<%BANNER%>







PAGE 1

LB MATIN Ls retrait de ^^ r ^, r^r^-. -^v!" r~'"' Vr ---—•rCcctpatiiiii Dtp'ia un -mLegraiix • %  drees*' i Ut fieo gt-H Sy %  •• aig 6 d< Hati Saale*Domiaf lnd*pei.dente, Seeiety, le S. r, t'i; K ng a predm • une malien li.m. r.i.n le te rait de foi en des I ata Unis de flaii et dej Sr>o Deaaingo et I ;. b rgatiou d-.-, Jraitea. I •"' S uyfz m m AUX M9ITAICNS et produits similaires que l'on cherche substituer Aucun ne peut lai tre compar pour la puret de ses ingrdients et son efficacit en gnral. PARIE 1 Htel de Ville en t*kflflf de { dWgus 'iangeis aux ltes du lit* ccnienane de Mo e. Pans— Au rr.omei t c il prenai le poUVOit,Moos eur Pointure a ii UD tlgramme de flicitations d} LlGtd Geo'geM' Lo/d George dan ton tlgramme a dclar que la & cuit do ittiitoite trifiaia contre ui e agression allemandes, ic pan nu ni des lpaiations i la France e la itiicte application des shpnlation du liait* e Versailles -oni cousid lts par legouvernement butann qu. et mire uu but commun delAngl S u 1 : -'• %  • '''" %  daai 1 m t I b uif ( egafca el Hy.j. cheveux. yH H I"W i i i r < %  U. S. ftavv ^ ws luit et ae la FiaUCC. M HfW NBW YORK, leUa tlgrammi de i Abso.uie* t'ifit annonce que le Pipe Cki jnourant. lUWlB J %  %  %  %  % % % %  %  "• '— Jbitoie Nationale d'AgricuUUr* Thor, \.se.i=s.oiis des voies e moyen i'ropagande de pubuciie Frepaauon du terrain Kepariiiion des pi ix Le Secrtaire Adjoint E. AMbROlSfc Fitl 18 Janvier WASHINGTONL'Aatritjoep < .ose une r.^sointion la Confra Cfl penr dilinir une po'.i'iq'ie d oit* ouverte en Cbii , d'opti 1 • \ \uA\e neuf puissances reprsent • ii la Confrence s obligeraient n li-aa rfche char dp spciales ipher< • irfl"iencs, des co'^epsions on nv opolea pn Cbine. Un bureau IDU oatiiral examii eiat le conceesic %  • x'aianiea qui een blent tre ra co Il t attt un tt I ecco^d. Les Anplai nt les Italien tint accep' en pi in : p*-, mais les Franais t les lapon ont rserv leur as-enuruent en a 'endnnt deB instiuctiousde cbezeux LUS ANGKLOS— UO tivmbleniHn 1 1^ terre a ete ressenti dans la Californie du Su 1 avec los Angplos cou tre eentie. l)!s v t es de f-?i tre )-it ' brises et les babitMii's ef fi iys ont lui travers les rota, A* lil beies 8 beuies mardi noir. inlri en Chire n t di 'tinitivf •m*r' ni" an vaia (i it '" s i rnPMi'iooi I mrioainea le po.--o veit^R oi i lai D M AN cm, Mab l Normand e bre n H a avons vu Hprouves bief. C'< C u.ie %  ,emeot lea *oa %  • ; %  ea. etajp.i|0 HOVIK l/" pap* B %  " tnt '* ndommag • Bai eloil W ba NY en*nite. ^iickey ye, | uo tel ible %  urigao et -0 laona aoni r p ort s V go. Nh-W YOUrv— Il eat aonooe tel que Hay* tn u irer du Cabinet ta \ mai a p"''r une orgaoiaatoro Je i'''in ifigraphie PARIS i lootr a r do I participtaiiou de la li %  l" '• Cool i te deOoea cordrtioon'elle L-H a• ie don no n It e le Irai! i de V r ONUHESUne M quitude per-1 •'• < H uUr '!'"' '" rate dam le sud de iVtaode di leW^^V^mN \ l L'oi O o: es; ... da I du Times 1) ... m JUa(N 1 au I J -i c et on ubvri J iritrtl 1 idi ) B l G i.Ji Bi'o : G 2 oi Vente l En n de Heniy P l'V'i li i uni D b K ia ai e i Beiglq te lUi onl ine ... %  /^NliwoUK-Uue •o-an>"Uuta ont t dsavoues par le secre tion ppelai i • at abt ou nur. .. ga d taire de la guerre. ombra de b e> d a ION <>* Dooana, il fia pr •• J %  l voi la d s m i.ch A %  >• s uivat l int en groi R l'on Port au Prittct Pl'i Va i. tn\ agfnt pour n ii u-P/iacal Dbsitatrgi S i o i \ %  t x K | sn < l'ti|| %  -h -1 1 Gf-tBa"HiwJ R € n i o Av-r i %  • .T n P ol R "h m' e 1 ou's H 1 ""'i l'aaoan d l %  ircliaodti %  lieu l'a e. dDdatalO'l Oiatfd a et*, et t.. g lemrpide U .iVue Tf"-ila7t da'rs voy-e aa p,e*,d„t Uardi.g tau Dx l^rrea do tnitlo r,ioi le, ari s provinces. Son ecu.te parut dlCB Irmao Latkar do Sbippii g B iard cl s 1 . 51 PARIS— L'u llue.'Za devient rapi nanche avec 34 morts, a-i-ou rappar l AB#ooiaUoo dai offl a des porte 1' y e utaliuo.ialiiBda BI.B bra.x am ne ira*. Ld*r: a ion ureiler dll jOUll de jmv.ei. Les ! %  • qu>' Y • b.-*ucou.> de V.IBotlicieia d sant admeiieut que la UW ClraDgerB dans!.tOfiJDeice iialadie so piopBge, mais disent atrai g rs emnedcieioo ou ti quelle n'eut Lan aussi mauvaise qu'il prise S, vi Messe de Mi k rui tlmweuf Louis Uuenn c: Ml enlanis, ....... A. i.. i.u.i.ii, kiom ctuotci imercredi a, Ja.. vier courant, 6 I|J Heures du mal.n en 1 Ugilse ou .^acrc-i-aur Je i urgeau une RMfM de bou. de l'an ..n mmoire de Mme Louis UuCtia, Btl Auna Killick' ,.,. a....uiil les UBil uoiiiierout uiu nouf)M u.ai.,ue de sympainu a la tamille iMatfU Le p.c^tui avis ueui i.eu d'mviia..on. KemepcieiUDU M, et Mme Vi.g. Deaticl, Mr ei Mme Bug. IXcatreli leurs entant-. MUd Lilia Ucatrcl ei leaaucs paieuis remercient v.ve.ncnl tos ccui a,u. ai tien vou.d leur donner des ienaoii;na|es d un ne et d.il ipitbie l'occasion de la on ae ..r regrette, Mme Vvc Au 8 Dccatrel, nce Muai U-uuard lis .es frleni de croire, en MBav, i le" r P' 010 1 et t • L*& Papillon M M. lei membre* aciiis seit pries de se rani: •u [cal iu cercle aajoard'am .amedi a 4 b-eure: lidi. La COMITE y a qufclqu s ui.i.es, qu'.ud des COU mes de gens moun.it ni par jour. DL'LLlN-Oweii LMully a eie nom ii. cbtt dlai luBjor do lai une r1 ub icaioe n ataaise, en lem^luco tut ut de Ritbaiu MulcubyMOSCOU— La pietiiclion a t 1 ite par le mil utre de la gutne des i^attlo. me ai Sovietii Trotiky que .a proebaioe < •CAlBF—J ii d'. s tus e (i bls m u 11 n 1 v.c i \ o iicep UIS— U'i t me iralema t d i lAleu-g e e i-neaiiceex ut ou da trait de > ; l i mit-ut diiouidapar iP.emier l'oit cai, ao praen taot Bon Ub! e aa P.-rlemeat. Sa' e une BCli a • %  la D pu es il alliime 2 li lB da rii uo xrpe n 19 A M No 3*15 Aiiei6 S,M 1 s .c t' 1 no d coton •• •• 1 p U I ' 1 OBI •• • 1 .1 ni use > IL i'i d U l va x Art 5.) S.M J •* e d • ga-oi'i • • l'y loi en m 1 -e i-. 1 ,.c da i n boo u lei r,'-1li?iOi i.vtron A dix h ni' l 15 A' ici. loi M trqcte r" 1 : Cap-HaUim C,o">i'ves Si Marc Mirtii>Piie hum A I< Cayrt P-ie M M •• M i AI icle loi i F S A 1 c laae coul lie e 281 4 du h mn s 4rA l 14)1 Marqee L.J.< t No I foi d'pnii In oro w 1er proi li iQ i ; moOu i I MON lBRUN ELIE ucaoeoi pnb'ic -+ %  fill,; \ w.ii H mi \ y ose H ti i ao'd can b c i %  Cins-Varil s UIV1\N> HE La RenaiswDCt • ambres son. c.nvoqus MorJ U-jJ Jl rf u our.u. a bta.ei d. ae.r aa lato de la it. %  u eetffe celai enj aVeifenan atoJ ,. ot e m IBBMI >.c. a r.nd, eeClr .Soeacnu laoek LafonJ.e p*i T-. k .i N trs acessaires IfOCI -a-: imte. i >e|'|" Ba. a L\P0>B C-,, .oMprii eaaflleu BMI tawl minet le ling*' L. rEQLlbRE 19 Janvier ^AN FRANCISCO — Le froid est :eecendu avec eue grippe vic>euse, • IT la CalitArme dinilsnnit d.ijj,. 1re avec des (eiupraiures uu ilWI* F a %  • lakrkaat a t '*£ i*Tt<'H fr ur I c p iil ip Q 'qu 1 n vi" un c f t o 4 oi ,0 > t ci ''. e i p ltf P1 |t 1 use i dustrie m 1 t i cl opratio 1 dms cet vi. e qui apporer a-^ bni fi :e bet de 20c,00 pal mais au mm mum pectivei brillattUfPour leoieigoenicnta i'di'' si M louuial. P. Pi I Ll I i Ptlit Sataave Ion ogue Entre : 50 cts "m~r"-. H j M Avis I e M giatrat orna nnal c | icovilli v t y : > oujb-a fl n r p-Y'M On dlai dr hti j.u s ceid pou. ce Lue. Ftieavi .c, le 19 U v.er t? 1 LUC LACRTI % 



PAGE 1

UuftnUuaftl NW Ipam te iVfcuu, foju ftfinrii 21 JaitBf itfS %  •MM 20 Quotidien Par U mor.ilc dsintrt*, l'ne humaine perd s* b atit. la vertu (es leons, l'i&lo re set exeiu pttt. filTSAUBRUND HKOACilON; Rofl Am-tusr N Itfba to la rlection de Mr Sudre Dartiganavs mandat de Monsieur Sudre nqu^, le Gouvernement Amricain octave, comme Prsident ds'opposera certainement au coup de ptbique, prendra in le is lat que Mensiiar Dartiguenave se na ras. cette anne ; et les lections n'pare, parait I',J donuer au peupe ntiei'ey d'aprs la Constituht tien, en te faisant r ireA part t>utes autres ra-sons politi beeuf sur l'kaHtto" Boaaev-Cra von par ue br P. Fabolloa se prtend I victime de pil'agc sar l'ha '• %  • Lalaadt Q liftier Marin % %  U ip rlaitKfi c '*e 7,sas dollars moatanti.es I et des domm*gM subis. llaira P. PkaWH.i %  %  itntcs de puaimacie pr eu •faite au Gouvernement HaJJ 7 Tnl su 5 dcembre 1914 *W dollarsH.at, montant de ctures. Vir h\o ibitr 2'— aa mois do salaire au sus* 175 dollars y — soa indemnit de ocurritur' 4* l e remboursemeul de :oi p.i s. gcF.cs 8oa Affaira Paul Perraud Monsieur Ponaod se p'end vict me de diffamation de la part d'u membre du Gouvernemcmeit ctab. en Juin 19:5. 11 rclame Dix mille dollars ( $ 10, 000 ) i titre de dommages intrts AfUira lue Senu Afairo Michel fiiordaai %  " Seguin tiava.liait i bord du Monsieur Michel Gioidam se pr eguerre c Pacifique . Par ** victime dincendie et de pliage • ** son refas de remplir les de !" }• cours de [ '* D c "f1 de de sa charge, il est tomb sous P't des troupes rvolutionnaires sur •P de lvticle 5 de son contrat ts hah.tauoos Boove o nmu 11 lltntqui, dans ce cas. pr de Ooanamin-h ..Hrjetag.ci.-e. 1 rsi/iation de plein d lit. comomneoe tort Uberi* ainsi qu recours U-u une mai 01 du (anboaif ao n osieur Seguin tclame %  Vance i Fort Libert. "Le paiement d'uni te, soit )|IO o dallais plein cepeaanne de GfUCK &. Co Pal jui;:m m: du Tnbaaal Civi! i; Port au Prm-e.l E'.at Hitien a t ondama 1 payer M VI. Gluck & Jo les sommes suivantes: Francs 55 55,8J centimes Dollars 54a 5e Gourdes 19",50 v c les intrts dr 6 0/0 1 an i par i-f de la dite d<* la sentence qui a rendu' le i] loin 191 •> Le 16 \4.i 1919. le l)'|Mitemen des Re. auons hxieneures informai' a Lgation de Fraace que cette crance serait inscrite pour tre acquit i aa Budg*t de 1 Exercic suivant j'aprs 1rs rense gnemen s fournis par le Dpartement des Finances cet gard. A part cette crance rsultant d'oui dcision judiciaire, il eal d i viM Gluck et O-o pour fournitures 1Bureau lifret au Dpatteoaen tes ReUtions Eitieurts la somme Je Frs 2,721,225. avec intits d oo.iui i puur d. Janvier 1914 a O-tobre 1921, soit eu plus Fis 1,11571 Pour fournitures de Bureau livres au Dpartement des Relations Ext neures.comme solde de Fts 2,895 7 lotits dt 6 o,o l'an i partir de lailiet /916 oct, 1920 100,97 CREANCE CHAR 1 ES 1EAH Protg franais A la suive d uue eoq '*• e faite par a Gendarment. ii a e" reconnu au Syrien (mailrs Jein uuva.cur di hji dolar, 'i:np' m nf a > itr de Skcaars i l'aveu m pottci subi s par lui daos le Nord Par lettre du 24 O.t ire dernier WASHINGTON Uue fanatita vient d tre souleve au sujnt ciu •rai'. 'i"s six puissances je rfrant HUX cble* oui appartsnmoat aux a'iemanls di.is le pacifiq'io Dm IPI cercle* 1 aliens te la confrence ')n agsura qui la gouvernement de Koiua ne donnera pas son asaenti ment juaqn' ce qu'on soit arriv 8 an accord au sujet dea cabhs alla luandd le l'Ailanti JQO Jusqu pri j 8-snt les chefs des dl gtions n 1 p Maiiv'.r. j.'is dispo-i a .isca er h question de ces ctbles. La ciuleie e iriteinatiaaild q 11 lO.t J : CHllJ lij 'A'.j ||: -! );. fA.l •*say do rgler l'uttnbu ion dea oies de l-Atiauiiiue et il avait et* juestio 1 d'accoraor une d^s bran evaa dl <*<; > %  i'I ahe m.:* la cotai u.ice loteroationali suipeodit ;ei travaux M lassant sur U ne •; . di r-.gier debjrd lattribatioo des b'.eii du pa:iu 11e atiu de lounaet ire toute la question la confrence Jd\l. Briani et Uesch-xnel PARIS, 19— L"s rtpubiuains o aaltstaa oai desigu* Mr Briand com ne candidat i la com in ssion des al taires trangers de la chambre au se iat. l'oar remplace! Mr foincar a a nie.-.].: ctmmititaa, Mr ,u. Des hanei a pose sa candidature. M Deschi.iel dj candidat au commet enitii de u tt&isuiure avait t battu. Le Pape ysave nent malade ROME— Le Pape Benoit est as;ez ( r ieusement naladl Les quatre m decias qui l'asti it eal on' ordonn le repos absolu S* Saintet devra girider le lit plasiecrs jours. Demies ion d'un Dput BUCHARES7 L'ex-ministre Taire ionescu adonn sa dmission de la chambre des dputs sons prtexte que la formation du noaveau cabinet roumain n'avait pas t efectu avec les asages parlemta,' d'accord laites. 1 rz Rclame ^8 979,8o dollars. lllaire Jean Pierre Koslim Le Dparttmeat a Uit observer la S< pitcod victimi da vol d'aa• Lgalisa de France a,ue ce :*ajlsmeni Confrence entre "1 Poincar et L loyd George PARS Aujouid'hui a ia liia ne nouvelle confrence entre Mr Raynoad t'oincar et Lloyd Gtorges .,eairevue (u. ..c^ corutaie.Los eux ninistres ont dcid decoifnr aux imbissadeurs le soin d tudier et r g er toutes les quections sur lesquil es la Fiance et l'Angleterre ne sont pas d'accord Le Ministre aaflais it :ot*nattre le point de vue du gouver icment de Londres au sujet du trai . conclu rcemment par les plmpo entiaires fianais avec le gouverne ment nationaliste de Kmal Pachi M informa Mr "omear que l'Angle erre avait l'un n 10 1 d offrir sa me Jiation pojr rc h .:r le ditfiend gr .0 turc. *21 milita ta de bons PARIS 19Le lourna Othciel jubile un dcret au.onsant le dpar ement de la Sine plic;r sur le uich de New York une mission • une va eur totale de 27 millions le do lais de bons amortKs.b'es en 20 ans rappjttant un intrt de sept pour cent. Nouvelles Diverses PARIS— Lo-d Cuizjn est reparti nour Londr s. Mr Poincar aa con seil des ministres d'aujourd'hui mat ses collgue* au courait de la situa icr. internationale II reidit compte la rsu'tit de ses conversations ave: Ll yd Geotge et ord Cirzon. l J ARIS- Le Temps , parlant de l'invitation aux Soviatl de participer a la confrence de Gnes.dclare que M les dlgus russes oit admis i celte confrence avec les mmes droits et au rafme titre qu; les dalget des auties nation*, ce fait quivaudra a la reconnu tMOCJ officielle dn goa veinem-nt russe car aucune d^hai non de recoBjOistsaca officie'le ne p ut 're plus c'aire ponr ia Russie intervenir dans le cas de Charles }u • d re na te en gale par les aa iean n'appc.aii aucune renonciation: tu ; nations. au principe so ;teaa par la S crtaiLONDRES—lu r*prsent..!-.s d:st e i

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05579
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 21, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05579

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
UuftnUuaftl NW
Ipam te iVfcuu, foju

ftfinrii 21 JaitBf itfS
MM 20
Quotidien
Par U mor.ilc dsintrt*,
l'ne humaine perd s*
b atit. la vertu (es le-
ons, l'i&lo re set exeiu
pttt.
filTSAUBRUND
HKOACilON; Rofl Am-tusr N Itfba
to la rlection
de Mr Sudre Dartiganavs
mandat de Monsieur Sudre nqu^, le Gouvernement Amricain
octave, comme Prsident d- s'opposera certainement au coup de
ptbique, prendra in le is lat que Mensiiar Dartiguenave se na ras.
cette anne ; et les lections n'pare, parait i',j donuer au peupe
ntiei'ey d'aprs la Constitu- ht tien, en te faisant r ire-
A part t>utes autres ra-sons politi
beeuf sur l'kaHtto" Boaaev-Cra
von par ue b ?lafioiuaire en foin ifrf.Rclara*
i on dollars va'cur de l'animal et per
tes snbits de m disparition.
1P
taelle, auront lien le 10 Avril
il.
b'sacoap d'hommes remar-
comme l'a du reste anrooe
c dos coof es, ont po.
didatart a la Prsidence,
dan', leur pins grande sm
ont appris que Mocsuar
ueaave vendrait se (aire rlire
poin* de vue constitutions!,
e droit t"
disions l'anne dernire tt
tout re Lhtstt le rappelait
on dition d'nier que la Con-
de illf sous 'empre d<
Mensicar Dartiguenave
, dispose que le Chef de II
peut pat faire plus de sept an
oisco ives an pouvoir; et la
tion de 19if actuellement
car pivo't que le Prsidant
eub'iqoe dont le mandat ert
s, n'k pas le droit de taire
c hait annes conscutives an
ir.
bobs It ptons ; au point
l de ces deux constitutions qu
t le cas de Mr Dirt.guer.aTt,
n'est pas rligible-
ci
oit semble qut pour le bon
mime des Fu's-Ums d'Ame
qees qui devraient faire carter la
rlection dt Monsieur Dinigti'-aave.
il y en a une qui les domine toolts,
c'tst la lettre de la Constitution-
Il est esprer que le Gouverne
meit Amricain qui est in'erveao
cbes nous, pour que les cho^s puis-
sent se passer, dit- 1, lgalement ne
tolrera pas qu un loi coup ie ] rua.
soit donn an peup!e hatien.
11 v a des hommes miaeots par
mi mme ceux-U ci's par Minsieur
umand dans sa lct're du 11 en
cours, qui feront certes, berne
eu re comme Prsident il ia R'.pu-
b ique.
Il y eu a beaucoup qui jo lisatat
de la ysspatbe de tout le monde
et qui s 1 a arrivent an pouvoir, sau
ron'i nous en sommes sr<, conci
lier les intrts hatiens et amer
ceins.
m
Oaant non*, au nom du peuple
hatien toit entier, nous pro estons
contre la rlection de Monsieur
l)irtignena?e, parce in'elle est in
cons tntionnelle et nous appe
Ions au G, juvemtinint de Washiug
ton, qui, par esprit de justice et d
qnit, donnera satisfac on au Pays
Affaire Jean Pierre Haslini
Monsieur Tean Pitre Kastiui se
prtend victime d'incend'C et de pilla
ge sur 1 hibitation uBo U y C yon t
:ommune de Quartier Maria, en
luill't 194 de la part des volutioi
Victime de vols de boltiau.
la d-structon et dincsilie al- se-
wh-mps et cloure. de la put des r
tolutieani'res sur la mme habita
ton en Sert'mbre 191s Rclame
dollars 57,000 taaJUiseaa otckaonpi
de canos incendis,et Gourdes J140
valeur de siiop de lift, dirait eu
luillet 1914, Do lus 16,910. valeur
d'animaux vols de tai vol, de
selles tt brides volrs, de c' ur-s in
ce -.n s, de chimp; de cannes dvas
loin en Septembre 1915.
Nouvelles Etrangre
s
New-York S erliog 457
Pranc 12 19
P.\RIS-Str'iag 51,51
Franc 12 i)
ta eis HI61
1
s Rclamations
Franaises contre Haiti
F'tetf seront contradictoire*
ment examines
Affaira Guilhou Prn \ini
Rclame oour toor-ii-ur-s de via
fir's au Prsident Taicrdl Au^u*
e Frcs 18,542,is montant de sa fac
ton, intrts lonoris au } lui-
1915 i titre d< domm^Rs in'''s
pour vente i l'Administration des Fi
nances du solde de la marchau-lis*
-e'* ea douane, DoMtrs aroo
R*c'am'tion con es e par l*s G ou
- ntuul? prcdntset prsente a
nouveau par la Lgt-oi Fransi"
mr instruc'ions spciales du Gou
v tnement fiaiusi
tTairoa Tean Jolis Lanlli
E le se p et ui victime 4a plu
Port au Prince dans ia nuit du 31
Fvrier 1915, rclame 1,40a dollars,
valeur des marchandes et de l'en
caisse enleves par 'les pillards.
CREANCE
DE M
(SUITE FT FIN)
Mai* Iiuirar t. PhabolUa
>r P. Fabolloa se prtend
I victime de pil'agc sar l'ha
' Lalaadt Q liftier Marin
U ip rlaitKfi
c'*e 7,sas dollars moatanti.es
I et des domm*gM subis.
llaira P. PkaWH.i
'itntcs de puaimacie pr eu
faite au Gouvernement Ha-
JJ 7 Tnl su 5 dcembre 1914
*W dollarsH.at, montant de
ctures. '
Vir h\o ibitr
2'- aa mois do salaire au sus*
175 dollars
y soa indemnit de ocurritur'
4*-le remboursemeul de :oi p.i
s. gcF.cs 8oa
Affaira Paul Perraud
Monsieur Ponaod se p'end vict
me de diffamation de la part d'u
membre du Gouvernemcmeit ctab.
en Juin 19:5.
11 rclame Dix mille dollars ( $ 10,
000 ) i titre de dommages intrts
AfUira lue Senu Afairo Michel fiiordaai
" Seguin tiava.liait i bord du Monsieur Michel Gioidam se pr
eguerre c Pacifique . Par ** victime dincendie et de pliage
** son refas de remplir les de * } cours de ['*D*c "f1 de "
de sa charge, il est tomb sous P't des troupes rvolutionnaires sur
P de lvticle 5 de son contrat ts hah.tauoos Boove o nmu 11
lltntqui, dans ce cas. pr de Ooanamin-h ..Hrjetag.ci.-e.
* 1 rsi/iation de plein d lit. comomneoe tort Uberi* ainsi qu
recours U-u une mai 01 du (anboaif ao n
osieur Seguin tclame *- Vance i Fort Libert.
"Le paiement d'uni
te, soit )|IOo dallais
plein
cepea-
anne de
GfUCK &. Co
Pal jui;:m m: du Tnbaaal Civi!
i; Port au Prm-e.l E'.at Hitien a t
ondama 1 payer MVI. Gluck &
Jo les sommes suivantes:
Francs 55 55,8j centimes
Dollars 54a 5e
Gourdes 19",50 "
v c les intrts dr 6 0/0 1 an i par
i-f de la dite d<* la sentence qui a
rendu' le i] loin 191 >
Le 16 \4.i 1919. le l)'|Mitemen
des Re.auons hxieneures informai'
a Lgation de Fraace que cette cr-
ance serait inscrite pour tre acquit
i aa Budg*t de 1 Exercic suivant
j'aprs 1rs rense gnemen s fournis
par le Dpartement des Finances
cet gard.
A part cette crance rsultant
d'oui dcision judiciaire, il eal d i
viM Gluck et O-o pour fournitures
1- Bureau lifret au Dpatteoaen
tes ReUtions Eitieurts la somme
Je Frs 2,721,225. avec intits d
oo.iui i puur d. Janvier 1914
a O-tobre 1921, soit eu plus Fis
1,11571
Pour fournitures de Bureau livres
au Dpartement des Relations Ext
neures.comme solde de Fts 2,895 7
lotits dt 6 o,o l'an i partir
de lailiet /916 oct, 1920 100,97
CREANCE CHAR1 ES 1EAH
Protg franais
A la suive d uue eoq '* e faite par
a Gendarment. ii a e" reconnu au
Syrien (mailrs Jein uu- va.cur di
hji dolar, 'i:np' m nf a >itr de
Skcaars i l'aveu m pottci subi s
par lui daos le Nord
Par lettre du 24 O.t ire dernier
Washington Uue fanatita
vient d tre souleve au sujnt ciu
rai'. 'i"s six puissances je rfrant
hux cble* oui appartsnmoat aux
a'iemanls di.is le pacifiq'io Dm
Ipi cercle* 1 aliens te la confrence
')n agsura qui la gouvernement de
Koiua ne donnera pas son asaenti
ment juaqn' ce qu'on soit arriv 8
an accord au sujet dea cabhs alla
luandd le l'Ailanti jqo
Jusqu prij8-snt les chefs des dl
gtions n 1 p Maiiv'.r. j.'is dispo-i a
.isca er h question de ces ctbles.
La ciuleie e iriteinatiaaild q 11
lO.t J : CHllJ lij 'A'.j ||: -! );. fA.l
*say do rgler l'uttnbu ion dea
oies de l-Atiauiiiue et il avait et*
juestio 1 d'accoraor une d^s bran
evaa dl <*<; > - i'I ahe m.:* la
cotai u.ice loteroationali suipeodit
;ei travaux M lassant sur U ne ;
. di r-.gier debjrd lattribatioo des
b'.eii du pa:iu 11e atiu de lounaet
ire toute la question la confrence
Jd\l. Briani
et Uesch-xnel
PARIS, 19 L"s rtpubiuains o
aaltstaa oai desigu* Mr Briand com
ne candidat i la com in ssion des al
taires trangers de la chambre au se
iat. l'oar remplace! Mr foincar a
a nie.-.].: ctmmititaa, Mr ,u. Des
hanei a pose sa candidature. M
Deschi.iel dj candidat au commet
enitii de u tt&isuiure avait t
battu.
Le Pape ysave nent
malade
ROME Le Pape Benoit est as;ez
.(rieusement naladl Les quatre m
decias qui l'asti it eal on' ordonn le
repos absolu S* Saintet devra gir-
ider le lit plasiecrs jours.
Demies ion d'un
Dput
BUCHARES7 L'ex-ministre Ta-
ire ionescu adonn sa dmission de
la chambre des dputs sons prtexte
que la formation du noaveau cabi-
net roumain n'avait pas t efectu
avec les asages parlemta,'
d'accord
laites.
1 rz
Rclame ^8 979,8o dollars.
lllaire Jean Pierre Koslim Le Dparttmeat a Uit observer la
S< pitcod victimi da vol d'aa Lgalisa de France a,ue ce :*ajlsmeni
Confrence entre
"1 Poincar et
L loyd George
PARS Aujouid'hui a ia liia
ne nouvelle confrence entre Mr
Raynoad t'oincar et Lloyd Gtorges
.,eairevue (u. ..c^ corutaie.Los eux
ninistres ont dcid decoifnr aux
imbissadeurs le soin d tudier et r
g er toutes les quections sur lesquil
es la Fiance et l'Angleterre ne sont
pas d'accord Le Ministre aaflais it
:ot*nattre le point de vue du gouver
icment de Londres au sujet du trai
. conclu rcemment par les plmpo
entiaires fianais avec le gouverne
ment nationaliste de Kmal Pachi
M informa Mr "omear que l'Angle
erre avait l'un n 10 1 d offrir sa me
Jiation pojr rch.:r le ditfiend gr
.0 turc.
*21 milita ta de bons
PARIS 19- Le lourna Othciel
jubile un dcret au.onsant le dpar
ement de la Sine plic;r sur le
uich de New York une mission
une va eur totale de 27 millions
le do lais de bons amortKs.b'es en
20 ans rappjttant un intrt de sept
pour cent.
Nouvelles Diverses
PARIS Lo-d Cuizjn est reparti
nour Londr s. Mr Poincar aa con
seil des ministres d'aujourd'hui mat
ses collgue* au courait de la situa
icr. internationale II reidit compte
la rsu'tit de ses conversations ave:
Ll yd Geotge et ord Cirzon.
lJARIS- Le Temps , parlant de
l'invitation aux Soviatl de participer
a la confrence de Gnes.dclare que
m les dlgus russes oit admis i
celte confrence avec les mmes droits
et au rafme titre qu; les dalget
des auties nation*, ce fait quivaudra
a la reconnu tMOCJ officielle dn goa
veinem-nt russe car aucune d^hai
non de recoBjOistsaca officie'le ne
p ut 're plus c'aire ponr ia Russie
intervenir dans le cas de Charles }u d re na te en gale par les aa
iean n'appc.aii aucune renonciation: tu ; nations.
au principe so ;teaa par la S crtai- LONDRESlu r*prsent..!-.s d:st
e i- t q y.et 1- sa \ -i : | :-b et ang a s dclarait a:cep'.:r la
q^ue la vote judiciaire rste ouver .cou 01 adopts i la co.ite.eaca
e a tous indiviiui, ni'io.nui itjde Jaunes au sujtt de leur (participa
itrangus, qui oa m platadll de j .101 la coui'cace de Gttes.
mages i -*us eau,.s ] PARIS-- lie rcipiioa a ea liia
illlmnee
franco (UijLiis*
PARIS Au sujet de la coafrea-
e de Gnes Mr t'eiocar a pdar
ju'il astsira pour que le piotoco.e
de l'alliance I aaio augtaise soit a:
epte dans toute ses clauses et qu'u
dosera oa principe tcuie discussion
|Ui pourrait surgir au su j t .1 s s'i
julatioai de ce traite Si ce point l
l'ail pt- aJnis par ia conlreace, h
tance icptenJra sa libert d action,
dr Poincai ajouta qu'il tera son
oisib e pour s'entendre avec l'Angle
taifl et llu ie. Tout en s'en tenant
iux termes ou trau d'Angora et es-
sayer de rglai le d.Acter.d tneco-turc
.ela bien eiteodu sans altrer les
jlauses favo:ab.es du trait d Ango-
la
~ r.. -.-


do


LB MATIN
Ls retrait de
^^r^,----r^r^-. -^v------r~'"' V- r---- -
rCcctpatiiiii
Dtp'ia un -mLegraiix drees*'
i Ut fieo gt-H Sy aig 6 d<
Hati Saale*Domiaf lnd*pei.dente,
Seeiety, le S. r, t'i; K ng a predm
une malien li.m. r.i.n le te rait de
foi en des I ata Unis de flaii et dej
Sr>o Deaaingo et I ;. b rgatiou d-.-,
Jraitea. ___________ I
"'

S uyfz m m
AUX M9ITAICNS
et produits similaires que l'on cherche
substituer
Aucun ne peut lai tre compar
pour la puret de ses ingrdients et
son efficacit en gnral.
PARIE
1 Htel de Ville en t*kflflf de {
dWgus 'iangeis aux ltes du lit*
ccnienane de Mo e.
Pans Au rr.omei t c il prenai
le poUVOit,Moos eur Pointure a ii
ud tlgramme de flicitations d}
LlGtd Geo'geM' Lo/d George dan
ton tlgramme a dclar que la &
cuit do ittiitoite trifiaia contre
ui e agression allemandes, ic pan
nu ni des lpaiations i la France e
la itiicte application des shpnlation
du liait* e Versailles -oni cousid
lts par legouvernement butann qu.
et mire uu but commun delAngl
S u1 : -' '''"" daai
1 m t I b uif(
egafca el Hy.j. cheveux.
yH"HI"Wi'i ir <
U. S. ftavv ^ ws
luit et ae la FiaUCC.
M HfW
NBW YORK, le- Ua tlgrammi
de i Abso.uie* t'ifit annonce que le
Pipe Cki jnourant.
lUWlB'J -"'
Jbitoie Nationale
d'AgricuUUr*
Thor, \ Monsieur,
Lucn.un.on plnire du Cornue d organisais
de upotition Ue l'Ecole Natiouale d'AgllCUItUft
aura lieu a la CMamurs Je Comiucicc uc forl
au l'iincc N'a 171a Hue Courbe, le raaidi 14 dl
e mois a \ heures ure.ses Je i apies-nncu.
I i da'c de l'kxposiiion sapprocuc ei le bureau
canna, a aplani tautes .ci uillicul.es cjui OUslru
aient la marche eu avant Je l 0IHVT4 11 lu. c I
indispensable de saisir le Cornue de i iai KMCI
de ckota et de prendre son mandai pour de
Bouvcl.cs mesures
Si vous vous intresse* il ruuiit* de celle
tauvre a laquelle vous vous cio ass'jcnc, vous M
Maaqueic* pas de le tmoigner par voire prescr.
ce ceue runion.
)e voua prie dagiccr, Monsieur, mes salutatioa
fraternelles
ORDKb Dl JOUR
Inclure Ju pro^es-vereal de la dernifre sance
j>.se.i=s.oiis des voies e moyen
i'ropagande de pubuciie
Frepaauon du terrain
Kepariiiion des pi ix
Le Secrtaire Adjoint
E. AMbROlSfc Fitl
18 Janvier
WASHINGTON- L'Aatritjoep <
.ose une r.^sointion la Confra
Cfl penr dilinir une po'.i'iq'ie d
oit* ouverte en Cbii , d'opti 1
\ \uA\e neuf puissances reprsent
ii la Confrence s obligeraient n
li-aa rfche char dp spciales ipher<
irfl"iencs, des co'^epsions on nv
opolea pn Cbine. Un bureau IdU
oatiiral examii eiat le conceesic"
x'aianiea qui een blent tre ra co
Il t attt un tt I ecco^d. Les Anplai
nt les Italien tint accep' en pi in :
p*-, mais les Franais t les lapon
ont rserv leur as-enuruent en a
'endnnt deB instiuctiousde cbezeux
LUS ANGKLOS Uo tivmbleniHn1
1^ terre a ete ressenti dans la Cali-
fornie du Su 1 avec los Angplos cou
tre eentie. l)!s v t es de f-?i tre
)-it ' brises et les babitMii's ef
fi iys ont lui travers les rota, A*
, lil beies 8 beuies mardi noir.
inlri en Chire n t di'tinitivfm*r'
ni" an vaia (i it '" s i rnPMi'iooi I
mrioainea le po.--o veit^R oi i
lai

d m an cm,
Mab l Normand
. ebre n h a avons vu
. h- prouves bief. C- '< C u.ie .
,emeot lea *oa ; ea. etajp.i- |0
HOVIK l/" pap* B ;. Ki ipjj .| m ni e foi fli
i daa i yrop'mea ri ko ort
.m f cure pl i', dtlon
MADRID LEti gnApnjooi bi
t presque mi a crmi Ication* [ '"n1p '
,,,,,, as.* c ua* d' "'- i s
!:.,..; ,: .. i d i % del l'a'6 h I >" tnt'*
ndommag Bai eloil W ba NY en*nite.
^iickey

ye, | uo tel ible urigao et -0
laona aoni r p ort s V go.
Nh-W YOUrv Il eat aonooe tel
que Hay* tn u irer du Cabinet ta
\ mai a p"''-r une orgaoiaatoro Je
i- '''in ifigraphie
PARIS i lootr a r do I par-
ticiptaiiou de la li l" ' Cool i
te deOoea cordrtioon'elle L-H a-
ie don no n It e le Irai! i de V r
ONUHES- Une M quitude per-1 ' < HuUr '!'"' '"
rate dam le sud de iVtaode di leW^^V^mN \ l L'oi O
o: es; ... da I du Times 1) ... m
JUa(N 1 au IJ-i c
et on
ubvri J iritrtl
1 idi )
B l G i.Ji
Bi'o : G 2 oi
Vente l En n
de Heniy P l'V'i li i uni D.....b k
ia ai e i Beiglq te lUi onl ine
, .../^NliwoUK-Uue o-an>"-
Uuta ont t dsavoues par le secre tion ppelai i at abt ou nur. .. ga d
taire de la guerre. ombra de b e lui ectuue que ! adlteien'.s de Va-
i r-itmuleni des troublas.
MEXICO Les [apports d'une r-
L'i '.' u d
riea Co l-c tt of C-.s o
e
!, IL
t
M
lai
poit d la Do a M j'
vie' I9i a ii\ li m i du m l l
l .,i I.- artic. s i'J-iO ">> d a Ion <>*
Dooana, il fia pr J l voi la
d s m i.ch A > s uivat
l int en groi
R l'on
Port au Prittct
Pl'i Va i. tn\
agfnt pour n. ii
u-P/iacal
Dbsitatrgi
S i o i \ t x
K | sn < l'ti||
-h -1 1 Gf-tBa"HiwJ
R
n i o -
Av-r i .T n P ol
R
"h m' e
1 ou's H1
""'i
l'aaoan d l ircliaodti
lieu l'a e. d- DdatalO'l Oiatfd a et*, et t..g
lemrpideU.iVue Tf"-ila7t da'rs voy-e aa p,e*,dt Uardi.g tau Dx l^rrea do tnitlo r,ioi le, ari
s provinces. Son ecu.te parut dl- CB Irmao Latkar do Sbippii g B iard cl s 1 . 51
PARIS L'u llue.'Za devient rapi
nanche avec 34 morts, a-i-ou rap- par l AB#ooiaUoo dai offl a des
porte 1'yeutaliuo.ialiiBda bI.b bra.x am ne ira*. L- d*r: a ion
ureiler dll jOUll de jmv.ei. Les ! qu>' Y b.-*ucou.> de v.ib-
otlicieia d sant admeiieut que la UW ClraDgerB dans!.- tOfiJDeice
iialadie so piopBge, mais disent atrai g rs emnedcieioo ou ti
quelle n'eut Lan aussi mauvaise qu'il prise
S, vi
Messe de Mi k rui
tlmweuf Louis Uuenn c: Ml enlanis, .......
A. i.. i.u.i.ii, kiom ctuotci i- mercredi a, Ja..
vier courant, 6 I|J Heures du mal.n en 1 Ugilse
ou .^acrc-i-aur Je i urgeau une RMfM de bou.
de l'an ..n mmoire de Mme Louis UuCtia, Btl
Auna Killick'
,.,. a....uiil les UBil uoiiiierout uiu nou-
f)M u.ai.,ue de sympainu a la tamille iMatfU
Le p.c^tui avis ueui i.eu d'mviia..on.
KemepcieiUDU
M, et Mme Vi.g. Deaticl, Mr ei Mme Bug.
IXcatreli leurs entant-. MUd Lilia Ucatrcl ei le-
aaucs paieuis remercient v.ve.ncnl tos ccui a,u.
ai tien vou.d leur donner des ienaoii;na|es d un
ne et d.- il ipitbie l'occasion de la on ae
..r regrette, Mme Vvc Au8. Dccatrel, nce
Muai U-uuard
lis .es frleni de croire, en MBav, i le"r P'010'1
et t '
L*& Papillon
M M. lei membre* aciiis seit pries de se rani:
u [cal iu cercle aajoard'am .amedi a 4 b-eure:
lidi.
La COMITE
y a qufclqu s ui.i.es, qu'.ud des COU
. mes de gens moun.it ni par jour.
DL'LLlN-Oweii LMully a eie nom
ii. cbtt dlai luBjor do lai une r-
1 ub icaioe n ataaise, en lem^luco
tut ut de Ritbaiu Mulcuby-
MOSCOU La pietiiclion a t
1 ite par le mil utre de la gutne des i^attlo. me ai
Sovietii Trotiky que .a proebaioe <
CAlBFJ ii d'. s tus e (i bls
m u 11 n 1 v.c i \oiice-
p UIS U'i t me iralema t d i
lAleu-g e e i-neaiiceex ut ou
da trait de >;li mit-ut diiouida-
par iP.emier l'oit cai, ao praen
taot Bon Ub! e aa P.-rlemeat. Sa'
e une BCli a * la
. D pu es il alliime
2 li lB da rii uo
xrpe n 19 a M No 3*15
Aiiei6 S,M 1 s .c t' 1 no d coton .
1 p U I '
' 1 OBI
1 .1 ni use
> IL i'i d U l va x
Art 5.) S.M J * e d ga-oi'i
l'y loi en m 1 -e i-.
1 ,.c da i n boo u
lei r- ,'-1- li?iOi i.vtron
a dix h ni' l 15 A' ici. loi
M trqcte r"1 :
Cap-HaUim
C,o">i'ves
Si Marc
Mirtii>Piie
hum A
I< Cayrt P-ie M
M M i Mme B^B-en
1 d "-m
Mi. brv DM
! R
: Do a'dSirtr
1
^
Chi
11 t d 00
"'Oit aO Pr nrr.
Ai s Le Mat n
\\ 1 S rei -s
1.. BBm -- ---------------j
pit.iw; ic PfwMnM
oufo.ci.ee ecuiaoiiique de Cues que le dsa m u ei.t Btl pool ton
sua une faillite, a moins que lesIde coup b i de dmes de guerre
i-.uailiiiB u y tinrent rfooe ruadn doivent iim aucomp ia.
n.te. lladc.arqoe l'attitude ama POTEAU OltiAUOMa Lo de
ceine aovara la Auaate eat Soigena oirea inf perauoee qm con
l que. Elle nous aide pluiqu aucune tuiaoeir la pe un veioe u
.une l'Btiou daus ia tamiuo mais re- pnaon du Comit. U y a '* tmeioea,
.use dfaite bavoir aou attitude ^jo mouru en Biq-juid uui La femme
t.q.p. b-t-il dit. du d put Mi .iif tt deux eufdi t
LONDRES Lloyd George mardi,sont parmi lei viai ns.
. ctieo.e son otfe atiuiveiastre.
_WAMLLE t'Ius de KoOQ person
ts aot bans abri, causi du 1 in-
cendie qui a dltrait looo njiii-oiir
.u.s Us quarueia pauvres de la vil-
e. las dommage* aot estimes a uu
le.ui million.
NEW OUK La mort, il y a un*
emame, du consul geneiai uu Cua-
i mai Diegliutz uftt d&B aux cause
..aluielles es uou a l'emprisouu:
ineni p,r ses enuemis
l No
A d'i
M < q.a'.
I aBJ d. poudte ir.ElC
ticide
em s :i> ai icle loi
i F
S a 1 c laae coul lie e
281
4 du h mn s 4r- a l 14)1
Marqee l.j.< t
No I foi d'pnii In oro w
1er proi li iQ i ; moOu i I
MON lBRUN ELIE
ucaoeoi pnb'ic

-+
fill,; \
w.ii h mi
\ y ose H ti i
ao'd can b c i
Cins-Varil
s
UIV1\N> HE
La RenaiswDCt
ambres son. c.nvoqus MorJ U-jJ Jl
rfu our.u. a bta.ei d. ae.r aa lato de la *
it.
u eetffe celai enj aVeifenan atoJ
,.ote m IBBMI >- .c. a r.nd, eeClr
.- Soeacnu laoek LafonJ.- e p*i
T-. k .i N Dttitei ate> trs acessaires -
IfOCI-a-: imte.
i >e|'|"
Ba. a L\P0>B
C-,, .oMprii eaaflleu bmi tawl
minet le ling*'
L. rEQLlbRE
19 Janvier
^AN FRANCISCO Le froid est
:eecendu avec eue grippe vic>euse,
it la CalitArme dinilsnnit d.ijj,.
1re avec des (eiupraiures uu il jegis en nomBre d eudroits'
bAN DIEGO- Des nouvellea de
i'i;n;e* rvolu oneairea dans U
I nasse caillot nie MOI apport** m
,i ries psseageis anivaiil u un bu
teau d?8 poils m xcr.', LU diseui
lu'il yaJUOioBividas lege* en pnaOQ
l que le consul auiencain C laj
mas a unerceda pi ai ^auvelde l'axa
niiuii, quelques (^ qJi s) Bon
|i mes duw citoyens amdrrCatoa
\\ iSHlNtTON Les affahea oit
non b oui cuntiuuw tre lobjet J-
eitwti ion Uevnr.t la C ifTi .oo d !'
\i ma w ai, meiB ou ui i ju'n ie|
p'i'ti. d.i U p. po i n. i
vue d'une COUQiu.aeiun djui' i I i
v Btiguer aar lea ceuatsaiena ext-.i
La oiibre Uxist ace
du Dr Mm a da.iii ta pt.e drf
Nlr Audti de Loi des-
G Lraiillat, D.bueouri. Draina
M roey Rct .t Miuf* J-rn D Ivatu,
le C.e Fraceiae; Yfoaae Sauic
U Gai e-
laasiiuir iii^iitat ur
Coml i ' bi areot
E.t.Le ; l d


ualaul
C: sou G: iide le :
Fte ibd raie
LKminenta ti"-; ica'e comiqur
d jitaio i.
ijuxe Cinmm
ba .ci gsneulc 0,3
D1MANCHI
Grand Gnla
Stratagme
Grand eut ce- '-e d'amsur
en 3 parties
En 2 bardai
iitl of 4-*a.BjJ
ffatt o! a Rai(
business in 'h s r ty tha c^n b
n a noiainiam o( l* 200,00
r ih net. Prsent and taure prt
b*'ght.
Foi urticJfti 1 i t l his j m
il.
i
* .....- t
7b J
>WI*
F
a lakrkaat a t
'* i*Tt<'H fr
ur
i c p iil ip
Q 'qu 1 n vi" un c f t
o 4 oi ,0 > t ci ''. e i pltfP1
|t 1 use i dustrie m 1 t icl
opratio 1 dms cet vi. e qui
apporer a-^ bni fi :e bet de
20c,00 pal mais au mm mum
pectivei brillattUf-
Pour leoieigoenicnta i'di''si
M louuial.
P.
Pi
I
Ll I i Ptlit
Sataave Ion ogue
Entre : 50 cts
"m~r"-.
H j
M

Avis
I e M giatrat orna nnal c .|
icovilli v t y :>oujb-a
fl n r p-Y'M
On dlai dr hti j.u s
ceid pou. ce Lue.
Ftieavi .c, le 19 U v.er t?1
LUC LACRTI


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM