<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Cin Gaiaui| [irtijMtt El l'honneur de de Pie XI CkSOlR GRANDE F1TE 200 cartes de loterie Les mystres de Notre s ,Dame en 3 parties. ; Sous recevons du lury Mdical Cen lirai la lettre suivante que nsus nous em [pressons de publieren manire d'adb ion a lu demande qui'nom est latte en i parties. Concours de beaut Surprise Entier gnrale o 50 ••ire. Dans la 3rne priode les C' dinaux Mafli et Lualdi ont lecom mand la candidature do Cardioa ilatti et la plupart des votes qu avaient t antrieuieraent attribua BU Cardinal Lafootaine se sont repoi ts eur lui, Finalement au quatorzime scn • in le Caidinal Katii a t rrio'fe) nre^aue l-oranimi'f L* Carcioau Meieier. v 'ico Kakow<-ki, Scap'n*lli d Ipuuinnn, 1> iSldi et Ga quiet taient rlarrui ceux qui conduiraient le voe Le cardinal Uel Val a aussi vot pou< le oouveui Pape BOH h aitalion ayan -8 vaincue par liaais-.aoe fierce sur lui par le Cardinal Luald „ 0 attend a ce que l*a rouveau> r.a-diuaax s*ron crea dayia le dcision dj prises par le frn pape Benoit XV et que pairrn c ux ci a. ironvetont Monseigneur l5onzan N^nce Pioatolique Washington HPIIX vqaea de France en plua de autres que pouna ajouter le nouvea. SCS A ce'aujet ou discute > %  tion d'un Catdiral l'oit-au-Piincc, 11 Fvria 1922. lury mdical central de la Rpublique Au Directeur de Le MalinE. V. Mr le Directeur, |e vous informe que des cas d< ysen ene ont t ie>la en vlle, que des germes nocifs ont t dcouverts dans l'eau d une de nos source daiimei/tation et que le Service Ni nonai d'bygine s'occupe de praer ver la sant publique du danger dent elle tel menace. 11 est bon que l'action sociale d< a presse s; mette aussi en mouvement' Est-ce pourquoi, p viens a nom du lury vous proposer c: plat le coopiauon ; 10 — de vouloir accepter de pu -ci chaque semainesous la rub (que de c Moy ns rationnels d'viter pas la piopi Belle et difiante crmonie hi*t la Cathdrale eu l'honneur d* S.S Pif XI. • ... Noua publierorm demain le discours prononc ce te occasion par le Pre Jan, vicaire Gnral V Association Nationaliste des ou vri&rs et salaris Cin-Varits MARDI Ls Masque aux dents Blawhes Suite & finCoeur d'Hrone atee ; Vernon Castre 1er nisode ( 8 partie/ EnlaeO.O la AUB ralien. cri biec jL/op ni on de la Grande Bretagne LUiSRES, 10On a dclar ic auiouid'hui d'une source autoris, que la Grande Bretagne ne consenti tait aucun ajou'nem?nt de la cor frence de Goes a mons quune p reille demande n'mane de Roms. l-ambissadeur frarus, croit ou, ec a t ir-loim hier au soir par loro l uizoo au cours de leur discussioe jut la note fiaciise rclamant la journement de la confrence. Uid les milieux amricains ,ntcru=. on mettait l'opinion ,ourd nui que la tenue de la contren a ia date projette devenait dt r lus en plus douteuse en raison d. situation de la politique intrieur* de l'Italie. Touieiois, jusqu' ce qu U n aoti olrK-ieiiemeoi pivenu qut ceiie situation empche louveriuit de la conirtnce, les Dations qui comptent y pait.c per n'ont autre chose laiie que u'attendie les ve ttments. A a runion de G ns sera retarde PARIS— Bien que le gouverne neD t trains n'accep e pas le dis (CU is prononc i la chambre decommunes par Mr Lloyi G(0 g comme une lponsr otficielle; de h Grande Bretagne la note de M. i oircn itlauve l'ajournement de confrence de Gne-, 00 fait r marquer aujoudhui dans les mi ieoi enoia serait n.aiotecu En attendant l avive de la note officielle du gouvernenent bruannique on ne fait aucuu mmvtaire u ministre des affaires e*aogre, W ais dans les ;mi!ieux offices on croit encore que la runion de Gnes sera retirde toutefois probablen*nt pis les j mois entiers. dysenterie et -ie ne pas la agi autour de soi , un ou deux fli jes 'hyg oe o le lury s'erlorct ait d'clairer et de guider la popui. on dans la prophylaxie de celte m. adie dangereuse ; 2 j — j a-ipuyer et de recotnmar Jt-r, p r es commentaires et consid nous a KKt opn&> ces articles et le gles de conduite qu'ils piconisent. lupis de vos lecteuis tt de la popu ation. Comptant sur voire dvouement >u b tn public agitz, Mr le D.rei eui> .'expression de mes sentiments a recevant mes meilleures salut lODS. Le Irudent du lury Mdieal central, Dr L brun BRUNO. Petites nouvelles Etranger Art 30.1er AI. t 11 ara form des bnreaaz poer l iude des questions aocialea. Les membres de l'Association aon nvnea venir s'inscrire ponr l> choix des questions auxquelles ila %  nt-judeut aecoider une ateutioc particulire. APERU 1 Organisation professionnelle, 2 Harroonisanon des intrts. 3 Coopratives de produstion etd-. onaommation i Institutions de prvoyance, par gne, proprit. j Ollre et demande, juste prix et uete salaire,..protectioQS des faibles. 6 Banquet populaire. 7 Travail et un, t. 8 statistique des production diverses el des diffrentes Catgories de travailleurs. y Industrie nouvelles. 10 Emigratioc, immigration 11 commerce, marchs publics et axes couimercialea. [ %  2 Journaliers et grandes entreprises 3 Office du travail. l i Acjidents de ravail. 15 Conseila rgionaux de mtiers jualitia poar signer valablement des contrats au nom des travailleurs. loComentieux, arbitrage. 17 cration du conseil national du travail. 18 Frqnen'stioo scolaire. iy Hygine. 20 CeiCiea oavrie r 8. Notre coton D'opra Armoer, le prix eu coten • ^ • tt toeiomre en baisse t les aebehaitieilS "M i. montrent aaaon intrt nonr le maretain-ise et. ee OOIM. Sli c^n'a'l brut • goerdea Les livraisoea eomœeaceni tre bonees. surtout dans I* ted De Saint-Mare, on annonce qae depuis le eommeneeenent du mois i 8 coton entra en aaa*z grande qusn tit et qo on compte sur one balle reoite. r>-* SOUS LA MAIH\ oy9M toujours UNE BOITE DlJ Pais nul VRITABLE TALISIM fPour PARER aux 1 d'un refroidiasenutt PRSERVER, TONintl %  vos Bronches et vos Po PARACHEVE! le d'un Rhume, d'ana on d'une Bronchite lai Procara-TM %  et ralU, agj te(**t* tnipltoyahli w ia l |^ pattlllaa ql o MraiMkl | poitrt a dtail poar qaaa] Mil ; oe ton t loajouri 4M ttBiUUoM, Voa§ M MN| mrulm a'arolr Lit VMTAKII PASTILLES VAI Arrestation d'un ancien Magistrat qu il roua IM i EN BOITES ^^ YALDA ^ om?nti ^ a i Un cdawi de M ma Loaift Aui Avant hier a t mis en ett d ar restation Mr An oiae Hogartb, sn cien MafistratCommcnal de LegAne pour faits relatifs aa ges ion. Le receveur communal a t galement incarcr dans la prison de Petit fio/e. / Nous croyooa savoir quil est question d'un d fl:it de Qaatre mille gourdea, mais cette informa ion n'est pas confirme. Nom attendons de nouveaux renseignements. Heaseiguements fuiaiiier D un tablean qui obligaammant communiqu par le Baruau dn H ceveur L.ommuual la maiaon Ai inour, il teaaort que l exportation Par cible, — L: Prince de Monaco • t lu membre de Acadmie d'Agriculture — On annonce de Stockholm que les ngo.utions du trait entre la Sude et la Russie oni .. cuu a un pacte qui servirait de mesure de garantie en attendant l'examen et le rglement At Je certains accords rcemment conclus en Kussu .>ar la commissiou des experts commerciaux allemands — On mande de Gnes que les prparants de* i Conlcreuce se poursuivent sans interruption Le Prciet lluggi cherche des logements pour mille jcltgus et ;ou journalistes — De lausses nouve les ayant t lances i la [iourse de r-ans et dan5 les Upartemen s, les piemiers rsultats de l'enqut'.' tablissent qu ellemanent ue source allemande et sovitique de Londres — Le journal des Dbals dment catgoriquement une inlormation du Uerliner rgebuti prtendant que Mr Poincar*aurait tlgraphie M. S.i.onoi qui serait a Varsovie pour lui deman Jer de v k nir conlrer Paris au sujet des papiers Isvolsky — L ne dpch: d'Oppeln annonce que la dcoration de la Lgion d'Honneur a t confr .1 Mademoiselle Isabelle Camille Treadwed de New-Vork pour les services quelle a rendus l'ar mec nantaise en Silsie Un match de boxe en perspective C est le Cin-Galant qui promet de nous en r%  BaV. Ce aWtOb qui prsentera un trs grand iatiret se jouera entre ua jamacain et un hatien* Les dispusitioas ont t arreUes samedi apresmidi. L'enjeu est de a>o doUars. La direction se pi pote en outre d tablit l'occasion un paniutuel A bient* d'autres dtails fes %  2[ b.eulaisauoe et assistance par le to.*le en doilaia pour l exercice WU l lrfal l. iy4> a t de 18.99J.OJi ; pour WJo 1921 de 4,yJ3,bA Il y a eu doue pour laaue dernire une aiminu de plus de 14 millions de djllare A I exportatiOJ aur l'exercice 1919 1920. Li meilleu.e anne pour Hati a i 1918 19, exercice pendant Itcjaii La trois me Congis International le* exporintioua out depaaae; les un leaucuiioii luorali-, ara tenu Qt* por.atiou. lve Ui -26 Juillet au 1er Aot aous C'en jeudi prochain, 16 qae Madame Loais Aogoitsi publie connaisseur le basai annonc ces jours demi aram un spleadide programs|Sj relevons parmi eeox qui olr^ concours les noms des ar nua : Louis Romain, Ci g on, etc. Des sirs d'eprs tt des feront une nouvelle fois af beau talent ds Mme Louis Un beau fiim aertgalsi > oge 3 gourdes Entre gnrale 2 goarfJeaj A bientt de nouveaux Solitaire ? .luxa ri CoiMjral iter.iHtioual (l ? iluciAtiOii mtir'iie m haut ptsirouagi du Fdural auiasa ei du Conseil d Etat de la Rpublique et Cautou do Genve. Ce Congrs a pour but de travailler a I ducation morale par la coop ration des hommes de toute race, de _JJ — L Mise en libert Le Juge d'instruction a faii matre en nbdit M. Frank Kila-Aime et rauuii ue uuuiiuea u luuie ., ut, ^ UC Qnes charges n ayant t JS ***2aJ2V2\Z Tii. comte eux" u.ua VSira HOMMES, FtMMts, TaiaKS VKUVKS, ire. Insciiv.i vous comme membres de l de Correspondance et iaite*vous mis intressants— Soyta connus < par votre intermdiaire— fcpous Ml bonheur. Des centaines de p.nunacsi yantes et sympathiques dlirent st graphies gratis. Envoyez jo cents nement oc 4 mou. 1 dol r pjur i'i FLOHbNCc UbLLAlriB 200, Montagne btuct btoekiyn N. 1 Uariage Ls Lion g es ne reprsente pas les luiuiouo a'une socie e ou d un parti h fourni; a OU ceux qui s'uitiesseut a l'euca ion morale, quels que auieot leurs couvictiona religieuses ou philosophiques, leurs natiooalis ou leurs pointa de vue particulire, l'occasion n'exprimer leurs opinions et de les couLooter avec celles d'eu mi. MM Aug. Booamy et L C. Lbris sou ont ete invite a prend e part ed LODgrs. Le Comit de •enve leur demande de tonner ue unicit 1 Fort-au l J rince, u'est une marque d'attention pour le pays. Mais, malheureusement... dite des Tiaors.j Jouroaux de Pi L* MA. in, L: Timps, Lil Le loumal en vente a la du Mahn, IJ/8, Rue Ami Notre caf Une Contrence d M. Louis Alorpeau D'apra un tableau de confrences raanises par le journal • L'Essai orga 12, Hue de Tournon, h mi Mr Louis Morpeau manche 8 Janvier, parler M la Po> nie l.aitienne, tille onginale roate franoslse. Cete devait tre 1 recde et lecticus artistiques. Nous attendons le comp'e rendu gas joorosuj. l'ari, notre devait le d< a P de n rot.f Mence suivie da se S medi 11 Fvrier 6 heures di so r a t clbi dans les salons de Mdame Vve L M*diou le manag le Mademoiselle Marie Thrse Bou tin. lil e de Monsieur et Madamr iirc Butin, p^ute & le de Midanv Vlvdiou. avec Mjnieur Thomas |. Grant Bitey superintendant i la Bi ahoVa Sugar CJ. La bndiction nrjptWs lear a t donne par le H I re Guillas, Cur du Sacr Coe H de Tuigau. Ncs cumplimen s aux poux qui putent demain poui Barah ona. P1111 .Uniiie Clyde Steamship Company Toreign Services Le steamer Baraee* a laiss New* directement pour Port-au Prince courant et est attendu ici vers tel Il laissera le mme jour pour li La livraisons de la aemaine der .^ *, J • lier on'A ineianidantea; auaai le f0Yt,CP8 pOriS de lCL Colombie, €t march a t calme Ce ealms eat v*-.Lr iiii aussi aux fluctuatibna cona antea -* tr fv. -lu franc qui, nn momen', a atteint Il 59 pour un dollar oour revenir en In de aemaine 11-70 Les prix du caf Boivent de prs l'amlioration do change; c'est ainai qno la dernW re cotation eat de fra 190.— pour L beau in* condition du ii destination de New York ou rope via New York. Port au Prince,le 13 bvrUr f# Les chargeurs sont p 'i* de s\ ser Voffie de l'Agent Gnral ** e tous renseignements concernant Uf a destination de New York au l'I llou veinent des navires — L "i*Panama est attendu ici xrijonrl h>ii. I 1 9rtira cet anrs-inidi pour N'W Yo;k directement. —Le |a Httvts rVoder ck H-nirirk a derf'rea dpchef annonceotleat t tendu ici le 13 >n route dirt-cie a mort ((e 1 artiste t" 1 Moxied 'meut pour New-'oik, Mort de E F. Clments y g A ( j3ut.Gurl



PAGE 1

LIUMATIM GASOLINE ET KEROSINE JVOUI vtnns dintrauire en Hati, la marqua S'IHLl ^connue et apprcie dans le mande entier. Ceux qui en *nt dj fait Vessai vus diront que la $oline SHELL est spcialement recommandai) lr pow fi rendemen avantageux et qu'elle fi'encru?*e pat le tjteur grdce sort raffinement parfait. *jl vou engageront n'user que la Kro*irip SREL prieure aux autre* par son degr 15oe elle'donne consquence une flamme plue vive et brle sanm fa.(M a donc conomie et avantage n'acheter que la ^e SMELL-; "our les prix,.adressez-vous Koberts, Dutloii & C ^S" Hcrtt aux jeunes gras d'apprt la |tno Diciylegrspbie quasitournent et d'angafeater les ibaa fesitnir, s le re oui des ifai i la mrnili, % %  emploi bono U mis et en laiton le l'excessive iru temps, a biea voulu pour \*m union seulement, ranite Murs par raeia des coara dt raphie et de Dactylographie. lvea de cette catgorie, bien I, seront constamment l'objai •olliciiude que l'Ecole Spciale ^ara accorde ses idhreits. .— Cette oltrt gnreasc at ie qu'aux pisonne. qui seroat critei dan le coats du mois de Titt, la nouvelle classe Stnc-Dacj Ignphique devant soavni incea-; L Communiqui P"S 7 h a. m. par U* Chasseur, toann No 214 commande pari une livicg b Smih, soui rar j Il Capitaine E '.. Norcctt et l'iu % oiler avec le matriel elec Ho phare des £ai< • de Rcch • Tmi a (te mis tn oeuvra peu PJot ce travail tendant a aider U |iion sur la cte iccidente du j-MUt LaGocvr. Pte-Riviie Jtypes ai l'Anse-a Vean^•plimenta. Pharmacie Centrale Pr m tmi k do este froiokeut— ErmUm nromote et iotynt opormonvos — S&cidtlWt prrttr toutes les nmt>tdte? La Maison du nul Liban B. & H. SADA & Co Bonne Occasion Vermicelle la Caisse de 22 LEHN & FINK INC.' #i4 produit* phfimceuttquvH et tou* ari/cW vendables dans uie pharmacie SP£( [4LITE8 • Ljnol -!otinteclan\ savon Lytol, Shsving Crant Ly.v>l, f. jecco .-dentifrice iuceniparaje l lime a. lixe ue u; irue, tmulsion, Kxirait. Chocolat en poudre de L l*ie pirticulirain-jni dtns les cas de : Acjouoh (en t, Tubircilose, Jnteclion, blorsurdf de chiens, Piqrts et m >r sures d'iusectjs. Eruptions de la p^au. Blessures. Plt.es Bru lareBaie, pour I hyjiue personnellela Uiette, te b tin. Dans les cki.ri trs des m.Uijs. la chambre d* luil. ld wa er closet, les curie. Vvant et a prt le balayage; Pour cicatriser les blessure* des anirmux et 1er tenir propres, Dans l s accouchoments et les temps l'pidmiet le Lysol s'nnpese plus que dans to l autres cas Ayez toujours une so'utioo deLysol daos chaq ne i-himbre de ro're app trtement. Chaque Hacon contient un prospectus Lehn 4Fink Inc. Lon H. Thbaui hEW YORK Aqent pour Hmv et Or 3,00 U 1,50 6 0,80 La maison V CttEIDY Invite t bleue Bi rira brodera arp^rieuree Rabaa pompadoar Teassf T f 1 Indien Toi!c rour jupes Crpon coton faotsieie Qu'elle met en vente k des piix svantegeux. 1-ort as Prince, le • lvrier 1993 l 9*Klr?V*e Prime offerte aux Acheteurs i tube de Pebecco par boite de chocolat La grande demande de chocolat en p


PAGE 1

L£>i\riM Faisons un Rve ^! G rand H t el de Fra •Ot'OtTTS : Un tout urtni'a. Amiit vtrmtti, rmltt-lm M K i I' mur,: uni Reu cm fin, C'av,tau mtntiHiur, /.-"•. mit dam 1: c*ur. DKNltan C*f*.IONJ ; Fjiunu m P.: ;. Foi-Tn: V i.'.uf > 01 : f -if (plrfulil j'.iwi liollin.fl. RETRAITS : Œiliti, Roit, Atimtit, Violait, Cyilitin,'*. /eiwiiu, i •!:. M*tvit, lin, HltOI'tff, C h v *t t Ton' PWeMtHea VINS provenant directement de Brisac, K fl i" il M Sa Q j[ RO'UGE Gourdes 5 00 le gallon jbiiAlsci i t ti Ou le gallon VIA S en bouu illes des meilleurs crus et des Ghatsam reLoumes. Liqueurs Franaises tt Vin d'Espagne. hami Vma ruousseui des meilleures marques. Monsieur PATKIZ1, reveau dernirement de, France matriel tout'ueui pour son Hiel, prfient sa nombreuse et i iituieie que des pria spciiux seront tablis i partir du 1er •repoar tes Pensions demi et Pension. flilUM HOttt AJBU |i*nii : 110, I II lafasia <• l'Eut Pharmacie F. Sjourn Denn ris sa clientle, aux nsYr eios et au pub'ic. quelle tj transtorm son Laboratoire dUiologe es un Laboratoire de B.oir a e appliqu sous la l)in ciion du DrJtiicolet t. Sjourn Le lai oratoire es* ouvert tous les jours de 7 h>cs du matin 6 heures du rlr pour toutes les recherche et analyses prvues dans 1 annonce cl jointe saut pour le Wasserinami et lt constante Ure-Scrtere S iront reues que le mardi de chaque semaine. S'adrtsser ia Pharmacie pour les renseignement*" nsh e* d'uiines tt Suc gastrique, Raction de Wassermann Raciiou de Ti -'boulet, Eiamen du sang si du pue Examen 4 s matires fcales, Kxamen .e ersf bat v i bnmino reelion Constante Urn Seertoire /sorWctW dt SfjiYochiiii rt et* Qmocoqms, are, #w. Dlruisez radicalement les Rongeurs et les insectes nuisibles Avec Us produits franais Paie -'Mollis" pour 1s destruction des rats. Seuris, et A. Poudre -Mcriis'". peur la desiruetiea des Kats, Souris, te. liquide "Mort s' pour la destrecuon des Punaises Poux.este etc Liquide .Spcial \Monis" pour la destruction dt Mouches. lne* Mollis pour la destruction des Moustiques. Ktoltal merveilleux et efficace iuconipar nie. >an odeur et sans aucun danger pour loi auimaux denfeAiq-nee En vente che* Alphonse Ha y ne s IIS Hue Boane-Foi Larg S*l*n de Conjure de Juan Rodrigue* L< s cliems de Mr luao Rodrigurz •t le public en gnral soit avus qu' partir du IJ Fvrier on Salon de coitfore sera tranti la Place Geffrard. maison A. de Matti a. t n face de Robeit; Dutton^ BJBB J To Let e Fire* Proof Hall HoviM P itairs gaiiery, "oi able for a Junce or uay up lo-e' OffUm. Tu y pations aa a Wara *M, For loforirtitian acply to : Henri STARK Ras da Qoai, i Ave A Ko 101/ op poaita to ihe Railioad Stttion %  mrrr ——— ^——— Ctapigais d'Eclairage Eleetriqi La Compsgnie dldairage lectri*) que ayant to i su/prendre en ploj sieurs fois, chd plasieur de ses Abonns, on tiuc tendant paraly ter la bonre ma the du Compteur, aviae publiquement les intretsttque dsormais, elle te lseivti non seule ment de supprimer l'abonnement, mais de les poursuivre par toute* lt voies dt dioil. LA D RICHON FontmaM , l'ge entiou L'ge critique dans la vie d'une femme e s t jjnrallement entre 45 et 55 anx.Le retour d'ge est souvent accompagne* de symptmes inquitants tels que; irritabilit, tat nerveux, mlancolie, pouffes, de chaleur donnant des ni.vix de ttes et suffocation. Prenez soin d* votre sant; si cette priode ci itiqne peut &re termine sans ennuis, elle sera suivie d anne de parfaite sant. La Composition Vgtale de Lydia E. l'inkham est particulirement adapte pour aider les femmes pendant le retour d g. Son influena se fnit sentir sur tout le systme qui e!t renforci et elle aide la nature perdant les longs mots de cette priode critique. Ce mdicament est prparc avec d i herbes et racines mdicinales et ne contient pis de narcotiques et drogges nuisibles. Son mrite est prouve par des lettres similaires a celle ci : Valoaraiso. Chili, S. A. — Pendant des annes j'ai souffert de retards et do douleurs lors de mes tegies accompagns de maux d'estomac. }'i piis votre Composition Vgtale et les Pillules pour le Foie de Lydia E. Pinkham pendant trois mois. Je recommande votre mdicament mes amies en raison des rsultats cbtenu*. Vous pouvea publier ce tmoignage.' — PAULINA FLOREZ, callc Cajilla 124, Valparaiso, Chili, S. A. DM lettre* comme <-Ue et Influencent les femniee eee*>er lt Composition Ve getale de lydia E. Pinkham %  M %  .HMHSMI MtBicm ce. uvMM.MAee. w. •m a Simon Vieui Se fait le plamr de porter la ton naissance de s*s clients, qu'il dtient -n peut sto.k de M*n*-haitt, alimeat par acallcnce ponr las mfank tnkcmf. La Baoa-Lacioe, recoaa mande par tous nos Mdecins, taoi lue la dentition it la cio aaaaca daa 05 La Baoa-L cte est indispensable l'poque du sevrage. Carnaval Travestis Cotillon C'est au Comptoir Hait\ que vous trouvres le pi grand choix. WEB*. .i 1 aiin %  ?* %  M aipeaaiic T. L PreetzmanBAggerliolm taBic Vonfernnn •W^cienle^ew^ile •i vnoa ra veua' rv anp d r'„ r JSo Amaricsnllhoo Pollen Corn !at le b-illant daa •baut-aurai. l Ic'ent meillanr marcfc par leur OonrVqnalite q.a tootoe lus .ntrna nonrqoaa Outre Isa articles siivarts: l'InmMgnp Charles Heidsierk ; Ho< tle^nx-Qaina ; BubonnM ; Wis ky ; Gerdoa Gio, Vermou h ; Cognac; Li lueurs 'ranai^ee auorlipConservas 4e toutes sortes; C^nniur^. Chocola' ; Lait et Faine lacte iostl ; s oao Potm ; Bitter Angustur ; Porter, Bourre B e Rtbbon Loppes ; f* tum. rie GeU trres : Vin r ngl e< blanc er barnquoa et 0n a'S* V ns d'as g i^ ; B re trsn'isansido*'. njv veu? dans Us bonne ^^ SODS |aileuuBde; Cigaoueo -.uglaiaea ut aui^ricames A BBNJAilN Lo I ^jsjrn-^i a i ara pour liquouis e> Si o >s M nue Umarre .** Lxc usifa | A *1*rirf 1**^ P s^ii ^h llK)gt>irayta*s et D s^ui ^hi ub* V PERFECT Black Shoe Dressii La produit te plus pur qn'on ait encore impoir dans lt pays Une aianp'e couche sur les ; ou liera les plus dtriors les remet ICe liquide appliqu ?ur les ehaussures ne salit pas le linge blase Il fend le cuir brillant tt soup'e, peut *re appliqu sur tentes las. Les porte monnair.l s valises, lesceintures.lessacs aaaiaajea portseuvent t mis neuf par une se a le couche de ce merveillesil Des thantuloBs sout exposs dans noire Biles Bepaitmot . FD Shoe M Go k 11' Geo. JEANSE Agent Exclusif pour H*$ i^'?^4§3*ra^, 'ttlirerjlaall



PAGE 1

•Q*iMfiiH* £Upl Fa* ao Prine, km CUroe* M MfcMRt >DMW 20 K Matin Quotidien Lundi 13 Fvrier 1922 Le coirige qui DOIS jatte Laos la mort n'eit que le courage d on instant. Il ea est un pi os rare et plus ncessaire qui nous (ail supporter chaque jour, sans tmoin et sans loge, les travers de la vie ; c'est la patience. B. de SAINT PIUJLE chic* KKDACTION;.^ A africains fio, ld* 1 " 93C y^mur Cakle de biens domaniaux Nouvelles Etrangres % %  < %  ^w i*> •ne conclusion laquelle fice. rat sisoient toutes les couDins des temps plus rcents, le do ayaht le domaine priv maine tut l'objet de beaucoup a au PARIS— La | pour objet. trei transactions: on vendit beau France aux Etats waine ne parat pratiquement coup ^e terres el oi en acheta g le de la confrence Us nu i i aux est termine. Les chenai nos prennent aussi le travail et !cs ILi France et la .Confrence de G* I ne*. WASHINGTON. Uia appri aujourd bai d-ri* les milieux ut:i:i e que l'attitude de U France l'gard de la confrence de G tes le mois )prochain avait pour rsi'U' in tar note adresse et de par la %  s cercles financiers qu'un contrat allis au sujet aurait ' sign par les reprsentants Gnes dclare du gouvernement hollandais pour i ait de peu d'utilit pour l'Etat ment beaucoup. Mais, avec la coo q Ue | a France tant une puissane n nouvel emprunt aux B'.ati Unis lime, c'est que ce dernier a IOU ception de l'Etat-providence et le ayant envoy une invitation a la coi S nant un cble d'Amsterdam la 2iteidance le sous-etimer,com rgne constaat des politiciens, il arri frence n'a pas besoin d accepter on crnmbre aurait vot une loi autori lent parlant. Ds les prejvail toujours que l'Etat vendait i de refuser, mais elle pourait s'ab.te ni le gouvernement i contracter temps de l'indpendance, de trs boa march et achetait trs nir de participerai les conditions mun emprunt de 112,333,003 dollars aisnibutions de terre furent cher,— ce pi n'tait gure fait pour naaient ses intrts ou devaieot' J I des militaires et des paysans donner une haute ide des affaires compromettre ses droits b fCLilCe fit .fais an bat d'exploitation dont! ayant le domaine de l'Etat pour ob La rponse of ridelle des Soviets liiition tut profil su donateur jetne f a -t pas allusion aux conditions Il y a environ une vingtaine dan imposes par la dcision de Cannes, nes depuis qu'une mesure lg'slati s Soviets ou autres gouvernements WASHINGTON*-Mr Suraut visi ve a interdit la vente des biens da laissaient entendre qu'ils n'acceptent ta hier le prsident Harding et Mr domaine* en disposant qu'une auto pgj les conditions, la France ne nour H igh?s. L*s entretens furen*. parti risation da Corps lgislatif devaian ait envoyer des dlgu* Gjes. culi emeot cordiaui. Mr Sirraut ex Dcs, are pour que l'Etat pt luiL k n0 ie tabli foi liment le p inonmi si satisf ictioa d'avoir collabo ri aux travaux d la confre ace des temps qu'aux bnficiai i titte formel de rcompea i ta bat de dmocratie, sait que Ption, selon le mot r, tait le prsident des pebes oprations de morcel g-andes habitations 10I0 tt de distribution de te re [pat peu conttibu, outre sa po impersonnelle dj grande lier dans les masses un cidit I conserver jasqa sa mort. < |1 faut le dire, ces gniosi Isaitrf aara codition, profitient ifeiWb.e et A la quitude des II piopritaiiei, ma s ne fu I, uoas te rptons, de grand fxeur la p osprit matrielle imnnaut. Il arriva en Hait |t toujours arriv ailleurs : rangs et lea pins travail — c'est--dire la minorit, — a\rder et transmettre leurs lents desceudanta ; tandis I oins travailleurs et les disais, — c'est -dire la majon tu traiqoreat de leur vivant Une statistique pourrait faei dmonrier que la pies graade teires de a nes par Ption likurs fois chang de matres ds 10 s de que le do priv de l'Itat est essentielle lit disposition de celui ci, non II tirer quelque rendement lir tte l'objet de faveuu gr* camme les fonctions pubii 1 cette ide parut courante et pai dm le ancide des administra ctttime dans celaf des adminis , fui avait, plus que son pr l'esprit pratique et orgaai [aauguia lu venta de terres sine. Lee ventes, d'ailleurs. Iles dans des conditions si ql'elles taient, ea ali % faveurs dtournes; elles oatte, conseilles partien lux vtrans de l'arme, l'ide de tirer de ces ven nncipe, utilitaire et corn Ut, g ace aax id'.es se maates et en dpit de la Cannelle de Boyei, ne pro iqae pea de ces vent, les libralits de P \* que la plus g ande par >tes tombrent dans le y isppoitreat, dans la l *a aax particuliers qui en # 1 (,0 l Eut lui œmt n y dessaisi lt premier. Le fait UPWU^TT"! Cir ;!!' er d er ,a dci,i0Q de ioaveruesaeH NhA * <* -'e ^ruii^urt JantitoJojfi a l'iuvi atien qui lui a t t'ai dy participer. M ii Ji drniei ou avut annonc la Maison Ulancli-) qu 00 ferait coi • naitrt aujourd liui U rponse am i •.mi'' I invitation reue il y a qu I que* jours di 1er Ministre Hm>i d Italie La demande de M Poincai que la confrence soit retarde d au moins 3 moins aii 1 de permettra q relie sott prjare avec plus d? aoios a t crott-OQ reue ici aqour d h il. Elle a caus un grand euaui dans le monde diplomitique et on avait d abord du qie le texte de la demande du HrejuJent da eoeeeil francus serait publie DIUS tard. Le Dpartement d'Etat a dmenti que la propositiou eut t reue. Le vcri8i"e d'Etat 11 eu un long en rn le Prsident Etats-Uni . tien avec le l'r'idnt Hirdioe la mrns acqurir un D en puve. cipe que le orogamme fai i Lanri aux travaux d; la confrence si ttU)t e de la ruuion ranufl ai cabi Mais, malheureusement, cette me D[S doit re suivi et l j s traits exis i npo taats pour l'avenir le prsident net et on croit quiis ont disca' 1 1 sure lgislative laissa l'tat le droit tints pas discut. Les dlgus prHirdi-g et Mr riughes primrent qiesioo da la confrence bien qiru de faire des changes de proprits. ie nts Gaes doivent admettre ce les sentiments atfrctaaex de Uni oun communiqu officiel n'eu Ce La faveur chargeait seulement de principe ; La noe montre que le tion amricv.ine pour li F aate ajou procd. Ea lai', la grande masse d s programme n'tablit pas clairement tant que la discussion on les criti changes qui fut ralise ne l'a J a sgiifi.atioo del non in erven qu'au profit des particuliers et au d non dins ILS afltires intrieures Elle riment de l'Etat demaide si cela nolammat compor En ci.t, quand c'est un particulier le u non iaterventioa dans les allai 2 ui sollicite l'change, il n'y a pa res intrieures allemandes au cas de e doute que c'est de son ct que ia restaura oa des Hohenz?llern.Cet se tiouve le pion ; et quand c'est le C lausmrite une prcision ca i'Etat qoi. de rares fois, a prouv le e ti e pou-rut tre dangereuse pour la be.oin et la ncessit devoir tel ^ p aix en Europe. bien particulier, le propritaire a* L no t e termine : Les allis doi< toujours tiouv le moyen de faire V ent d abord s'entendre sur l'interpayer tts cher son consentement pellation des rsolutions d: Cannes un tel change* et ne doivent pas p?rmMtre la coa De toutes faons et .depuis 1 ind frence de Gnes dese substituera U peudance, les agissements de I Etat, socit des nations>dans la t!:he qu; en ce qui concerne sea biens du do | e ti.i de Ve.sull.s lui a attribue maine priv, ont constamment cou tribu crer et fortifier cette ede rnmMfin ,n> a\o 1 biens du domaine ne soct WmpUfJ fie Ue que les Mal chose commerciale appiciab e et ds lors, ils se &oat trouvs du .ooo (jus estimj CesT ci qui expl'que, en grande paitie, quoa laisse parler tuut publi relatif leur coave satioa. Ls Praidan ;< pu receroir aetapri nid: lea { epresenraota da la praeee Ktant aile au snat prsider les tret ts isaus de la confrence sar la u aitattoa des aniHments.le scrtai re Hugaes ses' refus a recevoir lea l -jurnaiist • ap es un entre ien aval H Hiesident, et eujdpartemeot d E' .,.. t <.* s ,tat oa a refus tous lea renseigne Se fellClte M. FOin*. mmu sur la n siioo de la note de kit Poimar. L opinion qui prvaut dans les mi lieux ofdjiels aujoord'bui est qae l'acte du 1er Ministre francis uiapense ce pays da toute rponse immda e. A l'iostigition de ll'.alie on idi-Hi iiuuiie cji.i't'Hiice a laquelle la Fiance n'assisterait pas n tait pas pour ainsi dire une confrence et dana certiina milieux on pense qu'il n'y aura aucune dCMio.i ques au cours d-s dbi> '* t '-Q B .P* p J son alsl rir qati 3 prio. oartiaavji verse I ordre qui n'ont pas pu faire (ace X e f0 c ve t < divii a ux des retraits >ystmaiiques des tonds/i^ r ! D i d "''* lr e rue De, dposant, ont t 4 aviss par tf* SBfflL l ttS*L! ta anr la rpaituioa reut poses i Ca n lin dont Us bases fu ?|RUN-U Ei*!t des travailleur* Les Cours PARIS -Sttr'irg o 86 Dotlai 11. 7; New York,*— Sterli-g 4lJ l5 ic ti! nsrtAk '' % %  P"'" ; werry wei Val ont rerrj %  .--ir leaVs ,e P' rand nombre de vo-x b.^n e retirer ieiF que n-epprochaot pas des deax titra lions soay'im :e qajs, les antres.tant rapanti ar l-s oui* des Cardiniux Rallit Maffl Tucci et Lualdi I Dans la seconde priode le Cerdi nal La'ontame a remplac le Cirdl nal Merry Del Val i. D dU que lea votes donns au cardinal Gasparn ao se divisaient entre les Cardinaux Kstti.Mae et Lualdi Tou. wpen" lo t g.ittagoMen.t ps tu nomkr ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05598
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, February 13, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05598

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Q*iMfiiH* Upl
Fa* ao Prine, km
CUroe* M MfcMRt
>DMW 20 K
Matin
Quotidien
Lundi 13 Fvrier 1922
Le coirige qui dois jatte Laos la mort
n'eit que le courage d on instant. Il ea
est un pi os rare et plus ncessaire qui
nous (ail supporter chaque jour, sans
tmoin et sans loge, les travers de la
vie ; c'est la patience. *
B. de SAINT PIUJLE
chic*
KKDACTION;.^ A africains fio, ld*
' 1 '" "
93C
y^mur Cakle
de biens domaniaux
Nouvelles Etrangres
<
^w
i*>
ne conclusion laquelle fice.
rat sisoient toutes les cou- Dins des temps plus rcents, le do
ayaht le domaine priv maine tut l'objet de beaucoup a au PARIS La
| pour objet. trei transactions: on vendit beau France aux Etats
waine ne parat pratiquement coup ^e terres el oi en acheta gle de la confrence
Us
nu i i aux est termine. Les chenai
nos prennent aussi le travail et
!cs
ILi France et la
.Confrence de G*
I ne*.
WASHINGTON. Uia appri au-
jourd bai d-ri* les milieux ut:i:i e
que l'attitude de U France l'gard
de la confrence de G tes le mois
)prochain avait pour rsi'U' in tar
note adresse
et
de
par la
s cercles financiers qu'un contrat
allis au sujet aurait ' sign par les reprsentants
Gnes dclare du gouvernement hollandais pour
i ait de peu d'utilit pour l'Etat ment beaucoup. Mais, avec la coo qUe |a France tant une puissane n" nouvel emprunt aux B'.ati Unis
lime, c'est que ce dernier a iou ception de l'Etat-providence et le ayant envoy une invitation a la coi S nant un cble d'Amsterdam la 2-
iteidance le sous-etimer,com rgne constaat des politiciens, il arri frence n'a pas besoin d accepter on crnmbre aurait vot une loi autori
lent parlant. Ds les prejvail toujours que l'Etat vendait i de refuser, mais elle pourait s'ab.te ni le gouvernement i contracter
temps de l'indpendance, de trs boa march et achetait trs nir de participerai les conditions m- un emprunt de 112,333,003 dollars
aisnibutions de terre furent cher, ce pi n'tait gure fait pour naaient ses intrts ou devaieot'
J I des militaires et des paysans donner une haute ide des affaires compromettre ses droits b fCLilCe fit
.fais an bat d'exploitation dont! ayant le domaine de l'Etat pour ob La rponse ofridelle des Soviets
liiition tut profil su donateur jet- ne fa-t pas allusion aux conditions
Il y a environ une vingtaine dan imposes par la dcision de Cannes,
nes depuis qu'une mesure lg'slati s Soviets ou autres gouvernements WASHINGTON*-Mr Suraut visi
ve a interdit la vente des biens da laissaient entendre qu'ils n'acceptent ta hier le prsident Harding et Mr
domaine* en disposant qu'une auto pgj les conditions, la France ne nour H igh?s. L*s entretens furen*. parti
risation da Corps lgislatif devaian ait envoyer des dlgu* Gjes. culi emeot cordiaui. Mr Sirraut ex
Dcs, are pour que l'Etat pt lui- Lk n0ie tabli foi liment le p in- onmi si satisf ictioa d'avoir collabo
ri aux travaux d la confre ace
des
temps qu'aux bnficiai
i titte formel de rcompea
i ta bat de dmocratie,
sait que Ption, selon le mot
' r, tait le prsident des pe-
bes oprations de morcel
g-andes habitations 10I0
tt de distribution de te re
[pat peu conttibu, outre sa po
impersonnelle dj grande
lier dans les masses un cidit
I conserver jasqa sa mort.
< |1 faut le dire, ces gniosi
Isaitrf aara codition, profitient
ifeiWb.e et A la quitude des
II piopritaiiei, ma s ne fu
I, uoas te rptons, de grand
fxeur la p osprit matrielle
imnnaut. Il arriva en Hait
|t toujours arriv ailleurs :
rangs et lea pins travail
c'est--dire la minorit,
a\rder et transmettre leurs
lents desceudanta ; tandis
I oins travailleurs et les dis-
ais, c'est -dire la majon
tu traiqoreat de leur vivant
Une statistique pourrait faei
dmonrier que la pies graade
teires de a nes par Ption
likurs fois chang de matres
ds 10 s de que le do
! priv de l'Itat est essentielle
lit disposition de celui ci, non
II tirer quelque rendement
lir tte l'objet de faveuu gr*
camme les fonctions pubii
1 cette ide parut courante et pai
dm le ancide des administra
ctttime dans celaf des adminis
, fui avait, plus que son pr
l'esprit pratique et orgaai
[aauguia lu venta de terres
sine. Lee ventes, d'ailleurs.
Iles dans des conditions si
ql'elles taient, ea ali
? faveurs dtournes; elles
oatte, conseilles partien
lux vtrans de l'arme,
l'ide de tirer de ces ven
nncipe, utilitaire et corn
Ut, g ace aax id'.es se
maates et en dpit de la
Cannelle de Boyei, ne pro
iqae pea de ces vent,
les libralits de P
\* que la plus g ande par
>tes tombrent dans le
y isppoitreat, dans la
l*a aax particuliers qui en
# 1 (,0' l Eut lui mt *n
y dessaisi lt premier. Le fait
upwU^TT"! Cir;!!'er 'der ,a dci,i0Q de" ioaveruesaeH
NhA *!<* -'-e ^ruii^urt JantitoJojfi a l'iuvi atien qui lui a t
t'ai dy participer.
M ii Ji drniei ou avut annonc
la Maison Ulancli-) qu 00 ferait coi
naitrt aujourd liui U rponse am i
.mi'' I invitation reue il y a qu I
que* jours di 1er Ministre Hm>i
d Italie La demande de M Poincai
que la confrence soit retarde d au
moins 3 moins aii 1 de permettra
q relie sott prjare avec plus d?
aoios a t crott-OQ reue ici aqour
d h il. Elle a caus un grand euaui
dans le monde diplomitique et on
avait d abord du qie le texte de la
demande du HrejuJent da eoeeeil
francus serait publie dIus tard.
Le Dpartement d'Etat a dmenti
que la propositiou eut t reue. Le
vcri8i"e d'Etat 11 eu un long en rn
le Prsident
Etats-Uni
. tien avec le l'r'idnt Hirdioe la
mrns acqurir un D en puve. cipe que le orogamme fai i Lan- ri aux travaux d; la confrence si ttU)te de la ruuion ranufl ai cabi
Mais, malheureusement, cette me D[S doit re suivi et ljs traits exis i npo taats pour l'avenir le prsident net et on croit quiis ont disca' 11
sure lgislative laissa l'tat le droit tints pas discut. Les dlgus pr- Hirdi-g et Mr riughes primrent qiesioo da la confrence bien qiru
de faire des changes de proprits. ients Gaes doivent admettre ce les sentiments atfrctaaex de Uni oun communiqu officiel n'eu Ce
La faveur chargeait seulement de principe ; La noe montre que le tion amricv.ine pour li F aate ajou
procd. Ea lai', la grande masse d s programme n'tablit pas clairement tant que la discussion on les criti
changes qui fut ralise ne l'a Ja sgiifi.atioo del non in erven
qu'au profit des particuliers et au d non dins Ils afltires intrieures Elle
riment de l'Etat demaide si cela nolammat compor
En ci.t, quand c'est un particulier le u non iaterventioa dans les allai
2ui sollicite l'change, il n'y a pa res intrieures allemandes au cas de
e doute que c'est de son ct que ia restaura oa des Hohenz?llern.Cet
se tiouve le pion ; et quand c'est le Claus- mrite une prcision ca
i'Etat qoi. de rares fois, a prouv le etie pou-rut tre dangereuse pour la
be.oin et la ncessit devoir tel^paix en Europe.
bien particulier, le propritaire a* L note termine : Les allis doi<
toujours tiouv le moyen de faire Vent d abord s'entendre sur l'inter-
payer tts cher son consentement pellation des rsolutions d: Cannes
un tel change* et ne doivent pas p?rmMtre la coa
De toutes faons et .depuis 1 ind frence de Gnes dese substituera U
peudance, les agissements de I Etat, socit des nations>dans la t!:he qu;
en ce qui concerne sea biens du do |e ti.i de Ve.sull.s lui a attribue
maine priv, ont constamment cou
tribu crer et fortifier cette ede rnmMfin ,n> a\o
1 biens du domaine ne soct WmpUfJ fie Ue
que les
Mal chose commerciale appiciab e ,
et ds lors, ils se &oat trouvs du
.ooo (jus estimj
CesT ci qui expl'que, en grande
paitie, quoa laisse parler tuut
publi relatif leur coave satioa.
Ls Praidan ;< pu receroir aetapri
nid: lea { epresenraota da la praeee
Ktant aile au snat prsider les tret
ts isaus de la confrence sar la
u aitattoa des aniHments.le scrtai
re Hugaes ses' refus a recevoir lea
l -jurnaiist ap es un entre ien aval
H Hiesident, et eujdpartemeot d E'
.,.. t <.* s ,tat oa a refus tous lea renseigne
Se fellClte M. FOin*. mmu sur la n siioo de la note de
kit Poimar.
L opinion qui prvaut dans les mi
lieux ofdjiels aujoord'bui est qae
l'acte du 1er Ministre francis uia-
pense ce pays da toute rponse im-
mda e. A l'iostigition de ll'.alie on
idi-Hi iiuuiie cji.i't'Hiice a laquelle
la Fiance n'assisterait pas n tait pas
pour ainsi dire une confrence et
dana certiina milieux on pense qu'il
n'y aura aucune dCMio.i
ques au cours d-s db affecter la lord de la filli et d'
mif des h ats-'Jais pour la natio.i
fia use.
La Presse tranii-
car
fausses nouvelles
vssntant le respect des traits.LE ho
de Paris est convaincu que 1 appro
Mr-Mauovuty, minisire de I int b.tion de tous les Irariis renforcera
rieur, prit des mesures pour arrter rl'OritM du mmorandum devant
j la ca PARIS-Les jourmux approuvent
unanimemeat la note franais: rel
uve i la confrence de Gnes. Ils f
licitent Mr Poincar d'avoir puissam
mat df fiai 1 altitude de la France
et cart les surprises possibl" en
subordonnant l'adhsion de la Fran , .,.,., , , ,
ce I observation de rserves prcises;ce Gonvornemeot du moins ooar le
moment.
ipandues la Bourse de Paris et ea
Ittli
Hit plus ngr, ttable que ce
Ftt de vastes habitations
Jt nedaes souj Boyer et
.11 le Pries intgrale
" fuient miceles par les
*' 1 Kveneuo avec* btn
temps de la faillite de l'E.at sans ..
t&Tjtjs^^^^^s^SV11 Conir,e Ie cr,mde
. 1 Etat hatien est le plus riche lt c""in" *"*" deA "ft eurs traUCB
le plus grand propritaire foncer du jgJJ\* B"1" ^'"de Lafontaine
v Prvost et Cie se disant victime de
ces agisse ment suspendit Wt% paie-
pays, et que, dans cette s luatioo,
quels que soient les embarras budge
taires, un tel Etat a iatrt pio Iuer un bilea et aa inventaire exacts
111 situation.
Au lieu d'tre en dficit, le pays
est certainement au dessus de ses
sfsires
T
Baoa Lacl
Aliment par excellence pour les
entants en bas ge et ls Dyspepti
ques Recommand par tons les M
decins.
En vente ch'x Simon Vieux
Alf.ed Vieux rcie L- Camille
Pcie F. Sjourn. Ed. Es-ve &
Co B tN. Sada et ch z Veuvr
F Ix Salaave
Grati* c llootck i
Un jiifnuUni brillant, plein de varve et d'hu-
meur. Vn numro grau vous Kr eipdit des
recepiion de oire norn et de voirt idrc.se coas-
BSstii ek Y- _J
PARIL- Mr Maunonry a dclar
aujourd'hui que l'enqute de la poli
Ce lur les fausses noavellri rpaa
dues contre les banques francises
avait tabli l'esistence d'une campi
gne systmatique dirige de Londres
contre le cidit de U F que Londres soit un cen-re de mou
vement dit le minisire, toit se uble
indiquer qu; des sujets bitaaniqaes
menu.
Un accord eutre) \es
youverueineats allis
PARIS < Le Temps s assit que
conform-nent au Trait de Versail
les un accoid interviendra entre les
gouvernements allis sur le renvoi e sont pas compromis, mais que la
1 la commission des rparations des campagne est dirige par des tran
questions lelatives un moratorium g*" allemsnis et bolcheviques. Ui
provisoue et aux garanties qui sont staques ont t principa'etnent diri
du domaine de la commission. La ges contre
question des rparations et des
mems allemands reste rserve
gcuvernements Certains gouvernej Des dp
mente demanderaient qu'avant de gfrhe et tlphone d
prononcer le renvoi i la comm des rparation i'ss se m ssent d a,c rd rmnentes
VA llemagne peut
fabriquer du mat
rJ*H d'aviation
Les clauses da trait de Versailles
orvoyant la livraison du matriel
mi!i aire d'aviation ayant t rem
pies 1 Allemagne peut fab.iquer il
importer du matriel d'aviation civi
le epri le 5 mai prochain. 171 repr
tentant spcial des alli 1 /^vrUunaeia
cependant assurer que* lien ne sera
tait pour l'aviation jnihta re.
Ce qui, se p%s$e au
Conjclavs
ROM-'E 10 01 a en aujourd'hui dea
rivMf'iH'S'i^nti authmijoes sar la
pio-C'^Te du conclave qui a lu la
es banques de second'tyPlt>i>'*t'-QB.P*pJ sonalslrir qati
3 prio.
oartiaavji
verseIordre qui n'ont pas pu faire (ace Xe f0"c *ve ,t , aux des retraits >ystmaiiques des tonds/i^r!Did"''* lr e"
rue De, dposant, ont t4 aviss par tf* SBfflLlttS*L!ta
anr la rpaituioa
reut poses i Ca n
lin
dont Us bases fu
?|RUN-U Ei*!t des travailleur*
Les Cours
PARIS -Sttr'irg o 86
Dotlai 11.7;
New York,*Sterli-g 4lJl5
ic ti!
nsrtAk ''P"'";' werry wei Val ont rerrj
.--ir leaVs ,e P' rand nombre de vo-x b.^n
e retirer ieiF que n-epprochaot pas des deax titra
lions soay'im :eqajs, les antres.tant rapanti ar
l-s oui* des Cardiniux Rallit Maffl
Tucci et Lualdi
I Dans la seconde priode le Cerdi
nal La'ontame a remplac le Cirdl
nal Merry Del Val i.DdU que lea
votes donns au cardinal Gasparn ao
se divisaient entre les Cardinaux
Kstti.Mae et Lualdi Tou. wpen"lot
g.ittagoMen.t ps tu nomkr ^


LE MATIN
Cin Gaiaui| [irtijMtt El l'honneur de
de Pie XI
CkSOlR GRANDE F1TE
200 cartes de loterie
Les mystres de Notres
,Dame en 3 parties.
; Sous recevons du lury Mdical Cen
lirai la lettre suivante que nsus nous em
[pressons de publier- en manire d'adb
ion a lu demande qui'nom est latte .
en i parties.
Concours de beaut
Surprise
Entier gnrale o 50
ire. Dans la 3rne priode les C'
dinaux Mafli et Lualdi ont lecom
mand la candidature do Cardioa
ilatti et la plupart des votes qu
avaient t antrieuieraent attribua
bu Cardinal Lafootaine se sont repoi
ts eur lui,
Finalement au quatorzime scn
in le Caidinal Katii a t rrio'fe)
nre^aue l-oranimi'f L* Carcioau
Meieier.v'ico Kakow<-ki, Scap'n*lli d
Ipuuinnn, 1> iSldi et Ga quiet taient
rlarrui ceux qui conduiraient le voe
Le cardinal Uel Val a aussi vot pou<
le oouveui Pape boh h aitalion ayan
-8 vaincue par liaais-.aoe fier-
ce sur lui par le Cardinal Luald
0 attend a ce que l*a rouveau>
r.a-diuaax s*ron crea dayia le
dcision dj prises par le frn pape
Benoit XV et que pairrn c ux ci a.
ironvetont Monseigneur l5onzan
N^nce Pioatolique Washington
Hpiix vqaea de France en plua de
autres que pouna ajouter le nouvea.
SCS A ce'aujet ou discute >
tion d'un Catdiral
l'oit-au-Piincc, 11 Fvria 1922.
lury mdical central de la Rpublique
Au Directeur de Le Malin-
E. V.
Mr le Directeur,
|e vous informe que des cas d<
ysen ene ont t ie>la en vlle,
que des germes nocifs ont t dcou-
verts dans l'eau d une de nos source
daiimei/tation et que le Service Ni
nonai d'bygine s'occupe de praer
ver la sant publique du danger dent
elle tel menace.
11 est bon que l'action sociale d<
a presse s; mette aussi en mouve-
ment' Est-ce pourquoi, p viens a
nom du lury vous proposer c: plat
le coopiauon ;
10 de vouloir accepter de pu
-ci chaque semaine- sous la rub
(que de c Moy ns rationnels d'viter
pas la piopi
Belle et difiante crmonie hi*t
la Cathdrale eu l'honneur d* S.S
Pif XI. ...
Noua publierorm demain le dis-
cours prononc ce te occasion par
le Pre Jan, vicaire Gnral
V Association Na-
tionaliste des ou
vri&rs et salaris
Cin-Varits
MARDI
Ls Masque aux dents
Blawhes Suite & fin-
Coeur d'Hrone atee ;
Vernon Castre
1er nisode ( 8 partie/
EnlaeO.O
la
Aub ralien.
cri
biec
jL/op ni on de la
Grande Bretagne
LUiSRES, 10- On a dclar ic
auiouid'hui d'une source autoris,
que la Grande Bretagne ne consenti
tait aucun ajou'nem?nt de la cor
frence de Goes a mons quune p
reille demande n'mane de Roms.
l-ambissadeur frarus, croit ou, ec
a t ir-loim hier au soir par loro
l uizoo au cours de leur discussioe
jut la note fiaciise rclamant la
journement de la confrence.
Uid les milieux amricains
,ntcru=. on mettait l'opinion
,ourd nui que la tenue de la contren
a ia date projette devenait dt
rlus en plus douteuse en raison d.
situation de la politique intrieur*
de l'Italie. Touieiois, jusqu' ce qu
U n aoti olrK-ieiiemeoi pivenu qut
ceiie situation empche louveriuit
de la conirtnce, les Dations qui
comptent y pait.c per n'ont autre
chose laiie que u'attendie les ve
ttments.
A a runion de G
ns sera retarde
PARIS Bien que le gouverne
neDt trains n'accep e pas le dis
(CUis prononc i la chambre de-
communes par Mr Lloyi G(0 g
comme une lponsr otficielle; de h
Grande Bretagne la note de M.
i oircn itlauve l'ajournement de
confrence de Gne-, 00 fait r
marquer aujoudhui dans les mi
ieoi ,1e vue traita pour la nceisite
d'un retard de >enoia serait n.aiote-
cu En attendant l avive de la note
officielle du gouvernenent bruanni-
que on ne fait aucuu mmvtaire
u ministre des affaires e*aogre,
Wais dans les ;mi!ieux offices on
croit encore que la runion de Gnes
. sera retirde toutefois probablen*nt
pis les j mois entiers.
_ dysenterie et -ie ne pas la
agi autour de soi , un ou deux fli
jes 'hyg oe o le lury s'erlorct
ait d'clairer et de guider la popui.
on dans la prophylaxie de celte m.
adie dangereuse ;
2 j j a-ipuyer et de recotnmar
Jt-r, p r es commentaires et consid
nous aKKtopn&> ces articles et le
gles de conduite qu'ils piconisent.
lupis de vos lecteuis tt de la popu
ation.
Comptant sur voire dvouement
>u b tn public agitz, Mr le D.rei
eui> .'expression de mes sentiments
a recevant mes meilleures salut
lODS.
Le Irudent du lury Mdieal central,
Dr L brun BRUNO.
Petites nouvelles
Etranger
Art 30.- 1er AI.
t 11 ara form des bnreaaz poer
l iude des questions aocialea.
Les membres de l'Association aon
nvnea venir s'inscrire ponr l>
choix des questions auxquelles ila
nt-judeut aecoider une ateutioc
particulire.
APERU
1 Organisation professionnelle,
2 Harroonisanon des intrts.
3 Coopratives de produstion etd-.
onaommation
i Institutions de prvoyance, par
gne, proprit.
j Ollre et demande, juste prix et
uete salaire,..protectioQS des faibles.
6 Banquet populaire.
7 Travail et un, t.
8 statistique des production diver-
ses el des diffrentes Catgories de
travailleurs.
y Industrie nouvelles.
10 Emigratioc, immigration
11 commerce, marchs publics et
axes couimercialea.
[2 Journaliers et grandes entreprises
3 Office du travail.
l i Acjidents de ravail.
15 Conseila rgionaux de mtiers
jualitia poar signer valablement
des contrats au nom des travailleurs.
loComentieux, arbitrage.
17 cration du conseil national du
travail.
18 Frqnen'stioo scolaire.
iy Hygine.
20 CeiCiea oavrier8.
Notre coton
D'opra Armoer, le prix eu coten
^ tt toeiomre en baisse t les aebe-
haitieilS "m i. montrent aaaon intrt
nonr le maretain-ise et. ee ooim.
Sli c^n'a'l brut goerdea
Les livraisoea eomeaceni tre
bonees. surtout dans I* ted
De Saint-Mare, on annonce qae
depuis le eommeneeenent du mois
i8 coton entra en aaa*z grande qusn
tit et qo on compte sur one balle
reoite.
r>-*
SOUS LA MAIH\
oy9M toujours
UNE BOITE DlJ
Pais nul
VRITABLE TALISIM
fPour PARER aux 1
d'un refroidiasenutt
PRSERVER, TONintl
vos Bronches et vos Po
PARACHEVE! le
d'un Rhume, d'ana
on d'une Bronchite lai
Procara-TM et ralU, agj
te(**t* tnipltoyahliwial |^
pattlllaa ql o MraiMkl |
poitrt a dtail poar qaaa]
Mil ; oe ton t loajouri 4m
ttBiUUoM, Voa M MN| '
mrulm a'arolr
Lit VMTAKII
Pastilles VAI
Arrestation d'un
ancien Magistrat
qu il roua Im i
EN BOITES
^^ YALDA
^om?nti^ai Un cdawi de
M ma Loaift Aui
Avant hier a t mis en ett d ar
restation Mr An oiae Hogartb, sn
cien MafistratCommcnal de LegAne
pour faits relatifs aa ges ion. Le
receveur communal a t galement
incarcr dans la prison de Petit
fio/e. /
Nous croyooa savoir quil est
question d'un d fl:it de Qaatre mille
gourdea, mais cette informa ion n'est
pas confirme. Nom attendons de
nouveaux renseignements.
Heaseiguements
fuiaiiier
D un tablean qui obligaammant
communiqu par le Baruau dn H
ceveur L.ommuual la maiaon Ai
inour, il teaaort que l exportation
Par cible,
L: Prince de Monaco t lu membre de
. Acadmie d'Agriculture
On annonce de Stockholm que les ngo-
.utions du trait entre la Sude et la Russie oni
.. cuu a un pacte qui servirait de mesure de ga-
rantie en attendant l'examen et le rglement At
Je certains accords rcemment conclus en Kussu
.>ar la commissiou des experts commerciaux alle-
mands
On mande de Gnes que les prparants de*
i Conlcreuce se poursuivent sans interruption
Le Prciet lluggi cherche des logements pour mille
jcltgus et ;ou journalistes
De lausses nouve les ayant t lances i la
[iourse de r-ans et dan5 les Upartemen s, les
piemiers rsultats de l'enqut'.' tablissent qu elle-
manent ue source allemande et sovitique de
Londres
Le journal des Dbals dment catgori-
quement une inlormation du Uerliner rgebuti
prtendant que Mr Poincar*aurait tlgraphie
M. S.i.onoi qui serait a Varsovie pour lui deman
Jer de vknir conlrer Paris au sujet des papiers
Isvolsky
L ne dpch: d'Oppeln annonce que la d-
coration de la Lgion d'Honneur a t confr
.1 Mademoiselle Isabelle Camille Treadwed de
New-Vork pour les services quelle a rendus l'ar
mec nantaise en Silsie
Un match de boxe
en perspective
C est le Cin-Galant qui promet de nous en r-
BaV. Ce aWtOb qui prsentera un trs grand ia-
tiret se jouera entre ua jamacain et un hatien*
Les dispusitioas ont t arreUes samedi apres-
midi. L'enjeu est de a>o doUars. La direction
se pi pote en outre d tablit l'occasion un pa-
niutuel
A bient* d'autres dtails _______
fes
2[ b.eulaisauoe et assistance par le to.*le en doilaia pour l exercice WU
llrfall. iy4> a t de 18.99J.OJi ; pour WJo
1921 de 4,yJ3,bA Il y a eu doue
pour laaue dernire une aiminu
de plus de 14 millions de djllare A
I exportatiOJ aur l'exercice 1919
1920.
Li meilleu.e anne pour Hati a
i 1918 19, exercice pendant Itcjaii
La trois me Congis International le* exporintioua out depaaae; les un
leaucuiioii luorali-, ara tenu Qt* por.atiou.
lve Ui -26 Juillet au 1er Aot aous
C'en jeudi prochain, 16
qae Madame Loais Aogoitsi
publie connaisseur le basai
annonc ces jours demi ara-
m un spleadide programs|Sj
relevons parmi eeox qui olr^
concours les noms des ar
nua : Louis Romain, Ci
g on, etc.
Des sirs d'eprs tt des
feront une nouvelle fois af
beau talent ds Mme Louis
Un beau fiim aertgalsi
> oge 3 gourdes
Entre gnrale 2 goarfJeaj
A bientt de nouveaux
Solitaire ?
.luxa ri
CoiMjral iter.iHtioual
(l?iluciAtiOii mtir'iie
m haut ptsirouagi du Fdural auiasa
ei du Conseil d Etat de la Rpubli-
que et Cautou do Genve.
Ce Congrs a pour but de travail-
ler a I ducation morale par la coop
ration des hommes de toute race, de
_JJ L-------
Mise en libert
Le Juge d'instruction a faii matre
en nbdit M. Frank Kila-Aime et
rauuii ue uuuiiuea u luuie ., ut, ^ UCQnes charges n ayant t
JS ***2aJ2V2\Z Tii. comte eux" u.ua VSira
Hommes, FtMMts,
TaiaKS vkuvks, ire.
Insciiv.i vous comme membres de l
de Correspondance et iaite*vous
mis intressants Soyta connus <
par votre intermdiaire fcpous Ml
bonheur. Des centaines de p.nunacsi
yantes et sympathiques dlirent st
graphies gratis. Envoyez jo cents
nement oc 4 mou. 1 dol r pjur i'i
FLOHbNCc UbLLAlriB
200, Montagne btuct
btoekiyn N. 1
Uariage
Ls Lion g es ne reprsente pas les
luiuiouo a'une socie e ou d un parti
h fourni; a OU ceux qui s'uities-
seut a l'euca ion morale, quels que
auieot leurs couvictiona religieuses
ou philosophiques, leurs natiooali-
s ou leurs pointa de vue particu-
lire, l'occasion n'exprimer leurs
opinions et de les couLooter avec
celles d'eu mi.
MM Aug. Booamy et L C. Lbris
sou ont ete invite a prend e part
ed LODgrs. Le Comit de enve
leur demande de tonner ue unicit
1 Fort-au lJrince, u'est une marque
d'attention pour le pays.
Mais, malheureusement...
dite des Tiaors.j
Jouroaux de Pi
L* Ma.in, L: Timps, Lil
Le loumal en vente a la
du Mahn, ij/8, Rue Ami
Notre caf
Une Contrence d
M. Louis Alorpeau
D'apra un tableau de confrences
raanises par le journal L'Essai
orga
12, Hue de Tournon,
h mi Mr Louis Morpeau
manche 8 Janvier, parler m la Po>
nie l.aitienne, tille onginale
roate franoslse. Cete
devait tre 1 recde et
lecticus artistiques.
Nous attendons le comp'e rendu
gas joorosuj.
l'ari, notre
devait le d<
a P
de n
rot.f Mence
suivie da se
S medi 11 Fvrier 6 heures di
so r a t clbi dans les salons de
Mdame Vve L M*diou le manag
le Mademoiselle Marie Thrse Bou
tin. lil e de Monsieur et Madamr
iirc Butin, p^ute & le de Midanv
Vlvdiou. avec Mjnieur Thomas |.
Grant Bitey superintendant i la Bi
ahoVa Sugar Cj. La bndiction
nrjptWs lear a t donne par le H
I re Guillas, Cur du Sacr Coe H
de Tuigau.
Ncs cumplimen s aux poux qui
putent demain poui Barahona.
P1111 .Uniiie
Clyde Steamship
Company
Toreign Services
Le steamer Baraee* a laiss New*
directement pour Port-au Prince
courant et est attendu ici vers tel
Il laissera le mme jour pour li
La livraisons de la aemaine der .^ *- j .
lier on- 'A ineianidantea; auaai le f0Yt,CP8 pOriS de lCL Colombie, t
march a t calme Ce ealms eat v*-.Lr
iiii aussi aux fluctuatibna cona antea -* tr fv.
-lu franc qui, nn momen', a atteint
Il 59 pour un dollar oour revenir en
In de aemaine 11-70 Les prix du
caf Boivent de prs l'amlioration
do change; c'est ainai qno la dernW
re cotation eat de fra 190. pour L
beau in* condition du ii destination de New York ou
rope via New York.
Port au Prince,le 13 bvrUr f#
Les chargeurs sont p 'i* de s\
ser Voffie de l'Agent Gnral
**e tous renseignements concernant Uf
a destination de New York au l'I
llou veinent des navires
L "i*- Panama est attendu ici
xrijonrl h>ii. I1 9rtira cet anrs-ini-
di pour N'W Yo;k directement.
Le |a Httvts rVoder ck H-nirirk
a derf'rea dpchef annonceotleat t'tendu ici le 13 >n route dirt-cie
a mort ((e 1 artiste t"1 Moxied 'meut pour New-'oik,
Mort de
E F. Clments
y gA(j3ut.Gurl



LIUMATIM
GASOLINE ET KEROSINE
JVoui vtnns dintrauire en Hati, la marqua S'IHLl
^connue et apprcie dans le mande entier.
Ceux qui en *nt dj fait Vessai vus diront que la
$oline SHELL est spcialement recommandai) lr pow
fi rendemen avantageux et qu'elle fi'encru?*e pat le
tjteur grdce sort raffinement parfait.
*jl vou engageront n'user que la Kro*irip SREL
prieure aux autre* par son degr 15oe elle'donne
consquence une flamme plue vive et brle sanm fa-
.(m a donc conomie et avantage n'acheter que la
^e SMELL-;
"our les prix,.adressez-vous
Koberts, Dutloii & C
^S"
Hcrtt aux jeunes gras d'apprt
la |tno Diciylegrspbie quasi-
tournent et d'angafeater les ibaa
fesitnir, s le re oui des ifai
i la mrnili, emploi bono
U fti / colet$pcial$ Je Stno Doc
repo,( Rut des Miraclea, 3 l )
t la dimmit la ienb.ti>
mis et en laiton le l'excessive
iru temps, a biea voulu pour
\*m union seulement, ranite
Murs par raeia des coara dt
raphie et de Dactylographie.
lvea de cette catgorie, bien
I, seront constamment l'objai
olliciiude que l'Ecole Spciale
^ara accorde ses idhreits.
. Cette oltrt gnreasc at
ie qu'aux pisonne. qui seroat
critei dan le coats du mois de
Titt, la nouvelle classe Stnc-Dacj
Ignphique devant soavni incea-;
L Communiqui
P"S 7 h a. m. par U* Chasseur,
toann No 214 commande pari
une livicg b Smih, soui rar j
Il Capitaine E '.. Norcctt et l'iu
?oiler avec le matriel elec
Ho phare des ai< de Rcch
Tmi a (te mis tn oeuvra peu
PJot ce travail tendant a aider U
|iion sur la cte iccidente du
j-MUt LaGocvr. Pte-Riviie
Jtypes ai l'Anse-a Vean-
^plimenta.
Pharmacie Centrale
Prmtmik do este froiokeut- ErmUm nromote et iotynt
opormonvos S&cidtlWt prrttr toutes les nmt>tdte?
La Maison du nul Liban
B. & H. SADA & Co
Bonne Occasion
Vermicelle la Caisse de 22
LEHN & FINK INC.'
#i4 produit* phfimceuttquvH et tou*
ari/cW vendables dans uie pharmacie
SP( [4LITE8 Ljnol -!otinteclan\ savon Lytol, Shsving Crant
Ly.v>l, f. jecco .-dentifrice iuceniparaje l lime a.
lixe ue u; irue, tmulsion, Kxirait.
Chocolat en poudre de L Poudre Talcum LUr; C'est l'extrme supriorit*
bon marotte e'e e+e.
Demandez le prix courant
LYSOL : le meilleur et le plus conomique d datnte Jante
ce dsinfectant empley dans tous las grands hpilaiu
UNE petite cuillere de Lysol dans une pin'e d'eau donne
in solution a 1 *i
DEUX t olo
TROIS |3o.o
Une pmie reprsente enuroa la .'ouieiitn.e de Jeui verres ordi-
mues )
Le / ysul s'e n/>l*ie pirticulirain-jni dtns les cas de : Acjouoh
(en t, Tubircilose, Jnteclion, blorsurdf de chiens, Piqrts et m >r
sures d'iusectjs. Eruptions de la p^au. Blessures. Plt.es Bru lare-
Baie, pour I hyjiue personnelle- la Uiette, te b tin. Dans les cki.ri
trs des m.Uijs. la chambre d* luil. ld wa er closet, les curie.
Vvant et a prt le balayage; Pour cicatriser les blessure* des anirmux
et 1er tenir propres,
Dans l s accouchoments et les temps l'pidmiet le Lysol s'nnpese
plus que dans to l autres cas
Ayez toujours une so'utioo deLysol daos chaq ne
i-himbre de ro're app trtement.
Chaque Hacon contient un prospectus
Lehn 4- Fink Inc. Lon H. Thbaui
hEW YORK Aqent pour Hmv
et

Or 3,00
U 1,50
6 0,80
La maison V CttEIDY
Invite t rnv par le dernier Batean.
Avis
*f srdooa anx conducteurs de
R1* iM7, o. etc. d'accorder Is
.c'est dire, de lu fier le
M'ireaseat libre tous les
".de la Compagnie des Fom
7 1"| Dsoaceroal Irar arrive
UlementdelearSMNE
W. 1.1UFIRTUS
Ckef de Police.
Crpon dt Soie
Crpon lamage pour Kimonos
0 gar di ani
Oi candi flrnra
Voile uni eooleor
Voile couleur fleur
Voile -batre conleur
Voile blane s barre blanc
Gabardine blanc
Gabardine coul nouveaut iupe
Raiiner couleur a a
Laiaage conleur
Luiaege carren Damier
Bisgonal noir sup-
Drap aoir sop.
Serge noire A bleue marin
Caiimir 4evhble couleur
Dor k blanc et vert
Ihtki blanc et couleur
Du II blane
Caaineite
Vente au Rabais
S** professions?si
<*r nnottl t'empress
ait conuaise du publc
fcl si et de ses clients en
"goer qu'il t rep(ig l'exeer-
j* prolession
iLVi*de consultation.
^r Min Me i.tA
*7.t,lmi. m.
ko-chityr|kila, im 4a tBlrt
* MBNBi an
yaille !
naw^** boDn occasion que
J^Lh maison Bigro
j. bonbons fins ot choolati
"* Wrin lt livret
Toile I drap sr-p S anne 1|4de large
' l rot anp grande lergaor
TciIp drap blarc et codeur
Damass nr-telas frsnfaia et m.
Indier ne frarf^iae
Toile pour ebemises a* robes
Satin fiarrooeet pour j'ipe
Satin liberty bleue
Crpe de Chine
Crpe Geoije te
Crpe llteor
Baa de soie pour Dames
lits fil pour Dames
Baa coton
Chaufset'eft ftl pour homme
CbauaBftres coton
Itub.iH I betty k Ttffetea de toutes
cooleure
Ruban pompadoor
Sei viete de bain
Rideaux Dentelle
comme toujours
Htel" i* Petite-Batterie
Jacmel
6, Rue de la Petite Butter te, 36.
Los p$rtonn$ dtirnutt de voy*irJ*cmel,trouvront de tonne*
acammodations dttm at Htel situ on /es 4e in mersn plein quar-
tier des affaires-
Cuisine franfaits o* amricaine. Prix modrs-
S'adrmer K*kandler ii Co qui vous donneront doe in/ormatons
Dr Justin Dominique
De la Facuit de Mdecine de Paris
Ancien assistant des p ojets urs Den keet Deu'chmsnn de Ham
hourg
Office : Avenue Grgoire 28|
Heures de Coiisulia ions :79 heures du main
3 b aprs mi Consultations gratuites pour les indigents le ieuii de 4 heures
de t atfs midi
La maison
SHEMTOB & C
0
Anneaee aa elien'la qu'ell* vient de recevoir par les derniers L
tesax bb graed aaottiment de tiasas fla tels que :
Voile oni conlear
Voila barres
Voila mitiea coi leur
Voila earreaax couleur
Toile granit
rtpea de aoie
O-gaadi iBi
igandi tlears
Toile de soie poar rhrarretlkobea
Z*r. h i r eanlear ehesBiee
i'olienno
Nauseuk aooleer al blarc
Voila bairee de eoie
Dnmiaa coulear ftblaae nsppee
D.maaa k anatslea
Servielteede toilette
Colon drap enpricnr
Glicot suprieur
Perce le
Strge noire > bleue
Bi rira brodera arp^rieuree
Rabaa pompadoar
Teassf
T f 1 Indien
Toi!c rour jupes
Crpon coton faotsieie
Qu'elle met en vente k des piix svantegeux.
1-ort as Prince, le lvrier 1993 ____
l 9*Klr?V*e
Prime offerte aux Acheteurs
i tube de Pebecco
par boite de chocolat
La grande demande de chocolat en
p Fink prouve que le peuple a su appr*
cier sa bonne qualit dfiant toute cou
En aetit*|iiDl h boite de chocolat en pou Ire
uliikIV I Partir" de L^nh & Fiok relaiurz
un ubt HeiHiiflCt Pebecco (le meilleur deiu
fce).
Le Cboia tsl mon Vifiix, l'hannrxo Centrale, lMi.runcie
t. Sjourn etc etc.
DDoec/t^LKTHBVUD


L>i\riM
Faisons un Rve ^!Grand Htel de Fra
Ot'OtTTS :
Un tout urtni'a. Amiit vtrmtti,
rmltt-lm M k i I' mur,: uni
Reu cm fin,
C'av,tau mtntiHiur,
/.-".mit dam 1: c*ur.
DKNltan C*f*.IONJ ;
Fjiunu m P.: ;.
Foi-Tn:
Vi.'.uf > 01 : f -if
(plrfulil j'.iwi liollin.fl.
RETRAITS :
iliti, Roit,
Atimtit, Violait,
Cyilitin,'*. /eiwiiu,
i !:. M*tvit,
lin, HltOI'tff,
C h v*t t.
Ton' PWeMtHea
VINS provenant directement de Brisac,
K fl i" il M Sa Q j[
RO'UGE Gourdes 5 00 le gallon
jbiiAlsci i t ti Ou le gallon
VIA S en bouu illes des meilleurs crus et des Ghatsam
reLoumes. Liqueurs Franaises tt Vin d'Espagne. hami
Vma ruousseui des meilleures marques.
Monsieur PATKIZ1, reveau dernirement de, France
matriel tout'ueui pour son Hiel, prfient sa nombreuse et i
iituieie que des pria spciiux seront tablis i partir du 1er
repoar tes Pensions demi et Pension. *
flilUM HOttt AjbU |i*nii : 110, I ii lafasia < l'Eut
Pharmacie F. Sjourn
Denn ris sa clientle, aux nsYr eios et au pub'ic. quelle tj
transtorm son Laboratoire dUiologe es un Laboratoire de
B.oir a e appliqu sous la l)in ciion du
DrJtiicolet t. Sjourn
Le lai oratoire es* ouvert tous les jours de 7 h>cs du matin 6
heures du rlr pour toutes les recherche et analyses prvues dans
1 annonce cl jointe saut pour le
Wasserinami et lt constante Ure-Scrtere
S iront reues que le mardi de chaque semaine.
S'adrtsser ia Pharmacie pour les renseignement*"
nsh e* d'uiines tt Suc gastrique,
Raction de Wassermann
Raciiou de Ti -'boulet,
Eiamen du sang si du pue
Examen 4 s matires fcales,
Kxamen .e ersf bat
'vibnmino reelion
Constante Urn Seertoire
/sorWctW dt SfjiYochiiii rt et* Qmocoqms, are, #w.
Dlruisez radicalement
les Rongeurs et les
insectes nuisibles
Avec Us produits franais
Paie -'Mollis" pour 1s destruction des rats. Seuris, et a.
Poudre -Mcriis'". peur la desiruetiea des Kats, Souris, te.
liquide "Mort s' pour la destrecuon des Punaises Poux.este etc
Liquide .Spcial \Monis" pour la destruction dt Mouches.
lne* Mollis pour la destruction des Moustiques.
Ktoltal merveilleux et efficace iuconipar nie.
>an odeur et sans aucun danger pour loi auimaux denfeAiq-nee
En vente che*
Alphonse Ha y ne s
IIS Hue Boane-Foi
Larg
S*l*n de Conjure
de Juan Rodrigue*
L< s cliems de Mr luao Rodrigurz
t le public en gnral soit avus
qu' partir du IJ Fvrier on Salon
de coitfore sera tranti la Place
Geffrard. maison A. de Mattia. t n
face de Robeit; Dutton^_________BJBBJ
To Let
e Fire*
Proof Hall
HoviM P itairs gaiiery, "oi able
for a Junce or uay up lo-e' OffUm.
Tu y pations aa a Wara *m,
For loforirtitian acply to :
Henri STARK
Ras da Qoai, i Ave A Ko 101/ op
poaita to ihe Railioad Stttion
mrrr------------ ^
Ctapigais d'Eclairage
Eleetriqi
La Compsgnie dldairage lectri*)
que ayant to i su/prendre en ploj
sieurs fois, chd plasieur de ses
Abonns, on tiuc tendant paraly
ter la bonre ma the du Compteur,
aviae publiquement les intretsttque
dsormais, elle te lseivti non seule
ment de supprimer l'abonnement,
mais de les poursuivre par toute* lt !
voies dt dioil.
LA D RICHON
FontmaM
, l'ge
entiou
L'ge critique dans
la vie d'une femme
e s t jjnrallement
entre 45 et 55 anx.Le
retour d'ge est sou-
vent accompagne* de
symptmes inquit-
ants tels que; irri-
tabilit, tat nerveux,
mlancolie, pouffes,
de chaleur don-
nant des ni.vix
de ttes et suf-
focation.
Prenez soin
d* votre
sant; si
cette pri-
ode ci itiqne peut &re termine sans ennuis, elle sera suivie
d anne de parfaite sant.
La Composition Vgtale de Lydia E. l'inkham est par-
ticulirement adapte pour aider les femmes pendant le
retour d g. Son influena se fnit sentir sur tout le sys-
tme qui e!t renforci et elle aide la nature perdant les
longs mots de cette priode critique. Ce mdicament est
prparc avec d i herbes et racines mdicinales et ne con-
tient pis de narcotiques et drogges nuisibles.
Son mrite est prouve par des lettres similaires
a celle ci :
Valoaraiso. Chili, S. A. Pendant des annes j'ai souf-
fert de retards et do douleurs lors de mes tegies accom-
pagns de maux d'estomac. }'i piis votre Composition
Vgtale et les Pillules pour le Foie de Lydia E. Pinkham
pendant trois mois. Je recommande votre mdicament
mes amies en raison des rsultats cbtenu*. Vous pouvea
publier ce tmoignage.' Paulina Florez, callc Cajilla
124, Valparaiso, Chili, S. A.
Dm lettre* comme <-Ue et Influencent les femniee
eee*>er lt
Composition Ve getale
de lydia E. Pinkham
M .HMHSMI MtBicm ce. uvMM.MAee. w.
m
a
Simon Vieui
Se fait le plamr de porter la ton
naissance de s*s clients, qu'il dtient
-n peut sto.k de M*n*-haitt, ali-
meat par acallcnce ponr las mfank
tnkcmf. La Baoa-Lacioe, recoaa
mande par tous nos Mdecins, taoi
lue la dentition it la cio aaaaca daa
05 La Baoa-L cte est indispensable
l'poque du sevrage.
Carnaval Travestis
Cotillon
C'est au Comptoir Hait\
que vous trouvres le pi
grand choix.
WEB*.

.i' 1 aiin
?*
M aipeaaiic T. L PreetzmanB- Aggerliolm
taBic
Vonfernnn W^cienle^ew^ile
i vnoa ra veua'rv anp dr' r*
JSo Amaricsnllhoo Pollen Corn
!at le b-illant daa baut-aurai.
l Ic'ent meillanr marcfc par leur
OonrVqnalite q.a tootoe lus .ntrna
nonrqoaa
Outre Isa articles siivarts:
l'InmMgnp Charles Heidsierk ; Ho< tle^nx-Qaina ; BubonnM ; Wis
ky ; Gerdoa Gio, Vermou h ; Cognac; Li lueurs 'ranai^ee auorlip-
Conservas 4e toutes sortes; C^nniur^. Chocola' ; Lait et Faine
lacte iostl ; s oao Pot- m ; Bitter Angustur ; Porter, Bourre B e
Rtbbon Loppes ; f* tum. rie GeU trres : Vin r ngl e< blanc er
barnquoa et 0n a'S* V ns d'as g i^ ; B re trsn'is- ansido*'.
njv veu? dans Us bonne ^^SODS|aileuuBde; Cigaoueo -.uglaiaea ut aui^ricames
A BBNJAilN Lo I ^jsjrn-^i ai ara pour liquouis e> Si o >s
M, nue Umarre .** Lxc usifa | A *1*rirf 1**^ P s^ii ^h
llK)gt>irayta*s et D s^ui ^hi ub*
V


PERFECT
Black Shoe Dressii
La produit te plus pur qn'on ait encore impoir dans lt pays
Une aianp'e couche sur les ; ou liera les plus dtriors les remet
ICe liquide appliqu ?ur les ehaussures ne salit pas le linge blase
Il fend le cuir brillant tt soup'e, peut *re appliqu sur tentes las.
Les porte monnair.l s valises,lesceintures.lessacs aaaiaajea ports-
euvent t mis neuf par une se a le couche de ce merveillesil
Des thantuloBs sout exposs dans noire Biles Bepaitmot .
Fd Shoe M Go k 11'
Geo. JEANSE
Agent Exclusif pour H*$
i^'?^43*ra^, 'ttlirerjlaall


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM