<%BANNER%>







PAGE 1

* XLHMM a* tsr / Far Cable Nouvelles trauyres Les Cours U. S. Navy News Ultoiir fi' l C 'or/i 10 Janvier WVSH1NGFT0N — Lea membre de u dlg.tion a r glaise ont exprima la croyance a %  l'une session pl n'-e de*la conf Tance ara tenue es reasoorcea militaire et navale en eaa d unt> agression non provo que par l'Allemagne est contenu daus on docuraen' par Lloyd Geor e et lelgraplije cna,ue merab'8 **a**.ia" Paris u— St^ring >t,iS Dollar 12 09 i|2 New Yo k — Srliog4 22 88 Franc 12.02 Le pacte franco anglaU CANNES, il— Un merrorandun comprenant Its termes u pa.te lia. 'co anglais a ' remis aujourdhui la dlgation britannique. Ce mmo laodu a t eiiunne par An M Briaco et Llcyd Geoige. Le but pnncipal d. la France en concluant etile ailiauc est de pouvoir rorganiser ses torc*> et les mettre sur le mme pud 4U ti 1914. f ARIS— Mr Briand ne rttournei pas Fans avant que le conseil di Cannes nat ig la question de nouveau pacte entre l'Angleterre ti la France. franco anutaU a ££SZZSiK :£ = Socbin,,*. po.r .*. w P.H s u L Ptlil lo'n,'. U. * V^n au-re ie=,.U>n ...D.di,i.!l><"> qirtm espre .voir daoaqjel que lune d.s consquences es p us WASHINGTON—le comit dp m nt 9 ue tex-premier Marqua ^our. 11. . c Am i'a -m H rv-i • o! lit • . _. .-._> %  %  _..* ( IL nma #ml mari PA m tin SOUS LA MAIN ayez toujourm UNE BOITE DE llRPTT MM que l'une d-. s consquences letlrcurei de l'acco d ano g!"s s .-a d'asmer It su: * d hui.fat Crtain de la confrence d Wtshing t m.car il supp irntra les ive'geocei f ^quert s qui u it xi--< j'i qui pr s ni tD'I les deui prem es puis • aoers d'PfOP* Lu dlgation allia su te uanna bER IN—Le Local nze y ao onc que ie Uu.'U Vv'aite, Rata.au a !.:..o ui ..> eau gojven emeui es rsultat, de aes cooireocs a l'a ris. On annonce galement qus la d g.non allCtnaDJc est atnvce C lu ics avec la aocuoirtfation nccssi WASIIINGTOX-le comit dp mnt que lexpremier Marqua la chambre commenc l'audience Oku m a eat mort ce yatiD sur le bill de t arme ro-i lea 1er HOMELa procdure de cou ri dera ont nnr-on. que le bill d ap. americainea et le. capitalistes ont iTopriaiioo navale ne ara pas, in-, f attaqus" d ne de* d ';* u !" v ' toduit jusqu'aprs U fermeture de £• %  une runion de protMtebO" la Cor f Ten !" de (Armement. d anarchies de socialiste* et de WASHINGTON Le snateur Wil communiste contre le refaa de la Item du Misaissipi. parlant au snat, Cour de Masaach laaetts g accorder en opposition au seoetaor N wb-srry le jugement de bacco et Va gattL crea une sensation par une .fut ^^A D-a dpche oracle t.oo,de la dolaiiiiion dedbutde.Uocaa par le ^n,ament ndt N ; -w>ei.y qu lea danses *t lea qeeutquele mouvement rvolution contributions dans aa camnegne n' !" Yquelo^i a faillu le* force contre H^nryFord taient en dehors sditieuses aoue le capitaineOfravem drt sa connaissance, le enaieur Wil ont foi vr 1 Eioateur. nain dit un ellea turent auasi fausses W AbHINGTON Lis meiib-bs qn'telernalei de ,(l d'gi ion anglaise 1 Arme WASHINGTON Le plan du Uvi ment ont exprima la croyance dan ti pipar par les experts navals et I espoir que a franee 8b*nJonne.a legHok couvrant l'accord dea b pu suites d'une mdigestiou.M. Ditiz ned avait t candidat a ia piaidenct de la Rpublique. e pour .epon.i.e i toutes ies i.au* aucr pour la rduction t-t les li.ni de sous marina,comme consquente icsuoa lui Ira ta ion d*a unuementa navales eat du tra-it qui dou tre pa.e av^c auj qrdbui aux mains des ile I Angleterre, dans ce ca. on croie galiof Son contenu et jalousement que l'Angle erre trouvera noces< r* d4" mais il en a filtr assez au da raliser m programme VRITMLE TALISMAN [Pour PAR£R anx >n8queiu^s| d'un refroidissement PRSERVER, TONIFIER VM Branc es et vos Poumon NRACMfVtl le traitement dur. ELAdl i, d'una Laryngite ou uac i.iou,!'.lta lavAti*. r,. IIHH 'iii imiii.tfni'j, Va| Vi'g'tna qre l secreaiie Denby nie succdant Boise PeniOf pu 11 Smungo de Ci b. avait chass dans cet tat saoa me — L)-s ind'cationa ont et* donns LLB paasagr# pour Guba rtevn> lici'ice Lit envo. par la poa'e au* l" Maison Blancha que U Piaident re munis d un certifit de vacijic lourd h u quand i secrtaire crivit Hardmg a espce Fenregistremeat lion. au oœmiaaalra. Il dit qu'il .ait d du boonua act dea solda a la pio l'ort an Prince 13 lnvi#r ,usrjf qualitlpour ia voyage en 00 eba ne Beasion du Coogis. lMft E RiMEI IN tauaol un< lioeuce qa'il avait et quil a encort. MADRID La reine Vulonae r>u aujouidhu. 3 0.0 pansements M la CiOlX Rouge am.'iicaioe pour ie ( utiliss par la Lroix Ruuge espigeo le au Ma oc. I Compignie Gn* raie Trantatiinti I que I.-' paquebot Saint Ripbel tes t (iu Galant %  tw ^-"^ CE SO R Welher Comique U Con.ocatiun desWembre S L a mauvaise plaisanter wviuvwww Grand dtame CANNES H est ofU:iellement an 1 onc q'jo le gouv^ruem"nt russe des soviet 1 a accept l'inivitation 4 aMi-u-r S la confrt es conomique deG^in-s et Let.im : u i-iu ne ira U si la aituaon en Russie le lui per rat. | C\NNES L'aupel ciit de I An g'eiea la France de venir son aide p uut uue plusiaigi uxieusiou de du Fetit-Cercle [.• Membres Fonda eurs et ac ifdu 'etit Cercle ont pris de B< rn nir au local du Cen'ie le flxined / 1 Janvier courant 7 heure du HOU lu de recevoir leB comptes du Ce mit actuel,dmo un nouveau C >nv te ij prorrder la rvision d ceraus articles det-j>tatuta recounu „ U parfaits. LE LO-MlTu. Uue nlfaire de ul D;PS les circonstances particule ment horribles a ' comrris un vie sur la petsonoe dune fillet e de 14 „ns la jeune Aranise EitumthatL'auteur de cet acte le nomm VJS Mon Toussaint a t dpos er pu ton aux ordiei de la Justice. te gar dieu sauvage Biame mouvant en M parties par .ir 1. ri. M ii •'. %  • la dueeiiou doune ta m epiaodo du grand li m Domino Rouge Entre gnrale : 5'J eeultiu| Cii prpare uu gr.tud liiin pour uue soire uuique lunii plus lard dtail mers Mm Chauffeurs arrts Les rh>'?urs d'auto n obt'e. Co v 1 t,to ', l .1 i-rd et De aquts ont (t.4i: es et dposs en pri^oi depuis d'ux jour pour avoir enfreint l-.s rg'em^ntj ie la Gendarmerie. L Juge Beauvoir i ioiBmuue 1 L a toujou's t on principe ds ing'iireors Hur mobiles de onst uue voiture qui soit, sous toua ks rapports. d*gne de I confiance que! acheteurs, par suite de I assurance positive que nous lears n donrH Hier matin, le Juge d Instruction tont portes avoir en elle B. auvrir. arco r.pjg'i de sou gu-t' S! 9BS ceux qui ont suivi le i*.cent et con UM veloppement de notre nalpo Utik, le verdict ne sera pas ttpt. nantEn tout cas, le voiumin ux i cotd relatif au travail de la Loromi Mon servira au moins placer oh c.ellement devint le monde rt dan^ UMtotmeinconttovetsible ce qu. est iest jusqu'ici dans le .oyaume des rumeurs? conjectures et asse bons sans toudemen'Et une telle enqute est puietrent un ipddtatJfiM .es diamat.ques e MTiaaas telations entie no-re pays ei *s deux petite nations an .la. • La 'ulte pour obtenir leur .ibe t et pou: perptuer, ou di.ons-nous pourrtabfr/quaqu.sidaaotg nelsquicou. ont BTopte. tdjl dj Et 4 la ho il te peut y Papa Don cœur fi*r s st rend* a i'H'tl Communal o il a prod i un mterrogitoire du Re eveur Communal. Nous coyon* savoir qu'il s'ag't 'de rinsrig"ements concernant les Invits, les ouvriers et salaris haii P >0>da %  t. ..eus doi.eoi ae prs:otrr au Congi. Ooroinicam qui auia lieu le ai |aovier .ouran. ,Noi aimu_4t*6E, e^e% Petite R vire Art bonite l Chap-lle Achi'le Tcroti I as Cabobas 1) ma


PAGE 1

LE MAT-W dites Nouvelles U *, ur gurir ou viter taWfip Pnnj jrj|in Portau Pnnoa • MIONA.NC. :O*ST. PATIO • l|l(j Luil AMulrJ M COU r.rr. Y i N . i AiiinititHdTi ; prvenu Dorclus Dorc avoue avoir tons ai' i ioup de vols Bouvier, n 115, s'est -ou UNI CONGESTlCN-t 0'JROIS8(MCNTS CM8AHH.> jASTRIOUK Buceup rt de irjvii;. .Joseph Manigat, lu ; a vol, mais c'est par I M I iv *'' faim I .Ceci'' Pierre, *"e n'a pas vole. C'est un lilcnie du -Ariswaele Luna dclare, lui, avoir dj dis i d une partie de son vol -J*pb Ju'e-, L^uerre Thomas et Suzanne niai ont O'ganw un c m.ngcr mort, en ajKiir de lapa Gurie . lis croyaient que passerait inaperu le jour des lections Pris de boisson, le jours des lection. ! Fontulus, profre des mets obsceiKi qui arrter IL SUFi 7 1 T de prendra t l'un c\r -roa repas tout IM fl.iu,..ur K uldnicut une Pilula : i L Dsliaut t47,rue du Fat.i) St-Uaiis. Paris Mais il feut exiger les vritables qui innt tout a fait blanches •t sur chacun* d*qu*i)ea !•• mou taPUii. i Prime offerte aux Acheteur Le chauffeur Ren Blanc es* surprit dans' '1 de Mf Mjdsen dont ce serait i l'insu du j r > ~ %  _. %  t >i> r i A n l O -iaiK. Uchauncurn'av..it ni licence ai paj L> EH AUT A PARIS Jl stuhquera 1 LJI. U ,l,..i a-.tti w L i ., 1 Ont .>• HsiDImnt linpiioi* n aoir -Us*** Mit ha et An:i ia Mchel troublent Ci—_aae*r \ des a'' mduritrs, la tranqui.it de leur '2 -,—. -+.... %  „ %  "tT^^T* .^'incdeRo-i.aN.isoo.R^n. 1 D**lt; D^Op IlM i^e'lSr'e' 6 ""*'* cioi 0 4s i 7J7.R : .# Il n *__ 0 '2^^_ jMme bti Le ftesmer • Vii yinii veo*r t a* 1 Saiot Thomas Vi i*:nv\ pt Cpy<* ffr )fl V*TB le Jll cm rxr •, rr rnui rour Si Marc. Got i\> ^. SI Tt'u'na, prenant du fret four tous les r une, Europens Port-SU-rVr-r. I* Q I vier IQ22. L-Pitfcu na .n gj; rh.lm luhe de tPebeeert* pur boite de chocolat I •• y • atiti<* demande de chocolat en poudre c H/ghest Pu ri y d en prendre trop au raarcli de la Cati.e ai. • Grandeur M 8 Pres du Sminaire, les F res de l'Instruction Gh et enn, les Fi les & f la >agesse. le* Iteligieusci de St |o' seph de Cluny it tous ccsi qui, leur ont tmoiga leur sympaihic; durant la maladie et 1 l'occasion de la mort de leur regrette Julie Bose Thma Duplessy Vve P. St LcjLi PeiritiIls v U i.la'|. 1UI es p.ICI u'.g'ei expressiou eune de Uur pioiu.ue ;rautude Poil au Piioce, 5 janvier 1922 Dpt dicA L. i l .T 21 BIUB Atjent exclusif tyaup Tltili Grand Htel de France Horleaui. RUttE to'irdos 5 00] le faMon Ht.NC • COtf le gallon Une auto, celle de Apollon Fernand Eugcr.e ~ pjrae sur la route de Lcoijane et iba.i — Un chausfeur, Uortai Ja Uaptiste, pour uac panne qui l'enipciiau de contiuuec. ..-.— — -e ----. donner uur roaa en emprunt par le gardien VI \S 'H 1) >ut ille* llct ni il| UfS Cl US e 0t ChsteflUX 1rs voitnre uc rernand Euuene. Celui ci n'est %  ni .i ip _a'l .* utaoet porte piamte Mf GiM **• Lque..*.r F ani se 11 Vip* d Espagne. €hauj| allies e ftaCraix des Sossales Lonce Joseph, Vins mOUS- 7 * d" %  \l\(>W*& n. roilfS. . Utvessamt, Armand Luc et Ican fieru% %  ; 11 ' %  %  i'/i j u i j. ••• lu. Usinaient les ne, pour se distraire ont m U9W* P*TlflZ1, re^'H1 dCI nlreinenl d^ fiailC S VrC Ml >ri$ par u poiwe. fit <-.. %  € ics jemuc m i ici toin'n u' pour son ll l. or'ietit sa no ftltfau'f et choisie soat Jiendus, on le* tnvoie i U lustuc , .• .ii_fi i i v %  li'niHe que .es prix sorVi iix seront 'abus piruidi MP flo/Jha Marc Hyppolite et Joseph Pierre croyrent ftfjnSJ ;r ie PUsil'S df?lui et P^LSioilM jeu de • mayambj a tait pcimis brreur. L erreur de Lgume Maug.r t Daniel Jn nap qui jouaient aux des, en pleine rue de* Ca"~ M. les amne devant le juge de pais ; •Nlio Mathieu rentrt chez lui, en zigzaguant "1 i. rencontre uac tctnme, qui, dit-il, vou i tctciiir. Il piotcsia avec clat, lit la polue Pharmacie Central Produits de u'e lrai:heutE rcit ion premHe et soi/n e ordonnin-.es — Sficudili pou.' ioa.es les m.didics%  — •-> • • Nous a avons fait que repondre a une exi K de nas morts , u.seot i'ncrnitzine lau Ilta Kousstau Alice Joseth etc surprises dans tues d'un manger loi • Le Tribunal Jugera j Montasse EsptatKC sur le relus de BuNOtia d couter ses propos galants voulut entrer I snatnt.— Cris, cnes, scandale, gendarme. • '?3 C %  { m. Communiqua JLM Mmb es gnralement que pues du B:oc Niiional O>I [VO^as & une sance solennelle | l Wt Ut u le dimanche que l'an Papiers i\ lanviei p ohain, io fottt ir cis s | 0 ratin, au local, E ,c Oo cimei re. [tttjM Prince, le IJ Janvier 1922 ""• %  %  tl/g ainm : de Logaoe a t '* 10 com t du B oc a t ; v : M E/e.i atd, cornons pr ernire heure JJi cAolograniine de KWtoctJdod i ."IM* la dmis ion de Aristide •tiand, ptsdent du ... i lrB 4 ^ minutie des Ai^* Bnaogeic,. 'JU ille JttdceJ U Croaues-B "•''Mme Vttvt Chocte Miivinc 8 e Me En manuel Mireille. /-Menues seront ceitb.ees c:' ( ; ^"-^... '-J2E2*5^ 1 S3b.'SI'2ka pt>.tr fcratVailW La vie curante ces mcs n'est souvent' qu'un travail Inces anf. Combien plus ardue est la tache quand drt makises particuliers leur sexe rendent clfaque mouvcinetrt pnible. Le systme nerveux est drang et la vie est loin efetre gaie. Les f...nmes quiVe trouvent dans cette situation devr ient profiter de l'cxptjrience c celle qui nous a envoy cotte lettre: • Lisiez Ca Qco Cette Fen.nie Dit MAiiZiinilln, Oriente, CabtV—" J tais anmfue et souff:. a k>r de mon r-l-t;!."*. rssdoulairH mefor<,air.tsouvent h reste nu l.t. Lesdocleurs, toujours d.ms le bes ventre, dl lient quelquefois sjjpjfis, quelquefois sourdes et je vomi*ouvenL J ai soutnt de cer..alaise fondant q-jauearu avant de IAIU coena .>-.•., paj )'entre;nise d'un fascicule de votnj Comj^sitiun Vgtale de Lydia 1\ Pinkham. Je 1 u. ;n-e ave>;cvmp1cte satisiaction et je me fais un plaisir de la recommander a toutes nies amies qui sourirent>e OSAM malaisj." Srta. M ARIN \ Mu AV.Calle de Caridad, 4, Jlatizatiill .. ^>ri. ntCiatM. i.e-4 /, i.iinfs souOTanto* ne devraient pat lalra d'ess J mi"> Uolrent Iml.lar pviu la Composition V^tf tale c!e Lyda £. Pxnkha T •' 'BUS t.*". •!*• "^ Maris, Fiancs, Amoureux. Qui fi'rswInriKs sur I' c hoit d'un cadeau jfrir, oroemnfoui un Eitra 1 Dvan ^o> t Moulin Joli > fVtfrtfotiK&m, les d#n-'et oeatiens de liSimle les virfums 4". lu femme rJUr, n v $>i aur*z un maximum de g< et de Use pour un minimum (tarif-vt. D. mon ht aussi ta poud>*de rtx Bivmn Noir , un rm *aitn une mpfff ,11e, \ tn rente rh>: Gavon H. fortin Madame Monta* e, rue h mno r 0; Urnes 'houe e: Agnant Boit En slo k chez Mai ime. I anime derr-e, le Sminaire V'usu houvere: au+i des raisin pour lvres ,dt crimes d beaut des fards e->u de Cologne, savon*, onglril tout prit modrs A. B,,\J4]II\ n ce Agents Exrlufifs pour fiaiti i 5\ Hue Lamarre Follofl Shoc Plisii company k %  NewYork paau de vos .1 ^3 a? sSi vous voulez proajar chaussures, Si vous v liez avoir uu hiillaut Lis ni lurable. Si vo 13 voulez etattr^er la coul ^ur et la e .pies e.le ces chaliture* p niant lonuteirips. employez'a marque lONUl H \M. Kabiiquee specialenitBt pour les dames elles jjtn lemen du iu^h lile, Elle proge ie peau dei chiuPtires con're riiuiniditc et la en %  'et. r, E le en re ieleur soupltsse i cne e leur brillant U^m-Pdt la mai que MO.\(J


PAGE 1

t us MATIN t.m Cic..e one un teint de lys' • L\>J< "M ... a V • %  *> • to Crime Ttintfyi. dcace. pzrfvmie. contertc la fracheur de la .' une..e. embellit, efface /-j ntfe i7 • .. r. l>U!l e, ... M|J>lc • Offenser .;. U lu rifier ii l'cxct ou jamais la t.. n '•jire. P c a.ix extraits de l'.iurs, la Crime TEINDBLVS est la plut parfait de la crme •i. lotcttcj ion ctnp'i oviie le %  > Uchtl r Ar.g ..dur : Pori-r, Beurre El* Ri bon Loppez; P„-lu m* rie Ge'l iiiea : Via rtige t bit*. baniq.ieetmicais*f>; V.ns d'Esiw&te ; B.re franaise, atfejg allemande; CigtretlM anglaises el amricaines. Extrait uiten pour liqueurs e< Si oos Phoaographes et B ques Goiumbia Havirg un Blaira g^llery uri bip. for a lianrk or any up-to-ria'e Office. Vry gracions aa a Vltrt house, For ii formalion Rrpiv lo : Henri STARK Roe d" Quai. AVP A' No 1017 opDimandez le prix courant > LYSOL '• 1 meilleur et le plus conomique des Jsinlectants Le dtiofecttot employ dans tous U gia-uiH hopilaa.; JiVE petite cmllree de L^sol dans une pin'e d'eau donna ;a ioluiicn 1 • ( > OKIX 2o|o r/iOIS 3 0,0 t Voua ferfz nor apprciable conomie COoe pinte reprsente enron la ontenance de deux verres ordi fl v u n ? vou^ ^'£,,*?S2 n-urf i ^epd la Araprican Shoe Holisn Coin Bl i 11 */ . ... . pary Chicagd, qui conservent la fi Le 1 ysol ser/lo.e particulierement d*ns les cas de : Accouche nott *t le biilian* d*a chamaarp* ment.*. '1 uberculose, Inleclion, MorPurVI de chiens, Piqrs et mor l'a cc'ent roeiilpur marcha par leur |r8 d'iateclta. EruptlOLt de la pt-;iu. Bloaiura< 1-Ma.ps Brgltraa bonne qualit que tattiff lea aotrea Maie, peur 1 l.yg.i e V !"!" ** %  silne, le b .in. Dan. la. ^^"H^J,,^ |M bonnP „ m ii0ng icad8 riitladts. la chambre d-t bain, le wa er close, les cuiirt, Dtruisez radicalemen' les Rongeurs et le^j insectes nuisibles Avec 1(8 t rodait Franais MORTIS Pte -'Morii^' pour la destruction des rats, Souri., etc. Poudre 'Mortij' pour la detruci on des Rata, Souri, ttc /.iquide "lloftn' pour la destruciion des Punais#f. •'oux irait LiquidSpcial ItariU p >ur la dalfiidiOn de. Mouches. lOoaa MortisDiur la dcrue ion d s Moustiques. Rsultai merveilleux et efli'-ace inc npari ble. bans odeur et s*na aucun d iDgir po r 1 n animaux domeitiqt Alphonse Haynes 115 Rue Bo.iii-Foi IMPORTANT Le public et mes client* sont vtss que vtws d* faire et %  ne grande rduction sur tous If s prix des cercueil que ie-fabt et pour profiler de cetie rduction ils doivent s'adresser directe^ nui pour leur commande Solidit yr nue ft livraison pr^in^l / Henry Stak Hue du Quai, en face de la Gare. .... r La Noit et lea jour, dp tle, *adre,r a ch t daelier, Mr Flc Avant tl ,p.s la balajage l'our eiauitt! les blessure, dt. an.m tux 1511 R,. uSrre Agenta Excl a .if. H u on Rot de8 ^,0D,8 Ton% No m eQ fjCe de ,incleune M et lef tenir piopres, pour Haiti Dans les accouchements ei le 6 temps d'pidmies le L^so! t'impose ^_^^^ plus que dan. tous autres caf ~ So> /inj< t is urc MiiiiiomleLysoMl.tns chaque chotBbre de votre apparie eut ( haque Hacon cotiltttit un proiputus Lehn # Finit inc. Lon H.Thbaul M II YORK A^ent pour Hait For Sale Chioe&e Resturant Ie.ated on the Maia Streei. Poil an Prince Adress La MATIN. %  — GASOLINE ET KEROSIME NOU9 venons d'inlro luire en Hati, la mirgue SHELL Fi connue et apprcie don* le monde entier. Ceux qui *n ont dj fait Vessii voit* diron* qui la GtiHoline SHELL est spcialement recomminlablt* poru &f on rendement avantageux et qu'elle n'encrasse pae le meilleur grce non raffinement ptrfaii. 1'. vous engageront n'user que ta Krosine SHEL'J suprieure aux autres pai §mn degr tSoe elle donne en consquence une flamme plu* vive et b le sans fume. Il if a donc eovomie et avantages nUihete que la masque '[ MIKLL \ Pharmacie F. Sjouriii Donna avis s clientle, aux mxms et au pub'ic. qu'elU i transtorm son Libirt'olr^ d'Urolog e ea un Ltbora'.oi i,' 0 I Bob 0 e ^ppl que sous la Direction du Dr hicot et t. Sjourn Le laboratoire es* ouvert tous le* jours de 7 h es du matial heures du s il-p our lou'e* les recherches et analyses prvue I annonce cl jointe, saut pour le Wassermmi el It codstuite UreScrto 1 qui n* seront rfues que le mardi d* chaque semain*. S'adretaer ia Pharmacie pour les renseignements* Aoalviead'u'ines et 5uC gasiriqu, Raction de Was*ermann li^diou de Ti boulet, Eimeo du smg et du put EtamO d %  • matires fca'es, Examen ue crarhat A l bu mi no ractiou Lonstan'e Ur^ Sec ri Heaherche de Spirochte* et de Ganocoques, le, etc. Tnr-tjnn--! 1" v &f -' •?— '• &f %  %  "? %  Pour les prix, adressez-vous Uoberts Dutlon & C Dr Justin Dominique \ht la Facut de Vldec ne de Paris ancien ats.Unt de poless ars Den keel Ueu'chrnann d* bourg Of&ce : Avenue Gigoire Vti H urr d Consul a ion. :7i9 hewes du matin ^ 5 aires wtti Consultation* §) uui.ts t^ur Us indigents le iemdi dt b



PAGE 1

No 4275 I&tfl tu Pnoce, liai 11 GUnant-MAOLHIII ROitns 20cnnum Quotidien Vendredi 13 JtimY 192*2 les injures de vos ennemis sont les acclamations ^ati^iques qui. suivent le cortge des triomphateurs. lui Jacques ROUSSEA0 ttftDAOriOM; fine a.mricaineNo, lt Baouiie Roya Kapporl Gnral Rapport vrificateurs 30 Noyer, bra 1091 ^ AUPUBIIG: PASSIF nfS!" ue por,int •"• JnWrt P o r 93,168.911,6 980 447 431,01 NOUS DECIARONS AUX A'T10NNAIRES DE L\ BANQUE-ROYALE DU CANADA : nce d au gouvernement Fdral roy.ume Un, e t ,, FtvtIlgari Billets payables Aeceptetieos sous lattrea de crdit 24.6.04 10 572105.1 i *„?]? notre opiDloo les Iranfactioca transites par la llanque et il l S nOU air0Da exBra 3 e8 oat M faites dan* Ita pouvoirs canters P. 375,610.31104, n. q-# . 31 V) JJ7 I4„„ a v! uou !l avonB vnfi 'rt-nt fn caisse et les scurits de la Ban23 160.749.32 ,.i „. ,0n .*•" 8 ? c al K 3 0 novembre 1921, ainsi qu'en d'autres tainp. il !!! eqU i* par % Sec 0 ,i *' '• ,oi d 8 Ueoqiee et que nous les avons irouv conformes aux entres daus les livres de la baiique.Duraut \JSS\ l e , U aV0D 8 kU88i v ri,i et '"'n* I rgeot eu caisa et les scu• nias aux principales succursales de la Banque. L. nJi!i l. U u n 0l de8t,u a compar par noua avae les livras au aie iSoir?^,?^~ i '* a# t .**i as r PrOrta certifis des su cursales et dans notre opinion, ce u.. bilan mou-iebien l'tat exact des suaires de ia ttn. as, u Pro ,, „ pport ..^g 146X.77 10 074 531 HJ 4 733 8'7 5 1 2 53a 48 27 P.or407110497JD 20.400 000 00 Baaq et te Sjiviilande non releme ""'K S*^ M yaW8 '• i ,r dec,ai 1er '<* ACTIF Mooni.t courante %  iiiele do Dominion en Bsnqaa %  ooaais caeraote as Etsts Unis utres paya traegers •10 6121CO 40? 082 00 10612 21057 28 540,559*5 22 :H7 .iy>.75 Ouuoeo 4* 75 Sutfii n! a *•'•• c otr,,e d 0r %  Mleta d'au rpa Baaqiite • iff**'** iar d autrea Bananes lances dues par des Bieques et •Uleora quau Canada Sdifi 6 ?' )avc r M Œn* provincial do mrr'h #M %  "** n ^Slm' %  UDic| Pi.-e csnedieones et ?e.r ab ; p '" r,Bi q u trengres.coloa lier, antrea que canadienne n exc wwigetione de ch mina de Ur %  res dbet, gra et actions n ex•Jtit pas la valeur du march %  afo. Dd aQ C,^aa, • aar 0D,i JPH>n. dbeu urea et actions SO 912 018 8/ V. 74 404 797 59 l.i,OOJiO?pO 21 j 4,382 76 54080,818,88 24 053 5^408 ue selon les meilleurs informations et explications nous fourmes que dmon li par lea livre de ia Banquedea^p i a 3 r D n"e.* V BJ bl8UU l0ales le a ,ulori "*t" et explicatifs dem%n S. ROGER IIITCHELL C L. W. GAH1H !HO*r*O.N.a L. de.Varwi.k 4-lucbell and Co Vrificateuis. *—**, CMMk, trumbu t 9 Mi. gJAHSS &. a*. C. L. de P. k. KON ^W COMPTE DE PROFITS ET PERTES Balance an compte de Profita et Pre*,* le 30 novembre 1920 p y Q 923 2j Proi s de l'anne apis avoir dduit lea fiais d admjniairation et autres dpenaes.l'mteit eccro sur kg depg ample provision tant tsi>e pour ion tss dettes mauvaiaeg ou djueusea et tabaie de I inteit sur billets non ecaae 4037,830,49 demande at courte baoee jdsnt pas 30 jours ) ailieare ^r /moi ' • >% q r q oi ta Ed,flce ' q5 e |e b i^ d ,§ BiD( oe a P" P'" ^ttm •P 1 '" contrat liao!! W*Wt Pdrel en Au %, d ^ ,,a w ircolatioo prcfd, ^^P" 1 d D ce qui 9,932,512,43 15.128520.60 18 080 429 M 24 543 074.57 163,017,469,32 89.132.820,47 411,363.20 APPROPRI COMME SOIT Dividendes Nos 134, 135, 136 et 137 • */o par anune flenue oe 2 o,o aux actionnaires 'fl'i U l0ljd d pflD8,on des Dduction sur les difices de la Banque sxe de gueire aor les billets de Banque en circulation Traoalr au fonds de rserve Balance ds piofits et patte rapporte T 4L8i,701,09 2 430,488 67 107,082,00 1 o.oa^.oo 4JO.U0 ,uo 20J, Oi.04 iitt,9M 00 805.044 1)3 iP. 4,064,764 69 FONDS DE RESERVE Bslanca su crdit.le 3'J novembre 10-20P.2O.134 010 CO Hume sur nouveau capital artieoa Traoefr du corn.te de profits at porte Baisse en crdit, le 80 novembre i 92! 132,995,00 T. 20,400.000.0 222.003.630,0' 252 501.644 99 985,573,0 10,627 758,86 ,535.480.27 985,000,00 3ii;Cii 48 H S HOLT Praident. EDSON L PFASF. Directeur-grant CE MIILC Grant-geueral Montral, 19 Dceub-e 1921 P. 500 618 4^9,75 Les Snateurs visitent Haili et Sto-Doiningo' SUiTE & FIN E30N LPEASE 6>^H ^llt ^ ***!? Bl0, as iP 0 1" J*8lois i la rvolte e>je eific.e.s de urgsop.ieor m'as par se, crusutv M-k-l et ,. de pu s nirent srieusement que lexplx. .8.,, d,ns .e Co.p, „ Muin. • on de ce phnomne .aa qa il'slevau. de. nnj, C-notait psiU h SLI L l 0 0a ,^. œ aet 1 ^' 1 "*** pla,go U ,er D em c ,t .mpru, aie n ni Ui U fc. NJLILL Iccui tait par le g-juveinemeat l'avait nmmi^ic^i -, y' rorft Ae% Marines dans l'anne 1900, ll"*n qu'onrpease ilrapb une qn r*n> 'te r^ac du Corps a i Marine dclare qe son lieu Je nais ,sance fst enregistr d Mannheim, Al 'freagne. MerW, cependant, n'tait | pas le seul officier accus. Des acca estions sedlement lgrement moins | grave furent portes contre d'autres, |un pies g que Mfikel, et un nom bre de leurs victimrs tortnres et mutiles furent prsentes pour (moi gner, si les audiences avaient cooti nu. Mais comme ces officiers n'avaient pas eu leur pur au Tribunal, je ne citerai pas leurs noms. A la dmonstration impressionnante du dernier jour, ^uand des milliers d'individu* marchrent tra vers la ville et s'assemblrent finals mes snr l'historique place Colon, la dtermination des Dominicains de regafcuei leur indpendance sans les iiia.oa lu; encorvidente. Les pla -ardi poitaicnt seulement 4 inscrip lions, toutes des varimes de la mme ide ; Nous avons besoin de "oue hben ., Donnez-nous not.-; indpendance , Nous protestons ontiel Occupation , La mort est rterble a l'esclavage. Le snateur Me Cormick, apis des courtoisies veibales pr, minaires.dit qu'il dsirait lui-maae se |oindre laspiratiea commune peur rtablissement dacs .'avenir de ia Undaiion sure et in loubie de l'ordre civil, d une pros pein conomique cont nue et sre .ppuvee sur elle, le gouvernement tupendaui du peuple dominicain li tut applaudi chaleureusement. M aucun Dominicain avait pera le ens de ces phuses sans restriction U serait trop poli pour retenir se • pplaudissements. Le Snateur Po merepe arvintci adressa un discours .etentiss*nt, une de ces affaires d'clat avec des phrases bien arrondies qui vont si bien avec l'lectoral a Ohio.ll n'avait jamais vu une Coei mission, dit-il, si dtermine i obt

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05572
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, January 13, 1922
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05572

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
No 4275
I&tfl tu Pnoce, liai 11
GUnant-MAOLHIII
ROitns 20cnnum
Quotidien

Vendredi 13 JtimY 192*2
les injures de vos enne-
mis sont les acclamations
^ati^iques qui. suivent le
cortge des triompha-
teurs.
lui Jacques ROUSSEA0
ttftDAOriOM; fine a.mricaineNo, lt
Baouiie Roya
Kapporl Gnral Rapport vrificateurs
30 Noyer, bra 1091
^ AUPUBIIG: PASSIF
nfS!" ue por,int " JnWrt P o
r 93,168.911,6
980 447 431,01
NOUS DECIARONS AUX A'T10NNAIRES DE L\
BANQUE-ROYALE DU CANADA :
nce d au gouvernement Fdral
roy.ume Un, et ,, Ftv- tIlgari
Billets payables
Aeceptetieos sous lattrea de crdit
24.6.04
10 572105.1
i *?]? notre opiDloo les Iranfactioca transites par la llanque et
il l S nOU* air0Da exBra"3e8 oat M faites dan* Ita pouvoirs canters
P. 375,610.31104, n. q-#* .
31 V) JJ7 I4a v! uou!l avonB vnfi 'rt-nt fn caisse et les scurits de la Ban-
23 160.749.32 ,.i .,0n .*" 8?c'al K30 novembre 1921, ainsi qu'en d'autres tainp.
il !!! eqUi* par.,% Sec"0 ,i *' ' ,oi d8 Ueoqiee et que nous les
avons irouv conformes aux entres daus les livres de la baiique.Duraut
\JSS\le,U* aV0D,8 kU88i v*ri,i et '"'n* I rgeot eu caisa et les scu-
nias aux principales succursales de la Banque.
L. nJi!i l.Uun 0l"de8t,u a compar par noua avae les livras au aie
iSoir?^,?^~i'*a#t.**ias rPrOrta certifis des su cursales et dans
notre opinion, ce u.. bilan mou-iebien l'tat exact des suaires de ia
ttn. as, u Pro,, pport, ..^g
146X.77
10 074 531 HJ
4 733 8'7 5
12 53a 48 27
P.or407110497JD
20.400 000 00
Baaq
et te
Sjiviilande non releme

""'K S*^MyaW8 'i,r dec,ai
1er
'<*
ACTIF
Mooni.t courante
iiiele do Dominion en Bsnqaa
ooaais caeraote as Etsts Unis
utres paya traegers
10 6121CO
40? 082 00
10612 21057
28 540,559*5
22 :H7 .iy>.75
Ouuoeo 4* 75
Sutfii n!a *' c*otr,,e d'0r
Mleta d'au rpa Baaqiite
iff**'** iar d autrea Bananes
lances dues par des Bieques et
Uleora quau Canada
* Sdifi6' ?')avcrMn* provincial
do mrr'h #M ' "**n
^Slm' UDic|Pi.-e csnedieones et
?e.r "ab;p,'"r,Biqu" trengres.colo-
a lier, antrea que canadienne n exc
wwigetione de ch mina de Ur
res dbet, gra et actions n ex-
Jtit pas la valeur du march
afo. Dd aQ C,^aa, aar 0D,i
JPH>n. dbeu urea et actions
SO 912 018 8/
V. 74 404 797 59
l.i,OOJiO?pO
21 j 4,382 76
54080,818,88
24 053 5^408
ue selon les meilleurs informations et explications nous fourmes
que dmon li par lea livre de ia Banque-
dea^pia3rDn"e.*V*BJ bl8UU l0ales le,a ,ulori"*t" et explicatifs dem%n
S. ROGER IIITCHELL C L.
W. GAH1H !HO*r*O.N.a L.
de.Varwi.k 4-lucbell and Co Vrificateuis.
***, CMMk, trumbu t9Mi. gJAHSS &. a*. C. L. de P. k. Kon ^w
COMPTE DE PROFITS ET PERTES
Balance an compte de Profita et Pre*,*
le 30 novembre 1920 p yQ 923 2j
Proi s de l'anne apis avoir dduit '
lea fiais d admjniairation et autres
dpenaes.l'mteit eccro sur kg depg
ample provision tant tsi>e pour ion
tss dettes mauvaiaeg ou djueusea
et tabaie de I inteit sur billets non
ecaae
4037,830,49
demande at courte - baoee
jdsnt pas 30 jours ) ailieare
^r /moi'
>%qrqoi ta Ed,flce' '
q5e|ebi^d* , BiD(oe' a P" P'"
^ttm P1'" contrat
liao!! W*Wt Pdrel en
Au%,d^,,a w ircolatioo
prcfd, ^^P"1 dD ce qui
9,932,512,43
15.128520.60
18 080 429 M
24 543 074.57
163,017,469,32
89.132.820,47
411,363.20
APPROPRI COMME SOIT
Dividendes Nos 134, 135, 136 et 137
*/o par anune
flenue oe 2 o,o aux actionnaires
'fl'i *U l0ljd* d* pflD8,on des
Dduction sur les difices de la Banque
sxe de gueire aor les billets de Ban-
que en circulation
Traoalr au fonds de rserve
Balance ds piofits et patte rapporte
T 4L8i,701,09
2 430,488 67
107,082,00
1 o.oa^.oo
4JO.U0 ,uo
20J, Oi.04
iitt,9M 00
805.044 1)3
iP. 4,064,764 69
FONDS DE RESERVE
Bslanca su crdit.le 3'J novembre 10-20P.2O.134 010 CO
Hume sur nouveau capital artieoa
Traoefr du corn.te de profits at
porte
Baisse en crdit, le 80 novembre i92!
132,995,00
T. 20,400.000.0 ,
222.003.630,0'
252 501.644 99
985,573,0
10,627 758,86
,535.480.27
985,000,00
3ii;Cii 48
H
S HOLT
Praident.
EDSON L PFASF.
Directeur-grant
C- E MIILC
Grant-geueral
Montral, 19 Dceub-e 1921
P. 500 618 4^9,75

Les Snateurs visitent
Haili et Sto-Doiningo'
SUiTE & FIN
E30N L- PEASE
6>^H
^llt ^ ***!? Bl0,.asiP0 1" J*8lois i la rvolte
e>je eific.e.s de urgsop.ieor m'as par se, crusutv M-k-l et ,. de pu s
nirent srieusement que lexplx. .8.,, d,ns .e Co.p, Muin.
on de ce phnomne .aa qa il'slevau. de. nnj, C-notait psi-
U h SLI L l0.0a,^.aet1^'1 "*** pla,goU,erDemc,t .mpru, aie n ni Ui
U fc. NJlILL Iccui tait par le g-juveinemeat l'avait nmmi^ic^i -, y'

rorft Ae% Marines dans l'anne 1900,
ll"*n qu'on- rpease ilrapb une
qn r*n> 'te r^ac du Corps a
i Marine dclare qe son lieu Je nais
,sance fst enregistr d Mannheim, Al
'freagne. MerW, cependant, n'tait
| pas le seul officier accus. Des acca
estions sedlement lgrement moins
| grave furent portes contre d'autres,
|un pies g que Mfikel, et un nom
bre de leurs victimrs tortnres et
mutiles furent prsentes pour (moi
gner, si les audiences avaient cooti
nu. Mais comme ces officiers n'a-
vaient pas eu leur pur au Tribunal,
je ne citerai pas leurs noms.
A la dmonstration impression-
nante du dernier jour, ^uand des
milliers d'individu* marchrent tra
vers la ville et s'assemblrent finals
mes snr l'historique place Colon, la
dtermination des Dominicains de
regafcuei leur indpendance sans les
iiia.oa lu; encor- vidente. Les pla
-ardi poitaicnt seulement 4 inscrip
lions, toutes des varimes de la
mme ide ; Nous avons besoin de
"oue hben ., Donnez-nous not.-;
indpendance , Nous protestons
ontiel Occupation , La mort est
. rterble a l'esclavage. Le snateur
Me Cormick, apis des courtoisies
veibales pr,minaires.dit qu'il dsirait
lui-maae se |oindre laspiratiea
commune peur rtablissement dacs
.'avenir de ia Undaiion sure et in
loubie de l'ordre civil, d une pros
pein conomique cont nue et sre
.ppuvee sur elle, le gouvernement
tupendaui du peuple dominicain
li tut applaudi chaleureusement.
m aucun Dominicain avait pera le
ens de ces phuses sans restriction
U serait trop poli pour retenir se
pplaudissements. Le Snateur Po
merepe arvintci adressa un discours
.etentiss*nt, une de ces affaires d'-
clat avec des phrases bien arrondies
qui vont si bien avec l'lectoral
a Ohio.ll n'avait jamais vu une Coei
mission, dit-il, si dtermine i obt<-
Dit la vent, toute la vrit que bj
peuple amricain n'avait besoin et
nen de plus ni de moins que la proi
tiit d. tous les dommcaiis- de
que la Commission bnatonaie' n a
vail en vue que le sioiple but de i
-ouvrit ce qui tait bon pour les D)
n inicains. Mais il ne mentionna pas
Indpendance.U est trange de voir
ombien il est dilficue ce seul mot
.our beaucoup qui reprsentent le
pays qui l'a rendu fiineuxl C'taien
e moi et le seul sentiment que les
Dominicains dsiraient entendre
Mais ayant entendu la justice et
vrit fe.-vcmmeot jproaoacet. ju
sen allrent pleins (Teapoir et o.ti
mistes. Un peuple simple, aussi que
ces Dominicaius.
Au moment d'aller sous presse les
vues de la Commission sont rendues
publiques dans un rapport prlimi
na.re sur Hati et une dclrratieo
par le snateur Me Cormick sur San
to-Domingo, avec nombre de t
moins hatiens et dominicains de
vaut tie entendus encore et avant
les conclusions du conseil de chaque
c:. Ces faits seront discuts plus
tard. Que l'un et Pau re puissent ne
pis tenir compte non seu'ement du
profond et unanime dsir d'mdr-n
(dance des Dominicains et des H
Iteostl Illgalit de renversement
ordinal de la Souverainet de es a
fs'b'fse ji qvi;, indpendantes r
oub quia, Leia p-ut proiaki un
choep-ofond a c:ux qa., pent fe
quelque peu naivim;nt, s accro.h ne
eocore aux priac-pei q ai ont '-
lo: g emps .hris comrre hidtm'Oj
jUux Jar- n-, ... rpublique. EocOM
1 1



*
XLHMM
a* tsr


/

Far Cable
Nouvelles trauyres
Les Cours
U. S. Navy News
Ultoiir fi' l C 'or/i
10 Janvier
WVSH1NGFT0N Lea membre
de u dlg.tion a r glaise ont expri-
ma la croyance a l'une session pl
n'-e de*la conf Tance ara tenue
es reasoorcea militaire et navale
en eaa d unt> agression non provo
que par l'Allemagne est contenu
daus on docuraen' par Lloyd Geor
e et lelgraplije cna,ue merab'8
**a**.ia"
Paris uSt^ring >t,iS
Dollar 12 09 i|2
New Yo k Srliog4 22 88
Franc 12.02
Le pacte
franco anglaU
CANNES, il Un merrorandun
comprenant Its termes u pa.te lia.
'co anglais a ' remis aujourdhui .
la dlgation britannique. Ce mmo
laodu a t eiiunne par An M Briaco
et Llcyd Geoige. Le but pnncipal d.
la France en concluant etile ailiauc
est de pouvoir rorganiser ses torc*>
et les mettre sur le mme pud 4U ti
1914.
faris Mr Briand ne rttournei
pas Fans avant que le conseil di
Cannes nat ig la question de
nouveau pacte entre l'Angleterre ti
la France.
franco anutaU aSZZSiK : = Socbin,,*. po.r .*. w
P.h s u- L Ptlil lo'n,'. U. * V^n au-re ie=,.U>n ...D.di,i.!l><"> qirtm espre .voir daoaqjel
que lune d.s consquences es p us WASHINGTONle comit dp m*nt 9ue tex-premier Marqua
^our. 11. . c Am i'a -m H rv-i o! lit . _. .-._>_..*______(IL nma #ml mari pa m tin
SOUS LA MAIN
ayez toujourm
UNE BOITE DE
llRPTT
MM
que l'une d-. s consquences
letlrcurei de l'acco d ano g!"s
s .-a d'asmer It su: * d hui.fat
Crtain de la confrence d Wtshing
t m.car il supp irntra les ive'geocei
f ^quert s qui u it xi--< j'i qui pr
s ni tD'I les deui prem es puis
aoers d'PfOP*
Lu dlgation all-
ia su te uanna
bER INLe Local nze y ao
onc que ie Uu.'U Vv'aite, Rata.-
au a !.:..-oui ..> eau gojven emeui
es rsultat, de aes cooireocs a l'a
ris.
On annonce galement qus la d
g.non allCtnaDJc est atnvce C lu
ics avec la aocuoirtfation nccssi
WASIIINGTOX-le comit dp mnt que lex- premier Marqua
la chambre commenc l'audience Oku m a eat mort ce yatiD
sur le bill de t arme ro-i lea 1er HOME- La procdure de cou ri
dera ont nnr-on. que le bill d ap. americainea et le. capitalistes ont
iTopriaiioo navale ne ara pas, in-, f attaqus" d ne de* d';*u v'
toduit jusqu'aprs U fermeture de une runion de protMtebO"
la Cor f Ten de (Armement. d anarchies de socialiste* et de
WASHINGTON Le snateur Wil communiste contre le refaa de la
Item du Misaissipi. parlant au snat, Cour de Masaach laaetts g accorder
en opposition au seoetaor N wb-srry le jugement de bacco et Va gattL
crea une sensation par une .fut ^^A D-a dpche oracle
t.oo,de la dolaiiiiion dedbutde.Uocaa par le ^n,ament ndt
N;-w>ei.y qu lea danses *t lea qeeutquele mouvement rvolution
contributions dans aa camnegne n' Yquelo^i a faillu le* force
contre H^nryFord taient en dehors sditieuses aoue le capitaineOfravem
drt sa connaissance, le enaieur Wil ont foi vr 1 Eioateur.
nain dit un ellea turent auasi fausses W AbHINGTON Lis meiib-bs
qn'telernalei de ,(l d'gi ion anglaise 1 Arme
WASHINGTON Le plan du Uvi ment ont exprima la croyance dan
ti pipar par les experts navals et I espoir que a franee 8b*nJonne.a
legHok couvrant l'accord dea b pu B i
Un eonxul ineuri
d indiyeslion
WASHINGTON, u L: consul
de Uua emala a New-Yo k. Mr Ma-
nuel Dieizaed, est mort au|OJid hui
de> suites d'une mdigestiou.M. Ditiz
ned avait t candidat a ia piaidenct
de la Rpublique.
e pour .epon.i.e i toutes ies i.au* aucr pour la rduction t-t les li.ni de sous marina,comme consquente
icsuoa lui Ira ta ion d*a unuementa navales eat du tra-it qui dou tre pa.e av^c
auj qrdbui aux mains des ile I Angleterre, dans ce ca. on croie
galiof Son contenu et jalousement que l'Angle erre trouvera noces< r*
d4" mais il en a filtr assez au da raliser m programme
VRITMLE TALISMAN
[Pour PARR anx >n8queiu^s|
d'un refroidissement
PRSERVER, TONIFIER
vm Branc es et vos Poumon
NRACMfVtl le traitement
dur. ELAdl i, d'una Laryngite
ou uac i.iou,!'.lta lavAti*.
r,. iihh 'ii rr:ui"i inpilo iblnofiit lot
pm" i'irti i'! vowf fri.ienl pro-
p. i\i o.:il P1"1 'i"ll"*
... in. te onl tuuj.mr U>i
imiii.tfni'j, V ari-!cinad'voir
LS8 VRTABIE8
Pastilles VLDA
que si yo'.'S 1rs achat*!
EN BOTES
""JTaaVALQA
d uue
L'ex* prsident
(Vl'll'ir il dehors pon'r montre"- d^a" formation gros. m de baaox auxiliaires.
arnu&| nifrei da B011Vella disoostnns HOiiOKEN t.mq bommes morts Ld }* Mb leCltOllS
PARIS, n L'ex-p es deui d: uobi J(l,rm, |MmM||M est une pconoai iou aujourd'hui d avoir bu del liqueur
e gueiai M nora
i'hui du Havre sur
est paiii au jour g ie pacte aure jaqUeQ 1931
e 1 .1 U
Paii . Avant de qui lei
. our se rendra au tlvre
vkuoc-l a dit cob en il
reuy de ion sjour en
expiiii.e sa g at-.iude pour
, qui lui a t fait
Du bl a la Rvsie Crtrix'&oua*
Washington, n -L p sident
Haidirg MM. Boovtl et La kur onn
confr aujouidhui et sont paivenu-
s entendre sur le projet de trans
porter du bl en Russie sur des na
vires de com.nerce sans connaisse
ments de la douaue
Il ^ut
Pll.l
U ie ainre proposi ion limite le
a c pii.t caiio-e des canons en usa^e sur les
le geneiai b eaux mardi -mis eu caibtecom-
tait 1. -u par de 0 pouces cei-u de 8 pou-
Communale*
Nous ?vons r
gramme suivant :
; AUxandte Guicbaid lgilem- ot
lu M gisirat Communal
I
Union Patriotique '
Les membres du Comit Bont coi
vies se runir au aig social pour
( lendre connaissance dea nouvellet
reues des Etats Unis et aviser s
toutes mesures u'iles
L'Administrateur dlgu
Gemgea SYLVAIN
einpoiaonue des marins bord des
b'paix e trams.
DUBLIN Aahur Orlffl h. fonda
leur du monvemen1 a*nn foin a t
lu Pisident du Uail E rean- Dj Va
plf t cesau o s poir le,a biteaux au lera et ses adhrents sortirai 4a
l'accueil aihaitv oncoe une au ie eat l'auto local t*ndi que le vote a oprait, en
ru pour la construction 4* bateaux pro estanon contre la nomiuatl ni do
de g'jeire tour compt de l'tianger Q.Ttith. Ceux oui itttf"*, vo ent
daua la juriJi tioo d^s 5 1 ni sai- uuaiiuD'inini pour Gnftt.u q 11 an
... KVt ch q m prouva que lea limita- noni que le Datl exigerait jusqu
A metlCULIlS ioiiH. Har de tels bleaux. proposeaa -ie que l Ktit libre dTiUude oit or-
La reine YYUna a r.u par be puissances daua le trait g ^.6UIM.Tf.v n ....
u ont uas *t. d^paBB^a WASHINGTON- Geoige VVbar
WASHINGTON Ui rapport ftil ton Saper a pii senneut ..ijinr a'.tendu le vingt deux cjurau' et ri
-. n Ojiumissaue des chasses de la d b il comme snateur de Pennaytva partira piobah tnenr le mme j >a|
Vi'g'tna qre l secreaiie Denby nie succdant Boise PeniOf pu 11 Smungo de Ci b.
avait chass dans cet tat saoa me L)-s ind'cationa ont et* donns Llb paasag- r# pour Guba rtevn>
lici'ice Lit envo. par la poa'e au- l" Maison Blancha que U Piaident re munis d un certifit de vacijic
lourd h u quand i secrtaire crivit Hardmg a espce Fenregistremeat lion.
au omiaaalra. Il dit qu'il .ait d du boonua act dea solda a la pio l'ort an Prince 13 lnvi#r
,usrjf qualitlpour ia voyage en 00 eba ne Beasion du Coogis. lMft E RiMEI IN
tauaol un< lioeuce qa'il avait et quil
a encort.
MADRID La reine Vulonae r>u
aujouidhu. 3 0.0 pansements M la
CiOlX Rouge am.'iicaioe pour ie(
utiliss par la Lroix Ruuge espigeo
le au Ma oc. I
Compignie Gn*
raie Trantatiinti
I que
I.-' paquebot Saint Ripbel tes
t
(iu Galant
tw
^-"^
CE SO R
Welher Comique
U
Con.ocatiun desWembreSLa mauvaise plaisanter
wviuvwww Grand dtame
CANNES H est ofU:iellement an
1 onc q'jo le gouv^ruem"nt russe
des soviet 1 a accept l'inivitation 4
aMi-u-r S la confrt es conomique
deG^in-s et Let.im :ui-iu ne ira U
si la aituaon en Russie le lui per
rat. |
! C\NNES L'aupel ciit de I An
g'eie- a la France de venir son
aidepuut uue plusiaigi uxieusiou de
du Fetit-Cercle
[. Membres Fonda eurs et ac if-
du 'etit Cercle ont pris de B< rn
nir au local du Cen'ie le flxined / 1
Janvier courant 7 heure du hou
lu de recevoir leB comptes du Ce
mit actuel,dmo un nouveau C >nv
te ij prorrder la rvision d
ceraus articles det-j>tatuta recounu
Uparfaits. LE LO-MlTu.
Uue nlfaire de ul
D;ps les circonstances particule
ment horribles a ' comrris un vie
sur la petsonoe dune fillet e de 14
ns la jeune Aranise Eitumthat-
L'auteur de cet acte le nomm Vjs
Mon Toussaint a t dpos er pu
ton aux ordiei de la Justice.
te gar dieu sauvage
Biame mouvant en M parties par
.ir 1. ri. m ii.'. la dueeiiou doune
ta m epiaodo du grand li m
Domino Rouge
Entre gnrale : 5'J eeultiu|
Cii prpare uu gr.tud liiin pour
uue soire uuique lunii plus lard
dtail
mers Mm
Chauffeurs arrts
Les rh>'?urs d'autonobt'e. Co--
v 1 t,to ', l .1 i-rd et De aquts ont
(t.- 4i: es et dposs en pri^oi de-
puis d'ux jour pour avoir enfreint
l-.s rg'em^ntj ie la Gendarmerie.
L Juge Beauvoir
i ioiBmuue

1
L a toujou's t on principe ds ing'iireors Hur mobiles de onst
uue voiture qui soit, sous toua ks rapports. d*gne de I confiance que!
acheteurs, par suite de I assurance positive que nous lears n donrH
Hier matin, le Juge d Instruction tont portes avoir en elle
B. auvrir. arco r.pjg'i de sou gu-t-
'
S!
9BS
ceux qui ont suivi le i*.cent et con
UM veloppement de notre nalpo
Utik, le verdict ne sera pas ttpt.
nant- En tout cas, le voiumin ux i
cotd relatif au travail de la Loromi
Mon servira au moins placer oh
c.ellement devint le monde rt dan^
UMtotmeinconttovetsible ce qu. est
iest jusqu'ici dans le .oyaume des
rumeurs? conjectures et asse bons
sans toudemen'-
Et une telle enqute est puietrent
un ipddtatJfiM .es diamat.ques e
MTiaaas telations entie no-re pays
ei *s deux petite nations an .la.
La 'ulte pour obtenir leur .ibe
t et pou: perptuer, ou di.ons-nous
pourrtabfr/quaqu.sidaaotg
nelsquicou. ont BTopte. tdjl dj
Et 4 la ho il te peut y
Papa Don cur
fi*r s st rend* a i'H'tl Communal
o il a prod i un mterrogitoire
du Re eveur Communal.
Nous coyon* savoir qu'il s'ag't
'de rinsrig"ements concernant les
Invits, les ouvriers et salaris haiiP>0>da t.
..eus doi.eoi ae prs:otrr au Congi.
Ooroinicam qui auia lieu le ai |ao-
vier .ouran. ,Noi aim son pris de scus .ire dans la roesu
e du pois Ui pout p y<-r les Uail
ae uepi.cerxen'. de la Dlgation Ou
v.ire.
Une comnu'Sion est charge de re
cueilli, des fonds. Elle est compose voir ce fi m qu
d: MM. Veriet, marchand tailleur, _________
Ernesi Camille, co donnier, Me Geor i.-.,,,., 7T .m .. t
l< Sy.va,,Cas.ilo, Alvaiia, talaKe -VeCllO -.S GtUnUiUUdUe*
Me A-phonse Heunquex, bmmanuel| (SUITE)
T'hzAP, Victor C Montasse. Me Pas.BaLiet An onio Dcastro
cl M lUiy, noaite, tt |rmie. er.iiCtes de Fer Nrus laibouin
lent de l'Association Na'ionalrste des'j Mipgoi Eegoe D.*b as
ovrieii tt salaris hatiens. Saitiou Hetmann Paul
BREFS DTAILS
Typei d Carro$serie$ Vaitoie Ament ie combustible S
^e io.ir.aiue i Roitire da. x piacaa Grai$$ag$ Soua pression,
-mpattewu li_
Cj/lmdres Qaaii
? laces Gra$ag$
i_ ponces (2m 84) pompe
Varits
.ni '-Ter dim iu;he A Varits
(ait p;s-er pal
impie.siois Us plus oiv.rsiK
11
es
1 fondus an on
seui bluo, culaaae d.nout. bie ; ie
aage ; d 1,4 pouces, course; 51i_
pouc s (8J I4U mm
1 Misa en marche et Eclairage -
Sya ne lectrique, de Ueax uuHs
Allumage-, pr q,, goeo t uaul(,
t ni ion
Carburateur Rglable
II
Embrayage Du type rii
te ( u graissage J Sept pli _
Pneu* b _xlo Uliu dO liM
talons ou 3_i4 pouces, de cT
droita. iauic dmontable.
Route- En bal ; du ypt
le. ie
Cou leur C uesserie, bleaai
Crise.
Veadre
y a dans ce pays nne rgion disponible trs avartsgeuae pool
!_k?_! V Oa* *e,_eDB neu,,u* d recevoir dea maisons anauae J
vable, lea demandes concernant cette repretotatiou
commencer
avoir qu'un isu.Ut
Docteur CRULN NG .
Extrait te H NATION >u_4t*6E, e^e%
Petite R vire Art bonite
l Chap-lle Achi'le Tcroti
I as Cabobas 1) ma Mirebalais Prndent Gaston
hsrnaij,' -Les *!fe<1?^ n'ont P's lbou" a|
Avenue Charles,A4ul. Gi*rd U. av., M.lot et Lo
Hupmoblie
.B'adresBer.Turgrau,
Tha H JPP MOTOR CAR CORPORATION DEI*OX*
EU. d'A
Sr.f *'J_kffraP**,e Code employt
Liefejai A BC.be ediuoa
BU F H DCIiluli
--
NV^SUsIII k^lu'-


LE MAT-W
dites Nouvelles U *,ur gurir ou viter taWfip Pnnj jrj|in
Portau Pnnoa miona.nc. :o*st.patio l|l(j Luil AMulrJ
M COU r.rr. Y i n . i AiiinititHdTi
; prvenu Dorclus Dorc avoue avoir tons ai' i
ioup de vols Bouvier, n 115, s'est -ou "
UNI
CONGESTlCN-t 0'JROIS8(MCNTS
CM8AHH.> jASTRIOUK
Buceup
rt de irjvii;.
.Joseph Manigat, lu;, a vol, mais c'est par
I m I iv*'' faim
I .Ceci'' Pierre, *"e n'a pas vole. C'est un
lilcnie du ,
-Ariswaele Luna dclare, lui, avoir dj dis
i d une partie de son vol
-J*pb Ju'e-, L^uerre Thomas et Suzanne
niai ont O'ganw un c m.ngcr mort, en
ajKiir de lapa Gurie . lis croyaient que
passerait inaperu le jour des lections
- Pris de boisson, le jours des lection.
! Fontulus, profre des mets obsceiKi qui
arrter
IL SUFi71T de prendra
t l'un c\r -roa repas
tout IM fl.iu- ,..ur K uldnicut
une Pilula : i L Dsliaut
t47,rue du Fat.i) St-Uaiis. Paris
Mais il feut exiger les vritables
qui innt tout a fait blanches
t sur chacun* d*qu*i)ea ! mou
taPUii. i
Prime offerte aux Acheteur

Le chauffeur Ren Blanc es* surprit dans' '1
de Mf Mjdsen dont ce serait i l'insu du j r> ~ _. t >i> r i a n l O
-iaiK. Uchauncurn'av..it ni licence ai pa- j L> EH AUT A PARIS
Jl stuhquera 1
Lji. U ,l,..i a-.tti w l i ., 1 Ont .> HsiDImnt linpiioi* n aoir
-Us*** Mit ha et An:i ia Mchel troublent Ci- _aae*r \
des a'' mduritrs, la tranqui.it de leur '2 -,.___ -+.... "tT^^T*
.^'incdeRo-i.aN.isoo.R^n.1 D**lt; D^Op IlM
i^e'lSr'e'6 ""*'* 'cioi -0" 4si 7J7.R:.# Il n *__ 0 '2^^_ jMme
bti
Le ftesmer Vii yinii veo*r t a*1
Saiot Thomas Vi i*:nv\ pt Cpy<*
ffr )fl v*tb le Jll cm rxr , rr rnui
rour Si Marc. Got i\> ^. Si Tt'u'na,
prenant du fret four tous les rune,
Europens
Port-SU-rVr-r. I* Q I vier IQ22.
L-Pitfcu na .n gj; rh.lm
luhe de tPebeeert*
pur boite de chocolat
I y atiti<* demande de chocolat en
poudre c H/ghest Pu ri y Fini; prouve que le peuple n su apj**
------------------ 9ir sa bonne qualit dfiant toute cou
Remerciements cu^tnee.
En achetant la ho te de cliocol t| ea pou^re
fcfiinliln i
hlix et Paul Aud^in sont tn contraventian
les rglements Le premier a soa auto sans
lue et ic second a l'ait cirsaler ion auto avec
[seule luruiie
La blanchis.euse Marianne (joirnain gare
effets appartenant a Thrse |ulcs. Le Ju
jae paix tranchera la question
j- Lonc'pnon Duc*, rclame de Louise Uer-
loc certaine va.eur due. La doitrice rponJ
|ts coups qui amenant .'intervention ue .i
Imanuel Coutard, Ociave Franois, Clor
Ijean, Andro Catulle, Kola jn Mary Henr\
hve. G-briel Gauvisi Ldgard UcKicot an:
|U mauvaise ide d.- jouer i la roulette au
~" de Mars. lis sont surpris par le gen j
1 Le syrnpatbque Marcel Vlllard conduisit
0 No , laquelle a avait qu une seule luatierc
rivention
fcniinaaucl Gaercy et Eio. Mathieu se ser -
pour lautt du premier dune plaque No 4
In est pas celle de U voiture Contravention
VAu Cinma pantal, Joseph Jean et Lochard
par se laissent aller a une eaubeiance de
Ige qui attire le gendarme
ffi^L^'J'i^zVlSS provenant direcument deB^rsac, p 6>
' d en prendre trop au raarcli de la Cati.e ai.
Grandeur M8
Pres du Sminaire, les F res de
l'Instruction Gh et enn, les Fi les &f
la >agesse. le* Iteligieusci de St |o'
seph de Cluny it tous ccsi qui,
leur ont tmoiga leur sympaihic;
durant la maladie et 1 l'occasion de
la mort de leur regrette
Julie Bose Thma Duplessy
Vve P. St LcjLi Peiriti-
Ils v U i.la'|. 1UI es p.ICI u'.g'ei
expressiou eune de Uur pioiu.ue
;rautude
Poil au Piioce, 5 janvier 1922
Dpt dicA L. i l .T 21 BIUB
Atjent exclusif tyaup Tltili
Grand Htel de France
Horleaui.
RUttE to'irdos 5 00] le faMon
Ht.NC COtf le gallon
Une auto, celle de Apollon Fernand Eugcr.e
~ pjrae sur la route de Lcoijane et iba.i
. Un chausfeur, Uortai Ja Uaptiste, pour
uac panne qui l'enipciiau de contiuuec. ..-. -- e -----
. donner uur roaa en emprunt par le gardien VI \S 'H 1) >ut ille* llct ni il| UfS Cl US e 0t ChsteflUX 1rs
voitnre uc rernand Euuene. Celui ci n'est ni .i ip _a'l .*
utaoet porte piamte Mf GiM ** Lque..*.r F ani se 11 Vip* d Espagne. hauj| allies e
ftaCraix des Sossales Lonce Joseph, Vins mOUS-7* d" \l\(>W*& n. roilfS. .
Utvessamt, Armand Luc et Ican fieru- ; 11 '- i'/i j u i j.
lu. Usinaient les ne, pour se distraire ont m U9W* P*TlflZ1, re^'H1 dCI nlreinenl d^ fiailC S VrC Ml
>ri$ par u poiwe. fit <-.. ics jemuc m i ici toin'n u' pour son ll l. or'ietit sa no ftltfau'f et choisie
soat Jiendus, on le* tnvoie i U lustuc . .ii_fi i i v
li'niHe que .es prix sorVi'iix seront 'abus piruidi mp flo/Jha
Marc Hyppolite et Joseph Pierre croyrent ftfjnSJ ;r ie PUsil'S df?lui et P^LSioil-
M jeu de mayambj a tait pcimis brreur.
L erreur de Lgume Maug.r t Daniel Jn nap
qui jouaient aux des, en pleine rue de* Ca- "~
M. les amne devant le juge de pais ;
Nlio Mathieu rentrt chez lui, en zigzaguant
"1 i. rencontre uac tctnme, qui, dit-il, vou
i tctciiir. Il piotcsia avec clat, lit la polue
Pharmacie Central
Produits de u'e lrai:heut- E rcit ion premHe et soi/n e
ordonnin-.es Sficudili pou.' ioa.es les m.didics-

->

Nous a avons fait que repondre a une exi
K de nas morts , u.seot i'ncrnitzine lau
. Ilta Kousstau Alice Joseth etc surprises dans
tues d'un manger loi Le Tribunal Jugera j
Montasse EsptatKC sur le relus de BuNOtia
. d couter ses propos galants voulut entrer
I snatnt. Cris, cnes, scandale, gendarme.
- '-
?3
C

'{
m.
Communiqua
JLm Mmb es gnralement que
pues du B:oc Niiional o>I
[VO^as & une sance solennelle
|l Wt Ut u le dimanche que l'an
Papiers i\ lanviei p ohain, io
fottt ircis s |0 ra-tin, au local,
E ,c Oo cimei re.
[tttjM Prince, le ij Janvier 1922
"" tl/g ainm : de Logaoe a t
'* 10 com t du B oc a t
; *v: M E/e.i atd, cornons pr
ernire heure
JJi cAolograniine de KWtoctJdod
i ."IM* la dmis ion de
Aristide tiand, ptsdent du
... i lrB4 ^ minutie des Ai-
^* Bnaogeic,.
'JU
ille
JttdceJ- U Croaues-B
"''Mme Vttvt Chocte Miivinc
"8 e Me En manuel Mireille. -
* /-Menues seront ceitb.ees c:'
(, ; ^"-^...
'-J2E2*5^1S3b.'SI'2ka
pt>.tr fcratVailW
La vie c- urante ces mcs n'est souvent'
qu'un travail Inces anf. Combien plus ardue
est la tache quand drt makises particuliers
leur sexe rendent clfaque mouvcinetrt pnible.
Le systme nerveux est drang et la vie est loin
efetre gaie. Les f...nmes quiVe trouvent dans
cette situation devr ient profiter de l'cxptjrience
c celle qui nous a envoy cotte lettre:
Lisiez Ca Qco Cette Fen.nie Dit
MAiiZiinilln, Oriente, CabtV" J tais anmfue et souf-
f:. a k>r de mon r-l-t;!."*. rssdoulairH mefor<,air.tsouvent
h reste nu l.t. Lesdocleurs, toujours d.ms le bes ventre,
dl lient quelquefois sjjpjfis, quelquefois sourdes et je vomi-
*ouvenL J ai soutnt de cer..alaise fondant q-jauearu
avant de Iaiu coena .>-.., paj )'entre;nise d'un fascicule
de votnj Comj^sitiun Vgtale de Lydia 1\ Pinkham. Je
1 u. ;n-e ave>;cvmp1cte satisiaction et je me fais un plaisir
de la recommander a toutes nies amies qui sourirent>e
OSAM malaisj." Srta. M arin \ Mu AV.Calle de Caridad,
4, Jlatizatiill .. ^>ri. ntCiatM.
i.e-4 /, i.iinfs souOTanto* ne devraient pat lalra d'ess J
mi"> Uolrent Iml.lar pviu la
Composition V^tf tale
c!e Lyda . Pxnkha t '
'BUS t.*". !* - "^
Maris, Fiancs,
Amoureux.
Qui fi'rswInriKs sur I'choit d'un cadeau jfrir, oroemn-
foui un Eitra1' Dvan ^o>- t Moulin Joli > fVtfrtfotiK&m, les d#-
n-'et oeatiens de liSimle les virfums 4". lu femme rJUr, n v$>i
aur*z un maximum de g< et de Use pour un minimum (tarif-vt.
D. mon ht aussi ta poud>*de rtx Bivmn Noir , un rm *aitn
une mpfff ,11e, \ tn rente rh>: Gavon H. fortin Madame Monta* e,
rue h mno r 0; Urnes 'houe e: Agnant Boit En slo k chez Mai i-
me.I anime derr-e, le Sminaire
V'usu houvere: au+i des raisin pour lvres ,dt crimes d beaut
des fards e->u de Cologne, savon*, onglril tout prit modrs
A. B,,\J4]II\ n ce
Agents Exrlufifs pour fiaiti
i5\ Hue Lamarre
Follofl Shoc Plisii company k
New- York
paau de vos
.1
^3
a?
s-
Si vous voulez proajar
chaussures, *
Si vous v liez avoir uu hiillaut Lis ni
lurable.
Si vo 13 voulez etattr^er la coul ^ur et la e .-
pies e.le ces chaliture* p niant lonuteirips.
employez'a marque lONUl H \M.
Kabiiquee specialenitBt pour les
dames elles jjtn lemen du iu^h lile,
Elle proge ie peau dei chiuPtires con're riiuiniditc et la
en 'et. r,
E le en re ieleur soupltsse i cne e leur brillant
U^m-Pdt la mai que MO.\(J les tnarquef, a w
Geo. Jean sme
S
r*. .
SUCRE UASGO SICHE
Bonyrnarch
. En gros Chez
Hirsch el Lemke !
En face de la
Banque Nationaie

I
'
r


t
us matin
t.m
Cic..e
one un teint de lys'


L\>J<
"M ... a
V
*>
to Crime Ttintfyi. dcace. pzrfvmie.
contertc la fracheur de la .' une..e. embellit, efface /-j ntfe
i7 Assur,? une
ccrnation exquise
La CfoM TEINDLY, An*.
> .. r. l>U!l e, ... M|J>lc
Offenser adouci, u lu el blanchit >.;. U
lu rifier ii l'cxct ou jamais la t.. n
'jire. P c a.ix extraits de
l'.iurs, la Crime TEINDBLVS est
la plut parfait de la crme
i. lotcttcj ion ctnp'i oviie le
. > Uchtl irritation! Uut* la ponsiierc
ARYS
3, Rue de la Paix, 3
PARIS
.!" r-f; neriei H Uraada v :r,n.
VAILLANT & HOU ET, Agents gnraux IT1Q. lu du lagusio de l'Eut
"f^fl
LEHN & FINK INC
7otf* ^ iiduliH nbarmuceutqu-s et ton*
articles vendables dans une pharmacie
SPECIALITES : Ljsel dt'sinleclan*, savon Lvol, Shavi/.g l'reatn
Lys( 1, Pebecco dentifrice iiicomparcule. l'hulede
l'me de manie, Emulsiou, Ixiran.
t liocolal en poudre l'oide Talcum L # F; C est l'exiirne supiiori f ipoiite to ihe RailioadStuioo.
bon march ec ele
To I et
for*/'* T Hall
L Preetzmann^ Aggcrholm
Offre b an cls atji-an'i i rVcrsa'n .bs le h mragneCha I Il ids k ; Borfeuix-*.nna ; Dubonnet; I*
ky : t-ordoii Gif; Wnn.u h ; f-ngt-aci i ,ueursrui*ea a^
ri rrvfs dp tntes Portos; G nfnur Cbocoh ; Lait ei Far^
acle*es l ; c rao Peins ; B.-t#>r Ar.g ..dur : Pori-r, Beurre El*
Ri bon Loppez; P-lu m* rie Ge'l iiiea : Via rtige t bit*. ,
baniq.ieetmicais*f>; V.ns d'Esiw&te ; B.re franaise, atfejg
allemande; CigtretlM anglaises el amricaines.
Extrait uiten pour liqueurs e< Si oos
Phoaographes et B ques Goiumbia
Havirg un Blaira g^llery uri bip.
for a lianrk or any up-to-ria'e Office.
Vry gracions aa a Vltrt house,
For ii formalion Rrpiv lo :
Henri STARK
Roe d" Quai. Avp A' No 1017 op-
Dimandez le prix courant >
LYSOL ' 1 meilleur et le plus conomique des Jsinlectants
Le dtiofecttot employ dans tous U gia-uiH hopilaa.;
JiVE petite cmllree de L^sol dans une pin'e d'eau donna
;a ioluiicn 1 ( >
OKIX 2o|o
r/iOIS 3 0,0 t Voua ferfz nor apprciable conomie
COoe pinte reprsente enron la ontenance de deux verres ordi fl v"u n? vou^ ^',,*?S2
n-urf i ^epd la Araprican Shoe Holisn Coin
Bl i11*/ ... pary Chicagd, qui conservent la fi
Le 1 ysol ser/lo.e particulierement d*ns les cas de : Accouche nott *t le biilian* d*a chamaarp*
ment.*. '1 uberculose, Inleclion, MorPurVI de chiens, Piqrs et mor l'a cc'ent roeiilpur marcha par leur
|r8 d'iateclta. EruptlOLt de la pt-;iu. Bloaiura< 1-Ma.ps Brgltraa bonne qualit que tattiff lea aotrea
Maie, peur 1 l.yg.i e V** silne, le b .in. Dan. la. ^^"H^J,,^ |M bonnP m,ii0ng
icad8 riitladts. la chambre d-t bain, le wa er close, les cuiirt,
Dtruisez radicalemen'
les Rongeurs et le^j
insectes nuisibles
Avec 1(8 t rodait Franais
MORTIS
Pte -'Morii^' pour la destruction des rats, Souri., etc.
Poudre 'Mortij' pour la detruci on des Rata, Souri, ttc
/.iquide "lloftn' pour la destruciion des Punais#f. 'oux irait
Liquid- Spcial ItariU p >ur la dalfiidiOn de. Mouches.
lOoaa MortisDiur la dcrue ion d s Moustiques.
Rsultai merveilleux et efli'-ace inc npari ble.
bans odeur et s*na aucun d iDgir po r 1 n animaux domeitiqt
Alphonse Haynes
115 Rue Bo.iii-Foi
IMPORTANT
Le public et mes client* sont vtss que vtws d* faire et
ne grande rduction sur tous If s prix des cercueil que ie-fabt
et pour profiler de cetie rduction ils doivent s'adresser directe^
nui pour leur commande
Solidit yr nue ft livraison pr^in^l /
Henry Stak
Hue du Quai, en face de la Gare.
. ..... r La Noit et lea jour, dp tle, *adre,r a ch t daelier, Mr Flc
Avant tl ,p.s la balajage l'our eiauitt! les blessure, dt. an.m tux 1511 R,. uSrre Agenta Excla.if.Hu"on' Rot de8 ^,0D,8 Ton% No m eQ fjCe de ,incleune M'
et lef tenir piopres, pour Haiti
Dans les accouchements ei le6 temps d'pidmies le L^so! t'impose ^_^^^
plus que dan. tous autres caf ~
So> /i- nj< t is urc MiiiiiomleLysoMl.tns chaque
chotBbre de votre apparie eut
( haque Hacon cotiltttit un proiputus
Lehn # Finit inc. Lon H.Thbaul
M II YORK A^ent pour Hait
For Sale
Chioe&e Resturant
Ie.ated on the Maia Streei.
Poil an Prince
Adress La Matin.
*
GASOLINE ET KEROSIME
NOU9 venons d'inlro luire en Hati, la mirgue SHELL
Fi connue et apprcie don* le monde entier.
Ceux qui *n ont dj fait Vessii voit* diron* qui la
GtiHoline SHELL est spcialement recomminlablt* poru
? on rendement avantageux et qu'elle n'encrasse pae le
meilleur grce non raffinement ptrfaii.
1'. vous engageront n'user que ta Krosine SHEL'j
suprieure aux autres pai mn degr tSoe elle donne
en consquence une flamme plu* vive et b le sans fu-
me. *
Il if a donc eovomie et avantages nUihete que la
masque '[ MIKLL\ ,
Pharmacie F. Sjouriii
Donna avis s clientle, aux mxms et au pub'ic. qu'elUi
transtorm son Libirt'olr^ d'Urolog e ea un Ltbora'.oi i,'
0I Bob 0 e ^ppl que sous la Direction du
Dr hicot et t. Sjourn
Le laboratoire es* ouvert tous le* jours de 7 h es du matial
heures du s il--pour lou'e* les recherches et analyses prvue
I annonce cl jointe, saut pour le
Wassermmi el It codstuite UreScrto1
qui n* seront rfues que le mardi d* chaque semain*.
S'adretaer ia Pharmacie pour les renseignements*
Aoalviead'u'ines et 5uC gasiriqu,
Raction de Was*ermann
li^diou de Ti'boulet,
Eimeo du smg et du put
EtamO d matires fca'es,
Examen ue crarhat
Al bu mi no ractiou
Lonstan'e Ur^ Sec ri
Heaherche de Spirochte* et de Ganocoques, le, etc.
Tnr-tjnn--! 1" v ? -' ? '? *"?
Pour les prix, adressez-vous
Uoberts Dutlon & C
Dr Justin Dominique
\ht la Facut de Vldec ne de Paris
ancien ats.Unt de poless ars Den keel Ueu'chrnann d*
bourg
Of&ce : Avenue Gigoire Vti
H urr d Consul a ion. :7i9 hewes du matin
^ 5 aires wtti
Consultation* ) uui.ts t^ur Us indigents le iemdi dt b



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM