<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN U. S. Navv News jCin Galaaf 2'd Dcembre MOSCOU— Le taux del mortalit deoe las districts ou svit la fa mine eo Ratsie s lve rapidement Plus de deax cents victimes sont enterres chaque jour dans U rgion de Sara'onL'Administration du S j cours amricain est mort l'hpital de la Marine VILLI DE PORT AU PRINCE Arrt Le Conaeil communal des Cliantreal La pluie ayant contrari la repre p ort au .| r ioce, l 14U J cemb r e 1021 ,, r m '"ite de 69 ans seatauon d'ain. la dtredten, pour y i 8 ar ii e i eg 103, 1er et 2sne WASHINGTONL'n eu^gwation ddoram ger ses clients, (f do-ne, ce alinas; 104 1er alina, 107 de la a t faite que le Prsident Hrding scir, 'e mme prog-mmagnaen Constitution du 19 luin il, commue la sentence da leader nr-.iat d un dgui. lie Debbs, si b ssaat nne priode L'entre sera mise o 2$ d'emprisonoeraen* au pnitencier f*A DartM doigts par la cordialit des poignes de mai ne qu'il eut recevoir Wa* inngion. WASHINGTON — Des rapports leus ici de New-Yoik, Chicago et d'autres gros points eu Ion fait des emplettes indiquent que lea emploi tes faites A 1 occasion du Chnstmas de cette saison ont buse tous les re cords et les aotorua en exposition de marchandises disent que c'est letour la prosprit. WASHINGTONHarding a sign/ le bilJ appiopriant '20 millions de doi lartf poar Tacha', de grain* et d ai trs loin : LUI >-H pour secoutir le* russes allmes. Les achats commen ceat de suite art A i 11 — Deux Liteaux de gaerre •aglaisont reu deoidie*de se rendre immdiaiemeut en Egypte Dau tiea unit* de la flotte mditer anneenne, d'api s les ordres reus dovent laisser, dans le plus court dlai possible. WASHINGTON— Une suggestioi g t lai e par la dlgation talieant d'dMsyer qu une confrence en vude pua laigea desseins soit appele d nui, a dit que la chose importa accora lie a t la dtermination des deux pays d'agir ensemble. MADRIDIl a t officiellement annona qu la ba'aille dans la rgion de Melilla jeudi a t extr Vient de recevoir un nouveau memeat rude, mais malg' la dfen ter al, presse, lett-es neuves. d-vers se d artillerie desrebelles marocains, instruments pour ls travaux de Entre deux maux.,'! I'-K espagnols sont rests moitis de la Situation. MEKIDEN CONNGTICUTMrs Harnett D. Lucas de cet>e ville et George L. Elmer. de Providence tous les deux gs da 87 ans, se sont nuies ici. NEW-YORKLss autori es des douanes ont annonce qu ils avaient dcouvert bord de bateaux eo ra de un quipement complet pour la fabrication de liqu'ura etdes tiqoei tea imprimes contrefaites qui doi vent tre vendu s comme des chose* eilee tenant en coo'.rebande de l E iranaar ROMELa Chambre des Dputs mental a rejet la mention pour la reprise 'ion. les relations commerciales avec la D'^n's Russie oar2'20 voix contre 88. WASHINGTONL appel de 1 An gleterre pour l'abolition des sous mirios a t prsent la Confren ce de I Armement, mais n'a re-i a i une aide des sa'res puissances L'oiateur pour le Jayon a luon lu HB il regardait la proprit des ao.ts maiins employe comme une Ugi i ne et valable arme de force navale et qu'ils taient opposs leur aboli sir d-re droirr-ss tion. L Amrique n'a pria aucune pos ture finale sur la question, mais a icdique qu'elle favoriserait la rten tioo dea aona mirins sous de tels Vu l"8 articles '25. 20, 27, 29, 30 37 a 38 1e la Loi Electorale du 4 Ao19I9; Vu les article" 9 et U de la Loi Commun le du 0 Octobre I88lj Considrai! qu il incombe nu Con i u **'' Communal, selon le disposi G o Vard est acclam ctum Uon8 f orQ eiieg des lois ci-dessus p #i <\> bo<* pour 1 9 21. eno-.cees, l'ob'gation de veiller Plus de mille goatoH s> I s -ga | ea r etfice application, en vue des ges i la revanche de Diman ae pio .urer e fonctionnement normal des cna ; a prochainenpraMona *•• orales, ARRETE CE QUI SUIT: A. 1. Le Dix Janvier vnl Neuf Cent Vingt Deux, en coi to mite d-l'article 23 de la loi Electorale en vi 'gueur tous les citoyens rgulire -ment inscrits sur la liste d inscrip tio i d une sjetion d-) vote et munis ma' de leurs cartes d lecteurs se runi IOI t au local qui ara ultrieure mfnf dsigne pour former l'An Art. 8L'lecteur rerattr bulletin pli au Prsideat anit posera dans l'urne ap.< 8etrB rqa'il n'en recle pas daat suite le Prsident remet sa c./ votant. ^ n Art. 9 Le scrutin ne dura joar de sept heures du aunn F, heures du soir. An. IO. Au coup d; ciaq rts, le Prsident uu Bureau E, rai dciaiera le sciutia C'OJ. 4 -eue ddaratioi, aucun vote'ae' ta ei il ser* pro.ei au dpoai ment. Les deux Rue lionne-Loi Primaire lectorale de la Nous av ; ons fitii d exprimer nos sentiment' sur l'emprunt dans not r e di'oriai de amedi, lorsqu'il nou a ' donn de lire dans le < Nouvell'S'e • le point de vu gonvrtiefur cette importante ques notre font-re, — qui e dit srement autoris la qu'-tion con'S erait pour 'e G^uvernem 0 "! choisir entre l'emprunt et le mainti'n r'e 1M. MIhe-^y au pos'e de Conseille 6 q •• Ge alternative a'init ti 4 c-n do-ite i ugg v, e ao Gouvetrem'*"t iml CIQ pjr 'a per5ista">f** avec laquell* le Prsident de la R l pub que ? tmog-' son d luxe. Ele se tient la Qilpoiit on semb e du pub ic pout des 'tavaux en tous Miction genres> r | A t. 2-Le but de cette convocation i d e ''Aseembiee Pnmaire est d'eli e ili.t'uU'intau scrutin d liste e < a naajonir rela'ive des lofl ge-, les fl M iiibu s du Cou < il Coiumui al de ju-au Pnuce, le mandat d-i Co=atil ei'stanc prenant h 1 le 10 Jan vie r 1U31, Selou le vosi de U loin titulion Ait 3— Chaquevotant pnrtera su* on bulletin -i-voie au'ant de nom sue de Conseillers Corn ounaux lire. AiiA Aux jour et heure flx^s, les oprations ont dindes dinh chique section de vote par un bu reau qui ouvrira l Am mb e, -ecevrles bulie-Kis, procdjia au d vomi lement du s-:ru in Art. 5 Le Prsident du Bureau Electoral, ayis avoir ouv rt les deix urne-. mon'r l|''teneur a rjLasemblee, les int ce dbirr?s de l'emprunt l'Ang'eterre soit soumise. J de ce haut fonc Praident annoncera Vouvertuie du user des P<> uvoirs que lui coat tionnaire amriain de qui il prscrutin. ; l es articles 57, 58, 59, 63. 61 1 tend avoir ri Je g--ves ffontf. Artti Les „| ec eurs s'avancront : d c 4 b Lo E ,c 1 0fcle da t 4 ^ 0 A , Il paV, d'ap-; toujours no're ern la fii^ devant la po te principale. A'i 15 — Le prtseut MIVM i 'e, que dr-s le Gouvrnem nt on du bureau le vo'e Un s j ul sera in aop'ob ou -In medi preae lirement dessous-mariua et bateaux anxiliaires. PH1LADELPP1 Le contre ami rai John Kenuedy Bar tin eu retraite •x-ingnieur en chef de la Marine *b r irodun MI prsenter aa cnte au Pr 11 *4 l u r era ei:ut i Varils I MARDI i es Mystres de ]\ew m Y ork Suite MERCREDI Volont d ?prs le jrtm-an r>e G. Ohnet IEUDI trenoes d'Arys "X Cin Varits Grand et beau succs hier. Dan' de magnifiques dcors a t reprsen i le conte en vers compos i l'o^c sion des ttes de Noe'. Le public a applaudi encore une fois Taldy.Guitton et Chaiton qui se sont surpass s Compagnie des Pompiers Le lieot. Beal qui tait i la tte de la Compagnie des Pompien est sppel un autre poste. Il a t rem plac par le MeutRogeis. Tout !e monde est d'avis que. se trouvant entre deux maux* on doit toujours choisir le motnd e Mail, dans le cas actuel, quel fst vritable ment le mo'ndre ds maux c-fe 'es quels le Gouvernement amricain -Le chauffeurs font parler d eu. : Legrand %  '•! ^O-n aln i i hoiv.r, si >S Jean renverse une femme du peuple— Le tribu f>f4 OU de notre C0 f e est accepnal le condamne. t£> ? Le G uve'npmen actuel, qui n'a Petites Nouvelles Port au Prince sident qui U communiquera aux au trs M.mures du B>'ent co forme* a oel es de la liste Elec-ora e, la cir>e sera dobi le I un des coins par le Prsi dent t remise au Secrtaire Olui ei, apri avoir inscrit le nom du vot 1 c' de Bon numro d ordre Uans la liste dmaigemenl retourne ra la cane au PiBideut la dil'i du Magistrat Communal de V I e tt 1e ia Gendarmene d'Hi F-.t en sance du Conseil mimai, les jour, mois et au qot su • Vu et approuv; Le Maeistrat Communal, D' ANNOUJ U SecrUairc dEtat dt llntiritur, B. UART GUliNAVf plus q M core la e'qu s mo s i faire en 1res du rays, ne >-ubii eiiore pen ie Coiseiiler fi — Le chaut leur Paul Bonnard en contra ventioa avec les rgitments est condamn a l'arneode. — Le chaufleur Robert Riviire, galement en contravention est aussi condamn a 1 amende Qrp .' ] a t£ .. ^ PS g — Le chauffur Edner Hall conduit une voi. . ture prive malgr la dtense formule du chel de peut-1' accepte' ae la Police. Ce chauileurqui iouMre de la vue sera (jant ce CrjU't dlai, examia par le Syndicat. — Le chaufleur Laudun Flii, conduit sa voi ture. Sans patente et san> liceace, il en condam n i l'amende. — ]ean Lopc, chaufttur, qui renversa uu tem ne, a Jean Ciseaux, r.ndra compte de soa action au Juge de Paix a — Que faisait Solon Avril, a minuit dans la cour de la daase Serna Urisca ? Quoiqu'il en soit, pivenu detenutive de vol, Avril est acquit t par le juge. — Olymptia Nicolas est jalouse Suprenant sou auri en conversation trop intime avec Uaina Denvil, elle se sert d'une lourchette pour dvore/ •a rivale.— Amende. — Les gens du quartier du Totte Marchand sont vraientent exposs avec Leone Augustin et Ccile Lajie qu. n'en unissent pus avec leurs guenave incapable lui-mme de m tu cnes agrmentes de grles de pierre^ t j ri p a : g U suite de cet incident. seisVn^.^ p,s,acb "' D9r lu, F,Ml il est parti pour lea. fatal. Unis sans —Un amateur d teles, Plurius Arisu, n'est avoir pris cong du (B uvernement pas plus heureux, ,, (t d ( y Cn p alDi j indiirsble, c'est L. PreetZiEaDggerjolm Offre lesan ; cles suivants l'occasion les le es ; Chimpagae Chai les Ueidsieck ; Bo-tiemx-Qiiiia; Dubonnet; ky ; Gordon Gin; Vennou h ; Coguac; L Jueurs franaises assi nancier. 'ogn d'ailleurs de lui cbusrrves tie lnites sories ; Conlituiv. Cliocola 1 ; Lait et Farl depuis plus d'une anne, — plu't i a0le \ es ,\^ c cao p eu ., s ^ uler Anguslur; Porl-r ; Beurr* Bl au. dgager le pays dans les lys R) b() j { ^ m |( rw Ge [e |(fes y, ro|ge e blaoC TCS& W SSli bm, r t •„.*; Vas d^g ie ; Bi ; e franais, froi;semerts quOnt pu eiister entre ' ' l6,,dj; C, e es "? ,aisrs el aiuncoiues. txir il ..i-fih p M.I iique.iis e M o t )b. 1 h.iu giapi. es et D s jiies Jalumbia dan leCos'ill-r fiome er et le Prsi dert de la RTb qm f.-n grande partie, d'ordre ner s onrel D'ap's les do.umerts officiels pub'is dans 'e t mps. M M. Ilhennjr aurait altr la vrit su dtriment de M Daiti h l h U nuit de Nol clat dans le dcor le plus ravissant qu'on puiste rver Sea Side Inn qui cfVait un aspect ferique. — Ren Faubcrt assiste tranquillement a une reprsentation de Cinma Varits quand on lui enUvc une des lanternes de sa voilure. — Le voleur Legramond Valm est pinc et la lanterne remise i son propri&ae. M> Eliezer Nelson trouve chci lut un blanc hollandais r causant avec sa femme. Scnes, coups, eu — A ]. ,n dausait eut une affaire arec Vepcena Batna.— a t f e SVeC U Pl'intervient Ncrologie T es iunrat'les de Madame Veuve S ani' 4 L) U GtftMNT OUSRISON %  vrtu TOiaii^ -•• r . CorlV rt LUM N.rw(t-Uara.h > .flr'i %  ',t.fl t '•• %  30 x 8 1|2 Plein 0 r 18 30 x 3 1,2 Cord 8b 30 x3 1i2Fireatonei8 88 x 4 Cord 4S 33 x4 c Tubes so 30 x 3 i,a Or 3 Hl x 4 5 10 xi 0 Vngrwd reste d}urgpnt


PAGE 1

LC MATIN MOI Shoc m CompanyInc ^^S Gasoliue & Krosine peau de vos l.ih"'lll 6l New-York Si vous voulez protger la chaussures, du?ibie us ,0Blez av0,r uu hrill8D OL Z S l^'i C0nserver la coulel "et la so— Fabrique spcialement pour les ._ tiusgenilemenduhighlife, ^protge le peau de. ch.us.ures conre l'humidit et k Elle en'retieleur souplesse e> consere leur brillanf ^£* m qM * M ^<' !" * i*un de io.t-s 6feo. Jeansme Offre sa ctxntiU les articles] excellent pour in ttct de fini d'anne : • Parfumerie I tqueur> •• Bire, Conserves ; Chocolat, (.i n [relus, etc, etc. | Phonoyraifus tl Chique Co ; lambia. Bureau de l'Agent Gnral Port au Prince, Md Dcetnbie 121 BULLEU.N No 125. Le steaaaer t Cea VV C Gorgas est tiei uu for> au l'une aiercre SI, i i* dctstbre 19^1, veuaut U' rtcttiubot de New Yo.k avec 300 louutade iiiaicbandista 3 psassgero 1J8 eue* ua le'.tics et partira d*i,s 1 api midi dn raiaa jour peur pur liistubai, C. L du te tenant ,0 B. iHO*n'iON Ag lit General n>o PC ,. '! ' l bIe P ur snn "dment ,vamag ui S 0 entasse oas le m. ror M ..ce a son rsmaeaeat parfait q !" etVle : fo^e ^ k0ns < u " %  EMN p us lt y a doue conomie ei avantage i n'ach-teque la OIT ,, SHfl L i Pour les prix, adressez vous Roberts Dallou & C Prime offerte aux Acheteurs 1 tube de Pebecco iar boite de chocolat La grande demande de chocolat en udre H.ghpst Furi.y de Lehn |SlMjS37£iS;£ t.fcproe 9 ue l peuple a M m ^Al5ir£tiM.w er a 6unne qua/t(c< dd/lanf oue co EAN miCAHDI It'tf npft JBI %  ''onreur diviser le pub'ie et „ %  J^* le commerce en pa ticuiirr que ii notant b boite de cbocohl en pgodre'l^jaaTS^ lighett l'nri y" de L>nh & Fmk rclamez Dr a,ai80neon8cia,eJRlcCAK i inbc Dentifrice Pebecco (le meilleur den1 Fetit Gcve le 10 D ^ wh ^ i9i icej. | Cbocobt est eu vente chez : Boit, Si. pi Vitvi, Phaimacitd Centrale Pharmacie l Sjourne etc etc. Pharmacie Centrale Produits de eute fracheurExcution promue, et ordonnances — Spcifis pour \outes les mddm J'ai l'honneur '.vier le public et le coraru'-rro en paittculjer, qu' partir dp c* jour je me suis r tir de Il lliisou M Nat olor i & Cie a laLEH\&FI\K1\C .. V ) P t chezLRJrUMW Agent exclusif pour Huiti 1 mi } MALAOUra GASTRO-INTriTIHALE. D'an 1M oulalnn,rivr lyj-ho'df Maladies H! Peau.il cn.Eczma. 1 uroaclo, — Qur.<*t",OH CJ:HTAINS par l'inage de r %  wtw [Le PLU.PUtSSA.iT ANTISEPTIQOJ %  mn Meroore DI Cuivra r'1'1 'il l'antiuviit tnltiHntl. i i %  •! our mariagep, baptmes, etc. A la Conscienoe Four les tree de fn d'anne la cordonne, etAI. Conscience met la disrosi IOU des f.inil>s des chaussures et d s sanda'es dt toutes beatts et i d;s prix dfunt toute concurrtree. La Maisto de. A II Ccn^ciencet est situe 1 la brand'Rue, a co' du Bureau de la Poste La maison r e ve une surprise i outachittur d'une paire de h*us uits ou de s.ndales Tous produite pharmaceutique el loin SmS^^S^ *MM.ne pharmacie Lysol, Pebecco deutilrice lactfflparcule. l'bulede foie de morue, Kinulsion, txirau, Ihocolat en poudre de L & F. c'esl exq lis Foudre Talcum L fV; C'est l'extrme SupfioriV bou maretie e'c. etc. Demandez le prix courant L.YSOL : le meilleur et le plus conomique d-es dsmle lanis IJM n ,1. ? l KS ei 1 l, P ,e J' d au8 l0U8 ,es Jf ra 1 ,s bdp tiuz. Ji\L paille cuillere de Lysol d tus une nin'e deau douue la solution 1 "Fo DEUX |oo IHOiS a oio na^es) ^ repr88nle emirun ,a centeaanoe.de deux verres ordi be i ysol s 4 e opoie pirticuliremaii. dms | d3 caada • k^ Mnn i -resdnuecl.s. Erupt.ons d. la peau. BwssurdT Pat ^iaS.i' aie. puurlhj^ue personnelle, la b. ett! l^b, hal ,t ''^ uresdeam ladea.la chambre d, l,a,u I, vrSwet le V J" Avant t l .p,, U bala )a ,e Po.r ceaui^rles bUure d^auim ux ei e( te/tir propret, auilu ,ux nh^nn aC T Chem f nlS 6l ,ea ldmpS **** le LtSOl a-iiUDOM plus quo dioa lo iS autres ai T imposa. A^cz i ujou.rs uje aouiioudeLystiid iui c i iq 13 1I1,more de votre appartement CAsmii Cocon sonnojj M proipectus 1 twtot iuc Loa H r***at AHW iu/AGi\G o' Roger # de tew America l'OUKHOGNE MOLSSEUX ROSE Marque : Nuits die dames, Measieurt, '••• HC HHK FLUGEL P 0 f" M EAUX GAZEUSES ————11 an a D'un manie :rtirni f>r •c rBRioiie orrr NMJII DC 50CO IHi Ofnandar IO. co-e!ogua3 iiius'ra % FLUGEL& C L'P. Creen Une* iONPHLS. N.16. A^CLET&Hftt Ne |tezn|,svos ieille fo npa de clupiiux nvosveux cliapeaui de o. Il , car en trente ,„ „u-' rn/nmi^T 2 1 68 rem t,re a "M*^ h UULUtUIJJS liquilnqui ;e fettd av-c uu pince 4 u dans toutes les pharmacies et fans tou es I s bonues mai ons Caeiai nuance d Btaue*' Dpt chez A. Victor Gentil Agent gnral oour IiaiU 1731. Hue du Magasin de l'Etat CAWrNTEh-MOrtTON CO.



PAGE 1

9 LE MATIN Faisons un Rve bOVQW.lS : Un jour rrW'it. Ai.*,!,t( • n" --i'jx, L'Amour 4c:>: It aiir. Dmiistj GTIONS s Fjitont un R.' r, For-Trot. V OU foi r e'rsl f"iinir (pirt iin nui rimant), EXTRAITS : Œilln, Une, Mitnpia, ViOltt.'t, CytUmtH, Joimm, Lttai. Muguet, lui. Htiolrtfe, Ckyfrt, Tonli'. i-i-i.if rlri f^m.. Parfum fleuri S' W 1 / V V RYS 3, me de U Paix PARIS UILUM A IIOUI-Aijdils ihMO : l'O. Rue h lafuii dt l'Eut -r? Pharmacie F. Sjourn „ t n r a n!i %  sas?* Bioloa ; e appl'Q^ sous u Dirvciuii d D ftteof * *• ^v mrn Le laVoraioir es' u ue.l mus liions d7 h n du m*fin 9 hfuwrt • s4pour . e MS rch*c ,s %  .. am yi prft*,*. dag, l'annonc* c* joint-, saut pi r le c ,, Wass^rmnnu et U cornu* .e W e-ScritQr, oui n* seront reues que le mardi d chaque semain a. q S'dre^r & Fhrmatie pour les renseigieuieDtr Analvsesd'urines et Sue gastrique, ReacW>n de Wasserraann Raction de Triboulet, iamen du sang et du pus Evaraea d>s matires fcales, Examen ue crachat lbimino raelioa Consune Ur^ Scrtolie Recherche de Spirochtes et de Ganocoques. te, etc. Grand Htel do France *m?*—* VINS provrnaiit dr. cl mrnt de B rs'r, p Bordeaux. ROUIE A Gourdes ."no le ga'l u BLANC 1 rj 00 le gallon VlASen bout ille des m iil-urs crus e' des Clvdwui N ptnj re omin*. L.quer.rs Fana ses tt VIT* d'Espatfle. Champagnes et Vins mouseus d J sin illettrs n.^njii s M nsie r l'ATKIZl, revenu den.i emer.l de France avec un m'riel tout'n'ut pour son llel, n-ient sa non brme et choisie Lnifie (iue /es prix spci'ux seront 'ablis pariir du 1er ftovem u'epo r les Pei)sios demi et l'eiisioi;i.t s du ni* i cnl pt is de voir le propi ilaire lui mme. i ERVILE la CARTE de heures du matin 8 h-es du soir l'rix trs modrs. VISIIGBE LE \\yUes raontehour Pour Flaiis F.leres et Jeunfs Fille*. L's II )n m n trouveront /a'e im "i des souliers blancs pour Tiiniv et • Chez Franak J MABTIN But du Maj/a$in de tSi-t En jaee la G/a 1re Viennent d'arriver Pelles ;ham pliante & fond A" toi Gnraux ; MM MAGNAN r fc DUPONi J7 Ru Oavioud Paris Si us Agents, M VI Ei M CUS CA fc Cie St Marc Haiti ^ "" Oui, mais ? (. e *t ai d p rester popa's re que lii*' R ho !" Alix R07 •• %  • l oor e "H toutes le* buurw de 3 n 'iO nut le G.lloo. ?0 ,, I. ,1H m Ame nonr BPS liqan autrieori 3 gouroea la noeip te f Lnoawl. cataS d & biO-staJo goirdea S-rop f.Dtsisispor .-I i G %U booetlls, U cei.ee de 12 boat#nie. 96 gnord-s. vTn de Bo dea x suprieur romgs • 4,ie par i gallon* •• blaoCG 5.50 Alcool p ur liqueurs a lo le gallon * mn'he • ool 1/2 legrarom* Eau de Cologne ool Vermicel o 0.80 ta livre The U( ta Date Tire Repaire shop\ JoutU /... O i trouvera rb z Madame D Enoery Ujoie Grand'Aue ea tacs de U nattofccie Centrale, un grand stock e joueie aiuai que d^a arrive de IOU e beaut pour Aibie de N jet. -r -ir *•' A vendre nn b'jae falah en aarfai At.*> un bnggy Mray eaea'easota. S trwai S •• rentre l^i Ru* 1 Amricain^ Rparati ns de loutes' marques de pneu* et tubes pour autos. Nous employons les meilleurs quipements ^$KSi modernes sur celle pl* m &SSS& CCa ^4 mrr^cy Pressez-voue le 8^o,k spuisf Apporte/ nous VO Pi\El)X TBOUBI ES et nous erons le reste ? HARBY R Kli\NE\ Propritaire i366 9 GvTBS. T ilLL^URS A: umi)0.\.\IEK.S i'atn^erie Fr?niie Richard Peters RUE DE L'EGALITE 1132 Spcial il f de birttas tt.ie VOL AU VEN". Caita. boux la crme l'a es cbiade tons les ma ma Prenez le k temps Savez vous que la fopte majorit des maladies des femmes n'entrent pas dans le domaine de la chirurgie. Ceci veut dire qu'ellea ne sont pas causes par des tumeurs, grosseurs ou dplacement ides organes. Savez vous que les malaises ordinaires et la plupart du temps fort simples ont des symptmes trs similaires ceux de cas demandant un opration. Savez vous galement que beaucoup de femmes et de Jeunes filles souffrent inutilement (HLMJHlJBa! I** plus elles risquent leur sant en laissant ces indisposition continuer et s'aggraver. Si le mal est pris temps, c'est dire juste aprs tes premiers symptmes bien des maladies srieuses peuvent eue vites. Dans des cas de douleurs priodiques, retards, irritabilit, tat nerveux, la Composition Vgtale de Lydia E..Pinkham devrait tre pris sans dlai Ce mdicament est prpar avec soins et dans des conditions hyginique idales et est entirement tir d'herbe mdicinale. B ne rentre aucun narcotique ou droggdans sa composition et peut tre pris en toute sretFourquoi ut pu ttsayer ce lucdkamoot Composition^a^c cala -r. N H H t eei iritatiOQ,ra a, bac* sont PI n *•* %  •* P rte œou uom eu grande letut. 1 de Lydia E.PiniKara UUAI mWWI HCPICIMK Ci>. fKH



PAGE 1

inn* N 4260 Part ta Bruice,' Oaiti lundi! Dcembre 1921 MltPRlifAiKE •tamMUfiLOIRE Quotidien Les amis qu'on se fait prix d'argent, mon p*r les qualits de l'esprit et de laine, soot rarement l'preuve des revers de la fortune et vous baidonnent ds que vus avez besoin d'eux. HFD/CTION; RneArr^rioeinf.No, t..h tournent s imprims dans The e Novembre sous le titre Le ti dmontrer ml l histoire de m dHfttti au contrle amricain 8 Septembre 1915, quand la Ctperton commandant des forces Wmes dans les eaux hatiennes, d f* en usent de pression militaire ments propices, tl avait presque i forcer l acceptation des termes mt demand par les Etats Vnis ments suivants tirs aussi du H dpches de la Marine des ttah tournis au Comit du Snat r les mthodes mises en usage par piton et Us Dpartements d Etat \ Marine pour obtenir le contrle tenus d'haiti, forcer la ratification tli et dissoudre l Assemblne ha toment de l'argent d'Haiti lin rle.des fonds hatiens pa iation Amricaine et rvl 1rs dpches suivantes impri |s dans le forme o elles appa au livre des dpches de h tous les conditions existantes ; que e gouvernement haiuen suivant >o.,! !" al D : so,n rst rett g vni.iHp n,„., U...I.]J.JI 1 douanires non ncessaires '*• son existence lesqu.'IVs dpenses. *VJ 1 | riat MlSTAr^sr • iiouvelles litranqeres penses. En vue de 1 importance et r de l'extraae urgence du ns, il est recommand qne l'amiral Capertoa soit instruit de remettre 1er. sommes dont bsoin est lirei des recettes Par Cable P'ojetde payer Us salaires dis et osuite de fortifier sa position devait le peuple, d soulager eux qui souf i>ent, se trouve maintenant enti e %  n nt sans fonds, tt il s'informa df s fi : p o %  -•— %  %  p> es avec ce p'ob' ne territorial. Ds . ... H u; m e que ta Banque N.tiomle —\ — "V c, " ,u u s cond ; tio auellA J, -:etga,ddH„.,ne peu, ach-er une traite '"ct.onj sero.it donnas a,, *.j 5^ g L'c leur rcep S ur le caf i Pars maintenant ei n : "* "" a !" ur '' Wlice*to imavec ses ou? merin. co n (Compie i 12 pou. cent, parce que mJufe des dcisions du conseil. q e c'*st le seul service efflS >trs dp-lvaUS n'avz fait aucune r*rwi*p H#t ^ Ie0"l elle Dta< rnmntar Confdration da Travail Utal Coftrton au Socrtoiro et trkl, 2V Septembre me le gouvernement hatien rtwe pas entier dan aucun ac iadivis avec la Banque cencer1 mission de 500,000 gourdes, Idslan ne peut tie accept. Au 1 moment, le Gouvernement ti tre srieusement embairas •yant compt dfinitivement sut position des billets maintenant %  par moi,Son besoin de tonds iats semble tre rel. Si le D: %  ent d'Etat u entend pas lcher billets sans condition ni ne pr 10 emprunt antieer la tat *c %  u tra te, suis je autoris i four U gouvernement hatien tels qai peuvent tre conomis* a recettes des douanes r aaaie CAPIRTON iStcritairt Daniels i l'amiral Ce 2 U.tobre lj> Les dsirs du Dpartement '•ont pleinement exprims d ns : d'aujourd hui au Charg d Af •Mr D 4 vis. Vous vtfus gu derex *ot o'avancertx d'argent d au on remontre des desuson Pol.tique du Dpartement E OD , ;Lum|-(-e 1 1a poui CBI, parce n ;• Aprs la rception de votre dp.jvous n'av.z fait aucune remise des che du a Octobre 5 pn )'ai 4M IN .recettes de douanes prvenant de .s.e-ent que comme il a t dj droitsatiects au service dt< empronU dclar des fonds seraient immdia trangers de 182; 1S96 et ifio. Le T:£d it fVtSSSM*?l u,,fica i ion Dp.rtemeot d K.ai dsire toumir PARIS-Li confdr.Mon Hnrate TAL Ptt ltn } p u ttnie Banque des fonds pour acheter dn travail a prbliuco amunicament dcourag et n. observer une ra i. e8 sur p is p ur donoer f# ton nn^nt qu^ Low kv s-cr fois de plus que le dlai n'.a.t pas i 1IC; anx por eu s" de. ob! gtons tvre HWetreAet W.n r* d aucun manque defforts de sa de la de te trange:e ei de lci.iter, l*tph ; i Oo>geeit .ecrta'rdel pat ou de son Cabinet, qos la rten i. exp0 rat.on du caf, en aogmen t 9 .lui !* a .ln,2SSS T?i a œ *1" ".gan,sat.onactved c p o Mo,cou Jl P'"o que l'on conro rat.i.atiou deviendrait si dilfiale que Uce seta commence .mmdialement nne une confrence sncwU i Uu. .i ao. Cab.net ( ^irinimnai >F , } que nous serons est es dans quelU nrend-aient nart la fdration proj.iencon ?vnilicil< r.i^o s J^ ob buancier, et qoi seraient heureux de oiutt que de tenter ceite lu te ae | e modus vivendi. U pio M n o r^.^ aier ntveunte w ie e> Snat, a/ec si peu de chance Je crama sid.at.on prvoit une appropriation rnent< de la mtiorit etde la mino*L m l n A T S P rc t d, S nue,,e d P P ** Por 00,000, rite de la confdration franiise en rapports de rendre parfaitemen com des provisions devraient eue fanes mme temps que ceux du svndiealis pihens.ble la situation actuelle qui p0U r que l'appropriation -ouvre la me rouge pour viter une scission est lie c,.dessousfU procdure de dpense initiale de l'organisation Qtii se P Toduir a it ncessairement si ratification est ici explique ). Par En vue de ce que dessu.-. e;t il pos los franais se sparaient consquent la ratihcation ue peut s.ble de payer la B.nque aucune O 'degees-, ap i avoir consult la tie tspie avant la dernire partie pa ,tie des droits maintenant touche "GT franc, s-, a rA Don du que ce JC i e T a i De P Iocn,,Dr ,. , P" vous, et affecte au service des q 1 avivait dans la R*pub> que n' Le f rsident el son Ueinet (ont emprunts tiangeis mentionns citoi* qne la consquence des agisse twus les efforts possibles pcurobtenir d.ssus. sans aflect-r substantielle ments de la jme inernationa'e de la ratifacauon et semblent avoir con mens les dpenses pour la police,les Moscou.Il essaiera nanmoins de ru faance de I obtenir, s ils ne sont pas uavaux public, eic. ou diminuer les nir la confrence demande par les huanciiement embarrasss Le gou avances heblomadaires au gouverne Russes dans le courant de Janvier versement hatien laltsequ'unetelle men t h it.en lojo.-Benson, a:t ng I 0 dirietvnhl* ral'fication est absolument nce>saire (secrtaire). ,a UiriyeuulC ponr le ben tre d H*.ti.L'oppouioa "Tlfim dans le Snat esi foile et oe au tau amiral Caper'oa au Secrtaire de la mu'MrTn\i oXiHtl que beaucoup de Snateurs sont dos Marine ur Novembre, IOJ Le pro W ^SH NGTON — Le dirigeab'e politiciens sans scrupoies ou des fa jei rewomm.udc dai mon 23027 V"fj ev nu soa ^ n eu d natiques oui dsirent ou tm iMuteGrande dans la tt f \ J j! j J 1U 'P'^rov ne d-Buenos. Ay-s Les essais —?-r 1 :" :r >L l *•• a Wew-Yo k par lx ,ft c t u . h>er ont donn de magnifi voir la prsente administration quilchai de traitescomm^ je l'ai suggr. qaes rsultats Oi a reu de? tl est dj rorganise et appuye p r ils seront plus lard disponibles pour g r ammes de stations loenes de les Etat* Unis force de demi sionun tel service. Ce projet convient ,300 kilomtres Le service de rcep ner. La Banque T.es eea i: transactions tloQ sera inaugur en fvrier prochain Il est important que la prsente sont possibles sut te change de e t on espre pouvoir commencer le adminiSiiation reste au pouvoir.com P aris, tout doit tre financ par l'in service de transmission en 192a. tt il est cru qn'une autre plusitermdiaire de New-York. Je consi favorable aux Etats Unis ne pourrait dre la matire urgeute 20101.— Ca re obtenue et en vue de tous les perton. 'ans. tels qu'ils apparaissent ici qu'un Au a Novembre, le Secrtaire de gouvernement militaire devrait tre la Munie a avise l'amiral Capsrton • lobablement tabli, an cas c ce que le Dpartement d'Etat tait dis gouvernement tomberait. pos d'arriver i des arrangements sa Autant qu'il est ncessaire d'obttftisfaisants avec un reprsentant de L 1( ,,„,, „,, !lr l llrilf nii un trait ratifi av*nt qu'aucun New-York de la Banque Nationale dames patro.esses de la Je de l'A dfiai plan financier puisse tre la d'Hati pour faire face a la situation micale du Lyce s'est tenue chez Ma %  — *— faninn^rr en Hati i %  .*..•• Nouvelles Diverses 4e l'Etranger PARIS Mr Biand a tlgraphi Mr Juasatand ambnsadeor de Fane aux Eai Unis et dlvu i • • cont4renc3 de Washington (rue h V rano accepte dfinitivement In nro nositior propos*, par les E ate Uoii cond-tio.i quelle ait | e'roit de olonialaa drani ace aar ipq"i el'e peu compter. W-ASUINiiT.^ U p res id,„t llirding a t'gt aujourd hm les do cuments qui ouvrent un crdit de vingt cinq rai lions de dollars. Cet;e somme sera remise aux reprise* ts.its d la Russie aux Etata Unis LONDRESLios.. Bien que les tonds p-is des dontues aient t dpenss our les deux premiers objets dsigns dans les instructions da D.'paitemeet gard de l'usage de l'argent tomb, pas un centime n'a t lirais an gou '•n nour les dpenses U suivre ) S œtsutes il pourrait prendre Iveincment haiUr pour 1 dame B. Ricot Lalue. Les projets djl arrts ont t amend? et des . projets nouveaux adopts. L'entrain et la cor lialit de la runion t ,nt Bu d gurer le p'us vif succs pour l'entre *V18 p r i se La oelttre r^n olaion portira 1'y aura des r. H-s dobj i s vrai pour le Njrd l 'J7 D^c^mbre pren,en f de valeur, si l'o 1 coosMro la nant frta e paa g:rd. modici des nurr.'os qui donnent Le Capitaine (droit au tirage ; il JAMES M0NCUR Il.joie des enfants: il y a des petit-s choses, qui ne sont nas * t L t-^sKTStea sut pojr amawr tout I. „.H rit. Personne ne voudra !" , i_vr d %  MS ""ci „ *iailleg fi c ulles de Mile GVm"^^^ droit au tirage ; il y n ot f0n .i| a vec Mf Ti^T^V^ -liS drable de -ouets qot dev I0 „t taire] Meilleurs om^u^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05558
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, December 26, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05558

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
inn* N 4260
Part ta Bruice,' Oaiti
lundi! Dcembre 1921
MltPRlifAiKE
tamMUfiLOIRE
Quotidien
Les amis qu'on se fait
prix d'argent, mon p*r
les qualits de l'esprit et
de laine, soot rarement
l'preuve des revers de
la fortune et vous bai-
donnent ds que vus
avez besoin d'eux.
HFD/CTION; RneArr^rioeinf.No, t..h
tournent s imprims dans The
e Novembre sous le titre Le
ti dmontrer ml l histoire de
m dHfttti au contrle amricain
8 Septembre 1915, quand la
Ctperton commandant des forces
Wmes dans les eaux hatiennes, d
f* en usent de pression militaire
ments propices, tl avait presque
i forcer l acceptation des termes
mt demand par les Etats Vnis
ments suivants tirs aussi du H
dpches de la Marine des ttah
tournis au Comit du Snat r
les mthodes mises en usage par
piton et Us Dpartements d Etat
\ Marine pour obtenir le contrle
tenus d'haiti, forcer la ratification
tli et dissoudre l Assemblne ha
toment de l'argent d'Haiti
lin rle.des fonds hatiens pa
iation Amricaine et rvl
1rs dpches suivantes impri
|s dans le forme o elles appa
au livre des dpches de h
tous les conditions existantes ; que
e gouvernement haiuen suivant >o.,!al D:so,n rst rett g
vni.iHp n,., u...i.]J.ji......1 douanires non ncessaires
'* son existence lesqu.'IVs dpenses. *VJ 1 | riat
MlSTAr^sr iiouvelles litranqeres
penses. En vue de 1 importance et r *
de l'extraae urgence du ns, il est
recommand qne l'amiral Capertoa
soit instruit de remettre 1er. sommes
dont bsoin est lirei des recettes
Par Cable
P'ojetde payer Us salaires dis et o-
suite de fortifier sa position devait
le peuple, d soulager eux qui souf
i>ent, se trouve maintenant enti e
n nt sans fonds, tt il s'informa df s
fi:po Etats Vois pour les assister dans
ttte ciise financre. le lui dis que
j'attecdais dfs instructions ;
que je l'en aviserais ds
au servi
Un plbiscite
ce des douanes, de la pelice -r d s J^S^J* 22! m ******
travaux publics. Rq es d* o J^J fl^SSt WT?0'
et rponse le plus 10 V itWe.Davis. ^jf, JiLr 1 m *3T
r r pour dterminer i queue QiMoq elle
U Dpartement de la \iarm do'r "'.tenil Une sous commis
f'timiraf Caoeeton, S O ttbre s '1 a *, nnmme pour laborer un
Le Dpanement d E at a in for- p'i,t Pt Pn fin.ir uae fi<5 P,jr ,0,
m que la Bloque N.tiomle
> -- p> *......
es avec ce p'ob' ne territorial. Ds
. ... Hu;me que ta Banque N.tiomle \ "Vc,",u' u s cond;tio auellA j,
-:etga,ddH.,ne peu, ach-er une traite '"ct.onj sero.it donnas a,, *.j 5^ g L'c
leur rcep Sur le caf i Pars maintenant ei n: "* ""a ur '' Wlice*to im- avec ses ou? merin. con.
(Compie i 12 pou. cent, parce que mJufe des dcisions du conseil. q e c'*st le seul service efflS
>trs dp-lvaUS n'avz fait aucune r*rwi*p H#t ^ .____ Ie0"l elle Dta< rnmntar
Confdration
da Travail
Utal Coftrton au Socrtoiro et
trkl, 2V Septembre
me le gouvernement hatien
rtwe pas entier dan aucun ac
iadivis avec la Banque cencer-
1 mission de 500,000 gourdes,
Idslan ne peut tie accept. Au
1 moment, le Gouvernement
ti tre srieusement embairas
yant compt dfinitivement sut
position des billets maintenant
par moi,Son besoin de tonds
iats semble tre rel. Si le D:
ent d'Etat u entend pas lcher
billets sans condition ni ne pr
10 emprunt antieer la tat *c
u tra te, suis je autoris i four
U gouvernement hatien tels
qai peuvent tre conomis*
a recettes des douanes r
aaaie Capirton
iStcritairt Daniels i l'amiral Ce
2 U.tobre
lj> Les dsirs du Dpartement
'ont pleinement exprims d ns
:" d'aujourd hui au Charg d Af
- Mr D 4vis. Vous vtfus gu derex
*ot o'avancertx d'argent d au
on remontre des desuson
Pol.tique du Dpartement E
'OD* ;Lum|-(-e 1 1a poui cbi, parce n ;
Aprs la rception de votre dp.jvous n'av.z fait aucune remise des
che du a Octobre 5 pn )'ai 4Min .recettes de douanes prvenant de
.s.e-ent que comme il a t dj droitsatiects au service dt< empronU
dclar des fonds seraient immdia trangers de 182; 1S96 et ifio. Le
T:ditfVtSSSM*?l u,,ficaiion Dp.rtemeot d K.ai dsire toumir PARIS-Li confdr.Mon Hnrate
TaL Ptt*ltn} p"u "ttnie Banque des fonds pour acheter dn travail a prbliu- co amunica-
ment dcourag et n. observer une ,rai.e8 sur pis p.ur donoer f# ton nn^nt qu^ Low kv s-cr
fois de plus que le dlai n'.a.t pas i1IC; anx por eu s" de. ob! gtons tvre H- WetreAet W.n r*
d aucun manque defforts de sa de la de te trange:e ei de lci.iter, l*tph; i Oo>geeit .ecrta'r- del
pat ou de son Cabinet, qos la rten i.exp0rat.on du caf, en aogmen t t.on des tonds donnait seulemen Unt, de cette f on, les recettes des d'Ams.erd m qu i U veil'e de la se
2V :fe f29T*To? 011DeS- p,ra,i0n * 'a ^n'Mention dn t"
si le gouyerneinent des Et.ts-Uea- Sons ce rapport, vous es infor rail de France de l'iotoraeiiontle >
9.lui!*a.ln,2SSS T- ?ia. *1",".gan,sat.onactvedcpo Mo,cou' Jl P'"o que l'on conro
rat.i.atiou deviendrait si dilfiale que Uce seta commence .mmdialement nne une confrence sncwU i U-
u. .i ao. Cab.net (^irinimnai >F,} que nous serons est es dans quelU nrend-aient nart la fdration
proj.iencon ?vnilicil<
Ji Captrton ou Secrtaire Do
d ctetre
Charg d'affaires s'est entretenu
oi avant d expdier son tl
J d'aujourd bu , et ee vue de
f faits tels qu'ils apparaissent
Wrouve la requte et considre
* loavernement ha tien devrai*
*oe assistance financire imme
J;Voas en ferst un rapport plus
demaii et vous soumettrai
' dpenses et des recettes
) COEITOK
ils biais-Unis par la non ratification
ou renverserser l'administration ac
uelle dans 1 espoir dob'enir un gain
personnel dans la suit Une ptess oa
et aussi amene i tre considre
par des intrts trangers q 11 dtai
r- nt une continuation des co'id t o is
du paskt pour de> r.i^o s J- ^ ob
buancier, et qoi seraient heureux de
oiutt que de tenter ceite lu te ae |e modus vivendi. U pioM n o r^.^ ,aierntveunte w ie e>
Snat, a/ec si peu de chance Je crama sid.at.on prvoit une appropriation rnent< de la mtiorit etde la mino-
*Lmln* a TS Prctd,"S nue,,e d P P ** P- or 00,000, rite de la confdration franiise en
rapports de rendre parfaitemen com des provisions devraient eue fanes mme temps que ceux du svndiealis
pihens.ble la situation actuelle qui p0Ur que l'appropriation -ouvre la me rouge pour viter une scission
est lie c,.dessousfU procdure de dpense initiale de l'organisation Qtii se PToduirait ncessairement si
ratification est ici explique ). Par En vue de ce que dessu.-. e;t il pos los franais se sparaient
consquent la ratihcation ue peut s.ble de payer la B.nque aucune O 'degees-, ap i avoir consult la
tie tspie avant la dernire partie pa,tie des droits maintenant touche "GT franc, s-, a rADondu que ce
JCi eTaiDe PIocn,,Dr- ,. , P" vous, et affecte au service des q1 avivait dans la R*pub> que n'
Le f rsident el son Ueinet (ont emprunts tiangeis mentionns ci- toi* qne la consquence des agisse
twus les efforts possibles pcurobtenir d.ssus. sans aflect-r substantielle ments de la jme inernationa'e de
la ratifacauon et semblent avoir con mens les dpenses pour la police,les Moscou.Il essaiera nanmoins de ru
faance de I obtenir, s ils ne sont pas uavaux public, eic. ou diminuer les nir la confrence demande par les
huanciiement embarrasss Le gou avances heblomadaires au gouverne Russes dans le courant de Janvier
versement hatien laltsequ'unetelle ment h it.en lojo.-Benson, a:t ng I 0 dirietvnhl*
ral'fication est absolument nce>saire (secrtaire). ,a" UiriyeuulC
ponr le ben tre d H*.ti.L'oppouioa "Tlfim
dans le Snat esi foile et oe au tau amiral Caper'oa au Secrtaire de la mu'MrTn\i oXiHtl
que beaucoup de Snateurs sont dos Marine ur Novembre, ioj Le pro W^SH NGTON Le dirigeab'e
politiciens sans scrupoies ou des fa jei rewomm.udc dai mon 23027 V"fj 'ev nu soa ^neu d"
. natiques oui dsirent ou tm change et faciliter le mouvement Wishn8t3n-
du caf. Il est de toute f Von possi \'//f f tcktl il 10 ma ml o
ble convenabe de payer a la Banque ^lul1 9'1 r ;"tewa,ttie
une partie des drous peras, mais (19 1\SB,
imposs.ble garantir des fonds suffi BUENOS^YRliS- Une nouvelle
sao.senex.. de ious Us b soir s s,ltion du T s F. allemand- tt
il.tu. e v:. s m u.t ont'u.t'> iMuteGrande dans la
tt f \ J j! jJ 1U'P'^- rov ne d-Buenos. Ay-s Les essais
?-r......1------:"...........:r>Ll * a Wew-Yo k par lx ,ftctu. h>er ont donn de magnifi
voir la prsente administration quilchai de traitescomm^ je l'ai suggr. qaes rsultats Oi a reu de? tl
est dj rorganise et appuye p r ils seront plus lard disponibles pour grammes de stations loenes de
les Etat* Unis force de demi sion- un tel service. Ce projet convient ,300 kilomtres Le service de rcep
ner. La Banque T.es eea i: transactions tloQ sera inaugur en fvrier prochain
Il est important que la prsente sont possibles sut te change de et on espre pouvoir commencer le
adminiSiiation reste au pouvoir.com.Paris, tout doit tre financ par l'in service de transmission en 192a.
tt il est cru qn'une autre plusitermdiaire de New-York. Je consi
favorable aux Etats Unis ne pourrait dre la matire urgeute 20101.Ca-
re obtenue et en vue de tous les perton.
'ans.tels qu'ils apparaissent ici qu'un Au a Novembre, le Secrtaire de
gouvernement militaire devrait tre la Munie a avise l'amiral Capsrton
lobablement tabli, an cas c ce que le Dpartement d'Etat tait dis
gouvernement tomberait. pos d'arriver i des arrangements sa
Autant qu'il est ncessaire d'obttf- tisfaisants avec un reprsentant de L, 1(- ,,,, ,, !lr,lllrilf
nii un trait ratifi av*nt qu'aucun New-York de la Banque Nationale dames patro- .esses de la Je de l'A
dfiai plan financier puisse tre la d'Hati pour faire face a la situation micale du Lyce s'est tenue chez Ma
------*- faninn^rr en Hati i .*.. *
Nouvelles Diverses
4e l'Etranger
PARIS Mr Biand a tlgraphi
Mr Juasatand ambnsadeor de
Fane aux Eai Unis et dlvu i
cont4renc3 de Washington (rue h
V rano accepte dfinitivement In nro
nositior propos*, par les E ate Uoii
cond-tio.i quelle ait | e'roit de
olonialaa
drani
. .......-ace aar
ipq"i el'e peu compter.
W-ASUINiiT.^ U presid,t
llirding a t'gt aujourd hm les do
cuments qui ouvrent un crdit de
vingt cinq rai lions de dollars. Cet;e
somme sera remise aux reprise*
ts.its d la Russie aux Etata Unis
LONDRES- L Ind oublient dea articles violenta
contre la loterie faisant ressortir on
irnmorali ils disent que le couver
nemet a laiss vendre des billets qui
djnnaient deux cent soixante dix
mi lions de Pesetas de prix.
l'ARIS Lu Ligje maritime fron
ise a adop' une rsolution demao
lant que la France maintienne son
doit de possder un nombre ncoa
etn de fiottene do sous marina poor
rder aee c es et aea possessions
co onialea*
BEYROUTH On tlgraphie
d Angora que I accord de Cilicie a t
txcu' correctemant mr toua les
points et qie les autorits 0:toma
ies font preuve d'un grand esprit de
ouctlilioe. Le noaveau Vali d'Ada
i a russi calmer I alarme qui
^ .ait parmi les lments chrtiens
i^ la rgion.
LONDrtlW. Les experts tiawcien
t anglais se ruuirent une autre
fois ca matin po ir tudier les motonn
le mettre l'Allemagne en mesure Se
taire face tes obligations Un accord
est probable. :
ailles du grand compositeur fran
us Camille Saint .Siens dcd il
L32!lqQM iJur8 Alger serott
calbres aux frais de l'Etat-
Mort de
Mgr Cahrire
u PAi?LST a annooce la mort de
MgjCibrirtt, vque de Montpel-
iccord franco-turc
CONST\NIINOPLE-Le gnral
Frutz.m.reprsentant l'Ukranie i i
*of a dclar qU8 le g.uver'nVme^
ukranien
ment
turc.
avait reu (Fe favoiablel
la nouvelle de l'accord 53
2*^ Affaires Davit ou Dipar
< at, 3 Octobre
"*Utntiel urgent 3 Octobre 5 pm
*?* i 10 heures et avsnt la r
J^de vot-e dp he du a 0:to
' JP-m j'ai n peisonuellemeot
['erview avee le Prsident sur
f*nde. 1: dclara qu'il avait de
* cette inhrvirw pour s'assurer
U te rnn o 1 trs nombreuse des
bore ou la paix pe mineute et la
prosprit assures en H iili, il sem-
b e qu'il serait convenable d'aider et
d" maintenir la prsente administra
>ios.. Bien que les tonds p-is des
dontues aient t dpenss our les
deux premiers objets dsigns dans
les instructions da D.'paitemeet
gard de l'usage de l'argent tomb,
pas un centime n'a t lirais an gou
'n nour les dpenses
U suivre )
S tsutes il pourrait prendre Iveincment haiUr pour 1
dame B. Ricot Lalue. Les projets
djl arrts ont t amend? et des
. __________. projets nouveaux adopts. L'entrain
et la cor lialit de la runion t ,nt Bu
d gurer le p'us vif succs pour l'entre
*V18 prise.
La oelttre r^n olaion portira 1'y aura des r. H-s dobj is vrai
pour le Njrd l 'J7 D^c^mbre pre- n,enf de valeur, si l'o 1 coosMro la
nant frta e paa g:rd. modici des nurr.'os qui donnent
Le Capitaine (droit au tirage ; il
James M0NCUR
Il.joie des enfants: il y a des petit-s
choses, qui ne sont nas *, t L
t-^sKTStea
sut pojr amawr tout I. .H
rit. Personne ne voudra ,
i_vrd" ms "- "ci
*iailleg
fi c ulles de Mile GVm"^^^
droit au tirage ; il y n ,ot f0n.i|avec Mf Ti^T^V^ -liS
drable de -ouets qot devI0t taire] Meilleurs om^u^


LE MATIN
U. S. Navv News jCin Galaaf
2'd Dcembre
MOSCOU Le taux del morta-
lit deoe las districts ou svit la fa
mine eo Ratsie s lve rapidement
Plus de deax cents victimes sont en-
terres chaque jour dans U rgion
de Sara'on- L'Administration du Sj
cours amricain
est mort l'hpital
de la Marine
VILLI DE PORT AU PRINCE
Arrt
Le Conaeil communal
des Cliantreal La pluie ayant contrari la repre port.au.|rioce, l 14UJcembre 1021
,, _____r m '"ite de 69 ans seatauon d'ain. la dtredten, pour y i8 ariieieg 103, 1er et 2sne
WASHINGTON- L'n eu^gwation ddoram ger ses clients, (f do-ne, ce alinas; 104 1er alina, 107 de la
a t faite que le Prsident Hrding scir, 'e mme prog-mm- agnaen Constitution du 19 luin il,
commue la sentence da leader nr-.ia- t d un dgui.
lie Debbs, si b ssaat nne priode L'entre sera mise o 2$
d'emprisonoeraen* au pnitencier f*- A DartM d'assister, l'intermK ux
i ices d entrai if neo dsb)x urs
approximativement un million d'en- "
tacts.
MADIflU- Des
[ instructions da
g'Oa trngre
fUGrV- Le gouvernement des bo-,e pprm..innt ,tn,esci
vieil russes a envoy une note a la, g deg Kt%u.,j ifJ eBt0,*g dang
rialande demandant lexact et no'|a lgion d tre dchargea da servi-
quivoque acomplissoment de ses Jft ,e dlrirent
demandes prcdentes ayant tra't S PAK1S-Discutant sa confrence
la cessation de la prtendue aide Londrfg avec Lioyd Georg, le
premier Bnand, son retour anj -
finnoise aux insurgs en Karlie et
1 expulsion de la Finlande du gn
lalSavenoll-ancienaido de Kerensky.
CAlKr. L'autorn militaire con-
trle la ville, la suite du meurtie
de individus et de six blesss. Les
leaders nationalistes sont eecoiteti
de la ville aprs leur refus de resser
leur activit politique. Ou rapporte
beaucoup de dsoidrea
NAPLES Apis deux mois d
de sjour aux Etais Unis, le gnral
Diaz est retourn aujourd'hui en lia
lie et a t 1 objet d'une grande ova
tien, a a au qu'il beat foul let>
doigts par la cordialit des poignes
de mai ne qu'il eut recevoir Wa*
inngion.
WASHINGTON Des rapports
leus ici de New-Yoik, Chicago et
d'autres gros points eu Ion fait des
emplettes indiquent que lea emploi
tes faites A 1 occasion du Chnstmas
de cette saison ont buse tous les re
cords et les aotorua en exposition
de marchandises disent que c'est
letour la prosprit.
WASHINGTON- Harding a sign/
le bilJ appiopriant '20 millions de doi
lartf poar Tacha', de grain* et d ai -
trs loin : lui>-H pour secoutir le*
russes allmes. Les achats commen
ceat de suite
art A i 11. Deux Liteaux de gaerre
aglaisont reu deoidie*de se ren-
dre immdiaiemeut en Egypte Dau
tiea unit* de la flotte mditer anne-
enne, d'api s les ordres reus do-
vent laisser, dans le plus court d-
lai possible.
WASHINGTON Une suggestioi
g t lai e par la dlgation talieant
d'dMsyer qu une confrence en vu-
de pua laigea desseins soit appele
d nui, a dit que la chose importa
accora lie a t la dtermination des
deux pays d'agir ensemble.
MADRID- Il a t officiellement
annona qu la ba'aille dans la r-
gion de Melilla jeudi a t extr Vient de recevoir un nouveau
memeat rude, mais malg' la dfen ter al, presse, lett-es neuves. d-vers
se d artillerie desrebelles marocains, instruments pour ls travaux de
Entre deux maux.,'!
I'-k espagnols sont rests moitis de
la Situation.
MEKIDEN CONNGTICUT- Mrs
Harnett D. Lucas de cet>e ville et
George L. Elmer. de Providence
tous les deux gs da 87 ans, se sont
nui- es ici.
NEW-YORK- Lss autori es des
douanes ont annonce qu ils avaient
dcouvert bord de bateaux eo ra
de un quipement complet pour la
fabrication de liqu'ura etdes tiqoei
tea imprimes contrefaites qui doi
vent tre vendu s comme des chose*
eilee tenant en coo'.rebande de l E
iranaar
ROME- La Chambre des Dputs mental
a rejet la mention pour la reprise 'ion.
les relations commerciales avec la D'^n's
Russie oar2'20 voix contre 88.
WASHINGTON- L appel de 1 An
gleterre pour l'abolition des sous
mirios a t prsent la Confren
ce de I Armement, mais n'a re-i
a i une aide des sa'res puissances
L'oiateur pour le Jayon a luon lu
HB il regardait la proprit des ao.ts
maiins employe comme une Ugi i
ne et valable arme de force navale
et qu'ils taient opposs leur aboli sir d-re droirr-ss
tion.
L Amrique n'a pria aucune pos
ture finale sur la question, mais a
icdique qu'elle favoriserait la rten
tioo dea aona mirins sous de tels
Vu l"8 articles '25. 20, 27, 29, 30
37 a 38 1e la Loi Electorale du 4
Ao- 19I9;
Vu les article" 9 et U de la Loi
Commun le du 0 Octobre I88lj
Considrai! qu il incombe nu Con
i u **'' Communal, selon le disposi
G o Vard est acclam ctum Uon8 forQeiieg des lois ci-dessus
p #i <\> bo<* pour 1921. eno-.cees, l'ob'gation de veiller
Plus de mille goatoH s> I s -ga |ear etfice application, en vue des
ges i la revanche de Diman ae pio .urer e fonctionnement normal des
cna;a prochaine- npraMona * orales,
ARRETE CE QUI SUIT:
A. 1. Le Dix Janvier vnl Neuf
Cent Vingt Deux, en coi to mite d--
l'article 23 de la loi Electorale en vi
'gueur tous les citoyens rgulire
-ment inscrits sur la liste d inscrip
tio i d une sjetion d-) vote et munis
ma' de leurs cartes d lecteurs se runi
ioi t au local qui ara ultrieure
mfnf dsigne pour former l'An
Art. 8- L'lecteur rerattr
bulletin pli au Prsideat anit
posera dans l'urne ap.< 8etrB!
rqa'il n'en recle pas daat
suite le Prsident remet sa c./
votant. ^n
Art. 9 Le scrutin ne dura
joar de sept heures du aunn F,
heures du soir.
An. io. Au coup d; ciaq
rts, le Prsident uu Bureau E,
rai dciaiera le sciutia c'oj. 4
-eue ddaratioi, aucun vote'ae'
ta ei il ser* pro.ei au dpoai
ment.
Les
deux
Rue lionne-Loi
Primaire lectorale de la
Nous av;ons fitii d exprimer nos
sentiment' sur l'emprunt dans notre
di'oriai de amedi, lorsqu'il nou
a ' donn de lire dans le < Nou-
vell'S'e le point de vu gonvrtie-
fur cette importante ques
notre font-re, qui e
dit srement autoris la qu'-tion
con'S erait pour 'e G^uvernem0"!
choisir entre l'emprunt et le main-
ti'n r'e 1M. M- Ihe-^y au pos'e de
Conseille 6 q G- e alternative
a'init ti4 c-n do-ite iuggv,e ao
Gouvetrem'*"t iml CIQ pjr 'a per-
5ista">f** avec laquell* le Prsident
de la Rlpub que ? tmog-' son d
luxe. Ele se tient la Qilpoiit on semb e
du pub ic pout des 'tavaux en tous Miction
genres> r | A t. 2-Le but de cette convocation
i___________________________de ''Aseembiee Pnmaire est d'eli e,
ili.t'uU'in- tau scrutin d liste e <
a naajonir rela'ive des lofl ge-, les fl
M iiibu s du Cou < il Coiumui al de
ju-au Pnuce, le mandat d-i Co=-
atil ei'stanc prenant h 1 le 10 Jan
vie r 1U31, Selou le vosi de U loin
titulion
Ait 3 Chaquevotant pnrtera su*
on bulletin -i-- voie au'ant de nom
sue de Conseillers Corn ounaux
lire.
Aii- A Aux jour et heure flx^s,
les oprations ont dindes dinh
chique section de vote par un bu
reau qui ouvrira l Am mb e, -ecevr-
les bulie-Kis, procdjia au d vomi
lement du s-:ru in
Art. 5 Le Prsident du Bureau
Electoral, ayis avoir ouv rt les
deix urne-. mon'r l|''teneur
a rjLasemblee, les i en garder les clefs. Lue de
urnea restera devant le le P sident
assesseurs rempli'
0thcede scrutateuis. Lundex
aieurs reii'era Us bulletins de I'l
de .epfon ea les comptant an]
un, a haute et intelligible voix :
fur *t mesute il ies nMm'
la 2eme urne. Tous les M mbr<
Bureau tiendrout note du dtpog
ment.
Art u. Lorsque l'urne
puise, le Prsident du Bureau
'oral en montrera l'intritar I
semble e' prononcera le lsull^
crutin.
Art. 12. Ap la proclamai
1 In scrutin, le Picstdent fera bri
tous les bulletins aunes que ce
nexer en prsence de 1 nsscmfc
I sera dress par le Sec ta 1e
s-vfbil de toutes les opra'
fl et nes par le Bureau. Ce pral
vp-bil sera sign de tous les Ml
b-s.
An ij. Les cont:tatoa$
t ves i ll-c:iOi des Concilie!
nunaux ne peuvent tre lgalei
.numises qu l'app.-ciatioa
r-in- du Bureau de Recensement
bi par I article 51 de la Loi Ele
ra e et dont les pouvoirs sont
es par l'article 64 de la sus-eitj
et fxpbque par la C iculaiie
truc ions du Dpartement de 11
rieur pux Mi'g tr.ts C.ommunaal
da'e du 29 S pterrb 1921.
An- 14. Le P (aident de
qae Buie4U E teto al, en vae d'|
r r l'oidre dans le local o se
pour la rception de bull- ina eti
I autre devant le vice-p-id mt- Li:les lr.ctl0,is PeUt C,_ *0l\'_!*_}_
le plu tt ap.s l'ajournement de reglemen.s qui prviendront ia 1e J^ - ,,? .
a urese^e Elle t'occupera particu- oti ion des Mthode! barbares de ' de M Me 1 hen y ro e qi e
ia.mene mondiale Des dclaration cote H qn on ser?i d||po Biei
de plusieurs dlgus sont en consi pur cela dt l'altern tve cft-te par
4i* ion aujourdhui et il est proba le Gnuv moment am-ic in en pa
ble que quelque devise acceptable y>nt ce dbirr?s de l'emprunt
l'Ang'eterre soit soumise. J -
de ce haut fonc Praident annoncera Vouvertuie du user des P<>uvoirs que lui coat
tionnaire amriain de qui il pr- scrutin. ;les articles 57, 58, 59, 63. 61 1
tend avoir ri Je g--ves ffontf. Artti Les |ec eurs s'avancront:dc 4b Lo' E',c.10fcle dat4^0A,
Il pa- V, d'ap-; toujours no're ern la fii^ devant la po te principale. A'i 15 Le prtseut mivm
i 'e, que dr-s le Gouvrnem nt on du bureau le vo'e Un sjul sera in aop'ob ou -In medi
preae
lirement dessous-mariua et bateaux
anxiliaires.
PH1LADELPP1 Le contre ami
rai John Kenuedy Bar tin eu retraite
x-ingnieur en chef de la Marine
*b r irodun mi prsenter aa cnte au Pr 11 *4 l ur, era ei:ut i
Varils I
MARDI
i es Mystres de
]\ewmYork Suite
MERCREDI
Volont
d ?prs le jrtm-an r>e G. Ohnet
IEUDI
trenoes d'Arys
"X Cin Varits
Grand et beau succs hier. Dan'
de magnifiques dcors a t reprsen
i le conte en vers compos i l'o^c
sion des ttes de Noe'. Le public a
applaudi encore une fois Taldy.Guit-
ton et Chaiton qui se sont surpasss
Compagnie des
Pompiers
Le lieot. Beal qui tait i la tte
de la Compagnie des Pompien est
sppel un autre poste. Il a t rem
plac par le Meut- Rogeis.
Tout !e monde est d'avis que. se
trouvant entre deux maux* on doit
toujours choisir le motnd e Mail,
dans le cas actuel, quel fst vritable
ment le mo'ndre ds maux c-fe 'es
quels le Gouvernement amricain
-Le chauffeurs font parler d eu. : Legrand '! ^O-n aln i i hoiv.r, si >S
Jean renverse une femme du peuple Le tribu f>f4 OU de notre C0 f e est accep-
nal le condamne. t> ?
Le G uve'npmen actuel, qui n'a
Petites Nouvelles
Port au Prince
sident qui U communiquera aux au
trs M.mures du B>'e leur n'e pa| radi.
Art. 7 Si les no* cia ions de U
cuit- h >nt co forme* a oel es de la
liste Elec-ora e, la cir>e sera dobi
le I un des coins par le Prsi
dent t remise au Secrtaire Olui
ei, apri avoir inscrit le nom du
vot 1 c' de Bon numro d ordre
Uans la liste dmaigemenl retourne
ra la cane au PiBideut
la dil'i
du Magistrat Communal de
V I e tt 1e ia Gendarmene d'Hi
F-.t en sance du Conseil
mimai, les jour, mois et au qot
su
Vu et approuv;
Le Maeistrat Communal,
D' aNNOUJ
U SecrUairc dEtat dt llntiritur,
B. UART GUliNAVf
plus q m
core la
e'qu s mo s i faire en
1res du rays, ne
>-ubii eiiore pen
ie Coiseiiler fi
Le chaut leur Paul Bonnard en contra ventioa
avec les rgitments est condamn a l'arneode.
Le chaufleur Robert Riviire, galement en
contravention est aussi condamn a 1 amende Qrp .' ]a t .. ^PS g
Le chauffur Edner Hall conduit une voi- .
ture prive malgr la dtense formule du chel de peut-1' accepte' ae
la Police. Ce chauileurqui iouMre de la vue sera (jant ce CrjU't dlai,
examia par le Syndicat.
Le chaufleur Laudun Flii, conduit sa voi
ture. Sans patente et san> liceace, il en condam
n i l'amende.
]ean Lopc, chaufttur, qui renversa uu
tem ne, a Jean Ciseaux, r.ndra compte de soa
action au Juge de Paix a
Que faisait Solon Avril, a minuit dans la
cour de la daase Serna Urisca ? Quoiqu'il en
soit, pivenu detenutive de vol, Avril est acquit
t par le juge.
Olymptia Nicolas est jalouse Suprenant sou
auri en conversation trop intime avec Uaina
Denvil, elle se sert d'une lourchette pour dvore/
a rivale. Amende.
Les gens du quartier du Totte Marchand
sont vraientent exposs avec Leone Augustin et
Ccile Lajie qu. n'en unissent pus avec leurs guenave incapable lui-mme de m tu
cnes agrmentes de grles de pierre^ tjri pa:g U suite de cet incident.
seisVn^.^ p,s,acb"' D9r*lu, F,Ml' il est parti pour lea. fatal. Unis sans
Un amateur d teles, Plurius Arisu, n'est avoir pris cong du (B uvernement
pas plus heureux, ,, (t d(yCnp alDij indiirsble, c'est
L. PreetZiEaD- ggerjolm
Offre lesan;cles suivants l'occasion les le es ;
Chimpagae Chai les Ueidsieck ; Bo-tiemx-Qiiiia; Dubonnet;
ky ; Gordon Gin; Vennou h ; Coguac; L Jueurs franaises assi
nancier. 'ogn d'ailleurs de lui cbusrrves tie lnites sories ; Conlituiv. Cliocola1 ; Lait et Farl
depuis plus d'une anne, plu't ia0le \es,\^ c cao peu.,s ^uler Anguslur- ; Porl-r ; Beurr* Bl
au. dgager le pays dans les lys R) b() j { ^ m |( rw Ge [e |(fes y, ro|ge e, blaoC
TCS&WSSli bm,rt .*; Vas d^g ie ; Bi;e franais,
froi;semerts qu- Ont pu eiister entre ' 'l6,,dj; C, e"es "?,aisrs el aiuncoiues.
txir il ..i-fih p m.i iique.iis e m ot)b.
1 h.iu giapi.es et D s jiies Jalumbia
dan
leCos'ill-r fiome er et le Prsi
dert de la Rt-b'qm f.-n grande
partie, d'ordre nersonrel D'ap's les
do.umerts officiels pub'is dans 'e
t mps. M M. Ilhennjr aurait altr
la vrit su dtriment de M Daiti
h l h
U nuit de Nol
clat dans le dcor le plus ravissant
qu'on puiste rver Sea Side Inn qui
cfVait un aspect ferique._________
Ren Faubcrt assiste tranquillement a une
reprsentation de Cinma Varits quand on
lui enUvc une des lanternes de sa voilure. Le
voleur Legramond Valm est pinc et la lanterne
remise i son propri&ae.
m> Eliezer Nelson trouve chci lut un blanc
hollandais r causant avec sa femme. Scnes,
coups, eu
- A
]. ,n dausait eut une affaire arec Vepcena Batna.
a t f e SVeC U Pl'- intervient
Ncrologie
T es iunrat'les de Madame Veuve
S ani lieu cet apte: midi -Le convoi par
lira de la maison mortuaire, sise lm
passe I a"aud. pout se reod.e l'E-
glise du Saci* Coeur
Nous prsentons nos cotd* anci
m Umilles prouves
entendu
Mais estee bie^ l'en punit ri en
punir le Gouvernement emrica n
en consentant un' charge norme
con re le rj un bal du Fort St Clair, Flix Cajuste en visit I
Et la formu'e est change dso,
msi* ' tQre deux maux, il f .ut choi
! sir le plus grand.
Notre ditorial a parl d'impasse :
i| parait qu'elle s'agrandit vue
d'ce 11 ; e'ie e^t la veille de devenir
abme, si Di u n'y met la main
m fc
De i Mahon Biyi j Frres
Comme la Maison Bij o FRRES est en retard pour les Etrenoei a|]
tuelles de fia d'anne ? Klle mrt i la disposition de ses clients et du par
un trs griind assortiment de Bonbons fins et chocolats de ptemire
que d d'agir s au quart du prix'
A'coun? et viM'n l'taUg* qui rejmira tous les erfint
On trouvera galemrnt dos Poei
marque llood vritables
Le Matin
Abonnement
Un mois
Port au Prince Gdes ?
Dpartement t.50
Etranger 'i
Inse-tions et abonnements
J payables d'avanoe
':

>' 4 L) .
U GtftMNT ouSrison
"vrtu TOiaii^
- r. CorlV
rt lum N.rw(t-Uara.h >
.flr'i ',t.fl t '
30 x 8 1|2 Plein 0 r 18
30 x 3 1,2 Cord 8b
30 x3 1i2Fireatonei8
88 x 4 Cord 4S
33 x4 c Tubes so
30 x 3 i,a Or 3
Hl x 4 5
10 xi 0
Vngrwd reste d}urgpnt SUprUure de gr 60 vendu
uourdes 20 la douzaine,


LC MATIN
MOI Shoc m CompanyInc ^^S Gasoliue & Krosine
peau de vos
l.ih"'lll 6l
New-York
Si vous voulez protger la
chaussures,
du?ibieus ,0Blez av0,r uu hrill8D'
OL ZS l^'i C0nserver la coulel"- et la so-
Fabrique spcialement pour les
._ tiusgenilemenduhighlife,
^protge le peau de. ch.us.ures conre l'humidit et k
Elle en'retieleur souplesse e> consere leur brillanf
^*mqM**M^<'**i*un de io.t-s
6feo. Jeansme
Offre sa ctxntiU les articles]
excellent pour in ttct de fini
d'anne : .
Parfumerie I tqueur>
Bire, Conserves ; Chocolat, (.in ,
[relus, etc, etc.
| Phonoyraifus tl Chique Co
; lambia.
Bureau de l'Agent Gnral
Port au Prince, Md Dcetnbie 121
BULLEU.N No 125.
Le steaaaer t Cea VV C Gorgas
est tiei uu for> au l'une aiercre
SI, i i* dctstbre 19^1, veuaut U'
rtcttiubot de New Yo.k avec
300 louutade iiiaicbandista
3 psassgero
1j8 eue* ua le'.tics
et partira d*i,s 1 api midi dn raiaa
jour peur pur liistubai, C. L du te
tenant
,0 B. iHO*n'iON
Ag lit General
n>o PC,. '! 'lbIe Pur snn "dment ,vamag ui S
0 entasse oas le m. ror M ..ce a son rsmaeaeat parfait q
etVle : fo^e ^ k0ns lt y a doue conomie ei avantage i n'ach-te- que la oit ,- SHfl L i
Pour les prix, adressez
vous
Roberts Dallou & C
Prime offerte aux Acheteurs
1 tube de Pebecco
iar boite de chocolat
La grande demande de chocolat en
udre H.ghpst Furi.y de Lehn |SlMjS37iS;
t.fcproe9ue l peuple a Mm^Al5irtiM.w
er a 6unne qua/t(c< dd/lanf oue co 'EAN miCAHDI
It'tf npft JbI ''onreur diviser le pub'ie et
J^* le commerce en pa ticuiirr que ii
notant b boite de cbocohl en pgodre'l^jaaTS^
lighett l'nri y" de L>nh & Fmk rclamez Dr,a,ai80neon8cia,eJRlcCAK
i inbc Dentifrice Pebecco (le meilleur den-1 Fetit Gcve le 10 D^wh^ i9i
icej.
| Cbocobt est eu vente chez : Boit, Si.
pi Vitvi, Phaimacitd Centrale Pharmacie
l Sjourne etc etc.
Pharmacie Centrale
Produits de eute fracheur- Excution promue, et
ordonnances Spcifis pour \outes les mddm "
J'ai l'honneur '.vier le public et
le coraru'-rro en paittculjer, qu'
partir dp c* jour je me suis r tir de
Il lliisou M Nat olor i & Cie a la-
LEH\&FI\K1\C
, .. .-------- _____ V
)Pt chezLRJrUMW
Agent exclusif pour Huiti
1
! mi }
MALAOUra GASTRO-INTriTIHALE.
D'an 1M ineiiiiirutiuiiite. tuberculouix; Cor.slipation,
Aooidents apvnd>oulalnn,rivr lyj-ho'df
Maladies H! Peau.il cn.Eczma. 1 uroaclo,
Qur.<*t",OH cj:htains par l'inage de r
wtw
[Le PLU.- PUtSSA.iT ANTISEPTIQOJ
mn Meroore dI Cuivra
r'1'1 'il l'antiuviit tnltiHntl.
i i ! !J^.N0!30t. INTKRNI
r.. r" il'ornr.ger.
" ''\!n,ic i ^onvt.Pari
Dr Justin Dominique
De la Fa u Jcien a5s.1t.1ia dee professeurs Den bel Ueuchmann de liai
Office : Avenue Grgoire 828
Heures dt Consulta,long ; 7 y heures du matin
l 3 5 aprs mt*t
MUu/.a/ions gratuites pour les indigents le teudi de 4 5 heuri%
Ws midi,
4TTE TT0IV !
nonce i ton mes cliente t rn q b eu ponrvue de hqieurs de toutes lei qualits :
e suptfln
{sqeiD de Pchei
rPpermiQt
Cacao
Crme de Reie
Cherry B
Cherry Cn;diih*
Prunelle Curaao et Cbsrtreuisi
Sirop d'0-Bi
a Grenadine
Pehen
" OingeiuKre
Fisires
Cbtdcking
Myl *in des piix trs raisonnable Ascearez tous chez
CHRISTIAN BOX
382 Rue des Fronts FortB
inexe au Caves de Bordeau
l,i!0n V- DEKE,X non^ as bienveillaate clientle fi- le
r* de la Ptisserie franaise, bieu pourvu, commence a au
\ Piiii de luttai VI Ddceu-b-u Vous ips pri d ve mr visiter.
|*"d reoit des commandes i>our mariagep, baptmes, etc.
A la Conscienoe '
Four les tree de fn d'anne la
cordonne, etAI. Conscience met
la disrosi iou des f.inil>s des
chaussures et d s sanda'es dt toutes
beatts et i d;s prix dfunt toute
concurrtree.
La Maisto de. A II Ccn^ciencet
est situe 1 la brand'Rue, a co' du
Bureau de la Poste
La maison r e ve une surprise i
outachittur d'une paire de h*us
uits ou de s.ndales
Tous produite pharmaceutique el loin
SmS^^S^ *MM.ne pharmacie
Lysol, Pebecco deutilrice lactfflparcule. l'bulede
foie de morue, Kinulsion, txirau,
Ihocolat en poudre de L & F. c'esl exq lis
Foudre Talcum L fV; C'est l'extrme SupfioriV
bou maretie e'c. etc.
Demandez le prix courant
L.YSOL : le meilleur et le plus conomique d-es dsmle lanis
ijM n ,1. ?lKS ei1l,P,eJ'.dau8 l0U8 ,es Jfra*1 ,s bdp tiuz.
Ji\L paille cuillere de Lysol d tus une nin'e deau douue
la solution 1 "Fo
DEUX |oo
IHOiS a oio
na^es)^ repr88nle emirun ,a centeaanoe.de deux verres ordi
be i ysol s4e opoie pirticuliremaii. dms |d3 caada k^Mnni .
-resdnuecl.s. Erupt.ons d. la peau. BwssurdT Pat^iaS.i'
aie. puurlhj^ue personnelle, la b. ett! l^b, hal ,t ''^
uresdeam ladea.la chambre d, l,a,u I, v- rSwet le V J"
Avant tl .p,, U bala)a,e Po.r ceaui^rles bUure d^auim ux
ei e( te/tir propret, auilu ,ux
nh^nn aCTChemfnlS 6l ,ea ldmpS **** le LtSOl a-iiUDOM
plus quo dioa lo iS autres ai T imposa.
A^cz i ujou.rs uje aouiioudeLystiid iui c i iq 13
1I1,more de votre appartement
CAsmii Cocon sonnojj m proipectus
1 twtot iuc' Loa H- r***at
ahw iu/ CU iMt>AGi\G
o' Roger # de
tew America
*
l'OUKHOGNE
MOLSSEUX ROSE
Marque : Nuits
die dames, Measieurt,
'
hChhk flugel p0
f"M EAUX GAZEUSES .
11 an a
D'un manie
:rtirni f>r
c rBRioiie
. orrr nmjii
DC 50CO IHi .
Ofnandar Io. co-e!ogua3 iiius'ra %
FLUGEL& C L'P. Creen Une*
iONPHLS. N.16. A^CLET&Hftt
Ne |tezn|,svos ieille fo npa de clupiiux n-
vosveux cliapeaui de o. Il , car en trente , u-'
rn/nmi^T2-168 rem t,re a "M*^ h
UULUtUIJJS liquilnqui ;e fettd av-c uu pince4u
dans toutes les pharmacies et fans tou es I s bonues
mai ons Caeiai nuance d Btaue*'
Dpt chez
A. Victor Gentil
Agent gnral oour IiaiU 1731. Hue du
Magasin de l'Etat
CAWrNTEh-MOrtTON CO.


9
LE MATIN
Faisons un Rve
bOVQW.lS :
Un jour rrW'it. Ai.*,!,t( Porki-lm de moi Prcmitr oui
Rc.-t V:IM fil.
I. tMn> n-" --i'jx,
L'Amour 4c:>: It aiir.
Dmiistj Gtions s
Fjitont un R.' r,
For-Trot.
VOU foi r e'rsl f"iinir
(pirt iin nui rimant),
EXTRAITS :
illn, Une,
Mitnpia, ViOltt.'t,
CytUmtH, Joimm,
Lttai. Muguet,
lui. Htiolrtfe,
Ckyfrt,
Tonli'. i-i-i.if rlri
f^m..

Parfum
fleuri
S' W1 /
V
V
RYS
3, me de U Paix
PARIS
UILUM A IIOUI-Aijdils ihMO : l'O. Rue h lafuii dt l'Eut
-r?
Pharmacie F. Sjourn
t n r an!i sas?*
Bioloa;e appl'Q^ sous u Dirvciuii d
D ftteof * * ^vmrn
Le laVoraioir es'uue.l mus liions d- 7 h n du m*fin 9
hfuwrt s4- pour . e ms rch*c ,s .. am yi prft*,*. dag,
l'annonc* c* joint-, saut pi r le c, ,,
Wass^rmnnu et U cornu*-.e W e-ScritQr,
oui n* seront reues que le mardi d chaque semain a.
q S'dre^r & Fhrmatie pour les renseigieuieDtr
Analvsesd'urines et Sue gastrique,
ReacW>n de Wasserraann
Raction de Triboulet,
iamen du sang et du pus
Evaraea d>s matires fcales,
Examen ue crachat
* lbimino raelioa
Consune Ur^ Scrtolie
Recherche de Spirochtes et de Ganocoques. te, etc.
Grand Htel do France**m?**
VINS provrnaiit dr. cl mrnt de B rs'r, p
Bordeaux. *
ROUIE A Gourdes ."no le ga'l u
BLANC 1 rj 00 le gallon
VlASen bout ille des m iil-urs crus e' des Clvdwui N ptnj
re omin*. L.quer.rs Fana ses tt Vit* d'Espatfle. Champagnes et
Vins mouseus dJsin illettrs n.^njiis
M nsie r l'ATKIZl, revenu den.i emer.l de France avec un
m'riel tout'n'ut pour son llel, n-ient sa non brme et choisie
Lnifie (iue /es prix spci'ux seront 'ablis pariir du 1er ftovem
u'epo r les Pei)sios demi et l'eiisioi;-
i.t s du ni* i cnl pt is de voir le propi ilaire lui mme.
i ERVILE la CARTE de heures du matin 8 h-es du soir
l'rix trs modrs.
VISIIGBE LE \\y Blam lies srm*>Ues raontehour
Pour Flaiis F.leres et Jeunfs
Fille*.
L's II )n mn trouveront /a'e
im "i des souliers blancs pour
Tiiniv et
Chez Franak J MABTIN
But du Maj/a$in de tSi-t
En jaee la G/a 1re
Viennent d'arriver
Pelles ;ham pliante & fond A"
toi i\lfhk d Minuit.
Ihanaux nickles pour pour btggy
Gard; ma' %tr.
tialunr pour spculateurs en den
\rm itocUmi, eu cuiviu pour poru
Veillt-us. blCOut
Lampes Ue nuit -GIw e!c etc
chei HBNRY STACK
Hue du Quai en face de la Gare
Olida -- Paris
Jambon Oliia
Charcutas, Savons Choucioute. enserre de viande, Legun*
Fruit Foif gras f(f-Po:rsDS.
L-s rroduiis OLIDA sont en verte chez; _.___
MM Dereii, B. N. S.da le Co ; Lope Hiv^n. 11 Estve, G Cewt,
Simon V 11. A 'red. No Vf au B zard ; Port u t*r nce.
Ferrai ni. N ptune, Bermiogh m, GaUm.-.o; . aye
Aleasan ri, la aux, -osperi, S.hettini. Statelli. Lnch^-^ao Hvtua .
"Vo'ny Pau.tre, l Bm hrt, Mot, Ed. M. Ciescaet Cobainl Marc
B un. Diries. Lerooin litmel
Goosf., Tovar, Doret. Miragc e.
Mouig-mi. Lacro.i, Baya.d. Acac ( H e St Mich-I ) Gonaivei
AgtDt> Gnraux ; MM MAGNAN r fc DUPONi
j7 Ru Oavioud Paris
Si us Agents, M VI Ei M CUSCA fc Cie St Marc Haiti
. ^ ""
Oui, mais ?
(. e*t ai dp rester popa's re que lii*' R ho Alix R07 *l
oor e"h toutes le* buurw de 3 n 'iO nut le G.lloo.
?0 ,, I. ,1h m Ame nonr bps liqan autrieori 3 gouroea la noeip
te f Lnoawl. cataS d & biO-staJo goirdea S-rop f.Dtsisispor .-I
i-G %U booetlls, U cei.ee de 12 boat#nie. 96 gnord-s.
vTn de Bo dea x suprieur romgs 4,ie par i gallon*
" blaoCG 5.50
Alcool p ur liqueurs a lo le gallon
* mn'he ool 1/2 legrarom*
Eau de Cologne ool
Vermicel o 0.80 ta livre
The U( ta Date Tire Repaire shop\
JoutU /...
O i trouvera rb z Madame D En-
oery Ujoie Grand'Aue ea tacs de U
nattofccie Centrale, un grand stock
e joueie aiuai que d^a arrive de
iou e beaut pour Aibie de N jet.
-r -ir---------*'
A vendre nn b'jae falah en aarfai
At.*> un bnggy Mray eaea'easota.
S trwai S rentre l^i Ru*1
Amricain^
Rparati ns de loutes'
marques de pneu* et tu-
bes pour autos.
Nous employons les
meilleurs quipements ^$KSi
modernes sur celle pl*m&SSS&
CCa ^4
mrr^cy Pressez-voue le 8^o,k spuisf
Apporte/ nous VO
Pi\El)X TBOUBI ES et
nous erons le reste ?
HARBY R Kli\NE\
Propritaire
i3669 Gv Jn face des Pompir9
Mai*on louer
Roi Verna. Avoue LniM^rtlnir**
Sadrtaeer Mme J Dtroeher.f,
" "' *"*-^"*" '
, Uns JOAHNY COIDASCO
Fronts Fort
iUtudre
marque tSlJVGEH
FOUR MOW>TBS. T ilLL^URS
A: umi)0.\.\IEK.S
i'atn^erie Fr?niie
Richard Peters
RUE DE L'EGALITE 1132
Spcialil f de birttas tt.ie
VOL AU VEN".
Caita. boux la crme
l'a es cbiade tons les ma ma
Prenez le k temps
Savez vous que la fopte majorit des maladies des femmes
n'entrent pas dans le domaine de la chirurgie. Ceci veut
dire qu'ellea ne sont pas causes par des tumeurs, gros-
seurs ou dplacement ides organes.
Savez vous que les malaises ordinaires et la plupart du
temps fort simples ont des symptmes trs similaires
ceux de cas demandant un opration.
Savez vous galement que beaucoup de femmes et de
Jeunes filles souffrent inutilement (HLMJHlJBa! I**
plus elles risquent leur sant en laissant ces indisposition
continuer et s'aggraver.
Si le mal est pris temps, c'est dire juste aprs tes
premiers symptmes bien des maladies srieuses peuvent
eue vites. Dans des cas de douleurs priodiques, retards,
irritabilit, tat nerveux, la Composition Vgtale de Lydia
E..Pinkham devrait tre pris sans dlai Ce mdicament
est prpar avec soins et dans des conditions hyginique
idales et est entirement tir d'herbe mdicinale. B ne
rentre aucun narcotique ou drogg- dans sa composition et
peut tre pris en toute sret-
Fourquoi ut pu ttsayer ce lucdkamoot
Composition^a^c cala
-r.
N H H t eei i- ritatiOQ,ra a,
bac* sont pi n **' * Prte ou
uom eu grande letut.
1
de Lydia E.PiniKara
UUAI mWWI HCPICIMK Ci>. fKH


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM