<%BANNER%>







PAGE 1

US MATIN Cin-Galant GRAND GALA VKNDRCDI Prowramme Les dragons de illars Duo Atala dt PradineB Bemngr Candio Cbaly Goetiens Lee petites femmes de 'chez oo< s. Dsir, Comdien Douvan Dyls CANDIO Le cœur salasse Atala Un grsnd drame en 4 partie Comique irrsistible Accompagnateur Balmir Entre gnrale o;o Eflipraul Intrieur Suite hrendts ^Gourdes 4#7,250 Banque Nie Rp. Hati 5tw3Wl -3Z3gt3£aaK M B saa -; PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS t produits similaires que Ion cherche. substituer L'Emusion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. WKHtKlItm ^ n'oubliez pas d'einp-r^i quelques Botes de urnco Hall Vrilabks tvcntxMu '""TiiTlai] pour paraux inconvfnu-fc de l'humidit, de po'ii;V^ | d<") courant d'air •t dri reltoUli35mcti Remde resplr^bc ] LES continuent JJiru.-emnt '^1 toute le Maladie aJajT VOIES RESPIRATOaaJ Ne partez pas saai., ZZZZTZZZZZir Par Cbl IJ I partez pas au Nouvelles Etrangres 'Ufl WM aiMl \ !" g& Vft H. Clavier 32 6C0 James Me Goffie 38 4W' P. N. Neptnne 20 Ot rtonev 9F> IUR G. Keile! & Co 77 9011 r. Dalencourl 23 7i 0 Mme Laroche 5000 FH. Dofort 500U Stappenhertia 16900 Charles Haiher 13 760 Haut un Kc.'PHt 27 til I Seyraotr l'rndel 5 080 Alphonse Denis m* Louis Lota 43 350 Flix M p 11100 0. D'Hcoi* 15ffK Vve ko-. Bs'fa ;'6 SIC s. M Pierre 20 160 M rbtilfi %  8 2M H BPS il •Kjf Bfch dos Cyes 1 41#%  •Me Etoifil lOOOf Vve Etuoe Rivire 7840 F. Borat 2 0"0 Th. W.-ol 12 000 G f) ooin 7000 RTkobatd 16500 J. P Rost'ni 2oro Mme N rd Jn-ioaeph 14000 Mlle Eu g Maipnan 2 0CO Josias Montreuil 7000 A de Korg'rnoat 2 000 (A suivie ) Fa isiana Ct SOIR Le stratagme G>md 1) m sen raenta' Tom Mis •ANS UneCbevaucheDIib^liqoo Eatit C. i oo roofreoce conomique de Gne! 1 pour les raisons exposes dans son eain jette le gant rcent mmorandum. Dans les milieux ROME— c [a Tiibuna > dit qu'a a lolte de la persistaner de Mr Nico la et Orlando i u fuser leur co'labora ion i Mi (liolliti, celui-ci dcline a mission de former un rouveau ca biret Les journaux avancent le rom di Mr Beneuuce.ministre du Travail. %  our constituer le rouveau rainist %  e. Chose* d'Irlande DUBLINLard Fhai-; ou h Cm ven ion Seinn Fe n aptes dem ioi n lfnm an coen desquelles la situation irlandaise a t long' em %  ii-cu'f, r-'esi aiounoe dnitit. La Convention a con.rr.enc discu'er la lutuie po t que du parti pour ou contre du trait ang'o irlandais. Par l'intermdiaire de Cin-Galan, on boxeur amricain oil te de (aire na match de boxe contre n'importe quel autre boieur tranger ou non. financiers franais Ce dfi tiaec par Mr iohn B owo DAurc T -r i civil amricain, g de 24 ans.pesint PARIS— tLe Temps, calcule qu* ,.. livres> de Im ?2 de hauteur. It gouvernement conomiserait )oo Cest doDC un nouvcau nwfch sen millions de trancs en in< TILLES CSLHTA ma UVBS,il-. Inscrivez vous comme membres de notre Club de Correspondance ei unes-vous beaucoup d a:m intressants — Soyez connus dans le monde par votre intermdiaire— Lipousex U richesse, le bonheur Des centaines de personnes riches, aura vantes t sympathiques dsirent se marier l'noto graphies gratis. Knvoviz 50 cents pour un abon n nen; cic 4 mou. I dollar pour l'inne. PLOKBNCe. BBL.UAIBI Mo, Montagne M|CC1 BteoklyB N. T. Petites VouwUe WASHINGTON— La prsident Raid ng a envoy au Finit les nnmi Dattooi d 1 s^c air^-s VI Idon Ha ghe, Ho T 1 S?.a>eu Smoo >ep'c s n ot Birtoa comme m mu es de la commission de la con-o'id tioi jdfS deites clrs allis Les ngocia!ions ta*eur 4e M. Paul Meunier et de Mme Berv aV ait demand l'Italie COfflOie ceron trs t.probiblerrjen. r* in -c RawiM *" ' do **f 'e r"i ca.t A 1.1 1 1 r>. A T Ia cour d assises de MM. Judt, Hans, Bcsstrd, de remettre i une date ultrieure la (avec la Grande Bretagne. — •i U. S. Navy i\ews La fte donne I Ei'ainat Sainte %  ose de Lima au profit do grand orgue de la Cathdrale a rapporte comme bnfice net la jolie aomra* de 2 390 goJMea, aoit ira dt&.OGC frn&csl Pour que II travail de 1 Orgue eona manc en juin l'.-i-JI soit men bonne tin, il reste payer : en mari Wil'l : 10 000 francs, et fin 192? : 25 000 (r. l'om ces renseignements nou ont H fournis par larelievcb de fui, .11H M IHV. Il esta eoehaiter uni cet eseinple soi' suivi et que lh uu-mi-i.tfura de ftss de ebout oaL.ivnnent qu'ila duivem tenir I? fiublie ccouiu a leur appe 1 des tanliets obtenus grce la gento ait de chacun. Pour ee qu'il a agit d'i 1 Orgue df la Catlidrait, il importe qu'un nou vel eit'Ht soit leul pour rtaliser ennu 1er valeurs B4ees8Sirc. Quel que son cil effort il sera eoeoareg* to fvrier DL'DLIN-La conven ion n itionale ii'tiou, .a t faite par le pre do 11 nui. SfcW-YORK.Dana une rlalar*publie aujourd'hui Touvertore de sa convention annuelle, des accusa tiona ont t portes pat l'Iriaiitui \mrieaia dea mines ut uea ieg mears mitalluigiquea qae des pio PHgandiatea ont cach l'tei due de la po-session d'hailes par le Japon Le Japon possda plat d huila que ces propagandistes oui ebsuy de lu t'iire acoroir* an mond^ La dcla ration affirme que au taux actae! dt la consommation, le Japou a 3 a clos d approvisiouuemeut sur les K'ats-UniH qui ua aealemeut qua'JO BHUOOI de leserves d'huiles preba blement. MLXlO L'ne semsiu 1 de rvo.es Bpoiud.ques traveis le nord du Mexique a laiss Us forces do geuveruenieu! fdral MUriotOa en cooule de la auuauuo, selotj firmation ob'enne par la War Of lie. LONDRKSBas dpches rap. nortant nne srie d attaqnea sur de* \i.glRisan Caire pendant la semaine lernire senhlen: eoea.ni^r la re Socit Fraa tise Secours Mnttiili de BieuUi A nartir dulerMar sera l'Aeile Fianais pour les Ita 1e la Socit et leurs faœill liepeneaire o seront 4ODI les jours d' il h 11b. du Oimam hoget f'ee *"xeepti,i %  i t-to'is K'a ni'" dont lai s" aesur pu les bienvsilli dcris qu< 0 1 la g acieai*>l •••r a I A-ilFia' e • hurg*. co coiM'g et dont voiei let M La dt.— II! lort-uis: L T Dulnncoart BraetVicorl Mardi — les oo-'enrs : M Ly ion 't Lanuitine 8 taillf. Mi.lt .l'EIJt — Aug.uis Clnstin. I odi.— Ricot, Bouraod, I IfOUMti Vendredi— F. ArmiaJ, B.'-au. Keroisan Simedi.— Nrette St-Lou Coicoa A part ceqx-l, MM. 1er -Tw dpche de fin. annonce aie I InitiSabiUon, Ml hoa, iaroaStj tut des kautes tudes intemationiles a consume MUcins 00 b'.-*ranjts flSr son contetl d'administration. M. Rbei a t lu on' souvent assist lai Prsent et Mr de Labarra vice-prsident lAsile FranSia nrorDl — Au aora du Pris.dem Hardmg Mr Hernck ft i n nkliffosin a ambassadeur des Biatt-foil a caolr la mdaille l8UI8 * Di 0B " 8 Q %  • ] du service distiagu sept oinciers trancais — Use dpche de Rome dit que le rai Tic', ' ter Emmanuel a convoqu Mr de Nicolo et l'a pri de tanner le Cabinet Mr de Mico'o a ceatenti, dit la dpche, mais ea faisait des rserves — On mande de Washma,ton qu atia de rpsadre aux ovjectiens de eux qu soiit oppo.ei a 1 la ratilicatiou sans rserve du trait du Fai Etranger Par table 21 Fvrier — Un dirigeable arari.a'n achet l'Italie a explose aujouru'nui a Mcrlolk. On compte )j morts — On annonce de Paris que la Chambre des mises en accust on a rerdu un atrt de noa lieu contumace %  acttoas, caute delaation dans les cercles ''" lea4er au P r i*>joUcai aa ^nat soat dcids ea accepter aae — La prem.re rumoa de la CommisMoa ia gyptiens qu'un Anglaia serait fuaill chaque jonr jusqu'au reo.ir d bai 1 /. gioul f aeha, ancien Ministre de la Justice, Kr.tl etbaaoi par les lut! rite* •no-i/iaea. L0NBRI3Le cLondon Times deiitiro que le bureau d Economie de l'Ain ra n compte rduire sa liste active de elisfs ou comnandan'n des eadre en corai-eneaut de 92 77. PARIS— La dig tion fiantaiae k la Conferenaa de NrTtishiugtoa eal retoame l'an* aujaard'hoi. Bea mensorea ont donn 1 impression qa'iis tsieut mcontents lu rsnl Ut de sur mieaion, sentant aplarsmmant qo Uur visiU avait saeal do regret et dea malenteadoe dana qielqoee cercles O'Aeiriqae WAaHiNOrOM Lo Snat a vot le b H autorisant la Secrtaire de la (Yaerre d'accorder le permis poar i'eieciion d'an htel sur la rserve militaire de Fort Monroe poar rem oiacer Chamberlain dtroit par le fsa. WASHINGTONU rsolution de la Cuaishre tendunt les pnvii ••s a la resse du service de radie naval peadaut i ana a t adopte aujourd'hui par-la chambre. WASHINGTONLe contre ami rai Jaaaea Uaxtvr Ai o u eu r. liait-. >:•'. mon bl a : d T J an.i. MlAvil Le awhooner Angltia At fiab • le a lie saisi eu denor* ae r> cifs d ] w tish ici aveu taue carg aou de II.HJCJ caiia^a de whitky a bord Latte dcouverte a e a faii> es de leseadioa oprant hors de Mis motM. teralliic nomme !a Coafrance de Caaaes poar tudier la coaur l Hier aprs-aiidi vers leij rs einqiaot4s te Motif 1 dn Champs de Mire traf corna situe l'angle Ides Cisirnes et Rpaslui qne la grande nuelnas rlo 21, venant du Fort avec na couvoi do ei"oes, va ane courte distaeci' Car qai ut bsureasesaist I t-mps do passer la Coorks HJ sept paasagers dans le petit r d'entre enz, effrays. aY" proipitanarneat Mr Gaiiss Mm* Eugne et Matnildo J L est poar nous l'eeeseisi mander F. C. S ds tflagmaaa est mdreit eal prvenir les ascideots La pititevfl dans la Kpi quQDomtnid Port-au-Priaes, Hati, le 231 AT1S J Far suite de I existesce <•' te Vrole dsas la Rpablim aieaine, il est tabli psr'liif Quarantaine contre eetteRf dans tons les Ports d'HaitiLes agents des htese l ses qae. les pasasgers f**\ doivent tre vaccins eHJ •a b rquement, tno'ni derniers prouvni qu ile aies,, 1 uimarii , parce qa'^7 ,t atteinte de la maicdie OJ


PAGE 1

1.1 MATIN GASOLINE ET KEROSIME JVeti. venons d'introduire en Hati, la marque SHEU l„ connue et apprcie, don le monde entier. Ce ]' X J^*" ? nt d ) Ut l'usai vous dirontque la jatounegtibLL est spcialement recommandait pour ION rendemen avantageux et quelle n'incruste pue le •xoleur grce a son raffinement parlait. H mus engageront n'user que ta Kro6ne S'ASLl tprteure aux autres par son degr 15oe elle donne i consquence une flamme plus vive et brle sar* luxe. Il y donc conomie et avantages n'acheter que lu *vqut" SHELL-* • fPour les prix, adressez-vous Koberts, Oui Ion & C La maison SIIEMTOB & C A-noncp c'ipnV'p ., >Vi|vi-n. do ravoir p r In derniers bA. team no grand a*oitii... nt d. t-asua ".n •'* ,,.,* Vmm an* eonleur Yoi'e bar^ea Voile mifei r otlfur Vaile carreanxacouleur Voile granit rpon de oie O-pandi uni Orgaodi eora Toile de am> ro ir •hn>e,& or-es Zephir rouleur cberaiae* fe/i'ianne Nanaosk eoniear AI blanc C""*pon coton fantnime lum .„ Qu'elle me** vpntp da ori* .vaongeax. ort tu Prince, le tvrier 1922 SHEMTOU A .o Voiip a birtn d* 0*0 liarnagee rooleoi & b"anc nappe D'inaca a matel* • S^rviplt^a ,!,.. tn>lpt'p Colon drn avndHwif ft licol suprieur Pereela S^rge noire P bleue Hrdpa br d**a anprie-irtsa Reban pompadjjr T'iBBOr TAa d Indien Toile pour jupea Pharmacie Centrale Produits de outefraicheu,. Excution prompte et toignU ordonn ances. — Spcialits pour \outes loi maladies PAR LE •.: %  ;_. Fclrol Hairali Ut*. Seu' produit ltieux, on nu dar* le mode entier. iSMUot la beaui l'lgance ri I Hyg ne des cheveux Itiueengros : Flix Viard, .eui agent pour Hai Kue da Centre rort-au-Pfine 2' A H F E C T Black Shoe Dressiuy ue prodmt le plus pur quon ait encore i>npo. da, 3 s li ,.^s Une sirop;* couche sur .es sou .ers Ici plus dinors les remet 0. a t .e liquide appliqu sur les chaussures ne sala pas le linge blanc il itud le cuir brillant tt couple, peut 're appliqu sur toutes les Deaui ues po.le mouuait.lcs valises.lescein.ures.lessacs rnams.ies po te -ftuilei euvent et.e tenu, a neuf par une seule couche de ce merve.Lux pwdt Des chantillons sout txposs daus LOtre Sales Dpannent F ' au,t %  tel!.?!! ? TT^ 0 *2 ,M "Pnoobiles ont fait en 19IA t en 1912 5/l J?/ ,e m0rd tomh !" d POIM-€ %  PPU av, ir nep vo to'e ZS^oZ?^' "A !" V y,,ge8 Pn f b,i ' Srand" rfutation de WtUfe ef de rer d m*ot extraordinaire da la tlupraobile pB,,wn ae de Caroeie:iea wrede Touname cinq plac B ^•uraa roo 1re d. ux plaa* '•pttar da vitesfle Wrreur lectrique ^JJ, lampei de tablitr et lanterne | ^bri S# i e vue claire en lem^a "•ar de niveau d'enaence etr de i reaaion d'htile ^P* .ltctrique Amperpn re Por H mnnteiiu et repose pif i Porte pneea J^' le de rerh'rgp Teodelete lairaoi Sii'poita do tendrfie' piur le' por "• tirea Ttifi.* pour 'e loni.e % %  Capota f ,o*ire ou kli-k ) Compreaeaor g SIBSO P' mpe, Cric Uuillfge coœpU t iifi <6 P TI V r * ien di non.bie irs ifar.fgWM pour M W. B aln!! J ,,,a d!? r "' 5eVOir dPS TWi 0ni ^MI et aol %  % %  aernandea eoncaruaut cette rept*ertation Co Inc. N-Y. Geo. JEVNSEME, Aytin Exclal) p'mrlhlti I lu. W.e des Miraclei, D face de !a Boqti Clyde Sleamship Cy Foreign Services Le public eut inform que Je ntmwm* p'sa< f or* "IROQUOIS'tfiraau <7i/> Hatien l<> i>j de ce moi* ei partira de l le mme jour pourftew*Yprk p+*h liant f.f et patpgerg, Le* passager* voulant profiter decel* h> occasion pourront obtenir d* e+tof* fica tau* les reneignement* y relatif*. iXteutuires : p vl i an PritiCt Sinon Vieux Hiipm M€3 %  J PP MOTOR CAR CORPORATION DIROIT MrP MTAOIT Lieliir A B. C Aa pr-i'on WB^TRAIf TmKfK %  a* batig c liootch 1 j Ncrolog e S !L^ B, n,, pl n ^ T8rve *• d'hy-', Nou avons appris Mite retret la mari de %  imaro griii* m W pji d !••* %  Aleiis Alircd Ufortsi, Docteur en MJefcJJL T0 ,r V"^a* dt votr jdroœ cow lne d'ed* bier soii .1 1„ heures "-"TII -,'•• hatr, j^7, parl Street, Le onvai partira de la maisan mortuaire sise 'Romain, quartier de l'Eipositi.n, ea lace de la ma.on de Paul Emile Latort.,, cc t aprs mi %  i a j Meures pour st reodre 1 l Eglise Saiaic Anne *-*d Maison JS L#uis 7 nis *&&*> J -U5 • < !" < %  * &f fi L ^..| surT ue % %  CjK" le ,:our:,n, 7 heure, du' Hll f ftl 50l Ir Lei IUBrail| e 0"I eu lieu le lendemain i D un I* M hi >veillanie :l.ca : H 'lia a ttijanra un s'ok de l,*:' 10 Kraa.oa et allarrntes la>a-T7? %  i '4 quelle fend lMr.^.vl, d:, prix t.* r 4 Ftottfr* eh-Trl c!a se lie ce S d ester : Voilant A Hou t Rue Le s s HATI est attendu au Cap Hatie In 'M duc tirant et luhera Raphal Bror r d dUM83S G r ? D dRu; [ e !" m jOUr P OUr Port 0tf Prit!** vht rou, k Vn, B ; ;^ r r i o ,, a [ !" J PO"* du NordM se a ici le Av. DU' John Bcwn * et, partira le mme jour pour tous GASS! 1" 27B f, a ;:fn c ff Ports du sud Jusqu' Jaonel do si Marc f-o n-Ad t# rtv^t arts Po i au Prince en rouu Miraont Mullerv Diir ot'Ur \ Vin !'*•• b i M I....I J %  /acm/ Mriel Rirardo \ % •• XCW K VU IUi/?.S po i U d\L Les Layes Pcie Me Donald Slctrd A'OrCI. -L -. %  ^•'t^u Prince le 20 Fvrier 1i)j>i Po:r gurir ou viter MIORAIHT. aoNtTiATiai coNksrio^j-trouMijufccaitxTa tr.HKAi BAaraioui IL SUFFIT C.i^-.:.-ro A ?'txn ci : ,>9 teu le* .i • uns Pi enf 447, rud a ,u> St-2MUia .'•...,-. Mais il bs!( fc) F. Clemenls Afl-i UU. b-fle-1 H .1 .'3. r,. k w J Dr Joslio Domtuiqa !• !. Facuili 1


PAGE 1

LB vurin URODONAL II i i Rhumatismes Nvralgie Goutte Gravai le Artrio Sclrose Obsit Qui vaut Nilar Jeune et *!<•* |.irh*me,1lemee.teeurcliemoit 6ti artre l'eneeblement <*• reine. IM erlcee et l'eMeit tfeHt llmlmr l'tucii. d'edde Uriejuc. ce polien de nelre •rsnlme, •t faire dt cure* rfullree „V\JR0DONAL. .• L'lndleeiifi pnnciM'*. den iralitnirnt d I artrte cl*roe. r.amim tant tout meerner U neitaenre I 1 avaloepement dn lesient %  rjerujta. A ia priode d e/Stelee—e..raSfj ortao* te.it le *ul t' fL. i 'l 'T{'!L tendon, on dre, vent mute W ctieee. hi'.lw ntrt ijin. t et iv H*-. VitVMMMM* P*rt V finun Min, ^.i>itrui w WM lia, IM> Itj i'la L'Organisation De La Firestone Est Saine, Solide Et Universelle L *N tablissement industriel est comme / un arbre: il prospre, non seulement psr la puissance de ses racines, mais a" par la vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispose de toute ce sources de puissance. Fermement enracines dans la grande maison-mre—es branches •'tendent au loin, verdoyante et vivaces. Dans le monde entier les Pneus Firestooa ont exerc une heureuse influence sur les transports et partout o le gens roulent sur des bandages de caoutchouc, us ont appris avoir confiance dan la marque Firestone. Vous aussi devrie exiger que votre voiture soit munie de pneu de cette marque: elle vous garantit M confort, is scurit et Le Maximum de Kilomtres par Franc L. Preetzman Aggerholm aeeh e .'•" laye le sang I p o u r UQ mois Seulemeill i I rv tUBPAlai Rue Rpublicaine No i924 Met en liquidation assortiment colossal Bijoux Elle vend 3|4 ,j Au dessous du prix revient Simple aperu Avant P*nda Boude* d'oreille* d% H' nes d* DIALIROLM..T i teretriK. Ariane %  ealree tnm* lirraieweri Maiteie* • va fwreea %  iii..iiimi' cereioeaiefet. LINYCOL.. H • reliiri atuiu. i.umbar*. IttPort BU Prince, le 17 fvrier 1921 O *e 8 8 8 Or i( i Port-au-Princa PNEUS •wnV tre$t QOOOOOOOOOCXXXXJOOOOOOOOOOOOOOOOOOt Goliath tait un C*ant ennuyeux David le tua avec on Caillou! La Cornpsenie d'Eclairage F.iectr qnr syant dcouvert, dam certaine* installations, de additions de lm M u ai — *pes, d^fectoenees, dangereuses et oOiC'O'an ff§WivfW inautorises, faite sans son eonsen m§M otci ternent et* nn inso *t ortonta n Cil • £Ct et l'inspectian et l'approbation de 1 ri jtnienr du flonvemement ; Invite| IOOB cenx de ses abonns qui ont eu faire px^coter certain travaux en faire la dclaration en es b 1 resux, dns on dlai i 8 jo r r*. a partir de cette date ponr que toutes rpra ions oa amiiorationa nces saires soient apportes iroindn ment pr es roins Elle les avise qne faote pr de ae feir dan le dlai prvo, elle %  verra oblige d annliqner contre pus le* "io|pa 2. 3, 13 et 14 de ses Ta f* et Rglttn-nt aancir nns par le Conter .IMBHP ai^el • Inolfi ; Art 2 L installa >nn irtrienr* comprima il IB f droiture et le posa dea cai'Bit"ations,8ppareilB de eu t et d maroeuvre, ••*. fera fai e eiclu ^t* i £ *.* %  ator* %  %  ^r" "" %  • 4 r rjj/2| •ivrm ntna; leBBOiPsde laCompa ^ fl l|eH U i OU f pay IIS i &W gnie ani frt de lab nn •>•• p*jf^ i r n C/a*a fit %  An. 3 ii est ibtotomoot interdit iEM.Ei>iTdans le d%*9trt de oanri h born -i changer la dposition "1 ** Q QfiQ fj intieure de son elsir^ge sans le t8C>, ViUllant a elle SCUie O.OO*'* concours dp la Compagnie En cas Ll-aei A., /** %  fliin .t t a /f>lK**La de contravention cette alipnUtion. UtpU§•• %  ——•-r— ——• —-——— nu personnellement responsaal i vis de notre Compagnie. 1 fc*M£Stt<



PAGE 1

LfctfpiiBDtf l01 R rtac, mu Jeudi 23 Fvrier tt/22 M IF XMMIRE VfHMO JO Daris les choses difficiles, il ae fiut pat s'attendre A semer et recueillir tout la fais, BUIS il faut travailler fairt mrir poar rcolter an jour. Chancelier BAC9N Quotidien HKDACTION; Roi Amricains Ho, is* Question* d'Enseignements f^mm* * le classique ou le moderne ? Il faut les deux RupoBi mm Fan suoHi&n Paul Soariau est loin d''re I % ina an matire d'enseignepiuquil est doyen de la Fa lies Le trs de l'Universit d* fa sait tue le ministre dp leuoa anal que de France. M. lirard, dsireai a soumettre tions sociales des aspir tions ditf r aates. La cane'usian s'impose. I faat lesdonatr tons les deux, les O' gaaiitr fortement chacun de leur c •, et laiiser thoisir. €-Le proiit en question ne ui> e ement franais au rgime se pas le choix ; il oblige tous les ' r| rigoureusement classique ves de no; lyces passer d'abord 'adiesser in questionnai loig au Conseil suprieur dction pua ique ponr provo N ton avis sur les diffrents points irajet ta esprits les plis autoris u n'oat pas vouln, sur une si importante laisser 'a pa Miergaaismes off ciels seuls et •eialtaiion officieuse a t, en temps, ouverte au pr des per les plus quai fis, sur hnidi la revae c L'Edaenioa . sli eitte occasion qui M Paul P— 1 1 mis l'op-nion soi vin te, si raoaie arec les ides que le • a si primes si souvent su< ierata d'une socitNous liisoas donc avec intrt: I — !• ae saurais adhrer i la r l propose dais le qaestioanai > %  Lon BerarJ. Bile s'inspire [*tti ide, ^u il oe peut y avoir "'cultiv qii l'ait pas psr lis lassqais, base de latin e Iflt. C'est lue ide qudevitu [ %  tiis eu moins soutenable. Elle ijuiiieau temps j adit> quand %  M du littratures ancien! s incomparable mcat plus riche Ictlai des littratures moderiesAajoard'iu, il est manifeste i ptat instituer 'des humanits %  , base de languis vivaa .eenaalt ait vritable culture.— par la filire de l'enseignement dassi jue — Hertes j'apolaudirai toute mesure tendant a relever le niveau des tudes classiques, dont le flchis %  ement est indniable. Mais je ne vois aucun intrt ce que l'on inci te et surtout a ce que l'on force un plus grand nome-e d'enfants i s'y idonnerS' elles souffrent, c'est snr tout de dsaffection. Trop dves La Hew-York Herald* a commet ce une aria d'article* sur les effets de l'tleeel aux Etats-Unis. Il dpeint la aitaation comme suit : Il ae fait nnn contrebande norme oour entrer d a liqueurs aax K a 1 Unia et il s'en fabrique frauduleuse m nt on grande qusnht La consommation a diminu d'en virou 70 p. lui). La supproiaion de l'aicool a riim' an* les recettes budgtaires de pinde 350 Miiiimn* de dollar**. Par aoa tre. les recette-* bitiqme divenemtnt dans plusieurs antres cas. Par contre %  u suivent le cours saas goit ai coa viction.ne voyant pas trop i quoi elles 2,§oe familles, chacune desquella leur serviront daos la vie, sentant il ea: prsent accord environ 40 bien qu'autour d eux on ne les tient litres par an. pas en particulire estime. ufne opposition cette interdic Il s'est fait, n'e nadaat#r de dietioo est escompte de la pan des puis un certsin nom spcialement depuis la guerre, un mouvement d opinion en faveur d'un roajjgnement plus moderne, plus vi valtT plus pra'ique. mieux adapt aax ncessits de l'heure prsente. •'— Et c'est en ce moment qu'on -Q % ug pose de revenir l'enseignement m^m^ eSTimC w'w p[roiiiuu a uc k'o ni ici l'en pas douter, de dietioo eat escompte de la pan mbre d'annes et -""^aes romains. La Hausse du Caf dnomme c ebolirine, tinesme pv le publient dent plusieurs cas sir aient en volution actuellement dans la ville Des renseigoemen's puiss tani au prs des principaux praticiens qu'ans Buvre* d'assistance mdicale priv* t publique, permettent de continu-r I existence relle et actuelle dnnnoi re notable de cas de la maladie in estinale baptise des dnomination plus haut mentionnes. E.WMEtf ClilN UUI. — La maadie offre en gnral le syndrome de la dysenterie, c'est--dire qu'elle se caractrise cliniquement par les ult tule d'ec if de t'i bientt de stlles glairei cbo:hphile et d'ascaris fc.i d'autres examens coprologiques il a fait con nais au commencement, on a not de la fivre, 38, 39 degrs ; il y a eu tOffli des tableaux d'entrite cholnforme caractriss par nauses, vo mrsements frquents et bilieux avec diairhe abondante jaune ; lhmor rh gie intestinale, plus ou mous abondante, est un symp'me consent Malgr leur frquence les selles sont de petite quant t, rduites des crachats intestinaux. Il y a tnesme, preintes ; B Flix Co cou a d petit malade, des ulcres typiques. es symptmes de la maladie au corn plet et tis acuss, chrz un petit ea propose de revenir S 1 enseignement m^JtFtoSUftS? C a !" X "" > raa( tteu,e recule d UD >ecoodaire i base exclusive de lai t j #r ao millions elo sacs ues anciennes / C'est en rendant le par nlatin et le grec obligatoires qu'on es pre les remettit eu faveur et prop Dans les milieux commerciaux de rite I fe suis convaincu que la rtor Paris, ci prvoit une hausse pro:hai aae propose serait plus prjudieiable ne snr le ours du caf Cette opi qu'utile aux tudes cubiques. nion repose sur des donnes prcise* a D'autre part elle tend i res tablies d'aprs dea travaux de slatis ^ cs tioub'es tu :ataux. du dlire parti treindreet disqualifier l'enseignement tique rigoureusement conduits. culiremeat d oiij me toxi moderne. En cela encoir, elle est Toat d'aeord se fait aae remarque cootre-indiqae. Cet enseignement, qui a son importance : le c f de. plus abondantes et dmonstratives autorise de regarder la maladie qui est actueHement en volution dus la ville pour d: la dysenterie ave ses varits parasitaires. PROPHYLAXIE-Ces b -n (lu qu-a indique le Service National d Uyg ne.ll faut f vire us>g d certitude L'examen des rebelle l'tat chronique A I hpital ei

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05607
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 23, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05607

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
LfctfpiiBDtf l01
R rtac, mu
Jeudi 23 Fvrier tt/22
M
IF
XMMIRE
VfHMO JO
Daris les choses difficiles, il ae fiut pat
s'attendre A semer et recueillir tout la
fais, buis il faut travailler fairt mrir
poar rcolter an jour.
Chancelier BAC9N
Quotidien
HKDACTION; Roi Amricains Ho, is*
Question* d'Enseignements f^mm* *
le classique ou le moderne ?
Il faut les deux
RupoBi mm Fan suoHi&n
Paul Soariau est loin d''re I
?ina an matire d'enseigne-
piuquil est doyen de la Fa
lies Le trs de l'Universit d*
fa sait tue le ministre dp
leuoa anal que de France. M.
lirard, dsireai a soumettre
tions sociales- des aspir tions ditf
raates. La cane'usian s'impose. I
faat lesdonatr tons les deux, les O'
gaaiitr fortement chacun de leur c
, et laiiser thoisir.
-Le proiit en question ne ui> e
ement franais au rgime se pas le choix ; il oblige tous les '
r| rigoureusement classique ves de no; lyces passer d'abord
'adiesser in questionnai
loig au Conseil suprieur d-
ction pua ique ponr provoN
ton avis sur les diffrents points
irajet
ta esprits les plis autoris
u n'oat pas vouln, sur une
si importante laisser 'a pa
Miergaaismes off ciels seuls et
eialtaiion officieuse a t, en
temps, ouverte au pr des per
les plus quai fis, sur hni-
di la revae c L'Edaenioa .
sli eitte occasion qui M Paul
P11 mis l'op-nion soi vin te, si
raoaie arec les ides que le
a si primes si souvent su<
ierata d'une socit- Nous
liisoas donc avec intrt:
I ! ae saurais adhrer i la r
l propose dais le qaestioanai
> Lon BerarJ. Bile s'inspire
[*tti ide, ^u il oe peut y avoir
"'cultiv qii l'ait pas psr lis
lassqais, base de latin e
Iflt. C'est lue ide qu- devitu
[tiis eu moins soutenable. Elle
ijuiiieau temps j adit> quand
M du littratures ancien! s
incomparable mcat plus riche
Ictlai des littratures moderies-
Aajoard'iu, il est manifeste
i ptat instituer 'des humanits
', base de languis vivaa
.eenaalt ait vritable culture.
par la filire de l'enseignement dassi
jue-
Hertes j'apolaudirai toute
mesure tendant a relever le niveau
des tudes classiques, dont le flchis
ement est indniable. Mais je ne
vois aucun intrt ce que l'on inci
te et surtout a ce que l'on force un
plus grand nome-e d'enfants i s'y
idonner- S' elles souffrent, c'est snr
tout de dsaffection. Trop dves
La Hew-York Herald* a commet
ce une aria d'article* sur les effets
de l'tleeel aux Etats-Unis. Il dpeint
la aitaation comme suit :
Il ae fait nnn contrebande norme
oour entrer d a liqueurs aax K a1
Unia et il s'en fabrique frauduleuse
m nt on grande qusnht
La consommation a diminu d'en
virou 70 p. lui).
La supproiaion de l'aicool a riim'
an* les recettes budgtaires de pin-
de 350 Miiiimn* de dollar**. Par aoa
tre. les recette-* autres lieux d ulaisic ainm qm la
vente de boissons nen alcoolises a
augment.
La criminalit a diminu, ainsi qne
les cas de f li
Partiealirem^nt l'iatrieur, l'A
mriqae est sclie t. mai* il t *
encore de nombreuses rgions o
l'on consomme d9a boissons alcooli
se*.
autre part, les autorits qui ont
la charge de l'aeplica ion de la pro
bibilion de l'alcool se proposent d'in
terdire l'emploi d** vins pour Iph
usages religieux Cette dcision a t
prise parce que beaucoup derabbins
se seraient procura illgalement des
boi-Hons alcooliques
Une enqute a montr qa'uc nenl
rabbin avait demand dea autorisa
tioos de consommation d vin pour
Jury Mdical Central
de la Rpublique
Rapport
Sur Im ma'ahe tr>bitiqme divenemtnt dans plusieurs antres cas. Par contre
u suivent le cours saas goit ai coa
viction.ne voyant pas trop i quoi elles 2,oe familles, chacune desquella
leur serviront daos la vie, sentant il ea: prsent accord environ 40
bien qu'autour d eux on ne les tient litres par an.
pas en particulire estime. ufne opposition cette interdic
" Il s'est fait, n'e nadaat#r de dietioo est escompte de la pan des
puis un certsin nom
spcialement depuis la guerre, un
mouvement d opinion en faveur d'un
roajjgnement plus moderne, plus vi
valtT plus pra'ique. mieux adapt
aax ncessits de l'heure prsente.
' Et c'est en ce moment qu'on -q% ,ug
pose de revenir l'enseignement m^m^
! eSTimC w'w p[roiiiuu a uc k'o ni ici
l'en pas douter, de dietioo eat escompte de la pan
mbre d'annes et -""^aes romains.
La Hausse du Caf
dnomme c ebolirine, tinesme pv
le publient dent plusieurs cas sir aient
en volution actuellement dans la ville
Des renseigoemen's puiss tani au
prs des principaux praticiens qu'ans
Buvre* d'assistance mdicale priv*
t publique, permettent de continu-r
I existence relle et actuelle dnnnoi
re notable de cas de la maladie in
estinale baptise des dnomination
plus haut mentionnes.
E.WMEtf ClilN UUI. La ma-
adie offre en gnral le syndrome
de la dysenterie, c'est--dire qu'elle
se caractrise cliniquement par les
vs par l'hpital gnral, l hospice
Je St-Franois de Siles et les prin:i
panx mdecins de h Ca i taie dou
'eurs abdominales atroces ou mode
es suivies
ses, muco ou Sro sanglantes e i
- 24 heures, parfois moindre, s'levaa
1 70 dans un cas. et iocompu-
ble dans de rares autres surtout au
Dr Flix Co'cou ? fouv une amibe
vivante, bien caractrise par sa don*
ble membrane, l'envoi vigoureui J
pseudopodes, mais sans inclusion de
globule rouge.
C'est dj une preuve d'une impor
tance capitale apporte pu l'exsme
des selles rcentes et prleves i la
phase aigu du petit malade plus
haut signal, chez qui de noai'^reut
ulcres typiques ont t dcouve'ts
sur la muqueuse rectale. De plus
chez d autres malades, Dr F'ix Cm
ou a rencontr une (ois un kyse
d'amibe et des bacilles dysentriques
dont l'insufhsance de es moyens ne
lui a pas permis de dterminer la ra
ce ou varit.
Chez uni l-mue ayant prse-
le synd'om: dysemiique. il n'a pis
1 o' quute f >ult tule d'ec if de t'i
bientt de stlles glairei cbo:hphile et d'ascaris fc.i d'autres
examens coprologiques il a fait con
na lambia, des tri homouas.
CONCf.USlUM L'analyse cliui
que et bictnolog que, jusque de
dbut, i un certain moment et pi noavelles preuves microbolog q ies
f>is au commencement, on a not
de la fivre, 38, 39 degrs ; il y a eu
tOffli des tableaux d'entrite choln-
forme caractriss par nauses, vo
mrsements frquents et bilieux avec
diairhe abondante jaune ; lhmor
rh gie intestinale, plus ou mous
abondante, est un symp'me cons-
ent Malgr leur frquence les selles
sont de petite quant t, rduites
des crachats intestinaux. Il y a tnes-
me, preintes ; B Flix Co cou a d
petit malade, des ulcres typiques.
es symptmes de la maladie au corn
plet et tis acuss, chrz un petit ea
propose de revenir S 1 enseignement m^JtFtoSUftS? CaX "" > raa(tteu,e recule d'UD
>ecoodaire i base exclusive de lai tj#r ao millions elo sacs
ues anciennes / C'est en rendant le par n-
latin et le grec obligatoires qu'on es
pre les remettit eu faveur et prop Dans les milieux commerciaux de
rite I fe suis convaincu que la rtor Paris, ci prvoit une hausse pro:hai
aae propose serait plus prjudieiable ne snr le ours du caf Cette opi
qu'utile aux tudes cubiques. nion repose sur des donnes prcise*
a D'autre part elle tend i res tablies d'aprs dea travaux de slatis ^cs tioub'es tu :ataux. du dlire parti
treindreet disqualifier l'enseignement tique rigoureusement conduits. culiremeat d oiij me toxi
moderne. En cela encoir, elle est Toat d'aeord se fait aae remarque
cootre-indiqae. Cet enseignement, qui a son importance : le c f de.
plus abondantes et dmonstratives
autorise de regarder la maladie qui
est actueHement en volution dus
la ville pour d: la dysenterie ave ses
varits parasitaires.
PROPHYLAXIE-Ces b -n (lu
qu-a indique le Service National
d Uyg ne.ll faut f vire us>g bouillie ou lne taire cuire IM l
gumes, viter d< manger des fruits
crus allie c;la dit dune f-on som
maire ne p-ut pis produire out
l fficac t qu'-m en peut obie -r.
Dantr^ part. ls Service sanitaire doit
redoubler d activit et de zle dans U
surveillance des W. C. les terrains
ail Bit ----------------------- ._ n.. _. n -,-- _____r____ _____
Tiliat sirait-clle quivalente i lavons-nous dit, a sa raison d tre. Il v en de pins en plus ua aliaaeat de !. JJJ mandes so.it ePu s et
ts hamaaits classique ? Sar'coaviendrait, plis que l'autre, la premire ncessit, la veai-oa ae *mj^.RAn,'
iat oi peat disciter, noua vo
me qi'oi disente avec pa
tant qui mourut au i^me jour de i vagues les lieux de refuge des mit
on atteinte d mtastase pulmonaire geats, les marchs pub'ics etc.
e. de peri'onit Qua-re malades dooij A\ f^ut ram sser sur les perrois
) f.*mmesetu:i homme ont prsent des maisons tout indigent malade
et les interner. Le |.i tre mis en at de jouer son r.e :
e en dehors de lou'e influence t crire des articles d hyg ne et de
brile. 1 oisque la maladie se pr.lan- prophylaxie pour clairer et guider
r-

- Il faveur de l'inseignesnint
ie, on donne surtout des rai;
Mraires ; ai faveur de l'easei
Ht moderne, des raisons soda
Us mes et les autres sont ex
. il est difficile de les mettre
1 Wance, piiaqi'
1 Mme ordre. La
la population dans l'oeuvre de sa n
pre dfense,
majorit des jeunes Franais : c est preuve { laaa Us annes leao if ai. EXA.V1EN BACTfiRIO LOGIQUE Moaa o Td it Litislit La mtla
lu, pliit qia I autre, qui devrait une formidable crise conomique L'enqute du luryn a pas eu mon die existe plui sous forme spora i
tre renseignement ormal at iai- a'est dchstae sur le monde. Les5000" de ce ct beaucoup d'ljque Elle est grave en gnral et trs
liai; 01s cas, U a ses partisses Etats-Unis ont t durement piou- ment> d certitude L'examen des rebelle l'tat chronique A I hpital
ei aussi chauds, aussi convaincus, aissi vs : les importations de th ont t
nombreux peut tre qne ceux de la diminues de 30 p 10a en quantit,
discipline classique, celles de cacao, fie 2$ a 100. cela
\ Cela snfirait pour que l'Uni de sacre de 7 p 100. Or, lea impor
versit eut le devoit de le sauvegsr taiioes de caf n ont baiss que de
l'elle ne sont pas der, et de l'organiser franchement, ; p m. lien est de mme dans
que.tien de pii sans rserverou retraits de privilg;s iei autres pays on l'on constate, si
selles des malades relatif la rechr gnral on n'y e soign qu: 17 cai
che des agents pahognes en tttstf, avec une faible martaU
a t ngatif l'hpital gnral d' I A l'Hospice St Franois de Saks
pies le relev teu du S:rvice Natio-'le service des codsuliations de D
nal diiygie. (cembre a Fvrier, a fourni une liste
A l'hojptce de St Franois de Sales de 35 malades atteints d'entrites di
mme rsultat ngatif avec cette l verses. Dans la clientle de la villa,
gre rema'que que des cristaux de certains mdecins ont en jusqu' 4
c haie n-L l:n taient vus dans ou 5 cas de dysenterie. Ua praticien
quelque* s. 1 .-s examines ces jours- a perdu coup sur coup deux petits
ci.Ces en-1. j.i sait (n,se rencontrent malades.enlsvs chacun au bout de 2
t doit donc tre lserve. qui le mettent ea infrioiit : car l'E no a une augmentation de laconsom
"-Mais il reste que l'enseigne tat n'a pas seulement charge de mation au cal, mais une d.miuu
t classique et l'enseignement mo confrer la socit l'enseignement non peine notable.
* juitifieat, chacun de leur que les spcialiste estiment le meil Veiei quelques chaires qui coiti
P* d'excellentes raisons ; qu'ils eur : il lui doit celui quelle rclame ment ce qne ions venons d'avancer, dans la dy coiene amibienne comm- jours de dysenterie foudroyante.avec
dut des aptitudes des toac comme rpondant i ses aspirations. La consommation mondiale annuelle r^t------------r---------------- _- fivre de 40 degrs.
________________du caf s'est leve, pour les deux 16,000 000 de sacs, on 'ablit facile H importe donc de combattre la
1 m 1 _l_h | -. .j---------1* dernires annes, 18 $00,000 sacs ment que celle ci est d.itaire. En miladie nergiquement aujourd'hui
liltiU AliriCU SlQtr CBljllIiy On value qu' l'avenir avec les am admettant mme qne la rcolte sot e< non pas demain ; oa ne doit pas;
La Martin American Jnqar Com liorations de chaage i prvoir, elle des meilleures en 1922-2$, on ne oublier que la dysenterie est conta
paay annonce sa cliea.le que son sera de 20,000,000 d sics. peut esprer dpasser 19 000,000 de gleuse,pidmi_iue,mortfre ; qu'elle
sucre blanc de la campagne 1923 est Si l'on compare ce dernier ch.fire sa:s \z\mc lM mois de chaleur qui vont
en vente partir de ce jour i qui reprsente le montant de la coq U se peut fort qu'il se produise hienlt commencer.
dpt en ville au prix de a.fo sommation, avec le ehiflre de la pro sur le caf' ce qui vient de se pro'. ht? u Prince, le 7 Fvrier 19/22
r .un tB9iB_B_-Ma '
ILes Cours
PAI1S, si-Sterling 48.5 i|
Dollar 10,9} l{*
INI^ Vs|lK ii-Sterling 4.40-7
mis
son
or amricain le sac de 100 livres. duct on qui est value pour tous duire sur le coton, une hausse sou Le Prsident du lury Mdical central
Pkrt tu Pr$| 1; IX SfcS l& ~* pa^ P?*?*1!V! ^ 5! !?ul de 4*!a ct *rrule' i Dr Lebrun BRUNO
^


US MATIN
Cin-Galant
GRAND GALA VKNDRCDI
Prowramme
Les dragons de illars
Duo Atala dt PradineB
Bemngr Candio
Cbaly Goetiens
Lee petites femmes de 'chez oo< s.
Dsir, Comdien
Douvan Dyls CANDIO
Le cur salasse Atala
Un grsnd drame en 4 partie
Comique irrsistible
Accompagnateur Balmir
Entre gnrale o;o
Eflipraul Intrieur
Suite
hrendts ^Gourdes 4#7,250
Banque Nie Rp. Hati 5tw3Wl
-3Z3gt3aaKMBsaa-;
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
t produits similaires que Ion cherche.
substituer
L'Emusion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
WKHtKlItm
^ n'oubliez pas d'einp-r^i
quelques Botes de
urnco Hall
Vrilabks tvcntxMu '""TiiTlai]
pour par- aux inconvfnu-fc
de l'humidit, de po'ii;V^ |
d<") courant d'air "
t dri reltoUli35mcti
Remde resplr^bc ]
LES
continuent JJiru.-emnt'^1
toute le Maladie aJajT
VOIES RESPIRATOaaJ
Ne partez pas saai.,
ZZZZTZZZZZir Par Cbl IJ I partez pas au
Nouvelles Etrangres 'Ufl WM aiMl \g&
Vft H. Clavier 32 6C0
James Me Goffie 38 4W'
P. N. Neptnne 20 Ot
rtonev 9F> IUR
G. Keile! & Co 77 9011
r. Dalencourl 23 7i 0
Mme Laroche 5000
F- H. Dofort 500U
Stappenhertia 16900
Charles Haiher 13 760
Haut un Kc.'PHt 27 til I
Seyraotr l'rndel 5 080
Alphonse Denis m*
Louis Lota 43 350
Flix M H. Marlinanu 15 OU
Mlle Th. Ghio 23 8CK
Rridsulr 1 90(1
Napolroi J7000
r.h- Rox M"
fi Jn Joseph bail'
l)r Cfbicne 10 li
Riebor ( Ottoi 188100
F Colliez 188 000
F*, i arpioHM :-ii GO
Nortz 70875
< 1 l It--... LlH'SB Tii..") 801
Siosmo- ds F. res 7U4S0
A. R"ii>p 11100
0. D'Hcoi* 15ffK
Vve ko-. Bs'fa ;'6 SIC
s. M Pierre 20 160
M rbtilfi 8 2M
H Bps il Kjf
Bfch dos Cyes 1 41#-
Me Etoifil lOOOf
Vve Etuoe Rivire 7840
F. Borat 2 0"0
Th. W.-ol 12 000
G f) ooin 7000
R- Tkobatd 16500
J. P Rost'ni 2oro
Mme N rd Jn-ioaeph 14000
Mlle Eu g Maipnan 2 0CO
Josias Montreuil 7000
A de Korg'rnoat 2 000
(A suivie )
Fa isiana
Ct SOIR
Le stratagme
G>md 1) m sen raenta'
Tom Mis
ANS
UneCbevaucheDIib^liqoo
Eatit C. i oo
roofreoce conomique de Gne!1!
pour les raisons exposes dans son
eain jette le gant
rcent mmorandum.
Dans les milieux
ROME c [a Tiibuna > dit qu'a
a lolte de la persistaner de Mr Nico
la et Orlando i ufuser leur co'labora
ion i Mi (liolliti, celui-ci dcline
a mission de former un rouveau ca
biret Les journaux avancent le rom
di Mr Beneuuce.ministre du Travail.
our constituer le rouveau rainist
e.
Chose*
d'Irlande
DUBLIN- Lard Fhai-; ou h Cm
ven ion Seinn Fe n aptes dem ioi
n lfnm an coen desquelles la
situation irlandaise a t long' em
ii-cu'f, r-'esi aiounoe dnitit. La
Convention a con.rr.enc discu'er
la lutuie po t que du parti pour ou
contre du trait ang'o irlandais.
Par l'intermdiaire de Cin-Galan,
on boxeur amricain oil te de (aire
na match de boxe contre n'importe
quel autre boieur tranger ou non.
financiers franais Ce dfi tiaec par Mr iohn b owo
DAurc t -r i civil amricain, g de 24 ans.pesint
PARIS tLe Temps, calcule qu* ,.. livres> de Im ?2 de hauteur.
It gouvernement conomiserait )oo 'Cest doDC un nouvcau nwfch sen
millions de trancs en in< duisant de i/a pour cent 1 intrt du aou,oa, pas qu,i ne trouvera bien
bon de la dfense nationale et cela amateur pour
VRITABLES
vendues seulement
EN BOITES
TSTIW VAS.DA
sans apporter une forte proportion
de retrait des fonds trangers estims
a 12 milliards de francs, i d-t que
a banque dr France rduira bient'
de 1/2 pour cent le taux de son es
compte lorsque le gouvernement au
ra tait sa rduction.
Les milieux in nciers frariis fa
vorables a ces lductions consid
reoi comme cctair.es les fluctuation^
a: 6 Iles du ebang' attribtei prm i
pi i-ment i la IpcelaliOB.
Dette de* Alls
B1RLIN ;Le gouvernem nt fran
a r-snd qu'il avait
pour relever le gant.
'i
Solitaire?
Homme*, vkmmes, !kunk> tilles cslh-
ta ma UVBS,il-.
Inscrivez vous comme membres de notre Club
de Correspondance ei unes-vous beaucoup d a-
:m intressants Soyez connus dans le monde
par votre intermdiaire Lipousex U richesse, le
bonheur Des centaines de personnes riches, aura
vantes t sympathiques dsirent se marier l'noto
graphies gratis. Knvoviz 50 cents pour un abon
n nen; cic 4 mou. I dollar pour l'inne.
PLOKBNCe. BBL.UAIBI
Mo, Montagne M|CC1
BteoklyB N. T.
Petites VouwUe
WASHINGTON La prsident
Raid ng a envoy au Finit les nnmi
Dattooi d 1 s^c air^-s VI Idon Ha
ghe, Ho t 1 S?.a>eu Smoo >ep'c
s n ot Birtoa comme m mu es de
la commission de la con-o'id tioi
jdfS deites clrs allis Les ngocia!ions ta*eur 4e M. Paul Meunier et de Mme Ber-
v aVait demand l'Italie COfflOie ceron trs t.probiblerrjen. r*in -c.RawiM' *" 'do**f 'e r"i ca.t
, a 1.1 1 1 r>. a t Ia cour d assises de MM. Judt, Hans, Bcsstrd,
de remettre i une date ultrieure la (avec la Grande Bretagne.

i
U. S. Navy i\ews
La fte donne I Ei'ainat Sainte
ose de Lima au profit do grand
orgue de la Cathdrale a rapporte
comme bnfice net la jolie aomra*
de 2 390 goJMea, aoit ira dt&.OGC
frn&csl
Pour que II travail de 1 Orgue eona
manc en juin l'.-i-JI soit men
bonne tin, il reste payer : en mari
Wil'l : 10 000 francs, et fin 192? :
25 000 (r.
l'om ces renseignements nou
ont H fournis par larelievcb de
fui, .11-Hmihv. Il esta eoehaiter
uni cet eseinple soi' suivi et que
lh uu-mi-i.tfura de ftss de ebout
oaL.ivnnent qu'ila duivem tenir I?
fiublie ccouiu a leur appe1, des
, tanliets obtenus grce la gento
ait de chacun.
Pour ee qu'il a agit d'i 1 Orgue df
la Catlidrait, il importe qu'un nou
vel eit'Ht soit leul pour rtaliser en-
nu 1er valeurs B4ees8Sirc. Quel que
son cil effort il sera eoeoareg*
to fvrier
DL'DLIN-La conven ion n itiona-
le et 30i0 dlrgol de toutm les par-
ties de l'Irlande sont attendus. Son
b fa'ors Constit'i'ion du Sin Kein mais
aetne'lerqent il est espr qn'ells
rvlera I* force couiprra'iv- ds a
Valera e' Arthnr tiriffih croit
lue ra Orpa ^e partagera en rlux
rganisatiosi l'une favorisant 1 E at
Libre d'Irlande et 1 autre la Rpu-
blique.
BCLFAST L sitaation ili est
tranquille-aojoard'hui.seulement no
tu hier sur la li^nt de C. wan Coun
CHICAGO L'annonce di maria
ce proehaie deM^ihildaMcLormiik,
ge de 16 ans, Aile de Harold IV.
Me Coreaick et petite aUedaJohu
O. Rochefellar sveo Max Oaer g
de 57 ana de Zurich 1 Saaae |, matre
d'-s>ii'tiou, .a t faite par le pre
do 11 nui.
SfcW-YORK.- Dana une rlalar*-
publie aujourd'hui Touvertore de
sa convention annuelle, des accusa
tiona ont t portes pat l'Iriaiitui
\mrieaia dea mines ut uea ieg
mears mitalluigiquea qae des pio
PHgandiatea ont cach l'tei due de
la po-session d'hailes par le Japon
Le Japon possda plat d huila que
ces propagandistes oui ebsuy de lu
t'iire acoroir* an mond^ La dcla
ration affirme que au taux actae! dt
la consommation, le Japou a 3 a
clos d approvisiouuemeut sur les
K'ats-UniH qui ua aealemeut qua'JO
bhUOOI de leserves d'huiles preba
blement.
MLXlO L'ne semsiu1 de rvo-
.es Bpoiud.ques traveis le nord
du Mexique a laiss Us forces do
geuveruenieu! fdral MUriotOa
en cooule de la auuauuo, selotj
firmation ob'enne par la War Of
lie.
LONDRKS- Bas dpches rap.
nortant nne srie d attaqnea sur de*
\i.glRisan Caire pendant la semaine
lernire senhlen: eoea.ni^r la re
Socit Fraa'tise
Secours Mnttiili
de BieuUi
A nartir dulerMar sera
l'Aeile Fianais pour les Ita
1e la Socit et leurs faill
liepeneaire o seront 4odi
les jours d' il h 11b. du
Oimam hoget f'ee *"xeepti,i
'it-to'is K'a ni'" dont lai
s" aesur pu les bienvsilli
dcris qu< 0 1 la g acieai*>l
r a I A-il- Fia'e hurg*.
co coiM'g et dont voiei let M
La dt. II! lort-uis: L
T Dulnncoart BraetVicorl
Mardi les oo-'enrs : M
Ly ion 't Lanuitine 8 taillf.
Mi.lt .l'EIJt Aug.uis
Clnstin.
I odi. Ricot, Bouraod, I
IfOUMti
Vendredi F. ArmiaJ,
B.'-au. Keroisan
Simedi. Nrette St-Lou
Coicoa
A part ceqx-l, MM. 1er
-Tw dpche de fin. annonce aie I Initi- SabiUon, Ml hoa, iaroaStj
tut des kautes tudes intemationiles a consume MUcins 00 b'.-*ranjts flSr
son contetl d'administration. M. Rbei a t lu on' souvent assist lai
Prsent et Mr de Labarra vice-prsident lAsile FranSia nrorDl
Au aora du Pris.dem Hardmg Mr Hernck .ftin. nkliffosin a
ambassadeur des Biatt-foil a caolr la mdaille l8UI8 * Di 0B"8*Q ]
du service distiagu sept oinciers trancais
Use dpche de Rome dit que le rai Tic- ', "*
ter Emmanuel a convoqu Mr de Nicolo et l'a '
pri de tanner le Cabinet Mr de Mico'o a cea-
tenti, dit la dpche, mais ea faisait des rserves
On mande de Washma,ton qu atia de rpsa-
dre aux ovjectiens de eux qu soiit oppo.ei a
1 la ratilicatiou sans rserve du trait du Fai
Etranger
Par table 21 Fvrier
Un dirigeable arari.a'n achet l'Italie a
explose aujouru'nui a Mcrlolk. On compte )j
morts
On annonce de Paris que la Chambre des
mises en accust on a rerdu un atrt de noa lieu
contumace
acttoas,
caute delaation dans les cercles ''" lea4er* auPr i*>joUcai aa ^nat soat d-
cids ea accepter aae
La prem.re rumoa de la CommisMoa ia
gyptiens qu'un Anglaia serait fuaill
chaque jonr jusqu'au reo.ir d bai 1
/. gioul f aeha, ancien Ministre de la
Justice, Kr.tl etbaaoi par les lut!
rite* no-i/iaea.
L0NBRI3- Le cLondon Times
deiitiro que le bureau d Economie
de l'Ain ra n compte rduire sa liste
active de elisfs ou comnandan'n des
eadre en corai-eneaut de 92 77.
PARIS La dig tion fiantaiae
k la Conferenaa de NrTtishiugtoa eal
retoame l'an* aujaard'hoi. Bea
mensorea ont donn 1 impression
qa'iis tsieut mcontents lu rsnl
Ut de sur mieaion, sentant ap-
larsmmant qo Uur visiU avait
saeal do regret et dea malenteadoe
dana qielqoee cercles O'Aeiriqae
WAaHiNOrOM Lo Snat a vot
le b H autorisant la Secrtaire de la
(Yaerre d'accorder le permis poar
i'eieciion d'an htel sur la rserve
militaire de Fort Monroe poar rem
oiacer Chamberlain dtroit par le
fsa.
WASHINGTON- U rsolution
de la Cuaishre tendunt les pnvii
s a la resse du service de radie
naval peadaut i ana a t adopte
aujourd'hui par-la chambre.
WASHINGTON- Le contre ami
rai Jaaaea Uaxtvr Ai-ou eu r. liait-.
>:'. mon bl a : d T J an.i.
MlAvil Le awhooner Angltia At
fiab le a lie saisi eu denor* ae r>
cifs d ] w tish ici aveu taue carg
aou de Ii.hJcJ caiia^a de whitky a
bord Latte dcouverte a e a faii>
es de leseadioa
oprant hors de Mis
motM.
teralliic nomme !a Coafrance de Caaaes
poar tudier la coa nationale aa capital de 20 millions de livres ster-
ling pour la rt.on truetiou d--- 1 luropc a u liea
aajourd hai i Londres
:r~^* *.it_j
Nouveau
Dispensaire
Noas enregistrons avec plaisir la cration i
l'Asile trancais d'un dispensaire o des consulta-
tions gratmics seront donnes tous les jours
Nous publions plus loin 1 avis de 1a Socit
Franaise et prsentons nos vifs compliments i
Mt Flix Chries, son dvou prsident
" '--V 1 iid^Mj^M^w .aMMaBBBMBBm
Une utile itmatiatioH
Les propritaires d'autos t Its chauffeurs sait
heureux dt savoir qa'ils pourront trouver de la
gaxaline au Petit Four, au rond- point o passent
toutes les voitures venant des hauteurs de la ville.
One petite installation runissant toates les con-
ditions de scurit ncessaires a t coastruito i
la proprit Roberts. C'est une heureuse ide
La liociriur Ltjicoaflair
et l'Ecole U H .ecii,
Nous avons reu du r Lescoullair qui bous
e qu'il
'ficalc
ira du 1 i.st-.a dfeouv
do I par da arepiaut
sotlls probibuiou oper
u-[ipi itjdea viUesGdji
en demande la puolication, copie de la lettre au
LIES au Br *ord. directeur de
de Mdecine
On y verra, dit le D
par quel
amene
1 Icaale
- Lescoufleur, 1
procd une lettre laussement dat.- a i
*TUS2:rcha,re -e
Jvous pub icoa, demain
i-M II Ht du T#UM
Nom
JSaiss mes
mm u la aapsifm , ^ i^&5irg
Q tte p >ur l
Hier aprs-aiidi vers leij
rs einqiaot4s te Motif 1
dn Champs de Mire traf
corna situe l'angle
Ides Cisirnes et Rpaslui
qne la grande nuelnas
rlo 21, venant du Fort
avec na couvoi do ei"oes,
va ane courte distaeci'
Car qai ut bsureasesaist I
t-mps do passer la Coorks HJ
sept paasagers dans le petit r
d'entre enz, effrays. aY"
proipitanarneat Mr Gaiiss
Mm* Eugne et Matnildo J
L est poar nous l'eeeseisi
mander F. C. S ds
tflagmaaa est mdreit eal
prvenir les ascideots
La pititevfl
dans la Kpi
quQDomtnid
Port-au-Priaes, Hati, le 231
AT1S J .
Far suite de I existesce <'
te Vrole dsas la Rpablim
aieaine, il est tabli psr'liif
Quarantaine contre eetteRf
dans tons les Ports d'Haiti-
Les agents des htese l
ses qae. les pasasgers f**\
doivent tre vaccins eHJ
a b rquement, tno'ni
derniers prouvni qu ile aies,,
1 uimarii , parce qa'^7,t.
atteinte de la maicdie oj vacoini plasieirs ^l% '
anne.
J M. MWTtf
1 -gjiiar Charg du **^


1.1 MATIN
GASOLINE ET KEROSIME
JVeti. venons d'introduire en Hati, la marque SHEU
l connue et apprcie, don le monde entier.
, Ce]'X J^*" ?nt d) Ut l'usai vous diront- que la
jatounegtibLL est spcialement recommandait pour
ion rendemen avantageux et quelle n'incruste pue le
xoleur grce a son raffinement parlait.
H mus engageront n'user que ta Kro6ne S'ASLl
tprteure aux autres par son degr 15oe elle donne
i consquence une flamme plus vive et brle sar* lu-
xe. '
Il y donc conomie et avantages n'acheter que lu
*vqut" SHELL-* *
fPour les prix, adressez-vous
Koberts, Oui Ion & C
La maison
SIIEMTOB & C
A-noncp c'ipnV'p ., >Vi|- vi-n. do ravoir pr In derniers bA.
team no grand a*oitii... nt d. t-asua ".n '* ,,.,* '
Vmm an* eonleur
Yoi'e bar^ea
Voile mifei rotlfur
Vaile carreanxacouleur
Voile granit
rpon de oie
O-pandi uni
Orgaodi eora
Toile de am> roir hn>e,& or-es
Zephir rouleur cberaiae*
fe/i'ianne
Nanaosk eoniear ai blanc
C""*pon coton fantnime lum, .
Qu'elle me** vpntp da ori* .vaongeax.
ort tu Prince, le tvrier 1922
SHEMTOU A .o
Voiip a birtn d* 0*0
liarnagee rooleoi & b"anc nappe
D'inaca a matel*

S^rviplt^a ,!,.. tn>lpt'p
Colon drn avndHwif
ft licol suprieur
Pereela
S^rge noire p bleue
Hrdpa br d**a anprie-irtsa
Reban pompadjjr
T'iBBOr
TAa d Indien
Toile pour jupea
Pharmacie Centrale
Produits de outefraicheu,. Excution prompte et toignU
ordonnances. Spcialits pour \outes loi maladies
PAR LE
.:
- ;_. ,
Fclrol Hairali
Ut*.
Seu' produit ltieux, on nu dar*
le mode entier. iSMUot la beaui
l'lgance ri I Hyg ne des cheveux
Itiueengros : Flix Viard, .eui
agent pour Hai
Kue da Centre rort-au-Pfine
2' A H F E C T
Black Shoe Dressiuy
ue prodmt le plus pur quon ait encore i>npo. da,3s li ,.^s
Une sirop;* couche sur .es sou .ers Ici plus dinors les remet 0. at
.e liquide appliqu sur les chaussures ne sala pas le linge blanc
il itud le cuir brillant tt couple, peut 're appliqu sur toutes les Deaui
ues po.le mouuait.lcs valises.lescein.ures.lessacs rnams.ies po te-ftuilei
euvent et.e tenu, a neuf par une seule couche de ce merve.Lux pwdt
Des chantillons sout txposs daus LOtre Sales Dpannent F'au,t-
tel!.?!! ? TT^0' *2 ,M "Pnoobiles ont fait en 19IA t en 1912
5/l J?/ ,e m0rd tomh d Poim- ppu av, ir nep vo to'e
ZS^oZ?^' "a Vy,,ge8 ' Pn' "f b,i ' Srand" rfutation de
WtUfe ef de rer d m*ot extraordinaire da la tlupraobile pB,,wn ae
de Caroeie:iea
wrede Touname cinq plac b
^uraa roo 1re d. ux plaa*
'pttar da vitesfle
Wrreur lectrique
^JJ, lampei de tablitr et lanterne |
^briS# ie vue claire en lem^a
"ar de niveau d'enaence
etr de i reaaion d'htile
^P* .ltctrique
Amperpn re
Por h mnnteiiu et repose pif i
Porte pneea
J^' le de rerh'rgp
Teodelete lairaoi
Sii'poita do tendrfie' piur le' por "
tirea
Ttifi.* pour 'e loni.e "
Capota f ,o*ire ou kli-k )
Compreaeaor g sibso
P' mpe, Cric
Uuillfge copU t
iifi,-<6 P*TI V r*ien dinon.bie irs ifar.fgWM pour M
" W.Baln!!,J,,,a d!? r"'5eVOir dPS 'TWi"0ni ^MI et aol
aernandea eoncaruaut cette rept*ertation
Co Inc. N-Y.
Geo. JEVNSEME,
Aytin Exclal) p'mrlhlti
I lu. W.e des Miraclei, d face de !a Boqti
Clyde Sleamship Cy
Foreign Services
Le public eut inform que Je ntmwm*
p'sa
Hatien l<> i>j de ce moi* ei partira de
l le mme jour pour- ftew*Yprk p+*h
liant f.f et patpgerg,
Le* passager* voulant profiter decel*
h> occasion pourront obtenir d* e+tof*
fica tau* les reneignement* y relatif*.
iXteutuires : pvli an PritiCt
Sinon Vieux
Hiipm
m3
JPP MOTOR CAR CORPORATION DIROIT
MrP MTAOIT Lieliir A B. C Aa pr-i'on
WB^TRAIf TmKfK
a*
batig c liootch 1 j Ncrolog e
S !L^B,*n,, pl*n ^ T8rve * d'hy-', Nou avons appris Mite retret la mari de
imaro griii* m, W pji d !* Aleiis Alircd Ufortsi, Docteur en MJe-
fcJJLT0.,rV"^a* dt votr jdro cow -lne- d'ed* bier soii .1 1 heures ,
"-"Tii -,' hatr, j^7, parl Street,! Le onvai partira de la maisan mortuaire sise
'Romain, quartier de l'Eipositi.n, ea lace de
la ma.on de Paul Emile Latort.,, cct aprs mi
i a j Meures pour st reodre 1 l Eglise Saiaic
Anne
*-*d Maison js L#uis7*nis *&&*> j-u5 <<*
? fi L ^..| surT"ue CjK" le ,:our:,n, 7 heure, du'
Hll f ftl 50lIr Lei IUBrail|e 0"I eu lieu le lendemain i
Dun I* M hi>veillanie :l.ca
: H 'lia a ttijanra un s'ok de
l,*:'10- Kraa.oa et allarrntes
la>a-T7? i'4 quelle fend
lMr.^.vl, d:, prix t.* r
4 Ftottfr*
eh-Trl c!a se lie ce
S d ester : Voilant A Hou t Rue
Le s s HATI est attendu au Cap
Hatie In 'M duc tirant et luhera
Raphal BrorrddUM83SGr?DdRu;[e m jOUr POUr Port 0tf Prit!** vht
rou,kVn,B;;^rr.io,, a [* J PO"* du NordM se a ici le
Av. du' John Bcwn * et, partira le mme jour pour tous
gaSS!1-" 27b f,a;:fnc ff Ports du sud Jusqu' Jaonel do
si Marc f-o n-Ad t# rtv^t arts Po i au Prince en rouu
Miraont Mullerv Diir ot'Ur \ Vin !'* b i m I....- I J
/acm/ Mriel Rirardo \ *? XCW K VU IUi/?.S po i U d\L
Les Layes Pcie Me Donald Slctrd A'OrCI.
-l -- ^'t^u Prince le 20 Fvrier 1i)j>i
Po:r gurir ou viter
' mioraiht. aoNtTiATiai
coNksrio^j-trouMijufccaitxTa
tr.HKAi BAaraioui
IL SUFFIT C.i^-.:.-ro
A ?'txn ci : ,>9
teu le* .i ,
uns Pi enf
447,rud a ,u> St-2MUia .'...,-.
Mais il bs!(
fc) F. Clemenls
Afl-i UU "-;
et : ;n <: .
Wa ch-Trl m s lie co>. b-fle-1 H
.1 .'3. r,. k w J
Dr Joslio Domtuiqa
! !. Facuili1 leen uratmi ^es p otei us Don ko et Deu cfamino de liam
Of.ice : AvPDue GiipoirC SSR
Heures de CpHr!flcm| : 7 'JJuwes du mam
r .. .. 3 ij e a ?^ miJ|-
n


LB vurin
URODONAL
II
i i
Rhumatismes
Nvralgie
Goutte
Gravai le
Artrio
Sclrose
Obsit
Qui vaut Nilar Jeune et *!<*
|.irh*me,1lemee.teeurcliemoit
6ti artre l'eneeblement <*
reine. IM erlcee et l'eMeit tfeHt
llmlmr l'tucii. d'edde Uriejuc.
ce polien de nelre rsnlme,
t faire dt cure* rfullree
V\JR0DONAL.
. L'lndleeiifi pnnciM'*. den *
iralitnirnt d I artrte cl*roe. r.amim
tant tout meerner U neitaenre I
1 avaloepement dn lesient rjeruj-
ta. A ia priode d e/Steleee..raSfj
ortao* te.it le *ul t',fL.i'l,'T{'!L
tendon, on dre, vent mute W
ctieee. hi'.lw ntrtij .avmmtf; cwntr rtnto cld
BTlit aa* rergentam n ewoteyani
l'VIroidoiiiH
PMtaaatWf FirvM. ___
Prof t cl n lot I Uivftie 60 fvttte
CUkl C*'e>in. t
et iv H*-.
VitVMMMM* P*rt
V
finun Min, ^.i>itrui w WM lia, Im> Itj i'la
L'Organisation De La Firestone
Est Saine, Solide Et Universelle
L*N tablissement industriel est comme
/ un arbre: il prospre, non seulement
psr la puissance de ses racines, mais a"
par la vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose de toute ce
sources de puissance. Fermement enra-
cines dans la grande maison-mrees
branches 'tendent au loin, verdoyante
et vivaces.
Dans le monde entier les Pneus Firestooa
ont exerc une heureuse influence sur les
transports et partout o le gens roulent
sur des bandages de caoutchouc, us ont
appris avoir confiance dan la marque
Firestone. Vous aussi devrie exiger que
votre voiture soit munie de pneu de cette
marque: elle vous garantit M confort, is
scurit et
Le Maximum de Kilomtres par Franc
L. Preetzman Aggerholm
___ aeeh e .'"
laye le sang I pour UQ mois Seulemeill
i I rv
tUBPAlai
Rue Rpublicaine No i924
Met en liquidation
assortiment colossal
Bijoux
Elle vend 3|4 ,j
Au dessous du prix
revient
Simple aperu
Avant P*nda
Boude* d'oreille* d%
H' nes d*
DIALIROLM..T
i
te- retriK.
Ariane ealree
tnm* lirraieweri Maiteie* va fwreea
iii..iiimi' cereioeaiefet.
LINYCOL..H
reliiri
atuiu. i.umbar*. Itt-
Port bu Prince, le 17 fvrier 1921
O
*e
8
8
8
Or
i(
i
Port-au-Princa
PNEUS
wnV .
tre$t
QOOOOOOOOOCXXXXJOOOOOOOOOOOOOOOOOOt
Goliath tait un C*ant ennuyeux !
David le tua avec on Caillou!
La Cornpsenie d'Eclairage F.iectr
qnr syant dcouvert, dam certaine*
installations, de additions de lm Muai *-
pes, d^fectoenees, dangereuses et oOiC'O'an ffWivfW
inautorises, faite sans son eonsen mM otci
ternent et* nn inso *t ortontan Cil Ct et
l'inspectian et l'approbation de 1 ri
jtnienr du flonvemement ; Invite|
ioob cenx de ses abonns qui ont eu
faire px^coter certain travaux
en faire la dclaration en es b1'
resux, dns on dlai i 8 jorr*. a
partir de cette date ponr que toutes
rpra ions oa amiiorationa nces
saires soient apportes iroindn
ment pr es roins
Elle les avise qne faote pr
de ae feir dan le dlai prvo, elle
verra oblige d annliqner contre
pus le* "io|pa 2. 3, 13 et 14 de ses
Ta f* et Rglttn-nt aancir nns par
le Conter.imbhp ai^el Inolfi ;
Art 2 L installa >nn irtrienr*
comprima il Ib f droiture et le posa
dea cai'Bit"ations,8ppareilB de eu t
et d maroeuvre, *. fera fai e eiclu ^t* i*.* ator* * ^r" "" 4rrjj/2|
ivrm ntna; leBBOiPsde laCompa ^ fl l|eH Ui OUf pay IIS i &W
gnie ani frt de lab nn > p*jf^ i r n C/a*a fit
An. 3 ii est ibtotomoot interdit iEM.Ei>iTdans le d%*9trt de oanri
h born -i changer la dposition "-1** q QfiQ fj
intieure de son elsir^ge sans le t8C>, ViUllant a elle SCUie O.OO*'*
concours dp la Compagnie En cas Ll-aei A., /** fliin .t t a /f>lK**La
de contravention cette alipnUtion. UtpU IpMtt^^ et universellement co"
%%ff*T* Pour ses prompts rglements. ]
cenoie, darg^r de mort et interrup
tion do aervice.)
Article 13- 1' est abaolomeot in
terdit l'abonn de faire assge da
ciment lectiiqoe poer osiae appli
teeticB antre que celle mcatiOBBe
{dans le contrat sans autorisation offl
cietlu et par crit de la orapigsie.
c e1c eic
Dpchez-vous, car
stock de certains artij
t; cls est presquepuis^j
Assurez-vous contre LE FED-
La'SATlOS 1 L"t pn-mi leijjjj

Kous avon tou de ant de trouble"
Coottipation, Dyspepsie, Indigestion, Foie Tor-
pide.etc.
Couqurei tes avec lea Petites PUlules Reutet.
petites et eflectoves, ils vous soulageront de toua
ces maux, sans colique o sans sensation
gnante.
Lee Petites Pulules Reuter peuvent tre
achetes trs bas prix chex votre pharmacien
o votre marchand. s
Ar'.U -En ess d'infrsetien aax sti
pulationB nomre dans e contrat,
la Compagnie tit autorise et c verra
obl'ge de cesser de fournir sans au-
tre vis de fournir l'nergie lectrique
(abonn ayant commis la dite ia
|liaction, se iseiTnt sa outre la fa
calt de le pouriuivre par les voies
de droit. Les individus qai s'avise
tout d'installer des lampes, des appa
mis lectrique ou de s'occuper de
aoa comptes lectriqnd ssos ptr
mi-si on formelle et crite de outre
Compagnie, et que nous einveroas
m i surprendre seront dfrs la Poli
ce pour tre expdis le justice qui
ltar ii figera telles peines privues
n par 1s loi.
_ 11 Ht parvesu notre connaiisan
5 ce qne certaines persoPBSS se Sont
ufluFOlliau.UliO^iuIH
loformez-vous pr^
des Agents.
National Firelnsuraace Co ol Hsrtt
BRANDT & Co
Port au-Princ*
Grand Htel de Frart
VINS provenant directement de Brii^ 1
Bordeaux.
ROUIE Gourdes 5 D le gallon
BLANC c 6 00 le gallon ,s
VINS en bouttille* des meilleurs cru et dos CB*ttlllai
c fierts ceriaiss de ne sbeais,
21 pour paralvstr la bonne marche de
^^ s nos compteur,BDoyeanant tsiemeu'i
matriel touWaeut pour ton Htel, prvient sa nombreux '
hentle que les prix spci -ux seront tablis partir du *
> -r- - --
nu personnellement responsaal
i vis de notre Compagnie.
1 fc*MStt<


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM