<%BANNER%>






r.ger ce la nenx dif end par I a
Mr
carb tni*t
n
ans
K
GaM
*>li'*c lluliu
ris de m mu un nouveau niiaitltre.
HhSTlN Chang T>e Lu a ni H ses
traves de Klifiag au nord e?t de Tien Sm vers
le go le de l\'uh i ce qui laisse supposer que
'A ou Pei Fu a commenc un mouvement co.trc
ion aJversalre.
certain rombe de ftttttira disim-
gus parmi lesqatll 1 archet-juc de
*eea.
MM. li-yi Gce'fe t Fida ont
'. les ptinctpaux o ateurs.
A un djeuner offert I aprs miii
aux journalistes et aux autorits ita
Jienstt auquel assistaient galement
les correspoudaots d* journaux .ri-
UloieaiS et amricains il y avait
en tout plus de deux cenU tav Us ^
Immdiatement aptes le djeuner Mr M, J, f*. MC Udnald
Lloyd George et tout, la dlgation
btit.neique sont parus par iraia sp
ctal pour Londres. La dlgation rus
tt ieste Rapallo quelques jouis de
plus pour continuer les ngocia ions
iclatives au trait italo-russe qui don
tre sign ici avant leur i-.iatt pun
le trait devient ellectil ie ;i
m -ci nouvelle r-^jii t maut,
Alexandre il ibert*
R loport fit nomediatsintnl la
penc^. le mejor Ru, lus e^ le lieu e OeHKltkdcZ (le '(i
n.nt Shaker ee rendirent sur le.
. ffis7 ?['bvB li,t qu'un-,C8'1d '"u, '"' 1 eux et au es de .rieuiee peiqu si
entre I Italie et la touuosiavie fiaant le stalut de . la ; '
.ans de ^ara tt F.ume ,tt'vi. on rslev lee empretniee d"gl | d* ~% ^* I C**
ArHMN.S L roi.de^aod Mr Goun. UleS.CMjMfWlHUM Oilt rflVel que ASIUI^C "l^Ol&Ui \ '0
la catised. Mr Reber sa iouvtr e! m^*> ^ .w
eveo la iuaiii gaucue et .ont asai z t b I f~k g g O J^O
cj'u- uantei pour mettra la police -* k -' *
sjr le. trace, du eambr o eur, j
Mort de
qne
Juin le mme jour que la connu
lion des experts doit se rencoauer a
la Haye.
Nomination
Le dernier courrier nous a apport
la nouvelle : la mort de M | P
Me Donald, cunstiuct:ur du chant.
d* ter qui pote <;on nom, dcd i
I ^e de ot ans. i Kirxvillr, sa ville
uata'e, dans lLv.tt du Teanesse.
Mr Me L) jruiJ allait reprendre et
achever la consnuction de U ligne
quand la mot! l'a surprix Ces*, lui
qui avait construit le lseau jama-
cain et, dans
Les Hoyations
Ce matin ont commenc dans tou'es nos Fg '
ses des prires publiques et processions qui du
ront les trois jours prcdant l'Asccncion
Ces rtrnaonte piev.enncnt de iiadmons Ion
leint.iaes ; elles ont pour but d attirer sur les !
autd: la terre les bndictions du Tis-Haut.
Chlf lt Cres et ics Ujiuiuis des crmonies
aotloga.-s te iiuaicat ccrtaiacs ^J4 ut de I an
B.- poar inporer la bienv^illauc: dm dieut sur
les entrepii -e agrico es.
t h i nous ce crmonies sont toujours suivies
44,0 uni.ne ii par un grand nombre de tiJcles.
loberts, Dulion & 0

**
port mou* P,+ n ce
Ageaa* Gn aux pour Haiti
*'.' -'.'.'M". -
^0
Clyde Sleamship u
Foreign Service*
le 19 an cours pou%
rcif m'Ut o t est attendu ver U
Il luisueru le mme jouryourKi
a laiss NaivH*
LJortm Non. avons apprie avec beaucoup
de plaisir la nomination de notr
ami Mr Piene E hait. manieur du
uouvernement, comme Cuef de D:
ta.on au Dpartement d s Tnnu\l>>< e eve ?'" cen-a^ne.
iVubUc- Tous nos cemplim^nt initie do.lars, i :uie iffw le.
I. ligne J Gaayiqail i O lito, sans
i-imp'f d* nombreuses iigaes aux
Etats Unis
Cet sous le gouvernement d An
roine Simon que furent vots les
contra.s M: Donald qui psent d'uo
poids si loud sur Us fi lennrs L- gtunlie d in it den* le
Baieso nt est ic!a n par li Ccn->a
de
\ SteU so de Lima
Sur I. demanda ds bon nombre
de fiiuiilss et demi., U fte Litt' .
raire t blu.ic.ie du Vendredi 1t tOH Ci tliS ports de la Colombo.
Port au Prince U 20 Mai i99
E
ara reprise le Jeudi 25, fte <*e l'A.
e sui de r\miique,[cen.ioo.
Lever du rideau 4 heures prci
ses.
O i pent de*, arj mrd lin se proru
rar des en. tes au Penamnnat S'.e
R)se de Lima at ch z lea Dame, du
Cu-^ii da i'Aeeoci.iion de< Ancien
ne* K Av-i dont lea nome suivent :
Mea<1sme.: k) ienne M -tbnn, J -ta
mie. i : i-t li'M>'- Mu C'Z>, Fu.lon
Laraqae. 1 .tion l'reesoir.
Meidemof elles : Ve.lda Psret,
Kpontne Jean Louis, Gsdstlle Hector.
F. CLKHEMS, ag.pt Qta*}^
BlJii Gl S
En ven'e chvz
L. Precitmann AGGERUOL*
Hue du Quai.



PAGE 1

H MATIN pour les %  La CYBALDOSE est l'antiseptique idal pour le voyage. Elle se prsente en comprims stables et homogne;. C?iaque dose jete dans deux Htrea d'eau nous donne la solution parfume que la Parisienne a adopte pour les scias rituels de sa personne. La OYRALDOBE est un produit nr.tl•rpti^ue, non caufiique. d^s<>!';r.jcr.l 't mtorobteide, & b&f de r/ycrlttun, tf'eckle thymlqu\ de trloxyrr..thHin r< d'alumine sulfit'o. 6e prend tr.ailn cl aoti : ivute rtniir.t: .-jucieuco oa sefl i.>.i>...-. r.:ibl Chat'"'. Paru a i* . 9. r *• v!-. Veillai!' &'lhi->l \3Qti gnraux; /720 lue il Ma^a^inda Pfitt,. ' %  1 l n %  T-— -J. I! Danger public Ce tnitin, vers n heure et demi le toit de la galne donnant sur I: cour de la vieille maison situe I Graod'Rue et portant les No; 1332 et 1336 s'est effondr, toutes le> poutres ayant cd sous le poids de. 1 aissaotes.Uae malheureuse de 76 an' t renie sous les dbns de la toi ture et trauspoite l'Hpital dans un tat dsespr. C'est l'occasion de signaler 1 tat dplorable de certaines maisons de la ville qui constituent un iel danger public. Dcs "Il nous est lait pan de la mon 4e u. Moise dcd ce mtin vers lei u hpi J~ Le dtunt iait le frre de Mr E-tW" sandre Moiie et beau-fre di Mr Htm. Nos condolances. .%  -. que la journe de huit heures tait observe dans toutes les entreprises > prives f t dans fous les services publics ajoutant que la Suisse s'tait toujours tenue en avant quand il igisl-tion piotilable et Les Cours s'est agi de sociab'e Mr Kihen..n, discutant le rapport de la commssion conomique, a d ciat qu'il serait impossible de re LODstroite l'Europe sans l'aide des btats Unis h a conclu en disant que i Allcma&ae avait contribu un rap •rechemen avec l'infortune Russie) kl qu elle esprait que le travail qu'elle trajl commenc serait la base Etranger de la paix, voi ce que le mon le PARIS n— Sterling 49,10 Dollar H,o) NEW-IORKSt':!irg4 4J Franc 11 03 Mf AS %  i-r.i f i.*iv :,., %  .' %  %  • % %  .-, S Ti'u KM Onrlaon ofrlnln" ;>nr lu CIGARETTES GLF.Y MU POUDRE LRY Or CLRY, 53, Boni St-Mnrtin, PerW I IIS Commercial Devant partir cour La Renaissance Jeudi 25 Mai L'Ecole Mutuel L'Arrestation de ET Toussaint auFertto Eut! ee 1 rJOura* ., (il 1 uevenr partir pour 1 r|*r, Atmttill al Le|.eej pr-b'c en genr.l t le '.oui men 1 aP Pli H H? i I 0 niPri"Pm*WWt "'•*' que dora UG UUUWCi 1 U lllwl mot, bm.ee. Mr An.toi.ei.. Sa Une halle eu rimeit .rai en fer No 1708 rue du trois appartements i l'tage 1 h aile pour olfice de Dentiste] decine. d'Avocat, d Notaire bu-eau d'affaires. S'adresser 4 Mattrt Constat noit. Sel Fros 'di*l l4'raD|ir, le ree Pour remi lier r le 1 Sel rant reg-me. m Le SH Fros peu 1 tre employ| |soi et Cu a iiai D >rint a-n.nt I. tou* •' est indi.ien.ablu dm Comme noas l'annoncions dan. no d.iecio.i dniai isou d. Corantr rg mes. tre N 0 d fl8imdi le concert de lundi f" r useront collectivement par dernier 15 mai g** l'ar >to Occide procuration. demande, a t-tl allume. Le discouts du sinistre allemand a soulev un tonaerre d'a.aUndisaements. Le discours d'adieu de M. Barthou an n.m de la France a t souvent Par cdble 20 Mai PARIS — Le ministr de la guerre lait remar quet que l'augmentation des crdits militaires du budget de 191 ; est apparente seulement Plusieurs CtaiaiSMt de millions s appliquant aui dpenses ..,,,. i ., u 4 eitraordinaires laites celle aune pour les transapplaedi 11 a ditquil avait t truie porls -tS Iroupe cVCUl!es de &££ En tJii en ttigie i Ptiograd non s'est lccmaneot participer aux n^o:iations tusses parce qu'elle n'aurait et sa dlgi' abstenue de avec les pas vou Jeanty aide des 40 v<*Urana de I ancienne Musique du Palai a H •*•• mand et redonn au Palais Ni ional de la l'r^stdeuce De nombreuses familles y ont a.aiat L entre du Pa'ai i 'ait laisse libre au Peuple qui du r 1 de ebaus s put couler la divers morceaux ports an programme D vifs app andts.'raen's saln* rent et Ocile et se d gne auxiliairesirifliiur Le j niial officiel publie une im J DAALDER, JR, Fn wr't m Amricaine. No f:<(8 de lil U France dpensera moins l'anne prochaine qu' I portante et belle Circulaire du Prs en "9'4 comptetenu^ du prix plus lev et de 4,0t d. la RApUbllqU. SHX FrfetS qui est ncessuire arme de Mjyence. Les troupes ,, . r Iranaiscs ensoyes dans la aone arcncaine pour rf e I. Pepi blique • Une Circulaire lemplacer les troupes amnerines reuris sont pla du S %  c rmiili e d Etat de la Justice lU 1 11 i BO> d'hostilit ^•'r?!^ 8 '??*?y? k yy*" **. WI prtidanU vice piaiden a et tu piuauuv.ci uu avw maioi gnral Ailen ommaudani les torces am rtnv*ma rlua lr.hnna.ir tt A HnAasilinn contre la dlgation russe, ajoutant rica ines. aoyen. don trDuna-.x as uessalioo • ne la France n'avait jamais oubli r AKIS Tombes 40 000 soldats amricains! <* Appel et de premire maiauc>.ir; u „ ____ ont i dcores pour le Mmonai Diy par le 1 le Doocs verbal de la sance de ce que la Kussie avait tait pour a poste aalericam deiarg.onde Kar.s .Le nenbre il'dsstmti'e Nationale du lundi 10 cause des a'hs pendant la guerre des tombes est tduu de jiaooo par miia du i/nl 1 *JJ d<;. evia S'imiotetratifs Faisant allusion au discours d-Mr Employez la KIIOSLN des tombes est tduu de retour des co r ps aux buts-Unis. BtLFAS'1' — 4 catlioliq tes lurent tirs de Kathenau, tl a dit que le aeiegue ai i eurs un c (U s a u$ n Martin. L*. monidu lemand avait insist sur lancessi: village lut brute. it mrt— s commue u^fast de la dmob.lisation de l'opibion pu £j£ m ,mmm *"*"" *+*P' nl bl que. |e suppose, a commu M' WASHINGTON Le dpartement d'E-at HinhlU etu'll taisait allusion i l'es' nvi| a ISO nations colonies et dominons a enj voyer des reprseotims au congres intimai on a CB de Vol a.SfZ KQ90'tUU S la ('HT I Vol Ce ini'iii on a eu constater un de la laiterie qui aura lieu en octobre /ait dans prit de guerre, qu'il se rassura la France n'a pas cherch la dernire et une viiie amricaint pas eiorc d igne. %  ila sera tounurs attache la cause Us l*|atioBs du Chili ttdi P.ou d.s.utem CMC aei '| | a quoliou d de la pan. Mr Rich.rd Wahbuin u on parle d c C'.h'ld assista-t i la sance et avec Mifagc lui taient as-ts ^ass Us tnbnees un SHELL Vous n **'rHz *atistli'*c lluliu ris de m mu un nouveau niiaitltre. HhSTlN Chang T>e Lu a ni H ses traves de Klifiag au nord e?t de Tien Sm vers le go le de l\'uh i ce qui laisse supposer que 'A ou Pei Fu a commenc un mouvement co.trc ion aJversalre. certain rombe de ftttttira disimgus parmi lesqatll 1 archet-juc de *eea. MM. li-yi Gce'fe t Fida ont '. les ptinctpaux o ateurs. A un djeuner offert I aprs miii aux journalistes et aux autorits ita Jienstt auquel assistaient galement les correspoudaots d* journaux .riUloieaiS et amricains il y avait en tout plus de deux cenU tav Us ^ %  Immdiatement aptes le djeuner Mr M, J, f*. MC Udnald Lloyd George et tout, la dlgation btit.neique sont parus par iraia sp ctal pour Londres. La dlgation rus tt ieste Rapallo quelques JOUIS de plus pour continuer les ngocia ions iclatives au trait italo-russe qui don tre sign ici avant leur i-.iatt pun le trait devient ellectil ie ;i m -ci nouvelle r-^jii t maut, Alexandre il ibert* R loport f it nomediatsintnl la penc^. le mejor Ru, lus e^ le lieu e OeHKltkdcZ (le '(i n.nt Shaker ee rendirent sur le. ffis7 ?[' b v B li,t qu un ,C£8 1 d '" u, '•"' 1 eux et au es de .rieuiee peiqu si entre I Italie et la touuosiavie fiaant le stalut de . %  • la ; .ans de ^ara tt F.ume ,tt'vi. on rslev lee empretniee d"gl | • d* ~% ^* I C** ArHMN.S L roi.de^aod Mr Goun. UleS.CMjMfWlH UM Oilt rflVel que ASIUI^C "l^Ol&Ui \ '0 la catised. Mr Reber sa iouvtr e m^*> ^ .w eveo la iuaiii gaucue et .ont asai z t b I %  f~k g g O J^O CJ'Uuantei pour mettra la police -* k -' %  %  %  sjr le. trace, du eambr o eur, j Mort de qne Juin le mme jour que la connu lion des experts doit se rencoauer a la Haye. Nomination Le dernier courrier nous a apport la nouvelle : la mort de M | P Me Donald, cunstiuct:ur du chant. d* ter qui pote <;on nom, dcd i I ^e de ot ans. i Kirxvillr, sa ville uata'e, dans lLv.tt du Teanesse. Mr Me L) jruiJ allait reprendre et achever la consnuction de U ligne quand la mot! l'a surprix Ces*, lui qui avait construit le lseau jamacain et, dans Les Hoyations Ce matin ont commenc dans tou'es nos Fg ses des prires publiques et processions qui du ront les trois jours prcdant l'Asccncion Ces rtrnaonte piev.enncnt de iiadmons Ion leint.iaes ; elles ont pour but d attirer sur les !••• autd: la terre les bndictions du Tis-Haut. Chlf lt Cres et ics UJIUIUIS des crmonies aotloga.-s te iiuaicat ccrtaiacs ^J4 ut de I an B .poar inporer la bienv^illauc: dm dieut sur l e s entrepii -e agrico es. t h i nous ce crmonies sont toujours suivies 44,0 uni.ne ii par un grand nombre de tiJcles. loberts, Dulion & 0 %  •** port mou* P,+ n ce Ageaa* Gn aux pour Haiti %  %  *' ' ' M". ^0 Clyde Sleamship u Foreign Service* le 19 an cours pou % rcif m'Ut o t est attendu ver U Il luisueru le mme jouryourKi a laiss N a ivH* L J ortm>< e eve ?'•"• cen-a^ne. iVubUcTous nos cemplim^nt initie do.lars, i :uie iffw le. I. ligne J Gaayiqail i O lito, sans i-imp'f d* nombreuses iigaes aux Etats Unis Cet sous le gouvernement d An roine Simon que furent vots les contra.s M: Donald qui psent d'uo poids si loud sur Us fia de \ SteU so de Lima Sur I. demanda ds bon nombre de fiiuiilss et demi., U fte Litt' , raire t blu.ic.ie du Vendredi 1t tOH Ci tliS ports de la Colombo. Port au Prince U 20 Mai i99 E ara reprise le Jeudi 25, fte <*e l'A. e sui de r\miique,[cen.ioo. Lever du rideau 4 heures prci ses. O i pent de*, arj mrd lin se proru rar des en. tes au Penamnnat S'.e R)se de Lima at ch z lea Dame, du Cu-^ii da i'Aeeoci.iion de< Ancien ne* K Av-i dont lea nome suivent : Mea<1sme.: k) ienne M -tbnn, J -ta mie. i : i-t li'M>'Mu C'Z>, Fu.lon La r aqae. 1 .tion l'reesoir. Meidemof elles : Ve.lda Psret, Kpontne Jean Louis, Gsdstlle Hector. F. CLKHEMS, ag.pt Qta*}^ BlJii Gl S En ven'e chvz L. Precitmann AGGERUOL* Hue du QUAI.



PAGE 1

g0jBf ffiHi NBs 1871 P^ICTCUR PROPRIETAIRE Clment aVtagloire OMI! 20 CENHltM Port m Prfne: HiM Quotidien di 2 ira ran Iln'e.tp.^ ru.'sble, au mi ien de U civilisation qui nous enveloppe de toute* rnts. de corliruer i tablir sous le regird de l'tranger, justement scandalis, U conisence co e a cote, dune petite bourgioisie instruite, lgante et ratfine, et dune immense masse populaire en guenille, ne sachant ni lire, ni crire.plonge dtns la superstition. Prsident BORNO Iti/ACTlON; Roi amricains No. ih I la Lgation Amricains \de rception e* l honneur du Pr ident de la li publique et de Madame Louis orno, htel de la I gation Am Ht dco et illum n avec M.'fi le; nombreux irv ts qui reperdu la cour oisir dr le Haut f'ot ma, directfnr de la H-nq-m NVionail", Biignae, superintendant de la j I' O.S. Blo. directeur du la Cmnpa 'unie u'KcIsiro^e lectrique. fVtiou, Piesrmir, Nord Jean Joseph, tleor i u a Gentil. Victor Oen il. ucDunc< le rabe, Henry Houx, consul d Hati' Ptria.Pascnl Stioes, Anh ir Stines, Paul Cetjvet, Jean SimmonJa, Air e* Mme G Grent, MM. Andr Feubtrt, ronaulv^nral d'Haiti New-Yaik. ZictiaimTQomaB.Qdininitfateir des rinaoceti. £rnet Leys. Alpine A pnonse, Edmond Polymce, H^nn; Dorsmville, duec'eur de l'Essor, Par Cable faires de la Rpublique Cubaine, AI Km. Morel, Von Shilling, Cinldo-, fredo de Mattris. charg d'aflaires de H pwell Marcel et Pbilipp \i > M S-M le Roi d'I'alie. Mme de Mal Hen Martin. Emile Liistieo, Camille teis, Melle de Mattis, Alfred Cock,; L riSBon E olio N'jeglioni, G^r consul d'Espagne, Justin Mews. coi e\L) feyf !' Eu,i Ke ', d,,, au ' .f 10 a Rica Galvan secrtaire* 51 M,ue Hupertue, Upt. Kelkk M. • S-s!i*!L^^ chef du Radio, Capt et Mme Gooka sul de Cost de la I gation Dominicaine, Le Gnral Kane. chef de l'occum ion et Mme Kane. Gnral Salgado cnef de l'Etat ra-ior du Pie*s dent dr la Kpubltque. Gnral Mac Dou^ il, 'h f de la Gendarmerie et Mme Mac Djugal. le sous-chef de 'a Gen1 r men et Mme Mead, le < h (d'Etat m )or de l'o cuoa'.ion et Mme Philh pe Turrey, Majjr et Mme Kewelli major Btadei', M )or et Mme K n fal'i Capt. D/-rI eut commander Robertson, chef ue l'Hpital ailltftire amricain, C>pt. Mtdairy, priva, L'eutBemis, assistait prvt, lieutGrove, aide de camp du ch : f de I o: cupaton, Quarter master Clerk Smith. Iieui Hardy, law ofcier, le chef du Servie d'Hygine et Mme Mmter, Dr Mann, Meut commander H y ns. attach i la L'gition amen UrSime, cli f duSarvice d llygi. i.ciut. Ariubiroup, etc. idi l leur les invites dfilent dej came coratrunder Paisons. ingIle Gnral Rus-el'. le Prsident iRpubl que, Mad.me Russsll. sue BOIDO, le vh*-g d'ittaires iti Unis et Madame Dun.Apr rcoœpunjents. Us salutaions e [itohaiis ernprein's de la plus ex d:s counoisies, u bu lame a•ce se d.speise en lentes p orne idcs le vaste uLUnim de mations sim.bles, les beaux jardine de la Ljtthn ofiraieut un coup dœil do >ou e beaut, les arorea orn-n d> lent M ns ujultico'o es ravieaants sois m l'iel aupeibi hjuutant l'clat di> i-> tte. L'i m mi') n? excuta d %  jols Hira pK'ina dViitraii', pendant ^ < ebacuu prouvait !< %  ( luiir des uire iputa mu m u s passe* en dm min e compagne. (Je tu', une npu. tn manifestation qui prit ha un peu dp's mmuit ui dont les invits gat'd^roti> l'dgrablt oavenir ceune de l'exquie cour totale et dee aiieutious dlicates dont ils furent entour-!. Cliqu parmi les invi's : fie Pisident de la Rpubliqu' iMie Louis Borno, 8. G. Monse VU Coaan, archevque de Por fniocr, Mgr ^Foioetti, secr a rt i Lgation A postolique, le Sec ; i ^iltat des Relations Ex ricur*" [HtBe Lton Dejap, le ^ecrt i •tflela Juince tt Mire Ai h.. pusatau, le secitaire d'Etat d Uructiou Pubi.que et Madam Guidaumt.vl. A. T. Sansancq, Miie d.fcut de l'ioinear et des Wx Publics, Louis Etbart. secr !d'Ut des Finances et du Co' J'J.Piacide David, chef du C'ab %  'Prsident de la Rpub'iqu^ amy, prsident du Tub ' Uss*iion tt Me;le Booamy %  Qrandoii,prsident du Coiser . Alexandie Moise, lames Tho *• Duca>se cha-les Pierre, Ban 1 *M Nemours, Cb.Bouchsieau iw'dEtat, Cb. Fortb un, co '**t et Mme Fombiuj, Hu Puce, conseider d Eut Mme 't Mile Geimaine Pnce. Dila! Pierre-Louis, consfiller d Eta ,*• Pierre Louis, Charles Rou ^.onseilierd'Etat et Madame Roi •I A. Maumus, receveur gnn "JMei et Mme Maumus, Lu !" D "J', Commi^sane' du Go. ;*rU pie le Tribunal de Cass lAtt Vc U inis,rc de Froce et Mra iiS h,,e Ministre de la Rpub i^'nicaine.Mme Mcscosso.MU lr? r UM. fidnauod Watt, clui nieurchef au Dipar ement des Tra vaux Publics et Us autrei ingnieurs du trait* Cap. et Mme Norcoti Dr tt Mme Decker,Mr et Mme Mi iews. le m'for et Mm' Evim, les olh.irs de la CrVendatmerie.ee Mr t Mm: Ghf> Vorb, Mr le D et Mme Haul Siiomon, Mr et M. dame Fi'U y Fequ.re, Mr et Mm: Vavai, Mr le U. tt Mme R bout de Hescaye, M c K bout de Pescaye. M le Migis'iai Communal ei M ne Ed moud M ngor Mr et Midame Clmen' Migioirr, M>isieur et Mad.me Vie or Min.o -. Monsieur et Madame Luc Dj.sinvi le, Mr et Mme |am s Ewall>vlrei Mme Hem y Kcbcit-, MlltGucgdio. Mr et Mme O. A. Luad> Mr ti Mme C emen u vil ti Mme D hnneiy Dejott Mffli t-iauckci. M Pe.uauJ ri.DDci M n jitnupc tibb.it. M. A Jgjste magio u. Mile Ci cite M giout'Mr tt Mm, .lmeni De&Und<.<, Mrct Mme Lo ce Boino. Mr et Mme Luc Thaii. Mr Kob:ri Sti k.M ditaoiselle Stark Mousitur et .Midame Lou s Malval, Mr et Mme Vtutur Daubeuf, Mr Kmile Prezeau, chef de division au Upartemeu de infrieur et Mme Hiexeau, Mr Andr Cuevalliei-, seLe mm itim j'Kiimil C*et notr.' excel'rot ami et coo f.t'Te Hoec Dor-iuvil'e, directeur de t*. L'jior qui a t nomm direcMiida Bure-u di I KJM gifltremeut en rrm rleeioetil ' M. A. I'.JU i . N us ois r j > ii .i % % %  d i ce cuo x b Ul eux Il pi Mu u s nui vivjs tel enationa njire confiera qui cointut dana leurs moindres de.ml*, le* mportania ifrv c I doit il vient i voir la diiecnou Il a t inetdle ce raa'in dans ces "ouvellea foi ctious par ur Louis Lth^art, S ci tauo d E.at des FituceaThos 9 H. Lechaud C'est avec 'le rlus grand plaisir que nou< avons eppru la nomination de notre collaborateur, Tboa H. Lechau 1, tux fonctions importantes de sous-chef de Gsbinet particulier de son Excellence le Pisident d Hati D'un e*pnt subtil et evia, d'une intelligenca ra-e, notre emi Tbos. Lecbaud, a'ett signal parmi lea **\ ^Vouvelies Etrangres %  —a —s— — %  %  %  %  % % % % %  — %  % %  — .m.. — m La Confrence de Cnes Ri njanisatiou conomique de l'Euro^a.— i c Mmorandum russe.— La Couf;ce se runira la Haye.—L'aide ncessaire |j des Etals-Uuis. -L i France att clie la cause de la paix. t GENES 19— La confrence s'est ; loqueace de Mr Lloyd George ne journe i i heure cet aprs midi. 1 peut pas convertir ie peuple russe tille a aJopt le rapport di la corn qui a d'autres prjudices Les Russes, nission conomique qui conient les malgr lout, commueront leurs efecommaniiiiooi devant servir ds forts vers la paix Mr Tchitcherine a tie i la eor^ams ton conomique caus quelque surprise dans son disJe l'Europe h.le t galent: t aiopl cours quand ii a d;lar que la dl et prparatifs de U co tereace de la g >tion tusse tiii mcontente du rap Haye et proc'tne le tamsix pact port conomque patc.qu'il n'tait ie non agrs 10 i Je Mr Lloy 1 G-JOP-S isttl Utge et as^ez tendu dans -,e qui.qujque .noviscire, s.^ra suivi son ori nUtioa polit que pour 're sp.e-t oa, d'un pacte dnu tit pour Oiile, il a dit que t'at iiuie eu ce qui la p.ix europ. 4 2 me en Euraae. [conceroe le trvail tait troite et Mi Facka a c o-i les sesstois en ex pa sarisfeisente. primisl iti meilleurs voeux pour la Mr T.h icb.riae a insist sur U .•uspritiuiur. de toutes le: nadons tourne de buic heures comme base de tons les travaux de reconstruction il a fait aussi des objec.ions de ce que le rapport ne pirle pas de la soLe miui&tie hollandais a donn l'a urance que tout c: qui est possibl s ra f il par la Hollande pour fali ti r u pio.h une confrence 1 la Haye Jctt cooprative ; ii a dit que les rus Vli Cclrat a pre ent le rapport d; s^s ne reco.inaiiseot pas le bureau la co.r.mission ecojom que dont il international du travail de la socit : t le prsident Le rapport recomdes nations et il a dp or lab.ence mande l'urgence qu il y a organise! d; toute mention de protection des et i coordonner des citons pour la trivaiileurs par 1a lgislature. Mr listribution du travail mondial de ^".hitcherine s est galement plaint tscoa amliorer les conditions iude l'absence de la Russie del com .1 a . ii lies actuelles. Le clou de la sance anale a t l'expression du p us aident dsir d'aider la Russie, mais Mr Lloyi G.-orge a fait remar quer aux dd.-guts d.-s Ssviets le mal n:ureux cite qae leur m:moranmission qui a trait les problmes du 'ravail. Les dernires paroles de Mr Tchitcherine ont t que la raison principale pour laque'ie la question russe n iv.it pu tre rgl*, tait que la Russie n'avait pas maineaue or aue-geu*r.l de la Geudarmeiia ri M n Chevallier, Me et Mine Ken LerebourMm. D Luders. iielie gj 0 JiV. d Vwo giToin !" %  • Q Le Matin qu e touioorg pub'i des morceaux de choix o s'avre le magniS-iue talent de Tnos. H. Lecbaud applaudit A sa no uioatioa et lui envoie ses plus vifa compli ments. Jum avait proJuit sur le monde et sur le pied dgiht des autres naeur a du que s'ils dsiraient russir tions. a la lia v ils feraient mieux de refioncer leur Uo.tune de rpudier .es ditte-. Qiaud on a besoin dem prunier de laigeot, il n'est pas sage Je suivre une pareille ligne de cou Juite, a deciare le Premier Ministre. Si un bomme ach;e des maichan i ses le venuiur comp e en et e p ye, quand il emprume de l'arg-nt le p icur espre tre rembours et quand ou demaade un second em p uat on doit d'abord payer le premier, Le memoiandum russe n'a pas chang ces lois fondamentales des ftaiiet mocduies tt les Russes doi veni accepter s'.ls dsirent la cospia lion du monde. Mr Lloyi George a U and le parte-paroles de la Rus sie eut termia Ml Cjlrat s'est prci pitamment lev au milieu des^excla mations i peine calmes des spectateuis qui entrevoyaten un nouveau -oup de thdve. S,rfrant l'objec ton de Mr T.hitcherije relative l'abuse d.* la Rissie de la commis s un qui a trait les problues du travail Mr Colrat a dclar qu'il n' tait pas vrai qu* les russes avaient t exdu< ds cette comm ss on. Il e spji : .Nous cm nenions que las Rjt Mme -loi*, Mi m MIUH R u'Ale^ky, Mr| .1 MmeCynd.' Dauiel. lli IB Adiual Lille', Mr le U eteor D mel, M.ne, \jtoiM L|at, Wi liira*. noua d rec-' An office d9 la chapelle S eur de lit U ino^ue N >uo i> 11 el Mue Louia dT ai g^au, le m'l're ton j uru vVilluma MM. le Ujcleur Ar.noaal, applaudi douneir, le samedi 3 juin Adrien Scott, Laventure, R. Lv/ad.leo comptgoie de ees lves et de AMt N Lger, Leoo Liagtaud, dtre fi os erua tes, un concert Pansues. Coucert Justin Elie ac are que la coatrence avait (ait considra .oa de U con litioa cono une bonne rcolte sur.oui qu >od elle' mique a:tuel.e de s?i propre pays a dcid de se runir la Haye de donner des l jas aux autres naquand elle adopte le pacte de non tions l.on-eur s rsc r.s; -. au milieu •fitisio i et les rp. o s des cm n s d'applaud ssenents enthousiastes. Le sions nnaactifl :onom ques et d: prsident Facta a d.t qu'il ne voyait UeJUpOfU.Ceia seul justihe l'existen aucune raison pour continuer la dis ce e la confrence et ces rsultats cussion et Mr Tchitcheriee ue parait doiveut cependant re m s en pran Mil pis dispos coatiauer son arque afin d'aider tab'.ir la vigueur gumntaiian. le rapport (..o.iomique t la prosprit d: l'Europe. Noas a t .dopt. o.nmet m inienant a la fi i de h Mr Motta, parlant au nom de le DIUS rema qu-b.e confrence qui ait Rassie. a protst contic les remar* jims ot de ie,re dans le ava.t ac:u a Suisse le n'avo-r pas seu ter de la p. u adopt li jourje Je hait h;ara Mr Tchitcherine, rpondant i M piopo.e par la contenue? du travail Llo/d George, a dit que la brillante de Wa hmgton. Mr Moua a icla.'i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05674
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 22, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05674

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
g0jBf ffiHi NBs 1871
P^ICTCUR PROPRIETAIRE
Clment aVtagloire
OMI! 20 CENHltM
Port m Prfne: HiM
Quotidien
di 2 ira ran
Iln'e.tp.^ ru.'sble, au mi ien de U
civilisation qui nous enveloppe de toute*
rnts. de corliruer i tablir sous le regird
de l'tranger, justement scandalis, U co-
nisence co e a cote, dune petite bour-
gioisie instruite, lgante et ratfine, et
dune immense masse populaire en gue-
nille, ne sachant ni lire, ni crire.plonge
dtns la superstition.
Prsident BORNO
Iti/ACTlON; Roi amricains No. ih
I la Lgation Amricains
\de rception e* l honneur du Pr
ident de la li publique et de
Madame Louis orno,
htel de la I gation Am
Ht dco et illum n avec
M.'fi le; nombreux irv ts qui
reperdu la cour oisir d-
r le Haut f'ot m Ru S'il ont-ils ' du pre
ctop enchants du magnifique
aais't tirait leurs regards.
jtiyice d'ordre irrprochable per
mx voitures de circuler et
f avec faciht jusqu'au per
de la Lgaion c des ti kets
remis pourqu au dpart toute
s ft vite Et tout se pas
c une rgularit impeccable
In 9 heures et demie les soone
m clairons anoon eut Tarn
h Pisident de la Republique
Madame Uorno. R eus par le
Commissaire, ils sor.t accom
10 premier tage, dans la
fille de rception?, pendant
Musique excute l'hymne na
Tours Us pices du bel
be cfiieot un aspect grandio
les clarts icsp endissantes
trs mettant en relief la beau
kig :es a'innombrables fleuis
lpioiuinn un peu partout
ehnt aux couleurs donflam
cl de drapeaux.
* d'Aflvres de S M Britannique.
Elmund H mek-, cha g1 daft i es
du Reich Alem^nl et Mm* Helmc
ke. Celestino B.ncomo, charg d Af
leur de lE-!ole- d Drot% Rus de
Lupinasep, A'hort E bart. 0. S^ar-
i>a, directfnr de la H-nq-m NViona-
il", Biignae, superintendant de la
j I' O.S. Blo. directeur du la Cmnpa
'unie u'KcIsiro^e lectrique. fVtiou,
Piesrmir, Nord Jean Joseph, tleor i
u a Gentil. Victor Oen il. uc- Dunc<
le rabe, Henry Houx, consul d Hati'
Ptria.Pascnl Stioes, Anh ir Stines,
Paul Cetjvet, Jean SimmonJa, Air e*
Mme G Grent, MM. Andr Feubtrt,
ronaulv^nral d'Haiti New-Yaik.
ZictiaimTQomaB.Qdininitfateir des
rinaoceti. rnet Leys. Alpine A
pnonse, Edmond Polymce, H^nn;
Dorsmville, duec'eur de l'Essor,
Par Cable

faires de la Rpublique Cubaine, AI Km. Morel, Von Shilling, Cinldo-,
fredo de Mattris. charg d'aflaires de H pwell Marcel et Pbilipp \i > m
S-M le Roi d'I'alie. Mme de Mal Hen Martin. Emile Liistieo, Camille
teis, Melle de Mattis, Alfred Cock,;L"riSBon. E olio N'jeglioni, G^r
consul d'Espagne, Justin Mews. coi e\L)feyf.!' Eu,i- Ke',d,,,.au' .f10'
a Rica Galvan secrtaire*51 M,ue Hupertue, Upt. Kelkk m.
S-s!i*!L^^ chef du Radio, Capt et Mme Gooka
sul de Cost
de la I gation Dominicaine,
Le Gnral Kane. chef de l'occum
ion et Mme Kane. Gnral Salgado
cnef de l'Etat ra-ior du Pie*s dent dr
la Kpubltque. Gnral Mac Dou^ il,
'h f de la Gendarmerie et Mme Mac
Djugal. le sous-chef de 'a Gen1 r
men et Mme Mead, le < h (d'Etat
m )or de l'o cuoa'.ion et Mme Philh
pe Turrey, Majjr et Mme Kewelli
major Btadei', M )or et Mme K n
fal'i Capt. D/-r- I eut commander
Robertson, chef ue l'Hpital ailltftire
amricain, C>pt. Mtdairy, priva,
L'eut- Bemis, assistait prvt, lieut-
Grove, aide de camp du ch : f de I o:
cupaton, Quarter master Clerk
Smith. Iieui Hardy, law ofcier, le
chef du Servie d'Hygine et Mme
Mmter, Dr Mann, Meut commander
H y ns. attach i la L'gition amen
UrSime, cli f duSarvice d llygi.
i.ciut. Ariubiroup, etc.
idi
l leur les invites dfilent dej came coratrunder Paisons. ing-
Ile Gnral Rus-el'. le Prsident
iRpubl que, Mad.me Russsll.
sue Boido, le vh*-g d'ittaires
iti Unis et Madame Dun.Apr
rcopunjents. Us salutaions e
[itohaiis ernprein's de la plus ex
d:s counoisies, u bu lame a-
ce se d.speise en lentes p orne
idcs le vaste uLUnim de
mations sim.bles,
les beaux jardine de la Ljtthn
ofiraieut un coup dil do >ou e
beaut, les arorea orn-n d> lent m-
ns ujultico'o es ravieaants sois m
l'iel aupeibi hjuutant l'clat di> i->
tte. L'i m mi') n? excuta d jols
Hira pK'ina dViitraii', pendant ^ <
ebacuu prouvait !< ( luiir des u-
ire iputa mu m u s passe* en dm
min e compagne.
(Je tu', une npu. tn manifestation
qui prit ha un peu dp's mmuit ui
dont les invits gat'd^roti> l'dgrablt
oavenir ceune de l'exquie cour
totale et dee aiieutious dlicates
dont ils furent entour-!.
Cliqu parmi les invi's :
fie Pisident de la Rpubliqu'
iMie Louis Borno, 8. G. Monse
VU Coaan, archevque de Por
fniocr, Mgr ^Foioetti, secr a rt
i Lgation A postolique, le Sec; i
^iltat des Relations Ex ricur*"
[HtBe Lton Dejap, le ^ecrt i
tflela Juince tt Mire Ai h..
pusatau, le secitaire d'Etat d
Uructiou Pubi.que et Madam
Guidaumt.vl. a.T. Sansancq,
Miie d.fcut de l'ioinear et des
Wx Publics, Louis Etbart. secr
!d'Ut des Finances et du Co'
J'J.Piacide David, chef du C'ab
'Prsident de la Rpub'iqu^
amy, prsident du Tub
' Uss*iion tt Me;le Booamy
Qrandoii,prsident du Coiser
. Alexandie Moise, lames Tho
* Duca>se cha-les Pierre, Ban
1 *M Nemours, Cb.Bouchsieau
iw'dEtat, Cb. Fortb un, co
'**t et Mme Fombiuj, Hu
Puce, conseider d Eut Mme
't Mile Geimaine Pnce. Dila-
! Pierre-Louis, consfiller d Eta
,* Pierre Louis, Charles Rou
^.onseilierd'Etat et Madame Roi
I A. Maumus, receveur gnn
"JMei et Mme Maumus, Lu
,D"J', Commi^sane' du Go.
;*rU pie le Tribunal de Cass
lAtt VcUinis,rc de Froce et Mra
iiS h,,e Ministre de la Rpub
i^'nicaine.Mme Mcscosso.MU
lr?r UM. fidnauod Watt, clui
nieurchef au Dipar ement des Tra
vaux Publics et Us autrei ingnieurs
du trait* Cap. et Mme Norcoti Dr
tt Mme Decker,Mr et Mme Mi iews.
le m'for et Mm' Evim, les olh.irs
de la CrVendatmerie.ee,
Mr t Mm: Ghf> Vorb, Mr le
D et Mme Haul Siiomon, Mr et M.
dame Fi'U y Fequ.re, Mr et Mm:
Vavai, Mr le U. tt Mme R bout de
Hescaye, M c K bout de Pescaye. M
le Migis'iai Communal ei M ne Ed
moud M ngor Mr et Midame
Clmen' Migioirr, M>isieur et Ma-
d.me Vie or Min.o -. Monsieur
et Madame Luc Dj.sinvi le, Mr et
Mme |am s Ewall>vlrei Mme Hem y
Kcbcit-, MlltGucgdio. Mr et Mme
O. a. Luad> Mr ti Mme C emen u
vil ti Mme D hnneiy Dejott Mffli
t-iauckci. M Pe.uauJ ri.DDci M n
jitnupc tibb.it. M. AJgjste magio
u. Mile Ci cite M giout'Mr tt Mm,
.lmeni De&Und<.<, Mrct Mme Lo
ce Boino. Mr et Mme Luc Thaii.
Mr Kob:ri Sti k.M ditaoiselle Stark
Mousitur et .Midame Lou s Malval,
Mr et Mme Vtutur Daubeuf, Mr
Kmile Prezeau, chef de division au
Upartemeu de infrieur et Mme
Hiexeau, Mr Andr Cuevalliei-, se-
Le mm itim
j'Kiimil
C*et notr.' excel'rot ami et coo
f.t'Te Hoec Dor-iuvil'e, directeur de
t*. L'jior qui a t nomm direc-
Miida Bure-u di I Kjm gifltremeut
en rrm rleeioetil ' M. A. i'.jui.. .
N us ois r j > ii .i d i ce cuo x
b Ul eux Il pi Mu u s nui vivjs tel
enationa njire confiera qui coi-
ntut dana leurs moindres de.ml*, le*
mportania ifrv c I doit il vient
i voir la diiecnou
Il a t inetdle ce raa'in dans ces
"ouvellea foi ctious par ur Louis
Lth^art, S ci tauo d E.at des Fi-
tucea-
Thos9 H. Lechaud
C'est avec'le rlus grand plaisir que
nou< avons eppru la nomination de
notre collaborateur, Tboa H. Le-
chau 1, tux fonctions importantes de
sous-chef de Gsbinet particulier de
son Excellence le Pisident d Hati
D'un e*pnt subtil et evia, d'une
intelligenca ra-e, notre emi Tbos.
Lecbaud, a'ett signal parmi lea
**\
^Vouvelies Etrangres
as .m..m
La Confrence de Cnes '
Ri njanisatiou conomique de l'Euro^a.
i c Mmorandum russe. La Couf;ce
se runira la Haye.L'aide ncessaire |j
des Etals-Uuis. -L i France att clie
la cause de la paix. t
GENES 19 La confrence s'est;loqueace de Mr Lloyd George ne
journe i i heure cet aprs midi.1 peut pas convertir ie peuple russe
tille a aJopt le rapport di la corn qui a d'autres prjudices Les Russes,
nission conomique qui conient les malgr lout, commueront leurs ef-
ecommaniiiiooi devant servir ds forts vers la paix Mr Tchitcherine a
tie i la eor^ams ton conomique caus quelque surprise dans son dis-
Je l'Europe h.le t galent: t aiopl cours quand ii a d;lar que la dl
et prparatifs de U co tereace de la g >tion tusse tiii mcontente du rap
Haye et proc'tne le tamsix pact port conomque patc.qu'il n'tait
ie non agrs 10 i Je Mr Lloy 1 G-jo- P-s isttl Utge et as^ez tendu dans
-,e qui.qujque .noviscire, s.^ra suivi son ori nUtioa polit que pour 're
sp.e-t oa, d'un pacte dnu tit pour Oiile, il a dit que t'at iiuie eu ce qui
la p.ix europ.42 me en Euraae. [conceroe le trvail tait troite et
Mi Facka a c o-i les sesstois en ex pa sarisfeisente.
primisl iti meilleurs voeux pour la Mr T.h icb.riae a insist sur U
.uspritiuiur. de toutes le: nadons tourne de buic heures comme base
de tons les travaux de reconstruction
il a fait aussi des objec.ions de ce
que le rapport ne pirle pas de la so-
Le miui&tie hollandais a donn l'a -
urance que tout c: qui est possibl
s ra f il par la Hollande pour fali
ti r u pio.h une confrence 1 la Haye Jctt cooprative ; ii a dit que les rus
Vli Cclrat a pre ent le rapport d; s^s ne reco.inaiiseot pas le bureau
la co.r.mission ecojom que dont il international du travail de la socit
: t le prsident Le rapport recom- des nations et il a dp or lab.ence
mande l'urgence qu il y a organise! d; toute mention de protection des
et i coordonner des citons pour la trivaiileurs par 1a lgislature. Mr
listribution du travail mondial de ^".hitcherine s est galement plaint
tscoa amliorer les conditions iu- de l'absence de la Russie del com
.1 a . ii lies actuelles. Le clou de la
sance anale a t l'expression du
p us aident dsir d'aider la Russie,
mais Mr Lloyi G.-orge a fait remar
quer aux dd.-guts d.-s Ssviets le mal
n:ureux cite qae leur m:moran-
mission qui a trait les problmes
du 'ravail. Les dernires paroles de
Mr Tchitcherine ont t que la raison
principale pour laque'ie la question
russe n iv.it pu tre rgl*, tait que
la Russie n'avait pas maineaue
or aue-geu*r.l de la Geudarmeiia
ri M n Chevallier, Me et Mine Ke-
n Lerebour- Mm. D Luders. iielie gj0JiV.dVwo giToin
Q-
Le Matin qu e touioorg pub'i
des morceaux de choix o s'avre
le magniS-iue talent de Tnos. H.
Lecbaud applaudit A sa no uioatioa
et lui envoie ses plus vifa compli
ments.
Jum avait proJuit sur le monde et'sur le pied dgiht des autres na-
eur a du que s'ils dsiraient russir tions.
a la liav ils feraient mieux de re-
fioncer leur Uo.tune de rpudier
.es ditte-. Qiaud on a besoin dem
prunier de laigeot, il n'est pas sage
Je suivre une pareille ligne de cou
Juite, a deciare le Premier Ministre.
Si un bomme ach;e des maichan
i ses le venuiur comp e en et e p -
ye, quand il emprume de l'arg-nt le
p icur espre tre rembours et
quand ou demaade un second em
p uat on doit d'abord payer le pre-
mier, Le memoiandum russe n'a pas
chang ces lois fondamentales des
ftaiiet mocduies tt les Russes doi
veni accepter s'.ls dsirent la cospia
lion du monde. Mr Lloyi George a
U and le parte-paroles de la Rus
sie eut termia Ml Cjlrat s'est prci
pitamment lev au milieu des^excla
mations i peine calmes des specta-
teuis qui entrevoyaten un nouveau
-oup de thdve. S,- rfrant l'objec
ton de Mr T.hitcherije relative
l'abuse d.* la Rissie de la commis
s un qui a trait les problues du
travail Mr Colrat a dclar qu'il n'
tait pas vrai qu* les russes avaient
t exdu< ds cette comm ss on. Il e
spji : .Nous cm nenions que las
Rj moas qu'i s n taient pas qualifis 4
pre ir.- part aux ducussioii Le chef
de la dlegatioi es. peu juiht e
r-
bold. M.ne 'fri'l'H'iy Milhni, Mellsi
Matboo, Mr et Mm i Eiiy, Mr et Mma
Otment Ton**.in Mi le Gapt et
Mme Tiom oo. Mr et Mme Juitm
tue, M r et Mma r'trd nand Fat; on,
Mr rnat Lon, Melle Lon, Mr
julea Labens, Meliee Lihsoa, Mme
Fiecuier Anaelme, Mr Anelme, Mr
-i Mme Curtis Jordan, Mr >t Mme
-loi*, Mi m Miuh R u'Ale^ky, Mr|
.1 MmeCynd.' Dauiel. lli Ib Adiual
Lille', Mr le U eteor D mel, M.ne,
\jtoiM L|at, Wi liira*. noua d rec-' An office d9 la chapelle S
eur de lit U ino^ue N >uo i> 11 el Mue Louia d- T ai g^au, le m'l're ton j uru
vVilluma MM. le Ujcleur Ar.noaal, applaudi douneir, le samedi 3 juin
Adrien Scott, Laventure, R. Lv/ad.leo comptgoie de ees lves et de
AMt N Lger, Leoo Liagtaud, dtre fi os erua tes, un concert Pansues.
Coucert Justin Elie
ac are que la coatrence avait (ait considra .oa de U con litioa cono
une bonne rcolte sur.oui qu >od elle' mique a:tuel.e de s?i propre pays
a dcid de se runir la Haye de donner des l jas aux autres na-
quand elle adopte le pacte de non tions l.on-eur s rsc r.s; -. au milieu
fitisio i et les rp. o s des cm n s d'applaud ssenents enthousiastes. Le
sions nnaactifl :onom ques et d: prsident Facta a d.t qu'il ne voyait
UeJUpOfU.Ceia seul justihe l'existen aucune raison pour continuer la dis
ce e la confrence et ces rsultats cussion et Mr Tchitcheriee ue parait
doiveut cependant re m s en pran Mil pis dispos coatiauer son ar-
que afin d'aider tab'.ir la vigueur gumntaiian. le rapport (..o.iomique
t la prosprit d: l'Europe. Noas a t .dopt.
o.nmet m inienant a la fi i de h Mr Motta, parlant au nom de le
dIus rema qu-b.e confrence qui ait Rassie. a protst contic les remar*
jims tes du moni-, a conclu Mr LLyl ] putnec de hai heures p'.rce que,
George Li confieoce de Gnes se.a di -1, le ch f de la d,gation rets
i jtm.is un po>ot de ie,re dans le ava.t ac:u a Suisse le n'avo-r pas
seu ter de la p. u
adopt li jourje Je hait h;ara
Mr Tchitcherine, rpondant i M piopo.e par la contenue? du travail
Llo/d George, a dit que la brillante de Wa hmgton. Mr Moua a icla.'i


H MATIN
pour les
'.

La CYBALDOSE est l'antiseptique
idal pour le voyage. Elle se prsente en
comprims stables et homogne;. C?ia-
que dose jete dans deux Htrea d'eau
nous donne la solution parfume que la
Parisienne a adopte pour les scias ri-
tuels de sa personne.
La OYRALDOBE est un produit nr.tl-
rpti^ue, non caufiique. d^s<>!';r.jcr.l 't
mtorobteide, & b&f de r/ycrlttun, tf'eckle
thymlqu\ de trloxyrr..thHin r< d'alu-
mine sulfit'o. 6e prend tr.ailn cl aoti :
ivute rtniir.t: .-jucieuco oa sefl i.>.i>...-.
r.:ibl Chat'"'.
Paru a i* .
9. r * v!-.
Veillai!' &'lhi->l \3Qti gnraux; /720 lue il Ma^a^inda Pfitt,.
!
.'
1 l n
'-
T-
-J- . I!
Danger public
Ce tnitin, vers n heure et demi
le toit de la galne donnant sur I:
cour de la vieille maison situe I
Graod'Rue et portant les No; 1332
et 1336 s'est effondr, toutes le>
poutres ayant cd sous le poids de.1
aissaotes.Uae malheureuse de 76 an'
t renie sous les dbns de la toi
ture et trauspoite l'Hpital dans
un tat dsespr.
C'est l'occasion de signaler 1 tat
dplorable de certaines maisons de
la ville qui constituent un iel dan-
ger public.
Dcs
"Il nous est lait pan de la mon 4e u.
Moise dcd ce mtin vers lei u hpi J~
Le dtunt iait le frre de Mr E-tW"
sandre Moiie et beau-fre di Mr Htm.
Nos condolances.
.- -. -
que la journe de huit heures tait
observe dans toutes les entreprises >
prives f t dans fous les services pu-
blics ajoutant que la Suisse s'tait
toujours tenue en avant quand il
igisl-tion piotilable et
Les Cours
s'est agi de
sociab'e
Mr Kihen..n, discutant le rapport
de la commssion conomique, a d
ciat qu'il serait impossible de re
LODstroite l'Europe sans l'aide des
btats Unis h a conclu en disant que
i Allcma&ae avait contribu un rap
rechemen avec l'infortune Russie)
kl qu elle esprait que le travail qu'-
elle trajl commenc serait la base Etranger
de la paix, voi ce que le mon le
PARIS nSterling 49,10
Dollar H,o)
NEW-IORK- St':!irg4 4J
Franc 11 03
Mf AS
i-r.ifi.*iv :,., .'..-, S
Ti'u KM
Onrlaon ofrlnln" ;>nr lu
CIGARETTES GLF.Y
mu POUDRE LRY
Or CLRY, 53, Boni St-Mnrtin, PerW I
Iis Commercial
Devant partir cour
La Renaissance
Jeudi 25 Mai
L'Ecole Mutuel
L'Arrestation de
ET
Toussaint auFertto
Eut! ee 1 rJOura*
., (il 1 uevenr partir pour 1 r|*r,
! Atmttill al Le|.eej pr-b'c en genr.l t le '.oui men
1 aP Pli H H? i I 0 niPri"Pm*WWt "'*' que dora
UG UUUWCi 1 U lllwl mot, bm.ee. Mr An.toi.ei.. Sa
Une halle eu rimeit .rai
en fer No 1708 rue du
trois appartements i l'tage 1
h aile pour olfice de Dentiste]
decine. d'Avocat, d Notaire
bu-eau d'affaires.
S'adresser 4 Mattrt Constat
noit.
Sel Fros
'di*l
l4'raD|ir, le
ree Pour remi lier r le 1 Sel
rant reg-me.
m Le SH Fros peu1 tre employ|
|soi et Cuaiiai D >rint a-n.nt I. tou* ' est indi.ien.ablu dm
Comme noas l'annoncions dan. no d.iecio.i dniai isou d. Corantr rg mes.
tre N0dfl8imdi le concert de lundi f" *r useront collectivement par
dernier 15 mai g** l'ar >to Occide procuration.
demande, a t-tl allume. Le discouts
du sinistre allemand a soulev un
tonaerre d'a.aUndisaements.
Le discours d'adieu de M. Barthou
an n.m de la France a t souvent
Par cdble 20 Mai
PARIS Le ministr de la guerre lait remar
quet que l'augmentation des crdits militaires du
budget de 191 ; est apparente seulement Plusieurs
CtaiaiSMt de millions s appliquant aui dpenses
..,,,. i ., u 4 eitraordinaires laites celle aune pour les trans-
applaedi 11 a ditquil avait t truie porls -tS Iroupe cVCUl!es de & En tJii
en ttigie i Ptiograd
non s'est lccmaneot
participer aux n^o:iations
tusses parce qu'elle n'aurait
et sa dlgi'
abstenue de
avec les
pas vou
Jeanty aide des 40 v<*Urana de I an-
cienne Musique du Palai a H *
mand et redonn au Palais Ni ional
de la l'r^stdeuce De nombreuses
familles y ont a.aiat
L entre du Pa'aii 'ait laisse
libre au Peuple qui du r 1 de ebaus
s put couler la divers morceaux
ports an programme
D vifs app andts.'raen's saln*
rent et Ocile et se d gne auxiliai-
res-
irifliiur
Le j niial officiel publie une im
J DAALDER, JR,
Fn wr't m
Amricaine.
No f:<(8 de lil
U France dpensera moins l'anne prochaine qu'I portante et belle Circulaire du Prs
en "9'4 compte- tenu^ du prix plus lev et de 4,0t d. la RApUbllqU. SHX FrfetS
qui est ncessuire arme de Mjyence. Les troupes ,, r .
Iranaiscs ensoyes dans la aone arcncaine pour rfe I. Pepi blique Une Circulaire
lemplacer les troupes amnerines reuris sont pla du S crmiili e d Etat de la Justice
lU 1 11 i bo> d'hostilit ^'r?!^8'??*?- y? k yy*" **. WI prtidanU vice piaiden a et
tu piuauuv.ci uu avw maioi gnral Ailen ommaudani les torces am rtnv*ma rlua lr.hnna.ir tt a HnAasilinn
contre la dlgation russe, ajoutant ricaines. aoyen. don trDuna-.x as uessalioo
ne la France n'avait jamais oubli r akis Tombes 40 000 soldats amricains! <* Appel et de premire maiauc>.ir;
"u ____ ont i dcores pour le Mmonai Diy par le 1 le Doocs verbal de la sance de
ce que la Kussie avait tait pour a poste aalericam deiarg.onde Kar.s .Le nenbre il'dsstmti'e Nationale du lundi 10
cause des a'hs pendant la guerre des tombes est tduu de jiaooo par miia du i/nl 1 *jj d<;. evia S'imiotetratifs
Faisant allusion au discours d-- Mr
Employez la
KIIOSLN
des tombes est tduu de
retour des corps aux buts-Unis.
BtLFAS'1' 4 catlioliq tes lurent tirs de
Kathenau, tl a dit que le aeiegue ai ieurs un c, (Us a u$ n Martin. L*. monidu
lemand avait insist sur lancessi: village lut brute. itmrts commue u^fast
de la dmob.lisation de l'opibion pu jm,mmm *"*"" *+*- P'nl *
bl que. |e suppose, a commu M' Washington Le dpartement d'E-at
HinhlU etu'll taisait allusion i l'es- 'nvi|a ISO nations colonies et dominons a en- j
voyer des reprseotims au congres intimai on a CB de Vol a.SfZ KQ90'tUU S la ('HT
I
Vol
Ce ini'iii on a eu constater un
de la laiterie qui aura lieu en octobre /ait dans
prit de guerre, qu'il se rassura la
France n'a pas cherch la dernire et une viiie amricaint pas eiorc d igne.
ila sera tounurs attache la cause Us l*|atioBs du Chili ttdi P.ou d.s.utem
CMC aei '| |a quoliou d
de la pan. Mr Rich.rd Wahbuin ,u.on parledc
C'.h'ld assista-t i la sance et avec Mifagc
lui taient as-ts ^ass Us tnbnees un
SHELL
Vous n **'rHz *atist D?mnnf1pz ctmx qui n'en servi
i um'rv brillant* Sans odem
San* fume
la G S)Ll\E SHELL
Donne un rembmet Emx0jll
super ew pur kilomtre
Tr* volatile, n se ElblCAOlt
r
University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM