<%BANNER%>







PAGE 1

LE H AI m Cin-Varits DIMANCHE Concert de V'o'on et piano Mr et Mm Sylvain l'eteis (' h. b:unej de la icho'a Canloium Le Cygne Saint Saens Les cittfi es du Soir ( lmu.ff) Billy Tinnhauer Wegutr .Samson et Dali'a Siint Saens l bantt Russes Lalo Pomes Hongrois (t et 6 ) Habay Berceuse de jocelyn Gcdan Carmen B B rt Marionnettes Fox-Troll L'HHjme (en j oarne) Mr tt Mme Sylvain Prters arcom rsgnerort la danse des voils de Si 'orn et la irois-.me pa lie de lEnig ne. Entre 2 gourde, .^ %  -s&sza imœ __ a m ,f I ta m^ m m? Anmiques, Qgdws&lsGents vous retrouverez les forces perdues en prenant UEMULSION SCOTT aliment tonique par excellence, et trs facilement assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs y les plus dlicats. ! %  1.1 IP Dcs MopciPBr Mara Boulin FOI* prie rf anneinewr qae p*r nn eAb'e refn hier il a appris la douloureuse non VPIIO de la mort de son fi'* An oine, AK* de 14 ans, Parvenue a Lnpq deBBrn ( Rasse s Pyrnes / Frne* t'ort-sn-Prince, 16 Fvrier 1922 Dm*union de Mr Marh*s Aicolas \ptfj annoncions hier la suspaman de Str Nuoli, il>e' $ su vue au hmeau tt l l : lai Civil. Mr Sie'.as a terxt au Magistral Ccmminal %  Morsieur le Mag'stra', Votre lettre en date < u 15 Ju cou Tfnt m'ir'otmant que je mis suspen du de ir. s 'on. tiens pour cause d'r rf ulwr t comnle dan* 'e service qui m'e.t o.* ne m'est, parvenu que hit*r soir i 7 heures. J* vous infom^e i mon tour que je n'arcrpie pas cette suspension veuillez ag'rr nip dmission que J* e,on'd e mvocible. Recelez, Monsieer e Magstrat mes meilleures sali t t on?• Mirius NICOLAS, La dit vente se furr sur h nrse i pis. de irq cent quarante n*nl d'lar ironuat do prinrij 1 de l'oali g-iion des indemnits dors at chues pf drs hororaires de l'avocat sans nul prjudice. Ani requte, pr-ursu-'tes et d'I'gen res du sieur Luc Thart proptitaite demeurant et domicili i Pcr -au Vaille 1 w-v. . I irre ayant La Direction M K(irr J oai de l'Rro'e Spciale de S'ro Dacry'o de dnrririle en son eebiiift. grasuie, Une Fron, p r'vient 1 Co Ira le sieur Eimood Rose* ni'e-'* qui h ronvelle liasse mord propritaire d'irteurant et do Profi ex He la honno occasion rjw penr avocat conflu Vous ollre k;j maiSOIl Bi(|fO Dupons avec ectioo ^f S'^ bonbons fini e> chocolats deux gourd us fa livre. To Let Large Fire Proof Ha] Havi^c un aisirs gallery, s, t'e a Bfinek or any un to-di % V ry nnHcioi-s as a Wars "a For iofo r r*>-lion aealf tai Henri STAR! R 1* du Q mi. < Ave A> N 9 \^. posite to iha Rsilrosd St;c'yVgr.pn que sera onv^rte rr'ciii i Poit au Prince, ir'vocablement. -le noerb e d ins Porr les renieignrmn's e'*dref?er cr ; p'ior regui-i par les Rg'emen's 'U notaire requis, •yantdji* ale^nt) le marcredi Port an Prinrp, ce '9 Fvr-r 192a. ir Mars prochain. Tarif excepticr el aef'tavat rocr ceite stssioa : Deux Dollars par ma I re. Fdmord DU L"i-J. jw..j =--r— OUX, av%  !" osa Une Le s s— r : liai ffe ta Renaissance C el CIHUS le pra d et roqnet A abiiBsement de I Hd el R-llevue bis an Chamr^e-MHrp. que se do ni dfluitivi'tnent le b*\ travesti du 20 t \rier pinehsia de la Renaissance. Dcoration. Inmire. comptoirs, musiq"*. fsnl les dlices dea invi t,'.— Rit *niz davinre vos car es — A liste des Dames patronnesses, R faut ajouter les noms d* M mes Ren Lerebours et D Knnery IVjoi. Farisiaoa D MANCHE f e Nouvesux Sjcc> de L AVJ BERT : Aubert* Journal ( Actuaire ) forai par intrim Comique avec Billy West Ifnirai v-ipenr le Co'ombia laisB New Orlans le 1t courent et bSt attendu ici vers la 17 courantIl leiosera 'e mme jour pour Sot DofStriao City, la Guaclelojre. la Mrtiniq> e et bie rour re O^laara. prennnt fr Ht nessagers. SOCItTi CrtMVlFRCIALE D HATI r Agi ni rie t A'ftv Qrltan* A" SotifA Ameriean SC S 0 Simon Vieux Se L'v >e pi; m r de porter i la con naissance d- ses clients qu'il dtiert un letit sto k de Bana-Lact^ al>mi. t par excellence pour les tnfanli tn bas ge La Bina Lacte, recon maader. rar tous ros Mdecins, fac h'e la dentition ftCwcaB, ni mires.iai — Sorei COBBUS tkailti par veire intermdiaire— hpon^ti '>/#•! ronbear Uci l %  *—* %  ri ORENCa MLL.A1RI Strett BnaWyn N. T. ] ! fl j 11 t 'es ports de la Co'lom \} 1 Bana-L.cte est indispensablr tourner ensuite N*w 1 poque du sevrage. ^! 9 M comique avec Diny wesc ^-^ %  L'Exemple ^ u e MMuil R ChSOIR CbSOIR Cupidon dort (Com qu) Sacrifice de Wanita Grand drame sensationnel • en 2 partie*Vente pnr Conven-Surprise des la vie Grand drame paihtique en 4 parties ffe Holbart Healey avec Buuara Cas tleton Rntre : G ,$o Balcon s a.oo t on Spciale. sera procd le mercredi qoe qui re ressent d se dpenser n>ur 1 ou comptera vingt tro s fvrier le succs oe la (t. I d ix heures dn mtin en ltude de M? As'rel kaforest notsire requis i i^Diarorj Tous les Sam d b mue 0,25 u. Navv S. News DIMANCHE Salnav — Monologues crole* cet effet, en vertu de h % ose da < h n'y Gsa jens 1 h usor. nettes Mont oe obligation hyno hYtaire en datejtnartoisendu 'ISS Uc ob r e 1WIW enr< f str, dnn Notre Beranger Candio, ommandement rest ir>tractuenx | Dans sa dernre cration Douvan! lt vente au plni off an t. e d ruier dys etc. e c i ompagnie Gn *a le Tranallanlqut Le S S c Siint-Riphal a tendo le lundi ao cjurantiepaitira le rrm jour dans la one pour Santiago de CubaIl sera de retour PorUsa-friper le jeudi 2) en toute pour Les Cayes l-cmel, Si tre rr.un s d'un certifit de vacc na ton Port au Prince, 14 Fvrier 1922 L'Agent. E. ROBEL1N NOUVEAUX ALAK M HSTIU.EE WIBBSJ \L. 1 jn-oi-ai,' HUM, LccaASji DEROY c fLS I .•.-..• ta /• ru* it btisses siss en ceU vile Rn c 16 fvri6'* Tir^aisSBe de 1s contensrcc de IfJ WASHINGTON — Le t'rt'tideni pieds S poucs de fafade snr ladite fforftne nomm t$ Brifodttr &"* Rne, 7 pieds 6 pouces sur la (afadki rcW ,/t>/i .4 HwsselJ i* t L. S Marin oppea^e, anr ont pri fmdeur de 71 Corna /'"'<' Caenniaiatn Je £as pieds 7 porees en lignes en lignes L T Nts ei //ni't ave.: te ratifi d Arubat briee an rt Et,et de 8D pieds fi MftVtir tutraunfrtmirr. pouers PO 1 ne biisr?e sussi su c' DFI CAST— l- lour s'est ouver Ouest, borne su ord ; par un pas pv*c la fusillade I oit dans 1er >ege, su Sod par la di'e Rue TireIU'S dnn enfuni de 5 ans ei d un rnas-e IE-t par la deme Tirgtei iiavoilleiir. D'autres travailleurs om M e Bontin e I Ouest rar le reste *t blesa par de ifunra artilleurs. 'Ha \% rome prophte et par N colas Un tiaauUait brillant, plein de rve dlauI pa accidenta 011 • en aojoord \\ il SM^hen telle d'ailleurs qoe la aro *" r ; i ,i n 1 BU **~ P !" !" t ara tapddi es \*!TS In raod nombre du. p ,|t M poursui .tend et comporta %TZ^r G n ^^r^^T^, biea^* epoia ssmedi. ars suroi e exception ni tstrvei Brooklyn N. Y. ROMELe fascisti de rium| aont en train o'intier des recrue* et du les atme pour se b tire contie e %  ouve-nemeni de ZeneHa qui tut lu en Avril par unemnjoii de 2 contre 4 I a vieille question de l'annexion A lifuiil es, dit on, la cause de ce trouble. EL PASO— Ou nomb'S de mexicaine piorninuota y compris le j^JTJSB WMSSTB chane pn nant f | e ecsvt.on de conspirer pour m. t |> orlo p { la, Sai hl.' el Sl J uatt fl / 'OftO\rn en jeevra DPB •xsdilioa militai r* A Mexio (. rat poarqaoi lea 1 ou Un*. es des Etsta U ta se sont uss.m* Eattat E&T5a£! Pour lotis nuiras renseiqnemenls naue ta dehors de U f.onsres* , prpnruii ut qa'nnu ineute uif im S^drCSSOr a Siinente aJuarrx En esa dmeute. Us troupes protgeront le co i arae risain de la frontire Lea actives dea rebelle aont rapportes dans Remerciements Mr Joseph Svre, Mr Vals S-<- re, lea demoiselles Bathildu et H Svre, Mme Vve Aristide Srsphin et les antre* psrents et allis r* m" cient bien siDPrement tous les amis, tant de Is Qapi'a'e que de lu province qni leur ont tmoign leur sympa thie l'occasion de lu mort de vme Joseph lvre, ns Anne Elisabeth j Louis Gousse leur pouse, mjj, isaar et parente et les priant de errTf ru leur orofond reeonnuisssnej. Port-au-Prinue, 16 rvriur 19W. I ooritra, CONST.PATI0* prenez les l COMPRIMA SUISSES de BELORT, rtannad H, .Via ernr-AnWiBfJ r.PF.T^U8;"*-arrr.-0a J Mn>rr:.#<"l du n -Viur MM •<• a-. Empresa Naviera de Cuba. Le S[< H..biue0! attendu ici vers le Va' jeudi 93 courant d* la semaine pro~ et et passagers pour Lg Comptoir FraugjsU DISQUES COLUMB* !! Amateurs de bomi^ Musique, accourez cl L. Preehiiiio-Agippiflli fine du Quai J?? vo VJ ro S vtr,z m de Serbes D>,ques Clumbni #£] ao,ira;Vnt Slip : f 6x-lrolt,monolojue< %  Chant, anglais, fw (Siugnolt, ttc, e tc t au, prix exceptin^nnlienient rduits de: DuquA de W Or 0,00



PAGE 1

QaiDSmc anne Ko 4300 Part ta Prince, fUiu •Samedi 18 Fat-ier t9S22 ^ QflMBl MMUIRI tfllfattj 'JWTU.1 •MoMdtn JS yy* 1 rien da "'re.-pourmettre. l lf ,e C01tre t#i -lBt j eeut vaincre la colre est|vaincu ptr elle. SENEQUE REDACTION; Rue AmrtoaioeNo, Un* Joui que FElai arrinaditerainsr} Cta Main I l'tendue de ses biens domaniaux f iTeot le noode est d'aacerd, stv doate. sur cette propeiiiou, aussi siia que sur cette opinion qu'il y a attache cela, une question de cr dit public, et par consquent d'ordi. pabllc. Ainsi pose, la question ne saurai rencontrer sans trsnget des objtc tien dais la e, de natore a'oppr ter son application. 11 faut l or accord de principes autre cet infr public ai bien entendu et les intitarrta Nil n'a intrt ce tue l'Etat so t vol d aucun de aes biens, pas mrm lui qui profiterait personnellement la'ua tel dlit. Et lente acquiaitior ai dtriment de l'Etat, qui n'aurait i M base le cenatntemaui mme d celui-ci, ne saurait tre justifie Ceat -dire que, a'JStat tant la re cherche de ce qui lui appartient, or se saurait lui opposer la prescrip tien, sans se voir oppos, en retour, mat autre principe d'un ordre public tffii lev. Une loi devrait tre rendue pou> •itoriaer l'Etat d'uaer de ton les %  oyeua eu sou pouvoir pour iso'ei •ta biens de eaux des particuliers et river en fixer 1 tendue. Les prit ripes de notre droit civil voulant quf [ %  Ut soit le propritaire de toua le> biens sans matre, il va de soi que, peur justifier son droit de proprit, il suffit qn'-l lai soit possible de se prvaloir de l'absence de titras de la put de tout autre comptiteur. Chacun est tent, par nature, dr pproprier ce qu il croit tre aias msltre et il n'y a pas de doute qn e sombre de propritaires prcaire Jt cet ordre soit trs grsnd dans la publiqueOr, nul n'a le dioit de •• prvaloir, tans titre, de la qoaliu de propritaire foncier. Le fait de L vacance de U qualit de proprirair te peut tre invoqu que parl'tC' t ne peut profiter qu' luiS'il reo contre sur son chemin, dans ce t 'Oie, un intrt particulier, il a le Jroit de le souponner de vouloi usurper une souverainet qui n'ap pment qu'i lui et il a le droit disenter sa pr eniion Toutes ces quesiioni de principes ayni exposes, il appartft cla. sur lesquels la proprit de 1 Et. t n'est pas conteste ; et dans une seconde partie, figureraient ceux su> esquels les prtentions particulires sont leves* Us contestations seraient rgles eloa lea dispositions d une loi qui viserait principalement la rapidit ; car il ne f -ut pasoublier que ce qu'il y a urgence d'accomplir, dans l'tat actuel des affaires du pays c'est le crdit de l'Etat, c'est--dire, a la lumire des circonstances actuelles, le degr matriel de sa capacit vivre de ses propres ressources, — c'est dire encore, en toute indpendance. A un moment o notre atmos phre patriotique ist imprgne de l'esprit de sacrifice et d'abaegahon, ce n'eat pas trop d'escompter qu'il se trouvera certainement des lgislateurs hatiens pour donner le pas, — dans le domaine des choses c nons som mes, — l'int et publie sur les in rts privs, — sut tout sur les int it piivs contestables [ Petite* Xouvelles Port au-Prinee — Le tribun il condamne i I amende le chiull'ur Mittioa Jn-Birt qui ccasio m.i, par u VJI i re NO l ui accident i Marcel Franois et en rit par rapport | la Police — Parccqu el M trouvaient iu Krd de la Riire de Cirrefoar, Silpho Aie* in Ire et Sair.ilia croyaient a^.ir le droit de dbiter loute sortes de propos obicoetet de >e %  rendre easuitc au collet.— Amende — l.e chauri.-ur William Martin CM condamne a l'amende pour avoir fractur un bu>$ priv en donnant un coup de volani qui n'est par re* euien ce.iaire serait probib ement M D;n coli au' ~ Un ?*effw rcidiviste : Flix rWdaiaeeJ succderait M' BonOTii | prieur* io.i dj s'est mi, en contraint o %  nmarriiii iw oono m. avtfc le refc'ements. — Amende Les fascistes de Fmme recru'en' .— Au •! de GhrhosMnw, Clara Hiltitc et Corigne feu oublient qu'elles sont dans le monde et se laissent aller a de nWUfaisOI plai ROME— On es'ime qu le mUis re de Bunomi ob*ierd' a de*niri un vote de confiince Qu a lq-ie* ch f i •groupes pensent eeptndmt que la :himbre pourrait bien ^TTrimer son mcontentement au s-j-t de quel qoes minis'res qui en ce cas seraient (remplacs. S< lt esbinet est b tti '•s II Par Gable Nouvelles Etrangres *r (mimiui franais .. Justice des hommes T i se pr-ur 's lan :er contre le gouvernement Zmella Le prtexte de !'a taque des raseitei rside, parait-il dans la nom' al on par le prsident Zsnel'a de C oate dans la police pour patrouiller le quartier des Crottes dFtume. mai* la vraie raison est la vieille lutte en tre les partisans annexionnistes 1 1 talie et les ptrtisans de l'Etat libre de Fiume. Mr Zmella demanda au gouvernement italien d avoir sa pro pre police. Le gouvernement ital en fit droit cette demande, mail les fascistes n'attendaient que cet instam pour agir contre le yis dent aUaatla. Nouvelles Diverses MUtenes qui dJiitov %  MS et condamne a 4 mois de prison le nomm Alsert lutta, dj condamn lois pour vol en >ieux ans — Le mWuruI cstUse q!au,-gmnt tou |Ours. Ute dr lli -i e Rome informe qule Pape Pie Kl %  ' pM pris ds dcision pour le nrech .in consitone ;ui aura heu p:ob.bieraeut en avril ou Ma Lts nouwi-u -ardmsux dsigns par Benoit XV seront a'ois crs. MONTREAL—Les actionnaires de L ~ A U es,*!*,*! (: -'" us s ^""ii U-_ a * . 1 •/ %  . I Bourdeau s entend si mal qu 1 OfCUionaoe l'ina banque de Montral ratifirent la'tewenuon de la justice p.? des coupi et ""lires Meichants Bank du Ca i^ciproques | _—Mane Ronaulus et Zulmi St-Vil sont des ru .les Eles rglent leur querelle au Mar.h et paveat l'amende au Juge ue Faix — l'areeque trois petits marchands de surettes n'avaient pas de patente le Magistrat Communal les lait arteter — Carmue Da|eune et Anna Charles stationnant IOUS la galerie da lier,in et lacilitent des marins d; la Ligne d.' Panama, en leur permettant • de taire leur enose • — Le pSOaiOM trouve que ce n'est pas propre et les envoie au juge de paix — Amende — fectative n'est pai contisvention dit le Tri CONVTANTINIHP. P_ r.mil P. 5 unal qi "" cn hbtni Albcrt B ,lc Pfvenu V-^r.NaiAiNUiNWt'LBaemal t a de tentative de vol su March de la Cathdrale en* a annonc que la Turquie tant _— ——_____ exclue de la confrence de Gaes, le r gouvernement d'Angoia refuserai Ld t VCMCe UU SCm i accepter les dcis oos relative? la ^rt.-,. J„ Turqnie prises la conlitne COUVS dtS rU88V8 moias que ses reptsenunts soient tXftCLl'i fusion ave: nada . LONDRESMr Montiigu|secrtai 'e d'Htat dclara aux Communes que les poursuites contre Gbandhi ont t suspendues ; le leader hindou ayant annonc la cessation de la cam pagne de dsobissance civique. Vl r Balinir Nous avons eu le plasir de rere voh hier la visite du nou-resn Usa s trat Communal du Cas) PiYien, Mr Balmir, accompagn de deux mem 0 e.-de son conseil. M Bi'.rnir ne tira qu Ua t . couit sjour parmi nous. Nous lui prsentons nos Tieilleo'S ouhiits de bDnne administration Une bonne octmion 0 aprs los nnuvelUs q li noua ont parvenues, If y a acmellement aux r/.at Vm*. d S*aUoa ea pom pes incendie et ac:eaoirea mis on vente par les certaine, m micipalits, I des condi ions avantHgeme*. L corn jaune ou l'fl at ou I r% •lout une Invitation, rmarqjblo cninooe'.ion d 0 eid ien' ty Le puhlio et ori* de n* os s eoa f indre le fl'tn Lu troia VI vi>q • ai rai annonc par l Oitecioo do Cia-Vants avec d'autreWAS11MGTONLe gouverne%  •ut fraasia f t remettre la corn %  WUion du couamarce entre les ta a LA MftiaA l'ouverture d 1,, L "J 1 *' 1 P'wntes contre diverses li sance de la Goar permanente de arTr "• %  >' *• ter et centre le!'i,i C e 1rs juges pr'rent le scraseii la^ !" 1 gnral de l'adminiatratiou | d'accomplir leur ti;ue konorable* caemias de fer rclamant la res aaeat, iilesnent et impattialement !" ,I#B dt sosamss eicesiires dpen | yj lf l'expdition des munitions HUant la guerre, dpenses qui d p^Annunzio IsaeM, Annunxio s prpar un Jublt.* 1 ^"P 1 lt,liea P our t,re aion militaire fra-ttiae. Il lui LA HAYE— A l'ouverture d 1a P B,t dMge<;iatioLi entre le Pr a et le Chili au eujet de la confrence de Waahiogioo. La commieaioa snatoriale dea F. nancea a adopt le rapport eouclta ant l'adop iun du texte gouverne mntal vot par la chdinbre relatif Les m :mbies repi entent doux* as la Banque de Chine tiens et deux hmisphres Les juges Le minirre Amricain Crne qui et supplants disposent de deux g'oa entretenu lea no abilita du snat pea d'assesseurs techniques pour cou prvoit la disparition du rgime liui seils sur 1rs questions du travail et transit la Hiye fut choisie comme s z-"de PARIS—Tir* nVnA-k. m %  p AKI5 16 — Ei rponse une mi...rL-Sil 7 i de Suregue qBegtl0Q du deuut radlca| 80Cltlli)te sms de Dato furent remis Forhach la France viant actuellement eu ao i la police franaise pour tre extra coure dea affams ruesee comme elle ae ea lipagne. ai venoe au coco jra paudaot la STOCKIOLM— Lt Cattgit et le guerre den prieenniers civile rueaei Sund aont ferms par la glace; s ^* eroix RoU 8' franais qui n'edt ; vapeurs doot Thule de Londres ayaupM do B* t >o Igiuvernein^ntaie %7 piasag.ts sont dans ne position 2? !" n en 0:11*01 ayee les dle a anreaaa an laree de T.nia KU d BOV,et,, • L narlemsnt fran a ugeriuse au large Ue T.nja. C1H 6n ?olgDl d#J MCOaf4 ?JU u Ir miai.i D. , ., AU secourir rapideraa.it et pflioicemii t LrTnin ft q ? 1 lM l P'I" Populn.ione rua-ea affamies. L Mr Hoiocar la eotreteau cordiale gonv n n.traSiu&R.s ^A&sijSJSi t^r^Sg • ' I ment la rec o naiaea^ci ofthielle tfte SD/ieta Les pa'O'es du pr^s'deit d 1 conseil furn it vivement applaudies. Ls. d-iii 1 d • du dput aoeialiste Miatral tendant irandfonner la question on in'erpellatioi a et4 repouese ^ir 4413 voix cou.re 134 The Nation Lfl N-inaro du 8 FAvrier da c^tt-s imojrtanU r*vn conMen uo tn*gis> r*l article dj) DK"P t n fline ning intitul "Bi i aud Sioto • jmiri 4 cbevique gnralement dtect II Les hollandtis tris fi-rs que" n S i,na qu ". le .ruvitaillemoaf de la Russie serait plue facile A ixcutet pnr le aul du paya ent que H go de la science L' libra'ton delicli-ise 19dX) eom mencera le 1er imre. v eni P r o f, l*inement II a prorri,dr 1 nouvelle cour rapptller [A, *me an avril l'occasion Grotuis ta't fondateur Le Trait du Paci liquj. rVaidlNOTONL. m-ice l'An le erre le Japon et lea K'.ats L'me Cjuatae aig'iatairei du trait q 1 t e du Pacifique ont uotili au Portugal et la Hollande q l'ils sont formi meut rsolus respecter lo* droite nuiisinc>e principales doivent tre reenecte d'aprs le trait. Une cipi • de 'a no'e envoye la Ho lande "i aj Por ogai i 4 f v i r i*f vers 0 -ux archivas i a Stnal n jurd hol na> le sAnitmr Lodi/a q i lait me un.a de la dlgstioa ••cuiicaine a la confireuce de Waa blogton. Les Cours New York— Sterling 4,a S1 j Franc ri,53 Pa.RlS— Sterling 49.08 DolUr 11,40 xla


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05603
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 18, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05603

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
QaiDSmc anne Ko 4300
Part ta Prince, fUiu
Samedi 18 Fat-ier t9S22 ^
QflMBl MMUIRI
tfllfattj 'JWTU.1
MoMdtn
JS yy*1 rien da "'re.-pour-
mettre. llf,e C01tre t#i.-lBt j
eeut vaincre la colre est|vaincu ptr elle.
SENEQUE
REDACTION; Rue AmrtoaioeNo, Un*
Joui que FElai arrinaditerainsr} Cta Main
I
l'tendue de ses biens domaniaux
f iTeot le noode est d'aacerd, stv
doate. sur cette propeiiiou, aussi
siia que sur cette opinion qu'il y a
attache cela, une question de cr
dit public, et par consquent d'ordi.
pabllc.
Ainsi pose, la question ne saurai
rencontrer sans trsnget des objtc
tien dais la e, de natore a'oppr
ter son application. 11 faut l or
accord de principes autre cet infr
public ai bien entendu et les intit-
arrta
Nil n'a intrt ce tue l'Etat so t
vol d aucun de aes biens, pas mrm
lui qui profiterait personnellement
la'ua tel dlit. Et lente acquiaitior
ai dtriment de l'Etat, qui n'aurait i
M base le cenatntemaui mme d
celui-ci, ne saurait tre justifie
Ceat -dire que, a'JStat tant la re
cherche de ce qui lui appartient, or
se saurait lui opposer la prescrip
tien, sans se voir oppos, en retour,
mat autre principe d'un ordre public
tffii lev.
Une loi devrait tre rendue pou>
itoriaer l'Etat d'uaer de ton les
oyeua eu sou pouvoir pour iso'ei
ta biens de eaux des particuliers et
river en fixer 1 tendue. Les prit
ripes de notre droit civil voulant quf
[Ut soit le propritaire de toua le>
biens sans matre, il va de soi que,
peur justifier son droit de proprit,
il suffit qn'-l lai soit possible de se
prvaloir de l'absence de titras de la
put de tout autre comptiteur.
Chacun est tent, par nature, dr
pproprier ce qu il croit tre aias
msltre et il n'y a pas de doute qn
e sombre de propritaires prcaire
Jt cet ordre soit trs grsnd dans la
publique- Or, nul n'a le dioit de
prvaloir, tans titre, de la qoaliu
de propritaire foncier. Le fait de L
vacance de U qualit de proprirair
te peut tre invoqu que parl'tC'
t ne peut profiter qu' lui- S'il reo
contre sur son chemin, dans ce t
'Oie, un intrt particulier, il a le
Jroit de le souponner de vouloi
usurper une souverainet qui n'ap
pment qu'i lui et il a le droit
disenter sa pr eniion
Toutes ces quesiioni de principes
ayni exposes, il appartft cla qu'une loi pourrait facilement, su*
rur b*se, armer l'Etat du droit, que
ooos venons de dire, d employer
tous les moyens administratifs possi
bls pour tain le relev complet dr
es biena domaniaux-
6e relev comprendrait deux par
liai, en conaidration de tout ce que
ous venons de dire : dans une pie
mire partie, figureraient les. hieo>.
sur lesquels la proprit de 1 Et. t
n'est pas conteste ; et dans une se-
conde partie, figureraient ceux su>
esquels les prtentions particulires
sont leves*
Us contestations seraient rgles
eloa lea dispositions d une loi qui
viserait principalement la rapidit ;
car il ne f-ut pasoublier que ce qu'il
y a urgence d'accomplir, dans l'tat
actuel des affaires du pays c'est le
crdit de l'Etat, c'est--dire, a la lu-
mire des circonstances actuelles, le
degr matriel de sa capacit vivre
de ses propres ressources, c'est
dire encore, en toute indpendance.
A un moment o notre atmos
phre patriotique ist imprgne de
l'esprit de sacrifice et d'abaegahon,
ce n'eat pas trop d'escompter qu'il se
trouvera certainement des lgislateurs
hatiens pour donner le pas, dans
le domaine des choses c nons som
mes, l'int et publie sur les in
rts privs, sut tout sur les int
it piivs contestables
[ Petite* Xouvelles
Port au-Prinee
Le tribun il condamne i I amende le chiul-
l'ur Mittioa Jn-Birt qui ccasio m.i, par u vji
i re NO l ui accident i Marcel Franois et en
rit par rapport | la Police
Parccqu el M trouvaient iu Krd de la
Riire de Cirrefoar, Silpho Aie* in Ire et Sai-
r.ilia croyaient a^.ir le droit de dbiter loute
sortes de propos obicoetet de >e rendre easuitc
au collet. Amende
l.e chauri.-ur William Martin cm condamne
a l'amende pour avoir fractur un bu>$ priv en
donnant un coup de volani qui n'est par re* euien
. ce.iaire
serait probib ement M D;n coli au' ~ Un ?*effw rcidiviste : Flix rWdaiaeeJ
succderait M' BonOTii | prieur* io.i dj s'est mi, en contraint o
nmarriiii iw oono m. avtfc le refc'ements. Amende
Les fascistes de Fmme recru'en' . Au ! de GhrhosMnw, Clara Hiltitc et
Corigne feu oublient qu'elles sont dans le
monde et se laissent aller a de nWUfaisOI plai
ROME On es'ime qu le mUis
re de Bunomi ob*ierd'-a de*niri un
vote de confiince Qualq-ie* ch f i -
groupes pensent eeptndmt que la
:himbre pourrait bien ^TTrimer son
mcontentement au s-j-t de quel
qoes minis'res qui en ce cas seraient
(remplacs. S< lt esbinet est b tti
's II
Par Gable
Nouvelles Etrangres
*r
(mimiui franais
.. Justice
des hommes T i se pr-ur 's lan
:er contre le gouvernement Zmella
Le prtexte de !'a taque des raseitei
rside, parait-il dans la nom' al on
par le prsident Zsnel'a de C oate
dans la police pour patrouiller le
quartier des Crottes d- Ftume. mai*
la vraie raison est la vieille lutte en
tre les partisans annexionnistes 11-
talie et les ptrtisans de l'Etat libre
de Fiume. Mr Zmella demanda au
gouvernement italien d avoir sa pro
pre police. Le gouvernement ital en
fit droit cette demande, mail les
fascistes n'attendaient que cet instam
pour agir contre le yis dent aUaat-
la.
Nouvelles
Diverses
MUtenes qui dJi Le bussman Joseph Simon qui oublie d'
clairer sa lanterne est condamn a l'amende
Tarcequ'ii n'avait pas de licence, Augute
Allen n avait pas le droit de conduire une auto.
Aussi le Tribunal le condnune t-il a l'amende
Dinlice Pierre, Fernand Albert et A isa i
Alexis simagineut que la rue leur appartient et
v tiennent des colloques malpropres. Ils sont
mi. en libert par le juge
Quelle drolc de distraction que celle de Loi
nus Lereus et Dussept Jonny qui se mettent a
cribler de pierres les tranquilles maisons de le
ville I Aussi la police met tin ces srrava-
gioces
Cette (ois ci le tribunal se montre im;>itov
MS et condamne a 4 mois de prison le nomm
Alsert lutta, dj condamn lois pour vol en
>ieux ans
Le mWuruI cstUse q grand crime de prendre quelques caanes a sucre
d-ua wagon de la HaSCOm met co libert Oc
tavius Gilot et Franois Joseph
Amlie reut avair elle seule le jeune Florvil
et Rosena nourri: la mme ambition Mlles en
viennent aux coups et sont condamnes la-
tueade et i j jours de prison
tramanucl Louis lance son cheval a toute
allurprsde I Eglise du Sacr- Ctcur et renverse
t'anime Dupont. Amende
Un attentat
On annorjre de Vienne qu'un an
ClrOI tfnla eut lieu 'Oitr. Il
W de l'Ara rai Ni.h >!au,-gmnt tou
|Ours.
Ute dr lli -ie Rome informe
qu- le Pape Pie Kl ' pM pris ds
dcision pour le nrech .in consitone
;ui aura heu p:ob.bieraeut en avril
ou Ma .
Lts nouwi-u -ardmsux dsigns
par Benoit XV seront a'ois crs.
MONTREALLes actionnaires de L ~AU es,*!*,*! ,(:-'"us s^""ii
- U-_ a * . 1 /, . I Bourdeau s entend si mal qu 1 OfCUionaoe l'in-
a banque de Montral ratifirent la'tewenuon de la justice p.? des coupi et ""lires
Meichants Bank du Ca i^ciproques
| _Mane Ronaulus et Zulmi St-Vil sont des ru .les
Eles rglent leur querelle au Mar.h et paveat
l'amende au Juge ue Faix
l'areeque trois petits marchands de surettes
n'avaient pas de patente le Magistrat Communal
les lait arteter
Carmue Da|eune et Anna Charles stationnant
ious la galerie da lier,in et lacilitent des marins d;
la Ligne d.' Panama, en leur permettant de taire
leur enose Le pSOaiOM trouve que ce n'est
pas propre et les envoie au juge de paix Amende
fectative n'est pai contisvention dit le Tri
CONVTaNTINIHP. P_ r.mil P. 5unal qi" "" cn hbtni Albcrt B",lc- Pfvenu
V-^r.NaiAiNUiNWt'LB- aemal t a de tentative de vol su March de la Cathdrale
en* a annonc que la Turquie tant ________________
exclue de la confrence de Gaes, le r
gouvernement d'Angoia refuserai Ld t VCMCe UU SCm
i accepter les dcis oos relative? la ^rt.-,. J
Turqnie prises la conlitne COUVS dtS rU88V8
moias que ses reptsenunts soient tXftCLl'i
fusion ave:
nada .
LONDRES- Mr Montiigu|secrtai
'e d'Htat dclara aux Communes que
les poursuites contre Gbandhi ont
t suspendues ; le leader hindou
ayant annonc la cessation de la cam
pagne de dsobissance civique.
Vlr Balinir
Nous avons eu le plasir de rere
voh hier la visite du nou-resn Usa s
trat Communal du Cas) PiYien, Mr
Balmir, accompagn de deux mem
0 e.-de son conseil.
M Bi'.rnir ne tira qu Ua t . couit
sjour parmi nous.
Nous lui prsentons nos Tieilleo'S
ouhiits de bDnne administration
Une bonne octmion
0 aprs los nnuvelUs q li noua
ont parvenues, If y a acmellement
aux r/.at Vm*. d S*aUoa ea pom
pes incendie et ac:eaoirea mis on
vente par les certaine, m micipalits,
I des condi ions avantHgeme*.
L corn jaune ou l'fl at ou I eimemb e ne pourraient Ua pas son
tenire poai udier la question eue
laquelle aoua ravieadrous.
4 Cin-Varil*
\r%
lout une Invitation, rmarqjblo
cninooe'.ion d 0 eid ien' ty
Le puhlio et ori* de n* os s eoa
f indre le fl'tn Lu troia VI vi>q ai
rai annonc par l Oitecioo do
Cia-Vants avec d'autre-
WAS11MGTON- Le gouverne-
ut fraasia f t remettre la corn
WUion du couamarce entre les ta a la Mftia- A l'ouverture d 1,,
L "J1*'1 P'wntes contre diverses li sance de la Goar permanente de
arTr ">' * ter et centre le!'i,iCe 1rs juges pr'rent le scraseii
la^1" gnral de l'adminiatratiou | d'accomplir leur ti;ue konorable-
* caemias de fer rclamant la res aaeat, iilesnent et impattialement
!",I#B dt sosamss eicesiires dpen
| yjlf l'expdition des munitions
HUant la guerre, dpenses qui d
p^Annunzio
IsaeM, Annunxio s prpar un
Jublt.*1 ^"P1* lt,liea Pour t,re
aion militaire fra-ttiae. Il lui
LA HAYE A l'ouverture d 1a PB,t dMge<;iatioLi entre le Pr a
et le Chili au eujet de la confrence
de Waahiogioo.
La commieaioa snatoriale dea F.
nancea a adopt le rapport eouclta
ant l'adop iun du texte gouverne
mntal vot par la chdinbre relatif
Les m :mbies repi entent doux* as la Banque de Chine
tiens et deux hmisphres Les juges Le minirre Amricain Crne qui
et supplants disposent de deux g'oa entretenu lea no abilita du snat
pea d'assesseurs techniques pour cou prvoit la disparition du rgime liui
seils sur 1rs questions du travail et
transit
la Hiye fut choisie comme s z-"de
PARISTir* nVnA-k. m-------- pAKI5 16 Ei rponse une
mi...rL-Sil 7 i de Suregue qBegtl0Q du deuut radlca| 80Cltlli)te
sms de Dato furent remis Forhach la France viant actuellement eu ao
i la police franaise pour tre extra coure dea affams ruesee comme elle
ae ea lipagne. ai venoe au coco jra paudaot la !
STOcKIOlM Lt Cattgit et le guerre den prieenniers civile rueaei
Sund aont ferms par la glace; s ^* eroix RoU8' franais qui n'edt ;
vapeurs doot Thule de Londres ayau- pM do B*t>o Igiuvernein^ntaie
%7 piasag.ts sont dans ne position 2? *n en 0:11*01 ayee les dle
a anreaaa an laree de T.nia KU.* d" BOV,et,, L" narlemsnt fran
a ugeriuse au large Ue T.nja. C1H 6n ?olgDl d#J MCOaf4 ?JU u
Ir miai.i d. , ., au secourir rapideraa.it et pflioicemii t
LrTnin ft q?1 lMlP'- I" Populn.ione rua-ea affamies. L
Mr Hoiocar la eotreteau cordiale gonv n
n.traSiu&R.s ^A&sijSJSi t^r^Sg
' I ment la rec o naiaea^ci ofthielle tfte
SD/ieta Les pa'O'es du pr^s'deit d 1
conseil furn it vivement applaudies.
Ls. d-iii 1 d du dput aoeialiste
Miatral tendant irandfonner la
question on in'erpellatioi a et4
repouese ^ir 4413 voix cou.re 134
The Nation
Lfl N-inaro du 8 FAvrier da c^tt-s
imojrtanU r*vn conMen uo tn*gis>
r*l article dj) D- K"p t n fline
ning intitul "Bi i aud Sioto jmiri
4
cbevique gnralement dtect II
Les hollandtis tris fi-rs que" nS'i,na qu".le .ruvitaillemoaf de la
. Russie serait plue facile A ixcutet
pnr le aul du paya
ent que H go
de la science
L' libra'ton delicli-ise 19dX) eom
mencera le 1er imre.
veni! Prof,l*inement II a prorri,- dr 1 nouvelle cour rapptller
[a, *me an avril l'occasion Grotuis ta't fondateur
Le Trait du Paci
liquj.
rVaidlNOTON- L. m-ice l'An
le erre le Japon et lea K'.ats L'me
Cjuatae aig'iatairei du trait q 1 t e
du Pacifique ont uotili au Portugal
et la Hollande q l'ils sont formi
meut rsolus respecter lo* droite
nuiisinc>e principales doivent tre
reenecte d'aprs le trait.
Une cipi de 'a no'e envoye la
Ho lande "i aj Por ogai i 4 f .v ir
i*f vers 0 -ux archivas ia Stnal
n jurd hol na> le sAnitmr Lodi/a
q i lait me un.a de la dlgstioa
cuiicaine a la confireuce de Waa
blogton.
Les Cours
New York Sterling 4,aS1j '
Franc ri,53
Pa.RlS Sterling 49.08
DolUr 11,40 xla ,


le h ai m

Cin-Varits
DIMANCHE
Concert de V'o'on et piano Mr et
Mm Sylvain l'eteis (' h. b:unej de
la icho'a Canloium
Le Cygne Saint Saens
Les cittfi es du Soir ( lmu.ff)
Billy
Tinnhauer Wegutr
.Samson et Dali'a Siint Saens
l bantt Russes Lalo
Pomes Hongrois (t et 6 ) Habay
Berceuse de jocelyn Gcdan
Carmen B B rt
Marionnettes Fox-Troll
L'HHjme
(en j oarne)
Mr tt Mme Sylvain Prters arcom
rsgnerort la danse des voils de Si
'orn et la irois-.me pa lie de lEnig
ne.
Entre 2 gourde,
.^-s&sza
im __ a m ,f _
I
ta m^ m m? Anmiques,
Qgdws&lsGents
vous retrouverez les forces perdues en prenant
UEMULSION SCOTT
aliment tonique par excellence, et trs facilement
assimilable, proprit qui la recommande aux estomacs
y les plus dlicats.
'! '
1.1 IP
Dcs
MopciPBr Mara Boulin foi* prie
rf anneinewr qae p*r nn eAb'e refn
hier il a appris la douloureuse non
vpIIo de la mort de son fi'* An oine,
Ak* de 14 ans, Parvenue a Lnpq de-
BBrn ( Rasse s Pyrnes / Frne*
t'ort-sn-Prince, 16 Fvrier 1922
Dm*union de
Mr Marh*s Aicolas
\ptfj annoncions hier la suspaman de
Str Nuoli, il>e' $ su vue au hmeau
tt l l:lai Civil. Mr Sie'.as a terxt au
Magistral Ccmminal
Morsieur le Mag'stra',
Votre lettre en date Tfnt m'ir'otmant que je mis suspen
du de ir. s 'on. tiens pour cause d'r
rf ulwr t comnle dan* 'e service
qui m'e.t o.* ne m'est, parvenu
que hit*r soir i 7 heures.
J* vous infom^e i mon tour que
je n'arcrpie pas cette suspension
veuillez ag'rr nip dmission que J*
e,on'd e mvocible.
Recelez, Monsieer !e Magstrat
mes meilleures sali t t on?
Mirius NICOLAS,
La dit vente se furr sur h nrse i
pis. de irq cent quarante n*nl d'-
lar ironuat do prinrij 1 de l'oali
g-iion des indemnits dors at chues
pf drs hororaires de l'avocat sans
nul prjudice.
Ani requte, pr-ursu-'tes et d'I'gen
res du sieur Luc Thart proptitaite
demeurant et domicili i Pcr -au
Vaille
1
. w-v. . I irre ayant
La Direction M K(irrJoai
de l'Rro'e Spciale de S'ro Dacry'o de dnrririle en son eebiiift.
grasuie, Une Fron, p r'vient1 Co Ira le sieur Eimood Rose*
ni'e-'* qui h ronvelle liasse mord propritaire d'irteurant et do
Profi ex He la honno occasion rjw
penr avocat conflu Vous ollre k;j maiSOIl Bi(|fO
Dupons avec ectioo ^f S'^ bonbons fini e> chocolats
deux gourd us fa livre.
To Let
Large Fire
Proof Ha]
Havi^c un aisirs gallery, s,
t'e a Bfinek or any un to-di ?
V ry nnHcioi-s as a Wars "a
For ioforr*>-lion aealf tai
Henri STAR!
R 1* du Q mi. < Ave A> N9 \^.
posite to iha Rsilrosd St; t
ASTI
OaMCMlAm j
FF" f 1 ___
i*ftoMti$M,
Toux M
CI8RCTnfl
.tu PODDRE Cl
|d-glry. SS,BmLI
rxzzit
les
St/no D>c'yVgr.pn que sera onv^rte rr'ciii i Poit au Prince,
ir'vocablement. -le noerb e d ins Porr les renieignrmn's e'*dref?er
cr;p'ior regui-i par les Rg'emen's 'U notaire requis,
yantdji* ale^nt) le marcredi Port an Prinrp, ce '9 Fvr-r 192a.
ir Mars prochain.
Tarif excepticr el aef'tavat rocr
ceite stssioa : Deux Dollars par ma
I re.
Fdmord DU
L"i-J. jw..j=--r
OUX, av-

osa Une
Le
ss
r :
liai ffe
ta Renaissance
C el cIhus le pra d et roqnet A a-
biiBsement de I Hd el R-llevue bis an
Chamr^e-MHrp. que se do ni d-
fluitivi'tnent le b*\ travesti du 20 t
\rier pinehsia de la Renaissance.
Dcoration. Inmire. comptoirs,
musiq"*. fsnl les dlices dea invi
t,'. Rit *niz davinre vos car es
A liste des Dames patronnesses,
R faut ajouter les noms d* M mes
Ren Lerebours et D Knnery IVjoi.
Farisiaoa
D MANCHE
f e Nouvesux Sjcc> de L AVJ
BERT :
Aubert* Journal
( Actuaire )
forai par intrim
Comique avec Billy West
Ifnirai v-ipenr le Co'ombia lais-
b New Orlans le 1t courent et bSt
attendu ici vers la 17 courant-
Il leiosera 'e mme jour pour Sot
DofStriao City, la Guaclelojre. la
Mrtiniq> e et
bie rour re
O^laara. prennnt fr Ht nessagers.
SOCItTi CrtMVlFRCIALE D HATI
r Agi ni rie t A'ftv Qrltan* A"
SotifA Ameriean SC S 0
Simon Vieux
Se L'v >e pi;mr de porter i la con
naissance d- ses clients qu'il dtiert
un letit sto k de Bana-Lact^ al>-
mi. t par excellence pour les tnfanli
tn bas ge La Bina Lacte, recon
maader. rar tous ros Mdecins, fac
h'e la dentition Solitaire?
Nomue6, fM*K. ;Jauaa a;JdJ
TA IBM VIUTia, BTC.
IoKnvex vous oatme laenkfti Je mm
Je Coirespondaace et iiitci-*> ftCwcaB,
ni mires.iai Sorei cobbus tkailti
par veire intermdiaire hpon^ti '>/#!
ronbear Uci , mes et tyatf2aii^aa titcat K aMtjff.1
graphie gratis. Evvr/ } tet* aew Mi
.emcBi da 4 >l **
ri ORENCa MLL.A1RI
_ Strett
BnaWyn N. T. ]
!!!fl-j 11
t 'es ports de la Co'lom \}1 Bana-L.cte est indispensablr
tourner ensuite N*w 1 poque du sevrage.
^!
9M
comique avec Diny wesc ^-^ ,
L'Exemple ^,ue MMuil
R ChSOIR
CbSOIR
Cupidon dort
(Com qu)
Sacrifice de Wanita
Grand drame sensationnel
en 2 partie*-
Vente pnr Conven-Surprise des la vie
Grand drame paihtique en 4 parties
ffe Holbart Healey avec Buuara Cas
tleton
Rntre : G ,$o
Balcon s a.oo
t on Spciale.
sera procd le mercredi
qoe
qui re ressent d se dpenser n>ur 1 ou comptera vingt tro s fvrier
le succs oe la (t. Idix heures dn mtin en ltude de
M? As'rel kaforest notsire requis i
i^Diarorj
Tous les Sam d b mue 0,25
u.
Navv
S.
News
DIMANCHE
Salnav Monologues crole*
cet effet, en vertu de h % ose da < h n'y Gsa jens 1 h usor. nettes Mont
oe obligation hyno hYtaire en datejtnartoisen-
du 'ISS Uc obre 1WIW enr< f str, dnn Notre Beranger Candio,
ommandement rest ir>tractuenx | Dans sa dernre cration Douvan!
lt vente au plni off an t. e d ruier dys etc. e c
i ompagnie Gn *a
le Tranallanlqut
Le S S c Siint-Riphal a tendo
le lundi ao cjurantiepaitira le rrm
jour dans la one pour Santiago de
Cuba-
Il sera de retour PorUsa-friper
le jeudi 2) en toute pour Les Cayes
l-cmel, S Ponce, Mayagufz, Poiote i Pitre e
Fort de France.
Les passagers pour Cuba devr >i
tre rr.un s d'un certifit de vacc na
ton
Port au Prince, 14 Fvrier 1922
L'Agent. E. ROBEL1N
NOUVEAUX ALAK
M HSTIU.EE WIBBSJ
\- l. 1 jn-oi-ai,'
hum, LccaASji
DEROY cfLS I
..-.. ta .
/ ru* i eaaiS
BU IDE PRATIQUf < omaauM euiu
I vu, zdsorces m manuel m ha*ai
sff 1 aaaimVy "^ary^
aaaiaaaBBB^aaajai^ajpaaBBBi^BBjaBaB^iaaBBaai
Ban a LacM
AHment p" excel'race oesf
ertn": en b s gf et les Djff
qaes Recommand par tous le
decins.
En v?nte ch x StmowVilf
A'f ed Viens Hcie L-CsW
*cie F S'iour^. ^ ?!
Cn R t N S da et ch
Flix Salnaw
en hrisseur d une propritt' fonds
le
Emile Dsir Comdien
Mono'o^nes franais
Le volaputk
Char.t je ne sais pas pourquoi
suis ilrs des daines etc.
Maison lectrique
en a parties.
Com'que vrsitible
Entre gnrale 0/0
Gratin c Ilootch
>t btisses siss en ceU vile Rnc
16 fvri6'* Tir^aisSBe de 1s contensrcc de IfJ
WASHINGTON Le t'rt'tideni pieds S poucs de fafade snr ladite
fforftne nomm t$ Brifodttr &"* Rne, 7 pieds 6 pouces sur la (afadki
rcW ,/t>/i .4 HwsselJ i* t L. S Marin oppea^e, anr ont pri fmdeur de 71
Corna /'"'<' Caenniaiatn Je as pieds 7 porees en lignes en lignes
LTNts ei //ni't ave.: te ratifi d Arubat briee an rt Et,et de 8D pieds fi
MftVtir tutraunfrtmirr. pouers po 1 ne biisr?e sussi su c'
DFI CAST l- lour s'est ouver Ouest, borne su ord ; par un pas
pv*c la fusillade I oit dans 1er >ege, su Sod par la di'e Rue Tire-
iu's dnn enfuni de 5 ans ei d un rnas-e IE-t par la deme Tirgtei
iiavoilleiir. D'autres travailleurs om Me Bontin e I Ouest rar le reste
*t blesa par de ifunra artilleurs. 'Ha \% rome prophte et par N colas Un tiaauUait brillant, plein de rve dlau-
I pa accidenta 011 en aojoord \\ il SM^hen telle d'ailleurs qoe la aro *"r;i,in1BU**~ Pt ara tapddi es
\*!TS In raod nombre du.p,|t m poursui .tend et comporta %TZ^rGn^^r^^T^,
biea^* epoia ssmedi. ars suroi e exception ni tstrvei Brooklyn n. y.
ROME- Le fascisti de rium|
aont en train o'intier des recrue* et
du les atme pour se b tire contie e
ouve-nemeni de ZeneHa qui tut lu
en Avril par unemnjoii de 2 contre
4 I a vieille question de l'annexion A
lifuiil es, dit on, la cause de ce
trouble.
EL PASO Ou nomb'S de mexi-
caine piorninuota y compris le
j^JTJSB WmsSTB chane pn nant f
|eecsvt.on de conspirer pour m. t |>orlo p{ la, Sai hl.' el Sl J uatt fl / 'OftO-
\rn en jeevra dpb xsdilioa militai
r* A Mexio (. rat poarqaoi lea 1 ou Un*.
es des Etsta U ta se sont uss.m*
Eattat E&T5a! Pour lotis nuiras renseiqnemenls
naue ta dehors de U f.onsres* ,
prpnruii ut qa'nnu ineute uif im S^drCSSOr a
Siinente aJuarrx En esa dmeute.
Us troupes protgeront le co i arae
risain de la frontire Lea actives
dea rebelle aont rapportes dans
Remerciements
Mr Joseph Svre, Mr Vals S-<-
re, lea demoiselles Bathildu et H
Svre, Mme Vve Aristide Srsphin
et les antre* psrents et allis r*m"
cient bien siDPrement tous les amis,
tant de Is Qapi'a'e que de lu provin-
ce qni leur ont tmoign leur sympa
thie l'occasion de lu mort de vme
Joseph lvre, ns Anne Elisabeth j
Louis Gousse leur pouse, mjj,
isaar et parente et les priant de errTf *
ru leur orofond reeonnuisssnej. !
Port-au-Prinue, 16 rvriur 19W. I
ooritra,
CONST.PATI0*
prenez les l
COMPRIMA
SUISSES
de BELORT, rtannad
H, .Via ernr-AnWiB rAniaf
C'EST LE MEILLI1T*
DES PTJWCATiW
' O M *r- A XJ-2PX>fJ
r.PF.T^U8;"*-arrr.-0a J
Mn>rr:.#<"l du n -Viur
mm < a-.
Empresa Naviera de Cuba.
Le S[< H..biue0! attendu ici vers le
Va' jeudi 93 courant d* la semaine pro~
et et passagers pour

Lg Comptoir FraugjsU
DISQUES COLUMB* !!
Amateurs de bomi^
Musique, accourez cl
L. Preehiiiio-Agippiflli
fine du Quai
J?? voVJroSvtr,zm de Serbes D>,ques Clumbni #]
ao,ira;Vnt Slip : f 6x-lrolt,monolojue< Chant, anglais, fw
(Siugnolt, ttc, etc t au, prix exceptin^nnlienient rduits de:
DuquA de W Or 0,00
-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM