<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN %  u %  ii Cin C* %  %  T*&r Cahla (.!•; suri La fto de la rjr ntle troupe du clbre pro lesseur lie >MJ**S (iiant Programme Publi Rideau, 7 heures prcices. Entr 6.1,00 Ul Nouvelles traogres Itentat contre un I Intrieur a pris foule les prcau tur%  pour viter une inteirnption Prsident!'" 1 !" > ba.lt UN1>JI dsordres se tont F1URE 2Un attentat a eu lioa Produite antre solda' et allemand. Parisiaoa DIMANCHE Un ricba programme de films d'art: UM histoire dt Brigands C in—Var iti L'Eco.e des Sciences Appliques Llcoie des Sci nces /.pp'quf compte aejouid hui 20 ar nes d'en.' teoce. Fonde* en 1002 a tir cole a fou ni bon r.cmbre dingeniurs dort nous fouvons nous enorgueilli), sous le r.pport de leuis cemoailMB cts tbor ques et pratiques Nombre dtr.tic u 1 occupent d 1 s situation 1 :eves dans les bureaux publics. Ma gt ou.es soites de vicissiiu des.l'hccle des S ienecs Appl qu(S i tu maintenir sen unem tt est ai lour'hui u pur..icr targ des eu b sstrr.ent's dutiiH piblique. — Dans noue numio de lune, nous oOODflODl la nombre exaa de ceux qui ont dudi a i'h oie dti .Vtcm.es A } prquts et qui oui obu DJ leuis dip ornes. flspiSill l'Alto Ecole Spciale de Stuo Dactylographie lui Fii-u onl*a Mirac'e*. No li i quelques D eues dtuci n la contre la vie du l'tem -eut de I Lui libre, M. Zanella. Au mouieu' o il sor ait d* son dormait*, une robe a t lance dann se direction et a fait explosion, blessaut lea persoons qui 1 accompagnaient, Mr Zaoel la n'a pas t ouih. Limitation des armement navals WASHINGTONLa confretee Je \\ 'Mollit v,ou a adopt Jeii.u.ivtmeni si |ouid'hui le trait imposant la limitation des briueinema navals Les Liais Huis, lAugisiolie, la b'.&a eu et te Ja^un uvaiciii expiim leu. tenue volume U'ainver a uu ceoro • u sujei de ce liai'On t>o:de la dibcusaion d un po I 'I 1 a pour but la inn lation des a ,ue ..auiib 01 I'i8.' r e Uts e z aspliy siantsliunion du conclave IlOMU — Le conclave se runir Ituiiiu ]..-uiii Les Outvia liangaia et italien un. deuiai tj rit ni taux COU) .ne ou l'aaajiuii duu quelqueo cm .ie* politique que Its UtiuX r : mvei ... i:. I bedll Ul U .til.Lfllv.H. 1, oouciave de la eaudidalure M .ni Le Oc. uvoiiK meut lulmu tauieavoii lu'll n a aucui. lultaf 1 ai.i .u 1.i %  1 a vuli le C idiual w.-.ili lu p..po Il y a eu 2 nui: et SU blesss. M mm ruUne grve Berlin BERLIN Le Cornue excuMf des emplo" r d LU mina de ter a doide d leclarer u ^ va gnra.e pai 'Jt* Ull COU U l, Ul-:1 0 .1 IBS 1110 11,' prieva pat le liouvernecuuLt, u gt %  (.LU l uBliceiu iiujjuid liai a iW PAKIS Le Journal le temps in forme que pour la premire lois de puis ia ftaerre l'Ambassade de Frai ce a Berlin a offert une rceptior ouvrant ses portes i la aocit berli noise. Le chancelier Wirlh, !a Ministre liant;.>i Von Hauiel et tout le corpt diplomatique acotdiL'. a Berlin ) assistaient. Le ebancelier Wutii cat sa longuement avec I Ambas&adeui Franais Laurent. Dsua les cet des officiels allemand ou cuniiuue les uouvellas qui on -l publies a Jraria par le Joarnai disant qiu le Docteur Walter Hat in naul, miuent economieie allemanc qui represeiitar. le (Jrouverneineu du H'ii-ii aux eocfietices de Spa v de tJaimes eiait sur le point d m nomm Miuistie des AAairea Etiai |Aru. Nouvelles Diverses Tremblement de terre Par sans (Il NKW YORK 1er fvrier L> hommes ue Kfivicea expliquent que les secousses du srieux tremb'e inen' de tone a hier sont dues a la thorie que latene raom.Qianroen R .hase hors de eon ceuire, ce q n a eu pour iui:at 1 aftaissement il-. fowhers au long du Ut de I O^ean Brve ea perspective Fa.' sans Al NEW YORK Daa prrj-ta pr>ni rne Biv p^fi'i*! 0 N'X.ile dans l^s moulirs de Rliode I I?d ont i. dicuts un m^e'iPn du LOrail Ex eut f des travailleurs 1 m s d 1 textile /H LlUll' Le gouveiueuiuut £\ UV8 1.1. u n aliemaofla que la Ici est illgale el que r •. hl.S -(L'Ambassadeur des Eta 1 Uuia M< Myron Hernik a reudu vif e aujourd bai a M Poincai. \t :.<-, ni. ll,-ii;ik,il Foiucare a reu -lie d t.^ %  iiuij uu Luug a Uuiveise ie ia raco irlandaise qui veuait t ie Ire cong^ du r'iaidcii; du UIWI : le tuiueicier poui 1 hospitalit lotiin'e pai la Fraacs ou c lH ou ai' .Uea.i. M. nckji bk;i jet tetiUiue-j 11 ; y a 1 U liio.ls .lium pa> un le Olessee ClHiaogot's daus lea ll^lluuX ou a peu give iead'eapOir de c^uooiVcr la Vie do 20 uar coi:-e b e.iaes g.av-uiji.i aJeniiS. Daa eu les jueui sua vigourtuseiiient repu.iieei-fp tuiin.i" boroiit impitoya uletueul tuprisounes Le Miuis te de 1 ..• a oui te UUVM-S poui delei ujiuti' les Vviitob.es causas dalef toudieiiHui de la toi uie. Coiilrettce ajoiirn Par sins fil LONDRES. 1er Fvrier— la con frence fixe entre les Premiers anglaiS,trao)il et ittlUa sera probable nnt ajourne co.nine consquence lu dernier inerrorandum frtftail a l''g rd de VO ent.Cela peut au^si al 'ecter ia turion de Genve quoa essaye de fixer au 8 Mars. Manoen, tioi emeu idemili ) avec i tomit de seio.it russes a dclan qu'il est trop t^id pour sauver U peuple de Russie tt a dit que la s tuation est pire. SOUTH ht Ni) LND[I a t rv l que '• nvhlit emre deux peti e. % il.ea Tayloisviild et UorieoayilU dans I Minois sont responsables di t uus grand aoandale ai.hetique dau< es annales des collges amencaios Corlenaville louaU ioiles de Notn Dame et Tsylorsvilie 9 de 1 (Juive.ki ie de 1 ihioois. Le homma des M Univeraua furent diequaiifl s ce dernurs jours quaud le tau ueviui connu. L eat dt> que 'i 000 00e do: lars ont t pans sur I issue BEK JN Hei.b rt Luding Dituoi-i lcemmeJt condamn a 4 au sliia pnsouueiueut eu bOOntCUOD du cou iuue du bateau k,opiw.l dasi le ct.^ de Douvier, pennant la guelie, ai si chaupe RIJ )urd hui d •• u pi taon. VV.\SlilNUrON Le v.otui dee Voits et aiuyeus de la CUambte 1 ouvert une audience sur le bondi b ', lea reprerMiiiauis ue divcis s orftVblaaUona de vierau 7 compii le 101 umidantMeN'd.rde 1K leg'oi. .ue appi-iiisaent 11 ny a aorg-s .on conceiuaut lu tboue due-er d-s fonda, mail u ta 1 iudiqu 4Ut le Casu e.t u.ue pai \t I tvcjorite. Par sans b ROME /r— Les derniers rites en ippon avec les funrailles du pape Brdict ont t observs aujour1 hui ave: la huiii.me messe de Re ^uiem dans h chapelle S xline Lesl cardinaux se sont ensuite runis et ^ZZ^ZKZpapf d'£clairoe c sieur. -. Association des mtmbres du t*orps Jinseignunt Api as une anne de soiumeii l'A. M u x semble lepieudie vie. belou loui" piuOuU.iile la couvocaliou de mt moiL eu asseiiibtee geueiaie e 1 a lauce OieutOt. Cette tenue s impose?. Le Conseil n ay .ut ps travailla Uuiam tout le* ercice Mat,"Si, ou se ueeuaudait s> cetie asioctaeiou existait eucoie. La pio.n oue reuuiou u.s tuemuiet eu aaseiuoiee geuiale uuia pour Ou d euienUre itu^utiilj seuiaaue sur la si.nation geueiaie de iaaooieie duraut, leieioiue prime aiuei qut Celui du trsorier sur letat da aa caisse. ue mandat do bureau actuel ayant pris en decambie de l'anne demie re sera aussi renouvel Des INTERESSES Eleetfiqai Par sans fil O 1 annonce de N w-York qu'une pidmie d'uf.e.-ZA esi iedoute par les autorits sanitaires. Mille cas on t rapports pendaut ces derme tes 24 h r es avec 43 racrts.— On dit qu.U miladieest dune lot .ne mohsj "Oies dt droit lucive qu'en 1918. La Compagnie d Eclairage iectr 1 que ayant en suiprendre en pi u sieurs lois, chez ptuaieurs de se 8 Abonns, un truc tendant i paraly •ai la bonne maicb: du Compt.-ui, avise publiquement les intresses que daOfOBau. alla se rserve, non seule oneot de supprimer laboanemeat, mais de les poursuivre par toutes les aiu*' culio tai LA DIRECTION VENDREDI Agrable fantaisie comique mise en ace* oar le populaiie parisien DONATIEN idille de Ch f ionnette Grand drame d amour en 4 par* lies d'une tiuesse d'art parisieu par les tn-iileuies vedette tranaisea Idylle qui s'bauche entre 2 couple bourgeois et parisien. Entre 8, Rue Ame, ai Je. ivis proi>ssi >mel Le D jeteur \nni iSoinpresJe purlsf a a c u .di su d pjbi eugdiidrtl el ie ats cueuU %  : [•isrdouiier qu'il a repi's i'excii cicd de sa piulessioj heurei Ue consultation* : CiU.iip de Mirs No /084 de 7 i 9, lire a m. et i l'assistance mtfdico-chiturgicale, rue du ceatrv. H hres a i hre se Simon Vieux Se f *i !e p netf de porter la corr naiss nce d s s c ients quildteut en petit slo.k de Bana-Laclie, al 1 racai par excellence pour les enfants in bas ge La Bina-Lacte, recorr mande par tous nos Mdecins, tac lite la dentition et la croissance de.< os. La Bana-L.cte est indispeosab.t i l'poque do sevrage. Avis Important Le Receveur Communal invite 1 s coninbuables en retard pour le put ment de leurs impts & venir se meure eo ig!e, sans dlai, avec la Caisse Communale. Aussitt ap.s la publication du prsent avis, des contraintes seront dcernes contre ceux qui ne s empresseront pas dy ob.tm>rer. f oit au Prince, te 2 Fvrier 192a Chailss COUPhT. Journaux de Fans Le Matin, Le Temps, Le frigaio Le journal, en vente a la Librairie du Matin. u;8, Hue Amricaine Par sins lil O.i mande otii.tellement de Pana na que le canal n'a pas ' aflectt jar Ici tremblements de terre d hier. Uafitt d\tuio Devant rjtler l'auto inceisam'nent, ,e pr :ous ceux qji sont eo reurd pour le paiement do leurs Diilets de bien vouioir relier avec ruoi au plus lot. J attends ces versements pour rixer dhouivcoicat U date Cl i lieu du tirage. AfeWaMgH -'• %  -. e rg :•-. rnei %  In hr,— Ph*r-n H -%  Ml, 50 centimes 1 D1MAN8HE I Li fopge de IrCirtf Vaudeville en 3 panies jant J RIOARDIN 1 K I Papa Bewr| D'aprs le romain de VttxjM.1 de la Tour avec I Lin Bernard J Entre ; G. 1,50 I Dernires 1 \Nouvelm Par sans fU 41 ROME.— Lue crise Si cakiaet eu J carnae tant 1 rsultat d* la politi^wIgS et txtricure. Le parti catholique qui ajH de 1 appui Sa Cioaveraeiaeat IBIISIC qacll re s-.juaraa par respect pour le pape. \M trinque relate que la lailute Se 1 Italie 9 comprise dans ie pacte des 4 pui.^nco d a Vtailna|toa. g PKOVlUt.NCF. R. I._ Les eiapiotl vistes de la Compagnie de Kiag Sircttajil illi'lcs oiucoa dans ie but de aaettre ealtl grviste qui a t arrt. Les tentrtsil onsees et les naeuaies endommags. Lai] Jrcs ont cess a 1 appantioa du fi>oiaal|| ; Ur Lmco.s Hutchiisoa, %  otiicicilKinent un rapport a lassociatita m .aine de secours a stira que deui raia3 jKisonno dans cinq pro.nccs russes ^oat %  ] un besoin pressj.il, OOC*JO d entre elavl .c. cui..u,s. 11 4 JI,,.J JC .j stiuatiou l'oa*! ... .....1 x u sc-v.i.ic-... u. re.e J citai JOJIC qu'i y .1 j).u de c.ua.c u'aj..t,re|aj .... qai progresse aUttUSaSM | .o,\ii.\i,)L.O : ua ICJcralio.l nitioJ 1 rava.i a puoiK un mauiicste appelant 1J ,-nua e a^l'aide des niincuc de .u^inut | A .>5;1I.NUIU.I ; Eue annonce sfi -te lai.e a 1? session de la coaicnta i .oru japonais a 1 e,{ard de ihautun^. LM -0.111-rcunent I aniat par les cbmou Jcsej au ta eu province avec un emprunt desj3 et uuc direction associe par un duecieail ... chinois. Us Japonais doivent rcdfl territoire afferm la Chine et libres fl autres charges 1 Hugues a annonc l'achvement dj wt val. li soutient que le projet amricaiifl maintenu pratiquement inchang, 1 ii(|| tes japonais retiendront la MaucueunettBjl giais un toanoge omptnsatoirc aditioaaaj Algocratine} T Jn Rmde merreilleux < %  Viigraines, Nvralgies, Oysmj hees ou Coliques meastreal Grippi, ladaeoii, Statiques, il bago. Un cachet suffit pour supptaj mmdiatement la douleu et ceaj :ourt aux accs les plus viole! Seul Dpositaire pour Haitt Lonce LIMOUSIN au rue Tiaisseau -A Avis important' Monsieur Fleury Fquiie, sM ga.se voit dans la ncessit atfej savoir tous ceuxqu-il appartieal qu'en sa qualit d'ancien Pressai de la dernire Commissioa m Bette Flattante, il n'est daatj d aucun titre ou cftet K aulee quelconque, accept ou rejet M dite Commission* j Les dposans ou titulaires tts rejets par 1a Commissioa etjj 4 toit ou i droit, croiraient pstl entrer ea possession de CM m voudront bien s'adresser, ion il sieur Fleury Frquire, comme i d'un l'oat tait par erreur, siai I te, mais bien au DipaitemcotJ Pma nets, seul comptent en l'sifjj suite. Port au pruce, 26 Janvier i>* Fkuiy FEQU^.



PAGE 1

Lc^MATllI GYaALDOS pour les soins h mes de I femnw I 1 (•au La OYRALDOSE est ranHsenV-rue Idal pour lo voyage. Lile'sc prJs/r.: s i comprims stables et homognes, c que dose Jete dans deux litres d nous donne la solution parfume qi. parisienne a adopte pour les soin;: tueis de sa personne. U OYRALDOSE est un produit antiseptique, non caustique. dsodorisant et mierineide, A base do oyolisan. •d'-..-i l rct, ux, mus f itf*-a rparer de h d/r. frt faoa la iBode.i'est n illear m.*fehfi wee que nous gtraHiissou* le travail de lotrtaielier. i accommodement /o sur tous le [ravaux. air comprim gratis pour if les clients de mtr tablissement* %  s* B irand Htel de France [INS provenant directe ment de Brisac, p es idaux. ROUIE Gourde 5 00 la gallon IviM L B L M, N V € Ou le gallon [Vl/VS en bouteilles des meilleurs crus ei des Chatea M x 1rs rl • •Marns. Lique.rs Fianases et Vim d'Espagne. Champacnes i mousseux des ni'lleures n.arques %  Vasiir PATRIZI, revenu dei uireraenl de France avec un j Wiel tout|urut pour son B el, nr ,ent sa nombreuse et choisie i %  PMaet.es p.ix spci-ux seront .ablis partir du \er Novsn)Wur les Pensions demi et iVsioi). Revue Des Deux Mondes IS Rue de l Universit, Paris SOMMAIRE DE LA LIVRAISON DU 15 IAMVIER 1922 La Maison mo te.Trois me pai lie, Henty Bordeaux de lA:admie fraiaise. Lonstapt : nople sous le contrle interalli, Mioiice Pernot. j E quis^es rcniemporaines. — M. .M-tuiice Bars.— Il, Vie or fi rau^! Les AgfBs Royal s'fs ous la RVOILIIOD — LAfl.ue Per.'et II, G. LeDOtre. La Russie des Tstia pendant la Giacde Guerre—La ans^ioo de MM. Viviani ei Albert Thomas, Maurice idologue. Posies, Louis Piae. 1 Un Conseiller de Bii^ic, Marcfl Boateroa Ltttrea indite.% Auguste Le Sourd LLe Nouvelle Vie de Jsus . LOUIS Gillct. Revue Scientifique-La guerre des G z et l'Avenir, Charles Nordmann R^vue Diatnatique— La Possession, Ren Doumic de 1 Acadmie Laruse. Cbroeique de la Quinzaine-Histo re Politique, Raymond Poincar de 1 Acadmie franc use. PRIX DE L'ABONNEMENT Un an Six mois Paris Seine btine et Oise 80 Ir. Dpartements et Colonies franaises 86 44 Etranger 9 8 Ir ;• Ir Les abonnements panent du ter et du 11 de chaque mois. Pris du No 4 tr.50. PNEUS De Tissu Ordinaire Et De Tissu-De-Cordes • 1 E kilomtre vous revient au raiaiaam de pria <\ % %  :!.'. vous ronlea sur aaaac ftiaateaa. ^ C sux que la rnaisoa ofire eatte aaaa aiesentent encore davantage de qualits aie par le pusse. Dans les pneus de t .u ordinaire, aarala gTiaea. il y a davantas;e de caonteboefc eatra ssa ania— de tissu, un coussinet plas ejaals, et les teliai j sont davantage renforas. Les Pneus Firestona tlssn is rnrdas ••ataatsat cette lasticit et cette virnenr qui prodalwat use K^ •> % %  • % %  conomie dans la consommation d'aseeace. liais que vous dsiriez des pneua tiesa-decordes on des pneus tissu ordinaire, il est carasin que vous vouler ceci—la marque eai p ma are Le Maximum de Kilomtraw aaTTTeTl ——>-•—•^aa. %  aaa ——a—— par Frsmc La maison Pirestone a pour rafle de caadalte de donner satisfaction par le nombre de kUaaatrea que couvrent ses pneus Autrement dit, lea aala mohilistes prfrent payer un tout patlt paa plas pour obtenir un bien plus gros rtsdement. L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince %  baaai Fulton Shoc Polish; cupuy k A^et^ York Si vous voulez protger *a pt et IM jtsri de fte, sfudreeser en cb#f lier, Mr riehif ^* P| Rnf de a Front? Fort" No 012 en fnce du I ancienne ca-hl-V' Dr Justin Jiomiiqne I>e !a Facut de Mdec ve de larls D 'en assistant des profess urs Deiiike et Deu'chmann de Ham l ur 8 Office : Avenue Grpoire t&< Heures de Consulta ions .7 AU heures du matin S ii ~> a> rs tnwi ynsvltahqns gratui'es pour les indigents le jeudi de 4 j heures Vfc mirit, Salon de Coiffure de Juan Hodriguez Les clients de Mr luan Rodngaez et le public en gnral sont aviss qu' partir du tj Fvrier acn Salon de coit/ure Sera tranfi la Place Gef/rard maison A de Mtttia, en (ace de Sobcits Duiton. Hippie* 8T iv^neia de Sald8 Le Diractear des esavres de it .•rsneais de Sales, Is *nptrieerc de IHospice de St Fiseceis da Sales, la Prsidaate de l'associsiian des Uamts de St Fraas* de aalcs, le Cens Mdical de 1 Haspice de Sf rraeoi de Sales mviteat les atcaieres aails, %  • %  •raires et les suit de l'aise ciatiea et de l Haspice aac aiessc e,ai sera dite la caapelle de I atespicc de St Praatii de Sales, i a'accasioa de la tte patraaale de l'taslissesseat, le diasaacac 5 Fvrier i 7 aceres et demie du matin. Messe de bout de l'an Samedi 4 fvrier f 1,2 du m-fin il wa chant ft la Cathedra' are mfse de bout de l'an la mmoire de CHRISTIAN FJB irt la rart fie a mre et de ses fie .ras p o3'iri 1 v Port au Pnnte Geo. Jeansme Agent pour Hati l! %  %  %  %  ,i Clyde Steamship C # Foreign Services Le steamer 'Hati revenant des ports du Sud est attendu la Lantale vers le 4 courant et par,ira le n.ime leur vour SiW Y$rk via les ports du Mord. /. p ermis dembarquement vour le fret a divination d> iVew i or le et l tut ope Via A. lork seronl dlivres sur demande taitt c*t office. Por t an Frince, l e 1er Fvrier 92f. S. t. CLEMENTS, &9 nl-darar Pharmacie F. Sjourn Biolog e appliqu sou la Direc'ion du DrBico* et b. Sjourn aUlahoraioire ta" auverl tous le jours de 7 h-e* do m.fin .eurei du i-_po.ir to-re, ls recherches et analyse* prroes dw I annonce c lointe, sut pour le viv*w* uans Wass^nuann et h eMstanle Ure Scrtore q nn seront reues qu le mardi d, chaque s-main-. 5>adreas-r ia Plnrmatie pour les renseiff lemet UAnaries9 urines el Sue easuiqu=, Raction de Wanermann R^c-ion de Tr boule. Eiameo du sag e du pus EtfmtQ ds matires lcales, Bxamen de crathat A lbBmino ract/ort



PAGE 1

Lft i vrn -GASOLIME ET KEROSIME JNaui l'ri'OMs d^tfro'.ure en Ha# f te marnt reeornmindabU pourson re,.d*me>.t avantageux et quelle nCet*cr9*e pu te feofepr rrtw sou rafflntmeni ptrfaU. - f V v>us tvg qmo>t an'usr que lu Ktosi >e SHbu suprieure aux autres par son degr loue t elle donne inconsquence une iUmme plus vive et brle sans /ai 3 htf. Uy a donc ccmo nie et taitteff* n'acheter que U m squ •' 5UKLL-' rour les prix, adressez-vous a Itoberts, Dation & C • Comment 1er. lerr.ps ont chang! Dai l'ar-ci i Popp ; ouss da Nero, ^ bai| %  %  irneHement dant du lail ;, H %  •;. fin de .'.-* da ch<.u,mrea 11B ce SOI meilleur match- pur leur ; bonns qualit que toute ica autre tnatqnes. Ko vetUe dana les bonnes maison A BENJAMIN &Co 15H n-'' "-narre Ag nta Exclusifs pour Hati •9 I i % Dfiez vous des imitations C'est un fait reconnu que la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham est le meilleur remde pour les maladies des femmes. Des milliers de femmes tmoignent de ce fait.Malgr cela il en est qui se mprennent en essayant d'autres romedes, soit disant aussi efficaces. N'est ce pas risquer beaucoup d'essayer ces remdes-et n'est-il pas prfrable de s'en tenir un mdicament reconnu comme efficace et sans gal pendant prs de cinquant ans. Lisez ce que cette femme en pense San Jos, Costa Rica, C. A. -"J'ai employ la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham pour les malaises dont je souffrais depuis deux ans. J'avais des douleurs dans la tte, le dos et le ventre. Des vomissements frquents m'empchaient de travailler mon mtier de couturire. J'ai lu un fascicule concernant la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham et je Pal prise ; m sant *t maintenant rtablie. Je ne manque pas de le dire toutes mes amies qui me questionnent sur ma sant."— Srta. TALIA MARIN C. 8va Ave., Calle Puebla, San Jos, Costa Rica, C. A. Soyez Pruileute— N'Acceptez quo la Composition \&getale de Lydia £. Pinkham S£M LYOI I.KNMH HIDICINI CO OTNM.MASa. U.U.A. I 2 To Let Large Firc* Prool Hall Btel* fcPetiie-BaUerl Jacmel 6, Rue dp I* Petite Batterie, $ Les personnes dsirent < de vou w A J acmeljreuvront de bi aœmmfiditwwi dans cet lie el si u sn face de la mer,' plein • Hier des o\\ ires innt /rat. nie ei am'ic.aine. PftM modrsb'adrmer A K^hunilr A Co qui vous donmront des informe C3 ^ Esk HaviPg on slsiragl!^y. %  ^•Wf, foB Bnnrk r any i>p fO-W Or/lce}' Vty snagloiil a* a Wre Aouss, For itfo-m.lin apply to : Henri STARK Rue dn Qnai Ave A No 1U17 o.i posiie lo ih Raiboad SI lion. Lisez & Mditez For Sale Al si .mes et Messieu s votre Iff.ier* J uv. / donc k I n eux kl )LA COQ recherch partout dans 1.1 V tvincri* • oiiime tliii.s la capital •. U Kola Coq sur vo re 'ayre tt .ians \o're CJ-f augmentera la rm mu et la qual.t ie Oft Qlieillka lit les amneta et les tixeia aussita I >AA con nat des pour Its Prov ure s font avec soin et prcrr.p iude. < i • AJ ill< un t'ii pout lioLt^i'les v djspaya di'iis celte t. bnque. U labncauU euvtu* iiuu*r tusii les uidichaidiiii auglai es suivait : Cime nnctsser (n poudre et eu l.quicf. amitt-imeut .n (oudre el en hqu de Acide ciiiique. t ci le iculiiqte. to DiOli aiabi(|Ue pout t .;• lit s c. 4 ride silycyi i| . Kxtrail conceim pour foffDar, VMtkey, ^bwolne. Anse ne. Pertermmi Curiflio,Vermouth it" io itwitii Mremam,rHm, V.mtft rraniboisv, lu oseille. Fil de 1er pour uouteill* capsules v trowncoik ) caouUlnuc v toiKlelle pottf mi lune taux gjzeuns. AlttiouolUan Aeruied Wate % bactoy W.vMlSIiolt'. UE fRANtB, ( hi ese'Hesturaiit I ocat-d on the Main*? ree'S ef Pet au Pr-nce. Adress LE MAT H. A vendre L'a rrci b'e >ncirn,en vieux char d'une tiche f:alpture i li Michel Arge qui lui donne ure relle va ^rnr armtiqae Ceui qnt rn dsirmt voir I rrpro duction photograph que peuvent se t hs p oduits franais P'e 'M-ii pour la des'ruction des rau, Sjuril, te. Poudre 'Mtrtil'! pour 'a direct oa ds KsU, Seuns, ete. /.iqui'ie Vlo't pour la des'rucuon des Punaises, Pux.litli| hi juid* spcial Mor is p xir la dstpnclin des Mouches* r** Mortis Dwr la deMruc iot d s Mousiiques. lisultal merveilleux et efli 'he Coouoi. l.J d'Hiti t. S4t*| Mail whtf-e the o: s "il is -n v.cw |n • %  W •• -w ^ Maris, Fiancs, Amoureux. Qui leserr.bnrws sur le choix a'an cadeau A offrir, tous un Extrait c D van i\oi* i Moulin Joli i Hindoustan, W mres crations de *Niole les p&r/ujns d: la femme 'chic, tt ourei un maximum de got et'delise mur un minimum d> U maniez etost la \oud>ede fit Divan /Va, en ierin une merveill; Ln vente ehet Cation H Ma tin \iadame Mi rue Boune toi, M mes Iroje ei Agnant Boit En stetk the* m* Jardine derrire le Sminaire. Vous y \rowere: aussi des raisms pour lvres dus crttitsdt •iisfardi exu de Leljgne, savons, ong'.wrsle tout A prix medr* AtafJMJN U Ce 4 gents Exclusifs pour Hai



PAGE 1

Qpjxiudme ajjue /Vo 4*$o Mi ta Prince, Hati WafiPVft F/P.fQTAJRE OtttttMtteLIfflnE MaUfaTO 20 Quotidien Vendredi 3 Fvrier ii2 l'utl(jiif ckw qnr TOUS (assit?, laitrs-lf a propos, %  M tffc la im\m ewliluiV il jamais npff cieiieneil. CHESTEFIhLD REDACTION; Hae A africains No., 135b Un Discours M: to'Henriquez y Carvajal ( SUITE ) Abandonnant leurs foyers et leur* li'irei, ils viment tous a^umer le< ildis responsabilits d'une luit* stgi'eeig'ge dans des moment i ; es tristes. Ltsople tait en bat> i ne onwesiion dnigrante gce i la le niruale et la ceasure L'ambiance l'tait point propice a la cause de I lice que le peuple rclamait pitine. Les per'es du • pane t d Etat nous taient f rmes. L iple Amricain ne BOBS tait pa< Mile, mais avait 1 air ind'flrent i in gard. Va tas d'histoires dtavo )'ei circulait aux Etats Unis 4 tre dsavantage i iQt tions reprsents comme un pie inculte, priv de toute eivili M et incapable de progrs et dintenir le dcorum de son ind Idance. H confusions l.mtnUblrs, d?s I Inconcevables sous le poin |>itgetgraphqsit, historique, se J *|ique ai ethnique constituaient m de leur apprciation sur I• %  le Domn-icain Mme dans le cornent, officiels b aucoap derpareillts s'taient g'is;es. • journalistes peu scrupuleui i qui n'avaient pas d'inti 1 co l !* er s informations avaient con les rpandre et dans leur Ffepondances et dans leurs crits Duo autre ct la politique Anv une marchait vts une crise terri parle tait du Tait de Versatile les 8ouvdles lections prsiden ]ei. L: prsident Wilson tomb ade. Le Secrtaire Lanstng tait "3y ? t e tant oa pliait sous h idi graves proccupations pol et personnelles. em patvinmes malgr ces cir JJaes adveises faire enteodr Dpsitement la voix du peupif • %  iD!ain, tt la censure ainsi justice prvi aie furent appli vec moins d; r gueurCe fa r, S e le peuple pa vint dvs £" ion esprit et dcida 'entn Wdrf danj son propre tenitoii* t. CII, ,e la vendeatioo de ses itauY 1 1 ue ^ aes mois d'absence de n*' P endant lesquels nous J'.&acpntrnaes notre base do fuien Cuba tt don nous; faisions P*pagande active par correspoo IIM' 1 Flr t6, '§ f apue, nous y reiS ceUe |Q s avec iei '< nds fwiato souscrits par le peuple Do WCMn fou d'un plan de campagne M Complet. r IJWtre Commission Nationaliste F O'gai Mr Tollentict, orgueil de |*2:'MrJleo Fiai o et sbn pre. t*aete et jonmaiiste Fabio Fiallo %  I "|oe d'autres compatrio es tt %  qeis. M campagne fut intense tel poiut L Ji d e tem P $ P'*s elle a'teL,* e,0 PPtaient immens;. La .* An ]ticaice se rendat compte ," mesure de notre qiies ttt i PC Se Hls Paao Amricaine L n ,' ,ru u courant minutieuse ffii 10,fe s,u,,ior P notre • a t-ktoiauiiea FJue Ambass^ de nationaliste parcourut l'Amri que du SuJ et mon rre frederi' malgr se-; 7/ ans en fit partie. En tique Dtesta en pi en Belgique, a laris et surtout en Espagne. Beaucoup d'Amricains une toi* natis des droits du peuple Bomi nicain embrassrent notre cause avec ferveur-le pourrais citer beaucoup de noms i la reconnaissance des Dam'* |nicain,mais au-dessus de tousceuxU il y es a un qui convient que vous le s'gealiex i vos enfants aio que no're reconnaissance envers lui soit transmiv de gnration en gnra ton : Horace Koowless, noire conseiller, qm a fan sienne rotre cause •t suivant de prs nos pas, viendra bien'' dans le pays pour suivre l'En qute Siaatoriale. Notre campagne sans nul doute souleva une vague de sympathie en taxeur du peuple Dominicain. Ls presse H u monde entier a cit le nom de la Rpublique eu embrassant sa cause.Pas un pays du monde civilis dont la press; nt s'occurat de uous et n'mit une concept 01 en notre honneur et au profil d notre cause. Ua Amricain dans un moment d ad miration en housiaste s'ena un jour en ma prsence : Sanlo Domingo est dj mondial . Express.03 hsuieuse qui rvle comment un peuple par la sole efficacit de sa fiert dans la dfense de ses droits et son dco rum, peut arriver gagner les suttnges du monde.ui, mondai mais sa torce principale, qui constitue au lou.dhui la base d opinion la plus puissinte qui la soutient, se trouva orcismeot au rein mme du peuple Amricain. NMI avons dejl cr une base solide # pour nos revendications parmi ce grand peuple, admira oie p*r 1 immense dveloppement de es industries, par lespiit de sa dnocratie et par ses grandes invitu ions politiques et sociales. Aujoar ihui j oie rpter ce que j'aie mus il m'y a pas longtemps : c'e>ti aue -lue le nombre de dfenseurs du peu pie Dominicain est suprieur aux fctats Unis que di.is notte propre milieo.Notre force principale se ttoa ve aux Etats Unis pu sein de la d mocratie Amricaine or, il serait ridicule de nous sparer de ce te b.se. Nous ne devons pis perdre la foi un seul instant dans le grand peuple amricain. f intervention naquit d'une erreur de la politique Amricaine, ce sera la pression croissante de l'opinion du peuple Amricain qui contraindra un |our son Gouvernement a re venir, sur cette erreur. Le plus grand danger serait de per dre la foi dans le peuple Amricain, et dans sa capacit de jmtice. Nou? ne devons pas tonr.b r pir df lillance ou cfluscation dans les fi fts qu'on 1 ous tend i l'heure actuelle, car en cherchant un imJe i ^on erje^r poiit.ique.on veut,' n ft s pr^eu^r 1U x 'ytux du peuple Amncain rduit i l'tat d'esclavage de par notie p-orr' volont, comme d ailleurs il arrive javec Hati. Oui, notre peupic a ga( g n une rputation moodialc PourNouvelle Compagnie de Navigation Emprasa Naviera de Goba I u. s. tVavy News 31 Janvier La premire ligne vapeur de Cuba vient d'tablir un service de bateau qui fera mensuellement, aller corn me au retour, le* ports del Havane, Santiago de Cuba. Port-au-Prince, Monte~Chri9tt, Puerto-Plata, Sanchex et St Jean de Porto Rico. Leur premier vapeur "IlA B I A 1" un des plus beaux bateaux de la ligne ei possdant tous les conforts modernes ( cabines ae luxe poules premires classes et couchettes pour les troisimes ) a touch Port au Prince samedi dernier le 28 Janv.er en route pour Monte*ChristL 11 sera de retour Port au Prince vers le 8 courant pre nunt fret et passagers pour Saniiago de Cuba et ta Havane. Pour plus amples renseigaeuieuts s'adresser ; Le Comptoir Franai s S i quoi ? Parceque on ne dit plus que nous sommes un peuple demi-sauva ge, qui ne connait que les aventures de la guerre fratricide et les rvolu tions. Pourquoi ? parce que nous avons su nous placer avec fiert sur le chunp de l'hooneur pour la dfen se de nos droits, notr hbsr et no tre indpendacce et que cinq ans de tortures phys'ques et morales n'ont point suffi pour nous abattre et que nous avons toujours soutenu avec courage notre protestation contre l'oc cupation de notre territoire et la des traction de son Gouvernement par une Puissance H range. 1 Nous tions habitus la guerre et nous avons une his oire de gjerre Il eut t trs facile aux Dominicains de prendre les armes et de s'en ser vir sans craindre la mort. Mais untelle mesure irrflchie, en prsence d'un sdversaire aussi puissant, signifiait la destruction comp't> de noire Rpublique et la justification m ternationale de l'envahisseur. Le mrite du peuple Dominicain tait pieusement dans i'cartemem de toute ide belliqueuse tout en ne pas faisant aucune cession sur aucun point de son 4'o t. de soi indpendance et de vi saueri" t L*?s tor tuies us l'ont pas fait fi chir, les in justices re l'ont point branl ni la cruaut n'a pu l'intimider. Les souf 'rinces continue les ne l'ont jamais exaspr. CotBflrM il Uit grandiose 'e soaffrir sans abdiquer. Carnaval Travestis Cotillon C'es\ au Comptoir Hatien que vous trouverez le plus grand choix. une vasion Par atbl BERl IS j.— Le lieutenant de vaisseau Deti mar, condamna I 4 ans de prison par la cour de Lcipiig, conv.incu d'avoir lait couler un canot de sauvetage 4'un navire hpital torpill, a rus si de s'vader de U prison de Neaumbourg. Petites \ouvelles Etranger — On annonce de Lisbonne que le c action e sont tBectaat dans l'ordre le plus parfait, -es dmocrates ont obtenu la majo'il il re%  rrnnent le pouvoir. Le nnimtere a Jcna sa. djto — La confrence d; diisirimemein a JJ une rsolution par laquelle les troupe* trangres \ rsidant eo Ckine devront vacuer le territoire de la Rpublique asiatique. — Le conseil de Ruerre a acquitt M. ViUrio, nt de Sriintimy d'ariri "t 098e du compromis augur par Har In^'oton espre ijne co^i era ai nonce nemiin Ct'e Plliir tant ^Ule.il pat f-spr qie U rront<*rinr* %  era ajourne la lin de la iroatiM, NEw VOKK Samuel A. Halaay le Nawark le seul hora ae qui rpon i't correcein^nt la fam^ue qups 'ion d'preuve ^ducationnelh dit formule par Tboaui A E1ion, %  Val mari cnsoiravec la bille-8rur d'Ediaon llarley ayant t raploy i>ar Ediaon rencontia MisaClurlotte Haw< an et l<\ romance s'enauivit. LONDRESAujourd'hui ayant t adopt comme le commeoeemer>t ia la campagne de dsobissance ci "!ldar.R riudo.nomb'e de journaux oadoniens discutent lea onrapecti ves d avnnir qui aont reRardea avec une anxit considrable. MADRID— I.a balaDce du corn •IWCP entre I E-iagne et lea Ktata Unis favoriae l'Eipign pour la rt tnira foi depuis nombre d'annes. E'Ie est d i la demande croissant des amricains doliv-s, d huiles, du noix et d'autres articles. WASHINGTON La ville a commenc aujourd bui enterrer les morts du dsastre du thtre de sa %  IMII soir. L'limination des rpti rions de noms a rduit la lis'e de? morts 97 aujourd'hui, ruaia on n'at end ce qu elle augment3 par la mort de quelques bless?, LONDHB-SIl est rajpoit dans une dpche de aieUila la reddition de 3ooo hommes de tribus maures sous le chef Ddnck-lal (Jette reddi tion est re^ard^e comme importante. WASHINGTON-Un tremblemeiu d^ tene de grande intensit prob-s blement 2Joo milles au Sud s lt omegistr Georgetown et dans les ob ervatoires navals Le trembio nent de terre a commenc 3 brtl 23 AM et dura 10 mmutea. Les se cousses ont t si violentes qu'elles ont jet l'aiguille du sismographe hors du plaeau. Les observateurs ont dit que le tremblement tait inontruenx CttlGAGO Un tremblanaant de terre inhabituelleraant sv~e a r enregistr ici CAMBRIDGE Mws.Ua tre-n blement de terrj si violent qu'il a nri's I appareil enregistreur la ata tion eiamograpliitaue de I Universit Aavard ho s d uaaga a t aenti ici de bonne bonre joird'hui. SAN FRANCISCO Des cltoOj de tremblement de terre ont ' resaeo tisdebinne h >ure au|ourdlui au long de la c'e d S*n Francisco aux frontires canadiennesAucun dom mige D a t raooortd NVASHINGrON k> Prsident %  nloord but a nomm le snateur William s Keoyon d'Iowa lues da 84 tue tnbunai de clrcu.:, auc^daui fea \Y*iteri Sm 'h vie qui e o hnn lesaie pir le Sant. MNVEH U i tremblement d* tef | r i v,fir nre5, ? lr iC a i0J d bm. LUMDMESLe capiiaue John i nicimid. ex Commodore de la Cuoani Une est mort hier. Il avit commenc par tre garon de c l> n*. J£QM! -Z M *? %  Fridlev d^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05590
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, February 03, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05590

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qpjxiudme ajjue /Vo 4*$o
Mi ta Prince, Hati
WafiPVft F/P.fQTAJRE
OtttttMtteLIfflnE
MaUfaTO 20
Quotidien
Vendredi 3 Fvrier ii2
l'utl(jiif ckw qnr tous (assit?, laitrs-lf a propos,
M tffc la im\m ewliluiV il jamais npff
cieiieneil.
CHESTEFIhLD
REDACTION; Hae A africains No., 135b
Un Discours
M:
to'Henriquez y Carvajal
( SUITE )
Abandonnant leurs foyers et leur*
li'irei, ils viment tous a^umer le<
ildis responsabilits d'une luit*
stgi'eeig'ge dans des moment
i;es tristes.
Ltsople tait en bat> i ne on-
wesiion dnigrante gce i la le
niruale et la ceasure L'ambiance
l'tait point propice a la cause de I
lice que le peuple rclamait pi-
tine. Les per'es du pane
t d Etat nous taient f rmes. L
iple Amricain ne bobs tait pa<
Mile, mais avait 1 air ind'flrent i
in gard. Va tas d'histoires dtavo
)'ei circulait aux Etats Unis 4
tre dsavantage i
iQt tions reprsents comme un
pie inculte, priv de toute eivili
M et incapable de progrs et d-
intenir le dcorum de son ind
Idance.
H confusions l.mtnUblrs, d?s
I Inconcevables sous le poin
|>itgetgraphqsit, historique, se
J*|ique ai ethnique constituaient
m de leur apprciation sur I-
le Domn-icain Mme dans le
cornent, officiels b aucoap der-
pareillts s'taient g'is;es.
journalistes peu scrupuleui
i qui n'avaient pas d'inti 1 co
l!*er s informations avaient con-
les rpandre et dans leur
Ffepondances et dans leurs crits
Duo autre ct la politique Anv
une marchait vts une crise terri
parle tait du Tait de Versatile
les 8ouvdles lections prsiden
]ei. L: prsident Wilson tomb
' ade. Le Secrtaire Lanstng tait
"3y?te tant oa pliait sous h
idi graves proccupations pol
' et personnelles.
em patvinmes malgr ces cir
JJaes adveises faire enteodr
Dpsitement la voix du peupif
iD!ain, tt la censure ainsi
justice prvi aie furent appli
vec moins d; r gueur- Ce fa
r,Se le peuple pa vint dvs
" ion esprit et dcida 'entn
Wdrf danj son propre tenitoii*
t.CII,*,e la vendeatioo de ses
itauY11ue^aes mois d'absence de
n*- Pendant lesquels nous
J'.&acpntrnaes notre base do
fuien Cuba tt don nous; faisions
P*pagande active par correspoo
iim'1 Flr t6,'fapue, nous y re-
iS ceUe |Q s avec iei ' fwiato souscrits par le peuple Do
WCMn fou d'un plan de campagne
M Complet. r
IJWtre Commission Nationaliste
F O'gai Mr Tollentict, orgueil de
|*2:'MrJleo Fiai o et sbn pre.
t*aete et jonmaiiste Fabio Fiallo
I "|oe d'autres compatrio es tt
qeis.
M campagne fut intense tel poiut
L Jide temP$ P'*s elle a'te-
L,*e,0PPtaient immens;. La
.* An]ticaice se rendat compte
," mesure de notre qiies
ttt i PC'Se HlsPaao Amricaine
Ln,',ru* u courant minutieuse
ffii10,fe s,u,,ior P notre
a t-ktoiauiiea FJue Ambass^
de nationaliste parcourut l'Amri
que du SuJ et mon rre frederi'
malgr se-; 7/ ans en fit partie. En
tique Dtesta en pi en Belgique, a la-
ris et surtout en Espagne.
Beaucoup d'Amricains une toi*
natis des droits du peuple Bomi
nicain embrassrent notre cause avec
ferveur-le pourrais citer beaucoup de
noms i la reconnaissance des Dam'*
|nicain,mais au-dessus de tousceux-
U il y es a un qui convient que vous
le s'gealiex i vos enfants aio que
no're reconnaissance envers lui soit
transmiv de gnration en gnra
ton : Horace Koowless, noire con-
seiller, qm a fan sienne rotre cause
t suivant de prs nos pas, viendra
bien'' dans le pays pour suivre l'En
qute Siaatoriale.
Notre campagne sans nul doute
souleva une vague de sympathie en
taxeur du peuple Dominicain. Ls
presse Hu monde entier a cit le nom
de la Rpublique eu embrassant sa
cause.Pas un pays du monde civilis
dont la press; nt s'occurat de uous
et n'mit une concept 01 en notre
honneur et au profil d notre cause.
Ua Amricain dans un moment d ad
miration en housiaste s'ena un jour
en ma prsence : Sanlo Domingo est
dj mondial . Express.03 hsuieuse
qui rvle comment un peuple par
la sole efficacit de sa fiert dans la
dfense de ses droits et son dco
rum, peut arriver gagner les sut-
tnges du monde.ui, mondai mais
sa torce principale, qui constitue au
lou.dhui la base d opinion la plus
puissinte qui la soutient, se trouva
orcismeot au rein mme du peu-
ple Amricain.Nmi avons dejl cr
une base solide #pour nos revendica-
tions parmi ce grand peuple, admira
oie p*r 1 immense dveloppement de
es industries, par lespiit de sa d-
nocratie et par ses grandes invitu
ions politiques et sociales. Aujoar
ihui j oie rpter ce que j'aie mus
il m'y a pas longtemps : c'e>ti aue
-lue le nombre de dfenseurs du peu
pie Dominicain est suprieur aux
fctats Unis que di.is notte propre
milieo.Notre force principale se ttoa
ve aux Etats Unis pu sein de la d
mocratie Amricaine or, il serait ri-
dicule de nous sparer de ce te b.se.
Nous ne devons pis perdre la foi un
seul instant dans le grand peuple
amricain.
f intervention naquit d'une erreur
de la politique Amricaine, ce sera
la pression croissante de l'opinion
du peuple Amricain qui contrain-
dra un |our son Gouvernement a re
venir, sur cette erreur.
Le plus grand danger serait de per
dre la foi dans le peuple Amricain,
et dans sa capacit de jmtice. Nou?
ne devons pas tonr.b r pir df lillance
ou cfluscation dans les fi fts qu'on
1 ous tend i l'heure actuelle, car en
cherchant un imJe i ^on erje^r
poiit.ique.on veut,' nfts pr^eu^r 1Ux
'ytux du peuple Amncain rduit i
, l'tat d'esclavage de par notie p-orr-
' volont, comme d ailleurs il arrive
javec Hati. Oui, notre peupic a ga-
(gn une rputation moodialc Pour-
Nouvelle Compagnie
de Navigation
Emprasa Naviera de Goba
I u. s.
tVavy News
31 Janvier
La premire ligne vapeur de Cuba
vient d'tablir un service de bateau
qui fera mensuellement, aller corn
me au retour, le* ports del Havane,
Santiago de Cuba. Port-au-Prince,
Monte~Chri9tt, Puerto-Plata, Sanchex
et St Jean de Porto Rico.
Leur premier vapeur "IlA B IA 1" un
des plus beaux bateaux de la ligne ei
possdant tous les conforts modernes
( cabines ae luxe pou- les premires
classes et couchettes pour les troisi-
mes ) a touch Port au Prince samedi
dernier le 28 Janv.er en route pour
Monte*ChristL 11 sera de retour
Port au Prince vers le 8 courant pre
nunt fret et passagers pour Saniiago
de Cuba et ta Havane.
Pour plus amples renseigaeuieuts s'adres-
ser ;
Le Comptoir Franai s S i
quoi ? Parceque on ne dit plus que
nous sommes un peuple demi-sauva
ge, qui ne connait que les aventures
de la guerre fratricide et les rvolu
tions. Pourquoi ? parce que nous
avons su nous placer avec fiert sur
le chunp de l'hooneur pour la dfen
se de nos droits, notr hbsr et no
tre indpendacce et que cinq ans de
tortures phys'ques et morales n'ont
point suffi pour nous abattre et que
nous avons toujours soutenu avec
courage notre protestation contre l'oc
cupation de notre territoire et la des
traction de son Gouvernement par
une Puissance H range.
1 Nous tions habitus la guerre
et nous avons une his oire de gjerre
Il eut t trs facile aux Dominicains
de prendre les armes et de s'en ser
vir sans craindre la mort. Mais un-
telle mesure irrflchie, en prsence
d'un sdversaire aussi puissant, signi-
fiait la destruction comp't> de no-
ire Rpublique et la justification m
ternationale de l'envahisseur.
Le mrite du peuple Dominicain
tait pieusement dans i'cartemem
de toute ide belliqueuse tout en ne
pas faisant aucune cession sur aucun
point de son 4'o t. de soi indpen-
dance et de vi saueri" t L*?s tor
tuies us l'ont pas fait fi chir, les in
justices re l'ont point branl ni la
cruaut n'a pu l'intimider. Les souf
'rinces continue les ne l'ont jamais
exaspr. CotBflrM il Uit grandiose
'e soaffrir sans abdiquer.
Carnaval
Travestis
Cotillon
C'es\ au Comptoir
Hatien que vous
trouverez le plus
grand choix.
une vasion
Par atbl
BERl IS j. Le lieutenant de vaisseau Deti
mar, condamna I 4 ans de prison par la cour
de Lcipiig, conv.incu d'avoir lait couler un canot
de sauvetage 4'un navire hpital torpill, a rus
si de s'vader de U prison de Neaumbourg.
Petites \ouvelles
Etranger
On annonce de Lisbonne que le c action
e sont tBectaat dans l'ordre le plus parfait,
-es dmocrates ont obtenu la majo'il il re-
rrnnent le pouvoir. Le nnimtere a Jcna sa. djto
La confrence d; diisirimemein a jj
une rsolution par laquelle les troupe* trangres \
rsidant eo Ckine devront vacuer le territoire
de la Rpublique asiatique.
Le conseil de Ruerre a acquitt M. ViUrio, '
uit co* d'abandon de po.tc d-nat l'cuecni
J e wwiiau*. Toioti.
WASHINGTON- |.e trait de
'imitationa navalns des cinq nuissan
^t?s pat finale-nant arci'i-t^ el on *n
nO0|*fl uifl session d U onf(*renne
1e l'Armement pour mercredi. Oi
'lit qnfl le< rhinois et les laponiis
ont virtaellemani dar;ord sjr l'ar
-enK*m'>nt de Sriintimy d'ariri "t
098e du compromis augur par Har
In^'oton espre ijne co^i era ai
nonce nemiin Ct'e Plliir tant
^Ule.il pat f-spr qie U rront<*rinr*
era ajourne la lin de la iroatiM,
NEw VOKK Samuel a. Halaay
le Nawark le seul hora ae qui rpon
i't correcein^nt la fam^ue qups
'ion d'preuve ^ducationnelh dit
formule par Tboaui A E1ion,
Val mari cnsoiravec la bille-8rur
d'Ediaon llarley ayant t raploy
i>ar Ediaon rencontia MisaClurlotte
Haw< an et l<\ romance s'enauivit.
LONDRES- Aujourd'hui ayant
t adopt comme le commeoeemer>t
ia la campagne de dsobissance ci
"!ldar.R riudo.nomb'e de journaux
oadoniens discutent lea onrapecti
ves d avnnir qui aont reRardea avec
une anxit considrable.
MADRID I.a balaDce du corn
iwcp entre I E-iagne et lea Ktata
Unis favoriae l'Eipign pour la rt
tnira foi depuis nombre d'annes.
E'Ie est d i la demande croissant
des amricains doliv-s, d huiles, du
noix et d'autres articles.
WASHINGTON La ville a com-
menc aujourd bui enterrer les
morts du dsastre du thtre de sa
imIi soir. L'limination des rpti
rions de noms a rduit la lis'e de?
morts 97 aujourd'hui, ruaia on n'at
end ce qu elle augment3 par la
mort de quelques bless?,
LONDHB-S- Il est rajpoit dans
une dpche de aieUila la reddition
de 3ooo hommes de tribus maures
sous le chef Ddnck-lal (Jette reddi
tion est re^ard^e comme importante.
WASHINGTON-Un tremblemeiu
d^ tene de grande intensit prob-s
blement 2Joo milles au Sud s lt
omegistr Georgetown et dans les
ob ervatoires navals Le trembio
nent de terre a commenc 3 brtl
23 AM et dura 10 mmutea. Les se
cousses ont t si violentes qu'elles
ont jet l'aiguille du sismographe
hors du plaeau. Les observateurs
ont dit que le tremblement tait
inontruenx
CttlGAGO Un tremblanaant de
terre inhabituelleraant sv~e a r
enregistr ici
CAMBRIDGE Mws.- Ua tre-n
blement de terrj si violent qu'il a
nri's I appareil enregistreur la ata
tion eiamograpliitaue de I Universit
Aavard ho s d uaaga a t aenti ici
de bonne bonre joird'hui.
SAN FRANCISCO Des cltoOj de
tremblement de terre ont ' resaeo
tisdebinne h >ure au|ourdlui au
long de la c'e d S*n Francisco aux
frontires canadiennes- Aucun dom
mige d a t raooortd
NVASHINGrON k> Prsident
nloord but a nomm le snateur
William s Keoyon d'Iowa lues da
84tue tnbunai de clrcu.:, auc^daui
fea \Y*iteri Sm 'h vie qui e
o hnn lesaie pir le Sant.
MNVEH U i tremblement d*
tef| riv,firnre5,?lr iC' ai0J,d,bm.
LUMDMES- Le capiiaue John
i nicimid. ex Commodore de la Cu-
oani Une est mort hier. Il avit
commenc par tre garon de c l> ,
n*.
JQM! -Z M *? Fridlev d^


LE MATIN
u ! ii
Cin
C* * -
T*&r Cahla
(.!; suri
La fto de la rjr ntle
troupe du clbre pro
lesseur lie >mj**s (iiant
Programme
Publi
Rideau, 7 heures prci-
ces.
Entr 6.1,00
Ul Nouvelles traogres
Itentat contre
un
I Intrieur a pris foule les prcau
tur- pour viter une inteirnption
Prsident!'"1-
> ba.ltUN- 1>ji dsordres se tont
F1URE 2- Un attentat a eu lioa Produite antre solda' et allemand.
Parisiaoa
DIMANCHE
Un ricba programme de films d'art:
Um histoire dt Brigands
C inVar iti
L'Eco.e des Sciences
Appliques
Llcoie des Sci nces /.pp'quf
compte aejouid hui 20 ar nes d'en.'
teoce.
Fonde* en 1002 a tir cole a fou
ni bon r.cmbre dingeniurs dort
nous fouvons nous enorgueilli),
sous le r.pport de leuis cemoailMB
cts tbor ques et pratiques Nombre
dtr.tic u 1 occupent d1 s situation1
:eves dans les bureaux publics.
Ma gt ou.es soites de vicissiiu
des.l'hccle des S ienecs Appl qu(S i
tu maintenir sen unem tt est ai
lour'hui u pur..icr targ des eu
b sstrr.ent's dutiiH piblique.
Dans noue numio de lune,
nous oOODflODl la nombre exaa de
ceux qui ont dudi a i'h oie dti
.Vtcm.es A} prquts et qui oui obu
dj leuis dip ornes.
!
flspiSill l'Alto
Ecole Spciale de
Stuo Dactylographie
lui Fii-u onl*a Mirac'e*. No li
i quelques d eues d- tuci n la
contre la vie du l'tem -eut de I Lui
libre, M. Zanella. Au mouieu' o il
sor ait d* son dormait*, une robe
a t lance dann se direction et a
fait explosion, blessaut lea persoo-
ns qui 1 accompagnaient, Mr Zaoel
la n'a pas t ouih.
Limitation des
armement navals
WASHINGTON- La confretee
Je \\ 'Mollit v,ou a adopt Jeii.u.ivt-
meni si |ouid'hui le trait imposant
la limitation des briueinema navals
Les Liais Huis, lAugisiolie, la b'.&a
eu et te Ja^un uvaiciii expiim leu.
tenue volume U'ainver a uu ceoro
u sujei de ce liai'-
On t>o:de la dibcusaion d un po
I 'I 1 a pour but la inn lation des
a ,ue ..auiib 01 I'i8.'re Uts e z aspliy
siants-
liunion du
conclave
IlOMU Le conclave se runir
Ituiiiu ]..-uiii Les Outvia liangaia et
italien un. deuiai tj rit ni taux COU)
.ne ou l'aaajiuii duu quelqueo cm
.ie* politique que Its UtiuX r: mvei
. ... i:. I bedll Ul U .til.Lfllv.H. 1,
oouciave de la eaudidalure M .ni
Le Oc. uvoiiK meut lulmu tauieavoii
lu'll n a aucui. lultaf 1 ai.i .u 1.i 1 a
vuli le C idiual w.-.ili lu p..po
Il y a eu 2 nui: et SU blesss.
M mm ru-
Une grve Berlin
BERLIN
Le Cornue excuMf des emplo"
r d lu mina de ter a doide d
leclarer u ^ va gnra.e pai 'Jt*
Ull COU U l, Ul-:10 .1 IBS 1110 11,'
prieva pat le liouvernecuuLt, u gt
(.luluBliceiu iiujjuid liai a iW
PAKIS Le Journal le temps in
forme que pour la premire lois de
puis ia ftaerre l'Ambassade de Frai
ce a Berlin a offert une rceptior
ouvrant ses portes i la aocit berli
noise.
Le chancelier Wirlh, !a Ministre
liant;.>i Von Hauiel et tout le corpt
diplomatique acotdiL'. a Berlin )
assistaient. Le ebancelier Wutii cat
sa longuement avec I Ambas&adeui
Franais Laurent.
Dsua les cet des officiels allemand
ou cuniiuue les uouvellas qui on
-l publies a Jraria par le Joarnai
disant qiu le Docteur Walter Hat in
naul, miuent economieie allemanc
qui represeiitar. le (Jrouverneineu
du H'ii-ii aux eocfietices de Spa v
de tJaimes eiait sur le point d m
nomm Miuistie des AAairea Etiai
|Aru.
Nouvelles Diverses
Tremblement de terre
Par sans (Il
NKW YORK 1er fvrier L>
hommes ue Kfivicea expliquent que
les secousses du srieux tremb'e
inen' de tone a hier sont dues a la
thorie que latene raom.Qianroen
r .hase hors de eon ceuire, ce q n
a eu pour iui:at 1 aftaissement il-.
fowhers au long du Ut de I O^ean
Brve ea perspective
Fa.' sans Al
NEW YORK Daa prrj-ta pr>ni
rne Biv p^fi'i*!0 N'X.ile dans l^s
moulirs de Rliode I I?- d ont i. di-
cuts un m^e'iPn du LOrail Ex
eut f des travailleurs 1 m s d 1 textile
/H
LlUll'
Le gouveiueuiuut \ UV8
1.1. u n aliemaofla que la
Ici est illgale el que
r . hl.S -(L'Ambassadeur des Eta 1
Uuia M< Myron Hernik a reudu vif
e aujourd bai a m Poincai.
\-t:.<-, ni. ll,-ii;ik,il Foiucare a reu
-lie d t.^ iiuij uu Luug a Uuiveise
ie ia raco irlandaise qui veuait t ie
Ire cong^ du r'iaidcii; du uiwi
: le tuiueicier poui 1 hospitalit
lotiin'e pai la Fraacs ou c iio e U Luid.la.
WAaUiNuXON- L. clIicicijv
Je ViCi-oa a ue la ciMtroi>lH ou
ai' .Uea.i. M. nckji bk;i jet tetiUiue-j 11
; y a 1 U liio.ls .lium pa> un le Olessee
ClHiaogot's daus lea ll^lluuX ou a peu
give iea- d'eapOir de c^uooiVcr la Vie do 20
uar coi:-e b e.iaes g.av-uiji.i aJeniiS. Daa eu
les
jueui sua vigourtuseiiient repu-
.iiee- i-fp tu- iin.i" boroiit impitoya
uletueul tuprisounes Le Miuis te de
1 .. a oui te uuvm-s poui delei
ujiuti' les Vviitob.es causas dalef
toudieiiHui de la toi uie.
Coiilrettce ajoiirn
Par sins fil
LONDRES. 1er Fvrier la con
frence fixe entre les Premiers an-
glaiS,trao)il et ittlUa sera probable
nnt ajourne co.nine consquence
lu dernier inerrorandum frtftail a
l''grd de VO ent.Cela peut au^si al
'ecter ia turion de Genve quoa
essaye de fixer au 8 Mars.
Manoen, tioi emeu idemili ) avec i
tomit de seio.it* russes a dclan
qu'il est trop t^id pour sauver U
peuple de Russie tt a dit que la s
tuation est pire.
SOUTH ht Ni) LND- [I a t rv
l que ' nvhlit emre deux peti e.
?il.ea Tayloisviild et UorieoayilU
dans I Minois sont responsables di
tuus grand aoandale ai.hetique dau<
es annales des collges amencaios
Corlenaville louaU ioiles de Notn
Dame et Tsylorsvilie 9 de 1 (Juive.ki
ie de 1 ihioois. Le homma des M
Univeraua furent diequaiifl s ce
dernurs jours quaud le tau ueviui
connu. L eat dt> que 'i 000 00e do:
lars ont t pans sur I issue
BEK JN Hei.b rt Luding Dituoi-i
lcemmeJt condamn a 4 au sliia
pnsouueiueut eu bOOntCUOD du cou
iuue du bateau k,opiw.l dasi le ct.^
de Douvier, pennant la guelie, ai si
chaupe rij )urd hui d u pi taon.
VV.\SlilNUrON Le v.otui dee
Voits et aiuyeus de la CUambte 1
ouvert une audience sur le bondi
b ', lea reprerMiiiauis ue divcis s
orftVblaaUona de vierau 7 compii
le 101 umidantMeN'd.rde 1k leg'oi.
.ue appi-iiisaent 11 ny a .
aorg-s .on conceiuaut lu
tboue due-er d-s fonda, mail u ta 1
iudiqu 4Ut le Casu e.t u.ue pai \t I
tvcjorite.
Par sans b
ROME /r Les derniers rites en
ippon avec les funrailles du pape
Brdict ont t observs aujour-
1 hui ave: la huiii.me messe de Re
^uiem dans h chapelle S xline Lesl
cardinaux se sont ensuite runis et
^ZZ^ZKZpapf d'clairoe
c sieur. -. .
Association des
mtmbres du t*orps
Jinseignunt
Api as une anne de soiumeii l'A.
M u x semble lepieudie vie. belou
loui" piuOuU.iile la couvocaliou de
mt moiL eu asseiiibtee geueiaie e
1 a lauce OieutOt.
Cette tenue s impose?. Le Conseil
n ay .ut ps travailla Uuiam tout le*
ercice Mat,"Si, ou se ueeuaudait s>
cetie asioctaeiou existait eucoie.
La pio.n oue reuuiou u.s tuemuiet
eu aaseiuoiee geuiale uuia pour Ou
d euienUre itu^utiilj seuiaaue
sur la si.nation geueiaie de iaaooieie
duraut, leieioiue prime aiuei qut
Celui du trsorier sur letat da aa
caisse.
ue mandat do bureau actuel ayant
pris en decambie de l'anne demie
re sera aussi renouvel
Des INTERESSES
Eleetfiqai
Par sans fil
O 1 annonce de N w-York qu'une
pidmie d'uf.e.-ZA esi iedoute
par les autorits sanitaires. Mille cas
on t rapports pendaut ces derme
tes 24 hres avec 43 racrts. On dit
qu.U miladieest dune lot .ne mohsj "Oies dt droit
lucive qu'en 1918.
La Compagnie d Eclairage iectr1
que ayant en suiprendre en piu
sieurs lois, chez ptuaieurs de se8
Abonns, un truc tendant i paraly
ai la bonne maicb: du Compt.-ui,
avise publiquement les intresses que
daOfOBau. alla se rserve, non seule
oneot de supprimer laboanemeat,
mais de les poursuivre par toutes les
aiu*' '
culio
tai
LA DIRECTION
VENDREDI
Agrable fantaisie comique mise
en ace* oar le populaiie parisien
DONATIEN
idille de Ch f ion-
nette
Grand drame d amour en 4 par*
lies d'une tiuesse d'art parisieu par
les tn-iileuies vedette tranaisea
Idylle qui s'bauche entre 2
couple bourgeois et parisien.
Entre B1cop: G. 2,00
Le Masque ai
Faiemenl
D apis ce qui nous revient le
Receveur Gnral a mu les notes
lonaantle moutant des recettes des
mt es villes de la Rpublique pour
e mois de janvier.La Banque n'ayant
pas eacorertu les siennes pour la
oliation, le paiement he poutra
ion: avoir heu qac Lundi.
- ---------- ... .^
Le a Matin
ABONNEMENTS
Un Mo...
i*ertau-Prinee G- 2
Dpartements 2 50
f5tracg:r j
Les insertions sont reues aux bu
.eaux du journal, 13>8, Rue Ame,
ai Je.
ivis proi>ssi >mel
Le D jeteur \nni i- Soinpres-
Je purlsf a a c u .di su d pjbi
eugdiidrtl el ie ats cueuU :
[isrdouiier qu'il a repi's i'excii
cicd de sa piulessioj
heurei Ue consultation* :
CiU.iip de Mirs No /084
de 7 i 9, lire a m.
et i l'assistance mtfdico-chiturgicale, rue du ceatrv.
h hres a i hre
se
Simon Vieux
Se f *i !e p netf de porter la corr
naiss nce d s s c ients quildteut
en petit slo.k de Bana-Laclie, al 1
racai par excellence pour les enfants
in bas ge La Bina-Lacte, recorr
mande par tous nos Mdecins, tac
lite la dentition et la croissance de.<
os. La Bana-L.cte est indispeosab.t
i l'poque do sevrage.
Avis Important
Le Receveur Communal invite 1 s
coninbuables en retard pour le put
ment de leurs impts & venir se
meure eo ig!e, sans dlai, avec la
Caisse Communale.
Aussitt ap.s la publication du
prsent avis, des contraintes seront
dcernes contre ceux qui ne s em-
presseront pas dy ob.tm>rer.
f oit au Prince, te 2 Fvrier 192a
Chailss COUPhT.
Journaux de Fans
Le Matin, Le Temps, Le frigaio
Le journal, en vente a la Librairie
du Matin. u;8, Hue Amricaine
Par sins lil
O.i mande otii.tellement de Pana
na que le canal n'a pas ' aflectt
jar Ici tremblements de terre d hier.
Uafitt d\tuio
Devant rjtler l'auto inceisam'nent, ,e pr
:ous ceux qji sont eo reurd pour le paiement
do leurs Diilets de bien vouioir relier avec ruoi
au plus lot.
J attends ces versements pour rixer dhouivc-
oicat U date Cl i lieu du tirage.
A- feWaMgH
-' -. ......-erg
:-. rnei
In hr, Ph*r-n H
--Ml,
50 centimes 1
D1MAN8HE I
Li fopge de IrCirtf
Vaudeville en 3 panies jant J
RIOARDIN 1
K I
Papa Bewr|
D'aprs le romain de VttxjM.1
de la Tour avec I
Lin Bernard J
Entre ; G. 1,50 I
Dernires 1
\Nouvelm
Par sans fU 41
ROME. Lue crise Si cakiaet eu J
carnae tant 1 rsultat d* la politi^wIgS
et txtricure. Le parti catholique qui ajH
de 1 appui Sa Cioaveraeiaeat ibiisic qacll
re s-.juaraa par respect pour le pape. \M
trinque relate que la lailute Se 1 Italie 9
comprise dans ie pacte des 4 pui.^nco d
a Vtailna|toa. g
PKOVlUt.NCF. R. I._ Les eiapiotl
vistes de la Compagnie de Kiag Sircttajil
illi'lcs oiucoa dans ie but de aaettre ealtl
grviste qui a t arrt. Les tentrtsil
onsees et les naeuaies endommags. Lai]
Jrcs ont cess a 1 appantioa du fi>oiaal||
LONoKL-> ; Ur Lmco.s Hutchiisoa,
otiicicilKinent un rapport a lassociatita m
.aine de secours a stira que deui raia3
jKisonno dans cinq pro.nccs russes ^oat]
. un besoin pressj.il, ooc*jo d entre elavl
.c. cui..u,s. 11 4 ji,,.jjc .j stiuatiou l'oa*!
... .....1 x u sc-v.i.ic-... u. re.e j citai
jOjic qu'i y .1 j).u de c.ua.c u'aj..t,re|aj
.... qai progresse aUttUSaSM |
.o,\ii.\i,)L.O : ua ICJcralio.l nitioJ
1 rava.i a puoiK un mauiicste appelant 1J
,-nua e a^l'aide des niincuc de .u^inut |
A .>5;1i.nUIU.i ; Eue annonce sfi
-te lai.e a 1? session de la coaicnta i
.oru japonais a 1 e,{ard de ihautun^. LM
-0.111-rcunent I aniat par les cbmou Jcsej
au ta eu province avec un emprunt desj3
et uuc direction associe par un duecieail
... chinois. Us Japonais doivent rcdfl
territoire afferm la Chine et libres fl
autres charges 1
Hugues a annonc l'achvement dj wt
val. li soutient que le projet amricaiifl
maintenu pratiquement inchang, 1 ii(||
tes japonais retiendront la MaucueunettBjl
giais un toanoge omptnsatoirc aditioaaaj
Algocratine}
TJn Rmde merreilleux <
Viigraines, Nvralgies, Oysmj
hees ou Coliques meastreal
Grippi, ladaeoii, Statiques, il
bago.
Un cachet suffit pour supptaj
mmdiatement la douleu et ceaj
:ourt aux accs les plus viole!
Seul Dpositaire pour Haitt
Lonce LIMOUSIN
au rue Tiaisseau
-A
Avis important'
Monsieur Fleury Fquiie, sM
ga.se voit dans la ncessit atfej
savoir tous ceuxqu-il appartieal
qu'en sa qualit d'ancien Pressai
de la dernire Commissioa m
Bette Flattante, il n'est daatj
d aucun titre ou cftet Kaulee
quelconque, accept ou rejet M
dite Commission* j
Les dposans ou titulaires
tts rejets par 1a Commissioa etjj
4 toit ou i droit, croiraient pstl
entrer ea possession de cm m
voudront bien s'adresser, ion il
sieur Fleury Frquire, comme i
d'un l'oat tait par erreur, siai I
te, mais bien au DipaitemcotJ
Pmanets, seul comptent en l'sifjj
que la Commission eu visij
il est doac absolument inatiwj
es iatresss cojiinuent ftt^
de pareilles rclama ions VsW
de Monsieur Fieuiy Fquire q"' j
nulle qualit pour les recevairty
oluiionner dans un sens eo *
- suite.
Port au pruce, 26 Janvier i>*
Fkuiy FEQU^.


Lc^MATllI
GYaALDOS
pour les soins h mes de I femnw
I
1
(au
La OYRALDOSE est ranHsenV-rue
Idal pour lo voyage. Lile'sc prJs/r.: s i
comprims stables et homognes, c
que dose Jete dans deux litres d
nous donne la solution parfume qi.
parisienne a adopte pour les soin;:
tueis de sa personne.
U OYRALDOSE est un produit anti-
septique, non caustique. dsodorisant et
mierineide, A base do oyolisan. d'-..-il<-
mystique, de *rloxymUiyl*ne et e\,al.i-
tnlne sulfate, fie prend aiiiiln et soir p.:r
toute ttmtne aoucteuse de son hyc.it*.
rtM. Ctit'lln. . t. de Vul-nclcnnc.
m. et " ph'-
L'onllse, uc '. t
touie femme doit
c-*r sur .< t : _
i. .::.. .'.
r
Savon antisept-qui
* i.
GYRALDOSK
inmsprntabl* pour
M toilette lin i.-nf
} n Ici aflections lie
la p u ri du cuir
enevela,
Ovules
$ ;-
OYRALDOSE
ct^nnr-itlonnanl
' phqiu j.pro-
vi'ntl' .-t oirjtifi
< iiialidies fe.-nme

FiiUafl a IIOIOT, Ijuli jj&m III lui Ifl Ili.lJO Je lllat
FANDORINE
srrUe If iiCim.rr.-iru,. fupprimr In t.
Ifutf. migrmes. Indispusitiuns Kvlle lol.
- (Lji-^U-t^.ju-mit;i Wl -^AiSa^^ig^-
..-*:
'-.LZsszzzsnAsixsr *
SF*
'- -JL...'.
Tte Up-To-Ddfc Tire flepairs Shop
Harry R. KtHuey,prop.
Rparez cet clatement ou coupure
w*nt qu'ils ne se gonflent et s'lar-
,iseni. i
QtfHiid voui *vrz une fcf,t* rparer dsii
Nre p u, nf* * rp z pas par de Vital
>rct, ux, mus f itf*-a rparer de h d/r.
frt faoa la iBode.i'est n illear m.*fehfi
wee que nous gtraHiissou* le travail de
lotrtaielier. i
accommodement /o sur tous le
[ravaux. air comprim gratis pour
if les clients de mtr tablissement*
s*
B
irand Htel de France
[INS provenant directe ment de Brisac, p es
idaux.
ROUIE Gourde 5 00 la gallon
IviM lBLm,NV - Ou le gallon
[Vl/VS en bouteilles des meilleurs crus ei des ChateaMx 1rs rl
Marns. Lique.rs Fianases et Vim d'Espagne. Champacnes i
mousseux des ni'lleures n.arques
Vasiir PATRIZI, revenu dei uireraenl de France avec un
j Wiel tout|urut pour son B el, nr ,ent sa nombreuse et choisie i
PMaet.es p.ix spci-ux seront .ablis partir du \er Novsn)-
Wur les Pensions demi et iVsioi).
Revue
Des Deux Mondes
IS Rue de l Universit, Paris
SOMMAIRE DE LA LIVRAISON
DU 15 IAMVIER 1922
La Maison mo te.- Trois me pai
lie, Henty Bordeaux de lA:admie
fraiaise.
Lonstapt:nople sous le contrle
interalli, Mioiice Pernot.
j E quis^es rcniemporaines. M.
.M-tuiice Bars. Il, Vie or fi rau^!
Les AgfBs Royal s'fs ous la R-
voIlIiod LAfl.ue Per.'et II, G. Le-
DOtre.
La Russie des Tstia pendant la
Giacde GuerreLa ans^ioo de MM.
Viviani ei Albert Thomas, Maurice
idologue.
Posies, Louis Piae.
1 Un Conseiller de Bii^ic, Marcfl
Boateroa
Ltttrea indite.% Auguste Le Sourd
LLe Nouvelle Vie de Jsus .
Louis Gillct.
Revue Scientifique-La guerre des
G z et l'Avenir, Charles Nordmann
R^vue Diatnatique La Posses-
sion, Ren Doumic de 1 Acadmie
Laruse.
Cbroeique de la Quinzaine-His-
to re Politique, Raymond Poincar
de 1 Acadmie franc use.
PRIX DE L'ABONNEMENT
Un an Six mois
Paris Seine
btine et Oise 80 Ir.
Dpartements et
Colonies franaises 86 44
Etranger 98 Ir ; Ir
Les abonnements panent du ter et du 11 de
chaque mois.
Pris du No 4 tr.50.
PNEUS
De Tissu Ordinaire
Et De Tissu-De-Cordes

1E kilomtre vous revient au raiaiaam de pria
<\ :!.'. vous ronlea sur aaaac ftiaateaa.
^ C sux que la rnaisoa ofire eatte aaaa aie-
sentent encore davantage de qualits aie par le
pusse.
Dans les pneus de t .u ordinaire, aarala gTiaea.
il y a davantas;e de caonteboefc eatra ssa ania
de tissu, un coussinet plas ejaals, et les teliai j
sont davantage renforas.
Les Pneus Firestona tlssn is rnrdas ataatsat
cette lasticit et cette virnenr qui prodalwat use
K^ > conomie dans la consommation d'aseeace.
liais que vous dsiriez des pneua tiesa-de-
cordes on des pneus tissu ordinaire, il est carasin
que vous vouler cecila marque eai p ma are
Le Maximum de Kilomtraw
aaTTTeTl >-^aa. * aaa a
par Frsmc
La maison Pirestone a pour rafle de caadalte de
donner satisfaction par le nombre de kUaaatrea
que couvrent ses pneus Autrement dit, lea aala
mohilistes prfrent payer un tout patlt paa plas
pour obtenir un bien plus gros rtsdement.
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
baaai
Fulton Shoc Polish; cupuy k
A^et^ York
Si vous voulez protger *a p chauMwrtii
Si *ous oalfi avoir un r rillaot 1 ij'nl et
durable.
Si vois 'oulez conserver la couhur et la sou-
plHseii ces ekaltiurt pndant kn^Umus.
employez a inar(ue vlUNUCfiAM.
^ Fabrique spcialement pour kf
dames eirt/genthmen du high lite,
Elle protge le peau de* cliiuss-ires con're rkumidii et la
ahtliur,
Elle en'reieleur MupItMi e cinsere liur b illan.
DdmandeilauiaqtieMONOUlHM, ces la meilleure de Mputca
les marques, m
41 Ir
Trois mais
il Ir 50
M Ir
16 II SO
IMPORTANT
Le ^^ *' meS c^^ent9 gont ."v* Qm ** vtans de. faire encore
P'friide rduction sur tous lesnrix des cercueils que if fubriqu*
r*?Profiter de cette tdutlion ils doivent s'adresser d recleiLtnl
Solidit garantie ft livr ison prompl /
Henry Stark
I Bue du Quai, en face de lu Gare.
E**>t et Im jtsri de fte, sfudreeser en cb#f lier, Mr riehif
^*P| Rnf dea Front? Fort" No 012 en fnce du I ancienne ca-hl-V'
Dr Justin Jiomiiqne
I>e !a Facut de Mdec ve de larls
D'en assistant des profess urs Deiiike et Deu'chmann de Ham
lur8
Office : Avenue Grpoire t&<
Heures de Consulta ions .7 AU heures du matin
S ii ~> a> rs tnwi
ynsvltahqns gratui'es pour les indigents le jeudi de 4 j heures
Vfc mirit,
Salon de Coiffure
de Juan Hodriguez
Les clients de Mr luan Rodngaez
et le public en gnral sont aviss
qu' partir du tj Fvrier acn Salon
de coit/ure Sera tranfi la Place
Gef/rard maison A de Mtttia, en
(ace de Sobcits Duiton.
Hippie* 8t iv^neia
de Sald8
Le Diractear des esavres de it .rsneais de
Sales, Is *nptrieerc de IHospice de St Fiseceis
da Sales, la Prsidaate de l'associsiian des Uamts
de St Fraas* de aalcs, le Cens Mdical de
1 Haspice de Sf rraeoi de Sales mviteat les
atcaieres aails, raires et les suit de l'aise
ciatiea et de l Haspice aac aiessc e,ai sera dite
la caapelle de I atespicc de St Praatii de
Sales, i a'accasioa de la tte patraaale de l'ta-
slissesseat, le diasaacac 5 Fvrier i 7 aceres
et demie du matin.
Messe de bout
de l'an
Samedi 4 fvrier f 1,2 du m-fin
, il wa chant ft la Cathedra' are
mfse de bout de l'an la mmoire
! de
CHRISTIAN FJB
irt la rart fie a mre et de ses fie
.ras p o3'iri
1 v Port au Pnnte
Geo. Jeansme
Agent pour Hati
l!
,i
Clyde Steamship C#
Foreign Services
Le steamer 'Hati revenant des ports du Sud est attendu la
Lantale vers le 4 courant et par,ira le n.ime leur vour SiW Y$rk
via les ports du Mord.
/.permis dembarquement vour le fret a divination d> iVew
i or le et l tut ope Via A. lork seronl dlivres sur demande taitt
c*t office.
Port an Frince, le 1er Fvrier 92f.
S. t. CLEMENTS, &9 nl-darar
Pharmacie F. Sjourn
Biolog e appliqu sou la Direc'ion du
DrBico* et b. Sjourn
aUlahoraioire ta" auverl tous le jours de 7 h-e* do m.fin
.eurei du i-_po.ir to-re, ls recherches et analyse* prroes dw
I annonce c lointe, sut pour le viv*w* uans
Wass^nuann et h eMstanle Ure Scrtore
q nn seront reues qu le mardi d, chaque s-main-.
5>adreas-r ia Plnrmatie pour les renseiff lemet U-
Anaries9 urines el Sue easuiqu=,
Raction de Wanermann
R^c-ion de Tr boule.
Eiameo du sag e du pus
EtfmtQ ds matires lcales,
Bxamen de crathat
AlbBmino ract/ort


Lft i vrn
-GASOLIME ET KEROSIME
JNaui l'ri'OMs d^tfro'.ure en Ha#f te mar i contiue Ceux qui e oui dj fat '** von* di od que. M
Gmolwe SHELh est *ptualem<>nt reeornmindabU pour-
son re,.d*me>.t avantageux et quelle nCet*cr9*e pu te
feofepr rrtw sou rafflntmeni ptrfaU. - f
V v>us tvg qmo>t an'usr que lu Ktosi >e SHbu
suprieure aux autres par son degr louet elle donne
inconsquence une iUmme plus vive et brle sans /a-
i 3
htf.
Uy a donc ccmo nie et taitteff* n'acheter que U
m squ ' 5UKLL-'
rour les prix, adressez-vous a
Itoberts, Dation & C



Comment 1er. lerr.ps ont chang!
Dai l'ar-ci i Popp ; ouss da
Nero, ^ bai| irneHement dant du lail
, ;, h ;. fin de .'.- et Bon beau ceint
Aujourd'hui avec une oeureu:combinaison
data* iencectd In natuit la peau devient bella
ti tendre, diuce el veloute, tout simplement
en prenant un bain d'eau pure at m wtrs ir de
A.
Savon Reuter
o
ne
i3,
^
i
Vous fer i "no api rciable conomie |
H vous M voua rv. i que d*s Lira ,
uePde la Amer CM SUue Polish Co n
Jai y CbtCtgJ, 4"' conservant la H
Uiiai le u i:lai>* da ch<.u,mrea
11b ce SOI meilleur match- pur leur ;
bonns qualit que toute ica autre
tnatqnes.
Ko vetUe dana les bonnes maison
A BENJAMIN &Co
15H n-'- "-narre Ag nta Exclusifs
pour Hati
9 I i %
Dfiez vous
des imitations
C'est un fait reconnu que la Composition Vgtale de
Lydia E. Pinkham est le meilleur remde pour les mala-
dies des femmes. Des milliers de femmes tmoignent de
ce fait.- Malgr cela il en est qui se mprennent en essay-
ant d'autres romedes, soit disant aussi efficaces.
N'est ce pas risquer beaucoup d'essayer ces rem-
des-et n'est-il pas prfrable de s'en tenir un mdica-
ment reconnu comme efficace et sans gal pendant prs
de cinquant ans.
Lisez ce que cette femme en pense
San Jos, Costa Rica, C. A. -"J'ai employ la Com-
position Vgtale de Lydia E. Pinkham pour les malaises
dont je souffrais depuis deux ans. J'avais des douleurs
dans la tte, le dos et le ventre. Des vomissements fr-
quents m'empchaient de travailler mon mtier de cou-
turire. J'ai lu un fascicule concernant la Composition
Vgtale de Lydia E. Pinkham et je Pal prise ; m sant
*t maintenant rtablie. Je ne manque pas de le dire
toutes mes amies qui me questionnent sur ma sant."
Srta. Talia Marin C. 8va Ave., Calle Puebla, San Jos,
Costa Rica, C. A.
Soyez Pruileute N'Acceptez quo la
Composition \&getale
de Lydia . Pinkham
sM
LYOI I.KNMH HIDICINI CO OTNM.MASa. U.U.A.
I
2

To Let
Large Firc*
Prool Hall
Btel* fcPetiie-BaUerl
Jacmel
6, Rue dp I* Petite Batterie, $
Les personnes dsirent < de vou w A J acmeljreuvront de bi
ammfiditwwi dans cet lie el si u sn face de la mer,' plein
Hier des o\\ ires
innt /rat. nie ei am'ic.aine. PftM modrs-
b'adrmer A K^hunilr A Co qui vous donmront des informe
C3 ^
Esk
HaviPg on slsiragl!^y. ^Wf,
fo- b Bnnrk r any i>p fO-W Or/lce}'
Vty snagloiil a* a Wre Aouss,
For itfo-m.lin apply to :
Henri STARK
Rue dn Qnai Ave A No 1U17 o.i
posiie lo ih Raiboad SI lion.

Lisez & Mditez For Sale
Al si .mes et Messieu s votre Iff.ier*
J uv. / donc k I n eux kl )LA COQ recherch partout dans 1.1
V tvincri* oiiime tliii.s la capital . .
U Kola Coq sur vo re 'ayre tt .ians \o're CJ-f augmentera la
rm mu et la qual.t ie Oft Qlieillka lit les amneta et les tixeia
aussi- ta I
>aA con nat des pour Its Prov ure s font avec soin et prcrr.p i-
ude. < i
Aj ill< un t'ii pout lioLt^i'les v djspaya di'iis celte t. bnque.
U labncauU euvtu* iiuu*r tusii les uidichaidiiii auglai es
suivait :
Cime nnctsser (n poudre et eu l.quicf.
amitt-imeut .n (oudre el en hqu de
Acide ciiiique.
t ci le iculiiqte.
to DiOli aiabi(|Ue pout t .; lit s c.
4 ride silycyi i| .
Kxtrail conceim pour foffDar, VMtkey, ^bwolne. Anse ne.
Pertermmi Curiflio,Vermouth it" io itwitiiMremam,rHm,
V.mtft rraniboisv, lu oseille.
Fil de 1er pour uouteill* capsules v trowncoik ) caouUlnuc v
toiKlelle pottf mi lune taux gjzeuns.
AlttiouolUan Aeruied Wate% bactoy
W.vMlSIiolt'. UE fRANtB,
( hi ese'Hesturaiit
I ocat-d on the Main*? ree'S ef
Pet au Pr-nce.
Adress Le Mat h.
A vendre
L'a rrci b'e >ncirn,en vieux char
d'une tiche f:alpture i li Michel
Arge qui lui donne ure relle va
^rnr armtiqae
Ceui qnt rn dsirmt voir I rrpro
duction photograph que peuvent se
t S 'Hrtsyer notir k p'ix n Comp
to r l'id d Hati i S mt Miit eu ic
'iouve la p ;e oiigu.ale.
Dlruisez* radcalemei
les Rongeurs et les]
insectes nuisibles
4v&> hs p oduits franais
P'e 'M-ii pour la des'ruction des rau, Sjuril, te.
Poudre 'Mtrtil'! pour 'a direct oa ds KsU, Seuns, ete.
/.iqui'ie Vlo't pour la des'rucuon des Punaises, Pux.litli|
hi juid* spcial Mor is p xir la dstpnclin des Mouches*
r** Mortis Dwr la deMruc iot d s Mousiiques.
lisultal merveilleux et efli b;i"s odeir et suis aucun dtO|dr po ir n atumaux doirtesti^i
En vente Chez
Alphonse Haynes
115 Rue Bonne-Foi
Pharmacie Centrale
2'ruauiis 'le oute {rairhtut Excution prompte et loicnCe
ftdQWmaH fyiCMlds tour loules les wladict.
lor sa'e
A hand^ome p:fce of aocient fut
ri'u t in o'il o k richly darved ol
Ihe Mi.h e A-golojsiy c wh;ch g vis
a teal SltUttw value.
To so PSO w u d Iti to 'oo the
r/hotografta et tix s fumiture w I
pleair- call ih. < ffice o' h [al,
For pticr. ple pp'v "> 'he
Coouoi. l.J d'Hiti t. S4t*| Mail
whtf-e the o: s "il is -n v.cw
|n W -- w ^
Maris, Fiancs,
Amoureux.
Qui leserr.bnrws sur le choix a'an cadeau A offrir, -
tous un Extrait c D van i\oi* i Moulin Joli i Hindoustan, W
mres crations de *Niole les p&r/ujns d: la femme 'chic, tt
ourei un maximum de got et'delise mur un minimum d>
U maniez etost la \oud>ede fit Divan /Va- , en ierin
une merveill; Ln vente ehet Cation H Ma tin \iadame Mi
rue Boune toi, M mes Iroje ei Agnant Boit En stetk the*
m* Jardine derrire le Sminaire.
Vous y \rowere:aussi des raisms pour lvres dus crttitsdt
iisfardi exu de Leljgne, savons, ong'.wrsle tout A prix medr*
A- tafJMJN U Ce
4 gents Exclusifs pour Hai


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM