<%BANNER%>







PAGE 1

LEIftATlh •a**Cable Nouvelles Etrangres GENE 18 -• L'a-r banadcur des,o L:i tu coaa.aissioes l'effor A Eiatt-Uois Mr Cmcld et Mr L'.oyd George oit coatr de nouveau ce soir jciauveoeeot s l'attitude amricaine sur la confrence de laHiye.On exprimait I'C^J i p-rmi les diga110 as que les ht Us-U an se dcideIAICQI fcialtmeut a y participer. Les dlgas se prparent partir aassitd; la sance plmre term ne Celle-ci sera paiticulireraint cossaue aux discojrs ei 1 intrt se cealeaiisa unout sut ceui dMr Lloyd Goig* et de M: Tcauchtnne M Uoyi (ieorg aanoac: qu il a: fera in a Js.jii^ p£p;tc, mais qa il par cri ap i que :cs dlguions as ront e enteuuuci et qu'u %  efforcera de Une de ses remarques uni repos se chacune deilea. La dlgatien russe ne partira pat avant lundi e tes brans courent vju* les Sjv>et> pourraient bien coaclare d autres se cords avant de r. rcadre Berlin Piusieuis membres de U dlgation bolchivnte ont l'intention de reste. i rt-r.ui jusqa'au momtot di se rea dis la Hye et oa s'attend i d'im portants dveloppement! dans les ie iatiOOl tusses pendant les quelque:. aemaineaqui veat suivre. Un exasnen de la confrence mon tre queue ne l'ait jimais temise du coup qui lui a t port oar le iraiu spar rosso-alleunaad Ua des pitb cipaux butj de la confrence de S%  es tait an accord collectif are: u Ru*sie et I aaaoace inattendue qul'Allemagne assit ngoci aa accoru Maie avec U Rusii a fait i-In des Mutona pirmi les puissances q 1 a ont 3*m .1 t dissiper La Frau.e soupoaae que 1 accord russa-U'e anaod coatitnt des clauses militiiret accr es et ne dissimule pas ses craio tes que la confrence au lieu d am< ceront d'arrirer nat eatcate com men sur les qaestiom mtatioanti a la clsuse j. • 3 Pour permettra aux camsissioas da travailler tranquillement at aesti da rtablir uns coahaoce aau melle la goavarneaieat dts Savieti et aes rpusliqaei allies dne d • ^o/iets si ijittt du estas systme economi que qui prvaut Sans les autres pay* ., Uue .oue a t trace, croit on.poar Dr L B UQ0 ? I e '* n ,, J ^ sa nouvelles et profi ab es confrea %  l,cal central de It R^obliqoe, "gerdg] directrice de l'Ecole Normale ; Dr H Prigod, dirtceur U llco le Nttiontle de M fdeciod ; midi, en soi tui? Mo If al, Ri^ du Ceatr* entre la Ph"macie Siput n et le Biseau dei Odbles. contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, 11!', Au* Snint-Anloinm PARIS cai entre Ici peuples dJtope avec P r ' ur dt clinique de lE;:e Ni .a asiuaasliaa asa Btsti Unis par ^i?, a:!ri? .c M ueheur:.ua,t f ac.ioi e;oiSa Mr H I hart D rectsur de lEco C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS aer lbarmouie en Europe l'aura d lorgaaiae. I Le pacte de aoa agress 01 adopt la sance pltmre de la sous ca a million politique de la coafrence de (nes aujeurd'hui coatient six clauses, le pacte n'a pas . sign mais a t adopt aoas ia forma d u se rsolation ; chaque nation s'csgagant 4 le respecer. Toutes les dl gtions ssusUiesi 4 la sauce excep t celle de la France, A lemagne e Relgque. Les dlgus oat solennel lement affirm qu'ils recommanderaient le paae Itursgourernements et il semble probable qn il sera rsl fii tel qu'il 1 t adopt aujourd'laai. i !" W*M7 S:htU L'adoption haaie s est passe sans| ] V|( incidents 4 l'exception de celai soulev par la L ibuanie qai s'ett intoi me si le pacte emp.n-rau les puis lances autres que la Raisii de s atta quer naalBaileineat En d'autres mat la Lilbusnie tu anx>eose di savoir •i la Pologne ne l'a taqueran pis i piopoa du Jiftiend relatu Vilnaoa dei aut'ct que tous de (ron'ires qai divisent les dtux naiioas. Aisu raaci a t dosnc aax L'thuaa.eas que la paix seiait &niala. L'accard paar ane catrerus ou pacte temporaire de non agr-' viets et Ici autres goureroement et en perspective d'une lomaa arec la commission russe qai aara le .nme mandat. Classe a—Pas p'us Istd que le sa juin les noms des puikSsnces ri pr sen es i la commission dont ne fera p.s partie la Russie et les noms des membres de cet e comm ssun sevioat lre iiammu au gouv rss ment des Soviets qui, d: son .6 , qne du m jaJe pourra tre termine et lei diltirendi utersatioaaux r g's pat des coagri et non par le canoa air Edward G igg a annonc au aom de ia d gauon britannique qse de nouveasx ans avaient ete re cas du gouvernement des biais lin s et qsil ne s.ni.i pas probable qu: les beats L'a,i pieadrat pat a la lunion de ia tiaye tout an moins lusqu ce qae le but de la runioi Mil mieux dfini. Pri dexpiquerla dclatation du dlgu britannique, l'ambassadeur Chieid a d.t au correspjadaat d: l'Associated Press qu'il aiaii enten en pr iai.es de L.oyd liio.gc tt qu'il aval dm a de plus imptei explications lt 1 altuaue amncaiee relative 4 la couterence de la H*y* dji expot dans la ue.e dn secrtaire Hug s Le but, a dit lambissaienr, tait d'expoktr bien clairement et ea e e m.ni 1 attitude des t atl Uais d;f; on 4 ne pas laisser subiisiet 1 o a bre d an doute. tjC.xnVU — Les experts de la S> cii des Nations et les membres de la commission mixte des SN memems esumeai qae rien ne laisse prvoir le dsarmement mme partiel d ici 5 ou 4 SOS. Viogi rpoa>es seulement sont parvenues le des Sciences Appliqus* B; iminue Michiui, dire.teur da l'coi> c Excellent-Bayer • ; Mr a*ssf Yilaire, directear du c Lyce N jrd Al ex-s ; M Loais Diriner Util, directes^ da 1.7 ee d*s Ciyes ; Mi -'t ic es Teatiar, ancien dirac • teur du I yc: Pet 01 • MU PORTATJ-I>IlI*C H Alex.PETRUS; Pbarmacio ALBKRT1K1 Pharmacie du DJustin VIA RU •< toutea l*m bonnus Pharmacie. Dsrtnt nartir ootr ltran?i r w pnbli • en n^nrul at la nainnaera 1 en particulier sont avilit que durant mon absence. Mr Ariitomne 5an Van des ri.-gb:, profestear soi at Ctiarlea Dirent auront I 4 l'b:o e des S.iences Appliqmse ; direction d mi rmiiou de Commet Mr E N Biiley, dirct-er de lico'c et suierout colleetivament pv la d Agriculture de Thor i procuration. Mr N Jet rai Ustistoa, Past.-ur dit '• DVALDKR JR, Cultes rferms ; Rr. Mre Eionari. Sapriiuri du J| 0 1637 [J lb fa Peuple Pensionnat Ste Ros: de L ms ; | !" M lM M ^ lAsm n X, nn Mr tetmtnn ti^riui, directeur du Notice to the pu\ Tin practien cf aitendioi^ loaimitt muney to eolisttj ihie commsrid, otber M with them ot a liiailar strongly diaapproved. Marcnants ando'hiri whai in ao doirg will b • acting ito tbe poiiey of tbe Bng mtnder aud on their oward lny Thia announ< emnt ill pi.blicity tbrogh -ne prts •ucb o lier muani ai MAV\ In thie eonuee ion it ii ( announcad tba' under no i:on_ tion will tbe Militnry Au'hirii Hati act in Tu espaeily of ai tiag rnry iu boursea etc H bm pour i;i-w >ri ) • taffttai noir Cbaimette, fils f f %  Ion d 6 mois 4 U ens Colliers kichliii'8 Bana Lmcle tnt Aliment i.idispenaable eefame en h;ii^ et Ira d qiies ch i -% %  *,„* — ma 1 ..^a* /a leurqui le.r revient ptoveoont de rCClemvnt OU il CSt attClldU VTS W cette liquidation 1 Le Liquidateur, F LAVELANET La belle tte liti-aire et musicale ajoute hier au aeatinnat de t Kote 4e Lima a eu un tue devra commaaiquer aux auties gou cel cia-am oi aut a un eeaiea BMaaaa retuter virnements les roaas de la commisaumoa a u barrire. X. louer Il laissera le mme jour pourKu ton ei les ports de la Colombie. Port au Prince le 20 Mai i9t E. F. CLEMENTS, gant g-O*' •lun russe to Les que< ions q n se ot traites par Us commissions coasprea-j d'ont les p optits pnvees t les c- du 4) L*s mimbes de* %  n £••• rniksioLs:e ea.ou'ieionl 4 la H ye t t 2 juin. U (un minuit prteit longue prit nn la Kic Concert Le beau concert 4u M mai an avait t donn au kiosque du champ c Mm •. le c mcauri de l artitic ]• F****• U->e halls en riment arm*. poites en fer NJ 17.-8 rue du Oc.tre et trois appatteuinots i l'taie de la dite hiUe pour olb:e de Dentiste, de Mdecin. d'Avocat, de Notaire ou pour bureau d'affaire*. S'adresier M.Mre Constantin Benoit, i B U G ti S En vente chez L. PreeumannAGGERHO^ Rue du Quai.



PAGE 1

irtcfe Hoe 4395 **t se PrtM* ft Stn>ed 27 Un) ftflfc HJUJCTIUR PKUPlUlTlRI dment Magloir* HDMIft'J 20 G EWT ^K Quotidien ftlCACTKJlN. Rne Amn^iiM Mo, tx* mu' unn ne [propos de Monopole' U Connseil Communal lgifrant Les peuples restent toujours saturs de mvsli. crsme.Les lois, jes instita tiens et les gouvernements reprsentent pour enx les puissances magiques capables de changer le cours des choses leur gr. Gustave LI BON Far Cabl trangai Par cible 21 Mai Nouvelles Etrangres licte kre do tohubohu ro itq T grs "r\f'*, un 'a t, ou olu ass z g ive s'est accom |1 senti "ce. \houv Ihs'e du 22 Avril pa col. qui nous a renseign an journal du Cap Hai PARIS — L demrt de la mission perarentU n a 'i le QUI Se tr/OOV* d'nS ls CO-n ?V con ^ Ter " '* corrmi.ion amricaine de ~.. I. J a i J i "lie intertuiiomle ei riourtie. *r*\ i, dennnrW, c est demand r Heris pronva hier 1. jonrnee I, plus chauds tt permis aux Conseils comm l Jpru ' tHiaini U dee-s i l'ombre Dan le supprimer la a"i1 nanx d rrerce, de =f *ub'iiuer iu lgisht ur, et mme au pouvoir constiuant. I.'spproba'ion du Secrtaire d Fut [inille capoise 'e'ete que le au Dpartement d* l'Intrieur c'a pas M communal du Cao Hatien, la venu d'habiliter les communes a cet gard. Tout intress cit en justice en ; Mr fAoyi Qeorg $• Poincar ib*il du com alK '* l e thcrmom *' re eM '"""* ;i irgres la LOMDRES. l Eve.iing New cr >i' ncgeetlcs glaciers fondent, la Kiion. et le Riim v,,ir mm M \| |,|„y | George r m0 LeVcapa'lfJn militaire en Haute Si'sie ce,fSSSK* m ?* 1 nP O ltro p l5 ( 1 era sans doute in Juin contre-ia te d: l'accord ,e K n *3 dans IPS prnniicrs JOUTS 1 intcrv.nu entre les no'onais et allemands. JUI. G- | On mal uji'ilp pi la CO • — Le major le roN lit umidier la crve des bon \lfris un dernier arrli livrant le du commerce de boucherie Deslandes Emmanuel. il journal d • < la seconde ville leooblieue d applaudir: t Voi msurt tort rai'O-mab'e qui c >ns m primitif victoire $ur le vu 1rs (ois. j ai relu avant d'en mes yeux arr lui mme tait ia •Ole. latrouvab'e. aussi le cou odes ( simple prte rom a t ) Aucun priodique de Noce ou du Cap ne les a te publis. Depuis, je me r une copie de l'ant ac e de renseignements tes is sur l'-tfaire... !' porte la date du 6 Avril ainsi libell : c Considrant termes de l'arricle 50, 16e la loi du 6 Octob e 1881, il Communal a strictement pouvoir qui lui est cooti ; par an t du 1/ Mars, le pain i o 40 centimes et ce viande a o p la livre. itrant que malg le carte t humanitaire que rorapor avsure and mi au bien tire dbitants de ce dernier ar flMutuijt tt ( I ), n'enten %  ily soumettre it Ion g ndrant qu'il est de toute que le Conseil remdie i hiux de choses. pni et ar t ce qui ieur fimjDeslandes la :onesson du •• tfs 3r u* des vovaseur, : par voie d exception. V.BNNE Zmb ayant rduit les croLe Consul Communal du Cap *proposet par le cabioet,S^boberdmiAonni Hatien s'tai, de bonne to ; sans ,.!L A ? IS_ ? ""ti.oii a annonc au cours 1 xi,„ LI . dun dinar en 1 honneur Ue Mr |{ aoano que la doue, repor- i I ineCable prcjst P'ance luit etig.ge a protger le droit de la I de lait de Monsieur le Di'Cteur ftounani.en H isarabic M Bratiano eut mardi li'ropri'atre de la CarrotraCe idont le con'r^t, par trop humanita I err"t oub 'ru Hans 'e Nouvelliste j du 24 Novembre 1921 Mathco eucrnen is admin'stra eurs de la \V U: du Cap n'ont pas iu ; mipr Bl le. le capitaine Mu Milan renr-p prrjnpY. r poor obiet de du C \ .r,L 1!, ncr p "" s s r un a,5ro '" ,ne r Ut. untion pnliirjn ParoD^anne e l/ovden hier soir a 15 heures arriv. _ pt les q-ingtiona liuagpn en an9nns par la co-ifrence de Gi-nc?. Aujoor •l'Inii Dow ling rrppt |aj conliriu •io.i de cgit DOOVeUa na pu tr ob'onuo. et Dll 9 de coyuen mer soir a 15 rent a Paria ii loina /re tape de leur vovage au tour du monde. W\MIItfilTO?J Li co-i'iiis'ion du coroeT ce entre les tats ordonna la rduction d.10 0/0 car*. iMiiOit \ — Lefouvernerneoi kemaHstea-raii dcid denvovtr un lenrsCrtani aux Iv.its Unis pour niutei le usuiationi r.emtnent contre lui R JMii — 39000 p'c-ins asMs--ent bJcr a li c'enioaic du t.o-ges EuvhiriMiaue hesi'iuri 'es rues 'aient pleines de mon Je et at-'-onn au buate, L-i cjloaoe nni:e le dassurer la parit reiatifr. du hi\i t ronc d ua Plmier. L'hygi-ie pubique ne retint pas Le buste de Toussaint Louverture L Nord apri Vrticles de 1re 'iouiiniiiiiou On troivert la t Librailia d vtdtin ii < jo'is mdaillft — oc

> nl'es imig^s 1eo x t es sv nt;g-.!i. Le m.i MI II %  ; r i i :i %  on h eai r.t.ent.oo de lda.t port w-prilS 'f? Kl MLHSHX 9 Jff* 9 e r r face du l'tht:Ndliooal, c c,en i ne ,_ .... ,„ l|.g t ravi x Cjminiii;eroat Mais au Lap Hutien, Ihumtnit d^miin lundi et ie bien tre gnral ont pes dtout leur poids sur la conscience una -ime dfs conseillers. L aussi on est solidaire. Mii 11, en outre, on es humain. Rin de plus nattr 1 Ceit de ce c une aile p-g' i l'act I du conseil commu nal du Cip H'itien. Ne.U)che I L'exercice de cette bonof haman't au profit d un cito y n est coolami p r la lot.cojdam ne par la Causiitut.ori Il s agissait de coouaindre les b vi hers a iespe:tirr u le dcision com 11 u ta ..le. Mais le lgislateur ni jiaaii iodi^u e monopole parmi le< voies d excution Un p oc.-veib 1 dcon-ut ; une cral oi pi tu ci d bu ss ei ; une seoteo.e du juge de paix qui pioaou:.une amende de eux quaue gpurdes rt, en cis de rcidive, un emprisonnement de u i a trois jours ; ni plus, ni moins. Au (ait, les boulang n n'ont pas t plus dociles Au contraire. Us ne se sont pas donn la neine de st me tre en grve. plu exorbi' u Pnvilg; ausi J'oEt rt UB Clloyea %  V T, i en ,o,il ca? s 11 * %  " fr ouioH des Coaselscom opprimer, au piiudice L M* ck e f I y a d-jl longtemps qur c.u a disparu du vocab aire en ce qui tou.he lalimentatioles villes. .Nanmoins, la logi^u, 'idal pour le j ittrnal du Cap com me poir e conseil communal — ]nerait il pas de tirer les pnx de to i ls poh its alimen'aires, tt en c s de rsistance —par mauvaise foule prrn Ire U meNure si ra sonnab r Je livrer ls mosopole du commercdu nz, de la pomme de terre, de I banane, de ia patate, du pois, de U noiue etc. etc a un Hatien • seloi sa demande* ? On pouita t aller beaucoup p'u loin avec la logique du Conseil CORJ munal du Cap Hatien. Mais. Mais, je prei.e rappeler i tous le> onseiis communaux les rgles sui vant.s : io Toute dlibration por tant sur les objets trangers leur' attributions est nulle de plein droit, as est galement frappe de nullit lou te dlibration prise hois de leui comptence lgale ; 30 sont coup bits de farfattuie et punies de la Communes LOND9KS Mr Lloyd Oaorgi orono un diecoare blet la clia n bre d*-4 cim anne pour exposer oe 'ini n tait paaa G ien 88 r.fr vant de discuter U pmnlnH proclceius l^s ra'atinoa allemande!) t reU 'ions Biitanuii(nt ari m.heu dapplaudias a ments et dp cria. Le second disco'ira de Mr Lljy 1 1 ii* 1 .• %  4e termina drarnati^ueiB^ii Le premier nunis'ie imposa Bilenc < t la thmbr.i et loraoja'il prooongt soionnellHn-enr h polmq ie de coop ra io'i avpf \\ R'publqie franaiae fut salu par du vives acciamatuns "n 1 • p priai, t s p'ace et obtint un • roaae majjrit de 839 voix contre 20 Dans les rues de RoiflQ ROME Prekqae au moment 01 le tapi deimnd*it IP raiintiei d lt caix devait le^ di^-iitaimg des "^'iu le t particulirement t affecte* par cet arrt sub t de travail et vm^t 1 le psi sonnes qui as trouvent &f intenant S Uirae l'occasion da oogrs uciruistique ont etpour la piopar: obiges de msreher a p.cd pour sister la Mesid bre par la Pape. onfrenre ( internntouile tien batK/uiers PARIS 2^-Ali confrence latex •"">ona!e des banquiers, Mr B j rprraoa a manifest aujourd'hui son r> conlentment sur la 'ournureque prenaient les discussions aC'est juste ce que j'avais prvu, a-til dit aprs avoir quitt la sance du matin des dlgus. Mr Bergmann a continu aujoar d'hui i exposer U situation en sou j mettant de nombreux dacaneati i l'appui de ses dclarations verbales. i II a analys le nouvem budg t et lest 1 bases sur lesquelle? il avait t tabli avec extrmement d'ampleir. A |la runioa dcet ao-s mid alrftaf manu a termin son expo. d; la si .tuatioi financire actuelle en A'!e magne Le secret le p'us absolu a t gard sur ce qui avait t dit, mme Me communiqu ollkir-ux des ne ments n'a pas t pub'i commt \\ ; l'avait t fin. h-er soir Les banquier ont aussi prsent de rombreases intormaions reue l'ies parla coaa 'mission des rparations relatives aux fi ian:es de l'Allemagne D ap ; ls avis reus de Berlin au jourd hui le gouvernement allemaai ae repoussera prob.blemeot pas les propo nions du ministre des finaacs Hermi pour balancer le buaget et 'que la c^mmssio.i drs rparations trouve acceptables. Mme si les pre position* Herms sont approuves Berlin, les journaux de Paris font rem-rqu.r que e; banquiers ae seront p'ut tre pas satisfaits des ga rjntis que la commission des rpa rations trouve sati fusantes Mr ]. pi Morg n dov la voix est prpoedrsn "ie ne se laissera pas luiliuencer, dit 00, par aucune considration s'esti men aie ou d p'omat que. U ex g ra d-s caranlies srieuses qui pourrort. %  actlement tre coutio es tr l ies que es nctttei dti chemins de fer, doua ers et autres semblable. Ui premier po nt tablir est le montant du pit l'Allenr-gne qu'il tst esseutil de fixer pour aui ver i un rglem n'. Ceci d'apis Le loarosi est du ressort spcial de Mr Morgtn, Kobeit KmJersI-y <-i de M r Vissennii.Ces 3 dlgus auront sua si dcider jusja i sjoella limita fAl le.nnjfne pariciptre remissiez quant aux intits fra iis ; ils main tiennent quYs doivent tre fixs aus si b.s q:e passible de ajn i ae pas t o; sarebarger 1 AUemag ia et ne pa lui fournir 1 occasion de dire qu'il ne lai teste plus rien pour pa jytr Iti uVaritioQd de ^u. rre. Bien que 1 s banqaieri d liber cet i Paris les -ouvernemeats allis ont reu an pro)-t d'empiuat intrrnat'ajal ma oaot au due du journal L'Cfciwe e Mr Frank a Vanderlip, tinaacieamrictia. On dit que le projet 1 t favorablement accueilli et qu'il sera ^probablement soum.s une ceram-s ision de banquiers. les Cours S'W.i#U l— ||tihe f445 Fraac 1 > 07 t l'AF.lS IC-S>rhu|l7l? J l Dollar 1^,96



PAGE 1

i£ K7/IK 61 iaflisn* ianoiiiuii (H de tou't s ; Tavec l nouvel -at dp*:>rt. l'on iitildii.^f ], %  -. de Induration de 1.1 rua§*, iuH8 cfrfia proiosnu d'airrcpru die ur.e trie d'articlea sur la connu action, la f ncini*=tr ? ion ei le fnuciioom'inaot de* coles turates 11 s-*gtl m4!n'euant en dehors des tudes Biimatraa indiareiJHable d* donner AMI populations dtf %  aiu sjBga#| ' orientation nouvelle* crant cbea noe jeunes campas mida I p'Bjnr l aiuda I du travail. Il n'y a pas dlra.depois l'installa t|ou a Ctuacereuee da cette vaste usine d* la HtltiBQ A-uricao Sugn Lorapsuy. ii" dsux piaiups dd Lo gane et du Cul aa SJC OUI vu natre des plantants metnoJiques d-; la Kimx saere l.s terres ont re mues l'aide de ctiartus a veneur et nous pouvons d re .] le l*s choses ont t conduits* sciuut fi |u • uei I Ce qa il ue fuit pis perdre de vin cet s hUjjen-:uia<: franguS, ma''ioniques sctaooee pby*it|uee at naturelles, langue sngli ta, a peu tag iiu-uiu', g-ugrs|he. moral, lof ru'ioo civiqu, lgislation di Uatinieu'a, com iiabiiii.topograi bia, dsasm, ic, *tc Oe* lf beuies i eu •Mgnemaat tboriqua %  %  % %  l besogna en mou. qaant a leurs i rBa da* cbampi ce amour du .ravaii ai oe l-etude. Nul doute qae la cration ue ces *•.-> %  %  si >tes sont seneaseiuaui sdiiiiuislis ne coucourout en pei de teiup a transformer la ineutauit de l< masse.Nous ne Cseaarooa dam ces vues d aider l guuvaroem io qui, eu l-e de ro pfOg• ra s; ihsrles Zimor q li qu'un toart sjouy i is C*OIIB'B. Il ai. ifi kiar par la FrBiliol 1e la R^aubiiqoc LK tlALI-IKMBST ll j^nmfll bi babdomadaira da notre confr>r La vaotore > %  • -<• la semaine projaai ne l Isspriaivrie d L'abeille Nous venons vous s'i'jsr a,B^ J srois une qanztiaa dt jaiora le Bis de ls ville,— c e, d'i msrBB Vntlirfl — n'a en an peu d'eau qn uns seule f is. Ct ineonvniaot i* o'4ri-.che dernier. Parisiaua Dl\4\NCHE Sur demsnd aciJle, la Direct odt Parisiana re^oete /.*? Socff/li le chef e'ea ivre de FOX, la nouvel"' aiir-^itioT de l art cinmaoR'tnh 1 que qui pisioini dormt tiu*" l'ai hibi'ion uie sil'e d'amt'eurs diman b e ne dovuit jvona exis erBsveomuanBBtiM de^ eraTdsasxi Mgr KBRBUZSM S. C. I Efqaa gwneo depaiemen • d'abonnements, du Cap llsiiisu est actuellement p\r J| ru| Hi Da „ n Trt aU T tPB ent•m nous O i so raepelle qu'il n'y a y 0 f8 S IV ca a „ ra j, „ n r 4 | mrite pas loogtarape, Me Loma lomo de Re gouc:er d D0(kl fournir, etao ltait .du au Car. Haman pour | omtnli Q%{ '-nart si ncassare, prendra part aux I.GS crgoiaea au injlug j eux ou | f0 iB fna par se I'OCCBSIOB du ciiiq-iaatjaaire iBCBr m+1 ,, t ,. do-.il du vnr pilat. p (l j, a ,,, j BDO; t 0 ^ 8 s so^aiatlrs %  fgi IICHOSs* Grandeur lA.r cnx p rMCr ip|i 0 aa ialoa sbaa d-i cbevq'ie-vaque da C^yes sst an i Saivice d'Ilvgie fiisna le di ;s fl0 t d4w*ea ur des i.etic Demie nouvel e aix 11 seia aussi c lr rt en a parties. Entre gnrale : 1,30 Ghangemeot d'adi c La Errant est iran*!^ •>Jj 172$ eo fa-e de la PtBf, Rue. L dftnire nouttsut', reae par le sp • 4oeth4st ba a*is du llvit; BnneBCaat uow ijna ijdisse. <.o.aul le tue a 203 fauc*. iitminsl foui les livraison* OBtobre Nj-DiC9rub e il BBatti-Bita qaaiquea unlieis do t>3>zu un prix dd WJ frCl Condition 1 UJ tUvi. Li s.ocU. aar .elte place se niai 11 lent dam I-J avirons de &>UOo sac-.va MMHMM li-< sf*acene We raiilor a ti'.i .0 .* % %  • • eu mci -i--n-i'c a, M..!er. Mr ) N CHtKON Lessoaidu ivmpaii,,. |, H, Ch*ro, nouire %  J^rmie -cren*tont ive p %  • 1 •-. %  •••' lu-Prisce p" 1,11 lAsUf qni ne *M H* ion|. MAl^SAN -Mi e< M.n* HuSen ^ *on* ni fU pari it U Sil l*CS i Benuia 4 heuty Je 1 j't iiJi qu im litu lui le Hur. LCCSn'l ranJ fiitcli de PS lliH etre I quipe < 0?kine Chenet et ce le Su Ctpt IteRoier au l>nt Su bu.te de rou^uim Louverture l.i fme ver jaute tout U prA*ideace d'hsoscur Ai h. E Mr le PreMdeni Se la Renub'.ique ttree |nrle >o centime Vottiwci Une BBBSJBJ On nnx<4' k agaB*** I* v^iiinr d Snei ^ Jaba 1 Hayti 'h.Itlick Rapib'.ic. Ssdieeser * b. MU du |ojrnal Panain : Liae Lo s'e*mr .SM G vtf vjes hls st u ; i 1 I'JII au Prtaoe u Cita UibBl es IBI /. JII#, le|sudi isrJai i oa #u paiu.u pour Ariv o k l-isc I BBO lo miJi da UtsBBj u^. Eolt Fis.mc* I ^ sY •• •! on d I eo'< N^'io^aU V> Mrm plancf B-ganis un anHis iQiril rc il rflve qai 'iu' s I au dentela 1 i h"i"t"*. 1 CcaalBrB '' %  • I* poae •" li plaq ia j'ferte pei le p-rsa.Tiel i*> c > tt' 1 -ix hastes dfl 'n?i, „ rur i la Catndr* • tm rrappar t son s"ck les aaendianta et inflr %  >#a T" •jus'i'inr w 4 e^aowbrer > barrire ead de rFjlist-Naea trou vont le g-at ma bqaiaog et suno •r f voir lo car s'sdfsjsr a Police qiand ;IL'i acquialtiOBil aciaati tiques Il dit : que l'eau riost r'. da toate prat. Sinon, U nd Dieu elle sWviSOt la source .u mille iuiux tf.i plus iDCOrB, il lafiu' abondante pour l naaga joorBaJiar, dana ie| sglOBisi-auooa daa sitaa et ptinci j piienic-u t :enir9lr>s m jioraa* coni DM eut dit... Mais eli z rintti, ei ii'-'St CM comra^ gala, semblet-il?, A Bai, • %  .ouib en dda^atrea^e esc' Doua InBBeciBnea K.leobi^e la po-| pu a ion a recourir A d^s uiTohan-; oea sino iia-ites tr.trlopea ti flallas* ci le pltfB couvent, nom servent une BBI peu potable, puis ftdeaanuio la suspects au auperla if, t s t|i^ : bas'iii*. rigoles eque sais-)? i* B'iqot vreirant trop ^.riuiicia ble h la BBOt pub lias, ut tii at| 1 n; i.iiic nos bourses deia apla tes. DaiB ces aoniitions. rien d'ton nant que '.'pidmie de cholruie leste l'tat eudinique. Je veux esprer qun nos craintei ne seiooi jamais fondes Kl que bientt, I eau cris alline ft pire da D.quini, tint attandBB, veudra g ofsir abondamment la ;a nalisation tiib lino. pieine M ufaciiOfl sera ainsi obi tenue par vo H * r bonnes, Ki il SH p : %  '!• %  eue — ce qui d* pas4r.ii Isa t npdiic-iB, d-e rltlia nis d'au|oajrd h i q i non ayiooi •e prtceix liquida iBtcprolaaion, (omm .I..4 tes qiaitieis privil 8 V Sn; z-y r iersamert Car de j jur o, h l'inatBI de la parie deiilaa'rs WBBIO| OV IFS sii'itaeus roua arons logprigBa, .uh. alors raes nctie riunei nit-i rB ue te a !a no t b /e ^ch BMBBB po;.i tous. La lielcBs etdoaee beissoa aatu relie esi mdi&peneable B 'ou e cra mre vivaii e A r BRU1US le (S)! > dma la l'our remp'a ;er rgimes d'alimantatlerol LH gai K.os o*i re amplof par loin et Bat inJii.-'-'-.-iin dios lea rg'maa Kd venn an No /38 da II R 10 Amricaine. I S "J CM Htl Vtleali Saivsnt avis rei le M ls oag • c ueHenisnt ju.-.qu'ft 4 dol'.ri I0U livres esnsgnoles( U (ai Cuba-— Ceat loccssioo posr exoortatHura de s'y int r ever nous 'ffr^s ls s • vices le le Empresa Naviera ds 1 uur nu taax d t ire des plan tSgBBl La S.S li bina s*ra probibli ici h .11 courant en route sots tiego de Cuba et la Hti ri'ii.t di fret p-vMi>g deuxportsl SadiearBr an Comptoir e'rancm contre la CONSTIPATIOI prenez les COMPRIM! SUISSES de DELORT, PI 119, Bui Buint-Antoia PARIS Madame I H Raell ceva Inn u dr 4 a 7 h-rurei. 0; sera a d:rni ic tciri tioa de la Siisoo, M-ne Rmell rep eadra ses lundis en Q: ob.e pto..h u. C'EST LE MEILLEDI1 DES PURGATIFS •ORT'-AXT-I'RiBf Alaz.PKTRUB, Phnpmnei ALBSI PharmaoU du DJuitln VUSB •< tout** J*a boon** Phmre Bisr 3 h pression au Grand H ( el k h Varits' qui par sa &itua'ion unique an cr-lre dei al taire* se rew* plus que jamais an public et $< noubeix eldsngd*' pour ta i\[Jl>[\\& toignee tout l< conforta-b 1 . n •cssui** ^J a urs d". luHiinerat ti particaUre'Mni aie ro-nwit r Vo • • %  %  le* | L'EaitMie t Fmin.n i)ea>rtin jiaiantbe B H lue ea du nsatta noffl beu a 3u>B V.nt* la ibis duuMfc-uJ.m do lifcsctial.uo li&K BHr La Cure Musique Sylvain Peters Entre, 1 Ce Pharmacie Central Prolmt* d. toute prmoheut. — Ercution vrot* >W a niunnonces. — Spalittspour \outet mal****'B U G G Y 'S j Eu vente chez L. Pi-eetzmannAGGERHOV $U£ du QiMJk



PAGE 1

H ni 0oMB H6 W/fl TPoH m MA IfeW StMii va im ** OIRCTIUR FRDPRIBTAmi Clment Magloire NUMirj 20irnMi Une socit de frres unis vaut mieux que toutes les murailles du nioude. PLUTARQUB Quotidien UDACTIOM; Rue Aanertosaa No, lb A travers la Situation (L'Alliance Le Sfllfti fe II Varits Dans son dition d'h : e-, notre ron l're le a Nouvelliste • se fait l' ho dune tumeur su vint laquelle le nouveau gouvernement serait dans les dispositions de (aire prendre des mesures contre h presse et de re donner pleine activit aux cours pi Totales Nous serions les premiers dplo rer des ncessits aussi extrmes et oo're confrre peut tre assur de l'unanimit de la presse pour profs tr contre le retour ti s mauvais jours que le gouvernement prcdent a fait connatre i ia libert de la %  'esse. D|i. nous avons, dans un rcent ditorial, fait conn.i re notre sentiment sur cette question et nous y restons ndles. Avec le gouverne ment Dait guenave, que les procds draconiens et les mesures liberticL des soient dfinitivement enterrs. franaise c Bille t'A h n-on on de rnercreC< matin, on d^ nos reporter*. — jusqu' cediBoirdn l'Alliance freOeiee, i Cl*'es ranin 1 1 Commune pour avoir! u'-mn" son dsir n-Vari'* dp* rprmp'"ntMT)"rM prcis a>i r !•< Mme Oinbeuf. vice-rsidente, m Ml de5000 dollars constat dens', S^mttJSLA ouvre la sance et f |t l'h storqie la csiee communale. 1 2! L ^?. .fi*!e J !" >0 "' b,,, t des affres ds l'Alliance de 19l\ s l. Miatrat ^tait hnent bien qi^^'ni' ^ e e 0t nri daa,Mn nos jour* E'Is tante rdtalalfts rs sojoardhoi soit son jour de rcep; tion de Mr L G,,Lb4risson qil S fat* tion— Le Sanitaire du Conseil,' flurir la BO i' qui avait au dbut refusi dt huruir aucun rensei^n*: moins de G) gordee en csi^e et ne ment prA'extint que seul le Magie •O'up'at qi'uiR rhq-ipnt'tin? de trat pourrait h fa.irp.—il refera nomembre*;'vux-ci se en ffrent setael tre reporter on Coosslller Maurice lement 1900 Les rece tes dnmis se Bj'eiu qui p o terapore, remplace •ont levesoendant ces holt enness ils Magistrat. Celui-ci rpondit qn'H \ plus de I2QQ g^nrlea cni-r^e!n 'n savai' rien at que c'est dent 'e auxœ tvrea tiu n*n t i r os <0'-ll4e* a l'nubile qu'il svait appris l'incident. Au reste, noire confrre rappelle comment, sous ce gouvernement dont nous rouons, la presse avait tonte latitude peut faire 1 abattage couplet de ce gouvernement, et il en repoiie avec raison tout le mrite U sagesse des autorits amricai ICI. H faut le dire et le redire sans r'i ccoce, sans ces a monts, les excs dartiguenavistr s eussent en effet, %  ires. — si mauvais dj qu'on les I: connus Et l\ les ulo i es amri cames n'ont lien pu que laisser faire %  %  l'abattage coonnlet ', c'est que, ap Sirf mment, elles ont compris que ce gouvernfmentoe mntiit pas miens. EQ i fl t, le ges'e esquiss hier par foncirement libre'. ett effectivement plus que ncessaire i dfaire cei*rs d union a-itour du| gouvernement actue au'il ait mo-tr de ne p raliser cette unionJu-qu : l, peisister i lui deminder compte de ses or'gines avecaigrear et partipris en fermant systmatiquement les yeux sur ses actes eux-mmes, c'est entretenir la dsunionQu'on se le d se, avec le rgime sons lequel nous vivons, on est expo se. si on ne veut p>s faire oeuvre d'abngation, i rester perptuelle ment diviss en fice de 1 traogci qui nous observe et collabore avec nous. C'est dimnu;r le pays que o end e des a titudes conveuues d combit vis -vis du gouvernemer national, quel qu'il doive tre et nn' quement par le fait de son existence. Ua arbre ne pouvant tre jug qupar ses frurs, il est indiqu d su • dre le nouveau gouvernement i'œ vre ifin de l'apprcier. On avait ralli le gouvernement Daitiguenave pendant un ceitai temps et c'est lorsqu'on s'es' reni< compte qu'il ne rpondait pa, en tace de l'tranger, aux aspirations na tionales. qu'on a d dcider '* l'abat tg ". Rservons ce dernier moyen en c* qui concerne la nouvelle administra 'ion. pour ne l'e-nployer que le cas chant et en o 'naissance de cause, et non de parti-prisp; l.i Direction d Cin Varits n (j recevra qu'aiii.in d'hui lea deux dsr niera pisopes des le haut cemmissaiie de coavoqoerlt presse pour l'inviter s se r.llier au Bonvean gouvernement es' un indice certain du crdit que font les au ori tt amricaines an nouveau Chef de iKut. Car, le gouvernement de Dar:i gaenaven' jimais connu ce geste,— tellement il tait tout indique d* ne pat ter ter le mouvement impossible de rallier autour de ce gouverne mett. Il appellera tout le monde qu'il Et noss f rasons sur ce douMe anpe'.* A l'adosse du gouvernem*n', nous invoqioi' la tolrance. Quii laisse parer et crire et qu'il sot peut Il ne exi ger de la soum ssion et du silen.'e que de ses (onctiinnaires et ce, poir raisons d'ord-e public et de >1i< cip he. Miii des cit>yea> qui tnten dent, sans attachai avec le gouverne ment, exercer leur d oit de p trier, il ne p*ut rien eiig-r. Et 1 adresse de lovmo. mus invoquons l'esp it de to'raa:e, d* discernement tt on peu de tome vo lont dnus de ra ti p-is. il nous semble qae c* n' s' pis beiucoup d' manier ni 1 un ni i l'astre. levo lemnit d Mme Eni's Kouzie." I Bvdniolstretioa d^ Mr Uoroo <\ continue et c'est av.'c regret q ie nous smrtgiet^one soi d-prt de l'Alliance. L'Aisembies forais i^* vue ix ardents pour sa prsidn^e et letnande dn le reoi >i -ident de 'a iosat II est remplae au (Jo'.seil ptr Ma V demis Mr Lhermon prend plaa au bureau et a il ivs* i de vifs remerciem^nts M ne Uaubueuf et ses collgues qui lui lui le meilleur ac cueil. II soumet un programma. Ensnie \lr Ael donne leeenreocs que le Lgilioa da Fiance en Hai i vieo' d i de osuder del ceutaines de livres l'alliance de P iris et au M maire des A M lires E rangeras poir no< Scoliera pauvrea da* coles mnin res. — Mr L Ujr.u e?t no IMJO me n Oie d tu n-Hir d l'ail ance au m.liei de v fi appltiu iissem *nts. Ma G:iwiiH rem mit aes coliij-iUi leur vo e, da pauveut coin, ter *r un action. La Siciar.a le prog^amin des p: H ti .i i M l es i or^amadr pai la ibcioii f'ini ine. Ou a reuia q ie dans la nombre snn voloo' noin n'avons pu recueillir aucune nouvelle prcise de ceux-b qui a I uinn r n* notre commune Tout ce que nous savons c'est que liier, spri enqute du Juge Beauvoir MS'.-'du SibstitutlanbrdKaymoo 1 lu Greffier Chriatisn Coicou, U" n ir d it de dp' t dcern cor. re le Keceveur Mr Cuuiiea Coupet. %  t o i prtend que de nouvelles a; ras :.t uns VOQt HUI.TU. airrt vr '\* Trois teplairts Colouihne & Baiiumtclio D'ani* les osivrai cibraa ds i'ierre lo'i. Lent e sera de t ourds Les abonns d u s Mousquetaires anroot droit rentrs. Nouveau Rgime Le Gojvernem^nt d.^ Mr L.ouis Borno "La Monte" S>os es titre vient de paratra %  Imorirneria de l'Ab'i'le on nouvaen jonraslnnlitiqtia hebtfosnadaire ont ' direction de Mr Juatimen Ricot. < Comptant parmi iss rdacteurs "** bornmss qui ont milit st mili **t snro e dans preaqne tons les Votidiens de Por -sn-Prince, dit %  otra confrre, La Monte n'earn P 1 BTI ffor s faire pour rester dana ••• trrmes de la correction 1s plus 'yla avec tons ie confrres,mme %  vc ceux qae des circonstanc s "pprviab'es et dont fourmille Is vie dss coHactivitk perteroat i aoa 2* les opinions opposea aux iin nea rr Nons prsf n'ona nos meillenra *œ u de sncca su nouvea i journal ? 0| i* la rdsction se compoee de J : onte hommes de talent et de dis i*2!?Q ppsls 4 faire honneur i le La fte du Drapeau a l'Institution st Vincent de Paul Edifiinte runion, hier pri-mi* a l'Intiitution Mat Vincrrt de Pau', orn-miie pir Mr Horaiius Lmnture, directeur de cet itiblmeraeni Mr le Dr Em. J:a"ot ourii U l-e, par une belle et roune allocuto-', et fit place u Confrenrifr. Me |ulrt Roii en des termei ekl i, retraa I hi'iori^ue du D apeau National en indiqua lei pjloi'e et le touillurei. H point d'mouvoir lauiitance compnie de troi centi colier environ et de per$onntli:< de diver or die.Cette confrence et t'* louillee Me J : Roiernond. dan une 4e partie ubuantielle I de ton oravre dcouvre l'niuence du Drineau 1 Nitioaal dnn It rsolu ion wprme el invin.ible I prie par Jtan Jacqur Dealine, de romre, i IMalf, avec la domination franc -i', au cou de •on entrevue avec Petto*, au lliut di Cap,— Morne Roua/,tt O tot-re tSo| c'ei--dre quand l'ide de I InJpendjnce fut nettement ci incbranl.bernent eaprime — Le t" Mai I8JJ cm la forme de ce drapeau qui lui adapte, au grand Congrt militaire, tenu sur la p'ace d ar mes de l'Arcahaie — Mr Ltventure c'ura la fte par un beau discour plein de sincrit Complianaat au tVa> i ouinariar 0 l'navre uik qui a cocddit la ao^.et loule 'eui aitenlion. Voici r at de la Ciiasa d'apra le rappor. dj tiaoriur : — L*e ieca tua gnrales da l'anne du 1er iuii iu-'i au d) avril I92i M in n y :t i i" quelques OJIS aauleinent que les portefeuille" mt t OCopl e r dj, il est brait I n on projet de toute importanc •at sur le point d':ie ralisa h plu* .01' tu deUoss des ;!i mKn ques nous doot-o i cherclie ans solutiO' lui frementaera profitable au l'ayn re* e enten lu que piocb une neu n.) in aurons l'avai tlgsde iircouna 1 partemeut de i'AgncuLure qui n'oi iianise se u-IU'uj;nt. Eu effet acruuz le bien, vous verrez que le nouveau Prsident une tt eu beaucoup de ttsora aot e.'ii-ea. Donc, groupooa nous autoar dr •on gjuvt i n uuiit pour 1 aider sutver uotre uiaiusureuae Patrie. A Uieult. Bric Brsc La Mutualit Scolaire C'eat ju ann I ,--arid mat tain Chner e Dein^n matin l'inte*raaaant quartier du Bel \'r ara en liesse. Oa ^arra pour la piarnire fois bsc nombra d'enfant s'approcher da la Saint T*ble dan* Il chapal'e de St Fran <-tin t La M %  itna'i' Scolaire du Bel 15 > preen e elle seule vingsen t lve orprua par Mlle Enye k I) mtntn virg* hu't mai rea-i, dirctnr*e de l'Ecoh. C'est l en sur le Fa c Leconte le un fait digne d'attention, h ent s l'eqoins duespi 1 No a De sj-ivona qus fliciter Mil* Avis Wffro dit Chef de la Police u ort au Prince, Hati le \9 Mai Par rapport le rceptioe qui so ra lito la Lgation Aiur>caios le samedi soir vingt coursnt, avis sal donn aux conducteurs de vhicules qu' partir de huit heurs8 et demie lu soir, la circulation sers interdite aux voitures qui aortiiont de la liraud'Huj pour montsr parle por tion de rue compriau entre les Rues du Centre et Grand Rue ; msis de meure libre pour to la les vhicules qui vmndront; la Grand Rus sn pss saut par devaut la ditu Lga.on. Las invittis, prepnicirea da vhi iules, en arnvaat a la Lgation par ie c ).n des u i %  di Centre et KJUUS r'oi. recevront de la pirt de I ofd^iar la Service une caite dont le numra :orres tondra islui qa sers rsmis tu :: n lucteur il i leur vehisu'e. A !e r sortie ils devront remettre :et'e c ru l'odiciei ds Service ]ui (-•ia le ncessaire en I oj;urence. On tartant le ne devront point oublier le euivre les instructuna qui foat objet du premler t | alina de cet avis. W 11 PUPERTWS Chef de la Police .'. Dna la nuit du dix neaf au vingt nai courant il a t dpos su Ba neia de la Police, un sac ds cotoa :etronv snr,ls vois publique. Prire est faite au propritaire de vouir leru£larr

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05678
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 27, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05678

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
H ni 0oMB H6 W/fl
TPoH m MA IfeW
StMii va im
**
OIRCTIUR FRDPRIBTAmi
Clment Magloire
NUMirj 20irnMi
Une socit de frres unis
vaut mieux que toutes les
murailles du nioude.
PLUTARQUB
Quotidien
UDACTIOM; Rue Aanertosaa No, lb
A travers la Situation (L'Alliance Le Sfllfti fe II Varits
Dans son dition d'h:e-, notre ron
l're le a Nouvelliste se fait l' ho
dune tumeur su vint laquelle le
nouveau gouvernement serait dans
les dispositions de (aire prendre des
mesures contre h presse et de re
donner pleine activit aux cours pi
Totales
Nous serions les premiers dplo
rer des ncessits aussi extrmes et
oo're confrre peut tre assur de
l'unanimit de la presse pour profs
tr contre le retour ti s mauvais jours
que le gouvernement prcdent a
fait connatre i ia libert de la
'esse.
D|i. nous avons, dans un rcent
ditorial, fait conn.i re notre senti-
ment sur cette question et nous y
restons ndles. Avec le gouverne
ment Dait guenave, que les procds
draconiens et les mesures liberticL
des soient dfinitivement enterrs.
franaise
c
Bille t'A h n-on on de rnercre- C< matin, on d^ nos reporter*.
jusqu' cediBoirdn l'Alliance freOeiee, i Cl- *'es ranin 11 Commune pour avoir!
u'-mn" son dsir n-Vari'* dp* rprmp'"ntMT)"rM prcis a>ir !< '
Mme Oinbeuf. vice-rsidente, m Ml de- 5000 dollars constat dens', S^mttJSLA
ouvre la sance et f |t l'h storqie la csiee communale. 12! L ^?. .fi*!e J >0"'b,,,.t
des affres ds l'Alliance de 19l\ s l. Miatrat ^tait hnent bien qi^^'ni' ^ e' e 0t nri daa,Mn
nos jour* E'Is tante rdtalalfts rs sojoardhoi soit son jour de rcep;
tion de Mr L G,,Lb4risson qil S fat* tion- Le Sanitaire du Conseil,'
flurir la bo'i' qui avait au dbut refusi dt huruir aucun rensei^n*:
moins de G) gordee en csi^e et ne ment prA'extint que seul le Magie
O'up'at qi'uiR rhq-ipnt'tin? de trat pourrait h fa.irp.il refera no-
membre*;'vux-ci se en ffrent setael tre reporter on Coosslller Maurice
lement 1900 Les rece tes dnmis se Bj'eiu qui p o terapore, remplace
ont levesoendant ces holt ennessils Magistrat. Celui-ci rpondit qn'H
\ plus de I2QQ g^nrlea cni-r^e!n,'n savai' rien at que c'est dent 'e
aux tvrea tiu n*n t iros <0'-ll4e* a l'nubile qu'il svait appris l'incident.
Au reste, noire confrre rappelle
comment, sous ce gouvernement
dont nous rouons, la presse avait
tonte latitude peut faire 1 abattage
couplet de ce gouvernement, et il
en repoiie avec raison tout le mrite
U sagesse des autorits amricai -
ICI.
H faut le dire et le redire sans r'i
ccoce, sans ces a monts, les excs
dartiguenavistr s eussent en effet,
ires. si mauvais dj qu'on les
I: connus Et l\ les ulo i es amri
cames n'ont lien pu que laisser faire
' l'abattage coonnlet ', c'est que, ap
Sirf mment, elles ont compris que ce
gouvernfmentoe mntiit pas miens.
Eq i fl t, le ges'e esquiss hier par foncirement libre'.
ett effectivement plus que ncessaire i
dfaire cei*rs d union a-itour du|
gouvernement actue
au'il ait mo-tr
de ne p raliser cette union- Ju-qu :
l, peisister i lui deminder compte
de ses or'gines avecaigrear et parti-
pris en fermant systmatiquement
les yeux sur ses actes eux-mmes,
c'est entretenir la dsunion-
Qu'on se le d se, avec le rgime
sons lequel nous vivons, on est expo
se. si on ne veut p>s faire oeuvre
d'abngation, i rester perptuelle
ment diviss en fice de 1 traogci
qui nous observe et collabore avec
nous. C'est dimnu;r le pays que
o end e des a titudes conveuues d
combit vis -vis du gouvernemer
national, quel qu'il doive tre et nn'
quement par le fait de son existence.
Ua arbre ne pouvant tre jug qu-
par ses frurs, il est indiqu d su
dre le nouveau gouvernement i'
vre ifin de l'apprcier.
On avait ralli le gouvernement
Daitiguenave pendant un ceitai
temps et c'est lorsqu'on s'es' reni<
compte qu'il ne rpondait pa, en
tace de l'tranger, aux aspirations na
tionales. qu'on a d dcider '* l'abat
tg ".
Rservons ce dernier moyen en c*
qui concerne la nouvelle administra
'ion. pour ne l'e-nployer que le cas
chant et en o 'naissance de cause,
et non de parti-pris-
p; l.i Direction d Cin Varits n
(j recevra qu'aiii.in d'hui lea deux dsr
niera pisopes des
le haut cemmissaiie de coavoqoerlt
presse pour l'inviter s se r.llier au
Bonvean gouvernement es' un indice
certain du crdit que font les au ori
tt amricaines an nouveau Chef de
iKut. Car, le gouvernement de Dar:i
gaenaven' jimais connu ce geste,
tellement il tait tout indique d* ne
pat ter ter le mouvement impossible
de rallier autour de ce gouverne
mett.
Il appellera tout le monde qu'il
Et noss f rasons sur ce douMe
anpe'.* A l'adosse du gouvernem*n',
nous invoqioi' la tolrance. Quii
laisse parer et crire et qu'il sot
peut
Il ne
exi
ger de la soum ssion et du silen.'e
que de ses (onctiinnaires et ce,
poir raisons d'ord-e public et de >1i<
cip he. Miii des cit>yea> qui tnten
dent, sans attachai avec le gouverne
ment, exercer leur d oit de p trier, il
ne p*ut rien eiig-r.
Et 1 adresse de lovmo. mus
invoquons l'esp it de to'raa:e, d*
discernement tt on peu de tome vo
lont dnus de ra ti p-is. il nous
semble qae c* n' s' pis beiucoup d'
manier ni 1 un ni i l'astre.
levo lemnit d Mme Eni's Kouzie."
I Bvdniolstretioa d^ Mr Uoroo <\
continue et c'est av.'c regret q ie
nous smrtgiet^one soi d-prt de
l'Alliance. L'Aisembies forais i^*
vue ix ardents pour sa prsidn^e et
letnande dn le reoi >i C. Ltiriason do:it le dvou iment
ic;if set apprci ici el en Prauce
in faveur da fAlhaQce.
Les deux rapports d i a4crAteirn et
lu trsorier sont lus et sanctionns
l'jis air Lb'isson est acclam pr>
-ident de 'a iosat II est remplae
au (Jo'.seil ptr Ma V demis
Mr Lhermon prend plaa au bu-
reau et a il ivs* i de vifs remercie-
m^nts M ne Uaubueuf et ses col-
lgues qui lui lui le meilleur ac
cueil.
II soumet un programma. Ensnie
\lr Ael donne leeenreocs que le
Lgilioa da Fiance en Hai i vieo' d i
de osuder del ceutaines de livres
l'alliance de P iris et au M maire
des A M lires E rangeras poir no<
Scoliera pauvrea da* coles mnin
res. Mr L Ujr.u e?t no imjo me n
Oie d tu n-Hir d'. l'ail ance au m.liei
de v fi appltiu iissem *nts.
Ma G:iwiiH rem mit aes coli-
ij-iUi leur vo e, da pauveut coin,
ter *r un action.
La Siciar.a le prog^amin
des p: h ti .i i m l es i or^amadr pai
la ibcioii f'ini ine.
Ou a reuia q ie dans la nombre .
s i isitiiteura, d-jB com:nerius, dea
avojtita, dot ij nn'icii. A i (ir.'inM
rang e trouvaient Mr et M ne Agi
Poiir rensuner nos lectiufl tous
les ernylov-^s firent pas^M en revue;
aucun d'entre eux n'n voulu ro-n
pre la conslgus qui est de garder
le silence absolu dans cette affaire.
I))nc malgr toute no re b>nn
voloo' noin n'avons pu recueillir
aucune nouvelle prcise de ceux-b
qui a I uinn r n* notre commune
Tout ce que nous savons c'est que
liier, spri enqute du Juge Beauvoir
ms'.-'- du SibstitutlanbrdKaymoo 1
lu Greffier Chriatisn Coicou, U"
n ir d it de dp' t dcern cor.
re le Keceveur Mr Cuuiiea Coupet.
t o i prtend que de nouvelles a;
ras :.t uns VOQt hui.tu.
airrt vr '\*
Trois teplairts
Colouihne
&
Baiiumtclio
D'ani* les osivrai cibraa ds
i'ierre lo'i.
Lent e sera de t ourds
Les abonns dus Mousquetaires
anroot droit rentrs.
Nouveau Rgime
Le Gojvernem^nt d.^
Mr L.ouis Borno
"La Monte"
S>os es titre vient de paratra
Imorirneria de l'Ab'i'le on nouvaen
jonraslnnlitiqtia hebtfosnadaire ont
' direction de Mr Juatimen Ricot.
< Comptant parmi iss rdacteurs
"** bornmss qui ont milit st mili
**t snro e dans preaqne tons les
Votidiens de Por -sn-Prince, dit
otra confrre, La Monte n'earn
P1 bTiffor s faire pour rester dana
trrmes de la correction 1s plus
'yla avec tons ie confrres,mme
vc ceux qae des circonstanc s
"pprviab'es et dont fourmille Is
vie dss coHactivitk perteroat i aoa
2* les opinions opposea aux iin
nea rr
Nons prsfn'ona nos meillenra
* u de sncca su nouvea i journal
?0|i* la rdsction se compoee de
J:onte hommes de talent et de dis
i*2!?Q ppsls 4 faire honneur i le
La fte du Drapeau
a l'Institution st Vincent
de Paul
Edifiinte runion, hier pri-mi* a l'Intiitu-
tion Mat Vincrrt de Pau', orn-miie pir Mr
Horaiius Lmnture, directeur de cet itiblmeraeni
Mr le Dr Em. J:a"ot ourii U l-e, par une
belle et roune allocuto-', et fit place u Conf-
renrifr. Me |ulrt Roii en des termei
ekl i, retraa I hi'iori^ue du D apeau National
en indiqua lei pjloi'e et le touillurei. H point
d'mouvoir lauiitance compnie de troi centi
colier environ et de per$onntli:< de diver or
die.- Cette confrence et t'* louillee Me J
: Roiernond. dan une 4e partie ubuantielle
I de ton oravre dcouvre l'niuence du Drineau
1 Nitioaal dnn It rsolu ion wprme el invin.ible
I prie par Jtan Jacqur Dealine, de romre, i
IMalf, avec la domination franc -i', au cou de
on entrevue avec Petto*, au lliut di Cap,
Morne Roua/,- tt O tot-re tSo| c'ei--dre
quand l'ide de I InJpendjnce fut nettement ci
incbranl.bernent eaprime Le t" Mai i8jj
cm la forme de ce drapeau qui lui adapte, au
grand Congrt militaire, tenu sur la p'ace d ar
mes de l'Arcahaie
Mr Ltventure c'ura la fte par un beau dis-
cour plein de sincrit
Complianaat au
tVa>
i ouinariar 0 l'navre uik
qui a cocddit la ao^.et loule 'eui
aitenlion.
Voici r at de la Ciiasa d'apra le
rappor. dj tiaoriur :
L*e ieca tua gnrales da l'an-
ne du 1er iuii iu-'i au d) avril I92i
tiG,u et fraoce ,4JO.
U^uauata gSueialei : 1100, 01
11a, 79
li y a donc en caisae, aans aucune
dette, une oalance de gourdaa 1 JJi,
62: or jiJ.i et fran^a j.loj.
D'apies cet expoa la aitualion da
U aociete eat daa plue excellentes.
Noa compliments
BU renvoye
Par suite da dcs de la grand'iure du Djca
teur Pol us Paul < La Renaissance ne pojrr
pu redonner ce soir la -i t de mercredi qui avait
t redemande par le public.
Ella aura lieu jeudi.
U.S.SH
Bonne nouvelle
Voyrz co.-nme il est toujuura bon
le placer la teta du paya des ho n
u.m c i|) -bi>M in n y :t i i" quelques
ojis aauleinent que les portefeuille"
mt t OCopl er. dj, il est brait
In on projet de toute importanc
at sur le point d':ie ralisa h plu*
.01' tu deUoss des ;!i mKn ques
nous doot-o i cherclie ans solutiO'
lui frementaera profitable au l'ay-
n re* e enten lu que piocb une neu
n.) in aurons l'avai tlgsde iircouna1
S c'eat l rellement le but du
gouv-nuern nt de dvelopper rapi la
'agricultuio qui est,la baae eastin
ieiie d'una m un, noua pouvons le
lire liiutetneut le Pays eat aauv.
vec l'organisa ion tecbnique du L>
partemeut de i'AgncuLure qui n'oi
iianise se u-IU'uj;nt.
Eu effet acruuz le bien,vous verrez
que le nouveau Prsident une tt
eu beaucoup de ttsora aot e.'ii-
-ea. Donc, groupooa nous autoar dr
on gjuvt i n uuiit pour 1 aider sut-
ver uotre uiaiusureuae Patrie.
A Uieult.
Bric Brsc
La Mutualit
Scolaire
C'eat
ju ann I
,--arid mat
tain Chner e
Dein^n matin l'inte*raaaant quartier
du Bel \'r ara en liesse. Oa ^arra
pour la piarnire fois bsc nombra
d'enfant s'approcher da la Saint
T*ble dan* Il chapal'e de St Fran
<-tin t La Mitna'i' Scolaire du Bel
15 > preen e elle seule ving- sen
t lve orprua par Mlle Enye k
I) mtntn virg* hu't mai rea-i, dirctnr*e de l'Ecoh. C'est l
en sur le Fa c Leconte le un fait digne d'attention,
h ent s l'eqoins duespi1 No a De sj-ivona qus fliciter Mil*
Avis
Wffro dit Chef de la Police
-uort au Prince, Hati le \9 Mai
Par rapport le rceptioe qui so
ra lito la Lgation Aiur>caios le
samedi soir vingt coursnt, avis sal
donn aux conducteurs de vhicules
qu' partir de huit heurs8 et demie
lu soir, la circulation sers interdite
aux voitures qui aortiiont de la
liraud'Huj pour montsr parle por
tion de rue compriau entre les Rues
du Centre et Grand Rue ; msis de
meure libre pour to la les vhicules
qui vmndront; la Grand Rus sn pss
saut par devaut la ditu Lga.on.
Las invittis, prepnicirea da vhi
iules, en arnvaat a la Lgation par
ie c ).n des u i di Centre et Kjuus
r'oi. recevront de la pirt de I ofd^iar
la Service une caite dont le numra
:orres tondra islui qa sers rsmis
tu :: n lucteur il i leur vehisu'e.
A !e r sortie ils devront remettre
:et'e c ru l'odiciei ds Service ]ui
(-ia le ncessaire en I oj;urence. On
tartant le ne devront point oublier
le euivre les instructuna qui foat
objet du premlert| alina de cet
avis.
W 11 PUPERTWS
Chef de la Police
.'.
Dna la nuit du dix neaf au vingt
nai courant il a t dpos su Ba
neia de la Police, un sac ds cotoa
:etronv snr,ls vois publique.
Prire est faite au propritaire de
vouir lerularr W 11 HUPKRTUS
Chef de la Polisa
e
Dcn
Les funrailles de Mmt Vv Michel Ducourt,
rjnd'inre du Dr Paullux Paul, dcde ce ma-
na 7 heures l'ae de o; ans auront lieu de*
nain dimanche a 4 heures de l'aprs-midi C
l'Eglise Ste Anne.
Nos condolances aux tanilles prouves, prin-
cipalement notre ami le Dr Paullui Paul.
Les membres des deui sections de la Renais-
s^nce sont pues d'assister aua fuaerailles de Mme
Vve Michel Ducourt, grandmert de lenr coll
gae l'oii.p. l'aul.
cslle de Kgitr au,M profit du buats de Toussaint Loovar dsdraimatraios qui ns cssssut dv
we. ie dvouer 11s ctuee de is Jeaaeses
Mariage
La bndiction n.iptale a t danne ce matin
a la U.i l.| ie Notre Urne MUa Ma.etie Paiota
et j Mr Lo I'ierre Louis.
Il ont t con 11 t. a i'jji-1 pu Madame P.ul
Uouchereau et Me Dclabarre Pierre Lanus. Coat
sciller d'tiat. '
Tous aoa complioacats.



LEIftATlh

a**- Cable
Nouvelles Etrangres
GENE 18 - L'a-r banadcur des- ,o L:i tu coaa.aissioes l'effor
a Eiatt-Uois Mr Cmcld et Mr L'.oyd
George oit coatr de nouveau ce
soir jciauveoeeot s l'attitude amri-
caine sur la confrence de laHiye.On
exprimait i'c^j i p-rmi les diga-
110 as que les ht Us-U an se dcide-
iaicqi fcialtmeut a y participer.
Les dlgas se prparent partir
aassitd; la sance plmre term ne
Celle-ci sera paiticulireraint cossa-
ue aux discojrs ei 1 intrt se cea-
leaiisa unout sut ceui d- Mr Lloyd
Goig* et de M: Tcauchtnne M
Uoyi (ieorg aanoac: qu il a: fera
in a Js.jii^ pp;tc, mais qa il
par cri ap i que :cs dlguions as
ront e enteuuuci et qu'u efforcera
de Une de ses remarques uni repos
se chacune deilea. La dlgatien
russe ne partira pat avant lundi e
tes brans courent vju* les Sjv>et>
pourraient bien coaclare d autres se
cords avant de r. rcadre Berlin
Piusieuis membres de U dlgation
bolchivnte ont l'intention de reste.
i rt-r.ui jusqa'au momtot di se rea
dis la Hye et oa s'attend i d'im
portants dveloppement! dans les ie
iatiOOl tusses pendant les quelque:.
aemaineaqui veat suivre.
Un exasnen de la confrence mon
tre queue ne l'ait jimais temise du
coup qui lui a t port oar le iraiu
spar rosso-alleunaad Ua des pitb
cipaux butj de la confrence de S-
es tait an accord collectif are: u
Ru*sie et I aaaoace inattendue qu-
l'Allemagne assit ngoci aa accoru
Maie avec U Rusii a fait i-In des
Mutona pirmi les puissances q 1
a ont 3*m .1 t dissiper La Frau.e
soupoaae que 1 accord russa-U'e
anaod coatitnt des clauses militiiret
accr es et ne dissimule pas ses craio
tes que la confrence au lieu d am<
ceront d'arrirer nat eatcate com
men sur les qaestiom mtatioanti
a la clsuse j.
3 Pour permettra aux camsis-
sioas da travailler tranquillement at
aesti da rtablir uns coahaoce aau
melle la goavarneaieat dts Savieti
et aes rpusliqaei allies d tt les antres gisvcraeancats d autre
part l'engagent A s'abittair de toat
acti ag essif.
Le prieat statut redira eavigseur
ponr une priode de 5 nos aprs la
ceicuitoa des travaux des cnat s
tioat.
WtK* WKHm
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits siniilairw que Ton cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
MpjajpjMajMi
Sacrdtaire io d Etat de 1
1 Instruction Fublique
Avis
L engagement relatif 4 la propagea DloI HC dVlO HtieUr Ml re Consentie Btaoit. aaciea
4e ob.igera le eourerneaneat lusas A ____ B* onnier de l'O.dre des avo nade
gtra le gourer ne n ta. ------
ac pal intervenir en aacaae faon Pot au Prince, a I honneur d aaaoo
dans lia affairai dei autres n.tions Par dcision spciale do Gour-rni cer 4 sta conf ra et 4 sea clieati
et 4 ne pas aider fijaaareaocjt on ment et en tmo gi'gt delarecon- oue de retour de son 7lV df
par toat astre moyen les associa n isiaoce pi-siqse pour les serriers France il reo'end l'exercice de sa pro
nom po.niques dam d'aunes pays rendus 4 l'eoseigT'mDt national, le fessioa ft |aM ie tant leur dipo
tt lei ob.igcra aussi 4 apaMMC Dpir ement de L'tottroctioi PoWi sinon tous les jonrs de I 4 10 kvrs
laaa leur territoire tojte tsntatJfa 4 que dcerne on diplme dh nieur du matin et de s i 5 brea de p
commettre dea actes d; vioitn.e 4 es astrea satioas doat le ba seiai. vent, ea Icar qna'it d 1 m-f.br z
ie tioub er la atatu que territorial et honaraire de 1 U lisetsit d'Huti."
politique. Mr Aegjste Fabius professeur de
le nuit tait auteur de la cojfrea Rtbonq ie au Ly:c Ption ;
ce s'ait apais, mais aombreux soat MneV/ePare:, directrice de l'-
ceux qui comptent qae larauaion de co e i::ondaire prive de demoiselles
la Mire apportera d.s rlttitlti spar de Port-au Prince ;
ciabiei. La aatnie relle de* proSi De Panl Salomor,directeur d*s par
mes csiopeaa a t dtermine ei vices mnciux de Hoipic: cSt Pran
un premier contrat se.tproJu t entre ' de ^'il5
.ea partisan! de l'ionnaate o:tnue "R L,r "'""'"'
comaianiste de la Ku>ne d ^o/iets
si ijittt du estas systme economi
que qui prvaut Sans les autres pay* .,
Uue .oue a t trace, croit on.poar Dr L" B UQ0' ? Ie '* n,,J ^
sa nouvelles et profi ab es confrea l,cal central de It R^obliqoe,
"gerdg]
directrice de
l'Ecole Normale ;
Dr H Prigod, dirtceur U llco
le Nttiontle de M fdeciod ;
midi, en soi tui? Mo If al, Ri^
du Ceatr* entre la Ph"macie Siput
n et le Biseau dei Odbles.
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
11!', Au* Snint-Anloinm
PARIS
cai entre Ici peuples dJtope avec Pr' ur dt clinique de lE;:e Ni
.a asiuaasliaa asa Btsti Unis par ^i?, a:!ri?
.cMueheur:.ua,tfac.ioi e;oiSa Mr H I hart D rectsur de lEco
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
aer lbarmouie en Europe l'aura d
lorgaaiae. I
Le pacte de aoa agress 01 adopt
la sance pltmre de la sous ca a
million politique de la coafrence
de (nes aujeurd'hui coatient six
clauses, le pacte n'a pas . sign
mais a t adopt aoas ia forma d u
se rsolation ; chaque nation s'csga-
gant 4 le respecer. Toutes les dl
gtions ssusUiesi 4 la sauce excep
t celle de la France, A lemagne e
Relgque. Les dlgus oat solennel
lement affirm qu'ils recommande-
raient le paae Itursgourernements
et il semble probable qn il sera rsl fii
tel qu'il 1 t adopt aujourd'laai. iW*M7 S:htU
L'adoption haaie s est passe sans|]V|(
incidents 4 l'exception de
celai sou-
lev par la L ibuanie qai s'ett intoi
me si le pacte emp.n-rau les puis
lances autres que la Raisii de s atta
quer naalBaileineat En d'autres mat
la Lilbusnie tu anx>eose di savoir
i la Pologne ne l'a taqueran pis i
piopoa du Jiftiend relatu Vilnaoa
dei aut'ct que tous de (ron'ires
qai divisent les dtux naiioas. Aisu
raaci a t dosnc aax L'thuaa.eas
que la paix seiait &niala.
L'accard paar ane catrerus ou
pacte temporaire de non agr dcid par la aous conamission poli-
tique de U coatlrrn:e de Gaes ei
sujet la ratiiot'on baale par la
confrence p'mre contient six clau
ces qui se rsumnt comme suit : 10
H est prvu la nomination l'une
commission par pumii pour eaa
naiaar 4 aauveaales divergences rats
tant entre le goaretanaent des >-'
viets et Ici autres goureroement et
en perspective d'une lomaa arec la
commission russe qai aara le .nme
mandat.
Classe aPas p'us Istd que le sa
juin les noms des puikSsnces ri pr
sen es i la commission dont ne fe-
ra p.s partie la Russie et les noms
des membres de cet e comm ssun
sevioat lre iiammu au gouv rss
ment des Soviets qui, d: son .6 ,
qne du m jaJe pourra tre termine
et lei diltirendi utersatioaaux r
g's pat des coagri et non par le
canoa
air Edward G igg a annonc au
aom de ia d gauon britannique
qse de nouveasx ans avaient ete re
cas du gouvernement des biais lin s
et qsil ne s.ni.i pas probable qu:
les beats L'a,i pieadrat pat a la
lunion de ia tiaye tout an moins
lusqu ce qae le but de la runioi
Mil mieux dfini.
Pri dexpiquerla dclatation du
dlgu britannique, l'ambassadeur
Chieid a d.t au correspjadaat d:
l'Associated Press qu'il aiaii enten
en pr iai.es de
L.oyd liio.gc tt qu'il aval dm
a de plus imptei explications lt
1 altuaue amncaiee relative 4 la
couterence de la H*y* dji expot-
dans la ue.e dn secrtaire Hug s
Le but, a dit lambissaienr, tait
d'expoktr bien clairement et ea e e
m.ni 1 attitude des t atl Uais d;f;
on 4 ne pas laisser subiisiet 1 o a
bre d an doute.
tjC.xnVU Les experts de la S>
cii des Nations et les membres
de la commission mixte des SN
memems esumeai qae rien ne laisse
prvoir le dsarmement mme par-
tiel d ici 5 ou 4 SOS. Viogi rpoa>es
seulement
sont parvenues
le des Sciences Appliqus*
B; iminue Michiui, dire.teur
da l'coi> c Excellent-Bayer ;
Mr a*ssf Yilaire, directear du
c Lyce N jrd Al ex-s ;
M Loais Diriner Util, directes^
da 1.7 ee d*s Ciyes ;
Mi -'t ic es Teatiar, ancien dirac
teur du I yc: Pet 01 ,
MU
PORT- ATJ-I>IlI*C-H
Alex.PETRUS; Pbarmacio ALBKRT1K1
Pharmacie du D- Justin VIA RU
< toutea l*m bonnus Pharmacie.
Dsrtnt nartir ootr ltran?ir. w
pnbli en n^nrul at la nainnaera1
en particulier sont avilit que durant
mon absence. Mr Ariitomne 5an
Van des ri.-gb:, profestear soi at Ctiarlea Dirent auront I
4 l'b:o e des S.iences Appliqmse ; direction d mi rmiiou de Commet
Mr E N Biiley, dirct-er de lico'c et suierout colleetivament pv
la d Agriculture de Thor i procuration.
Mr N Jet rai Ustistoa, Past.-ur dit ' DVALDKR JR,
Cultes rferms ; !-------------------------------------------
Rr. Mre Eionari. Sapriiuri du J|0 1637 [J lb fa Peuple
Pensionnat Ste Ros: de L ms ; |MlM M^ lAsm n_----------X,nn
Mr tetmtnn ti^riui, directeur du
Notice to the pu\
Tin practien cf aitendioi^
loaimitt muney to eolisttj
ihie commsrid, otber M
with them ot a liiailar
strongly diaapproved.
Marcnants ando'hiri whai
in ao doirg will b acting
ito tbe poiiey of tbe Bng
mtnder aud on their oward
lny
Thia announ< emnt ill
pi.blicity tbro- gh -ne prts
ucb o lier muani ai mav\
In thie eonuee ion it ii (
announcad tba' under no i:on_
tion will tbe Militnry Au'hirii
Hati act in Tu espaeily of ai
tiag rnry iu Poitan Prince In ad y 15IM
THEO. P. KANi
Colonel, U S ICahan Corn,
U S Marine Corp?
Traduction
La coatsme de doaaer 4 crdit
de i i er de l'argent auxSoldilsl
Forera Militaires et Ntvalea
Mats Unis, 00 da faire des
lions aimilaiiei avec eus, esti
'reueemeit r^prou/e.
Les ccmmeran.e et letrafl
persistent dsus cttte voielsl
Contran maLt aux vuai do Br
Commatder et 4 leur propre rii
Cttt svertisaement sera fait 1
queraent par voie da la pr
par toua autres moyeai 4 no nj
le.
l'ar ani il ait da plaiiOBOMs]
dena l'avrnir, mua aaun prl
lee Aitonte Militaire! ea Hati]
cirout comme agent de ri
ment
Pon au Prince, le 11 Mai liai
THEO P K4NK
Colonel, U S Marine Corsa,j
Comm iiuing. *\rn SrigaaS,
U S Marins Corps
Lyce de Port-au Prince ;
Rv. Tre P. S.herer, pro'esseut
au Peut biroinaire Col eg; StVlir-
lisl.
Fire \rchiog\ D.recteur Princl
pal dei F. es ds i'Iiitruction Chri
tien: e ;
Mr |. Chm:y Directeur de 1 Ecole
I. B. Damier
Seesr line du Sicr.C ir. Supi
neure des Soaars du Pen^ioanat da
Sacr Cm ir ;
Se*ur Marie Christine, Suprieure
de I Eco e p ot.ssioanelie ei Minage
re H ie D abois ";
1 Mr Franois Moerz Pianlesr, pro
1 ri;;*Lon?conr;.:;;; y" * Morne
I
Articles cU 1re Communion
Misaels. clnoo'etu, nuages, m <
diille9> boursea etc
H bm pour i;i-w >ri )
taffttai noir
Cbaimette, fils
f f Ion
d 6 mois 4 U ens
Colliers kichliii'8
Bana Lmcle
tnt
Aliment i.idispenaable
eefame en h;ii^ et Ira d
qiies ch l'inrinacte S-puro.
U
Asthme
Viennent d arriver
Chez Benoit Coati
No 1713 Bue du Mag ein
de 11
kbis B belote, Gnod -
Csdrra rour Ptntpgsphn,
ne. Fil OidalK, b-atcoop 1
irapju.s irtOiai. U u uin'j-
Parisiaua
DIMANCHE
fjB Sacrifies
Un cb$f d uvre mouvant tt sensation
ml dt la vu dts saertfiits dt la Vu
tmnt : tg 00
nsjaf I .....I
Au PtDtio nat
Stc Hosh <|pi L'Hit
Clyde Sleainship G1
Foreign Services
Le S/S tBoyota* a laiss iVetu-WJ
L crancire da la Liquidation
Jeaii Talamae. aoot invite 4 m pr
eon'er avec leur titre au Cabinet
de Me Lcn D'jan, Rue Frou No.. tl .. ., M
le lundi 22 Mai conrs t. dil tien le W 6U COUTS pOUr PortmaUmPtll^
res du main, pour recevoir la va ... *#-,** k>i -% *,* ma 1 ..^a* /a
leurqui le.r revient ptoveoont de rCClemvnt OU il CSt attClldU VTS W
cette liquidation
1 Le Liquidateur,
F LAVELANET
La belle tte liti-aire et musicale ajoute hier
au aeatinnat de t Kote 4e Lima a eu un tue
devra commaaiquer aux auties gou cel cia-am oi aut a un eeaiea BMaaaa retuter
virnements les roaas de la commis- aumoa a u barrire.
X. louer
Il laissera le mme jour pourKu
ton ei les ports de la Colombie.
Port au Prince le 20 Mai i9t
E. F. CLEMENTS, gant g-O*'
lun russe
to Les que< ions q n se ot trai-
tes par Us commissions coasprea-j
d'ont les p optits pnvees t les c-
du
4) L*s mimbes de* n
rniksioLs:e ea.ou'ieionl 4 la H ye
tt 2 juin.
U (un minuit prteit longue prit nn la Kic
Concert
Le beau concert 4u m mai an avait t don-
n au kiosque du champ c Mm . le c m-
cauri de l artitic ] laociennc musique u Palaiaiera redonn demun
Itaa-nMdj Fa. * > F****-
U->e halls en riment arm*. poites
en fer Nj 17.-8 rue du Oc.tre et
trois appatteuinots i l'taie de la dite
hiUe pour olb:e de Dentiste, de M-
decin. d'Avocat, de Notaire ou pour
bureau d'affaire*. '
S'adresier M.Mre Constantin Be-
noit, i
B U G ti S
En vente chez ,
L. PreeumannAGGERHO^
Rue du Quai.


irtcfe Hoe 4395
**t se PrtM* ft
Stn>ed 27 Un) ftflfc
HJUJCTIUR PKUPlUlTlRI
dment Magloir*
HDMIft'J 20GEWT^K
Quotidien
ftlCACTKJlN. Rne Amn^iiM Mo, tx*
mu'unn ne
[propos de Monopole'
U Connseil Communal lgifrant
Les peuples restent tou-
jours saturs de mvsli.
crsme.Les lois, jes instita
tiens et les gouverne-
ments reprsentent pour
enx les puissances magi-
ques capables de changer
le cours des choses leur
gr.
Gustave LI BON
Far Cabl
trangai
Par cible 21 Mai
Nouvelles Etrangres
licte
kre do tohubohu ro itq t
grs "r\f'*, un 'a t, ou olu
ass z g ive s'est accom
|1 senti "ce.
\houv Ihs'e du 22 Avril pa
col. qui nous a renseign
an journal du Cap Hai
PARIS L demrt de la mission perarentU
"n a 'i le QUI Se tr/OOV* d'nS ls CO-n ?V con^Ter " '* corrmi.ion amricaine de
~.. I. j a i___j i "lie intertuiiomle ei riourtie.
*r*\ i, dennnrW, c est demand r Heris pronva hier 1. jonrnee I, plus chauds
tt permis aux Conseils comm l Jpru' tHiaini u dee-s i l'ombre Dan le
supprimer la
a"i1
nanx d
rrerce, de =f *ub'iiuer iu lgish-
t ur, et mme au pouvoir consti-
uant.
I.'spproba'ion du Secrtaire d Fut
[inille capoise 'e'ete que le au Dpartement d* l'Intrieur c'a pas
M communal du Cao Hatien, la venu d'habiliter les communes a
cet gard.
Tout intress cit en justice en
; Mr fAoyi Qeorg
$ Poincar

ib*il du com alK'*le thcrmom*'re eM '"""* ;i irgres la LOMDRES. l'Eve.iing New cr >i'
ncgeetlcs glaciers fondent, la Kiion. et le Riim v,,ir mm M \| |,|y | George r
m0- LeVcapa'lfJn militaire en Haute Si'sie ce,- fSSSK* m?*1 "nP O'ltro'p l5 ( 1
era sans doute in Juin contre-ia te d: l'accord ,eKn*3 dans Ips prnniicrs JOUTS 1
intcrv.nu entre les no'onais et allemands. JUI. G- | On mal uji'ilp pi la CO
Le major
le roN
lit umidier la crve des bon
\lfris un dernier arrli livrant le
du commerce de boucherie
Deslandes Emmanuel. *
il journal d < la seconde ville
leooblieue d applaudir: t Voi
msurt tort rai'O-mab'e qui c >ns
m primitif victoire $ur le vu
1rs (ois. j ai relu avant d'en
mes yeux
arr lui mme tait ia
Ole. latrouvab'e. aussi le cou
odes ( simple prte rom a
t ) Aucun priodique de
Noce ou du Cap ne les a
te publis. Depuis, je me
r une copie de l'ant ac
e de renseignements tes
is sur l'-tfaire...
!' porte la date du 6 Avril
ainsi libell : c Considrant
termes de l'arricle 50, 16e
la loi du 6 Octob e 1881,
il Communal a strictement
pouvoir qui lui est cooti
; par an t du 1/ Mars, le
pain i o 40 centimes et ce
viande a o p la livre.
itrant que malg le carte
t humanitaire que rorapor
avsure and mi au bien tire
dbitants de ce dernier ar
flMutuijt tt ( I ), n'enten
ily soumettre it Ion g
ndrant qu'il est de toute
que le Conseil remdie i
hiux de choses.
pni et ar t ce qui w // nt accord pour une
b Jeux ans a vlon>ieur fim-
jDeslandes la :onesson du
(bien li, comme \e qui' fi h
'ta Cap un moiopoe Vl.s o
n ditficilemr.il iop.oiun jl
**capoij, (iuvaa< I. m sur*
10-b.e.J.tie 'mesure'u'est
it ni ta fai, ni en d ou
kaile Conseil Communal,
B*jle du Cao, ont tabli la
TiW Monopole.
m. l'aule constitue uoe
violalioo et de la cooslitu-
I11 de celle de i88, les
Jtodament le principe de
'* citoyens dont rsulte la
_. ^nimerce. Aucune attein
prin
ncution d'un pareil rglement est dan* les tarin des transports o" roarcrndtse
'dmis en demander l'annulation Farlir du 'er ^uillet tte decialoo ntaVoe pis
.. _ a> 'tfs *3ru* des vovaseur,
: par voie d exception. V.BNNE Zmb ayant rduit les cro-
Le Consul Communal du Cap *proposet par le cabioet,S^boberdmiAonni
Hatien s'tai, de bonne to;, sans ,.!LA?IS_ ? ""ti.oii a annonc au cours
1 xi,- li dun dinar en 1 honneur Ue Mr |{ aoano que la
doue, repor- i I ineCable prcjst P'ance luit etig.ge a protger le droit de la
I de lait de Monsieur le Di'Cteur ftounani.- en H isarabic M Bratiano eut mardi
li'ropri'atre de la CarrotraCe
idont le con'r^t, par trop humanita -
I err"t oub'ru Hans 'e Nouvelliste
j du 24 Novembre 1921
Mathco eucrnen is admin'stra
! eurs de la \V U: du Cap n'ont pas iu
; mipr Bl le. le capitaine Mu Milan renr-p prrjnpY. r poor obiet de du C \
!.r,L 1!,ncr p""s s"r.un a,5ro'",ne r Ut. untion pnliirjn ParoD^anne
e l/ovden hier soir a 15 heures arriv- . _ '
pt les q-ingtiona liuagpn en an9nns
par la co-ifrence de Gi-nc?. Aujoor
l'Inii Dow ling rrppt |aj conliriu
io.i de cgit DOOVeUa na pu tr
ob'onuo.
et
Dll 9 de coyuen mer soir a 15
rent a Paria ii loina /re tape de leur vovage au
tour du monde.
W\MIItfilTO?J Li co-i'iiis'ion du coroeT
ce entre les tats ordonna la rduction d.- 10 0/0
car*.
iMiiOit \ Lefouvernerneoi kemaHstea-raii
dcid denvovtr un lenrsCrtani aux Iv.its Unis
pour niutei le usuiationi r.emtnent
contre lui
R JMii 39000 p'c-ins asMs--ent bJcr a li
c'enioaic du t.o-ges EuvhiriMiaue hesi'iuri
'es rues 'aient pleines de mon Je perles
... 1.1 ------ I I.. ...X.Hfc.. V .IIV'.^V '^ -*. 'Util. .
* opportun d imiter leurs collgues pied a gi rierrf par suit: de la grve des va-
de la Capitale ploy* de tramways.
Ils se sont empreTss d'accorder le^ "" j
monopole Moos eur hmmanuel
Deslardas selon sa demande.
En effet sur un raprort de Mon-
sieur Dominique, le Conseil commu L- ba*te de fouaaaint Louver tir-
oal de Pori-au-Prioce rejeta lunani n b o z< ser* placA tir -mu colon
mite le tmraire contrai que la Cai ne en ciment arm de i r50 env^o
rosserie avait o soliciter sous co t ,de- hiu eur et don d mn re proy y
leur d' hyg ne publique > et at-'-onn au buate, L-i cjloaoe nni:e le
dassurer la parit reiatifr. du hi\itronc d ua Plmier.
L'hygi-ie pubique ne retint pas
Le buste de
Toussaint Louverture
L
Nord
apri
Vrticles de
1re 'iouiiniiiiiou
On troivert la t Librailia d
vtdtin ii < jo'is mdaillft oc airea Ht da f > > nl'es imig^s 1e-
o x t es sv nt;g-.!i.
Le m.i mi ii ; r i i :i on h eai
r.t.ent.oo de lda.t port w-prilS 'f? Kl mLhSHX9 Jff*9 e
r r face du l'tht:- Ndliooal, c
c,enine* ,_ .... , l|.g t ravi x Cjminiii;eroat
Mais au Lap Hutien, Ihumtnit d^miin lundi
et ie bien tre gnral ont pes d-
tout leur poids sur la conscience una
-ime dfs conseillers.
L aussi on est solidaire. Mii 11,
en outre, on es humain. Rin de
plus nattr 1 Ceit de ce c une
aile p-g' i l'act I du conseil commu
nal du Cip H'itien.
Ne.U)che I L'exercice de cette
bonof haman't au profit d un cito
y n est coolami p r la lot.cojdam
ne par la Causiitut.ori
Il s agissait de coouaindre les b vi
hers a iespe:tirr u le dcision com
11 u ta ..le. Mais le lgislateur ni ji-
aaii iodi^u e monopole parmi le<
voies d excution Un p oc.-veib1
d- con-ut ; une cral oi pi tu ci
d bu ss ei ; une seoteo.e du juge de
paix qui pioaou:.- une amende de
eux quaue gpurdes rt, en cis de
rcidive, un emprisonnement de u i
a trois jours ; ni plus, ni moins.
Au (ait, les boulang n n'ont pas
t plus dociles Au contraire. Us ne
se sont pas donn la neine de st
me tre en grve.
plu
exorbi-
' u Pnvilg; ausi
J'oEt rt'UB Clloyea
VT,ien ,o,il ca?-s'11 *"
"frouioH des Coaselscom
* opprimer, au piiudice
L m* ck e f I y a d-jl long-
temps qur c.u a disparu du vocab
aire en ce qui tou.he lalimentatio-
les villes. .Nanmoins, la logi^u,
'idal pour le j ittrnal du Cap com
me poir e conseil communal ]n-
erait il pas de tirer les pnx de to i ,
ls poh its alimen'aires, tt en c s
de rsistance par mauvaise fou-
le prrn Ire U meNure si ra sonnab r
Je livrer ls mosopole du commerc-
du nz, de la pomme de terre, de I
banane, de ia patate, du pois, de U
noiue etc. etc a un Hatien seloi
sa demande* ?
On pouita t aller beaucoup p'u
loin avec la logique du Conseil corj
munal du Cap Hatien. Mais.
Mais, je prei.e rappeler i tous le>
onseiis communaux les rgles sui
vant.s : io Toute dlibration por
tant sur les objets trangers leur'
attributions est nulle de plein droit, as
est galement frappe de nullit lou
te dlibration prise hois de leui
comptence lgale ; 30 sont coup
bits de farfattuie et punies de la g'adation civique, cest dire sa
prives du vo'.s et d'e. g b.lit.etc.lc
. utorits admmis rst ves qui s ira-nu
ctntdans 1 exercice du pouvo r lgi
ivaioT de lV|ooot de cTl ! l P" *, rf'ntn* con"-"lt d"
donn la peine de s
A la barbe du Con
seil communal, le pain est vendu au
poids et au prix antrieur.
Or, jamais il n'a t seulement
[JWdoncrepoteice,......
' M chambres lg slatives question de monopoliser la boulao
*B<*. 'gerie. P*s ua boulanger na t con
^Pposaat que l'art. S de la 'damn pour infraction i l'arrt thu
llo de 191.8.. comme l'ait, manitaire.
de t88s)-n'it p.s exist I Cependant, les misreux mangent
TtltR*s aux Conseils Com- beaucoupdepainsils consomment par
gM reviendrait la facul de contre, lis peu de viaudele rebas
tt alors ?
Le tournai capois, dont le direc-
teur et avocat, pense que la mesu
re est fort raisonnab e. il est non
mesure 'qr.dap A lu. const.u,|^^^ %"**
P lw:# la l.bejt de veadre W prmin victoire */ k vu cb# j
Un ?bonne
LloyA (} e o r vunt l d*> Communes
LOND9KS Mr Lloyd Oaorgi
orono- un diecoare blet la clia n
bre d*-4 cim anne pour exposer oe
'ini n tait paaa G ien 88 r.fr
vant de discuter U pmnlnH proclcei-
us l^s ra'atinoa allemande!) t reU
'ions Biitanuii( Paodaut one heure 1 demie il dtail
I- les travaux du la conf-rence PQla
vi vi Aeqailh Cl/ne et Uobert Ceci1
rpondirent faisant la ciitique de la
e*9iod de six SHmainea qui acco 11
n'i* pa ou rin pour u rettaoratioa
do l'K'irooe C^s cri iqute irritre::t
M, L'oydl George qui rpondit vigo 1
rm"Mu>nt ari m.heu dapplaudiasa
ments et dp cria.
Le second disco'ira de Mr Lljy 1
1 ii* 1 . 4e termina drarnati^ueiB^ii .
Le premier nunis'ie imposa Bilenc <
t la thmbr.i et loraoja'il prooongt
soionnellHn-enr h polmq ie de coop
ra io'i avpf \\ R'publqie franaiae
fut salu par du vives acciamatuns
"n 1 p priai,t s p'ace et obtint un
roaae majjrit de 839 voix contre
20
Dans les rues de
RoiflQ
ROME Prekqae au moment 01
le tapi deimnd*it Ip raiintiei d lt
caix devait le^ di^-iitaimg des "^'i-
*ion du Cong's Eoon.arieticm*, 1*4
f'r'.'ia'et < t. eoin Qiir.iBin-s lient 1 1 r
ori*ei d ii. les raae de Rome. U-i
or p^e compoa de faaoietej aooo n
Degoeilt le IIAro^ d^ la G nri .* fin-
rico Toti qui de* Foi rain?) 1
"m 1 l'rVnniveraire de l'e 1 re en Guprra
m I Italie Les fi-ciR-s I im .t ,-.tr i
|Ue par le* communia e. La poli
p dut fane f-u pour sparer les
:amp; la civalerie chargea et ras-
t les dispersar, *2J personnes fu
"n1 blesees.
Groc gnrale
Roi nu
ROME-La grve gnrale a t4
lclare ici aujourd uui pour protos
wf contre les dsordres qui se sont
irodoite hier soir dans lo populeux
quartier de ^'n Loraoo au moment
>u le fu Utrua National Kmico loti on
it venu 01 prises avec les habi-
nts-lun .jmrtier aocialiste. l'lua
le viogl u, i . irinea o.it t blesses
y compiis quelquee soldats iL* la
| .! royale qui taient intervenu*.
les Lignes 1e tramways da la ville
)> t particulirement t affecte*
par cet arrt sub t de travail et vm^t
1 le psi sonnes qui as trouvent
?intenant S Uirae l'occasion da
oogrs uciruistique ont et- pour
la piopar: obiges de msreher a
p.cd pour sister la Mesid
bre par la Pape.
onfrenre
( internntouile
tien batK/uiers
PARIS 2^-Ali confrence latex
"">ona!e des banquiers, Mr Bjrp-
rraoa a manifest aujourd'hui son
r> conlentment sur la 'ournureque
prenaient les discussions aC'est juste
ce que j'avais prvu, a-til dit aprs
avoir quitt la sance du matin des
dlgus.
Mr Bergmann a continu aujoar
d'hui i exposer U situation en sou
j mettant de nombreux dacaneati i
! l'appui de ses dclarations verbales.
i II a analys le nouvem budg t et lest
1 bases sur lesquelle? il avait t ta-
bli avec extrmement d'ampleir. A
|la runioa d- cet ao-s mid alrftaf
manu a termin son expo. d; la si
.tuatioi financire actuelle en A'!e
magne Le secret le p'us absolu a t
gard sur ce qui avait t dit, mme
Me communiqu ollkir-ux des ne
ments n'a pas t pub'i commt \\
; l'avait t fin. h-er soir Les banquier
ont aussi prsent de rombreases
intormaions reue l'ies parla coaa
'mission des rparations relatives aux
fi ian:es de l'Allemagne
D ap ; ls avis reus de Berlin au
jourd hui le gouvernement allemaai
ae repoussera prob.blemeot pas les
propo nions du ministre des finaacs
Hermi pour balancer le buaget et
'que la c^mmssio.i drs rparations
trouve acceptables. Mme si les pre
position* Herms sont approuves
Berlin, les journaux de Paris font
rem-rqu.r que e; banquiers ae
seront p'ut tre pas satisfaits des ga
rjntis que la commission des rpa
rations trouve sati fusantes Mr ]. pi
Morg n dov la voix est prpoedrsn
"ie ne se laissera pas luiliuencer, dit
00, par aucune considration s'esti
men aie ou d p'omat que. U ex g ra
d-s caranlies srieuses qui pourrort.
actlement tre coutio es trlies que
es nctttei dti chemins de fer, doua
ers et autres semblable.
Ui premier po nt tablir est
le montant du pit l'Allenr-gne
qu'il tst esseutil de fixer pour aui
ver i un rglem n'. Ceci d'apis Le
loarosi est du ressort spcial de Mr
Morgtn, Kobeit KmJersI-y <-i de Mr
Vissennii.Ces 3 dlgus auront sua
si dcider jusja i sjoella limita fAl
le.nnjfne pariciptre remissiez
quant aux intits fra iis ; ils main
tiennent quYs doivent tre fixs aus
si b.s q:e passible de ajn i ae pas
t o; sarebarger 1 AUemag ia et ne
pa lui fournir 1 occasion de dire
qu'il ne lai teste plus rien pour pa
jytr Iti uVaritioQd de ^u. rre. Bien
que 1 s banqaieri d liber cet i Paris
les -ouvernemeats allis ont reu an
pro)-t d'empiuat intrrnat'ajal ma
oaot au due du journal L'Cfciwe
e Mr Frank a Vanderlip, tinaacie-
amrictia. On dit que le projet 1 t
favorablement accueilli et qu'il sera
^probablement soum.s une ceram-s
ision de banquiers.
les Cours
S'W.i#U l ||tihef445
Fraac 1 > 07 t
l'AF.lS IC-S>rhu|l7l? J
l Dollar 1^,96


i K7/IK
61 iaflisn*
ianoiiiuii (h de tou't s ; t- -
avec l nouvel -at dp*:>rt. l'on
iitil- di- i.^f ],-. de Induration
de 1.1 rua*, iuH8 cfrfia proiosnu
d'airrcprudie ur.e trie d'articlea
sur la connu action, la f ncini*=tr?ion
ei le fnuciioom'inaot de* coles tu-
rates 11 s-*gtl m4!n'euant en dehors
des tudes Biimatraa indiareiJHable
d* donner Ami populations dtf aiu
sjBga#| ' orientation nouvelle*
crant cbea noe jeunes campas mida
I p'Bjnr l aiuda i du travail.
Il n'y a pas dlra.depois l'installa
t|ou a Ctuacereuee da cette vaste
usine d* la HtltiBQ A-uricao Sugn
Lorapsuy. ii" dsux piaiups dd Lo
gane et du Cul aa Sjc oui vu natre
des plantants metnoJiques d-; la
Kimx saere l.s terres ont re
mues l'aide de ctiartus a veneur
et nous pouvons d re .] le l*s choses
ont t conduits* sciuut fi |u uei I
Ce qa il ue fuit pis perdre de vin
cet sxcuts psi dei Imtiens placs il
est vrai sous la direction d'experts
trangers qui oat tous reudu j telice
leur intelligeucj et leur endu
raoua
pun auHe ct IK'.ole ds bat.
oient et l'Kcole Indoa r elle soucbaei
aux Scieucea Appliques out donn
utaas latisfacuod aoi faraili.--
urtfi* donn ait i la t is thorique et pra
tiqua.
l)* 7 16 heurts du imtiu l'an
faut awulawt ie programma d i Eco
lus Hmn n>s hUjjen-:uia<: franguS,
ma''ioniques sctaooee pby*it|uee
at naturelles, langue sngli ta, a peu
tag iiu-uiu', g-ugrs|he. moral,
lof ru'ioo civiqu, lgislation di
Uatinieu'a, com iiabiiii.topograi bia,
dsasm, ic, *tc Oe* lf beuies i eu
Mgnemaat tboriqua fant va l'atelier. Selon lge, l'aori
tude,atle tompramatt il es. snvoy
soit s l'ataatai de soulu ara, d oji
onde fer.Des coutre m il iras dirigml
tes nattux prauqaaaet api lrot
annes d'tudos et de srieux e*
mens ll/e eel iij contre mettra
Ces Coatre oui gsgf.ei' l*or vie dune h<;0
honnte dans loit-'s 'es b BdxBBi
ii l'activn* BOOiala. la aout iua
dsignes pour re dviji ns dans les aeetljUI rutiles Itl t
ront de Ij 1> '''l besogna en mou.
qaant a leurs i rBa da* cbampi ce
amour du .ravaii ai oe l-etude.
Nul doute qae la cration ue ces
*.-> si >tes sont seneaseiuaui
sdiiiiuislis ne coucourout en pei
de teiup a transformer la ineutauit
de l< masse.Nous ne Cseaarooa dam
ces vues d aider l guuvaroem io
qui, eu l-e de ro pfOg dclara avoir uni date d boaoeoi
envois la matsa du peuple haei
Cl. POTHEL
.
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L*Emalsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
i*
ssagBfaflgas^^
Imiormations
Mr Chaules Zvmor Noaaavt
1 "- Jv' '
HiBWR
Lnlirt mft
AuSerothe Kiji^mu
^"liqutdzlaCtpitale
ni fAit
> r- a s; ihsrles Zimor q li
qu'un toart sjouy i is C*oIIb'b.
Il ai. ifi kiar par la FrBiliol
1e la R^aubiiqoc
LK tlALI-IKMBST ll j^nmfll bi
babdomadaira da notre confr>r La
vaotore > -< la semaine projaai
ne l Isspriaivrie d L'abeille
Nous venons vous s'i'jsr a,B^ Js-
rois une qanztiaa dt jaiora le Bis
de ls ville, c e, d'i msrBB Vnt-
lirfl n'a en an peu d'eau qn uns
seule f is. Ct ineonvniaot i* o'4ri-.che dernier.
Parisiaua
Dl\4\NCHE
Sur demsnd aciJle, la Direct o-
dt Parisiana re^oete
/.*? Socff/li
le chef e'ea ivre de FOX, la nouvel"'
aiir-^itioT de l art cinmaoR'tnh1
que qui pisioini dormt tiu*" l'ai
hibi'ion uie sil'e d'amt'eurs diman
b e ne dovuit jvona exis er-
BsveomuanBBtiM de^ eraTdsasxi
Mgr KbrbuZsM- S. C. I Efqaa gwneo, depaiemen d'abonnements,
du Cap llsiiisu est actuellement p\r J| ru|.Hi. Da n Trt aUTtPBent-
m nous O i so raepelle qu'il n'y a y0 f8 S,IV ca araj, n r*4| mrite
pas loogtarape, Me Loma lomo de Re gouc:er d, D0(kl fournir, etao
ltait .du au Car. Haman pour |omtnli Q%{ '-nart si ncassare,
prendra part aux i.gs crgoiaea au injlug jeux ou |f0iB fna par se-
I'occbsiob du ciiiq-iaatjaaire iBCBr m+1,,t,.
do-.il du vnr pilat. p(lj,a ,,, j BDO;t0 ^8 s so^aiatlrs
fgi iichos- s* Grandeur lA.r cnx prMCrip|i0aa ialoa sbaa d-i
cbevq'ie-vaque da C^yes sst an i Saivice d'Ilvgie fiisna le di
vil phieir que noas aiiBo.n; >;s fl0 t d4w*ea ,ur des
i.etic Demie nouvel e aix
11 seia aussi c lr rt
* en a parties.
Entre gnrale : 1,30
Ghangemeot d'adi
c La Errant est iran*!^
>Jj 172$ eo fa-e de la PtBf,
Rue. L dftnire nouttsut',
reae par le sp 4oeth4st ge mat-re en he^iidatica \\
jtntv art cls fi. co a pj^
D pchez tjus
Mais ni loi
Prs de l'Htel Montagne,!
baio, lec'rcit. resaise,etc.
S adresser aux bureaax d |
Couipayuie Geui
Transat
Le SiS Saint Ra(
^30 courant repai tir
jour Santiago de Col
L\ soit* de I tinrsif
arnv*e du vpeur
Li S.S Caravelle, attl
ourai rep*r rlsm4tneHmi
i: Marc, Cap Hdiiui, Puerto!
San Juan, et lu li/re
Port a' Prii'.i 25 M L'Agent-E ROUI
0
"'
p?w
Sel Fros
;i ltat e
t'a. au Piiics.
NfccHOLOuiK Noire mai Joatin
B aziar, diiBCttor du Si.vice s*m-
[ira a eu 1* douienr dtf pur-ire Si
ara Mnae Vra tierari Braztsr, d
jedae ce matin. Le fouarBiUaa
tiiront Usa damslu maiin. L? convoi
partira de la ui*i8on moituatiB, ru^
c\epab ic-iu", Mb lil7 pour se roia
ico e la i.niii-Uidin
- L^ fuasrailise de la jeune Fran
cia, nice ds Mr Vilus Kostu, le sy 11
pailnqae Cafetur dn B IltOQ oat eu
ieo hierupi- m d Sam B Aune
6 Bi e* COOdBlBBUCB aux U.nil
.hs ^inotiv^e.
Notrd.Cate-A^r.o r |conaaiassna ,
lu ie Uj U'i 1 Arnaoi, aucotM elTu
ra o'a . tiatee col e asBMtaa> ba
a*is du llvit; BnneBCaat uow ijna
ijdisse. <.o.aul le tue a 203 fauc*.
iitminsl foui les livraison* OBtobre
Nj-DiC9rub e il BBatti-Bita qaaiquea
unlieis do t>3>zu un prix dd WJ frCl
Condition 1 uj tUvi. Li s.ocU. aar
.elte place se niai 11 lent dam i-j
avirons de &>UOo sac-.-
va MMHMM
l LLt\MCH i:it NAISE Le ceiailaaliien
'AIIUik-* frss{>i-< sf*acene We raiilor
a ti'.i .0 .* eu mci -i--n-i'c a, M..!er.
Mr ) N CHtKON Lessoaidu ivmpaii-
,,. |, H, Ch*ro, nouire J^rmie -cren-
*tont ive p 1 -. ' lu-Prisce p"
1,11 lAsUf qni ne *M H* ion|.
MAl^SAN -Mi e< M.n* HuSen ^
*on* ni fU pari it U Sil l*CS Dealss wrvena *sst h e?, jeudi 15 ^j
)NM:il COMMUNAL On mooee
misuoo'ii MM L4m*n Millet et Maurice
ieSU cnspillen iOiwiuMU.
i.RANL) MATCH Ce>i Benuia 4 heuty
Je 1 j't iiJi qu im litu lui le Hur. LCCSn'l
ranJ fiitcli de PS lliH etre I quipe <
0?kine Chenet et ce le Su Ctpt IteRoier au
l>nt Su bu.te de rou^uim Louverture l.i
fme ver jaute tout U prA*ideace d'hsoscur Ai
h. E Mr le PreMdeni Se la Renub'.ique
ttree |nrle >o centime Vottiwci Une
BBBsJBj
On nnx<4'
k agaB***I* v^iiinr d Snei
^ Jaba 1 Hayti 'h.- Itlick Rapib'.ic.
Ssdieeser * b. mu du |ojrnal
Panain : Liae
Lo s'e*mr .Sm G vtf vjes hls
st u ; i 1 I'jii au Prtaoe u Cita
UibBl es ibI /.jii#, le|sudi isrJai i
oa #u paiu.u pour Ariv o k l-isc
I BBO lo miJi da UtsBBj u^.
Eolt Fis.mc*
I ^ sY ! on d I eo'< N^'io^aU
V> Mrm plancf B-ganis un anHis
iQiril rc il rflve qai 'iu' s I au dentela
1 i h"i"t"*. 1 CcaalBrB ''' I* poae
" li plaq ia j'ferte pei le p-rsa.Tiel
i*> c>tt'1 IWEJM L"...... ' " '' '
Geste ui;iliifii;- u\
Hlar, v ra >-ix hastes dfl 'n?i,
rur i la Catndr* tm rrappar
t son s"ck les aaendianta et inflr
>#a T" jus'i'inr w 4 e^aowbrer
> barrire ead de rFjlist-Naea trou
vont le g-at ma bqaiaog et suno
r f voir lo car s'sdfsjsr a
Police
qiand ;IL'i
acquialtiOBil
aciaati tiques
Il dit : que l'eau
riost r'. da toate prat. Sinon,
U nd Dieu elle sWviSOt la source
.u mille iuiux
tf.i plus iDCOrB, il lafiu' abondan-
te pour l naaga joorBaJiar, dana ie|
sglOBisi-auooa daa sitaa et ptinci j
piienic-u t :enir9lr>s m jioraa* coni
DM eut dit... Mais eli z rintti, ei
ii'-'St cm comra^ gala, semblet-il?,
A Bai, .ouib en dda^atrea^e esc'
Doua InBBeciBnea K.leobi^e la po-|
pu a ion a recourir A d^s uiTohan-;
oea sino iia-ites tr.trlopea ti flallas*
ci le pltfB couvent, nom servent une
bbi peu potable, puis ftdeaan-
uio la suspects au auperla if, t s
t|i^ : bas'iii*. rigoles e- que sais-)?
i* B'iqot vreirant trop ^.riuiicia
ble h la BBOt pub lias, ut tii at- |
1 n; i.iiic nos bourses deia apla
tes.
DaiB ces aoniitions. rien d'ton
nant que '.'pidmie de cholruie
leste l'tat eudinique.
Je veux esprer qun nos craintei
ne seiooi jamais fondes
Kl que bientt, I eau cris alline
ft pire da D.quini, tint attandBB,
veudra g ofsir abondamment la ;a
nalisation tiib lino.
pieine M ufaciiOfl sera ainsi obi
tenue par vo H * r bonnes,
Ki il sh p:'! eue ce qui d*
pas4r.ii Isa t npdiic-iB, d-e rltlia
nis d'au|oajrd h i q i non ayiooi
e prtceix liquida iBtcprolaaion,
(omm .i..4 tes qiaitieis privil
8V'
Sn; z-y r iersamert !
Car de j jur o, h l'inatBI de la
parie deiilaa'rs WbBIo| ov Ifs
sii'itaeus roua arons logprigBa,
.uh. alors raes nctie riunei nit-i
rB ue te a !a no t b /e ^ch
BMBBB po;.i tous.
La lielcBs etdoaee beissoa aatu
relie esi mdi&peneable B 'ou e cra
mre vivaii e
A r BRU1US
le (S)! > dma la
l'our remp'a ;er
rgimes
d'alimantatlerol lh gai K.os o*i re amplof par
loin et Bat inJii.-'-'-.-iin dios lea
rg'maa
Kd venn an No /38 da II R 10
Amricaine.
IS'"J
CM Htl
Vtleali
Saivsnt avis rei le M ls oag
c ueHenisnt ju.-.qu'ft 4 dol'.ri.
I0U livres esnsgnoles( U (ai
Cuba- Ceat loccssioo posr
exoortatHura de s'y intrever
nous 'ffr^s ls s vices le le
Empresa Naviera ds
1 uur nu taax d t ire des plan
tSgBBl
La S.S li bina s*ra probibli
ici h .11 courant en route sots
tiego de Cuba et la Hti
ri'ii.t di fret p-vM- i>g deuxportsl
SadiearBr an Comptoir e'rancm
contre
la
CONSTIPATIOI
prenez les
COMPRIM!
SUISSES
de DELORT, PI
119, Bui Buint-Antoia
PARIS
Madame I H Raell ceva Inn
u dr 4 a 7 h-rurei. 0; sera a d:rni
ic tciri tioa de la Siisoo,
M-ne Rmell rep eadra ses lundis
en Q: ob.e pto..h u.
C'EST LE MEILLEDI1
DES PURGATIFS
ORT'-AXT-I'RiBf
Alaz.PKTRUB, Phnpmnei ALBSI
PharmaoU du D- Juitln VUSB
< tout** J*a boon** Phmre
Bisr
3
h pression
au Grand H(el k h
Varits'
qui par sa &itua'ion unique an cr-lre dei al taire* se rew*
plus que jamais an public et $< noubeix eldsngd*'
pour ta i\[Jl>[\\& toignee tout l< conforta-b1. n cssui** ^J
a urs d". luHiinerat ti particaUre'Mni aie ro-nwit *r
Vo L/Ilit-I dbile par g-illoa et pir ba tn
des Vins dd Borde ;ti.\ Rjli(J et Bi*l
Ces Vin viennent direemitU di B \ R3 S C t^ VjAf?}
ius de raisins, nom pouvons U prouver par dus Gl1* l J '
n'HS tenons la disposition des Clients.
Chai.pacjM et Vias Aoussux, prix
Conservas aliinaatairos frj;iiises, pramier
Mnm i Fans
Arrivs sawsdi. Neiarros du 18
Avril an *J vu F.n tente a ia Li-
brairie du Utn
.
CESft'R
u Les Trois Motisquatairas
ftPl&I V Batree : s Ges
I11M NCHB
* '.. -iJB.
li_L_t .1^
;
,
^*l*--- i.r. I
On.*- !.> . le* |
L'EaitMie

t
.
Fmin.n
i)ea>rtin jiaiantbe B H lue ea du
nsatta noffl beu a 3u>B V.nt* la
ibis duuMfc-uJ.m do lifcsctial.uo
li&K DtU-::r.T sa -"> BHr
La Cure
Musique Sylvain Peters
Entre, 1 Ce
Pharmacie Central
Prolmt* d. toute prmoheut. Ercution vrot* >W *
a niunnonces. Spalittspour \outet mal****'-
B U G G Y 'S j
Eu vente chez
L. Pi-eetzmannAGGERHOV
$U du QiMJk


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM