<%BANNER%>







PAGE 1

LEMAT* Le Matin ABQNNKMBNTS Un Mois ) ortao-Prinet G 2 Dpartements 2 jo Eirarger 3 Les insertions sont rraas snx bu faux du journal, 1338, Rue mii eaiae. in Galaul VENDREDI GPAND GAI A MmM — Mo o o'nP'i* a croles Charly Gacljena ckanionneUee, MOE> M*artuia* Notre Reranper Candio, D.ne aa dernire cration Douent Jy et* tic, etc. Emile Dsir Comdien Moco'OKneu franais Le volspock Chant )e oe sais pas pourquoi j BUi* ai t (IPS du nus etc. Un grand Drame en J parties Une partie des trois [Mousquetaires Entie gnrale o 50 L attes d'avance Nouvelles — L'iBcicn nurchi du Ko>te Marchand res luur* cil dcvtnu un coquet di'ice On v lit depuis Samedi au irontispice : • Ar chives — tuii —Ce marche" couvert et construit en rnacoo nerie a td difi sou le gouvernement Se Nor Acxis en IOOJ — Depuis lundi ont commenc les travaux d clture du terrain de I ancien arsenal ^ Cette clture se lait dans le eut d'agrandir 1 magasin central de 1 Etal — LSJioids de la vieille Cathdrale sont dettii< auetauCs ;ourj assigs par une toule de Mmes us v disent demici<( avec temin •$ et entants et se couche le soir a U oelle toile 11 serait bon de le* en dloger Rhumes, Toux, Bronchites, Laryngites, et autres affections, des organes respiratoires, indiquent lin affaiblissement de l'organisme. L'EMULSION SCOTT prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et augmente la force de rsistence contre les maladies. ssaesagggmssgsgs gra a OTy gr^^ ''' %  Cablt v Nouvelles Etrangres P'RIS -Ster'ing . dres EUe estime que non seulement *"" *J otcieis PJ.g.i les grandes puissances mais tous M m 1 dc Dl u cons 1 Jj !" "f allies doivent p.r.iciper i la conf' L %  • %  *" %  * actuel est on a la rence prparative 1 la confrence co nomique de Gnes. Mr Benes ter m aiflrc del Tchcoslovaquie a adht Lloyd George expliqua U\ sitiialioti des Inde* LONDRES-Lloyd Georges pro nooa un discours hier aux Commu ns expliquant !a s tuation d*s In Je I dtendit l'administration passa an wut l'S causes des troub.es en El Ucne Or n e dclara que bien %  que la situation fut gravr.eue n'tait as de natare 1 Cstl une panique Il ajouta qu'il uu ^sniun d'une patx rarae avec la Turquie et prt examiaer immi.atem"ntcct e ques tip| avec les allis. r au point de vue de Mr Poincait et ira l'appuyer officiellement i LOD dres. La sitiiiiioii irhodaise LONDRES 14La relation faiW par Mr M.ctt.el Ko ms sar le preien du complot lpuDiicain, dans le be Je ienverser le gouvernement provi lOirCi a arrt soudain l'vaca&lioo des troupes anglaises et la tension se leuse qui existe dans le no;d tt 1ud ciee une situation des plus gra ves. Les dt'pches indiquent que la si buation qui ex se sur U froatire a'est pis loigne de l'tat de guerre. Les dpches de Be.fa t reprsenten les sentiments des hab tants de 1 Ui lia comme tant prvenus un te point d'iintat o 1 qu'a mo.nsqueles u mon sits enlevs soient p omptemeni m s il y aura une explosion de co ie qui pourrait occa onner la guerre Ivunt la ^^^^ Confrencp PARIS 14— Mr Dmente', ancien ministre de commerce, coopra ave des txpeits tranais peur tudier les prob'mes conomiques qui seron lis.aies i Gnes.Les expe.ts iraoai comprendront les reprsentants de> mines et int ts mmulactutieis an si que les membres de tuus 'es mins res La pieu, re runion aura lieu Jtmain. La Franc insiste pour que les na nous de la ptlite entente soient n pr entes i cette conf en:e prlim eaire, mais la Grande Br srieuses et le gouvernement en p et Est n po|g ila qo un iapp isnt a taire face tous les ivnements.Le qBi n e|l pai de aervice, aoit eongnral Antonio Ru z et le capitaine traint re journellement na Tribu Lucardo Peux de l'arme fdrale tu nsl f renl excats ce matin Chihuahuaj Avec 1 espoir qne vous vondret prf pour rbellioa. M plier les prseetes daae l'intti gV nral. L'Eglino orthoexo grecqun et' ie vous praentej llonaienr le Dil'Uglise catholique recteur, mea respectueuses saluU ROMh.four la piem.re fos de,-"" m puis mine ans, les leprseLtaots de ( Em ALU, notaire. 1 Eglise orthodoxe grecque ont reconi ^^ mm nu un reprsentant de l'Egl.se catt.e lique. aMonseiguenr Ooic, dlgu a f o>io! que de Turquie, infoima le Pape qauue dlgaiiou du na.triar eke grec tait venu lui prse t i cita cielusaent des condolances u sujsi de la mort de Bei.oii XV et vœux pour Pie XL • CUIRASSEZ VQ4JSI, CUIRASSKI votre Oorge. *oa nYeseasx [ vos PoesaoBB en lee aefer en les preeerrut par ranUsepeia voUw e 'lTIU.ElYAL contre les daagero da tnU (le l'Humidit, dea Pour des Mlorobea. hli SRIIIEn EFFICAC Rhumei, Msax de QgM. BrOBoUtee, Grippe, ^ SUTLOVU LU PASTILLES VA) nmt ripirible mUit Mais II faet avoir a& s bien employer Ici 1 PASTILLES VALL VRITABLE SE8US lLUEMBiT SfTXsli! leoduM uniquvMnt M StMTU portant le nom un.que i tous les gouver f a 'Tl^T^T 1?. !f ui par.icpeiont fa con c " les htat thmuahun fut fusil Il avait t condamn pour rbellion a l'ocwsion des menes du gnra situation ccouomique et au me. • leniemeui cent e ie gouveioem i central Oats les ni.li-.ux olficieli OJ limi m An PA1LE Fetrol H Btal prodnit srianx, IJCIII le aicade entier, -ssaiiot li l'l'gmce et l'Hygnc des ch V ttt $n gros : Flix Vitr, I agent levl Faedu Geotra t'o.'t-ao ~ .?• %i .3 n -gniaW', Ncrologie Nouvelles Le courrier d Earcpe aopirt la nouvelle du dcs Pans le 26 Jaunes vier coul de Madame Clment Mntjtm dont les funrailles ant t clbres le surlendemain en l'EgliaeSsiat Pier re dnliai Ilot, sa paio.sae. La dfunte tait In ails 4a Mm fliiF#*lr*€/2 MU demiia Le C OnTOi partilI -c u maijon Prou, la confrence entre les repr mortuaire, itacaa Bi vm, pour M rendre i sentants a Chili e 1 Pion ponr dis ,E U ".*? %  ?*£*" feTurgeau .... _ / -, .... Le luneraille de Jecrou Disu awroat lieu cuier le ir.it dAncoo pourrait tre cet .prs-midi. Le eBml partir, de i ma.wo rttiid.jusqu' mi avril. ra " u aire v* l! t e Ru e-Cl nemawi pour N rendre Suivmt 1 accord postal aog'o am ricain la malle des "-PW Cane pour Badgad et le no d de la Pese sera transporte par avion ga a>nant ainsi 14 jour* entre Caire et %  adgad l'Eglise St Joseph E — Mr et Mme Joeph Bourraiaa ont eu la .ats Unis vi| douleur de perdre leur petite Simone, de* cis il y aurait la couf-ec * 1 Pariii Gn.s ; g otapes : allis et peine e J<*UI IiailX (Itt frin tente ayant leurs plans spars, l. j L? Matin, LK. Tmp, Le i-'g>ro ttoisime groupe tant fo.„ de ULe lournal en eeme a le Librairie Rusit et d; l'Allem-cre n-• %  •• w Idtt Stahn. tj/S, Rie AoseiSymine l ge d un an L'enterrement aura lieu cetTls midi. Le convoi partira de 1a miison mortuaire aocienne maison Dr Savais, pour se tendre l'Eglise du Sacri-Cceur de Turgcau Condolances aui familles prouves Gruiit t iioulcto t L'n stimulant brillant, plein de ve*ve et d'humour. On numro gratis vous sera tipdi dis rception de ^otre nom et de votre adre.je com fe "?' Q ****. WT. P*rl ntrw. DibstUtrs : Port eu Prit* Simon Vieux Rue da Miguialj Raphal Bronard Pharmacie lonrrsine Louis Hriss, prs Dr Coie Avernc Jonnj Cp-iIdii(tM Nais Gnivu Mme I St Marc Ut* 1 Miraient nia'lf] latmtl Uua K, Us Layn Pcie Me DOI>1 Department l* Police, Dintnct do Port nvxPi Fvrier le, 1021. Aviso tous ceux qui" tiendra qu'il a t retrot* jonr-ti hui, entre lee M, J tirrs, une jeune junsent wj • once, 'suipe es lattre" *• Eocns de rclaitutioiJJ| r Judi la Police, prire r avec des pices just fictti* RUPERT^ i



PAGE 1

Il UTHS Attention ! lffillIISl p. >our un mois seulement La E s p a n a lue Rpublicaine No 1924 [Met en liquidation un ssortiment colossal de LlttlC In Ml! ijoux Elle vend 3|4 La maison SHEHTOB & C Le 3 t S Saint R iphj1 lifatf'u le iundi sa jar^nt iepit"a le rrai )BI dans la soire poar Saatisge Ce | Cobalt sera de retour & '^ot-tu "*ince [le jeudi 2) ea icule peur Les 6ayes, Jaemel, laato Domingo, Maons. Ponce, Mjvefiteg, Pointe A Pitre et (Port de l?rs t I Les assaj llkior •t tar chacun t'asquelrsa IM mot T A PARIS BIPIWM Imprimas en nc'.r Dpchez-vous, car le tock de certains articles est presque puis. Syndicat d# s cbautfV ers I.PR membres du Syndicat qui on) t l'objet de le mesure de redietion annonce, se trouvent eone le la semaine pro~ \T A Oft I in chuinv p n navt f et et passagers pour l*U9a Ullll [Porto P\ ,a, San liez el Su. J ;an de /'onoNetre 'snenr I" •Co'nmbiai laiRRic^t. se Nw Orlpana le 11 courant et Mt ara, attendu ici vers le 17 romertrnnn l/m.ISSIIIIAM *,*.—. ~* < t niaieaetsit mime j 0 ..r r on,sot %  oiipious luircs rcoHeifinemenls Dom-rpo t itv, la Gii8dol.p. le ^ O SIROP de Martiniqie et le*, ports rt l Coioro S''H I P k, skl I* * IMTCiT'iJIirBXlC •'• rovr rptoiraer ensuite Nrw u ^ *l v^OSI^J cl • 1/tOwnisXlrfjCI fjr!. ? r s pranart fr et aeeesfer* rHcmoaiobina. SOCIETE COMMFRCIALE D HATI \ ^ i r _„ ^ | A %  1? ^ • fi m&m£!£eB&&k^ Comptoir r ranaisU



PAGE 1

le MATIN f U RO D Rhumatismes Nvralgies Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit Qui vut rester Jun* et viter ltirhumillinir,lrdurclttcm. artre l'entablement dec reins. !•• varices et l'obsit deil liminer l'excs d'acido urique. ce poison de notre organisme, •t faire des cure rgulire d'URODONAL. lave le sa;&g .. Llnd : %  ion pri %  • % %  • % %  •. traltrmfni .:*''• avant i %  in %  %  i" • i iop %  i ; i :<. i< si f, lu ei) f • %  • r • tension, i.n . -Wm^i 7reye d >(/^ *• * Jtee* e*, •ne JarH'fM cferr *v / V-tmnaiff. ,. *i Y oui y iraMr?aawt <**f rasa*** pour mrm,*m l'HHttl rf.i /arji au de Celaaw, savtM ^^jl^ t g ££* "^ 'enHlsY •aaatBfsxtrV) ri.it; Ct*tiia, : .vsKatiseasi .':.ru DfALfHC-. Ml rtl* .r. • %  li.rftlSNtS. C< L rrUVf'VM %  > :r atnnn! i Tl S \J KJlm. '.umm Cote, uratntn, N. I.I. i WiLLWI ,V IIUILI, \.j.ni jttcmi j.-.ur llaili ad'Elat %  .* %  sav'ss-r^:. ._^ Dsa & I Pbartttacie F. Sjotirii. a :t.f,J!& t0tt#2 Dotini 1 ; vis • rliei t'r, au> n.Y'Oii.SHt au puiiV, qu'elle | Ls clients de Mr luan Rodngutz .. |rnm-n {' eo U l/.\tnr*u\vdUiolcge eu uu Labiralciie d/t lt rublic ta grerai sont svtsi Biolofl'e appliqu sous la Din cii n du k** P ar du 'i F iv '> er son s.lcn Il AhiViV 'I ^ S5imirii5 d ( t ,u "' f ra twnfr 1 Pl iJIlfO. ffl r.^*Jl>iym ICtWiiri. maison A de Mttttif, ea Le la' Ortld'ra es opverl tous < jny s de 7 h" s du ins'in 0 face de Rob; t Du ion. %  l'iiiv i s^ir pour inires les rM-lie'chi et analyse* prvues dans , l'anDODce ci joii.fi ItOl pour le Wa^^•>^lllall %  t et li constate U %  e-Scr^to'C S9rout recuis que le matdi d chaque semaine S'iuimase m J harmacifl pour les rauspfg 'eujei If* Aiml r*0'Uill'iJl 6'uc tfisinqu', K^acion de ^^'^'^se'n ann \'t c iou deTi boule'. K\ milieu eu SBUg e du pis Eifmfj ils inaiire ieca'es, Ixamen et alut Ibumioo r^ciion La Maison du'mcnl Libaa R. & N. SADA & Co Bonne Occasion j mil Verni iclle la Caisse de 22 Or 3,1 6 0, %  r T<> I et Large F ire Chaque cheveu est une petite plante Hecheiche J< Si irahln H de Ginucuques* ele, etc. Proof nall g Havirs un ilair* giOiory. Sniable *b) fon fiamk or an y up 'o-f r Office. V-yi tcir,ii* DM WI -re l'oute, Foi iotormalion rplv lo : Henri STARK Lors aire Lr-^crloire n)P du Qnei. -Ave A> No lyi/ op fe ^ I ueite to the Rail.oad St tioo Pneus et Chambres Air 1 A -'Fi urfnce Nor.-Fkid <1e IratlOM vou nssure une pritt suie portout,ainsi que de kOomtrca additionnels de ser ; vice; le corps oit (la carcasse) •st fort et soutenant; la .juaiitA excellente du caoutchouc donne un roulement agrable, uo* bonne traction ainsi qu'une protection remarquable l'auto. Un ess.iy vous prouvera le nta-dit; ensuite, vous continMraa logiquement de vous quiper avec le Pneu et Chambra Air portant le nom Firestotie. -. Les Chambres Air Fireatone donnent des service d langue dure car elle conservent l'lasticit. f V I Vaille vaillt Piofi PI de il ho ne "Crasinnqt.p vo^oiii^i^ nmitmi Bif o r I 6 Ph bonbon* fins et chocolats dfux gourdes la livre, Simon Vieux Se fait le p'. sir de porter i la con naissance d es C ients qu il dtient tu petit sto k de Bana-Lacte ait-1 ment par (x.ellerKe pou> 1rs enfants in bas ge la Bana Lacte, recomi roando par toi s nos Mdecins, faci lue la dfnii'>n tt la'Cro'tsance des os L b^', L et e est iodispensable; l'poque ou s. \ rage. ww *. sma.f %  : %  % %  u —^ o ns I "Si u -4 ^ %  M •^ %  %  %  1 -c O 0tm 9 aarai 3 es X im Barry's Trtcopheroua le nourrit. bi ica cheveux ont besoin de nourrissant o | attaqus par la maladie, ils deviennent faibles et meurent. Barry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlte les pellicules qui touffent les racines. Il dissout les accumulations graisseuses. Il dtruit les germe qui causent les pellicules. Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu. Aprs avoir employ Barry's Tricopherous pendais quelque temps les cheveux deviennent longs, forte et luisants. Demandes vetre marchand. Employs le rgulirement. Observes l'amlioration. U^ ct\ la Am<-rica Shoe Polish Corn ^^ peoy ChicH^j, qui conservent la fl 11 rr'ent rneilU-or trtsrch* par leu b n-n ejNt'it qut* toufs 1RS sot rrryBPB. F. vente dan l" Donne roaiaoDi.| A l'i A : \tHN A Co | **i 15'i lire H i.iiie w Ai-.r.ts Esclusifii k otu ijaiti J PU' frefl IPEBF'KCTI Black Shoe Dressi^j le produit le plus p Ur qu'en ait entore import daas le pays Une simp'e conche iur les souliers les p'us dtriors les remet ••* Ce liquide appliqu sur les chaussures ne salit pas le linge blanc Il rend le cuir bridant tt SOUD'C, peut ^re appliqu sur toutes lespes*j Les poite monnaie.l's valises.lesceintu-es.lessacs rnains.Ves porte>feOlr "cuvent tre mis k mut" par une seule couche de ce merveiieaYp Des chantillons sont exposs dans notre t Stles D:partmeat . Fiilloa Shoe Polish Go k H Geo. JEANSEUEi agent Exclusif po'ir Hati LIS !<•? '!?? Mi r ?l<^ face de f ftnq* „



PAGE 1

gjftknMh'ol It .4304 Qmeirt MAO101RE mirnu) 20 m Prince. Ibuti —*. ~ Jeuedi 16 Fvrier 1922 Lt ciel se sert de nons comme nous le faisons des toiches : ce n est pas pour elles qu'elles brillent et qu'elles alainni. SHAKkSPIAKE Quotidien KKDACTION; Hat Amricain.No. IJbb fm et la Baie de Samaaa mal l'extension du Hooroeisie oantl t L'Ulnstrst en > du 15 J1I53 > pneli l'Article se/ qit neui sxtrayeas titre %  ecuraentaire il que non* oisons pour U eunosit de H: "Tandis e, d-enc part, on an (Ht cette semaine l'occupation, Mt force franc; lise de la prsle ce Samana, et que, d'antre 1M liait le fait on qu'on le t • bit des proportions insign bas iGouYernement pub iait la no t late dans les Botumints sur U mu extrieur : • U Baie de Sam na pourra t air des escadres son port pa acellent, il est t i sur, et de Ci Dmes de guerre pourraient netrer. On y cterait un b I ta imint maiiiiane. Samana u'est pas BDOQS b en qne la ci e belge de S ThoII i l t sur elle l'avantage de tir fournir lai-mime ans ban tSTeoict d Europe les cargai•s'ils Tiennent chercher, sans 1 soient soumis aux pertes it • it aux difficults qu entrai ni sfl lments i distance tt (rail qu'occasionne ion jours une IN d'escale. • Mais c'est principalement au dtvoe de la navigation la que Samana a nne grande Il faut, pour les steamers ve Borope, l'entre de la mer tilles et du golfe du Mexique. : '• la premire tape du cbe Panama, nne vaste rade o 1 se mouvoir,nn territoire plissent s'approvisionner,, ne •'•pie tsblir de grands et des ateliers de coos rue t* de lparat'.on. Samana leur [tut cela, et en onlre. une -bo •iae de houille. t au sol de la presqu lie •Vil ny en a pas d'auss Berne dans l'le St Dom-n sut U qu'on uouve les cannes Mes pitds de csf de la plus imeps ; on. Ponr ce qui es ne des vitres, c'est a dire *• des ignames des pata iimocs, nulle part on ne belle m plps varie : les mmes y sont d'une abon qne les habitants chan Jjtre mr ration de bisenits m des mstigs forsarnt la re d-ao cheval, et Ion y litne au nord est de l'Ile de St Do mingue. dans la partie esp.gt.ole %  le est comprise dans le district du Oibao. Ille a dix huit lieues de pro fondeur, sur huit de laigeur, avec plusieurs stations et Us plus for s vaisseaux peuvent ancrer On y ta •lirait facilement des chantiers de constructions navales les bois in corruptibles y croissent en abondan ce, entr autres le cdre et l'acajou. "Ce fat A S maua qn'apis la paix d'A meus eut lieu le rendes vous des escadres parties dr piu• leura ports de France pour reprendre St Domirgue sur les noirs insurgs. Les escadres de Brest, Rochefoii et Louent s'y trouvrent en nombre de cinquante quatre vaisseaux ou fi La mission du Gnral du Marine Corp* arait d'ex iminer la situation Haiti pour le Prsident Un Halieu prolesle Le Dr HuJtcourt affirme que t mlle nomination n est ni plus m m'oins qu'un prctectorat.il critique Us termes de l emprunt WASHINGTON 'e 8 Fv ier— Le brigadier Gnral John H. Russel, of6; Tusseau*, ou ne 3 A /—. % % %  •* *"" g.e-= On partit de l pour le Portf ier l ? ' M des Marines ayant une an Prince et le Cap. longue exor ence des rhoes d Haiti, — Sanuna servit de station en i nt era d iDs q u qu" joors pour 179. snx escadres anglaises, pendant a,tl o ,**'•'* com ne re P ri:ip> au dbirqui .... c— c r .. ..;... .L.I J.. 1 J u ..• t r. m. u_ J sur S.maiu, Banto Djmiogo et Mon prises chef des fo ces te* Uns ofeu. de jouis apis l'arri ' a P as voulu fure s; ectorat par les Etats-Unis.T e peuple haitien, a t il dit, ne reconnatra |anais la lgalit ou le point de droit dune telle action du Gouvernement Am:rica ; n. Le Gnral Russell a command ies forces de l'occupation de Noverr bre 1914 i Dcembre 1918 et d'O; t'ibre 19:9 jusque son rappel Wa xhiog on. En reconnaissance de ses services pour le rtablissement de > ordre en Haiti, le Prsident Darti guenave lui remit la mdaille militaire haitienne. Avant de servir eo Haiti le Gnral Rjssell fut comma" dant du dtach:ment des mannes a Pkin, puis servit avec les marines a et Panama et par ueraent deVera Crus vfte des troupe s haitieones S lama 0I amiral |acob s y pr>eota avec un vaisseau tt q-jelques frgates de la marine fraiaue, et envoya plu sieurs bordes sur les postes qui gar datent la cte il fit mme des pri sonniersi 9a n'a jamais su quel tait le but de cette ho tiliiil faut ciutre de Poccupatio i,i Le Dr Hudicourt a galement pte savoir si cet offi 'est contre l'mission d un emprun cicr aurait le t tre et o cuperait la; a e 14.000000 que ceitains banfonction d' Haut Co-nmissaire Am quiei.s, avec le consentement du (aou r cain en Hti, poste dont la cravernement Amricain, oat suggr tion a t rcemment propose la Commission d'enqute. par Cependant le Dxteui Pierre Hadiccurt, un hatien de t'ort-au Prinde qu'elle niait, cornac dans la proc "' lors de dposition devant le dure qu'une tierce-opposition Mgoi com le snatorial, a laiss avoir pmes. qu'on lui avai di' q un Briga — Ajou ons '• %  n<.i nn dier Gnra > 1 fic aux deux ces renseigne mei.ts. pour don ei ui.e idec de l'inpoi.auce 111.1.1 m c de U B.K de Samana, quelle tut choisie en 1*26, parole mims te de la marne de , de P rotcst contre une telle France, pour v runir en es.adies m nt licl el s P ecia leoient contre la dier Gnra a 1 f| tt nomm H ut romm lairt II id court n'a nas vou lu don'n 1 di* ; oui ni d %  uter la ques non p us looguemeot U s'est cont-n nopour y 1 d'volutions, pendant* h vernage* no"'in l on d u'n mtlitiire, dclarant tous les btiments de la uuon des *i ue ci it lt ', bl "ment d'un proAnnijt qui se trojvaieoi disponi bies i cette poque. Le vice amiral Duperie s'y lendit en cet avec nne diviaion ne sept frgates, une cor vette et deux brickvgoelenes, lors qu'il fut appel Brtsi, on il arriva au mois a sont. '• Disons, jn surplus, — finit .-,.,, .. wu j l'Illustration que les dernires i?J? ID d P*" n t en vole nonvellei, en date du jo novembre, %  pltii gros nains de sucre qui ne disent pas un mot de l'occnpaiion eostifneries qui a excit la colre anticipe de ••ce aux monUgnes qui for 1 Amrique." J œssse de la pninsule et ___^__^^_ Wlqnes, unes s'lvent 4 une nteur, elle est couverte, Wtiem. de asgnifiqnes bois s ruc, on, Infin la presqu le '^?'' ? 0lBmt on ' d,t P lus m nche aussi d'une mine de 1 l • t lcemment dcou I h l a n jne autre notice sur Sama I tm^' aUe • L,ll| n'"tion , D *Mte M la oie officielle : Partie de Samana es Baoa Lact Le BraiM tal de If Loi inp Nnua rappelons qee c'est ce aoir I heures qa'enra lien Cin-Vari lia le Grand Ceneert qeoffre Nadine Lotis Auguste au pubi de Portan-Prince, u'est la dernire fois 3 n'en aorn I oceaaion d entend e la iieieoae ebanteuse qui part bientt ponr France et nul ne voudra manquer ce eencert d'adien. excellence ponr les' " 8art • oceaaion d'entendre, 'part les points signals dana notre nararo d'hier, des cra'iona de premier ordre riMr Moatroaier dont l'original talent est apprci chaque jour d avantage Ce aoir Cin Varits. Aliment par entants en bas ge et les Dyspepti ques Recommand par tous les M dec'ns. En vente chtz Simon Vieux— Alfred Viens — l'cie LCsmide — Pcie F. Sjourn, Ed. Eltve & Co — B k N. Sada et chta Veuve i Plus Sttetve • I Haiti. Tout emprunt, a dit le Dr Hu dicourt, tin s sans l'approbation du peuple haitien, sera rpudi avec le < retour de notre indpendance . Et si l'emprunt devient un fait accompli, a t il ajout, le peuple d'Hait ne 1 accepera jamais Les institutions finan: res dviaient en consquence, •Jtenir pour averties. Il 1op' nt le Prsident dirtigue nm 1 ni '.mr eorte de cUm .-on entre les m uns de t'occupatiou •1 qu'il quitterait le pays avec le re irait des forets militaires. .New YORX TIMIS 9 Fviier if2t Deux artites franais Sont arrivs ici, en tourne, ve nant de Venezuela, deux raubicien franfaia dont on nnaa a dit !e plna grand bien : Mr et Mine Sylvain Peern, violoniste et pianiate Ha ae feront entendra di.naache s Cin Vsrita. Sulilaire? Latrepris Hmrmr uieutale Par Albert SGHAJZ, prnee de ll^nri Fayol. Un volume in-lu double couronne. r.r.xb fr 7J .Bernard traasHt.ditenr ni, rue dtti Saims Prea, Parin U-ieait avec qielle attention et quelle canoii' aoat suivis dans le inonde des affairea.dans l*a iniheex i-olitiques franais et trangre et mme dans les grandee organisations ouvrires, les dveloppements donne* par Mr Menri Fayol, ses onncipes administratif* de conduite dea entreprises. L tude faite ce point de vue spcial duo g^and service d'Etat et la conatatation du vice fondamental de son fonctionnement uiraimatratif ont pos, pour lui e Mi Uerlin, la dlgation le la Ce*aUl S.OQ les Reparunons elt entre en pour.arler. imnautemeat avec le BeatSai Ra.heaaa en vue du rglement des livraisons le natuie ca de bars de faccord de Wesaaaka t> tarai aae dpcke d* Londres, IAeace Ite-ter dit a.e la Fra.ce capte la .• %  ,.,., des experts anglais et traavfaii aai tad.eriaat le programajc coaaraiaue 4e Uaes, mais i UI1 r cepcndaat jae U petite enteare Mit adaaist Oa annonce OtcieuscnMat Se Kaac aae le louvar.eaaen. Italie, a tormyi ... Ubimau mf tau R fraacait Mae ^^-iinialratioai 1 U aucstiaa Ici rdaaratiMt toit remise aara Itahea a.< doit avoir Entre gnrale : 2 geardes. Loge J HOMME, raMuts, .*. Nius, aaiiia1 AUBS TIUVIS TC. Iasciivei aus tommt aaeaabrcs de aatre Club de Correspoada.ee et laites-voot beaacoaa d*a:nii intressaats— Sea caaaat daas le aaade rar votre lateraaddiaireEpouiei la richesse, le •onheur Des cernmes de pertonaes riches, attra vaate et sjaipathiqaes dsireat te aurier. PhotoKiapkes gratis, karovei $o ceatt pour aa araa neaacat dc 4 aiaii. 1 doliai poar Haaae. FLORBMCS BELLAIRE MM, Maatagac itaei km f N. Y. l'oovertura da parlcaient iiea jeudi Le Oaral Ospma est .la prsidcal de la Rpu^aue de Coloauxe. par H ooo rais ca.... jooaaoau gnrai M-rrera. Candidat hberal On maade dc Landres auc M. lobertsoa membre da Part, du Travail cr.iiaua aui CoaiaiJ acs la liste civile des membres de la lamille rovale et les dpeases des vo.age du anaac de Galles au Canada et aut lades La dlgation anglaise est arrive i Sa%  n a rapt on aaer. Lord Lee iaterviw par les ioaraalistcs sar I, imputation du Capt Lastea dit | e o'a. pas tan d'erreur, le M'eaplieuetai ...s do.te plus tara. De Helsiagfords on annonce auc M Kits. vagori, raioistre de l'Iataricar, a t astassia Le meartner ue la pol,ce T cra 1 t fou a t ,rt On ma.de de Panitaa .ue M. Veaiaela. i .•?.;;::' ****• cen,r ,e < %  • Lettre frattorale r Noos avons retoe la Lettre paste* ial et alandemeet da DOS Seigoeare 1 Arenevqae de Port-an-Prinee. l'Ar chevqae-vqoe des Sayei. I vqee da Cap Hatien, ponr le caresse ne laa de giiee 11322. Cette lettre est d'nse lecture et> trayante et msiraetive. g


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05601
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 16, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05601

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
gjftknMh'ol It .4304
Qmeirt MAO101RE
mirnu) 20 m
Prince. Ibuti
*. ~
Jeuedi 16 Fvrier 1922
Lt ciel se sert de nons comme nous
le faisons des toiches : ce n est pas pour
elles qu'elles brillent et qu'elles alainni.
SHAKkSPIAKE
Quotidien
KKDACTION; Hat Amricain.No. IJbb
fm et la Baie de Samaaa
mal l'extension du Hooroeisie
oantl t L'Ulnstrst en > du 15
J1I53 > pneli l'Article se/
qit neui sxtrayeas titre -
- ecuraentaire il que non*
oisons pour U eunosit de
H:
"Tandis e, d-enc part, on an
(Ht cette semaine l'occupation,
Mt force franc; lise de la prs-
le ce Samana, et que, d'antre
1M liait le fait on qu'on le t
bit des proportions insign bas
iGouYernement pub iait la no t
late dans les Botumints sur U
mu extrieur :
U Baie de Sam na pourra t
air des escadres son port pa
acellent, il est t i sur, et de
Ci Dmes de guerre pourraient
netrer. On y cterait un b I ta
imint maiiiiane.
- Samana u'est pas bdoqs b en
qne la ci e belge de S Tho-
IIil t sur elle l'avantage de
tir fournir lai-mime ans ban
tSTeoict d Europe les cargai-
s'ils Tiennent chercher, sans
1 soient soumis aux pertes it
it aux difficults qu entrai
ni sfl lments i distance tt
(rail qu'occasionne ion jours une
In d'escale.
Mais c'est principalement au
dtvoe de la navigation la
que Samana a nne grande
Il faut, pour les steamers ve
Borope, l'entre de la mer
tilles et du golfe du Mexique.
:' la premire tape du cbe
Panama, nne vaste rade o
1 se mouvoir,nn territoire
plissent s'approvisionner,, ne
'pie tsblir de grands
et des ateliers de coos rue
t* de lparat'.on. Samana leur
[tut cela, et en onlre. une -bo
iae de houille.
t au sol de la presqu lie
Vil ny en a pas d'auss
Berne dans l'le St Dom-n
sut U qu'on uouve les cannes
Mes pitds de csf de la plus
imeps;on. Ponr ce qui es
ne des vitres, c'est a dire
* des ignames des pata
iimocs, nulle part on ne
belle m plps varie : les
mmes y sont d'une abon
! qne les habitants chan
Jjtre mr ration de bisenits
m des mstigs forsarnt la
re d-ao cheval, et Ion y
litne au nord est de l'Ile de St Do
mingue. dans la partie esp.gt.ole
le est comprise dans le district du
Oibao. Ille a dix huit lieues de pro
fondeur, sur huit de laigeur, avec
plusieurs stations et Us plus for s
vaisseaux peuvent ancrer On y ta
lirait facilement des chantiers de
constructions navales les bois in
corruptibles y croissent en abondan
ce, entr autres le cdre et l'acajou.
"Ce fat A S maua qn'apis la
paix d'A meus eut lieu le rendes
vous des escadres parties dr piu-
leura ports de France pour reprendre
St Domirgue sur les noirs insurgs.
Les escadres de Brest, Rochefoii et
Louent s'y trouvrent en nombre de
cinquante quatre vaisseaux ou fi
La mission du Gnral du
Marine Corp* arait
d'ex iminer la situation Haiti
pour le Prsident
Un Halieu prolesle
Le Dr HuJtcourt affirme que tmlle
nomination n est ni plus m m'oins
qu'un prctectorat.il critique
Us termes de l emprunt
Washington 'e 8 Fv ierLe bri-
gadier Gnral John H. Russel, of6-
; Tusseau*, ou ne 3 a /. * *""
g.e-= On partit de l pour le Port- fier l?'M des Marines ayant une
an Prince et le Cap. longue exor ence des rhoes d Haiti,
" Sanuna servit de station en int.era, d,iDs qu qu" joors pour
179. snx escadres anglaises, pendant a,tl o ,**''* com ne rePr 'invasion que le Gouvernement bri P.6?0 j du ps,den Hirding. Il
tannique iftvctua an nord de Me de ,I;nera de *,rer au c'air le situation
t Doraingue. rsultant d* I O cupation Amricaine
" Ap.s l'vacuation par les 2ui ft!^ l de Cr,tiqi,es dc ' Pa'
Francis et pendant la lutte qui eut dtgnes et d autres personnes
lieu entre Boyer tt Christophe, les et U cause de Plu',e"" enqutes
lieu entre Boyer tt Christophe, les Bl '* cause ac P'^'eurs enqutes dant du dtach:n
tats Unis firent une tentative pour Le Dpartement d Etat, aprs avoir Fkin, puis servil
s'emparer d; la partie espagoo e tt y snnonc le dpart p o hua du G- Guam, Honolulu
arborer, leur pavillon Boyer marcha Deul Pour Hati o il tut deux re >i:ip> au dbirqui
.... c___ c____r .. ..;... .l.i j.. 1_____j_ u____ .. t r. m. u_j____
sur S.maiu, Banto Djmiogo et Mon prises chef des fo ces
te* Uns o- feu. de jouis apis l'arri 'a Pas voulu fure s;
ectorat par les Etats-Unis.T e peuple
haitien, a t il dit, ne reconnatra |a-
nais la lgalit ou le point de droit
dune telle action du Gouvernement
Am:rica;n.
Le Gnral Russell a command
ies forces de l'occupation de Noverr
bre 1914 i Dcembre 1918 et d'O;
t'ibre 19:9 jusque son rappel Wa
xhiog on. En reconnaissance de ses
services pour le rtablissement de
> ordre en Haiti, le Prsident Darti
guenave lui remit la mdaille mili-
taire haitienne. Avant de servir eo
Haiti le Gnral Rjssell fut comma"
dant du dtach:ment des mannes a
Pkin, puis servit avec les marines a
et Panama et par
ueraent deVera Crus
vfte des troupe s haitieones S lama
0- I amiral |acob s y pr>eota avec
un vaisseau tt q-jelques frgates de
la marine fraiaue, et envoya plu
sieurs bordes sur les postes qui gar
datent la cte il fit mme des pri
sonniersi 9a n'a jamais su quel tait
le but de cette ho tilii- il faut ciutre
de Poccupatioi,i Le Dr Hudicourt a galement pte
_ savoir si cet offi 'est contre l'mission d un emprun
cicr aurait le t tre et o cuperait la;ae 14.000000 que ceitains ban-
fonction d' Haut Co-nmissaire Am quiei.s, avec le consentement du (aou
r cain en Hti, poste dont la cra- vernement Amricain, oat suggr
tion a t rcemment propose
la Commission d'enqute.
par
Cependant le Dxteui Pierre Ha-
diccurt, un hatien de t'ort-au Prin-
de
qu'elle niait, cornac dans la proc "' lors de dposition devant le
dure qu'une tierce-opposition Mgoi com'le snatorial, a laiss avoir
pmes. qu'on lui avai di' q un Briga
Ajou ons ' n<.inn. dier Gnra > 1
fic aux deux
ces renseigne
mei.ts. pour don ei ui.e idec de
l'inpoi.auce 111.1.1 mc de U B.k de
Samana, quelle tut choisie en 1*26,
parole mims te de la marne de , de Protcst contre une telle
France, pour v runir en es.adies m nt.licl el. sPecialeoient contre la
dier Gnra a 1 f| tt nomm H ut
romm lairt II id court n'a nas vou
lu don'n 1 di* ; oui ni d . uter la ques
non p us looguemeot U s'est cont-n
no-
pour y 1 ____ -
d'volutions, pendant* h vernage* no"'inlon d u'n mtlitiire, dclarant
tous les btiments de la uuon des *iue ci it lt',bl "ment d'un pro-
Annijt qui se trojvaieoi disponi
bies i cette poque. Le vice amiral
Duperie s'y lendit en cet avec nne
diviaion ne sept frgates, une cor
vette et deux brickvgoelenes, lors
qu'il fut appel Brtsi, on il arriva
au mois a sont.
' Disons, jn surplus, finit
- .-,.,, .. wu j l'Illustration que les dernires
i?J?ID" dP*",nt en vole nonvellei, en date du jo novembre,
pltii gros nains de sucre qui ne disent pas un mot de l'occnpaiion
eostifneries qui a excit la colre anticipe de
ce aux monUgnes qui for 1 Amrique."
J ssse de la pninsule et ___^__^^_
Wlqnes, unes s'lvent 4 une
,! nteur, elle est couverte,
Wtiem. de asgnifiqnes bois
s 'ruc,on, Infin la presqu le
'^?'' ?0lBmt on ' d,t Plus
m nche aussi d'une mine de
1l t lcemment dcou
I
h
lan jne autre notice sur Sama
I tm^'aUe L,ll|n'"tion , -
D*MteM la ,oie officielle :
* Partie de Samana es
Baoa Lact
Le BraiM tal de
If Loi inp
Nnua rappelons qee c'est ce aoir
I heures qa'enra lien Cin-Vari
lia le Grand Ceneert qeoffre Nadi-
ne Lotis Auguste au pubi de Port-
an-Prince, u'est la dernire fois
3n'en aorn I oceaaion d entend e la
iieieoae ebanteuse qui part bientt
ponr France et nul ne voudra man-
quer ce eencert d'adien.
excellence ponr les' " 8art oceaaion d'entendre,
'part les points signals dana notre
nararo d'hier, des cra'iona de pre-
mier ordre ri- Mr Moatroaier dont
l'original talent est apprci chaque
jour d avantage
Ce aoir Cin Varits.
Aliment par
entants en bas ge et les Dyspepti
ques Recommand par tous les M
dec'ns.
En vente chtz Simon Vieux
Alfred Viens l'cie L- Csmide
Pcie F. Sjourn, Ed. Eltve &
Co B k N. Sada et chta Veuve i
Plus Sttetve I
Haiti. Tout emprunt, a dit le Dr Hu
dicourt, tin s sans l'approbation du
peuple haitien, sera rpudi avec le
< retour de notre indpendance . Et
si l'emprunt devient un fait accom-
pli, a t il ajout, le peuple d'Hait
ne 1 accepera jamais Les institutions
finan: res dviaient en consquence,
j- tenir pour averties.
Il 1op' nt le Prsident dirtigue
nm 1 ni '.mr eorte de cUm
.-on entre les m uns de t'occupatiou
1 qu'il quitterait le pays avec le re
irait des forets militaires.
.New Yorx Timis
9 Fviier if2t
Deux artites
franais
Sont arrivs ici, en tourne, ve
nant de Venezuela, deux raubicien
franfaia dont on nnaa a dit !e plna
grand bien : Mr et Mine Sylvain Pe-
ern, violoniste et pianiate
Ha ae feront entendra di.naache s
Cin Vsrita.
Sulilaire?
Latrepris Hmrmr
uieutale
Par Albert SGHAJZ, prnee de
ll^nri Fayol.
Un volume in-lu double couronne.
r.r.xb fr 7j .Bernard traasHt.ditenr
ni, rue dtti Saims Prea, Parin
U-ieait avec qielle attention et
quelle canoii' aoat suivis dans le
inonde des affairea.dans l*a iniheex
i-olitiques franais et trangre et
mme dans les grandee organisa-
tions ouvrires, les dveloppements
donne* par Mr Menri Fayol, ses
onncipes administratif* de conduite
dea entreprises. L tude faite ce
point de vue spcial duo g^and ser-
vice d'Etat et la conatatation du vice
fondamental de son fonctionnement
uiraimatratif ont pos, pour lui e
des administratives, un problme
ainaporteuee ceaaidruble, qui esc
celui de l'adminutratio* de l'entra
prie gouvernementale elle-mme
l. Albert Scha'z, dont le livre : l Ko
reprise gouvernemental et son*
administration, parait prcd dunn
rf'ice de Mr Henri Fayol, a t
:liarg par lui d'exposer .dans leur
insemWe les consquences auxqae
les conduit logiquement le favoi h
ne" appliqu et adapt en gonveme
ment de 1 attat.
Lee conclusions de ce travail de
oorte gnrale annoncent et prpa
cent une srie d tudea monographi
que* complmentaires sur les pointe
le* plue importants ; elles aboutis
isnt par une voie originale et non
'elle, rclamer, au nom des prm
cipea gnraux qui rgissent unifor
inment la vie aimioiatraive de
ou e entreprise, les rformes prco
uses pir d ratnenta parlementairea
^t par les plus notables reprsen
aots da la science politique contera
poraioe.
Petites Nouvelle
Btrarifer
Par eible, 11 Fvritr
- le Prsident Je U Chambre, Rul Feret
1 aone un dmer en l'hoaneor 4C "--tttinair
des huis-(Jais. U aurtastsl l.iautey, le .entrai
aouraaa rt pius.eurs minisires t Joutes c ...
naines f assistaient r
- Sd>Mi Uerlin, la dlgation le la Ce*aUl
s.oq les Reparunons elt entre en pour.arler.
imnautemeat avec le BeatSai Ra.heaaa en
vue du rglement des livraisons le natuie ca de
bars de faccord de Wesaaaka
- t> tarai aae dpcke d* Londres, IAeace
Ite-ter dit a.e la Fra.ce capte la .,.,.,
des experts anglais et traavfaii aai tad.eriaat le
programajc coaaraiaue 4e Uaes, mais iUI1r
cepcndaat jae U petite enteare Mit adaaist
- Oa annonce OtcieuscnMat Se Kaac aae le
louvar.eaaen. Italie, a tormyi ... Ubimau m-
f tau r fraacait Mae ^^-iinialratioai
1 U aucstiaa Ici rdaaratiMt
toit remise aara
Itahea a.< doit avoir
Entre gnrale : 2 geardes.
Loge J
Homme, raMuts, .*. Nius, aaiiia-
1 AUBS TIUVIS TC. "
Iasciivei aus tommt aaeaabrcs de aatre Club
de Correspoada.ee et laites-voot beaacoaa d*a-
:nii intressaats Sea caaaat daas le aaade
rar votre lateraaddiaire- Epouiei la richesse, le
onheur Des cernmes de pertonaes riches, attra
vaate et sjaipathiqaes dsireat te aurier. Photo-
Kiapkes gratis, karovei $o ceatt pour aa araa
neaacat dc 4 aiaii. 1 doliai poar Haaae.
FLORBMCS BELLAIRE
MM, Maatagac itaei
kmf N. Y.
l'oovertura da parlcaient
iiea jeudi
- Le Oaral Ospma est .la prsidcal de la
Rpu^aue de Coloauxe. par Hooo rais ca....
jooaaoau gnrai M-rrera. Candidat hberal
- On maade dc Landres auc M. lobertsoa
membre da Part, du Travail cr.iiaua aui CoaiaiJ
acs la liste civile des membres de la lamille
rovale et les dpeases des vo.age du anaac de
Galles au Canada et aut lades
- La dlgation anglaise est arrive i Sa-
n a rapt on aaer. Lord Lee iaterviw par les ioar-
aalistcs sar I,imputation du Capt Lastea dit |e
o'a. pas tan d'erreur, le M'eaplieuetai ...s do.te
plus tara. .
- De Helsiagfords on annonce auc M Kits.
vagori, raioistre de l'Iataricar, a t astassia
Le meartner ue la pol,ceTcra1t fou a t ,rt
- On ma.de de Panitaa .ue M. Veaiaela.
i .?.;;::' **** cen,r*,e <
Lettre frattorale r
Noos avons retoe la Lettre paste*
ial et alandemeet da dos Seigoeare
1 Arenevqae de Port-an-Prinee. l'Ar
chevqae-vqoe des Sayei. I v-
qee da Cap Hatien, ponr le caresse
ne laa de giiee 11322.
Cette lettre est d'nse lecture et>
trayante et msiraetive.
g


LEMAT*
Le Matin
ABQNNKMBNTS
Un Mois
) ortao-Prinet G 2
Dpartements 2 jo
Eirarger 3
Les insertions sont rraas snx bu
faux du journal, 1338, Rue mii
eaiae.
in Galaul
VENDREDI GPAND GAI A
MmM Mooo'nP'i*a croles
Charly Gacljena ckanionneUee, Moe>
M*artuia*
Notre Reranper Candio,
D.ne aa dernire cration Douent
Jy et* tic, etc.
Emile Dsir Comdien
Moco'OKneu franais
Le volspock
Chant )e oe sais pas pourquoi j
BUi* ai t (Ips du nus etc.
Un grand Drame en J parties
Une partie des trois
[Mousquetaires
Entie gnrale o 50
L attes d'avance
Nouvelles
L'iBcicn nurchi du Ko>te Marchand res
luur* cil dcvtnu un coquet di'ice
On v lit depuis Samedi au irontispice : Ar
chives tuii
Ce marche" couvert et construit en rnacoo
nerie a td difi sou le gouvernement Se Nor
Acxis en iooj
Depuis lundi ont commenc les travaux d
clture du terrain de I ancien arsenal ^
Cette clture se lait dans le eut d'agrandir 1
magasin central de 1 Etal
LSJioids de la vieille Cathdrale sont de-
ttii< auetauCs ;ourj assigs par une toule de
Mmes
us v disent demici<( avec temin $ et entants
et se couche le soir a U oelle toile
11 serait bon de le* en dloger
Rhumes, Toux,
Bronchites, Laryngites,
et autres affections, des organes respiratoires, indiquent
lin affaiblissement de l'organisme.
L'EMULSION SCOTT
prise avec persvrance aprs les repas, fortifie le corps et
augmente la force de rsistence contre les maladies.
ssaesagggmssgsgsgraaOTygr^^
'''" -
Cablt
v
Nouvelles Etrangres
P'RIS -Ster'ing Dollar il 55
New-YokoSerliag 4.36/3
Pisroc 11 56
Confrence de
PARIS, 14Le gouvernement du
Soviets, dit-on, multiplie rceaamcoi
set tie.ts pour entres en eomnanu
cai oh avec l gouvernement franc ah
et cherche a taire avaacer la France
pnneipa ement Berlin o ses reprt
^entants semblent avoir 1e quar ici
gnral Le gouvernement fransi
(jCneS continue cependant a rester injit
rents i ces ouvertures.
Parisiana
Cl SOIR
L'Htel du
Libre change
d'aprs le Grand Vaudeville de Geor
iTEYDEAUtt de LaVaLL'ERE
les 3 clbres franais & cette soire
il sera exhib aussi ;
ta Murs Feues
rn fi'ro d'art m par'iesdi la firrr"
LYDAPNKHAM dent M Franck
Matin est le ier-*entant.
Entre file 1,00
Le bal de
la Renaissance
Nota 83mmeB heureux de publier
l.* 1 oins des dames pstronnensen
qui ont bien voulu aid^r. par leur
groieux concours, au triomphe de
la 1*5 e.
C .ont Mesdernes : relis Cocou,
Clment Maloiie. Edmond Mango
ns louia Homo. Via or Keenbxuf,
Luc Thaerd. ilnec DoraainviUe, Jus
tin Madiou, Oonaee Ro main.lutBi*
Lsfootant. B N Bailey, And-Cbs
vallitr, Cicron- Alexandre. Pierre
Hulicourt,Charles Dub, Looil Axar,
Clment Pot bel, Louia Hrias, 6
Sylvie, Andr Doiz, Me.le Lucie
Part.
PARIS 1./ Les rep c'se tants des
doua- puissances runies sous la pr
sidence de Mr Moukens ont adopt a
l'unanimit une tso'ulion exigeant
des Sjvirls la leon naissance des
dettes antrieures av.nt leur ad ms
iion i la cootrence de Gns et r
ciamant des garant es. La rsolution
sera comm
nernent* qui par 1: p
lrence.
T_e praident lu Mexique
prenuetes mesures nergiques
MEXICO, 14Le prsident Ubie
gon vient se manifester pour met ira
terme aux tentatives rvolutionnai
tes trs frquentes le mois dernier.
Ce manu 1 gnral Antonio Prui t
La communication du gouverne .
* . .... r-, Francisco Ourgu, ancien m.mstre de
ment frsrcais a ' faite hier Loa ,, >.
dres EUe estime que non seulement *"" *J otcieis PJ.g.i
les grandes puissances mais tous Mm"1 dc"Dl u cons"1 Jj "f
allies doivent p.r.iciper i la conf' L *"* actuel est on a la
rence prparative 1 la confrence co
nomique de Gnes. Mr Benes ter m
aiflrc del Tchcoslovaquie a adht
Lloyd George expliqua
U\ sitiialioti des Inde*
LONDRES-Lloyd Georges pro
nooa un discours hier aux Commu
ns expliquant !a s tuation d*s In Je
I dtendit l'administration passa an
wut l'S causes des troub.es en El
Ucne Or n e dclara que bien
que la situation fut gravr.eue n'tait
as de natare 1 Cstl une panique
Il ajouta qu'il uu ^sniun d'une
patx rarae avec la Turquie et prt
examiaer immi.atem"ntcct e ques
tip| avec les allis.
r au point de vue de Mr Poincait
et ira l'appuyer officiellement i Lod
dres.
La sitiiiiioii irhodaise
LONDRES 14- La relation faiW
par Mr M.ctt.el Ko ms sar le preien
du complot lpuDiicain, dans le be
Je ienverser le gouvernement provi
lOirCi a arrt soudain l'vaca&lioo
des troupes anglaises et la tension se
leuse qui existe dans le no;d tt 1-
ud ciee une situation des plus gra
ves.
Les dt'pches indiquent que la si
buation qui ex se sur U froatire
a'est pis loigne de l'tat de guerre.
Les dpches de Be.fa t reprsenten
les sentiments des hab tants de 1 Ui
lia comme tant prvenus un te
point d'iintat o 1 qu'a mo.nsqueles u
mon sits enlevs soient p omptemeni
m s il y aura une explosion de co
ie qui pourrait occa onner la guerre
Ivunt la
^^^^ Confrencp
PARIS 14 Mr Dmente', ancien
ministre de commerce, coopra ave
des txpeits tranais peur tudier les
prob'mes conomiques qui seron
lis.aies i Gnes.Les expe.ts iraoai
comprendront les reprsentants de>
mines et int ts mmulactutieis an
si que les membres de tuus 'es mins
res La pieu, re runion aura lieu
Jtmain.
La Franc insiste pour que les na
nous de la ptlite entente soient n
pr entes i cette conf en:e prlim
eaire, mais la Grande Br ms e n ore que seuls les rep sentant
principaux des allis doveni a is c
A "-o ns que le gouvernement d.
londtes adopte le point de vue Ira
d-
Mtt DU- lil 1^
laps le faii
.Voui rttvon* la l'ttrt suiwnti :
Jacaaal, le 14 Fvrier 191*
Mataient- la Directeur,
Dana l'intrt des jastieiablei, D
erait-il paa non d'attirer l'nttaotioa
des grande pouvoira sur eaitaiaa
abus qai se esmaaettent par dei
juges de Paix, avidea d'argent, d'exi-
ger dea sommes considrante pour
leurs frais de dplacement, l'occa
aion des eaqotea qu'ils prescrivent
le pies onvent saaa ncessit ?
Ne serait-il paa bon auaai d exiger
des Joges de Paix, on d- leur* gref-
fiers, des reus pour ton e- somea&a
qu'ils rnlamernien et qai leur se*
raient veraes tant pour leurs fiais
de dplacement que paur leura pro-
cs verbaux d enquta ?
Je connais Montur le D-rectmr,
des Juges de Paix qui, par l-nr ex-
action, font la ruine des parties mal
heurena )h contre lesquelles 1 s pres-
crivent dea meaures d'iuatructiei
Nous savons comme eux, ces ja-
ges, le savent, le sor qai est rser
v aux enaoassionaaires Faa - ra
qa avec eaa reus qui seraient oblige
toirei, moin- denqu ea aeraia t
nie* au Greffe aciti q n*-a a
font, doruineire, daua les tribunaux
suprieurs.
Encore une chose qui mrite ane
ne considre pas les menaces comme h0|8 attentioa>
srieuses et le gouvernement en p et Est n po|g ila qo.un iappisnt
a taire face tous les ivnements.Le qBi n-e|l pai de aervice, aoit eon-
gnral Antonio Ru z et le capitaine traint re journellement na Tribu
Lucardo Peux de l'arme fdrale tu nsl f *
renl excats ce matin Chihuahuaj Avec 1 espoir qne vous vondret prf
pour rbellioa. m plier les prseetes daae l'intti gV
nral.
L'Eglino orthoexo grecqun et' ie vous praentej llonaienr le Di-
l'Uglise catholique recteur, mea respectueuses saluU
ROMh.- four la piem.re fos de,-"" m .
puis mine ans, les leprseLtaots de( Em ALU, notaire.
1 Eglise orthodoxe grecque ont reconi ^^mm
nu un reprsentant de l'Egl.se catt.e
lique. aMonseiguenr Ooic, dlgu
af o>io! que de Turquie, infoima le
Pape qauue dlgaiiou du na.triar
eke grec tait venu lui prse t i cita
cielusaent des condolances u sujsi
de la mort de Bei.oii XV et
vux pour Pie XL
CUIRASSEZ VQ4JSI,
CUIRASSKI
votre Oorge. *oa nYeseasx
[ vos PoesaoBB en lee aefer
en les preeerrut
par ranUsepeia voUwe
'lTIU.ElYAL
contre les daagero da tnU '
(le l'Humidit, dea Pour -
des Mlorobea.
hli SRIIIEn EFFICAC
Rhumei, Msax de QgM.
BrOBoUtee, Grippe, ^
SUTLOVU LU
Pastilles VA)
nmt ripirible mUit
Mais II faet avoir a&
s bien employer Ici1
Pastilles VALL
VRITABLE
SE8US lLUEMBiT SfTXsli!
leoduM uniquvMnt m StMTU
portant le nom
un.que i tous les gouver fa- 'Tl^T^T 1?. !f
ui par.icpeiont fa con c"les htat thmuahun fut fusil
Il avait t condamn pour rbellion
a l'ocwsion des menes du gnra
situation ccouomique et au me.
leniemeui cent e ie gouveioem i
central Oats les ni.li-.ux olficieli oj
limi m An
PA1LE
Fetrol H
Btal prodnit srianx, ijciiI
le aicade entier, -ssaiiot li
l'l'gmce et l'Hygnc des ch
V ttt $n gros : Flix Vitr, I
agent levl
Faedu Geotra t'o.'t-ao ~
.?- %i
.3 n
-gniaW',
Ncrologie
Nouvelles
Le courrier d Earcpe aopirt la
nouvelle du dcs Pans le 26 Jau-
nes vier coul de
Madame Clment Mntjtm
dont les funrailles ant t clbres
le surlendemain en l'EgliaeSsiat Pier
re dn- liai Ilot, sa paio.sae.
La dfunte tait In ails 4a Mm
fliiF#*lr*/2 MSIUCI 9tvO tfe ami Charles C Gentil, jnge en
WASHINGTON, 14 Des d.fricul Cassatioa,de Mesdames Albert Miot,
ts surgissent an Snat au sujet du Cari H. Voigt.Georges et Victor Gen-
vote de la loi du bonus des saciens "_. .. .,
combittauts le pisidcnt Huding tJ"?};^condolaniJ au fra.l-
.ant oppos de nonvellca tsxaa ,w r'Bf-
pour fa .ancer ce projet. Mr et Umt LlBlUnt A m w u
La Commission de 1 mm gra ion ioalemr de perdre leur fils Lmstant Augastc il*
donna l'ordre d'tablir ua projet *e * i'Uiti Louii de Gommbi, agi de
.4. In, nmnnn.ani lucnnVn mm U 9 ' dicdi ce atio. Le Imirailiej aurait
de loi proiongean |usquea 19s) la fic- 4eilifl l? Uli!mm #rilui,e. Ku-CoBrbe
loi restreignant 1 immigration aux No 1721 '
Eta'S-UniS. ~ N#-s *PPro la ort de Mme Vie R.
ry.mmkm Ur P4v*t imkiiiliir Au ^H0*' ne WaBUBS. Le tuniraille aaroat
L) aprs Mr Pxet, ambasstdeur da >MU demiia LeCOnTOi partilI -c u maijon
Prou, la confrence entre les repr mortuaire, itacaa Bi vm, pour m rendre i
sentants a Chili e 1 Pion ponr dis ,EU".*? ?**" feTurgeau
" .... / -, .... Le luneraille de Jecrou Disu awroat lieu
cuier le ir.it dAncoo pourrait tre cet .prs-midi. Le eBml partir, de i ma.wo
rttiid.- jusqu' mi avril. ra"u,airev*l!te Ru.e-Cl nemawi pour n rendre
Suivmt 1 accord postal aog'o am
ricain la malle des
"-PW
Cane pour Badgad et le no d de la
Pese sera transporte par avion ga
a>nant ainsi 14 jour* entre Caire et
adgad
l'Eglise St Joseph
E Mr et Mme Joeph Bourraiaa ont eu la
.ats Unis vi| douleur de perdre leur petite Simone, de*
cis il y aurait la couf-e- c * 1 Pariii
Gn.s ; g otapes : allis et peine e J<*UI IiailX (Itt frin
tente ayant leurs plans spars, l. j L? Matin, Lk. Tmp, Le i-'g>ro
ttoisime groupe tant fo. de ULe lournal en eeme a le Librairie
Rusit et d; l'Allem-cre
n- - - w
Idtt Stahn. tj/S, Rie AoseiSymine
l ge d un an L'enterrement aura lieu cetTls
midi. Le convoi partira de 1a miison mortuaire
aocienne maison Dr Savais, pour se tendre
l'Eglise du Sacri-Cceur de Turgcau
Condolances aui familles prouves
Gruiit t iioulcto t
L'n stimulant brillant, plein de ve*ve et d'hu-
mour. On numro gratis vous sera tipdi dis
rception de ^otre nom et de votre adre.je com
fe"?' Q- ****. WT. P*rl ntrw.
DibstUtrs : Port eu Prit*
Simon Vieux
Rue da Miguialj
Raphal Bronard
Pharmacie lonrrsine
Louis Hriss, prs Dr Coie
Avernc Jonnj
Cp-iIdii(tM Nais
Gnivu Mme I
St Marc Ut*1
Miraient nia'lf]
latmtl UuaK,
Us Layn Pcie Me Doi>1
Department l*
Police, '
Dintnct do Port nvxPi
Fvrier le, 1021.
Aviso tous ceux qui"
tiendra qu'il a t retrot*
jonr-ti hui, entre lee M,J-,
tirrs, une jeune junsent wj
once, 'suipe es lattre" *
Eocns de rclaitutioiJJ|
r Judi la Police, prire *r
avec des pices just fictti*
RUPERT^
i


Il UTHS
Attention !
lffillIISl
p.
>our un mois seulement
LaEspana
lue Rpublicaine No 1924
[Met en liquidation un
ssortiment colossal de LlttlC In Ml!
ijoux
Elle vend 3|4
La maison
SHEHTOB & C
Le 3tS Saint R iphj-1 lifatf'u
le iundi sa jar^nt iepit"a le rrai
)bi dans la soire poar Saatisge Ce
| Coba-
lt sera de retour & '^ot-tu "*ince
[le jeudi 2) ea icule peur Les 6ayes,
Jaemel, laato Domingo, Maons.
Ponce, Mjvefiteg, Pointe A Pitre et
(Port de l?rs t
I Les assaj tre munis d'un certit:at de vaccina
tins.
! Port-sn-Prises. 14 Fvrier 1922
L'Agent, I. ROHL1N
a.
ttsii
1
Aujourd'hui par le Paaama
sont arrivs les jenrnaux de Pans,du
17 ao 14 Janvier: L-1Vir.ps, Le
Matin, Le Tournai, Le Figaro, Excel
sior, L'Echo National. L'Humanit,
etc.
a -x c'ier< l* q 'elle vient de recevoir par
n grnr il i(soi'i(ii-n. de tissus *m tels que :
J nni couleur Voile barres de soie
Vri ny.Uta tfMjtOf
Voi carreaux coelear
Voile granit
'''"ren de aoie
0 gaedi eei
Og'odi Ueura
Toie 4 aeie poar rnpmigea&.QljeB
/ hir cenleur eheruiaee
holienro
N -, soak eonlear et blanc
C pots ceUa fantaisie ____
Qn'ella met -o vente dea prix avantageux.
ort en Prince, le 6 lvrier 1021
SHIMTDIA Co
es derniers but
Damaea coulear* b'aae nappes
Damass matelas
Serviette* de toilette
Coton drap suprieur
Cdico suprieur
Pefeale
Vierge noire et bleue
15 unies, brjdes aapariearee '
Raban posapadour
l'essor
Tte d Indien -"
Toile pour jupes
i
au dessous du prix der*z
evient
Pour gurir ou viter
RAINES CONSTIPATION
COROISTIONS-ETOURDISSEMENTS
EMBARRAS ASTRIOUE
1
Simple
Avant
aperu
Pendant
oucles d'oreilles dz
agues [\dA
teutons manche
etc. eic, ete
.
or 8
" 8
3
Or
II
IL* SUFFIT de prendre
\ l'un d vos repas
toe l doua Joart euljincirt
une Pilule au & P:S:r-ut
147,ras du Faub- St-Deuis. Paris
Mais 0 faut exiger los vritables
qui sont tout fait blanche?
1,60
| I DEHU
~ '1 sont > llkior
t tar chacun t'asquelrsa Im mot
T A PARIS
bipiwM Imprimas en nc'.r
Dpchez-vous, car le
tock de certains arti-
cles est presque puis.
Syndicat d# s cbautfV ers
I.pr membres du Syndicat qui on)
t l'objet de le mesure de redietion
annonce, se trouvent eone le
paiement dea cotisations et la ngli-
gence dana le service Hpr autos.
LE COMITE
Glyde Steamship
Company
Foreign Service*
Le steainer Baracoa alaiss \eu- York
directement pour Port-nu Prinee le 11
rourmnt et est attendu ici vers le 17.
'I laissera le mme jour pour Kings
ion,les poris de la Colombie, et Nets
York.
le* chargeur* sont pHs de satires
*er l'office de l Agent Gnral pour
lo renseignement* concernant 19 fret
a destination de New York ou l'Eu-
rope via Ntw York.
lJort au Prinee,le 13 fvrier liJVt
E F. Clments
^Ageot-tinral
....." i
' m i '
Assurezvous contre LE FEU
V'NATWKl USest parmi le* TROIS
npngnie* qui ont pay 1NTGRA-
'MENT dans le d*astr d* San Iran
o, rglant vile seule 3.382.000.
Wepu s plus de cinquante ans"H N l-
lONAL" est universellement connue
ir ses prompts tglements.
jnformez-vous prs
des Agents.
Fational Firelnsurance Co ol Hartiord
BRAKDT& Co
T or t-aumP rince
Le Purgatif Idal
c'est la
Pilule du DrDehaut
'147, Rue du Faubourg Saint-Denis Prit
Facile h prendre
No noessltanl sacuii prperatlf,
elle ne provoque jamais de d^toL
Supprimant la dieu,
elle ne lIMMta pas le malsde.
N'eXjavenl pas darepos 6 11 .hambre,
a elle ne cm c aucune perle Je lamps.
H evs tnos les KlmllalrM.
consquent, moins chere.
3 DOSE : NROATiiej, a 3 pilules
LmXaTME, 1 plluio.
^
i( Plu* oit
1 slle 'est. ptr
L
** a^laeTR^r^ V^1*' -
,*P
iiie n
NEURASTHENIE. FAiBLCSSE
CHLOROSE, DBILITE ,
le dm me avis ceux qui avaient
ris des billets de la raie de mon
auto que le lirsge aura lien diman
che 19 fvrier courant henres
prcises du mai in l'Htel de Fran
ce
Les retsrdata res sont pris de m
vtiser le montant de leurs billets
3ui, dans le cas contraire, seront yen
us d'autr'a.
Prire d tre au tirage on de
(aire repiesenter.
A. STEPHENSON
A VENDRE
Au Grand Dpt de ma
triaux, Kue du Quai,
des Moulins
N 22 & 23,
a
a
animale,
fabrique
US 4.
Canne,
traction
de la laineuse
Cbattanooga,
a la
Empresa Haviera lie CubJ.
Le S/n' Htbiiuisfeif attendu iei ver* le
jeudi ^3 cour m t d> la semaine pro~
\TAOft I in chuinv p n navt f et et passagers pour
l*U9a Ullll [Porto P\ ,a, San liez el Su. J ;an de /'ono-
Netre 'snenr I" Co'nmbiai laiR- Ric^t.
se Nw Orlpana le 11 courant et Mt ara,
attendu ici vers le 17 romert- rnnn l/m.- issiIiiam *,*.. ~* <
t niaieaetsit mimej0..rron,sot oiipious luircs rcoHeifinemenls
Dom-rpo t itv, la Gii8dol.p. le ^ O
SIROP de Martiniqie et le*, ports rt l Coioro S''H I P k,skl I* * *
IMTCiT'iJIirBXlC ' rovr rptoiraer ensuite Nrw u^*l v^OSI^J cl
1/tOwnisXlrfjCI fjr!.?rs pranart fr et aeeesfer*
rHcmoaiobina. SOCIETE COMMFRCIALE D HATI \ ^ i r. _ ^ | A 1? ^ fi
m&m!eB&&k^ Comptoir r ranaisU


le matin
f U RO D


Rhumatismes
Nvralgies
Goutte
Gravelle
Artrio
Sclrose
Obsit
Qui vut rester Jun* et viter
ltirhumillinir,lrdurclttcm. > artre l'entablement dec
reins. ! varices et l'obsit deil
liminer l'excs d'acido urique.
ce poison de notre organisme,
t faire des cure rgulire
d'URODONAL.
lave le sa;&g
-
.. Llnd :- ion pri ..
traltrmfni .:*''
avant i in -
i" i iop is. a 1a ptriod d pr*si > i
; i :<. i< si f, lu ei) f r
tension, i.n (ftost. luUtr ffc'ei "
qutmmern r mi ....
eriiiie e*naa f^rgtaisiiu !'* ,,; *
ruredonal
Fret et dm ini t i UsintiiU *.s rsitww
*
ie.-|ei.
I
lltM
Maris Fiancs,
amoureux
0- *n*whmvh $r le r.hnir.an *U*U 4} a/M.
m-r- art.*. V ViWa* '' P'v/^ *<" w /""" duc. t
rw fit** A o>. -Wm^i 7reye d >(/^ * * Jtee* e*,
ne JarH'fM cferr *v / V-tmnaiff. ,. *i
Y oui y iraMr?aawt <**f rasa*** pour mrm,*m l'HHttl
rf.i /arji au de Celaaw, savtM^^jl^tg * "^
'enH- lsY aaatBfsxtrV)
ri.it; Ct*tiia, :
.- vsKatiseasi .':.ru
DfALfHC-.
Ml rtl* .r.
li.rftlSNtS. C<

LrrUVf'VM ">,:r" atnnn!
i Tl s \jKJlm. '.umm Cote, uratntn, N-
. i.i. i
WiLLWI ,V IIUILI, \.j.ni jttcmi j.-.ur llaili
ad'Elat
.* sav'ss-r^:.
._^Dsa& I
Pbartttacie F. Sjotirii.a:t.f,J!&
t0tt#2
Dotini1 ; vis rliei t'r, au> n.Y'Oii.SHt au puiiV, qu'elle | Ls clients de Mr luan Rodngutz
.. |rnm-n {' eoU l/.\tnr*u\v- dUiolcge eu uu Labiralciie d/t lt rublic ta grerai sont svtsi
Biolofl'e appliqu sous la Din cii n du k** Par du 'i Fiv'>er son s.lcn
Il AhiViV 'I ^ S5imirii5 !d" (t,u"'f*ra twnfr 1 Pl
iJ- IlfO. ffl r.^*Jl>iym ICtWiiri. maison A de Mttttif, ea
Le la' Ortld'ra es opverl tous < jny s de 7 h" s du ins'in 0 face de Rob; t Du ion.
l'iiiv i s^ir pour inires les rM-lie'chi et analyse* prvues dans ,
l'anDODce ci joii.fi ItOl pour le
Wa^^>^lllallt et li constate U e-Scr^to'C
S9rout recuis que le matdi d chaque semaine
S'iuimase m J harmacifl pour les rauspfg 'eujei If*
Aiml r*0'Uill'iJl 6'uc tfisinqu',
K^acion de ^^'^'^se'n ann
\'t c iou deTi boule'.
K\ milieu eu SBUg e du pis
Eifmfj ils inaiire ieca'es,
Ixamen et a- lut
* Ibumioo r^ciion
La Maison du'mcnl Libaa
R. & N. SADA & Co
Bonne Occasion j
mil
Verni iclle la Caisse de 22 Or 3,1
6 0,
r
T<> I et
Large F ire

Chaque cheveu est une petite plante
Hecheiche J< Si irahln H de Ginucuques* ele, etc.
Proof nall g
Havirs un ilair* giOiory. Sniable *b)
fo- n fiamk or an y up 'o-f r Office.
V-yi tcir,ii* dm Wi -re l'oute,
Foi iotormalion rplv lo :
, Henri STARK
Lors aire Lr-^crloire n-)P du Qnei. -Ave A> No lyi/ op
fe
^
I ueite to the Rail.oad St tioo
Pneus et Chambres Air
1A -
-'Fi

urfnce Nor.-Fkid <1e
IratlOM vou nssure une
pritt suie portout,ainsi que de
kOomtrca additionnels de ser;
vice; le corps oit (la carcasse)
st fort et soutenant; la .juaiitA
excellente du caoutchouc donne
un roulement agrable, uo*
bonne traction ainsi qu'une
protection remarquable l'auto.
Un ess.iy vous prouvera le
nta-dit; ensuite, vous contin-
Mraa logiquement de vous
quiper avec le Pneu et
Chambra Air portant le nom
Firestotie. -. _
Les Chambres Air Fireatone
donnent des service d
langue dure car elle
conservent l'lasticit.
f


V
I
Vaille
vaillt
Piofi pi de il ho ne "Crasinnqt.p
vo^oiii^i^ nmitmi Bif o
r I 6 Ph bonbon* fins et chocolats
dfux gourdes la livre,
Simon Vieux
Se fait le p'. sir de porter i la con
naissance d es C ients qu il dtient
tu petit sto k de Bana-Lacte ait-1
ment par (x.ellerKe pou> 1rs enfants
in bas ge la Bana Lacte, recomi
roando par toi s nos Mdecins, faci
lue la dfnii'>n tt la'Cro'tsance des
os L b^', L et e est iodispensable;
l'poque ou s. \ rage.
ww *.
sma.f
:' u
^
o
ns
I "Si
u
* -4
^ m
^1 -c
O
0tm 9
aarai 3
es X
im
Barry's Trtcopheroua
le nourrit.
bi ica cheveux ont besoin de nourrissant o |
attaqus par la maladie, ils deviennent faibles et
meurent.
Barry's Tricopherous amollit le cuir chevelu, enlte
les pellicules qui touffent les racines. Il dissout
les accumulations graisseuses. Il dtruit les germe
qui causent les pellicules.
Finalement, il gurit et nourrit le cuir chevelu.
Aprs avoir employ Barry's Tricopherous pendais
quelque temps les cheveux deviennent longs, forte
et luisants.

Demandes vetre marchand. Employs le
rgulirement. Observes l'amlioration.
U^ Firntna Tirt ..d RsaW Ca.
AU... Obi., E. U. A.
Vous far< t nn spprAciable conomie
JTn. ri voua t:e voua i erv t que df Cire
Qar g> ct\ la Am<-rica Shoe Polish Corn
^^ peoy ChicH^j, qui conservent la fl
11 rr'ent rneilU-or trtsrch* par leu
b n-n ejNt'it qut* toufs 1rs sot
rrryBPB.
F. vente dan l" Donne roaiaoDi.|
A l'ia: \tHN A Co |
**i 15'i lire h i.iiie wAi-.r.ts Esclusifii
kotu ijaiti J
PU'
frefl
iPEBF'KCTi
Black Shoe Dressi^j
le produit le plus pUr qu'en ait entore import daas le pays
Une simp'e conche iur les souliers les p'us dtriors les remet *
Ce liquide appliqu sur les chaussures ne salit pas le linge blanc
Il rend le cuir bridant tt soud'c, peut ^re appliqu sur toutes lespes*j
Les poite monnaie.l's valises.lesceintu-es.lessacs rnains.Ves porte>feOlr
"cuvent tre mis k mut" par une seule couche de ce merveiieaYp
Des chantillons sont exposs dans notre t Stles D:partmeat .
Fiilloa Shoe Polish Go k H
Geo. JEANSEUEi
agent Exclusif po'ir Hati
LIS ! .


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM