<%BANNER%>







PAGE 1

LB MATIN mm ••tu pw Ali r ir UN licteurs le vers dit Prince de Pote*, dimanche "d e rnier au djeuner offert d fauteur du Ule du TafittUr et d Madame Maremm. __ SONNETS a\*n —nlrre et ami Lon Laleau I CM votre ceeur, dans vas ttmnett ; qui t'a parl, 9a vrai carur 4c pote, aa carar que Ion peut dire lataawiitste. ardent, capable de dlire. i qui jusqu'au dlire, en eftet, est all, U. SNavv News Naissante Ur |A Dr et Madame Chr's'ian Ni celas noua ont fi< p-rt de la nais* aance ds leurs fila Ariathomne. Ai srutez la douceur pour cet iaconiol Que je soit, pour 1 artiste toufVant, que dchire Le Rel, touffant quand il* veul;nt bruire, Sa* rire et ton sanglot par le tort, musel. nVeateadrt. par detsut la foule tapissire. Applaudit en beau* ers les cris de mon Molire I Bi qu'importe ds lors, qu'ils lurent si nombreux, Le* philistins indiirents, quand, sar osa tte. Qua m'atteignit jamais r le fiel des cavieua , Se posent des lauriers tresses par ut) pote II Mous a .Tau pas l'aaaaeui d tre sons la Coupole O le divin Rostand, trennant l'habit vert. Regretta de ne pis pouvoir parler en vers ; Mous ne connaissons pas ici de Protocole, f t nous pouvant tout deui puiser dans le Pactole •es rimes, de cet or que des bardes divers Rpandent, >ans compter quana ils s'envoient vers.... Vert l'assi, an dessus de la foule frivole. Vont vaut nommes Laleau, j'ai nom Moravia, %  t cet assaut de vers auquel me convia On confrre—dit-il scandaliser la Ville 1 — Boit plaire i nos amis, puisque c'est entre nous, Qui, devant un beau vers nous mettons i genoaa, %  levas de Musset, de Rostand, dt lanville I m Malt je n'ai pas hni de vous remercier aVavnir compris, devant son angoisse et ta peine, Que celni qai tondrait, l'autre soir, sur la scne, Parce que son destin le voulait tapissier, Et qui, se rebellait, renonant au mtier, •e ton pre prchant une sagesse vaine Revendiquait le droit, dans cette vie !'iraaina, 9e rire, de pleurer et de t'ettatier, Que non hros, n'tait pas seulement Molirei Mai mot. mais vous, et tons les artistes qu un pre, Ou la Ncessite, force au sentier banal Et qui ne peuvent pas au soleil 'tre eux-mmes" C'est, daot leurs cotun meurtris, leur cri vers l'Idal Qu'ils entendaient lorsque se jouait mon pome. IV Et vaut iSvea cota x aussi, Bourand. Courtois. — Laleau l'a du en vers, vous l'avez dit en proie,— a Le Fils du Tapissier > ce n'est pas antre cno>e Qne linttinct triomphant, n'coutant que ses lois Le public, pour le dire, emprunta votre voit, Car la salle m a lait un succs grandiose. Avant compris aussi que se plaidait la cause D gaie entrav qui rclame ses droits. Qu'ils sachent, tous ceui-ia dont l'rae gnreuse M'a donn des bravosj qu'en ma pense heureuse, J'en garde, avec orgueil, le souvenir, et veua. Par de nouveaux elforts, continuer de plaire, Il que me rappelsnt qu'on aima mon Molire, jt tenterai de faire encor mieux, • % %  je peux. le ne mil plus de vers, les dieux ne veulent pa, Depuis dj ioiw i .r.... ma lyre se repose Il je sens i mes doigts une sourde ankylose. lt pour rimer encor, e livre des combats. SOUTH BBNDLes cadavres de %  oit membres de l'organisation des Boy Scout de South B-nd qui se sont noys quand leur canot a chavir dans le lac Michigan tandis qu'il faisait un voyage de plaisir, ont t retrouvs* LISBONNE.—Trois aviateurs Pot tugaia sont partis lundi dans un vo yaqe de Lisbonne i Paris PAR S — Le gouvernement a ac cepi la pioposition des >Hspout an armistice avec la Tuiquie/ CATSK1LLNY — Des articles va lub plus de quatre cent mille dol sais ont t voles de 164 steamers du Shipping Board, l-ancre dan l'Hudson, pendant cet b'ver. Les g*r ooa de bord se sont employs i pi 1er systmatiquement les navires pen dant des moisBELFAST — Les accidents de tin de semaine causs par des dsordres, ont caus 7 morts et un grand nom bre de bitsss. Le total des morts de puis le 18 mars est de 58. DUBLIN La Conven ion de •'armt rpublicaine Irlandaise qui a t dfendue par Dael Eirinn, a tenu une longue contrence la nuit demie re swns exciter aucune dmonstration extrieure et a ajout une nouvelle solution l'allgeance l'Etat libre d'Irlande. Le gouvernement n'a pas rssay d'intervenir et n'a pss dclar on croie q'ril s'*n occupera. LONDON le jury qu* a eu •te prononc -r ?ur U mort de Gitrud Yates qui a't ouv mort: dans sa chambre a rendu un verdict d'assas stnat contre Ranald True, aviatenr i Le Matin ABONNEMENTS Port-au-Prince Usai M.] cane. s'il prendra aucune ac'10.1 quoique 1 guetie est estime A oeze millionsGratin t Hootch HST" Un stimulant brillant. p!ei de verve et d'hir mour. Un numro gratis vous sera expdi ds; Les insertions sont reues 1B t Y'^v\^ u A! c ,v u "' u V.*"' -*— T'" rception de votre nom et de votre adre.se com.,.„. J„ t oarn .l IIC o r.„ *•' LONDON Le Ministre r hurplete p Ecrivft 4 G MilefctU| i91t Petri strtut | reaux au lo* !" t 1 5. Rat Aa*] chill a invit les leaders de l'Etat l> Brooklyn N. Y. bre d'Irlande 4 pieodre part a une convention i Londres oour discuter la atuatioi l.-landaise. — Les leaders ont accept, LONDON La Convention de 'arme renfc'icaiM Irlandaise a v t l'allgtnce A la Rpublique. pou r maintenir l'arme tpnb'icain s sous 'es ordres du Comi Eicut f. e' r ur m't"e en v g leur le bov ot g' drastiq je de Belfas*, flon les nou velles rrues ici. BERLIN — Le chflre des pertes al le mandes dura' t la guerre d aprs les Statisfques s'lvent A un million hui cf-nt q a a tie vingt mille cinq cent quarante cirq morts et quatre mil l ons deux cent qumn'e six mille soixane dix sept morts < homm-s ); O vous trouverez de Superbes Disques Columbia • mort, ensemble treize m Lions d hommei d'otra; One Slep : F ox-lritS,monoloiut% : Chant*, anglais, (r taient sous les armes pendant la espagnols, etc t etc aux prix exceptionnellement rduits de : guene ; la proportion de tus est de un sur sept. Il y a eu cinquai.t; trois mille ot6ciers tus et quatre vingt seize milte blesss Les pertes allemandes — en civ ls — causes directement ou indirectement pai U CQLUHBlii!, Amateurs de bon musique, accourez c! L. Preetsmann-AggerJohn ~j Rue du Quai Port au Prince, Disques de 10 Or 0,60 • t • ••• i df le 11 Fvrier 922 i\ouvelie 1 s ASILE COMMJNAL — Hier apr IIMI le Couituil Communal convo ^u a l'extraordinaire a vioi l'aeil 1 jommuoal et prie des dispositions oour 1 1 111 .1 u; 1 n J n t immdiat dea M uvret. 100 GOURDES D'AMENDE — Avant bier uii.iii .'au'o N • 151 ayant ren vera un homme la Grand Rue, le chauffeur faut Benodio fut ma en lit d'arresta ion pa la g-)udtrmerie. ondui'. au tribunal de Paix de la Section aud.il tutcondsmo ous les chtfa d'accusation suivants: rciJi /t-, excd de vi>esee, sans licence, joe amende de 1UU gourdes. Itixis — Hier aoir v-i-* les sept neueua quinze au carrefour connu soua le nom de Peut Four, eut un viv" discussio 1 avec le Sliioe Valviexaudre qui, sans se soucier do la norale publique, fnieait des compli neuta aux pansants d'une (cou p^ul oauaie. Un combat singulier eut lie i tu coura duquel le Slnne reut un coup de poiguard au b ua droit lld out i dlai en A ta justice MARIAGE — De.ua n uura lieu le mariage civil da Melle Christiane Montas et de Mr Louia Dearoches. Soyons juste | et impartiaux RABAIS COLOSSAL li O peal-on t ou ver les articles suivants de quai'te EG4LE, p ixgill Chez C w tie un coii> .I-.-...:-i! .1I>.II 'rrtaor le pat, Qai rapprend t laarchtr 4anj la cliambrc naidote, Mai ma\ aeauit 4e temps, ae parle plu* qu'en Pur crire ua toanel, )t m appuie a taa piai. \A pote aonuait, le riaaeur >: rveille ; Tei rinac. biuistant soudais a mou oreille, Sur te* rimes, je suit parti, mon cher auai La jeu du coi tilloa secoua ma paresse, Malt, lortauc trei officielles du p-emi Minisire Riynnni Hoiucar et de O^e d^ Cunton l'aune G no re Envoy xtraordinire Haiia Crpe de Chine Mr Dau's Bel eg^rde da'es de U 'je Ch IT.i /4 et 16 fvrier dernier — relatives Cipe Haulette aux reatea de noirvM?ure x Anc Crpe Geoi^ette tre Tousiaint i.ouvertu<. C'a dotu Cipe d-i Chine i barres ments viennent corroborer le fond voile ue laine franiia et les arg m i ta contenu daos i a i Voile suisse brode de de '-L-Eauo du 30 aeo emo a V >iiu auiasts uni Wi\ sou la signa urn de Me Jue Voile f anjis gds ramag a Ko emo ad prsident de ia S)cii Voile la Vouge lntei udiuuale de Confrencd — q i Va la Da h a j >urs dmoutra i'imjodsibilit de retrouVoile Sp'auh a jours ver les dpouilles du Premier des Voile carreaux couleur Noise — en s appuyant en parue sur Voile merceris uui couleur les renseignemeuc fournis par M. Voile brod Magniumaue de Pon al er fi leune A fuis leuies soumis de part et d'autre. Kilieone urne Ces apri cela qu'on tlo d encre t h iroieuee fieura c J na dna nos quoiidiens — au aujet Ciiarineuse unie de la mme quas iou. [C.pou de soie Me HusemonJ a donc gain de uepon A fleura cuise et comme il faut rendre A Crepuu de co on Csur ce qui est A C4aar — compli m, 'nions no'.re cot es de at %  recuerebes et de ^a clairvoyance nisto liquta. MTOINE M, TLUMUS 20 10 10 10 10 \'l 5 Mouchoirs de poche aup don 11 4 i.'.50 3 U o M 2 2 2 T i6o Shantung Tussor biiraa Toasor uni sup Gabardine couleur Osbardino b anche Gabardine A carreaux Ponge noire Soyeux blanc Taffetas noir t b'snc Satinette eouitur Basfo tir onne snperieire L dieone frarnise lnoienne ang aise 2,50 Zpbir 2 Battiste pour ch.mises 2 Percale b anc l.o Percale rose 1,50 Calicot L dor 111 kj •J 19 II ] 1 t humoriste et sen imental en 5 partiea lou par la mer/eilleuaa et talentueuse. Dd LEssor Oui, nie voi.i reprit de l'.vrett; ancienne, Et pour que mon lan Ivrique se ri>frtne, Je dois me •>< ,n de lavis de Uoileau a Qai ae sut se borner,, ae sut jamais crire *. Il n.ff mon plaisir de te suivre., Laleau, Jj IIN que j e norme et atpotc ma lyre. VII Mais et pc'vC. il faut que d'ua chant je l'allonge, r*uisq.j j pour me ltC'. aujourd'iiui^ je nuis voir, l.'oile >on Plats dans asea ciel qui lut aoir, 9z> eara'.tda tu Jet regards i: :ogs. Ab q^e BM -an. *> fttnde et comme te prolonge le Baee*l qu m'a un le public, l'autre tuir .' tOh .' met n, merci, ovi-a: mou tspoir, ^C BiPlIjf II % oa.W .oairi.. *u je aae plonge/ accompagn d'une mu:que suave. Il ne va pas nous tre ncessaira 1 insister prs du pub'ic pour reperdre i n f oue au mouvement de la jirec ion de Parisiaua qui vient en aide au Pre Jan en l'a dant A arq lit er les derniers paiemente de notra Orgue. Hendez voua demain A Pariaiaoa an pasduni une trs bonne soire, voua aurez fait œuvre qui vaille L'entre gnrale es; A G. l.oO enthousiastes creurs, vous tari invit Pour que |c sois heureux la Gr:e et la Beaur, C'Ctl la plus qu'il u'cn l-u' pour causer du d.ire I Mail c'ett astea parler en vers 1 • Jour; pieiiou Porapu sssortie flae d bavon Aeaia 3 pour t-oudre K.o.amy Sautai Go:y Java Kiore de Tt kio noupa veloirs ttonpefraciiae broase A dout Mou.hoire de poche ladouz 1 a 5 7 5J 2 5 & 5 5 3 '1 1.50 5 e 0 5 12 12 4 15 5 30 20| 10 11 I 3 3 3 S S i 2 1 1,25 10 Calicot de famille Calicot Madapolam Tte d Indien T e de blanc Kl fie sup pour jupe O il b anc au rienr U'ili grit aupneur Dnll Tuisor suprieur Uiill palaib-'ach Oiablemnnt fort Ktiik: blanc aupneur khaki jiune Tui'e a irao suprienr Toile A mt'elsa Nappes bltncbee Nappes couleur Ui %  miaeitea b'anc Chemisettes cruea Caleon court Cmointiao. B.V.D. Pyjama Lbemisea couleor Chemises A barre cbemiaea sport Cbemiaea oouleur suprieur L-.? trs sup. Serviettes de bsio 3 p. 3 PChapeaux laine aai. 3s.i B Ide 3 p. ii'e elles ass. Chaussettes aup. doiz. Chussettea A barres nciea fil pr. enfant Souliers pr. enfant 11 al il il il •i •i •i b'acca ' • i Couvertures de lil aup. s % 14 H 9 % il 11 I I Seulera-nt ,h z An oi ni .H. lYarnis ou u etot* coastii !l T! 1 1 I D'u MM mm .-•! F tavel VOUJ estotfjrtau cours le p'us r-eat. cou a t. C'e^t 11 deroi*-' 1 Tous cei ar.i.'le e* pre^on .je | ; grande biisse des Ses. enseuededixquiuz touleur. e. q.,ali:; M16 Avril, Us Paqws, j avei-vdos ptfs



PAGE 1

Li MATIN Varits A S '/S 3. GaM -Je !a f*. I \ Viillap & Houel : Agents gn aux ; f720 Hue 4>i Magasin de l'Eut The Panama ilailroad r Steamship Line [Li lift** Panama a le plai a ir d';3 jours de ir'iu Pnnce ( heibouiv a New Yok. La meilleur, ^itf m • n *era >c on.te atx pafiag rs ^trirg^rs perpifle boa 1 de < haque ravire.. On pourra se renseigner au fou de Poil au Prince sur les Taux PI rai s de dpart. I>pt. BTHO.VlrM)M. luehn & n\k, lue The Up To Date Tire Eepair Shop UComte de Monte Chrlstei Esnenvcvea demain jeedi Lf'>/*/:* /^*.„.. in ^ CE sota 1J66, Grand Rue, Port-au-Prince Hati Grande rt pi> s-1-, ; ion par une nombreuse ir< upe rosmopo'ite e> ra5sage en rade ; i-, acteurs et aciri ces. Danses Inique soiie Des invitations spciales ont t sites. 1 our. la fameuse P1LSEMER JEF F RIES L4GBR B1EHE de fcdiu.b)u i: SUPRIORIT Fonde en 1876 B S IHX Nous possdons le seul atelier de rparations de pneus en Haiti et nous faisons tous les travaux pour le Nord et Je Sud Ne dites pneu par, nous, PUOMPrtTUDE fou La be la plus ug e et qui con rent If m ; eui rour les Tropiqies 0.1 irefl'ert gi'rmept le Dry Gh> tie Heid Stuard Dro lui clii n q es, phi mace -niques et a -.1res arhc'es venle meil'eat d'Argl-'Mre. IJ!*da s u-e phafiuai l v %  ntE : Poivre, Cannelle, G.rol'e, Anis o l. ttuscirle etc. etc. Alphonse Haynet ,„.., t IIJRU; Boine Foi SUCRE RAFFIN i ~ 'tCIALU ; /Mqoe fis** / lypol durfec'an, Parfumerie, Ar'lcles AVIS t'iburn, by Mi.m, Chocolat PO pouoie, Huile de foie de Aforue, l'ai l'avan'a e de por'er la non, Lold cream, Ei'rait poor kre eijrei ces et fao de toilette,Eau onnfl io 8 o nre A a Commerce ft du itoioe, Poudre coo-*e le insecte. Solution poor conserver lei œufs £ nn "' s "J*" 1 ," M: !" f VLiE.fi? Lntaellsg eie, Fondre suprieure pmr fa toilette de eofrnte, 5 l ' c * : e T" Mamon OHBSl!. • Je tieur. E.n de Floride, Miel pour la t,ble. Mou'arde, Huile B*LLO \l srure, arg-le des Ues te poor la table. Brosse A dent-, P'pnarruin Hu le poor rhser Conbi et Bo^ne \'< i No 2\0 se 'uailquei et an rn inec'ea, R'g'-lo' : Huile contre conatip lois et trouve fransf fl la m e P e •ed,. intas'ine "Jirociquee Tort Cire pour le parqueta, Comestii(jnne Foj „ Q J|8 fn tace d(J a Ifeoaa ruue des f.i.eTiiitPH Rcy'le B?nk 1 '^n-da ^ e s l ^ ^^ ----. 0RE5.EB LLONI *i E'iitra, Epica. Sirop'divers, fiolure diverses, Vins etc, eic, etc *iudtz i reialrgoe dea n^cihti. WDni vos commandes A LEHN & FINE, Inc; TOOS s nz absolument %  WlS. tu??** 1 ># bonnes phsrssscies i psys approvisionnent c bes LEHN "Ri, Inci Lon RIhbaud Ageiit exclusif potr Hai'.i Lon R. THBAUD Portau~Prince ( Hati) Manufacturers Agent Commission Merchmt. pas quun ne peut tre rmais apportez-le il ne vous en cotera rien. Nous ren drons voire pneu semi)l ble > un pneu neuf garantissons aussi travail. Air comprim gratis pour touslesciieiisdi3 notre atelier Harry II. Kinney Propritaire le %  •, ^ ^ mtt %  li ' C1ROP Cl DESGrlIENS i'Hmoglobins reM m-'ada lipr^d'ilt uoan •* %  ••)Ilmaat4atlal j i i nsra te mm me jour pour toun / &f * port du Sud jusqu' Jacmel d'o II retournera Port au Prince. Un avis ultrieur a >non,e a la date de non retour Port-au-PriHct, Port nu Prinr.ti h 27 Harn L9&~ : i: OLE MEM S t ig^m G^n:u



PAGE 1

LE MA nu AUX PROPRIETAIRES D'AUTOS • Fous avons le plaisir de vous annoncer que noire garage est erlireirent sous une nouvelle administration t 11. Charles F. EllLER & E. J. FEI Qui viennent d'arriver de XeiV'York j Sont deux experts pour auloinobiies de toutes marques Ils apportent une exprience ^longue et vari* dans lur^connaissance]en donnant a m clients le meilleur travail au prix le plus raisonnable. Laissez nous vous donner une ide pour une rparation complte, TOUS NOS TRAVAUX SONT GUUNTiS The West ndies Trading Co Agents pour Ford< Buick et Cadillac AiNiNOUNCEMENT To Automobile Owners y '; We are pleas d to announce th l our Garage Is now un.'er Eulirely New Management M. Charles F. Erler and Mr E. J Fennell \ Jtt&t airived from New-York, both automobile Experts f long and varie! exprience on Car of ait Makes; Dtw activeiy engaged in giviog our custowers the vory beat oi service al reaso jable rate. t Let us give you estime te on compele overhauling give us atr 1 ail our w \>rks is guarauteed. lest ndies Trading Company Agent* for I ord, tutc* and Cadillac A. H H1LL, Presideul



PAGE 1

No 4W Port\u Prinoe. r fkiii Ue.ov.di J? Mm JjIRfCTlUR PROPRIETAIRE Clment Hagloire HUMERA 20 C E NTlk£S L'hypocrisie est un hommage que lt % ice rend la vtu. LA ROCHEFOUCAULD Quotidien HfcDACTION; Rot Amricain No, 1356 IH r Thomas PRICE I Primavera jonfrence faite hier Primave ment. Pourquoi ? Parce que apr a rvl un philosophe sou *voir jou notre comdie dans le tt d licat. |monde ; quand nous entrons chr* lien mme temps le p'aisir; n ous, il se produit une dtente d IrKMS'ater 4 ue 1" jeunes filles s'injeos muscles contracts. Notre phy meot anx questions srieuse. Si sionomie perd son ma q .dem itaox vers et la musique savent .prunt ; nous redevenons i OJ; m mouvoir, elles prfrent les en jmesAlors, noire pense dominante LjBfments prcieux de l'exprience clate sur notre facis, Or. il existe des bmd ts, de, hypo ites, des assassin-. Les crimintls pad celui qui parle sait comme Ptice arrondir les angles, eJom " %  ne gaze diaphane le Kel, ei baiiie enn sous une forme aces ki tous les r(flexions ardues des ira philosophes. fendant le temps qu'a dut sa ilitnce loraeur s est tenu a un; ittnr de vue et de pense rem sib.e de ne pis imr le bien, le Beau, le Vrai, dont Dieu ta onna leur Ame. Cest dune lapparit on sur notrt vis.ce, — laid ou beau — de toutes c*s quali es d'essence diviae qui fait que Ion sympathisera avec nous. A ce point de OO discou s, Mr Price s tend sur Us avantages DiiAi ques de la sympa lue Nous sommmes appels a v vre en Socit, il nest donc pas indifte ient d'tre aim ou h i. En dehors des pieceptes du savoir-vivre, nous Il Honneur et de Bont qur devons user de toute la fiaesse de M dans enacun de nous. B-e i dire que tous les hommes tt justes, bons, chastes, honora|?Non Mais Dieu a mis en nous ferme de toutes ces qualns et W|ie nous, nous sommes poits a lircr le Beau, le |u>ie tt le Bien, id noua n'avons aucui.c cause lieure ou intrieure pour DCU> lourner. La principale de ces Msioterieuits: c'est la Passion. i toute passion est une iupture notre vie normale ( R bot) l'Homme peut jouir de plaisirs [ICCJUIS I . Ceites oui / mais taille Mal. il ne peut tire inspir i par une ide troite ou mdioKMœterlimk;. Or, jeion Descartes, nous notre esprit pour viter l'actipath e. La principale cause de Lan p^hie Bit l'gchme que Snaifhr dfiait l'aonun.e seivie par 1 lu e lig nce>. Mr Price aiois considre le jeune homm: et la jeune fi.le dans le mon de, au bal suitout. Il su fit d'un coup dventaupoui b i>er uo cœai; d'autre pat, il faut viter la uiedi .-ance, et sur.out la calorane dont on dit qu'il use lotjours un peu. Ensuite, envisageant L morale chilenne qui voudrait quou aime mme ceux qui nous h .is-.ir.it Mi l'uce flliit Ugo sm.qu u u i.omme le vice an i-soc.al. ei spp.ouve la bont qui est l'tat de l'Ame domiii*nt 1J bte humaine, PARIS 27— Le Matin fait observer que le cor g'es d* W^sh ngon a vo' 4 mil iar.is d do'lan pour les dmob 'iss arrricains a'n s que le trsor fnrs dan 1 : h m!rre but n'a dpens qu lquivalent de 50 millions de dollars — Au cours de la since d inaugu r atiou du tnbjnal d'j'blnge nvx te franco-honp os Mr Dlabma.sur arbitre a solgn 1 importance du r'.e du tnbunil qui p j rmr"ra d? d'ssiper les dcep ions et 1rs i 'qui tuds qu'ont prouv les laibaset indcis devant les violions flagran tes du droit interna looal pendant la guerre. Il a rendu nom ia>'.' la di gnu de la vie et h*ute impartial de> j g'S t'ar is comras i ceux d Au riche, Bulga ie et Gie. — Oa a dcla aujurdhui dans les cercles officiels que le gouverne ment approuverait l'adoption par la chambre amricaine de la rserve ( pas d'alliance ) wisre dans le irai t pasifiqua des 4 puissances et adop ts par le snat des Eats U lis. il? | A 1 E' ar nore ae r.um', a reiepiphi a \\ nSnimjlOn ||, Pacht.h. ministre de la YOOROS1 vie, pour loi demander que r ROI WASHINGTON!—La snat a adop vernement Toutjos'ave qui garantit t arjourd huT comme rserve au ta t supal A Tienfa're des 4 puissants ( la dclaration nclnaitt les que^tiors int rieures du b'it de lac COrd Le traie supp m-ntaire exdnaat le territoire du |apoa dn bi. de l'accord des 4 puissance* a t aust rat 6i par le. snat trs tard au j U'd h 11 corjointemert avec l'Italie l'indrert danca de Fium^ intervieana pour 'a b'r l'ordre Fiume L'ancien pt^s'd 1 Zanella est ICI l^ram avec \f> m mbrea d? l'a-scmble de F um<. LiVERPOOLA la suite de 1 au nonce inittendue t aile pu les patrons qula rduction gnraledes salaires ; allait tlre mise en vigueur 5000 bon Dans la rsolution de la ratifica nvs appartenant l corporatioides tioi qui a t approuve tant par les mcaniciens et con'tructeurs mari-ipattisana que par les adver-airts di m-s ont d se mettre *n g eve detrai- lui mme a compris lac mua Les usines d* N wcistle et cord supp meataiie d>clarant que Siuihimpion oit vot une pareil'* les que lions in''lear s ne sera'ea' mtsute. pas d scut.s aux coilrn:es de* 4 pui-sances. Lt trait a ti vot l'ai naninn par 73 voit. f^r un vote d aa coitr* \\ le Saj nat s'e-t refu i amendar le trait supplmentaire ez.luant 1 lie j trait avec la rser-' olia sur le p .cj, JeL o: S l ver S aie ve B and gef. Or co.is.Je toutefois venant da 01 Avec lui se trou comme p.cb.b.e que le parlement valent Midarae loff.e et Mr Samue, adoptera la rierve i la rsolution Hl ll de Seattle doit le marcha Les Cours PARIS-. Serling45,7/ Do'lar 11, r 9 NEW YORK-Slf'ing 4.1^,75 Franc n,i6 e aou 1e mareenat e sa femme seront les invits pendant! leur stjourau cord ouest du PaClfi, que. pouquie plus de itrritoire iUt la frooii re bulgare mais la Vieilli capitale L'oiateur achev et lia ons l'fe.laaon de notre peese domiuotre Ame de sentiments nobles.. **• hoyji.s sympa h>que> l:s uus euvers [J.d'un coup d'aile, Mr Piice lai les auire-, nous r. polant sans cesse horaon ouveit devant nous. Le qu'il u'e t trait si d igracieux qui ne extrieur, d.t il, toute la cia soit m. bs.n par DOc ne liraditaU ' en ua mot, n est que la manide B.au. et de Boat 10a dune peme tupricuie Ce fut une dlicate causerie que 11 1 Dieu. grce sa m:i v enieu>e souplesse pbysionomie naturelle tant d'ei prit et son humour , Montloppc translucide de notre peu sieur Thomas Price mt rendre atlominante ; il seosuit que les trayaute et a la porte de tous, qui nous frquentent peuvent Ea se qutiunt, les auditeurs ont grecs et turcs 3 semaines pour lpon aotre mtio.pea.on, tt par ainmis le mot a la mode. Le mot Sym dre aux conditions proposes. Peicer le mys rj de nos penses patuique a donc lait tortune, et '"Des. a vec ce mot la co,f.rence de notre Nul l'tatgran homme pour son grand ami, Mr Price. 711(1 *e dumbfe, dit-on vulgaire-. Etienne BOURAND. Root sur les sous-mirinsDans un mmorandum envoy au jourd'hui pir les mmitres des allai r s tiarg es allis a Aihcies, Ango a e' Cous antioop e av.c demande de laccep er comme base piliminai re la tvision du traite de Svres. Il est fait dioit t p '-que toutes les rclan tiers de la Turquie a l'txcep t on ce cel es rela iv j s a Ar.dauopiel et la pattie de U Thrsce orientale. LONDRES— Lord Curxon, secr La ligne Kaos Mima en Th ace es' taire des aitaires erangces a envoy mod.rie de t.on a donner la Tur des de ( ch;s idenuqjes i tous les Nouvelles Diverses Contre la rel 3 dioa La manifestation de mardi prochain n'aura pas lieu Faut-il le r^jjrelier? Non, puisque la protestation est dans tous les coeurs et que le fait par le Gouvernement de s y opposer dmontre dune faon premptoiie. Au Chef de la Police,27 NUra I9ij Meoalear i. Mnjor Devant fie nia maofeatatioo Constantinople re.te i la Ta qu: qui rttient aussi l'Armnie avec sa population sous la protection de la socit des nations Elle perd la p oinsule de Gallipoli et la Msopota mie. Les miaistrea dea efbi-ei trangres allis donnent aux belligrants t?J 1 cr oyoQ8 avoir que le %  e la nouveau Chef dea 2£*cet tn **k tuidi. Hati, eor rolone ^oes i cat Varits Aprs l'exhibition dn b?au Ces Trois Mousquetaires Uli attqae c'est le colouet PARIS— Le cabinet f aeais compte choisir demain la dlgation franai as i la confrence de Gaea Mr f'on car se rendra Gnes pour la pno de finale de la contreac? aprs le re tour d'Afrique de Mr M llerani-Les dcisions finales des d gus ne seront p ises que dans les dem res sances sur les questions d; la recon fi'm : naissance des sovie's russes sera ga ilement souleve. On pense que la 1re p r L .. i'e la co ;frence qui dure ra un mois ou 6 semaines sera sur ,iout occupe par Us dlibrations La Direction de Cin Varits r d comrT ,i ss on8 Mr Poincar a con tes lid.>v-s clleats un ra ^mba-.s-idturs de l? tjrande Bretagne les intotmant que ie protectorat bu.national et putnotiiue la \vnl pro tanatque sur Idgypte nec cuo changement daus les statuts de turquedAndnnopie irait la Grce, tannique sur Ihgypte'n entrana tau cha !" Ja 8 ,e b c J* Proeatercori /-,__.._. 1. ..._ 1 ,. T-_ ......„..u i*i"-. i__ J_ tre la rlection de Monsieur le Pr anl.'iit actuel dj la K s publiqus b^ypie tu ce qu. co. JC =rne la suua D0Ug ,„ ;ro .,^., 1 ,^^ uou des amies puissances dans ce Qe | ( noua avons lh joueur de aolli P a > s 'citer laotoriaatiou et l'apmi de la — Le projet de loi de l'Etat libre Gendarmerie, irlandaise t adopt aujourd'hui il tu tendant noaa viua minons la chambre des lo;ds en lne et det hieu reBJeciuim>mMnt. mre lecture I L WENTUHK, av. saSfT^ C3 ^ Q ; 1 ^ l U1Ster Office du Ohaf U |. PdUiJ a accept nv Utio faite par le se Port M Prioce.Ualtl.U 29 M \M citaire des colonies Churchill ils Mr Lsveuture confrence i Londres des chefs iriau hi Ville d lis sud tt nord convoqus en vue Char Monsieur, de remdier aux troubles qui ensaa En rponse votre lettre du il glan eni Mande. jraart courant j ai l'honneur de por — Le d.s dans Ici hpitaux de 'er votre counaisaanc* que le Mi personnes blesss la n,8tri de '' I,tn " dans aa h:tre en a joit le total des 8 tA d i8 M r8 en cours au No Belfast de 2 nuit ter a re piLs ai s lesdsord.es de lu semaiuf i 7. LONDRES Le Baeaa ro'Oiial a nouce aujaurd hu que sir Herbe t 5 8 II 11 CS, informe le chef d In Gend iraeue 1'llnti que le tiouver npm-nt a dcid d'erap'hsr toutoi iiiaiiifett...tioi>s d.i y-jute dd la VSN manif-stat'on no car ces sir 1 vs da Ordeu Van Br;i D qa '* de P u ' • dpart di G>hintl. -,el 1Vi t * charg de ces O'deV fOQC,ion Le co'onel Van Js •*' Chef da dpartement du aerve d art de toute bjaute ; Les Contes des Mille %\ m nuits t*b!i et a rep 4 is ses fonctions ofh fr loaguem-nt ce t entirement' bler l'ordro pnblio Je m'empresso 1 o c de vou^ iiiinoocer que la ma Ditestion proje e par vous ne devi poi t av ir lieu. Te tel vous pour ave:ti et agrez, chv raon'our l'a*g

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05635
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, March 29, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05635

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
No 4W
Port\u Prinoe.rfkiii
Ue.ov.di J? Mm
JjIRfCTlUR PROPRIETAIRE
Clment Hagloire
HUMERA 20CENTlkS
L'hypocrisie est un hommage que lt
?ice rend la vtu.
LA ROCHEFOUCAULD
Quotidien
HfcDACTION; Rot Amricain No, 1356
IHr Thomas PRICE
I Primavera
jonfrence faite hier Primave ment. Pourquoi ? Parce que apr
a rvl un philosophe sou *voir jou notre comdie dans le
ttdlicat. |monde ; quand nous entrons chr*
lien mme temps le p'aisir;nous, il se produit une dtente d
IrKMS'ater 4ue 1" jeunes filles s'injeos muscles contracts. Notre phy
meot anx questions srieuse. Si sionomie perd son ma q .- dem
itaox vers et la musique savent .prunt ; nous redevenons i oj; m
mouvoir, elles prfrent les en jmes- Alors, noire pense dominante
LjBfments prcieux de l'exprience clate sur notre facis,
' Or. il existe des bmd ts, de, hypo
ites, des assassin-. Les crimintls
pad celui qui parle sait comme
Ptice arrondir les angles, eJom
"ne gaze diaphane le Kel, ei
baiiie enn sous une forme aces
ki tous les r(flexions ardues des
ira philosophes.
fendant le temps qu'a dut sa
ilitnce loraeur s est tenu a un;
ittnr de vue et de pense rem jtiblci. Et cependant il est rest
le cadre d'une causerie mou-
lut
1 parlait de la sympathie consid
comme rapport d'inclination
Itrt les personnes- E.i dbutait, le
Mrencier pose le principe sui-
c Aimez, et l'on vous aime
fa ; puis, il signale ce fjnds de
iilouvelies Etrangres
Nouvelles
Nouvelles de
de France
JPgLY Cablei'01 ^e Mr Fletcher nomm ambas
[sadeur en Belgique.
MADRID- L marchal Lyaufey
r es- arriva aujourd'hui i Madrid s;
se rendant A'gairhS, Il a eu de
audience cet sptes-midi avec le roi
Alphon-e qu dura 2 heures. Le ma
Ikhtl partira pour le Maroc demain
tord d un navire de guerre franais
Mr Zi-ella. ancien prsident de
1 E^at libre de F.umr, a tlfnphi a
cites, des assassin-. Les criminti se
coonaiss;nt et se mprisent. Us au-
ront beau dire et b.au faire il leur
est impo>sib.e de ne pis imr le
bien, le Beau, le Vrai, dont Dieu ta
onna leur Ame.
Cest dune lapparit on sur notrt
vis.ce, laid ou beau de toutes
c*s quali es d'essence diviae qui fait
que Ion sympathisera avec nous.
A ce point de oo discou s, Mr
Price s tend sur Us avantages DiiAi
ques de la sympa lue
Nous sommmes appels a v vre
en Socit, il nest donc pas indifte
ient d'tre aim ou h i. En dehors
des pieceptes du savoir-vivre, nous
Il Honneur et de Bont qur devons user de toute la fiaesse de
M dans enacun de nous.
B-e i dire que tous les hommes
tt justes, bons, chastes, honora-
|?Non Mais Dieu a mis en nous
ferme de toutes ces qualns et
W|ie nous, nous sommes poits a
lircr le Beau, le |u>ie tt le Bien,
id noua n'avons aucui.c cause
lieure ou intrieure pour dcu>
lourner. La principale de ces
Msioterieuits: c'est la Passion.
i toute passion est une iupture
notre vie normale ( R bot)
l'Homme peut jouir de plaisirs
[iccjuis I.. Ceites oui / mais tai-
lle Mal. il ne peut tire inspir
i par une ide troite ou mdio-
KMterlimk;.
Or, jeion Descartes, nous
notre esprit pour viter l'actipath e.
La principale cause de Lan p^hie
Bit l'gchme que Snaifhr dfiait
l'aonun.e seivie par 1 lu e lig nce>.
Mr Price aiois considre le jeune
homm: et la jeune fi.le dans le mon
de, au bal suitout. Il su fit d'un
coup dventaupoui b i>er uo cai;
d'autre pat, il faut viter la uiedi
.-ance, et sur.out la calorane dont
on dit qu'il use lotjours un peu.
Ensuite, envisageant L morale chi-
lenne qui voudrait quou aime
mme ceux qui nous h .is-.ir.it Mi
l'uce flliit Ugo sm.- qu u u i.omme
le vice an i-soc.al. ei spp.ouve la
bont qui est l'tat de l'Ame domi-
ii*nt 1j bte humaine,
Paris 27 Le Matin fait ob-
server que le cor g'es d* W^sh ng-
on a vo' 4 mil iar.is d do'lan
pour les dmob 'iss arrricains a'n s
que le trsor fnrs dan1: h m!rre
but n'a dpens qu lquivalent de
50 millions de dollars ,
Au cours de la since d inau-
guratiou du tnbjnal d'j'blnge nvx
te franco-honp os Mr Dlabma.sur
arbitre a solgn 1 importance du
r'.e du tnbunil qui pjrmr"ra d?
d'ssiper les dcep ions et 1rs i 'qui
tuds qu'ont prouv les laibaset
indcis devant les violions flagran
tes du droit interna looal pendant la
guerre. Il a rendu nom ia>'.' la di
gnu de la vie et h*ute impartial
de> j g'S t'ar is comras i ceux
d Au riche, Bulga ie et Gie.
Oa a dcla aujurdhui dans
les cercles officiels que le gouverne -
ment approuverait l'adoption par la
chambre amricaine de la rserve
( pas d'alliance ) wisre dans le irai
t pasifiqua des 4 puissances et adop
ts par le snat des Eats U lis.
il? | a 1 E'ar nore ae r.um', a reiepiphi a
\\ nSnimjlOn ||, Pacht.h. ministre de la Yooros-
1vie, pour loi demander que
r roi
WASHINGTON!La snat a adop vernement Toutjos'ave qui garantit
t arjourd huT comme rserve au
ta t supalATienfa're des 4 puissan-
ts ( la dclaration nclnaitt les
que^tiors int rieures du b'it de lac
COrd Le traie supp m-ntaire ex-
dnaat le territoire du |apoa dn bi.
de l'accord des 4 puissance* a t
aust rat 6i par le. snat trs tard au
j U'd h 11
corjointemert avec l'Italie l'indrert
danca de Fium^ intervieana pour 'a
b'r l'ordre Fiume L'ancien pt^s'-
d 1 Zanella est ici l^ram avec \f>
m mbrea d? l'a-scmble de F um<.
LiVERPOOL- A la suite de 1 au
nonce inittendue t aile pu les patrons
qu- la rduction gnraledes salaires
; allait tlre mise en vigueur 5000 bon
Dans la rsolution de la ratifica nvs appartenant l corporatioides
tioi qui a t approuve tant par les mcaniciens et con'tructeurs mari-i-
pattisana que par les adver-airts di m-s ont d se mettre *n g eve de-
trai- lui mme a compris lac mua Les usines d* N wcistle et
cord supp meataiie d>clarant que Siuihimpion oit vot une pareil'*
les que lions in''lear s ne sera'ea' mtsute.
pas d scut.s aux coilrn:es de* 4
pui-sances. Lt trait a ti vot l'ai
naninn par 73 voit.
f^r un vote d aa coitr* \\ le Saj
nat s'e-t refu i amendar le trait
supplmentaire ez.luant 1 lie j e de S kh-luie du but de l'accord
des 4 puissances.
VIOTORU ( Colombie Britanci-
,. que ) Le marchal loftre venu ici
Oi prvoit dans :ts romai cercles romine m;s,ager de , t d s
que le Snat et la chambre des dpu scS ?rop;cs { est ainy a rV.c
ts ratifieront > trait avec la rser-',olia sur le p.cj,JeL,o: Slver S aie .
ve B and gef. Or co.is.Je toutefois venant da 01 Avec lui se trou
comme p.cb.b.e que le parlement valent Midarae loff.e et Mr Samue,
adoptera la rierve i la rsolution Hlll de Seattle doit le marcha
Les Cours
PARIS-. Serling45,7/
Do'lar 11, r 9
NEW YORK-Slf'ing 4.1^,75
Franc n,i6
e aou 1e mareenat e
sa femme seront les invits pendant!
leur stjourau cord ouest du PaClfi,
que.
pou-
quie plus de itrritoire iUt la frooii
re bulgare mais la Vieilli capitale
L'oiateur achev et lia iofeier de noie eus ence par cours par des etnseils pratiqut. Se-
pense., la pei.sj c'est le re ..mon- l'moui. Oa ne peut lcolter
le imo.i tx sie et net que la que ce que 1 on sem. mb.'iiis!>ons
l'fe.laaon de notre peese domi- uotre Ame de sentiments nobles..
** hoyji.s sympa h>que> l:s uus euvers
[J.d'un coup d'aile, Mr Piice lai les auire-, nous r. polant sans cesse
horaon ouveit devant nous. Le qu'il u'e t trait si d igracieux qui ne
extrieur, d.t il, toute la cia soit m. bs.n par DOc ne liraditaU
' en ua mot, n est que la mani- de B.au. et de Boat
10a dune peme tupricuie Ce fut une dlicate causerie que
111 Dieu. grce sa m:ivenieu>e souplesse
pbysionomie naturelle tant d'ei prit et son humour , Mon-
tloppc translucide de notre peu sieur Thomas Price mt rendre at-
lominante ; il seosuit que les trayaute et a la porte de tous,
qui nous frquentent peuvent Ea se qutiunt, les auditeurs ont grecs et turcs 3 semaines pour lpon
aotre mtio.pea.on, tt par ain- mis le mot a la mode. Le mot Sym dre aux conditions proposes.
Peicer le mys rj de nos penses patuique a donc lait tortune, et
'"Des. avec ce mot la co,f.rence de notre
Nul l'tatgran homme pour son grand ami, Mr Price.
711(1 *e dumbfe, dit-on vulgaire-. Etienne BOURAND.
Root sur les sous-mirins-
Dans un mmorandum envoy au
jourd'hui pir les mmitres des allai
r s tiarg es allis a Aihcies, An-
go a e' Cous antioop e av.c demande
de laccep er comme base piliminai
re la tvision du traite de Svres.
Il est fait dioit t p '-que toutes les
rclan tiers de la Turquie a l'txcep
t on ce cel es rela ivjs a Ar.dauopiel
et la pattie de U Thrsce orientale. LONDRES Lord Curxon, secr
La ligne Kaos Mima en Th ace es' taire des aitaires erangces a envoy
mod.rie de t.on a donner la Tur des de(ch;s idenuqjes i tous les
Nouvelles
Diverses
Contre la rel 3 dioa
La manifestation
de mardi prochain
n'aura pas lieu
Faut-il le r^jjrelier?
Non, puisque la protestation
est dans tous les coeurs et que
le fait par le Gouvernement
de s y opposer dmontre du-
ne faon premptoiie.
Au Chef de la Police,27 NUra I9ij
Meoalear i. Mnjor
Devant fie nia maofeatatioo
Constantinople re.te i la Ta qu:
qui rttient aussi l'Armnie avec sa
population sous la protection de la
socit des nations Elle perd la p
oinsule de Gallipoli et la Msopota
mie. Les miaistrea dea efbi-ei tran-
gres allis donnent aux belligrants
t?J,1croyoQ8 avoir que le
e la nouveau Chef dea
2*cet tn
**k tuidi.
Hati, eor
rolone
^oes
i cat
Varits
Aprs l'exhibition dn b?au
Ces Trois Mousquetaires
Uliattqae c'est le colouet
ParisLe cabinet f aeais compte
choisir demain la dlgation franai
as i la confrence de Gaea Mr f'on
car se rendra Gnes pour la pno
de finale de la contreac? aprs le re
tour d'Afrique de Mr M llerani-Les
dcisions finales des d gus ne se-
ront p ises que dans les dem res
sances sur les questions d; la recon
fi'm : naissance des sovie's russes sera ga
ilement souleve. On pense que la
1re p rl.. i'e la co ;frence qui dure
ra un mois ou 6 semaines sera sur
,iout occupe par Us dlibrations
La Direction de Cin Varits r d comrT,iss,on8. Mr Poincar a con
tes lid.>v-s clleats un ra
^mba-.s-idturs de l? tjrande Bretagne
les intotmant que ie protectorat bu- .national et putnotiiue la \vnl pro
tanatque sur Idgypte nec
cuo changement daus les statuts de
turquedAndnnopie irait la Grce, tannique sur Ihgypte'n entrana tau cha!" Ja"8 ,,e b"c J* Proeatercori
/-,__.._.____1. ..._ 1 ,. t-_ ........u________i*i"-. i__ ______ j_ tre la rlection de Monsieur le Pr
anl.'iit actuel dj la Kspubliqus
b^ypie tu ce qu. co.JC=rne la suua D0Ug , ;ro .,^.,1,^^
uou des amies puissances dans ce Qe|( noua avons lh joueur de aolli
Pa>s- 'citer laotoriaatiou et l'apmi de la
Le projet de loi de l'Etat libre Gendarmerie,
irlandaise t adopt aujourd'hui il tu tendant noaa viua minons
la chambre des lo;ds en lne et det hieu reBJeciuim>mMnt.
mre lecture I L WENTUHK, av.
, saSfT^ C3^Q;1 ^ l'U1Ster' Office du Ohaf U |. PdUiJ
a accept ,nv Utio faite par le se Port M Prioce.Ualtl.U 29 M \M
citaire des colonies Churchill ils Mr Lsveuture
confrence i Londres des chefs iriau hi Ville
d lis sud tt nord convoqus en vue Char Monsieur,
de remdier aux troubles qui ensaa En rponse votre lettre du il
glan eni Mande. jraart courant j ai l'honneur de por
Le d.s dans Ici hpitaux de 'er votre counaisaanc* que le Mi
personnes blesss la n,8tri de ''I,tn " dans aa h:tre en
a joit le total des -8tA- d" *i8 M*r8 en cours au No
Belfast de 2
nuit ter a re
piLs ai s lesdsord.es de lu se-
maiuf i 7.
LONDRES Le Baeaa ro'Oiial
a nouce aujaurd hu que sir Herbe t
5 8 II 11 CS, informe le chef d In
Gend iraeue 1'llnti que le tiouver
npm-nt a dcid d'erap'hsr toutoi
iiiaiiifett...tioi>s d.i y-jute dd la VSN
manif-stat'on no
car ces sir 1 vs da
Ordeu
Van
Br;i Dqa'* dePu' dpart di G>-
hintl. ,-,el 1Vit * charg de ces
O'deV fOQC,ion Le co'onel Van
Js *' Chef da dpartement du
aerve
d art de toute bjaute ;
Les Contes des Mille
%\ m nuits
t*b!i et a rep4is ses fonctions ofh
fr loaguem-nt ce thou. mmisred-'a lustice ; on en, WASHINGTON L prsident
COrdat que M Bai hou sera proba-TItidiog a nomme M' W .liam Ph.-
b'.ement chrf de b delgit on tran-jlips du Missachus ett. ictie'lt-neot
nse jusqa l'arnve de Mr Poinca-immigre en Huilai d sora ccictaue
lt. 'au depanemeat dbut ca rempUce-
bimue', haut commissaire britaant- peuvent qu'agiter lei esprita e'. troa
que eu l'aies ine, e>t entirement' bler l'ordro pnblio Je m'empresso
1 o c de vou^ iiiinoocer que la ma
Ditestion proje e par vous ne devi
poi t av ir lieu.
Te tel vous pour ave:ti et agrez,
chv raon'our l'a*g eatirm 1 Inn me Heure.
W. H. RUl'fclRrus
Chef d 4 HOioe


LB MATIN
mm
tu pw Ali
rir UN licteurs le vers dit
Prince de Pote*, dimanche
"dernier au djeuner offert d fauteur
du Ule du TafittUr et d Madame Ma-
remm. __
. SONNETS
a\*n nlrre et ami Lon Laleau
I
CM votre ceeur, dans vas ttmnett ; qui t'a parl,
9a vrai carur 4c pote, aa carar que Ion peut dire
lataawiitste. ardent, capable de dlire.
i qui jusqu'au dlire, en eftet, est all,
U. S- Navv News
Naissante
Ur |a Dr et Madame Chr's'ian Ni
celas noua ont fi< p-rt de la nais*
aance ds leurs fila Ariathomne.
Ai srutez la douceur pour cet iaconiol
Que je soit, pour 1 artiste toufVant, que dchire
Le Rel, touffant quand il* veul;nt bruire,
Sa* rire et ton sanglot par le tort, musel.
nVeateadrt. par detsut la foule tapissire.
Applaudit en beau* ers les cris de mon Molire I
Bi qu'importe ds lors, qu'ils lurent si nombreux,
Le* philistins indiirents, quand, sar osa tte.
Qua m'atteignit jamais r le fiel des cavieua ,
Se posent des lauriers tresses par ut) pote !
II
Mous a .Tau pas l'aaaaeui d tre sons la Coupole
O le divin Rostand, trennant l'habit vert.
Regretta de ne pis pouvoir parler en vers ;
Mous ne connaissons pas ici de Protocole,
f t nous pouvant tout deui puiser dans le Pactole
es rimes, de cet or que des bardes divers
Rpandent, >ans compter quana ils s'envoient
vers....
Vert l'assi, an dessus de la foule frivole.
Vont vaut nommes Laleau, j'ai nom Moravia,
t cet assaut de vers auquel me convia
On confrredit-il scandaliser la Ville 1
Boit plaire i nos amis, puisque c'est entre nous,
Qui, devant un beau vers nous mettons i genoaa,
levas de Musset, de Rostand, dt lanville I
m
Malt je n'ai pas hni de vous remercier
aVavnir compris, devant son angoisse et ta peine,
Que celni qai tondrait, l'autre soir, sur la scne,
Parce que son destin le voulait tapissier,
Et qui, se rebellait, renonant au mtier,
e ton pre prchant une sagesse vaine
Revendiquait le droit, dans cette vie !'iraaina,
9e rire, de pleurer et de t'ettatier,
Que non hros, n'tait pas seulement Molirei
Mai mot. mais vous, et tons les artistes qu un
pre,
Ou la Ncessite, force au sentier banal
Et qui ne peuvent pas au soleil 'tre eux-mmes"
C'est, daot leurs cotun meurtris, leur cri vers
l'Idal
Qu'ils entendaient lorsque se jouait mon pome.
IV
Et vaut iSvea cota x aussi, Bourand. Courtois.
Laleau l'a du en vers, vous l'avez dit en
proie,
a Le Fils du Tapissier > ce n'est pas antre cno>e
Qne linttinct triomphant, n'coutant que ses lois
Le public, pour le dire, emprunta votre voit,
Car la salle m a lait un succs grandiose.
Avant compris aussi que se plaidait la cause
D gaie entrav qui rclame ses droits.
Qu'ils sachent, tous ceui-ia dont l'rae gnreuse
M'a donn des bravosj qu'en ma pense heureuse,
J'en garde, avec orgueil, le souvenir, et veua.
Par de nouveaux elforts, continuer de plaire,
Il que me rappelsnt qu'on aima mon Molire,
jt tenterai de faire encor mieux, je peux.
le ne mil plus de vers, les dieux ne veulent pa,
Depuis dj ioiw i .r.... ma lyre se repose
Il je sens i mes doigts une sourde ankylose.
lt pour rimer encor, e livre des combats.
SOUTH BBND- Les cadavres de
oit membres de l'organisation des
Boy Scout de South B-nd qui se sont
noys quand leur canot a chavir
dans le lac Michigan tandis qu'il
faisait un voyage de plaisir, ont t
retrouvs*
LISBONNE.Trois aviateurs Pot
tugaia sont partis lundi dans un vo
yaqe de Lisbonne i Paris
PAR S Le gouvernement a ac
cepi la pioposition des >Hspout
an armistice avec la Tuiquie/
CATSK1LLNY Des articles va
lub plus de quatre cent mille dol
sais ont t voles de 164 steamers
du Shipping Board, l-ancre dan
l'Hudson, pendant cet b'ver. Les g*r
ooa de bord se sont employs i pi
1er systmatiquement les navires pen
dant des mois-
BELFAST Les accidents de tin
de semaine causs par des dsordres,
ont caus 7 morts et un grand nom
bre de bitsss. Le total des morts de
puis le 18 mars est de 58.
DUBLIN La Conven ion de
'armt rpublicaine Irlandaise qui a
t dfendue par Dael Eirinn, a tenu
une longue contrence la nuit demie
re swns exciter aucune dmonstration
extrieure et a ajout une nouvelle
solution l'allgeance l'Etat libre
d'Irlande. Le gouvernement n'a pas
rssay d'intervenir et n'a pss dclar
on croie q'ril s'*n occupera.
LONDON le jury qu* a eu
te prononc -r ?ur U mort de Gitrud
Yates qui a't ouv mort: dans sa
chambre a rendu un verdict d'assas
stnat contre Ranald True, aviatenr
i -
Le Matin
ABONNEMENTS
Port-au-Prince
Usai
m.]
cane.
s'il prendra aucune ac'10.1 quoique 1 guetie est estime A oeze millions-
Gratin t Hootch HST"
Un stimulant brillant. p!ei de verve et d'hir
mour. Un numro gratis vous sera expdi ds; Les insertions sont reues 1B. t
Y'^v\^uA!c. ,v*u"'u V.*"' -*T'" rception de votre nom et de votre adre.se com- .,.. j toarn.l IICo r. *'
LONDON Le Ministre rhur- pletep Ecrivft 4 G. MilefctU| i91t Petri strtut |reaux au lo*t 15. Rat Aa*]
chill a invit les leaders de l'Etat l> Brooklyn N. Y.
bre d'Irlande 4 pieodre part a une
convention i Londres oour discuter -
la atuatioi l.-landaise. Les leaders
ont accept,
LONDON La Convention de
'arme renfc'icaiM Irlandaise a v
t l'allgtnce A la Rpublique. pour
maintenir l'arme tpnb'icains sous
'es ordres du Comi Eicut f. e'
r ur m't"e en v g leur le bov ot g'
drastiq je de Belfas*, flon les nou
velles rrues ici.
BERLIN Le chflre des pertes al
le mandes dura' t la guerre d aprs les
Statisfques s'lvent A un million
hui cf-ntqaatie vingt mille cinq cent
quarante cirq morts et quatre mil
l ons deux cent qumn'e six mille
soixane dix sept morts < homm-s ); O vous trouverez de Superbes Disques Columbia mort,
ensemble treize m Lions d hommei d'otra; One Slep : F ox-lritS,monoloiut% : Chant*, anglais, (r
taient sous les armes pendant la espagnols, etct etc aux prix exceptionnellement rduits de :
guene ; la proportion de tus est de
un sur sept. Il y a eu cinquai.t;
trois mille ot6ciers tus et quatre
vingt seize milte blesss Les pertes
allemandes en civ ls causes
directement ou indirectement pai U
CQLUHBlii!,
Amateurs de bon
musique, accourez c!
L. Preetsmann-AggerJohn ~j
Rue du Quai
Port au Prince,
Disques de 10 Or 0,60
t i df
le 11 Fvrier 922
i\ouvelie
1
s
Asile commjnal Hier apr
iimi le Couituil Communal convo
^u a l'extraordinaire a vioi l'aeil 1
jommuoal et prie des dispositions
oour 11111 .1 u; 1 n j n t immdiat dea
m uvret.
100 gourdes d'amende Avant
bier uii.iii .'au'o N 151 ayant ren
vera un homme la Grand Rue, le
chauffeur faut Benodio fut ma en
lit d'arresta ion pa la g-)udtrmerie.
ondui'. au tribunal de Paix de la
Section aud.il tutcondsmo ous les
chtfa d'accusation suivants: rciJi
/t-, excd de vi>esee, sans licence,
joe amende de 1UU gourdes.
Itixis- Hier aoir v-i-* les sept
neueua quinze au carrefour connu
soua le nom de Peut Four, eut un
viv" discussio 1 avec le Sliioe Val-
viexaudre qui, sans se soucier do la
norale publique, fnieait des compli
neuta aux pansants d'une (cou p^ul
oauaie. Un combat singulier eut lie i
tu coura duquel le Slnne reut un
coup de poiguard au b ua droit lld
out i dlai en A ta justice
Mariage De.ua n uura lieu le
mariage civil da Melle Christiane
Montas et de Mr Louia Dearoches.
Soyons juste |
et impartiaux
RABAIS COLOSSAL li
O peal-on t ou ver les articles suivants
de quai'te EG4LE, p ixgill
Chez
Cwtie un coii> .I-.-...:-i! .1i>.ii 'rrtaor le pat,
Qai rapprend t laarchtr 4anj la cliambrc nai-
dote,
Mai ma\ aeauit 4e temps, ae parle plu* qu'en
Pur crire ua toanel, )t m appuie a taa piai.
\A pote aonuait, le riaaeur >: rveille ;
Tei rinac. biuistant soudais a mou oreille,
Sur te* rimes, je suit parti, mon cher auai .
La jeu du coi tilloa secoua ma paresse,
Malt, lortauc Irnii,
J'Iproyvai, daat ou ;a ir, la poctiaue ivreise
VI
Ok t oui, )f tais parti sur tes rime, d abord ,
liait, M uit uaad un coa chante un teul coa,
a.ui veille,
Un autre lui rpond de sa chanson pareille,
Bt atcntOt. mille co^s claironnent en accord
Une rime en appelle une autre, une autre encor,
lies croisent leurs pas et chantent et, mer-
veille -
A chaque mouvement une autre se rveille,
Kl kieatoi, par millirrt, on entend leurs voix d or
Parisiaua
IECDI
Grande fte Cmraatozraohique
au profit de l'Orgue de
Notre Cathdrale.
nia
Mickey
Nous avons parcouru d*.ns le
-'Nouvelliste d h er la reproduc-
l'on des l>trei officielles du p-emi
Minisire Riynnni Hoiucar et de O^e d^ Cunton l'aune G
no re Envoy xtraordinire Haiia Crpe de Chine
Mr Dau's Bel eg^rde da'es de U 'je Ch IT.i
/4 et 16 fvrier dernier relatives Cipe Haulette
aux reatea de noir- vM?ure x Anc Crpe Geoi^ette
tre Tousiaint i.ouvertu<. C'a dotu Cipe d-i Chine i barres
ments viennent corroborer le fond voile ue laine franiia
et les arg m i ta contenu daos i a i Voile suisse brode
de de '-L-Eauo du 30 aeo emo a V >iiu auiasts uni
Wi\ sou la signa urn de Me Jue Voile f anjis gds ramag a
Ko emo ad prsident de ia S)cii Voile la Vouge
lntei udiuuale de Confrencd q i Va la Da h a j >urs
dmoutra i'imjodsibilit de retrou- Voile Sp'auh a jours
ver les dpouilles du Premier des Voile carreaux couleur
Noise en s appuyant en parue sur Voile merceris uui couleur
les renseignemeuc fournis par M. Voile brod
Magniu- maue de Pon al er fi rant dns I ouvrage vain luituie ; "Du sort des ludi Voile fieurs cjuleur
gnea da is les co'omea d xp o.ta Voile biaac
ion ( pages 4H(j 4*)7 ) Vol'a a graules barres
L aride de Me Jules Bosemond Voile imprim
qui avait rellement so utionue ce Voile tour point d'riiatoi'e, provoque, dans Organdi suit, brod
la "li'e.une courtoise entrevuj eu-re Orgaudi suisse uui couleur
MIC Lheriaion et lui au Calage O gandi au sse A carreau*
Louve; ture, entrevue au cojib de O gtudi auisse A fieura
laqueilo etiacuu girda sed convie- 0 gtodi oidnaire
tioua au dpit led documenta et Ues E > leune A fuis
leuies soumis de part et d'autre. Kilieone urne
Ces apri cela qu'on tlo d encre t h iroieuee fieura
c j na dna nos quoiidiens au aujet Ciiarineuse unie
de la mme quas iou. [C.pou de soie
Me HusemonJ a donc gain de uepon A fleura
cuise et comme il faut rendre A Crepuu de co on
Csur ce qui est A C4aar compli
m,'nions no'.re cot es de at re-
cuerebes et de ^a clairvoyance nisto
liquta.
MTOINE M, TLUMUS
20
10
10
10
10
\'l
5
Mouchoirs de poche aup don 11
4
i.'.50
3
U
o
M
2
2
2
T i6o Shantung
Tussor biiraa
Toasor uni sup
Gabardine couleur
Osbardino b anche
Gabardine A carreaux
Ponge noire
Soyeux blanc
Taffetas noir t b'snc
Satinette eouitur
Basfo
tir onne snperieire
L dieone frarnise
lnoienne ang aise
2,50 Zpbir
2 Battiste pour ch.mises
2 Percale b anc
l.o Percale rose
1,50 Calicot L dor
111
kj
J
19
II
]
1
t
humoriste et sen imental
en 5 partiea lou par la
mer/eilleuaa et talentueuse.
Dd LEssor
Oui, nie voi.i reprit de l'.vrett; ancienne,
Et pour que mon lan Ivrique se ri>frtne,
Je dois me >< ,n de lavis de Uoileau .
a Qai ae sut se borner,, ae sut jamais crire *.
Il n.ff mon plaisir de te suivre., Laleau,
Jj Iin que j e norme et atpotc ma lyre.
VII
Mais et pc'vC. il faut que d'ua chant je l'allonge,
r*uisq.j j pour me ltC'. aujourd'iiui^ je nuis voir,
l.'oile >on Plats dans asea ciel qui lut aoir,
9z> eara'.tda tu Jet regards i: :ogs.
Ab q^e BM -an. *> fttnde et comme te
prolonge
le Baee*l qu m'a un le public, l'autre tuir .'
tOh .' met n, merci, ovi-- a: mou tspoir,
^C BiPlIjf II ?oa.W .oairi.. *u je aae plonge/
accompagn d'une mu:que suave.
Il ne va pas nous tre ncessaira
1 insister prs du pub'ic pour re-
perdre i n f oue au mouvement de la
jirec ion de Parisiaua qui vient en
aide au Pre Jan en l'a dant A arq lit
er les derniers paiemente de notra
Orgue.
Hendez voua demain A Pariaiaoa
an pasduni une trs bonne soire,
voua aurez fait uvre qui vaille
L'entre gnrale es; A G. l.oO
enthousiastes creurs, vous tari invit
Pour que |c sois heureux la Gr:e et la Beaur,
C'Ctl la plus qu'il u'cn l-u' pour causer du d.ire I
Mail c'ett astea parler en vers 1 Jour; pie Et comme il taut qu'enfin je dpott rn tyn
rermettet que ce toit, latMaatU, a vo.- picUt /...
Protgeons notre
vieille Cathdrale
D't fidles ont failli me tre l feu
A no're vieille Cath^tral-* eu plaant
des bnncrj^ tio- pri d'a tableau
Le Clerg it-m-mt a d prendre
des m s r a pour viter le retour
de par il uccident.
Solitaire ?
Ouaut MQKAViA I
HoMMF.S. F1MMU. ItUNEt FILLU, Ont,IBA-
TA I t, vkuVIS, ETC
Inscrivez vous comme membret de notre Club
de Correspondance et unes-vous beaucoup d a-
mis intressants Sovcr connus dans le monde
par noire intermdiaire Epousez la richesse, le
bonheur Ues centaine! de personnes riches, attra
yantes et sympi.niques dsirent se marier l'ho o
graphies gratis, bnvoyiz 50 cents pour un a bon
vetneni 4 mois 1 douar pour l'anne.
FLOItENCri, MI-.Li.^lHK
zoo. Montagne Stritt
Breeai/a N.
Mousseline de njie
lOJBSHiine auibse A mites
bengsliue de eoie
Soie lavable couleur
Tncoiine cJeieey.
Tricolacte Oenizjt*
(jringbam auisae
Tulla de aoie
Tulle de co'on
Baa de aoie couleur la dooz.
Bas merceris coul la doux
Lia ' M
tiaa couleur
Bia de aoie suprieur chaque 10
u>iiou Porapu sssortie flae d
bavon Aeaia 3 pour
t-oudre K.o.amy
" Sautai
" Go:y
Java
" Kiore de Tt kio
noupa veloirs
ttonpefraciiae
broase A dout
Mou.hoire de poche ladouz
1
a
5
7 5J

2
5
&
5
5
3
'1
1.50
5
e
0
5
12
12
4
15
5
30
20|
10
11
I
3
3
3
S
S
i
2
1
1,25
10
Calicot de famille
Calicot Madapolam
Tte d Indien
T e de blanc
Kl fie sup pour jupe
O il b anc au rienr
U'ili grit aupneur
Dnll Tuisor suprieur
Uiill palaib-'ach
Oiablemnnt fort
Ktiik: blanc aupneur
khaki jiune
Tui'e a irao suprienr
Toile A mt'elsa
Nappes bltncbee
Nappes couleur
Ui miaeitea b'anc
Chemisettes cruea
Caleon court
Cmointiao. B.V.D.
Pyjama
Lbemisea couleor
Chemises A barre
cbemiaea sport
Cbemiaea oouleur suprieur
L-.? trs sup.
Serviettes de bsio 3 p.
" 3 P-
Chapeaux laine aai. .
3s.iB Ide 3 p.
ii'e elles ass.
Chaussettes aup. doiz.
Chussettea A barres
" nciea
fil pr. enfant
Souliers pr. enfant
11
al
il
il
il

i
i
i
b'acca '
i
Couvertures de lil aup.
s
%
14
H
9
%
il
11
I
I
*
Seulera-nt ,h z An oini .H. lYarnis ou u etot* coastii!l
T! 11 I D'u MM mm .-!
F
tavel vouj estotfjrtau cours le p'us r-eat.
cou a t. C'e^t 11 deroi*-'1
Tous cei ar.i.'le e*
pre^on .je |; grande biisse des Ses.
enseuededixquiuz touleur. e. q.,ali:;
M16 Avril, Us Paqws, j avei-vdos ptfs


Li MATIN
Varits
A S '/S 3. GaM -Je !a f*. I \ "
Viillap & Houel : Agents gn aux ; f720 Hue 4>i Magasin de l'Eut
The Panama ilailroad
r Steamship Line
[Li lift** Panama a le plaiair d'; 'nqu'-l'e est pite inscire des paspgrs pour les d fi1 et ts
if'nro-6 ns par li magnifiques *' p i rs de la UNITED STA
UNES Cet* lign I la oins chre tt la nr.ifUX quipe vo
lsnt d N. w Ymk. et h ira e-n'p ( c met) et de >3 jours de
ir'iu Pnnce ( heibouiv a New Yok.
La meilleur, ^itf m n *era >c-on.te atx pafiag rs ^trirg^rs
perpifle boa 1 de < haque ravire.. On pourra se renseigner au
fou de Poil au Prince sur les Taux pi rai s de dpart.
I>pt. BTHO.VlrM)M.
luehn & n\k, lue
The Up To Date Tire Eepair Shop
UComte de Monte Chrlstei
Esnenvcvea demain jeedi Lf'>/*/:* /^*... in ^ .
ce sota 1J66, Grand Rue, Port-au-Prince Hati
Grande rt pi> s-1-, ; ion par une
nombreuse ir< upe rosmopo'ite e>
ra5sage en rade ; i-, acteurs et aciri
ces.
Danses
Inique soiie
Des invitations spciales ont t
sites.
1 our. la fameuse
" P1LSEMER JEF
F RIES L4GBR
B1EHE "
de fcdiu.b)u i:
SUPRIORIT
Fonde en 1876
B S IHX
Nous possdons le
seul atelier de rpara-
tions de pneus en Hai-
ti et nous faisons tous
les travaux pour le Nord
et Je Sud
Ne dites
pneu
par,
nous,
PUOMPrtTUDE
fou
La be la plus ug e et qui con
rent If m;eui rour les Tropiqies
0.1 irefl'ert gi'rmept le
Dry Gh> tie
Heid Stuard
Dro lui clii n q es, phi mace -niques et a -.1res arhc'es ven- le meil'eat d'Argl-'Mre.
IJ!*da s u-e phafiuai l v '
ntE : Poivre, Cannelle, G.rol'e, Anis o l. ttuscirle etc. etc.
Alphonse Haynet
,.., t iijRu; Boine Foi
SUCRE RAFFIN i_______________________~
'tCIALU ; /Mqoe fis** / lypol durfec'an, Parfumerie, Ar'lcles AVIS
t'iburn, by Mi.m, Chocolat po pouoie, Huile de foie de Aforue, l'ai l'avan'a e de por'er la
non, Lold cream, Ei'rait poor kre eijrei ces et fao de toilette,Eau onnflio8onre Aa Commerce ft du
itoioe, Poudre coo-*e le insecte. Solution poor conserver lei ufs nn"'s"J*"1," m:"fVLiE.fi?
Lntaellsg eie, Fondre suprieure pmr fa toilette de eofrnte, 5l',.c * :,e T" Mamon OHBSl!.
Je tieur. E.n de Floride, Miel pour la t,ble. Mou'arde, Huile B*LLO \l srure, arg-le des Ues
te poor la table. Brosse A dent-, P'pnarruin Hu le poor rhser Conbi et Bo^ne \'< i No 2\0 se
'uailquei et an rn inec'ea, R'g'-lo' : Huile contre conatip lois et trouve fransf fl la m e P e
ed,. intas'ine "Jirociquee Tort Cire pour le parqueta, Comesti- i(jnne Foj Q J|8 fn tace d(J ,a
Ifeoaa
ruue des f.i.eTiiitPH Rcy'le B?nk -1 '^n-da
^esl^^^ ----- 0RE5.EB LLONI
*i E'iitra, Epica. Sirop'divers, fiolure diverses, Vins etc, eic, etc
*iudtz i reialrgoe dea n^cihti.
WDni vos commandes A LEHN & FINE, Inc; toos s nz absolument
WlS.
tu??**1 >#* bonnes phsrssscies i psys approvisionnent cbes LEHN
* "Ri, Inci
Lon R- Ihbaud
Ageiit exclusif potr Hai'.i
Lon R. THBAUD
Portau~Prince ( Hati)
Manufacturers Agent
Commission Merchmt.
pas quun
ne peut tre r-
mais apportez-le
il ne vous en
cotera rien. Nous ren
drons voire pneu sem-
i)l ble > un pneu neuf
garantissons aussi
travail.
Air comprim gratis
pour touslesciieiisdi3
notre atelier
Harry II. Kinney
Propritaire
le
-
, NEURASTHENIE. Ffcin*_EaSE
CHLOROSE, DtBILITl
> ^ ^ mtt
- li
'
C1ROP Cl
DESGrlIENS
i'Hmoglobins
tnprlVr 1* r/ndoru iuz frrugioaux. Admit, an. 1# Hr-if:i* <* P tri.
vi oiiiui DacHima. . wm urr. faiu* i l'uuoxoit.
i ~ un i ii .i.i.ii..
Clyde Steamship C
Foreign Services
Avis Mdical
Monpiptr l 'Jc mr J B- Tribia a
l'honnem d nnnrncpr su public ainai
qn ses clients q 'il a ouvert une VGTH
clinique Mdico Chirurgicale le
Fharraarie S' Augoatin, Pi?e Place
du Marrh de la Ca'.bdrale v Rue
hront- Forts )
Le fp'vi-ed' giatarce est cotfi
au Mdtciu du eervice
'Car 1 H'.'ij'jLtea
PAPIER PRUNEAU
Brtiea>reM m-'ada lipr^d'ilt uoan *)Ilmaat4atlal j
PfttjlEAU, 3.B-1141a.e.Pifia. -.- re fear7ie*e.
Le fiteamer "H i Wr vennnt de \ew
York eut attendu Port-au-Prince
te 2 4vHl en pasran par tou
tes port du Nord, il l>iinsra te mm
me jour pour toun /?* port du Sud
jusqu' Jacmel d'o II retournera
Port au Prince.
Un avis ultrieur a >non,e a la date
de non retour Port-au-PriHct,
Port nu Prinr.ti h 27 Harn L9&~
: i: OLE MEM St ig^m G^n:u


LE ma nu

AUX PROPRIETAIRES D'AUTOS
Fous avons le plaisir de vous annoncer
que noire garage est
erlireirent sous une nouvelle administration
t
11. Charles F. EllLER & E. J. FEI
Qui viennent d'arriver de XeiV'York j
Sont deux experts pour auloinobiies de toutes marques
Ils apportent une exprience ^longue et vari* dans lur^connaissance]en donnant a m
clients le meilleur travail au prix le plus raisonnable. Laissez nous vous
donner une ide pour une rparation complte,
TOUS NOS TRAVAUX SONT GUUNTiS
The West ndies Trading Co
Agents pour Ford< Buick et Cadillac
AiNiNOUNCEMENT
To Automobile Owners
y '; We are pleas d to announce th l our Garage Is now un.'er
Eulirely New Management
M. Charles F. Erler and Mr E. J Fennell \
Jtt&t airived from New-York, both automobile Experts f long and varie! exprience on Car of ait Makes;
Dtw activeiy engaged in giviog our custowers the vory beat oi service al reaso jable rate.t Let us give you
estime te on compele overhauling give us atr 1 ail our w\>rks is guarauteed.
lest ndies Trading Company
Agent* for I ord, tutc* and Cadillac
A. H H1LL, Presideul


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM