<%BANNER%>







PAGE 1

LE u\riN la [10 f 113 Ml! Comme nous lavions souhait*, h.er l'incident du Dpattfment de| 1 Instruction Pub iq;ie a t eo'u'ion p oar le PrviJer t de la Rpubl q je Depuis ce m-tn am* une en tr vue que MrLhrsscn eut a*e: I v. hct de 1 E"ar, celui ci a lutorisd l'Inspecteur Gnral reprendre se? fonctions. Liste des Dparts annoncs d* New-York pour Porfti-Pmei S(S Colon le io Fivicr 1922 -' Panama 20 S,S Geo. Goethils S,S Colon SjS Pan;ma jSGea. Gaeihals De New Yrk pour lou* le' pons haii^ns : PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emul&Son Scoit Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. .< 10 Mus 192^ 10 Mis 1922 20 Mas 1922 ?o Mus 1922 S S Sen Hodges O H. Emst 24 Fvri: 24 Mus Intallatio i dun phan Communiqu Hier 7 h. a. m. par le Chas.eui. Sou>-marm No 214 command p* Cipitainc 1 ving B Smi h, sont par t s ie Cap taine E. ,'. Norcct d 11" atmieur v oier avec le matriel le trique du phare des Ban s Je Roche luis. Tout acte mis en otuvic fou paifaiic ce travail tendant aider 1. 1 avjgttioa su la cte accidtne di N. h. entre La Corave, Pte Riv ;t uc N Dpes *>• l'Anst-a VeauCompliments. M. liichaid Luca* Ncua\0'isn a la cai.e Pl'Cdtcoir ami M. Rictwid Lucas, un des chtide la maison Okfl on Lucas qu lenire tu Allema^n — Nous tu euouvelocs LUS :y n^ih: o la la circonstance Les ;ff,ues de la maison continue 1 o ru sous la direction de MM. S:aut et Stetr^eL hlcdelSi.D, ne Lourdes Ce m.'.iin il y eut la chipe' 1 l'Hp;ta! Gnral d'impoiiantes crt moues en l honneur de l'ippaiitioi d No u Dame Lourdes Trois misses y ont i dites. A L mebse chante de 7 hres \2 !e.s haui; H'gritaircs ilu Cicig. de nomb ci > h . es ainsi que les rr.en.bie- des di veises as o:iations tt coif ries y • %  Mstaitnt. Durant la messe la mimique 1 u Petit SmiraLe t o lg-* M tu entendre dans s s meilltuis mo' CillI La Renaissance DIMANCHE Le Scandale ( 3 p< rt'.es ) Double 'xinienct du Dr Mo art ( Ko 4 paries ) Entre gueule 1,03 ttaua JLxl'&ii Galanl Pa isiana DlMANCiUUn 1 roaraumiu nouveau qn fera ,enea:i m Cœur du Bandit Film suc.s cistant a-auv pa/ Aliment pir excellence pour les ert.n •• en b > e et les Dy pept< ques R commaud par tous les M decirjs. En vnte ch z Simon Vieux — A f ed V't-ux — Hcte LCanulie — Pcie F S | ur . Ed. Es ve & Co 8 fcN. S da et ch z Veuve F !x S-lnave AVIS anglais*!r arais diir S nog 1 fh un emploiS Uiess 11 i notre bureau. To Ut Large F ire* • Proof Hall lew pro Igouittsi e.b.es dmMavirg up „„„ g J ni ab|e r\ . r, tj a yia/i.omp;gu e d E.la r g ilcwtn* que ayant eu M p niit tr pu sieurs lois, k.r;z pittft.eius d: sts Abonnes, un t UC daM a p.u* y ser la bon e .. en .u on pi 1 1 bbl ^i< U! ics -t %  s • 1. u;ui.i.. ci c e leiSlVti DOU seule IL eut de SUpplIfLtl l'abonurti.ent, mais de les pouisuivic par toutes ta •voies dt cl.uil LA D RE 1 ION S f.i le p'^i ir de poi r.r a coi nai.vsancr d ss c if is q-i il lit sol un peut sto k de B*na-i.:icle alimert p*r x.eiience pooi 1 tnfanls tnbasd^f. La B.na-Lacie-, r UUl „ inaud... ,ar fous ros Mde in-, faci Ire la dentition E .t e • ,11 pe.sab.e u VI g PHARMA< PRINCIP, H. CANOMNi 49. RUE tAUKusJ 88*90 BOULEVARD SI PARIS vendant LE MElLLBCTt M ARCHi Dfli Produits des Premins et toujours de premire UNE SEULE QUJ LA MEILLEUI RAYON SPOIi POOR Lit COLOI DllOGUBHIB, IIRRBOl BP9CIALIT9 ItanoalSM si SELS DE QUININE Tous produits en, ampoule*, comprims, .SOLUTIONS HYPODER1U BANDAGES, CEINTI BAS A VARICES] APPAREILS HT0INI-; pour ton* usages APPAREILS ORTHOPU Seringues hypodermiq PHARMACIES DE POCHI, OE COFFRES PHARMACEUTIt pour Usines, Cornnun<**4 Projet s de Foctim et totiH renne:gne/mt tar l'emande adresse ] PHARMACIE PRINCII'I 49, BUF .'itAl'"b c^-sc. BOULEVARD rr.L,;sn PARIS :r. s'jccufSAi 1*1 e m '.:; %  : \VIS rj-tlf SSJl 1 vnTM'w'uM;^^ Le Docteur Annotai l'en NIVEAUX ALA?:,0lCSS dep.neracm.iMed.i -01 ti3T!t'.rr. & RETTHD5R '4 "'j^-ce-vie, • cooLt.tfe. n.. %  •,. -*, %  '•'' '**"'' ojie). a Les irTnbies sont convequs des deux 5cct opour disaajche 12 fvrier dacs le but de prendre ceitai ncs dcision. toucernant la bonn œarvhe de IClavre. Yaille vaille j il e;i crdo : n rux coodu teurs dt: >uii> bugey, autos ttc. d'accorder il •lsance, c'is' dut, de laisser le passage enuu'im nt libre i tous les vhicules de la ( orrprgaie Jts fom pier, qoi anronceroDl leur arrive par le sittemtnt de 1 or S RENE. W H RUPERTUS Ch A de Fol.ce. M un 14en les pena dI. Loiom bie pour retourm r ers le Ntw %  t O iretk prenaot fi et p st-Stt. i*. 4 i\\\(l f>h(ii T fcOCILK COMMtttCIALK DHAlii '# WMl *1* *•*/*•*•• /ly. ni de la -\*y Oilmitx it %  ~) julit Ant, 11 %  an SC S O Caraaval Travestis Cotillon C'est au Comptoir Haitx que vous trouverez le pi p >— iXolice Frrrch-ergluh stenog'a| hr wants err'plpymeni Apply to Ivs office. L. Preetzmaiin^jeraok Protitiziie la bonne occasion que % ousejftreka UIK^SOII Bi<)'0 r r#rei' bonbons fins ni chocolats d tixgouidiiglalivre. 0rfre u ^^ |liva?f§ ; *Jj *"j /'ni// in k n ,ia K ,if a }' s H*nls'k ; Ho ilemT-Qjina ; Bnboinet ; W •wtXIOII CTC IrfVffW e Uy Cordou Gio; Vennou h ; Cognac; li lueurs •rsn^seg a s<>rtiet. ils J M Ull RodriftAPM Cot^rvrs 'le lAUtes lortM; Gintutv, Ghoroli ; I ai et Fi'ine ,. 1 1 VA Nce %tl ; c P;IO Pe is ; B tur \i g stu.: l'on • lte-i e B e Les cli.m. dt ht Usn *fgn U^TupWx ; P, HtGflfliU: VI r n,; bla c % •t le ri.b'ic en B^ul s nanudu t j Fvrier s, n Sa!cn bwnq iw et .•;. a-*. %  V s dhi.-(* ; B e • t -a* • amid^. co tfure seia trsntr la Pi*c %  a.'eii.MH. %  ; Gig8 ILS .,-. uses el 1 nts. Geffraid, maison A. de MatUifl, en\ Extrait Mi\9t p ".r liqutin e S. op. u"a toce e Robcits Puttoa. Hios graphes et D.aiircs CorUxbia I-EltFKCT Black Shoe Dressiaj Lf prodoit le plus pur qu'on ait encore import dsus le psys Une strp'e couche sur les noalierrs les p'us dt'iors les remet Ce liquide appliqu sur les niussmes ne sslit pas le lisge blane il jend le cuir bnllaot tt soup'e, peut 're appliqu sur toutes 18. Les poils rronnaif.l s valises.lesce.niurei.lessacs mains les ro te ^eovert It e -mis oeuf par une seule conche de ce merveilleoxi Des chantillon mat exposs dans notre t frics Dputaient .. FIE Sto Polish Co k. N J Geo. JIANSEM Agent Exclusif pour H -l i W, R .e cra Mirade*, <% f> s de la &<£* ; MOTIUT.EO



PAGE 1

jme tune No id Pari ta Btiirfe, lUin Samedi il Fvrier W OfRECTEUB PIIOimtlETAlBC dment M A G LOIRE HBMBfl*) 20 CBNTiyKS Quotidien Le boDhttur faux rt*d les kommes durs et superbes •t,ce bonheur ne^se communiquej£poiDt,f[le vrai bonheur les rend don* et sensibles,£et ce bonheur se partage toujours. M9NTESQIEU KJCDACTlJN;.aQ,\iHri3iatNo,j*^3b Ht Jto mdical i **•-< la parution Pa \j$*rn*t dirig p*g 1$ Dr vpi" Voict commrnt ti9tre Otnfrin %  profite Lu Finit | au grand public: t t'bire Mdical prend rao> Ile susse de fin<, jeuinat dt bot et de thrapeutique rairon Le beseiu se fai it seo a d u. lu journal ? Cer-s, uoo Pan. id de journaux ndicaix et petit. u e cPbaie Mdical. inutile Quel qui* peut cou eue sociale, OD peu* et 01 lira de quelque utilit : aoua clerceroiia de juatitier DOU. nce pa la grande hoipi alite idonnerons aux ooateur> lux,a t %  cet eayine d'avant, mu. %  ideea paifoia exoei |ie peuvent voir le joui, p k'viQCs par la gra.iue p ta> pale a laquelle le nappaueu la, ces naidia contiies bei .jubtH titre, a adresser au A extra mdicaux. U.< de DU ]ae |e a*> i ointiierai pas aseorii.eu mayisler dixii iivaiite : • Voue MI icu t* pua iuieres*auis lit f' e des tmpeiaiuies en 't souvent nop oublie Urh lOujoura de vu* re fMfeitaui a i Pie** je ust pat daue lea h tournai.. de douner de. ini.omp.eie J'.JJU.C, ilOiOnlsle, que je lie fim (iiien Voile avia au teujei a de Vu leauiUnleo I au %  riTiicle a la rreiau Medi h ai d ailituia du ce que je 'du aea lois pronoei que loui cas, (eu adapte aux Mili'i H qui tiennent a Ce que le Iveil b K.-II i litl^u a qu on leui H I ; i t u i lu.. Vt X, H'C J ItrlbM i u >i Un ie huu. U LO.i 1* utile leilie. te journal 8 occupera de 'a cl et • e la ibiepeulique iamo La clinique eai ac utile me ni la Lbe laplua vaste Ue lumedeciut • fle pi ogi i depuis quaiuule an t Clin cien, lie QOe IOUIH, IIBI [salit t'ai I par la lecbci be uietiCu | ti savants dessymi luiea pby *t iut.cioui.eie oui i t xoci ion lulhsai. tablir le dia I> appelle, eujuurd bui, a so. il uue foule de scieucta tu. M autrtfois connue acceeao '!• l>byique, la cbiuiie, la bcle , 1 beuia oiogie, la parasuuio radiologie, eto lt ion p.ui la cuuique actuelle eat a laa clinique ae que 1 uiiu )pe ai aa microscope de' JRatr Caille Mouvelies Etrangres Confrence des ambassadeurs PARIS.9— La confrence des am jassadeurs an a les di positions re aiives la dissolution de lacommfs ion du connle militaire en Bulgi rie et la cratioa d'un o-gine de la •quidation des oprations en cours. E le rgla divers-s question 1 jviales en Autriche tt Hocgrie. • Un paiement de l'AllemagnLe gouvernen.ebt allemand eflecua le • versement dcadaire de ;i millions de mark or.Mr Reibe',mi il re des rgo.is libres, eiplqua 4 la ibambie que la m^in d œuvre tpculise manquait dars ces rgions i I introduction de spcialistes etran ger) permettrait d'employer une main oeuvre odinai'e abandaate.M Rei Nrf dit que lea allemands utilisables seront envoys dans les rgions i po pmat on clairseme et localits o es habitants accepteraient. Il ajouta u,ue le gouvernement proposer.u la aiificalion de l'accord de Wiesba dtn. Confrence de Gnen Mi Poincai lalfirme la de l u ^.ojvt inemtni de s'en)Omei le guaslica vani de se iendie a la IOD teieiue de (jaea. 1 dit que le dioii et le devoir de la France clateat de s assurer que tes droit, dapi.Us traits txisian s et ceux ue la Socit d*s natons, ne seiaient pas compro Autour de l lection, du Pape ROMEMr |onnart ambissadeur -le France se flicite de 1 avuemem du cardinal Ki.ti au tiae pon ib:al PK XI rt m t i Monseigneur Coua-li cardinal de Bo ton un message assu rant 1 Amrique de son affectueuse admiration. Les cardinaux franais et imricaiav suggrent Mr Joonait <• soumettre otlicieusement au Siint Sge la p o'ongation dj dlai de i J jours pour l'itctioo d'un mjj.em .ape atfn de permettre aux cardinaux trargeis de paucipet t'lec tion. Le Gnral J. H. liasse! Aofr cow/rtV \J-> N'snvitMate publie (/ sou dition %  / ln-'f : m Pjr mi lil Washington — Le Gnral II imsl Hft'iai Corps a r*i l'or ire de se rendre ei Hiiii con-ne rsprwi'ant pireonnel du Prti dent qu'il \ous exiraxom Uuiversitatre a Ju de t L'Informait aj Novembre if >f : HLirdiog On s'^t'eml c* soil fiii Ui t Coin-niss're. %  a^awa^i^ S.u.Mgr Bouger D'rmin 12 fviier sera l'anniversaire ie la naifUSCa de Mgr Beau M. N i lr nie le 12 fvrier 1810, aura par cois-iueii ns. dont p ans de pi trtse. C-s p^ar nous l'occasion de re nouvel.-r i no're vnr compatriote, ave: nra respects.tomeilleuis vosix de bonne ft*. Mqr Baauger en encore veit U ie tjm. c; de ae.ge se D eo U1 conserve de l0 alicccu.raeetsepten Q0US niiiun Ctt ous t era ^8 Uains Crise ministrielle 1 *' B a g en nul e Mi O laudo apis Mi Den cjla fat .haige de a toiii.a.iuii du nouveau min' e, s'il ne ieus-.il pIUl uuadt. Ay •> iiuaucca d M. laudo a foiuaer uu : .1 lat e h jl t cut.tdib avec les preal'lan.a du denat ui ue la cb-nubie des .d,ra dont le tetopa eit pici >x M H .bri,ue K'V-ed^ la P'C" toute u s ecquiii ioni nouvtl iaielti 00r,0,,t lfc8 ,c .toiiier. napboui f^iona couvre qui vailU. ^OCTKUR ILON AUDAIN Xicien lnicine des Hpitau de Pns *+& j ad^L, MJdww. mis Le ministre des sftaiiis trange uei g ctemnaionue eaayerait de fjt res hsavoir qu'il sera ncessaire mmUli nouveau uauia e. J'ajquiuer la confieace. j _. tt \lroubte* Dette d honneur | m LUud, %  La Presse Frarcuse >, commen LONDRES — Les uoublea recuiu tant le discours du tiae et celui de meoceot en Irlande au au|et dea dit Lloyd Geotge, xpume son dsap ficulti de frooirea entre le gouver poiotemiotau sujet de lattiiude bri oeuxent proviaore d Irlande et PUiaannique car elle s'attendait trouver moins de rserves dani les discours officiels. 1 fille fait remarquer pouitant que Lloyd 0:orge a reconnu >e trait garantissant la scurit de la France comme nne dette d bon neur. A cet gaid L'Indpendance Be ge de Bruxelles demande si lei Etats-Unis ne pensent pas comme la La Petie Vrole au Cap Les Lettres Anthologie bitietvie des potes conte m forums, pu M Louis Morpeiu. U e anlho'ogi de po es hI ins ? Mus oui / O i aime assurment beau :oup les vers Po'l au-^nnee, et les fervents de Po'ynnie y sont nombreux — si l'on en juge par le prt ;ent recueil qui nDus donne des po mes dune sjixantaine d'crivains. Et ce n'est pas sins une certatne flirt que nous avois lu ces ver, presque tois crits en franus — qjelques-u in le sont en cro.e et ians le gol frariis. Cet ouvrage dans lequel les posies patriotiques voisiomt ave: les ionnets d'amour.ne nous (ait aucune rvlation les H tiens n'oit pas 1? Hugo, ni de Baudelaire et en:ote noms de Mallarm Tour f ur anourjux, mlanco iques et railleurs, ils manquent sur out d'originalit. Et contrairement ce qu on aurait pu attend e de noi t des Antilles, ls tmoignent dune n.p iat oa comparab'e celle de nos nmeurs de second ordre, et excellent dans le genre que la critique popuaire a quai fi de pompier • — qu'on me passe 1 expression Miis il faut tre juste. Tous ne mritent pas cette sevre apprciation je dois citer, parmi les pices qui ont le plus retenu mon attention, d h zer Vi aire; le RlW, un sonnel i une belle inspiratiou, et de Lon Louhis, Dsolation, un peu dans la note des Destines, d'Alfred de Vigny. M. Morpeau, a qui nous devons cette anthologie, nous donne de sei ..lop.'e-s vers qui sont beaucoup plus 1 ailtanchis que ceux de ses contemporains. Ce sont des vers libres, assonances peine, mais trs musicaux et empreints dune dlicate fracheur; Vfan ime tait une chapelle fleurie de ro... tir. U 1 c uf. e du Cap annonce qu que quea caa d i %  H Marocains no 'amment dans la rgion du liforal qn'il tablira un soutient militairn ndisii-'iisibl tout prolecloia' p >lt tlqai Mo> ra.n ^ ._ ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05597
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 11, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05597

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
jme tune No id
Pari ta Btiirfe, lUin
Samedi il Fvrier W
OfRECTEUB PIIOimtlETAlBC
dment M A G LOIRE
HBMBfl*) 20 CBNTiyKS
Quotidien
Le boDhttur faux rt*d les
kommes durs et superbes
t,ce bonheur ne^se com-
muniquejpoiDt,f[le vrai
bonheur les rend don* et
sensibles,et ce bonheur
se partage toujours.
M9NTESQIEU
KJCDACTlJN;.aQ,\iHri3iatNo,j*^3b
Ht
Jto mdical
i **-< la parution Pa
\j$*rn*t dirig p*g 1$ Dr
vpi" Voict commrnt ti9tre
Otnfrin profite Lu Finit
| au grand public:
t t'bire Mdical prend rao>
Ile susse de fin<, jeuinat dt
bot et de thrapeutique rairon
Le beseiu se fai it seo a d u.
lu journal ? Cer-s, uoo Pan.
id de journaux ndicaix
et petit.ue cPbaie Mdical.
inutile Quel qui* peut cou
eue sociale, od peu* et 01
lira de quelque utilit : aoua
clerceroiia de juatitier dou.
nce pa la grande hoipi alite
idonnerons aux ooateur>
lux,a t cet eayine d'avant,
mu. ideea paifoia exoei
|ie peuvent voir le joui, p
k'viQCs par la gra.iue p ta>
pale a laquelle le nappaueu
la, ces naidia contiies bei
.jubtH titre, a adresser au a
extra mdicaux. U.< de du
]ae |e a*> i ointiierai pas
aseorii.eu mayisler dixii
iivaiite : Voue mi icu
t* pua iuieres*auis lit
f' e des t- mpeiaiuies en
't souvent nop oublie
Urh lOujoura de vu* re
fMfeitaui a i Pie**
je ust pat daue lea h
tournai.. de douner de.
ini.omp.eie J'.jju.c,
ilOiOnlsle, que je lie fim
(iiien Voile avia au teujei
a de Vu leauiUnleo I au
riTiicle a la rreiau Medi
h ai d ailituia du ce que je
'du aea lois pronoei que
loui cas, (eu adapte aux
Mili'i h qui tiennent a Ce que le
Iveil b k.-ii i litl^u a qu on leui
H I ; i t u i lu..
Vt X, H'C J
ItrlbM i u >i Un ie huu. U LO.i
1* utile leilie.
te journal 8 occupera de 'a cl
et e la ibiepeulique iamo
La clinique eai ac utile me ni la
Lbe laplua vaste Ue lumedeciut
fle pi ogi i depuis quaiuule an t !
" Clin cien, lie QOe iouih, iibI
[salit t'ai i par la lecbci be uietiCu
| ti savants dessymi luiea pby
*t iut.cioui.eie oui itxoci
ion lulhsai. tablir le dia
I> appelle, eujuurd bui, a so.
il uue foule de scieucta tu.
M autrtfois connue acceeao
'! l>byique, la cbiuiie, la bcle
, 1 beuia oiogie, la parasuuio
radiologie, eto lt ion p.ui
la cuuique actuelle eat a
laa clinique ae que 1 uiiu
)pe ai aa microscope de'
JRatr Caille
Mouvelies Etrangres
Confrence des
ambassadeurs
PARIS.9 La confrence des am
jassadeurs an a les di positions re
aiives la dissolution de lacommfs
ion du connle militaire en Bulgi
rie et la cratioa d'un o-gine de la
quidation des oprations en cours.
E le rgla divers-s question 1 jviales
en Autriche tt Hocgrie.

Un paiement de
l'Allemagn-
Le gouvernen.ebt allemand eflec-
ua le versement dcadaire de ;i
millions de mark or.Mr Reibe',mi
il re des rgo.is libres, eiplqua
4 la ibambie que la m^in d uvre
tpculise manquait dars ces rgions
i I introduction de spcialistes etran
ger) permettrait d'employer une main
oeuvre odinai'e abandaate.M Rei
Nrf dit que lea allemands utilisables
seront envoys dans les rgions i po
pmat on clairseme et localits o
es habitants accepteraient. Il ajouta
u,ue le gouvernement proposer.u la
aiificalion de l'accord de Wiesba
dtn.
Confrence de
Gnen
Mi Poincai lalfirme la de
lu ^.ojvt inemtni de s'en)Omei le
guaslica vani de se iendie a la iod
teieiue de (jaea. 1 dit que le dioii
et le devoir de la France clateat de
s assurer que tes droit, dapi.Us
traits txisian s et ceux ue la Socit
d*s natons, ne seiaient pas compro
Autour de l lection,
du Pape
ROME- Mr |onnart ambissadeur
-le France se flicite de 1 avuemem
du cardinal Ki.ti au tiae pon ib:al
Pk XI rt m t i Monseigneur Coua-li
cardinal de Bo ton un message assu
rant 1 Amrique de son affectueuse
admiration. Les cardinaux franais et
imricaiav suggrent Mr Joonait
< soumettre otlicieusement au Siint
Sge la p o'ongation dj dlai de i j
jours pour l'itctioo d'un mjj.em
.ape atfn de permettre aux cardi-
naux trargeis de paucipet t'lec
tion.
Le Gnral
J. H. liasse!
Aofr cow/rtV \j-> N'snvitMate publie
(/ sou dition / ln-'f : m
Pjr mi lil
Washington Le Gnral II im-
sl Hft'iai Corps a r*i l'or ire
de se rendre ei Hiiii con-ne
rsprwi'ant pireonnel du Prti
dent
qu'il
\ous exiraxom
Uuiversitatre a Ju
de t L'Informait
aj Novembre if >f :

HLirdiog On s'^t'eml c*
soil fiii Ui t Coin-niss're.
a^awa^i^
S.u.Mgr Bouger
D'rmin 12 fviier sera l'anniver-
saire ie la naifUSCa de Mgr Beau
M. N i lr nie le 12 fvrier 1810,
aura par cois-iueii
ns. dont p ans de pi
trtse.
C-s p^ar nous l'occasion de re
nouvel.-r i no're vnr compatriote,
ave: nra respects.tomeilleuis vosix
de bonne ft*.
Mqr Baauger en encore veit U ie
tjm. c; de ae.ge se D eo ,U1 conserve de l0
alicccu.raeetsepten Q0US
niiiun Ctt ous t era
^8
Uains
Crise ministrielle 1*' B*a.g"
en nul e
Mi O laudo apis Mi Den cjla fat
.haige de a toiii.a.iuii du nouveau
min' e, s'il ne ieus-.il p ment sera probib t m ni aissous
1); Vioieules ti m,
vissent dans 11
t no nalc Les co
pbiques sOJl dilb.ncs tl les
l i usement ret ids
a.OiNLr\tS baivaui une d,:lio
de 1 li- iiBLi^e telograpti de Kjiiu
u aujourd'hui laucnn 1er Mijieue
OiUudo n'a pas r<-ussi daua h-a
cffjiia il a tenuu vieue au roi ce;te
apii midi dit le meatiHge mail a
rauouue a tou e non Ue 1 uanve
(le connu u ,4
n
I- i.U >IUl
uuadt. Ay > iiuaucca d M.
laudo a foiuaer uu : .1 lat e h
jl t cut.tdib avec les preal'lan.a du
denat ui ue la cb-nubie des .d, MM- Ta ouo et Dd coi* et "tjjno.ui
ce uir au'Qjiilual- u, a aunouc
euaulie que ce dernier do il le cabi
tij
le Deiiiu
Monsegneur F. Fioretu. chatgi
d'^rli res du Saiut Sg- a invit H^s
nei n it^s dj tout ordre au Tl
D 1 mnetlemeat chan
C|lbdVale le djtotnchf
. iiv i S heures 8 d--mie
1 Uu, en et en d.' g-lc.s pjur
- 10a au T 6 .e pont fi rald'-^jn
Emiuen.e le C.rdina! \ bille Rttti
qui a pris le nom de Pie X1.
ipiotique b eat imii modi
lut Uqou coniidiable. Qu<
tommea loin de la lrapeut
' noa pie I Lea piogts du
lie, du physicien et du cb
^Ofitlitiralementboleveii l'art
1 cmenter et noua eut dot,
Pnia aiDBi m exprimer, dune
ifion formidable
olci que ta bact liologie, lb
biologique'et inra lologie,
iliant de plus en plua lea iea,
Minnmea de lorgamame, ijou^
it dar a dei voiee uouvellei o
licatiOD raipoune de la tbia
*yi aura, un jour, raieon de
liriamedantan *
iaiYDOrB de article! purement
["'quia, roua fignalerons no
">ra dont le tetopa eit pici >x
M*H.bri,ue K'V-e- d^ la P'C"
toute u s ecquiii ioni nouvtl
iaielti00r,0,,t lfc8 ,c.toiiier.
napboui f^iona couvre qui vailU.
^OCTKUR ILON AUDAIN
Xicien lnicine des Hpitau de Pns
*+& j ad^L, MJdww.
mis Le ministre des sftaiiis trange uei g ctemnaionue eaayerait de fjt
res h- savoir qu'il sera ncessaire mm- Uli nouveau uauia e.
J'ajquiuer la confieace. j
_. tt \lroubte*
Dette d honneur | m LUud,
La Presse Frarcuse >, commen LONDRES Les uoublea recuiu
tant le discours du tiae et celui de meoceot en Irlande au au|et dea dit
Lloyd Geotge, xpume son dsap ficulti de frooirea entre le gouver
poiotemiotau sujet de lattiiude bri oeuxent proviaore d Irlande et PUia-
annique car elle s'attendait trou-
ver moins de rserves dani les dis-
cours officiels.1 fille fait remarquer
pouitant que Lloyd 0:orge a recon-
nu >e trait garantissant la scurit
de la France comme nne dette d bon
neur. A cet gaid L'Indpendance
Be ge de Bruxelles demande si lei
Etats-Unis ne pensent pas comme la
La Petie Vrole
au Cap
Les Lettres
Anthologie bitietvie des potes conte m
forums, pu M Louis Morpeiu.
U e anlho'ogi de po es hI ins ?
Mus oui / O i aime assurment beau
:oup les vers Po'l au-^nnee, et les
fervents de Po'ynnie y sont nom-
breux si l'on en juge par le prt
;ent recueil qui nDus donne des po
mes dune sjixantaine d'crivains.
Et ce n'est pas sins une certatne
flirt que nous avois lu ces ver,
presque tois crits en franus
qjelques-u in le sont en cro.e et
ians le gol frariis.
Cet ouvrage dans lequel les po-
sies patriotiques voisiomt ave: les
ionnets d'amour.ne nous (ait aucune
rvlation les H tiens n'oit pas
1? Hugo, ni de Baudelaire et en:ote
noms de Mallarm !
Tour f ur anourjux, mlanco
iques et railleurs, ils manquent sur
out d'originalit. Et contrairement
ce qu on aurait pu attend e de noi -
t des Antilles, ls tmoignent dune
n.p iat oa comparab'e celle de nos
nmeurs de second ordre, et excellent
dans le genre que la critique popu-
aire a quai fi de pompier
qu'on me passe 1 expression '
Miis il faut tre juste. Tous ne
mritent pas cette sevre apprcia-
tion !
je dois citer, parmi les pices qui
ont le plus retenu mon attention,
d h zer Vi aire; le RlW, un sonnel
i une belle inspiratiou, et de Lon
Louhis, Dsolation, un peu dans la
note des Destines, d'Alfred de Vigny.
M. Morpeau, a qui nous devons
cette anthologie, nous donne de sei
..lop.'e-s vers qui sont beaucoup plus
1 ailtanchis que ceux de ses con-
temporains.
Ce sont des vers libres, assonan-
ces peine, mais trs musicaux et
empreints dune dlicate fracheur;
Vfan ime tait une chapelle fleurie de ro...
tir.
U 1 c uf. e du Cap annonce qu
que quea caa d di-i ont Ile eu dlatea. Me, 110 uut
eiaur de S. Joseph de Cluuy en a
ete victime. Laa tutna vaccina man-
quant en cette ville.
Djui U Rpublique Dominicaine, les Grandes-Antilies.
aiticine le journal, Lea Anualei lie
la
__ polaii, c eat n ca moment qui
Reerve8 dUVtOnVer matcommeosi rgnir.
nement franais.
PAR S 9 Mr Foincar deva.t la
comumion dea affaire trangres
d la chambre a insist sur la uces
Gralii t Hootcli
Un stimulant onlant, plein de varve et d'Iu-
inour. Un numerj gratis vous sera eip^di des
rerepuuii de voue num et de voire adrc.se tou-
pille, bcrrfa a w. M'!..ici }?;, t'en Sire^i,
Urooklyn N. Y.
it d une entente pralable en re
Grande Bretagne et que l'honneur de lei gouvernement franan.anglaie et
l Amrique est en jeu sur la question.italien afin d'*rriver a Uues avec un ___.-----:-----........_
des garanties militaires piomises Ce'programme dt fi ai et concret. Mr
journal considre que U France la ^'ncar a laisse entendre que des Hebell'H HarOCalnS
Ce que nous devons stirout rete-
ir de ce livre, c'est qu'il est crit en
rarus Notre culture a donc en
Ha 1 une heureuse iciuence. Il faut
emercier M Morpeau d'avoir tacoa
u 1 nous faire apprcier nos hres
Uns arrestation
Port de Paix
a
Belgique pourraient rappeler 1 A-
crnque que si elles oni d s obi ga
lions finaocres env.rs elle l'Ame
nque a l'ob igatioo morale envers les
mtmbrts de la d r"gi ion fraotise.

Travaux marith
me* suspendus
WASHINGTON Les travaux d?
construction de 14 capital sh'ps sont
su-p. ndus. A Tckto le ministre de
ia marine anta les travaux sur i na
vins de 1er Ting.
emdea prpaiatuires entre lei allis
u'exigeraient pas iiiouh de 3 mois
pour tre fructueuses. La confrence
ne ourrai donc pas s- runir utile
ment selon lui avant mai eu juin
La Commission des affaires etrm
gres de la chambre la mite d 1
l'audition de Mi Pomcar a adoutA
uoh rsolution "irt-nsni acte de II
dcletarinn d-i M. Pjincarrt q u eu
prenant Ih 0 '.() f,,,,, ;4 in ff c..
eng gV 1" gird de confre .ce j
fleruiti
Mgr
PARIS- Dapri Excel-ior
Gaea ei entend accomplir 1 engage seig umi Cerutti Nmcn Paris
meut. La corn maoon exprime sa placerait incessamment le Cardinal loi pour que la
coiiUaoce et a associe aux rserve tlasparri la Se^rtairehe d'Etat au ne sjit pas livr
du Qouveraemeut rrinqaii. Vaticau. fonctionnaire.
Mr Ramai R4ray a crit au Dire-
eur de l'Artlboolta po ir lui annon-
cer qu* Mr Emmanuel St Armand,
reporter du < Courrier Hatien *
tort de Paix et professeur an Coll-
ge Franoi* Canois a M illgali-pant
arrt lundi dernier d ordre du Par
quel qu est foimalis tort d'an
artu.ll qu'il aurai-, pT end-oo, crit
1 nuque d'itet qu'il tait dan Ce q .ot.dieo.
"Comme lien nejailifie cette aorte
ie squeitration arbitraire, qui n'est
de rate qu'A Port de Paix, seul dit
M Rmy, je airame le Parque* daoa
U personne da son trtlaire. Mr IB.
Dsir, d b en vouloir 0001 montrer
le texie de loi qui le tait agir ainsi
rt qu. le cuna'ilue la fois juge et
partie dans une affaire qui l'intrim.
So ili.i ona que force rea'.e l
libert individuelle
aux cspricei i'qrx.
M \Diill) Le Gouvernement pu
blia 'e coin
dcid b Mr defiaitivem-mt la r
sistance des ;> i . h Marocains no
'amment dans la rgion du liforal
qn'il tablira un soutient militairn
ndisii-'iisibl tout prolecloia' p >lt
tlqai
Mo>
ra.n
^ ._ ^


le u\riN

la [10 f 113 Ml! !
Comme nous lavions souhait*,
h.er l'incident du Dpattfment de|
1 Instruction Pub iq;ie a t eo'u'ion
p oar le PrviJert de la Rpubl q je
Depuis ce m-tn am* une en tr
vue que MrLhrsscn eut a*e: I
v. hct de 1 E"ar, celui ci a lutorisd
l'Inspecteur Gnral reprendre se?
fonctions.
Liste des Dparts an-
noncs d* New-York
pour Porf- ti-Pmei
S(S Colon le io Fivicr 1922
-' Panama 20
S,S Geo. Goethils
S,S Colon
SjS Pan;ma
jSGea. Gaeihals
De New Yrk pour lou* le'
pons haii^ns :
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emul&Son Scoit
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
.<
10 Mus 192^
10 Mis 1922
20 Mas 1922
?o Mus 1922
S S Sen
Hodges
O H. Emst
24 Fvri:
24 Mus
Intallatio i
dun phan
Communiqu
Hier 7 h. a. m. par le Chas.eui.
Sou>-marm No 214 command p*
Cipitainc 1 ving B Smi h, sont par
t s ie Cap taine E. ,'. Norcct d 11"
atmieur voier avec le matriel le
trique du phare des Ban s Je Roche
luis. Tout acte mis en otuvic fou
paifaiic ce travail tendant aider 1.
1 avjgttioa su la cte accidtne di
N. h. entre La Corave, Pte Riv ;t
uc N Dpes *> l'Anst-a Veau-
Compliments.
M. liichaid Luca*
Ncua\0'isn a la cai.e Pl'Cdtcoir
ami M. Rictwid Lucas, un des chti-
de la maison Okfl on Lucas qu
lenire tu Allema^n Nous tu
euouvelocs lus :y n^ih: o la la
circonstance
Les ;ff,ues de la maison continue
1 o ru sous la direction de MM. S:aut
et Stetr^eL
hlcdelSi.D,
ne Lourdes
Ce m.'.iin il y eut la chipe'1
l'Hp;ta! Gnral d'impoiiantes crt
moues en l honneur de l'ippaiitioi
d No u Dame Lourdes
Trois misses y ont i dites. A L
mebse chante de 7 hres \2 !e.s haui;
H'gritaircs ilu Cicig. de nomb ci >
h . es ainsi que les rr.en.bie- des di
veises as o:iations tt coif ries y
Mstaitnt. Durant la messe la mimi-
que 1 u Petit SmiraLe t o lg-* m
tu entendre dans s s meilltuis mo'
CillI
La Renaissance
DIMANCHE
Le Scandale
( 3 p< rt'.es )
Double 'xinienct
du Dr Mo art
( Ko 4 paries )
Entre gueule 1,03
ttaua JLxl'&ii Galanl
Pa isiana
DlMANCiU-
Un 1 roaraumiu nouveau qn fera
,enea:i m
Cur du Bandit
Film suc.s cistant a-auv pa/
Aliment pir excellence pour les
ert.n en b > e et les Dy pept<
ques R commaud par tous les M
decirjs.
En vnte ch z Simon Vieux
A f ed V't-ux Hcte L- Canulie
Pcie F S | ur . Ed. Es ve &
Co 8 fcN. S da et ch z Veuve
F !x S-lnave
AVIS
anglais*!rarais diir
S nog1 fh
un emploi-
S Uiess 11 i notre bureau.
To Ut
Large F ire*
Proof Hall
lew pro Igouittsi e.b.es dm- Mavirg up g J -ni ab|e
r\ . r- tj a yia/i Uustiu r arauai et tomMix
V iy m bcioiiH as a Wire "ouse,
Km u toi m lion ci ^v to
Beon STARK
. Red Qoat, Ave A No 191/ op
rrQlem9 emDarrasiaat "^j0 h CE SOI R
La D r'c ion met tout les samedi-
F. 025
Valet de cir
3 parties.
L f;ute Comiqu.e
D.M^NCHESOIR,
Giande Fte
Candio. La chanso- du Magistta1
M ng ns
Le Calvaire
Grand drame eo parties,
scne tragique
Comiques
Loncoui* de beaut
SLTTK
En:re : 0 50
Simon ViejK *
U'ui.c iii.co eu ce
o ui: nue
exi. u. Uilioj i
r 1 ei se-
Aubert Journal
T '- ii . 1 pgtai 1
Entre Gle 1,51
RtiLon : 2 gourdes
Co^ipagaio d'Eclairage
Electrique *g
ASTHME
Opprpaion, $n tarrhe,
Suffocations,
Toux neroeuses.
Ouorlion oortalno par loi
CIGAREnES CLRY
.tu POUDRE CLRY
Dr CLERY, 53, Boul. St-Marttn. Pari.
i"i ii.ulw l'harmaclei
1
La >.omp;gu e d E.la r g ilcwtn*
que ayant eu m p niit tr pu
sieurs lois, k.r;z pittft.eius d: sts
Abonnes, un t UC daM a p.u* y
ser la bon e .. en .u on pi
1 1 bbl ^i< U! ics -t s .
1. u;ui.i.. ci c e leiSlVti DOU seule
IL eut de SUpplIfLtl l'abonurti.ent,
mais de les pouisuivic par toutes ta
voies dt cl.uil
LA D RE 1 ION
S f.i le p'^i ir de poi r.r a coi
nai.vsancr d ss c if is q-i il lit sol
un peut sto k de B*na-i.:icle ali-
mert p*r x.eiience pooi 1 tnfanls
tnbasd^f. La B.na-Lacie-, rUUl
inaud... ,ar fous ros Mde in-, faci
Ire la dentition
E .t e ,11 pe.sab.e
u VI g .
PHARMA<
PRINCIP,
H. CANOMNi
49. Rue tAUKusJ
88*90 Boulevard si
PARIS
vendant
LE MElLLBCTt M ARCHi Dfli
Produits des Premins
et toujours de premire
UNE SEULE QUj
LA MEILLEUI
RAYON SPOIi
POOR Lit COLOI
DllOGUBHIB, IIRRBOl
BP9CIALIT9
ItanoalSM si
SELS DE QUININE
Tous produits en,
ampoule*, comprims,
.SOLUTIONS HYPODER1U
BANDAGES, CEINTI
BAS A VARICES]
APPAREILS HT0INI-;
pour ton* usages
APPAREILS ORTHOPU
Seringues hypodermiq
PHARMACIES DE POCHI, OE
COFFRES PHARMACEUTIt
pour Usines, Cornnun<**4
Projet s de Foctim
et totiH renne:gne/mt
tar l'emande adresse ]
PHARMACIE PRINCII'I
49, BUF .'itAl'"b
c^-sc. boulevard rr.L,;sn
PARIS
:r. s'jccufSAi
1*1 e m
'.:;:
\VIS rj-tlf SSJl
' 1 vnTM'w'uM;^^ Le Docteur Annotai l'en
NIVEAUX ALA?:,0lCSS dep.neracm.iMed.i
-01 ti3T!t'.rr. & RETTHD5R
'4 "'j^-ce-vie,
cooLt.tfe.
n.. ,.
-*, -''' '**"'' !' PftATiaUf M ci^.r^'-'fiox.Dk.
KtfM

:
en gieial et -ie si ciie-ii
|a i^ ilnr qu'i a repi s U
tic de si pi. t-'ss o 1
Heurr.< de n*ult'ilio
Champ de Mars No 10S4
de 7 i 9, hres a. m.
M a l'assistance mdico-chirurgicale*, r
de 11 hres i 1 hre
Avis
i osa .iiie
Noire vupeur le Co!onbm- lais-
le iSew Oi it-arts le II coun nt ei tst
il'-id.i 111 veii- le 17 ouimt-
Il laiM^eia e rnm^ joui | ool SjI
D mu go City, ia Guad> ojie). a
Les irTnbies
sont convequs
des deux 5cct o- -
pour disaajche 12
fvrier dacs le but de prendre ceitai
ncs dcision. toucernant la bonn
arvhe de IClavre.

Yaille
vaille !
j il e;i crdo: n rux coodu teurs dt:
>uii> bugey, autos ttc. d'accorder il
lsance, c'is' dut, de laisser le
passage enuu'im nt libre i tous les
vhicules de la ( orrprgaie Jts fom
pier, qoi anronceroDl leur arrive
par le sittemtnt de 1 or S RENE.
W H RUPERTUS
Ch A de Fol.ce.
M un 14- en les pena d- I. Loiom
bie pour retourm r ers le Ntw " t
O iretk prenaot fi et p st-Stt. i*. 4 i\\\(l f>h(ii T
fcOCILK COMMtttCIALK DHAlii '# WMl'*1* **/**
/ly. ni de la -\*y Oilmitx it
~) julit Ant, 11 an SC S O
Caraaval Travestis
Cotillon
C'est au Comptoir Haitx
que vous trouverez le pi
p
>
iXolice
Frrrch-ergluh stenog'a| hr wants
err'plpymeni
Apply to Ivs office. -
L. Preetzmaiin- ^jeraok
Protitiziie la bonne occasion que
?ousejftreka UIK^SOII Bi<)'0
r r#rei' bonbons fins ni chocolats
dtixgouidiiglalivre. 0rfre u ^^ |liva?f;
*Jj *"j /'ni// in k,n,iaK,if' ,-a }'s H*nls'k ; Ho ilemT-Qjina ; Bnboinet ; W
wtXIOII CTC IrfVffW e Uy Cordou Gio; Vennou h ; Cognac; li lueurs rsn^seg a s<>rtiet.
ils JMUll RodriftAPM Cot^rvrs 'le lAUtes lortM; Gintutv, Ghoroli ; I ai et Fi'ine
,. 1 1 va Nce %tl ; c p;io Pe is ; B tur \i g stu.- : l'on lte-i e B e
Les cli.m. dt ht Usn *fgn U^TupWx ; P- HtGflfliU: VI r n,; bla c %
t le ri.b'ic en B^ul s
nanudu t j Fvrier s, n Sa!cn bwnq iw et .;. a-*. V s dhi.-(* ; B e t -a* amid^.
co tfure seia trsntr la Pi*c a.'eii.MH. ; Gig- 8 ils .,-. uses el 1 nts.
Geffraid, maison A. de MatUifl, en\ Extrait Mi\9t p ".r liqutin e S. op.
u"a

toce e Robcits Puttoa.
Hios graphes et D.aiircs CorUxbia
I-EltFKCT
Black Shoe Dressiaj
Lf prodoit le plus pur qu'on ait encore import dsus le psys
Une strp'e couche sur les noalierrs les p'us dt'iors les remet
Ce liquide appliqu sur les niussmes ne sslit pas le lisge blane
il jend le cuir bnllaot tt soup'e, peut 're appliqu sur toutes 18.
Les poils rronnaif.l s valises.lesce.niurei.lessacs mains les ro te
^eovert It e -mis oeuf par une seule conche de ce merveilleoxi
Des chantillon mat exposs dans notre t frics Dputaient ..
Fie Sto Polish Co k. NJ
Geo. JIANSEM
Agent Exclusif pour H -l
i W, R .e cra Mirade*, <% f>s de la &<*
;
MOTIUT.EO


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM