<%BANNER%>







PAGE 1

LI IUT Etzer VU aire Les manœuvres de la responsabilit Rit* n'at plai touchant |ue •(• petit volume simple, sans art, qui BOUS arrive de Fort-au.Hriace, el dais lequel ua ti'a d'Hati, M. Louis Morpeau, avoi nt et profeeseur, clbre les poAtes de la petite patrie. • Il y • usa littrature baitienae, crit M. Morpeau, parce qoe de Hatiens ont crit des pomes plen dides, dea paye d'hieteire oa courent de* frissons d'pope, ;des romans o %  • refltent, at avee quelle tent 1 dea ti anches de notre via . A ne rien celer, le curieux florilge qu'il nous pteaette dea potea hailier. (Anthologie haitiei ne deg poeV tea leotemporaip) est foit ingal, on eat prfr ua choix plus con tamsneat svre, et il na serabl an re. par exeaaple. qa Oawald Du ranci mrite vraiment d tre appel :-• Mistral hatien Le chant n*t i nai dont Durand est l'eit-ur : %  aQuifld no aieui bribreni leur? entraves Le n'tait pas pour 4e croiser le bras I prte souveat I sourire Soa art et •es plnB fiustea. Iinspiietion rare ment ongiaele Ut ce pote ne seau bis point du tout dpasser tel a,m j-omaJosepai Janvier, pur exeaaple. ateaor Firmin, Thomas Madiou, •a e Demesvar Dslorme qui I i maruoa crivait : i Saiiit Point vooi devra un de ses aibres et moi une de oses ibrea . j^L'aethologie de MMorpeau De prsente paa ces detaiere potes; Ile c ae conapiend que ceax q pat continu oa commenc d cnr< apia lfUi . Lia netu cependant < dtache. qu> seiuble devoir laiseei loin deiriare lei celui mme d'O wald Darand : eelui o'Etxer Viiair. M. Elxer Vilaire est nn pote. Ui pote tinLais, Il faut citer ; J'prauve un lent reteil d'extase aadaaaei, Ut rne> impressions si chre 4e jadis; | entends .omrue un aaurdon d'or|ue arienne. Un Murwuie eanal d'un lointain paradis. Mai catur se aerce au fre d'inellables haleines. Aux saupirs muskaux d'invisible heuris • ) •, La de vagues senteur* de chases sut humaine .. Je ne ais plus -a aue ai*, et ,ue je dis. El le Mystre tend ses ailes de nuages Sur man aae valuant de cleste mirages, j.'ternelle Douleui qui ra'ttreignit s'endort. (.•'•m*, au scia des rumeurs d'une mouvante grve, J'eatrerais uae ternie, et j'entends ta voi d or Mettre an (won d'amour dans l'air calinr .je rre.. On voit la qualit de cette po^s ". la foia que eon imperfection, lin perteetion toute formelle; enr, ions eetto forme inexperte qui la trahit, ae dgage une musique, ingale, c*r te, nais souvent des plus dlicieo aes, fluide, prenante. On i.e troovr pies iei cette irindUoeraiBie, ce a convenu qui choque i nez Oawald butane o chez tel autre pote cit, •u qui manque beaucoup de cea potes, ce qui peut^tre manque le plm hlaa I aux potes centrm porsins, ce qa l'on ne trouve que Chez anelqrea nni.cn le Meuve chez Etter Tilaire: na amour, une ferv ut. L'f deux pnnriuaux recooill de M. ||tar Vilairel.t Anne Tendre, fige Pomes de Ukorl, dont li. Moi pesa doaae de trop paicimonieux extraits maia qa il est ais du se pro %  1er poieqi ils paiurent Paris, t moigi est d une .pua ion haute et %  are, d ane me aoblp. d un eœui uiui ...M. ment troibl. Iremiisaat, p8htioati>>. Ha renlenl sentent — •ratur uae mexpAiience formelle qn, yue qatlquelci, encoie que le Le Livre blta de 1931 commence l'expos de la qaestioa de l'empreat par tliax tlgrammes changs ea novembre 1920 entre le Prsident Dartigurnave et le sainistre Blancket. H semblerait ressortir de ctJ ti grammes que le gouveraeanent Bai tiea sursit In dans le Bulletin des N'ocvelles tlgrapiiqaes qu'il aurait t question de la ngociation d'aa eaapraat hatien sar le asaich de New York, et alors, trstouee ce fait, il aurait ainsi provoqua s su.-tlles ngociations dont le Livre bleu lait part. Or, dans le cours de ces ogoc a 'ions, voil qu'il a i question d'un Protocole Beaoitdu 3 :tobre 1919 relit f an emprunt de 40 millio s de dollars. U va sans dire que M. C. Benoit n'a sign nn tel pro'ecole qn avec l'autorisation et au nom da gouve n(aient, et qu'ainsi la question de 'empiont remonte bien plus ha. %  lue les tlgrammes changs la novembre 1920 entre M. Daftigof tave et M. Blanche'. Pourquoi donc j'e gonvememen c dcidant rendre publiques tes hoses relatives leaapiaut, a t'1 laaa sous silence toit ce qai eit ri %  tif au p oocole du j Octebre /919 eUtit a un emprunt de 40 raillioi t %  t pou qui imag ne t'il de ne .o rencet son rcit qu' partir its t ^ %  mmes Ue novi moie 1920 ? A til pens que la correspondance t 1 Malheureusement peir lui, le* faits restent les faits, et c'est pourquoi nous rclamons i gouverne ment actuel, titre de supptmeol an Livre bleu, la publication de tout ce qui a trait au protocole do 3 Octobre 1919. Cela a autant plus d'importance que, tandis qae le gouvernement hai tien,— dans sa dernire attitude,— pitend que ce erotocote est fracp* de cadueit, le gouvrrnemeat ameri :ain, de soa ct, dclare le constd ter comme on fait accompli. Des geo uni Aucune iihim au Traitais 191 A es la continuation di vote de rglements iatrieurs du Conseil d'B tst les Se:itaires d'E'at, I excep tion du Miois're Sinsancq, prennent sige au Grand Corps. Le Secrtaire d'Etat Loo Djean excuse le Ministre S mti.-e, souffrant -t lil le discours qucelui ci devait prononcer au m de l'Excutif pour rentrer en couuct vec le Coti seil d'Etat Le Secrtaire d Eut Lou s I hir donne lecture du pro^ann ne du g>*u vernement qui se re u ne en cin^ ponls ; Organisation 4e 1 i istr action 4e U extitnon m imb.u^tmtnlmk m sse, \lra.ti J* 19!). Coist uction des B oies .01^ ci ion d 1 Roata qaes, Irrigation de nos plaines, Police roule Ea vue e la r al s*Hoi de cet •tint progrmfne || f | f F.th'an de naad • l'uto ini coitr.cter u.i emjraat Je4| dollus qui st^r* osr \tr.^ mire 1. 16 -OJ.OO eiviroai antres ai lui aneiartdnl du Goivern'meut Mi Ethait joute que li neme-i *st ac:ui cet II qncet e-np'1 t an'ref/uri i** B M TU Toi W B fOr.i lOsi PCBI Hix** **n liante Contrairemeat a l'intomation puk'ie aar un de no contreres, ce n'est dans aucun aa' aualic a srie de merror.ndutn changet u sujet de ce projet d'emprunt dr (.0 millions, ainsi que toutes les eu onstances qni ont d prcder, s ompagner et suivre le protocole du i Octobre 1919, intresseraient oins les lec euis hatiens que ceui lui se rappoitent aux projets d'err uoet et de taxes internes produiu Itneutement ? .u traite i; IUVC au uevc.o L pem ni] :oi omicl> n aW. Oa*r FBUNEAU. 63, •• It-Martln, P.rl. ... M t„ M MN 1M. On croit mme que, si tous ces Qae.qies esprits piQsaa.qu?, — pieu s pouvoirs n'ont pas pu sortir un reptuic de relation et des in: tous leurs effets, la raison en serait enls lis graves 'ant venus, ap: (que le Conseiller financier aurait lui e protocole de 1919 et avact les l Jmmt tuions* le gouvernement qu'il 'grammes Danigucnavc-Blaa het d 'tait plus profitable pour les finances evembre 1910, troubler dfinitiv 'hiitiennes d'alopter un chiffre d'em prurt de 2; millions, et que le gou Un bon matre d hlsL S'adresser aux bureau* daj Bal. rent l'haitronte qu> existait jusque Il entre les gouve;nements hanier r{ am'icain, — le gouvernemn naitiea s'est propos d ibrmsat d* jicndre, aux y 111 d ; I opinion h 11 ti nne, une attitude susceptible de dorcer le change sur ce qui a pu ; xister jusqu' ce moment ; ai verrement aurait accord galemeot rie* pleins pouvoirs pour ce dernier chitfre. On le voit, il existe donc ane vri tabla histoire de l'emprun' laisse vo Icntaitemtnt dans l'ombre, et nons cre \ ons que le d von et l'int et du Pharmacie F. Sjouri Donna avis a clle-itlcaux mdecins et au pub'ie qu'i trasnto'-m son taboruoiro d'Urologn ei un Libirait Biologie ap; liqu s us la Direction du Dr liicoi et t. Sjourn Le labo-aiir* ost ouvert tous let joues de 7 h es du railn heures ia s ir pour >o'ie* l?s recherenes et anilyses prvin l'annonce ci jointe, sauf pour lo Wa>s rinanii et lt constante l>e*Scrl| Seront teues que le m idi d chaque semaine S'adresser ia Flunnacie pour les reoseig lomentr qu'ainsi s'expliquerait sa pioccupi gouveinemeot actuel lm con mu IOU, en vue de l'histoire, d'exposer dent de faire conn.t re tonte cette Amif i'u ines l'udfastriVu une sflaire de lempiunt contraiie hi^t-ire, afin de complter nos in ux aits, mais favorable sa situa formations officielles itlitirts cette ion. 'r, ave questioa de l'emprunt. r %  • i Un congrs sur L'ducation Question importante Le bareaa du comit haitian de I Alliai ce freniiso, vu la cit%emo %  a ie (ici ivit %  ctoeHement darale paye, a . c d aameii de convoquer un Oui g ,'•, ier l'Kdncation Voil de I tsiei entp besogne. L'utivQrtuie de ee Congrs aura lieu ea oc obre prochein. Une commission pif l'aratoire a t chergt*e d ta d>er tre proposer lea qeeMiona .1 torart'i an Cong'. Bloeitfor Varits CE SOIR Les Trois Mousquetaires s ,.ned< lime V. Diubauf. M re R. ,cte iosade ^ainaont la aone da ;, r |( 0U|MM L c LbeilMOn> H Ht 1ti x, le Rvrend Pre Richard, Di V Boyer, tous membres de 1 Al lirnr r. -^•.. • J^. dur net mondain 7e chapitre Vuaiqa Sylvain Petirs %  • -. M., m.^., ,.. ,,-n,,.,, ,, Intrae f,M$ rythme—Je aoa de la g ande poaie. Oserai je toraei'ler ME-^r Vilai re ? C'est sortir du 1 oie da critique Mais l'on cnuasppread que M-Etzer Vilairt, qui potte o,aelque irenta V^J^SrS^mS^^\T u *r^^ kcleurB 8ur l mo ". ftsT De.pereoouili e"d.Tou''o7d"re ntwanitit nnur iniortinn* <*H*.CUt rr "• %  •",*.' fl ' d.cia.ona ejui wroat pneeB ont t reuee avee une diatinchon •* fl P**W| POUr UljeCttOnS ^•U8CUt %  ai.jit. Tout le inonde doit s'y parfaite. hoartMM di prendre pin Par Vitiflntemtinnlo WlinDO Notre a.tuat.oa actuelle J e .tte bnlliote fte dont lea moin £ Ur l,lfC|IinalC *Uppu partir, de 1* 3rases dtaila d organisation rvlaient on fwlt averti et nao dliiateise Hier, i • heares de nir, fandio lerecnsqro ce coagrs abou.is M reap ion eh x I* Magietrat Com ae Noos ne msnqueronpae de „„„,! 9) |j td mB Kd nord Mango Raction de Wassermann Raction de Tnboulo, Eiamen du s ng et du pus Examen d s madres leca'es, L BzameB ..e crabit albuiiinoritdi Cons'in eUr3cf# tUtfunht de Spttvckta ri $ Gonocoque*, te, tufURonnuLOss Xmit pir le Stmnnoxyl TUBEHCULOSK Trai e pi' le Goitf YPillLlS Trait* p*r le JSiovirtensbetl tin injection* intraveineuse Dispostif B En injections intramusculaires Gluco an ILtir m r grotter cette bte. M. Rtxer filaire doit appreadre leieaav composai, mieux crire, discipliner ses trop ". y %  aD ^g rtt de""part! foagueosee et taaaultue.sea qualits f ( d > ^ Q m UlU f llia Il le doit aux Maees.qai 'ui Koerieat Il le doit aoi mmeRINE CROOS (De l Intransigeant) Ecole de Thor Mr Qaatier (Louis) vient d''ri I Conseil d'Etat Le Conseil dEtat vi-at d'tre 'romp't par les i.omina'ion soi esq'itse. Paiement Le; choues ont ii rarn's hier aui employei publics et le pair meut a commenc ce nutia. Prestidigitation l)ip-be Ocraatn, jeudi graade taoce de preuijiai.iRalacl Henr\)ae, i Cioevantea : Kmile Elie R. nomm"dirteVr7' coc Nati Ar.rtoie Pierre-Louis Ssobeof ^f a r l e ro lc,eo %  aie d'Aaicoltnre de Thor an remR' b,rt D,,fld *' fl l S.-ri? Baoa R*oraie Une gourde. %  aceaaeat de Ur BeilejMeilleurs (licilrtlcu. 11 *y esea om deux rcarKmttioas Sl Anonyme des laberatsW Robert & Carrire 37 But de Bourgogne Pari 11 t.agiianl Dupont 37 Ku nvi.;ul Pans l^fitt rj* a,-t.-.a p HIT Hx.it! \



PAGE 1

Lt MATtft Une Bienfaisante Prvoyance Antoine M. Talamas l(j ..eliartle 'oute* lea fatigues des rtchtrcbtt interminable sltf Sri gui cooviennei t, en attendant IB b aoins et lea gota. liho iqoemeet '' • %  compta lea fantaisies et ttcbe de aa iefaire tout ttpnc En D mo, il penae a tout. •liai voua t ooverez, partir de demain, las articles Me iaeie de ,, reœire fracheur qu il a reu p*r le deraiar c Panama et qui iMueent pour lea fetee procbaiaca. D( s'agit paa de de je TUS, mais bito d article imports apcialeijpoor lataiaon; niai des Crpes de Chine, de Canton, Paulette, Gaorgattt. etc. s iilfra ne s'ork cruiei de : §2 ds laine fianait Voile anisse brod ^laioiiseoni Voile frar*ia a dersina pile a jours assorti! Voila ds tous styles connue. Bis s 6 ne rare de : fyisdi brods, a carreaux, fleara, et 01 die aire. Innomment complet de tissas pour robes comprenant les eolieones B)aroeuaes, lee crpons, lea mousselines, lea soieries Japonaises, las oiioea, les tussors lea ponges, etc. (te. i nouveauts sensationnelles an ; Tricotioe a jours, toutr a nuances Crpe imprim, absolument mdit. Santoia en verro'eriea et ea colliers, extra originaux* Dis articles de fournitures tel que : piUir, Taffetas, aoyeuai, Satinette, etc etc. biteck co i BU tt i nunvel de M o oie et de Colon Cbeuissettes blences et crue Ua-ie tes suprit-ares basmes alfi D & mjobir.aisooe Pyjamas bus Je s:"f articles bapeaux de psille lae, rcu IQM b< mires et erfants* par Caravelle. Articles de toilette, parfums, pondre, et Savona de PiverComit hatien de l'Alliance franaise La Section f^u nin n de cette Se ••t est prie de ae rAunir Cv < %  '• Vari's, mercredi soir, 7 Juin, dw 4 1|2beurfs, pour preudr* les d*r nierai dcisions a prepos dn grand Lui dn cam'di 7 Juin, orgtnia <*>i p ofl de roa Œuvrai humanitaires. Le SrCrf taire adjoint. Canvll L H E HISSftV Auto Buick En tra bon tat venJre. Candi tiena modres. S'adresser Mr Geo de I espi aaste. Rae Amricaine. iiorii Liae Le S>8 c Wsldtrsut Nom %  vsnant de HaubiKy via Curaao et Jaccnel. eat attendu ici vers le 11 courant et repartira le mme jonr pour Saia Mare et l'Europe. 'f ZS^Vf —— et Chambres Air 1 A surface Non-Skid de -s Firestone vous assors une prise sre partout, ainsi que de kilomtres additionnels de service; le corps o (la carcasse) est fort et soutenant; la qualit excellente du caontehonedonne un roulement agrable, uni bonne traction ainsi qu'une protactionremaxquablerauto. Un e8aay voua prouvera le sus-dit; ensuite, vous continuer ea logiquement de voua quiper avec le Pneu et Chambre Air portant le noua Firestone. Les Chambres Air Fireatone donnent des services de longue dnre car lits conservent l'lasticit. 1 %  ?—— % % % %  % %  " % % % %  % % % % % % % % %  i Pour gurir or viter MI8RAINES CONSTIPATION OONOESTIONS-ATOUNDISBEMINTS SMSARUAS OASTRIQUE IL SUFFIT do prendre . l'tIA dit vea : • ->;..i3 tout l" "* * ** M s U iX U de commue Si Ra 8WCIAL1T ; ilUrq.. prive/ 1 y.ol deir.f.cts.'.P.rf.m.rie.A.ti.... lAvtnrV trattal SiSert ponr b^rbtere, By Hum. Chocolat eu poudre. Huile de foie de Uoree, t*F2** Jg'jgff.^"f. 0 ^ 22H Eronleion, Cold cref.ro, (g>reJta pour f.i-e esse, ces si ean de teilelte.lsa po t. de eornm.saion, et de repraen d# Quipinp> Pnudre con ,„ pg inMclM Solution pour conserver lea esata V.MivM Hrti l'ai 1--Ininic,92 f "i. Lait de Msg **ie, Fondre suprieure peur la toilette des aara.lt, r p "' ' %  Jfaenca de Heoia Ban de Floride, Miel poir il f ble. Moaiarde, la. a dOiv pour la labU*. Brosses i dont, PpDnernsia, Hu le sioar ebsaesr ia œouMiiqiee ai autree insectes, ReRulol : Huile contre soastipatieea et o. bU d' in'es'ins r.hrociqoes TUA, Cire pour les parqaeta, Ceaaeau. quen, E'inr* Epica, Sirops diver*, feintares diverses, Vias. etc, are, aie. D< niM'd. z le '-aislr gue des epe'cialirs Crrfi n vue commandes a LEHN & FINK, lac. vous srrss sbselamea MtleMli Tootes le bonnes pharmacies dn pays s'sppievisioansnt chas Lia M U* loin li22. B. A. WOLFF Par sui'e de lexpirstior rie^'a dn re de la Socit' Comm r < iale Shem tob k Cie il eat donn avn au pu blic et aa soromeiee que re t* snci t a ceea r'ei'a'er dapoia le5 Juin conrsat. Monsieur Elie Salomen s'eat retir ^ fiNf YniT compltement de la socit et Mr Jobo Boolos, qni a en assum I actif a' le passif, continuera lea slfaires sons le nom de Jobn Boolos. Port an Pilote, le 5 Juin 1922 Lon R. Ihbaud Agekt eadastf pot* Bvft Le soussign fsit savoir au public f t so commerce qu'il prend la aeita des sffaires de la socit commtr ciale Sbemtor. & Gie e* qu'il les continuera sous son nom perronnel. Pori au Piince. le 5 juin i9B, John BUULOS Repassez vos cheveux SbUieaser s M -'e H">>oi]i:ie> Rue du Montslsis N 1531 Pharmacie W BUCH Beeorttal^nl de es e des drrgees de toute 1 gP/e^ de IqJPaix ""t d rpcevoir D *r les d*rrir vaoei p s an graai wHt franches, da produits chimiq ii* Br %  "•ramda, am^'icaine -t fr-r^isJJ n min*raiea d V;chv de V Is. 't o> Vittel. Sa? l n^l ,,VM Cl-bn et Hnniadvjanos 1^*.^ f'j<" d mn de viande pou' 1M malades ^T"'" %  •' ,nii c ine. antiRonococianea et diur'iqaee lJJJ Sscch^rore de Rhomnel, Recooetitusnt des noyaux telloltirat J^J** Perrocodyle Hdicatio cscodyliqne ferrngieeuse rj? Ar vcodyle>, nniaaant mo lifleateur de la nntri'ion %  Mims de Veinoaioe, iraitement spcifique complet des aifectioai *2*tses. bii'"" 1 P pin JoiA '•o-rotl peptonis tssimiltble ftiJJ n G Murt* d indur de potaaatrm ; aieR b^ad, Sncifiqu" contre l'As'hrae er'Ario clrote ANIODOL Le plus puissant anUsepilque ajaoa Marcura ni Calvr aaiT*nt la travail da m. roDAiO, OkiaaiM* da l'taaMtBt ur (iao7). Mirait miUnltnment tout lt microbes d* la rM. da Oholrm, \n Tirr—, Dtmrrhm tt X>y—aart— daf fay ajaMat a. viiaii Iwiitpfniable etitn ks Epidmict Clyde Steamship C # Foreign Service* le SiStHaracoa* venant directement de New-York *st attendu Porf.auPrince vers 1*8 du courant et Initera le mme jour pour K'nQHton ei lea ports de ta Colombie. Pot mu Phi eu U 5 Juin if M "T F. ( LEMEMS, g ut glat-j*}. n'n| B 4k '"uoBine.. Hyp<-t raio^ M*m • ,p r,,p> noi-eantdfB Diurtiques •ait i-? tn Hommel Farine Goldcarne nour les B^bs. Poirea Coliiera de dentition, B'ossea a 't. Petenea. BOBI i W frud, ealllara • %  • ma Usa* *•• w t—a laa % % %  •*ssjaMaj rgaeseuS p ** aaa ps s sj ssjs) ••BBHB te VaM* taM lai f*i**a. Atlention Occation exceptionnelle %  n b ffy A Terdre n ayant qoe deox seminet de serviesa avsc ton trce<>aoiree Adrets'Z vons la msi son Argo o se rendre, l'huile de meia Angl da Kn*a des frontf)rts a: do Benire No 'H %  BMBMB Pharmacie Centrale ?>• CLmH a • toute ffWthm*. Eiicutton prompte et h% iu ^ m tmnsjmieji — "^ %  :: %  > %  . ntl ttTKtNiB. FfliCL^ f/w' 1 ^ CHLORCJB, DEClii^ i -' — %  %  flOf Ile lave aa. On demande A acheter l volueae de Soencer aCf !•• mldlves: Saccbaromtre Balliorf, Thsrmoaitres.Peeas slsooj B Jobo Hayti tbe Black Repnblic; r^^at divers autre utitlti S'adresser at bureau du jeuina 1 •vpdrfaar A Ta r*---• %  liarBfB.•> .*.,. aa B, l..... %  <-.- .-. i Mi aS



PAGE 1

LE MATIN %  n ~) %  a -•. %  \ s* m .•* *>• %  .* %  %  SA %  .•• : Newasth -.le Tuberc Aac : i \ / • i • % %  • %  %  • > %  rv.l L. fine do G5 M "'lamente l 1er.-i i et rr.id '"•'* r..rfs -J!eur..3 toute leur rneri*. icw •aupesie et laui Vlfueui . fU 1 V|. : CManr, %  "•."i X^:*o CLOSOt %  .-. % %  ...1 Sa %  I %  : I : .J < •v *l*l < {fit ...~.f*7%  ,-.--••. ,..otvt ri" %  * \aillant HoueU ageul pour Hati 1720. flue du Magasin de J'Etat La Maison H. Silvera Attention iinnoyiee es nombreux clients qu'elle vient de recevoir par le* dernier M bateaux les articles suivants,de toute \ supriorit et meilleur march JJ que partout ailleurs* Casimir anglais nouveauts, Diagonal neir suprieur. Alpaga Baptiste Une pur fil pour chemises. Coton draps anglais 'J|4, Cotoa draps amricain &l4. Voile blanc carreaux e> barres. Voile uni blanc et couleurUrgani couleur ftrgt noir et bleu marin pourjupes, Damasse blanc et lojleur pour nappes Toile male'as sup. "*^ Toile draps pur til 10i4. Madras suprieur pour chemises rpe anglais. Tulle pour voile et pour mouiiiqoaire, Bandebrodes sui&se de loues les qualits par boites Slolletnns couleur sup. et int. Molletons blancs suprieur. Dcck blanc. Kaki blanc, B ill fil blanc anglais. Drill coloi blanc ang. sup* Salin chine pour tailleurs Kaki jaune ang extra qualitPercale blanc extia sup Calicot de I' mMle, Calicot pour jopona f que blanc aup. Ji.ua no? barres pour tait aura Crpon couleur fleur ar g. Deuil noir §ui. T R-or pour juprr. Tustor pour ehemiae at pour r Des, Voile brod cou 1 flt ioe'te blanche et couleur fleura Soyons blanc et couleur suprieur. Naoaouk ba iaie coul up SarvietUs de loileita bluucheet couleur. hii'.oiiepolice pour hommes sap. Bretelles pour M Ui, s sup. ilmliati tatud coul pour pijsrfiaB A cheroisea, Piqu couleur banta pour cSeœitea boiaraei rob.a etc etc" Vene* voir avant d'aller ailleurs $• il %  vous s re satisfaits. %  .'*: .: zZ-T'r Ps^^M^^iZ / 1 yiifiOr .?' %  *•• I ;> %  m ;. L Elles sonthereuses V et an bonne sant fa'' Voua Devriez l'Etre Xvtn^r^^ Un grand nombre de maladies des femmes n'entrent pas dr.r,.; !e domaine cie M chirurgie. La chirurgie ne peut rien changer do p'ace ni dplacer les organes-du moins rien de aemblable n'a eii fait jusqu' maintenant. Ua petit Ba*caHlaPM d'une pendule peut desserrer et la pendule avance ou retarde. Si le mcanisme n'est pas renia en place de suite il peut tomber et causer des dont* innes arieux C'est exactement la mme chose avec les UaladieadtS femmes; elles commencent d'un rien mais si l'en (M prta attention elles produisent des situations srieuse;. A.:! ItOt que les premiers symptmes apparaissentprenea la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham pour soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en une fnalaoie plus srieuse. Humai io, Puerto Rico.—"J'tl i ris la Composition VgUla do Lfilic 11 Mr.'hham pour me gurir des Aucun blanches dont iffi lia de iu!a longtomps. J'tais toujours fatigu* et j'aval nment des douleurs. Une amie de ma mre %  'ni obtenu daa rsultat* excellents avec votre Composition Vgta!' stma mftre ayant gaUmant hnfici par son emploi j" rr.e suii dciJa do l'essayer. Je recommande votre ro&neamnnt toutes mes amies. Je lui doit ma sant t • ha louangM chaque jour."— ZORAIOA LAJARHS, Bona< i >. i'uerto Risft Plaitturei lettre; similaires prouvent Us vertnes de la Composition \fegetale de Lydia E. Pinkkam ^ '.lli V.P.Ni'M.-.M MtOICIMC CO. '.v,HUI. U.B.A, /Pm'fi I n t 1 a s Employez la KR0S1N SH1 Intormez-voos toujours iTunt rie faire TOS achats, des prix de< ptes ( Blackboll ) noires, jaunet rouges et blanches Marque Go jlumous et aussi du Cirage no'r jColumbus). /Vous recommandon* la sus dits marque comme tant la meilleure, la plus avamsgeusment conue aux Kta s L'o s ton' pour sa supni iLtrins que qte pour lVxtim* modicit de ses prix., allez voir. Chez l'agent gnral Napolon If rancis 1906 GrandRue A dresse prov itoire Di mandez ceux qui s'en si Lumire brillante'Sans odeur Sans fume La GASOLINE SHELL Donne un rendement EQomm suprieur par kilomtre •* %  ** SSSS SHELLI Asiatic Petroleum Co Koberls, Dullon & CI hort-au-t*rince peur i The Panama Railroad Steamship Line La ligie Panama a le tlai*ir d'annoncer ses nonnreux aoni et clients yelle est prte inscrire des passagers poer les dift enls oorts Europeas par les magniliques vapeurs de la UNITED STA TES LINES. Cette ligne est la moins chre el la mieux quipe vo yageant de New York, et la traverse C en nier ) en de .2 jours de Port au Frince a Cherbouiy *ia New YoiL La meilleure atteniiun sera accorde aux passagers *tringrrs Inierprie eoa 1 de chaque navire On pourra se renseigner au Bureau de Port l


PAGE 1

p0M b titi Wrt au Pruv* tWlti Mercredi / jtw \wzClment Magloire ROMnu 20 cnmMi Quotidien Les nations doivent se servir de guides let unes aux autres, et toutes auraient tort de se priver des lumires qu'elles peu venl continuellement se prter. Madame 4e STAL RIDAtnOM; kUt Amrtecetee Mo. lttt Le Problme agricole mr le bien-tre du paysan hatien ; BWW fc I. Loi Fropie ment devant certain projtts d grand envergure rat tut l*it louable. „,.j Pour tautes, cet raisons je crois que 4c suife doit commencer aie rgiaisatiea neose du Dparteraent de l'Agricoltare, centralisant toutes les donnes utiles, recevant lu monegraphies d ailles c'est.!* iire Us caractristiques agricoles de rgions particul rement intir usantes du pays Pourvu don laques, ancien dput de la es Bouquets a bien voulu re inx questions suivao es p oo re rdacteui M. Ft naud Voulez vous me dre par qui solution du problme agneo ien mrite t elle d'tre ab.rdla sont, d'apis vous, les ob %  a bien tre du paysan Ubo -Le probmt agricole hailie i las donn lieu qu'a des d • il acadmiques de la pari des iciens ou des le trs, puisquiies agiicoles et indust ieliei t automatiquement abandon par tout hatien ayant tait cou iQce avec la grammaire. •oiiiuon sonnas-, ne peut p us •joarne. Hati, comme poar tous les pays c'est la Terre, ou plus ieme.it 1 Agticul urc, qui soat Jairatricu de pitaux. %  >• dernieie analyse, le capital lu 1 par ses origines, peut .ie dfin %  buliaute des prudui s de la une es sur le b.soin de chaque id'homme ou de btail. 'Wee le pays produise ua peu plus le Cpnal se tournera, s'accumule a satisfaire ses buis cor*oiniqu:s tociaui qui sont cotre autres, de aotier les m.odataires adramisde a NIIOD, d'auiortii les ti t que celle-ci peut ane ou a *air faits Quatre annes de guer oondale ont dpens en fume puai accumm d. s nauo^s uo |rj'"L)n compicud qu'n soit iaI* et cher. d parlements rainis k\\t\%. mr la poli meut %  oolAmmma|oard bal ionqtM ceci la lgislation nmlts iditaiea les majora R W. h.toa et Kl. Gain !,.„:'.. i i-niearaax *atrtna daa guerres traagree ou labat'ieteou i l >*' "* dpos une palme de broa/s nur le rgions dlev^o^tica.'ure, aussi JJ^, rt s alue dn0ltu lbril trrn que sur h valent 4M e n, l ltflir Mn1gJl e8 p r M k'o.ncara sur Untion spciale el le* doensts d vrifa l>IO pi a% e:|]SQ( mme de la statue d* fion qu'elles miriteut. ( l'Xmnei'ur Gutilaaute qui fut reavar ,, %  , — h e aborcrai >es programme! d heu deux joue aviut rentre des C'est par manque da scuit que co e pratique d g icui>ure, compose trana's MVz. a.a Prsidant du mxitagnard plan e son cb.mp de rait Ira )U'y denwo ciaeeu u daseru des mdailles aux caf ta bordure de sa case.so champ 11 recevrait les utl es et demiaiei llaoliat qui on' renvoi s4 la atatue de mais pts du chem.a.ll> se.on; s de renseignerne atideacmstlati tiM *s sua diacoura.d inauguration 1 ment parc^qu'il manque i celui ci: io la scurit, que ni la police ru le, ni la justice de paix ne lui dus neut dans lea* tat actuel actif! qui la moindre alne la (cm ir.e et le mm en feront bien vit* le bso/i ces champs amont ainsi plus le chances dtre respects D j r le vo rr Quelque soit le rang d'talui dais la rgwn, Le cred.t lonct oonc ple.ne meni sans la scurit ou l'assurance. ao le chemia vicinal qui lui petmet te d rnver sur le march de ses pro UI s ; da le? couler sans l'inlermliant des spculateurs et des revenJsu-es a gne la circu grs moi, trop oa-ent, t ouven d aempe es et utp i, les actuels olncei aaxqaels on cioit tort pouvoir s'adr ssir Saat son con'i'e fincuonnirsit : IO U i haras .mr l,iBi4lloration • t la pioduction des loai el mulets ncessaires i la giudattoene raralc et, appels re les tailla pan: panx de la pet.te e" aaayea-e colla re •* dehors desquelles, lotte atr rraid'snt du coasiil a dclara que II |.uiiu repruaentant la F.ace u'tait pe a^ressit m.is qu'il :ait simpletaunt'seu ineliw garda*: lai droi-s a • la Frauce et que peraoar.e ne compte, ajouta Me. Poiar.at, qa il Mbaiidouuai.i iea tiaUs qu'il a ouijuu v '2 tant da difticuila il em ui Wt an dafdDdio. Dioii de vole paur peulateurs et acs revenr • d-nors aciq 3e1.es. iu. e *t.uv. piame. comme en monta ,mo i at'on des domnac de montattl jtltUtlC U.6 V l'IlHCC ilation y est dix fois plus go gra imposable eu H. Jurant g-ande que aur la g-ande route dont longtemps. I s frais d'excunoa et d entretien 2J Ua CLERMONT FEttPAND. La drot matriel tfticola de for.11 jj voto pour la fdin.ue dd France 1 ont point constitu )uqu'ici des g t s, de labeur*, de itetlia ou de pr, :l j de.ntad au cou^rs national da dpense de pioauctioa. para ion de i*olts remis uue corn la femme qai a'eet ouvert aujour10 l'cole et l'enseignement techpa on;e on des groupements coop: d hoi Clermout Ferraud. Le cou niques qui ne ravissent pa-, la faLtife de ta V on i vulgnri^r, plus vf.e g^LSS.w ffgE* loutre mule,.ux poques des semailles et qa par de, cuc.la.r.s ou e..m-i^;^ S^m des rcolta, l'aide de l'enfant qui se a $ de presse, le. procds icitntii* \ !" j£ Mfn3 pUMl d J g R300 ^i i| V ve Ion le mot mme de notre paysan, ques rapides, capables d augmenter j dtf gierriJ a d,manda le droit de auf st k bien du p.uvre. la pruduct on | (, ag ^ p0 ur les bmmtl qui ont perdu 40 enfin la terre, ce vaste domaiQ. — LB-.at peut-ii esprer dans, lGUCi Bttns pendait la gjerre etqai e de lEtat que le paysau bile du cette augmentation de production, BUu t uiuiuisuauc cli.-ts du tam Jsir de travailler, s'il est i lui, ou une aug.nen al on d t recettes ? ni a toates les chances de 1 acqurir R Tout le (ail prvair, sartout, ( chances qu'il suppute et exploita Sl i e goavecaemiut veat b ea ro n mme quaud il travaille *ur un dom a vaccet e t.-aduioa ntatts. qui .naine priv titre de fermier ou de v u t que tous ces dsetteurs de la mtayer ) la terre doat l'acquisition T crre et du travail agglomrs dans rst le but suptme de ses attitudes c0 $ villes, tioavent pour nea les produ ts agricoles qua d des tonsommateuiS rich:s. nombreux et voi lins d.* notre e, en ont le plus prs sant b:soiO. Plaaienra fai*s :en 1 concoarent i tayr ce pronostic. I. y i ptlB 4 ans, certaines de 1 rets, ta les qu? la mi, passut de ara, couve cintre d'iipo'.a.'.oa, a Un vapeur saisi LONDRES Une aptcb* d rralle adresse L Associated f*res rapp irt qu'un vapeur parti ds N-Y. pour Feuycamt le Kerry avec ua char gamatt ue bl at divarses marchau lise* a (U arrt daus la bain de frale par une oorv.te britannique M ata g'anij quaa !t d i ruaait on s & saisit. U ia dwche a New dit que la vap ir on queatitn est la '• Sa'tle Spirlt et qvn t>\ uuiuteuaut ^marr au quai di Feuy Seattle Spi rit" oit uu v-.peur e granda parti* d* la t'i'valira ntre Irlande Nord at IL•ivnl > i.ud es' maintenant poar aiusi %  !!• %  un v.n.u chano da bataille. La village da Petiigoe anr la fren titra Farm m iga Daat'gai a t ropria hier Aux SMH Fatoere* Oa signale que les tr UOPS du sud ont aaaai vacu Belleck dix milles au aad Ontidi. Le quamsi' gnral de raine rpublicaine u'audaise a publi un r j.n.nii n JII %  olli;iul diueataut U rHpport des autorits milituires dt bis er sur l'oscupa.ion hier du /* k igoa par les troupes Britanniques. et de ses rusas. dc * P l,es eil ttB dei '•yi o la formation du ie c-s derniers temps. La b b mgraphie agricole h litieu je ne co itieat que des donaes va gus, quelques statistiques (antaisis tes. Les scuiccs de reuseigaemenis, ies obervatio'S lahai.quss ipi t do l :oivea> dtotlar te* m^.u iesadale| qui u cou rarient chez J peuples pus avancs que 7f %  civilisation. ^•Wkd.v.Q 2 le g and tffjr, q acS J Ur ''F 0114116 • oaqj-mi ^^^is.ions qui me p* sio 'i.t >i ; la. t l al P lus qu'en .gr-ul un Jj conci'.e et pre ise • M 1 Exportation et consommation d n plcroat, car aucun p;y> tropical te produit mai leur m. ciqu'Hu'i La grande sucrerie ha tuao-amri cins de la Plaine du Cul de Sic, a l undts ra r es fabiiqtes aoti.e 1 iea 4 sfl orner la rco t: devant le- bis pria actuds du su:re. La camp a e d. cdte aunee. m*'g un Lib.e ounags de cannes a broyer est. IUBMOS-AYBBS Use dpche de Port Ji aarcttc I li Niiian .nmtii.e l'airiwa ac .. nom'jicux survivants JJ vapeuf Villi PraSCS in, a une ce niais, u niH cenilic s CQiiU d:marlli: l dins te Pirjni „ vue purement scHiunine, toutes seml)le quc lc nonl)rc de nmmwu nm u qucsi'o.is de re'igune et spintuali aorasi sera moins grjnS qu'a ne l'avili supp ine mi*a ds C' 1 est que I me atC i,oa avaii doaui ta chiire Jo 8J. ;. ,^,A i b^-n^ii mil'i 'iir^ srOKHOLM — UCoimi.sjia Istenuuieasls Vltopi. la ^ j n ,0 ;/' J, a a t0 !r r *' Neutre orgmise pou, iud.er le causes Se U L* datte des taOaitta enuoiw GtandaOaeirsaeomaisao set ttaaeai tolUl'onnue de la Silence est peut Be iiolm. Cette com-uission est co.npjsie S'hisiorieos, manif^sier dutance aine liutoriu de ioriMi et ml ll u w i de HoUawlej NsrVsss, N n et Sude le pruicsseur Kuter akioeld de l'univcisit Uupsal on est prsident. LONtRBS d'.aire da sens. Ut l... -JJii--a -1. BU B Le Kouveruement reut I accepu tion des buis Unis d iire repr.eats a U coanm\i Fros tie iepaitement de 1 Agriculture tou pear.oa dire, sa premire anne oiue jours para.ys par la trop grande vna fccitaire. lit de son frre siamois des Travaux Qje l'Agriculture donc, obtienne publics, c'est qu'il vgte. des grands pouvons publ.es, la salli L'esprit d'association en vus dc citude que de I avis de tous, elle m con-trtire.do. t on ue rencontre une rite, et le paysan hatien, que la un ,m "'tes at-on que chez nos ruraux t 1 de l'iaiepeniance le commerce lincul >s, na p s pu leuuir uieie di rcamtims diplomatique • li I sio.) d'enquie sur les prciendues itrocus turques en Anapolie. WASHINGTON — Lctcaetalrc Week an ion .ce os U Miic de l.i rceueia de l'AlleaayM ei 1 de q ..i'.que* pUISSaaCCi tillCt ie uujli jouerai Alleu ci 1 ktailloai du 3:.ne aWanteric ies%  feraient CobL-a^e aprci le ter juillet. Pour rJ in i \ '. H' la iSi : > im i io.inu lui i.taiU lace Le Sel t 1 oeu 're employ pat 1 un Jc erap011 nn4 1, ne i pas isriemedana les< m ( ni ; ; : DI: a RueP' crrc d' un e 1** de marques places le long .la ligne ou I av mec allemande lut ..rretee eatre la mer du nord ci la Iroatire iranaisc. tous at est r i m e En ven s Amricaine .M iujensablu N. .** de l.\ MUUK — Le rai Albert a pos la premire%  d'une lrtl de marques places le long de AmunJsea is; embarqu hier pour Rome premire taa* Loai; Pro vo r •'g' a ire dms ^'S e.i > d ac potttai ie damai 111 U l ici t comm? ie pltl grani sava II sansreirjo ter aux causes, sana valions piaiabies, praacrhe i m -ts anaal ivo ut ojnures difie.i une rouve le o sur sa va UV conomist Bill Ot r.v.ec ave: tta si irgrate m chanectj Pnb e Tout 10 s, M **' % ul : *• &fl 'a:Vn- b ^ %  tV ,:TMS'-" "* r O"T. r N.u. ra.c..u,;M, tmmt U-T, ont coog^ i Mon;' ur I h'r. en vouhutant ^ae t3u:es, ics ides m ^- pac aotta d.stingu' Sici, an suj t du j ob ne ag.ico e ( hatien, aoie-t uil-ment envisag-.sj jet est kt titre dune et par leGou">ercement, Poiiui t-aui re,ir.sen:ei SBATTLB KM le Victoria d'un varagt d; .ma, ans a Iravcn le Ple aorJ. U a cadra i 11.) ne on navire •' M "ud qui par tua da 3--ttle '.amedi, (_. Le* Eue .-.i ils co.ncJ.e locale que Mi etm.seiip cfit par le Gouvernement, 'Poilus ^aul reprsentera ca jaur-ct wr U eaaj _- ^-i-iCeai u ie revue en ra.e des evc.iemems de c. qui en a fau ua des point* essentiels )auri dernefJ ou t w liit d ft er qaclq df San programme) Itypessiurants de nott >ociait.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05686
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, June 07, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05686

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
p0M b titi
Wrt au Pruv* tWlti
Mercredi / jtw \wz-
Clment Magloire
ROMnu 20 cnmMi
Quotidien
Les nations doivent se
servir de guides let unes
aux autres, et toutes au-
raient tort de se priver
des lumires qu'elles peu
venl continuellement se
prter.
Madame 4e STAL
RIDAtnOM; kUt Amrtecetee Mo. lttt
Le Problme agricole
mr le bien-tre du paysan hatien ;
bww fc I. Loi Fropie
ment devant certain projtts d grand
envergure rat tut l*it louable. ,.j
Pour tautes, cet raisons je crois
que 4c suife doit commencer aie
rgiaisatiea neose du Dparte-
raent de l'Agricoltare, centralisant
toutes les donnes utiles, recevant
lu monegraphies d ailles c'est.!*
iire Us caractristiques agricoles de
rgions particul rement intir usan-
tes du pays
Pourvu don aialis, cet office clairerait es au'res
Te**** Cable
Nouvelles trangres
MfZ L'Ane irique a en vive-
ji croyons b en sta'ement
met i?sncessits imprieuses
kurr, seule l'union en housias
reut de tou es les nerg es
eitn le relvement codomique
kdont le Uouveia me*i t it
M points essentiels de ion y o
it.
int pourquoi nous arous entre
et publier i cette place la sii-
Miultations que voudront bien
tecorder ctux de nos corapa
i les plus en vue dans les grau
arrire active* qui alimentant
Kicti hatienne.,
icuii Prophte, ancien lve
telles industrielles du noid d
Prai.ce, ancien inguieut agroou
:h au Dpt. de l'Agriculture,
prtes eut l'Ecole des Scie >
laques, ancien dput de la
es Bouquets a bien voulu re
inx questions suivao es p
oo re rdacteui M. Ft naud
Voulez vous me dre par qui
solution du problme agneo
ien mrite t elle d'tre ab.rd-
la sont, d'apis vous, les ob
a bien tre du paysan Ubo
-Le probmt agricole hailie i
las donn lieu qu'a des d
il acadmiques de la pari des
iciens ou des le trs, puisqu-
iies agiicoles et indust ieliei
t automatiquement abandon
par tout hatien ayant tait cou
iQce avec la grammaire.
oiiiuon sonnas-, ne peut p us
joarne.
Hati, comme poar tous les
pays c'est la Terre, ou plus
ieme.it 1 Agticul urc, qui soat
Jairatricu de pitaux.
> dernieie analyse, le capital lu
1 par ses origines, peut .ie dfin
buliaute des prudui s de la une
es sur le b.soin de chaque i-
d'homme ou de btail.
'Wee le pays produise ua peu plus
le Cpnal se tournera, s'accumule a
satisfaire ses buis cor*oiniqu:s
tociaui qui sont cotre autres, de
aotier les m.odataires adramis-
de a Niiod, d'auiortii les ti
t que celle-ci peut ane ou a
*air faits Quatre annes de guer
oondale ont dpens en fume
puai accumm d. s nauo^s uo
|rj'"- L)n compicud qu'n soit ia-
I* et cher.
d parlements rainis k\\t\%. mr la poli meut oolAmmma|oard bal ionqtM
ceci la lgislation nmlts iditaiea les majora R W. h.toa et Kl. Gain
!,.:'.. i i-niear- aax *atrtna daa guerres traagree ou
labat'ieteou i l >*' "* dpos une palme de broa/s nur le
rgions dlev^o^tica.'ure, aussi JJ^, ,rt s alue d- n0ltu ,lbril.
trrn que sur h valent 4M e n, l ltflir Mn1gJl.e8 p,r M. k'o.ncara sur
Untion spciale el le* doensts d vrifa l>IOpia%.e:|]SQ( mme de la statue d*
fion qu'elles miriteut. ( l'Xmnei'ur Gutilaaute qui fut reavar
,, ,,,, h e aborcrai >es programme! d - heu deux joue aviut rentre des
C'est par manque da scuit que co e pratique d g icui>ure, compose trana's MVz. a.a Prsidant du
mxitagnard plan e son cb.mp de rait Ira )U'y denwo ciaeeu u daseru des mdailles aux
caf ta bordure de sa case.so champ 11 recevrait les utl es et demiaiei llaoliat qui on' renvoi s4 la atatue
de mais pts du chem.a.ll> se.on; s de renseignerne atideacmstlati tiM *s sua diacoura.d inauguration 1
ment parc^qu'il manque i celui ci:
io la scurit, que ni la police ru
le, ni la justice de paix ne lui dus
neut dans lea* tat actuel
actif! qui la moindre alne la (cm
ir.e et le mm en feront bien vit* le
bso/i ces champs amont ainsi plus
le chances dtre respects Djr le vo
rr Quelque soit le rang d'talui dais
la rgwn, Le cred.t lonct oonc ple.ne
meni sans la scurit ou l'assurance.
ao le chemia vicinal qui lui petmet
te d rnver sur le march de ses pro
ui s ; da le? couler sans l'inlerm-
liant des spculateurs et des reven-
Jsu-es a
gne la circu
grs moi, trop oa-ent, t ouven d
aempe es et utp i, les actuels oln-
cei aaxqaels on cioit tort pouvoir
s'adr ssir
Saat son con'i'e fincuonnirsit :
IO U i haras .mr l,iBi4lloration
t la pioduction des loai el mulets
ncessaires i la giudattoene raralc
et, appels re les tailla pan:
panx de la pet.te e" aaayea-e colla
re * dehors desquelles, lotte atr
rraid'snt du coasiil a dclara que II
|.uiiu repruaentant la F.ace u'tait
pe a^ressit m.is qu'il :ait simple-
taunt'seu ineliw garda*: lai droi-s
a la Frauce et que peraoar.e ne
compte, ajouta Me. Poiar.at, qa il
Mbaiidouuai.i iea tiaUs qu'il a ou-
ijuu v '2 tant da difticuila il em
ui Wt an dafdDdio.
Dioii de vole paur
peulateurs et acs reven- r d-nors aciq 3e1.es. iu.e *t.uv. -
piame. comme en monta ,mo i at'on des domnac de monta- ttl jtltUtlC U.6 V l'IlHCC
, ____ilation y est dix fois plus go gra imposable eu H. Jurant
g-ande que aur la g-ande route dont longtemps.
I s frais d'excunoa et d entretien 2J Ua
CLERMONT FEttPAND. La drot
matriel tfticola de for.1-1 jj voto pour la fdin.ue dd France 1
ont point constitu )uqu'ici des gts, de labeur*, de itetlia ou de pr, ,:lj de.ntad au cou^rs national da
dpense de pioauctioa. para ion de i*olts remis uue corn la femme qai a'eet ouvert aujour-
10 l'cole et l'enseignement tech- paon;e on des groupements coop: d hoi Clermout Ferraud. Le cou
niques qui ne ravissent pa-, la fa- Ltife de taVon i vulgnri^r, plus vf.e g^LSS.w ffgE* loutre
mule,.ux poques des semailles et qa. par de, cuc.la.r.s ou e..m-i^;^ S^m
des rcolta, l'aide de l'enfant qui se a$ de presse, le. procds icitntii*\j Mfn3 pUMl dJ ,g R300^ii|Vve
Ion le mot mme de notre paysan, ques rapides, capables d augmenter j dtf gierriJ a d,manda le droit de auf
st k bien du p.uvre. la pruduct on | (,ag^ p0ur les bmmtl qui ont perdu
40 enfin la terre, ce vaste domai- Q. LB-.at peut-ii esprer dans, lGUCi ,Bttns pendait la gjerre etqai
e de lEtat que le paysau bile du cette augmentation de production, BUut uiuiuisuauc cli.-ts du tam
Jsir de travailler, s'il est i lui, ou une aug.nen al on d t recettes ?
ni a toates les chances de 1 acqurir R Tout le (ail prvair, sartout,
( chances qu'il suppute et exploita Sl ie goavecaemiut veat b ea ro n
mme quaud il travaille *ur un do- m avaccet e t.-aduioa ntatts. qui
.naine priv titre de fermier ou de v,ut que tous ces dsetteurs de la
mtayer ) la terre doat l'acquisition Tcrre et du travail agglomrs dans
rst le but suptme de ses attitudes c0$ villes, tioavent pour nea les
produ ts agricoles qua d des ton-
sommateuiS rich:s. nombreux et voi
lins d.* notre e, en ont le plus prs
sant b:soiO.
Plaaienra fai*s :en 1 concoarent
i tayr ce pronostic.
I. y i ptlB 4 ans, certaines de 1
rets, ta les qu? la mi, passut de
ara, couve cintre d'iipo'.a.'.oa, a
Un vapeur saisi
LONDRES Une aptcb* d -
rralle adresse L Associated f*res
rapp irt qu'un vapeur parti ds N-Y.
pour Feuycamt le Kerry avec ua char
gamatt ue bl at divarses marchau
lise* a (U arrt daus la bain de
frale par une oorv.te britannique
M ata g'anij quaa !t d i ruaait on s
& saisit.
U ia dwche a New dit que la
vap ir on queatitn est la ' Sa'tle
Spirlt et qvn t>\ uuiuteuaut
^marr au quai di Feuy Seattle Spi
rit" oit uu v-.peur t appa ".i^nuent r United bU.es
sinpping Bau'd. Les liouoes bntau
mquta ou; cbaei las envatiiaeers
Su'ia Feinistes d) tout s positions
pria.ipalee dans lis territoires da
l'latar et u >e granda parti* d* la
t'i'valira ntre Irlande Nord at IL-
ivnl > i.ud es' maintenant poar aiusi
!! un v.n.u chano da bataille.
La village da Petiigoe anr la fren
titra Farm m iga Daat'gai a t ropria
hier Aux Smh Fatoere* Oa signale
que les tr uops du sud ont aaaai
vacu Belleck dix milles au aad
Ontidi. Le quamsi' gnral de rai-
ne rpublicaine u'audaise a publi
un r j.n.nii n jii olli;iul diueataut
U rHpport des autorits milituires dt
bis er sur l'oscupa.ion hier du /*k
igoa par les troupes Britanniques.
et de ses rusas.
diquer les modalits pratiques capa-
ous d'offrir une am iara ou mm
iiiie de notre suuauon agricol ?
R. Noire piys esi form de pu-
t es pauvres et rtchtl, p.aines et moi
rtgoe, t 1-hS ou torndei l'ex.-,
rapp cauon et rgles ginralae peu.
U.-t.s rtaalutioa a ie adapts et ara
transmise au Gouvernement. Ma
Vae te de S rasbai rg a pari au nom
ues femoate d'Aitact; iea dlgum
de Pans, Lyou, Bardeaux et nuire
villes out ta sussi euieuaues.
L'
Les (Jours
NEW
YORK. Sterling MHI
Francs 10.W
.;

!
iM,l;t;Sllil
eu rainer des mecouaptes doit Iea celui de platlttrs milnoas d :ivrs,
consquences quivaudraient i un l'tt\at suivant i, sans qu'aucun
aesastie ; lemo.n le fiasco 4e ceitai arta trotritaira puisse se vanter
a s grandes en reprises ludtSinellm d'y avoir coatribu.
PARIS La coalusion de Flamna
non, grand aawono-ne (rtatia, a le
s utt d uoe cenlaiae de ci au point
d-;
tranger
P,ir cdiilc 7aia
"j1111. Une vi.-:ge et fertile -*n
iVan P>" dc * Pl,es eil ttB dei
'yi o la formation du
ie c-s derniers temps.
La b b mgraphie agricole h litieu
je ne co itieat que des donaes va
gus, quelques statistiques (antaisis
tes. Les scuiccs de reuseigaemenis,
ies obervatio'S lahai.quss ip-
i t do l :oivea> dtotlar te* m^.u
iesa Mt U
Le mo ns quon puisse d ie de no
capi-
"* ce au travail da la terte ne se
zjjjtatrana par les cantingm-
JV>dale| qui u cou rarient chez
J peuples pus avancs que
7f civilisation.
^Wkd.v.Q 2 le g and tffjr, q
acS JUr ''F0114116 oaqj-mi
^^^is.ions qui me p* sio 'i.t >i ;
la. tlal Plus qu'en .gr-ul un
Jj conci'.e et pre ise m 1
Exportation et consommation d n
plcroat, car aucun p;y> tropical te
produit mai leur m. ci- qu'Hu'i
La grande sucrerie ha tuao-amri
cins de la Plaine du Cul de Sic, a
l un- dts rares fabiiqtes aoti.e 1
iea 4 sfl orner la rco t: devant le-
bis pria actuds du su:re. La camp
a e d. cdte aunee. m*'g un Lib.e
ounags de cannes a broyer est.
IUBMOS-AYBBS Use dpche de Port
Ji aarcttc I li Niiian .nmtii.e l'airiwa ac
.. nom'jicux survivants Jj vapeuf Villi PraSCS in-
, a une ce niais, u niH cenilic. s CQiiU d:marlli:l dins te Pirjni.
vue purement scHiunine, toutes seml)le quc lc nonl)rc de nmmwu nm u
qucsi'o.is de re'igune et spintuali aorasi sera moins grjnS qu'a ne l'avili supp
ine mi*a ds C'1* est que I me atC i,oa avaii doaui ta chiire Jo 8j.
;. ,^,a i b^-n^ii mil'i 'iir^ srOKHOLM UCoimi.sjia Istenuuieasls
Vltopi. la^-jn',0;/'J,aat0!rr*' Neutre orgmise pou, iud.er le causes Se U
L* datte des taOaitta enuoiw GtandaOaeirsaeomaisao set ttaaeai to-
lUl'onnue de la Silence est peut Be iiolm. Cette com-uission est co.npjsie S'hisiorieos,
manif^sier dutance aine liutoriu de ioriMi et mllluwi de HoUawlej NsrVsss,
n n et Sude le pruicsseur Kuter akioeld de
l'univcisit Uupsal on est prsident.
LONtRBS
d'.aire da sens.
Ut l... -JJii--a -1. BUB
- Le Kouveruement reut I accepu
tion des buis Unis d iire repr.eats a U coanm\i
Fros
tie iepaitement de 1 Agriculture tou pear.oa dire, sa premire anne oiue
jours para.ys par la trop grande vna fccitaire.
lit de son frre siamois des Travaux Qje l'Agriculture donc, obtienne
publics, c'est qu'il vgte. des grands pouvons publ.es, la salli
L'esprit d'association en vus dc citude que de I avis de tous, elle m
con-trtire.do. t on ue rencontre une rite, et le paysan hatien, que la un
,m "'tes at-on que chez nos ruraux t 1 de l'iaiepeniance le commerce
lincul >s, na p s pu leuuir uieie di rcamtims diplomatique li
I sio.) d'enquie sur les prciendues itrocus turques
' en Anapolie.
! WASHINGTON Lctcaetalrc Week an ion
.ce os U Miic de l.i rceueia de l'AlleaayM ei
1 de q ..i'.que* pUISSaaCCi tillCt ie uujli jouerai
! Alleu ci 1 ktailloai du 3:.ne aWanteric ies-
feraient CobL-a^e aprci le ter juillet.
Pour rJin i \ '. H' la iSi: > im i i i un jeune lio.mue pre^ de Wnhe noe ou il tait
' ., .,__-__i,... ; .-ien va ances L'assaillam m>o.inu lui i.taiU lace
Le Sel t 1 oeu 're employ pat 1 un Jc erap011.nn4. 1, ne i pas isrieme-
dana les : di:
a RueP'crrc d'une 1** de marques places le long
.la ligne ou I av mec allemande lut ..rretee eatre
la mer du nord ci la Iroatire iranaisc.
tous at est
r i m e
En ven s
Amricaine
.m iujensablu
N. .** de
l.\ MUUK Le rai Albert a pos la premire-
d'une lrtl de marques places le long de
AmunJsea is; embarqu hier
pour Rome premire taa*
Loai; Pro
! '
vo r
'g'

a ire dms ^'S e.i > d
. ac potttai ie damai
111 U l ici
t comm? ie pltl grani sava II
sansreirjo ter aux causes, sana
valions piaiabies, praacrhe i
m -ts
. anaal
ivo ut ojnures
, difie.i une rouve le
o sur sa va uv conomist Bill
Ot r.v.ec ave: tta si irgrate m
chanect-
j Pnb e Tout 10 s, M **- ?' ul :
* &fl 'a:Vn-b^ tV ,:TmS'-" "*r o"t. r N.u. ra.c..u,;M, tmmt U-T,
ont coog^ i Mon;' ur
I h'r. en vouhutant ^ae t3u:es,
ics ides m ^- pac aotta d.stingu'
Sici, an suj t du j ob ne ag.ico e(
hatien, aoie-t uil-ment envisag-.sj jet est kt titre dune
et par leGou">ercement, Poiiui t-aui re,ir.sen:ei
SBATTLB
KM le Victoria
d'un varagt d; .ma, ans a Iravcn le Ple aorJ.
U a cadra i 11.) ne on navire ' M "ud qui par
tua da 3--ttle '.amedi, (_.
Le* Eue
. .-.i
ils
_ co.ncJ.e locale que Mi
etm.seiip cfit par le Gouvernement,'Poilus ^aul reprsentera ca jaur-ct wr U eaaj
_- _____^-i-iCeai u ie revue en ra.e des evc.iemems de c.
qui en a fau ua des point* essentiels )auri dernefJ ou tw liit d*ft,er qaclq
df San programme) Itypessiurants de nott >ociait.



LI IUT
Etzer VU aire
Les manuvres de la responsabilit
Rit* n'at plai touchant |ue (
petit volume simple, sans art, qui
bous arrive de Fort-au.Hriace, el
dais lequel ua ti'a d'Hati, M. Louis
Morpeau, avoi nt et profeeseur, cl-
bre les poAtes de la petite patrie.
Il y usa littrature baitienae,
crit M. Morpeau, parce qoe de
Hatiens ont crit des pomes plen
dides, dea paye d'hieteire oa cou-
rent de* frissons d'pope, ;des ro-
mans o refltent, at avee quelle
tent 1 dea ti anches de notre via .
A ne rien celer, le curieux florilge
qu'il nous pteaette dea potea hai-
lier. (Anthologie haitiei ne deg poeV
tea leotemporaip) est foit ingal,
on eat prfr ua choix plus con
tamsneat svre, et il na serabl
an re. par exeaaple. qa Oawald Du
ranci mrite vraiment d tre appel
:- Mistral hatien Le chant n*ti-
nai dont Durand est l'eit-ur :
aQuifld no aieui bribreni leur? entraves
Le n'tait pas pour 4e croiser le bras I
prte souveat I sourire Soa art et
es plnB fiustea. Iinspiietion rare
ment ongiaele Ut ce pote ne seau
bis point du tout dpasser tel a,m
j-omaJosepai Janvier, pur exeaaple.
ateaor Firmin, Thomas Madiou,
a e Demesvar Dslorme qui I i
maruoa crivait : i Saiiit Point vooi
devra un de ses aibres et moi une
de oses ibrea .
j^L'aethologie de M- Morpeau De
prsente paa ces detaiere potes;
Ile c ae conapiend que ceax q
pat continu oa commenc d cnr<
apia lfUi . Lia netu cependant <
dtache. qu> seiuble devoir laiseei
loin deiriare lei celui mme d'O
wald Darand : eelui o'Etxer Viiair.
M. Elxer Vilaire est nn pote. Ui
pote tinLais, Il faut citer ;
J'prauve un lent reteil d'extase aadaaaei,
Ut rne> impressions si chre 4ejadis;
| entends .omrue un aaurdon d'or|ue arienne.
Un Murwuie eanal d'un lointain paradis.
Mai catur se aerce au fre d'inellables haleines.
Aux saupirs muskaux d'invisible heuris ) ,
La de vagues senteur* de chases sut humaine ..
Je ne ais plus -a aue ai*, et ,ue je dis.
El le Mystre tend ses ailes de nuages
Sur man aae valuant de cleste mirages,
j.'ternelle Douleui qui ra'ttreignit s'endort.
(.'m*, au scia des rumeurs d'une mouvante
grve,
J'eatrerais uae ternie, et j'entends ta voi d or
Mettre an (won d'amour dans l'air calinr .- je
rre..
On voit la qualit de cette po^s ".
la foia que eon imperfection, lin
perteetion toute formelle; enr, ions
eetto forme inexperte qui la trahit,
ae dgage une musique, ingale, c*r
te, nais souvent des plus dlicieo
aes, fluide, prenante. On i.e troovr
pies iei cette irindUoeraiBie, ce
a convenu qui choque i nez Oawald
butane o chez tel autre pote cit,
u qui manque beaucoup de cea
potes, ce qui peut^tre manque le
plm hlaa I aux potes centrm
porsins, ce qa l'on ne trouve que
Chez anelqrea nni.cn le Meuve chez
Etter Tilaire: na amour, une ferv ut.
L'f deux pnnriuaux recooill de m.
||tar Vilaire- l.t Anne Tendre,
fige Pomes de Ukorl, dont li. Moi
pesa doaae de trop paicimonieux
extraits maia qa il est ais du se pro
1er poieqi ils paiurent Paris, t
moigi est d une .pua ion haute et
are, d ane me aoblp. d un eui
uiui ...m. ment troibl. Iremiisaat,
p8htioati>>. Ha renlenl sentent
ratur uae mexpAiience formelle
qn, yue qatlquelci, encoie que le
Le Livre blta de 1931 commence
l'expos de la qaestioa de l'empreat
par tliax tlgrammes changs ea
novembre 1920 entre le Prsident
Dartigurnave et le sainistre Blancket.
H semblerait ressortir de ctJ ti
grammes que le gouveraeanent Bai
tiea sursit In dans le Bulletin des
N'ocvelles tlgrapiiqaes qu'il aurait
t question de la ngociation d'aa
eaapraat hatien sar le asaich de
New York, et alors, trstouee
ce fait, il aurait ainsi provoqua s
su.-tlles ngociations dont le Livre
bleu lait part.
Or, dans le cours de ces ogoc a
'ions, voil qu'il a i question d'un
Protocole Beaoitdu 3 :tobre 1919
relit f an emprunt de 40 millio s
de dollars.
U va sans dire que M. C. Benoit
n'a sign nn tel pro'ecole qn avec
l'autorisation et au nom da gouve
n(aient, et qu'ainsi la question de
'empiont remonte bien plus ha.
lue les tlgrammes changs la
novembre 1920 entre M. Daftigof
tave et M. Blanche'.
Pourquoi donc j'e gonvememen ,
c dcidant rendre publiques tes
hoses relatives leaapiaut, a t'1
laaa sous silence toit ce qai eit ri
tif au p oocole du j Octebre /919
eUtit a un emprunt de 40 raillioi t
t pou qui imag ne t'il de ne .o
rencet son rcit qu' partir its t
^mmes Ue novi moie 1920 ?
A til pens que la correspondance
t 1
Malheureusement peir lui, le*
faits restent les faits, et c'est pour-
quoi nous rclamons i gouverne
ment actuel, titre de supptmeol
an Livre bleu, la publication de tout
ce qui a trait au protocole do 3 Oc-
tobre 1919.
Cela a autant plus d'importance
que, tandis qae le gouvernement hai
tien, dans sa dernire attitude,
pitend que ce erotocote est fracp*
de cadueit, le gouvrrnemeat ameri
:ain, de soa ct, dclare le constd
ter comme on fait accompli.
Des geo mme qu' la snite de la s gnsture
dn protocole, des pleins pouvoirs fa
rent vots par le Conseil des Secr
taires d'Etat en faveur du Conseille)
financier pour lui permeitte de ngo
cier l'emprunt de 40 rmlli as couve
nu.
1 s ajoutent qu' put ces pleins
pouvoirs.carte blanche fut laisse au
-t r.seill. r financer pour lg'er en
oute autorit ie* dtails de 1 opra
tf p. y co nptis reux ritatifi i la
h" ation du taux n'missio et q 1
steii auoiist i Mgaci au nom du
cuvememeiit h itiea, MBIUCBII
'. fctl'C ion.
Ils d'seri encore que ce grand m
p'ont'ail ce ni t con id;r <-m
me la mise excution des clau
Dernire Heure
Le Gouvernement prtem
le projet d'Emp> uni
Aucune iihim au Traitais 191
A es la continuation di vote de
rglements iatrieurs du Conseil d'B
tst les Se:itaires d'E'at, I excep
tion du Miois're Sinsancq, prennent
sige au Grand Corps.
Le Secrtaire d'Etat Loo Djean
excuse le Ministre S mti.-e, souffrant
-t lil le discours qu- celui ci devait
prononcer au m de l'Excutif
pour rentrer en couuct vec le Coti
seil d'Etat
Le Secrtaire d Eut Lou s I hir
donne lecture du pro^ann ne du g>*u
vernement qui se re u ne en cin^
ponls ;
Organisation 4e 1 i istr action 4e U extitnon m imb.u^tmtnlmk
m sse, \lra.ti J* 19!).
Coist uction des B oies
.01^ ci ion d 1 Roata
qaes,
Irrigation de nos plaines,
Police roule
Ea vue e la r al s*Hoi de cet
tint progr-mfne ||f |f
F.th'an de naad l'uto ini
coitr.cter u.i emjraat Je4|
dollus qui s- t^r* osr \tr.^
mire 1. 16 -oj.oo eiviroai
antres ai lui aneiartdnl
du Goivern'meut
Mi Ethait joute que li
neme-i *st ac:ui cet ii
qn- cet e-np'1 t an'ref/uri
i**
b
M
TU
Toi
W
B
fOr.i
lOsi
PCBI
Hix** **n liante
Contrairemeat a l'intomation puk'ie aar un
de no contreres, ce n'est dans aucun aa' aualic
a srie de merror.ndutn changet
u sujet de ce projet d'emprunt dr
(.0 millions, ainsi que toutes les eu
onstances qni ont d prcder, s
ompagner et suivre le protocole du
i Octobre 1919, intresseraient
oins les lec euis hatiens que ceui
lui se rappoitent aux projets d'err
uoet et de taxes internes produiu
Itneutement ?
.u traite i; iUVc au uevc.oL pem ni]
:oi omic ter financier, uc fois les voie eti
moyens ainsi assur?, tat mm
auions a t aiter, sa convtnance.de
quelques affaires ayant irait i hm
poitation en Haitid animaux destins
a releva le cheptel hatien
11 n'est pas tonnant que le gou
vercement amneaia persiste a de.la
rer qu'il considre ce protoco e corn
me ayant (orce et vigueur, puisqu'il
cuirait ainsi en pleine excution.
Dole en viarcnt am
reut trait caups d:
que Georges Farroers et
mains et que le premier
taignard
C est ea pleine n qu'eut lieu la setae aaa*
Iheureuse 1ns adversaires ayant dcid de rgler
leur affaire de cette lac,011.
F n-ifllei
Nous avon< reu la faire-part des t
Mlle lane Mathon avec aotreaiill__
Meilleurs compliments aux jeuaeseti
fiancs.
If*
Y
ASTHME
PAPIER FRUNKAU
WrUtfrf il*I. I. [.r)Mll.n^. m-i~IIi I I
M %amm lai m i AtUKM tni>l>naW. Oa*r
FBUNEAU. 63, It-Martln, P.rl. ... ,Mt MMN1m.
On croit mme que, si tous ces
Qae.qies esprits piQsaa.qu?, pieu s pouvoirs n'ont pas pu sortir
un reptuic de relation et des in: tous leurs effets, la raison en serait
enls lis graves 'ant venus, ap: (que le Conseiller financier aurait lui
e protocole de 1919 et avact les l Jmmt tuions* le gouvernement qu'il
'grammes Danigucnavc-Blaa het d 'tait plus profitable pour les finances
evembre 1910, troubler dfinitiv 'hiitiennes d'alopter un chiffre d'em
prurt de 2; millions, et que le gou
Un bon matre d hlsL
S'adresser aux bureau* daj
Bal.
rent l'haitronte qu> existait jusque
Il entre les gouve;nements hanier
r{ am'icain, le gouvernemn
naitiea s'est propos d ibrmsat d*
jicndre, aux y 111 d ; I opinion h 11
ti nne, une attitude susceptible de
dorcer le change sur ce qui a pu
; xister jusqu' ce moment ; ai
verrement aurait accord galemeot
rie* pleins pouvoirs pour ce dernier
chitfre.
On le voit, il existe donc ane vri
tabla histoire de l'emprun' laisse vo
Icntaitemtnt dans l'ombre, et nons
cre \ ons que le d von et l'int et du
Pharmacie F. Sjouri
Donna avis a clle-itlcaux mdecins et au pub'ie qu'i
trasnto'-m son taboruoiro d'Urologn ei un Libirait
Biologie ap; liqu s us la Direction du
Dr liicoi et t. Sjourn
Le labo-aiir* ost ouvert tous let joues de 7 h es du railn
heures ia s ir pour >o'ie* l?s recherenes et anilyses prvin
l'annonce ci jointe, sauf pour lo
Wa>s rinanii et lt constante l>e*Scrl|
Seront teues que le m idi d chaque semaine
S'adresser ia Flunnacie pour les reoseig lomentr
qu'ainsi s'expliquerait sa pioccupi gouveinemeot actuel lm con mu
iou, en vue de l'histoire, d'exposer dent de faire conn.t re tonte cette Amif i'u ines l'udfastriVu
une sflaire de lempiunt contraiie hi^t-ire, afin de complter nos in
ux aits, mais favorable sa situa formations officielles itlitirts cette
ion. 'r, ave questioa de l'emprunt.
r i
Un congrs sur
L'ducation
Question importante
Le bareaa du comit haitian de
I Alliai ce freniiso, vu la cit%emo
aie (ici ivit ctoeHement darale
paye, a . c d aameii de convoquer
un Oui g ,', ier l'Kdncation Voil
de I tsiei entp besogne.
L'utivQrtuie de ee Congrs aura lieu
ea oc obre prochein. Une commis-
sion pif l'aratoire a t chergt*e d ta
d>er tre proposer lea qeeMiona .1
torart'i an Cong'. Bloeitfor
Varits
CE SOIR
Les Trois
Mousquetaires s
, ,.ned< lime V. Diubauf. M re R.
,cte iosade ^ainaont la aone da ;, r |( 0U|- MM L c LbeilMOn> H.
Ht 1ti x, le Rvrend Pre Richard,
Di V Boyer, tous membres de 1 Al -
lirnr r.
-^..j^.
dur net mondain
7e chapitre
Vuaiqa Sylvain Petirs
.,-.m., m.^., ,.. .....,,-n,,.,, ,, Intrae f,M$
rythmeJe aoa de la g ande poaie.
Oserai je toraei'ler M- E-^r Vilai
re ? C'est sortir du 1 oie da critique
Mais l'on cnuasppread que M-Etzer
Vilairt, qui potte o,aelque irenta
V^J^SrS^mS^^\Tu*r^^ kcleurB 8ur,l" mo". ftsT De.pereoouili e"d.Tou''o7d"re ntwanitit nnur iniortinn* <*H*.CUt
rr " ",*.' fl' d.cia.ona ejui wroat pneeB ont t reuee avee une diatinchon *flP**W| POUr UljeCttOnS ^U8CUt
ai.jit. Tout le inonde doit s'y parfaite. hoartMM di prendre pin Par Vitiflntemtinnlo WlinDO
Notre a.tuat.oa actuelle J e.tte bnlliote fte dont lea moin Ur l,lfC|IinalC *Uppu
partir, de 1* 3rases dtaila d organisation rvlaient
on fwlt averti et nao dliiateise
Hier, i heares de nir, fandio
lerecnsqro ce coagrs abou.is M reap ion eh x I* Magietrat Com
ae Noos ne msnqueron- pae de ,! 9) |jtd mB Kd nord Mango
Raction de Wassermann
Raction de Tnboulo,
Eiamen du sng et du pus
Examen d s madres leca'es,
LBzameB ..e crabit
albuiiinoritdi
Cons'in,eUr3cf#
tUtfunht de Spttvckta ri $ Gonocoque*, te, tu-
fURonnuLOss
Xmit pir le Stmnnoxyl
TUBEHCULOSK
Trai e pi' le Goitf
YPillLlS
Trait* p*r le JSiovirtensbetl
tin injection* intraveineuse
Dispostif B
En injections intramusculaires
Gluco
an
ILtir m r
grotter cette bte. M. Rtxer filaire
doit appreadre leieaav composai,
mieux crire, discipliner ses trop ". y aD^grttde""part!
foagueosee et taaaultue.sea qualits f ( d> ^Q*m. UlUfllia
Il le doit aux Maees.qai 'ui Koerieat
Il le doit aoi mme-
RINE CROOS
(De l Intransigeant)
Ecole de Thor
Mr Qaatier (Louis) vient d''ri
I Conseil d'Etat
Le Conseil dEtat vi-at d'tre
'romp't par les i.omina'ion soi
esq'itse.
Paiement
Le; choues ont ii rarn's hier aui employei
publics et le pair meut a commenc ce nutia.
Prestidigitation
l)ip-be Ocraatn, jeudi graade taoce de preuijiai.i-
Ralacl Henr\)ae, i Cioe-
vantea :
Kmile Elie R. .
nomm"dirteVr7' coc Nati Ar.rtoie Pierre-Louis Ssobeof ^fa,r.le rolc,eo
aie d'Aaicoltnre de Thor an rem- R' b,rt D,,fld *'fll S.-ri? Baoa R*oraie Une gourde.
aceaaeat de Ur Beilej- Meilleurs (licilrtlcu. 11 *y esea om deux rcarKmttioas
Sl Anonyme des laberatsW
Robert & Carrire
37 But de Bourgogne Pari11
t.agiianl Dupont
37 Ku nvi.;ul Pans
l^fitt rj* a,-t.-.a p hit Hx.it!
\


Lt MATtft
Une Bienfaisante Prvoyance
Antoine M. Talamas
l(j ..eliartle 'oute* lea fatigues des rtchtrcbtt interminable sltf
Sri gui cooviennei t, en attendant Ib b aoins et lea gota.
liho iqoemeet '' compta lea fantaisies et ttcbe de aa iefaire tout
ttpnc En d mo, il penae a tout.
liai voua t ooverez, partir de demain, las articles Me iaeie de
,, reire fracheur qu il a reu p*r le deraiar c Panama et qui
iMueent pour lea fetee procbaiaca.
D( s'agit paa de de je tus, mais bito d article imports apciale-
ijpoor lataiaon;
niai des Crpes de Chine, de Canton, Paulette, Gaorgattt. etc. s
iilfra ne s'ork cruiei de :
2 ds laine fianait Voile anisse brod
^laioiiseoni Voile frar*ia a dersina
pile a jours assorti! Voila ds tous styles connue.
Bis s6ne rare de :
fyisdi brods, a carreaux, fleara, et 01 die aire.
Innomment complet de tissas pour robes comprenant les eolieones
B)aroeuaes, lee crpons, lea mousselines, lea soieries Japonaises, las
oiioea, les tussors lea ponges, etc. (te.
i nouveauts sensationnelles an ;
Tricotioe a jours, toutra nuances
Crpe imprim, absolument mdit.
Santoia en verro'eriea et ea colliers, extra originaux*
Dis articles de fournitures tel que :
piUir, Taffetas, aoyeuai, Satinette, etc etc.
biteck co ibu tt i nunvel de
Mo oie et de Colon Cbeuissettes blences et crue
Ua-ie tes suprit-ares basmes
alfi d & mjobir.aisooe Pyjamas
bus Je s:"f articles bapeaux de psille lae, rcu
iqm b< mires et erfants* par Caravelle.
Articles de toilette, parfums, pondre, et Savona de Piver-
Comit hatien de
l'Alliance franaise
La Section f^u ninn de cette Se
t est prie de ae rAunir Cv <'
Vari's, mercredi soir, 7 Juin, dw
4 1|2beurfs, pour preudr* les d*r
nierai dcisions a prepos dn grand
Lui dn cam'di 7 Juin, orgtnia <*>i
p ofl de roa uvrai humanitaires.
Le SrCrf taire adjoint.
Canvll LHEHISSftV
Auto Buick
En tra bon tat venJre. Candi
tiena modres.
S'adresser Mr Geo de I espi
aaste.
Rae Amricaine.
iiorii Liae
Le S>8 c Wsldtrsut Nom vsnant
de HaubiKy via Curaao et Jaccnel.
eat attendu ici vers le 11 courant et
repartira le mme jonr pour Saia
Mare et l'Europe.
'f '
ZS^Vf

et Chambres Air
1A surface Non-Skid de
-s Firestone vous assors une
prise sre partout, ainsi que de
kilomtres additionnels de ser-
vice; le corps o (la carcasse)
est fort et soutenant; la qualit
excellente du caontehonedonne
un roulement agrable, uni
bonne traction ainsi qu'une
protactionremaxquablerauto.
Un e8aay voua prouvera le
sus-dit; ensuite, vous contin-
uer ea logiquement de voua
quiper avec le Pneu et
Chambre Air portant le noua
Firestone.
Les Chambres Air Fireatone
donnent des services de
longue dnre car lits
conservent l'lasticit.
1
?"
i Pour gurir or viter
* mi8raines constipation
oonoestions-atoundisbemints
smsaruas oastrique
IL SUFFIT do prendre
. l'tIA dit vea : ->;..i3
tout l m Pilule t F Dliant
147, rue du Faut* St-Deaij. Paris
Mais Q faut exigsr IsstMOUh
qui sont tout A 'ait MaaMBSr
at sur c.iaeunt cic/tefiac lej mot
DEHAUT a PARIS
^ ariin^G en noir
Avi& Commerciaux
Prcuvez le
par la pendule!

t

VxW
El

?
La Crme Perle de Barry
donna une complexion parfaite dans une
minute.
La complexion reste parfaite toute une
soire avec une application.
La Crme Perle de Barry est une orme raffine,
qui embellit la peau avec un dlicieux et dlicat
parfum do la rose.
Son emploi ne peut paa tre aperu ear e'ie
donna a la peau une parfaite naturelle apparenco
de la couleur de la chair avec la douceur de la
peau d'un bb.
Elle est conomique at donna grande satisfaction.
Bu.
rr^aj|
as
5*
a
jE
e
JJ

il
oc ^^
Lehn & Fink, hic
SUPtRIOlUTst
Tonde oh 1876
BASPR1I
PIOSsVTlTUDI
[
FirsttM* Tir* Almo, Ohio, E. U. A.
Tous Dri.lui's chimiques, pharrruceuliquec tt ai 1res arhe'ee vaa-
B. A. "Wolff, onairea Xaiti. dai.i- e dans Uf c pharniarie.
gn^^'To^e'r.e'n^prtic6: j Waji,0* 6i^ * >" "* * **
M sUiXU de commue Si Ra 8WCIAL1T ; ilUrq.. prive/ 1 y.ol deir.f.cts.'.P.rf.m.rie.A.ti....
lAvtnrV trattal SiSert ponr b^rbtere, By Hum. Chocolat eu poudre. Huile de foie de Uoree,
t*F2**Jg'jgff.^"f.0^-22H Eronleion, Cold cref.ro, (g>reJta pour f.i-e esse, ces si ean de teilelte.lsa
po t. de eornm.saion, et de repraen d# Quipinp> Pnudre con, ,pg inMclM Solution pour conserver lea esata
V.MivM Hrti l'ai 1--Ininic,92 f"i. Lait de Msg **ie, Fondre suprieure peur la toilette des aara.lt,
' r p "' " Jfaenca de Heoia Ban de Floride, Miel poir il f ble. Moaiarde, la. a
dOiv pour la labU*. Brosses i dont, PpDnernsia, Hu le sioar ebsaesr
ia ouMiiqiee ai autree insectes, ReRulol : Huile contre soastipatieea et
o. bU d' in'es'ins r.hrociqoes TUA, Cire pour les parqaeta, Ceaaeau.
quen, E'inr* Epica, Sirops diver*, feintares diverses, Vias. etc, are, aie.
D< niM'd. z le '-aislrgue des epe'cialirs
Crrfi n vue commandes a LEHN & FINK, lac. vous srrss sbselamea
MtleMli
Tootes le bonnes pharmacies dn pays s'sppievisioansnt chas Lia M
U* loin li22.
B. A. WOLFF
Par sui'e de lexpirstior rie^'a dn
re de la Socit' Comm r < iale Shem
tob k Cie il eat donn avn au pu
blic et aa soromeiee que re t* snci
t a ceea r'ei'a'er dapoia le5 Juin
conrsat.
Monsieur Elie Salomen s'eat retir ^ fiNf YniT
compltement de la socit et Mr '
Jobo Boolos, qni a en assum I actif
a' le passif, continuera lea slfaires
sons le nom de Jobn Boolos.
Port an Pilote, le 5 Juin 1922 _____
Lon R. Ihbaud
Agekt eadastf pot* Bvft
Le soussign fsit savoir au public
f t so commerce qu'il prend la aeita
des sffaires de la socit commtr
ciale Sbemtor. & Gie e* qu'il les
continuera sous son nom perronnel.
Pori au Piince. le 5 juin i9B,
____________ John BUULOS
Repassez vos cheveux
SbUieaser s M -'e H">>oi]i:ie>
Rue du Montslsis N 1531
Pharmacie W BUCH
Beeorttal^nl de
es e des drrgees de toute
1 gP/e^ de IqJPaix
""t d rpcevoir D*r les d*rrir vaoeips an graai
wHt franches, da produits chimiq
ii*Br "ramda, am^'icaine -t fr-r^is-
JJn min*raiea d V;chv de V Is. 't o> Vittel.
Sa? ,ln^l",,VM', Cl-bn et Hnniadvjanos
1^*.^ f'j<" d mn ^lf|,t de vianda Liob'g 't J > de viande pou' 1m malades
^T"'" ',niic,ine. antiRonococianea et diur'iqaee
lJJJ, Sscch^rore de Rhomnel, Recooetitusnt des noyaux telloltirat
J^J** Perrocodyle Hdicatio cscodyliqne ferrngieeuse
rj? Arvcodyle>, nniaaant mo lifleateur de la nntri'ion
"Mims de Veinoaioe, iraitement spcifique complet des aifectioai
*2*tses.
bii'""1 P*pin- JoiA 'o-rotl peptonis tssimiltble
ftiJJn G Murt* d indur de potaaatrm
; aieR b^ad, Sncifiqu" contre l'As'hrae
er'Ario clrote
ANIODOL
Le plus puissant anUsepilque
ajaoa Marcura ni Calvr
aaiT*nt la travail da m. roDAiO,
OkiaaiM* da l'taaMtBt ur (iao7).
Mirait miUnltnment tout lt microbes d* la
rM. da Oholrm, \n Tirr, Dtmrrhm
tt X>yaart daf fay ajaMata.
viiaii
Iwiitpfniable etitn ks Epidmict
Clyde Steamship C#
Foreign Service*
le SiStHaracoa* venant directement
de New-York *st attendu Porf.au-
Prince vers 1*8 du courant et Initera
le mme jour pour K'nQHton ei lea
ports de ta Colombie.
Pot mu Phi eu U 5 Juin if M
"T F. ( LEMEMS, g ut glat-j*}.
n'n|B,
4-k '"uoBine.. Hyp<-t raio^
M*m ,p r,,p> noi-eantdfB Diurtiques
ait i-?tn" Hommel Farine Goldcarne nour les B^bs. Poirea
' Coliiera de dentition, B'ossea a 't. Petenea.
BOBI i W frud, ealllara
ma Usa* * w ta laa *-
ssjaMaj rgaeseuS p ** aaapsssj ssjs)
BBHB te VaM* taM lai f*i**a.
Atlention
Occation exceptionnelle
n b ffy A Terdre n ayant qoe
deox seminet de serviesa avsc ton
trce<>aoiree Adrets'Z vons la msi
son Argo o se rendre, l'huile de
meia Angl da Kn*a des frontf)rts
a: do Benire No 'H
BMBMB
Pharmacie Centrale
?> CLmH
a
- toute ffWthm*. Eiicutton prompte et h%iu^m.
tmnsjmieji "^
::> . ntl ttTKtNiB. FfliCL^
f/w'1^ CHLORCJB, DEClii^
i -' -
flOf
Ile
lave
aa.
On demande
A acheter l volueae de Soencer
aCf ! mldlves: Saccbaromtre Balliorf, Thsrmoaitres.Peeas slsooj B Jobo Hayti tbe Black Repnblic;
r^^at divers autre utitlti S'adresser at bureau du jeuina1



vpdrfaar A Ta r*---
liarBfB.- > .*.,. aa .
B, l..... <-.- .-- .
------i Mi
* aS


LE MATIN
*
n
~)

a
-.


\
s*
m
.- *> .*

SA



- '

.
:
Newasth -.le
Tuberc
Aac-,:
i
\
/ i >
*
rv.l .
L. fine do G5 M "'-
lamente l 1er.- -i i
et rr.id '"'* r..rfs -J!eur..3
toute leur rneri*. icw
aupesie et laui Vlfueui
. fU 1 V|.: ,
CManr, "."i


X^:-
*o
CLOSOt

.-.
...1 Sa
I : I : .J <
v *l*l < {fit
...~.f*7- ,-.--. ,..otvt ri"


*
\aillant HoueU ageul pour Hati 1720. flue du Magasin de J'Etat
La Maison H. Silvera Attention
iinnoyiee es nombreux clients qu'elle
vient de recevoir par le* dernier m
bateaux les articles suivants,de toute
\ supriorit et meilleur march
JJ que partout ailleurs*
Casimir anglais nouveauts,
Diagonal neir suprieur.
Alpaga Baptiste Une pur fil pour chemises.
Coton draps anglais 'J|4,
Cotoa draps amricain &l4.
Voile blanc carreaux e> barres.
Voile uni blanc et couleur-
Urgani couleur
ftrgt noir et bleu marin pourjupes,
Damasse blanc et lojleur pour nappes
Toile male'as sup.
"*^ Toile draps pur til 10i4.
Madras suprieur pour chemises
rpe anglais.
Tulle pour voile et pour mouiiiqoaire,
Bandebrodes sui&se de loues les qualits par boites
Slolletnns couleur sup. et int.
Molletons blancs suprieur.
Dcck blanc. Kaki blanc,
B ill fil blanc anglais. Drill coloi blanc ang. sup*
Salin chine pour tailleurs
Kaki jaune ang extra qualit-
Percale blanc extia sup
Calicot de I' mMle,
Calicot pour jopona f que blanc aup.
Ji.ua no? barres pour tait aura
Crpon couleur fleur ar g.
Deuil noir ui. T R-or pour juprr.
Tustor pour ehemiae at pour r Des,
Voile brod cou1.
flt ioe'te blanche et couleur fleura
Soyons blanc et couleur suprieur.
Naoaouk ba iaie coul up
SarvietUs de loileita bluucheet couleur.
hii'.oiie- police pour hommes sap.
Bretelles pour m Ui, s sup.
ilmliati tatud coul pour pijsrfiaB A cheroisea,
Piqu couleur banta pour cSeitea boiaraei rob.a etc etc-
" Vene* voir avant d'aller ailleurs $
il vous s re satisfaits.

'*.'*:..: zZ-T'r Ps^^M^^iZ
/
1 yiifiOr .-

?'*
I
;>
m
;.
L
Elles sonthereuses V
et an bonne sant fa''
Voua Devriez l'Etre Xvtn^r^^
Un grand nombre de maladies des femmes n'entrent pas
dr.r,.; !e domaine cie M chirurgie. La chirurgie ne peut rien
changer do p'ace ni dplacer les organes-du moins rien de
aemblable n'a eii fait jusqu' maintenant.
Ua petit Ba*caHlaPM d'une pendule peut desserrer et la
pendule avance ou retarde. Si le mcanisme n'est pas
renia en place de suite il peut tomber et causer des dont*
innes arieux C'est exactement la mme chose avec
les UaladieadtS femmes; elles commencent d'un rien mais
si l'en (M prta attention elles produisent des situations
srieuse;.
A.:! ItOt que les premiers symptmes apparaissentprenea
la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham pour
soulager le malaise et pour viter qu'il ne dgnre en une
fnalaoie plus srieuse.
Humai io, Puerto Rico."J'tl i ris la Composition VgUla
do Lfilic 11 Mr.'hham pour me gurir des Aucun blanches dont
iffi lia de iu!a longtomps. J'tais toujours fatigu* et
j'aval nment des douleurs. Une amie de ma mre
'ni obtenu daa rsultat* excellents avec votre Composition
Vgta!' stma mftre ayant gaUmant hnfici par son em-
ploi j" rr.e suii dciJa do l'essayer. Je recommande votre
ro&neamnnt toutes mes amies. Je lui doit ma sant t
ha louangM chaque jour."Zoraioa Lajarhs,
Bona< i >. i'uerto Risft
Plaitturei lettre; similaires prouvent Us vertnes de la
Composition \fegetale
de Lydia E. Pinkkam ^
'.lli V.P.Ni'M.-.M MtOICIMC CO. '.v,HUI. U.B.A, /Pm'fi
I
n
t
1
a
s
Employez la
KR0S1N SH1
Intormez-voos toujours iTunt
rie faire tos achats, des prix de<
ptes ( Blackboll ) noires, jaunet
rouges et blanches Marque Go
jlumous et aussi du Cirage no'r
jColumbus). /Vous recommandon*
la sus dits marque comme tant la
meilleure, la plus avamsgeus-
ment conue aux Kta s L'o s ton'
pour sa supni iLtrins que qte
pour lVxtim* modicit de ses
prix., allez voir.
Chez l'agent gnral
Napolon If rancis
1906 GrandRue
A dresse prov itoire
Di mandez ceux qui s'en si
Lumire brillante'- Sans odeur
Sans fume
La GASOLINE SHELL
Donne un rendement EQomm
suprieur par kilomtre
* ** SSSS SHELLI
Asiatic Petroleum Co
Koberls, Dullon & CI
hort-au-t*rince
peur
i
The Panama Railroad
Steamship Line
La ligie Panama a le tlai*ir d'annoncer ses nonnreux aoni et
clients yelle est prte inscrire des passagers poer les dift enls
oorts Europeas par les magniliques vapeurs de la UNITED STA
TES LINES. Cette ligne est la moins chre el la mieux quipe vo
yageant de New York, et la traverse C en nier ) en de .2 jours de
Port au Frince a Cherbouiy *ia New YoiL
La meilleure atteniiun sera accorde aux passagers *tringrrs
Inierprie eoa 1 de chaque navire On pourra se renseigner au
Bureau de Port l Cpt. (.B. TOMPSON,
Vendre
Harnais anglais
Chez AlphonseLUyaefc
Ueniercieuneuti
Convocation
La Dimpa patronnKiea d la
grand kermear.p q II doit aveir l'en
an Perpe uol Secoare, le jonr da
f'.e. ditnanrlie, 2 Juin, Beat prie
de ae ri-onir ctati M ne Flix Cuicoa,
jeedi prechaiD. I heures.
Bire i la pression
au Grand Htel de Fn
qui par situation unique au entre des affaires *.r<2Jj
plus que iamaii au public et ses nombreux et distitf*1^
pour ta CUISINE soigne et tout le confortable ntccssv*
geurs de (Commerce et particulirement aux commtr&ik*
Port-au'h'rlnce.
Liltel dbite par gallon et par bail
des Vins de Honte mix Rouge et f
Ces \ins viennent directement d* BiRSC et se*[jL
Mil d", raisins, nom po ivons It urower par de% CKBtlr
nous tenons la disponuon des Clients.
Champagne et Vins Aousseux, prii
Coosertes alimentaires fraaaaisss, mai


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM