<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATiN Cin Galant PFMAIN SOIR K''T !<'-(! ,tl. Il liu ,!,) : H La trompe des proton. lea s \ic >rgs Gtant, ma 1 Elfe*/ ODDt demslo poir n> n extu-otiliriRit" rrrro c'esl sang Chants, danses, Prestidi jitition. Magntisme Bonne aventure Le Mystre %  la danse du 201 bouteilles casses, Vftmm Cartes kMu Question de 11 l'Asie-Mineure PARIS — Le min sr:s des ait i ]res t .mgr*s de France, Angleterre et Italie se sunt unis sujourdhui | pour examiner les qu st ons de 'Asie Mineure Ces q.e-i JU 3 seront dliai ;ivt-nuD( s lui. on (es dan> une n iu velle rucion qui aura lieu le 9 Fvrier. n PRENEZ GARDE AUX IMITATIONS et produits similaires que Ton cherche substituer L'Emulsion Scott Aucun ne peut lui tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. ? UNS BOITE P DE VERITABLE! PASTILLES .•A iiMBdfa Nouvelles Etrangres 3Pa.ir Cable de ne 'iMuaucoupd in'ii vidas prominents tont comprit dans la lista et parmi 's blesss, il y a des cangreasmen. Dans 11 ess.es maris at les femmes ont t tus, (juplra individus d'une famille de cinq prsents ont t 'us Des marines et des matelots du Navy Y >rd ont joa an erand rois dans 1 oeuvre de sauvetaFraoca et Etats-Unis Hati & Eo D omingo Jke Silwn PWI deimnie aV publier : Comparant le sort des petl'ei r publique Uiinoamucauiea evec ealui de II laude.som la domiuatioo anglaise. Vr Il ' %  iValsh duia the Nation du 1er Fvrier accuse le G uverneraeut oui %  •nciin d'exploitei Ici tia ion.-. plUa Uibea t'in-pira tion de Wall s ite;. Il cite la ireuvt r'ocuni-tMbiie du notre occupa ion, l'tab'i %  •'•:•• n del lui timbale et Je traitement brutal du toupie d Ma: li et de Sento Domingo, tout cel dam 'e ve.o d n>* aivhivts pnbi. q es du Gouvernement "Le Foregiu Ufc* Amricain '.du 11. est a Woll 6 ieet S s usants SOul l'tat rnsj'r g*n*rai imprial a Wut hington. UJS aduu latiaiiona se auc cdent, ve<' di-sca^uces et dts fai tni-l a l'g rd de l'-diniiiiatlht'Or. intrieur ne nu 1e i^aya, nms Wal a ieet et i mat mwjor g4aral coost |ni al une force ite gouvernement pet msnen'e dans 00e affeitcs tiai g t H d ne le influa desqueb n^us aototuei luea oui des pait.l s. Mr Wu >h t'C 1 point par poil t 'e pauiei aa ra l'I leade soui la U'. muu ion BI gliiee. e< Ha 1 el S.i it Domingo ^y* occupation di |>ail Unie, dar a l'mtit da la N ti'jual ^ iy liai.k t.Ua04 l'b s'ontde Crs rpubiiqu-a % ubjiigieef, les auo ci a hiubiicaiueo umpluceut le*atiocits anglaises. DOS marines agit etn CDD me lai Blacki al Pacagai t. i ns d" I | oi et de I uni 1 > 11 1 \ Muccuina l)H.linancieia •meiicaina et e> rapraantaoti dnBtoa comm-rii 4 enreg' trer ce matia un 1 emblemenl d. terre qui alla augmentai en intensi ju'.qu'a dcrue de violents psrabc -s sar le calran sismog aphiq ie .inteusi du phnom.e lui t-:i ur qur'qufs h ure-' plu. laid les 1 • b .* jue s a' ponv ien ( >i fg Miei le mouvi-m 1 t. Le pc| vsrut Tondu fl, u-e d-* aulori es go ig ques d 1 mo d ,a d tar que M iecou*se a c eue lomi J..be Le We.lh;r Bjreau da qu e ie i tU ternb e Le sismographe coati ue i enregistrer d::> MCaOssC*, pr^u ft que le phnomn; coatiuue. O j aeule que le tremb.ement de terr> es' produit i une distance cons.d iib'eausud d.' Washington. PARS— Le ministre des sfl t ires trar g res a rru un tlgramme de M aux Liais Unis, dm-ntant la non velle publ e par certains joarnaui ge d'a-:es laquelle le p sid a nt Hardmgj au r *.t retu? de le recevoir. CALCUTTA 40tl x travailleurs du r ,-..._ Y** aa >"vciiiijui\. u> | , hisserand ambassadeur de France: c h, vr W*£ dana une meute :jeaJI on' senlem^at rdnits aprs [que oiusiaurs furent tus et ua bo.j nombre blesss. NEW YORKCaoitaioe Francis M. Barber, retir da la lis'e de 1s Marine, a mis h 1 la vie en se coupant la c,orge avec an raaoir aa Club de rUmvsrait. H prit son di plne a Annap ilis en 1B8 et pendant un temps fat altaeli naval ai Jupon et eu Cbine On croit que saa suicide est du au cb igi iu occasionn • 'icu employe, utiliae a proyoi] PRSERVERA votre Gorge, vos Bronoats, vos Poumons COMBATTRA vos Rhumes, Bronchittg. Grippe, Influena, Asthme, Emphysme, •ja;] MAIS SURTOUT EXIGEZ BlSgj LES VERIT.-.DLEt PASTILLES VALI vendues seulement an BOITES portant le nom La mar/ue de fraociise guerre p ARIS -Le m nistre de la marine, en recevait aujourd'hui les attach; par | a morl rcente du barouKoseu, navals ^ang-rs a dclar qu; la R ex-ambassadeur russe aux fitata publique franii.-e coaaidre sa miri Unis, les dunx hamm^s ayant t ne de guerre non seulement comme ues ^mis intimas pendant 4u ans une de ses g'oireSjTiais aTSsi comme ST JOHNS N S. Lt capitaine, 5 une gaaane de la dfense de son offleera. le stewarl et 5 chauffeurs territoire et de la sauvegude indu du teamer norvgien Nord 8 n out pnible de se. co n.nun.cations avec *l e P erdu V** ,e Dt !' !" coula lEmprecoonial fraeu.. ,i form, g— SS* ^ ^ un tout avec la n.tropole et signihe la participation de la France i qui sauva les au l'œavre de colonisation et de civilisa tion du monde entier. Bijooi retrouvs PARIS— L!s pierrfS prcieuses et bijoux d une vileui d'an -terni m Iioe. qui furent vo i psi U f n a • Too-nr^! a la cou s e de B-iur jo)'!'* en iar<^ oot t : M V I I S I j >u d'h ii en errai m e a a sr ore dans le Btisdt Bajiogne. pour le chsmpiaaaat posait bien prs de veir Ici 2 aoroi gner les articlea. WASHINGTONLes tioas eaEurope pendant l anaasj se sont tombes de plus ! U0U.000 compare celles dt| tandis que les exportations di mrique doSud ont dclin pari de 300,000 OtW, d aprs les rai dn commerce Etrsnger publi jonrdhui par le Dparteau Commerce. VASHINGTONLa Goarl me a dclar aujourd bai que M ver iem j nt a le droit de retsdd milliers de barnq as de maintenant dana lee en ref Gouvernement. La Coar a pour le Gouvernement ea 4 prsentes par des personnes ch nt recouvrer la liqaaor 1 o sdenc et la traaspani elles poura"g> nriv. WASHINGTON Las mou f b iquea a n.wora lea si at sont 1 up*s Hun!' foumir la P 50, p usieurs mesures et a vo-i une m 1 ton remerciant le peuple pour a h mer tes LISBONNEL'lection pirlomen taire de dimanebs a t tronb'a p* 1 dea ilifO drei de tou>es sottes Le dmocrrttea ont in 75 membres leur doanant Is majorit i la Gain lu. d s n u es. NOHFJ K-Da tout (arts de I i tu a J< l'AlU'tiq 14 il yibvuCJU'I d topais da b toi e 1 dettes se, conuna r. au. a de U %  .• UHKIM d t n r; i. U s iu-*a>ag;a on l'ajpun %  qteiqi^s bdtux m inqu mt u lac I'H • D a 0 rgss uot rompa cauls e. ma iut c urisra cioieol 1 lurs amarres des remorqueur! et il ratemaat que laanaa sppj y a n .JI. -a so.uu iu..i, a-ciJeiiU. 'prosprit a ce pays Dans let Ua des ni: aux tu parti fat le b d'avant gierre, la production teau uavai a uomoaatibte Albaaa'^ 01 fabriques amricaines qui aeontppa des lemorq leurs etlpei 1 plus de P. 25,000,0d0,0| u rappoite a la drive, mais avec6' WASHINGTON Les ree nasaux ao tenant a son secours. {Dpartement de la guerre co vV.\SiilNtitON — La F rsident I or l'investigation des aecu HarJ g a a muie la rception & la'co itre Watsou montrent qu Maison Bleu IH ce sou, dcUraut'dus fur a e .nacrs svec Us qui y a trop de en .g iu a W .ati ug QOirs qu ils portaient quand ils >0u a ;JUJIJ lut. Las mamucee de la 1 pendus hospitalit accorde aux dguiont meoatfei de coudoeauces au peu1 iaadse> Ua goupe du cooi' LISBONNE— L'impratr'ce Zri'cpiBpoai des dlgus irlandais, d.f iccompigaa de ses CLS, ei.fants ca E' it; Unis. Mexique, \rgeatiue, B aujourd'hui en route pour >tl et Lh Li est a'I dposer ua^ cou la tombe du soldat inco. riive Funchall. U Allemagne et les Allis PARIS—Le Temps dit que la r IODM du gouvernement allemand tux deinire< demandes des allis a i remise hier i la commission de> e parafons. Elle sera transmise au jourd'hui aux Premiers ministres et llgus de France, Angleterre.ltalie l'ion et Belgique qui dcideiont s'il !o vent tudier ce documtnt eux m %  ci ou charger la commission des rparations de prendre une dterrai rlucoz nation. lonm nu Les victim?s de ta pneumonie NEW YORK-Les cas de pneu me nie et d'ibluenza continuent aug %  nenier dans cette ville probablemea< cause de la tempte qui amoncel.1 huit pouces de neige dans les rues v u cours des dernires on a dclar ^73 couveau ave: six dcs et de 9s CCI ne pneumonie avec 48 dcs. ag>a ae couuoeauces au peu pie de vVasbiugtou. r)J£10 La IUJ t du tijid mare cn.i t'inice Yam-gaia a^ de a mis, p oemi itut timi.ii! gtat ta. auendue u uu ruomeoi i autre WASHINGTON Le snateur Bo, an a declai dana un diacours au Seuai que les plus puiaaao. • s cab'oerammes oattj tes intlaences financires aax tCia a-! g s autour de la question dtj Uuis u, a 1 eiraogei eompiaui qne ^runt II a confirm nue K les 11 billious de douars d ai aux p ,^ c o,lir,ne .1 ."lUts-fci. par les all.es ue air" t '£?*£ "' P" cceptM jamais payes. '.)* Convention ra applif#J HO il*Pendant la messe de requiem dsns la cOapatie poar le feu pape, un membre du ctueur poutifi aat Ut vint aubi emant foa. Il cra uue sausauou eu diaut bas le pli p irait que le Gouverne voit aucun inconvnient mail ce qne cet emprant soit tait I base du dernier protocole, silj r rserve des observations pf a 4 heur, s pe. il ips.sta pour toudni.e la procs dans le dernier m morana '•t^i.tiraS.rKK zr"^ / M " M MONTEVIDE~ U. S. iMavy News HO Janvier W\SHINTUN— La capitale na u naie iiroiiiti.j 1<' • avec toua I •* L'.na du Middle Atla.itic auj uud n.. ville est 'oajiar bloqu. VVASHINGTdN La lis'e def mo'M dan* u oaicatrophe du Tb tre Kniclcirbockr c'eai leve l0^ 1 commenc lentement inerfcterliJujoard'nui ave 1 : des perspectiv-t le ha rouverture de 80 pouces de d'su^mentation nir a mort de aoc paiu dans Tbe Nation, y c unpris le] neige. Lea HlTurea ont repna sur an* q"' s u>a dea idi blesaa l'bjital 11. luuianrJutu Ua la t-o iet patliottipetua Cctieiteat le -ervice dea Um La !•<.,


PAGE 1

L|3 MATIN |/n Jour j. viendra mi -,.%, PARLE /£ { Ptrole Hahn ... ?. s ul prcdoit llifDX, CVSPO dsr 1SL* '' 10ede fBtif '' "H*I I beatu I '"''^arce et lH^-rp des cheveu. /. I fente en gros %  Fiii Viard, eu > ap-nt pour Hait B< do Genre Poit r D-Pfjn O . J ftrTiacai Vaillant $ Houet Agents g nranoc pr Haitt,1720 BM .as— n i % %  %  P PS. %  %  • % % %  %  %  >, ne £mt0 ration .Boycottage du iifcV n I OI lL,f n 0C ,ou tes H iftouvelli*t<* %  menons pranquessous a con M..,. ....H. ,. v, *4d* l'm gra ion et expos i.s i ^li\Tf^ V *t* 14e nos malheureux compa r.onJi r V, ? l " d h er ao jets sans pa.n eani secoars ^I J".1 co on,e **'* • %  ? • prcisions nous ont arrives n ] 1 ,- II ea ex P?• Ia W1 los-eurs indiv dos. Beaacoop de v,.., x i ., ipfXmrs de Cuba et la Uai'ed %  — tCompagoy, cette demie e corn Sflloil dit Coiffure lie ayant constamment prote j_ ..„ -> •ovriers et consciencieusemeul rte JUail liOtirlfJU Z 'ses eag gements. Ls cliea s d Air luan Kolngutx Wr ce qui concerne les dpart; et le public eu gi.iral s^nt v ses Cttte anre.il n'y a en aucun con qu'a panir du \j Fvnei sm S Ion •vec les travailleurs. Ceux ci d; co Ifure sera t:.t;t?i il r\,e Ot di travaill l'anne dernue Gilf ard rnaisoi A de Mut s, n la tfaitei Fruit Oomp-gny o t t"* c ^ e >b J, t s DJ ton %  reioumer cette anne bnefiIjTT'J' ^^""^.7^ T? T P .' des excellems traitements doui ll(> P ,Ctt ^ i rrall'i.S Snoi Vieux Kue du Magas'n de l'Ftai R=>Fhfl Brooard Giand'Ruf Pharmuie Hounain c Louis Hriss, psDr Toi on Avenue J.-hn Brow r Cai'-Iiailten Mme Massa f Goi'aives Mme Bonifiait fine-AdtMullerv Dsi Marcel Ricaidr LesCaye Pcie Me Donald Sicar Fircjlooe Tir* tri Rufcbrr Cfc AUron, Ohio. E. U A. Iriiraqoiu hicmel Tao '• %  t t l'objet et ont proi duo ta qui les a pris i bon march Le Uireeteur de i '• ci les renseignmes qi no:s Sales, la suprieure de Sal s t tournis it que nou i ptib iors ** SlCb '* Pr 'Jie aeru knr,. <„. 7 r as Si Fraaeia ac .ti.es. le son ne fo 1 continuant i.ore en I HeipiLe de St taooi z • %  %  -• de Si c .-ai.e s de O l'Hospice de Si I an,*. .i iua ia Di.no C rps M Jual 4e -— %  %  • % %  iii • "v .jw ri — ^ou e JIIS iatltmi fc$ • %  • limporliiit C|'. cdoa le %  '"• es actils, aaaoraire* et les mu J.lass'tion caiion et de l-Ho>picc 1 ittu messe qui ver due .1 la chipellc e i Hspicc de S: F.arco.s de Sales, a l'occasion 4e U te e patiajaie d: |'4f Hissemeoi, le diwaacbe 5 FTner a 7 acure tt itmie du aiatin. Ye G. Menos l'gtation. iioclcur Lon Audain -^ Paris ssciatlcn [nternatiooale On nau'. annonce la londaiion d'un nouteau Association inierna[^jOtrenainent compatriote vient 'i..i Piris un i ounrnal (Jo81 '' •tle f 1 hare Mdical de Pan< > fWcle ^ui sera d^nom-n : A-snciaiion '•de clininiifi t Am .U,,.., tionale des hommes d'ataires d Hati •talion Va %  upeutlCe cercle aura pour but de rumr les Fattque Administration et Pai,c J* E. Wolff. Direct ur se enti•:Uon Audain, Rdacteur en -^'O'ges Audaia. P'M las belles luttes scient, nques ...'•V P*y. le s-wmt radecn raili l e, "BgMlibon co.-nbu. %  witui sans cesse a la gloire du iitieo. •dressant B0J compliments i ns ? geCX d,rectettr "•* 00 CIISJ^' 1 rand iuccs au 7 Md '"l de Par,s qui pro ir. C Wi a nemenl sa lumire sur m Md.cal Hatien. Carnaval 7 ravestis Cotillon Ct au Comp f oir Hatien que vous trouverez le p'u* gra nd c hoix. L •.. au . idal E fc c'est la ST'. leduD r D ehaut /,; ms Paris IF T : .11:1 1 if, I elle ro ; S | elle ne dlite pas le eulas, N'oxigeani pas as topos ;, aastate, I elle se amas aucune perte de temps. P!r ir^s. elle est, par coasqaaat, moins chre. Clyde Steamship C ft Foreign Services Le ,i,„n,er •ltaiti revenant des port, du Sud e. '1^ :::.<: vz mi p a I e mtm * *- %  %  M reu'll'ce. lLmCpe a A ^'k seront dl,vr S sur demande laUe Port au Prince, i e 1er Fvrier 92f E. t. CLEMENTS, 4g-nt-..ral tt t. Ntissanc :e •"pan''to '* t, idei, M '"* Le {•MMSRX > tCW SvllC .* honsmes dalf.ires d'Hati de leur permettre p.tr une asso cinioa troite de connatre lev s be>in>, de les Radier et de les amliorer, irexsrmaer ensemble toates mesures propres A assurer leur prosprit industrielle, commerciale ou agricole de constituer une lorce coaomiquc telle que toutes mesures injutes ou prjudiciables pourront re l'oajet duae dfense efficace, d attirer pu une propagaade judicieuse les capitaux ncessaires an dveloppement du Pars. le programme, en un mot, de ceite association sera le propres, la protection du travail, I amlioration des ruibodes d'aflaires et le dveloppement de ia Rpublique d'Haiti, aonr le Wnhce da la communaut. 1 Afii d'obienir d'une telle assocation l t -s rsul tats matriels et pratiques qu'il. comporte, le Comit ds son instillation aura pour mission d'organiser et de dvelopper un plan ce dans la cration d un bureau de rea* 1 •nementsi 1 organisation d'une section de publkii ; d une section d hvgine, etc. Le rez de chausse du local de l'a.s, 1 ••era sffe:t au Bar. au Restaurant el jcn de tartes dont la ,i;ni-e sera ttec p^r le Comit. Ua appel a t (ait s tous les cotameiywu, demmes 4'ssVires, et*. DOSE : Pur-ruTivE, a a 3 piiuia* LAXATUC, I allais. Fi nmilU Naas eoretlstraai a c ptsist le-, fianailles ae — Mlle Margot Bosneau avec Mr Kugne Came.iu — Mlle Mari Deas avec Mr Benjamin Ar'et. — Mil Grma'ne I ri:e avec Mr Louis Liaaire. Meilleurs compliments FflllD Shoe Plishj company Inc. New York] Si vous voulez prolger la paau He vo^ chaussjrts, Si vous oaitt avoir un brillant luirnt et 8i "om 'oulex tomtrnr la couleur et U sonpl*ede cet chaisturg p^oiiani l-nrtempi, Boployezia marque MONOCAA&L Fribiique spcialement p^ur le •lin es dits gen l^men du high lile, chaJeur, Pr * f ie P6U dM ch,UF,,,rw con,re nuuuUkU et la Elle en refjeleur fouplesao ennaere feur brillant. D-mand la ma-q P MONOGRAM. c'est la meilleure de io u ai •es m 'tique s, Geo. Jeangme *gent pour Hati Meuse de haut de tan Samedi 4 fvrier 6 1,2 r!u i. il BPia eban %  %  li I QQJ messe do b^ut de l'a i a mmoira de CHRISTIAN rSH de la t art de Fa Bfe e. de h s f, rea *'t K iis Pjit au PiiLCe* ^ Grand H6tel de France VINS r v nuiit tiirocl mfii( de Brsir, p f Barde< J>. ROUE A Gourdei 5 le gallon 13LA t NG 6 Ou le gillon VI VS en bouteilleI s m lllenri crus et des Qataaai N nbr raTMimna. L que rs Franc i aea tt Vin, d'Eipafroe. CkamtMffnea et vins m IUS&UI d3sm illeurea n.arqu s "• ~ %  a M n-hr PATEIZI, revenu demiremeni dd France avec un matriel toot; -ut pour son Htel, arsiant sa nembreue et coiaiaV lientfle que < es prix spenux seront tablis partir du lar louIsL "repo^r les Pcnaions rJami et Prasion #r 0T#in l



PAGE 1

LC MA UN GASOLIUE % ^ui.n.r, ET KEROSIME IVoiffl V.-HOU* d'introduire en Hati, tu marque SUELL §i connue et apprci* d*n* le monda entier. Cwi* qui en ont dj fait l'eteti von* diront qw h* l m e SUEi i paalement recomminiable not >on r*demeui avantageux % e t qu'elle n'ettcruns.: pif < moteur grce son rufflnvmetH pu-fait. 1* vint* engageront n'user que la Kroi*m SHL'J suprieure aux autres par *>• I y M Pour les prix, adressez-vous ioberts, Dullon & C Une Combinaison Efficace S: 18 ci it cz yi/rlase en las rmitti dll tabtlie un fttjuito de Pour Produira DES BEAUX CHEVEUX mm (QuelquesKOUttosdeBarry'TTricon'ierouf pi irieun i< 'i, aramaUM Ln massage n\o le bout .les Une vive, mais iw svre l.rossc dos obtvam et du cuir chevelu Journellement. Ce traitement fait rgulirement, rend loi cheveux mous, long*, fort et magnifiques. Achetez Barry'.i Tricc/thi/roiu aujourd'hui chez votre pharmacien o rb*i votre m J l %  Employez U tout de su'-'e et veillez les rsultats. *-a -JdCB* -j—'. '. 3 s-i ea ? o -o c • — %  ce 4 ai 3 PB • Vous: ferez ono ipproiable conomie si vous tie vous ierv*Z q'ie d. s Cira g*sds la Anvrcan Siiue Pellfb Cou yn\ Cbicaav, qui c naerveut la li "-• %  • M le u iilan* ries ciidu-njrea. lia ci ent tuttillauf rnar li" ( ur leur boi.ne qualit qui tou'es i**a auiits mat crues. K i tet.te dtinj les bonnes maisonb A BENJiftjIN ftCo .")ii R"'loomire Ayenis Exclusifs pour Haiti Femiites l'ge *j critique u M critiqua i;i II : ^ < e femme est gtadraHeraetit entre 45 et 55ru.La r tOUT '. %  '. i I '•..:•.: ;;•' %  pto. s i. %  |iiietants t>la quej initabititt tat % %  • %  ne , I^I.VK lie. po fess, ( ; : I. %  ir (^ .1 %  in U .: Ha* et iuf .• ati on. Pi % %  • La \ 0 i c : u n ; C ; si eu* p'rl,' . „ orl ( • -Mi t'c termine sans ennuis, elle sera suivie ••' n"". > rte parfit ta aaQta< LA v : r: i n \ c:trvlti t'e Lydia E. Pinkhamest par%  it id •)> ec pour aider les femmes pendant le , T i; ini'ueiife se fait sentir sur tout le sysrenfnrd at lie aide la nature pendant les ., rli cet ptrioiie critique. Ce mdicament est lerbea at racines mdicinales et ne con.• -i : .. : % %  %  i ; rcoiiqtltfl et droggs nuisibles. ,•:. n ujevilc e*i prouve par des lettres similaire* a celle ci : Val raiso Chili. S.A.— l'-ndant des anne* f ai aot {•.• t ..• ta do douleurs lorsda mes rgles accom%  •• •" OPiae. J'ni f.ris votre Composition \V. < % %  les Pii %  • i "UT le Foi* de Lydia E. l'inkliara bois mois. Je KM >rroande votre me*dlcainent lisrn des rsultp.U obtenus. Vous pouves i i. .. -e.'" — PACLIXA FLORKZ, calle Cailla ,.:.;, \ al!"UBi-o. Chili, S. A. L/O un ..j.iiiii r-etlael intiutneont Iw ftiuma M essuyer 1* JOIE! po sition \^getale • le Lyciia E. Finkham A i.ti: i.Pi-iM.Crti co. L,icni'i. u.S.4. m ^', A '•,. !*>•'ii"*.iiM-, *ZZJ2U */U si 5 1 • r 1 P To .et Large FireProof Hall Hir'T "r 1 ^'nirc gslery. sni'ablfl •'or a Ftanck or any tp to-dap Office. Vpiy ipaelOUI 8fl a Wre house For ii formation e.. p I y to : Henri STARK Rue du Quai. i\ve A No 1 ( J17 op pOEite to t li e Railioad St>tioa. eiel^bPeiile-Baltci I Jacmel l 6, Rue de It Petite Batterie, Lit pir.-onhf dsireu^ de voyw J icmpU'-otWP.roM dt\ arr.ommt*fi fions dans ctt Ho el tiiu en t*ct de, /* mer,n pleil tier des aU'irn CuHine par ai*e & amricaine. Prix modrs^ ^'adresser c/iuniter 2 Co qui von deuntront des tu/on Lisez & Mditez M s L-.mos ei MettUtui i votre irvice. ruzeuMi< Metrepolitun Aermted Water foc tory \ [& %  -MS IlOltv UE FRANCS, For Sale Chinese Hdsturaat Located on the Main Streets ef Poit au Prince. Adress LL MAT H. A vendre Do meuble ancien,en vieux chne d'une liche s:ulptuie la Michel finge qui lui donne ure leelle va leur artistique. Ceux qui en dsirent voir U lepto duction photographique Deuvent se rfrai la direction du journal. S adr-.s.er pour le piix au Comp to r lad d'Hati i taial Hais ou c MOU'. e la pice ongioale. Dtruise z radicalemei les Rougeurs et lei insectes nuisibles! Avec les p'oduit hrmunis l'ait* 'Mertiv" peur la leeiruction liai rats. Souris, etc. Poudre "Mcrtis"peur la datruction des Kats, Souris, i / itjuide *lort peur la destruction des Punaises. Pooxil Liquide Spcial Monia" pour la daatrnctiea de* Meachnl 'Are* Mertispeur la destruction des Moustiques. Itsultat merveilleux et etiicace incomparalile. bans odeur et sans aucun danger pour b animaux dei En vente Chez Alphonse Hayneuj w 115 Rue Boa ne-Foi Maris Fiancs, Amoureux. tor sale Pharmacie Centrale Protiuili in oue fraichtmt — Excution onrmpU (t mi^ni wr^otina/.cti — Spcwkttt reti.* [QUWS lit mu/au ; :tt Uut leimruil sur U choix *un cmdeau i t/rtr, r vous un Lirait Divan (\oi> • t Moulin Joli Hindoust*, ntres rraiions de 'Nicole* Its parfums de la femme chic. 4 A htadsome pice of ancient fur aM f Uh ****** de 9* < do luae x.our un minimum if nitute in old aak nchly dsrved ot ******* la yeudre de nx Divan i'Ve , en <"•' the Muh.e. An 6 o!o,si y : t whicb givti un J"""*''. tin owte eha Guttun H. M a Un Madame Et \ a >ea> silislic vaine. !" oonne t ut, M mes 'Iront el A jnant UoUEn stock eh* 1 le $o who wcud likj to :ro the me Jar *meUerr.ire le Sminaire pbot /sabot tae 'urrrttore w.il Vous y \ronerezaussi des raisons omr lvr.t dt et imu^ iCota*oii tud d'Hiiii st S tet Mue *'" B ^ J *IM tl Oie lyvhvit. -av e^u.1 .. IB V^W ^nu i-. x .^ ^ yo r /7i 1



PAGE 1

Quiuxume auue No 1292 Purt au PriL-ce, lad)) 20 Quotidien Jeudi 2 Fvrier 1922 Eu approfondissant les tiouimeSjODrencontre des vrits humiliantes niais incontestables. VAUVINARGUIS REDACTION: ft 6 Am #10*10' N ,. i.fc* Un Discours DU (D'Henriquez y Carvajal IVouvelle Coinpatinie \Proieciwn de* de Navigation ( SUITE ) foc rponse dfinie sous forme cooiientielle me ft exige sur les point essentiels de cette question ; e< lit-t que Lgation Amricaine eut des soupons qu'il se pourrait que je l'acceptasse pas de pareilles exigence, des mesures de pression turent idoptes contre le Gouvernement dominicain. Priaao: on uspendit L remise des fonds ncessaires au paiement de tous les frais de l'Administration Pu blique, car le bureau du Receveur, ds le mois de Mai, c'est-a-dire quel es jouis apii le dbarquem ni M forces amricaines, avait accapar) Mies les jourecs de rectttes publi-' .fies. Fuis on me not lu que la ol Minale allait tie pioclame sur le rritoire de la Rpublique. B aussi graves mesures et de m* i ne pouvaient cependant me dvier un seul instant du sen pineux de rr. on devoir et je re ^ lune faon dtfiaiti/e de telLs ces eo dclarant que je n'tais .nu signer l'e&clavage du peu Dominic m et que la respousabi 'internationale et historique re Ib-rait en entier sur le Gouverne %  eat si jamais il insistait mettre ttcution de telles menaces. Le ae Novembre— il y aura cioq III dans deux jours— l occupation 4a tout le territoire dominicain pai lai forces armes des Etats-Unis,!*! ii lallation du Gouvernement Militai n Amricain furent tn effet piocla et! d'une faon officielle. Devant • si grands attentats le Gouverne JBt rpondit par la proiestaton %  oi personnellement laissant Je ici ttie avec l'autorisation du Sna pat rendis de suite a Wash ugton vive voix prsentai cel piote j*ii au dpaitement ffE'ai, qu '•tait dj rue de notre eneigiqut 'PlseaUnt, Me Arrr.ando Perta Pe mjo-eta tous es npiesenan.•lAnrique Latt; e accicdits an m £ capitale. lUi i A. D Jfife ,* i D0D l0S ''oPPOMt B! 0 tablir le contraste entre c li lne <,ui privait '* **Pblf' k *2i CfJDe st soove iue e j* 3 ** doctrines qui allaient tre Sel?a U CoD 8 ,s Pan Amricain c{ ? a la Havaune en |anvier 1917 Jkif 6 P rtMB,ai vint celte As %  •* lOlemnelle en ma qualit Prsident dpouill de sa charge n*,, 0 %  'oje Gouveraement qui p/• %  •• ae l Congrs et se ljoun Rpublique. La uerre Europenne arrivait i sa crise. Le monde entier se dbattait dans le feu d'une nor, me conflagration. Les Etats-Unis taient sur le point. d'intervenir dans la guerre pour hi ter la solution de cette crise. L'atten 'tion du monde tait absorbe dans (ce cor dit colossal ou le sort de la! civilisation se trouvait compromis I le pris donc la rsolution d'attendre I la fin de la guerre suivant en cela !• conseil de diplomates experts et qui simpath'sent avec la cause du peuple Dominicain. Si t l'armistice sign je me mis en mouvement et avec les faibles ressources que j ai pu runir i 1 Iranger pour une pareille eutreprise, je me rendis i Paris dans le but d'ex poser devant la Confrence de la Pau le cas de la Rpublique Domim caioe. Des difficults dans les voies maritimes retardrent mon voyage en France. Les questions sans nom bie qui devaient tre traites cette Confrence et peut te d'autres rai Tulio Cestero que vou voyez ici. mon fi's lr Max Henri }jez Urana siasi aie mon au>ie fils le Dr tedro Henriques tfrena et le Charg d'Aftaires de la Rpublique la Havane, le Dr Maneel Ma Monllo qui na jamais voulu reconnatre l'aetorit du Gon vernemeot Militaire et continua pea dant quelques temps exercer ftt fonctions ma'gr celui ai. Iile pargne L'Jrtonation NationoH$!$ uni ./-s Stcr'tairtt dEtai en vue J obtenir MM foi -t protection eu faveur -A.s ouvrier*, Montbiur le Prsident MM. \u Sacr air, s d E it, D'pun l'AvQOmeol qui a z*n*i la mort d un 1 )ii nomb H donvriera \ [•Usioe Electdq i 1: ziion, il ot lit nos claaaa labiuciiiea nne xi " ion lor. inqaitBQto. Ctrttine hofa d ••" spri^ei rfutent d^rno'o yer com'u> oui rien o\ [oornaliorti oe.ix q'ii viennent dmiunder de l'ou vrstj\ s> ces mllH"iiua ne renon. •>rit d'avance aa droit, en c^s dc%  iden'. d '.re aoig-^ Pt enterrs a-'x f a s d" eni'.-epreneare. Une teMq mesure reetr cive, prisa contre h tra -ai 1 ne peut qu'accentuer le noIxise eco .otnqiiH ;du pays, empCher la constitutiOfl de la tiraille et •ondarunpf leviat ia'ion la bo ,\ •ne* valides doat nouit contraires '.'ordre pub'i • et aux b mnes mtejrs. Mail le g-vi vernpmer t f era œjvre de SSKSSSH lu prvoyance e.i prsentant au Ci 1 seil d'K ut un" loi rflan les raoDons dr-s travailleurs avec les co.np8fcjiif>H <|ni IHS e np'oient. L'A.N des O. S. H vient signaler cette ncessit, votre hsute atte.itiorVeuillez agrer, Monsieur le Prsident. Messieurs les Siioretaires-d'E tat, l'hommage de OS aentimaa respectueux U dvous. Le prsident, JERMIh Le Vue prsident, CARLOS E. CAST1LLO Port au Princ?, le 20 janvier 10j2 i\ la Banque du Canada — es •ppftinlemonts f Le Club Afaofjyique t ps* t pays hier de Etrangers "suljart;, Wc saurce *morije, uas appreaoas que le • Masaaic Scjmei> nnrlailta %  pu tu oiitous. Il continue: fSDClioaicr -t n. membrrt coimnc auparavant s* rtuairoat toit en orgaaiMM es >li)-uners, soit iaaa auc IU*I>OB pi.e. I uc local do Uua U1.4UBB14UC aiasi que Ici KHWM teroBt t<*t* m CM ve a u CciUe ca avaaettaii Chaque fois qu'il s'agit de dette 11 trieurr, nous ne manquons de foire intervenir dans la question l'ictrt de la petite pargne nai.enne, soit qu'il s agisse de payer les eoupons sur les tities cas, soit qu'il s'?g' du Canada a le fsir din.tier I. oubli: hattfen, c'etta dire la vritibla petite pargne !o :ale i ces hibtudei djonomuer 01 argent, d\i placer avanlag;uss Tient et ofl e a-n*i i TOUS la venta ble occasion dt e i lifAl des p'ace mnrsavaotjgux et de raliser en hn autrement qu\n apparence. \ is i ua 10a de. porteurs de titres. Avec elle, est banquier qni ven artoot dposant reail 0

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05589
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 02, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05589

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quiuxume auue No 1292
Purt au PriL-ce, lad))

20
Quotidien
Jeudi 2 Fvrier 1922
Eu approfondissant les
tiouimeSjODrencontre des
vrits humiliantes niais
incontestables.
VAUVINARGUIS
REDACTION: ft 6 Am #10*10' N ,. i.fc*
Un Discours
DU
(D'Henriquez y Carvajal
IVouvelle Coinpatinie \Proieciwn de*
de Navigation
( SUITE )
foc rponse dfinie sous forme
cooiientielle me ft exige sur les
point essentiels de cette question ; e<
lit-t que Lgation Amricaine eut
des soupons qu'il se pourrait que je
l'acceptasse pas de pareilles exigen-
ce, des mesures de pression turent
idoptes contre le Gouvernement
dominicain.
Priaao: on uspendit L remise des
fonds ncessaires au paiement de
tous les frais de l'Administration Pu
blique, car le bureau du Receveur,
ds le mois de Mai, c'est-a-dire quel
es jouis apii le dbarquem ni '
M forces amricaines, avait accapar)
Mies les jourecs de rectttes publi-'
.fies. Fuis on me not lu que la ol
Minale allait tie pioclame sur le
rritoire de la Rpublique.
B aussi graves mesures et de m* -
i ne pouvaient cependant me
dvier un seul instant du sen
pineux de rr. on devoir et je re
^lune faon dtfiaiti/e de telLs
ces eo dclarant que je n'tais
.nu signer l'e&clavage du peu
Dominic m et que la respousabi
'internationale et historique re
Ib-rait en entier sur le Gouverne
eat si jamais il insistait mettre
ttcution de telles menaces.
Le ae Novembre il y aura cioq
III dans deux jours l occupation
4a tout le territoire dominicain pai
lai forces armes des Etats-Unis,!*! ii
lallation du Gouvernement Militai
n Amricain furent tn effet piocla
et! d'une faon officielle. Devant
si grands attentats le Gouverne
JBt rpondit par la proiestaton
oi personnellement laissant Je ici
ttie avec l'autorisation du Sna
pat rendis de suite a Wash ugton
vive voix prsentai cel piote
j*ii au dpaitement ffE'ai, qu
'tait dj rue de notre eneigiqut
'PlseaUnt, Me Arrr.ando Perta Pe
mjo-eta tous es npiesenan.-
lAnrique Latt; e accicdits an
m capitale.
lUi iA.DJf-ife,*i D0D 'l0S ''oPPOMt
B!0tablir le contraste entre c
lilne <,ui privait '* **Pblf'
k *2iCfJDe st sooveiue e
j* 3** doctrines qui allaient tre
Sel?a *U CoD8,s Pan Amricain
c{? a la Havaune en |anvier 1917
Jkif6 PrtMB,ai vint celte As
** lOlemnelle en ma qualit
' Prsident dpouill de sa charge
n*,,0* 'oje Gouveraement qui p-
/ ael Congrs et se ljoun
Rpublique. La uerre Europenne
arrivait i sa crise. Le monde entier
se dbattait dans le feu d'une nor-
, me conflagration.
Les Etats-Unis taient sur le point.
d'intervenir dans la guerre pour hi
ter la solution de cette crise. L'atten
'tion du monde tait absorbe dans
(ce cor dit colossal ou le sort de la!
civilisation se trouvait compromis I
le pris donc la rsolution d'attendre
I la fin de la guerre suivant en cela !
conseil de diplomates experts et qui
simpath'sent avec la cause du peuple
Dominicain.
Si t l'armistice sign je me mis
en mouvement et avec les faibles
ressources que j ai pu runir i 1 -
Iranger pour une pareille eutreprise,
je me rendis i Paris dans le but d'ex
poser devant la Confrence de la
Pau le cas de la Rpublique Domim
caioe. Des difficults dans les voies
maritimes retardrent mon voyage
en France. Les questions sans nom
bie qui devaient tre traites cette
Confrence et peut te d'autres rai
soumettant a Washington toutes
questions d'Amrique.
Or les portes officielles fermes
le ce fait sur notre Rpublique j'in-
Mstai nonobstant tenir minutieuse
Tient au courant de notre c*s intres
ant tous les upitsentauis de l'Ame
ique saxonne et latine. Mes pre-
miers memoranda fnient prsents
Paris. De mme que ces memoranda
vaient intress normment les Re
prsentants d Amrique les entrevues
personnelles que j'eus avec quelques
ns parmi eux couuibi.reni a ac
.entuer le droit lgitime de nos rclj
nations et le sen i ment de sympa
hie que je chti. h us crer dans
ous les pays de i.oiie Amrique pat
organe de leurs lepiseuiauls.
Naviera k Cuba
La premire ligne vapeur de Cuba
vient d'tablir un se vite de bateau
qui fera mensuellement, l'aller corn
me au retour, le* ports del Havane,
Santatfo de Cu61, Port-au-Prince,
\Monte-Chrt9tl, Puerto-Plata, Sanchez
et St Jean de Po'toklico.
Leur premier vapeur "ilA B IJV 1" un
des pins beaux bateaux de la ligneei
possdant tous les conforts modernes
( cabines me luxe pou- les premires
classes et coucneties pour les troisi-
mes ) a touch Port au Prince samedi
dernier le 28 Jane er en roule pour
Monte*LhrtSti* Il ara de retour
Port au t rince vers le 8 courant pre
nant fret et passagers pour Sxnago
de Cuba et la Havane.
Pour plus amples reiisenjoeinenls s aires
ser ;
LeComptoir Franais Si
me
ornent cependsnt tait dfavo
Pur entreprendie oce campa
ti!!? due,fonne ifiu de 'ouvrer
"cicej de U souverainet de la
Arnv en Juillet anx Et-.ts-Vnis,
Jj en Aoi |e me diugtais 1 Wa
^hingion accoaapign ne quelques
compatriotes qui vinrent me tiouver
pour constituer la Commission aa
.lonahste : mon t re, Dr Fed-rico
Henriquez y Carv?jai et le D> Tulio
Cestero que vou voyez ici. mon fi's
lr Max Henri }jez Urana siasi aie
mon au>ie fils le Dr tedro Henri-
ques tfrena et le Charg d'Aftaires
de la Rpublique la Havane, le Dr
Maneel Ma Monllo qui na jamais
voulu reconnatre l'aetorit du Gon
vernemeot Militaire et continua pea
dant quelques temps exercer ftt
fonctions ma'gr celui ai.
Iile pargne
L'Jrtonation NationoH$!$ vritr* et Salari* haitta a mdrmi
'i Ultrr suirnnte au Co> uni ./-s
Stcr'tairtt dEtai en vue J obtenir
mm foi -t protection eu faveur -A.s
ouvrier*,
Montbiur le Prsident
MM. \u Sacr air, s d E it,
D'pun l'AvQOmeol qui a z*n*i la
mort d un 1 )ii nomb h donvriera \
[Usioe Electdq.....i 1: ziion, il ot
lit nos claaaa labiuciiiea nne xi
" ion lor. inqaitBQto. Ctrttine
hofa d " spri^ei rfutent d^rno'o
yer com'u> oui rien o\ [oornaliorti
oe.ix q'ii viennent dmiunder de l'ou
vrstj\ s> ces mllH"iiua ne renon.
>rit d'avance aa droit, en c^s dc-
iden'. d '.re aoig-^ Pt enterrs a-'x
f a s d" eni'.-epreneare. Une teMq
mesure reetr cive, prisa contre h
tra -ai1, ne peut qu'accentuer le no-
Ixise eco .otnqiiH ;du pays, emp-
Cher la constitutiOfl de la tiraille et
ondarunpf leviat ia'ion la bo ,\
ne* valides doat nou baaoo.
I."* eogageiuen'.a qu'elle arraoln
c*ux qui cherchent la vie sont enr
aineme>it contraires '.'ordre pub'i
et aux b mnes mtejrs. Mail le g-vi
vernpmer t fera jvre de ssksssh *
lu prvoyance e.i prsentant au Ci 1
seil d'K ut un" loi rflan les rao-
Dons dr-s travailleurs avec les co.n-
p8fcjiif>H <|ni Ihs e np'oient.
L'A- .N des O. S. H vient signaler
cette ncessit, votre hsute atte.i-
tior-
Veuillez agrer, Monsieur le Pr-
sident. Messieurs les Siioretaires-d'E
tat, l'hommage de os aentimaa
respectueux U dvous.
Le prsident,
JERMIh
Le Vue prsident,
CARLOS E. CAST1LLO
Port au Princ?, le 20 janvier 10j2
i\ la Banque du Canada

es
ppftinlemonts f Le Club Afaofjyique
t ps* t pays hier de Etrangers
"suljart;,

Wc saurce *morije, uas appreaoas que le
Masaaic Scjmei> nnrlailta pu tu
oiitous. Il continue: fSDClioaicr -t n. membrrt
coimnc auparavant s* rtuairoat toit en orgaai-
MM es >li)-uners, soit iaaa auc iu*i>ob pi.e.
Iuc local do Uua U1.4UBB14UC aiasi que Ici
khWm teroBt t<*t* m cmveau CciUe ca
avaaettaii
Chaque fois qu'il s'agit de dette 11
trieurr, nous ne manquons de foire
intervenir dans la question l'ictrt
de la petite pargne nai.enne, soit
qu'il s agisse de payer les eoupons
sur les tities cas, soit qu'il s'?g d'empcher la iransformaiion de ces
titres.
Nous aroos dclar l'antre jour
que le nombre des po/teuis actuels
de la dette imneure est d'environ
deux cents et nous nous proposons
mme de ;es faire conniltre. de; que
cous serons en possession de cer-
tains renseigoements indispensables.
Oj se fera ainsi, par celte publi
canon, une ide tu,t.- de ceux de
qui nous dtendons la cause chaque
fo.s que tous levons la voix en fa
veur de cttte calgo:ie de dette. Oo1
se rendra compte surtout qur, s'il
s'sg t l de poiteurs certea intres-
sants, la dette intneuie miMan
est 0 corc loin d titre accessibir la
pe.ite pargne psopi^fiuu. dite four1
quoi cela -
tail qu'il maaque aux h bi ud.s
de thesaunsat.ou des petites gens !es|
naoveus odcms de thsautiser et'
le sens de la cap Uiisation. De sort:
que, thsauiiser i fin de capitalisa
tion reste exclue de ce fait.
Ailleun, les banques d pargne d
vtlopp-nt siigul rement le opra-
tions de cette sorte, ea lecevant en
dpt les pet les pargnes, eo payn
aux dposants un int et' qui rend
dj sensible pout eux 1 opration
de Ja capitalisation, et ea mettant a
leur po.le les ph.em.-nis utiles
dont l'occasiou se prsente.
Nous sa- oas, en eiet, que les
grandes ent rprises, quand elles on
besoin de cap taux soit pour se cre.
soit pour a e,i"adrf, s'altesscnt aux
banques t p tuculier, parce qu'elles
savent bien ^ue ce sont ellei qui ont
sous la m--i la clientle qui leur est
ncessaire. B les s'arrangent gnra
lement *vec celles ci pour porter,
par voie d avs et de circmaues, les
OCcattoua de placement i la connais
sance des dposants, et, la plupart
du temps, its banques l'iotorauiil
ellcs-mem''s Je la v.'eor de ers p|i
cments at des garanties qu'ils o'-
frent,,|j de sauvtgirder le intrts
i.- mil propre clientle.
Cestpard? Hs moyens ane !a
pente p.rR-e conn-l- |a participa
ton aux banne 1 flirte et arrive
comme les g ands uoitaliatea, pos
d;r des tries solides rappo lant iQ
lit, suscepl bls de gros binifire*.
't courant en outre qnelqaefois la
hance d'un fructueux aniort sse
ment.
t'Lt S*HBi *jy>' du Canada a le
fsir din.tier I. oubli: hattfen, c'ett-
a dire la vritibla petite pargne !o
:ale i ces hibtudei djonomuer
01 argent, d- \i placer avanlag;uss
Tient et ofl e a-n*i i tous la venta
ble occasion dt e i lifAl des p'ace
mnrsavaotjgux et de raliser en
hn autrement qu\n apparence. \isi
ua 10a de. porteurs de titres.
Avec elle, est banquier qni ven
artoot dposant reail ,0, le chques et tire au g de ses b-
oins. 1 devient, su mme titra qu-
|ua les p:us grands capitalistes |'b
|et de toute l'attention de l'ub'lltt
ment dont il ne tarde pas devenir
l'ami et ie collaborateur.
Voas qui, hommes ou fesaaa < z me t., vot.e parg-ie ea l'iei
^ret discret, et vous aussi. r,e< de
lara.lle qui dts.rez eoaomiser en
vee ou au nom de vos enfants et
von* m-resser anx op*ratioa< frne
luenaos, ailes a U Banque a Caia-
aa. E .e est, iur e terrain, la p,as
|Tsn4c amia ac. faroilitt et du pays


LE
MATiN
Cin Galant
PFMAIN SOIR
K''T !<'-(! ,tl. Il liu ,!,):H
La trompe des proton.
lea s \ic >rgs Gtant,
ma
1
Elfe*/ -
ODDt demslo poir n> n
extu-otiliriRit"
rrrro
c'esl
sang
Chants, danses, Prestidi
jitition. Magntisme
Bonne aventure
Le Mystre

la danse du
201 bouteilles
casses,
Vftmm Cartes kMu Question de
11 l'Asie-Mineure
PARIS Le min sr:s des ait i
]res't .mgr*s de France, Angleterre
et Italie se sunt unis sujourdhui
| pour examiner les qu st ons de 'Asie
! Mineure Ces q.e-i ju3 seront dliai
;ivt-nuD( s lui.on (es dan> une n iu
velle rucion qui aura lieu le 9 F-
vrier.
n
PRENEZ GARDE
AUX IMITATIONS
et produits similaires que Ton cherche
substituer
L'Emulsion Scott
Aucun ne peut lui tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
?
UNS BOITE P
DE
VERITABLE!
PASTILLES
.A
iiMBdfa
Nouvelles Etrangres
3Pa.ir Cable de ne'i-
Muaucoupd in'iividas prominents
tont comprit dans la lista et parmi
's blesss, il y a des cangreasmen.
Dans 11 ess.es maris at les femmes
ont t tus, (juplra individus d'une
famille de cinq prsents ont t
'us Des marines et des mate-
lots du Navy Y >rd ont joa an
erand rois dans 1 oeuvre de sauveta-
Fraoca et Etats-Unis
Hati & Eo D omingo
Jke Silwn pwi deimnie aV
publier :
Comparant le sort des petl'ei r
publique Uiinoamucauiea evec
ealui de II laude.som la domiuatioo
anglaise. Vr Il ' iValsh duia the
Nation du 1er Fvrier accuse le
G uverneraeut ouinciin d'exploitei
Ici tia ion.-. plUa Uibea t'in-pira
tion de Wall s ite;. Il cite la ireuvt
r'ocuni-tMbiie du notre occupa ion,
l'tab'i': n del lui timbale et
Je traitement brutal du toupie d Ma:
li et de Sento Domingo, tout cel
dam 'e ve.o d n>* aivhivts pnbi.
q es du Gouvernement
"Le Foregiu Ufc* Amricain '.du
11. est a Woll 6 ieet S s usants SOul
l'tat rnsj'r g*n*rai imprial a Wut
hington. Ujs aduu latiaiiona se auc
cdent, ve<' di-sca^uces et dts fai
tni-l a l'g rd de l'-diniiiiatlht'Or.
intrieur ne nu 1e i^aya, nms Wal
a ieet et i mat mwjor g4aral coost
|ni al une force ite gouvernement
pet msnen'e dans 00e affeitcs tiai
g t h d ne le influa desqueb
n^us aototuei luea oui des pai-
t.l s.
Mr Wu >h t'C 1 point par poil t 'e
pauiei aa ra l'I leade soui la U'.
muu ion bi gliiee. e< Ha 1 el S.i it
Domingo ^y* occupation di
|>ail Unie, dar a l'mtit da la N
ti'jual ^ iy liai.k t.Ua04 l'b s'ont- de
Crs rpubiiqu-a ?ubjiigieef, les auo
ci a hiubiicaiueo umpluceut le*-
atiocits anglaises. DOS marines agit
etn CDD me lai Blacki al Paca-
gai t. i ns d" I | oi et de I uni 1 > 111 \
Muccuina l) Gieeiw d saccada A Jain Macpliei
soc et la iroope i-a aaaaaii *
su 11 1 : ls carrs b-nditsau net.
de oinn Fiiiieis ; autiement llaii ei
banto Ujtmugo a-raieui pu tre lir
ende-
Juatemet t oomrre en Irlande, la
Commba 0.1 .Stm kl mi fui nomme*
eu 1. panas u seoumeot public co'i
ire i b utabl u\ 1 . ainbi Mi
Wabli affirma que la lcente uivest
galion par une Communion du bnai
blambi. purement nutie occupation
iui[ ts laie ,ll piesse le c.toyei a ame
ricains d 1 (le ceusr cette expljitn
tion par leurguuv ineuieut.
Comiua . an ML.ui.o, u.5 dommeN
rfcspooMables de l'assassinat commie
en noire nom Noue a\ons lu les
Snateurs qui tout inamteuaut leura
rapports.
Nous avons m ne lu l'adinims'ra
tion oui a ordot.no et l'administra
tiou qui continue lOaCBDftilOB.
Nuus payons iea sdniiuiatra.eui a
Us BOOl no+ taftl e i.-.No.ia Bum.i.e-
JtOIl compl c s.
h.< Ntiion , 1 h bdouidaire
libial qui Ih tant pour dirittei' l'bt
teniou publique Vdia Isa Lits de
la do'iimatiou Miigaa) en Irlande
COOdemoe ualQ Kunt Ita actions
daa 1...1 i>H.- linancieia meiicaina et
e> rapraantaoti d rnenl dans la mei dea .Carmbes.
b'je preuve lis documente des
lai s M 1 iM'i'i atii'ii amiicaine a
li
al
SAN FRANCISCO 31- On a res
Moti ce matin sui tuu'e la c'e da
l'iciti^ue uae forie secousse de tre n
blemeni Je terre on ne signale pi
le dc.U.
WASHINGTON-Le sismographe
le l'Univeisi de G-org owoa en
rrgistre ua tremb't ment de terre d ex
tiaordinaire intensit D ap les pio
t-sseurs qui ob^eivent le mouve
mifll des aiguille, ce phnomie
est un des p.us to ts qui aient t
urtgistr.
WASHINGTON-Le sirmagraphe
le Wash>nBtoa comm-rii 4 enreg'
trer ce matia un 1 emblemenl d.
terre qui alla augmentai en intensi
ju'.qu'a dcrue de violents psrabc
-s sar le calran sismog aphiq ie
.inteusi du phnom.e lui t-:i
ur qur'qufs h ure-' plu. laid les
1 b .* jue s a' ponv.ien (>i
fg Miei le mouvi-m 1 t.
Le pc| vsrut Tondu fl, u-e d-*
aulori es go ig ques d 1 mo d ,a d
tar que m iecou*se a c eue lomi
J..be Le We.lh;r Bjreau da qu e ie
i tU ternb e Le sismographe coati
ue i enregistrer d::> MCaOssC*, pr^u
ft que le phnomn; coatiuue. O j
aeule que le tremb.ement de terr>
es' produit i une distance cons.d
iib'eausud d.' Washington.
PARS Le ministre des sfltires
trargres a rru un tlgramme de
M
aux Liais Unis, dm-ntant la non
velle publ e par certains joarnaui
ge
d'a-:es laquelle le p sidant Hardmgj
aur*.t retu? de le recevoir.
CALCUTTA 40tlx travailleurs du
- r,-..._ y** aa >"vciiiijui\. u> | ,
hisserand ambassadeur de France:ch,!,.vr', W* dana une meute
:jeaJI on' senlem^at rdnits aprs
[que oiusiaurs furent tus et ua bo.j
nombre blesss.
NEW YORK- Caoitaioe Francis
M. Barber, retir da la lis'e de 1s
Marine, a mis h 1 la vie en se
coupant la c,orge avec an raaoir aa
Club de rUmvsrait. H prit son di
plne a Annap ilis en 1B8 et pen-
dant un temps fat altaeli naval ai
Jupon et eu Cbine On croit que saa
suicide est du au cb igi iu occasionn
'icu employe, utiliae a proyoi]
PRSERVERA
votre Gorge, vos Bronoats, !
vos Poumons
COMBATTRA
vos Rhumes, Bronchittg.
Grippe, Influena,
Asthme, Emphysme, ja;]
MAIS SURTOUT
EXIGEZ BlSgj
LES VERIT.-.DLEt
Pastilles VALI
vendues seulement
an BOITES
portant le nom
La mar/ue de
fraociise
guerre
pARIS -Le m nistre de la marine,
en recevait aujourd'hui les attach; par |a morl rcente du barouKoseu,
navals ^ang-rs a dclar qu; la R ex-ambassadeur russe aux fitata
publique franii.-e coaaidre sa miri Unis, les dunx hamm^s ayant t
ne de guerre non seulement comme ues ^mis intimas pendant 4u ans
une de ses g'oireSjTiais aTSsi comme ST JOHNS N S. Lt capitaine, 5
une gaaane de la dfense de son offleera. le stewarl et 5 chauffeurs
territoire et de la sauvegude indu du teamer norvgien Nord8n out
pnible de se. co n.nun.cations avec *le Perdu* V** ,e Dt!' coula
lEmprecoonial fraeu.. ,i form, gSS* ^ ^
un tout avec la n.tropole et signi-
he la participation de la France i
qui sauva les au
l'avre de colonisation et de civilisa
tion du monde entier.
Bijooi retrouvs
PARIS L!s pierrfS prcieuses et
bijoux d une vileui d'an -terni m I-
ioe. qui furent vo!i psi U f n a
Too-nr^! a la cou s e de B-iur
jo)'!'* en iar<^ oot t : m v i i s i
j >u d'h ii en errai m e a a sr
ore dans le Btisdt Bajiogne.
pour le chsmpiaaaat posait
bien prs de veir Ici 2 aoroi
gner les articlea.
WASHINGTON- Les
tioas eaEurope pendant l anaasj
se sont tombes de plus !
U0U.000 compare celles dt|
tandis que les exportations di
mrique doSud ont dclin pari
de 300,000 OtW, d aprs les rai
dn commerce Etrsnger publi
jonrdhui par le Dparteau
Commerce.
VASHINGTON- La Goarl
me a dclar aujourd bai que M
ver iemjnt a le droit de retsdd
milliers de barnq as de
maintenant dana lee en ref
Gouvernement. La Coar a
pour le Gouvernement ea 4
prsentes par des personnes
ch nt recouvrer la liqaaor
1 o sdenc et la traaspani
elles poura"g> nriv.
WASHINGTON Las mou
f b iquea a n.wora lea si at
sont 1 up*s Hun!' foumir la
P 50, dm I9J2, d p buieau de Rec usement du
d iDiut. L'a autoits ioteq
L'itette
Cojgrs da li
Uaei Iriaoltiis
PARIS- Le Congrs de la rac* t
landaise a termin ses travaux he .
Dns sa dernire sance il a ado >
p usieurs mesures et a vo-i une m 1
ton remerciant le peuple pour a
h
mer
tes
LISBONNE- L'lection pirlomen
taire de dimanebs a t tronb'a p*1'
dea ilifO drei de tou>es sottes Le
dmocrrttea ont in 75 membres
leur doanant Is majorit i la Gain
lu. d s n u es.
NOHFJ K-Da tout (arts de
I i tu a J< l'AlU'tiq 14 il yibvu-
cju'i d topais da b toi e 1 dettes
se, conuna r. au. a de U *. uhkim d t
n r; i. U s iu-*a>ag;a on l'ajpun
!' qteiqi^s bdtux m inqu mt > u lac i'h D a 0 rgss uot rompa cauls e. ma iut c urisra cioieol
1 lurs amarres des remorqueur! et il ratemaat que laanaa sppj
y a n .ji. -a so.uu iu..i, a-ciJeiiU. 'prosprit a ce pays Dans let
Ua des ni: aux tu parti fat le b d'avant gierre, la production
teau uavai a uomoaatibte Albaaa'^01 fabriques amricaines
qui aeontppa des lemorq leurs etlpei1" plus de P. 25,000,0d0,0|
u rappoite a la drive, mais avec6' WASHINGTON Les ree
nasaux ao tenant a son secours. {Dpartement de la guerre co
vV.\SiilNtitON La F rsident I or l'investigation des aecu
HarJ g a a muie la rception & la'co itre Watsou montrent qu
Maison Bleu Ih ce sou, dcUraut'dus fur a e .nacrs svec Us
qui y a trop de en .g iu a W .ati ug QOirs qu ils portaient quand ils
>0u a ;jujij lut. Las mamucee de la1 pendus
hospitalit accorde aux dguiont meoatfei de coudoeauces au peu-
1 iaadse> Ua goupe du cooi'
LISBONNE L'impratr'ce Zri'cpiBpoai des dlgus irlandais, d.f
iccompigaa de ses cls, ei.fants ca E'it; Unis. Mexique, \rgeatiue, B
aujourd'hui en route pour >tl et Lh Li est a'I dposer ua^ cou
la tombe du soldat inco.
riive
Funchall.
U Allemagne
et les Allis
PARISLe Temps dit que la r
iodm du gouvernement allemand
tux deinire< demandes des allis a
i remise hier i la commission de>
e parafons. Elle sera transmise au
jourd'hui aux Premiers ministres et
llgus de France, Angleterre.ltalie
l'ion et Belgique qui dcideiont s'il
!o vent tudier ce documtnt eux m
ci ou charger la commission des
rparations de prendre une dterrai rlucoz
nation.
lonm
nu
Les victim?s de
ta pneumonie
NEW YORK-Les cas de pneu me
nie et d'ibluenza continuent aug
nenier dans cette ville probablemea<
cause de la tempte qui amoncel.-
1
huit pouces de neige dans les rues
vu cours des dernires
on a dclar ^73 couveau
ave: six dcs et de 9s CCI
ne pneumonie avec 48 dcs.
ag>a ae couuoeauces au peu
pie de vVasbiugtou.
r)J10 La iuj t du tijid mare
cn.i t'inice Yam-gaia a^ de a mis,
p oemi itut timi.ii! gtat ta. auen-
due u uu ruomeoi i autre
Washington Le snateur Bo-
, an a declai dana un diacours
au Seuai que les plus puiaaao. s cab'oerammes oattj
tes intlaences financires aax tCia a-!gs autour de la question dtj
Uuis u, a 1 eiraogei eompiaui qne ^runt II a confirm nue K
les 11 billious de douars d ai aux p ,^co,lir,ne .1 ."-
lUts-fci. par les all.es ue air" t '?* "' P" cceptM
jamais payes. '.)* Convention ra applif#J
HO il*- Pendant la messe de re-
quiem dsns la cOapatie poar le feu
pape, un membre du ctueur poutifi
aat Ut vint aubi emant foa. Il cra
uue sausauou eu diaut bas le p-
li p irait que le Gouverne
voit aucun inconvnient mail
ce qne cet emprant soit taitI
base du dernier protocole, silj
------r. rserve des observations pf
a4 heur, s pe. il ips.sta pour toudni.e la procs dans le dernier m morana
- 't^i.tiraS.rKK zr"^ /"m","m'
MONTEVIDE~
U. S. iMavy News
HO Janvier
W\SHINTUN La capitale na
u naie iiroiiiti.j 1<' avec toua I *
L'.na du Middle Atla.itic auj uud n..
ville est 'oajiar bloqu.
VVASHINGTdN La lis'e def
mo'M dan* u oaicatrophe du Tb
tre Kniclcirbockr c'eai leve l0^
1 commenc lentement inerfcterliJujoard'nui ave1: des perspectiv-t
le ha rouverture de 80 pouces de d'su^mentation nir a mort de aoc
paiu dans Tbe Nation, y c unpris le] neige. Lea HlTurea ont repna sur an* q"' s u>a dea idi blesaa l'bjital
11. luuianrJutu Ua la t-o iet patliottipetua Cctieiteat le -ervice dea Um La !<., qui l.t'i ie;u.e t Ma II novembre ]w ys de nus est piesque normal [oimeui a aoan lieu a l'a h veinen
SI Oectuibre lU2t, une corrapon| IJ-s unlut-is d'individus cependantid quHire r vetigatioua distincte-
dupce aci.e jt.r cab.e uu LdKaU"|auut rcatai ana le* uis'.ruta aubar-jordonnes a lgard du leffondro
jjacu. de ta Matiuc ti.a .M:s Unis Jba: i, jmw u: Il
u abc hors de 1s meut ^loiisoua le :Ai d:iachau.
Le corps de Sir se.
erneat bhackieton explorateur a^-
Kla's qui mournt d'une maladie de
cur, il y a 3 semaines, a t ame
ne ici
WASHINGTON Le Dparte-
ment del Mai me lai. sans neu-
wellea ce outra du btean huile
Au hua qui est la drive hor*
Je banca de Tiyiog Pan Uarobae
du Nord avec un quipage da peu
jjtea O humiues a bji
NOUVELLE OKLEANS- Soigneu
leiuent prpar pour uue aatie lutte
lactutapioonst.cat e fois.JackDarap
y UVLl 'ladre aou titre cootn
aarry WUia.aa egre de la Nouvt
de l'emprunt sar la basa]
Fle colif
Aujourd'hui 2 fvrisr es! j['
mmmorative du jonr alW
Marie alla au Temple, pocr
la loi juive, et y prsenta T
lsus.
On ia nomme vulgtif"1^
CltsudtUur .
Dias tout s nos Igl'*" *!
^'nnki,Bl-"7 T 7MUT,,, -"" ' c..k.s out eu snleff


L|3 MATIN
|/n Jour
j.
viendra
mi
-,.%,
PARLE
/ {
Ptrole Hahn
...?. sul prcdoit llifDX, CVSPO dsr
1SL* '' "10ede fBtif'' "H*I I beatu
. I '"''^arce et lH^-rp des cheveu.
/. I fente en gros Fiii Viard, eu
> ap-nt pour Hait
B< do Genre Poit r D-Pfjn Pneus e ChanAres Air
<
Mil I
ARYS If.
1 S. rue d* I. PtU, "' \
P.h.. ;J;;'l;il Q
3jn ji
r. l -^
0
! /(S
TA surface Non-fkid de
M-J r'irestone vous as rire une
prise su c partout, ninsi que de
kflomtrea additionnais de ser*
Vkc; le corps o3 (la carcasu )
est fort et soutenant; la QnalM
excellente du caoutchoucdonne
un roulement agrable, DM
bonne traction ainsi qu'une
protettionremarquablerauto.
Un essoy vous prouvera le
ans-dit; ensuite, vous contint
ueres logiquement de vous
quiper avec le Pneu et
Chambre Air portant le nom
rirestone.
L s Chambres Air Firestone
l donnent des services de
| longue dure car elles
H v:,: l'lasticit,
*%
1J'ill|l|ii-:;i.i
""ili "' "il'll 'M lit' 'm \v
a
<8> O
.
J

ftr w n fermant ht uenx. Ambre vermei',
tofiMlt: rHtlf.lui de moi. Premier Oui. Itme m/i- fin. l-'Aiin-au mtrneilienr IMmour rtnni le Ci...
titrai, fflrf, Aoas. Ifmios.i, Violette. Lyclon.en jasmin. Lilat. Muguet. Iris. I! Chypre: DbOiltllircs P t 1
t"SLasX3;r.iR2saaHBrJ^T>Tiacai
Vaillant $ Houet
Agents gnranoc pr Haitt,1720 Bm ^^*^*-^MHV 'M"*inB4 nasaw >.- ------as n i ____ _
P PS. _ >, ne
mt0
ration .Boycottage du
iifcVnIOIlL,fn0C ,ou.tes H iftouvelli*t<*
menons pranquessous a con m..,. ....h. ,. v,
*4d* l'm gra ion et expos i.s i ^li\Tf^ V *t* "
14e nos malheureux compa r.o- nJir V, ? l",dh er ao'
jets sans pa.n eani secoars ^I J".1 co'on,e **'* ?
prcisions nous ont arrives *n" ]1' ,- II ea exP? Ia W1"
los-eurs indiv dos. Beaacoop de v,.., x i .,
ipfXmrs de Cuba et la Uai'ed-------------____________________
tCompagoy, cette demie e corn Sflloil dit Coiffure
lie ayant constamment prote j_ .. -> *
ovriers et consciencieusemeul rte JUail liOtirlfJU Z
'ses eag gements. Ls cliea s d Air luan Kolngutx
Wr ce qui concerne les dpart; et le public eu gi.iral s^nt v ses
Cttte anre.il n'y a en aucun con qu'a panir du \j Fvnei sm S Ion
vec les travailleurs. Ceux ci d; co Ifure sera t:.t;t?i il r\,e
Ot di travaill l'anne dernue Gilf ard rnaisoi A de Mut s, n
la tfaitei Fruit Oomp-gny o t t"*c* ^e >bJ,ts Dj ton
reioumer cette anne bnefi- IjTT'J' ^^""^.7^ T?T"P........' "
des excellems traitements doui ll(>P,Ctt ^i rrall'i.S
Snoi Vieux '
Kue du Magas'n de l'Ftai
R=>Fhfl Brooard Giand'Ruf
Pharmuie Hounain c
Louis Hriss, psDr Toi on
Avenue J.-hn Browr
Cai'-Iiailten Mme Massaf
Goi'aives Mme Bonifiait
fine-Adt-
Mullerv Dsi
Marcel Ricaidr
LesCaye Pcie Me Donald Sicar
Fircjlooe Tir* tri Rufcbrr Cfc
AUron, Ohio. E. U A.

Iriiraqoiu
. hicmel
Tao
't t l'objet et ont proi duo
ta qui les a pris i bon march Le Uireeteur de,
i ' ci les renseignmes qi no:s Sales, la suprieure
de Sal s
t tournis it que noui ptib iors ** SlCb- '* Pr'Jie aeru
knr,. <.___7_____ r as Si Fraaeia ac .ti.es. le
son
ne fo1. continuant i.ore en
I HeipiLe de St taooi z
- de Si c.-ai.e s de
O l'Hospice de Si I an,*.
.i iua ia Di.no
C rps M Jual 4e
- - iii "v .jw ri^ou e jiiS iatltmi fc$
limporliiit C|'. cdoa le '" es actils, aaaoraire* et les mu J.lass-
'tion caiion et de l-Ho>picc 1 ittu messe qui ver due
.1 la chipellc e i Hspicc de S: F.arco.s de
Sales, a l'occasion 4e U te e patiajaie d: |'4f
Hissemeoi, le diwaacbe 5 FTner a 7 acure
tt itmie du aiatin.
Ye G. Menos
l'gtation.
iioclcur
Lon Audain -^__ .
Paris ssciatlcn
[nternatiooale
On nau'. annonce la londaiion d'un nouteau
Association inierna-
[^jOtrenainent compatriote vient
'i..i Piris un iounrnal (Jo81 ''
tle f 1 hare Mdical de Pan< > fWcle ^ui sera d^nom-n : A-snciaiion
'de clininiifi t Am .U,,.., tionale des hommes d'ataires d Hati
talion Va upeutl- Ce cercle aura pour but de rumr les
Fattque Administration et Pa- i,c
J* E. Wolff. Direct ur se enti-
:Uon Audain, Rdacteur en
" -^'O'ges Audaia.
P'M las belles luttes scient, nques
...'V P*y. le s-wmt radecn
raili l'e,"BgMlibon co.-nbu.
witui sans cesse a la gloire du
iitieo.
dressant B0J compliments i
ns ?geCX d,rectettr. "* 00
CiISj^'1 rand iuccs au
7 Md'"l de Par,s qui pro
ir.CWia!nemenl sa lumire sur
m Md.cal Hatien.
Carnaval
7 ravestis
Cotillon
Ct au Compfoir
Hatien que vous
trouverez le p'u*
grand choix.
L .. a- u idal
E fc c'est la
ST'. leduDrDehaut
/,;' ms Paris
If
T : .11:11 if,
I elle ro ;
S
| elle ne dlite pas le eulas,
N'oxigeani pas as topos ;, aastate,
I elle se amas aucune perte de temps.
P!r ir^s.
elle est, par coasqaaat, moins chre.
Clyde Steamship Cft
Foreign Services
Le ,i,n,er ltaiti revenant des port, du Sud e. ';:> '1^ :::.<: vzmi *pa.....Ie mtm* * *- * M
reu'll'ce.lLmCpe"a A' ^'k seront dl,vrS sur demande laUe
Port au Prince, ie 1er Fvrier 92f
E. t. CLEMENTS, 4g-nt-..ral
tt t.
Ntissanc
:e
"pan''to '*t,"idei, -* M'"*Le'
{MMSRX > tCW SvllC
.* honsmes
dalf.ires d'Hati de leur permettre p.tr une asso
cinioa troite de connatre lev s be>in>, de les
Radier et de les amliorer, irexsrmaer ensemble
toates mesures propres A assurer leur prosprit
industrielle, commerciale ou agricole de consti-
tuer une lorce coaomiquc telle que toutes me-
sures injutes ou prjudiciables pourront re
l'oajet duae dfense efficace, d attirer pu une
propagaade judicieuse les capitaux ncessaires an
dveloppement du Pars. le programme, en un
mot, de ceite association sera le propres, la pro-
tection du travail, I amlioration des ruibodes
d'aflaires et le dveloppement de ia Rpublique
d'Haiti, aonr le Wnhce da la communaut.1.
Afii d'obienir d'une telle assocation lt-s rsul
tats matriels et pratiques qu'il. comporte, le
Comit ds son instillation aura pour mission
d'organiser et de dvelopper un plan ce
dans la cration d un bureau de rea* 1 nementsi
1 organisation d'une section de publkii ; d une
section d hvgine, etc.
Le rez de chausse du local de l'a.s, 1
era sffe:t au Bar. au Restaurant el
jcn de tartes dont la ,i;ni-e sera ttec p^r le
Comit.
Ua appel a t (ait s tous les cotameiywu,
demmes 4'ssVires, et*.
DOSE : Pur-ruTivE, a a 3 piiuia*
LAXATUC, I allais.
Fi nmilU
Naas eoretlstraai a c ptsist le-, fianailles ae .
Mlle Margot Bosneau avec Mr Kugne
Came.iu
Mlle Mari Deas avec Mr Benjamin Ar'et.
Mil Grma'ne I ri:e avec Mr Louis Liaaire.
Meilleurs compliments
FflllD Shoe Plishj company Inc.
New York]
Si vous voulez prolger la paau He vo^
chaussjrts,
Si vous oaitt avoir un brillant luirnt et
8i "om 'oulex tomtrnr la couleur et U son-
pl*ede cet chaisturg p^oiiani l-nrtempi,
Boployezia marque MONOCAA&L
Fribiique spcialement p^ur le
lin es dits gen l^men du high lile,
chaJeur,Pr*f' ie P6U dM ch,UF,,,rw con,re nuuuUkU et la
Elle en refjeleur fouplesao ennaere feur brillant.
D-mand la ma-q p MONOGRAM. c'est la meilleure de iouai
es m'tique s,
Geo. Jeangme
*gent pour Hati
Meuse de haut
de tan
Samedi 4 fvrier 6 1,2 r!u i.
il BPia eban ' li I qqj
messe do b^ut de l'a i a mmoira
de
CHRISTIAN rSH
de la t art de Fa Bfe e. de h s f,
rea *'t k iis
Pjit au PiiLCe* ^
Grand H6tel de France
VINS r v nuiit tiirocl mfii( de Brsir, p f
Barde< j>.
ROUE a Gourdei 5 le gallon
13LAtNG 6 Ou le gillon
VI
VS en bouteille- I s m lllenri crus et des Qataaai N nbr
raTMimna. L que rs Franc i aea tt Vin, d'Eipafroe. CkamtMffnea et
vins m ius&ui d3sm illeurea n.arqu s " ~ "
a
M n-h- r PATEIZI, revenu demiremeni dd France avec un
matriel toot; -ut pour son Htel, arsiant sa nembreue et coiaiaV
lientfle que < es prix spenux seront tablis partir du lar louIsL
"repo^r les Pcnaions rJami et Prasion #r 0T#inl


LC Ma UN
GASOLIUE
% ^ui.n.r, ET KEROSIME
IVoiffl v.-hou* d'introduire en Hati, tu marque SUELL
i connue et apprci* d*n* le monda entier.
Cwi* qui en ont dj fait l'eteti von* diront qw h*
l m e SUEi i paalement recomminiable not
>on r*demeui avantageux%et qu'elle n'ettcruns.: pif <
moteur grce son rufflnvmetH pu-fait.
1* vint* engageront n'user que la Kroi*m SHL'j
suprieure aux autres par * ai consquence une flamme plus vive et brle & me,
14 u donc coromie et avantage n'auheter que la
muequ t &UELL-*

k \
i, //':>> I
y
M
Pour les prix, adressez-vous
ioberts, Dullon & C

Une Combinaison Efficace
S:
18
ci
it
cz
yi/rlase en las rmitti dll
tabtlie un fttjuito de
Pour Produira
DES BEAUX CHEVEUX
mm
(QuelquesKOUttosdeBarry'TTricon'ierouf pi irieun i< 'i, aramaUM
Ln massage n\o le bout .les
Une vive, mais iw svre l.rossc dos obtvam et du cuir chevelu
Journellement.
Ce traitement fait rgulirement, rend loi cheveux mous, long*,
fort et magnifiques.
Achetez Barry'.i Tricc/thi/roiu aujourd'hui chez votre pharmacien o
rb*i votre mj l .
Employez U tout de su'-'e et veillez les rsultats.
*-a
-JdCB*
-j'.

'.
3
s-i
ea
?
o
-o
c

ce
4
ai
3
PB

Vous: ferez ono ipproiable conomie
si vous tie vous ierv*Z q'ie d. s Cira
g*sds la Anvrcan Siiue Pellfb Cou
yn\ Cbicaav, qui c naerveut la li
"- M le u iilan* ries ciidu-njrea.
lia ci ent tuttillauf rnar li" ( ur leur
boi.ne qualit qui tou'es i**a auiits
mat crues.
K i tet.te dtinj les bonnes maisonb
A BENJiftjIN ftCo
.")ii R"'- loomire Ayenis Exclusifs
pour Haiti
Femiites
l'ge *j
critique
u m critiqua i;i II
: ^ < e femme
est gtadraHeraetit
entre 45 et 55ru.La
r tOUT '.'. i I '
'..:.: ;;' '
pto. s i. |iiiet-
ants t>la quej ini-
tabititt tat ne ,
, i^i.vk lie. po fess,
(; : I- ir (^ -
.1 in U .:
Ha* et iuf
. ati on.
Pi La
\ 0 i c
: u n ; C ; si
eu* p'rl- ,'
orl ( -Mi t'c termine sans ennuis, elle sera suivie
' n"". > rte parfit ta aaQta<
La v : r: i n \ c:trvlti t'e Lydia E. Pinkhamest par-
it id )> ec pour aider les femmes pendant le
, t i; ini'ueiife se fait sentir sur tout le sys-
renfnrd at lie aide la nature pendant les
.- rli cet ptrioiie critique. Ce mdicament est
lerbea at racines mdicinales et ne con-
. -i : ..: i ; rcoiiqtltfl et droggs nuisibles.
,:. n ujevilc e*i prouve par des lettres similaire*
a celle ci :
Val raiso Chili. S.A. l'-ndant des anne* f ai aot
{. t .. ta do douleurs lorsda mes rgles accom-
" OPiae. J'ni f.ris votre Composition
\V. < les Pii i "UT le Foi* de Lydia E. l'inkliara
bois mois. Je km >rroande votre me*dlcainent
lisrn des rsultp.U obtenus. Vous pouves
i i. .. -e.'" Paclixa Florkz, calle Cailla
,.:.;, \ al!"UBi-o. Chili, S. A.
l/o un ..j.iiiii r-etlael intiutneont Iw ftiuma
M essuyer 1*
JOIE! po sition \^getale
le Lyciia E. Finkham A
' i.ti: i.Pi-iM.Crti co. L,icni'i. u.S.4. m ^',
A ',. !*>'ii"*.iiM-,
*ZZJ2U */U
si
5
* 1

r 1
P
To
.et
Large Fire-
Proof Hall
Hir'T "r1 ^'nirc gslery. sni'ablfl
'or a Ftanck or any tp to-dap Office.
Vpiy ipaelOUI 8fl a Wre house
For ii formation e.. pIy to :
Henri STARK
Rue du Quai. i\ve A No 1(J17 op
pOEite to t li e Railioad St>tioa.
eiel^bPeiile-Baltci
I Jacmel
l 6, Rue de It Petite Batterie,
Lit pir.-onhf dsireu^ de voyw J icmpU'-otWP.roM dt\
arr.ommt*fi fions dans ctt Ho el tiiu en t*ct de, /* mer,n pleil
tier des aU'irn
CuHine par ai*e & amricaine. Prix modrs^
^'adresser c/iuniter 2 Co qui von deuntront des tu/on
Lisez & Mditez !
M s L-.mos ei MettUtui i votre irvice.
ru Provinces torauie daul la t apitale.
Le li la '.'y sur Vo're 'iiyre. < l .ians va're cf aag.neDleta b
OU m n et la qualit de ^os clients. I s les Ufitaia el les tijwra
aussi.
es COD n ai des rour !.s rrov Dfe se l'ont avec sein et premp i-
ude.
Aiii buis prix peur hoi lei'lci vd i paye d;*ns celle f,iliiia.ue.
itf labnianl* i euven irou*ei aussi le man liHnd'see arglai es
suivait : am
C me mcusier en poudre et en liquide.
utttermenl .n \ oudre et en hqu-de
Acide citrique.
Acide isrtriquti
Gomme arabique pourtq el.ts, e c.
Aiile s.lvcyi'quO.
l'Atraii conceiiu pour Co/oac, WUikey, Abeitthf, Aiiseiie.
iv.ppei iiniit Curfceao,Vermouth iuliau Je traeaif.iranadiae, t'fche,
Fri8f, IfninbiWi treille.
r'il tie le- pour bouteille?, capsule* ( crdwncoiks ) caoabhouc l
lomlfi!* pou uit'hi te taux gt>zeuMi<
Metrepolitun Aermted Water foc tory
\ [& -MS IlOltv UE FRANCS,
For Sale
Chinese Hdsturaat
Located on the Main Streets ef
Poit au Prince.
Adress Ll Mat h.
A vendre
Do meuble ancien,en vieux chne
d'une liche s:ulptuie la Michel
finge qui lui donne ure leelle va
leur artistique.
Ceux qui en dsirent voir U lepto
duction photographique Deuvent se
rfrai la direction du journal.
S adr-.s.er pour le piix au Comp
to r lad d'Hati i taial Hais ou c
mou'.e la pice ongioale.
Dtruise z radicalemei
les Rougeurs et lei
insectes nuisibles!
Avec les p'oduit hrmunis
l'ait* 'Mertiv" peur la leeiruction liai rats. Souris, etc.
Poudre "Mcrtis"- peur la datruction des Kats, Souris, i
/ itjuide *lort peur la destruction des Punaises. Pooxil
Liquide Spcial Monia" pour la daatrnctiea de* Meachnl
'Are* Mertispeur la destruction des Moustiques. '
Itsultat merveilleux et etiicace incomparalile.
bans odeur et sans aucun danger pour b animaux dei
En vente Chez
Alphonse Hayneuj
w 115 Rue Boa ne-Foi
Maris Fiancs,
Amoureux.
tor sale
Pharmacie Centrale
Protiuili in oue fraichtmt Excution onrmpU (t mi^ni
wr^otina/.cti Spcwkttt reti.* [quws lit mu/au;:tt
Uut leimruil sur U choix *un cmdeau i t/rtr, r
vous un Lirait Divan (\oi> t Moulin Joli Hindoust*, _
ntres rraiions de 'Nicole* Its parfums de la femme chic. 4
A htadsome pice of ancient fur aMf Uh ****** de 9* < do luae x.our un minimum if
nitute in old aak nchly dsrved ot ******* la yeudre de nx Divan i'Ve , en <"'
the Muh.e. An6o!o,siy:t whicb givti un* J"""*''. tin owte eha Guttun H. M a Un Madame Et
\ a >ea> silislic vaine. oonne t ut, M mes 'Iront el A jnant UoU- En stock eh*1
le $o who wcud likj to :ro the me Jar*meUerr.ire le Sminaire
pbot /sabot tae 'urrrttore w.il Vous y \ronerezaussi des raisons omr lvr.t dt et imu^
iCota*oii tud d'Hiiii st S tet Mue *'" B^J**IM tl Oie
lyvhvit. -av e^u.1 .. Ib v^w ^nu i-.x ..^ ^ yor /7i1'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM