<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Assistance publique de St Franois de Saks L'Hpital Ho'p'c* dp S' Franchi de Sala envoie ces mei'leni" vee* ses bienfaiteurs l'occsslda ^" nouvel an. Il saisit cette oecsio' poar tappeler su pnblic : 1 Que le Bfrvice des ennao' a tions a heu toos le* jonrs, diroantbss st ftes txcepts do 8 11 hre s et est rparti crame nuit : Lundi Sa'omon.Iaauvoir. Civil, Baron. Mardi — Dominique, Bruso, Ed. ROT. Morpeac. Mercredi Ma son Sa!> %  • %  • -, Btc-•=r Salomoo, L r s ron, Konlnp. Jodi— B-auvoir, couflair, Butcan Vendredi — Mathon, Dominique, Salomon. Fontus. Aaloraon — Salomoa et les chefs de clinique. b/ Mardi & Jeudi — Oprt ons prn tuitea seulerrent pour tel todigeuta. de l'EtebliiMtnent. CM opration! sont faites exclusivement • par les chiruiRierg ttulaiies de l'Hospice ; les oprations payantes seules peuvent tre faites par le chirurgien du malade. '2 s Les ch rurgiens qui dservs'ii rtablissement ae met'ent a la disco sition (ies mandes de la ville et di la iiovitice qui dsirent se faire op* rer. En posst-ssion d'nn mutriel i h rmrgical mode ne, les opration le plus d fflciles et 'es plus dlicate* sont faites avec toutes les chanc** de inccn co rm |P d^mrstre d'eilleura la ataMs'iqa %  cl j in'e. 3 s Ltt oprattooi pavait, sa ,f argence. ont faite le Mercredi a* Vendredi et des chambres partira lirea sont mises la disposition dp ce mrladee. "\4o Le* analyses du Laboratoire %  ont gratuites seulement poar le* malades indigent* qui frquentent lea services de consultation. c Il en eat de mme dea lencei dp Radiologie Rayen \ Lai analv**-* %  ont payant JB dana toua lea autre; crq f\Voici le reura de U itatistiqn* des mois r*e juillet Octobre 1921, Extrait d Mii'i Mdicale Ou verra par ce rsum que. pn outre ds im portantes oprations Abdominale* tumeur du ventre, h-'inie ingnioale. taille bypogaatriaoa etc. etc. faites .toutes avec sncci par le Dr Pan'| Salomon, le total des cousu tations, pansement etc des divers services de St Franois de Sale* donnent les chiffres suivants vraime.it impo %  Util Consultations 2177 Pansementa 7.T6H t'rescrip ion 8803 Chirargij 110 fxtrac ionsde dent* 02 Nombre d'anaiyspg da laboratoire e aaoeai r d ologiques 'i7."> N B Les p^rnoiMiPS de la 91*0*1" ce qui dt'sirent se faire soigner a S Frai goli dp Sitar* troovaront ton* MKJ Celui qui achte • 'EMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. 11 n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujours l'Emulsion dO Scott) ~ Joe ^JB U. S. Navy IWs 14 lanvier H IIIIHaH est mort snb 'emen W tSHMGTON H rt nfltol I d 0R mal iiR de r nt < -i.Mt ennopcqoe l u a BtaU U is LONDRES LPS dvel ^rpemen s 'ont pas accep' participera la en supp j "* snjonrd bol dp la dm'l %  orfr< ace co om'qoe Europenne PIOT dp Bri-md fo e't qu nn mi> is lui tn*••-> II'IHK' l'.nnH lAro pynf J ai R y nond Pnin NEW YORK— Ou croit que Rn car prend ait oufi L) g>./. eouaul goeral tiu G u .'III-I. • q'ii iDonr.it Goudainemeut pu tre emiioisonn L an* paie est o'donne DUBLIN Le trai' Dg'oflanIBIS crant IKatiiU'P Qd ifs s-nb e *a>iv • 1a nai frage pt qu l j Comit de R4p ration agissait d'an< l*s po,iVOift qu''l pos-le en v rtu du traita dp VeroailiPH a accord un mmoren 'V aer chant U Ci h* Irai* tr dredi nrov-hain 20 J-nver courait i x heiue* t dem ; f, one it\f" d Bm 1 d<* l'A" aa m^mo ; *e de M' 'a me L'U f o-Nau ne CamiUa Du |nr t L^< oa r ents et le a-ni, P" V c i Ma ieaf Iro r e Niu tt i sss ejfiQ":. t unanimement ranli^ aojoardThal dam l'AHamagna, au heu de payer par le '^rlement do Sod de II l*n 5oo 000 000 d* dinunche paiera in DsValsra et rai adhrants q-ri *oaa lia lOjMirB 3loooooodamiki taiant cppass au naii dass ib or, q loisjoa le pacte eng'of ar ia i)ail KTPHH furput abtanta Ui goa let'ars prrnrp a d eriaim r irerneaian provlioira a t caastit a PHILADhtJ'IllG — F tj|.mii) J vVhite Pieridant du cleo local am^ rifnin e^ ci-teur du j'.'U de basrbd'l simple est ano t CUAHI BiSlON— Le 1)4 eau amiral GJIUII b a ^ laiss aujojrd'lui pour e eaux cubainesPARIS l'oincare, dans sa t U l le former le DOuvaiU cabinet, a oe PARISLa l'ioni-i'tion an C c stnoi'8 allamavdai dpvani re |afae en connection c la guerre PIIX alli! a ft recommandeaajour d hii da"* Dis lsulu ion alcp'.e par la Commission interallie sur les Crime* dp guerre La Co nm stion a t'nuve le rsulta' des jugements a Leirftg non satisfaisant LONUKESllcatapha K^mal Ps nond IVx-ptemier Vivia 1 d'accep eba, leader nauonahsie urc a t pr le poste, de Ministre de la J.isuc assassin, dit une dpocha de Jons avec la v ce pisidence du Conseil, tan'inople citant un tlgramme maia Viviaui a declaie que Fomcare d'Angora. t.oove beaucoup de d fflcoi es WASHINGTON Apre* une con trouver des membea pour le cabi fren ;e avec le l'rsiient, le poa v aat ( msst-r gnral Rayes a annorca que LISBONNE •— LAOdroifl portu soua peu, il se retireru du Cabinet < > des sciences a du que Ch is pour devenir le chef dune associa optie uolomb tait n en Portogal, non nation la de cinematogapbip.,. .,, la date dfinie %¡ si pas encore r | H ftraDou '* %  %  %  ICI P -* ' invire aoosrthnt a U Waat I 1 ?*XttZ&m&tnEZi d.aftSm.h Ame.ica Trading dollar. ; PyROME— La Epoca dclare que le retour de l'oi< cm H comme 1 '1 OBI Mm \I\W Pen^nt |*t Hu r n*i de h rnno a*h'tiqae an h'"^ h Mi s.'ej i 17 et 18 Janvier 1922, I" vtoMi d Commissariat 'ouvri on d" Q hr A M i 10 A M $fu' m a, To>'-* person 'fS p-t oman le otimi'.sa lia'sont requtres AImiter leur ach ts i leur* vnan^ i il a t Inatoiiquement accept 0003 — "... -,...• %  r • %  me n Cne^; de lcaoat tecla g'e, il si rappor qu H^yeb si nai S" ma loua "ni dit au*i qu il fut jnf ra un contrat pour 3 ana rapportant NEvVYOHE Le tiansport naval Cook est eun au dot k d'ici aujonr d hui Une voip d eau ~. u.t dejia ixe bord a (.0 milieu de la c e m-rciedi, ilUemandi de I aauislauce, d-n du Conseil S'gmtie l'iuaislauce m.is plus taid li dea rparaiions et du droit d^ la Fiance a envahir 1 Al arriva sans aide et malgr l'oragi lnjagnt at atiMiar la rgion oe la IJOOO hommes de tioupes boid R.iluv. a" e daig lel'omcaie comme %  h o an ni lu doiig r |uqu leur ai uni meoace. nve ic. PARIS-Il est officiefement au Dpart duGolonel John A.liuHiU'l Par la a t s Panama est parti bie> pour les Eiais-Unis le Col .ne 1 Juh" NEW YORK— Lea promo'eurs da nouas uu BCiOrd pom le pane aogio A ; M"* 11 Clef des forces militaire luttas COmmeotant une deela anon b^lge par lequel l'Angleterre promet d occupat.ou eu H*m eM as Rus que Carpenner pourrait demander son aidp entir-j con.re mie at aque lu retour du maicli avec Utim-s y sur la 13 igique ou la violanon de dcLrt-nt que le ma ch ne rapporte sou tenitoire. ,iait paa aam ce pays, mais pourruli '.ANNEsJoyd G org^ a expri Fe coi fo;t dsirab'e S adie j ppr j ot'r' f l re represeni avec piofn en Euro mi aa frojanct que le BOUS marin tout ce qt-i concerne la servie m n 9 est p'us ai garaus aux b'esux ra^r dleal ou Chirurgie I au Dr Paol Ss'o, WASHINGTON -La virtuelle corn chu.da qu le bt aux d guerre, mon Champ de Mars No llvl Tl 1 p 6 1 Ion du trait naval a touve leB comme l'a pio v i dan ireguerrfl ph->ne No 2. 1 ). arisiana 1EUDI Idlgni de l'Armement touraut HUJOU (ihui leur at enlion vers 1 iafl lies u'Lxutnt Oriaot avec ld ie 'R ni'.Mi. de Shtutui g enviseg dm* beaucoup Ue CeiCle* couia-e (ires 'qa n.dispi Double t>u piouine d %  l'iu n; • que les o pi m e nou Us seuB minus 6out ma.r.euia tour la d WASHINGTONDs louange pour le • il r :• de a cOdfe enCe le W.fhugiou 0 1 e eipiimao* pt ie 101 ti 1 i'.M' dans sou discours h OMAHAL'ex siiateur Joseph Uuvniuu duRi.h-tag la grande pice d'Andt de Lorde La Prince de la Terreur iioei de i^lotsie Sa Mnjist le Chauliez de Tuxi comdie satitique Entie gnrale 1 co Cm Valant j Nous profond ami \ vrr. I La t iste nouvelle est anivV par ciblogramme. Apre* un sjour de 'Jn Remde merveilleux contre q ae iq Ues mois en Fiance,Richardion Migrmes. Nvralgies, Dysmoorse p,paiait rtgageer son pay d'aCE SOIR Grand gala cinmatographique film de 18.000 pieds Musique orga OiaB, les car es sont eu venie chel a.-ons appris iVtC le plus; M me Douvon, Fabrique Guilbaud chagrin h mort de notre et au Cin-Giiant etc. A demain pio Passagers du ranam t Hier gnnt partin pour New Yok : MM Pierre Hudpotaire ron H 1 1 Lonce LlMOUvN 3U tue Travet$i;c doption quand la moit l'a surpris. Nous saluons avec regrtt la dispa lition de ce charmant camarade enie v trop t notre affection. A~VENDnE bUGGl paifait .t, et harnaii. sdiesaer Turi 9mim, MU; Ce SOIR Grand gala ('.AN 10 l)-iu;te cration SAiNAVK : Vlor'Olnguft. nosie UN DRAME & VENISE a.000 pieds. Un grand li m Dpartement de U police Dst ict de Pa t au Prince (Htit) Janvier 74 1933 Donne avis i IOUS les ccoyens de cette ville d'avoir i ne dplacer aucun meuble de leurs maisons en cas d es ca'ade.ce pour p rmttire i la Police Avenus Cfctffcw Ortbd Coi.tt, Eiounlerie 2 parties fitS^. l 5aU ,aprt,ii ^* ,ww Maiqiorgnniia ( P. H RUl tRTUS Eoirtt P. o.jo | Mxjo; G. d H Cg{ d s Plaa Varits CE SOIR Mysi"* de ftew-Yo k (Soi'e et Fin) Le Vfu.scjK aux D* ni b lunch} Intle 50 r t mes MtRCREDl A la demaudt ue \> otieu'S c'ieou, Le Hoide VAir .vti. Kobimr A> candie tt S gioitl 1.ni c 1 gju'dc 1 a s m t puWiqus O 1 ^apport que beaucoup CH CI t'anterl a om t consta'a ea tWa.'Noua "inna r o-is cefut I atientio\ dea ta oil'l. & %  U*in<> l'Ctriq *e de Blsotoi L'Ui ne • c ri^e espace de temps relativement cou t. i\aissancs Mr le Cumic et Mme la Comtesse }. 4< V v a%  ii'K 1 " BUI at laie pan t la ar:t eu ii-u hie ap e-midi SwAnne — Nos candoleaacaa aax la* milles prouve?; Ligne Hollandaise 1> f\i '* 1 oiTi.m w |ne S t a't'ifl i le 18 du courao • il laitse Il mme jour dire iraient pour N T} preaaat malle et puaagtn* Port-au-Prince Hati, 0 Janvier IM La folice-Compagnie de la G "'H, avait h 1 soin d'horniues sachant lire et crire pour ea lait* par'ic, il tu porte 4 la connaissance de toa> ceux qui voudraient ea taire partie Se >• prsentt au Quartier Gnral de la rolire pour s'Inscrit* De huit heures a une heure r M R SHAKE* SouiChef F lice Liquidation Jota Tildiaii Les cranciers de la M. son |aa I' %  l a m s sou-', t'ivi es i fournit san$ ciard leurs tcUmatiooi au liquida leur seussigaLes dbiteurs de 1a maison ont an ltai de huit jours pour verser au U qnidateur les valeurs ducs. — Pass e dlai, ils seroot poursuivis en jas ce. — de heure* a mid Rue F* ou. No me. Le liquidateur, F. LAVELANET lue M nu Companj LTD. M steamer t Virginia venant d* aa.nt Thomne Vii Jajm^l et Ciy ara ici v.. r a u> |y courant, en roate pour S' M .-r-, Q i,j„, Si Thoma*. D-eoant du fret pour tous les p#rn ISuropana Port-tn-Prince, le 9 lanvier vfia 1 L P r naj )i aj an i M Agf^rjao^



PAGE 1

Lfi MATN Pour h airains d'Automobile s vTS^S ^ccowre* et profitez de l'occasion. A la maison BIGIQ Frres Resle de Stock de Pneus & Chambres lu* Ilood vritable Cord 4 P#< us 33x4 Or 45 tu UN Heod vritable f rd 2 Main 7 ^eilanf^our autos i*ordi 7 f Bu y dette 2/ Chambres air iiood vritables c 33x4 < 42 tt 30x3 Ifi • 23 u 3i)\3 11 10' §i 28x1 lfi • i.50 Pour auto* toutes d'uneasions Pour Weyclette Or 4 1 Avis [Aa'niinistrstior Ce n> ni un le, pa' in** lastiuclioo jualicirire or coniit cllepar le |rge beau von, loaaitejue Uspioprieiaire„ e Yk i • a'laient jstei:t a pay i pi>• pls^acs qui leur ont lSON C SWTAINS |.r l'ima ge de I" in.CS PUISSANT ANTISEPTIQUE • %  • Mtrnrt ni Ouivrt IMCMMIU Hnmm Panttimtl untiinnlt, U iloif d* 60 4100 goull* pir ]BUT ANIODOL INTERNE %  VdlfANIonOL 'o n-,*ro„ ,or.--t.Ptn.< On demande I maisons de commerce srie • Ttblwt eo H* i voulant a*> agents de vtme et de diitri P 1 tabriqufs anglaisrg d? tou Mes de marchandise s.Eiles doiIJir une organisation de vertf [' %  lire classe et tre des sptfcia as leur commerce Les ma ttoisiea sont appuyes d'nnr ^•licite. ^ demande, en duansm Us or Je territoire o l'on lait i ? cia i, > march^ndis s lltS' rf de or ^wwerce i yY^ehurn M,Htgh Bel Clyde Sleamship C Foreign Services Le steamer "Lajt Panftto*'' venant de Sew-York eH attendu ici le 19 du cou rani et laissera le mme jour pour Kingston et la Colombe. Il est rappel aux Chargeurs qu'en expdiant pare bateau qui feratraas bordement pour l Europe et New York sur un bateau express de la Compagnie, laissant K ng*ton le 23 de ce mois. Us bnficieront des avantages stipuls dans notre rcente circulaire. Prire de s'adresser l'agence Gnrale pour tous autres renseigne" menis.Pon u Prince le 16 Janvier 1922 M. f.CLEMBMS, A§m bural iM&PZ*^ :•> i %  t>p faible peur travailler La \ie courants des femmes n'est souvent qu'un tr.v .il irossant. Combien plus ardue est h tche quand des malaises particuliers leur sexe rendent chaque mouvement pnible. Les; steme nerveux est drang et la vie est loin f'Vti ,'.ie. Les femmes qui ne trouvent dans 0 tti ituation devraient profiter de l'exprience de u-..v qui noua .1 envoyai cette lettre: Lfoez Ce Que Cette Femme Dit %  fan tanillo, I >ri< nte,Ci ba.— J'mis anmique al aonf. : ' leurs me foraient souvent re '•'' au Ht. 1*8 d i ajoura dans le bas ventre, 1 slquefois lurdaaat je vomis11 souvent J'ai souffert de ce malaise pendant quatfc ans re connaissance par l'entremise d'un fascicule %  • votre ( orape iltbn Vgtale de Lydia B, Pinkham. le 1 ai prise aveccompll re satisfaction et je me fais un pla in de la recommander a toutes nies amies qui souffrent de romi '• Brta. M ABINA MiLAir, Celle de Caridad, 4, Manj inillo, ( Iriente, Cuba. LM I ...m. lOBftVantw %  ••vrafctal pas Uirc d'essais uni.s doivent taalsttt pour 1A Composition \fegetale de Lydia E 0 Pinkham PI 1 • ,\ LTDIA C. R.Mr.1 5 r ~ : ~^L ^^ 3E kYDIA C.P.HKI--M KIOICINC C<>. LVKK.WM V...A m M 'S sa ^2 1^ ? ai 5 M M>> — V) n. V as A VENDRE Chez Harry R.KiNiXE 1360 graod'Rue Porl-au-Princ | En face de la Gompa gaie des Pompiers Des pneus second Hand en 1res lion lal depuis 2 dollars jusqu' 50 ^'dollars /a Maison V BOUZI A t (ransfere ruedn Quai \ 1031 ^SS^S&^^^^^S&S^ CR POUOM 1.8m, % Hœt M VJ.% PAR:: •• H?c:u4cr lc6 |mitation6 Kecor;mands paur tflHGHIR, fiDOOCIrl VEIiOUTE!^ la BS8U tu vitago t t. mains ; f*m J%*'J contre MSTtFATaON prenez les un llMainfli, Messieurs, •Ne i8MS ni is *os vieilles l*o me-* i]<^ chapeaUl m vos v eux chepeam •!,• pnjll , cr en tremn m nu te< oui pouvez les remaille ntui'gfce !a CO.OIU1E liijui ip qui IQ rpr.d av c un pince u d; i 'oi tes i i nbarnisicifti *• i 'ans toutes I boum g u a" on (s(iz r uaucfe.d'flren ea* I-) pt CIPZ ri. Victor Gentil agent gnral cour hui'i MM. Ruedu Magnum de VF'-i ."•RTON co. %  •.'. u..



PAGE 1

I c. 3\> % .-.<* X-.J? LE MAI'N %  bu. t*.V-.;.*' Œ.-ITJ .%  I •M ... ; do !:. (irxo %  • : Ls e .,la v .••• %  . i ; h :. %  • .i..-. ( i %  %  il du d M d %  nous otui • i p . %  : T' ;u-:•.-• %  • i %  | i %  -Btos U .. .'.. psi .. • %  .: % % %  • %  •// L'cmliseptU*tU c"? f< uf VJIl'tf* 't luMtll ras :i.r.lf...ti de U Itimpia, — PANDOBTNE i •.. .-i rr ri > %  il pfliaa it i i. ...i .• . lltuiipjflllU.il 'I •' l'uM VAILLIYT I lllIl'F, Ijcnls gnoraux 1720 Hue du Mayasia do l'Etal ; Dtruisez radicalement les liougcurs et les inso t s nuisibles *Vv Uri p oduUe trwwi* MORTIS F'e 'Mo ni/ 1 pour la desirucm le ratg, Sourit, le. Poudre M &tn'' poir la deitrdet en das Kats. Souris, etc. liquide %  • il>rt i" pour la destruction des Punaiser. ^oux.Mitti^ Liquide Spcial \MoruV pj'ir la destruction des Mouchas. luta Mortia pour la daslruclioa de* Moustiques. Rsultat merveilleux ei eftiace iocouipuable. fcaos odeur et suis aucun duigar peu* lis autoiaux dameat-e. En vente Lhex Alphonse Haynes 115 Hue Buiiu-Foi %  B* To et / mrge [ Office. Ver y N|>ciOQl a WsfS haute, Kor ii f(V motion m Hv lo : Henri STARK RIP d QIIMI. (4tt AJ NO If 17 apI,(-!|H ii ilia Rail oud ijt.tiuu. LEHN & FINK INC. 7 oui) produit* phat macevtiques et mu* article* vendables dans u -e phai wu< b SPECIALITES • Xysol oYsinlectau', sa on Lwol, Shaving Crean. Lysol, Peb cco : dnlil ice iHcomparai-le 1liu Ittd lene le ino u KtDulsioti, txraa. I li icolal eu poudre de L Se P". c'e.-l exij ii* lojdie Talcum L iJt ^; C est l'ixiitœe tupiiori < bon mai cli e c de Demandez le prix courant LYSOL : lr: m il i!tr et hp li s o.oii iq ^e d s Jociiiil-xauiR Le dsii %  t 'eilii I employ dans tous ks g>a 'i lip l=iu UE petite cuillere dd L^sjld us une pe d'eau doai e ,J sulu uu a 1 lu DEUX 2 o|o ItiOlS 3 o.o d lue pinij reprseLte eu il un la conte ane uV vieux verr s onli Dftirea ) Li )sul s'e n/ lo e piiiiculiremenl d ppprpeib!" ^co^oraifl >i vi'Hs ne voua % i < rv z qns dp Clrs ^gd 'a Amer ca 1 SU %  • *Polisb CO'n ps< y CMesRSi qui eoasr*aoi la fi iip-bei" le U illan' d#a ch-u-*urm tua' q< F.n veiite dan^ 1 ho"'"' oiaisors A BKNJAIIIM & Co 1")' I Rn i > n> A^iiB Exclasifs poor Hati Les Accessoires Firestone font partie du service extraqu'offre sesclients la maison Firesicne. Bien des pneus oni. fourni un 6Uppiment de kilomtres longtemps aprs avoir dpass la "limite d'ge"—c'eat tout simplement paracy.ie bran sages propritaires avaient toujours prt un uceasaira daa commodes et excellents Accessoires de Pneu* firestone Le Maximum de Kilomtres par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince For Saie Ayez toujours ui esilutioudel.ysod M IS chaque ( 1 ti MH ctmuffl un propun I Uc3tH ^ he Main 5 0| V a>/esaf Mcatt daialle-. fj" # • ci i -. Hucsn, Rat deafioDta Tort? No 612 en face de 1 ancien as tatntai si connu* et apprci* dm* le monde entier, "":."... %  Ceux qui en ont dj fa>i l'e.S'i voua di o>tt qu la l^\\*wm*\i \ ^ ffi SlPlOlir diHline SHELL em *p<-mte>nvnt recomm a iabU pou** E "cil iima^i^ *. • kw7Vjvi** t o,i rendement aantavux et quelle n'en****** pu* e^nn-^^ Bol g a appliqu sous la Direction du moteur urdee ou rtifttii mni ptrfatt. „..., f HAttl en|t p lllir (0ll e ,, es recherCttes e i anilyMl 9rta i eut mii*Aauence une flamme pua vive ei u ule aune /*-*iamouc c jointe, saut pour u \ p l \ W^s risiaQa et U consume U e-Scrt W/iee* .; ,, n ii 1 / /•/ a liithtnitv* m n'a ht>t r nue II ( 1 U1 n seront reues que le mardi d* chaque semaio*. Il y il donc VC "O U MIELL' Pour les prix, adressi z-v us Hoberls. Diillou & C — ... f tasiriqti*, Raction de Wpss^rmaan Ri ciiou ie Vi .boule*, Eumen du sng e du pus Etamea d s Matires lca'es, hamen ..e cra*hi' ibumino rsr-i^.j CoMiameUre-ScrM Mtenht de Siirothtta il di Gonorvquv*', le, fte



PAGE 1

QaX0B*m* N mm Pet 10 Priuo, Hati Mardi 17 ianfjer 1922 DfRS€TOTH ItltiTAlHE Ohms* IUU*R£ Ml 20 Quotidien La vritable grandeur est CPI* qui U-A pas bes#m i celle de lu pot luveite a ranspu nujourd*hji lane If g cercUa OfMcWt, par le ne ma programme labo pour aui lr le comue spcial du bni, re m: liant de retour de cette rpubuL Amrique devient le gardien d *n irre, lorgne ce lie,a .nnotir nia besoin du g.rd.eo Telle Ml muimefondi*uibut*te ou nouveau rcgraanrae. %  V IMIe r P'og innip it-bllt 1 k f 1 I|( '^ ,,,nd "*•• j Ma nifion oisir,, H .: avoir a Lbre de tou ie teu gi pendant plus d'un !i,e montre incapable dettavml e fon piopie air o U a celui d > M peuple, aiore les Kuts-tma acloier. le droit d'intervenir a Ktne de aajion .grand frre* et d'y tabli i ** une main ferme no gouverne •toi moderne baa aur des gTai 'e.cooonvque* e 80 ciaux tnod-i Nouvelles Le nouveau programme, nonc Mie co.ni api une eonferfenowee le aecetaire d'Etat Huguta RI e secrtaire u'Ktat de la Marin, jenby tabiuait qu wd'unimeijt I A %  enqoe aoii constitu le ga'diei iwain duue faou >erm>>Deui >o'> protecteur. Le comi s'est rendu compt que ln J'qje l'inlpenftauce d Haut ait %  'pvoclainte en 1804. il y a de cela EI* n,;ce P"*" *dnt tout ce Eu 2" "* pM P" r '"' r ^e ipbssi I? 8 opoor unitiee" 98 o,o du peu %  ne put n lire ni cri ;e De taretendue de teniioi e, auacep es de vanr £ productions de BU ,!., colon de mai e. de tabac et •eairea produi , ou richfs en ma f"*ni, aont I tal d'ibauden, Ha i i£v e M ,u P r ^r i" l*e>m Ico S actif pelU f0i>lj Fort R 'MikiJ. ? t0 ,br P^y vec eulemeiii nuiL le <*"•. compar Uo ooo bb l".ua. 0Dt,e le 5o ""o !" Mai.; leiruS ^PWdoil tandis les HI laaula? Q| d ,l8iU 0Dlel value! ieeuieic ellt ltf OOQ QQQ l p lit .? l de ch086B aSao-o-Dotningo IHaiti 1 8 n, J qnH ce,UI Q ai pxi t e en lea il eux r Pbliquea aoutoitea L, i In,n q^'vieni doue dcrit, Bonr/ lh J B Prot bieniOi en riebes laWn de P r <> d ite bruts et devien l. o nl de Qerch68 importants pour Confrence de Washington WASHIMGIOMLa dmission 'e Mr Briand ne modifiera pas "S PARIS— Le prsident Millerand a sigr aujourd'hui un projet de lo accordant l'amrs'ie i toute* les per' esuliais dj obtenus par lacoatv-' SOBn * ^ <> nt ^' condamnes poor nce de Washington ni ne refard i r *clion au code de jus'ice mi ; itaire >a l'tade des questions qui lui so t exce P' aux '"fructiODS qualifies d; rumses. Telle est l'opinion de MM.i cr Be P" ce code rloghes, Balfour et Schaaxer. M.Sr-L . sut lui mme a dclar:. le ne vois L 6 t'lt anfjlO-franaiS cas la raison qui pourrait retarder' es travaux de la confrence. *ir <2eiiei Le nouveau cabinet franais Kjl viN Paris, 15. • M*igr le relus de 4M. Viviiui et Tardieu de lui prter eur coacouis, M. l'oiacai a russi i former le Cib net de la faon suivante : Prsidait du Conseil et Aftiires Amnistie Etrangres justice et Alsace-Lorraine Intrieur finances Guerre ci Pensions Vlarine Agriculture, Travai instructioi publique Colon es Travaux Pub'ics 0 Janvier. Poincat ^J r 0, ; fnal Tht Nlli n '"" P""'* Confrence de Gnes P^RIS— La conterence de Gn^s era convoque le f mars prochain Veux importants discours Commerce PARIS.IJ— On annonce qui la suite del dmission du cabinet les! Rgions libres ngociations relative* a l'ailiance.pro jete avec l'Aog'etrfrre seront sps pendues.On annonce galement que le aouveaucabinet aura une politique en opposition r adicale avec ce trait. I AIS, ij —Mi Lloyd Geo ge a eu une coi fjrtnce avec Mr Poin:ar A .Les deux hommes d Et t ont dcid la L'oyd Georges et Poincarr o contr et ont dcid de supprimer !e couscilsupraie des Allis. La Crise ministrielle en Espagne ln par ses collgues pronooa oeucat d ecoors. il dclara qac mi K ie la Mtuation difficile que irav le monde la France devait gagn : la bataille nui le Itliain financier. Mi Bouigeois dit qut la Fr..i. %  • n'avait pas pu ob enir 1 excution 10 yale du raj^t de Versailles L'A Irai gne qui pdde des richesses cou 1di.bies fcjfeuanger refuse de tenir ses cng'geaneuts aux chances e\ o ganise la banqueroute pendant qu elle piofile de ses nchcsses et cber h i diviser les allis. Le pisideni du ;.jat dd.r %  qu' aucun gouvernement fraoiis ne ,ouua acceptei ieduct.oa Ml Us .h rires iupos> 1 lAlemagie Mi iiourgto s ac tlicite de l'alliance fiaa .0 anglaise, mai< a conditiou quc.e e lasse sur des bases quitables sais • duction de droiW, de garanties 1 considre que la reconstruction :o uomique et finauaie de la Fiance ckt la premire couJiiion puut un plan de reconsiiuctioa de rtiaiop: 11 ai aequou doit taire Ctltfl 1. MAU)RI 14— La crise rainintile n est pas encore rsolue. Les con ontinuanon des negociauons >u ,.,, (l'alliance franco-anga.e. Mr Llqyd .1 '^ 4 T E P' eQtot P iace %  ••• g es parti pour Londres aussi i.nttim 4e la prsidence du sna l .%. -571 -i*,.-,,nul _-.., -a'" \" *"' %  " •-*•••. %  - t Mr Lon iTonrgtois qui vient di.r. exces S vmenteo d.a e q ^ eivateu c veulent pas prenire le % %  excess.vement co dia e. .pouvoir si les |untes militaires ne 1,1 „ „ . ., .sont pas suppimes. On dit que le L 111 lll (J le devra Vef cbm.e Romanooes a des cbanSe de tr 31 uii'UuiiS ch ir evemr an pouvoir 10 Barthoj 1 ttSS. L ^i^athoii.ue condamne .'Oc Msnoi: C U pil,0aA ?* nca,ae dc Santo-DoRaib"rVi! r aiDg v P l ;i es c 0irol ^ l'archevLon Brard'K A P 5 t pe ^ Ic arTlint ic la Lelrocauer i ndpeniance • %  ''^ine. Dans So ; U 1 !, I T CW donae a :d>i oliHt n'n p as nous rconcil ei ave Les Cours I New Yo-t. — Ser!irg4J^ Fianc ia 17 ,ostic%, et l'la tervenion fut injustifie .. Je ne pea se pas que lOccepafiee Amriame ait augment les sentiments amicam entre le peuple dominicain et le pr U pie des j,t U s ; L ni, ; c'est tout le en traire. Ouand j'liii Rome l'anne dernire, 1 aoa 1 eccuioa de rencon lrr des archevques et vques de toutes les parties dc l'Amrique du Sud et de l'Amrique Centrale et 1*0 pimoa tut unanime qe lOcupa non tait injustifie, et; de plus 1I1 exprimrent librement leur opinion que leur pays deva t se tenir prt, car personne os sivait taqui serait le prochain tour. '' w Ralisant qa'une grindt pirtu d? ci'oyens a,merlcans noot pu t in forms, |nst>| ces derniers -eme. des vnem-nas d Huti et dSioto Domingo durit ces 5 ans pan*: l Archevque N^ouel a envov ce mrs tagwa P-'up'e, amant et la et de la juitioe, des Etats Unis : •' U semble impt b'e q U e mme peuple qui s. guWsemert ^ le sang de la mettjPe n-iiie le son humn L en trSnTc de a libert dpoaillerait.en nam : temps uo petit peuple amant de la l.berte. d: ce.ie mne libert ol indpen daoce qui et t leur oatr;imoine t leur priTiige pendantpresciu'a sicle. %  ua STOlCISIi Le N ia mer Mais pourquoi ces soupirs, ce vains tatMBaaata ts saoglois continus et ces uk de c.lere Oh / comme je vo.Jhi> pentrr ce rstere ', Iisa.t dan votre o*ic, apprendre vo, ,„,. aatataj Si tour.r.ents il eo est, a'eiprcr nullement Me voir apitoyer, mer. sur votre isre. .u votre ueie m'indigne et m'eiaspcre bt | .urne comme moi qu'on souffre cra.cment^ On isourlrir eourageus telle est pour no, la Lire, 1 e ri mon idal et telle est u victoire. Le sec-t de ma larce et tout l'or de aoa comri ou veau Conseil Coin minai • , ..„.-,„ %  ; -e V' u s ^ P ^ d <' l n^;.^n^d'fim^ P*" eovoy U Hai 1 rnmm ouloiitA ra-,S le P iVS D? CUt 8C e P el aUCU0 ne Ss ** longue confrence -v ec M ^eant,. ont m lus l'unanimit i Ednonij !.'^ : .-^oaleur seuje o. remnatt k; sage. [tn -' ' "' aul01lU o.d qu. violen.t se., droi s. Ces! Poincar et a demaed quelques heu mfTuSSTm£'E ? ^ Wy Ah ^"l 5 """ *"*' ""' k '-*"1 P ,om ett4nt de r) L '|" l'>oo du nouveau'Conseil Communal %  ai lieu demain, nw.-reui, a 5 | U de l'apr Bnn r,,aedaDi I Kouveiufninnl. La'* Jf av - programi %  •PTreCo 0| ,*. -veruement. Ulr*^r \* IZTZT^ V %  • -uw v e-u programme devra irt ratiM* volont de tous les reprsecrania rei peur rflchir pion Ida U iVsCe. t??:^ i* !" la oi:e. Daiael k 1 9a t Oiiaa PVPK.14


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05575
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, January 17, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05575

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
QaX0B*m* N mm
Pet 10 Priuo, Hati
Mardi 17 ianfjer 1922
DfRSTOTH
ItltiTAlHE
Ohms* IUU*R
Ml
20
Quotidien
La vritable grandeur est
cpI* qui u-a pas bes#m
tres.
BARW
Kft&AOWOM; Ma. AmrlcaiueNo. litta
[fi Ms-Ms
pi Irre te ;
."ouvelle politique de gar-
diennage qui ressort du
nouveau programme
pour Hati
brom ex h a y on du journal de la A'oh
telle Orlans :
WaBhinyle-n, Die. 27 L tablisse
oent par lea Etats l<*o:a duo auu
eaa piinapa cardiual. dans se
" iiont internationales, prioeip*
|di vient se ranger a c de la dot
une Wor t>i celle de lu pot
luveite a ranspu nujourd*hji
lane If g cercUa OfMcWt, par le ne
ma programme labo pour aui
lr le comue spcial du bni, re
m: liant de retour de cette rpubu-
l Amrique devient le gardien d
*n irre, lorgne ce lie,a .nnotir
nia besoin du g.rd.eo Telle Ml
muimefondi*uibut*te ou nouveau
rcgraanrae.
V IMIer P'og innip it-bllt 1
kf 1I|('- ^,,,nd "* j Ma nifion
oisir,, H, .: avoir a Lbre de tou
ie teu gi pendant plus d'un
!i,e montre incapable dettavml
e fon piopie air oU a celui d >
M peuple, aiore les Kuts-tma ac-
loier. le droit d'intervenir a Ktne de
aajion .grand frre* et d'y tablii
** une main ferme no gouverne
toi moderne baa aur des gTai
'e.cooonvque* e, 80ciaux tnod-i
Nouvelles
Le nouveau programme, nonc
Mie co.ni api une eonferfeno-
wee le aecetaire d'Etat Huguta ri
e secrtaire u'Ktat de la Marin,
jenby tabiuait qu wd'unimeijt I A
enqoe aoii constitu le ga'diei
iwain duue faou >erm>>Deui >o'>
protecteur.
Le comi s'est rendu compt que
lnJ'qje l'inlpenftauce d Haut ait
'pvoclainte en 1804. il y a de cela
EI*n,;ce P"*" *dnt tout ce
Eu 2" "* pM P" r'"'r ^e ipbssi
I? 8' opoor unitiee" 98 o,o du peu
ne put n lire ni cri;e. De tar-
etendue de teniioi e, auacep
es de vanr. productions de bu
,!., colon de maie. de tabac et
eairea produi , ou richfs en ma
f"*ni, aont I tal d'ibauden, Ha i
ive M ,u Pr^r i" l*e>m
Ico S actif pelU f0i>lj Fort* R
'MikiJ. ?t0,br P^y vec eulemeiii
nuiL le <*". compar U i; Poetedent 1U000 m-l'e cera-
111 ,'UWht *v"* W >o ooo bb
l".ua.0Dt,e le" 5o ""o Mai.;
leiruS ^PWdoil tandis les hi
laaula?Q| d ,l8iU 0Dlel* value!
ieeuieicellt ltf OOQ QQQ
l p
lit .?l de* ch086B aSao-o-Dotningo
IHaiti 18n,'JqnH ce,UI Qai pxite en
lea il eux rPbliquea aoutoitea
L, i In,n* q^'vieni doue dcrit,
Bonr/lhJBProt bieniOi en riebes
laWn de Pr<>dite bruts et devien
l.onl deQerch68 importants pour
Confrence
de Washington
WASHIMGIOM- La dmission
'e Mr Briand ne modifiera pas
.
"S
PARIS Le prsident Millerand a
sigr aujourd'hui un projet de lo
accordant l'amrs'ie i toute* les per'
esuliais dj obtenus par lacoatv-' SOBn* ^ <>nt ^' condamnes poor
- nce de Washington ni ne refard ir*clion au code de jus'ice mi;itaire
>a l'tade des questions qui lui so t exceP' aux '"fructiODS qualifies d;
rumses. Telle est l'opinion de MM.icr'Be P" ce code-
rloghes, Balfour et Schaaxer. M.Sr-L -
sut lui mme a dclar:. le ne vois L6 t'lt anfjlO-franaiS
cas la raison qui pourrait retarder'
es travaux de la confrence.
*ir <2eiiei Le nouveau cabinet
franais
Kjl viN Paris, 15.- M*igr le relus de
4M. Viviiui et Tardieu de lui prter
eur coacouis, M. l'oiacai a russi
i former le Cib net de la faon sui-
vante :
Prsidait du Conseil et Aftiires
Amnistie
Etrangres
justice et Alsace-Lorraine
Intrieur
finances
Guerre ci Pensions
Vlarine
Agriculture, Travai
instructioi publique
Colon es
Travaux Pub'ics
0 Janvier.
Poincat ^Jr0,;fnal Tht Nllin '"" P""'*
Confrence
de Gnes
P^RIS La conterence de Gn^s
era convoque le f mars prochain
Veux importants
discours
Commerce
PARIS.ij On annonce qui la ____
suite del dmission du cabinet les! Rgions libres
ngociations relative* a l'ailiance.pro
jete avec l'Aog'etrfrre seront sps
pendues.On annonce galement que
le aouveaucabinet aura une politique
en opposition radicale avec ce trait.
I ais, ij Mi Lloyd Geo ge a eu
une coi fjrtnce avec Mr Poin:arA.Les
deux hommes d Et t ont dcid la
L'oyd Georges et Poincarr o
contr et ont dcid de supprimer
!e couscilsupraie des Allis.
La Crise minist-
rielle en Espagne
ln par ses collgues pronooa
oeucat d ecoors. il dclara qac mi
Kie la Mtuation difficile que irav .
le monde la France devait gagn : la
bataille nui le Itliain financier.
Mi Bouigeois dit qut la Fr..i.
n'avait pas pu ob enir 1 excution 10
yale du raj^t de Versailles L'A Irai
gne qui pdde des richesses cou 1-
di.bies fcjfeuanger refuse de tenir
ses cng'geaneuts aux chances e\ o
ganise la banqueroute pendant qu
elle piofile de ses nchcsses et cber
h i diviser les allis.
Le pisideni du ;.jat dd.r qu'
aucun gouvernement fraoiis ne
,ouua acceptei ieduct.oa Ml Us
.h rires iupos> 1 lAlemagie Mi
iiourgto s ac tlicite de l'alliance fiaa
.0 anglaise, mai< a conditiou quc.e
e lasse sur des bases quitables sais
duction de droiW, de garanties 1
considre que la reconstruction :o
uomique et finauaie de la Fiance
ckt la premire couJiiion puut un
plan de reconsiiuctioa de rtiaiop:
11 ai aequou doit taire Ctltfl 1.
Mau)ri 14La crise raininti-
le n est pas encore rsolue. Les con
ontinuanon des negociauons >u
,.,, (l'alliance franco-anga.e. Mr Llqyd
.1 '^4T E! P'eQtot Piace g es parti pour Londres aussi
i.nttim 4e la prsidence du sna l .%. -571 -i*,.-,,- nul _-.., -a'" \" *"' " -*. - t
Mr Lon iTonrgtois qui vient di.r. excesS vmenteo d.a e q ^ eivateu c veulent pas prenire le
' ' excess.vement co dia e. .pouvoir si les |untes militaires ne
, 1,1 ., .sont pas suppimes. On dit que le
L 111 lll (J le devra Vef cbm.e Romanooes a des cbanSe de
tr 31 uii'UuiiS ch i-revemr an pouvoir-
10
Barthoj1.
ttSS. L ^i^athoii.ue condamne .'Oc
Msnoi:CU-pil,0aA?*nca,ae dc Santo-Do-
Raib"rVi!raiDgvPl;iesc0irol ^ l'archev-
Lon Brard'K AP5 t pe^Ic' arTlint ic la -
Lelrocaueri,ndpeniance ''^ine. Dans
So ;U1!,ITCW donae a Re.bel pu0il?4daos Stt;1 **' v,er, Moasignor Nouel. auteur lui-
nt f*eme *ae hikt0Ire classique d:
"ibanto-Domingo, a dit, en partie :
'VWon Jstr est de voir la Rpabli
que Dominicaine uae ta s de plus ea
pltiae jouissicce de sa libert de
on indpendance et di sa souverai
ne^ Cest aiissi !e dsir unanime du
peup-e ^nAnicain. Dans mon opi-
n 01, l Jcceja:ion Amricaine n"-
lait daucue faon base sur aucun
principe de droit et i:
que W jixirs
OANNS La confrence de Can
ns a t fixe au 16 mars La de- a
ra dcision del confrence de Cm
ns a t d'accord- r 1 1' bemagne k
moratoiium provi o e demanac p e gouvernement de W h.
ce mo.aiodum i Ailcm gur- dvia
verser aux alli< ; 1 miiionsdemaik*
or chaque dix jeun partir du 15
courant
Va article de
MM.Llogd Georges
et Poincar
Paru, 14 -Apr une visite i Loi
dres Mr L.oyi George est revenu
Paiis ; lia eu une longue coofrenc
Malgr avec Mr l oin:a, en pisence de l'am
b ssadtur d Angleterre.
Christophe Colomb
tait portugais
, w m Il *utc u;u 11
Lrjpjtjf sonarnUfi it ta I me. Lisur , rues du
Lird Derbv Lisbonne -Mr Patrano ri.bero,
7* membfe'de l'Acadini; des Science^
LONDRES i) Lord Dsrby, dans du Portugal a prsent l'Acadmie
un article publi p*r 1<- Times, fait ua rapport qui fait conn.itie de fa
l loge du patriotisme de Mr B.-iand on coaejuaute que Christophe Co
et traite galement de la questioi d: lomb tait pitugais.
l'alliance franco-anglaise.il dfend la
ipo:Hique du cabine franais dmis- W *% ^n ., u -# /i-AAt,
laonnTraet t|oote que tant quo. *** transport CfOOK
subit des av tries
NlLvV-YOiUM4-Le transport de
la 111 .iMie de gueire amiicaine Crook
river a New Yoik apii tre
usieurs heures devant le port
campagne ue prtjM orgaoie< cooweiMfi p8S reQ(iu ^ b
la France accuse d.aapil.l.^ L^^,, dB mtm ^ a|,emaai u
de m.litat.sme alors 40elle cherche; Fiaoce devr4 mainteD f une '?
Rhin sans que pet
A U chambre
enan
dentiel pronora
prenant possession du fauteuil p 01 0 ti
'lei eiPonaions amricaioei'
hutoV111**0 fcBt eeggr
i< z A ' " iica uu nain tana que per
Wance demande seu,,me..t des rijl^ r -.lliUlrillJei. pu arr,
rations et lea garantie ucessairef Lord 5e.by erm.oe son article en lcstt P'u
sa scurit. mettaofc en relief la-ti vite do nf eeae pouvoir entrer cause de la tem
VI. Roui I en[Brltnd ef |a perte qUe reprsente pte' ^ transpart av m soi bord
, csl peur la France l'illustre po iticien ua w,-.l,0Kent des troupes a uneu-
aussi le discours jraBj, r nei qui occupaien l allcmagni eirap
d'usage. Il dit que l'avenir paraissait, po..-u Ks lestes de plusieurs soldats
voil de nuages.Les natoos s'obiti- |^ g tlltl It'cheS de ameflCaus -nof;* pendant la guerre
Vent las unes les autres avec mfian; HM Le a. l*e tuu^P0It Ciooa a subi quel
.e p rce que l'ioe de jus'ic-a b*au /M. rOinC'ir cjues avaries pendant .a tempte.
coup soudert dans les relations inter Paris 14 -Mr Poincar a contnu
natio isle.Les intentonsde la Fr*n- s?s dmarches en vue de former sou
.e sont mal interp tes duns le res minis re- L a ofl.rt le portefeuille
te dn inonde o 01 peint u Fiance de la justice avec la vice nrttHonea
comme nne na- ion guerrice. Nous du con-rl des ministres Mr Vivia-
ne pouvons accepter ceU, car il n'y ni Mr Ren Viviani a rpondu que
a pas de nation qui s'inUrtsse plus malgr la vive sympathie qu il prou
que la France 1 lt paix du monde La ve pour Mr Ponci il ne poivait
France a f.n de t o.^ douloureux sa- accep er soi offre prfrant conti-
crifi.es pour sauvcgirder la paix. 00 nuer servir la France comme dl-
ne peut pjs poulerde sa parole Nous gu la ligue d... natio -s
aurons beaucoup de satisfac ion i Mr Andr T>:d>i oliHt n'n pas
nous rconcil ei ave
Les Cours
I
New Yo-t. Ser!irg4J^
. Fianc ia 17
,ostic%, et l'la
tervenion fut injustifie .. Je ne pea
se pas que lOccepafiee Amriame
ait augment les sentiments amicam
entre le peuple dominicain et le prU
pie des j,tUs;L ni, ; c'est tout le en
traire. Ouand j'liii Rome l'anne
dernire, 1 aoa 1 eccuioa de rencon
lrr des archevques et vques de
toutes les parties dc l'Amrique du
Sud et de l'Amrique Centrale et 1*0
pimoa tut unanime qe lOcupa
non tait injustifie, et; de plus 1I1
exprimrent librement leur opinion
que leur pays deva t se tenir prt,
car personne os sivait taqui serait le
prochain tour. '' w
Ralisant qa'une grindt pirtu d?
ci'oyens a,merlcans noot pu t in
forms, |nst>| ces derniers -eme.
des vnem-nas d Huti et d- Sioto
Domingo durit ces 5 ans pan*:
l Archevque N^ouel a envov ce mrs
tagwa P-'up'e, amant et la
et de la juitioe, des Etats Unis :
' U semble impt b'e qU. e
mme peuple qui s. guWsemert
^ le sang de la mettjPe n-iiie
le son humn L en trSnTc de !a
libert dpoaillerait.en nam : temps
uo petit peuple amant de la l.berte.
d: ce.ie mne libert ol indpen
daoce qui et t leur oatr;imoine t
leur priTiige pendant- presciu'a
sicle.
ua
STOlCISIi
Le N
ia mer
Mais pourquoi ces soupirs, ce vains tatMBaaata
ts saoglois continus et ces uk de c.lere *
Oh / comme je vo.Jhi> pentrr ce rstere
', Iisa.t dan votre o*ic, apprendre vo, ,,.
aatataj
Si tour.r.ents il eo est, a'eiprcr nullement
Me voir apitoyer, mer. sur votre isre.
.u votre ueie m'indigne et m'eiaspcre
bt | .urne comme moi qu'on souffre cra.cment^
On isourlrir eourageus telle est pour no, la Lire,
1 e ri mon idal et telle est u victoire.
Le sec-t de ma larce et tout l'or de aoa comri
ou veau Conseil
Coin minai
.........-, ......; --eV'us^P^d<'ln^;.^n^d'fim^
P*" eovoy U Hai 1 rnmm ouloiitA ra-,S le PiVS D? CUt 8C eP el aUCU0 "ne"Ss** longue confrence -vec M ^eant,. ont m lus l'unanimit i Ednonij !.'^ :' .-^oaleur seuje o. remnatt k; sage. '
[tn-' "' aul01lU o.d qu. violen.t se., droi s. Ces! Poincar et a demaed quelques heu mfTuSSTm'-E? ^Wy.Ah^"l 5""" *"*' ""' k'-*"1
P,omett4nt de r- ) L'|", l'>oo du nouveau'Conseil Communal
ai lieu demain, nw.-reui, a 5 |U de l'apr
Bnnr,,aedaDi I Kouveiufninnl. La'*
Jfav- programi
PTreCo0|,*.
-veruement. Ulr*^r \* IZTZT^------V ------ -uw
ve-u programme devra irt ratiM* volont de tous les reprsecrania rei peur rflchir pion
Ida U iVsCe. t??:^ i* la oi:e.

Daiael k.....19a t
Oiiaa PVPK.14

.


LE MATIN
Assistance publique de
St Franois de Saks
L'Hpital Ho'p'c* dp S' Franchi
de Sala envoie ces mei'leni" vee*
ses bienfaiteurs l'occsslda ^"
nouvel an. Il saisit cette oecsio'
poar tappeler su pnblic :
1 Que le Bfrvice des ennao' a
tions a heu toos le* jonrs, diroan-
tbss st ftes txcepts do 8 11 hre s
et est rparti crame nuit :
Lundi Sa'omon.Iaauvoir. Civil,
Baron.
Mardi Dominique, Bruso, Ed.
Rot. Morpeac.
Mercredi Ma son Sa!> -, Bt-
c-
-=r
Salomoo, Lrs
ron, Konlnp.
Jodi B-auvoir,
couflair, Butcan
Vendredi Mathon, Dominique,
Salomon. Fontus.
Aaloraon Salomoa et les chefs
de clinique.
b/
Mardi & Jeudi Oprt ons prn
tuitea seulerrent pour tel todigeuta.
de l'EtebliiMtnent. Cm opration!
sont faites exclusivement par les
chiruiRierg ttulaiies de l'Hospice ;
les oprations payantes seules peu-
vent tre faites par le chirurgien
du malade.
'2 s Les ch rurgiens qui dservs'ii
rtablissement ae met'ent a la disco
sition (ies mandes de la ville et di
la iiovitice qui dsirent se faire op*
rer. En posst-ssion d'nn mutriel i h
rmrgical mode ne, les opration le
plus d fflciles et 'es plus dlicate*
sont faites avec toutes les chanc**
de inccn co rm |p d^mrstre d'eil-
leura la ataMs'iqa cl j in'e.
3 s Ltt oprattooi pavait, sa,f
argence. ont faite le Mercredi a*
Vendredi et des chambres partira
lirea sont mises la disposition dp
ce mrladee.
"\4o Le* analyses du Laboratoire
ont gratuites seulement poar le*
malades indigent* qui frquentent
lea services de consultation.
c
Il en eat de mme dea lencei dp
Radiologie Rayen \ Lai analv**-*
ont payantjb dana toua lea autre;
crq
f\Voici le reura de U itatistiqn*
des mois r*e juillet Octobre 1921,
Extrait d Mii'i Mdicale Ou verra
par ce rsum que. pn outre ds im
portantes oprations Abdominale*
tumeur du ventre,h-'inie ingnioale.
taille bypogaatriaoa etc. etc. faites
.toutes avec sncci par le Dr Pan'|
Salomon, le total des cousu tations,
pansement etc des divers services
de St Franois de Sale* donnent les
chiffres suivants vraime.it impo
Util
Consultations 2177
Pansementa 7.T6H
t'rescrip ion 8803
Chirargij 110
fxtrac ionsde dent* 02
Nombre d'anaiyspg da laboratoire
e aaoeai r d ologiques 'i7.">
N B Les p^rnoiMiPS de la 91*0*1"
ce qui dt'sirent se faire soigner a S
Frai goli dp Sitar* troovaront ton*
Mkj
Celui qui achte
'EMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
11 n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours l'Emulsion dO Scott)
~
Joe
^JB
U. S. Navy IWs
14 lanvier H IIIIHaH est mort snb 'emen
W tSHMGTON H rt nfltol I d'0R mal "iiR de r*nt
< -i.Mt ennopcqoe lua BtaU U is LONDRES Lps dvel ^rpemen s
'ont pas accep' participera la en suppj"* snjonrd bol dp la dm'l
orfr< ace co om'qoe Europenne piot dp Bri-md fo e't qu nn mi> is
lui tn- *-> Ii'ihk' l'.nnH lAro pynf J ai R y nond Pnin
NEW YORK Ou croit que Rn car prend ait
oufi L) g>./. eouaul goeral tiu G u
.'iii-i. q'ii iDonr.it Goudainemeut
pu tre emiioisonn
L an* paie est o'donne
DUBLIN Le trai' Dg'o- flan-
Ibis crant IKatiiU'P la place du C b npt
B'iand at qo li uonlsra c R ono
min'e d-> Qd ifs s-nb e *a>iv 1a
nai frage pt qu lj Comit de R4p
ration agissait d'an< l*s po,iVOift
qu''l pos-le en v rtu du traita dp
VeroailiPH a accord un mmoren
'V aer chant U Ci h* Irai* tr
dredi nrov-hain 20 J-nver courait
i x heiue* t dem;f, one it\f" d
Bm1 d<* l'A" aa m^mo;*e de M' 'a
me L'Ufo-- Nau ne CamiUa Du
|nrt
L^< oarents et le a-ni, P" V c llaat, do er^nt pn- n^i^fllema
, que de y ap th> i Ma ieaf I-
rore Niu tt i sss ejfiQ":.
t unanimement ranli^ aojoardThal dam l'AHamagna, au heu de payer
par le '^rlement do Sod de II l*n 5oo 000 000 d* dinunche paiera
in DsValsra et rai adhrants q-ri *oaa lia lOjMirB 3loooooodamiki
taiant cppass au naii dass ib or, q loisjoa le pacte eng'of ar ia
i)ail Ktphh furput abtanta Ui goa let'ars prrnrp a d eriaim r
irerneaian provlioira a t caastit a
PHILADhtJ'IllG F'tj|.mii) J
vVhite Pieridant du cleo local am^
rifnin e^ ci-teur du j'.'U de basrbd'l
simple est ano t
CUAHI BiSlON Le 1)4 eau amiral
GjIuii b a ^ laiss aujojrd'lui pour
e eaux cubaines-
PARIS l'oincare, dans sa t U l
le former le DOuvaiU cabinet, a oe
PARIS- La l'ioni-i'tion an C
c stnoi'8 allamavdai dpvani re
|afae en connection c la guerre
piix alli! a ft recommandeaajour
d hii da"* Dis lsulu ion alcp'.e
par la Commission interallie sur
les Crime* dp guerre La Co nm stion
a t'nuve le rsulta' des jugements a
Leirftg non satisfaisant
LONUKES- llcatapha K^mal Ps
nond IVx-ptemier Vivia 1 d'accep eba, leader nauonahsie urc a t
pr le poste, de Ministre de la J.isuc assassin, dit une dpocha de Jons
avec la v ce pisidence du Conseil, tan'inople citant un tlgramme
maia Viviaui a declaie que Fomcare d'Angora.
t.oove beaucoup de d fflcoi es WASHINGTON Apre* une con
trouver des membea pour le cabi fren ;e avec le l'rsiient, le poav.
aat( msst-r gnral Rayes a annorca que
LISBONNE LAOdroifl portu soua peu, il se retireru du Cabinet
. < > des sciences a du que Ch is pour devenir le chef dune associa
optie uolomb tait n en Portogal, non nation la de cinematogapbip.,. .,,
la date dfinie ? si pas encore r |HftraDou'* *" ICI P -* '
invire aoosrthnt a U Waat I 1
?*XttZ&m&tnEZi d.aftSm.h Ame.ica Trading
dollar. ;Py-_________________
ROME La Epoca dclare que '
le retour de l'oi< cm h comme 1 '1 obi
Mm \i\w
Pen^nt |*t Hurn*i de h rnno
a*h'tiqae an h'"^ h Mi s.'ej i
17 et 18 Janvier 1922, I" vtoMi d
Commissariat 'ouvri on d" Q hr
A M i 10 A M $fu' m a, To>'-*
person 'fS p-t oman le otimi'.sa
lia'sont requtres A- Imiter leur
ach ts i leur* Uie cotdi 1* invitation a tous
assister au tournoi militaire et i 1.
runion a'hti^ue du 'h'mp de
M i 9 heures A. M les 16 17 et 18 |ao
vier 1922'
W.L S.4.T.(Jo
L *|s < Irragart Hotn > vnan^ i
il a t Inatoiiquement accept 0003 "... -,... . r- - .
me n Cne^; de lcaoat tecla g'e, il si rappor qu H^yeb si nai S"
ma loua "ni dit au*i qu il fut jnf ra un contrat pour 3 ana rapportant
NEvVYOHE Le tiansport naval
Cook est eun au dot k d'ici aujonr
d hui Une voip d eau ~. u.t dejia
ixe bord a (.0 milieu de la c e
m-rciedi, ilUemandi de I aauislauce, d-n du Conseil S'gmtie l'iuaislauce
m.is plus taid li dea rparaiions et du droit d^ la Fiance a envahir 1 Al
arriva sans aide et malgr l'oragi lnjagnt at atiMiar la rgion oe la
Ijooo hommes de tioupes boid R.iluv. a" e daig lel'omcaie comme
h o an ni lu doiig r |uqu leur ai uni meoace.
nve ic.
PARIS-Il est officiefement au
Dpart duGolonel
John A.liuHiU'l
Par la ats Panama est parti bie>
pour les Eiais-Unis le Col .ne1 Juh"
NEW YORK Lea promo'eurs da nouas uu BCiOrd pom le pane aogio A; M"*11 Clef des forces militaire
luttas COmmeotant une deela anon b^lge par lequel l'Angleterre promet d occupat.ou eu H*m e- M as Rus
que Carpenner pourrait demander son aidp entir-j con.re mie at aque
lu retour du maicli avec Utim-s y sur la 13 igique ou la violanon de
dcLrt-nt que le ma ch ne rapporte sou tenitoire.
,iait paa aam ce pays, mais pourruli '.ANNEs- Joyd G org^ a expri
Fe coi fo;t dsirab'e S adiejppr j ot'r'fl re represeni avec piofn en Euro mi aa frojanct que le bous marin
tout ce qt-i concerne la servie m n9. est p'us ai garaus aux b'esux ra^r
dleal ou Chirurgie I au Dr Paol Ss'o, WASHINGTON -La virtuelle corn chu.da qu le bt aux d guerre,
mon Champ de Mars No llvl Tl 1 p6 1 Ion du trait naval a touve leB comme l'a pio v i dan ireguerrfl
ph->ne No 2.
1
).
arisiana
1EUDI
Idlgni de l'Armement touraut
hujou (ihui leur at enlion vers 1
iafl lies u'Lxutnt Oriaot avec ld ie
'r ni'.Mi. de Shtutui g enviseg dm*
beaucoup Ue CeiCle* couia-e (ires
'qa n.dispi Double t>u piouine d
l'iu n;
que les o pi m e nou Us seuB
minus 6out ma.r.euia tour la d
WASHINGTON- Ds louange
pour le il r : de a cOdfe enCe le
W.fhugiou0 1 e eipiimao* pt
ie 101 ti 1 i'.M' dans sou discours h
OMAHA- L'ex siiateur Joseph Uuvniuu duRi.h-tag
la grande pice d'Andt de Lorde
La Prince de la Terreur
iioei de i^lotsie
Sa Mnjist le
Chauliez de Tuxi
comdie satitique
Entie gnrale 1 co
Cm Valant
j Nous
! profond
ami
\ vrr.
I La t iste nouvelle est anivV par
ciblogramme. Apre* un sjour de
'Jn Remde merveilleux contre qaeiqUes mois en Fiance,Richardion
Migrmes. Nvralgies, Dysmoor- se p,paiait rtgageer son pay d'a-
CE SOIR
Grand gala cinmatographique
film de 18.000 pieds Musique orga
OiaB, les car es sont eu venie chel
a.-ons appris iVtC le plus;Mme Douvon, Fabrique Guilbaud
chagrin h mort de notre et au Cin-Giiant etc. A demain pio
Passagers du
ranam t
Hier gnnt partin pour New Yok :
MM Pierre Hud Hovay, Q*o H S nart, Jospb Fr.in-
i-i*, And w Se z. Mme Se'z at en
tant Jacob D M-i-n V oceut Crdy
W D Pawley "W A Dann.
Uu
Algocra ne
M- RicharJson, dcd au HA gramme.
Entre gnrale 0,50
TrioiDphe du
Cio Galant
(l,mje.*
Deptas q-i* iques juuiou 1 ua ceitr
de nous sig isler 1 etai dangereux
d une espce de Ken \ue, d ana cou
leur j-kuna-ciair, que usa marchands
dtail teut aa particulier s.
Cette kirozina eat ti< iofiamms
bla at a fait clater dj quiuti.s d.
lampea. Lea fumll-a doiveut b*Hn
surveiller .eurs achtta et uous es
mai.d jus aux deieoieurs de cet-
stocks ds us pas les renouveler.
illl ou Coliques menstruelles.
Grivp?. Influerzr, S:i:t;ques, Lum-
Jn carhel suffit four suppiimer
jaam atemn:- udoultut et couper
i0uit aux a:cs les plus vio'-entl.
S ulD>potaire ron H 1 1
Lonce LlMOUvN
3U tue Travet$i;c
doption quand la moit l'a surpris.
Nous saluons avec regrtt la dispa
lition de ce charmant camarade enie
v trop t notre affection.
A~VENDnE
bUGGl paifait .t, et harnaii.
sdiesaer Turi
9mim, MU;
Ce SOIR Grand gala
('.AN 10 l)-iu;te cration
SAiNAVK : Vlor'Olnguft. nosie
UN DRAME & VENISE
a.000 pieds.
Un grand li m
Dpartement
de U police
Dst ict de Pa t au Prince (Htit)
Janvier 74 1933
Donne avis i ious les ccoyens de
cette ville d'avoir i ne dplacer aucun
meuble de leurs maisons en cas d es
ca'ade.ce pour p rmttire i la Police
, Avenus Cfctffcw Ortbd Coi.tt,
Eiounlerie 2 parties fitS^.l5aU,aprt,ii^*,ww
Maiqiorgnniia( P. H RUl tRTUS
Eoirtt P. o.jo | Mxjo; G. d H Cg- {ds Plaa
Varits
CE SOIR
Mysi"* de
ftew-Yo k
(Soi'e et Fin)
Le Vfu.scjK aux
D* ni b lunch}
Intle 50 r t mes
MtRCREDl
A la demaudt ue \> otieu'S c'ieou,
Le Hoide VAir
.vti. Kobimr A> candie tt S gioitl
1.ni c 1 gju'dc
1
a s m t puWiqus
O 1 ^apport que beaucoup Ch ci
t'anterl a om t consta'a ea tWa.'-
Noua "innaro-is cefut I atientio\
dea ta oil'l.

&
U*in<> l'Ctriq *e
de Blsotoi
L'Ui ne c ri^ tau^e fmctioane mninteoaoti
Lea courants d t joui et de nat,
I iHiivtfH m b c et priv soat com
u' m -ni a-sur s.
Nos compliments la Coopagnii
1 avoir pu se tirer d'embarras dsni
1 >e espace de temps relativement
cou t.
i\aissancs
Mr le Cumic et Mme la Comtesse }. 4< Vva-
ii'K1" bui at laie pan t la a Us
SIRUI
Net campliaents
'"' 1 '"^mwm^mmmmrmm
Dccs
Les funrailles ds Trvills Mgt
Ion' uous aunoocieo* iiereiraaiae:
ia diuisston onima arpsoteor-gre*
ntre de la vnie ds Port-au Priu-c,
>r:t eu ii-u hie ap e-midi Sw-
Anne Nos candoleaacaa aax la*
milles prouve?;
Ligne Hollandaise
1> f\i '* 1 oiTi.m w |ne S t a't'ifl
i le 18 du courao il laitse Il
mme jour dire iraient pour N T}
preaaat malle et puaagtn*
Port-au-Prince Hati, 0 Janvier IM
La folice-Compagnie de la G "'H, avait h1
soin d'horniues sachant lire et crire pour ea lait*
par'ic, il tu porte 4 la connaissance de toa>
ceux qui voudraient ea taire partie Se > prsentt
au Quartier Gnral de la rolire pour s'Inscrit*
De huit heures a une heure r M
R SHAKE*
SouiChef F lice
Liquidation
Jota Tildiaii
Les cranciers de la M. son |aa
I'lam s sou-', t'ivi es i fournit san$
ciard leurs tcUmatiooi au liquida
leur seussiga-
Les dbiteurs de 1a maison ont an
ltai de huit jours pour verser au U
qnidateur les valeurs ducs. Pass
e dlai, ils seroot poursuivis en jas
ce. de heure* a mid Rue F*
ou. No me.
Le liquidateur,
F. LAVELANET
lue m nu
Companj LTD.
M steamer t Virginia venant d*
aa.nt Thomne Vii Jajm^l et Ciy
ara ici v..ra u> |y courant, en roate
pour S' M .-r-, Q i,j, Si Thoma*.
D-eoant du fret pour tous les p#rn
ISuropana
Port-tn-Prince, le 9 lanvier vfia
1 L Prnaj)iajaniM Agf^rjao^


Lfi MATN
Pour h airains d'Automobile
s
v-
TS^S
^ccowre* et profitez de l'occasion.
*
A la maison BIGIQ Frres
Resle de Stock de
Pneus & Chambres
lu* Ilood vritable Cord 4 P#< us 33x4 Or 45
tu un Heod vritable f rd 2
Main 7
^eilanf^our autos i*ordi 7
" f Bu y dette 2/
Chambres air iiood vritables
c 33x4 < 42
tt 30x3 Ifi 23
u 3i)\3 11 10'
i 28x1 lfi i.50
Pour auto* toutes d'uneasions
Pour Weyclette
Or
4
1
Avis
[Aa'niinistrstior Ce n> ni un le, pa'
in** lastiuclioo jualicirire or
coniit cllepar le |rge beau von,
loaaitejue Uspioprieiaire- e Yki
a'laient jstei:t a pay i pi>
pls^acs qui leur ont les valeurs suivantes :
[Plaque d'auto Ode ici chacune
laque de vmtnie 0.40 c
n^q cernaient, les susdits pto
lires de vbiculca sont invit? a
rseuter as guichet de la Ce m
1 munis de leurs quittance?, rs
iblKaiion du presto t avis poui
liestiintioas auxquelles ils nt
itaa Prince, le u Janvier 1922
'yt'T
9
*.
NTRTES
[et MALADIES G/.S'SO-NrsSflNALE.""
rr1irerlii Hubran.-n-,-, tuf. i ; Clnsf Ipvtl'.r
|ridenta oppent^culi'iMM. F!vr typboul
iit _SWt>lSON CSWTAINS |.r l'image de I"
in.CS PUISSANT ANTISEPTIQUE
Mtrnrt ni Ouivrt
IMcMmiu Hnmm Panttimtl untiinnlt,
U iloif d* 60 4100 goull* pir ]but '
ANIODOL INTERNE
VdlfANIonOL 'o n-,*ro ,or.--t.Ptn.<
On demande
I maisons de commerce srie
Ttblwt eo H* i voulant a*>
agents de vtme et de diitri
P1 tabriqufs anglaisrg d? tou
Mes de marchandise s.Eiles doi-
IJir une organisation de vertf
['lire classe et tre des sptfcia
as leur commerce Les ma
ttoisiea sont appuyes d'nnr
^licite.
^ demande, en duansm
Us or Je territoire o l'on
lait i ?cia'i, > march^ndis s
lltS'rf de *or' ^wwerce i
yY^ehurn M,Htgh Bel
Clyde Sleamship C
Foreign Services
Le steamer "Lajt Panftto*'' venant de
Sew-York eH attendu ici le 19 du cou
rani et laissera le mme jour pour
Kingston et la Colombe.
Il est rappel aux Chargeurs qu'en
expdiant pare bateau qui feratraas
bordement pour l Europe et New York
sur un bateau express de la Compa-
gnie, laissant K ng*ton le 23 de ce
mois. Us bnficieront des avantages
stipuls dans notre rcente circulaire.
Prire de s'adresser l'agence G-
nrale pour tous autres renseigne"
menis.Pon u Prince le 16 Janvier 1922
M. f.CLEMBMS, Am bural
iM&PZ*^
:>


i . t>p faible
peur travailler
La \ie courants des femmes n'est souvent
qu'un tr.v .il i- rossant. Combien plus ardue
est h tche quand des malaises particuliers
leur sexe rendent chaque mouvement pnible.
Les; steme nerveux est drang et la vie est loin
f'Vti ,'.ie. Les femmes qui ne trouvent dans
0 tti ituation devraient profiter de l'exprience
de u-..v qui noua .1 envoyai cette lettre:
Lfoez Ce Que Cette Femme Dit
fan tanillo, I >ri< nte,Ci ba. J'mis anmique al aonf.
: leurs me foraient souvent
re ''' au Ht. 1*8 d i ajoura dans le bas ventre,
1 slquefois lurdaaat je vomis-
11 souvent J'ai souffert de ce malaise pendant quatfc ans
re connaissance par l'entremise d'un fascicule
votre ( orape iltbn Vgtale de Lydia B, Pinkham. le
1 ai prise aveccompll re satisfaction et je me fais un pla in
de la recommander a toutes nies amies qui souffrent de
romi ' Brta. Mabina MiLAir, Celle de Caridad,
4, Manj inillo, ( Iriente, Cuba.
Lm i ...m. lOBftVantw vrafctal pas Uirc d'essais
uni.s doivent taalsttt pour 1a
Composition \fegetale
de Lydia E0 Pinkham
pi
1 ,\ LTDIA C. R.Mr.1
5 r~:~^L ^^ 3E
kYDIA C.P.HKI--M KIOICINC C<>. LVKK.WM V...A
m
M
'S
sa ^2
1^
? ai
5 !
M
M>>
V)
n.
V
as
A VENDRE
Chez Harry R.KiNiXE
1360 graod'Rue
Porl-au-Princ
| En face de la Gompa
gaie des Pompiers
Des pneus second Hand
en 1res lion lal depuis
2 dollars jusqu' 50
^'dollars
/a Maison
V BOUZI
A t (ransfere
ruedn Quai \ 1031
^SS^S&^^^^^S&S^
CR
POUOM
1.8m, % Ht M Vj.% par:: H?c:u4cr lc6 |mitation6
Kecor;mands paur
tflHGHIR, fiDOOCIrl
VEIiOUTE!^
la BS8U tu vitago t t. mains ;
f*-mJ%*'J
contre
MSTtFATaON
prenez les
un
llMainfli, Messieurs,
Ne i8MS ni is *os vieilles l*o me-* i]<^ chapeaUl m
vos v eux chepeam !, pnjll , cr en tremn m nu
te< oui pouvez les remaille ntui'gfce !a
CO.OIU1E liijui ip qui iq rpr.d av c un pince u
d; i 'oi tes i i nbarnisicifti * i 'ans toutes I boum g
u a" on (s(iz r uaucfe.d'flren ea*
I-) pt cIpz
ri. Victor Gentil
agent gnral cour hui'i
MM. Ruedu
Magnum de VF'-i
."RTON co.
.-
'. u..


I
.

c.
-
3\> -
?,
.-.<* X-.J? *


LE MAI'N
bu.
t*.- V-.;.*' .-itj
.- -
I -
M ... ,
; do !:. (irxo

:
Ls
e
.,- la v ... i
; h :. .i..-. (
i . il du d M d
nous otui i p . : T' '
- ;u-:.- i | i -- Btos U
_ .. .'.. psi ..
! -.: //
L'cmliseptU*tU c"?
f< uf i-o;'r sur ."41 M .'c
de toiUtic.
-i.-* i -.,..
. ...
-'

..

r'. .
. mil .' -
-/y
\
-. .,.-..

N

i Savcn utistptiqiM
t la
! GYIALUOSE
ladupcntfUr poi.r
} u Mnn Intima
; 1.1 U
j pavai.
uu Cuit
Ovulas
il
GYHALD03E
ll*COIlgt.iO.IIIM
H ri.'"s:.'lv: Mt>
VJIl'tf* 't luMtll
ras :i.r.lf...ti de U
Itimpia,
PANDOBTNE
i .. .-i rr ri > il pfliaa iti i-
. ...i . . lltuiipjflllU.il '- I ' l'uM
VAILLIYT I lllIl'F, Ijcnls gnoraux 1720 Hue du Mayasia do l'Etal
; '
Dtruisez radicalement
les liougcurs et les
inso t s nuisibles
*Vv Uri p oduUe trwwi*
MORTIS
F'e 'Mo ni/1 pour la desirucm le ratg, Sourit, le.
Poudre M &tn'' poir la deitrdet en das Kats. Souris, etc.
liquide il>rt i" pour la destruction des Punaiser. ^oux.Mitti^
Liquide Spcial \MoruV pj'ir la destruction des Mouchas.
luta Mortia pour la daslruclioa de* Moustiques.
Rsultat merveilleux ei eftiace iocouipuable.
fcaos odeur et suis aucun duigar peu* lis autoiaux dameat-e.
En vente Lhex
Alphonse Haynes
115 Hue Buiiu-Foi
"B*
To
et
/ mrge [ Ihdl
Havine on stairu allery, svanle
fj- a Hanck nr ai.y up lO-d*> Office.
Ver y N|>ciOQl a WsfS haute,
Kor ii f(V motion m Hv lo :
Henri STARK
Rip d Qiimi. (4tt Aj No If 17 ap-
i,(-!|h ii ilia Rail oud ijt.tiuu.
LEHN & FINK INC.
7 oui) produit* phat macevtiques et mu*
article* vendables dans u -e phai wu< b
SPECIALITES Xysol oYsinlectau', sa on Lwol, Shaving Crean.
Lysol, Peb cco : dnlil ice iHcomparai-le 1-liu Ittd
lene le ino u KtDulsioti, txraa.
I li icolal eu poudre de L Se p". c'e.-l exij ii*
lojdie Talcum L iJt ^; C est l'ixiite tupiiori <
bon mai cli e c de
Demandez le prix courant
LYSOL : lr: m il i!tr et h-pli s o.oii iq ^e d s Jociiiil-xauiR
Le dsiit'eilii I employ dans tous ks g>a 'i lip l=iu .
UE petite cuillere dd L^sjld us une pe d'eau doai e
,j sulu uu a 1 lu
DEUX 2 o|o
ItiOlS 3 o.o
d lue pinij reprseLte eu il un la conte ane uV vieux verr s onli
Dftirea )
Li )sul s'e n/ lo e piiiiculiremenl d ineu'.'. lubercaiose lulecluin, Moisurva dechans* Piq-ti ei m nl* r-P1- Je I. p,uu. ,.,, ., Hlas Brultt ^.'^^'Jt'tlSi
bAle. peut 1 liv^itiC perjouueilfy la t i'e e, le bon. Dana is cliam ,B8,q,t..
Il.es des m lidrB. la cliuubie de baiu le wa er dosai le.n 'uiifs,
Avaui d .tp^s lo kkU|iie; P#ui c cauHerlN bls ure d< s noiuix
et let eir propret
liaus l 8 artuuilu'tiw'its e" le. ttiiips i\'^idmies le l^so' b'jDpoBf]
plus que diht. k) I aulre Csf
De La TranqutDit
D'Esprit Du Touriste
i
81
P
|OUR retirer de vos pneus le maximum
de kilomtres, ayex l'oeil sur les
petits eunuiset empches-le djf,
irossir.
Von fer z ini> ppprpeib!" ^co^oraifl
>i vi'Hs ne voua ?i< rv z qns dp Clrs
^gd 'a Amer ca1 SU*- Polisb CO'n
ps< y CMesRSi qui eoasr*aoi la fi
iip-bei" le U illan' d#a ch-u-*urm
tua' q<
F.n veiite dan^ 1 ho"'"' oiaisors
A BKNJAIIIM & Co
1")' I Rn i > n> A^iiB Exclasifs
poor Hati
Les Accessoires Firestone font partie du
service extraqu'offre sesclients la maison
Firesicne. Bien des pneus oni. fourni un
6Uppiment de kilomtres longtemps aprs
avoir dpass la "limite d'ge"c'eat tout
simplement para- cy.ie bran sages propri-
taires avaient toujours prt un uceasaira
daa commodes et excellents
Accessoires de Pneu*
firestone
Le Maximum de Kilomtres par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
For Saie
Ayez toujours ui esilutioudel.ysodmis chaque
( 1 tiMH ctmuffl un propun I Uc3tH^ ,he Main 5 0|
V MM YORK
gMt pour Hun
Adrtss Ls Math.
"
npn i|ji in ! H|.
GASOLINE ET KEROSIME
Le ublic et mes clients font aviss que ie viens de faire eBjj
Une grattde rducion .sur tous les prit des rercU'ils que ie /wrr
tt pour oieftier d* neUe tduciion ils do'vent s'airesssr ,dirtclort
nui rouf l*ur commande- .
Su loit gar m e et livraison prampltlj
Henry Stark
., .. ,. ,--iMii w Rue du Quai, t* tace de la Gare.
iVOtlfl WOnS dintro tllire Cri HattL la in'1 que SHh L UNa>/esaf Mcatt daialle-. fj"#
ci i -. Hucsn, Rat deafioDta Tort? No 612 en face de 1 ancien as tatntai
si connu* et apprci* dm* le monde entier, "":."....-------------------------------
Ceux qui en ont dj fa>i l'e.S'i voua di o>tt qu la l^\\*wm*\i\^ ffi SlPlOlir
diHline SHELL em *p<-mte>nvnt recomm a iabU pou** E "cil iima^i^ *. kw7Vjvi**
to,i rendement aantavux et quelle n'en****** pu* e^nn-^^
Bol g a appliqu sous la Direction du
moteur urdee ou rtifttii mni ptrfatt. ..., ------
f HAttl en - i *.ii^ -,,/../ un* Mii d,iivt* fiEii9 tdli darttit* Le laSoraoirrj ea ouvert tous le jours d 7 h is u nn'i1
suprieure aux autre* pu* son aegre 10y nie mnne n,urMl4.lt>|t.plllir (0ll.e,,es recherCttesei anilyMl 9rtai
eut mii*Aauence une flamme pua vive ei u ule aune /*-*- iamouc c jointe, saut pour u
\p l \ W^s risiaQa et U consume U e-Scrt
W/iee* .; ,, n ii1/ // a liithtnitv* m n'a ht>t r nue II (1U1 n seront reues que le mardi d* chaque semaio*.
Il y il donc VC "O U Anilvsesl'uTne t 6'uc pastriqu\
masque
<> MIELL'
Pour les prix, adressi z-v us
Hoberls. Diillou & C
...-----ftasiriqti*,
Raction de Wpss^rmaan
Ri ciiou ie Vi .boule*,
Eumen du sng e du pus
Etamea d s Matires lca'es,
hamen ..e cra*hi'
ibumino rsr-i^.j
CoMiameUre-ScrM
Mtenht de Siirothtta il di Gonorvquv*', le, fte


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM