<%BANNER%>







PAGE 1

**M*BLN Parisiatia DIMANCHE %  a programme hors texte Gala sensationnel avec La flambe #6 H Kist?niieckrj Interprta Dar da clbrits. Raphal Daflos, Socitaire d la Comdie Franc me. Lieur.Col FILT Mer>* de liai de l'Oien. G'ogu MM. dfrarat et Dalbart de IArabigu dana les rles de Beaucourt et Baron Stettio Mme Jaae Hadiog re de Moniqsa Fait M. B*r er du th're Rjute Le •nnral. Madame Marcilly du Th're de? ihampa Hyaes Baronne Sttin. Mcaa Ravaal rl d Mme de Staal EN OUTRE Combats arien* sur l'Adriatique Document Authentique, Remaqc aket unique de 'a gaerre des avion Entre Gnrale : G 2 00 balcon : Ci. WM Lodge Q. -.ou H Sur demande gnrale 1 Direction de Pariaiana donnera bientt un* nouvelle reprsen'ation dn beau fil i tant applaudi dimanche La fille des Dieux Les musiciens du Palais dmisioanairs* Varits i Les Musiciens 4 i Palais sur la deranade ejai leur a et* fai'e de ai gner ua nouv au Coatrat de traie ans ont refus et sont Tenus en b'o : remettre leurs uniformes au Colo nel Belliott, cbsf de cette musique Il en certain qu'une nouvel.* o gaoisaiion eera donne i jatte M a ai que—Ooeroit probable le retour lu Mf ua ro Occide Jeaoty. la Direc ion de cette rnutique. Contrairement I ordinaire seuls Us clairons de la Sarde Prs deu nulle uut halu ce ma.iii le Drapeau. U CI SOIR y ( Botta ) 0 50 DIMANCHE mm \ Ltslfl! S Th^pitru 7 1E PAVILLON D ESTREi Exposition i\ tiionale pvc D K tr • "(! %  8 *o M & Mme Sylvain *ee i joue ront avec ee* tticM La T< e Le Malin ABONNEMENTS • ort an Prince r, M DVaitrmrnto JJ E'nr.g'-r les insettions so^t r f s uii* rfaux do Journal, t><,8.1 u & | ai T. ANIODQL (laissant Ge Soir Grande fte organis* par les Marines pris de la Tribune 7 h112 Petiles Nouvelles Port-au-Prince — Zulna Cbarlei profite d'un moment de distractioB de la dame DaphniJ au inarchi, pour lui enlever es peine recettes du jour. La police intervint heureusement. — Marie Alphonse et Emmanuel Pierre loni un change de coups, par mgarde • %  Marie prtend que c'est par jalousie f sans droits, n privilges aucuns • qu'Emmanuel se mit en co— Eutilta Lalle raconte que, se rendant i la Masca, elle ht uai la route U connaissance d Al (red ieiandre qui voulut, n sur le grand che%  n la connatre plus intimement. Elle proteste et Alfred la frappa.— Amende. — L'occasion, l'herbe tendre ... Comme l'Ane de la table, Joseph Altine raconte que pour tancher sa soif, il enlve d un wagon de la H.w .1 >, trois bouts de canne. Le juge le renvoie hors de couis. Choisir le jour sacre du jeudi saint pour jeter l'une la tte de 1 autre, des couis de . choses malodorantes. Ce nest pas bien, aussi le Tribunal condamne Lecciuette Romain et Elisa heth Caty l'amende. — La petite Acephie Nau, ri ans, est renverse par le buss, No f) et se blesse a la tte.— Amende. — Dlit l'aide de dents et Estim montre une blessure a I oreille droite.— Les prvenus Esthoae et sa cohabitante soat eipdis au Par tK. — Le tribunal acquitte, laute de preuves h temme Anastasie Vaval accuse par EJgard Dartiguenave d'avoir vol l'alliance de sa temme. — Au lieu de remettre simplement la bette rave qu'il avait prise ,au march, Lonce Marseille se laisse aller a des voies de fait contre Gueriscna Auguste.— La betterave revient alor> i Cinq gourdes, sous lorme d'amende. — Sans respect pour le grand jour du Vendredi Saint, Edmond )ean et Cia Noixeau pro firent des mots orduriers — Le gendarme les en •ie a qui de droit et ils sont condamns a l'amende — Emmanuel Charles • dtache son ravoir > fur le bjssman Kslinval.— Amende. — Vol ingnieu L'n bton ci un mor.cau 4e cire a l'une de ses extrmits Louis Edlice l'inventeur du systme est acquitt. — La ir.DU a condama: a un mois Je prison Edmond Augustin surpris par le gendarme au moment ou il volau un petit sac d argent au pot tail Saint Joseph 1 Elonorc joseph — Bien que Jean Julien dclare n'aveir pas pris i titre de vol, • il est condamn i un mois de prison. — Anna Moncherie, Christianae Pierre, Anna Pierre et Andrlu Jean croient avoir le droit d'tre amoureuses l'une de l'autre et de se laisser aller des scne* de tristesse trop exagres — Le gendarme leur fait comprendre que ce n'est pas t nu ) ours comme on fait son lit qu'on couche. g£— Albert Rousseau est prvenu d'avoir manqu d'gard par des mots obscnes au Secrtaire 'Ktat au Dpartement de la Justice dans l'exer cire de ses fonctions. Kousseau dclare que le jour de l'lection, lundi to Avril, il remettait de la part du "Courrier Hatien" un pli au Prsident Dar'iguenavc quand survint un incident ai ht procder i son arrestation— Le Tribunal acquitte Rousseau. — Sac de larme enlev. Llio Joseph, auteur de ce vol, est coadamn i trois mois de prison. Nouveau Journal Notre a.ni Chraquit, ancien direi teur du < Nouv6iliste fait paratre h mardi "2 Mai ua nouveau journal juotidien qui aura pour titre Lea Nouvelles . L'iiupumerii! du journal aat sitae presque I angle des mes Feroa et lu De Aubry, ancienne inapiimerie tlraill doit I acquisition a :e fdite pi Chraquit Couupliuien s et veaux de succs. t. iVouveau tarif de droits d important) i aux Etats lus • Cinma (Exhibition de j comdies ) a. — Boxe sur barre fixe ). — Boxe entre deux marines ai 3 Rouads 4 — Trio chant par les Marines 5. — Boxe en roands 6. — Boxe an 4 rounds 7 —Audition mtnica'e excutt par 'a Musique V Marne* Le public est coidia'ement invit i participer i ctt s ft: c pourra avoir une distract ou de plus, car %  'cotrt tll gra'u"e. Ste Rose de Lim t La Secrtaire de l'Association des Anciennea Elves a le plaisir d'an noncer aux Anciennes E'ves, aux membres d Honneur et AUX amie* de l'divre que l'ouverture de U R 1 traite nnnuelle est lir^ %  < lurdi 21 Avril du courant, 4 h 1|"2 d l'aprs midi. Mardi, mercredi e' jeudi, la Sainte 4 VI tiiiUlllatV ILa Su lit-* Cocntner;idta Hollandaise iratxSdiUtitiqus A I Uonut-ur dam.oicr a s ncinbeui clien's, qu' lie vient d recevoir .r le dernier vapeur, Nia marebandisen suivantes aux prix lea plus bis et de quili excellente. Bire Hollandaise > Hol'raoa a eleurre de CniainA < Wiodtmll Fromage GOUDA lliigifcs Lquears •!& Par le S,.s Irne nou-< attendons des Cigares hollandais, dti lavons en barres, etc. I. DAALDEB ^ Snna Meronr* ni OaS*n •nlvmnt U uvall d r Chlmtste d l'IaaHtat Dtruit InstantaaaMSkt taM.ssa 1 fMM. *i Ohalrm, lM i •tJDs InoUspgnsable ciitw k s BOIB • ITne f rande oatl au titra d'aan ponr ton* laa | SacMU • 1NIOCOL. tt, RlM M lia VH : Totttaa IM fy. Avis Es donn par h pr/siate que Messieuri H. Ma d & Son ne Itpl lin e % %  P'US la : MOTOR USIONISSUR NCE Co UM Ou LONDRES. (aouliouez Lea rhrmsnta nlaiaanttrks i ir avril pour Pqoss avec \m\ CiTte POS'a'tS "JOYUS8S Piqiwr Chez: Benoit Coi 7718 Rue du Msfasin di II EPM MI ETRE %  "^^raaiyr" •o touu rm OIBIT J"n ..CalUf", 1 • nv.n ^iilr* Irr. I liit % %  ! IMC |n I I %  .1.-... I'h,.lq, il ai %  •''! M mit. L jrii~linlii"ilS" u.. Proi'O ••!. a' p tl.lii* S .f 1. J ii.liit o-inipnuMl Irim a n %  '• %  *• .1i..u. oUilar. Pour Mail lut. %  1 r un* asaWoaaa fwmmmm (.1,-in-...,al Monmocu*-.. Tliir*. — aaaardo w .Hanaialeai/iatas. MStswas La maison WISATCO A l'honneur d'annonpar i sa cl'-n''e qu'elle vient de rsciuli le dernier rapeur al'emand les marchtndiaes suivantes livrsblss Ml Il y a en ce moment devant le Snat des Etats-Unis lo projet de-. de nouveau laril liant fm4t^ } }!X^^rhSSL^r£k. d'imnortatinn du Bermon e I Instruction de 1 apr tt&ESSrt de fspper le coton "^ "• *" *** Stpt cenumes la livre et le ananas g U n ' n 1,P Jont certaines compagnies cherchent itu ce moment intioduire le deve .oppement eo 11 mu Deux cenumes 1a livre. Ces uroits, naturellement, ttt>c eront Haiti d une t.jn telle qu'il seta imLOtsible de veudre i.uie cjiou aux Lidts Lni.-i. Le sucre, lea (rmis sont galement trappes. AHom^ttes allemande B re Beck i|*2 bouteille ( clair* ) a c 1|l " Biis HackTbrau I \2 bon'eills (brone) .. . i,i .. Porter allemand a paroi ) et consolante du Rvrend ,, , l're Lanore. Suprieur du HetitSi !*?.&*f? en D0Q,e mioaire Collge EnonineJKAN LOUIS • Cabinet d Mes Destouches jr Bourand #*£ U7 rue Pave ou 15 ih. de 8 a 10 j ik Bu eau da 1 Agent Grda al Djilitf i—4 Pjit au Pntct. le 15 Av.il 1922 BULlETiN Na 166 L"s ch'H'-uts si g pris de noter qu^ le SS COLON > attendu Port au Prince de Dri t.b.l, Cn*l Zone, le Samedi matin as Avril 1932. Depuis hier ar.ri midi, le Major Les permis d'embarquement seront Ruperus, cbef de la Police, dbar dlivrs pout le f If i destination de rasse certains quartiers de la vile de Nw Yoik et des Por'.s Europens la prsence de ces viitablea troupea sur la demande faite ce bureau. de jeunea vagabonda toujours en Ct Date au pai tira pour New York querelle qui troublent la tranquil directement midi le mme jour. Le RaUiement* Notre confrre Le Ralliement nous prie d'annoncer, qu cause du dplacement de la nouvelle impri men Cblraqun o s dite son |our nal, Le Ralii-ment ne pourra part re que lundi. gft^W"!B!BaaMMM i -i i i ai i y Bonne mesure F.nvelopo*s Farine pour enfants Ck>ldkorn" Huile peinture bouillie L'queurs allemandes Piano ••Liehr" ppDueles en bois RaHr^a ennr tles aises Couronnes mortuaires C-ffree forts Filtres "Baiketeld' Foueta Ciment en baril Clous pour Tle Couteaux posr effdssssj Csnifs ordinaires Canifs fini Cinarettee nllernsssl I offe pour cbsbrMJsl Encre Hematogne dn Dr Bu, Machinn rondrelH Pianola "Lifhr" Pipes fumer Sonricirea Saneiaaea de Franliert Vinaigre en damea-; Cravaches Meules aiguiser Rasoirs etc. etc. lit publique, et dbutent des propos orduriers. 11 eat a souhaiter qu'on 'inue la main cette mesure uces I lire. | Un bon point la Police. Remerciements Mme Vve Lon Talny. Mr & Mme Emile Taluy, Mr et Mme Ferdinand Taluy, Mme Vve Georg's Moravia, Mme Elvire Taluy, Mr et Mme Char IPS Moravia, Mme Lylia Talny, Mr et Mme Ludovic Ambioinp, et lea au irea membres de la famille remer O. B. THOMPSON. Agent Goeral Dr Justin Dominiqi De la Facut de Vldec ne de Paris Ancien ast'atinf des profess urs Deoikeel Deu'chmann il bourg Office : TADue Grpoire 8*8 Heurta de Consultai ions : 7 9 heurtt du mm Sb aprt m t^t Consultations gratuit* pour lot indigents le ieudi d$49 4e taprtmdi AVIS l'ai l'u\aii';i .f de porter la Public que ma Maison OREHTE BALLON! situe, angle des R ee Couibe ei Bonne K i \o J.\0 se trouve transie e la nie e ri e Uouue Foi No Us en hce dj la Uoyale Bank < i Canada. ORfia9ila\4llONI prs leur ont djn> d^a tmo'gtip gta de aymp^thie k l'oc.'asioo de 1< uioit de Inur ryrpr.i %  Lon Taluy eI -v leur a U• non l %  H '. t mois et les prient de croire leui piofonde reconnaissance Port au Pur.ce, le 1*0 Avril ltta. 1 Pour gurir ou viter t MIONAINES • CONSTIPATION coN0E8Ti3r:s-cT0UNOiaaaaitNTS EMBARHAa OAtTRIOUf IL SUt FIT de prendre . l'un de vos repta tout la* daua jour aaalawta n t une Pilule du ff Dehaut 147, ruo du Faub-' St-Denis Paria Mais il faut exiger les vritables qui aont tout fart Manche* •t ur ohaouna dotquaiia* lai mata DEHAUT A PARIS MM >raa hair Grand Htel de Fram VINS provenant directement Je Brisac, Bordeaux. ROUflE Gourdes 5 00 le gallon e**. BLANC • c 6 Ou le gallon Vl^Senboutfilles desmeilhurs crus et des Chteaux J re oinms. Liqueurs Franc 1 ses tt V.n d'Espa:ne. Champs Vins mousseux des m illeuree naarqupa. rf M nsieur PATRIZI, revenu de.niremenl de Krancs j ni riel touUueut pour son U'el, rrvtent sa noinbreu-e •• ^ruile que ^es prix spci tux seront .ablis pacUr du ** om pour la Peoaiona d#œi t' Penajonel*



PAGE 1

LE MATIN f eet un. petite plante ? M Barry'a Tricopherou t U nourrit. ta les cheveux ont besoin de nourriasant o ont attaqus pr_ la maladie, ila deriennent faiblei et meurent ,'~ %  ^ —— Baxry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve lee> pellicules qui touffent les racines. Il dissout les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes qui causent les pellicules. Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu. Aprs avoir employ Barry's Tricopherous pendant quelque tempe les cheveux deviennent longs, forts et luisants, .^r g :* ..*, Demandes votre marchand. Employs le rgulirement. Observes l'amlioration. a, C 9 Q. e> ^- M C ia e 4< 4 fr*3a K ^ *<<<<<<<<<<<< <<<< %  < a: Cholrine Le meilleur moyen de' ter celle 'amble malldie, c'esi He $e procurer d'iln bon .. filtre en trre naturelle In vente tiez : Hr Stark Hue du Quai; en tan* de ta Cire *'-i-JJ a.-a •-8 1 l&oulagoiuuui luiiuQt 1 -t>ffu*rl M | Globules K ba a Rsultats merveilleux, narprii"uu mtvne IFwMl Ml !" *.1. PUOO* :8('.' .jPMMfBO MUMI DEPENalEn. 83. Hue lie KaKyra, 1 ....., The Firm A. Bcha His h<* pleau e 10 infcim ils cas te-n-is h?\ n ksi rsccied by thlait i efi M' kudo c ; g is Fer M h d>> I rr d ; r$ f fc ( o fcifih ecn ntly one Loi'trcs LehnetFi n. etl (Maison Gond <• c New-York, .U.A. Laboratoires Bloomfifht, N. J.. I U. A. Extraits liquides Sirops Onguents Teintures Liniments Esprits Dsinfectants i Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales /. li. TU Eli AVI) •mm tfiiWiT lli U n n ma i. B:'h lhe Panama E Steamsliip Railroad ine h, le puir d'annoaeer ai nom bresse Clieeie'e q-' -'' vient de rrre es c g-e V • voir pa r c der&ii i bateau Machoo Fiotr* M l 'hir'o Londres Ch :o Vcts ironverea suurs de la UNITED STA. TES LIXES Cet'ft lignest la moins rh-^e et la mi^ux quipe vo pgont d New York, et la tra v e^e ( en mer ) es 1 de 3 jours de (V IWp'*f/ WH5 —*. —. For au Prince Cheibour* via New Yok. Li meilleure att*n'ion sera accorde ai x passagers Hr\i*u*n. Intsrprito boa 1 d* ermur navire. On pourra %? ren^eignpr au llartiu de Port an Pnnce sur leTaux PI iJat*s de dpart Gnrale Transatlantique Le S,S Mecoria part i de Hor Lon H. TM Port auPrin*e ( Manufacturei Commission %  'A 8AUD Hati ) s yeul erchant. Capt. C. B. THOMPSON. Royal Mail Sleni Packrt c Mecoria I-MI:I le 10 couiunt % '• t 11 endo le 55 n r.pniiira le iLme jeur pour Sar tifgo de UIIH. Lu suite de liiinralra sera fli.a i l'arrive du paquebot. Foit-u Prince, If Avril 1W22 I -gent,E ROBELIN c l i. iiipauy partant de Lrnlres aux l*s vapeur d la ROY,*L M I L % %  les indiqu s c dessnui : E LA' LllSlA COMVAY T-MAR jj"fnnenl du fit pour : Bermudes assau uoiuiot,ue. A u relour ila chargent — en Huti pour V ^HS, LONitiKS, HMUOUUc pour tus ht autres [oris Europen. Boberts Duiton $ Lo •nral Agenta Leim & Fiak, lue SUPRIORIT Fonde en 1876 BAS PRJI PROMPTITUDE l 28 Wiwier le 17 Mars le 28 Avril Jamaque* H i i. SaintfREj AN(iirte ement, et ASTHME PAPIER PRUNEAU SftflNldom.l^l. Il pro'i'iltun.'iii *'m*nllmmMl.t dan. o.. IMM %  : ilhm. Empinn, Oprtolon. U. FRUNEAU, S3.B'> HM.rlIn. Paru .f r-,,-.. r-,.-T.c.i. Journaux de Paris Arrivs hier, de 7 sa i Mtts vente aex bsitarx B Mann. Es Tous produi s cliim ; ques. pliarmiiceiititjiies et ai. 1res nriic'es vendable dar s ur e pharmacie. BPKES : Poivre, Cannelle, Girolle, xnis toile Muscade etc. etc. SUCRfi RFFIN SPCIALITS ; /Marque prive Lysol dsiLf. caiii.Parfuinerie.Ariiclei pour birbier?, liay Hum, Cliocolai en poaare, huile de foie de .WJIUS, F. nin-on, Cold rici.ni, Exiiaits peur fdi'e eseeDCes et eau de toilette, Esu de Q mrc, Poudre coa"e les insectes Boluiiui pour conservtr les ufa frnj3 Lait 'Je slago*ie a Poudre saprteore peula toilette des enfants, biagercvi de t euts. Ean de Bloiida, Miel pour l-\ t.bit. Moutarde, Huile aOUva pour la table, Dioaaea dents Heppjirmirr, Mu le pour raisser les ruougtiquea et autres insectes, He^ulol : Huile contie ci:ifi:p n 'ioos et troubles des intes'ins chroniques Tu. Cire pool les i>ar(|uets, c'ouiestiquep, E'ixir, Eptces, i'irops divers, feiutures diverses, Vins c'.c, etc. etc. Dummii t '.t ratalogue des epciBlits. Cot lnl vos coramandes UBHN Hc FINk, lu:; vous a r1 ibaoleaMDl %  tUsfaita, Toutes les bonnes pharmacies do pays s'approvisionnent chrt LtllN & FINI, Iuci SEL FROS ta replacer le 'siT dans ifsrtiuns Uftltro* r*ut tire employ par 'ou* et e%t irdt$p$nsabU d>ms trmies. Il doit tre ajout aut aliments au moment d* consom **•• oVini la proportion du sel ordinaire et suivant le got de tkacun. %  SpcialitsTrouetle-Perret e/ief.v Comprims et contre la CONSTIPATION prenez tes COMPR-ltlS SUISSES de DELORT, Phaxmacier., 119, Rut Baia*-AntoiD0 PARI C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS __ Lon HIhbaud Agent exclusif pour Haiti 6i X>OSPT-ATJ-I>R.I^rC^ 1 ; ,•-.--•• an IV Jwitlo VI AI '-i __ W m< %  %  • *HB"J! %  Avis En riieu Hes cas de rpe confts ts, 1 A^rominra'irn COffODOOsia de Cfte Ville provient les mieres* qu'il fBt fr-n elr ment d. fendu d^ laieser I>s cbinis 1 on rEi.selfs fin-r sur la voio prbiiqne. L Poudre de Vtandeii M '" de a> a m MBM. %  ta !5W U i b&iQ* M MM 1 %  >*• ^(iHiat ht n la Ville. yori'sa-friQce, la 17 Avril 1*12, P E H F E C T a Black Shoe Dressing Le produit le plus pur qu'on ait encore i r,?o ' inm la psys Une simple couche sur les soulie-s les pla^ d<.....o., .^ rt.nei a niut Ce liquide appliqu sur les chu


PAGE 1

LE J4.UIN GYR 4 pour* les soins intimes do la S femme ^f^* 4 pi ** : CYIIALDOSC est l'antiseptique •el pour la voyage. Elle se prsente en flJoapflmsfltables et homognes. Cha que dosa jete dans deux litres d'eau nous donne la solution parfume que la Parisienne a adopte pour les soins ritturta de sa personne. 1 OTRALDOSE ut on produit antiseptique, non cauatique. daodortaant et nurroblclde, A t>ao de ji/ JH .'.:,. d'aciG-} thymlgua, IUjui t.-li'*Viiii/s i uraU'i U/-' mula.Kti de :s FANDORINC TfU 1" Mou NurKi lupnrhM \n v+ j .i. n.!„-raii.i'.*, tauUipbalUus.Bvtta l'o.* flllUIT l|f!TIflli IWMII l'Haut d. i S iiiQ 4, l'Em j *••• %  .,,,..-.,. :,,,—: ^ Attention Attention IW tjtfa est jnet sren ab e M es t Mles JU Bazar aies Gentle.nen' •MM Bonne Foi ou par 1rs soins sv.:s de Me lie |ulie vous aurez le plsi.ir de visiter le eecvru rsyoa poux dame d'aiticlts fietis de tout* frait heur arrivs ifc; •v.' Savez vous que la forte majoritfdea maladies des femmes n'entrait pas dans le don-.aine de la chirurgie. Ceci veut cire qu'elles ne sont pas causes par des tumeurs, gros scurs ou dplacement dis organes. Savez vous que les malaises ordinaires et la plupart du temps" fort simples ont des symptmes trs similaires ceux ds cas demandant un opration. Savez vous galement que beaucoup de femmes et de jeunes rles souffrent inutilement de ces malaises ? De plus o&ea mqi.ent leur sant en laissant ces indispositions continuer et s'aggraver. Si le mal est pris temps, c'est dire juste aprs les pteraiers symptmes bien des maladies srieuses peuvent Cite vites. Dar.s des cas de douleurs priodiques, retards, iru.abil.lj,tat nerveux,h Composition Vgtale de Lydia L. Pinktuun devrait tre pris sans, dlai. Ce mdicament c peeperc IfW soins et dans des conditions hyginiques idales et est eotssrement tir d'herbes rneVSdnaka. I! ne rentre aucun narcotique ou dfdgge dans sa composition et peu; cire pris en toute sureU' t*our.;uol uo pi.s esasycr c uicdictviaant Composition ^\4getale de Lydia E. Pinkliam .i-tl t. il a.MMKNAM Maiic.iKS co. 3 KBI ^r;B""E Employez la es z ICI) W1 -*'-U B -T.. .... liM -^B t Donne avis la clientle, aux mcecins et au pub'ic. qu'elleC *OUtJre* plll* %  Urstorme son Laboratoire d'Urologie eo un Laboratoire de faute de SUVOir Biologie appliqu sousja Direction du Un nui cacht dALCO:R\TINI Dr liicOi et t. SUruni ce m v e>' l e"* Produit Fraooeta fait /.LU.. ., . ^ ., n c disparatre instantanment les Mi/.e laboratoire es ouvert tous les jour* de 7 hres du matin G gramea J. Nvralgies les plus rebel heures ou s-ir puur touie* les recherches et analyses prvues dans lea %  opprime radicaltmant les colilannonci ci jointet saut pour le 4 UfS K> dsagrables des Eooqu kleostueiles et ri'gu arise le fl Wass*rni;.nti et h coslante Ure Scrlo^e Seront retiet que le mardi de chaque semaine ^adresser ia Fhsrmacie pour les renseignemet Ir Aualves d urines o\ Suc gasiriqu^, Raction de Wagsermann RsiciondeTriboulaf, iamen du sang e du pus malires lca'es, Ftanien P cracha' A l'iit it;o raclnn CfOf'ao'6 UroScrtoiro %  ^ KROSIX SHELL Vous en serex qui satisfaite servi s'en iuititi d s Demandez ceux Lumire brilla $P~ Sans odeur Sam fume la QAS0L1UE SHELL un rendement ^ rn \ nuit\ t-rex iLwi*\svp6rieur par kilomtre < uyu Trs volatile, ne se carbonise pas gui Cicq minutes apr4s l'absorption de lALeOCRATINB on prouve 1 me feosstiou rheieuae de roula UOHHG getnent et de bien tre fcasayez, vous t des rsultats. Seul Agent p. ur Haiti Lonce LIMOUSIN 311 H. e Ttavarsire Hfktrchi et Spiroetotei et de Gonocoques, etc, etc. DISOUES COLUMBIA Amafeurs de bonne musique, accourez chez L. Preetzmannig gerholm Rue du Quai Ou vous trouverez de Superbes Disques Columbin morceau et efo rn; One Sfp : roX'troit.tnonotouues : Chans, anglais, frona* m*egnols. tic, etc. > aur pni exceptionnellement ndutn de : Disqut* de W Or OfiO Et MCA a\ Demandez de ?a rs ?l Ine (xamoline -nrvvS Black $ White Le Scotch Whisky le plus m dem inde En vente on^gr s oh z AlpUouB liyues SHELL Asiatic Petroleum Co Roberts, Dutton & G Port-au-Prince j Agents Gnraux pour Haiti Pharmacie St-Jeaa 332, Rue des Fronts-Forts PORT-AU-fllKCI Remde souvtrmin contre les vert Maires. Succs garanti. Pharmacie Centrale Produits t d§ toute frateheutExcution prompt*



PAGE 1

MU* *c ms pmmUB f ROPROT OIE Clment Magioire M0MIR9 20 CENT1MK Port au JfMnoc, HaJi Quotidien VeiL.iem 4 A si rW3 Si vous vous mettez bien dans l'ide que vous vez un devoir rempl ir,aiors vous verrez comme il vous sera facile de bra ver tous les prils et la mort mme. Maurice DONNAY *M) Rot amricain* No, Met btur des Elections Prsidentielles tontu les questions sou'e [tir les leciioos du 10 Avril, il p, parmi le papotage d'articl ils elles ont donn 1 eu, et la confusion d'opinions qui en ilinte, de fiier un point capital le jugement de l'hutoire. quelles conditions a eu lieu tcrion de Mr Louis Borro la icede la Rpublique ? Ou se die la physionomie des choses itin du io Avril : le bureau du (il d Etat tait compos de Mr Archer,Prsident, Lo Alexis jnste Nemours, ier et ame uiie. Mais cette composition hfie par suite de l'cbligation in trouva Mr Archer de quitter hnteuil, tant, lui mme, candi tU 1re Magistrature de lEtat ter Secrtaire Alexis prit la place %  Prsident et le Se Secrtaire Ne remplac. Donc quand MM. S'phen Archer, Lo A'exii et Constaoin Mayar' parlent dans la prestation du 17 Avril publie au • Nouvelliste du 17, d'ajournement rgulier et rgie mentaire de la sance 6 heures e demie du soir, ils se Lompent abso lument. Mais, en considrant mme que !e prsicent Lo Alexis se soit figur IftOfl ne pouvait le remplacer, sans qu'il eu i rouvrir la sance du ma in, susjecdue, c'est 14 une opinion qui ne siste pas 4 l'enmeo, dans le cas spcial o il s'est Louve Les rglements, en tflet, ne pouvaien pivoir que le Prsident, charg de donner le bon exemple, aurait voulu (aire chec toute l'Assemble. iJuiiH le cas qui nous occupe, il eet ncessaire ue d ermii.er pu, %  Mit ce qu'il advint dans la 1: le 1er Secrtaire Alexis, deveIfrcsident, voalnt en imposer la va%  Nil devint 1er seciiaire • et ce ltur du principe de la m jorit daoa pnicr, i son iour, fut remplac par j U De **nibiee politique et ae savoir Cooseillei Delabarre Pitre-Louis J Utll J u a t pas l'gi o.uiaudt d • la Bouidonuayo ei 1. 'que tous les bulletins qui se retiaetjt toibin des Basant, fui "it tns l'urne en sa faveur, seJ*" 6 "'excuter la rsolut.ou d* lit annula* r-ai. „„. .,.*,„ l Assemble, cest dire, de faire Ka B S .^ de la saile le depu Manuel, *.,-?. i M"'vtit ainsi.et qui, eulre deiu g UUaiUje / -7* 2 .• d 8 ,eInen,, • devau H noua serti, lo.aible de ofter d au ^ soiuiioni.ee. Cest en conformit| U tta f ail que toaoaiaaeu. tous ceux i' e menw ^ ue ^ es consti Q UI occupent un peu de dioii pa Arthur Rameau tt Charles Bou iciuentuire. wreau demandrent la parole pou *etir cette question. AibitraiieJW leur tetuaa la parole n'acce; wt aucune discussion ce sujet. -* sance ne pouvant se poursui JJ ans des conditions si anoim P> t suspendue i une heure,sans penin et t fait, et Mr Alexi> Jotoqua pour 3 h es lei conse lie y, con tnuer les tiavaux. I '"' A tz s ne >e P ( sente p < PI ares, mais 4 5 heures, UOL [•M reprendre immdiatement I. 2JJ*i mais pour inviter les mem JJ 1 Assemble se rendre rMMu Conseil d'Etat, afin de 2. w re '' veTIM communications, JfMni paiticulirement la natio g* au Candidat L Borno. A et %  Wclos, celte question de nation lL • CMœiD *e %  lond l'aasem jjlot compltement difie, mais s* Alexis ne voulant entendie r^i ^•letira, %  •colre. en proie 4 une prolcn L assemble, qui tait toujours en y t. tut donc mise dans 1 obi. •jwn de remplacer le 1er secrtaue J*" pa le 2e secrtaire Nemours, ^' piu le fauteuil prsidentiel avec bu?' ler el e Secrtaires. p blre fombrun Pai Gable fouvelies Etrangres MM. Pierre Louis et (-hii.es Oit de J' %  **=>uU donc qu'au r Uimi '* re ltDQeLt l 'on et oe I. tl| P ttl mentai r es, le bu;cu. jjLz!** 1 absence non auotivee 1. et uuc, pour nous rsume' pr uue fausse obseivatioo dea eti ses ^grave d uu dfaut total a uy, liologi, qu'un ou deux meinbie: je t'Aesemblee, voudraieut ea impu ser a tous le uorps, en essayant u> uupose de la convie ion de eeaco uea pour sa.ibfaite des intit: ..uunjuiieis, ela au moment ou li ,'t-yo est Oicuiye pti dea forces tira itres. Tout ce qji a est donc pass< an aujetdta lections praidjonellea, est lgal, noimii et coirecte, et reste 1 expression de la vjiuute souveraine ue la majorit da l'Assemble, reprsentant constitutionnelle ment la Nation. Quand donc les pic ieaiauea,se dreaaatit contte lea acte; laits pat .le Conseil d Etat eu mnjwrite, en appellent, par dtssue tout.au l'r> aident de la Rpublique aur qui, diseut ils, le rgime politique aouei et son aetmeni font peset ia Bupr me responasbihto de respecter et de taire rtspec er lea presciiptious et j luinbiiiuiii de la loi cuiistituuouueiie", Us ue voient pas,que ce rsp pel 1 e texte est absolument contraire a leur tbse, puisque Vu de la Conti tution de iy 1, s'exprime ainsi, en sou 4e alina: Il ( le Prsident de la ttepubh 4 ua j est .barge de faire ex cu'.er la tons itu IOU et lea lois,actes ei les direis du Corps lgibUtif, de lAembl4e Nationale i.<: foi.yo\i executif, es eu coi.s' quel.ce, eu vtitu .uuie de Ce texe,' icuu ae veiiiui 1 -xcu.lu.iiun O ..o de tous Uu ravux accomplie par e trait russo -aile mand et la Com mission de Repu ration* PARIS.19— Le trait entre 1 Allemagne et la Russie s g i i Ripallo dimanche sera probablement soumis olficiellement i la commission dts rparations vtndredi quand la commission se tunira pour commencer et dterminer si l'accord est en con tradictton svec le trait de Versailles Dans les milieux de la commission ce soir oa faisait remarquer que la :ommissiou dcideiait probablemen que le pic e de Rapal.o tait la viola lion dnecte de l'article 248 du traita de Versai.les. Cet article donne en effet la comrai-Mon la prem re hypothque sur tout l'actif de i finpire allemand et est au.si le point de vue officieux. Ben que les mem bits de la commission se refusent formellement commenter l'accord, le sentiment gnral est que le pacte doit tre soumis 1 approbation de la commission .i co;:s dre comme probab.e que la commission demau aua dans une no.e au gouvernement allemand de soumettre le trait. Il a t suggie par quelques ex perts que l'accord de Rasai o auiait quelque triose de buu en ce sens (Un tendrait pouvci la puissance ie i'.ilLm.gne a pouvo.r p*yer davantage, mais au point de vue pohti que le tait d avoir sign cet accord est cciiMdei comme un l es mauvais tlfet. D'un au re i. on fut re naquei 1 Al, cm,g ,c d ap;> le tlfti e avec la Russie reLonce a ic amer uti 1 ) t 2 J m iu s a : maik or ic 1epa.at10.jS rduisaut ain>i le mon ant de sa puissance de paiement Ce >.ia la un des pnu^ipux .•'gunua.s es membiea de la communion en plus de soumet,ie \i trait ru>so aile uaud a 1 examen de la comm.ssiou 1 s rpatations. Mr feincar demande aux g?uve: neata allis de se joindre i la Fiance our iOarae te le trar au cois i> lea .; b. s.d.u s paie qu'il co.ili.nt des iuf.acuons a des cUuses po.ui,aes du tiait de Versailles et que i'ap.i ce trait il appartient au con ail des amba. aicais de Us rgler jihcicllement. Le pisidem du con .cil a au>si envoy de nouvelles ns.lucuons 4 Mr Baribou a Gnes. Le gouvernement franais n'est pas oppos a reprendie les dtscus• %  ons avec la dlgation russ.*, mais 4 la condition que cette d.-i u re accepte les ^conditions de l'accord de Caonts qui comprend uoUmment la reconnaissance compi.e des de t. s de la Russie d'avant guerre, e respect pour la piopiiete prive, lei CQOcessions et le droit aux indemnits, coa dit ons doat !l principes soit mconnus dans l ( esput et dan^ U lettre da tu. d: R po lu. Avis au Public ttai teiliftefiaVi Mr lu t'iesideci iu de la Rpubli que fait aavoir au Public que lea l'ABseu-bloNatiousle dans u son. e JOUIS tt beures de rception sont. du lu Avril. M LuLdi, Mercredi al Vendredi de 4> 4n#w a t ct>ti i 1 0 Uc vr 4 Midi N*uf pui$anee$ de V Entente pote# m tent contre la con duite de V lllema Une GENES— A la su te d'une confrence prive qui eut lieu cet aprs Tvii entre MM.Lloyd George,Wirth, Rathenau, le dlgu italien la coa freuce a dclar qr une solution sa ttsfaisante de l'incident cr parla si gnature du trait russo-allemand Ra oollo semblait devoir .bientt interve nir. Bien que les conversations ne soient pas enco:e conclues,les allis. a rappo.t le dlgu italien, cherchent maintenant a viter la continuaton de la discussion au moyen d'change de notess et essayant en consquence d'arriver un accord sans que l'Allem ign soit oblige de rpondre 4 la protestation allie par une cote officielle. Au cours de l'entretien MM.Wirth et Rathenau ont fait dts excuses et prsent de vagues explications, rp t ce qui est dj connu des raisons qui Us ont pousss 1 s gner le trait avec la Russie. A ce point de la con frence, Mr Lloyi George a dit qu'il net lit pas que toi d excuses ni dex plicatiois, mats qu'il tait ncessaite de connatre exactement ce que les allennud? avaient i intention de fat re. M Wirth a rp iqu que la situa lion tait tii grave, il a regrett les complicatioai qui s taient produites mats il fera de son mieux pour trou ver une solution satisfaisante.Le Pre mier ministie britannique a insist pour savor b.en t les dcisions aile raaud si M vl. W irth et R uhenau se sont alors retirs promettant une r ponse que 1 oa esj.e avoir demain. A une h^u •• avance ce soir le d£ lgus aliiimnds et leurs experts n'a vaient pu irouvei une larmule par laque le 1 s donneraieni salistactioa M B.rthoj a co.-.hrm ce soir que Mr L'oyd George avait adopt une attitude ne'gi-jue Ion de la confrence avec M .VI. Wirth et R uhenau e jou e qu .les paio es de M. L oyJ George UR laissaient de porte ouveite aucune quivoque et qu il n'y avait pour 1 Allemagne UUCUD choix dans la fa )n d'ag r. L'opinioa exptime ce soir dans les milieux franais est que les allemands so.u anxieux de trouver un moyen d'entente de rester membres actifs la confrence. Dans un communiqu franais pu bli ici e .t aprs midi et trauaat de 1 ixcoid rues* allemand et de l'a: titu de des illis relative a l'limination de l'A Mg e dans les discussions ultnearue de la question russe i est de. i que la demande ai euJu. d: l'Ai magne dans la discussion de son ces devant la sance plnire de la o.-t.-re .ci; .onomique poterait un coup mortel 4 la confrence. Le communiqu fait remarquer quec'es. la prmiie fois depuis le s g.aiure du trait de Versailles que le monde voit Us acms des repreientaats des neuf puissances faisant ; aie de l'an lents apposes au bai d'un document qui proteste contre la condu t. de 1 Allemagne Le communiqu insiste sur ce fait que la discussion conf/overse dans une sance plnire de la confrence en train cra ; t une situation que l'Europe dsire viter particuliiement et monter les uns contre les autres de nouveaux groupes politiques. Il traite la .signature du trait russo-allemand de manifestation d'esprit de Bismark qui a obli g le bloc alli i affirmer immdiatement son unit. Lecommuuiqudment galement que la France ait reu aucun avis of beloa officieux des allemands con cernant le trait. Il dment aussi ca tgoriquemeat que les allis soient

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05652
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, April 21, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05652

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
mu* *c ms
pmmUB f ROPROT OIE
Clment Magioire
M0MIR9 20 CENT1MK
Port au JfMnoc, HaJi
Quotidien
VeiL.iem 4 A si rW3

Si vous vous mettez bien
dans l'ide que vous vez
un devoir rempl ir,aiors
vous verrez comme il
vous sera facile de bra
ver tous les prils et la
mort mme.
Maurice DONNAY
*M)
Rot amricain* No, Met

btur des Elections Prsidentielles
tontu les questions sou'e
[tir les leciioos du 10 Avril, il
p, parmi le papotage d'articl
ils elles ont donn 1 eu, et la
confusion d'opinions qui en
ilinte, de fiier un point capital
le jugement de l'hutoire.
quelles conditions a eu lieu
tcrion de Mr Louis Borro la
icede la Rpublique ? Ou se
die la physionomie des choses
itin du io Avril : le bureau du
(il d Etat tait compos de Mr
Archer,Prsident, Lo Alexis
jnste Nemours, ier et ame
uiie. Mais cette composition
hfie par suite de l'cbligation
in trouva Mr Archer de quitter
hnteuil, tant, lui mme, candi
tU 1re Magistrature de lEtat
ter Secrtaire Alexis prit la place
Prsident et le Se Secrtaire Ne
remplac.
Donc quand MM. S'phen Archer,
Lo A'exii et Constaoin Mayar'
parlent dans la prestation du 17
Avril publie au Nouvelliste du
17, d'ajournement rgulier et rgie
mentaire de la sance 6 heures e
demie du soir, ils se Lompent abso
lument.
Mais, en considrant mme que
!e prsicent Lo Alexis se soit figur
IftOfl ne pouvait le remplacer, sans
qu'il eu i rouvrir la sance du ma
in, susjecdue, c'est 14 une opinion
qui ne siste pas 4 l'enmeo, dans
le cas spcial o il s'est Louve Les
rglements, en tflet, ne pouvaien
pivoir que le Prsident, charg de
donner le bon exemple,aurait voulu
(aire chec toute l'Assemble.
iJuiiH le cas qui nous occupe, il
eet ncessaire ue d ermii.er
pu,
Mit ce qu'il advint dans la
1: le 1er Secrtaire Alexis, deve-
Ifrcsident, voalnt en imposer
. la va-
Nil devint 1er seciiaire et ce ltur du principe de la m jorit daoa
pnicr, i son iour, fut remplac par jUDe **nibiee politique et ae savoir
Cooseillei Delabarre Pitre-Louis JUtllJu'a cs plus jeunes membres dil}!!**** r. Le pri. c.pe qu il
uni te emr en 1 espce e: que 10 1
uoit utguger pour le public, c'est
que l'Assemble, dans ta majorit
tst souveraine dans tout ce quelle
dcide, et que sa volont ne ptu
inble et faire traner les ira"*1'8 OUQ,tle Pr aucune autre force
connus permanents duCon-;U'e8t bleu ce-qu nt, qa C#M nj
'Etat, convenue Pour le but Xuue au d,ou P-"uniwre ; la ma
tt**^L^.^X Pta-to.t.,0. le, rgie
il que les secrtaires eurent don j c'eut en vertu de ce principe que
Mure de d firentes lettres dc|ifc dput Manuel, soua la Restaura-
pu dclarant leur candidature lion, eu 1S2J, fut expulse de l'as-
^tsidence de la Rpublique, il tr [semble, eu dehors os rglements
fi l'gard de Mr Louis Burfui ne pivoya.eut pas le tas, sur lu
lie ce dernier n'ta>t pas l'gi o.uiaudt d la Bouidonuayo ei 1.
'que tous les bulletins qui se- 'retiaetjt toibin des Basant, fui
"it tns l'urne en sa faveur, se- J*"6 "'excuter la rsolut.ou d*
lit annula* r-ai. . .,.*, l Assemble, cest dire, de faire
KaBS,.^ de la saile le depu Manuel,
*.,-?. i M"'vtit ainsi.et qui, eulre deiu g,UUaiUje/
-7* 2 . d8 ,eInen,, devau H noua serti, lo.aible de ofter d au
^ soiuiioni.ee. Cest en conformit|Utta fail que toaoaiaaeu. tous ceux
i' *emenw ^ue ^es consti QUI occupent un peu de dioii pa
Arthur Rameau tt Charles Bou iciuentuire.
wreau demandrent la parole pou
*etir cette question. Aibitraiie-
JW leur tetuaa la parole n'acce;
wt aucune discussion ce sujet.
-* sance ne pouvant se poursui
JJ ans des conditions si anoim
P> t suspendue i une heure,sans
penin et t fait, et Mr Alexi>
Jotoqua pour 3 h es lei conse lie
y, contnuer les tiavaux.
I '"' A'tz's ne >e P(sente p <
PI ares, mais 4 5 heures, uol
[m reprendre immdiatement I.
2JJ*i mais pour inviter les mem
JJ 1 Assemble se rendre
rMMu Conseil d'Etat, afin de
2. w re ''veTIM communications,
JfMni paiticulirement la natio
g* au Candidat L Borno. A et
Wclos, celte question de nation
lL CMiD*e lond l'aasem
jjlot compltement difie, mais
s* Alexis ne voulant entendie r^i
^letira,
colre.
en proie 4 une prolcn
L assemble, qui tait toujours en
y t. tut donc mise dans 1 obi.
jwn de remplacer le 1er secrtaue
J*" pa le 2e secrtaire Nemours,
^' piu le fauteuil prsidentiel avec
bu?' ler el e Secrtaires. "
p *blre
fombrun
Pai Gable
fouvelies Etrangres
. MM.
Pierre Louis et (-hii.es
Oit de
J' ' **=>uU donc qu'au r
Uimi '* re*ltDQeLtl'on et oe I.
tl| Pttl* mentai r es, le bu;cu.
jjLz!** 1 absence non auotivee
1. et uuc, pour nous rsume'
pr uue fausse obseivatioo dea eti
ses ^grave d uu dfaut total a
, uy, liologi,qu'un ou deux meinbie:
je t'Aesemblee, voudraieut ea impu
ser a tous le uorps, en essayant u>
uupose de la convie ion de eeaco
uea pour sa.ibfaite des intit:
..uunjuiieis, ela au moment ou li
,'t-yo est Oicuiye pti dea forces tira
itres. Tout ce qji a est donc pass<
an aujetdta lections praidjonellea,
est lgal, noimii et coirecte, et
reste 1 expression de la vjiuute sou-
veraine ue la majorit da l'Assem-
ble, reprsentant constitutionnelle
ment la Nation. Quand donc les pic
ieaiauea,se dreaaatit contte lea acte;
laits pat .le Conseil d Etat eu mnjwrite,
en appellent, par dtssue tout.au l'r>
aident de la Rpublique aur qui,
diseut ils, le rgime politique aouei
et son aetmeni font peset ia Bupr
me responasbihto de respecter et de
taire rtspec er lea presciiptious et
j luinbiiiuiii de la loi cuiistituuou-
ueiie", Us ue voient pas,que ce rsp
pel 1 e texte est absolument contraire
a leur tbse, puisque Vu de la Conti
tution de iy 1, s'exprime ainsi, en
sou 4e alina: Il ( le Prsident de la
ttepubh 4ua j est .barge de faire ex
cu'.er la tons itu iou et lea lois,actes
ei les direis du Corps lgibUtif, de
lAembl4e Nationale
i.<: foi.yo\i executif, es eu coi.s'
quel.ce, eu vtitu .uuie de Ce texe,'
icuu ae veiiiui 1 -xcu.lu.iiun O..o
de tous Uu ravux accomplie par
* e trait russo -aile
mand et la Com
mission de Repu
ration*
PARIS.19 Le trait entre 1 Alle-
magne et la Russie s g i i Ripallo
dimanche sera probablement soumis
olficiellement i la commission dts
rparations vtndredi quand la com-
mission se tunira pour commencer
et dterminer si l'accord est en con
tradictton svec le trait de Versailles
Dans les milieux de la commission
ce soir oa faisait remarquer que la
:ommissiou dcideiait probablemen
que le pic e de Rapal.o tait la viola
lion dnecte de l'article 248 du traita
de Versai.les. Cet article donne en
effet la comrai-Mon la prem re
hypothque sur tout l'actif de i fin-
pire allemand et est au.si le point
de vue officieux. Ben que les mem
bits de la commission se refusent
formellement commenter l'accord,
le sentiment gnral est que le pacte
doit tre soumis 1 approbation de
la commission .i co;:s dre comme
probab.e que la commission demau
aua dans une no.e au gouvernement
allemand de soumettre le trait.
Il a t suggie par quelques ex -
perts que l'accord de Rasai o auiait
quelque triose de buu en ce sens
(Un tendrait pouvci la puissance
ie i'.ilLm.gne a pouvo.r p*yer da-
vantage, mais au point de vue pohti
que le tait d avoir sign cet accord
est cciiMdei comme un l es mau-
vais tlfet. D'un au re i. on fut re
naquei 1 Al,cm,g ,c d ap;> le tlfti
e avec la Russie reLonce a ic amer
uti 1 ) t 2 j m iu s a : maik or
ic 1epa.at10.jS rduisaut ain>i le mon
ant de sa puissance de paiement Ce
>.ia la un des pnu^ipux .'gunua.s
es membiea de la communion en
plus de soumet,ie \i trait ru>so aile
uaud a 1 examen de la comm.ssiou
1 s rpatations.
Mr feincar demande aux g?uve:
neata allis de se joindre i la Fiance
our iOarae te le trar au cois i>
lea .; b. s.d.u s paie qu'il co.ili.nt
des iuf.acuons a des cUuses po.ui-
,aes du tiait de Versailles et que
i'ap.i ce trait il appartient au con
ail des amba. aicais de Us rgler
jihcicllement. Le pisidem du con
.cil a au>si envoy de nouvelles ns-
.lucuons 4 Mr Baribou a Gnes.
Le gouvernement franais n'est
pas oppos a reprendie les dtscus-
ons avec la dlgation russ.*, mais
4 la condition que cette d.-i u re ac-
cepte les ^conditions de l'accord de
Caonts qui comprend uoUmment la
reconnaissance compi.e des de t. s
de la Russie d'avant guerre,e respect
pour la piopiiete prive, lei CQOces-
sions et le droit aux indemnits, coa
dit ons doat !l principes soit m-
connus dans l(esput et dan^ U lettre
da tu. d: R po lu.
Avis au Public
ttai teiliftefiaVi
Mr lu t'iesideci iu de la Rpubli
que fait aavoir au Public que lea
l'ABseu-blo- Natiousle dans u son. e jouis tt beures de rception sont.
du lu Avril. M LuLdi, Mercredi al Vendredi de
4> 4n#w "a t*ct>ti i10 Ucvr 4 Midi
N*uf pui$anee$ de
VEntente pote#m
tent contre la con
duite de V lllema
Une
GENES A la su te d'une conf-
rence prive qui eut lieu cet aprs
Tvii entre MM.Lloyd George,Wirth,
Rathenau, le dlgu italien la coa
freuce a dclar qr une solution sa
ttsfaisante de l'incident cr parla si
gnature du trait russo-allemand Ra
oollo semblait devoir .bientt interve
nir. Bien que les conversations ne
soient pas enco:e conclues,les allis.
a rappo.t le dlgu italien, cher-
chent maintenant a viter la conti-
nuaton de la discussion au moyen
d'change de notess et essayant en
consquence d'arriver un accord
sans que l'Allem ign soit oblige de
rpondre 4 la protestation allie par
une cote officielle.
Au cours de l'entretien MM.Wirth
et Rathenau ont fait dts excuses et
prsent de vagues explications, rp
t ce qui est dj connu des raisons
qui Us ont pousss 1 s gner le trait
avec la Russie. A ce point de la con
frence, Mr Lloyi George a dit qu'il
net lit pas que toi d excuses ni dex
plicatiois, mats qu'il tait ncessaite
de connatre exactement ce que les
allennud? avaient i intention de fat
re. M Wirth a rp iqu que la situa
lion tait tii grave, il a regrett les
complicatioai qui s taient produites
mats il fera de son mieux pour trou
ver une solution satisfaisante.Le Pre
mier ministie britannique a insist
pour savor b.en t les dcisions aile
raaud si M vl. W irth et R uhenau se
sont alors retirs promettant une r
ponse que 1 oa esj.e avoir demain.
A une h^u avance ce soir le d
lgus aliiimnds et leurs experts n'a
vaient pu irouvei une larmule par
laque le 1 s donneraieni salistactioa
M B.rthoj a co.-.hrm ce soir que
Mr L'oyd George avait adopt une
attitude ne'gi-jue Ion de la conf-
rence avec M.VI. Wirth et R uhenau
e jou e qu .- les paio es de M. L oyJ
George ur laissaient de porte ouveite
aucune quivoque et qu il n'y avait
pour 1 Allemagne uucud choix dans
la fa )n d'ag r. L'opinioa exptime
ce soir dans les milieux franais est
que les allemands so.u anxieux de
trouver un moyen d'entente de rester
membres actifs la confrence.
Dans un communiqu franais pu
bli ici e .t aprs midi et trauaat de
1 ixcoid rues* allemand et de l'a:titu
de des illis relative a l'limination
de l'A Mg e dans les discussions
ultnearue de la question russe i
est de. i que la demande ai euJu.
d: l'Ai magne dans la discussion de
son ces devant la sance plnire de
la o.-t.-re .ci; .onomique poterait
un coup mortel 4 la confrence. Le
communiqu fait remarquer quec'es.
la prmiie fois depuis le s g.aiure
du trait de Versailles que le monde
voit Us acms des repreientaats des
neuf puissances faisant ; a- ie de l'an
lents apposes au bai d'un docu-
ment qui proteste contre la condu t.
de 1 Allemagne Le communiqu in-
siste sur ce fait que la discussion
conf/overse dans une sance plnire
de la confrence en train cra;t une si-
tuation que l'Europe dsire viter
particuliiement et monter les uns
contre les autres de nouveaux grou-
pes politiques. Il traite la .signature
du trait russo-allemand de manifes-
tation d'esprit de Bismark qui a obli
g le bloc alli i affirmer immdia-
tement son unit.
Lecommuuiqudment galement
que la France ait reu aucun avis of
beloa officieux des allemands con
cernant le trait. Il dment aussi ca
tgoriquemeat que les allis soient
derti.e les portes de la villa de Al-
bertio.
Le communiqu dit qu'il est uti-
le de ?e rerdre bien compte que la
protestation a t envoye l'Alle-
magne seule parce que la Russie n'a
aucune relation lgale avec les puis-
sances allies. La Russie est libre d'
gir comme elle l'entend, mais 1 Aile
magne a des relations normales avec
des allis et est lie 4 eux par des
trails.La protestation adresse l'Ai
lemagne ne se rfre pas au trait
de Versailles parce que la question
d'apprciation du trait surtout les
clauses conomiques et autres sujets
fusant l'objet de la convention ratio
allemande sont sous le contrle da
la commission allie des rparations.'
C'est le devoir de cette commission 4
taire ses remarques i l'Ailemagae %\
elle trouve que le traiti de Versailles
a t viol, dit le communiqu- Le
communiqu conclut en disant que
les Allie ont restreint leur action i
affirmer que le trait russo allemand
.att contraire au principe de 1 accord
le Cames entre allis d'aprs lequel
les invitations la confrence de G
ns Ott lances et que par coni
queot le tiar. est inacceptable.
Comment int ie co nm inique fran
ais "pjbli aujourd'hui et relatif au
Laite russo-allemand ua dlgu
tranais a dit cet api midi que ce
serait une gunde erreur de s imagi-
ner que les franais se rj .missent de
la dconvenue que 1 Allemagne doit
prouver comme rsuit .t de l'act.on
prise h er par es allis. 11 a dit que
la i\an:e tait venue 4 Sns sans
su usionner sur II da iger que couj
rait la confrent et ces* pourquoi
Mr Poincar a demaud ua lmpa
rauoaaable pou; prparer le travail
de la co.tfire.ice. La France ne s'est
pis t.onap:. a dit soa porte-parole;
dins ses prvisiOOS car l'Allem-gec
a donn les preuves continuelles du
sentiments hosiiles;
Mr Rodolphe Barau,
Djyen du tribunal Ut lire Instance}
Hier matin ven les 10 arcs un
quart a eu lieu au Tribunal da l're-
in c e Instance 1 installation de
Me Rodolphe Barau comme Doyen
du dit TnDunal en remplacement du
j g'e.t Auguste Montas.
Le fige Zphyr prsidant le tribu-
nal, Mr Y. Ctelain. Commissaire
du Gouveinem.iv., ,*u nom du Par-
quet ; Me Tratvbule Laieeu, bton
.nier, au uorn de l'ordre s avocats,
[salurent le nouvel lu n retraant
la bMIe vie de tugpute Montas.
1 Mr le luge Zepty4 ci: sa place
au no-veau Djy.u qui, en termes
mus, rameuu s^s co lgues et ses
confrres en i*ur promettant de ne
amais dvier de la hgie de condui
ite suivie par son prdcesseur; ;


**M*BLN
Parisiatia
DIMANCHE
a programme hors texte
Gala sensationnel avec
La flambe
#6 H Kist?niieckrj
Interprta Dar da clbrits.
Raphal Daflos, Socitaire d la
Comdie Franc me. Lieur.Col FILT
Mer>* de liai de l'Oien. G'ogu
MM. dfrarat et Dalbart de IArabigu
dana les rles de Beaucourt et
Baron Stettio
Mme Jaae Hadiog re de Moniqsa
Fait
M. B*r er du th're Rjute Le
nnral.
Madame Marcilly du Th're de?
ihampa Hyaes Baronne St- tin.
Mcaa Ravaal rl d Mme de Staal
EN OUTRE
Combats arien*
sur l'Adriatique
Document Authentique, Remaqc
ak- et unique de 'a gaerre des avion
Entre Gnrale : G 2 00
balcon : Ci. Wm
Lodge Q. -.ou
H
Sur demande gnrale 1 Direction
de Pariaiana donnera bientt un*
nouvelle reprsen'ation dn beau fil i
tant applaudi dimanche
La fille des Dieux
Les musiciens du
Palais dmisioa-
nairs*
Varits
i
Les Musiciens 4 i Palais sur la
deranade ejai leur a et* fai'e de ai
gner ua nouv au Coatrat de traie ans
ont refus et sont Tenus en b'o :
remettre leurs uniformes au Colo
nel Belliott, cbsf de cette musique
Il en certain qu'une nouvel.* o
gaoisaiion eera donne i jatte M a ai
queOoeroit probable le retour
lu Mf ua ro Occide Jeaoty. la Direc
ion de cette rnutique.
Contrairement I ordinaire seuls
Us clairons de la Sarde Prs deu
nulle uut halu ce ma.iii le Drapeau.
U
CI SOIR
y
( Botta ) 0 50
DIMANCHE
mm
\ Ltslfl!
S
Th^pitru 7
1E PAVILLON D ESTREi
Exposition i\ tiionale
pvc D
K tr
"(!
8 *o
M & Mme Sylvain *ee i joue
ront avec ee* tticM La T< d AgnCPiture de IttOr oade dea radiions d'Ari. q -in Car
men t etc.
Le* prparatifs peur l'Exnnsinon
Nationale d'Agricultur d Ta ir om
commenc depuis la fem*)ne der-
oire. Monsieur Bail-y, le dvou
Directeur de cet tablissement fut
out ee qui lui est lium -i neraeat pos
Bible pour donner la fta tout l'-
clat dsirable. Dj les oflciers de
la Uandamarie, pur l'intermdiaire
du Gnral Mac Doagal, ont fait
oarvea r des piix s la Direction de
l'Ecole.
iNons publierons sous peu le pro
i mnuie de cette ft3 qui promet
i tre brillants
Runion ds \
onteillers d'Efat
Ava t hier, hearra. de Papre
midi eat lieu dans kl salons de M
le Con*il er d E a- Arthur Hameau
et M*daiw Arbur R' ru tmaneiuuiou dee Conseillers
I 8 etaienf invite par le prsident
du Goci, M J. M Giar.doi vi-
dai une coupe de Champagne lo:
Cisioo de soo lection ta prsi
dence du CDOseil d Eat.
Charmante ru ion an eours d
laquelle Messieurs les Conseille-
d Etat, changrent des ides he
rnusea pour ie bonheur de la prosi
rite du pys
II tmt 8 h ures environ qaaBd i
e *p > e
Le Malin
ABONNEMENTS
ort an Prince r, M
DVaitrmrnto JJ
E'nr.g'-r .
les insettions so^t r f s uii*
rfaux do Journal, t><,8.1u&|
ai t.
ANIODQL
(laissant
Ge Soir
Grande fte organis*
par les Marines pris de
la Tribune 7 h- 112
Petiles Nouvelles
Port-au-Prince
Zulna Cbarlei profite d'un moment de dis-
tractioB de la dame DaphniJ au inarchi, pour lui
enlever es peine recettes du jour. La police in-
tervint heureusement.
Marie Alphonse et Emmanuel Pierre loni
un change de coups, par mgarde Marie
prtend que c'est par jalousie f sans droits, n
privilges aucuns qu'Emmanuel se mit en co-
Eutilta Lalle raconte que, se rendant i la
Masca, elle ht uai la route U connaissance d Al -
(red ieiandre qui voulut, n sur le grand che-
n la connatre plus intimement. Elle proteste
et Alfred la frappa. Amende.
L'occasion, l'herbe tendre ... Comme
l'Ane de la table, Joseph Altine raconte que pour
tancher sa soif, il enlve d un wagon de la
H.w .1 >, trois bouts de canne. Le juge le
renvoie hors de couis.
__ Choisir le jour sacre du jeudi saint pour
jeter l'une la tte de 1 autre, des couis de . .
choses malodorantes. Ce nest pas bien, aussi le
Tribunal condamne Lecciuette Romain et Elisa
heth Caty l'amende.
La petite Acephie Nau, ri ans, est ren-
verse par le buss, No f) et se blesse a la tte.
Amende.
Dlit l'aide de dents et Estim mon-
tre une blessure a I oreille droite. Les prvenus
Esthoae et sa cohabitante soat eipdis au Par
tK.
Le tribunal acquitte, laute de preuves h
temme Anastasie Vaval accuse par EJgard Dar-
tiguenave d'avoir vol l'alliance de sa temme.
Au lieu de remettre simplement la bette
rave qu'il avait prise ,au march, Lonce Mar-
seille se laisse aller a des voies de fait contre
Gueriscna Auguste. La betterave revient alor>
i Cinq gourdes, sous lorme d'amende.
Sans respect pour le grand jour du Ven-
dredi Saint, Edmond )ean et Cia Noixeau pro
firent des mots orduriers Le gendarme les en
ie a qui de droit et ils sont condamns a l'a-
mende
Emmanuel Charles dtache son ravoir >
fur le bjssman Kslinval. Amende.
Vol ingnieu L'n bton ci un mor.cau
4e cire a l'une de ses extrmits Louis Edlice
l'inventeur du systme est acquitt.
La ir.DU a condama: a un mois Je prison
Edmond Augustin surpris par le gendarme au
moment ou il volau un petit sac d argent au pot
tail Saint Joseph 1 Elonorc joseph
Bien que Jean Julien dclare n'aveir pas pris
i titre de vol, il est condamn i un mois de
prison.
Anna Moncherie, Christianae Pierre, Anna
Pierre et Andrlu Jean croient avoir le droit
d'tre amoureuses l'une de l'autre et de se laisser
aller des scne* de tristesse trop exagres
Le gendarme leur fait comprendre que ce n'est
pas t nu ) ours comme on fait son lit qu'on
couche.
g Albert Rousseau est prvenu d'avoir man-
qu d'gard par des mots obscnes au Secrtaire
'Ktat au Dpartement de la Justice dans l'exer
cire de ses fonctions. Kousseau dclare que le
jour de l'lection, lundi to Avril, il remettait de
la part du "Courrier Hatien" un pli au Prsi-
dent Dar'iguenavc quand survint un incident
ai ht procder i son arrestation Le Tribunal
acquitte Rousseau.
Sac de larme enlev. Llio Joseph, auteur
de ce vol, est coadamn i trois mois de prison.
Nouveau Journal
Notre a.ni Chraquit, ancien direi
teur du < Nouv6iliste fait paratre
h mardi "2 Mai ua nouveau journal
juotidien qui aura pour titre Lea
Nouvelles .
L'iiupumerii! du journal aat sitae
presque I angle des mes Feroa et
lu De Aubry, ancienne inapiimerie
tlraill doit I acquisition a :e fdite
pi Chraquit
Couupliuien s et veaux de succs.
t.
iVouveau tarif de droits
d important) i aux
Etats lus
Cinma (Exhibition de j co-
mdies )
a. Boxe sur barre fixe
). Boxe entre deux marines ai
3 Rouads
4 Trio chant par les Marines
5. Boxe en roands
6. Boxe an 4 rounds
7 Audition mtnica'e excutt
par 'a Musique V Marne*
Le public est coidia'ement invit
i participer i ctt s ft: c pourra
avoir une distract ou de plus, car
'cotrt tll gra'u"e.
Ste Rose de Lim t
La Secrtaire de l'Association des
Anciennea Elves a le plaisir d'an
noncer aux Anciennes E'ves, aux
membres d Honneur et aux amie*
de l'divre que l'ouverture de U R1*
traite nnnuelle est lir^ *< lurdi 21
Avril du courant, 4 h 1|"2 d l'aprs
midi.
Mardi, mercredi e' jeudi, la Sainte
4 VI tiiiUlllatV I-
La Su lit-* Cocntner;idta
Hollandaise iratxSdiUtitiqus
A I Uonut-ur dam.oicr a s
ncinbeui clien's, qu'-lie vient d
recevoir .r le dernier vapeur, Nia
marebandisen suivantes aux prix lea
plus bis et de quili excellente.
Bire Hollandaise > Hol'raoa a
eleurre de CniainA < Wiodtmll
Fromage GOUDA
lliigifcs *
Lquears !&
Par le S,.s Irne nou-< attendons
des Cigares hollandais, dti lavons
en barres, etc.
I. DAALDEB
^ Snna Meronr* ni OaS*n
nlvmnt U uvall d r-
Chlmtste d l'IaaHtat !
Dtruit InstantaaaMSkt taM.ssa 1
f- MM. *i Ohalrm, lM i
tJDs
InoUspgnsable ciitw ks
BOIB ITne f rande oatl
au titra d'aan ponr ton* laa |
SacMU 1NIOCOL. tt, RlM M
lia Vh : Totttaa Im fy.
Avis
Es donn par h pr/siate que
Messieuri H. Ma d & Son ne Itpl
lin e p'us la :
MOTOR USIONISSUR NCE Co
UM Ou LONDRES.
(aouliouez
Lea rhrmsnta nlaiaanttrks i
i- r avril pour Pqoss avec \m\
CiTte POS'a'tS
"Joyus8s Piqiwr
Chez: Benoit Coi
7718 Rue du Msfasin di II
EPM
mi ETRE
"^^raaiyr"
o touu
rm oibit
. J"n ..CalUf",1
nv.n ^iilr* Irr.
I liit !! imc |n
I I .1.-... I'h,.lq, il
ai ''! m mit. L
jrii~linlii"ilS" u.. Proi'O !. a' p
tl.lii* S .- f 1. J ii.liit o-inipnuMl Irim a
n' * .1- i..u. oUilar. Pour Mail
lut. 1 r un* asaWoaaa fwmmmm
(.1,-in-...,- al Monmocu*-.. Tliir*.
aaaardow.Hanaialeai/iatas. MStswas
La maison WISATCO
A l'honneur d'annonpar i sa cl'-n''e qu'elle vient de rsciuli
le dernier rapeur al'emand les marchtndiaes suivantes livrsblss Ml
Il y a en ce moment devant le
Snat des Etats-Unis lo projet de-. .
de nouveau laril liant fm4t^}}!X^^rhSSL^rk.
d'imnortatinn du Bermon e I Instruction de 1 apr
tt&ESSrt de fspper le coton "^ " *"****
Stpt cenumes la livre et le ananas g U n n 1,P
Jont certaines compagnies cherchent
itu ce moment intioduire le deve
.oppement eo 11 mu Deux cenumes
1a livre. Ces uroits, naturellement,
ttt>c eront Haiti d une t.jn telle
qu'il seta imLOtsible de veudre i.uie
cjiou aux Lidts Lni.-i.
Le sucre, lea (rmis sont galement
trappes.
AHom^ttes allemande
B re Beck i|*2 bouteille ( clair* )
a c 1|l "
Biis HackTbrau I \2 bon'eills (brone)
.. . i,i ..
Porter allemand
a paroi )
et consolante du Rvrend ,, ,
l're Lanore. Suprieur du HetitSi !*?.&*f? en D0Q,e
mioaire Collge
EnonineJKAN LOUIS

Cabinet d
Mes Destouches jr
Bourand #*
U7 rue Pave ou 15 ih.
de 8 a 10 j ik
Bu eau da 1 Agent Grda al
Djilitf i4
Pjit au Pntct. le 15 Av.il 1922
BULlETiN Na 166
L"s ch'H'-uts si g pris de noter
qu^ le SS COLON > attendu
Port au Prince de Dri t.b.l, Cn*l
Zone, le Samedi matin as Avril
1932.
Depuis hier ar.ri midi, le Major Les permis d'embarquement seront
Ruperus, cbef de la Police, dbar dlivrs pout le f If i destination de
rasse certains quartiers de la vile de Nw Yoik et des Por'.s Europens
la prsence de ces viitablea troupea sur la demande faite ce bureau.
de jeunea vagabonda toujours en Ct Date au pai tira pour New York
querelle qui troublent la tranquil directement midi le mme jour.
Le RaUiement*
Notre confrre Le Ralliement
nous prie d'annoncer, qu cause du
dplacement de la nouvelle impri
men Cblraqun o s dite son |our
nal, Le Ralii-ment ne pourra
part re que lundi.
gft^W"!B!BaaMMM i -i i i ai iy
Bonne mesure
F.nvelopo*s
Farine pour enfants Ck>ldkorn"
Huile peinture bouillie
L'queurs allemandes
Piano Liehr"
ppDueles en bois
RaHr^a
ennr tles
aises
Couronnes mortuaires
C-ffree forts
Filtres "Baiketeld'
Foueta
Ciment en baril
Clous pour Tle
Couteaux posr effdssssj
Csnifs ordinaires
Canifs fini
Cinarettee nllernsssl
I offe pour cbsbrMJsl
Encre
Hematogne dn Dr Bu,
Machinn rondrelH
Pianola "Lifhr"
Pipes fumer
Sonricirea
Saneiaaea de Franliert
Vinaigre en damea-;
Cravaches
Meules aiguiser
Rasoirs etc. etc.
lit publique, et dbutent des propos
orduriers. 11 eat a souhaiter qu'on
'inue la main cette mesure uces
I lire. |
Un bon point la Police.
Remerciements
Mme Vve Lon Talny. Mr & Mme
Emile Taluy, Mr et Mme Ferdinand
Taluy, Mme Vve Georg's Moravia,
Mme Elvire Taluy, Mr et Mme Char
Ips Moravia, Mme Lylia Talny, Mr et
Mme Ludovic Ambioinp, et lea au
irea membres de la famille remer
O. B. THOMPSON.
Agent Goeral
Dr Justin Dominiqi
De la Facut de Vldec ne de Paris
Ancien ast'atinf des profess urs Deoikeel Deu'chmann il
bourg
Office : TADue Grpoire 8*8
Heurta de Consultai ions : 7 9 heurtt du mm
Sb aprtmt^t
Consultations gratuit* pour lot indigents le ieudi d$49
4e taprtmdi
AVIS
l'ai l'u\aii';i .f de porter la
Public que ma Maison OREHTE
BALLON! situe, angle des R ee
Couibe ei Bonne K i \o J.\0 se
trouve transie e la nie e ri e
Uouue Foi No Us en hce dj la
Uoyale Bank < i Canada.
ORfia9ila\4llONI
prs leur ont djn> d^a tmo'gtip
gta de aymp^thie k l'oc.'asioo de 1<
uioit de Inur ryrpr.i
Lon Taluy
e- I -v leur a U non l H '. t
mois et les prient de croire leui
piofonde reconnaissance
Port au Pur.ce, le 1*0 Avril ltta.
1 Pour gurir ou viter t
MIONAINES CONSTIPATION
coN0E8Ti3r:s-cT0UNOiaaaaitNTS
EMBARHAa OAtTRIOUf
IL SUt FIT de prendre
. l'un de vos repta
tout la* daua jour aaalawtant
une Pilule du ff Dehaut
147, ruo du Faub-' St-Denis Paria
Mais il faut exiger les vritables
qui aont tout fart Manche*
t ur ohaouna dotquaiia* lai mata
DEHAUT A PARIS
MM >raa hair
Grand Htel de Fram
VINS provenant directement Je Brisac,
Bordeaux.
ROUflE Gourdes 5 00 le gallon
e**. BLANC c 6 Ou le gallon .
Vl^Senboutfilles desmeilhurs crus et des Chteaux J
re oinms. Liqueurs Franc 1 ses tt V.n d'Espa:ne. Champs
Vins mousseux des m illeuree naarqupa. rf
M nsieur PATRIZI, revenu de.niremenl de Krancs j
ni riel touUueut pour son U'el, rrvtent sa noinbreu-e
^ruile que ^es prix spci tux seront .ablis pacUr du **
om pour la Peoaiona d#i t' Penajon-
el*


LE MATIN
f
eet un. petite plante !
? M
Barry'a Tricopherou t
U nourrit.
ta les cheveux ont besoin de nourriasant o ont
attaqus pr_ la maladie, ila deriennent faiblei et
meurent,'~
^
Baxry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlve
lee> pellicules qui touffent les racines. Il dissout
les accumulations graisseuses. Il dtruit les germes
qui causent les pellicules.
Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu.
Aprs avoir employ Barry's Tricopherous pendant
quelque tempe les cheveux deviennent longs, forts
et luisants, .^r g :* ..*,
Demandes votre marchand. Employs le
rgulirement. Observes l'amlioration.
a,
C
*

9
Q.
e>
^-
M
C

iae4<4fr*3aK^ **<<<<<<<<<<<< <<<<<
a:
Cholrine
Le meilleur moyen de' ter
celle 'amble malldie, c'esi He $e
procurer d'iln bon
.. filtre en trre naturelle
In vente tiez :
Hr Stark
Hue du Quai; en tan* de ta Cire
*'-i-JJ
a.-a
-8
1
__l&oulagoiuuui luiiuQt1 -t- >ffu*rl m |
Globules K ba a
Rsultats merveilleux, narprii"uu mtvne
IFwMl Ml*.- 1. PUOO* :8('.' .jPMMfBO MUMI .
- DEPENalEn. 83. Hue lie KaKyra, 1 .....,
The Firm
A. Bcha
His h<* pleau-e 10 infcim ils cas
te-n-is h?\ n ksi rsccied by th-
lait i efi M' kudo c;g is
Fer M h d>>
I rr d;r$ f fc ( o
fcifih ecn ntly one
Loi'trcs
LehnetFi
n.
etl
(Maison Gond < c
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfifht, N. J.. I U. A.
Extraits liquides
Sirops
Onguents
Teintures
Liniments
Esprits Dsinfectants
i
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
/. li. TU Eli AVI)
mm
tfiiWiT lli........
U
n n
ma
i. B:'h
lhe Panama
E Steamsliip
Railroad
ine
h, le puir d'annoaeer ai nom
bresse Clieeie'e q-' -'' vient de rrre
es c g-e
V
voir par c der&ii i bateau
Machoo
Fiotr* Ml'hir'o
Londres Ch :o
Vcts ironverea su bhnc, roir ei b'u, iletH it tourt! ;orc dvt pios/iitoes
Lilipnp Panama a le plai-ir d^nnonfPr se* nombreux airin e'
diwiquMIe est pit^ inscrire ries passagers pour lw ^ fi er u
evH F'nronens par les m^gniliques vp>urs de la UNITED STA.
TES LIXES Cet'ft lign- est la moins rh-^e et la mi^ux quipe vo ,
pgont d New York, et la trave^e ( en mer ) es1 de 3 jours de (VIWp'*f/ WH5
*.
.
For au Prince Cheibour* via New Yok.
Li meilleure att*n'ion sera accorde ai x passagers Hr\i*u*n.
Intsrprito boa 1 d* ermur navire. On pourra %? ren^eignpr au
llartiu de Port an Pnnce sur le- Taux pi iJat*s de dpart
Gnrale Tran-
satlantique
Le S,S Mecoria part i de Hor
Lon H. TM
Port auPrin*e (
Manufacturei
Commission
'A
8AUD
Hati )
s yeul
erchant.
Capt. C. B. THOMPSON.
Royal
Mail Sleni
Packrt
c Mecoria
I-mi:i le 10 couiunt ?' t 11 endo le
55 n r.pniiira le iLme jeur pour
Sar tifgo de uIih.
Lu suite de liiinralra sera fli.a
i l'arrive du paquebot.
Foit-u Prince, If Avril 1W22
I -gent,- E ROBELIN
c
l
i. iiipauy
partant de Lrnlres aux
l*s vapeur d la ROY,*L M'IL
les indiqu s c dessnui :
E LA' LllSlA
COMVaY
T-MAR
jj"fnnenl du fit pour : Bermudes assau
uoiuiot,ue.
Au relour ila chargent en Huti pour "
V^HS, LONitiKS, HMUOUUc
pour tus ht autres [oris Europen.
Boberts Duiton $ Lo
nral Agenta
Leim & Fiak, lue
SUPRIORIT
Fonde en 1876
BAS PRJI
PROMPTITUDE
l 28 Wiwier
le 17 Mars
le 28 Avril
, Jamaque* H i i. Saint-
fREj AN-
(iirte ement, et
ASTHME
PAPIER PRUNEAU
SftflNldom.l^l. Il pro'i'iltun.'iii *'m*nllmmMl.t
dan. o.. Imm : ilhm. Empinn, Oprtolon. U.
FRUNEAU, S3.B'> HM.rlIn. Paru .f r-,,-.. r-,.-T.c.i.
Journaux de Paris
Arrivs hier, de 7 sa i Mtts
vente aex bsitarx b Mann.
Es
Tous produi s cliim;ques. pliarmiiceiititjiies et ai. 1res nriic'es ven-
dable dar s ur e pharmacie.
BPKES : Poivre, Cannelle, Girolle, xnis toile Muscade etc. etc.
SUCRfi RFFIN
SPCIALITS ; /Marque prive Lysol dsiLf. caiii.Parfuinerie.Ariiclei
pour birbier?, liay Hum, Cliocolai en poaare, huile de foie de .Wjius,
F. nin-on, Cold rici.ni, Exiiaits peur fdi'e eseeDCes et eau de toilette,Esu
de Q mrc, Poudre coa"e les insectes Boluiiui pour conservtr les ufa
frnj3 Lait 'Je slago*iea Poudre saprteore peu- la toilette des enfants,
biagercvi de t euts. Ean de Bloiida, Miel pour l-\ t.bit. Moutarde, Huile
aOUva pour la table, Dioaaea dents Heppjirmirr, Mu le pour raisser
les ruougtiquea et autres insectes, He^ulol : Huile contie ci:ifi:pn'ioos et
troubles des intes'ins chroniques Tu. Cire pool les i>ar(|uets, c'ouiesti-
quep, E'ixir, Eptces, i'irops divers, feiutures diverses, Vins c'.c, etc. etc.
Dummii t '.t ratalogue des epciBlits.
Cot lnl vos coramandes UBHN Hc FINk, lu:; vous a r-1 ibaoleaMDl
tUsfaita,
Toutes les bonnes pharmacies do pays s'approvisionnent chrt LtllN
& FINI, Iuci
SEL FROS
ta replacer le 'siT dans ifsrtiuns
. Uftltro* r*ut tire employ par 'ou* et e%t irdt$p$nsabU d>ms
trmies. Il doit tre ajout aut aliments au moment d* consom
** oVini la proportion du sel ordinaire et suivant le got de tkacun.
Spcialits- Trouetle-Perret
e/ief.v Comprims et
contre
la
CONSTIPATION
prenez tes
COMPR-ltlS
. SUISSES
de DELORT, Phaxmacier.,
119, Rut Baia*-AntoiD0
PARI
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS __
Lon H- Ihbaud
Agent exclusif pour Haiti
6i X>OSPT-ATJ-I>R.I^rC^
1 ; ,-.-- anIV Jwitlo VIai '-i __
W m< '-"-' "
*HB"J!

Avis
En riieu Hes cas de rpe confts
ts, 1 A^rominra'irn COffODOOsia de
Cfte Ville provient les mieres*
qu'il fBt fr-n elr ment d. fendu d^
laieser I>s cbinis 1 on rEi.selfs fin-r
sur la voio prbiiqne.
L
Poudre de Vtandeii
M '" de a> a m
Mbm.
ta !5W U i b&iQ* M MM1 >* ^(iHiat ht n *
la Ville.
yori'sa-friQce,
la 17 Avril 1*12,
P E H F E C T a
Black Shoe Dressing
Le produit le plus pur qu'on ait encore i r,?o ' inm la psys
Une simple couche sur les soulie-s les pla^ d<.....o., .^ rt.nei a niut
Ce liquide appliqu sur les chu 11 icrd le cuir brillant tt souple, peut rie appliqu sur touts les peaux
Les potte snonnaif.les valises.lesceiniures.lessac* mains,is ro te-feuilles
Peuvn f tre -mis A neuf par une seule cou- he de ce merveilleux rroauit.
Des t nintillors foot exposs dans rot'e t Si' DepaitmCDl .
Fulton Shoe Palsh h Go
N-Y.
JEVNSliiUi
Agent Rxdusii pour Uutu
! ftfc Uw (kl Mhaciu% 91 km de ta **Hm
Geo.


LE J4.UIN
GYR
4
pour*
les
soins intimes do la
S
femme
^f^*
4
pi
**
:


CYIIALDOSC est l'antiseptique
el pour la voyage. Elle se prsente en
flJoapflmsfltables et homognes. Cha
que dosa jete dans deux litres d'eau
nous donne la solution parfume que la
Parisienne a adopte pour les soins ri-
tturta de sa personne.
1 OTRALDOSE ut on produit anti-
septique, non cauatique. daodortaant et
nurroblclde, A t>ao de ji/jh .'.:,. d'aciG-}
thymlgua, mtna strate. Sa prand matin ! soir par
tout* rtmiiH tomoitii! 0* *on hy1n.
Et*M Or-Un
Par. I {!
I liai
ali lennra.
L'sntlscplique ue
toute f&nma doit
avoir sur sa tabls
de toilette.

M
h
wm*m
ItrM sntiiifitiqui
t II
STRALDOSC
indlapMaaM* pour
ta loll.ll l. UtM
M taa (." cita dt*
la / .1 rt Cl ji. .r
ettxvtlu. -
0 vu lit
Il
OTRALD08X
1 ii.- 'Ii-rirmt'
Ct aall|>IUjui t.-li'*-
Viiii/s i uraU'i
U/-' mula.Kti de :s
FANDORINC
TfU 1" Mou NurKi lupnrhM \n v+
j .- i. n.!-raii.i'.*, tauUipbalUus.Bvtta l'o.*
flllUIT l|f!TIflli iWmii l'Haut d. iSiiiQ 4, l'Em j
*
-
, .,,,..-.,. :,,,: ^
Attention Attention
IW tjtfa est jnet sren ab e M es t Mles ju Bazar aies Gentle.nen'
MM Bonne Foi ou par 1rs soins sv.:s de Me lie |ulie vous aurez le
plsi.ir de visiter le eecvru rsyoa poux dame d'aiticlts fietis de tout*
fraitheur arrivs ifc Ce. micles ont en vetle i partir d'.sjourJ hui au dit | ut a ua
fiix c ti nt louie corcurrcnce
savoir :
Ratine, Fantaisie pofge, Lame pour dasnes. Linon fil blase- Kaptis
lite suprieure Souliers bottine, Richelieu, dcouverts jaune, noirs
blar.es. Mouchoirs soie imp et blancs, lias fil blancs, noirs et
couleur..Eventails. Sac a mains, Garnilure simili. Curettes i
Epingles Braceleis Gallalilh ) o;heit:s t poudrires
m soe, Chteaux en toile cire, Tussor uni, Cr J
pe atorgelte, Gjz de Pans, Houppes, Rtp, iour chellf, Lacets
de st ie. Eau de toilette, Essence de Coy Cjliers, Rubms. Pondre
4c lit. Blouse en voil couleur, bandes brodes, Epingles et barrettes
a
i

ronoz le temps
Saes i mains en co'Ue rs.cnir, Gasts courts, longt, e*. etc.
Il uou
Pharmacie F. Sjourn S
Attention!!
8 mnde Innovation la
Espana
Ru$ RpuHiKtitH le 1U-24
La Maison vient de recevoir par le
'1erruer LA'ean une grande varit da
kvjoux 4 elle met eu vente dji
piix foua tel nue :
Mdailles pour la maonnerie (grandi
assortiment ).
Chapelets eu er et en argent gd sss |
Uouclis d oreilles,grsnd asaotinaent
Bracelets, boutons pour manche.tau,
graud assortiment.
Mootrs en or et en argent, homme,
famine, grand assortiment.
^Chanes un srgest, homme femme,
grand ssaottiment.
bracelets, sac* a ntiia g-and asaort.
Colliers, piDgle de cravate, grd ass.
Bagues en or et en argent, homme,
femme, grand assortiment.
Brocbea, pingles ponr cheveux,
grand assortissent.
I nous e.t impossible d'norarer
ntite des articles, faites ose
seulement et les gc a les
dlicats seront sstiifaits.


fi
S
>;
v.'
Savez vous que la forte majoritfdea maladies des femmes
n'entrait pas dans le don-.aine de la chirurgie. Ceci veut
cire qu'elles ne sont pas causes par des tumeurs, gros
scurs ou dplacement dis organes.
Savez vous que les malaises ordinaires et la plupart du
temps" fort simples ont des symptmes trs similaires
ceux ds cas demandant un opration.
Savez vous galement que beaucoup de femmes et de
jeunes rles souffrent inutilement de ces malaises ? De
plus o&ea mqi.ent leur sant en laissant ces indispositions
continuer et s'aggraver.
Si le mal est pris temps, c'est dire juste aprs les
pteraiers symptmes bien des maladies srieuses peuvent
Cite vites. Dar.s des cas de douleurs priodiques, retards,
iru.abil.lj,tat nerveux,h Composition Vgtale de Lydia
L. Pinktuun devrait tre pris sans, dlai. Ce mdicament
c peeperc IfW soins et dans des conditions hyginiques
idales et est eotssrement tir d'herbes rneVSdnaka. I! ne
rentre aucun narcotique ou dfdgge dans sa composition et
peu; cire pris en toute sureU'
t*our.;uol uo pi.s esasycr c uicdictviaant
Composition ^\4getale
de Lydia E. Pinkliam
.i-tl .

t. il a.MMKNAM Maiic.iKS co.
3

kbi
^r;B""E
Employez la

es
z ICI)
W-1 -*'- -UB-T.. .... liM-^B
t
Donne avis la clientle, aux mcecins et au pub'ic. qu'elleC *OUtJre* plll*
Urstorme son Laboratoire d'Urologie eo un Laboratoire de faute de SUVOir
Biologie appliqu sousja Direction du Un nui cacht dALCO:R\TINI
Dr liicOi et t. SUruni ce mve>'le"* Produit Fraooeta fait
/.lu.. ., ^ .,nc disparatre instantanment les Mi-
/.e laboratoire es ouvert tous les jour* de 7 hres du matin G gramea J. Nvralgies les plus rebel
heures ou s-ir puur touie* les recherches et analyses prvues dans lea opprime radicaltmant les coli-
lannonci ci jointet saut pour le 4UfS K> dsagrables des Eooqu
kleostueiles et ri'gu arise le fl
Wass*rni;.nti et h coslante Ure Scrlo^e
Seront retiet que le mardi de chaque semaine
^adresser ia Fhsrmacie pour les renseignemet Ir
Aualves d urines o\ Suc gasiriqu^,
Raction de Wagsermann
RsiciondeTriboulaf,
iamen du sang e du pus
malires lca'es,
Ftanien p cracha'
A l'iit it;o raclnn
CfOf'ao'6 UroScrtoiro
^
KROSIX
SHELL
Vous en
serex
qui
satisfaite
servi
s'en
iuititi d s
Demandez ceux
Lumire brilla$p~ Sans odeur
Sam fume
la QAS0L1UE SHELL
un rendement ^rn\nuit\
t-rex iLwi*\svp6rieur par kilomtre Trs volatile, ne se
carbonise pas
gui
Cicq minutes apr4s l'absorption
de lALeOCRATINB on prouve 1
me feosstiou rheieuae de roula UOHHG
getnent et de bien tre
fcasayez, vous t
des rsultats.
Seul Agent p. ur Haiti
Lonce LIMOUSIN
311 H. e Ttavarsire
Hfktrchi et Spiroetotei et de Gonocoques, etc, etc.
DISOUES COLUMBIA
Amafeurs de bonne
musique, accourez chez
L. Preetzmann- iggerholm
Rue du Quai
Ou vous trouverez de Superbes Disques Columbin morceau et
efo rn; One Sfp : roX'troit.tnonotouues : Chans, anglais, frona*
m*egnols. tic, etc. > aur pni exceptionnellement ndutn de :
Disqut* de W Or OfiO
Et MCA
a\
Demandez de ?a *rs?lIne
(xamoline
-nrvvS
Black $ White
Le Scotch Whisky
le plus m dem inde
En vente on^gr s oh z
AlpUouB liyues
SHELL
Asiatic Petroleum Co
Roberts, Dutton & G
Port-au-Prince j
Agents Gnraux pour Haiti
Pharmacie St-Jeaa
332, Rue des Fronts-Forts -
PORT-AU-fllKCI
Remde souvtrmin contre les vert
Maires. Succs garanti.
Pharmacie Centrale
Produits
t
d
toute frateheut- Excution prompt*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM