<%BANNER%>







PAGE 1

LH MATIN M Projete Paris e n.Juiu prochain PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulai on Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. 2SS38S8a8£e£S3 Ine association, dite des srois de la France, s'est ce estime, pendant la derniie guerre, Paris, aveoue des Champs Elyses, 117, ponr rece voir lea trangers qui sa rendent en Franee, lis mettre en teintions avec les franais de leur condition et pro Cession et leur fournir toutes mdica lions utiles. Dsoc une runion rcente, prsi de par M. Nouions, ambassadeur de France et laquelle assistaient laa ambassadeurs at Min stres Pliii potentiairee • de quinze Paitssnces trangres accrdits Paris et notamment M Beliegarde, M lient 1 fcooli, Prsident de la Socit, les amis de la Franee :>, a trac le pro f ;ramme d'une kermesse qui aura len en Juin pro hain. Paris, su ont palais du TiooadafQ et aurapour,cjp 'a viilr de bonne heure ai jour 1-s et fois de sfs enfants, rapporte objet de resserrer les lien qui ut, iB dhui et des bombes ont t ) i,-s t-o\ ront srieusement rasades sent les colooiei trangre* et la; p aimi u lou | e sul vril!ant les incen M de. mm U. S. JVavy News [UlWS il Uil 28 Mit s tion de i'alderrmn avait soulev nn Z A il .. Mat 5 9. Rue Lamarre. ORDRE DU IOUR 10 RavpotM da Comit Directeur, ortio. 20 Hfioi la Nv v ia Cou: t. )o Q r^o"*. i ' i Gnral. Poit-au l l PCi • > Ma" i f > -H 01 i-f.-'. L' ff >ire a t dfre U lustiee de Paix. LUIONDjouia quelquBs jiura que i lecjlte il t coton a comm-mee sur une grande echd le. fiaauooup de s,.fc 11a uura B demuuut pour en sene er. O est 1 occasion d re com uaoder aux expditeurs d • bien soig 1er I articie, a les prix obteuns SJI les marchs e'.iangers sont asstz rmontateuiB. PHOTliKONS LK> ANIMAUX— Il est impoiiMUi qu'o occupe des abreu voir placs dans les diffrents quar tiers de la ville. Nous avons retnar que que devint la Teerasse des pal dniera viennent tous lea mutina baigner leuts chevaux et s amusent introduire des baillons dans l'a breuvoir. Cet e faon dfaire peut occssiooner des couiaramations aux autres animaux qui viennent durant U iourne y etsn her lenr soif; d eii leurs les abreuvoi s doivent toujours elle pi "(.les PautiUNT— D aprs ce qui nous revient toutes les pices de pateaaem du mois de mars sont prtes. Ou pouirs, selon toute probabilit le commencer eamedi ou lundi. AVEC En y sssi^t^nt s ctte beile soirta vous a'derez beaucoup \ io er notie Capitale d'un orgue dn d plie L'entre guu.u ta; G. 1,50 Crpe d; Canton l'aune G. Crpe de Chine C pe Cli il > 1 Cipe l'aulette Crpe Georgette Crpe d ) Cbine i birres Voile ue laine frar iia Voile suisse brode V JI le suisse uni Voile f arii8 gda ramag s Voi'e la Vougs Vo la Da h jiura Voile Sp ali a jours Voile carreaux couleur Voile merceris uni couleur V ne brod Voile blanc barres Voile blanc a carreaux Voile a f.eurs couleur Voile b auc Voi'e a graoies barres Voile imprim Voile pour < harpes Organdi sutfca brod Organdi suisse uui couleur O gtndi BU eae carreaux u nt.i.n auiaae fteurs t) guidi 0 il mire Ui .e me fteurs K ilienue uuie v b trmeuse fleuri Ctianceuse urne G pou de eoie -tepon fldurs ur^epou de co on Jdouaaeiiiie de ioie alouBSaliae suisse mitai tfeugilioe de soie 601e lavable couleur fricotioe Jersey* l'ncoiatte Deoizat* Oiogbam suisse i'alld de soie tuile de co*on das d.' oie couleur la doox. Bas merceris coul la doua UaS '• •• tii* conlenr •• Us da soie suprieur chaque Lotion Pompais assortie fisc savon Azmea pour coudra Floramy Santal %  Coty Java „ Flore de Tokio Houpe velours Houpe franaige Uiosse a deut Mouchoirs de poche la douz Seulement theg An oine M ASTHME PAPIER FRUNEAU 20 10 10 10 10 12 5 4 2.5'J 3 2 S 2 3 2 2,5U 2 2 1.S0 1 50 2 2 MO U 5 75J I 2 5 5 5 5 3 2 1.50 5 6 e 12 12 4 15 5 30 20 lj 11 10 3 0 3 3 3 2 1 2 1 1,25 10 sloncbo'rs de poche iup doox It Tussir Shiniung Tuasor barrea Tnisor oni aup Gabardine couleur Gabardine blanobe Gabardine a carreaux Ponge noire Soyeux blanc Taffetas noir et b'enc Satinette couleur U'Zin (i'Amnne suprieure Iodia me franaise 1 xiienne ang aise Zpbir Battiste pour chemises t'erc-le banc Percale rose Calicot L dor Calicot de famille -aiicot Madapolam lte d Indien e de blanc aU ne sup ponr jupe O il babc BUI neur O 1I1 gua suprieur Diil Tussrr euorieor uitii pain bech Diablement f >r Kuk: blanc suprieur Kh. ki jaune l'uiie a Jean suprnur Toile ma alaa .Nappe bltncbei NHppes couleur Ch mneitee blanc ob-tmisettee crues Caleon court Combintiiob B V.D. t'yjima uemiaei couleur obemuee barrea ubeujisea iport Cbemuei couleur supriear •• trs 10p. serviettes de bain 3 p. " 3 p. Chapeaux lsina aai. Je II Ida 3 p. Breiellei aes. ChauBsettes son. rfoai. chaussettes barrea uciei ** fil pr. enfant Souliers pr. enfant 41 I I I 3 II I 11 M • 1 b'.anca t 4 1 I f i t tf It I f ftrtU prM da fflld H produit B wn %  % %  !!— tl di tom IM .-.. d'AaUiiM. ti >i i |i > flpirmiwt, m. FRUNEAU. 3. V Si-Martin. Pari* ., ro.fx Prm Couvertures de lit iop. Ti'amis ou an stock conftMava" 1 nouvel vont en 0 tt er au coura le p'us r-e-U. .. ( 1L -" ^P 1 * d>p-s ce p-ix cou ant. C'est h drwM 19 Tous ce? ar.icle q Pi *?£ £ A V**? h nm ****** Tons ce^ar.icl •O sonde dix quinze couleurs et qualit,' w 16 Avril, les Pques \ IW-VNI ^



PAGE 1

LI MATIN %  i %  UROBON v 1 Rhumrtsmos Nvralgies Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit j veut resiar jeune et viter 5metlemea,l*durelseametit 'artre* l'en • blme;i( dee ,|*a arlce et l'obesitA doit Jner l'exce d'acide urique. ion de notre organisme, lre det curei rgulires l^imODONAL. lave le 0'_i.D oa ( I l*dlevteo Bfm-ip'jt, d^s te tralUi r?n i %  -.. %  • -. c • t.? avant IIIH %  f.IIH*< t-t 1* d\ ; '' .a Ici le. A la fH .1*1 Je ; . .~ rjif, i acide urlau la-.t ' seul fscear d' rpe'' tension, on dev a, n\-..i t~ut* auu* chose, hjtler i *: ment et frquemment cor.!? • r' -' .i S'a• :•'• nr Que d^.-, l'cr^r .-•: • .:. . L.JI It'l ,.: % %  ::. t'rnffEi' ,.I .,-.;;t. fiel il Oui I.. ; v ..i .lathj 'lv r.:...r r cuti entteiam. I t Tfe^Mleaoee ra.'s i tv a*V*.* .... i D 'AHI o r 1 '' r : N'ifL'. i nnni. %  •> .i i..ie 8* ta remme. i tniMiosnte, crnH>p,.:iie. L I ii v " f*> I S*OTW rl-nor.t RhVS' inTWVbiiiMi i imsaeo. Nevraiflei JillUn IIOII, Ifiili fiirau itu kili l, I, lu il la,nii il Uni '** %  ;•„'.,, :*. %  ..; ;wt-. > fil iM I ^^ %  Ye.'ng-TSvm Lajc'o dU I rc GASOLINE ET KER0S1NE flous venons d'introduire en Hati, la marqua SHELL fonnue e* apprci*' d'W* Je monde m'ier. Ceux qui *>n ot dj fa>t l'essai VOU* dira { f/tf" la jflwVve SHEl'i est spcialement eminni n fa M* pour \on rendement avantautux et qi* Ile n'en* 'a*** p'ie 16 lioteur ardee son raffinement p triait. Ile vous engageront n'us j r que ia Krosi e SHELL ifrieure aux autre pie *on degr 15oe elle donne consquence une flamme plus vive et bile sans juge. Vy a donc conomie ci avantages n'acheie que la m que SHELL* Four 1er* prix, adress z-xms Hoberts, DiUlon & C iste ir i\ ers, vie fois E t ns e: lants, soni n aintenant gays par la prsence d entants sains et heureux. La Composition Vgtale de Lydia E.Pinkham a rtabli les mres, une lois de plus normale* et en bonne sant. La lettre suivante crite par une jeune femme, prouve la v.tleur de la Coi ijK'MtionVytaiede Lydia E. Pinkham, dans de tels cas. lesus Del Monte. Havana. Cuba.—"J'ai employa avec excellents rsultat-;, votre CompoMtion Vgtale de Lydia E. Pinkham, le mdicament t|ue vou.= recommandez pour les maladies des femmes. Apri;s trois averti %  ments j'ai pu donner naissanee un enfant. Je ne puis trouver de mots pour vous exprimai ma reconniitWOCa. Je recommande votie mdicament toutes celles qui aouffront, comme tant leur ialut Si vous dairej publier i lettre, je vous donne permission de la faite."—ItABU TORKES VIOLT, Madrid i, letra C, Jsus del Monta, Havana, Cuba, t'citc lettre devrult ogager d autre* fenimii d'osnayor la Composition \fegetale de Lydia E. Pinkham IIOII I KNIHU1 MIOICINC CO. LVUN.HUI. W.S.A. %  O -S C s Paul E. Aux! PorLau-Princ^ — Hsitr Avise sa nombreuse et est m* clicn, Le Malin ABONNEMENTS U^ Mo S Pottau-Piince G 2 0> Diaittments a-jo Mo,quil vient de rerevnr p*l?•'4PJJ i iSa^i; ^ Clyde Sleainship G Foreign Services Le steamer "H 4 IT1 '* venant de NewYork est attendu Port-au-Prince vers le 2 *vril en passant par tous les fjorts du No r d< Il laissera (e mm me fnur po>r tous les ports du Sud ju* c'est la Piluie


PAGE 1

LB MA lin AUX PROPRIETAIRES D'AUTOS Nous avons le plaisir de vous annoncer que noire garage est mm? rit'ireoeol sous une nouvelle administration • ; M Charles P. EIlLEll & E. J FENNEL Qui viennent d'arriver de i\ew*York Sont deux experis pour aulouiobiies de loules marques l \m M Ils apportent une eœpiienee longue et vari* dans teur connaissanci en donnant a noi\* clients le meilleur travail au prix le plus raisonnable* laissez nous vou9 donner une ide pour une rparation compte, "TOUS NOi TRAVAUX SONT G1R1NTIS t p k J The West Indies Trading Co Agents pour FordBuick et Cadillac n • ANXOUNCEMENT | To Automobile Owners We a~e pleas d to anuounec Ih l our Girage II now un'er Euliiey New Management M. (hurles F. Erhr and Mr E. J Fennell Just arrived froui New-York, both automobile Experts of l>ng and varie J exprience on Car of ail Makes; pow aellvtly engayedin gWing our costomen the vo


PAGE 1

QoiasilBAnDie No 45C 08KTSUR PROPRIETAIRE Clment Magloire NCMIR3 20 C JmT1> 'K f i^jm Prince/ifcii. Jeadl 30 Mars W22 Quand Dieu veut faire voir qu'on ouvrage est loul de sa main, il rduit tout l'impuissance et au dsespoir, puis il agit. BOSSUET Quotidien HIDACTiUN; Ans Arxvr.caiaf brc rxquise qu y g-ie. Le; B iontb'in.hi.". i la chaux lia r,et rv as i 1 extrieur, d'une |jMir jiune pour ne pifttigurr sef r-. La cour, l s c uloir pa l' la g" b iques, Uves, frotts 3 aceao d us fo's par jour so J: | reluisants Linfirnvrie peu* ifD et le ira f-ment des prison 'bcital au dtsius duquel se %  nooe cbtmbre d'isolation pour individus atteints de TialadietM'inse?, sont tenus en parfait K. leo n'y manque pour >pon i l'objet de leur destination. Au I et la cour, on grand ba.si. cdts appareils i douebes produite l'eau en abondance rpond 1 In ncessites de l'hyg ne. £at remarqu dis petus rat dans deux caisses, le docttut ses voulu nous di:e i quoi us t Ils sont l'objet d'exprience listant i dterminer la quantu itamines ncessaires leur crois tt t leur dveloppement. PI vitamines comprennent ( A ) piisses solubles, (. B ) une sorte •*tires solubles dans 1 eau, (G; litre sorte de matires g-L solubles dans l'eau. Une db de ces trois soi tes de vitami anse une maladie appele bseudo lM catgorie de ces rats est nou. •vec un: combicaisoa de 34) Iticsde mais moulu et 10 guu %  lard, une ame avec 70 es de pois, jo de viande. 10 [*•, 10 de sel et une me ave. (fammes de coeur de mais moulu. f umes de viande, 2 5 de bec ne, Itl [Cique poition d'une combinai ItN ncessaire la croissante ei %  wtloppement. On peui sarveil-| Ufet de ces combinaisons sur Selon les tfleta obtenus, 11 cile de dterminer quelle por Jte la combinaison est ncessaire •oo'rilure des hommes prison>me rsultst de ces tudes [ temaue dn a8 Mars, enaque !" r reu J744 calottes de ltBr . alors que la moyenne *f >uaa calories par tte dans .PWtoa des pays trangers Le *f* ,,r fltelque soit son mau ^'Physiologique son entie, !" Pr ces combinaisons, devien' PARIS-Sterling 4^.52// Dollar 11,10 NEW YORK-SI-' "g4.tS.7s Franc 11,08 cette f'Uille dans la sale mng-r. l J, enz note du genre de ch q'ie re pas • Ce me> u peut r*'a-.t qje, ce qui peavt produire unr lgre difl rencesisur'cut lescjnd-tions locaNouvelles (le le emnA-.int un' a nolic^tion rigide. ... le quantits spcifiies sont un mi YVaSntlljtOtl tiimum p r wis pour maintenir une bonne sa. t y* ASHINGTON M W c Ce menu rclame 2500 c!o-ies deua tenant ie u gterre, eiui\e t "lu i ; 1 n, pnsco tab s< me .t du.e iou e arienne du canal comme mesure de d*tense naBERLWL chancelier Wirh s Reich-:tag. rpondant a '> note de I COTI.T'SMO.T des 'rparation*, ad m* 1 s m sa'es d o^mie, con l'auto .omie d? la R* chbr ik et la p b ica'ion des lUtt&liqnea de n 10 I te'rse les soixint.* milliards d'i np. nouv tUI, le cont lfiszal et pro pose un emprunt extrieur, Stul.ma y*n effteses d: relever la situatio kt, du conomique. ers faisant des travaux lou'ds de Mo avilies Diverses vront avoir 200,0 de p!us en cas nonale 11 considre le canal et Hawai que cest praticable. comme deux postes les plus impur-! 11 est enseign aux prisonniers une tants p.ur l'arme et dclare qu'il orofesston. Ils peuvent devenir tail Qe prendrait pas U responsabilit de, leuts, cordonniers, menuisiers, ma tduiie les garnisons comme le provernemeui nattonatu e turc d'Ango ons, charpentiers. Qaand ils travail posait la chimtrt lu a remis aux allis par l iatermi lent, ils ont un certain pourcentage | diaire de son repsettaH Coastan CONSTANTINO?LE — L^ Gou Une 'nspec ion que nous avons JJ U permis, en eftet. de s! tom ^ en •'* on tobus'es 2| wux qui ne sont pas encore T? Jj ont des ttes charnus chex J 1 est liche. Tous jouissen! fiaf* U ,tD, L l B ^ nn ous les yeux un ta W L 2 ,l P Wl PleDc %  t ij Q, **>nn, Directeur Mdica nin*. 1 w mf,ie el approuv par "^Docgal. Chef dVc ^isonl 1 \* com P rend l8 c0m %  Bnju .. * rations aliraentaiies ^ ; ^af, l dia§f et le sou-. qu'on leur rem t, i leur libration, s il* sont condamns pour un long term: et qu ils travaillent, ils peu vent obtenu aussi un pourcentage, entretenir leur famjlle. Oaand leur sjour en prison doit tre de peu de dure,on ne peut leur enseigner quoi que ce soit. Nanmoins, ils seront nourris de telle sorte que leur condi tion physique soit meilleure a leur ortie oour leu r perme'ire de s'adou ner des travaux manuels. Une ,v site am iu sines nous a p %  i m isd' prendre le menu du jour 28 mars), lisse comoosede viande, cresson, pots tt rt%. pois avec de la viande bacbit, mais moulu, oranges comme dtmrt. L'atelier ue cordonnerie fonction ie 1 merveille. Celui de la menuise ie est di ig par un contre m.ltre italien. Nous avons vu des lables.de lits 1 des chaises t. oons en bois orci ux du pays qui ne le cdeut i ucun autie article similaire prove nant de 1 lirai ger. sous le rapport de la b radi tt de la so idil A Nt'ge iupeneur se trouve unateliei d; couture o des femmes, des jeunes tilles confectionnent de chemises et des costumes pour Us gendarmrs. C'est une innovation qui date seulement de huit jours bl'es sont quarunte cinq, qui demao dent i leurs bras le pain de chaque jour. C'est autant de gagn sur la pro.stt ution. la misre et leur cort g* de maux innarrables. E es g gnent de une gou de et demie a deux gourdes par jour, selon leur in telligtace et leur activit. Nous avons voulu mettre en lu mire, les amliorations que nous avons enregistres avec satisfaction u Pnitencier Na ional, et c'est avec legrei que nous avons p is cong du DIKC tur, le lieu enaut Cuts qui avec une bonne gce souriante,nous a piomens travers l'tablissement Nous cous rendons esssuit: sus cas.mes de la geLdarmerie doal nous vous entre.1end10.1s demain. Nouvelle* tinoplc une noie en rponse cell> des alli > suggrant l'arm stice entre dt3 t rUtlCP & feZi efe ,ur ^La rpoo dit que It Kt militaire de 1a note est exarsins belges n'a pu voir lui-m a< Hx Poincar. A l'ilcNiS La piO)jo>iiions des m niii.es des a(faia dcision WASHINGTON> heures de dis cussiou sur le tiait d= la iimualiou mt rvl le senument presque unu aime du snat en sa faveur ei a eu jour rsulta que la ranhza.ion sera dhnitivemen vo e d ma..; i 3 h;u es de l'ap.s midi — O dcuie aujjuii'nu; a 'a Mu O" B.anche q it le t'iesi !• i irdhog Il pieodr*.l :i:: LU: parti U pio .haine campagne tltctaiaia pour le -ou g es. MliM Cette q r xai s. Illarlial t e t ou a 1 loin, t non aaoa zraude t-awou : a;; es ;,• intirno de >a : IU'SDI .bi %  -. : 1 0 P|I • nidi .1 1 u ij demain, c'est 1 '• '• CUi 1bl nc ifc puis a reivd j .'ut e JOUI l'adraaae uea "inill s qui oui des e.. ld.ua au SJmiuaiie. V* %  ' rticuU ement irillauto. \o ia le V*ni Creator cj u da lo 1 re Ctiust du q leliji.uii d Dur. La I' Petites Nouvelles tranger Par cble, 21 Mars mu da 1 Amicale de st alariiat {l'anJ ij(j(uD;-e dd cjia dda euv! Uds iroups Gratin c Hootch, Un timulnl brillant, plein de verve et d'humour. Un numro grau* vous sera expdi de. rception de votre nom et de votr adre.se complte, fcaiw! S O Uiuheii, i; Pwt 2ue4 t Iraniise Gnes. Mr ColarJ sojs-secrtaire d'ta* lui a t dsigne com ne adjoint L:s %  ialiUM d-i^iicont dcn.i 1 les autres dlgus. VlCrOiilA — Le vljrcchal Jonre a reu aulourd bui les auiorus de la ville ; demain ie marchal passera en revue les entants des coles et pianiera un a'bre en me i 01 e des soldats canadiens morts pvadam la guerre. MOSCOU — MtlgT I t bruits rcents de ma,, ...... ladie qui ont couru sur Lnine celui-ci a parl ROME -La.iwven.Bs be'ges avec 1-prinee hier pdant 2 heures devant la runion s:et. Leopold sont an.vs cet aprs .nidi Ra*e. U du C0 V B res co.nmuni.te pinrusse. roi. la reme et le pince hritier d Italie sont I .;. ... alls le recevoir Ugare. Le ter Minire Factt' LA-AN.Nt Un pondicnnc CRrtlSriANIA — L'abitngiobligatcire des "" c li Tour el *c fans L appareil pourra re diflrcats du travail stipul dans le projet de loi c f vor 'J* -5 oie>iages de Lond.es et mme tes a t adopt par la U. mg Cette mesure est de £tat-Lnis ITersoir, mme forme que cule adopte par lOJehting et I URUM On a essay dassassiner le prol" U P n e, SSSka i „„ seur **ilsaaslaTI ancien mmiMre des affaires etran dins un UfeRNb — Le conse' r>^a.t M— %  i . ^— J —i sentence Colombie LONDRES prpare invau rtsoBmettr^ni leurs rapports leurs gou GliNEVe U consul de la socit de la veraemeats respectifs. C ron rouge annonce que tel crot rojges de HIUA L^couverte a un complot pour Colombie. Far.g.iy , UO s:a R,ca ont t a:ccp assassi mer les dlgus sovitl s la Contrence en tes co nme numbrts. traversantili Uthoie a eu four rsultai un grand | PUMf.H\L MADIRI L'es empereur nombre d a.resta.t au,ourdnu. CM^ t d Autriche a une fronco paeumoniV son PARIs Le conseil des ministres a dsign eut est grave Mr ftarthcM vice p.cs.d l0; du conseil et minire, LONurlcs D'aprs l'Eveaing New, S.r I los mots pour ex, i (| Mr | a 8I< „, m actions a, graae da are L mure proaoni, an %  on itiiip^, u i -, -nnon plein di g au leur, dauu laquai, pr.)Dsnt occiaioa tes cucoadtttc.irt evoquaaa de bou irdioauoo n y u vingt emq tua, a *poan >e lle et le ca-ac re du pi • d puiiait, o Uuuateur da Jsua Jiiiisi HUI uatie rr \ | i iaU e de la .aae, eut lieu l liotum ge au Saint i.ic eiu ui apie> leqie le l're La oie adtaaea de* leui.rciemema noua a luua oeui qai su BUQ t ialt eBiUaa la luaott'aaiauoa jubilaire. A midi, uu d. | uuer runissait au efectuiru des eie.oi una aaatataoca sytu^Biliaiue et nombreuse o Ion nsUriguaii ie rdpresdutant du iu; i gd, .vigr timug. le Pre J*o, re jt-tfae-naut l'aroQavtJUS aosant. le jureau iu gl ioiid dd Port au l'rince, le Pre , ;turd, dad represeutaufs dj aint Louis d J Gjozgue, une dlgation i'etd/ed dd 1 diauiiase.udnt. Les Udstd fjraut uumbreux %  la Pre Christ, au nom du personnel idd protaeaeurs, eoinpUmaaM U Sa permur de St Martial, puis il ajouta dda t-iliciiatioua paruculirea eu sou uoin e. en celui des dilt.enta pr res sortis de la maison de Si Sau /eur d'ovarge el q. it Ureut parue Je 1 etabiisse-.iieu', la plupart eu qua ut da suprieurs. Le era Qoi. le po;a de St Mar tial, du une ciiii.uautj pieje de cir couaiauce, eu vns de sa co.uposi non, aorid de dialog ie dee morts ayaut pour th ne la clupelle de leiabiissetudut, q i„ iiuud ulfarona detuiiii a noi leotaura. Li/d Jean o u pisenta des com plirOduis respectueux uu nom des lves; et le Pfsi lent de I Amicale .1 Usutniase, jeta un coupdoa sur le y-di-ta d : l .v. ure des Pre du oi li ... i s i ti.u.i depuis le Pre Tia seiaud et fo u* des sojuans tant pour le l'.e Liuoie q l a pour l'ave u. dj S. Maniai L. l're Lsuore mu, reiuercia toui de leur partiel patiou aux crmonies du jour Noua renouvelai nos compiirnenU 4 Si M midi bt a aai nombreux tants. en %  --Mi -MKl n'tait pis PprlJ ranspor b en loin hi'.re de bouletaai s que d iu tes it rsetioas obi-, nai ni le plus lgitime des suce*-. Le pabtic au a la v c .ue u'-dmir.r le spe.tic e de :e .oi ci la ne part oai isjj ui I n %  < E.trc i Jo lars Loge 2 devais. ttou r i 4


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05636
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, March 30, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05636

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
QoiasilBAnDie No 45C
08KTSUR PROPRIETAIRE
Clment Magloire
NCMIR3 20CJmT1>'Kf
i^jm Prince/ifcii.
Jeadl 30 Mars W22
Quand Dieu veut faire voir qu'on
ouvrage est loul de sa main, il rduit
tout l'impuissance et au dsespoir,
puis il agit.
BOSSUET
Quotidien
HIDACTiUN; Ans Arxvr.caiaf '
Pnitencier national l
saersdW ri Moi de no r-dacteur au qnn our les ^umrer. Nous re-
lit ri ional. il a eu l'ooa- produisons les inst-oe'ions conte-
e no'fr les p og es lals ups u bsd<* e t b eau :
c Prparez n'infoftt que' dpu-
rer de A F, n importa quel dier
de 1 i o f n'importe quel .ouper de
R W inclusivement. Varier les re
pas autan1 que pojble. Placi'd z
Par Cable
Nouvelles Etrangres
lifcciioniemnit de cet ta
rat de tout prrmet ordre.
icansgaons ci dtssous ses ira
us;
Les Cours En Alem *on
liptimire choe qui vous fraere
ttt'e entre a la p ;s*n, c'est l>
brc rxquise qu y g-ie. Le;
Biontb'in.hi.". i la chaux lia
r,et rv as i 1 extrieur, d'une
|jMir jiune pour ne pi- fttigurr
sef r-. La cour, l s c uloir pa
l' la g" b iques, Uves, frotts 3
aceao d us fo's par jour so j:
| reluisants Linfirnvrie peu*
ifD et le ira f-ment des prison
'bcital au dtsius duquel se
nooe cbtmbre d'isolation pour
individus atteints de Tialadie-
tM'inse?, sont tenus en parfait
K. leo n'y manque pour >pon
i l'objet de leur destination. Au
I et la cour, on grand ba.si.
cdts appareils i douebes produi-
te l'eau en abondance rpond 1
In ncessites de l'hyg ne.
at remarqu dis petus rat
dans deux caisses, le docttut
ses voulu nous di:e i quoi us
t Ils sont l'objet d'exprience
listant i dterminer la quantu
itamines ncessaires leur crois
tt t leur dveloppement.
PI vitamines comprennent ( A )
piisses solubles, (. B ) une sorte
*tires solubles dans 1 eau, (G;
litre sorte de matires g-L
solubles dans l'eau. Une db
de ces trois soi tes de vitami
anse une maladie appele bseudo
lM catgorie de ces rats est nou.
vec un: combicaisoa de 34)
Iticsde mais moulu et 10 guu
lard, une ame avec 70
es de pois, jo de viande. 10
[*, 10 de sel et une me ave.
(fammes de coeur de mais moulu.
fumes de viande, 2 5 de bec ne,
Itl
[Cique poition d'une combinai
ItN ncessaire la croissante ei
'wtloppement. On peui sarveil-|
Ufet de ces combinaisons sur
Selon les tfleta obtenus, 11
cile de dterminer quelle por
Jte la combinaison est ncessaire
oo'rilure des hommes prison-
>me rsultst de ces tudes
[ temaue dn a8 Mars, enaque
r reu J744 calottes de
ltBr. alors que la moyenne
. *f >uaa calories par tte dans
.PWtoa des pays trangers Le
*f*,,r fltelque soit son mau
^'Physiologique son entie,
Pr ces combinaisons, devien'
PARIS-- Sterling 4^.52//
Dollar 11,10
NEW YORK-SI-'"g4.tS.7s
Franc 11,08
cette f'Uille dans la sale mng-r.
lJ,enz note du genre de ch q'ie re
pas Ce me> u peut r- *'a-.t qje,
ce qui peavt produire unr lgre difl
rencesisur'cut lescjnd-tions loca- Nouvelles (le
le emnA-.int un'anolic^tion rigide. ... -
le quantits spcifiies sont un mi YVaSntlljtOtl
tiimum p r wis pour maintenir une
bonne sa. t y* ASHINGTON M W
c Ce menu rclame 2500 c!o-ies deua tenant ie u gterre, eiui\e t -
"lu i ; 1 n, pnsco tab s< me .t du.e iou e arienne du
canal comme mesure de d*tense na-
BERLW- L chancelier Wirh s
Reich-:tag. rpondant a '> note de I
coti.t'smo.t des 'rparation*, ad m*
1 s m sa'es d o^mie, con
l'auto .omie d? la R* chbr ik et la p
b ica'ion des lUtt&liqnea de n 10 I
te'rse les soixint.* milliards d'i np.
nouv tUI, le cont l- fiszal et pro
pose un emprunt extrieur, Stul.ma
y*n effteses d: relever la situatio
kt, du conomique.
ers faisant des travaux lou'ds de
Mo avilies
Diverses
vront avoir 200,0 de p!us en cas nonale 11 considre le canal et Hawai
que cest praticable. comme deux postes les plus impur-!
11 est enseign aux prisonniers une tants p.ur l'arme et dclare qu'il
orofesston. Ils peuvent devenir tail Qe prendrait pas U responsabilit de,
leuts, cordonniers, menuisiers, ma tduiie les garnisons comme le pro- vernemeui nattonatu e turc d'Ango
ons, charpentiers. Qaand ils travail posait la chimtrt lu a remis aux allis par l iatermi
lent, ils ont un certain pourcentage | diaire de son repsettaH Coastan
CONSTANTINO?LE L^ Gou
Une
'nspec ion que nous avons
JJU permis, en eftet. de
s! tom^en '* on* tobus'es
2| wux qui ne sont pas encore
t? Jj ont des ttes charnus chex
* J1* est liche. Tous jouissen!
fiaf* U ,tD,-
LlB^,'nnous les yeux un ta
W L 2 ,lPWl PleDc
t ij q, **>nn, Directeur Mdica
nin*. 1 wmf,ie el approuv par
"^Docgal. Chef dVc
^isonl1 \* comPrend l8 c0m
Bnju .. * rations aliraentaiies
^ ;^af, l diaf et le sou-.
qu'on leur rem t, i leur libration,
s il* sont condamns pour un long
term: et qu ils travaillent, ils peu
vent obtenu aussi un pourcentage,
entretenir leur famjlle. Oaand leur
sjour en prison doit tre de peu de
dure,on ne peut leur enseigner quoi
que ce soit. Nanmoins, ils seront
nourris de telle sorte que leur condi
tion physique soit meilleure a leur
ortie oour leur perme'ire de s'adou
ner des travaux manuels.
Une ,v site am iu sines nous a
pimisd' prendre le menu du jour
28 mars), lisse comoosede viande,
cresson, pots tt rt%. pois avec de la
viande bacbit, mais moulu, oranges
comme dtmrt.
L'atelier ue cordonnerie fonction
ie 1 merveille. Celui de la menuise
ie est di ig par un contre m.ltre
italien. Nous avons vu des lables.de
lits1 des chaises t. oons en bois
orci ux du pays qui ne le cdeut i
ucun autie article similaire prove
nant de 1 lirai ger. sous le rapport
de la b radi tt de la so idil
A Nt'ge iupeneur se trouve un-
ateliei d; couture o des femmes,
des jeunes tilles confectionnent de
chemises et des costumes pour Us
gendarmrs. C'est une innovation
qui date seulement de huit jours
bl'es sont quarunte cinq, qui demao
dent i leurs bras le pain de chaque
jour. C'est autant de gagn sur la
pro.stt ution. la misre et leur cort
g* de maux innarrables. E es g
gnent de une gou de et demie a
deux gourdes par jour, selon leur in
telligtace et leur activit.
Nous avons voulu mettre en lu
mire, les amliorations que nous
avons enregistres avec satisfaction
u Pnitencier Na ional, et c'est avec
legrei que nous avons p is cong du
Dikc tur, le lieu enaut Cuts qui
avec une bonne gce souriante,nous
a piomens travers l'tablissement
Nous cous rendons esssuit: sus
cas.mes de la geLdarmerie doal
nous vous entre.1end10.1s demain.
Nouvelle*
tinoplc une noie en rponse cell>
des alli> suggrant l'arm stice entre
dt3 t rUtlCP &feZi efe ,ur^- La rpoo dit que It
, Kt militaire de 1a note est exa ParisLoque les dbits reprirentjioigneueement par le commaudani
aujouid hui au snat sur la question en cluf dont le point de vue seu
du b dg t des dpenses recouvrab e de l'Aileiuagnr Mr Fojrm :nt. saa- &t d seule p leur, a prsent le point de vue so-
cialiste sur le prob'me gnral baao
cier en ce qui concerne les rpara
tions et demande s'il est rellement
n:essa mes sous les drapeaux. Il demaoda
la supprtsnon des ob'igatioas au
porteur pour prvenir l'vasion fii-
ctle et la cration dua f *od interna
tonal au moyen dun emprunt iotei
national pour le paiement des pen
sions.
f.iRISLe comte Sforxi, araba-
sadeur d'Italie, a vu ce mat n M
r*oincar et la inform que les con-
versations de Mr Schanzer, ministre
des afhires trargres d'Italie avec
Vlr Lloyd George avaient roul pu.
cipalement sur la contrence de G
ns. Mr Scharx oblige de rentrei a
a h e en raison du voyage des sou
v>rsins belges n'a pu voir lui-m a<
Hx Poincar.
A l'ilcNiS La piO)jo>iiions des
m niii.es des a(fai iclativement a l'armistice en;re grec
et turcs en Asie Mineure a t sou
mise l'assemb e nationale par le
gouvernement. Mr Gounans, prs1
.cm du Coaseil, a accept le poiul
ie vue de Mr S.ratos d'aptes lequel
oue discussion sera sappiuatt, l'as
semb e (ahanl seutemeni connatre
>a dcision
WASHINGTON- > heures de dis
cussiou sur le tiait d= la iimualiou
mt rvl le senument presque unu
aime du snat en sa faveur ei a eu
jour rsulta que la ranhza.ion sera
dhnitivemen vo e d ma..; i 3 h;u
es de l'ap.s midi
O dcuie aujjuii'nu; a 'a Mu
O" B.anche q it le t'iesi !- i irdhog
Il pieodr*.l :i:: LU: parti U pio
.haine campagne tltctaiaia pour le
-ou g es.
MliM
Cette q r xai s. Illarlial tet
ou- a 1 loin, t non aaoa zraude
t-awou : a;; es ;, intirno de >a
:' iU'sdi .bi
-. : 1 0 p|i
nidi .1 1 u ij demain, c'est 1
' ' ' CUi 1bl nc ifc
puis a
re-
ivd j .'ut e joui l'adraaae uea
"inill s qui oui des e..ld.ua au Sj-
miuaiie.
V* rticuU ement
irillauto. \o ia le V*ni Creator cj u
da lo 1 re Ctiust du
q lel-
iji.uii d
Dur. La I'
Petites Nouvelles
tranger
Par cble, 21 Mars
mu da 1 Amicale de st alariiat
{l'anJ ij(j(uD;-e dd cjia dda euv!
Uds iroups
Gratin c Hootch,
Un timulnl brillant, plein de verve et d'hu-
mour. Un numro grau* vous sera expdi de.
rception de votre nom et de votr adre.se com-
plte, fcaiw! S O Uiuheii, i; Pwt 2ue4
t
Iraniise Gnes. Mr ColarJ sojs-secrtaire d'-
ta* lui a t dsigne com ne adjoint L:s ialiUM
d-i^iicont dcn.i 1 les autres dlgus.
VlCrOiilA Le vljrcchal Jonre a reu au-
lourd bui les auiorus de la ville ; demain ie ma-
rchal passera en revue les entants des coles et
pianiera un a'bre en me i 01 e des soldats cana-
diens morts pvadam la guerre.
MOSCOU MtlgT I t bruits rcents de ma-
,,...... ladie qui ont couru sur Lnine celui-ci a parl
ROME -La.iwven.Bs be'ges avec 1-prinee hier pdant 2 heures devant la runion s:et.
Leopold sont an.vs cet aprs .nidi Ra*e. U du C0VBres co.nmuni.te pinrusse.
roi. la reme et le pince hritier d Italie sont I .;. ...
alls le recevoir Ugare. Le ter Minire Factt' LA-AN.Nt Un po et ua grand nombre d autres tonctioaaairet taient nl nute puissance est en voie S'InstilUiiw i
aussi prssnts. Liusmne II sera en co nmunica ion qu>ndicnnc!
CRrtlSriANIA L'abitngi- obligatcire des ""c li Tour "el *c fans L appareil pourra re '
diflrcats du travail stipul dans le projet de loi cfvor 'J*-5 oie>iages de Lond.es et mme tes
a t adopt par la U. mg Cette mesure est de tat-Lnis ITersoir,
mme forme que cule adopte par lOJehting et I URUM On a essay dassassiner le prol" U P n e,
* SSSka i seur **ilsaaslaTI ancien mmiMre des affaires etran dins un
UfeRNb Le conse' r>^a.t m i . ^ji--------
sentence
Colombie
LONDRES
prpare
invau rtsoBmettr^ni leurs rapports leurs gou GliNEVe U consul de la socit de la
veraemeats respectifs. Cron rouge annonce que tel crot rojges de
HIUA L- ^couverte a un complot pour Colombie. Far.g.iy , UOs:a R,ca ont t a:ccp
assassi mer les dlgus sovitl s la Contrence en tes co nme numbrts.
traversantili Uthoie a eu four rsultai un grand | PUMf.H\L Madiri L'es empereur
nombre d a.resta.t au,ourdnu. CM^t d Autriche a une fronco paeumoniV son
PARIs - Le conseil des ministres a dsign eut est grave
Mr ftarthcM vice p.cs.dl0; du conseil et minire, LONurlcs D'aprs l'Eveaing New, S.r
I los mots pour ex, i (| Mr |a 8I<,
' m actions a, graae da
are L mure proaoni, an
on itiiip^, u i -, -nnon plein di g au
leur, dauu laquai, pr.)Dsnt occiaioa
tes cucoadtttc.irt evoquaaa de bou
irdioauoo n y u vingt emq tua, a
*poan >e lle et le ca-ac re du pi
d puiiait, o Uuuateur da Jsua
Jiiiisi hui uatie rr \ | iiaUe de la
.aae, eut lieu l liotum ge au Saint
i.ic eiu ui apie> leqie le l're La
oie adtaaea de* leui.rciemema
noua a luua oeui qai su BUQt ialt
eBiUaa la luaott'aaiauoa jubilaire.
A midi, uu d. | uuer runissait au
efectuiru des eie.oi una aaatataoca
sytu^Biliaiue et nombreuse o Ion
nsUriguaii ie rdpresdutant du iu;
i gd, .vigr timug. le Pre J*o, re
jt-tfae-naut l'aroQavtJUS aosant. le
jureau
iu gl
ioiid dd Port au l'rince, le Pre ,
;turd, dad represeutaufs dj aint
Louis d j Gjozgue, une dlgation
i'etd/ed dd 1 diauiiase.udnt.
Les Udstd fjraut uumbreux la
Pre Christ, au nom du personnel
idd protaeaeurs, eoinpUmaaM U Sa
permur de St Martial, puis il ajouta
dda t-iliciiatioua paruculirea eu sou
uoin e. en celui des dilt.enta pr
res sortis de la maison de Si Sau
/eur d'ovarge el q.it Ureut parue
Je 1 etabiisse-.iieu', la plupart eu qua
ut da suprieurs.
Le era Qoi. le po;a de St Mar
tial, du une ciiii.uautj pieje de cir
couaiauce, eu vns de sa co.uposi
non, aorid de dialog ie dee morts
ayaut pour th ne la clupelle de
leiabiissetudut, q i iiuud ulfarona
detuiiii a noi leotaura.
Li/d Jean o u pisenta des com
plirOduis respectueux uu nom des
lves; et le Pfsi lent de I Amicale
.1 Usutniase, jeta un coupdoa
sur le y-di-ta d : l .v. ure des Pre du
oi li ... i s i ti.u.i depuis le Pre Tia
seiaud et fo u* des sojuans tant
pour le l'.e Liuoie qla pour l'ave
u. dj S. Maniai L. l're Lsuore
mu, reiuercia toui de leur partiel
patiou aux crmonies du jour
Noua renouvelai nos compiirnenU
4 Si M midi bt a aai nombreux
tants.
en
--Mi,
-MKl
n'tait pis PprlJ
ranspor b en loin
hi'.re de boule-
taai s que d iu tes it rsetioas obi-,
nai ni le plus lgitime des suce*-.
Le pabtic au a la vc.ue u'-dmir.r
le spe.tic e de :e .oi ci la
ne part oai isjj ui I n <
E.trc i Jo lars
Loge 2 devais.
ttouri
4


LH MATIN
M
Projete Parisen.Juiu
prochain
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emulai on Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
2SS38S8a8eS3
Ine association, dite des srois de
la France, s'est ce estime, pendant
la derniie guerre, Paris, aveoue
des Champs Elyses, 117, ponr rece
voir lea trangers qui sa rendent en
Franee, lis mettre en teintions avec
les franais de leur condition et pro
Cession et leur fournir toutes mdica
lions utiles.
Dsoc une runion rcente, prsi
de par M. Nouions, ambassadeur
de France et laquelle assistaient
laa ambassadeurs at Min stres Pliii
potentiairee de quinze Paitssnces
trangres accrdits Paris et no-
tamment M Beliegarde, M lient 1
fcooli, Prsident de la Socit, les
amis de la Franee :>, a trac le pro
f;ramme d'une kermesse qui aura
len en Juin pro hain. Paris, su ont
palais du TiooadafQ et aurapour,cjp 'a viilr de bonne heure ai jour 1-s et fois de sfs enfants, rapporte
objet de resserrer les lien qui ut,iB dhui et des bombes ont t ) i,-s t-o\ ront srieusement rasades
sent les colooiei trangre* et la;paimi u lou|e sulvril!ant les incen M de.
mm
U. S. JVavy News [UlWS il Uil
28 Mit s
tion de i'alderrmn avait soulev nn
, Z a il____.. Mat BELCAST Plusieurs incendies de s Hs femmes. ,
d,ans diffrents quartiers LISBONNE- Lex empereur Chu 0U,P u*eura ouvrages des
. j____._.... ______.. auteurs qu elle reoit ch
cl.t
meilleurs
que mois.
NEW YORK-Un verdict de culpa
pren b l t a H rendu dans le proc, de fy<< Le {"' Lf h. "Jg*'
ii... c-u ai____k-.- ..,.; au;. Le Fgito, LHurn.nit, L* Victoire,
etc.
socit Mnaituoa et tout par culi dl. accidcnt) on, eu | cu.
rement de Une connatre Pans, p' .
en pleine saison patuienne.au mois! rAK's L" aovitis russes
de W les graedclf maisons decom Dcn des m sur s eitraorna.res Stephen W.nbutg. accus devoir
merce et le principaux produits dea'.pour protger leurs dlgus la cou personnifi 1 o'ficier naval qui dans
nations amies de France. trence de Gnes en voyjge l'Italie le tle de lieulemnt co-nmandant,
U:i rservera chaque nation amie et ; ux Etats de la Baltique, par l'in accompagna la princesse Fatima la
un tend que prsidera l'agent di (termed aire desque's ils ont ngoci Mii?on B'ancre et la prsenta au
plomatique de la nation intere^e. i pour obtenir une proteciioi militaire'''rendent. La sentence n'est pas enco
Chaque tend enregistre a les corn- iel de police. Lfur itinrai e est tenu r- dtermine.
'^iseciet Leur pincpale crainte semblel W^SHlNoTONLe Dpart?mert
tr des f En vente galement les journaux
de Pari* : Le M iin. Le T naos, Ex
Rapproseawt...
Le 20 Aot 1819 la gnral as kg
garde Vil Lubie,eyent recaPad"^- '
de toua lea fonctionniires so
il aveit fsit parvenir une ptittoa
faveur du p sident 3ouloaqo*taC
sa la Cbamb.e dee Co-unth(
au Snat de la Rpublique U sL
che doat la texte suit, ta eitetiQ;
c Mesaieurs.
'J'ai l'honneur de veas idr
sons ce couvert, foie cahier* ....
tua des signatures dea su tonte* j]
ma commune et d'an grand
bre de ses habitant* qui, g*
libre volont, sont venos speasjr]
ptition qui vous fat dj tdrtaf
par une mejori absolus da \m.
ptition qui a pour but de r
ter lea m oeut* servicea i
Exe Faostio Soulo ique real
ptyi. depuis q.ie I Eternel etlsl
coure de see rooci.oytn* l ont i
l la tte dee destines d'Haf
Le peuple ayant suivi la vois I
eu s'adt assaut a Voue nol doute]
ypos manda'aiies. que vous
cueilleicx avec joie nos voaoi
ceux de noe fi es des entre*i
temeotc q i, pet eue suoti
en avaient au I id e.
J si rhonneur de vous iiImT
respectueusement.
s g l ; vil mm
tranp mettra R.ix maisons de eommer
e exposantes.
En consquence chaque munon
de commHico dsireuse de profiter
NEW YORK-Le commissiire de d'une toute arienne a Pnamt,coir
police Konght qui hict soit publia me mryns de dfense D-s manotu
de cette publicit devra expdier!" ordie d empcher les femmes de vres exiensiv--s pour dtetmioer la
brve chance les Bpcimens de!fumerdans tcuslrs endroits publics valeur nilits.re d'S dl-nses de h
ses produits dont elle fera don a rvoqu l'ordre de bonne heure au c e amricaine oprant en cor jonc
l'oeuvre- Ces spcimena seront expo joutd hui quand il apprit que cette t oa avec de modernes aroplanes
Be daus le Stand, avec le nom de la oidonnance de ne pa fumer n'ava t $ont rroptes pour l't prochain
maison plac en vidence
A la demande de M Beliegarde,
Ministre d Haiti a Paris, Mme Agel
a runi la Lgation de France, le
28 courant, plusieurs dames de P oit
au P noce, et leur a exprim le dsir
de I agent diplme ique hatien da
voir Ua principalea maisons de com
merce de ce p-y prendre part a la
koiuiefase piojeie La runion se
composait des dames et demoiselles
indique* ci aptes. Mme Louis Bor
no;Mme Flix Uoicou;Melle Corvmg.
ton; M a* Edouaid E-ivv, Mme
Ke ie Letebouie, Mme Elmond Mao!
ons, MelU l'aret; Mme B- Kicote.j
Ime Emile Rouzier.
L'asaiatancu a accept avec p'aisir'
la pioi'O-iiio'i du Ministre d ri
Paru, elle a piomis son eoncout
lime Agel Chacune des dame
entes s'est offerte no amment a eol
liciter du* maiaone de commerce
d'il i i de promp'es expditions d-
chotillons Pane
pas appioav epai 1: Bureau. L ac par le Dpartemt nt de la Guerre.
Varits
CE SOIR
Le Comte de Monte Christo
( Suite et fin )
Entre gle i gouide
DEMAIN
ri La Reine s'ennuie
Nouvelles
RABAIS C0L0SSAL!!|
O peut-on trouver les article* suivants
de quai le EG ILE, prix gal!
Chez i
ANTOINE Ma TUM&S
( Suite & Fin )
Etnie 0,50
SleRosede Lima
La Scrtaira de l'Association do8!
Anciennes Elves a le plaisir dan
l
S. G. R. C.
uoncer aux encie-ines E ves eux
snetnbres d Honneur, et aux amius
de livre, que l'ouverture de U
Retrait snnuelle est fixe au lundi
14 Avril prochsiu 4 lu 1|3 de l'a
prs midi.
Mardi, mercredi et jeudi, la Sainte
Messe, dite i 8 heutes, sera suivie
du eerraon, et l'Uistruc ion de l'a
prs midi sure lieu 4
demie.
On aura le bonheur d entendre la
parole farte et consolante du t\ev.
Pre Lanore. Suprieur du Petit Se
minaire Collge
Epooioe JEiN-LOOl
C'ait la Socit Gnrale de Kola
Champagne qui. soin une n administration, offre au public un
assortiment como'et de limaoaiet et
d'eaux gaz;uses de liqueurs et sirops
dont la rputation est tshHe.
Les client*: sont a-;suis d* trouver
i la S. G. K. C. Avenue Hs Dtllei
heures et tous les avanta^^s dsirs bls ainsi
qu'un service rapide et giranti.
La
))
Parisiaua
OBQVra Cngrap
Mickey
C'est ce soir 1 hique au profit de Notre Orgue
ique Tonne tas^ pis dfac'ion t
que ton* nillent ceSuir en foule /jir
Les membres des deux Se-tions UQ CDef due ivre C ngraphique
de f La R-naissance ort convo
qus en Assembe Gnrale Otdi
naire, conformment 1 l'article 26
des Statut, le D manche 2 Avril pro
chain i Neuf heures prcises du ms
tie, au local de la Socit, No !<>59.
Rue Lamarre.
ORDRE DU IOUR .
10 RavpotM da Comit Directeur,
ortio.
20 Hfioi la Nv v ia Cou:t.
)o Q r^o"*. i i Gnral.
Poit-au llPCi > Ma" i lt Uatu.it, UONO*AI
Travaux utiles Noub avons
h'Iiiiii1 i- s tiavaux de terta^sament
qi;i gfxcutint, entr< le Wif du e
b~* nge etieGtand W^rt.dprure I s
ltiuMi'B de la douane Q mnd on
; le aopelh qui! n'v a pas 1 j g nnp-
la in'T un ; vu pi s dea bai d(. a il la Jnuane et occaHioonait
'de grande donvii 1^ d se-, en * 11 iend h q d ces ira
vaux sont utiha t ncess 1 r0-.
Collision d'autos lier soir
vhib in h z lieuiei Mr Garni le Gir
ii-ii' venais daaa son auto No 12 par
la rue U tussau avec I intention de
desceudre pari Avenue Boyer quand
arriva a l'angle de ces d ux roea,
I auto No '202 conduits psr Me Phi
lippa '.'nilur essaya da passer de
vaut Celui-ci eut uue emh-nde e1
entia en coliisio'i avec le 12 4 .1 eut
sa '> f > -h 01 i-f.-'.
L' ff >ire a t dfre U lustiee
de Paix.
luion- Djouia quelquBs jiura
que i lecjlte il t coton a comm-mee
sur une grande echd le. fiaauooup
de s,.fc 11a uura b demuuut pour
en sene er. O est 1 occasion d re
com uaoder aux expditeurs d bien
soig 1er I articie, a les prix obteuns
sji les marchs e'.iangers sont asstz
rmontateuiB.
PHOTliKONS LK> ANIMAUX Il est
impoiiMUi qu'o occupe des abreu
voir placs dans les diffrents quar
tiers de la ville. Nous avons retnar
que que devint la Teerasse des pal
dniera viennent tous lea mutina
baigner leuts chevaux et s amusent
introduire des baillons dans l'a
breuvoir. Cet e faon dfaire peut
occssiooner des couiaramations aux
autres animaux qui viennent durant
U iourne y etsn her lenr soif; d eii
leurs les abreuvoi s doivent toujours
elle pi "(.les
PautiUNT D aprs ce qui nous
revient toutes les pices de pateaaem
du mois de mars sont prtes. Ou
pouirs, selon toute probabilit le
commencer eamedi ou lundi.
AVEC
En y sssi^t^nt s ctte beile soirta
vous a'derez beaucoup \ io er notie
Capitale d'un orgue dn d plie
L'entre guu.u ta; G. 1,50
Crpe d; Canton l'aune G.
Crpe de Chine
C pe Cli il > 1
Cipe l'aulette
Crpe Georgette
Crpe d ) Cbine i birres
Voile ue laine frar iia
Voile suisse brode
V jile suisse uni
Voile f arii8 gda ramag s
Voi'e la Vougs
Vo la Da h jiura
Voile Sp a- li a jours
Voile carreaux couleur
Voile merceris uni couleur
V ne brod
Voile blanc barres
Voile blanc a carreaux
Voile a f.eurs couleur
Voile b auc
Voi'e a graoies barres
Voile imprim
Voile pour < harpes
Organdi sutfca brod
Organdi suisse uui couleur
O gtndi bu eae carreaux
u nt.i.n auiaae fteurs
t) guidi 0 il mire
Ui .e me fteurs
K ilienue uuie
v b trmeuse fleuri
Ctianceuse urne
G pou de eoie
-tepon fldurs
ur^epou de co on
Jdouaaeiiiie de ioie
alouBSaliae suisse mitai
tfeugilioe de soie
601e lavable couleur
fricotioe Jersey*
l'ncoiatte Deoizat*
Oiogbam suisse
i'alld de soie
tuile de co*on
das d.' oie couleur la doox.
Bas merceris coul la doua
UaS '
tii* conlenr
Us da soie suprieur chaque
Lotion Pompais assortie fisc
savon Azmea pour
coudra Floramy
Santal
Coty
Java
Flore de Tokio
Houpe velours
Houpe franaige
Uiosse a deut
Mouchoirs de poche la douz
Seulement theg An oine M
ASTHME
PAPIER FRUNEAU
20
10
10
10
10
12
5
4
2.5'J
3
2
S
2
3
2
2,5U
2
2
1.S0
1 50
2
2
MO
U
5
75j
I
2
5
5
5
5
3
2
1.50
5
6
e
12
12
4
15
5
30
20
lj
11
10
3
0
3
3
3
2
*
1
2
1
1,25
10
sloncbo'rs de poche iup doox It
Tussir Shiniung
Tuasor barrea
Tnisor oni aup
Gabardine couleur
Gabardine blanobe
Gabardine a carreaux
Ponge noire
Soyeux blanc
Taffetas noir et b'enc
Satinette couleur
U'Zin
(i'Amnne suprieure
Iodia me franaise
1 xiienne ang aise
Zpbir
Battiste pour chemises
t'erc-le banc
Percale rose
Calicot L dor
Calicot de famille
-aiicot Madapolam
lte d Indien
e de blanc
aU ne sup ponr jupe
O il babc bui neur
O 1I1 gua suprieur
Diil Tussrr euorieor
uitii pain bech
Diablement f >r
Kuk: blanc suprieur
Kh.ki jaune
l'uiie a Jean suprnur
Toile ma alaa
.Nappe bltncbei
NHppes couleur
Ch mneitee blanc
ob-tmisettee crues
Caleon court
Combintiiob B V.D.
t'yjima
uemiaei couleur
obemuee barrea
ubeujisea iport
Cbemuei couleur supriear
trs 10p.
serviettes de bain 3 p.
" 3 p.
Chapeaux lsina aai.
Je II Ida 3 p.
Breiellei aes.
ChauBsettes son. rfoai.
chaussettes barrea
" uciei
** fil pr. enfant
Souliers pr. enfant
41
I
I
I
3
II
I
11
M
1
b'.anca "
t 4

1
I
f
i
t
tf
It
I
f
ftrtU prM da fflld H produit B wn !!tl
di tom im .-.. d'AaUiiM. ti>ii|i>, flpirmiwt, m.
FRUNEAU. 3. V Si-Martin. Pari* ., ro.fx Prm
Couvertures de lit iop.
Ti'amis ou an stock conftMava"1
nouvel vont en 0tter. au coura le p'us r-e-U. .. (
1L -" ^P1* d>p-s ce p-ix cou ant. C'est h drwM
19 Tous ce? ar.icle
q
Pi
*? A V**?hnm ****** Tons ce^ar.icl
O son- de dix quinze couleurs et qualit,-
' w 16 Avril, les Pques \ iw-vni ^


LI MATIN
i
UROBON
v 1
Rhumrtsmos
Nvralgies
Goutte
Gravelle
Artrio
Sclrose
Obsit
j veut resiar jeune et viter
5metlemea,l*durelseametit
'artre* l'en blme;i( dee
,|*a arlce et l'obesitA doit
Jner l'exce d'acide urique.
ion de notre organisme,
lre det curei rgulires
l^imODONAL.
lave le
0'_i.D
oa
(

- I l*dlevteo Bfm-ip'jt, d^s te
tralUi r?n i -.. -. c t.?
avant iiih f.- iih*< t-t
1* d\ ; '' .a Ici
le. A la fH .1*1 Je ;...~ rjif, i acide
urlau la-.t ' seul fscear d' rpe''
tension, on dev a, n\-..i t~ut* auu*
chose, hjtler i *: ment et fr-
quemment cor.!? r' -' .i S'a :'
nr Que d^.-, l'cr^r .-: .:. . l.ji
It'l ,.: ::. .
t'rnffEi' ,.- I .,-.;;t.
fiel il Oui i.. ; v..i .lathj 'lv r.:...r
r
cuti entteiam. I t Tfe^Mleaoee ra.'s
i tv a*V*.*
.... i
D'ahior-1 ''r:
N'ifL'. i nnni. > .i i..ie 8* ta remme.
i tniMiosnte, crnH>p,.:iie.
LI ii v " f*> I S*OTW rl-nor.t RhVS'
inTWVbiiiMi i imsaeo. Ne-
vraiflei
JillUn IIOII, Ifiili fiirau itu kili l, I, lu il la,nii il Uni
'** ;'.,,
:*...; ;wt-.
> fil iM I
^^Ye.'ng-TSvm
Lajc'o
dU
i rc
GASOLINE ET KER0S1NE
flous venons d'introduire en Hati, la marqua SHELL
fonnue e* apprci*' d'W* Je monde m'ier.
Ceux qui *>n ot dj fa>t l'essai VOU* dira { f/tf" la
jflwVve SHEl'i est spcialement eminni n fa M* pour
\on rendement avantautux et qi* Ile n'en* 'a*** p'ie 16
lioteur ardee son raffinement p triait.
Ile vous engageront n'usjr que ia Krosi e SHELL
ifrieure aux autre pie *on degr 15oe elle donne
consquence une flamme plus vive et bile sans ju-
ge.
Vy a donc conomie ci avantages n'acheie que la
m que SHELL*
Four 1er* prix, adress z-xms
Hoberts, DiUlon & C
iste ir i\ ers,
vie fois e tns e: -
lants, soni n ain-
tenant gays par
la prsence d en-
tants sains et
heureux. La
Composition
Vgtale de
Lydia E.Pinkham
a rtabli les mres,
une lois de plus
normale* et en
bonne sant.
La lettre suivante
crite par une jeune
femme, prouve la
v.tleur de la Coi i-
jK'MtionVytaiede
Lydia E. Pinkham,
dans de tels cas.
lesus Del Monte. Havana. Cuba."J'ai employa avec
excellents rsultat-;, votre CompoMtion Vgtale de Lydia
E. Pinkham, le mdicament t|ue vou.= recommandez pour
les maladies des femmes. Apri;s trois avertiments j'ai
pu donner naissanee un enfant. Je ne puis trouver de
mots pour vous exprimai ma reconniitWOCa. Je recom-
mande votie mdicament toutes celles qui aouffront,
comme tant leur ialut Si vous dairej publier i
lettre, je vous donne permission de la faite."ItABU
Torkes Violt, Madrid i, letra C, Jsus del Monta,
Havana, Cuba,
t'citc lettre devrult ogager d autre* fenimii d'osnayor la
Composition \fegetale
de Lydia E. Pinkham
IIOII I KNIHU1 MIOICINC CO. LVUN.HUI. W.S.A.


O -S
C s
Paul E. Aux!
PorLau-Princ^ Hsitr
Avise sa nombreuse et est m* clicn,
Le Malin
ABONNEMENTS
U^ Mo s
Pottau-Piince G 2 0>
Diaittments a-jo
Mo,quil vient de rerevnr p*l?'4PJJiiSa^i;,^
Clyde Sleainship G
Foreign Services
Le steamer "H 4 IT1 '* venant de New-
York est attendu Port-au-Prince
vers le 2 *vril en passant par tous
les fjorts du Nord< Il laissera (e mm
me fnur po>r tous les ports du Sud
ju* fort nu I1rince.
Un avis ultrieur annoncera la date
de son retour Portma%iPrinct,
Port au Prince le 27 Mars 19 &
E. F. CLEMEMS, y m Gnral
Solitaire?
tiers bateaux franais et amricains cabe
Itoucoup de marchandises nouvelles,
*mt :
Kcbf n cipe r Chtre. m In*y df foie, m lym 'porgf, jupes m
1 tidine ici rliff<,(o?tr et toie itvttt$rl$,Co scU fiarns bonr.e deCorrespoodjoce tahe
iW. f epc., c rrs de Ciire. I^y irjo;, Vo.lr, lopr.e.r de. ^SlKSiSR'i
ISUNB* riLLBl CBLIBA-
K
HOMMK. FIUMU
TA IRES v lu VII, BTC
InKrivn vous comme membres de noire Club
-votas beaucoup d a-
connus dans le monde
hpouw li richesse, le
i irpin^, * m* *....-. */ r par notre mtermejiaire r.pouw u tunesse. le
nooTeaci, Pa'nbfichs. DtiMs Union banc, D -g'ni noir, t iitmti bonheur De eaalnca de acneenei riebea, utn
'< laine nour oan'aloo?, < haieatx d- pail'f l de luire Ptix irlrou ynes mtymaajueeadfciiwt se marier, l'boo
'.. ,"r_'VM V'" "' \ __.___ A ttaphics giaii. Luvoyn $Ov.inis pour un abou
mllturt, Fo me de chapeaux pour dames, g rn-lures pour rmdti. gJJ 4 m01, YauJ fmu tumt.
*^Men lors gnie, en glac, en deoi ions. Gants pour hommes et
[Hitdmes Tous articles rour marage et l't communior,, teU Que
fisii$rs, brassards. Chapelets Fioi rois trar is, Cravates tou moc'es
\r* Chaussettes, Servie'Us de toile te de baio, damasses, To le pour
pFW.Paitumrnes Houb g*nts, Ccty, dO say.Piver, Rjger ei Galet tic
*4ies de lis de lot Us lu marque?, Cannes, parapluies, Paaiol.*, Par
!*,5JW eu eu tbeue, e'C Draps de lit simpUs et brods.
"Pdi voir ros jolis Salons en oeier, ros carpeitrs et tapis d ,Wi* ''"de nooveau', Mirons. Moustiquaires, Chuseset iodiiff.
v intrts tous commandent de chercher la meilleure qualit, du mo
Sfjjy a ne ci te pas p'ns cher._______________________
TkA A AVIS
UecCS I |ji l'avan'a e de porter la
J*' dede hier soir Lalue.mai- rrvnnflisSan e du Commerce et dt
ilti i"" l,Prte ^adamt t'tuvt P, b i' Q' e ma Maison OHESIE
lT1 "*:l0f B LIX) ^ s ne, angle des Raei
t.iurei(llfS auf0n| ,JeB ce soir e( Bo||e |(. Sq 2{0 se
N.ui T' N9' PA,me* 'fou WM " I a m e me
Pp. M.L.,eur ChiuUo U-^fJ. ^^'^^
FLOHbNCb UbLLAIHi:
200, Momagne Sir.ct
Brooklyn N
> c'est la
Piluie | /<7, flt/# * Faubourg Saint-Oenit Parti
Paella a prend
Ne naoenltant aucnn prporatli,
alla ne pruvoqtie Jamaii de dtjot.
Snpprlmnnt la dite,
elle ne dbilite pat le malade.
N'exlgenni pu de repoa a 11 ehambra,
-fie ne caate auceae perte de temps.
Pin active qu tn M Imllalrea,
elle ett. par con^-quert, moins chre.
L'Organisation De La Firestone
Est Saine, Solide Et Universelle
JN tablissement industriel est comme
un arbre: il prospre, pou seulement
par la puiaaance de ses racines, mais aussi
par le vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose de toutes cea
sources de puissance. Fer.nement enra-
cines dans la grande mnison-mrc ses
branches s'tendent au loin, verdoyantes
et vivasea.
Dans le monde entier les Pneus Firestone
ont exerc une heureuse influence sur les
transports et partout o les gens roulent
, rur des bandages de caoutchouc, ils ont
appris avoir confiance dans la marque
Firestone. Vous aussi devriez exiger que
votre voiture soit munie de pneus de cette
marque: elle vous garantit le confort, la
6 urit et
Le Maximum de Kilomtres par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
t'
PNEUS
fresfotte



LB ma lin
AUX PROPRIETAIRES D'AUTOS
Nous avons le plaisir de vous annoncer
que noire garage est
mm? rit'ireoeol sous une nouvelle administration ;
M Charles P. EIlLEll & E. J FENNEL
Qui viennent d'arriver de i\ew*York
Sont deux experis pour aulouiobiies de loules marques
l
\m
M

Ils apportent une epiienee longue et vari* dans teur connaissanci en donnant a noi\*
clients le meilleur travail au prix le plus raisonnable* laissez nous vou9
donner une ide pour une rparation compte,
"TOUS NOi TRAVAUX SONT G1R1NTIS
t
p
k


J
The West Indies Trading Co
Agents pour Ford- Buick et Cadillac
n

ANXOUNCEMENT
|
To Automobile Owners
We a~e pleas d to anuounec Ih l our Girage II now un'er
Euliiey New Management
M. (hurles F. Erhr and Mr E. J Fennell
Just arrived froui New-York, both automobile Experts of l>ng and varie J exprience on Car of ail Makes;
pow aellvtly engayedin gWing our costomen the vo esiiuiMe on coinp'ete overhuling givt us alri 4 ail oar wjfks is guarauteed.
i
Wesl Indies Trading Company
Agent* fr / ord, (Bute* and Gndillac
A. H BILL Prsident


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM