<%BANNER%>







PAGE 1

Ifi MAJIN ..I s Cin-Varits DIMANCHE Concert de Violon et piano Mr t Mme Sylvain l'etrrs (:une) de la ichoia Can'orum Le Cygne Saint Saens les cioches du Soir flmiMif) BiDy Tannhauser Wagner Sarosen et D.lila Saint Saem i.hams Russe Lalo Pomes Horgrcis (i tt 6 ) Hbj Berceuse de )oielyn Gcdn Carmen Bu ft Matiocnettts Fox Ticti 1 L'Enigme (en j parues) Mr et Mme Syivain Peters accom pagneiont la danse des voiles de S !on et la troisime paitie de f&ij me. Entre 2 gourdes. ,'• •' 1 tm mm Les Ehcroqueries aux Etats Unit Par san l%\ WASHINGTON Comice tost Csar a bon fcrutns, il senbleMu jourd'bui, cl apis les t h Ares rendu, publics par laitoniey Genia! Dou yneitv Wallii gt'ord. Il 11 y a pas ti>oms d< 450 ces deBCioqutries cornprenan liO.Cll,'^! dollar &ou>uea d'nn pu blic crdule qui sont encore pendants devant les cours fdrait s I Liendrart unjug* travaillant chaqu. jour de l'anne, 80 annes pour pn ser lt doskieiB, a dit Mr Duiightity Ncrologie On nous fait pari de la mort •> Me Jean Michel Murt Labissire Doyttn des Avocats du Barreau de Port-au Prince, dde hier 3 hs'ire* de I' p. es midi, a l'ge de 48 ans L'enterrement aura lieu aujouid'liui 8 heurts de l'apr*. midi. Le convoi partira le la Rat de 1 tgalii. No i/5 pour se ren dre la BiSil'q.e Noire DaiLe. BBS—— Remerciements Mr Joaeph Svre, Mr Vsls Svre, les demoiselles B thiide et H Svre, Mme Vve AiiB'ide Sraphin et I s auireb parents et allis returi ei*nt bien.sioi-einent touB lea Bmia. Arrestation ll'pr aoir e t mfs en tat d'arree •aiion, vo I absence de Mr Joliboin, Dire^^nr An •• Confier lliiien ", le jeune Lemaire, administrateuruinm du di ionn ai, pour avoir publi un article contre la F roclama 'ion. Le Mateh i|!eaies offrant tou es les garan lea dsiiab es. Le Comit du Pari mutuel est oropos de MM S Piadel Ren viar t in et Emm.Thizan ; leB mde uni plie s.s .%  t les Drs Lamaitine Cnulle. Krai.ois Daleueour.Arbitre • leut. Richard Si:tker. La fte> ajta lieu SCUB le patronage des piaeiden s d DOS diffrent clubs. — Les cartes sont dj tn utile. C'est une grandile en perspcc tive. Cie GieTransaimniiquc To Let Large Fire* Proof Hall Navire up ntaire gallery, ini'able for a hanck or any upto-date OffU: Very spacioaa as a War$ home, For information acply to : Henri STARK Nie do Quai. Ave A No 191/ 0. posite to thd Raiboad Sution. Yaille Un Jour viendra] c? • . (5/ 0, 0 m m cl S 01 ARYS 3, rue U PM, f.fU, yaille Profilez dt la benne occasion qu- vousotl.e k a U );;^ 0 ii HijjrO r rri?^ bonbons fins §1 chocolat* deux gourdes la livre. Simon Vieux um Se fai' le pbifir de porter la cor %  •Usantt 4 sfs clients qu il dtien' Le S_S t Saict Riphael atendu un petit bto-k de Bana-Lade. li le luDdi 20 courant lepartira ie mme mrot par (x^eilence pour les infants tour dans la sone pour Santiago de tn bas ge La Bana-Lacie, recom Cuba| mande par tous nos Mdecins, faci Il sera de retour t'oit-au-Hrioce hte la dentition tt la croissance des le )£udi 2) ea route pour Les Cayes, œ La Bana-L.cte est indispensabli l.'cmtl. Santo Domingo, Macoris, i l'poqce au seviage. Ponce, Mayagutz, Poiate Pitre et 1 Fort de France. %  • %  %  %  • %  I Les passagers pour Cuba devront tre munis d'un ceii.ri;at de vaccina tion. fort au Prince, 14 Fvrier 1922 L'Agent. E ROBELIN [f h KosaLiDie Notre vapeur le Colorv.bia laieVousferrr. ono apprciable conomie si vous r.e vous servez que des Cira ?e New Orieans le lt courant et b8t geede la American Shoe Poliih Coin attpnduici vera le 17 conrant!pany Chicago, qui conservent la fi Il laissera le mme jour pour Sot 1 nesse et le bnllan des chaussures Domingo City, la Guadeloupe, la 11B ct ent meilleur march par leur t'en t de Ta Capua' que dla'provin1 Martinique et les porta dp la Coiom bonne qualit que toutes les autres ce qui leur ont tmuigr leur syiui'. bie pour retourner ensuite New marques thie a l'occasion do la mort de Mue OriPsc. prenant f Orlans lt 1 ur et parente H les puent rie .. ot re A leur piofonde leconnaissnnco. Por-au-Piince, 10 Fvrier 1923. 7, • 'nu'** PrtumcriM Grand* Malt. § ^-Q^>. '^m foi-lnt 'Jrrni*i-r OMalM r. Amhir vrtmril En ftrnvmt Ir^ I.VIIX. Ambrr otrmtil • S—qucis: Hrtti-lmlimoi. PnmurOut. /?s mntjn,[ *"• %  '<"' mirvtuhu*. I. \ mur d^i 1! Enrail'. Œillet. Pou. Mimosa, Violillt, Cyclamen, Jaimm. Lila; Muguet. Iris, llcliolropi, Chm> Vaillant $ lI o u et Agents gnranx pr Hath t i720 Hat .1 Mat)as>o de i'tial. Ciu Cialaul Glyde Steamship Company Forign Services Le steamer B*racoa a laiss NewYoi directement pour Port~au Prirtc to! courant et est attendu ici vers le 1! U laissera le mme jour pour Ki. ton,le* poris de la olomoie, et Si York. Les chargeurs sont pHs de s'ait Kn v e A \isNjA M iNTS m ti,0D, i* cr l'olfi e de l Agent Gnral lll RUP Lamarre Agents Exclusifs. (OiA S l'ettseiaiiem^uts ('O !" Mnn9TtM, ot \Lsco, rglant elle seule 3.382.UOO. Q JTATc^SonDo^J D*V* P^ de cinquante ti8 M L Nldyetc. etc TIOJN % L est universellement connue Emile Dsir Comdien ai Moaooitrea fraucais pour ses prompts rglements. jw*BEf-; Moto iS Ulllllliai .SI IH (lHiiCllIll! Effroyable doutv Grand drame sensationnel en 4 pat hesTrois tautes Suite Vicomte de Rraoe l'oun pa r Daniel PtcJi %  attc gnrale o 50 Gratis t Uuotch i Un uauUnt brillant. ple de ne •> ite-i -our. I"n nuinto gr"' voU **" * p dl ; tceiHion de votre m et de voue aresc cou t X. Ecrive, i . MUcstU, jyy. Pcsil SBW.J j&v B & 1s t Informez-vous prs des Agents. National Fire Insurance Co ni Hartford BIUXDT & Co Port au^jf rince E F. Clments AgefiMJQral DISQUES C0LUMB1II Amateurs de bonw Musique, accourez cfo L PreetzmannAggerliolm Rue du Quai Ou vous trouvez de Superbrs Disque* Columbia M* tsJtml ^ ? : ^x^^onolomos Chant*, anglais,]* wagnols, etc, etc aur prix ne, piton ne II, ment rduits de : Duqutide W Or 0,60 EB&9 i rin _ (H U itor%*r 1922



PAGE 1

(oimtn e m ne No 43 Ifeff l Prlow; Rait) Vendredi 17 F?ritr MB QoiMt MMiOIRB H0MIR9 ,{0 WTMilfi Quotidien Ce qui prpari lt mieux la solution des questions sociales, c'est, en IOBBC, pour chacun, soi propre perfsciioanement moral,c'en l'amour des autres et la tolrance ea est an joli commencement. (aies LIMA1TIE HEDACTION; Rat AmricainaNo, lifib i illicite de cadastrer le domaine de l'Etat ouvelies Etrangres (Suite) 1913. loyen de les lourtier yi leDRtemps que l'on parla entreteair une corTueion qui se pei M monde administrt ( de dre petue. icadastre des biens do l'Etal; Il faudrait commencer le cndtstre raliaatiou >i' cette fin -s t >.t par ces proprits vacautes. Ui d ajourne indi'iiuiuKi i. Cela butertit par lenuuveler l'obligation. Laque par deux raisons : d'1 ores -nte d<^; ta..t de fois %  na sa< par le dtordre endmique t es, de clturer les propre es. Le eanstaiuruent tgn dans le> C > %  ium< coutiuui liieu uue iill' I d omaniales de IE al; enauue, prescription; mai, en lui donnadi %  faut de mthooe, uesac.i> sel bout coinuieucei u.u plus dans les services ept do miriislre de 1 Intrieur que les archives des administra OD ne peut trouver aous ia BD relev mthodique et incon kSle desbie'ia de l'Jtaat. LUna lea ce m mu daua.lea autres, on a Iode de procder au petit bou chaque attaue de cet ordre •set expdie comme elle e ou ti'e ne laisse pas de psrmettaut de la auivre, ou u qa'eile pourrait laisser est dia st gare dans les fouilU as Maires. Bs sorte qu'n flole deuy leiiouvei, et alora, mieux laisser continuer u d, par hasatd, on tente de r une lueur dans ces lne lumire a'eteini vue; car te lUs, les beei allons, les cons. n particulires, tes oppos Dut telles que 1 on se sent te kl le debni.,Uu exemple assez I peu de temps, la miniature leur s avisa n'crire a l'Ad ration des linauces de Port-au qu 11 lui est revenu que ptea lea teristua pnvea e u loi o Tbomazeau taient lu wieueir.irtt, et a aviser aux II de tirer la qutalion au clan nuaaiuu totale tut (ormec Itpis avoir euia avis sur avis [inviiei lea ocw.uuai.ib a juaiin Il |)0Bt'asloi..<.l L< lu lliUtllc lUeUi, |coucluie tous BLO tiio.ta par uu wt uegaiit. certain que l'Etat a de vas easioua dans touiea tes corn Saut ruta.es qiuibaues, de "bnqub 11 y eu a qui sont m St OtCUpeeb pal' UB puil.C I y au a d auiits qui aot lu sa. Loiuiue puiini les pamcu proprieui *, uu ires gtauU NS idiBseiu Ituia plOplieteo Habauaou, ceilth-a % . joigueui I 1 * ttriBiuB du duu.aiue uoui poui uiotit la piecuution d i>a'u Ua piopiietes cun 1e liuvaa>oii de* ijimaux MI libelle, on a donn i oc casion i une commission clmg. Je la reviaon du Code rural de taire observer que les propritaires dam ornai aoui eux-mmes, tout les pie miers.dans ''obligatioude tenir Iota UiKB a 1 attache ou en parc; AI q >;< celte dernire oOligatiou u,cco.aBi nui), il est plus laciie d'y leuir la main que d'obliger '.es propi i-'Uue de terraina une cl ure ce a eus-. 11 semble que, si ou Lisait ia d eJuratioa loiiueiie que tojt lorruia non clture et iiisuliisaramdnt garde est susceptible dette rclame com me appai tenant I Etat, on oblige mit plus ou moins les ptopa airej oveies a prendre effectivement pua Beaaion de leu.s biens U es. bien eu leuuu que,poui commence ,t E at lui mme teraii entreprendro la clture lea Dieua du 'JomPine qu Uue lus criptioa bieu en vue dsignerait tout le inonde Un dlai raisonnable aeiail donna a tout inireos pour eu taire autant, pourvu qu'il eiad m. ni=li tout do suite la preuv. de aou droit de propnetaiie. faute de cette preuve, l'Etat preudraii pusses aiou lui-mme eu taisant ci orer. Un voit tout de suite la ditteieuee de procdes ; au lieu dauemiie que les particulier veunleui bien ou non rpondre a l'appel de l'Etat a terd.nt' leur bon plaint ctiu de re meure dt taire la distinction des bleu, il a'aguau pour l'Etat, faisant acie ue -proptitaire souoikux, de rechercher luruisiuo aea tettes et deu yicuite cllecllveillellL pOsaesSlOU. Le arait aiusi aux paiiicui.ets, au ueu de taire lea ddaigneux de uratiquer aueun aystma d obstrue non, a s'empresser ae juaiiiioi leur droit alu de prvenir uue eaisie de la part d* l'Mtat. In t absence d celte justiflcatioa, le b.eu aeiail r aerve pour i'e.\aineu posieueur de la lectamation et une pauCai'.e lud que rait qu U est eu coules.atiou. Ce ae tau autant de tait, Quelques diinculis lgaiea sont couaiderer; uoua allons les euumdret sommairement. Les Cours New Yoik 8— S'erlirg 4.55 Paatic 11.o Avant la confrence de hnes PARIS, 15— L'agence Bms croit •avoir que le gouvernement anglais •Dan compte de la suggejtion Irannse concernant la paiticipatiou de a pente entente a dcid hier de con coquet a Londres Us experts des : nq puissinces reprbtnies au cone I vUD'mp. air a?enefl, Prfm %  Chls Lelevre 2.000 Mm? Laroche i S" I W. Woel 4.000 IH Woel l.coa L. 1. Nicolas a.cto C. Leconte vs Total 174010 11 A la Commune RIGA—Pravada dclare qie la Rus Mr Marius Nicolas chef dt bureau sie doit refuser catgoriquement de .du service de l'Etat Civil a t susprendre aucun engagement avec la pendu de ses (onctions. ua loi de recrutement ea France PARIS -A l'occasion de la discuss on de la loi du recrutement deux amendemen s st o il prsents sur la rduction du service.un pour le grou pe radical ptvoyan le &eivice mili Une d'un an, l'autre par les socialis tes fixant huit mois la dure du service. Ln nomme payer par VAileniiyne en 1022 PARIS*Le ^luvcnement britan nique aurait C m' la propositio de la France, la commission des r pu.tions fixeuu ia somme i payer par l'Ai If n.agne en ioaa Les minis trs des financts si runiraient poubj tablir la base de rpartition du paie ment parmi les allis. Le trait du Solitaire? ["ai, riMMIS, llHNBi HLLl, NLIUVUVU, ITC. "ou conmc membre de noire Clab 'pondance et uite-ous beaucoap I'e5si >t} Soyez connu dans le nioad ;? |"4ialreEpouei U richesse, le Lie cenuinei de persoanes riches, aura a symp,:h.qe$ dsirent se miner Photo Pitts. Enorei 50 cent pour un abon %  mou. 1 doi „ p()ur |' lr ,ue.; N-ORENC BBLLAIRE *, Mootigae Strvet b>ookiy N. . 3>ana Lucie Aliment p ,r excellence pour les erf.n-i en bs ge et les Dyspept ques R command par tous les M decim. En vnte ch z Smo" Vieux — A f ed Vieux — Pci? LCamil.e — t'cie F S'p' * hd E f o R &N S'da et ch i Flix Sa'mavo confrence de Gnes. La tentative de Mr Poincar pour le renvoi de la confrence est considre dans les mi I tjx des Sviets russes comme un eort pour supprimer la confrence. Protestation d'Irlandais LONDRES M Churchill secrtaire des colonies a annonc U chamo.e des communes que Mr Miciuel Col lins, chef du gouvernement irlandais avait obtenu la mise en libert de i) unionistes de l'Ulster. Le secrtaire ajoute que Mr Collins esprait quou en relcherait un p.us grand nombre. L'cdiuon Londonnienne affirme que le gouvernement anglais est uecid A ne relcher que la moiti des piisonnieis en Angleterre La diflren : faite entre la classe des prison jiers politiques irlandais cause une intense iudignation parmi les riidents ir landais dans le pays entier qui se piparent mener une campague de pioicsutioa coatre la mthode du gouveine:neut anglais. Dsordres en Irlande BELFAST— L'arrangiment de l'vacuation des troupes anglaises au sud de l'Irlande a repris aprs un ar it de as jours. Apre; une priode calme, un dsordre clata de non f } m * j il I / > veau.l .-s soldats ont immdiatement f. tCt/ f / l%£ Uls un usage de leurs armes, mais n'ayant pas russi i disperser la foule i WASHINGTON — Le Sinateur coups de fusils ils eureut l'ordre de Les changements suivants ont t oprs dans le persomel de la Commune : — Mr Clment Molire a t nom m aide-Receveor en remplacement de M E'.ienne Duvivier, dcd. — Mr Charitable D:lva remplace Mr E ie Guiteau la direction du Stvire de l'Abattoir. — M Evsn Chenet remplace Mr H.-nri Goldman i la direction des marchs. M. lustin Alph Alphonse rempla ce Mr Tacite Lamothe, comme Inspecteur des marchs. — Mr L. Labissire est nomm gudien du parc communal en remplacemmt de Mr Eiie Lhrisson. 11 -1un Prochaine reprsentation La reprsentation du li's du Tapissier de Charles Moravia aura lien le samedi 4 mars prochain. ————— ————— —.—_^ Djpbirt pour Novv-York Le S,S t Colon • est attendu i Pon-au Prioee de Ciistobal le dimanche 26 Fvrier. U partira po ir New Toik directement dans l'aprs. midi du mme jour* Hitchcock,membie de la commission snatoriale des affaire? extrieurs dpose une rsolution demandant au piesideit Hardug d envoyer au snat icus les rens? gu^ments et docu mnts concernant le na;t du Pinfi que des quatre puissances. Le snateur dit que le (apport dla dl*g tion amricain: SOUTVS par le prsident av?c le trait ne contenait presque iisn au sojl de ckarger la iionnette A heures de 1 aprs-midi les victimes s levaient i 100 dont j3 tus. ciat ; ois et a;oiti qui esnotoi'e & quil y svait un d accord entre le V'uvc prisi lert et le secrtute H 'ghes au Isuil. Uc la ;ilUit oci du .i*l'. Anjoufd'nui par le n^o sont arrivs les journaux de Parit>,du 17 au 24 Janvier : L? Temps, Le Mann, Le Journal, Le Figaro, Excel -ior # L'Echo National, L'Humanit, ttc. Petites \ouveUen Etrange** Par UU, (I Fvrier — I^c Metjagero, de Rome apprend qa' Fiumic, un iaconnu a lanc une bomb* qji n'a pas explos dans le bureau de la police. L'iadividu a t arrt Les lasetste t ensuite incend % %  wagoa charg d uoitorrats aestias i U po'ice — Djpres une dipeche de Rome M, Csntari%  i, secrtaire gnral du ministre des ailaircs trangres et prsident de la Ctaabdaa de lui -,1:10a du trait Kippoio dmissionaa a la suit: de divergences de vue avec le marqui. Dcl Terrait au su|et du statut adriatique — On annonce de Pans que la Confrence des amoassadeurs s est o^upe de divertes questions relatives a l'ipplication des traits et discut la pension a allouer lex-rcw Cuarles — La Cominissio 1 eiportmor des vuu do de France a ouen une grao4a rception x li11 juellc assistjicni le Cousu, (jWocral j u Veneincl* ci 1 attacli -oai.aeinal de Colombie — On mande de Berlin q M la Ke.cksta/ ]auopt par a} von contre 8j et i6 abstention .ordre du jour de confiance daau m Cocouer Wirth On annonce de U Haye .ue l'uiangn-a-m de la cour permanente de justice international* eut lieu hier. Le Ministre dea \fa.re. Etrangre les Pays Bas salue la cour dont l'institatino eu I duc i u Sou.* des Katiocu M ; ... I •


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05602
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, February 17, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05602

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
(oimtn
e m ne No 43
Ifeff l Prlow; Rait)
Vendredi 17 F?ritr MB
QoiMt MMiOIRB
H0MIR9 ,{0 WTMilfi

Quotidien
Ce qui prpari lt mieux la solution
des questions sociales, c'est, en iobbc,
pour chacun, soi propre perfsciioane-
ment moral,c'en l'amour des autres et la
tolrance ea est an joli commencement.
(aies LIMA1TIE
HEDACTION; Rat AmricainaNo, lifib
i illicite de cadastrer
le domaine de l'Etat
ouvelies Etrangres
(Suite) 1913.
loyen de les lourtier
yi leDRtemps que l'on parla entreteair une corTueion qui se pei
M monde administrt ( de dre petue.
icadastre des biens do l'Etal; Il faudrait commencer le cndtstre
raliaatiou >i' cette fin -s t >.t par ces proprits vacautes. Ui d
ajourne indi'iiuiuKi i. Cela butertit par lenuuveler l'obligation.
Laque par deux raisons : d'-1 ores -nte d<^; ta..t de fois na sa<
par le dtordre endmique'tes, de clturer les propre es. Le
eanstaiuruent tgn dans le> C > - ium< coutiuui liieu uue iill'
Idomaniales de IE al; enauue, prescription; mai, en lui donnadi
faut de mthooe, uesac.i>
sel bout coinuieucei u.u
plus dans les services ept
do miriislre de 1 Intrieur que
les archives des administra
od ne peut trouver aous ia
bd relev mthodique et incon
kSle desbie'ia de l'Jtaat. LUna lea
ce m mu daua.lea autres, on a
Iode de procder au petit bou
chaque attaue de cet ordre
set expdie comme elle e
ou ti'e ne laisse pas de
psrmettaut de la auivre, ou u
qa'eile pourrait laisser est dia
st gare dans les fouilU
as Maires. Bs sorte qu'n
flole deuy leiiouvei, et alora,
mieux laisser continuer u
d, par hasatd, on tente de
r une lueur dans ces lne
lumire a'eteini vue; car te
lUs, les beei allons, les cons.
n particulires, tes oppos
Dut telles que 1 on se sent te
kl le debni.,Uu exemple assez
I peu de temps, la miniature
leur s avisa n'crire a l'Ad
ration des linauces de Port-au
qu 11 lui est revenu que ptea
lea teristua pnvea e u
loi o Tbomazeau taient lu
wieueir.irtt, et a aviser aux
II de tirer la qutalion au clan
nuaaiuu totale tut (ormec
Itpis avoir euia avis sur avis
[inviiei lea ocw.uuai.ib a juaiin .
Il |)0Bt'asloi..<.l L< lu lliUtllc lUeUi,
|coucluie tous blo tiio.ta par uu
wt uegaiit.
certain que l'Etat a de vas
easioua dans touiea tes corn
Saut ruta.es qiuibaues, de
"bnqub 11 y eu a qui sont m
St OtCUpeeb pal' U- b puil.C
I y au a d auiits qui aot lu
sa. Loiuiue puiini les pamcu
proprieui *, uu ires gtauU
NS idiBseiu Ituia plOplieteo
Habauaou, ceilth-a ?. joigueui
I1* ttriBiuB du duu.aiue uoui
poui uiotit la piecuution d i>a'u
Ua piopiietes cun 1e liuvaa>oii de*
ijimaux mi libelle, on a donn i oc
casion i une commission clmg.
Je la reviaon du Code rural de taire
observer que les propritaires dam
ornai aoui eux-mmes, tout les pie
miers.dans ''obligatioude tenir Iota
UiKB a 1 attache ou en parc; ai q >;<
celte dernire oOligatiou u,- cco.aBi
nui), il est plus laciie d'y leuir la
main que d'obliger '.es propi i-'Uue
de terraina une cl ure ce a eus-.
11 semble que, si ou Lisait ia d
eJuratioa loiiueiie que tojt lorruia
non clture et iiisuliisaramdnt garde
est susceptible dette rclame com
me appai tenant I Etat, on oblige
mit plus ou moins les ptopa airej
oveies a prendre effectivement pua
Beaaion de leu.s biens U es. bien eu
leuuu que,poui commence ,t E at lui
mme teraii entreprendro la clture
lea Dieua du 'JomPine qu Uue lus
criptioa bieu en vue dsignerait
tout le inonde Un dlai raisonnable
aeiail donna a tout inireos pour
eu taire autant, pourvu qu'il eiad
m.ni=li tout do suite la preuv. de
aou droit de propnetaiie. faute de
cette preuve, l'Etat preudraii pusses
aiou lui-mme eu taisant ci orer.
Un voit tout de suite la ditteieuee
de procdes ; au lieu dauemiie que
les particulier veunleui bien ou non
rpondre a l'appel de l'Etat a terd.nt'
leur bon plaint ctiu de re meure
dt taire la distinction des bleu, il
a'aguau pour l'Etat, faisant acie ue
-proptitaire souoikux, de rechercher
luruisiuo aea tettes et deu yicuite
cllecllveillellL pOsaesSlOU.
Le arait aiusi aux paiiicui.ets, au
ueu de taire lea ddaigneux de
uratiquer aueun aystma d obstrue
non, a s'empresser ae juaiiiioi leur
droit alu de prvenir uue eaisie de
la part d* l'Mtat. In t absence d
celte justiflcatioa, le b.eu aeiail r
aerve pour i'e.\aineu posieueur de la
lectamation et une pauCai'.e lud que
rait qu U est eu coules.atiou. Ce ae
tau autant de tait,
Quelques diinculis lgaiea sont
couaiderer; uoua allons les euumdret
sommairement.
Les Cours
New Yoik 8S'erlirg 4.55
Paatic 11.o
Avant la confrence
de hnes
PARIS, 15 L'agence Bms croit
avoir que le gouvernement anglais
Dan compte de la suggejtion Iran-
nse concernant la paiticipatiou de
a pente entente a dcid hier de con
coquet a Londres Us experts des
: nq puissinces reprbtnies au con-
e I vUD'mp.
air a?enefl, Prfm Tchcoslovaquie eat parti pour Lon
1res Le comit traoui atetmtnist
nel ch rg de l'tude prliminaire
des qu suons techn q us du pro-
gramme de G es a tenu sa premt
re sance et rgl sa mthode d: tra
vail puis a lparti' les questions i
tudier entre trois sous commissions
qui examineront respectivement le
pob'me financer, le p ob'me co
omiqu et les questions des trans-
port Ua comit spcial tudiera les
quest ons se tappartant i la Russie
et prsentera dans tf jours so rap
po't au com t gnpi.
La Haute Siisie
GENESLa commission nomme
par le conseil de la socit des na
lions pour prparer le programme
du gouvernement de la Niute Sil-
sie en conformit avec la dcision du
conseil au sujet des frontires est
runie sous la prsidence du docteur
Flix Celeoder, ancien prsident de
la Sui-se.
r.
Hurles R iher 7 S*"
Iigird Furbush !.)
fcmile D nis 500
A Deve )0O
Mme L H Reine 500
H D M ne N. P. Archer 4 00 >
Chls Lelevre 2.000
Mm? Laroche i S"
I W. Woel 4.000
IH Woel l.coa
L. 1. Nicolas a.cto
C. Leconte vs
Total 174010
11
A la Commune
RIGAPravada dclare qie la Rus Mr Marius Nicolas chef dt bureau
sie doit refuser catgoriquement de .du service de l'Etat Civil a t sus-
prendre aucun engagement avec la!, pendu de ses (onctions.
ua loi de recrute-
ment ea France
PARIS -A l'occasion de la discus-
s on de la loi du recrutement deux
amendemen s st o il prsents sur la
rduction du service.un pour le grou
pe radical ptvoyan le &eivice mili
Une d'un an, l'autre par les socialis
tes fixant huit mois la dure du
service.
Ln nomme payer
par VAileniiyne
en 1022
PARIS*- Le ^luvcnement britan
nique aurait C m' la propositio
de la France, la commission des r
pu.tions fixeuu ia somme i payer
par l'Ai If n.agne en ioaa Les minis
trs des financts si runiraient poubj
tablir la base de rpartition du paie
ment parmi les allis.
Le trait du
Solitaire?
["ai, riMMIS, llHNBi HLLl, NLIU-
VUVU, ITC. *
"ou conmc membre de noire Clab
'pondance et uite-ous beaucoap I-
'e5si>t}_ Soyez connu dans le nioad
;? |"4ialre- Epouei U richesse, le
Lie cenuinei de persoanes riches, aura
a symp,:h.qe$ dsirent se miner Photo
Pitts. Enorei 50 cent pour un abon
mou. 1 doi p()ur |'lr,ue.;
N-ORENC BBLLAIRE
*, Mootigae Strvet
b>ookiy N.
.
3>ana Lucie
Aliment p,r excellence pour les
erf.n-i en bs ge et les Dyspept
ques R command par tous les M
decim.
En vnte ch z Smo" Vieux
A f ed Vieux Pci? L- Camil.e
t'cie F S'p' * hd- E'
f o R &N S'da et ch i
Flix Sa'mavo
confrence de Gnes. La tentative de
Mr Poincar pour le renvoi de la
confrence est considre dans les mi
I tjx des Sviets russes comme un
eort pour supprimer la confrence.
Protestation
d'Irlandais
LONDRES M Churchill secrtaire
des colonies a annonc U chamo.e
des communes que Mr Miciuel Col
lins, chef du gouvernement irlandais
avait obtenu la mise en libert de i)
unionistes de l'Ulster.
Le secrtaire ajoute que Mr Col-
lins esprait quou en relcherait un
p.us grand nombre.
L'cdiuon Londonnienne affirme
que le gouvernement anglais est ue-
cid A ne relcher que la moiti des
piisonnieis en Angleterre La diflren
: faite entre la classe des prison jiers
politiques irlandais cause une inten-
se iudignation parmi les riidents ir
landais dans le pays entier qui se
piparent mener une campague de
pioicsutioa coatre la mthode du
gouveine:neut anglais.
Dsordres en
' Irlande
BELFAST L'arrangiment de l'-
vacuation des troupes anglaises au
sud de l'Irlande a repris aprs un ar
it de as jours. Apre; une priode
calme, un dsordre clata de non -
f }m * j il i/> veau.l.-s soldats ont immdiatement
f. tCt/ f / l% Uls un usage de leurs armes, mais n'a-
yant pas russi i disperser la foule i
WASHINGTON Le Sinateur coups de fusils ils eureut l'ordre de
Les changements suivants ont t
oprs dans le persomel de la Com-
mune :
Mr Clment Molire a t nom
m aide-Receveor en remplacement
de M E'.ienne Duvivier, dcd.
Mr Charitable D:lva remplace
Mr E ie Guiteau la direction du
Stvire de l'Abattoir.
M Evsn Chenet remplace Mr
H.-nri Goldman i la direction des
marchs.
M. lustin Alph Alphonse rempla
ce Mr Tacite Lamothe, comme Ins-
pecteur des marchs.
Mr L. Labissire est nomm
gudien du parc communal en rem-
placemmt de Mr Eiie Lhrisson.
11 -1- un
Prochaine
reprsentation
La reprsentation du li's du Ta-
pissier de Charles Moravia aura lien
le samedi 4 mars prochain.
._^
Djpbirt pour Novv-York
Le S,S t Colon est attendu i
Pon-au Prioee de Ciistobal le di-
manche 26 Fvrier. U partira po ir
New Toik directement dans l'aprs.
midi du mme jour*
Hitchcock,membie de la commission
snatoriale des affaire? extrieurs
dpose une rsolution demandant au
piesideit Hardug d envoyer au s-
nat icus les rens? gu^ments et docu
mnts concernant le na;t du Pinfi
que des quatre puissances.
Le snateur dit que le (apport d-
la dl*g tion amricain: soutvs par
le prsident av?c le trait ne conte-
nait presque iisn au sojl de
ckarger la iionnette A heures de
1 aprs-midi les victimes s levaient
i 100 dont j3 tus.
ciat;ois et a;oiti qui es- notoi'e
& quil y svait un d accord entre le
V'uvc prisi lert et le secrtute H 'ghes au
Isuil. Uc la ;ilUit oci du .i*l'.
Anjoufd'nui par le
n^o sont arrivs les journaux de Parit>,du
17 au 24 Janvier : L? Temps, Le
Mann, Le Journal, Le Figaro, Excel
-ior# L'Echo National, L'Humanit,
ttc.
Petites \ouveUen
Etrange**
Par UU, (I Fvrier
I^c Metjagero, de Rome apprend qa' Fiumic,
un iaconnu a lanc une bomb* qji n'a pas ex-
plos dans le bureau de la police. L'iadividu a
t arrt
Les lasetste t ensuite incend wagoa
charg d uoitorrats aestias i U po'ice
Djpres une dipeche de Rome M, Csntari-
i, secrtaire gnral du ministre des ailaircs
trangres et prsident de la Ctaabdaa de lui
-,1:10a du trait Kippoio dmissionaa a la suit:
de divergences de vue avec le marqui. Dcl
Terrait au su|et du statut adriatique
On annonce de Pans que la Confrence
des amoassadeurs s est o^upe de divertes
questions relatives a l'ipplication des traits et
discut la pension a allouer lex-rcw Cuarles
La Cominissio 1 eiportmor des vuu do
de France a ouen une grao4a rception x li-
11 juellc assistjicni le Cousu, (jWocral ju Veneincl*
ci 1 attacli -oai.aeinal de Colombie
On mande de Berlin qM la Ke.cksta/
]auopt par a} von contre 8j et i6 abstention
.ordre du jour de confiance daau m Cocouer
Wirth
- On annonce de U Haye .ue l'uiangn-a-m
de la cour permanente de justice international*
eut lieu hier. Le Ministre dea \fa.re. Etrangre
les Pays Bas salue la cour dont l'institatino eu
I duc i u Sou.* des Katiocu M
; ...
I


Ifi MaJIN
..I
s
Cin-Varits
DIMANCHE
Concert de Violon et piano Mr t
Mme Sylvain l'etrrs (:une) de
la ichoia Can'orum
Le Cygne Saint Saens
les cioches du Soir flmiMif)
BiDy
Tannhauser Wagner
Sarosen et D.lila Saint Saem
i.hams Russe Lalo
Pomes Horgrcis (i tt 6 ) Hbj
Berceuse de )oielyn Gcdn
Carmen Bu ft
Matiocnettts Fox Ticti
1 L'Enigme
(en j parues)
Mr et Mme Syivain Peters accom
pagneiont la danse des voiles de S
!on et la troisime paitie de f&ij
me.
Entre 2 gourdes.
,' ' 1
tm
mm
Les Ehcroqueries
aux Etats Unit
Par san l%\
WASHINGTON Comice tost
Csar a bon fcrutns, il senbleMu
jourd'bui, cl apis les t h Ares rendu,
publics par laitoniey Genia! Dou
yneitv
Wallii gt'ord. Il 11 y a pas ti>oms d<
450 ces deBCioqutries cornprenan
liO.Cll,'^! dollar &ou>uea d'nn pu
blic crdule qui sont encore pen-
dants devant les cours fdrait s I
Liendrart unjug* travaillant chaqu.
jour de l'anne, 80 annes pour pn
ser lt doskieiB, a dit Mr Duiightity
Ncrologie
On nous fait pari de la mort
> Me Jean Michel Murt Labis-
sire Doyttn des Avocats du Bar-
reau de Port-au Prince, dde
hier 3 hs'ire* de I' p. es midi, a
l'ge de 48 ans
L'enterrement aura lieu au-
jouid'liui 8 heurts de l'apr*.
midi. Le convoi partira le la Rat
de 1 tgalii. No i/5 pour se ren
dre la BiSil'q.e Noire DaiLe.
BBS
Remerciements
Mr Joaeph Svre, Mr Vsls Sv-
re, les demoiselles B thiide et H
Svre, Mme Vve AiiB'ide Sraphin
et I s auireb parents et allis returi
ei*nt bien.sioi-einent touB lea Bmia.
Arrestation
ll'pr aoir e t mfs en tat d'arree
aiion, vo I absence de Mr Joliboin,
Dire^^nr An Confier lliiien ",
le jeune Lemaire, administrateur-
uinm du di ionn ai, pour avoir
publi un article contre la F roclama
'ion.
Le Mateh Cin-Galant
C est le 4 Mars que la Direction
!e < in Galant inaugurant une a-
e de Matchs sensationnels,donnera
a premire sance de boxe l.a lotie
ura lieu encre un baitien et un Js-
rnaicsiii qui s entranent tous Icb
inis avec la plus grande ardeur,
Toutes les prcautions tort prises
curque ce mtch eit lieu dcs des
oi.dilioiB Us m>i|!eaies offrant tou
es les garan lea dsiiab es.
Le Comit du Pari mutuel est
oropos de MM S Piadel Ren
viartin et Emm.Thizan ; leB mde
uni plie s.s .- t les Drs Lamaitine
Cnulle. Krai.ois Daleueour.Arbitre
leut. Richard Si:tker. La fte> ajta
lieu scub le patronage des piaeiden s
d DOS diffrent clubs. Les car-
tes sont dj tn utile.
C'est une grandi- le en perspcc
tive.
Cie GieTransaimniiquc
To Let
Large Fire*
Proof Hall
Navire up ntaire gallery, ini'able
for a hanck or any up- to-date OffU:
Very spacioaa as a War$ home,
For information acply to :
Henri STARK
Nie do Quai. Ave A No 191/ 0.
posite to thd Raiboad Sution.
Yaille
Un Jour viendra]
c?

.
(5/
0,
0
m
m
cl
S
01
-

ARYS
3, rue U Pm,
f.fU,
yaille !
Profilez dt la benne occasion qu-
vousotl.eka U);;^0ii HijjrO
r rri?^ bonbons fins 1 chocolat*
deux gourdes la livre.
Simon Vieux
um
Se fai' le pbifir de porter la cor
Usantt 4 sfs clients qu il dtien'
Le S_S t Saict Riphael atendu un petit bto-k de Bana-Lade. li
le luDdi 20 courant lepartira ie mme mrot par (x^eilence pour les infants
tour dans la sone pour Santiago de tn bas ge La Bana-Lacie, recom
Cuba- | mande par tous nos Mdecins, faci
Il sera de retour t'oit-au-Hrioce hte la dentition tt la croissance des
le )udi 2) ea route pour Les Cayes, La Bana-L.cte est indispensabli
l.'cmtl. Santo Domingo, Macoris, i l'poqce au seviage.
Ponce, Mayagutz, Poiate Pitre et 1
Fort de France. - - I
Les passagers pour Cuba devront
tre munis d'un ceii.ri;at de vaccina
tion.
fort au Prince, 14 Fvrier 1922
L'Agent. E ROBELIN
[f
h
KosaLiDie
Notre vapeur le Colorv.bia laie-
Vousferrr. ono apprciable conomie
si vous r.e vous servez que des Cira
?e New Orieans le lt courant et b8t geede la American Shoe Poliih Coin
attpnduici vera le 17 conrant- !pany Chicago, qui conservent la fi
Il laissera le mme jour pour Sot1 nesse et le bnllan des chaussures
Domingo City, la Guadeloupe, la 11b ct ent meilleur march par leur
t'en t de Ta Capua' que dla'provin-1 Martinique et les porta dp la Coiom bonne qualit que toutes les autres
ce qui leur ont tmuigr leur syiui'. bie pour retourner ensuite New marques
thie a l'occasion do la mort de Mue OriPsc. prenant f jo-eph1 Strt, ne Ame Elib.li SOCIETB COMMKHCIAI.K DHA11I
Louis tiousse leur pouse, ni e, Agent de ta .\eu> Orlans lt
1 ur et parente h les puent rie .. ot
re A leur piofonde leconnaissnnco.
Por-au-Piince, 10 Fvrier 1923.
7,

'nu'** PrtumcriM
Grand* Malt.
^-Q^>.

'^m
foi-lnt 'Jrrni*i-r OMalM r. Amhir vrtmril !
En ftrnvmt Ir^ i.viix. Ambrr otrmtil
Squcis: Hrtti-lmlimoi. PnmurOut. /?s mntjn,[ *"'<"' mirvtuhu*. I.\murd^i 1!
Enrail'. illet. Pou. Mimosa, Violillt, Cyclamen, Jaimm. Lila; Muguet. Iris, llcliolropi, Chm>
Vaillant $ lIouet
Agents gnranx pr Hathti720 Hat .1 Mat)as>o de i'tial.
Ciu Cialaul
Glyde Steamship
Company
Forign Services
Le steamer B*racoa a laiss NewYoi
directement pour Port~au Prirtc to!
courant et est attendu ici vers le 1!
U laissera le mme jour pour Ki.
ton,le* poris de la olomoie, et Si
York.
Les chargeurs sont pHs de s'ait
Kn"veA\isNjA,MiNTSmti,0D,i*cr l'olfi e de l Agent Gnral
lll Rup Lamarre Agents Exclusifs. (OiA S l'ettseiaiiem^uts ('O South American SC S o pour Haiti i ," m-, - nV
-----\a destination de Nwu York ou U
rope via ftew York,
tort au lJrinee,le 18 fvrier lyM
Assurezvous contre LE FEU
Ct SOIR GRANDE FTB
Salnsve UonotORues crole
j La*'NATION IL*est parmi les TROIS
compagnies qui ont pay INTEGRA-
LEMEi.\Tdans le dsastre de San bran
c*;$liy>*"Mnn9TtM,*ot\Lsco, rglant elle seule 3.382.UOO.
QJTATc^SonDo^J D*V* P^ de cinquante ti8ML Nl-
dy- etc. etc TIOjN % L est universellement connue
Emile Dsir Comdien ai
Moaooitrea fraucais pour ses prompts rglements.
jw*BEf-- ; Moto iS Ulllllliai .SI IH (lHiiCllIll!
Effroyable doutv
Grand drame sensationnel
en 4 pat hes-
Trois tautes
Suite Vicomte de Rraoe l'oun
par Daniel PtcJi
attc gnrale o 50
Gratis t Uuotch i
Un uauUnt brillant. ple de ne > ite-i
-our. I"n nuinto gr"' voU* **" *p'dl ;
tceiHion de votre m et de voue aresc cou t
X. Ecrive, i . MUcstU, jyy. Pcsil Sbw.J
j&vB & 1s t
Informez-vous prs
des Agents.
National Fire Insurance Co ni Hartford
BIUXDT & Co
Port au^jf rince
E F. Clments
AgefiMJQral
DISQUES C0LUMB1II
Amateurs de bonw
Musique, accourez cfo
L Preetzmann- Aggerliolm
Rue du Quai
Ou vous trouvez de Superbrs Disque* Columbia M*
tsJtml ^ ? : ^x^^onolomos Chant*, anglais,]*
wagnols, etc, etc aur prix ne, piton ne II, ment rduits de :
Duqutide W Or 0,60
EB&9 irin_ (H U itor%*r 1922


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM