<%BANNER%>







PAGE 1

Lf MVTiN Insertion demande • *#am%Z' LaDette Intrieure A proros de l'av's de la Scrtai* r*r.e d'Etal de9 Finance, co^vo nunt les portfur de la Dd'te Intrieure pourone communication, on a pu lire dana an quotidien hatien les rbrases l-oivei CM ; "Au moment c I E al Hai'ien pt la veil'e d empntter d, g ou de fore* 8 C|0, tnx d'ailleurs pay fard'au'ie gaeds paya, Mon •• %  Pressoir aura t il le cou'pge de pro poser une diminution du taux le gi dp e' i op*." Il ait Inexact q e le Gouverna tient hbitien sont i* veilie d em piUltar ui de g' ni de force au taux de 8 0|O Lie bonne partie de la niHtance du Gouvernement I Em riunt a port aur ce taux mme. 1! est dune mnuan de voir nn Journal ksi ien avoir l'air de dire qu'on aurait pu l'accepter puisqu il • • &f pay par d au ree pays. On lit ensuite: • 81 OOOI tions avant iB5,la scnario aurait ebance i<* runir, c*r ee*,i I cor-d* penei Me que leGouvtrnemenl toucherait. Le conseil que noua donnons lax I orteurs de H rm dm emprunt | trienre. c'til d attendre lamvi ou Haut Commiuatn avaol d en-en ino, m locapter aucuns coidition. i. l'arriv du Haol Co rtiianaire Ambassadeur on liOfl si oui ou non tUITH il y aura empruin. Nous aortrgis Fa s tes, Anmiques, Convalescents vous retrouverez les forces perdues en prenant L'EMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs les plus dlicats. Sar la prenante dr>m, r BU de I Union P iriatiqm etie, h courant, y heure Parisiens, Mon enr fera le couit aux iL'PtB Unis. HiorrT tcit da io Bl Le pab'ic est eordialtam aller eeteodre 1 rater ni des chosa intressantai \ { sujet de la eaase hat'isBai. Le Comit compte es itrijJ que les.soeitaires et I'BU ^ lai ferom l bonueur d y aiii|u Cin-Varits VENDRED' Cœur a'Hrone Sui'r & tii lEatre g'e u JO D .ViANCHE U.i ti m sensationnel Let trois JUouqus tiona cea paroles bt le p fio"ii> fP ennui e nous. M ma quand nous lisons que -'le vrm mot de tout cela cent que le • ijuverrbinent voudrait q. e le d ti r it annulUe prs d'uu million qu en I a-siri l empruntSJ'I 'couvert } er les valeurs de ^llll &f :, e•^ au pai> pi*Ol de ru o R"u<*** d'infr" '*ttO n d sots que c est u.vjnt de touei | iev.es. L> Mimai e des Finances a pour iiius'on i'i i our devoir ds dtfemirr |* intit 1 s d'< I Eta> 'oui en respec t >rt les droita d> s iers. Or il est cettain qu'il fait l'une e' l'autre chose en deminda-u une re rtuction des ena fles de I E at en ce qui a trait la IJ-tte Intrieure 1 Ou s convaincra que les proposfions q e puisqu'elles ont pour but d'sssurei le paiement d-s employs publics en mme temps qM le service o'uru dette qui a procur d'i.umense* avantH^e^aux porteursDre avan H^-s,on auta une d par les r otes sui/antes : Kmprunt ib:'2. Le vsrsemrnt aesuse eut de SOsUMO Dollar Il a t m 3 pour u7i,JU)de botirportant intit a 0 o|o. Sur cfle catgorie il.? ||1 0|0. Don; le *.oMe H au 2b 1UU est oe *Ji*,3'*7 dollata Emprunt Itttl -l. — 1-e verumenl dCei/sseat do ut it'u vo %  u-Gouide qui auraient uonn au change d* 1 poque 27 i'2-J dollata 3U cautima Aleianuon H emia pour 607,90a to'ura Ta centimes de bo is 0 lp t,J' On a amor'i 1 op Le enide di\ au &J Septembre Wi tt de 705,07b dolUrs, Emprunt l'.'li U — Le Versement oeeui est de ; 1,000,000 gourdes 1 a conversions su chine de l'po que tarait donn 300 Oil do! 07 cts Jl a t mu cependant des bon I our ;t7,7l i dollars 2S cls. a ti 'J,;^ r lio a amorti 0|0. Le anl'te d u 13 juillet IWI est a 48 204 dollata Imin uni IUI4 — C Le veiaemeiil accuse est de 2.O0U.00O de gourdes La couvers'on an change de l'en.. que aotaii donne 101077 dollars 86 Il a ete mis pour itiu 341 dol lb %  rai iilic a saus) ( Avact propos et pio'ogue ) H La Rvolt ComrM'e L d'amatiooe Dimanche Match de Boxe Cin* Galant Boi Q| Mi'Ji t Gine i*slin) sanJay MtfCb tbe lit ha IWe o'cloch on a atuort tviie Solitaire ? HOJUttB, I^MVIfc^ / ItuNK HILES, CELIBArAines vHuvm, tre la-lnicrivcz vou somma membres de norre Club Je Coiti-iponU ii.-c et niio-voui i'CJUou|. d':uib inlercjsantj — -oyc* connus dans ie moud-: ,ur voire iniermduire— Epouse/ U r lfhtftf. li; l'onheur Des oeiiunicj de pcisouucs tichM, aura yanics et sympathiques dsirent se ruariar. l'iioto graphies gratis, hnvovn 50 cents pour un abonMBISfll de 4 mois. I dollar pour l'anne. 1 ^Oitr.M.l'. IU..I.I. ~:\: %  00, Montagne Strvet Breoklyn N> V. Match de Boxe Sir d manda gnrale de nco riants et autres qui oat l'habitude de oui tei le travail assez tard le sa medi. la direction de Cia galaat a renvoy le match de boxe projet pour ce jour l Dimancha apis midi. D'autre pan, vous saurez que plusieurs photographies on manit'ea le dsir de prendre les diffrentes phase du combat et cela ne leur m rai 1 pis possible dans la eo me de samedi. Donc, Dimanche a ~> H a p. ——1—1. .J — m UUwWUat III U1UUU Lstours de trond*. que les Hapmobiles ont fait an ltlt et 4 ent prouv tout le mo .<' combien de puissaaca peu' aveir niai A l'avantage d aviser sa bienveild'un prix modr, et ces v ( yages-l ont tabli la grande rpatattsi nte clientle tant de 1.) Capitale qu: rsis'auce et de rendeneut extraordinaire de la llaumubile. ie la Province et le public en gn! rai, qu'il vient de transfrerer soa, j nsta'lation de tailleur a la rue du V1ag>sin de I Etat No 1814 entre la hs'a SOT A. L. (iurin et Henri Bris Types de Cii088eiie3 on Et annonce aussi qu il vent de Voiture de Tourisme cinq recevoir par le dernier bateau des ou voilures routire deux porr.mides pour effacer les tcaes. ompteut• de vitesse. poudre AaoliQ pour la toilette. Sa-. ft?" r,fc ur SfWwu l'htes, lampes de tablier et lanterne arrire< l'are brise ie vue claire en temps pluvieux. indicateur de niveau d'essence Indicateur de pression d huile Trompe lectrique H y a dans ce pays une rgion dispouible'irs avantageuse uv agents et uoaa aenous h^uieux de recevoir des maisons aensiMi' vables, les demandes couceiuaut catta reprsentation EQUIPEMENT ORDINAIRE places. places. vons Uzum, Pastilles Nahher pour restamer la Sani le, etc. 1.4 Bal de U Heuaisiuce Amperem'.re Pone manteau et reposa pu Porte pneus Jante de rechange Tendait!! Uteraux Supports de tendelet poarla| tieres Tapis pour 'e tonneau Capote ( uoire ou khiki ) Compresseur graissa Pompe, Cric Uutiusge complet • Mit du Pacifique I 1 a galement re j'H.' par •">voix contre 11 I amendi ment du 5nat j ui Prance voulant eonpaher la fabrica ion ou l'expor a ton aea boiasans alcooliquea danf iea Iles msna es i.ei leHdpr du Kotaatlsiaal a.ne SAUS les traits seront ra'ili rnal/r^ c MiiKitinn srieuse des dmoststet e f rrublieains. L^.a measb-es de la eommisiiea riea fm.'-Baes de la aliimbra aprs trais hearv" de discuasion n'ont pu a'enteudre sa.' les meyena emplo •tr pour finana, le bnn*'te8sol data lia se soa' *jonru dollara Jt cts. 11 a t m • 07,902 dol TJ'cen ns de bond L'amortisaemant a t de 2 op Le aolde du an l janvier 19/b tdt le 151,574 dollars 10 cts Pour l'emprunt I9li C.tinjvoit qu. %  crance reconnue aux pjrteui> st plus du double du versement secoa. D'silleurs, nom devons aioutet |ue cet appel au Haut Commissaire ueut venir que de personnes peu ai Min ut de l histoire de la Dette luit tours tijui UJUS oe savons c qu'elle arai* dveniH> si le Qoovfti nemant Hatien ne l'avait protge par son lusistatCo en empcher la • et iii 'ation pnr une Comtniaion qui .uiHit certainement taille aedaus sana merci. Si doue le Gouvernement a insist jour que cette dette ne fut pas vr lie, il doit au Pays qui va avoir vtrser dea tsxes uouvelles jusqu'il luconuues pour payer cea dettea du pi*se rvolunounaite, il doit disonH QOO su psya de ne nas lui faire payer les fautais es et les libra it Les ieKsjTtir>8auiB des puiseauce* trangres, porteurs de la majeure pallia de la dette, quoiqu'on veuille croire au public, peuvent se dire Succs datant que celui remport par 1* :... %  Su Uaickl La Kenaissauce a l'flCCav %  m Su grand Mal travesti dwune iruaa.ac dau> es salons du Cluu fcynen Pe> i Ucare dl i aptes-idi, 1 orchestre du uacsiru Jn rtapustc jetait ses notesSe gaiet, .,'n.i les pctu> traxesui a qui Clan rserve cette jiiuuicie partie de la lte. giace au concours em, n>.e des daims patronnesse un services doidte et de surveu.ance avait ete organis a 1 entier: ans:a^tion des pres et mous da lamines. Les mu eue a .u, fient tant et si bien que sous le ceup te 7 heures, il ne cdrent la piace aux alocl quave. tegret. L'entrain allait de plus en p as croissant et malgrS la pluie le rez de ctaausI.JC du ciiw tait devenu trop troit pour con.enir u loale des invites ; o dut mettra S leur disposition l'etage suprieur Nous relevoas parmi les nombreux rravesli* : .Mao Lia Douge, Lorettc Usussc, et N. Letelner .">anits en nur roues de %  rnouca ; rtiu icoi-, (tcrmtine Kodnguez, pierrcttcs ; FcrnauSe rue pompier, t'ierre .Noisette poilu Antoauie i.Oi-.u aiidaioasc hianctne Coicoa MarcNandc de ticurs ; Kcoe et Andie ktiieaii clowns, Andre • > air.riglu eioile ; V. Pressoir, J. \lei, i) t'oimcro, Paul bavais ki. Uiaucaard i.oun n. pei, Oeorges Ce>estin, Reae i'avien, pierrot ejcoigcs Osse, otsciar de 1 occapatioa, Aaua ^a oniou punteMps, Catherine a>aimon indieanc ; i.inu StCCkSf Chaperon roage Andra Cabrai loue ; .Ses coaipliMents au prsideat da ClabSyritn dl aioraon qui a eu la gracieuset Sa mme le io,.al du Ou* a la dispositions des organisaicurs je la laie aux danaes p.tiannesses aiasi qu'aux vaiiluais lutteurs de la Sanaissaace qui oat assure .e succs de ce Bal daat ea gardera cacorc loug.ccaps le seuTcnir. iiypmobi The H JPP MOTOR CAR CORPORATION DIIR0| £• U. d A C4*$ mnplf i.ieber A b. C. bs diasa WESTfcRW UWOI Jre$e tlgraphique HUPP MfKUfT U fils da Tapissitr Il non a ' permis d sae'ster Voultx-vous avoir un WUlKBa sine a un pux drisoire defiaut! cuiieaae u une luuuupulation trs M dune dure uaonteatabli ? Plus de ifto.ow de ces MOTIUBJ rpandus duos tous les points duitf Voulei-voaa avoir une POMPE pour met tre' votre installation l'abri de l'inreridie pour monter l'eau dana votre appartrmen'. . votre h el, pour rroaer votre jardin PI une rption de la p:e de Mr Char! (aire arriver Uau une gr*nd e hautear lea Moravia qui sera re prsente '• mardi prochain N|H sommes ea assure d'affirmer qu l tour de force ralis par le pote ne, manquer. pas d tonner at eerlsiaament plaira aax plas dif Icilss. Mi "Moravia a au crer l'atmo pnre du XVlIle aicle et le diame iatrieurda sa pice es. psasinasant A. l'aadiiion des vers sasgaiflques aa rythme ample at ru o lieux qui ont aaceo d on frisson aieefaieant aetra vielle aae asalada,noua avens pvas aux |efsaa fUsabeaox qni al qu'aucun Gouvernement tranger ne luoasront \<* f | b" sion e voir Au Clair de la lune ficier-s et ,qui souvent |n avait peur savant qael eneka uear • al :< et uat que d. i.ompenaer les rvoluShsiiea Moravia ft quelles dlices donna res. ou gote enteadra ses vera, i Dr C. r. i Donc, mardi pir [ Tool** vons avoir de la LU M II. TRIQUE tra pen d fraise vt% sgne,dans votr Cinma.daus voir oent industriel ? M Voulf vous clairer les me* a* %  Voulez-vous faire votre lessives mpcber que linge soit port par /ira et vons exmDtr d'treso*"" des germes morbides ? Voulez-vons; enfin un .HOULTX h MUS de plus p*"'* 11 Ailressez-vous a Mme BWARDELLE Epiceria x orfl Dame— Port au rm Sul Agent -our H^i i e Granr|<-s F-briq''* de FA1RBAXES MORSE & W



PAGE 1

Ll MATIN GASOIJNE ET KEROSIME Kou. ventns dintroduire ei BaWlELlSsHMl I r Z d£f n n e *\ 8 Vcialement recommandai* pour on re/idemen awtta; et qu'elle n'encrasse L le ,o|eur rdcc ou raffinement parfait P ** Jt • engageront n'user que la Kratine SMFT f ip rieure aux autre, par ton*degr Sae elieJnne i consquence une flamme plu vive et brle Tant 71 Pour les prix, adressez-vous l Roberts, Dutlon & C Assurez—vous contre LE FEU TVNATION IVest parmi les TROIS compagnies q-ti ont pay 1 INTEGRALE WEMTda n le dgast* de San frun tiseo, rglant elle seule 3.382.QOO Depuis plus de cinquante ans'IA If%. riONtL' est universellement connue pour ses prompts rglements. La Maison du Meut Liban B. & N. SADA & Co 'T i i i t i — prs U reu du Beurre de table pmr fer. %nc de 5 livret Or 3,50. Clyde Steainship Cy Foreign Services -es/* HATI ve iuit de Jacmel # fendu iei le 4 du courant et pm*tirr. lendemain pour ISlew.York via les rts du Nord •Kr ieus autres re>iseignem*nt$ on I pri de s adresser VOtfle de ^gant-Gnral. Port au Piiee le 1er Mars 1921 Agent-Gnral E. F. Clments OUJOURS CHEZ JNTOIVE M. TILHM1S i cueilles de bon eot trouveront l'assortiment le plus complet capabede le salisfaire. Pue dernier bateau, nous avons reu un lot assorii de Fout a Meurs, toutes les nuanaes. Drill Tussor ^ublancbnrts (iarbardine Jon de soie BaS) coton mrcerit W/ i ,De r.A Chaussettes homme. %  %  M qualit suprieure C8 d e is h offrom tcut particnl rement quelques articles leJs que : %  acoi suprieur, geande krajetr G. 1,00 Mouk rote \ ^5 %  ueiine barr, s joie U00 comp.tr d antres surpriias qu'il est inutile inumrtr Me intle qui sait I / %  'Ileur*,* •. csi moiris une rclame qu'une invitation de passer %  mire magHiii, pour jeter un coup doeil de connaisseur sar %  j*i l ock 1 urni et pto date. JTHaanqu x Da c r chaque bile>u BOUS apporte que'ques ncu *"* a offrir r .ore die. tel". Toujours Toujours %  •U.-.A8THNI1. FAtCLCSI OttLOBOSt, DEBiLiTS • te fc-J. SIROP de DESCHSENS i'HiaoflloLino Parisiaua Cs soir, deraire rppresen'atien de iALOM ( la daaaeuee ), avec •daptatioa MBaicais rgle ptr Jus lia Elis. Eatree: Igg et > ,80 Avis Landlords having housts for ren' aad wsuid dssire to lea a e iheses hanses is olicers and non Cm miysio^ed olllce-soi Hie U S. Ma riues Coips, may st their proper rj Hilh th Brigade Bi leting oiti cr, Dtadqiartera, ls> Brigade, and ii lise evnot lhat >he hnuiei ire dsirai le nd ih reniai a-ked is sa isiaciory aud efUrt will b* made hy thn \i ige leur proprit au buroan dr 1 01 hcier des logis au Quar ier Gn ra. Ire Brigade Au as o ces maisons convien nent et le moulant des loyers r clam satisfiisanl, l'Offcitr des logis de la brigade lera (oui ses & forts pour louer ces maisoi s. sans Irais poui les na r ti as auxOfii ciers et Sous Oiiicie's qui Vien nent en Haiti Avis A partir de Vendredi trois Mari 1912, i Usine i Glace de Poit au l'iince loaugurera na service de li vraisoa de glace domicile desstr Tant la Craud'Rse et le long de la rouie de Bizotoa jusqu' fcea Side Ina. Le Camion laissera J'Usine tons les jours vers oose heures du matin, les personnel dsir-nt e'asoaner voudront bien s'adresser nos bu rianx. Prvt ?u Priaff, le 2 M't 192a. Usim Gltut de Port au Prince Informez-vous des Agents. National Ftrelnsurance Co oi Hartford BRANDT & Co Port CM*. Pr ni ce Maris Fiancs, Amoureux Qui ttsemba'asss sur le chsix d'un *4c.a* t/nr fnWTsM vous un Extrait < Divan IVtiri Moulin Joli i UnJmmmh te tn mres crations de 'Nicole' Us parfums de la fmm chic, et vous aurez un mu imam de got et de. lu*e peur un mimmum d'argm' Uemaniez autsk la j oudre de r\x Divin N$%r en wm sahn une merveille, I tin vente chez Cmvan H. Martin M*odme MtimH rue Bonne toi, M mes lroye et Agnanl BelleEn sioek eket Madame Jardine denture lu Sminaire. Vous y \rouveretaussi des raisons peur liwretjes ermes 4e beauti m farts eau de Cologne, savons, englie.rsle terni prie: medvs A llr.YUHra H Cre / gents Exttnsifs peur flarh 1561 Fhrn amtm -4 . -1 v I M *tma4 ar-ae fus %  '• 0 La PurgAtll Idal s. \ • cent la IPiuSc %  — n 11 aj outai *•> i. Los petits enfants font la joie du ioyer TM les jeunes marioj rivent aux moments de Ixx.bcu, avec des enfants tsbs et heureux, M.lh, ... u^-nent comb,en de jeune femmes voiom leur rve p-Mr ne pouvent connatre ces joies k cause de derw* au or rart (quesqui peuvent tre corrigs pr,r un tra fl-n" mple, La ComBoaitba Vgtale de.v.lia t. Ptnhhta tetement le mddicasMDt sAconaire ooeama 1 indique] Pu e bla,Puehla^rcxico.-Jai pris la Composition V, taie -le Lyd.a F. Pinkham pour des dOttlenra dan I • v '-J doeetatuatparcaquemeerts lemaiem s, l h n .rragieet duraient plus de cinq j Wl |a, , ., Ui 'prw un nombre infini de n, : I ne -le mes amies m'a parle? de votre corn potion r 1 •' !a recommande, afaaootd et 1 et ;; %  i vous en sommes reconmi%  .„ %  %. fal ne fille et non. loORB) l I an u M I HOMO US ROSAS. !;,. lv{ uiii Kuiz ;;, '• l l'uebla, Mexico. :' J > Oo K(ad nombre de lettres huilaU, m _. • VHUKIU de U Composition Vfat d : L C3 i c I % S-s %  Z fe-3 \* 3 e ydaE.FinkK WH* %  MI.M MtOlCIMI CO. I. • %  ^—S... ~ —5U^ T (. •



PAGE 1

Lfl MAUN BOUQUETS : Un jour viendra, Ambrt VtrwuU Variez -lui de moi, Prtmir oui KK.SC sans j in l.'Anneau mer-,dieux L'Amour dans te CCW DCUttRKI CKf.ATINS • Fox-Trot. Fison un itvt, Vl'ull.1'. t 1 l pOKI fit tpftiiiiih i ui humine). EXTRAITS : CF.itirt, Prse, /..'iniiise, Violette, Cycl.iuu ii, /nwiiiH, LiUi, Muguet, /rit, /hliotrope, (hyf't. Toiii' Parfumtntt • l Qrtadt Magasina PERFKCT Black Shoe Dressiog Go k I-l Geo. JEA^SEM1 Agent Excluait pour Hati^ 16, Rue des Miiacles, m face de la Banque. \ ;: ii j!' i I II-i".->l :i<.'pi.' n<"M'" II -.un— J Une Combinaison Efficace La Maison w. I Ihiov Arrom? i ?a bienveillante flitn '*. qu'elle? lCTJri BU glOtk d' G ^Une. K''0 ne et allurr-rin ; c*e d H'rc Us manques qu'elle ve • r m gios et d ail, a des pi.x l fc> ic duiis. Bana La cl A'iTfrl p?r cellfn.ee Pour Iert n pn bas ge e' 1rs Dv-Dfrt ques Recoiin.aud par tous les Me ecios. E vfnte ce i Simon Vieux — Vf ed Vieux — Pcte LOmilie — i '"ce F. Sriar*t, fd. Hve & \r 0 __ &^ s da et ch 2 Veuvr Fi'n Salnave Grand Htel de Fram VINS provenant directement deBrisac,^ Bon deaox. £ ROUiG Gourdes R 00 le pa^lon BbANO > 6 0o le PBOO VI > S en bout Mes des meilleurs crus et des Uwte*w In renomm*. Ifi p rs Franoa ses t V.n s d'Espa ne. LtMunpggnt] Vins mousseux des meilleures marques. .VI rjfieor PAIIIIZI, revenu den.-emenl d* franco ayee; lD ux g-r-mt nblis parur du Ur Jo< HBOonr lu Peoeios ttemi e' Pension. r'i/rUir m loi rtUti t. telle un ftfmt/t M Pour Produira DI'S BSA1 K CHEVEUX Ourli|ii.-)r'(iiitli iili B arry' Tri In iiiniKitKK avec le bout di I I l'ao tira, maia paa aavar* ta i duwJroMfMU JoiirntMcini'iii. ('* traitement fait ngulMmnMt, rend le. I'.WVOUX moud, loutfB, (oru et Dugnifiq H i Aehrtrt Barry i TVic/'' -TOUH aujourd'hui e!.. : ti//r.s pharmacien o chez votre marchand. Employez U tout de tuile d tdtti : ' rtsidtali. iirosine Nu s av ; soni5 le commerce en gnral que nous a v ons un stock .-J i KPosiup dans le dpt situ lue d'i Oa-ilot *u-trnc? 24 Fvrier 192^ REINbO D &Co Avis radioat P&arinaeie F. Sjourn Dotitif %  vis .1 M rl|*itle, au* met'eci* M mi pnli'i*. quVIle rm.sjorii ><>n Lab >ra oit • %  d Urologie en un Labiauiie de j'.ci' U t' ; p^l que sous la Dirve ton du LEHN & F1NR INC Ions produit* phnmceutquvs et h article* vendable dans une pharm( SPECIALITES Lysol des %  ntecian, sa on Lv^ol, ^havinf Lysol, Pesseeo .-denrif'ice incomparable l'wl foie ne moi us Emuision, Lxiran. Chocolat en poudre de L & F. c'est exquis Po id e Talcum L-r; G'fltf l'extrme suj & bon march e'c elc Demande* le prix courant LYSOL : le meilleur et le plus -.ono nique d s .isinfe-taolj Le dsiufectmt employ daol tous les g a us hpitiU. Ui\E petite cuillere da Lys-I dins une nn e d'eau dojue la solution 1 1' DEUX 2 olo ThOlS' 3 o.u Une piul reprsente tmiroa la onleiance de Jeux verrei Lysol s'e ploie pirticaliTmmi a ne hs cas de : AI inen *, Tuberc l'ose, luht U >u .vio.s.,r s de ch eus, Piqfcres et' sures d'insect s. Erupl ocs d-i la p au. Bleasur sPlat nf Ile, pour 1 hj,nue perfooneUela 1 .ilste, le b un. Dans l_ tresdeS m,t*drtS. la clumbri d? baiuldwae-closei. les %  \v.ini fl apr< le balayage. Pour ctcauis9r les ble5sure> des an et 1er ienir propres, . a Dans les accouchements et les temps ^pidmies le Lyse su olus que dans lone autres cas L? Dr Chumant a 1 honneur d'o' rir f nvices a la population de PortauP-ince et ses aociens clieuts |Mlir , ) W ,,,,.,. „ Ayez toujours uueso utiondeLysoidanse! chambre cii* votre appirtement. C kaque Hicon contient un prospectus Lehn $ Finh Inc. Lon H. Thh Dr Ilicol et P. SfifaHrtiA Le tatora'oire es' ouvert loue 1 joirs de 7 h -s du mtin i lif-ures 1 u x-^ir pour ione< If s rclie r ch s ei analyses pr nu s dans | Hi.noncd ci loitite, saut pour l^ tla>Miiiino en h connu fe UrsjB Scrte Ssroni nufgquele mardi H chaque eecnem-. S'a>essr m hirmecie poui les reoaetg ^-met \r itualy*** (?'iiiii's e' Sue ei >> uiu*, iteaciiO" de W HSW ni ;nn K> c'ion de Tr l>< ule* l'.x^nien du B*Hg e> du pi' EvJMi.t'n d s maiirei lcft'ee. lx ui'ii e va lut AlbllO'ino rt>nclton Cous ane Ur^ Sc rlo re rWbefCNe de Sptrcrkti* <' i Gonocoque*, efe, ffe I Av;c un eu'illag-r petfectionn la conn:issana' des nouvelles leehni' ou s cratoirea frariises, le DJC t-or r h irman' c 'o:cupe spcialrraent \ ? hiur^tf pt dVrru'hemprl. Adresse Prttsion Rauxjnr, Champ de' M-i; .L'soir ju-q'-'au ma in 9 brsi 1 Pharmacie Ptlrus, ineitnntnteni Ew.'.d 2 1 , h MIT WORK '.Aftnt pour Bai* El Miserio Bar A t de Daittl vier t d'tre irs •ille scaa U direction de M.ne Br ihc' un tablisiement comprenant un Bar race 'h m ment am* ?g^, un rntaurSBt de premier oiiic tt du chambres contoitsbles. Rue RpLb came ou Grand Rue Ko 16,12. DISQUES C0LUMB1AII Amateurs de boni Musique, accourez ch L. PreeizmQgjeraoii Rue du Quai Phann ^ Centrale Pr.,** U ouu h n.fiante uruvj, ./ ^n.# \ Vendre ille tS fd't*tt O voit* trouverez de Siperbis D^que; frilwnba *.*' d'o *rn; (hie Si*p : h ox-lriis,)nonokxjiut : Chvnti, angl**, I chcv.l de selle noir, bele Mia^Hoia. air, elc au r prix exvplwtmilkmetU redmlid*' DUU.% dt 10 Or 0.60 ani A Hrcet, Rne •• '*"*12 V>ill> t te Me> T i 4* !'Si#'. SftxJNk k ttitof/2S



PAGE 1

Qtf ntifi innH m J3Q6 Ptft *v Prince, laitj itui 3 Mars 1922 aV timniR PAOPMB^IM: Qmeit-MMLOIRB % %  % %  %  2f)a*wiuK Une des ckoses les p.us apertante* dans ce monde, c'csi de se connatre soir mime et de savoir mesurer les forces de son me celles de son tat. MACNIAVIL Quotidien REDACTION, Rue Amricaine No, 1 N aeja 45 anr, femme et enfants a F atu > et a mon ige ce n'e:t plu IBOnent de changer de protess o i | le cherche une pente ferme s %  W et je n'en t ouve aucune. Mi pitton est brise par la guerre, cai ll n'avais pas t mobilis j'aurais 1 lure des conomies pour achetai 1 wres que j'avais en fermage |* OOis pas non plus la crise de ind'ceuvre agricole, car dm; fj>ys, en Haute-Savoie, ce n'et les bras qui manquent i la terre, % tout le contraire, c'est la terre %  %  anque aux bras . W" e crit : € — Aujourd'hui. F PilAt partout le retoui 1 la terri iV"* 0 % oirt su mois que.de Lyn EJY 8 111 de Lyon Villefrancb >.. *" %  rgion lyonnaise, je cherche %  proprit rurale i exploiter. | PJ nen pu trouver et, ma heureus : r nt |t ne suis pas le seul. le con r. ,s P ^ mal Je col'iguea qui soi I %  aime tnse ; gue Ni pour la grosf ul'ure, ni poilr | a cu n ure mari* P *, impossible de lien trouver [ V 1 *itttr quelques annonces fj* dl7 f journaux, l'en ai fait de P" le **lltiin du Sud Est F" U-ie faire ? Ht l'on dit que la f !" ma qae de bras! Allons donc! |U antre : _ git: qu'il y q' 1 4 "s de terrain vernir* ( hosa ^ H i, — U Rhdne; ces Messieurs s'empressent d'y mettre la main dessus, cela agrandit o jours un peu leur chasse ; ayant deux ga de chasse, il faut qu'ils puissent le occuper largement.Ceci a pour coas quence de voir, dans h commundes fermiers qui oat tro s fo |plus dtr tin qu'ils n'eu peuvent cultiver tt, d'autre par: des petits propntai res qui possdent deux, trois ou qoi tre vaches et qui soat dans l'imposa bilii, pendant ure garation, d'aug menter leur patrimoine d'une vache faute de t'ouver que'ques coin dt prs marcageu* acheter et qui bien arrangs, feraint des prs dr premier choix. Combien j'ai vu partir en ville de petit* m.niges ruraux, possd n de quoi lenir une, deux uu trois va ches, mais noyant aucun espoir de s'agrandir pour arriver une modes te aisance ils oat prtr migrtr que de vgter un peu misrable mini comm. leurs an et e; ils nom sans doute pas trouv le Prou en ville, mais ils ae soat pas revenus.* Kn6a un dernier crit : t — Depuis deux ans. je m: suis dress par monts et par vaux, sans cuver ta moindie iire, n'importe quel piix J'ai crit dans ton es les direc nous, presque dans tous les dparte mente qui sont lirait ophes au mien l'ai chitg de nombreux amis det'io (arme ei il m'* tojjours t rpaa Ju : Ici, pas U moindie parcelle de e:re bb e JOC, je quitte dfinitive me il le mtier. La constatation la plus pnible, et que nous avons rserve pour la tio.est celle qui est contenue dans les deux rponses qui suivent et qui montre que si (accaparement des ter les coincide en Jrrance avec une baisse de la proJuc; OJ g nrale. ceu que beaucoup de piopritmes rur.ux, enrichis par la guerre ou par des circonstances imprvues, dtieu nent les terres sans vouloir les met in en explo tition. faine de ces rponses dit : c — D: puis l'accaparement des terres, tou. le monde est parti, plus les entants Ictt propritaires. Dans mon h.msan qui compte 78 lecteurs, en 19 1 4,les propritaires, aouveaux riches,ne vtu lent pas que leuis t niants cultivent la terre. £: i autre est ainsi conue -—Il y a trop d'argent i la cam agne.trop. uop ; et ceux qui revienuent de la guerre pas du tout. Si 1 E al veut du bl, ce o'esi ps eu te payant cher qu'il lorr.iendra i c'est en ob g'an: Il cultiver les teries et 1 expropner ceux qui ne peuvent pis les cultiver Le b. reviendra de suite i 40 frs. • j Nom n'avons ftit part d ce? cho 'ses i nos lecteu r s que dans Tint-a t on d en tirer la concljsien suivan t qui es. dans la note des deve.o > P n j que nous (aisoas relaie Port au Princo — Intcrr*gn>, les prcvjnues Frjacine et VU tona Jacoli.Cli et Viergina Joseph. Rsu Mrilui affinueat 'avoir pas occasionm de scnes pu cliques. Vivat dans la plus grande mtiniitc, eik %  > se taisaient d'irnocentes niches — Le juge condamne les unes a l'aeadc ci renvoi* la* aut* — Voies de fait i l'aide d'un canil Li b i s sure est insi^nmante ei ^oninie il s'agit de deu v cousins, Flix Bemoiret Lermes Michel, le juge les met en libert, sms plu — A lieu de vivre tranquilles i Carrefour. Zliu Vriqunn et Soph.lu Deanorncs s'oublient en d'iniernimabiis qtitrelics qui les COauiseil deaat le juge de Pau — L'iaairc de Pierre Dsir qui prtend que c cheval trouve en sa poncMon avait ie achet de Justin Bois ne parait pas claire au juge. Il I cipdie au Parquet — l-e Tiibunal estime que l'-indeutit d Octa-, vius Menas a qui on reproche, avant eu taira, d avoir enlev quelques vannes de la HASCO, n'est pis eublu. hi il met Ocuv.us en liber:* — Coiniiient le chapeau d Eudora Millier qu enlevait veBt indiscret se tionva dpoi au VN. C. d'ismaehe, c est ce que ne purent expli quer voisins et voisines et qui amena un : Keoe agrmente d; coups d injures, etc. — Ils taient nomiHiux, les shincs . aussi lurentl is sans piti pour une cliente qui, s tant montre trop peu gearetu* envers I un d'eux j reut loree injures et horions. Au Tribunal, la' victime ne put reconnatre ce ui qui lavait bls-! se. Alors, le juge met le/ terribles gavroches en libert — Us taient deax enfants deus. mineurs : un gar,on et une alla. Ils puisaient tous les deux d.icau la toniame. Ils limaient toas les deux la h '.ais.interie ... Le Tribunal les renvoie tous les deax del piventiou — Au lien de solder un peiit compte d'picerie en retard, Dorciliui qui. vraiment n est pas commode et n'entend pas tre relanc pour pareilles misres, se fiche. Coups, amende iVouvelies Etrangres Les Cours PARIS r-Dollar IQ.S 10 i PARIS rA l'oc.asion de U d scoasion du projet de recrutement .le l'arme Mr l ; ab y a lu le rappot de la corrmis'bn qui dclare que toui I J monde en France voudrait la rduction du service i un ao. Cette r ludion serait possible si le Irai d' Versailles tait appliqu, mais son observation et le manque de temi> Une adresse M. Poincar ARIS, i-A lissue du jnie cou g es national franais les dlgues de nt associations comptant plus d'an million d'adh eits ont envos. Mr Poincar une adresse exp i^ant cntre confianse au'|| iara a :t r i la Franre sa >. %  • %  riMiM its rparations ci les ga'anti.'s auxquelles elle a droit et rafJerrnir l-miiiavec les pays de 1 butent-. aCtrangsr Par edble, '26 Fvrier La priacesse llarz, fille unique du roi Georges de Grande Bretagne et de la reine Mary a le marie aujourd'hui au Vicomte Lascclles — De Paru on .innonce que le gouvernement allemand a inlorrue la CommisriOD des Kpara tions qu'il a ereclu le cinquime versement dcadaire de ji millions de marks or — On mande de Ikrhn que I accord provisoire conclu enire la cjmmiss.on de rparations et le gouvernement allemand prvoit le paiement annuel par 1 Ailanjigne de sept cent vingt millions de m,rns or en e>pecc< et un milliard 450 millions de marks or en nature — Mi Hughes Wall.ce. ancien Ambassadeur des Etats L'ms est arrive au Havre — tAt Schaaur, nouveau ministre des Affaires Eirangres d laue st arrive a l'ai.s — Le prsident Hardiug a prsenta aujourd'hui au Congres le projet du gouvernement destin a venir en aide a la marine mar.iunJe amricaine — Le pape a accorde ce matin une audience ae cardinal O'Conn, de Boston, et lui a dclare que tous les cardinaux ame.icain.. seront prsents au prochain conclave % %  On annoncs de Tokio que le projet de |oi sur le suffrage aniversel prsent a la Uite par l'opposition a t rejei par aaj voix cantre 147 — Suivant Belgrade la Pologne auiait adhra & la t'ente Entente. Une confrence ur i' lllemagne Mr Jouhaux a (ail i |l Institut o:a '-ographque u e confire ce sur l'Ai v n iagne. le dsarmement et ex osa le rsultat de son enqui en Allema oui la transformation techn que de g i e H conUatt qu il y a a.tuel'e.nent f\ • 1 ,-s *> %  > 1^1. 4 1 Baa^BB -._ 1 1-lV \ 1 * ~ Il 1 Jii Grati* c liootch Vn stimulant brillant, plein de v-ve et d'h 1niour. Va numro gratis vous sera asfdi ds rerapnaa da votre rxMu et de votre adresse complte. -Scrivet O. Miicheli, m, Pearl Stre.t. Brooklyn N. Y. la*mie oblig t la France au main im du service de 18 mois. L'orateur s'tend longuement sur le danger que prsenta toujours pour a scurit de la Fiance le voisiaag le l'Allemagne et raotre la ncessi abso ue d'o gani .er uie frontire in /iolabie. La commission de 1 arme, jjoute-til, veut que I arme de COJ verture sott porte sur le Rhin dsles derniers lours du danger. Imaginer une couverture passive c'est laisser a 'Allemagne Us moyens de mobiliser, ctst orgtniser la guerre. deux Allea*ges: celle des habe eaux ei industriels rvant le re our de l'empire tt la revanche, l'anire d 1 raal Ja ptix sincrement ri'pjolirai M avec la dmocratie frasusa dsire CJllaLiKer pour la rt.b issement les re auons commcrcial.-j p 9ii{ j e b;en de lhumaau entire. S ouve lies Diverses PAR S-A la run on du conseil Its ministres Mr Po nrar a reda compte i ses colg.e; de l'entrevue Je Boulogne. — One dp-hede Ne annoice'que 1 amiral Maldeu a ofl .n un dintr k bord du (Jjeen E issbsth • auquel biui; 11 ,aii J nl M 6llcnl lc P rf '- des Aip i mar-tiPARbLa t.grarr.me du Cairel^,, !e gflr J Vl et les ta iOBOOce que le marchal Allenby, ,„ ;J0rs K des unils & ^n:a,nes ^ L'Egypte Mi deln re Etat souverain et indpendant -5s ment la ncessite qui existe poar 1 Etat hatien de tirer, d'une taji u dune auire, tout e p.ot lg t me que la situation lui com.nand : et la mise en exploitation de ses loi res ou de leur valorisa ion comm*i ciale C est qu-, si aujourd'hui>en Hati, ce sont les bras qui manquent la terre, aimant mieux migrer au de hors plu't que de s'employer fruc ueusement au dedani, nous devons prendre garde que,par suite du coars des vnements, nous ne soyons ac .ul:, quelque jour dans l'avenir, i une crise du genre de celle qui crit r'c'nellemeit dans les camptg^es dt Fraiace. Puisse n 1 encore lon£temp %  o s m gra.its rer nir sans trouver '.es places prises et les caapcgje> bai-icifaes iccaf^tteai I fiaut coinini-ssaire britannique e.1 ligypte a pub'i cet aprs midi une proclamation 9 b oliss;nt ie protecto r.t bntanaque en Eaypte le dcla rant Etat souerain et indpendant avec statu quo provisoire poni la d fense et la scurit des communie. ions de l'Empire britannique et la p oiecuon des trangers et du Sou dan* •m*une • Le leraps.) dit que la aommu tomlt paye par lAllemigM depuis larmia lice en espces et en natnre est entre 9 milii.rde et y milliard! et demi da marks or. • Le Tempai aioute q 11 f iu rt*> duira les avance fait** l'AHemagoe d'aprs I accord de S f .a, de sorte que la euiiue toui pAye majuic. p 9 r IWIlernigne M ^^ ie cinq cent* millions de rmrks or dont la plus grande partie est abser o-^e par |P 3 dpenaje de l'occupation militaire. ^ ^ iXouveiles de Washioatoii WASHINGTONLe Snat a re J nnionrd'bui d'amender l trait dj.au. Par M vo.x con.re 2>i ,| re €• I •ineii.leinei.t du snateir Pitt non flHmaii.lni.i que | HR .a (0l g d#§ %  •'ot.-WiiB existHDi dna 1* trait --ut B.J;. ..a w i^ |i uej.aaadi


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05612
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, March 02, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05612

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qtf ntifi innH m J3Q6
Ptft *v Prince, laitj
itui 3 Mars 1922
aV
timniR paopmb^im:
Qmeit-MMLOIRB
2f)a*wiuK
Une des ckoses les p.us apertante*
dans ce monde, c'csi de se connatre soir
mime et de savoir mesurer les forces de
son me celles de son tat.
MACNIAVIL
Quotidien
REDACTION, Rue Amricaine No, 1 La Crise rurale l PetilesNouwlle8
!Far Galole
!st-ce le paysan gui manque la terre
oula ferre quimanque auxpaysans?
Ce sott l, en eflet, les deux fic-
jrers de cette ?orte de crise, partout
elle se produit. Ut journal tech-
|iquc franais la France rurale, a oi
. il y a de e U quelque te.np<,
le enqute sur la cause de la d'-
iition des campagnes en France et
jeiquite a abouti cette conclusion
ne c'est la terre qui manque aux
amas, en France.
Ill parait qne cette conclusion tait
[ce point aatteniue qu'elle a tait
ytti d'une vritable srie de rvla
s. De partout, ou p'esque, ce
pt des dclarations ti; ne'.tes e*.
Iformelles que des agriculteurs et
fermiers cherchent en vain d; la
i acheter.
Ilingiaha: le mal que constitu-
Idsertion des camnagnes, les pu
licistes et les sociologues taieur
]i de s'attendre a cette constatation
Mi quelques-unes des dclarations
paysaas enregistres par l'enqu-
li Celui-ci a raison qui dit que \t-
lltivateurs sont forcs d'aller travat
Ml'usine.car moi-m,ne je me iroa
U peu prs dans ce cas Cultivateur
N t mobilis pendant toute la
ne de la guerre, a mon retour,
F" la hausse de tout, mes pionne
nu oat v-ndu les teires que ja
l'n fermage. Et qui a acht ce
T'*-? Ce sout les non mobii s:
Mtaient dj eux-rri urs propiie
("El je ne suis pa, seui dans m
mrie me trouvant dans ce ca>
N aeja 45 anr, femme et enfants a
Fatu> et a mon ige ce n'e:t plu
IBOnent de changer de protess o i
| le cherche une pente ferme s
W et je n'en t ouve aucune. Mi
pitton est brise par la guerre, cai
ll n'avais pas t mobilis j'aurais
1 lure des conomies pour achetai
1 wres que j'avais en fermage |*
OOis pas non plus la crise de
ind'ceuvre agricole, car dm;
fj>ys, en Haute-Savoie, ce n'et
les bras qui manquent i la terre,
? tout le contraire, c'est la terre
anque aux bras .
W"e crit : Aujourd'hui.
F PilAt partout le retoui 1 la terri
iV"*0' ?oirt su mois que.de Lyn
EJY8'111! de Lyon Villefrancb >..
*" rgion lyonnaise, je cherche
proprit rurale i exploiter. |
PJ nen pu trouver et, ma heureus :
rnt |t ne suis pas le seul. le con
r.,sP^ mal Je col'iguea qui soi
I aime tnse;gue Ni pour la gros-
f ul'ure, ni poilr |a cunure mari*
P *, impossible de lien trouver
[ V1 *itttr quelques annonces
fj* dl7.f" journaux, l'en ai fait de
P" le **lltiin du Sud Est
F" U-ie faire ? Ht l'on dit que la
f maqae de bras! Allons donc!
|U antre : _ git: qu'il y q' 1
4"s de terrain vernir* ( hosa
^ H i, U Rhdne- ; ces
Messieurs s'empressent d'y mettre la
main dessus, cela agrandit o jours
un peu leur chasse ; ayant deux ga
de chasse, il faut qu'ils puissent le
occuper largement.Ceci a pour coas
quence de voir, dans h commun-
des fermiers qui oat tro s fo |plus d-
tr tin qu'ils n'eu peuvent cultiver
tt, d'autre par: des petits propntai
res qui possdent deux, trois ou qoi
tre vaches et qui soat dans l'imposa
bilii, pendant ure garation, d'aug
menter leur patrimoine d'une vache
faute de t'ouver que'ques coin dt
prs marcageu* acheter et qui
bien arrangs, feraint des prs dr
premier choix.
Combien j'ai vu partir en ville
de petit* m.niges ruraux, possd n
de quoi lenir une, deux uu trois va
ches, mais noyant aucun espoir de
s'agrandir pour arriver une modes
te aisance ils oat prtr migrtr
que de vgter un peu misrable
mini comm. leurs an et e- ; ils nom
sans doute pas trouv le Prou en
ville, mais ils ae soat pas revenus.*
Kn6a un dernier crit : t De-
puis deux ans. je m: suis dress
par monts et par vaux, sans cuver
ta moindie iire, n'importe quel
piix J'ai crit dans ton es les direc
nous, presque dans tous les dparte
mente qui sont lirait ophes au mien
l'ai chitg de nombreux amis det'io
(arme ei il m'* tojjours t rpaa
Ju : Ici, pas U moindie parcelle de
e:re bb e joc, je quitte dfinitive
me il le mtier.
La constatation la plus pnible,
et que nous avons rserve pour
la tio.est celle qui est contenue dans
les deux rponses qui suivent et qui
montre que si (accaparement des ter
les coincide en Jrrance avec une bais-
se de la proJuc; oj g nrale. ceu
que beaucoup de piopritmes ru-
r.ux, enrichis par la guerre ou par
des circonstances imprvues, dtieu
nent les terres sans vouloir les met
in en explo tition.
faine de ces rponses dit : c D:
puis l'accaparement des terres, tou.
le monde est parti, plus les entants
Ictt propritaires. Dans mon h.msan
qui compte 78 lecteurs, en 1914,les
propritaires, aouveaux riches,ne vtu
lent pas que leuis t niants cultivent
la terre.
: i autre est ainsi conue -Il
y a trop d'argent i la cam agne.trop.
uop ; et ceux qui revienuent de la
guerre pas du tout. Si 1 E al veut du
bl, ce o'esi ps eu te payant cher
qu'il lorr.iendra i c'est en ob g'an:
Il cultiver les teries et 1 expropner
ceux qui ne peuvent pis les cultiver
Le b. reviendra de suite i 40 frs.
j
Nom n'avons ftit part d ce? cho '
'ses i nos lecteurs que dans Tint-a
t on d en tirer la concljsien suivan
t qui es. dans la note des deve.o >
p n.j que nous (aisoas relaie
Port au Princo
Intcrr*gn>, les prcvjnues Frjacine et VU
tona Jacoli.Cli et Viergina Joseph. Rsu Mrilui
affinueat 'avoir pas occasionm de scnes pu
cliques. Vivat dans la plus grande mtiniitc, eik >
se taisaient d'irnocentes niches Le juge con-
damne les unes a l'aeadc ci renvoi* la* aut* ,
Voies de fait i l'aide d'un canil Li b i s
sure est insi^nmante ei ^oninie il s'agit de deu v
cousins, Flix Bemoiret Lermes Michel, le ju-
ge les met en libert, sms plu
A lieu de vivre tranquilles i Carrefour.
Zliu Vriqunn et Soph.lu Deanorncs s'oublient
en d'iniernimabiis qtitrelics qui les COauiseil
deaat le juge de Pau
L'iaairc de Pierre Dsir qui prtend que c
cheval trouve en sa poncMon avait ie achet
de Justin Bois ne parait pas claire au juge. Il
I cipdie au Parquet
l-e Tiibunal estime que l'-indeutit d Octa-,
vius Menas a qui on reproche, avant eu taira,
d avoir enlev quelques vannes de la HASCO,
n'est pis eublu. hi il met Ocuv.us en liber:*
Coiniiient le chapeau d Eudora Millier
qu enlevait veBt indiscret se tionva dpoi au
VN. C. d'ismaehe, c est ce que ne purent expli
quer voisins et voisines et qui amena un : Keoe
agrmente d; coups d injures, etc.
Ils taient nomiHiux, les shincs . aussi
lurent-lis sans piti pour une cliente qui, s tant
montre trop peu gearetu* envers I un d'eux j
reut loree injures et horions. Au Tribunal, la'
victime ne put reconnatre ce ui qui lavait bls-!
se. Alors, le juge met le/ terribles gavroches en '
libert
Us taient deax enfants deus. mineurs : un
gar,on et une alla. Ils puisaient tous les deux d.-
icau la toniame. Ils limaient toas les deux la
h'.ais.interie ... Le Tribunal les renvoie tous les
deax del piventiou
Au lien de solder un peiit compte d'pice-
rie en retard, Dorciliui qui. vraiment n est pas
commode et n'entend pas tre relanc pour pa-
reilles misres, se fiche. Coups, amende
iVouvelies Etrangres
Les Cours
PARIS r-Dollar iq.S
10
i
PARIS r- A l'oc.asion de U d s-
coasion du projet de recrutement .le
l'arme Mr l;ab y a lu le rappot de
la corrmis'bn qui dclare que toui
IJ monde en France voudrait la r-
duction du service i un ao. Cette r
ludion serait possible si le Irai d'
Versailles tait appliqu, mais son
observation et le manque de temi>
Une adresse
M. Poincar
ARIS, i-A lissue du jnie cou
g es national franais les dlgues de
nt associations comptant plus d'an
million d'adh eits ont envos.
Mr Poincar une adresse exp i^ant
cntre confianse au'|| iara a
:t r i la Franre
sa
>. riMiM its rparations ci les
ga'anti.'s auxquelles elle a droit et
rafJerrnir l-miiiavec les pays de
1 butent-.
aCtrangsr
Par edble, '26 Fvrier
La priacesse llarz, fille unique du roi Georges
de Grande Bretagne et de la reine Mary a le
marie aujourd'hui au Vicomte Lascclles
De Paru on .innonce que le gouvernement
allemand a inlorrue la CommisriOD des Kpara
tions qu'il a ereclu le cinquime versement d-
cadaire de ji millions de marks or
On mande de Ikrhn que I accord provi-
soire conclu enire la cjmmiss.on de rparations
et le gouvernement allemand prvoit le paiement
annuel par 1 Ailanjigne de sept cent vingt millions
de m,rns or en e>pecc< et un milliard 450 millions
de marks or en nature
Mi Hughes Wall.ce. ancien Ambassadeur
des Etats L'ms est arrive au Havre
tAt Schaaur, nouveau ministre des Affaires
Eirangres d laue st arrive a l'ai.s
Le prsident Hardiug a prsenta aujourd'hui
au Congres le projet du gouvernement destin a
venir en aide a la marine mar.iunJe amricaine
Le pape a accorde ce matin une audience
ae cardinal O'Conn, de Boston, et lui a dclare
que tous les cardinaux ame.icain.. seront prsents
au prochain conclave %
On annoncs de Tokio que le projet de |oi
sur le suffrage aniversel prsent a la Uite par
l'opposition a t rejei par aaj voix cantre 147
Suivant Belgrade la Pologne auiait adhra
& la t'ente Entente.
Une confrence
ur i' lllemagne
Mr Jouhaux a (ail i |l Institut o:a
'-ographque u e confire ce sur l'Ai
vniagne. le dsarmement et ex osa
le rsultat de son enqui en Allema
oui la transformation techn que de gie H conUatt qu il y a a.tuel'e.nent
f\ 1 ,-s *>> 1^1. 4 1 Baa^BB -.____ 1 1-lV \ 1 * ~ Il 1 .
- Jii
Grati* c liootch
Vn stimulant brillant, plein de v-ve et d'h 1-
niour. Va numro gratis vous sera asfdi ds
rerapnaa da votre rxMu et de votre adresse com-
plte. -Scrivet O. Miicheli, m, Pearl Stre.t.
Brooklyn N. Y.
la*mie oblig t la France au main
im du service de 18 mois.
L'orateur s'tend longuement sur
le danger que prsenta toujours pour
a scurit de la Fiance le voisiaag
le l'Allemagne et raotre la ncessi
abso ue d'o gani .er uie frontire in
/iolabie. La commission de 1 arme,
jjoute-til, veut que I arme de coj
verture sott porte sur le Rhin dsles
derniers lours du danger. Imaginer
une couverture passive c'est laisser a
'Allemagne Us moyens de mobiliser,
ctst orgtniser la guerre.
deux Allea*ges: celle des habe
eaux ei industriels rvant le re our
de l'empire tt la revanche, l'anire d
1 raal Ja ptix sincrement ri'pjolirai
M avec la dmocratie frasusa dsi-
re CJllaLiKer pour la rt.b issement
les re auons commcrcial.-j p9ii{ je
b;en de lhumaau entire.
S ouve lies
Diverses
PAR S-A la run on du conseil
Its ministres Mr Po nrar a reda
compte i ses colg.e; de l'entrevue
Je Boulogne.
One dp-hede Ne annoice'que
1 amiral Maldeu a ofl .n un dintr k
bord du (Jjeen E issbsth auquel
biui; 11 ,aii j n- l M 6llcnl lc Prf'- des Aip i mar-ti-
PARb- La t.grarr.me du Cairel^,, !e gflrJ Vl et les ta .
iOBOOce que le marchal Allenby, ,;J0rs Kdes unils &^n:a,nes ^
L'Egypte Mi deln
re Etat souverain
et indpendant
-5-
s
ment la ncessite qui existe poar
1 Etat hatien de tirer, d'une taji
u dune auire, tout e p.ot lg t
me que la situation lui com.nand :
et la mise en exploitation de ses loi
res ou de leur valorisa ion comm*i
ciale
C est qu-, si aujourd'hui>en Hati,
ce sont les bras qui manquent la
terre, aimant mieux migrer au de
hors plu't que de s'employer fruc
ueusement au dedani, nous devons
prendre garde que,par suite du coars
des vnements, nous ne soyons ac
.ul:, quelque jour dans l'avenir, i
une crise du genre de celle qui crit
r'c'nellemeit dans les camptg^es dt
Fraiace. Puisse n1 encore lontemp
os m gra.its rer nir sans trouver
'.es places prises et les caapcgje>
bai-icifaes iccaf^tteai I
fiaut coinini-ssaire britannique e.1
ligypte a pub'i cet aprs midi une
proclamation 9boliss;nt ie protecto
r.t bntanaque en Eaypte le dcla
rant Etat souerain et indpendant
avec statu quo provisoire poni la d
fense et la scurit des communie.
ions de l'Empire britannique et la
p oiecuon des trangers et du Sou
dan*
annonc la chamb.e des comme
ies que le protectorat de l'Egypte
tait termin et ndque les condi
lions auxquelles l'Empire britannique
donne l'Egypte l'occasion de ira
vailler i son propre sa ut.La o. ma
tnle sera abolie aussii: le vote de la
ioi d'indemnit.L Egypte promu gut-
ra ses propres lois pourvu que ladan
se finale Je la daaiaiion du gouvei
nement soit respecte et cette clause
d-nt.it les relations entre l'Angletei
re et 1 Egj p;e et dclare qne les qua
ie poiu.i aoivaota sont absolument
riservs au jugement du gouverne
n: ut britannique :
'r -Sauvegarde des communica-
10ns de l'Empire britannique,
2 Dfense i l'Egypte de toute*
pression ou intervention trangre
directe on indirecte,
y9 Protection des intrts en Egyp
t 't piotection des minorits,
4* Cooclujion d un acoid avec le
^o-vernemeut gyptien su. Ls co-
''' !5SS! -u w| r
[lama et franaises Dis toasts turent
orts aux prsidents de la France
d;s L-att Unis et 'Aogletere. Le"
Piiet des Alpes mari nues a donn
ensuite une brillante rception en
I honneur des oflc ers anglais et
Irai tis.
Somme verges
f-par V illemagne
PARIS- gn annnenn. lo, r,,iBI
varaBwnnt dcadtire on I Allf>m*une
Le leraps.) dit que la aommu tomlt
paye par lAllemigM depuis larmia
lice en espces et en natnre est entre
9 milii.rde et y milliard! et demi da
marks or.
Le Tempai aioute q 11 fiu rt*>
duira les avance fait** l'AHema-
goe d'aprs I accord de Sf.a, de sor-
te que la euiiue toui pAye ma-
juic. p9r IWIlernigne M, ^^
ie cinq cent* millions de rmrks or
dont la plus grande partie est abser
o-^e par |p3 dpenaje de l'occupation
militaire. ^ ^
iXouveiles de
Washioatoii
WASHINGTON- Le Snat a re
j nnionrd'bui d'amender l trait
dj.au. Par M vo.x con.re 2>i ,| re
, I ineii.leinei.t du snateir Pitt
non flHmaii.lni.i que |HR .a(0l.g d#
'ot.-WiiB existHDi dna 1* trait
-- -ut b.j;. ..awi^ |i uej.aaadi


Lf MVTiN
Insertion demande
-
*#am%Z'
LaDette Intrieure
A proros de l'av's de la Scrtai*
r*r.e d'Etal de9 Finance, co^vo
nunt les portfur de la Dd'te
Intrieure pourone communication,
on a pu lire dana an quotidien ha-
tien les rbrases l-oivei CM ;
"Au moment c I E al Hai'ien pt
la veil'e d empntter d, g ou de
fore* 8 C|0, tnx d'ailleurs pay
fard'au'ie gaeds paya, Mon
Pressoir aura t il le cou'pge de pro
poser une diminution du taux le
gi dp e' i op*."
Il ait Inexact q e le Gouverna
tient hbitien sont i* veilie d em
piUltar ui de g' ni de force au taux
de 8 0|O Lie bonne partie de la
niHtance du Gouvernement I Em
riunt a port aur ce taux mme. 1!
est dune mnuan de voir nn Jour-
nal ksi ien avoir l'air de dire
qu'on aurait pu l'accepter puisqu il
? pay par d au ree pays.
On lit ensuite: 81 OOOI tions
avant iB5,la scnario aurait ebance
i<* runir, c*r ee*,i I cor-d* penei
Me que leGouvtrnemenl toucherait.
Le conseil que noua donnons lax
I orteurs de H rm dm emprunt
| trienre. c'til d attendre lamvi
ou Haut Commiuatn avaol d en-en
ino, m locapter aucuns coidition. .
i. l'arriv du Haol Co rtiianaire
Ambassadeur on liOfl si oui ou non tUITH
il y aura empruin. Nous aortrgis
Fa s tes, Anmiques,
Convalescents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
L'EMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
les plus dlicats.
, Sar la prenante dr>m,
r bu de I Union P iriatiqm
etie, h courant, y heure
Parisiens, Mon enr
fera le
couit
aux iL'PtB Unis.
HiorrT
tcit da ioBl
Le pab'ic est eordialtam
aller eeteodre 1 rater ni
des chosa intressantai \{
sujet de la eaase hat'isBai.
Le Comit compte es itrijJ
que les.soeitaires et i'bu ^
lai ferom l bonueur d y aiii|u
Cin-Varits
VENDRED'
Cur a'Hrone
Sui'r & tii
lEatre g'e u jO
D .ViANCHE
U.i ti m sensationnel
Let trois JUouqus
tiona cea paroles bt le p
fio"ii> fP ennui e nous.
M ma quand nous lisons que -'le
vrm mot de tout cela cent que le
ijuverrbinent voudrait q. e le d ti
r it annulUe prs d'uu million qu en
I a-siri l emprunt- sj'I 'couvert
} er les valeurs de^llll?:,e^ au pai>
pi*Ol de ru o R"u<*** d'infr" '*ttOn'
d sots que c est u.vjnt de touei
| iev.es.
L> Mimai e des Finances a pour
iiius'on i'i i our devoir ds dtfemirr
|* intit1- s d'< I Eta> 'oui en respec
t >rt les droita d> s iers.
Or il est cettain qu'il fait l'une e'
l'autre chose en deminda-u une re
rtuction des ena fles de I E at en ce
qui a trait la IJ-tte Intrieure1
Ou s convaincra que les propos-
fions q des Fimncea n'ont rien d e
puisqu'elles ont pour but d'sssurei
le paiement d-s employs publics en
mme temps qM le service o'uru
dette qui a procur d'i.umense*
avantH^e^aux porteurs-
Dre avan H^-s,on auta une d
par les r otes sui/antes :
Kmprunt ib:'2. Le vsrsemrnt aesuse
eut de SOsUMO Dollar
Il a t m 3 pour u7i,JU)de botir-
portant intit a 0 o|o.
Sur cfle catgorie
il.? ||1 0|0.
Don; le *.oMe H au 2b
1UU est oe *Ji*,3'*7 dollata
Emprunt Itttl -l. 1-e verumenl
dCei/sseat do ut it'u vo u-- Gouide
qui auraient uonn au change d*
1 poque 27 i'2-J dollata 3U cautima
Aleianuon h emia pour 607,90a
to'ura Ta centimes de bo is 0 lp
t,J'
On a amor'i 1 op
Le enide di\ au &J Septembre Wi
tt de 705,07b dolUrs,
Emprunt l'.'li U Le Versement
oeeui est de ; 1,000,000 gourdes
1 a conversions su chine de l'po
que tarait donn 300 Oil do! 07 cts
Jl a t mu cependant des bon
I our ;t7,7l i dollars 2S cls.
a ti 'J,;^ rl-
io a amorti 0|0.
Le anl'te d u 13 juillet IWI est
a 48 204 dollata
I-min uni IUI4 C Le veiaemeiil
accuse est de 2.O0U.00O de gourdes
La couvers'on an change de l'en..
que aotaii donne 101077 dollars 86
Il a ete mis pour itiu 341 dol lb
rai
iilic a saus) ( Avact propos et pio'ogue )
H
La Rvolt
ComrM'e
L
d'amatiooe
Dimanche Match de Boxe
Cin* Galant
Boi Q| Mi'Ji t Gine i*slin) san-
Jay MtfCb tbe lit ha IWe o'cloch
on a atuort
tviie
Solitaire ?
HOJUttB, I^MVIfc^/ ItuNK HILES, CELIBA-
rAines vHuvm, tre
la-lnicrivcz vou somma membres de norre Club
Je Coiti-iponU ii.-c et niio-voui i'CJUou|. d'-
:uib inlercjsantj -oyc* connus dans ie moud-:
,ur voire iniermduire Epouse/ U rlfhtftf. li;
l'onheur Des oeiiunicj de pcisouucs tichM, aura
yanics et sympathiques dsirent se ruariar. l'iioto
graphies gratis, hnvovn 50 cents pour un abon-
MBISfll de 4 mois. I dollar pour l'anne.
1 ^Oitr.M.l'. IU..I.I. ~:\: .
-00, Montagne Strvet
Breoklyn N> V.
Match de Boxe
Sir d manda gnrale de nco
riants et autres qui oat l'habitude
de oui tei le travail assez tard le sa
medi. la direction de Cia galaat a
renvoy le match de boxe projet
pour ce jour l Dimancha apis
midi. D'autre pan, vous saurez que
plusieurs photographies on manit'ea
le dsir de prendre les diffrentes
phase du combat et cela ne leur m
rai1 pis possible dans la eo me de
samedi.
Donc, Dimanche a ~> H a p.
11. .J '-------m
UUwWUat III U1UUU Lstours de trond*. que les Hapmobiles ont fait an ltlt et
4 ent prouv tout le mo .<' combien de puissaaca peu' aveir niai
A l'avantage d aviser sa bienveil- d'un prix modr, et ces v( yages-l ont tabli la grande rpatattsi
nte clientle tant de 1.) Capitale qu: rsis'auce et de rendeneut extraordinaire de la llaumubile.
ie la Province et le public en gn!
rai, qu'il vient de transfrerer soa, j
nsta'lation de tailleur a la rue du
V1ag>sin de I Etat No 1814 entre la
hs'a sot A. L. (iurin et Henri Bris Types de Cii088eiie3
on Et annonce aussi qu il vent de Voiture de Tourisme cinq
recevoir par le dernier bateau des ou voilures routire deux
porr.mides pour effacer les tcaes. ompteut de vitesse.
poudre AaoliQ pour la toilette. Sa-. ft?"r,fc,ur SfWwu
l'htes, lampes de tablier et lanterne
arrire<
l'are brise ie vue claire en temps
pluvieux.
indicateur de niveau d'essence
Indicateur de pression d huile
Trompe lectrique
H y a dans ce pays une rgion dispouible'irs avantageuse uv
agents et uoaa aenous h^uieux de recevoir des maisons aensiMi'
vables, les demandes couceiuaut catta reprsentation
EQUIPEMENT ORDINAIRE
places.
places.
vons Uzum, Pastilles Nahher pour
restamer la Sani le, etc.
1.4 Bal de
U Heuaisiuce
Amperem'.re
Pone manteau et reposa pu
Porte pneus
Jante de rechange
Tendait!! Uteraux
Supports de tendelet poarla|
tieres
Tapis pour 'e tonneau
Capote ( uoire ou khiki )
Compresseur graissa
Pompe, Cric
Uutiusge complet

Mit du Pacifique I1 a galement re
j'H.' par ">- voix contre 11 I amendi
' ment du 5natjui Prance voulant
eonpaher la fabrica ion ou l'expor a
ton aea boiasans alcooliquea danf
iea Iles msna es
i.ei leHdpr du Kot- aatlsiaal a.ne
Saus les traits seront ra'ili rnal/r^
c MiiKitinn srieuse des dmoststet
ef rrublieains.
L^.a measb-es de la eommisiiea
riea fm.'-Baes de la aliimbra aprs
trais hearv" de discuasion n'ont pu
a'enteudre sa.' les meyena emplo
tr pour finana, le bnn*'te8sol
data lia se soa' *jonru il. Fordney, preiaeot du li '-onStnis
9 en a annonc a,uil tait autjn- a
due que la commission n'tait arri
vas aucane conclatiot.
centimes de bons* 1
L'amortiasement a t de i l,i 0101
Le solde d au 99 tyiier idW
vait de 831,^65 dollars 2j cts.
Emprunt lsil3 Ae versatnent acci
est de 2.11X1 OUO de gourdes.
Ii conver ma aurait donne 27, t-? > dollara Jt
cts.
11 a t m 07,902 dol TJ'cen
ns de bond
L'amortisaemant a t de 2 op
Le aolde du an l janvier 19/b tdt
le 151,574 dollars 10 cts
Pour l'emprunt I9li C.tinjvoit qu.
crance reconnue aux pjrteui>
st plus du double du versement
secoa.
D'silleurs, nom devons aioutet
|ue cet appel au Haut Commissaire
ueut venir que de personnes peu ai
Min ut de l histoire de la Dette luit
tours tijui ujus oe savons c
qu'elle arai* dveniH> si le Qoovfti
nemant Hatien ne l'avait protge
par son lusistatCo en empcher la
et iii 'ation pnr une Comtniaion qui
.uiHit certainement taille aedaus
sana merci.
Si doue le Gouvernement a insist
jour que cette dette ne fut pas vr
lie, il doit au Pays qui va avoir
vtrser dea tsxes uouvelles jusqu'il
luconuues pour payer cea dettea du
pi*se rvolunounaite, il doit disonH
QOO su psya de ne nas lui faire
payer les fautais es et les libra it*
Les ieKsjTtir>8auiB des puiseauce*
trangres, porteurs de la majeure
pallia de la dette, quoiqu'on veuille
croire au public, peuvent se dire
Succs datant que celui remport par 1*
:... Su Uaickl La Kenaissauce a l'flCCav
m Su grand Mal travesti dwune iruaa.ac dau>
es salons du Cluu fcynen
Pe> i Ucare dl i aptes-idi, 1 orchestre du
uacsiru Jn rtapustc jetait ses notes- Se gaiet,
.,'n.i les pctu> traxesui a qui Clan rserve cette
jiiuuicie partie de la lte. giace au concours em-
, n>.e des daims patronnesse un services doi-
dte et de surveu.ance avait ete organis a 1 en-
tier: ans:a^tion des pres et mous da lamines.
Les mu eue a .u,fient tant et si bien que sous
le ceup te 7 heures, il ne cdrent la piace aux
alocl quave. tegret. L'entrain allait de plus en
p as croissant et malgrS la pluie le rez de ctaaus-
I.jc du ciiw tait devenu trop troit pour con-
.enir u loale des invites ; o dut mettra S leur
disposition l'etage suprieur
Nous relevoas parmi les nombreux rravesli* :
.Mao Lia Douge, Lorettc Usussc, et N. Letelner
.">anits en nur roues de rnouca ; rtiu
icoi-, (tcrmtine Kodnguez, pierrcttcs ; FcrnauSe
rue pompier, t'ierre .Noisette poilu Antoauie
i.Oi-.u aiidaioasc hianctne Coicoa MarcNandc
de ticurs ; Kcoe et Andie ktiieaii clowns, Andre
> air.riglu eioile ; V. Pressoir, J. \lei, i)
t'oimcro, Paul bavais ki. Uiaucaard i.oun n.
pei, Oeorges Ce>estin, Reae i'avien, pierrot ,
ejcoigcs Osse, otsciar de 1 occapatioa, Aaua ^a
oniou punteMps, Catherine a>aimon indieanc ;
i.inu StCCkSf Chaperon roage Andra Cabrai
loue ;
.Ses coaipliMents au prsideat da ClabSyritn
dl aioraon qui a eu la gracieuset Sa mme le
io,.al du Ou* a la dispositions des organisaicurs
je la laie aux danaes p.tiannesses aiasi qu'aux
vaiiluais lutteurs de la Sanaissaace qui oat assure
.e succs de ce Bal daat ea gardera cacorc loug-
.ccaps le seuTcnir.
iiypmobi
The H JPP MOTOR CAR CORPORATION DIIR0|
U. d A
C4*$ mnplf
i.ieber A b. C. bs diasa
WESTfcRW UWOI
Jre$e tlgraphique
HUPP MfKUfT
U fils da Tapissitr
Il non a ' permis d sae'ster
Voultx-vous avoir un WUlKBa
sine a un pux drisoire defiaut!
cuiieaae u une luuuupulation trs M
dune dure uaonteatabli ?
Plus de ifto.ow de ces MOTIUBJ
rpandus duos tous les points duitf
Voulei-voaa avoir une POMPE pour met
tre' votre installation l'abri de l'inreridie
pour monter l'eau dana votre appartrmen'.
. votre h el, pour rroaer votre jardin pi
une rption de la p:e de Mr Char! (aire arriver Uau une gr*nde hautear
lea Moravia qui sera re prsente '
mardi prochain
N|H sommes ea assure d'affir-
mer qu l tour de force ralis par
le pote ne, manquer. pas d tonner
at eerlsiaament plaira aax plas dif
Icilss. Mi "Moravia a au crer l'atmo
pnre du XVlIle aicle et le diame
iatrieurda sa pice es. psasinasant
A. l'aadiiion des vers sasgaiflques
aa rythme ample at ru o lieux qui
ont aaceo d on frisson aieefaieant
aetra vielle aae asalada,noua avens
pvas aux |efsaa fUsabeaox qni al
qu'aucun Gouvernement tranger ne luoasront \<* f se wminettra paa recommander le lau'eur tin Hit du Nspiar.
nmeruen' intgral d'.joe dette qui a Ceax d ailleurs q( o-it en l'oca'
procure 60 o|0 e. 100 c\o a> | b" sion e voir Au Clair de la lune
ficier-s et ,qui souvent |n avait peur savant qael eneka uear a- l :< et -
uat que d. i.ompenaer les rvolu- Shsiiea Moravia ft quelles dlices
donna res. ou gote enteadra ses vera, i
Dr C. r. i Donc, mardi pir [
Tool** vons avoir de la LU M II.
TRIQUE tra pen d fraise vt%
sgne,dans votr Cinma.daus voir
oent industriel ? m
Voulf vous clairer les me* a*
Voulez-vous faire votre lessives
mpcber que linge soit port par
/ir- a et vons exmDtr d'treso*""
des germes morbides ?
Voulez-vons; enfin un .HOULTX h MUS de plus p*"'*11
Ailressez-vous a
Mme BWARDElLE
Epiceria xorfl Dame Port au rm
Sul Agent -our H^i i e Granr|<-s F-briq''*
de FA1RBAXES MORSE & W


Ll MATIN
, GASOIJNE ET KEROSIME
Kou. ventns dintroduire ei BaWlELlSsHMl I
rZdfn n e*\ 8Vcialement recommandai* pour
on re/idemen awtta; et qu'elle n'encrasse L le
,o|eur rdcc ou raffinement parfait P **
Jt engageront n'user que la Kratine SMFT f
iprieure aux autre, par ton*degr Sae elieJnne
i consquence une flamme plu vive et brle Tant 71
Pour les prix, adressez-vous
l Roberts, Dutlon & C
Assurezvous contre LE FEU
TVNATION IVest parmi les TROIS
compagnies q-ti ont pay 1 INTEGRA-
LE WEMTda n le dgast* de San frun
tiseo, rglant elle seule 3.382.QOO
Depuis plus de cinquante ans'IA If%.
riONtL' est universellement connue
pour ses prompts rglements.
La Maison du Meut Liban
B. & N. SADA & Co
'Tiiit i

prs
U reu du Beurre de table pmr fer.
%nc de 5 livret Or 3,50.
Clyde Steainship Cy
Foreign Services
-es/* HATI ve iuit de Jacmel #
fendu iei le 4 du courant et pm*tirr.
lendemain pour ISlew.York via les
rts du Nord
Kr ieus autres re>iseignem*nt$ on
I pri de s adresser VOtfle de
^gant-Gnral.
Port au Piiee le 1er Mars 1921
Agent-Gnral
E. F. Clments
OUJOURS CHEZ
JNTOIVE M. TILHM1S
i cueilles de bon eot trouveront l'assortiment le plus complet
capabede le salisfaire.
Pue dernier bateau, nous avons reu un lot assorii de
Fout a Meurs, toutes les nuanaes. Drill Tussor
^ublancbnrts (iarbardine
Jon de soie BaS) coton mrcerit
W/ i,Der.A Chaussettes homme.
M qualit suprieure C8deis
h offrom tcut particnl rement quelques articles leJs que :
acoi suprieur, geande krajetr G. 1,00
Mouk rote \ ^5
ueiine barr, s joie U00
comp.tr d antres surpriias qu'il est inutile inumrtr
Me intle qui sait I !
/'Ileur*,* . csi moiris une rclame qu'une invitation de passer
mire magHiii, pour jeter un coup doeil de connaisseur sar
j*ilock 1 urni et pto date.
JTHaanqu x Da, c,r chaque bile>u bous apporte que'ques ncu
*"* a offrir r .ore die. tel".
Toujours Toujours
U.-.A8THNI1. FAtCLCSI
OttLOBOSt, DEBiLiTS
te
fc-J.
SIROP de
DESCHSENS
i'HiaoflloLino
Parisiaua
Cs soir, deraire rppresen'atien
de iALOM ( la daaaeuee ), avec
daptatioa MBaicais rgle ptr Jus
lia Elis.
Eatree: Igg et >,80
Avis
Landlords having housts for ren'
aad wsuid dssire to leaae iheses
hanses is olicers and non Cm
miysio^ed olllce-soi Hie U S. Ma
riues Coips, may st their proper
rj Hilh th Brigade Bi leting oiti
cr, Dtadqiartera, ls> Brigade,
and ii lise evnot lhat >he hnuiei
ire dsirai le nd ih reniai a-ked
is sa isiaciory aud efUrt will b*
made hy thn \i ig licer to ieit Iheai honsM io Olii
cers and roncominfl*iood oiri
ge
*
Les propritaires de maisons
qui dsirent les louer aux Olfi
(ierset&.us Officiers du U S.
Ma me Corps peuvent in cri>e
leur proprit au buroan dr 1 01
hcier des logis au Quar ier Gn
ra. Ire Brigade
Au as o ces maisons convien
nent et le moulant des loyers r
clam satisfiisanl, l'Offcitr des
logis de la brigade lera (oui ses
& forts pour louer ces maisoi s.
sans Irais poui les nartias auxOfii
ciers et Sous Oiiicie's qui Vien
nent en Haiti
Avis
A partir de Vendredi trois Mari
1912, i Usine i Glace de Poit au
l'iince loaugurera na service de li
vraisoa de glace domicile desstr
Tant la Craud'Rse et le long de la
rouie de Bizotoa jusqu' fcea Side
Ina.
Le Camion laissera J'Usine tons
les jours vers oose heures du matin,
les personnel dsir-nt e'asoaner
voudront bien s'adresser nos bu
rianx.
Prvt ?u Priaff, le 2 M't 192a.
Usim Gltut de Port au Prince
Informez-vous
des Agents.
National Ftrelnsurance Co oi Hartford
BRANDT & Co
Port cm*. Pr ni ce
Maris Fiancs,
Amoureux
Qui ttsemba'asss sur le chsix d'un *4c.a* t/nr fnWTsM
vous un Extrait < Divan IVtiri Moulin Joli i UnJmmmh te tn
mres crations de 'Nicole' Us parfums de la fmm chic, et vous
aurez un mu imam de got et de. lu*e peur un mimmum d'argm'
Uemaniez autsk la j oudre de r\x Divin N$%r en wm sahn
une merveille, I tin vente chez Cmvan H. Martin M*odme MtimH
rue Bonne toi, M mes lroye et Agnanl Belle- En sioek eket Mada-
me Jardine denture lu Sminaire.
Vous y \rouveretaussi des raisons peur liwretjes ermes 4e beauti
m farts eau de Cologne, savons, englie.rsle terni prie: medvs
A llr.YUHra H Cre
/ gents Exttnsifs peur flarh
1561 Fhrn amtm


-4 .
.
--
1
v I
M___
*tma4 ar-ae fus ' -
0 La PurgAtll Idal s.
\ cent la
IPiuSc .', U,ie du l'-'aubourgSoint-mls Paris
H? nAopultiiei aucOfl Btpaiattl,
1 elle De pffwvtfjM jani^i 4e U.jet.
i * 'Ie n. dctilitc pas U malade.
'hanabre,
elle ne casm sscass porta i* 'emp.
j :!le eat, l .. u., anisi chir
DU6E 1 m aiNMa
>n 11 ajoutai *>
i.


Los petits enfants
font la joie du ioyer
TM les jeunes marioj rivent aux moments de Ixx.bcu,
avec des enfants tsbs et heureux, M.lh, ... u^-nent
comb,en de jeune femmes voiom leur rve p-Mr ne
pouvent connatre ces joies k cause de derw* au orrart-
(quesqui peuvent tre corrigs pr,r un tra.....fl-n"
' mple,
La ComBoaitba Vgtale de.v.lia t. Ptnhhta -
tetement le mddicasMDt sAconaire ooeama
1 indique]
Puebla,Puehla^rcxico.-Jai pris la Composition V,
taie -le Lyd.a F. Pinkham pour des dOttlenra dan I v
'-J doeetatuatparcaquemeerts lemaiem s,
l h n .rragieet duraient plus de cinq j Wl |a, , .,Ui. '
'prw un nombre infini de n, : .
I ne -le mes amies m'a parle? de votre corn potion r 1
' !a recommande, afaaootd et 1.....
et ;; i vous en sommes reconmi-.%. fal
ne fille et non. loORB) l I an u
M I HOMO US Rosas. !;,.lv{uiii Kuiz ;;, ' l
l'uebla, Mexico.
:'
J
>
Oo K(ad nombre de lettres huilaU, m _.
VHUkiU de U
Composition Vfat
d
: L
C3
i
c I
% -
S-s

Z
fe-3
\*
3
e ydaE.FinkK
WH* MI.M MtOlCIMI CO. I.
^S... ~5U^-----T (.



Lfl MAUN
-
BOUQUETS :
Un jour viendra, Ambrt VtrwuU
Variez-lui de moi, Prtmir oui
Kk.sc sans j in
l.'Anneau mer-,dieux
L'Amour dans te CCW
DCUttRKI CKf.ATINS
Fox-Trot.
Fison un itvt,
Vl'ull.1'. t 1 l pOKI fit
tpftiiiiih i ui humine).
EXTRAITS :
CF.itirt, Prse,
/..'iniiise, Violette,
Cycl.iuu ii, /nwiiiH,
LiUi, Muguet,
/rit, /hliotrope,
(hyf't.
Toiii' Parfumtntt
l Qrtadt Magasina
PERFKCT
Black Shoe Dressiog
Go k I-l
Geo. JEA^SEM1
Agent Excluait pour Hati^
16, Rue des Miiacles, m face de la Banque.
\ ;: ii j!' i I II-i".->l :i<.'pi.' n<"M'" II
-.unj
Une Combinaison Efficace
La Maison
w. I Ihiov
Arrom? i ?a bienveillante flitn
! '*. qu'elle? lCTJri BU glOtk d'
G ^Une. K''0 ne et allurr-rin
; c*e d H'rc Us manques qu'elle ve r
m gios et d ail, a des pi.x l fc> ic
duiis.
Bana La cl
A'iTfrl p?r cellfn.ee Pour I-
ert n pn bas ge e' 1rs Dv-Dfrt
ques Recoiin.aud par tous les Me
ecios.
E vfnte ce i Simon Vieux
Vf ed Vieux Pcte L- Omilie
i '"ce F. Sriar*t, fd. Hve &
\r0 __ &^ s da et ch 2 Veuvr
Fi'n Salnave
Grand Htel de Fram
VINS provenant directement deBrisac,^
Bon deaox.
ROUiG Gourdes R 00 le pa^lon
BbANO > 6 0o le pBoo
VI > S en bout Mes des meilleurs crus et des Uwte*w In
renomm*. Ifi p rs Franoa ses t V.ns d'Espa ne. LtMunpggnt]
Vins mousseux des meilleures marques.
.VI rjfieor PaiiIiZI, revenu den.-emenl d* franco ayee;
lD riiie-ie quf *s prix eirfci >ux g-r-mt nblis parur du Ur Jo<
HBOonr lu Peoeios ttemi e' Pension.
r'i/rUir m loi rtUti
t. telle un ftfmt/t M
Pour Produira
DI'S BSA1 K CHEVEUX
Ourli|ii.-)r'(iiitli iiliBarry' Tri
In iiiniKitKK avec le bout di I I
l'ao tira, maia paa aavar* ta i duwJroMfMU
JoiirntMcini'iii.
('* traitement fait ngulMmnMt, rend le. i'.wvoux moud, loutfB,
(oru et Dugnifiq H i
Aehrtrt Barryi TVic/'' -touh aujourd'hui e!.. : ti//r.s pharmacien o
chez votre marchand. ,
Employez U tout de tuile d tdtti : ' rtsidtali.

iirosine
Nu s av;soni5 le commerce en
gnral que nous avons un stock
.-J i KPosiup dans le dpt situ
lue d'i Oa-i-
lot *u-trnc? 24 Fvrier 192^
REINbO D &Co
Avis radioat
P&arinaeie F. Sjourn
Dotitif vis .1 m rl|*itle, au* met'eci* M mi pnli'i*. quVIle
rm.sjorii ><>n Lab >ra oit d Urologie en un Labiauiie de
j'.ci' U t' ; p^l que sous la Dirve ton du
LEHN & F1NR INC
Ions produit* phnmceutquvs et h
article* vendable dans une pharm(
SPECIALITES Lysol desntecian, sa on Lv^ol, ^havinf
. Lysol, Pesseeo .-denrif'ice incomparable l'wl
foie ne moi us Emuision, Lxiran.
Chocolat en poudre de L & F. c'est exquis
Po id e Talcum L-r; G'fltf l'extrme suj
& bon march e'c elc
Demande* le prix courant
LYSOL : le meilleur et le plus -.ono nique d s .isinfe-taolj
Le dsiufectmt employ daol tous les g a us hpitiU.
Ui\E petite cuillere da Lys-I dins une nn e d'eau dojue
la solution 1 1'
DEUX 2 olo
ThOlS' 3 o.u
Une piul reprsente tmiroa la onleiance de Jeux verrei
L- ysol s'e ploie pirticaliTmmi a ne hs cas de : ai
inen *, Tuberc l'ose, luht U >u .vio.s.,r s de ch eus, Piqfcres et'
sures d'insect s. Erupl ocs d-i la p au. Bleasur s- Plat nf
Ile, pour 1 hj,nue perfooneUe- la 1 .ilste, le b un. Dans l_
tresdeS m,t*drtS. la clumbri d? baiuldwae-- closei. les
\v.ini fl apr< le balayage. Pour ctcauis9r les ble5sure> des an
et 1er ienir propres, ,a
Dans les accouchements et les temps ^pidmies le Lyse su
olus que dans lone autres cas
L? Dr Chumant a 1 honneur d'o'
rir f nvices a la population de
PortauP-ince et ses aociens clieuts |Mlir, ,)W, ,,,,.,.
Ayez toujours uueso utiondeLysoidanse!
chambre cii* votre appirtement.
C kaque Hicon contient un prospectus
Lehn $ Finh Inc. Lon H. Thh
Dr Ilicol et P. SfifaHrtiA
Le tatora'oire es' ouvert loue 1 joirs de 7 h -s du mtin i
lif-ures 1u x-^ir pour ione< If s rclierch s ei analyses pr nu s dans
| Hi.noncd ci loitite, saut pour l^
tla>Miiiino en h connu fe UrsjB Scrte
Ssroni nufgquele mardi H chaque eecnem-.
S'a>essr m hirmecie poui les reoaetg ^-met \r
itualy*** (?'iiiii's e' Sue ei >> uiu*,
iteaciiO" de W hsw ni ;nn
K> c'ion de Tr l>< ule*
l'.x^nien du B*Hg e> du pi'
EvJMi.t'n d s maiirei lcft'ee.
lx ui'ii e v- a lut
AlbllO'ino rt>nclton
Cous ane Ur^ Sc rlo re *
rWbefCNe de Sptrcrkti* <' i Gonocoque*, efe, ffe .........I
Av;c un eu'illag-r petfectionn
la conn:issana' des nouvelles leehni'
ou s cratoirea frariises, le Djc
t-or rhirman' c'o:cupe spcialrraent \
? hiur^tf pt dVrru'hemprl.
Adresse Prttsion Rauxjnr, Champ de'
M-i-; .L'- soir ju-q'-'au ma in 9 brsi
1 Pharmacie Ptlrus, ineitnntnteni
Ew.'.d 2 1 , h
MIT WORK
'.Aftnt pour Bai*
El Miserio Bar
A t de Daittl vier t d'tre irs
ille scaa U direction de M.ne Br
ihc' un tablisiement comprenant
un Bar race 'h m ment am* ?g^, un
rntaurSBt de premier oiiic tt du
chambres contoitsbles.
Rue RpLb came ou Grand Rue
Ko 16,12.
DISQUES C0LUMB1AII
Amateurs de boni
Musique, accourez ch
L. PreeizmQ- gjeraoii
Rue du Quai
Phann ^ Centrale
Pr.,** U ouu h n.- fiante uruvj, ./ ^n.#
\ Vendre
ille
tS fd't*tt
O voit* trouverez de Siperbis D^que; frilwnba *.*'
d'o *rn; (hie Si*p : h ox-lriis,)nonokxjiut : Chvnti, angl**, I
chcv.l de selle noir, bele Mia^Hoia. air, elc au r prix exvplwtmilkmetU redmlid*'
Duu.% dt 10 Or 0.60
ani A Hrcet, Rne '*"*12
V>ill>
tte Me>Ti 4* !'Si#'.
SftxJNk k ttitof/2S


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM