<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Nouvelles Etrangre s U. S. Navy News Par Gable Les Cours Pais 12—St-rl : -g 51 }b i 2 Doll" 12 2) New Yok — Serirg4 22 88 Fi ace 12 ;o Mr Potncar charg de forwr l> nouveau ministre PARIS 1 Ht Milleraad a charg Mr Poincri detoiraer IH I OUV -.. miaulera. Mi Poincurt nyant corn lueDCe immediainnem ses dm^i 1 hea est leveuu a i'fe/.yee anuonci qu li bV-Ut rONI dullh ** mission *l que la compoeitlon au nouveau im r iolre tuait connu aipjurd'hui a medi. L are i< mpi 1er Milierand tlgr* ptliai! M A Satrault WaebiPgtoi lui demandant Je reeter a la lte "• la dlgation (rai aisn juiqu' la li deie cunlerences. Air Briand a remi a MrSarraut toutes les loitruciioa DOCeeetaiiee et u fait publier le teiu Uu uiojel de trait li.uco iDglait apporte par lui de Canne on mAin temps que ta dtmiasion.Le texte di trait COODrœe que l Angleterre s'e. gege a auir ider la Frao36 en ca< d'f*ureBbioii de l pat de l'Allen^ gae. I'AKIS— L nouveau lVider.t il eoneeil Mr H*yw^nd t'uincer afi connatre a Air Aulleiaud qa il lu indiqueiait lf hommes poli ique qui formeront le nouveau miuis'.eminutie Br.tann'q ,J Ltl commis uub lira alf tires i 12 Janvier ION DUES b'n d*pcM q 1 UUH gf^e gnral? me contagiPiHsa sontcoofloee dandit IPH hpitaux isol*, 8 ooore*di par l'U l'on .jiibdi-a alfurea P r-"' qiunH g; ^ e gnral? par I b-vou nombre de m.etPOM 1' %  dfend ^resdu Snat et de la c&*mbre de t Afrique Bu Su 4 a *t orojve* >nI lr8n por 8 d'acheter des fium • tivdieut dcid bier qu'aucune reeoiu *n syaiu-dlm ave. La tnneura J or ^ |rfna UUH .io ottreit i< epiwe Cannea et d chl'rboo qui sont maintenant L0NDRES L „ 0 j eftCMMe nn# d DI a ucun-etlaire tQ* q ^ Pi',d.h.i %  mnietla cu^rale I ard de* ofletMl a t court • M y.u.b'e .; BE FAST3temm-a oaruv l •JJ^* en [J^ -?M J 1 e attitude aval fai< CJ "p .eudre, vict .roeeuen coup do teucmqin "J" ., #r jon da Truce en ju-llet d*' i Air Btiaud que l O.miion n'leii ayint appelt dehors ont eie ^ rtlai'ttOO des prisonnier jaa d'accoid av-c lui au MJ t d a furtH'M, '2 n30, ; l ., kV v i. num comiun''#ton -te suite ugoiaOQ et plu ' J,U I .'tpu, NOOAltiS AK/AJ.NAI* UUU o/AStHN '.TON' -il" **•-• miia aer uu vot-. couUa.ro il a prouva ve u.e..t levolu .o..u-i' % * J •*• raoa 0ll del'erme Croolt I t.u donner a dunitou. L* a u .1,0 r vio e.l p .r ie gurai **•** ,„ h Mll H „„ il4 r , r .„it* fvofcl avait paru s. grave lu HHMIMII „eveu de l ex Preaideir.i. ' 'fwjj J m q ., 6 |, ura t ait a tl qa H ava.t tlgraphi a M a .a..d daua I tal d* V ira z • . J ^ • f „„ e ^ ae vuri*ined.8ieiueni V^' ' elle g uv^rueiuenl peiid de .ueau1 rxuiiquer ed qae vouiat [aire lai reaatiaordinatiea ooar le cornuaiu t ne Lei coulons dj la cht %  be lre> d>ore de val ibl a avnce* ici, e^ieuitrea an. u.a.les aeputeaexpi: on r.rpo-te b eneoai d arre-lnti ont. uaieut ouvertement l'jplOloa qu > WA. 5 lllNtiTviN I y • %  • JOn .•Homme a'etat encourue par aei Hde apt. apO rtal-onl|a eui:i0p*' a ,,.,.,. a^une. I oprer eu r. Uamh.u g -^J, ' %  ^ ^ n ,. ,/ "'yrTl S K l.veraal. apub'i • 0 c* qloitucl. 9 dtrou, a .of,,a. mau aocuu NI oa ^ U^^ JJ 1 ^ ^ # .loned fagon que l'Angleterre UUH **£<**. N ir0N L e omi* d^ rouu pour W-etaing00 pour for •0 amliorer le change du mark ^ ,,,,,. "^ n ul „ loua la* ton la ram.orrau B raide ut de la a luatio 1 .eraurer aioai la progoriM des m ^ n *, Dro U CO nuouat.on dee CoMn duttrlu ang'aiaea affecte. *?£?*J! !" m 'AS.muni t WASHINGTONu a 11 s par*eo ib 1 m m r pr.t a un r ch : IG milh e* d N w 4. 6ENC3 L' h e oar I* eo s^ 1 h L'g e d j a Ni iotm an iup •. Coeart Alh ^Wnni de --pop^r orgamaer lia'<* "ne <* f-'"' ooniinuei aa poiiuque pour aaauror l'bgmjDie de la Giande Bretague eu l'uri peD aprs l'aspociated pr?ai le pl.m rie Uoyd Oeorgn serait le -uivani1 s accepta loo par la Fraoce dui: ion aur le clillfre d^a r^pira U pon | Hduire I ano. pour diminuer la d'boi 1 rpoudraute m Euiope< .Concder Tanger pour lduire Influence la.' I Af'iqu* du N ird. Icontinuation des COblnc WASttlNQTONLe contre ami rai vVlliuio Ao bar Sui'h =* t it Inv du gTVi'e actif aori 'M nn*' dw aervice, le cou re amiral Herrnan O Si'ki-y et le capitaine Jam F Carter ont t< aeai p'c*i aor t,i.r KatbenaU, ha ede retrait <, C-^U-P de lenr u pi.ld aeiiea avu i djr A'.tO o Mu a .1 *.ni frdIigils uj a |%UC UD on e MOUV I l^jM ^^ ^ § ( ^ duioua gne, lee fc-M Peo a m iii H0BoK|£S 8 110I ., H Nllll rapp0 l .le b :i^ vol ie.i isti'esang'aiieBaiiecieea. r r i0tiaot coteux et a ODhger la Fraece a cder dioi l !" "^inwii effisUon Ha ia quesnou des -uua mattoa de a PJ jj*"J'•" !" Urral Oa que la botte lOgla.ae continu, jdopw to J. 1 ae q fc dominer les meis de l'Lt.opa di ^;J* dd on J„ ^ n M lOce.a A'ian-iqae et du pacifique J^J^I gl ?arM meol av.c l'aide des japonais. GtSiNEiLU "' **" franii** PHARMACIE PRINCIPALE H. CANONNE 49. R'JF RCAUMUi 8B-90 BOULEV'RO SLASTO^Ct PARIS Tendant LE MKiLLEun MAP rr. )>u Moiqaj Produits les E reinires Mi.rqi^ et toiyours de premire t,ca| UNI SKI Li: (QUALIT :" LA MEILUEURSa. !><> RA\ON feP^ClA-L N FOL'R LES COLONIES DllOOUBIllB, HKllUOKI iTEWE SPCIALITS Franaises et £traD*ra Aiender l'accord d ang r^ u '" u 8 -•" r "" '£%  HOBOKltS 8 Of 3 1Pdaua un ,ena favorable I A ,g e er " **"!?** Ub ta due, a l'rtfluo UU IU UU Ire La CvflMBtiHOU des aiUirei ^JJV-liU Niil'ON L Europe fait • et du ettftovi trangres aval nt telgrapu-. a .a 1 1 V,V3 "' i4n 1. BMiuadi mu. Il 1 limo que dans aucune ClrCODI anc d^a n . Il le parlemeot fraictta ne ratifierait )£**" lli ••accordf.anc Anglais ai ion d. duiia d Siryxis (ju p •• tu aitlgrapuiai:aid ^^f^JS^ir •^•rtT iWedl pour des pois aud non ^SSS % rpS.22 z ; 8 DnB,.iN. u ...n^, *, •. '.uu.uu.uv.. ....„ ,-wrt.iua-u Uuditeuie.it du Unie m M id O' h a et ppeie pa xv. mv.llede ** I mandait la France dee cooeeeewae porta #•/*•• %  *• "* u ^ A.tiur G fil h, sa r m r aameJ n^io^rJ" ^MAN.UF33 D er..aue. ouf pour r.uu-r le tr-ite manda,.. en n 'mes que par un tlgramme! juie autre eonceeeloo dre a uoyd George que le loi jd'une autre nation li conaea eopfme Le conseil char! PARIS 1,Le diacoari pronona sea aussi ' Llovd George de .elgra a la Chiœbre par Mr B.iaooeuelobier Mr Brttnd tous a a renretaL ues 1QS iants avant ^ue iYx prsident f cent ou ebrtca et 4 6 gia-aaei cgm Projet8 de Factw et tous renseignemmt sur demand* adrtii* PHARMACIE PRINCIPALE +e„Al!E RAUBliR 88-30. BOULEVARD SEBAS'OPOL PARIS fiCAISON UNIQ JE AOCUNE SUCCURSALE ni en Fiance ni A l'Ktra iger. Conseillers d*Kt uonna sa dmission a produit uue ai .nospbre de mebioca eeJ les bu ls sphres gouvemiinemales que M. Briand a cbercha a atteindre dau. avecreepoir de le /oir levenir eut t- dterttinaUoa et omrenire e^ 1 lec au conseil. I'AKIS H aDis Mr Bertelli cjr reapoudeot de l'Adsocuted Frea* r-_ ""(T"'" Livt i-, dctafattooi C'est la polit. ,ne despotique de IA J diqok£g rlotpire .1 u <''t ciuae d.i la de.ua 'nes pir .ni 01 u r ion de iriinand Les poitrines franltaut do Peut Pausteo • ecm mi aiseapioiesiaientde voir le vieuxltiance ne s'tst pas d ssip-e. ••liampioo de U .ivilisaun du mool d e IOUIUM aux voionta du premier ; ^gj, J(-/itjfXrlC^ri lion et de Bover, est dtruit dans la louin.eoie d 1843 Ce'ui de Siluave disparat dam uu bombardement Celui de Silomoi. dans une calai f Affaire dite des X • Cl • J.:.,,,,-,, !" Francosont nomm conseillers J li u en n.mla..erocni SLttS&Z iSS^S'r de M.. D,o.e U et V. O. J Lou, usuicdu ac reeviite -, v Par arrte piru au journal o.T.c.el MM Dl'ii&O O casS e Charles K.erre e. Delab.rre Plcrre-LOoil d* COOiilicil* dans lalT^re des •*•*• „ ,„ ea l.oeru Sfastdi, moyennant uauea de Soo dollar. Nij.ii. u aii ni D^cs %  i i -iii Elec.orsle, le bureau Es dced^e ce mi in 1 I rru.iio des ac.remenia delt_ 5JJ Mme leuieul Thiaaybj.eyiee kt et. alltin nul' CANNES,— La cDm nission des r Nous enre g .,trons la nomma.-on de M ,u,,n ftg— w ^^cJffi .u UO ,0 Ltuiun aux loncttoo dlo(cIOJI Je WWW G de l'inspecteur des bcoies a pro-, Let, .--. ,j.co.a e. de -.ITOU, en waaatscjaajejg JJ le e r *; ulul des ele ^ 011 s communale. po m b rdl. W du coureo'. A 3 haO b U|S Lar„e no.. adm.uuttal.ur aw | jrro „ d ,sseme..t d, Po.t-auennee j p| e MwB t e 1 t u ; ^ (Uldl, eii l'ft H— I77TC....A I c r men T lav i*2 n n* n ;^'.S S:e A'IUH LeVoutoi partira u S ..iiiik i l';irlSI i t J* 'est e groupe EJmond Mongones L installation r „ i Olllt" tt ^= g i" —tfrtCSM' 1 vier ei le ij fevrur. Ces ptatmeots JJJ2 b J H rsinas Aaeat neaasalca s. proton kcioat tc-tus par L'intei Dduire riemeai dlicieuse, de la comm ss.on tianaise et ,ous es d;x|Ours 1 partir du 16 |anviei Lei allemands devront versai ?: mil ions de maiksor Uu les 10 jours. M le Ci soire et prenions, en attndint, nos plus wfc co.np..1 R ac Uœarre. menu a la aueetloa de l'ansuna. maison m 1 i.a.e. *i .• K .e Cliai uea, No 1044 n u 01 e i'Expoi|i( •Nos libres ont Iule nies paiante epiomes paiiiculirei a no re ami M. m Docteur Cli TuijoyuL.it! ai ciuellcmeul Li U le auio paitira j uni ou vendre li (Qjr le Cap et p eadra 2 passa Bai dcd samedi soir i 10 i|j le pe.it Hei...d g de 1 an ,. ,# ,• __. ._ v^ ,. ., Les obsques ont tu lieu hier apr.-mwl b adresser au Matin ou au i>o 15) 1 lhi .„ sc 0l |, iJrak v 1 Condolances a Mr & Mme Aurle 11*""" 1 Ncrologie La Confrence i 11? .ol,;,,!!* A Houe œj Aipbense Hayn a eu U douleur d ceJc ce m.tin aprs une courte maladie.-Les \V \*iHlNGTON — f es dlgus o b .^ uo se on clbreei demain taaon, en I fagude> cinq^and^s puissances conti-^^^tfSt, ^de^auei ilUent 1 discuter le trait apieS-ea notrt nll ,j cruellement prouve et A tous les avoir tudi spaiment le texte. La autres membres de ut n>ille.cord a ct lait sor tous les points ex cept sur la queg'ioo des lo'tific lions du Pacifique. On pense que U ^ j, m a ^mm,^m ontrence pin re ne pourra pas ~" On demande Clyde Sleamship C Foreign Services Le steamer "Lftk Fa^^stor,'' venant biewYark e*t attendu ici l 19 du eoiH rani et laissera le mm a jour pi Kmpston et la Colomb e. Il e*t rappel au r i hirqeurn qui expdiant wtjrcehatean qui feratrm D s uii?ois de commerce s*iieu i %  —r i ~ %  i • %  %  %  • U ie7t U de*dVv! r i ^ 0r ^ ein,w ^ Pur lEu ope et N wYo la Rpublique Uominicatne. ei aussi aimicainsontrule' u,,e(lan$ leurs gae.re civi.es, maie ce qui no s *von ? c'est qud y a des fhc SS ,uour de: .i.u-'.cn lis font volor, t.ers itee Et ct piciemeLt et. iiooneapartd-eoi,plu mim Jue la t.onnre.Nous gaguenoDS uo jeu di.r cela. ose---c~;j •-— Ktpoose CCmiBOee rn o.'rrani — -— ^...,. w, t, i^riivtI ^X$*mJm*J&, f-ttSe*^'^^ £. ^ gVJj!^,^ g MJl beufll M 1 M^ (forit Lonire W : /.



PAGE 1

LE MAT*! Four les airafeurs d'Automobiles Accourez et profitez de l'occasion. A la maison BIGIO Frres Reste de Slock de Pneus & Chambres Pneus Hooa vritable Cord 4 Pneus Pneus Hood vritable Cord 2 " t% Main 7 flireston pour autos tord 7 " bicyclette 21 c a 33x4 Or 45 32x4 M 42 30x31 L 2 23 30x3 J6, 28x1 1 { 2 l % oi) Chambres air hood vritables Pour autos toutes dimensions Or 4 Pour Bicyclette L. Prcetzmann-gjerlioini Oifre Je articles suivauii l'occasion du ltes; r JSdon U r i. a vL M Meid ?' eC k : b0ldeaux "^'a abonne. ; Wi. IZZi* ,ou,e8 i l sorl ; CoiiMiuf. Chocola. ; Lait e i Fa un. ce^.i ; c.cao Peurs; Buter Al guMur* ; Porter Beurre Be enjcnde, Crgi-eties anglaises et amricaines, irait ui\ers pour liqueurs e. Si op. Photographes ei B ajuot Cohimbia Pharmacie, Centrale Folloa Shoc Polisi Company lac New-York-^ 3i vous -.voulez proiger 'la peau de vos chaussurt, Si MM voulez avoir unlbrillapl luirai et durable. Si vous voulez conserver la oui >ur il la souples e de ces cliaus>ure pendant loii^Letu^. employez a marque ttOi\0( /MM. *abiiq,iee spcialement pour le< %  RF t,lt ^il^men du liigb lile, eu proletTe le peau de dl lU! ,,r contre riiuuiia\t et b J te en re ie'eur souplesse e c miere leur billan'. jamaodei ta marque MtjNOGR lM, c'est la meilleure de lomta •inues, Geo. Jeansme %  • %  %  Avis L'Administration Communale, p> DI 1 eue Mre *'mm panr Jtaua laa %  •*-••. £ •ecKMtfa l'WIOOOt.3?. Bu CM Kathurtn -f3!t ] ttmmm* r v *oia : Toula 1M ru .. 41. ij < T A VENDUS Fl'GG parfait tar. et haratij, s'ndre*8T Tnrgeao, Avenue Charles Sumoer. -124. 1k Eassiaiic 1931 III. L< orparaer Virginia verant d Samt Thomn V-> J; rae l et Caypg eera lei v^-rs |# H) courant. P" pon'fl .pour S f Mare, Groaalvfg, ^t Th )mo prenant du fret pour to^s les Lor %  E"roppns i Pwtt-ai;-Prince, le 9 Janvier 1922 y Vous Devriez l'Etre Aussi' Un grand r uni .c d j maladies des femmes n'entrent pas dai.a le douaioe ce la chirurgie. "La chirurgie ne peut rien changer de place ni d Jplaear les o-Tsnes-du moins rien d sembi ble n'a td tait fusqu' raUntanant. ( 'i pcttin • d'une pendule peut d sa • la pendue avance ou retanle. si le mdcanl 1 rem s '' ta il peut tomber et 1 iu -.; .! n1 1 rieux C'esl exact mei • i rai ne 1 h les maladies des feran si l'on ne prte attend .1 ail ; produisent des aituauoni srieu A ttqua les] ren ierss mpti œestppi 1 i-.es u ( Lydl k. Pinki qu'il ne dq en xxm id i plus s Hun %  : : 1 'J'ai; | %  • %  • Bel M SOI ;. %  >. 1 '..'•• %  %  • nts avec votre < 1 %  %  %  I'. -TV. t. J. mcdi . ..,.:• ... Hamac >, Pue nul tetteuainulaareapronrantlMTertQudela Ce• ition\fetfet a p i M £5* :: e, S *• — i> %  Z k m CLT ,V . ion vgtale '%  • Fi, -^ ..^ .--_--_. -._ %  1 1 Grand ilolel de France VINS provenant directement deBarsac, p.s Bordeaux. ROUGE Gourdes 5 00 le gallon BLANC 6 Oo le gallon Vl.VS en bouteilles des mlleurs crus et des Chileaux les plui reiomms. Liqueura Frana-ses tt Viu* d'Espagne. katapagnes et Vins mousseux des milleures ii.arq.ues. M„nsie'r PATHIZ1, revenu dewiiremeQi de France avec ui tni'nel toulj' ut pour son Htel, prsent sa nombreuse et choisie • lentele queues pr.x spciiux seront .ablis partir du 1er ffOft* frepojr les Pensions demi et Pension. ii-aaiaMiM^ —. ni L^'^ i Ijf a i ,1 > ,-7 fl|" M ..| -HH! Mesdames, Messieurs, r Ne i iez r-Us vos vieilles fermai de ehtpeaui ni vos vieux chtpeaui ie oaill*. car eo trente mmuJ tous pouvez les remettre neuf grce la CO ORlTE, liqui Je qui se vend avec un pince.u dans 'outes les nbarmaciea el dans tou es ki boonci mai ons (seiz nuance d-flrenies' 1) pt ch z h. Victor Gentil Agent gnral eour Hati \TM Bus du #-,, t'j Magasm de l'Etal



PAGE 1

it M/.UN mnera ^ARYS 3. Rue de la fus. 3 PARIS Purftsm troublant captivant pntrant ! f* -^ r; Toiilee Parf-j'neriM (l GrnJ* ,".u 6 nsir nnroi f" wr AtOandi do Canal H B^ou' du b' VI BO l/ii,v ivrmrif Kn fermant te* *e>ir uni nn-is : Ptirtt-lm tt me Premier ON. /' %  '< MM M i A*r''r"< Mi/ u*/'*K.r Vaillant $ Houet Agents gnranx pr HaVt t 1?S0. R' du ty' ai HW LEHN & FINK INC To Let 7 OKS produit* pharmaceutiques H Um*| f 017/" fire^Prof articles vendables dan a e pha> marie Hall Havipa pn %  taire gnliery, B-"hip SPECIALITES trel M^wo. Un* sh v,„ g r^m i %:,f^* c ^r^Vw^XS^' Ly 1, Peb cco denlil ice iticem par fuie lliu le *Ji tol „ formation *rriv lo : )(>e le nio lie. Kmuleioii, Ixuan. Henri STARK llncolaten poudiv le LA: t, c'eM e>q-i* | R >e dQnrt.-. 4vt A* No 1U17 op u i,l e. Talcum L ft; C etl l'cxiioie supiiori f !••"• > '*' Ra.Woud Stt.on ;i bnri march e'e de • %  —•—*%  %  %  ux. %  1 L'Organisation De La Firestone Est Saine, Solide Et Universelle I T N tablissement industriel at cotnmi •^ nn arbre: il prospre, non seulement par la puissance de ses racines, mais anaal par la vitalit de ses branches. La Maison Firestone dispose de toute CM sources de puissance. Fennement enracines dans la grande maison-mre Mi branches s'tendent au loin, verdoyant et vivaces. Dans le morde entier les Pneus Fireatao ont exerc une heureuse influence sur 1M transports et partout o les een roulent tur des bandages de caoutchouc, il on! *ppns avoir confiance dans la marqu Firestone. Vous aussi devries exiger qn votre voiture toit munie de pneus de ctt marque: elle fMU garantit 1 confort, la scurit et Le Maximum de Kilomtres par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince PNEUS T sre^tone %  i i i Demande* la prix courant LSOL n k V.u termine Hppre^able £cnomie : le meilleur et le plus coi on ique in dnnf^im 1 e dsinfecUi t employ dam tous Itl g'ji l'p lU DM 1 ", peiileu llree de Lysoi d ns une M'e d'eau c'a n a *a solu'i' u 1 "I > DEUX t oio )/i01S J 0,0 • Vi'UI" leil mi" rjjf'i -v. ".' %  %  vw.w Uine piuie reprse le einiiou la aide .aa.ejle deux verres ordi M vm , r> vous^rvi q de Cira V v |p v g.ni" 'a American Shoe PolleD Loin U I HH i PM Prticoliewmw d>M 1 MCI : Accoucha gXty& d" !" nen's Tubercitese, Inhdion. Mot'ur, s ur march par leui pnres d'QfecbS. EroplOLB de la p. an. Blssur s Pli %  oful**ana qaaliia que tou'ea le* autre Laie, pc.url li e personnel! I1 'e c, Il b.-n. Dans les ihun aiarqnes Il es des m td i< la chambra d< bain la wi e. closeu les cuiisi, Avant tlspisi Liquid-spcial Jlor i p>ur la d^st-nctiou de Moucbaa. l .e a Moriis piur la deour profiter de ceUe lduclion ils doivent s'airesser directer m rour leur commandeSo i ii gar me et livraison nromfte/ Henry Sta k : Rue du Quai, en face de la Gare. La N,iit et te jours de tte, ^dre-nj.r u ehf d aelier, Itr Flfl %  asaoo, Rae des fraoti Forts No 612 en face de I ancienne aathaaf \OV venons ^introduire vu Haiti, if marque SHEL1 §i connue et appr cie don* le monde entier. Ht** qui en ont dj fait Petr* tiom dirow qu> la Gatoline SHELL e*t *pcJalement recomm m iable poru • on rendement arantaueux et quelle n'encrusse pie le p.eilleur grce son ruffinmnt pir/au. J' v ti* ei'U geront an***** q*e ta Krou *e SUt&LL suprieur t Pharmacie F. Sjour —_ • a* _•* %  • _ S 1* Donna avis sa clientle, aux mcecios et au pnb'ic, qu'il Irinsiirm son Libiraioir^ d'Urologie eu un LabjratoMl 13.ol tf e appliqu sous la Dirpciion du Dr tiicot et t. Sjourn )( ,,,,,, s ,. ,,o *j > %  — % %  ^ .,.....^ Le lai ora'oire es ouvert tous le* jours de 7 h es du naitii ... ..mAU /l/ir/ f/ara ai P/I* tlnniip Ibeures du s"ir pour loue* les rechercaes et analyse prtues > itrteuie aux autre pa* eu deyre loue eue onriei (inonc c l j oiDl9Sautpyirle \n (ontquence une jl'mme plus vive et bile tona fu-\ Wassermanu et U eonstaate Ure-Scr* (qui nu seront reues que le mardi de chaque semaine. J!*! a donc conomie et avantagea n'aheU que "'* m<8qu f M MUSt-L". NUI un a.vr.. iiyuw \|uv 10 mai ui UtJ UUdqUO SCIUMlUr' |n l S'adreaser ia Pharmacie pour les renseig'iementr I Inalseal'urines ei Sac gastriqu-, Raction de Wass^imann Pour les prix, adresstz-vous iioberts Dutlon & C Ri cion de Tr boulet, Eimen du sng e 1 du pus Eiame \ d a matires lca'es, Bxamen ue craehst A Ibumino ra** CoPSiau-eUr •$<*• H&ercne de Spirochtt^ tt dt Ganocofuit, $&, *%



PAGE 1

QoiDiim inne N 1277 Ml lo PriDce, Bain O Lundi 16 Janvir *922 DM PJWRIIAHW MASLMRE WWW 20CENTUIK Quotidien II est imposMb'e de sparer ces deax choses, la tl et la' aaain. Une main habile sans la tte qai la dirige, est un instrument aveugle. Une i e sans la main qui ralise sa pense est une force inerte. Claude BERNARB KB0AGT10N; HQ Amricain* NO, lioe Banque Royale Canada apport Gnral Rapportes vrifie ateurs AU PUBLIC : D'rU ,.c ponant oas intrt Vit* ponant intit, crprenant intrt accru date du rapport 30 Novembre 1921 PASSIF P or 5168 911,64 580 447,431.9) NOUS DECLARONS AUX ACTIONNAIRES DE L BANQUE .ROYALE DU CANADA : Billets de la Banque eo circulation ewaoce d au gouvernement Fdral Balances dues i d vutrea Banques an Canad* • ilanet dueum B.nquei et Correa* pondant ri* Bai quea dans le Poyeume Uni et les Pays Etrangers Billets payables A -ceptatiooa aoua lettres de crdit AUX ACTIONNAIRES : Capital paye Fonda de Rserve Balance au Compte de Proi's rapport* 2.426,04 10 572.105.10 Q je daca notre opinion ira transactions transe par la H nque et >aqcelles nous atoua examines oui ei uutes dan* les pouvoirs cofrs a la Banque. P.375,616.34354 Q noua avons vrrii I a rgent en caisse et les scurits de la Ban31.29.1.337 H Q^ a on s.g* socai la JU novembre 19*1, a.*, ga*ao dautrea tei'o23.160,749.32 M que requis par la SKI.OJ 56 de la loi des Banque! et que.noua Ci avons trouv confotu-s *ux entres d*., 8 les livres de la Banque Durant i 5!rfn 0 8VOQ r kU "' V fl 6t •" m,o a, eQt HU "'"• et les acu. • nis aux principales auccuisaies de la Binque L JiS A ?"*u n cl d M U 8 a e compare p-r nous avec le* livras au se geaucial de U Bar que et ka rapporta ceit-.ri* des su curaalea i-t dans lWlMiu'E " D 0n, M u "^ n mouirobien leut atao< des affairas de ia 7l-'! B ,oc ? Ba ••L on '• %  im lU,al8 olonuauoua et explications noua fournies at X 7 '3}: e l lel Be moot ' P • livrea de la Banque. tourn.es 4 7 I* !" 0 !" VO ^ iiteuu ioute* les lutormatiana et explications demau sa t1 m %  11 %  i s sa m noc rclame Bivid^rdNo 147 ( 12 ooar cent par anne), payable le 1er dcern bre 1..21 Bonne de 2 0|e payable la 1er dcembre .9*1 50,408 000 00 M 04498 P. tfl 305 04 98 14 6JU.77 •18023C0 407 082.00 P.or 457 911 0 49,00 ( d e P r UJUB 20.400 800 00 S. ROG1R W1TCI1KLL C L W. JAH.TH THOMPSON. 1. L. de Maiwick, Miicuell and Co M*air*al, Canai, i dcembre /911, Vriucaleuis. JAMES G. ROSS. C. L. de f. S. Ko., i bone I les cotes et remarques, insiste part cnlirement sur cette diffience de milieu social qui est loin d'tre i l'a rantage d'Haiti. De sartt. que sans prtendre nous sous .estimer en quai que ce soit, pas plus qae les eforts qu'on essaie d'accomplir ici dans le sens de l'intrt national, aous pouvons considrer comme acqaises.quel qne humiliantes qu'elles paraissent et q D'elles soient en ralit, les csn clasions qui se sont impeses, ds la prise de contac avec l'atrnosphie dominicaine, au Dr Gruening, au : inateur Me Cormick. et que la revne / '-.' \atton afurrne tre partages par I toute la Commission snatoriale. Nous pouvons ainsi, alors que, sous la forn;e non dguise d'un b • soin de coordination de l'action, arne ricaine. il est suggr de resserrer en 'Hati le contile des Itats-Uais, nous pouvons neus attendre lgitimement,— si la conclusion doit rpondre aux prmisses,— a ce quc.au contraire, la tentative de dessarrement.dj esquisse dernirement en faveur del RpubliqueDoaataicaine, soit accentue de faon plus sensible dans LU avenir prochain. Le rapport complet du Comit snatorial vien dra nous faite voir si nous neus trompons dans ce diagnostic. 22 337 380.7 5 500.048 4*5 75 ., ACTIF Monnaie courante Billets du Dominion en Banque ilonauN courante des Etats Unis at d'autrea paya trangers g'ft a la R iaerve Centrale d'Or Billets d'au i>s Banques Cbqnes anr d au'res Manques B laucea dues par dea Banques et daa Correapotdmta de Baique ailleurs qu'au Canada Scante des gouvernements provincial et fdral, n'excdant pas la valeur dn mereb Sacarits municipales canadtones et aacurite bjM0 Balance an crdit, le 80 novembre i921 P. 4,584,704,69 H S. HOLT Prsident. EDSON L. PFASR. Birecteut-garant Montral, 10 Dcembre 1921 P 20,4OX\(JOO.0J CE NEILL Grant-gnral. Hati et la Rpublique Dominicaiae On est peu pts d'accord pour nous m*m.. i riconosltre que F |ea manifestations df n. "? ,%?. l Ul patuotiquea, d.ns la Rpublique doininicaine, ainsi que la io me des rt venaic. IIO.. '-,tio-.i t. rtvten 3i9 351,18 | P 1 " d'ensenble, d unan-mit et de .6484^9.75 4 P on a Ditque d ceco-a Notre H UOLT ***** ID30N L. PEASE P. 500,648 4i9 .75 C g. NEILL pon'aneite q ympitb.qur ami i. Di Or

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05574
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, January 16, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05574

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
QoiDiim inne N 1277
Ml lo PriDce, Bain
- O
Lundi 16 Janvir *922 *
DM
pjwriiahw
MASLMRE
WWW 20CENTUIK
Quotidien
II est imposMb'e de sparer ces deax
choses, la tl et la' aaain. Une main ha-
bile sans la tte qai la dirige, est un ins-
trument aveugle. Une i e sans la main
qui ralise sa pense est une force inerte.
Claude BERNARB
KB0AGT10N; Hq Amricain*No, lioe
Banque Royale
Canada
apport Gnral Rapportes vrifie ateurs
AU PUBLIC :
D'rU ,.c ponant oas intrt
Vit* ponant intit, crprenant
intrt accru date du rapport
30 Novembre 1921
PASSIF
P or 5168 911,64
580 447,431.9)
NOUS DECLARONS AUX ACTIONNAIRES DE L
BANQUE .ROYALE DU CaNADA:
Billets de la Banque eo circulation
ewaoce d au gouvernement Fdral
Balances dues i d vutrea Banques an
Canad*
ilanet dueum B.nquei et Correa*
pondant ri* Bai quea dans le
Poyeume Uni et les Pays Etrangers
Billets payables *
A -ceptatiooa aoua lettres de crdit
AUX ACTIONNAIRES :
Capital paye
Fonda de Rserve
Balance au Compte de Proi's rapport*
2.426,04
10 572.105.10
Q je daca notre opinion ira transactions transe par la H nque et
>aqcelles nous atoua examines oui ei uutes dan* les pouvoirs cofrs
a la Banque.
P.375,616.34354 Q noua avons vrrii Iargent en caisse et les scurits de la Ban-
31.29.1.337 H Q^ a on s.g* socai la JU novembre 19*1, a.*, ga*ao dautrea tei'o-
23.160,749.32 M que requis par la SkI.oj 56 de la loi des Banque! et que.noua Ci
avons trouv confotu-s *ux entres d*.,8 les livres de la Banque Durant
i5!rfn0 8VOQr kU"' V"fl 6t "m,o a,eQt HU "'" et les acu.
nis aux principales auccuisaies de la Binque
L JiS a ?"*un cl"d-MU,8 a e compare p-r nous avec le* livras au se
, geaucial de U Bar que et ka rapporta ceit-.ri* des su curaalea i-t dans
" lWlMiu'E "D!0n,.Mu"^n mouirobien leut atao< des affairas de ia
7l-'!B,oc?Ba Lon ' im"lU,al8 olonuauoua et explications noua fournies
at X7'3}:el lel *Be moot' P livrea de la Banque. tourn.es
" '4 "7 I*0' VO^iiteuu ioute* les lutormatiana et explications demau
sa t1 m 11 i s sa
_ m noc rclame
Bivid^rd- No 147 ( 12 ooar cent
par anne), payable le 1er dcern
bre 1..21
Bonne de 2 0|e payable la 1er
dcembre .9*1
50,408 000 00
M 04498
P. tfl 305 04 98
14 6JU.77
18023C0
407 082.00
P.or 457 911049,00(de Pr UJUB
20.400 800 00
S. ROG1R W1TCI1KLL C L
W. JAH.TH THOMPSON. 1. L.
de Maiwick, Miicuell and Co
M*air*al, Canai, i dcembre /911,
Vriucaleuis.
JAMES G. ROSS. C. L. de f. S. Ko., i bone
Iles cotes et remarques, insiste part
cnlirement sur cette diffience de
milieu social qui est loin d'tre i l'a
rantage d'Haiti. De sartt. que sans
prtendre nous sous .estimer en quai
que ce soit, pas plus qae les eforts
qu'on essaie d'accomplir ici dans le
sens de l'intrt national, aous pou-
vons considrer comme acqaises.quel
qne humiliantes qu'elles paraissent
et q D'elles soient en ralit, les csn
clasions qui se sont impeses, ds la
prise de contac avec l'atrnosphie
dominicaine, au Dr Gruening, au :
inateur Me Cormick. et que la revne
/ '-.' \atton afurrne tre partages par
I toute la Commission snatoriale.
Nous pouvons ainsi, alors que,
sous la forn;e non dguise d'un b
soin de coordination de l'action, arne
ricaine. il est suggr de resserrer en
'Hati le contile des Itats-Uais,
nous pouvons neus attendre lgiti-
mement, si la conclusion doit r-
pondre aux prmisses, a ce quc.au
contraire, la tentative de dessarre-
ment.dj esquisse dernirement en
faveur del RpubliqueDoaataicaine,
soit accentue de faon plus sensible
dans lu avenir prochain. Le rapport
complet du Comit snatorial vien
dra nous faite voir si nous neus
trompons dans ce diagnostic.
22 337 380.75
500.048 4*5 75
., ACTIF
Monnaie courante
Billets du Dominion en Banque
ilonauN courante des Etats Unis
at d'autrea paya trangers
g'ft a la R iaerve Centrale d'Or
Billets d'au i>s Banques
Cbqnes anr d au'res Manques
B laucea dues par dea Banques et
daa Correapotdmta de Baique
ailleurs qu'au Canada
Scante des gouvernements provincial
et fdral, n'excdant pas la valeur
dn mereb
Sacarits municipales canadtones et
aacurite b a aie.', autres que canadienne a n eic
Jan- i,hs la vait-nr du mareb
Obhgationa de ch mina de fer
*' " r*a dbet, grs et .-ctions n ex-
tdant pas la valaor du mareb ^
Pi.s demand au Canada, aur obli
! ion?, dbeniures et actions
ft demande at courte tihaoce
V(excdant pas 30 jours ) ailleurs
^1 Canada
18 812 219 57
28.540,55925
28 912018 81
"74 484 797 63
ld.OOOtOOOO
2 H2H :,,(!,/i
21 4,382 76
84 080,818,88
24.05 J 804 18
9,S32,512.43
18.128 520,60
1^.080 429 50
24 543.074.57
coa te de nmm$ ET. PARTES
Balance au compte de Prcllts et Teries "
le 39 novembre 1920 *p c^ g* s en
Prol.a de l'anne apia avoir dduit ^'^'^
iea frais d'administration et autres
dpeusee.l'inieit accru sur lia dpts
ample provision tsut taiie pour ou
tes dettea mauvaises ou douteuses
at isbui de l'intrt sur bilieta non
chus
4.037,836,49
APPP.OPR1 COMME SUT
Dividendes Nos 134, 135, 136 et 137
12 a/0 par anime
Bonus ae 2 o,o aux actionnaires
1X1ar?'U,OQ-,depen,,,ondM
TaxdeUCdiaDn8Ur 'f" diQce8 de la ^W*
nnt gatiir? Bur !" biIle18 de Ban-
que en circulation
Traoslr au fonda de rserve
Balance de piofits et pertes rsprorte
P. 4,C84,704,69
J2 436 488 67
407,082.00
100,000.00
400.00J.OO
$
203 154,04
13 ,9 0.00
905 044 98
*a,y pru conrtnt" ' 'comptes
ht,lJtd ( moiDi ta r*N de
Ao[[es prts roarent et escomptea
raj?.'^".'^ i::aod, /moipa le
m..Vd g00ffreDce (aprs avoir
va aux pertes)
Immeubles antrea que les Edifices
ae m Banque
e.ubl" de la Banque, pas ploe
iWi. VO',IBO*M ' Dooianta paye
SmVtSt cUeBi8rantiee par lettres
lS7W|r' i0'v,D' contrat r
afil!1" Boovernement Fdral en
Autre dM bl,,e,B en circolalion
pr|?^,.c'lt non compris d|ns ce qui
222-601630.58
163.017459,32
89,132.820,47
411363,20
352.561.644 M
985.573.5B
10627,758,86
il 548,48 J 2T
985,000,00
FONDS DE RESERVE
Bilacce au cdit.le 30 novembre 1920P.20.I34 010 (ft
Irsnafr du compte de profita et W".*,
BP,ertM a>jM0
Balance an crdit, le 80 novembre i921------------
P. 4,584,704,69
H
S. HOLT
Prsident.
EDSON L. PFASR.
Birecteut-garant
Montral, 10 Dcembre 1921
P. 20,4OX\(JOO.0j
C- E NEILL
Grant-gnral.
Hati et la Rpublique Dominicaiae
On est peu pts d'accord pour nous m*m.. i
riconosltre que F|ea manifestations df n. "? ,%?.lUl
patuotiquea, d.ns la Rpublique do-
ininicaine, ainsi que la io me des rt
venaic. iio.. '-,tio-.- i t. rtvten
3i9 351,18|P1" d'ensenble, d unan-mit et de
.6484^9.75 4Pon'aDitque d ceco-a Notre
H
* UOLT
*****
ID30N L. PEASE
P. 500,648 4i9.75
C g. NEILL
pon'aneite q
ympitb.qur ami i. Di Or t, ds ton arriva en ierr toi,, oo
minicain, fiapp de ce contraste, et
Il la pu s'trr.pAchy: de lexprimer

I am.hise. \Ja
a h...rd s.r ce
P*o, out dernirement, une srie
dexp-ic.uoMqn.au itl | eigrliejsjfl
une d fl- nce da mosphre si grsn
Je.^put accentu jj t0nuta
Din, son r ppo l sur :es rnqules
menes rn ,la|(j Bl Sin.# Du^
laievte Ibt hmm, dont no Ml ai
n? f traia de publier ici mae
Ce qu'il importe pardessustont que
nous retenions de cela,c'est que l'en
confie d'une op:aion assez ipandue
ici.nees ne sommes pas plus avancs
que nos voisins en civilisation,__et
nous pienons le mot avec toutes les
signicatiofls qu'il comporte- et
'que le contraire a tout l'air d'exister.
Il faut dsormais rabattre de nos pr'
i tentions et de notre ddain i l'gard
dts choses dominicaines, et, il fait
le dire sans ambages, 'c'est hon-
teux.
C'est honteux,parce que nous sont
mes les ilns des Dominicains ci ia
dpendance ; parce que nous aveu?
eu dans le pass des vellits frquen
tes de les conqurir, et que cela leur
a toujours sembl devoir tre s'il se
ralisait, une enqute de barbares
parceque.dnrant vingtannts.laRepu'
bnque Dominicaine fut aotre satel-
jlne et que nous connmes avec elle
la glcire dtre une mtropole ; par-
le qne nous avons moins de te'iritoi
re, en propoition d'un tiers, et plus
de population, en ptoportion da don
ble. et que, par consquent, la lait,
vers la prosprit et la c.vihsation
devrait pour nous tre plas facile et
,P'us fructueuse. C'est honteux et hu
saillant, d autant plus humiliant
que la chose lessort au cours d'une
; enqute broyante et que la publicit
la poitea la connaissance du snoada
entier. -*
1 La cause?. .. Faut-il la chercher
.dans la frquence de nos guerres ci-
j viles et l'inhabilit de nos gouverae
i m* nts f- Non. car les Dominicain!
(ont fait autant de guerres civiles qne
,nous. si ce n'est davantage et la suc-
cession de lrats chefs d Etat est plus
longue que la nt e alors que la du-
,te de leur vie poliuqce est plus
ccurtr. r
'Mais il / a, dans r os guerres ci-
viles, tant o'un ct que de l'antre
ce qui s'., pelle la manire. Notre'
manire, i _ou, a t dsastreuse *
la formule dessalioienne bonne
, seulement rour les guerres de l'ind
perd, nce.- a t conserve et ans.
Dlfiia danslrcout.de nos disseo-
lions c;viles ccupi tiifi.bouli caflfc f
n voi ipoirquoipaitoutenHaiti
ce ont dts rr.0f,#11ioei matrielles'
ruines moraicXi palais national d
Ihor, m plein des souvepus de P-
/


LE MATIN
Nouvelles Etrangre
s
U. S. Navy News
Par Gable
Les Cours
Pais 12St-rl:-g 51 }b i 2
Doll"- 12 2)
New Yok Serirg4 22 88
Fi ace 12 ;o
Mr Potncar char-
g de forwr l>
nouveau ministre
PARIS 1 Ht Milleraad a charg
Mr Poincri detoiraer Ih i ouv-..
miaulera. Mi Poincurt nyant corn
lueDCe immediainnem ses dm^i
1 hea est leveuu a i'fe/.yee anuonci
qu li bV-Ut rONI dullh ** mission *l
que la compoeitlon au nouveau im
r iolre tuait connu aipjurd'hui a
medi.
L are i< mpi 1er Milierand tlgr*
ptliai! M a Satrault WaebiPgtoi
lui demandant Je reeter a la lte "
la dlgation (rai aisn juiqu' la li
deie cunlerences. Air Briand a remi
a MrSarraut toutes les loitruciioa
DOCeeetaiiee et u fait publier le teiu
Uu uiojel de trait li.uco iDglait
apporte par lui de Canne on mAin
temps que ta dtmiasion.Le texte di
trait COODre que l Angleterre s'e.
gege a auir ider la Frao36 en ca<
d'f*ureBbioii de l pat de l'Allen^
gae.
i'akis L nouveau lVider.t il
eoneeil Mr H*yw^nd t'uincer afi
connatre a Air Aulleiaud qa il lu
indiqueiait lf hommes poli ique
qui formeront le nouveau miuis'.e-
minutie Br.tann'q ,J
Ltl commis uub lira alf tires i
12 Janvier
ION DUES b'n d*pcM
q 1 uuh gf^e gnral?
me contagiPiHsa sontcoofloee dan-
dit Iph hpitaux isol*, 8 ooore*di *
par l'U l'on
.jiibdi-a alfurea p r-"' qiunH g;^e gnral? par I b-vou nombre de m.etPOM 1' * dfend
^resdu Snat et de la c&*mbre de t Afrique Bu Su4 a *t orojve* >nI lr8n,por,8 d'acheter des fium '
tivdieut dcid bier qu'aucune reeoiu *n syaiu-dlm ave. La tnneura J or ^ |rfna
uuh .io ottreit i< epiwe Cannea et d chl'rboo qui sont maintenant L0NDRES L ,0j eftCMMe nn#
d diaucun-etlaire tQ* q ^ Pi',d.h.i mnietla cu^rale I*ard de* of-
letMl a t court M y.u.b'e.; BE FAST- 3temm-a oaruv l JJ^* en [J^ -?M
J 1 e attitude aval fai< cj "p .eudre, vict .roeeuen coup do teucmqin "J" ., #r, jon da Truce en ju-llet d*'
i Air Btiaud que l O.miion n'leii ayint appelt dehors ont eie ^ rtlai'ttOO des prisonnier
jaa d'accoid av-c lui au mJ t d a furtH'M, '2 n30,';,l., kVv i. num comiun''#- ton -te suite
ugoiaOQ et plu ' j,u i .'tpu, NOOAltiS AK/aj.na- i* uuu o/AStHN '.TON' -il" **- miia
aer uu vot-. couUa.ro il a prouva ve u.e..t levolu .o..u-i' ?* J * ,raoa ,0ll del'erme Croolt I t.u
donner a dunitou. L* a u .1,0 r vio e.l p .r ie gurai **** , h Mll Hil4 r,, r.it* fvofcl
avait paru s. grave lu HHmimiI eveu de l ex Preaideir.i. ''fwjj J m q.,6 |, ,ura t ait a tl
qa H ava.t tlgraphi a M a .a..d daua I tal d* V ira z . J ^ f e ^
ae vuri*ined.8ieiueni V^' ' elle g uv^rueiuenl peiid de .ueau- 1
rxuiiquer ed qae vouiat [aire lai reaatiaordinatiea ooar le cornuai-
u t ne Lei coulons dj la cht be lre> d>ore de val ibl a avnce* ici,
e^ieuitrea an. u.a.les aeputeaexpi: on r.rpo-te b eneoai d arre-lnti ont.
uaieut ouvertement l'jplOloa qu > WA.5lllNtiTviN I y JOn
.Homme a'etat encourue par aei Hde apt. apO rtal-onl|a eui:i0p*' a ,,.,.,.
a^une. I oprer eu r. Uamh.u g -^J, ' ^ ^ ,n ,. ,/
"'yrTl S K l.veraal. apub'i 0 c* q- loitucl.9 d- trou,
a .of,,a. mau aocuu ni oa ^ U^^ JJ1^ ^ #,
.loned fagon que l'Angleterre uuh **<**. N,ir0N.Le omi* d^ rouu pour W-etaing00 pour for
0 amliorer le change du mark ^ ,,,,,. "^ n ul loua la* ton la ram.orrau B raide ut de la a luatio 1
.eraurer aioai la progoriM des m ^n*,Dro*!U," COnuouat.on dee CoMn .
duttrlu ang'aiaea affecte. *??*J!m 'AS- .muni t WASHINGTON-
u a 11 s par*eo ib1
m m r pr.t a unrch : IG milh
e* d N w 4.
6ENC3 L' h e oar I* eo s^1
h L'g e dja Ni iotm an iup .
Coeart Alh ^Wnni de --pop^r-
orgamaer lia- '<* "ne <* f-'"' '
ooniinuei aa poiiuque pour aaauror
l'bgmjDie de la Giande Bretague
eu l'uri pe-
D aprs l'aspociated pr?ai le pl.m
rie Uoyd Oeorgn serait le -uivani-
1 s accepta loo par la Fraoce
dui: ion aur le clillfre d^a r^pira
U
pon
| Hduire I ano.
pour diminuer la
d'boi 1 rpoudraute
m Euiope<
.- Concder Tanger
pour lduire Influence
la.' I Af'iqu* du N ird.
I- continuation des COblnc
WASttlNQTON- Le contre ami
rai vVlliuio Ao bar Sui'h =* t it
Inv du gTVi'e actif aori 'm nn*'
dw aervice, le cou re amiral Herrnan
O Si'ki-y et le capitaine Jam
F Carter ont t< aeai p'c*i aor
t,i.r KatbenaU, ha ede retrait <, C-^u-p de lenr u
pi.ld aeiiea avu i djr A'.tO o Mu a .1 *.ni
frdIigils, uj a |%UCud on e mouv Il^jM ^^ ^ (^
duioua gne, lee fc-M Peo a m iii H0BoK|S 8 ,110I.,H Nllll. rapp0
l .le b :i^ vol ie.i
isti'esang'aiieBaiiecieea. r r i0tiaot coteux et
a ODhger la Fraece a cder dioi l"^inwii effisUon Ha
ia quesnou des -uua mattoa de a PJ jj*"J'" Urral
Oa que la botte lOgla.ae continu, jdopw to J. 1 ae q fc
, dominer les meis de l'Lt.opa di ^- ;J* dd onJ ^ n M
lOce.a A'ian-iqae et du pacifique J^J^I gl ?arMmeol
av.c l'aide des japonais. GtSiNEi- L- U "' **"
franii**
PHARMACIE "
PRINCIPALE
. H. CANONNE
49. R'JF RCAUMUi
8B-90 BOULEV'RO SLASTO^Ct
PARIS
Tendant
le MKiLLEun maprr. )>u Moiqaj
Produits les E reinires Mi.rqi^
et toiyours de premire t,ca|
UNI SKI Li: (QUALIT :"
LA MEILUEURSa.
-------!><>-------
RA\ON feP^ClA-L n
FOL'R LES COLONIES
DllOOUBIllB, HKllUOKI iTEWE
SPCIALITS
Franaises et traD*ra
Torts produite en flicont,
ampoules, comprims, cachet, |
SOLUTIONS HYPOUER UqUE3
bandages, cein1ures,
bas a \ariq:s
appareils htoini)ch
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPDIQUE!
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, OE VOTA.
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Commun., eto.
n
An \n Ah b=> Aiender l'accord d ang r^ u'"u"8 -" r ""'-- HOBOKltS 8
Of 3 1P- daua un ,ena favorable I a ,g e er " **"!?** Ub ta due, a l'rtfluo
UU IU UU Ire La CvflMBtiHOU des aiUirei ^JJV-liU Niil'ON L Europe fait et du ettftovi
trangres aval nt telgrapu-. a .a 1 1 V,V3'"'________i4n 1. BMiuadi mu.
Il 1 limo que dans aucune ClrCODI anc d^a n .
Il le parlemeot fraictta ne ratifierait )**"
lli accordf.anc Anglais ai ion d. duiia d .
Siryxis (ju p tu
aitlgrapuiai:ai-d ^^f^JS^ir ^rtT iWedl pour des pois aud non
^sss % rpS.22 z ;8DnB,.iN. u ...n^, *, .
'.uu.uu.uv.. ......... ,-wrt.iua-u Uuditeuie.it du Unie m m id O' h a et ppeie pa
xv. mv.llede ** I mandait la France dee cooeeeewae porta #/** "* u^ A.tiur G fil h, sa r m r aameJ
n^io^rJ" ^MaN.UF- 33 Der..aue. ouf pour r.uu-r le tr-ite manda,..
en
n 'mes que par un tlgramme! juie autre eonceeeloo
dre a uoyd George que le loi jd'une autre nation
li conaea eopfme Le conseil char! PARIS 1,- Le diacoari pronona
sea aussi ' Llovd George de .elgra a la Chibre par Mr B.iaooeuel-
obier Mr Brttnd tous aa renretaLues 1QSiants avant ^ue iYx prsident
f
cent ou ebrtca et 46 gia-aaei cgm_____
Projet8 de Factw
et tous renseignemmt
sur demand* adrtii*
PHARMACIE PRINCIPALE
+eAl!E RAUBliR
88-30. BOULEVARD SEBAS'OPOL
PARIS
fiCAISON UNIQ JE
AOCUNE SUCCURSALE
ni en Fiance ni A l'Ktra iger.
Conseillers d*Kt
uonna sa dmission a produit uue ai
.nospbre de mebioca eeJ les bu
ls sphres gouvemiinemales que
M. Briand a cbercha a atteindre dau.
avecreepoir de le /oir levenir eut
t- dterttinaUoa et omrenire e^
1 lec au conseil.
I'akis H aDis Mr Bertelli cjr
reapoudeot de l'Adsocuted Frea* r-_ ""(T"'" Li- vt i-, dctafattooi
C'est la polit. ,ne despotique de Ia J diqokg
rlotpire .1 u <''t ciuae d.i la de.ua 'nes pir .ni 01 u r
ion de iriinand Les poitrines franltaut do Peut Pausteo ecm mi
aiseapioiesiaientde voir le vieuxltiance ne s'tst pas d ssip-e.
liampioo de U .ivilisaun du mool
de iouium aux voionta du premier; ^gj, J(-/itjfXrlC^ri
lion et de Bover, est dtruit dans la
louin.eoie d 1843 Ce'ui de Siluave
disparat dam uu bombardement
Celui de Silomoi. dans une calai
f Affaire dite des
X Cl
j.:.,,,,-,, Franco- sont nomm conseillers J li u en n.mla..erocni
SLttS&Z iSS^S'r de M.. D,o.e U et V. O. J Lou,
usuicdu ac reeviite
-, v Par arrte piru au journal o.T.c.el MM D-
l'ii&O O casSe Charles K.erre e. Delab.rre Plcrre-LOoil
d* COOiilicil* dans lalT^re des **
, ea l.oeru Sfastdi, moyennant uauea de
Soo dollar.________________.----------
Nij.ii.uaii ni
D^cs
ii*-iii
Elec.orsle, le bureau
Es dced^e ce mi in 1 I
rru.iio des ac.remenia delt_
5JJ Mme leuieul Thiaaybj.eyiee kt
et.
alltin nul'
CANNES, La cDm nission des r
Nous enreg.,trons la nomma.-on de M ,u,,n ftgw^^cJffi .u UO ,0
Ltuiun aux loncttoo dlo(cIOJI Je WWW G de l'inspecteur des bcoies a pro-, Let, .---------------------------.....- .--.
,j.co.a e. de -.ITOU, en waaatscjaajejg JJ leer*;ulul des ele^011s communale. po mbrdl. W du coureo'. A 3 haO
bU|S. Lare no.., adm.uuttal.ur aw | jrrod,sseme..t d, Po.t-au- ennee j p| e ,MwB t,e 1 t, u ; ^ (Uldl, eii l'ft
------'---------Hi77Tc....a I crmenT lavi*2nn*n;^'.S S:e a'iuh LeVoutoi partira u
S, ..iiiik i l';irlSI i t J* 'est e groupe EJmond Mongones L installation r
i Olllt" tt ^ nouveau co.ne.l aura lieu probablement demain.
lia BDcnnin ~.m ---------------- ... I
talion Je S.lomc. le g-anu hlm dart. merve.lle
bncore uu no .veau succs lact.l de Parisia
ni q il a offert hier soir, une nouvelle P**n
tiopheptre encoie. L'epe de lous
fatui-Louveitute y a disparu, ainsi
que d aunes prcitOl souvenirs. Le
p^.ais df Sns-Souci rtt lavage de
1ond en comble : ses ruines mnes
sont en train de d^panitre.
Nous n'avons rien respect rn lin
ti, eous n'avons au un v.ulie,aucune
iradittOD ; si c'tait possible, nous au
rons dchir notre histoire Ua piu
pie ae peut pas, p us que nous.avou
k tarai lia a sa d.sparniou
Avtz-vous parcouru le Livre bleu
de SiotO Donuigo publi en mait
leaps que le LlVll bieu d Hiiti pai
)r) bWni de la Compagnie biogra^
r ii que (- Si uou, vous avi/. giand
tort ; cai vous y veintz que La pre
miie toiUhcatioe leve dans le
Nouveau-Monde pat les Espagnols et
qui data de ipo i^ J. exi i ^
parations a not fi I la dl^ilio al da V+fES* du cornmece.ent i
lem lUde que les cbeaa.es pour Cl u |jn un, )0io ,.*, p aisir des yeu, ravisse-.
(e tuer les paiements pour les lpira ment a I audmon de U savantemu.qie des 'anus
tam t J!. i..- ?-.= >= g i" tfrtCSM'1
vier ei le ij fevrur. Ces ptatmeots JJJ2b,JH, rsinas Aaeat neaasalca s. proton
kcioat tc-tus par L'intei Dduire riemeai dlicieuse,
de la comm ss.on tianaise et ,ous
es d;x|Ours 1 partir du 16 |anviei
Lei allemands devront versai ?: mil
ions de maiksor Uu les 10 jours.
M le Ci
soire et
prenions, en attndint, nos plus wfc co.np..-1 Rac Uarre.
menu a la aueetloa de l'ansuna.
maison m 1 i.a.e. *i . K .e Cliai
uea, No 1044 n u 01 e i'Expoi|i(
Nos libres ont Iule nies
paiante epiomes paiiiculirei
a no re ami m. m Docteur Cli
TuijoyuL.it! ai ciuellcmeul Li
U le auio paitira j uni ou vendre
li (Qjr le Cap et p eadra 2 passa Bai dcd samedi soir i 10 i|j le pe.it
Hei...d g de 1 an
" ,. ,# , __. ._ v^ ,. ., Les obsques ont tu lieu hier apr.-mwl
b adresser au Matin ou au i>o 15) 1 lhi.sc 0l|,iJrak. v
1 Condolances a Mr & Mme Aurle 11*"""1
Ncrologie
La Confrence
i 11? .ol,;,,!!* a Houe j Aipbense Hayn a eu U douleur
dceJc ce m.tin aprs une courte maladie.-Les
\V \*iHlNGTON f es dlgus ob.^uo se,on, clbreei demain taaon, en I fagu-
de> cinq^and^s puissances conti- -^^^tfSt, ^de^auei
ilUent 1 discuter le trait apieS-ea notrt. ,nll ,j cruellement prouve et A tous les
avoir tudi spaiment le texte.La autres membres de ut n>ille.-
cord a ct lait sor tous les points ex
cept sur la queg'ioo des lo'tific '
lions du Pacifique. On pense que U ^ j,ma^mm,^m
ontrence pin re ne pourra pas ~"
On demande
Clyde Sleamship C
Foreign Services
Le steamer "Lftk Fa^^stor,'' venant
biewYark e*t attendu ici l 19 du eoiH
rani et laissera le mma, jour pi
Kmpston et la Colomb e.
Il e*t rappel au r i hirqeurn qui
expdiant wtjrcehatean qui feratrm
D s uii?ois de commerce s*iieu i- - r i ~ i ---
Uie7tUde*dVv!ri^0r^ein,w^ Pur lEu ope et N wYo
la Rpublique Uominicatne. ei aussi le prenier t'alais national, datant de Q hl,ne L. primbell orignal du
JS02 isc4Laibre historique de Co-luil a t modifi et remplac par'
;orflb est encore i i et, paitu ie|un r0avead texte beaucoup plui
i$4\ ucuu monument ni aucun ob.CO(llt ^ans lequel on sigeale la n omrTe aRents de vtnie et de distri I mm *" " ~"
iet n.stonque dominicain n'a subi lcessil de rdu,ie les liais darme bv t on d. ^biiqu-s arg'aisfS d; tou \SUr Ufl OUCaU eXptUtgS tt la COttl
iVttfioat. Pass, traditions. cles.les |ineDl naVt| p0U[ uterei la coeueua . lortes de mar.haodises.E.les doi- nt|1'p nioonnt K iAJ*mfAai la OQ Aa '
tion des relations pacifiques entre les vem av0,T une organisation de vente Univ9 lUUisani flllf/8!0)(- CC Z0 Ue
natons. de pnmiire cUreel tre dre gpcia mOltf 9 U* bnficieront des Umiatafl^
... lit s dans Itur commerce Les mai ,
Gr8e mtn8rrieue ,or, ,m^9 !0nt arPuyes dune stipule* dans no*ra rcmt* ei~cul ufM
en Espagne '^Va.'imtMH-^-mm1 ^**^f A a'fltii-etMr CAf/fiice tfi
Dominica-ns ont le respect de ml
choses; or, elles condi'tonsnt le pa
U,NouTne savons pas trop ce q.e
UjD>aimicainsontrule'u,,e(lan$
leurs gae.re civi.es, maie ce qui
nos *von?. c'est qud y a des fhc
SS ,uour de: .i.u-'.cn lis font volor,
t.ers itee Et ct piciemeLt et.
iiooneapartd-eoi,- plu mim
Jue la t.onnre.Nous gaguenoDS uo
jeu di.r cela.
ose- ---c~;j - Ktpoose CCmiBOee rn o.'rrani ------ - ^...,. w, t, i^riivt- I
^X$*mJm*J&, f-ttSe*^'^^ . ^ gVJj!^,^ ,gMJl beufll
M1 M^
(forit Lonire W: /.



LE MAT*!
Four les airafeurs d'Automobiles
Accourez et profitez de l'occasion.
A la maison BIGIO Frres
Reste de Slock de
Pneus & Chambres
Pneus Hooa vritable Cord 4 Pneus
Pneus Hood vritable Cord 2
" t% Main 7
flireston pour autos tord 7
" bicyclette 21
c
a
33x4 Or 45
32x4 m 42
30x31L2 23
30x3 j6,
28x1 1{2 l%oi)
Chambres air hood vritables
*
Pour autos toutes dimensions Or 4
Pour Bicyclette
L. Prcetzmann-gjerlioini
Oifre Je articles suivauii l'occasion du ltes;
r JSdonUri.avLM Meid?'eC.k : b0ldeaux"^'a abonne. ; Wi.
IZZi* ,ou,e8ilsorl; CoiiMiuf. Chocola. ; Lait ei Fa un.
ce^.i ; c.cao Peurs; Buter Al guMur* ; Porter Beurre Be
enjcnde, Crgi-eties anglaises et amricaines,
irait ui\ers pour liqueurs e. Si op.
Photographes ei B ajuot Cohimbia
Pharmacie, Centrale
Folloa Shoc Polisi Company lac
New-York-^
3i vous -.voulez proiger 'la peau de vos
chaussurt,
Si MM voulez avoir unlbrillapl luirai et
durable. .
Si vous voulez conserver la oui >ur il la sou-
ples e de ces cliaus>ure pendant loii^Letu^.
employez a marque ttOi\0( /MM.
, *abiiq,iee spcialement pour le<
RF t,lt* ^il^men du liigb lile,
eu proletTe le peau de* dl lU!*,,r contre riiuuiia\t et b
J te en re ie'eur souplesse e c miere leur billan'.
jamaodei ta marque MtjNOGR lM, c'est la meilleure de lomta
inues,
Geo. Jeansme *
Avis
L'Administration Communale, p>
verte conne elletai le |cgt Beauvoir,
rconoaitque les propneiairesde vh
-ulcs n'taient as.reicti a payer poui
($ plr.qurs qui 1. u ont t d.iviei
qie les vleuis suivaoes :
Plaque d'auto Gde i co cha uni
Plaque de vnitore 0.40 c
Onsquemmcnt, Us susdits pte
ritaires de vhicules ont invits i
e p senter au go th.t de la Com
mune munis de Uurs quittance?, ds
la publicstioa du prsent tris pou
es restitutions auxquelles ils oni
roit.
Poit au Prince, le 12 Janvier 1922
Liquidation
Jean Talaum
Les cranciers de la Muson Jean
Talamss son: invrs a fournir sans
retard kttra rciam-tioos au liquida
ttur lOBSf gn
Les dtb eu 1 a de la maison dlai de huit jours pour vtrser au li
quidatcur Its valeurs dues. Pass
ce dlai, ils seront poursuivis en jes
ticc. de 9 heures a midi. Rue F
rou, No 109
I Le Liquidateur.
F. LAVELANET.
JWS
4VIS
a Maison ,
V BOUZI
t Iransfeie
rue du Quai IV
La plus puissant anlls^lliiud
Bans Mercure ni Cui -re
entvant le trnvall de M. rOD&Kb,
Ohiminte de rxn.titut Veeteur (1907).
D&ruil instantanment tons le* microbe de le
F . dn Cholmrm, If n Firr,X)iirhoei
et Dyantmnmm de f*ym chaude.
mmuM vanrsrmtr-
Indispensable mtn ai Epidmies
SOI! Vas frauda oulllarau H>di 1
eue Mre *'mm panr Jtaua laa *-.
ecKMtfa l'WIOOOt.3?. Bu cm Kathurtn -f3!t ]
ttmmm* r* v*oia : Toula 1m ru .. 41. ij A VENDUS
Fl'GG parfait tar. et haratij,
s'ndre*8T Tnrgeao, Avenue Charles
Sumoer. -124.
1k Eassiaiic
1931
III.
L< orparaer Virginia verant d
Samt Thomn V-> J;rael et Caypg
eera lei v^-rs |# H) courant. P" pon'fl
.pour Sf Mare, Groaalvfg, ^t Th )mo
prenant du fret pour to^s les Lor
E"roppns
i Pwtt-ai;-Prince, le 9 Janvier 1922
y
Vous Devriez l'Etre Aussi'
Un grand r uni .c d j maladies des femmes n'entrent pas
dai.a le douaioe ce la chirurgie. "La chirurgie ne peut rien
changer de place ni d Jplaear les o-Tsnes-du moins rien d
sembi ble n'a td tait fusqu' raUntanant.
('i pcttin d'une pendule peut d sa la
pendue avance ou retanle. si le mdcanl 1
rem's '' ta il peut tomber et 1 iu -.; .! n-
1 1 rieux C'esl exact mei i rai ne 1 h
les maladies des feran
si l'on ne prte attend .1 ail ; produisent des aituauoni
srieu
. A ttqua les] ren ierss mpti estppi 1 i-.es
u ( Lydl k. Pinki
qu'il ne dq en xxm
......id i plus s
Hun : : 1 'J'ai; |
" Bel.....'
M SOI
;.>. 1 '..'
nts avec votre < 1
I'. -TV. t. J.
mcdi . ..,.: ...
Hamac >, Pue
nul tetteuainulaareapronrantlMTertQudela
Ce- ition\fetfet
a p
i
M
5*
::
e, S
*
i>
Z
k
m
CLT
,V
. ion vgtale
'- Fi, -^ ..^ .--_--_. -._



1
1
Grand ilolel de France
VINS provenant directement deBarsac, p.s
Bordeaux.
ROUGE Gourdes 5 00 le gallon
Blanc 6 Oo le gallon
Vl.VS en bouteilles des mlleurs crus et des Chileaux les plui
reiomms. Liqueura Frana-ses tt Viu* d'Espagne. katapagnes et
Vins mousseux des milleures ii.arq.ues.
Mnsie'r PATHIZ1, revenu dewiiremeQi de France avec ui
tni'nel toulj' ut pour son Htel, prsent sa nombreuse et choisie
lentele queues pr.x spciiux seront .ablis partir du 1er ffOft*
frepojr les Pensions demi et Pension.
ii-aaiaMiM^
.
ni
L^'^ i Ijf a i ,1
> ,- -7 fl|" M ..|
-HH!


Mesdames, Messieurs,

r
Ne i iez r-Us vos vieilles fermai de ehtpeaui ni
vos vieux chtpeaui ie oaill*. car eo trente mmu-
J tous pouvez les remettre neuf grce la
CO ORlTE, liqui Je qui se vend avec un pince.u
dans 'outes les nbarmaciea el dans tou es ki boonci
mai ons (seiz nuance d-flrenies'
1) pt ch z
h. Victor Gentil
Agent gnral eour Hati \TM. Bus du
#-,, t'j Magasm de l'Etal



it M/.UN
* mnera
^ARYS
3. Rue de la fus. 3
_ PARIS
Purftsm
troublant
captivant
pntrant
! f* --
^
r;
Toiilee Parf-j'neriM
(l GrnJ* ,".u6nsir
nnroi f" wr AtOandi do Canal
h B^ou' du b' VI BO
l/ii,v ivrmrif
Kn fermant te* *e>ir
uni nn-is :
Ptirtt-lm tt me
Premier On. /''< MM M
i A*r''r"< Mi/,u*/'*K.r

Vaillant $ Houet
Agents gnranx pr HaVtt1?S0. R' du ty' ai HW
LEHN & FINK INC
To Let
7 oks produit* pharmaceutiques H Um*| f 017/" fire^Prof
articles vendables dan a e pha> marie Hall
Havipa pn taire gnliery, B-"hip
SPECIALITES trel M^wo. Un* sh v,g r^mi%:,f^*c^r^Vw^XS^'
Ly 1, Peb cco denlil ice iticem par fuie lliu le *Ji tol formation *rriv lo :
)(>e le nio lie. Kmuleioii, Ixuan. Henri STARK
llncolaten poudiv le LA: t, c'eM e>q-i* | R >e d- Qnrt.-. 4vt A* No 1U17 op-
u i,l e. Talcum L ft; C etl l'cxiioie supiiori f !" > '*' Ra.Woud Stt.on
;i bnri march e'e de *-.....'" ux. 1
L'Organisation De La Firestone
Est Saine, Solide Et Universelle
I TN tablissement industriel at cotnmi
^ nn arbre: il prospre, non seulement
par la puissance de ses racines, mais anaal
par la vitalit de ses branches.
La Maison Firestone dispose de toute CM
sources de puissance. Fennement enra-
cines dans la grande maison-mre Mi
branches s'tendent au loin, verdoyant
et vivaces.
Dans le morde entier les Pneus Fireatao
ont exerc une heureuse influence sur 1m
transports et partout o les een roulent
tur des bandages de caoutchouc, il on!
*ppns avoir confiance dans la marqu
Firestone. Vous aussi devries exiger qn
votre voiture toit munie de pneus de ctt
marque: elle fMU garantit 1 confort, la
scurit et
Le Maximum de Kilomtres par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
PNEUS
T
sre^tone

i ii
Demande* la prix courant
LSOL
n
k
V.u termine Hppre^able cnomie
: le meilleur et le plus coi on ique in dnnf^im
1 e dsinfecUi t employ dam tous Itl g'ji l'p lU
DM1", peiil- eu llree de Lysoi d ns une M'e d'eau c'a n a
*a solu'i' u 1 "I >
DEUX t oio
)/i01S J 0,0 Vi'UI" leil mi" rjjf'i -v. ".' vw.w.....
Uine piuie reprse le einiiou la aide .aa.ejle deux verres ordi M vm, r> vous^rvi q de Cira
Vv |p v g.ni" 'a American Shoe PolleD Loin
UI HH i PM Prticoliewmw d>M 1 MCI : Accoucha gXty& d"
nen's Tubercitese, Inhdion. Mot'ur, s ur march par leui
pnres d'QfecbS. EroplOLB de la p. an. Blssur s Pli, oful**- ana qaaliia que tou'ea le* autre
Laie, pc.url li e personnel! I- 1 'e c, Il b.-n. Dans les ihun aiarqnes
Il es des m td i< la chambra d< bain la wi e. closeu les cuiisi,
Avant tlspi et le.c iemr proprH .
Dans \aaouchm*nti ei les tmpi VpidiMi le Lyso k.mposi
plus qu- d iQl lo s aLl.ts ca'
F. verte dan* Ipb bannei maiaors
A bBNJUlN &Co
Ijtl Un* Uiuarre Ag-uia Excluait
pour Haiti
Dtruisez radicalement!
les Rongeurs et les
insectes nuisibles
Avec les Produite frnvii* I
MORTIS
Ple 'MortU" pour la diS'iucuan des rat?, S.iurn, aie.
Poudre 'Il iflis"! poir 'a diiraci ou d^s Kits, Souris, etc.
/liquide *l ut pour la destruction des Pc naie*. **oux ai>si
Liquid-spcial Jlor i p>ur la d^st-nctiou de Moucbaa.
l .ea Moriis piur la de K
    bas ode r et suis a icun diugar po ir Ijs an maux daajeatia]!
    En vente (JtvA
    Alphonse Haynes
    115 Rue Bonn-Foi
    For Sale
    goytlli ujotrsust soulininleLysoidans e\ssqo
    ihoinbre ( biHjue 4&(m lontunt un prosputus
    i jjtfl XO& Aftni pevr Hmt I Adress La Mat w.
    Chivese liesturaut
    locat-d on Ihe Main flieatl o
    B'!t U^UrfimMIlLMfll
    GASOLINE ET KEROSIME
    IMPORTANT
    L% rublic et mn clients sont aviss que Viens d faire *aj
    no grande rduction sur tous les nrix des cer^inla que II far
    et i>our profiter de ceUe lduclion ils doivent s'airesser directer
    m rour leur commande-
    So i ii gar me et livraison nromfte/
    Henry Sta k :
    Rue du Quai, en face de la Gare.
    La N,iit et te jours de tte, ^dre-nj.r u eh- f d aelier, Itr Flfl
    asaoo, Rae des fraoti Forts No 612 en face de I ancienne aathaaf
    \ov venons ^introduire vu Haiti, if marque SHEL1
    i connue et apprcie don* le monde entier.
    Ht** qui en ont dj fait Petr* tiom dirow qu> la
    Gatoline SHELL e*t *pcJalement recomm m iable poru
    on rendement arantaueux et quelle n'encrusse pie le
    p.eilleur grce son ruffinmnt pir/au.
    J' v ti* ei'U geront an***** q*e ta Krou *e SUt&LL
    suprieur t
    Pharmacie F. Sjour
    _ a* _* __ S 1* ____
    Donna avis sa clientle, aux mcecios et au pnb'ic, qu'il
    Irinsiirm son Libiraioir^ d'Urologie eu un LabjratoMl
    13.ol tf e appliqu sous la Dirpciion du
    Dr tiicot et t. Sjourn
    )(. ,,,,,, s, ,. ,,o *j > - ^ .,.....^ Le lai ora'oire es ouvert tous le* jours de 7 h es du naitii
    ... ..m- au /l/ir/ f/ara ai p/I* tlnniip Ibeures du s"ir pour loue* les rechercaes et analyse prtues
    > itrteuie aux autre pa* eu deyre loue eue onriei (inonc,cljoiDl9Sautpyirle
    \n (ontquence une jl'mme plus vive et bile tona fu-\ Wassermanu et U eonstaate Ure-Scr*
    (qui nu seront reues que le mardi de chaque semaine.
    J!*! a donc conomie et avantagea n'aheU que "'* -
    m<8quf' M MUSt-L".
    NUI un a.vr.. iiyuw \|uv 10 mai ui UtJ UUdqUO SCIUMlUr'
    |n l S'adreaser ia Pharmacie pour les renseig'iementr
    I Inalseal'urines ei Sac gastriqu-,
    Raction de Wass^imann
    Pour les prix, adresstz-vous
    iioberts Dutlon & C
    Ri cion de Tr boulet,
    Eimen du sng e1 du pus
    Eiame \ d a matires lca'es,
    Bxamen ue craehst
    A Ibumino ra**
    CoPSiau-eUr $<*
    H&ercne de Spirochtt^ tt dt Ganocofuit, $&, *%


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM