<%BANNER%>







PAGE 1

Ll MATIN ^ar Cablp Nouvelles trangres &f ^Esscaassssessrc* Les El W ri les nette i de pwre PARIS. Le ministre dei qolera sera termine. On prtend dm certains milieux que le montant de l'emprunt interna tonal propos ara seul affect et jque la commission ripa baeqnlfers Miouvera qu'il sera encore possible I ,de placer un emprunt d'un milliard. affairra • dollars. Dana las milieux officiel """ pPPi eirerarea franais s t inform ce r !''•" %  %  on est ce soir assez i ,pXdi pue C |e. Etats Unis taient J&gj£+* ,a DecW8ll u prt, s discuter la qusstion des sWH derrpiont. nattes degner-eLa mimeiie dea li-| non-te a d.clar qu la m is^ir n Coi/lW 18*1011 7l/er fiaoaisa s^ran Frte partir pour Rhumes, Toux, T^ir^ Bronchites, Laryngites, <&*GcjP et autres affections^ des organes respiratoires, indiquent un affaiblissement de l'organisme. L'EMULSION SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps augmente la force de rsistence contre les maladies. S8SSSS^?2SS^S£?SS=£ i %  les Elsts Urne aossitt que Mr Pein aie couperait l'oidra du dpart.L' a -ta amricaine su gouveruemeni Lan. ai a t trtasinise au ministr F ar Mr Shildou Whiteboue, consei r d'ambassade dea Hall Uria F ris la Requte do dpaitment a*. ..ht. La Btaaion Iranaise qui •/ v nir ; Waahiogtcn ponr disentei ta Mutation des c Ua rductions ou par tou dlai dt laiarnent de l'AllemagneEn cou. quauce oa pense que les instrucliens doones par Mr l'arment!.pourront tre mond.fies psr la d aiou que i rendra demain la COtami a ou des rpara tons Le secret d<>dliuaiatlona de la commission d I rparations eat bien gard. On pse de crdit millions pour ior trimestre et lea exportations de 48 28 millions. En ce qui concerne le commerre Hvec l'Allemagne la balance qui tuit Tanne dernire en faveur de cette dernire nation ponr litmi'hon- est rette anr e en faveur de h Fran ce .our le mme comme. La France a vendu l'Allemagne 2M m Iliade marchandises en moins gi ment. Le commerce de la France av^ l'Amiique du Sud a diminu' en vo lume sans atf^cter pQatflelleaienl l balance La France a scliet-* tf.'i •• il lions de francs en moins an Ile -il et lui a vendu W millions en mot a Kll sche'e '20 million en moins l'Argentine e vend \ u*'rmen 5 millio a en noiris ce i>>vs Les ctnlfrea du 1er trimeatr* rai tent approxiiuMtiveroent dans I H DDmes proportions pour tout' I' n ne. La France retiendra cou;nie en main net I a'g-rt dpens en Frai ce par is voyageurs amricains d> nord tt Sud. Ce te exportation il vi sible (ttesdine par 1 <.onorr.i-t b millarda dfranca et represet te 'ce rm leei nsnsm ae • icieliunent au li u de 1 tre olticieti meut (omnton I avait d abord •nrmi r Un a t-ppria que las mem bres franais de la commission des rparations avaient revn ut-s ins tructions de M Poineare de ne pas approuver la rduction dans la sem me totale des rparations dues psr 'Allemagne. Toutefois on panse l'.'il M mit poss ble que la commi *ion pana l'eBfSgtr tn ce qui cou uorae pareille rduction dc artaux ttanquiera qu'ils sont libres doltrrj toutes les sugg atioai quils croiro t unes la n lu ion du p:oblenl'un emprunt international La r^ nonse de la commission si elle oal lcide sera communique aux b-i< Tuiers leur prochaine runion qai doit avoir lieu demaia Le progrtme des rparation mile m mande* doit tre Port au Prince, le 7 juii Mon chtr Pasteur, 1922 Voici le legts du Mr Lon Djean des R-lat;ons Extrieurs! Us, bl e, TON lions — pouiquoi na pas dire in i jurs gu ds dans > loiotng mes ? d'une ving r aine d annes au V es prob'mes soumis i votre moins, en sont uns predVe patente er ,,, ncc P ^ vo re sa gfe. Ual romique et fimnciire qae irrfrsghble.Je aais.mon cher comp la misre qu l'tre at et rei I" tort de la masse, rdint gote -vous braaissez sans pur contiince et vous d mudi SWA6U1NGT0ND'aprs lop-i nion des foaciiotiuaires d?s gouva> nements, il faudra mi i nier le pro gramme actuel des rparations ail" mandi>9 si l'on veut an i ver des r tultats positifs la confrence imer vo re plume de bataille pour livrer l'excration dss sielesee monstre 1 ligure humaine L'ancien Direc a I'P leur de l'Argua uo< ne saurait le lui T Fupruni. cor tester, svst dj asaur une pismttloo ne tient pas comp • dans l'immortel et son nom, en res ressources tid'es que 'aison de son patriotism prov$riml burinera aa lettrss d'or dans les sni sles de I histoire, Kh bien, mon trj estimsble Pas teur, me permettrez -vom da vous pari r casor ouvert et voua tenir un langage d'ami T Cela assurment, mod fi p 6 " %  %  te des au" des rparatioi-a. Le mardi futur d-s (bangta ren p'a ement d i franc par une Bimu o ne pour inblir le i riz (tes contrats ont discuts aujouid hui par un gionpe nno raiate (Je banquiers tt indostriels mer les respoasab lis qui omb'.ii dans l'accetaplittn I che immense que loi i s-lut de la Patrie < oationale des banquiers qui est en franais qm se sont runis pour elo n e vous mcontentera paa. Cela, j d'rse trooverait poar /aire le ser I train de discuter la qnesiiou d'un dj er | d nitnatioa conomique. dois le pr^umer dj*. ne refroidira vice rgulier du bnc^et e* Ppr le (emprunt I Allein-gne. L9s foncion M Kopbtel Levy, sna eude la aucunement no'r vieille amiti Kn scivicc'de l'empiun'devatt an di cit txoael de i million d? dollars, i Lit if ter qi j'avaif.tii .'honceu' &* t rJ nt pjjdp Gonveraeen'. ment hsiilao f lil >ns d nouvel es t i. %  tort prsente' r' MM Lee H gfin eltre i Gouverje iOS*OII'r que J. A e d eirbien,il me f ut vous la dire, puisque la siacri' est mpn moindre dfaut. I me faut voua drre que le je*rn*l qui adite, au Cap,sous ve'.re astre gne contre le nouveau Prsident de la Hpublique. Peut tre trouverez an ft Co, 1 rile tait accepte, au r*u ntfarA nour la Gogverasmenl hatien un dficit annatl de 1 soi los, ••|e soi* hatgr psr rro-' issistiien vtt e co l "•I e ' l de mener cet:e compa mis aux frais Unis o£ oa essayera r enci< L %  bandon des msiopiba d'en placer la piua gtaode pmu n tat et d. entreptnes na ionsli moins q >o<\ modifie le mode aciael Jtee qui n rapportent pas de bn* v oue le teime un peu fort Vous me de paiement des rparamne £*. fif. eB comme les ch< rai* de (ei se! 1 excoserez. n'ayant pas d'autres A qu'oo puisse offrir des oftditions fQf)i discut* ainsi a.'ur.e reo u Ibenre actuelle, ponr rendre ma Uvorsb'es au placement do Targant t Qa dimiodjioj eu gouvernement amricain dsns Us obi ga. ions a le da rduira les crdits de anne et % %  oflsala OMsini et faire d importantes co MlttajM dectloutes lesopratioos nomies dans les autres miu'stfe. ppli 1 in s as Mi) pasant lems couda -,10ns lu r l'tat dm DOZTJ h dam se pava, ea fonctionnaires, l ^fo qu' moma qta lea bous wji da pn les condi'iuua f.'rnatiorile8 TAlivmague tassent droit de priori l aur u M levenus alli mande comme scurit aux icux et | laces de bons de rfiritlOOl ne.peu des nouvelles obigdiDB treuveraieat de d bou. lii sur le m**" M smricniD. iilualioa eouiaier1 millions \*ui %  lu 1er trimestre 1921. Ls balana cemrnerciala apaja '.-, les pays indique nue liaUncetsvo rable la Franee d'enviroa 100 rai li •ns de francs et c'est la sac >r>de f is uuac re poittijdepuis l'.KJi que cette bslanct a-i me meuiiaoa*eat favorshle. Le total da Bnriip Moas<*ur le D rectenr, l'ai l'avantage de vsus M que contrairement votre tion dhier, je ne mesitiot batta avec le somm Dole. C'est une simple discuatie j'ai ene avec lui et qui tait< terne-1 dose qnaad 10W* madmjnistra irois coups Lnard et prit U lutte NI coup* auz endroits suivants:! a tt-, derrire l'oreille driirt le coo Cet acte dm Dele n est donc autre chose tent tve d'assassin, t Tout en vous priant de d* h'icitla p seate, je voei 1 grer, Moteur le Dtrecltt| lespectueus's salntstioDi Geo, | eMf.V (] PAB-1 l.i.ll Presiiii>0italioa pense Je dis que LO.HHO N.tio util tort de glaner dan,ce 1 h mp l (tant donn l caracre dce JOUI pal, son indpengsbpe e' le p "g m me qu'il g'est impos Sus u> u e, vjus avt z. i induit en > nui sur \> comped- Hiini pm la fa t d' ceitaini iaconlsr*j. ban,, rioute, vous jevez t t g<at A cela je rpondrsi ce ses chars pai/ians. •'" •que de deux msux il fsut choisir le rcsairu formelle ce q**r .moindre't*qie cet tar-d.e choaee Da jour qa il voa Hr *jLj est meilleur que loi ts "utre ait•'a'fo-i errer la main *u [* H }j jlj Dcs Est iiiitct matin 7 * •uant l?e de 16 • %  . L'eaie^ 1 "* demaia mitin S heures, %  mortuaire rue Macajoui.— "•• auxfaaitles Piqu aa Andr. __ du peuple par 1 d//'w* M* a/u loiUt l s couche* t %  *•*.. i-tulalrp du I du ao" su % Prfets (Jes'dt'r coap l'.'lhonorsh'e P ri 's Ligus du B-en Pub''C i oMmtntara nour la PiOl soil esM = Pension Souder Villa des Roses Cbanip de vlars qot. Monsieur Boruo, a part s a d'aider C pa'r OU dao^ Vauqe i-oiini-hs-.m'ns et sa rputa d'puiation et de re| ^, 1 tior. d.ain iette, e? un Chef d'Eht entreprend po' r l '?" exceptionnel qae rtos, g/arids et pe roUeuuvii toi^ Ul c i*rr ils. pauvres ei riches peuvent abor DsSgdez agrer, œ0 ^aip> |, djr sans eiicombre Aimant son psys e compatriote, uses • jisi-d sUb to-t.il lve et s totjcure plusdistinguei^^^^ j^U" Irve, comms vont. 1 msueipanoni faio



PAGE 1

Uue bonne aubaine Pour les Gentlemen lfurnitoon de l'DWi fin l diatio^i* tout aviss qo' partir de ^*m*'w*< k loioe j CLAMAS leur oft • uo occasion exceptioof v,d#rsf" '< h" peu de dais leur garde-robe. "niili oa œanqi aat P"Je v ?nir voir : YL, aopeib a cliaorra a saille plia, marque il -*rfi d'art, do tous styles et de prix modique*. ^ plis, rasrque ARROW, de vritable! coofj.t inlime _.— enspess et moas m teatps les occss-ona ^neoœbiaaistBS B.VD. qui doaoent de l'allure et de l'aiaance la Uf calfoai d't, desai-largueur, ioipprciables en cetla saison. IIISDS, M*Mioie, riu chic I Lkibit se fait pas te nom s le moi ce, mais il aide souvent le distii*ba coBforUblea pyjamas Varsity, les dispeasatei s de MPOIS de chaleur eicessive. Slsax-eola Ide et Arrew.de styles universels, ec JTimmfm les ocessioos Tnlt j'iocan Il sera procd le Mardi treire |un dit nruf cent vingt deux a dix heures du maiia, Rue du Magasin de l'Etal, en tace de U maison Veina la vent^ a l'encan des ma'chandises suivantes : Chemises blanches a pli ci alastroa Chemises Fraraises Zeplnr Chemises Amricaines en couleur Caleons Franais en Zephvr Faux Cols Franais et Anaricaias Bretelles et Jarretelles Tapis d'Onent Ckau>>.-il rrf fci< > s ri '"mon Bas de si ie rookart a e f> Couvrelns ci leur et M*nc Coutil iaatel*s double tart ai Boutons COTO.'O Gilets de flanello Cravates, noeuds Service de table damass Canotier Gilbert et divers autres articles Montbrun ELIE, Encanteur Public. I ^_ T ; Chaque, cheveu it om petite piHnte> QLM V %  wa 5 CT - %  Dr Jus.in Domiuique De la FacnSl* le Mdecin duPir'g if'tn ass atan* des profeseeurs Den.ke et De-fchmaai de Har Office : Ayeiue Grfgoira If8 H i res de COMUIU Jens : 7 h 9 heur et du main l I < jante rmOi Les Cours NEW YORK S'er'inR WOi Francs 10,94 Barry's Tricopherous le> nourrit. Si iea cheveux ont besoin de nourrissant o sont tt Attaqus par la maladie, ils deviennent faibles et i I meurent. A Bany's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve I ; lea pellicules qui touffent les racines. Il dissout les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes qui causent les pellicules. li l Tre^fotie Pneus et Chambres Air 1 A aurfaca Non-Skid da J Firestone voua assure une prise sre partout, ainsi que da kilomtres additionnels da service; le corps o (la carcaaas) est fort et soutenant; la qualit excellente du caoutchouc donna un roulement agrable, une bonne traction ainsi qu'as protectionremarquableraato. Un essay voua prouvera le sus-dit; ensuite, voua continuerez logiquement da vous quiper avec la Pneu et Chambre Air portant lo nom Firestone. Les Chambres Air Firestone donnent des services de longue dure car elles conservent l'lasticit. L. PRfchJZViANN A G kRHUI.Ja Tira Ahraa, Oki., I. U. A. "TJn bon maiire d hlel. S'adresser aux bureau du jotr Bal. Auto Buick r n Irbon tat i vendre. Csjndi tien a nsodeiu. S'adiesser a Mr Geo ds i aipi BSSP*. Rae Aairicaine. ^ ^ M S) Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu. Aprs avoir employ Barry'a Tricopherous pendant quelque temps les cheveux deviennent longs, forts et luisants. Demandez A votre marchand. Employez le rgulirement. Observez l'amlioration. s8 •; an Wra, ***3 g Sa" < M <<<<^^ << K< <-*-gA Lebn & F.nk, lue srpmoiiiTi'j Fonde en 1876 ii\si'l,ix PROilsPTITUDI i! A rendre sucre g-< nul bon march tncim d < Vve %  wb, Mue du Cet te Tous preduil* chim q c s pua-m a celtiques et autres arde'ee verv duil* da s u> e pharma< i 8PIŒS : Poivre, Comelle, Girolle, Ans oil Mu-ente etc aie MJCRK U *FFI\ SP: CIAUTES iMarque r.rivie/ I.vaol dsir f-rt8*\Prf"ine.ie,Ar'i*la pour hi bire, Bny Kum, Chocolat en poudre, huile de foe de Afoma Emoiaion, Cold cream. ti'raita pour f,i>e taaai ces et eau de toilette E _________ • e 0 'tiine, Poudre on e ia inaeetfa Solulioa pour consarvor lea satN r 'a. l-ait de MBR ie. l'ondre suprieure pour la toilft"e rts infou ^^3 !?-*..>. ivMJJDCe de t'aura E-n de Flund. Miel ponr la t-bU. M-iu'a-do, Huil ^i*S B 1 I IIS uOive pour la latV,-, Bus-f^ d-nt-. Pf pnerrain Hu le peior r b ee> *>**J* l I V^ letaBOoaiiqoai ei au-t* Ineectfa-, Rsolol : Hoile contre constipa ions e roabl.-* des mfe ms rrironques Tli**. Cn-e ponr las p.rqaet Cpmt',quee, L'islr*. Epicee. .Sirops diver, rnintorta diverses Vias. sXt, aia ai* D nmid. z le ra'ali'goe ries er*sri*li.i Crnfi n vus commandes LEHN & F/NK, Inc. vous ans absolument & FINK Ync" b nnfB phBrm8cie8 du ffi y" 8 'rprevi8ionnant eh-s LE M H 'our ramoiacer lo Ssl > dms le rgimes. Le Sel Fros pf a' tre rm^'ov par loue et est Indlai ei aablo dans les En ven'e sa No f^iC* de la Rue Amricaine %  On dsire lcieroisoos louer deux p ces d'un mais' n. S'iduseer t ex borraux dJorDrl. Beil^ o rai n On Cd>i oyr i ai a d-A> prr .< P* elf i t t, n 0| l)< i'M avec 44 diifaaa. a ...tfeier JC, ou P ste Hi eband. Lon R. hbaud Agei.t exclu ri pour BsHi Pharm cie Centrale Promus de tcule twphu*. tfmioinunns -— Erculion prmH ai ^nm* i Uleulio.i ATTENTION VisilezleNo 1727 la Kue Coirbe,v Occation excepticnrclle dr> s nv A \ i die V M qudsuz sens mes ^. e .^ s DrH bhn' ei coiieura, r^'tblai c el cou!, ui'.^oi <* a "' i^i 'tt W fl H0 el (*nulUrH > >depu** ij^ 1 • laui.e, Tug'o gnourrobes el bemipJh c,, s < hemi"e & nh m ad es pair homme^chap^ux •el.-'. fl *' e l a 'nf, cravalfs Mouchoir de / oche. Mon lpi|on-ir c;iu^ jarpeg et fiileites.HtS e\ 't B EJglard^Mai^ ."Foi me ^ r Men e\\ s. Poudie d ris, gourdes Vtrrs boirechaises et Dodine? ladites d> toute L.aikur et t prix Ijfi tu PeeMS S pr."i'!"\ N* ii0SMiIUial ••P-i'r. • l^r.fMlf, elle CJ srovof.es |aauUa Ci .^j. ,*, Sll"" ' <\ %  ello a: d 'Mi ; \ 'r'. 1 >"st^ r. %  > 4 %  je::. %  t %  ...• : i -> s:r!l i: t;^;$. P:o* • -..., eile Bat, SOI ses .-.a'-', BMadfl citer. ^ IWSai : UMO* • B. B SI


PAGE 1

LE MATIN Crme v -. *£ %  %  *.donne un teint de lys Ffntttt* La Crime Ttlntlgs. don:t. parfit mf t. la fracheur de 'a ieur.ene. embellit, ttfacu En} tir ni la pbudf Assur um tfKBtfon txqult U Crme Tfii:KM! LYS, '-enctaewe, neu % %  -. i %  >•.' f iw M r tu \t p rti • •'• rieurs, la .Crme ffBINDSLYf M le type le plut i %  b ereroe de toilette; en ern>lm vite > Ulf, Its tbchcs i!i r %  < %  >< ''Mt lot irritai MM dueii i li pju: ARYS 3, Rue> de la Paix, 3 PARIS bonne isvx vie /ei rirfr T •* r %  • Juin 1999 CLEMENTS, ag u marin peurjupes, Damafse blanc e Conservez Vea l'orcea en Survenant Votre Saai Cete lettre voua dira comment Chicago, Illinois, U. S. A.—"J'ai pris Lydia E. Pin!.:. Composition Vgtale pour des drangements de 1' Tous les docteurs consults m'ent dit la mme chos vous oprer. J'ai ootnnioc&p rainrrdea d le cote gai I te il n'a : % % % %  %  ' d'.'.X cicfs. .; e c' petite f"'! ,* %  trxfi il ja ne, i. .... demand hmrs r :aisel u erD'adt: utCWalaCoro Vgtale rie Lydia E. Pinkham, }1 uivi ce conseil et je me suis sentie miouj] tew de suite; je puis maintenait travailler,m.i:; ... tantrevenue. Je..ecU. a toute occupation. Ces Uttre tiinoii/nciit ea Vrljwa lie !a Composition Vgtait de LyJTa S. Plnkhr*, <. vwww ,a OstUeopositi'>n vegtuine >-..,KJ|I jsJe narcofitir c priie par toute enmi u:w aucune rMn/r*. Vlw gagne puin dpend eana doutd sur votr yiau. Lwijezdoiic la Composition \4get^e de Lydia E, PinkK.am UTMA r. (MKUtl^H MtOICIM* CO. LVKh.Kul. U..*. y' ! II Venez voir avant d'aller ailleurs 4' vous ssrex satisfait** Intormtx-vois ton jours avant de faire voa achats, des prix des rates i Blackboll ) noires, jaunes, rouges et blanches < Marqua Co f u n Lus •> i!SM di Cirge noir Columhus). A'ous recen mandons la sus dite marque comme tant la meilleure, la plus svamtgeuse ment connue aux Etats Usis tan* poui sa suprii intrirs'qne que rour iVxum* modicit de ses prix., allez voir. Chez l'aeent gnral Napolon IJranci* 1yo Grand Rue A tinsse prviiti.' A Vendre Humais anglais thez Alphonseilayes HemtrcieafieBts Convocation l.s lsmaa pstroaneaiea de la irano k u i %  •* ajai doit avo r lice an Par* ui*l lofASjra, le jour de la l'.a. dimancb?. i J' in aoat pries a se rarir thti MmeFliz Coicou, jeadierocaaia. 5 keuree. Employez la KROSIXE SHEI Demande* ceux qui s'en se\ Lumire brlante^ Sans odeur Sans fume la GASOL1ISIE SHELL Donne un rendement j?Mnnui\ suprieur par kilomtre ^^^ Ml \ Trs volatile, ne se EftlCC Iti] carbonise vas Demande* de la Krosine Gaxoline SHELL Asiatic Petroleum Co Roberts, Dullon & tf Port-au-Prince a 9*wi Pharmacie W BUCI Place de la Paix Vieat de recevoir par les dernire vapeu a an graad Spcialita fraocaiaei, dea produite cbiniques ai daa drotees fraiebeur allemanda. amricaine et fianaisfaux rainralea de Vichy, de Vsla, (t de Viltel. Eaux pnrpativea Carabana et Huaiadyjanoa Huile da foie de morue un pria excep onnel titrai ta da viande Liebig et Jua de viande pour las aaaladeS Capsule Caaoiatiae, autigonococciquej et diuriqaes Pilalea et Saccharure de Rhomnel, Reconatitoani des aoyaaZl Pila les Ferrocodyle Mdication cacodylique ferru|iaaaia No Arayeodyle, paiseaot raoifleateur de la outrion IjC'oea prims de Veiooeiae, iraitem-int spcifique complet des veioeoaes. Jodogaol Ppin. Jode aormal peptonis aisimiUbla Capsule G'Modurate d'iodure de \ uiasMria Globule Rrbaud, Spcifique contre I Aaihme Pilulea Gaipaioe, Kyp-a -uaion, arrio^clrose. Arthri Sel, le plus puiisaot des Diuraquta lra |l Mimatrgoe Hommel Faiine Gold' n pour les Bba. W ment, aailirea, ColUera de denlitino, H -are tte, ^aifoes. ^ Pour lea •m'.dlyea: Sa^ch Hca*in y m ^, Th-imosntras,ra pesa lait, ei divers autres tiUcle s.



PAGE 1

00* ** No M4 Prt an Priace'.Haiti Jeudi g Juin 1922 0ggg U f Rft ttifflE Clment Magloire nomu 20 o* 1 *-" Quotidien De toutes les eontuiisan. ces, la plus utile ast celle qui nous donne des notions justes sur nous-m mes et nous apprend nous diriger. Saint AMBieiSE — '&&SB %  •KEBAOTION; ftti Amricaine No, Ida ta Loi d'Fmprunt nt notre information Gouvernement d'Hati et le Sonter is payions in extenso, in Inesaent des Etats-Unis d'Amrique Dessus l'exami ions dans jaiosi que les mod.ncaons ado, esi Œ tmnger (ni dtails, le texte de la unn', dpos ne, par le devant le Conseil d Eiat, — l'Expos de Motifs qm l'ac lis BOMQ it de la Republique lut. JJ de la Constitution ; lut. ter du Trait du 16 Sep191) conclu entre Hati et les d Amrique ; rant qn'en vue dtendre da dit Trait complt par laiditionel du 2t Mars i9'7.nn Il lot conclu entre les deux lits le 3 Octobre 1919 tint que entames modifiai Protocole fnriit accepte* change de notes entre 1rs ( %  Mwaiment:, les 1er et 3 .dans les nous des 1er et ; Jnn changes eotre les denx Gouverne menti Les dispositions du dit Prooco' n'amplifient, ni dfait nt implic te ment les prvisions du Trait du 16 Septembre 191) ci diasOI nen lonn. Art. 3. — ta prsente loi sera excute 1 la diligence des Scrtaues d'iat des Finances et du Commerce, des Travaux* Fubhcs.de l'Agriculture et de l'Instruction Publique chacun en ce qui le concerne. Donn etc.. Expos des metifs Pr Ult 6 7uia au M Mfssieurs, Le tait le plus m d'apporter une l'ien i la sitnation important de ces %  Jermcres anne ri qui a eu des rpercussions dans toutes les branches se l'activit national;, est sans conttite, le Trait du 16 Sepembre 1915 — A l'article 1er de ce Trait, te (sonvern :ment dis Etais Unis a promis ses bons othees penr aider le isGouvernement hatien dve opper eflcacement les ressources agricole*, minires el commerciales da Pays ci a tablir ses Finances sur a.ie ba.c se t ,-„a. C.WU..C depuis tt le dernier des pot. liouverntmeut s est pi isi en tuail LONDRES Le roi George a centr feild marchal Vicornie France la dignit de corn te du Royaume Uoi avec le titre hrditaire de omie d Vpres. Cette nomination a t put ie par l'ofricial gaaetta. r'AKl — Le comit olympique tuncaii a d cid a l'unanimit de continuer avec tous les moyens Mjdisposition i organisation des jeux pour 1924 CLrirtvlONr FWR\ND L Congrs Nitioiul Fministe a adopte la rsolution demandant au Snat da voter le loi adopte par la Chambre accordant le suffrage aux femmes, l'eligioilit com me jurs dans les cas criminels, l'enseignement obligatoire du code civil dans les coles. TUivlU — Le rgmt du trne convoqua les hommes d'Etat pour les consulter au su|et du successeur du prem cr ministre rakahsbi qui dmissionna hier avec le cabinet. Kl 1 A — Yurenelf, ambassadeur des Soviets en Leiuiuc annonce que Lnine soutire d'une gastrite JI.'C et a beaucoup de livre PliKlN — D'aprs les renseignements parve', nus de Canton Sien Viat Scn prsident de la R publique du sud refusera de dmissionner et taci hier ainsi les projets du gnral Wu fei Fou au sujet de l'unit ue la Came. Sien prtend que le KOuveruciucLt de Jantora est le seul lgal en Chine. Le Ralliement Ce que le Couvernement prcdent avait accept Sanj avoir besoin de remonter pius avant que les ngociations qu'il a p'u l'ancien gouvernement de rendre publiques, il est fjci'e, par quelques citations seules du Livre Itlru, d'tablir le bilan des choses acceptes par ce Rcuverpemmt sur la question de l'empiunt Voici ce qu'on peut relever. {Xitmwandwn amricain du 5 novttnbr 1920 ) tAtin que le Gouvernement d'Uai ti puisse i (1) profiter du taux actuel favorable du hange traniia ; et que ( 2 ) il puisse rembourser les emprunt intrieurs ; ( ? ) excuter la ment d Etat comme in lique ci des sus. VotUrt-proponition ?e*u Gouv. haUtn du Sa Sovembr* IMO Le Secrtaire d'EUt des Relations Intrieures de la Rpublique d'Hiiti t l'honneur d'informir Son Excllen e ic Minire des E'a's Unis qui le couvernemeat des dEtats Unis tant d'accord avec les conLe propositions iu Gouvernement haitien, le Cou v roement d'Haiti donne son appio b tion i la proportion du Dparie ment d Eu 1 t'es Eta's Unis pour qu'il soit to s .71) i 9; o(o onze millions dollars de bons 7 7,2 op : ( 2 • dcision de la Commission des lpaj ij7)'o,ooo dollars de* boas 6 op ut qu'il y a orge ne* |s aisnrei propres itaicei snr nne base soft importe de profiter du actiil ponr nrrboarier la Hmire ; qaM est juste et •*•*.Cependant sept annes — „„,.!. *oa\ coules depuis tt le demi Gouvernement s'est pi Nous renouvelions nos meilleurs souhaits de succs i noire confrre le Ralliement qui vient de reparatre comme nous 1 annoncions dernirement, i l'Imprimerie Crpin — Le dernier No. contient d intressants articles sur les importantes questions i Tordre du jou',— et une chronique intitule •' Au hl de la Piume ', qui passe en revue les petits vnements de vie politique. ratioas qui sera nomme biento ( 4 payer les immdiates et pressantes rclamations reconnues peu le Protocole, et 5 avoir des provisions dour les amliorations intrieures qui sont d'une urgente ncessit, le Gouvernement des Etats-Unis reamortissaDles en trente annes, en garantie des 11 millions... ait Secrtaire d Etat des Relations Ex iieures est.de plus charg de dire que, tout en tant pleinement d'ac co:d avec le Dpartement d Etat d-s Etats UJIS pour reconnaitie que les titres de la Dette loneure, llo' "ec loncuo,noires am; ar li montant de la Dette c ,n 0$ P 0,IV0ir c tt 7 l a r .1 des ncia mations diverses i? d •' oleQle 00e biSc de ca labj ir i lenr rglement ; ration loyale, dlrant qu'en vue Tatriver m fNrvo En assumant les grandes respousa on du Tari! douanier etdei b > u 'es dcoulant des m.sures qui ilitn r -es chaiges actuellement [doivent aboutir la restauration na parlamarse dn nn>. ttiosmle, nous avons une toi vive P-op de dgrever les revenus des gigs actuellement exisdrant, d'antre part, qu'il est ar le d'usurer par des moniitanils, l'augmentation de la •a nationale en coatqnince tous travaux de ru nies po •t d'irrigation des plai. is i atteindre ces f ni ; in' 1 tdorgaaiicr la surveillance [ttuiigiei, l'iosirneiioD it ldu 1 1 w la massi rurale et de ponr ^ la constitution des maisons 1" rapports des Secrtaires •• Finai et a 11 dn Commerce, 'mniPablicn, di l'instruction '•, de l'Agriculture, et de l'a Cwseil des Sicrtaes d Itst, A Hofo , Conseil d'Etat a vot la loi • dans 1 avenir du Pays et nousespI rons fermement tirer parti de l'aide | efficace promise par le Gouverne* ment eu Etats Unis, en assurant par des moyeu ulijuue.s, lie m JU de notre programme dont les puncipatx points consistent : iu— dans i'org*uisa la retcciion des routes pub i quel ; 40—l'irngation dr nos plaines ; (0— la formation d'un setvice de surveillance de nos camp'g >es. El outra, une mesure de jut ce conomique, constituant lune de • %  Barenu de 1 Agent Gnral l'jit-u l'une i le U Juin l'J22 BULLETIN NO 177 S/S Colon est attendu i Port-au Prince venant directement de New-Yjrk, £>amedi matin le 10 Juin 1922, avec : 570 tonnes de mar:haadites. r; passagers. 48 sacs de lettres. et partira dans l'ap c-uidi du mme jour pour Ctistokal, C. Z. O. B THOMPSON Agent Gnral. coTimande fo tement que le Gouver conditions de l'o-rsLon financire nement dHiiu, afin d'excuter le; propose maint nant sont favorables, p vis'ons de l'aiticle 6 du Prcto le Gouvernement hiitien est htu cole donne l'aut irisa'ion au C^n reux de pouvoir ?]out c r que la ra i se.lier financier d'mettre i un taux sauon de t'rmprunt en question sem qui ne Sera pas moins de 95 uto un pas dcisif fait pou: tablir sur uuinsi raillions d: dollars de boas une bise solide les finances haitiena court urme i un taux d'mt et ns maximum de 7 i|2 010 et de cinq (Mmorandum amricain Ju j Xouem ans de dure remboursab e l'expira brt 1921 ) tion de deux ans, et en mme temps feudani le tempi qui s'est con d me t r e Vmgr cirq miilioas de dol l d.-puis U rception uar le Dparte lars de bons 6 o[o iemboars^bies en ment d Etat du mmorandum du 30 ans. t Gouvernement haiiien dite du s Contre mmoire du Gouvernement hatien novemb e 1^20, par lequel le Gouver du 12 Novembre nement d Huti avisait, le Gouverna a (s) Il stn igre.be .u Gouver mer.t des Etats Unis des 0.1 Mions %  jenatui de la Rpublique Je voir le auxquelles il vouait autorisai le pla Dpartement .o'E:at d.-s Eiats Unis cernent d'un emprunt, le Gouverna accepter de concourir i la ralisation ment dei E'*ts Unis, en dpit des d un emprunt en faveur de la Nation obsades inerposs, n'a pas perdu hatienne s'e.evan* au ..h.ffie de or z • de vue l'obl'ganon qu il a, en vertu ui.il 0 il de dollars du trait, a'avaci le Gouvernement c (b) Cet emprunt sera t affect hatien... au remDoursmi ni des j emprunts, t (J a a, par consquent, entarr fra. .'is, a l'< je ution des dcisions .lc-s ngocit o is av;c les Banquris, de la Commis.'-ou d:s lparat.o is, au paiement dcertaines rclama tiODS pressantes it immdiates, a d s am iorations intueures d'urgente ncessit. e c Cet emprunt serait un emnos dettes en un mo poraouvoir p rua t court \etme rapportant i[2 1 activit nationale et amliorer les 0 j 0 a u taux d'mission de 9> op il pins pressantes aapirations du Pays i conditions de vie de nas populations Sc ra t garao'i par des bous 6 op t s imposedepuislongtemps.lt dgrve | Parmi les m y os qui s'ottrent p0 ur une valeur de 13, 750.000 dol' ment progressif de quelques-unes de nousseul un Emprunt contract i at s,.. avec avantage est susc-ptible de nous .\iemontndam amricain du [• Le Gouveruemaot da >liqui iat autoris i conttaa { % %  iwxdesiutitts du Pays, ^•tuat de 40 Millions de dol*ncaia. .^• %  •'nt sera mis en sries. %  %  %  •' i* i Millions environ •m riront mues an fur it dis biioins du setvice pnloataat.. taux d'iit lottissiBant et raibat |t fixe pai la Gonver i'accord avec le Coo Udit m Sla ^t et demearcut saac %  'i (lallations du Ftotoso Mobra^iuiu, sgueatraU nos deaies d'expoitatioo> telles que le cal, te cacao, etc.— Le Gouvernement en reconnat la haute porte et en apprcie i 1 avance les heureuses consquences.— 11 est de ncessi t en effet que nos producteurs, sp cislement nos paysans, soient allgs de l'crasant fardeau qui pse si lourdement sur leurs paules et qui entrave leur essor vers un mieux tre auquel ils ont droit, iacontesta%  lement.car ils constituent n enpas douter, les assises profondes, et les tonreesessentielles otis'alimente la vie de la NationCette masure jointe une refonte de nos tarifs douaneis constitue a\ l'ossature d qn programme dont 1 excution ne saurait tre retarde davantage. Comment parvenir avec nos ressources actuelles values i environ Gdet j.000.0.e$ il Or }Aoo,8yS,o7 a appliquai ce grog' m me. '"i u *** tuer d'embarras, nous permettant la ralisation de nos tins. Nous avons don: retenu ce moyen et nous venons vous demander l'autorisation d'en arrter les conditions. Nous sommes d ores e; dj con vaincu que l'opration s:Ca de tout profit pour le Pays, tant en ce qui concerne les conditions de sa ralisa lion quen ce quia trait l'application qui doit en tre taite. Il va de soi que piralletneut i l'emprunt et pour assurer le nouveau ietyjce qui logiquement doit dcou le; de l'excutoi de cette opration, le Gouvernement a pour devoir d'en visiger et d'laborer un certain nom bre de projets qui eu coustituent, pour aiosi due, les corollairis ob'-i gs t — Nous nous empresserons au moment opporun de lu soumcttie i votre consciencieux examen. avic la prso;npiiaa qu'un morurt le 14 miil OJS serait maintenant n cessane pour couviir les lments compris dans le p'eg-amme prvu dans le memo r aadum du Couverte ment haitien. Mmorandum du ouv. hatien du 30 dcembre 1921 eLe Secrtaire d'Etat des Rih'ious Extrieures a IhoLneur d; dclare; que le Goavernement baittun purais te i cto re que juridique^nt le Pr:> tocole du 3 O.tob.e 1919 est frapp Je caducit, mai que U ditficu't peut tre rsolue pat d-s claus-s a rastaj daos la loi d emprunt com n: le reconnat le Dipartement d'tat dans la note du b dcembre. Dins cette loi, il sera port les dispo>i18 Novembre Hi20 < Le minisne amricain a l'honneur d'informer Son Excellence le Prsident de la Rpublique d Hait que le Dipa t-naent est dispos ac csptsr la su^grsiod du Gouverne ment d'Hat'i jue le montant de l'em prunt coun terme sit modifi ajtions suivantts... Onsjl mtllio .- dollars, pourvu 1 que 'Lettre du Gouvernement Hatien du les bons 4 cuuil terme soient mis| }\ lanvi r 922 pour une .. m.'. Je cinq ans ; 2 j c Le Gou-ernemen liaitte.u es ime que les bue:, de itenti annes pour qp| )U rid qaement, lu PsaVcole du le montant d.s 15 millions i 6 op 3 Octobre 1919 est f.apo, le ca<*uci soient mis com ne garante. .. i. Mais puisqu; V% Gouvern^m nt t .. Le Dpartement d'Etat tst h:u des E >U U us jS"lre que Cl ?l9 reux de pouvo.t a^ er les proposi toco'e a toujours pleiue force et vi lions da Goavetnc.nent d'Hati tou -afcur, le fiouvenmeo' Uaitiea P chant la moLfi:atioa dn moatan. pii sruaeaeat ac >nw:er daus lu loi de l'emprunt et esplre qie, vu ion d'e.np r nnt ceiUiac^ prcisiota, — adhsion, 1 .uve:*-riT-nt d'Haiti dont la uluu*u iiovieune-t J-s m signidea* .u^*o aitiUcut son appro dificatior-, R^ggiees par 1* d < .rtt b*non i la propciition du Dpart "era^ut amrica a_lui : ania.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05687
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, June 08, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05687

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
00* ** No M4
Prt an Priace'.Haiti
Jeudi g Juin 1922
0gggU f Rft ttifflE
Clment Magloire
nomu 20 o*1*-"
Quotidien
De toutes les eontuiisan.
ces, la plus utile ast celle
qui nous donne des no-
tions justes sur nous-m
mes et nous apprend
nous diriger.
Saint AMBieiSE
'&&Sb -
KEBAOTION; ftti Amricaine No, Ida
ta Loi d'Fmprunt
nt notre information Gouvernement d'Hati et le Sonter
is payions in extenso, in Inesaent des Etats-Unis d'Amrique
Dessus l'exami ions dans jaiosi que les mod.ncaons ado, esi

tmnger
(ni dtails, le texte de la
unn', dpos ne, par le
devant le Conseil d Eiat,
l'Expos de Motifs qm l'ac
lis BOMQ
it de la Republique
lut. jj de la Constitution ;
lut. ter du Trait du 16 Sep-
191) conclu entre Hati et les
d Amrique ;
rant qn'en vue dtendre
da dit Trait complt par
laiditionel du 2t Mars i9'7.nn
Il lot conclu entre les deux
lits le 3 Octobre 1919
tint que entames modifi-
ai Protocole fnriit accepte*
change de notes entre 1rs
(Mwaiment:, les 1er et 3
.dans les nous des 1er et ; Jnn
changes eotre les denx Gouverne
menti
Les dispositions du dit Prooco'
n'amplifient, ni d- fait nt implic te
ment les prvisions du Trait du 16
Septembre 191) ci diasOI nen lonn.
Art. 3. ta prsente loi sera ex-
cute 1 la diligence des Scrtaues
d'iat des Finances et du Commerce,
des Travaux* Fubhcs.de l'Agriculture
et de l'Instruction Publique chacun
en ce qui le concerne.
Donn etc..
Expos des metifs
Pr Ult 6 7uia
au
M
Mfssieurs,
Le tait le plus
m d'apporter une
l'ien i la sitnation
important de ces
Jermcres anne ri qui a eu des r-
percussions dans toutes les branches
se l'activit national;, est sans con-
ttite, le Trait du 16 Sepembre
1915 A l'article 1er de ce Trait,
te (sonvern :ment dis Etais Unis a
promis ses bons othees penr aider le
is- Gouvernement hatien dve opper
eflcacement les ressources agricole*,
minires el commerciales da Pays
ci a tablir ses Finances sur a.ie ba.c
se
t ,-a. C.WU..C depuis tt le dernier
des pot. liouverntmeut s est pi isi en tuail
LONDRES Le roi George a centr
feild marchal Vicornie France la dignit de corn
te du Royaume Uoi avec le titre hrditaire de '
omie d Vpres. Cette nomination a t put ie
par l'ofricial gaaetta.
r'AKl Le comit olympique tuncaii a d
cid a l'unanimit de continuer avec tous les
moyens Mjdisposition i organisation des jeux
pour 1924
CLrirtvlONr FWR\ND L Congrs Ni-
tioiul Fministe a adopte la rsolution demandant
au Snat da voter le loi adopte par la Chambre
accordant le suffrage aux femmes, l'eligioilit com
me jurs dans les cas criminels, l'enseignement
obligatoire du code civil dans les coles.
TUivlU Le rgmt du trne convoqua les
hommes d'Etat pour les consulter au su|et du
successeur du prem cr ministre rakahsbi qui d-
missionna hier avec le cabinet.
Kl 1 a Yurenelf, ambassadeur des Soviets en
Leiuiuc annonce que Lnine soutire d'une gas-
trite ji.'c et a beaucoup de livre
PliKlN D'aprs les renseignements parve- ',
nus de Canton Sien Viat Scn prsident de la R
publique du sud refusera de dmissionner et taci
hier ainsi les projets du gnral Wu fei Fou au
sujet de l'unit ue la Came. Sien prtend que
le KOuveruciucLt de Jantora est le seul lgal en
Chine.
Le Ralliement
Ce que le Couvernement prcdent
avait accept
Sanj avoir besoin de remonter
pius avant que les ngociations qu'il
a p'u l'ancien gouvernement de
rendre publiques, il est fjci'e, par
quelques citations seules du Livre
Itlru, d'tablir le bilan des choses
acceptes par ce Rcuverpemmt sur la
question de l'empiunt
Voici ce qu'on peut relever.
{Xitmwandwn amricain du
5 novttnbr 1920 )
tAtin que le Gouvernement d'Uai
ti puisse i (1) profiter du taux actuel
favorable du hange traniia ; et que
( 2 ) il puisse rembourser les em-
prunt intrieurs ; ( ? ) excuter la
ment d Etat comme in lique ci des
sus.
VotUrt-proponition ?e*u Gouv. haUtn
du Sa Sovembr* IMO
Le Secrtaire d'EUt des Relations
Intrieures de la Rpublique d'Hiiti
t l'honneur d'informir Son Excllen
e ic Minire des E'a's Unis qui le
couvernemeat des dEtats Unis tant
d'accord avec les conLe propositions
iu Gouvernement haitien, le Cou
v roement d'Haiti donne son appio
b tion i la proportion du Dparie
ment d Eu1 t'es Eta's Unis pour qu'il
soit to s .71) i 9; o(o onze millions
dollars de bons 7 7,2 op : ( 2
dcision de la Commission des lpaj ij7)'o,ooo dollars de* boas 6 op
ut qu'il y a orge ne*
|s aisnrei propres
itaicei snr nne base so-
ft importe de profiter du
actiil ponr nrrboarier la ,
Hmire ; qaM est juste et **.- Cependant sept annes
,.!. *oa\ coules depuis tt le demi
Gouvernement s'est pi
Nous renouvelions nos meilleurs souhaits de
succs i noire confrre le Ralliement qui vient
de reparatre comme nous 1 annoncions dernire-
ment, i l'Imprimerie Crpin Le dernier No.
contient d intressants articles sur les importantes
questions i Tordre du jou', et une chronique
intitule ' Au hl de la Piume ', qui passe en revue
les petits vnements de vie politique.
ratioas qui sera nomme biento ,
( 4 payer les immdiates et pres-
santes rclamations reconnues peu le
Protocole, et 5 avoir des provisions
dour les amliorations intrieures
qui sont d'une urgente ncessit, le
Gouvernement des Etats-Unis re-
amortissaDles en trente annes, en
garantie des 11 millions...
ait Secrtaire d Etat des Relations
Ex iieures est.de plus charg de dire
que, tout en tant pleinement d'ac
co:d avec le Dpartement d Etat d-s
Etats Ujis pour reconnaitie que les
titres de la Dette loneure, llo' "ec loncuo,noires am;
ar li montant de la Dette c,n* "0$ P0,IV0ir *c*tt7l a* "r
.1 des nciamations diverses i? d 'oleQle. 00e biSc de ca labj'
ir i lenr rglement ; ration loyale,
dlrant qu'en vue Tatriver
m
fNrvo
En assumant les grandes respousa
on du Tari! douanier etdeib>u'es dcoulant des m.sures qui
ilitn
r -es chaiges actuellement [doivent aboutir la restauration na
parlamarse dn nn>. ttiosmle, nous avons une toi vive
P-op
de dgrever les revenus
des gigs actuellement exis-
drant, d'antre part, qu'il est
ar le d'usurer par des mo-
niitanils, l'augmentation de la
a nationale en coatqnince
tous travaux de ru nies po
t d'irrigation des plai. is
i atteindre ces f ni ; in' 1
tdorgaaiicr la surveillance
[ttuiigiei, l'iosirneiioD it ldu
11 w la massi rurale et de ponr
^ la constitution des maisons
1" rapports des Secrtaires
Finai et a 11 dn Commerce,
'mniPablicn, di l'instruction
', de l'Agriculture, et de l'a
Cwseil des Sicrtaes d Itst,
A Hofo ,
Conseil d'Etat a vot la loi
dans 1 avenir du Pays et nousesp-
I rons fermement tirer parti de l'aide
| efficace promise par le Gouverne*
ment eu Etats Unis, en assurant par
des moyeu ulijuue.s, lie m ju
de notre programme dont les punci-
patx points consistent :
iu dans i'org*uisa truction de la masse ;
20 la constiuction de maiions
d'coes; *
to-> la retcciion des routes pub i
quel ;
' 40l'irngation dr nos plaines ;
(0 la formation d'un setvice de
surveillance de nos camp'g >es.
El outra, une mesure de jut ce
conomique, constituant lune de

Barenu de 1 Agent Gnral
l'jit-u l'une i le U Juin l'J22
BULLETIN NO 177
S/S Colon est attendu i Port-au Prince ve-
nant directement de New-Yjrk, >amedi matin
le 10 Juin 1922, avec :
570 tonnes de mar:haadites.
r; passagers.
48 sacs de lettres.
et partira dans l'ap c-uidi du mme jour pour
Ctistokal, C. Z.
O. B THOMPSON
Agent Gnral.
coTimande fo tement que le Gouver conditions de l'o-rsLon financire
nement dHiiu, afin d'excuter le; propose maint nant sont favorables,
p vis'ons de l'aiticle 6 du Prcto le Gouvernement hiitien est htu
cole donne l'aut irisa'ion au C^n reux de pouvoir ?]outcr que la ra i
se.lier financier d'mettre i un taux sauon de t'rmprunt en question sem
qui ne Sera pas moins de 95 uto un pas dcisif fait pou: tablir sur
uuinsi raillions d: dollars de boas une bise solide les finances haitien-
a court urme i un taux d'mt et ns
maximum de 7 i|2 010 et de cinq (Mmorandum amricain Ju j Xouem
ans de dure remboursab e l'expira brt 1921 )
tion de deux ans, et en mme temps feudani le tempi qui s'est con
! d me tre Vmgr cirq miilioas de dol l d.-puis U rception uar le Dparte
lars de bons 6 o[o iemboars^bies en ment d Etat du mmorandum du
30 ans. t Gouvernement haiiien dite du s
Contre mmoire du Gouvernement hatien novemb e 1^20, par lequel le Gouver
du 12 Novembre nement d Huti avisait, le Gouverna
a (s) Il stn igre.be .u Gouver mer.t des Etats Unis des 0.1 Mions
jenatui de la Rpublique Je voir le auxquelles il vouait autorisai le pla
Dpartement .o'E:at d.-s Eiats Unis cernent d'un emprunt, le Gouverna
accepter de concourir i la ralisation ment dei E'*ts Unis, en dpit des
d un emprunt en faveur de la Nation obsades inerposs, n'a pas perdu
hatienne s'e.evan* au ..h.ffie de or z de vue l'obl'ganon qu il a, en vertu
ui.il 0 il de dollars du trait, a'avaci le Gouvernement
c (b) Cet emprunt sera t affect hatien...
au remDoursmi ni des j emprunts, t (J a a, par consquent, entarr
fra. .'is, a l'< je ution des dcisions .lc-s ngocit o is av;c les Banquris,
de
la Commis.'-ou d:s lparat.o is,
au paiement d- certaines rclama
tiODS pressantes it immdiates, a d s
am iorations intueures d'urgente
ncessit.
e c Cet emprunt serait un em-
nos dettes en un mo poraouvoir pruat court \etme rapportant i[2
1 activit nationale et amliorer les 0j0 au taux d'mission de 9> op il
pins pressantes aapirations du Pays i conditions de vie de nas populations Sc.ra,t garao'i par des bous 6 op
t s imposedepuislongtemps.lt dgrve | Parmi les m y os qui s'ottrent p0ur une valeur de 13,750.000 dol-
' ment progressif de quelques-unes de nous- seul un Emprunt contract iats,..
avec avantage est susc-ptible de nous .\iemontndam amricain du
[.! Le Gouveruemaot da
>liqui iat autoris i conttaa
{iwxdesiutitts du Pays,
^tuat de 40 Millions de dol-
*ncaia.
.^'nt sera mis en sries.
' i* i Millions environ
m riront mues an fur it
dis biioins du setvice pn-
loataat.. taux d'iit
lottissiBant et raibat
|t fixe pai la Gonver
i'accord avec le Coo
Udit
m
Sla
^t et demearcut saac
'i (lallations du Ftotoso
Mobra^iuiu, sgueatraU
nos deaies d'expoitatioo> telles que
le cal, te cacao, etc. Le Gouver-
nement en reconnat la haute porte
et en apprcie i 1 avance les heureu-
ses consquences. 11 est de ncessi
t en effet que nos producteurs, sp
cislement nos paysans, soient all-
gs de l'crasant fardeau qui pse si
lourdement sur leurs paules et qui
entrave leur essor vers un mieux
tre auquel ils ont droit, iacontesta-
lement.car ils constituent n enpas
douter, les assises profondes, et les
tonreesessentielles otis'alimente la vie
de la Nation- Cette masure jointe
une refonte de nos tarifs douaneis
constituea\ l'ossature d qn program-
me dont 1 excution ne saurait tre
retarde davantage.
Comment parvenir avec nos res-
sources actuelles values i environ
Gdet j.000.0.e$ il Or }Aoo,8yS,o7
a appliquai ce grog' m me. '"iu ***
tuer d'embarras, nous permettant la
ralisation de nos tins. Nous avons
don: retenu ce moyen et nous ve-
nons vous demander l'autorisation
d'en arrter les conditions.
Nous sommes d ores e; dj con
vaincu que l'opration s:Ca de tout
profit pour le Pays, tant en ce qui
concerne les conditions de sa ralisa
lion quen ce quia trait l'applica-
tion qui doit en tre taite.
Il va de soi que piralletneut i
l'emprunt et pour assurer le nouveau
ietyjce qui logiquement doit dcou
le; de l'excutoi de cette opration,
le Gouvernement a pour devoir d'en
visiger et d'laborer un certain nom
bre de projets qui eu coustituent,
pour aiosi due, les corollairis ob'-i
gs t Nous nous empresserons au
moment opporun de lu soumcttie
i votre consciencieux examen.
avic la prso;npiiaa qu'un morurt
le 14 miil ojs serait maintenant n
cessane pour couviir les lments
compris dans le p'eg-amme prvu
dans le memoraadum du Couverte
ment haitien.
Mmorandum du ouv. hatien du
30 dcembre 1921
eLe Secrtaire d'Etat des Rih'ious
Extrieures a IhoLneur d; dclare;
que le Goavernement baittun purais
te i cto re que juridique^nt le Pr:>
tocole du 3 O.tob.e 1919 est frapp
Je caducit, mai que U ditficu't
peut tre rsolue pat d-s claus-s a
rastaj daos la loi d emprunt com n:
le reconnat le Dipartement d'tat
dans la note du b dcembre. Dins
cette loi, il sera port les dispo>i-
18 Novembre Hi20
< Le minisne amricain a l'hon-
neur d'informer Son Excellence le
Prsident de la Rpublique d Hait
que le Dipa t-naent est dispos ac
csptsr la su^grsiod du Gouverne
ment d'Hat'i jue le montant de l'em
prunt coun terme sit modifi ajtions suivantts...
Onsjl mtllio .- dollars, pourvu 1 que 'Lettre du Gouvernement Hatien du
les bons 4 cuuil terme soient mis| }\ lanvi r 922
pour une .. m.'. Je cinq ans ; 2 j c Le Gou-ernemen liaitte.u es ime
que les bue:, de itenti annes pour qp| )Urid qaement, lu PsaVcole du
le montant d.s 15 millions i 6 op 3 Octobre 1919 est f.apo, le ca<*uci
soient mis com ne garante. .. i. Mais puisqu; V% Gouvern^m nt
t .. Le Dpartement d'Etat tst h:u des E >U U us jS"lre que Cl ?l9
reux de pouvo.t a^ er les proposi toco'e a toujours pleiue force et vi
lions da Goavetnc.nent d'Hati tou -afcur, le fiouvenmeo' Uaitiea p *
chant la moLfi:atioa dn moatan. pii sruaeaeat ac >nw:er daus lu loi
de l'emprunt et esplre qie, vu ion d'e.nprnnt ceiUiac^ prcisiota,
adhsion, 1 .uve:*-riT-nt d'Haiti dont la uluu*u iiovieune-t J-s m
signidea* .u^*o aitiUcut son appro dificatior-, R^ggiees par 1* d < .rtt
b*non i la propciition du Dpart "era^ut amrica a_lui: ania.


Ll MATIN
^ar Cablp
Nouvelles trangres
?^Esscaassssessrc*
Les El W ri
les nettei de pwre
PARIS. Le ministre dei
qolera sera termine.
On prtend dm certains milieux
que le montant de l'emprunt interna
tonal propos ara seul affect et
jque la commission ripa baeqnlfers
Miouvera qu'il sera encore possible I
,de placer un emprunt d'un milliard.
affairra dollars. Dana las milieux officiel
......""" pPPi
eirerarea franais s t inform cer !''" on est ce soir assez i
,pXdi pueC|e. Etats Unis taient J&gj+* ,a DecW8ll 'u
prt, s discuter la qusstion des sWH derrpiont.
nattes degner-e- La mimeiie dea li-|
non-te a d.clar qu la m is^ir n Coi/lW 18*1011 7l/er
fiaoaisa s^ran Frte partir pour
Rhumes, Toux, T^ir^
Bronchites, Laryngites, <&*GcjP
et autres affections^ des organes respiratoires, indiquent
un affaiblissement de l'organisme.
L'EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps
augmente la force de rsistence contre les maladies.
S8SSSS^?2SS^S?SS=
i '
les Elsts Urne aossitt que Mr Pein
. aie couperait l'oidra du dpart.L'
a-ta amricaine su gouveruemeni
Lan. ai a t trtasinise au ministr
Far Mr Shildou Whiteboue, consei
r d'ambassade dea Hall Uria *
F ris la Requte do dpaitment
a*...ht. La Btaaion Iranaise qui /
v nir ; Waahiogtcn ponr disentei
ta Mutation des c Nr Jeea Psrmentier, directeur du
m u\fcirent gnral dss fond au m
Disert ut* r-menas Ur Ptimentiei
n'atfnd plus qae lea irstruc'.iooe
de MrPoiocar- Quoique aa Biais
t e on garde le silence, on peut prf
voir ce qui se produiia pour ceiu
qu-stiou des dettes.
D i-pra la pom de.vue franv-,l-
paiement des rparations et le pai
ment de* dettes de guerre sont tro'
t tient lis et on affirme que Ml
Feincardjen s'opposau'l* tonte rdoc
Iuu de* leparstions protges en r
lue les intrts cranciers de ,h
Finpee, csr la cspacit de psiemon
le la rrance est atlecte par tou'e>
Ua rductions ou par tou dlai dt
laiarnent de l'Allemagne- En cou.
quauce oa pense que les instruc-
liens doones par Mr l'arment!.-
pourront tre mond.fies psr la d
aiou que i rendra demain la COtami
a ou des rpara tons Le secret d<>-
dliuaiatlona de la commission d I
rparations eat bien gard. On p c.uenaaut dana ieB milieux bien in
iwrme que ej l'attitude de la rrauc
eu ce qol concerne la rduction de?
i*paraiioua sac* approuve en s
tit rrnado aloia si la mission de la
C,m nationale des
Banquiers
commerce avjc l''raager a diminu
de r3tf millions aux iroportetiona
'ent infrieures de ^30 millions ce
TARIS 6- les membres de u'qoi a produit la balance f vn. bel
corrrrission des lparatioBB oat dis la Irence. La balance commerciale
cot Isa Qoeettoci d'augmenter .'.m vec hM 8t a' 'a ,e'e fo'8
rortPace d la commission interna Pgereroe.it contre ce dernier paya,
tiooala des banquiers, lia rot dcid le rsollat de lannalabon de lac
de sa runir demain pour rd-ger ('ord commercial avec la France e-t
ta rponse a. x bane.ti.ee qui ont de M"*';* importations sont tomb*
mand roinmeat dts renseigne fl* ** millions l'anne derniie IN
ments qnar.t i la b>se de crdit millions pour ior trimestre et lea
exportations de 48 28 millions.
En ce qui concerne le commerre
. Hvec l'Allemagne la balance qui tuit
Tanne dernire en faveur de cette
dernire nation ponr lit- mi'hon-
est rette anr e en faveur de h Fran
ce .our le mme comme. La France
a vendu l'Allemagne 2M m Ilia-
de marchandises en moins gi
ment.
Le commerce de la France av^
l'Amiique du Sud a diminu' en vo
lume sans atf^cter pQatflelleaienl l
balance La France a scliet-* tf.'i il
lions de francs en moins an Ile -il
et lui a vendu W millions en mot a
Kll sche'e '20 million en moins *
l'Argentine e vend \ u*'rmen 5
millio a en noiris ce i>>vs .
Les ctnlfrea du 1er trimeatr* rai
tent approxiiuMtiveroent dans I h
DDmes proportions pour tout' I' n
ne. La France retiendra cou;nie en
main net I a'g-rt dpens en Frai ce
par i- s voyageurs amricains d>
nord tt Sud. Ce te exportation il vi
sible (ttesdine par 1 <.onorr.i-t
b millarda d- franca et represet te
'ce trang^-r sans recoorir
Lettre ouverte
au Pasteur Aug ate Albert
('rsidant de la Ligue du Bien
public et D recteur de
L'Upinicn Nationale
Cap Haitieu
le
2 e G0Bv:rnemet Hai'ien a ec
oatie imenti. dans si bois do $o
dcembiedeicicr, qae $am Je mm
telles laiet, ii imffX \6 mil-
itons ou mu *r MM. Lee HiffliaSOn
&. Co tait 6BB*ffCa1 ) RP"b W
i'8e
i/Oor l'empru" propos.
On a dit qu'il ti p ssible qae la
rponse in t> rm leei nsnsm ae
icieliunent au li u de 1 tre olticieti
meut (omnton I avait d abord
nrmi r Un a t-ppria que las mem
bres franais de la commission
des rparations avaient revn ut-s ins
tructions de M Poineare de ne pas
approuver la rduction dans la sem
me totale des rparations dues psr
'Allemagne. Toutefois on panse
l'.'il m mit poss ble que la commi
*ion pana l'eBfSgtr tn ce qui cou
uorae pareille rduction dc artaux
ttanquiera qu'ils sont libres doltrrj
toutes les sugg atioai quils croiro t
unes la n lu ion du p:oblen-
l'un emprunt international La r^
nonse de la commission si elle oal
lcide sera communique aux b-i<
Tuiers leur prochaine runion qai
doit avoir lieu demaia
Le progrtme des
rparation mile m
mande* doit tre
Port au Prince, le 7 juii
Mon chtr Pasteur,
1922
Voici le legts du
Mr Lon Djean
des R-lat;ons Extrieurs!
Us, 'ttsl :
Messieurs les Constilltrti
Si prenant contact iec
.l'honneur de vois appartir.ij
Tnat que v.vrn la rnond*. ssn. P Son Excellence le PrsidJ
dit le abai.ste, on sura tonioor b-! R b ,p t d p
soin d'un plsa petit qae soi. C'est ,r, M.
fort de ee te msiime que je prends, UI'.;1 de vous.exrnroer m
la libe t sujourd'lioi de voussdres1 on. 'rouver en v0n, a
ser la prsente. |"P" e,ev* e.' Vona n'ignorez pas toute la symoa.v- qui. depuis que vous m
thie que je voua porte, at nos rela-'crtie naute A^e > bl e, ton
lions pouiquoi na pas dire in i j- urs gu ds dans > loiotng
mes ? d'une vingraine d annes au Ves prob'mes soumis i votre
moins,en sont uns predVe patente er ,,,ncc P, ^ vo,re sagfe. Ual
romique et fimnciire qae
irrfrsghble.Je aais.mon cher comp t.io'e, que voua tea on smi de h
libert et de tous les principes sjiii
eii dcoulent.Je ssis que, dep.ns \$h*
ods avez toujours fait Is gnerre aux
despotes t qui I rhsqn foi* QQ'un
Citoyen est ls dsns ses droits -
(j'i'ii soit une vie ime d'an satrasa
roili aire ou d na estrsoe en redi
Is Kipuh' que rclame de |tn
stdes.L'1'.xcutit, conscieatd
cu,lt?s de l'heure prsente*
voi s que lui die en( les ci'cal
o actuelles, riolu i sortir
> la misre qu l'tre at et
rei I" tort de la masse, rdint
gote -vous braaissez sans pur contiince et vous d mudi
SWA6U1NGT0N- D'aprs lop-i
nion des foaciiotiuaires d?s gouva>
nements, il faudra mi i nier le pro
gramme actuel des rparations ail"
mandi>9 si l'on veut an i ver des r
tultats positifs la confrence imer
vo re plume de bataille pour livrer
l'excration dss sielesee monstre
1 ligure humaine L'ancien Direc
a i'p leur de l'Argua uo< ne saurait le lui
T Fupruni. cor tester, svst dj asaur une pis-
mttloo ne tient pas comp dans l'immortel et son nom, en
res ressources tid'es que 'aison de son patriotism prov$riml
burinera aa lettrss d'or dans les sn-
i sles de I histoire,
Kh bien, mon trj estimsble Pas
teur, me permettrez -vom da vous
pari r casor ouvert et voua tenir
un langage d'ami T Cela assurment,
mod fi p6"
' te des au"
des rparatioi-a. Le mardi futur d-s
(bangta ren p'a ement d i franc
par une Bimu o ne pour inblir le
i riz (tes contrats ont discuts
aujouid hui par un gionpe n- no
raiate (Je banquiers tt indostriels
mer les respoasab lis qui
omb'.ii dans l'accetaplittn
I che immense que loi i
s-lut de la Patrie
< *
oationale des banquiers qui est en franais qm se sont runis pour elo ne vous mcontentera paa. Cela, j
d'r- se trooverait poar /aire le ser I train de discuter la qnesiiou d'un djer |d nitnatioa conomique. dois le pr^umer dj*. ne refroidira
vice rgulier du bnc^et e* Ppr le (emprunt I Allein-gne. L9s foncion M Kopbtel Levy, sna eu- de la aucunement no'r vieille amiti Kn
scivicc'de l'empiun'devatt an di
cit txoael de i million d? dollars, i
Lit if l) Avril 191
Xelativemtnt la saggestion
contente dans II lettra de Vol e E
celieoce do jt janvier Jcrr>ter qi
j'avaif.tii .'honceu'' &* trJnt
pjjdp Gonveraeen'.
ment hsiilao f lil
>ns d nouvel es t i.
tort prsente' r' MM Lee H gfin
eltre i
Gouverje
iOS*OII'r que
J. A e d eir-
bien,il me f ut vous la dire, puisque
la siacri' est mpn moindre dfaut.
I me faut voua drre que le je*rn*l
qui adite, au Cap,sous ve'.re astre
gne contre le nouveau Prsident de
la Hpublique. Peut tre trouverez
an ft Co, 1 rile tait accepte, au
r*u ntfarA nour la Gogverasmenl
hatien un dficit annatl de 1 soi -
los,
|e soi* hatgr psr rro-' ment de aire yu'il ccntwue, comme
jl l'a fiit dais le oasi, i pter son
au* u Gouvememeiif fcaitieo en
v\.e ltablissemeut de ;ois cian
de noavelles taxes et en vue de 1 a
n lioratte.n 0* ls perception des
i.i-r rens la lf gialation txistante..'
naires qui suivent de prs lea ques Seioe M. Franois M rel, ancien
lafoj hnancires daaa ce paya at Ministre des Finances et a m m
ltrana/tf ont exprim lopinion par Dre8 |eg piU8 lporUn^n de* pi nci
tage par ie f*g(4 aire Me Ion qu'un pa|ea a880 -,a io 11 de co noioree e
2*enapruut allemand lia Donnait tre i()nUathe> issistiien vtt e co l "Ie. ' l. de mener cet:e compa
mis aux frais Unis o oa essayera renci< L bandon des msiopiba
d'en placer la piua gtaode pmu n tat et d. entreptnes na ionsli
moins q >o<\ modifie le mode aciael Jtee qui n rapportent pas de bn* voue le teime un peu fort Vous me
de paiement des rparamne *. fif.eB comme les ch< rai* de (ei se!1 excoserez. n'ayant pas d'autres A
qu'oo puisse offrir des oftditions fQf)i discut* ainsi a.'ur.e reo u Ibenre actuelle, ponr rendre ma
Uvorsb'es au placement do Targant t,Qa dimiodjioj eu gouvernement
amricain dsns Us obi ga.ions a le da rduira les crdits de anne et
oflsa- la OMsini et faire d importantes co
MlttajM dectloutes lesopratioos nomies dans les autres miu'stfe.
ppli 1 in s as Mi) pasant lems couda
-,10ns lu r l'tat dm doztj h dam se
pava, ea fonctionnaires, l ^fo
qu' moma qta lea bous wji da
pn les condi'iuua f.'rnatiorile8
TAlivmague tassent droit de priori
l aur u m levenus allimande comme
scurit aux icux et | laces de bons
de rfiritlOOl ne.- peu des nouvel-
les obigdiDB treuveraieat de d
bou. lii sur le m**" M smricniD.
iilualioa eouiaier do la Frane
Varits
Professeur
O donc a t'oa jam. s vu la Gou
vetnement prcdent rrluser l'em-
ptui.t ? H l t'-mps que cd.e l
amende soit dtruite.
E' d'ailleurs, pourquoi aurait il
tus 1 tt pourquoi le gouvernement
actuel aurait il recul devant la res
ponsahilit, si deji cette rsppnsa
i\ n'avait t prise par ton ofsieca
snr, de cet empraot ?
Afpsiemraeat parce qne c'est a
rmpicst politique , pu s^ue,
lu^u'ici. J" estait d'accoid pour ad
aaertre que la sitoatto.i conomique
du p-.vs :nd utile et uas nie un
rempruDt de ce genre.
Il es dor: rei:.e qve rci di
tjioas an met de ce
|ie de l'emprunt
PAUlSft- B'sprs les Chiffres
officiels publis la balaace commer
ciale de la Franca avec le fctats
lleis est en fsveur de Ja France.
y-our le premier trimeatre de 1 an*
ae c6-rsute le gain est de 7h mil
lions de franca aoui la Francs. U|
importaJons ee sent montev 78H
millions de francs contre i,7e'o aail-
1 ...i. pour la priode corresponasn
ie de ; mue. dernire. Les exporta
tiens aux MiatarUnis ont st eiut 011
millions cor.txe >1 millions \*ui
lu 1er trimestre 1921.
Ls balana cemrnerciala apaja '.-,
les pays indique nue liaUncetsvo
rable la Franee d'enviroa 100 rai li
ns de francs et c'est la sac >r>de f is
uuac re poittijdepuis l'.KJi que cette bslanct a-i me
meuiiaoa*eat favorshle. Le total da
Bnriip
Moas<*ur le D rectenr,
l'ai l'avantage de vsus M
que contrairement votre
tion dhier, je ne mesitiot
batta avec le somm Dole.
C'est une simple discuatie
j'ai ene avec lui et qui tait<
terne-1 dose qnaad 10W*
madmjnistra irois coups
Lnard et prit U lutte NI
coup* auz endroits suivants:!
a tt-, derrire l'oreille
driirt le coo Cet acte dm
Dele n est donc autre chose
tent tve d'assassin,t
Tout en vous priant de d*
h'icitla p seate, je voei 1
grer, Moteur le Dtrecltt|
lespectueus's salntstioDi
Geo,|eMf.V(]
PAB-1
l.i.ll
Presiiii>0italioa
pense Je dis que lo.hho N.tio
util tort de glaner dan,- ce 1 h mp l
(tant donn l caracre d- ce joui
pal, son indpengsbpe e' le p "g m
me qu'il g'est impos Sus u> u e,
vjus avt z. i induit en > nui sur \>
comped- Hiini pm la fa t d'
ceitaini iaconlsr*j. ban,, rioute, vous
jevez t t g< Il'opposition don' lea l'.cteurs e'
rdacteurs ls plu par vir ca h
dus dans l-ur* piojes ont des
rajswng personnelles pour prendre
e.ft' voi M-is vous, mon bejf tisteur,
que le *st, u soijim 'la c'iuss, h
vraie eau'" da vo'r.* laapsgoe?
Vous m'objecterez que vous vous
{tes toujours insciit ea feuz contre . F_____
! tonte lection prsidentielle psr le ommenters pour la ploi
j Conseil d >at A cela je rpondrsi ce ses chars pai/ians. '"
que de deux msux il fsut choisir le rcsairu formelle ce q**r
.moindre't*qie cet tar-d.e choaee Da jour qa il voa Hr*jLj
est meilleur que loi ts "utre ait'a'fo-i errer la main *u [*H}j jlj
Dcs
Est iiiitct matin 7 *
uant l?e de 16 . L'eaie^1"*
demaia mitin S heures, -
mortuaire rue Macajoui. "
auxfaaitles Piquaa Andr. __
du peuple par 1 d//'w* M* ,
a/u loiUt l s couche* t **..
i-tulalrp du I du ao"
su % Prfets (Jes'dt'r
coap l'.'lhonorsh'e Pri
's Ligus du B-en Pub''C i
oMmtntara nour la PiOl
soil
esM
= Pension Souder
Villa des Roses
Cbanip de vlars
qot. Monsieur Boruo, a part s a d'aider C pa'r OU dao^
Vauqe i-oiini-hs-.m'ns et sa rputa d'puiation et de re| ^, 1
tior. d.- ain iette, e? un Chef d'Eht entreprend po' r l '?"
exceptionnel qae rtos, g/arids et pe roUeuuvii toi^ Ul* ci*rr
ils. pauvres ei riches peuvent abor DsSgdez agrer, 0^aip>|,
djr sans eiicombre Aimant son psys e compatriote, uses
jisi-d sUb to-t.il lve et s totjcure plusdistinguei^^^^ j^U"
Irve, comms vont. 1 msueipanoni
faio


Uue bonne aubaine
Pour les Gentlemen
lfurnitoon de l'DWi fin l diatio^i* tout aviss qo' partir de
^*m*'w*< k loioe j CLAMAS leur oft uo occasion exceptioo-
fv,d#rsf",'<,h" peu de dais leur garde-robe.
"niili oa anqi aat P"- Je v?nir voir :
yL, aopeib a cliaorra a saille plia, marque il
-*rfi d'art, do tous styles et de prix modique*.
^ plis, rasrque ARROW, de vritable!
coofj.t inlime
_. enspess et moas
m teatps les occss-ona
^neobiaaistBS B.VD. qui doaoent de l'allure et de l'aiaance la
Uf calfoai d't, desai-largueur, ioipprciables en cetla saison.
IIIsds, M*Mioie, riu chic I
Lkibit se fait pas te nom s le moi ce, mais il aide souvent le distii-
*ba coBforUblea pyjamas Varsity, les dispeasatei s de
mpois de chaleur eicessive.
Slsax-eola Ide et Arrew.de styles universels, ec
JTimmfm les ocessioos
Tnlt j'iocan
Il sera procd le Mardi treire |un dit nruf
cent vingt deux a dix heures du maiia, Rue du
Magasin de l'Etal, en tace de U maison Veina
la vent^ a l'encan des ma'chandises suivantes :
Chemises blanches a pli ci alastroa
Chemises Fraraises Zeplnr
Chemises Amricaines en couleur
Caleons Franais en Zephvr
Faux Cols Franais et Anaricaias
Bretelles et Jarretelles
Tapis d'Onent
Ckau>>.-il rrf fci< > s ri '"mon
Bas de si ie rookart a e f>
Couvrelns ci leur et M*nc
Coutil iaatel*s double tart ai
Boutons coto.'o
Gilets de flanello
Cravates, noeuds
Service de table damass
Canotier Gilbert
et divers autres articles
Montbrun ELIE, Encanteur Public.
I ^_ T
; Chaque, cheveu it om petite piHnte> !
QLm

V
wa 5
CT
-
Dr Jus.in Domiuique
De la FacnSl* le Mdecin duPir'g
if'tn ass atan* des profeseeurs Den.ke et De-fchmaai de Har
Office : Ayeiue Grfgoira If8
H i res de ComuIu Jens : 7 h 9 heur et du main
l I < jante rmOi
Les Cours
NEW YORK S'er'inR WOi
Francs 10,94
Barry's Tricopherous
, le> nourrit.

Si iea cheveux ont besoin de nourrissant o sont
tt Attaqus par la maladie, ils deviennent faibles et
i I meurent.
A Bany's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve
I ; lea pellicules qui touffent les racines. Il dissout
les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes
qui causent les pellicules.
li
l
Tre^fotie
Pneus et Chambres Air

1A aurfaca Non-Skid da
J Firestone voua assure une
prise sre partout, ainsi que da
kilomtres additionnels da ser-
vice; le corps o (la carcaaas)
est fort et soutenant; la qualit
excellente du caoutchouc donna
un roulement agrable, une
bonne traction ainsi qu'as
protectionremarquableraato.
Un essay voua prouvera le
sus-dit; ensuite, voua contin-
uerez logiquement da vous
quiper avec la Pneu et
Chambre Air portant lo nom
Firestone.
Les Chambres Air Firestone
donnent des services de
longue dure car elles
conservent l'lasticit.
L. PRfchJZViANN
A G kRHUI.Ja
Tira -
Ahraa, Oki., I. U. A.
"TJn bon maiire d hlel.
S'adresser aux bureau du jotr
Bal.
Auto Buick
r n Ir- bon tat i vendre. Csjndi
tien a nsodeiu.
S'adiesser a Mr Geo ds i aipi
bssp*.
Rae Aairicaine.
^
^
M
S)
Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu.
Aprs avoir employ Barry'a Tricopherous pendant
quelque temps les cheveux deviennent longs, forts
et luisants.
Demandez A votre marchand. Employez le
rgulirement. Observez l'amlioration.
s8
;
an Wra,
* ***-3
g Sa"
K<*.<-*-gA
Lebn & F.nk, lue
srpmoiiiTi'j
Fonde en 1876
ii\si'l,ix
PROilsPTITUDI
i!
A rendre sucre g-< nul bon
march
tncim d < Vve wb,
Mue du Cet te
Tous preduil* chim q cs pua-m a celtiques et autres arde'ee verv
duil- da s u> e pharma< i .
8PIS : Poivre, Comelle, Girolle, Ans oil Mu-ente etc aie
MjCRK u *ffi\
SP: CIAUTES iMarque r.rivie/ I.vaol dsir f-rt8*\Prf"ine.ie,Ar'i*la
pour hi bire, Bny Kum, Chocolat en poudre, huile de foe de Afoma
Emoiaion, Cold cream. ti'raita pour f,i>e taaai ces et eau de toilette E
_________ e 0 'tiine, Poudre on e ia inaeetfa Solulioa pour consarvor lea satN
'r'a. l-ait de Mbr ie. l'ondre suprieure pour la toilft"e rts infou
^^3 !?-*..>. ivMJJDCe de t'aura E-n de Flund. Miel ponr la t-bU. M-iu'a-do, Huil
^i*S B1 I IIS uOive pour la latV,-, Bus-f^ d-nt-. Pf pnerrain Hu le peior r b ee>
*>**J* l I V^ letaBOoaiiqoai ei au-t* Ineectfa-, Rsolol : Hoile contre constipa ions e
roabl.-* des mfe ms rrironques Tli**. Cn-e ponr las p.rqaet Cpmt',-
quee, L'islr*. Epicee. .Sirops diver, rnintorta diverses Vias. sXt, aia ai*
D nmid. z le ra'ali'goe ries er*sri*li.i
Crnfi n vus commandes LEHN & F/NK, Inc. vous ans absolument
& FINK Ync" bnnfB phBrm8cie8 du ffiy" 8'rprevi8ionnant eh-s LE M H
'our ramoiacer lo Ssl > dms le
rgimes.
Le Sel Fros pf a' tre rm^'ov par
loue et est Indlai ei aablo dans les
En ven'e sa No f^iC* de la Rue
Amricaine *
On dsire
lcieroisoos louer deux p ces
d'un mais' n.
S'iduseer t ex borraux d- JorDrl.
Beil^ o rai n
On Cd>i oyr i ai a d-- A> prr
.< p* elf i t t, n 0| l)< i'M avec 44
diifaaa.
a ...tfeier JC, ou P ste Hi
eband.
Lon R. hbaud
Agei.t exclu ri pour BsHi
Pharm cie Centrale
Promus de tcule twphu*.
tfmioinunns -
- Erculion prmH ai ^nm*
i
Uleulio.i
ATTENTION
VisilezleNo 1727 la
Kue Coirbe,v
Occation excepticnrclle
dr> s nv A \ i die V M qu-
dsuz sens mes i're.' v\x*m Ad" Bel pus s a mf
fCuAcoo se en *. I km p d<
BJBt* Ar-^l d e B ea d hoi ifo't
e' da B niru No 18
s y trouver*^
I4?k fhs & fiHMi Uutt-Btnlt Pint
f \je fui^attl Idal r '
s'est la w]
Piiu!e j.;'* inaiel s, Tarais c^ t,flU' lab;". Zo'iirs pou-- chem'ses et
ni'm l (',n "' s' J" ''enn's> ^.e.^s DrH bhn' ei coiieura,
r^'tblai c el cou!, ui'.^oi <*,a"' i^i 'tt WflH0 el (*nulUrH>>depu**
ij^1. laui.e, Tug'o gnourrobes el bemi J^'cur, biMijc, crpf de chine, r)lie."i e, Hniui nique fan'aisie
0,Tnr c P's pour deuil, ul'e d<"p voiles Mousselin luit',
>pJh c,,'s <,hemi"e & nh m ad es pair homme^chap^ux
el.-'.fl *'e la'nf, cravalfs Mouchoir de / oche. Mon lpi|- on-ir
c;iu^ jarpeg et fiileites.HtS e\
't B
EJglard^Mai^ ."Foi me ^ r
Men e\\ s. Poudie d ris,
gourdes Vtrrs boire- chaises et Dodine?
ladites d> toute L.aikur et t prix Ijfi tu
PeeMS S pr."i'!"\
N* ii0SMiIUial P-i'r. l^r.fMlf,
elle cj srovof.es |aauUa Ci .^j.-,*,
Sll"" <\
ello a: d 'Mi ; \ 'r'.
1 >"st^ r. ' > 4
je::. t ... : i -> s:r!l i: t;^;$.
P:o* -...,
eile Bat, SOI ses .-.a'-', BMadfl citer. ^
IWSai : umo* B. B SI lAXAtiaSa i piiuio.
ot. aTaUBa'
LehnetFinkmc
(Maison fondc'e en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfiefd, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
1
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
tou H. hbaud


LE MATIN

Crme
v
-.
**.-
donne un teint de lys
F-
fntttt*
La Crime Ttlntlgs. don:t. parfit mf t.
la fracheur de 'a ieur.ene. embellit, ttfacu
En}
tir ni la pbudf
Assur um
tfKBtfon txqult
U Crme Tfii:KM! LYS, '--
enctaewe, neu -. i .>.' f
iw m r tu \t p adoucit, -',' ri b
lubrifier l'exci ou j lllirc, PartBMCf SUX P> rti '
rieurs, la .Crme ffBINDSLYf M
le type le plut i b ereroe
de toilette; en ern>lm vite >
Ulf, Its tbchcs i!i r <>< ''m- t lot
irritai mm dueii i li pju:
ARYS
3, Rue> de la Paix, 3
PARIS

bonne
isvx
vie
/ei rirfr
T.....* r-
VAILLANT AftHOUET, Agents gnraux 1720, lu h Itfwii ! Nui
MM
4^KnT&f-jTa5//ll&m 3&~" ^ttwqg^-Ta^g1^
U
Clyde Slemnship G
foreign Services
Attention
Le S]S < fiaracoat m nanldirectement
de NW'York est attendu Port-au-
Prince vers le 8 du roulant et laissera
V mme jour pour Kingston si les
ports de
Pot au
E. F.
la Colombie.
Pince le ?> Juin 1999
CLEMENTS, ag La Maison H. Silvera
Annonce ses nombre m clients qu'elle
vient de recevoir par les derniers
bateaux les articles suivants,de toute
supriorit et meilleur march
que partout ailleurs*
Casimir anglais nouveauts,
Diapoftll nair suprieur.
Alpaga Bapiiste liue pur iil pour chemises.
Colon draps an. lais *J(4,
' Olon d'aps amricain N|4.
Voile bl m* a carreaux 9e birres.
\ ile iiiii blanc et couleur-
Organdi couleur-
fripe noir vl |.l> u marin peurjupes,
Damafse blanc e Toile mate'as sup.
Tc-i'e dr-ps pur Iil 10(4.
Marlra* suprieur pour Crpe anglais.
Tulle pour voile ! poui mn iliqairs,
Ibndebrodei sujasttle tontes Its qualits par boites
Molletons couleur sup. et tt.
tollelOOS blancs supeiieur.
R Dock blanci Kaki blanc.
Irill til blanc anglais- Drill coloi blane aag. aup
Sain chine pour tailleurs
kaki jaune ang e.\ Percale blanc fxtta sup.
Calicot da f'm'lle.
Cj.ii.-ot pour jupons. Piqu blanc sup.
"Luetriae barres pour tailleurs
Crpon couleur fleor ang
Deuil noir aup. Tuesor pour japta.
Tuaior e-cur cberuise t pour rebes,
Voile brod coul
.sm i natte blanche et couleur fleuis
Soyeux blanc et coulenr suprieur.
NauaouaL baste eoul. up
Serviettes aV teilette blanclieet couleur.
BcetellM pelice pour aoeaaaee eap.
Bretellaa pour enfanta sap.
Hsdiau uead ccul pour piiaaaaa cbcmiiaa,
Piaja coulaar bartea pour cueBsises uoraaaea & robaa aie ete>
Conservez Vea l'orcea en Survenant Votre Saai
Cete lettre voua dira comment
Chicago, Illinois, U. S. A."J'ai pris Lydia E. Pin!.:.
Composition Vgtale pour des drangements de 1'
Tous les docteurs consults m'ent dit la mme chos
vous oprer. J'ai ootnnioc&p rainrrdea d
le cote gai I te il n'a :'' '
d'.'.X cicfs. .; e c' -
petite f"'! ,* trxfi il ja ne, i. .... .
demand hmrs r :aisel u erD'adt: utCWalaCoro
Vgtale rie Lydia E. Pinkham, }1 uivi ce conseil et je
me suis sentie miouj] tew de suite; je puis maintenait
travailler,m.i:; ... tantrevenue. Je..ec Composition \ egtalo et velre Lavage SaniUira"Mrs.
Marv EKnico,459 -N'- Carper.ter St., Chicago, 111..U. S. A.
Cett* lettre n'"n eit qu'une prmi i:n r-nn \ nombre roru
chaque anne.i et provennut lie femmaa, jeunes et vic>U. a
toute occupation. Ces Uttre tiinoii/nciit ea Vrljwa lie !a
Composition Vgtait de LyJTa S. Plnkhr*, <.vwww ,a
OstUeopositi'>n vegtui- ne >-..,kj|i jsJe narcofi oud... .irogues nuisibl"* ;;.( jn>tirc priie par toute enmi
u:w aucune rMn/r*. Vlw gagne puin dpend eana doutd sur
votr yiau. Lwijezdoiic la
Composition \4get^e
de Lydia E, PinkK.am
UTMA r. (MKUtl^H MtOICIM* CO. LVKh.Kul. U..*.

y'
!
II
Venez voir avant d'aller ailleurs 4'
vous ssrex satisfait**
Intormtx-vois ton jours avant
de faire voa achats, des prix des
rates i Blackboll ) noires, jaunes,
rouges et blanches < Marqua Co
f u n Lus > i!SM di Cirge noir
Columhus). A'ous recen mandons
la sus dite marque comme tant la
meilleure, la plus svamtgeuse
ment connue aux Etats Usis tan*
poui sa suprii intrirs'qne que
rour iVxum* modicit de ses
prix., allez voir.
Chez l'aeent gnral
Napolon IJranci*
1yo Grand Rue
A tinsse prviiti.'
A Vendre
Humais anglais
thez Alphonseilayes
HemtrcieafieBts
Convocation
l.s lsmaa pstroaneaiea de la
irano kui * ajai doit avo r lice
an Par* ui*l lofASjra, le jour de la
l'.a. dimancb?. i J' in aoat pries
a se rarir thti MmeFliz Coicou,
jeadierocaaia. 5 keuree.
Employez la
KROSIXE SHEI
Demande* ceux qui s'en se\
Lumire brlante^ Sans odeur
Sans fume
la GASOL1ISIE SHELL
Donne un rendement j?Mnnui\
suprieur par kilomtre ^^^Ml\
Trs volatile, ne se EftlCCIti]
carbonise vas
Demande* de la
Krosine
Gaxoline
SHELL
Asiatic Petroleum Co
Roberts, Dullon & tf
Port-au-Prince
a 9*wi
Pharmacie W BUCI
Place de la Paix
Vieat de recevoir par les dernire vapeu a an graad
Spcialita fraocaiaei, dea produite cbiniques ai daa drotees
fraiebeur allemanda. amricaine et fianais-
faux rainralea de Vichy, de Vsla, (t de Viltel.
Eaux pnrpativea Carabana et Huaiadyjanoa
Huile da foie de morue un pria excep onnel
titrai ta da viande Liebig et Jua de viande pour las aaaladeS
Capsule Caaoiatiae, autigonococciquej et diuriqaes
Pilalea et Saccharure de Rhomnel, Reconatitoani des aoyaaZl
Pila les Ferrocodyle Mdication cacodylique ferru|iaaaia
No Arayeodyle, paiseaot raoifleateur de la outrion
IjC'oeaprims de Veiooeiae, iraitem-int spcifique complet des
veioeoaes.
Jodogaol Ppin. Jode aormal peptonis aisimiUbla
Capsule G'Modurate d'iodure de \ uiasMria
Globule Rrbaud, Spcifique contre I Aaihme
Pilulea Gaipaioe, Kyp-a-uaion, arrio^clrose.
Arthri Sel, le plus puiisaot des Diuraquta lra |l
Mimatrgoe Hommel Faiine Gold' n pour les Bba. W
ment, aailirea, ColUera de denlitino, H -are tte, ^aifoes. ^
Pour lea m'.dlyea: Sa^ch Hca*in y m ^, Th-imosntras,ra
pesa lait, ei divers autres tiUcles. '


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM