<%BANNER%>







PAGE 1

LB MATIN • 'ar Cable Le Dr Announl nous dimande de pu blier i Port aa Prirct, le 21 lin ver 112 2 A Monsieur le D. Chs Annoual Ancien Magistrat Communal Mou cher Magistrat, l'aurais manqu 1 mon devoir de Comptsb'e de ne pas vous remettre ivant votre dpart la situation de vo Ire administration arrte i la date de votre sortie. Unt circonstance indpendante de ma bonne volont m irait empch de le faire le veus pue de la tiouver OUS le couvert de la prsec'e. En veus priant de m'excuser dt cf retard, je vous prie de recevoir, mon cher magistrat, mes compliment; ei mes bien siucres salivations. Henri MIRAMBEAU FIN DH L'ADWNISTRAT ON DO MAG i 7 RAT M' LE D r Cm ANNOUAL Situation au 19 janvier 1922 Lnv 19 B lance la Cis e Ccuimu nale 27,911,42 Balance la casse communale Or ) 547,/i rplHanq.N 1 Rtp d'Hati 11,000 r^ouvelies Elrauyres Les Cours PARISSterling [50,4a Dollar 11,87 New-Yok — S'tflitg aj)j 1 ace 11 I9 h Haute Silsie Comment on parp dans les campagnes La civilisation pv le Banque* (.'est surtout dans le campagnes pinr l'oeuvre ac omp ie par la conf rtnet. Il a a pu ; t La foi a illumin ici tons les coeurs Une re nou velle de prog es et de bien re pour ,, I humanit t ouverte Le mon Je qui I* '*P"< de ere f r et dt "fMf" a soif de paix et de scu.t tronvera '' n5 de l*Wf tn ^^, ?" sa place au banquet que lai a prpaie est i su t>ut que I on sare meut par la confrence seront s gis aujourd'hui Donnant l'exemp e il si goa lui mme suivi dm. 1 oidre su vaut par le; autres dlgus : EtatsUiis, Belgique, Grande, %  filages France Italie, lapon, Hollande. Ch M SA7 Cent mille i/x cent quarante sept 2/100 Sh.O. Le Complsb'e en chef H MIRAMBEAU 12 I" 727J56O 100,647,02 Le Receveur ChsCOUttl Faisiana JEUDI ubert Journal Ma bel au tare ( Comique ; Un ours de l'Alaska Avtc William Fernum Itntie Gle 1,00 a-KftsH nt i imill; I) M|)' C js militairee,'pumqu Ua ate.iers et las ramwayi v G e fi z u aa 10QI pro duits de roiuLreux incidents sont I* .irjprit de I tant au 1 le centre 1 activits secte e J Ion a cobfii p plusieurs fo s Jo *rm =1 M. Wr 11 Mr Walfer lli'he.iau a pria 'ion du ministre des affaires .lrea. La presse eu gnra !••articles logienx cette occa %  non. Mr Elw*rd H.'rnatein chef du ••i ii dmocrate a trac uu parall'e filtre Hugo Stinnes eKatlienau d:laaut que le dernier est beauc >up ilua reapect dnus les c rolea 10I111 1 m l'iini r vi8 ctuse de son udis CQtible honorabilit et de ea vale .r. ROM H, 6I >• roi Victor Enrmnuel a confi a Mr I). X1.0 a prsi dent de la chimbre d.s dputs la i mission de former le nouveau minis tira Oi eir'e que demiin au pus l lard V..D : Nicola prsentera au roi la liste des nouveaux minires i 1U i LISBONNEMr a Aoion o Mirif le nouveau Autour d'un don de M. Bcneomo Notre confrre L Essor dact %  on numro d hier demande an' nouvelle fois que la lumire soit fait par 1 ancien Conseil Communal qa dt digm et de correction qui n* per meltrout qu'aucun aoupfln puiss* planer sur UMH I<^I. U ion D alleurs devaut la quetliun | ose ai nette ment par notre confrre, le silneaarai mal interpit. posses tianS Iva a russi i cons'ituer publie miaistre daos lequel il prend le poi tefeuille de I intrieur, Mr Durac ce lui ds finances, Bi b)sa celui des • il M. •• iu',,c i.-s ei Rodr gu z celui d^s co ouies uonfreacs En riioun ur de Pie X I Ce malin vers kl on/c heures toutes les Egl tes de la Capitale ont carillonn a l'occasion a s ei j.onv'e; mais ces. la fjrcne la pu simple et la plus t usede l'pargnr que connaissent ces bornes gens, h l'on se ferait ditfi:iUmens une ide des capitaux qui donnent ainsi daos les ci h..t'e ruiales et quels services une b r.q.i.: pourrait prendre dans ces c j.id tions. La capsult on d*s conomies ru* raies pourrait rendre le; plus grands services au pays, pirvoie d-co-is*q-icuce et tnlir^c ement ; miis elle rendrait immiutement service aux capitalistes eux-mmes par l'o'ganisa 110a scientifique et le p'us grand d veloppment des ate'iers ruraux Sans dou e. ce serait un* tr rode tche d'e>s.>yer de peruad;r nos pay %  •ans de qaelie utiii il serai; i euxnm s ea laissant organisa* cornue 1 il convient leur vie daflii-ei La m incs (o m: le fo.id du lempraeneni des ruraux ; ei celi sexp ique pir c. mauvai) tiaitcments qa ils ont o stimm .Mit sub s de U part d:sj c eux qui peinent dans l'okaC -^iem.'oti et d s mouvements d:s campagnes pour le pins graa tititi (de la nation, mais rtcom i y au'ait l tout un courant i re'sans pouvo.r s'leverconvena monter. Mis n'ts ce pas l un peu dans l'chelle de la civilisons. %  *e% 1 notre devoir? Il ssms'e ptra. d'affirmer que la prsaprii 4est depeai descelle des caapagi paontat viai El revanche, c'est dee villes les campagne que pre de la re I serait un pfate.npse.iii p:ns oas i l'itolaire tin %  no 1 le rural U tor.h de U ble civilist 01 Si noas savo *s profiter des H gts qae noas tre la Baaqtth dn Oiaada.it que noas avenj exposs ici, ii sera tactle.pu U i de procdsr de proche eo pre l'ieiresser les campigaes as nttt vers l urgne orgaaisl pitaiisiiton s.i ntin-^ue, d'eii a vintib.e a locuu in dsil Ja ltava.li et du capital paur | oppr nc.u commua. w'est ioii q ai devons etfijsj (maux les voies de ce)tkrnai ; lastiucuoa, la marali.a 10a rd •.c.Pita ide nent, noas deveaij aaire parmi eux l e^trisit, %  •s modernes du travail agi; le sens du confortable. Lo.sqne, au far et i meisri, circousiances permettront 4t a main 1 ces importantes e-i plus snensement qae nooiMl voas f u j asqu'ici, nous devronsjf ser raliser galement daos le t dt rural la scieact d'pargaer cf capitaliser, que nos paytaas dent dj d instinct et sans fi ooar eux. ~ Sacho.is donc prendre le de la Banque Royale ni Caata etabliisemeat existant dans pour les dveloppements dece ] — le seul dont le pass puisse] 4 e de l'avenir,— afin de paet uotre tour, indiquer ce chef g""i r— PARIS La confrence interna lotiule eocial.ate seul ouverte au %  : 'i i.tn en 1 absence deb dlgu i 1 iininla retaids par la g i'"-dea ii' m iioin et des delgueu italiens tetenus par la ciise (.oluique Seules es dlgutioua arglame, franaise et ofige eittient piaenies' b' i unifia eihange d'impression i eu IHU u sujet de la post-ib li e le frnuer une nouvelle interna 10 uale qui reun.itni le .uieuts extie m-ttb Us oiatcuis liibiit n mai quoi que Us communistes t ai aia ne part cipent paa la conf rence. Cin Galaul CKSOIF. Concours del plus ble femme de France En 8 slections 1re Slection URaitre de Forges Le clbre romain de ticuigas Ounet en 4 parliee VENDREDI G Al. A rancesca de Remale ttrani oramu du Mwytu uge eiC Entre ; 0,50 t WASHINGTON, 6 %  Lei dectm.rt qui fo ment | c irai app ave par les 9 putaaancci samedi deiJIU est soumis aujouidhui 1 la signaute dei itpiseutants de toutes les puissances qui ont pris part la coi.ieience.Le trait est complt par es documents qui contiennent les 4 points du snateur Root e. les cha pures ayant .rail i la rvision des la rit 1 impuss la Unne Le ira t r dusai t le^ forces navales et ptoh bani l'emp 01 des g de gusne esi sign par les d lgus dis E *is U as, Italie, Angleterre, France et lapon. Les mmes repu semants, l'excep tion des italiens, signeront aussi au )ourd hui l'accoid supplmentaire sur le Pacifique connu sons le nom dt accoid des 4 pu.ssanas. U. S. i\avy News PARIS, f) — Le Comu Fiancef\ t M | r Amenquea ui ujou.d'ha. les 'n [ anNM Hftfl [ hlUff ? r emb diants Lanaditns qui sont venus visi U U U I U U UU ullullLI tki par le 1er Paris Di nombreuses peisoinali ** • %  %  %  *• eaiiNUM ai 4r | a tes pansieunes assistaient cette r / trarfi Au 0 fvrier 0049 08)6 3617 4749 p ception. ce Gai marquis 1) Cistelnau fit uns confrence rappelant l'hioique A'ger.t S'er'ing couauite des lgiments canadiens i. ire Italienne peudaut la giene qui luttrent vail Mark a'.lem mi 'ainent pour la iib;rt de la Fiance Franc franeaj et du monde. GnUdei hollandais Yea hponais L'Eaupte et Tael %  Sh "l h ( "*Z? i Pcsdor de lAgentine t lll/y(p fer/'f? R'upe indienne LB C 1IRB La p.! M fgy. t e tue Argent en bares >uitoia. lea jjjiniUi .14 o iiuatcs, re pousse nnauimcsicoi les dernits LONDRlS — Une foule de 20.0 .Mopo.nions du gouveinement an voiout ''es indiens en rvolte et de gLis qui offre Ja libert A 1 Egypte villageois ont attaqu des o'ficiermus pour une date indieimine. de pjiice i Yhaura Chaura samed tt ont tu l'tat-imjor entier dea oMi N OM. mlimm nLu**me*m Clers el autre$ hommes de poli;e btL.GRAUE Le goaverLetnent^orK Lotfice indi.-n en fat avis aa Yo-goilavca dcid d accepter la d JO uid hui L-s corps ont t b es c bioj du co 1 eil d-.s ambassadeurs oaid hm Ls corps ont t b IALKSON MISS.-Le gjuveroeur n s U| ei des propi tel du dfunt L ee M Rastell du M.ss.s, p. est dPAH f k n%  !cndear diDS uae aclioa en France et quelques uns rappeitw dutet de l'at itode aoseneaini 4 ; 199 propagande allemande trioatiai) 0466 La ralama'ioa dea intrti 1 l'alloca.ion de la Dette laaori loua l-d paiemanta poar rpirffi qa l'Ai'em gnd doit faire. WASHINGTONLa ••**•• .'nale de u confrence da lai 7*i m-nt a t tenue ce maiia eoef 8 ,oX ien lie le discours d'ndiea du P 282j'dent Mirdiug et signer les trait 66 : restent. La ^lua g au de iot\t .ulei. nce •..-isl* lea delga* aVdj dea uppiaudis euadeti f* gs, coin ne chacune appertaa signature aux documents. L*' dent a caratiis la aonfsn comme tant la premire exsr dlibre et ifficdre des f" puissances de la futilit absim! guerrea. a-Oi ANGELES Un aoin d tions pour ee aircir le rai mystrieux de William Huit Faylor duecteur de ai ne ma cause uoe grande sensatioa M le monde des Ci lmas n* cornmu l'L'Bultai aucune umiri' tionnelle dana 1 affaire. *i* daceuia amene eu prison ontj interrogea tendant dea hearst rsultatDe la lingerie de sais femme ligure dans Investis 1 Le picminent newyo.kiis et raeiiement litnc Une actriceH* est recherchehturi df. (voulution* : Chaup Je Mus No 1084 des traite, l pi tocc m dise* w*\ mk \mmJ?L !" i !" Jii*.m*mm eipr maut sa ai.tuud* aux dl|ua s< 11 itat* i ^ W aSHlblGTON, 6Le prsiden' Hardirg. au in ment de la s'g^a urf ASTJ b u'. u L:ai PAPEER PRUNEAU "••Mpr.d-.n....d.|., w ,, ll un ..., ,, mm)a iHSUl: ^"'' h * oppNtsion. u. (I1QS U FRU!tEAli.S|.^tt41>Un i CinVoriti ( L SOIR La femme aux yeux^ tre* : 1 gde



PAGE 1

im wwcm GLOBOL fortifie N %  tX-.: A__.. Un mois de maladie abrge I potre Vie d'une anne. Le \QL&BOL permet d'mitmr \l$t maladies en augmentant la force de rsistance de l'organisme puisement nerveux Convalescence Neurasthnie paies couleurs Jft UmnosOLmtOL %  frimii tout ner aaar3 C* n'ttt pat W o( JOineii!. MHIH, dune fa* --*j -on gn'V.* n [-'in lire qu'il | M k ,; c ; par [ v *AS iilia de .%  ij,-"ur. „ a'. k.i los. lut de premier ordre qui, contrairement aux exoilanls habituels, manifeste une action rellement utile et persistante. Il abrge la convalesnenœ et augmente, pour ainsi dire, la forte de vivre, dont tout la secret rside, noua l'avons vu, dans le soutien des conditions essentielks de rsistance. C'est pourquoi noua prescrivons les curas de Globol a la plupart de no malades, celte mdication ne renconIl ont -aucune contre-indication et permettant une lutte eflloaoe contre la dchance hmatognique. 0* Etienne CKUCEANU, Ancien interne a Paris. EUbl" Chtelain, f, rue de Vlenciennei_. Paris, et toute! plmnnacic Vaillant $ nouet gents gnrante pr Mutti t 1720 lue ia Hasaiis 4e tmi Iri.i -' T i ai 1r 1 'i '" '1 ITT i -dh* La maison V CtiEJD AVIS Tfcc Up-To-Dafe TireRepairs SboP Hairj H. Kinney,prop. DM G utton. rut n r,; nee Sain Itpnnmrel clatement m coupure aran, quul. e , yonfUnt et si„f m gl usent. ,r Quand vous v,z uue tenta -, ,^„., P r ,, voire p., u, ue l, rapia*, pireWta morceaux, mai. t-it^-j rtpmr e U isi u.ert lou la uiode.cW ireilUur mi£i Pr,e que nui. <,a, agissons le iravjJde coin H clic r. ._ Accommodement* faits sur touilles travaux, A i r comprim y.alis J£ tous lesclientsde nmtre tablissement. duvinien MARTIN Peiit-dov testez s a^^ttA 1 Invite aa bienveillante Clientle a venir voir rriv par le d-rnier Bateau. le nouveau assortiment iCercie Uni IrpoQ • Soie |T*poD ram|t peur Kimonos landi uni %  gandi f|, u 5 freile om eonlf-ur loile couleur i fleura aP* baireceuleur •Je blanc barre b'enc ffisrdioe blanc *bardin cool nouveaut li-lner couleur ( 'jogerniiU>p r carr au Damier N'g'jual i.o.r eup ap noir srp. *ft noire & bleue maria •" %  [r lavable couleur Jtk blanc et vert Bi M ,,nc el cenlear ~ox oolenr |le granit |; r *ren de aoie • landi uni r r lndi i iieote II?/i?* 8eie p#or fhf-UetAiobea £u oullur "ch.misen ioiient e Cr'/rl' k 0,,Mr •• 0>> C |v'roL ce >'wB tai titie 1rs dernirra L ) qm Voile i barres de aoie D(tmBt couleur ft Liant cappea D msaac fixaleit a Serviettes de leilette Coton i drap anpiieur Gvlirot suprieur Percale Sage noire et L're %  %  i d r broCe Brpfrieuee R' tan pompadour Tnaaor T*e d Irdien Toi peur jiipse >0 iahince, le* lfnti 1121 SHtaJTeB • Co Un Mo Port au-Prince Ga Dpartements a 50 aTrarger j Les insertions sont reues ans bu reaux du [eurnal, 1338, Rue Amii caiae. Sance rcrative Dimanche, 16 Fvrier aura lieu unejanre rciative 1 ft re par le'ves de I Externat S'e Ro>e de Lim; 'a piofit du grand'oiga; de la Cath drale, Lever du rideau i ; n>urs p<;i se.. Le prix d'entie est de 2 gourde ftosa Line Notre vapeur le ITTI r" exer 1 a-e p-ur le emmts en bas ge I* Bar:--! ace, recom I r arder rar tou ros Mde.-!n, faci h e la dentt'on tt la croissance des j o r La Bit?,aV-dce e*t indispensable; ^ l'poque dn sevrage. 1 tuhe de Pebecco par boile de chocolat La grande demande de chocolat en P_\udre t If ghesi Puriiv de I chn et tinkprouve que le peuple a su <>p >n* cwr sa boute qualit dfiant tout* ce* 'iirrence. ^ Efiach^rinl l§ boite r 11 0 < t t< a £ o,00 1,50 0,80 NEURASTHNIE. FAIBLESSE CHLCrtOSE, DBILITE SIROP de DESCHIENS rHmorjiohina a.JCAr/aur i. ./. n 3 !: rrfstrlt par Tllta mdtoaie --........ D ...i ,,a7l*affclo4rr, PAJttac Tuvnmm. rm -^



PAGE 1

LB * A UN GASOLINE ET KEROSIME IVcttf venar?* d'introduire en HaiH, la marque SUMSU^ ti connue et apprcie d*n* le monde tntie Cevx qui m ont dj fait l'essti voua di ont que la Gawlhe SHELL est spcialement recommi niable pour rendemen aiantau*ux et quelle n'encras*e pi* le ton moteur flrdce ou ratfift*fft*ftf pir/ait. Ji v<,ii eN(/(/eiOhi* n'iieer gae /a Xrosme SHfiLb tiiprieure aux autVe* par ton degr looe eHe donne n consquence une /lomme pfw* vive et bile an nie. sarr /Grand Htel de Franci VINS provenant directement de Brmc, p,, Bordeaux. ROU6K GourJes 5 00 le ga'jon BL SC i ir ta destrsctiaa des Mouchai. Cne* Mjrtis pxir la destruction dis Meustiquee. Rsultat merveilleux et efticace inotnp trahie. 2>a is ode r et suis aucun diufer po r 1 a animaux denteetiajj Hii vent*: Che Alphonse Haynes 115 Hue Botiuo-Foi Pharmacie F. Sjourn Avis important I Ifoasieoi Hkuiy Pqaiit, locmi gnr,se voit dms la ncessit de (tin Is^voir lors ceiixqu''! arparhendrs ,) fiIin e v,s I ; Art. m^edin. et au ***** 3e U&^SS^? h transmu %  %  Lakorilra .Urolofid en un Laboraiout d D; u FottlDtc> ,, nesl Bioloi • applieu sou la Dir< c ion du DrBico\ et l. Sjourn nfumvii • % %  K"> — %  — l'annonce ci jointe, saut pour le WflssrMiunn et U consUote Ure Scrtor'e d eateut daucuottie oo ifl l gaialemer. qDclconqup, accept ou lejet par U !> due Commission/e lalo^atore es" ouveil Ions \^ jou* de / lins du ma'in a o Les dposao i ou titnlairei des ri heureedo ir p>ur louresles recherclus ei analyses prvues dans tMSI ,j e e cas de : Ai u tu s, Tuberculose, Infection, Moi si. r. a de chens, Piqrse et > res d'iu -t'ct s K %  .pi o;.s d > la p au. Blesgt r s Plan s Brut R'e. p. ui i bjt. e personnel^' la Ci e.te Il a un. Dans les il es d s m itadeii la chambre d i baia le wa er closet. les wi Vvai i i et api o^ le balayage; Pe r c ca isi lee blestures d*s ai 11er tenir pr>p es DiDS I s a-'oucheme Us et le t mps l'pidmie* le l>sel s'il jlus que dms to is autres taf \ye z toujours uf et Ws oo sans oo dans Hfch-rche d,S, ira hles Pharmacie Centrale foit au P'r€, 36 Janvier 1522 F.euty FEQUIERE a^oaaaaaaaaaaai 1 mi > mu Jounanx de Paria LMme, Le Temps, Le Fgno S Le Journal, en vente la Lib airie ^do Mrtm, ij;8, Xue Anj^a. \laris, Fiancs, Amoureux. Oui tie em#flrs^4 sur U chir d'un •ada ffrir, veut un Extrait Divan /Veiri f Moulin Joli 1 Hindou*** nierai erdeltai de DemanUz tyt U poudre de rut Divmn Non , en 4ia une mervetll", Ln vente thet Gu*n ff. Va'lin M demi Ift rve Bonne ro>, M mu Troue et A gntwt Boit En iloek eAU me Jardtne derr i le Sminaire. Vont y \row>ere?aitts\ lies r,H*s pour ivto du ormet* des fards eau de elogne, savon*, r. gU*r% U tout prise tnodif^ A, IRMJtlDf /i Cie agents Kx'lutifs pewr tfa . %  : t ,^*e*



PAGE 1

^UQiiAm nnAfl Sa 4297 Port D PrixxCfl, lait) PMMfMTiURE dment MAGLOIRg NUMMU 20cmifWiES Mercredi 8 Fvrier M Tel est le sort de la coadiuon iiiiaiie qi il (ut presque toiijoarx renacwr au\ iiauirs oonr nitv tes maux. •DALEMBfcKT Quotidien HfiDACTION; Aoe Amricaine Mo, 1 Ja I tndques considrations sur l'article V do la Convention Courrier Mdical PeHtes Nouvelle* Port au-Princo •a propret des verres dans les Cafs U taite de cet article aat la sai-.tatioi gnrale qui puisse ut: — ioutee Us valeurs re:ou c •M al tncnagea* par la Receveu •ral seiont appliejits — 1* %  aies en t dea appeiatements n loeatieni du Heeevssr Gnral, _suivre exac eraent l'ordre dsnt •al las dpenses sont nunirt* ordre de privilge, on risque daae trouver eo face de sur prise b ix dconcertantes. ainsi, par exemple, il peut arriver lia solde disponible poar le Gou marnent sufJee pour tel mois pour dpenses mensuelles,etsoit insul il pour tel autre mois Dana (a* litions, ii faudrait nu amnag M des fonds revenant l Lut b i M> pt lai permettre de lservei surplus passible d un mois, en de parer 1 insuffisance de tel |trs mois. •la supposerait* une modification astre lgime acuel de paieraen i tel qu il est appliqu, ne per.ii t ministre des nuances hai ion uY isr aucun ordre depaitiu>>ut sant•ontioie du Conseiller fi ancie-. irnent, et ai ee rgime est main il, il ne ara jamais vrai de dire • le solde est remis an Goaverne i hatien, ^•atre part, et en supposant cette ilcalion obtenue, il va stab u ?r*1! e .J)l' u, l q oaat %  M gM a, Srj' d f 869 0pra IOj8 d Le ImM , mu ton ditton du 8 ^iST&ZZ Gnra &*i2 % S^ fE'Zt peut.il faite aea pr vemeuta eom f nom ma fy 1 m k dtvoir dal me le prescrit l'article V de la Con Ur la le '" icn P ublli i lU veut.on lorsque tout le monde saie T ,,. que le service de notre de te publi • 5 a '* de mde: ne punique auase fait par annuits et demi-an %  • sl proccup* rcemment dune onita et non par mensualits i 1) i iaaat'On d'hyg oe qui intresse une plus on le MU galement, uos msis ainn? p nie de la populat on ceile Je itcette douauire sont loin dtre qui va au caf, ne sera I ce qu'une uuurdudeuiutuuifonne ; nousavons fois par hastrd. Il sag ; t de la otop.e mVSS!il!. ia rcolt et ceux de la t des verres dans lesquels nous u _. Bcmmes 'ous, peu ou orou, appels \7JXF22 ? Ufal acceptera f.l i boire, ou ploiot ,1 s'agit de leur .VeVS mCZi TS ,e ; qu / d i ns la p,upirt des s meutS quutum fix. q u l'expose ** raalheu ^u S meQ pas niable. raidi, t a douner au Gouvernement, Net oyer des verres es une chose certains moi*, an selde disponible qaisppsrsB, au premier abord, cnmjui repreaenterait plus que ce qui me facile ; mais tout le mo.as y 'SJSSTZJK '? d *P-"tant iUe l'eau chaud, et. s. pos^i -ou aitea,-aio,s que MusuUaauce b'e ch.rg*ede lassive \\ 0 X O ie tels autres mois peut le mettre i.!'., "u V • ,i %  s a a u lu. mme au-deseuus de ce qu'il neul •** c est le r,S( l de casse ivoir a psveroouriu ttranJof. et au P f,x * est 1 heure actae'l. I ivoir a payer pour la servie e i 11 vilegis uuiners par laGouveutioLV la verrerie, oa cone>it q ie lu cissc iN'aura-t'ii p-s pour devoir de se di so 1 "Joule des panons. C-ux ci n que tel mois tant de morte-aai oat < eQ outre, pour U mme raison, aou, et tel autre de lcolte, ta deto pris l'hab.tude de ne sortir des ar' puuliqueeai exposa a soulfnr d'un moires que le nombre strict des r manque de pœvoyaoce de sapart ? cipient ncessaires pour une f jur..A.'m ."H. c ? nlrre a P ar, J r ne complte de clients. L rsulal uiiemeLt de la poibiblil* de co.n est qae. de l'aveu mme 1 an dces pieter le solde uispouible pour le r „J?I. JJ "u mme i un a. ces Gouvernement par | M recetuS"fir "££ V^\t T S ',i" a ; e -es, c'est a-dire les reoettes autre* C ent W*^?. 1 aa CO de la que celle des douaues. Il y a beau l ourn6e le vin b.anc dans ie mme jsa *u ses recettes ne sont plus veire dans un bar ach lande, et que. Jispomoles pour i J uouvni m-mt. lorsque l'on bo t, le soir, un bo:k 1 Cela date du premier budget regu ar ^ terrasse d'un cal, il y a des chaa de la collahoiatiou, o eus recettes ces pour que 70 ou 80 sont touib.es S la seule Jispoai ion aieat dj t consomm •he, il le fait tourner deux ou trois 'ois e.itre les doigts •!• Irtntre TI r 1 lans un b cremp'i d'eau fioiJe. Ce :i fut.'e verre est ce ispro^re.Q i? lues uns apportent a ce nettoyage le 'atiemen', parfaite nent llusoir' i un jet d'eau vertical. D'autres %  • snvent d'ua g-oupillon. mais ils a.> ^raven alors les choses, cet inst r u ment aux poils vttqueni, us* et col es transportant les souillures d'un verre l'autre et en preiant, quand il en manque dans Is bic o il re OO*P en're deux prir l es d s;rvi:e. M POT vaut n'tnsist r pi; sur letablisse nents moins lev; -lins la srie dis dbits de b lissons ; l'eiu ourante inconnu?,l'*iu chaa le ig -o ee It torchon propre un rayth:.. l-tans ua voile. Les risques courus par le coisom nat.-ur sont doac rels et coasilirj. b!es et chacun peut, avec quel}u'< t stants de relation, en a/oir ai ide, sans qu'il nous soit ncessaire le taire d'iler sous les yeux du le. tenr une liste des maladies ains transmissibles ou une numratioi Je ierrifian f s microbesIl parai? in dispensable que ces emmenh seient modifis et ce n'est pas la premier'ois que ce souhiit est formul pies hyg'ois.es. lie rapport de M Briiu nous fournit seulement un occasion de plus de frapper sur on don pu icuUerament dur enfin cer. Des inspecteurs du tra/ail pi sent rgulirement daas les tab ipersonnesisements o l'on boit pour savoir s dacs le 'a loi de huit heures tour de soi permet de lernaquer des est respecte. Si Ion s'occupa t un quantits de figures ap:, lesqueile, peu de celle des clients et si d'autres 00 n aimerait pas vo'oiuers passer, inspecteurs vtifiiieiit la faon doit nous savoir que le proj t de taxes inter ues dO'ii il est si souvent question euglobara c^s rectos diverses qui „._ r v; 1"" """ r %  aLS Ie aloi de huit heures est bien app du Couee.hr oeuCaer par le fut mme rcipient; Un coup deuil au que et si l'hvains des-servitea M? fJSmT**" d4D ,e8 5!LlW ?? di l ^ ttW d respecte. M oecupSu. Et il n'y a pas de eba ice qoa c^s recettes reviennent au Gouverne mept, mme si la ticle V est mis an J JSzL \ 1 • l ? S VOt 0 1 s 2n %  > %  5 Croit-on que cette application, puisque nous croyons Ioact,onner c0 J • %  %  bouches surveil!an:e serait abusive ? doit us conni ss:nt malheureuse | Du travail dnotre confrre, un^ me.it I n trieur s aatre con:lusi n dco le que loi p %  %  — ,, ( [,, C*.t a diioira phrase est extraie ose a peias fo muler L'alcool ayant Banque deux jeux de comp abi ; ne aot auires que des taxes littra du rapport prsent sur le sujet qui une certaine veau aitiseptique il se • ane comptabilit dea compter, lemeot internes nous occupe par le docteur Briau rail main* m ,n,w lr^l^LL.. mTZ S£ r ali S 1 e C0JUP V Ch0 H 86 d,g e de rermr ue: ,e diUS U *" e la Soc.eS de m* des S^S^Jl!SSVSS^ W des comptes du mouverue dpenses dea travaux publics dont deeiae emblauc i',i.,.n. „-. V 1 1 q ? %  Uaitien Csla mettra-t-.l lave sot responssbles les ingniera J"" JtiSSLm vll !" ? U ne le sera,ca( P"le ve e Jj Gouvernement labri de amricains nomms selon ta Con f"J* i' U J IOn Vuulez v <"" "vani quoique daas une faible Nelamatioe ou obaerva ion du vention, le traitement de ces log m , teaaQ, I 0 nou suivions cet mesare-puni par son contenu. L* -Jjller Hnancier base sur l'arti-.uispis eux mmes, les dpenses du ygioaiste au cours de so-k enqut-: encore on peut adnettie qu'il y a •J la Convention lai donnant service d'hygtae et le traitement daus Ci ca es bll8 > cez ^ mir une honne part d'illni on et l'on ne %  *|t d'laborer un sys mead-,des fonctionnaires de cet ordre, chands de vius f compreairait pis tr; b eo. au sur llCnmntahiInA ,...Kl.,.„. mltm l.l il ne I a na (Uiirn r>„J-__ !.. A M. Vnlfl ll'jhflr.l I %  -c nrinl..-.,f.l-l... —... J . I p tous les ooliqae i M 7:""'' "* •iDiuouB.imfl iHtuiioiD iaiu DUI ira i ies uuu* iuu ui.uue a qu, uans laquelle te pour viter ceu d) it raeoaea nm I^ST-ri! 111 dfc 5 FmanCeS a 010 "" SS? d8 r 8 e Wl^dlapcnlbla verre est plong par un premier i" SnuTn p"Sble. Si fier i unp! E autres racommandatiooa qui remeitre au Gouvernement bai ten V aee eau renoavele nui, nu .;-J r .ii. A K ., Jf tre jegea ncessaire \ qu'il faudrait prlever ces dpenses. ^^t^^^^S^lV^^^ QC 'V, que doubL t • aeeaaair.ment lobligatio.. Entrevoit on ci qui ces nouveaux £,* fJ A l. • V 9 ^^ %  • ntjJliit UWfar % %  < ••aveair. en modifiant U ranima B^'avamanta rdui.Rient I. Aita, leau courante ou se tait le rio ge autre salut 91 du prob'me. -il l.i, 4; 1 Uc] — •• %  iiriaoui i uuii||iiiu i BOirrrWH UU . J a I^-JI VI '•avaair. en modifiant le rgime pr'vementa rduiiaient BWN 110 !? cluel q 19 l'action du po-iibilit ? %  aeitier financier ne aevra paa a %  [• ar lea comptes du Gouverna que celui-ci restera matre de %  r comme il l'entend entioo in i e eBt le %  erT 'C de tr tion, i -. M -.. ne de la Banque qu va se trou ioliHboration entra 'es embarrass enire deux fa nancier et le Gouvernement, cVst expdier son service de caia a diie entre les deux(ouve.ne.cents de d* 'i C8t t)ieD eD,ei d u que le signtrtai es du traire. iitinH nQBnceraent ^ ui 8t d d En rsum, ce qu'on fait co mois Bi Q dans notre organisme ad ci n'est paa une solution sans en ir G 1 Dc b'''gera paa le Reeetente pra able, c'est plu't une cora ta ta? Iplcaion Souhatous qu'on le coin 11* u ucetiit d'une rglomen^pteune et qu'on y avisa au piep u Elie Lettiboaal de pals reTie aa P*rt )', .re d I Enauuuel ueroy. prvenu Wraae., •eut. Shaker dans Toercice de ses fMcliM, Franois \ iljoint, Marlus Freata ei Ikon aria payent chacun une amende de Oeui (aiae pour avoir contrari une reprsentatif,, a Lui fi! tant.— t.e n'est pas cher Si les Tribunes du Champ 4e Mais taaa. vaient par er, elle, diraient ce „ai ,, pli £,„ \-.li.. UCIUI et Luca S.nv.l. i-.^, Wu \ seul neures n deinie Hendant que le gendarme la conduit an •xwte i ,o heures du soir, Vvette j Ma" i accable d'in|ures.Amende J ,^, CC 1 .P rob bl,: r l ent Pour un motii bien jMriodil UlancL**ffatoj est expdie au R,J Deux poulesMarguerite Bruno fil;,., \ernetv.vaient en patt. L .i uan surri, „ voie, la guerre allurne— Le lribunal c'L, l-ardeur des riva s et les condamne a TaalS Le .r.buna! condamne a trois ruo.s de in! sou Beuisa Antoine qu. avait hUI le mlfas installer aux dpens et.-s autres L'ternelle histoire .. Lucia Riir. <. Unce se partagent l es Uveurs Tx2£?g£* Piennrnt au collet, pria.-, de jalousie J Uia Brutus vaut l'ta:,r en a^aaaT? pour cela, enlev, une partial de la garde ,,al L jeau.ie i:erhng qui porte plainte Bera Doverger dclara qu'elle tait la an. trea.se de Joseph Perp.gnand" rnai, ,e ,Ju ,1 relations ont cess entre eux. Cela n'empch-Y* fjOg braJ li d venir auT'rt.t'J Rivalit I.. Kanie Pierre en!ve a dent, unj partie de la lvre intneure Jacques L'ingnieur Lieutenant remet p;..,a. loseph une ; leur de o 3 iM J !" J* ""£'* d salaires de irava.lleurs placs ioalS-T"' Dieudonn dispose de mJ*m?mmBi au juge d instruction o il expli qje u -? "f"{ %  aune avance ta,,, sur s„ appoint^ nt g Mlt -Jules Franc.tion entre par surprise cu gust.n UU) qui tait encore au 1," ^ M iTOtMte. Lutte, cris, voies de t condamne a I amende Jules • Btranger C s. Mu>jf .Vat^i ^ MvrAr ,,: %  • Washington an annonae nue le trait* rgla la queation du la.tnn, dtVLn ,a J Russie de reprendre posse.s.on de" leur, 7f££. — Henry "ord surenchrissant de S — "—UU enchres puniques devint .onncllemen possession du Lm.oln Motor Urnpny ' C '' i.~ a ?' nd f df ^"aington que It l radio rpandu a protusion par le. amate ? M suspendu emporiirement, d'ordre '.[v", renient du Commarea i ?,!,<. . mi ,' M P *S rence dans les inSaiSS Wn ^ — U a t oificiellement rapport sue u. SSSKlSBr •"JWaBit — I^:s mortalit, du-s il dda il J, ., ners et le Cap,. W.Uiam qu, son. ,.£ v il ns de l'acc.dent.du thtre KihrharSrl T ct enterr, au Cnetire Natli, TM^^ 6 fvrier Une pitition a t prsente au Congrs Nicaraguayen iemanjan, de, **££* Km rclri m ,tiaei "**£V5S2, a ri.'a ? C Sl0 VJ Fri c, * B >-•>' ^nnxac que la Coyr a nx le 11 Mars pour tre la date du tro..in mgement de Uatty ArbucKe. accu. d; meurtre %£Z? d e "^ "w 3 -Mi Caroline L'pshaw ni;e du r^nrsen an, au Congre, de la Cieorg.e est mone de, cures reues dans ledondremen. duiftim Kmcaenoocker ,ce qu, a nne la i,„e de. lor ? On mande de Bcr 1 de i" que e services de* quant M d'acide,u',"r' ivs du *"• de ''•""t • I lectricit a n o^compltemeat intenompus (.j, a e.rve aux, ma.ne lei uopitaua laaiOa 1 i % %  d&iitif. C'est le miiimum de scu pourrait r.ilsi dm la lavage du Toutes ces considrstions prou ti' qoi puisse nous tre donn, s;u veire dans une eau aldmonne vent ben une ebose • c est que. rite que comp'te l'us'ge de linges d'uie irai p :tte mme dans le cas de la mise en exi d'essuyag* propres, puisqu'un tabli* chlorvdriaue suivi 'd un umean rin'u d. ..rucl, V de |. Conveo nnJx %,'

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05594
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, February 08, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05594

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
^UQiiAm nnAfl Sa 4297
Port d PrixxCfl, lait)
PMMfMTiURE
dment MAGLOIRg
NUMMU 20cmifWiES
Mercredi 8 Fvrier M
Tel est le sort de la coadiuon iiiiaiie qi il (ut
presque toiijoarx renacwr au\ iiauirs oonr nitv
tes maux. *
DALEMBfcKT
Quotidien
HfiDACTION; Aoe Amricaine Mo, 1 Ja
I
tndques considrations
sur l'article V do la Convention
Courrier Mdical PeHtes Nouvelle*
Port au-Princo
a propret des verres
dans les Cafs
U taite de cet article aat la sai-.tatioi gnrale qui puisse
ut: ioutee Us valeurs re:ou 'c
m al tncnagea* par la Receveu
ral seiont appliejits 1*
aies en t dea appeiatements n
loeatieni du Heeevssr Gnral, isuxihares t employs et de
passes au bureau de la recet e
mettre la
5mj /* fiaVs Je- L'autre
ii coi
M
laa
i
la
ut
a
prendront les appointements
dpenses de Conseiller tiuan
laa salaires devant tre det-i -
aaivaoi accord pralable;
l'intrt et lamottisseme'
datte pubi.qu* de la Kpubl,-
Hati;3 rentreiieu de ^
ja vise l'article 10; et le sol b
Gouvernement hatien poar lee
lies courantes.
la fanant e applications, le
ir Gnral procdera au raie
de appoioementa et alloca-
meniuels, et dea dpense
quai i prsenterons et a.
lier de ebaque mois, il metr*
eorapte spcial le montant de?
fcftevaetnents et recet ea du moie
at. >
_suivre exac eraent l'ordre dsnt
al las dpenses sont nunirt*
ordre de privilge, on risque
daae trouver eo face de sur prise b
ix dconcertantes.
ainsi, par exemple, il peut arriver
lia solde disponible poar le Gou
marnent sufJee pour tel mois pour
dpenses mensuelles,etsoit insul
il pour tel autre mois Dana (a*
litions, ii faudrait nu amnag
M des fonds revenant l Lut b i
M> pt lai permettre de lservei
surplus passible d un mois, en
de parer 1 insuffisance de tel
|trs mois.
la supposerait* une modification
astre lgime acuel de paieraen
i tel qu il est appliqu, ne per.ii t
ministre des nuances hai ion uY
isr aucun ordre depaitiu>>ut sant-
ontioie du Conseiller fi ancie-.
irnent, et ai ee rgime est main
il, il ne ara jamais vrai de dire
le solde est remis an Goaverne
i hatien,
^atre part, et en supposant cette
ilcalion obtenue, il va stab u
?r*1!e.J)l'u,lqoaat MgM
a, Srj' df 869 0pra IOj8 d Le ImM , mu ton ditton du 8
^iST&ZZ Gnra &*i2 %S^ fE'Zt
peut.il faite aea pr vemeuta eom f ,nom ma fy1m k dtvoir dal"
me le prescrit l'article V de la Con Ur la le'"icn PublliilU.
veut.on lorsque tout le monde saie T ,,. .
que le service de notre de te publi 5 a '* de mde:'ne punique
auase fait par annuits et demi-an sl proccup* rcemment dune
onita et non par mensualits i 1) i iaaat'On d'hyg oe qui intresse une
plus on le MU galement, uos msis ainn? pnie de la populat on ceile
Je itcette douauire sont loin dtre qui va au caf, ne sera I ce qu'une
uuurdudeuiutuuifonne;nousavons fois par hastrd. Il sag;t de la otop.e
mVSS!il!.ia rcolt et ceux de la t des verres dans lesquels nous
. u _. Bcmmes 'ous, peu ou orou, appels
\7JXF22 ?Ufal acceptera f.l i boire, ou ploiot ,1 s'agit de leur
.VeVS mCZi TS ",e;qu/dins la p,upirt des,"s
meut- S quutum fix. qu, l'expose ** raalheu^uSmeQ pas niable.
raidi,t a douner au Gouvernement, Net oyer des verres es une chose
certains moi*, an selde disponible qaisppsrsB, au premier abord, cnm-
jui repreaenterait plus que ce qui me facile ; mais tout le mo.as y
'SJSSTZJK '? d*P-"- tant iUe l'eau chaud, et. s. pos^i
-ou aitea,-aio,s que MusuUaauce b'e ch.rg*ede lassive \\0X O
ie tels autres mois peut le mettre i.!'., "u, V ,i saa-u
lu. mme au-deseuus de ce qu'il neul ** c est le r,S(l de casse
ivoir a psveroouriu ttranJof. et au Pf,x * est 1 heure actae'l.
I
ivoir a payer pour la servie e i 11
vilegis uuiners par laGouveutioLV la verrerie, oa cone>it q ie lu cissc
iN'aura-t'ii p-s pour devoir de se di so1 "Joule des panons. C-ux ci
n que tel mois tant de morte-aai oat< eQ outre, pour U mme raison,
aou, et tel autre de lcolte, ta deto pris l'hab.tude de ne sortir des ar'
puuliqueeai exposa a soulfnr d'un moires que le nombre strict des r
manque de pvoyaoce de sapart ? cipient ncessaires pour une f jur-
..A.'m ."h. c?nlrre a Par, Jr ne complte de clients. L rsulal
uiiemeLt de la poibiblil* de co.n est qae. de l'aveu mme 1 an d- ces
pieter le solde uispouible pour le rJ?I. JJ "u mme i un a. ces
Gouvernement par |M recetuS"fir " V^\t T S',i"a;e
-es, c'est a-dire les reoettes autre* C"ent! W*^?.1' aa, CO" de la
que celle des douaues. Il y a beau lourn6e' le vin b.anc dans ie mme
jsa *u ses recettes ne sont plus veire dans un bar ach lande, et que.
Jispomoles pour i j uouv- ni m-mt. lorsque l'on bo t, le soir, un bo:k 1
Cela date du premier budget regu ar ^ terrasse d'un cal, il y a des chaa
de la collahoiatiou, o eus recettes ces pour que 70 ou 80
sont touib.es S la seule Jispoai ion aieat dj t consomm
he, il le fait tourner deux ou trois
'ois e.itre les doigts ! Irtntre ti r 1
lans un b cremp'i d'eau fioiJe. Ce
:i fut.'e verre est ce ispro^re.Q i?
lues uns apportent a ce nettoyage le
'atiemen', parfaite nent llusoir'
i un jet d'eau vertical. D'autres
snvent d'ua g-oupillon. mais ils a.>
^raven alors les choses, cet instru
ment aux poils vttqueni, us* et col
es transportant les souillures d'un
verre l'autre et en preiant,. quand
il en manque dans Is bic o il re
oo*p en're deux prirles d s;rvi:e.
M pot vaut n'tnsistr pi; sur le-
tablisse nents moins lev; -lins la
srie dis dbits de b lissons ; l'eiu
ourante inconnu?,l'*iu chaa le ig -o
ee It torchon propre un rayth:..
l-tans ua voile.
Les risques courus par le coisom
nat.-ur sont doac rels et coasilirj.
b!es et chacun peut, avec quel}u'<
t stants de relation, en a/oir ai
ide, sans qu'il nous soit ncessaire
le taire d'iler sous les yeux du le.
tenr une liste des maladies ains
transmissibles ou une numratioi
Je ierrifianfs microbes- Il parai? in
dispensable que ces emmenh seient
modifis et ce n'est pas la premier-
'ois que ce souhiit est formul pi-
es hyg'ois.es. lie rapport de M
Briiu nous fournit seulement un
occasion de plus de frapper sur on
don pu icuUerament dur enfin
cer. Des inspecteurs du tra/ail pi
sent rgulirement daas les tab i-
personnesisements o l'on boit pour savoir s
dacs le 'a loi de huit heures
tour de soi permet de lernaquer des est respecte. Si Ion s'occupa t un
quantits de figures ap:, lesqueile, peu de celle des clients et si d'autres
00 n aimerait pas vo'oiuers passer, inspecteurs vtifiiieiit la faon doit
nous
savoir que le proj t de taxes inter
ues dO'ii il est si souvent question
euglobara c^s rectos diverses qui
._ rv;-------1"" """ -------r...... aLS Ie!'aloi de huit heures est bien app
du Couee.hr oeuCaer par le fut mme rcipient; Un coup deuil au que et si l'hvains des-servitea
M? fJSmT**" d4D ,e8 5!LlW ?? di l^ttW d respecte. M oecupSu.
Et il n'y a pas de eba ice qoa c^s
recettes reviennent au Gouverne
mept, mme si la ticle V est mis an J JSzL \ 1 l?S VOt-01 s'2n > 5 Croit-on que cette
application, puisque nous croyons Ioact,onner c0 J bouches surveil!an:e serait abusive ?
doit us conni ss:nt malheureuse | Du travail d- notre confrre, un^
me.itIntrieur s aatre con:lusi n dco le que loi
p ---------.............-........... ,, ( [,, C*.t a diioira phrase est extraie ose a peias fo muler L'alcool ayant
Banque deux jeux de comp abi ; ne aot auires que des taxes littra du rapport prsent sur le sujet qui une certaine veau aitiseptique il se
ane comptabilit dea compter, lemeot internes nous occupe par le docteur Briau rail main* ,m,n,w lr^l^LL..
mTZ Sr.ali S1 e C0JUP V ' Ch0H86 d,ge de rermrue: ,e diUS U *" e la Soc.eS de m* des S^S^Jl!SSVSS^
W des comptes du mouverue dpenses dea travaux publics dont deeiae emblauc i',i.,.n. -. V 1 1 q ?
Uaitien Csla mettra-t-.l lave sot responssbles les ingniera J"" JtiSSLm vll ?U' ne le sera,ca( P"- le ve"e "
Jj Gouvernement labri de amricains nomms selon ta Con f"J* i'UJIOn' Vuulez v<"" "vani quoique daas une faible
Nelamatioe ou obaerva ion du vention, le traitement de ces log m*,.teaaQ, I0* nou suivions cet mesare-puni par son contenu. L*
-Jjller Hnancier base sur l'arti-.uispis eux mmes, les dpenses du ygioaiste au cours de so-k enqut-: encore on peut adnettie qu'il y a
J la Convention lai donnant service d'hygtae et le traitement daus !Ci,ca -es bll8> cez ^ mir une honne part d'illni on et l'on ne
*|t d'laborer un sys mead-,des fonctionnaires de cet ordre, chands de vius f compreairait pis tr; b eo. au sur
llCnmntahiInA ,...Kl.,.. mltm l.l il ne I a na (Uiirn r>- J-__ !.. A M. Vnlfl ll'jhflr.l I -c nrinl.- .-.,- f.l-l... ..._____J-. I p .
tous les
ooliqae
iM,7:""'' "* iDiuouB.imfl iHtuiioiD iaiu dui ira i ies uuu* iuu ui.uue a qu, uans laquelle te pour viter ceu d) it raeoaea nm
I^ST-ri!111 dfc5 .FmanCeS'a010"" SS? d8r8 'e Wl^dlapcnlbla verre est plong par un premier i" SnuTn p"Sble. Si fier i un- p!
E* autres racommandatiooa qui remeitre au Gouvernement bai ten Vaee eau renoavele nui, nu .;-Jr.ii. A K .,
Jf tre jegea ncessaire\ qu'il faudrait prlever ces dpenses. ^^t^^^^S^lV^^^ QC 'V, que doubL't
aeeaaair.ment lobligatio.. Entrevoit on ci qui ces nouveaux ,* fJ a l. "V9 ^^ ntjJliit UWfar <
aveair. en modifiant U ranima B^'avamanta rdui.Rient I. Aita, leau courante ou se tait le rio ge autre salut 91 du prob'me.
-il l.i, 4;
1 Uc]
iiriaoui i uuii||iiiu i BOirrrWH UU . J a i^-ji VI
'avaair. en modifiant le rgime pr'vementa rduiiaient
bWn110!? *cluel q19 l'action du po-iibilit ?
aeitier financier ne aevra paa a -
[ ar lea comptes du Gouverna
que celui-ci restera matre de
'r comme il l'entend entioo
in i e eBt le erT'C de tr tion, i -. M-..
ne de la Banque qu va se trou ioliHboration entra
'es embarrass enire deux fa nancier et le Gouvernement, cVst
expdier son service de caia a diie entre les deux(ouve.ne.cents
de d* 'i C8t t)ieD eD,eidu que le signtrtai es du traire.
iitinH nQBnceraent ^ui 8tdd En rsum, ce qu'on fait co mois
Bi Q dans notre organisme ad ci n'est paa une solution sans en
ir G 1 Dcb'''gera paa le Reee- tente pra able, c'est plu't une cora
ta ta? Iplcaion Souhatous qu'on le coin
11* u ucetiit d'une rglomen^pteune et qu'on y avisa au piep u
Elie
- Lettiboaal de pals reTie aa P*rt )',
.re dI Enauuuel ueroy. prvenu Wraae.,
eut. Shaker dans Toercice de ses fMcliM,
- Franois \ iljoint, Marlus Freata ei Ikon aria
payent chacun une amende de Oeui (aiae
pour avoir contrari une reprsentatif,, a Lui fi!
tant. t.e n'est pas cher
- Si les Tribunes du Champ 4e Mais taaa.
vaient par er, elle, diraient ce ai ,, pli ,
\-.li.. Uciui et Luca S.nv.l. i-.^, Wu \
seul neures n deinie
- Hendant que le gendarme la conduit an
xwte i ,o heures du soir, Vvette j Ma"
i accable d'in|ures.- Amende
J,^,CC'1 .Probbl,:rlent Pour un motii bien
jMriodil Ulanc- L**ffatoj est expdie au R,J
- Deux poules- Marguerite Bruno fil;,.,
\ernet- v.vaient en patt. L.i uan surri,
voie, la guerre allurne Le lribunal c'L,
l-ardeur des riva s et les condamne a TaalS
- Le .r.buna! condamne a trois ruo.s de in!
sou Beuisa Antoine qu. avait hUI le mlfa-
s installer aux dpens et.-s autres '
- L'ternelle histoire .. Lucia Riir. <.
Unce se partagent les Uveurs Tx2?g*
Piennrnt au collet, pria.-, de jalousie J
- Uia Brutus vaut l'ta:,r en a^aaaT?
pour cela, enlev, une partial de la garde ,,al L
jeau.ie i:erhng qui porte plainte
- Bera Doverger dclara qu'elle tait la an.
trea.se de Joseph Perp.gnand" rnai, ,e ,Ju ,1
relations ont cess entre eux. Cela n'empch-Y*
fjOg braJ"li d venir auT'rt.t'J
- Rivalit I.. Kanie Pierre en!ve a
dent, unj partie de la lvre intneure
Jacques
- L'ingnieur Lieutenant remet p;..,a.
loseph une ;,leur de o3 iMJJ* ""'*
d salaires de irava.lleurs placs ioalS-T"'
Dieudonn dispose de mJ*m?mmBi
au juge d instruction o il expliqje ,u-? "f"{
aune avance ta,,, sur s appoint^ nt g"Mlt
-- Jules Franc.tion entre par surprise cu .
gust.n UU) qui tait encore au 1," ^M
iTOtMte. Lutte, cris, voies de t
condamne a I amende Jules
Btranger
C s. Mu>jf .Vat^i ^ MvrAr
,,: Washington an annonae nue le trait*
rgla la queation du la.tnn, dtVLn ,a J
Russie de reprendre posse.s.on de" leur,7f.
Henry "ord surenchrissant de S "-
UU enchres puniques devint .onncllemen ,
possession du Lm.oln Motor Urnpny C''
i.~ a ?'ndf df ^"aington que It------
l radio rpandu a protusion par le. amate ?
M suspendu emporiirement, d'ordre '.[v",
renient du Commarea i ?,!,<. . mi,'MP*S
rence dans les inSaiSS Wn ^
U a t oificiellement rapport sue u.
SSSKlSBr "JWaBit
I^:s mortalit, du-s il dda il j, .,
ners et le Cap,. W.Uiam qu, son. ,. v
il ns de l'acc.dent.du thtre KihrharSrl T
ct enterr, au Cnetire Natli, Tm^^
6 fvrier
- Une pitition a t prsente au Congrs
Nicaraguayen iemanjan, de, ***
Km rclri" *m,tiaei "**V5S2,
a ri.'a ?C Sl0VJFri"c,* B >->' ^nnxac que la Coyr
a nx le 11 Mars pour tre la date du tro..in
mgement de Uatty ArbucKe. accu. d; meurtre
%Z? *de "^ "w 3
-- Mi Caroline L'pshaw ni;e du r^nrsen
an, au Congre, de la Cieorg.e est mone de,
cures reues dans ledondremen. duiftim
Kmcaenoocker ,- ce qu, a nne la i,e de. lor ?
- On mande de Bcr1
de
i" que e services de*
quant M d'acide,u',"r'ivs- du *" de ''""t I lectricit a
n o^compltemeat intenompus (.j, a e.rve
aux, ma.ne lei uopitaua
laaiOa
1 i
d&iitif. C'est le miiimum de scu pourrait r.ilsi dm la lavage du
Toutes ces considrstions prou ti' qoi puisse nous tre donn, s;u veire dans une eau aldmonne
vent ben une ebose c est que. rite que comp'te l'us'ge de linges d'uie irai p :tte
mme dans le cas de la mise en exi d'essuyag* propres, puisqu'un tabli* chlorvdriaue suivi 'd un umean rin'u
d. ..rucl, V de |. Conveo nnJx %,' h., , *a-aJja;l.ta......000 ,o,ch.aS pos. M .:. ., io,,4,|_________
a v rrene 'aussi le lavage l'eau chaude addi "
Teamt le vent par soi bord. e-m. Q, iv,0g, (tcoolrd l .riea' P


LB MATIN

'ar Cable
Le Dr Announl nous dimande de pu
blier i
Port aa Prirct, le 21 lin ver 1122
A
Monsieur le D. Chs Annoual
Ancien Magistrat Communal
Mou cher Magistrat,
l'aurais manqu 1 mon devoir de
Comptsb'e de ne pas vous remettre
ivant votre dpart la situation de vo
Ire administration arrte i la date
de votre sortie.
Unt circonstance indpendante de
ma bonne volont m irait empch
de le faire le veus pue de la tiouver
ous le couvert de la prsec'e.
En veus priant de m'excuser dt cf
retard, je vous prie de recevoir, mon
cher magistrat, mes compliment; ei
mes bien siucres salivations.
Henri MIRAMBEAU
Fin dh l'Adwnistrat on do Mag i
7rat M' le Dr Cm Annoual
Situation au 19 janvier 1922
Lnv 19 B lance la Cis e Ccuimu
nale 27,911,42
Balance la casse
communale Or ) 547,/i
rplHanq.N1*
Rtp d'Hati 11,000
r^ouvelies Elrauyres
Les Cours
PARIS- Sterling [50,4a
Dollar 11,87
New-Yok S'tflitg aj)j
1 ace 11 I9
h Haute Silsie
Comment on parp
dans les campagnes
La civilisation pv le Banque*
(.'est surtout dans le campagnes
pinr l'oeuvre ac omp ie par la conf
rtnet. Il a a pu ; t La foi a illumi-
n ici tons les coeurs Une re nou
velle de prog es et de bien re pour ,,
I humanit t ouverte Le mon Je qui I* '*P"< de erefr et,dt "fMf"
a soif de paix et de scu.t tronvera '' "n5 de l*Wf tn^^, ?"
sa place au banquet que lai a prpaie est i su t>ut que I on sa .a 1. confrence Nous avoas dii dit poarqaoi les
Hughes
BERLIN- Le Journal dit Frein
lit qae la lueidents de la Haute
Silaie ne sont que de petites mani-
hatations de ce qai si passe l bas,
joutant q'ie lea orginisatioia imli-
t lires continuera exister et mtne ne et Portagal
P'OSprer.
r
Mr H"gh's parla ensuite, il fit
l'loge du trait de Shae ung s:gn
entre la Chine t le lapon et apu-
ta : Tous les traits ta t lia dem>re
meut par la confrence seront s gis
aujourd'hui Donnant l'exemp e il si
goa lui mme suivi dm. 1 oidre su
vaut par le; autres dlgus : Etats-
Uiis, Belgique, Grande, filages
France Italie, lapon, Hollande. Ch
M SA7
Cent mille i/x cent
quarante sept 2/100
Sh.O.
Le Complsb'e en chef
H MIRAMBEAU
12 I" 727J56O
100,647,02
Le Receveur
ChsCOUttl
Faisiana
JEUDI
ubert Journal
Ma bel au tare
( Comique ;
Un ours de l'Alaska
Avtc William Fernum
Itntie Gle 1,00
a-KftsH ntiimill;
I) M|)' C j icTal . b deoi
l, s armes dt toit* eaiibi* ei q i'.i y
. l en dp croirv (| ie 1*8 fono lonotl
rei S lsions prott t lea foi malio >s
militairee,'pumqu Ua ate.iers et las
ramwayi v G e fi z u aa 10QI pro
duits de roiuLreux incidents sont I*
.irjprit de I tant au 1 le centre
1 activits secte e j Ion a cobfii
p plusieurs fo s Jo *rm =1
M. Wr
11
Mr Walfer lli'he.iau a pria
'ion du ministre des affaires
.lrea. La presse eu gnra
!- articles logienx cette occa
non. Mr Elw*rd H.'rnatein chef du
i ii dmocrate a trac uu parall'e
filtre Hugo Stinnes e- Katlienau d-
:laaut que le dernier est beauc >up
ilua reapect dnus les c rolea 10I111
1 m l'iini rvi8 ctuse de son udis
CQtible honorabilit et de ea vale .r.
ROM H, 6- I > roi Victor Enrm-
nuel a confi a Mr I). X1.0 a prsi
dent de la chimbre d.s dputs la
i mission de former le nouveau minis
tira Oi eir'e que demiin au pus
l lard V..D : Nicola prsentera au roi la
liste des nouveaux minires
i 1U i
LISBONNE- Mr
a
Aoion o Mirif
le nouveau
Autour d'un don
de M. Bcneomo
Notre confrre L Essor dact
on numro d hier demande an'
nouvelle fois que la lumire soit fait
par 1 ancien Conseil Communal q prsidait notre ami le Dr Annonal
kor lea Cinq cetits dollar$ donnt^
par Mr Bencomo a la Co.nmune d*
Port au l'un je durant la dernier
pidmie de variole.
La queson sera certainemen li
Cide, l'ancien Conieil Commcna
ne comprenant qoe des homm*>a dt
digm et de correction qui n* per
meltrout qu'aucun aoupfln puiss*
planer sur umh i<^i. u ion D alleurs
devaut la quetliun | ose ai nette
ment par notre confrre, le silne-
aarai mal interpit.
posses
tian- S Iva a russi i cons'ituer
publie miaistre daos lequel il prend le poi
tefeuille de I intrieur, Mr Durac ce
lui ds finances, Bi b)sa celui des
il m. iu',,c i.-s ei Rodr gu z celui
d^s co ouies
uonfreacs
En riioun ur de PieXI
Ce malin vers kl on/c heures toutes les Egl
tes de la Capitale ont carillonn a l'occasion l'vnemet tu Uoe poulilcal du nonveau Sou-
verain Pontite : le pape Fie XI
Jttti.Jeiiii lit I gteox
\ous jimer^ioiis l'rcherece de Fort a-
PriaM de l'envoi qu'il a fcicn ftvlll nous taire
du fatMllt jaimer Fvrier d l'iatr tin KehjiieBi dlljin qui contient la Statistique
Gnrale du Clerg cl de contrgationi reli-
gieuses de la Provins aclsiasiique d Hati an
Il Janvier 9a
Socialiste
u<

PARIS, 6 O annonce du Hvr
pue ie m gtnfique transatiantque
Rochambeau n'a pas pu partir
dimanche pour New Yoik cause
aune k;cv du personnel de; machi
iks et chtad'.res.
Nous avoas dj dit poorq
paysans savent m'aua pratiquer ls
pargne que les ui'uhs: c'est q ut
leur gTre d' travul st essentielle
ment l bise de prvoyance ; et qu
sar prvoir il est facile 4'paiga r;
Tjut le monde sait ou devine
kOjs qaeiles formitbz irres et pnmi
tives le paysan de tous les ptyi sene
soa argent : les bis de laine, les b.I-
tes secret, les trous sauter ams, les
Cftiai les p'us d itiini * des app.rte
m-nts, les hib tudes et les liciliCf.
les p'us c'a rs voit j jsqu'.i :am
fier leur argent i les itu >a s ei
j.onv'e- ; mais ces. la fjrcne la pu
simple et la plus t use- de l'pargnr
que connaissent ces bornes gens, h
l'on se ferait ditfi:iUmens une ide
des capitaux qui donnent ainsi daos
les ci h..t'e ruiales et quels services
une b r.q.i.: pourrait prendre dans
ces c j.id tions.
La capsult on d*s conomies ru*
raies pourrait rendre le; plus grands
services au pays, pirvoie d-co-is*-
q-icuce et tnlir^c ement ; miis elle
rendrait immiutement service aux
capitalistes eux-mmes par l'o'ganisa
110a scientifique et le p'us grand d
velopp- ment des ate'iers ruraux
Sans dou e. ce serait un* tr rode
tche d'e>s.>yer de peruad;r nos pay
ans de qaelie utiii il serai; i eux-
nm s ea laissant organisa* cornue1
il convient leur vie daflii-ei La m
incs (o m: le fo.id du lempraeneni
des ruraux ; ei celi sexp ique pir
c. mauvai) tiaitcments qa ils ont
o stimm .Mit sub s de U part d:sjceux qui peinent dans l'okaC
-^iem.'oti et d s mouvements d:s campagnes pour le pins graa
tititi (de la nation, mais rtcom
i y au'ait l tout un courant i re'sans pouvo.r s'leverconvena
monter. Mis n'ts ce pas l un peu dans l'chelle de la civilisons.
*e% 1
notre devoir? Il ssms'e ptra.
d'affirmer que la prsaprii 4est
depeai descelle des caapagi
paontat viai
El revanche, c'est dee villes
les campagne que pre de la
re I serait un pfate.npse.iii
p:ns oas i l'itolaire tin
no 1 le rural U tor.h de U
ble civilist 01
Si noas savo *s profiter des h
gts qae noas tre la Baaqtth
dn Oiaada.it que noas avenj
exposs ici, ii sera tactle.pu U i
de procdsr de proche eo pre
l'ieiresser les campigaes as
nttt vers l urgne orgaaisl
pitaiisiiton s.i ntin-^ue, d'eii
a vintib.e a locuu in dsil
Ja ltava.li et du capital paur |
oppr nc.u commua.
w'est ioii q ai devons etfijsj
(maux les voies de ce)tkrnai
; lastiucuoa, la marali.a 10a rd
.c.Pita ide nent, noas deveaij
aaire parmi eux l e^trisit,
s modernes du travail agi;
le sens du confortable.
Lo.sqne, au far et i meisri,
circousiances permettront 4t
a main 1 ces importantes e-i
plus snensement qae nooiMl
voas f u j asqu'ici, nous devronsjf
ser raliser galement daos le t
dt rural la scieact d'pargaer cf
capitaliser, que nos paytaas
dent dj d instinct et sans
fi ooar eux. ~
Sacho.is donc prendre le
de la Banque Royale ni Caata
etabliisemeat existant dans
pour les dveloppements dece ]
le seul dont le pass puisse]
4 e de l'avenir, afin de paet
uotre tour, indiquer ce chef
g""i
r
PARIS La confrence interna
lotiule eocial.ate seul ouverte au
: 'i i.tn en 1 absence deb dlgu
i 1 iininla retaids par la g i'"-- dea
ii' m iioin et des delgueu italiens
tetenus par la ciise (.oluique Seules
es dlgutioua arglame, franaise et
ofige eittient piaenies'
b' i unifia eihange d'impression
i eu ihu u sujet de la post-ib li e
le frnuer une nouvelle interna 10
uale qui reun.itni le .uieuts extie
m-ttb Us oiatcuis liibiit n mai quoi
que Us communistes t ai aia ne
part cipent paa la conf rence.
Cin Galaul
CKSOIF.
Concours del plus ble
femme de France
En 8 slections
1re Slection
URaitre de Forges
Le clbre romain de ticuigas
Ounet en 4 parliee
VENDREDI G Al.A
rancesca de Remale
ttrani oramu du Mwytu uge eiC
Entre ; 0,50
t
WASHINGTON, 6 Lei dect-
m.rt qui fo ment |c irai app a-
ve par les 9 putaaancci samedi dei-
jiu est soumis aujouidhui 1 la si-
gnaute dei itpiseutants de toutes
les puissances qui ont pris part la
coi.ieience.Le trait est complt par
es documents qui contiennent les 4
points du snateur Root e. les cha
pures ayant .rail i la rvision des la
rit 1 impuss la Unne Le ira t r
dusai t le^ forces navales et ptoh
bani l'emp 01 des g temp> de gusne esi sign par les d
lgus dis E *is U as, Italie, Angle-
terre, France et lapon.
Les mmes repu semants, l'excep
tion des italiens, signeront aussi au
)ourd hui l'accoid supplmentaire sur
le Pacifique connu sons le nom dt
accoid des 4 pu.ssanas.
U. S. i\avy News
PARIS, f) Le Comu Fiance- f\ t M | r
Amenquea ui ujou.d'ha. les 'n [ anNM Hftfl [ hlUff ? 'remb'
diants Lanaditns qui sont venus visi U U UI U U UU ullullLI tki par le
1er Paris Di nombreuses peisoinali ** * eaiiNUM ai _4r |a
tes pansieunes assistaient cette r / trarfi
Au 0 fvrier
0049
08)6
3617
4749
p
ception.
ce Gai marquis 1) Cistelnau fit
uns confrence rappelant l'hioique A'ger.t S'er'ing
couauite des lgiments canadiens i.ire Italienne
peudaut la giene qui luttrent vail Mark a'.lem mi
'ainent pour la iib;rt de la Fiance Franc franeaj
et du monde. GnUdei hollandais
Yea hponais
L'Eaupte et Tael * Sh"lh (
"*Z? i Pcsdor de lAgentine
t lll/y(p fer/'f? R'upe indienne
LB C 1IRB La p.! m fgy. t e tue Argent en bares
>uitoia. lea jjjiniUi .14 o iiuatcs, re
pousse nnauimcsicoi les dernits LONDRlS Une foule de 20.0
.Mopo.nions du gouveinement an voiout ''es indiens en rvolte et de
gLis qui offre Ja libert A 1 Egypte villageois ont attaqu des o'ficier-
mus pour une date indieimine. de pjiice i Yhaura Chaura samed
tt ont tu l'tat-imjor entier dea oMi
NOM.mlimm nLu**me*m Clers el* autre$ hommes de poli;e
btL.GRAUE Le goaverLetnent^orK Lotfice indi.-n en fat avis aa
Yo-goilavca dcid d accepter la d JOuid hui L-s corps ont t b es
c bioj du co 1 eil d-.s ambassadeurs
oaid hm Ls corps ont t b
IALKSON MISS.-Le gjuveroeur
n sU|ei des propi tel du dfunt Lee M Rastell du M.ss.s, p. est d-
pah f k n- !cndear diDS uae aclioa en PARIS -Le bel m Iraniii Grifoi do lars de dommages-inteits ratio-
a b.ttu ai loathoi le champion egi dune par Mils Francis Bukhiai son
lementtra.u. L:doux par unknock ei-employae qoi l'a accu. de sduc
out au p em er lound dans un tion Le g
match qui devait duier 20 rounds
Spnre tes Mb^Su
Avis (irof 'SSjoiiueL
Le Docteur Annoual sVmpress
de porter !a con ni se d publ c
s cie la en
p s l'eacii-
_ouveiueur a cactiris lia
trodact 0.1 de ctttt aa on comme rant
laplusdamnablecoaspitaiioodechan
[g-qui ait jimais < teste dans
histoire de la politique du Missis
s pi.
PARIS. Le passage da kiil|
oarsemeat de la tti
e Ceng i Amricain sttefH
plus grande partie dt la fiai
f use comme nu rode eoas >
France et quelques uns rappeitw
dutet de l'at itode aoseneaini
4 ; 199 propagande allemande trioatiai)
0466 La ralama'ioa dea intrti 1
l'alloca.ion de la Dette laaori
loua l-d paiemanta poar rpirffi
qa l'Ai'em gnd doit faire.
WASHINGTON- La **
.'nale de u confrence da lai
7*i m-nt a t tenue ce maiia eoef
8 ,oX! ien lie le discours d'ndiea du P
282j'dent Mirdiug et signer les trait
66 : restent. La ^lua g au de iot\t
' .ulei. nce ..-isl* lea delga*
aVdj dea uppiaudis euadeti f*
gs, coin ne chacune appertaa
signature aux documents. L*'
dent a caratiis la aonfsn
comme tant la premire exsr
dlibre et ifficdre des f"
puissances de la futilit absim!
guerrea.
a-Oi ANGELES Un aoin
d tions pour ee aircir le rai
mystrieux de William Huit
Faylor duecteur de ai ne ma
cause uoe grande sensatioa M
le monde des Ci lmas n*
cornmu l'L'Bultai aucune umiri'
tionnelle dana 1 affaire. *i*
daceuia amene eu prison ontj
interrogea tendant dea hearst
rsultat- De la lingerie de sais
femme ligure dans Investis1
Le picminent newyo.kiis et
raeiiement litnc Une actriceH*
est recherche-
hturi df. (voulution* :
Chaup Je Mus No 1084
des traite, l pi tocc m dise*w*\mk \mmJ?LiJii*.m*mm
eipr maut sa ai.tuud* aux dl|ua s< 11 itat* i ^
W aSHlblGTON, 6- Le prsiden'
Hardirg. au in ment de la s'g^a,urf
ASTJ
b u'. u L:ai
PAPEER PRUNEAU
"Mpr.d-.n....d.|.,w,,ll,un..., ,, mm)a.....
iHSUl: ^"''h* oppNtsion. u.
(I1QS U
FRU!tEAli.S|.^tt41>Un
i Cin- Voriti
( L SOIR
La femme aux yeux^
tre* : 1 gde


im wwcm
GLOBOL
fortifie
N
tX-.: A__..
Un mois de maladie abrge
I potre Vie d'une anne. Le
\QL&BOL permet d'mitmr
\l$t maladies en augmen-
tant la force de rsistance
de l'organisme
puisement nerveux
Convalescence
Neurasthnie
paies couleurs
Jft
UmnosOLmtOL
frimii tout ner aaar-
3
C* n'ttt pat W o( jo fK P'tit fine* et GLOBOL
L'OPINION UBOtCALC
Je ptrfa afRlfl w r que le Glo-
be) abrftgi ;.. utilement la
convalescence, ei cela s'expli-
que *'iu>ineii!. Mhih, dune fa*
--*j -on gn'V.* n [-'in lire qu'il
| m k ,; c;" par
[ v *AS iilia de
.-ij,-"ur. a'. k.i los. lut de
premier ordre qui, contraire-
ment aux exoilanls habituels,
manifeste une action relle-
ment utile et persistante. Il
abrge la convalesnen et
augmente, pour ainsi dire, la
forte de vivre, dont tout la
secret rside, noua l'avons
vu, dans le soutien des con-
ditions essentielks de rsis-
tance.
C'est pourquoi noua pres-
crivons les curas de Globol
a la plupart de no malades,
celte mdication ne rencon-
Il ont -aucune contre-indica-
tion et permettant une lutte
eflloaoe contre la dchance
hmatognique.
0* Etienne Ckuceanu,
Ancien interne a Paris.
EUbl" Chtelain, f, rue de
Vlenciennei_. Paris, et toute!
plmnnacic
Vaillant $ nouet
gents gnrante pr Muttit1720 lue ia Hasaiis 4e tmi
Iri.i -' T i ai 1r 1
'i '" '1 ITT.....i
-dh*
La maison V CtiEJD
AVIS
Tfcc Up-To-Dafe TireRepairs SboP
Hairj H. Kinney,prop.
DM G utton. rut n r,;nee Sain *
Itpnnmrel clatement ,m coupure
aran, quul. e , yonfUnt et sifm
gl usent. ,r"
Quand vous v,z uue tenta -, ,^.,P,r ,,
voire p., u, ue l, rapia*, pireWta
morceaux, mai. t-it^-j rtpmr e U isi
u.ert lou la uiode.cW ireilUur mii
Pr,e que nui. <,a, agissons le iravjJde
coin h clic r. ._
Accommodement* faits sur touilles
travaux, air comprim y.alis J
tous lesclientsde nmtre tablissement.
duvinien MARTIN
Peiit-dov .
testez s a^^ttA1
Invite aa bienveillante Clientle a venir voir
rriv par le d-rnier Bateau.
le nouveau assortiment
iCercie Uni
IrpoQ Soie
|T*poD ram|t peur Kimonos
landi uni
'gandi f|, u-5
freile om eonlf-ur
loile couleur i fleura
aP* baireceuleur
Je blanc barre b'enc
ffisrdioe blanc
*bardin cool nouveaut
li-lner couleur (
'jogerniiU>pr
. carr au Damier
N'g'jual i.o.r eup
ap noir srp.
*ft noire & bleue maria
"[r lavable couleur
Jtk blanc et vert
Bi M,,nc el cenlear
~ ioeite
upe
c
Toile drap ap 2 anne 1,4 de large
Cal cot aup grande largejr
Toile i drap niai c et couleur
Ddinasse matelaa franais et m.
Indienne frai fiiee
Toile pour cuamisea et rrbea
Satin Barroueet poui j ipe
S tin iiberty bleue
Sipe dttbine
Crpe Aee ge te
C p alfUer
B*e de aoie pout Daoaei
"as fit pour Daetea
Bas ro'on
Chuafttfea fil pour homms
Chm aa t'es c ton <
Ruban Iberty k Taffetaa de toute
coaleuia
Ri'ban pompadour
Seiviet e de bain
Ridsatx Dentelle
La ftc de Jeudi eet i envoye
le Comit a 'e r g^et d'mformr
MfS"5ieu?$ Us Mtn bres du Cercle f
les invits a,ae par suie dun en
r hemdit l'or battra mondain r
reaira jener pudi i Mariant.La n
cep ion pioj.te pour ce |or anr
donc lien are d.t- qui sera fix-
i. prech.intmer t
1 k Comit
Le Malin
ABONNEMENTS
Lounutur.sponr malin*urnUurpeur mnriem
Bonbons, Bvcufr Prun Drages. PeotommK Chickle's
bucre Granul par sam. %U6T cornasse pir barils
Prime offerte aux Auteur

Vente
ou Habeiis comme toujours
Carnaval Traveslis
i Cot i l'on
C'est au Comptoir Hatien
[Me vous trouverez le plu*
Itand choix.
a maison
SHEMTOB & C
o
IJjMDce i ea elieole e-t'elle vient de recevoir par
iviUd lrBR aeaotliment de tisane fina tela ane
;'! uni cooleui
lv? 6 k k,rr"
roiie naittes coLleur
nllll f">ox oolenr
|le granit
|;r*ren de aoie
landi uni
rrlndi i iieote
II?/i?* 8eie p#or fhf-UetAiobea
u oullur "ch.misen
ioiient e
Cr'/rl'k,0,,Mr 0>> C
|v'roL ce
>'wB tai titie
1rs dernirra L
) qm
Voile i barres de aoie
D(tmBt couleur ft Liant cappea
D msaac fixaleit a
Serviettes de leilette
Coton i drap anpiieur
Gvlirot suprieur
Percale
Sage noire et L're
i d r broCe Brpfrieuee
R' tan pompadour
Tnaaor
T*e d Irdien
Toi peur jiipse
>0iahince, le* lfnti 1121
SHtaJTeB Co
Un Mo
Port au-Prince G- a
Dpartements a 50
aTrarger j
Les insertions sont reues ans bu
reaux du [eurnal, 1338, Rue Amii
caiae.
Sance rcrative
Dimanche, 16 Fvrier aura lieu
unejanre rciative 1 ft re par le-
'ves de I Externat S'e Ro>e de Lim;
'a piofit du grand'oiga; de la Cath
drale,
Lever du rideau i ; n>urs p<;i
se.. Le prix d'entie est de 2 gourde
ftosa Line
Notre vapeur le se New Orlans le 11 courent et bai
attendu lei vera le 17 courant-
Il laissera le mme jour pour Soi
Dt mingo City, le Guadelojpe, la
Meitiniqie et iea perla de la Colom
bie pour re'ourner ensuite New
0'le*r*. prerapt fr etpaasagers
IOCIETI COMMERCIALE DHAI1I
A'jtnt de la Ac Orltant tt
South Am*r%ccm 8C S 0
Simon Vieux
Se fait le p'nsir d? porer la con
raiNrred ses c i< nts qu'il dttiert
m pttH slo k de Bana-kactie, sli->
ittI r" exer 1 a-e p-ur le emmts
en bas ge I* Bar:--! ace, recom I
r arder rar tou ros Mde.-!n, faci
h e la dentt'on tt la croissance des j
or. La Bit?,- aV-dce e*t indispensable;
^ l'poque dn sevrage.
1 tuhe de Pebecco
par boile de chocolat
La grande demande de chocolat en
P_\udre t If ghesi Puriiv de I chn et
tinkprouve que le peuple a su <>p >n*
cwr sa boute qualit dfiant tout* ce*
'iirrence.
^ Efiach^rinl l boite 'UlufiM fttfity detenh k Fiok rlti z
u iub:Deoti(:ictPebecco (le milieu r dta.
lice).
Le Chocoia est en vente ebdz; Bott Si-
mm Vieux, Pharmacie ^ntrale, Plnnu la
t. ajourn etc etc.
Dpt chezhi.'iimt \m
La Maison Mcnf Liban
B. & i\. SADA & Co
lionne Occasion
Vermicelle la Caisse de 12 (>r
11
0
<
. *
t
t<
a

o,00
1,50
0,80
NEURASTHNIE. FAIBLESSE
CHLCrtOSE, DBILITE
SIROP de
DESCHIENS
rHmorjiohina
a.JCAr/aur i. ./.n 3 !: rrfstrlt par Tllta mdtoaie
--........ D ...i ,,a7l*affclo4rr, PAJttac Tuvnmm. rm-^


LB * A UN
GASOLINE ET KEROSIME
IVcttf venar?* d'introduire en HaiH, la marque SUMSU^
ti connue et apprcie d*n* le monde tntie .
Cevx qui m ont dj fait l'essti voua di ont que la
Gawlhe SHELL est spcialement recommi niable pour
rendemen aiantau*ux et quelle n'encras*e pi* le
ton
moteur flrdce ou ratfift*fft*ftf pir/ait.
Ji v<,ii eN(/(/eiOhi* n'iieer gae /a Xrosme SHfiLb
tiiprieure aux autVe* par ton degr looe eHe donne
n consquence une /lomme pfw* vive et bile
an
nie.
sarr
/-
Grand Htel de Franci
VINS provenant directement de Brmc, p,,
Bordeaux.
ROU6K GourJes 5 00 le ga'jon
BL SC i 1 VI VU U b3ui ille* des m illeur crus ede* Chteau lu
renomms. Lique. rs Franaises et *m. d Espagne, (^ameani]
Vins mouseux des m Uleurfc marques.
SA nie^r PATRIZl, revenu dernirement de brance avec
mvriel touiiuut pour son Htel, prsent sa nombreuse et cbef
hentle que t.e& prix spchux seront tablis partir eu 1er N0
rep -r les Ptusio" demi et Pension-
14 y a donc cohQinie et avantage n'acheter que la
marqua" SHELL* ^
Pour les prix, adressez-vous
Koberts, Dullon & C

Mesdames, Messie rs,.
Ne ieiez 11 is vos vieille* fo-aatt de ch-pe. ux ni
vos vieuK ehepMl de p. U-, r en 1!**%
te o-is pouvez les remettre a *"
Vol lli: liquide qui ?e vend avec un p.nc-u
LULUrui ,7i......H..;_ ~. Hrw mu PS l.s boums
G01.OR1U. Iiquileqt
dans 'outes us pharmacies et dans lou.es
maiioni Cstiz nuance dillrentes
*
D pot .h*
A. Victor Gentil
Agent yntial Mur
ii ait
Magasin de l'Eiat
CARPlVirKK-MOKrON co.
Iww, .i... tf. t. .
"
Vous fen r une Apprciable conornU
si voua ne fOOl gebde la American laQO Poliah Cou
jjatiy Cbicagj, qui conservent la fi
i.ttkf et le niant des cbantporfcs.
11b ci eut meilleur manb par leu.
bonne qualit que toutes le antre*
uniques-
Jsu vei.te ti&iu les bonnes m ai on*
A BENJAMIN A Co
1511 Rn I marre agents Eiclunf.
pour UaiU
To I et
Large Fire-
Proof Hall
Btltaf p slairsg^lleiy, soliebll
for a Banck or any up o-da p fflm.
Veiy ipacioua as a Wore hou;
For u formation apply to :
Henri STARK
Bu do Q pOIllti iO hc Kull.uod Si UOU.
Dtruisez radicaleme)
les Rongeurs et| les'
insectes nuisibles!
Avec les produits franais j
Pte 'Mortis" pour la destruction des raU Se u ris, etc.
Poudre "AVuY pour la deetruetien es Rats, Se uns, etc.
Liquide klort s pour la destrucuen ses Punaiiefc feux ti i
Liquid" .Spcial ariis" p >ir ta destrsctiaa des Mouchai.
Cne* Mjrtis pxir la destruction dis Meustiquee.
Rsultat merveilleux et efticace inotnp trahie.
2>a is ode r et suis aucun diufer po r 1 a animaux denteetiajj
Hii vent*: Che
Alphonse Haynes
115 Hue Botiuo-Foi
Pharmacie F. Sjourn
Avis important
I Ifoasieoi Hkuiy Pqaiit, locmi
gnr,se voit dms la ncessit de (tin
Is^voir lors ceiixqu''! arparhendrs
,)fiIine v,s I ; Art. m^edin. et au ***** 3e U&^SS^? h
transmu Lakorilra .Urolofid en un Laboraiout d D; u FottlDtc> ,, nesl
Bioloi applieu sou la Dir< c ion du
DrBico\ et l. Sjourn
nfumvii k"> ------
l'annonce ci jointe, saut pour le
WflssrMiunn et U consUote Ure Scrtor'e
d eateut
daucuottie oo ifl l gaialemer.
qDclconqup, accept ou lejet par U
!> due Commission-
/e lalo^atore es" ouveil Ions \^ jou* de / lins du ma'in a o Les dposao i ou titnlairei des ri
heureedo ir p>ur louresles recherclus ei analyses prvues dans tMSI,je, i ton oo i dioit, ctouaieut penvon
tenrer tn possession de ces il ts,
\oudioi t bien s'adresser, ron Mor
sicor Fieuiy Fqoiire, comme plu;
Seront reues quel mardi d^ cliaquesemain?.
S'adresser .a Plnrmatie pour les renseigneer.tr
Anal'es d'urines el So R&siriqu,
Raction de Wassernian
FU'C'ion de Tr boule',
Eiamen du s If e' du pus
E.amO i d matires lca'es.
Examen i e cra'aat
Albumino rsrUon
Constan e Ur" Scrtolre'solutioner dans
00 autre.
ti de Gonocoques, etc. ec.
LEHN & FINK INGj
tous produits phamceuliqui** et U
articles vendables dans une phtn
SPECIALITES Ijsol dsinlecian, sa on Lytol, Skaring
Lysei, Ptliicco ;dei.iit ice iHcompatacie l'hni
loie de moiue, Kmulsion, kxirau,
Ibocolat eu poudre de L de f, c'est exquis
Pond-e Talcum Ltr; C'est l'extrme iu|
a bon mai eli ec etc.
Demandez le prix courant
LYSuL : le meilleur et le plus ouomiq e dte dsiste:ianH]
Le dsinlectttit empiey Ua.is tous les g a*us hpitm i
Ui\ petdcudlree de L^s *l dms une oto e d'eau dsui.e
lo solution 1 \i
DEUX 2 oio
1R0H ,3 o.o
^Ci.e piutj reprsei.te eiiroa la ontenance de| deux ferise
ii.i e- ) {
Le| ysol s'e n/-loio pin cilirem m< d na l>e cas de : Ai
u tu s, Tuberculose, Infection, Moi si. r. a de chens, Piqrse et
> res d'iu -t'ct s K .pi o;.s d > la p au. Blesgt r s Plan s Brut
R'e. p. ui i bjt. e personnel^' la Ci e.te Il a un. Dans les
il es d s m itadeii la chambre d i baia le wa er closet. les wi
Vvaiii et api o^ le balayage; Pe r c ca isi lee blestures d*s ai
11er tenir pr>p es
DiDS I s a-'oucheme Us et le t mps l'pidmie* le l>sel s'il
jlus que dms to is autres taf
\yez toujours u (timbre de votre appartement. ]
( baqut Hicon tentant un prspatus
ehn Finit Inc. Lion H.\ThbA
hkW YORK A tint pour Ht*
d'an il t'it par eneur, sins doi
SS, mais bien au Dpait-n ent dn
Financer,seul comptent en l'eiice,
11 seul dtenteur de tout s les p ce
que la Commission eu vrifier
U est dore ts'lumer.t. i ou r qg(
les intresss raitino^nt i ptodnu
de pareilles rclama'ions l'adreS't
de Monsieur Fltu y Fqure qn n'a
no'le qus'i rour les rece*a>f et Ws
oo sans oo dans
Hfch-rche d,- S, ira hles
Pharmacie Centrale
foit au P'r, 36 Janvier 1522
F.euty FEQUIERE
a^oaaaaaaaaaaai 1 m- i >. mu
Jounanx de Paria
' L- Mme, Le Temps, Le Fgno
S Le Journal, en vente la Lib airie
^do Mrtm, ij;8, Xue Anj^a.
\laris, Fiancs,
Amoureux.
Oui tie em#flrs^4 sur U chir d'un ada ffrir, .
veut un Extrait Divan /Veiri f Moulin Joli 1 Hindou***
nierai erdeltai de astres un mu un h* d got et de luxe peur un minimum d>
DemanUz tyt U poudre de rut Divmn Non , en 4ia
une mervetll", Ln vente thet Gu*n ff. Va'lin M demi Ift
rve Bonne ro>, M mu Troue et A gntwt Boit En iloek eAU '
me Jardtne derr i le Sminaire.
Vont y \row>ere?aitts\ lies r,H*s pour ivto du ormet*
des fards eau de elogne, savon*, r. gU*r% U tout prise tnodif^
A, IRMJtlDf /i Cie
agents Kx'lutifs pewr tfa

.
. : t
,^*e*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM