<%BANNER%>







PAGE 1

UMAJLs Le dner iti'i Satntdi soir, l'an.b.sssdeur des Etats Unis, et baui commi taire en Hati, et Madame Rissell oit oflert ma dner en l'honneur du Pisident de la Rpublique. T prenaient pat : le chef de l'Etat it Melle Dartieuensve, Mgr Conao, archevque, le ministre de France a Mme Age), le ministre des Relations Extrieures et Mme Batau. le n inis ire des Finances tt Mme Pressoir, le ministre r'es Travaux publics et Mm Louis Roy. le ministre de Dm trac non pubique et Melle Hibbert. le ministre de l'Intrieur, le chef de l'Occupation et Mme Km le ehei de la Gendarmerie et Mme Me Dou gai e magistrat communal de Port* au-Pnnce et Mme Mangors, l'ing 1 nieur en chef des Travaux pub ics ei Mme Parlons, 1 oihcier en chtt du se vice d Hygine et liait Muter, M.Honamy, prsident du tribunal de ca sauoa M. M-umus. nceveur gl. des douanes M e' Mme Henri Ro berts'M-et Mme D.\r. M. et Mme Be-hn, M et Mme Mf&b,M H k; corgrrssman, M et Mme Hliiot, c.p taine G yer Ceue assistance hau e et ditir gue tait rtue par M ft Mme Rus sell me une bonne giacc incomra rable et an milieu d un dcor doni tous s'accordent a due que c tait ur meivtillement. f l.a tsb'e, dispose en fer cheval, tait, par une atier lion toute d ite, orne de toses rouges tt de myc sous reproduisant avec un heureux effet les couleuis na'iouales. %  La pice tait a moiti pat g j comme par un paravent tait d boi eatovillieis et de chaque c duque les aimes des E at.-Uois et celle d'Hati ressortaient par un eflst de transparence obtenn par un jeu in telligent et bien ct-mbir. de lum re. Le salon tait girni somptueux ment et g. scieusem: nt de rgentes. Les dlais air.si que 1 ensemble de ces dco atious sont loeavie d'ui goAt sr et d'une esthtique tis exei ce. Le menu, aiiiitiqae, tait le sui yant : lirp-truit,— Consomm fcilted nul, — Olive Lobucr timbales Filer Muhroora iiuce Prcnch peas Tomaio surprise l'at Je loie gras Asparagus, butter iaue Pineapplc icc Dariiguciuve Cakes,— bonbon Ixitlcc,— Cup i 1 ainencaine Nouvelles ECOLE DE MDECINE— LAS exa! mens l'Ecole de Mdecine ont eom m en ce aujourd'hui. TRAIN BLOQU— Dernirement noua demandions le dplacement de la vote ferre sitje au milieu de la Grand'Rue et nousavions eppuy wagons a en a bloquer le la voie de la rue des Cabernes la rue du Champ de Mars empchant de cette i-c. m le trafic du Motor Car qui descendait de la rue des Casernes et la rentre en ville du train de Bizoton. AFFAIRE MYSTRIEUSE— La daui % %  Lunt-da Edouard surprise vers m nuit sur le toit d'une maison a<> Fort Ht Clair en projetant des trait" d j lumire a t mise en tat d'arres talion p du 'ai d'Italie. Comme le roi des belge*, le roi Alphonse Visitera daiord le Vatican. Uordtauk — Le Prsident Millcrand est parti cet apies-midi pour le Maroc a bord du ersiseur hdgaid Ouinti. kJKUXlLLliS — On pense que les fianailles du puncc Leopold, hritier pre liutsell ont fait d lnrs htes un arcuttil des plus aima bls. Itemnrqn* dnr>s l asstslance : Mr t Mme Louis Borro, Mr et Mme Louis Roy, Mme et Mme Brrlia Mr tt Mme M>rsh, Mr et Mme Henry Hobtrts, Colontl et Mme Parsons, Mlle Harsons Major et Madame Te-rrey Mme Me hom, Lieut. Ort, Docteur Robertson. Mme Justin Barau, Mme Em. Morel, Madame lid. de Ltiptimn, Mlles lgitime. Mlle Dartiguenave. Mme Tanrrae Auru-te, Mr Mme Ed mond Mangons, Mr F.dmcnd Roumain, Madame Ernest Chauvet, Madame et Mlle Hall Mme Lajit Madame En le Peters. Mlle feters, Mlle hiembold, Capt. (iayer, etc. etc. I Varits MARDI La Reine m ( SUITE ) latrie gle o 50 MERCREDI Le Comte do Monte Christ, 1 blU (1: |'a une ma< h ne i on No 10 i vendre ; bod ble. l'nre de me voir ch 1 Volcy. Ru Djnts Desou.hcs. Parisiaua 1EUDI CW 89 Bil UIBAIS COLOSSAL!!! O peut-on t-ouver les article? suivants Chez AMT01NE 1. IkllMl de quai'te EG VLE. p ix Un complot eonre latreldit CEtat Ut grand drame en 5 parties Sensationnel et mouvant AVEC Duttin tarnum TOM M1X Los 2 clbri es de la FOX FILM LeiairJournal ( indit ) hiMCc G. 1,00 Tae Royal Mail M l jFdctei liiimpa. j L' mbS'adei.r poita le toast j Prsid*Ql d l* Rpab'lq ie, en pr ciSBiit hi-uieusomeiH .ea bODDM die poBitiouB qm I animent CJAIIB I œuvre de l'oopeisnieu qui fontlitue irinci psleineiit sa barj < unsaior. Voici peu [JIOS le texte de Md diacoarii •'MonBieur le l'.sid'iit, Mesdames liessieuiB, — J". piouvi un grand plaiMi d avoir Votri.Exctlieuc ma table re eoir'. Je BHIS que lu IEJ de; Votre Excellence es' que son gouver nemeiu travaille aveo moi d\us un accord tioit eloysl pour ti r aor tir avec succs du trait del0l5 loua lea rsultats esprs. Et je saisis cette nouvelle occasion poar assurer Votre Excellence de mon dsir de laliser. de mon c'.. la coopia tiou la plus parfaite, L'intervention des Etats Unis an Hati, telle quelle est base sur les obligations Uu trait, 11 a pour fins %  a prfs de le remarquer, — ni aui'un profit ambitieux des E ats Uala, ni, de 1 p^ t di iuo 1 Gouvernement; des fUti de Bp^culaiion ou des m'.eu lions M' ttM • elle a uniguament dv Sous celte prvention MM. Geor ^> f bylVAiu et A [ ii'ju-e Hentiquez MX ele ants UIM apis miui e. conduits au L'aquet. Lea deux pr venus voi luraot savon' du Cuuiiui aairo du iJ • v 1 ncu:u le ujuiif de. sur aima a ion. — Mata voui u las pas arrts, leur deolara c?iui c.. -Nourt vous ditons. alll m et MM Sylvain et 11 -m. |u t q io uuus 8j.au.ii un et'. d'arruiaUota, — li lut considrer 1 01 die de U police, du aloiB le Coin nu ai! aire du iQoovernemeot comme un eiuipie pou Le S t S t CATALWA Kingston, est atteaiu i Ucrnel. le 6 Aval courant I rVa ensjie les ports iu Sud :our tre Poit-iu Pnn:e !e 15 :n et repartira le met jour pour les ports du Nord et i Europe. Port au Piinc*. 'e 4 vril >92a R bersDUTlON & CJ, Gnral Agen Poit-au-PrHce G Di artements E r .cgtr Crpe d-* Canton l'aune G. Crpe de China Cipe Chloo Cipe Paulette Cipe Geo r gette Crpa de Chine barres Voile 00 laine fr.iriis Voile suisse brodo Voile suisse uni Voile fianiis gds romag s Voue U VOURJ Vo le Da h j mrs Voile Sp a-?h a jours Voile catreaux couleur Voile meicens uni couleur Voile brod toile bUr c barres Voile blanc carreaux Voile a fleuri couleur Voile blanc Voi'e a grandea barras Voile imprim Voile pour c harpes venant d U, a dl 8Ulfe8 brod Organdi BUiset uui couleur U garni! su use crreaux U gtuui suisse fieura U gmdi od n'oie Eo lenne fti-urs Ejlienne urne 1 li irmeuso fleurs Charmeuse unie Cipou de soie t.i l'i-on fleurs Cpon de n on Mousseiiie de toie Mousa-lino auie.so mi'es bei gdiue do soie 60.0 lavable couleur TriCOtloe Jersey* Incoiatte D-'i 7. ti tin un un suiaae Tulle de soie Tulle de co'on Bas de soie couleur la doox. Bas met cerise coul la doux li*s •• N lias couleur •< Bs de soie suprieur chaque Lotion Hompia assortie (lac Savon Azuia 3 pour t oudre Flo-arny Sautai Coty Java Flore de Ti-kio Houpe velours Uoupe franiiee i'" >'< %  a deut Brossa lent saprienre Mou.hoirs de poche la doux 20 .Mouchoirs de pochs sup doux lf IU Tuesor Shan'ung 10 10 iTussor bines & 10 'Tussor uni sup 10 {Gabardine couleur 12 | Gabardine blanche 5 Gsbaidine carreaux Pong^e noire "J. ) Soyrux blanc I 3 2 2 2 2,5' 2 2 %  1,50 1 50 2 2 2 50 U 5 75 li 5 5 5 B 3 2 1 yj 5 Mo s I.50 6 0 5 12 12 15 5 30 30 15 U 10 3 6 3 3 3 2 1 2 1 1,25 10 Taffetas noir et b'sno Satinette couleur lijzin Gr on ne suprieure Indienne franaise lndinnt anglaise Zpblr Battiste pour cbemisea Pu'Ciie b anc Percale rose Calicot L dor Calicot de famille Calico' Madapolam Tte d Indien T e de blanc Et ffe sup pour jupe L) ill b anc suprieur 0 ill ri* suprieur L) ill Tussnr suoneor Util! pain basch Diablement fjrt fcbaki blanc aupneor Khaki jaune Tuile a drap supruur foiie raa'elss Nappes bl uiches N ppes couleur cii m a.' t- blanc Ch-'uiHt-ttea ciues Caleon < ourt CiuuiQa.sou B V.D. Pyjama bemises couleur Jhemises barres ubeuiises sport Chemiaea couleur suprieur trs snp Servie les de bain 3 p. 3 p. Chapeaux laine ass. 3olg ide 3 p. Breellea ass. Chaussettes son. <'oaz, Cbauesettes barres ociea fil pr. enfsnt Souliers pr. enfant 11 •1 •1 u blancs i 1 I 6 Couvertures de lil sup. f s in errons sont reues aux bu del g 4c j sounaite de, l'XQjise autan qu il* n* lonp-tiMme Kuesell qui eut, pour ch.Cuu.le rema du Jojrjal, i}$8, Rue Araena^les avec les dir.ci.v,* d'i u goujar a** geuren^et juste. 4.4^. Seulement th:i An'oin M. Ta amas ou un sttr.k contamm* Btl noavel roui cstotl-jn au cours le plus rcent. rares \o> emplettes d'api* ce pix cou ant. C'est U dernire prenon 1c I grande b'issr des Uue'se Tous ces articles "*'* •B sn de dix quinz-. coultori ei qualiliL lo Avril, Us Pques \ sm-ms p*



PAGE 1

LI MATIN fi* 'i •. ^%  ^ T 3Laf pour les soins i/.ttmee de 2a. femmo A c ypti.OOSE rst rantff.opti'tue L -arUc s'.a>!cs ot hn-.or..":; ; r.j. c.naI Atn Je^ 3 < ans < cux ^ tres d'flau ri donnai solution partume qve la ISlanne a adopta peur les IK>.JU i.... %  i { %  ,-.....• ••• • i ..r t K. \ • • • %  i ? '* %  -., •••... .. %  • ';. ; : ; • •. • L'antt s t p ti Qm ou t-tu'e fcnri doit •:ioir nr i MU %  i tavtn inti*yticui s H OYT.AI.&O0K ii.." :i.;.'* i %  r '. .i. • llltll I • ||u LJ..* OV-SOJ ft.lt OYRALPOS ... ., • %  r. — FAND >RIN |. . ....... | • ii ii. .,.i ai... • .>._'.-,. •luuUi ... .c l'c Lffl i MriT.^'nls gtonni 1750 Rue du lajaMa At l'Elnl *. . -.-•%  —^—— ;•.„..' MSOLIWE ET KEROS1ME Dovs venons d'introduire en Ha'/, l'i mm que SHELL i tonnue et apprcie dnn* Je monde entier. Cevx qui en ont dj fait l'essai vou* diront ([ne ta mlhie SHELL est spcialement recommnn-table povr\ on rendement avantayeux et qu'elle n'encrasse pat le! teur firdee son raffinement pn fait. Ut v us engngt-'ront n'user que SHELL* Inc. LebnetFink. Nev,-York., .U.A. UbOfltolrs Bloomfield, N. J.. F.. U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales L. IL THEBAUD CJLL -HAif—tifTfc'f i'*•***•* %  "* *** %  Lon R. IHBdUD Po ta n l -rince ( Ha i ) ManufacUirers Agent Commission Uler^haiit Pour les prix, adressez-vous Koberls, Dulloii & C n i ~*A r VcuUt-vous avoir un MOTEUR a kproaine i un pill aeiipcirn dt liant toa**con cuneice a'ui e uier.oprMiou ir* facile et| U Ll;t; Ullie 1IJCOI. tCbtt LU'? Harnais En bon ii.'. — Sad'eiser i JJ8 de la Rat Ar.iv.caioe. au Lehn & Fink, lue Fonde en 1876 SUPRIORIT B^SHIliX PROMPnTUDG Toua iiol'i dii.ji'q es. phi ra.'CdtJtiqies et a loi • /Vlq,-jnp p i Lvwl d.infectani.l'Rtf imcrie Ar ces 'wor b'ibierp, H.y Kutn. Cbocoltt en pouiro, Bmlfl de fo:e du i/o m, Cmniaion, Cold creem, Ex'raits prur f^i-p f>ganct et rtu de toilett" Ran de y'iinine, Foudre coive les inaeclee Solution DOW "ois?rvr loa ifi frBj? Ltitdnllag p'te, Pondraaaperleare pouf l^ toi;.'"' da •n(-nU, fcppne de 1 eut Itn de FioMdt, Miel pour la l.bl^. liootordo, llmie 'd'O'ivf pour la Itbltf, llios^e^ dnt4, reonormia Mu le nour i h sser \v% mo' a'iqiiei et au^rfH ineec'ea, Rtgolol : Boili contre roactipa ion a: t-o;ibl%  des inteBina ohrociqnea T'ie Cir pour lu* parquets, 'oimu<\, E'Iilra, Cpicei. Sirop divi>rf-iolurea diveriei V.ua e'c, et-, ic. I D> n> iidi z 'e ca'alogue des aplclftllrea Cnrti D' vua cotiimai,dc8 A LEHN A F1NK, Inc. rosi s t/ aj.. I.iuent aaliff'i. T"' t s les bonnes phatrnacies dj pays a'ppproviaiot loaol cb z U UN & FINK, Inci ^ Flui de if/J.LOO de res MOTEUPS -ont '-'^1 ittai.Oub dk!ug JOUB les l'O'Oti du u.onde. Lon H Ihbaud Apci.t exclusif (• %  '"•r Hi Iti [^olti.vcuB Avoir une POU PI pour met jto'ieinstallation IVbn de Idncendlo, niontrr lean dars votre arp !" rtf men', %  'hH. ronr arroaer votre jardin ri •ttriver leau tne grande hauteur? Ventraux eucbcrts publiques fsgc^vSœ The Panama Railroad laucicpr.e dt meure de feu le Doc %  IfOl liles Fetry. HM n cent Vil., Rot McDtaWiS, a lavinis au plu! ofifani et dwoiti nihriieiw ' %  mec b e et < ft !* %  dpt-i d ni de ;a f 1 ^ieamsiiip Line PI--! Vonl'Z voua avoir de la LUMIERE L* ligne Panama a le plai-ir d'annoncer ;\ aa nnmbra' \ tm\ t ir^Vit^ a?i rle^quMeos. pt^ mjcrjre de* P „|g „ po.r le, 5 f|5 ea-2 g A de cb.mb.c b bi o beuc b. 5,o_i f ^iiropeen par l s magm iques v.p te ,| 6 | a UNITED STA fean iNiraaMau de chnug.e. ut n^UIW. GaucJigD IJav oina rh e el la n ux <„ii*evo d'ooi'atteo. oavr-g i de rmdei n: y^geut d J New Yoik, et U Ira 1 e'tfe ( n rn> ) rs Je .1 jours de ttautus tic-ik tfe taii d articus Pori au Prince Chetbouiy im lew Yok. ELECpbiinLtut quts, et~, WC! — lntei | ; ^ T^QUE CSS S: SafieTalSM •• atefi p.r la. Hi-f^" JJWJ Inierp.h a boa de Chat 1*3 %  | ki, pa R ni dana" O'.H Cmma dans votre labUsM pjri coœp tt. MW peue ce fo II Bureau fie Port au PlJBC ni iu e i '11V.T a i.ntiu 'in „ ira nrw Il'IK. La meilleure atlention sera accorde ai.x r.^ sa,(S l v g is lerpil boal de rhique navii-r. On pourra *• %  raueiuii-r au nce sur IK< Tain H> •• %  i l,dp ti. Vouba voua clairer lea rne de h z vo-a La d le vente re fera en prs. ::ce Vouliz-vous faire voire lenaive domicile, es de FAIKBAVKS atORSB & Co New Yo'k et la loi uu 14 juiu 1 >41 Fo l .u Fitae, 'e } Av. 192a. *,K MALADIE* r -*CT0-inYBTtt : ALI DtarrHKTflTtoiii'i '" %  aai!— Pharmacie Cnlrale "Naai & lUle frauhew Excution promute iftuuttHunca. -slpaViaiiiai r^*" kW i^^ *** f lyde Sleamship ( • Foreign Service* Le steamer "HATI M/H in| J 7acm#Iesl attendu Porlau-Princ* '/r le8lcrl.ll Imlsera le mme four pour Ntw m To h via tri ;;o •/* tfi IVO.HII /s d'emharqu ment refont dlv; es sur "'tftcifuitj f'^ile cet e/JIftr Porl ail Prince le i avril i y ->o



PAGE 1

Ift MAllh -' f • • • %  AW x AUX PROPRIETAIRES D'AUTOS / Tous avons le plaisir de vous annoncer Mti$$ que noire garage est entirement sous une nouvelle adustrak M Charles F. ERLER & E. J FENNUL Qui viennent d'arriver de New*York Sont deux experts pour automobiles de toutes marques 11 apposent une exprience longue et vari", dans leur connaissane: en donnant a no§ clients le meilleur travail au prix le plus raisonnable. Laisse nous vous donner une ide pour une rparation compl e, TOUS NOS TIUVAIX SONT G\R\NTIS 1 The West lndies Trading Co 1 Agents pour Fo>"d, Buick et Cadillac 1 N\Ol\CEVlE\T To Automobile Owners We are ple^S'd to anoounec tk%l our Gtrga U now un fer Eiilirely New Management M. Charles F. Erhr and Mr E. J Fennell Jttt arrtoed Irom New-\ork, both oiitouiobile Experts of 1 >ug and varied exprience ou Car of ail Makes, tw actively engaged in givieg our cuslonnrs the vory best of service airea*o able rates. Ut uigiveyou •stimate ou conipete ovcrhauling givt us atr l ail our w>rks is guarauteed. j West lndies Trading Company Agent* for f ord, *Hlte* and Cadillac A. H UILL, Presideut i



PAGE 1

annie N #flt OlWflIKUR PRDPBTJ3W11I dment Magloir NOMIR9 20 ŒWiW Port tu Prixtoe, Hati Quotidien ilardi 4 avril IttQ £era-t-il permis A la puissance militaire de n importe quelle nation ou de n importe quel groupe de aation de dcider dm sort des peuples sur lesquels elle na aucun daoit, si ce n est celui de la fore. Prsident WILSON REDACTION; Roi Amricaine No.jU.rt h JrS mauvaise Situation Nouvelles trangres |celle qne cre poar les Con ^dltit U dclara.ion dt M ^isff, Prsident de la Repu "'il se reprsente aux lec pMsidentielles du ie avril. ^•ireille dclaration les me | t (tce avec la situation dj prt |gavis!ge par le gnral Ru Lnche! de l'Occupation, a s; H candidat rc'amam leur ({lecteurs qu'il a lui mm< __ Es d autres termes, l'appli i sans dtour du donnant, don publique depui? lors, Men sent' qu'une telle situa MM prsenterait pas, en m ame de l'impossible. A dfaut tes aoties considrations, le; lions lmentaires de la convt et de la dlicatesse, pensait .retiendraient M.Dartiguenave fui pente eu on ne le sentait glisser silices, •o comptait sur des senti fui n'existent pas chez ce caaS ii, en contraire des autres, a li sept lourdes annes de po et d'administration qui suffi Iplcment au jugement de qui noir uae ide de et que le e d'une telle candidature r it an pays. igr les prvisioas pessimistes Icetf de l'Occupation d alors, 1 il est donn de les voir se raliujourd li'jj, M. Dartiguenave m craint d'appeler le Prsident Geaieil d'Etat pour lui dire qui' sollicitant de l'autorit amricaine, en chef U dclaration que le gouver aement des Eut-Uuis n'a pas linettion d'appuyer cette candidature iu dttiment d'aucune aute Cette dclaration aurait toute sa valeur, tant donn que le pa-ncinal argument rais en avant pai M Du tiguenave est que ce sont les autori 'es amricaines qui lui imposent la ituabon de candidat, — dclaration b en faite, on le comprend, pour en r taer les iflfawgel drs Conseilles l'E at soucieux, icrame nous d'ail >ur, Vllt • %  PU l'inento-. ie co*'e< i Jt^Se. 3 il II I X ,er '" dro, s des Etm Uoia fi n^*W VUlAl C comp'et-ment r.mD >u-s< pour le PARIS 3-.,Ser!irg4* 22 i/a Dollar ri 1/2 NEW YORK;-St:.lmg 4 ja P'rmc 11,01 Nouvelles de France BLX* Gable (accepte da gouverner avec cette Coe j vention. Me Liai* n-> o, la pre da cet instrument diplomatique, parait pour briguer la aiiTrag* du Cornait d Etat en reiup acemeut de Mr Daiti Kuenave, n ,\ir Darn.uenave qui le premier, ca qu'on di, a mis l'ide 1e la prsidence dans la tte da Mr Borne, Mr Dartignenave a^ dresse contre Mr Korno et noariit cette p' teutioi exorb.taute et amorale de sa i lire rlire a la preideooe par le* romst-* d<.on armer corn >ie le> ail t es goiv*raam>riti a,ai avaient des Conseillera d'Etat.iea e-nploys qu il qu'il peut revoqu U chose publique '.ant en premire est de rduire la can %  te de M. Dartiguenave ses "ables proportions et de ia mettre iifeau de toutes les autres. (B NJUS croyons &avo;r qa'uue pti Revuedesjiamaux DJ Ralliement: Haiti dit qu'il rpponae poir une nodvi>'l l priode. Monalaur Sid e Dertignenafi conama ajn Praidant, ion grant, son ami %  H 1 t f ; Ha i dit et dclare qielle a RBSIZ ^i^ Mr Sulre Ddrtigneiiave. Hait: enti re, — on pour U Convention, ou con tre la Confia ion,— protes'e mme 1 .,„ ,,1 r^nl.TiH W1V1i'dii la auppoaition q ie Mr Sudre tioo sera ad.esse an GeoseU d ^ ii)ar(igueni ^ 8erait p M 05)8 b e l'lee di 1 ouverture de 1 Assemble natio^ u ne d0lt iQt | „ UQ cacdi oale poui lui demander d examiner dat cette question pralable, atia de pou voir mettre soa vote en coauaissao ce de cause. Il y a donc lieu de l'exa miner, et c'est la faire. Ou M. Dartiguenave n'a que ns serviteurs au Conseil d £ at auxquels il entend s'imposer : ou il entend s'adiasser des hommes libres C'est au Conseil d'tat i hx?r les esprits. ...Mais, lea E at<* Unis une nation de 1 20 000 0U0 d bombes.— 00e na tion rictie de plus de 700 O'JO 0C0100 troisime chose a de dollars,— une na ion qui pout mettre sur pifd plu9 dl quinze mil lions d hommes, possdant la plus i."'i ne sera pai. Moaaieur Siaie Uartiguenave dira qu'il u'eat pas.candidat, il n a pas d com iroinia poar raoglnr la rnlion Monsieur Sadre Dirtig lenave aura doue puie de ce peupij, de cette n* UOO qa'il peut oa veut faire dflniti /uiisnt diap t ratre La CoLvention, nou3 l'acceptons puieqae no ia l •'X^cutoue. Mi t'h Sadre D.ntiKuenave.IsmiiH Nous en tfoui asrez II a fait sun temps Le Gouvcine a mt A>nriciio a lclir que Ici HiUteDi sont de* ': Œuvre Missionnaire Le Kevd. Wood. un mo.alirj distingu du Glerg da l'£glite lipi*copale des Etate-nia et l'un des secre caires de la Natiou Wide Cwmpaigu de la mme glise, ntr^iireod uue lourue gnrale ditn |g Anmiei afin de recueillir dm nu s prcis sur lea tondi looa rtlig.oum, et autres qui eZUtaot dana ces champs uaissiuuuoiiea, pour les piieucei a la convention Gnrale dj llgltti, Liquede conve:itiou •> imira pour la construction qui tienne subit la tutelle (Joatid on est sous une tutelle, le tuieur veille. Le Gouvernement arcricain tam tuteur, doit redresser lea toits ; a'i faut que tout part* du pupille, poui > quoi cette ut elle ? De L'Essor il! YHl IMS1H Conseil d'tat holrine Le meilleur moyeo d''i er matin, le Conseil dEtat-s'est l c ette 'ernble maladie, c'esl de se rt a form son bureau poar la pi0Curer d'un bon t titre en vierre naia.'elle Deva' la note de 1 non. 1 u sm o di du Nou offi le'lemeut le Conse Obi 1er Arthur Rameau ht ne fat pas piise se retira, •semble lut : MM. Stpher. '. PjeMdtnt, Lo Altx'i et Ne •*rUliei. "Nervation qui Lpid.ion et s inirituue militaire, une nation eiubrnaje le monde en:ier. I Est il possib e que cette formidabe aaiou, qui peut aeule fsire la guerre toute 1 ri o.'e, pu ase imposer Haiti, nbtion de deux rail io s et jdemi d'HtJti'i-, MOI anuef, KM H fort au-*, nn homme dont elle a peurs | Est il pussiUle que lea Etats ILn vh.s'e qai paiiaieot pour tous les peuple?jeandidatu la nr^si tance de Mr dalE.rope courbs aoua le j jug, Philippe s jdie Dartigae ave, Itqiol IP mpillp-ir movfn d''iter Autrichien, Hongrois, Allemsud tt h candidature vient noir contre Le mPi'iear moycu^ uu HCI Ruagf(i p U!8gttul rtJlirtr | e piotoco elearrer celle de Me Louis lijrno, on e' la volont un peuple, 4 uue est bien oblige de ae poser h tron jeune nation ? j blante qu-stij-i : Q to ve^t Mr D.rt:Et il poshib e q m de gens qnilguena'f ? ont tu fAngleterre pOOf ie l:br**. et qui ont p 1 crier une nation c lguent la libert, lu juetee ot le ratigiou mvctien sur e droit d'uut petite na ion comme Haiti. NOB] Kn ven'.e chez : Mq Stark lVouj cjo OUA; en iaew dd ^ Hre dtendre de plus en plus I Œavre Miiuonnairi, Uaus l'intrt delsNdtioi Wide %  %  ampaigu.laqii.dlecaiepjgneareetreprieeiiy airoia ans ,>our ioformer l'eapm et rveiller la conscience dea membres de I u'ieed in toute lten due des Etuts Uoia, le u v 1. doeteur \\ >od a parcoura plusieurs miliieie ae milita et visit des centaines de paroisses, pour exphqn r nu peuple et aux ouviiers da I Eglisu la mtho de, lea piiacipes de ce.te entrepriie et le succs obtenu, aucos qui a permis d inscrire dos militera de membres au registre de l'Kgii< 0 e t d'aoginjnier de uix million* les con tribu loas annuelles poar Inuvre eu G ntral. Le uut de U visite du DjCtior n'est pas seulement dob,erv ( av.^ a it-a tion la belle œ v. c qo'se :inp naeat les m ilg^ee et les Ain-1 nains et i • a porter nouvniu*, mi* Ealiae d Etat! Uns mus sa visite a mu poni but de transm tr 0 le salut fra D .des E'a^ 1 11 a QZ rn Darf| Le -Nouvel ute no U8 pprenan i I -g4 de I Eg'ise des \atillea Z dernirement q e oa le lemplque !• .. t . 80 .,. i C ux youx i" 0 01 ! notre paysan trojvvri sons vmoi.e qna e imp 8 t-ffeciaer U Nation Wido in tiai da 16 Septembre yiJ, Gi upaign. W9 deice dUaiu qu'un homme qui cct.3 avauina. ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05640
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, April 04, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05640

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
annie N #flt
OlWflIKUR PRDPBTJ3W11I
dment Magloir
NOMIR9 20 WiW
Port tu Prixtoe, Hati
Quotidien
ilardi 4 avril IttQ
era-t-il permis A la puissance
militaire de n importe quelle na-
tion ou de n importe quel groupe
de aation de dcider dm sort des
peuples sur lesquels elle na au-
cun daoit, si ce n est celui de la
fore.
Prsident WILSON
REDACTION; Roi Amricaine No.jU.rt
h JrS mauvaise Situation Nouvelles trangres
|celle qne cre poar les Con
^dltit U dclara.ion dt M
^isff, Prsident de la Repu
"'il se reprsente aux lec
pMsidentielles du ie avril.
^ireille dclaration les me
|t(tce avec la situation dj prt
|gavis!ge par le gnral Ru
Lnche! de l'Occupation, a s;
H candidat rc'amam leur
({lecteurs qu'il a lui mm<
__ Es d autres termes, l'appli
i sans dtour du donnant, don
publique depui? lors,
Men sent' qu'une telle situa
MM prsenterait pas, en m
ame de l'impossible. A dfaut
tes aoties considrations, le;
lions lmentaires de la convt
et de la dlicatesse, pensait
.retiendraient M.Dartiguenave fui
pente eu on ne le sentait glisser
silices,
o comptait sur des senti
fui n'existent pas chez ce caa-
Sii, en contraire des autres, a
li sept lourdes annes de po
et d'administration qui suffi
Iplcment au jugement de qui
noir uae ide de et que le
e d'une telle candidature r
it an pays.
igr les prvisioas pessimistes
Icetf de l'Occupation d alors, 1
il est donn de les voir se rali-
ujourd li'jj, M. Dartiguenave
m craint d'appeler le Prsident
Geaieil d'Etat pour lui dire qui'
sollicitant de l'autorit amricaine,
en chef U dclaration que le gouver
aement des Eut-Uuis n'a pas lin-
ettion d'appuyer cette candidature
iu dttiment d'aucune aute
Cette dclaration aurait toute sa
valeur, tant donn que le pa-ncinal
argument rais en avant pai M Du
tiguenave est que ce sont les autori
'es amricaines qui lui imposent la
ituabon de candidat, dclaration
b en faite, on le comprend, pour en
r taer les iflfawgel drs Conseilles
l'E at soucieux, icrame nous d'ail
>ur Etat Unis.
*w P/vi *,>, Vllt PU l'inento-. ie co*'e<
i Jt^Se. 3 il II I X ,er '" dro,'s des Etm Uoia fi
n^*W VUlAl C comp'et-ment r.mD >u-s< pour le
PARIS 3-.,Ser!irg4* 22 i/a
Dollar ri 1/2
NEW YORK;-St:.lmg4 ja
P'rmc 11,01
Nouvelles
de France
Blx* Gable (accepte da gouverner avec cette Coe
j vention. Me Liai* n-> o, la pre da
cet instrument diplomatique, parait
pour briguer la aiiTrag* du Cornait
d Etat en reiup acemeut de Mr Daiti
Kuenave, n ,\ir Darn.uenave qui le
premier, ca qu'on di, a mis l'ide
1e la prsidence dans la tte da Mr
Borne, Mr Dartignenave a^ dresse
contre Mr Korno et noariit cette p'
teutioi exorb.taute et amorale de sa
i lire rlire a la preideooe par le*
romst-* d<- .on armer corn >ie le> ail
t es goiv*raam>riti a,ai avaient des Conseillera d'Etat.iea e-nploys qu il
qu'il peut revoqu troupes sur !e Rh n.
\ vaut la
Conf enec
La seconde chose, dont dispen
serait peut-tre l'accomplissement de ^oiToiKei
la premire, serait une dclaration
des Conseillers d'Etat dans le sens de
dissiper les prventions du public,
dclaration par laquelle ils alfi:
meraient leur volont, tout en mir
quant leur dfrence pour le Pisi
lent de la Rpublique, de prendre
en gale considration toutes les can
didatures et de refuser tout engage
ment pralable avsc M Dart-guenave
U n y a pas se dire qu une te ls
attinde exposerait la rvocation :
le Frsident de la Rptbl que, cette
dclaration rendue publique, serait
dans l'imposs b lue, malgr tout le
cynisme qu'on peut lai supposer.de
prendre une telle mesure pour un tel
motif.
El au demeurant, et en mettant
BFRNE Le; exoerts oiomiques
delaSiise N'orv;1. S if. Dne
,,., .. ma k,.E PARS- Le cabinet a lermir a M prQ 0 w| (i,,-, ,, con
matin le chou des roernb-e* d, 1. {rsnce da G,cs t endronl iBmi
dlgation frar.ise i la confrence bne confirenc. d, 1ro )0urs i p
de G^:]*t^l[l^J^Ft*ainU" de mer:red. et discuteront toute*
l'es mit res d'intrt coumun pou*
'es pays qu'ils reprsentent.
a ''nommas" et
sa fan'aisie.
Uuel mauvais ange guide Mr Dirii
gUenaVe, '. dam quel ubiiin v.-ut il
jeter la pays ? Es -ce l, I honneur
et le boobiar que nous a promis le
fjouvenieiuent amriCd'ii ? N'etl ce
pas enlii Mr K'iasel BQJoard'bni
Hrubissadcur et reprsentant Je Mr
.lardmn qui a crit ca que uju-.
leprodu.oj ia eu manchette dans le
-No du jour.
PARIS- M Poincar a d t au
jourd hui i la th.mb'e des dput^
que si l'Allemrgne refait rca'ctran
te an paiemmt dis rparst oas, la
Fiance teprtidrai' son ent r: libert
d'action et ajoute qutes allis tiien-
d'accord av.c la Fran:e sur cr point.
La chambra appluudit vivement li
dclaiat'on du prsident du conseil.
France et
BtaUCni
WASHINGTON la rponse du
gouvernpineut franc us a i note am'
Oly tiiou ftlletuaode
la Contreoec
de Gnes
BERLIN La dgaiioa "lieram-
i.: la confrence probablement le 8 avril ayant i s.
tte 1 chincelitr Wirth.i moins que
sa prsence ne soit indispensable :
B;rlin. Le principal conseiller de II
dlg tioa sera le docteur Walier
Rtlhenau, miuistre des affaires fiar
AVIS
J'ai l'avantage de porter la
coimaissan:e ilu Commerce et du
l'ablie que ma Maison OftlSlti
B\.LLO.ni situe, angle de 1 V.iei
Courba et Bonne loi Mo 2\0 se
rouve tratistie ia mne rue
Ujnne Foi ^o 18 en lace de U
lioyile|iiauk ot Cauada.
ORESiCB LL0.V1
ricaine au sujet de l'arme d'occup Ures Trois reprsentants des orgi
tion publie au dpartement d'Etat loisations ouvrires accompagneront
es choses au pis. les Conseillers dE dlt * le gouvernement Iranm nal.es dlgus.
ont leur avenir
ncaodidatuia et de dpcher jtat, qui ont leur avenir sauvegar
frepretire. ministre da Unt-jder et qui ne peuvent, l'heure ac
porter ie fait i la connaissan- tuelle, engiger p us de ranon leui
Conseillers d'Etat et dclan-'politique avec celle du jour, naime
en ville la sinistre propagode, raient-iis pas mieux aveir a inscrire
l'est pis,dans les circonstances uu tel g"sie leur actif, plutt qu'un
les, une indiscrtion de notre tel voe?
etienrr: publ c que la plup.it'
tnbres du Conseil d Eut onti U e tioisime et dero;.e chose
taUnsi d'un vnement est encoie indique en l'espce Une
, dans leur bonne foi, ils ne grave questio 1 constitutioonelie ao
ientpas. I s se rendeot compte mine U situation de M Daligne-
l.rontent un prob me de la nave c'tst celle de soa aptitude i
gnnde dlicatesse. Ils duent que tre rlu prsident de ia Republi
jone volont a des limbes, que que. Nous avons dj dit no re opi
Dutigutnave fiancnit ces limites'nion sur cette qacstion.et elle st au
(l'il leur devait, poar teus les joard'hui tis ingnient ptrttgft.
'tees reedus dans le cours de son
istrstioo. de ne pas les accu
l'impasse actuelle.
la pensons que, dans les cir-
Itances du jour,il y a trois choses
~ poui sortir de cette impasse
1 les numroos sans amba-
t temps tant prcieux et le sa-
> U chose publique '.ant en
premire est de rduire la can
te de M. Dartiguenave ses
"ables proportions et de ia mettre
iifeau de toutes les autres. (B
Njus croyons &avo;r qa'uue pti
Revuedesjiamaux
Dj Ralliement:
Haiti dit qu'il rpponae poir une
nodvi>'l l priode. Monalaur Sid e
Dertignenafi conama ajn Praidant,
ion grant, son ami h 1 t f ; Ha
i dit et dclare qielle a rbsiz ^i^
Mr Sulre Ddrtigneiiave. Hait: enti
re, on pour U Convention, ou con
tre la Confia ion, protes'e mme
1 ., ,,1 r^nl.TiH W1V1i'dii la auppoaition q ie Mr Sudre
tioo sera ad.esse an GeoseU d ^ii)ar(igueni^ 8erait pM05)8 b e l'lee
di 1 ouverture de 1 Assemble natio^ u ne d0lt iQt |. UQ cacdi
oale poui lui demander d examiner dat
cette question pralable, atia de pou
voir mettre soa vote en coauaissao
ce de cause. Il y a donc lieu de l'exa
miner, et c'est la
faire.
Ou M. Dartiguenave n'a que ns
serviteurs au Conseil d at auxquels
il entend s'imposer : ou il entend
s'adiasser des hommes libres C'est
au Conseil d'tat i hx?r les es-
prits.
...Mais, lea E at<* Unis une nation
de 120 000 0U0 d bombes. 00e na
tion rictie de plus de 700 O'JO 0C0100
troisime chose a de dollars, une na ion qui pout
mettre sur pifd plu9 dl quinze mil
lions d hommes, possdant la plus
i."'i ne sera pai.
Moaaieur Siaie Uartiguenave dira
qu'il u'eat pas.candidat, il n a pas d
com iroinia poar raoglnr la rnlion
Monsieur Sadre Dirtig lenave aura
doue puie de ce peupij, de cette n*
UOO qa'il peut oa veut faire dflniti
/uiisnt diaptratre
La CoLvention, nou3 l'acceptons
puieqae no ia l 'X^cutoue.
Mi t'h Sadre D.ntiKuenave.IsmiiH
Nous en tfoui asrez II a fait sun
temps
Le Gouvcine a mt A>nriciio a
lclir que Ici HiUteDi sont de*
----':
uvre Missionnaire
Le Kevd. Wood. un mo.alirj dis-
tingu du Glerg da l'glite lipi*co-
pale des Etate-nia et l'un des secre
caires de la Natiou Wide Cwmpaigu
de la mme glise, ntr^iireod uue
lourue gnrale ditn |g Anmiei
afin de recueillir dm nu s prcis
sur lea tondi looa rtlig.oum, et au-
tres qui eZUtaot dana ces champs
uaissiuuuoiiea, pour les piieucei a
la convention Gnrale dj llgltti,
Liquede conve:itiou > imira la ville de Portlaod de i Ltat dure
gon eu Septembre prichsia. K-)vd.
vVood visitera les lies Vierga., Port
an Rico, flaiti et S.-Do ningne.
Les bta a Vole reaaeotint un vif
int.t pour 1 Eg is i dus cei pays
surtout aepuis que i Adin uietra 10J
des volues Golmofi at Morrii ont
enfanta ; par consquent avec la .......
Convention, le peuple, la nation tii. demouire comoien il ,. possible
grande aasient> pour la construction
qui
tienne subit la tutelle
(Joatid on est sous une tutelle, le
tuieur veille.
Le Gouvernement arcricain tam
tuteur, doit redresser lea toits ; a'i
faut que tout part* du pupille, poui >
quoi cette ut elle ?
De L'Essor
il! YHl IMS1H
Conseil d'tat holrine
. Le meilleur moyeo d''i
"er matin, le Conseil dEtat-s'estlcette 'ernble maladie, c'esl de se
rt a form son bureau poar la pi0Curer d'un bon
t titre en vierre naia.'elle
Deva'
la note de
1 non. 1 u
smodi du Nou
offi le'lemeut le
* Conse
Obi
1er Arthur Rameau ht
ne fat pas piise
se retira,
semble lut : MM. Stpher.
'. PjeMdtnt, Lo Altx'i et Ne
*rUliei.
" "Nervation qui
Lpid.ion et s
inirituue militaire, une nation
eiubrnaje le monde en:ier.
I Est il possib e que cette formidabe
aaiou, qui peut aeule fsire la guerre
toute 1 ri o.'e, pu ase imposer
Haiti, nbtion de deux rail io s et
jdemi d'HtJti'i-, moi anuef, km h
fort au-*, nn homme dont elle a peurs
| Est il pussiUle que lea Etats ILn vh.s'e
qai paiiaieot pour tous les peuple?jeandidatu la nr^si tance de Mr
dalE.rope courbs aoua le j jug, Philippe s jdie Dartigae ave, Itqiol
Ip mpillp-ir movfn d''iter Autrichien, Hongrois, Allemsud tt h candidature vient noir contre
Le mPi'iear moycu^ uu hci Ruagf(ipU!8gttul rtJlirtr |e piotoco elearrer celle de Me Louis lijrno, on
e' la volont un peuple, 4 uue est bien oblige de ae poser h tron
jeune nation ? j blante qu-stij-i : Q to ve^t Mr D.rt:-
Et il poshib e q m de gens qnilguena'f ?
ont tu fAngleterre pOOf ie l:br**.
et qui ont p 1 crier une nation c
lguent la libert, lu juetee ot le
ratigiou mvctien sur e droit d'uut
petite na ion comme Haiti.
Nob]
Kn ven'.e chez :
Mq Stark
lVouj cjo Oua; en iaew dd ^ Hre
dtendre de plus en plus I avre
Miiuonnairi,
Uaus l'intrt delsNdtioi Wide
ampaigu.laqii.dlecaiepjgnearee-
treprieeiiy airoia ans ,>our ioformer
l'eapm et rveiller la conscience dea
membres de I u'ieed in toute lten
due des Etuts Uoia, le u v 1. doeteur
\\ >od a parcoura plusieurs miliieie
ae milita et visit des centaines de
paroisses, pour exphqn r nu peuple
et aux ouviiers da I Eglisu la mtho
de, lea piiacipes de ce.te entrepriie
et le succs obtenu, aucos qui a
permis d inscrire dos militera de
membres au registre de l'Kgii<0 et
d'aoginjnier de uix million* les con
tribu loas annuelles poar Inuvre
eu G ntral.
Le uut de U visite du DjCtior n'est
pas seulement dob,erv(- av.^ ait-a
tion la belle v.c qo'se :inp naeat
les m ilg^ee et les Ain-1 nains et
i a porter nouvniu*, mi* Ealiae
d Etat! Uns mus sa visite a mu
poni but de transm tr0 le salut fra
D .des E'a^ 1 11 aQZ rn. Darf|
Le -Nouvel ute noU8 pprenan i I -g4 de I Eg'ise des \atillea Z
dernirement q e oa le lemplque ! .. t. 80.,. iCux youx i"001!
notre paysan trojvvri sons vmoi.e qna e imp 8 t-ffeciaer U Nation Wido
in tiai da 16 Septembre yiJ, Gi upaign. W9
deice dUaiu qu'un homme qui cct.3 avauina. ^


UMAJLs
Le dner
iti'i
Satntdi soir, l'an.b.sssdeur des
Etats Unis, et baui commi taire en
Hati, et Madame Rissell oit oflert
ma dner en l'honneur du Pisident
de la Rpublique.
T prenaient pat : le chef de l'Etat
it Melle Dartieuensve, Mgr Conao,
archevque, le ministre de France a
Mme Age), le ministre des Relations
Extrieures et Mme Batau. le n inis
ire des Finances tt Mme Pressoir, le
ministre r'es Travaux publics et Mm
Louis Roy. le ministre de Dm trac
non pubique et Melle Hibbert. le
ministre de l'Intrieur, le chef de
l'Occupation et Mme Km le ehei
de la Gendarmerie et Mme Me Dou
gai e magistrat communal de Port*
au-Pnnce et Mme Mangors, l'ing1
nieur en chef des Travaux pub ics ei
Mme Parlons, 1 oihcier en chtt du
se vice d Hygine et liait Muter,
M.Honamy, prsident du tribunal de
ca sauoa M. M-umus. nceveur gl.
des douanes M e' Mme Henri Ro
berts'M-et Mme D.\r. M. et Mme
Be-hn, M et Mme Mf&b,M H k;
corgrrssman, M et Mme Hliiot, c.p
taine G yer
Ceue assistance hau e et ditir
gue tait rtue par M ft Mme Rus
sell me une bonne giacc incomra
rable et an milieu d un dcor doni
tous s'accordent a due que c tait ur
meivtillement.
f l.a tsb'e, dispose en fer cheval,
tait, par une atier lion toute d i-
te, orne de toses rouges tt de myc
sous reproduisant avec un heureux
effet les couleuis na'iouales.
La pice tait a moiti pat g j
comme par un paravent tait d boi
eatovillieis et de chaque c duque
les aimes des E at.-Uois et celle
d'Hati ressortaient par un eflst de
transparence obtenn par un jeu in
telligent et bien ct-mbir. de lum
re. Le salon tait girni somptueux
ment et g. scieusem: nt de rgentes.
Les dlais air.si que 1 ensemble
de ces dco atious sont loeavie d'ui
goAt sr et d'une esthtique tis exei
ce.
Le menu, aiiiitiqae, tait le sui
yant :
lirp-truit, Consomm
fcilted nul, Olive
Lobucr timbales
Filer Muhroora iiuce
Prcnch peas
Tomaio surprise
l'at Je loie gras
Asparagus, butter iaue
Pineapplc icc Dariiguciuve
Cakes, bonbon
Ixitlcc, Cup i 1 ainencaine
Nouvelles
Ecole de Mdecine Las exa!
mens l'Ecole de Mdecine ont eom
m en ce aujourd'hui.
Train bloqu Dernirement
noua demandions le dplacement de
la vote ferre sitje au milieu de la
Grand'Rue et nousavions eppuy rotre faon voir de justes considra
lions Les faits sont veauaaujourd h li
nouadonner raison.Ce matin vers les
11 hres la locomotive de la HASCO
No 21 tn inaut sa sui e un convoi
de J"> wagons a en a bloquer le
la voie de la rue des Cabernes la
rue du Champ de Mars empchant
de cette i-c. m le trafic du Motor
Car qui descendait de la rue des
Casernes et la rentre en ville du
train de Bizoton.
Affaire mystrieuse La daui
Lunt-da Edouard surprise vers m
nuit sur le toit d'une maison a<>
Fort Ht Clair en projetant des trait"
d j lumire a t mise en tat d'arres
talion p l . : les orii d eff oi pousss pa-
Sa ri' Jonc, le locataire de lr maiso.i
en question
:-zz~rr SEEMSSsase
--"-
TTZLI
trr:.
ras
vous retrouvi
3, Anmiques,
jswmEeseenis
s forces perdues en prenant
;rez 1
! ni,
SION
Ilence,
SCOTT
et trs facilement

Petites Nouvelles

aliment tonique par excei
n-.;'able, proprit qui la recommande aux estomacs
I 'n? dlicats.
tmswmmamamm
Soire de gala
Irudi, 6 avril, i 8 heures prcises,
i Cin-Varits, i'artisle Alain Lara-
que offre une grand* (e avec la nni
.ours de Mid*me Ta'dy, de MM A.
Mi'gron et Ch-i'es Mo avia
Pioarammc ii he etvar.
Butte gi-tale 1,50
Legs 2 gouides
Etranger
Par cbl
2 Avril
RUMii Les rois ii Espagne et du Danemark
viendront a Honii; en Aviil ou M.i comme boie>
du 'ai d'Italie. Comme le roi des belge*, le roi Al-
phonse Visitera daiord le Vatican.
Uordtauk Le Prsident Millcrand est parti
cet apies-midi pour le Maroc a bord du ersiseur
hdgaid Ouinti.
kJKUXlLLliS On pense que les fianailles
du puncc Leopold, hritier pre ge av.c la princesse Yolande tilt: aine du roi Vic-
tor liimianuci et la reine nekir.c d'Italie seront ot
ticieilement ennonces en Juin ou Juillet prochain.
BUDAPEST Le mariage de Mlle Paillette
Horty, lille ce 1 amiral Hony rgent de Hongrie
au bfutcmnt Ladislas l'a y qui devait avoir lieu
-i ru 1 n a M remis a une d..t, ultrieure en rai-
ison de la mou de l'ancien empereur Ourles.
COPENHAGUE Le roi et la reine du Da-
remaik sont partis pour Ludwigslust assister aux
tunerailies de la Grande Duchesse Anastasic Mec-
iuii'uji.', mre de la reine, dcde rcenamem
dans la vi.la Deze prs de Nice.
MADRID Le roi Alphonse a approuv au-
jourj nui la nomination du cardnal liealloch Y
Vivo Arche%que de liurgos comme Primat d lis-
pagne en remplacemeat du cardinal Alit.an i Y
Santos rcemment dc-d
La reine Marie de Roumanie acco pagne du
prince hritier Cnarles est arnv aujourd hui a
Belgrade La reine s est rendue ircnudiatement
au l'alais pour conlrer avec la princesse Marie
de Roumanie. Le maiiagc est fix au 4 Juin
Uucliatest.
CHERBOURG Un service d'aropUn:
quatie places sera inaugur tin d Avril entre Cher-
bourg e* i'aris pour passagers arrivant par les
paquebots venant de 1 Amrique du Nord et du
bud, la dure du voyage sera dt yo minutes.
Carnet Mondain
Hier, brillant rception du lundi
Cag'el H'un o fit l Haul Commi
taire et \wdam> liutsell ont fait d
lnrs htes un arcuttil des plus aima
bls.
Itemnrqn* dnr>s l asstslance :
Mr t Mme Louis Borro, Mr et Mme Louis
Roy, Mme et Mme Brrlia Mr tt Mme M>rsh,
Mr et Mme Henry Hobtrts, Colontl et Mme
Parsons, Mlle Harsons Major et Madame Te-rrey
Mme Me hom, Lieut. Ort, Docteur Robertson.
Mme Justin Barau, Mme Em. Morel, Madame
lid. de Ltiptimn, Mlles lgitime. Mlle Darti-
guenave. Mme Tanrrae Auru-te, Mr Mme Ed
mond Mangons, Mr F.dmcnd Roumain, Madame
Ernest Chauvet, Madame et Mlle Hall Mme
Lajit Madame En le Peters. Mlle feters, Mlle
hiembold, Capt. (iayer, etc. etc. I
Varits
MARDI
La Reine m
( SUITE )
latrie gle o 50
MERCREDI
Le Comte do
Monte Christ,
1 blU (1:
|'a une ma< h ne i
on No 10 i vendre
; bod ble.
l'nre de me voir ch 1 Volcy. Ru
Djnts Desou.hcs.
Parisiaua
1EUDI
CW 89 Bil
UIBAIS COLOSSAL!!!
O peut-on t-ouver les article? suivants
Chez
AMT01NE 1. IkllMl
de quai'te EG VLE. p ix
Un complot eonre
latreldit CEtat
Ut grand drame en 5 parties
Sensationnel et mouvant
AVEC
Duttin tarnum
TOM M1X
Los 2 clbri es de la FOX FILM
LeiairJournal ( indit )
hiMCc G. 1,00
Tae Royal Mail M l
jFdctei liiimpa. j
L' mbS'adei.r poita le toast j
Prsid*Ql d l* Rpab'lq ie, en pr
ciSBiit hi-uieusomeiH .ea bODDM die
poBitiouB qm I animent cJaiib I uvre
de l'oopeisnieu qui fontlitue irinci
psleineiit sa barj < unsaior. Voici
peu [jiOs le texte de Md diacoarii
'MonBieur le l'.sid'iit, Mesdames
liessieuiB, J". piouvi un grand
plaiMi d avoir Votri.Exctlieuc ma
table re eoir'. Je bhis que lu iej de;
Votre Excellence es' que son gouver
nemeiu travaille aveo moi d\us un
accord tioit e- loysl pour tir aor
tir avec succs du trait del0l5 loua
lea rsultats esprs. Et je saisis
cette nouvelle occasion poar assurer
Votre Excellence de mon dsir
de laliser. de mon c'.. la coopia
tiou la plus parfaite,
L'intervention des Etats Unis an
Hati, telle quelle est base sur les
obligations Uu trait, 11 a pour fins
a prfs de le remarquer, ni aui'un
profit ambitieux des E ats Uala, ni,
de 1 p^ t di iuo 1 Gouvernement;
des fUti de Bp^culaiion ou des m'.eu
lions M' ttM elle a uniguament
dv
Sous celte prvention MM. Geor
^> f bylVAiu et A [ ii'ju-e Hentiquez
MX ele ants Uim apis miui e.
conduits au L'aquet. Lea deux pr
venus voi luraot savon' du Cuuiiui
aairo du iJ v 1 ncu- :u le ujuiif de.
sur aima a ion.
Mata voui u las pas arrts,
leur deolara c?iui c..
-- Nourt vous ditons. alll m et
MM Sylvain et 11 -m. |u t q io uuus
8j.au.ii un et'. d'arruiaUota,
li lut considrer 1 01 die de U
police, du aloiB le Coin nu ai! aire du
iQoovernemeot comme un eiuipie
pou
Le StS t CATALWA
Kingston, est atteaiu i Ucrnel. le 6
Aval courant
I rVa ensjie les ports iu Sud
:our tre Poit-iu Pnn:e !e 15 :n
et repartira le met jour pour les
ports du Nord et i Europe.
Port au Piinc*. 'e 4 *vril >92a
R bersDUTlON & Cj,
Gnral Agen mandai de comparuion. Vous
vaz i toarntr chez vous
Ajoutons qu eu projetant lanea
tiou de ces titoyeua le Lhef de ia Po
lice leur avaii dit que eat onii\.
em niait du Gouvernement et qe
l'O.cupatiou ny tait uour rien.
L' voila ces gns U qui veulent
enco e du Pouvoir I .
Produit t'ai mu
Sivon tn BATOS FOUR BaRBE
Savon de toi e.e
Pomm.de
Al z / e au C m loi, F a''s S A
Avis
pour
objet d'apurer le dv.Moppo
nt du boebsor, de la tranqal li nPmP.,t g.ble tt comeieut
t du bien tte du peuple lumen, et ja demande vous tous, Mesda
de aerandre capable de maintenir mH el iies*ii.urs, de boire A Son
un gouvernement national tabli se Jucsllance |H Praident d Hati et
Ion les d'soosworjs de la Lonatitu |a cotBolidation des relations cor
{.on actuelle.
"J -pute que mon dsir et d'ac
eomplir parfii meut cet e miss o 1
. que, po r f isarer cet s np'ise^
m'en', ,e nteco tforin 1 b x li kbl a
des, aux p jugs mme d.i pU| le
a. n
diales qui existent entre les deux
gouVi.rnem-i.ta
On emporta les [lus bmreuses
impressions dn co*e f e, de 'a cor
dial.t ue I ambissadeur Russell et
I.e Grelfi r du Tribunal de premi
re laitance de Poit au P/i?:e, a l'a-
vantage M'inlorm-r les cianc ers des
sieurs H. MUR\D and SON. qu'en
conformit de l'aittde 47s du code
de commerce, ils seol inv ts se
rtumr au local du dit Tubunal le
vcrt.drt.di qui sera sept avril courant,
i dix beuies du inaiin, aux tins dt
prsenter une liste triple des Syndic
qu'ils est meront devoir et e nom-
ms.
Port au Prince, le avril 1932
L. LAB1SS ERU.
Le Matin
ABONNEMENTS
U>
Poit-au-PrHce G
Di artements
E r .cgtr
Crpe d-* Canton l'aune G.
Crpe de China
Cipe Chloo
Cipe Paulette
Cipe Georgette
Crpa de Chine barres
Voile 00 laine fr.iriis
Voile suisse brodo
Voile suisse uni
Voile fianiis gds romag s
Voue U Vourj
Vo le Da h j mrs
Voile Sp a-?h a jours
Voile catreaux couleur
Voile meicens uni couleur
Voile brod
toile bUr c barres
Voile blanc carreaux
Voile a fleuri couleur
Voile blanc
Voi'e a grandea barras
Voile imprim
Voile pour c harpes
venant d U,a"dl 8Ulfe8 brod
Organdi BUiset uui couleur
U garni! su use crreaux
U gtuui suisse fieura
U gmdi od n'oie
Eo lenne fti-urs
Ejlienne urne
1 li irmeuso fleurs
Charmeuse unie
Cipou de soie
t.i l'i-on fleurs
Cpon de n on
Mousseiiie de toie
Mousa-lino auie.so mi'es
bei gdiue do soie
60.0 lavable couleur
TriCOtloe Jersey*
Incoiatte D-'i 7. ti
tin un un suiaae
Tulle de soie
Tulle de co'on
Bas de soie couleur la doox.
Bas met cerise coul la doux
li*s n
lias couleur <
Bs de soie suprieur chaque
Lotion Hompia assortie (lac
Savon Azuia 3 pour
t oudre Flo-arny
Sautai
Coty
Java
Flore de Ti-kio
Houpe velours
Uoupe franiiee
i'" >'- < a deut
Brossa lent saprienre
Mou.hoirs de poche la doux
20 .Mouchoirs de pochs sup doux lf
IU Tuesor Shan'ung 10
10 iTussor bines &
10 'Tussor uni sup
10 {Gabardine couleur
12 | Gabardine blanche
5 Gsbaidine carreaux
Pong^e noire
"J. ) Soyrux blanc

I
3
2
2
2
2,5'
2
2
1,50
1 50
2
2
2 50
U
5
75
li
5
5
5
B
3
2
1
yj
5

Mo s
I.50
6
0
5
12
12

15
5
30
30
15
U
10
3
6
3
3
3
2

1
2
1
1,25
10
Taffetas noir et b'sno
Satinette couleur
lijzin
Gr on ne suprieure
Indienne franaise
lndinnt anglaise
Zpblr
Battiste pour cbemisea
Pu'Ciie b anc
Percale rose
Calicot L dor
Calicot de famille
Calico' Madapolam
Tte d Indien
T e de blanc
Et ffe sup pour jupe
L) ill b anc suprieur
0 ill ri* suprieur
L) ill Tussnr suoneor
Util! pain basch
Diablement fjrt
fcbaki blanc aupneor
Khaki jaune
Tuile a drap supruur
foiie raa'elss
Nappes bl uiches
N ppes couleur
cii m a.' t- blanc
Ch-'uiHt-ttea ciues
Caleon < ourt
CiuuiQa.sou B V.D.
Pyjama
bemises couleur
Jhemises barres
ubeuiises sport
Chemiaea couleur suprieur
trs snp
Servie les de bain 3 p.
" 3 p.
Chapeaux laine ass.
3olg ide 3 p.
Breellea ass.
Chaussettes son. <'oaz,
Cbauesettes barres
ociea
fil pr. enfsnt
Souliers pr. enfant
11
1
1
u
blancs
i
1
I
6
Couvertures de lil sup.
f s
in errons sont reues aux bu
del g 4cj sounaite de, l'XQjise
autan qu il* n* lonp-ti- Mme Kuesell qui eut, pour ch.Cuu.le rema du Jojrjal, i}$8, Rue Araen-
a^les avec les dir.ci.v,* d'i u goujar a** geuren^et juste. 4.4^.
Seulement th:i An'oin M. Ta amas ou un sttr.k contamm*Btl
noavel roui cstotl-jn au cours le plus rcent.
rares \o> emplettes d'api* ce pix cou ant. C'est U dernire
prenon 1c I grande b'issr des Uue'se Tous ces articles "*'*
B sn de dix quinz-. coultori ei qualili-
L lo Avril, Us Pques \ sm-ms p*


LI MATIN
fi* !'i . ^-
^ T
3Laf
pour les soins i/.ttmee
de 2a. femmo
A
cypti.OOSE rst rantff.opti'tue
L -arUc s'.a>!cs ot hn-.or..":;;r.j. c.na-
I Atn Je^3 <*ans <*cux ^tres d'flau
ri donnai solution partume qve la
ISlanne a adopta peur les ik>.ju i-
.... i {
' ,-..... i ..r t -
K. .
\


i ?
'* -., ... .. ';.
; :
;
.
L'anttstptiQm ou
t-tu'e fcnri doit
:ioir nr i MU

i tavtn inti*yticui
s H
OYT.AI.&O0K
ii.." :i- .;.'* i r
'. .i. llltll .
I ||u LJ..*
Ov-Soj
ft.lt
OYRALPOS
... ., -
.
.......r.
FAND >RIN '
|. ....... |
ii ii. .,.i ai... .>._'.-,. luuUi ... .c l'c
Lffl i MriT.^'nls gtonni 1750 Rue du lajaMa At l'Elnl

. *. .
-.--
- -
^
;...'
MSOLIWE ET KEROS1ME
Dovs venons d'introduire en Ha'/, l'i mm que SHELL
i tonnue et apprcie dnn* Je monde entier.
Cevx qui en ont dj fait l'essai vou* diront ([ne ta
mlhie SHELL est spcialement recommnn-table povr\
on rendement avantayeux et qu'elle n'encrasse pat le!
teur firdee son raffinement pn fait.
Ut v us engngt-'ront n'user que infrieure aux autres pir ton degr 15oi' vile donne
n consquence une flamme plus vive et b le sanm fa-
e.
Uy a donc conomie et avantages n'aheie q te la
mqu> SHELL*
Inc.
LebnetFink.
Nev,-York., .U.A.
UbOfltolr- s Bloomfield, N. J.. F.. U. A.
Extraits liquides
Sirops Teintures
Onguents Liniments
Esprits Dsinfectants
Pastilles Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
L. IL THEBAUD
CjLL -HAiftifTfc'f i'*****"* ***
Lon R. IHBdUD
Po tanl-rince ( Ha i )
ManufacUirers Agent
Commission Uler^haiit
Pour les prix, adressez-vous
Koberls, Dulloii & C
n i ~*-
A
r
VcuUt-vous avoir un MOTEUR a kpro-
aine i un pill aeiipcirn dt liant toa**- con ,
cuneice a'ui e uier.oprMiou ir* facile et|
U Ll;t; Ullie 1IJCOI. tCbtt LU- '?
Harnais
En bon ii.'. Sad'eiser
i jj8 de la Rat Ar.iv.caioe.
au
Lehn & Fink, lue
Fonde en 1876
SUPRIORIT B^SHIliX PROMPnTUDG
Toua iiol'i dii.ji'q es. phi ra.'CdtJtiqies et a loi (J.tiil- < (!* s U' e phtfBM IPI'!KS : Poivn, Ctnnelle, Girofle. .vn;s 'O l tfuiCi-l ol \ ec.
SUCBE R m\
SP CIALI'I> /Vlq,-jnp p i Lvwl d.infectani.l'Rtf imcrie Ar-ces
'wor b'ibierp, H.y Kutn. Cbocoltt en pouiro, Bmlfl de fo:e du i/o m,
Cmniaion, Cold creem, Ex'raits prur f^i-p f>ganct et rtu de toilett" Ran
de y'iinine, Foudre coive les inaeclee Solution DOW "ois?rvr loa ifi
frBj? Ltitdnllag p'te, Pondraaaperleare pouf- l^ toi;.'"' da n(-nU,
fcppne de 1 eut Itn de FioMdt, Miel pour la l.bl^. liootordo, llmie
'd'O'ivf pour la Itbltf, llios^e^ dnt4, reonormia Mu le nour i h sser
\v% mo' a'iqiiei et au^rfH ineec'ea, Rtgolol : Boili contre roactipa ion a:
t-o;ibl- * des inteBina ohrociqnea T'ie Cir pour lu* parquets, 'oimu-
<\, E'Iilra, Cpicei. Sirop divi>r- f-iolurea diveriei V.ua e'c, et-, ic.
I D> n> iidi z 'e ca'alogue des aplclftllrea
Cnrti d' vua cotiimai,dc8 A LEHN A F1NK, Inc. rosi s t/ aj.. I.iuent
aaliff'i.
T"' t s les bonnes phatrnacies dj pays a'ppproviaiot loaol cb z U UN
& FINK, Inci
' ^
Flui de if/J.LOO de res MOTEUPS -ont
'-'^1 ittai.Oub dk!ug joub les l'O'Oti du u.onde.
Lon H Ihbaud
Apci.t exclusif ('"r Hi Iti
[^olti.vcuB Avoir une POU PI pour met
jto'ieinstallation IVbn de Idncendlo,
. niontrr lean dars votre arprtf men',
'hH. ronr arroaer votre jardin ri
ttriver leau tne grande hauteur?
Ventraux eucbcrts
publiques
fsgc^vS The Panama Railroad
laucicpr.e dt meure de feu le Doc
IfOl liles Fetry. HM n cent Vil.,
Rot McDtaWiS, a lavinis au plu!
ofifani et dwoiti nihriieiw '
mec b e et < ft !* dpt-i d ni de ;a
f1
^ieamsiiip Line
PI--!
Vonl'Z voua avoir de la LUMIERE
L* ligne Panama a le plai-ir d'annoncer ;\ aa nnmbra' \ tm\ t
ir^Vit^ a?i rle^quMeos. pt^ mjcrjre de* P|g po.r le, 5 f|5 ea-2
g', A de cb.mb.c b bi o beuc b. 5,o_if ^iiropeen par l s magm iques v.p te ,|6 |a UNITED STA
fean iNiraaMau de chnug.e. ut n^UIW. GaucJigD IJav oina rh e el la n ux d'ooi'atteo. oavr-g i de rmdei n: y^geut d j New Yoik, et U Ira1 e'tfe ( n rn> ) rs Je .1 jours de
ttautus tic-ik tfe taii d articus Pori au Prince Chetbouiy im lew Yok.
ELEC- pbiinLtut quts, et~, WC! *
lntei
|;^ T^QUE CSS S: SafieTalSM atefi p.r la. Hi-f^" JJWJ Inierp.h a boa de Chat
1*3 | ki, paRni dana" o'.h Cmma dans votre labUsM pjri cop tt. MW peue ce fo II Bureau fie Port au PlJBC
ni iu e i '11V.T a i.ntiu 'in ira nrw Il'IK.
La meilleure atlention sera accorde ai.x r.^ sa,- (S l v g is
lerpil boal de rhique navii-r. On pourra * raueiuii-r au
nce sur ik< Tain h> i l,- dp ti.
Vouba voua clairer lea rne de h z vo-a La d le vente re fera en prs. ::ce
Vouliz-vous faire voire lenaive domicile, ampleber q" lirR soit r^rt-* Dir lei lejisi- t 0;) jg,, d) en ot formi de l'ail* 7
CDl. BTUOVl^SO.X.
?ir s et vous aiemnt-r dt.i oa'.r.mu.e pu-
de gurmrs mo'bides 1
Voulez-vous; enfin un MOULIN MUS des plus parte iooj.
Adreiex.vous a
MmeB\Y.\RDE LE
Epicerie loutre Djme Port au P mca
Seul Agent pour Hui es (irrds P bnq >es
de FAIKBAVKS atORSB & Co
New Yo'k
et la loi uu 14 juiu 1 >41
Fo l .u Fitae, 'e } Av.
192a.
*,K MALADIE* r-*CT0-inYBTtt:ALI
DtarrHKTflTtoiii'i '"
aai!
Pharmacie Cnlrale
"Naai & lUle frauhew Excution promute
iftuuttHunca. -- slpaViaiiiai r^*" kWi^^ ***
f lyde Sleamship (
Foreign Service*
Le steamer "HATI m/h in| J 7ac-
m#Iesl attendu Porlau-Princ* '/r
le8lcrl.ll Imlsera le mme four pour
NtwmTo h via tri ;;o /* tfi IVo.hIi
* /s d'emharqu ment refont
dlv; es sur "'tftcifuitj f'^ile cet e/JIftr
Porl ail Prince le i avril i y ->o


Ift MAllh
-' f ___________________________________________ _________ _________________
AW
x
AUX PROPRIETAIRES D'AUTOS
/
Tous avons le plaisir de vous annoncer
Mti$$ que noire garage est !
entirement sous une nouvelle adustrak
M Charles F. ERLER & E. J FENNUL
Qui viennent d'arriver de New*York
Sont deux experts pour automobiles de toutes marques
11 apposent une exprience longue et vari", dans leur connaissane: en donnant a no
clients le meilleur travail au prix le plus raisonnable. Laisse nous vous
donner une ide pour une rparation compl e,
TOUS NOS TIUVAIX SONT G\R\NTIS 1
The West lndies Trading Co 1
Agents pour Fo>"d, Buick et Cadillac 1

N\Ol\CEVlE\T
To Automobile Owners
We are ple^S'd to anoounec tk%l our Gtrga U now un fer
Eiilirely New Management
M. Charles F. Erhr and Mr E. J Fennell
Jttt arrtoed Irom New-\ork, both oiitouiobile Experts of 1 >ug and varied exprience ou Car of ail Makes,
tw actively engaged in givieg our cuslonnrs the vory best of service airea*o able rates. Ut uigiveyou
stimate ou conipete ovcrhauling givt us atr l ail our w>rks is guarauteed. j
West lndies Trading Company

Agent* for f ord, *Hlte* and Cadillac
A. H UIlL, Presideut
i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM