<%BANNER%>







PAGE 1

-*£ vJMAfl> / es'dettes de la Russie devant la Confrence GENES—H a ' dcid qu'on de manderait a Mr Taf, chef de justice de la coui suprme des Etats Unis de nommer le pisident de la com mission mixte d'arbitrage qui sera tablie pour contrler les dettes dues parle gouvernement russe aux ob'i f ataires 'rangers. Deux aulres rnem res de ceite commission reprsente ront respectivement tous les obliga taires et le gouvernement russe. La commission aura le pouvoir de faire remise des intrts t de dcidai dr 1e Monsieur Othello liCzUra, antoutes les questions attdant lts obli cien Magistrat Commuai Maniai L'lection de M. Louis Borno ET LA VILLE DE Pon-lf-Piii Dana la soire du 20 du courant, "ne fte or^anis^e par Mo-isionr R mns Rmy en I honneur d l'E'ii du 10 avril, a eu l'*u dn |< salons Monsieur O'hello Bl'zair*. La Ville de Jacmel $ le Prsident BORNO ga'airrs trangers D.s tribunaux mixtes d'atbitrag' pour chaque nation intresse s'occu •eront de la question des proprit? trangres qai ont t aationa'i es a souT^rainet rus e st respecte. La sous-commiss on des af 1 lires ru< ses a termine 1 la rdaction d;s p op sit'onsqui seront envoyes probab e ment demain i U d'g tion rasse La Belgiqueseule n'apasrd suri* tation dea plus irapo-an'es. L* corpa de la musique cl. Union eonvt ce te lin, donna, ce goir-l les mail t^rra morceaux de son rpertoire ^nire tomn. MneafoeY B 4 lizire, dna une courte improvise'iot, renarde les IOVI e*d* l fmpreps^mft la /.("'ip qu'ils on' mie %  > rpondra C matin nn dlgation compose le MM. Fauch et de Henry DoOg* •nt remis a Son Excellence le PWaident l'.orno, une lettre de flicita Mon de la population d Jacmel.,A "ette occasion Me Fauch pronona le discours qu'on lira plu* baa auquel rpondit Me Borno en dis ter mes vraiment flatteurs, -rappelant goeni. que on Dora eet note l'histoire de Jacmel. Voici en q-iels termes a t ror^e h iptte et in extenso le d scours de Me Fauch. r L< K. PJ an Par le s eanvr Uacorts de le C Gl 1 nous laisse demain, en voyage I de co'g pont France U lMHH rre |n vicaire gn-al de la Cah 'drale.qui nous a honor de sa mite ce matin. Le p e lan nous a eipnms sa gra tnude cour les excellents services que la Presse a rendus avec un gn reux empressement, ces terno* der niers, i toctes les oeuvras de bieofai saece dont elle a assur le suec* Nos meilleurs vo:ux l'accompa Excellence. L'Elite d* Jacmel, cette 'itequ l owDHB et qui a foi, est anjouMhu heure" 0 OTOI >dre eer ea vives f i i tatio s l > ca-in d v >tre av n ment an Pouvoir. Elle no va pas Naissance Mr 8c Mue Em. Vilcin nous ont tait part de la caprice de leur fils : TilbUiFORi*.U rr.re et l'enfant ta porteur bien. Le 15 Mai Le m<>ero O-cide Jatntv prturs un m pnfiqie concert qui isrt oa n au Crump de Mars la lot di 15 Mai, jw o> l prestation • t* ment du Praident Borno La Mo que du Palais et celle da Cip eo bines formeront, sons la direetioa d'Occide ao corpa de plaidatai xante dix raoeiciena. Ci ara ta du nnmroa aensationoela du prog'u me de cette belle joui ne La gendarmerie coran'e aoaat prt ter aon plue grand cooeoirspoaj donner le plua d'ec-at poar.bla i 0I lea du 15 M. Six cens gstay m a dfile'ont le aoir la rttraaie taux Qiinbeauxsonatten-e et cda la parole a mo-'i'ai' er Cher rw u e f rrnuleq| i sieur Rmy qai, dtoa un disent %  trmduisa .li i grande.joie.que lw pro d-a mieux aent' parla de Menaleur •" *otre lec -.ionil la premre 3orno non seulement cornue an'truRtefatore de ,taf L n Chez ANTOINE ML TILIMUS Jlesdaine. %  esde'no ; selle>, Ceci vous inl p?se les lis^s d' la l*it quo'iiiens.d prix li prits ne leur tait pas concde Mr Batthou a liDtentioo de parti demain matin pour Paris, il nviec dra dimanche i Gnes. Les Couis PARIS a-Sterling 4s .'S i/a Dollar io,6 et te^'i 1 avenir I'UIB, ce fut le tour de Monsieur Paul Doraatant, greflier au Tribunal la 1re ins^anc^ r il ne manqua pas de rendre au nouvel Elu un h-^m mage mrit Monsieur Elle CoAi.I aprs loi, se leva, et de son irab r e vibian. il retrace la vie poli iqne de vie Borno et lit drouler sur I cran, •tapa par tape toutes 1" impor antea fonctions par lesquelles il a pass o, gioe pa rectitude d conduite dans les alluires, il a pu aniourd liui eouro.iner sa carrire Dune pierre, Monsieurtcen fit dejx poupa. U se tourna vers les oppo [jan'a et les proies atairea en que P ie situatio •. et de s maaaue hercnl ltcUon> u ,\ mire lenne, il dmoli, pice par pic | t in ipour D us. Certes il nt DOOI suffiaait pas de Vous t'adui-e iu:revive aatitfiCiion reti \r* une o^lite viti o i g ibl a iirpri* attendent toujo r* Ave*mVOUH vu ? Lea jolis moistiquairea pour lit aimp'e Mojfe'ie. • 'ifes POU' Ut diuble AVEZ VOUS VU? Lea Corse E'* q-i Treo l'idal d toute f^mne chic. AVCZV0U5VU? m u JE %  es io'iaa Gravirez de la aaisoa *ni q-e 'e Petrooa de ? f rctorlil RaVifW. AVEZ VOUS VU ? Mille auties lolieiet aei, entre autre : • Ml Prsident Noa sentiments personnela Voua -ont dj connus ; car ioreque par L . db , rfl[ l aung G g.oo Bas de aoie t^i aop. ptira la voie des journaux DOOI Mioot V^J^SSnkmiUai Nappe couleur l'aune appris Votre candidature la Pw|Jfi~ ;" .onilenrea "'—" "—•"''-" %  m.re Magistrature de l^J^\?82g?tti3^ joie avai'. t ca point grande que l h •' %  • nous n avions "a* pa uiauquer de Vous la uiiiiitt star. Bien plu^, ai' I odernain de Votre devoir aembliit Runion d Journalistes 11 er 6 li u es de l'apil midi notre con( re Chraquit, duecteu des Nouvelles avait invit le iourna^istes et quelques uns de se amis i prendre avtc lui une coup de Champagne th.z O.ie x, locc;. sion de la pautioa de son nouveai tournai Cliiaquit remercu ses uivites a voir rpoudu son appel cordial e raffirma son dsir di travailler a, bien-tre de la collectivit. Le rida teur eu chef des i Nouvelles Ml Clment ACouea, lut ensuite ur discours o tut tipliqui, en tt!e catgoria,ues le programme de soi journal 11 dit ce qu'il attendait dr sts confires ea indiquant lomrnert il entendait que fut eievc le lourn lisme M Cment Magloirt, prsident du Syndicat des dir-cteurs de quo dien r rpondit au i om de ses coa lire Ap -avoir rappel la carrW; reue t hraquit au Nouvel iste i salua 1? i ouvel oigine appel cert^i nement un brillt t avenir. 11 ras u ia ei passant Mr Coicou qai av. it exprim d'inutiles craint-s car la presse voluait eu ce iioment dan une •tmOtpklt dt cour.oiaie tt 'e bon ton • Au point de vu* de la mcdratiou, de U d'gni , d; ta mo iah e et des bonnes mari: f d.t il }\ -u'e poib>, ju'on f' nous inrnvjiit. Cha'mante lunioa (Aiaff ient une ncuve'le fo s, its moti": de soldante de la pr-ssc. iou!ea leuiB sophistiqu 3 argamen taiODI et leurB tho'ies erroneinvoques pour la enconatance. C* tut une vaie philippiqje la Caaaille Desinouiins. De frntiques applau lis3ementa accueillirent ce discours, --t ebacun de a'empresser de don •K r une poigne cordia e de m in \ Monsieur Cet qui a eu. lui %  ieul, remporter toute la pa'rap le cette pone mmorable On aer vit le Champagne, tand s que la mu liqOOi dans unn valse liairaonieuse oen.ait 1 assistanc.3 heureuse de se trouver en si bonne compagnie. Au OBst, Monsieur le Docteur Cognac Aaguate, improvisa un speech o il siigmiiisa, l'ins'sr de Monaieur Cco .. le* protestations hors de aai • ou de ces anarchistes de la presse ^t convie U peuple se rallier eu nouveau Chef .1" I Etat. Vive I? Prt aident Borno 1 Vive I Elu du 10 avril •na-t on dans l'audi oice, vivat qi ie roerculr^tii au dfhori f' rep • ta par une foule eu dlire C'est i an plus li nr On eut di ajnelqoe chose comme un lluide gagnant lea faabourgl et les ijiiar ers enviroi nants et ce'a. juaqua una bluff ivanae de la nuit. Oui pria pert cette imposantmapifeatatinn d'abord comme per sonnai lllciela ; MM Vr y Ua lel liagiitrai Communal, Tbala Jean la^quea, Inapeeteor i-s Bcoiei, Ai x Tipbaine, Doyen du tnbunal de /)it instance, Saint Martin Ach lie Massillon Deainani^les, Jugea. fcAousieui le Lieutenant Jean Fraiicklin de la Gendarmerie d'H iti, Edouard Carre .ii Boreaa tlgraphique, Louis Jear Jacques' direc eur dis l'os ea. Edou ard Gautier Collecteur de la Douane \o*<*i h E'gn, J i^e supplant au Tribunal de Paix. Siint-i II • %  < le aant ei oe lon^viie que eeull nos cœurs nous avaient die ?, que l'lite de Jacml,l cette lite q i prfnae U qui a foi, est venue auju n J hui en ajouter d'autre?. Ces vueix ie Jacmel ae raument en cea deux mota Vivez et Kegntz I Vivez et rgnez, Prsident ; Vivez et regnei pour le plus grand boilieur de notre chre l'atue. Puissiez Vom agrer eue VU?JX, Excellence P allai Z Voua fire bon accueil cet e le t e de rllCltanooa que nous avons ibjuiieur di Vjaa leaetue de la par de Jacmel M. Ch, il t q uant NswSavoi.tu le plaiatl di ie:e von U visita Je 1 Ch Miguint, dt la raaisoa Ch. leagatut e |, O ont qui patM qi;.qi- |J-l • a t'ur>au Priace. Mr Magnant qu: se tient i 1 H 1 de France a une eg eiieutt impici u.i ue uo re payi u u espre von b. n 61 la reprise des attaiics. Nous lui p entons nos mcileurs comp un n s de bienvenue / Bas de aoie pr dimea paire Crpe da Canton l'aune Q. Crpe de Chine Ciepe Chffju Cije Pauletta Cije Georgette Cipa de Chine barrea Voile ae laine frariia Voile auisae brode Voile suisse uni Voile fianais gds ramag a Voile la Vouge Voile Daah jours Voue .->p arli s jours Voile carreaux couleur Voile uieicerie uui couleur Voile brod Voile blanc barrea Voile blanc carreaux Voile fieure couleur Voile blauc Voi'e a grandes barres Voile imprim Voile pour (barpea Organdi bU.rH brod Ut^aiidi t-uitse uui couleur U.giudi auitise r %  r ivaux U g-tudi buiuae fieurs U giudi oui mu o Ej.ieui.e a tk-urs t-, J ut n uo unie i h inueuse fleura Ciiarmeuae unie C euou de aoie i-ii), on a II uia in t-pu u de co.oo >i.... .& %  >• i ie de soie Mo i.-ti ;h.u auioso mi'ea bei.ghue de soie aoie lavable couleur liicome Jeia^y* Triuuiaite L))i,ii't Giughtm auisse Tollat de aoie Tulle de co*on Bas de soie couleur la dors. bas mei cerise coul la doux D*a '• •; lu* couleur 11! 'J Titan Oinghim l'aune 50£| il 94 01 hausseras pr hrnn. oie pttra 1 10 Od Chttea. da soie feuettaa palra tt 30 10 10 10 10 12 S 4 250 2 2 2 2 2 2,0 Moucboire de poche aup deai 11 i J '• 1 50 1 50 2 a 2,50 la 5 2 5 5 3 2 i : 5 6 6 5 12 12 4 15 5 30 %  2) 15 U m: aient'nt .„. Le paieme t du m os d'Af il com Dde soie suprieur chaque 10 ...eneca i pariil de Vendredi natta LolloQ Hoinpia aaaortie fiac 3 e quili-e m mh e^ d > so i personnel, a i P us iaid. ,Svon Azmea 3 pour Joseph Jean louis, L> In Kug'e.i I — foudre Floraray Samal ra P Sunt Juste, Erneat Sylvain,' ^ 0, y Dciu Cadet, Flix Ausuete, Lafou J v tau. Mau ice, Lucroe ousaaiut T*l |,,ore de Tckio II i in 11 -ray et Louis Morean Da ;.iel lh mas. Directeur de I Ecole priui ir j Cdet J-une iQatitateuri l'inhua Lacroix, huissier auitonti^r su JTribunal de prmre msta^-e. lOfl vi > Aud\ D rec'eur de IE regla'rement,*Talmi Cuerrinr c li•.lel l'iMix, DOtairea public-* e' Rodr'l g •/. '• an l.on-. iir^fja^Piir nu Col' ".e Grau; i a Cipoix Parmi les iabili 6a, nou iouona ci'e de rai motri MM it %  !• > -• G gea i pot, Aleim l a T iy, Dorlai a It i >„. Stint II berl Pierre Ph Louce D \i-, FiHn<.k Kochtino t |V0fit< Elle Iijynaine, ugociaut, Tu %  iu> niiu lue, l.uuiruo luu'gniui ifi •—•— hyiaud Bdmond, Blitfaw Cadet, Qr oupe velours C* cmMaximilien George 0:tHoupe franaise ITUBBOI Shaoung TuBBor barrea Tuasor uni aup Gabardine couleur Gabardine blaocba Gabardine carreaux Honge noire Soy.ux blanc Tatfetaa noir et blanc Satinette couleur Uazio u tonne suprieure h.di m e fianaiae luuieuue aogiaiae Zpbir Batiiste pour chemiies l'eicaie b anc Percale rose Jahcoi L dor Calicot de famille aiicoi Madapolam lte dludieo l o du blanc b.t lie sup pour jupe Uiul b auc su, ileur Duli 9,riA supritur D.iUTuaa r suprieur bini pain baach Uiablemeui fan Kipk: blanc suprieur t\h k jaune i.-i.b a Ji'ap supruur l'uile a maielaa \appes blincbea N' ppes couleur h m se. tea Diane -hi'umttva ecruea .akgun touit J mbiueisou B.V.D. bjama iiemiaea couleur -iieuiibes barrea ubemisea sport Chemise couleur suprieur &f • • &f tra sop. Servie.tea de bain 3 p. . 8 p. Chapeaux laine ass. Joli Ide 3 p. t're elles aaa. Cbauaaettea sup. douz. Cbauaaette8 barrea • uciaa fli p nfaat Souliers pr. enfant a. %  %  il i i 2 II I 9 t I tj I t: i i i t v^ Da-m^i'ules, Alexandre Brulus Brosse deut Sun G-a-d P ni, D^Hile D snan Brotai dent suprieure Mou hoirs db poche la douz D e 3 ;J 8 2 I 1 2 1 1,25 10 i •i • blanca et Couvertures de lit sup. 9i # $ $ I vtl"8 Th^otul' Saimioux U un x r -y t'.it 0 un r y He^ii^r. A'nhnaae S '.•;., x 'i .S.ffl' 15 S3Je,n, '"'h z An %  • F' 1 !" ou *>* cojc uoavele VOU est oihrt au cours ie plus reiii..^ I ,io iUtt e ir-anifesatonorga l cS Vos triiipieiie.-> d'aptes e pnx cou ail. C'est IiW "jjm i.ea l'improvieie tt qui feia po pre.fion de la grtude balsae des Uu?sa Tout Ce* •r**' H a dauB lu* aunalea & i matoire, .(Ulniau de np ^ */ &&



PAGE 1

H MATIN la Musique du Gip roDtraireispnt ce qu'avare* no M COofrre, Les Nouvelle la mu !Le ">t P ,e diri?^ par un civil, Si bien P tr ,e ***J or Warmoo'el rjBtybile. Le Mefs'ro Lsrrbert Lutin civil est l'insticteur de la ajaqos. ^J nwirie^i ont au nombre de 0,0*0 de 20 Grand Ratais OCCASION HIMOO0VA gry prisiaua ne • /lslIe la maison V GREY aunes JitUDl Hyslre d'une nuit tragique! la Vill Mort fin [ijud Dnroe d'aventure polirirp itrcNirk Carter le clbie ditei tiv LNK'. |uevlu(Lon son KWrrierie Comiqnn hilarant Entrer : 1 gourar. [in acte d'accusatioD ffirle deciier coduiei est ani < jusit'ieme vclume de Jrqum ji o c p-t on ol H. y i trd Saoi [NtiBgo. r&folume, is important, est un llWBiihb'e ne uouveaut blanc '• couleur Ratine seule nuance Lainage g'and careau jupe baip Lainage Dimi Lainage bleu marin Calicoi suprieur pice extra pice Baptite pour chemises Dmes 1 1 0.75 I 2$ I IO 12 8 ; 4 4 5 75 i 7S I 50 5 I 75 1 7$ 2 2 50 f c c c c c c 3 2 2 I I I 2 l Voile i(2 deuil f* car. coul. rsy coule M uni couleur noir B'anc rouveaut b'anc wr-.y blanc 2 mouchet blanc 2 ;our c ray satin blanc Bas i jour mantifes fil noir douzaine merceris dz coton sup. 75 75 75 ^> M* Chau.'sHte peur enfants dz • r i. [fcaot, kniriir AugustR ihoul.n. Cl "o cet Mot i* a Mme 8cer,, Gsnlil. ,)fcedeh>raio funrailles au :i(,"-T3 lp,s nidi tn ''Eghsi ' Ueor.de Tur gtau. iouve C f QdoIanCfS aux famille! ttr pour i. ... Jimie J* *iuer g, co I*!r tM P ass Res. •KHAVVA laifkeil sa curant rour Jrmie pre L jnais S. line oie Crc-port de soie C'crors rriu k'mcncs g r -nd Ramge ieLr L ni G-3nJ stock de Dfntel 2 4 3 3 5 5 5 S ai o 2 1 em d'hom. 2 2 1 20 4 / 120 4 dz iSnhH 0 ^ iy,Mt, n Mr Ro S'mily blan'c wn-jnie.Mtlib Lamtrcta Georgep, Tjile hlunrh^ „, r h %  MusDipuiucuiiia le hsv. ti i A; ou,eo r M M. H. Meiauxel tous ceux \f iKn " %  * *' iiiottasiOQ de la ptrte crutlia co,i ,olle ma,k Arow Uioni epiouve daLs la pertou Valle cuir ma >ns *w ug.eiie ; Lou a cynhe. B^ieapiieiit un ciuim d eui pro Rideaux dentell r 11 o". Lrav.te soie sup. ,, "" J %  ' — Cravate L, • Vvt b * v u J u. e aJr ,et Mme %  Ul-ISJtbU e. nui 8 ei lai % | t8 Ik t' hU ^W'K* JL-Bl-IS! f lia h Cb-I, * l'oiy^te ,'ibtve . Itu 8la '" 8 ^ ,,b luiitn ja PJMitatOptlaiobde S 111 M ic -IU,,J Uc PoubU P|LLe tiu ^ lai.. l'^viLte qui uo loiu LU Ikii!, l pmicpo a leur tuil a Riih A v^ 8,,0,t0e Itui ns iCh M ltlJl Retire k-urser a**t-Maic, ifcOAviillWa fil B s coite fil Chaussette fil dz pr hom '' coton Mouchoir de poche Siiviet'e toile'le de bain 5 Couverture de lits Damass franais pr mate'as fi Danatsd co on peur pr nape blanc Tapis cir blanc S'ge bleu pr costume d'hom Draps noir pr cost. Serge bleue & noir Casimir lavable Dock blanc anglais Kh;ki 75 Dj>k vert anglais Dnll union blanc I asmelte ssst 25 Kn^ki cavalier gril Bretelle vritable douzaine Chemises pour homme Ruban de soie ho 1 1,2 2 2 3 10 30 20 14 10 10 14 30 36 16 I i o 8 25 20 I 6 2 6 4 25 25 20 ch par la pendule! La Crme Perle de Barry donne une Mznptarfoa parfait* duna une minute. La cornplcxion reste parfaite toute une Boiro avec une application. La Crmo Perle de Barry est une srcme raffin, cim embellit la peau avec uu dlii leux et deheat parfum Je la rose. a emploi ne peut pas tre aperu car e'ie %  a h peau une parfaite naturelle apparence eouleilf de la chair avec la douceur do la d m bb. conomique et donne grande satisfaction. v" -•• si en *-. -S a to 3 TS > B 2i f The Panama Steamship tailroad fU me L lignp Panama a le plai ir d'annoncer les nombreux amii t clie.ns qii*. li e est ple ioiCriredes p I^,I„'MS pour 1-^ .lifiA-e-4 on la Kuro^eas par les m 19 ii iquea vap^rn de la UNITEO STA. TES UNES Cettfl|i^ n ml la moine chre el la mieux quipe Te yaaeani a \.'wYmbi lalra-e-Ve ( et mer ) es de i3ieu'i Je For au t'rincrt t'.he biuiv a New YciL La meilleurd ailen*ion sera eaordAe aux paasag<*ra ^mg^re, Iniarpu'i.* boa 1 d< rhaqne navir. On po:irra ae reniaignar au 7 5 Buretu (Je Port au Prince sur les Tain PI .fal >i de dpri 50 50 75 2 2 2 3 ? 2 a so 17 50 7 50 2 1 75 1 75 Va'r nci'p b oJerie sui v &. n: r e { ai caisse ruk F ai la } ice de 8 aaecs i 5 ai 63 83 120 choi ir la pr e %  e i choisir 7 50 Pliarur cie Centrale Produits de toute frainfiew icuHon promote et soigne ordonnances. — Sftaiblxpour \outes maladie*, les ^i ). n riunipsov. 1 1 . ' %  SBiROP c:e t'Hmocloblno eupdrltar la via Otifj'l' •Coh œb ^ vei ant de Niv. P*tal '" lu Vfcrs ,e 1 cru'or.t • > ?0 c i 1 "" r ..J (M !• l,r Ssi.'o D< et It Mai infqae, in GOPC* l r 1! J" f0,!8 dr la CoUrrli ki lii ,0ttt '*i fiiKuita N w U K^V 01 Utetp. MgHia ntjli*n>wr Sa Cwj. |irmrH par rtlM %  %  • * . . •. %  ; ., % %  PkM • %  vs • Parla <. ENTERITES.^ et MALADIBS OAiTWO-lMTSSTIMALBg DIrrhTrtnourTion,E*ritiniicof" oMabnnniH, tnbroul; Contiptlon, Aooidenta ppiidculir, riTr typhode, %SHJm "HP—u.Aon. E i m i, rnroncl—.w.| auBROOM OBWTAIWB ft l'uM i* V i r LiPLDS PUISSANT ANTISEPTIQUE BDi Mtrcnrt ol Ctlfn KUlutm lirintnl l'nMMM till>uU, i it BO i IOO jouiu ir )ur ANIOOOL INTERNE •^ A^. u ^ 4. BL.H.M A'aflPMftttAaBBi Seiirt Madeaioiselie Ircy Van PckkI.T donne avis DIX rotaiu B des Ocan vea ei ce Cite jundiciion qne rai dr t MU 1 !..-< i •• file n su on> Furi'ie JUKI re Pfii en for non pour la vuie dt-s pr ptitra d l BuctebtiiD Oc ta uie et el i'IOUK8 af S n % %  vrs ion N te 1. ce qi teif (en au m| na du pi**f>bt b.vit i o tau mute. 3 Mai I9SS* Maiia Uv VAN 6pjy^£M I Clyde Steainsbip Foreign Services Le steamer "Hati? venant de New Y<> k arrivera au Cap Hatien vers le 4 du courant laissant l<> mme jour pour la i apltah vd tous les pores du Nord llneraici le 7 etlaUtera h-mente four pour ton* ls ports du Sud jusqi Jacmel d'o il retournera l'ort tiUmPrince uers te IX en route M*w York via les porta du Nord, 1 orl au trince ta 2 Mai 1022 E. F. CLEMENTS, ge m gnral ^MUFEfiT Black 8hoe Dressing Ip predu t le plus pur qu'on ait encore impoit aaui le pys Une simple couche sur les louliers les plus dti o es les remet neuf Ce liquide appliqu sur les ebau-sures te salit psi le lion b aac a rerd le cuir brillant tt souple, peut 're appl-qu ur touU. i fs .„,,, Les potle rr.onnaif.les valir M,ltacaiDtoraa4essaca mains les mmtmŒSiUm Peuvent are remis neuf par une stule couche de ce m r lle-.l' 'J Des chantillons :out txpc.-s dans rotre c Siies Dcpaitm nt p r € ,c < Fulton Sk Polish h Co, (jleo. j A


PAGE 1

iMVktm BOUQUETS : Un /eut nmd'o. A-.i< ••--• Ptrltl-lm it OUI rttnttO XJ( Rov H! fn. L'mrmau mervcillrv*. L'Amour itini U ca.tr. DMNIUU Ci:CM : F JIVWII no M . Fas-Ttvt. Voulut c'al oaiioit l|'irfj• ut pour son ll el, rrwient sa no nbreue et CM .rn''e que (n pra epeci ux s"roni tablis p*wir du W e-e po r les P sio'>s demi & Pdnsioiii 16 S Huileries Batteries Batteries FlaahtighU de tontes dimensions. ( Ptlci Sches ) Dry y'.-\\ billeriee pour autos etc \L" Ver.le chez *. Victor GENTIL 17JI, Rue du Magasin de f Etat Amateurs de boom musique, accourez cb< L Preetzmann' Rue du~Quai O vous trouverez de Superbe Disques Columbh^ d'ofira; One Sfp : hox-trots,monoloiue]C/wH.aay** i ewagnolt, ttc, etc > aux prix exceplionntlUment rduits m Disquit de 10 Or 0,60 Royal Mail Steam Packet Compai s l Vendre L* G j? le'in KINCO i doobla mo ifuri en paifiit ?a f d forciionna mont POelroi'a acx Rtaia C'ia jr t -, jour rt>oai ' finenti et coni iliona. SixirtatiT ANTOiW£ LiltCO itux Cayet Baitt. Ue mesal de la ROYAL MAIL partant de toedf dates indiqu' Ci dessoui: ... fust] CO&WAY le n *P TAMAR le 28 ffl prenneut du f lpoar : HermudaB assaut Jinaaique Do.ninue. Rg> Auteiouri! chargent— en liiti pour ** VfcKS, LOiNtiMS, U4\lttOUUf, dift^ pour lou les autre \ orti Europens. iiobirte JDUO y W O^osai Aenae



PAGE 1

gaflfeo inne Mo* 4067 Port ta Prince HtW Mercredi 3 Mai Wtf OIRCCTUR PROPRIETAIRE Clment Magloire NOMIR'J 20 C ENTlk| BS Quotidien H££ACT10M; fto* iuaiai;.. M ), JJD L'homme qui s'efforce de monter vers l'idal est semblable au voyageur quille soir, gravit une colline ; arriverait sonar met,il n'est pas plus prs des toiles, mais il les % oit mieux. 1. TANNER* fc le temps fait son œuvre Nous sommes eu route ve/s le Progrs; Soyons mai'itena t des hommes sages. i A ! suite de g aods vnements d'un bon augure pour ce mi'heure. x nliiquis qui otit boulevers le mon Pays le entier depuis l'anne ternb'e Comme preuve l'appui de ce't I*i4 qui continuer! a boultvtrse affirmation, il m'est agrable de re Ici ptup es conom qut ment, les metiie sous les yeux de c^ bon peu kommes qui sont appe gouver rie qui est toujours l'cbj t d'um picbe'Chem fans rpit la solu ioa hoottuse spcult. on per f . tt n %  ', .• fa grands prcb mes qui se die sent quelques phrases rconfort nt s dt chsqu: jonr devant eux. pour essacb s du discour^-p og an.me qu E r de rparer les dsastres accu muMr Louis Boroo, alors Seci'sre d'E i, trer partie d'un excellence cl ut des Relations Extrieures, des F HBcnt p ye. nances et du Commerce pronor 1 C'est ce titre que ce prcepte 8 Juillet 1918 au Conseil d'Iftaj : miment inspir trouve ici toute soni application et sans cesse doit attirer Mais, )e m'empresse de le dire.l Fittentoo de la Grande tiu march : pa'x pour nous, ne saurait tre ui [but, et la stabilit gouvernemental* L'homme t'agite, Dieu le nioe 'aucun des membies du CJouverru ; u: t u t n'en voudtait, si tlle devat Hati doit re rappeler quEile n'a Consister dans 1 inaction, dans u< chapp i cette grande convu!-' pleinement entretenu avec la bat mondiale qui fatal ment devait satisfaction de ue plus dpendu %  ettre aux prises gouvernants et'd'une rvoluiion. Cette stabilit-la, gouverns quand des faits qui ne ce ne serait qu un dsastre nouveau Sont pas saris reproches de tous les Nous entendons, Messieurs.qu' cts sont encore vivaces dans les e | U n Gouvernement stable n'a de rai ptits entretenant malheureusemenljson d.re que pour eoireprendr, 10 perptuel levain de discorde, ou dorganiser le p.-s, damelioter la s bliwt que nous tommes tous res tuation matrielle et morale du p 1 poossbits de l'avenir de cette jeunes M intressante qui monte, pleine de |:\e, attendant anxieu emeot un tei lun scient faquimcLt piepar pour voluer tt prodtiie 1 avantage ae noue oaiionaln qui a une histoire top glont use pour piir. Depuis ;epi lorguis rnnes en •fret, le P.y.ubit UDt tt il JC net cou tune ses moeurs, i ses traditiois i m institutions nationales. iNou ivoDs une nouvelle consu uio qui nous lgit et qm donne des priog tus i la Force arme, pienant aiusi U uspons.b iite intb.anlibie d maintenir Tordre, la pan et 1a sUb 1 U gouvernementale en z nou. telles, c'est une dchance ; mais alors eu gard aux sacrifices voulue es preux de cotre indtpendance.qui,] P-ndant un moment av.it n t compris •ar un sublime sentiment d'abngi q ton, doigueil nat.ooal b en place/ de concorde, que le succs dt loeu V.e ggmtesque en'repnse dprnd-i • une cordiale entente, d'une co %  "Oration tranche, amie, le effra t ainsi an front unique i notre plus and adveissite : l'incohrence ; — M I vraiment, l'Histoire est un pet Ptutl recommencement. En gard, dia-je, a tant d'actes foue importance capitale 1 s h ai foniindistinctement ont ponr mis *ton tacre de se surveiller srieuse%  ni, de ne pas s'emb 1 er su tout Ruades entu prises politiques gois la pouvanttoujouis tourner contre *, au bnfice exclusif de la Force, tta prtexte que l'enecte entre les Pnii ne peut nullement se pio ton; t ..;*'"' l'vnement du jour est %  lection de Mr Louis Borno la faidence de la Rpublique d Hati. v.j minent personrage a dj %  PU des fonctions dlicates eL lai Par Cable %  *" %  retdu dea eivtct-s aignala i j* p ttie des Dessahnes. des P oi, s".Christophe, etc. pie, de contubuer. en un mot, 1 constitution d'un tat social et pol uque o tout haitltfl puisse vvre d. gutrotnt, pui s: J;agn r sa vie pai on travail, pn:ac dvelopper nb.t ment et phinemenr, daos tous les stns, sts t. cul es p.oprts, ses pOSiib bls individuelles c Voi.a le but, grands tnits. £ | ou. y atteindre, tous devons cotn^i ter, avant iou\ sur nos tftu.spti soiiue s : nou ne devons pas ttteo d c qui le Gouvcincrucui Auiencai vienne taire i.o. aliaues et nou. or., i des Militions Noa ; i t utj que DOUS • mmes, lu. t. a, nou uus. gouvernement et citoyens,aoas .u... mettons t:im.meat 1 nui;e bc:Ogue na louais • J'.i baie main tentt de dclare |l I fais i' fliire d aucun gc t ici tique | a.me toi t si nplemeu ., 1' iru qui m'a vu n.Itre, m.ge sts i u m ts morales et ma iiflUi l'espre cependant que mes lecteurs me rendront ce.te justice, que j'ex mine .'-.ns par if >ns des quesi>ona'inttit geural ; que je ne m'assu jettis a l'opinion de petsonne. l'ai donc h prtention d'tre arlrancm de cttie su|>ion que subssent i leur in.u, beaucoup d'esprits trs l< beraux pourtaut et qu on appel!l'esprn ce secte ou d'cole.— Ejcorune toi-, 1a Petits avaot tout. Ces justement mon profond attachement au puncipe du mouvement en avant qu me permet d'accorder tou e mon admualion Mr lio'no, qui ilt iucontcstablement nne lumire tn caiactre, eu un mot, un homme u'un grand prestige, donc le bien venu de la N.u o i. Le P.y en ier doit bnficier de la Scne, du S.voir de ce pitr.o t avs. Oiart i prsente comprends que .h.qoe h uien quele que sou sa ouleur ptlitique en prsence de ces Etranger Par cble 30 Avril LONDRES Une dpche de Varsovis au Temps de Londres annonce quclaccoru militaire Russo-allemand signe Berlin le 3 avril stipul.que le gouvernement sov.tque fournira 1 Vltt magne 20 navires de guerre et maintiendra un ceitain nombre de troupes lace a h frontire polonaise LAIIemag.e livrera A la Russie les armes, muni ions et matriel fans fil et lui fournira de* in tractions pour ia guerre des gu tox'ques. l'tKIN — Les armes des gnraux Chang Tso Lin et W'ou Pie l : ou se sont battues toute a journe de dnnanclie .1 2j kilomtres de Pela, un communiqu du gouvernement dit qu.Tso Lin a : victorieux a Ma.hing. PARIS — Les maeratllu d.Mr D.-schanel an-ien .'resideiit de la K.pjoiique auront lieu mercredi. NEW-YORK — I e mare.1 Joflre quitta l'Amripue samedi matin pour se rendre i Liver1 ool par le Ccllifc 11 pria les journalistes de faire savoir au p.uplele K'-mJ plaiar qu'il a prouv 4c sa visite et retr.it au capitaine scrg.nt et 11 agents de son escorte des pipes bruyres avec sa signature grave, il a t ac.ompjgne du l'IaZ aux quais pir M. Licbeit Uird reprsentant le batterie> du Fort salaerent le tcarchal par une salve de tu coups. tif.Nf.Vi: — Le conseil excutii de la Socit les Nations se runira le U Mai, il sera pisidj par M. Quinones Lou. UUULl.cau de la mane. M. Pochenwo, attache i la lgation de Pologne, Hr Liraz-TJ., secrtaire de la I.J.IUI du Chi 1 pousses par d s ennuis personnels se t rre .t le ml ne jjur une balte dans la t e. Le p eau.' mourut, le second est dans u 1 tat dsespre. TS1N — Des cano.inieres franaises sont arrives, un autre bateau amricain est attendu HONG KO M b Dr Sun Vat SCd ch.f du gouvt.ru. meut tlu sud a co.iciu un accord avec le gnrai iso Lin contre le gnerai l'ei t'ou et a dclare qu il partirait b.cntot pour le nord de la Chine. 1 CHICAGO — Mr Samuel G vnp.-rs prsident ameri.ain Uc la I-'Jcra 10a et LaOor a pitlie une ] wlecuratio.i Ui.-aut que la ic.o.n UtatWC par l.s | e.:ats Uull de la tyrannie bj.chevi-te serait la .luhsJu inutile et uid.gi.c de u civil suioii hUCHAttfSST — Cent perso mes ont t tues i.ns une ex,>lj-ion de iiiuic d.i dis.uct de Lupin > %  Transylvanie . .lOiuOL, — eue djcoressj Russe a russi a JU.CI le im.r jl). du typhui dcouvert dans ic> ma (tn.i.-jiiu.. 11 uuiades. Vosivelies' Etrangres l ni il i63.au 0 GENES pWa'g' deux oprations sub'es rcemment Lnine* se tient en commuoi a:o:i cons an!e ave: la d gnioi russe i Gaes. 1! a envoy simedi des instructions i Twhi'cb.?rine lui epjoignint de n? c J>ime r queTlecik>n de Monmem^ts uniques de la vie nat.ona ^^we 9. m\ ^ ** •RfWieft *? pour voir la distante pircourue, coi iderer les toncemt ntsialiucturux, -s tira l emei's munies. Or,.je conclus qu'une troite cor> 'luntoa d'iies doi< tre U bou sol tes hommes qui sont actueilcmen tttf la grande kcae pont que, en pr sence du fait accompi qui e>t du este un sigae d;s temps nouveaux :ar, uotre balte Hati a mntenai* besoin d'une administration sineusf use sui la justice pour tous, le tra '/ail pour toutes les nergie*, devant mener par voie de consquence II rogrscheznous etpar n ous mmes. Tous, ensemble, regardons en tact a situation qui est laite i ce joyau des Antilles. Prcfi'ons de ce moment qui donne i Mr Dartiguenav: l'occasion trs solennelle de transmettre le Pouvoir Mr Borno, pour taire tive de toutes nos ebicanes, foimer avec le nou veau Gouvernement le vntab'e blo: nat onal, pour la gtraot e de l'auto n >mie d Hati et le renom de l'ha tien. D. T A ViEUX Aucun membredi la Polyclinique Pian Uni i* Ckmqu aie C*p IjpMm but, dans l'esprit de lt dlgation •u-se. de compiler 1 --n • are gnrale pour laqu IL toutes e puissaucea repr-sen es i Gnes luttnt actuelle ment. | En c qui concerne la situation P r t ,j le le Prsnce, le graver e neot rua e consid'e qu'il y a plu Meurs point; communs dans les int lut des deux paysqui faciliteront un acctrl entre eux d'ans cet o dte d'ides la politique de la Russie n'a jamais vari en dp t de l'attitude hos faire droit fOM au:un prtexte aux ,.| e que la France maint nue a lc demandes allies rour la restitution ^d de [ a Russie ; us de aQS Le complte de la proprit prive auagouvernement ru 8! ne peut pas dis maisons trangres de Russie et de |Simu | er que 1 hostilit de la France supposer aux propositions des proa cr dans l'opinion pub'iqus en notes nationalises et perquisition. R ussie un Vl ressentiment contre D *". . elle. H n'y aucune raison pour que D;>Un.mle gouvernementUes relations amietlea ne soient pas des bovitts s-rait parfaitement ]ust;tablies entre la Russie, la France et li en reptant ces demandes auxquel ( | tS allis. Le gouvernement russe est les les paysans seraient fortement op C onv;in:u qu un chang ratnt de l'attitude de la France est aussi ncessaire sux intrts de la Prau;e en Russie et dans l'fc'utope orientale que Test la rc'ocstruction couomique ia mondt. Cet'e lettre est dicte ssfl lement par le dsir sincre di dissiper Ici malenttndus qui peuvent in terronipie les progts de la confren ce de Gnes.En commentant la leltra ci dessus Mr llarthou a dit que la France n'avait jamais manifest aucune hostilit a l'gard eu peuple lusse et qu'elle itsit anxieuse de reprendre les bonnej relations avec la Russie qui avait ; son allie jusque il y a 4 ans La France, a-t-il a]Out, tait seulement con'td le gou vernemem qui a iga le trait Brest Litowtk. Autour du trait russo-allemand PARIS— Ltexte complet de la e t e d-> Mr Tchit h.nne i fA Birro=s.Les paysans prtendraient que kl les demandes des trangers tiient acco des, ils pourraient avoir 1 payer non seulement pour la terre mais pour les bitiments ei autre ma triel que Is ouvemement leur a concds gratuitement. La Russie i\ pas la RM GENES t -• Le ministre d*-* affii res trangres de RussiMr Teh tche rioc, chef de la dlgation russe i la confrence a c tt une lettre i Mr Btithou 1 assurant q, il n y av. t u cun.* clause miiiu re ou pobtqie lecitc dans .e trait u so ai e na ; t > g .c a Ripallo. I dclare que la Russie n'esi pjs hostile la France n dpit d; lattitu l e de cette derme •e a lf ird de la R is.ie Mr Bi-lhou i i .i i i J >• %  i HIIII ii:nue a n*r DU a lu la lettre! la anioo d su)oof. to dsclsraot qu'il n'y avait sacnne Ihu. de la sous commission su. le; aQnexc au {J^ Iai l 0 allemaad J attauei rasiei U lettre du qu. 1res g Rtpallo prfoyaot uneco.nbi so.t des comm.nta.res de U press: Daiso: mi | iuire avec VA n mmmmmm tranrse et des chefs du gouvernet r(X au miais!fe d:$ $ %  ment franais que laecord conc u i inofm Dins les railisai of-i-i, B .# llm '1 1T Pa "in 8 1 " oa CODsid e ce ',e,,re COf ne une .Ifa..t5 de la Russ.e et 1 Allemagne CO ni.nua on d'efforts des Soviets de Ripallo avait : interprt comR ,g, e r la con..n:e le U France en ni un acte hostile aux utts franVUe des b:som; fnn-i-rs dla Rut aiaJI a t plusieurs lois OU •|Ont sie so/itque. O. fa.sa.t remuquer ia lettre, que le trait de Rapallo tajonrd hnl au ninistre du affairas i i affaires secompago de clauses duncai s „ ni es qae Mr T.hitch-nne n'a r.ctre militaire et polit.que secut pir | seule-nent que du trait siirn qu. dissimulaient 1rs nient o iJI agrs a p 4pi ,i 0 et n'a pas dmenti catgo s.vesdlapait de la Russie 1 gard r ique.u.-nt -oats eolnte po:.t iq .. ode la F-nce et de ses allis. mi. .taire avec l'A lem.gne. L'allusioa Eli dc'are aussi que les dmentis du P eu P lc '"ncus contre le peuple offich pai le dlgation russe et al rus a te Pimcuii.-emsnt ress-aii. lemi le ainsi que la dclaratioa du rj a haut fooctiooniire franais a •dclar aujourd'hui que le geoVero peuple fraAtn ont allemand 1 vait-n* p s aoais les soupons relama "ifsau sens rel et caractre de l'ac cor caus aierr p s apm les soupons relam;ai et e fraucs o\ u U .g sens rel et caractre de lac p ; us R inU 8 /„ P th Q f £ • prd russo slleoiiod qu. coot, au.it nm 1;s S3vlit; ae ^SW laser b.aucoup dioquitude taij,,,^ lemotleqos Sfi! trm. lapopulaton que dins les m lri < c l> d ^ J "" lieux ofbciels f rare lia. ment s>gi fie i gouverne Loin d re dirg* contre U F.an.e leur p :u "p.e Nous apurons fr\Vchl ,ou quelque autre puissance, apute mnt ooas me fi et des chefs de M , la Ittie. l-iccord russo-allemind cou cou et sympa'h;£ois le plus formmcLt aux intentions du gouver nous le pouvons ave; le peun'emt neraent russe est seulement le prese parce qu'il ne lui est pas net,, rr j:r d uj srie d accords ayan,t pour d exprimer nbiemeui a a volonlc.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05661
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, May 03, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05661

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
gaflfeo inne Mo* 4067
Port ta Prince HtW
Mercredi 3 Mai Wtf
OIRCCTUR PROPRIETAIRE
Clment Magloire
NOMIR'J 20CENTlk|BS
Quotidien
HACT10M; fto* iuaiai;.. M ), jjd
L'homme qui s'efforce
de monter vers l'idal est
semblable au voyageur
quille soir, gravit une
colline ; arriverait sonar
met,il n'est pas plus prs
des toiles, mais il les
?oit mieux.
1. TANNER*
fc
le temps fait son uvre
Nous sommes eu route ve/s le Progrs;
Soyons mai'itena t des hommes sages.
i A ! suite de g aods vnements d'un bon augure pour ce mi'heure. x
nliiquis qui otit boulevers le mon Pays
le entier depuis l'anne ternb'e Comme preuve l'appui de ce't
I*i4 qui continuer! a boultvtrse affirmation, il m'est agrable de re
Ici ptup es conom qut ment, les metiie sous les yeux de c^ bon peu
kommes qui sont appe gouver rie qui est toujours l'cbj t d'um
picbe'Chem fans rpit la solu ioa hoottuse spcult.on per f.-. tt n ', .
fa grands prcb mes qui se die sent quelques phrases rconfort nt s dt
chsqu: jonr devant eux. pour essa- cb s du discour^-p og an.me qu
Er de rparer les dsastres accu mu- Mr Louis Boroo, alors Seci'sre d'E
i, trer partie d'un excellence cl ut des Relations Extrieures, des F
HBcnt p ye. nances et du Commerce pronor 1
C'est ce titre que ce prcepte 8 Juillet 1918 au Conseil d'Iftaj :
miment inspir trouve ici toute soni
application et sans cesse doit attirer Mais, )e m'empresse de le dire.l
Fittentoo de la Grande tiu march : pa'x pour nous, ne saurait tre ui
[but, et la stabilit gouvernemental*
L'homme t'agite, Dieu le nioe 'aucun des membies du CJouverru
; u:tut n'en voudtait, si tlle devat
Hati doit re rappeler quEile n'a Consister dans 1 inaction, dans u<
chapp i cette grande convu!-' pleinement entretenu avec la bat
mondiale qui fatal ment devait satisfaction de ue plus dpendu
ettre aux prises gouvernants et'd'une rvoluiion. Cette stabilit-la,
gouverns quand des faits qui ne ce ne serait qu un dsastre nouveau
Sont pas saris reproches de tous les Nous entendons, Messieurs.qu'
cts sont encore vivaces dans les e |Un Gouvernement stable n'a de rai
ptits entretenant malheureusemenljson d.re que pour eoireprendr,
10 perptuel levain de discorde, ou dorganiser le p.-s, damelioter la s
bliwt que nous tommes tous res tuation matrielle et morale du p 1
poossbits de l'avenir de cette jeunes
M intressante qui monte, pleine de
|:\e, attendant anxieu emeot un tei
lun scient faquimcLt piepar pour
voluer tt prodtiie 1 avantage ae
noue oaiionaln qui a une histoire
top glont use pour piir.
Depuis ;epi lorguis rnnes en
fret, le P.y- .- ubit UDt tt il jcnet cou
tune ses moeurs, i ses traditiois
i m institutions nationales. iNou
ivoDs une nouvelle consu uio qui
nous lgit et qm donne des priog
tus i la Force arme, pienant aiusi
U uspons.b iite intb.anlibie d
maintenir Tordre, la pan et 1a sUb 1
U gouvernementale en z nou.
telles, c'est une dchance ; mais
alors eu gard aux sacrifices voulue
es preux de cotre indtpendance.qui,]
P-ndant un moment av.itnt compris
ar un sublime sentiment d'abngi q
ton, doigueil nat.ooal b en place/
de concorde, que le succs dt loeu
V.e ggmtesque en'repnse dprnd-i
une cordiale entente, d'une co
"Oration tranche, amie, le effra t
ainsi an front unique i notre plus
and adveissite : l'incohrence ;
M I vraiment, l'Histoire est un pet
Ptutl recommencement.
En gard, dia-je, a tant d'actes
foue importance capitale 1 s h ai
foniindistinctement ont ponr mis
*ton tacre de se surveiller srieuse-
ni, de ne pas s'emb 1 er su tout
Ruades entuprises politiques gois
la pouvanttoujouis tourner contre
*, au bnfice exclusif de la Force,
tta prtexte que l'enecte entre les
Pnii ne peut nullement se pio
ton;
t ..;*'"' l'vnement du jour est
lection de Mr Louis Borno la
faidence de la Rpublique d Hati.
v.j minent personrage a dj
"PU des fonctions dlicates eL
lai
Par Cable
*". retdu dea eivtct-s aignala i
j*pttie des Dessahnes. des P oi,
s".Christophe, etc.
pie, de contubuer. en un mot, 1
constitution d'un tat social et pol
uque o tout haitltfl puisse vvre d.
gutrotnt, pui s: J;agn r sa vie pai
on travail, pn:ac dvelopper nb.t
ment et phinemenr, daos tous les
stns, sts t.cul es p.oprts, ses pOSiib
bls individuelles
c Voi.a le but, grands tnits.
| ou. y atteindre, tous devons cotn^i
ter, avant iou\ sur nos tftu.spti
soiiue s : nou ne devons pas ttteo
d c qui le Gouvcincrucui Auiencai
vienne taire i.o. aliaues et nou.
or., i des Militions Noa ; i t utj
que dous mmes, lu.t. a, nou
uus. gouvernement et citoyens,aoas
.u... mettons t:im.meat 1 nui;e
bc:Ogue na louais
J'.i baie main tentt de dclare
|l I fais i' fliire d aucun gc
t ici tique | a.me toi t si nplemeu
., 1' iru qui m'a vu n.Itre, m.ge
sts iumts morales et ma iiflUi
l'espre cependant que mes lecteurs
me rendront ce.te justice, que j'ex
mine .'-.ns par i-f>ns des quesi>on-
a'inttit geural ; que je ne m'assu
jettis a l'opinion de petsonne. l'ai
donc h prtention d'tre arlrancm
de cttie su|>ion que subssent i
leur in.u, beaucoup d'esprits trs l<
beraux pourtaut et qu on appel!-
l'esprn ce secte ou d'cole. Ejcor-
une toi-, 1a Petits avaot tout. Ces
justement mon profond attachement
au puncipe du mouvement en
avant qu me permet d'accorder tou
e mon admualion Mr lio'no, qui
ilt iucontcstablement nne lumire
tn caiactre, eu un mot, un homme
u'un grand prestige, donc le bien
venu de la N.u o i.
Le P.y en ier doit bnficier de
la Scne, du S.voir de ce pitr.o t
avs.
Oiart i prsente comprends que
.h.qoe h uien quele que sou sa
ouleur ptlitique en prsence de ces
Etranger
Par cble 30 Avril
LONDRES Une dpche de Varsovis au
Temps de Londres annonce quclaccoru militaire
Russo-allemand signe Berlin le 3 avril stipul.-
que le gouvernement sov.tque fournira 1 Vltt
magne 20 navires de guerre et maintiendra un
ceitain nombre de troupes lace a h frontire po-
lonaise LAIIemag.e livrera A la Russie les ar-
mes, muni ions et matriel fans fil et lui fourni-
ra de* in tractions pour ia guerre des gu tox'ques.
l'tKIN Les armes des gnraux Chang
Tso Lin et W'ou Pie l:ou se sont battues toute
a journe de dnnanclie .1 2j kilomtres de Pe-
la, un communiqu du gouvernement dit qu.-
Tso Lin a : victorieux a Ma.hing.
PARIS Les maeratllu d.- Mr D.-schanel an-
-ien .'resideiit de la K.pjoiique auront lieu mer-
credi.
NEW-YORK I e mare.1 Joflre quitta l'A-
mripue samedi matin pour se rendre i Liver-
1 ool par le Ccllifc 11 pria les journalistes de faire
savoir au p.uplele K'-mJ plaiar qu'il a prouv
4c sa visite et retr.it au capitaine scrg.nt et 11
agents de son escorte des pipes bruyres avec
sa signature grave, il a t ac.ompjgne du l'Ia-
z aux quais pir M. Licbeit Uird reprsentant le
palit Walcn tut itfUI au quai par le Mai e Hylan
'.iniJer t.o:u naiiJant Ue la Lgion, Mijor
orant et de noinbrtu es autres personnalits qui
iccompagnrcnt le Celtic |u-q 1 a la quaranlame
1 bord du John Sylan Le> batterie> du Fort sa-
laerent le tcarchal par une salve de tu coups.
tif.Nf.Vi: Le conseil excutii de la Socit
les Nations se runira le U Mai, il sera pisidj
par M. Quinones Lou.
UUULl. que par le lord maire lut dissoute aprs une s-
ance de 1 heures sans aucun succs.
PARIS Le roi ALxandrede terbtfCM a l'a
ris pour un sjour de 2 semaines o il rglera
.criaines parties del crmonie du maiiagc lixe
au 1 juin et fera des achats. Lt reine Marie tt
(a pr.ncessc Marie de Roumanie sont itteodow
a l'aris pour choisir le lrous>cau de la mane.
M. Pochenwo, attache i la lgation de Polo-
gne, Hr Liraz-TJ., secrtaire de la i.j.iui du
Chi 1 pousses par d s ennuis personnels se t rre .t
le ml ne jjur une balte dans la t e. Le p eau.'
mourut, le second est dans u 1 tat dsespre.
TS1N Des cano.inieres franaises sont arri-
ves, un autre bateau amricain est attendu
HONG KO M b Dr Sun Vat SCd ch.f du
gouvt.ru.meut tlu sud a co.iciu un accord avec
le gnrai iso Lin contre le gnerai l'ei t'ou et
a dclare qu il partirait b.cntot pour le nord de
la Chine. 1
CHICAGO Mr Samuel G vnp.-rs prsident .
ameri.ain Uc la I-'Jcra 10a et LaOor a pitlie une ]
wlecuratio.i Ui.-aut que la ic.o.n UtatWC par l.s |
e.:ats Uull de la tyrannie bj.chevi-te serait la
.luhsJu inutile et uid.gi.c de u civil suioii
hUCHAttfSST Cent perso mes ont t tues
i.ns une ex,>lj-ion de iiiuic d.i dis.uct de Lu-
pin > Transylvanie .
.lOiuOL, eue djcoressj Russe a russi a
jU.ci le im.r jl). du typhui dcouvert dans ic> ma
(tn.i.-jiiu.. 11 uuiades.
Vosivelies' Etrangres
l
ni il
i63.au 0
_ GENES p- Wa'g' deux opra-
tions sub'es rcemment Lnine* se
tient en commuoi a:o:i cons an!e
ave: la d gnioi russe i Gaes. 1!
a envoy simedi des instructions i
Twhi'cb.?rine lui epjoignint de n?
c
J>imerqueTlecik>n de Mon- mem^ts uniques de la vie nat.ona
^^we 9. m\ ^ ** - RfWieft *?
pour voir la distante pircourue, coi
iderer les toncemt ntsialiucturux,
-s tira l emei's munies.
Or,.je conclus qu'une troite cor>
'luntoa d'iies doi< tre U bou sol
tes hommes qui sont actueilcmen
tttf la grande kcae pont que, en pr
sence du fait accompi qui e>t du
este un sigae d;s temps nouveaux ,
:ar, uotre balte Hati a mntenai*
besoin d'une administration sineusf
use sui la justice pour tous, le tra
'/ail pour toutes les nergie*, devant
mener par voie de consquence II
rogrscheznous etparnous mmes.
Tous, ensemble, regardons en tact
a situation qui est laite i ce joyau
des Antilles.
Prcfi'ons de ce moment qui don-
ne i Mr Dartiguenav: l'occasion trs
solennelle de transmettre le Pouvoir
Mr Borno, pour taire tive de tou-
tes nos ebicanes, foimer avec le nou
veau Gouvernement le vntab'e blo:
nat onal, pour la gtraot e de l'auto
n >mie d Hati et le renom de l'ha
tien.
D. T A ViEUX
Aucun membredi la Polyclinique Pian
Uni i* Ckmqu aie C*p IjpMm
but, dans l'esprit de lt dlgation
u-se. de compiler 1 --n are gnra-
le pour laqu IL toutes e puissaucea
repr-sen es i Gnes luttnt actuelle
ment.
| En c qui concerne la situation
Prt ,j' le le Prsnce, le graver
e neot rua e consid'e qu'il y a plu
Meurs point; communs dans les int
lut des deux paysqui faciliteront un
acctrl entre eux d'ans cet o dte d'i-
des la politique de la Russie n'a ja-
mais vari en dp t de l'attitude hos
faire droit fOM au:un prtexte aux ,.|e que la France maint.nue a lc.
demandes allies rour la restitution ^d de [a Russie ;us de aQS Le
complte de la proprit prive auagouvernement ru 8! ne peut pas dis
maisons trangres de Russie et de |Simu|er que 1 hostilit de la France
supposer aux propositions des pro-a cr dans l'opinion pub'iqus en
notes nationalises et perquisition. Russie un Vl, ressentiment contre
D*"- elle. H n'y aucune raison pour que
D;>- Un.m- le gouvernementUes relations amietlea ne soient pas
des bovitts s-rait parfaitement ]ust;- tablies entre la Russie, la France et
li en reptant ces demandes auxquel(|tS allis. Le gouvernement russe est
les les paysans seraient fortement op Conv;in:u qu un chang ratnt de l'at-
titude de la France est aussi nces-
saire sux intrts de la Prau;e en
Russie et dans l'fc'utope orientale que
Test la rc'ocstruction couomique
ia mondt. Cet'e lettre est dicte ssfl
lement par le dsir sincre di dissi-
per Ici malenttndus qui peuvent in
terronipie les progts de la confren
ce de Gnes.En commentant la leltra
ci dessus Mr llarthou a dit que la
France n'avait jamais manifest au-
cune hostilit a l'gard eu peuple
lusse et qu'elle itsit anxieuse de re-
prendre les bonnej relations avec la
Russie qui avait ; son allie jus-
que il y a 4 ans La France, a-t-il
a]Out, tait seulement con'td le gou
vernemem qui a iga le trait Brest
Litowtk.
Autour du trait
russo-allemand
PARIS L- texte complet de la
e t e d-> Mr Tchit h.nne i fA Bir-
ro=s.Les paysans prtendraient que
kl les demandes des trangers tiient
acco des, ils pourraient avoir 1 pa-
yer non seulement pour la terre
mais pour les bitiments ei autre ma
triel que Is ouvemement leur a
concds gratuitement.
La Russie i\ pas
la Rm
GENES t - Le ministre d*-* affii
res trangres de Russi- Mr Teh tche
rioc, chef de la dlgation russe i la
confrence a c tt une lettre i Mr
Btithou 1 assurant q, il n y av. t u
cun.* clause miiiu re ou pobtqie
lecitc dans .e trait u so ai e na ; t
> g .c a Ripallo. I dclare que la
Russie n'esi pjs hostile la France
n dpit d; lattitule de cette derme
e a lf ird de la R is.ie Mr Bi-lhou
i i .i i i j > i hiiii ii:nue a n*r du
a lu la lettre! la anioo d su)oof. to dsclsraot qu'il n'y avait sacnne
Ihu. de la sous commission su. le; aQnexc au {J^ Iail0 allemaad J
attauei rasiei U lettre du qu.1res g Rtpallo prfoyaot uneco.nbi
so.t des comm.nta.res de U press: Daiso:, mi|iuire avec VAnmmmmmm
tranrse et des chefs du gouverne- t r(X au miais!fe d:$ $
ment franais que laecord conc u i inofm Dins les railisai of-i-i,
B.#llm '1 1T Pa' "in81" oa CODsid e ce '- ,e,,re COfne une
.Ifa..t5 de la Russ.e et 1 Allemagne COni.nua on d'efforts des Soviets de
Ripallo avait : interprt com- R,g,er la con..n:e le U France en
ni un acte hostile aux utts fran- VUe des b:som; fnn-i-rs d- la Rut
aiaJI a t plusieurs lois OU |Ont sie so/itque. O. fa.sa.t remuquer
ia lettre, que le trait de Rapallo tajonrd hnl au ninistre du affairas
i i affaires
secompago de clauses duncaisni.es qae Mr T.hitch-nne n'a
r.ctre militaire et polit.que secut pir| seule-nent que du trait siirn
qu. dissimulaient 1rs nient oiJI agrs a p4pi,i0 et n'a pas dmenti catgo
s.vesd- lapait de la Russie 1 gard rique.u.-nt -oats eolnte po:.tiq.. o-
de la F-nce et de ses allis. mi..taire avec l'A lem.gne. L'allusioa
Eli dc'are aussi que les dmentis du PeuPlc '"ncus contre le peuple
offic- h pai le dlgation russe et al rus" a te Pimcuii.-emsnt ress-aii.
lemi le ainsi que la dclaratioa du rja haut fooctiooniire franais a
dclar aujourd'hui que le geoVero
peuple fraAtn ont
allemand 1
vait-n* p s aoais les soupons rela- ma
"ifs- au sens rel et caractre de l'ac
cor
caus
aierr p s apm les soupons rela- m;ai et ,e fraucs o\ u
U .g sens rel et caractre de lac p;us R-inU 8/ Pth Qf
prd russo slleoiiod qu. coot,au.it nm 1;s S3vlit; ae ^SW
laser b.aucoup dioquitude taij,,,^ lemotleqos Sfi!
trm. lapopulaton que dins les m lri,<-c. l> d ^ J ""
lieux ofbciels f rare lia.
ment s>gi fie i
gouverne
Loin d re dirg* contre U F.an.e leur p:u"p.e Nous apurons fr\Vchl
,ou quelque autre puissance, apute mnt ooas me fi et des chefs de M ,
la Ittie. l-iccord russo-allemind cou cou et sympa'h;ois le plus
formmcLt aux intentions du gouver nous le pouvons ave; le peun'emt
neraent russe est seulement le pre- se parce qu'il ne lui est pas net,, *
rr j:r d uj srie d accords ayan,t pour d exprimer nbiemeui aa volonlc. '


-*
vJMAfl>
/ es'dettes de la
Russie devant la
Confrence
GENESH a ' dcid qu'on de
manderait a Mr Taf, chef de justice
de la coui suprme des Etats Unis
de nommer le pisident de la com
mission mixte d'arbitrage qui sera
tablie pour contrler les dettes dues
parle gouvernement russe aux ob'i
fataires 'rangers. Deux aulres rnem
res de ceite commission reprsente
ront respectivement tous les obliga
taires et le gouvernement russe. La
commission aura le pouvoir de faire
remise des intrts t de dcidai dr 1e Monsieur Othello liCzUra, an-
toutes les questions attdant lts obli cien Magistrat Commuai Maniai
L'lection de
M. Louis Borno
ET LA VILLE DE
Pon-lf-Piii
Dana la soire du 20 du courant,
"ne fte or^anis^e par Mo-isionr R
mns Rmy en I honneur d l'E'ii du
10 avril, a eu l'*u dn |< salons
Monsieur O'hello Bl'zair*.
La Ville de
Jacmel $ le
Prsident BORNO
ga'airrs trangers
D.s tribunaux mixtes d'atbitrag'
pour chaque nation intresse s'occu
eront de la question des proprit?
trangres qai ont t aationa'i es
a souT^rainet rus e st respecte.
La sous-commiss on des af 1 lires ru<
ses a termine1 la rdaction d;s p op
sit'onsqui seront envoyes probab e
ment demain i U d'g tion rasse
La Belgiqueseule n'apasrd suri*
tation dea plus irapo-an'es. L* corpa
de la musique cl. Union eonvt
ce te lin, donna, ce goir-l les mail
t^rra morceaux de son rpertoire
^nire tomn. MneafoeY B4lizire,
dna une courte improvise'iot, re-
narde les iovi e*d* l fmpreps^mft
la /.("'ip qu'ils on' mie '> rpondra *
C matin nn dlgation compose
le MM. Fauch et de Henry DoOg*
nt remis a Son Excellence le PW-
aident l'.orno, une lettre de flicita
Mon de la population d Jacmel.,A
"ette occasion Me Fauch pronona
le discours qu'on lira plu* baa au-
quel rpondit Me Borno en dis ter
mes vraiment flatteurs, -rappelant goeni.
que on Dora eet note l'histoire de !
Jacmel.
Voici en q-iels termes a t ror^e
h iptte et in extenso le d scours de
Me Fauch.
r L< K. P- Jan ,
Par le s eanvr Uacorts de le C Gl
1 nous laisse demain, en voyageI
de co'g pont France U lMHH
rre |n vicaire gn-al de la Cah
'drale.qui nous a honor de sa mite
ce matin. .
Le p e lan nous a eipnms sa gra
tnude cour les excellents services
que la Presse a rendus avec un gn
reux empressement, ces terno* der
niers, i toctes les oeuvras de bieofai
saece dont elle a assur le suec*
Nos meilleurs vo:ux l'accompa
Excellence.
L'Elite d* Jacmel, cette 'itequl
owDHB et qui a foi, est anjouMhu
heure"0 otoi >dre eer ea vives
f i i tatio s l > ca-in d v >tre av
n ment an Pouvoir. Elle no va pas
Naissance
Mr 8c Mue Em. Vilcin nous ont tait part de
la caprice de leur fils : TilbUiFORi*.- U
rr.re et l'enfant ta porteur bien.
Le 15 Mai
Le m<>ero O-cide Jatntv prturs
un m pnfiqie concert qui isrt oa
n au Crump de Mars la lot di 15
Mai, jw o> l prestation t*
ment du Praident Borno La Mo
que du Palais et celle da Cip eo
bines formeront, sons la direetioa
d'Occide ao corpa de plaidatai
xante dix raoeiciena. Ci ara ta du
nnmroa aensationoela du prog'u
me de cette belle joui ne
La gendarmerie coran'e aoaat prt
ter aon plue grand cooeoirspoaj
donner le plua d'ec-at poar.bla i0I
lea du 15 M. Six cens gstay
m a dfile'ont le aoir la rttraaie
taux Qiinbeaux-
sonatten-e et cda la parole a mo-'i'ai' er Cher rw u e f rrnuleq| i
sieur Rmy qai, dtoa un disent trmduisa.lii grande.joie.que lw pro
d-a mieux aent' parla de Menaleur " *otre lec -.ionil la premre
3orno non seulement cornue an'truRtefatore de ,taf L n
Chez
ANTOINE ML TILIMUS
Jlesdaine.
esde'no;selle>,
Ceci vous inl p?se !
les lis^s d' la l*it
quo'iiiens.d prix li
prits ne leur tait pas concde
Mr Batthou a liDtentioo de parti
demain matin pour Paris, il nviec
dra dimanche i Gnes.
Les Couis
PARIS a-Sterling 4-s.'S i/a
Dollar io,6
et te^'i lieu da notre chre l'atue.
Cet daiif cs seuiiiueuti qua nous
noua souscrivons vos.Uieus huuiblei
et dvous aerviteura.
(Suivent les signatures)
Diioours do Mr Fauch
y* -
.Varits
CE SOIR
Pour la dernire lois le 'm ayant
t vendu
Les Trois
Mousquetaires
Chapitre a
J.es Mousquetaires
de M. Trville
Inne 2 Gourdes
Le moto vwcar
Le nouveau mo'.oi-car que la l
C S. compte mettre en cntulatioi
sur la ligne de II lue des Mincit
dc pourra commencer le tratk, qu
lundi de la semaine prochaine.
Mroi'e solidarit avec le nouveau
Ctief d l'E at dont lu pans ce
^ru pass rpond df> 1 avenir
I'uib, ce fut le tour de Monsieur
Paul Doraatant, greflier au Tribunal
la 1re ins^anc^ r il ne manqua
pas de rendre au nouvel Elu un h-^m
mage mrit Monsieur Elle CoAi.I
aprs loi, se leva, et de son irabre
vibian. il retrace la vie poli iqne de
vie Borno et lit drouler sur I cran,
tapa par tape toutes 1" impor
antea fonctions par lesquelles il a
pass o, gioe pa rectitude d
conduite dans les alluires, il a pu
aniourd liui eouro.iner sa carrire
Dune pierre, Monsieurtcen fit dejx
poupa. U se tourna vers les oppo
[jan'a et les proies atairea en que p
ie situatio . et de s maaaue hercnlltcUon> u,\ mire
lenne, il dmoli, pice par pic |t'inipour d us.
Certes il nt DOOI suffiaait pas de
Vous t'adui-e iu:revive aatitfiCiion
reti \r* une o^lite viti
o i g ibl a iirpri*
attendent toujo r*
Ave*mVOUH vu ?
Lea jolis moistiquairea pour lit aimp'e
Mojfe'ie. 'ifes pou' Ut diuble
AVEZ VOUS VU?
Lea Corse E'* q-i Treo l'idal d toute f^mne chic.
AVCZV0U5VU? m u JE
es io'iaa Gravirez de la aaisoa *ni q-e 'e Petrooa de ? f
rctorlil RaVifW. AVEZ VOUS VU ? Mille auties lolieiet
aei, entre autre :
Ml
Prsident
Noa sentiments personnela Voua
-ont dj connus ; car ioreque par L db, rfl[ l.aung G g.oo Bas de aoie t^i aop. ptira
la voie des journaux DOOI MiootV^J^SSnkmiUai Nappe couleur l'aune
appris Votre candidature la Pw|Jfi~ ;" .onilenrea "'" ""- ''-"
m.re Magistrature de l^J^\?82g?tti3^
joie avai'. t ca point grande que *l h ' '
nous n avions "a* pa uiauquer de
Vous la uiiiiitt star.
Bien plu^, ai' I odernain de Votre
devoir aembliit
Runion d Journalistes
11 er 6 li u es de l'apil midi
notre con( re Chraquit, duecteu
des Nouvelles avait invit le
iourna^istes et quelques uns de se
amis i prendre avtc lui une coup
de Champagne th.z O.ie x, locc;.
sion de la pautioa de son nouveai
tournai
Cliiaquit remercu ses uivites a .
voir rpoudu son appel cordial e
raffirma son dsir di travailler a,
bien-tre de la collectivit. Le rida
teur eu chef des i Nouvelles Ml
Clment A- Couea, lut ensuite ur
discours o tut tipliqui, en tt!e
catgoria,ues le programme de soi
journal 11 dit ce qu'il attendait dr
sts confires ea indiquant lomrnert
il entendait que fut eievc le lourn
lisme .
M Cment Magloirt, prsident
du Syndicat des dir-cteurs de quo
dienr, rpondit au i om de ses coa
lire Ap -- avoir rappel la carrW;
reue t hraquit au Nouvel iste i
salua 1? i ouvel oigine appel cert^i
nement un brillt t avenir. 11 ras u
ia ei passant Mr Coicou qai av. it
exprim d'inutiles craint-s car la
presse voluait eu ce iioment dan
une tmOtpklt dt cour.oiaie tt 'e
bon ton Au point de vu* de la
mcdratiou, de U d'gni , d; ta mo
iah e et des bonnes mari:f. d.t il
}\ -u'e poib>, ju'on f' nous
inrnvjiit.
Cha'mante lunioa (Aiaff
ient une ncuve'le fo s, its moti":
de soldante de la pr-ssc.
iou!ea leuiB sophistiqu3 argamen
taiODI et leurB tho'ies errone-
invoques pour la enconatance. C*
tut une vaie philippiqje la Caaaille
Desinouiins. De frntiques applau
lis3ementa accueillirent ce discours,
--t ebacun de a'empresser de don
K r une poigne cordia e de m in
\ Monsieur Cet qui a eu. lui
ieul, remporter toute la pa'rap
le cette pone mmorable On aer
vit le Champagne, tand s que la mu
liqOOi dans unn valse liairaonieuse
oen.ait 1 assistanc.3 heureuse de se
trouver en si bonne compagnie. Au
OBst, Monsieur le Docteur Cognac
Aaguate, improvisa un speech o il
siigmiiisa, l'ins'sr de Monaieur
Cco .. le* protestations hors de aai
ou de ces anarchistes de la presse
^t convie U peuple se rallier eu
nouveau Chef .1" I Etat. Vive I? Prt
aident Borno 1 Vive I Elu du 10 avril '
na-t on dans l'audi oice, vivat qi
ie roerculr^tii au dfhori f' rep
ta par une foule eu dlire C'est
i an plus li nr On eut di ajnelqoe
chose comme un lluide gagnant lea
faabourgl et les ijiiar ers enviroi
nants et ce'a. juaqua una bluff
ivanae de la nuit.
Oui pria pert cette imposant-
mapifeatatinn d'abord comme per
sonnai- lllciela ; MM Vr y Ua lel
liagiitrai Communal, Tbala Jean
la^quea, Inapeeteor i-s Bcoiei, Ai x
Tipbaine, Doyen du tnbunal de /)it
instance, Saint Martin Ach lie Mas-
sillon Deainani^les, Jugea. fcAousieui
le Lieutenant Jean Fraiicklin de la
Gendarmerie d'H iti, Edouard Carre
.ii Boreaa tlgraphique, Louis Jear
Jacques' direc eur dis l'os ea. Edou
ard Gautier Collecteur de la Douane
\o*<*i h E'gn, J i^e supplant au
Tribunal de Paix. Siint-i II tout, Directeur d- E'ole Lilavois
et uotre i .i u e beuheur, il noua
(allait eocc:e, il noua fallait aurieut
formuler d-n veaux et pour Voj,
Excallunce, et pour Votre famille.
C'est c** ''<> < le aant ei oe
lon^viie que eeull nos curs nous
avaient die ?, que l'lite de Jacml,l
cette lite q i prfnae U qui a foi, est
venue auju n J hui en ajouter d'au-
tre?.
Ces vueix ie Jacmel ae raument
en cea deux mota .
Vivez et Kegntz I
Vivez et rgnez, Prsident ; Vivez
et regnei pour le plus grand boi-
lieur de notre chre l'atue.
Puissiez Vom agrer eue vu?jx,
Excellence
P allai Z Voua fire bon accueil
cet e le t e de rllCltanooa que nous
avons ibjuiieur di Vjaa leaetue
de la par de Jacmel
M. Ch, il t q uant
NswSavoi.tu le plaiatl di ie:e
von U visita Je 1 Ch Miguint, dt
la raaisoa Ch. leagatut e |, O ont
qui patM qi;.qi- |J-l a t'ur>-
au Priace.
Mr Magnant qu: se tient i 1 H 1
de France a une eg eiieutt impici
, u.i ue uo re payi u u espre von
b. n 61 la reprise des attaiics.
Nous lui p entons nos mcil-
eurs comp un n s de bienvenue
/
Bas de aoie pr dimea paire
Crpe da Canton l'aune Q.
Crpe de Chine
Ciepe Chffju
Cije Pauletta
Cije Georgette
Cipa de Chine barrea
Voile ae laine frariia
Voile auisae brode
Voile suisse uni
Voile fianais gds ramag a
Voile la Vouge
Voile Daah jours
Voue .->p arli s jours
Voile carreaux couleur
Voile uieicerie uui couleur
Voile brod
Voile blanc barrea
Voile blanc carreaux
Voile fieure couleur
Voile blauc
Voi'e a grandes barres
Voile imprim
Voile pour (barpea
Organdi bU.rH brod
Ut^aiidi t-uitse uui couleur
U.giudi auitise r rivaux
U g-tudi buiuae fieurs
U giudi oui mu o
Ej.ieui.e a tk-urs
t-, j ut n uo unie
i h inueuse fleura
Ciiarmeuae unie
C euou de aoie
i-ii), on a II uia
in t-pu u de co.oo
>i.... .&> i ie de soie
Mo i.-ti ;h.u auioso mi'ea
bei.ghue de soie
aoie lavable couleur
liicome Jeia^y*
Triuuiaite L))i,ii't
Giughtm auisse
Tollat de aoie
Tulle de co*on
Bas de soie couleur la dors.
bas mei cerise coul la doux
D*a ' ;
lu* couleur
11!
'J
Titan Oinghim l'aune 50|
il 94 01 hausseras pr hrnn. oie pttra 1
10 Od Chttea. da soie feuettaa palra tt
30
10
10
10
10
12
S
4
250

2
2
2
2
2
2,0
Moucboire de poche aup deai 11 i
J
'
1 50
1 50
2
a
2,50
la
5

2
5
5
3
2
i :
5
6
6
5
12
12
4
15
5
30
2)
15
U
m:
. aient'nt ........
Le paieme t du m os d'Af il com Dde soie suprieur chaque 10
...eneca i pariil de Vendredi natta LolloQ Hoinpia aaaortie fiac 3
e quili-e m mh e^ d > so i personnel, a i p us iaid. ,Svon Azmea 3 pour
Joseph Jean louis, L> In Kug'e.i I________________..... foudre Floraray
Samal
ra p Sunt Juste, Erneat Sylvain,' ^0,y
Dciu Cadet, Flix Ausuete, Lafou Jv*
tau. Mau ice, Lucroe ousaaiut T*l *|,,ore de Tckio
ii i in 11 -ray et Louis Morean Da
;.iel lh mas. Directeur de I Ecole
priui irj. Cdet J-une iQatitateuri
l'inhua Lacroix, huissier auitonti^r
su JTribunal de prmre msta^-e.
lOfl vi > Aud\ D rec'eur de IE
regla'rement,*Talmi Cuerrinr c li-
.lel l'iMix, DOtairea public-* e' Rodr'l
g /. ' an l.on-. iir^fja^Piir nu Col'
".e Grau; i a Cipoix Parmi les
iabili 6a, nou iouona ci'e de rai
motri MM it ! > - G gea i
pot, Aleim l a T iy, Dorlai a It i
>. Stint II berl Pierre Ph
Louce D \i-, FiHn<.k Kochtino t
|V0fit< Elle Iijynaine, ugociaut, Tu
iu> niiu lue, l.uuiruo luu'gniui ifi
hyiaud Bdmond, Blitfaw Cadet, Qr oupe velours
C* cmMaximilien George 0:t- Houpe franaise
iTubboi Shaoung
TuBBor barrea
Tuasor uni aup
Gabardine couleur
Gabardine blaocba
Gabardine carreaux
Honge noire
Soy.ux blanc
Tatfetaa noir et blanc
Satinette couleur
Uazio
u tonne suprieure
h.di m e fianaiae
luuieuue aogiaiae
Zpbir
Batiiste pour chemiies
l'eicaie b anc
Percale rose
Jahcoi L dor
Calicot de famille
aiicoi Madapolam
lte dludieo
l o du blanc
b.t lie sup pour jupe
Uiul b auc su, ileur
Duli 9,riA supritur
D.iUTuaa r suprieur
bini pain baach
Uiablemeui fan
Kipk: blanc suprieur
t\h k jaune
i.-i.b a Ji'ap supruur
l'uile a maielaa
\appes blincbea
N' ppes couleur
h m se. tea Diane
-hi'umttva ecruea
.akgun touit
J mbiueisou B.V.D.
bjama
iiemiaea couleur
-iieuiibes barrea
ubemisea sport
Chemise couleur suprieur
? ? tra sop.
Servie.tea de bain 3 p.
. 8 p.
Chapeaux laine ass.
Joli Ide 3 p.
t're elles aaa.
Cbauaaettea sup. douz.
Cbauaaette8 barrea
uciaa
fli p nfaat
Souliers pr. enfant
a.
il
i
i
2
II
I
9
t
I
tj

I
t:
i
i
i
t
v^ Da-m^i'ules, Alexandre Brulus Brosse deut
Sun G-a-d P ni, D^Hile D snan Brotai dent suprieure
Mou hoirs db poche la douz
D
e
3
;j
8
2
I
1
2
1
1,25
10
i
i

" blanca "
et
Couvertures de lit sup.
9i
#
$
$
*
I
vtl"8 Th^otul' Saimioux U unxr-y
t'.- it 0 un r y He^ii^r. A'nhnaae
S '.;.,"'x 'i .S.ffl' 15 S3Je,n,'"'-h z ,An F'1ou *>* coj-
c uoavele vou est oihrt au cours ie plus reiii..^
I ,io iUtt e ir-anifesatonorga l'" cS Vos triiipieiie.-> d'aptes e pnx cou ail. C'est IiW "jjm
i.ea l'improvieie tt qui feia po pre.fion de la grtude balsae des Uu?sa Tout Ce* r**'
H a dauB lu* aunalea & i matoire, .(Ulniau de np ^ */&&


H MATIN
la Musique du Gip
roDtraireispnt ce qu'avare* no
MCOofrre, Les Nouvelle la mu
!Le ">t P,e diri?^ par un civil,
Si bien Ptr ,e ***Jor Warmoo'el
rjBtybile. Le Mefs'ro Lsrrbert
Lutin civil est l'insticteur de la
ajaqos.
^J nwirie^i ont au nombre de
0,0*0 de 20
Grand Ratais

OCCASION
HIMOO0VA________________ gry
prisiaua ne /lslIe la maison
V GREY
aunes
JitUDl
Hyslre d'une nuit
tragique!
la Vill Mort fin
[ijud Dnroe d'aventure polirirp
itrcNirk Carter le clbie ditei tiv
LNK'.
|uevlu(Lon son
KWrrierie
Comiqnn hilarant
Entrer : 1 gourar.
[in acte d'accusatioD
ffirle deciier coduiei est ani <
jusit'ieme vclume de Jrqum
ji o c p-t on ol H. y i trd Saoi
[NtiBgo.
r&folume, is important, est un
llWBiihb'e I ptsitit du Doceur Gufnnirg. "U
Ijttwfur K-.sey et oe M. Me l! ht
ttf!appuye de correspondances u '.',
[fccbflres, sont sulfisan es pour don To1 e i D *P 'foa
jlBioe juste ide de la conduite aux Bapl-s c ^oul i I eur pr robe
! mire de quelques uns de nos tou!_." 'ray
IWBIDti
Ea temps opportu, nous pub'e
|Wi4es extraits de ce Rappott pour
IIMificition du publ c.
La maison recevant continaellement de nouveaux articles par ch.que
Oifra arjoord'bui on grand rabais sur les prix.
SAVOIR
Vo Satinette coul.ur
lu iiMH emr.
trariise
Eveite rhine
G pe de chine
* rrtteor
' Gfrrgi t'e sop,
S; tin liberiy blanc
Soie lavable ccul.
loi en coul.
" i fleur
Voile de lois rouieur
Voile Esieline couleur
carreau blanc
a f eur couleur
i i|4
Mariage
Il Motdicron Nuptiale ers dor-
Pj Me,dl 1 Mai, a 4 heures de
wiri-idi dana letfabluna du Mi et
I Ju.e BodIou^ Sada, Avenue Jobn
l|Wo, No 47, Mle Catherine
srst Mr Ndgii Sada.
illtur c .mpiimeLti-
Remerciements
Plumti blanc
Organdi i fleur sup
Etitt?s pour jupes
Gabardine blanc
' crme
Serge blanc crme
faune marine noir <
Gabaid>ne uouveaut blanc
" ' couleur
Ratine seule nuance
Lainage g'and careau jupe
baip
Lainage Dimi
Lainage bleu marin
Calicoi suprieur pice
extra pice
Baptite pour chemises Dmes
1
1
0.75
I 2$
I
IO
12
8
;
4
4
5
75
i 7S
I 50
5
I 75
1 7$
2
2 50
f
c
c
c
c
c
c
3
2
2
I
I
I
2
l Voile i(2 deuil
f* car. coul.
rsy coule M
uni couleur
noir
B'anc
rouveaut
b'anc wr-.y blanc 2
" mouchet blanc 2
;our
c ray satin blanc
Bas i jour mantifes
" fil noir douzaine
" merceris dz
coton sup.
75
75
75

^>
M*
Chau.'sHte peur enfants dz
r i.
[fcaot,
kniriir August-Rihoul.n.
Cl "o cet
Mot
i* a
Mme
8cer,, Gsnlil. ,)fcedeh>raio
funrailles au
:i(,"-T3 lp,s nidi tn ''Eghsi
' Ueor.de Tur
gtau.
iouveCfQdoIanCfS aux famille!
ttr pour
i. ... Jimie
J* *iuer
g, co
I*!rtM Pass Res.
KHAVVA laifkeil sa
curant rour Jrmie pre
L
jnais S.
line
oie
Crc-port de soie
C'crors rriu k'mcncs
gr-nd Ramge
ieLr
l ni
G-3nJ stock de Dfntel
2
4
3
3
5
5
5
S
ai
o
2
1
em d'hom. 2
2
1
20
4
/
120
4
dz
iSnhH0^ iy,Mt,n Mr Ro S'mily blan'c
wn-jnie.Mtlib Lamtrcta Georgep, Tjile hlunrh^ , rh
MusDipuiucuiiia le hsv. ti i a- ;ou,eo.r ,
M M. H. Meiauxel tous ceux \fiKn "* *' "
iiiottasiOQ de la ptrte crutlia co,i ,olle ma,k Arow
Uioni epiouve daLs la pertou Valle cuir ma>ns
*w ug.eiie ; Lou a cynhe.
B^ieapiieiit un ciuim d eui pro Rideaux dentell
*r*11 o". Lrav.te soie sup.
,, ""J' ' ----------- Cravate
L, Vvt b*vu J u. e aJr ,et Mme
Ul-ISJtbU e. nui 8 ei lai !?. |t8
Ik t'hU ^W'K* JL-Bl-IS! f.
lia h Cb-I,* l'oiy^te ,'ibtve .
Itu 8la'"8' ^,,b luiitn ja
PJMitatOptlaiobde S 111 M ic
-iu,,j Uc PoubU P|LLe tiu^
lai.. l'^viLte qui uo loiu lu
Ikii!, l pmicpo a leur tuil a
RiihAv^,8,,0,t0e Itui ns
iCh !MltlJl Retire k-urser
a**t-Maic, ifcOAviillWa
fil
B s coite fil
Chaussette fil dz pr hom
'' coton
Mouchoir de poche
Siiviet'e toile'le
" de bain
5 Couverture de lits
Damass franais pr mate'as fi
Danatsd co on peur
pr nape blanc
Tapis cir blanc
S'ge bleu pr costume d'hom
Draps noir pr cost.
Serge bleue & noir
Casimir lavable
Dock blanc anglais
Kh;ki
75 Dj>k vert anglais
Dnll union blanc *
I asmelte ssst
25 Kn^ki cavalier
gril
Bretelle vritable douzaine
Chemises pour homme
Ruban de soie ho 1 1,2
2
2
3
10
30
20
14
10
10
14
30
36
16
I i
o
8
25
20
I 6
2
6
4
25
25
20
ch
par la pendule!
La Crme Perle de Barry
donne une Mznptarfoa parfait* duna une
minute.
La cornplcxion reste parfaite toute une
Boiro avec une application.
La Crmo Perle de Barry est une srcme raffin,
cim embellit la peau avec uu dlii leux et deheat
parfum Je la rose.
a emploi ne peut pas tre aperu car e'ie
a h peau une parfaite naturelle apparence
eouleilf de la chair avec la douceur do la
d m bb.
conomique et donne grande satisfaction.

v"
- si
en
*-.
-S
a
to
3
TS
>
B
2i

f

The Panama
Steamship
tailroad
fU
me
L lignp Panama a le plai ir d'annoncer les nombreux amii t
clie.ns qii*. lie est ple' ioiCriredes p i^,i'ms pour 1-^ .lifiA-e-4
on la Kuro^eas par les m 19 ii iquea vap^rn de la UNITEO STA.
TES UNES Cettfl|i^n ml la moine chre el la mieux quipe Te
yaaeani a \.'wYmbi lalra-e-Ve ( et mer ) es de i3ieu'i Je
For au t'rincrt t'.he biuiv a New YciL
La meilleurd ailen*ion sera eaordAe aux paasag<*ra ^mg^re,
Iniarpu'i.* boa 1 d< rhaqne navir. On po:irra ae reniaignar au
7 5 Buretu (Je Port au Prince sur les Tain pi .fal >i de dpri
50
50
75
2
2
2
3
?
2
a so
17 50
7 50
2
- 1 75
1 75
Va'r nci'p
b oJerie sui v &. n: r
e { ai caisse
ruk F ai
la } ice de 8 aaecs
i
5
ai
63
83
120
choi ir la pr e
e i choisir
7 50
Pliarur cie Centrale
Produits de toute frainfiew icuHon promote et soigne
ordonnances. Sftaiblxpour \outes maladie*, les
^i). n. riunipsov.
1 1 . .'
SBiROP c:e
t'Hmocloblno
eupdrltar la via
Otifj'l' Coh b ^ vei ant de Niv.
P*tal '" lu Vfcrs ,e 1 cru'or.t
>?0 ci1""r..J(M ! l,r Ssi.'o D<
et
' It Mai infqae, in Gopc*
"lr 1! J" f0,!8 dr la CoUrrli
ki lii,0ttt'*i fiiKuita N w U
K^V01 Utetp. MgHia
ntjli*n>wr Sa Cwj. |irmrH par rtlM *'.
. ..;., PkM
vs
Parla
<. ENTERITES.^
et MALADIBS OAiTWO-lMTSSTIMALB- g
DIrrhTrtnourTion,E*ritiniico- f"
oMabnnniH, tnbroul; Contiptlon,
Aooidenta ppiidculir, riTr typhode,
%SHJm"HPu.Aon.Eimi, rnroncl.w.|
auBROOM OBWTAIWB ft l'uM i* V
i
rLiPLDS PUISSANT ANTISEPTIQUE
,BDi Mtrcnrt ol Ctlfn
KUlutm lirintnl l'nMMM till>uU,
i
it BO iIOO jouiu ir )ur
ANIOOOL INTERNE
^ ___- A^.u^ 4. BL.H.M A'aflPMftttAaBBi
Seiirt
Madeaioiselie Ircy Van Pckk- I.t
donne avis dix rotaiu b des Ocan
vea ei ce Cite jundiciion qne rai
dr t mu 1 !..-< i file n su on>
Furi'ie JUKI re Pfii en for non
pour la vuie dt-s pr ptitra d l
BuctebtiiD Oc ta uie et el i-
'IOUK8 af S n ? vrs ion N te 1. ce qi
teif (en au m| na du pi**f>bt b.vit
i o tau mute. 3 Mai I9SS*
Maiia Uv VAN 6pjy^M I
Clyde Steainsbip
Foreign Services
Le steamer "Hati? venant de New
Y<> k arrivera au Cap Hatien vers le
4 du courant laissant l<> mme jour
pour la i apltah vd tous les pores du
Nord llneraici le 7 etlaUtera h-mente
four pour ton* ls ports du Sud jus-
qi Jacmel d'o il retournera l'ort
tiUmPrince uers te IX en route M*w
York via les porta du Nord,
1 orl au trince ta 2 Mai 1022
E. F. CLEMENTS, ge m gnral
^MUFEfiT
Black 8hoe Dressing
Ip predu t le plus pur qu'on ait encore impoit aaui le pys
Une simple couche sur les louliers les plus dti o es les remet neuf
Ce liquide appliqu sur les ebau-sures te salit psi le lion b aac
a rerd le cuir brillant tt souple, peut 're appl-qu ur touU. ifs .,,,
Les potle rr.onnaif.les valir M,ltacaiDtoraa4essaca mains les mmtmSiUm
Peuvent are remis neuf par une stule couche de ce m r lle-.l''j "
Des chantillons :out txpc.-s dans rotre c Siies Dcpaitm nt *pr",c<
Fulton Sk Polish h Co,
(jleo. j
A l ij ftue dea Miracles, ta lace do .a Banquy
HarccT
II1

L
1.
iiau-


iMVktm
BOUQUETS :
Un /eut nmd'o. A-.i- < --
Ptrltl-lm it OUI rttnttO xj(
Rov H! fn.
L'mrmau mervcillrv*.
L'Amour itini U ca.tr.
DmniUu Ci:CM :
Fjivwii no M .
Fas-Ttvt.
Voulut c'al oaiioit
l|'irfj un
JTi j
m % ;
Pc
EXTRAITS :
illet, Boit.
hiimao VlOtHtf.
Cjiimtm. Jaimm,
Cilsi. M***/!,
lm, HliPlrtft.
Chyprt.
Toii'o r*i'fumerte
i .'.'/ j 'S
y. fo
n am
''
.1 ru
r4

;

UiijjR i llfitn Ifuti ,ig R" * l2",n df 1l,t
' .

-.-'

-
:
Pharmacie F. Sjour n
e
de tw-n'y nir.t? voH rret.
Hall NoUJIO Face dp la Paix.
For Saie
Tb Borfclopedli Britannica
Beoaal 'n ch'I in r-tw tonjUjo
c 0, - nnh'ir ii'eUa a rtever.tb & laai idilioo, pobltibad H
B*^ affiftsu. a, -.....
/.e la' Talfra es ouverl tous les jours de 7 hree "^*J
Usures du silr pour toute les recherches ei analyses prvu.a
l'aMOQCfl ci joint, eaul pour le -. A(orfl
Watscrmano et U couRtmite Cre seerewe
Seront r^nes que le mardi d cha^temwne.
S*tAreer .a* Paras* pour La reuseigieineui*
laalfee l'unne et Sa* gutrique,
Recen 4e Weseerroan
Riaciiende Tr boule,
Examen du sauge du pu
Esamifl d matire iecae.
Ifiximen ei crachat
dlbomtoo raction
Ctoiton'e lire- Sic rialre
Pharmacie St-Jeau
- 2, Rue des ^
tUrnde ouvtrain ambre les vers so
Maires. Suce Qa*antL



,
Les soucis
des mnagres
Quand vous sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
souffrez de douleurs qui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des femme, n embuez
pas que de centaines de femmes, une lois sout-
irantes comme vous, ont retrouv leur sant en
prenant la Composition Vgtale ce Lycha U
Pinkham.
Cette femme a retrouve t& sanCa
Monterrsy, Nwevo Lcon, Mexico. Je vous.6cx\t poct
vous exp imer ma rcor.ntisf:.r.ce. Ma sant est rew-:-.
compltt t aprs avoir pria ab bouteilles de !a c n-
pos':-,, taie da Lyd!a K ftnkham. J'aittn
faut at lorader..esrtglcsctces j
roeaagft IDaaont
....: j'ati ibufl oa r<-!
tm nt. Ja ] u '' -: '
.... . I ''
. | .'...,..'
.;....'.
pii i i ;
' '' '
"
uit
es lia E. Pinkham

Employez la
KEROSIM
SHELL ,
Kott ru s^r-va tmifaii*
lumomiez ceux qui s'en seru nt
lumire brillante" Sans odeur
San* fume
Ja GASQLINE SHELL
Donne un rende me t ECOyoiilE
suprieur par kilomtre
Tt volatile, ne se EtBlC'cilE
i arbonise pas
Demande* de 'a ^3le SlLbL
Asiatic Petroleum Co
Roberls9 Dutlon & C
hort-au-Vr nce
Agents Ge*e:aux pour Hs^^
Bhch $ White
le Scotch Whisky
le plus en deminde
En vente en gros ch?
Alphons* Hifnes
Agtnt pour Haili
Grand Htei de Franc!
VINS provenant dirccMnnt leBrisac, pf
Bordeaoa
ROUtrE Gourdes 5 00 le ga'lon
BLANO i GOo le gallon
VLVS 'n bout illes des m iil^uis crus et des Lhateaux l
te omma. Ivqi.e rs F an. ses t Vma d'Espa.zne. Charapagnei
Vins mousseux d"smeilleures marques. J
S nsie r PATRIZl, repenti dnniremenl ds Pranc^ tW
m riel tou '> ut pour son ll el, rrwient sa no nbreue et cm
.rn''e que (n pra epeci ux s"roni tablis p*wir du W
e-e po r les P sio'>s demi & Pdnsioiii
16
S
Huileries
Batteries
Batteries
FlaahtighU de tontes
dimensions.
( Ptlci Sches )
Dry y'.-\\ billeriee pour autos etc
\l" Ver.le chez
! *. Victor GENTIL
17JI, Rue du Magasin de f Etat
Amateurs de boom
musique, accourez cb<
L Preetzmann- '
Rue du~Quai
O vous trouverez de Superbe Disques Columbh^
d'ofira; One Sfp : hox-trots,monoloiue]- C/wH.aay** i
ewagnolt, ttc, etc > aux prix exceplionntlUment rduits m
" Disquit de 10 Or 0,60
Royal Mail Steam
Packet Compai
s
l Vendre
L* G j? le'in KINCO i doobla mo
ifuri en paifiit ?af. d forciionna
mont POelroi'a acx Rtaia C'ia j o^tn^ 1"0 tnonea cet, e'un cotit-tiuc
tnn fluln .'t (V f>r t -, jour rt>oai
' finenti et coni iliona.
SixirtatiT ANTOiW LiltCO
itux Cayet Baitt.
Ue mesal de la ROYAL MAIL partant de toedf
dates indiqu' Ci dessoui: ... fust]
CO&WAY le n *P
TAMAR le 28 ffl
prenneut du f lpoar : HermudaB assaut Jinaaique
Do.ninue. Rg>
Auteiouri! chargent en liiti pour ** *
VfcKS, LOiNtiMS, U4\lttOUUf, dift^
pour lou les autre \ orti Europens.
iiobirte jDuo y W
O^osai Aenae


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM