<%BANNER%>







PAGE 1

il */P?4 ri Par cdble, ade. Etranger MOSCOU — Dans uu diaeoura LDiic a exprim son Uair ae ien coutit rLloyu Ueorge lace fice a la tonfrance de Gues. aj WAaHlNUl'OtM — L'accord LBD sio IfeUu a le compltement aoDUi par i'egrmeut de la Coutereuce dt Waaimigiuu dea 9 Puiaaances, reU tivement a la Chine. Le Prsident a Dtoime aujoui'nui le beuai en rt poose AUX rsolutions ueuiaodau uue information que le traite det quatre Puissances, ue te uleie pat la chine et ne porte pas direuu meut aur l'accord Lanstiin^ Isbuy y y pr ff Un sergent hatien ^vicliiiie a un accitleiii Le sergent Anoaiaa Flix, ongiu. re de Jremie, a eie attetui mai, von midi d'une balie au vtn;ie Mjdau le exdftieea de tu qui ae M( s i Pnaoa. Le sergeut, qui avait lu mme prpaie iea caitouchea avait F ar ttieui, laios le piouib dau une dlies. frtuspoitc iiuiudiateJQent S l lit f iitttl go:ieraiaaua uu eut tiesesuere l rendit U dernier souuir, apie.une opeiaaun leuiee pour le aauvei. Les luuerailies de liutor uue aer gent ont eu lieu ce msiiu. lorU'uQ officier de la Uendaraerie Noua tppreoOQI la ruor. l Hp 1 tai Amricain hier toir du Ueoie naot il M. Smith, Adjudant du Ma •or 5 B K^nn^dy Commandant det Forces de la Gendarmerie atation nea Port an Prince. Le 1 ieuter.ant Smith a aarvi com me Ollicier de l'Arme Amricaine en France tendant la guerre Le Gendarmera perd en lui un hjœrai nuoiqi'd i unP de ft,0Of el leque auea blitlsoi ds see amis cnuaerve roat do lui le aouvenir d un Gautleman d'agrable commerce Autour d ta HA S CO Noua 6noonciona la semaine dernire que l Lame de la Haitian Am> rictD Sugar Ly avait embirqu un* quautile de 4,iCO,000 livres de aucre On pane "encore d'une autrj eip* dition qui sera plus importante que la premire. Le rendement en aucre de l'usines! satisfaisant cette inne, les cannes tant coupes A leur pc que de maturit complte. Aussi celte anne, avec les DOOffllei ai quiaitions de canne des grandi prt pritairea de la plaine, on pourra obtenir une quantit dt 8 10,0JU aa( s de encre. 11 est regretter le bas prix ac ne car avtc un rendement pareil, l'ei trepriae aurait d raliser de beaux bnfices On croit que Mr ElliOtt, P aidtut de la corporation en et aat:afait et ospie pouvoir ara'liorer la situation f nantire de l Lsiue tte de cabaret Nom rappelons que demain aura lieu Cabaret la bndiction de la premire pitre du pin y Le' ratfl laissera l'on-au Prince 6 heures prcises, fris de* places aller et retour en uc classe 3 gourdes, en lnie clisse a gourdes jo. La crmonie aura lieu sorti > %  > g'and messe UJI tera chaatB a rt heures De autos attendront ics parrains, ruatrain: el leurs lamil.es la descente * traia. Avis dt divorce \ En excution d'un jugement rendu par le Tri-1 fcunal de premire instance de Port-aua'nnce, le 10 Novembre lyar. enregistre-, signue et en tara 4e chose juge, le Magistrat Communal de Portau-Prince, lempussaut le* louctions d'Oiticier de l'tat civil, a proaoc la J.olutiou du mariage 4e Monsieur l'hajeue Ruy et de la dame CUire Charpentier, le jeudi o Mari courant, 4 SP %  • r-ott-au-l'rince, le 10 Mars I9JI Les avocats ae 1 mandue Hoy. irancrte ; l-cU< — On annnoace de Berlin qu'une dception et une conprenension rapide ces ruotil* qui ont pousse les biais-Luis a reiuser Uc participer la Conircnce de lSM raaiqucnt le lond des coinmcniaucs de la presse allemande, sur la upunse amcncaine a Titane. ( — Le Couine r-iance-Aroi ique Pari a oflert au maiecnal Liautey et au gnerai Couraud, 1 leur dpari pour le Maiwc et l'Uncat ua ^rand dner, sous ta prsidence de ir ttaitbou. Ministre de justice, y asmuieui lei iuinutrti4c i.osia-Kica. de Luba, du Prou, le marchal Payolc, cic. I — .Mr foincar, Curzonet Schanaer confreront lur I Jricnt i Fatil le 21 Mail. — Le prince heutier du Danemark a tiourn a Paria. — L'ambassadeur Mayer a laiss Paris pour .Jcti.ti jusqu' la semaine profita.ne, — lu btoraa, nouvei a.uoassadcur d Italie, est arriv a Paris. f — La pnucesse Mary et le vicomte Lasclles sont arrives a .an, venant de Londres, Ils sont aescendus a i'amDas*ade d Angleterre ou ut pas.irom la nuit et paimout pour I luiiar Uticam. — Les ministres des nuaucviail.es ont tenu a l'an une ruuion paituulieic pui> une saauce fSlAawra eu pratuce d*i espen.-. .1 H rcunnoui a nouveau daus la matine du .0 mars et acuvcioul l'examen uc> 4aeuo>i9 %  laiteel — La Chambre des Dputs, dit une dpche Je l'ai 1 > ripieudra demain 1a d cu:s ou Ses un•rSDla piojeis de 10.s et pioposuious rciatils au reontcmenl de 1 arme iranfalSS. Le coiouel t-a'')' 'appoiteur de la e.oiumision de l'Arols acuiar.dcra la discussion UiiaiCdial pour qui: u ^uestiou BIliaM tre legiee avaui le vacances d; c iques. — La Chambre Iran^aise a ajourn indat.uent u dicusion de 1 luterpellai.ou sur' les ruitai de la Comeicucc de Wastimg'.ou — Un m 11J. Ue Piuiuc que le parus italiens .oui, 'reliant les Ia>.iles, BatlOUaustei, repuDucauis cl Callieii.ques pretendaul lou reprsenter la ma|Orit 11. peuple de r.ume ont CHOISI Mr tjiovaii JlWStili Ji.-.eu wii.i de i.au.uei U'AUIIUIIO, .uinn.e CkCt Slia autre guuveriiemcot pTWVWHIt. — La Lliau.brt! Irai.^aise a adopte la lui autorisant le mariage sans le corstnieiueUi de p.ieuis aprs i, aus au lieu di }0 — L/U mande de LO dres qn; la princesse lar, et le vicomte de Lacel.e, arrive a ttucKingiiam, se prenaient a partir pour HlofeOce. A la suite du relus des co.oues JJ COOUlbitCt aux dpenses du scivue aeiouauuque, le gouvernement de la C-randc Urelaguc a de. ide ue :e Jelairc de 5 duigeaD.es, d'j.n tu de u laiiicatiou allemande. — On annonce de Varsovie qie Ici dror de importions sur les denres alimentaires, viemeots, chauiu 1 soni u p nu s p aiau 6 semaine pour laire bais>er le pi Je' la vie. — La nouvelle que les lu .r. Unis, Jit un: dpche de Parts. retucnt de panici i.r a la Confrence de Cnes, u a caui aucun: urprite dans les mih ux oinei.L ou un (UM pu uispo se aujjud liui a taire dci commcniairti |d.qu ce que le tcac eiact soit parvenu. Rhumes, Toux, Bronchites, Laryngites, respiratoires, indiquent et autres affections des organes un affaiblissement de l'organisme. L'EMULSION SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et augmente la force de rsistence contre les maladies. %  rflPWH!-M— %  %  wr^oi Faite I11r.1l IB. y Avis Il est fit savoil 1 iouf ceux i qui il appartieat qu'ut ja^*meni d:iara 1 1 oe Ul li c a pro OJC: par le uiPLioal de piemiere lusiaLce de l'on au l'uiiwt eu ^es -Ucibaiioa mcuulci en date lu H .\ltis mu ASTHME Oppnttln, Cattrri, SHOHOHi, Toux n$ro*u$$t. Oniriion ortlr> pr l*a CIGAREES CLRY .tu POUDRE CLRY ot IOUIM Pbama^a*. BanaL Aliment par excellence et Unis en bas aje et les quts Kecommauue par tous dcons. bn vente chiz Simon V Alfied Vieux — fcie L. Cami r cie f. Sjourne, — fcd. hti Co — B & N. Sada et cfati r.Il Saaliiyc ViiiOiiiohilisles! Lisez! L carbwa'eurSQfjEX est le meilleur rarb iratur tran VIJ:| M 9 Raoul Audain Agmt eidoiil pour Hati, Poit au Prince Parisiaut Programme enti ement inlit 1 ihns comique et angoissait LapiluiH en Wl Cclnfdie hilarante en 2 par c; L'Angoisse d'une mare Oiacdr p:ce dramatique, mon.ante > tnsaiionncl en 4 pait'es tCtuue alis'e, film de loute b.aui Entre C. 1,50 Balcon G 200 .O'I UJClwi4lC!t CU uaie UU O .Vlil! mil Dr CUKRT. 53, Boal. at-Meartia, Vmrla. !• e 1 ceut virg r deux. 1 U requie de sieurs A.kell UL Douglass com mtiinis derncuraiu tl domicilis Nctt-Yo k, EU A. contre Isa tl.lil H Muiad .*ud 5on co;nint tuis d: meuiaut e. iabl s 1 on au Punct l'U di jug.nieut u et titrait ce elUl iUll ; far ces motifs le tribaial 'tiilt . ,.our les considerauo.it ci-dessus d con S' 1 el cons ruU D ur lre votre aM sur a r0lite et '' ia,M duuti IOUS les moyens, 'fi.s et con v 9 lr e !*•**, ..usions de Murad and Son, dclare Si l'omn'exi'jei Da% sur voire mo'eir un ^OLbiX r'est q>M eu ei ea eut de tailli.e vu leui voul z c %  nsTnw.r i-o < ,i> q izo'ine Le modle Stciil pw F lei.htds commeiiuts, reporie au sera $ A pos au OUS bolr< cou • loictt notre iUiveiiUuce. Ordonne que hs personnes des latins stront m %  •• en dpt en la mai&ou dar.. de ciuc vnu pour dei.es, un que le {m! et llUHHtra le IfllIfie JOUrpO' pu.-eiii jugementj:ra .itfiche tt si, pal extrait daus les Isa itlou le mode abl. par la Lo., te ,o##*0r OUH UUtre rCMSet/1 tieilie cerde 1 excution piovisoiie sans • a,>v#*. %  caution du du |uemtnt tl con dam 80/O/U /oUTllln U l U// tCB U6 t" 4(/< Gnral* fort au Prince le 11 Mars 198 Clyde Sleainship G 0 Foreign Services j Le steamer "BHHCOA' venant reetement de NawYork est atten Port au Prince le Jeudi 16 du sera le mme jour ] m. Kngnton et les ports de la %  — J -.-—.— CiD-Varif IL enfin les sieuis Maad aud &on aua dpens liquids la somme de etc. Don; de nous Llfl Mjn es jj^e en audtnce publique d. huit m tt mil nte.1 cent v ugt deux e c. toui extrait eootoime. \:ORbL a?. I. Leuo lOSEPH av. i Laquelle Les Trois Mousquetaires ter chapitre L'Aubeige de M ut g (3 paitien) Eutie 2 Odes • i|ai • u Ma.oraiicr ..c ,o Malbianclic (inGalaal CE SOR Ht'TEL DU DURE EBAUCHE Vpulfville en trois parties Blanc ou Noir Ci in^ue ,HUM i.b.c a paitics Entre Ce o.)0 DIMANCHE Grand Gala Sulitairc? HOMMEI, riMMIS, IkUMKB IIUU, CIL liaun-. viavaSa aie iDKtivea ou> eu uniemembres de notre CleiB elc CorrcpouJaace ci iaite--vuu> beaucoup J'i-.1.1. lllle Te J jalll > — ">o.'.-a .uuiu> daus le UlUUdC par votre lutcruielianc— Lpouse la ribesse, le bonheur De eentatucS de e>-iuuiK ricue, aura yante et yuipaUii4ues deircut >c marier, l'uoto^rapiucs glatis. Envoys jo eeut pour uu aboai.euien. a <4 mois, l du. ai pour rauucc. PLOHIMGK UhLLAlRE aeo, Moniagiic Isir.ei Brooklyn M . Urati* c llootcli Ua Mimuutat brillant, plein Se vnrve et alla* mour. Un numro grain voua tera ipedi* 4< rcreptiou de voira no*n tl aa votre au nme cou plete. Utiivea a Ci. aliiebei jUieobl N. Y. 99 E. F. CLE&E M'S, Ageut Uaeral La maison SHEilTOB &o Annonce sa eue ne qu'elle vient de rece/oir par les derniers bi un grini assomment de tissus fi is tels que ll| }fl, t^Ul tl*tl. voild un< couleur Voila a birrea Voile a luittss couleur Voile a tarresux couleur Voile grume Cieoo.j Je aoie Orgaudi uoi Orginii fleurs Tuile dd soiepourcaamises&robiss ZapUir couleur Koueuoe %  Nauaoik couleur et blanc Lrepou coton fantaiein Massa do Kaquisxn Usera thaate a la o.iatdialc |eu Voile i barres de soie Damasse couleur et blanc Daiusss S matelaa beiviettea de lotie 1 te Loi on drap au prit ur Calicot suprieur fercale Serge noire et blene Bandes broiea superisurel Ruban pompadonr Tuaaor Tte d'Indien Toile pour jupes il l Mais touiaot a 6 b i^adtt matin, un teivicc solennel .tlcrt par un g v.upe d'amis et d lves u mmoiit*. de Mciie Heimiae r.u ectt. Le p.sjui avis itnt Len d'invita non. Qa-elle met en vente i dec orix avana 8e nx. fort-an Prince le Fvrier 1922. SHEMTOB A Co DISQUES C0LUMB1AI! Amateurs de bonne U Comit de Direction



PAGE 1

Qai&Jta 6 anntNo 43i€ *ort JU Prmtt, Hati Mardi 14 MAT MQ Clment Magloire %  un 20NiiK Relev dans les Dpches [sts'igit ni du Cible ni du P; car, naturellement, ils n<* ; pu tout donner. Il s'agit de puises toutes autres jet qu'il importe notre ser i/jilormations de (aire connai SKI peine de lacunes regretta imtpoui nous que pour nos pratiqua des Anglais |Cert ce qu'il est permis de dcou ir,encore une loi*, dans le disidiT.-oe p ononc rcemment ifotminstei par le ioi George V [isitaoe dpche dit, entre autres ce qui suit .-D'une voix ferme, le roi a lu i discours. Faisant allusion d' fi i la Confrence de Washing, il remarque que le trait poui [ %  aintieu de la pais dans le Paci i milice l'alliance auglo-japo I; toutefois, l.-s liras qui unis H les deux pays resteront aussi en mme temps que les re avec les Etats-Unis entreront gai nouvelle phase d'amiti Priindia encore plus troite." nu i quel point les Etats enaient ombrage du projet .Tellement du trait ang o IW ont obtenu satistaciioo Mrties intresses, sans que 0, et particulirement 1 Angle %  'tient rien peidu des avanta i ci trait. ft l ci que veut dire ce passage mrs du Tiae. lattaa do Washington pendant, l a presse franaise per '.M partie, nier la valeur de la Ittoce de Washing'on, et en M s en mootrer peu satisfaite ; LI.ho National ", le nouveau Ile M Uimenceau, dont la .M politique a naturellement MWie M, Tardieu, reproduit f*n dun conlire de Reims |w qae le pubiic franais ne ki ~~* plus la Cooterence de I ou dont le bili& est assis lrt part, i "organe officiel de la %  intime et coloniale francu •ni de la dtermination, laite U confrence, 'de la paissan i de chaque gande aa ion, Le chitre ) reprsentant int de gios teanage ai in MAigletetre et aux H ati Unis, F* de j est attribu au japon, l *t de 1.75 | u France et •ntieue : '. — Lord Lee a pro '*WCoB|ri un discours dam "•expoi les vues de l'Au •• Ces vues sont claires et lim Pnudaat la Mo te ta plus j.jJf 1 eUa nanra plus rieu 2 T* a aures nations, sauf l'A ify ^quelle elle ehercheri _J*v V entendre Elle sera mat lB t !T e d es metl M S coes ai n... • "' lts u ' nations ne I^Ue?. U C e 3 ai P araitmai K r L*U. M B e P:ut tre ras \ iaJ£ auvent de solidarit' Ugar 8 !' ' ea voyez vous pas' ^3* ^>|na|a dans ce passage que MM venons de citer ; U Uif l'Amrique avec laquelle elle chercher* louiaun s'entendre ? Ceia ne fait-il pas iappeler cette sorte de convention tacite dont parle l'auteur du livre : L'Amricanisation du monde, et en vertu de laqutlU TAng'eterre tt les E ats-Unis n'changeront ja mais sur mer un coup de canon ? L& premire andiction ae Pio XI Les dpehes nous on appris que, pour la prem:ie fois depuis aatri longtemps, le pape rcemment lu, a donn la bndiction i la foule, non plus de la loggia intrieure da Vatican comme ses prdcesseurs, mais de la loggia extrieure Et vous vous tes probablement demand quelle tait la lignification .dmette petite modification de procdure Eh bien, voici. Le Vatican nous l'explique. C'est que la bndiction donne de la loggia extrieure s'adresse, c non seulement aux person ns prsentes place St. iene non seulement i Rome et 1 Italie, mais a toutes les nations et i tous les peu plff, pour qu'elle porte au monde entier, dit le communiqu du Va ncan, — le souhait et l'annonce de cette pacification universelle que 1 ous dsiions si a demmen S' en Allemagne, la Galette dt Francfort, comme pour communier dans ce* mm s sentiments de pacifi cation, accueille comme suit l'lect on du nouveau pape : c — H est exact que le nonce Ratu a t Var sovie un ami de la Pologne et les Allemands de Hiute Silsie n'ont pas prcisment conserv de lui un bon souvenir. Mais Vaisovie n'est pas Home. A Varsovie, Mgr Ratti pouvait tre favorablement dispos a l'gard des Folonais. A Rome Pie XI devra tre galement bien dispos l'gard de toutes les nations. > A suivre, — cornue on dit dans les romans L'Incident ELEJ ftolre confrre L'Attibonite dit : Parce que la chute d un hl lectri qae a dtermine la mort d on passant, le Juge d'iostrucien de Portai Prince a en dcorner un ma 1dat de dpt au secret contre Mr Ulo,administrateur de la Compagnie. Sa dtention n'a paidor lougtemp=. EJ agiseaot ainsi le juge exerce un droit que lai conterait la loiCependant nous trouvons qu'il a nu peu exsgr, air lilj n tant pas le premier venu e pouvant n'importe quelle heure se mettre la disposition 'IH la Justice Et puis encore, M r 1 1 0 et no de os tiangers qui eitimemsincreraeut les Lumens et d'un commerce agrable Sans cri, tachant que nul n'est su dessus de is loi, il s'est courbi Qaand on compare cette attitude c lie des impertinents qui s figurent qu'on n-a pas le droit de les toucher, rois ne savon 1 eu ver u d qu la prend ges.oo se deoavre da/*u.. g • Jevant on civilis dt bon aoi. Quotidien La vant est pour les imbciles use puissante source de satisfactio. fclle leur permet de substituer aux qualits qu'ils n acquerront jamais la convictioa de les avoir toujours possdes. Gustave LE BON MJLDACTIM; Rue Amricains No. ldb Con dratit que les forces mili taires des .Mats Unis 001 occup la Kpubiique d Uaitl depuis H15 et que U peuple baitien dsire mainte nant le retrait de cette Useuoalion et la tii du trait entre les Etats Unis tt U Repu M qon d Hati, et Considrant qne les Ktatl Unis non aucun nouvel intrt mainte nir n occupation militaire de la Rpublique d Hati, et la continua lion du contrle exerc par les Etats Unis, d'aprs le trait de 1915, et Considrant q'i'au lieu de la QODI ti utioo d Hati de tW8, il a t suos titu en 1918 une Constitution regar dee par le peuple liauieu comme a lui impose par les Etats Unis, pour faciliter l'occupation iidelinie des Etats Unis ; Considrant que pendant la eus dite occupation, le Suat et la Chain bre des Dputs d Maiti oui t sup prims et qu'il y a t aubstitue coiu me uBiituiiutiF dmocratiques uue forme de dictature exerce par le Preeidont d Hati et un Conseil d'E tat nomm par le Prsident et sou mis ss rvocation, et Considrant que le muidat du pr sent Praident expire le 1.3 mai M, En consquence, UU'IL SOIT RESOLU:Que le Pitinent dea Etats Unis soit 1 e,, ils de dnoucer le iraue ue wi %  > et a ordouuer le retrait des forces raili ait es et navalesamn cainesd'Haiii.cjrn aoiieit pourvoitdestous, aavo r : qne le Secrtaire de ta Marine au doa instrueuoua dot donner au Comuiand
    o 1923 73 eu 1924 Les autres puissances pourront conclure un arrangement an^.ogue celui d.Wiesbalcn sous les ieserves de lirai tation del valejr totale d-s livrai ons eu nature. Aucune autre puissance ne <;eri tenue au rever-e-nea: en espces du f ais d.-s liv/ai ons eu nature q 1 elle rec vra en i-jax Relativement an charboi U France ne 1 a P SI il !?i5l 1* d bite a,ue du. il P A RIS—Les journaux relativement i la question de la mobilisation de la dtite de l'Allemagne disent que Sir Robert Home, chancelier de 1 Echiquier, a expos ses collgues al lis un projet consistant i diviser 'a dette de 1 Allemagne en 2 parties r la 1re partie quivalant ai total des dettes interallies sou 6/ miilioai de marks or serait rserve et rclams 1 l'Allemagne eulemtat qu'au c o les Etats U 11s r.Umeraieit le rembcursrrnent de l;urs crinttn.Lt ae patte so t 70 Dlillionj muk>. or serait raoa.l.see SJU< form; d'en prunt vers aux crtaaciers de l'Aile magne. La limitation de* armement* PARIS— La commission de la ligue des nations auta t t'anmis aa gouvernement un projet de limita tion des arm.-ments coisiktantea al ocation d u-j certain tomb;e d uni lis de jo.ooo ho n ns pour dnque puissanceLa t^lgque aurait 2 uni ts. la Ichecosiovaquie 3, 1<: Daine m.rk 2 1. F.aoce, l'Angleieire 3, la Hi .ande ;, la Norvg? 2 la raiu gae 4 le Portugal ils Roamnaie j laSsc 2, l'Eipagae j. la Saiise a ce qui constitue., ua; rdact oa ie



    PAGE 1

    LIIMATIN A propos des Ambassades et Missions Extraordinaires Notre co-t e If t Nonvtlliftt cords l'agent diplomatique par dans le compte-rendu de la rception son gouvernement. • en Gnral Ru sell au Palais N t o —Lrsamba.jsideur a t chercher *t conduire fi ceux qnisont nommas pour rem tu Palais noie tdsiogu note Un mme temps, il souligne que. toute fois, part ttte drogation, tous le dtails d> la reep ion semb ent in 1> qner le haut faractre diploma ique du Gnral Nous pensons, pour notre part, que la mus on du Gnra! Russell n'est pas essentiellement et exclusive ment diplomatique, parce que, d uu part, elle ne parait mtt.re fin 1 la mis-ion de l'.gent diplomatique am ncain dj tabli ici, et que. d-autre part, les questions poses au Soat amricain sur la nature d;s instruc tionn donn;s ce hiut agent pir le Prs dent d s Etats Uoissemblent li bhr que le Snat n a pas particip a sa aomination : or, ou sait que le Ins de confiance de ngociations spe :nts diplomati ciales dont ils veulent que le secrei p ir une mission dip'omatiqu-permanente, et la seconde ceux qui sont chargs d'une mission acciden telle et temporaire* •—Dans bien des cas.des commissaires spciaux sont envoys lranger pour rgler certaines affaires particulires dt l'Etat ou d'un souverain, (elles qu'une dlimitation de frontires, li solution ami-ble d'un litige, la ngociation d'un emprunt, une liquidation, etc.. — Eu gnral, ces d*.lg ls ne sont pas considrs comrn faisant parue du corps diplomatique... c —Les souverains ou les gouverne ments chargent parfois des person PRENEZ GARDE AUX IMITATIOS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. [jssassg^s&assas!^^ u. iVavy S. .\ews ; choix des h mis agents dipl ques amricains doit tre approuv par le Snat. Nous considrons U situation du Gnral Kussell comme tant plus leve que celle d'un agent dipioma tique ordinaire et nous voyons en en lui un agent spcial charg d'une mission ou d'une srie de m ssions particulires • et par consquent, en mme temps, un charg de mission temporaire. Voici, a ce sujet, quelques renseignemmis Mrs de Caivo et qui aide ront nos lecteuis a be taire une ide plus ou moins exac e de la nature des fonctions dont le Gnral Rus gell est actuellement investi : Les agents diplomatiques ont t depuis (le Congres de Vieune du 19 mars 181 s et celui d'Aix la-Cha plie de 1848; classs lgalement en quatre groupes ou catgories : < Ambassadeurs et lgats ou non tes du Pape; Envoys, minis res plnipotentiaires ou autres personnes accrdi tes aupics des souverains ; .Ministres r*sideats accrdits de la mme manire ; Chargs d'atlaires accrdits auprs des m.nistres des relations ext lirai M. — Cette classification repose sur le degr d'autorit et de pouvoir ac soit gard au moins provisoirement ; la plupart du temps le caractre ofti ciel de ministre n'est pas attach ces sortes de missions, et l'agent qu en est chaig ne le dploie qu'autant qae les besoins de son mandat l'exi gent. c—Tout Etat est libre, suivant les circonstances, d'envoyer plusieurs agents auprs d'un mme gouverne ment,soi; que chacun se trouve chai g d'un mandat particulier avec pou voirs spciaux, soit qu'ils aient su vie ensemble une seule et mme n gociation. — Lor.qu une ambassade extraoi dinaire a aue;nt le but ou le termt fix pour sa mission, elle exrire de piano sa :s qu'il soit ncessaire d. produire des lettres spciales de rai pcl Toutts les fois que l'agent dipk matique change de grade ou pass d'une situation temporaire un po te permaneut. ii y a lieu .envoi e la remise officielle de nouvelle lettres de crance > Mais ce qui domine tout dans I question, e'est que la mission tiec principalement son impartant de nstiuclions reues,— lesquelles, I. plupart du temps, sont secrtes. A chacun maintenant de faire soi jugement,— le dernier ressort appa tenant aux vnements. de Alexis a l occasion de 1 anniversaire de Bon journal. VIENNE2 hommes qu'on croi U <> du 7 Min ijl, crit-il trelM meurtries de Mathia* Lrz* o tel uu or*u*il eux eiidard,^nous uerger, ex-a.n: 9 t.e aliemmd des ne* ciaquerL AUriBONllu. parmi t'ianucea qui fui assassina l'a der r angoiss, eu vais nous tnttM nier, ont et a arrtes a Stoiuamanzer nous avions pria uu engagement un iJu auMversaire { Nom renouvelons tous nos vueux faisante Avons nous teni 1 succs a notre ami 2>tepu#n masses ? — LVest voua d'sc (Hongrie). sermeut reuouve dAuuibal Alla le lecteurs. I) sa liommagea nous sent 1 d* par-oui. Des voix loiuiaM tour de nous, ont fait cotnrail acclamation Nous en somoMfl ts, ceitea.tfaia nous consid cas glorieuses rumeurs CBM! soires, si vous, lecteurs de 1*1 luvTtiM FiORiru — l'intnrvfln Muer 1 imprialisme peupueide UAI UiN VLUIMUA — L mierven H r Tartoffea de lai oit-, vous ne nous aviez sa n non du gouvernement pour assurer feapo isme, tous us IUI au %  y • %  ,'' %  • lHr ,,* A m n rf.. HA,,. le chBu.tage dans l'opration des pol uqaqai meni e **}£"•** ? "^S *£!£ Hau* ind,ittriH MMIIHAUM nomme le Noue nouaetions pro nis dtre aussi Grande voix Muette. oui 01 rualit d'une grve de charbon, sera probablement recommande & lAd lUiuistration, d'aprs uu membre de ta troupe du Prsident ilarding Floride. Le Gouvernement pourrait mme tre requis a faire travailler les mues, si l'occasion le rclamait, a dclar une autorit. Elle a ajout cependant queeete vue ne rfiecuia sait pas i opinion du Prsident. KUME— Une dpche da Durazzo JitquOmer Paslia Vinone et Auto nio r'iBtulle du gouvernement alba nais ont donn leur dmission et t J ^L'J 11 doit SU Si&m*aliments au moment de que les forces rebelles marcbeui aur tes rg\nwii* VM VTS <*I *n *<** ..,.•.,„- /n *t At SEL FROS Pur remplacer le 'sti' im \n lpj Le sel bros pai e i pour mainte bomur tt inolwe du Or Lainii, Vi* di Dr Laants Ufara uir le trai e dd la Mena* debout. Mhu . V i .. ~, t """. *i T 3 l En vente la s Libiaitie du M a N Rue Amricaine No i) (jrratu c Llootch Un iiiinul.ini brillant, p.en Uc vorve et d'hauu.ir. Un uumero gianii vous yen cipcdii des rat}>iion de votre nom et de voire adicsc complte, tecivez i G. Mluneli| )y;, Fearl Street, riroold N. Y. Spcialits Trcuette-Perret ] Cachet* Comprims et ] Sirop de Papaii Poudre de Viande diasiise et phoiphatie Cachets de glycm iouties Lromennet, liota t* r *y tn !t JEUDI Un fhaf d'osiTra tin*matonrsphique Le Songe d'Evelyne 5 part il s Un Comique outre i,00 Choses (iaonaiques Vndiedi, 2i mars, 2 heures de l'apte* midi aura lieu la Resp Loge.-. L'Itoile d Haiii, No 5, une tenue spciale aux ftna de procde! l'lection des Officiera Uignit -.qui doivent diriger a* s travaux pour 1 Ex ercios IWI1W3. Cin (ialaat Les Papillons G r"d drarre ei i parties Chtiment Drame en f parties Entte Gleo.>o Vendiedi Gala Bavrtirc de la haine ue Cntii au J parues A'tala dans un Dno Jalsi Hraw luillaurae Tell CE SOIR Par amour Entre: 0.50 MHCRLD1 le Fi'S du Tapissisi De M Ch MORAV.A et un beau blm Solitaire ? IKUNE FILLW, Petites ^Nouvelles Attenta! Attention £trangr Par cble, 11 Mars Le comit central mdu>ttiel de Bruxelles a PUtt*M dc v,s dcrt U dumnut.on dan> IM Hlaim de toutes fia cbeui, ai.ives lcC.mincU>. Uns visite est ind.spensab.e M ns et Melles, au Sm\ des Gst*i oj Rue Itoaoe F-i, OU pa les soins av.*** di vielle Juue, VOUJ ter ie tijuvc.u rayon pout dame, d articles ltan!."* .IAHclMMK-, NMMIO, ivllliV VBUVU, ETC. Inscrives vou> comme membres de noue Club de Correspondance et taites-vous beaucoup d'anais intressants— SOVM connus dans le monac par notre intermdiaire— Epouse la richaate, le bonheur. Des centaine de personnes riches, aura les catgories d ouvinr Les sala.rcs des mincur> ctont reiluus J. 10 o,o, ceux de> ouvriers de i acier et 1er de 20 o,o. Un t attend une ({rve de protestation des mineurs. — Un annonce de Londres que la succession de Sir Montasu au secrtariat ae I Inde a t ofterte a Lord Derby. — Une dpche de La Hiye dit que le nouvel emprunt d'Etat a remporte un succs qui tupprit les banquiers hollandais. Il a t couvert sept j foi* ce qui prouve la conhance amricaine dan la situation nnancite des Pays Bas. — La Banque 4e l-rance a baiss son escompte de j ira } oj*. — En *-%  %  -' -ont prod augmentation mais les prvisions budgtaires en raison notamment de la moins value du rendement des douanes — Le Comit France-Amrique a donn une brillante rception en l'honneur de MM. Donnay dit Basit w aiucies fcoa. eu vente partir d'aujoard nui, au prix dfiant toute concuirence. SAVOIR S Ratine, Fantaisie ponge. Laine pour dames, Linoa fil bl* c tiste suprieure, Souliers bottine, Richelieu, dcouverts jaune, blancs Mouchoir soie imp. et blancs. Bas fil blaoci, noir aouleur. Eventails. Sac mains, Garniture simili Catettes, Ep ngles, Bracelets Gallalith, t ochetses et poudrires en soie, Chapeaux en toile cire, Tussor uni, < Li^ En braucc ics impt et revenus indirects. ngeo^gette, G Z d : Paris, Houppes, R *ps, lour chelle, !" : "" ils sont en diminution de 241 millions sur di lis. DOUie 60 VOlle COiil.Lr, baUCS bl'OdeS, bpiflgleS • w Sacs mains en colliers, cuir, Gants courts, longs, etc. etc. vantes et sympathiques dsirent se marie*. Thoto|et Clievrillon. de l'Acadmie Franaise avant leur graphie gratis. Envoye $0 cents pour un abc*1 d*r pour ^es Etats-Unis, toute la colonie l'anne. nemcni 4 mois. 1 dollar pour FLOHENCli UELLA1RE JOO, MonM0>e SmMt BtooVU/a U. amncaue et de l'amrique latine et les socit pirisiennes y assistaient. Nouveau Bazar Navire attendu Le si Colon > est attendu ici de demain mercredi 15 Mars venant di rrcteraent de New-York, axec 730 'ormes de marcliandiaes, 17 passa ger at 139 sacs de lettre.— Il parti ra dans l'aprea midi du mme jour l poar ristobal C. Z. directeur at. Uu dpt de tiazolioe iiyaundp dega. iteia Grand rabais s niles -ix das marcha*' 1 Phirmacie !jOiirn— pour lu r .. ..A sage de la Pharmacie. ASTHME PAPIERFRUNEAU BrAitprMda m.il Hpradollimarai'iwmralIninMIM 1 dau u ta3.l'SI-MarHn,PirM.> fut: Mi wl pour c use dt re ouvellein ni d*) stock Crpe Georg.fe. Crpe de Chine. Pooelioe de aoie. Ckif*" 1 pour horam; et femme MrcereChemise etc. et Accourez avant que I tout soit enU



    PAGE 1

    H MATfN Un Jour viendra Le Matin AB0KKFM1 NTS Ur Mo'S %  trasger 3. Les inspri'Of" *on ''ies?ux boraux du J011n.1i, ij^8, Rue Ameii> > 're-. %  %  i l 1 1 r T "TT M f ort-au-Frirco p-fL— Biaattenwila trouble* ASTHME J Oppnuion, Catarrhe, SufTocationt, Toux n$rotu$9. •n*rlpon otrMlne par la CIGARETTES CtRYl .tu POUDRE GLERTl Dr CLRY, 53, Bol. 8t-Urtin, Piri I toatai P lr— %  DEMANDEZ i'our la fameuse Pll.SENEKJEb HUES L4GEH BlEttE de bdimbouig A ceux qui dsirent des rein lions srieuses Confies von commandes aux Maisons suivantes: J. Eavenson $ Sons, Inc. S avoa de lessive 1 UR1TY, iavon ct louche Lehn # Fink Inc. Tous ailicl „ nd bis dms une phaimacie, fcpicts ttc. 1 ftei Q uaker oats Co FainP e t ,aw M j.cdu.t-. de tiales. Western Tobacco Co In — Tabac en feuilles no ir e ) a une. Fifson 4 CoM intagoe, Po k, Boni sal Coveres alimentmes l(t*rnire er-u. o Ambre vermeil : ga frrma/if frt tua-, ^mfcrc iwrut*.'! • rVIc-fui idtnioi. Premier Ont. Pote •<"•" /In. /'ni"iu mri.i/* L'Amour HJ ir Cu. ••••-!-! titr': Œillet. floM. Jfimoin. Ymlflle, Cyeranini. Jtumin. t..lui. Muguet. Irtt. HitMrO0t, Chypre: VAILLANT 4 HOltUgenls gnraux 1730 Bu du Mayasin M 1 Elal Clyde Sleainship G e %  Foreign Services Le steamer MMH *CO 1" vpnant di fctement de NiwYork tt attendu Port au Prince le Jeudi. >6* du 6<>u r*nt t luissira le mme jtur pour Ring a ton et Us port de la Co lo.fi/e. Tous auli es renseignements Hiont fournis l'O/fice de igent Gnral,. Port au Prince le 11 Mars 1922 E. F. CLEMENTS, Ag'Ht Geaeial The Panama Railroad [ Steamship Line fc k ligne Panama a le plaisir d'annoncer tes nombreux amis al ^MaMIe est prte inscrire des paaaagers pour les diffrent* iSnreoeas par 1 s m'Rnifigues vap tirs de la UNITED STA l UVES Geitn liRti.i est la moins ch e et la mhnx quip* to nt d^ Nftw York, et U Ira e **e ( en ruer ) es* de i3 jours de rtrt a u prince Che bour* fia New York. LU meilleure atlen ion sera accorde aux passagers atmagtYl wtrprle boad de chquH navire. On po'rra se renseigner au ^ %  rean de Port au Prince sur le Taux et dates de dpart. Cspt. r*. B TOMPSON, Agent Local pour haitt Ce sont des Maisons de confiance pt de premire classe. Pour les renseignements s'adresser : L. R. THBAUD Agent exclusif pour Ilaiti Assurez-vous contre LE FEU f a"NATlOISl 4 L e st panni les TROIS compagnie* gull ont page INTEGRA LEM.NT dans lu Mte de San l* h FaruH^ de Mdecine de Paris ^•feien assistant des pofess urs Den.keet Deu'chmann de Kam n Offic* : Avenue Grpoire 828 Heures d^ (x>ijsulia Ions : 7 9 heures d


    PAGE 1

    LI MA ri M GASOLINE ET KEROSINE Nous vtwon* introduire en Hati, la marque SHELL si connue et appi'ci d*n* le wonsn vi>u* di nn\ qu< la GoHolive SHELL e*i spcialement recomm m iahl* pour ton rendement arantautux et qu'elle n'encrusse pat le moteur Qrce son raffinement pirfait. Ils vt us engageront n'user que la KosiieSHELL svpieure aux autres pnr ton degr 15oe elle donne n consquence une flamme plus vive e brle sans fume. Vy a donc conomie e avantages a n'acheter que (a tobiqui" SHELL-' Pour les prix, adressez-vous Roberts, Dutton & C .-J..L — %  %  ' RVr.W Bsnne Rcompense A qui utd rjtliofttcl une mule peiuue dimuuh: mitin e. tampe des lel res O V. LS dm&ei aux buicaux du jourca!, La complcxion reste parfait* tout* ui •oirfc avec uno application. La Crrao Perle de Barry est une crme raffine, qui embellit la peau avec un dlicieux et dlicat parfum de la rose. Son emploi no peut pat tre aperu car s'le donne a la peau une parfaite naturelle apparence de la couleur de la chair avec la douceur de la peau d'un bb. Elle est conomique et donne grande satisfaction. mm* m,mm4. 3 fa Avis mdical L< Di \_iuiii-au a DwuusBl d'of (tll btS ItlTICM i Ifl pi>[ LulOl; OC PoilauP Dte et tel luiuis clients de la piOvinif, Avec un ouiilhg: peifeclionn er A connaissance v.u .> nouvdks uchm ,u s u. L jiu.Hb Irai aises, le Doc leui Lhaimalll s'occupe spcialtmcui %  h 1 U' t '" %  ."l'arf u hnri* r l Adresse Pension Rouler, Champ de Mais, Le sou jusqu'au malin 9 bis i nunmi4.lt P&1US, .aicQ, tu-< Ew.id 2 1 <> li Avis inpcrtant I' sous'igtff donrfet avis a •I iiti rs les no •* rcs <\t h ndic ion dt Po'i PU Prime t de l'. A r ;ahii PU pub i iRg^> <. | qu ils *ont les .'. %  1 s l.c' h' i' du (ru Atguste (jeivsis, Ifur end l/gtirnp d*cd aDs r< seule -< rede et sb inttstai le 1 j Dicta b e ifil. F ou ;u Pr ncr le 1 j M ri 192 1 Mrrf F Miifn 1 't Sy'vi O Geivais dourt ?u o-i$h dp son poux F.d ic l) Gfrvais. The Up To Date Tire Repair ^ 1366, Grand Uu<\ Port-au-Prince H*m Nous possdons le seul atelier de rpara tons de pneus en Ha* ti et nous faisons toi tes travaux pour leNoi et Je Sud Ne dites pas qu ne peut tre r& mais apportez-li il ue vous eu i otera rien. Mous renl 1 drons voire pueu sem^ blable un pneu nei et garantissons aus: le travail. Air comprim gratii pour tous les clien sdi notre atelier pneu par, nous, LehnetFinkmc. (Maison fonde en i8-( ) New-York, .U.A. Laboratoire Bloomfield, N. J., . U. A. Extraits liquides Sirops Teintures Onguents Liniments Esprits Dsinfectants 1 Pastilles Spcialits Produits pharmaceutiques Herbes mdicinales Uarry II Kinncy Pr< p itiire L. JL TI1BAUD Agcv.t cy.c'utlf pour Ilciti Bana Lact Aliment par excellence poui les er tsV< en bis ge et les Dyspepti JUCK command par tous les Me dec os. Ho vente ch z Simon Vieux — A f ed Vieux — i\ie L. Camihe — Pcie f. Sfjour' . — td. Estve & o— R &N S da et cn-i Veeve Flix Saalnve Messe de Requiem Il sera ch.> te. a la cathuiale Jeu .11 ib .vi-1 s couiaot i 6 h 1,2 du salin, un icrvica solennel cfl ri ar un groupe d'amis tt d eivcs a u memuiir de Mclie Hum me Fat bai. L p irut avis lent heu i'ioviia tiou Lu maison SUEuTOB &Co Annonce a sa chei''e qu'ell" vieat de rece o t pir les dern' r blrt OU grina -s-onimmi de ttiltti ri s tels que V'oiln un ; couleur Voile birrea Voile mittea routeur Vmle k < aireaux couhur V-iiip grt ni' Croou df noie Urgiudi uni Organdi a fleurs Toile de BOiepourchernisee&robeB Z4phtr couleur ? Kolieone Nanaouk couleur et bltnc Crpoo coton faoUisie Voile a barres de soie D niaa couleur et blaaa M Daroasa I naitelat Serviettes de toile'te Coton drap suprieur Cahcot suprieur Percale Serg* noire et bleue Bindes broiePB suprieurii Ruban pompsdour Tiicsor Tte d'Iodieo Toile pour jupes Qrrell* met en vente derprix avsntngeux. Port-su Prince le 0 Fvrier 19-2-1 SHEMTOB ACo Mme N colas leflrard Ofirc sts seivices au pvbiic pour CJoitction rf b-s, Chaptaux, ctintu v..cr't's, costumes {'aooucU e res ckenises pour homme Pour loue itnseignem'-nts s'adres ser i Lalue en tac. du Peoslonn.t Sie Rose de Lima DISQUES COLtlMSIall Amateurs de bonoe Musique, accourez cbe^ L. Preet2mann~ figgerholm Rue du Quai Xnapriuioae d.* J



    PAGE 1

    gflittitoMintNo 43lC Fort iu Prmet, Hai'i Clment Magloire mjn> 20 Quotidien Mardi 14 MATS MB La vaait est pour les imbciles ii( puissante source de satisfaction. Elle ieur permet de substituer aux qualits qu'ils n'acauerioet jamais la conviction de les avon toujours possdes. Gustave LE BON rtEDACTlUN. Rot Amricaine No. IX* Relev dans les Dpches OJ s'agit ni du Cable ni du^sage que naus venons de citer : |1; car, naturellement, ils nel tauf l'Amrtque avec laquelle elle | pas tout donner. Il s'agit ce cherchera touiura d s'entendre ? Ce a ne fait-il pas lappder cette sorte de (prix infrieur. I La demande !cu les mmes I c e corcernant le charbon aHemmd d l'Italie pou r ob!eavantages que !a Fran e Del puises toutes autres et qu'il importe notre ser n"inlormations de faire connal ,sons peine de lacunes regretta liant pour nous que pour nos tors. sans pratiqua dos Anglais "est ce qu'il est permis de dcou jr, encore une fois, dans le disinduTine prononc rcemment ratmiastei par le roi George V lt une dpche dit, entre autres i, ce qui suit : D'une voix ferme, le roi a lu i discours. Faisant allusion d' Irl la Confrence de Washine.remarque que le trait poui lintiea de la pais dans le Pacin i remplace l'alliance anglo-japo ; toutefois, Us liens qui unis les deux pays resteront aussi IX en mme temps que les re avec les Etats-Unis entreront ont nouvelle phase d'amiti %  piendia encore plus troite." i sait a quel point les Etats ittenaieai ombrage du projet [atouveliement du trait ang o m. Ils ont obtenu satisfaction parties intresses, sans que ici, et particulirement 1 Angle tn'aient rien peidu des avanta i ce trait. ?e t ce que veut dire ce passage Idiicours du Tine. fbUan do Washington •pendant, la presse franaise per ,ea partie, nier la valeur de la ilrence de Washingon. et en i s en montrer peu satisfaite :Li.ho National ", le nouveau ml de M Ulmenceau, dont la ta politique a naturellement [cannie i M, Tardieu, reproduit >a dun confiera da Reims que le public franais *' ne se plus la Confrence de itng ou dont le bils& est assez H ET patre part, /organe oticiel de la maritime et coloniale francu int de la dtermination, laite .e confrence, 'de la paaaao lie de chaque g r aade na ion, I— La chiira ) reprsentant icient de gtos te nage attn % l'Angleterre et aux B ats Unis, il pas lappeler cette sorte convention tacite dont parle l'auter du livre : L'Amricanisation du monde. et en verlu de laqutll< l'Ang'eterre et les E ats-Unis n'changeront ja mais sur mer un coup de canon ? L& premire bndiction de Pie XI Les dpehes nous on appris que, pour ta prem.ie fois depuis a>>sez longtemps, le pape rcemment lu, a donn la bndict on 1 la foule, non plus de la loggia intrieure d J Valida comme ses prdcesseurs, mais de la loggia extrieure. Et vous vous es probablement demand quelle tait la signification de .telle petite modification de proc<*durw Eh bien, voici. Le Vatican nous 1'expiqne. C'est que la bndiction donne de la loggia extrieure s'adresse, c non seulement aux person ns prsentes place St. p ierre. non seulement a Rome et 1 Italie, mais i toutes les nations et tous les peu pUs, pou r qu'elle porte au monde entier, — dit le communiqu du Va tican, — le souhait et l'annonce de cttte pacification universelle que i ous dsiions si a demmen Sen Allemagne, la Galette de trancfort, comme pour communier Cona Arant que les forces tnili des forces roili aiies et navales amri t ni es des i'.tau Unis ont occupa la Kpubiique d Hati depuis lil et que U peuple luitien doaire mainte, liant le tuicait de cette Uaeuoation et la ti'j du ti-iit" tutre le Etats Unie tt li Rpioi que d Haiti, et Considrant que les Btata Unis n o il aucun uou*el intrt mainte nir un occupation militaire de U Rpublique d Hati, et la continua lion du contrle exerc par les Etais Unis, d aprs la trait de 1915, et Considrant q i au lieu de la cons li ution il liai. i de irs , il a t SUD* tilu en 1918 une Constitution regar d % % %  par le peuple tiauieu comme a lui impose par les Etats Unis, pour faciliter l'occupation ndelinie des r..dts Unis ; I serait appure. Le ier m lliard est {ainsi repitii s niillioni de ma k ; nr a la Grande Bretagne pour le tem bDursement d'une partie de ses frais u V o v w* •* %  • i VJ v, uni juin aiiiri m caloesd'Halu.aamaaeiiMtpourvuaioccuaatiao M'nran au ter ma. destous, savo r : que le Secrtaire 19*1. M 0 millions de maiks or i a France pour le mme ob|et et le %  i u Mai nu' un des inatraeiioni dor donner au Commandant de la Bngi de de Mannes des Etats Unis en il.uu d'assumer teiuporaireinent, par una actioo appropries t necea sine loua les poo i Lmctious de Gouvernement un Hati au loinai 11)4*4, de pourvoir immdiatement a la tenue d !tc ions populaires liuree et sans entraves eu Hati a une priode de six moisapie* ladato a u quelle le Presideut d Ham CHOISI p ministres des ri ances allis runis cette apii-midi ont approuv la dclaration de Mr D Lasteyrie sur les travaux de la confrence financire au cours de leur entretien les ministres des fiaan ces ont considr la question des r parations d une faon gnrale du lessort exclusil de la commission, mais ils ont reconnu i'unanmi l'intrt primordial pour leur signa 1er la ncessit d envisager le plus tt possib.e une solution concrte peimettant d'assurer le paiement des lparations. A suivre, les romans. — corn ne on dit dans Lkibl BLEfl Frais i'nupoi ei ftolre confrre L'Artibooite dit : Parce que la cbute d un ril lectri qae a dtermine la mort d on passant, le Juge d'iostruc len de Porte ) est attribu au Japon, a u Priuca a au dcerner un ma 1PAKIS— Les journaux mitqueo! une ceitaine surprise dans la daman ne amricaine de remboursement des (rais doccupatiea.Hs constatent que Cttta denan: cre une situation pa Iradoiaie puisja; les Etats-Unis deviennent ainsi simultanment so'iCaOM des lparations.Cette argumen tation paru' embarrasser quelque peu le repr..ntant amricain, tstl manl que U mmorandum amricain constitue une nouvelle interprtation du traiu de Versailles qui ne tut pas raiifi par les Etais-Unis, les ministres de finances allis ont dci Je d'en rfrer leuis gouverne ments respectifs. L'accoid sera nan moins conclu et sign dans la soire sous reserves des droits amricains. Lesministresdes nuances allis ont arrt ainsi les trais de 1 arm^d'occu pil.o 1 postrieure au 1er mai ifaa te de 1,75 U France et a ontinue : '• — Lord Lee a pro ta Congrs an discours d^n: *11! a expos les vues de l'Au .•Ces vues sont claires et lim possdant la Mo te : a plus liunte, ellj n aura plus rieu i r B te des au.tes nations, saut l'A "qe avec laquelle elle chercher v*w s'entendre Elle sera mal. datde dpt au secret contre Mr Blo.adsniniatrateur de la Compagnie. Sa dtention n'a pasdur lougtemp*. Eu agissant ainsi le juge exerce un droit que lai confrait la loiCependant noua trouvons qu'il a un peu exagr, Hr filo n'tant pas le premier venu e pouvant a n'importe quelle heure se mettre A la disposition de la Justice Et puia encore, Mr B>0 at un de ess tiaogara b-rt Home a fait daitas et indpendants des al ls So; 102 mimons de (ranci b:lg:sa la ii lidaires dins les revendications, ind^.qae.Oeux axinioas de livres a l'Au pendants dans leur politique a l'gard de l'Allemagne. Ils font remar quer d'ailleurs que la revendication jararicame est justifie ea droit,mais ,regrettcnt qu'ede est arrive si tard ,au moment qu'un nouvel accord aljlan tre signe risquant ainsi le faire chouer et de tout remettre en ques t! ton. Le Petit louroal t dit : Sir Ro observer que si rtd? U i ? ui P ""**'' compare cette attitude Ul n p,:ut grM | impertinent fini s figurent qu'on . 1 i*~T" T" r" m —' inrim.urri ntiiiL. B i. ] % %  ••> S c de des g * U Manche peut tre ras 'Q- pat le droit de les touchei, rois souvent de solidarit ne s avons ea ter u d. qu li praad la roparle o^ oe, n'en vevex-vous pas'ges.oo se deoavre da/hUw.g? devant WltaQ ;6aot|psae dans ce pas oe civiUa d bon loi. Imands liquids ap i le squestre,les quels reprsentent 5 m'Uiard de dol 1 s Dplus pai le tr'ai' dVersailles. 'e Etats Unis sont mal fonds i ip v ries trais d occupation sur la P A RIS—Les |ournaux relativement i la question de la mobilisation de la dette de l'Allemagne disent que Sir Robert Horne, crnncelier de 1 Echiquier, a expos ses collgues al lis un projet consistnt i diviser 'a dette de 1 Allemagne en 2 parties : la 1re partie quivalant aj total des dettes interallies soit 6/ millions de marks or serait rserve et rclams i l'Allemagne seulement qu'au eu o les Etats U 11s r-la-n^raient le rembcursrraent de kurs crance*.U ae parte so t 70 BiUliaai mua', or serait OBODilnOa SJU< form d'em prunt vers aux cranciers ds l'Aile magne. La limitation de armements PARIS— La commission de la lique ie montan: de, rglement ditfg ue des nations aura t t-ansmis aa I".^ e XC "J l ,a .K".r-{ JC !" ' gouvernement un projet dlimita tion des arm:ments consistant en al ocation dun certain comb;a d'uni lis de JO.OJO Ho n n:s pour cbique puissance-La K;!gque aurait 2 uni ts, la Tchcoslovaquie 3, U Daine mark 2 1. tance 6, l'Aogle:eir 3, la HJ uude ;, la Norvg? a la Pelo gae 4 le Portugal lia Roamiaie j, gicterre et 460 m liions de francs M Erance. La rpatt'tion ds prestations en 1922 se fera sur la base de 6; o|0 u brauce et a) 0|0 aux autres puissances L'accord d: Wiesbadeo sera appliqu p:udan 3 ans sons rserve d en 1922, 7>o 1923 %  ]•) tu 1924 Le> autres puissances pouaoat -oac u:c un arrangement analogue 1 celui d %  vViesbalcn sous les ieseives de limi tation de la vilejr totall d*s livrai 0.1s eu nature. Aucune autre puissance ne <;en tante au rever-.emeo: en espces du f.ais djs livrai ons eu nature qi elle re: vra en 1421 Relau Sac a, l'Espagne 3, la Saisse a uvemsnt au charbon la France ne ce qui constituer, na: rdad on de • a P 'U[ !! !?;5i l < i&H l a Q J. J 010 des a ru.., d Europe.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05622
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, March 14, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05622

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
gflittitoMintNo 43lC
Fort iu Prmet, Hai'i
Clment Magloire
mjn> 20
Quotidien
Mardi 14 Mats MB
La vaait est pour les imbciles ii(
puissante source de satisfaction. Elle ieur
permet de substituer aux qualits qu'ils
n'acauerioet jamais la conviction de les
avon toujours possdes.
Gustave LE BON
rtEDACTlUN. Rot Amricaine No. IX*
Relev dans les Dpches
oj s'agit ni du Cable ni du^sage que naus venons de citer :
|1; car, naturellement, ils nel tauf l'Amrtque avec laquelle elle
| pas tout donner. Il s'agit ce cherchera touiura d s'entendre ? Ce a
ne fait-il pas lappder cette sorte de
(prix infrieur.
I La demande
!cu les mmes
Ice corcernant le charbon aHemmd
d l'Italie pour ob!e-
avantages que !a Fran
e
Del puises toutes autres
et qu'il importe notre ser
n"inlormations de faire connal
,sons peine de lacunes regretta
liant pour nous que pour nos
tors.
sans pratiqua dos Anglais
"est ce qu'il est permis de dcou
jr, encore une fois, dans le dis-
induTine prononc rcemment
ratmiastei par le roi George V
lt une dpche dit, entre autres
i, ce qui suit :
D'une voix ferme, le roi a lu
i discours. Faisant allusion d'
Irl la Confrence de Washine.-
remarque que le trait poui
lintiea de la pais dans le Pacin
i remplace l'alliance anglo-japo
; toutefois, Us liens qui unis
les deux pays resteront aussi
IX en mme temps que les re
avec les Etats-Unis entreront
ont nouvelle phase d'amiti
piendia encore plus troite."
i sait a quel point les Etats
ittenaieai ombrage du projet
[atouveliement du trait ang o
m. Ils ont obtenu satisfaction
parties intresses, sans que
ici, et particulirement 1 Angle
tn'aient rien peidu des avanta
i ce trait.
?e t ce que veut dire ce passage
Idiicours du Tine.
fbUan do Washington
pendant, la presse franaise per
,ea partie, nier la valeur de la
ilrence de Washingon. et en
i s en montrer peu satisfaite
:Li.ho National ", le nouveau
ml de M Ulmenceau, dont la
ta politique a naturellement
[cannie i M, Tardieu, reproduit
>a dun confiera da Reims
! que le public franais *' ne
se plus la Confrence de
itng ou dont le bils& est assez
h
ET
patre part, /organe oticiel de la
maritime et coloniale francu
int de la dtermination, laite
.e confrence, 'de la paaaao
lie de chaque graade na ion,
I La chiira ) reprsentant
icient de gtos te nage attn
? l'Angleterre et aux B ats Unis,
il pas lappeler cette sorte
convention tacite dont parle l'auter
du livre : L'Amricanisation du monde.
et en verlu de laqutll< l'Ang'eterre
et les E ats-Unis n'changeront ja
mais sur mer un coup de canon ?
L& premire bndiction
de Pie XI
Les dpehes nous on appris que,
pour ta prem.ie fois depuis a>>sez
longtemps, le pape rcemment lu,
a donn la bndict on 1 la foule,
non plus de la loggia intrieure d j
Valida comme ses prdcesseurs,
mais de la loggia extrieure. Et vous
vous es probablement demand
quelle tait la signification de .telle
petite modification de proc<*durw
Eh bien, voici. Le Vatican nous
1'expiqne. C'est que la bndiction
donne de la loggia extrieure s'a-
dresse, c non seulement aux person
ns prsentes place St. pierre. non
seulement a Rome et 1 Italie, mais
i toutes les nations et tous les peu
pUs, pour qu'elle porte au monde
entier, dit le communiqu du Va
tican, le souhait et l'annonce de
cttte pacification universelle que
i ous dsiions si a demmen
S- en Allemagne, la Galette de
trancfort, comme pour communier
Cona Arant que les forces tnili des forces roili aiies et navales amri
t ni es des i'.tau Unis ont occupa la
Kpubiique d Hati depuis lil et
que U peuple luitien doaire mainte,
liant le tuicait de cette Uaeuoation et
la ti'j du ti-iit" tutre le Etats Unie
tt li Rpioi que d Haiti, et
Considrant que les Btata Unis
n o il aucun uou*el intrt mainte
nir un occupation militaire de U
Rpublique d Hati, et la continua
lion du contrle exerc par les Etais
Unis, d aprs la trait de 1915, et
Considrant q i au lieu de la cons
li ution il liai.i de irs , il a t sud*
tilu en 1918 une Constitution regar
d par le peuple tiauieu comme a
lui impose par les Etats Unis, pour
faciliter l'occupation ndelinie des
r..dts Unis ;
Iserait appure. Le ier m lliard est
{ainsi repitii s niillioni de ma-k;
nr a la Grande Bretagne pour le tem
bDursement d'une partie de ses frais
u V o v w* * i vj v, uni juin aiiiri m
caloesd'Halu.aamaaeiiMtpourvuai- occuaatiao M'nran au ter ma.
destous, savo r : que le Secrtaire 19*1. M0 millions de maiks or i
a France pour le mme ob|et et le
i u Mai nu' un des inatraeiioni dor
donner au Commandant de la Bngi
de de Mannes des Etats Unis en
il.uu d'assumer teiuporaireinent,
par una actioo appropries t necea
sine loua les poo i Lmctious
de Gouvernement un Hati au loinai
11)4*4, de pourvoir immdiatement a
la tenue d !tc ions populaires liuree
et sans entraves eu Hati a une pas plus tard que celle du 1er J unie
Wtti pour quuue Assemble NatlO
uonale Gouaiiiuaute se runisse p*o
plna tard que le 1er Aot VA sud
compose d un membr* de cuaqui
coin.iiane existauie et que, par uu
deal upproprie du Couiaiandaut de
la i!nr'.ade exerant tels pouvons
Considrant que pendant la Bug8u8tlUi- '* dua Aaaaablaa Nauouain
dite occupation, le Snat et la Ctiam Constituante soit revtue uts deux
bre des Dputs d Mam om t BUptJuctiousd adopter une uonetnuliOc
prnsa et qu'il y a ei substitue coin Pour Rpublique d Hati et de etici
AOOrattCHiei uue|,r U"'J'"ldeul d llaiu; qae d*usuue
me inslitulioiiH dii,uj.-i.itiqci
forma de dictature exerce pr le
Prsident d Hati et uu Conaeil il'.
tat nomm par le Prsideut et bou
mis aa rvocation, et
Considrant que le m ... lit du pr
sent Prsident expire le 15 .ni. iji-,
En consquence,
UU'IL MU
RESOLU: Que le l'isideot des
Etals Unis soit iel( ns de dnoncer le
dans cas mm s sentiments de paciu liraue del91 et u ordouuer le retrait
cation, accueille comme soit l'lec- '
ton du nouveau pape : c U est
exact que le nonce Ratti a t Var
sovie un ami de la Pologne et les
Allemands de Hiute Silsie n'ont
pas prcisment conserv de lui un
bon souvenir. Mais Varsovie n'est
pas Home. A Varsovie, Mgr Ratti
pouvait tre favorablement dispos 4
l'gard des Folonais. A Rome Pie XI
devra tre galement bien dispos
l'gard de toutes les nations. >
priode de six moisapie* ladato a u
quelle le Presideut d Ham choisi p U dite Assemble Couamuaule auia
nolilie au gouverueiueut des huto
Uuls i adoption d'une t.ouetliuliou
et l'entre euloucnous du l'iesidain,
toutes les toicesuiiuiaiies ei navales
des i..ols Unis HOieut cuuiui'\eiueu.
leurees uilaiu ci que luules tout
nous et pouvoirs de gouverue.ueut
.u n'a n.i.ii < r apis exerces eu liai i
par louo icpiooeuiauis civils OU uiin
idue.i de t-.ais Unis, soiem remis a
un tel gouveiueuaeui badieu recous
titu.
Par Gable
Nouvelles traugres
surplus i la priorit b=ige saut 17a
millions da lires alloues i 1 Italie.
La reliquat du solde crditeur de la
Grande Bretagie et t-rance cencer-
nint l'occupation au 1er mai 1921
est rembourse aps avoir donue sa
lisfaction i la priorit b:lg: sur les
premires recettes en esp:ss a la
commission des rparation.
Pour les mines de la Sarre la Fraa
et est db.te de iio millions mark
or* En 1922 si la fixation de leur va
leur tait suprieure, l'excdent sera
imput sur la part de la France en
obligations.
Le rembaursement des dettes b;lges
i l'gard des allis sera trait suivant
la solution prcdemment envisage.
La rpartition des versements par les
puissances ennemies aaWes que 1 Al
lemagne sera rsolue suivant les prin
cipes du i) aot. Le5 ministres des
finances allis adresseront prochaine
ment i Boydeu une lettre 1 infor-
mant que le mmorandum qui leur
a t remis sera transmis aux allies.
Les examens dc> ministres des ri
ances allis runis cette apii-midi
ont approuv la dclaration de Mr
D Lasteyrie sur les travaux de la
confrence financire au cours de
leur entretien les ministres des fiaan
ces ont considr la question des r
parations d une faon gnrale du
lessort exclusil de la commission,
mais ils ont reconnu i'unanmi
l'intrt primordial pour leur signa
1er la ncessit d envisager le plus
tt possib.e une solution concrte
peimettant d'assurer le paiement des
lparations.
A suivre,
les romans.
corn ne on dit dans
Lkibl BLEfl
Frais i'nupoi ei
ftolre confrre L'Artibooite dit :
Parce que la cbute d un ril lectri
qae a dtermine la mort d on pas-
sant, le Juge d'iostruc len de Port-
e ) est attribu au Japon,'au Priuca a au dcerner un ma 1-
Pakis Les journaux mitqueo!
une ceitaine surprise dans la daman
ne amricaine de remboursement des
(rais doccupatiea.Hs constatent que
Cttta denan: cre une situation pa
Iradoiaie puisja; les Etats-Unis de-
viennent ainsi simultanment so'i-
CaOM des lparations.Cette argumen
tation paru' embarrasser quelque
peu le repr..ntant amricain, tstl
manl que U mmorandum amricain
constitue une nouvelle interprta-
tion du traiu de Versailles qui ne
tut pas raiifi par les Etais-Unis, les
ministres de finances allis ont dci
Je d'en rfrer leuis gouverne
ments respectifs. L'accoid sera nan
moins conclu et sign dans la soire
sous reserves des droits amricains.
Lesministresdes nuances allis ont
arrt ainsi les trais de 1 arm^d'occu
pil.o 1 postrieure au 1er mai ifaa
te de 1,75 U France et a
ontinue : ' Lord Lee a pro
* ta Congrs an discours d^n:
*11! a expos les vues de l'Au
.Ces vues sont claires et lim
possdant la Mo te :a plus
liunte, ellj n aura plus rieu i
rBte des au.tes nations, saut l'A
"qe avec laquelle elle chercher
v*w s'entendre Elle sera mal.
datde dpt au secret contre Mr
Blo.adsniniatrateur de la Compagnie.
Sa dtention n'a pasdur lougtemp*.
Eu agissant ainsi le juge exerce
un droit que lai confrait la loi-
Cependant noua trouvons qu'il a
un peu exagr, Hr filo n'tant pas
le premier venu e pouvant a n'im-
porte quelle heure se mettre A la
disposition de la Justice Et puia en-
core, Mr B>0 at un de ess tiaogara b-rt Home a fait
daitas et indpendants des al ls So- ; 102 mimons de (ranci b:lg:sa la ii
lidaires dins les revendications, ind^.qae.Oeux axinioas de livres a l'Au
pendants dans leur politique a l'-
gard de l'Allemagne. Ils font remar
quer d'ailleurs que la revendication
jararicame est justifie ea droit,mais
,regrettcnt qu'ede est arrive si tard
,au moment qu'un nouvel accord al-
jlan tre signe risquant ainsi le faire
chouer et de tout remettre en ques
t!
ton.
Le Petit louroal t
dit : Sir Ro
observer que si
rtd?Ui ?ui P ""**'' compare cette attitude
Ul n p,:ut grM| impertinent fini s figurent qu'on
. 1 i*~T" t" r"m'------" inrim.urri ntiiiL. b i. ]> S c de des
g * U Manche peut tre ras
'q- pat le droit de les touchei, rois
souvent de solidarit nesavons ea ter u d. qu li praad
la
ro-
parle
o^
oe, n'en vevex-vous pas'ges.oo se deoavre da/hUw.g? devant
WltaQ ;6aot|psae dans ce pas oe civiUa d bon loi.
Imands liquids ap i le squestre,les
quels reprsentent 5 m'Uiard de dol
1 s D- plus pai le tr'ai' d- Versail-
les. 'e Etats Unis sont mal fonds i
ip v ries trais d occupation sur la
P a RISLes |ournaux relativement
i la question de la mobilisation de
la dette de l'Allemagne disent que
Sir Robert Horne, crnncelier de 1 E-
chiquier, a expos ses collgues al
lis un projet consistnt i diviser 'a
dette de 1 Allemagne en 2 parties : la
1re partie quivalant aj total des
dettes interallies soit 6/ millions de
marks or serait rserve et rclams
i l'Allemagne seulement qu'au eu
o les Etats U 11s r-la-n^raient le
rembcursrraent de kurs crance*.U
ae parte so t 70 BiUliaai mua', or
serait OBODilnOa sju< form d'em
prunt vers aux cranciers ds l'Aile
magne.
La limitation de
armements
PARIS La commission de la li-
que ie montan: de, rglement ditf-gue des nations aura t t-ansmis aa
I".^e,XC"-Jl,a. .K".r-{JC.. ' gouvernement un projet dlimita
tion des arm:ments consistant en al
ocation dun certain comb;a d'uni
lis de jo.ojo Ho n n:s pour cbique
puissance-La K;!gque aurait 2 uni
ts, la Tchcoslovaquie 3, U Daine
mark 2 1. tance 6, l'Aogle:eir 3,
la Hj uude ;, la Norvg? a la Pelo
gae 4 le Portugal lia Roamiaie j,
gicterre et 460 m liions de francs
M Erance.
La rpatt'tion ds prestations en
1922 se fera sur la base de 6; o|0
u brauce et a) 0|0 aux autres puis-
sances L'accord d: Wiesbadeo sera
appliqu p:udan 3 ans sons rserve
d
en 1922, 7>o 1923 ]) tu 1924 Le>
autres puissances pouaoat -oac u:c
un arrangement analogue 1 celui d
vViesbalcn sous les ieseives de limi
tation de la vilejr totall d*s livrai
0.1s eu nature. Aucune autre puis-
sance ne <;en tante au rever-.emeo:
en espces du f.ais djs livrai ons eu
nature qi elle re: vra en 1421 Rela- u Sac a, l'Espagne 3, la Saisse a
uvemsnt au charbon la France ne ce qui constituer, na: rdad on de
a P 'U[ !! !?;5i l< i&H la- QJ. J 010 des a ru.., d Europe.


il */P?4
ri
Par cdble, tiendra l'exposition dea prodai des i\ % T 11
lUte Onu a .Eiuu.it.on du .entei f 611168 INOUVelleS
naire Un l ludepeuOauce du Brail.
s'ouvraut la 7 seutarubre. Apta l'ex -----
pofciiiuu, la Datamini servira comme1
tab&fci>ade. Etranger
MOSCOU Dans uu diaeoura
LDiic a exprim son Uair ae ien
coutit rLloyu Ueorge lace fice a la
tonfrance de Gues.
aj WAaHlNUl'OtM L'accord Lbd
sio IfeUu a le compltement aoDUi
par i'egrmeut de la Coutereuce dt
Waaimigiuu dea 9 Puiaaances, reU
tivement a la Chine. Le Prsident a
Dtoime aujoui'nui le beuai en rt
poose aux rsolutions ueuiaodau
uue information que le traite det
quatre Puissances, ue te uleie pat
la chine et ne porte pas direuu
meut aur l'accord Lanstiin^ Isbu-
yyyprff
Un sergent hatien
^vicliiiie a un accitleiii
Le sergent Anoaiaa Flix, ongiu.
re de Jremie, a eie attetui mai, von
midi d'une balie au vtn;ie Mjdau
le exdftieea de tu qui ae M( s i
Pnaoa. Le sergeut, qui avait lu
mme prpaie iea caitouchea avait
Far ttieui, laios le piouib dau
une dlies.
frtuspoitc iiuiudiateJQent S l lit
fiitttl go:ieraiaaua uu eut tiesesuere
l rendit U dernier souuir, apie.-
une opeiaaun leuiee pour le aauvei.
Les luuerailies de liutor uue aer
gent ont eu lieu ce msiiu.
lorU'uQ officier
de la Uendaraerie
Noua tppreoOQI la ruor. l Hp1
tai Amricain hier toir du Ueoie
naot il M. Smith, Adjudant du Ma
or 5 B K^nn^dy Commandant det
Forces de la Gendarmerie atation
nea Port an Prince.
Le 1 ieuter.ant Smith a aarvi com
me Ollicier de l'Arme Amricaine
en France tendant la guerre Le
Gendarmera perd en lui un hjrai
nuoiqi'd i unP de ft,0Of el le- que'
auea blitlsoi ds see amis cnuaerve
roat do lui le aouvenir d un Gautle-
man d'agrable commerce
Autour d ta HA S CO
Noua 6noonciona la semaine der-
nire que l Lame de la Haitian Am>
rictD Sugar Ly avait embirqu un*
quautile de 4,iCO,000 livres de aucre
On pane "encore d'une autrj eip*
dition qui sera plus importante que
la premire. Le rendement en aucre
de l'usines! satisfaisant cette inne,
les cannes tant coupes a leur pc
que de maturit complte. Aussi
celte anne, avec les DOOffllei ai
quiaitions de canne des grandi prt
pritairea de la plaine, on pourra
obtenir une quantit dt 8 10,0JU
aa( s de encre.
11 est regretter le bas prix ac ne
car avtc un rendement pareil, l'ei
trepriae aurait d raliser de beaux
bnfices
On croit que Mr ElliOtt, P aidtut
de la corporation en et aat:afait et
ospie pouvoir ara'liorer la situation
f nantire de l Lsiue __________
tte de cabaret
Nom rappelons que demain aura lieu Caba-
ret la bndiction de la premire pitre du pin
yLe' ratfl laissera l'on-au Prince 6 heures
prcises, fris de* places aller et retour en uc
classe 3 gourdes, en lnie clisse a gourdes jo.
La crmonie aura lieu sorti >> g'and messe uji
tera chaatB a rt heures De autos attendront ics
parrains, ruatrain: el leurs lamil.es la descente
* traia.
Avis dt divorce \
En excution d'un jugement rendu par le Tri-1
fcunal de premire instance de Port-au- a'nnce, le
10 Novembre lyar. enregistre-, signue et en tara
4e chose juge, le Magistrat Communal de Port-
au-Prince, lempussaut le* louctions d'Oiticier de
l'tat civil, a proaoc la J.olutiou du mariage
4e Monsieur l'hajeue Ruy et de la dame
CUire Charpentier, le jeudi o Mari courant, 4
S- P
r-ott-au-l'rince, le 10 Mars I9JI
Les avocats ae 1 mandue Hoy.
irancrte ; l-cU<
On annnoace de Berlin qu'une dception
et une conprenension rapide ces ruotil* qui ont
pousse les biais-Luis a reiuser Uc participer la
Conircnce de lSM raaiqucnt le lond des coin-
mcniaucs de la presse allemande, sur la upunse
amcncaine a Titane. (
Le Couine r-iance-Aroi ique Pari a oflert
au maiecnal Liautey et au gnerai Couraud,
1 leur dpari pour le Maiwc et l'Uncat ua
^rand dner, sous ta prsidence de ir ttaitbou.
Ministre de justice, y asmuieui lei iuinutrti4c
i.osia-Kica. de Luba, du Prou, le marchal
Payolc, cic. I
.Mr foincar, Curzonet Schanaer confreront
lur I Jricnt i Fatil le 21 Mail.
Le prince heutier du Danemark a tiourn
a Paria.
L'ambassadeur Mayer a laiss Paris pour
.Jcti.ti jusqu' la semaine profita.ne,
lu btoraa, nouvei a.uoassadcur d Italie, est
arriv a Paris. f
La pnucesse Mary et le vicomte Lasclles
sont arrives a .an, venant de Londres, Ils sont
aescendus a i'amDas*ade d Angleterre ou ut pas-
.irom la nuit et paimout pour I luiiar Uticam.
Les ministres des nuaucviail.es ont tenu a
l'an une ruuion paituulieic pui> une saauce
fSlAawra eu pratuce d*i espen.-.
.1 h rcunnoui a nouveau daus la matine du
.0 mars et acuvcioul l'examen uc> 4aeuo>i9
laiteel
La Chambre des Dputs, dit une dpche
Je l'ai 1 > ripieudra demain 1a d cu:s ou Ses un-
rSDla piojeis de 10.s et pioposuious rciatils au
reontcmenl de 1 arme iranfalSS. Le coiouel t-a-
'')' 'appoiteur de la e.oiumision de l'Arols
acuiar.dcra la discussion UiiaiCdial pour qui: u
^uestiou BIliaM tre legiee avaui le vacances d;
c iques.
La Chambre Iran^aise a ajourn indat-
.uent u dicusion de 1 luterpellai.ou sur' les r-
uitai de la Comeicucc de Wastimg'.ou
Un m 11J. Ue Piuiuc que le parus italiens
.oui,'reliant les Ia>.iles, BatlOUaustei, repuDucauis
cl Callieii.ques pretendaul lou reprsenter la ma-
|Orit 11. peuple de r.ume ont choisi Mr tjiovaii
JlWStili Ji.-.eu wii.i de i.au.uei u'Auiiuiio,
.uinn.e CkCt Slia autre guuveriiemcot pTWVWHIt.
La Lliau.brt! Irai.^aise a adopte la lui auto-
risant le mariage sans le corstnieiueUi de p.ieuis
aprs i, aus au lieu di }0
l/u mande de lo dres qn; la princesse
lar, et le vicomte de Lacel.e, arrive a ttuc-
Kingiiam, se prenaient a partir pour HlofeOce.
a la suite du relus des co.oues Jj COOUlbitCt
aux dpenses du scivue aeiouauuque, le gou-
vernement de la C-randc Urelaguc a de. ide ue :e
Jelairc de 5 duigeaD.es, d'j.n tu de u laiiicatiou
allemande.
On annonce de Varsovie qie Ici dror de
importions sur les denres alimentaires, vie-
meots, chauiu 1 soni u p nu s p aiau 6 se-
maine pour laire bais>er le pi Je' la vie.
La nouvelle que les lu .r. Unis, Jit un:
dpche de Parts. retucnt de panici i.r a la
Confrence de Cnes, u a caui aucun: urprite
dans les mih ux oinei.L ou un (UM pu uispo
se aujjud liui a taire dci commcniairti |d.qu
ce que le tcac eiact soit parvenu.
Rhumes, Toux,
Bronchites, Laryngites,
respiratoires, indiquent
et autres affections des organes
un affaiblissement de l'organisme.
L'EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et
augmente la force de rsistence contre les maladies.
rflPWH!-M

wr^oi
Faite I11r.1l ib. y
Avis
Il est fit savoil 1 iouf ceux i qui
il appartieat qu'ut ja^*meni d:iara
11 oe Ul li c a pro ojc: par le
uiPLioal de piemiere lusiaLce de
l'on au l'uiiwt eu ^es -Ucibaiioa
mcuulci en date lu H .\ltis mu
ASTHME
Oppnttln, Cattrri,
SHOHOHi,
Toux n$ro*u$$t.
Oniriion ortlr> pr l*a
CIGAREES CLRY
.tu POUDRE CLRY
ot iouIm Pbama^a*.
Bana- L
Aliment par excellence
et Unis en bas aje et les
quts Kecommauue par tous
dcons.
bn vente chiz Simon V
Alfied Vieux fcie L. Cami
r cie f. Sjourne, fcd. hti
Co B & N. Sada et cfati
r.Il Saaliiyc
ViiiOiiiohilisles! Lisez!
L carbwa'eurSQfjEX est le meilleur rarb iratur tranvij:|
M9 Raoul Audain
Agmt eidoiil pour Hati, Poit au Prince
Parisiaut
Programme enti ement inlit
1 ihns comique et angoissait
LapiluiH en Wl
Cclnfdie hilarante en 2 par c;
L'Angoisse d'une mare
Oiacdr p:ce dramatique, mon.ante
> tnsaiionncl en 4 pait'es
tCtuue alis'e, film de loute b.aui
Entre C. 1,50
Balcon G 200
.O'I UJClwi4lC!t CU uaie UU O .Vlil! mil Dr CUKRT. 53, Boal. at-Meartia, Vmrla.
! e 1 ceut virgr deux. 1 U requie
de sieurs A.kell Ul Douglass com
mtiinis derncuraiu tl domicilis
Nctt-Yo k, E- U A. contre Isa tl.lil
H Muiad .*ud 5on co;nint tuis d:
meuiaut e. iabl s 1 on au Punct
l'U di jug.nieut u et titrait ce
elUl iUll ;
far ces motifs le tribaial 'tiilt .
,.our les considerauo.it ci-dessus d ' conS'1 el cons ruU Dur lre votre aM sur *a r0lite et'' ia,M
duuti ious les moyens, 'fi.s et con v9lr,e !***,
..usions de Murad and Son, dclare Si l'omn'exi'jei Da% sur voire mo'eir un ^OLbiX r'est q>M
eu ei ea eut de tailli.e vu leui voul z c nsTnw.r i-o < ,i> q izo'ine Le modle Stciil pw F
lei.htds commeiiuts, reporie au sera $ a pos au dix huit d.emb.e mil ntui cent
vuigt 1 poque de 1a cessation de paie
meut et /ouveiture de la faillie, oi
ijnn. que les scells seiont apposs
ni le )uge de paix de la Capitale
lewliOn Noid, parout lu b'so 11 ICfS
i l'tllel de quoi av.. du jUgimeol
sera -ur ie cUauip dtt.se eu |ugr de
p*u ; uuin ue Mennsui Leiojr v.has
sairg agent de la dte fa 1 e lequ_i
iuipMf sa toncuou !>OUS bolr< cou
loictt notre iUiveiiUuce. Ordonne
que hs personnes des latins stront
m . en dpt en la mai&ou dar..
de ciuc vnu pour dei.es, un que le {m! et llUHHtra le IfllIfie JOUrpO'
pu.-eiii jugementj:ra .itfiche tt '
si, pal extrait daus les Isa
itlou le mode abl. par la Lo., te ,o##*0r OUH UUtre rCMSet/1 tieilie
cerde 1 excution piovisoiie sans a,>v#*.
caution du du |uemtnt tl con dam 80/O/U /oUTllln U l U// tCB U6 t" 4(/<
Gnral*
fort au Prince le 11 Mars 198
Clyde Sleainship G0
Foreign Services j
Le steamer "BHHCOA' venant
reetement de NawYork est atten
Port au Prince le Jeudi 16 du
sera le mme jour ]
m. Kngnton et les ports de la
- .j_________ -.-.
CiD-Varif
il enfin les sieuis Maad aud &on
aua dpens liquids la somme de
etc.
Don; de nous Llfl Mjn es jj^e
en audtnce publique d. huit m tt
mil nte.1 cent v ugt deux e c.
toui extrait eootoime.
\:ORbL a?. I. Leuo lOSEPH av.
i
Laquelle
Les Trois Mousquetaires
ter chapitre L'Aubeige de M ut g
(3 paitien)
Eutie 2 Odes
i|ai u Ma.oraiicr
..c ,o Malbianclic
(inGalaal
CE SOR
Ht'TEL DU DURE EBAUCHE
Vpulfville en trois parties
Blanc ou Noir
Ci in^ue ,hum i.b.c a paitics
Entre Ce o.)0
DIMANCHE
Grand Gala
Sulitairc?
HOMMEI, riMMIS, IkUMKB IIUU, CIL lia-
un-. viavaSa aie
iDKtivea ou> eu unie- membres de notre CleiB
elc CorrcpouJaace ci iaite--vuu> beaucoup J'i-
-.1.1. lllle Te j jalll > ">o.'.-a .uuiu> daus le UlUUdC
par votre lutcruielianc Lpouse la ribesse, le
bonheur De eentatucS de e>-iuuiK ricue, aura
yante et yuipaUii4ues deircut >c marier, l'uoto-
^rapiucs glatis. Envoys jo eeut pour uu aboa-
i.euien. a <4 mois, l du. ai pour rauucc.
PLOHIMGK UhLLAlRE
aeo, Moniagiic Isir.ei
___________________Brooklyn M. .
Urati* c llootcli
Ua Mimuutat brillant, plein Se vnrve et alla*
mour. Un numro grain voua tera ipedi* 4<
rcreptiou de voira no*n tl aa votre aunme cou
plete. Utiivea a Ci. aliiebei
jUieobl N. Y.
99
E. F. CLE&EM'S, Ageut Uaeral
La maison
SHEilTOB &o
Annonce sa eue ne qu'elle vient de rece/oir par les derniers bi
un grini assomment de tissus fi is tels que -
ll| }fl, t^Ul tl*tl.
voild un< couleur
Voila a birrea
Voile a luittss couleur
Voile a tarresux couleur
Voile grume
Cieoo.j Je aoie
Orgaudi uoi
Orginii fleurs
Tuile dd soiepourcaamises&robiss
ZapUir couleur
Koueuoe
Nauaoik couleur et blanc
Lrepou coton fantaiein
Massa do Kaquisxn
Usera thaate a la o.iatdialc |eu
Voile i barres de soie
Damasse couleur et blanc
Daiusss S matelaa
beiviettea de lotie1 te
Loi on drap au prit ur
Calicot suprieur
fercale
Serge noire et blene
_ Bandes broiea superisurel
Ruban pompadonr
Tuaaor
Tte d'Indien
Toile pour jupes
il l Mais touiaot a 6 b i^adtt
matin, un teivicc solennel .tlcrt
par un g v.upe d'amis et d lves
u mmoiit*. de Mciie Heimiae r.u
ectt.
Le p.sjui avis itnt Len d'invita
non.
Qa-elle met en vente i dec orix avana8enx.
fort-an Prince le Fvrier 1922.
SHEMTOB A Co
DISQUES C0LUMB1AI!
Amateurs de bonne
U Comit de Direction


Qai&Jta6
anntNo 43i
*ort ju Prmtt, Hati
Mardi 14 Mat MQ
Clment Magloire
un 20NiiK
Relev dans les Dpches
[sts'igit ni du Cible ni du
P; car, naturellement, ils n<*
; pu tout donner. Il s'agit de
puises toutes autres
jet qu'il importe notre ser
i/jilormations de (aire connai
ski peine de lacunes regretta
imtpoui nous que pour nos
pratiqua des Anglais
|Cert ce qu'il est permis de dcou
ir,encore une loi*, dans le dis-
idiT.-oe p ononc rcemment
ifotminstei par le ioi George V
[isitaoe dpche dit, entre autres
, ce qui suit .-
-D'une voix ferme, le roi a lu
i discours. Faisant allusion d'
fi i la Confrence de Washing-
, il remarque que le trait poui
[aintieu de la pais dans le Paci
i milice l'alliance auglo-japo
I; toutefois, l.-s liras qui unis
H les deux pays resteront aussi
en mme temps que les re
avec les Etats-Unis entreront
gai nouvelle phase d'amiti
Priindia encore plus troite."
nu i quel point les Etats
enaient ombrage du projet
.Tellement du trait ang o
IW ont obtenu satistaciioo
Mrties intresses, sans que
0, et particulirement 1 Angle
'tient rien peidu des avanta
i ci trait.
ft l ci que veut dire ce passage
mrs du Tiae.
lattaa do Washington
pendant, la presse franaise per
'.m partie, nier la valeur de la
Ittoce de Washing'on, et en
M s en mootrer peu satisfaite
;LI.ho National ", le nouveau
Ile M Uimenceau, dont la
.M politique a naturellement
MWie M, Tardieu, reproduit
f*n dun conlire de Reims
|w qae le pubiic franais ne
ki~~* plus la Cooterence de
I ou dont le bili& est assis
lrt part, i "organe officiel de la
intime et coloniale francu
ni de la dtermination, laite
U confrence, 'de la paissan
i de chaque gande aa ion,
" Le chitre ) reprsentant
int de gios teanage ai in
MAigletetre et aux H ati Unis,
F* de j est attribu au japon,
l*t de 1.75 | u France et
ntieue : '. Lord Lee a pro
'*WCoB|ri un discours dam
"expoi les vues de l'Au
* Ces vues sont claires et lim
Pnudaat la Mo te ta plus
j.jJf1' eUa nanra plus rieu 2
T* a aures nations, sauf l'A
ify ^quelle elle ehercheri
_J*v Ventendre Elle sera mat-
lBt !T !e-des metlMS coes ai
n... "' lts *u' nations ne
I^Ue?.UCe3aiParaitmaiKr*
L*U. MBe P:ut tre ras \
iaJ auvent de solidarit'
Ugar8!' 'ea voyez vous pas'
^3* ^>|na|a dans ce pas-
sage que MM venons de citer ;
U Uif l'Amrique avec laquelle elle
chercher* louiaun s'entendre ? Ceia
ne fait-il pas iappeler cette sorte de
convention tacite dont parle l'auteur
du livre : L'Amricanisation du monde,
et en vertu de laqutlU TAng'eterre
tt les E ats-Unis n'changeront ja
mais sur mer un coup de canon ?
L& premire andiction
ae Pio XI
Les dpehes nous on appris que,
pour la prem:ie fois depuis aatri
longtemps, le pape rcemment lu,
a donn la bndiction i la foule,
non plus de la loggia intrieure da
Vatican comme ses prdcesseurs,
mais de la loggia extrieure Et vous
vous tes probablement demand
quelle tait la lignification .dmette
petite modification de procdure
Eh bien, voici. Le Vatican nous
l'explique. C'est que la bndiction
donne de la loggia extrieure s'a-
dresse, c non seulement aux person
ns prsentes place St. iene non
seulement i Rome et 1 Italie, mais
a toutes les nations et i tous les peu
plff, pour qu'elle porte au monde
entier, dit le communiqu du Va
ncan, le souhait et l'annonce de
cette pacification universelle que
1 ous dsiions si a demmen
S' en Allemagne, la Galette dt
Francfort, comme pour communier
dans ce* mm s sentiments de pacifi
cation, accueille comme suit l'lec-
t on du nouveau pape : c H est
exact que le nonce Ratu a t Var
sovie un ami de la Pologne et les
Allemands de Hiute Silsie n'ont
pas prcisment conserv de lui un
bon souvenir. Mais Vaisovie n'est
pas Home. A Varsovie, Mgr Ratti
pouvait tre favorablement dispos a
l'gard des Folonais. A Rome Pie XI
devra tre galement bien dispos
l'gard de toutes les nations. >
A suivre, cornue on dit dans
les romans
L'Incident ELEJ
ftolre confrre L'Attibonite dit :
Parce que la chute d un hl lectri
qae a dtermine la mort d on pas-
sant, le Juge d'iostrucien de Port-
ai Prince a en dcorner un ma 1-
dat de dpt au secret contre Mr
Ulo,administrateur de la Compagnie.
Sa dtention n'a paidor lougtemp=.
Ej agiseaot ainsi le juge exerce
un droit que lai conterait la loi-
Cependant nous trouvons qu'il a
nu peu exsgr, air lilj n tant pas
le premier venu e pouvant n'im-
porte quelle heure se mettre la
disposition 'Ih la Justice Et puis en-
core, M r 110 et no de os tiangers
qui eitimemsincreraeut les Lumens
et d'un commerce agrable Sans
cri, tachant que nul n'est su dessus
de is loi, il s'est courbi Qaand on
compare cette attitude c lie des
impertinents qui s figurent qu'on
n-a pas le droit de les toucher, rois
ne savon 1 eu ver u d qu la prend
ges.oo se deoavre da/*u.. g Jevant
on civilis dt bon aoi.
Quotidien
La vant est pour les imbciles use
puissante source de satisfactio. fclle leur
permet de substituer aux qualits qu'ils
n acquerront jamais la convictioa de les
avoir toujours possdes.
Gustave LE BON
MJLDACTIM; Rue Amricains No. ldb
Con dratit que les forces mili
taires des .Mats Unis 001 occup la
Kpubiique d Uaitl depuis H15 et
que U peuple baitien dsire mainte
nant le retrait de cette Useuoalion et
la tii du trait entre les Etats Unis
tt U Repu M qon d Hati, et
Considrant qne les Ktatl Unis
non aucun nouvel intrt mainte
nir n occupation militaire de la
Rpublique d Hati, et la continua
lion du contrle exerc par les Etats
Unis, d'aprs le trait de 1915, et
Considrant q'i'au lieu de la QODI
ti utioo d Hati de tW8, il a t suos
titu en 1918 une Constitution regar
dee par le peuple liauieu comme a
lui impose par les Etats Unis, pour
faciliter l'occupation iidelinie des
Etats Unis ;
Considrant que pendant la eus
dite occupation, le Suat et la Chain
bre des Dputs d Maiti oui t sup
prims et qu'il y a t aubstitue coiu
me uBiituiiutiF dmocratiques uue
forme de dictature exerce par le
Preeidont d Hati et un Conseil d'E
tat nomm par le Prsident et sou
mis ss rvocation, et
Considrant que le muidat du pr
sent Praident expire le 1.3 mai M,
En consquence,
UU'IL SOIT
RESOLU:- Que le Pitinent dea
Etats Unis soit 1 e,, ils de dnoucer le
iraue ue wi> et a ordouuer le retrait
des forces raili ait es et navalesamn
cainesd'Haiii.cjrn aoiieit pourvoit-
destous, aavo r : qne le Secrtaire
de ta Marine au doa instrueuoua dot
donner au Comuiand
University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM