<%BANNER%>







PAGE 1

ir. MATm lifllH II ffldlu Nous avons eu le p a s i voir hier la Visite oc MM F CuDD!^h;m, de'a maison Leh 1M: k. — d Il Jul. M Nielsen, de 1 maison Wilson & Co. C s mi soct en lonit d'affaires et ne le ; iont qu'un lis court sjour parmi ; nous 11$ taient accompap, jympathique Lon R Thbaod M. Me hhtni.y, conseiller bnsncier Mrs ici vers la lin eu moil p:o chain. Eitr autres questions a l'c du joui, il aura rgler dfia:' n.eut cel.e de 1 erapiun:. Cil p -, et trs facile • cu la recommande aux estomacs • •J. 5 1 i ; • ; --ad L ' %  '— AVIS iuuuioat ftrisiaua Hrosine cep I ! LES Service de& route} Le service des routes vi-t e et s< £arDT oirane nonrelle pou. de • Bilultei learoutta. !a coni d l'avaii'Pg de voir foi nitchirii hier au porl I u. ICIle i oai pan il Uonue tant mue ^rroae I %  •' ( onatrueti en ropa ation. L ti marcher maintenant i na i meotot len route. irp'nn,. ||Compliineui au pour CKtio bono i 9 bis L : w.ld 2 $ h D1MA N nia assorti h co en il u i '( • O 2J .s 11:: r. 1 \ SE Mfflii itfLEl VWX parn'lejM comp ont JMIJ 1\| Ldi>i.sti> d a$i Si ti.se, t 0 ht elie seule •/••>S8 heyu .s /> tic claquant 5 iil TION L" e*i U/ui/t; scient t fl poui p t nip rnjlenis ls u i it I .. I r* ,i h-n 1 -Letr km* 1 1 1 1 1 ina luformez-vous des agents. ttatinaai^fekracGooIll R L\DT & Cl lo taU'Vrm fin vitu d R .' ie.Oo lecl JOJ i ut |c dt la 1 le D toit a 1 1 I av. itte.de 1 devaut les po les oe 1 u a SoKrf*\tt I A la vente leucauUcs nutenas ILS witranttf M rque 12C 1*9 E. MaNo 1 t Monbrni I < |) M jpg m 2 par I h \ r bolique D S GDLUMBI Amaleurs de boij usique, accourez f %  x K .1 A., ut g L-.U'. v I o-u *^c du QM



PAGE 1

be*pi mi i?o 4*303 lame*** Firtitr 1922 HAfllMRS itimt '20 *"** # Denx choses grandes et difficiles sont da devoir pour Ihimme et peuvent (aire sa gloire ; supporter le malheur et s'y rsigner avec tersnex ; croire an bien et s'y confier me persvrance. U1Z9T Quotidien RBOAtTlON; Rot amrtcaineNo, 1*0 invraisemblance A .taion te ftes d. 1im\Wh H MltMii M .I est permis deppl,. m ex qui, on lsai, est l'anttnr . r'n^^iA^ f'>/t../'/ H/fi#/i?i. titr.it du c Coarner de* d une moMoo resnte adopte par le fcdi? LlGllWtOlV t V&YICOtlllllU5*l f rtproduit cotte aemaine Snat m irieaia et tendant I ex*-. .. *-. a frre le Nouvelliste .. an et la consolidation des dettes Offre &£* rfviUHS 14T08 SUtill WOir, Uleil, tel le snateur Me Corallies et rechercher lear mode dd exprim, avee un SBOB paiement. C est certes aaaex pour *"T '. ~ """" i H"""!, won* ans nanez BOUT __ • iIJ 'opinion qnHaiti et exaitsr le beavinisnae des rranau blUTlC et fOSe (IU prtX QXCepUonnel ild it avec justice la do rsidant nm tata-Uma, et e'eat Mas g ^ ~ n donte l'objectif vie par ce journalUl* O OU M. 1 Isobissent des Ktata Unie et le 1 in si ejn'il doit on tre amst ses deux grandes nations En on qai nena concerne nous exploiter cas pavsetqud antres, nous avona pour devoir de tant nriona'iate doit se rapprocher du langage prt an ait de loin app ita. Inateur Mo Cormick le aoaveoir do oi a raison, le< Coarrier aon passage ici aea dclart as enrnts • a la rputation dint dana la circulatiou itioas inexactea et tenOrgaae de la population ee tats-Unis et de int is dsns es pays, ee par iatit I interprter tels et les a Mes daae le senss pr iceepatioos liera pk aie de l'entrelle ia voir, en effet, le motif da a Goarner des Ita. iMatrs le anateur M: Jo • ter earea auMaiti ai lo gnea do la peaae d'exploitation cymque qn on lui prte, et enin aa aituation actuel le la tta d un tfjmu anatorial ekarg daqater aur la situation kaitienne Ce aimple rapprochement fer* paratre invraiaemblabte le eon tenu de l aurait du Courrier dea fcV.ats-fnis . Ei font et de (anse, l noreaite du langage prtit an a lateur amricain eet telle qet nom devons hsiter lui neeordsr is n.oudie creras. Articles de Traveslis el Cotillons TF>air Gable Mouvelies Etrangres NEW YOAK ai— S'erling 4 41,1$ Pianc 10,9a Election d'un nouveau prsident d'AUemag le do tonnes denucre lu : la dtroaao don iueteui a cubains. iCiba a bien de la peins i [lacrise conomique et fil'aile subit depuis pin d|l. Dans son snppl lerml do j dcembre, le liviil ce snjel : La situa Ine de Cuba a pour efiei a hordes pertss anx con •"a na riel de sucrerie irOn dit que l'aoe de ce? rernbatqner le nsatrie dise fabrique de sner lit livr c.iba. De grande (•s ntackires, de locomoti sas cannes "ont ar 111e el 7 seront probible idoana par les constrne ( %  sis ils appsrtiennent, pa rexpdition sus Itats .tarait qu'ajouter lents pe I • %  ast aiaai. la sitnstio % %  de Us sucre serait pin f'tn as le suppose gnrait 1 4)0 000 tonnes r : al*desafiaires:rangres 1 adhr au t 1 ue quoique la questioa soit deve Mil 37.1 p. cent tapport Reynal sur la banque indue-!•>• fnWtelle ne serait pas prise S"?flH aire de commerce, d'indu; ^svigaiion. dans on rap d'ailleurs qne Ceb He phase extrmementdi safitnre de plusieurs gras et d'une srie de petit tts neaaciera, restticttor dn crdit poar les plan • %  cre, difficult dcouler It tk de sucre invendu de Is baiera l'heure mme ou 1 1 rcolta nonvelle, aggra charges de l'iadusttie su fait de 1 lvation du tarif MI Itats Unis. [trange qne. dans sa dtresse, Ne aa vain appel i l'aide d. rpeblique voisine. Pport dont il cat question |J constate que la peite t l u kaa prix du sucre se trouP" le tait de l'existence le. premiers mois de l'anne Mai. ^CSLiOlllS pendant les doose moi. conls, le. acheteur, n'ont opr qne sou. la pression de besoins immdiats et les grosses quantit, de sucre existante IT [)jr£(*tf > lT d% i BERLf M—Le chancelier Wnth an Cuba n'ont t coules que trs noiceau Reichtag que ie gouverne entement de. centre, producteur. b'iD(((l? arrt m?Qt discuterait btent: avec le; vers le. ccntie. de raffinage. Aussi y ch:fs des patis l'lection d'un nou avait-il encore Cuba, au;i oc okre PARIS.J3 -La commission snito veaa prsident d'AIIemigue.ll a ajou dernier, environ je sucre invendu, de la rcolte totale, value ") eoo, irieledeChineEile approuvait que le en coisidration avant qu'un rgle 000 tonnes. Oa estimait i un milgouvernement ftaniis ngocie avfc meQt des difficults en titute Silsie ion de tonnes au moins sou ii 6 p. i e gouvernement chinois pour recher. a e s0lt conclu. -eut de la rcolle de cette anne, la c htr une solution sauvegardant les quantit de ancre invende qui existe intrts matriels et moraux enga ait Cuba lor.de l'arrive de. suges A la suite de son interrogitoire .res njuveaux sur le march L'ttet Mr Jules Pernotte.diredeur de la bin Je ce stock de sucre rcpori sera de qU e industrielle de Chine, a t mis maintenir le. prix 4 on niveau infen tat d'arresUtion et crou i la leur, de mettre un srieux obstacle prison de sant, la vente de la rcolte piochaine et d'engager les planteurs dans toute une srie d'embarras. I Du fait de ces e rconstances, on es ime. poursuit le rapport, que le.! productensi de sucre de Cubt, plan 1 teur. et manufacturiers, se trouvent aujoura'hui endetts d'envi, o u 400 million, de dollars L industrie du -ucre ea cas dernires annea a i lveloppe par la cration de aou.elles fabrique, de .ucr. l'acqu... u p CJ le$ Euu de non de terres, e renonvellement de m eBteQte regtenU | li 8an qu' Mr E. Casltll,vk prsident di I ai soaahon Sahnalistt du ouvruri mus demande di publier : Monsieur le Directeur du NjuvdlUte Cher adr le Directeur, La note pub le dans votre jearal de 2} ceerant, concernant les r estons laites en ma maison prive, a'teiet ma dlicatesse. Gomme dlgu ds ouvrjrs na tio*a tltes dominicains en Hati, per me ti 1 moi de vous ipoodre qne fitl Je maintenir la d giit de l'aaso :iatioa, tou'es les rceptton. soat iaits de mes fonds personnels sans limais nv ..dresser vous ni persen ne poumarchander leur concours. |e sois tii pein de constater que vous mettez en vidence, une ois ineore, le manque d'U-iion et de se idarit tatre les hatiens. Votre information, l'extrieur, lonnera nae ide trs fatale du peu pe hatien et de son avancement. Recevra, chtr Mr le D.recteut.mn salutations trs distingues. Carlo. E CASTILIO Projet d'allimce dmenti Ide PARIS, a$— Une note de l'agence Hav.s dclare dnue de fondements une nouvelle de Belgrade concer nant un proj-t d'alliance entre la France. 1a petite entente et les puis sauce, allies qui ont particip la la petite entente reetent allis .an. qu'il soit aujourd hut question de co isi crer cette alliance par un nouveau trait. 11 nachines et autres amlioration., re prsentant une somme djenviron 350 nillions da dollars, dost une partie eatait due lorsque la crise actuelle a pris naissance, ver. le mois d octo bre 1920. Bana Lact Aliment par excellence pour le. nfan's en bas ge et les Uyspepti j u| demaa( iant que le gouvernement r? d •*>•* v '* aujourd-hu. u budget d^ %  ues Recommand par tous les M piov i soire prenne des mesures imm ' >Ut 1 "" 0 -c Uia rec#Brr,r ,Br DUBL1S— Mr Michel Collios reu au)Ourd hui une importante d lgatioi d'hommes d'affaires de Cork Petites Nouvelles Etranger P*r $bU, 1$ Fvrier — Le roi d'Italie a mand au Quirinal le d. pm Facta. un des licuienaats de l'ancien mm jtre Gtolletti et l'a invill a lorater un cabinet — Les |ournaui de tati$ publieent une interwiew de Mr Kra connrmant qu'il a a:qui i Lon dres la certitade qae la France et l'Angleterre taient d'accord sur les grandes ngnes du mmo randum de Mr Pointarc — Les eiperts conomiques de la Petite Eo tentet de la Pologne H runiront i Belgrade Ir i Mars en vue d'arrter une ligne de conduite commune U Conlreace de Gnes — On annaace 4e Washington que If Bnartement avait officiellement accus rception du gou vernentent italien de l'invi>atioa d'assister fia Confrence de Gnes. La rpoatc n'indique pas st ta dcision du gouvernement est de s'y rendre — Pravada dclare que la Russie ne prendra jai part la Canirence de Oaes si la Grande Bretagne acquiesce au projet de la Prance d ei:lnre la Kussie et 1 Allemagne de la Conir.-ace relative i la discussion du programme suivre 1 jnes — On annonce de Londres que Sir Erick Neddes incien premier mrd de 1 amiraut a officiellement lann sa dmission de membre de la Chambre des Communes et retourno la vie commerciale One dp.ne de Paris annonce que la Cham decins. Ea vente ebrx Simon Vieux — Mfred Vieux — Hcie LCam.'.le — *cie F. S*|urn, — Ed. Estve & o — B *N. Sada et ch-z Veuve Flix Salnave • T ges stock, de ancre enGrati* c Hootch • Un stis -nourU* niant brillant, plein de varve et dViaamro gratia vous sera aapdi ds diates pour la reconstruction d'un quartier de Cork dtruit l'anne der nire. On semble gnralement satisfait dans le Sud de la dcision prise hie par Lard Fheis de s'aiourner CRAIG—L ier ministre de l'Uls ter est arriv i Belfast pour une t m: nr d insn-c'ion le !org de la f on ^ ! H!W dniaai £fi%\ h l'Allemagne — Une dpeche de Plymoutk dit qne des missionnaires mormons ont t poussuins pat la foule rendue luneuse par leurs discours pranon ces i Mark M Square. La police a eu grande peine protger les mormons — Lloyd Georges et Lc*a Curaon offrirent u coursdunerrepuonau Palais Buckingham A la princesse Marie au nom du Conseil des Ministres un prsent se composant de trois superbes pices a argenterie ancienne — On annonce de Washington que Mr Ryan prpstnta au Congrs une rsolution tendant ppelrr de la Grande Bretagne l asnaassadcar Ci tau* nnc caquet sur ses dclaraSnrof Le Bal de la Reaalssaoei AU Club Syrien C est dboi'ivemonr demain an coquet lo:al du ClubSyrien, l'ancre de Turgqau, quelque pas da la pharmacie Cantave, que se donne m Grrand Bal Travea i de la RENAIS SAN >U, tout a t mia en uojvro pour; la rusdite de U fte. De> J heures 7 heures, matine dansante pour lea eoranta. La aoire ara consacre aux grandea per.onneb. Les damea pati or nasses se sont surpadBea pour donner cette fte un clat particulier. Des comptoirs divers a'offriront to >a les gon s : rafrachissent nt C me, binbons, Confetti etc Les Cii te aeneven' vj /un s'emprooto. Ncrologie Noiremi et co librateur Tbos A. V Imenay a eu la douleur de p*rdre sa feeis, dcde hier vers midi. Les o'j^ju"; seront clbres cet aprs midi en l'Igl se dn Sicr C de lurgeau. Nous prions nore ami si cruellement prouv de recevoir l'expression de nos sincres co Jo' U;SB UQ vrai succs Vrai succs hier soir pour la Direc t on de Cin-Gilant qui, de jour en jour, prend de 1 ixtension. Le programme excut avec an a soulev l'-pprobation gnrale du pa b c Compliments aux artistes Atala Je Pradines, Cbs Gaetiens, Candio et D*sir. Nous pensons que c* r; "m ne rttiers pis en si beau ekeraio tt qu ii co ttmuera out-j las ae-utiaee ce. ^otres d.uu.i.j^ a..c.^.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05609
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 25, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05609

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
be*pi mi i?o 4*303
lame*** Firtitr 1922
HAfllMRS
itimt '20 *"**
#
Denx choses grandes et difficiles sont
da devoir pour Ihimme et peuvent (aire
sa gloire ; supporter le malheur et s'y
rsigner avec tersnex ; croire an bien et
s'y confier me persvrance. U1Z9T
Quotidien
RBOAtTlON; Rot amrtcaineNo, 1*0
invraisemblance a .taion te ftes d. 1im\Wh H MltMii
,M.I est permis deppl,. m ex qui, on lsai, est l'anttnr . r'n^^iA^ f'>/t../'/ H/fi#/i?i.
titr.it du c Coarner de* d une moMoo resnte adopte par le fcdi? LlGllWtOlV t V&YICO- tlllllU5*l
f rtproduit cotte aemaine Snat m irieaia et tendant I ex*- -. .. *- -. a .
frre le Nouvelliste .. an et la consolidation des dettes Offre &* rfviUHS 14T08 SUtill WOir, Uleil,
tel le snateur Me Cor- allies et rechercher lear mode dd
exprim, avee un sbob paiement. C est certes aaaex pour
*"T '. ~ """" i h"""!, won* ans nanez BOUT __ iIJ
'opinion qnHaiti et exaitsr le beavinisnae des rranau blUTlC et fOSe (IU prtX QXCepUonnel ild
it avec justice la do rsidant nm tata-Uma, et e'eat Mas g^ ~n
donte l'objectif vie par ce journal- Ul* O OU
M. 1
Isobissent
des Ktata Unie et le 1 in
si ejn'il doit on tre amst
ses deux grandes nations En on qai nena concerne nous
exploiter cas pavsetqud antres, nous avona pour devoir de
tant nriona'iate doit se rapprocher du langage prt an a-
it de loin app ita. Inateur Mo Cormick le aoaveoir do
oi a raison, le< Coarrier aon passage ici aea dclart as en-
rnts a la rputation d-
int dana la circulatiou
itioas inexactea et ten-
Orgaae de la population
ee tats-Unis et de int
is dsns es pays, ee par
iatit I interprter te-
ls et les a Mes daae le sen-
ss pr iceepatioos
liera pk aie de l'entrelle
ia voir, en effet, le motif
da a Goarner des Ita.
iMatrs le anateur M: Jo
ter earea au- Maiti ai lo gnea do la
peaae d'exploitation cymque qn on
lui prte, et enin aa aituation actuel
le la tta d un tfjmu anatorial
ekarg daqater aur la situation
kaitienne Ce aimple rapprochement
fer* paratre invraiaemblabte le eon
tenu de l aurait du Courrier dea
fcV.ats-fnis . Ei font et de (anse,
l noreaite du langage prtit an a
lateur amricain eet telle qet nom
devons hsiter lui neeordsr is
n.oudie creras.
Articles de Traveslis
el Cotillons
TF>air Gable
Mouvelies Etrangres
NEW YOAK aiS'erling 4 41,1$
Pianc 10,9a
Election d'un nou-
veau prsident
d'AUemag le
do tonnes denucre
lu : la dtroaao don
iueteui a cubains.
iCiba a bien de la peins i
[lacrise conomique et fi-
l'aile subit depuis pin
d|l. Dans son snppl
lerml do j dcembre, le
liviil ce snjel : La situa-
Ine de Cuba a pour efiei
a hordes pertss anx con
"a na riel de sucrerie ir-
On dit que l'aoe de ce?
rernbatqner le nsatrie
dise fabrique de sner
lit livr c.iba. De grande
(s ntackires, de locomoti
sas cannes "ont ar
111e el 7 seront probible
idoana par les constrne
(sis ils appsrtiennent, pa
rexpdition sus Itats
.tarait qu'ajouter lents pe
I ast aiaai. la sitnstio
de Us sucre serait pin
f'tn as le suppose gnrait
1 4)0 000 tonnes r:al*desafiaires:rangres 1 adhr au t 1ue quoique la questioa soit deve
Mil 37.1 p. cent tapport Reynal sur la banque indue-!> fnWtelle ne serait pas prise
S"?flH
aire de commerce, d'indu;
^svigaiion. dans on rap
d'ailleurs qne Ceb
He phase extrmementdi
safitnre de plusieurs gras
et d'une srie de petit
tts neaaciera, restticttor
dn crdit poar les plan
cre, difficult dcouler It
tk de sucre invendu de Is
baiera l'heure mme ou
11 rcolta nonvelle, aggra
charges de l'iadusttie su
fait de 1 lvation du tarif
mi Itats Unis.
[trange qne. dans sa dtresse,
Ne aa vain appel i l'aide d.
rpeblique voisine.
Pport dont il cat question
|J constate que la peite t
lu kaa prix du sucre se trou-
P" le tait de l'existence
le. premiers mois de l'anne Mai. ^CSLiOlllS
pendant les doose moi. conls, le.
acheteur, n'ont opr qne sou. la
pression de besoins immdiats et les
grosses quantit, de sucre existante IT [)jr(*tf>lT d% i BERLf MLe chancelier Wnth an
Cuba n'ont t coules que trs noiceau Reichtag que ie gouverne
entement de. centre, producteur. b'iD(((l? arrt m?Qt discuterait btent: avec le;
vers le. ccntie. de raffinage. Aussi y ch:fs des patis l'lection d'un nou
avait-il encore Cuba, au;i oc okre PARIS.J3 -La commission snito veaa prsident d'AIIemigue.ll a ajou
dernier, environ
je sucre invendu,
de la rcolte totale, value ") eoo, irieledeChineEile approuvait que le en coisidration avant qu'un rgle
000 tonnes. Oa estimait i un mil- gouvernement ftaniis ngocie avfc meQt des difficults en titute Silsie
ion de tonnes au moins sou ii 6 p. ie gouvernement chinois pour recher.ae s0lt conclu.
-eut de la rcolle de cette anne, la chtr une solution sauvegardant les
quantit de ancre invende qui existe intrts matriels et moraux enga
ait Cuba lor.de l'arrive de. su- ges A la suite de son interrogitoire
.res njuveaux sur le march L'ttet Mr Jules Pernotte.diredeur de la bin
Je ce stock de sucre rcpori sera de qUe industrielle de Chine, a t mis
maintenir le. prix 4 on niveau inf- en tat d'arresUtion et crou i la
leur, de mettre un srieux obstacle prison de sant,
la vente de la rcolte piochaine et
d'engager les planteurs dans toute
une srie d'embarras. I
Du fait de ces e rconstances, on es
ime. poursuit le rapport, que le.!
productensi de sucre de Cubt, plan1
teur. et manufacturiers, se trouvent
aujoura'hui endetts d'envi,ou 400
million, de dollars L industrie du
-ucre ea cas dernires annea a i
lveloppe par la cration de aou-
.elles fabrique, de .ucr. l'acqu... u p CJ. le$ Euu de ,
non de terres, e renonvellement de m eBteQte regtenU|li, 8an. qu'
Mr E. Casltll,vk prsident di I ai
soaahon Sahnalistt du ouvruri mus
demande di publier :
Monsieur le Directeur du NjuvdlUte
Cher adr le Directeur,
La note pub le dans votre jear-
al de 2} ceerant, concernant les r
estons laites en ma maison prive,
a'teiet ma dlicatesse.
Gomme dlgu ds ouvrjrs na
tio*a tltes dominicains en Hati, per
me ti 1 moi de vous ipoodre qne
fitl Je maintenir la d giit de l'aaso
:iatioa, tou'es les rceptton. soat
iaits de mes fonds personnels sans
limais nv..dresser vous ni persen
ne pou- marchander leur concours.
|e sois tii pein de constater que
vous mettez en vidence, une ois
ineore, le manque d'U-iion et de se
idarit tatre les hatiens.
Votre information, l'extrieur,
lonnera nae ide trs fatale du peu
pe hatien et de son avancement.
Recevra, chtr Mr le D.recteut.mn
salutations trs distingues.
Carlo. E CASTILIO
Projet d'allimce
dmenti
Ide
PARIS, a$ Une note de l'agence
Hav.s dclare dnue de fondements
une nouvelle de Belgrade concer
nant un proj-t d'alliance entre la
France. 1a petite entente et les puis
sauce, allies qui ont particip la
la
petite entente reetent allis .an. qu'il
soit aujourd hut question de co isi
crer cette alliance par un nouveau
trait.
11
nachines et autres amlioration., re
prsentant une somme djenviron 350
nillions da dollars, dost une partie
eatait due lorsque la crise actuelle a
pris naissance, ver. le mois d octo
bre 1920.
Bana Lact
Aliment par excellence pour le.
nfan's en bas ge et les Uyspepti ju| demaa(iant que le gouvernement r? d *>* v'* aujourd-hu. u budget d^
ues Recommand par tous les M piovisoire prenne des mesures imm ' >Ut 1"",0* -c Uia" rec#Brr,r ,Br
DUBL1S Mr Michel Collios
reu au)Ourd hui une importante d
lgatioi d'hommes d'affaires de Cork
Petites Nouvelles
Etranger
P*r $bU, 1$ Fvrier
Le roi d'Italie a mand au Quirinal le d.
pm Facta. un des licuienaats de l'ancien mm jtre
Gtolletti et l'a invill a lorater un cabinet
Les |ournaui de tati$ publieent une inter-
wiew de Mr Kra connrmant qu'il a a:qui i Lon
dres la certitade qae la France et l'Angleterre
taient d'accord sur les grandes ngnes du mmo
randum de Mr Pointarc
Les eiperts conomiques de la Petite Eo
tent- et de la Pologne h runiront i Belgrade Ir
i Mars en vue d'arrter une ligne de conduite
commune U Conlreace de Gnes
On annaace 4e Washington que If Bnar-
tement avait officiellement accus rception du gou
vernentent italien de l'invi>atioa d'assister fia
Confrence de Gnes. La rpoatc n'indique pas
st ta dcision du gouvernement est de s'y rendre
Pravada dclare que la Russie ne prendra
jai part la Canirence de Oaes si la Grande
Bretagne acquiesce au projet de la Prance d ei-
:lnre la Kussie et 1 Allemagne de la Conir.-ace
relative i la discussion du programme suivre 1
jnes
On annonce de Londres que Sir Erick Neddes
incien premier mrd de 1 amiraut a officiellement
lann sa dmission de membre de la Chambre
des Communes et retourno la vie commerciale
One dp.ne de Paris annonce que la Cham
decins.
Ea vente ebrx Simon Vieux
Mfred Vieux Hcie L- Cam.'.le
*cie F. S*|urn, Ed. Estve &
o B *N. Sada et ch-z Veuve
Flix Salnave
Tges stock, de ancre en-
Grati* c Hootch
Un stis
-nour- U*
niant brillant, plein de varve et dVi-
aamro gratia vous sera aapdi ds
diates pour la reconstruction d'un
quartier de Cork dtruit l'anne der
nire.
On semble gnralement satisfait
dans le Sud de la dcision prise hie
par Lard Fheis de s'aiourner
CRAIGL ier ministre de l'Uls
ter est arriv i Belfast pour une t m:
nr d insn-c'ion le !org de la f on
^ ! H!W dniaai fi%\ h

l'Allemagne
Une dpeche de Plymoutk dit qne des
missionnaires mormons ont t poussuins pat la
foule rendue luneuse par leurs discours pranon
ces i Mark M Square. La police a eu grande peine
protger les mormons
Lloyd Georges et Lc*a Curaon offrirent u
coursdunerrepuonau Palais Buckingham A la
princesse Marie au nom du Conseil des Ministres
un prsent se composant de trois superbes pices
a argenterie ancienne
On annonce de Washington que Mr Ryan
prpstnta au Congrs une rsolution tendant
ppelrr de la Grande Bretagne l asnaassadcar
Ci tau* nnc caquet sur ses dclara-
Snrof
Le Bal de la Reaalssaoei
AU
Club Syrien
C est dboi'ivemonr demain an
coquet lo:al du ClubSyrien, l'an-
cre de Turgqau, quelque pas da
la pharmacie Cantave, que se donne
m Grrand Bal Travea i de la RENAIS
SAN >U, tout a t mia en uojvro
pour; la rusdite de U fte.
De> J heures 7 heures, matine
dansante pour lea eoranta. La aoire
ara consacre aux grandea per.on-
neb.
Les damea pati or nasses se sont
surpadBea pour donner cette fte
un clat particulier.
Des comptoirs divers a'offriront
to >a les gon s : rafrachissent nt
C me, binbons, Confetti etc
Les Cii te aeneven' vj /un s'em-
prooto.
Ncrologie
Noir- emi et co librateur Tbos
A. V Imenay a eu la douleur de p*r-
dre sa feeis, dcde hier vers mi-
di. Les o'j^ju"; seront clbres cet
aprs midi en l'Igl se dn Sicr C
de lurgeau.
Nous prions nore ami si cruelle-
ment prouv de recevoir l'expres-
sion de nos sincres co Jo' u;sb
Uq vrai succs
Vrai succs hier soir pour la Direc
t on de Cin-Gilant qui, de jour en
jour, prend de 1 ixtension.
Le programme excut avec an a
soulev l'-pprobation gnrale du pa
b c Compliments aux artistes Atala
Je Pradines, Cbs Gaetiens, Candio
et D*sir.
Nous pensons que c* r;"m ne
rttiers pis en si beau ekeraio tt
qu ii co ttmuera out-j las ae-utiaee
ce. ^otres d.uu.i.j^ a..c.^.


ir. MATm
lifllH II ffldlu
Nous avons eu le p a s i
voir hier la Visite oc MM
F CuDD!^h;m, de'a maison Leh
1m: k. d Il Jul. M Nielsen, de 1
maison Wilson & Co. C s mi
soct en lonit d'affaires et ne le ;
iont qu'un lis court sjour parmi ;
nous 11$ taient accompap,
jympathique Lon R Thbaod
M. Me hhtni.y, conseiller bnsn-
cier Mrs ici vers la lin eu moil p:o
chain. Eitr autres questions a l'c
du joui, il aura rgler dfia:'
n.eut cel.e de 1 erapiun:.



Cil p

-, et trs
facile

-
cu la recommande aux estomacs

j.
5
1


i
; ; --ad
L
' '
avis iuuuioat
- *
ftrisiaua Hrosine
cep
I
! LES
Service de& route}
Le service des routes vi-t e et s< arDT
oirane nonrelle pou. de
Bilultei learoutta- *
!a coni d
l'avaii'Pg de voir foi
nitchirii hier au porl I
u. ICIle i oai pan il
Uonue tant mue
^rroae I ' ( onatrueti
en ropa ation. L ti
marcher maintenant i na i
meotot len route.
irp'nn,.
||Compliineui au
pour CKtio bono i
9 bis
L:w.ld 2 $ h
D1MA N nia assorti h co en
il u de 'v oai i ms la u itue-
d'i Q'J i-
RllXM'JLD &Co
6P-
:. U 2
Cl. i 50
Mouvement fa
Pana in* Ltne : Le s,
venant i t Cnstobal, ci
Dpin. il laissera d;; t
New-Yo k.
U SiS a I
ici demain din
mei ? d Yi k ., ;
de maul. I
bot Poseida pn t*
I heoi i i&u; Si

cains< S*n !uan de P i
jLuropc-
. |.,: .,.- i- ora t i
Kc# York le iv d" ci
IcnS les ;.oris battu
ici vers lu 28 courant.
Le S|S I
druk partira de \ Y
prochair pour Caj Hattti
Prince, y. lacmel, I ^
l'ttope.
ClyJe Lire : 1 H a a 11
venant de N. Y v .1 ks p I
Nord, est it'e-du ici le 27 du
laissera le mme jour roul '
v i les 1 ris qui le ptcc.ient.
lij < Transatlantique Le 1
Ctmlle a laiss Bordeaoi
u contint il est altenda ici va
le 12 M r- prochain.
1
1 srae Liue
|
I
''mt
ur.i
-
3PB

DIS
Co: .If
y \
nte onven
lion Spcial.,
R
ce

u

Sw a'Jsens
u la
...k
: i : m-
ii . et U
:ei

I
1
1 r

1
c i .
,
I u
I i
I
et Co
0
ii


s

2
ASTHME
.
Onorlion certain* par lo
CI8ARETES CLR
et .a POUDRE CLRY
St-Martin, Pari.


1

i
- I
I'
I
r x ul
1 i'. m 1 u 1 l de r
A


- |
I i'jl
1
aU I
1
. .N. Y.
I en
La Maison
ira! 6. Uttti
Anncne? a sj benveillan e
ici,. sjoors un sto k
C ittlinc. K'-cs oe et
de ti ftrf-jttl marques q
en gros et dtail, i des prix t;es r'
duits.
m_________i--------1-------------------
Vente iiEn
In vertu doidre de Monsieur I
sasss m a
ra oro d le mererdi itr mars P'O I
chs'u 'a verte l'e.cao des marchanj
dists suivantes :
Mitqur 4 cai
\X- 2-A-b-;
1 e kiama
L b t
. r

1
e
^22
ir. b
suif
S *d easi : V 1 II Ll'wuU, Ru
lu Magvain tic l'Eut.
1 I i
in aala
b humaine
(MU |ll)
<*e poiu
\ r.ailies
Surprise
Fl> i '( O 2J
.s 11:: r. 1 \
SE Mfflii itfLEl
VWX parn'lejM
comp ont jmij 1\|
Ldi>i.sti> d a$i Si
ti.se, t 0 ht elie seule />S8
heyu .s /> tic claquant 5 iil
TION L" e*i U/ui/t; scient t fl
poui p t nip rnjlenis ls
u i it I .. I
r*
,i h-n 1 -Letr km-
* 11 1 1 1 ina
luformez-vous
des agents.
ttatinaai^fekracGooIll
R L\DT & Cl
lo taU'Vrm
fin vitu d
R .' ie.Oo lecl
Joj i ut |c' dt la 1 le D
toit a 1
1
. I
, av. itte.de 1
devaut les po les oe 1 u a
SoKrf*\tt I
A la vente leucauUcs nutenas
ils witranttf
M rque 12- C 1*9
E. Ma-
No 1 t
Monbrni I

<
|) M jpg
m
2 parI
h \ r
bolique
D S GDLUMBI
Amaleurs de boij
usique, accourez f

.
x
K
.1
,
A., ut g .


L-.U'. v I o-u
*^c du QM


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM