<%BANNER%>







PAGE 1

Ll Sl-Vi* Tromper L'Organisme tm \ > • Pour Plaire au Palais c'est ce que font'beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est L'EMULSION DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le %  faux estmulant de l'alcohol. sa —aaspssu rgaring 33 Bulletin Religieux Neuf avons iffOl le fascicule du aois d'Avril da e Bulletin Religieus d Ilsiti > qui contient dei nouvelleF erclsiastiques, la reproduction du co.upte rendu du MATIN du Jubili de i -Martial, un art de ncrologique consacr & la Soeur Joseph da loue les Saints, des i ... H tur le souvea cure de Plaisance, BUI l'Kcole ai Bel Aair de Notre Dame du Perptuel Secours, sur le clerg d'Hati, le^ Fi res du Tiers ordre, la suite di rcit de la tourne dp coi tVmatioi de Mons' igneur l'Archeviue fc ( que dea Cayes. Reuaercieuientsl archav^j i pu* son g' 'eux envoi. •fl cotisations, non Das dans un but Je forfanterie ou de vaiae gloire,mais •our manifester une fois de plus la grandeur d'me de cette ville qui ne reste jamais insensible 1 un SDpel de beau' morale et qui puise jusque dans son dnuement pour .. n ., %  outrer ses quartiers de robesse. "' r "* lre,li0l! i J. M. JAN. Premire liste d) Souseripttois pwp TOrgne da h Cathdrale Varits Les valeurs dj recueillies pou le compte dt l'orgue de la Cathedra 1 Sudre Dartiguenavi O Scarpn F.'-gne Duforl iFte a Parisitna B. &N. S'di r a son luvet Fte a Hn-Gilaat Tac;rinmpiga; TopRivera |N?moaf Thomas p'h r hittlsiq CE SOIR Lotslon et Loulousft On ne perd'a pas son temps ai Y aller co soir Van'* o s >r lepr Dr D D >mO0d ente la petite comrii* de Paullux Db '"-oh Paul Loulou e Loulouse . |R U s-vth Une bile pice de Cinma sari pi Mf Fauire ofterte II y aura du la bonne muETP? si gue.K ntre l.CU gourde. s'lveni a 76,000 Fr. le d com po tant comme sait : Loterie Fi. 000 Pte dt l'Externat ^ 000 Don de Mme C. F. M'dsea 10 00( Dons divers 3 OOO Due reqate la pu ii Inse tion demande Dpoli pies le tept mon li atu usa gt-gaerre dite Grand Orient qui tait nieUlle Saiot Maitin a e: transpose l'AvenueDassalines rPoitail S \int Joseph) Les gens du quartier sont tout a fan mal 1 aise avec le daodre oeeaoonti par ce; instrument du jeu. Uiiahche dernier ia pelicd a du procder i 1 arresta tion da ceitaus batailleurs qui avaient cru bon d'. n venir eux in mes, aux mains Cette gaguerre doit e re place dat-.s les bu a et non *n ville — Piire lu police de dga ger le quartier. %  %  %  %  ni... 1 Frs. 76 000 Cts valeurs ont t expdies la œais< n Cavaill-Coll de Paris char ge c'a la construction de 1 instru met.t. Cette maison crit la date du 15 Mars i22 qu'elle est en plein travail et que, malgr ies dilficul's de la main-d'œuvre en France, elle es pre fournir le travail a la date file peur la livraison. En vue de couvrir le solde de valeur de 100 000 Fr. ( prix de r vient de l'instrument en Franc ) ainsi que les frais de ranspott n d ics allation sur place une SOUSCII non viei t d'tre oiveitt par le com t d'organ.sation La bienveillance „,c l.quell. eit. ,o u r p,i.. •ifJ&'gt&SUSrSZSJZ accueillie rat le punie et par le com ries hummes jusque mm reparut! : y "ions nu ce, malgr les %  nrYcsdi la si 0 % % %  d :!" b : l .i l :',"! > l'. J 1 JU J 3 )yewi de plu tion prstnie, lui irspire la plus Petites [Nouvelles Par c4ble, 18 Avril Etranger I.ONDRbS — Le correspondant Gnes du Daily Mail dit que les allies ont dcid que la CommUsioa dis Rptraiima dcbvcn le traite russe-allemand nul et MU tlle". CHlCAOO — Un ouragan qui a pris naii-ance dimanche dans les mooiagnca roawuta et qui lue les litats de I "Ouest est pass aujourOr P200.0 100 100 36 20 20 15 10 10 70 6 5 5 S 5 S S 5 5 i S 5 5 5 S ) 1 M Oc P. 604,4 francs soie* 6 Fra^ct 66 'ortan Prince, le 17 Avril 192? Le Trsorier du Comit de l Orgue d, Lon Fquire Mil t Rarbaneo'TI FA 1 I Gabr-tl H. *-> -, RT --• & Si Rome E. Civillo Vve Cmi||e DaaaQt Marcel Fleureau S. P.li L-i'ovic Gros Ols Lcer Ltber 'IVus P. Murt C Czaykowski G as-on R. Martin Georges Lescouflair la Cathdrale, C. F. MADSEN. r in.ie err. f iante dars la itu 1 e de tes projets Cl i h ne soit p." mis d adresser ma leconnaissance la plus cordiale i ce comit d organisation qui a rendu dans I Illinois, /; nuiana, 3 on i^nale }oo a 400 b.c^ses a des millions' de dot ars de dcgAtl. Le marchal lortre CM parti hier rour Washington. bllNES — Le gnral Ganbaldi part aujour, d'Iiui pour Pans ou il dsire fliciter Mr fomear de son attitude i l'gard de u Comrciue. II dclare que le tait d'avoir admis les ruiseiet allemands a Gnes sur le pied dfaille avec les possible une oeuvre ue si g r ande en llle une raade erreur dont .vu Ltoyd (jeans vtrgure. 11 y a dans e comit des m 2*S a &*a dvouements dfinUfetsl et per JS!^"AVi etittt vrants, un empressement franc et gi^ueat la rtux restera quelques jours Paiii loyal qui toneeraiem si on ne les expliquait par l'amour du bim. l'exprime ma iecocnaissauce la t des Nations. plus Vive tOOtcs les pCtSOUniS (t hif !" 1 ,? ^ Y A 1 '"!' """' paniremt ii i-. • ... n,cr ra atin a 5I1 >o aruvirent i Si Paul Rocks ellts sont lgion ; qui. sa sont dMMtlwi irWito de HoroihV ai !" voues pour le sucs des 'ies don du .. s .!.^P* J avoir vert90mille, nes au proit de l'oi B r, i loueles personnes qui ont dtji envov leur cotisation, toutes celles qui ont l'intention de 1 envoyer ds qut 1 uis moyens le leur permettront le 1 exprime encore i la presse d Port-au'Piince, toute la presse dont la loyale sympathie a exerc U plus heuttuse influence sur Uui Ls puL aa'ions de son cœur. C'est pourquoi nous publierons Compagnie Gnrale Transatlantiqw Le S,S e Mscoris • parti de |Ar d J Hux le 10 courant est et endu l# 2o ft repartir le mme jour pour Seotlpgo de Juba. La guite de 1 itinraire sera flx''e I arrive du pnqt)fbot. l'oil-au Prince, 19 Avril 1922. J Agent,— E. ROBKLIN Les petits enfants font la joie du foyer Tous les jeunes marit-s rvent aux moments de bonheur avec des enfants sains et heureux. Malheureusement combien de jeunes femmes voient leur rve passer et ne pouvtnt connatre ces joies cause de drangements organiques qui peuvent tre corrigs par un traitement trs simple. La Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham est exactement le mdicament ncessaire comme cette lettre l'indique: Puebla, Puebla,Mexico.-"JYi pris la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham pour des douleurs dans le ventre et le dos et aussi parce que mes rgles venaient sous forme d'hmorragie et duraient plus de cinq jours. J'avais auparavant pris un nombre infini de mdicaments sans me gurir. Une de mes amies m'a parl de votre composition vgtale et je la recommande. ISttBRdl est revenue et mon mart et moi vous en sommes reconnaissants. J'ai .donn naissance h une fille et nous sommes en lionne sant."— MARIA MACIIORKO DE RUSAS, Joaquin Ruiz 27, "Tisnda" Puebla, Puebla, Mexico. Un graiid nombre de lettre.similaires pronrent l'efficacit de la Composition ^getale de Lydia E. Pinkham Uention!! ^Grande Innovation a Espana Ru Rpublicaine No 1^24 la fi -whps 3pirgl>s pour grand Mtortimfnt. I 11 TOUR e^t iiiTOMibls AI U quanlitAa visi'e "ni plus dlicats* La Maison vient de recevoir par le %  1 "im-r bateau une grande varit • de bijoux qu'elle met en vente des pues de la SoBbRLIS Aimyli Lkv ancien gouverneur de Irebuonde eEddio Chikli piindpai membre de r.'.?., c 1 I ,r0 8"'s lurent tu pu des armniens. l'OlN I ri A l'I rHfi Un i„cend,t a detrun luer la partie principale du bourg de la Desuadc Vingt deux niaion oat t detiuites, IOJ habitait! sont sans abri. Mr Avis au Public e l'ieaieltjLi e.u u m Kt'pubi que fait savoir au Public que le jouis et heures de Noeotioa sont les Lundi, Mercredi tt Vendredi di lu litures Midi. Cabinet de Mes Destouche8jr Ifourand 117 rue Pave ou 15 th de II) de 2 4 i %  %  -! f Depuis biei:t&t 30 anJts rr.HI :.iijn du monde m.JiCaB :-• .': -oii' s Ici part'-'ilo IJ tfrrt. pwi r 11 VALl.'. I' IS l'MI -UBLSj SUP£i(IORI1C d su t: exinr fcart. ii,: Siwl 8 %  comme tortilfact Ucal cl.< i li w S p toiit.:;e.d.pu'isdc>iunlsMai E = cstjJi'qiTa 6es titilltes. Inuf. S 8 dins les c. ..lit. I S tbnlc. chlore.", r.,' l'I -.: tt'H I paonniis, etc.. te. lient. M" et l'orgacisme tout entier. | VENTE DANS TOUTES eES t"B*l | A{tntl fntrajt B/r lt r


PAGE 1

mle Nos 4847 t'Fort AU MmfWM Jeudi 20 A*rn IVJ2 >. jjUCltOR PROPRIETAIRE piment Maqloire Lu? 20 e ENTll,ES Quotidien Tout s'labore lentement dans la politique,dans les socits, dans les gouver ncinents comme dans la iNaUire.Les oprations ne peuvent se ^succder que dans un ordre logique. La plus parfaite est sou venl ^subordonne la plus tmentaire. *? Kitt) ACTION; Rue Am icaue .M \ J yox : lion de Nationalit i ^ ible confrre Le;de la mrHirostion de hnd^pendaipl prt au Ministre ce d'Haiti oa des trait* in'erve a rt des propos surjflepoie feutre tlmn et i* trance, fous illimpcrte que nous les originaires d llaiii eoni cooid* tous un instant. Nouvelles trangres Pai CabJe %  **< tas" allemands ei bn.hvisus: Cependant on ne se dissimule pas consquences arrives Q U Pr t en rr.inrr la d!oy?ut germano-russe. car tlle est 11 base i'vnt nouvelle ^'que q i p Dr tabli, l a paix, nt en sue la pr >arat.on i a guerre. Ipviit aarprenant en fcffo', i dire inconcevable, que [i diploraa e avis qu'il l dire qu ai: tuai un i t son fia qutst un d. n-i'iji.i*mm Ida Mr. Louis Borno IDC 1F ] ra comrn-) tant ii**v. un haitiima i la suite du chongi m de %  >u v>>%  ., re', aoi' depuis i8JJ /' oi on/i notVte seuls. cVst Mira cens. <* abi ^ r. RIS,i8 —La comms'.on le r en Hait) alliant nufs*/* de t'rance ou rar.iion-. ademin.l a la mais30 I. e quelquune des autres poatfMtona p Morgsa et Cie d'accepter d! i r /'(f-ses, demeurant citoyen* frsn< ri ,-ti P de la w>ni rommittioa fi iaa M< I formulait, dea COQ fraves. pair, nous ptfron* Mauvaise mterpitatiou fr e do la rponse lui IrAgel sas question cuucernaut la faimil< DOOB D iguor ona pis qu< paire de Franco, il y a < %  < a un moi B 4 causant ui rd'En de I* nanoualit dt jb-r Ku^ ii3 Borno, pi' iJnnu BJTLJU, diaait pusitnu liai qu.ebona de nutiouaiiXjuta doivent tre solution Ulgialaliu locale qui pie teatca circonatinctB. El il donna t en rfreu odauce change e. frr^" %  *. Franco '. "'* ce cuire dE a fcxtrleurer, au ncu biiooa illgale* Lfgation. De pai uUuncf, u ressort qu* mem fianais notilim a que ce immatricula kuDoles, et U note pie Coite feon do penser, Mr A %  • I qui est un j-iria e dietm^u, ne | eu< pas n; paa la professer ei il est COR vaincu, comme noua tous, que lo < individu recornu haiiieu par la loi mitieine, en cas de c mte-* alion RI -ujet de sa nationalit, relve exclu veuietit de la l-'gialation liuitionue ,ui est seule juge en 1 occurence. Voua donc ce qui ea'. Clair et q -i htf>itiour d.iun'e < 1 an It^b L lu pubi c i o* n t's gralui %  a-m, ru as le croyons Mr Agel r i ai.loui-, i U J .• il i "&' it,d i;i -un dcret deiuctiju de M. Loun ijjrno, a mentiuni a Ce Sviu l'Ar.i c'e 73 de la Co'8 itu ion qui tixe I-J %  •ou.iiuo .s d-eng.bilite lu li>8 iioiostion laquelh i.o.u %  fflta arita ueuiule, eu Ipnucipe confonije a ci e qui se runira dans dfux sera v Des i Pans pour examiner la posai bi' i t de lancer un t mp'Unt in'ern* l.ional poar l'Al'.rm ^^*.I-* commu non aies rparations lsrait parties i eraent que Mr I Mj-gan lui m '• tit p-rti: le la u -cosa ni siodl •• !s e'I" accep erail • p "i I I • 1 i' ir te ut nvvib '' die TI so i 11 ign par lui L SOUS-CO • • f.i ,\<:u, Heun et corapo e i: IM p icro'S, i • %  p r ^ dent .]-; i s 4e B tique, Ch .1 s S-n> '", Frsnce ; Dira lio, Ual e ; Si R >b t Kiodery, Aageterrc ; ViSsecing.Hol de 11 ii:i^ini ;r. Ai Vr Thomis L?mont, d^ la m^iso i Morgan qui vient driver 4e* Je n'est pas ce qu'oit gus allemands. gage se coafo mer en entrant aj la confrence. Ls a!!s, dit la note, ont prouv qu' la t tient prts a oublier les sou venirs de la i^uerr?. mais l'aeti de, V Hein>^ne d truit l'esprit de l'enten te mutuelle qui est indupensabe i la c'>"' i m internationale. Les questions, I r la note, couvertes par le ira l fa t l'objet des ngociations _' : ]\ entr? 'er atanls de la Russie is des ar.es puissances invi'.ts a 1 • cont compris 1 A le gns et le chancelier allemand lui m me a dc'ai quels d guioi aile, m nde c > i-t pvec le; u pui sances pour la solut on des qu is •ous Dans tovtes les contren conclut la no:i', les cooversattoas o! ficicaues eut;e les parties sont p^r ni ses ; tlles sont souvent dsirables car elles ail -ta (aciliti la tache commune, les rsultats en sont pr seats la confreica o i's son l'dece, savoir, euti'autres oblige I. O, qj t.u t irf u de p.u U .. iitits-Unss a eu arjnuid bai -n-o\ tten. d n'9l qu apis au minuneux ter^nce avec l>s r^-vir entants de U e trait rmtealle m mil est une œu vra de tricheur,dit lAoyil Geonje LOND oa Q u n A i issipo ; io:e de vu %  ni a as* exprimeat nue'I p i | | s a i.s explorant l'tra y mar.que Je loyaut et l'hypo %  t Le Daily Mail dit : L'oyd Geor i; S t dupe s' le aoTds tara aae V lemagie sera tenu.ktiictement respoasaolt de sa coaJaite et l'AnS gleterre oe s'iottrposera plus eatie elles et les demaadci di U FranceJ Le Mornmg Post • ait ue l discuts-.t o uae d:isioi est prise < :: t c r Jl : P fte UI coup mortel fait les dl Llo >' W esprait cependant exaitaeu, S la avance a h lit clos du id Aa/ni au soir, do 1 m %  i vit de M • Louis Bsirto et de ^on pre, que ta jnseil, imbu il • la queotion de na lonalne ue ce deru er, H est < euni e Aaasinbie Nationale pour proced u l'lection de Ma 1. ; ; BJM.O L) i i date, eu venu "ti pimcipe de la o Prance, G an 1B etigne, Belgique, Suisse et Ha and: pour d s uter li po-s bi iti d i eilre u i nouvel empiu-.". 1 mexicain. Ils on discut gale ment les condition qui joaiflr tes a M De La Huert mini tie d.s boancaa du VI x que lorsque ctlut ci le a) aiu a Hats. L Ti n i d t que I pire sera main m de suivre d.ie politiune de fai blessa GBWM D'aprs le New York UJC v.ve contrurerse k'lera paraiion dea pouvoua. l'Assembl*) tendis N w-Yo k discuter l'en iNaiiouaie ont o uie ^t connatre piout. Tous ie< p.y: intresss s?nl | iience de bnes %  t.. ... _...-..... a.. .4 .. A Il .. J l',..-.-. ix .^ at ifAiilat-tTO Le Do;t?ur R i h*niu, ministre des aff lires trangres a dclar i l'As-o c ated Pre>s >;u: l'exclusion de l'A la magie n'ta t pu juste. Il prtend que ie trait n'esl pis secret et v.ole pas les condilions dans lesqu-1 l ltre *[ %  • %  •JJ e L'oyd George an les l Allemagne est entre la coi coul lteice. Le; >eprs?ntan:s des paissaoces i ux ide l'eieciiou prasiuomieile ei de tout dsireux de l'empiunl et veulent resont ru petite en sieurs fd;; prononc. Mr Rith nsu prtend que la dl gatioa allemande informa 4 fois la .•cmune derrire le. c.ii:iels anglais II Rit "L UUnters les neuf heues e' dlgation des udiants Nationale de Droit a t leurs licitations leur an r, lu prsident de I |Se. Un beau bouquet, avec aux couleurs nationales e M'nscription c Vive Bomo . 'Pr l'tudiant William Wi< iteuch de cette marque de lance Me Borno remercia wes de cette dlgation en F Qu'il compte beaucoup Jnesie qui monte a nsi que f lots de cette jeunesse 1 les h au cœur noble et ga Mi l'Elit Le Orteil d'Etat a travaill hrr ma tin au local Ofdina re de ses sances prfidence de Mr le Conseiller Grandoit — Le 1er point de 1 ordre du jour comportait la sanction des procs verbaux, celui du 7 Avril re'.a tant la prestation de serment du Conseiiet Rnuz'er fut sanctionn Ensuite lecture de la correspondance fut donne. — Le 1er Secrtaire Mr Delabarre Piere Loui donna lecture des lettres du Prsident Dut g'i.mave et du Secrtaire d Etat de 11 """/projet de la rhabilitation Le gouver wactrini |l t traite en rponse la not.fica-ioi qu %  Qemeal Q est( ail 00i nullement op lus j dVOt i s e est t faite de l'lection de M; Louis . ... ... — 1 gne. La dloyaut §ermano**U$e eut une prparation 11 guerre PARIS— Mr Poin:ar a runi hier ^ %  1 le la M§ [ %  osseat o la rcolte de can l a, t anne tire ta fin, nous [Wl d; faire rc B " aura donn ^'•sli Pour lap:cmc tonnage dpa-seu environ 1 /oenes de cannes, le rende 1 [7V u e eit es im 90 aoc J'-O ivies acit un total os' *'>* %  livres drsu.re. N us' Borno i la Prsidence d'Haiti. Apis les rapports ds Commis jions de la jus'ict, de 1 Agriculture, des Travaux publics annonant la Idrmaiion de lears Bureaux, le Con eiller lames Thomas obtint la pa rle et demanda i ce que les sances du Gonseil d'Etat se tiennent au rez de chausse du local del Chambre, i Le Conseiller Moise fat remarqu r ZJZLZZ qn'un Ant en date du 17 Mai SS? mS S' a l lc lo:,l d u u Con,eil d HU Un .' dal qu'on ne pourrait l'abroger. Ses rt.il l ' s Iien 0 %  ,a,, l ordre i0 ,0Ur Mr Di lu riu:ita lui-mme lorsqu.i Fi l'Alitip WASHINGTON — Li ieq : ds la commission des rparations reia ive i la maison Morgan pourra pro voquer d importantes dcisions de ia part des banquiers amricains eb du gouvernement amricain au W)St le ca b ine t pour eximiner la situation du projet idatit i la lhab.litatioa rsultant Ce l'action inattendue des de l'Allemagoa-Dans le cas o la Mu dlga ioas russe et allemandeA lu r.on Morgau accepterait de faire par DaDIA t il dclara que le trait viole ne de la sous commission financire ct | ul 4, Versailles et les coodiiions Paris le gouvernement ferait cerscrv ant de base a la confrence de tainement sentir son inflaence au Q^ ei La clause accordant aux con itement d.-la nation la en opposition di;>os i la formation d'un consortium ecte avcc | e lrar de Versailles, de international de banques pour tuan plus p ICC0r d dispose des proprits Cir l'emprunt absolument indpeaexlslaDl ca i re les mains des aile dant de la part.cipation gouverneman d s sur lesquelles la comraiss.on mentale. Oa pense que la maison dej r .lt oas i e droit de priorit. Morgan communiquera b entt aa Le;> ^mcuons i Mr Birihou sug Dpartement d'Etu le sujet de l'o; ?ren |, cooprt oa uaite entrt ration bnancire en question. i es a n tl el | es membres de la pet,te .a Confrence de Gnes et le trait iius.so allemand GLNKS-La li cs^ya vainement vendredi, samedi et dimanche de voir Lloyd I rge qui tait trop occup poar le esevoir. Lloyd G.'orgc dment tous ces arcumenis et dclara que h tra l e.t une oeuvre de trichenr et con ire l'espiit de la confrence de Gnes. Ls Premifi a:igla>s crivit lui mme une partie de la note exclnani 1 Allemagne de la discussion concer nant la Russie. Les Cours J NEW YORK.tS -Sterling 441,48 Franc 10,79 PARIS 19 -metiiqg 47,o Dollar 10 78 SU Lioe de Lim% la sa-ic* fut leve. Ou cherclie eatei.i : Les j >u naux franais expriment l indi. I dion au su jede U mauvai s: foi A.lemand: et demandent l'an* rulat.oa du nouveau pa:tc Le l'enps ote allie informant fait remarquer que Lloyd G;org^ pa A.. tue qa'eiie ne par'icipera'rait s'tre lusse t>omp?r cemm: un ,,lus a la discussion des afl. 1res rus enfant. "es la coildreace pour avoir sign Au lieu de cret la coos'ern; e wail de R'pa..o avec la Ruste,' c ette nouvelle sembla apporter^ ui cond.mue le icc:e; d la co ..usioa isentiraent de satisfaction pareequ' Il U cuaite et estime que l'accord ; claire la situa ioa et montre co.:: v.o.atioa des coud, [bien la France av.it raison de dena ra * w UU 8 p atpooiueJLAN ijOUIft A a lel e r une automobde de s %  ""ur JU>IC. ji UT ** *•* S'iilreser al onstitue une IHHJ ~-* ••. %  ^.v^ ... .-u. v .-...-.—— -• V|a 42000 sacs ont i conde marn en boa aiai a 1 attMUt ,les At.emigue s'est en' der des garanties avant de dncuu; 1 ^fi^U-Uu, [U Soai Coixyeiciale d 4 ^ IUOB B 1 La Secrtaire de l'Association des Ancennea Elves a le plaisir d'an non: r aux Anciennes Elvea, aux membres d llouueur et aux amies 1 iv que l'ouverture de la Re traits annuelle est lixe au lundi 24 Avril du courant, i h l| do l'apra midi. ai, mercredi et jeudi, la Saints

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05651
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, April 20, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05651

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text

mle Nos 4847
t'Fort au MmfWM
Jeudi 20 A*rn IVJ2
>.
jjUCltOR PROPRIETAIRE
piment Maqloire
Lu? 20eENTll,ES
Quotidien
Tout s'labore lentement
dans la politique,dans les
socits, dans les gouver
ncinents comme dans la
iNaUire.Les oprations ne
peuvent se ^succder que
dans un ordre logique.
La plus parfaite est sou
venl ^subordonne la
plus tmentaire. *?
Kitt) ACTION; Rue Am icaue .m \ J *
yox
:
lion de Nationalit
i
^
ible confrre Le;de la mrHirostion de hnd^pendai-
pl prt au Ministre ce d'Haiti oa des trait* in'erve a rt
des propos surjflepoie feutre tlmn et i* trance, fous
illimpcrte que nous les originaires d llaiii eoni cooid*
tous un instant.
Nouvelles trangres
Pai CabJe **< tas" allemands ei bn.hvisus:
Cependant on ne se dissimule pas
consquences arrives qU Prt en
rr.inrr la d!oy?ut germano-russe.
car tlle est 11 base i'vnt nouvelle
^'que q i p Dr tabli, la paix,
nt en sue la pr >arat.on i
a guerre.
Ipviit aarprenant en fcffo',
i dire inconcevable, que
[i diploraa e avis qu'il
l dire qu ai:tuai un i t son
fia qutst un d. n-i'iji.i*-
mm
Ida Mr. Louis Borno id- C*1F]
ra comrn-) tant ii**v. un haitiima i
la suite du chongi m de >uv>>- .,
re', aoi' depuis i8JJ /' oi on/i
notVte seuls. cVst Mira cens. <* abi ^ r. RIS,i8 La comms'.on le r
en Hait) alliant nufs*/* de t'rance ou rar.iion-. ademin.l a la mais30 I.
e quelquune des autres poatfMtona p Morgsa et Cie d'accepter d- i r
/'(f-ses, demeurant citoyen* frsn< ri,-tiP de la w>ni rommittioa fi iaa
M< I formulait, dea coq
fraves.
pair, nous ptfron*
Mauvaise mterpitatiou
fr e do la rponse lui
IrAgel sas question
cuucernaut la faimil<
doob d iguor ona pis qu<
paire de Franco, il y a <<
a un moi b4 causant ui
rd'En de I* nanoualit dt
jb-r Ku^ ii3 Borno, pi'
iJnnu Bjtlju, diaait pusitnu
liai qu.ebona de nutiouaii-
Xjuta doivent tre solution
Ulgialaliu locale qui pie
teatca circonatinctB. El
, il donna t en rfreu
odauce change e.
frr^" *. Franco '.
"'* ce cuire dE
a fcxtrleurer, au
ncu biiooa illgale*
Lfgation. De pai
uUuncf, u ressort qu*
mem fianais notilim a
que ce immatricula
kuDoles, et U note pie
Coite feon do penser, Mr A I
qui est un j-iria e dietm^u, ne | eu<
pas n; paa la professer ei il est COR
vaincu, comme noua tous, que lo <
individu recornu haiiieu par la loi
mitieine, en cas de c mte-* alion ri
-ujet de sa nationalit, relve exclu
veuietit de la l-'gialation liuitionue
,ui est seule juge en 1 occurence.
Voua donc ce qui ea'. Clair et q -i
htf>itiour d.iun'e <1an It^b L
lu pubi c i o* n t's gralui
a-m, ru as le croyons Mr Agel
r i ai.loui-, i uj . il i "&' it,d i;i
-un dcret deiuctiju de M. Loun
ijjrno, a mentiuni a Ce Sviu l'Ar.i
c'e 73 de la Co'8 itu ion qui tixe I--j
ou.iiuo .s d-eng.bilite lu li>8
iioiostion laquelh i.o.u
fflta arita ueuiule, eu
Ipnucipe confonije a
ci e qui se runira dans dfux sera v
Des i Pans pour examiner la posai
bi' i t de lancer un t mp'Unt in'ern*
l.ional poar l'Al'.rm ^^*.I-* commu
non aies rparations lsrait parties
i eraent que Mr I Mj-gan lui-m '
tit p-rti: le la u -cosa ni siodl
!s e'I" accep erail p "i I I
1 i' ir te ut nvvib '' die ti so i 11
ign par lui L SOUS-CO
f.i ,\<:u, Heun et corapo e i: IM
p icro'S, i pr^ dent .]-; i
s 4e B tique, Ch .1 s S-n> '",
Frsnce ; Dira lio, Ual e ; Si R >b t
Kiodery, Aageterrc ; ViSsecing.Hol
de 11 ii:i^ini ;r. Ai
Vr Thomis L?mont, d^ la m^iso i
Morgan qui vient driver 4e* Je n'est pas ce qu'oit
gus allemands.
gage se coafo mer en entrant aj
la confrence.
Ls a!!s, dit la note, ont prouv
qu' la t tient prts a oublier les sou
venirs de la i^uerr?. mais l'aeti de,
V Hein>^ne d truit l'esprit de l'enten
te mutuelle qui est indupensabe i
la c'>"' i m internationale. Les
questions, I r la note, couvertes par
le ira l fa t l'objet des ngociations _':]\
entr? 'e- r atanls de la Russie
is des ar.-es puissances invi'.ts
a 1 cont compris 1 A le
gns et le chancelier allemand lui m
me a dc'ai quels d guioi aile,
m nde c > i-t pvec le; u
pui sances pour la solut on des qu is
ous Dans tovtes les contren
conclut la no:i', les cooversattoas o!
ficicaues eut;e les parties sont p^r ni
ses ; tlles sont souvent dsirables
car elles ail -ta (aciliti la tache
commune, les rsultats en sont pr
seats la confreica o i's son
l'-
dece, savoir, euti'autres oblige I.
O, qj t.ut irf u de p.u U .. iitits-Unss a eu arjnuid bai -n- -o\
tten. d n'9l qu apis au minuneux ter^nce avec l>s r^-vir entants de U
e trait rmtealle
m mil est une u
vra de tricheur,dit
lAoyil Geonje
LOND ,oa q u ,n,-Ai,
issipo ; io:e de vu
ni a as* exprimeat nue'-
I p i | | sa
i.s explorant l'-
tra y mar.que Je loyaut et l'hypo

t Le Daily Mail dit : L'oyd Geor
i; S t dupe s' le aoT 1 diplom iti dse ressort ridicsi-
'-': l) v >ds tara aae
V lemagie sera tenu.- ktiictement
respoasaolt de sa coaJaite et l'AnS
gleterre oe s'iottrposera plus eatie
elles et les demaadci di U FranceJ
Le Mornmg Post ait ue l
discuts-.t o uae d:isioi est prise <::tc.r Jl:' Pfte. UI coup mortel
fait les dl Llo>' W esprait cependant
exaitaeu, S la avance a h lit clos du
id Aa/ni au soir, do 1 m i vit de M
Louis Bsirto et de ^on pre, que ta
jnseil, imbu il la queotion de na
lonalne ue ce deru er, h est < euni e
Aaasinbie Nationale pour proced '
u l'lection de Ma 1. ; ; Bjm.o L) i
i date, eu venu "ti pimcipe de la o
Prance, G an 1- B etigne, Belgique,
Suisse et Ha and: pour d s uter li
po-s bi iti d i eilre u i nouvel em-
piu-.".1 mexicain. Ils on discut gale
ment les condition qui joaiflr
tes a M De La Huert mini tie d.s
boancaa du VI x que lorsque ctlut ci
! le a) aiu a Hats.
L Ti n i d t que I pire sera main
m de suivre d.ie politiune de fai
blessa
_ GBWM D'aprs le New York
ujc v.ve contrurerse k'lera
paraiion dea pouvoua. l'Assembl*) tendis N w-Yo k discuter l'en
iNaiiouaie ont o uie ^t connatre piout. Tous ie< p.y: intresss s?nl |iience de bnes
t.. ... _...-..... a.. .4 .. a Il .___.. J l',..-.-. ix .^ at ifAiilat-tTO
Le Do;t?ur R i h*niu, ministre des
aff lires trangres a dclar i l'As-o
c ated Pre>s >;u: l'exclusion de l'A la
magie n'ta t pu juste. Il prtend
que ie trait n'esl pis secret et
v.ole pas les condilions dans lesqu-1 l ltre *[JJ e' L'oyd George an
les l Allemagne est entre la coi coul
lteice.
Le; >eprs?ntan:s des paissaoces i
ux i- de l'eieciiou prasiuomieile ei de tout dsireux de l'empiunl et veulent re-
sont ru
petite en
sieurs fd;; prononc.
Mr Rith nsu prtend que la dl
gatioa allemande informa 4 fois la
.cmune derrire le. c.ii:iels anglais
II
Rit
"L
UUnters les neuf heues e'
dlgation des udiants
Nationale de Droit a t
leurs licitations leur an
r, lu prsident de I
|Se. Un beau bouquet, avec
aux couleurs nationales e
M'nscription c Vive Bomo .
'Pr l'tudiant William Wi<
iteuch de cette marque de
lance Me Borno remercia
wes de cette dlgation en
F Qu'il compte beaucoup
Jnesie qui monte a nsi que
f lots de cette jeunesse 1 les
h au cur noble et ga
Mi l'Elit
Le Orteil d'Etat a travaill hrr ma
tin au local Ofdina re de ses sances
prfidence de Mr le Conseiller
Grandoit Le 1er point de 1 ordre
du jour comportait la sanction des
procs verbaux, celui du 7 Avril re'.a
tant la prestation de serment du
Conseiiet Rnuz'er fut sanctionn
Ensuite lecture de la correspondance
fut donne. Le 1er Secrtaire Mr
Delabarre Piere Loui donna lecture
des lettres du Prsident Dut g'i.mave
et du Secrtaire d Etat de 11 """/projet de la rhabilitation Le gouver wactrini|lt traite
en rponse la not.fica-ioi qu Qemeal Q.est( ail.00i nullement op lus jdVOtise est
t faite de l'lection de M; Louis . .--------- ...------------... 1
gne.
La dloyaut er-
mano**U$e eut une
prparation
11 guerre
PARIS Mr Poin:ar a runi hier
^
1 le la M
[osseat o la rcolte de can
la,t anne tire ta fin, nous
[Wl d; faire rc
B" faction des usim
Ru> aura donn
^'sli Pour lap:cmc
tonnage dpa-seu environ 1
/oenes de cannes, le rende1
[7Vue eit es im 90 aoc "
! J'-O ivies acit un total os'
*'>* livres drsu.re. N us'
Borno i la Prsidence d'Haiti.
Apis les rapports ds Commis
jions de la jus'ict, de 1 Agriculture,
des Travaux publics annonant la
Idrmaiion de lears Bureaux, le Con
eiller lames Thomas obtint la pa
rle et demanda i ce que les sances
du Gonseil d'Etat se tiennent au rez
de chausse du local del Chambre,
i Le Conseiller Moise fat remarqu r
ZJZLZZ qn'un Ant en date du 17 Mai
SS? mS S' a l lc lo:,l.duu Con,eil d HU
Un .' d- al qu'on ne pourrait l'abroger.
Ses rt.il l's Iien 0,a,, l'ordre i0 ,0Ur
Mr Di lu riu:ita lui-mme lorsqu.i
Fi l'Alitip
WASHINGTON Li ieq : ds
la commission des rparations reia i-
ve i la maison Morgan pourra pro
voquer d importantes dcisions de
ia part des banquiers amricains eb
du gouvernement amricain au W)St le cabinet pour eximiner la situation
du projet idatit i la lhab.litatioa rsultant Ce l'action inattendue des
de l'Allemagoa-Dans le cas o la Mu dlga ioas russe et allemandeA lu
r.on Morgau accepterait de faire par DaDIA t il dclara que le trait viole
ne de la sous commission financire ct|ul 4, Versailles et les coodiiions
Paris le gouvernement ferait cer- scrvant de base a la confrence de
tainement sentir son inflaence au Q^ei La clause accordant aux con
itement d.-la nation la
en opposition di-
;>os i la formation d'un consortium ,ecte avcc |e lrar de Versailles, de
international de banques pour tuan plus pICC0rd dispose des proprits
Cir l'emprunt absolument indpea- exlslaDl caire les mains des aile
dant de la part.cipation gouverne- mands sur lesquelles la comraiss.on
mentale. Oa pense que la maison dej r.- lt,oas ie droit de priorit.
Morgan communiquera b entt aa Le;> ^mcuons i Mr Birihou sug
Dpartement d'Etu le sujet de l'o; ?ren, |, cooprt oa uaite entrt
ration bnancire en question. ies an tl el |es membres de la pet,te
.a Confrence de
Gnes et le trait
iius.so allemand
GLNKS-La
li cs^ya vainement vendredi, sa-
medi et dimanche de voir Lloyd
I rge qui tait trop occup poar le
esevoir. Lloyd G.'orgc dment tous
ces arcumenis et dclara que h tra -
l e.t une oeuvre de trichenr et con
ire l'espiit de la confrence de
Gnes. Ls Premifi a:igla>s crivit lui
mme une partie de la note exclnani
1 Allemagne de la discussion concer
nant la Russie.
Les Cours
j
NEW YORK.tS -Sterling 441,48
Franc 10,79
PARIS 19 -metiiqg 47,o
Dollar 10 78
SU Lioe de Lim%
la sa-ic* fut leve.
Ou cherclie
eatei.i :
Les j >u naux franais expriment
l indi. I dion au su je- de U mauvai
s: foi A.lemand: et demandent l'an*
rulat.oa du nouveau pa:tc Le l'enps
ote allie informant fait remarquer que Lloyd G;org^ pa
A.. tue qa'eiie ne par'icipera'rait s'tre lusse t>omp?r cemm: un
,,lus a la discussion des afl.1res rus enfant.
"es la coildreace pour avoir sign Au lieu de cret la coos'ern;
e wail de R'pa..o avec la Ruste,'cette nouvelle sembla apporter^ ui
cond.mue le icc:e; d la co ..usioa isentiraent de satisfaction pareequ' Il
U c- uaite et estime que l'accord; claire la situa ioa et montre co.::
v.o.atioa des coud, [bien la France av.it raison de dena ra *w UU8p-
atpooiueJLAN ijOUIft
A a leler une automobde de s
-""ur ju>ic. ji ut ** ** S'iilreser al onstitue une ihhj ~-* . ^.v^ ... .-u.v .-...-.-------
V|a 42000 sacs ont i conde marn en boa aiai a 1 attMUt,les At.emigue s'est en' der des garanties avant de dncuu;
1 ^fi^U-Uu, [U Soai Coixyeiciale d4^ IUOB* B 1
La Secrtaire de l'Association des
Ancennea Elves a le plaisir d'an
non: r aux Anciennes Elvea, aux
membres d llouueur et aux amies
1 iv que l'ouverture de la Re
traits annuelle est lixe au lundi 24
Avril du courant, i h l| do l'apra
midi.
ai, mercredi et jeudi, la Saints
, ri ; nouai ricatruction ds l'apri
Il uuia lieu i h et d unie. On
bu heur d'entendre la parois
ite du rt/rend
l're Lsmore, Suprieur di Petit Se


Ll Sl-Vi*
Tromper L'Organisme
tm\
>
Pour Plaire au Palais
c'est ce que font'beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
faux estmulant de l'alcohol. ,
sa aaspssu rgaring 33
Bulletin Religieux
Neuf avons iffOl le fascicule du
aois d'Avril da e Bulletin Religieus
d Ilsiti > qui contient dei nouvelleF
erclsiastiques, la reproduction du
co.upte rendu du MATIN du Jubili
de i -Martial, un art de ncrologique
consacr & la Soeur Joseph da loue
les Saints, des i ... h tur le souvea
cure de Plaisance, bui l'Kcole ai
Bel Aair de Notre Dame du Perptuel
Secours, sur le clerg d'Hati, le^
Fi res du Tiers ordre, la suite di
rcit de la tourne dp coi tVmatioi
de Mons' igneur l'Archeviue fc (
que dea Cayes.
Reuaercieuientsl archav^j i pu*
son g' 'eux envoi.
fl cotisations, non Das dans un but
Je forfanterie ou de vaiae gloire,mais
our manifester une fois de plus la
grandeur d'me de cette ville qui
ne reste jamais insensible 1 un sd-
pel de beau' morale et qui puise
jusque dans son dnuement pour .. n ., .
outrer ses quartiers de robesse. "' "r "* lre,li0l!
i J. M. JAN.
Premire liste d) Sous-
eripttois pwp TOrgne
da h Cathdrale
Varits
Les valeurs dj recueillies pou
le compte dt l'orgue de la Cathedra1*
Sudre Dartiguenavi
O Scarpn
' F.'-gne Duforl
iFte a Parisitna
B. &N. S'di
rason luvet
Fte a Hn-Gilaat
Tac;- rinmpiga;
Top- Rivera
|N?moaf Thomas
p'h rhittlsiq
CE SOIR
Lotslon et Loulousft
On ne perd'a pas son temps ai Y
aller co soir Van'* o s >r lepr Dr D D >mO0d
ente la petite comrii* de Paullux Db '"-oh
Paul Loulou e Loulouse . |r u s-vth
Une bile pice de Cinma sari piMf- Fauire
ofterte II y aura du la bonne mu- EtP?
sigue.- Kntre l.CU gourde.
s'lveni a 76,000 Fr. le d com po
tant comme sait :
Loterie Fi. 000
Pte dt l'Externat ^ 000
Don de Mme C. F. M'dsea 10 00(
Dons divers 3 OOO
Due reqate la pu ii
Inse tion demande
Dpoli pies le tept mon li a-
tu usa gt-gaerre dite Grand Orient
qui tait nieUlle Saiot Maitin a
e: transpose l'AvenueDassalines
rPoitail S \int Joseph) Les gens du
quartier sont tout a fan mal 1 aise
avec le daodre oeeaoonti par ce;
instrument du jeu. Uiiahche dernier
ia pelicd a du procder i 1 arresta
tion da ceitaus batailleurs qui
avaient cru bon d'. n venir eux in
mes, aux mains Cette gaguerre doit
e re place dat-.s les bu a et non *- n
ville Piire lu police de dga
ger le quartier.
ni... 1,
Frs. 76 000
Cts valeurs ont t expdies la
ais< n Cavaill-Coll de Paris char
ge c'a la construction de 1 instru
met.t.
Cette maison crit la date du 15
Mars i22 qu'elle est en plein tra-
vail et que, malgr ies dilficul's de
la main-d'uvre en France, elle es
pre fournir le travail a la date file
peur la livraison.
En vue de couvrir le solde de
valeur de 100 000 Fr. ( prix de r
vient de l'instrument en Franc )
ainsi que les frais de ranspott n
d ics allation sur place une souscii
non viei t d'tre oiveitt par le com
t d'organ.sation La bienveillance
,c l.quell. eit. ,our p,i.. ifJ&'gt&SUSrSZSJZ
accueillie rat le punie et par le com ries hummes jusque mm reparut! : y "ions
nu ce, malgr les nrYcsdi la si 0 .d:!"b:l.il:',"!>l'.'J 1"JU"J- 3 )yewi de plu
tion prstnie, lui irspire la plus
Petites [Nouvelles
Par c4ble, 18 Avril
Etranger
I.ONDRbS Le correspondant Gnes du
Daily Mail dit que les allies ont dcid que la
CommUsioa dis Rptraiima dcbvcn le traite
russe-allemand nul et MU tlle".
CHlCAOO Un ouragan qui a pris naii-ance
dimanche dans les mooiagnca roawuta et qui
lue les litats de I"Ouest est pass aujour-
Or P- 200.0
100
100
36
20
20
15
10
10
70
6
5
5
S
5
S
S
5
5
i
S
5
5
5
S
)

1
M
Oc P. 604,4
francs so-
ie*
6
Fra^ct 66
'ortan Prince, le 17 Avril 192?
Le Trsorier du Comit de l Orgue d,
Lon Fquire
Mil t Rarbaneo'TI
FA 1 I Gabr-tl
H. *-> -,
Rt -- & Si Rome
E. Civillo
Vve Cmi||e DaaaQt
Marcel Fleureau
S. P.li
L-i'ovic Gros
Ols Lcer
Ltber 'IVus
P. Murt
C Czaykowski
Gas-on R. Martin
Georges Lescouflair
la Cathdrale,
C. F. MADSEN.
r in.ie err.fiante dars la itu 1 e de
tes projets
Cl i h ne soit p." mis d adresser
ma leconnaissance la plus cordiale i
ce comit d organisation qui a rendu
dans I Illinois, /; nuiana, 3
on i^nale }oo a 400 b.c^ses a des millions' de
dot ars de dcgAtl.
Le marchal lortre cm parti hier rour Was-
hington.
bllNES Le gnral Ganbaldi part aujour-
, d'Iiui pour Pans ou il dsire fliciter Mr fomear
de son attitude i l'gard de u Comrciue. II
dclare que le tait d'avoir admis les ruiseiet al-
lemands a Gnes sur le pied dfaille avec les
possible une oeuvre ue si grande en llle une raade erreur dont .vu Ltoyd (jeans
vtrgure. 11 y a dans e comit des m2*Sa&*-a
dvouements dfinUfetsl et per JS!^"AVi etittt
vrants, un empressement franc et gi^ueat la rtux restera quelques jours Paiii
loyal qui toneeraiem si on ne les
expliquait par l'amour du bim.
l'exprime ma iecocnaissauce la t des Nations.
plus Vive tOOtcs les pCtSOUniS (t hif1,? ^Y,A 1 '"!' """' paniremt
ii i-. ... n,cr raatin a 5I1 >o aruvirent i Si Paul Rocks
ellts sont lgion ; qui. sa sont d- MMtlwi irWito de HoroihV ai
voues pour le sucs des 'ies don du..s.!.^P*J avoir vert90mille,
nes au proit de l'oiB r, i loue-
les personnes qui ont dtji envov
leur cotisation, toutes celles qui
ont l'intention de 1 envoyer ds qut
1 uis moyens le leur permettront
le 1 exprime encore i la presse d
Port-au'Piince, toute la presse
dont la loyale sympathie a exerc U
plus heuttuse influence sur U<-
nion-
)e ne saurais dire combien jt suis
louch de la bienveillance univer
seWc rencontre partout Du haut en
bas de l'chelle sociale 0,1 se dsole
de ne pouvoir (aire davintge et!
c est presque avec conlu ion quon
donne son obole.
Pour coiniltic Port ru P ioce il|
faut ainM mettie h mtto >ui Ls puL
aa'ions de son cur.
C'est pourquoi nous publierons
Compagnie
Gnrale Tran-
satlantiqw
Le S,S e Mscoris parti de |Ar
dJHux le 10 courant est et endu l#
2o ft repartir le mme jour pour
Seotlpgo de Juba.
La guite de 1 itinraire sera flx''e
I arrive du pnqt)fbot.
l'oil-au Prince, 19 Avril 1922.
J Agent, E. ROBKLIN
Les petits enfants
font la joie du foyer
Tous les jeunes marit-s rvent aux moments de bonheur
avec des enfants sains et heureux. Malheureusement
combien de jeunes femmes voient leur rve passer et ne
pouvtnt connatre ces joies cause de drangements organ-
iques qui peuvent tre corrigs par un traitement trs
simple.
La Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham est ex-
actement le mdicament ncessaire comme cette lettre
l'indique:
Puebla, Puebla,Mexico.-"JYi pris la Composition Vg-
tale de Lydia E. Pinkham pour des douleurs dans le ventre
et le dos et aussi parce que mes rgles venaient sous forme
d'hmorragie et duraient plus de cinq jours. J'avais aupar-
avant pris un nombre infini de mdicaments sans me gurir.
Une de mes amies m'a parl de votre composition vgtale
et je la recommande. ISttBRdl est revenue et mon mart
et moi vous en sommes reconnaissants. J'ai .donn nais-
sance h une fille et nous sommes en lionne sant."Maria
Maciiorko de Rusas, Joaquin Ruiz 27, "Tisnda" Puebla,
Puebla, Mexico.
Un graiid nombre de lettre.- similaires pronrent
l'efficacit de la
Composition ^getale
de Lydia E. Pinkham


Uention!!
^Grande Innovation
a Espana
Ru Rpublicaine No 1^24
la
fi -whps 3pirgl>s pour
grand Mtortimfnt.
I 11 tour e^t iiiTOMibls AI
U quanlitAa
visi'e "ni
plus dlicats*
La Maison vient de recevoir par le
' 1 "im-r bateau une grande varit de
bijoux qu'elle met en vente des
vidailles pour ls moonnent ( g and
ssoitiment ).
Chapelets en er et en argent gd aas
Uouclss d'oreillea,grand assoitirnent
Uiacelets, boutons pou; maocho.tei,
rand assortunent.
Montre en or et en argent, homme,
femme, grand assortiment.
Cusinee en argent, homme fermas,
^t- iii assortiment,
oraoelete, aacs mv.i g and assort
Colliers, ping'e de cravate, grd ass
Bagues en or tt en stoeot, lurame,
fine, grand essoitimeLt
avec sa h le Mat le.
GENEVE Le Congrs International Je l'Es
peranto ouvrit hier sou le au>pues de la So-
BbRLIS Aimyli Lkv ancien gouverneur de
Irebuonde e- Eddio Chikli piindpai membre de
r.'.?.,c,1. I,r08"'s lurent tu pu des armniens.
l'OlN I ri A l'I rHfi Un icend,t a detrun
luer la partie principale du bourg de la Desuadc
Vingt deux niaion oat t detiuites, ioj habi-
tait! sont sans abri.
Mr
Avis au Public
e l'ieaieltjLi e.u u m Kt'pubi
que fait savoir au Public que le
jouis et heures de Noeotioa sont
les Lundi, Mercredi tt Vendredi di
lu litures Midi.
Cabinet de
Mes Destouche8jr
Ifourand
117 rue Pave ou 15 th
de II) - de 2 4
i .....'-!
f Depuis biei:t&t 30 an- Jts rr.HI
:.iijn du monde m.JiCaB
:- .': -oii'-s Ici part'-'ilo Ij tfrrt. pwi
r 11 VALl.'. I' IS' l'MI -UBLSj
SUPi(IORI1C d
su
t: exinr fcart. ii,: Siwl
8 comme tortilfact Ucal cl.< i li w
S p toiit.:;e.d.pu'isdc>iunlsMai
E = cstjJi'qiTa 6es titilltes. Inuf.
S 8 dins les c. ..lit.
I S tbnlc. chlore.", r.,' l'I -.: tt'H
I paonniis, etc.. te. lient.M" et
l'orgacisme tout entier.
| VENTE DANS TOUTES eES t"B*l
| A{tntl fntrajt B/r lt r = = ictn in An* liai {m pewi r i|in
I I im Wast-lndia South-A
^ ~ Trading Comoanjr"
f=^\ Curaao, Dutch Weet-la
^!|J|]||iiimimiiimii:ii::iMii!iii.i:iin;uiiiiii
^Hiliyiijuiiiire'iiiuiiiiiiiiiiiiaiiiisiaa
p^.
La maison WIEATCO
i
Black tf White
f.e Scotch WhUky
le vlunevt demanda
En vents enjgrc^sch^z
AlpIlUfiAfl ilrtynes
Agent pour Hati
A l'honneur d'annoncer sa clienf'w qu
' dprnier 78njr Hl'emand les rairchindiaea
Allamettti ^ll*m"nde
Bi e Be k i,'2 bouteille f claire )
< c ijt
Hidie H."( k -ihrBu 1|2 bouteille (brun)
.t . a,lt
Porter allemend
Bipu Indigo en boule
Knvplnppps
Faiine pour erfints Qoldkom"
Hui'e peinture bouillie
L'qneu's n'ipraandes
Piano Lhr"
Pf\nuules en bjii
Ratirei
Rindellfs ronr tles
T'es arglniRAR
Coii'onpes mortusires
C ffreg fnitg
Fi ire "Ba k-feld-'
Fouets
'el'fl vient de rsfl
suivantes li* ublee sitj
Ciment en bvil
Cous pour Tle
Couteaux poar
Canifs ordioeiftij
Canifs fins
rjparet'PB b't&i
E offe pour cbr
Encre -,,
Hamafopne do l".1
Marhinei rondre*
Piarole Lifhr"
Fipea ft fumer
S.oaric'rei .
Saucises de Freel
Vinsigrfl en dsl
Crvacbes
Mentes signw
Rasoirs etc. etc
Pharmacie St-Jeai
332, Rue des Fronts-Foris ^
FORT-AU-IBDWJ.I
Rem le nouverain contre ies vef*\
litaires. Succs gui ami.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM