<%BANNER%>







PAGE 1

I E MATIN Cin-Varits CE SOIR Cœur dHrone Entre gnrale o ;o y^Ar CabL x\ouveli< k s Eiraiigres U. S. Navv News Paiisiana DMANCHE Carmen da Kloadyktt Roman Tragique seBSiiionnel en j parles Chez Ber-Lingot en 2 parues Entrs G. i 50 Emprunt Intrieur l'Armement PAKia La son* commission cher g^e o: tudier les differeo'ea queetions %  oamtwi ls Cimmilsi u de la socit les nations pjur n rduc PARK aflaircs ,23— La commis>ioa d j Lgres de la • hi nb" l entendu M m;a et le gn Goura ud sur la i il' belge et la: cod d Ango 1 ; M. l'oncar a d : Suite fiStinp "in Martin W. Bien G. LiijtMon HK Muller J. Cliassaing U.D Jacques Altred DiQDhiQ Vve A. O Germain W Presso r '1 neo £ik*r Ve Det aurai F. BTIII Mnieai A Horelle Mme H iptis'e Mlle Kl uoembure Il Hrissoo Lefvr O.to Hi 1er* A. VI. Aalnr Luc Denis! VV. Sco t Vve le ni Eetve & Go E Caprio J B. Pelota Ferarra F. Hiv o-e B.Silvera Oeorgei Gentil San'iapo F. S 1 pi lice Orl),i iii 1 li" P. Agt;ernolin H. Arr.out litoricfl Brun JfuU'isIe Mm C Gentil P. Vitiello Mm Louis Maigron Richard Me Guins Dr K Ewtld A. B 1 i iste Mil Bmtis* L'Ml^Ml >l)l k F. Jeager K. M Alieri Mlle H p, na D'nis Lonce ktorot R. Mercier Louis Joseph Eug.i K. Ntpoi C. de B)ga'is F. Sjourn K Dupuy Gourdes a 06:1 10 OU: 18S0 14 450 A Oh) n obi 1& 80 ) 306! I !•() 3 7*) J 15-) &" • r qu il n-; s-ra;t po l aucune at e UOQ de l'armernmt a" termin 8esj te la P r '' l bi '8 a ajoutai q 1 . 'Etal L b travaux ce soii Elle les exjoseia' n *g c a actuellement avec l'Ang e UNO i-Ail demiui U since pleni'e de la tene et l'Italie pour bout r un commission prside parMr Viviani t gnral et dfinitif en Orient 11 Elle lecoramandera lea proposions apu' que l*s questions d* Co 11I de MBeniiii relatives au progiatuimople e> Tanner n'oit pas e lie aie derqute sur les statisttqie* en i ans C5S ng>ci tons. vue du projst gnral de (marine raen Les cnqu'.ea eront faites l'aide de-docuruents ofliciels et offi deux publics dans les pays intrea tl. •22 f vriar f*ci nnnor Iv-rgamaatioi i vi-an par i polijua et pou LOVD1KSLe rapport di Mhis ; I a d is fo wa ng-icoii *, - d i'Ai.-co erni l le davro lea d ^ i' y< ion tre t-Minlct enora t renlu crab P proi-hun, ainsi qg/g itquil Neiacondacide une caut fauce des v rnoiiui d d E-.-JS du t-iv.iil.dia frmaa e. 1 COUP d^ pniti nr> Uiquei. DUBLIN— Uto prem ri jours du WASHINGTON Le SI j 1, 1 .) u ,; M N>t'onh Du by a toumi au-rai li Sian r i qui prit ses vacancsi dlog les don ^a qui lai a [he soi jpi|ia ai jiurd'tiui si s demand^ea concernant f ,v > r 1 i • o 1 vo -u1 1 IHB-J'Uur l^a eonstractiona r.aviln. •.,,., doriK f vorise la H -pub'.i \ e Crise miaistrielle a Italie ;•< 150 6 \0 \ 6(M 3 15 i 1 80 15 7 0 945 8 13" 6 3 Mi l 7 • 3 10 A |.n 1640 2iU> 10 (50 > B4 <> 5 Ou i:> 65 ;3o;> 315 8 00O 7 BHu 31 ;>u 9 45U d .tu ;J 7,s 1 2"J U iaoo J i 1 i.0 12 6J 63 t :i 5 9 4: 12 0011 :>o'< g 150 3 IN 15 70 13 6J( BOUE. M. de Nitola prdi s tr.'idu ref is d 1 gouv irnamsot f ar. pa d : 'riaetir-* au b'eau H! tu.aud Bsalogaa la 17 te/iier de preudre d-a paasag'ri ie lArgsQdaa pour u-i y.iy.ge Buenos Ares a exprim uaf Li BO V IE La Coifrence li que* d • GeniM d'Mp- li (1 s'oiv ira le ljoa leli Uara, BELFAST — fiueieuri d tus de frai mes meatsa ail EstDes gardas militaires <*] appel-'e. s.vN SALVADOR-Pla* sonnes ont ii tues et d'aq Uu9 ^ccusatou coatre* c 'f!A a i*i^SA"^ 0 ?;!!*' p ^f:?ll e ^ d it:iffi! itituait un acte d iioUili. envers l'Ar|Mn de llection prsides It nr^Ulior 10 "il Clt* ik?^" l,,le > esti 1 a'IliraUtC %  complicits qu -!le a proviquea. 1rs Le g5nra|0:el|aaRaf mvmDLC 1 -r i DUBLIN*— Aojoard hui aq arran LUNUKhbLe limes s relosa gemaot a eun >lea 1 po tr ij > de pub.ier la leme que lut air ss \i A cluvaotion & 5 mon La lo'ayeo av rtr t lu Praident. l'A BISLa erapee a Ci : aujouid nui qu' ord Lee et maintient l'accuat oaltiOQ la approuT et uo ajonroeide il le tte mer Espoir et ea %  -OTie contre le piem.er lord d: IA j f st vot. 1 la ti.i des J mu QQ< oiiiaui. no iv le Gona itutio 1 poui I E it L Apre. la rcapitult oa de Partiel '' l a traita aug o-irlaal U aeroq le L'apex, le Tioiai afti.me qu? 1; 1 pures par un torpillear| ibo s d H ctes d'Asie Mil y a quelques |oura, ne aoiectl soumis a penp peur .re vots di lemen: reicbs, la Fri~ Uiil'J iGO U 1 .u 0. 1 14 pjur per.tera des mesures da reprti Fin v proposa nocoiidie d hier soir L importation des allumettes Pas$ partout aevrait L.e suspendue Ai). <.s ejiujm la communication suivante : ai ta mmoire na nous (ait pas d. faut noas croyonsnoaerappelor qa il y a eiaalqae temps, la suite d'an in • endie qui shvora un de nos grand tbagasins de fa place, le Dpartement des Finsnees avait eu faire on* ronsultatton pies du Commerce p KI eouuaitr* son avis sur la ncet> Bi qml y aurait de prohiber l'un portatton dts allumettes dites c Pa. %  e patUa! La eoaolicton du Commerce fut qu'en 1 Bat II existait uo grand dan pt* i laisser entrer ae proauit, d'at tai t p'us que lea allumeites para ti<,, dr. s tSerei effreut en outr 1 avantage d re non infl ramab! M. ••elai d" uvenir meitlcir compte '-s Cies de Vdpeurs syant hauss I: fi*' sur les p*Me partqnt NOMS a^naloas de nouveau cpfe que'ion s la bi'MivtiHame sttei.t'.on les autorits aftu quelles avis, n aux moyens d parg 1er ait ville de p. reil a r.ts'.re en aec; rut a pnhi {itou de œtte queli' d iluwe"ee. Pour Famlioratioi du franc r.vsis La rcente smlioratiou J change est due d'apilea milieu) ofH ;iels U spcult oi. Le IUI ia i e dwa liiancea dclsie quil n y eu di mouvement de foeda da n 'ure a a'fejier IJS vnleurs Nia ivci lu franc, hvie, et dollar, du go t que la cuntiance qui s'aitiimuit e' l peulaiioi jnt |H sentes exulta tions pour l'acn lora ion rapide du tittllC. Confrence entre Lloyd beorge ^* Poi:tcar„ La milieux olli:iels exprime leur co. tauce ( a,s U to i ,1 • K-imedi entre Lloyd G-(.ig-j l'o f requiseta pr-vec e. co. Qjentie I • Elle acte oiginu-e le. detn ni .e L oyd Gcoige. U 1 t-sit r matq le que Mi Foiucaie est p t tou m uetit eouang-T de vu s avec \c .h t* de* autrti g uvineitent ans ui t-iit eitb.i di.ua mais > ui au oppose a 1 runion du cne* proia UOQ r paie a avance L ujnne se nj mit de la leOCOOtia %  sjth iaqnedaa accoris ju t s e prauq ie puisstiut >UJI,.H %  .!•;, teiicitt Wr Bauea qui a rempli le rote de 0 j 11.1 eut". Mr Beuea a acquit Lan %  ie %  > la carutuda qre ls Frsaccdel'Ai gleterra etaieut d'accord sur tas graodaa ligues. du diriye tble diriiii par uiij explusioo NORFOLK-Le dingeabli de lai ne an.nciioe Rima • ache m Italie et qui venait d eue mis an sei vi:e luiulruii pat uue txp osioa tai lis qu'il manoeuvrait au d-sus de 1. base na-'ale a'ilamp on Roads 44 us. 8 blesss g vcmcnt, 3 ind.m ies Le gDUVcra*il ayani refus dt touvlionuer, le < Roma • pcidit se moyens de dmciou A )oo mtres j'aituude il commena descendit et vin. en contact av--e les bis lectriques qui muent le leu i l'hyJrog ne Les Eias-Uuiset le Trait du k* cif que WASHINGTON— La rserve p- seme au suj t du trait du Pasifi que StipaU que les El I U is n j.; eeptproai aucune ob g'uion moi uu lgale dans le ou< de maioteoir es nue i le Picifi^ae do puissant qu-1 o qui t rju'aucuQi ;lau^e ne p*ui 1 er 1* gouvr^eoi pi jm"cnn que pa: le constnameut du Oongii. HOMMES, FEUMBS, IKUMKS riiLH ca.ibA, rAus n Nofs prenons pListr i 1 vous edtamcmembres le notre Club au public que c'est ap s-dems] tnchs 2e Fvrier qu'aura G-nd B.i di la Renaissance. Les Dunes pAtronuess.i •ou'es ira m. suies ncessaiisil pleine teussi e de c.tt; fte que laquelle nous coavioail u Prince distu gu. O 1 apprendra avec plaisiri u S"I-.M iidsiocai d: i* Cku K p na.is. que sera te] g -..u 1 Bi app: e i un Dnlu ,' Ad min tes dtails' ord L.'e tira certains pas g;s de eur conteste et les cita comme la jiopre opinioa dLas ex. il a, u lU'aucun docte n'est po^s-b e et q 1 lord Lee a commis Cne nouv: 1 ^rave ui)ust!Ci i l'gard de C t eu suggrant 1 }i j vier qu; c-,u 1 va t appe b.) mes les d a q Charmes et am rai Aub.' aviiaet 1 1 tocs de taUSScS. Lu Frauce etli liai t li.m de> ann iije.ats PARIS — L. co.n mutoo se iat 1 • rialed la marine a en endu M Rat%  )iru sur les pi-, j de loi poi.aut 'abaod m d i co 1 lu. 10 1, ue cui ras>s du type Nermao ie. ^ mi it d s la 1 n 1 .1 mu ju. n sbaudoooiftt rot.' 7 aus 1 u.t o 1 de ce cnuasses d do t 1 d loi ioaa rera bi ioa 1 fi %  1,1s Fi. ce uii tou es Us u'.ics ions la os u 101 de n,ru • m |au aut q ie x ^u • 1 • unie prvues s pIOJcl sa t 1 i r v %  mie m s de leur dur e n itti;e. JOilSuiid ittort dis Dettes AU WASHINGTON -La tom-na i n •oat. 1 1 s n u;, a appo' e l.vorab ment aomi 1 t 0.1 d jvl vg 1 s LI li^ovcr, icnaieui Smo 1 te rep e-> ataot 1} 1 -o i corn u. ne mires di la corumissioa ue h :J iso iia 1 ).i des del es alues Li J :tston au pisid at c t v v.m .>. c i tique par iedmocrates qui • sou J u Hu t '" x '" ,J * i : d J 6enl maints qu'il uy ait pas d: de no.u,n > U ,' BQl a,lr vl lc M * l • les dans a ttcomasistioa fi 1 n., e. -e bonus dis so dt> t st discute aulourd hui 1 la commission des fi un ti de la ihambre qui se iuuiu de rouveau veudredi. Solitaire? Le Bol de la RM de Corre si laitct-vous bc mcoup d •asis imrassams— Soyez coanus Sans le inond* pu o:rc intermduire— Epouses U richesse, le bonii/ur Des centaines Je personnes riches, stkra vantes ci 1: se marier l'ho.ograohiesgratis. Envoys patents pour un abonnetnent de 1 DOIS, I doi.at pour l'anne. PLOHBMCh il--*.AtRB 200, Montag is r.et Brooklyn N. Y. laine Galant Programma Les dragons di im D,!0 Atala de Pradl ies Il n ng< 1 I (^li iy J'aetl -ni Les peti es f • QUI •-• 1 1 /. 1 to 11 [>'>%  Co 'M "'i Do i van D iy i > M)l) Le cœir se lais • u la La Guerre Di'dine m 1 .1 1 t.n J paitiec LQMiQtU aicui nie Accompli] 11 Batintr la surprise da c^ tt L.. l) \. .w .. .. ., Ll.li vil c: .IJ.I a i %  i >.u clieats u piog s me ... inieui Cisotui ci ioa ftSUfdsilllCiifK 1, do.U ( e SUCwi va Uo p;us LI pius ciu.ss n., AL v-hauy Gaej^u tt UJ..; un .^y.b.e Gaadio, ,c 6c ger ni tou -M; .-iuhar Bii.nir, m ara .e p.>u J —La 004 comique rislera i grei fo i*ae tJj ire ^1 i j aie a.1*.. .u.c. t'aUilitOi.C • U : nie de'uch^b c .'u^a s l, ll'4 C ,'.a fojMaCIffiJQt d iuCiid. ie Mr DJ Uatetfa, mm atrs des fi ian.es, .1 ie enu U suug stion d: M H rriot tendaat B'aisocu r I s in lu rieis ai glais et >m: icains ai relve" 4 •f n [ '."$ 1L1 ,,811... WJ o a^e ne a'aUrrai a ai tau f ut:aire, au no >it uni c ni e Le i 'u r h ures du m r. OUDRE OU I0Un u-8 '• r r l" r,,, .in Procs 1 r eip. Q, i. •• Sllut :i^ K-c on dn prCvs U.l.u.! B*—J ** Queations d'mt*' J Le Pr1 L','rt irosia i F k Mi Il er ap iu 1-, dans ll d %  M ne (i. Menus se sosl es 1) m s |)^t 'i 1 ukases d| lO'giniser lu i:e q-u dciiK er a C -bar^t au p uflt |le 1 1 Lction du reby ie Cet fd'.et-t lin e au dirssj 4jia.Giaild'ine?8 %  a 8 heur u G anu m-sse, buedictittl| jre nie pitre Un giaud pique-iqn 1 c > es les u .ursea pounOit| a t, n e arrte pat ces] u ;e I'JJU tie-* ptati4 .jjrmj'tio aux paira.nset i.si qu 1 ix au res invits Hj ne agrddble jjurue asas] rmant. Un train exprs se rendl • u le malin a b h, reteiif_ On trouvera p ace ga'i es autos et camions CjB il :uib voyagea au ceais .ee et qui aerum la di| :eux qui uatieiout "':. Uns Us b. lies campagne %  .aieA Voi' djnc l'ocuion e u 1 a^ rab %  jounis W tu ileuatdam le tcelieoc pi* i sd procurer uu abri soWj MIBOU au toit de CIIAUOSS• D.iin;a patronuease* : M ues G .uihter Menos, %  Osiduujjt. E.mle Kouasf ...•, l'u t' e, L laaoM -, fercevdlTa by, GJ^J eyfui, MGJI Viug 0 1. %  e '| Eie, jdj.ie Gubii.i, Ma" 1 \ J s 1 •m terne e RtiNBtfU) & Co i



PAGE 1

LIUMAT13 l'occasion des (tes k Carnaval e Comptoir Franco-Haitien lOI/re ses chaussures satin noir, bleu, Luc et rose au prix exe ptionnel de r 5.50. Articles de Traveslis et Cotillons La Maison du Mcnl Liban B. & i\. SADA & Co Vente pa &f Conven tion Spciale. ment rendu entie les paitiea par le tribunalde prem e ina ai ce de Fort au Piioce, a dte du dix hait Bonne Occasion \Vkmicelle la Caisse de 22 30 11^ Pharmacie F. Sjourn Eo varia d'une obligation bypoth OriS £ inSTwSLl Pmt P onne f* "! cli,,t '' ifi aux ***** et u public, qu'elle a fmmTmuB^ f n Ukoratolra d Urologie eu un Laboratoire de •oit œil neuf cent virgecregisti, Dl0,, fl e appliqu sous la Directioq du 2 -> d'un jegeaisnt onirsdietoire Dr Ricoi et B. Sjourn .— • ^e laboraloire est ouveit tous les jours de 7 lurs ^u r nnf i n x n a ehose fig3= 1 un commande ltMonc 1""* " POUr le Wass^rniano et h constante Ure Scrtort Seron reues que le mardi de chaque semaine. S adresser ia Pharmacie pour les renseignements* Analyes d'urines et Sue gastrique," Raction de Wassermann Raction deTriboulet, Examen du sang et du pus tamen eu maljrei fcales, fixamen ue cracha* Alhiimino raetiou Cons'an'e Ur*> Secrtaire liecherrhe de Siirochtes et de Gonocoques, t, etc. i *< et 6 3,00 1,50 0,80 Ktt UM-J •9IB TOUJOURS CHEZ ANO l NE M. T4LAMAS Les clientes d a bon pot trouveront l'assortiment leplus complet caDab'ede le s %  isfaire. Par le dernier bateau, nous avons reu w lot asorli de Voile fleurs, to'i'ei les nuai ces. v ei i b'anc birre* Crpon de ; oie Mousseline i Bazin, qua'it suprieure l)i i'I Tu-sor G rbardine B*s, coton merceris Chaussettes hommes rade'i enfants Nous offrons nut pir icul rement quelques arlic'es tel* que : Ulicols.pieMr. geanie lirgM r G. 1 00 iM-M'Mik rse • \ ?*5 Mous euie barr.s joie 2 00 8an crmp'er d autres urprii-33 q .'il est inutile dnumrsr |otrAil eif'e nui sait l D'ailleurs ce es' moi s une rclame qu'une invitation d* passer notre m'g sin. pour j-tieru'i c-jup 1 teriain rreanre Ctoqranle seit ieds net f poucea au cte Nord, so 1 xante piedaau c- oppo-e, au sud,' ftrfrp i PS a P ,; r |po ,„iv an tsu. u.,ep -ofcDdeurde ceir quuz., re teean ues suivan s. pied-au i*:e E^t e, c c u. te za pi.ia ( n mtagne t-liatle.s llcnlsieck ; Boide.iux-Qjina ; Dubonnet ; Wie *u t.i uuet, bern at?uif ; Au ky ; Gordon pio; Vermou'b ; t. goac; li lueurs tranaisee assorties uord par un pafpg cou un de Conserves de t 'iiles sottes ; Confiture. Chocola' ; Lait et Farine lu hu.t piei ce large qui a aui l ac teSes l ; C eae Pe MB ; ^itter Ang i>tu %  ; Porter, lieu-.e Ble.i ATiSSSS, nn4%i R-bbon Upprz : K tu.,, rie Ge l trrea : Vin rolga et blwic m Bellevne I Kt par le N -3 7 et barriques et en caiss ; Vus d kLSpag ie ; B re traucuae anaidoe, lUuest par le N i, suivant procs .al'em&nde; Cigife'ies anglaises et ainrieainee. veibil d'arpentig-ei oe lo fsaBot Extrait uit*ri pour li<]uetii s et Si opa drssa par Tanneur Llis San-, Phoeographes et • S iQoe Colii.nhia longe, ac cra^igo de son plar, le 1 )iaiie juiiiei i..il ni uf cent BIIZS enregid'.r lel daiiltu-s que ce ter(mu su poorauit,comporte ai settud sHiis aicui e ex< ep ion ci teteive. La dite vente e fara sur la misa pru d sept cent kGixau'e dol.ais, or initricain, mootsni eu ptiacJpal A rudemniia chues de l'ob'igation bypo hfCBiie sus pille, cy P 7ciJ,00 ov.it; ,is bonoiaires dts avocal& poursuivants et les (.hiiges de leu chre ;' Aux r qt tn, poursuites et dil-geu ces du Hieui Lon K Tb'baud. pio pniaue demenruni n IK m cine Poit i'j Fnnce, ayant four avocats coaatitus Met More! et J Llio ion i li. t\i c ltci.ou de domicile au ctbii et df a dite avocata, I me l'mu, Port au Prince, con re la dame Brgste Vrigneud, propritaire de meurant Port au Porte ; Pour plus smplei reiasigjM meots, KM ( % nr b Mr Her ly llogtrili, no aire, dpcsitaue da cahier dis chai ges et aux avocats poursuivante Pot t au Piuce. le 85 fvrier 1922 Pharmacie Centrale Produits de oue iraicheut— Excution prompte et toigne ordonnances — Spcialits pour \outes les maladie* — Grand Match de Boxe [SAUEDI 4 MARS A 7 HEURES DU SOIR Cin'Galant tr le jeune Champion SYLVIO CATOR : Ag* 20 an IfO'd HO livres h au eur lm 73 r *rv & -JM DALY Boxeur Jempicain 1 2 ana poida 146 hauteur lm 71 Son le hiot patronppe dea honorpblia p tideMa de Doa cerles mo"dain?. HevoeOo N. I g>r, je'tau Priocion-Fi.ni Sjourna Mt'lle g^jie lrezgau wtj JJlub Em.le Girire Arbi-re. Richard Shaker Saus chef da la Polica [||^^ r, '' ,ers a r bitre pqr an exnert ieaecins saistont ; Du Franois P'pnpoor et Lamartin Camdle. omrn 0 ?' 1 du F ri rauluel eat ainai oiiipoR : Avis mdical L? Dr Charmant a l'honneur dot" frir ses services i la population d e Port au Prince et ses anciens clrent s de la piovince. Avec un ouiill?gpetfectionn tt la connaissance des nouvelles trehni qu s opratoires frarcaises, le Doc teur Charmant s'occupe spciale ment de fhiiarfie et d'arcourheaient. Adresse P.nston Routier, Champ de Mars, Le .on ju'qt/au ma in 9 hrs PharmacH Pitrus, anciennement Ew.ld 2 i 5 h CI) de Steamship y Foreujn Service Le public eut inform que lo steamer* patmqrr* "/ROQ^70i r 8 ,, *era nu Cap Hatien le 25 de en moi* pi partira de l le mme jour pour JVc ut* York prenant fret et papBaaerttc Le pastaper* voulant profiter decelti> occasion pourront obtenir de cetofm fie tous les renseignements y relatifs. Burea tort au Le s}s HATI est attendu au Cap Hatien le 24 du courant et laissera le mme jour pour Port au Prince via tous les ports du ftord.ll se~a ici le 27 et partira le mme jour pour teun wtJVSWlfirM 1 l^ fi du Sud i**W Jacmel do* JSi&SLVL a-t. 4I reviendra Port ou Prince en rome tous les ports du Le s'enmer ••r'araraa" est alten lu Por an Prince. Dimanche raatir. DO Ut* J\eWmY0lk VU le 20 fvilvHl322. venant directemmt i\i„ i de New Yok. avec : DlOrU. 010 tonrea de marchandises li passagers 182 secs de lettres, et partira dm s I aprs midi du mme jour pcar Cbristobal, C Z direc tement L O fi THOMPSON Agent gnral '•J'vmonr p.^ i R n A \{-r in: ; le-Dir/?" 1 *.' up| Th^tn, Minagr fh 0,,,.h,er. Mr trn*r. t tra gnrale G 2 contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, H9, Rua Pm.int-At.tola PARIS C'EST LE MEILLEUR DE3 PURG ATr-3 1 ^ Le Chef des Services des Potupiers />vis A partir de main-er art avant qu'il soit accord des permis d'emmagasinage ou vente de gasoline ru d'an trs liquides inflammabUs, la prrson ne de-nandant ce permis, publina une notice pour taire Hvn?i que le pe r mis a


PAGE 1

M UV* I /a Mil F'—,-!TSl f,'-. /fi:,- Vit* ba, Amb tOKr-:'-: (.'•: '., frtMHtt 0\ : %  | /.'.•i i % % %  r F < %  Tn-t, rai.-.,! l.r trvt. Vouloir, fut pmvth EXTRAITS % %  '. .'.'< : I i irtle, II'' .1 I :n, i %  • % %  >. Mi£rt, eii'ei l • M M Orudk ut ... ••' %  ••\a lliii! tt II >upt 80m* pcii' 1 Haitl wjjjf -^t^—'-^f-' ^.•/'.' f '.XS.JOtjftf.*n'i*i De La Tranquillit D'Esprit Du Touriste p oUR retirer de vospaaas le maximum de kilomtre*, ye* l'oeil snr le* petits ennuis—et empcbevlo dj Les Accessoire Firetone font partie do %  ervice extraqu'offre sesclients la maison Pirestone. Bien des pneus ont fourni un supplment du kilomtres longtemps aprs avoir dpass la "limite d'ge"—c'est tout simplement parce que leurs sages propritaires avaient toujours prt un ncessaire de* commodes et excellants Accessoires de Pneus ^re^totte Le Maximum de Kilomtres par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince il Une Combinaison Efficace VUrtau t las raitti dit taktllt un p*quitt Jt Peur Produire DES BEAUX CHEVEUX Quelques outt de BsJTT'sTrieonherou' plusieurs foi* par semaine Un massage avec le bout des doigts. Une vive, mais pas s*vre brossa lis cheveux et du cuir chevelu Journellement. ... 1 Ce traitement (ait rgulirement, rend les cheveux mous, long, forte et magnifiques. Achetai Barry'i Trieopturou* aujourd'hui eA*i votrt pharmacUn o marchand. Employa U tout de tuiU U *UUt U rsultait. Pwli au P ince, le 17 Fvrier 1922 La Compeni d'Eclairage lectr' qnr ry-n' dcouvert, dans car'air-pp ir.ptaila-'ors, des additiona rie Ir-m %  p r*, d/ferioeoiei, dangereuse et inm t irisfVe, (a te MOI Bon ConBfr le'ii• i et on insu et PHI tj< t-a B ilinapeatlon et l'apu'ohutjon de lin •g A rieur du Gouverru mert ; invite 10' s eux de tea ib mn % %  • qui ont eu Mm eieo'r sertama ravuux. FD fairn la dflara'ion m tes bu mr>g, dni un d-Mai de 8 jrv r, A paitir d e cette date tour que toutes rpara tous ou ral'oration cce a I 'sair-'H aoii nt apuortea immdiate ruent pr te* Boioa tiU' I*R • vif-e que faute par eui de e faire, ^si a le dlai prvu, e'ie g voua nhlig^f d nr>* hqner ro^iu anii le ar • i? i ,i |3 t '4 de tet Ta 1 f t K^gleOB 1 nts Btil r innr^R pi i It Oonvrfaa %  •• >• %  r.j. & g jpuls ; A*t *2 I. Inatella -on i • %  >ie "• (rmptrt i la f omit < %  M la po^e d' H (•'• H |i %  •' ona.api H• il de • • t rin>: œ ivte, • •'. 'e ,a fui e .. i. f.vt m ' Pt 'ea aoi a dt la Corn gnie H"X frais de l'i b 'nnA ar. S 1' eat JMoli inert interdit li bonoi d • char ger la dicpcaitio' in rieure de Bon elairsge eana If Concoura de la Compagnie Ei rm de contravention cette rtipulation, la Compagnie pr urra ceeaer dp foui nir le cou.pnt lectrique, f 1 1 IOJBI |Mf • If DU 'PppnnB! ble de Ipftt terdit l'abonn de faits pp^ga rin •autant leetiiqae penr aucune appli sation anire que celle mentionne IIHUH le contrat sans auioriatioa ctti — cieliu et par crit de la Gcmpagcie. Ar'.U -En cas d'infractien aai B'I puInt-onB nurors daua ce conlrnl, h Compagnie est au'ori&e et >e verra obl'ge de cet er de fournir sans au te avis de fournir l'otrge lrcriqtt A I boDr avant con mis la dite m f.action, se rseivaot en outre la fa rul' de le peurtuivrr par les voit de doit. L,s individia qui a'avtst iont d'.ost.. lrr dri lampes, dea app icils lectrique ou de soccuperdt nos compteurs l ctriqu'S sans pti mi s on formelle et crite de notre Compgnir, et que rous arriverons surprerdie seront dfrs i la Poli • pour t'e nr>His i la Justice qu Pour un mois seuleme La ESPAR Rue Rpublicaine No 19) Met en liquidation assortiment colossal Bijoux Elle vend 3)4 i (Au dessous du prix revientSimple aperu Avant Pen Boucle* d'oreille d% or 8 Or U Bagues d* •' 8 | Beulom manche '* 8 i etc. ele, etc | Dpchez-vous, car stock de certains ai cls est presquepuii Assurez-vous contre LE FED wWATlOX IL* eut parmi les TB compagnie q> ont pay IiVJS61 LE ihftT dan le d*asir< de San m ciaco, rglant elle seule 3.382M Ueyu plus de cinquante an* "lit IIONJL et universellement com pour ses prompis rglements, m lur ii A gra "o par la lui. Ullei peines ptvu 3 I' ft parvenu i ro're connaitsai ce que C'tiines personnes se sen > li tes i certains de nos abonn-, pour para'yscr la bonne marrhe d DOS comrtU',iroyen' anl paiemen'; ce fait caor t t et graads prjud ers a ro. int. s, aus.M l'abocn qui peerptera de te nu p ronne!lcBient A si de cotte Cvm.^g te mar h ^era i esp>iiab!e vis li W&S& Informez-vous prs| des Agents. National Fire Insurance Co oi H; BRANDT & Co Portau-Prinee Grand Htel de Frafl VINS provenant directement de Britac, f] Bordeaux. ROUGE Gourdes 5 09 le gallon Bi.ANC i < Ou le gallon VlIVS en bouilles les m-illeuts crus et des Chaleau* J| -; omvnAs. Lique TS F'anaises et Vin d'fcipsRDe. haiBP 8 ^ Vins mous eux dss rmilleurM iiiarqajes. ^i M Daifl r PATftlZs, reveau dcunrement de France g U' riel tou;< u pour son U.el, -r lent sa no ubrei^ *'* | lie-uile que /.es pr.i s^ci \u* seront .dblis pa*tfr du i*



PAGE 1

Ke4u2 la Prince, a*-. Vendredi & Fvrier Itt flRSCTMB PitOl'BlJET.* 1RK NUIIRftU 20 CKITlHi Quotidien % I homir t de gnie est souvent le seil de son avis, tandis que le sot se rencontre chaque jour avec maints esprits 4e mme calibre. Maximt tmricin* HEDACTION Rue AaaricautKo, 1306 CAUSERIE f Hi snirt Oi ti M np m propos de la nouvelle dition de l'Histoire de M. W. BeUegarde I Lasterien tend de plus en plus iioer plis d intrt, et partant, de vails ion ssuvre ahc arrire:il la leur. La lecture du petit livre de M. BeUegarde, an conrs de laquelle il peut tre peints de relever, dana l'en semble des questions formules, un pen de miticnlo it, otfre, sa revantaas eue en essayant de la inner ; il y ajoute ou en re, il modifie les points de vne i, en un mot, il a tendance lier 1 couvre premire au fur amure de la rratehe des voeKhc. un coup d'oeil complet sur l Bit i et des publications nouvelles. Tett surtout dans les ouvrages Bernent tt ponr les commo lia didactique que cette prois est vraie La modification rrimmes d'enseignement an Etalement sa suite celle au Bat et de l'expos de la p.n t ts ouvragea destins l'emei y a cela une daube raison : d'abord, qne l'enstignenaKSt |oe tant donn ptieci^alcrnen [fil d'examens et de dipiases.les M trouvent dans l'obligation [M pas perdre cet objectif de vu* it amens modifier la lorm [ntrtonvragca en vae de perme lin lves dstteiodre plus facile il les fins vises ; c est ensuite, "i sent galement obi ga de don tes faits et aux connaissances toire de notre pays, de sa dcouvert? a nos jours A ce point de vue, il r pond pleinement sa deattnatioo qui est d'tre utile dans les coles pri maires de la Rpublique. It l'ouvrage, ai minnscnlc qu'il son par ncessit mme, envie, en fi aisaat.une perspective la fois dou loureuse et vraie sur l'avenir du pays pirtit de 19I5. Voici, en eft %  " %  P'" 8 • ressources de teur Lodge ne seraient pas opposs a l'aaoption celte mentall' dplorable qui COUtl de cette rserve nue svir pour le plus grand mal — Le Snat a adopt aujourd hui la rsolution autorisant le Prsident Harding a rtablir le trait du brevet de 1919 avec l'Allemagne saspendu pendant la gnerre — On mande de Lisbonne que la crise politique est termine. Le Gouvernement va rentrer dans la Capitale et la Chambre des Dputs se runira demain — La Conlrenc* de Gnes, d'aprs les journaux italiens est renvoye quelques jours seulement. 4>a dil que la date use est le 1 j oui; Mars au lieu du S comme primitivement anaon *• 1 — Suivajt Berlin, le gouvernement britannique aurait intarm le Keica que les Allis seraient heureux de voir participer tes dlgus allemands t la runion de prparation la Confrence de fanes qui aura lieu i Loadres, Le Heich aurait accept — Les chefs de la trolheis ou convention nationale des sinn fcincrs ont dcid d'ajourner a trois mois la runion de cette assemble — Le gouvernement franais demandera au Parlement le vote rapide des crdits pour les jeux olympiques de 1924. Le Conseil Municipal de Pans se runira le } Mars pour voter la part de t date du 2$ Octobre 1011. la ville dont le montant est de ro millions de 1 r y responsive i la mienne du mois de On annonce de Belgtade que les experts Septembre prcdent.C'e'. t la pre conomiques de la Petite Entente se runiront le 5 Mars pour aniter leur ligne de conduite a Gnes Socit Franaise de Secours Mauela et je le crains, mettre un p.quebot ma d spos tiorj, comme par exempl e e le l'a lait dern tement pour M* Kriand se rendant 10! Etats-Unis.. |e ne suis pas Mr Briand Force m'est donc d'aitendre, en m octroyan',—" avec votre permission— le dlai ncessaire pour, j abord finir des tudts intressan es que je viens de corn* mencer ,ensuite (aire mes piparaa chaire de professeur A |ll!s de dpjr;> et eaa saisir u pluj Mdecine ; et on apprcie prochaine occasion. Mais en mettant les bouches doubles, le simple bon • %  e ns laisse comprendre qu il m: faut pour cela, non seulement disposer du mois de janvier, mais des quaran te et deux fatals joota de retard de '.oi'c leare,— auxquels il faut a|ou ter ceux de la traverse. Et vous voyez que tout cela nous mne en Avril,c'est 4 dire quarante deux jours environ apr* le ier lvrier CJ.und on est donc dans un pays lointain comme la France par rap port 4 Hati, on ne saurait fixer arbi trairement des dates, sans penser 4 se donner certaine marge. Ce n'est pas comme d aller dans la banlieue de Port au Prince, vous le savex aussi bien que moi. Mis tout ceci n'excuserait en au cuoe faon mon retard et ma deman de de pro'ongatioa de permis pour 6 mois fraocs.du ter Novembre 1921 au 10 Avril 1912,— m'appuyant ea cela tant sur une ncessit d ordre actuel dcoulant en partie duae luex plicable ngligence dans l'envoi d'une lettre, que sur un prcdent don! a bnfici avant moi un autre prn fesseurde l'E:ole de Mdecine,—si je croyais, ce faisant, porter prjudi ce 4 1 h:ole de Mdecine dont les des tines me sont chres, le suis ce i vaincu du contraire. Il y a des Ha t ens qui voyagent pour faire hon par quel procd— une lettre fausse ment date — a t amene 4 me ma d r. une heur d notre pairie Pourvu que \t sois remplac par quelque reprsen tant minent de la mdecine haitien nel Docteur A. LESCOUFLAIR, Assistant 4 l'Hpital d'Urologie et de Chirurgie utinaite de Paiis Paris, le 6 janvier 192a Mr le Dr Prigord. Directeur de l'Ecole de Mdecine d'rlaiti. Monsieur le Directeur, |e viens de recevoir votre lettre mire fois, peut tre, qu'une let're recommande, venant d'Hati, se fat at:arde sn route trois mois avant de parvenir en France i et cela m'et tonn, si l'explication de ce fait ne m'tant donne par le timbre du bu reau postal de Port-au Prince ; par et dans ceui des examens sanetionner ces .udes. 1 cela, nous devons compimen Mes rserve l'auteur, qui entre %  les lonra de W h. 4 11 h. du matin, Ht les ouvriers d au)onrd bat qui Di(ntnchetet flei ixee pts, des eon ont le ebotx des mananx et de la ialul|0M gr aue a dont le serviee main-dusuvre. ti t niaur oar les bienveillante ni est niaur par lea bienveillante C'ait ce que doittnt se dire patrie decioa qui ont la greeieuaet de pr tana les kseitedes de 1 historien tiqutment. — nous le souhaitons du ter l Asile franvais isnr gnieua •as perdre son i 'avoir une fois tion et de chercher 4 loi doninsrasse pattieo trois fois, comme pour m'emp:hr de B eufaiSatlCe de conserver le moindre doute i cet gard, il mentionne que la lettre Tpirtlr du 1er Mars ara ouvert t dpose le 9 Diumbre 7921 : un neur i\ tni p g ya Je m'erorce d re l'Asile rrnntnie pour le Membrea mois et douz? purs aprs quelle au j u nom bre. Vous 1 aurez constat de la Socit et lenre (amillea un rait t crite. Par consquent arrive d *; a| CS pre. Et si j'ai un veeu for dispeosairo o seront donns ton a destination le 4 janvier 1922, cela fait le dlai normal. Il n'y a donc tien 4 reprocher 4 l'administrt oa postale de Port au Prince;ni 4 vous muler, cestqu'apis le Dr baron c'est qu'aprs moi, d'autres professeurs de i'Scole de Mdecine vien nent recevoir ici l'enseignement fran ouvre de vue motos, — les jeunes concitoyens de concours et dont voici lee nome : (•" %  lance dans ls 1 enseignement primaire que le livre Lfo*.lea docteure: L. Breno ; peoi :h.r4 1.id...i.,,.^pattieoli,m.n^ {'SSSttSZ^J3&& m !" t S vST tiS!: is P ur • %  U,re P rofiler '" g*ni cttaire de I Ecole de Mdecine sem ratioQ tatat9S doot nous avo J s b i* A re .i"ig* 11 ** !" 1 *"***" lourde charge devant la socit ha onde entier. er tu. son ^ COS, votre rpons„ enae et| a $ciencs mdia e d(1 er. Veuillez agrer, Mr le Directeur, 16 dsastre du ROUA -r. Porconofll JOtfOLI, n FvrierU deoo *"• d'an dernier corps c fli le 9Q *Pte dn deectre du c Rome • ici *J Prs-midi 4 34 morts, 8 bleee*. %  J"ei. Tous lea eorpt ont t •levs par lea flsmmne de pic ; %  inillien de pinda cebee de gu 1 'sntifleatioc (ut trs difficile %  coup de corpp restant non ider. TT. oioerd'hui Ploaieara de ceui opiUi ion Mans ucc condwor Jcannot. % eodredi— T. Armani, Rampjr, majors, f capi'.aicea, T lieutenants, 1S aergente, 4 soldats et 5 experte ingnieerc civile dn ebamp de Me eaSmmatfei-TOaiSBa^^ 7ft£2 7SSSL raffSli-** r '" %  •• %  taient 4 des endioita d'o ila pon l'tais en droit d'esprer recevoir Mardi — lea docteur* : Annoual, au moins en Novembre dernier. Lysine et Lamartine Camille. | Cette petite ngligence de quarante mesmeflures i ntERCP&DI Auguate Rigeud et deux jours va pioduire le rsultat le Cleetin. I plus regrettable, dont vous seres, je leudiBicot, Bourcnd, Prigord.| r ptaSe> aussi dsol que moi i{ ?a ; m'obliger 4 rentrer en Haiti Dr A. -' % % %  > %  LES'JUUFLAIR ^ %  lil!W!W?HWI1 W ! Wm leurs soina obligeants. vaient eauter furent parmi lee eurvi vacts.ct un de ceux-14 mourut ea ne rompent le con. Ceux qai taient 4 intrieur n'avaient paa de chance et y curait il des %  auveteura qn ila araient tenue loigns rer linten>e chaleur. Une enqute se poureuit devint Hijtiu ifliricu) Sirj.r COIM; La Hayt su American 5ugar Corn 4 rentrer en Hati avec un retard d au moins quarante et deux jours En tll-l, par votre lettre, vous pro longez mon permis, expit le 1er No vembre, jusqaau 1er fvrier Baua Lacl Aliment G est trs ai pta(n fc ion dp: en ville au prix de o^ojFrance i temps pour tre a Port-aumour. rjn numro r>t vous <• ,,pj an vrier. Hlas, la Cie r ce P" votr ""st i

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05608
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, February 24, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05608

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ke4u2
la Prince, a*-.
Vendredi & Fvrier Itt
flRSCTMB PitOl'BlJET.* 1RK
NUIIRftU 20 CKITlHi
Quotidien
? I homir t de gnie est souvent le seil
de son avis, tandis que le sot se rencontre
chaque jour avec maints esprits 4e mme
calibre.
Maximt tmricin*
HEDACTION Rue AaaricautKo, 1306
CAUSERIE
f Hisnirt Oi ti m npm
' propos de la nouvelle dition de l'Histoire
de M. W. BeUegarde
I
Lasterien tend de plus en plus iioer plis d intrt, et partant, de va-
ils ion ssuvre ahc arrire:il la leur.
La lecture du petit livre de M.
BeUegarde, an conrs de laquelle il
peut tre peints de relever, dana l'en
semble des questions formules, un
pen de miticnlo it, otfre, sa revan-
taas eue en essayant de la
inner ; il y ajoute ou en re-
, il modifie les points de vne
i, en un mot, il a tendance
lier 1 couvre premire au fur
amure de la rratehe des voeKhc. un coup d'oeil complet sur l Bit
i et des publications nouvelles.
Tett surtout dans les ouvrages
Bernent tt ponr les commo
lia didactique que cette pro-
is est vraie La modification
rrimmes d'enseignement an
Etalement sa suite celle au
Bat et de l'expos de la p.n
t ts ouvragea destins l'emei
y a cela une daube raison :
d'abord, qne l'enstignenaKSt
|oe tant donn ptieci^alcrnen
[fil d'examens et de dipiases.les
m trouvent dans l'obligation
[m pas perdre cet objectif de vu*
it amens modifier la lorm
[ntrtonvragca en vae de perme
lin lves dstteiodre plus facile
il les fins vises ; c est ensuite,
"i sent galement obi ga de don
tes faits et aux connaissances
toire de notre pays, de sa dcouvert?
a nos jours A ce point de vue, il r
pond pleinement sa deattnatioo
qui est d'tre utile dans les coles pri
maires de la Rpublique.
It l'ouvrage, ai minnscnlc qu'il
son par ncessit mme, envie, en fi
aisaat.une perspective la fois dou
loureuse et vraie sur l'avenir du
pays pirtit de 19I5. Voici, en eft comment finit le livre :
Petites Nouvelles
Etranger
Par edblt, 22 Fvrier
Oc Berlin, on annonce qu'un tlgramme
de Breslau relate qu'un sergent de la police
allemande a t tuo par un soldat franais a
Uleintz au cours d'une meute entre de* soldats
franais et civils
Les reprsentants d? ;, pays dj l'Amrique
Centrale et du fcud i Paris ont assist au dner
doan en leur honneur 1 l'occasion de l'anniver-
saire de Washington par Mr Myron T. Harrick,
ambassadeur amricain
On continue otriciellement une nouvelle de
Londres anuoacant que Mr Poincar rencontrera
Mr Lleyd Georges la hn de la semaine. Mr de
Lusteryc, ministre des finances et Mr Horne,
chancelier de l'Echiquier se rencontreront pro-
chaiaeawat
Le Dr Lescouflaii
ET
l'Ecole de JVldeciue
Paris, lanvier 1922.
Mou cher Directeur,
Vous s:rez bien aimable de don-
ner publicit la lettre ciinc use.
- toc dpche d'Athces annonce que dans pu'j K,le que je crois devoir tait au
ne note remise au ministre d: r-rance, le gouver- ? <~v
eneat Mleaiaue consent livrer te vapeur Espoir PV QUI moi-mme. Oa y vetia
De fvrier 1914 juillet 1*15.
le dsordre et laroacbie svirent enex
nous ltal permanent. Dans l'cspa
ce de ces dix-huit mois, trois chefs
levolutionnaiies, conduit* par les ca
cos l'assaut du pouvoir, furent,g
Ument par eux. culbuts du fauteuil
pisidentiel. Ce sont: Oreste Zimer,
Davilmar Thodore, Viibruu Guillau
meSim.
e - Quel changement extraordi-
e de ptiorit et d'iuiporianar'naire s'est-i produn dsns notre vie *'*_"
dcoule des plans d'tudes. (nationale depuis juillet 1915 ? De
ne sanriona dire si M. W.'puis le al luillet 1915, le gouverne
de a prcisment obi 4 cs ment des Etats Unis d Amrique est
arations en remaniant les di| intervenu violemment dans les afin
ercdentee de sa petite h sto ris de ootre pays dont le territoire a
'tlti ; maia il est ais de se reu t occup par les forces militai tes
apte qne sa dernire dition amricaines, s
taundts et en rponses est paiti :
uni propre 4 faciliter aux L'expos de M. BeUegarde s'arrte
et aux lves ls conuatasance forcment li. Mais notre histoire
laits historiques d'Hilti, un,n'est pas finie. U dpende la tos de
rit o la place de l'enseigne 1 a bonne amin des Etats-Un s et de
de notre histoire est devenue notre sagesse que l'avenir soit meil
grande dana les programmes Wur que le pass- Pour rendre aise
i'muvie de 1 historien de demiin.ee
une
nenient
mais d:lare garder le charbon
Oa annonce de VV'asaington que la discus-
sion au Snat du trait du racique a t inter-
rompue au;ourd nui. Les leaders ont cootr entre SOUt CT
eus et demanderont lavis du Prsident Harding l'Ecole de
Z^kVmSSZnTtUSAtS ne >" P'"8 ressources de
teur Lodge ne seraient pas opposs a l'aaoption celte mentall' dplorable qui COUtl
de cette rserve nue svir pour le plus grand mal
Le Snat a adopt aujourd hui la rsolution
autorisant le Prsident Harding a rtablir le trait
du brevet de 1919 avec l'Allemagne saspendu
pendant la gnerre
On mande de Lisbonne que la crise poli-
tique est termine. Le Gouvernement va rentrer
dans la Capitale et la Chambre des Dputs se
runira demain
La Conlrenc* de Gnes, d'aprs les jour-
naux italiens est renvoye quelques jours seu-
lement. 4>a dil que la date use est le 1 j oui;
Mars au lieu du S comme primitivement anaon
* 1
Suivajt Berlin, le gouvernement britannique
aurait intarm le Keica que les Allis seraient
heureux de voir participer tes dlgus allemands
t la runion de prparation la Confrence de
fanes qui aura lieu i Loadres, Le Heich au-
rait accept '
Les chefs de la trolheis ou convention
nationale des sinn fcincrs ont dcid d'ajourner
a trois mois la runion de cette assemble
Le gouvernement franais demandera au
Parlement le vote rapide des crdits pour les jeux
olympiques de 1924. Le Conseil Municipal de
Pans se runira le } Mars pour voter la part de t date du 2$ Octobre 1011.
la ville dont le montant est de ro millions de 1 r y
responsive i la mienne du mois de
On annonce de Belgtade que les experts Septembre prcdent.C'e'. t la pre
conomiques de la Petite Entente se runiront
le 5 Mars pour aniter leur ligne de conduite a
Gnes
Socit Franaise de
Secours Mauela et
je le crains, mettre un p.quebot
ma d spos tiorj, comme par exemple
e le l'a lait dern tement pour M*
Kriand se rendant 10! Etats-Unis..
|e ne suis pas Mr Briand Force m'est
donc d'aitendre, en m octroyan',"
avec votre permission le dlai n-
cessaire pour, j abord finir des tudts
intressan es que je viens de corn*
mencer ,- ensuite (aire mes pipara-
a chaire de professeur A |ll!s de dpjr;> et eaa saisir u pluj
Mdecine ; et on apprcie prochaine occasion. Mais en mettant
les bouches doubles, le simple bon
ens laisse comprendre qu il m: faut
pour cela, non seulement disposer
du mois de janvier, mais des quaran
te et deux fatals joota de retard de
'.oi'c leare, auxquels il faut a|ou
ter ceux de la traverse. Et vous vo-
yez que tout cela nous mne en
Avril,c'est 4 dire quarante deux jours
environ apr* le ier lvrier.
CJ.und on est donc dans un pays
lointain comme la France par rap
port 4 Hati, on ne saurait fixer arbi
trairement des dates, sans penser 4 se
donner certaine marge. Ce n'est pas
comme d aller dans la banlieue de
Port au Prince, vous le savex aussi
bien que moi.
Mis tout ceci n'excuserait en au
cuoe faon mon retard et ma deman
de de pro'ongatioa de permis pour
6 mois fraocs.du ter Novembre 1921
au 10 Avril 1912, m'appuyant ea
cela tant sur une ncessit d ordre
actuel dcoulant en partie duae luex
plicable ngligence dans l'envoi d'une
lettre, que sur un prcdent don!
a bnfici avant moi un autre prn
fesseurde l'E:ole de Mdecine,si
je croyais, ce faisant, porter prjudi
ce 4 1 h:ole de Mdecine dont les des
tines me sont chres, le suis ce i
vaincu du contraire. Il y a des Ha
t ens qui voyagent pour faire hon
par quel procd une lettre fausse
ment date a t amene 4 me
ma
d
r. une
heur d notre pairie Pourvu que \t
sois remplac par quelque reprsen
tant minent de la mdecine haitien
nel
Docteur A. LESCOUFLAIR,
Assistant 4 l'Hpital d'Urologie et
de Chirurgie utinaite de Paiis
Paris, le 6 janvier 192a
Mr le Dr Prigord.
Directeur de l'Ecole de Mdecine
d'rlaiti.
Monsieur le Directeur,
|e viens de recevoir votre
lettre
mire fois, peut tre, qu'une let're
recommande, venant d'Hati, se fat
at:arde sn route trois mois avant de
parvenir en France i et cela m'et
tonn, si l'explication de ce fait ne
m'tant donne par le timbre du bu
reau postal de Port-au Prince ; par
et dans ceui des examens
sanetionner ces .udes.
1 cela, nous devons compimen
' Mes rserve l'auteur, qui entre
les lonra de W h. 4 11 h. du matin,
Ht les ouvriers d au)onrd bat qui Di(ntnchetet flei ixeepts, des eon
ont le ebotx des mananx et de la ialul|0M gr,auea dont le serviee
main-dusuvre. tit niaur oar les bienveillante ni
est niaur par lea bienveillante
. C'ait ce que doittnt se dire patrie decioa qui ont la greeieuaet de pr
tana les kseitedes de 1 historien tiqutment. nous le souhaitons du ter l Asile franvais isnr gnieua
as perdre son i
'avoir une fois
tion et de chercher 4 loi don- insrasse pattieo
trois fois, comme pour m'emp:hr
de B eufaiSatlCe de conserver le moindre doute i cet
gard, il mentionne que la lettre
Tpirtlr du 1er Mars ara ouvert t dpose le 9 Diumbre 7921 : un neur i\tni pgya" Je m'erorce d re
l'Asile rrnntnie pour le Membrea mois et douz? purs aprs quelle au ju nombre. Vous 1 aurez constat
de la Socit et lenre (amillea un rait t crite. Par consquent arrive d*;a| CSpre. Et si j'ai un veeu for
dispeosairo o seront donns ton a destination le 4 janvier 1922, cela
fait le dlai normal. Il n'y a donc
tien 4 reprocher 4 l'administrt oa
postale de Port au Prince;ni 4 vous
muler, cestqu'apis le Dr baron
c'est qu'aprs moi, d'autres profes-
seurs de i'Scole de Mdecine vien
nent recevoir ici l'enseignement fran
ouvre de vue motos, les jeunes concitoyens de concours et dont voici lee nome : ("
lance dans ls 1 enseignement primaire que le livre Lfo*.- lea docteure: L. Breno ;peoi
:h.r4 1.id...i.,,.^pattieoli,m.n^ {'SSSttSZ^J3&&
m' tSvSTtiS!: is- Pur U,re Profiler '" g*ni
cttaire de I Ecole de Mdecine sem ratioQ, tatat9S doot nous avoJs ,
bi* Are.i"i- g*11**1'*"***" lourde charge devant la socit ha
onde entier.
er tu. son ^ COS, votre rpons- enae et| ,a $ciencs mdia,e d(1
er.
Veuillez agrer, Mr le Directeur,
16 dsastre du
ROUA
-r. Porconofll
JOtfOLI, n Fvrier- U deoo
*" d'an dernier corps c fli le
9Q*Pte dn deectre du c Rome ici
*J Prs-midi 4 34 morts, 8 bleee*.
J"ei. Tous lea eorpt ont t
levs par lea flsmmne de pic
; inillien de pinda cebee de gu
1 'sntifleatioc (ut trs difficile
coup de corpp restant non ider.
TT. oioerd'hui Ploaieara de ceui
opiUi ion Mans ucc condwor
Jcannot.
?eodredi T. Armani, Rampjr,
majors, f capi'.aicea, T lieutenants,
1S aergente, 4 soldats et 5 experte
ingnieerc civile dn ebamp de Me
eaSmmatfei-TOaiSBa^^
7ft2 7SSSLraffSli-** "r'"
taient 4 des endioita d'o ila pon
l'tais en droit d'esprer recevoir
Mardi lea docteur* : Annoual, au moins en Novembre dernier.
Lysine et Lamartine Camille. | Cette petite ngligence de quarante mesmeflures i
ntERCP&DI Auguate Rigeud et deux jours va pioduire le rsultat le
Cleetin. I plus regrettable, dont vous seres, je
leudi- Bicot, Bourcnd, Prigord.|rptaSe> aussi dsol que moi i{ ?a;
m'obliger 4 rentrer en Haiti
Dr A.
-'>
LES'JUUFLAIR
^lil!W!W?HWI1 W ! Wm
leurs soina obligeants.
vaient eauter furent parmi lee eurvi
vacts.ct un de ceux-14 mourut ea ne
rompent le con. Ceux qai taient 4
intrieur n'avaient paa de chance
et y curait il des auveteura qn ila
araient tenue loigns rer linten>e
chaleur. Une enqute se poureuit
devint
Hijtiu ifliricu) Sirj.r Coim;
La Hayt su American 5ugar Corn
4 rentrer en Hati avec un
retard d au moins quarante et deux
jours
En tll-l, par votre lettre, vous pro
longez mon permis, expit le 1er No
vembre, jusqaau 1er fvrier
Baua Lacl
Aliment
G est trs ai par excellence pour les
r,23 entants en bas ge et les Dyspepti
aues R command par tous les M
en remercia. Si cette bonne nouvelle deons.
m'tait parvenue en son temps, l|..f ? v!nte cn 2 Simon Vieux-
vous assure que je me serais arrang'Al ed Vieux Pcie L Camille
pour partir ce mois-ci, thn dtre 4 ?cl* f Sjourn, Ed. Esive Je
mon poste 4 la date assigne par,j-a "' *N. Sida et :hns Veuve
vous. Mais une .. mettons une fats- ",,x Salnsve
lit a voulu qu'il y edt un retard '
paay annonce 4 sa clien'le que toolct quel retard I ...dans l'expdition! /~t *
sucre blanc de la camp gue 19* esiide votre lettre, et me voil, de ce] (jr**CitiS C llootcft 9
mis en vente 4 partir decci,our i fait, dans l'impossibilit de quitter lai Da 11BuUnt Killtot> pta(n fc
ion dp: en ville au prix de o^ojFrance i temps pour tre a Port-au- mour. rjn numro r>t vous < ,,pj an
vrier. Hlas, la Cie r*ceP" votr* ""st i 4ojourdhui et un rapport
tre examin tablit que le eue tait
m oui occssiocoa Qae le gouver.or amricain le sa: de ijo livres. 1 Prince le icr Fvrier, tilas, la Cie"?^"00 noaq go r. ^ ^ jsj^gggg tjh^^rqMtiantiqtn ne yoooUa.t^jamais.'Egfci *" Aw" . ^ mm,


I E MATIN
Cin-Varits
CE SOIR
Cur dHrone
Entre gnrale o ;o
y^Ar CabL
x\ouveli U. S. Navv News
Paiisiana
DMANCHE
Carmen da Kloadyktt
Roman Tragique seBSiiionnel en
j parles
Chez Ber-Lingot
en 2 parues
Entrs G. i 50
Emprunt Intrieur
l'Armement
PAKia La son* commission cher
g^e o: tudier les differeo'ea quee-
tions oamtwi ls Cimmilsi u de
la socit les nations pjur n rduc
PARK
aflaircs
,23 La commis>ioa d j
l- gres de la hi nb" l
entendu M m;a et le gn
Goura ud sur la i il' belge et la:
cod d Ango 1 ; M. l'oncar a d :
Suite
fi- Stinp
"in Martin
W. Bien
G. LiijtMon
H- K Muller
J. Cliassaing
U.D Jacques
Altred DiQDhiQ
Vve A. O Germain
W Presso r
'1 neo ik*r
Ve Det aurai
F. BtiIi Mnieai
A Horelle
Mme H iptis'e
Mlle Kl uoembure
Il Hrissoo
Lefvr
O.to Hi 1er*
A. VI. Aalnr
Luc Denis!
VV. Sco t
Vve le ni
Eetve & Go
E Caprio
J B. Pelota
Ferarra
F. Hiv o-e
B.Silvera
Oeorgei Gentil
San'iapo
F. S 1 pi lice
Or- l),i iii 1 li"
P. Agt;ernolin
H. Arr.out
litoricfl Brun
J- fuU'isIe
Mm C Gentil
P. Vitiello
Mm Louis Maigron
Richard Me Guins
Dr K Ewtld
A. B 1 i iste
Mil Bmtis*
L'Ml^Ml >l)l k
F. Jeager
K. M Alieri
Mlle H p, na D'nis
Lonce ktorot
R. Mercier
Louis Joseph Eug.i
K. Ntpoi
C. de B)ga'is
F. Sjourn
K Dupuy
Gourdes
a 06:1
10 OU:
18S0
14 450
A Oh)
n obi
1& 80 )
306!
I !()
3 7*)
J 15-)
&"
r qu il n-; s-ra;t po l aucune at e
UOQ de l'armernmt a" termin 8esjte la Pr'' l bi'8a ajoutai q 1 . 'Etal L b
travaux ce soii Elle les exjoseia'n*g,c'a' actuellement avec l'Ang e UNO i-Ail
demiui U since pleni'e de la tene et l'Italie pour bout r un
commission prside parMr Viviani t gnral et dfinitif en Orient 11
Elle lecoramandera lea proposions apu' que l*s questions d* Co 11I
de M- Beniiii relatives au progiatu- imople e> Tanner n'oit pas e lie
aie derqute sur les statisttqie* en ians C5S ng>ci tons.
vue du projst gnral de (marine
raen Les cnqu'.ea eront faites
l'aide de-docuruents ofliciels et offi
deux publics dans les pays intrea
tl.
22 f vriar f*ci nnnor Iv-rgamaatioi i
vi-an par i polijua et pou
LOVD1KS- Le rapport di Mhis ; I a d is fo wa ng-icoii *,
- d i'Ai.-co erni l le davro lea d ^ i' y< ion tre t-Minlct
enora t renlu crab p proi-hun, ainsi qg/g
itquil Neiacon- dacide une caut fauce des
v rnoiiui d d E-.-js du t-iv.iil.dia frmaa e. 1
Coup d^ pniti nr> Uiquei.
DUBLIN Uto prem ri jours du WASHINGTON Le Si
j 1, 1 .) u ,; m N>t'onh Du by a toumi au-rai
li Sian r i qui prit ses vacancsi dlog les don ^a qui lai a
[he soi jpi|ia ai jiurd'tiui si s demand^ea concernant f
,v > r 1 i o 1 vo -u- 11 IHb-j'u- ur l^a eonstractiona r.aviln.
.,,., do i 1 m'j >riK f vorise la H -pub'.i \ e
Crise miaistrielle
a Italie
;< 150
6 \0
\ 6(M
3 15 i
1 80
15 7 0
945
8 13"
6 3 Mi
l 7
3 10
A |.n
1640
2iU>
10 (50 >
B4 <>
5 Ou
i:> 65
;3o;>
315
8 00O
7 BHu
31 ;>u
9 45U
d .tu
;j 7,s 1
2"J U
iaoo
j i
1 i.0
12 6j
63 t
:i 5
9 4:
12 0011
:>o'<
g 150
3 IN
15 70
13 6J(
BOUE. M. de Nitola prdi la Chambra d,js dpute a refus l m
viiatio.j du roi de former un non
/eau cabine pour succder au rainit-
1re Bono-ui .Il a d:l qu'il croya
que l'ancien premier ministre O'iai,
do tait un p?reonnaije poluiqu
de russi'
ouveiu goo
convoqaa M
Orltcdo*
q 450 plu- sot-ceptiblo que lui (
a goy j fana la formation du noi
aofiuo vp" nrment; Le roi aIor0 ce
Le e itime 1
\m co iCOinant le i)r>str.'idu ref is d 1
gouv irnamsot f ar. pa d : 'riaetir-*
au b'eau h! tu.aud Bsalogaa la
17 te/iier de preudre d-a paasag'ri
ie lArgsQdaa pour u-i y.iy.ge
Buenos Ares a exprim uaf Li
BOVIE La Coifrence li
que* d GeniM d'Mp- li (1
s'oiv ira le ljoa leli Uara,
BELFAST fiueieuri _
d tus de frai mes meatsa ail
Est- Des gardas militaires <*]
appel-'e.
s.vN SALVADOR-Pla*
sonnes ont ii tues et d'aq
Uu9 ^ccusatou coatre*c'f!Aai*i^SA"^0?;!!*' p^f:?lle^dit:iffi!
itituait un acte d iioUili. envers l'Ar|Mn de llection prsides
It nr^Ulior 10 "il Clt* ik?^"l,,le> 1 't qu le moiide tait f-it'g l des'reues ici. LVmea a >esti
1 a'IliraUtC complicits qu -!le a proviquea. 1rs Le g5nra|0:el|aaRaf
mvmDLC 1 -r i DUBLIN* Aojoard hui aq arran
LUNUKhb- Le limes s relosa gemaot a eu- n >lea 1 po tr ij >
de pub.ier la leme que lut air ss \iA cluvaotion & 5 mon La lo'ayeo
av rtr t lu Praident.
l'A BIS- La erapee a
Ci : aujouid nui qu'
ord Lee et maintient l'accuat oaltiOQ la approuT et uo ajonroeide il le tte mer Espoir et ea
-OTie contre le piem.er lord d: IA j f st vot. 1 la ti.i des J mu qq<
oiiiaui. no iv le Gona itutio 1 poui I E it L
Apre. la rcapitult oa de Partiel '' l a traita aug o-irlaal U aeroq
le L'apex, le Tioiai afti.me qu?
1; 1 pures par un torpillear|
ibo s d h ctes d'Asie Mil
y a quelques |oura, ne aoiectl
soumis a penp peur .re vots di lemen: reicbs, la Fri~
Uiil'J iGO U 1 .u 0.114 pjur per.tera des mesures da reprti
Fin
v -
proposa nocoiidie
d hier soir
L importation des allumettes
Pas$ partout aevrait L.e
suspendue
Ai).<.s ejiujm la communication
suivante :
ai ta mmoire na nous (ait pas d.
faut noas croyonsnoaerappelor qa il
y a eiaalqae temps, la suite d'an in
endie qui shvora un de nos grand
tbagasins de fa place, le Dpartement
des Finsnees avait eu faire on*
ronsultatton pies du Commerce
p ki eouuaitr* son avis sur la ncet>
Bi qml y aurait de prohiber l'un
portatton dts allumettes dites c Pa.
e patUa! '
La eoaolicton du Commerce fut
qu'en 1 Bat II existait uo grand dan
pt* i laisser entrer ae proauit, d'at
tai t p'us que lea allumeites para
ti<,, dr. s tSerei effreut en outr
1 avantage d re non infl ramab! m.
elai d" uvenir meitlcir compte
'-s Cies de Vdpeurs syant hauss I:
fi*' sur les p*Me partqnt
Noms a^naloas de nouveau cpfe
que'ion s la bi'MivtiHame sttei.t'.on
les autorits aftu quelles avis, n
aux moyens d parg 1er ait ville de
p. reil a r.ts'.re en aec; rut a pnhi
{itou de tte queli' d iluwe"ee.
Pour Famlioratioi
du franc
r.vsis La rcente smlioratiou J
change est due d'api- lea milieu)
ofH ;iels U spcult oi. Le iui ia i
e dwa liiancea dclsie quil n y
eu di mouvement de foeda da n -
'ure a a'fejier Ijs vnleurs Nia ivci
lu franc, hvie, et dollar, du go t
que la cuntiance qui s'aitiimuit e' l
peulaiioi jnt |h sentes exulta
tions pour l'acn lora ion rapide du
tittllC.
Confrence entre
Lloyd beorge ^*
Poi:tcar
La milieux olli:iels exprime
leur co. tauce ( a,s U to i
,1 K-imedi entre Lloyd G-(.ig-j l'o
f requiseta pr-vec e. co. Qjentie I
Elle acte oiginu-e le. detn ni
.e L oyd Gcoige. U 1 t-sit r matq le
que Mi Foiucaie est p t tou m
uetit eouang-T de vu s avec \c
.h t* de* autrti g uvineitent
ans ui t-iit eitb.i di.ua mais > ui
au oppose a 1 runion du cne*
proia uOq r paie a avance L
ujnne se nj mit de la leOCOOtia
sjth iaqnedaa accoris ju t s e
prauq ie puisstiut >uji,.h.!;, teiicitt
Wr Bauea qui a rempli le rote de 0 j
11.1 eut". Mr Beuea a acquit Lan
ie> la carutuda qre ls Frsaccdel'Ai
gleterra etaieut d'accord sur tas
graodaa ligues.
du diriye tble diriiii
par uiij explusioo
NORFOLK-Le dingeabli de lai
ne an.nciioe Rima ache m
Italie et qui venait d eue mis an sei
vi:e luiulruii pat uue txp osioa tai
lis qu'il manoeuvrait au d-sus de 1.
base na-'ale a'ilamp on Roads 44
us. 8 blesss g vcmcnt, 3 ind.m
ies Le gDUVcra*il ayani refus dt
touvlionuer, le < Roma pcidit se
moyens de dmciou A )oo mtres
j'aituude il commena descendit
et vin. en contact av--e les bis lec-
triques qui muent le leu i l'hyJrog
ne
Les Eias-Uuiset le
Trait du k* cif que
WASHINGTON La rserve p-
seme au suj t du trait du Pasifi
que StipaU que les El I U is n j.;
eeptproai aucune ob g'uion moi
uu lgale dans le ou< de maioteoir
es nue i le Picifi^ae do
puissant qu-1 o qui t rju'aucuQi
;lau^e ne p*ui 1 er 1* gouvr^eoi pi
jm"cnn que pa: le constnameut
du Oongii.
Hommes, feumbs, Ikumks riiLH ca.ibA- ,
rAus n Nofs prenons pListr i
1 vous edtamcmembres le notre Club au public que c'est ap s-dems]
tnchs 2e Fvrier qu'aura
G-nd B.i di la Renaissance.
Les Dunes pAtronuess.i
ou'es ira m.suies ncessaiisil
pleine teussi e de c.tt; fte
que laquelle nous coavioail
u Prince distu gu.
O 1 apprendra avec plaisiri
u s"I-.m iidsiocai d: i* Cku
K p na.is. que sera te]
g -..u 1 Bi app: e i un Dnlu
,' Ad min tes dtails'
ord L.'e tira certains pas g;s de
eur conteste et les cita comme la
jiopre opinioa d- Las ex. il a, u
lU'aucun docte n'est po^s-b e et q 1
lord Lee a commis Cne nouv: 1
^rave ui)ust!Ci i l'gard de C t
eu suggrant 1 }i j vier qu; c-,u
1 va t appe b.) mes les d a q .
Charmes et am rai Aub.' aviiaet 1 1
tocs de taUSScS.
Lu Frauce etli liai t -
li.m de> ann iije.ats
PARIS L. co.n mutoo se iat 1
rialed la marine a en endu M Rat-
)iru sur les pi-, j de loi poi.aut
'abaod m d i co 1 lu. 10 1, ue cui
ras>s du type Nermao ie.
^ mi it d s la 1 n 1 .1 mu
ju. n sbaudoooiftt rot.' 7 aus 1
u.t o 1 de ce cnuasses d do t
1 d loi ioaa rera bi ioa
1 fi 1,1s Fi. ce uii tou es Us
u'.ics ions la os u 101 de n,ru
m |au aut q ie
x ^u 1 unie prvues
s pIOJcl sa t 1
i r v ., mie m s
de leur dur e n itti;e.
JOilSuiid ittort dis
Dettes AU
Washington -La tom-na i n
oat. 1 1 s n u;, a appo' e
l.vorab ment aomi 1 t 0.1 d jvl
vg 1 s lI li^ovcr, icnaieui Smo
1 te rep e-> ataot 1} 1 -o i corn u.
ne mires di la corumissioa ue h
:j iso iia 1 ).i des del es alues Li j
:tston au pisid at c t v v.m .>. c i
tique par iedmocrates qui sou J u Hu t'"x '" ,J' *i: d- J 6enl
maints qu'il uy ait pas d: de no.u- ,n->' U,' BQl*a,lr* -vl lc M' * l
les dans a tt- comasistioa fi 1 n., e.
-e bonus dis so dt> tst discute au-
lourd hui 1 la commission des fi un
ti de la ihambre qui se iuuiu de
rouveau veudredi.
Solitaire? Le Bol de la RM
de Corre si laitct-vous bc mcoup d -
asis imrassams Soyez coanus Sans le inond*
pu o:rc intermduire Epouses U richesse, le
bonii/ur Des centaines Je personnes riches, stkra
vantes ci 1: se marier l'ho.o-
graohiesgratis. Envoys patents pour un abon-
netnent de 1 dois, i doi.at pour l'anne.
PLOHBMCh il--*- .AtRB
200, Montag i- s r.et
Brooklyn N. Y.
laine Galant
Programma
Les dragons di im
D,!0 Atala de Pradl ies
Il n ng< 1 I
(^li iy J'aetl -ni
Les peti es f qui - 1 1 /. 1 to 11
[>'>- Co 'M "'i
Do i van D iy i > M)l)
Le cir se lais u la
La Guerre
Di'dine m 1 .1 1 t.n J paitiec
LQMiQtU aicui nie
Accompli] 11 Batintr
la surprise da c^ tt
L.. l) \. .w .. .. ., Ll.l- i vil
c: .ij.i a i i >.u clieats u
piog s me ... inieui Cisotui ci ioa
ftSUfdsilllCiifK *
1, do.U (e SUCwi va Uo p;us li
pius ciu.ss n., AL v-hauy Gaej^u
tt uj..; un .^y.b.e Gaadio, ,c 6c .
ger ni tou -M; .-iuhar Bii.nir, m
ara .e p.>u j
La 004 comique rislera i grei
fo i*ae tJj ire ^1 i j aie a.- 1*..
. .u.c. t'aUilitOi.C U : nie
de'uch^b c .'u^a s l, ll'4C,'.a fojMaCIffiJQt d iuCiid.
ie Mr Dj Uatetfa, mm atrs des fi
ian.es, .1 ie enu U suug stion d: M
H rriot tendaat B'aisocu r I s in lu
rieis ai glais et >m: icains ai relve" 4 fn'[ '."$
1L1 ,,811... wj o a^e
ne a'aUrrai a ai tau f ut:aire, au
no >it uni c ni e
Le i 'u ndier i la ctiae da ebd V U i CJ s M r ,s e'1!L
Al^teireet llacedcs .ia res rn'SUr '^ " l co
Amrique.
L.-s ob igtt.ons A 3 C prvues p-r
tat de paiemi nt a Lo.idre seraient
ottai es aux iedaatr eis comme pu-
ment des .rav u*em ssion autoris; pour la tecous
..uotiou de 3,000 glises dtruites
ins las .ij s dvales a du
ne v. | 'missia poq t
O '111.' IS
Les Cours
PARIS 22S *v -0% 4s .,,?
Dol ai 1 ,.,7 ti2
[Saj-b 1 1,
PeUar 11 1/2
cou s, lej d f c rti en s d: ieivi<
bydrialiqae taient tjai aicar poitc
Ou poa.^u tcm.iqur tgalemen
boa nomb:e di pomper .ccourus
sur Ls lieux du siuts.re.
Ge comiaeu^mejjj d inearpJia a
pu tre temi, saus occasionner de
dug 1,
Syndicat desch m'
L'a-s^mble gnrale '*
fen's pgi r*onvoiu^e lfx
re "u |o"^i proiaoire, '',.
nn Brnwi ( l.alue, m*
> r. h ures du m
' r.
OUDRE OU I0Un
u-8 ' r'rl"r,,,
.in Procs1,
r eip. Q, i. Sllut :i^ K-c on dn prCvs
U.l.u.! b*j...... ** Queations d'mt*'J
Le Pr-1- L','rt
irosia
i
F k Mi
Il er ap iu 1-, dans ll
d M ne (i. Menus se sosl
es 1) m s |)^t 'i 1 ukases d|
lO'giniser lu i:e q-u dciiK
er a C -bar^t au p uflt |le 1
1 Lction du reby ie
Cet fd'.et-t lin e au dirssj
4jia.Giaild'ine?8 a 8 heur
u G anu m-sse, buedictittl|
jre nie pitre
Un giaud pique-iqn1
c > es les u .ursea pounOit|
a t, n e arrte pat ces]
. u ;e I'jju tie-* ptati4
.jjrmj'tio aux paira.nset
i.si qu 1 ix au res invits Hj
ne agrddble jjurue asas]
rmant. .
Un train exprs se rendl
u le malin a b h, reteiif_
On trouvera p ace ga'i
es autos et camions CjB
il :uib voyagea au ceais
.ee et qui aerum la di|
:eux qui uatieiout "':.
Uns Us b.lies campagne
.aie- A
Voi' djnc l'ocuion e
u 1 a^ rab jounis W
tu ileuatdam letcelieoc pi*
i sd procurer uu abri soWj
mibou au toit de cIiaUoss-
D.iin;a patronuease* : '
M ues G .uihter Menos,
Osiduujjt. E.mle Kouasf
..., l'u t' e, L laaoM
-, fercevdlTa by, Gj^J
' eyfui, M- Gji Viug 0 1. e'|
Eie, jdj.ie Gubii.i, Ma"1
\
J s 1
m terne e V :.ra 1. ons uiiaio '
24 Fvrier IQ2>
RtiNBtfU) & Co i


LIUMAT13
l'occasion des (tes k Carnaval
e Comptoir Franco-Haitien
lOI/re ses chaussures satin noir, bleu,
Luc et rose au prix exe ptionnel de
r 5.50.
Articles de Traveslis
et Cotillons
La Maison du Mcnl Liban
B. & i\. SADA & Co
Vente pa ? Conven
tion Spciale.
ment rendu entie les paitiea par le
tribunalde prem e ina ai ce de Fort
au Piioce, a dte du dix hait
Bonne Occasion
\Vkmicelle la Caisse de 22 30
11^
Pharmacie F. Sjourn
Eo varia d'une obligation bypoth
OriS inSTwSLl Pmt Ponne f* "! cli,,t''ifi' aux ***** et u public, qu'elle a
fmmTmuB^ fn Ukoratolra d Urologie eu un Laboratoire de
oit il neuf cent virg- ecregisti, Dl0,,'fl e appliqu sous la Directioq du
2 -> d'un jegeaisnt onirsdietoire
Dr Ricoi et B. Sjourn
. . ^e laboraloire est ouveit tous les jours de 7 lurs ^u rnnfin x n
a ehose fig- 3= 1 un commande ltMonc 1""* " POUr le
Wass^rniano et h constante Ure Scrtort
Seron reues que le mardi de chaque semaine.
S adresser ia Pharmacie pour les renseignements*
Analyes d'urines et Sue gastrique,"
Raction de Wassermann
Raction deTriboulet,
Examen du sang et du pus
tamen eu maljrei fcales,
fixamen ue cracha*
Alhiimino raetiou
Cons'an'e Ur*> Secrtaire
liecherrhe de Siirochtes et de Gonocoques, t, etc.

i
*<
et
6
3,00
1,50
0,80
KttUM-J *'
9IB
TOUJOURS CHEZ
ANO l NE M. T4LAMAS
Les clientes da bon pot trouveront l'assortiment leplus complet
caDab'ede le s isfaire.
Par le dernier bateau, nous avons reu w lot asorli de
Voile fleurs, to'i'ei les nuai ces.
vei i b'anc birre*
Crpon de ; oie
Mousseline
i Bazin, qua'it suprieure
l)i i'I Tu-sor
G rbardine
B*s, coton merceris
Chaussettes hommes
' rade'i
enfants
! Nous offrons nut pir icul rement quelques arlic'es tel* que :
Ulicols.pieMr. geanie lirgM r G. 1 00
iM-M'Mik rse \ ?*5
Mous euie barr.s joie 2 00
8an crmp'er d autres urprii-33 q .'il est inutile dnumrsr
|otrAil eif'e nui sait l !
D'ailleurs ce es' moi s une rclame qu'une invitation d* passer
notre m'g sin. pour j-tieru'i c-jup P'psIo k i uni et u|.- o lato.
JN'v mai qu z oa* ca- chique bitetu n mi apporte qua'ques nou
pault (ffrn no'-ecii-' 'l
Toujours Toujours
3 =
naenl d.iu. in- infruciuaux
Il sera procd le vendredi que
l'on coopra trois anrs mil i eaf
cent viugi deux troia heure de
lapra raidi, iar le miciatie de Me
Henry Mogartb. notaire leqaie cet
effet, en bon tude alae Fort an
Prince, rue Hammerton Killick, la
vente au plus offrant et dernier en-
chrisseur duo terrain portant le
numro six, dpends, t de 1 habita-.
;ion Daiprs, quartier de Belltvue ,
Port au Prince, donnart put noe
lie de dix buit pieds de large cou
daiaaot au rue ToussMnt B ave, le
qu> 1 teriain rreanre Ctoqranle seit
ieds net f poucea au cte Nord, so1
xante piedaau c- oppo-e, au sud,' ftrfrp iPSaP,;r|po ,ivant-
su. u.,ep-ofcDdeurde ceir quuz., re teean ues suivan s.
pied-au i*:e E^t e, ccu. te za pi.ia ( n mtagne t-liatle.s llcnlsieck ; Boide.iux-Qjina ; Dubonnet ; Wie
*u t.i uuet, bern at?uif ; Au ky ; Gordon pio; Vermou'b ; t. goac; li lueurs tranaisee assorties
uord par un pafpg cou un de Conserves de t 'iiles sottes ; Confiture. Chocola' ; Lait et Farine
lu hu.t piei ce large qui a aui lacteSes l ; C eae Pe mb ; ^itter Ang i>tu ; Porter, lieu-.e Ble.i
ATiSSSS, nn4%i R-bbon Upprz : K tu.,, rie Ge l trrea : Vin rolga et blwic m
Bellevne I Kt par le N -3 7 et barriques et en caiss ; Vus d kLSpag ie ; B re traucuae anaidoe,
lUuest par le N i, suivant procs .al'em&nde; Cigife'ies anglaises et ainrieainee.
veibil d'arpentig-ei oe lo fsaBot Extrait uit*ri pour li<]uetiis et Si opa
drssa par Tanneur Llis San-, Phoeographes et S iQoe Colii.nhia
longe, ac cra^igo de son plar, le1
)iaiie juiiiei i..il ni uf cent biizs
enregid'.r lel daiiltu-s que ce ter-
(mu su poorauit,comporte ai settud
sHiis aicui e ex< ep ion ci teteive.
La dite vente e fara sur la misa
pru d sept cent kGixau'e dol.ais,
or initricain, mootsni eu ptiacJpal
A rudemniia chues de l'ob'igation
bypo hfCBiie sus pille, cy P 7ciJ,00
ov.it; ,is bonoiaires dts avocal&
poursuivants et les (.hiiges de leu
chre ;'
Aux r qt tn, poursuites et dil-geu
ces du Hieui Lon K Tb'baud. pio
pniaue demenruni n ik m cine
Poit i'j Fnnce, ayant four avocats
coaatitus Met More! et J Llio io-
n i li. t\i c ltci.ou de domicile au
ctbii et df a dite avocata, I me l'-
mu, Port au Prince, con re la dame
Brgste Vrigneud, propritaire de
meurant Port au Porte ;
Pour plus smplei reiasigjM meots,
km(?nr b Mr Her ly llogtrili, no
aire, dpcsitaue da cahier dis chai
ges et aux avocats poursuivante
Pot t au Piuce. le 85 fvrier 1922
Pharmacie Centrale
Produits de oue iraicheut- Excution prompte et toigne
ordonnances Spcialits pour \outes les maladie*

Grand Match de Boxe
[SAUEDI 4 MARS A 7 HEURES
DU SOIR
Cin'Galant
tr le jeune Champion
SYLVIO CATOR : Ag* 20 an
IfO'd HO livres h au eur lm 73
r *rv &
-JM DALY Boxeur Jempicain
12" ana poida 146 hauteur lm 71
Son le hiot patronppe dea
honorpblia p tideMa de
- Doa cer- les mo"dain?.
Hevoe- Oo N. I g>r,
je'tau Priocion-Fi.ni Sjourna
Mt'lle g^jie lrezgau
wtj JJlub Em.le Girire
Arbi-re. Richard Shaker
Saus chef da la Polica
[||^^r,'', ,ersarbitre pqr an exnert
ieaecins saistont ; Du Franois
P'pnpoor et Lamartin Camdle.
omrn0?'1* du F*ri rauluel eat ainai
oiiipoR :
Avis mdical
L? Dr Charmant a l'honneur dot"
frir ses services i la population de
Port au Prince et ses anciens clrents
de la piovince.
Avec un ouiill?g- petfectionn tt
la connaissance des nouvelles trehni
qu s opratoires frarcaises, le Doc
teur Charmant s'occupe spciale ment
de fhiiarfie et d'arcourheaient.
Adresse P.nston Routier, Champ de
Mars, Le .on ju'qt/au ma in 9 hrs
PharmacH Pitrus, anciennement
Ew.ld 2 i 5 h
CI) de Steamship y
Foreujn Service
Le public eut inform que lo steamer*
patmqrr* "/ROQ^70ir8,, *era nu Cap
Hatien le 25 de en moi* pi partira de
l le mme jour pour JVc ut* York pre-
nant fret et papBaaerttc
Le pastaper* voulant profiter decel-
ti> occasion pourront obtenir de cetofm
fie tous les renseignements y relatifs.
Burea
tort au
Le s}s HATI est attendu au Cap
Hatien le 24 du courant et laissera
le mme jour pour Port au Prince via
tous les ports du ftord.ll se~a ici le
27 et partira le mme jour pour teun
wtJVSWlfirM1* l^fi du Sud i**W Jacmel do*
JSi&SLVL-a-t. 4I reviendra Port ou Prince en rome
tous les ports du
Le s'enmer r'araraa" est alten lu .
Por an Prince. Dimanche raatir. DO Ut* J\eWmY0lk VU
le 20 fvilvHl322. venant directemmt i\i___i
de New Yok. avec : DlOrU.
010 tonrea de marchandises
li passagers
182 secs de lettres,
et partira dm s I aprs midi du m-
me jour pcar Cbristobal, C Z direc
tement l
O fi THOMPSON
Agent gnral
. 'J'vmonr p.^ i r nA \{-r in: ;
le-Dir/?"1 *.' up| Th^tn, Minagr
fh 0,,,.h,er. Mr trn*r.
t tra gnrale G 2
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
H9, Rua Pm.int-At.tola
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DE3 PURGATr-3
-
1 ^
Le Chef des Services
des Potupiers
/>vis
A partir de main-er art avant qu'il
soit accord des permis d'emmagasi-
nage ou vente de gasoline ru d'an
trs liquides inflammabUs, la prrson
ne de-nandant ce permis, publina
une notice pour taire Hvn?i que le
permis a Chef de Pompiers dans an moins a
journaux de Pot au Prince pendant
2 jours L; permis ne sera a-cord
que ;o jours aprs que les lieux en
que; t on surent t rrspectls et qu'
on iaja trouv que l'endroit destin
,i rtmmsgasio'ge de la gazo ine est
ii I preuve du feu et jrend aux i
g'ements de la Commune.
I,a rerjonne d. m^edet t es dit per
Porl au F< ici ce le 20 Fvrier 1934
E
F.CIemeuts
Agei'Utiaral
DISQUES COLUMBIAII
A ni df eur s de bonne
Musique,accourez chez
L. Preetanaan-igjBrioIa
Rue du Quai
nfermem
? O veut trouverez de Superbes Disques flo^u.ii'tua
mis omettra ah Chef des Pompian doira; 1ln Step : fox-lroif,monolojum : Chants, anglais, trmntnit
es ccupuies des joumux qui ont estgnelt, tic, ete aurprix fXdptmtulUment rduit* de
publi celte nctict
I 1 MEADE,
Pi:: Maub.aU
Disqw* d* 10 Or (),&)
BtiM fcfeW I it fvrier mi


M UV*
* I /a Mil
F',-- !TSl
f,'-. /fi:,- Vit* ba, Amb
tOKr-:'-: (.'- : '., frtMHtt 0\
. : |
/.'.i...... i r
F < Tn-t,
rai.-.,! l.r trvt.
Vouloir, fut pmvth
EXTRAITS
' '.
.'.'<: I i irtle,
II'' .1 I" :n,
i >. Mirt,
eii'ei l m
M Orudk ut ...
'
-
\a lliii! tt II >upt 80m* pcii'1 Haitl
wjjjf -^t^'-^f-'
^./'.'f'.XS.JOtjftf.*n'i*i

De La Tranquillit
D'Esprit Du Touriste
p
oUR retirer de vospaaas le maximum
de kilomtre*, ye* l'oeil snr le*
petits ennuiset empcbevlo dj
Les Accessoire Firetone font partie do
ervice extraqu'offre sesclients la maison
Pirestone. Bien des pneus ont fourni un
supplment du kilomtres longtemps aprs
avoir dpass la "limite d'ge"c'est tout
simplement parce que leurs sages propri-
taires avaient toujours prt un ncessaire
de* commodes et excellants
Accessoires de Pneus
^re^totte
Le Maximum de Kilomtres par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
il
Une Combinaison Efficace
VUrtau t las raitti dit
taktllt un p*quitt Jt
Peur Produire
DES BEAUX CHEVEUX
Quelques outt de BsJTT'sTrieonherou' plusieurs foi* par semaine
Un massage avec le bout des doigts.
Une vive, mais pas s*vre brossa lis cheveux et du cuir chevelu
Journellement. ... 1
Ce traitement (ait rgulirement, rend les cheveux mous, long,
forte et magnifiques.
Achetai Barry'i Trieopturou* aujourd'hui eA*i votrt pharmacUn o
marchand.
Employa U tout de tuiU U *UUt U rsultait.
Pwli au P ince, le 17 Fvrier 1922
La Compeni d'Eclairage lectr'
qnr ry-n' dcouvert, dans car'air-pp
, ir.ptaila-'ors, des additiona rie Ir-m
pr*, d/ferioeoiei, dangereuse et
inm t irisfVe, (a te MOI Bon ConBfr
le'ii- i et on insu et phi tj< t-a b
ilinapeatlon et l'apu'ohutjon de lin
gArieur du Gouverru mert ; invite
' 10' s eux de tea ib mn qui ont eu
Mm eieo'r sertama ravuux.
FD fairn la dflara'ion m tes bu
mr>g, dni un d-Mai de 8 jrv r, A
paitirde cette date tour que toutes
rpara tous ou ral'oration cce a
I'sair-'H aoii nt apuortea immdiate
ruent pr te* Boioa
tiU' I*r vif-e que faute par eui
de e faire, ^si a le dlai prvu, e'ie
g voua nhlig^f d nr>* hqner ro^iu
anii le ar i? i ,i |3 t '4 de tet
Ta1 f t K^gleOB1 nts Btil r innr^R pi i
It Oonvrfaa > r.j. & g jpuls ;
A*t *2 I. Inatella -on i >ie "
(rmptrt i la f omit < m la po^e
d' h (' h |i''ona.api h- il de
t ri- n>: ivte, '. 'e,-a fui e .. i.
f.vt m ' Pt 'ea aoi a dt la Corn
gnie h"X frais de l'i b 'nnA
ar. S 1' eat JMoli inert interdit
li bonoi d char ger la dicpcaitio'
in rieure de Bon elairsge eana If
Concoura de la Compagnie Ei rm
de contravention cette rtipulation,
la Compagnie pr urra ceeaer dp foui
, nir le cou.pnt lectrique, f 11 iojBI
--------|Mf If DU 'PppnnB! ble de Ipftt |derit pruvant ladl'er de ce fit (In
cendie, dprger de mort et irjtenup
lion du aei vice.)
Ar'icle 13- Il pt ebolDm,n' ir>
terdit l'abonn de faits pp^ga rin
autant leetiiqae penr aucune appli
sation anire que celle mentionne
iIhuh le contrat sans auioriatioa ctti
cieliu et par crit de la Gcmpagcie.
Ar'.U -En cas d'infractien aai b'i
puInt-onB nurors daua ce conlrnl,
h Compagnie est au'ori&e et >e verra
obl'ge de cet er de fournir sans au
te avis de fournir l'otrge lrcriqtt
A I. boDr avant con mis la dite m
f.action, se rseivaot en outre la fa
rul' de le peurtuivrr par les voit
de doit. L,s individia qui a'avtst
iont d'.ost.. lrr dri lampes, dea app
icils lectrique ou de soccuperdt
nos compteurs l ctriqu'S sans pti
mi s on formelle et crite de notre
Compgnir, et que rous arriverons
* surprerdie seront dfrs i la Poli
pour t'e nr>His i la Justice qu
Pour un mois seuleme
, La ESPAR
Rue Rpublicaine No 19)
Met en liquidation
assortiment colossal
Bijoux
Elle vend 3)4 i
(Au dessous du prix
revient-
Simple aperu
Avant Pen
Boucle* d'oreille d% or 8 Or U
Bagues d* ' 8 |
Beulom manche '* 8 i
etc. ele, etc |
Dpchez-vous, car
stock de certains ai
cls est presquepuii
Assurez-vous contre LE FED
wWATlOX IL* eut parmi les TB
compagnie q> ont pay IiVJS61
LE ihftT dan le d*asir< de San m
ciaco, rglant elle seule 3.382M
Ueyu plus de cinquante an* "lit
IIONjL et universellement com
pour ses prompis rglements,
m
lur ii A gra
"o par la lui.
Ullei peines ptvu

3
I' ft parvenu i ro're connaitsai
ce que C'tiines personnes se sen
> li tes i certains de nos abonn-,
pour para'yscr la bonne marrhe d
DOS comrtU',iroyen',anl paiemen';
ce fait caor t t et graads prjud
ers a ro. int. s, aus.M l'abocn
qui peerptera de te
nu p ronne!lcBient
A si de cotte Cvm.^g te
mar h ^era i
esp>iiab!e vis
li W&S&
Informez-vous prs|
des Agents.
National Fire Insurance Co oi H;
BRANDT & Co
Portau-Prinee
Grand Htel de Frafl
VINS provenant directement de Britac, f]
Bordeaux.
ROUGE Gourdes 5 09 le gallon
Bi.ANC i < Ou le gallon .
VlIVS en bouilles les m-illeuts crus et des Chaleau* J|
-; omvnAs. Lique ts F'anaises et Vin d'fcipsRDe. haiBP8^
Vins mous eux dss rmilleurM iiiarqajes. ^i
M Daifl r PATftlZs, reveau dcunrement de France g
U' riel tou;< u pour son U.el, -r lent sa no ubrei^ *'*
| lie-uile que /.es pr.i s^ci \u* seront .dblis pa*tfr du i*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM