<%BANNER%>







PAGE 1

£L MA."!* ,\ A>t*^!?lC???2>; fs S ?3S BAV4I RwraiCTsnJ-S* peur I "fj V3I-6tfTE'3 g.6œ:.T,5D,rr.' kB!3* S^rfuicrIc6|mtatoia ParCable iiouveiies Etrangres PRENEZ (SARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Entulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. '* %  %  %  %  % %  %  .j -i i %  ILLIULL I MEwmm d-iOS Nouvelles de Franee PARI$ 6Li comomsiori d s rV jatioos a dcid que les eip tls de % ront.tn i r Ut cadtioa9 aaxquel les l'Ai&essagae. pouna t ceociurc des •mpruuis trangers qui seraient employ* au rachat d'une partie du ca utai ue M U. te de rparation, comrnis-io-. iera p side p r Mi D lacroix, ancien Premier ministre bel •e et dlgu belg? ue la lOTirn ion. Elle eiud era le points paiticu liers, les conditions auxquelles le empraa'a pourraient ic conc omme qu on pouna.* on avenir prochain ei tn pai icd ici dans deux innets, li proch in-s g ranlit-> nispomo es, la mi n ttt do en pourrait contilei et adnti listrei les ievenus comme gmnuti paut tmprun.3. On a denn des imtrcction* la commi^ion d'emprunt pour qu'elle consullAt d-.s hommes expnmeo es dans l'aoawaioo ns imprunti des %  ouvernemenii Paris, Ntw-Yo k Loudics, Rome, Bruxelles, Armterdam, Berne et Berlin, Ui nommera un membre amricain sir mandition eus dlgus amricains qui font pallie de la eom mission. —MLlcyd Gcorgp arrivera A i *u vendredi api midi en roui.' joui Gnes 11 aura un rtitreKin avec Mi Poincar. On croit qu'ils dreutam les questions ayant t bit a la confien:ede Gnes, i l'a titode de 1 macne relative aux lpata'iojs tl MU dettes interallies L'entn xa lieu dans le cabinepriv du cnel L sieur Antoine St Lonis GullUa 1 la -ijcie Vv A:ce'i SmlK, P'Op'Iklres, demeurant etdonni:i !r i la Pet te-Rivire dl'irtiboei n appartiendra qu'ils lOfll de la gare du nord c Mr Poincar e endra a l'arrive du Irain de BD.I logea 4 farce 25, le dpart dMr Ueyd Gco-gi par irain s: cial devar.t avoir lien 1 $ hns 45 i I gtfe ds Lyon L Premier ministre brin 1 que a exprim au prt'sdent di con seil le reg r et ,: e n'avoir p's U* tempde re rsrdre ?u m;nis re des affai res et angres Mr Poinca'. s' immdia o %  Ri-hacl drd* a la Petite-Riv r., entre l.s deux g.rcs M de .'Anitoutte et qu'en coos^uenc xccomp tnanl L'oyi G:JI ils font tenae i 'ons notaires ou a; prteurs de passer sans leur partia pa'ion aucun aet re arif aux b'en< M i I AM s appartenant i la dite ne ewion ou i A flillP i P Pr U communaut tyint ex s-enlre ]f UU II LilllilUliU dfunt el son pnaseLida Robert; .,.. T ,„ r -. ,. , le Mnr St Leuil Gnillaunse et la LONURtS— On a exp iqu que '*; nr \ c -.„. nn ^.i..... ,{,,., Veuve Acce'i Simus font egaieme.t dfense i tous les dbiteurs de la dite communaut et a tous les fermiers pt lo:*airei dej bien de cet'e Avis | l'Ecole le Droit Hier, l'Ecole da Droit, 'eut ll?u l'metailation du Nouveau D recteur ^1 des nouveaux profesaeura— Mr \ r avanl roxr mandature eOMt tu Dafi#|U| 90l)9 in8pecleur dM Bco i M e reinplac§ra Qt de MNomeurt Cri-non, avnca -i, Fr aenU aux Etud note et aux Pro Ma'hon corarai profn. birr-jn de S Mi'r.hM savoir o | e gfer Md Lon Liautaud, t exon |aUon fl QariC ,re l'E ge juiqu' sou train. Fi A iccom oltl.l UX la P'-'ie de l'Ang eteire a la Franc? au st-pt des in'ts sur la dette de la France l'gard dr i'A g'ele-r' n et u p.s pour le paiement de 1 i-i ti et mus un aveitlssemen'-Lrs 5 ans de suspensions pour le psiem dts intits ayint expir l'A^getene reprend sa l.beit pour tou.e action uaneure.Oj avait promis i :erta n pays, tu particulier i l'Ui'ie et la Roumanie, de leur not ti:r d.ux mo i l'avance tous les paiements dema .ds L'Ang e'erre coameniot son versement 1 Amrique en oc*5 bie il tait ncessaire quel e der na ses co'.iiictious. Les Cours PARIS 7 • S.erling 4 S.i8 Franc 10,97 rorr-munatii* de versr le montaufc de leurs d; entre d'autres mains que celles d leur mandataire consu lue, sous peine d'avoir payer deux fois S.iRt Marc, le 4 avril 1922 Nemour COL1MON Avis inn E 'oie ourement profeatioeugn. b en vito, il acceote. Ap'a qm'quea chngn|,^ on ae aptra. Assistaient lai nion, Ne'Qoure, TnbiAatc.'n.i.i Nomination c'eat Me Hermanu UalUbr noua informa t-on qui a t Me Frt* meur rl*U .Ecolo NattS mu son r*i?ret poor la retraite de M l | a Droit Louia Uo.uo un ai grand juri-te. — ( ^e Mallf-branche est on de HJI Ma Lir.uteud rpondit aux p-srolei Y0Ca a de talent dont a hoooti \v bienvenue d llnapecteur et te ij arita de Port au Prince, piia de remercier le Prsident de 1 1 (foui lui praautons aos cotai! fiP l| Oiqie at son es onble ami m enta Mr Femand H bbett davor fpomta n me ut a>ns lui pour le commis | aonnrr D.reciflur de l Ecole de Droit. On DMM euauite liostallatioij da Mai Viiliua QIVBI, profeasear le Droit International public, en rem placemeui de Me Abel N Lger, de Me Kioal Lzure, profdas^ur da Droit Administratif eu remplacement le Me Uorvlng on, de II % htienne Bon rend prefasa^ur da Droit HJm iin, d'Histoire da Droit en rompu ceiut-nt 'e *!• Ltaire promu,— Mi Gai va>s fi remarquer dand aa rpoa ee aux parole* ue bienvenue, qu; d' a opiuioua politiques devaient le Drame aentimeutal aic porter Insu-r avant d'acceptet* Suzanne Graudaia et l'Eclair 11 c-tte bau'o fonction, mus quand il ( tcent ) se rappela que l'Ecole de Droi', a t; Entre gle 1 50 Parisiaua DIMANCHE Repentir d'une mi Fatal A11 694M Dernire heure Petites Nouvelles %#**** 7 Avril Air cble. Etranger WAMUMJTDN — L'as^o iiion des (tropri\.f% Rglemente Sanitaires interdi' eent quiconque de jeter des matires fcales dans les rues, Us propri ta non cltures les gcts et les places publiquegLes gendarmea sont autoriss ptocMt-r l'n'n< i di•^'pme• t a I a rea a tion de toile personne qui au a cm 1 a ,^ t • .„ ,. (revenue lele ci dMBo. -n fioiant 1OW8 apprenons QUe M.D'irtlQUe>!iion d une con e Amcr'-ii |e loui 1. m^noe oiBi frenee avec cs ouvriermtaeuri. € I v asatStat. PAltl^ — L pontres du wjgon contenant Apre-; quelqu p< >'es de M Ble, le H. ut ('"' BUtsi 11 l'act on humain' ire del Ooix Rnegcappe le <'fcifidre dans toute la Re ubi d.t ion ; lei b nf i ts qu 0 Avis %  h. A que t' aitecd.it. se s u U malic d'Angleteir poir l'iMieTarttn forcei Mire Para et LJIOCIIC iter.ie ?..cs du courr: r oni t voie L police er.v.s j j_ux hypoih.e Commit ion c dastrale ins'.i 1 COmaaui e de Port au le voi icrj.it Icjvre deBJ i.ts reckercBMi Piince a i:'S al • fo 1 b.r re enrrgsTir Ituis n'ans et a>'trs d* amit envoya c, Hoagric. Set iunruUei dII \ %  pathic. oie cadistral de la vme tt de ses e 1 PARISLa raaioa drs mbjssaJpurs 'et vi r fns Heuredbffwn %  : de 10 i midi. Collision ne machina da I* Cooipi N tionaie de Chemin de I • pou an' devant .xlle un parc d. b a fait eolliion want hier ayee un au 10 probblami-Pt en i anne sur te voie La voitute. qui ii-anapoii.Mr Jntei Barce et a fami'le a i 1 :'!te ment :rabouille. Heurt que ces petaonnns sn dehora au moment de 1 • a eu ja coliision Draillement Hier, te machine baaco No 3 condutaant n convoi d cannea l Hasco a tamionn au cobrouet a bœuf*' antre Tabarre et Chteaubload Deux dea bœufa de lattelrge du cabrouet ont t tus et U machine rbandenosnt la voie s'est trouve ou mi'ieu durh^iuiii II n'y a b'ore •ani'nt pas au d'accuic t de ceiaonr Us Con i e • %  > s du cal qusla on attribue K' reapon ipe 4e la question de pouivoir u besoin de h liinillc de I tDciea eapueur, le decinon t tjourne. %  LES linon W,Hs:e Ministre d'I :at >net Ju parti c.i:hol:que est dcde A — La marchal Joflrc visita Seani; dimanche et lut reu berd du p.-qjebot montant de U transat Uni ique passa en revue le membre de i quipage dont etuskn taunt d' ^ en solda: lcois. La chanibn a vot le proj t de loi pivoyint li diporatton des trang is c^ndarr.nis pour vio Union de la loi de proetDiiiaa tl la loi sur L, t iant BELtiRADB — Dea tremblement de tarte ltermitents qui conamencerent le ai mar dans œrulnei parues de la Serbie continuent avec in LC8MU d croii ante Si Vi.\t_' NT • CAP VERT > Lis aviateurs L. 1 limai luer i 7 h. ,o sont arriv NIONS — A'inand Jeannes qui s'tait vant d'avoir piovocju l'cgculion i h'jitli Caveil a ie condamn ami peur trahion et e-peunage. SOFIA— la dlgation Bulgare ayaat .a ltC Mr Stamboul.sky premier minire et Mr rourlokoi aucien ministre desliuanccs est partie pour Gni's. aUUAfEST La di lgation horgroipt< LU .veiiaie d Egi^ont de Beethoven Ls D gona 'le Villarg <1Mailtart Hymne a La F.yetie de Chhs Sjcue UUfli va nu iiuu ui 'WHW tactil w* ^ 'W'H auioit; (,0(11* .. . •• --, de 1 iccidtut oui t anta et conp i ie tcnVM 0. Miuheii, w Pri Sjmct Voua ea comme UDO fleur de Cbir fiUltd la Uou dtjobjuefut.s utoio* M. y. i lej geuLt. Machor'o Flores Mi'h'do Londres Ch co 189I a Vous trouv .,z au?ti du S?'ge blanc, ton et bVu.dri'l ban .ne sup gr et tout* sorte de proyjaiooa. The Fin? A. Bac His ihe pleasure to iatojj to.uers ihat it bas receieae 1 last steamer Marhado cigt Flcre M.chado Londres Chico c Eigh:een emetf oi Loedrp



PAGE 1

nu* No *l Port au Prime. Hati Stmai 8 Avril V*& piWCTKUR PROPRIETAIRE Clment M a gloire nuiM 20 c wm iits Quotidien KBUASTION, ftce Amricaine No, t4 le Gouvernement des Etats-Unis et moi personnellement nous n'avons d'au* ire but en Hati que de voir excuter et (•ire respecter la Constitution du Pays, et je oe suis pas venu (aire autre chose. Haut Commissaire RUSSEL ^ — Art. A.— La dure du Citoye.i Prsident de la Rpublique ai moment de l'adoption de la pr J sente Constitution prendra fin le i5 Mai iOL IA CONSTITUTION s l'lection prsidentielle, je n'pouse la cause d'aucun candidat. Les obligations contenues dans le trait de 1915 entre la Rpublique dlfaili et les Etats-Unis doivent, naturellement tre remplies, leur plus baut degr. Haut Commissaire, J. H Russell UN ARRETE ILLEGAL EST RAPPORT Ecroulement du Gouvernement des Darfipnave •— %  mr *-^-*&^^^^~*^mpm m § %  1 -i , i m Vm m Chez le Haut Ambassadeur le General RUSSELL se pairon lie UM Ce matin 9 heures, MM Cl 4 at Magloire. E net Ch avet et l "'c Dorsainville, directeur du m, du houvtWsit et de I Essor, d Mt l invitation qui leur a eu f, se sont rendus la Lgation tairuaine r ils ont t reus paHiut Commissaire Le Gnral leur dit son ardent d: "de raliser de biles choses pou %  bien du pays, et compte sur le iconn de tous les bons citoyen* ,'tp'e (Ire venu pour respecter les " et la Constitution. Il n'entend prendre taxi et cause pour I 1 **** candidat la Prsidence et ce pitpos nous remet la pice suivante: It il m y detire tbat y on publiait in CM papera an earneat requeat to • people tbit duriog tbe commy •faction tbey conduct themselves in I" Orderly mariner. *be people mott learn that th*y %  nat abide by the lawa end tut Jnititotion o( tbeir coontiy end %  • violation of tbe lawa ia 00 *'y oot in tbe intereats of tbei jopntry but not in their own |*{MWU. H i my hope that tbe moment the IMctioniaoverwe wi'l ail pot ouwolder to the wheel end pub tog* jwrrortoe developroent of Haiti p h for Haiti" abould be tbe sloPi the watchword of ail H l roch ia clone in a phort tira JJ'n will becorae a land of bappiB * ind proaperity. ne coming lection I espouae of on ^p4^|^ XP oWi pa-iona contained in ih < Treaty of toutes leurs questions. 'J\'i b^tween ih • l{'pub'i-ol Hati • ni tbe Uni e 1 States m'i-t.naturally, be carne i ont to tbeir fullest estent IVad iclioii le dsire que vous publiez dans vos journaux un vib ait appel au euple pour que pendant la prochai 1: lection, il se conduise dans un ordre parfait. Le peuple doit savoir qu'il faut lu'i 1 se conforme ans lois et la institution de son pays et qu'une violation des lois n'est pas seule-lis de cet.e entrevue ei allrent po;ment contre les intrts de son pays. f ier au peuple la b >.i \t nouve,,c qu'aucun candidat contrairement .eque laissai: entendre M. Dartigi.nave n'tait patronn par le H;ul Commissaire. Il raffirma qu il ne patronne au cune candidature la prsidence. D importants quest.oas doivent tre dbattues. La principale, eu elle dt l'E nprunt, il est a dsirer quel'Enprun'. se lasse ea ce moment o d'excellentes conditions sont obtenues. Uae perte de temps peut emp.hir le pay* de bic er ut ,..,.,.. des d,ilences de change I ivorab^s regIe a la Iji .. ani intrts hatiens. Le Gnral t t anim des plu belles 1 jteutioas en laveur de notie pays Les purnal sies soitirent nchai Suirad Villard Conseiller d'Eht ni;iU gr Mr, Dartigueuave 0 1 sait qae Mr Dirtignonave von lan. se db irraa I r de Mr.Suirad Vil Lrs avait considr cj'time une d mission la let re par laquelle c-ilui-3i lui ><•> 'lit notifi sa candidature la Wi5pi lncp. Mr Villara aigei la s^anc^ d'hier Furieux, Mr Duiitfiieiuva et les Secrtaires IBat prirenun arr'^ de rvocation, remplaait M.VilUrs par Alelnliin L

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05644
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, April 08, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05644

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
nu* No *l
Port au Prime. Hati
Stmai 8 Avril V*&
piWCTKUR PROPRIETAIRE
Clment M a gloire
nuiM 20cwmiits
Quotidien

KBUASTION, ftce Amricaine No, t4
le Gouvernement des Etats-Unis et
moi personnellement nous n'avons d'au*
ire but en Hati que de voir excuter et
(ire respecter la Constitution du Pays, et
je oe suis pas venu (aire autre chose.
Haut Commissaire RUSSEL
^
Art. A. La dure du Citoye.i
Prsident de la Rpublique ai
moment de l'adoption de la pr j
sente Constitution prendra fin
le i5 Mai iOL
ia Constitution
s l'lection prsidentielle, je n'pouse la cause d'aucun
candidat. Les obligations contenues dans le trait
de 1915 entre la Rpublique dlfaili et
les Etats-Unis doivent, naturelle-
ment tre remplies, leur plus baut degr.
Haut Commissaire, J. H Russell
UN ARRETE ILLEGAL EST RAPPORT
Ecroulement du Gouvernement des Darfipnave

mr *-^-*&^^^^~*^mpmm
1
-i ,, i mVm
m
Chez le Haut Ambassadeur
le General RUSSELL se pairon lie um
Ce matin 9 heures, MM Cl4
at Magloire. E net Ch avet et
l"'c Dorsainville, directeur du
m, du houvtWsit et de I Essor, d
Mt l invitation qui leur a eu
f, se sont rendus la Lgation
tairuaine r ils ont t reus pa-
Hiut Commissaire
Le Gnral leur dit son ardent d:
"de raliser de biles choses pou
bien du pays, et compte sur le
iconn de tous les bons citoyen*
,'tp'e (Ire venu pour respecter les
" et la Constitution.
Il n'entend prendre taxi et cause pour
I1**** candidat la Prsidence et ce
pitpos nous remet la pice suivante:
It il m y detire tbat y on publiait in
Cm papera an earneat requeat to
people tbit duriog tbe commy
faction tbey conduct themselves in
I" Orderly mariner.
*be people mott learn that th*y
nat abide by the lawa end tut
Jnititotion o( tbeir coontiy end
violation of tbe lawa ia 00
*'y oot in tbe intereats of tbei
jopntry but not in their own
|*{mwu.
H i my hope that tbe moment the
IMctioniaoverwe wi'l ail pot ou-
wolder to the wheel end pub tog*
jwrrortoe developroent of Haiti
ph for Haiti" abould be tbe slo-
Pi the watchword of ail
H l' roch ia clone in a phort tira
JJ'n will becorae a land of bappi-
B * ind proaperity.
ne coming lection I espouae
of on ^p4^|^ XP oWi
pa-iona contained in ih < Treaty of toutes leurs questions.
'J\'i b^tween ih l{'pub'i-ol Hati
ni tbe Uni e 1 States m'i-t.naturally,
be carne i ont to tbeir fullest estent
IVad iclioii
le dsire que vous publiez dans
vos journaux un vib ait appel au
euple pour que pendant la prochai
1: lection, il se conduise dans un
ordre parfait.
Le peuple doit savoir qu'il faut
lu'i1 se conforme ans lois et la
institution de son pays et qu'une
violation des lois n'est pas seule-lis de cet.e entrevue ei allrent po;-
ment contre les intrts de son pays.fier au peuple la b >.i \t nouve,,c
qu'aucun candidat contrairement
.eque laissai: entendre M. Dartigi.-
nave n'tait patronn par le H;ul
Commissaire.
Il raffirma qu il ne patronne au
cune candidature la prsidence.
D importants quest.oas doivent
tre dbattues. La principale, eu
elle dt l'E nprunt, il est a dsirer
quel'Enprun'. se lasse ea ce mo-
ment o d'excellentes conditions
sont obtenues. Uae perte de temps
peut emp.hir le pay* de bic er ut" ,..,.,..
des d,ilences de change I ivorab^s regIe a la Iji ..
ani intrts hatiens. Le Gnral t t
anim des plu belles 1 jteutioas en
laveur de notie pays
Les purnal sies soitirent nchai
Suirad Villard
Conseiller d'Eht ni;iU
gr Mr, Dartigueuave
0 1 sait qae Mr Dirtignonave von
lan. se db irraa i r de Mr.Suirad Vil
Lrs avait considr cj'time une d
mission la let re par laquelle c-ilui-3i
lui ><> 'lit notifi sa candidature la
Wi5pi lncp.
Mr Villara aigei la s^anc^ d'hier
Furieux, Mr Duiitfiieiuva et les
Secrtaires IBat priren- un arr'^
de rvocation, remplaait M.VilUrs
par Alelnliin L Cet arr , est nul et non avecu,
arbitraire At inexcutable
Et Mr Villara reste Conseiller d E-
parce qu il faut qu'enfin fone
; us Ira
mais contre ses propres intrts.
]-ai l'espoir que du moment que
'lection aura eu lieu, tous, nous
mettons nos paules la roue poui
oousser ensemble au dveloppement
l'Hati. Poussez pour Hati t I. .
els seront la devise, le mot d'ordre
de tous.
Si cela se fait, dans un court es-
pace de temps, Haiti deviendra une
Par lu rue
de Miracles
terre de bonheur et de prosprit.
Dans l'lection prochaine, je n'-
Il n'est pis hors de propos de citer
l'opinion de Frdric Marcelin sur
des cho t* se rapportant i la ques
tion si b liante des candidatures 1
la prsidence et aussi de la rlec
tion
c O1 peut remarquer, en gn
rai, di l, que les candidats per
me et
Nous croyons savoir que d'ici la
semaine prochaine, la circulation du
pouse la cause d'aucun candidat. Les train de la rue d s,Miracles ara re- ptuels oul'peu'de chance chez nous,
obligations contenues daas le trait pftot. Ce ne sera pas trop t ot le Pourunamarrivecombienchouen !
Il i9t5 entre la Rpublique d'Hiiti DJbire .^'i""'"/" f1^9^ On peu- mme dire que le gnral
. Bt.. n;. Anivnt n*irtfi\* voiainB.it e Sminaire retrouveront i- 1 j. i j j i
et les h.ats-Un.s doivent Mtaivlle ^ cqu d^ J SUoman a le dernier de la pro
fnt tre templies, 4 leur plus haut |flnrR p^
venu. On a trop va dis outsiders,
' rnier .nomeni.l emporter snr celles
ci.
t Oi est opportuniste, on se con
6e i l'inspiration du momtnt, aa ha
sard, ce favori da gouvernement des
peuples.!
QnVt dit Marcelle des arsideats
eux-rr.-n;nti qui. par rlioipeckioa,
entendent, 'eur lour tant, puis, re
devenir candidats C'est li un genre
de candidats perptuels qu'il n'a sans
d^u'e pas prvus
Mais nous nous tromroas Le cas
D.iniguenave n'a pas chapp i ses
observations. Voi:i une de ses r
fl-xions que nous ddions 1 qui de
droit.
Le gnral Lysius Salomon,
qui fit son septennat et qui voulut
mme le renouveler,ce que le peu
pie te souffrit p?s. estimant qu'eu
boane de:nojratie il faut laisser quel
que chose aoi autres et ne pas tout
garder pour soi, disait parfois, en
donnant les signes eitneflfi d'en
profond dcou-ag-mei)t : Les petits
Etvs n'ont pas leur raisoi d'-re.
Nous ne sivons pas ce que Mr
Dartigueaave peut penser de la rai-
Ison d ire d?s pe i's Etats.mais nous
savons assez ce qj-il pense de ce
quelque chose que la bonne dmo
cratie commande de laisser aux au*
trs,pour lui demander, s'il n'est pas
trop tard, de mditer sur le senti-
ment populaire, exprim par Marce
lin. 4 l'endroit des septennats renou
vels, surtout des mauvais septeo.
nats,
ingr.
"J.1! un moyen pen cou eux de gaKn-r S,lo7i;,n a \ 'e dermer de la Pr0; tlGllIlU 1
shaul lenrapenaea.Li compagnie pioc1-\ mot.on qu a-t russi | UV1IUIILIIIII MU iU
Oa pi''e aujourd'hui les can
en effet la rparation de U voie
disparue sous terre en beaucoup didatures improvii:*, elles de deux
Une fois cette pice remise, l'am- deudroita. ou trois ans au plus. Ma;s celles qui
bassadeur s'entretint avec les journa Le croiaeuent de la GraudUae exigent plusieurs iusots d'attente,d*
listes tt rpondit aimabletoeal i ers ausi; rit. all lu^dj promesses, de fiction, on en est ie
1 * une mach.ne crire Rf minr.
ton No io a vendre un prix trs
abordable.
Priera de me voir chez Volcv. ^ a-


L MA."!*
,\ A>t*^!?lC???2>;fsS ?3S BAV4I RwraiCTsnJ-S* peur
I "fj V3I-6tfTE'3
g.6:.T,5D,rr.' kB!3* S^rfuicrIc6|mtatoia


ParCable
iiouveiies Etrangres
PRENEZ (SARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Entulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
" '* "......"
.j________-ii-
ILLIULLI MEwmm
d-iOS
Nouvelles de
Franee
PARI$ 6- Li comomsiori d s rV-
jatioos a dcid que les eip tls de
?ront.tn i r Ut cadtioa9 aaxquel
les l'Ai&essagae. pouna t ceociurc des
mpruuis trangers qui seraient em-
ploy* au rachat d'une partie du ca
utai ue m U. te de rparation,
comrnis-io-. iera p side p r Mi D
lacroix, ancien Premier ministre bel
e et dlgu belg? ue la lOTirn
ion. Elle eiud era le points paiticu
liers, les conditions auxquelles le
empraa'a pourraient ic conc
omme qu on pouna.*
on avenir prochain ei tn pai icd ici
dans deux innets, li proch in-s g
ranlit-> nispomo es, la mi n ttt do .
en pourrait contilei et adnti listrei
les ievenus comme gmnuti paut
tmprun.3.
On a denn des imtrcction* la
commi^ion d'emprunt pour qu'elle
consullAt d-.s hommes expnmeo es
dans l'aoawaioo ns imprunti des
ouvernemenii Paris, Ntw-Yo k
Loudics, Rome, Bruxelles, Armter-
dam, Berne et Berlin, Ui nommera
un membre amricain sir
mandition eus dlgus
amricains qui font pallie de la eom
mission. .
MLlcyd Gcorgp arrivera A i *u
vendredi api midi en roui.' joui
Gnes 11 aura un rtitreKin avec Mi
Poincar. On croit qu'ils dreutam
les questions ayant t bit a la conf-
ien:ede Gnes, i l'a titode de 1
macne relative aux lpata'iojs tl
MU dettes interallies L'entn
xa lieu dans le cabine- priv du cnel
L sieur Antoine St Lonis GullUa
! 1 la -ijcie Vv A:ce'i SmlK,
P'Op'Iklres, demeurant etdonni:i
!r i la Pet te-Rivire d- l'irtiboei
n
appartiendra qu'ils lOfll
de la gare du nord c Mr Poincar
e endra a l'arrive du Irain de Bd.i
logea 4 farce 25, le dpart d- Mr
Ueyd Gco-gi par irain s: cial devar.t
avoir lien 1 $ hns 45 i I gtfe ds
Lyon L Premier ministre brin 1
que a exprim au prt'sdent di con
seil le regret ,:e n'avoir p's U* temp-
de re rsrdre ?u m;nis re des affai
res et angres Mr Poinca'. s'
immdia ion ceV'egue brit
que i 1' eue.Si la converst o-i ne I ceux qu'i
mi *edai le cabmtt du che ld* seu's Mritiera da w. Mrcf|ii
. elle se poursuivra en au>o Ri-hacl drd* a la Petite-Riv r-
., entre l.s deux g.rcs M de .'Anitoutte et qu'en coos^uenc
xccomp tnanl L'oyi G:ji ils font tenae i 'ons notaires ou a;
prteurs de passer sans leur partia
pa'ion aucun aet re arif aux b'en<
Mi-I am s appartenant i la dite ne ewion ou i
A flillPiPPr U communaut tyint ex s-enlre ]f
UU II LilllilUliU dfunt el son pnaseLida Robert;
.,..T,r- -. ,. le Mnr St Leuil Gnillaunse et la
LONURtS On a exp iqu que '*; nr \ c-.. ,nn, ^.i.....
,{,,., Veuve Acce'i Simus font egaieme.t
dfense i tous les dbiteurs de la
dite communaut et a tous les fer-
miers pt lo:*airei dej bien de cet'e
Avis | l'Ecole le Droit
Hier, l'Ecole da Droit, 'eut ll?u
l'metailation du Nouveau D recteur
^1 des nouveaux profesaeura Mr
\r avanl roxr mandature eOMt tu Dafi#|U| 90l)9 in8pecleur dM BcoiM e, reinplacraQt de
M- Nomeurt Cri-non, avnca -i, FraenU aux Etud note et aux Pro Ma'hon corarai profn.
birr-jn de S Mi'r.hM savoir o |egfer Md Lon Liautaud, t exon |aUon flQariC,re l'E
ge juiqu' sou train.
Fi
a iccom
oltl.l UX
la P'-'ie de l'Ang eteire a la Franc?
au st-pt des in'ts sur la dette de
la France l'gard dr i'A g'ele-r'
n et u p.s pour le paiement de 1 i-i
ti et mus un aveitlssemen'-Lrs 5
ans de suspensions pour le psiem
dts intits ayint expir l'A^getene
reprend sa l.beit pour tou.e action
uaneure.Oj avait promis i :erta n
pays, tu particulier i l'Ui'ie et la
Roumanie, de leur not ti:r d.ux
mo i l'avance tous les paiements
dema .ds L'Ang e'erre coameniot
son versement 1 Amrique en oc*5
bie il tait ncessaire quel e der na
ses co'.iiictious.
Les Cours
PARIS 7 S.erling4S.i8
Franc 10,97
rorr-munatii* de versr le montaufc
de leurs d; entre d'autres mains
que celles d leur mandataire consu
lue, sous peine d'avoir payer deux
fois
S.iRt Marc, le 4 avril 1922
Nemour COL1MON
Avis
inn E 'oie ourement profeatioeugn.
b en vito, il acceote. '
Ap'a qm'quea chngn|,^
on ae aptra. Assistaient lai
nion, Ne'Qoure, TnbiAatc.'n.i.i
Nomination
c'eat Me Hermanu UalUbr
noua informa t-on qui a t
Me Frt*
meur rl*U
....._________ .Ecolo NattS
mu son r*i?ret poor la retraite de M l |a Droit
Louia Uo.uo un ai grand juri-te. ( ^e Mallf-branche est on dehjI
Ma Lir.uteud rpondit aux p-srolei Y0Ca a de talent dont a hoooti
\v bienvenue d llnapecteur et te ijarita de Port au Prince,
piia de remercier le Prsident de 11 (foui lui praautons aos cotai!
fiPl|Oiqie at son es onble ami menta
Mr Femand H bbett davor fpomta ____.
n me ut a>ns lui pour le commis |
aonnrr D.reciflur de l Ecole de Droit. !
On DMM euauite liostallatioij
da Mai Viiliua Qivbi, profeasear
le Droit International public, en rem
placemeui de Me Abel N Lger, de
Me Kioal Lzure, profdas^ur da
Droit Administratif eu remplacement
le Me Uorvlng on, de II % htienne
Bon rend prefasa^ur da Droit Hj-
m iin, d'Histoire da Droit en rompu
ceiut-nt 'e *! Ltaire promu, Mi
Gai va>s fi remarquer dand aa rpoa
ee aux parole* ue bienvenue, qu;
d' a opiuioua politiques devaient le Drame aentimeutal aic
porter Insu-r avant d'acceptet* Suzanne Graudaia et l'Eclair 11
c-tte bau'o fonction, mus quand il ( tcent )
se rappela que l'Ecole de Droi', a t; Entre gle 1 50
Parisiaua
DIMANCHE
Repentir
d'une mi
Fatal A11
694M
Dernire heure

Petites Nouvelles %#****
7 Avril
Air cble.
Etranger
WAMUMjTDN L'as^o iiion des (tropri-
\.f% Rglemente Sanitaires interdi'
eent quiconque de jeter des mati-
res fcales dans les rues, Us propri
ta non cltures les gcts et les
places publiqueg-
Les gendarmea sont autoriss
ptocMt-r l'n'n tion de toile personne qui au a cm1 a ,^ t . ,.
(revenue lele ci dMBo. -n fioiant 1OW8 apprenons QUe M.D'irtlQUe a -tir sa candidature lu prt
dpnee de la Hpublique*
\u moment de mettre sous pren
l'art. 1,Paragraphe 2 ,Alr * -,a Mes
sauruiiea du l'J Av.i,
Ce m'in eul ',cu ooe 't111"01 a
u Q.rtion Hatienne la Croix Roa
U S.cnw" unes oc mines repoussa U pro(x>>!iion d une con
e Amcr'-ii|e- loui 1. m^noe oiBifrenee avec ,cs ouvriermtaeuri.
I v asatStat. PAltl^ L pontres du wjgon contenant
Apre-; quelqu p< >'es de M Ble,
le H. ut ('"' BUtsi 11 l'act on
humain' ire del Ooix Rnegcappe
le <'fcifidre dans toute la Re ubi
d.t ion ; lei b nf i ts qu 0
Avis

h. A
que t'
aitecd.it.
se s
u
U malic d'Angleteir poir l'iMieTarttn forcei
Mire Para et LjiocIic iter.ie ?..cs du courr: r
oni t voie L police er.v.s j j_ux hypoih.e '
Commit ion c dastrale ins'.i
1 COmaaui e de Port au
le voi icrj.it Icjvre de- bj. i.ts reckercBMi Piince a i:'S al fo1 b.r o a bail le dteumeoum de-, do- j Set vice Tr-th-iau
eufoem,diplom.tlq.e . w]e, de la C f. n;e u ^eivice 1 m .iqu..
ae. Au i tir ci a m. sue de iavance-
.U'.jhal Le cur de fcx-empireur i i rnent de :oi travail, la Corrm ssion
m""----- .: cxtr.it hier des dpouilles mortelle et d pj :. i-. _.__;a. i i
Puii de yhotog-.apuies (atiUl ptlIdaniuavue ceeibuiet renferm d.n, uoe Loi-e mviteia les propntaiies venir fai
Id'.in'.eiii pour tre envoy en Autriche le cor,> re enrrgsTir Ituis n'ans et a>'trs d*
amit envoya c, Hoagric. Set iunruUei d ni.i.i h.u .. ,o-ites njauilcstatiOB de sv- ,. i j i >ii \
pathic. oie cadistral de la vme tt de ses e 1
PARIS- La raaioa drs mbjssaJpurs 'et virfns
Heure- d- bffwn : de 10 i midi.
Collision
ne machina da I* Cooipi N
tionaie de Chemin de I pou an'
devant .xlle un parc d. b a fait
eolliion want hier ayee un au 10
probblami-Pt en i anne sur te voie
La voitute. qui ii-anapoii.- Mr Jntei
Barce et a fami'le a i 1 :'!te
ment :rabouille. Heurt
que ces petaonnns sn
dehora au moment de
1
- a eu
ja coliision
Draillement
Hier, te machine baaco No 3 con-
dutaant n convoi d cannea l
Hasco a tamionn au cobrouet a
buf*' antre Tabarre et Chteau-
bload Deux dea bufa de lattelrge
du cabrouet ont t tus et U ma-
chine rbandenosnt la voie s'est
trouve ou mi'ieu durh^iuiii II n'y
a b'ore ani'nt pas au d'accuic t de
ceiaonr
Us Con i e > s du cal
qusla on attribue K' reapon
ipe 4e la question de pouivoir u besoin de
h liinillc de I tDciea eapueur, le decinon t
tjourne.
LES linon W,Hs:e Ministre d'I
:at >net Ju parti c.i:hol:que est dcde
a La marchal Joflrc visita Seani;
dimanche et lut reu berd du p.-qjebot mon-
tant de U transat Uni ique passa en revue le
membre de i quipage dont etuskn taunt
d' ^ en solda: lcois.
La chanibn a vot le proj t de loi pivoyint
li diporatton des trang is c^ndarr.nis pour vio
Union de la loi de proetDiiiaa tl la loi sur L,
t iant
BELtiRADB Dea tremblement de tarte l-
termitents qui conamencerent le ai mar dans
rulnei parues de la Serbie continuent avec in
LC8MU d croii ante
Si Vi.\t_' NT CAP VERT > Lis aviateurs
L. 1 limai luer i 7 h. ,o sont arriv
NIONS A'inand Jeannes qui s'tait vant
d'avoir piovocju l'cgculion i h'jitli Caveil a ie
condamn ami peur trahion et e-peunage.
SOFIA la dlgation Bulgare ayaat .a
ltC Mr Stamboul.sky premier minire et Mr
rourlokoi aucien ministre desliuanccs est partie
pour Gni's.
aUUAfEST La di lgation horgroi de M H Berthlen premier aUnixre, llanftv
re des imt trangre et plusieurs se-
crtaiic partiia pour I Italie demain.
r fl t."'in
R l EVfOUF, rpea'rur
Pr d m de la Commission
Po:t au Prince, le 7 avil 1922
Varits
e cauchemar Nalioni
est doue effar.
DISOUES COLUMBUltj
Aiualeurs de bona
musique,accourez cbt
L. Preetzmann- Aggerholm
Rue du Quai
DIMANCHE
Les trois Mousque-
taires
e chapitre. Pour l'honneur de leur
Keine et La Venus d Ailes
Ertra 2 gourdes
O vous trouverez de Superbe Disques Columba tnt
d'o.ir etnagnols, etct ele aux prix exceptionnellement rduits et :
Disqufs de 10 Or 0,69
Port au Prune, le \\ fvrier \922
ablii
A le p'ai^ir d'anneecer sa
. .,_ , * p'ir aaaaeicer a sa r.om
Parmi lea o-cea mnatcalea que doi b euse clien.'e qa'eHe vient de rece
vent louer d'rnanrho Mr et Utiim ft;, n,r u j.r,,;. w wC
Sylvain Pe-e-a Oharlea Senre, nous m ulJJ ,f baleiU lcs c,are?
Gratis t llootch i
Un timulant brillant, pVin de verve et d'hu-
mour. In numro gratis vous sera expdi ds
rception de voue nom et de votre adre.se com-
y
.mu s releva lea itj intiestants
Mf ci >pt<
LU .veiiaie d Egi^ont de Beethoven
Ls D gona 'le Villarg <1- Mailtart
Hymne a La F.yetie de Chhs Sjcue
UUfli v--------- a nu iiuu ui 'whw tactil w* ^ 'W'H auioit; (,0(11* .. . --,
de 1 iccidtut oui t anta et con- piie. tcnVM 0. Miuheii, w. Pri Sjmct Voua ea comme udo fleur de Cbir
fiUltd
la Uou dtjobjuefut.s
utoio* M. y.
i
lej geuLt.
Machor'o
Flores Mi'h'do
Londres Ch co
189I a
Vous trouv .,z au?ti du S?'ge
blanc, ton et bVu.dri'l ban
.ne
sup
gr et tout* sorte de proyjaiooa.
The Fin?
A. Bac
His ihe pleasure to iatojj
to.uers ihat it bas receieae 1
last steamer Marhado cigt
Flcre M.chado
Londres Chico
c Eigh:een emetf oi
Loedrp


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM