<%BANNER%>







PAGE 1

ri V r Rassmc lioneiear & Madame Andr St % rramand noua fo t part dt la nais •anp hier 11 bearea dn aoir da lanr fia Antoine Grard, la tavi at 1 euf JUI te portent bien. -~ "-~ • %  i %  ^^ %  — IJI Union Patriotique Monsieur leDirecteurduMatin En Ville, Monsieur le Directeur, Nous avons attendu que la not invraisemb able, publie dans votrt journal propos des conclusions du Rippo t de la G m mission Snato riale d Enqute, lt oficieliement con firme, pour rendre publique" 1 ei semble des populations qui ont ad** r a nos desirata patriotiques ne vont pas manquer d y opposer Comme cette coraaatioa tard* jusqu' prsent,aous tenons i ce que partout Ion sache que l'Union Pa triotique proteste avec md:h€ur UNE BEULE Q\ M.ITK : LA MEILLEURE 11 f vC. 4 ^ %  •* "**"-^^ %  %  ^fc. Parisiana I I MANGHE JOUR DEI'AN 2 l'rouramraeg Merveilleux ."* heure p. jn Matine de Gala Knlree : G. 1 00 PROGRAMME Dick And Jeft La Maison lectrique En 2 parties Sentimental & CHARLY t Le elbre • Joue Carmen A fc" heu 11 s dn POlf Entres ; G 1 50 Balcon ; 2 gourdes Alciitfor i la vie dure Fn 2 parties k Le songe d'Evelyne Celni qui v*ot vivre Devt heures d'art, ira voir ce iilm dont la vue aeule peut vona donner une ide axrcte de aa val.ur. En Ces avre Norme Talœsdge RAYON BPHOIAlt POUR LES COLONIES DItOGL'KItlK, IlIlllOKlSTEIUE SPCIALITS Franaises et Etrangres SELS DK QIIN1NK PURS Tous produit M flacons, ampoules, comprimes, cachets, SOLUTIONS KTPODKBUIQTOEA BANDAGES. CEINTURES. RAS A VARICES APPAREILS HYGINIQUES pour tooi anges APPAREILS ORTHOPDIQUES Seringues hypodermiqm-s PHARMACIES DE POCHE, OE VOYAGI COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines, Onim.unes, etc. T OUX, BRONCHITE, CATARRHES. I /4a# Si vous commencez par L'EMULSION DE SCOTT srement vous n'aurez besoin de recourir a aucun autre mdicament. Tandis que si vous commencez par un autre mdicament c'est plus que probable qu'il faudra recourir L'EMULSION DE SCOTT Prochaine soire • Le 3 Janvr piothain, La Renaiepamo donner une grai de aoire TrKtiale vc : La hommea nou veaux • e f deux nouvelle comdies de Pollui Paul. RKY tfl de I paitie. Projets de l'oc tares et tout renseignement* §W demaiulr ttd*e§eto PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RiAlIRIri 88-90. BOULEVT I SLAS70POL PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni .-il France ni %  %  i tranger Sea Side Ion Restera ouvert toute fa nuit A partir de E heu a ^n tro--v ri> <1i'* >nipei8 f oida mi pi m dp t 51 -t '2 dollars n>i qu> ssaieus g*ri >• I dollnr. N BIl est prf^rablo de retenu aa table peur les soupers MUSIQUE Viennent d'artivir Petites ihatsts pliante a ioi.ds > loue qui coti vu notai bien pour Met-fce de Minuit. fanaux nukle peur pour i*urd< mai §er. Ma lanc ynur >piculatturs an den ru Llcluu** tu tuivie pour pou vfcllIfcUbt fclcOol. gJsmp* d nuit ''Clow" de etc cb.z HENRY STACK Hue du }uat en (au de la Gar 1 Lug() L. Prcetsmanaggeraolm ] Offre I--8 articles auivanfs i l'occai'ort dts le es ; Chamragne Chai le* Heidsieck ; Hoideiux-Q nna ; iubonnet; Wit* ky ; Gordon Gin; Ver mou h ; Cognac; Li |ueura 'rauiisea asirtitf Honsrrves de i Mite aortes ; Conlitur* Chocola ; Lait tt Farina ic e Ns l ; c cao Pe ts ; Bvir Ai>faflur • ; Pari r, Beurre Blui Ki '.IOI Loipn ; Firjui. ri* Ge'I lierai : Vii roage e* blanc ta barriques et en caisse; V ns d'Espaga ; l^a franais*, danaias, allemande; Cig % %  a iiaa xnglaiafs et arnsncainej. extrait rivera pour liqueurs eSi oos Pkoiographaa et B sqiet Colaaabia Joua*, /... %  ^saE^Kii.: t^-ni-rr-. •o troufrrt rh'c Mtdi.me §'! %  %  nery Dejoie, %erit fn n i e Richard Pelers RUE D LEGALITE \W2 Spaialit^a dn b^nbona flja VOL AU VIN Certes r houx la crme fts th'-uris tou B U D marina A veare on bau f 11 Q •. min eautiHiua. Si r. •'''!. • %  | \ %  t : tan, d' %  ihyn I ii". .,ri. .: • -.i.- T ru IftllUn A HOrff, aatau aWtJB 78 Rue fa laijasia d* l'lUt K3 .irrl


PAGE 1

iim iao£ lit 4^55 l'or ta frjiu^jLti DIMOTWR mOPRlAfAlRE dment M4GT OIRF NDMIR'I 20cE(fTlllBS Quotidien Kam^JjSl Dcembre 1021 Un grand a 'a chasse aiuie mieux tuer un sanglier qu'une hirondelle ; je ne •ais pour quelle raison?- Tuas la voient. VAVVEN AJtGUfiS KCMCT10N; Rue mfteainefi tJtHUb Actualit NOUVEL AN i Nouvelles Erangres Par Cable Ira bien une soixantaine d'un-. JDQ lac eur dea Postes soumit ^cinquime nge — 1s po • de la œauearde Q travaillai [Que dsirez-vous, mon ami ? oo vent voua amne ? Measa i Maciole, accourez-vous m en les trsors ? s'exclame Mory.-r ire facteur ahuri. 0 Diau, Monsieur Morger. tout simplement, comme devou8!orTnr,8vec mes voeux idrier. l'occasion de l'an |qot commence • CA sont, vous I, DOS petits bnfices... calendrier !• Vous osez ao caieodner t.. Je devraile refuser. J$ n'ai pas t sati \k dernier I iplais-jute boutade peut-elle luer vaoa, lectrices et lec if Avez-vnu t satisfait de calendrier, cette anne 7 1921 laaae-t'il a ne sorte de recon ce ponr les joies qu il roue __i, des regrets pour sa dlupsr t.ou as fin si elle comme sept en soogeaot que l'J2_ jouis meilleurs que ceux' tut de s'couler, que I ai i sflairee, de voire saut, vou* ira'plua de satisfaction ? o ( %  SMotchitcuo fait on bilan Lot, aoucieuaHiiiiit, exammt livres, noircit de chiffres des Ida p spier bUoc. La mnag •* %  t i0ua les petits vnements de [es familiale. Du bas de laioe _ les siens, est la scurit du lia, ne fais t-u point dfaut'?. ut tomber malade, que Isvsnir de ceux qui l-entourei-i lpteoi aor son g*in ? Que f sa femme, ses enfants t.. foui ils se suffire, si la fatalit vou Il devint incapable de gg ei rts ou s'il disparaissait ?ujm 1l-il de vux pour conserver encore la saut et le tia i assureront l'avenir des siens (fi sa cette fia d'anne, vous pearqsoi chacun peut se poser cets question : a Ai j t M !' ti fa t d mon ca eudnei ?.. C lui de 1922 m'ap>.rttera-ft les mm joits. les mdita satisfaction*-, o J me rserve i-il tourmen-s et ds s trs ?.. Qui peut rroadie de 1 av nir, qui m assurera que, dema i, de lhomme heureux que j* su s, ne sera pas ua dis -spr b is osi l'intoitnae?. J'ai peu\ oui, j ai 1 k la Confrence de Wnshi itjto-i WASH^NGTO^ 29-Ld g 1 p *se-i t-r-e par U s.iat^ur Rau 00 crnsol op'oi des sous-matins le te rso lu ion se b>tne a lgler l'en >i dei sons m. tins et s'oppose 1 %  ugmention c"u nomb:? d is n^vie* dj peur de cet inconnu 1922 Peucommerce. Les de'^u* Vglais apdint les douce mois dson volu P ouv-ent la propos-Moi. mus les tion, combieode moments de bo d ai franais, 1 Uiens e< ion.; 1 heur raaccordeia t il ? De comb e sabs inrent dclarant qu'.I soumetdheuies de soucis et de peines ce traient cette question la commis tera-l il pas paytr ces rares iottMta 5100 offic elle ucs exper s nav > s et 'I % y j l l daQS ce i ui' s Juraient s ils devaient votf i.aul A qui, pendant ses 365 pour ou contre, four ce motif U sance fut suspet due tt icnvoye i ce soir* jours, donnera 1 chacun son dis pcln de joies et de tristesses, et quel sera mot lot dans cette distri bution I-. Vbtla ce que chacun peut se dire, que hacun peut craindre .. Ma*s WASHINGTON — La liœia.ioa des ai m. meiits ne -"omprerd p^ seu lement la arme, de >erre et de mer, elie ii tie.se aussi les arme nens ussi.il ne i*ut peint dsesprer de 1 neas. Une sous corn nitsioa a ti avenir, et le courageux l'envisage nomms pour ctad er h qjjcst'oa d: vec staii ; Il ne fut pis satifait l'-mpioi d^s aroplenes dans cette le son calendrier .... Bah! des joots comm SMOU meilleurs viendront ; Ils seront les Mi UnJciwood est d'avis qu'oa bienvenus, car ils apporteront avec 1 e limne pas le service arien mais, os noo seulement leur sou ire, au contraire que l'o.i favorise la cons mais encore le baume qui panse les uuctioa cons.aute tt sans limite de oleesures morales, dtboires, dcen cts vhicuits jiarce qui 1 considre venues. Ces beaux jours seronr fai s que c'est un service en temps de paix Je tout et de peu de chose. Au matt que pendant la guerre l'emploi •de? ce sers la sensation exqure de des aroplanes tsl hmi. pai les c r icpiendre des torces, de se seau constances elles-mms. vainqueur con.re la maladie. Au ne gociant, qu uoe mauvaise arme .sis i deux do gts de sa peite, ce sirs J| es a\u:ts qui rttrouveiont ane vi liQ i^utur nouvelle Au travaileur, dont 1,1 Mm If MU ROV1E -\.e< j >umaux de cette ca •itile dplore la dmission de Mt B*rth'o aecrsHsira gnral du mi n ste d\ afttires rangres et font !'lri>e d: ce fo c "ionnaire qui eu' 'an* de su'c dans les affaires diplo mationea de l'Furope pendant ce dern irtl annes. (triant et Llotjd George PARIS—Le Pa'it Iournaldi que les premiers ministres Briani ei Loy3 G*o g', au oit" un; nouvelle entrevue avnt la runion du con seil alli Cann s in long chm ge a apais les mng es ressoutees, ce sera 1 tflsjNOches < brti dlai, le jjy. ux emploi de S; b as trop longtemps mact fs. A tous, D ^, IC D ,. nfi i, le buuheur d.vivra, de res M R 0^ £ ^ Banqud escompte a .er pleins poumors, le car dfit tcru ses g UKn f s Un dcret royal ge des soucis aui l'oppressaieat.tout nlodlbaat le< condnons du moratoI U joie du p.esent qui sourit.. ura a H P^x-tasiiMt : ceite modification permet aux maisons de Allons. i22, fais qt.e nous sob-uque de iUspend e euis paieyions sati;faiU de ten caRndner.qu; roeiJ t^ pendant quelque temps, jusdans la paix, la con.orde, le travail, q a a ce qu'eue a.t trouv I s m >ye s gaiement nous pansues t'adresst ^c faire lace i leurs ob g > o is.M notre bymne de reionu.issance et g t a garntie du mo alonum^ l s que ton millsime figure, en ch trs lle po 3 auts ont ttut d^ p enJ e la Itoiboyants, au Livre d'jr de lHubanque d'assaut. La pj.ice gaide ut m.ait I... poites. Cette etise a p ovoqu un baisse de dix points i la bouise. PAUL CHAUMET PARIS Ripoid nt une inier pelia'iou a la chambre au sujet Je laBanque de l'Indochine. M: Briarcd a dclar que Mr B;rthelo'. s'tti adress a cette Banque comme fo Kti Mj...i rcdu gojveroement mais p s ck nois, ei aux un .10 s dlaisser icu.sloijdaas u t< • n4U ds Chiiie, mais pou coat ccutr la cimpigoe auti-f.au aise au ou y m a t Mr Baaod ajouta qu'il est regietta b e que ta F auce perde un fonction %  aire comme Mr B-uh. ot. La chim bre voit uo ordre du jour de con fiance i vl, Briani par 355 voix con tre 117.U i..motion adopte ensuite recoiuiuabde d: persvrer daus les efforts pour m.! M'enir le crdit fran fiil en fiitrm Q.ient et de p)ui• ui.ie les peisOi.jes qui seio n iccomu'.s iv>p J.IJ J.' S de la faillite d. u Bauque. L) plus la chambre sci la Joii,.c.li 1 ii.nrusio.i de .a pu.. ique dans ie> questions ti inciie-. dclarant que les membiei du parle menet le. lonctionnaires du gouvei aement ne pourront appaitenir aux 1 8 P Janvier 1922 Aujourd'hui,'orsqus sonneront les louze coujs de minuit, un coup de raooo tir parle Fo t National ao•owceri l'anne nouvel'e. Nous prsentons, eeite ocraion. nus nos vœux de borkieur i non hirmants lecteurs et i nos toujours idorables lectrirsqui nous oat roiforts par d.s tmo'gaages de ^ymnathie et de confiance. A tous, Bonne anne, Bonne an^e / .. ^^"T^"^ •) faut pas oublier Janvier est la date de la H^aaicale du Lyce Ptioo r^si qu, ^ 0 j t v#ug dterminei ? r c e st que cette fte est celle J et s'adresse tous. It> ut e l'tieociation est Bvrr L llle ivclguer 1 nBtructioa, DjSi're centre d'une bibliotb l; us les travailleera de l'es |w '.* :, Tont des instruments ae U ','. : u i e sont.noas Is redisons, IqKemires dmarohes r*e son I '-i 1 S, ciale C'cun doi compreu mit te de lutr^Drise; et si I .'/T** comprend, nul doute que l^otf leais P uLr a,teiBdre ,e %w n Bft propose re rencontre | tnreillan^ ULanilBe On peut s'expliquer maintenant comment il est poeeible que, Fan prouver le sentiment de contrainte qui accompagne certsins devoirs accomplir, on aura l'occasion d* contribue! pour sa part l'oeuvre commune' Soyons fidle su rendez vous. Un 8 pense encoorsger. nn bien fsirw An temps o nous omm s toute notre sttitnde doit se rsumer n cette formule ,• Servir et Tenr T I doit tre le critrium d tootn stffo de toute action tociile. L \raicaie I s fait sienne. P S II nous a f i part que I gagusnta la loterie ne pourron* rentrer eo possees on de leurs jouets que It hndemain 3 janvier cuube de lencombrement que l'on pvot a compter,] Clyde Steamship C Forign Services f>*i*Gr*Nii Pailt venant de ZV-Forfc est attendu Port au Prince via te* port du iVori vers te 1er Janvier, — Il laissera le lendemain pour tous l n s porta d Sud.De Jacmel, il retourne)'a ici vers le 7 J nnier B laiss uni te mme jour uour M w-York v a OUJ tes ports du Nord* Port au Prince, le 39 dcembre 1921 1£. B. CLEMUJS/TS, atj*rOt gnral aoaseOi d'administration de socits Je crditpei^onneltement ou par Pin termdiaire d avocats conseils. Nouvelles diverses de ltraogtr BERLIN-Le journaux a lemands ti ent qu'il est probtble qn: le cou veruemtnt du Reich ne rpoadra pas par crit i la dernire note de lacosn ntssioa des rparat.ons. mais qu'il %  ntouMia des ogociat.oss directes avec cette commission pour solution aer de faon pratique, l.s questions pendantes relatives aux p.ochaines chances. PARIS La France, KAngeterre et u a Bulgarie ont nomm M. De U B ura comme arbitre du confia francm et anglais aux Bulgares avant ^ue la Bulgarie soit entre dans la gU p r RS 0m M f. al iV **U""9*> i^ARlS M.Lloyd George est arriv i Cannes. P\KIS-M. William Keen.de Phi aie phia. et Williams Hjniy We'ch le Baltimore, ont t nomms mess bres trangers associs de l'Acadmie de Mdecine de France. GERVIKRS Ua tube de vapeur a fait evplosion dans une fabrique Je cette vile causant une grande taaOOC et b-filant gravtment une quincaine d ouvriers. Les Cours PARIS 29 S erling 53,43 Dollar 12 48 ni NEW-YORK,, -t-rlli&JI, ^ f '*nc 11,47 Soire Thtrale Bans le courant du meis de Jas vier sera reprsente une pice en ua C e e 5, en vers de Cturl Moravia : Le fils du tapissier C'est ua pisode de 1a vie de Molire. Varils 1 DIMANCHE Noblesse obliqe ET Les Boulingrins Entre 2. .0 LUNDI Reprsentation de gala /oir le programme devant CinVarits. ~


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05563
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 31, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05563

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text


iim iao lit 4^55
l'or ta frjiu^jLti
DIMOTWR mOPRlAfAlRE
dment M4GT OIRF
NDMIR'I 20cE(fTlllBS
Quotidien
Kam^JjSl Dcembre 1021
Un grand a 'a chasse aiuie
mieux tuer un sanglier
qu'une hirondelle ; je ne
ais pour quelle raison?-
Tuas la voient.
VAVVEN AJtGUfiS
KCMCT10N; Rue mfteainefi tJtHUb
Actualit
NOUVEL AN
i Nouvelles Erangres
Par Cable
Ira bien une soixantaine d'un-.
jdq lac eur dea Postes soumit '
^cinquime nge 1s po
de la auearde q travaillai
[Que dsirez-vous, mon ami ?
oo vent voua amne ? Measa
i Maciole, accourez-vous m en
les trsors ? s'exclame Mory.-r
ire facteur ahuri.
0 Diau, Monsieur Morger.
tout simplement, comme
devou8!orTnr,8vec mes voeux
idrier. l'occasion de l'an
|qot commence Ca sont, vous
I, DOS petits bnfices...
calendrier ! Vous osez
ao caieodner t.. Je devrai-
le refuser. J$ n'ai pas t sati
\k dernier I
iplais-jute boutade peut-elle
luer vaoa, lectrices et lec
if Avez-vnu t satisfait de
calendrier, cette anne 7 1921
laaae-t'il a ne sorte de recon
ce ponr les joies qu il roue
__i, des regrets pour sa dlupsr
t.- ou as fin si elle comme
sept en soogeaot que l'J2_
jouis meilleurs que ceux'
tut de s'couler, que I ai
i sflairee, de voire saut, vou*
ira'plua de satisfaction ? o
(SMotchitcuo fait on bilan L-
ot, aoucieuaHiiiiit, exammt
livres, noircit de chiffres des
Idapspier bUoc. La mnag*
t i0ua les petits vnements de
[es familiale. Du bas de laioe Ml,elle met jour et compie
prcieux billets mis prudemmen
[M, Dieu ssit au prix de qoeile
Doal Et sen coeur a an peu
mt la vos dt o-a papiers
pares sligouquia qui, pour eilf
entent tant daigent amasse
par sous, de par la aage veitu
llsrare et de prvoyance. Le prt
thaulie songe sa Mtuatiou, a
navaii. Paifoia, aussi, uo toui
l'assige : Ce travail qui, pour
\jt>_ les siens, est la scurit du
lia, ne fais t-u point dfaut'?.
ut tomber malade, que
Isvsnir de ceux qui l-entourei-i
lpteoi aor son g*in ? Que f
' sa femme, ses enfants t.. foui
ils se suffire, si la fatalit vou
. Il devint incapable de gg ei
rts ou s'il disparaissait ?ujm
1l-il de vux pour conserver
encore la saut et le tia
i assureront l'avenir des siens !
(fi sa cette fia d'anne, vous
pearqsoi chacun peut se

poser cets question : a Ai j t m
!' ti fa t d mon ca eudnei ?.. C lui
* de 1922 m'ap>.rttera-ft les mm
" joits. les mdita satisfaction*-, o j
me rserve i-il tourmen-s et ds s
trs ?.. Qui peut rroadie de 1 av
nir, qui m assurera que, dema i,
de lhomme heureux que j* su s,
ne sera pas ua dis -spr b is osi
l'intoitnae?. J'ai peu\ oui, j ai 1
k la Confrence
de Wnshi itjto-i
WASH^NGTO^ 29-L- d g m icains, du o n I q es o-is
navales, se sont rn is le ti t 1 J 1
!e but d .irtv'p .-r i 1 1 so ti > 1 p *se-i
t-r-e par U s.iat^ur Rau 00 crnsol
op'oi des sous-matins le te rso
lu ion se b>tne a lgler l'en >i dei
sons m. tins et s'oppose 1 ugmen-
tion c"u nomb:? d is n^vie* dj
peur de cet inconnu 1922 Peu- commerce. Les de'^u* Vglais ap-
dint les douce mois d- son volu P ouv-ent la propos-Moi. mus les
tion, combieode moments de bo d ai franais, 1 Uiens e< ion.; 1
heur raaccordeia t il ? De comb e sabs inrent dclarant qu'.I soumet-
dheuies de soucis et de peines ce traient cette question la commis
tera-l il pas paytr ces rares iottMta 5100 offic elle ucs exper s nav > s et
'I ? y jl!l daQS ce'iui's Juraient s ils devaient votf
i.aul A qui, pendant ses 365 pour ou contre, four ce motif U
sance fut suspet due tt icnvoye i
ce soir*
jours, donnera 1 chacun son dis
pcln de joies et de tristesses, et
quel sera mot lot dans cette distri
bution I-.
Vbtla ce que chacun peut se dire,
que hacun peut craindre .. Ma*s
WASHINGTON La liia.ioa
des ai m. meiits ne -"omprerd p^ seu
lement la arme, de >erre et de mer,
elie ii tie.se aussi les arme nens
ussi.il ne i*ut peint dsesprer de1 neas. Une sous corn nitsioa a ti
avenir, et le courageux l'envisage nomms pour ctad er h qjjcst'oa d:
vec staii ; Il ne fut pis satifait l'-mpioi d^s aroplenes dans cette
le son calendrier .... Bah! des joots comm smou
meilleurs viendront ; Ils seront les Mi UnJciwood est d'avis qu'oa
bienvenus, car ils apporteront avec 1 e limne pas le service arien mais,
os noo seulement leur sou ire, au contraire que l'o.i favorise la cons
mais encore le baume qui panse les uuctioa cons.aute tt sans limite de
oleesures morales, dtboires, dcen cts vhicuits jiarce qui1, considre
venues. Ces beaux jours seronr fai s que c'est un service en temps de paix
Je tout et de peu de chose. Au ma- tt que pendant la guerre l'emploi
de? ce sers la sensation exqure de des aroplanes tsl hmi. pai les c r
icpiendre des torces, de se seau constances elles-mms.
vainqueur con.re la maladie. Au ne
gociant, qu uoe mauvaise arme *
.sis i deux do gts de sa peite, ce sirs J|
es a\u:ts qui rttrouveiont ane vi liQ
i^utur nouvelle Au travaileur, dont
1,1 Mm
If MU
ROV1E -\.e< j >umaux de cette ca
itile dplore la dmission de Mt
B*rth'o aecrsHsira gnral du mi
n ste d\ afttires rangres et font
!'lri>e d: ce fo-c"ionnaire qui eu'
'an* de su'c dans les affaires diplo
mationea de l'Furope pendant ce
dern irtl annes.
(triant et
Llotjd George
PARISLe Pa'it Iournaldi que
les premiers ministres Briani ei
Loy3 G*o g', au oit" un; nouvelle
entrevue avnt la runion du con
seil alli Cann s
in long chm ge a apais les mn-
g es ressoutees, ce sera 1 tflsjNOches
< brti dlai, le jjy. ux emploi de s;
b as trop longtemps mact fs. A tous, D^,IC D ,.
nfi i, le buuheur d.- vivra, de res m R0^- ^ Banqu- d escompte a
.er pleins poumors, le car dfit tcru' ses gUKn fs Un dcret royal
ge des soucis aui l'oppressaieat.tout nlodlbaat le< condnons du morato-
I U joie du p.esent qui sourit.. "ura a H P^x-tasiiMt : ceite mo-
dification permet aux maisons de
Allons. i22, fais qt.e nous so- b-uque de iUspend e euis paie-
yions sati;faiU de ten caRndner.qu; roeiJt^ pendant quelque temps, jus-
dans la paix, la con.orde, le travail, qaa ce qu'eue a.t trouv I s m >ye s
gaiement nous pansues t'adresst ^c faire lace i leurs ob g > o is.M -
notre bymne de reionu.issance et g t a garntie du mo alonum^ l s
que ton millsime figure, en ch trs llepo3auts ont ttut d^ p enJ e la
Itoiboyants, au Livre d'jr de lHu- banque d'assaut. La pj.ice gaide ut
m.ait I... poites. Cette etise a p ovoqu un
baisse de dix points i la bouise.
Paul CHaUMET
PARIS Ripoid nt une inier
pelia'iou a la chambre au sujet Je
laBanque de l'Indochine. M: Briarcd
a dclar que Mr B;rthelo'. s'tti
adress a cette Banque comme fo k-
ti Mj...i rc- du gojveroement mais p comme secrtaire gnral des affai
tes e.rang es et que. le .lgramme
quoi 1 p oebe i Mr B.-rthe ot, tu
envoy: en Lidochme, non pas-pour
co.istil er aux -athj.i 1 i> s ck nois, ei
aux un .10 s dlaisser icu.sloij-
daas u t< n4U ds Chiiie, mais pou
coat ccutr la cimpigoe auti-f.au
aise au ou y m a t
Mr Baaod ajouta qu'il est regietta
b e que ta F auce perde un fonction
aire comme Mr B-uh. ot. La chim
bre voit uo ordre du jour de con
fiance i vl, Briani par 355 voix con
tre 117.U i..- motion adopte ensuite
recoiuiuabde d: persvrer daus les
efforts pour m.! M'enir le crdit fran
fiil en fiitrm Q.ient et de p)ui-
ui.ie les peisOi.jes qui seio n ic-
comu'.s iv>p j.Ij j.' s de la faillite d.
u Bauque. L) plus la chambre sci
la Joii,.c.li 1 ii.nrusio.i de .a pu..
ique dans ie> questions ti inciie-.
dclarant que les membiei du parle
men- et le. lonctionnaires du gouvei
aement ne pourront appaitenir aux
18P Janvier 1922
Aujourd'hui,'orsqus sonneront les
louze coujs de minuit, un coup de
raooo tir parle Fo t National ao-
owceri l'anne nouvel'e.
Nous prsentons, eeite ocraion.
nus nos vux de borkieur i non
hirmants lecteurs et i nos toujours
idorables lectrirsqui nous oat r-
oiforts par d.s tmo'gaages de
^ymnathie et de confiance.
A tous, Bonne anne, Bonne an-
^e / ..
^^"T^"^
) faut pas oublier
- Janvier est la date de la
H^aaicale du Lyce Ptioo
r^si qu, ^0jt v#ug dterminei
?rcest que cette fte est celle
J et s'adresse tous.
It> ut e l'tieociation est
BvrrLllle ivclguer 1 nBtructioa,
DjSi're centre d'une bibliotb
l; us les travailleera de l'es
|w '.*:,Tont des instruments ae
U ','.:ui'e sont.noas Is redisons,
IqKemires dmarohes r*e son
I'-i 1 S,ciale C'cun doi compreu
mit te de lutr^Drise; et si
I .'/T** comprend, nul doute que
l^otf leais PuLr a,teiBdre ,e
%w *n Bft propose re rencontre
| tnreillan^ ULanilBe
On peut s'expliquer maintenant
comment il est poeeible que, Fan
prouver le sentiment de contrainte
qui accompagne certsins devoirs
accomplir, on aura l'occasion d*
contribue! pour sa part l'oeuvre
commune'
Soyons fidle su rendez vous. Un8
pense encoorsger. nn bien fsirw
An temps o nous omm s toute
notre sttitnde doit se rsumer n
cette formule , Servir et Tenr T I
doit tre le critrium d tootn stffo
de toute action tociile. L \raicaie
I s fait sienne.
P S II nous a f i part que I
gagusnta la loterie ne pourron*
rentrer eo possees on de leurs jouets
que It hndemain 3 janvier cuube
de lencombrement que l'on pvot
a compter,]
Clyde Steamship C
Forign Services
f>*i*Gr*Nii Pailt venant de ZV-Forfc
est attendu Port au Prince via te*
port du iVori vers te 1er Janvier,Il
laissera le lendemain pour tous lns
porta d Sud.De Jacmel, il retourne)'a
ici vers le 7 J nnierB laissuni te mme
jour uour M w-York v a OUJ tes ports
du Nord*
Port au Prince, le 39 dcembre 1921
1. B. CLEMUjS/TS, atj*rOt gnral
aoaseOi d'administration de socits
Je crditpei^onneltement ou par Pin
termdiaire d avocats conseils.
Nouvelles diverses
de ltraogtr
BERLIN-Le journaux a lemands
ti ent qu'il est probtble qn: le cou
veruemtnt du Reich ne rpoadra pas
par crit i la dernire note de lacosn
ntssioa des rparat.ons. mais qu'il
ntouMia des ogociat.oss directes
avec cette commission pour solution
aer de faon pratique, l.s questions
pendantes relatives aux p.ochaines
chances.
PARIS La France, KAngeterre et
ua Bulgarie ont nomm M. De U
B ura comme arbitre du confia fran-
cm et anglais aux Bulgares avant
^ue la Bulgarie soit entre dans la
gUprRS0mM f. aliV **U""9*>
i^ARlS M.Lloyd George est arriv
i Cannes.
P\KIS-M. William Keen.de Phi
aie phia. et Williams Hjniy We'ch
le Baltimore, ont t nomms mess
bres trangers associs de l'Acad-
mie de Mdecine de France.
GERVIKRS Ua tube de vapeur
a fait evplosion dans une fabrique
Je cette vile causant une grande ta-
aOOC et b-filant gravtment une
quincaine d ouvriers.
Les Cours
PARIS 29 S erling 53,43
Dollar 12 48 ni
NEW-YORK,, -t-rlli&JI,
^____________f'*nc 11,47
Soire Thtrale
Bans le courant du meis de Jas
vier sera reprsente une pice en ua
*C!e e5,en vers de Cturl" Moravia :
Le fils du tapissier C'est ua pi-
sode de 1a vie de Molire.
Varils
1
DIMANCHE
Noblesse obliqe
ET
Les Boulingrins
Entre 2. .0
LUNDI
Reprsentation
de gala
/oir le programme devant Cin-
Varits. ~ *


-
ri V
r
Rassmc
lioneiear & Madame Andr St
?rramand noua fo t part dt la nais
anp hier 11 bearea dn aoir da
lanr fia Antoine Grard, la tavi
at 1 euf jui te portent bien.
-~,"-~ _--------------- i ^^ iji
Union Patriotique
Monsieur leDirecteurduMatin
En Ville,
Monsieur le Directeur,
Nous avons attendu que la not
invraisemb able, publie dans votrt
journal propos des conclusions du
Rippo t de la g m mission Snato
riale d Enqute,lt oficieliement con
firme, pour rendre publique" 1 ei
semble des populations qui ont ad**
r a nos desirata patriotiques ne vont
pas manquer d y opposer
Comme cette coraaatioa tard*
jusqu' prsent,aous tenons i ce que
partout Ion sache que l'Union Pa
triotique proteste avec md contra les conclusions attribues la
Commission Snatoriale dEnqu e,
en attendant qu'y rponde le cri un
nime de rprobation du Pays tou
eper
Veuillez ag er, Monsieur le Dire
leur, mes meilleures civilits.
Georges SYLVAIN,
Administrateur-dlgu.
djnsatt.aKt
PHAR]\IACIE
PRINC/iP A LE
M. c/nonne
49. Rut KtAUVUM
O Z p/.r, s
vc; ; .1.
le wnnron \ u ; ai do uoxbi
Prjuiis t'fs I m liras arques
et toujours de Lniukm lra>:hur
UNE BEULE Q\ M.ITK :
LA MEILLEURE -
11 f vC. 4
^* "**"-^^ ^fc.
Parisiana
IIMANGHE
JOUR DEI'AN
2 l'rouramraeg Merveilleux
."* heure p. jn,
Matine de Gala
Knlree : G. 1 00
PROGRAMME
Dick And Jeft
La Maison lectrique
En 2 parties
Sentimental
&
CHARLY t Le elbre
Joue Carmen
A fc" heu 11 s dn POlf
Entres ; G 1 50
Balcon ; 2 gourdes
Alciitfor i la vie dure
Fn 2 parties
k
Le songe d'Evelyne
Celni qui v*ot vivre Devt heures
d'art, ira voir ce iilm dont la vue
aeule peut vona donner une ide
axrcte de aa val.ur.
En Ces avre Norme Talsdge
RAYON BPHOIAlt
POUR LES COLONIES
DItOGL'KItlK, IlIlllOKlSTEIUE
SPCIALITS
Franaises et Etrangres
SELS DK QIIN1NK PURS
Tous produit M flacons,
ampoules, comprimes, cachets,
SOLUTIONS KTPODKBUIQTOEA
BANDAGES. CEINTURES.
RAS A VARICES
APPAREILS HYGINIQUES
pour tooi anges
APPAREILS ORTHOPDIQUES
Seringues hypodermiqm-s
PHARMACIES DE POCHE, OE VOYAGI
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Onim.unes, etc.
'TOUX, BRONCHITE, CATARRHES.
I /4a# Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament. Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament c'est
plus que probable qu'il faudra recourir
L'EMULSION DE SCOTT
Prochaine soire
Le 3 Janvr piothain, La Renaie-
pamo donner une grai de aoire
TrKtiale vc : La hommea nou
veaux ef deux nouvelle comdies
de Pollui Paul. RKY tfl de I pai-
tie.

Projets de l'oc tares
et tout renseignement*
W demaiulr ttd*eeto
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RiAlIRIri
88-90. BOULEVT I SLAS70POL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni .-il France ni ' i tranger
Sea Side Ion
Restera ouvert
toute fa nuit
A partir de E heu a ^n tro--v ri>
<1i'* >nipei8 f oida mi pi m dp t 51
-t '2 dollars n>i qu> ssaieus g*ri >
I dollnr.
N B- Il est prf^rablo de retenu
aa table peur les soupers
MUSIQUE
Viennent d'artivir
Petites ihatsts pliante a ioi.ds >
loue qui coti vu notai bien pour
Met-fce de Minuit.
fanaux nukle peur pour
i*urd< mai er.
Ma lanc ynur >piculatturs an den
ru Llcluu** tu tuivie pour pou
vfcllIfcUbt fclcOol.
,gJsmp* d nuit ''Clow" de etc
cb.z HENRY STACK
Hue du }uat en (au de la Gar
1
Lug()
L. Prcetsmana- ggeraolm ]
Offre I--8 articles auivanfs i l'occai'ort dts le es ;
Chamragne Chai le* Heidsieck ; Hoideiux-Q nna ; iubonnet; Wit*
ky ; Gordon Gin; Ver mou h ; Cognac; Li |ueura 'rauiisea asirtitf
Honsrrves de i Mite aortes ; Conlitur* Chocola ; Lait tt Farina
ic e Ns l ; c cao Pe ts ; Bvir Ai>faflur ; Pari r, Beurre Blui
Ki '.ioi Loipn ; F- irjui. ri* Ge'I lierai : Vii roage e* blanc ta
barriques et en caisse; V ns d'Espaga ; l^a franais*, danaias,
allemande; Cig aiiaa xnglaiafs et arnsncainej.
extrait rivera pour liqueurs e- Si oos
Pkoiographaa et B sqiet Colaaabia
Joua*, /...
^saE^Kii.:
t^-ni-rr-.
o troufrrt rh'c Mtdi.me '!
nery Dejoie, PMI Basai* CeiiUBle, ub gianrt stock
juatta ainsi que daa Minelta de
ou e btao. pour Arbre de Njel.
Funrailles
Cet apts-raidi amont Heu i la O
tbdrale les fucrailbs de Anna i(n
lacquts, dcde h er soit.
I e convoi paitiia de I? tnaisor
rronuai e, bifS argle des Roe* de.s
Qsats et Dr Ai b y pour sr if ndre
i 1 Eg'ise.
Loodoliaces aux patents prou
ves.
Annexe des Caves de Bordeaux
La Meinon E DKKKIX n^o-i-o k ai bi^oveilUate clien''i quais
Rayon de la PAtissario f raaijaisi ln-n pvirva. cou mace* asf
vente partit de lundi 12 I)1 u b h Vous s pri de venir visiterr
La maison noit des cummauj s pour mariHga.s bptrnes, etc.
^iit i>%erit fn n i e
Richard Pelers
RUE D LEGALITE \W2
Spaialit^a dn b^nbona flja
VOL AU VIN ,
Certes r houx la crme
fts th'-uris tou b UD marina
A veare on bau f tat.ei an bntfy Maraf aaiiaiaaot. becs sont pun- en van et porta mou
Olida Paris
Jarrbon Olida
Char;uterie, Sl^ions, Chouciau'e, cinservs d'. viande.
Fruits Foie gras tuff-Po'ssons.
Les produits Ol IDA sont en vente chez ;
MM D reix, B N. Sala & ^o ; Lope Kwere, El E*tve,
Simon Virux, A'frpd Nouveau B xaid ; Port su PruMaf.
Ferrandii i N p ure. Berminp.h'm, GoJatiSD1 ; Csy s
Alessandri, lavau. Prosp^ri, S:hefctioi. Snel i, Lh h* i;^ii) Hrtiea
Vo'ny Paoltrs I Bro h-rs, Mmt, E. Vt Gl-s:a et C)Si'Ot Ma'C
B un, D'nies. Lemoine, farmel
Gousse, Tovar, Dct, Mi-agrje.
Boutg'in, Lacmix, Biyjrd, ^casca!/H S M ch ) Gonaives
Agents Gnraux : MM MAG^AN \ k DUPOST
i"] Rue D'vioud Pans
Sous Ag-nts, MM Ej. M CLES :A k :;c St M rc Hati
S'wdreeaer la remue
Amricaioe.
\Wi Ruh
nom en gianile lettre
Pas de succursale.
r
pour lez corna intimes de la fetT[Uri
La CYRALDOSE est 1 'cnf.-p!iq-.:
Idal pour le voyage. Ellr se p" '^c^tc :i
comprime stables et bOUtogltes. Cl: i-
que dose Jete dar.a deux lt.:s c". U
ne us Jonne la solution partants que 1j
Partslcrsne a adopte peur les sc!::s .'.
tucls de s: ptrsc-r.no.
s i > 11 q . min eautiHiua. Si
r. '''!. , | \ t : tan, d'
ihyn I ii". . T I 311
|I9 1 I
L'antiseptique an*
tout* tanins doit
avoir sur sa tlit
de toilcite.
Avis tous les client:
De ia M.iso.. Bicji j Frres
Comme la Maison Bijio FRRES est en retard pour les Etreooes h
tuelles de fis d'anne ? E le met i la disposition 4e ses clients et 4a pal
an trs grand assortiment de Bonbons ns et chocolats de premire
que e drages au quart du prix*
Accourez et visitez l'talage qui rrpuira tous les enfants
On trouvera galement des Pnei
marque Hood vritables
30 x 3 1|2 Plain Or 18
30 x 3 1,2 Lord 2a
30 x 3 1|2 Fi reatone 18
32 x 4 Cord 44
33x4 Mj
Tubes
St.'jc tp\\::\ iqua
la
GYRAJLp^el
i
la
. i i a
| a.i ., -.i

OveUi
la
C YfA \*LD088
i i
i .
n .( !
, tt
3t x 3 l|t
82 a 4
33x4
rS
5
8
Eubl I '
f>.,ri. .: -.i.-
t ru
IftllUn A HOrff, aatau aWtJB 78 Rue fa laijasia d* l'lUt
K3
.irrl
Un grand reste tVargenUrie garanti
suprieure de g* 60 vendu J
hourdes 20 ia douzaine.
^r_-! ^j
i
Pharmacie Centrale
Produits de oui* fraichut. Eieution promue si sotji)?
ff^WKWwe* SpdoliUs pair latKw Im miUdi* L
_
-\


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM