<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Le Malin ABONNEMENTS Un'tMois Port-au-Prince G2 03 Dpartements 250 Etranger }• Les Insertions sont reues aux M eaux du Journal, 1358,1 Rue Amricaine Rhumes, Toux, Bronchites, Laryngites, ? Conseil d'Etat A la sance d'hier le Cooaeillier Delabarre Pierre Louis, rapporteur de 1 Commission spciale charge de reondre au Message Praden tiel accompagnant l'Expos Gnral de la situation.—aprs sanction d'un E rois verbal, — a remis A l'Assern le, le projet de rponse. Pour %  les de rapidit le Conseiller Cbar les Boucbereao propose de faite ">mpnt 9 On trouvp dp traite place, des lirannado varies, du rrfe\ d'i k"la. de l'acasean n lait, des pnndwf h* des punch*,du roneoinn Vi 00 bo< march incr yable et D'imporu qn^lle heure. One chacun se paese cette bonn nouvelle I .Attention!! Grand* Innovation la Espana But Rpublicaine No 1024 l.n Muipnri vient d rerevoir par lf WwVo u, dp Hatien et Goraives, et attendu rVrnirr ltpflu ure grande varit* d Mouvements des navire F. Le S|S "Coton" a laiss N* Y hier 5 du courant directement pour Por ru-Prince. I" estat'rnrl-i •ew mercredi.— Le SiS ''Panama* lai- U I) JOIIT qu'elle mj cnr k r n t, homme femme, U S ( S Astre* partira deN(\v Y<*k 'e u a 1 g'end P3POr tirr ont. •ant pour tous les perts ha tiens e' Curaio. Il KiaceletS, -8C-* 111 ai.? pend assort j Colliers pingle de cravHta, K rd as? HBWUPK en or ei en urgent, homme, femme; grand sssorlimert. Broche, piDglfl pour chveux grand esortiraent. I! noua est imrosib!e d'oamrer la quar it dea art clee, f*ifps Avis Offlce du Chef de' la p 0ll l'ort au Prince, le 5 Mai IJJJQ Dans l • ba de diminuer le t bre des accident causs la ploi^ vent par la ngligence des cW feors et cech rs et qui attfWli mensuelhroent le chiffre orsT "* 15J, le Dpartement de U | 0 |jZ Rvisi les intress*, q>i partir veant de N-w Urleau teia ici vra le 7 ccutnnt -t partira le mme jour pour Santo Do Maiierro'pclie Lcey \'an Pckk'IP" 1 miogo City, la aiar Inique, la t;uade|donne avis aux notaires des Gonai loupe et les por s de la GoUml'ieives et ce cefp juridiction que r en flbsen p, Plie n an'onse assermann Ricion deTuboulel, Eiiinen du siDg e du pus Examen d s matires lca'es, Examen e cracha* Albumino raclioo Constante Ur^Sci lieenerche de Spirochtes et de Gonocoque*, ele, etc. H*= / VIS i)r Justin DomniqoH De !a Facult de Mdecine de l-'ar.* rour Mourrrr pnpuilo N w Or leans, prenant f et et pa segei?. aociote Ccmmerc iale d Haiti ASTHME Oppression, Catatrht, Suffocations, Toux nerosusis. Oiitilinn oertolno par Ui CIGARETTES CLRY .. POUDRE CLERT I Dr CL.E11Y. 53. Boni 8t Mmrtin. Pan dflrt on urune personne %  sir en ton nom inc'en ass : stan^ des p*ofii urs Den keet Deuichmann • pour la vente des proprits d^ I. u n .. ra sncress'on do m me-p r PIIP fait • ., „ . , Office : Avenue C.rcoire 828 U ures di Consuliadons : 7 9 heures du main 3 5 aprs mvti ouieasea raervea con re tout ce qui Pfr fir H,, rB*PTi*a prA.p n j a vi8 Pott au Prince. 3 Mii 1922Melle Lucy VAN UOKKELEN \ Vendra 1 La Goelettp KINE'i blfl rro teura en paifni tat dp l > \ ,. ment cnr^siruiH m x Rtets Unis j%u fent 100 tor.nes ne', d'une corutoc lion solide et Un^i t -, pour rensei guements et conditn S'adresser h AXTOISE LARGO ajix Cayt- liait.. Parisiaua DIMANCHE In 1 lu f d'caavra serKationnrl iciarlo 1 Cinp"mafOKraphiqhe des Butturs dran:atiiues : Vapprtnt&t Le clbre roman de G'is'ave tleot* Iroy avec IP meilleurs acteu s (J lu |{ r <\'g gt-p.. D* I. 'MliIGU d Th. VAU DEVII.I E tel* que Daqupar'e, Pei 6e s. ;. ... fi e*i an • pc^n'e •yii s %  padse 1 n D6ce nbr Hs ) et Janvier 1871 Paris Meig* Entre : 2 gourdps UaliOQ 2 g. 5J h DISQUES C0LUMB1A Amateurs de bonne snusique, accourez cb& L. Preetanggerholm Hue du Quai O vous trouverez de Superb* Disque* C)lu>nbia mo*0\ do ru; Une S'ep : f>ox-'.M8,mo*o'oiuei : ClimH,nrnjli>s, I** e&nagn^'ls, etc, etc aux prix ex:epUnnn*ll'>>niint reduUi de: Disqut* de 10 Or 0,60



PAGE 1

gM ii tnne Its 4360 P*t S 1 PHnt; Hati SHrref € M*l (0 OIRICTEDR PROPRIETAIRE Clment Magloire NOUER!) 20 CENTIMES Quotidien Le progrs g ral n'aura lhu que si ?ious rassurons par ne de progrs personntlj par notre force de caractre et dinieiiL. gence. A. fro CILLAI REDACTION; Rat Amricains No, \dbb Les dernires Traclafions Pai Cabl U gouvernement Dattguenave, Mec peut prendre sen deuil de n'a juirplus bienit de tractations > aener au dctr rlectioi un o et il Itpeut Jg'er, en .on sextope e to tomac, qu il re soit que corrpa r se laos l'oeuvre d dification d un nou au gouvernement Oo connat les diflrenies phases e celte re de a tractations que chacun est mme de percer joui aasiveir besoin d'attendre le produit) Livre bleu. Nou; les rsi m ans lommairemer.t. • f O Ce furent d'abord les scnes rp. tendu lundi au Palais national, sir leibrre suivant : — On a assz du pouvoir, on aspire su tepos, un te r bien g g' .. Mais le grand f re Wahirgon tient ce que le po* 'toir do jojr oit prolong, et cela pour des aisons rolriqut s tellement protoodes qu'il n'y a pas moyen de les exprimer avant l'acte de la lle c ton On omb: de fa'ique. il es Irai ; mais con me il n'y a pas de ttcufice qu'on ne soit oblig de taire la rslrir, on est ob g 1 de se lii'gcer. ( Ici, ure latme dans les roi vertties ) Donc, o ci dit, que les Conseillers d E at :oent lerm-s dans l.i l'ection < sinon.. ( Ici un geste de menace ) t Mais, la veille des lection, 1re ptseitirt a l'on au Piince du gou teitvment des E a s Unis ayant f.it dtaxation qun n appty it deion action aucun caudidat i la prwden C*, la con b niison dent le nom du "M fie sonn.ge Casa t tous les fris, tomba i plat de Mars o, rous l'avons dit, le gou versement veillait. Vite, loea/re. Barau, aigle de •OtTO dip'omaiie ; et pi'ez main lotte, vous autres I 11 s'agit de d ruirt, de dmantibule, et c'est la 'ore fort. Ne dmri ez pas duo sep enuat si g'orieus / D fendonotre œjvie. C'est encore pour 1; Patrie, -est cette phase des tract ions > que l;quioe est arrive. L< %  eptienisat du gouvernement deEtats Unis a beau taire connatre l'a. pinion de ce gouvernement str la t it accompli, — 1 quipe ne s'ir.t pai. Les messges voltnt et cinglent /air. Les uns piennent la dnection 'e W^bington, d autres, celle di Qiai 'O.say ciel, terre, aire, eau ont remu Oa est ua gouvernt ment ou 0a a'an est pai un. Oa ne lsejpre pas d oppose le Q iai d O '• Aussi bien, le faiais national es translo m en uoe forte de quaitiei gnial des canaids : chaque matit ci soi', une rue s abat sur la ville Et, comme l'eipuence a prouve .,'..-.1 ne sulft p*s de mt nsonge v u quon se met i co ispner au Pa lais de 'a prsidence' Au besoin, on crerait mrn? une mtu'e : mais i/.st dommagt : on n'a pas la farce militaire eu m in, .voue Datau. li est vai qur, ne rou v.n. lduire les CJon>ti. e s d ht Nouvelles trangres la Conlrence k Ge GENES 4 — Le chancelle aile mand Mr Wirth et son ministre des (tairas trangre Mr Rathet iu on t convoques iojoudhui U filU Je MrlloyiGoge avec lequel ils sur c* point qu'an casc a d sont restes ulu'i'i,r> h-lires en conf: ML oy.i G o-ge rt ont enei eus nab e ces et o a t M S h.rzau s dern-.sis a recon iaisuo:e de :a Ru examine h discussion a po tt "'oi russi aliii Ljua es to'CCI pour caus: derr.ur aval, le Pr^s d t a une rvhto. du dcret du 10 l de ta K L, b KJ 1 enceLo d B Icenliead t su Eiwa d d:s i Grigg asaisUi nt a l'ennevoe, Les d: u cou 0 gaabritau niques et allrmanls n'ont imet une J.S ta l coun re les sij ts qu'ils ont Jis;u ts, mais les b u ts circulent ^ue des projet oct t -oumis rour mliorei la Bit nation des rparations ai emandes Les dlgus arg 0 t nooL'c qui s adhraient encore i ide a'^ni rii'.ion des : i gaa>.>>rt s 4u trait de Veiia-'its so.: a Gn.i ou dans uue ville voisine avant li }t Mai pour prendre les me^.es ^ui letaient ncessaires ti relatives %  ux le.jarat.ons allemandes d si t .eue date et que l'Allemagne so d-j .lare dafti l'impos-ibi 1 c iic p*ytv' t lus les russes tudient le tnemo* .andum de TSCO :st u tioa de (a K 19 ; m k CM K il a.:* pte 1 • inciiioianduii ne s:rait pas demand des alfiires ru! es %  '. co im b 10 sp< %  ch'-r^d'examiner la po.. b lit dt %  00 t 10 ojt le suitle go.ivet nement des Sjvicts comme un ^'JU vernement de jure. Le minstre Tchitchifino a dit JU jourdh.u q 1e la ieponse au mmo iaoJurn de alls serait donn; d'ici d.m jours. Las termes ont t tlg ?phies MJ cou et dap:; les re prsoaunts des Sjviets les aelgatassis ont dc'ar qae t'aii; fi ^aci re lterte p.a le m moundum alli Irillao'i Renies (h Km, Df tou' ble ron "t dMT> sar I, parmi le Prsid n'. e Haut C immissaue Rus e I, M. la Chef u. M ne Mac Douga es avait desippoi .t.s et tait lotatfi saal. I s adroraiteai, d:i le co-respou dant de 1 Ei:h n^ j Telegraph*^u'ii' coas jraient dilfrentes cflres poui h V I \ !^r p.aiel h lt;hs coocessioos 0lroh fM ,. u ; ' y A nl|av s atnit pour la Rassis une exptime leur su^risd: qaclqo s u aue> deS clauses tt la dive g n. tanais et des b.lg:s ; 1 article 6 a grandement coo.0 iae la position tassa Oa s'attend ce qae l.t IUSSJ-^ lpondeot *^ m .10 nrum samed b attentant 1 .r>h e .1 h b, <.meut d; leur JV.,UC r. t • f —Moi ou personne I *el dev'it • Ors le mot d ord t du Palais n>t" lai le mensorge n'ayant pas rus i, •0 avant l'ir.trgue I Un aconte i Archer que les Amricains ne veu •eut pas enterd e pjiler de lui. et i Botno que la national l de son rre ht obstac'e. Un seul est possible : ayanigaenave, ou quelqu'un dsign r lui. Les ministres, qui se croient • plus en laveur,lvent la tt'. Con c tabules, tunions de nuit. OJ ne don pas au Palais ; le personnel ot %  ciel est caserne. Maigre tout, lt soleil du 10 avril t. Les propagandes viennent de se witer coctre un service d'ordre paruittment oiganis. Ap:s des inci •'". ceitts curieux, mais t i expli *Wes dans toute campagne ayant 'ttnc lectorale pour objet, le nom Unis Bono son du scrutin et est •ctlirn. N t acclam en raison du prs t pet de la valeur personnelle de l "est encore acclam, parce qui *Priaait un sentiment s n e ^e ''ivraoce et de soulagement : cwr, Jjcrotm sgn fiait que le p-ys_iait 1 ZTli PU, / t '" Co : ei l ,M . d fc peut eoco.e aes rvoquer, f-.oouvder Ut. avec grande raison, t.irect letr "e Corps et cier un to. fl t. E. c'est I£c * (j ^ue 1 quoi il est lait al usioa ^u^ni vous entendes pailei dvne oements en couis >. (.ommen I la Constitution s est (a t lo t d'aVOtl arraege k ihosrs de ii, 01 >U1 %  J tiansmission pci fi^u des pouvoirs ci e a oigams ui.e priode de piparation pour le nouveau gouvernement, et une pnode de liquidation pour le guuvcr Qtment sonant. Et, tu lieu ce cela. m 1 eu que ces Messieurs mette. u e l'or r; dans leuis papiers, i S .onsfi rent l ils regrettent de n'avoir pas de (orce en main pour recommen:ei les scnes des rues qui nous ont va lu Iinterveniioa I C'est a n'y pas croire, ep vrit. ;e il dis ixpe ts rp U-hed les d t cuu-cs du mmo aida m i t gne na o tou,e 1a d travaille assidment a l'cscea i e.uJi.-at uu proji pour diviser les crnmps ptttolil es de II .k JU et de G 00ty en 4 oa 5 zones doit une serait cxpio.t:e pui les Sjv.ci 1 J qae les auues e Iraient congeles a d.-s ^ oupes mtei Inatiooaui nvans tels qua tes frio . -, b; IJO .iqu.-\ amricains ei bel g s c.ci tou tlois subo.Joane a la re.O-inaissaace du gouvernement de j -re tt a nufl a de h uuciire | uiti au ie. jjurdhui ,OJ. qi.-.ju losianti Oa pu e b: u.in;,d J 1 A t Idde d: la Francs depuis la M -i fou CiiS tt ij u o ge et toute la de PPpc it qae lUVSe au de Mr Poincat fu' couis d'u:ie luatoa i q ie sont peu eut de la commission des affairas e'tai coul.r n.e eatielg e< au domicile de Mr Doumergue h.u. M Loyd p sideot qui d:l-ia q Je M. Poin.a g i.oa bauo r l'avait a.sure qui pourra t pourlceptioi hier de s 7 z le CMoa t M dme reatet p^rvonnalitas de rr^r; avaient r > m u i 1 aima invitation du Cbet le l'oecooa Kaaa Citw, au ha "a b 1 assistanca : M. !lu et M-ie Borno, M. et Midame la Gendarme Mie suas h f de la Gendarmerie et Midame 1 ide M. le Capitaine et Madame Sor.ot, e M.jor Rnnertus, Mr et tfmeRosrel,M( le ^rsident Bonamy, les se.rtaires dE'it, MM. Charles Hoozier, Hannibal "nce. Mme Ednoid Mangoo*. M: et Mme Henry R b.its, M ci Mue Luc Tbatt, le D e t ur du ,Via//i, M. et Mme D. Vatal, MM Emit Lon, Charle. Bou h?ie.iu. G orge Pnce, Mr et Mme \ndr Ch va lier, M. le Capt et Ma dme Thom>on, Thomas Price, le Prsident Lgitime et Melle Lgiti ne. M c; Mme Victor Gentil, Mret M ne O A Lund, etc. La Musique des Marines Corps <*g;yi la charman e fte au cours de •quelle l'entrain le plus cordial aai ma les conversations. M: le chef de lO ;;o nation et Mme Kane aireai pour chuaa le mil bea:sux qu'il fallait et firent les bon cei.i i leors iavltaa avec use dis I action et une courtoisie doat on le meiiieur souvenir. .;ar i tuco.e o, t. .1 ile 11= voir/entj I em i l'occup.tioud que les s L N mtiirout la Rhjr s-,s appe, de nouvelles tioa a^ci^d sur le memoaaudum raase|paf les sokleors se ponjnc'cn. et que le. rasri j 1 c epteront et qu a o N scia po s b e de upieadie le> re lat.ons ccmme^cuies avec la Kjssie. GENES—L';geii. e Havasditqu elle cto.t q J au 00011 des conldiences que en (aveoi dans le c u u e po i ique neigique s t 1 Uum.gne man quei.it a HS en 0 i ^ :ui J.I.S NEW YORK Serling 4 4435 Franc 10 89 Expoition Nationale Rappelons qaa oaat damsin tt ucdi qu'aura neu l Exposition Naio nie agncoin et iodoatriallo, noua le haut cun t:u du Dpartement de PAgricaltura. tjet.e graada min f-'s^ation du tra vail ramra a l'Ecole Ne'uiniie d'Agi iculturo le Tho .un grand nombrf 1 v u aurs e. prini 14 d apprcier les f(or> a I i oya par las axposaota Beau^jip uo prix seront offerta, btideluiadj pavailoa, de ISSt> oiiiou piopu'ineut dm il y aura daa •uraCUona diverses tj.ltt qua muai que, baioi de mer, loiaris, 'tc. Latt*. si l'on en juge par laa proparaifra promet doue dea ptua brillantes. v Cet article public en g des rumeuis pu. m 1 ) Etranger Par cble 4 Mai PARIS — le min Kit publie un communiqu des aftjires 'iranp* (s dmenlanl cal^goriq je • %  oaiia sgn fiait que le p-ys 'au f^ lois national, qui n ont en '"'tass uu gjuvetnemerit Dari q Ue ieur pe-p'u t, ne ta dcl l nte; p a! t (me leuti malles et a les lieux s*, s s na dent a leurs ( Ai i qae des chos de me c ve geuse en R.sie, 1 co ji 1 c O.iodoi: > ~ m n, .w BH 1 il publie uoe dclaration ount que depuis 4 UH le int ps p.ur eux 1 u> r<|trae de libeiU des soviets s est ttaniu par cet m hron uaa. ioatuoa de a) cv4}ucict plu de 1000 priire;, l'emprionnement du patriarche tt proianation dei reliques Un pl.icar J .itl dua Moscou dit que li rel^ion est l'opium du peupic Cendant le s* anecs de Gnrs le gouvernement des soviets deciie la rqjiMtio i dans les cg'iscs des vases sacrs e; amrai objet de valrtlf NfcW-YOKK — Le ftld marchil Frcnch ancien commandant en ch.-t des troupes anglaises est ainv:hier pour atlaires prives l'I K1S — Les troupes de l'ei Fu cn-ourent Pkin, l'arme de Chang Tso tjt disperse, le trali: des di.-nins de fer est arrt. PAR..S — Le cabirct approuva le texte du picte de non agression pendant du ans propos par Mr ment la nouvelle du dpart de M. flISMKUM de LloyJ George sous prtettc qu'il ne doit pas W shington et disant que la nouvel e est sans'enlever a II France des dro.ts contrs par les irai tondenient. j'e. existant. PAK15 — La police arre-a 3 membres de i*orl MM. Pomcu et Barthou entn.crent des ng^ ga-isation d'espionnage au profit des Sivieis Le cianons avec Mr rhunys de U.igijue a propos sysi ne comprendrait les ouv i-.-r, de U'es'. l.o-'<*e i'. t' t ide diS Je pations sur les art ure. :u -, ren', Toulon cen'res de fabricailon poudre et On s'.rfirce de rdiger un ineniorandu n a la -eniux. D.-s documents seent -ur. e it et.-vols I Russie qui donnerait satisfaction -ut besgei les H bres' et din.la fjb-iq ie de poudre du centre I lasfaji reiuser > .t de s g et le n lumjutqu a ce que U B..^iqae ail sati-t Ction. Avis Sic* m'ius po r dames Vdiites pour avocat! ot homnta d'atfai.a, Me&tc liizoion Demain prrmior diniaachd dj JQJIS de mai, il y a ira maHsr ij ehape.le d>> uzj'ou. |. a cirA,uoaia tommancera Jos 1 nnvd du tnier train. prar N mi engageons le pnb'l aarctedi proi bain, 10 M, c \ siar Parigja la coofraoea de Mr l. ica Ar ni • l.

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05664
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 06, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05664

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text

gMii tnne Its 4360
P*t S1 PHnt; Hati
SHrref M*l (0
OIRICTEDR PROPRIETAIRE
Clment Magloire
NOUER!) 20 CENTIMES
Quotidien
Le progrs g ral n'au-
ra lhu que si ?ious ras-
surons par ne de progrs
personntlj par notre force
de caractre et dinieiiL.
gence.
A. fro cillai
REDACTION; Rat Amricains No, \dbb
Les dernires Traclafions
Pai Cabl
U gouvernement Dattguenave,
Mec peut prendre sen deuil de n'a
juirplus bienit de tractations >
aener au dctr | fie. emploie jes derniers moments
lagocier une transmission des pou
aindeson cho x. I! trouve que les
Cwieil'e s d F at ont commis i son
pjod'ce un abcs d? cornince pour
l'avoir pas grbe ju'qu'a la fin la l-
|de de 1> rlectioi un o et il
Itpeut Jg'er, en .on sextope e to
tomac, qu il re soit que corrparse
laos l'oeuvre d dification d un nou
au gouvernement
Oo connat les diflrenies phases
e celte.'re de a tractations que
chacun est mme de percer joui
aasiveir besoin d'attendre le pro-
duit) Livre bleu. Nou; les rsi m ans
lommairemer.t.
"
f O
Ce furent d'abord les scnes rp.
tendu lundi au Palais national, sir
leibrre suivant : On a assz du
pouvoir, on aspire su tepos, un te
rbien g g' .. Mais le grand f re
Wahirgon tient ce que le po*
'toir do jojr oit prolong, et cela
pour des aisons rolriqut s tellement
protoodes qu'il n'y a pas moyen de
les exprimer avant l'acte de la llec
ton On omb: de fa'ique. il es
Irai ; mais con me il n'y a pas de
ttcufice qu'on ne soit oblig de
taire la rslrir, on est ob g1 de se
lii'gcer. ( Ici, ure latme dans les
roi vertties ) Donc, o ci dit, que
les Conseillers d E at :oent lerm-s
dans l.i l'ection < sinon.. ( Ici un
geste de menace ) t
Mais, la veille des lection, 1re
ptseitirt a l'on au Piince du gou
teitvment des E a s Unis ayant f.it
dtaxation qun n appty it deion
action aucun caudidat i la prwden
C*, la con b niison dent le nom du
"M fie sonn.ge Casa t tous les fris,
tomba i plat
de Mars o, rous l'avons dit, le gou
versement veillait.
Vite, loea/re. Barau, aigle de
OtTO dip'omaiie ; et pi'ez main
lotte, vous autres I 11 s'agit de d
ruirt, de dmantibule, et c'est la
'ore fort. Ne dmri ez pas duo
sep enuat si g'orieus / D fendon-
otre jvie. C'est encore pour 1;
Patrie,
-est cette phase des tract
ions > que l;quioe est arrive. L<
eptienisat du gouvernement de-
Etats Unis a beau taire connatre l'a.
pinion de ce gouvernement str la
t it accompli, 1 quipe ne s'ir.t
pai.
Les messges voltnt et cinglent
/air. Les uns piennent la dnection
'e W^bington, d autres, celle di
Qiai 'O.say ciel, terre, aire, eau
ont remu Oa est ua gouvernt
ment ou 0a a'an est pai un. Oa ne
lsejpre pas d oppose le Q iai d O
au vague espuir qn'on fini-a p-s la
re peidre la .t ju haut Commtssa
r* Ou se presse d'autant plus qui
es jouis sont compts; cir le 13
mai n'attend pas ; il avance fligm.
iquement, joui par jour.
>'
Aussi bien, le faiais national es
translo m en uoe forte de quaitiei
gnial des canaids : chaque matit
ci soi', une rue s abat sur la ville
Et, comme l'eipuence a prouve
.,'..-.1 ne sulft p*s de mt nsonge v .
u quon se met i co ispner au Pa
lais de 'a prsidence'
Au besoin, on crerait mrn? une
mtu'e : mais i/.st dommagt : on
n'a pas la farce militaire eu m in,
.voue Datau. li est vai qur, ne rou
v.n. lduire les CJon>ti. e s d ht
Nouvelles trangres
la Conlrence k Ge

GENES 4 Le chancelle aile
mand Mr Wirth et son ministre des
(tairas trangre Mr Rathet iu on
t convoques iojoudhui U filU
Je MrlloyiGoge avec lequel ils sur c* point qu'an casc a d
sont restes ulu'i'i,r> h-lires en conf:
M- L oy.i G o-ge rt
ont enei eus nab e ces
et o
a t
M S h.rz-
au s dern-.sis
a recon iaisuo:e de :a Ru
examine h discussion a po tt
"'oi russi
aliii
Ljua es to'CCI
pour caus: derr.ur
aval, le Pr^s d
t
a une rvhto.
du dcret du 10
l de ta K l, b kj 1
enceLo d B Icenliead t su Eiwa d d:s i
Grigg asaisUi nt a l'ennevoe, Les d: u cou 0
gaabritau niques et allrmanls n'ont imet une
j.s ta l coun re les sij ts qu'ils ont
Jis;u ts, mais les b u ts circulent
^ue des projet oct t -oumis rour
mliorei la Bit nation des rparations
ai emandes Les dlgus arg 0 t
nooL'c qui s adhraient encore
i ide a'^ni rii'.ion des :igaa>.>>rts
4u trait de Veiia-'its so.: a Gn.i
ou dans uue ville voisine avant li
}t Mai pour prendre les me^.es
^ui letaient ncessaires ti relatives
ux le.jarat.ons allemandes d si t
.eue date et que l'Allemagne so d-j
.lare dafti l'impos-ibi 1 c iic p*ytv'
t lus les russes tudient le tnemo*
.andum de tsco :st u tioa de (a K 19 ;
m k cm
K il
a.:* pte 1 inciiioianduii
ne s:rait pas demand
des alfiires ru! es '.
co im b 10 sp<
ch'-r^- d'examiner la po.. b lit dt
00 t 10 ojt le suit- le go.ivet
nement des Sjvicts comme un ^'JU
vernement de jure.
Le minstre Tchitchifino a dit ju
jourdh.u q 1e la ieponse au mmo
iaoJurn de alls serait donn; d'ici
d.m jours. Las termes ont t tl-
g ?phies Mj cou et dap:; les re
prsoaunts des Sjviets les aelga-
tassis ont dc'ar qae t'aii; fi ^aci
re lterte p.a le m moundum alli
Irillao'i
Renies (h
Km, Df
tou'
ble
ron "t d- Mt>
sar I, parmi
le Prsid n'.
e Haut C immissaue
Rus e I, M. la Chef u.
M ne Mac Douga
es avait desippoi .t.s et tait lotatfi
saal. I s adroraiteai, d:i le co-respou
dant de 1 Ei:h n^j Telegraph*^u'ii'
coas jraient dilfrentes cflres poui
h V I \ !^r p.aiel hlt;hs coocessioos 0lroh.fM ,. u,
; ' y a nl|av's atnit pour la Rassis une
exptime leur su^ris- d: qaclqo s u
aue> deS clauses tt la dive g n. .mous entra les ail l j motive pat
o,positioj de> tanais et des b.l-
g:s ; 1 article 6 a grandement coo-
.0 iae la position tassa Oa s'attend
. ce qae l.t iussj-^ lpondeot *^ m !
.10 nrum samed b attentant 1
.r>h e .1 h b, <.meut d; leur jv.,uC -
r.
t
f Moi ou personne I *el dev'it
Ors le mot d ord t du Palais n>t" -
lai le mensorge n'ayant pas rus i,
0 avant l'ir.trgue I Un aconte i
Archer que les Amricains ne veu
eut pas enterd e pjiler de lui. et i
Botno que la national l de son rre
ht obstac'e. Un seul est possible :
ayanigaenave, ou quelqu'un dsign
r" lui. Les ministres, qui se croient
plus en laveur,lvent la tt'. Con
c tabules, tunions de nuit. Oj ne
don pas au Palais ; le personnel ot
ciel est caserne.
Maigre tout, lt soleil du 10 avril
t. Les propagandes viennent de se
witer coctre un service d'ordre par-
uittment oiganis. Ap:s des inci
'". ceitts curieux, mais t i expli
*Wes dans toute campagne ayant
'ttnc lectorale pour objet, le nom
Unis Bono son du scrutin et est
ctlirn.
N t acclam en raison du prs t
pet de la valeur personnelle de l
' "est encore acclam, parce qui
*Priaait un sentiment s n e ^e
''ivraoce et de soulagement : cwr,
Jjcrotm sgn fiait que le p-ys_iait
1
ZTli PU,/t '" Co:eil,M. d fc* peut eoco.e aes rvoquer, f-.oouvder
Ut. avec grande raison, t.irect letr "e Corps et cier un to. fl t. E. c'est
Ic* (j ^ue 1 quoi il est lait al usioa
^u^ni vous entendes pailei dvne
oements en couis >.
(.ommen I la Constitution s est
(a t lo t d'aVOtl arraege k ihosrs de
ii,01 >U1 ' J tiansmission pci
fi^u des pouvoirs ci e a oigams
ui.e priode de piparation pour le
nouveau gouvernement, et une p-
node de liquidation pour le guuvcr
Qtment sonant. Et, tu lieu ce cela.
m 1 eu que ces Messieurs mette.u e
l'or r; dans leuis papiers, i S .onsfi
rent l ils regrettent de n'avoir pas
de (orce en main pour recommen:ei
les scnes des rues qui nous ont va
lu Iinterveniioa I C'est a n'y pas
croire, ep vrit.
;e il dis ixpe ts rp U-hed les d t
cuu-cs du mmo aida m i
t gne na o tou,e 1a d
travaille assidment a l'cscea
i rendu 1 Gnes ^u-
cientes
S.:; a M
lion
.10a d. MM J'
ky q i t. o t
legs
S.' tutuie i.: Jl u|J: ii.t ':l.lu
ua'e tt qni> e.uJi.-at uu proji
pour diviser les crnmps ptttolil es
de II .k ju et de G 00ty en 4 oa 5
zones doit une serait cxpio.t:e pui
les Sjv.ci 1 J qae les auues e
Iraient congeles a d.-s ^ oupes mtei
Inatiooaui nvans tels qua tes frio
. -, b; ijo .iqu.-\ amricains ei bel
g s c.ci tou tlois subo.Joane a la
re.O-inaissaace du gouvernement de
j -re tt a nufl a de h uuciire | uiti au
ie.
jjurdhui ,oj. qi.-.ju losianti
Oa pu e b: u.in;,- d j 1 a t Idde d:
la Francs depuis la
M -i fou CiiS tt ij
u o ge et toute la de
PP-
pc it qae
lUVSe au
de Mr Poincat fu'
couis d'u:ie luatoa
i q ie sont
peu eut
de la commission des affairas e'tai
coul.r n.e eatielg e< au domicile de Mr Doumergue
h.u. M Loyd p sideot qui d:l-ia q Je M. Poin.a
g i.oa bauo r l'avait a.sure qui pourra t pour-
lceptioi hier de s 7
z le CMoa t M dme
reatet p^rvonnalitas de
rr^r; avaient r > m u i 1 aima
invitation du Cbet le l'oecooa
Kaaa Citw, au ha
"a b 1 assistanca : M.
!lu et M-ie Borno, M.
et Midame
la Gendarme
, Mie suas
h f de la Gendarmerie et Midame
1 ide M. le Capitaine et Madame
Sor.ot, e M.jor Rnnertus, Mr et
tfmeRosrel,M( le ^rsident Bonamy,
les se.rtaires dE'it, MM. Charles
Hoozier, Hannibal "nce. Mme Ed-
noid Mangoo*. M: et Mme Henry
R b.its, M ci Mue Luc Tbatt, le
D e t ur du ,Via//i, M. et Mme D.
Vatal, MM Emit Lon, Charle. Bou
h?ie.iu. G orge Pnce, Mr et Mme
\ndr Ch va lier, M. le Capt et Ma
dme Thom>on, Thomas Price, le
Prsident Lgitime et Melle Lgiti
ne. M c; Mme Victor Gentil, Mret
M ne O A Lund, etc.
La Musique des Marines Corps
<*g;yi la charman e fte au cours de
quelle l'entrain le plus cordial aai
ma les conversations.
M: le chef de lO ;;o nation et Mme
Kane aireai pour chuaa le mil
bea:sux qu'il fallait et firent les bon
cei.i i leors iavltaa avec use dis
I action et une courtoisie doat on
le meiiieur souvenir.
.;ar i
tuco.e o, t. .1 ile
11=
voir/entj I em i l'occup.tioud
que les s L N mtiirout la Rhjr s-,s appe, de nouvelles tioa
a^ci^d sur le memoaaudum raase|paf les sokleors se ponjnc'cn.
et que le. rasri j 1 c epteront et qu a
o n scia po s b e de upieadie le> re
lat.ons ccmme^cuies avec la Kjssie.
GENESL';geii. e Havasditqu elle
cto.t q j au 00011 des conldiences que
en (aveoi
dans le c
u u e po i ique neigique
s t 1 Uum.gne man
quei.it a hs en0i^ :ui j.i.s
NEW YORK
Serling 4 4435
Franc 10 89
Expoition
Nationale
Rappelons qaa oaat damsin tt
ucdi qu'aura neu l Exposition Na-
io nie agncoin et iodoatriallo, noua
le haut cun t:u du Dpartement de
PAgricaltura.
tjet.e graada min f-'s^ation du tra
vail ramra a l'Ecole Ne'uiniie d'A-
gi iculturo le Tho .un grand nombrf
1 v u aurs e. prini 14 d apprcier
les f(or> a I i oya par las axposaota
Beau^jip uo prix seront offerta,
btideluiadj pavailoa, de ISSt>
oiiiou piopu'ineut dm il y aura daa
uraCUona diverses tj.l-tt qua muai
que, baioi de mer, loiaris, 'tc.
Latt*. si l'on en juge par laa
proparaifra promet doue dea ptua
brillantes. v
Cet article
public en g
des rumeuis
pu.
m1)
Etranger
Par cble 4 Mai
PARIS le min Kit
publie un communiqu
des aftjires 'iranp* (s
dmenlanl cal^goriq je
oaiia sgn fiait que le p-ys 'au f^lois national, qui n ont en
'"'tass uu gjuvetnemerit Dari qUe ieur pe-p'u t, ne ta dcl
lnte- ;pa!, t (me leuti malles et a *
les lieux s*, s s na dent a leurs
( Aii qae des chos de me f Acclamations lsonnrent contu uement, , ta
s *tt; Wau de l'difice 4a Champ-, l 'ont ber
a en vue de meure le
de contre la fausset
yaut le Palais national
pour origine, il a auist pour but de
dnoncer i la Nation l'av.e de cbns
tion du gouv; miment, la 15
arrivera icfil blment ; i se
psseiadaus 1 o;die, en dpi. des
r vntroei.ts 1 qu'on veut crer ;
car le- auo;:*s sont i la h u eur de
leur l.he S: les co :pir.tturs du
P-lois national, qui n ont en vue
dcident d- U F'ancc. un des airt es est conseiller muni
Vider cipil d Ir/ mit Sein.-.
RJMc H pooifl i !a l.'ara-ion d.- T hi-
P' le irioc au 'u|.-i de In reli
; Pays d US de> c ve geuse en R.sie, 1 co ji 1 c O.iodoi:
. > ~ m n, .w bh 1 il publie uoe dclaration ount que depuis 4 UH le
int ps p.ur eux 1 u> r<|trae de libeiU des soviets s est ttaniu par
cet m hron uaa. ioatuoa de a) cv4}ucict plu de 1000 priire;,
l'emprionnement du patriarche tt proianation
dei reliques Un pl.icar J .itl du- a Moscou dit que
li rel^ion est l'opium du peupic Cendant le s*
anecs de Gnrs le gouvernement des soviets de-
ciie la rqjiMtio i dans les cg'iscs des vases sa-
crs e; amrai objet de valrtlf
NfcW-YOKK Le ftld marchil Frcnch an-
cien commandant en ch.-t des troupes anglaises
est ainv:- hier pour atlaires prives
l'I K1S Les troupes de l'ei Fu cn-ourent
Pkin, l'arme de Chang Tso tjt disperse, le
trali: des di.-nins de fer est arrt.
PAR..S Le cabirct approuva le texte du picte
de non agression pendant du ans propos par Mr
ment la nouvelle du dpart de M. flISMKUM de LloyJ George sous prtettc qu'il ne doit pas
W shington et disant que la nouvel e est sans'enlever a II France des dro.ts contrs par les irai
tondenient. j'e. existant.
PAK15 La police arre-a 3 membres de i*orl MM. Pomcu et Barthou entn.crent des ng^
ga-isation d'espionnage au profit des Sivieis Le cianons avec Mr rhunys de U.igijue a propos
sysi ne comprendrait les ouv i-.-r, de U'es'. l.o-'<*e i'. t' t ide diS Je pations sur les art ure. :u -,
ren', Toulon cen'res de fabricailon poudre et On s'.rfirce de rdiger un ineniorandu n a la
-eniux. D.-s documents seent -ur. e it et.-vols I Russie qui donnerait satisfaction -ut besgei les
h bres' et din.la fjb-iq ie de poudre du centre I lasfaji reiuser > .t de s g et le n lumjut-
qu a ce que U B..^iqae ail sati-t Ction.
Avis
Sic* m'ius po r dames
Vdiites pour avocat! ot homnta
d'atfai.a,
Me&tc liizoion
Demain prrmior diniaachd dj
JQjis de mai, il y a ira maHsr ij
ehape.le d>> uzj'ou. |.a cirA,uoaia
tommancera Jos 1 nnvd du
tnier train.
prar
N mi engageons le pnb'l
aarctedi proi bain, 10 M,
c \ siar
- Parigja
la coofraoea de Mr
l. ica Ar ni l. l iMrl-.-o L
ma
-uperati-
^y ^tuontrara
' " a motionne deu sa
lOUt guiire qui Xli-
:-oudo entier tt uu il
Ku re ; 1 guord


LE MATIN
Le Malin
ABONNEMENTS
Un'tMois
Port-au-Prince G- 2 03
Dpartements 250
Etranger }
Les Insertions sont reues aux M
eaux du Journal, 1358,1 Rue Amri-
caine
Rhumes, Toux,
Bronchites, Laryngites,
?
Conseil d'Etat
A la sance d'hier le Cooaeillier
Delabarre Pierre Louis, rapporteur
de 1 Commission spciale charge
de reondre au Message Praden
tiel accompagnant l'Expos Gnral
de la situation.aprs sanction d'un
Erois verbal, a remis A l'Assern
le, le projet de rponse. Pour
les de rapidit le Conseiller Cbar
les Boucbereao propose de faite tyleerapbier des copies qui seront
distrib ep, avant la discussion en
ance publique.
et autres affections des organes
un affaiblissement de l'organisme.
respiratoires, indiquent
L'EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et
augmente la force de rsistence contre les maladies.
524
.. " ;-:..-; j"OT?9mmfflffifflrfl1tWfflM "
Vraiment
Mariage
Ko I Eglise du Sacr Ccejr de
Turgeau. mardi 9 Mai, 8 heure
du matin tera celbi le maruga de
Mlle Lolotte Sauiel. lle du M Cy
rua Saurel, avec notre ami Lt'on
Lalea.i, avoca', tli.f de service ac
Dpariemeat des Relations Hxtrieu
rea fils de Me T. Laleau, Ltonniei
de l'ordre des Avocats, ancien tecr
taire d'K'at de la Jdatice.
Meilleurs souhaits au chaimant
couple-
Hommage au
Prsident HO RIS O
Je vous affirme?
M. I.aville a install Cir ('.a 1 1 '
un re'it eiab'issf mnt cuver' joi r e'
nuit ou peu de Irais on m 1 ^ et
on boit
l.'id^e est origtrtleVt ppr apprci'
du public car 1a GuiNAUeis te1
ft le nom dp I ptaljh-<>">mpnt 9
On trouvp dp traite place, des
lirannado varies, du rrfe\ d'i k"la.
de l'acasean n lait, des pnndwf h*
des punch*,du roneoinn Vi 00 bo<
march incr yable et D'imporu
qn^lle heure.
One chacun se paese cette bonn
nouvelle I
.Attention!!
Grand* Innovation la
Espana
But Rpublicaine No 1024
l.n Muipnri vient d rerevoir par lf
WwVo u, dp Hatien et Goraives, et attendu rVrnirr ltpflu ure grande varit* d
Mouvements des
navire f.
Le S|S "Coton" a laiss N* Y hier 5 du courant
directement pour Por ru-Prince. I" est- at'rnrl-i
ew mercredi. Le SiS ''Panama* lai- 'Obal le 9 du courant il S'ra A Fo't-au-Piince le
:i en route directe porr New Voile i
Le ScS Prins der Nedi-rl.inden venant d'
a la Capit.Ve le dimanche matin r du courant <'t
taniri | midi peur lis Caycs, Jacmcl, Cura j
H 1 F.ii'Opr.
Le *(S C.ommc\v;ine venant de Cura 10 M
en vente de>
U
I) joiit qu'elle m prix frtns tl jna :
MdaiUea pour la maonnerie (grand
fendu ci 'e 0 rodant et partira !e mne je.- aeeortilTl' nt ).
ioir New otkdnct-mert rrnr",Pt en er Pt en 'oenr gd as*
Le S,S PoM-don venant dTi.rrt*. des tjrif| Rpur|g d'O Mes. B'*V d FOrlimen
dominicains et du rcd. c t arerdu ici \cs le ; "
rrunrt el repartie le joui pour Sambgo de C .- IvaCn'flS. bot tOnS pOUT maOCtlQ.teS
ba KiriS'f-n d du.it. iv.i'i u""Hld aSHO 'l IllPtit. ;, n
rne venant d<- Kine attendu kl vente i* du courant chargera ro d Bortimiinr
irus 1rs PO'tseuropens, vit te Nord et les ports ,I,P' BrBra WniOiaW.
,'onirc ;Clinn(>j cnrkrnt, homme femme,
U S(S Astre* partira deN(\v Y<*k 'e u a 1 g'end P3POr tirr ont.
ant pour tous les perts ha tiens e' Curaio. Il KiaceletS, -8C-* 111 ai.? pend assort
j Colliers pingle de cravHta, Krd as?
Hbwupk en or ei en urgent, homme,
femme; grand sssorlimert.
Broche, piDglfl pour chveux
grand esortiraent.
I! noua est imrosib!e d'oamrer
la quar it dea art clee, f*ifps
Avis
Offlce du Chef de' la p0ll
l'ort au Prince, le 5 Mai IjJjq
Dans l ba de diminuer le t
bre des accident causs la ploi^
vent par la ngligence des cW
feors et cech rs et qui attfWli
mensuelhroent le chiffre orsT"*
15j, le Dpartement de U |0|jZ
Rvisi les intress*, q>i partir demain (3 Mai courant, L article t
nu rgiments de la circulatian
vhicules ainsi corn :
" En cas d inobservation d -,
prescriptiena ( qje tout eondaeis
doit connatre ) la circulationd|
vhicule sera arrte par (es sf**!
de la Force publique .sans pr^u.
de la condamnation l'ameoeiii
vue par la Loi ara obietr | k
ettre toutes Qna utiUs.
W.U. RUPEUuj
Chrf de UPjm
BemercemeM*
Mr Jules Hcrauxet sa lille, lc< fiiri'lon^
Cadtt, Moue, D-|our, l.ale.u, buertio i
Us autres parents et allis, remercient
amis qui de loin ou de pria Kur ort f
imoi|tnages de sympaihi; a 1 oc^asionc
Je leur reyittte. Matie Claire l)u|our,
Jul.s Hcraui, enleve i leur aftecnoo l i
dernier, et les piient de croire leur |
.'connaissante,
1-on-iu-Frince, le 5 Mai 192a.
Comme il avait t annonc hier
Uochc-i-Bateau le 20 Avnl 1922 |'6ltBj ^d \& nouvelle -pompe eoUolvia de ia rneaa.^ snlenneile
Son EiceUence le Pisident de
la Rpublique d Hati
Port-au-Prince,
Prsident,
|eyeuz et emprrsi nous venon'
Vous offrir, avec nos vive f.icita-
110ns, 1 faible tribut de notre ricon
naissance 1 occasion de Voire arn
*e spontane su fauteuil Prs den
tiel.
Votre pass pohtiqu- et votre rei
t-.tude dans le ceiele de vos devoirs.
ont valu votre Auguste ptrsoont
cette juste rcompense, comme cou-
ronnement de sa longue carnie.
^Puisse D.tu, Prsident, conseivei
encore vos picieux jouis, an qu<
?otre Excellence imp gne au P.y
une mar.ii* mthodique verspiu-
de progis par le travail.
Que Votie piogramme. Prsiden-,
toit le Hl (i;'J "'" d* loul P*l;
hatien, dont le boebeur il l'iotelli
gence te rayonnent que pour la g'oi
te de votre gouverutment
Tels aont, Prsident,les voeux ejui
mous forwicn< pour voire Eicellencf,
en cette occasion.
Vive Hani 1 Vive l'Elu du 10 ari
kMfl
( 8. ) T. H. Ses, I. Sa'omoe lo-
celm, Dr Telson. F. Ei- Beis,Simor
ni Bazrlais.Antoine Rosemond,Ode
ierant, Dmos bine Desmon e, M
i-'iorgm. Esuvil Cadet, Nea'or Roch
lia, Mondestin Bois M Passade, Bre
nor Bois, Dutresne Toasono. P. H
Tossono. Luc Mor^no Filf. V F.er
",tn, hsterue Cherami, | Salomot
Jocalin.
Varits
DIMANCHE
Les Trois
Mousquet n fret
e chapitre Baetien St Gervais
Musique ; Sylvain Peters
lieu en prdnee d'un public nom-:i,ro par 1- p,
breox. Le pompp fonctionoe b-en etlparoiaae, et l<
era, noua le rptons), une vrai g"-!ip.ncp s^rn r-
raotie pour la ville. 'Lucas, du l'e
La question ntporfan'e qu il s'fgitj | ch-rale i
msintenant de rgler est celle de naire r'^tero--
l'eau. Nous avons confiance dans lai Pendant h
bonne volont du Service hyd:auli- profit des tr; ux de !a chapelle".
que.
Fte Stms&ui
d Turgeau
Pimeprlio 14 Msi, H heurPH prp*
cins du raa'in, il y aura biippdictinn visre saolement ei lea g :s
mlennpllp) de 3a hnnellp St Lotit;plus dlicats seront sati?fdiia
dft Tr'fP8ii par Sa Grard-Mir Mfr
l'Arrhev)qae, La bVediction ser^
rl-
Convocaho
Lrs Mt-ri b es actifs de FemiMil
ort r'ts de se runir Dmudjri
nafin 9 huis p ;ues au lad
ge supiiture diT
g- Gudien sis.- rue du Docteoij
biy.
Port au Prince le ", M.i 1922
V-.atiJLll. J_- *---- -iL'.i----.x-Ue
Avis
'hs, cur dp la
h rmo de eircona-
(inc par le Pre
S'minalra,
11 farf^re du Smi
Itur conconra
mess? oi qutera ar
Le Monument
de [ouverture
Ce malin, 'J heures, Mal L- G.
Uinsioii et Clment Weg'oire,iiiein
. res du Lomit du monument de
t ouverture BdSts's de l'ingeuieur
rrdric Azor et de Partiale Normil
ha le* ont ani dt limiivemeni
emplacement. G'eet la |.otiion du
1 irain ajtu au cul sud oue^t de la ,'0b
a M
Le Public eel irfjrm qia laj
g:strt communal ne re^vra"
tt-i c un uu-iai qae Iph Uirdi et
mecli il-- (haquH senmue, du 101
le- r. s a. m. a midi.
( Port au Prince, le 4 Mai 1022
uni
e lace, en lai e du Palais National
|Ol a tb ihoial
Les travaux commenceront bien-
t'.
Bureau
Po
BULLETIN NO 169
Les chargeurs sent pris de noiei que le S/S
PANAMA esi itteadu 1 l'on..m-Prince de dis
Canal Zone, le Vendredi 12 Mai 1912.
Pharmacie F. Sjour^
Donne avis s, clientle, aux mdecins el au.pub'i, qu'ellt
ntrstorm son Libratoire d Urologie en un,, Laboratoire
li.ul Dr Hicol ei t. Sjourn
IjQ laboratoire es* ouvert tous le* jours de 7 hes du |nrtia
h ureidj silr pjur louteUes rechircies et anilysii prvaei "
I mrioiu: ; ci jointe, saut pour le
W.tsscTiu tiiii et ld cou s tri rite UreScrU
Saront reues que le rrnnli de chique semaine.
S'adresser ia Pbirmacie pour les reuseigieaeuls*
Si isaip u
Les pr-- is d'enibarqueinei-t sconi d.ivrs
four le fret i dcsiinanon de Kew-Noilc et des
ions Europcnj sur la demande laite a ce bu-
rcai |
Ce bateau partira pour New-York le midi du
merr.i: jour, dircc.cnien:.
O. B TOMP^ON
Agent Gnral.
SBJ1U. J.-.'.Li___." ----=1 "-^
iXosa Une
Le S|SiColumbia> ve- ant de N-w
Urleau teia ici vra le 7 ccutnnt -t
partira le mme jour pour Santo Do Maiierro'pclie Lcey \'an Pckk'IP"1
miogo City, la aiar Inique, la t;uade|donne avis aux notaires des Gonai
loupe et les por s de la GoUml'ieives et ce cefp juridiction que r en
flbsen p, Plie n an'onse
assermann
Ricion deTuboulel,
Eiiinen du siDg e du pus
Examen d s matires lca'es,
Examen e cracha*
Albumino raclioo
Constante Ur^Sci
lieenerche de Spirochtes et de Gonocoque*, ele, etc.
H*- =
/
VIS
i)r Justin DomniqoH
De !a Facult de Mdecine de l-'ar.*
rour Mourrrr pnpuilo N w Or
leans, prenant f et et pa segei?.
aociote Ccmmerc iale d Haiti
ASTHME
Oppression, Catatrht,
Suffocations,
Toux nerosusis.
Oiitilinn oertolno par Ui
CIGARETTES CLRY
.. POUDRE CLERT
I Dr CL.E11Y. 53. Boni 8t Mmrtin. Pan
dflrt on
urune personne sir en ton nom
inc'en ass:stan^ des p*ofii urs Den keet Deuichmann
pour la vente des proprits d^ I. un..ra
sncress'on do m me-p r pIIp fait ., ,
Office : Avenue C.rcoire 828
U ures di Consuliadons : 7 9 heures du main
3 5 aprs mvti
ouieasea raervea con re tout ce qui
Pfr fir h,, rB*PTi*a prA.pnj avi8
Pott au Prince. 3 Mii 1922-
Melle Lucy VAN UOKKELEN
\ Vendra
1
La Goelettp KINE'i blfl rro
teura en paifni tat dp l > \ ,.
ment cnr^siruiH m x Rtets Unis j%u
fent 100 tor.nes ne', d'une corut- oc
lion solide et Un^i t -, pour rensei
guements et conditn
S'adresser h AXTOISE LARGO
ajix Cayt- liait..
Parisiaua
DIMANCHE
In 1 lu f d'caavra serKationnrl
iciarlo 1 Cinp"mafOKraphiqhe
des Butturs dran:atiiues :
Vapprtnt&t
Le clbre roman de G'is'ave tleot*
Iroy avec Ip meilleurs acteu s
(J lu |{ r <\'g gt-p..
D* I. 'MliIGU d Th. VAU
DEVII.I E tel* que Daqupar'e,
Pei 6e s. ;. ... fi e*i an pc^n'e
yii s padse 1 n D6ce nbr Hs ) et
Janvier 1871 Paris Meig*
Entre : 2 gourdps
UaliOQ 2 g. 5J
h DISQUES C0LUMB1A
Amateurs de bonne
snusique, accourez cb&
L. Preetan- ggerholm
Hue du Quai
O vous trouverez de Superb* Disque* C)lu>nbia mo*0\
do ru; Une S'ep : f>ox-'.M8,mo*o'oiuei : ClimH,nrnjli>s, I**
e&nagn^'ls, etc, etc aux prix ex:epUnnn*ll'>>niint reduUi de:
Disqut* de 10 Or 0,60


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM