<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Le rle des Banques auprs des familles et commerce U. S. Navy News du -Od coit gnralejneitt iire de l ,dnit vite k mitt. Qd£"' "P" conotnit en K atdant de l atger.1 chui ptlle ^exemple de H.ic St Onge, de a es\ Iules SIIOD, poui ue citer que penreD tre mis a 1 abri de la rouil 4 Fvrier NEW YORKL'ergent (mtal) a brise tous is plaa hanta record de pois 2 ans et dtaii aujourd bai, la demande a levant d'i dollar. OKIO— !!• peraonnea eut t portante dea dcouvertea modernea. tues et beaucoup d'an rea bleaaai MW-YORKLea ca d'ioiaanz Cine-Varits MARDI e a t aLtiouae un meeting de Tg M.USQ U tf AUR I'BUIOU da Cuivre par un hocmae de | j _ L t acieocea qni a dooo crdit Vf. B. Ballaaiine, on aaglaia. Il a dalar que cette dcouverte est la plan ira tel : on te dit que, par ainsi oispem de payer ia location d'un caaier la Banque. On ranonnc de cette faon quand on envisage le piucd en vigueui jusque dem:iemtnt dars les hb • tudea de banque en Hati. Mi s, de pais l'installai. on de la Banque eu Canada dans le pays, le procd d location des casiers est battu en b. che. A la Banque du Canada, c'est tou l'appareil de la b.nque qui est mis la disposition du dposant, le per ;-.onntl compas ; les fonds des paru culiers ne vont pas dans des casiers peisoonels, mais se conioadent avei ceux de l tablissement. Vous ne dt meurez pas votre piopre caissiti quoiquayajt des (on. s en birque vous tes seivi par le srivue ce cais a: mme de l'etab. ssemen.En un mot, en dposant la liai que du Canada, vous n'avez p.s set leraent un loiipaiument de caveau a votre disposition : vous participez a la VU et vous jouus z de ihospita lue de tout l'etabiissemeot. A et peint de vue, il est vrai de due qui la Banque du Canada a rvolution n les seiv.ces de banque en Hati. Cette ivolul.on constitue aon une conomie pour le pttit capita liste, qui n a plus de loca.ion de ca sier sa charge, et par consquen. plus de laiscn de gud r de 1 a:gen chez lui. Mais il y a mieux non seulement cette charge est supprime pour lui, mais encore la secum s'en trouve galement augmente pour lui : et, ue plus, il est mis a l'abu des vols cas lccnti. Tout ce qui prcde montre la n cessit de prendre le chemin de la Banque du Canada a toute personne y.ni de l'argent conseivei, tout mdividu dsireux de ne pas laisse! ses tonds improJu.uls et qui veut viter de Us placer dans dea oprauons t le risque e. t aussi grano que le prth ; a tout ceux qui, payes au iiiOis il n'ayant a uepensci eur salaire qu'au lur ei a mtsuie, de UltOt g.rdr.i icuib tonds sous verrou pour ue Us d:peutt que dans la m ,uie des Desoius Avec la Banque du Canada, 1* biuque cesse d.ic uu luie en Hait, ,uxe seulerncui a la poitee dea ri ,ii-. '. eue devient uuc ncessit poui ous les toycis. De ii.me que cucu ici en voituic tait atatifiota un luxt et une fantaisie lo.sque 1 tendue de t'oii-au Piuce liait li .imite tl e dveloppement des ., ns pei. .onsiarabies alors qu'aujourd hui, us grandissements successifs et le .ours des allants ob igeut les plus besogneux a utiliser les voituiespoui une .flaire uigeuie ou une course .oogue, — ae mme dposer Uc tonds a la banque cl les en tirei tait une opration imporiante et oeu.emcui u porte de la petite mi noite de ceux qui brassaient les at l.iitS pub.iques al co inner.ia.es, lois qu lu j;uid hui la couipucauou et l'iuteuiie cioissautes Uc ia vi tendent b.ig-toirc pour tous d von sa binque et d'en uaer. Vol.c bauque est toute trouve : ce.t la B.nque Royale du Canada, dana l'enterremeoi d un t ain de cas mina da far par uaa avalaacba laixaivs. ATHENES Ua dcret royal a t publie appelant aoua lea couleurs lea reaerviatea 1010-11 qui il a t ordonn da ae pies enter avant la 13 fvrier. WASHINGTONUue raolution qui engagerait lea Utata-Uaia accorder aux Philippine* pleine et coin ,.pite indpendance a t introduite a la libauibre par le reprsentant Kankoi du Misaissipi. L iniegiu territoriale da usa lie* devrait tre g* i-a mie par uu traite avec lea autres puiBaaocea. NLW-YORKLa dcouverte des me y eus par leaquels le ter et l'ac ei et de pneumonie ont caatiaa aag aenter. f laa da 15JQ ont t rappor a aajouid hni. PARISL'BJourneanBt de la an freeee conomique intaraa leaata Gnea ait regard dans lea caralea othcieia comme le rsultat probable de la dmission da Cabinet italien SANTA BARBARA, UAKLIFOR ] NIECharles L. Tayior, Prsident de 1 Ine nation Cargenie a t trouv mort veudredi. BERLIN La give dea travailleuia a t tendue a 250 000 hommea at il y a une inquitude conai jerable paimi lea tiavaiileure dea poste et dee tlgraphes autant que parmi lea travailleurs municipaux d ici, ac-on rapport. Exposition Agricole Natioii.itfde Thor C'est videmment une belle initia Daire pouser jeune fille hatien ' ve d '8 ae de ,otU encouragement ne dq 14 24 ans, ayant rei bonne qua ptise un groupe d hommes inti Djune Etranger j Daire pouser ieone fille h:tien dents blanc latre : Q,5o MERCREDI La femme aux y§j verU Entre : 1 gde Cin Galai Ce soir, grande reprsent La course la Drame puuciei eu 5 partis*. Professeur Georges GRRT Magntisme, preatidigitatt Dansea par2 jeunes enfanta,' Sbimmey etc. Ea re 0,50. Simon Viens ipei S: fait le plaisir de porter i ducation et instruction suffisante tjsss dans 1 essor conomique de no naissance de ses c.ients qu'il L pour diriger, apis apprentisss-te.ta tte malheureux pays—celle d'organi „„ peu t s t 0 .k de Bana-Laciit, blisaeinent coimnircial on eu.re, ser une tiposition Nitioaale M se ment par excellence pour les moiua amoureuse du bal ou dee ro r0Q t r unis des .hauiillons de tons en fa fU t L a Bana-Lact* iians que du rcrations de feapru lcS pro d 0 ,.$ de notre sol et des in mao dr P ar tous noi Mdesias ai des trai.S instroctif-, Uoonaaaan duitl p |ei Bl CQ dp e Q d CQ .. h la dentitioni et la S ces Itna dactylographiques seraunt r J a w n mmi H or.aniaa t a f^**. troissas., particulier, meut , precies. Autrea Ces J, le bal du Y m,t f dor in, a os La Baoa-Licte est indis So.lltes deles.nt tt du cosrr ne tioa d'y inviter tous les hommes l'poque du sevrage •.eraiei.t.paB ddaignes. Aputodea daflaues hait.elis et trangers peur uliysiquea seront piises en conaid t leur pisenter en un coup aœil tous T --, rt % % %  ration. (les produits du pays qui peuvent| S adresser, pour information^ & constituer la base d'un commerce Mousieur Y. 1. Y. Iquelconqu?. Poati res-ante.Fort au Fiioce Un se.vice de renseigaernents com en ayant ejin de reuieitre, outre une' pienant des experts dans chaque ma | ^uoiogropme lceute, uu croquis tire fournira des informations pr, biographique suthiamment dtaille. ( i ses aux intres es. 1 Le Matio ABONNEMENTS domestiques: do nouv.l e conoqui, quoique nenc et solide, ieivc m.e.Cclui qu. g*.de de l'argent ch.z = mme aCCQell impics aux petits lui agit la -acjn du pioptitaire dpowuii et aux grands auxqnci qui. par trop de COL fiance dans les, eue p ye un inie.et eompo.e d. cLrconitaocc, Dglae dassurei sz^yn. Les Luodes de c mal.maison: un incendie clate dans son uw des inllita p uveut lui cou quartier et ion impivoyance le connues sur demande a ses guichets. En change contre 200 um mes poste obli ersj t toutes valema bien assorties ueiit trouble par le d^ saccord nutie Michael Co lins, en f JU nouveau gouveruem^ut provisji e et le fiemidr Craig, de lUiatar tJ ^, sur la quea ion deaf um.* es. ac leurs tetm La Hituation est adm.se par tous p'a* ^ l comme grave. Cependaut la proposi J* llenJ c e •!' ,, ".J* "• i on de col.ma d une coi.frence pourrait amener dte lsuliata favo rablts. Port au-Prince Dpartements Erarger Les insertions sont reues a resux do journal, 1358, Rue caine. fEMTgRiTEl t I.MIAO-S'J OAtTHO-lMTIIlTlW l'iru r !,.••• vortoinourTlson,EntrMy incml-rmiauaa. tuberoulnu; Cotr"' AocKlnnts ppcnd'oolalr, Tlrr tf ,i.,„ i.rti. iri-au,*c:i4,E*iiu.rar QUCRISON CMTAINS pt V Rafle d'auto Devant rafler l'auto ioceiuMaient, je pt" j nt ea retard pour le aiemeat | 4e biea aitloir rgler avec moi j t la date t le lieu du tirage. A. kTwaiMioN 1 L* PLUS PDtSSXNT XMTISEPtl uni Mercor* Ml OBITT fl/aliMm itrtmtu I'IUIIIIMM •"!< I It Aott de 60 100 gouttai fit | ANIODOL INTsIljl ds-ns WH\ .. Uoe.de nenr d'I atQODOL.40 nuOead or Aiirpndta B eber Co B. N. R H. f, i hariei Vvn H Caviar Olaffson, Lucas .*;imiuonds tires norz Caisse da P.?J James M Gulfia E. de Lespinasse T. A Weber j P. Dufoit Boncy Mme Johry Laiocbe II. Chariex Telle eat la nouvelle que le cble 20 OlO vieut de toua-tiansmettre et a la 27,a0O quelle on s'attendait, lea prcdentes ISi. tiepAi hea noua yai.t indqu l* ".'nui caQdidtimes qu'avaient le p.us d ftlOO ibauca oe iriomphar. 7,500 Nons n'avois paa la notice bio 2Q00OU B'i*i "iijue Uu uoiivtau tape qui n* •b-2ui 11 t nomm C:idu al que l'anae dai "•1500 .re. 50000 17 500 10 500 10,000 Froh bitioa 1,000 4.500 da sucre brut 5,(100 1,000 ( auifr A peine a ton annonc l'arnvagr de quelques sacs de sucre but qui devaient laie baisser le prix de l'a t de que le Prsident de la Rpub i que p cud un ari rapportait la Loi du 31O.i1.b1e 1919 levant la piohib tion du sucre brut i'impoi tano •>. Et si le consommateur n'e^t pas .. ..ui* r-auri^f aura lieu conient et si le contribuable se Sance rcrative ^ t T^SSZ^S^Jum " importante, mesures qui sont m Q de &f 1re,, *! Ext^na S e Ro e 4a UJW P %dve[oip mL de intrts. au probt du grando gu de la p iBdusllie sucl;rc indlgoe ,. *. J 4M- 4 c taures f.ciAjoutons que le sucre de 11 tmm in Mail Vki la ripnse qui a t tut* i /< .rttrt que ttus awons publie la stmint Jtrmre : Pou au Piince le 3 Pvr er if 22 A Messieurs )ira e et Ca losKCas-' iillo, prsident et vics-pistdent de 1 As• ocu' 10n ea oaal.slc des ouvriers et salants kaiiicas En Ville Ms'sicnis, La Consul si fscitatsi dl.at m'a charg de voaa aceattt rerp-ioa te Tetre Uttre da X) Ravier coul par laquelle vois l'intorsatx de la aonvelie altitude de certains Chefs d entreprises qoi voudraient dg ger leur rt^poosabilit l'gard dea auv.itrs et iaaraali r* bai iees, an cas d accident, on de la actstit d'une loi rglant les rapports des travailears avec les M usons oa Caapa^airs qui les emp oieat. Cate commanication a tut \\ bi t de la plus scrupuleuse a tertion du Conseil. Aussi, dans k bat d'accom tic une etavre de prvoyance so.ia •e, na-t-il pas manqu de prendre la dee.*ion de prsenter incessant %  ntni au Conseil d Etit un p 0]st de Ho me tou.e laliats tion aux La Maison du Mcal Liban B. & N. SiDJt & Ca 1 Bonne Occasion Vermicelle la Caisse de 22 Or 3 6 0,\ a € a (S iyi ifrarr, M-ssieur, l'exprrs sion de ma IOJ idration distingue. Lou.s ROY Savinien MARTIN Petit-Gove. Quincaillerie assortie-Mtreerie-irliclet pour hommes ML pour lampes gazoline Lamoes. \errts.hobches et miehis d dvnmnons. Parfumerie, Vin et lirop d'Hmoglobine Emulsio* 1 Phos'ao-Hay Rum. Peiqres et d m loves loitjours en stock : Produits d* PanHlon Guilhaud* de A ** rot h tte de la Soc-S Ind'isfieUe de Boissons Gazeuses etc. t/ervj, lrebentine. Huile crue et boillie. CAtus, serrures, i" ttourniturss pour malles.tourni'urespour menuisiers. Vxnsblanc et touge, Madre, vinaigre II 'hum Bonbons, Biscuit, Pru*e>, Dr.gesVeotomint ChiddUS, i Wfir ijranuU par gs, uro amass par (w%ls



PAGE 1

LE MATIN DO N'A lj\ T te u PTo Date Tire Repairs Shop •l Rhumatismes Nvralgea Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit Qui veut rester jeune t iv'vf ^ %r%m ma1lsmr.leciurciseemer.f tel artres l'ensablement dea reins, lee erlcee et I' < 6sit doit mmtntrV9~cta d'at 1 . urique, || polie* de notre organisme, faire des cure riullrce RODONAL. lave le sang I. "indication principal*, dans le traitement de l'artno sclrose, corniste aant tout ^ cmpciin la nfinance cl le d*r; n •"•.! Ht% %  >• ari''elles. A la A .U p.< !.. ortque c.en . .JI l ••. tension, o.i u'vri:, avant tuuta autre cliots. lutlcr fiergiqiifineni e (riquemment contre ta rtention d'acide urloe dans l'organisme en employant l'Urodona). • Professeur FAIVRI. Prof d clin int k runl*tr*lt c Psltlen Rtibt OiMeisV t vlcnctnn*s Parts" r i •_ I rtv .'SMallf Artr.o • selro intomr, l rru.iio>>'. Ruiiulirt a* U f>i riimasme, <.amiopihies. L lrUVf**M n,lim rslmint P.1 Mai uUL usine. Goutte. I.iirtbiit'i UILL1M & 110IH, Agent giurau pur liai 17)1, | u %  l^asu dliai _—^ui. ^gr.^".'gaar ; Tg^siM ia.'UJ 1 %  — — Carnaval Travestis Cotillon C'est au Comptoir Hatien ue vous trouverez le plus rand choix. NOUVEAUX ALAMBICS pom PISTMV.EE RI.TtTII 1IH Les E*'JX-DE-VtC, RHUMS, ALCOOLS, te. DEROY FILS AINE tes troisi Nj a touch Port au Prince samedi rnier le 28 Janv cr en ntut pour \onte-Chrt*ti< Il sera de retour W au-Prince vers te 8 < outrant pre \nt fit et passagers p ur Sun iayo tuba et la Huv*ne. Wr plas am; les renseigne, %  s sVIrvsI* a ; eCompluii Franais U i osa une Noirp vnpaur le Co'ombia laitM' New Orlans le II courpnt et t 1 fctt' t du ici Tera le 17 cotantIl laaaeta *e mme jour pour SJI Dnt aviss qu' panir du i; Fvrier sen S^lor de coitfure sera trantr i la Plao Geffrard. maison-A de Maltis, en fa. e de Robeits Duiton. Avis proffisjoonel Le Docteur Annoual sVmpresie de porter la connai-sn d i publ-c en gnral et de st die ils en laniculier qu'r 1 a rep.'s l'exeercice de sa piotessio i a Heure* de consultation* : Champ ie Mart No J0I4 de 7 e, are> a. m. et l'aitiitaace nsedico-chirargicale, raa m sentre de ai liras i 1 hre Co^pajoie d'Eclairage Electrique La Compagnie d Eclairage lectrique ayaut eu su p.cndre en plu sieurs lois, cbtz pluaitura de se Abonns, un truc tendant i paraly ser la bonne matche du Compt.-ui, avise publique men les intresses que dsormais, elle se rserve, non seult menl de supprimer l'abonoecuent, mais de les poursuivre par toute le votes dt dioit LA DREC1IOM Avis Ds services divins d'aHo'atior sort clb fs ch'-que dimsn he m." 'in aui Caflirnei i 9 h" '/a. Vnu l-s ni Vi'tV Si j d rn;r.he matin %  Amh tors rr'r'f*ai r M H -r irn li 'ie ne 1 ] • j-td" ^er^o du ih. ri i *""ipanch soi* /PM 'I. lia g t.d> D tu ou Cog-njeci Dieu L PreetzMana-AggBrIiolm Offre leSarTcl mirants: (htmragn* Charles lleidaieck ; LJoideaux-QeiiBa ; Dubtnnel ; Wia ky ; Gordon Gin, Vermou-h ; Cognac; liqueurs rraaftil* aitortiB conserves de lute§ sories ; Contilur* Cliocolai ; Lait el Farina aciee ittill ; c cao Ptttn Witter Augaiiur^ Porter, Bourra Btue Htl.bo'i Loppez ; Pd'iumei-ie (ieil tire: Vin rouge et blanc en barriques et en caisse, V hs d'topagie ; liera t.auaise ansidoe. alieiiiDde; Ciga eues anglaises et %  minifluni extrait uittra pour litjueuis et liions. Fhonograpiies et D.sjuos Colonbia Prime oiierle aux hm 1 tul.e de Pebecco par boile de choeolaf La grande demande de chocolat en poudre a Hiyhest Purity • de Lehn et Finkprouve que le peuple a su appr* eier sa bonne qualit dfiant toute cot urrence Eu achetaut 1 boite de chocolat eu pou Ire ''H.ghftit Portiy" de Lenh & Vtuk rcla an uu lubt Deotibict Pebecco (le meilleur deiu ficeJ. Le Chocoiat est en vente chez; Boll, Simou Virux, Pharmacie Centrale, Phanuicia t. Sjourn etc etc. Dpt chez L.B.T H B1UD Grand Htel de France VINS provenant direct fin au i de Bmae, u ea Bordeaux. ROUIE Gourdes 5 UO le gai Ion tr.arc B-?N€ 1 6 Ou "le gallon **r-, VIrYR en bout illes des meilleurs crus et des Ghateami les Dlnt renomms. Lique TS Franaises et V ms d'Espagne. ChamDaiHie ei Vins mousseux des m illeures marcaues. M^nsien PATKIZI, revenu deNiir<3m8nl| ion. .ovenr Kl .11 li m ri£U..ASTH£NIE. FAIBLESSE HLOROSE, DBILITE SIROP ai DESCHIEN8 fHiooglobine •'''^•'T't'if du S*wa. preatrlt ar fallu medloai m— -••-aaH.M ;^e, ., a v *,„, in^t, r*AU .t .-ktiai*



PAGE 1

'•; LE M Al IN GASOI.INE ET KEROSLME Aon* v*non* d'introduire en Hati, la marque H HEU pi connue et opprficice dnn* le monde en'i'r. Cei'ir qui ***> ont dj [ait l'ers u voua di ont que la GatoUne SBEL*. est spcialement rmcomm *n4mbt* pou* ton rendement tu autan* nx et qu'elle n'entrasse pas le moteur aidcc son ru {finement pirfait. Il v> us rnyufferout n user que lu Kroti • SHELL suprieure aux autres par son degr looe elle donne en consquence une flamme plus vive et brute sans /ume. • Il y a donc coi omie et avantages n'acheter que la marqu SHELL' Pour les prix, adressez-vous Roberts, Dutlon & C ><<" i %  i • / v ? *cs Hellot Hellot Est-ce le marchand o ma mre achet le SAVON REUTER?Comment! Vuusnlrn avez pas pour le moment mais vous me dites que voue avez quelque chose aussi bon. Fermez le tlphone, monsieur. Il n'y a rien d'aussi bon que Reuter. Je refuse simplement de me baigner avec du savon ordinaire qui dtriore la peau et je continuerai me servir seulement du dlicieusement parfum Savon Reuter, qui est incontestablement le meilleur savon pour embellir la complexion et garder la peau douce et veloute. Au Revoir!" •e> s s !9 O 615 3 18 ip Eeoioii! s* VOUP ferez'ino npprlcioble coromi il vo is a vous 'ti*v z q>iM Us titra k^ebde la Ara r cai. Siioe Polioh Com par y Chicago, qui coesrw*fl| i 1 nes-e u le b nlan* d-n clvu*urts lin C< 'eui intillfur m n tri par I i>< 0 rn,f qualit que lou'ta ltt> autu> %  liai u,ut-p. Ko vei te dand les booms maieoi tA BENJAMIN & Co 1511 Pui"-v l6 ire Agents Exclusifs poor Hati Toi et Lanje F ire* Proof Hall Havirf rn fiai g gnllpry, Bni'pbVp fo n anrk or flr y up 'o-rtq r Office V'iy sr pcioun as f VVnre liousc, For ii for m* lion ppp'y '!.*. !tel^iPclile-Batlei Jacvnel G. Rue de li Petite IRattert, LM personnes dsireus?* de, vnyaqe- J ictne.l.t> r ouve.ront de.\ arr. mmod lions dans cd Ho el ti u en [ace d la mer, n plein\ 'tierdes o/( iret Cu> me fnn n%e e.i amntain. Prix \modrt\ b'a "i^voir tons ceBxqo4] appariendra outn s^ qualit d ancien P 'idn' de la d*m P Commis io • de la D. te Floitinte; il n'est d enteuJ iucun i tte ou (fiel KofslemeD' ^uflconque, accept ou icjet par la due CommissibrLts. dpo*in 5 ou trulaires des ef t-ts r je'^s par la Ccmrr-is ion etqui, i ton ou i dio;t. cioirateai touvoir •enrer en SQVCSsiofl de ces (M ts, \oadit): t b'en v'adtsser, r on a Mon sieut Fieu:y Fiqu P. comm.plus d'un l'on t.it par rr-eu s*os dou te, mais b en au D'pait nent drs Finance*,seul compter t en l'esice, t seul dtenteur d. t^ut s les p zc que la Commission eu vu h. r 11 est donc its lumet t i> uii r qui* les intresss (Ontinu'nt i produire de pareilles Dtruisez radicalemei les Itouyeurs et tel insertes nuisibles Avec l*s pioduils franais l''w 'Mo-ti '• pour la des 'motion deR rata. Souris, etc. Po-jfl'f 'MortU'! pour la il^sirjctoi des Hits, Sourta, etftj liquide lortis %  pour lt destruction des Punaisef. Poax.4sl Lt|uift* Spcial .Uor is p>nr la destrncliou des Mouchnj • ne-. Aloriis o^ur la deuruction d.-s Moustiques. Rsultai merveilleux et efficace incomp*r; ble. fca s odeur et stns aucun dmgjr po ir l js au ma ix dme En vtntt; Gtas Alphonse liaynesj 115 Hue Boane-Foi Maris, Fiancs, Aboureux. Oui lfSmbnras's sur le choir, d'un cadeau /frtr V rousun bsirait c Divan >eiV| i Moulin Joli t Hindou*'** rclama ions a l'adi • S •* r'Tde fer pour boutfilles capsd'e* ( rrownwks ) caouUltouc •! d Monsieur FI u y lqu re qui r'a %  mlllM BMirma hita aui trkiinMi, (nulle quali rour les ice o r et i s ,.,,..-...VrtAMUtan VpralPfl Wafr • T actO*U so!u,ionner dans un !" o0 diDS 2 *"*"* de ) lC)le *>*** d, la femme chic Metropolitan A eratea IVaie t aClO r y un 8Ulre (IU re-.r un mijnmum de QO< et de luxe v§ur un minimum / D mon te: a>ss% i, poudre de nx Divan Nom en trin une j. >v ,U /^ vn'e 'h>z G won R Va-tin Madame M* rv§ Bonne Foi, H met h<>:r, : 4 g nafil BoH En stoUithtti meJa-dmc \aerr c-e le Sminaire. VlS-'-\lSH0TEt DE MWY K, fo:t au Pii^ie. ;6 lanv'er 19^2 Fleur y FEOUIERt l W! r> ar s Pharmacie Centrale L M L T t Produite de oute fruicheut — EiculioA promMe et totjn e Le |ou nal, en verre |. i,b s r4ymip&* 2 SpciaHtt po^r toutes les m$$Adpttfu v M i^;8, |-j Amtr4ciri. Journaux ia L M tir. L 0. aiiie i \o*y iron^rezaam des r>is)ispvirl* V r Ht d ts crns^ d'sfard en, de oljgie ? vo,,%, oaWUe tout prix moi*\ AB.;XJiMl\ 5 Cie /gentt b.xciunis pmr Hati y 1 V



PAGE 1

Qu i.xime tonde mE NUMKR:I '^0 CENTIMES lu Etat est perdu sitt qu'on s'imagint q'il esi boaa d'ir dispeiio d'obi! aux lois. Quotidien ]. I ROUSSEAU Un Discours ru |D r f leiriquez y Carvajal %  %  &f % %  ( SUITE ) |JLs tionBlieme cest le noyau vide vrir partout flotier notre drapeau Uses pet-ts peuples tardie qubifn haut appuy pur cette force ir llarriiliMDs comme vier t de Invincible des peuples qui marchent lire le grand cnvin Jacinto lopez wra laveuir, c'ett dire le or arqfl oi is Ht vue tL Kefoime Sociale) de vivre libres er_ matres de lerS .Ils venin des grands peuples. destines. Le nationalisme ceet la reconcen Un extmnle aussi grand qoe raie] |ttion de toutes les force vitals qu ollre en ce moment: | e peuple d'un peuple qui iui donner l la r^ s Dominicain dens la dfferse de von aace ponr paiera son fcioalemet tjdroit n'tait produit en fcuropa Toue r l'ectien oovice des force ex-'noua avons orarati an eort de la rieoreae.ui le corr.batif ot ; limp Belgique, vict un innocence d'an* iie,.usorpatenr, luclmtmet vi i f-ene qii'e'ln n hvif pas provoquer JMI, c'est la di'fu,ion des foroes De Qu de tristesses avaient envahi nolooalea empoitant dans son eu n me sa eoiU-nmlant le lebeau tons If gnme.t de deroorauaiiuildes tortoret t-nduies par ce pensai prpaient la iiuoe inevnable. j p ie Combien parmi noua, n'avaient t grande bataille entre le na; olpag pleure" sur le sort infortune de Bilnme et l'ir.piialisne se livr.d. ces enfants, ces femmes off-nars taiicurq ene So Domingo. L A-jcisf oyers utrutts et C-JS villes djerique entire son tgcrd tour.,, v.stes. e comme nous nous sora irMuoue, CBI quoque dans le lo lijiiii-H idclifls avec ce petit peuple elle vo" sou piopie avenir durs ses douleurs •rs le i 'ie. a yeux tout e'cni q uilles et PCU|*iaent tvtc tonueinent, car cet'e Cependant la situa ion de la Bel gique dflete de la rot e Une ueces eue impeiieueede maintenir la neupetit penplejtialit avait iiupo la Bsgiqae le que fouieut un le Uolosae tout sauver sa viej devoir p"0ibfe de a opposer par le HDr , potr iniupre ce jorg qi.i|Rrin<>B invaaon de aon terntoire toiaV, .! mne, dis-ie, est l'apar an des combattai ts Notre ?ott Nouvelles Etrangres Le traire anglo'irlandai* •Bitouinji celle que demain •ul te elle aura a soutenir. Commet t ie nous obeer/eieur* 1 qnel beau t bi au et l^me est il plein d attn.it I Quelle i% graude ioie compaiable a celle, en 8808 militaire qui nous enlve la libert, et de rester et pendant inbranlables out en conservant* l'enthousiasme de notre causa I Va gr3upe d'attachs militaires visita aujourd'hui If nouveau m>nj ttfaiblesse existe cil', z OUS les penr>|rn La fin d dtmei i des lv.[i officielle et d branler la solile prsident Harding, au cours de si MADRID La nouvelle que la situation tait devenue critique en ce qui concerne les QgocUtiOol franco espagnoles est dmentie. Les deux gouvernements ont lais jd>qu'J pr sent la queit oi de Tanger de ce;* attendant l'occasion d une confrence internationale pour discuter ce piobm*. Les ngociations com-ner ciales avancent lentement i ciuas de l'absnce momentane de M S:tray ministre du commerce fraous retenu chfz lui par h maladie d'un des liens, mus les ments pour un nouveia traite commercial ont t runis et seront tudies au retour ue Mr S;rrays. A M.tdrid i'a-nb ssadeur de France a remis i p'uiieurs officiers espagnols i'insiq ie 1 la lgion d honneur nio.i daujoudhui Je* stipu a: ons ente au-r au c.p laine gnral Midu trait ue Vesuile. e„ ce q n coihno del Bos.-bi, chef de la maison cerne la question arienne et 1 action militaire du roi. LE {Problme Hatien •'' ctltre Li Matin HAnvers pu \"e un couforiant article en faveur "'"''"•'• poi/s Noua tn extrayons Ici row 'MO'ipour nus Uileurs. tiennes, en d^no cint an piys let • %  ii'ii'.s commis d IMK l'Ile par les agent) ameii'nins et l'armH d'o:cu un io-i le fusillades darih les rues, les mssacres de gei.a ncffensf la bratiu d i oMiei ret dus soldas re:ru'a d>-t'f. t Tn e ilans le S ad des Etits U :is or li Inna du toir est hr-iJitHire, la mainmise sur l.-j reesouroee-et tel rKbeieea tin lay* par nn lyndiatflnnucier >-' I |^P*Pm* dit huit mois sa ton' iTOw U S l "J l a f rjUV ^;it"cs^ibu*er"l muivcili L._ .. n8 !!l dng Irt pie se de i' ramppgne lec orale, H pril position dpns h dbat qui s'annonc. Avant peu le nrcb'ine hatien recevra les solutions qu exige h doit interna tiooal— Malgr les fiqusntas ronvi' sion* Intrieures q'ie nom venj i de rappeler, la France noire d.'i An'illes net pjs un pavi de Mu va 2 es. Lie vivait soua tin rgime e\7£Z'si rco isit i ionnel qui a rtus toutes •ee coio.i'o loei et qni repiendrai* bin son empire ni sos politir*i-na t| i-tuent mie x \ • f ne "es infl i encee eiirieurna Au mointpouton %  I re SVFC SJ8 anCi 'I I !" I P'Ot*eto rat compliqu n> loi msrtisle que loi f is M WiJ JU | e | ui nmmt \, ioa iC elle %  c ri : Au voleur IU j.gc .pMcier. — I.J police met lamaim sur Andr Si (tin et tdoiurd Ifrrati, prvenus de vol de marchanaiscs au pr>|uJi.-edc *-*-ht TTlTMli .•T 'I e Be l Pr ? B w Pendant circuler nu JcUre Marculus Dsir a qui on reproclie d av ir vole un pant.lon Le p iieninl MrantUet Bnheur cependant reclame son bien L" M | e > V 0Ur Pr,del reconnu la voiture ae Mr L Ch uvlo un pnen qu'on lai avait fy\ ^ !e voleur n'etpa. priJOn. U retrouv v g.n-snon de ruUDttka .. hmaelit Mat H COU cession H^I colee ou minier s q-iii t I d'amboier'e situation polr.i iue e Initr Cr5t • Th ^• l on nj ^ e '"*' 0 6 rapport du mpjor Tur materieuu de l'le, y a appor dI !" ir ut qui a atti' l'a'tention pu ner met On agx polmiques 11 de nouveaux malheuta. Je nouvelle? f oe wr.l stie des Uoneur* U i "ieut difUctle avx partisaos du prsi causes de ruioo et de deuil. • .'oui un >ut de corde llitalice Dorestal it Normand A dr en aniv,a', aux voie> de lait — D: F ct \ : -1 in est accus d'avoir tjard i >llan que lui roifia Dieudona tCUrC que cette valeur avait .. J un m irines ; .1 l'a i t retUM ^ ordres de la senti.iei e | a la barrire d M pan* qu*) re tfJttU&Z -I^^p.en.entaucS.U cber V |.n,-, ~vi" e '' u J'" sin fui: ma,n bas^e

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05592
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, February 06, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05592

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qu i.xime tonde Ptniu Pnacejlaii)
Eaadi 6 Fvrier 1922
fiBRECTEUR MOPRJmTaIRE
CJment-M4flIi>mE
numkr:i '^0 centimes
lu Etat est perdu sitt
qu'on s'imagint q'il esi
boaa d'ir dispeiio d'o-
bi! aux lois.
Quotidien
]. I ROUSSEAU
Un Discours
ru
|Drfleiriquez y Carvajal
" * ? ?- '
( SUITE )
|JLs tionBlieme cest le noyau vi- de vrir partout flotier notre drapeau
Uses pet-ts peuples tardie qu- bifn haut appuy pur cette force ir
llarriiliMDs comme vier t de Invincible des peuples qui marchent
lire le grand cnvin Jacinto lopez wra laveuir, c'ett dire le or arqfl
oi is Ht vue tL Kefoime Sociale) de vivre libres er_ matres de lerS
.Ils venin des grands peuples. destines.
Le nationalisme ceet la reconcen Un extmnle aussi grand qoe raie]
|ttion de toutes les force vital-s qu ollre en ce moment: |e peuple
d'un peuple qui iui donner l la r^ s Dominicain dens la dfferse de von
aace ponr paiera son fcioalemet tjdroit n'tait produit en fcuropa Toue
r l'ectien oovice des force ex-'noua avons orarati an eort de la
rieoreae.ui le corr.batif ot ; limp Belgique, vict un innocence d'an*
iie,.usorpatenr, luclmtmet vi i f-ene qii'e'ln n hvif pas provoquer
jmi, c'est la di'fu,ion des foroes De Qu de tristesses avaient envahi no-
looalea empoitant dans son eu n me sa eoiU-nmlant le lebeau
tons If gnme.t de deroorauaiiuildes tortoret t-nduies par ce pen-
sai prpaient la iiuoe inevnable. jpie Combien parmi noua, n'avaient
t grande bataille entre le na; olpag pleure" sur le sort infortune de
Bilnme et l'ir.piialisne se livr.- d. ces enfants, ces femmes off-nars
taiicurq ene So Domingo. L A-jcisf oyers utrutts et c-js villes d-
jerique entire son tgcrd tour.,, v.stes. e comme nous nous sora
irMuoue, cbi quoque dans le lo lijiiii-H idclifls avec ce petit peuple
elle vo" sou piopie avenir durs ses douleurs !
rs le i 'ie.
a yeux tout e'cniquilles et pcu-
|*iaent tvtc tonueinent, car cet'e
Cependant la situa ion de la Bel
gique dflete de la rot e Une ueces
eue impeiieueede maintenir la neu-
petit penplejtialit avait iiupo la Bsgiqae le
que fouieut un
le Uolosae tout sauver sa viej devoir p"0ibfe de a opposer par le
HDr , potr iniupre ce jorg qi.i|Rrin<>B invaaon de aon terntoire
toiaV, .! mne, dis-ie, est l'a- par an des combattai ts Notre ?ott
Nouvelles Etrangres
Le traire
anglo'irlandai*
Bitouinji celle que demain
ul te elle aura a soutenir.
Commet t ie nous obeer/e M, huitout le Mexique, qui ne Itou
idaiis ui;e aiiuatiou intrieure ei
luie tia g-ai/a et dtend avec
I lefc ioirea dout elle dispose,
gtit de ton indpendance ei
M touvtraitet nat'ut.-ale ? Mu
cet taput vigoureux do veitu.
IweeniM.D'-s (lie d'en vi eur le che
klo des dilficul es avtc foi en tlit
kme en te sent.nt capable d'un
Nwloppfment futur rg.l celui des
ItltS Unis.
Comment ne nous obeiveraient
ppsaCibaei le* lepublique* d
[Amrique Centrale, tous ces peu
les liveiau a de la Mditeranne
MUruamB qui eapireut ure situ;
^n meiileuiH olfiant ploa de sert.
| leur existence ? Comment oe
i observetaient elles pas toute*
lR"pobliquts Latino Ainiicain.*
ul riemruet t tricote assistaient
lsc les E as Uns aux Coi g es fan
M&ricsina chaigea de fuincntrr le?
[f-timeniH de fondai n ae loute I'a
Tique i-tin d "~" l'empre paa celui de la fotee
j[oi oppuae, mais Us librits q i
Dodies-ent les peuplea ? Eh bleu I
^Mtau au seuple Dorminicain, ci
n*jf uue exeeptioo provideo telle
. -Jrt dea ^iuements humaine,
Lm iC*te neure g ace on -a
F;s et aonabi.ga'ioo,le df^neeur
I* ibeit ds pe i s p-upUs. En
*. Ues>ieur*1qnel beau t bi au et
l^me est il plein d attn.it I Quelle
i% graude ioie compaiable a celle,
en
8808
militaire qui nous enlve la libert,
et de rester et pendant inbranlables
out en conservant* l'enthousiasme
de notre causa
I Va gr3upe d'attachs militaires vi-
sita aujourd'hui If nouveau m>nj de la guerre M- MagiaoLLes officiers
ont prsents Mr Magmot p^r
le colonel hollandais D.'quay.
PARIS Eq recevant aujourd'kii
1 s dlgus d'ua g oape politique
Mr Pci t:ar peidrnt du conseil a
i dique la n:-'ssi de maintenir lu
n on nationale afin que la Fiance
puisse ob enir lis dro'ts que lui re-
a uiiiisse.n les Uaits.
Mauuulne fol
de VA lient tgne
i PARIS Drs une un interview
avec un rdacteur de l'.H.hi de Pj-
lis Mr Waltei Berry, prsident de
jla.h.imbre 'e ommerce amricaine
c ParisfS dec are qui! tait convain
eu de la mauvaise foi de 1 Allemagae
qui essayait d'viter de ftire les lepa
rations et qo/eUs doit se lancer vo-
loitairement sur 1^ chemin de la ban
TARIS*- L'Agence Havas donne querou e en dilapidant des million'.
0, ,i llne veision comp'temen. d CUnofl de ce'les qui ont t pub' es sur l'ai que les allis sment nbhgi d'aller
ROMh 3-L: transa lant.qneiPi fwe d" Ptter-bt 11 S lsie D'apil BOQ i B-rlin exerai le contrle de tou'es
le t Wilion* qui a-rie le cardi cotres pondaot a e'o te binde cfAHe 'es ftures et tout le monde sera con
rai Oconell i Rome n'arrivera pas i mmls arms 'ta^ua la ce ne 'ui vaincu alors de la mauvaise foi du
Nap'es avant le 6 courant,on ne pri btai Ion de chisseora frassia dai.s gouvernement du R ich.Le Prsident
se pas que ce cariinal puisse arriver le but de s'e...parer du mitrielcon- de la h mb-e iu commerce termina
i temps pour prendre pat au deruier bsq:6 p-^r 1 schr,eurs pe/idant la leur piconisut un raeeiing de la
scruu, journe da'-s une vieille m/i.o.-. (confrence conomique i Reims et
s grenades imrn sya..t! se montia t.es pessimiste sur les r
lances les soli-t-, c.'pondirent vive- snltati de la :o frence de Gnes,
ment i coups de fo*il.Un allemand'
Le conclave
ROME } Qia're tours de scru
t'n ont en lieu au conclave sans qu*
la majorit a;t l obveaue par l'un
des caidinaux.
Brve E;:rlie
LONDRES ^ U-. tel/gramme te<
^entr-l News aaoodce que les lea
dfi d." le grve des cheminot* i Ber
In ont t arrts ; on leur a co rfi
qiss les fonds qu'ils avaient dpo
sis dins des banques trangres.
Le cardinal
Ionorhs Mr C"ra:g a dclar oifi
ci-ll m*nt q-.ie M Col ins lofa atfir
m i Dublin avoir obenu la pro-
mme .H gouvernement aoglaia d'ia
dure dans ie trait irhtodaii presque
toute la partie nn'd de l'Iilande in-
clus Fermano k.Typnne.uTe grande
pa:t e Autiur Dowa.U.'rry, Ci'v N' w
ry etc.
Mon m
''ma n \mw
sid
uu m^c vuiLuauc l il.uni SOU
singulier : celui de repooaser Mni*t de l'pYnln**a
i fusils, ni canons une invafion ^^ *C^/iCO/
teUr bliackletOtl tomba mor ellem-'nt bless,7sVu'tiVi'T ,,n, n^lninnn
kONDEViDEO Lexplora-eur enfuirent; les franais auraient eu! \Jf\ \f\\ V
Sh kleton est de d Oa pipare des ? morts tt une v.ng aine d blesss.|UU11 XwlUUUJiiJ
Il tut 4 ce laisser ittaqner larri-,ce,einonies "por an^s pour le n 'e PTsider-t du conseil, M Poiocu,
au :u de II roavelle ollicielle don
na d-s instructions i Mr Lauten1,
amb.s^adeur de F.ance i Berlin pour
demander d.'s explications et les r-
parations que le gouvernement fraa
rs estime ncissiires pour cette
n mut ce luiHBfi eiiHqut-r lame-,--'- "fw. u.ra puui ic n
re-gaide jusqu peiditdesliomiiies;;001118^1. jjur de 1 embuquement du
car r-ou eemmee une aime sans jcadavie de l'xpioi.tur Sh ck!e o
canons, sans fusils qui sach mine pour 1 Angl-tetie Le pi^deui Biun
soli:aire vira les som.nets de laglora demand au coogis de rendre a
re pour enivra la rdemption nu l'txploiatrur les hommages ds i
rulisrce est venu se bsuiter contre
un peut rocher presque dissimul'
sur la tupeiticie des mers de ev4-|Jcn^a ^'odiose, ^une mess
nemei/ts humains Ce loclier indes-
La co oiiie ai g a se pipare une d &8'ess'^
PARIS- O
fi ct.iL.lt-, qu'aucun txpiutiit est ca
n ble de sauin- ei quo lea translor-
UHtious golog ques semblent mo-
difier, c'est ta letistance d'un people
qui ue toroii .houneur sans la
jouissacce de la i i, i
Quand le mouue entier fe fera
rendu compte que la losher indes
tructible tPteiceptant le f arpge
l'impeiuilisme constitue lu reistao<
ce d'un peuple se .- mnet re au
de requiem sera chan ee Le capitaine
Shackitton tait lis aime dans*l U
ruguay.
M mu
MADRID Le c^bit.et a arp ouv
les plans 4e construction n-Vi.e mo
dernhaot les types de meilleurs et
r -, de croiseuts Le minis're a discui
joug qui le dthhonore.aiois lea ailes aussi la q-j"ston du Maroc et a d
dP cet imprialisme se replieront cid de continuer la camp.gne jus-
rnes par le respect que ce peuple qu'a ce que les rebelles soient corn
lui inspire pltement soumis i l'autorit eapa-
Je ne dois paa vous cachf r mes unolc
craintes que ce ro her d iaintance '_________ .
acependan un peint faible.Ce point,
miiique diisimul, est une peifon- dent Wilsoo de cont^s'er
tion par c I on i onrralt iu rodu re i^biiii par uno anqo e
IVxplocif capable
ne croit pas que la
date de la lunion de la confetenre
de Goes soit retarde malgr l'avis
de que que; gouvernement1. Le gou
veruimeai tiarus confiera un
groure d'expr: t, la mission de faire
un examen pralable du program-
me de la co; !\ence.
ftouvell'g Diverses
Santiago je cuili u cabi-
net de Tocom il a "dmissionn eo
entier aujourd'hui.
PARIS La confrenc? desam
bassadeurs examinera jjuj sa tu-
di du rot her C> tt- faiblesse existe
cil', z OUS les penr>|rn
La fin d dtmei i
des lv.[i
. officielle et
d branler la soli- le prsident Harding, au cours de si
MADRID La nouvelle que la si-
tuation tait devenue critique en ce
qui concerne les QgocUtiOol franco
espagnoles est dmentie. Les deux
gouvernements ont lais jd>qu'J pr
sent la queit oi de Tanger de ce;*
attendant l'occasion d une confren-
ce internationale pour discuter ce
piobm*. Les ngociations com-ner
ciales avancent lentement i ciuas de
l'absnce momentane de M S:tray
ministre du commerce fraous rete-
nu chfz lui par h maladie d'un des
liens, mus les ments pour un
nouveia traite commercial ont t
runis et seront tudies au retour ue
Mr S;rrays.
A M.tdrid i'a-nb ssadeur de France
a remis i p'uiieurs officiers espa-
gnols i'insiq ie 1 la lgion d honneur
nio.i daujoudhui Je* stipu a: ons ente au-r au c.p laine gnral Mi-
du trait ue Vesuile. e ce q n coihno del Bos.-bi, chef de la maison
cerne la question arienne et 1 action militaire du roi.
LE
{Problme Hatien
'' ctltre Li Matin HAnvers pu
\"e un couforiant article en faveur
"'"''"' poi/s Noua tn extrayons Ici
row'MO'ipour nus Uileurs.
tiennes, en d^no cint an piys let
ii'ii'.s commis d imk l'Ile par les
agent) ameii'nins et l'armH d'o:cu
un io-i le fusillades darih les rues,
les mssacres de gei.a ncffensf la
bratiu d i oMiei r- et dus soldas
re:ru'a d>-t'f. t t-n e ilans le S ad
des Etits U :is or li Inna du toir
est hr-iJitHire, la mainmise sur l.-j
reesouroee-et tel rKbeieea tin lay*
par nn lyndiatflnnucier >-' I
|^P*Pm* dit huit mois sa ton'
iTOwUSl"Jl a frjUV" ^;it"cs^ibu*er"l muivcili
L._ .. n8 !!l' dng Irt pie se de i'
ramppgne lec orale, h pril position
dpns h dbat qui s'annonc. Avant
peu le nrcb'ine hatien recevra les
solutions qu exige h doit interna
tiooal-
Malgr les fiqusntas ronvi'
sion* Intrieures q'ie nom venj i
de rappeler, la France noire d.'i
An'illes net pjs un pavi de Mu
va2es. Lie vivait soua tin rgime e\7Z'si r-
co isit i ionnel qui a rtus toutes
ee coio.i'o loei et qni repiendrai*
bin son empire ni sos politir*i-na
t| i-tuent mie x \ f ne "es infl i
encee eiirieurna Au mointpouton
I re svfc sj8 anCi 'I I!" I P'Ot*eto
rat compliqu n> loi msrtisle que
loi f is M WiJ d'Mulioier 'a situation uoliti ma ?..
Petites Nouvelles
Port au-Prince
Vord.cu
us billet de
Orrv.lus \
Oecit Vtkim, celai fat en maliraite par firaKiilc
propritaire de l'^ninul
- Je rendaii tercet i Suzanne F ierre, ttk
me Uuvrg4 |>JU| e, |ui nmmt\, ioa ,iC .
elle cri : Au voleur I- U j.gc .pMcier.
I.J police met lamaim sur Andr Si (tin
et tdoiurd Ifrrati, prvenus de vol de mar-
chanaiscs au pr>|uJi.-edc *-*-ht TTlTMli
.T 'Ie. BelPr,?Bw Pendant circuler nu !
JcUre Marculus Dsir a qui on reproclie d avir
vole un pant.lon Le p iieninl MrantUet
Bnheur cependant reclame son bien
L" M|e >V"0Ur Pr,del reconnu- la voiture
ae Mr L Ch uvlo un pnen qu'on lai avait fy\
. ^ !e voleur n'etpa.
priJOn. U retrouv v
- g.n-snon de ruUDttka .. hmaelit Mat
H COU
cession h^i colee ou minier s q-iii
t I d'amboier'e situation polr.i iue e
Initr Cr5t Th* ^l'on nj ^e '"*'0'6 rapport du mpjor Tur materieuu de l'le, y a appor d-
Iirut qui a atti' l'a'tention pu ner met On agx polmiques 11 de nouveaux malheuta. Je nouvelle?
foe wr.l stie des Uoneur* U i "ieut difUctle avx partisaos du prsi causes de ruioo et de deuil.
.'oui un >ut de corde llitalice Dorestal
it Normand A dr en aniv,a', aux voie> de lait
D:Fct
\ : -1 in est accus d'avoir tjard
i >llan que lui roifia Dieudona
tCUrC que cette valeur avait
.. J un m irines ; .1 l'a i
t retUM ^ ordres de
la senti.iei e | a la barrire d
M pan* qu*) re
tfJttU&Z -I^^p.en.entaucS.U
cberV |.n,-,
~vi"e''u J'"sin fui: ma,n bas^e ZJxigUk ** "" L,i",rj" m^SsssSSr Uvo,iif *<
r-. ccnai'ies vs marines 'l li r-U.-i__i
uonneur ucs irions SUihcureuietneaifie bruit
Ijs chants et des tambour, attife la police out
je fin:. U tribunal la mcVea liber


LE MATIN
Le rle des Banques
auprs des familles et
commerce
U. S. Navy News
du
-Od coit gnralejneitt iire de l ,dnit vite k mitt. Qd"' "P"
conotnit en Katdant de l atger.1 chui ptlle ^exemple de H.ic St Onge, de
- a es\ Iules Siiod, poui ue citer que '
penreD tre mis a 1 abri de la rouil
4 Fvrier
NEW YORK- L'ergent (mtal) a
brise tous is plaa hanta record de
pois 2 ans et dtaii aujourd bai, la
demande a levant d'i dollar.
OKIO !! peraonnea eut t portante dea dcouvertea modernea.
tues et beaucoup d'an rea bleaaai MW-YORK- Lea ca d'ioiaanz
Cine-Varits
MARDI
e a t aLtiouae un meeting de Tg M.USQUtf AUR
i'Buiou da Cuivre par un hocmae de | j _ .L t
acieocea qni a dooo crdit Vf. B.
Ballaaiine, on aaglaia. Il a dalar
que cette dcouverte est la plan ira
tel : on te dit que, par ainsi
oispem de payer ia location d'un
caaier la Banque.
On ranonnc de cette faon quand
on envisage le piucd en vigueui
jusque dem:iemtnt dars les hb
tudea de banque en Hati. Mi s, de
pais l'installai.on de la Banque eu
Canada dans le pays, le procd d
location des casiers est battu en b.
che.
A la Banque du Canada, c'est tou
l'appareil de la b.nque qui est mis
la disposition du dposant, le per
;-.onntl compas ; les fonds des paru
culiers ne vont pas dans des casiers
peisoonels, mais se conioadent avei
ceux de l tablissement. Vous ne dt
meurez pas votre piopre caissiti
quoiquayajt des (on. s en birque .
vous tes seivi par le srivue ce cais
a: mme de l'etab. ssemen.-
En un mot, en dposant la liai
que du Canada, vous n'avez p.s set
leraent un loiipaiument de caveau
a votre disposition : vous participez
a la VU et vous jouus z de ihospita
lue de tout l'etabiissemeot. A et
peint de vue, il est vrai de due qui
la Banque du Canada a rvolution
n les seiv.ces de banque en Hati.
Cette ivolul.on constitue aon
une conomie pour le pttit capita
liste, qui n a plus de loca.ion de ca
sier sa charge, et par consquen.
plus de laiscn de gud r de 1 a:gen
chez lui.
Mais il y a mieux non seulement
cette charge est supprime pour lui,
mais encore la secum s'en trouve
galement augmente pour lui : et,
ue plus, il est mis a l'abu des vols
cas lccnti.
Tout ce qui prcde montre la n
cessit de prendre le chemin de la
Banque du Canada a toute personne
y.ni de l'argent conseivei, tout
mdividu dsireux de ne pas laisse!
ses tonds improJu.uls et qui veut
viter de Us placer dans dea opra-
uons t le risque e. t aussi grano
que le prth ; a tout ceux qui, pa-
yes au iiiOis il n'ayant a uepensci
eur salaire qu'au lur ei a mtsuie, de
UltOt g.rdr.i icuib tonds sous verrou
pour ue Us d:peutt que dans la m
,uie des Desoius
Avec la Banque du Canada, 1*
biuque cesse d.ic uu luie en Hait,
,uxe seulerncui a la poitee dea ri
,ii-. '. eue devient uuc ncessit poui
ous les toycis. De ii.me que cucu
ici en voituic tait atatifiota un luxt
et une fantaisie lo.sque 1 tendue de
t'oii-au Piuce liait li .imite tl
e dveloppement des .,ns pei.
.onsiarabies alors qu'aujourd hui,
us grandissements successifs et le
.ours des allants ob igeut les plus
besogneux a utiliser les voituiespoui
une .flaire uigeuie ou une course
.oogue, ae mme dposer Uc
tonds a la banque cl les en tirei
tait une opration imporiante et
oeu.emcui u porte de la petite mi
no- ite de ceux qui brassaient les at
l.iitS pub.iques al co inner.ia.es,
lois qu lu j;uid hui la couipucauou
et l'iuteuiie cioissautes Uc ia vi
tendent b.ig-toirc pour tous d von
sa binque et d'en uaer.
Vol.c bauque est toute trouve :
ce.t la B.nque Royale du Canada,
dana l'enterremeoi d un t ain de cas
mina da far par uaa avalaacba
laixaivs.
ATHENES Ua dcret royal a t
publie appelant aoua lea couleurs
lea reaerviatea 1010-11 qui il a t
ordonn da ae pies enter avant la 13
fvrier. .
WASHINGTON- Uue raolution
qui engagerait lea Utata-Uaia ac-
corder aux Philippine* pleine et coin
,.pite indpendance a t introduite
a la libauibre par le reprsentant
Kankoi du Misaissipi. L iniegiu ter-
ritoriale da usa lie* devrait tre g*
i-amie par uu traite avec lea autres
puiBaaocea.
NLW-YORK- La dcouverte des
me y eus par leaquels le ter et l'ac ei
et de pneumonie ont caatiaa aag
aenter. f laa da 15JQ ont t rappor
a aajouid hni.
PARIS- L'BJourneanBt de la an
freeee conomique intaraa leaata
Gnea ait regard dans lea caralea
othcieia comme le rsultat probable
de la dmission da Cabinet italien
SANTA BARBARA, UAKLIFOR ]
NIE- Charles L. Tayior, Prsident
de 1 Ine nation Cargenie a t trouv
mort veudredi.
BERLIN La give dea travail-
leuia a t tendue a 250 000 hom-
mea at il y a une inquitude conai
jerable paimi lea tiavaiileure dea
poste et dee tlgraphes autant que
parmi lea travailleurs municipaux
d ici, a- c-on rapport.
Exposition Agricole
Natioii.itfde Thor
C'est videmment une belle initia
Daire pouser jeune fille hatien 've d'8ae de ,otU encouragement
ne dq 14 24 ans, ayant rei bonne qua ptise un groupe d hommes inti
Djune Etranger
j Daire pouser ieone fille h:tien
dents blanc
latre : Q,5o
MERCREDI
La femme aux yj
verU
Entre : 1 gde
Cin Galai
Ce soir, grande reprsent
La course la ,
Drame puuciei eu 5 partis*.
Professeur Georges GRRT
Magntisme, preatidigitatt
Dansea par2 jeunes enfanta,'
Sbimmey etc. Ea re 0,50.
Simon Viens
ipei
_ S: fait le plaisir de porter i
ducation et instruction suffisante tjsss dans 1 essor conomique de no naissance de ses c.ients qu'il L
pour diriger, apis apprentisss-te.ta tte malheureux payscelle d'organi peut st0.k de Bana-Laciit,
blisaeinent coimnircial on eu.re, ser une tiposition Nitioaale M se ment par excellence pour les
moiua amoureuse du bal ou dee ro r0Qt runis des .hauiillons de tons en fa fUt La Bana-Lact*
iians que du rcrations de feapru lcS prod0,.$ de notre sol et des in maodrPar tous noi Mdesias
ai des trai.S instroctif-, Uoonaaaan duitlp|ei Bl CQ dpeQdCQ.. h la dentitioni et la S
ces Itna dactylographiques seraunt r J awnmmi h or.aniaa t a f^**- troissas.,
particulier, meut , precies. Autrea CesJ, le bal,du Ym,tf dorin,a os La Baoa-Licte est indis
So.lltes deles.nt tt du cosrr ne tioa d'y inviter tous les hommes l'poque du sevrage
.eraiei.t.paB ddaignes. Aputodea daflaues hait.elis et trangers peur ,
uliysiquea seront piises en conaid t leur pisenter en un coup ail tous T---,rt ---------
ration. (les produits du pays qui peuvent|
S adresser, pour information^ & constituer la base d'un commerce
Mousieur Y. 1. Y. Iquelconqu?.
Poati res-ante.Fort au Fiioce Un se.vice de renseigaernents com ,
en ayant ejin de reuieitre, outre une' pienant des experts dans chaque ma |
^uoiogropme lceute, uu croquis tire fournira des informations pr,
biographique suthiamment dtaille. (ises aux intres es. 1
Le Matio
ABONNEMENTS
domestiques: do nouv.l e cono- qui, quoique nenc et solide, ieivc
m.e.Cclui qu. g*.de de l'argent ch.z = mme aCCQell impics aux petits
lui agit la -acjn du pioptitaire dpowuii et aux grands auxqnci
qui. par trop de col fiance dans les, eue p ye un inie.et eompo.e d.
cLrconitaocc, Dglae dassurei sz^yn. Les Luodes de c mal.-
maison: un incendie clate dans son uw des inllita p uveut lui cou
quartier et ion impivoyance le connues sur demande a ses guichets.
En change contre 200 um
mes poste obli ersj t toutes valema
bien assorties 111 et des pays voisins, je voua don
arai dea caitea poatalea illuatreea
de vues ar glaises fameuses, etc.
Miss Tee. Ku Ora, Stokwel, Lon
dres, Augleterre-
Ual
1
troubles Dublin
i\otice
Freoch-english stenogratherwai'.s
employment.
App y to this office.
AVIS
S cogiaphe acgiais-fraoais dsire
un emploi
S adresser i notre bureau.
LaDette Intrieure H^i',1
I HA111
Voici Us rr.ms aVi 183 souscriP.
teors anx dilfArpnts emproi.ta int
rieurs Nous commerons par les
souscripteuib eu
Est lu Pape
Le Siua-ril aouonce que Dublin
et 8rieu*e>ueiit trouble par le d^
saccord nutie Michael Co lins, en f
ju nouveau gouveruem^ut provisji
e et le fiemidr Craig, de lUiatar t-J ^,
sur la quea ion deaf um.* es. ac leurs tetm
La Hituation est adm.se par tous p'a* ^l-
comme grave. Cependaut la proposi J*llenJce* !',,".J* " *
i on de col.ma d une coi.frence
pourrait amener dte lsuliata favo
rablts.
Port au-Prince
Dpartements
Erarger
Les insertions sont reues a
resux do journal, 1358, Rue
caine.
fEMTgRiTEl
" t I.MIAO-S'J OAtTHO-lMTIIlTlW
l'iru r!,. vortoinourTlson,EntrMy
incml-rmiauaa. tuberoulnu; Cotr"'
AocKlnnts ppcnd'oolalr, Tlrr tf
,i., i.rti. iri-au,*c:i4,E*iiu.rar '
QUCRISON CMTAINS pt V
Rafle d'auto
Devant rafler l'auto ioceiuMaient, je pt" j
nt ea retard pour le aiemeat |
4e biea aitloir rgler avec moi j
t la date t le lieu du tirage.
A. kTwaiMioN
1 L* PLUS PDtSSXNT XMTISEPtl
uni Mercor* Ml ObItt
fl/aliMm itrtmtu I'iuIiiimM "!<
I It Aott de 60 100 gouttai fit |
ANIODOL INTsIljl
ds-ns
, WH\
.. Uoe.de nenr d'I
atQODOL.40 nuOead
or
Aiirpndta
B eber Co
B. N. R H.
f, i hariei
Vvn H Caviar
Olaffson, Lucas
.*;imiuonds tires
norz
Caisse da P.?J
James M Gulfia
E. de Lespinasse
T. A Weber
j P. Dufoit
Boncy
Mme Johry Laiocbe
II. Chariex
Telle eat la nouvelle que le cble
20 OlO vieut de toua-tiansmettre et a la
27,a0O quelle on s'attendait, lea prcdentes
ISi. tiepAi hea noua yai.t indqu l*
".'nui caQdidtimes qu'avaient le p.us d
ftlOO ibauca oe iriomphar.
7,500 Nons n'avois paa la notice bio
2Q00OU B'i*i "iijue Uu uoiivtau tape qui n*
b-2ui 11 t nomm C:idu al que l'anae dai
"1500 .re.
50000
17 500 -------------------------
10 500
10,000 Froh bitioa
1,000
4.500
da sucre brut
5,(100
1,000
( auifr
A peine a ton annonc l'arnvagr
de quelques sacs de sucre but qui
devaient laie baisser le prix de l'a t
de que le Prsident de la Rpub i
que p cud un ari rapportait la
Loi du 31O.i1.b1e 1919 levant la
piohib tion du sucre brut i'impoi
tano >.
Et si le consommateur n'e^t pas
.. ..u- i* r-auri^f aura lieu conient et si le contribuable se
Sance rcrative
^tT^SSZ^S^Jum " importante, mesures qui sont m Q de
?1re,, *! Ext^na S e Ro e 4a UJW P %dve[oipmL* de intrts.
au probt du grando gu de la piBdusllie sucl;rc indlgoe ,.
*. j 4M- 4 c taures f.ci- Ajoutons que le sucre de 11
tmm in Mail
Vki la ripnse qui a t tut* i /<
.rttrt que ttus awons publie la stmint
Jtrmre :
Pou au Piince le 3 Pvr er if 22
A Messieurs )ira e et Ca losKCas-'
iillo, prsident et vics-pistdent
de 1 As ocu' 10n ea oaal.slc des
ouvriers et salants kaiiicas
En Ville
Ms'sicnis,
La Consul si fscitatsi dl.at
m'a charg de voaa aceattt rerp-ioa
te Tetre Uttre da X) Ravier coul
par laquelle vois l'intorsatx de la
aonvelie altitude de certains Chefs
d entreprises qoi voudraient dg ger
leur rt^poosabilit l'gard dea au-
v.itrs et iaaraali r* bai iees, an cas
d accident, on de la actstit d'une
loi rglant les rapports des travail-
ears avec les M usons oa Caapa-
^airs qui les emp oieat.
Cate commanication a tut \\ bi t
de la plus scrupuleuse a tertion du
Conseil. Aussi, dans k bat d'accom
tic une etavre de prvoyance so.ia
e, na-t-il pas manqu de prendre
la dee.*ion de prsenter incessant
ntni au Conseil d Etit un p-0]st de
Ho me tou.e laliats tion aux
La Maison du Mcal Liban
B. & N. SiDJt & Ca1
Bonne Occasion
Vermicelle la Caisse de 22 Or 3
6 0,\
a

a
(S
iyi ifrarr, M-ssieur, l'exprrs
sion de ma ioj idration distingue.
Lou.s ROY
Savinien MARTIN
Petit-Gove.
Quincaillerie assortie-Mtreerie-irliclet pour hommes Ml
pour lampes gazoline Lamoes. \errts.hobches et miehis d
dvnmnons. Parfumerie, Vin et lirop d'Hmoglobine Emulsio*1
Phos'ao-Hay Rum. Peiqres et d m loves
loitjours en stock : Produits d* PanHlon Guilhaud* de A **
rot h tte de la Soc-S Ind'isfieUe de Boissons Gazeuses etc. _
t/ervj, lrebentine. Huile crue et boillie. CAtus, serrures, i"
ttourniturss pour malles.tourni'urespour menuisiers.
Vxnsblanc et touge, Madre, vinaigre II 'hum
Bonbons, Biscuit, Pru*e>, Dr.ges- Veotomint ChiddUS,
i Wfir ijranuU par gs, uro amass par (w%ls


LE MATIN
DO N'A lj\ ,Tte uP-To"Date Tire Repairs Shop
l
Rhumatismes
Nvralgea
Goutte
Gravelle
Artrio
Sclrose
Obsit
Qui veut rester jeune t iv'vf
^%r%mma1lsmr.leciurciseemer.f
tel artres l'ensablement dea
reins, lee erlcee et I' < 6sit doit
mmtntrV9~cta d'at1. urique,
|| polie* de notre organisme,
faire des cure riullrce
RODONAL.

lave le sang
- I."indication principal*, dans le
traitement de l'artno sclrose, corniste
aant tout ^ cmpciin la nfinance cl
le d*r; n ".! Ht- > ari''el-
les. A la A .U p.< !.. *
ortque c.en . .ji l .
tension, o.i u'vri:, avant tuuta autre
cliots. lutlcr fiergiqiifineni e (ri-
quemment contre ta rtention d'acide
urloe dans l'organisme en employant
l'Urodona).
Professeur Faivri.
Prof d clin int k runl*tr*lt c Psltlen
Rtibt OiMeisV t vlcnctnn*s Parts"
r i _ I rtv .'- SMallf Artr.o selro
intomr, l rru.iio>>'. Ruiiulirt a* U f>i
riimasme, <.amiopihies.
LlrUVf**M n,lim' rslmint P.1
Mai uUL usine. Goutte. I.iirtbiit'i
UILL1M & 110IH, Agent giurau pur liai 17)1, |u l^asu dliai
_^ui.
^gr.^".'gaar;Tg^siM
ia.'UJ
1


Carnaval Travestis
Cotillon
C'est au Comptoir Hatien
ue vous trouverez le plus
rand choix.
NOUVEAUX ALAMBICS
pom PIsTmV.EE RI.TtTII 1IH
Les E*'JX-DE-VtC,
RHUMS, ALCOOLS, te.
DEROY FILS AINE
76, rai tu TuUtn, JS
GU'DE PRATIQUF m Diiuii.u*rY*A Vis, ZSSENCES le MANUEL si Ftbrlciit d |
tUOHS TARIF iLLUSME idrasMs fra.irt
Harry R, Kinuey,prop.
i jf6 Ci d'Rue, Port ai Prince Hait.
itpnrex- cet clatement ou coupure
axant qu'ils^ae^ss gonflent et s'lar.
yissent.
Quand vous avez]uoeJfeote rparer dm
votre pneu, ue la rapicez pas parde^viam
inorc^aax.jittuis laites-la rparer de la der-
nire faon la mode, t'est meilleur mArche
pare que bous gtraatUsons le trav.il de
uotreatelier.
Accommodement* 2f ait* msur tous les
travaux. Air comprim* gratis pour
tous les clients de notre tablissement*
Dr Justin Dominique
De la I acuit de Yidee ue d t. arts
lW" asUu des p.oieis ur3 Den.kdel Ueu'ch.i,anu d* llain
aFg
Office : Avenue Grgoire &28
1,1 Usures jd'JCoij8ulia.ioa : 7 'J htm es du matin
H a < aptes miH
Consultations gratuits pour les indigents le teuix de 4 b^ heures
/'aprs mio1!.
w r

a **-'*. Ijaam
louvelle Compagnie
de Navigation
Emprasa Naviera de Cuba
a premire ligne vapeur de Cuba
mt d'tablir un service de bateau
li fera mensuellement, Potier com
t *u retour, les ports de la Havane,
M a go de Cuba. Port*au*Piince,
\onte-Christi, PuertOmPlata, Sanchez
St Jean de Porto* Rico.
jfcur premier vapeur "HAB i A i-un
1 plus beaux bateaux de la ligne et
pdant tous les conforts modernes
[cabines de luxe pou* les prem res
[Mies et couchette* pout\> tes troisi
Nj a touch Port au Prince samedi
rnier le 28 Janv cr en ntut pour
\onte-Chrt*ti< Il sera de retour
W au-Prince vers te 8 < outrant pre
\nt fit et passagers p ur Sun iayo
tuba et la Huv*ne.
Wr plas am; les renseigne, s sVIrvs-
I* a ; .
eCompluii Franais U
i osa une
Noirp vnpaur le Co'ombia lait-
m' New Orlans le II courpnt et t1
fctt' t du ici Tera le 17 cotant-
Il laaaeta *e mme jour pour Sji
D Maitiniqueet iea porta de la Colon
bi pour retourner ensuite i iN w
O'Ifpr.M, prt anl fi et pdSFageia
SSatTI COMMtKCiALfc: DHAlil
A'j HoutU AnitJ tcan SC S o
Salon de Coffure
de Juan liodriguez-
Ls clieu-s de \.r luao KoJi'gui2
t le public en gnral s>nt aviss
qu' panir du i; Fvrier sen S^lor
de coitfure sera trantr i la Plao
Geffrard. maison-A de Maltis, en
fa. e de Robeits Duiton.
Avis proffisjoonel
Le Docteur Annoual sVmpresie
de porter la connai-sn d i publ-c
en gnral et de st die ils en
laniculier qu'r1 a rep.'s l'exeer-
cice de sa piotessio i a
Heure* de consultation* :
Champ ie Mart No J0I4
de 7 e, are> a. m.
et l'aitiitaace nsedico-chirargicale, raa m sentre
de ai liras i 1 hre
Co^pajoie d'Eclairage
Electrique
La Compagnie d Eclairage lectri-
que ayaut eu su p.cndre en plu
sieurs lois, cbtz pluaitura de se
Abonns, un truc tendant i paraly
ser la bonne matche du Compt.-ui,
avise publique men les intresses que
dsormais, elle se rserve, non seult
menl de supprimer l'abonoecuent,
mais de les poursuivre par toute le
votes dt dioit
LA DREC1IOM
Avis
Ds services divins d'aHo'atior sort
clb fs ch'-que dimsn he m."'in aui
Caflirnei i 9 h" '/a. Vnu l-s ni
Vi'tV Si j d rn;r.he matin Amh
tors rr'r'f*air M H -r irn li
'ie ne 1 ] j-td" ^er^o du ih.
ri i *""ipanch soi* /pm 'I. lia
g t.- d> D tu ou Cog-njeci Dieu
L PreetzMana-AggBrIiolm
Offre leSarTcl mirants:
(htmragn* Charles lleidaieck ; LJoideaux-QeiiBa ; Dubtnnel ; Wia
ky ; Gordon Gin, Vermou-h ; Cognac; liqueurs rraaftil* aitortiB
conserves de lute sories ; Contilur* Cliocolai ; Lait el Farina
aciee ittill ; c cao Ptttn Witter Augaiiur^ Porter, Bourra Btue
Htl.bo'i Loppez ; Pd'iumei-ie (ieil tire- : Vin rouge et blanc en
barriques et en caisse, V hs d'topagie ; liera t.auaise ansidoe.
alieiiiDde; Ciga eues anglaises et minifluni
extrait uittra pour litjueuis et liions.
_____________Fhonograpiies et D.sjuos Colonbia
Prime oiierle aux hm
1 tul.e de Pebecco
par boile de choeolaf
La grande demande de chocolat en
poudre a Hiyhest Purity de Lehn et
Finkprouve que le peuple a su appr*
eier sa bonne qualit dfiant toute cot
urrence
Eu achetaut 1 boite de chocolat eu pou Ire
''H.ghftit Portiy" de Lenh & Vtuk rcla an
uu lubt Deotibict Pebecco (le meilleur deiu
ficeJ.
Le Chocoiat est en vente chez; Boll, Si-
mou Virux, Pharmacie Centrale, Phanuicia
t. Sjourn etc etc.
Dpt chez L.B.T H B1UD
Grand Htel de France
VINS provenant direct fin au i de Bmae, u ea
Bordeaux.
ROUIE Gourdes 5 UO le gai Ion
tr.arc B-?N 1 6 Ou "le gallon **r-,
VIrYR en bout illes des meilleurs crus et des Ghateami les Dlnt
renomms. Lique ts Franaises et Vms d'Espagne. ChamDaiHie ei
Vins mousseux des m illeures marcaues.
M^nsien PATKIZI, revenu deNiir<3m8nl| un'riel tou t aeut pour son H.el, prvient sa nombreuse el choisie
li-nile que <.m prixapcnux seront tablie parur du l^r \nim
" epoir les Peeaimii rfetni M \> ion. .ovenr
Kl .11 li m
riU..ASTHNIE. FAIBLESSE
HLOROSE, DBILITE
sirop ai
DESCHIEN8
fHiooglobine
'''^'T't'if du S*wa. preatrlt ar fallu medloai *
m --- aaH.M ;^e, ., av, *,, in^t, r*AU .t .-ktiai*


';
LE M Al IN
GASOI.INE ET KEROSLME
Aon* v*non* d'introduire en Hati, la marque H HEU
pi connue et opprficice dnn* le monde en'i'r.
Cei'ir qui ***> ont dj [ait l'ers u voua di ont que la
GatoUne SBEL*. est spcialement rmcomm *n4mbt* pou*
ton rendement tu autan* nx et qu'elle n'entrasse pas le
moteur aidcc son ru {finement pirfait.
Il v> us rnyufferout n user que lu Kroti SHELL
suprieure aux autres par son degr looe elle donne
en consquence une flamme plus vive et brute sans /u-
me. '
Il y a donc coi omie et avantages n'acheter que la
marqu SHELL'
Pour les prix, adressez-vous
Roberts, Dutlon & C
><<"
.


i


i

/
v?


*c-
s
Hellot Hellot
Est-ce le marchand
o ma mre achet le
SAVON REUTER?-
Comment! Vuusnlrn
avez pas pour le mo-
ment mais vous me dites
que voue avez quelque
chose aussi bon.
Fermez le tlphone,
monsieur. Il n'y a rien
d'aussi bon que Reuter.
Je refuse simplement
de me baigner avec du
savon ordinaire qui d-
triore la peau et je
continuerai me servir
seulement du dlicieuse-
ment parfum Savon
Reuter, qui est incon-
testablement le meilleur
savon pour embellir la
complexion et garder la
peau douce et veloute.
Au Revoir!"
e>
s
s

!9
O
615
3
18
ip
Eeoioii!
s*
Voup ferez'ino npprlcioble coromi
il vo is a vous 'ti*v z q>iM Us titra
k^ebde la Ara r cai. Siioe Polioh Com
par y Chicago, qui coesrw*fl| i 1
nes-e u le b nlan* d-n clvu*urts
lin C< 'eui intillfur m n tri par I i><
0 rn,f qualit que lou'ta ltt> autu>
liai u,ut-p.
Ko vei te dand les booms maieoi t-
A BENJAMIN & Co
1511 Pu- i"-vl6ire Agents Exclusifs
poor Hati
Toi et
Lanje F ire*
Proof Hall
Havirf rn fiai g gnllpry, Bni'pbVp
fo n anrk or flr y up 'o-rtq r Office
V'iy sr pcioun as f VVnre liousc,
For ii for m* lion ppp'y H^rri STARK
Riip du Q"i (Ave A"- i\o 1017 op
posite to li-3 Rail.osdSt i;on.

: i

_--------
,.x
Trop ihibiQ
pour trayilier
La vie courante des femmes n'est souvent
lu'uo travail incessant Combien plus ardue
st la tchequand des malaises particuliers
1 \: rendent chaqV.e mouvement pnible.
Le systme nerveux c I g et la vie est loin
d'tre ^aie. Les femmes qui se trouvent dans
cette situation devraient profiter de l'exprience
de celle qui nous a envoy cette lettre:
Lisez Co Que Cetta Ferr.me Dit
-'"" : ntc,.Cub;u" JV ciQBSCtaC
f...... m les. Ces douleurs me foraient souvent
" Lesdoulev s toujours '. m h bas -, entre,
taient! is rdeact
: ... 1 m sou fertdei i
:t::\. }
i
Cuba.

i
^-
|v .1 a




LT1IA E. hiiKHAM KtBICNHI CO. k.YMl|,KAftE. U.>'!.*.


!tel^iPclile-Batlei
Jacvnel
G. Rue de li Petite IRattert,
Lm personnes dsireus?* de, vnyaqe- J ictne.l.t>rouve.ront de.\
arr. mmod lions dans cd Ho el ti u en [ace d la mer, n plein\
'tierdes o/( iret
Cu> me fnn n%e e.i amntain. Prix \modrt\
b'a
Jane vo re c^f aup.nenleia U
Ils lea amueia ri ks txeia
Lisez & Mditez !
Mesdames et Messieuis voire ifr*ic
f'uviz i^onc le Itnneux KOLA COQ r.cliaicli par'out dans l.-s
Provinces tomme daiiS la Capitale.
Le Kola Coq sur vo're tagre e
oiiiiiitit et la qualit de vos clien's.
aussi.
Les con.rr.aiidis pour les Provinres se font avec soin et prompli-
t ide.
M< i'1'urs prii peu boi tei'le ?ides pts dan* relie l.biique.
Le* fabricant! peuveir trouver aussi lea uiai(hHnd tivast :
Cirne * mousser en poudre et en l.quide.
niilerment eB youdre et en liquide
Acide citrique.
Acile tarlrique,
(Amen arabique pouretiq :et.es. e'e.
Aride saltcyl'que,
Exilait conceuti pour Co?nar, Whiskey, ^bsiailie. Asise le.
Fopsrminl Curaao,Vermouth iu'ian k lrartjais.lirenadine,Pche,
Fr ts, Frarnboisp, Groseille.
Avis important
Monsieur Flru-y Rqni.e, sPS i
gn,se voit d. ns la n'ccsl de f ir>
"i^voir tons ceBxqo4] appariendra
outn s^ qualit d ancien P 'idn'
de la d*m p Commis io de la
D. te Floitinte; il n'est d enteu-
j iucun i tte ou (fiel KofslemeD'
^uflconque, accept ou icjet par la
due Commissibr-
Lts. dpo*in 5 ou trulaires des ef
t-ts r je'^s par la Ccmrr-is ion etqui,
i ton ou i dio;t. cioirateai touvoir
enrer en SQVCSsiofl de ces (M ts,
\oadit): t b'en v'adtsser, r on a Mon
sieut Fieu:y Fiqu p. comm.- plus
d'un l'on t.it par rr-eu s*os dou
te, mais b en au D'pait nent drs
Finance*,seul compter t en l'esice,
t seul dtenteur d. t^ut s les p zc
que la Commission eu vu h. r
11 est donc its lumet t i> uii r qui*
les intresss (Ontinu'nt i produire
de pareilles
Dtruisez radicalemei
les Itouyeurs et tel
insertes nuisibles
Avec l*s pioduils franais
l''w 'Mo-ti ' pour la des 'motion deR rata. Souris, etc.
Po-jfl'f 'MortU'! pour la il^sirjctoi des Hits, Sourta, etftj
liquide lortis pour lt destruction des Punaisef. Poax.4sl
Lt|uift* Spcial .Uor is p>nr la destrncliou des Mouchnj
ne-. Aloriis o^ur la deuruction d.-s Moustiques.
Rsultai merveilleux et efficace incomp*r; ble.
fca s odeur et stns aucun dmgjr po ir l js au ma ix dme
En vtntt; Gtas
Alphonse liaynesj
115 Hue Boane-Foi
Maris, Fiancs,
Aboureux.
Oui lfSmbnras's sur le choir, d'un cadeau /frtr V
rousun bsirait c Divan >eiV| i Moulin Joli t Hindou*'**
rclama ions a l'adi S *
r'Tde fer pour boutfilles capsd'e* ( rrownwks ) caouUltouc ! d- Monsieur FI u y lqu re qui r'a
mlllM BMirma hita aui trkiinMi, (nulle quali rour les ice o r et i s ,.,,..-...-
VrtAMUtan VpralPfl Wafr T actO*U so!u,ionner dans un o0 diDS 2 *"*"* de )lC)le' *>*** d, la femme chic
Metropolitan A eratea IVaie t aClOry un 8Ulre (IUre-.r un mijnmum de qo< et de luxe vur un minimum /
D mon te: a>ss% i, poudre de nx Divan Nom en trin
une j. >v ,U /^ vn'e 'h>z G won R Va-tin Madame M*
rv Bonne Foi, H met h<>:r,: 4gnafil BoH En stoUithtti
meJa-dmc\aerr c-e le Sminaire.
VlS-'-\lSH0TEt DE MWY K,
fo:t au Pii^ie. ;6 lanv'er 19^2
Fleur y FEOUIERt
- l--------- - W!
r>
ar s
Pharmacie Centrale L M, L T t
Produite de oute fruicheut EiculioA promMe et totjn e Le |ou nal, en verre- |. i,bs
r4ymip&* 2 SpciaHtt po^r toutes les m$$Adpt- tfu -v M i^;8, |-j Amtr4ciri.
Journaux ia
L M tir. L
0.
aiiie
i
\o*y iron^rezaam des r>is)ispvirl*VrHtdts crns^
d'sfard en, de oljgie ? vo,,%, oaWUe tout prix moi*\
A- B.;XJiMl\ 5 Cie
/gentt b.xciunis pmr Hati
y
1 .
V


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM