<%BANNER%>







PAGE 1

LB 4vrci F^MCii ^^ ia %  <** JLJ .S doi 0 to; Q< de lys Jf |i iHorne Line Li alcamer Ingrid Hors venant de Hambourg, est attendu 101 vers lelerMaraet repa.tira pour Hamvi Saint Marc, Jaemel et Cux %  son 'port an Pricae (Haiti / 21 Fvrier I %  Ml* s'/iw, i %  • \ Lo C**SM Tii.idtlff, eVcct. parfism-*9. cciscrf la fru MUm r .-f .'a /BMJOa, tmbeiut, c/.'.ice /> r/rf# gUa flfnf /a pondre Assure une carnation exquise U Crime TF.INDEI.YS. fin eoetueuic, neutre, -t incapable d'effeater en rie 1 peau, ju'ele ccUmcil, utQUpMt ei blanchit •an* l.i lubrifier l'excs ou jamais U fetet Parfume aux extrait de i'.curs. la Crctnc TE1NDELYS I le tyue le plus parfait de la crme de .toilette ; ton emploi vite le ha* les taches de rousseur et le ; irratiem dea H eoeaaiere ,. % %  *jf f t ARYS 3, Rue de la Paix, 3 PARIS Toute Parfumerie et Grand Maganln \\m YgATC o Solitaire ? lia* ai mus. ma I IL1SA"VAILLANT 6C HOUET, -tjents gnraux 1720, 1M lu lafani l'Iu MMMK, TAItES VBeTS, *"*. Uaeetvc ew tout au* trt 4e Mit: Club de Correapeeaeaee t lahCI tWM betaeeap d'amis iatremeatsSeyei cans * %  te meec %  u vase knereadiaee— Epeasea h ncaewe, le aoaaear Ce catalan da persea ses ncae, attra yaate* et syafatbte.mi dsireat se marier. Baototaaaate* gra. EnTeTte jo ceats pan k t de 4 mai, i dellar peur i'amn PLOMB CE BELUIRE aee, meemm W ^ an aaeav mBBstBrrts^sf^miB^m l'etiles Nouvelles Etranger l'ar i*bk, — Ua ineM de Washington que le Upar teiiifnt d'Etal lait conaaiirc <|uc II I*|SBSC du laMVCfBUMdl amricain J 1 i\ italiou uc l'Italie JI...I; envoye ujns quelques )'-'%  — I. |o, ui.it ica ua UOad< en ;•:; est de Huit million 773.6)1 in augmcnution Uc plus de 20 0|0 sut .c tiiittie Uc lyii. tu lyii la population friail de 7 j^i\i .>; — l.cs juuniau uc Lopcnlugue signalent une crise ii.inisiciiclic en Islande 1H sujet uc U pieI... ..IUI.. Le prceaiCI Muustic a dmissionn ci il est VtaMasbublc que sou successeur ;I.I Mi bdgetl qui pioposcia la suppressiou de la prohllKlOB — k.'ne dpche de Delhi au Londou Times'' dit qu une Luuvelie de futijap indique que le n.cuvcmciit de rcveitc du j-ain bikns IUUUUUC a eue scneu.x. il est loitomol qucsiion ec iclablir .l'IULMUlUI;: SIKHS — On annonce uc liuuiarest eue le marijgc du 101 Altsandre de Yougoslavie avec la piiuccs^c Maie de houmame aui. ucu a.liclgrjdc le 4 Ju.u — UeC dpcha de Lisbonne du que le rretident Almciua cl les mcmbies du gouvernement sent tenues a Lisbonne icvcnaul de la ciUdcuc de Caiial eu ils t taient reiugies pendaut les ii dsoidres Le Malin G ABONNEMENTS Un Mo s Fort-au-Piince Dbartemerats Etraager JLes inseriions sont reoei aux bu,iaux du Journal, 135b, Rue Amn ;.inc. Voua ferez une apprciable f?conomie ai vous ce vous bervtz que dea Cira ; % % %  %  d.la American Shoe Poliab Com pany Cbicago, qai conservent la fi nesse et le bmlan: des chauatures. Ils cotent meilleur march par leur 2.09 bonne qualit que toutes les 2.50 marques Loterie de Panama Lca billati et la Lotana-PaBaaaa ont arrivs. Tirage a6 lvritr 1912, Qrot lot 30.oo paaos. la vaate enta CarlosI. Caatillo, Rac Boaae Foi, prs de la Pkarmaaie Caatrala. Port au Priaci, e If Fvriar ijia La Maison l An Bon et sa bi ta veillante elitn:i', qu'elle a te) inrs un stoik de Gaaaliac, Kros, tart tHtoer (ie7). Bana Lad Ahment par xcalleace paitl entants a •" S e ft IM ^P* ques Rtcoamand par tous las ; ttcins Eu vaate cbea Sianon Vim Alfred Vieux — l*cie LCialU^ Pcie F. Sjourn, — Ed. latvtj Co — B c M. &ada at chu Ti Flix Saluave ra pro.d le mercrdi 1er mars prochain la vente a l'encan des mareban dises suivantes : Marque 4 caisses de sardine? EF a-4--7 nouvelle pice de mardi prochain, 7 La reprsentatien de la Charles Meravia aura lieu Mars, Cin-Varits Les acteurs sont dj en pleine posession de eurs rles, et un de nos amis qui a assist une des dernires rptitions neus a dit que cette pice est une dbauche de lyrisme.— Les amateurs de beaux vers y trouTeront leur compte ; on sait ce qu'il laut attendre de l'auteur d'Au clair de • luie M. 1 i! lludicourt ierre l'ar le cttHiiit'i '-* — 1 %  j.. w..a r'iA.-i. . ^._.^....... . En vettu d'ordre de Monsieur L. R Marie. Collector of Customs, se on 1 ait. ni de la loi de Douane devar t les poites de U Douane, il se re piocd le leudi 2 Mars prochain, i la vente l'encan des mauhand.sts suivantes : Marque 120 ci;s:s de cigarettes E. Marais Amer Beauties No 1 i 120 Mon brun ELIS, Entanitur publie. Y.S mditai tiibiiui-ide piemi.e 11. e ai ce de l'ui. au Piinoe, ea uaie du dix hait novembre mil neuf ceut vingt, enre gisir. lequel a acquis I aUionte de la chose jnge, '6 d un commande mmil dumeui infructueux ; 11 c >a procd le vendiedi que l'on comptera trois mars mil neuf ctiii vu gi UeiiX a tio a heuies ue I i % %  mil, ai le miLiete.e de Me II m ) Hogaiib, noaiif equis a cet eftet, eu boa eiude sise Port au Piii.ce, rue Hammertou Kiluck, la vente au plus otfiant et dernier enchuisseur d'un terrain portant le uumeio six, dependaut de 1 habitanon Ddsprea, quartier de BjlUvu.a Port au Prince, donnant sur une alle de dix huit pieds de latge con duisant a la rue Toussaiut Bave, le quel it nain mesure en qi pieds neuf pouces au cte xante pitda au c-.e oppos OblmlM* de rXMtttat Mtralt matanlaatnint •ma la otierobei de le a Cholf, le fi rr.,. Dtmrrh*— •t Djitnturi— d hmudm. %  %  Indupensable cwtn bi Epidmie Aaae I BOSaii Veie ffrende evalleree eta.ua aa Itre 'eea pour ton tee aei SoeMM ta l-UOO0L,S2, *• ta MtHiurint, baeeaaea s v *** : Taates ta rtMnaui Krosine Noua aviaons la commard gnral que nous „avaBS Bl 1 de Krosine dans la dpt rue du QuaiPort-au-Prince 24 Fvrier M KEINB9LD k Co — SB Le Dr Charmant a l'honneur d'offrir tes services la population de FortauPrince et ses anciens clients de la piovince. Avec un outillage perfectionn et la connaissance des nouvelles tecbni tjufs opratoires* franaises, le Bec tear Charmant s'occupe spcialement de c au ur bit et d accouche aoeai. Adresse P*sisn Miu&r, Champ de Piljd Steaœship y Foreign Services Le tteamer "BOGOTA* a laiss Si Yo k directement peur Pert au Pi o U est attendu vers le S Mars | hissera le mme jour pour Kingsi e. les ports de la Colembie.Les pi auto sept ers qui dsirent veyager par e* i Nord, ai ^ m j i Vftfi , a. sud, ttau sont pris de passer a ic/fl E Saint Lemit du Nerd. C'tait a ceaamcraat Ut Ua liem"aalli •'hr* I 0 *"* l u connu sur la place.Condelances k teutes le. Mail, Ll IOII JUq a malin %  • niai eBrt -iitt* lamilles preeves nk B i .—.i 1 — Neus eeregistrees la mort de Jeae Fotnane Mes, g de a$ aes. Les lu net ailles auront heu cet aprs-midi Siacres ceadelances l'harmacw Pir*s, anciCBBimiat Ewald a i 5 h Avis Monsieur Ricliard Ftera rrfor ce ea bienveillante clientle qu'il a transfr sa ptisserie [raccaisc ait:) qno son tr de la tue de l'Fgaln 4422 la rolitez de la boona occasionque euinlU |s fhueB de i. obli tl0B voue ollre L a maiSOll ISiyrO'. hypothcaire sua parle, cy P.7S0.UO FrreK bonbonsfmt si chocolats ou re !" honoraire! dei avocate .,', %  pourauivanta et les chargea da Peu unix goui dee la livre. c nre %  Aux requte, ponriaitei et diligen cei du iear Lon R. Thbaud pro pritaire demearant et domicili Port au Priaee, ayant pour avoiats coastitus *i.- Merel et J. Llio Joseph, avee lectiou de domicile an eakiuet dea dit A I m :\, 15 rue rou, Port au Priaee, contre la dame Kagaie Vrignaud, propritaire de meurent Port au Prince ; ( Pour plas amples r a-eignt me nts, s'adresser a M Henry Hogarib ao \ air, dpositaire da cahier de cbaipeureuivttuta A ct de Deieix vient d'tre ins lalle sous (a dueclion de Mme Ber ihet un tablissement comprenant un Bar excellemment amnag, un ..eslaurant de premier ordre et des (chambres et niortabies. Vaillant llca t, Rne Rue RtubilcaiBe ou Grand'RueJga* a eax avocats JNO ie;a. I £?'! u JVBce. le 'i fvrier 1922 DISQUES COLUMBIAI! Amateurs de bonm Wusique, accourez cl L. PreelzmannJggerioli Rue du Quai O vatit trouverez de Superbu Ditquu SlumWa J* a opra; One Step : fivx-troUmonoloiHes : Chant: anf.aci. I IgfeTfriMg, tte, etc aux prix exceptionnellement rduite il '• IHcfucB da 10 Or OfiO Pjrtwfymn, {, i\ Hmtr t$H



PAGE 1

QgjotifcniB iaoi /Vo 4304 Htrm pria*, lAiu — i 20 Quotidien Lundi 27 Fvrier ttli Le temps importe peu.Quelque sait le ciimit, la nation, les mceurs ou le costume, cest ne grande chose que le dveac ment a la patrie, et non moins vnrable dans la cit moderne qu'aux pieds de la Louve latin ou de Pallas aux yeax bleus. Laurent TAILMAsH REDACTION; RoejmricaineNo, Vdbb mmmmm cas particulier des! eupan t s de bonne foi et qui ont fait valoir fCRWEi POUDRE 8AV0N un KKowtr.HQds poor tHOtCm, AD0UCI9 VEIiOUTE* U pesu eu v;ogo et ON main f .80101,68, FultiE St-Xtin, Pi.HI. * < SJcf i 1 .' scr ko |ratotloii sSBanas BUHH \W1 i La ^uaaLiwja Irlai>aaise L'Ufster el I Elnic lib e se montrent intraoki(jeauts dDslenra ccjiciations |Neuf avons ea dre que, dans pense, %  dtenteur d'un bien uuiee M saurait tre admis la prescription contre l'EMci de relever le crdit de ki par la valorisation de son iie priv tant une pro:eupa d'ordre public aussi respectable U principe de la prescription, fendant, il est bien loign de pense de sacrifier les intr s %  liera qui pourraient tre prot par la prescription, et en particu l'intrt de dtenteurs de bonne nui, an surplus, auraient en i tin valeur le b en qu'ils oecu Ai contraire, ces dtenteurs It devanc 1 action de 1 Eut en nat de la valeur commerciale a biens dn domaine qui, sans eux, ml t vacants et abandonns, lirait lieu, i noire avis, de leur tenir nn compte particulier en les etiinant propritaires dfaillis de luis, moyennant une bonifies tstaiib s sur le prix dtermin (expertise kl ralit, l'objectif que nous vi• est la mise en valeur de tous iis da domaine en les frisant doc mains iaactives de rfiM •tllu de particaliera disposes ••'tia en exploitation. Cent t le un non-sens de notre part d. fu reconnatre que le dtenteur "i indl d'un bina du domeine a mis en exploitation, a, pon rt, ralis* une telle fia, et que f*t bien vident de l'Etat est, •es conditions, dt lui en tenir et de l'encourager intenri U production. %  p plus : le devoir bien entendu £*t est de s'eiorcei a attache. Bime faon et par le mme 1*4* le pies de familles popalai pcjeible la terre, an rappelant rcemment que des mesures fu Pries dans ce but successive %  qno que dans des conditions a,t . par Ftioa et Beyei.nous fut remarquer, d'une part,que %  sures avaient ca grande partie H* inar but, — bien peu de fa 1 'tant de cette faon attaches l'poque. Cest ce qui explique que. rous 'administration de Salemon, l'ide de fut en partie reprise sous la for me des concessions cond tionnelles, d'aprs laquelle l'Etat faisait don d'une partie du domaine i toute fa mille dispose la mettre en valeur Uns les conditions de culture dter mines par la loi. Dans cette demie re combinaison, la proccupation commerciale tait visible : 1 Etat fai ROME—En raison de la continua sait la fois une libralit et une '"on de la crise ministrielle en Italie a* ire. On sait pourtant que cette combi natson ne produisit pas tout l'eftsl qu'oa„en attendait ; dans la plupart des cas, on prenait possession du bien sur lequel on installait un sem blaat d'exploitation, et c'tait tout. •ar Cable Nouvelles Etrangres n 1 gouvernement estime impossible de maintenir au 18 mars la date de 1i confrence de Gnes.E i consqcen ce une note seia envoye i tous les gouvernements invit. pour demander leur avis au suj :t de la nouvelle date. Le Temps dit que Mr Lloyd On poussait la ngligence jusqu' %  Le Te mp* dit que Mr Lloyd laisser inacheves les formalits qui George aurait l'intention de soulever devaient conduire i la qualit pleine la confrence de Gnes la question et entire de propritaire, — formait da dsarmement terrestre, ls dont la principale tait de faire Le Viatiui insistt sur la rcessit constater, dans des dlais dtermins du lglement de la question du Tan et par lesaa rites comptentes,l'tat S er • > l montre l'excellence de la tbc le la mise en cnltnre du bien i goer ses oft es et ses avances. heures une entrevue a Boulogne.Les Toutefois, il nous est agrable de deux Premiers ministres discuterons pier que, dans notre pense, nous le$ diverses questions relatives la 'entendons pas que compte ne soit confrence internationale de Gnes pas le nu de la bonne volont des fa milles oui, tant installes sur une COldolilllCeS partie du domaine de l'Etat, s'y se talent volontairement attaches et auraient fait valoir le bien occup. WASHINGTON— Le prsident Sous le bnfice non et de nette rset vons le cours de nos considrations. Fletcher faisant fonction 'de scrtai te d'Etat les condolances otficielleXouvtlles de Londres LONBRfcS— Le Times rappoite que les milieux diplomatiques franais donnent entendre que M -1. foincar, Lloyd George discuteront la possibilit du transfert Florence de la confrence de Gnes en raison du puissant lment communale en-1 ait Gnes. — Les femmes de l'Empire britanniont ofi:rt i la princesse Maiy un collier de perles portant le nom de Maiy d'une valeur de 20,000 dollars. Les cadeaux de la princesse Mary et vicomte Lascelles exposs an palais tiuckingham sont constitues surtout par de supetb.-s objets de diamants et pierres prcieuses. aux Etats-Unis LONDRES. 3 fvrierLa rupture rie ngociation entre les Ulstrien et les reprsentants des citoyens rie i h et dure d'Irlande donne raison :eux qui ne considrent pas l'accord conclu par M. Lloyd George avee h s tinii-teinern coiniue dfinitif, Une vritable consternation rgue sojoordhul dar; les milieux mode' is de Dublin. Quant aux extrmiste et aux exaltes, il parient dj de prendre des mesures eoercitives I gard de l'Uln er rfrac airea 1 sortant du ministre, la premier ministre a dclar que la ru> lure tait due au tait que M. Micbatl itollins lui avait montr plusieurs Plans comprenant dans les trontir'a .le l tiai nbre pri de la moiti de 1 Irlande du nord, y compriB les comtes QH Karmanayli et de ryroue et des pat lies tendues des comts d'Armanagh et de Dowo, ce qui indique 1 intention du gouvernement provisoire d'annexer ces territoires I Irlande du sud. A Londres, personne ne cherche dissimuler la gravit de la situation. Oa tapera cepsndaot que le cabinei britannique russira encore une lois a louer le rle de mdiateur entre les deux factions adverses de I Irlande. En tout car air James Craig sera probaolemeut reu demain par M. Lloyd Gorge. Le siun-tein a publi un co;niii> nique disant :, Les majorits doivent rgner et dans tourna les lgiouB ou ce pnnci pe est appliqu, nous trouvons l'un tueuse majorit des habitant* en fivetir de II uou-Jivisiou du puy$. Jeux olympiques de" d Vx'plTca Millerand a charg 1 ambssVdeVr'de rftn R C 1 M l f ">" eux J'y M" au tve, nous pousui France Mr lutsenad d'exprimer Mr " ( l 1,eu ea avul P ead Qt lo l 0U(S Des avantages de rglement pour ment du gonvernement et du peuple ront tre galement ollerts aux fa franais pour les parents victimes de WHI e ceue saoumucaces milles qui, dtentrices depuis nn cer U catastrophe du Koma. Le roi AIUrre, — et que, d'antre part, c e tain temps d'un bien de 1 Etat, y eat de Belgique a envoy au prsi *i presque exclusif, la proc raicnl eti ' 1 leur fover ae s vn io dent Haxding un cblogramme de "••nde la aise ea valeur du So l{commutante. La raison d'un tel pri sympathie. Ntaissant tre alors que d'ordre viige n'a pu besoin d'tre d rc aux yeux eu Poavair denre. l'occasioD des ftes de Carnavals %  Comptoir Franco-Haitien p/Zft tes chaussures satin neir, bleu, Jf*iie et rose au pri sxseptionnel de lr 5.50 % Articles de Travestis ,on Nouvelle* de WaskiagUn La sous commission spciale des finances de la chambre a rejet nne losition prvoyant le paiement onns soldat par taxe suivante Prsident Haiding exposera pe sonncllement au Coogrs andbut de la semaine le projet de l'administra tiun pour venir en aide la marine marchande. et Cotillons Un attentat LONDRBi Le correspondant du Lon doa Times annonce qu-on avait tir sur plusieurs membres de la^uite du prince de Galles tandis qu ils se ren daient en auton.obile de Delhi i Put tiala dans la rgion Punjab.Personoe n'a t b'ess et on ignore le nom g de l'agrexsean centres d'universits y prend ton t s part. Les jeux d arts et de sciences figurent au programme. DAnnunzo prsidera le programme artistique comprenant la littrature, musique, sculpture. Etuis-Huis et Alleimaqui WASHINfiT^M Les ngociation* se poursuivent entre les dpaitements les gouvernements et l'Allemagne Au sujet de la proposrio 1 de l'Allemagne de construire des zeppelins pour les i ati liais i valoir sur les rparations q ai lai sont d:s, le secrtaire de U mime a dclar que si le cot dtv n dpasser le montantdes rparations dit! aux Etats-Uais i'odre d; con uuction donn ser.it annul. L; cabinet se proccupe d'activer la proinction de H:hum pour le gon liment des dirigeables. Les Cours Les bruits d \w\m ii Une inLerview de la baronao H jeliow BERLIN, .'i fvnoi A ta suite d.a bruit qji out couru sur le luaria^d (*m kiiser, le uonespoudam de a hicgj Tribune a demand une ininrview a la baronne Rechow.oae l on dsigne comme 1 lue La oaro..ne rpoudit ; • L. est seulement parce que le k*iaer est aeul, muneu roux, parcequ'il a lu noamlgie, que j ai t passer cinq Bernmes avec mi nu chteau dj Uojru, mais uou :>arce que nous peuso.is uoua ma ner." Mais, d'autre part, des amis iou mes de la barouue dcc.arent que le mariage devait avoir heu au mois Je mai prochain ; il a e.e reta.d u la suite des prestations de chefs du parti un uaictnsie ei de certains paen,s du Uiser qui peoMOl que ce bbia.t pour lui renoncer a toutes ch.ncisde revenu mr 10 trne. Oiua l'eutoursge de la bareano on prtend quo u leiue dd fcaJe* lex priuCesse u Ujde lui a propos do ia taue piiucesss si un ture ro yal tait nceasdiie BOB mariage Gratis t llootch •a ttiauknt Mi tu, Pn 4e Te 4^. ICTIr • %  %  uro frttu ou Mri *p;4\e 4tt NIW Y#KK a— S'.eriiug a ta.i r ^*o" ** otre *>mt t otreij r rt 0 .


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05610
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, February 27, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05610

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
QgjotifcniB iaoi /Vo 4304
Htrm pria*, lAiu
* i
20
Quotidien
Lundi 27 Fvrier ttli
Le temps importe peu.Quelque sait le
ciimit, la nation, les mceurs ou le costu-
me, cest ne grande chose que le dveac
ment a la patrie, et non moins vnrable
dans la cit moderne qu'aux pieds de la
Louve latin ou de Pallas aux yeax bleus.
Laurent TAILMAsH
REDACTION; RoejmricaineNo, Vdbb
mmmmm
cas particulier des!
eupan t s de bonne foi
et qui ont fait valoir
fCRWEi
POUDRE
8AV0N
un
KKowtr.HQds poor
tHOtCm, AD0UCI9
VEIiOUTE*
U pesu eu v;ogo et On main
f .80101,68, FultiE St-Xtin, Pi.HI. * < SJcf i1.' scr ko |ratotloii
sSBanas buhh
\W1
i La ^uaaLiwja Irlai>aaise
L'Ufster el I Elnic lib e
se montrent intraoki-
(jeauts dDslenra
ccjiciations
|Neuf avons ea dre que, dans
pense, dtenteur d'un bien
uuiee M saurait tre admis
la prescription contre l'E-
Mci de relever le crdit de
ki par la valorisation de son
iie priv tant une pro:eupa
d'ordre public aussi respectable
U principe de la prescription,
fendant, il est bien loign de
pense de sacrifier les intr s
liera qui pourraient tre prot
par la prescription, et en particu
l'intrt de dtenteurs de bonne
nui, an surplus, auraient en i
tin valeur le b en qu'ils oecu
Ai contraire, ces dtenteurs
It devanc 1 action de 1 Eut en
nat de la valeur commerciale a
biens dn domaine qui,sans eux,
ml t vacants et abandonns,
lirait lieu, i noire avis, de leur
tenir nn compte particulier en les
etiinant propritaires dfaillis de
luis, moyennant une bonifies
tstaiib s sur le prix dtermin
(expertise
kl ralit, l'objectif que nous vi-
est la mise en valeur de tous
iis da domaine en les frisant
doc mains iaactives de rfiM
tllu de particaliera disposes
'tia en exploitation. Cent t
le un non-sens de notre part d.
fu reconnatre que le dtenteur
"i indl d'un bina du domeine
a mis en exploitation, a, pon
rt, ralis* une telle fia, et que
f*t bien vident de l'Etat est,
es conditions, dt lui en tenir
et de l'encourager intenri
U production.
p plus : le devoir bien entendu
*t est de s'eiorcei a attache.
Bime faon et par le mme
1*4* le pies de familles popalai
pcjeible la terre, an rappelant
rcemment que des mesures fu
Pries dans ce but successive
qno que dans des conditions
'a,t. par Ftioa et Beyei.nous
fut remarquer, d'une part,que
sures avaient ca grande partie
H* inar but, bien peu de fa
1 'tant de cette faon attaches
l'poque. ,
Cest ce qui explique que. rous
'administration de Salemon, l'ide
de fut en partie reprise sous la for
me des concessions cond tionnelles,
d'aprs laquelle l'Etat faisait don
d'une partie du domaine i toute fa
mille dispose la mettre en valeur
Uns les conditions de culture dter
mines par la loi. Dans cette demie
re combinaison, la proccupation
commerciale tait visible : 1 Etat fai ROMEEn raison de la continua
sait la fois une libralit et une '"on de la crise ministrielle en Italie
a* ire.
On sait pourtant que cette combi
natson ne produisit pas tout l'eftsl
qu'oaen attendait ; dans la plupart
des cas, on prenait possession du
bien sur lequel on installait un sem
blaat d'exploitation, et c'tait tout.
ar Cable
Nouvelles Etrangres
n
1 gouvernement estime impossible
de maintenir au 18 mars la date de
1i confrence de Gnes.E i consqcen
ce une note seia envoye i tous les
gouvernements invit. pour deman-
der leur avis au suj :t de la nouvelle
date.
Le Temps dit que Mr Lloyd
On poussait la ngligence jusqu' Le Temp* dit que Mr Lloyd
laisser inacheves les formalits qui George aurait l'intention de soulever
devaient conduire i la qualit pleine la confrence de Gnes la question
et entire de propritaire, formait da dsarmement terrestre,
ls dont la principale tait de faire Le Viatiui insistt sur la rcessit
constater, dans des dlais dtermins du lglement de la question du Tan
et par lesaa rites comptentes,l'tat Ser >l montre l'excellence de la tbc
le la mise en cnltnre du bien i Misierft Eii
lie
ROME Le dput Facta, ancien
ministre de la justice et des finances,
a inform le roi aujourd nui qu'il es
sayerait d'O'giniser un nouveau mi-
nist'e.Oa s'attend une dclaration
officielle sur la situation du cabine:
demain.
Landru est guillotin
PA11S.25 Landru a t guilloti-
n au point du jour.
L'Etat hatien, il faut le dire, n de la souverainet du Sultan et corn
serait donc en reste avec personne si, blt l* ,hse internationale qui aurait
aujcmid'hui et aprs tant d'esssis in- Pur l'Angleterre comme pour la
fruciueux, ils se dterminait tirer pi*nce un contre coup.
Poincar et
Lloyd George
BOULOGNE- MM. Poincar et
parti de son domaine, de quelque
manire que ce soit et quelque dtri
meut ]u'il dt en rsulter pour quel
ques uns. Car, il a trop fait pour a -
tacher au sol les populations ha-
tiennes sans avoir jamais recueilli -------------
i antres rsultats que de voir ddai Lloyd Georges auront samedi ii>
goer ses oft es et ses avances. heures une entrevue a Boulogne.Les
Toutefois, il nous est agrable de deux Premiers ministres discuterons
pier que, dans notre pense, nous le$ diverses questions relatives la
'entendons pas que compte ne soit confrence internationale de Gnes
pas le nu de la bonne volont des fa
milles oui, tant installes sur une COldolilllCeS
partie du domaine de l'Etat, s'y se
talent volontairement attaches et
auraient fait valoir le bien occup. WASHINGTON Le prsident
Sous le bnfice
non et de nette rset
vons le cours de nos considrations. Fletcher faisant fonction 'de scrtai
te d'Etat les condolances otficielle-
Xouvtlles de Londres
LONBRfcS Le Times rappoite
que les milieux diplomatiques fran-
ais donnent entendre que M -1.
foincar, Lloyd George discuteront
la possibilit du transfert Florence
de la confrence de Gnes en raison
du puissant lment communale
en-1 ait Gnes.
Les femmes de l'Empire britanni-
ont ofi:rt i la princesse Maiy un
collier de perles portant le nom de
Maiy d'une valeur de 20,000 dollars.
Les cadeaux de la princesse Mary et
vicomte Lascelles exposs an palais
tiuckingham sont constitues surtout
par de supetb.-s objets de diamants
et pierres prcieuses.
aux Etats-Unis
LONDRES. 3 fvrier- La rupture
rie ngociation entre les Ulstrien
et les reprsentants des citoyens rie
i h et dure d'Irlande donne raison
:eux qui ne considrent pas l'accord
conclu par M. Lloyd George avee h s
tinii-teinern coiniue dfinitif,
Une vritable consternation rgue
sojoordhul dar; les milieux mode'
is de Dublin. Quant aux extrmis-
te et aux exaltes, il parient dj de
prendre des mesures eoercitives
I gard de l'Uln er rfrac aire-
a 1 sortant du ministre, la pre-
mier ministre a dclar que la ru>
lure tait due au tait que M. Micbatl
itollins lui avait montr plusieurs
Plans comprenant dans les trontir'a
.le l tiai nbre pri de la moiti de
1 Irlande du nord, y compriB les
comtes qh Karmanayli et de ryroue
et des pat lies tendues des comts
d'Armanagh et de Dowo, ce qui in-
dique 1 intention du gouvernement
provisoire d'annexer ces territoires
I Irlande du sud.
A Londres, personne ne cherche
dissimuler la gravit de la situation.
Oa tapera cepsndaot que le cabinei
britannique russira encore une lois
a louer le rle de mdiateur entre
les deux factions adverses de I Ir-
lande. En tout car air James Craig
sera probaolemeut reu demain par
M. Lloyd Gorge.
Le siun-tein a publi un co;niii>
nique disant :,
Les majorits doivent rgner et
dans tourna les lgiouB ou ce pnnci
pe est appliqu, nous trouvons l'un
tueuse majorit des habitant* en fi-
vetir de II uou-Jivisiou du puy$.
Jeux olympiques
de" d Vx'plTca Millerand a charg 1 ambssVdeVr'de rftnR,C!1Mlf ">" 'eux J'y M" au
tve, nous pousui France Mr lutsenad d'exprimer Mr "(l 1,eu ea avul Pead*Qt lo l0U(S
Des avantages de rglement pour ment du gonvernement et du peuple
ront tre galement ollerts aux fa franais pour les parents victimes de
whi e ceue saoumucaces milles qui, dtentrices depuis nn cer U catastrophe du Koma. Le roi AI-
Urre, et que, d'antre part, ce tain temps d'un bien de 1 Etat, y ea- t de Belgique a envoy au prsi
*i presque exclusif, la proc raicnl eti'1 leur fover ae 'svn io dent Haxding un cblogramme de
"nde la aise ea valeur du Sol{commutante. La raison d'un tel pri sympathie.
Ntaissant tre alors que d'ordre viige n'a pu besoin d'tre d
rc aux yeux eu Poavair denre.
l'occasioD des ftes de Carnavals
Comptoir Franco-Haitien
p/Zft tes chaussures satin neir, bleu,
Jf*iie et rose au pri sxseptionnel de
lr 5.50%
Articles de Travestis
,on Nouvelle* de
WaskiagUn
La sous commission spciale des
finances de la chambre a rejet nne
losition prvoyant le paiement
onns soldat par taxe suivante
_ Prsident Haiding exposera pe
sonncllement au Coogrs andbut de
la semaine le projet de l'administra
tiun pour venir en aide la marine
marchande.
et Cotillons
Un attentat
LONDRBi Le correspondant du Lon
doa Times annonce qu-on avait tir
sur plusieurs membres de la^uite du
prince de Galles tandis qu ils se ren
daient en auton.obile de Delhi i Put
tiala dans la rgion Punjab.Personoe
n'a t b'ess et on ignore le nom
g de l'agrexsean
centres d'universits y prend ton t s
part. Les jeux d arts et de sciences fi-
gurent au programme. DAnnunzo
prsidera le programme artistique
comprenant la littrature, musique,
sculpture.
Etuis-Huis et
Alleimaqui
WASHINfiT^M Les ngociation*
se poursuivent entre les dpaitements
les gouvernements et l'Allemagne
Au sujet de la proposrio 1 de l'Alle-
magne de construire des zeppelins
pour les i ati liais i valoir sur les
rparations q ai lai sont d:s, le se-
crtaire de U mime a dclar que si
le cot dtv n dpasser le montantdes
rparations dit! aux Etats-Uais i'o-
dre d; con uuction donn ser.it an-
nul.
L; cabinet se proccupe d'activer
la proinction de H:hum pour le gon
liment des dirigeables.
Les Cours
Les bruits d \w\m ii
Une inLerview de la baronao
H jeliow
BERLIN, .'i fvnoi A ta suite d.a
bruit qji out couru sur le luaria^d
(*m kiiser, le uonespoudam de a
hicgj Tribune a demand une in-
inrview a la baronne Rechow.oae
l on dsigne comme 1 lue La oaro..-
ne rpoudit ; l. est seulement par-
ce que le k*iaer est aeul, muneu
roux, parcequ'il a lu noamlgie, que
j ai t passer cinq Bernmes avec
mi nu chteau dj Uojru, mais uou
:>arce que nous peuso.is uoua ma
ner."
Mais, d'autre part, des amis iou
mes de la barouue dcc.arent que le
mariage devait avoir heu au mois
Je mai prochain ; il a e.e reta.d u
la suite des prestations de chefs
du parti un uaictnsie ei de certains
paen,s du Uiser qui peoMOl que
ce bbia.t pour lui renoncer a toutes
ch.ncisde revenu mr 10 trne.
Oiua l'eutoursge de la bareano
on prtend quo u leiue dd fcaJe*
lex priuCesse u Ujde lui a propos
do ia taue piiucesss si un ture ro
yal tait nceasdiie bob mariage
Gratis t llootch
a ttiauknt Mi tu, Pn 4e Te 4^.
ICTIr- uro frttu ou Mri *p;4\e 4tt
NIW Y#KK aS'.eriiug a ta.i r^*o" ** otre *>mt totreijrrt-0.


lb 4vrci
F^MCii
^^ ia <**
JLJ .s


doi 0 to; q< de lys Jf |i
iHorne Line
' Li alcamer Ingrid Hors venant
de Hambourg, est attendu 101 vers
lelerMaraet repa.tira pour Ham-
vi Saint Marc, Jaemel et Cu-
x
'
son
'port an Pricae (Haiti / 21
Fvrier
I
.
Ml*
s'/iw, i \

Lo C**SM Tii.idtlff, eVcct. parfism-*9.
cciscrf la fruMUmr .-f .'a /BMJOa, tmbeiut, c/.'.ice /> r/rf#
gUa
flfnf /a pondre
Assure une
carnation exquise
U Crime TF.INDEI.YS. fin
eoetueuic, neutre, -t incapable
d'effeater en rie 1 peau, ju'ele
ccUmcil, utQUpMt ei blanchit an* l.i
lubrifier l'excs ou jamais U fetet
Parfume aux extrait de
i'.curs. la Crctnc TE1NDELYS I
le tyue le plus parfait de la crme
de .toilette ; ton emploi vite le
ha* les taches de rousseur et le ;
irratiem dea H eoeaaiere ,. *jfft
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PARIS
Toute Parfumerie et Grand Maganln
\\m
YgATCo
Solitaire ?
lia* ai mus.
-
ma
I
IL1SA-
"VAILLANT 6c HOUET, -tjents gnraux 1720, 1m lu lafani l'Iu


MMMK,
TAItES VBeTS, *"*.
Uaeetvc ew tout au* trt 4e Mit: Club
de Correapeeaeaee t lahCI tWM betaeeap d'a-
mis iatremeats- Seyei cans * te meec
u vase knereadiaee Epeasea h ncaewe, le
aoaaear Ce catalan da persea ses ncae, attra
yaate* et syafatbte.mi dsireat se marier. Baoto-
taaaate* gra. EnTeTte jo ceats pan -k"
t de 4 mai, i dellar peur i'amn
PLOMB CE BELUIRE
aee, meemm* W ^
an aaeav
mBBstBrrts^sf^miB^m
l'etiles Nouvelles
Etranger
l'ar i*bk,
Ua ineM de Washington que le Upar
teiiifnt d'Etal lait conaaiirc <|uc II i*|sbsc du
laMVCfBUMdl amricain j 1 i\ italiou uc l'Italie
ji...i; envoye ujns quelques )'-'-
I. |o, ui.itica ua UOad< en ;:; est de
Huit million 773.6)1 in augmcnution Uc plus
de 20 0|0 sut .c tiiittie Uc lyii. tu lyii la po-
pulation friail de 7 j^i\i .>;
l.cs juuniau uc Lopcnlugue signalent une
crise ii.inisiciiclic en Islande 1H sujet uc U pie-
I... ..iui.. Le prceaiCI Muustic a dmissionn ci il
est VtaMasbublc que sou successeur ;i.i Mi
bdgetl qui pioposcia la suppressiou de la pro-
hllKlOB
k.'ne dpche de Delhi au Londou Times''
dit qu une Luuvelie de futijap indique que le
n.cuvcmciit de rcveitc du j-ain bikns iuuUuuc
a eue scneu.x. il est loitomol qucsiion ec ic-
lablir .l'IULMUlUI;: SIKHS
On annonce uc liuuiarest eue le marijgc
du 101 Altsandre de Yougoslavie avec la piiuccs^c
Maie de houmame aui. ucu a.liclgrjdc le 4 Ju.u
UeC dpcha de Lisbonne du que le rre-
tident Almciua cl les mcmbies du gouvernement
sent tenues a Lisbonne icvcnaul de la ciUdcuc
de Caiial eu ils t taient reiugies pendaut les
ii dsoidres
Le Malin
G
ABONNEMENTS
Un Mo s
Fort-au-Piince
Dbartemerats
Etraager J-
Les inseriions sont reoei aux bu-
,iaux du Journal, 135b, Rue Amn
;.inc.
Voua ferez une apprciable f?conomie
ai vous ce vous bervtz que dea Cira
;* d.- la American Shoe Poliab Com
pany Cbicago, qai conservent la fi
nesse et le bmlan: des chauatures.
Ils cotent meilleur march par leur
2.09 bonne qualit que toutes les
2.50 marques
Loterie de Panama
Lca billati et la Lotana-PaBaaaa
ont arrivs. Tirage a6 lvritr 1912,
Qrot lot 30.oo paaos. la vaate
enta Carlos- I. Caatillo, Rac Boaae
Foi, prs de la Pkarmaaie Caatrala.
Port au Priaci, e If Fvriar ijia
La Maison
l
An Bon et sa bi ta veillante elitn-
:i', qu'elle a te) inrs un stoik de
Gaaaliac, Kros Huutl de ditrectea marques qu'elle vend
en gtea et dtail, du prix lis r

P,
aji-Ah.li..-. i.oiiafoUriM
19 PROTtER vos Bronct'j
tt vos Posmoas
deSORSATTRE toutes Mahdietjil
VOIES RESPIRATOIRE!
A la v'ilc comme la Campagoi, j
ayez-en toujours sons la nui*. 1
Procurez-vous-en de suite, mais j
refusez impitoyablement leaf
pastilles qui tous seraient pro-1
poses an dtail pour n/ielquej j
tous; oe sont TOUJOURS dea
imitationa. Vous ne seres
eertains d'avoir
les vritables
Pastilles VUMI
que si voua les achet
EN BOITES
VALDA
Y/\ vente dans les bonnes maisons
A BENJAMIN &Co
lll Rue Lamarre Ameuta Excluaifs
pour Hait?
duils.
Le F Is du Tapissier
Vente l'Encan
Vente par Conven
tion Spciale.
En vertu doue obligation hypoth
caire passe uu rapport de Me d
0riol et son collgue,notaire a fou
En vertu d'oidre de Monsieur L.}vu Priuce. en daio du viugi quatit
U Maiie, Collecior ot Cusioms, se-l^ot mil neuf cent viogt eungisue
on l'art. 101 del loi de Douane, 2 duu jugement con radictoire
devant es poites de la douane, ,1 sej m.nt reudu ente les pa.Ues par le
ANIODOL
U ptos puissant anissptlQus
Saae Kerottre al Culrre
animant ta trmll e M. T OIT AKZ>,
tart tHtoer (ie7).
Bana Lad
Ahment par xcalleace paitl
entants a " Se ft Im ^P*
ques Rtcoamand par tous las ;
ttcins-
Eu vaate cbea Sianon Vim
Alfred Vieux l*cie L- CialU^
Pcie F. Sjourn, Ed. latvtj
Co B c M. &ada at chu Ti
Flix Saluave
ra pro.d le mercrdi 1er mars pro-
chain la vente a l'encan des mareban
dises suivantes :
Marque 4 caisses de sardine?
EF a-4--7
nouvelle pice de
mardi prochain, 7
La reprsentatien de la
Charles Meravia aura lieu
Mars, Cin-Varits
Les acteurs sont dj en pleine posession de
eurs rles, et un de nos amis qui a assist
une des dernires rptitions neus a dit que cette
pice est une dbauche de lyrisme. Les amateurs
de beaux vers y trouTeront leur compte ; on sait
ce qu'il laut attendre de l'auteur d'Au clair de
luie
M. 1
i!
lludicourt
ierre
l'ar le cttHiiit'i ' v ruer Mi t'ierie lludicourt i-pia
te m pu; de que que Beaaiutt aux
h u h Unis o il i eu a occuper des
altaires bBIllMDM
Noua lui souhaitons la bienvenut.
Ncrologie
Notre ami Edmond Abraham a ce la deuleur
de perdre sen frire Clandius Fraeceis, dcd
*>-* 1 - j.. w..a r'iA.-i. . ^._.^....... .
En vettu d'ordre de Monsieur L.
R Marie. Collector of Customs, se
on 1 ait. ni de la loi de Douane
devar t les poites de U Douane, il se
re piocd le leudi 2 Mars prochain,
i la vente l'encan des mauhand.-
sts suivantes :
Marque 120 ci;s:s de cigarettes
E. Marais Amer Beauties
No 1 i 120
Mon brun ELIS,
Entanitur publie.
y.s mditai
tiibiiui-ide piemi.e 11.e ai ce de l'ui.
au Piinoe, ea uaie du dix hait
novembre mil neuf ceut vingt, enre
gisir. lequel a acquis I aUionte de
la chose jnge, '6 d un commande
mmil dumeui infructueux ;
11 c >a procd le vendiedi que
l'on comptera trois mars mil neuf
ctiii vu gi UeiiX a tio a heuies ue
I i "- mil, ai le miLiete.e de Me
II m ) Hogaiib, noaiif equis a cet
eftet, eu boa eiude sise Port au
Piii.ce, rue Hammertou Kiluck, la
vente au plus otfiant et dernier en-
chuisseur d'un terrain portant le
uumeio six, dependaut de 1 habita-
non Ddsprea, quartier de BjlUvu.- a
Port au Prince, donnant sur une
alle de dix huit pieds de latge con
duisant a la rue Toussaiut Bave, le
quel it nain mesure en qi
pieds neuf pouces au cte
xante pitda au c-.e oppos
OblmlM* de rXMtttat
Mtralt matanlaatnint
ma la otierobei de le
. a Cholf, le fi rr.,. Dtmrrh*
t Djitnturi d
hmudm.
'
Indupensable cwtn bi Epidmie
Aaae I
BOSaii Veie ffrende evalleree eta.ua
aa Itre 'eea pour ton tee aei
SoeMM ta l-UOO0L,S2, * ta MtHiurint, '
baeeaaea s v*** : Taates ta rtMnaui
Krosine
Noua aviaons la commard
gnral que nous avaBS Bl 1
de Krosine dans la dpt
rue du Quai-
Port-au-Prince 24 Fvrier M
KEINB9LD k Co

SB
Le Dr Charmant a l'honneur d'of-
frir tes services la population de
FortauPrince et ses anciens clients
de la piovince.
Avec un outillage perfectionn et
la connaissance des nouvelles tecbni
tjufs opratoires* franaises, le Bec
tear Charmant s'occupe spcialement
de c au ur bit et d accouche aoeai.
Adresse P*sisn Miu&r, Champ de
Piljd Steaship y
Foreign Services
Le tteamer "BOGOTA* a laiss Si
Yo k directement peur Pert au Pi
o U est attendu vers le S Mars |
hissera le mme jour pour Kingsi
e. les ports de la Colembie.Les pi
auto sept ers qui dsirent veyager par e* i
Nord, ai ^ m j i Vftfi
, a. sud, ttau sont pris de passer a ic/fl
E
Saint Lemit du Nerd. C'tait a ceaamcraat UtUa liem"aalli 'hr* I0*"* lu
connu sur la place.- Condelances k teutes le. Mail, Ll IOII JUq a malin niai eBrt-iitt*
lamilles preeves nk-------------Bi.....------------..i1
Neus eeregistrees la mort de Jeae Fotnane
Mes, g de a$ aes. Les lu net ailles auront heu
cet aprs-midi
Siacres ceadelances ,
l'harmacw Pir*s, anciCBBimiat
Ewald a i 5 h
Avis
Monsieur Ricliard Ftera rrfor ce
ea bienveillante clientle qu'il a
transfr sa ptisserie [raccaisc ait:)
qno son tr de la tue de l'Fgaln
4422 la fjiiraciei tMpison Keitel *
n trouvera toua lea nntins
C h. lt2 lis pts rhiuds.
sur une protendeur de cent qumza ,,.., *l^x~
pied au cte Est et cent seize Lieds deUSC JOUrS UVlint S*n arrive.
Sg^^pS S.-! Port au Priaitle 27 lvritr 1991
dix huit piea de large qui a acci
la rue Teaaiaint Brave ou la rue |
sua mentionne, an sud par Cit
Lie!ievue 1 Est par le N 7 et !
1 Ouest par le N , suivant proca'
verbal d'arpentage et de lotitaeraent'
droaa par l'arpenteur Elle Kain-i
toBg, accompagn de ion plan* lo
quatre juillet mil neuf aot aaize
tel d'ailleare qno aa ter*
rain ao poursuit comporte et a'toad
aana aucune exception ni raervo.
La dite vente ae fera aur la miae
prix de aept cent aoixaate dollars,
or amricain, mentant on pnaeipal
et indemnit ihuea de l'obli
F. Clments
A. Vendre
cheval de selle 0
Un
taille
ad taeti
du Magasin de l'Etal.
rit
bille
i Misterio Bar
l>rolitez de la boona occasionque euinlU|s fhueB de i.obli tl0B
voue ollre La maiSOll ISiyrO'. hypothcaire sua parle, cy P.7S0.UO
FrreK bonbonsfmt si chocolats ou're !" honoraire! dei avocate
.,',. pourauivanta et les chargea da Peu
unix goui dee la livre. cnre
Aux requte, ponriaitei et diligen
cei du iear Lon R. Thbaud pro
pritaire demearant et domicili
Port au Priaee, ayant pour avoiats
coastitus *i.- Merel et J. Llio Jo-
seph, avee lectiou de domicile an
eakiuet dea dit a im:\, 15 rue
rou, Port au Priaee, contre la dame
Kagaie Vrignaud, propritaire de
meurent Port au Prince ;
( Pour plas amples r a-eignt me nts,
s'adresser a M Henry Hogarib ao
\ air, dpositaire da cahier de cbai-
peureuivttuta
A ct de Deieix vient d'tre ins
lalle sous (a dueclion de Mme Ber
ihet un tablissement comprenant
un Bar excellemment amnag, un
..eslaurant de premier ordre et des
(chambres et niortabies.
Vaillant llca t, Rne Rue RtubilcaiBe ou Grand'RueJga* a eax avocats
JNo ie;a.
I ?'! u JVBce. le 'i fvrier 1922
DISQUES COLUMBIAI!
Amateurs de bonm
Wusique, accourez cl
L. PreelzmannJggerioli
Rue du Quai
O vatit trouverez de Superbu Ditquu SlumWa J*
a opra; One Step : fivx-troUmonoloiHes : Chant: anf.aci. I
IgfeTfriMg, tte, etc aux prix exceptionnellement rduite il '
IHcfucB da 10 Or OfiO
Pjrtwfymn, {, i\ Hmtr t$H


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM