<%BANNER%>







PAGE 1

I L£ MATIN \ m Frquentation scolaire Vendredi soir le Coninil d AJroi oistrstion de l'Alliance Franaise travaill sur on sujft de grande importance : l'obligation et la frqueutatioo scolaire en Hati. C6tte que* lion eut de son dornaue d'aprs HS uroprea atatuts. Dj celte uti'e So cit a fond l'œuvre .lu vtement et cille dea pupilles, ceat-dne di enfanta intressants dnues de muvena qui sont levs aux frais dfl I.AHUnflt Mr Lberiseon a soumis au bureau un projet qu'il caresse depuis lui.'. temps : ona ligue eu faveur de la, frquentation; il demande rasai xer A l'alliance franaise. Il a prsen t le rsum de l'tat de I Eoseign i ment primaire en Haiti : budget insuffisant, traitement des dm I trs drisoire, absence de locaux, de mal > nels et de fourniture etc II taut lu ter, a-t-il dit, contre 1 ignorance qui nous enveloppe Un doit appliqua %  a wBtesG&.ftts is reb "ez izz forces perdues en prenant S ULSION SCOTT • ; llence, et trs facilement ; ;nrnande aux estomacs Le rp^rvoir Nord. l-x*s L" erv'ce hydraulique a p-ocd, durat toute la journe d'h-cr. au nfitoypg cotnDlet du rservoir No d A!e i.Les chefs de service dirigeaient Parisiaiia Sur demirde spciale iotg'aletneDt la loi sur l'obaga ion ens.ir mes les travaux. BColaire, c'est ce qui se passe dan-1 O nouy pr j e j. deman 'er pou. tous les paya civiliss Un peui eieor aaslgr notre misre 'endroit qui en sont privs. intellectuelle. Il Pjoute que la masse des il'ettrs eu Hati se trouve dans les campa %  uestra loigoees des ville ootam ment dans \*>* rnomea <,>ue sur Cette question les donneslne so .t p >s le-. munies pour iea dilteteue* parties du pays. Qo tel aualpliabetiquo* d Hin font Offl de plu de i-i a ou min fJae i Httuea est intell geut, que presque tous les il e trs buvem coupler et calculer, mme uoa pa> sans. O i ue peut pas se baser su le Chiffre de la f equeutaiiou seul*le pour donuer "Il nombre de soi llltres car en Hati beaucoup dt uen apprennent lue et a crir en dehors da l Ecole il a parle du budget de l'Instruction Cuba qui s'lve Association dis ouvriers nationalistes S'a.ito Domingo, 7 fvrier 1022 A Monsieur le Prsident de l'Ayant* miento de Santo Domlogj de Gu 2 mai), Monsieur le Prsiden', "Vtrba volant scripla mansnl'i le film ang-ussam & R^ali^t*' de hau'e valeur du clbre Thomas Il lice avec l-s ingalables: Outr&abah Von Werfe! ele Puis UT comique indit en 2 parties Hros et Mjrlifior En re g aie i.oo Solitaire? IKU.N'KS H LUES. trrive de MrEUlo* Nous apprenons que Mr Elliti prsident de la Haitian A nericao Sa gar, sera ici cet apis midi ou demain m hn. 11 vient inspecter les usines et les plantations de caanes Sou .-..joui, nous dr ou, DC sera |QC de courte dure, devni retourner .ux htais Uais pour lg'.er dtfinitive ment la si u^t ou de 1 euirepiise. A. U. O. ef 8. Ni I Convocation Les M jr iib'ts du Conseil d'admi" nis r;t 01 de l'Associt oa Natioa a iste ^= Ouvriers et salaris hatien* j 'sont pris ve se iunir, jeudi 9 courant 5 heures le l'rpiaa midi, ch^z Jie vice prsident Carlos ls. Castillo, I aux fins d entendie les communicaCin Guli CR SOIR La D rectioa ne tuvh'.'era causa di la fte de Moa*n, Varit:. A demain gtaadt tes :ion avec Harchand de V( Entre le 0 59 Noos croyons savoir y G*uthMr,le manager de UJ aurait dclare la DuectioeJ Galant que badversalra lui jette un de'U. L:i revanche eu apo'tersj pt aura lieu bien t Nous] jqnele tenue Cator si apph Lbe dernier ii'hisitjra p^ ce dent. Une srie de dpfis Cil pjur un nouvpau Matclids] .John BPOWB amricain civil, g'i de Al >>8 h nteur lui7J, Maaapr] l.t t i: ti'Pt Auguste Fenirl g6 d* 1 H ans, Kngnol, I v p<. h*n eur lui70. ManafsrM Ange DU un vieux (Mcton latin; est-ce n publique L*" | pourquoi nous voulons arracher des ulua de \> mn t i-iB a cruelles lions de do lara dont 7 milli ma poui renseignement primaire •saletnem IBUW rnui, mm. lions des d gus %  lolibais fils 11 TAIBB* vhuvV.s, 1 trc. A pho se Hcuiqui z eveiius dt leui Inscrive! vous somme membres de noire Club ni'SSlOn du '.ongles NilloU*llite de corrcs|on i UMC et uttes-vow beaucoup d-aouvuer de Sat Djmin^ue. mis ioireSMOtt— Soyei connu-, dans le monde pr voire intermdiaire— Epousez 1 1 riebeue, le ..__ bonheur Des centaiMI de personnes riches, Mira y.mtes l sy.npa.ii,|uc J-irenl se marier. Photographies gratis, envoyer. 50 cents pour un aboni et en "Djiniuicamie II s'eieve a 1 million tt demi Apre ce brtf exposn, il a douue lecute des staluts de ceite section qui doit tre annexe a 1 Alliance, le bureau en accepte le principe e> vote les articles aprs uue courte discussion, on choisit ensuite le membres qui doivent en fa re par le. Ensuite, Mr le Pisideut Louis Ko. no adresse des felicitatious a l'au teur du projet, un appel sera tan aux lournaux et tous ceux hatiens et trangers qui s occupeut de lu pslm'ante question Uducatiou po polaire, .Nous nous rallions volontiers Ce beau projel Avant de se separet le Bureau a admit comme mttabres se ifs : MM. Clment Pothel, i;emos thnes Massante, ti DrsvfOM, Iules uorvlng on. Mme Vve dgaN liose, Mr Ren A Jeanty, Mr et Mme G tzu knwski. Toas les membres du (.onseil d'Administration ttiieut prsents se.te aance Gratin t Hootch t'n siiniuUnt oritkni, t'.au de VN-VC et d'hu luour. en numro p .itt VOIH er pcUit Je> raaapuoii de vne non m Je voire minute coiaC . lictfvt* CJ. MIMIMII, jy7P* & < l > lr *-t •il N. Y. renient de 4 mois 1 dollar pour l'anne. FLORENCti I5I-LLAIRE 200, Montagne Street Brooklyn N. Naissance UiaVarit MERCREDI Patrie d'aprs le dram de VirtorieoS 1 Gouide VtNDKhUl Par amoi de l'oubli, le souve mr de cette rception cordiaie e: tecontortante que nous a faite hier rtoii l'Ayuntamieuta de Sinto Djinin \ Qtt U r i l f lr| ^o, eu lui adressant par vj.re ubli j||\ ,|(1| gctolcanal, la preseu e, ati'i de lui Util liUllluU lenouveier av^c 103 vœ u, taut au notta nom personnel qu'au nom du peuple hdilio. dj U no-is so'muei les dligus ofli:ieux, DOS remercie ments les plu-, biucres et ^otre pro londe gtau ud • pou> les paio es de iraterueile sympathie prouonces s uoite adie;te fi cel dj no.re pauvre H-ti i, enater doloiosa. oes vos ix exprims luut' soir, I Ayuutamu-nto ii'iionneur qui neui otfer. par vois, uous les rr. ions o coDlirinma Fuissem Ha Usas t Dominicains comprend.e a lave mr, liiupiieuse ncessit qu'il y %  pour eux, de te rappiojtier et de s'unir troitement et solidement our la dfense de leurs n'irs omuiiin / l'uis-ent ils e li i se leu are compte qu'ils ont ciuse uni ue, qu'il n'y a, e i elle ni taasi iiailleniiu m unido.uiijiculiie.iijais bien une cauce lui auo dominicaine Madame Volny Routier, ne Eudovia Barran a heurensement mis au monde vendredi, 3 Mars un fils FRITZ ave Pfarl Wni'eettja Eitiee:Oj l Nous a^oos rf'i d'un de no? ^mis actue l-.m.ot i Riiah'jnt des rensei^nemenis sur la situation des hatiens qui o it cRercher du travail dirs la Rpublique Dominicaine, e au ChaiwpHgaa Nous nous ttiboi.s le devoir de corn nous iJt ti gaiam muniqaer a tous ceux que la chose I eut in reiser le lamentable tib eau que nous fjit notie co.respon la.n |'ai crit, nous dit-il, a Ernest G Cu uve une .o gue ettre lui r latant lavi. t,sante situtoa (ails i uos codip.inotes ei l'odieux trafac d nt i's soet ICS viciimesi c l't>ur notri prestige, je iui de mandais qae toute 1a presse, san> es p ii u.. tuttyuf, sans espfti de pi iii li t p nie lriasent nt ec tons de ratiou e sut qui e-d t it daoa l R; o; pauvre* .Union sj cre detous les intresss. ,--•-; "^.fle'painl: fcoVuwil! Les ebOSes CJ'isiJerees sous ce: r Daa.-,.-. a „i angle qui est d ailleurs le vrai Kei c U J .* l [u l 4 ur0il et Hatiens et Domimc nus qui, somme l ? us ceux dH lU h^i ien de e eur e. uute, se sent jusqu'ici ignrs,cner| dali I e P elu res!er ,nd a eQl i lieront se mieux conuaitre, et ain s'i ii F C T Black Slioe Dressin Le proiuit le p'us pur quoi ait encore import dtas le pays U e s mple couche sur les sol ets les plus dtriors les remet ^ Ce liquide appliqu sur les chiu.sures ne salit pas le linge blanc il rend le cuir brillant tt souple, peut r re appliqu sur louUs lesis| Les poile monnaie. les vali-.es, les:einiureslessacs a mains, les portei J uvent et e remis neuf par un? seule couebe de ce meiveiuesdj Des chantillons iout exposs dans notre t Sales Dspattmeat t. qai sei'H euteuduu pa le minj in banal. Juge pat la m.ue stuteoea p u b ique D muaicaine • t qui rdame pour sa djfnnse, trre5 qu j y Sjnt v QUi %  + ,_! Ll i lut.ii.i . i • Assises criminelles Aujoutdhui passe l'affaire Mal colhm Reiss, prvenu d'homicide vo lontaite sur la personne d'Augustin Bastien. Le Juty es compos i de MN4 Fi dric Alerf, hnardy Daverville. Arthur Bordes, Lnc mise Ue Albert E hatt. Dieudonn Chrit,] B. Ar ihur. Octave Brice Elie Chaidavoine Clment l'eul, Iules latbonne, A. Sylla. Au ban: de la dfense se trouv Me Georges N. Lg?r, la parue ci vi.e Mes F. L et Emile Cauvin, L parquet est occupe par le se.bttil.nt Flix Massac ; le tubunal est pitiid: car ls juge Mont. Les debaij prometlent dette int fsssnts. si s esbmetOQt d'abord, s'simerout naaite, tt enlin ferout tous deux le gsste spontan qub noua emes tue aoir, et que comui ti d nt uos deux carnes liifaipb'j '.a dans la donleur ils e domineront I accolade fraUrutlIe et leurs iceurs baitiont 1 uuistsOu pour iieu tonner plus qu'un Vive Santo Domi go libre, m dpri Jatite el souvetaine. Vivra Hati libre, mdpendaute e. souveraine. Vive I Ution fraternelle et sacre le uos deux uaiions qui fera seul i •'tir tome et pouna tous permettre d s''eindre la victoire inale I Veuillez agrer, Monsieur le Pr^i deut, poui VJUS et vos distingus co laboiatsurs, l'expression de notre % ia iinde fi I assurance de notre en lier dvouemeu'. v Sigu ) JOLIDOIS Ris, Directeur propritaire do tti mrrier H ai tien "et Alphonse HENtUQUcZ, avocat,Direc teur de la •Di'feuaei fuis EIIO Polish Co k N' Geo. JE liNSEl Agent Exclusi/ pour Hait^ I l, R. t e des Miracles, ca face de la mqtt i {exploitation honteuse e la sutur de ooi compatno es par une Compa g ne et 1 Avilissement de notre prs tige dhai'ien. c l'ai t dans toute la Rpub iqie Dominicaine l'objet de la plus sincre et Iraterne.le amit tant des dominicains qudes poitoricains qai, fAnssent comme moi de ce nouveau 1 cbagiin. (J icstieniei les nouveaux suivants. OJ ils disent eux-m.ne>| ce qu'ils ont soutljrt ; -e qu i s ou reu ea paiement de leur traita 1 ' Ap |< o i mi ti.fi: .i %  Cubi, voi-i ci l'.xploiti ion et lgle par u le compagnie insta le daas 'a Rputi i que voume O Ja id donc le. moy ai de travail tant s lli tm nen 1 assurs l ha tien, itouva n h z lu de> salai tes ra;sonn..b ts, ie sera plus daas la triste ncessit d'aller au eurs cb^r cher le pan qui lui manque totalemeui ici ? En attendant nous sommdo^s La maison SHEVITOB &Co e Anionce sa cliaitle qu'elle vient de rec^-oir par les Jernieis' un g-mi a? r'iment de tissus fias tell que : Voile uncontint Voile b tire? Voile mittHs co-ileur Voile a arreaux C3tili:r Voile granit Crpon dn soie Orgiudi uni O'g-tn d fleurs Toile de soiepourchsmises&rob^B ^•'tir cmleur i Kolit nn N souk coulpur ei blanc U^on coton fantaisie Voile barres de soie Damass couleur et blase, Dom isf a maffias Serviettes de loile'te Colon & drap suprieur Ca'iot suprieur Porcale Serge no'r*e ft bleue Buid^s broles eapris*"' R iben po npad ur Tuaor T'.e d'I idipn Toile pour jupes Extia t da lvrier ltt L'.ndtiu Diaio 1 du I7j* la mditattOa de qui de droit les Jiensei^oemeaU ci-des.a. Uielle met en vente dsc nrx avnntag-ux. Vurt-au Pru.e U, t Feviiui 1922 t S11EMT0B Co



PAGE 1

l.l MAflN GA SOLIW ET KEROSIME jiou venons dintroduire'en Hati, ta marqua SHEU ,j connu* et apprcie dan* le monde entier. Ceux qui en ont dj fait l'essai ia9oline SHELL est spcialement i ..,„, fjr ., w pn rendemen avantaueuoc et quelle n'encrusse /> is te pleur grce son raffinement parfait. \H vous engageront n'user que la Krontno SHEL* frieure aux autres par son degr 15oc eiic donne consquence une flamme plus vive et brie sans fuy donc conomie et avantage n'acheter nue la yqm" S1JELL-* [Pour les prix, adresscz-vjus I Koberts, Dation & C Assurez-vous contre LE FEU tri* TOUJOURS CUiiiZ [ Le ANTOINE M [Les client, s Jj bon cot trouve ont l'assortiment leplui complet ]f 0,t •' ,a Flirce ripabede le, satUume. Par le dernier ba m* des Deux Mondes lOnfie* vox commandes aux so^^r;:';V u : : Z o %  ^i*ons suivante* DU 15 FEVRIER 1922 uR.Ddorutsdesja^Qa-'J. Eaienson f Sons, Inc. S uoi raad S'ir 1 hor'/.on du V tican I /. /•-' Milieui.'.c ci est moins une rclame qu'une inflation de passer %  *•.* a. pour],„ coup o o,l do corm.isseu,.< ''TAS^Z''?"K !" ft?S Leltli FlL' lllC. de bssive l UKlTY. iwon de Soi ttt lire stock Lu ni et up-.o date.' 8wrfl > tore 4M* r Jim |*y maqu.z pat car inique bateau Dous apporte que'ques non de la Hou mante Maurir Ha'o u 1 laiil* i r il, .. .,„i, „i:„. .AI v ii....,,.;.., in/..,../., inuta cilni notie diei'it ouj urs Toujours Tous articles rend* b es dans une phaimacie, fcp €* Kf\jij \Jk 1 Ivll 1 KJ Vs mesures Cbaile* Nordm i | v.li o iquH de IH (JUH ZIIL e — Hu I tjm F u I i iii qu'ils IrouveroiU du' H>x ;.:^ EMENr Seine et Oise Nociari* ikuxiim Ollnmde L.s.i ; p,,s/. ( ,///V S -.-,.s 2a /?/o r.me et atrei lutton-LbfJ i i l'.ii. 111,6. in produts de c.alr. Lsquiscs Contempora ns M r7 rt ^ > ri ^ v i ^ /^* • MauiiCeB-ri \fc.or Qiraoi. iFCSi^ /i lOUdCCO O lit Th Lh uieda ffan b lia'ien ... T~ 1 D ,Ct ' GDial Aib.r ifUlUfS OQlf et jaune. R \ u* 1 n i 9r? < %  — liant l Otnbi ge de. la Catkidn U iMm *K WJSOH cSCo. M M ,,.„ t Pœ „„. 0 0 scrvrs alimentaires Tioi: noii 21 lr 50 E de 5 1^2 I, 22, livre la caisse. io lr. 41 lr Dp.iricmuui et COIODICl I ..n v i.cs S 41 2; 1: Hlr.11 ger 98 lr ,0 lr 20 11 50 Le> ibeauemcati puteni du :er <.: de ij Je cl aque n ois. Pnkdu No 4 Ir.jo. te sont des Maison* de cnflaitee et de /> entire classe. Vont les renseignement* 'adresser ; L. R. TliBAUi) Agent pour Ituiti leiidu dans loule$ fendes maisons En Gros et Dtail Chez |B. & N. SAD1 & Co KOnp gnie u JeSi tant (Que i %  dMV •x I. kl %  -1 i .' — • ^Vlie Panama llailroad 1 L.S,S.CRWHLE p .. d t Sieamsliip Line : B ord^aix !e 20 Fvuer rs' tt'endo T I le larouurv. I rcpaiHrs pteb H"#8#?r-fO aVV U C< fo ffH nir Port au P irep 6 F/v.er 1922 „. .......^ # • *i %/ L^nt EROBELIN |^ r CitimoaIfOMJ (o the varions inrs 'H Eu >pby the magnifleent steamrs S the United S ftes Linet, the cliet pt t aiid bat equiped Lins front fieWmYork, ihi t<>< n dayn from r'o r. *u t t iace to Cherbourg vu New Yorh\ Ever altenlion yivtn io fnfgn fe§§m 0'* r s Inlerp.fleiou h. a d euck seaai#r. ii ^ud haili tj d tes eaa b ascerlained l ollice m Pou au Pr nt*. L*pi. BmVIPSOiV s** "M. t. • 1 1



PAGE 1

LC MATIN Nc^reftic* Gouvo Grfltveil* Artrlo Scie rose OttsH Qui re>ui reste* fetme et ftftsr li>sr';v;r.al*\ri, Irtt-tr' 'r •. • tant rti'. artres l'anaafcienaenl * reins, ! *t If 'iojpiicnfii: des l*ton-' artrielle*. A la priode ,rln.if tant I u! fadeur d "vcer tension, ...i devra, avitnt toute autre enns*. lutter enerst t y., — -,',Sierfa.aaYito'i1fii.ia- % % % %  ^a^lrYTattgilHrTlt"rf fiif r?' * %  He^Par*ff: Une bonne conte assure tme vie houreuse —LliHN & F1\K t\C 7ou8 produit phomceuliquis et tous Uetdan U 10 pharmacie lante cliente tant de la Capitale que ,. 1 1 ci •• de la Province et le public en ac es.nlecian' sa ou Lv>,ol. bhavutg iream g !" ^J" de tr p ansferertr s $on Joseph Si Cloud A l'avantage d aviser a bienveilarticles vendab' SPECIALITES Ljol d Lyaol.febbwo.-.ieiilif.iceiucomparaule l'hurle de in / u |, ation de tli ii etr la me da fo'C(JenoUr?, KmWOO, Ixraii. M g, sm a | E, 4t No 1I24 entre la Chocolat en poudre de L Se V, c'eut exqun Maisoo A. L. Gurin et Heori Bris Poude Talcum L et**; C'est hxirae supriorW son Et annonce aossi qu'il vient de h %  : Coautrrer Vos Fcrcei ca Sorveillint Voira Santa Cotte lettre vcua dira comment, Chicago, tlNija, tT. S. A.—" J'r.i pris Lydia VL Piiikham Composition Vgtais pour de drangements de l'ovaire. Tous les docteurs consultas m'ont dit h mime chose-faites vous oprer, j'ai commenc p.ir avoir des douleurs dans le este gauc-he. ensuite il n'a Sembl Ira avoir dans les deux cts. Je travaille chez un tailleur et ayant une petite fille & mu*i nir • %  r,e ci&irai pa: me risquer. J'ai d. n % %  >. v '-. >-tier.i'a d^t: orenez la Comporltioi v •.. (tek •Lydia : tu cham. J'cl auh'l re consejl et je me Btlia Ifj'tie mieux tut I'C s"'!e; je puia rr:airit-nant travailler:!*.*ipl ta '. r-.'.:e.}et: .iiunaruiotousvotre ( orai rmitki-i VV, tele et vt trs 1 nv?ge Sanitaire."—Mrs. MAI Y \sp %  >, •.. %  j : %  : | ntei St.,< li crr\ll. t T S. A. Cet s '! %  :' %  • .-• 1 1 m • m • i si jra r. : noattn r-^ii .' • 1 '.':..',.i. •• i! 1 s et vieillofi, ao •: %  .-!• %  •' tlu • arbwa Je la • : narrotlques •• psi KUte farnrna 1. peut dyend ans doute sur : . % % %  .:.aj;\ion Vgtale bon march e c e*c Demattdez le prix courant LYS'JL : le meil'eur et le plu touoititiae d s daVofedastl bateso des 1rs \l hes. recevoir par le derai U S Mairie Corps p u fini i* crie [leur proprit ta DOMM d*" 101 I acier de^ 'agis au Quirier Gue n', Ire B igad Pharmacie F. Sjourn Donne avis sa clientle} aux met ceins et eu pub'ic. qu'elle a natrsiorm son Laboratoire d Urologie en un Laboratoire d H oloy. e appliqu sous la Direction du Dr Mcol et t. Sjourn Le laboratoire es' ouvert tous les jour de 7 hres du malin i 6 heures du soir pour toutes les recherches et analyses prvues daus' nem 1 aJU>e*Ct ci jointe, saut pour le {clam sstisfmari, l'Oifica. des Wa&sermaim et li constante Ure Scrtore ,0 f is de ,a B Rde tera toasses Ssront reues que le mardi de chaque semaine. e forl P onr loUPr ce %  M M1 S'adresser ta Pharmacie pour les renseignement** il nat s d'urines et 6'uc gastrique, Keaciien de Wassermano Raction de Tnboulet, Eiamen du siig et du pus Examen d s matires lca'es, Rxamen ue crachat Albumine raction Grand Htel de Frai VINS provf nant directement de BrtoaCj Bordeaux* ROUIE Gourdes 5 00 le gallon BLANC I C tt le gallon V1/V5 en bout, illes des m illeurs crus et dos Chair soi renomme. Lique rs Fiana SPS t Vm d'Espagne. hae| Vini mous eux des meilleures marque. M nsie r PATHlZi, re\euu ue %  aremant de Kiioeti msriei toutmui pour son Nel, rr tent sa notnbreuseeij Au C4s oca maisons convien laMieie |uetles prix spciux seront ablis nœr du mi et le moutant des loyre r •*• %  .* m Peuarot! demi t* aV/sion< sans frais poui les Parties auxOfti cierS et Seus Otuciers qui vien nent an Hati Hecherch de SpbfiAles el de Gonoeoptse. te, en Avis mdical Le Dr Charmant a rbonneur d'offrir ses services la populatiea de C^nrantrtSe"rreire ^"f" et Mt Dciens cl,eBU de la province. Pharmacie Centrale PnauiU d$ me /^aees. afae*** P"** "***• Qrd&HpUi — **twWi peur M tm mOifim. § Avec un outilltgperfectionn et la connaissance des nouvelle* *eebai qus orratoires frspa^e*. le D->c t?urrharmfQt s'occupe secia'fBamt de chi'U-^ifl A'trrr U h'FT#rt Adressa P nswn Jt-'iu ma in 9 k-s Pkarmm$ Fttrus, aecieneeantni fwild a j h I DISQUES COLUMBIAI Amateurs de bon usique, accourez cl L Preetzmaaaggerliolfl Rue du Quai O vesa freuver#s de Suoerka uquu tlumH oe.eVsv >ir^wi^ao*aUrt : Ctvtnt, ate#/e. ^aynusi. *, & t auf prtx n eirtwn$lUmra rduite de; Omvua. W Or 0J>



PAGE 1

: QuiwiA.W^ fc 42*0 Port AU Priiie*, Uaii Mardi 7 Mars i&£ MlMlTIUft f AftPlUatTAIilK Clment Magloire MUfcW 20 Q 1NT ^ i Ce sont les llekts qni s'saaaicat, ceux ai s abandonnent lemr aeiti, qui na rigiiient pas Dergiqucmeut contre tax%  eues, qm oablicnt les autres. A. do O ASPA.RIK Quotidien HlUOrittN; Rut AuaaVtoaioe Mo, ldb QUESTION D'ENSEIGNEMENT comit de rsistance Hardiog refuse lie pii P e,l l c s %uve{les contre les projets Derard blier les instructions au Gai. Russe!! r.l : \i:iger Par tkk, # Mars Notre excellant ami 11. Auguaie i donnai, la rplique derni.e* i uo article de air ferdiuaud I, doyen de la Facult des i da I Uu.y*-rait du Fana, pub I le "N JU veiliaie Larticle et la iae aot de grand inier la M dea programme deoaeiiat tant actuellement trs disi en France et tant pour nous astres giaude impoitance. Nea avoua dputa trouv du jaemente prcis sur lactiou trtfinre par air Ferdtuaad B.uaid de qatlqoe* speiauaus icats.et cea raueeiguemeois foui aae le mouvemetii de raction lient maugarer an France Mi BJ i, auaiatre actuel du 1 Instruction', Hique, a soulev contre lui une a qui aat tout d tre 1 um li Mr Brunot tout auL Il reat, n liftt, foi tu, an comit irstiiunse lepreeai par un cer 1 1 0011)10 de ueinbtea du Conaail ar, Mas la prsidence de air et vend la texte de l'appel ice Comit de rsistance : "le sou Cabinet, aans passer par fArecUtio de l'Enseignement 6iisire Mr te Miuistr* de ilaetruc publique propose une srie de es dont l'effet sera de repren droite enfla accord u y a •os aux tudes modernes. gjBJB l'il tait suivi, le baccalaurat ce '•ait eiai en obtenu pat les i qui n aaraieat pas tait d 1 I i. tauueines, quels que puiesent i taure mrites, n'auiiet qu un Berne infrieur qui ne lent uonue pu le droit d'entrer al Facult i Droit ou de Madtciue 0.i uapaa Fjscr fermer ausai las t acuits iliencoa et lea Msolea ecieu mNoua n'eu tomaue qu'a la • %  lit H :aauratieu. "Mail, ds maintenant, sous pou M voir o la tacioa entoud noua 1uireLa fiante niant elle mme %  %  ltti oa aa piepie culiuru, de %  tierauie, de aa ptailoaopbie, de "oie, va dclarer a la face du lu tf.it qaa toat cela uu auf [fis la fotmaaon de la leautse* f aniiee. Comment ds lors prten dre que c-te culture suffise aux trangers ? C est la faillite volontai re, proc'ame au moment o noua avoue le olua grand bea JIU d'asseoir no re ii fluence morale "D'autre oait, comme aucune me rure n'est propose pour rserver lea bieifaiu de l euseig. ement secoa daire ainai constitu ceux-l seul* qui sont cepaiea de le recevoir, comme il cou inuura re donn aux enfanta doui lea parents peuvent •.ayer, e que ceux qui ne l'auiout nasriu ne pourront par aucune voie trouver accs aux carrires lib raies, c eet la dmocratie exclue de ses droits, frua.re dans ses espran ces, au probt d'uua classe de urivi lgit. Que rpondre, dans ces condi tions, aux ai. dues de rvolution quand lia parleront de prendre par l force la nouvelle tiaa Me ? 'Contre un retour anpaas qai arait pour l avenir uu tmmeuae danger, noua Crons ds maintenant un Co mit de reaistauce Voulez voua e J tre ? Feidioaod Brunot, Doyen de la Facult dea Lettre. Kataugs. Professeur & la Facult des Sciences. Gapitant, Professeur la Facult de Di oit. Mue Sanua, MM Colin, Grvy, Peyio Raueaa. Un a voulu voir une pense de ao ialiame dans la paitie fiuaie de ce: appel et dans cet em* passages de soa article peisojuei o Mr. Ferdi naod Bruuot a deve'.opu la mme idal f oar moetter que, eocore sur ce pomt, lopinioo da M Irunot est loin o'tre iboie,nouu puOuerons demaiu 1 opioiou de Mr Zjietti, professeur la Facult des Sciences du i Uuivar tu de Caea, duecteur de llnatim. tecbuiquu du Normaudie, qui pr tend auttement que ie remde aux maux actuela doui souffre l'Enseigne meut franais ne a* tiouv, que daus I Kaeigoumeut gratuit a tons lea de grai 'aur Cable P.r CbeWASHINFTOM Le Prsident Hardtng refuse de pu blier le s instructi ms au Gnral Hua ael nomm Haut Commissaire en liai U, sou* prtexte que la publication ne serait pus compatible avec tinttt public. pour l'Amrique du Nord at Su! pvobitiondu parlement. U tarait ana jouiront des rriviiges des rg'es du logue aux accords russoirg'ai'.TU'iso commerce et navigation internatin i-aliea et laisserait en suspens la nales et poarrout faire escale dans qjes'ioa de la reconnaissance des so IPS pors franc'is si les compaa.nie< viets. sMemandes se conforment aux tg'es de la navigation maritime. U intervent ton de Lloyd Georgt D'JBLIN—La campagne en faveur de l'accepta'ioa du trait ang'o irlan dais s'ouvrit hier au milieu de 1 en thousiasme de la foule L?s dsordres continner-t Belfa-t. COPENHAGUEie souverains LOKRFS-Le dis-ours de M TtlJl^TSf^^VS? i^ Cka.ch.il A Lougb:.rough est cou*.. ^n^ fin F^nc et la pnn dr cornac RTdic de l'intention E ?ft x * 9M ***** Nl prochains de Lloyd slsoift de dmis sionner et d faire des eltorts nou former uo nouveau parti national en drho'S des aonseivateuis modrs et libraux. La Rpublique l'ulouist' VARSOVIE-Le fait que les repr sentants de Vilna et Po ogne ne pu rent tomber a'z<itunio %  i\ Indci cause de srieuses inqjiludes us ulOrill nota %  uiniit Jaus le Fi j et B.-n^ile. — Le prince de Galles aurait reoaocd a sou inten non de visiter Ararim l — Mr Scb mzer ininistie dos Allures Tanjeres d'Italie a demande I icport. r an .•( Mars U caavirsation des mini tic dis Afljucs tu swiet dit [ prot'lme d'Or — i. ii >tel de Ville de Maottal a i* attnik par un incendie. Les pertes soin values t millions de dollar, — Oo mande de Vienne uu'en raison de {raves dsaccords existant parmi les diffrents partis politiques la question de nouvelles lections est envi ge — un annonce d Alahatad a. ie de lgers troubles se sont produits d.tis i rgiments undous. A Juiimuder I agr.aiion MTait termire — • Les ingnieurs et ouvriers aiieaaaads caaamenceront bientt la coutraciion a ua Z.-ppeiia pour u mai me amerua.iie 11 sera le plus grand do monde ct aura une vitesse non encare atteiatt par les aronets — On annon:e de Bruirlles que Mr Uai, ministre d Lit ira a 1<*> Janeiro reprse .ter Kelgque aa centenaire de llndw.daace du Brsil — K-aule Paclu aurait t rlu chet du Gouvernement turc nationaliste par l'assemble nationale colas d" Gce MADRID Le cuirass Alphonse XIII 'S pai i samedi pour Crdix o il prendra des munitions et ira sut la cte marocaine bombarder les po sitions des Maures. Le faime ier,an cr au r'enol.se prpare partir pour Cadix Les Cours PARIS 4 — Sterling 4J 54 ijj Dollar 11 04 NEW YORKl e r'irg 4lA i 4 S Franc zi,o8 fARlS — S'erling 48,49 i,a Dollar 10,02 i,a A Hume u. .'i\avy 1 ey s. Nouvelles Etrangres ouvetles de France L > ii* tt '. 5 Mr ^oiocat a ta hier Ci-! I* ,en ve archsl Foch rfwtl Weygt.d, MrJalesCam ,Q" nl '* I 001 " 1 Ml n,re lu J* r,, Prterait l'organisation I T?œ mi0BI it coBt.J, a e | AI LJ; e,tt )-laela qnestion des •tiaaL C !f < ui ''ent entre la ^J l'Aaglvterre. ..^ %  'UPnnei-Asi^i s %  • fcaauaa ta .'konittji des oratenri ct professeurs amricains a.tuellemeLt Paris —L';gence Hivas cro H rs pour dfendre sou titre contre tdopter. Hari V M IU > n re de P lds lourd, le _. samedi 3 .Spiea)orH. L'endroit de la liC VSUVe rencon re sia annooe plus tard #• WASIliN'GrTON-Le commissaire en ruption de puinouiou Haynea a mis uu NAPI1SLe Vsuve est en run ordre ,ev0 4a" 'ea permis d'indus IMAKLEb-Le vesuve est en erup lie8 8 | C00iiques de Kleiachman t.on ; Is larve couvre d,i une surfa YeB8t Cj nipao| enregistre New cf de 100,000 pieds csrrs et forme. Yoik et n de P8 8R rce8 0fJt l autour du rraite une sooe ccandts'guspet.dubs jusqu' mardi pour une ernte de 10a mtrsd= largeur Le|[jcu\elle uuition. La iiis du Tapisser Nous rappelons que c'est e soir que sejauer -me-Varits, le po.ne draiaai!a.ue de aatre ami Charles Moravia. Lever du riJeau, k heures prcises. tous le amateurs d'art accourront, a*at llpoons. au coquet thcati du Uliamp de Mars, pour applaudir les wrs de Imquis pote. A la rptition gnrale de la pice qui a (a lieu nier soir, il nous a t donne dadmner le )u unpeccaole des actears Laudun et Bjeaa. a cra re est de 300 ra'rrs Nouvelles Diverses WASHINGTON Le en.;t projet i d royreodre lgoi ai 16 dm 4 I'OIM-'C-S du i'tttiri^ue en cceti < nt la discussion pojr le *ctr da sa ratiflcatiun, a fil t antiua' a ai :.e d n<' eopfraaco du Pim STO-KHOL-.1 -Lacccri commer a tn Ha-dir.g avec 1 Si* 1 i4Hr" k *4* u ^ 0UUils I 1 1 LO.NDMttS : L* enau pOauiVlf o .este incliaogd, qajiq>ie dlicats, -ur la menace de aeinis&iou du Pra mier Lloyd Qeoge. ROMELes faus'.is Ualitaj et lea •sncieta le^iouuaire du d Auuunzio ont installe un gouvememen a Fia me, piea avoir fora le Hraident Zanella rsigner bon otlce %  AVANI— Des projeta d-> rappro shei les rpubliques de l'hmiailiera occidental oui dissn et parla >onseii oa iiticuu dd l loatirai ama riaiio de Droit lu ernaUoasl LKK1NO10N KY-*pposaots.aria in rlebat que la spcuianon est an nnklae disuuci du trafic d %  graiat Kalph Ficksjli de Chiuago. eonomie e a dofai. lieorgj J. Nweu de fort ind Oregon, Praideat de l'Asaocia lion dea prouetaora de blo du Neid gfaaat. WASHINilONPrsident Har iing a dclare ao Club de 'a Preaeu Nai.onale qu'un retour anx, voies tioimales ao ttoatreroaniea. etc. .'œuvre de sa preui re ar.nee la Maison Biaocl.e. Les prob'taea da rajuaemt'nt sont u Mntaer.t P as dillioilea qj aucun Hutte a 'maginar Il dclara qu'il ue croyait paa sjtVa y eut un tte uaicdin qui pouvait laire lont ce qui doi tre fsj daua lollice de Preeiden nt H ejout qu il lui sosabie qu'il a Pieei.lent pen dant ^0 anaI; fiuo ap ( .-i aux cor reatoi.da'iia d-i journa u pour lai der daus sa ' lie de Une de oette Rpublique qui eat n rd la m-illeur liou^urneai^tii d 1 uouJo et (ta aa*t st s de h d^iuoct's'ij. LOUKriNZO MAUQUtZ. MOZAM iilLJLE Luiupeens et 3u indigo nean moins furent tnn.ua b.i/aaux (I ^ouveiMeonsnt et be.ucoup d aj tfea btiments furenr. .^nveras V> %  '•leur bi eaux on co 1 1 daas U o aeuat ur Lodge rade par.-ui.t .•* fou^agao mlayaui .0;. dt merde abmta.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05616
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, March 07, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05616

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
:
QuiwiA.W^ fc 42*0
Port au Priiie*, Uaii
Mardi 7 Mars i&
MlMlTIUft f AftPlUatTAIilK
Clment Magloire
MUfcW 20Q1NT^
i -
Ce sont les llekts qni s'saaaicat, ceux
ai s abandonnent lemr aeiti, qui na
rigiiient pas Dergiqucmeut contre tax-
eues, qm oablicnt les autres.
A. do O ASPA.RIK
Quotidien
HlUOrittN; Rut AuaaVtoaioe Mo, ldb
QUESTION D'ENSEIGNEMENT
comit de rsistance
Hardiog refuse lie pii'Pe,l'lcs %uve{les
contre les projets Derard
blier les instructions au Gai. Russe!!
r.l : \i:iger
Par tkk, # Mars
Notre excellant ami 11. Auguaie
i donnai, la rplique derni.e*
i uo article de air ferdiuaud
I, doyen de la Facult des i
da I Uu.y*-rait du Fana, pub i
le "Nju veiliaie Larticle et la
iae aot de grand inier la
M dea programme deoaei-
iat tant actuellement trs dis-
i en France et tant pour nous
astres giaude impoitance.
Nea avoua dputa trouv du
jaemente prcis sur lactiou
trtfinre par air Ferdtuaad B.u-
aid de qatlqoe* speiauaus
icats.et cea raueeiguemeois foui
aae le mouvemetii de raction
lient maugarer an France Mi Bj
i, auaiatre actuel du 1 Instruction',
Hique, a soulev contre lui une
a qui aat tout d tre 1 um -
li Mr Brunot tout auL
Il reat, n liftt, foi tu, an comit
irstiiunse lepreeai par un cer
110011)10 de ueinbtea du Conaail
ar, Mas la prsidence de air
et vend la texte de l'appel
ice Comit de rsistance :
"le sou Cabinet, aans passer par
fArecUtio de l'Enseignement 6i-
isire Mr te Miuistr* de ilaetruc
publique propose une srie de
" es dont l'effet sera de repren
droite enfla accord u y a
os aux tudes modernes.
gjBJB
l'il tait suivi, le baccalaurat ce
'ait eiai en obtenu pat les
i qui n aaraieat pas tait d 1 i i.
tauueines, quels que puiesent
i taure mrites, n'auiiet qu un
Berne infrieur qui ne lent uonue
pu le droit d'entrer al Facult
i Droit ou de Madtciue 0.i uapaa
Fjscr fermer ausai las t acuits
iliencoa et lea Msolea ecieu m-
Noua n'eu tomaue qu'a la
lit H :aauratieu.
"Mail, ds maintenant, sous pou
M voir o la tacioa entoud noua
1uireLa fiante niant elle mme
"ltti oa aa piepie culiuru, de
tierauie, de aa ptailoaopbie, de
" "oie, va dclarer a la face du
lu tf.it qaa toat cela uu auf
[fis la fotmaaon de la leautse*
f aniiee. Comment ds lors prten
dre que c-te culture suffise aux
trangers ? C est la faillite volontai
re, proc'ame au moment o noua
avoue le olua grand bea jiu d'asseoir
no re ii fluence morale
"D'autre oait, comme aucune me
rure n'est propose pour rserver
lea bieifaiu de l euseig. ement secoa
daire ainai constitu ceux-l seul*
qui sont cepaiea de le recevoir,
comme il cou inuura re donn
aux enfanta doui lea parents peuvent
.ayer, e que ceux qui ne l'auiout
nasriu ne pourront par aucune
voie trouver accs aux carrires lib
raies, c eet la dmocratie exclue de
ses droits, frua.re dans ses espran
ces, au probt d'uua classe de urivi
lgit.
" Que rpondre, dans ces condi
tions, aux ai. dues de rvolution
quand lia parleront de prendre par
l force la nouvelle tiaa Me ?
'Contre un retour anpaas qai arait
pour l avenir uu tmmeuae danger,
noua Crons ds maintenant un Co
mit de reaistauce Voulez voua e j
tre ?
Feidioaod Brunot, Doyen de la
Facult dea Lettre.
Kataugs. Professeur & la Facult
des Sciences.
Gapitant, Professeur la Facult
de Di oit.
Mue Sanua, MM Colin, Grvy,
Peyio Raueaa.
Un a voulu voir une pense de ao
ialiame dans la paitie fiuaie de ce:
appel et dans cet em* passages de
soa article peisojuei o Mr. Ferdi
naod Bruuot a deve'.opu la mme
idal
f oar moetter que, eocore sur ce
pomt, lopinioo da M Irunot est loin
o'tre iboie,nouu puOuerons demaiu
1 opioiou de Mr Zjietti, professeur
la Facult des Sciences du i Uuivar
tu de Caea, duecteur de llnatim.
tecbuiquu du Normaudie, qui pr
tend auttement que ie remde aux
maux actuela doui souffre l'Enseigne
meut franais ne a* tiouv, que daus
I Kaeigoumeut gratuit a tons lea de
grai
'aur Cable
P.r Cbe- WASHINFTOM
Le Prsident Hardtng refuse de pu
blier le s instructi ms au Gnral Hua
ael nomm Haut Commissaire en liai
U, sou* prtexte que la publication
ne serait pus compatible avec tint-
tt public.
pour l'Amrique du Nord at Su! pvobitiondu parlement. U tarait ana
jouiront des rriviiges des rg'es du logue aux accords russoirg'ai'.TU'iso
commerce et navigation internatin i-aliea et laisserait en suspens la
nales et poarrout faire escale dans qjes'ioa de la reconnaissance des so
Ips pors franc'is si les compaa.nie< viets.
sMemandes se conforment aux tg'es
de la navigation maritime.
U intervent ton de
Lloyd Georgt
D'JBLINLa campagne en faveur
de l'accepta'ioa du trait ang'o irlan
dais s'ouvrit hier au milieu de 1 en
thousiasme de la foule L?s dsordres
continner-t Belfa-t.
COPENHAGUE- ie souverains
LOKRFS-Le dis-ours de M TtlJl^TSf^^VS? i^
Cka.ch.il A Lougb:.rough est cou*.. ^n^ fin F^nc et la pnn
dr cornac RTdic de l'intention E ?ftx* 9M ***** Nl
prochains de Lloyd slsoift de dmis
sionner et d faire des eltorts nou
former uo nouveau parti national en
drho'S des aonseivateuis modrs et
libraux.
La Rpublique
l'ulouist'
VARSOVIE-Le fait que les repr
sentants de Vilna et Po ogne ne pu
rent tomber a'z< tions auxquelles Viiaa ferait parti
de Is rpublique polona se entrana
la dmission du cabinet orr. kow.-ki
Le ai fvrier la dite de Vilna avait
vot par 94 vox contre 6 la compt
te incorporation la Po ogne repu j
diant teutes les prtentiors russes ou
lithnannisnnes snr la possession du
district.
I L'o:Jre de la JanaUtra i coofittS i Mr
iwiiour rtt reconaaissaaee Je tecvl lus i
" ":| ' i eotai sa lut :. aitc par le rtu
iu paUu Se Uj.k.ingkjm
Deui ualandi deb^r^ujut du Whisky u
IrauSc lureatcapturi |r u pake U aufa der-
nire, i ooo CaiSSU vaUnt lao.oaa JolUt?, lureul
saisis
Les rapports puMkia disent ^uc U >itunio
i\ Indci cause de srieuses inqjiludes us u-
lOrill notauiniit Jaus le Fi j et B.-n^ile.
Le prince de Galles aurait reoaocd a sou inten
non de visiter Ararim
l Mr Scb mzer ininistie dos Allures Tanjeres
d'Italie a demande I icport. r an .( Mars U caa-
virsation des mini tic dis Afljucs tu swiet dit
[ prot'lme d'Or
i. ii >tel de Ville de Maottal a i* attnik
par un incendie. Les pertes soin values t
millions de dollar,
Oo mande de Vienne uu'en raison de {ra-
ves dsaccords existant parmi les diffrents partis
politiques la question de nouvelles lections est
envi ge
un annonce d Alahatad a. ie de lgers
troubles se sont produits d.tis i rgiments un-
dous. A Juiimuder I agr.aiion MTait termire
Les ingnieurs et ouvriers aiieaaaads caaa-
menceront bientt la coutraciion a ua Z.-ppeiia
pour u mai me amerua.iie 11 sera le plus grand
do monde ct aura une vitesse non encare atteiatt
par les aronets
On annon:e de Bruirlles que Mr Uai,
ministre d Lit ira a 1<*> Janeiro reprse .ter
Kelgque aa centenaire de llndw.daace du
Brsil
K-aule Paclu aurait t rlu chet du Gou-
vernement turc nationaliste par l'assemble na-
tionale _
colas d" Gce
MADRID Le cuirass Alphonse
XIII 'S pai i samedi pour Crdix o
il prendra des munitions et ira sut
la cte marocaine bombarder les po
sitions des Maures. Le faime ier,an
cr au r'enol.se prpare partir pour
Cadix
Les Cours
PARIS 4 Sterling 4J 54 ijj
Dollar 11 04
NEW YORK-ler'irg 4lAi4S
Franc zi,o8
fARlS S'erling 48,49 i,a
Dollar 10,02 i,a
A Hume
u.
.'i\avy
1 ey
s.
Nouvelles Etrangres
ouvetles de
France
L>ii*tt'. 5 Mr ^oiocat a ta hier
Ci-! I*,.,en *ve* archsl Foch
rfwtl Weygt.d, MrJalesCam
,q" 'nl '* I001"1 Ml n,re
lu J* r,,Prterait l'organisation I
T?mi0BI it coBt.J, ae | AI
LJ;e,tt)-laela qnestion des
tiaaLC!f <*ui ''ent entre la
^J l'Aaglvterre.
..^'UPnnei-Asi^i s
fcaauaa ta .'konittji
des oratenri ct professeurs amricains
a.tuellemeLt Paris
L';gence Hivas cro la rencontre des 3 ministres des sffai
res trsrgres sur Is qnestioa d'O
rient subira an nouvel sjournement
Mr Schaczer ne pouvant pas tre i
Paris le 1) mars le ubinct italien se
pisenttnt sa patlemert-
HAR1S,; Le |onma Ofn .d pu-
blie on dcret confra. I la oidaille
d'bonneur de la police municipa'e
q'iinie memb.es de police de New
Yok.
T/iRlS Les isvirej sliemaals
F1UME-Le Comit de dfense n
tioasle a proclam le renversement
de gouvernement provisoire Zanella. 4 Mare
le comit a demand aa gouverne ,.,,..,.
ment italien d'envoyer un reprsen -. L0SDi*Ki'" 'i 'rapport que
,. sdmtnistre, la Jil.ejusuu^n r '^ ^ ^
l-blissement du cslme. La crise fut nmlton.
discute psr le cabinet dont la si na Ng.vV YORK- Harry Frsz , l'r
1 on difficile se trouve sinsi compli eiduut du t.iuD de base b^ll aruu
que. Mi Csstelli, ancien reprsen ca:n de M j-ton a annone qu il m
tant italien, a - envoy faire une offert Jack. Dsrapsey 350,00 dol
enqote et examiner les mesures i >Hrs pour dfendre sou titre contre
tdopter. Hari V M IU> nre de Plds lourd, le
_. samedi 3 .Spiea)orH. L'endroit de la
liC VSUVe rencon re sia annooe plus tard
, # WASIliN'GrTON-Le commissaire
en ruption de puinouiou Haynea a mis uu
NAPI1S- Le Vsuve est en run ordre ,ev04a" 'ea permis d'indus
IMAKLEb-Le vesuve est en erup ,lie8 8|C00iiques de Kleiachman
t.on ; Is larve couvre d,i une surfa YeB8t Cjnipao| enregistre New
cf de 100,000 pieds csrrs et forme. Yoik et n de P8 8R.rce8 0fJt l
autour du rraite une sooe ccandts'guspet.dubs jusqu' mardi pour une
ernte de 10a mtrsd= largeur Le|[jcu\elle uuition.
La iiis du Tapisser
Nous rappelons que c'est e soir que sejauer
-me-Varits, le po.ne draiaai!a.ue de aatre
ami Charles Moravia.
Lever du riJeau, k heures prcises.
tous le amateurs d'art accourront, a*at ll-
poons. au coquet thcati du Uliamp de Mars,
pour applaudir les wrs de Imquis pote.
A la rptition gnrale de la pice qui a (a
lieu nier soir, il nous a t donne dadmner le
)u unpeccaole des actears Laudun et Bjeaa.
a
cra re est de 300 ra'rrs
Nouvelles
Diverses
WASHINGTON Le en.;t projet
i d royreodre l- goi ai 16 dm 4
I'oim-'C-s du i'tttiri^ue en cceti
< nt la discussion pojr le *ctr da
sa ratiflcatiun, a fil t antiua'
a ai :.e d n<' eopfraaco du Pim
STO-KHOL-.1 -Lacccri commer atn Ha-dir.g avec 1
Si*1 i4Hr"k*4*u ^ *0UUils I1!1! LO.NDMttS : L* enau pOauiVlf o
.este incliaogd, qajiq>ie dlicats,
-ur la menace de aeinis&iou du Pra
mier Lloyd Qeoge.
ROME- Les faus'.is Ualitaj et lea
sncieta le^iouuaire du d Auuunzio
ont installe un gouvememen a Fia
me, piea avoir fora le Hraident
Zanella rsigner bon otlce
AVANI Des projeta d-> rappro
shei les rpubliques de l'hmiailiera
occidental oui dissn et parla
>onseii oa iiticuu dd l loatirai ama
riaiio de Droit lu ernaUoasl
LKK1NO10N KY-*pposaots.aria
in rlebat que la spcuianon est an
nnklae disuuci du trafic d graiat
Kalph Ficksjli de Chiuago. eonomie
e a dofai. lieorgj J. Nweu de fort
ind Oregon, Praideat de l'Asaocia
lion dea prouetaora de blo du Neid
gfaaat.
WASHINilON- Prsident Har
iing a dclare ao Club de 'a Preaeu
Nai.onale qu'un retour anx, voies
tioimales ao ttoatreroaniea. etc.
.'uvre de sa preui re ar.nee la
Maison Biaocl.e. Les prob'taea da
rajuaemt'nt sont u Mntaer.t P!as
dillioilea qj aucun Hutte a 'maginar
Il dclara qu'il ue croyait paa sjtVa
y eut un tte uaicdin qui pouvait
laire lont ce qui doi tre fsj daua
lollice de Preeiden nt h ejout qu il
lui sosabie qu'il a Pieei.lent pen
dant ^0 ana- I; fi- uo ap(.-i aux cor
reatoi.da'iia d-i journa u pour lai
der daus sa ' lie de Une de oette
Rpublique qui eat n rd la m-illeur
liou^urneai^tii d 1 uouJo et (ta aa*t
st s de h d^iuoct's'ij.
LOUKriNZO MAUQUtZ. MOZAM
iilLJLE- Luiupeens et 3u indigo
nean moins furent tnn.ua b.i/aaux
(I ^ouveiMeonsnt et be.ucoup d aj
tfea btiments furenr. .^nveras
V>'leur bi eaux on co 1 1 daas U
o aeuat ur Lodge rade par.-ui.t .* fou^agao mlayaui
.0;. dt merde abmta.


I
L MATIN
\
m
'
!

Frquentation scolaire
Vendredi soir le Coninil d AJroi
oistrstion de l'Alliance Franaise
travaill sur on sujft de grande im-
portance : l'obligation et la frqueu-
tatioo scolaire en Hati. C6tte que*
lion eut de son dornaue d'aprs h- s
uroprea atatuts. Dj celte uti'e So
cit a fond l'uvre .lu vtement et
cille dea pupilles, ceat-dne di
enfanta intressants dnues de mu-
vena qui sont levs aux frais dfl
I.AHUnflt
Mr Lberiseon a soumis au bureau
un projet qu'il caresse depuis lui.'.
temps : ona ligue eu faveur de la,
frquentation; il demande rasai
xer A l'alliance franaise. Il a prsen
t le rsum de l'tat de I Eoseign i
ment primaire en Haiti : budget in-
suffisant, traitement des dmItrs d-
risoire, absence de locaux, de mal >
nels et de fourniture etc II taut lu
ter, a-t-il dit, contre 1 ignorance qui
nous enveloppe Un doit appliqua



a wBtesG&.ftts
is reb "ez izz forces perdues en prenant
S ULSION SCOTT
; llence, et trs facilement
; ;nrnande aux
estomacs

Le rp^rvoir
Nord.
l-x*s
L" erv'ce hydraulique a p-ocd,
dura- t toute la journe d'h-cr. au
nfitoypg cotnDlet du rservoir No d
A!ei.Les chefs de service dirigeaient
Parisiaiia
Sur demirde spciale
iotg'aletneDt la loi sur l'obaga ion ens.ir mes les travaux.
BColaire, c'est ce qui se passe dan-1 O nouy prje j. deman 'er pou.
tous les paya civiliss Un peui ignoraut est exploi able et conso.i. iluy- de .icharge qai iettrcit l'ean
; impropre dans les bois de St Martin
au .h u de la
IEUDI
Il sera offert :
fil
me peu. Mr Lbrissou a combattu
le chiffre de ',s oio d illettrs rappoi
! ces jours derniers dans les jour l""*" WWI
naux amricains; il dit que ce dut ' ,out P'ofii pour les habitants de
fre es> eieor aaslgr notre misre 'endroit qui en sont privs.
intellectuelle.
Il Pjoute que la masse des il'ettrs
eu Hati se trouve dans les campa
uestra loigoees des ville ootam
ment dans \*>* rnomea <,>ue sur Cette
question les donneslne so .t p >s le-.
munies pour iea dilteteue* parties
du pays. Qo tel aualpliabetiquo*
d Hin font Offl de plu de i-i a ou
min fJae i Httuea est intell geut, que
presque tous les il e trs buvem
coupler et calculer, mme uoa pa>
sans. O i ue peut pas se baser su
le Chiffre de la f equeutaiiou seul*-
le pour donuer "Il nombre de soi
llltres car en Hati beaucoup dt
uen apprennent lue et a crir
en dehors da l Ecole il a parle du
budget de l'Instruction
Cuba qui s'lve
Association dis
ouvriers nationalistes
S'a.ito Domingo, 7 fvrier 1022
A
Monsieur le Prsident de l'Ayant*
miento de Santo Domlogj de Gu2
mai),
Monsieur le Prsiden',
"Vtrba volant scripla mansnl'i
le film ang-ussam & R^ali^t*' de
hau'e valeur du clbre Thomas
Il lice avec l-s ingalables:
Outr&abah
Von Werfe! ele
Puis ut comique indit
en 2 parties
Hros et Mjrlifior
En re g aie i.oo
Solitaire?
Iku.n'KS h lues.
trrive de
MrEUlo*
Nous apprenons que Mr Elliti
prsident de la Haitian A nericao Sa
gar, sera ici cet apis midi ou de-
main m hn. 11 vient inspecter les
usines et les plantations de caanes
Sou .-..joui, nous dr ou, dc sera |QC
de courte dure, devni retourner
.ux htais Uais pour lg'.er dtfinitive
ment la si u^t ou de 1 euirepiise.
A. U. O. ef 8. Ni I
Convocation
Les Mjriib'ts du Conseil d'admi"
nis r;t 01 de l'Associt oa Natioaa
iste ^= Ouvriers et salaris hatien* j
'sont pris ve se iunir, jeudi 9 cou-
rant 5 heures le l'rpiaa midi, ch^z
Jie vice prsident Carlos ls. Castillo,
I aux fins d entendie les communica-
Cin Guli
CR SOIR
La D rectioa ne tuvh'.'era
causa di la fte de Moa*n,
Varit:. A demain gtaadt tes
:ion avec
Harchand
de V(
Entre le 0 59
Noos croyons savoir y
G*uthMr,le manager de Uj
aurait dclare la DuectioeJ
Galant que badversalra
lui jette un de'U.
L:i revanche eu apo'tersj
pt aura lieu bien t Nous]
jqnele tenue Cator si apph
Lbe dernier ii'hisitjra p^
ce dent.
Une srie de dpfis Cil
pjur un nouvpau Matclids]
.John Bpowb
amricain civil, g'i de Al > I5i livres, hauteur 1i73i
n'iioportH 'jui. M-inngr Pj
Guerrier Louisiid
g d i ans, inivn, lOids
vi>>8 h-nteur lui7J, Maaapr]
l.t t i: ti'Pt
Auguste Fenirl
g6 d*1 H ans, Kngnol,
I v p<. h*n eur lui70. ManafsrM
Ange________________
DU un vieux (Mcton latin; est-ce
n publique l*" | pourquoi nous voulons arracher des
ulua de \> mn ,ti-i-Ba cruelles
lions de do lara dont 7 milli ma poui
renseignement primaire saletnem
Ibuw rnui, mm. lions des d gus ! lolibais fils 11
taibb* vhuvV.s, 1 trc. A pho se Hcuiqui z'eveiius dt leui
Inscrive! vous somme membres de noire Club ni'SSlOn du '.ongles NilloU*llite
de corrcs|on i umc et uttes-vow beaucoup d-a- ouvuer de Sat Djmin^ue.
mis ioireSMOtt Soyei connu-, dans le monde
pr voire intermdiaire Epousez 11 riebeue, le ..__
bonheur Des centaiMI de personnes riches, Mira
y.mtes l sy.npa.ii,|uc J-irenl se marier. Photo-
graphies gratis, envoyer. 50 cents pour un abon- i
et en "Djiniuicamie II s'eieve a 1
million tt demi
Apre ce brtf exposn, il a douue
lecute des staluts de ceite section
qui doit tre annexe a 1 Alliance,
le bureau en accepte le principe e>
vote les articles aprs uue courte
discussion, on choisit ensuite le
membres qui doivent en fa re par le.
Ensuite, Mr le Pisideut Louis Ko.
no adresse des felicitatious a l'au
teur du projet, un appel sera tan
aux lournaux et tous ceux hatiens
et trangers qui s occupeut de lu
pslm'ante question Uducatiou po
polaire,
.Nous nous rallions volontiers
Ce beau projel Avant de se separet
le Bureau a admit comme mttabres
se ifs : MM. Clment Pothel, i;emos
thnes Massante, ti DrsvfOM, Iules
uorvlng on. Mme Vve dgaN liose,
Mr RenA Jeanty, Mr et Mme G tzu
knwski.
Toas les membres du (.onseil
d'Administration ttiieut prsents
se.te aance
Gratin t Hootch
t'n siiniuUnt oritkni, t'.au de vn-vc et d'hu
luour. en numro p.itt voih er pcUit Je>
raaapuoii de vne non m Je voire minute coia-
C. lictfvt* CJ. MImImII, jy7- P*&lr*--t-
il N. Y.
renient de 4 mois 1 dollar pour l'anne.
FLORENCti I5I-LLAIRE
200, Montagne Street
Brooklyn N. .
Naissance
UiaVarit
MERCREDI
Patrie
d'aprs le dram de VirtorieoS
1 Gouide
VtNDKhUl
Par amoi
de l'oubli, le souve
mr de cette rception cordiaie e:
tecontortante que nous a faite hier
rtoii l'Ayuntamieuta de Sinto Djinin \ Qtt Urilflr|
^o, eu lui adressant par vj.re ubli j||\ ,|(1|
gctolcanal, la preseu e, ati'i de lui Util liUllluU
lenouveier av^c 103 v u, taut au
notta nom personnel qu'au nom du
peuple hdilio. dj U no-is so'muei
les dligus ofli:ieux, dos remercie
ments les plu-, biucres et ^otre pro
londe gtau ud pou> les paio es de
iraterueile sympathie prouonces s
uoite adie;te fi cel dj no.re
pauvre H-ti i, enater doloiosa.
oes vos ix exprims luut' soir,
I Ayuutamu-nto
ii'iionneur qui
neui otfer. par vois, uous les rr.
ions o coDlirinma Fuissem Ha Usas
. t Dominicains comprend.e a lave
mr, liiupiieuse ncessit qu'il y
pour eux, de te rappiojtier et de
s'unir troitement et solidement
, our la dfense de leurs n'irs
omuiiin / l'uis-ent ils e li i se leu
are compte qu'ils ont ciuse uni
ue, qu'il n'y a, e i elle ni taasi
iiailleniiu m uni- do.uiijiculiie.iijais
bien une cauce lui auo dominicaine
Madame Volny Routier, ne Eudovia Barran
a heurensement mis au monde vendredi, 3 Mars
un fils FRITZ
ave Pfarl Wni'eettja
Eitiee:Oj
l
Nous a^oos rf'i d'un de no? ^mis
actue l-.m.ot i Riiah'jnt des rensei-
^nemenis sur la situation des ha-
tiens qui o it cRercher du travail
dirs la Rpublique Dominicaine,
e au ChaiwpHgaa Nous nous ttiboi.s le devoir de corn
nous iJt ti gaiam muniqaer a tous ceux que la chose
I eut in reiser le lamentable tib eau
que nous fjit notie co.respon la.n
|'ai crit, nous dit-il, a Ernest
G Cu uve une .o gue ettre lui r
latant lavi.t,sante situtoa (ails i
uos codip.inotes ei l'odieux trafac
d nt i's soet ics viciimesi
c l't>ur notri prestige, je iui de
mandais qae toute 1a presse, san> es
p ii u.. tuttyuf, sans espfti de pi iii
li t p nie lriasent nt ec tons de
ratiou e sut qui e-d t it daoa l R;
o; pauvre*
.Union sj cre detous les intresss. ,---; "^.fle'painl: fcoVuwil!
Les ebOSes CJ'isiJerees sous ce: r Daa.-,.-. a i ,
angle qui est d ailleurs le vrai Kei'c UJ .* l[u l4ur0il et
Hatiens et Domimc nus qui, somme l?us ceux dH'lU- h^i ien de e eur e.
uute, se sent jusqu'ici ignrs,cner|dali Ie Pelu res!er ,nd a eQl
i lieront se mieux conuaitre, et ain
s'i ii F C T
Black Slioe Dressin
Le proiuit le p'us pur quoi ait encore import dtas le pays
U e s mple couche sur les sol ets les plus dtriors les remet ^
Ce liquide appliqu sur les chiu.sures ne salit pas le linge blanc
il rend le cuir brillant tt souple, peut rre appliqu sur louUs lesis|
Les poile monnaie.les vali-.es,les:einiureslessacs a mains,les porte-
iJ uvent et e remis neuf par un? seule couebe de ce meiveiuesdj
Des chantillons iout exposs dans notre t Sales Dspattmeat t.

qai sei'H euteuduu pa le minj in
banal. Juge pat la m.ue stuteoea 'pub ique D muaicaine
t qui rdame pour sa djfnnse, trre5 quj y Sjnt v QUi
+ ,_! Ll i lut.ii.i i
Assises
criminelles
Aujoutdhui passe l'affaire Mal
colhm Reiss, prvenu d'homicide vo
lontaite sur la personne d'Augustin
Bastien.
Le Juty es composi de MN4 Fi
dric Alerf, hnardy Daverville. Ar-
thur Bordes, Lnc mise Ue Albert
E hatt. Dieudonn Chrit,] B. Ar
ihur. Octave Brice Elie Chaidavoine
Clment l'eul, Iules latbonne, A.
Sylla.
Au ban: de la dfense se trouv
Me Georges N. Lg?r, la parue ci
vi.e Mes F. L et Emile Cauvin, L
parquet est occupe par le se.bttil.nt
Flix Massac ; le tubunal est pitiid:
car ls juge Mont.
Les debaij prometlent dette int
fsssnts.
si s esbmetOQt d'abord, s'simerout
naaite, tt enlin ferout tous deux le
gsste spontan qub noua emes tue
aoir, et que comui ti d nt uos deux
carnes liifaipb'j'.a dans la donleur ils
e domineront I accolade fraUrutlIe
et leurs iceurs baitiont 1 uuistsOu
pour iieu tonner plus qu'un
Vive Santo Domi go libre, m dpri
Jatite el souvetaine.
Vivra Hati libre, mdpendaute e.
souveraine.
Vive I Ution fraternelle et sacre
le uos deux uaiions qui fera seul i
'tir tome et pouna tous permettre
d s''eindre la victoire inale I
Veuillez agrer, Monsieur le Pr^i
deut, poui vjus et vos distingus co
laboiatsurs, l'expression de notre
? ia iinde fi I assurance de notre en
lier dvouemeu'.
vSigu ) JOLIDOIS Ris, Directeur
propritaire do tti mrrier H ai tien "et
Alphonse HENtUQUcZ, avocat,Direc
teur de la Di'feuaei
fuis EIio Polish Co k N'
Geo. JE liNSEl
Agent Exclusi/ pour Hait^
I l, R.te des Miracles, ca face de la mqtt
i {exploitation honteuse e la sutur
de ooi compatno es par une Compa
g ne et 1 Avilissement de notre prs
tige dhai'ien.
c l'ai t dans toute la Rpub iqie
Dominicaine l'objet de la plus sinc-
re et Iraterne.le amit tant des do-
minicains qu- des poitoricains qai,
fAnssent comme moi de ce nouveau1
cbagiin. (J icstieniei les nouveaux
suivants. Oj ils disent eux-m.ne>|
ce qu'ils ont soutljrt ; -e qu i s ou
reu ea paiement de leur traita 1 '
Ap |< o i mi ti.fi: .i Cubi, voi-i
ci l'.xploiti ion et lgle par u le
compagnie insta le daas 'a Rputi i
que voume O Ja id donc le. moy ai
de travail tant s lli tm nen1 assurs
l ha tien, itouva n h z lu de> salai
tes ra;sonn..b ts, ie sera plus daas la
triste ncessit d'aller au eurs cb^r
cher le pan qui lui manque totale-
meui ici ?
En attendant nous sommdo^s
La maison
SHEVITOB
&Co
e
Anionce sa cliaitle qu'elle vient de rec^-oir par les Jernieis'
un g-mi a? r'iment de tissus fias tell que :
Voile un- contint
Voile b tire?
Voile mittHs co-ileur
Voile a arreaux C3tili:r
Voile granit
Crpon dn soie
Orgiudi uni
O'g-tn d fleurs
Toile de soiepourchsmises&rob^B
^'tir cmleur i
Kolit nn
N souk coulpur ei blanc
U^on coton fantaisie
Voile barres de soie
Damass couleur et blase,
Dom isf a maffias
Serviettes de loile'te
Colon & drap suprieur
Ca'iot suprieur
Porcale
Serge no'r*e ft bleue ,
Buid^s broles eapris*"'
R iben po npad ur
Tuaor
T'.e d'I idipn
Toile pour jupes
Extia t da
lvrier ltt
L'.ndtiu Diaio1' du I7j* la mditattOa de qui de droit les
Jiensei^oemeaU ci-des.a.
Uielle met en vente dsc nrx avnntag-ux.
Vurt-au Pru.e U, t Feviiui 1922
t
S11EMT0B Co


l.l MAflN
GA SOLIW ET KEROSIME
jiou venons dintroduire'en Hati, ta marqua SHEU
,j connu* et apprcie dan* le monde entier.
Ceux qui en ont dj fait l'essai
ia9oline SHELL est spcialement i___......,...,, fjr.,w.
pn rendemen avantaueuoc et quelle n'encrusse /> is te
pleur grce son raffinement parfait.
\H vous engageront n'user que la Krontno SHEL*
frieure aux autres par son degr 15oc eiic donne
consquence une flamme plus vive et brie sans fu-
y donc conomie et avantage n'acheter nue la
yqm" S1JELL-* -
[Pour les prix, adresscz-vjus
I Koberts, Dation & C
Assurez-vous contre LE FEU
tri*
TOUJOURS CUiiiZ
[
Le
ANTOINE M...............
[Les client, s Jj bon cot trouve ont l'assortiment leplui complet ]f0,t ',a-Flirce
ripabede le, satUume.
Par le dernier ba Voile heurs, toutes le: nuar.e . Drill Tu sor
jVoit blanc a b.ires Garbardii e
ICitpon de .oie Bas, colon mfrcerii
[Mousseline Cliaus-e:les hommft
[Bazin, qualit suprieure rade's
I a enfants
INousoflroi s tcut pu' isnlin ment quelques articles telsTjua :
[ra'icois l-ieur, geau Je larg-ur G. I OU
("?cne^barreiMii. 200
F comper d autres suronses qu'il est inutile d numrtr premier* partie,
notre ri enl'e qui saii !
'liilll
ABONNEMENTS
tisco, rglant elle seule 3.389.000
r!nxni *,pia* **cinquante .uiV'U Mil
IIUNAL est universellement connue
pour ses prompts reniements.
luforiuez-vous prs
des igeufs.
National Rre Insuraiics Ca of Hvf f or J
bRA3DT& Co
Voit au-Princc
Etrarg r
Les insertions so^t rrfUts ^ux bu
reaux du journal, 1338 Rue A
Cai
U Mois--------
'.;. a-o
2.5
j
A ceux (ii dsirent
__^-des relations srieuses
itevu r> m*
des Deux Mondes lOnfie* vox commandes aux
so^^r;:';Vu::Zo, ^i*ons suivante*
DU 15 FEVRIER 1922
uR.Ddorutsdesja^Qa-'J. Eaienson f Sons, Inc. _Suoi
raad
S'ir 1 hor'/.on du V tican I /. /-'
Milieui.'.c ci est moins une rclame qu'une inflation de passer
*.* a. pour], coup o o,l do corm.isseu- ,.< ''TAS^Z''?"Kft?S Leltli FlL' lllC. _
de bssive l UKlTY. iwon de Soi ttt
lire stock Lu ni et up-.o date.' 8wrfl> tore 4M* r Jim
|*y maqu.z pat car inique bateau Dous apporte que'ques non de la Hou mante Maurir Ha'- o u1 '
laiil* i r il, .. .,i, i:. .ai v......... ii....,,.;.., in/..,../.,
inuta cilni notie diei'it.
ouj urs Toujours
Tous articles rend*
b es dans une phaimacie, fcp _ La Maison du Ment Liban
illilO
* / 1 9 "* 4 Mqre appiivo mi
Il /* 41 *| Ci) ^ U i P 11 I C Rev,,t 5-cionufique Dm pou .s 11
llvl> * Kf\jij \Jk 1 Ivll 1 kj Vs mesures Cbaile* Nordm i
| v.li o iquH de Ih (Juh Ziil e Hu
I tjm F u I i iii
qu'ils IrouveroiU du' H>x";.:^EMENr
Seine et Oise
Nociari* ikuxiim Ollnmde
L.s.i;p,,s/.(,///VS,.-.-,.s 2a /?/o r.me et atrei
lutton-LbfJ i i l'.ii. 111,6. in produts de c.alr.
Lsquiscs Contempora ns M r7rt^ > ri ^v i ^ /^*
MauiiCeB-ri \fc.or Qiraoi. iFCSi^ /i lOUdCCO O lit Th
Lh uieda ffan b lia'ien ... T~ 1*D,Ct'
GDial Aib.r ifUlUfS OQlf et jaune.
R \ u*1 n i 9r? < liant l Otnbi ge
de. la Catkidn U iMm
*K WJsoh cS- Co.M,M,,.t. P, . ,00
scrvrs
alimentaires
Tioi: noii
21 lr 50
E de 5 1^2
I, 22, livre la caisse.
io lr. 41 lr
Dp.iricmuui et
COIODICl I ..nvi.cs S 41 2; 1:
Hlr.11 ger 98 lr ,0 lr 20 11 50
Le> ibeauemcati puteni du :er <.: de ij Je
cl aque n ois.
Pnkdu No 4 Ir.jo.
te sont des Maison* de cnflaitee
et de /> entire classe.
Vont les renseignement* 'adresser ;
L. R. TliBAUi)
Agent pour Ituiti
leiidu dans loule$
fendes maisons
En Gros et Dtail
Chez
|B. & N. SAD1 & Co
KOnp gnie u
JeSi tant (Que
i

dMV '
!
x .
I. kl
-1 i
.'

^Vlie Panama llailroad
1 l.s,s.crwhle p..dt Sieamsliip Line
:Bord^aix !e 20 Fvuer rs' tt'endo t- i
le larouurv. I rcpaiHrs pteb H"#8#?r-- fO aVV U C< fo ffH ni dtCcb. [.suie de l'ilinraife i PWi " "'' *'** WA "* Wl.-
ra 6i In y r hu r o.bct f/,/ /O fr fefi bokiiiOS /o^ l>r
Port au P irep 6 F/v.er 1922 . .......^ # *i %/
L^nt erobelin |^rCitimoaIfOMJ (o the varions inrs
_______________ 'H Eu >p- by the magnifleent stea-
mrs S the United S ftes Linet, the
cliet pt t aiid bat equiped Lins front
fieWmYork, ihi t<>< n dayn from r'o r.
*u t t iace to Cherbourg vu New
Yorh\
Ever altenlion yivtn io fnfgn fem
0'*rs. Inlerp.flei- ou h. a d euck seaai#r.
ii ^ud haili tj d tes eaa b ascerlained
l ollice m Pou au Pr nt*.
L*pi. BmVIPSOiV
s**
"M. t.
11



LC MATIN
Nc^reftic*
Gouvo
Grfltveil*
Artrlo
Scie rose
OttsH
Qui re>ui reste* fetme et ftftsr
li>sr';v;r.al*- \ri, Irtt-tr' 'r . tant
rti'. artres l'anaafcienaenl *
reins, ! 4! : min or i'axcJa <3'ac:.d Wrlque.
et prison -Jo notre *73*r.lMTe,
il faire (1rs curai rluIltraS
1 URODONAL.
le sang
Llrttcstten prir,eipie. dans 1*
traitement a I ariai io bc'eroie. consista
aant i&ui a t:np*ritr la naw%anc> *t
If 'iojpiicnfii: des l*ton-' artriel-
le*. A la priode >,rln.if tant I u! fadeur d "vcer
tension, ...i devra, avitnt toute autre
enns*. lutter enerst S'ieinrier.t contre 'a rtention tf'actd*
urlqne dans l'organiaine en amployant
I l'radenal -
Professeur Faivm.
Prt 4< c-..n int ruawtratta de Patttar
f.t.M Chiwialti. I
ai t* a/.fr.
r Talenelattnaa Paru
*-
Dl A L IRO t_ tMaitf anena Balrosa,
vnime. Ifiinau, uiadie de u ranime.
v ttirji;im\ CarriiopalBle.
Lituv/^fM *'"" calmant mu..*-
lla Y V/VJL. MHBaa, Oeew. t.urobaio. N-
rallies
UILUal Jl 1101LT, tgrui i*huu pitr ludi iTM, lue di layasii dcl'llil
-y^ww^oe^y,^/-^^^> t y.-, ------,',Sierfa.aaYito'i1fii.ia- - ^a^lrYTattgilHrTlt"rf fiif r?' **
He^Par*ff:
Une bonne conte
assure tme
vie houreuse
-
LliHN & F1\K t\C
7ou8 produit phomceuliquis et tous
Uetdan U 10 pharmacie lante cliente tant de la Capitale que
,. 1 1 ci de la Province et le public en ac
es.nlecian' sa ou Lv>,ol. bhavutg iream g^J" de trpansferertrs$on
Joseph Si Cloud
A l'avantage d aviser a bienveil-
articles vendab'
SPECIALITES Ljol d
Lyaol.febbwo.-.ieiilif.iceiucomparaule l'hurle de in/u|,ation de tliiietr la me da
fo'C(JenoUr?, KmWOO, Ixraii. M g,sm a | E,4t No 1I24 entre la
Chocolat en poudre de L Se V, c'eut exqun Maisoo A. L. Gurin et Heori Bris
Poude Talcum L et**; C'est hxirae supriorW son Et annonce aossi qu'il vient de
h ,

:


Coautrrer Vos Fcrcei ca Sorveillint Voira Santa
Cotte lettre vcua dira comment,
Chicago, tlNija, tT. S. A." J'r.i pris Lydia VL Piiikham
Composition Vgtais pour de drangements de l'ovaire.
Tous les docteurs consultas m'ont dit h mime chose-faites
vous oprer, j'ai commenc p.ir avoir des douleurs dans
le este gauc-he. ensuite il n'a Sembl Ira avoir dans les
deux cts. Je travaille chez un tailleur et ayant une
petite fille & mu*i nir r,e ci&irai pa: me risquer. J'ai
d. n >.v '-. >-tier.i'a d^t: orenez la Comporltioi
v .. (tek - Lydia : tu cham. J'cl auh'l re consejl et je
me Btlia Ifj'tie mieux t- ut i'c s"'!e; je puia rr:airit-nant
travailler:!- *.*ipl ta '. r-.'.:e.}et: .iiunaruiotousvotre
( orai rmitki-i VV, tele et vt trs 1 nv?ge Sanitaire."Mrs.
Mai y \sp >, .. j :. : | ntei St.,< li crr\ll. tT. S. A.
Cet s '!. :' .- 1 1 m m i si jra r. : noattn r-^ii
.' 1 '.':..',.- i. i! 1 s et vieillofi, ao
:.-! ' tlu arbwa Je la

: narrotlques
psi KUte farnrna
1. peut dyend ans doute sur

:
. ..:.aj;\ion Vgtale
bon march e c e*c
Demattdez le prix courant
LYS'JL : le meil'eur et le plu touoititiae d s daVofedastl
bateso des
1rs \l hes.
recevoir par le derai 'pommades pour effacer
poudre Anolm pour la toilette. Sa-
von; Uauru, Pastilles Naltber pour
irestiuier la Sant etc. etc.
&
A Vendre
U1 ehaval de selle noir, belle
tulle
S id'eseer : Vaillsu-t & Hcuet, Rue
du Maf a%in de l'Etat.
Le daiuletUnt employ dans tous ItS g t'iii hpiliu*
UNE p iite cuillere de Lys^l dm* une pis e d'eau doai e
a solution 1 *lo i
DEUX t olo
TROIS 3 o,o I
Une pinte reprwLle murOB la coutenan e de Jeux verni erdi
) ... .
Le*y80ls4e / lo e parliculioremeul deel les cas de : Atcoutch
Rien s Tubeic .lose, Inlechon, Ueisuivi do chiens, Piqrts et mor
sures d'insectes Eruptions de la p. au. Blessures. Plaies, Brlai e.
r/.Ait', pool 1 lij/iei.e personnelle' la loilaue le bun. Daus les iktam
lie des m tidrg. la chambre de bain, le wa er closei. les curies,
Avant tt p;< le balayage. Pour c eau lier les Messure* des animtux
et 1er tenir propres, ) Aliment par escelleace pour les
Dans 1 s accouchements et les temps d^itt'il/niee le Lysol s'impose eet.n" en bas ge et les
plus que dans te j s autres caf ques Rt command pir rot
AyeztoujoufsunesoulieQdeLysoidaDscbaqoed^ vfnle cbI ^..viti-
ch'tuibre de votre appartemont.
C baqut iacen contunt un prtiptuui
Uhn f Fink Inc. Lon H. Thbaui
bkW K)M -t*f#k ptw Hait
SAN MILUN & ANROUAL \
Nouveau tiarage
Grand'Rue, prs un Saloi
Coiffure do Jet S in Millau
Rparatio h pirfaites d'auto, Pft
aU*in Oaild Uaijltj que8. Garage perfectionn. Tra\
DPySUpreP" soigns et garantis. VulcanitcA
is les M rapide. I
Prix raionnahei\
Alf ed Veux Pcie L- Cmilie
Pcie F S*|onr-. Kd. Itve le
r0 B *N Sida et oh e Yeuve
FWtx Salaave
e*a"^"
tJ'-f.
L-ll.S-UJLJ-.
Avis
/.fs propritaires de maisons
qui dsirent l"s louer aux Olfi
tiers et A'ous Officie s d > U S
Mairie Corps p u fini i* crie
[leur proprit ta Domm d*" 101
I acier de^ 'agis au Quirier Gue
n', Ire B igad
Pharmacie F. Sjourn
Donne avis sa clientle} aux met ceins et eu pub'ic. qu'elle a
natrsiorm son Laboratoire d Urologie en un Laboratoire d
H oloy. e appliqu sous la Direction du
Dr Mcol et t. Sjourn
Le laboratoire es' ouvert tous les jour de 7 hres du malin i 6
heures du soir pour toutes les recherches et analyses prvues daus' nem
1 aJU>e*Ct ci jointe, saut pour le {clam sstisfmari, l'Oifica. des
Wa&sermaim et li constante Ure Scrtore ,0fis de ,a BRde tera toasses
Ssront reues que le mardi de chaque semaine. e forl* Ponr loUPr ce* M*M1'
S'adresser ta Pharmacie pour les renseignement**
il nat s d'urines et 6'uc gastrique,
Keaciien de Wassermano
Raction de Tnboulet,
Eiamen du siig et du pus
Examen d s matires lca'es,
Rxamen ue crachat
Albumine raction
Grand Htel de Frai
VINS provf nant directement de BrtoaCj
Bordeaux*
ROUIE Gourdes 5 00 le gallon
Blanc i c tt le gallon
V1/V5 en bout, illes des m illeurs crus et dos Chair soi
renomme. Lique rs Fiana sps t Vm d'Espagne. hae|
Vini mous eux des meilleures marque.
M nsie r PATHlZi, re\euu ue aremant de Kiioeti
msriei toutmui pour son Nel, rr tent sa notnbreuseeij
Au C4s oca maisons convien laMieie |uetles prix spciux seront ablis nr du
mi et le moutant des loyre r *.* m Peuarot! demi t* aV/sion-_____________<
sans frais poui les Parties auxOfti
cierS et Seus Otuciers qui vien
nent an Hati
Hecherch de SpbfiAles el de Gonoeoptse. te, en
Avis mdical
Le Dr Charmant a rbonneur d'of-
frir ses services la populatiea de
C^nrantrtSe"rreire ^"f" et Mt Dciens cl,eBU
de la province.
Pharmacie Centrale
PnauiU d$ me /^aees. afae*** P"** "***
Qrd&HpUi **twWi peur M tm mOifim.
Avec un outilltg- perfectionn et
la connaissance des nouvelle* *eebai
qus orratoires frspa^e*. le D->c
t?urrharmfQt s'occupe secia'fBamt
de chi'U-^i- fl A'trrrUh'FT#rt
Adressa P nswn Jt M if Le soir ju q>-'iu ma in 9 k-s
Pkarmm$ Fttrus, aecieneeantni
fwild a j h I
DISQUES COLUMBIAI
Amateurs de bon
usique, accourez cl
L Preetzmaaa- ggerliolfl
Rue du Quai
O vesa freuver#s de Suoerka uquu tlumH *
oe.eVsv >ir^wi^ao*aUrt : Ctvtnt, ate#/e.
^aynusi. *, & t auf prtx neirtwn$lUmra rduite de;
Omvua. W Or 0J>


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM