<%BANNER%>







PAGE 1

LE MA UN x> Gat>lol Parisiaoa j ^ou^les Etrangres U. S. Navy News JEUDI UD mm de toute beeut. d'untiieae rare : Le Songe dbvelnc Eu 5 parties Ceux qui n-ont ras vu encore ce film doivent se rjouir. Le complot manqu ( indit ) faim Gle. IjOO. d'ajouter ,,UHP* instant, ont eb*n. b*s perdes prires et .uties art? de d< v vton. oosnt la cite dn Vaifpn, le' lasues en son bei mliquemeni olu res. hormis l'entre primiplei dl'difice, rig^urtua-ment surveille' 1 d'ailleurV, par une forte a de sous coramat.ueu-jnt du marchal Porte! et ffr.tr-PB que a ne ion de fn i ronC'Hve. plus, provi6oirement iiuell/es. A la cliareUe Sixline sapsemblen IPB ioinentalecteuiB pour pro • .irtr au icrotio dont l'orne est un c lice j.a>n.mhle se tient den> fciap^r |oMi. il i. y a point de l %  ultatduaifai.x pm es votatioos.|*ran piodun a la La tenue en cellule" eui jadis cou i" iue corollaire celle ciicont.tar.ee qu poorbatei leur en'fnte quand no Eraineuci'R fanaient trop attendre l> solution daite, on ^corrposai' leu repas dun htul plat, eoini.fuseroer con'ile. lint-tar du reste de c*uv aerv a an d. but du conclave, connu l ai* lin Id'lotirceptr ton cr • ,. u i auiail pu tre CSCh Au uitquir me JOUI daiiene, le menu ne COW| tai' plus que du puni, lu vu tl U Aoacroiio, cbaque lecteur, apr. un aetmeni ad aie dpis dwns l'u naon bulltlin pluaii>t.rh (ois leplie. le'preaiier plicuuviaut le nom d ui ca'ndidat tl le i li suivant le nom dl'Alecteur. Si,eul dfaite d'abord les pl'.l dea candidate ne donnent i ai-cuo d'eux la lU'jor des lins de voix, lea buliems pont incinr avec de la paille hut dlie, et leu fume fpumato.cbtfeee, nagne l an du dehors par une chemine • annonce, de t>.< teinte plutt B'Iet que lu foule en ni.ppo sur touie I place de Sa ni l'une, o a lve i pilais pontitical, D a pa* encore ao nouveau Saut l're iuipatitmmei htteodu Au:anl de lptitions 'ie ci rsultat Lgaf, suianl de tours d* %  ciuiin : c'ait l'accoooion ou lacce* que no re lar gogo piolane traduit pur ballot, ge Au eecoi o ou tioisirae tour.le pre nier pi. du b. Uetin H diquera ou qo l*elecu ui leb'tient do voter orcedu lumni ou qu 11 niorteeon eullragi % ui "* I antre candidul ai quel l utO< oui il plus liHiihement fci liu.Oani bypotl se de 1 1 bteiitiju de ia IL J. me requise, IM seconde plu so" uiiiitt aloits tetleiueui.Us uouia de? aitcieui* ielevr, et il nouveau Vienne de JeSua Christ, proclam, Bomuie l'en c ion aussitt eulinnu i adre uat.d-s de uni I uv. c l'Inscription du nom dj I lu,tir voit d inspiration. Quelque sou le cas, le Cardinal pro l iijtaue apostolique ldi^e lac le d'lection qu? suivra, Leu d< rtistai ce, la ceiiuome diutroaiau lion o le Curdui l pu mer diacicouiO'oers Sa Saintet. Paesons la dessus et aor d'aatfsi crmonies plue ou moine pompeu ses et fermons ce trop bref articl i-n sigualant lu sirument ditloraiti Qoe.corteux lire, pur lequel le DOT vtau l'eto de la CBtbolICtl mauguie les plus Imporvaotae communies llODI aux Etavtl dans le gnou de l'Eglise.Lu %  tramant conelaU en une piottatalion soleunelle contre ls mesures qui, le 8S Septambr. l/O c loaacirent lu dchance des im, voirs temporels du Saint S gd liai ament dpoolll dea ur.i to'ie\ poinlicai'X, itcor|Ors B r —,,; H,n, i Italie royale France t.t nuUterre qui1 tail nc f ssaire de protS r ii.mrrti uinjuicin. devant le monde enter con re l PARIS /•>Oi a.tache une ti procds russes grande impoitan*.e i i'canevce qui Le journal du Peuple dit que'i aura lieu aujouid hui entre Mr foingouvernement a donn des inst'U' .aie H le colonel Haiwty auibisya lions afin que l'entre en B'giqudeur des Etats-Unis i Londres OQ JO.I imerdne aux d gus iu>s dit que ceite lumon au:a une granqui voulaient ass sttr la run-oJii.,lutn c sur i't itude des ueux de la commission de lailisnce tutei natojs ili contitence de G-es. nationale cooprative. Ouverture dConclave ajourne ROME—Oa dit quel ouvcituceome pour k repoede lame du pape Co clave sera probable ment .darde Benoit XV MM Milieracd^ Pomcsi e 2A cUIe4 pour douoer le iam^ d'aifiTcf i tous les cardinaux. OJ suppose que deux jours suffiront pour e.ue un nouveau p-ipe^ Le ca uiiia. Mercier est ainu u> fat gu Miun au poiut qu'il a e'. obng d'interiompre son voysg pour prtu uic du icpos. Il a e.e i'ob|et d'ua . cueil euihousiaste. L'illusire preh. toullre d'une attaque diurluenza. foi.' Hilii XV U.lr mt^se a t dite 1 Notre Di-I de l me du et 1rs prsidents de la, chambre et lu Snat taient reprsents. Cn ioc (1 in 1 1 Maison blanche Le mioil re des afl ies tt'ang res dclare n'avoir KU aucun rens. i gncm.nt sur la nouvelle pub te iar e jcumal am'.ic.in The Moming 'ubi au sujtt W*sh rg on quanl le prsident Hirang aurait utos et recevoir l'am .'.. 'MJai lusse and. Le prsident du conseil Mt Poinaie a i,gi?ph e Mr lusserand de ui envoy! uu uppoit dtaill de ce pietcnuu u.cidcnl, les nouvelles pu b ieea a Paii Unt LvraisembLbles. Le jouin-1 pans en t Le k Tcmps < M L!S I S&" Nouvelles d verse PARib—Coniuite par le ministre du commerce franais an sujet d uu p'ojfct d'accord commtrcial entre la France et le Guatemala la chamb.e de commerce de fans appelle i'atten non sur l'intrt qu'il y aurait cier uu seivice de cons postaux d un poids u xiiiium de dix kilos niiis cond.tion que le prix detian dit au sujet de ce te atlaitC qu il lauiKort au (juaicuiau sou rduit. La M isopelci le tamtux prcaentBemi chamb.e dit aussi que dans is cas eu aucune ledu.tian ne puisse eue faite sur les unis,ou don cheicber un: it> dudion des droits appliques aux me dicainenls, aux vins, ligueurs, pai iuins.pioaurs chimiques, bijouieiit, tapis, sn de somes, tissus, chacs •Oit?, armes et parapluies. R^.VHJ— La laillits ue la banqu Di b.outu a ete rapidement io.ul.ou ..ce de la tcon suivante : i* Paiemeudu 70 v/o, dea de pot 40 vo en iy22 1e use ta 1923 " luvtisic.i uu J .0 du lU. NEW YORKDe grosses mer* fouettes par des venu tempetueus -t accompagns de neige tout au ong des ctes de Vngiue et de 1 sroline ae sont fait sentir peudsu a tourne eutire. DUBLIN Dublin ayant en vu ne grosse arme irlandais) repu blicame manifestera demain qosn.es nouveaux uniformes 8'i P r irom pat la pna>de de 1 glise i bBuite maicheiont uav*is 1 vi.it. PARiSUne dpche lagenct llavs dit que la rrutOU du cou.t ve pour lire uu Buc.es-eur au pau Beuoiit sera ajourne de 24 h^ure ^our douuer le temps tous .e •.-HidmauK darnvjr. Le Louclavt tait d abord fix au '1 fvrier. WASHINGTON — Le Fisiden Harding refus6avec regret le requte je la Bolivie" pour uua rpreeun. tien la prochaine Confrence entre le Chili et' le MrouMONTEVIDEOSir Ernest Shae kletou. explorateur auglai*. est mon le 3 Janvier bo;d de steamer tjuf st, eu route pour l'Antarctique. Les membres de l'expdition ont on'inoi NtW YORK —Les cardinaux Dou •^hei'^y de Philadelphie et Rginald de Qubec sont parus sur la Loi rai ne pour le llvie, en vue d atteindre Koaie pour vo^er pour le succeseeui uu pape benot. Une dpche de l'an dit que le coocltje psat i recul jusqu'au 3 fvrier" | WASHINGTON Le rapport 4 t'-tns que l'a ubasssdeur JasaersM le Frauce s refus des audeoeHi ••rsident Harding et au iscrtskt Huabes a t dmenti la HajsJ'f iiauvb, an Dpartement dJTtsifr | 'Ambassade Fianaisef LINXLN.NEB dcompagolu^ ,;ar les UM-loUnls 001 t OrdOQ| 14 se 1 en . e la v.lle de Nebt j j rponse a 1 appei do Maire roieciou propos des deaoi give des loi martisle 1 esuitant de la Terab.liage. Lt dclare., BOSTON— L ex .enseigne l y Lyuian, psyear du crotsear ;er a t condamn sns de [ A H y mou tu pour avoir dtoorail iiuuo dollars de fonds du goover meaL l> NbW YORK D -s dtectivee rent placs eu service dans les ti„ ire et les quartiers de la zonetfcfl trsle o 7 bandits opirestj succs hier, eo 3 oecasions des hommes et se sauvant AI mil dollars de bulin. rfcKlN Des marins asglsiai prts a dbarquer Hankow protger 1 office de l'administni du set contre an massacre pc par des forces rvolu ionnairetT Biographie du clbre in< ^uia iu de si l uu.ts consquences eu 1S70 e. qui ressemble beau coup la nouvciic quon vient de publier. iYleetmij socialisle BRLXLLLtb— Dans uu meeting tu paill ou liavai. l:.n i. Vandeiweldc, le fameux iociai.ste. a ddai que celle lumon avait t convoque au nom oe i'huinanil' et de la jus.ice pout p.ouster contre les pro .es aib Itaue qu'0.1 tait eu Kus&ie a uus :. cnneuii politiques du KOH(das dpts eu action pour recoui.i uiunisme. tuer le capital de u banque \ ..1 dtiwe.de, dans un vibrant dis j" luvcisiou du y om uu total des cours,afl;m ces laits qu il a qualibes dpts en reserve ; d'odieux. U a dit que des miniers de 4' bouscnptiun par les ex-duec periOODtl sont empnsonuees poui teuu de iso miUiuus de lires p Ju i .e uni mol t de ne pas app.ouvcr .a leorgauier iiustnuuon i tonne communiste du gouvernement 3* Le 15 o[o icstad des dpts se DM centaines de peisonnes sont obii ra .cm s a u oauque pour fane face |Sca de ecouiu a la give de la a toute eu u.hic iaim poai oDieuii un peu ue sou.a MADK10— ie lie a co ue Madrid in.u. a Uu! Situation, Le pie iucut appc.e ic, L u.i abi %  < "-h 1 1 -J o ( o d< >a 1 U...011. .Vli Uc brOuikt, dcbia %  le. ,1cO i le y...nic.,e O,.(;LU. lus ce iep.aaluoi de la biance en iai :o; de ia ceote augmeniauon Je O.otts ue douane qui on igeia ...n glet.ne adopter une inoue sem biabic.ll faut que l'b^pagne et ies au trs pays m.iuduheuk des chauds meut ladicaui dans leur politique h cala s .s veu.eut evnei la mine de L'Eu ope. • Depuis, les deux Puissances v vent sans heurt mais aussi sans ce .onutiiue uili .tellement. — yi leur rseiva l'aVtull f Peitonue n'osera ians ii.iuir nsqu r q lelque piouos ic ^u sqne toutes les DOuehea s co.i eertetit poui ciainer que l'a/euir %  %  n'sppaitieut qu Dieu. — Cependant, 1 o rColiti de ,e me permettrai, moi, de dire qa il appartient galement et largement i..* itiielligouts et aux sages. L J. M CiBtS de 1922 !! % :• maiia i 6 keiiret ont cmmiic les travail Je ...mr de U II ..j.. L...' centime de in.ni de canne* alS)"" daiu la cour uiem pu.', peur r:m„urt les cannes aux moulins, t',,; de 1*00 individus s'tuieni prsents pour avo.r des emplois. Dans tes cnanap$ de la plaise de 1-og.iue la coupe marche aciivcMcni et il est brait qae sitt l'.rnvee de Mr a .oit, p tidtat de la uorperauoii, aa noavel >sor kera dannC i Itnittpiisc. -> graude partie dans btonnai! nnlflee. Ce fu l pour Ko me, ce t.iotuent pro f ge par des loi es mtittelrei Irateatsee, une dou 1 uieuae cooq lerxe de la dfait sW> 'a gutrie franco sltemsni I S — Des Cftblogramtnei partis le Itj.u-.' patient de Xtor Ctlljje graissant tu l,.uo uu equivaiau d') Coitc(at'. — Je et ois quii y a la " renvavee aa veadredi > Uiri coip% dea Caidiuaux uivisa en """• l P te P" 1 • ' s -" %  ' Qongrtf allons s?et des attributioas pa.ieuiires. a„ • r* • n CesMH du papeje Sacr Collge par. ASSISES Lriilt E iell08 •JCipe au lOavernamaOt gtaeral da p ir # ,dowance da Doyon du Tribunal de pre i fc'gtue. Cer es, a la mon du paire %  " Instance de Hort-au-r"rince les asstsescriI ae lUlUt eu conclave pO-.r l'lec !" ,n ^'" *t SUS aunc sont tues au Jeudi 2 tau de son successeur. — LadistiiC Hl,i P' ochjin Par S4NS FIL Washington as— le outre de Barcbfield, d'antns ont t cbls morts y compris Scnora Tiginia F. Frand, soeur du Ministre de Gnatela, Cspt L. B Warner B. S et sa U ni .ne ma]or Charles Cole, Madame Anna We-lon, femme du colonel Charles Weston capl Regina'd Vants, pi.ident du Plan eis Bit k. Frcde nck Asbuiy, de Virginie, ex officiel de l'aime angla.se dans la guenedes Boe s, D niel K Jack on, couitici tu proprits, l'bornas Fieraing, vie prsident du Tei montai, Horace Dou g as Hilyer.membrr d une tic* vieille amille et |ohn et hlizibcth lelfises, enfants du vice prsident du Sou hem Bar way. Les sauveteurs ont trouv A'.ber Buetler pris sous us tuineset quand lia commcovrant i 1 ei tiicr i p . testa disant que daut;es prs de lu. tict plus eudomm.;gs que lui et dcmandaqu'iUfureni enlevs d'abo d et quand huMBcBI ou et a Jf • -J MO ut uu. heuie ap i Le wongicssman |un Smth qu lui sneusctiieat b esse d.l l'JsitHHi de sou exprience. U raconta que l'oi chMtIf jouaii une jolie musique en .i.compag ie:neu du fl.n u.niqu c Soyez n.he vite, Wai i. g to.d. Sjudain, une chute bive de m.ou nene eut lieu et comme j ugi du. du U, une grosse ma-.se de e .b u mCaSiSOLS DUB sige qu.na le ton eniier sttiondta. Le b uu fui ai tieux puni les dis des am.ius t dis entants je ne pais ddire cala comme je l'ai va. # Ces pauvres enfant hommes, femmes criant et pons>ant des plain tes Ce fut seulement queues uns dente nous au b coi qui purent djuuer la voie et o'iancrent sur le parquet au d SSJUS. |e oe sais comm nt je pus sorti so .s ce p ids de os aeoBsna, mis je I l auvai uu trou et mt souievai d.; debiis la soitie. |e ne puis me iap peler avoir vu les auties se tr.laei, mais ils ont d le faire, mon esprit Georges M i d't Vitruo Du Royal Aquarium it Londrtt Hat les causes un sont non. |en couviens, ue s'tablit pa mm lfii imtite ^ ates >1 prime face. Corps Uijitlal'l* et As-1 semble nationale eiisum le Freiient de la Rpublique sont, dans noue Coo-titntio ,deui de oininations qui d'esambla .. an Q ilrol. lb roi Victor jqul peuvent servir deiemDiei pour j^£*-^^ v,„ .ilwfbel Ui abaudon du VaUcao caroctrwer, preiear I sacr LolUg.\ u u e dln4lriUtloa ot d ono uece prtyt '--* tous ionuant de Salut p *"' e ctt fwmu pou U' le Couclave tonttouts (au re.atejxe U u+m i[m* 4M |au NraeWti. ][>• HeproeMUiioa r lUaia ai* wu • %  s iaic "Y^nt lieu au milieu de U e^mi* en libert provisoire, grau.de l emp ,neus dprisae et nou des destiai ^ Il y a quelque vingt cinq aai sait West Indies ( New Previi American ) un jeune indien, U la famille revendiquait, avec ange lhjo.ieur d'appartenii ils f ai da Gnral tirant .. Aveaturier.1 tant qu'on appela Georges Grantj gagea dans le fameux cirqne c oum dont il devint l'lve pr! t\ dont il fut 1 un des pms brilli gymnastes. A la su te dan grand acci, oblig de quitter le Cirque, il batqua comm: pilotin bordai navire anglais. S*"Vie ds lors est on viitablei man. A la suit: d'un c R x-de-r pouvantable, le navire qui o\ le jeun^ ho nme. et si for'attj autrg•. J u i ioc disert et arn -at lan K es de Sin-S.lvid Ouaue personnes, dont notre parvinrent i se sauver sans vltei sani vivres. Au bout de queli jours, desicaes sauvages, kids e passrent non moins horrible^ celles au trmeux c radeau de M4| Li faim pouvantable, auoee, ces m .lh -u ; ux I. s uns entre I ires ; Georges Grant chappa ail commun eu se cachant dansi grotte o il eut pour seuls alil des coq uilages et de la terre. Il tait depuis plusieurs serai dji, seul survivant sur cet .'ot, qu'un navire de fNasssa paii qaelqu: distance au large aperi vgoaux d'appel, le recueillit i' bord et le dbarqua ea Ans. Natarel.ement, son aventmi faeon merveilleuse dont il avait I p la mort ea se nourrissant cneais peu ordinaires : des c les ai de la taire it graasl l-bas. Les journaux rpaedin *ats d encre poar expliquer Les doctes mdecins discuter perte d'hileiae sur ses facalts tives et siomachiques. Les Im os accouruient en foule prei monts et merveilles Grant ; laisser exhiber par eux. Ceci dcida de son sort, G.ait : gagea avec 1 un d eux et, sous 1(1 ue 'Saint Malo" parcourut tel 1 mnqae, New Yeik, Chicage,l eelphie, etc. Apprenant son succs le dif dd "Royal Aquarium" de LOB* t veau ej Lurope.A Losdre/ eut UQ ^ucei fou. Les mJecisf' reu merveills : TuaU'eai,! 1 ia.keui.e .e jUinomnia H**] \ u <: i!!Jf!a)i !1^



PAGE 1

LB^MAT.N m Gurit 1 Recommanda par Protesseur LANCEREAUX. Ancitn Prsident de l'Acadmie de Mdecine, (Jans s0 1 TRAITt M U COUm 1 ,1E PAPIER FrMJNIAU Briaaraadum... %  • %  '..,ur... •.mnllmaMIal dMiitoailiHMU'l!', !" ,ji.,. i, OpprMilM tir FHUNEaU. S3.B.:V,n.hfi. :,(., p-.-mai .,' -r rr'iBp %  -• -1--—-i^' >v -^^ic^i-* : !> -_ 1 df bout l'an Gouf.V Rhumatismes GraVclh A rtrio-Sclrcse A tireurs L'URODOVAF.. estaurKumsl''. • oe que n quJr e*t h la j.7:vrc. la Varaiatnli s ft i'utfi-r i> •i2 i %  . Fl ib!iai! %  |a %  aaW->. l*tel %  : i :• U '•' %  .. %  ....• Vaillant $ Houet Agents gnranx pr &Mtt,1720 Bue du Magasin u r'Eui Samedi 4 fvrier ti l|2 du matin, il Mia chan la Cathdrale* m M mf see ri bout dp l'an A la mtaoite de I lil.lSTI \N Y s I de la pari mta u.tio et de ses fi rez i tœur • l'on au Prines Carnaval Travestis Cotillon C'eei au Compte b m Hatien que vous trouverez te plff* grand choix. | Algocratine Un Remde merveilleux [contre Mig-aires, Nvralgies, Dysmnor 'hets ou Coliques menstruelles Grippe, Influerza, Scisiiques, I.um b ji'n Ut cachet suffit pour supprimemm MSaySt M nu rifrra a b en le teint cuivr de lip / ^/ //' ## //liuviiwi l/a MAA, M 1! porte ircuHarbes i fav r i ^,. lot*** M U> HieWA fOUr JOUV tfii lu. donne un chic sp rial D KilHj&ton Ct Ut • ]'ti )l11 i > C •ete un peu indolente, il std'tn I „ gjwcetis facile,gaitt toujcn.s i><-* arrangement* tpciaUT, seront e,! 'd'une courfoiHe et hll 0 'N a,MP ^PditfU^ qui VOU Iraient ^;; ,eav soopubi.ctt S esadP'o/i/er de celle ocengion pr voie d ^ilhrureu.einiti.tiv.delin !" Hbord HeUt (l Klll fSton polir Al W ; la p ? pu,alltnderm,au • ^ on u ^ r, ice le 30 Jau\ier I9iS "tTpe^^r£^ .teamiT'IlM r W . fl tl *< por/, tia Surf 0 ^iid /a ^if^^SS / r e t e m r m r • Vc "' Y mk koo Polit company k A 7 et Fr#V; voulez protger la p;iu >Je vos lei avoir un Krillaii kiii ni et S' V.>tJS chatissurfs, Si mis o urable. ^i o is v oi'./ contrer la couUur et lafotp plesed^ ces cbtas tiret p>nlant lon-te nps, emoloyes'a reinrque MONOi /MM. Fabrique gpcialera nt pour ledimei dits gaolenMD du lii^h iif e Kllc prog le peStu des ctmitrirefl contra Ihunudilc et la cii tiet:r, Elle et tre ieleuf ioupl^M a i ronsere leur brillant. I) .'mandez la mari leMOItOGR l.Vl. c'es; la meillure de loutea le irijiiquti, Geo* Jean sme Ag fil pour lluili Utat - -. ranr*<-, uc j'y nu rdJ" Sm . **R m*.l su..es c!ti ] 3FTri arhj-dniai ^••œades Ga ni-. pJJ2f.iiiteria -p.cUce lt "Mraord.naire qu'on puisse \oir. V. : tanereitmefits %  te la,e ArtnnrC Hc, 'y ,pors fl| t t ft les autres parents rerre ^'•Bieat tons ceux qai orl II?*]? leur d0D er d *> tmo %  atmt. et de sympathie i ^oo de la mort de "leur petite [ pient de croirn en rtscur, i P'o'esde graiitade Cin-Varits CE se ut Le conclave fc avaa,in ducunlae i Lpmtsttvm% /led te/ (v//tcf. Port au Fr.nce, le 1er Fvrier l!)2? . #. CLEMEMS, Ag ui ral llel^ 'Pelite-Batlerie Jacmel 6\ Rue #ip / # P^^e Batterie, 6 Les nersonne d$ireus>* d "Oyait* JacmeUtrvuvmtnid bonnes accimmdulwns dans cH llod tihU en lace de ta mer, n plein luarxer des a(ftires f t Gui ine frettiitsi e* amricaine. Pris modrs J^JiSm %jk tlit, re'oimns. Lique;:n Frant ses ul VFh d'Espj DP. Chatiipagncs v\ Vins mous eux des meilleu-es n. n }i..s. M nie-r pATRIZI, retenu deioirunenl de France atajc u-i m^riel touUrtfot pour son Ho ei, er^ieot sa iiotnbreue e i choisihmlle (jue / es pni ipci'Ul lerool ablii partir ,lu lr Novan • "repour les PeVaioiii demi et Peii>jon< CHLCftOaE, Dr.BILTE DESCHirme SUJ..I "'"" BMVI Wltp**tnAmT H ...... Bsii •iiisnai >, i-rrit par llii nu' '"' PI WVj client* sont aviss que i menu de. luire Pn'Ct'ai nne grsildfl riuc'inu sur tous les r>rix des cprrtieili que M ],.\,y, n u • ^ pour profiter de cette rduetion le doivent t adresser dt*cten enl m d i our leur command Soidi' garantie et livraison nr.*mpl. f Henry Stark VT Rue du Quai, en face, dt, tu dire. La .Nu.t et les jours d* tAte, B"drp-Hor o" eb\ t d'ataliei Mr F'A-h..-i* 8^1 liut deaf.oi.forta No 6Hl en Lee de lancioDoe ca'UJ'8r* Q



PAGE 1

Le MAI IN GASOLINE ET KEROSIME LEHN & FINK INC. iVetf* v*tion 'bitroftu're en !/#, /n marque 8HE • tf eoiiituo et appr^cit* d*n* le monda muer. Ce*x qui en ont dj fait /Vas vous -o f qu <*aHhl*hc SHELL e*/ >pc aleme nt recomm ndabla po *on rendement mantatnux et quelle rienausse ptt le moteur y race non raffino/ment pu fait.* 1' VCU evij ueront n'user que la Krosi e SHEL suprieure aux autres par *#n degr 15oe elle donne us [.<: vous nervi / que dea Cira ^eade la Anaer.can .nue Poliati Cotn paoy Chicago, qui coneerveut ta ti ipgaa et le ii IIMII' dea chauaaures lia co'ent BOfiiieur martel par leui biniju qualit que on'ea iee> autres fDarqn-n. Kd veLte darn ka boMiea maiao.s A BENJAMIN & Co loti Ru Uoirn Ag-nia Exclusifs pour Hmti To Let Large Firc* Proof Hall Havirp on atair? gaiiery. sniable for a Banck er any up 'o-da Office. Yery araciooa a* a VVara asasfi For u formation arplv to : Perri STARK Rue dn Quai. Ave A No 117 opposite to ihi Raitroad il non. tous p oduitspharmmcenVqup%et a /•' vendable* dan* une pharrm SP*'* HLITE' I.J--I rlAg-nlP^an •• 0' % %  CM, *h vj„ f l.ysrl, M*b cco denlif ice iocomparaole 11 il . *< Ci) • o al u pO •! 'le L a f i • Po id e Tlcmri I # C est l'exlraie bon marth etc. *•? Demandez le prix eeuranl irSOL : le meilleur et le plut cniisaeia.as *• dtaiafsetanta Le dsinfectant ssaplsy daas tous lss grands hpil • UAE petite cuillres 4e Lysol *m uns fitft dwu danns la solution 1 lo 1J LUX 2 oio mois 3 oio (Une pinis reprsente emiron la ceilsnaacss ieni vert Le / viol s'e pla e particulierspienl as lssess as : nei'?*Tuberculose, luisclioa. Morsures ds ckiens, Piqarss "res d'insectes. Eruptions 4s la psao. ilsssur*s. Platsi, "" Baie, pour 1 hy*iue persenusIU' la toilette, 1s bai*. Dan i Ures des nal^(ie8. la chambre a 1 1 bain, le wa er closet, les Avant et apr lo balayage; Pour cicati is#r lss blsssnres dss el le? ienir propres Dans Us accouchements et las temps d'JMimw* la Lysal s'il plus que dans tous autres eaf Aytz toujours une solution de Lysoi dans cl chambre de vtre appartenitut Qbaqti4 tiacn ctnltnt un presptetut Lehn Fink Inc. Lon H r Thbi MiW YORK. gtni peur M*i* For Sale Chinese ittstnra.it Located ou the Miin Sireets oi Poit au Prnce Adreta La M*I>K. Lisez & Mditez .M,Ml..iues ei .Vlfssieurs a voire irvicsi uvt/ CODC le lameux K(LA CdQ recherch partsul daas les l''cvince8 Oimiie daas la l apilale l>f Kola Coq sur vo'ie layre ur la destruction des Mauchss. he ctSce •' 'h s junin.i. Foi puai pb>ase api v o th m^nii oom.oii l-u dliaiti at S.ict Met, whwit lU iif.aai is :n veer I %  %  % % %  — ~--W—.. ,. ... ... Maris, Fiancs, Amoureux. Qui ilestmarasss sur U ch$ix u'un eadsci a//rtr, araW vous un Lxlratt t D^an (Notri i Moulin Jolx i rtmdoustan, ij nxeres traHnt e Aiw/e lu par/uns de U /immi chic, tt ^ aurez un MACtatstai de g%i et de Ure pour un minimum nY maniez aussi ta **udrede nx Divan Dlom , on mn une merveille, Ln weme ehez U*.iun /t. jfo'ftn ladasn Mi rue tiotfne t o.. M mes 1 reye e; A jnam. Boit. En stook eh* nuJai dne derrire te Sem^aire. dJSUS J nM erw ?* * rauns pour lores,iu crimesdi des fard, euu de Ceigne, rt ^s, o>.ylu>rsle tout prix modt* A. ul.\J.iii\ Cie omit, txuuii/s pour HdUt Igfi HU£ L.*g\&l*^4



PAGE 1

QsktiMnt auue Ne 4K t Mt"ta Prince, Utit* dment MAGlOIHf %  • 20 Matin Quotidien Mercredi 4cr Ftrur ME Il est rare que des koM* iiKsuulsoi mdiocres au pouvoir aient des ides honntes ; ils tripotent toujours. NAPOLfcON KltDACTlON; ftae Amricain* (HD. i.c.b Un Discours r D'Henriquez y Carvajal Nouvelle Compagnie de Navigation non personnelle qui ne soit celle Ce voir le retour du peuple Dominicain sa ccaditioa de peuple libre et souverain, seiait une taise de CIITI sion. |e msestimais cette politique I.UIK1 Au mt s de kjvtmbrt dernier eut liet tu Thtre Coltn Sant'gg de ls Ci %  btilerts une riuntn patriotique trgew se p*r lAssociation des jennes Jomim itms. Le JDtcttur Menrique^ y Carvc ial prtnt le discours suivant : Messies ri, ; En vous adressant la parole j'a: aniesce l'invitation que vient di Me taire le digne lutteur des cause viles, Mr Frano au nom de l'As < dation des jeunes Dominicains, doai il est It Prsident Santiago le n'ai nis pas voalu usurper cet granr auditoire le temps qu'il doit cessa •fer 1 orateur dsign, le Docteu< atrella Brena, oigu:il de cette ville 't plus encore de la Rpublique toute fi Hier. Si voix qui va bientt rsonne Ljtns cette enceinte, s'tait dj far Btendre dans la v lie de Mexiqusein du Congrs dOuviiers Fan Ataf ncii.s celte occasion monta, o il s'est couvrit de gloire er Jant avec sa parole vibrante et y geste plein de d gai', 1 honneu' la Rpublique et de l'Iodpen ici de la l-a trie. Force m est ce idant de rpondre au drsii d Pissociation des leune* Dominicain^ las censacier un moment a exami I) bien que dune f-oon brve, le lme actuel de la situation poli de la Rpublique Dominicaine qu'il s'agit de chercher une lition adquate au prob me Do [•inicain,comme il arrive dans tonte %  Chose intressant le salut du peuple gui ne les intrts des hommes, "tirgit toujours des ides d une des iot.ts compliqus inter ment, car, tont le monde prtend ndre la solution aquite sou Mais justement pa>c que le Watts d'ides sont distincts et lUsintits en JU sont distinct?, Mrive logiquement une diversit ^riterism, ce qui est de la plus "*•* gravit dans la discussion dea Mmes sociaux et politique*, les [ %  •filent le b.en tre public et ib*rt des peuples. its circonstances exceptiou >lt imprvues je me tiouve de 'Ont, ans la tte de cette situa Offiplique dn paya qui est Mt 4e douleurs et de tortures. • %  'i jamais t un politicien de nJe vivait l'tranger de 1 Miaxe ans. le fus appel par compatriotes % %  Bornent c la M fctnble des confisions rega JJ ins lt pays parmi les hom ie > plot miients de mme qu* 1 esprit populaire. e vivais a %  g loin des f netnat ons et des binaiions de la politiqi • Dom une. Ancun engrgeraent ne m'u pM aux pa-tis politiques bien JlMUit je voulus de .etuser mon sur "'"! d t e J CB ; *our. ,„, Gouve.ntmen '" w '' 1 f! ai poste aussi lev, n s tait tromp. * "* ** *'* *C* U U^ alors comme maintenant, quand ou atitsnait que j'tais ou que je suis candidat i la Prsidence, jadis ie ne >e 'us pas et maintenant nt>n plus. le ae le fus autrefois parce que d aucu ae fscon je ne pouvais accepter 1rs responsabilits personnelles et histo riques, d an sysime de polit qne que THe UU VctOUr, le* pH'tS (IH lit 11 IDlll'*, ^J^&^Wa****** ** Cub*. Portrt,u-Prtnce, La premire ligne vapeur d Cuba vient d'tablir un stvkm de b ifeau gui fera men*ueliement, Palier cm ttrt maintenant parce qae \* suis — %  % -— "TT W ""^ *--* -• *r ,-,, %  i,.*^^, e premier S p.sclamer la neceisit Monte m Uhri*H, PaMVOm Plat a, S'UlCheZ l'une union parfaite entre iti Domi 0 r , ... licains et je sais que tou-e aspiraG* Ot JeUlt (le L'OiUo-tttCO. Leur premier vapeur "IlA B I A 4" un de* plu* beaux bateaux de la ligne ei ns 5 n>eqninouscoivraiid'opprob ( e. pogigjiaftf t*U* l'H COtfort UVitlerWl qui nous obscurcissait, qm nous t l fl HmiiUV lemesutdt: quand nus compa%  • l UW el lU nUVUlie. noUs m appellent au saci ftee, il t.ut que j'obisse |e baissai la tte .t paitis par le premier ba eau de Cuba directeme.n pour nos ports et S6r 2} heures apte* je toulais le sol na ui toujours avec la tte baisse comme celui qui obit humb.ernent i uu mandat de soa peup.e |e la re dresse avec dignit, LUIS pas hautai uement, quand lace 1 l'occupant je du sauver l'hoaneur de la Rpublique en me refusant i signer le pacte qui stibj.gua t e peup e do n lesMs ois quo.que nomm par re ui de wlique et romain dont noiis soin niSmto Domingo. Ses cec sons i?ns parue intgralit.— Ds lors, I ne tout ce qui se rapoone au sy 'm; aurait nous ind ff er di f%voir financier et conomique de la Dpu iajmaiit lonabe de a main di'ine onque seraient au-dessus du pouvoir nomme prdestin la tiare qui, du Congi National, de mme que P* r arr t du ff* JLilft? mmut " m lauijuat ligure de Btot) t \V. > 1, Mon initit.on iniiia'e a d-s m • ao. Une la Rpublique devait ac tire8 de la Thologie rsulte des cepter aussi qu nu Chef M lltaire longues recherches nnpo-ies par Amricain aide duo nombie d'otn mon dernier ouvrage longtemps ciers galement Amricains q ','1 ju! achev, jointes I etuue l-i gaves grait ncessaire, assumt le com problmes pohtiqaes et sociuux agi maodemet e le coutr e de toutes ts en Europe S l'occasion d ta les forces publiques Dominicaines ei dispan iou de Lon XIII, I loqaeut que l-autoni de ce Chel Militaire, e b9availlant IVOM aea eusse* oV'Ko par le Pis.d.ut d s E L ^vn.es. et de l'Afnqae confie a s F l l'œivre tainteinent civilisa 1100 de ..j.s fui aussi u U... as Je out. • ,LAVig c ri5, diliuntre meaioira. Le (d mvre). jsocisliaiae, eu effet, bat ut ce mo 70, depuis l'aon) 10")7 o ils h' tHient que W.Les uns Boni ci \\sia, prjprio motu par II Souf raii t'OOUfs, les autres nouus par lai sar la prsenta.100 dt grauds K t't comptant un contingent trs 1 ou Die de cessortissants catloli lues lomiins. — \ l'ortglos, m dorotari s'intitulaient oaidinaux de la Co 1 iouue, pires qae les Cbsft d t) 1 ||J les pies u jient taient dssVTtts .ouron.ies L Espag .e, laF.ance, la Ba.gique e{ IHS £ a a-Un s son les plus une •• 1 K a s en posa W — Aujoard .. i, la F ance s'est Hd j ige >e ra g pr tournant qu'oeen .'au I Autri .ie dont la pi-ice .; i'ores et deji pris par la l'olog.e peveuue a la vie dlvat. l't fcit,. Le cardma'&t u est poiol -me t J IC t'Oij hirnrchiqueiueut reli^ieus^.Ei consquence, ceux qm ont le p vilge d y accdeisoiu mes JJ corp"cclsiaatique lud^peudamment de lchelle dea ordres sacerdotaux Be %  a des Carliuaux-Jiacres, prtres et i ques. Ct">t on ION PcusN-cola" If qre l'hct on i u p>pe entra dars les at iribuiioi'i rardloHlinefl; et |P collge des Csrdinsnx sntrieor^mnii, li %  •i" tvn : lt mlairi ( gr ment du peuple ) et le taie .lu Cur th in 117;), Alexandre III renot l'lso torat aux Hidinaux excli||ivamanl; •>t une ro'is ituioii de Q ^-ire W lttltJI i secret (IliJI lliii). D'aol H part, le sa/ant th)logien tbb • Bertrln nporend 'jje t de l\, dans la b 1 1 le Coiuulturi, denvofto, sec 0 e de HOU vivant, rclame, pour U validit ds i iectio i, la p ^sencau 111 uns .le la moiti plus nn da tous 1 M cardioam vjv mN et le |eai liera d 11 vois 'l->s votiats.— C n i M 1 • itiont, est 10'i II %  -* ;e •lent corlgsr d 1* dhctaosiWfl lei anciens procdt, accatet y*ls pratique %  N inobstant, dans ia suit^. co ii .-ai laravant et ooraroa tattl dans tout ce q u %  trait aix iltaires de 00 munie, las travers IOJ raux et humains 11e soit umnt n- ts endormis au fond des moa Les inflaecoet diverses, les intrigue* sous toutes les (or (I) Il ne re-m".r.enr aucunement le caractre profonde ment sacr du onclave; et, pr %  eut surtout, bnri das lUrdinux se niorcupent fort,su sem du coilg-. IH taire p. valoir les, intrts resp^c lits de leur uatiou lue ou da le t jjouve.ner'jnt Ce te impeitectio morale, ceu est biin une daua U jnconaiance, a engendr la coutumo le voir dans le trne pontilical I apa nage de II uatiouali itahennt, •; dans lt).ne le si-jl inadmiss-hie de la P .pa.'t--Li i^uesuon, 0.1 le do t reconnatre, o'ei pas sans offrir uue impo tanct e hnique nullement n ghgeable, si l'on considre la qualit evo.utive de race. Ui autre point digue de leiuarque est qua tel li at europen, Intress au piemier chef I tzsltatioa d un pape, voudra cre arm d uu veto pour, tort oi rai son, vincer tel candidat au pontili cat ou intirmer le suffrage de tel squadruniste ou Cardinal papiliaut. On a toujours dit, en Kiropa, qat ce fut le veto de I Autricne qui barra la route au Cardmala.'crtaire d ttii i.ettemeut disign, par son tat d> services et ses Inu es q uh i la il lectielles, pour succder au regratl Lon XII 1 Runis conformera nt une '0 de Grgoire X. les drdinaux forminc le Cgoclave ou collge des fiirdi naux, sous la haute direc 101 du Gard nal-doyen ou Cardinal-Cam-t lingue — Alo s ils sont des concla vistes et assists pour les servir, chacun d'uu ec<-laiastiqua et d'u.i lalqae. Dudcura sont tn C juclave,',c est Mire al. s ilum mt isols dans de-* ellnles ou c!iambrjs (hs.'t G est de cette rc usion qu'est venu prcHem-mt le terme coiiclave/um et c/utus ou di/tj,a\/ec u-ie clef, ce qui veut d're que nos Girdmaux sont enus so;is dtfKn effet, ds la veille d 1 scrutin, da M Il lOirs.touti 00 nmunicatiori entre eux t les amlHmtaura arcrditt 10 Viti MU, 60 n n • wee lea prlttt qui y rsidant, est hrmelie nsot li. terdite. La mesure entre en vigueur des coups -le eloebs tioti par iq Cardinal doy-n.81, pu tir de ce te heure, H sortait du conclave, qui est 1 1 Ilojal amnage on csllules, un Cardinal troiverait, au retour, ports closes et serait ainsi txuiu du scratln. Au sarp us, les courte rapport!. lotsiu.iieut pour raiiineuistioa, ont lieu p^r dos toori qm sont refermas • -t Kcells aprs chaque repas, lt< celules eiies-inaies u'ayant u^j'uu lour *(iqne pjjr les arer e' leur tourniruupeu la lumire. Inutihj


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05588
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, February 01, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05588

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
QsktiMnt auue Ne 4K t
Mt"ta Prince, Utit*

dment MAGlOIHf

20
Matin
Quotidien
Mercredi 4cr Ftrur ME
Il est rare que des koM*
iiKsuulsoi mdiocres au
pouvoir aient des ides
honntes ; ils tripotent
toujours.
NAPOLfcON
KltDACTlON; ftae Amricain*(Hd. i.c.b
Un Discours
r
D'Henriquez y Carvajal
Nouvelle Compagnie
de Navigation
non personnelle qui ne soit celle Ce
voir le retour du peuple Dominicain
sa ccaditioa de peuple libre et
souverain, seiait une taise de cIiti
sion. |e msestimais cette politique
I.UIK1
Au mt s de kjvtmbrt dernier eut liet
tu Thtre Coltn Sant'gg de ls Ci
' btilerts une riuntn patriotique trgew
se p*r lAssociation des jennes Jomim
itms. Le JDtcttur Menrique^ y Carvc
ial prtnt le discours suivant :
Messies ri,
; En vous adressant la parole j'a:
aniesce l'invitation que vient di
Me taire le digne lutteur des cause
viles, Mr Frano au nom de l'As.<
dation des jeunes Dominicains, doai
il est It Prsident Santiago le n'ai
nis pas voalu usurper cet granr
auditoire le temps qu'il doit cessa
fer 1 orateur dsign, le Docteu<
atrella Brena, oigu:il de cette ville
't plus encore de la Rpublique toute
fi Hier.
Si voix qui va bientt rsonne
Ljtns cette enceinte, s'tait dj far
Btendre dans la v lie de Mexiqu-
sein du Congrs dOuviiers Fan
Ataf ncii.s celte occasion monta,
o il s'est couvrit de gloire er
Jant avec sa parole vibrante et
y geste plein de d gai', 1 honneu'
la Rpublique et de l'Iodpen
ici de la l-a trie. Force m est ce
idant de rpondre au drsii d
Pissociation des leune* Dominicain^
las censacier un moment a exami
I) bien que dune f-oon brve, le
lme actuel de la situation poli
de la Rpublique Dominicaine
qu'il s'agit de chercher une
lition adquate au prob me Do
[inicain,comme il arrive dans tonte
Chose intressant le salut du peuple
gui ne les intrts des hommes,
"tirgit toujours des ides d une
des iot.ts compliqus inter
ment, car, tont le monde prtend
ndre la solution aquite sou
Mais justement pa>c que le
Watts d'ides sont distincts et
lUsintits en Ju sont distinct?,
Mrive logiquement une diversit
^riterism, ce qui est de la plus
"** gravit dans la discussion dea
Mmes sociaux et politique*, les
[filent le b.en tre public et
ib*rt des peuples.
its circonstances exceptiou
>lt imprvues je me tiouve de
'Ont, ans la tte de cette situa
Offiplique dn paya qui est
Mt 4e douleurs et de tortures.
'i jamais t un politicien de
n- Je vivait l'tranger de
1 Miaxe ans. le fus appel par
compatriotes Bornent c la
M. fctnble des confisions rega
JJ ins lt pays parmi les hom
ie> plot miients de mme qu*
' 1 esprit populaire. e vivais a
g loin des f netnat ons et des
binaiions de la politiqi Dom
une. Ancun engrgeraent ne m'u
pM aux pa-tis politiques bien
JlMUit je voulus de .etuser mon sur "'"! d* teJCB;
*our. ,, Gouve.ntmen '" 'w '' "
1
f!
ai
poste aussi lev, n s tait tromp. * "* ** *'* *C* U U^
alors comme maintenant, quand ou
atitsnait que j'tais ou que je suis
candidat i la Prsidence, jadis ie ne
>e 'us pas et maintenant nt>n plus. le
ae le fus autrefois parce que d aucu
ae fscon je ne pouvais accepter 1rs
responsabilits personnelles et histo
riques, d an sysime de polit qne que THe UU VctOUr, le* pH'tS (IH lit 11 IDlll'*,
^J^&^Wa****** ** Cub*. Portrt,u-Prtnce,
La premire ligne vapeur d Cuba
vient d'tablir un stvkm de b ifeau
gui fera men*ueliement, Palier cm
ttrt maintenant parce qae \* suis -?- "ttw ""^ *--* - - *r ,-,, i,.*^^,
e premier S p.sclamer la neceisit MontemUhri*H, PaMVOm Plat a, S'UlCheZ
l'une union parfaite entre iti Domi 0. r ...
licains et je sais que tou-e aspira- G* Ot JeUlt (le L'OiUo-tttCO.
Leur premier vapeur "IlA B IA 4" un
de* plu* beaux bateaux de la ligne ei
ns5n>eqninouscoivraiid'opprob(e. pogigjiaftf t*U* l'H COtfort UVitlerWl
qui nous obscurcissait, qm nous qui poussai. ;a Rpublique ( cabines die (ujcc /ion tV premire*
m""tecfi;m i"eSiTwa"S" clei et couchettes pour les iroUi-
u.kh nu,-ment strilement meg ) a touch Port auPrtnce aiuedi
en dhns des con- < ,.., -
dernier le 2& Janv er en roule pour
^fi^tSStSA Monte-Chriti, Il sera de retour
t*orl au Grince vers le 8 courant pre
Pour plus amples rejkse
a

Par
pour raliser du bi
dnons absolument dtavorab es.
Le ter
Jj occu
des Etais-Bnis. Le cadie de dsola-
ion ei de perturbation qu cirait la
Rpublique produisit de i# cra.nte nant fret et punsugers pour btiui tuyo
et de la tristesse dais me b a.e Mais Wft iAtUm t>t lfl HmiiUV
lemesutdt: quand nus compa- l'UW el lU nUVUlie.
noUs m appellent au saci ftee, il
t.ut que j'obisse |e baissai la tte
.t paitis par le premier ba eau de
Cuba directeme.n pour nos ports et S6r
2} heures apte* je toulais le sol na
ui toujours avec la tte baisse
comme celui qui obit humb.ernent
i uu mandat de soa peup.e |e la re
dresse avec dignit, luis pas hautai
uement, quand lace 1 l'occupant je
du sauver l'hoaneur de la Rpubli-
que en me refusant i signer le pacte
qui stibj.gua t e peup e do n lesM tm S vena ent de m'tre confies.
Deux proposiiions lurent faites au
Gouvernement Dominicain et qui
constituaient deux exigences humi-
liantes-
Lt Gouvernemtnt Amricain di
le if Novembre 19.;
Le Comptoir Franais SI
Tranquilliser-vous.lacteur.Je ne
viens i'8-i vois met re l'esprit et le
coeur a tortur, en leur irjtligeant
avait prsent des tiradaa sur le rcentes lec ions
mont son plein sur la sol tremblan1
du vieux mon 1e l'uia, que d'ide
leves g veillent dans nn caivetu
cjltiv, la pAQido de I institution
iid la ttirit 10MMine ! *)ui boii^h
ut jamais I* sparer dss norme-*
bouleveraemen's en n^station de la
civilisation moJorne lille du Clins
tianiame conjugu avec la Renms
biom?... Mais courons vite llpc
au rl4s,dc, Jia------------,,.,., oul!,..r..^,_or. ~t^.i2^^",'il,,},,,S.,-K
nos jourh, lit se nomment Card n ux
suivantes :^
10 Uu'tl doit accepter
'jugrent de mia
dordre diplomatie
(I
leV#
aux (.Duve.ntmen s q 11
issions temporal
, que et pour les
*"e essentiel emem nationales De
ViUSnp0Urit2 wP^qucr l'tonn
Hetlaiurpise que fi natre en
toe rappe: ir,iteDdu d'occuper
|""-4en3e de I, Rpublique.
c" appel H..t f-itaarsdescoM
J-* orrruL:, il et p.c^quc si.,
Ju.s dclic l'houneui duo.
ne fut pas tvl au peuple Domiai nouvelles dilitt, ni aur l'aioctinn
ca'uet.il.a.tdit que le Prsi irsidlitio'lo I "^Jo 'P^U'eur nombre peut monter jusqu'
dentdes Etais Unis avaitdcidquii nous donner on Ch?f supratp,'.
avait le droit d imposer au Gouver CD*r*e de ''crasante responaabii uement Dominicain les conditions ?** destines UaporalltS de la na-
tion bai'ienue
., L'lection doit sag t ici est eelle
e ont.de ^u proCDaiB pape qui endotiera te
du Conseiller hinannti Amricain K neux fardeau des destiaes api
dsign par le prsident des lit ts U rituelles dn monde catholique ap >s
ois quo.que nomm par re ui de wlique et romain dont noiis soin ni-
Smto Domingo. Ses cec sons i?ns parue intgralit. Ds lors, I ne
tout ce qui se rapoone au sy 'm; aurait nous ind ff er di f%voir
financier et conomique de la Dpu iajmaiit lonabe de a main di'ine
onque seraient au-dessus du pouvoir nomme prdestin la tiare qui,
du Congi National, de mme que P*r arr,t,du ff* JLilft?mmut
" "m lauijuat ligure de Btot) t \V.
> 1, Mon initit.on iniiia'e a d-s m
ao. Une la Rpublique devait ac tire8 de la Thologie rsulte des
cepter aussi qu nu Chef M lltaire longues recherches nnpo-ies par
Amricain aide duo nombie d'otn mon dernier ouvrage longtemps
ciers galement Amricains q ','1 ju! achev, jointes I etuue l-i gaves
grait ncessaire, assumt le com problmes pohtiqaes et sociuux agi
maodemet e le coutr e de toutes ts en Europe S l'occasion d ta
les forces publiques Dominicaines ei dispan iou de Lon XIII, I loqaeut
que l-autoni de ce Chel Militaire, e' b9availlant ivom aea eusse*
oV'Ko par le Pis.d.ut d s E L. ^vn.es. et de l'Afnqae confie a
s, F l' l'ivre tainteinent civilisa 1100 de
..j.s fui aussi u U... as Je out.
" ,LAVigcri5, diliuntre meaioira. Le
(d mvre). jsocisliaiae, eu effet, bat ut ce mo
70, depuis l'aon) 10")7 o ils h'
tHient que W.- Les uns Boni ci \\-
sia, prjprio motu par II Souf raii
t'OOUfs, les autres nouus par lai
sar la prsenta.100 dt grauds K t't
comptant un contingent trs 1 ou
Die de cessortissants catloli lues
lomiins. \ l'ortglos, m dorotari
s'intitulaient oaidinaux de la Co 1
iouue, pires qae les Cbsft d t) 1
||J les pies u jienttaient dssVTtts
.ouron.ies L Espag .e, laF.ance,
la Ba.gique e{ Ihs a a-Un s son
les plus une 1 K a s en posa W
Aujoard .. i, la F ance s'est Hd
j ige >e ra g pr tournant qu'oeen
.'au I Autri .ie dont la pi-ice .;
i'ores et deji pris par la l'olog.e
peveuue a la vie dlvat. l't fcit,.
Le cardma'&t u est poiol -me t j ic
t'Oij hirnrchiqueiueut reli^ieus^.-
Ei consquence, ceux qm ont le p
vilge d y accdeisoiu mes Jj corp-
"cclsiaatique lud^peudamment de
lchelle dea ordres sacerdotaux Be
a des Carliuaux-Jiacres, prtres et
i ques.
_ Ct">t on ION PcusN-cola" If qre
l'hct on i u p>pe entra dars les at
iribuiioi'i rardloHlinefl; et |p collge
des Csrdinsnx sntrieor^mnii, li
i" tvn : lt mlairi ( gr
ment du peuple ) et le taie .lu Cur
th
in 117;), Alexandre III renot l'lso
torat aux Hidinaux excli||ivamanl;
>t une ro'is ituioii de Q ^-ire W
lttltJI i secret (IliJI lliii).
- D'aol h part, le sa/ant th)logien
tbb Bertrln nporend 'jje t de l\,
dans la b 11le Coiuulturi, denvofto,
sec 0 e de hou vivant, rclame, pour
U validit ds i iectio i, la p ^senc-
au 111 uns .le la moiti plus nn da
tous 1 m cardioam vjv mN et le
|eai liera d 11 vois 'l->s votiats.
C n i m 1 itiont, est 10'i II -* ;e -
lent corlgsr d 1* dhctaosiWfl
lei anciens procdt, accatet y*-
ls pratique N inobstant, dans ia
suit^. co ii .-ai laravant et ooraroa
tattl dans tout ce q u * trait aix
iltaires de 00 munie, las travers ioj
raux et humains 11e soit umnt n-
ts endormis au fond des moa Les
inflaecoet diverses, les intrigue*
sous toutes les (or(I)Il ne re-m".r.enr
aucunement le caractre profonde
ment sacr du onclave; et, pr
eut surtout, bnri das lUrdinux se
niorcupent fort,su sem du coilg-.
Ih taire p. valoir les, intrts resp^c
lits de leur uatiou lue ou da le t
jjouve.ner'jnt Ce te impeitectio .
morale, ceu est biin une daua U
jnconaiance, a engendr la coutumo
le voir dans le trne pontilical I apa
nage de II uatiouali itahennt, ;
dans lt).ne le si-jl inadmiss-hie de
la P .pa.'t--Li i^uesuon, 0.1 le do t
reconnatre, o'ei pas sans offrir uue
impo tanct e hnique nullement n
ghgeable, si l'on considre la qualit
evo.utive de race. Ui autre point
digue de leiuarque est qua tel li at
europen, Intress au piemier chef
I tzsltatioa d un pape, voudra cre
arm d uu veto pour, tort oi rai
son, vincer tel candidat au pontili
cat ou intirmer le suffrage de tel
squadruniste ou Cardinal papiliaut.
On a toujours dit, en Kiropa, qat
ce fut le veto de I Autricne qui barra
la route au Cardmala.'crtaire d ttii
i.ettemeut disign, par son tat d>
services et ses Inu es q uh i la il
lectielles, pour succder au regratl
Lon XII1
Runis conformera nt une '0 de
Grgoire X. les drdinaux forminc
le Cgoclave ou collge des fiirdi
naux, sous la haute direc 101 du
Gard nal-doyen ou Cardinal-Cam-t
lingue Alo s ils sont des concla
vistes et assists pour les servir,
chacun d'uu ec<-laiastiqua et d'u.i
lalqae.
Dudc la formation du coicluve .eo'oiien
les Hooe/idiaux temps d'une partis
de I interrgne.
E ,li .les Cardinaux lect<>ura sont
tn C juclave,',c est Mire al.s ilum mt
isols dans de-* ellnles ou c!iam-
brjs (hs.'t G est de cette rc usion
qu'est venu prcHem-mt le terme
coiiclave/um et c/utus ou di/tj,a\/ec
u-ie clef, ce qui veut d're que nos
Girdmaux sont enus so;is dtf- Kn
effet, ds la veille d 1 scrutin, da m
Il lOirs.touti 00 nmunicatiori entre
eux t les amlHmtaura arcrditt
10 Viti mu, 60 n n wee lea prlttt
qui y rsidant, est hrmelie nsot li.
terdite. La mesure entre en vigueur
des coups -le eloebs tioti par
iq Cardinal doy-n.- 81, pu tir de
ce te heure, H sortait du conclave,
qui est 1 1 I- lojal amnage on csllu-
les, un Cardinal troiverait, au re-
tour, ports closes et serait ainsi
txuiu du scratln.
Au sarp us, les courte rapport!.
lotsiu.iieut pour raiiineuistioa, ont
lieu p^r dos toori qm sont refermas
-t Kcells aprs chaque repas, lt<
celules eiies-inaies u'ayant u^j'uu
lour *(iqne pjjr les arer e' leur
tourniruupeu la lumire. Inutihj


LE MA UN
x> Gat>lol
Parisiaoa j ^ou^les Etrangres
U. S. Navy News
JEUDI
UD mm de toute beeut. d'un-
tiieae rare :
Le Songe dbvelnc
Eu 5 parties
Ceux qui n-ont ras vu encore ce film
doivent se rjouir.
Le complot manqu
( indit )
faim Gle. IjOO.
d'ajouter ,,uHp* instant, ont eb*n.
b*s perdes prires et .uties art?
de d oosnt la cite dn Vaifpn, le'
lasues en son bei mliquemeni olu
res. hormis l'entre primiplei d-
l'difice, rig^urtua-ment surveille'1
d'ailleurV, par une forte a de sous
coramat.ueu-jnt du marchal
Porte! et ffr.tr-PB
que
a
ne ion
de fn i
ronC'Hve.
plus, provi6oirement
iiuell/es.
A la cliareUe Sixline sapsemblen
Ipb ioinentalecteuiB pour pro
.irtr au icrotio dont l'orne est un c
lice j.a>n.mhle se tient den>
fciap^r |oMi. il i. y a point de l
ultatduaifai.x pm es votatioos.|*ran piodun a la
La tenue en cellule" eui jadis cou i"
iue corollaire celle ciicont.tar.ee qu
poorbatei leur en'fnte quand no
Eraineuci'R fanaient trop attendre l>
solution daite, on ^corrposai' leu
repas dun htul plat, eoini.fuseroer
con'ile. lint-tar du reste de c*uv
aerv a an d. but du conclave, connu
l ai* lin Id'lotirceptr ton cr
,.ui auiail pu tre CSCh Au uitquir
me joui daiiene, le menu ne COW|
tai' plus que du puni, lu vu tl U
Aoacroiio, cbaque lecteur, apr.
un aetmeni ad aie dpis dwns l'u
naon bulltlin pluaii>t.rh (ois leplie.
le'preaiier plicuuviaut le nom d ui
ca'ndidat tl le i li suivant le nom d-
l'Alecteur. Si,eul dfaite d'abord
les pl'.l dea candidate ne donnent i
ai-cuo d'eux la lU'jor des lins de
voix, lea buliems pont incinr
avec de la paille hut dlie, et leu
fume fpumato.cbtfeee, nagne l an
du dehors par une chemine
annonce, de t>.< teinte plutt B'Iet
que lu foule en ni.ppo sur touie I
place de Sa ni l'une, o a lve i
pilais pontitical, D a pa* encore ao
nouveau Saut l're iuipatitmmei
htteodu Au:anl de lptitions 'ie ci
rsultat Lgaf, suianl de tours d*
ciuiin : c'ait l'accoooion ou lacce*
que no re lar gogo piolane traduit
pur ballot, ge
Au eecoi o ou tioisirae tour.le pre
nier pi. du b. Uetin H diquera ou qo
l*elecu ui leb'tient do voter orcedu
lumni ou qu 11 niorteeon eullragi
? ui "* I antre candidul ai quel l utO<
oui il plus liHiihement fci liu.Oan-
i bypotl se de 11 bteiitiju de ia il
j. me requise, IM seconde plu so"
uiiiitt aloits tetleiueui.Us uouia de?
aitcieui* ielevr, et il nouveau Vi-
enne de JeSua Christ, proclam, adoie oOus ie xocabie qu'il et in
tose La tun.ee, cette toi, au i
toute blanche, eigoiaui qu'est co>
Bomuie l'en c ion aussitt eu-
linnu i a- dre uat.d-s de uni I
uv. c l'Inscription du nom dj I lu,<-
leecOl la Coule par le prem a
t aidtu I oincie, du haut de l ]ti< de St l'ieire de Kotne.Lorsque le
St l're est l'lu de l'accord unanime
dis Cardioaul, I est pape nomm
i>tir voit d inspiration.
Quelque sou le cas, le Cardinal
pro l iijtaue apostolique ldi^e lac
le d'lection qu? suivra, Leu d<
' rtistai ce, la ceiiuome diutroaiau
lion o le Curdui l pu mer diaci-
couiO'oers Sa Saintet.
Paesons la dessus et aor d'aatfsi
crmonies plue ou moine pompeu
ses et fermons ce trop bref articl
i-n sigualant lu sirument ditloraiti
Qoe.corteux lire, pur lequel le dot
vtau l'eto de la CBtbolICtl mauguie
les plus Imporvaotae communies
llODI aux Etavtl dans le gnou de
l'Eglise.- Lu tramant conelaU en
une piottatalion soleunelle contre
l-s mesures qui, le 8S Septambr.
l/O c loaacirent lu dchance des
im, voirs temporels du Saint S g-
d liai ament dpoolll dea ur.i
to'ie\ poinlicai'X, itcor|Ors B
r ,,; H,n, i Italie royale
France t.t nuUterre qui1 tail ncfssaire de protS'r
ii.mrrti uinjuicin. devant le monde enter con re l
PARIS />- Oi a.tache une ti procds russes
grande impoitan*.e i i'canevce qui Le journal du Peuple dit que'i
aura lieu aujouid hui entre Mr foin- gouvernement a donn des inst'U'
.aie H le colonel Haiwty auibisya lions afin que l'entre en B'giqu-
deur des Etats-Unis i Londres Oq jo.i imerdne aux d gus iu>s
dit que ceite lumon au:a une gran- qui voulaient ass sttr la run-o-
J- ii.,lutn c sur i't itude des ueux de la commission de lailisnce tutei
natojs ili contitence de G-es. nationale cooprative.
Ouverture dConclave ,
ajourne
ROMEOa dit quel ouvcituceo-
me pour k repoede lame du pape Co clave sera probable ment .darde
Benoit XV MM Milieracd^ Pomcsi e 2A cUIe4 pour douoer le iam^
d'aifiTcf i tous les cardinaux. Oj
suppose que deux jours suffiront
pour e.ue un nouveau p-ipe^ Le ca
uiiia. Mercier est ainu u> fat gu
Miun au poiut qu'il a e'. obng
d'interiompre son voysg pour prtu
uic du icpos. Il a e.e i'ob|et d'ua .
cueil euihousiaste. L'illusire preh.
toullre d'une attaque diurluenza.
foi.' Hilii XV
U.lr
mt^se a t dite 1 Notre Di-I
de l me du
et 1rs prsidents de la, chambre et
lu Snat taient reprsents.
Cn ioc (1 in
11 Maison blanche
Le mioil re des afl ies tt'ang
res dclare n'avoir ku aucun rens. i
gncm.nt sur la nouvelle pub te iar
e jcumal am'.ic.in The Moming
'ubi au sujtt
W*sh rg on quanl le prsident Hir-
ang aurait utos et recevoir l'am
.'.. 'MJai lusse and.
Le prsident du conseil Mt Poin-
aie a i,gi?ph e Mr lusserand de
ui envoy! uu uppoit dtaill de
ce pietcnuu u.cidcnl,les nouvelles pu
b ieea a Paii Unt LvraisembLbles.
Le jouin-1 pans en t LekTcmps
PARibConiuite par le ministre
du commerce franais an sujet d uu
p'ojfct d'accord commtrcial entre la
France et le Guatemala la chamb.e
de commerce de fans appelle i'atten
non sur l'intrt qu'il y aurait
cier uu seivice de cons postaux
d un poids u xiiiium de dix kilos
niiis cond.tion que le prix detian .
dit au sujet de ce te atlaitC qu il lauiKort au (juaicuiau sou rduit. La
m isopelci le tamtux prcaentBemi chamb.e dit aussi que dans is cas eu
aucune ledu.tian ne puisse eue faite
sur les unis,ou don cheicber un: it>
dudion des droits appliques aux me
dicainenls, aux vins, ligueurs, pai
iuins.pioaurs chimiques, bijouieiit,
tapis, sn de somes, tissus, chacs
Oit?, armes et parapluies.
R^.vHj La laillits ue la banqu
Di b.outu a ete rapidement io.ul.ou
..ce de la tcon suivante :
i* Paiemeu- du 70 v/o, dea de
pot 40 vo en iy22 1e use ta 1923
" luvtisic.i uu j .0 du lU.
NEW YORK- De grosses mer*
fouettes par des venu tempetueus
-t accompagns de neige tout au
ong des ctes de Vngiue et de 1
sroline ae sont fait sentir peudsu
a tourne eutire.
DUBLIN Dublin ayant en vu
ne grosse arme irlandais) repu
blicame manifestera demain qosn-
.es nouveaux uniformes 8'i Pr
irom pat la pna>de de 1 glise i
bBuite maicheiont uav*is 1 vi.it.
PARiS- Une dpche lagenct
llavs dit que la rrutOU du cou.t
ve pour lire uu Buc.es-eur au pau
Beuoiit sera ajourne de 24 h^ure
^our douuer le temps tous .e
.-HidmauK darnvjr. Le Louclavt
tait d abord fix au '1 fvrier.
WASHINGTON Le Fisiden
Harding refus6avec regret le requte
je la Bolivie" pour uua rpreeun.
tien la prochaine Confrence entre
le Chili et' le Mrou-
MONTEVIDEO- Sir Ernest Shae
kletou. explorateur auglai*. est mon
le 3 Janvier bo;d de steamer
tjuf st, eu route pour l'Antarctique.
Les membres de l'expdition ont
on'inoi
NtW YORK Les cardinaux Dou
^hei'^y de Philadelphie et Rginald
de Qubec sont parus sur la Loi rai
ne pour le llvie, en vue d atteindre
Koaie pour vo^er pour le succeseeui
uu pape benot. Une dpche de
l'an dit que le coocltje psat i
recul jusqu'au 3 fvrier- |
WASHINGTON Le rapport 4
t'-tns que l'a ubasssdeur JasaersM
le Frauce s refus des audeoeHi
rsident Harding et au iscrtskt
Huabes a t dmenti la HajsJ'f
iiauvb, an Dpartement dJTtsifr |
'Ambassade Fianaisef '
LINXLN.NEB dcompagolu^
,;ar les UM-loUnls 001 t OrdOQ|
14 se 1 en .e la v.lle de Nebt
j j rponse a 1 appei do Maire
roieciou propos des deaoi
give des
loi martisle 1
esuitant de la
Terab.liage. Lt
dclare.,
BOSTON L ex .enseigne l
y Lyuian, psyear du crotsear
;er a t condamn sns de [ .
A H y mou tu pour avoir dtoorail
iiuuo dollars de fonds du goover
meaL
l> NbW YORK D -s dtectivee
rent placs eu service dans les ti
ire et les quartiers de la zonetfcfl
trsle o 7 bandits opirestj
succs hier, eo 3 oecasions
des hommes et se sauvant ai mil
dollars de bulin.
r- fcKlN Des marins asglsiai
prts a dbarquer Hankow
protger 1 office de l'administni
du set contre an massacre pc
par des forces rvolu ionnairetT
Biographie du
clbre in<
^uia iu de si l uu.ts consquen-
ces eu 1S70 e. qui ressemble beau
coup la nouvciic quon vient de
publier.
iYleetmij socialisle
BRLXLLLtb Dans uu meeting
tu paill ou liavai. l:.n i. Vandei-
weldc, le fameux iociai.ste. a ddai
que celle lumon avait t convo-
que au nom oe i'huinanil' et de la
jus.ice pout p.ouster contre les pro
.es aib Itaue qu'0.1 tait eu Kus&ie a
uus :. cnneuii politiques du KOH(das dpts eu action pour recoui.i
uiunisme. tuer le capital de u banque ,
\ ..1 dtiwe.de, dans un vibrant dis j" luvcisiou du y om uu total des
cours,afl;m ces laits qu il a qualibes dpts en reserve ;
d'odieux. U a dit que des miniers de 4' bouscnptiun par les ex-duec
periOODtl sont empnsonuees poui teuu de iso miUiuus de lires pJui
.e uni mol t de ne pas app.ouvcr .a leorgauier iiustnuuon i
tonne communiste du gouvernement 3* Le 15 o[o icstad des dpts se
Dm centaines de peisonnes sont obii ra .cm s a u oauque pour fane face
|Sca de ecouiu a la give de la a toute eu u.hic
iaim poai oDieuii un peu ue sou.a MADK10 ie lie a co ue Madrid
in.u. a Uu! Situation, Le pie iucut appc.e ic, L u.i abi < "-h 1
1 -j o(o
d< >a 1 U...011. .Vli
Uc brOuikt,
dcbia
le.
,1-
cO i le y...nic.,e o,.(;lu. lus
ce iep.aaluoi de la biance en iai
:o; de ia ceote augmeniauon Je
O.otts ue douane qui on igeia ...n
glet.ne adopter une inoue sem
biabic.ll faut que l'b^pagne et ies au
trs pays m.iuduheuk des chauds
meut ladicaui dans leur politique
h cala s .s veu.eut evnei la mine de
L'Eu ope.
Depuis, les deux Puissances v
vent sans heurt mais aussi sans ce
.onutiiue uili .tellement. yi leur
rseiva l'aVtull f Peitonue n'osera
ians ii.iuir nsqu r q lelque piouos ic
^u sqne toutes les DOuehea s co.i
eertetit poui ciainer que l'a/euir
n'sppaitieut qu Dieu. Cependant, 1 o rColiti de
,e me permettrai, moi, de dire qa il
appartient galement et largement
i..* itiielligouts et aux sages.
L J. M
CiBtS
de 1922
!!?: maiia i 6 keiiret ont cmmiic les tra-
vail Je ...mr de U II ..j.. L...' centime de
. in.ni de canne* alS)"" daiu la cour uiem
pu.', peur r:murt les cannes aux moulins, t',,;
de 1*00 individus s'tuieni prsents pour avo.r
des emplois.
Dans tes cnanap$ de la plaise de 1-og.iue la
coupe marche aciivcMcni et il est brait qae sitt
l'.rnvee de Mr a .oit, p tidtat de la uorpera-
uoii, aa noavel >sor kera dannC i Itnittpiisc.
->
graude partie dans
btonnai! nnlflee. Ce fu l pour Ko
me, ce t.iotuent pro f ge par des
loi es mtittelrei Irateatsee, une dou
1 uieuae cooq lerxe de la dfait
sW> 'a gutrie franco sltemsni
I S Des Cftblogramtnei partis
le Itj.u-.' patient de Xtor Ctlljje
graissant tu l,.uo uu equivaiau d')
Coitc(at'. Je et ois quii y a la .u moins, une extens u abusiva da
signiAeaiiou, de nature c.rsr
une co..fusion dans les esprits non
t-itn 1 ".uss avec les deux ces aastx
distiuo s pourtant. La Csuclavs
hi la reuuion des Cardinaux saule
me. t punr l'lection pOOtitcsle .t l La iete oui devait avoir Usa ce .air, au Cia
Bti l quivalent de Cllig tf.< Cardi des ga.ants. par la tr*upe d'acrobate nauveile-
naux. taudis que le Sacra1 Coll] eBt ,upm ,rnvc "> " renvavee aa veadredi > U-
iri coip% dea Caidiuaux uivisa en """ l" PteP"1* ' s-" '
Qongrtf allons s?et des attributioas _________
pa.ieuiires. a r* n
CesMH du papeje Sacr Collge par. ASSISES Lriilt!Eiell08
JCipe au lOavernamaOt gtaeral da pir #,dowance da Doyon du Tribunal de pre
i fc'gtue. Cer es, a la mon du paire " Instance de Hort-au-r"rince les asstsescri-
I ae lUlUt eu conclave pO-.r l'lec ,n^'" *t SUS aunc sont tues au Jeudi 2
tau de son successeur. LadistiiC Hl,i P'ochjin
Par S4NS FIL
Washington as- le outre de
Barcbfield, d'antns ont t cbls
morts y compris Scnora Tiginia F.
Frand, soeur du Ministre de Gnate-
la, Cspt L. B Warner B. S et sa
U ni .ne ma]or Charles Cole, Madame
Anna We-lon, femme du colonel
Charles Weston capl Regina'd Vants,
pi.ident du Plan eis Bit k. Frcde
nck Asbuiy, de Virginie, ex officiel
de l'aime angla.se dans la guenedes
Boe s, D niel K Jack on, couitici
tu proprits, l'bornas Fieraing, vie
prsident du Tei montai, Horace Dou
g as Hilyer.membrr d une tic* vieille
amille et |ohn et hlizibcth lelfises,
enfants du vice prsident du Sou
hem Bar way.
Les sauveteurs ont trouv A'.ber
Buetler pris sous us tuineset quand
lia commcovrant i 1 ei tiicr i p .
testa disant que daut;es prs de lu.
tict plus eudomm.;gs que lui et
dcmandaqu'iUfureni enlevs d'abo d
et quand hu- MBcBI ou et a Jf -j
mo ut uu. heuie ap i
Le wongicssman |un Smth qu
lui sneusctiieat b esse d.l l'JsitHHi
de sou exprience. U raconta que l'oi
chMtIf jouaii une jolie musique en
.i.compag ie:neu du fl.n u.niqu
c Soyez n.he vite, Wai i. g to.d.
Sjudain, une chute bive de m.ou
nene eut lieu et comme j ugi du.
du U, une grosse ma-.se de e .b u
mCaSiSOLS dub sige qu.na le
ton eniier sttiondta. Le b uu fui ai
tieux puni les dis des am.ius t
dis entants je ne pais ddire cala
comme je l'ai va. #
Ces pauvres enfant hommes,
femmes criant et pons>ant des plain
tes Ce fut seulement queues uns
dente nous au b coi qui purent
djuuer la voie et o'iancrent sur le
parquet au d ssjus.
|e oe sais comm nt je pus sorti
so .s ce p ids de os aeoBsna, mis je
Il auvai uu trou et mt souievai d.;
debiis la soitie. |e ne puis me iap
peler avoir vu les auties se tr.laei,
mais ils ont d le faire,mon esprit
Georges M i
d't Vitruo
Du Royal Aquarium it Londrtt
Hat les causes un sont
non. |en couviens, ue s'tablit pa mm lfii imtite^ates
>1 prime face. Corps Uijitlal'l* et As-1
semble nationale eiisum le Freiient
de la Rpublique sont, dans noue
Coo-titntio ,deui de oininations qui
d'esambla
.. an Q ilrol. lb roi Victor jqul peuvent servir deiemDiei pour j^*--^^
v, .ilwfbel Ui abaudon du VaUcao caroctrwer, preiearI sacr LolUg.\ u ,u,e dln4lriUtloa, otdono ,uece prtyt. '--* tous ionuant
de Salut p*"'e ctt fwmu pou U' le Couclave tonttouts (au re.atejxe U u+m i[m* 4M |au NraeWti. ][>
HeproeMUiioa
r lUaia ai* wu s IOUVOytt^ moment-l tant troubl. Insaite,
je fus la poite essuyant le saag ds
ma bouche je soiti vivant par mi-
ia:le.
Une enqute da Coagiis est pro-
bib e lundi au cis eu les autorits
de Washington montreront du pro
g c- pi; ict le b a ne sur le toit tiop
lab e pour suppoiter 29 pouces iv
en tat les aadiances l OUt Washin^tjO est pouvan.
__________ jHatelBg prouvant l'occasion t
--, a. loctasioa de ce choc, une iaexpnma
MiSP **ll I OPXle b'e;ympathie aux victimes Ce.u
Us a prvenus de fffa.re dite des Trsors, l-tr>iaic "Y^nt lieu au milieu de U
e^mi* en libert provisoire, grau.delemp ,neus dprisae et nou
des destiai ^
Il y a quelque vingt cinq aai
sait West Indies ( New Previi
American ) un jeune indien, U
la famille revendiquait, avec ange
lhjo.ieur d'appartenii ils f ai
da Gnral tirant .. Aveaturier.1
tant qu'on appela Georges Grantj
gagea dans le fameux cirqne c
oum dont il devint l'lve pr!
t\ dont il fut 1 un des pms brilli
gymnastes.
A la su te dan grand acci,
oblig de quitter le Cirque, il
batqua comm: pilotin bordai
navire anglais.
S*"Vie ds lors est on viitablei
man.
A la suit: d'un c R x-de-r
pouvantable, le navire qui o\
le jeun^ ho nme. et si for'attj
autrg- . j u i ioc disert et arn
-at lan k es de Sin-S.lvid
Ouaue personnes, dont notre
parvinrent i se sauver sans vltei
sani vivres. Au bout de queli
jours, desicaes sauvages, kids
e passrent non moins horrible^
celles au trmeux c radeau de M4|
Li faim pouvantable, auoee,
ces m .lh -u ; ux I. s uns entre I
ires ; Georges Grant chappa ail
commun eu se cachant dansi
grotte o il eut pour seuls alil
des coq uilages et de la terre.
Il tait depuis plusieurs serai
dji, seul survivant sur cet .'ot,
qu'un navire de fNasssa paii
qaelqu: distance au large aperi
vgoaux d'appel, le recueillit i'
bord et le dbarqua ea Ans.
Natarel.ement, son aventmi
faeon merveilleuse dont il avait I
p la mort ea se nourrissant
cneais peu ordinaires : des c
les ai de la taire it graasl
l-bas. Les journaux rpaedin
*ats d encre poar expliquer
Les doctes mdecins discuter
perte d'hileiae sur ses facalts
tives et siomachiques. Les Im
os accouruient en foule prei
monts et merveilles Grant ;
laisser exhiber par eux.
Ceci dcida de son sort,G.ait :
gagea avec 1 un d eux et,sous 1(1
ue 'Saint Malo" parcourut tel1
mnqae, New Yeik, Chicage,l
eelphie, etc.
Apprenant son succs le dif
dd "Royal Aquarium" de Lob*
t veau ej Lurope.A Losdre/
eut uq ^ucei fou. Les mJecisf'
reu merveills : TuaU'eai,!1
ia.keui.e .e jUinomnia H**]
\u' <-: i!!Jf!a)i !1^!


LB^MAT.N
m
Gurit 1
Recommanda par
Protesseur
LANCEREAUX.
Ancitn Prsident de
l'Acadmie de Mde-
cine, (Jans s0"1
TRAITt M U COUm
1 ,1E
PAPIER FrMJNIAU
Briaaraadum... '..,ur... .mnllmaMIal
dMiitoailiHMU'l!',- ,ji.,. i, OpprMilM tir
FHUNEaU. S3.B.:V,- n.hfi. :,(., p-.-mai .,'
-r rr'iBp
- -1---- i^' ->v-^^ic^i-*:
!> -_
1


df bout
l'an


Gouf.V
Rhumatismes
GraVclh
A rtrio-Sclrcse
A tireurs
L'URODOVAF..
estaurKumsl''.
oe que n quJr
e*t h la j.7:vrc. la
Varaiatnli s ft
i'utfi-r i> .
!




i2 '
i ..
Fl ib!iai! |a

aaW->.
l*tel : i
: U '' . .. '....
Vaillant $ Houet
Agents gnranx pr &Mtt,1720 Bue du Magasin u r'Eui
Samedi 4 fvrier ti l|2 du matin,
il Mia chan la Cathdrale* m m
mf see ri bout dp l'an A la mtaoite
de
I lil.lSTI \N Y s I
de la pari m- ta u.tio et de ses fi
rez i tur
l'on au Prines
Carnaval
Travestis
Cotillon
C'eei au Compte bm
Hatien que vous
trouverez te plff*
grand choix.
| Algocratine
Un Remde merveilleux [contre
Mig-aires, Nvralgies, Dysmnor
'hets ou Coliques menstruelles
Grippe, Influerza, Scisiiques, I.um
b ji'n
Ut cachet suffit pour supprime-
mm .c on aux accs les plus violents.
Seul Dpositaire pour Hati
Lonce LIMOUSIN
2ii tue Traverertte


<
-^
1+
Naissance
B Frohfts le temps!*
Bat e/ v ..; i que la forte majoriu^des maladies dos femmes
ii entrent pas dans le domaine de la chirurgie Ceci veut
rc ( 'elles ne sont pas causes par des tumeurs, gros.
icun o i d iplacement^dss organes.
Save: vous que les malaises ordinaires et la plupart du
Ujplesont des symptmes trs similaires h
< de cas demandant un opration.
Sai v) galement que beaucoup de femmes et de
' ne Biles souffrent inutilement tiens malaises? De
n |Uent leur sant en laissant ces indispositions
< mer et s'aggraver.
Si le mal est pria II temps, c'est a dire juste aprs les
premiers Symptmes bien daa maladies srieuses peuvent
Dans des caa de douleurs priodiques, nurds,
.it.it nerveux, la c imp iftion Vgtale de Lydie
inkbam devrait tre pris sans dlai. Ce mdicament
st prpar avec spms et dans d dons hyginiques
t entirement tir d'herbes mdicinales. Il ne
rentre aucun narcotique ou drogge dans sa composition et
peut tre pris en i, ute uret.
i'ourijuoi M !> MSaySt M nu Composition \fegei aie
de lydia E. Pinkham
t'DIA t.CMNKHa.M HlOiClNI CO. Lv,iu.ni. O.b.a.


i
c
v
^^ <
t ?
. H
as,
:.amsm^]
Mr et Mme Doyen Lavelanet, M.iJ.mie an
l^rnoyae, font part lean irais de la naissance
oeltur li!s Jean. i
^B^"
, r..
gsiers abandoanaet.e'uce
Mo
% plusieurs mois a^jonr a
rat titre* visita lu prin.ipaKs
pMvade llnrepe .- MsdriJ.Li.^bcn
'.Ce, Rome, B-sielar, An-
"iPans. Berlin, etc. cA partout
JE passfgp, 41 soulf vi dis ton- i
wd'spp'aodsstmfBts &* WHU lOl K 0I //*{? dll
fr/t
Cljde Steamship O i
Foreign Services
le S. S* "BfiQlM* wntint flirprtement
v i A^Mu'ror* ##i /fe du Ici Jm'/t ^>
rifrra a b en le teint cuivr de lip / ^/ //' ## //liuviiwi l/a maA,m
1! porte ircuHarbes i favr i ^,. lot*** M U> HieWA fOUr JOUV
tfii lu. donne un chic sprial D KilHj&ton Ct Ut ]'ti )l11 i> 'C
ete un peu indolente, il std'tn I
gjwcetis facile,gaitt toujcn.s i><-* arrangement* tpciaUT, seront
e,! 'd'une courfoiHe et hll0'N a,MP ^PditfU^ qui VOU Iraient
^;;,eavsoopubi.cttSesadP'o/i/er de celle ocengion pr voie d
^ilhrureu.einiti.tiv.delin *Hbord HeUt (l Klll fSton polir Al W
; la,p?pu,alltnderm,au ^on u- ^r,ice le 30 Jau\ier I9iS
"tTpe^^r^ .teamiT'IlM rW.fltl *< por/, tia Surf 0 ^iid /a
^if^^SS /"*r' e"t"emrmr Vc"'Ymk
koo Polit company k
A7et Fr#V;
voulez protger la p;iu >Je vos
lei avoir un Krillaii kiii ni et
S' V.>tJS
chatissurfs,
Si mis o
urable.
^i o is voi'./ contrer la couUur et lafotp
plesed^ ces cbtas tiret p>nlant lon-te nps,
emoloyes'a reinrque MONOi /MM.
Fabrique gpcialera nt pour le-
dimei dits gaolenMD du lii^h iife,
Kllc prog le peStu des ctmitrirefl contra Ihunudilc et la
cii tiet:r,
Elle et tre ieleuf ioupl^Ma i ronsere leur brillant.
I).'mandez la mari leMOItOGR l.Vl. c'es; la meillure de loutea
le irijiiquti,
Geo* Jean sme
Ag fil pour lluili
Utat
- -. ranr*<-, uc j'y nu
rdJ"Sm. **R,*m*.l su..es
c!ti] 3FTri" arhj-dniai
^ades Ga ni-.
pJJ2f.iiiteria -p.cUce lt
"Mraord.naire qu'on puisse \oir.
V.
:
tanereitmefits
.tela,e ArtnnrC Hc,'y ,pors
fl|tt. ft les autres parents rerre
^'Bieat tons ceux qai orl
ii?*]? leur d0D"er d*> tmo
* atmt. et de sympathie i
^oo de la mort de "leur petite
[ pient de croirn en rtscur, i
P'o'esde graiitade
Cin-Varits
ce se ut
Le conclave
fc avaa,in ducunlae
i Lpmtsttvm% ioikttlLuiertvia A. ioiA-seiowf (ft/turec tir tffmafiif> /led
te/ (v//tcf. '
Port au Fr.nce, le 1er Fvrier l!)2?
. #. CLEMEMS, Ag ui- ral
llel^ 'Pelite-Batlerie
Jacmel .
6\ Rue #ip / # P^^e Batterie, 6
Les nersonne d$ireus>* d "Oyait* JacmeUtrvuvmtnid bonnes
accimmdulwns dans cH llod tihU en lace de ta mer, n plein luar-
xer des a(ftires f
t Gui ine frettiitsi e* amricaine. Pris modrs
J^JiSm %jk Grand Htel de
m
Lrmcc
VIXS provenant direct ment Je BrlirK, p l
Bordeaux.
ROUfiE Gourdes 5 00 k gaM m '
BLANC e Oe ie gallon.
VliVS en koutftlle' d? m Hl#ufa eus #' dus Chet<*t r> tlit,
re'oimns. Lique;:n Frant ses ul VFh d'Espj dp. Chatiipagncs v\
Vins mous eux des meilleu-es n. n }i..s.
M nie-r pATRIZI, retenu deioirunenl de France atajc u-i
m^riel touUrtfot pour son Ho ei, er^ieot sa iiotnbreue ei choisi-
hmlle (jue / es pni ipci'Ul lerool ablii partir ,lu lr Novan
"repour les PeVaioiii demi et Peii>jon< ,
CHLCftOaE, Dr.BILTE
DESCHirme
Suj..i "'""
BMVi
Wltp**tnAmT h
...... Bsii iiisnai >,
i-r- rit par llii nu'
u :^u..u.o^ i j
- I
r m/>'"' pI WVj client* sont aviss que i menu de. luire Pn'Ct'ai
nne grsildfl riuc'inu sur tous les r>rix des cprrtieili que m ],.\,y,nu
^ pour profiter de cette rduetion le doivent t adresser dt*cten enl
m d i our leur command
Soidi' garantie et livraison nr.*mpl.f
Henry Stark
. VT Rue du Quai, en face, dt, tu dire.
La .Nu.t et les jours d* tAte, B"drp-Hor o" eb\ t d'ataliei Mr F'A-h..--
i* 8^1 liut deaf.oi.- forta No 6Hl en Lee de lancioDoe ca'UJ'8r*Q


Le Mai in
GASOLINE ET KEROSIME LEHN & FINK INC.
iVetf* v*tion 'bitroftu're en !/#, /n marque 8HE
tf eoiiituo et appr^cit* d*n* le monda muer.
Ce*x qui en ont dj fait /Vas vous -o f qu '
<*aHhl*hc SHELL e*/ >pc aleme nt recomm ndabla po
*on rendement mantatnux et quelle rienausse ptt le
moteur y race non raffino/ment pu fait.*
1' VCU evij ueront n'user que la Krosi e SHEL
suprieure aux autres par *#n degr 15oe elle donne
me.
Il y a donc conomie et avantages n'acheter que la
mtrsqut" &JIELL-*
Pour les prix, adressez-vous
Itoberls, Dutton & C
Frime cfferle aux Acheteurs
1 tube de Pebecco
par boite de chocolat
La fonde demande de chocolat eh
poudre t Il Finkp ni'W que la ptup'e i su appr-
cier sa bot, ne qualit dfiant toute con
currenoe.
Lu acbe :aul l boile de choccJat en poutre
''HifcheH l'mby" delmb & Fwk leUm
tin lu ht Dent bict Pebecco (le meilleur deii
Irice).
le Cbocoi)] est en vente chez: Boll, Si-
mon Viui, Pliainacta Centrale, Phti*in*r,!e
Jt. Sjou'ii etc etc.
vpet chaiR.THBAUD
Agent pour Hati
Vous ferfz'me ppprciable ^conoroif
m v >us [.<: vous nervi / que dea Cira
^eade la Anaer.can .nue Poliati Cotn
paoy Chicago, qui coneerveut ta ti
ipgaa et le ii iimii' dea chauaaures
lia co'ent BOfiiieur martel par leui
biniju qualit que on'ea iee> autres
fDarqn-n.
Kd veLte darn ka boMiea maiao.s
A BENJAMIN & Co
loti Ru Uoirn Ag-nia Exclusifs
pour Hmti
To Let
Large Firc*
Proof Hall
Havirp on atair? gaiiery. sniable
for a Banck er any up 'o-da Office.
Yery araciooa a* a VVara asasfi
For u formation arplv to :
Perri STARK
Rue dn Quai. Ave A No 117 op-
posite to ihi Raitroad il non.
tous p oduitspharmmcenVqup%et
a /' vendable* dan* une pharrm
SP*'* HLITE' I.J--I rlAg-nlP^an 0' CM, *h vjf
l.ysrl, M*b cco denlif ice iocomparaole 11
il . *<
Ci) o al u pO ! 'le L a f i ,
Po id e Tlcmri I # C est l'exlraie
bon marth etc. *?
Demandez le prix eeuranl
irSOL : le meilleur et le plut cniisaeia.as * dtaiafsetanta
Le dsinfectant ssaplsy daas tous lss grands hpil
UAE petite cuillres 4e Lysol *m uns fitft dwu danns
la solution 1 lo
1J LUX 2 oio
mois 3 oio
(Une pinis reprsente emiron la ceilsnaacss ieni vert
Le / viol s'e pla e particulierspienl as lss- ess as :
nei'?*Tuberculose, luisclioa. Morsures ds ckiens, Piqarss
"res d'insectes. Eruptions 4s la psao. ilsssur*s. Platsi, ""
Baie, pour 1 hy*iue persenusIU' la toilette, 1s bai*. Dan i
Ures des nal^(ie8. la chambre a11 bain, le wa er closet, les
Avant et apr lo balayage; Pour cicati is#r lss blsssnres dss
el le? ienir propres
Dans Us accouchements et las temps d'JMimw* la Lysal s'il
plus que dans tous autres eaf
Aytz toujours une solution de Lysoi dans cl
chambre de vtre appartenitut
Qbaqti4 tiacn ctnltnt un presptetut
Lehn Fink Inc. Lon Hr Thbi
MiW YORK. gtni peur M*i*
For Sale
Chinese ittstnra.it
Located ou the Miin Sireets oi
Poit au Prnce
Adreta La M*i>k.
Lisez & Mditez !
.M,Ml..iues ei .Vlfssieurs a voire irvics-
i uvt/ codc le lameux K(LA CdQ recherch partsul daas les
l''cvince8 Oimiie daas la l apilale
l>f Kola Coq sur vo'ie layre pa#n'ii e la qualit de vos clien'a. I s les aiuusia si 1rs lissra
aussi.
ta con mai de* pour 1rs Prov nre le font avec sont et prsmp i-
ud.'.
du 11 uni pris pou; bouteille! v d.s p^is dans cette LSnque.
Us fabricautS'euveQ' trouver aussi les marchandises aiglaiiss
smvaei :
Ctm 4 mousser en poudre fi en Uquide..
amiiennent en [oudre t en hqu:de.
Acide citriquei
A ci Je tarit ique,
Lomnie arabique pourit\jueltts. ec.
a cita silycyt'iiue, ,
Extrait coucentid pour Cognac. Whiskey, Absinthe. Asisetta
NnaarnUOt' Curaao,VermouMi itaJian Jclraaais,ttrenadine,Pshe. tioeve la pice otigioale.
j'r-isr. framboise, ttrostilla
Fil sp ter pour bouteilles capsule* ( crowneorks ) caoakhoac s*
inndsISSS p^ut iuarhina eaux ga/.eusrs.
Uelropolitan Aerated Wal**% factoiy
MS-'tlSHOH UEFRanue,
A vendre
Uo meuble ancien,en vices choe
d'une licke aculpiuie i 1a Mickatl
Ange qui lui onne une relle va
leur artistique.
Ceux qui en dsirent vo*r la repio
duction photographique peuvent se
rfrer la direction du journal.
S'adresser par le prix an Lomj
to r Ind d'Haiti Saint Mue o se
L Preetzmann- ggerjolia
Otfre les artxles suivant: ,
t him sgne Charles I^ids sik ; Ro deaax-^aina ; BubannetL
ky : Gordon Gio; Vermca k ; Cognac; ligueurs irauaaisaf asT*
t^onser^es de lutes sortes; Cmtiiur.. Chocela' ; Lait et 1
ac'e Nestl ; c cao Pe- s ; fii'tpr ki gislur ; Parler, Banrn
Ri bon l^opptz ; Pa in.ncii^ Gs le itiss : Via roage et klai
barriques et an ca'S^; V ns d'E*paf.ie; Bire franaais?. de
al-amande; Cig elles nglaiseset amnes mes.
Extrait ui\ers pour liqueurs e Si os.
Pnuuographes et k\sqnaa Colunhia
Dtruisez radicaiemei
les Kongeurs et iesj
insectes nuisibles
Avec les produit* Franais
PAte 'Moriu" psur la ddSiructios dss raU. Souris, aie.
Poudre Mania' paur la dtalracUM des Kats. Sauns, ets.
/ iqaide "lerbi pour la desirucuan des Puiiauei. Pauxlitl
Liquid-Spcial Maris p>ur la destruction des Mauchss.
Rsultat merveilleux si efticace iuc jmp^reble.
bans odeur et suis aucun dmger poir Us animaux dat
En vente Chez
Alphonse Haynes
115 Rue Boaiit-Foi
r-
lor sale
Pharmacie Centrale
J'.oluvs de oue Jraichtut- Eucution promi" ci
ordonnances SptewHs pwn: \cutcs tts m^ndw.
A handsome pice of ancient (ai
nitne in etd :k nchly darved o
the Mich el Acgolosty.c whah gvc
it a "-i: aitulic vilit.
Te su uv w u a liko to r no the
rhotoe/i^b ot th.s furniture w.i
pleaae sali >he ctSce ' 'h s junin.i.
Foi puai pb>ase api v o th
m^nii oom.oii l-u dliaiti at S.ict Met,
whwit lU iif.aai is :n veer
I ! ~--W.. ,. ... ...
Maris, Fiancs,
Amoureux.
Qui ilestmarasss sur U ch$ix u'un eadsci a//rtr, araW
vous un Lxlratt t D^an (Notri i Moulin Jolx i rtmdoustan, ij
nxeres traHnt e Aiw/e lu par/uns de U /immi chic, tt ^
aurez un MACtatstai de g%i et de Ure pour un minimum nY
maniez aussi ta **udrede nx Divan Dlom , on mn
une merveille, Ln weme ehez U*.iun /t. jfo'ftn ladasn Mi
rue tiotfne t o.. M mes 1 reye e; A jnam. Boit. En stook eh*
nuJai dne derrire te Sem^aire.
dJSUSJnMerw?* * rauns pour lores,iu crimesdi -
des fard, euu de Ceigne, *rt^s, o>.ylu>rsle tout prix modt*
A. ul.\J.iii\ Cie
* omit, txuuii/s pour HdUt
------------------------------ Igfi HU L.*g\&l*^4


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM