<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Association nationaliste i des ouvriers salaris Hatiens*. "C'est hier que les membres de l'A N 0 S il ont pria connaissance du rapport da la dlgation Jolibois — HeoriquezLa lance s'ouvre 10 h 1r2 sons la prsidence de Mr Jrmie.qui par %  n discours bien appropri rappelle aux ons 3et aux autre ce qie <:>* que i'UQiou daaa un milieu donn i applaudissement.) Puis il cde la plaa i on coll goeThxan qui avant d'accorier I* paioie au dlgu Joliboia, rappotleor de la dlgation, donne lecto ve d'un inessagH adi < s au Snate>>i Kiog lequel a t chalaureuaemeiu accueilli par l'auditoire. C'est le tour de lr Jolibois qui ra oute ce q'iti lee dlgus ont vu got, appris, connu et rappoit de leur missiou. Notons en passant, que dea typode Sto Domingo ont envoy leur trrea d'Hati un message, don 1 remise a t faite au prsident corporation des typos. im Osstillo.bpis un discoure li applaudi, a, au nom de U Fiateruu nationaliste des ouvriers Domin cains dont il est le Dlgu hurso dinaire en llatu pingle sur la po trine de Monsieur Jrmie, prmden de l'A N us H uue magniBqae ro settH i franges dor et aux couleurdominicaines, surmonte d'uue c carde aux couleurs bauieiues, e reconnaissance du tact;et il.la pei Bevwia. (. %  employs pour amener l'union des deux peuples eculle au eoogri dt-s ouvnersDomiuicjius ci Hai.iens. U% procs vulniix et messages l'adresse ues lia'lieos leur &eront communiqus par la voie des jour naux. &*&! Mm POUDRE 8V0N f. SIH05,59, Tulnig St-VtxUa, PARIS <" i Rcfucr le fmtatlcn IRsa remanies pouf BMjkm BDouciiii] VELOUTE^ fapteu du viMg* t dw main* o^iœœi Notre confrre Hili Commerciale • publie I s rf.exions suivantes sur Ls Proiet Pressoi Ua Congrs do Pressa Pan-Latino^nricain Samedi 18 courant la -.^porme d comit des Porteurs aux Propos lions de rduction du M mtre d s M.Edgard HflU Nous avons appris le prochain dpart de Mr Edgar C Ello t. prvient del rlaitian American Syndic, e. Pendant son couit sejout Port au Prince, il a fait de la bonne b;so gne ; l'entente est presque complte avec les grands propritaires de la Phine du Cul de Sac 11 a eu i inspecter avec le vice prudent de la Irving Binck, Mr Graves, toutes l<-s plantations de la Hs:o (t nous cro yens savoir qu ils soat sortis m:r veills de la fertilit du sol. Il est bruit 0"' l'arrive de M' E'Iiot aux Ruts D lis et ap- le ra i pTt de M G ive;. l'entreprise prie %  L^s lOBwigna, Prsident et Mem hes Hu Comi Et*ru'if d* la Presse D>Twciiae t Di gus de la Prs ,,,,,,,,,,,,, ., ,, , ae Hutieant ont tenu, durant les dra un nouvel eitoi lue.au Ctrcle desHommea d allures, une sr • dconfrences successive* pour augment-r les plan ations e %  • Approuve l'unanim t, elle a A<* dans le bit d' provoquer la runion riguer rueihoJ quement d'un bout PRINCIPALE H. CA:.C:;NE 40. Rue REAUMUR 88-00 BOULEVARD SC^AOTOSOL PARIS % codant LB MEIIUiTTH :.. M<-Kt iijj MONO} Prjtluits des Pr;miCr?s ::arnœ et tor.jov.rs de 11 miae fra'. jiear UNE SEULE'Qi .ALIT : LA MElLLLURE - &f n remise sa .destination Lundi 2C d'un Congrs de la Presse Pan-Lau courant. Au moment o noua cri no-Amricaine vons, nous igoorns eocon les ter A cel f tt afin d'atieinlre plus.su rponse. Ma<. nom rement ce bu', ils ont cru conve rots de cette om voulons croire qu'il n^ doivent pa Vu" j; #7i r ArUr Z CUnatL del* l'carter ponaidlr.bleraend/cv ;be de faire p .ier ce Cvigri qui a t d.t ici sur le mm oie-.'*" '/'" H.n-La no-\ nneune l'autre la plaiue du Cul de Sac. SJiesiiIIR6ni.li m du Ministre en ci ne au d.-s-u to D* provoqi-r la ruoion d un ( hiamata i,_ armi p1 mamm iSJSSSLt^^S. U l0 ,f W Cone-: nri.n,ire de la Presse "SS^i^^^^S? Ace propos, on nous isura aredun '" on R P *''* i n>M J e 'a Prs et M. J. Ch. l'iessoir, toit le pc ^ se C t o-\mV cun-. mier-rl'avo r toujours Ipno, au En oi quecce les soussigns ont ;uurs d la di-cussioo, la pernonna dcida •e daqui d'il com g < le la %  le Ci e > rpi ta 4-il %  c assa 193 L resi dd'iti in .aesi trans Lo Dr udain aiiK laboratoires Drouet & fiel Poursuivant ses importants tra Taux seentiques, nuire minent compatriote, le Dr Lon Audain, dirige actuellement aux Laboratoires Drouet et P.et, Ruetl ( Fiance ) la prparation d un nouveau inUica meut leuccfcine, la Pliysiositidnine, appel rendre des servie s temar quables tlauB les infections, daus la tuberculos8 et'lecaucer. Ceux qui se rappellent les b.lles ides etpoes uuus son lcent li vre 'La Mmii ation leucogue" et que ce tun.ein ti il clieicbe dfen dre par la logique inatt quable des rauitatB thrapeutiques, admireront la capacit de iraraiul'pepnt de suite et la conviction magnifique du Matre dont lr puissant cerveau ne se reposa jamaa. Nous soutiaitona le plus grand sur u que noua professons ooor In Ct, f .. „ ,,,. t fili du Dpait^m ut dea H.unes anrn i n t dans li circonsta %  -. la ra*ao J !" '" l< L dominante (ie notre on lune. N i s %  omaDai ronv mcua d'ailltHirs qu se U. t in' ; I na'i aell a-ino toor. ei i revei M.'J. Cb. Preaioir n'a guil, de 2-O1 t Ciag'i i'' m nai-e b i deile :eve antecedenti .W.dor, G sal" u Medica. ma a. Nicaragua, Panama, M xteo, Poit au Princ 28 Ms'io 1921 Pu-r'o Rico. Gobi ;i.b'ique DoIL REG O COUSOLE minicine e: H iti ; Cav : A icdo de M*llis jo Que le li' Congrs aura pour 1 carica o d %  .; sion sur l'en embld des imp's a crer. Or, cest nien •(: q IH la pro j j t de M Fiesso'ij. be la veiH de recou'ii un re f>rc ment d notre fiscalit, il convieir moi • d'conomiser les r. s-ources d' 1 Etat, en dimiajant arbirauemen es ooligatioi a contractes par lu envers ses ci(aciers. que de mettre^ ds prsen le contribuble de dmaJo en iLe^ure de faire face aux impositions piochmes Cestlunt veritr essen tl'e, et dont il eBt ne cessaire de se pntrer coi^me d'un dogme Le Minirtre des Finances qui a souci du lendemain, plus que per sonne, do.t \f confotmer ses actes, au reinent il mardi? une faillite certaine — Aussi bien, tout autre tait le programme que noua attsn dions de M. J Ch Pressoir Au pre mie* plan d* ce programme nous pensions qu'il aurait mis la liquida bon des intrts arrirs par l'Em iiuut amricain ou par un jeu d'< morlisseraeiit g>aduel cmn terme (i 01 5 us tout su pi OBJ ; ensui e l'uinll -ation les emprunts luirieurs tend.nt principalement faire dispi r %  trle B i'i'gu.cH des in'rspi ys par lEtat, ce qui entranerai naturellement la reprise du service d'in rts et finalement l'eitioeoa de la Dette, dans une priode maxi ma de trente aus, comme le veut le Ministre, mais aprs discussion pia lable avec les l'o teura sur l'opportu nit d'une prime de ret rd, Bref, nous aurions voulu que rien i ai lut ai. e n intervint dans les l glments entte I K at et tes cran ciers. Un accord librement d• oittu et unanimement consenti Voil ce que nous aurions demandl Est-ce i'impoaaible? Noua ne le cioyons oaa ; il eu/fit de vouloir pour que accomplissent nos deaidtraa. RAYON SPIXIAL POUR LES COLONIE! DHOGUERII •;, iiimiionibii SPCIALITS Franaises et trangre. SELS DE QUININE fURg 7bu produits en flacons, ampoules, comprimes, cachet SOLUTIONS HYI'OIiEIiXIIQLTM BANDAGES, CKINIURES, BAS A VAR1C1CS APPAREILS HTGINIJuH pour tous usages APPAREILS ORTHOPDIQUM Seringues hypodermiques I PHARMACIES DE PGCHE, OE VQYACt COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines, Communos, etc. Projets de Facture et /DUS renseignement sur demande adrense A PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUSflbh 88-90. BOULEVARD SBASTOPCt PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni en France ni l'Etranger. • 9 t?, ia di| ; geme du Comit Ei:u permettre de lemdtre entrement^ '.if de la Pr-ss rlauieaac pjur ce neuf .es vnux punos ainsi que les qui Vag t d H iti. ihaimoiium. Fait et si^i en double orignal.! Pour les condition-!, on peut s'a Franus pt espiao. dn la ville d 'desser en soa atelier GiaadRue Santo D>m ngo, R. D U 22 du No 924 pii de la Pharmacie Stemois He Fvri-r de 1 anne 1922. Anne. ( Sign ) F bio F a'Io. A HJDCII mm. Enrique Ap. Hnnq rz M.' 1 1 Martioei [o e CaadoR. Luis, Le commerce et 'e public aont'dnV les" journaux^ ayant t1 ftfl AVIS L'avis da l'Usine Q lace es au Prince paru ces jour. d< C Del lasti lo loibois Fils. Dir*c, a vises que durant mon absence Mr teur du 'Cour ier Hiiiiea" Dlgu J. Hoggie est charge de ma procur de la p e sse d'Htiti. A'plnnse Hnri.tion qu z Direceu-d la Dtalait, D l Petit Grave O if man I9fl gL J la P tst d H.m. JKA-N RIXAROJ Varits MARDI Par amour ( Sui'e et fia )| IET La ninr s'ennuie %  IP pisode JEntre 0,50 MIRCRF.D1 Il Conte de Monte Christo je fi 4e pisodes £oue : G1 Gratin c Hootch i Un tiimulant briliant, plain de verve ci d'humour. Un numro graiit veut in a expdi des rception de voire nom et de voire adrc>M com plie. boive a G. MMcink, ^7, FMII |HM Urool)Ti M. Y. Les Cours NtWTORK -•lirlig4j,85 Fin,n,(6 PARIS-. 1 11 ira] 4 *, 4 8 l> a' 1 1.1 4 7/l (Jn'dfit dt azoliup li y a un dp da e z lii e l Pharmacie Sjourn— pour J'u sage de la Pkarnacie. Inc. LehnetFink, (Maison fonde en 1876) New-York, .U.A. Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Onguents Esprits > Pastilles Teintures Liniments Dsinfectants Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales L.lt. HEPtJD interprt pir certaine. peraoojHj l'Ublissemeat croit utile da r^aortir que le dit avia n'a Q l'an transport de la glaa do cile "t n'affecte par le nui da lil C9 q ii lui, n'a pa. vari. Port au Prince, le 27 mari 1W, '?* te Matin ABONNEMENfS L UoMjJ Port-au-Prince ••*] Duartementtf a 1 Etrarger h Les insertions sont refuts an] reaui du Journal, 1558, Rae caioe. Olfice do Chef de la Police, Porl-au-Piince.Haiti.le a5 Mari l| Avi Il est rappel la coonaisiiocif proprKlsires et conducteurs def cules qu'il est foimellement d** de st servir du terrsin \l m t*j*l sise en taee de la Tribune do cWf de Mars, comme voie publiq"fW. H. RUPia* ASTHME Oppression, Csts/rtti SufTeeetim, Tourneront*. Onirlion oatrtalna r*r f CIGARETTES CLIT u POUDRE CLEll Dr CLRT, 88, Boal SMMW*.



PAGE 1

LE MATIN Clyde Sleamship G 0 Foreign Services U$teamer"H UTT' venant de New Jbrkest attendu Port-au-Prince t im} "*"* in le 2 Avril en payant par tous\ sports du Nord,, il laissera le inie jour pour tous les ports du SuditqiC Jacmel d'o il retournera ] f0ft *u Prince. I pw avis ultrieur annonwai la date ton retour torl-au*Prince. >ort au Prince le 27 Mars 1928 F. CLEMENTS, Agent Gnral DEMANDEZ • % our Le fameuse MLSKMSRJEB HUI S L*GKR BlKhE > %  r & AHHOUL t'~S ['(Nouveau Garage %  Grand'Rue, prs du Salo \ (\* Utiare de Jos San Millau 'Rparations parfaites d'autos. Pice* pur les machines de toutes ma* ms< Garage perfectionn. Travaux \oign$ et garantis. Vulcanisation Prix raisonnables g^^ AUiorJ Attention •' I Libre a pul^ rt qui rcn vient le mien rtir 1rs Tropique^ • visite est indispensable Mires et Melles, au-Bazar des Gentlemen' On trouvera gale m'rt %  lie Bonne Foi, ou par les soins aviss de Vielle |ulip, vous aurez le Dvii (j i H Me rde visiter le nouveau rayopour dame, d'ar • pleur, arrivs rC.mmen'. I fS-Ut SlUartt Ces inicle s *ont en vente a partir d'aujourd'hui, au dit B ZIT, i un Je mei'l'nr d'A"gle'e"e. Ul dlfisni tome coDCUiitnce S VOIR : wtine, Fan'a-sie porge. Laibe pour d.tmes Linon fil blanc, Biptis liste suprieur^, Soulie s bot-inr. R bel eu, dcouveits jaune, noirs blancs Mouchoirs soif irop et blanc* lits fil blancs, noirs et couleur. Eventails. Sac i mims. G-mi'ue simili Caretles, Epngles, Bracelets GaJlalith, loche t j 't poudn es en soie, Chapeaux eh toile cire, Tu??or uni, Cr pe geoigeite, G.z de Pans, Houppes, Repu, lour rh-llr, Lacets fcsci-, E*u de toilette, Essence de Cov Cobers, R'-bins, Poudre Mil B oue en voile coul tr, bandes b odts, Ep'ng'es et birretter. Sacs i mains en colliers, cuir, Gants courts, lorg, etc. etc. En ver te i hfz Alplio -s* HUyaes 11 >jP u Bo ir,e Foi The Up T Date Tire Repair Stop 1366, Grand Rue, Port-au-Princ3 Uaiti xMous possdons le seul atelier de rparations de pneus en Hati et nous faisons tous les iravaux pour le Nord et le Sud P^W Ne dites pas qii'uu ne peut tre rmais apportez-le il ne vous en cotera rien. Nous ren drons votre pneu semblable un pneu neuf et garantissons aussi travail. Air comprim gratis pour tous les clients de notre atelier pneu par, nous, Faillite II. Hwad an A Son Steamsliip Une Un d'ai de huit jours est acrm d aux db leurs dla mai'on h \Murad and >un, d laie m,1es 1 ^ --w ,. I t.t magasin sis W dl hiont3 . H * fil • | i { • | I S • A * II fO'lf, est ouvert J<> heures du cllllllllcl 11(11 II Util! ma'intoidietdeSheuretbh. Port au Prince 14 Mart 1922 Leroy ClUSSUNQ Agent de la faillite L* ligne Panama a le plaisir d'annoncer ses nombrei x aroi\ e' p*i quMle est pite inscrire des pa^agrg pour les ri fi ei U ftEurooens par les magnifiques rp i i s de la UNITED STA Dpartement tl.\ES Ceitflligno e-l la moins rh e el la mi ux quipe-vo. ^^ ^ Police %  nt de New York, et h Ira. entfe (en mer) et de 3 jours de Diatri#t de Port au Prince 1 eu fnnee A Chei bourg rat New ICI k. I 23 Mars io'^ meilleure atleninn sera -c^or-fi^e aux passagers tfaingin | Rappelle a IOLS m K ral, fptle boai de chaque riavirn. On pourra M reneigner au qu'une fi.he au No IH 1 O^lCh. '•au rie Port au Prince sur les Taux et at s de dpaiU P C pt. B THOMPSON, 1 VailUnl flt Houel Ageu.i gnraux 1720 Rue du MigatD de 1 Elat le Harry R Kinney Propritaire Lon R. THBVID Fo tau-Vrinc* ( Hati ) Manufaclurers Agent Commission Me rehaut. Royal m. 1 1 La Maijo du Ment Liban K. vV \. s\o\ & Co ^ eu d Bewr ,io /-/,.. l^ktttnc d* .5 ti>es Or 3.50 i: 2 ^ a LO par ieiant/gare — l' q ijieit qu'elle >or Irepismie au Bunau de la I'. I c s ns retard, en es qu on arnvciai la lencmer,— tt. ^i pai contrt nn'g' cet avis 1 en S'en sert, de.* rr.esurts de Kolicc 1 > se\e es s1 iont piists .emre tout contre erant R SHVKKR Sous Lb'l Police Port au Pnce HUi lt 2) Man 193, 1 U le m-ut a Police dnr b c q I ) O H • j bier daan |> c i* f 1 • Il de i oi*.c lr. an Hu.f.u d^ l'u 1. -t. tins dpredure leur J inanda. R SHAKEP Mail Steam Packet Company Les vppuir de la ROY*L M* IL partant de \ on 'res lux la'es in 'iqu s c dessous: (; I / LIN A COSWiY TEVWT T M Ail le 28 Fvrier le 17 Mur* te i Avril le 98 *vril prfui en du f i po'r : Btrffiudit, \aisau Jamaiqu^i U^i i, Stsial Domlosue. Au reu ur i\ chaig.nt — en H • ti po r H I*K, \rl m V. i <>.\ ,\i\ tk > M<-*i !t ,> tr to i saniivs 1 ortsBka/op*ot< 1 • .Ct IllHI.t, •( Hubert* DU l ON ,y Genyai Ayout CI



PAGE 1

Il MAllh %  %  %  >. ti&ki B0WQTJ1T8 • f ( M .-. /;.., %  . %  •' r.l;j..l:-. ,,,, Prtmm oui • %  L.'nm dm : ...-.,,. •' %  '•' %  11 n %  ATUMI : .' JI V M Ait, / %  • r, %  BXTIJ %  < -" %  1 %  U ri c*. > %  %  ? Rve Parfum fleuri Haute Nouveaut CHEZ II • % %  > /-en* %  %  %  %  lULUU A.HOlEAgeuls gnraux ; 1720, Rue*du*MgaMD tle l'Elal ~\%. "W? —r AR Y S 3, rue de U Paix PARIS GASOLIftE ET KEROS1ME Aotis venons d'introduire en Hati, la marque SHELL si connue et apprcie dan* te monde entier. Ceux qui en ont df fait l'essai vous diront que la Gasolwe SHELL est spcialement recommaniable pour ton rendement avantlageux et qu'elle n'encrunse p%s le moteur grce son raffinement parfait. Ils vous engageront n'user que la Kosine SHELL supieure aux autres par ton degr 15oe elle donne en consquence une flamme plus vive e brle sans fume. Il y a donc conomie e avantages n'acheter que la mniqu" ftHEtt/ Four les prix, adressez-vous ~ Roberts, Dutlon & C mFS^B ANTOINE H. TAUMAS Comme toujours le BAZAR DES NOUVEAtjJElMiS ffci A/AES se tau un devoir d annoncer n gracieuse* clic lesmaichandisesdo ihoix doat le* ont admir les sdbt an J^ ces par le dernier steamer, et sont a vente ds es jetr citons dans le tas : Mousse ine Suisse i mites, suprieure. Orgaidi fleurs, et brod. ryaodi uni, toutes nuances Voile barres, tlerns, unt quilil suprieure Zi hir a. glais, qualit exira pour robe* Gipun de soie toutes nuances > ol $ jour, i Voile mites i > fabardme blanche carreaux G^birrliue couleur, unie Tnco ine de soie, toutes nuances] Tncoieile de soie jour Seige couleur pour jupes Calicot L dor vritable Percale suprieur Toile matelas anglais Bas supriea. s deux qualits Chapeau pjur dame*, d*rnire cr**'ion de Paru" ET.'. ETC. La homme trouvaront unt section ahoitied : ; Dn Tusaor chemins suprieures! Kinki tiitac Cluuisci luprieu.fs Duck blauc Chaussettes mercerises L phr a-R'ais suprieur pour chemises Tussor barres > > Dhipeaux fuUe couleur B.etellts sopritt*s >-TC. ITC. Une pelile visite, et vous verrez Prix uniques pour tous gnralement quslconqtM La maison SHEMTOB &o Annonce sa diaitle qu'elle Tient de rece/oir par les derniers un grana assortiment de tissus fi s tels que ; Voile i barres de soie Pharmacie Centrale Bana Lact 'roauits de oue jraicheui— Eu dition prompte et toignie ordonnanœs — Spcialit pou,toutes les maladie." !.J.J_JJ.J!JJ.! iP l R F E C T Black Slioe l>ressiny Te fifci t W p'is fui qu'on ait terre iiTrcit daus le pays Une an pie couche sur les souliets les plus dtriors les rtm e t oeut Ce liquide appliqu sur les chaussures ne salit pas le lirge blarc 11 reod k cuir brillant tt souple, peut re appliqu sur toutes 1rs peaux Les potle monnair.W valises.lesceiniurej.lfssacs S mairs.ies rorte-feuillea Peuvent tre mis neuf par une seule t Kolianaa Naueouk couleur et blanc Crpon coton fantdisie D min couleur e*. blanc • Damass rmtelaa Sertiettei de toile ta Coton drap suprieur Cahcot suprieur Percale • Serg-t noire et bleue 4i BiLdes broles euprienni Ruban pompadour Tuaaor Tte d'Indien Toile pourjipes Qaelle rnt en vente dec prix avanai Port-su Prince le 6 fvrier 1922. SUEMTOB& Co P h flL n v i t M %  PoissoncPavrii r ultcn Stioe Polisn ne. Co te te A, P te rt u .. liqueurs fines I-T. Geo. JE agent Extlusii pour Hati 1 lti, Rue des Miracles, ri fecc de * BaDque Pralines rose et vanille Lbtz Btnon COUBA 1718 Rue du M.gasin de I E at Gramophoni / De"X excella a gr-mojh inea.mar ques Victor et C>liuibn, sont m s ! l r.fie au C't loteroetlor il ( me tleffrare, 6 abiiaemon' H. feitra I Piix du biiiet : 1 dollar 1 lJ*i itittar la tljaiitu D1S0UES COLUMBIAII Auialeurs de bonai 1 musique, accourez ch< L. PreetzmannAggerholm Hue du Quai O vuu trouverez de Supet bu Disques Columbia rnort^ ini Z' 6 Strp : f,0 t -''^nonolo U ue* : CitanH, angla. P** etmgnots, ut, lU ; eu • ,, x x crptmnelUment rduits de : bu • v 10 Or 0,60 orr<4 / m , L n t U-J.J i">Ufr.*> '*u JVlAHiA'



PAGE 1

G**** iSfclfo *32? Portlu Prinof r HaW Lundi 27 Mm W25 d^ Clment Magltire nnw 20 Quotidien H£DAM16M4Bua A.rxaicnn. Mo. IJu* Quelque mchants que soient les hommes, ila n oseraient paratre ennemis de la vertn ; et lorsr qu'ils la veulent perscuter, ils feignent de croire qu'elle est fausse on ils lui supposent des crimes. LA ROCHEFOUCAULD 'rait de Versailles sous un point de vue nouveau i JPBLV Gaiblel mite vue nouveau, c'est li a tout lorgtnismf earopen et on a lie vue leligieux, eu plus exac voulu agir contre le catholicisme. 1 le point de TMC catholique | Peur la question palestinienne ftTtos siga la trait et nous une nation essentiellement |ie. L'objet de cat srticle i inrcsse donc quelque peu. il m inspir par un confrre dans les termes suivants : Avant mme d examiner les t (du trait), observons que L tt, en fait, an'e dans itretieni secrets de trois hom tentant les trois puissances M. Wilsoo. M Liyod et M. Clemenceau* i Or, pour quiconque poside de psychologie, il est dt lfidence que ces tiois pr si liai aie valear religiease. MM. < — Oue la France victorieuse et en F* lest me une situation sculaire dominant', per o r.e n'enaye de le mer Et pourtant, rsume notre cord re, le. trait ouvre tou es grandes les portes de la Pats ine aux juifs et aux protestants et la France s'y retrouve amoindrie. Elle et le catholi cisme ont t mis ainsi en tat din triorit relative, c au profit do pro testanttsme et d'Isral a I Les constatations se poursuivent Nouvelles Etrangres Itaor Entre allis En Irlande L_ PARIS 24-Lesministres des iffiiL0NI p RES LOffice colonial a || iPr aux Caves de Bordeaux, an a annonc ce soir qui cause de la gra d|eooar 'alt offert MCtiurlfs vi d s vnement-, en aride, le Moravia l'auteur applaudi du "Fil" ras trangies allis ont discut a la sance de ce matin sur les prob'mes de proche Orient et ce que Ion gouvernement avait dr-mand U W du rapiss.nr. et Mme Cbs'rlea Mopourrait bien faire de l'Armnie. Ils " 0 1 1 ?-, C ' d J ?*** Bt Mr Et.!*!!"S d ea p " Pno i ! i pou ont aussi examin les conditions de paix finale au cas o les Turs nationalistes accepteraient l'armistice pto pos. A leurs deux sances de cet aprs midi et de ce maun les ministres des affaires trangres allis ont gale-., ment examin les questions relatites Belfast aujourdhai. ves aux Dardanelles et Thrace. Le secret le plus absolu a t gird et le communiqu de ce soir nen fait mm?pas met.on.On apprit malgr tout que } so u;ions de la qu< slion des Dardanelles avaient t discutes, mais quau.uoe dcion dfinitive Michael Collins, chef du gouverne Inqnelh prenaient part %  Mr e liait ment provisoire de l'Irlande de se Charles Moravia. Mr et Mm* Krueat randre Lond:es avec des collgues cu au ^ e, -_ Mr w e ^ M l fl Andr Cheva i ieur choix an que 1 gouvernement pt examiner avec eux l'aspect d: la situt on. BELFAST—Il y a 7 morts violen Nouvelles de France PARIS— M r de Lasteyrie, mini.trel solud fS finances, prsidera la dei£ b -.i ou I n'avait t piise. La premire tion prvoit la compl e intemalisa-, Iian aise %  Gnes. tion des dtroits, la seconde la pos-i. — Le minutie de Bolivie et sis ni, de famiilt pastoralt, ati la croyance de leur famille, nation. M, Clemenceau, an r, est incroyant Toute sa car tes conversations sur ce su 1er, Mr et Mme Maure* Laudur, Mr et Mme C! m -ut Maploire, Mr Lon t.ftlean et sa fiance Mlle Lolot te Saurel, MM Kugne t'oulle.Henro Uoreinville, Cou tantin Mavard.Chtf les Itouzier, F. Courtois, Djear. Voici l'excellente menu qui tut *er vi : Melon trappe — Beure Saucisson, Filets de hareng Filet de Thazar a l'anglaise poulet en l lanquette Ria blanc Noii de veau r: e i. 111.1 (leurs sala Je Fromage. — Fruit — PV.itserie G*i. Champagne. t — La Pologne catholique qui aurait d tre avantage de toutes ma nires, est au contraire traite avec les hommes qui ont essay Primons ftstrder avec lui attestent qu'les -J* trce, 1 ennemie la plus 1 'rductible en ce moment du catholi 1 nlemeat aieligicui.mais antiQuelque intention que ces 1 hommes, tian .forms eu srbu feu monde, aient pu avoir de > irgler sans faire entrer en ligne I apte leur mentalit religieuse, I mpossibli qu'ils n'aient pas t ices par elle. Cest d autant plus impossible 1 craient des situations natio 1 nouvelles et qoe toute situa nationale a un coefficient reli Pi comme le piouve toute 1 bis H In fait, jamais le trio n'a d tcaiter les considrations reli lit il est certain qu'il s'en esi ItHtraire largement inspir. > IWconf.re entre dans les dtails lants qui suivent. ** cjueation allamando •t autrichienne session turque sOus le contrle alli i ants ont donn un bai teenque en Ce fut un assaut incessant de trait et la troisime la conservation dejcosturxie • %  secoa lai!.' 411 """* k Viift daos cisme en Orient, a reu de tels dveloppements qu'elle ne peut corresnoodre aux ncessits qui en dcoult, — Les provinces catholiques you go-slavesont t m ses sous la frule de la Serbie qui montre envers elles, au point de vue religieux, un autori tarisme indcent. — De laiges parties de la Hongrie, cathol que. ont t noyes dans des nationalits non catholiques. Le joug tchque est un joug tenible.* La conclusion n'impose 11 y a en tout cela un dessein marifeste : on a tiavaul contre le catholicisme... 11 eat duficile de dter muer dans quelle mesure 1rs consi dr.tions d'oidre religieux ont pes ur chaque dcision. Mais il y a l un ensemble saisissant, rsultant des et-dances protestantes de MM. Wil son et Lloyd George, de l'indifiren ~t religieuse de MClemenceau et des pressions qui s'exeraient sat les uns et sur les autres.". Y bui noomo dramatique de Moravia, us belle de la saison. „ l K en terme9 tour toar aoa — La chambre a discut l interpel riant et attendris qui furent apprlation sur l'accord naval de, Washingcia par les convives charms. Le ion. Mr Briand a confirm que la d pote, le Prince des Potes parle lgation f tana se tait prte cou-:sou '.our et ce fut un ravissement qui senu: les plus larges concessions sur a lla jusqu' lenihousiasme quand il 1 s navires de 1er rang donne lecture des beaux vers faits Le chiffre de a**" milles tonnes P our ,a circonstance en rponse .aux avait t nos oarce ou'il aooarais-i d eUX fc00net8 de Lou Laleau. Nous avait ete pose parce qu 11 PP" publierons demain ces pices pour sait lire la base de la discussion pour f J0 i e des le*trs et des artistes. es units lgies et sous>snanns. f\ussil6t que u Fiance a obtenu au sujet de l'aime navale dfensive la scurit ucessaire, elle a (ait toutes .ts concessions au suj.t des navires de rendie And'inople et 1 partie de la Thrace onenule If Turquie, tandis que l'opinion biitan uique est de s'auaiher le plus troitement possible la ligne nos Media. Proposition d'armistice CONSTANTINOPLE— Le Haut commissaire britannique a remis cet aprs midi au giand vizir Tcwbk Pa cha une note collective des puissan ces allis exposant la proposition d'un armistice entre les Turcs et la de 1er rang. Grce en Asie Mineure. Une notej PARIS— Le Conseil de la Socit semblable celle de loid Curzon a des rations s'est runi aujourd'hui t iemise su repisentant nationa-jpour dcider si la socit enverrait! liste pour la transmettre Angora, des membies de chacune de ses com sige du gouvernement nationaliste, j misions la confrence de Gnes THfcNES— Le gnial PapouiasJconLimment aux questions de commandant en chet de l'arme grec-IScha. xer, ministre des affaires iran qoe en Asie Mineure est attendu au-'&rr d Italie.(Jette socit serait d'un jourd'hui Athnes pour confrer [grand secours dans 1 organisation des trsvaLX de la confrence. —Les interpellations la chambre des dputs sur les rsultats que U gouvernement franais attend de la confrence de Wash.Dgton ent cd la tribune aux oiateurs devant traiter joie Fuis des vars, des sonnets des contes, des pomes. .. Ce fut un enchantement qui prit fiu vers 4 lien res, Petites Nouvelles avec son gouveincment sur les con dilions de l'armistice propos par les ministres des' sffaires trangres allis. La presse est gnralement d'avis Nous,— si tant est qne nous'que les mimstrea acceptent lei cjndi comptons pour quelque coss dans lions. ia quel lion, nous pouvons nous vanter de faire de l'clectisme : nous ratifions le trait qui ampute si sen siblemeot le catholicisme aptes quoi, nous mettons le catholicisme naitien en garde contre 1 influence probable du protestantisme amricain. Solitaire ? rni> .!•*euo'me, car on conmme la seconde l'oibi e de la prentatf ; en l lue celle-ci fat notre en %  ••cnlsire. Au fond, cest un! !*§Hua qui a ainsi piisid HoMMia, TAiaM.[VBuvaa, KTC. Inscrives oui comme membres et notre Club de Correspondance et laitea-voui beaucoup d'amis intressants— Soy* connut dana le monde Kr notre intermdiaireEpouaea ta richcaae, le nneur Dea centaines de personnes richea, aura vantes t sympa, hinuea dsirent ae marier, l'notoj*"",7,.,,^ .rapb.eiirai.s. Envoyer 50 cta pour . aneaOUU CerMin ocaMt 4 mou 1 doUr pour l'a nn e d: rd.ger le FLOKENCb UbLLAtRE %m, Mcta|M Stac* P. Nouvelles d'Allemagne BERIIN -Quoique l'opposition du I j^nores. parlemeni et celle de la presse la! decision de la commission des ips rations se soit peine modre aprs sa 1re ettervescence, le gouverne* ment de Mr Wiril"' continue main enir le calme. Le chancelier a l'intention d'slten dre la qutstion des relations conomi ques avec la Russie quand la cham bre s'est runie cet apismidi. Apr> la discussioa sur celle ci, la chambre a dcid d't n:araer celle relative a ta coniirrcc es iniLi.ties des afiaircs Etranger Par cblt. 24 Mars OPPFLS — La commission interallie e la Haute Silsie a demand au gouvernement allemand d'arrter et Je livrer i la commission la individus contre loqucls des mandats d'arrestation ont t lancs l'occasion dea incidents de Petersdor. Au cours dea troubles un franais a t tu et lea coupables se sont retugia en Allemagne. PARIS — Le Baron Denyt Cochin, ancien ministre d'ttat, membre de 1 Acadmie Franaise est mort aujourd hui. LONDRliS La Royal Instituts Architectes Suppose a la construction de (jratte ciel et voteront contre le rapport de la ville permettant la construction d difices de j mtrs au neu de J4— Dtroit Ford annonce |ua la semaine de 40 heures sera adopte dans les tablissements de sa compagnie l.es usines seront fermes samedi et dimanche Cette ruesure attecte 10.000 ouvriers qui continueront i recevoir le salaire minimum •v. 6 dollars par jour. PARIS — ^ Temps signale deui errenrs dans la note du gouvernement amricain : i I hrance n a pas t compltement rembourse des dpenses de son arme d'occupation, ao les allis le 11 mars IJIJ pour diviser 11.aras qui fut partag le l| WASHINGTONLe ira t i qua n'ont pas attendu le ter milliard de Aot /92 t. Le Temps constate eue les ides eaprimea par Hughes sont en contradiction avec la ohtre du Pacifique, castre dla diicus-| tique wtajmau'l presem a i gard de rtu.ope. usqu' jeudi prochain avant de sioa au sujet de la confrence so'j, WASHINGTON Le Prsident Hardmg discuter les nouvelles demandes de lia srmeavet*, vant le Reichslag parce que les ex-,nit aujoui'h.i sa^s rie.v, s except ; mission des rparations, pert du gosvetnrmrnt ont besoin celle ae ne rss farniec I "-e.\ VENisB — v agiaet> narres pain le ISBS dlai qui leur permette Ce-f dclaration s 0 p ee pal f, l^^l'^ T^V^' texte a s roiiraunica,la corrn '.s r n i-s r 1 10 s xf*; u squares de u nlle tiret.inonds. tionseu lermts inte'ligibi's pour les res et a:certe par le pr idci.1 WM MADKID ecbe ue unouan dit lgislateur. ison. que u ige et le uou iotsasc ont anth an 4 *|T.rStr iVfZ oojai.ons es^gnoles. %  i C14 l'intention de dcnwnder au Congrs la nomination d un amricain comme membre de la com


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05633
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, March 27, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05633

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
G****
iSfclfo *32?
Portlu Prinof ,rHaW
Lundi 27 Mm W25
d^
Clment Magltire
nnw 20
Quotidien
HDAM16M4Bua A.rxaicnn. Mo. IJu*
Quelque mchants que
soient les hommes, ila
n oseraient paratre enne-
mis de la vertn ; et lorsr
qu'ils la veulent perscu-
ter, ils feignent de croire
qu'elle est fausse on ils
lui supposent des crimes.
LA ROCHEFOUCAULD
'rait de Versailles sous un
point de vue nouveau
i
JPblv Gaiblel
mite vue nouveau, c'est li a tout lorgtnismf earopen et on a
" lie vue leligieux, eu plus exac voulu agir contre le catholicisme.
1 le point de tmc catholique |
Peur la question palesti-
nienne
ftTtos siga la trait et nous
une nation essentiellement
|ie. L'objet de cat srticle
i inrcsse donc quelque peu.
il m inspir par un confrre
dans les termes suivants :
Avant mme d examiner les
t (du trait), observons que L
tt, en fait, an'e dans
itretieni secrets de trois hom
tentant les trois puissances
M. Wilsoo. M Liyod
et M. Clemenceau*
i Or, pour quiconque poside
de psychologie, il est dt
lfidence que ces tiois pr si
liai aie valear religiease. MM.
< Oue la France victorieuse et
en F* lest me une situation sculaire
dominant', per o r.e n'enaye de le
mer
Et pourtant, rsume notre cord
re, le. trait ouvre tou es grandes
les portes de la Pats ine aux juifs et
aux protestants et la France s'y re-
trouve amoindrie. Elle et le catholi
cisme ont t mis ainsi en tat din
triorit relative, c au profit do pro
testanttsme et d'Isral a
I Les constatations se poursuivent
Nouvelles Etrangres Itaor
Entre allis En Irlande l_
PARIS 24-Lesministres des iffii- L0NIpRES LOffice colonial a ||iPr aux Caves de Bordeaux, an
,a annonc ce soir qui cause de la gra d|eooar 'alt offert M- Ctiurlfs
vi d s vnement-, en aride, le Moravia l'auteur applaudi du "Fil"
ras trangies allis ont discut a la
sance de ce matin sur les prob'-
mes de proche Orient et ce que Ion gouvernement avait dr-mand U W du rapiss.nr. et Mme Cbs'rlea Mo-
pourrait bien faire de l'Armnie. Ils "0.1*1?-,C' d" J ?*** Bt Mr Et.!*!!"S d.ea p " .Pnoi,!i
pou
ont aussi examin les conditions de
paix finale au cas o les Turs natio-
nalistes accepteraient l'armistice pto
pos.
A leurs deux sances de cet aprs
midi et de ce maun les ministres des
affaires trangres allis ont gale-.,
ment examin les questions relati- tes Belfast aujourdhai.
ves aux Dardanelles et Thrace. Le
secret le plus absolu a t gird et
le communiqu de ce soir nen fait
mm?pas me- t.on.On apprit malgr
tout que } so u;ions de la qu< slion
des Dardanelles avaient t discutes,
mais quau.uoe dcion dfinitive
Michael Collins, chef du gouverne Inqnelh prenaient part Mr e liait
ment provisoire de l'Irlande de se Charles Moravia. Mr et Mm* Krueat
randre Lond:es avec des collgues cu_au^e,-_Mrwe^Mlfl Andr Cheva
i ieur choix an que 1 gouverne-
ment pt examiner avec eux l'aspect
d: la situt on.
BELFASTIl y a 7 morts violen
Nouvelles
de France
ParisMr de Lasteyrie, mini.trel
solu- dfS finances, prsidera la deib-.i ou
In'avait t piise. La premire
tion prvoit la compl e intemalisa-,Iianaise Gnes.
tion des dtroits, la seconde la pos-i. Le minutie de Bolivie et sis
ni, de famiilt pastoralt, at-
i la croyance de leur famille,
nation. M, Clemenceau, an
r, est incroyant Toute sa car
! tes conversations sur ce su
1er, Mr et Mme Maure* Laudur,
Mr et Mme C! m -ut Maploire, Mr
Lon t.ftlean et sa fiance Mlle Lolot
te Saurel, MM Kugne t'oulle.Henro
Uoreinville, Cou tantin Mavard.Chtf
les Itouzier, F. Courtois, Djear.
Voici l'excellente menu qui tut *er
vi :
Melon trappe Beure
Saucisson, Filets de hareng
Filet de Thazar a l'anglaise
poulet en l lanquette
Ria blanc
Noii de veau r: e
i. 111.1 (leurs sala Je
Fromage. Fruit PV.itserie
G*i. Champagne.
t
La Pologne catholique qui au-
rait d tre avantage de toutes ma
nires, est au contraire traite avec
les hommes qui ont essay Primons
ftstrder avec lui attestent qu'les -J* trce, 1 ennemie la plus 1
'rductible en ce moment du catholi
1 nlemeat aieligicui.mais anti-
Quelque intention que ces
1 hommes, tian .forms eu srbu
feu monde, aient pu avoir de
> irgler sans faire entrer en ligne I
apte leur mentalit religieuse,
I mpossibli qu'ils n'aient pas t
ices par elle.
Cest d autant plus impossible
1 craient des situations natio
1 nouvelles et qoe toute situa
nationale a un coefficient reli
Pi comme le piouve toute 1 bis
H In fait, jamais le trio n'a d
tcaiter les considrations reli
lit il est certain qu'il s'en esi
ItHtraire largement inspir. >
IWconf.re entre dans les dtails
lants qui suivent.
' ** cjueation allamando
t autrichienne
session turque sOus le contrle alliiants ont donn un bai teenque en Ce fut un assaut incessant de trait
et la troisime la conservation dejcosturxie Scuiari nar les Turcs ave- les allis'-' Tout Paris, le prince Sixte de Bour; pendant quelques instants la joie de
* millimejournaux disent que ce fut la fte la r
(y Dans l'organisation de l'fiare
question pralable se posait,
t pouvait viter. L'Alterna-
fvaiacue pouvait tre morcele,
[F** U ldnite i l'impuissance,
cela, il suffisait de traiter avec
f'M allemand an lieu de trai
l'Empire.
f- L'Autucae vaincue de soo
euvait tre morcele et aaaihi
i pouvait aa contraire crei
dratioa danubienne.
... Lorsque vint l'heure de
U des iefluences sup aaos dci
4* *t Pas dtruire l umti allt
1 dt dtruire l unit autrichien
Comit avait atteint ses fins
o4 de la question est que,
JJIJt tant ptotestante et l Au
f^Mique. cest la premire
aite *'1 *lIt 'naiQtenBe> secoa
lai!.'411 """*
'kViift daos
cisme en Orient, a reu de tels dve-
loppements qu'elle ne peut corres-
noodre aux ncessits qui en dcou-
lt,
Les provinces catholiques you
go-slavesont t m ses sous la frule
de la Serbie qui montre envers elles,
au point de vue religieux, un autori
tarisme indcent.
De laiges parties de la Hon-
grie, cathol que. ont t noyes dans
des nationalits non catholiques. Le
joug tchque est un joug tenible.*
La conclusion n'impose
" 11 y a en tout cela un dessein
marifeste : on a tiavaul contre le
catholicisme... 11 eat duficile de dter
muer dans quelle mesure 1rs consi
dr.tions d'oidre religieux ont pes
ur chaque dcision. Mais il y a l
un ensemble saisissant, rsultant des
et-dances protestantes de MM. Wil
son et Lloyd George, de l'indifiren
~t religieuse de M- Clemenceau et
des pressions qui s'exeraient sat les
uns et sur les autres.".
Y
bui noomo dramatique de Moravia,
us belle de la saison. l ,K en terme9 tour toar aoa.
La chambre a discut l interpel riant et attendris qui furent appr-
lation sur l'accord naval de, Washingcia par les convives charms. Le
ion. Mr Briand a confirm que la d pote, le Prince des Potes parle
lgation ftana se tait prte cou-:sou '.our et ce fut un ravissement qui
senu: les plus larges concessions sur'alla jusqu' lenihousiasme quand il
1 s navires de 1er rang donne lecture des beaux vers faits
" Le chiffre de a**" milles tonnes Pour ,a circonstance en rponse.aux
avait t nos oarce ou'il aooarais-ideUX fc00net8 de Lou Laleau. Nous
avait ete pose parce qu 11 PP" publierons demain ces pices pour
sait lire la base de la discussion pour f J0ie des le*trs et des artistes.
es units lgies et sous>snanns.
f\ussil6t que u Fiance a obtenu au
sujet de l'aime navale dfensive la
scurit ucessaire, elle a (ait toutes
.ts concessions au suj.t des navires
de rendie And'inople et 1
partie de la Thrace onenule If
Turquie, tandis que l'opinion biitan
uique est de s'auaiher le plus troi-
tement possible la ligne nos Me-
dia.
Proposition
d'armistice
CONSTANTINOPLE Le Haut
commissaire britannique a remis cet
aprs midi au giand vizir Tcwbk Pa
cha une note collective des puissan
ces allis exposant la proposition
d'un armistice entre les Turcs et la de 1er rang.
Grce en Asie Mineure. Une notej PARIS Le Conseil de la Socit
semblable celle de loid Curzon a des rations s'est runi aujourd'hui
t iemise su repisentant nationa-jpour dcider si la socit enverrait!
liste pour la transmettre Angora, des membies de chacune de ses com
sige du gouvernement nationaliste, j misions la confrence de Gnes
THfcNES Le gnial PapouiasJconLimment aux questions de
commandant en chet de l'arme grec-IScha. xer, ministre des affaires iran
qoe en Asie Mineure est attendu au-'&rr d Italie.(Jette socit serait d'un
jourd'hui Athnes pour confrer [grand secours dans 1 organisation des
trsvaLX de la confrence.
Les interpellations la chambre
des dputs sur les rsultats que U
gouvernement franais attend de la
confrence de Wash.Dgton ent cd
la tribune aux oiateurs devant traiter
joie
Fuis des vars, des sonnets des
contes, des pomes. .. Ce fut un
enchantement qui prit fiu vers 4 lien
res,
Petites Nouvelles
avec son gouveincment sur les con
dilions de l'armistice propos par les
ministres des' sffaires trangres al-
lis.La presse est gnralement d'avis
Nous, si tant est qne nous'que les mimstrea acceptent lei cjndi
comptons pour quelque coss dans lions.
ia quel lion, nous pouvons nous
vanter de faire de l'clectisme : nous
ratifions le trait qui ampute si sen
siblemeot le catholicisme aptes
quoi, nous mettons le catholicisme
naitien en garde contre 1 influence
probable du protestantisme amri-
cain.
Solitaire ?
rni>
.!*-
euo'me, car on con-
mme la seconde
l'oibi e de la pre-
ntatf ;enl lue celle-ci fat notre en
-cnlsire. Au fond, cest un!
!*Hua qui a ainsi piisid
HoMMia,
TAiaM.[VBuvaa, ktc.
Inscrives oui comme membres et notre Club
de Correspondance et laitea-voui beaucoup d'a-
mis intressants Soy* connut dana le monde
Kr notre intermdiaire- Epouaea ta richcaae, le
nneur Dea centaines de personnes richea, aura
vantes t sympa, hinuea dsirent ae marier, l'noto- j*"",7,.,,^
.rapb.eiirai.s. Envoyer 50 cta pour . anea- OUU CerMin
ocaMt 4 mou 1 doUr pour l'anne d: rd.ger le
FLOKENCb UbLLAtRE
%m, Mcta|M Stac*
P.
Nouvelles
d'Allemagne
BERIIN -Quoique l'opposition du I j^nores.
parlemeni et celle de la presse la!
decision de la commission des ips
rations se soit peine modre aprs
sa 1re ettervescence, le gouverne*
ment de Mr Wiril"' continue main
enir le calme.
Le chancelier a l'intention d'slten
dre
la qutstion des relations conomi
ques avec la Russie quand la cham
bre s'est runie cet apismidi. Apr>
la discussioa sur celle ci, la chambre
a dcid d't n:araer celle relative a ta
coniirrcc es iniLi.ties des afiaircs
Etranger
Par cblt. 24 Mars
OPPFLS La commission interallie e la
Haute Silsie a demand au gouvernement alle-
mand d'arrter et Je livrer i la commission la
individus contre loqucls des mandats d'arresta-
tion ont t lancs l'occasion dea incidents de
Petersdor. Au cours dea troubles un franais a
t tu et lea coupables se sont retugia en Alle-
magne.
PARIS Le Baron Denyt Cochin, ancien mi-
nistre d'ttat, membre de 1 Acadmie Franaise
est mort aujourd hui.
LONDRliS La Royal Instituts Archi-
tectes Suppose a la construction de (jratte ciel
et voteront contre le rapport de la ville permet-
tant la construction d difices de j mtrs au
neu de J4-
Dtroit Ford annonce |ua la semaine de 40
heures sera adopte dans les tablissements de sa
compagnie l.es usines seront fermes samedi et
dimanche Cette ruesure attecte 10.000 ouvriers
qui continueront i recevoir le salaire minimum
v. 6 dollars par jour.
PARIS ^ Temps signale deui errenrs
dans la note du gouvernement amricain : i I
hrance n a pas t compltement rembourse des
dpenses de son arme d'occupation, ao les allis
le 11 mars ijij pour diviser
11.aras qui fut partag le l|
WASHINGTON- Le ira t i qua
n'ont pas attendu
le ter milliard de
Aot /92 t.
Le Temps constate eue les ides eaprimea
par Hughes sont en contradiction avec la oh-
tre du Pacifique, castre d- la diicus-|tique, wtajmau'l presem a i gard de rtu.ope.
usqu' jeudi prochain avant de sioa au sujet de la confrence so'j, Washington Le Prsident Hardmg
discuter les nouvelles demandes de lia srmeavet*,
vant le Reichslag parce que les ex-,nit aujoui'h.i sa^s rie.v, s except ; mission des rparations,
pert du gosvetnrmrnt ont besoin celle ae ne rss farniec I "-e.\ VENisB v agiaet> narres pain le Isbs
dlai qui leur permette Ce-f dclaration s 0 p ee pal f, l^^l'^ T^V^'
texte a s roiiraunica,la corrn '.s r n i-s r 1 10 s xf*-; u squares de u nlle tiret.- inonds.
tionseu lermts inte'ligibi's pour les res et a:certe par le pr idci.1 WM madkid ecbe ue unouan dit
lgislateur. ison. que u ige et le uou iotsasc ont anth an
4*|T.rStr iVfZ oojai.ons es^gnoles.
i
C14 l'intention de dcnwnder au Congrs la nomina-
tion d un amricain comme membre de la com-


LE MATIN
Association nationaliste
i des ouvriers salaris
Hatiens*.
"C'est hier que les membres de l'A
N 0 S il ont pria connaissance du
rapport da la dlgation Jolibois
Heoriquez-
La lance s'ouvre 10 h 1r2 sons
la prsidence de Mr Jrmie.qui par
n discours bien appropri rappelle
aux ons 3et aux autre ce qie <:>*
que i'UQiou daaa un milieu donn
i applaudissement.)
Puis il cde la plaa i on coll
goeThxan qui avant d'accorier I*
paioie au dlgu Joliboia, rappot-
leor de la dlgation, donne lecto
ve d'un inessagH adi< s au Snate>>i
Kiog lequel a t chalaureuaemeiu
accueilli par l'auditoire.
C'est le tour de lr Jolibois qui ra
oute ce q'iti lee dlgus ont vu
got, appris, connu et rappoit de
leur missiou.
Notons en passant, que dea typo-
de Sto Domingo ont envoy leur
trrea d'Hati un message, don1
remise a t faite au prsident
corporation des typos.
im Osstillo.bpis un discoure li
applaudi, a, au nom de U Fiateruu
nationaliste des ouvriers Domin
cains dont il est le Dlgu hurso
dinaire en llatu pingle sur la po
trine de Monsieur Jrmie, prmden
de l'A N us H uue magniBqae ro
settH i franges dor et aux couleur-
dominicaines, surmonte d'uue c
carde aux couleurs bauieiues, e
reconnaissance du tact;et il.- la pei
Bevwia. (. employs pour amener
l'union des deux peuples eculle au
eoogri dt-s ouvnersDomiuicjius ci
Hai.iens.
U% procs vulniix et messages
l'adresse ues lia'lieos leur &eront
communiqus par la voie des jour
naux.
&*&!
Mm
POUDRE
8V0N
f. SIH05,59, Tulnig St-VtxUa, PARIS <" i Rcfucr le fmtatlcn
IRsa remanies pouf
BMjkm BDouciiii]
VELOUTE^
fapteu du viMg* t dw main* !
o^ii
Notre confrre Hili Commerciale
publie I s rf.exions suivantes sur
Ls Proiet Pressoi
Ua Congrs do Pressa
Pan-Latino^nricain
Samedi 18 courant la -.^porme d
comit des Porteurs aux Propos
lions de rduction du M mtre d s
M.Edgard HflU
Nous avons appris le prochain d-
part de Mr Edgar C Ello t. prvient
del rlaitian American Syndic, e.
Pendant son couit sejout Port
au Prince, il a fait de la bonne b;so
gne ; l'entente est presque complte
avec les grands propritaires de la
Phine du Cul de Sac 11 a eu i ins-
pecter avec le vice prudent de la
Irving Binck, Mr Graves, toutes l<-s
plantations de la Hs:o (t nous cro
yens savoir qu ils soat sortis m:r
veills de la fertilit du sol.
Il est bruit 0"' l'arrive de M'
E'Iiot aux Ruts D lis et ap- le ra i
pTt de M G ive;. l'entreprise prie

L^s lOBwigna, Prsident et Mem
hes Hu Comi Et*ru'if d* la Presse
D>Twciiae t Di gus de la Prs
,,,,,,,,,,,,, ., ,, , ae Hutieant ont tenu, durant les dra un nouvel e Finances, M. J Ch. Pressoir, a ' iours ,8< *9 et ao du mo,s en coars partants seront mis sa dispo>itoi
lue.au Ctrcle desHommea d allures, une sr d- confrences successive* pour augment-r les plan ations e
Approuve l'unanim t, elle a A<* dans le bit d' provoquer la runion riguer rueihoJ quement d'un bout
PRINCIPALE
H. ca:.c:;ne
40. Rue REAUMUR
88-00 Boulevard Sc^aotosol
PARIS
?codant
LB MEIIUiTTH :.. M<-Kt iijj MONO}
Prjtluits des Pr;miCr?s ::arn
et tor.jov.rs de 11 miae fra'. jiear
UNE SEULE'Qi .ALIT :
LA MElLLLURE .
-?n
remise sa .destination Lundi 2C d'un Congrs de la Presse Pan-Lau
courant. Au moment o noua cri no-Amricaine
vons, nous igoorns eocon les ter A cel ,ftt afin d'atieinlre plus.su
rponse. Ma<. nom rement ce bu', ils ont cru conve
rots de cette
om voulons croire qu'il n^ doivent pa Vu" j; #7ir. ArUr Z CUnatL
del* l'carter ponaidlr.bleraen- d/cv ;be de faire p .ier ce Cvigri
qui a t d.t ici sur le mm oie-.'*" '/'" H.n-La no-\ nneune
l'autre la plaiue du Cul de Sac.
SJiesiiIIR6ni.li
m du Ministre en ci ne au d.-s-u to D* provoqi-r la ruoion d un (.hiamata i,_ armi p1 mamm
iSJSSSLt^^S. U l0',f W Cone-: nri.n,ire de la Presse "SS^i^^^^S?
Ace propos, on nous isura are- dun '"onR P,*''*in>M Je 'a Prs
et M. J. Ch. l'iessoir, toit le pc^ se C t o-\mV cun-.
mier-- rl'avo r toujours Ipno, au En oi quecce les soussigns ont
;uurs d la di-cussioo, la pernonna dcida
e da- qui
, d'il com
g < le la
le Ci e >
rpi
ta 4-il c assa 193 L resi
dd'iti in .aesi trans
Lo Dr udain aiiK labo-
ratoires Drouet & fiel
Poursuivant ses importants tra
Taux seentiques, nuire minent
compatriote, le Dr Lon Audain, di-
rige actuellement aux Laboratoires
Drouet et P.et, Ruetl ( Fiance ) la
prparation d un nouveau inUica
meut leuccfcine, la Pliysiositidnine,
appel rendre des servie s temar
quables tlauB les infections, daus la
tuberculos8 et'lecaucer.
Ceux qui se rappellent les b.lles
ides etpoes uuus son lcent li
vre 'La Mmii ation leucogue" et
que ce tun.ein ti il clieicbe dfen
dre par la logique inatt quable des
rauitatB thrapeutiques, admireront
la capacit de iraraiul'pepnt de suite
et la conviction magnifique du Ma-
tre dont lr puissant cerveau ne se
reposa jamaa.
Nous soutiaitona le plus grand su<-
Cs S la Puysioslbuiue uu Dr Au
dain qui travaille eu colldboratio.
avec le Dr (Jeorgea Audaiu, le dej
brillant clinicien, m digue du sur
pre.
considration. lestircH partu:nh'-p Centro AmArici->r u
que noua professons ooor In Ct, f .. ,,,. t fili,
du Dpait^m ut dea H.unes anrn i n
t dans li circonsta -. la ra*ao J '" l< L
dominante (ie notre on lune. N i 's
omaDai ronv mcua d'ailltHirs qu se U.tin' ; I na'i aell a-ino toor. ei i revei
M.'J. Cb. Preaioir n'a guil, de 2-O1 t Ciag'i i'' m nai-e b i deile :eve antecedenti . son ct, dans son plan de rduc sera compos d s d;.'gaton t d a preseatarsi in ques'.o R;gi
resD'iuves d; ia P ess^ d- Ces Uificio per essere soltopobti alla fis
ta-Rica. Honduras, S>W.dor, G sal" u Medica.
ma a. Nicaragua, Panama, M xteo, Poit au Princ 28 Ms'io 1921
Pu-r'o Rico. Gobi ;i.b'ique Do- IL REG O COUSOlE
minicine e: H iti ; Cav : A icdo de M*llis
jo Que le li' Congrs aura pour 1 carica o d m ssi n spci.'i d' p^ovoa -r u zione
Cong ^ de la Presse '< L1 o \ ..^^^^-,^.^.^
mn.-'ine, doit et Ii ^s seront de
Zp&T%i2t2Z M-Emm Lance Duroseau
et d'ttadicr au s. toutes les qie. fio'essmr de via.o-i rparateur ei accor
ions que le dit Co-g< estimeta de piano
ritale pour le< pay: en qu-st on; Annonce au pub ic et au commet
43 Q ip le p sera pub'i dans tMis if-; piy. pr*ci tares de lou es sortes pouvant lui
demain matin, 28 mars autajieu
De clipsa partielle de soleil.
L'clips sera commeuce lorsque
'e soleil se lvera.
Le pti..i*< maxime a lieu 6 b 33
La fin de 1 clipse "i h '26 m
La grandeur de 1 clipse eal de
0.27, cest dire peu prs le qua.t
du diamtre du aoleil qui .ara cacb
par (a loue au moment de la- pluie
maxiraa.
j:sheher
lion que, par un dsir minemment
louable ; relui de prvenir le plus
possible le besoin de taxes non
velles. Malheureusement ce dsir ne
peut gure se rlUaar : le sacnflie
rclam des porteurs, mime pou
eux, n ur i qu'u e f ib!e i. \> .;
sion sur l'en embld des imp's a
crer. Or, cest nien (: q ih la pro
jjt de M Fiesso'i- j. be la veiH
de recou'ii un re f>rc ment d
notre fiscalit, il convieir moi
d'conomiser les r. s-ources d'
1 Etat, en dimiajant arbirauemen
es ooligatioi a contractes par lu
envers ses ci(aciers. que de mettre^
ds prsen le contribuble de
dmaJo en iLe^ure de faire face aux
impositions piochmes Cestlunt
veritr essen tl'e, et dont il eBt ne
cessaire de se pntrer coi^me d'un
dogme
Le Minirtre des Finances qui a
souci du lendemain, plus que per
sonne, do.t \f confotmer ses actes,
au reinent il mardi? une faillite
certaine Aussi bien, tout autre
tait le programme que noua attsn
dions de M. J Ch Pressoir Au pre
mie* plan d* ce programme nous
pensions qu'il aurait mis la liquida
bon des intrts arrirs par l'Em
iiuut amricain ou par un jeu d'<
morlisseraeiit g>aduel cmn terme
(i 01 5 us tout su pi OBJ ; ensui e
l'uinll -ation les emprunts luirieurs
tend.nt principalement faire dispi
r tr- leB i'i'gu.cH des in'rspi
ys par lEtat, ce qui entranerai
naturellement la reprise du service
d'in rts et finalement l'eitioeoa
de la Dette, dans une priode maxi
ma de trente aus, comme le veut le
Ministre, mais aprs discussion pia
lable avec les l'o teura sur l'opportu
nit d'une prime de ret rd,
Bref, nous aurions voulu que rien
i ai lut ai.e n intervint dans les l
glments entte I K at et tes cran
ciers. Un accord librement d oittu
et unanimement consenti Voil ce
que nous aurions demandl Est-ce
i'impoaaible? Noua ne le cioyons
oaa ; il eu/fit de vouloir pour que
accomplissent nos deaidtraa.
RAYON SPIXIAL
POUR LES COLONIE!
dhoguerii;, iiimiionibii
SPCIALITS
Franaises et trangre.
SELS DE QUININE fURg
7bu produits en flacons,
ampoules, comprimes, cachet
SOLUTIONS HYI'OIiEIiXIIQLTM
BANDAGES, CKINIURES,
BAS A VAR1C1CS
APPAREILS HTGINIJuH
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPDIQUM
Seringues hypodermiques I
PHARMACIES DE PGCHE, OE VQYACt
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communos, etc.
Projets de Facture
et /dus renseignement
sur demande adrense A
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RAUSflbh
88-90. BOULEVARD SBASTOPCt
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni l'Etranger.
9

t?, ia di|;geme du Comit Ei:u permettre de lemdtre entrement^
'.if de la Pr-ss rlauieaac pjur ce neuf .es vnux punos ainsi que les
qui Vag t d H iti. ihaimoiium.
Fait et si^i en double orignal.! Pour les condition-!, on peut s'a
Franus pt espiao. dn la ville d 'desser en soa atelier GiaadRue
Santo D>m ngo, R. D U 22 du No 924 pii de la Pharmacie Ste-
mois He Fvri-r de 1 anne 1922. Anne.
( Sign ) F bio F a'Io. A HjdcII
mm. Enrique Ap. Hnnq rz M.' '
1 1 Martioei [o e CaadoR. Luis, Le commerce et 'e public aont'dnV les" journaux^ ayant t1 ftfl
AVIS
L'avis da l'Usine Qlace es
au Prince paru ces jour. d<
C Del lasti lo loibois Fils. Dir*c,avises que durant mon absence Mr
teur du 'Cour ier Hiiiiea" Dlgu J. Hoggie est charge de ma procur
de la pesse d'Htiti. A'plnnse Hnri.tion
qu z Direceu-d la Dtalait, D l Petit Grave O if man I9fl
gL J la P tst d H.m. jka-N RIXAROJ
Varits
MARDI
Par amour
( Sui'e et fia )|
IET
La ninr s'ennuie
ip pisode
JEntre 0,50
MIRCRF.D1
Il Conte de Monte Christo
je fi 4e pisodes
oue : G- 1
Gratin c Hootch i
Un tiimulant briliant, plain de verve ci d'hu-
mour. Un numro graiit veut in a expdi des
rception de voire nom et de voire adrc>M com
plie. boive a G. MMcink, ^7, FmiI |hm
Urool)Ti M. Y.
Les Cours
NtWTORK -lirlig4j,85
Fin,- n,(6
PARIS-. 1 11 ira] 4*,48
l> a' 1 1.1 4 7/l
(Jn'dfit dt azoliup
li y a un dp da e z lii e l
Pharmacie Sjourn pour J'u
sage de la Pkarnacie.
Inc.
LehnetFink,
(Maison fonde en 1876)
New-York, .U.A.
Laboratoires Bloomfield, N. J., . U. A.
Extraits liquides
Sirops
Onguents
Esprits
>
Pastilles
Teintures
Liniments
Dsinfectants
Spcialits
Produits pharmaceutiques
Herbes mdicinales
L.lt. HEPtJD
interprt pir certaine. peraoojHj
l'Ublissemeat croit utile da
r^aortir que le dit avia n'a
q l'an transport de la glaa do
cile "t n'affecte par le nui da lil
C9 q ii lui, n'a pa. vari.
Port au Prince, le 27 mari 1W,
'?*
te Matin
ABONNEMENfS L
UoMjJ
Port-au-Prince *]
Duartementtf a1
Etrarger h
Les insertions sont refuts an]
reaui du Journal, 1558, Rae '
caioe.
Olfice do Chef de la Police,
Porl-au-Piince.Haiti.le a5 Mari l|
Avi
Il est rappel la coonaisiiocif
proprKlsires et conducteurs def
cules qu'il est foimellement d**
de st servir du terrsin \lmt*j*l
sise en taee de la Tribune do cWf
de Mars, comme voie publiq"f-
W. H. RUPia*
ASTHME
Oppression, Csts/rtti
SufTeeetim,
Tourneront*.
Onirlion oatrtalna r*r f
CIGARETTES CLIT
u POUDRE CLEll
Dr CLRT, 88, Boal SMMW*.


LE MATIN
Clyde Sleamship G0
Foreign Services
U$teamer"H UTT' venant de New
Jbrkest attendu Port-au-Prince t*im}"*"*
in le 2 Avril en payant par tous\
sports du Nord,, il laissera le in-
ie jour pour tous les ports du Sud-
itqiC Jacmel d'o il retournera ]
f0ft *u Prince. I
pw avis ultrieur annonwai la date
ton retour torl-au*Prince.
>ort au Prince le 27 Mars 1928
F. CLEMENTS, Agent Gnral
DEMANDEZ
%our Le fameuse
MLSKMSRJEB
HUI S L*GKR
BlKhE
>
r
& AHHOUL t'~S
['(Nouveau Garage
Grand'Rue, prs du Salo \ (\*
Utiare de Jos San Millau
'Rparations parfaites d'autos. Pice*
pur les machines de toutes ma*
ms< Garage perfectionn. Travaux
\oign$ et garantis. Vulcanisation
Prix raisonnables
g^^"
AUiorJ Attention '
I Libre'a pu- l^ rt qui rcn
vient le mien rtir 1rs Tropique^
visite est indispensable Mires et Melles, au-Bazar des Gentlemen' On trouvera gale m'rt '
lie Bonne Foi, ou par les soins aviss de Vielle |ulip, vous aurez le Dvii (j i H Me
rde visiter le nouveau rayo- pour dame, d'ar. *
pleur, arrivs rC.mmen'. I fS-Ut SlUartt
Ces inicles *ont en vente a partir d'aujourd'hui, au dit B zit, i un Je mei'l'nr d'A"gle'e"e.
Ul dlfisni tome coDCUiitnce
S VOIR :
wtine, Fan'a-sie porge. Laibe pour d.tmes Linon fil blanc, Biptis
liste suprieur^, Soulie s bot-inr. R bel eu, dcouveits jaune, noirs
blancs Mouchoirs soif irop et blanc* lits fil blancs, noirs et
couleur. Eventails. Sac i mims. G-mi'ue simili Caretles,
Epngles, Bracelets GaJlalith, loche tj 't poudn es
en soie, Chapeaux eh toile cire, Tu??or uni, Cr
pe geoigeite, G.z de Pans, Houppes, Repu, lour rh-llr, Lacets
fcsci-, E*u de toilette, Essence de Cov Cobers, R'-bins, Poudre
Mil B ou-e en voile coul tr, bandes b odts, Ep'ng'es et birretter.
Sacs i mains en colliers, cuir, Gants courts, lorg, etc. etc.
En ver te i hfz
Alplio -s* HUyaes
11 >jP u Bo ir,e Foi
The Up T Date Tire Repair Stop
1366, Grand Rue, Port-au-Princ3 Uaiti
xMous possdons le
seul atelier de rpara-
tions de pneus en Ha-
ti et nous faisons tous
les iravaux pour le Nord
et le Sud P^W
' Ne dites pas qii'uu
ne peut tre r-
mais apportez-le
il ne vous en
cotera rien. Nous ren
drons votre pneu sem-
blable un pneu neuf
et garantissons aussi
travail.
Air comprim gratis
pour tous les clients de
notre atelier
pneu
par,
nous,
Faillite II. Hwad
an A Son
Steamsliip Une
Un d'ai de huit jours est acrm
d aux db leurs d- la mai'on h
\Murad and >un, d laie -------------------------------------------- Ute four acqui ter leurs m,1es
1^ --w ,. I t.t magasin sis W dl hiont-
3 . H * fil | i { | I S A * II fO'lf, est ouvert J<> heures du
cllllllllcl 11(11 II Util! ma'intoidietdeSheuretbh.
Port au Prince 14 Mart 1922
Leroy ClUSSUNQ
Agent de la faillite
L* ligne Panama a le plaisir d'annoncer ses nombrei x aroi\ e'
p*i quMle est pite inscrire des pa^agrg pour les ri fi ei U
ftEurooens par les magnifiques rp i i s de la UNITED STA Dpartement
tl.\ES Ceitflligno e-l la moins rh e el la mi ux quipe-vo. ^^ ^ Police
nt de New York, et h Ira. entfe (en mer) et de 3 jours de Diatri#t de Port au Prince
1 eu fnnee A Chei bourg rat New ici k. I 23 Mars io'^
meilleure atleninn sera -c^or-fi^e aux passagers tfaingin | Rappelle a iols m k ral,
fptle boai de chaque riavirn. On pourra M reneigner au qu'une fi.he au No ih 1 O^lCh.
'au rie Port au Prince sur les Taux et at s de dpaiU
P C pt. B THOMPSON,
1 VailUnl flt Houel Ageu.i gnraux 1720 Rue du MigatD de 1 Elat
le
Harry R Kinney
Propritaire
Lon
R. THBVID
Fo tau-Vrinc* ( Hati )
Manufaclurers Agent
Commission Me rehaut.
Royal
m. 1 1
La Maijo du Ment Liban
K. vV \. s\o\ & Co
^ eu d Bewr ,io /-/,..
l^ktttnc d* .5 ti>es Or 3.50
- i: 2 ^ a LO
par
ieiant/gare l'qijieit qu'elle >or
Irepismie au Bunau de la I'. I c
s ns retard, en es qu on arnvciai
la lencmer, tt. ^i pai contrt
nn'g' cet avis 1 en S'en sert, de.*
rr.esurts de Kolicc 1 > se\e es s-
1 iont piists .emre tout contre erant
R SHVKKR
Sous Lb'l Police
Port au Pnce HUi lt 2) Man 193,
1 U le m-ut a Police dnr
b c q I ) O
h j bier daan .
|> c i* f 1 Il de i
oi*.c lr. an Hu.f.u d^ l'u 1. -t.
tins d- predure leur J inanda.
R SHAKEP
Mail Steam
Packet Company
Les vppuir de la ROY*L M* IL partant de \ on 'res lux
la'es in 'iqu s c dessous:
(; I / LIN A
COSWiY
TEVWT
T M Ail
le 28 Fvrier
le 17 Mur*
te i Avril
le 98 *vril
prfui en du f i po'r : Btrffiudit, \aisau Jamaiqu^i U^i i, Stsial
Domlosue.
Au reu ur i\ chaig.nt en H ti po r H I*K, \rlm
V. i <>.\ ,\i\ tk > M<-*i !t ,
,> tr to i saniivs 1 ortsBka/op*ot<
1 .Ct IllHI.t, (
Hubert* DU l ON ,y
Genyai Ayout
CI


Il MAllh
*>.
ti&ki
B0WQTJ1T8
f- (- m .-. /;.., .
' r.l;j..l:-. ,,,, Prtmm oui

L.'nm dm : ...-.,,.
''' 11n ' ATUMI :
.'jiV M Ait,
/, r,
BXTIJ
<
-",
1


U
ri
c*.


>
?
Rve
Parfum
fleuri
Haute Nouveaut
CHEZ
II
> /-en*
-



. -

lULUU A.HOlEAgeuls gnraux ; 1720, Rue*du*MgaMD tle l'Elal
~\%.
"- W?
r
AR Y S
3, rue de U Paix
PARIS
GASOLIftE ET KEROS1ME
Aotis venons d'introduire en Hati, la marque SHELL
si connue et apprcie dan* te monde entier.
Ceux qui en ont df fait l'essai vous diront que la
Gasolwe SHELL est spcialement recommaniable pour
ton rendement avantlageux et qu'elle n'encrunse p%s le
moteur grce son raffinement parfait.
Ils vous engageront n'user que la Kosine SHELL
supieure aux autres par ton degr 15oe elle donne
en consquence une flamme plus vive e brle sans fu-
me.
Il y a donc conomie e avantages n'acheter que la
mniqu" ftHEtt/
Four les prix, adressez-vous
~ Roberts, Dutlon & C
.....-
mFS^B
ANTOINE H. TAUMAS
Comme toujours le BAZAR DES NOUVEAtjJElMiS ffci
A/AES se tau un devoir d annoncer n gracieuse* clic
lesmaichandisesdo ihoix doat le* ont admir les
sdbt an j^ ces par le dernier steamer, et sont a vente ds es jetr
citons dans le tas :
Mousse ine Suisse i mites, suprieure.
Orgaidi fleurs, et brod.
ryaodi uni, toutes nuances
Voile barres, tlerns, unt quilil suprieure
Zi hir a. glais, qualit exira pour robe*
Gipun de soie toutes nuances
> ol $ jour, i
Voile mites i > "
fabardme blanche carreaux
G^birrliue couleur, unie
Tnco ine de soie, toutes nuances]
Tncoieile de soie jour
Seige couleur pour jupes
Calicot L dor vritable
Percale suprieur
Toile matelas anglais
Bas supriea. s deux qualits
Chapeau pjur dame*, d*rnire cr**'ion de Paru"
ET.'. ETC.
La homme trouvaront unt section ahoitied :;
Dn Tusaor chemins suprieures!
Kinki tiitac Cluuisci luprieu.fs
Duck blauc Chaussettes mercerises
L phr a-R'ais suprieur pour chemises
Tussor barres > >
Dhipeaux fuUe couleur B.etellts sopritt*s
>-TC. ITC. ,
Une pelile visite, et vous verrez
Prix uniques pour tous
gnralement quslconqtM
La maison
SHEMTOB &o
Annonce sa diaitle qu'elle Tient de rece/oir par les derniers
un grana assortiment de tissus fi s tels que ;
Voile i barres de soie
Pharmacie Centrale Bana Lact
'roauits de oue jraicheui- Eu dition prompte et toignie
ordonnans Spcialit pou,- toutes les maladie."

!.J.J_JJ.J!JJ.!
iP l R F E C T
Black Slioe l>ressiny
Te fifci t W p'is fui qu'on ait terre iiTrcit daus le pays
Une an pie couche sur les souliets les plus dtriors les rtmet oeut
Ce liquide appliqu sur les chaussures ne salit pas le lirge blarc
11 reod k cuir brillant tt souple, peut re appliqu sur toutes 1rs peaux
Les potle monnair.W valises.lesceiniurej.lfssacs S mairs.ies rorte-feuillea
Peuvent tre mis neuf par une seule Des chantillons sont exposs dans notre S-les Dpartaient .
Aliment pu excellence pour les
ent.n's en bis Age et les Dyspepti
ques R'command par tous les M
deciPs.
En vente chtz Simon Vieux
Alf ed V'eux Fcie L- Camille
Pcie F Sjourn, Ed. Es ve &
Co B & N. Sida et chia Veuve
Flix Saalnve
Bracelets
EN
caities jo is nnd'es
Cartes Postales
Voile uni couleur
Voile barre
Voile iniitos conteur
Voile a caneaux couleur
Voile granit
Cipou de soie
Orgtudi uni
Oigin il fleurs
Toile de soiepourchamisegJkrobsi
Z 'i h i cuulour > t
Kolianaa
Naueouk couleur et blanc
Crpon coton fantdisie
D min couleur e*. blanc
Damass rmtelaa
Sertiettei de toile ta
Coton drap suprieur
Cahcot suprieur
Percale
Serg-t noire et bleue
4i BiLdes broles euprienni
Ruban pompadour
Tuaaor
Tte d'Indien
Toile pourjipes
Qaelle rnt en vente dec prix avanai
Port-su Prince le 6 fvrier 1922.
SUEMTOB& Co
P h flL n v i t m PoissoncPavrii
r ultcn Stioe Polisn ne. Co tete A,Pte rt.
u .. liqueurs fines
I-T.
Geo.
JE
agent Extlusii pour Hati
1 lti, Rue des Miracles, ri fecc de * BaDque
Pralines rose et vanille
Lbtz Btnon COUBA
1718 Rue du M.gasin de I E at
Gramophoni /
De"X excella a gr-mojh inea.mar
ques Victor et C>liuibn, sont m s !
l r.fie au C't loteroetlor il ( me
tleffrare, 6 abiiaemon' H. feitra I
Piix du biiiet : 1 dollar
1 lJ*i itittar la tljaiitu
D1S0UES COLUMBIAII
Auialeurs de bonai
1
musique, accourez ch<
L. Preetzmann- Aggerholm
Hue du Quai
O vuu trouverez de Supet bu Disques Columbia rnort^
ini Z' 6 Strp : f,0-t-''^nonoloUue* : CitanH, angla. P**
etmgnots, ut, lU; eu ,,x ,xcrptmnelUment rduits de :
bu v 10 Or 0,60
' orr<4 / m , L n t....... u-j.j
i">Ufr.*> '*u JVlAHiA' '


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM