<%BANNER%>







PAGE 1

/ t m MI ttatTM ^^m^ssss^œss^cs3!3s mismBmKsms SBmaa Faiufss, Anmiques, G ma watescenis vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs leb* plus dlicats. *^— I J. J! ^^ M e Louis Borno Prsident de la Rpublique Mon cher Directeur, Nous avons lu avec plailf Vu ic'e logieux publi dans 11 "Petit El) lien" par Me Thimdht 4 Patet e' consacr Ma Louis ISoinu. plus aoforiss, le concours de peu puffrageg et voua donner en rorne temps, (assurance de toute aa sytn pathie. L œuvre qui voua incomb 1 es' d'une grande importance pour ne pr sels candidsts a la Prsidence et au Ministie, lsur tgne a vcu : ils peuvent prendre leur deuil, car l Jcnnasse intelligente ne hur icuno tra plus d'arriver arx exploiter comme lines ont faus- bon nombre dVspti et de rcpiur, il n'est pas moins ret Dos majorit encore saine et hono'e qni, cette hum se i veille pour piotestni coutie l>n mei'ea subversive- de Ml politi ciene tars et ambitieux qui. affec ant un dsintressement qui n'es' ju'une fa*de, sont lai premiers vio lateuis de ro Cons itutions et de nos Lois, lorsqu'ils sont plac* poui Ici dfendre et les sauvegarder. Mais, quoiqn ils fassent, Prkident nous demeurons persuads que fo tn lection que le Peuple a ra'.ift, restera un fiit accompli. C'est eu tffet, dans loute sa souverainet quapis avoir reconnu \o'.re iodi gent et celui de votie pte> que le Conseil d'Etat voua a appel a ce poste d'honneur t de devoir dans le dessein de collaboir avec force et continuit la politique que vous inaugure depuis 1915 en signant avec Je Gouvernement da £tat (Jdis d Amrique, le trait a PexutiOu dnquel, nous I esprons fermement, notre diplomatie saura tenir la main. Aussi nous comprenons que le devoir de IOJS les vrais hait .. lirt esi ue t-e gro iptr autour de Vous, a cette luure ou notie \inuionae est loujouig en i e il et < u il t Ht oe cenaaiie, pour le conjurer, de foili x nranes poor Oer et d'amliorer DOS loatltutiooa, ils ont torjouia de ne laisser prescii.e aucun de Bellum fait le bon peuple hatien et le tenii dans la plus complte ignorance Pour ce qn il s agit ues illustres inconnus qui veulent critiquer le prestige de Me Homo, nous ne do vons pas faire cas de leurs sottises Ce sont des mes vulgaires qui n'ont aucune noble aspitatioo. Nous faisora donc un vibrant aope. 1 tous les Hatiens de bonn foi et DOUS leur demandons d'aidei sincrement Me Borno dans I accomplissement de sa lourde tach i et ris nui ont tous bien mrit de 1 Patrie EmjA Jruiie, le 1er Mai ft)22 Pax in The varions feeliogs. which prr raeat* ou< enlire national or^a> :ztton, and whicb in turo borrow co toiirgi from ita divers institutions, sbali, ro doubt rsolve thernselvea ir.to a consensus of opinion sfer a RhO't test; thaf, la spi'e of oursel v', we are coms^lled >o admi> that the lection of M. Louis Borno, ss pisid. n'. haa b en te b s' no e a yet at-uck on t lie ebord ot our exil tiog national poiicy. Adolphe SCOTT Traduction Les divers s^n'iraenta qui pn tient tou e noir' otganisi'ion nstio %  a ie, liqu Ile son tour 'ire ces colons de tei diveibes n stiiu ione, feront rsous je u'en Joute point, tant une unanuui. d op nr.n spt ooe contre preuvr. Noi a sumi.es aune coiitiaiiits eu upit de nous mmes, ri'ndiueitre que I lection de Mr Louis Borno A la Prsidence de la itpub ique, est la meilleure note qui ait jmnaia fi frvppe sur la corde de notre politique Octlonbla. Adolphe SCOTT NI Clyde Sleainship Foreign Service* l> Hteam n .r *Biracoa* nyint l N>-w m Y ork le 5 tbi cnwavt eut Q< du Po t aa l J rinve lv 11 Maiej sera le mme /mr pour Kingston les ports de la Colombie. Le S}S illaith revenant de J est atterdu ici vers le 13 en prenant fret pour New-York et fj rop<* vid Nfiv York, faisait etcai*] tous les p<>rt* du Nord Port au HrtHCe lu 9 Hu 19Jf E. F. CLE&EMS, gni Timm POSTE pour COLLECTIONS %  — e>o m s % %  J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre chantillons avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte. J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon D t il tin mensuel avec pur courants ri'ulbu ma et collections. THODORE CHAMPION, 13, RueDrouot, | %  % % %  — ^ Le Nouveau Motor-Uar Non (BNrai eu 1 ^-:JS on de nous rtqdrc inapte V • .c ond t on de CODtu 1.0,1 du nouveau mo or car qu ciuule depuis hier. Nous som n s heurenx de pouvoir alarmer qu il cre toutes Ita gaiaoies au pu Voil cooVnr i f eur bii: su point de vue de la sol due, Sn donne avis aux notaires des G i il ves tt G celte jundiciton que reti j ea dart ion absence, elle o an'o ne ? le n • 0D, n e '' 'erdu %  QCUDt personne agir en ion nom 'V U P / rc V' efS l a6 0 ur "P" pour la veute des propiiu-s d I II l nme pur peur Santi?to de aucrepsion do ta mre et elip fait **' toutfB see rserves contre toui ce qui I suite de t itinraire sera fixe liera fHit au mpiis du prsent avil. u e l'urerre'it Poitau Prince, 3 M>.i 1922 Pon au Ptince 9 Msi 1022 Mfie Lucy VAN U£UN i L'Agent B. KOELIN Gibjrdine blase • %  cme 5**ce b an; cime 1 1 0 75 1 2; I 10 ia 8 >J ; 4 4 75 > 7 y 5 7> 7) 2 5 2 y 3 250 (aune mtine noir Gsbaid ne nouveaut blanc *' couleur Rs coite fil hiussette fi dx pr hom •' coieo Mouchoir de pocha Siviet e toile'(s de bain '.ouverture de lits )amasi franiis pr matelas M J Jimaj.se co on pour • c pr nape blanc T.pis cir blanc >; gr bien pr costurat (Th* Draps noir pr cost. Stige bit ur & noir Cf si mil I v. b e Do k blanc arg'ais Kh kt D) k vet anglais D iH union blanc a sir. Ite as.>t ii.Q.ki cavalier g" Bretelle ve.uab'e douxaine Chemies ponr rnrr.iae Ruban de soie No 1 t|t •I M f ai o $9 ao Grand itotk de Dert t!e Varn ienne f a'iis:s choisir U V** x b oiei.e buuse & nan<;ouk F.anaise choisir l pice de i aune*



PAGE 1

HBMB Moi 42 Purl ta Prlnt*; titi MM 0 H*, wr Clment Magloire HOIUR'J 20 C ,WTlllK Quotidien Toutes les gloire*, -lots les^boubeurs, tMM lea fortune ont leurs parasites connu* ies rosiers leurs pucerons. Olivier CMANTAL REDACTION; Rat Amricains No, tfifc icore le programme de transmission Gable pM tre mmVo d'bier, nou< Jaini', rour esp' qeer la que (filete par no te confrre le „J!iste , q le P'ogrammaonies d la uensTiission %  lavoirs prcsilen'-els psrsti Il labor eo dehors da Goujfot. parce que. seule, celli Hsifon <' pu expliquer 1 tonnt de notre coof re de vo r in programme dms le jouroa tel, ce qui. soi sea~, seraii un. uii sauce indirec e de la lg*l iflectioa du 10 avril, lii ncus venons de lire, dans le lro d'hier du Nouvelliste , et oit: cAinsi que nous le disionnotre note de samedi, le Mor • a publi le piogramme de tomonir du 15 Mai qui a t (la k Deartentent de Untirttur. l an fait plus anormal. Nou •11 si c'est spia oie dci :tive du Cabinet que cette ta 1 t dcide... eu _Ti foi de noire confrre, non* net doLc obligs de revenir sui t supposition et d admettre, puu Ile dit, que la programme es' du Djpaitement de 1 lntJ ces condition*. qu'est ce que sa liciiion ou non au journal o'ti peut ajouter a l'opinion du Gou vernement sur le caractre de fait a comp'i d; |*lec 'on du 10 av 1 ? 11 nous s mb'.e qu* si '.t D.-part rneot de 1 loineur a pu avoir redit; un piegramme correc de la transtui son, programme dans lequel Mon s eur Borno et b en reconnu et pro lam Prsident lu de la Ripub! que, c'est que le Gouvernemen^qut que sait ce qu'il a pu taire ailleurs t bien ainsi reconnu l'lection, — usque ce progiamme a pour eil le se dessaisir du pouvoir pour If cru me entre les mains de l'elu. Pour notre confrre, le fait d'ayoii labor le pjogramme ne lignifie ait nen, et c'est son insertion au c Moniteui qui seiait compromet lanie pour le ijouvernemenr Nous a y comprenons vraiment rien. Quant a la remarque du %  • No u velus e", savoir -qu'il est ;e maquer que le programme ne pr voit aucune-part du Cabinet dan* la crmonie," tt que c'est piesqu'une abdication — il cous par.h qui cela doit tre laiss pour compte au rdacteur lui-mme dit programme que notre confrre d.t tre le ^pat paitementde l Intrieur. La logique de la chose n'apparat pas tii clairement ; mais ce n'est pas lcheux de veir noue ex;e'.'ea: confrre piouver iui-inecue en et moment, mieux vaut tard que ja mais, — le sneux de cet.aines aui tudesNouvelles Etrangres anlpiiiilltlifti! A la Contaoe n solennel coup te clairon Ht dcidment le 15 Mai 1022, 1 constitution n he que Mr Uart Weiamettra le fauteuil do l Weoci a .>ir Louia Borno, Prs *K'u. Cela cooatituera un fai importance capitale Aussi, 1. darinerie.pour donner un cachai 5'l cette transmission.orgauia'W'.fi aplendidea. et inres de Pas ont largemon Itibu ot f\npmei t lieuim> iiClmfoa, va hautprufn* p'l rotr f iveuiet corfirroer dfini ••0' noa droits au Se f Qov-i J|. avec 1 assistance des Eat 1 d Amrique. • coup de cUtron qni doit ssluei J' le dpart de MrDirtiguenave •oot de soi e api es saluer lav •nt de Mr Borno, avec l'clsi rclame ce te grandiose solenni 1 u l'originalit de ce grand actr qne pioccupant d* ja lea s J> Cet acte doit 're piaent eD "[• d'or aux gu a ions venir ^•n perptuer le soutenir. '* coup de clairon fera honneur %  •" baitieone ; car, il aura I* %  *• de faire vibrer les coaura s JJwaonpour demander une Hat "Pendante dans la paix : poui jnindor encore dea routea voitu *• %  d'un bout l 1 •dncsi net ira mourir dna noa mornes,no vglo'iatou. eu ditftoi noa f.-s du caiopa^aee de travail! r av--t ardeur, de ne !'*<* perdre cjursg-, p u.aqu lia doiveut quand mme avon la soiucnude ua ••Grand Homme qui vd hieutt teuir |g| lnes de Avec la dveloppement de l'aigri culture qui detnaud* une a.u uu e •rgAOlMUioo b an protge •. Voie ,11 il ; suite l*isauce uuiia les fuyeu %  ibaina et ruraux, la disparr.ou ttoi ieaue de loi .ivo. ; eulin uuu Ualti jgeoere, Or J A. VIEUX Aiuten mtmbrt de U fatyclm que Pian Ouf de UiHt^ne au ^apUailun tre du Pays. a tl0D tntbodique de la ma de ce coup de clairon iolen bu lui tu 15 Mai Voici le programnee dea fteg fjol • eront olfeitea le l Mai la popul ion de Port au Prince l'occuio te l'entre en fonction de Me Louw doroo, Piaident de la Rpublique brea 30 Aprs rn|di Grand Cou :ert pai Uccide et 4U vtrans de la vlu-ique du Pal a s. u 1 1 2 — Grande retraite anx flarn beaux pat 600.Gendarme* picds je ia Musique. Dt t 8 heures — Carrouael gra-i { Da 6 11 heures — Cinma offert :>r Cir Vari es — U sera exhib les pgjdea des Mya' es r'e New Yoik; le clocLer d'Aruemouth. Mort le Perry iJs..nett. Dea pisodes; dj l'ar Amour, dos comiques etc Illumination da la statue de Des ai e.au |coule ra Ntoaales b-i public aux Tribunea ou Charao la Mare, bar gratuit, faux d'aitice etc,etc BRUXELLES 7-Mr Ao'pbekti hcu'gm stred BruieMes s'emb rqae I le 18 aot a drs'inntion He Rio le Janeiro o il r?pr's?n era la BJique aux ftes b'silienues e' rentrera au mo s de sept mbre.Lt pre* e!ge consacre de longs articles M Ruy Ba'basi rtprae>B*abt du Brsil < 'a confrence perraaneats interna ionsle dt justice qui visitera 0:0 sainement Bruxelles eo se rendant 1 la Hve. Les journaux signalent nrtculiremetit l'attitude de Mr Bar hosa qui protesta contre l'agression l'Iemande, contre la Belgique alors qu'il faisait parti du snat brsilieu i Service quotidien | d'aroplanes LONDRES 7 — Le service quoti lien d'aroplanes entre Londres et Bruxelles sera inaugur aujourd'hui., Le roi George et ia reine Mary qui e rendent erT 9 0 *ique o ils seron ci bots de', V.era:us ueges ont autoris le ifi arop.ane a su:oier e yacht royal pendant la traverse es aroplanes qui seront utiliss -our ce service pourront transporte to passagers Ooestimque levoyage 'effectuera en 2 heures 15 minutes II ;ra ainsi posible de taire le voy; je aller et retour pendant la mme journe. France 61 Russie GENES 8Mr Birlbou a dc'a' aux corre^pondan s e> journauxaD glai* et amnciins qu* si les russes n; donnaient pas une rponse affirmative et catfcoriqas ?u msmorsa ium qui leur a : ;oimis. la France e poursuiv ai pas Us ngocitOai t si aucua accord n'ioteifensit ave es russes le pict; de non agressioc devenait de ce fait impossible. Cinquante mile fonc(iouiiiires rvoqus PARIS 7-U1 dcre' p>ru sujiut1 hui a Oh-i:l ^Jpprime jo.oao mpoys de 1 E'at.Ce^ employs se ;oui grduellen.iut relevs de leurs fonctions avant le }i dcemb e. Sui vant ce dcret ce;te sappress oa produira unecoomie de ao mil ois dans le budget de 1923Des 50000 erap'oy< qui seront licencis 10 ;5^ Jpendent du mjniste de la gurrrt 4917 du milist • de laminneet •.26 des Ubri^ocL^s munititn soit on total de 15.98J pour les services de la dfence nationale. ciu Potlj^al l'Amrique du Sud C'est en atterrissant d St Pau! Locki e IJ Avril dernier i fin da la )sse tape de leur vovage ra mage Le gouvernement p^rtngail \ dcile d leur cnvoy.r ua nouvel hyd oplaa dns l'intervalle les avuleils ont voy g par vapeur Fei nando le Noranhi. PARIS Bourse val on ferme tous les samedis jusque tin octobre succs c'turs courant 1 58; juin 157. 50 158 juillet ast 157.50. octobie I39,5p, tro ; s octobre 120 a 127,'rois covtmb-e I2> i :a6.Le Havre,cacaos tiaiti 88,92, Carupano 148,15;, Mar tmique i62,i64,Guadeloupe 16^165 tali s Martinique 280. Guadeloupe 290 CONSTANTINO?LE 7Suivant izzct Pacha muistie desatiaires tran gres de Tutquie, le trait rcem1 ment conclu entre les gouvernements liurc et italiiu ne coucerae que Us questions industrielles et conomiques. Il sera mis en vigueur la coa clusion de la pax en Asie Mineure et lts deux gouvernements sont libres drt le dcacnccr. GENES — Mr Banbou 4 .ans une 'umoa de journalistes an lais, am ricaina insista su: le tait que si la Praore se tenait aux c'.s de la Bel g que c'tait unequestiou d: priuci pu et non le dsir de s'lever contre 1 Ang'eterre La t-rance n'a qu'ua d sir C'.vi de maintenir la vieille ami li et l'union sv:; U Grands Prta gae. Mous sommes i.i depuis un mots, certains journaux semblent iauUr de la sincrit de la France et des KO imscts avec lesquels nous sommes veaui i Gaes .\ous avons Uil tout ce que nous avoas pu ; la France a donn des preuves de sa bonae volont et loyaut et nous n'a vans cess de (aire des concessions pour permettre i la confrence de con muer son oeuvre. Nous avons eu des conversations of&cieuses avec les russes dans la villa de Lloyd George Mon attitude a t approuve par la France,ensuite le coup de thtre du trai. slpa.' germano-russe survint dont chacun connat l'effet.Si la Fran as avait eu des intentions secrtes ou Des Grecs faisant partie de 1*! , page d'un navire italien naviguant laus les eaux de la Mer noire ont :t arits vendredis par les Turcs. Le cap,ta ne a t oblig de tlgraihier a Goastantinople pour avair le nouveaux hommes. Les clusseuis de sous-marins turcs ie la Mer noire visitent les navires ^recs. Les Turcs maintiennent que le apeur grec Enosii rcemment captu pir eux est de banne prise, mus es GreCS piteadenl que la saisie a t faite lligiiemsnt dans les eaux ciii ouates. PEKIN • A la suite de la victoire ,u gnrai Wou Pel Fou, le prsi< ien; ti.ou Sni hang igns ua dcret uspeada 11 de ses toncucns le Prem ir ministre LiaoggSbub Yi otdon aui ks irrestationa des micistres its unances et communicitions. Le gnral Chaog T*o Luig battu eit re lev de ssa taoctions d n pecteui g arai ca Maudchouris.Liog batiu tst c-u. de p jvoca-.ioi i la gueire ci aie d'accord avec LihaLg Tso Liag ,ei ; ministres se sout rtfugis dans 1 s cooeess ona rangrsi Tien MUS-OU — Le conseil des coin rnbsa rjs au.orua ia libr comple du cmmeice. Le dcret autorit 1 ouve.ture dts magasins Sias permis ec seuienuut ap.s une ddaratiou a ia police. BLRwE-Le budget suisse indique an deticit pour 1921 de 127 millions dpenses 508 recels 381. MOSCOU—La sesiion du Gorait central pauiu^e charg de discuter n rdoc ion de l'arme rouge a t remise au 12 mai iaes Cours miiveiliaute. c'tait I occas.oa pour lie dft^mnpre ia confrence, ai LISBONNE 7— Les aviateurs por tug.is capitaine Cou mho et Sicalu ra sont airivs St Paul Locks tujourd hu<. Le croiseur R-publica est veau de Fernando do No o hr pour a t'D dre 1 aruve du v*peui b siHeo Bage ayant i son bord I hyd opla^e avec lequel les aviateurs ont l'intention de terminez leur traverse de l'ocan PARIS-Sterling 4,89 Dollar 10.02 u coup ru par derrire nous continumes loyalement notre oeu vre. Riea ne peut plus loqeemaaeat prouver nos boanes intenlions. Au su|et de la rponse que fera la Rusais Mr li .1 .hou dit qu'elle est vasive, tout est bai en ce qui coa cerne le pacte de non agression. Le pacte ne peut tre pris en considra tion qu'au cas d un accord prlimi naire avec ia Russie. L'Allemagne a sign le trait de Versailles et Partice 19 du p.i.L* de la socit ies natioos, prvoit que Us natioas ne pen vent pas s'au.quet mutuellement; la Ra lie n'a pas vgn Je trait et e p.ce de non agression est impessibie i moins qu'un accord avec la Russin nejrasse Gnes Mr Scbaczer s'tftoice de treaver une formule satisfaisante pour la Belgique tend.ait ies rserves de la France inutiles. S il ce russit pu peu'.-.re que divers conclurent des natts spars avec la Russie. Mr Lloyi'Geo ge eslime mainteuant que les ques.oas de frontires dtvra est tre soumises i la socit des natitxs ou i 1 arbitrage interna tioaal et pense aussi que ia France doit 'ie libre d'exercer les privilges du lui de Versailles. Li situa ion est complique par la discussten sur les ptroles da Rnssia Le Se;o!o du qu'il es; itnpoasib e que le p'.role de vienne un monopole britannique seul dit il, un consortium inleraatio nal peut mtttrs tari la lune angle amricaine provoque a t \c*> prote>u tons des autres puissances. Varits Maison louer Maison meubls TurgTau.en face du Sicr Coeu', pour 1rs mois d't seulement, i 48 dollars pat mois. j S'adresser Brigade Headqoax ets. CE SOIR Le Tigre Sacr (MM)


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05666
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 09, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05666

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
hbmb Moi 42
Purl ta Prlnt*; titi
MM 0 H*, wr
Clment Magloire
HOIUR'J 20C,WTlllK
Quotidien
Toutes les gloire*, -lots
les^boubeurs, tMM lea
fortune ont leurs para-
sites connu* ies rosiers
leurs pucerons.
Olivier CMANTAL
REDACTION; Rat Amricains No, tfifc
icore le programme
de transmission
Gable
pMtre mmVo d'bier, nou<
Jaini', rour esp' qeer la que
(filete par no te confrre le
J!iste , q le P'ogramm-
aonies d la uensTiission
lavoirs prcsilen'-els psrsti
Il labor eo dehors da Gou-
jfot. parce que. seule, celli
Hsifon <' pu expliquer 1 ton-
nt de notre coof re de vo r in-
programme dms le jouroa
tel, ce qui. soi sea~, seraii un.
uii sauce indirec e de la lg*l
iflectioa du 10 avril,
lii ncus venons de lire, dans le
lro d'hier du Nouvelliste , et
oit:
cAinsi que nous le dision-
notre note de samedi, le Mo-
r a publi le piogramme de
tomonir du 15 Mai qui a t (la
k Deartentent de Untirttur.
l an fait plus anormal. Nou
11 si c'est spia oie dci
:tive du Cabinet que cette
ta 1 t dcide... eu
_Ti foi de noire confrre, non*
net doLc obligs de revenir sui
t supposition et d admettre, puu
Ile dit, que la programme es'
du Djpaitement de 1 lnt-
J ces condition*.qu'est ce que sa
liciiion ou non au journal o'ti
peut ajouter a l'opinion du Gou
vernement sur le caractre de fait a
comp'i d; |*lec 'on du 10 av 1 ?
11 nous s mb'.e qu* si '.t D.-part
rneot de 1 loineur a pu avoir redit;
un piegramme correc de la transtui
son, programme dans lequel Mon
s eur Borno et b en reconnu et pro
lam Prsident lu de la Ripub! .
que, c'est que le Gouvernemen^qut
que sait ce qu'il a pu taire ailleurs
t bien ainsi reconnu l'lection,
usque ce progiamme a pour eil
le se dessaisir du pouvoir pour If
cru me entre les mains de l'elu.
Pour notre confrre, le fait d'ayoii
labor le pjogramme ne lignifie
ait nen, et c'est son insertion au
c Moniteui qui seiait compromet
lanie pour le ijouvernemenr Nous
a y comprenons vraiment rien.
Quant a la remarque du Nou
velus e", savoir -qu'il est ;e
maquer que le programme ne pr
voit aucune-part du Cabinet dan*
la crmonie," tt que c'est piesqu'une
abdication il cous par.h qui
cela doit tre laiss pour compte au
rdacteur lui-mme dit programme
que notre confrre d.t tre le ^pat
paitementde l Intrieur.
La logique de la chose n'apparat
pas tii clairement ; mais ce n'est
pas lcheux de veir noue ex;e'.'ea:
confrre piouver iui-inecue en et
moment, mieux vaut tard que ja
mais, le sneux de cet.aines aui
tudes-
Nouvelles Etrangres
anlpiiiilltlifti!
A la Contaoe
n
solennel coup
te clairon
Ht dcidment le 15 Mai 1022,
1 constitution n'he que Mr Uart
Weiamettra le fauteuil do l
Weoci a .>ir Louia Borno, Prs
*K'u. Cela cooatituera un fai
* importance capitale Aussi, 1.
darinerie.pour donner un cachai
5'l cette transmission.orgauia-
'W'.fi aplendidea.
et inres de Pas ont largemon
Itibu ot f\npmei t lieuim>
iiClmfoa, va hautprufn* p'l
rotr f iveui- et corfirroer dfini
0' noa droits au Se f Qov-i "
J|. avec 1 assistance des Eat
1 d Amrique.
coup de cUtron qni doit ssluei
J' le dpart de MrDirtiguenave
oot de soi e api es saluer lav
nt de Mr Borno, avec l'clsi
rclame ce te grandiose solenni
1 u l'originalit de ce grand actr
qne pioccupant d* ja lea s
J> Cet acte doit 're piaent eD
"[ d'or aux gu a ions venir
^n perptuer le soutenir.
'* coup de clairon fera honneur
" baitieone ; car, il aura I*
* de faire vibrer les coaura s
JJwaonpour demander une Hat
"Pendante dans la paix : poui
jnindor encore dea routea voitu
* d'un bout l1
dncsi
net ira mourir dna noa mornes,no
vglo'iatou. eu ditftoi noa f.-s
du caiopa^aee de travail! r av--t
ardeur, de ne !'*<* perdre cjursg-,
p u.aqu lia doiveut quand mme avon
la soiucnude ua Grand Homme '
qui vd hieutt teuir |g| lnes de
Avec la dveloppement de l'aigri
culture qui detnaud* une a.u uu e
rgAOlMUioo b an protge . Voie
,11 il ; suite l*isauce uuiia les fuyeu
ibaina et ruraux, la disparr.ou ttoi
ieaue de loi .ivo. ; eulin uuu Ualti
jgeoere,
Or J A. VIEUX
Aiuten mtmbrt de U fatyclm que Pian
Ouf de UiHt^ne au ^apUailun
tre du Pays.
a tl0D tntbodique de la ma ^de prparer de* citoyens ayam
'eat l Hee dune Patr e cuerif
H j', pour demander Bana. cesa
S.i0,e* P"rtout, riaus les ville.
g?* bourgs tomme dana le
nd.n LourgadeajeLlln des pon *
L'.'wnvi*reB-
L*V> de ce coup de clairon iolen
bu lui tu 15 Mai
Voici le programnee dea fteg fjol
eront olfeitea le l Mai la popul
ion de Port au Prince l'occuio
te l'entre en fonction de Me Louw
doroo, Piaident de la Rpublique
brea 30 Aprs rn|di Grand Cou
:ert pai Uccide et 4U vtrans de la
vlu-ique du Pal a s.
u 112 Grande retraite anx flarn
beaux pat 600.Gendarme* picds
je ia Musique.
Dt t 8 heures Carrouael gra-
-i{
Da 6 11 heures Cinma offert
:>r Cir Vari es U sera exhib
les pgjdea des Mya' es r'e New
Yoik; le clocLer d'Aruemouth. Mort
le Perry iJs..nett. Dea pisodes; dj
l'ar Amour, dos comiques etc
Illumination da la statue de Des
ai e.au |coule ra Ntoaales
b-i public aux Tribunea ou Charao
la Mare, bar gratuit, faux d'aitice
etc,etc
BRUXELLES 7-Mr Ao'pbekti
hcu'gm stred BruieMes s'emb rqae
I le 18 aot a drs'inntion He Rio
le Janeiro o il r?pr's?n era la B-
Jique aux ftes b'silienues e' ren-
trera au mo s de sept mbre.Lt pre*
e!ge consacre de longs articles M
Ruy Ba'basi rtprae>B*abt du Brsil
< 'a confrence perraaneats interna
ionsle dt justice qui visitera 0:0
sainement Bruxelles eo se rendant
1 la Hve. Les journaux signalent
nrtculiremetit l'attitude de Mr Bar
hosa qui protesta contre l'agression
l'Iemande, contre la Belgique alors
qu'il faisait parti du snat brsilieu
i
Service quotidien |
d'aroplanes
LONDRES 7 Le service quoti
lien d'aroplanes entre Londres et
Bruxelles sera inaugur aujourd'hui.,
Le roi George et ia reine Mary qui
e rendent erT9 0*ique o ils seron
ci bots de', V.era:us ueges ont
autoris le ifi arop.ane a su- :oier
e yacht royal pendant la traverse
es aroplanes qui seront utiliss
-our ce service pourront transporte
to passagers Ooestim- que levoyage
'effectuera en 2 heures 15 minutes
II ;ra ainsi posible de taire le voy;
je aller et retour pendant la mme
journe.
France 61 Russie
GENES 8- Mr Birlbou a dc'a'
aux corre^pondan s e> journauxaD
glai* et amnciins qu* si les russes
n; donnaient pas une rponse affir-
mative et catfcoriqas ?u msmorsa
ium qui leur a : ;oimis. la France
e poursuiv ai pas Us ngocitOai
t si aucua accord n'ioteifensit ave
es russes le pict; de non agressioc
devenait de ce fait impossible.
Cinquante mile fonc-
(iouiiiires rvoqus
PARIS 7-U1 dcre' p>ru sujiut-
1 hui a Oh-i:l ^Jpprime jo.oao
mpoys de 1 E'at.Ce^ employs se
;oui grduellen.iut relevs de leurs
fonctions avant le }i dcemb e. Sui
vant ce dcret ce;te sappress oa pro-
duira unecoomie de ao mil ois
dans le budget de 1923- Des 50000
erap'oy< qui seront licencis 10 ;5^
Jpendent du mjniste de la gurrrt
4917 du milist de laminneet
.26 des Ubri^ocL^s munititn soit
on total de 15.98J pour les services
de la dfence nationale.
ciu Potlj^al l'Amrique du Sud
C'est en atterrissant d St Pau! Locki
e Ij Avril dernier i fin da la )sse
tape de leur vovage drop'ao a ; irrparjb^ : n; al end >ra
mage Le gouvernement p^rtngail \
dcile d leur cnvoy.r ua nouvel
hyd oplaa dns l'intervalle les avu-
leils ont voy g par vapeur Fei
nando le Noranhi.
PARIS Bourse val on ferme
tous les samedis jusque tin octobre
succs c'turs courant 1 58; juin 157.
50 158 juillet ast 157.50. octobie
I39,5p, tro;s octobre 120 a 127,'rois
covtmb-e I2> i :a6.Le Havre,cacaos
tiaiti 88,92, Carupano 148,15;, Mar
tmique i62,i64,Guadeloupe 16^165
tali s Martinique 280. Guadeloupe
290
CONSTANTINO?LE 7- Suivant
izzct Pacha muistie desatiaires tran
gres de Tutquie, le trait rcem-
1 ment conclu entre les gouvernements
liurc et italiiu ne coucerae que Us
questions industrielles et conomi-
ques. Il sera mis en vigueur la coa
clusion de la pax en Asie Mineure
et lts deux gouvernements sont li-
bres drt le dcacnccr.
GENES Mr Banbou 4.ans une
'umoa de journalistes an lais, am
ricaina insista su: le tait que si la
Praore se tenait aux c'.s de la Bel
g que c'tait unequestiou d: priuci
pu et non le dsir de s'lever contre
1 Ang'eterre La t-rance n'a qu'ua d
sir C'.vi de maintenir la vieille ami
li et l'union sv:; U Grands Prta
gae. Mous sommes i.i depuis un
mots, certains journaux semblent
iauUr de la sincrit de la France et
des ko imscts avec lesquels nous
sommes veaui i Gaes .\ous avons
Uil tout ce que nous avoas pu ; la
France a donn des preuves de sa
bonae volont et loyaut et nous n'a
vans cess de (aire des concessions
pour permettre i la confrence de
con muer son oeuvre.Nous avons eu
des conversations of&cieuses avec les
russes dans la villa de Lloyd George
Mon attitude a t approuve par la
France,ensuite le coup de thtre du
trai. slpa.' germano-russe survint
dont chacun connat l'effet.Si la Fran
as avait eu des intentions secrtes ou
Des Grecs faisant partie de 1*! ,
page d'un navire italien naviguant
laus les eaux de la Mer noire ont
:t arits vendredis par les Turcs.
Le cap,ta ne a t oblig de tlgra-
ihier a Goastantinople pour avair
le nouveaux hommes.
Les clusseuis de sous-marins turcs
ie la Mer noire visitent les navires
^recs. Les Turcs maintiennent que le
apeur grec Enosii rcemment captu
pir eux est de banne prise, mus
es GreCS piteadenl que la saisie a
t faite lligiiemsnt dans les eaux
ciii ouates.
PEKIN A la suite de la victoire
,u gnrai Wou Pel Fou, le prsi<
ien; ti.ou Sni hang igns ua dcret
uspeada 11 de ses toncucns le Pre-
m ir ministre LiaoggSbub Yi otdon
aui ks irrestationa des micistres
its unances et communicitions. Le
gnral Chaog T*o Luig battu eit re
lev de ssa taoctions d n pecteui g
arai ca Maudchouris.Liog batiu tst
c-u. de p jvoca-.ioi i la gueire ci
aie d'accord avec LihaLg Tso Liag
,ei ; ministres se sout rtfugis dans
1 s cooeess ona rangrsi Tien
MUS-OU Le conseil des coin
rnbsa rjs au.orua ia libr compl-
e du cmmeice. Le dcret autorit
1 ouve.ture dts magasins Sias permis
ec seuienuut ap.s une ddaratiou a
ia police.
BLRwE-Le budget suisse indique
an deticit pour 1921 de 127 millions
dpenses 508 recels 381.
MOSCOULa sesiion du Gorait
central pauiu^e charg de discuter
n rdoc ion de l'arme rouge a t
remise au 12 mai
iaes Cours
miiveiliaute. c'tait I occas.oa pour
lie dft^mnpre ia confrence, ai
LISBONNE 7 Les aviateurs por
tug.is capitaine Cou mho et Sicalu
ra sont airivs St Paul Locks tu-
jourd hu<.
Le croiseur R-publica est veau
de Fernando do No o hr pour a t'D
dre 1 aruve du v*peui b siHeo Bage
ayant i son bord I hyd opla^e avec
lequel les aviateurs ont l'intention
de terminez leur traverse de l'ocan
PARIS-Sterling 4,89
Dollar 10.02
, u coup ru par derrire nous
continumes loyalement notre oeu
vre. Riea ne peut plus loqeemaaeat
prouver nos boanes intenlions.
Au su|et de la rponse que fera
la Rusais Mr li .1 .hou dit qu'elle est
vasive, tout est bai en ce qui coa
cerne le pacte de non agression. Le
pacte ne peut tre pris en considra
tion qu'au cas d un accord prlimi
naire avec ia Russie. L'Allemagne a
sign le trait de Versailles et Parti-
ce 19 du p.i.L* de la socit ies na-
tioos, prvoit que Us natioas ne pen
vent pas s'au.quet mutuellement; la
Ra lie n'a pas vgn Je trait et e
p.ce de non agression est impessi-
bie i moins qu'un accord avec la
Russin nejrasse Gnes
Mr Scbaczer s'tftoice de treaver
une formule satisfaisante pour la
Belgique tend.ait ies rserves de la
France inutiles. S il ce russit pu
peu'.-.re que divers conclurent des
natts spars avec la Russie.
Mr Lloyi'Geo ge eslime mainte-
uant que les ques.oas de frontires
dtvra est tre soumises i la socit
des natitxs ou i 1 arbitrage interna
tioaal et pense aussi que ia France
doit 'ie libre d'exercer les privilges
du lui de Versailles. Li situa ion
est complique par la discussten sur
les ptroles da Rnssia Le Se;o!o du
qu'il es; itnpoasib e que le p'.role de
vienne un monopole britannique
seul dit il, un consortium inleraatio
nal peut mtttrs tari la lune angle
amricaine provoque a t \c*> prote>u
tons des autres puissances.
Varits
Maison louer
Maison meubls TurgTau.en face
du Sicr Coeu', pour 1rs mois d't
seulement, i 48 dollars pat mois. j
S'adresser Brigade Headqoax ets.
CE SOIR
Le Tigre Sacr
(MM)


/
t m mi
ttatTM
^^m^ssss^ss^cs3!3smismBmKsmsSBmaa
Faiufss, Anmiques,
G ma watescenis
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
leb* plus dlicats.
*^
I J. J!^^
Me. Louis Borno
Prsident de la Rpublique
Mon cher Directeur,
Nous avons lu avec plailf Vu ic'e
logieux publi dans 11 "Petit El)
lien" par Me Thimdht4 Patet e'
consacr Ma Louis ISoinu.
plus aoforiss, le concours de peu
puffrageg et voua donner en rorne
temps, (assurance de toute aa sytn
pathie.
L uvre qui voua incomb 1 es'
d'une grande importance pour ne
p f-chanie dirige contre voua par dea
adversaires nnoeni'ents qui ne %*
consolent pas d* voir le Pouvoir
qu'il convoyaient leur < Inpper.
Si I hab'tndn des conpro n'asiona
[ d(\i tt t bien do* caractres et
Le patriotisme pur et sincre de bien deB (netj ,, ,eB |00|OW 1Bofl
pasfea dure les discutions m'es
Ile Paret donne encore plus de va
leur a cet article.
L'lection rie Me Borno la Prs
denc de la Ppubliqoe eit le tr.om j^ i^TJyg
rhe de I intelligence et de la rao:a !
lit aur la wdioci et le vice.
Aussi, tous les Initiera de rccir
doivent se gro.ipsr autour da Me U ir
no pour I aidai solutionner les
grands prob'u es du jo ir.
C'est une utopie, plutt c'^et d
l'antipatrioliime de souhaiter qu^
l'Amricain laisse le Pays sans l'a
voir organis sur des bases arien
ses, en falicitant ri., concert svpc le
Couvernement liaitien, le dvelopp-
aient d l'instruction publique, du
travail, de l'agriculture, du Gommer
ce at de l'industrie.
Chacun doit tre sa place et le
pouvoir doit tre aux plus capables
et aux plus honntes.
Nou6 sommes partisans d'une fran
che coopra ion entre les Ofticiete
Amaricsina et Haitiena, car ces* ce
Sui fera voluer progressivement
aiti et le me trs i mme de se pas
ter os moment donn de toute
tutelle politique.
Quant aux mdiocres, aux tares
qui oe peuvent tre en rien utiles
leur pays et qui sont pourtant d t*>r
sels candidsts a la Prsidence et au
Ministie, lsur tgne a vcu : ils
peuvent prendre leur deuil, car l
Jcnnasse intelligente ne hur icuno
tra plus d'arriver arx
exploiter comme
lines ont faus- bon nombre dVspti *
et de rcpiur, il n'est pas moins ret
Dos majorit encore
saine et hono'e qni, cette hum
se i veille pour piotestni coutie l>n
mei'ea subversive- de Ml politi
ciene tars et ambitieux qui. affec
ant un dsintressement qui n'es'
ju'une fa*de, sont lai premiers vio
lateuis de ro Cons itutions et de
nos Lois, lorsqu'ils sont plac* poui
Ici dfendre et les sauvegarder.
Mais, quoiqn ils fassent, Prkident
nous demeurons persuads que fo
tn lection que le Peuple a ra'.ift,
restera un fiit accompli. C'est eu
tffet, dans loute sa souverainet
quapis avoir reconnu \o'.re iodi
gent et celui de votie pte> que le
Conseil d'Etat voua a appel a ce
poste d'honneur t de devoir dans
le dessein de collaboir avec force
et continuit la politique que vous
inaugure depuis 1915 en signant
avec Je Gouvernement da tat (Jdis
d Amrique, le trait a PexutiOu
dnquel, nous I esprons fermement,
notre diplomatie saura tenir la
main.
Aussi nous comprenons que le
devoir de iojs les vrais hait ..lirt esi
ue t-e gro iptr autour de Vous, a
cette luure ou notie \i- nuionae
est loujouig en i e il et < u il t Ht oe
cenaaiie, pour le conjurer, de foili
x nranes poor Oer et d'amliorer dos loatltutiooa,
ils ont torjouia de ne laisser prescii.e aucun de
Bellum
fait le bon peuple hatien et le tenii
dans la plus complte ignorance
Pour ce qn il s agit ues-illustres
inconnus qui veulent critiquer le
prestige de Me Homo, nous ne do
vons pas faire cas de leurs sottises
Ce sont des mes vulgaires qui n'ont
aucune noble aspitatioo.
Nous faisora donc un vibrant
aope.1 tous les Hatiens de bonn
foi et dous leur demandons d'aidei
sincrement Me Borno dans I ac-
complissement de sa lourde tach i et
ris nui ont tous bien mrit de 1
Patrie
EmjA
Jruiie, le 1er Mai ft)22
Pax in
The varions feeliogs. which prr
raeat* ou< enlire national or^a> :z-
tton, and whicb in turo borrow co
toiirgi from ita divers institutions,
sbali, ro doubt rsolve thernselvea
ir.to a consensus of opinion sfer a
RhO't test; thaf, la spi'e of oursel
v', we are coms^lled >o admi> that
the lection of M. Louis Borno, ss
pisid. n'. haa b en t- e b s' no e a
yet at-uck on t lie ebord ot our exil
tiog national poiicy.
Adolphe SCOTT
Traduction
Les divers s^n'iraenta qui pn
tient tou e noir' otganisi'ion nstio
aie, liqu Ile son tour 'ire ces
colons de tei diveibes n stiiu ione,
feront rsous je u'en Joute point,
tant une unanuui. d op nr.n spt
ooe contre preuvr. Noi a sumi.es
aune coiitiaiiits eu upit de nous
mmes, ri'ndiueitre que I lection de
Mr Louis Borno A la Prsidence de
la itpub ique, est la meilleure note
qui ait jmnaia fi frvppe sur la
corde de notre politique Octlonbla.
Adolphe SCOTT
NI
Clyde Sleainship
Foreign Service*
l> Hteamn.r *Biracoa* nyint l
N>-wmYork le 5 tbi cnwavt eut q<
du Po t aa lJrinve lv 11 Maiej
sera le mme /mr pour Kingston
les ports de la Colombie.
Le S}S illaith revenant de J
est atterdu ici vers le 13 en
prenant fret pour New-York et fj
rop<* vid Nfiv York, faisait etcai*]
tous les p<>rt* du Nord
Port au HrtHCe lu 9 Hu 19Jf
E. F. CLE&EMS, gni
Timm POSTE pour COLLECTIONS
- e>o m s
J'achte les Timbres des Colonies. Me soumettre
chantillons avec prix par 100 et par 1.000 de chaque sorte.
J'envoie gratis et franco un numro spcimen de mon
D t il tin mensuel avec pur courants ri'ulbu ma et collections.
Thodore CHAMPION, 13, RueDrouot,|

^
Le Nouveau
Motor-Uar
Non (BNrai eu 1 ^-:js on de nous
rtqdrc inapte V .c ond t on de
cod- tu 1.0,1 du nouveau mo or car
qu ciuule depuis hier. Nous som
n s heurenx de pouvoir alarmer
qu il cre toutes Ita gaiaoies au pu Voil cooVnr i f eur
bii: su point de vue de la sol due, S Je 1 iir.euagement ei du cot:foit ilodienoe amer.
Le ;:.;j.cu Car p^ut icvoi en1 *' traciise
viroi cinquante pass^geis et u t Evretle chine
exz t meut l'horaire fit. de 1 .n Gipr de chine
Grand Rabais
OCCASION
Une Visite la maisi
V GREIDY
La maison lecevabt cootiouellemeot de nouveaux article! pif
bitMu. L ,
Q fre aoiouri'hui uo grand rabatsi rar^le prix,
t SA "01 II
aunra
Son Excellence le Prsident de
la Rpublique d Hati
Poit*au-Prince.
Prsident,
IfcEn vous lisant le 10 avril d. m er
lia (lue haute msgistr*ture de la
Rpublique l'Assemble Nationale
a dont une conscration clatante
la volont nib-anlsble du pij 4de
voir dsormais t-|-e tte des Loninua
d'Etat au bon sena pratique, poe&-
daut par dessus tout la claire et in
lelhgeme comprhension des rali-
ts nouvelles auxquelles li doivent
a'adspter pour mener a bien I uvre
qni s impose sujourdhui de U ro
Mstrao ion Noionale du< I ordre.
leTiavailet iU ior, par 1 fld'
xiu ion de ! Couvent on de IPlS
Aussi la ville de Ji u.ie, spr
avoT accu'illi svec la plus grande
fatiafaction votre pvr.smert au Pou
TO r viett-elle spontanment a;jour
jaoi vous ppot ter par llotaima
dlire d on groupe d il ls le-
P
(osdrona. ue relever ei fia notre
pies i^e national et le mainieuu a la
hauteur de m te glorieux paase le
peuple libre et indpendant.
Vous es l'Elu de la Nation Qae
Dieu vous garde sous sa maiu et
'ous sou autoru suprme. Lui qui
Seul est grand et de qui levent
loaa l empirai pour ie saut du
peuple hatien et lhoiueur de ton
uora
Veuil'ez egrer.Pivident avec no
plus vives flicita ions, I assurance
de notre profonde sympathie.
Thophile Woel, \. M. Clercron
lu Bspoate Meilet Charles Pulard
ilousabau Aiu. A- hi.noib, H
l.araque- M Deequiron. E. Laveudfdu
lils W Saribaiiik avocat Wargrou In'
liaitiste Si Surlu Laurent Conseill !
Communal Edgard Hocouri Pr Jro
me. fioczii a. Vigoefoi Magistral
Communal Thomas Saiiaancq L. Vol
ny Jeiine L'juib Latalade Parai,
b. Couba A alaitineau Tela Pompe
iten Antoine. B.Manineau R Beieen
Pernaod Bneire T U Ban;tt A N
Laraque Raoul PrDOi Numa Ed-
mond Fnyx Allen Mentoi S- Joseph
tt MonUB Targat Petion Petit Jh
Oegratf. R. Bobceuf
Kt que'quss autres tigna'.ures illiai
bls.
que L' public n ai: a se pi.indre d au
cun ue ces ttards de^g ablcs ds
rancien systme
Nous croyons savo r que bientt
un tioisime car vendra augmenter
le trafic, Lu P C S ue nglige rien
pour donnet lUtfacttOD au public
Comment ne p^s l'en l.icitci?
mm
Navire chou
' meteor
' G'orgft'e sup.
S.ti i liberty bUnc
Soie lavable coul.
Eolien coul.
' i fleur
VoiU de soie couleur
Voile Estelioe couleur
carreau banc
" i fleur couleur
Toile i Drap coton i i|4
M-pi. s e ioul 4 f eur p; i..b
" tay
P'umli blanc
Dimancne, le ualBr Cchimbiaa
de la Nosa Line, laissant Portai.
Piince pour la Mari ique s'est Organdi i fleur sup
chou d-iis le canal du Sud. sur les Eu tt;s pour jupes
rcif* de ltothellois
tllaiii. de la Ctyde Line fl'eat reo
aur Us lieux pour renflouer le
navite chou.
Sttr fiioTinazzo
Doreur Argenteur
Rparateur de Ciseaux
Travail garan
No 2034, Grand Rue.
Port-ao-Princ.
'2
i. .___^
Avis
Compagnie Gnrale
Transatlautique
IrSS C'RAVEIE parti de Bor-
MademoisfUe Lrcy Vsn Fckk^l*>n
donne avis aux notaires des G i il
ves tt g celte jundiciton que reti jea
dart ion absence, elle o an'one ? len 0D,-n, e'' 'erdu
QCUDt personne agir en ion nom 'VU P/ rcV'efS l a6 '0ur "P"
pour la veute des propiiu-s d I II ,l* nme pur peur Santi?to de
aucrepsion do ta mre et elip fait **' *
toutfB see rserves contre toui ce qui I suite de t itinraire sera fixe
liera fHit au mpiis du prsent avil. u' e l'urerre'it
Poitau Prince, 3 M>.i 1922 Pon au Ptince 9 Msi 1022
Mfie Lucy VAN UUN i L'Agent B. KOELIN
Gibjrdine blase
cme
5**ce b an; cime
1
1
0 75
1 2;
I
10
ia
8
>J
;
4
4
75
> 7
y
5
' 7>
7)
2
5
2 y
3
250
(aune mtine noir
Gsbaid ne nouveaut blanc
*' couleur
R Lain;ge grand caienu jupe
bane
Lainage Dimi
Lam;g- b'.tu marin
Calitoi suprieur pice
" extra pice
Baft ite pour chemists Dmes
S-mily blanc r ?.
Toile blanche pr chem d'hom. 2
percal couleur
Indien frariis
Faux cols toile maik Arcw
Valie ctvr rrains
< ii
Rtdra-Jx denlell? dx
Crav.te soie sup.
Cravate oie
Crrron de joie
Cterors rour kim-ncs
grand R m.-ge
C.ijod t etr
uni
4

3
S
3
S
*;
30
2
2
125
ao
4
/
iao
4

c
<

c
C
C
2
2
2
I
5*
75
75
75
Voile t|3 deuil
car. coul.
uy couleur
uni couleur
noir
Blanc
nouveaut
b'anc wray b'|
" mouchet b!**]
our
raye silin blanc
Bis i jour menttes.
fil noir d3tx''ie
14 meiceris dx
' colon snp.
H
hsuss'He pour enfants il
r
" fil
8 >s coite fil
hiussette fi dx pr hom
' coieo
Mouchoir de pocha
Siviet e toile'(s
" de bain
'.ouverture de lits _
)amasi franiis pr matelas M J
Jimaj.se co on pour
c pr nape blanc
T.pis cir blanc
>; gr bien pr costurat (Th*
Draps noir pr cost.
Stige bit ur & noir
Cf si mil I v. b e
Do k blanc arg'ais
Kh kt
D) k vet anglais
D iH union blanc
a sir. Ite as.>t
ii.Q.ki cavalier
g"
Bretelle ve.uab'e douxaine
Chemies ponr rnrr.iae
Ruban de soie No 1 t|t
I M f
, *
ai
o
$9
" ao
Grand itotk de Dert t!e Varn ienne f a'iis:s choisir U V**
x b oiei.e buuse & nan<;ouk F.anaise choisir
l pice de i aune*-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM