<%BANNER%>







PAGE 1

Lfi MAi.A < En Irlande SEL FROS des iris DUBLIN— Dm om tlgramme •dress son journsl 'e corresron dint da London Star dit qu'au court de la convention de dimanche 1rs! membies rvolts de i'arme rpubii! f • %  • i_ %  i cane iritodaift ont discu' b qaes Le (:Olf Uiabllle OW MIM I tion d'une dictature militaire-D'apr^fFragment qui certains cri Je correspondant il a t propos i tiquas a paru interpola Parisiaua DIMANCHE lus rpes lisire I'IH cette convention de renverser tous les gouvernements en Irlande opposs oae rpublique.Finalement il a t dcid que la proposition serait sou mise au comit excutif qui donne mt son opinion la convention du j avul. Varils CE SOIR La Heine s'ennuie ( Suite & Fin ) E-nre o 50 DIMANCHE Les trois Mousquetaires Chapitre IV Les de forts diamant Entre G. 2 Le sel tros veut ire emoloy par \ou% ' est irdispensabli dans Les rgimesIl doit tre ajout auc aliments au moment de consotn Dit par le K. P. Gor au banquet do "M* dans la proportion du sel ordinaire et suivant le gotf de ehacun jubil de Si-Martial. Nouvelles CONTRK LA HKEI.ECTION— la ma nifaataiiou ou i Avril ne devant pas avoir lieu, o'ordre du Dpartaient de l'Intrieur on parle, d un j h le faire dans nos rhlferentes giiiep, au Calvauu et au Cimetire. BIENS DOMANIAUX— Une commis sion compose de Mis H. Levque, Justin A 1 lions* t Jules Lahens H t institue aux fins de rif terminai les biens apparenai.t I Etat, situs dans la Ville de Port au Piince. ACCIDENT DAUTO — Hier apr*.midi vers les J iieuies le chauffen* Luc Arlequin conduisant lautoNo il renversa au Portail Leofne, pr'i du l'oii Lerebourn, la nomme M ni Prinsion Mirot. Un gendarme procs da l'arreatation du chauffeur qui tut conduit au Buieau de la tendu men. L'affaire a t dfre ce matin la justice. Messieurs et chera ami, mes Pres, Tant pie ai je suis iadiaert, Si je rvle des mystres, Et si je jette des lumires A des ombres que l'on voilait. Je pnssaiB prs du corps-de garde De notre pelic bastion O nos S.meneur* de maison, L'œil au nu t mais sans hallebarde, Se sont post en faction. Il faisait sombra au Vestibule, An signal du Pre Bertraud, Minuit tonnant la pan Iule, Tous ont ouvert conciliabule, Tous, dis-je, moins deux cepeLdant. On avait invit du nombre Ceux de l'antichambre d ct Qui, plus v eux, piffreut plus d'om (bre < Et su tiennent dans leur coin soiubre Par amour de tranquillit. Etaient l, les Pres : L mon lournal je paile d'elle. Et, cette nuit, je la rappelle A no 8ueos">nrs a venir Le Pcre Lejcune Spcialits Tronatle-Perret Cachet* Comprims et Sirop de Papane^UffgS Grande aventure Patieira an 4 actes Demain, nous donnerons m u da ce romain, mais sa noua disons que cest Nick Car tir La c ilb e policier qui va tr acli/i gra a. me. Poudre de Viande diastuse et phosphate Cachets de glycro ho% r haies de chaux crosote Gouttes Livoniennn, Kola fer, Sirop Tri bomur tt ttiodur du Or Lasnie, Win du Dr Cab mis' Colon iod Mhu En vente la a Libairie du M\TN Rae A-nricaiae No IJ;8 Entre G. 1.50 Un jugement bizarre Petites Nouvelles Etranger fur rble 89 M ara SOFIA — Yousot Kenal Bey reprsentant nationaliste turc venant Je Paris est arriv aujourd'hui a Sotu. Il a rouvcit la lgation turque occupe pir Ici Crantai depuis larmis'ice. Ii naitira demain pour un port de h vier Noire et s'em birquera pour Angora A bjid duntorpi leur franais. LOXDItlS D'aprs une dpche de Coot taminoplc il)' aurait a Angoiaune lorte majorit contre l'acceptation des propositions des allis an sujet d'un accord en p o M Oiieat La principal: objection des nationalistes NltCf CM l'attribu''ni GbNIiVK — La ligu** d.'s socits del cioia rouge a dciil tujou'd hui d irao t-,er SJU qu qui j vg". 1.50" onnes vient de la Jamaque Avis de Dpart Pour Santiago de Cuba et la h avant Le ?[s Habina > est attendu ici e mirai 4 Avril prochain prenan ; et passagers pour Stntiago d< 'ubi tt la Htvanr. Pour tcus autres ren eigiemen y adresser i LComptoirFraiwis.S-A Port au Prince le 31 Mus 1922 Noua relations hier la collision d'autos qui eut lieu l'angle de la rue baussan et de I Avenue Boyer entre les autos Nos 12 et i*02. Bien que, de toute vidence, la deruiie voiture ait voulu quBndmme passer devant la voiture No 12 al que c'en ce qui a motive la coliieicn, le jug< de paix de la section Sud a cou U u n le ih.uiiwui qui tait M aie dau les lglemenia. Mr Camille Gwdie a t t en an pel contre le jugement 01 tu en f veur de air Puiuppe Guaii d'elle. Je l'ai UQI d"ns mon Joarnai. Le Pre larualon, de salle manJMoi, |e le liant pour leussi.* ger et de chambre, b.bl oihque, bjj eau, instrumeni de cliiiutgte, m Ouvrant ou rochet de dentelle d'opration, ouvrsges de mdecine'* ar la l8ble comme un atout, ctattics. oek ne vari dsriidM; l l P y" 1 0 V 1 ri' d B r c,,tpi ,le „ et: etc — |\—TitM, juattmeut LOUS perlione Graud Match da Boue Cin Galant Dimaucbe y Avril Au Sacr-Coeur de Tupjeau LrD mai h' de T^ues a 4 bus e l'apte, midi. Inauguration dt >*Ol autels et Biadiction d'une St. tue. Ap'; la ctrnoaie religieuse, une .k-rmes^e 5eta cg^nise par un grou e de Damai Patronnesses. N B.Les Dmes Patronnesses sont >rrsde?e runir au Sacr Cœur imanche i 9 heures ium Liiie — Le sp c Qo. W Goe hl est attendu Po.t au Piince de Oisto a.l via liemie tt Petu-Qtd/edimao he 2 Av ii — ce vapeur par.ira pour N w-Yoik dms 1 apis m di Ju al ne jour, v 4 $1 Marc, Gonai ves et ion de Paii. — L- sjs Lien O H Ernest est •tttndu a Poitau Prince de N. Y. a les ports du Nord hatiens le 8 Avril au malin avec 48) tounes de narchandists e< j6 sacs d.' lettres U ri t r* dai.s l'arri midi du tout pour C ports du Sui Viennent d'an PHODUir^DE THOUai FEBREi Poudie de viande diasaeaj nbstee, Gouttes iivonienn*B, T i*nmrt\ pt tri indur. Vin bans. Kola fer, ca bets, coi . n-i • 1 a-ih m e'C etc En venta la Lib aine da Syndicat des chauffi Convocation LAasetb'jiee i^udiaiia dn f->urg est convoque l'exu nsire le dimanebd -2 avril courir] 9 Lai'es du matin sn mcil ^u dicat, Avenue John Bruwa ^Ldf! L9 P ^'^" ,, *: i. HERAUX Pour copib ctn.toitu : Le Secrtaire : Luc PfiVT Ste Hosede Limil La Saortaire d* I Asaocistioo vt.cienrn-8 Elves a le plaisir di oooeer eux anciennes E'vas meiiib es d Honntur, et aax de I Œ .vie, que I ouverture H't'siB annuede est tire sa •i4 Avni proche in 4 ba 1,2 ( prs midi. M.tdi. mercredi ftj'udi, la S Mrsse, dite 4 8 heures, B*>rai du sermon, et l'iuatrac 101 dsj pi es m di iura heu 4 4 h u demie. On aura le bonheur d entendrai na'oie loi te tt cousoisnts do Pra Lsnora, Suprieur da Petit mioaire Collge Epouiue JE\N-L0D1 Solitaire? HOMMItS, FIMMM, lEUNES FILLU, TAiagS v tu VUS, ITC. Inscrive! vous comme membres de H de Correspondance et laitcs-vous mis intressants— Soyea connus dans k K r notre intermdiaire— Epousex la oheur Ue centaines de personnel r yantes et sympa. niques dsirent se marne.: graphies gratis, knvoyca jo tents M Ml 4 mots 1 donar pour l'anas. ILOKbNCfc. UtLLAlRE 200, Montagne Stn. BroueuyB Wa Dcmcnt 4a taMK LS me m b es des deux Sac de c La Renaissance ot qus en Assemb e Gnral* uaire, conformment i l'u* des Statuts, le D.maoche i Amj mme Lhain Nuf heuies prcise; E^a-i?" obil ^?* v, ie ]fao t au local de la Socit, Nal Hue Lamarre. phaimaceut qui s, (dtlita bout chaise par Us ad|udic?taiies depsyer; 'Disent tous les anciens d payer corspant, tous peine de folle \ enchre Et nous gommes coefus, mon Pre, Ladite vente se fera m preeoce'Oot ce roit vous au !itu de Loua du |OC de paix de la Capitale (Sec Um PiO(.osiez t-n Ji bilnir* uon HOidl n coniotmr de l'ait. 7 Co qu'en un jour d anniversaire dr ta toi du 14 Juin 1841 Po t *o Prifldb te jo .vlirs 1922 Savon %  %  • t&* OUR BARRE Savo" di toile e J Foromade ^llcz vrte au Comp'oir FMQ aJ. S Nous aurions dsir pour vous.* M.u, ii. 28 Mars l.'JJ Qrati t llootch Un vtimulant brillant, p'ein de verve et d'humou-. Un numro gratil vous sera esp,d, j ei rception de votre nom et de voire ;drese compl*.e bc.ivei a G. NBMBfltt. ;, Fea.l Su*, liitfvji>u N. Y. DISQUES COLUMBIA I Amateurs de bonoe musique,accourez chez L. PreetzmannAggerhol u Rue du Quai O vous trouverez deSupeibss Disques Cotumhii ^ d'o m; One, .SVp : hox-T>ts,>no*o:o,le< : mjrmW w-agn^ls. de, etc au ORDRE DU JOUR: la Rappoits du Cornue Dii sortant, ao Elections du Nouveau jo Questio as d Intil' Gi Pon-att.Prince. 1 ao Mirt Le Siciiae, HO contre la CONSTIP ATIO* p-aJtoJ ie* COMPR IRi Ch mit, angl a s / raw? „, Dtsju. s de lu Or 0,6) Portom Prmc* U il#


PAGE 1

tfMBft* m Port au Prince, Hati Vendiedt 31 Ma* ^ Clment Magloire mjiŒRa 20CWTIHBS Quotidien Ne faites pas une plus longue expsnenee de la force brutale fui dtruit celui qui 1 exerce aussi sa re-nent que celui qui la suait. d Acrtole FRANCE KRDACTrON; Ras Amrtosint No, une |ix Casernes I I de la Gendarmerie A propos de frquentation scolaire %  Jbfs tvec la plus lim'k'e rourtoi psr le d'Strict commander de MN Prince, Seldea B. Kennedy ^Mdeiou-es les troupes dt la jattrmerie i la Capitale, nous par 4W arec lui les vastes btiments fc Casernes. CM casernes contiennent on camp tacrotement o les gendarmes mteotTiIas, 1 cole des aspirants iftotit ba tiens, une antre ;ole eu leioas-officiers amricains arrivent pair mbir an entranement de trois %  oiTint d'tre commissionns o( Iders de la Gendarmerie. Astis avoii vi'i' 1 infirmerie.) h RIII, ions traversons les c^erne tartanes et do la lme Compa fait de gendarmes. Nombre de geaitnaes et de reerces y h ib tent. L* Corps de la gendarmerie a'aogmenr taot mois tant en fo ce militaire t disciplineUn rapide coup IOUS permet de conns'erque itoiie, le dortoir se laissent dsirer Plus loin, c'est le mets Bttoir des aspirants oficiers [la ter Oc obre 1921 a t ouver S, toi Citernes de la Gendarmerie %  Kccole militaire pour lormer de* tiaert hatiens de la Gendarmerie me, pour instiucteur, quartier mat %  t, le lieutenant D F. Calme, ol& DM, sous la direction et le contrle %  major I E ri ewster. Ces lve tant la titre d'aspiraats officiers psr ttage 1 cole est de deux ans laprs 1rs eiainens dfinitifs, ilsMost commisaionns sous • iieute Mit. Us ont actuellement vingt dol par mois non comptis l'habille •ut it la noutriture.Us logent dans %  tsartier meubl de lits en fer et Vint toutes les commodits nes ins Leur uoiforme se rapproche toctlut des olfi.ters. avec lis peu • l'irenct. Cas aspirants olicierp * gs ae ie 33 ans et sont J*M des jeunes gens ayant achev •s ludes secondaires. Us appar "tuent aux meilleures familles bai Mies. L'Ecole a pour but de former l' fcttion et l'instruction des ce fu ** oficiers. En voici le ptogrtm m'Utatrt : — Rglement d s icices de l'infanterie, manuel de rde intrieure, le Tir, Aimes de auterie, rglements du uivice de [••tgoe, tactique min tu e, h ppo *> annaux, entralaement physi kif M"****** !" *'** — Organi %  son de la gendarmerie, rglements ordres de la gendarmerie, Procde *i tribunaux et commis.ions mdi J** code d'instruction criminelle. I Zj* Pnal, code civil, code rural. j S^'to'it, administration des dis 5*U: civile, militaire, prisons, etc. 1 is Merrt IJ"*"*"** [du Girns > ares J^Ftques, tracs militaires, l 1 %  *• Pour armement, gnie de cam par mauvaise conauire ou par que d'intelligenc, suivre les cours, sont sommairement congdis. Les aspirants officiers ci-aprs sui vent la premire session d ludes : Augustin Ludovic, Marcel Alva r ez, Philippe Cham, Gustave Laraqne, Franck Laveaud, Alexandre Mose, lourdan Muller, Lu: Oriol, Guy Roi-sier. Gaston S -V-ctor et Flix TbomasNous continuons notre visite aux casines dts [uoior o!fi:ien amriamricains Ils soat au nombre d une quinsaine rgulirement entrans pour tre la hauteur de leurs de vous. Leur mess et leur dortoir ditC tte question a t agite plus Nos; faisons part de ces renseigne dune fois et lef.it est qu'elle est liens pour attirer simplement l'at doute pour tent on sur l'u ilit d'encourager, sur question de l'enseignement, liitive prive. Qje voulex-vous ? fam lies ont plus confiance dans liculirement coasid.ab e. cette initiative qae dans l'action de l'Etat La f quent;tion scolaire insufti | saats a est pas toujours 1: fait de la Nous entendons l'objection. Tout ngi'gence dis famille;, principalele monde ne peut payer la scolarit ment dans le peuple ; elle provient des enfants et il y a des familles du souvent d'un dfaut d'oganisation peuple qui tout juste ce qu'il (au. de l'en eigoeraent primai e, car, prs pour empcher les enfants d'aller que toujours, cest cet ordre d'easeien classe sans avoir mang, et eaco gnement que l'on a en vue |re L'ide des cantines scolaires est L'initiative prive peut b aucoup : a peur montrer que le nomb e es H dans cet ordre d ides ainsi que k montrent les indications suivantes tires de statistiques officielles tran-j aises asstz rcentes. encore grand des co iers qui nom p.s manger chez eux Parfaitement. Mats il 7 a lieu de se demander s'il ne rsulterait pat une conomie d'argent,— en mme H existe en France 1,047 co'es'emps qae plus d? succ; pour l'E trent tri peu de ceux des aspirants puWl0ae$ comptant moins de s ltat du sy terni de payer la kcc fncters u.Iiens Us semb ent cepen Ye$# et 2 3S2 coa ptau t de 5 A 10 t. soas forme de subvention, des d-nt plus iobustes et mieux dvelop i tvef 0l sat que> daas Cc piySt e co i M prives, i condition que ces ps que ces derniers. 4 cause, sans lorsqu'il existe des coles publiques coles runissent un nombre sulfi doute, de leur pranque constante des voisines o les enfants peuvent rec-isani us d res,plutt qae ae sports atnif ques qui forme cniz Tdir l'eoseigaement, les emplois offi pendre i sa charge compltement la eux la base de 1 ducation nationale. | ciell ?evui dins les ecole dt j Eti cvtL -, oa ct l'earetien des coles. A J!!"" "I"" i T S m "!Pvr tre laisss vacants, par co 1 Sm* doute, il serait utile da con du Nous sommes torci de quitter le 00mie tulant que pour ne pa dim server et mine de crer d; cole$ district commander b. B. Kmnedy, | o uer u f.quent.t.on dans les coles 0 ffi:itllei dans les endroits o ce r en le remerciant de nous avoir per du voisiilage. O la rrne statistisu ta mis d obtenir ces rense gneroents que nous criions aux lecteurs du Aialtn Comme oa le voit, les p:og Is ra lises par la Gendarmerie sont consi .-.r.b.es Nous devons des flicita tions sincres au Gnral Mac Dou gai, chef de ce Corps, qui est un homme sctif,p!ein de toi, de courage et d'amour du travai'. il ne va pas s arrter ea ti bon chemin Dans le court espace d'une anne, il a appor te la Gendarme!ie des amltoia1 ont. dont la pone ne peut chip per peisonne et dont le dveloppe mept se poursuivant m.bodique ment, amnera les rsultais les \ 1 s heureux. Il ait dcid, dans sa sphe ie d'action, utiliser toutes les foi ces, toutes les essources dont il peut disposer pour donner la Gen dsrmerie qu'il dirige avec tant da telligence, i avancement ncessaire de l'i 1 tiative prive ne arait que rve.e l'aiitteace de plus de tooo pis encore constate, tont en rete de ces emplois res's vacants. n Qt q Ue l'obj;ctif principal serait de Ces renseignements sont tirs du diminuer progressivement le DO nbre jaurnal officiel IrSQais rpondant d ei coles publiques au profic des uue question pat e du Parlement, coles prives. D autre part, il a relev par M.;' Galon, mepecteur gnral des Ponts Economie et plus de rsultats,—il et Chausses, charg d'une enqute nous semb'e que, dans notre tat ac spciale, que, sur uns quan u de tuel d ignorance et de mdiise tiia-viugt-tio s departemeus. 813 coles c er, il scr.it ont md que d'examiaer primaiiS'i pab.ique reoivent un nom lor^aaitation d'un tel systme, b.e d'e ces ne rep tsentinl pas le; Ci serait. A la foi<,revenir sur une dixime de la popuia ion sco aire. I vieilli traditon h mienne que les Mais, en F.aoce. heureusement, a t inp ternents de l'c at ont progressi cte des cotes pub ques, il y a les vemeot et ratQoiiquement fait dis coles libres ; et la sta.istiqae mon par.lire jusqu'au naut presque —et ire que.comre une quant te de 40^ assurer en riuti les piog's accom >ves leltve dans [es e_oles pal.iplis par ce ^y tme ailleurs. ques des dpartements en question. es coles 1 btes p:s:nUiu une quan titde 78 710. Nous y revendrons avec pus d'in sistancr, au moment propic ;. S. G. K. Ce C'est la Socit Gnrale de Kola Champagne qui, sous une nouvelle administration, oflre au public un isonimeot complet de limonades et d esux gaisuses de liqueurs et sirops dont la rputation est tablie. Les clients sont assoies de trouver la S. G. K. C, Avenue des Dalles Ious les avantages dsirables ainsi qu'un service upide et garanti. JRJBLX* Gable Nouvelles Etrangres Asti Liraine u Matin On ne peut visiter la Librairie du Matin sans faire l'acquisition d'un ou plusieurs ouvrages des meilleurs auteurs qu'elle reoit chaque mo.s. Ea vente galement les journaui de Paris : Le M.tin, Le T mps, Exnlsior, Le loornal, L'I.ho National, Ls Figaio, LHamaau, La Victoire, costamr ia aspirants (£. Ummt ditttiild byftint. — r >tance de ptemiia nce>kit, hy m ** tlitairt. {fj" : Anglais. •;ra. P lo| e*urs pour chaque V*!* doit Les Cours PARIS J9- Sterling 49 J4 Dollar 11 10 NEWYORK-Sterliog4,J7 Franc 11,0a Nouvelles de France PAXIS J9— Mr Myron T. Herrick ambassadeur des ht.-is Unis. Mme Millerand et d n mb euses notabilits out assist aujouid hui A l'ioau garation da monum>nt leve la mmoire des victimes du b >mbvde m nt par les allemands de IVgUse St Gaivftisle vcadicdi saint 1919 < La Libert t rapporte que l'aile mand Giherman, ancien correspondant de journaux allemands A Washington a fait de grosses propositions Mr Corcorsn, vice consul des Etats Unis a Boulogne et co directeur du Washington Post dans le but da taire passer aux journaux amri cains d s notes tendancieuses concer nant la conduite des troupes noires sur le Rhin PARIS— Le Conseil suprme des ail es se runira probablement lis prochainement croit-on ici en raison du refus du chancelier allemand d'ac cepter les conditions de la commis sion des rpjrations pour le moiato( mai cette commission n'ayant pas les pouvo'rs ncessaires pou r preadre des m sures coercitives ea rfrera de nouveau anx allis. PARIS— Le gouvernement de Mr Poincar a reu aujou'd hni 't chambre des dputs un vote de coi fiance par 461 voix contre 117 sur la question militaire Par ce vo*e les dputs ont repouss le nrojet de loi du service militaire de 8 mois propos par Mr Paul Boccour dput de la Seine, socialiste modr* Ce vote a t adop aprs que Mr Poiocat et Mr Maginot ministre de la gnerre eurent demand le vote de confiance le gouvernement tant pa'tiun du service de 8 mois. La chambre doit encore discuter 2 projets de loi : l'un sur le service de la mois, l'a ( uTe sur le s;rvice de 18 mois. Nouvelles de Washington W ASHINGTON Mr Walassou P. Houghton, noavel ambassadeur des Etats Unis en Allemagne a reu aujourdhui les instructions finales I da prsident Hardmg avant de s'em barquet samedi. Il compte .arriver A Berlin le 18 ou ao avril. — La chambre a vot A maina leves le projet de loi fixant le crdit de l'arme A a88 millions de dollars pour la prochaine anne fiscale. Le projet stipule qu'A partir du tt jnil let les effectifs de l'arme rgulire devront re ramens i 113 000 hom mes non compris 7030 claireurs aux Philippines le nombre d'officiers sera rduit A il 000 WASHINJTOH-LSS tra.tsde la confrence sur les armements l'un qui limite les marines des grandes puissauces, l'autre q-ii rduit l'usage des sous marin~> et gz asphyxiants ont t ratifis l'unanimit presque complte. Au pacte sur h 1 miti'ios des ar m-ments navals qui deminde la ces sation de constructions et qui fias une certaine proposition pour les na vires de 1er rang pour las StattU us, France, A ig e erre, lune et la pon le Snat a donn son a senti ment par 74 voix contre I II a alors accept p e que sans discussion BU 71 voix contre o le trait qui a pour but d empcher la gueue sous mari ne contre les navires de commerce tt de supprimer ent remmt la guerre chimique. Aucun amendement ou r serves n'a t propo A ces traits. Victimes des GardesRouges MOSCOU— On a appris auj jur d hui que 4 parossiens d une glise de province avaient et* tua ti 10 blesss quand les gaides rouges ont tir sur la foule qui obitruait l'entre de l'difice religieux pojr empcher les autorits excuter le rcent d cret du gouvernement dts Soviets pour la confiscation des trsors d' gl.teBUCHARESTLe 1er ministre Bratiana sera le chef de la dlgation roumaine la confrence de Gnrs. Le projet de la dlgation est de demander A la confrence de ratifier ccord relatif au tglement du trafic num acco-d A 1 Allemagne pour le sur le Danube, accord intervenu l'as paiement de ses rparation'. |B(e drrnre entre les Eut limitroLa tponae du chancelier sera d'a'phea et la convention de Mars 1918 examine parla commission, 'joignant la Bessarabie i la Rououaie. bord


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05637
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, March 31, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05637

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
tfMBft* m
Port au Prince, Hati
Vendiedt 31 Ma*
^
Clment Magloire
mjiRa 20cwtihbs
Quotidien
Ne faites pas une plus longue
expsnenee de la force brutale fui
dtruit celui qui 1 exerce aussi sa
re-nent que celui qui la suait. d
Acrtole FRANCE
KRDACTrON; Ras Amrtosint No, une
|ix Casernes I
I de la Gendarmerie
A propos de frquentation scolaire
Jbfs tvec la plus lim'k'e rourtoi
psr le d'Strict commander de
Mn Prince, Seldea B. Kennedy
^Mdeiou-es les troupes dt la
jattrmerie i la Capitale, nous par
4W arec lui les vastes btiments
fc Casernes.
Cm casernes contiennent on camp
tacrotement o les gendarmes
mteotTiIas, 1 cole des aspirants
iftotit ba tiens, une antre ;ole eu
leioas-officiers amricains arrivent
pair mbir an entranement de trois
oiTint d'tre commissionns o(
Iders de la Gendarmerie.
Astis avoii vi'i' 1 infirmerie.) h
riiI, ions traversons les c^erne
tartanes et do la lme Compa
fait de gendarmes. Nombre de gea-
itnaes et de reerces y h ib tent. L*
Corps de la gendarmerie a'aogmenr
taot mois tant en fo ce militaire
t discipline- Un rapide coup
ious permet de conns'erque
itoiie, le dortoir se laissent
dsirer Plus loin, c'est le mets
Bttoir des aspirants oficiers
[la ter Oc obre 1921 a t ouver
S, toi Citernes de la Gendarmerie
Kccole militaire pour lormer de*
tiaert hatiens de la Gendarmerie
me, pour instiucteur, quartier mat
t, le lieutenant D F. Calme, ol&
dm, sous la direction et le contrle
major I E ri ewster. Ces lve
tant la titre d'aspiraats officiers
psr ttage 1 cole est de deux ans
laprs 1rs eiainens dfinitifs, ils-
Most commisaionns sous iieute
Mit. Us ont actuellement vingt dol
par mois non comptis l'habille
ut it la noutriture.Us logent dans
tsartier meubl de lits en fer et
Vint toutes les commodits nes
ins Leur uoiforme se rapproche
toctlut des olfi.ters. avec lis peu
l'irenct. Cas aspirants olicierp
* gs ae ie 33 ans et sont
J*M des jeunes gens ayant achev
s ludes secondaires. Us appar
"tuent aux meilleures familles bai
Mies.
L'Ecole a pour but de former l'
fcttion et l'instruction des ce fu
** oficiers. En voici le ptogrtm
m'Utatrt : Rglement d s
icices de l'infanterie, manuel de
rde intrieure, le Tir, Aimes de
auterie, rglements du uivice de
[tgoe, tactique min tu e, h ppo
*> annaux, entralaement physi
kif M"*******'** Organi
son de la gendarmerie, rglements
ordres de la gendarmerie, Procde
*i tribunaux et commis.ions mdi
J** code d'instruction criminelle.
I Zj* Pnal, code civil, code rural.
j S^'to'it, administration des dis
5*U: civile, militaire, prisons, etc.
1 is Merrt-
IJ"*"*"** [du Girns > ares
J^Ftques, tracs militaires, l
1 ** Pour armement, gnie de cam
par mauvaise conauire ou par
que d'intelligenc, suivre les cours,
sont sommairement congdis.
Les aspirants officiers ci-aprs sui
vent la premire session d ludes :
Augustin Ludovic, Marcel Alvarez,
Philippe Cham, Gustave Laraqne,
Franck Laveaud, Alexandre Mose,
lourdan Muller, Lu: Oriol, Guy
Roi-sier. Gaston S -V-ctor et Flix
Tbomas-
Nous continuons notre visite aux
casines dts [uoior o!fi:ien amri-
amricains Ils soat au nombre d une
quinsaine rgulirement entrans
pour tre la hauteur de leurs de
vous. Leur mess et leur dortoir dit-
C tte question a t agite plus Nos; faisons part de ces renseigne
dune fois et lef.it est qu'elle est liens pour attirer simplement l'at
doute pour tent on sur l'u ilit d'encourager, sur
question de l'enseignement, li-
itive prive. Qje voulex-vous ?
fam lies ont plus confiance dans
liculirement coasid.ab e. cette initiative qae dans l'action de
l'Etat
La f quent;tion scolaire insufti |
saats a est pas toujours 1: fait de la Nous entendons l'objection. Tout
ngi'gence dis famille;, principale- le monde ne peut payer la scolarit
ment dans le peuple ; elle provient des enfants et il y a des familles du
souvent d'un dfaut d'oganisation peuple qui tout juste ce qu'il (au.
de l'en eigoeraent primai e, car, prs pour empcher les enfants d'aller
que toujours, cest cet ordre d'easei- en classe sans avoir mang, et eaco
gnement que l'on a en vue |re L'ide des cantines scolaires est
L'initiative prive peut b aucoup :a peur montrer que le nomb e es H
dans cet ordre d ides ainsi que k .
montrent les indications suivantes
tires de statistiques officielles tran-j
aises asstz rcentes.
encore grand des co iers qui nom
p.s manger chez eux
Parfaitement. Mats il 7 a lieu de
se demander s'il ne rsulterait pat
une conomie d'argent, en mme
H existe en France 1,047 co'es'emps qae plus d? succ; pour l'E
trent tri peu de ceux des aspirants puWl0ae$ comptant moins de s l- tat du sy terni de payer la kcc ,
fncters u.Iiens Us semb ent cepen Ye$# et 2 3S2 coa,ptaut de 5 A 10 t. soas forme de subvention, des
d-nt plus iobustes et mieux dvelop itvef 0l sat que> daas Cc piyStecoiM prives, i condition que ces
ps que ces derniers. 4 cause, sans lorsqu'il existe des coles publiques coles runissent un nombre sulfi
doute, de leur pranque constante des voisines o les enfants peuvent rec-isani us d res,- plutt qae ae
sports atnif ques qui forme cniz Tdir l'eoseigaement, les emplois offi pendre i sa charge compltement la
eux la base de 1 ducation nationale. | ciell ?evui dins les ecole, dt j Eti cvtL-,oa ct l'earetien des coles.
a J!!"" "I"" i T S m"!Pvr tre laisss vacants, par co1 Sm* doute, il serait utile da con
du Nous sommes torci de quitter le 00mie tulant que pour ne pa, dim server et mine de crer d;, cole$
district commander b. B. Kmnedy, |ouer u f.quent.t.on dans les coles 0ffi:itllei dans les endroits o ce r
en le remerciant de nous avoir per du voisiilage. O la rrne statisti- su ta
mis d obtenir ces rense gneroents que
nous criions aux lecteurs du Aialtn
Comme oa le voit, les p:og Is ra
lises par la Gendarmerie sont consi
.-.r.b.es Nous devons des flicita
tions sincres au Gnral Mac Dou
gai, chef de ce Corps, qui est un
homme sctif,p!ein de toi, de courage
et d'amour du travai'. il ne va pas
s arrter ea ti bon chemin Dans le
court espace d'une anne, il a appor
te la Gendarme!ie des amltoia-
1 ont. dont la pone ne peut chip
per peisonne et dont le dveloppe
mept se poursuivant m.bodique
ment, amnera les rsultais les \ 1 s
heureux. Il ait dcid, dans sa sphe
ie d'action, utiliser toutes les foi
ces, toutes les essources dont il
peut disposer pour donner la Gen
dsrmerie qu'il dirige avec tant da
telligence, i avancement ncessaire
de l'i 1 tiative prive ne arait
que rve.e l'aiitteace de plus de tooo pis encore constate, tont en rete
de ces emplois res's vacants. n,Qt qUe l'obj;ctif principal serait de
Ces renseignements sont tirs du diminuer progressivement le do nbre
jaurnal officiel IrSQais rpondant dei coles publiques au profic des
uue question pat e du Parlement, coles prives.
D autre part, il a relev par M.;'
Galon, mepecteur gnral des Ponts Economie et plus de rsultats,il
et Chausses, charg d'une enqute nous semb'e que, dans notre tat ac
spciale, que, sur uns quan u de tuel d ignorance et de mdiise tiia--
viugt-tio s departemeus. 813 coles c er, il scr.it ont md que d'examiaer
primaiiS'i pab.ique reoivent un nom lor^aaitation d'un tel systme,
b.e d'e ces ne rep tsentinl pas le; Ci serait. A la foi<,revenir sur une
dixime de la popuia ion sco aire. Ivieilli traditon h mienne que les
Mais, en F.aoce. heureusement, a tinp ternents de l'c at ont progressi
cte des cotes pub ques, il y a les vemeot et ratQoiiquement fait dis
coles libres ; et la sta.istiqae mon par.lire jusqu'au naut presque et
ire que.comre une quant te de 40^ assurer en riuti les piog's accom
>ves leltve dans [es e_oles pal.i- plis par ce ^y tme ailleurs.
ques des dpartements en question.
es coles 1 btes p:s:nUiu une quan
titde 78 710.
Nous y revendrons avec pus d'in
sistancr, au moment propic ;.
S. G. K. Ce
C'est la Socit Gnrale de Kola
Champagne qui, sous une nouvelle
administration, oflre au public un
isonimeot complet de limonades et
d esux gaisuses de liqueurs et sirops
dont la rputation est tablie.
Les clients sont assoies de trouver
la S. G. K. C, Avenue des Dalles
Ious les avantages dsirables ainsi
qu'un service upide et garanti.
JRjblx* Gable
Nouvelles Etrangres
Asti
Liraine u Matin
On ne peut visiter la Librairie du
Matin sans faire l'acquisition d'un
ou plusieurs ouvrages des meilleurs
auteurs qu'elle reoit chaque mo.s.
Ea vente galement les journaui
de Paris : Le M.tin, Le T mps, Ex-
nlsior, Le loornal, L'I.ho National,
Ls Figaio, LHamaau, La Victoire,
costamr ia aspirants (.
Ummt ditttiild byftint.
r >tance de ptemiia nce>kit, hy
m** tlitairt.
{fj" : Anglais.
;ra. Plo|e*urs pour chaque
V*!* doit
Les Cours
PARIS J9- Sterling 49 J4
Dollar 11 10
NEWYORK-Sterliog4,J7
Franc 11,0a
Nouvelles
de France
Paxis J9 Mr Myron T. Herrick
ambassadeur des ht.-is Unis. Mme
Millerand et d n mb euses notabi-
lits out assist aujouid hui A l'ioau
garation da monum>nt leve la
mmoire des victimes du b >mbvde
m nt par les allemands de IVgUse St
Gaivftisle vcadicdi saint 1919
< La Libert t rapporte que l'aile
mand Giherman, ancien correspon-
dant de journaux allemands A Wa-
shington a fait de grosses proposi-
tions Mr Corcorsn, vice consul des
Etats Unis a Boulogne et co directeur
du Washington Post dans le but
da taire passer aux journaux amri
cains d s notes tendancieuses concer
nant la conduite des troupes noires
sur le Rhin
Paris Le Conseil suprme des
ail es se runira probablement lis
prochainement croit-on ici en raison
du refus du chancelier allemand d'ac
cepter les conditions de la commis
sion des rpjrations pour le moiato-
(mai cette commission n'ayant pas
les pouvo'rs ncessaires pour preadre
des m sures coercitives ea rfrera
de nouveau anx allis.
PARIS Le gouvernement de Mr
Poincar a reu aujou'd hni 't
chambre des dputs un vote de coi
fiance par 461 voix contre 117 sur
la question militaire Par ce vo*e les
dputs ont repouss le nrojet de loi
du service militaire de 8 mois pro-
pos par Mr Paul Boccour dput de
la Seine, socialiste modr* Ce vote
a t adop aprs que Mr Poiocat
et Mr Maginot ministre de la gnerre
eurent demand le vote de confiance
le gouvernement tant pa'tiun du
service de 8 mois. La chambre doit
encore discuter 2 projets de loi : l'un
sur le service de la mois, l'a(uTe sur
le s;rvice de 18 mois.
Nouvelles de
Washington
W ASHINGTON Mr Walassou
P. Houghton, noavel ambassadeur
des Etats Unis en Allemagne a reu
aujourdhui les instructions finales
Ida prsident Hardmg avant de s'em
barquet samedi. Il compte .arriver A
Berlin le 18 ou ao avril.
La chambre a vot A maina le-
ves le projet de loi fixant le crdit
de l'arme A a88 millions de dollars
pour la prochaine anne fiscale. Le
projet stipule qu'A partir du tt jnil
let les effectifs de l'arme rgulire
devront re ramens i 113 000 hom
mes non compris 7030 claireurs
aux Philippines le nombre d'officiers
sera rduit A il 000
WASHINjTOh-Lss tra.tsde
la confrence sur les armements l'un
qui limite les marines des grandes
puissauces, l'autre q-ii rduit l'usage
des sous marin~> et gz asphyxiants
ont t ratifis l'unanimit presque
complte.
Au pacte sur h 1 miti'ios des ar
m-ments navals qui deminde la ces
sation de constructions et qui fias
une certaine proposition pour les na
vires de 1er rang pour las Statt-
U us, France, A ig e erre, lune et la
pon le Snat a donn son a senti
ment par 74 voix contre I II a alors
accept p e que sans discussion BU
71 voix contre o le trait qui a pour
but d empcher la gueue sous mari
ne contre les navires de commerce
tt de supprimer ent remmt la guerre
chimique. Aucun amendement ou r
serves n'a t propo A ces traits.
Victimes des
Gardes- Rouges
MOSCOU On a appris auj jur
d hui que 4 parossiens d une glise
de province avaient et* tua ti 10
blesss quand les gaides rouges ont
tir sur la foule qui obitruait l'entre
de l'difice religieux pojr empcher
les autorits excuter le rcent d
cret du gouvernement dts Soviets
pour la confiscation des trsors d'
gl.te-
BUCHAREST- Le 1er ministre
Bratiana sera le chef de la dlgation
roumaine la confrence de Gnrs.
Le projet de la dlgation est de de-
mander A la confrence de ratifier
ccord relatif au tglement du trafic
num acco-d A 1 Allemagne pour le sur le Danube, accord intervenu l'as
paiement de ses rparation'. |B(e drrnre entre les Eut limitro-
La tponae du chancelier sera d'a'phea et la convention de Mars 1918
examine parla commission, 'joignant la Bessarabie i la Rououaie.
bord


Lfi MAi.A
<
En Irlande
SEL FROS
des iris
DUBLIN Dm om tlgramme
dress son journsl 'e corresron
dint da London Star dit qu'au court
de la convention de dimanche 1rs!
membies rvolts de i'arme rpubii! f i_ i
cane iritodaift ont discu' b qaes Le (:Olf Uiabllle OW MIMI
tion d'une dictature militaire-D'apr^fFragment qui certains cri
Je correspondant il a t propos i tiquas a paru interpola
Parisiaua
DIMANCHE
* lus rpes lisire i'ih
cette convention de renverser tous
les gouvernements en Irlande opposs
oae rpublique.Finalement il a t
dcid que la proposition serait sou
mise au comit excutif qui donne
mt son opinion la convention du
j avul.
Varils
CE SOIR
La Heine s'ennuie
( Suite & Fin )
E-nre o 50
DIMANCHE
Les trois Mousquetaires
Chapitre IV
Les de forts diamant
Entre G. 2
Le sel tros veut ire emoloy par \ou% ' est irdispensabli dans
Les rgimes- Il doit tre ajout auc aliments au moment de consotn
Dit par le K. P. Gor au banquet do "M* dans la proportion du sel ordinaire et suivant le gotf de ehacun
jubil de Si-Martial.
Nouvelles
Contrk la hkei.ection la ma
nifaataiiou ou i Avril ne devant pas
avoir lieu, o'ordre du Dpartaient
de l'Intrieur on parle, d un j h le
faire dans nos rhlferentes giiiep, au
Calvauu et au Cimetire.
Biens domaniaux Une commis
sion compose de Mis H. Levque,
Justin A 1 lions* t Jules Lahens h
t institue aux fins de rif terminai
les biens apparenai.t I Etat, situs
dans la Ville de Port au Piince.
Accident dauto Hier apr*.-
midi vers les J iieuies le chauffen*
Luc Arlequin conduisant lautoNo il
renversa au Portail Leofne, pr'i
du l'oii Lerebourn, la nomme M ni
Prinsion Mirot. Un gendarme procs
da l'arreatation du chauffeur qui
tut conduit au Buieau de la tendu
men. L'affaire a t dfre ce
matin la justice.
Messieurs et chera ami, mes Pres,
Tant pie ai je suis iadiaert,
Si je rvle des mystres,
Et si je jette des lumires
A des ombres que l'on voilait.
Je pnssaiB prs du corps-de garde
De notre pelic bastion
O nos S.meneur* de maison,
L'il au nu t mais sans hallebarde,
Se sont post en faction.
Il faisait sombra au Vestibule,
An signal du Pre Bertraud,
Minuit tonnant la pan Iule,
Tous ont ouvert conciliabule,
Tous, dis-je, moins deux cepeLdant.
On avait invit du nombre
Ceux de l'antichambre d ct
Qui, plus v eux, piffreut plus d'om
(bre
< Et su tiennent dans leur coin soiubre
Par amour de tranquillit.
Etaient l, les Pres : L lier rand, Jsouen, Simooef,
S< maigre qu'on dirait qu il jeune,
Csbon, (Aie dans son rochet,
Benoit, beii< i emento discret.
* O' * mes amis, dit un l're,
Un vieux rid, le Vtran
Demain, dans notre Sommaire,
Nous f ons double uunive saire.
Que chacun faSde sou bilao I
cC i'-i unmomontehoisi pour rendre
Un compte Sjiact, un compte net
De ce quon devait eniiepierdie
Et anesi de ce qu'on a fait.
Co.ninenr7, Pr S'iri" Le Pre Simonet
J'ai pria la Maisu-i < chapelle,
Lacune qui m'a fait eoult.ir.
Dan<> mon lournal je paile d'elle.
Et, cette nuit, je la rappelle
A no 8ueos">nrs a venir
Le Pcre Lejcune
Spcialits Tronatle-Perret
Cachet* Comprims et
Sirop de Papane^UffgS
Grande aventure Patieira
an 4 actes
Demain, nous donnerons m
u da ce romain, mais sa
noua disons que cest
Nick Car tir
La c ilb e policier qui va tr
acli/i
gra a. me.
Poudre de Viande diastuse et phosphate Cachets de glycro ho%
r haies de chaux crosote Gouttes Livoniennn, Kola fer, Sirop Tri
bomur tt ttiodur du Or Lasnie, Win du Dr Cab mis' Colon iod
Mhu
En vente la a Libairie du M\TN Rae A-nricaiae No ij;8
Entre G. 1.50
Un jugement bizarre
Petites Nouvelles
Etranger
fur rble 89 M ara
SOFIA Yousot Kenal Bey reprsentant na-
tionaliste turc venant Je Paris est arriv au-
jourd'hui a Sotu. Il a rouvcit la lgation turque
occupe pir Ici Crantai depuis larmis'ice. Ii nai-
tira demain pour un port de h vier Noire et s'em
birquera pour Angora A bjid duntorpi leur fran-
ais.
LOXDItlS D'aprs une dpche de Coot
taminoplc il)' aurait a Angoiaune lorte majorit
contre l'acceptation des propositions des allis an
sujet d'un accord en p o M Oiieat La princi-
pal: objection des nationalistes NltCf CM l'attribu-
''ni Grec.
MATTI.B aWXSHIMGTOMa U mare
- 1.1I- Jorrc '! sa BU ont prcd le imrechil
Seau le. Le nu roc h il arrivera demain soir a
Seattle aprs avoir assist l'inauguration eu
porail de la paix a IJIaine t Wa-hing'on >
GbNIiVK La ligu** d.'s socits del cioia
rouge a dciil tujou'd hui d irao t-,er sju qu lier gnral de Genve a Paris.
l.uNOKb'S Mr Aust:ii v.ru.i.b-'riain a annon-
c aujourd'hui a la cita nbre des communes que
Mr L oyd George prscnteia lui mine li rsolu-
lion arJemment attindue -ur la la l.rcuce at
Gnes lundi prochain et sur laquelle le gouver-
conhin.e
assure que M'
Charles Laurent Auibissadeur de Fraice actuelle
ment a Parti ne retournera pu Ue 1 n ce jour-
nal prend que Mr L ur.nt ser.it oppose aus
dernires demandes de la Commission des rpa-
rations.
i.u.sOUES- Une dpc.h.s au New-Yo'k
Tunes dit que Mr Scliania serait a 1 a I. nd e-
Navire de guerre franais
Hier Ml entr dans ro're rade le
Jfstrover t .as iope , de la marin
fra^iise.
Le (. assione > qui j vg". 1.50"
onnes vient de la Jamaque
Avis de Dpart
Pour Santiago de Cuba et la h avant
Le ?[s Habina > est attendu ici
e mirai 4 Avril prochain prenan
; et passagers pour Stntiago d<
'ubi tt la Htvanr.
Pour tcus autres ren eigiemen y
adresser i
LComptoirFraiwis.S-A
Port au Prince le 31 Mus 1922
Noua relations hier la collision
d'autos qui eut lieu l'angle de la
rue baussan et de I Avenue Boyer
entre les autos Nos 12 et i*02. Bien
que, de toute vidence, la deruiie
voiture ait voulu quBndmme passer
devant la voiture No 12 al que c'en
ce qui a motive la coliieicn, le jug<
de paix de la section Sud a cou U u
n le ih.uiiwui qui tait m aie dau
les lglemenia.
Mr Camille Gwdie a t t en an
pel contre le jugement 01 tu en f
veur de air Puiuppe Guaii Je n'Ai | oint trouve de chapelle 'mintni danaodm un vote d.
Au collge Sun'-Maitial. J*W* .^.i0"'"1," l-x\
Ainsi qoa vous |e renouvelle
'(Jne 1 otis aurions \< ^> d'elle.
Je l'ai uqI d"ns mon Joarnai.
Le Pre laru Moi, j'ai trouv pour la chapelle
Un hou teirain. en lin bJU lieu Isoutemr sa proposition de l'envoi a Gnes de
Le Pre JauUCn 'dlgus de la socit des N ai ois qui ont dji
Et DQOi.lai trouv due pour elle'"ud, q^stions conomiques et rinancirrts
U j. __ il. ,1 internaiioniies. Le Minisire de Affaires ttran-
n dme blanc, un CltChe gtte BCres italien aurait reu une rponse si catgo-
iVeiaieul pas mal SOuS la Ciel bleu, nquement m-gnive de Mr i.loyd George qui Bf
Le Pre Bertrand MM reparu MOI pre enter toutes les requtes
Tieizeans.i ai vcu r-uus chapelle, j **"'''sc gj* <"iH"tf' _____
Mail iau9ai8 h us l'eapoir uu moment
lien uesirer uue ne* utile,
n.1 mon eipraflOi tut t Mie
(Ja'tiio dure eno.ori D'instant.
Le Pre lie oit
u L nous matuM-O' ci ueiitet pierre.
Le Pre Cabjn
* Vuici la pierre.
Le Pre Donoit
O soin les fo .da i
Le Pre Cabon
[cJ'en minus eu n vtai- lu cruelle Aventurire
D 1 n 1 que nous commencions. *
S -1..1 in des mots.
. Tenon..*
(Musique...
Pre Sain -Jiair
Vente aux eoebres
publiques
U sera procd, le lundi troii iviilflj' '" ,,on
piochaia, a 9 hrs du matin, devant '^t-utaiit un point c.acoustique
T a a 4 1. rw. 'Avec que uu uu qui lui 1 pique:
ancienoe demeure de tel le Doc ,-N J J BOl)e L*^
teur Iules Fieury, sise ea cette Ville,
Rue MontaUis. a 1 vente au plus
cnrsnt et dernier enchrisseur .'es
CinGalaal
CE SUII1 Hvec le re our du oe-.u
111418 g ila
Hros & Mariflor
hn deux taiiies
HOM AllX
Ours de l'Alaska
L)iaiiid eu 4 parnea
SciHs angoissantes
Aitala de Pradiues dans Barbier de
S'eville-
Entre gle 030
Il parlait au Pre Lanore.
Oui, loi rpondit celui-ci,
meubles et tflets, dpendant de ls'Plus que jamais j y eongi encore,
saccession du de cujus et consistant1 ht. ce projet qu'o arbore,
en meubles de >alon, de salle manJMoi, |e le liant pour leussi.*
ger et de chambre, b.bl oihque, bjj
eau, instrumeni de cliiiutgte, m Ouvrant ou rochet de dentelle
d'opration, ouvrsges de mdecine'*ar la l8ble. comme un atout,
ctattics. oek ne vari dsriidM;llPy"10V1ri'dBrc,,tpi',le"
et: etc |\TitM, juattmeut lous perlione
Graud Match da Boue Cin Galant
Dimaucbe y Avril
Au Sacr-Coeur de
Tupjeau
Lr- D mai h' de T^ues a 4 bus
e l'apte, midi. Inauguration dt
>*Ol autels et Biadiction d'une St.
tue.
Ap'; la ctrnoaie religieuse, une
.k-rmes^e 5eta cg^nise par un grou
e de Damai Patronnesses.
N B.Les Dmes Patronnesses sont
>rrsde?e runir au Sacr Cur
imanche i 9 heures
ium Liiie
Le sp c Qo. W Goe hl est
attendu Po.t au Piince de Oisto
a.l via liemie tt Petu-Qtd/edimao
he 2 Av ii ce vapeur par.ira
pour N w-Yoik dms 1 apis m di
Ju al ne jour, v 4 $1 Marc, Gonai
ves et ion de Paii.
L- sjs Lien O H Ernest est
tttndu a Poitau Prince de N. Y.
a les ports du Nord hatiens le 8
Avril au malin avec 48) tounes de
narchandists e< j6 sacs d.' lettres U
ri t r* dai.s l'arri midi du
tout pour C
ports du Sui
Viennent d'an
PHODUir^DE THOUai
FEBREi
Poudie de viande diasaeaj
nbstee, Gouttes iivonienn*B,
T i*nmrt\ pt tri indur. Vin
bans. Kola fer, ca bets, coi
. n-i 1 a-ih m e'C etc
En venta la Lib aine da
Syndicat des chauffi
* Convocation
LAasetb'jiee i^udiaiia dn
f->urg est convoque l'exu
nsire le dimanebd -2 avril courir]
9 Lai'es du matin sn mcil ^u
dicat, Avenue John Bruwa ^Ldf!
L9 P ^'^",,*:
i. HERAUX
Pour copib ctn.toitu :
Le Secrtaire : Luc PfiVT
Ste Hosede Limil
La Saortaire d* I Asaocistioo
vt.cienrn-8 Elves a le plaisir di
oooeer eux anciennes E'vas
meiiib es d Honntur, et aax
de I .vie, que I ouverture
H't'siB annuede est tire sa
i4 Avni proche in 4 ba 1,2 (
prs midi.
M.tdi. mercredi ftj'udi, la S
Mrsse, dite 4 8 heures, B*>rai
du sermon, et l'iuatrac 101 dsj
pi es m di iura heu 4 4 h u
demie.
On aura le bonheur d entendrai
na'oie loi te tt cousoisnts do
Pra Lsnora, Suprieur da Petit
mioaire Collge
Epouiue JE\N-L0D1
Solitaire?
HOMMItS, FIMMM, lEUNES FILLU,
TAiagS v tu VUS, ITC.
Inscrive! vous comme membres de H
de Correspondance et laitcs-vous
mis intressants Soyea connus dans k
Kr notre intermdiaire Epousex la
oheur Ue centaines de personnel r
yantes et sympa.niques dsirent se marne.:
graphies gratis, knvoyca jo tents M Ml
4 mots 1 donar pour l'anas.
ILOKbNCfc. UtLLAlRE
' 200, Montagne Stn.
BroueuyB Wa
Dcmcnt
4a taMK
Ls me m b es des deux Sac
de c La Renaissance ot
qus en Assemb e Gnral*
uaire, conformment i l'u*
des Statuts, le D.maoche i Amj
mme Lhain Nuf heuies prcise;
E^a-i?" obil' ^?* v, ie]faot au local de la Socit, Nal
Hue Lamarre.
phaimaceut qui s,
(dtlita
bout
chaise par Us ad|udic?taiies depsyer;'Disent tous les anciens d
payer corspant, tous peine de folle \
enchre Et nous gommes coefus, mon Pre,
Ladite vente se fera m preeoce'Oot ce roit vous au !itu de Loua
du |OC de paix de la Capitale (Sec Um PiO(.osiez t-n Ji bilnir*
uon HOidl n coniotmr de l'ait. 7 Co qu'en un jour d anniversaire
dr ta toi du 14 Juin 1841
Po t *o Prifldb te jo .vlirs 1922
Savon * t&* OUR BARRE
Savo" di toile e J
Foromade
^llcz vrte au Comp'oir Fmq aJ. S
Nous aurions dsir pour vous.*
M.u,ii. 28 Mars l.'JJ
Qrati t llootch
Un vtimulant brillant, p'ein de verve et d'hu-
mou-. Un numro gratil vous sera esp,d, jei
, rception de votre nom et de voire ;drese com-
pl*.e bc.ivei a G. NBMBfltt. ;, Fea.l Su*,
liitfvji>u N. Y.
DISQUES COLUMBIAI !
Amateurs de bonoe
musique,accourez chez
L. Preetzmann- Aggerhol u
Rue du Quai
O vous trouverez deSupeibss Disques Cotumhii ^
d'o m; One, .SVp : hox-T>ts,>no*o:o,le< : mjrmW
w-agn^ls. de, etc au
ORDRE DU JOUR:
la Rappoits du Cornue Dii
sortant,
ao Elections du Nouveau
jo Questio as d Intil' Gi
Pon-att.Prince. 1 ao Mirt
Le Siciiae, HO
contre
la
CONSTIP
ATIO*
p-aJtoJ ie*
COMPR
IRi
Ch mit, angla,s, /raw? ,
Dtsju. s de lu Or 0,6) '
Portom Prmc* U il# SUISSES
le DELORT
riev.
o. ... i*- u~*
- .


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM