<%BANNER%>







PAGE 1

LEKfATI* fi" X-Z338XiS!$.'%  on pas a t fait VCfl la pai* puisque la dlgation des Ssv.cts a tceep lt pacte de non aresiioa. L'opinioo brwmique, i'excer lioa de la c W -. K y D spi'ch d • tord iNoitia Cnffe ei les journaux du dimanche fnt des coramrctaites logitux sur Mr L'oyd Geogi observer publie u* a r iic!e ici: tuU te EMros Au comb.t dans lequel il dclare que L'oyd Geo g-: revient de Ges btauccup plus grand homme ii?n au tra;n iCS nf gOCial OCS. qai est parti pour Calais* u heures GLSi^"> — Li ville, aujoirl bdi, a x ripiJe_. *i?I^ 4 mentdserte pir les dlgus qui d.i>u>s>s se.\iSUlrUllt3 Q6 1 LlIVOiO* naainesoii particip au* diU bfaftftfiei ( S litj ) et .oioni q ie q i l'est j| Nirne hier ari b\ re assure la comiauation, t h Haye, le raali p ochaia de ici 'il t. pojr tablit la piix euroSPH ont p^ri Irar pnir quand le pt penne sur une base plus foMqipbot Egyples de ta Penicsul ir ( BUU.X I il lento e e Sus une Le-?snd Oripn al l.m a oou' l ,r^ J ''•'", %  dcU JJ 1 iu i Jura 1 ,v v l '" ri i ,,.. ,. __ ,._ ,.r'i; ;, Jcluuijiiiii Jm le cli rn.iij.inu nicrn itional d" I Ile Oucs'Riit pr; IIM CO I lios dc ,.„,„; Ml t ro hlMue „ f b ,.., pu;o , PVPC cargo hrariii S^ina L BJVOM ciieraeai Mus Klmbjih Ityao d.CiIKoraie par #tii' paru de lourt Bfl pour Bomb%y 6 le. Cwh.tde friocea remport 'e chucVtic 44 nasdftneit et un qnipnd d*!••" '•'P| dTisnmes en btumi I: comte ptr s i,,,,., ,. ^„.i t.:. x u ... i ,i 'dit io mr d b.p.ki e par 6|o coure :\rtianfti 2tK)houarnes.UB a?p-i Ml bi-d l T mtsri u m, vJt bmn.nu i a conH* ; mence sujou'dhui une vi ue oui i L IVi ste. li eut sconp.igi Je u raine (lie et d s arincesses Cesl la p eaire v ,ii JI.le roi fit a i riestr d p > s 1 1 s g a u'e le I ar n s i :c ; i lasi ur. vi 1 e> | r.'| lea Oit du 't renvoy les en rai M) i J. Ii situation pjli.ia, i et autres vne neats tte.RLl.N Und.pc.i: spci \i de Motcou lu IIJIO. lu. i journal uuorilieo lii-se an |nonce la uom>ation de Leomd K aiine Npr lentaot bjl.lic.U a Londioco unie auioissidcur la S'ioe >prl lu MtMtrt a ro iv qu'au moins l pa B^P rs e' 80 ^ >m n psdn I "s*t|iiipsnv'ti > E JTptS StStS-B d-Bp-m. lit collision Va pi l< par an ^pai htomllard W m-li^s du l'hara dArmHn. Lt clo-li 11 dl M Kllait ao^n^-A bord d> I Bgy i le. Iletucoup de pissaKer* rt ] i Ui ptif des nieriibr H d NQVip r 8t|d* sovieucu Adamagat. e:a'nt sur IP pou t choc fat si eiolpot que d 1 nninbinis f p'-r^on nt*. furent prcipi'.er>* la m?r, d au trs ssn'rsfll par dessus bord ei d ai trt firent tng'nutifls avec le Btfiltt qui ro:tla en "20 mlon"! et E^yptiDi eofjocs par !• %  t tvtri bbord. J.a S.-ine fiieusam nt avt* ritie es arrive & Ureat m jourd h li tvac 29 pssssgsra sauvs plu^ d OU hommes de lquip*gne l avin pat hltre h dfinit, a di• lut vu q nn vol avm t M n n a il y a quelque* mois soi o f ii:o. son coffra ayt-nt ou/rt. Mm il en tvtit g%rd4 la storct aymt Iri res ponstoilitri dti f nd c un nu i vu. ta Go I JC MI s'ats r im li ur Hj.itnn1i -tb'.'i qaa is n* fut r)*s p>rt4 a l'ordre d i \o ir d i 11 •"•n ici i ^lec 'u d an rOosvsor 'i ea lui A-MS da vif< ro'lo pies et d-H inid ns dve , MGl i tant DlO'z t >> lu epi voix contra qialra VJI^H es H ti'ie vu x eu ftvaur (ta M. En la UIKILII ird \)H coieaiileri on' ni 'primant manihstr lrur :ti •O'i'.Mt'M) rit. I > tarait DSI Imposvrj s l ^ voir des v d u t*; pro luira d H h non < il n l'un t s ta us sa raaiiae aojonrdbni pour li b i n m t<*cba d J I as! uinis ttatiou commun i e Dci tAviAilli Elicinrq 1*01 a re'ir4 a h'-4f ao n las d4b "ii de la toi •if j fft'n 1res in 11 G tu III n as' in rt q i'q '-*s insti I'.S apis son anive l'Ilo u ni l'iix > son ni 1 xi contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES ds DELORT, Pharmacien, PRIKC ; (3 f H. OllQKm. 49, RUE RAU'n<* 83-90 BCULEVA.JO 1 .U" 3; j, PARIS vend LE iiEiLiXw'n s::.u.:ni uZ arosint rnJ'jto :' • rri:. :;,-. Tiret et toujours do pu: ru T-...-^ i;:rEILS ORTHOPDIQUal St-ri n gtes hj-poderiniquet PH&RHACIE8 DE PCCHF, QE VOTfftj COFFRES PHARMACEUTIQUES 1 pour Usines, Conm.unns, etc. \jet8 de Faetwet et leur; rrnseif.ncmoifo sur demande cihenso PHARMACIE FfilNCvVsL 43, RUE REEU.1H.HV CS-SO. BO'JLEVARD SBASQONL PARIS un. Hua Saint-Antoino W 1 U. S. S. il. u d avy News C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS MAISON UNTQTJ.J AUCUNE SUCCURSAU r. ei l'iance ni l'Etrau^ 21 Mai W SHINGTON:Cspfph D II -m n'. a 11 sp M In' pti 1 ses. Les Cours NEW ORK ai-St;ilirt4 4J Franc il c6 Grand inatch de foot bail di mancti '.8 mai 1**i salo pacte Liconteaj p otltaubas te de Toussaint uuve t re C'est Dirasoclie pro.biln 28 Mi qiaura liu \V SHINGTON:— Ctp't'ii John sur Lg'cwnd do Parc Lecoutc le g anJ match fj B Q ro| a • ti '|) M |n' Dtl I P de o t II II entre l'es upa du Ca.'Ham L ciea J ,, „a„. ,..., A „•!. e J U gnur it l.quiJM du Ceptaust Uh,o, SU ru*•" l *rt <•? pOO ". 0 0 r h f .'ehi du buste dc Toussaint Louvertue. POIlttmC lOot naveltt fi: letli'f d j La par i.ara jouer -ous i.i Prsideact dhon Rui>'f>U UU D 'partent'flt d> la Mui j-*ur de Non tx;. lcucc Mon.icur le i -rcidcui dc nfl f j Ja UOSI rCttOta fi*, d S lt p VoHia wapo .ion des q-tipes. ,io WC le f6n de eOnVi*mi Bquipi du CaaltaaeCaenei ; liai Tipp?rhmer Ar iir.-. : Lugene liruno Jour J .u L)c m: l'cr't*. bdrts Fienf Loai-, Aodri Eheart. Avants: Lhimiy, Girrfi ss l'iul uiiciiet Cip >, |eajjac ques, Loais D j:ie, ouuiui u\i i uuaiae Rgnier ; Uut : A. FauUaSj anicres : Kegnict i..p , Auaii Demis.' bciuand li.rn-. L,on S.u.'p-, _alor Avmls. A. ( o .eu HeisrJ, A Ri.i n. ll.iic Livcunet Itcn^ B biart Arbitre ; Louis Uuu\io hnuce geneiaic i >J Cca.i t Voitures Une gourde Lis spo'tsinea sont pries de venir tous les louri I eniia n:iiuiH. PORT-AU-PRINCH Alex.PF.THU3. Pharmacia AL.BEP.TINt Phannaola du LV Juatin VIARU et toute lee bonnea J'iurmacm. Requte Au Dpartement dos Travaux publies Ca mntn vsrs l" neuf hatai M^ Pirre Rthtat Damma Cb f df Dvi HOI'IMI DAn-ttemont d(!H TrtttOI l'uiilic^ A ' Intttl [dsos RCP noi Vflle | iPrt'O' 1 L' Miti'S r* 1 SinBd paie et destines au s r* e dv.u Canre. al icient do* tannes hn ireoi si cho I fcus q-awioa van te dus le tamps rgle, ils :t radrtri • da n >av*l la q protnt do ctocours >t non d -v. a meu au Dsptrtaojent, Tout lo pei d inn,,! ur rai. C'n te romiiia ion prvoit Uifirtite an Jtstltl do coiure inital Divid W T y or qui *f rat!Ta M co.ge -,'e Ju l'e eu U c u h a, qmi d il s* A e g 11 < i oui la reti aitt fui ( .• i ;J tu u-n.vu pendant uuit mines *g*-. % %  " %  %  %  .uii a sasst la \Jm &m N )us enregistrons tTec p's'svt h Les propritaires drs niasoni sises la G'and ff prise dj ttafi d'S lignes MifSCl'S Dr Justin Dominiq !)• t a u it (i-/. mnn :i ri / (i.? W t't s?n Mue en la^c de la l o npa^'iie des Po.npiers se plaigne -ige de leurs mal ons par le i m des t s de b >ts .|u o i v de • il segii luainteuant de maintenir, ii\n\ & Fik, lue PROMPTITUDE f > —' t W~l -rf~" *otir'pl ^t Don y sdsittaitjut. no:;ibie Parisiaua JIUDl •RANDE GAI A, svec La flaibt t? chf d oeuvre de 11. Kistarbf k TI. vfC h s BWilItorl Vedelte* I nu t.'" ., %  lui* ; DnflosBoii* aire da, la CO a.*die irst <;>iie D.iqu' sue ftc Eaiie doux gourdes aUlClii.Oil Suivant avili i< i IH M-lt obtient ectueUeniafit j i q S'A 4 ri o t -• r — i, [100 livres asnsgtio'ts ( il) K loa ) Gnbi— 0 *' lt rOCCttion pour lea stportttturs d^ s**y tntreeftr •* nous offrons *•> s-ivi-m de in li* 'a tiiipresa aNaviera d Caba UOui un ttiOa. d I: a klgMI L e: Ctsernei p^r 'es nonvesns motois c is jo t-nt 'es No; a ft ) La pet 'e nuchiiie No i qji itsorsit le service dla rue dsCascrrcs est mainte naot gue et servira a relryer les deoi i.ut es en as d evsr'ee Dunau-e c la P C S prpare un au:te mo o % ar qn lonc'ipnnera inr la I g e 1 oit ;u t^iincr-ll zo onCarretoui *vec comme peitt ictmi r.us Mafiari Nomination* Fonde en 1876 SUPBIOJIITaa l'SHtX Teunprel i %  chi B q *os pbi m.ic; uiquM et a i ei % %  uicei' ilali' < -1^ s e pli 'un i bPI' l*:S : Poiva, laquelle, G lol'e. Ans oil Uu c lu elci SU HE I 'FKi.M a S' CI ALI I K ^ : jMs'qaa rriv'r/ lys i d*ipfcttn\PsrfaBMllfiV l roor b 'tii't, U y rtm, Cb^oola rn nouire, litula N (•.•tvm, Kt nu pnnf re nw cei t • a L' l' 1 ,,i, i de Qraiae, P adre con e kt insectes S il iiuu po'ir c.-'S^'"^ r '• %  JL k* fr.j Lait 1e M S R p'ia H j^d**' •np^riPiire p uf la toi!* 1 " e li H• : Il n'e c mtio rooetip' r-oibi-4 d'S in'a ins fbrociq tas T'i S G ra tuiut le< p< r qu8U.' qiaa, £ u*ra Ene> S eopt d y^r-, r i dures divorsas, V ss. sts,ibi A la da'e du 17 Mi, MItr j^Hniy fi*£ nonm4 Stscrdlsira de die plus avtin I Insp^et-on Gnrale di Dparte ment de I lustrucdon pi'b!iqo. I) m s %  ri i z e 'lt R 1 g'' df R s r-*' ,i ll f 1 l Cn il n vue comm.nd s LE UN Se FINK, Inc; vous i * ttlirf-itt 1 i T 'nta le b >nns shtriascios da p^ys s'approtiMonnint gb'i & FINK, Inc Lon R. Ihbaud _____ Aet.t exclus! poor H*j*. S,S 11 b ni m ra prob blm*nt Ici I • -il tour n eu routa po If Sti tisgi da O^bi et (a B>*tne, pre ntul d i flt P 1 '"-" •• a •!* %  "!; ro ta s kdrasael sa Comptoir t'rancattA.S l'on au Pitnce haiii le 22 M*i 1922 — M L^scas" Ite'rardi't remplare MrJiaVnty comme rptiteur au LyC*P Plinn. Se%" airerie (/Etat des Finances et du Commerce B II G G Y S En vente chez !.. Prie zmann AGGERUOLU Uue du Qu i. lyd Sloamsliip 0 Foreign Services S/S cJ?opo/iii a la'tti iV tv ^ or couric pou PortmfiUmPriftW t> teerteire d'BAt dee Fn-tnces ret**fm 'rit (ll I al /> / /!# ii*t ^^ t do Com-nrce evisfl Ip-hic an r ^C* r *1 f 1 w *** ^ C < fllC l/r • e pnrtl qa na 'f^tsuDptili U luithfVU l* IWC/Hf jl)UV Mf>lt* *' inen' qne la Lundi et I Matcredi rie a • ton ci les prnt* de la Cohmb.'le 10 pi sqoa semaine d-s 11 MQraa mtdi. les tt 04 joli" tt'-t excli ii e ^ 4fi ? (J %  ent consacr l'tx> dition da i'Orl rtft PrHC* le 20 BAai '•' '"'. 5 %o:\ e -'aa-Piioca, le 22 Mai 1922. -" J JB. F. CLi^A7>'/aoul08kVe:



PAGE 1

%  Mffe Nhi *W? Mardi 23 Mal ta DfftfCTEUR PROPRIETAIRE Clment Magioire ftDMIft'J 20cKIfTlHIS Quotidien Htl/ACttOM; KQ A. DM. IO*.B M * Vous ne poovez pas plus crer lejsentimeut que vous ne pouvez crer ua arbre... Le sentimeut'est une^chose^uaturelle qui, pour s'panouir, a besoin comme l'arbre, du soleil, de l'air et de l'espace. -Myioa F. HERR1CK E^ar Cable t'Esqufe Snatoriale Amricaine IMibMMt ~ — ::—' Jacinel ^ 0 l lve e s Etrangres En Ilal/j ni culiure ni travailleurs mit ion intressante de M. Farnham K Farnbam. — La ligne ferre \i invf s nne trg on qui pour aux Etats 0*<, m'ont di\ e j l'ai coi at moi n nv. — qui Uut produite du scers de canne en vis il faut qua re Hatiens pour laite %  JUS' Minr* H. la kmaxa .f /<.. -A \m **....;! J .. L I -i _ J • H1USIC laocf.de la btnane et du ro Ll ny a pas de culture en Hiiti. ulesfns que nous attachons %  et fauteur Ponurene. — Les condi•i du climat et du sol ont-elles Mesone le pays pourrait fare une =awie rompe iiion i Cuba ? HFiiribani— Sur une p'ti?e telle. Les co iditions du climat -t ! conviennent patfaitement It la producl on du sucre, d i coi.do cal et du cacao. Il pourrait tfair one abondance d: travail. La f'a de l'Uoivaraitd a ' cel br-e A J. Mr Lnuture. It"i-mp, l'Horp.s raidi li't'raire et r travail A,\ n K ii ,i ~" %  % %  ••••• Assistance de? plu nom etravj.id U n bon Irlandais breuses, plus de nOO per-onnes y Le rrsident Laiss z moi vous prenaient part parmi lesquels le demander. M. Famhun. s il est posGlergi. |g fonctionnaire! publics et b v le familles de la vi le Mr Earnbam — Ils taient trs fai Tous igj ub'isiam'ntj scolaires bls et ils ma-qj.uent de nourriture av-no t l--ur drapeau bc.loe U Prsident — ( continuant ). — Le D r ec eur du Lyce, A l'i Qie c^la sou u le question d'alimen de la crmonie. Invita l'autel tati^a ? M. Farnbam — D'alimentation presque en envo\ et ausii d'igao %  rance dans le Ira'.il. Snateur Pomerene. -— Naturelle* Le Temp> annonce coau r iTu'ion de sa rHOI •tetaoca an nom du cercle L'sa>i A asais ter A ua Magnificat recommand A l'o:casion il-' la fte du Drapeau. LONDRESMrLioyi Georg- PARIS — son arrive ICI ce soir a insist piniqu'il a reu culirement sur ce quil considre cente dpche de Varsovie i ire le plus dramatique spectacle int la sgoatuie dune convention dont il ait jamais t tmoin dans militaire russo allemande le ) avril aucune autre confrence alors que a Berlin. Cet accord aurait t sign les reprsentants dplus de ;o na par le gnral Von Seech. chef de l'Eiat-mapr allemand, le vice-amiral l'sahncke et d*auires olhciers alleicrgi La Ville 4e Jacmel n tait pas rests tions se sont levs et ont solennelle indiffrent* A cette rainifestation et ment jur i la face du monde le IHQ tel dteeoora prononcs de part et pacte de non agression Nous devons rrunds %  da ct russe les signataires d autre prouvt la confiance des 0US rappeler, a Ml ajout, qu'il y seraient Novitshy et S.eoof Oa pr Jumeiern dan, te gouvernent a sculcmtt qa | ques ion n?s des tend que le gnral Uddit auarme. taient groupes ux fron'traitM oppos i un accord avec les 'es sur une (tcnJue de p'usieurs Siviets miis que l'La'.major aurait milles avec l'in e mon vidente de piss outre, marcher les unes contre les autres. 1 iVMnM*. d e GJ l ear m "|Me8ure8 contre f „ „. l'Allemagne Le Premier Mm s're a dclar qu'i 1 — .., ment, ils d" vent avo : r de la force n sation La rgion suscep phv iq ne n'est-ce pis? .. r celte sorte de cul'ure est Mr Farnham — Dan f on *n du Preiieol Ujrna, k Cho?e d'assez limite, cornraie, |e pourrais dire noi. Les fem ba L'ontaion gniale de rats sont toutes forte?, solides. Li "~ ni enqut sur cette situa mijorii d-s hommes sont plutpe que le sucre peut tre 'ait lits et lgers, anmis. Us semblent j*>a un aussi bon march qu'A manqqr de phyrque. Mes que les iod gnes auront Snateur Pomerene Comment ex Hier soir A l'oceanon de son ins Chez flr HDorsinvil 'T %  M Oh p !0 .reob;rr par a Sl^5Sr*" *"'" '" m,m m V' de P'C|fi"oa ... MH M. ,.L? P Ute T p,de l a hommes sont p.u't lgers conra de lira Hww oflafH. GA "-""* u "•-1*100 franc tlmaii tarant tel • cent ans, ces plantes se (entretenues ellee mmes Elles opagent d el es mmes ; il n y a t culture. Il n'y a pas de planta La seule culture que vous i voir, par ci et par la. en vo. 1 travers le pays, consiste en de i pces de jirdin, qui sont tra %  par les f mmts, en pois, pa ' et ignames. %  e inte pas de cu'ture ds bana iM culture de coton ; et la i sucre qui pousse dans out 7' dn les rgions f irtil*s c'en Hes valles et les p'aiit est rooug IB-QI 0 e ce qui a t eu IMIesFri-i-s. L^ p ys e^t sus iitied: b au.jup d.dveloppa . mais cela requiert du capital. "qmert au ai qu'un laps de < oit consacr A taire d s i'Hai !" bon lava Heur. ur at ces de-mers temps, un car en poids, tl lia piraueut manquer ra nt klag'oiro, Loo D-sinvil furent .hi.g des muqu.s d.politesse et de force vita'e. Il ne peuvent pas vivemme cjuvertg pir lei tpplaudil de couitoisie. Il cot q ie ces seau faire face A on l avail pnible MO ta te d* latateiam ont tait nents se mainiicnJrout cxr ils dSnateur OUte Es-ce U qurl *tf oaa A un nu aeot du plas no,u r0c ,,t d*ns le coeur ds peup!e> i rh isr mu i m 3n rlimit > ureuses. J'L .. _„.._., \ y PARIS — Mr Poincir a dclar que la France essayerait de s'entendre avec les a'lis au sujet des mesu res a prendre contre l'Al'emagne si elle ne peut pas ob tnir le paiement ^^*.i*^i^i?jj^j-naift qu rh >se qui i|sQt au dimit ? Farubxm. — Je peose que le cimat p:ui tre incrimin pour une par is mii > ioutr|jis. A Santo Do mi -g J. ]ui a p-atiquement le rr. ne climt, OJ en o e A Panami. q ni po si un climat au^i miuvais que Cflai d Ha ti, Ira Ngrtl travaillent cet li d'une t >n atisftisan'e. Sifaflu> to t s Lu tt nmes < xp d nt I s travaux ds juliis. elles (oatioutei le march br i e i un d'turope un profond disir de faire La rauiiua entonna dent belles !a „, r M J. ,..,.„, ., \ nriQ^iei pip.la.m d^diai l'ooe 1-P/'^/ de reprendre le cours odi A MrCl^eit le gloire et l'autre A aaire de leur existence. Les pattium M 11 Direinvil al crites lors de du Premer Ministre, membres de la leu s camoaK'ies p|c'or*les. chambre des lords ou de Uchambc Noue raaoufa ou A no<-e confrre des communes lui ont (ait un acp' ami noi m.iiljnri voo JI dd POfl cueil enthousiaste i la gare de Victo (lia. Leduc dAlhol, reprsentant le toi, lui a transmis un message du !" ^ p ^^^*^^^"*^*' souverain. il part des ailiis elle lusistera sur >on d'oit dagir spirm:nt. L: Pre mier Ministre a d.t quf cette dcision Palais DM! Les articles de (on 1 des serait prise d ap,j la clause du trait de Versailles qui donue aux allis en cas de manquement de la part de l'Allemagne le pouvoir de prendre des mesures conomiques et financi res tt de se s : r vir des reprsailles et en gnral d'autres mesures dit le mit que les gouvernements respec tifs jugent ncessaire suivant les cir constances. Mr Po ncar a fa l cett; dclaration %  .' IKloiz. ancien m nistre des finances L m ici u. IUM u:s lournaux i UM^..., „ • — d.uionrd'hui ne raclent q'ae de Uff"u'K'i"! "" %  d f,,anc elAtre d, la eootra. A, r.iJ. \ !" SD !t d ^""allons (ailairci par Mr Aus in Chimbeilain A %  '•Ul CUKIBB C VCtilt ut iwi u i i.uv uvw. >. ..., faHSMH umaicaios ngres et avec deux fois pir semaine, particulirement le i 0us P UIt ' voir les piles samedi ; environ 5,000 ou 6,ooo Les femmes ne travaillent pas A cela. Ie COu P'es pu les deux Gill femmes viennent ainsi de toutes les Vous ne pourrez pas trouver uni ceux la proclament un chec srieux et saluent avec joie sa clture agi sep.rmeot en reoonint sans les pays alli* au d o t de saisir les proprits des ails aaadl dans les pays allis pour t-e appliques aux rpara lion-, renonciation qui intressait les intrts de tous Isa al is. ipri ii totacs BRUXELLES aiAprs G.e,. .. %  --pt pir ies aeiax vjtuc ! % %  %  > % % % % % %  —1 ••>• —v .* > %  •••. |iiin y uuici uni .L !" dtu iamaicaios deux fois direcuoas Vous en verrez galement femme pour couper de la canne ;;ini >r i,r au n ir cannes dans les au res pr.ncipiles villes cou muselles font ds plantations de Le f. Daily Chroaicle d'un autre Ga.s a dclar -2a 7 2P U me Ci? H.it.ei et St Mir.. La moi c-i: tt de coton ; elles travaillent ct dit une Prandt ni-tie de a. ,.,.*.' ( ^.,. ap'.-mid. in J* P*' les Hatiens *" paraissent mniaer de •sculaire. Los de u cons 1|0

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05675
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 23, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05675

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Mffe Nhi *W?
Mardi 23 Mal ta
DfftfCTEUR PROPRIETAIRE
Clment Magioire
ftDMIft'J 20cKIfTlHIS
Quotidien
Htl/ACttOM; Kq a. dm. io*.b m *
Vous ne poovez pas plus
crer lejsentimeut que
vous ne pouvez crer ua
arbre... Le sentimeut'est
une^chose^uaturelle qui,
pour s'panouir, a besoin
comme l'arbre, du soleil,
de l'air et de l'espace.
-Myioa F. HERR1CK
E^ar Cable
t'Esqufe Snatoriale Amricaine IMibMMt ~::'
Jacinel ^0llve"es Etrangres
En Ilal/j ni culiure ni travailleurs
mit ion intressante de M. Farnham
K Farnbam. La ligne ferre
\i invf s nne trg on qui pour
aux Etats 0*<, m'ont di\ e j
l'ai coi at moi n nv. qui Uut
produite du scers de canne en vis il faut qua re Hatiens pour laite JUS'
Minr* H. la kmaxa .f /<.. -a \m **....;! J .. L__I -i _ J H1USIC
laocf.de la btnane et du ro
Ll ny a pas de culture en Hiiti.
ulesfns que nous attachons
et
fauteur Ponurene. Les condi-
i du climat et du sol ont-elles
Mesone le pays pourrait fare une
=awie rompe iiion i Cuba ?
H- Fiiribani- Sur une p'ti?e
telle. Les co iditions du climat -t
! conviennent patfaitement
It la producl on du sucre, d i co-
i.do cal et du cacao. Il pourrait
tfair one abondance d: travail.
La f'a de l'Uoivaraitd a ' cel
br-e A J succs. U'j programma choisi avait
e' prpar pour la circonetance |.ar
11'spocteur de col>. Mr Lnuture.
It"i-mp, l'Horp.s raidi li't'raire et
r travail A,\n k ii ,i ~" Assistance de? plu nom
etravj.id Un bon Irlandais breuses, plus de nOO per-onnes y
Le rrsident Laiss z moi vous prenaient part parmi lesquels le
demander. M. Famhun. s il est pos- Glergi. |g fonctionnaire! publics et
bv- le familles de la vi le
Mr Earnbam Ils taient trs fai Tous igj ub'isiam'ntj scolaires
bls et ils ma-qj.uent de nourriture av-no t l--ur drapeau bc.loe
U Prsident ( continuant ). Le D'rec eur du Lyce, A l'i
Qie c^la sou u le question d'alimen de la crmonie. Invita l'autel
tati^a ?
M. Farnbam D'alimentation
presque en- envo\ et ausii d'igao
rance dans le Ira'.il.
Snateur Pomerene. - Naturelle*
Le Temp> annonce
coauriTu'ion de sa r-
HOI
tetaoca
an nom du cercle L'sa>i A asais
ter A ua Magnificat recommand A
l'o:casion il-' la fte du Drapeau.
LONDRES- MrLioyi Georg- PARIS
son arrive ici ce soir a insist pini- qu'il a reu
culirement sur ce quil considre cente dpche de Varsovie i
ire le plus dramatique spectacle int la sgoatuie dune convention
dont il ait jamais t tmoin dans militaire russo allemande le ) avril
aucune autre confrence alors que a Berlin. Cet accord aurait t sign
les reprsentants dplus de ;o na par le gnral Von Seech. chef de
l'Eiat-mapr allemand, le vice-amiral
l'sahncke et d*auires olhciers alle-
icrgi
La Ville 4e Jacmel n tait pas rests tions se sont levs et ont solennelle
indiffrent* A cette rainifestation et ment jur i la face du monde le ihq
tel dteeoora prononcs de part et pacte de non agression Nous devons rrunds da ct russe les signataires
d autre prouvt la confiance des 0US rappeler, a Ml ajout, qu'il y seraient Novitshy et S.eoof Oa pr
Jumeiern dan, te gouvernent a sculcmtt qa|ques ion n?s des tend que le gnral Uddit au-
arme. taient groupes ux fron't- raitM oppos i un accord avec les
____________'es sur une (tcnJue de p'usieurs Siviets miis que l'La'.major aurait
milles avec l'in e mon vidente de piss outre,
marcher les unes contre les autres. 1
iVMnM*.de GJ"lear m"|Me8ure8 contre
f . l'Allemagne
Le Premier Mm s're a dclar qu'i1
_ ..., ment, ils d" vent avo:r de la force
n sation La rgion suscep phv iq ne n'est-ce pis? .. .
r celte sorte de cul'ure est Mr Farnham Dan f on *n du Preiieol Ujrna,
kCho?e d'assez limite, corn- raie, |e pourrais dire noi. Les fem
ba L'ontaion gniale de rats sont toutes forte?, solides. Li "~
ni enqut sur cette situa mijorii d-s hommes sont plut- pe
que le sucre peut tre 'ait lits et lgers, anmis. Us semblent
j*>a un aussi bon march qu'A manqqr de phyrque.
Mes que les iod gnes auront Snateur Pomerene Comment ex Hier soir A l'oceanon de son ins
Chez flr H- Dorsinvil
'T
M Oh p!0. .reob;rr par a Sl^5Sr*" *"'" '" m,m"m V' de P'C|fi"oa ... MH M.
,.L?P UteTp,de,la hommes sont p.u't lgers conra de lira Hww oflafH. GA "-""*..... u "- --
1*100 franc tl tttion franiise>maii tarant tel
cent ans, ces plantes se
(entretenues ellee mmes Elles
opagent d el es mmes ; il n y a
t culture. Il n'y a pas de planta
La seule culture que vous
i voir, par ci et par la. en vo.
1 travers le pays, consiste en de
i pces de jirdin, qui sont tra
par les f mmts, en pois, pa
' et ignames.
'einte pas de cu'ture ds bana
iM culture de coton ; et la
i sucre qui pousse dans out
7' dn les rgions firtil*s c'en
Hes valles et les p'aiit est
rooug ib-qi 0e ce qui a t eu
IMIesFri-i-s. L^ p ys e^t sus
iitied: b au.jup d.- dveloppa
. mais cela requiert du capital.
* "qmert au ai qu'un laps de
< oit consacr A taire d s i'Hai
!" bon lava Heur.
urat ces de-mers temps, un car
en poids, tl lia piraueut manquer rant klag'oiro, Loo D-sinvil furent .hi.g des muqu.s d.- politesse et
de force vita'e. Il ne peuvent pas vivemme cjuvertg pir lei tpplaudil de couitoisie. Il cot q ie ces seau
faire face A on l avail pnible MO ta te d* latateiam ont tait nents se mainiicnJrout cxr ils d-
Snateur OUte Es-ce U qurl *tf oaa A un nu aeot du plas no,u r0c,,t d*ns le coeur ds peup!e>
i rh isr mu i m 3n rlimit > ureuses. j'l_____ .. _.._., \ y
PARIS Mr Poincir a dclar
que la France essayerait de s'enten-
dre avec les a'lis au sujet des mesu
res a prendre contre l'Al'emagne si
elle ne peut pas ob tnir le paiement
^^*.i*^i^i?jj^j-naift
qu rh >se qui i|sQt au dimit ?
Farubxm. Je peose que le ci-
mat p:ui tre incrimin pour une
par is mii > ioutr|jis. A Santo Do
mi -g j. ]ui a p-atiquement le rr. ne
climt, oj en o e A Panami. q ni
po si un climat au^i miuvais que
Cflai d Ha ti, Ira Ngrtl travaillent cet
li d'une t >n atisftisan'e.
Sifaf i.s BM surp cna4.it beiucou \ le
ne su s pis en mesure d: les l'i eu
ter. Voi'ez.vois dire q te le. fen
mes smt acuelem-nt ou reLti'e
mev nlus fo tes qie les homme- ?
M Fanibim t\ tous les ponts
de vue-, j p ose qu'elles sont actuel
enent i>lu> to t s Lu tt nmes < xp
d nt I s travaux ds juliis. elles
(oatioutei le march
brie-,i* un d'turope un profond disir de faire
La rauiiua entonna dent belles !a , _rM, j. ,..,., ., \
nriQ^iei pip.la.m d^diai l'ooe 1-P/'^/ de reprendre le cours odi
A MrCl^eit le gloire et l'autre A aaire de leur existence. Les pattium
M 11 Direinvil al crites lors de du Premer Ministre, membres de la
leu s camoaK'ies p|c'or*les. chambre des lords ou de Uchambc
Noue raaoufa ou A no<-e confrre des communes lui ont (ait un ac-
p' ami noi m.iiljnri voo JI dd POfl cueil enthousiaste i la gare de Victo
(lia. Leduc dAlhol, reprsentant le
toi, lui a transmis un message du
^p^^^*^^^"*^*' souverain.
il part des ailiis elle lusistera sur
>on d'oit dagir spirm:nt. L: Pre
mier Ministre a d.t quf cette dcision
Palais dm!
Les articles de (on 1 des
serait prise d ap,j la clause du trait
de Versailles qui donue aux allis
en cas de manquement de la part de
l'Allemagne le pouvoir de prendre
des mesures conomiques et financi
res tt de se s:rvir des reprsailles et
en gnral d'autres mesures dit le
mit que les gouvernements respec
tifs jugent ncessaire suivant les cir
constances.
Mr Po ncar a fa l cett; dclaration
'.' IKloiz. ancien m nistre des finances
l m ici u. ium u:s lournaux i um^...,
d.uionrd'hui ne raclent q'ae de Uff"u'K'i"! """ d f,,anc
elAtre d, la eootra. A, r.iJ. \ SD'!t d ^""allons (ailairci
par Mr Aus in Chimbeilain A
. 'Ul CUKIBB C VC- tilt ut iwi u i i.uv uvw. >. ..., faHSMH
umaicaios ngres et avec deux fois pir semaine, particulirement le
i '0us PUIt' voir les piles samedi ; environ 5,000 ou 6,ooo Les femmes ne travaillent pas A cela.
Ie COuP'es pu les deux Gill femmes viennent ainsi de toutes les Vous ne pourrez pas trouver uni
ceux la proclament un chec srieux
et saluent avec joie sa clture
agi sep.rmeot en reoonint sans les
pays alli* au d o t de saisir les pro-
prits des ails aaadl dans les pays
allis pour t-e appliques aux rpara
lion-, renonciation qui intressait les
intrts de tous Isa al is.
ipri ii totacs
BRUXELLES ai- Aprs G.e,.
.. --pt pir ies aeiax vjtuc ! > 1 > v .* > . |iiin y uuici uni
.l dtu* iamaicaios deux fois direcuoas Vous en verrez galement femme pour couper de la canne ;;ini >r i,r au n ir ,
cannes dans les au res pr.ncipiles villes cou muselles font ds plantations de Le f. Daily Chroaicle d'un autre Ga.s a dclar -2a72P U
me Ci? H.it.ei et St Mir.. La moi c-i: tt de coton ; elles travaillent ct dit une Prandt ni-tie de a. ,.,.*.' (,^.,. ap'.-mid. in
J* P*' les Hatiens
*" paraissent mniaer de
sculaire. Los de u cons
1|0 'es avons
me Ci? Hr.tie 1 et St \lir.. La moi cl: et d: coton,
id: ce* femmes ont port elles dans les [ifdlaj,
Le Tm-s espre que l.chec U politique blg, ne variera pas I,
de la confrence sera le commence- Haye Mr Henri [aspar che* it S
ment du retour au simple bon sens 'dlgition belge a |a coafrencV t
Lee Dailv Chroaicle d'un -nr. r:i- al.\?.x \ f coaiert. de
elles travaillent ct dit une graodt partie de ce qui repsentants de la p-ss'-i ue"l l
es cultiveront'a t accompli et rsume le travail de ique continu craitdJ dtedri la
mnes, sur leu-s ttes, ce qu'elle leurs |irdio coora^osetaent. JeIla coalrence en ces quelques mat; l v-! -ine d
neu vealre au mirca. pense f(f se vous est dmn de Elle a avanc de nlusieurs Do-nts l, u IJL" f-" dr0lt ! Pro?ri*
Vien
Siateur
pense eue # vous est dmn de Elle a avanc de platirars points ,', d K^ShTZSLlS^ V W"*
!;,llr;?"'oos eus comme tra mmmr Pomerene -Eu mi'ire voir un^rouoe delemnes et un sdution de la quest on des affaires d. i n'.it a a f-.di a ?
feati ,llremeu amricains qui de travail dan* la coostrucion des g oupe u nomme, vous poirrex im future une l. .., U .,,,1 .....' s..Jei !ner la
, ^ ,rwll prcdemment dans voies terre, cela est il f m par les nudiatemeni constater la d.flirence
aw'Ucon ferre au Mexique et lemmes ou par les hommes T de leur physique et de lear capa
F5! l'Amrique du Sad et li. F<*rJia* Par tes aoaeaes] ei' du travail.
futures avec la Kass:e e le a assur restauratiaq de irop-
un, tive de ha.c mou et a oblig ,e. selutiao, oa t^ IrVuv^s^ pour
Tl f1:1** *'f'01'U C"aClre ="' P-oblmes conem Je, Il


LEKfATI*
fi"
X-Z338XiS!$.'-
on pas a t fait VCfl la pai* puisque
la dlgation des Ssv.cts a tceep
lt pacte de non aresiioa.
L'opinioo brwmique, i'excer
lioa de la c W -. k y D spi'ch d
tord iNoitia Cnffe ei les journaux du
dimanche fnt des coramrctaites
logitux sur Mr L'oyd Geogi
observer publie u* ariic!e ici:
tuU te EMros Au comb.t dans
lequel il dclare que L'oyd Geo g-:
revient de Ges btauccup plus
grand homme 'La Wetk y D spaich", au con'iai
re, insiste sut 'a menace piseni.-
par le trait iusso allemand et rsa
me ai'ati la coolrescr de Cjaes :
.Cette cosirence a produit une srie
de crises et d'alarmes. Aucun pas n'aj
t lait rets la paix M la stabilit. Li '
seule chose dont on puisse louer.
cfcftt quelle est ttrm ne pat uq fus;
co au lieu d'un dsastre de la pin i
du Premier Ministre Elle a ^ une
manifestation d'impatience et d'ag U
non par Gaes. Au cours dt la coa' **~"
rence conomise des ngociations tranger
oat t eotime: pojr la conus on.
d'un traite de commerce ang'o tii P*r cdblt 21 Mai
lien On pense que u que le tarie!
_,nt ,,,1,-n <* ara imi-r Y.' F ARIS M. I.'ovd C.eor.ss .is reto-ir de h
ment italien se sera ajourne, m CoaUnaet de GK., CM arriv-. A u,ril IC
S.harztr, ministre des alla reb e.iai heures eo nutia Lord tlardlaggmbas teres, ira a Londres pour ItrmiMl * Oraads Breugae en Prince tal- all i s*
... reiwomre i U ire ei la ic:j ni>ii?n au tra;n
iCS nf gOCial OCS. qai est parti pour Calais* u heures
GLSi^"> Li ville, aujoirl bdi, a x ripiJe-
_. *i?I^ 4 mentdserte pir les dlgus qui d.i>u>s>s se-
.\iSUlrUllt3 Q6 1 LlIVOiO* naainesoii particip au* d * s j lrence eco
HlEST -il P'us da 100 p^raon
jTTW-^rfia^tTMWaiwii-ffi Trr"M'~gwg,ffB?;'^^
Rhumes, Toux,
Brosicliites, Laryngites,
et autres affections des organes respiratoires,
un affaiblissement de l'organisme.
indiquent
SCOTT
fortifie le corps et
prise avec persvrance aprs les repas, tortttie le
augmente la force de rsistenec contre le3 maladies.
S8SSSS&R3-

iis Mm
Lt Szaidili Ae la
Varits
I
I
D'8 re npi^ne no ifs q ia nous
avons pu avnr, le montant das vi
leurs disparu** la la Jalste Corn
mun-da s lev Sic mile s'ot ce-it
quatre vingt douz: diUar*. lltponrt
i t fait ta OpMtemont d< Ilote-
riaqr pi \i G ni rj-*i in q n a eu
En'rj ; 0 30
CE som
M risque aux
J>iU bfaftftfiei
( S litj )
et
.oioni q ie q i l'est j| Nirne hier ari
b\ re assure la comiauation, t h Haye, le raali
p ochaia de ici 'il t. pojr tablit la piix euro-
sph ont p^ri Irar pnir quand le pt penne sur une base plus foM-
qipbot Egyples de ta Penicsul ir( BUU.X I il lento e e Sus une Le-?-
snd Oripn al l.m a oou' l ,r^J '''",* dcU"JJ1iuiJura",1" ,v-vl '"rii
, ,,.. ,. __ ,._ ,.r'i;-;, J- cluuijiiiii Jm le cli rn.iij.inu nicrn itional
d" I Ile Oucs'Riit pr; iim CO I lios dc ,.,; Ml t.,ro hlMue f b,.., pu;o,,
pvpc cargo hrariii S^ina L BJVOM ciieraeai Mus Klmbjih Ityao d.- CiIKoraie par
#tii' paru de lourt Bfl pour Bomb%y 6 le. Cwh.tde friocea remport 'e chuc-
Vtic 44 nasdftneit et un qnipnd d*!" ''P| dTisnmes en btumi I: comte ptr s
i,,,,., ,. ^.i t.:. x u ... i ,i 'di-tio mr d b.p.k-ie par 6|o coure :\- rtianfti
2tK)houarnes.UB a?p-i Ml bi-d l Tmtsri u m, vJt bmn.nu i a con- H* ;
mence sujou'dhui une vi ue oui i L- IVi ste.
li eut sconp.igi Je u raine (lie et d s
arincesses Cesl la p eaire v ,ii ji.- le roi fit
a i riestr d p > s 11 s g a u'e le I ar n s i :c ; i la-
si ur. vi 1 e> | r.'| lea Oit du 't renvoy les en rai
m) i J. Ii situation pjli.ia, i et autres vne neats
tte.RLl.N Un- d.pc.i: spci \i de Motcou
lu Iijio. lu. i journal uuorilieo lii-se an
|nonce la uom>ation de Leomd K-aiine Npr
lentaot bjl.lic.U a Londioco unie auioissidcur
la S'ioe >prl lu MtMtrt a ro iv
qu'au moins l pa b^p rs e' 80 ^ >m
n psdn I"s*t|iiipsnv'ti > E JTptS StStS-B
d-Bp-m. lit collision Va pi l<
par an ^pai htomllard W m-li^s
du l'hara dArmHn. Lt clo-li 11
dl m Kllait ao^n^-- A bord d> I Bgy i
le. Iletucoup de pissaKer* rt ] i Ui
ptif des nieriibr H d NQVipr8t|d* sovieucu Adamagat.
e:a'nt sur Ip pou t choc fat si
eiolpot que d1 nninbinis f p'-r^on
nt*. furent prcipi'.er>* la m?r, d au
trs ssn'rsfll par dessus bord ei
d ai trt firent tng'nutifls avec le
Btfiltt qui ro:tla en "20 mlon"!
et E^yptiDi eofjocs par ! t tvtri
bbord. J.a S.-ine fiieusam nt avt*
ritie es arrive & Ureat m jourd h li
tvac 29 pssssgsra sauvs plu^ d
OU hommes de lquip*g rorps de 20 vltties Le commun
daui de 1 Egypte est parmi les sau
lt oevenr ChtrtM Goanat lui-n>ne
l avin pat hltre h dfinit, a di-
lut vu q nn vol avm t M n n a il
y a quelque* mois soi ofii:o. son
coffra ayt-nt ou/rt. Mm il en
tvtit g%rd4 la storct aymt Iri res
ponstoilitri dti f nd c un nu i vu.
ta Go ijcmI s'ats r im li ur Hj.it-
nn1i -tb'.'i qaa is n* fut r)*s p>rt4
a l'ordre d i \o ir d i 11 "n ici i ^lec
'u d an rOosvsor 'i ea lui A-ms
da vif< ro'lo pies et d-H inid ns
dve , M- Gl i tant DlO'z t >> lu
epi voix contra qialra vji^h
es h ti'ie vu x eu ftvaur (ta M.
En la UIkilIi ird
\)H coieaiileri on' ni 'primant
manihstr lrur :ti O'i'.Mt'M) rit. I
! > tarait dsi Imposvrj s l ^ voir des
v d u t*; pro luira d h h non < il n
l'un t s ta us sa raaiiae aojonrdbni
pour li b i n m t<*cba d j i as! uinis
ttatiou commun i e
Dci
tAviAilli Elicinrq 1*01 a re'ir4a
h'-4f ao n las d4b,"ii de la toi ifj
fft'n 1res in 11 G tu III n as' in rt
q i'q '-*s insti i'.s apis son anive
l'Ilo u ni
l'iix > son ni 1
xi
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
ds DELORT, Pharmacien,
PRIKC ;(3f
H. OllQKm.
49, RUE RAU'n<*
83-90 BCULEVA.JO 1 .U" 3; j,
PARIS
vend
le iiEiLiXw'n s::.u.:ni uZ arosint !
rnJ'jto :' rri:. :;,-. Tiret
et toujours do pu: ru t-...-^
i;: LA MILUi.*n}'
RAYON HPVCTTAfj
POUR LES CGLOfKBjj
DIlOGUERilC, IM'liUOltlSTB]
BPCAJ-ITa
Franaises et Etranjrss I
SELS DM QL'INIXB PUM^
Tous p.-.oduils cnjlacom^
ampoules, comprimt, cach
solutions iivroiir.njiiQn
BANDAGES, CEINTURbV
BAS A VARIQC8
APPAREILS HTGIKI JUSf 1
pour tous usage
APr>rEILS ORTHOPDIQUal
St-ri n gtes hj-poderiniquet
PH&RHACIE8 DE PCCHF, QE VOTfftj
COFFRES PHARMACEUTIQUES 1
pour Usines, Conm.unns, etc.
, \jet8 de Faetwet
et leur; rrnseif.ncmoifo
sur demande cihenso
PHARMACIE FfilNCvVsL
43, RUE REeU.1H.hV
CS-SO. BO'JLEVARD SBASQONL
PARIS

un.
Hua Saint-Antoino
W1
U. S. S. il. u d
avy
News
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
MAISON UNTQTJ.J
AUCUNE SUCCURSAU
r. ei l'iance ni l'Etrau^
21 Mai
W SHINGTON:- Cspfph
D II -m n'. a 11 sp m In' pti 1
ses.
Les Cours
NEW ORK ai-St;ilirt4 4J
Franc il c6
Grand inatch de foot bail di
mancti '.8 mai 1**i sa- lo
pacte Liconteaj p otltaubas
te de Toussaint uuve t re
C'est Dirasoclie pro.biln 28 Mi qiaura liu \V SHINGTON: Ctp't'ii John
sur L- g'cwnd do Parc Lecoutc le g anJ match fj BQro| a ti '|) m |n' Dtl I P -
de o t II II entre l'es upa du Ca.'Ham L ciea j ,, a. ,...,a. !. e j
U gnur it l.quiJM du Ceptaust Uh,o, SU ru- *" l *rt hi du buste dc Toussaint Louvertue. POIlttmC lOot naveltt fi: letli'f d j
La par i.- ara jouer -ous i.i Prsideact dhon Rui>'f>U UU D 'partent'flt d> la Mui
j-*ur de Non tx;. lcucc Mon.icur le i-rcidcui dc nfl fjJa UOSI rCttOta fi*, d S lt p -
VoHia wapo .ion des q-tipes. ,io WC le f6n de eOnVi*mi
Bquipi du CaaltaaeCaenei ; liai Tipp?rhmer
Ar iir.-. : Lugene liruno Jour J .u L)c m- : l'c-
r't*. bdrts Fienf Loai-, Aodri Eheart. Avants:
Lhimiy, Girrfi ss l'iul uiiciiet Cip >, |eajjac
ques, Loais D j:ie,
ouuiui u\i i_uuaiae Rgnier ; Uut : A. Fau-
UaSj anicres : Kegnict i..p , Auaii Demis.'
bciuand li.rn-. L,on S.u.'p-, _alor Avmls. A.
( o .eu HeisrJ, A Ri.i n. ll.iic Livcunet Itc-
n^ B biart Arbitre ; Louis Uuu\io
hnuce geneiaic i >j Cca.i t Voitures Une
gourde
Lis spo'tsinea sont pries de venir tous les louri
I eniia n:iiuiH.
PORT-AU-PRINCH
Alex.PF.THU3. Pharmacia AL.BEP.TINt
Phannaola du LV Juatin VIARU
et toute lee bonnea J'iurmacm.

Requte
Au Dpartement dos
Travaux publies
Ca mntn vsrs l" neuf hatai M^
Pirre Rthtat Damma Cb f df Dvi
hoi'imi DAn-ttemont d(!H TrtttOI
l'uiilic^ A ' Intttl [dsos rcp noi
Vflle | iPrt'O'1* L' Miti'S r*1 SinBd paie et destines au s r* e dv.- u Canre.
al icient do* tannes hn ireoi si cho I fcus q-awioa van te dus le tamps rgle,
ils :t radrtri da n >av*l la q
protnt do ctocours >t non d-v. a
meu au Dsptrtaojent, Tout lo pei
d inn,,! ur
rai. C'n te romiiia ion prvoit Uif-
irtite an Jtstltl do coiure inital
Divid W T y or qui *f rat!Ta M
co.ge -,'e Ju l'e eu U c u h a, qmi d
il s* a e g 11 < i oui la reti ait- t fui
( . i ;J tu u-n.vu pendant uuit mi-
nes
.*g*-. '".'.uii'a sasst
la \Jm &m
N )us enregistrons tTec p's'svt h
Les propritaires drs niasoni sises la G'and ffprise dj ttafi d'S lignes MifSCl'S
Dr Justin Dominiq
!) t a-uit taivea atsUtiDl ,'es p oless urs De keet Deuiclinann de
o rg
Ofiic : Avertie fi tH-oire bf8
II uret '1 laObioJ a i t, :7 h*,u c> (i-/. mnn
:i
r-

i / (i.? W t't
s?n
Mue en la^c de la l o npa^'iie des Po.npiers se
plaigne -ige de leurs
mal ons par le i m des t s de b >ts .|u o i v de
il segii luainteuant de maintenir,
ii\n\ &
Fik, lue
PROMPTITUDE
f ">' tW~l
-rf~"
*otir'pl ^t Don
y sdsittaitjut.
no:;ibie
Parisiaua
JIUDl
RANDE GAI A, svec
La flaibt
t? chf d oeuvre de 11. Kistarbf k ti.
vfC h s BWilItorl Vedelte* Inu t.'"
., lui* ; DnflosBoii* aire da, la CO
a.*die irst <;>iie D.iqu' sue ftc
Eaiie doux gourdes
aUlClii.Oil
Suivant avili i< i Ih M-lt obtient
ectueUeniafit j i q s'a 4 ri o t - r i,
[100 livres asnsgtio'ts ( il) K loa )
Gnbi 0 *' lt rOCCttion pour lea
stportttturs d^ s**y tntreeftr *
nous offrons *> s-ivi-m de in li* 'a
tiiipresa aNaviera d Caba
UOui un ttiOa. d I: a
klgMI
L
e: Ctsernei p^r 'es nonvesns motois
c is jo t-nt 'es No; a ft ) La pet 'e
nuchiiie No i qji itsorsit le service
d- la rue dsCascrrcs est mainte
naot gue et servira a relryer les
deoi i.ut es en as d evsr'ee
Dunau-e c la P C S prpare
un au:te mo o%- ar qn lonc'ipnnera
inr la I g e 1 oit ;u t^iincr-ll zo on-
Carretoui *vec comme peitt ictmi
r.us Mafiari
Nomination*
Fonde en 1876
SUPBIOJIITaa l'SHtX
Teunprel i chi b q *os pbi m.ic; uiquM et a i ei uicei'
ilali' < -1^ s e pli 'un i .
bPI' l*:S : Poiva, laquelle, G lol'e. Ans oil Uu c lu elci
SU HE I 'FKi.M a
S' CI ALI IK^ : jMs'qaa rriv'r/ lys i d*ipfcttn\PsrfaBMllfiVl
roor b 'tii't, U y rtm, Cb^oola rn nouire, litula Kn-ino-, C>N (.tvm, Kt nu pnn- f re nw cei t a L' l'1',,i,i
de Qraiae, P adre con e kt insectes S il iiuu po'ir c.-'S^'"^,r 'JL
k*
fr.j Lait 1e M SR p'ia H j^d**' np^riPiire p uf la toi!*1" "e*
li h jOive pour la lub-, Btotf d nN, P ivprmin Muta P*JJ1
i. r iro'ifiii p e- pi mi ia insec *, \\ '!."> : Il n'e c mtio rooetip'
r-oibi-4 d'S in'a ins fbrociq tas T'i S G ra tuiut le< p qiaa, u*ra Ene> S eopt d y^r-, r i dures divorsas, V ss. sts,-
ibi
A la da'e du 17 Mi, M- Itr
j^Hniy fi* nonm4 Stscrdlsira de
die plus avtin I Insp^et-on Gnrale di Dparte
ment de I lustrucdon pi'b!iqo.
I) m s ri i z e 'lt R1' g'' df R s,r-*',ill f1"
l Cn il n vue comm.nd s LE UN Se FINK, Inc; vous i *
ttlirf-itt 1
i T 'nta le b >nns shtriascios da p^ys s'approtiMonnint gb'i
& FINK, Inc
Lon R. Ihbaud
_____ Aet.t exclus! poor H*j*.
S,S 11 b ni m ra prob blm*nt
Ici I -il tour n eu routa po If Sti
tisgi da O^bi et (a B>*tne, pre
ntul d i flt P1'"-" a !*"!; ro ta
s kdrasael sa Comptoir t'rancattA.S
l'on au Pitnce haiii le 22 M*i 1922
M L^scas" Ite'rardi't remplare
MrJiaVnty comme rptiteur au Ly-
C*p Plinn.
Se%" airerie (/Etat
des Finances et du
Commerce
B II G G Y S
En vente chez
!.. Prie zmann AGGERUOLU
Uue du Qu i.
lyd Sloamsliip 0
Foreign Services
S/S cJ?opo/iii a la'tti iV tv ^
or couric pou PortmfiUmPriftW
t> teerteire d'BAt dee Fn-tnces ret**fm 'rit (ll I al /> / /!# ii*t, ^^
t do Com-nrce evisfl I- p-hic an r^C*r*1 f*1' w - *** ^ C < fllC l/r e .
pnrtl qa na 'f^tsuDptili U luithfVU l* IWC/Hf jl)UV Mf>lt* *'
inen' qne la Lundi et I Matcredi rie a
ton ci les prnt* de la Cohmb.'-
le 10
pi sqoa semaine d-s 11 MQraa mt-
di. les tt 04 joli" tt'-t excli ii e ^ 4fi ?(J
ent consacr l'tx> dition da i'Orl rtft PrHC* le 20 BAai '' '"'.
5%o:\e-'aa-Piioca, le 22 Mai 1922. -"
J JB. F. CLi^A7>'/aoul08kVe:


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM