<%BANNER%>







PAGE 1

L£ MATIN Nouvelle v 1 > t dmentie fc NAMBB — La nouvelle repardi e par l'AMOciatt-d preis nniui i;m : 'a capture de voiliers fianais qui 'ai saieot de la contn bsnde des srin** avec In Mro* eat dmentie par le gouvernement. Curison du Telanos PARis Le doctf ur Sacha annorco qu il a dcouvert le moyen de gue> ir le tttand an moyen des rayon ul ra vioUta. A propos de la rentr des classes Une circulaire de l'Inspection d''' rondusement adresse aux chels c'e no* divers tablissements annonce la rentre des classes poi r le i Janvier prochain. Les familles HOHS prient de dtm?n der au Dputement de lltiitruct i n Publique de revenir sur cette mesuie Il faut accorder aux entants un di • moral pour leur permtitre de rem phr certaines obligatiors de fam lieNous nous joignons atx demandu des parents pour qu'o fixe la ren tre au 9 lanvier au lit u de 3. Varits j VENDREDI • es Mystres de NeivYork Suite P-iuii les prodes se trouve La lutte eu haut du clocher Entre so centirr.es. DIMANCHE A 5 heures i|2 Matine d'enfants 1 Gourde. A 8 heures Colomluoe [ta } pailies et ?????? Entre 2 Gourdes. A ta Police Le lieutenant Shaker a t nomme* srolaii' s sous chef de la Police de la Capitale M Alliance franaise Nous apprenons l'instant qu'tr tort Jot de jouet< franais total ra c Caravelle viem d'eue offert paune gnrCO'e donatrice au Comr t Haitien de l'Alliance Frar ise. Cts joue s teiont panie de la ver te Organise pif le Comit i la Cil che, vendiedi proch-m, et afin de ta ciliter les achats de la veille de Nol le Comptoir restera ouvert Samedi gale menr. Eire l'arbre et l'Ecorce La fine comdie de MadameAnni Desroy sera )cue U,manche Van< ts agimente d'un de cesf'ms dai dout Cin Vari es sait nous grati ner. A dimanche donc fa TT ~~ i ~"TT i %  Jouets /... On trouvera chrz Madame D'En nery Dejoie, Gran'Rue en face de lu ptiaruaacie Ceutrale, un grand stock de jouets au J ci que des articles dt .oue beaut pour Aibre de Njel. Celui qui acheta L EMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. U n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujours VEmuhion f#0 Soott) 430 Cet officier est sympalhiquement ronnu, ayant eu a exercer PtionVil!e les fonctions de reprstntjn' de la Gendarmerie. Nous lui prsentons nos meilleurs compliments. Retour des chansonniers Par le steamer f'anaia venant de* Ci yen sont retournas ici les ch u Eonniers Gultton et Charton. Ce8t une bonne aubaine pou> Port eu Prince. Us passeront te* 1 %  •( H de fin d'anne avec nous A Cftte occasion, ils prparent deu* revues appeles plaire au public ils partiront probablement ven 'e 3 Janvier prochain. Il est certain que le succs q'i semble avoir fait un pacte aveu eux les accompagnera toujoursClyde Steanwhip Compi foreign Services 1 1 itewfr 4 L ke Fackler" a laisse New York le 18 du s attendu vers le 28 II laissera le mme jour pour Ni via tl Kingston et U Co'ombie. LPS pe mis d embarquement pour le f.t destination York seront dlivrs sur demande i rite \ cet office. * %  Le st^Binor \V, M Tupper venant de U Colombie est Kiadil U. S. NayyNews 21 Dcembr. HAVRE. — Foch et Viviaoi son arrivs des Etats Unis aujourd hu< WASHINGTON. — Oue'qus d igr-ables rigides du triode e Rom chets d'Italie assembls i Largley Field ont vol i Washng on an) oui Jhu>. Ils sont dj entrs en service et u;u le bap me de l'air. Dits e oyage de Laog'ey Field, un troub e ) vers le 26 du courant en route pour New Yo r k direc enoeat. Les chargeurs qui voudraient profiter de cette passer l'rfgce de l'Agent Grerai ou de plu • leur seront donns. Port au Priuce le 20 Dcembre i92l occasion ton I amples tei E. F. CLEMENTS Agent Gnral /.., Demain vendredi, des dames e des jeun a tilles, ai voues la pa me hatienne, vont entreprendre tihvera la ville une tourne de coi M 'e gnrale pour aider l'acquittement des traie qui incombent au pnale hatien dana l'enqute snatoriale. 1 aucune d elles eat porteuse d un car e de recomiuandetiun, sign(>ar le Huretu de l L mon patrioii lie. Mme Vve Vi fort Beauvoir a bir r voulu les prendre BOLS son vnn patronage et donnant un grai d exemple d'abngation, malgr I tat picaue de a sant, soi tira l'un, des premires, accompugoe des fil lea de l'Administrateur dlgu, Mellea Madeleine et Jeanne Sylvain • lu toutes ces messagre de paix etd'uniuc, de justice e dlibre, JB population fasse un gnreux acmeill Rveillon SeaSidelmi Comme noua l'avions annonce Sea SiQp Inn, refera ouvert un' grande partie de la nuit du B4 Dcembre. Les personnes dsirer' prendre part au rvei Ion sont pri 1 tei> garnie* an prix de tu dollar. Il y au r a muaique < ) 1 dansera De multiples af radions se pr ytrent pour Janvier. Mariage Hier % ui:. c ..jure-, du maun, j ii clbr .'i la mairie le mariage de Kir Joseph JnPierre et de Mme l'hermilia Bien-Aim. Ils ont eu pour tmoins Messieurs Charles A. u: et Norrail 11..nu du ct As l'poux. Messieurs Verna Hcmi et Antoine 'rniax.]' du ct de 1 pouse. K '. ..mi.. ..' '-n:> Laen^issancft Mardi 27 Dcembre aura lieu a Variiits une reprseniation [hcatrale. Candidat srieux. 3 lableaut ci ijnuuct Matrimomlcs, tiendront lai fiche. hmre ait UNE GOURDK Ncrologie Nous fnitgi'tiOns :-v. c irg tt II mort de Mme Veuve Augu* in Jean me, re Arrous, s?ge femme t. estime Poil au Prince Sincres condolances aux fam les prouves. Avis mutrbnonial Le soussign porte i h connais spnee du commeice et du pub ic en grerai qu i! n'est pins reponsablf des ac'est fa, l ions de Mme Hermann Innocrnt ne lsrrorine Rmy, dite Ctrph lia Chnspin, pour cause d mauvais trait meni.c, jerv-cts, etc tic. Une action en divorce va lui te interte. l'on au t'imcr, 22 feemtoe 1921 Hermrno INNOCENT. L. Preetzmannde machine survint parmi les 6 moteurs. P/JsBIb — Le Premier Briand in orf rence avec le Premier Lloyd George a Londres a fermement retu de considrer aucune nouvelle r ludion dans le truntant des rpara • : ons dues par l'A'lfnvg't. LONDRES — L'ambassadeur Har vey coDlra de nouveiu avec U Pie mier Br and aujourd hjui sur la quts ion navale. Us se iencontreront ci DUSLIN Le dbat sur le Ira i 'e pa.ii irlandais coaiinue aujour rhui dans le Drily t'inin avec lui iication qu'un vote s^ra pris avut -udi L'i *e en est encore douteu e, WriSHINQlON Ul dIier de hristmas cjoit 'e donn aux Ma rines de Ett Unis par les citoyer s barriqaes et en cats*e; V ns drVJpagae ; B.ere tr|s<. de Chicago tf du Co or>do qui gir allemande; Gigaretles angliises et amricaine*.


PAGE 1

U ftUTUf GLOBOL donne de la force I Convalescence Neurasthrlo Tuberculose Anmie L cure de CLOBOL augmente U force nerveuse e rend aux nerfi rajeuni toute leui nergie leur •uplete *t leur vigueui 1 tiaar cnaieiam, I. rue de valenOltnnra, l'afn l |Mt pft... I ^ "1, g gf ^^ Nalrr IM| || HIHIM j,„ t*"< t •rit. la teroint'T•rniir || (•• ni An t n-foi* Oulu t, • ,i n.l'hCHll i| de remp 1 u-tr u irantfuMou >an< fuin. i H, mome <:i ceci avec avamardita i i % %  maigre qu'il raille toujours l*oir 'ecoura t tule, au nioiru tuai iti cai rjenis. noua ru rro>ons paj que U veroinrapc puis*utlnei. ei une fouir fr rt, le rejulian 1 tu p m obtenir ;' li 0 o:.,lieol u> l%c< 't • a ie •"•' %  •-• %  1 re* nfli i a t-fiM.-. c'est imijour a ie oi-rmcr que Dou^ ilOlinruni la i>rtiercure D* M. omssrr lie n iciencn Laun-at de U F. C; Mtd. dt Paru CLOBOL 11 *"* permet le maximum V AILLAIT & HOUET A (d uu Gnraux et 172iR ,e riu Magasin de l'Etat Folloii Shoc Polish Company lue NewYork Blarilies semelles caoutchouc Pour Entants. Fillettes et Jeunes Filles. o: VAI -aa-ij,., i Ls Hommes trouveront *ale ch i; ir voulez PW^er.lia peau de vos,men. dis souliers fclancs pour ChaussuresChaussures Si vous 'otilez avoir un brillant luisant et durable. J Si vous voulez conserver la couleur et la souplesse de ces chaos.ure* pendant longtemps, employez a marque ttONOt R\Ml -—— fabrique spcialement pour ls B? ,,,eg e en,lei neo duhigh life, bile protge le peau des chaussures contre l'humidit et If Elle en re'ieleur souplesse e' conse^e leur brillant. Demandes la inarqie fitONOOfUM, c'est la mallau.e de toutes nu marques, Geo. Jeansme Ohez Franek J MARTIN hue du Mugusm de l Ein /b'i face de la Cilactcre i Bouue occ siu^ A vendre un basa felcb en parfait et i t.ei un buggy Muray caoutchout. S'-dre-ger la remue 1JU8 Rue Amricaine. The East *8? 2 courant ; le S|S, Dali Rabats d'articles de Paris et de tous genres de ssus, le 20 courant ; les deux bateaux prendront du 'rt .peur tous les tons europens. I L. PrMtanaana-Agg6rhcm Agent Wpe Oeorgctte suprieor G. Voile couleur suprieur Crron de soie J'ge bleu marin sup jj[ap noir pr rostumes hom jMgonal bleu marin *iki jaune Chapeau paille pour homme 8 ns j n 25 2 8 haoeaux paille oour hom Chapeau psi'le fine 1 Panamas Cravates Noeuds cravate i | inre Chemises cool s -1 p hom Chaassete Suprieures a'm Beach Kaki blanc 10 if IS 20 3 1 50 10 -) 10 Pharmacie Centrale Produits de oue fracheur %  Excution prompte et soigne ordonnances — Spcialits pour \outes les maladiesEt divers autres articles tels que chapeaux noirs et coule r, pellii n. Si ht 1 ^ ^t*JlLT " %  •• • %  •l" confec'io,Pfe< pour d mes directement de New Yo^k avec siK i*?" 6 Cl par 0nes bas dt S0lt el>ne Cooe, coau'.> i loppie^t rsiliant qne le cuir naturel. [ *le di'es pas c'est impossible. Essayez voas jur-PUS. J_ Cn prndnit de fb ication fraeaisa rend des ser [ 5 H io> PPrriibles et es indispensable dans oos Lii renie chz CAS' ERi, Aux Cent Mille Aticles 6 pass;6ers 174 Sacs de lettres el partira dans l'ap-s midi du mme jour pour Ciiatobil, C Z, directe ment. O. B. THQMr SOU Agent central Avis A cause des restrictions Slir l'lec tncit, il n'y aura pas de films d rouls aux Casernes, jusqu' nouvel avis Comptoir Franco Hatien %  720 Nue du Magasi n de l'Et al, Port au-Prin— ARTICLES DE PARIS POTJR HOMA/Pc: DAMES ET ENFANTS ( Le Purgatif Idal ,w • c'est la %  Pilule xl-a..! pai Se i |.o I ,, .•hanibro, elle ne cause aucuni; parti j lPmpi Piu 1 .:iv. ejm i u !>•* ^imiairos. elle ot, par $ofc:i{u.u, V>MI vSort. DOSE : Hmo&Uv, 3 3 pituiai LAXATltC, I p,i u i Voiles uoi| tt fantaisie Zphyrs ludienii. s Nansouks Qrgandya Piqus—Reps Mousselines Suisse Ratines Ctpes de Chioe Cipes Georg-tte Lanton Mariette Toile de soie TossOf imonras PorgesSies lavables Cilets de Lndle pour dames V'orr. -.< chapeaux Char' ux de d n e farl s e, Noirs et Deuil, Co•• s Rcb N contV^j.pre* f'fiv. ,t% pour D?mrs filles ger^,' de laine pour )upes Rer s 1 our Ceintures Jour fifbei'e ^ubsns Deatriies >"ou Trou. lu'sflecs Voi'fttes, Ech T< Lf.o. B'pi.ste IranUut Chaussettes Chemises Faux Gr> Cravates r a ,C ? S ft CktBtoeUts i'lttsde flanelle Bretelles Ceintures pour hommes onlf couleur Flanelle l'a une R'deaux r ouveituresdeIit Toil i drap Nappe et Servir f ( f Nappage couleur Mcuchoirs Toile matelas Toile i torchon Crpe pour D^uif Tisiofl ora^^er pour maries Couroprs orang.rpoDrrrar.ee VOIM wvr maries cventails ;V ,ir,PS P 0, r cadeaux rontDa^,^^— hareauxpour lte^ss et Bofsnt,. Tou* articles de qu -dite* •uprteu* des


PAGE 1

%  lfc M/VTW Le 10 Janvier prochain, aux Electioas municipales, vom %  donnerez la Ville de JPovt-au-Prince, une adminislratioi srieuse, comptente et digne d'oae Capitale, e votai pour EDMOND MANGONES 1 e r Conseiller, Eugne Jeanly Alton Nelson Edmond Millet intoine Innocent Joseph Pereira Rodolphe Barau Einmanuel Domingue Lon Laleau Antoine Rimpel Lyuce Denis Bcllegarde F< ureau Rœderer Levque Andr Vieux Maurice Buleau d i



PAGE 1

juuuime aime do 4257 Port au l'riLce, Hait) Jeudi T. Dcembre 1921 DIRECTEUR PROPRITAIRE Clmeot MAGLOIRE NU MER') '10 CENTIMES 1111 Quotidien llien uVst plus iosuppurImbto que de sabir la sul reiutlied un hommedoot ou ne sent pas la supriorit. ; Iules SIMON HK0ACTION; Rae;Arnricair.pNo, I2fit| 'Envers dos Enqute Une chose a vivement intresse oi les interrogatoires de la Com ion d'Enqute snatoriale am une.Pardi! allezvous vous cri r, il savons bien r ce sont les %  tes. lit, ma foi, ies interrogs oc Ifodt pus ma! tirs d'aihire. ce ne sont pi ce sont plulo ii. Dtrompez-vous : rponses ; mais iquestions.Oui.les questions euesIns. Nous nous htons de dir< (plutt de rpter, que, au coi le de la plupart de ceux qui su: avec iot't le cours desvne sis dont notre pays est l'objet de Sfdj que qu" temps nous m fons pas dans les g s ements am DIS la mise en actiou de ce quM croyons et imaginons nous %  es, mais bien plut: une sucion d actes qui, bien que dcou ma ap.parencr, sooi des partiti Jtitmives d'une action d'ensem 'parfaitement rgle et appliqut f esprit de suite, avec logique tl imthode. %  nous peimettra de e pense Csans paratre laire, outre mesu ttioge des procds amricain. ir, eo omme, nous sommes tou fcord pour considrer, dans ieu amble, les hommes publics det %  rfJis corn m. tant cipab es de tps agir inconsidrment et d'agu Ksret, comme avec dignit et nce ; puisque, aussi bien, nous M sommes adresses eux poai I constituer les arbitres de noue BitionEn les constituant tels,nous i # pouvons pas, en mme temps. il en eux des passifs et des marioj M, mais, tout au contraire, de> fticieats et des logiques. S'il ea est ainsi, disons-nous donc tl (ois pour toutes que ai, de uoe ct, nous sommes angoisss pai situation dans laquelle se dbt Piys, et si nous parlons et ag;sttdans la pense de dire et de si %  1er ce que oous voulous ou cioatvouloir; eux, de leur ct, ils tient et agissent eu gens qui sa e qu'ils veulent, c'est, en a preuve que nous ncus p*r suivre et que nous le |e ne dis p--ni' vent rilit, dons 1 les suivons sans boussole lue cela est bun ; je ne qn lli ni n'apprcie ; mais je constate De iorte que, un certain p~in le vue qui n est peut-tre p.s lom d'tre le vritable, la vraie enqu i pour nous consist i dmler ce qu'ils veulent et c ils en sont. Ei d'autres termes, pendant qu'ils to i' Wm Nouvelles Etrangres Par Cable JNOJS rappelons que c'est J-mra malin ix h ure-quarante cinq qu seia chant-; i l.i Bautiqu' Mo'r1 Dame la mes*' de requen a m noire MI vatjlan' jouraaitte dcde 1 N w Yo k ie 2) DL-r.b 1910 Tous les amis e; almi-ateurs du ltant sout p:> dy assister. Gnie Intimit La Questi m angl >-f %  anda i LO U< b ib ri -lia a aniou: an) ou l'h • isrs iio parum&ntare 3 mo'o ge juq'au }/ pavier procht n Cette r> 0 l ioa a t prise parce que le D ri ly K eaoo n'avait PIS en;o e russi ce: c'e. oorps a Cil iMPAGMS lioyer # Cie Marque^ America :eur enqute.qui n est pour moi C'rs^ mardi prochain quaura lieu qu'apparente — : ous fenois b en de'| e coicert lu Cercle lit.m t faire la ntre en cherchant dm!-. Ua programme rkh et vjr sera er les intentions derrire les sue*, exupar des vi tuoses ai.ns du Un exemp'e, entre plu'ieurs public U des honorables sn leurs pose A plus tard les dtails la qu^ston suivante au rep sentiqt de 1 U lion Patriotique ; Ou est ce] — qui a provoqu cette enc-ute et rao 'iv le dplacement de la Commission r . Uuaad on pense que c'est le SiPQ( ait miicain qui a agi, que Messi-uis en font partie, que une Risoution de ce g-and qui a dcid d? la composition de Commission, de son dp'acement et des conditions dans le-quelies tout cela devait se faire, et que e ifii, le bat md hu o • h i) %  1 ^ de M Obrie.i Mt G ii b 1 eng ji tjus memb e; d c\b net i vo er ei ir d la rat ti: ion, ta iis que De Valeaa le? engag it i votei con ne LO^DRhS -le gouverne nnt ai ,s a ord nn qu: les lormsi mili l'iir s b il ion qn uqui avaie it t re le IManie l'orca 1 i dsp'io 1 provis la trait ret M BOURGOGNE MOUSSEUX HOiE Marque : Nuits Arrivs par s/* Caravelle. En vente chez . A. LUND ils I i \mt iloili %  . nu M la camrei: qu c'est par une applic, lion r.busive Ai la m.Idiction orig'neKe •< — l'a mangeras toa pain L su j ar de toi liront 11 explique qus c'st t'ejnuer les enseignements divins, q ii sont devenus comj %  • %  cl pamits 'avec la venue du Christ Parisiana JEUDI La dernire reprsentation de Une Vol ftit avec William Farnum A l'Amricaine Comique Entre Gnrale 1 Gourde LISBONNE Le parlement a t dis soni pir le minis' r e. Les nouvelles 11 .:tions auront heu le 8 ) invier. La tranquillit est complte. Li Russie et l'Italie aoiif An -1 0 de la IVIH 1 des relations comoiercinleijentrn l 'Italieet la Russi laco nmimiondoi aiiaTestran^'ros 1$ juiqu'i de la Chambre dt dputs a app ou c ; o %  %  i 10 ' i : DUBLIN— A l'owusioj de la d'e mnatinn dj nonveroement an; MI si) t '.es forces mi iuirekb tm aiqu b ; • q i' di'l birait en sance publiqje n dcid le ooatianer ses dlibratu-iii bail clos. 1 iclarations du marquis da la To ut a qui elle a dcid de Inisser lo cluix des modilite* et le mo me 1 poir en amsr les ngociations co 111 Ion qie ces ngocia 1013 08 pansent compromettre u solidarit dl l'i alie avec les autres allies. Un plbiscite SOi'liKON. Le rosultit dlinitif du pib.acite. d J Sj^liron a donn le i.iijuii suvaiit : en faveur de la Hongrie l.JiO voix en faveur da i'Auincii* 8,227. Brian d et Lloyd ieorges LONDRES— Mr Brian i accompa gc de Mr Loucheur se ieidit aujourd'hai ch s Mr Lioyd George o ManifAMtfttlmM .es couvera -o is com nences same. %  w ,t '*/-otCCCCCifi ili derme: tureu: r. Les confrences prenlront un ven dredi prochain pour pei ne tre ctu i'OklO. au Japon soumettant humblement. qu'avec la venue du Lfinst sur ia terre, du Fils de D.tu. Et comment peu de Suprieur du Petit Sminaire, jf CM* ^est-il lui-mme comport ; es t, par n \l*. Lanore.a pris le travail comi d cvanl la l ?\ < a r vai1 ? ~ La sy^eur et la 1 thme de son sermon de diman oir, le dernier de 2'Aveot, la •"lique Notre-Dame. Le sujet est, Carence, profane ; mais en aa, il est, tout aussi bien, profonde Jreligi eux Le programme de •chrtienne prescrit le travail %  JjMd'un acte re'igieux: c—Votre j** : Cest le travail de chaque jour. Jtotone, pnible.mais accept avec jnussion et ofiert Dieu. Le ira**t la loi commune, impose i •oœme par son crateur Pkni d Dieu, "•e vie dt& chose. Mais celte inaction ature, rachre par la bau a grandeur des vues : ils sont, comme tous les travailleurs cun de rentre! chez loi tes de N sel. avant iwb f 10. i.3 droit de conserver par biais lima d aprs Laixord sur Le plan naval la limiteupo des armements sur mer h %  cnireeeee Coloradn Wubugton jet Msiyleud a caus de violentoa protestations au Japon. Le journal •Aaibiaoonlt itre al| if* Cl* VI I IIILI5 uiauie da It confrence de VVetbina WASHINGTON 20-La FLance a -" u *Uaquj les dlgus Japouaia modifie ie plan Je la proportion na l j0ur uavur P aa eussi a meiutenir vale qa'elle ava.t soumis i la conte la proportion de /J pour cent. Uu rencedu dsa^memen• et cette moJi ttUt '_e Journal dclare que la conf fieaticn fut pi>eute ce malin au co mit des ques'.ions Oifalei par Mr Sarraut. L'ambisfad ur fraciis a Washiug ton a expliqu que les mod licatiom du p'ai f.ariis concerneraient sej ttmeot les grandes ur.its, elles ne visent pas les sou> marini ni les n virts auxiliaires de l'escadre pareequ^ mais n apporte dans il joies relles, et sera ')9i la conditiou dn bien-tre {•'mille. r ceia a t dvelopp avec Q maitrise de pense et une pu exprience de la vie. On i.. ^•guralcnient le travail comrn Or, ea s'y scumettan f il l'a san • des serviteur, des serviteurs de la! c eS navires sont 11 i ab'es pou tifi : depuis.ee n'est plus dans un chose publique, de lapatrie.de leu s g^der les ctes. espnt d'expiation que le chrtien do l concitoyens ih doivent prendre le PARIS 2J— Les journaux frani^ se pliera la loi du travail, mu intits de la collectivit et les pli paient avec enthiasiaflm des po dans l'esprit d'imier le divin exem cer au-dessus de leurs intrt; p :r* jositions fi 11 A Washington POU pie, et de faire du travail la source sonnels. Ou alors, ils ne sont pas lconde de notre prosprit physi j dignes de leur h mto situationque, iutellectuelle et morale. Il faut Et puis, eofin, le temps matrie travailler consomment, intensment, que le travail leur lai J: par une considrer le travail comme une no so te de faveur sur le co.nmu 1 des blesse, et l'oisivet comme une igio travailleurs, ils ont pour devoir de minie : plus on peine et mange de le coasacrer faire le b en en pro la vache emage, plus on (ai œuvre portion mme de leur hau e sitm de perfectionnement et de dive o pement individuelnouveau ind gnes le progra uni estiment qi ] Rpublique jtendaj de^ lt nation et po'itiqu .s 1 %  iv n 1 • 1 France I s le pttntions de la 1 it rais nibles vu l tntirej maiitimes de ; int t> coloniaux et ls M t trants. La preste Farisl^eaneest uiian-me dire qoels Krancea b-isom d'uiie tion. S.lsy manquent, ils sont'de V*** 9 n ' 1 '; a a ] jl ^ miintenir rendroat par P'i'Si nce de les citons Ji vitesse pt le 10 1 1 gfl de t'es navires reure prpaie la guerre paix. et non la Certes, il y s d.sg-ces d'tat: n cor.ptel-l^ur o ditet de leu „, u , , ,. ., ooss^UienUtioa lef de nauon, ses mi-astres don inutilit Dieu, qui ne noai donne „ ioQg e3 plj | 0 i.ir.nrt 8 d'outre mer lee sucres ot plutt des ordres dont ils con la vie et sei situac ois quti.rswJ j 1 louroal dit qu il n pleine 'l'ont- I Chef ne_. •,i ent l'excution, et la part du tra dpcs.taires comptable. v.il pcr:onoel ncessaire pour vivre, Le sermon tlu P. Lanore est un P e P eine"et le P. Lanore sait que'^mble ainsi pour eux se rduire a U.ozfon et poU: ils m di atiou. eoi lii' • en U loyaut d" advers i res du programma franais. VJ4T Le MiU.i lapprobation du La Dsarmement naval TOKIO. Dans un meeting publin tenu sous le a auspices de la lia Qe d e lajeuiesseanti rmsricaine en approu/ades rspluiions s'opposaut lac*orddjs puissances pour le dsarmement naval. IJ)s ri-cours contre l'accord furent prononcs, la police dut emu cher une manifestation qui ae dm geaitvsrs l'ambassade amricain. Des l'amplildts reproduisant ies parole* de la fameuse chanson t Gott Strate \mnk*i oui t saisis par la police Mmij station la Havane LA HAVANE -Uni manifestt-on moastre a eu lien la Havane contre la foi Fordney qui propoia une sug des droits de douane aur aux 1 s (Jais. ? 3 classes de la socit Cubaine HI les luibuts les plus au vue de la colonie Amncsine Out pris part a la manifestation. >


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05555
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, December 22, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05555

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
juuuime aime do 4257
Port au l'riLce, Hait)
Jeudi T. Dcembre 1921
DIRECTEUR PROPRITAIRE
Clmeot MAGLOIRE
NU MER') '10 CENTIMES
!
1111
Quotidien
llien uVst plus iosuppur-
Imbto que de sabir la su-
l reiutlied un hommedoot
ou ne sent pas la sup-
riorit. ;
Iules SIMON
HK0ACTION; Rae;Arnricair.pNo, I2fit|
'Envers dos Enqute
Une chose a vivement intresse
oi les interrogatoires de la Com
ion d'Enqute snatoriale am
une.Pardi! allezvous vous cri r,
il savons bien r ce sont les
tes. lit, ma foi, ies interrogs oc
Ifodt pus ma! tirs d'aihire.
ce ne sont pi
ce sont plulo
ii.
Dtrompez-vous :
rponses ; mais
iquestions.Oui.les questions eues-
Ins. Nous nous htons de dir<
(plutt de rpter, que, au coi
le de la plupart de ceux qui su:
avec iot't le cours desvne
sis dont notre pays est l'objet de
Sfdj que qu" temps nous m
fons pas dans les g s ements am
dis la mise en actiou de-ce qu-
M croyons et imaginons nous
es, mais bien plut: une suc-
ion d actes qui, bien que dcou
ma ap.parencr, sooi des partiti
Jtitmives d'une action d'ensem
'parfaitement rgle et appliqut
f esprit de suite, avec logique tl
imthode.
nous peimettra de e pense
Csans paratre laire, outre mesu
ttioge des procds amricain.
ir, eo omme, nous sommes tou
fcord pour considrer, dans ieu
amble, les hommes publics det
rfJis corn m. tant cipab es de
tps agir inconsidrment et d'agu
Ksret, comme avec dignit et
nce ; puisque, aussi bien, nous
M sommes adresses eux poai
I constituer les arbitres de noue
BitionEn les constituant tels,nous
i#pouvons pas, en mme temps.
il en eux des passifs et des marioj
M, mais, tout au contraire, de>
fticieats et des logiques.
S'il ea est ainsi, disons-nous donc
tl (ois pour toutes que ai, de uo-
ect, nous sommes angoisss pai
situation dans laquelle se dbt
Piys, et si nous parlons et ag;s-
ttdans la pense de dire et de si
1er ce que oous voulous ou cio-
atvouloir; eux, de leur ct, ils
tient et agissent eu gens qui sa
e qu'ils veulent, c'est, en
a preuve que nous ncus p*r
suivre et que nous le
|e ne dis p---
ni'
vent
rilit,
dons 1 les
suivons sans boussole
lue cela est bun ; je ne qn lli
ni n'apprcie ; mais je constate
De iorte que, un certain p~in
le vue qui n est peut-tre p.s lom
d'tre le vritable, la vraie enqu i
pour nous consist i dmler ce
qu'ils veulent et c ils en sont. Ei
d'autres termes, pendant qu'ils to i'
Wm
Nouvelles Etrangres
Par Cable
JNojs rappelons que c'est J-mra
malin ix h ure-- quarante cinq qu !
seia chant-; i l.i Bautiqu' Mo'r-1
Dame la mes*' de requen a m
noire mi vatjlan' jouraaitte dcde
1 N w Yo k ie 2) DL-r.b 1910
Tous les amis e; almi-ateurs du
ltant sout p:> dy assister.
Gnie Intimit
La Questi m
angl >-f anda i
LO U< b ib ri -lia
a aniou: an) ou l'h isrs iio
parum&ntare 3 mo'o ge ju-
--------q'au }/ pavier procht n Cette r>
0 l ioa a t prise parce que le D ri
ly K eaoo n'avait pis en;o e russi
ce:
c'e.
oorps
a
Cil iMPAGMS
lioyer # Cie
Marque^ America
:eur enqute.- qui n est pour moi C'rs^ mardi prochain quaura lieu
qu'apparente : ous fenois b en de'|e coicert lu Cercle lit.m t
faire la ntre en cherchant dm!-. Ua programme rkh et vjr sera
er les intentions derrire les sue*, exupar des vi tuoses ai.ns du
Un exemp'e, entre plu'ieurs public
U des honorables sn leurs pose a plus tard les dtails
la qu^ston suivante au rep sentiqt
de 1 U lion Patriotique ; Ou est ce]-----------------------------------------
qui a provoqu cette enc-ute et rao
'iv le dplacement de la Commis-
sion r . *
Uuaad on pense que c'est le Si- Pq(
ait miicain qui a agi, que
Messi-uis en font partie, que
une Risoution de ce g-and
qui a dcid d? la composition de
Commission, de son dp'acement et
des conditions dans le-quelies tout
cela devait se faire, et que e ifii, le
bat d tre ne terne ,:t dfi 1 s dins le
mandat mne que le Snat lui a oc
iroy ;- quand 00 pense, en un mot,
que ces Messieurs savent mieux qu:
oous quelle est la rponse juste et
vritab.e i mettre en regird du 1:
Uellc question, on ne peut que rester
perplexe.
Ou ne peut surtout que conclure
que, sachant eux mmes de quoi il
retourne, ils dsirent se rendre comp
:e de ce que nous pensons nom-
mmes sur luvre de la Commis
sioo d'h'nqute.
Ou bien c'est cc'a, oj bien
sont des inconscienti.ils ne sont pu
et ils ne peuvent tre des incois
cients. Ils font, au contraire, une en
qute srieuse, J'enveis comme
l'endroit. A nous d esiiyei d'eu fui e
autanti
n Bilfonr qai reluirait i* toon^e4
l' la mrin frnsies B^rait uno
a ig n -n atlo <1-? la lpen lance de In
H tubliqvs mr msr car avec les
1 nnts qu on voudrait lui laisser
li Pfanco ne pourrait pas assurer
le 1 ifeoafl di'son territoire ni de se*
lenoion coloniales ni ses proprei
moyens Tous les autre* journaux
commentent la question de faon
ideotiqne-
tre d'a;:o d sir la q i tlOI
a go -,1a il ise. Ull UllVlUm'int
DUB IN L c b net da Diily
an 1 repris sei c ' mbli |U
dtiou
uj >md hu o h i) 1 ^ de M
Obrie.i Mt G ii b 1 eng ji tjus
. memb e; d c\b net i vo er ei
ir d la rat ti: ion, ta iis que
De Valeaa le? engag it i votei con
ne
LO^DRhS -le gouverne nnt ai
,s a ord nn qu: les lormsi mili
l'iir s b il ion qn uqui avaie it t re
le IManie l'orca 1 i
dsp'io 1 provis la trait ret m
BOURGOGNE
MOUSSEUX HOiE
Marque : Nuits
Arrivs par s/* Caravelle.
En vente chez
. A. LUND
ils
-
I
i \mt iloili
. nu
M la camrei:
* qu
c'est par une applic, lion r.busive Ai
la m.Idiction orig'neKe < l'a
mangeras toa pain L sujar de toi
liront 11 explique qus c'st t'ejn-
uer les enseignements divins, q ii
sont devenus comj ' cl pamits
'avec la venue du Christ
Parisiana
JEUDI
La dernire reprsentation de
Une Vol ftit
avec William Farnum
A l'Amricaine
Comique
Entre Gnrale 1 Gourde
Lisbonne Le parlement a t dis
soni pir le minis're. Les nouvelles
11 .:tions auront heu le 8 ) invier. La
tranquillit est complte.
Li Russie et l'Italie
aoiif
An -1 0 de la ivih1 des relations
comoiercinleijentrnl'Italieet la Russi
laco nmimiondoi aiiaTestran^'ros
1$ juiqu'i de la Chambre dt dputs a app ou
c ; o i 10 i :
DUBLIN A l'owusioj de la d'e
mnatinn dj nonveroement an;
mi si) t '.es forces mi iuirekb tm
aiqu b ; q i' di'l
birait en sance publiqje n dcid
le ooatianer ses dlibratu-iii bail
clos.
1 iclarations du marquis da la
To ut a qui elle a dcid de Inis-
ser lo cluix des modilite* et le mo
me 1 poir en amsr les ngociations
co 111 Ion qie ces ngocia
1013 08 pansent compromettre u
solidarit dl l'i alie avec les autres
allies.
Un plbiscite
SOi'liKON. Le rosultit dlinitif
du pib.acite. d j Sj^liron a donn
le i.iijuii suvaiit : en faveur de la
Hongrie l.JiO voix en faveur da
i'Auincii* 8,227.
Brian d et
Lloyd ieorges
LONDRES Mr Brian i accompa
gc de Mr Loucheur se ieidit au-
jourd'hai ch s Mr Lioyd George o ManifAMtfttlmM
.es couvera -o is com nences same. "w',t'*/-otCCCCCifi
ili derme: tureu: r.
Les confrences prenlront un ven
dredi prochain pour pei ne tre ctu
i'OklO.
au Japon
soumettant humblement.
qu'avec la venue du Lfinst sur ia
terre, du Fils de D.tu. Et comment peu de
, Suprieur du Petit Sminaire, jf CM* ^est-il lui-mme comport ;est, par n
\l*. Lanore.a pris le travail comidcvanl.la l?\ 1 thme de son sermon de diman
oir, le dernier de 2'Aveot, la
"lique Notre-Dame. Le sujet est,
Carence, profane ; mais en a-
a, il est, tout aussi bien, profonde
Jreligieux, Le programme de
chrtienne prescrit le travail
JjMd'un acte re'igieux: cVotre
j**: Cest le travail de chaque jour.
Jtotone, pnible.mais accept avec
jnussion et ofiert Dieu. Le ira-
**t la loi commune, impose i
ome par son crateur
Pkni d Dieu,
"e vie dt& '
chose. Mais celte inaction
ature, rachre par la bau
a grandeur des vues : ils
sont, comme tous les travailleurs
cun de rentre! chez loi
tes de N sel.
avant iwb f
10. i.3 droit de conserver par
biais lima d aprs Laixord sur
Le plan naval
la limiteupo des armements sur mer
h cnireeeee Coloradn Wubugton
jet Msiyleud a caus de violentoa
protestations au Japon.
Le journal Aaibiaoonlt itre al|
if* Cl* VIIIIILI5 uiauie da It confrence de VVetbina
WASHINGTON 20-La FLance a -"u *Uaquj les dlgus Japouaia
modifie ie plan Je la proportion na lj0ur uavur Paa eussi a meiutenir
vale qa'elle ava.t soumis i la conte la proportion de /J pour cent. Uu
rencedu dsa^memen et cette moJi ttUt'_e Journal dclare que la conf
fieaticn fut pi>eute ce malin au co
mit des ques'.ions Oifalei par Mr
Sarraut.
L'ambisfad ur fraciis a Washiug
ton a expliqu que les mod licatiom
du p'ai f.ariis concerneraient sej
ttmeot les grandes ur.its, elles ne
visent pas les sou> marini ni les n
virts auxiliaires de l'escadre pareequ^
mais n
apporte dans
il
joies relles, et sera
')9i la conditiou dn bien-tre
{'mille.
rceia a t dvelopp avec
Q* maitrise de pense et une pu
exprience de la vie. On i..
^guralcnient le travail comrn
Or, ea s'y scumettanf, il l'a san des serviteur, des serviteurs de la!ceS navires sont 11 i ab'es pou
tifi : depuis.ee n'est plus dans un chose publique, de lapatrie.de leu s g^der les ctes.
espnt d'expiation que le chrtien do l concitoyens ih doivent prendre le PARIS 2J Les journaux frani^
se pliera la loi du travail, mu intits de la collectivit et les pli paient avec enthiasiaflm des po
dans l'esprit d'imier le divin exem cer au-dessus de leurs intrt; p :r* jositions fi 11 A Washington POU
pie, et de faire du travail la source sonnels. Ou alors, ils ne sont pas
lconde de notre prosprit physi j dignes de leur h mto situation-
que, iutellectuelle et morale. Il faut Et puis, eofin, le temps matrie
travailler consomment,intensment, que le travail leur lai j: par une
considrer le travail comme une no so te de faveur sur le co.nmu 1 des
blesse, et l'oisivet comme une igio travailleurs, ils ont pour devoir de
minie : plus on peine et mange de le coasacrer faire le b en en pro
la vache emage, plus on (ai uvre portion mme de leur hau e sitm
de perfectionnement et de dive o
pement individuel- nouveau ind gnes
le progra uni
estiment qi
] Rpublique
jtendaj de^
lt nation et .
po'itiqu .s 1
. iv n 1 1 France I s
le pttntions de la
1 it rais nibles vu l
tntirej maiitimes de
; int t> coloniaux et
ls M t trants.
La preste Farisl^eaneest uiian-me
dire qoels Krancea b-isom d'uiie
tion. S.lsy manquent, ils sont'de V***9 n'1'- ;"a"a]jl ^ miintenir
rendroat par P'i'Si'nce de les citons Ji
vitesse pt le 10 1 1 gfl de t'es navires
reure prpaie la guerre
paix.
et non la
Certes, il y s d.sg-ces d'tat: n cor.ptel-l^ur o-dit- et de leu , u, , ,. ., ooss^UienUtioa
lef de nauon, ses mi-astres don inutilit Dieu, qui ne noai donne ioQg ,e3 plj, |0i.ir.nrt8 d'outre mer lee sucres
ot plutt des ordres dont ils con la vie et sei situac ois quti.rswJ j 1 louroal dit qu il n pleine 'l'ont- I
Chef
ne_.
,i ent l'excution, et la part du tra dpcs.taires comptable.
v.il pcr:onoel ncessaire pour vivre, Le sermon tlu P. Lanore est un
PePeine"et le P. Lanore sait que'^mble ainsi pour eux se rduire a U.ozfon et poU: ils m
di atiou.
eoi lii' en U loyaut d" advers i
res du programma franais.
Vj4t Le MiU.i lapprobation du
La Dsarmement
naval
TOKIO. Dans un meeting publin
tenu sous lea auspices de la liaQe de
lajeuiesseanti rmsricaine en ap-
prou/ades rspluiions s'opposaut
lac*orddjs puissances pour le
dsarmement naval.
IJ)s ri-cours contre l'accord fu-
rent prononcs, la police dut emu
cher une manifestation qui ae dm
geaitvsrs l'ambassade amricain. Des
l'amplildts reproduisant ies parole*
de la fameuse chanson t Gott Strate
\mnk*i oui t saisis par la police
Mmij station
la Havane
La Havane -Uni manifestt-on
moastre a eu lien la Havane contre
la foi Fordney qui propoia une sug
des droits de douane aur
aux 1 s (Jais.
?3 classes de la socit
Cubaine hi les luibuts les plus au
vue de la colonie Amncsine Out
pris part a la manifestation.
>


L MATIN
Nouvelle
v1 >
t
dmentie
fc NaMBB La nouvelle repardi e
par l'AMOciatt-d preis nniui i;m : 'a
capture de voiliers fianais qui 'ai
saieot de la contn bsnde des srin**
avec In Mro* eat dmentie par le
gouvernement.
Curison
du Telanos
PARis Le doctf ur Sacha annorco
qu il a dcouvert le moyen de gue> ir
le tttand an moyen des rayon
ul ra vioUta.
A propos de la rentr
des classes
Une circulaire de l'Inspection d'''
rondusement adresse aux chels c'e
no* divers tablissements
annonce la rentre des classes poi r
le i Janvier prochain.
Les familles hohs prient de dtm?n
der au Dputement de lltiitruct i n
Publique de revenir sur cette mesuie
Il faut accorder aux entants un di
moral pour leur permtitre de rem
phr certaines obligatiors de fam lie-
Nous nous joignons atx demandu
des parents pour qu'o fixe la ren
tre au 9 lanvier au lit u de 3.
Varits j
VENDREDI
es Mystres de
NeivYork Suite
P-iuii les prodes se trouve
La lutte eu haut
du clocher
Entre so centirr.es.
DIMANCHE
A 5 heures i|2
Matine d'enfants
1 Gourde.
A 8 heures
Colomluoe
[ta } pailies
et
??????
Entre 2 Gourdes.
A ta Police
Le lieutenant Shaker a t nomme*
srolaii' s sous chef de la Police de la Capitale
M
Alliance franaise
Nous apprenons l'instant qu'tr
tort Jot de jouet< franais total ra
c Caravelle viem d'eue offert pa-
une gnrCO'e donatrice au Comr t
Haitien de l'Alliance Frar ise.
Cts joue s teiont panie de la ver
te Organise pif le Comit i la Cil
che, vendiedi proch-m, et afin de ta
ciliter les achats de la veille de Nol
le Comptoir restera ouvert Samedi
gale menr.__________
Eire l'arbre
et l'Ecorce
La fine comdie de MadameAnni
Desroy sera )cue U,manche Van<
ts agimente d'un de cesf'ms dai
dout Cin Vari es sait nous grati
ner.
A dimanche donc !
fa TT ~~i" ~"TT i
Jouets /...
On trouvera chrz Madame D'En
nery Dejoie, Gran'Rue en face de lu
ptiaruaacie Ceutrale, un grand stock
de jouets au j ci que des articles dt
.oue beaut pour Aibre de Njel.
Celui qui acheta
L EMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
U n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours VEmuhion f#0 Soott)
430
Cet officier est sympalhiquement
ronnu, ayant eu a exercer Ption-
Vil!e les fonctions de reprstntjn'
de la Gendarmerie.
Nous lui prsentons nos meilleurs
compliments.
Retour des
chansonniers
Par le steamer f'anaia venant de*
Ci yen sont retournas ici les ch u
Eonniers Gultton et Charton.
Ce8t une bonne aubaine pou>
Port eu Prince. Us passeront te*
1 '( h de fin d'anne avec nous A
Cftte occasion, ils prparent deu*
revues appeles plaire au public
ils partiront probablement ven
'e 3 Janvier prochain.
Il est certain que le succs q'i
semble avoir fait un pacte aveu eux
les accompagnera toujours-
Clyde Steanwhip Compi
foreign Services
11 itewfr 4L! ke Fackler" a laisse New York le 18 du
' s attendu vers le 28 II laissera le mme jour pour Ni
via tl Kingston et U Co'ombie.
Lps pe mis d embarquement pour le f.t destination
York seront dlivrs sur demande i rite \ cet office.
*
Le st^Binor \V, M Tupper venant de U Colombie est Kiadil
U. S. NayyNews
21 Dcembr.
HAVRE. Foch et Viviaoi son
arrivs des Etats Unis aujourd hu<
WASHINGTON. Oue'qus d
igr-ables rigides du triode e Rom
chets d'Italie assembls i Largley
Field ont vol i Washng on an) oui
Jhu>. Ils sont dj entrs en service
et u;u le bap me de l'air. Dits e
oyage de Laog'ey Field, un troub e ) vers le 26 du courant en route pour New York direc enoeat.
Les chargeurs qui voudraient profiter de cette
passer l'rfgce de l'Agent Grerai ou de plu
leur seront donns.
Port au Priuce le 20 Dcembre i92l
occasion ton I
amples tei
E. F. CLEMENTS
Agent Gnral
/..,
Demain vendredi, des dames e
des jeun a tilles, ai voues la pa
me hatienne, vont entreprendre
tihvera la ville une tourne de coi
m 'e gnrale pour aider l'acquit-
tement des traie qui incombent au
pnale hatien dana l'enqute snato-
riale.
1 aucune d elles eat porteuse d un
car e de recomiuandetiun, sign-
(>ar le Huretu de l L mon patrioii
lie.
Mme Vve Vi fort Beauvoir a bir r
voulu les prendre bols son vnn
patronage et donnant un grai d
exemple d'abngation, malgr I tat
picaue de a sant, soi tira l'un,
des premires, accompugoe des fil
lea de l'Administrateur dlgu,
Mellea Madeleine et Jeanne Sylvain
lu toutes ces messagre de paix
etd'uniuc, de justice e dlibre,
jb population fasse un gnreux ac-
meill
Rveillon
SeaSidelmi
Comme noua l'avions annonce
Sea SiQp Inn, refera ouvert un'
grande partie de la nuit du B4 D-
cembre. Les personnes dsirer'
prendre part au rvei Ion sont pri1"
Le souper es' de Deuu dolUn On
trouvera galein'nt des assie>tei>
garnie* an prix de tu dollar.
Il y aura muaique < ) 1 dansera
De multiples af radions se pr
ytrent pour Janvier.
Mariage
Hier % ui:. c ..jure-, du maun, j ii clbr .'i la
mairie le mariage de Kir Joseph JnPierre et de Mme
l'hermilia Bien-Aim. Ils ont eu pour tmoins .
Messieurs Charles A. u: et Norrail 11..nu du ct
As l'poux. Messieurs Verna Hcmi et Antoine
'rniax.]' du ct de 1 pouse.
K '. ..mi.. ..' '-n:>
Laen^issancft
Mardi 27 Dcembre aura lieu a Variiits une
reprseniation [hcatrale. Candidat srieux. 3 la-
bleaut ci ijnuuct Matrimomlcs, tiendront lai fi-
che.
hmre ait UNE GOURDK
Ncrologie
Nous fnitgi'tiOns :-v. c irg tt II
mort de Mme Veuve Augu* in Jean
me, re Arrous, s?ge femme t.
estime Poil au Prince
Sincres condolances aux fam les
prouves.
Avis mutrbnonial
Le soussign porte i h connais
spnee du commeice et du pub ic en
grerai qu i! n'est pins reponsablf
des ac'est fa,lions de Mme Hermann
Innocrnt ne lsrrorine Rmy, dite
Ctrph lia Chnspin, pour cause d
mauvais trait meni.c, jerv-cts, etc
tic. Une action en divorce va lui
te interte.
l'on au t'imcr, 22 feemtoe 1921
Hermrno INNOCENT.
L. Preetzmann-
de machine survint parmi les 6 mo-
teurs.
P/JsBIb Le Premier Briand in
orf rence avec le Premier Lloyd
George a Londres a fermement retu
de considrer aucune nouvelle r
ludion dans le truntant des rpara
:ons dues par l'A'lfnvg't.
LONDRES L'ambassadeur Har
vey coDlra de nouveiu avec U Pie
mier Br and aujourd hjui sur la quts
ion navale. Us se iencontreront ci
DUSLIN Le dbat sur le Ira i
'e pa.ii irlandais coaiinue aujour
rhui dans le Drily t'inin avec lui
iication qu'un vote s^ra pris avut
-udi L'i *e en est encore douteu e,
WriSHINQlON Ul dIier de
hristmas cjoit 'e donn aux Ma -
rines de Ett Unis par les citoyer s barriqaes et en cats*e; V ns drVJpagae ; B.ere tr|s<.
de Chicago tf du Co or>do qui gir allemande; Gigaretles angliises et amricaine*.
Washington l^s sUj i es
du Snat ont ittus encoie d'adopter
la rsolution du snateur K ng p
oyant la suspension de 'oui travail
ur les gros biteaux main.enaLt en
excuMor. Aucune iaisou ne deit
tre donne.
Washington. Aucun des six
hommes d'ancien rervice apparais-
sant devant le Comit d'investigation
lu San n'a cap ble de donner
une prtm ira vidtue l'aide du
Snateur Watson de Gorgie, qui a
dclar que dts sold ts amtiairs
turent pendus en France sans juge
ment
Offre les articles suivauts l'occasion des ltes ;
Champagne Charles Heidsteck ; Boideiux-Qaina;Duborj
ky ; Gordon Gio; Vermouth ; Cognac; Ligueurs trauiisesi
Conserves de toutes sortes ; Confiture*. Chocolat ; Lait 0
'acie Xestl ; i:*cao Peters ; Buter AnguMura ; Forier;
Bit'boi Loppez ; PaMumorie Gell Irres :_Viq roiff et
Extrait uivers pour liqueurs et Sirops.
rhoiographes et D sques C'olumbia
( Mrmgue de 1 artiste JUil'l.V EUE )
3T
Casino de Ptionville
Rveillon le (24 Dcembre prire
8ux Membres de s'inscrire a -l'tage
de la maison Ma'.teis le 22 Dcem
bre au plus lard.
Les Cours
PjVRIS-Sterlirg SI 44 l\
Dollar 12,j
New-Yotk-Fianc 12 j;
Sterling 4,21 $8
^k
1
Il y a bien des acheteurs qui attschent de l'importance sa pd
ble qu'il leur sera possible d obtenir en revendant ls voitore s
pour acheter une de nouveau type. En gnral les Hupmobnes *j
obtiennent de meilleurs prix que les voitures d antres m*rqaei
prix originaux taient peu pi es gaux celai dane UapmoD"
iMENT ORDINAIRI

4TTK TION !
, J'annoncA totm hkh cliente et amis que 1 ou.' la fin de
ici-om ph' bien Pourvue de liqueurs da unies las qualit te ;
Anisette supAitinn
Marasquin de P, h
Peprermint
Cacao
Crme dp Rjfe
CtiPrrv Brnrdv
Ctirrv O'.riinl
Pronp||e Curao et Cha.trMM
S rop d4Orget
Grenadine
Pochas
' r'"fpmbre
Fiaisea
riidi kirg
\{r-y I Gin des pi x trs raisonnable Accourez tous chez
CIlBISTfAN BOX
J2L' Hue dei Froati t oru
Types de Car.osperies : *
Voiture de To< riime cinq pices,
00 voiture Routire deux places.
Compteur d vitease,
Dmarreur Ucipque.
Phares lampe de tablier.et lanterne
arrire.
Part-brise de vue claire en temps
'anne ma pluvieux.
Indicateur de civeau d'essence
Indicateur de pression d huile.
Trompe lectrique.
Ampremtre.
Portemanteau
Porte-pneus
et
RU*

jf nie djr
Tendeletelat'tox.-!
teodeleta par l
Tapis poor le toonit^
Capote ( noire 00 kbs
Compnsseur grsiM*
Pompe, Cric, Oa'illsf.
Il y a data ce pays une rgion disponible trs wolilJJJ1'
sgents et noua tarions heuieux de recevoir des rosisens ssw yables, les deraepdeg concernant cet e reprieotatiop"
Hiapniobile,
TJ? H JPP MOTOR CAR CORPORATION &* l
E- U. d'A
Adreie Ulqraphiqvw
HUPP BKTHvjIT
Cod* emfjfi*


U ftUTUf
GLOBOL
donne de la force
I
Convalescence
Neurasthrlo
Tuberculose
Anmie
L cure de CLOBOL
augmente U force nerveuse
e rend aux nerfi rajeuni
toute leui nergie leur
uplete *t leur vigueui
1 tiaar cnaieiam,
I. rue de valen-
Oltnnra, l'afn l
|Mt pft...
I ^ "1,......ggf^^
Nalrr IM| || hihim j,
t*"< t - rit. la teroint'T-
rniir || ( ni An t n-foi*
Oulu t, ,i n.l'hCHll i|
de remp1 u-tr u irantfuMou >an<
fuin. i h, mome <:i ceci avec
avamar- dita i i maigre qu'il
raille toujours l*oir 'ecoura t
tule, au nioiru tuai iti cai
rjenis. noua ru rro>ons paj que
U veroinrapc puis*- utlnei. ei
une fouir fr rt, le rejulian
1 tu p m obtenir
;' li 0 o:.,lieol
u> l%c< 't a ie
"'- ' 1 re* nfli i a t-fiM.-.
c'est imijour a ie oi-rmcr que
Dou^ ilOlinruni la i>rtiercure
D* M. omssrr lie n iciencn
Laun-at de U F. C; Mtd. dt Paru
CLOBOL
11 *"* permet le maximum
V AILLAIT & HOUET A(duu Gnraux
et
172iR ,e riu Magasin de l'Etat
Folloii Shoc Polish Company lue
New- York
Blari- lies semelles caoutchouc
Pour Entants. Fillettes et Jeunes
Filles.
o: VAI, -aa-ij,., i Ls Hommes trouveront *ale
chi;ir voulez PW^er.lia peau de vos,men. dis souliers fclancs pour
Chaussures- Chaussures
Si vous 'otilez avoir un brillant luisant et
durable. J
Si vous voulez conserver la couleur et la sou-
plesse de ces chaos.ure* pendant longtemps,
employez a marque ttONOt R\Ml
- fabrique spcialement pour ls
B? ,,,ege*en,leineo duhigh life,
bile protge le peau des chaussures contre l'humidit et If
Elle en re'ieleur souplesse e' conse^e leur brillant.
Demandes la inarqie fitONOOfUM, c'est la mallau.e de toutes
nu marques,
Geo. Jeansme
Ohez Franek J MARTIN
hue du Mugusm de l Ein
/b'i face de la Cilactcre
i Bouue occ siu^
A vendre un basa felcb en parfait
etit.ei un buggy Muray caoutchout.
S'-dre-ger la remue 1JU8 Rue
Amricaine.
The East
*8 cfte, n '_
Piu ileun : e ,
une 'lis <
fants, son
tenantgay\ ]
la prsence \ -
fants sains et
heureux. La
Composition
Vgtale de
Lydta E.Pinkham
a rtabli les mres,
ai e ts de. plus
normales et en
bonne sant.
La ttre suivante
i crite ; ar unejt me
me, prouve la
valent de 11 Corn-
ni sitionVgtalede
Lydia E. Pmkham,
dans de tels cas.
li Ma Del Monte, Havana, Cuba. "J'ai employ avec
excelwnta rsultats, votre Composition Vgtale do Lydie
E. l'inkhain, le mdicament que vou.s recommandez pour
les maladies des femmes. Apres trois avortements j'ai
pu donner naissante un enfant. Je ne pins trouver de
mots pour vous exprimer ma reconnaissance. Je recom-
mande votre mdicament toutes celles qui souffrent,
comme tant leur salut. Si vous dsirez publier cette
lettre, je vous donne permission de la faire." Isai i i.
TOIIBI Violt, Madrid I, letra C, Jsus del Mont.-.
H.ivana, Cuba.
Cette lettro Composition V?get aie
de Lydia E. Pinkham
* -NKHAM MtOlClNB CQ. LYKW.MAn. U.B--
5C
C
n
R
.:
u
CM
'
8 m
R
R-
o
%
e*a
M f^
N
'
LVDI*


Le Comptoir Franais*.,
AVIS
Li msieoo MOSE SAIEH.io rue des Fronts Forts a l'avantage d'aviser
Dombreus; clientle qu't a rru par les deniers Steamers, las mar.
andises suivmes ;
, y J forcasion dp, Vouverture de notre nouveau local situ tn lace de
J....n? Slt^l^^l^Lh^mader,m\raleet rfgi ftes de fin tanne. Grande vent, au
\*>? 2 courant ; le S|S, Dali Rabats d'articles de Paris et de tous genres de ssus,
le 20 courant ; les deux bateaux
prendront du 'rt .peur tous les
tons europens.
I L. PrMtanaana-Agg6rhcm
Agent
Wpe Oeorgctte suprieor G.
Voile couleur suprieur
Crron de soie
J'ge bleu marin sup
jj[ap noir pr rostumes hom
jMgonal bleu marin
*iki jaune
Chapeau paille pour homme
8
ns
j
n
25
2
8
' haoeaux paille oour hom
Chapeau psi'le fine 1
Panamas
Cravates
Noeuds cravate i | inre
Chemises cool s-1p hom
Chaassete Suprieures
a'm Beach
Kaki blanc
10
if
IS 20
3
1 50
10
-)
10
Pharmacie Centrale
Produits de oue fracheur Excution prompte et soigne
ordonnances Spcialits pour \outes les maladies-
Et divers autres articles tels que chapeaux noirs et coule r, pellii n.
Si ht1^ ^t*JlLT " l" confec'io,Pfe< pour d mes directement de New Yo^k avec
siK i*?"6' Cl par 0nes' bas dt S0lt' el>ne Cooe, coau'. Bureau de l'Agent Gnral
Port au l'nnce. 19 Dcombre 121
BULLETIN No 134.
Le lis t Gen G. W. G hais est
(attendu i Port au Grince mercredi
pour;matin, le SI Dcembre 1921, venan
otc et coton
jrtelle pour homme, Lotion Pompia, bretelle pour homrre et Kifant
J* fols ro jr homme et enfant, Reps blanc et noir pour Cri itu^e, brode
utsse pour jupon et pour robe indienne franais grande l-gear etc
Une Dcouvert merveilleuse
Une cordon- erie dan* un tube t
Economie considrable
Rparez vous-mms sans ontil, ni cuir ni colle,
2* chaussures en cuir et en caou ebonc, valises,
Plte-monnaie, siges en cuir, toile* cires, capotes
* voitures et Chambres air avec le
LIQUIDGUItt
"forme en dix mioutes un cuir consistant imper
1 wbifi 8u>>i loppie^t rsiliant qne le cuir naturel.
[ *le di'es pas c'est impossible. Essayez voas ju-
r-PUS.
J_ Cn prndnit de fb ication fraeaisa rend des ser
[ 5H io>PPrriibles et es indispensable dans oos
Lii renie chz CAS' ERi,
Aux Cent Mille Aticles ,
6 pass;6ers
174 Sacs de lettres
el partira dans l'ap-s midi du mme
jour pour Ciiatobil, C Z, directe
ment.
O. B. THQMr SOU Agent central
Avis
A cause des restrictions Slir l'lec
tncit, il n'y aura pas de films d
rouls aux Casernes, jusqu' nouvel
avis
Comptoir Franco Hatien
720 Nue du Magasin de l'Etal, Port au-Prin
ARTICLES DE PARIS POTJR HOMA/Pc:
DAMES ET ENFANTS
( Le Purgatif Idal ,w
c'est la
Pilule 147, Rut du Faubourg Imt-itantt Parts I
Faellp .1 prcnrlr, 1
Ne nc.'jisll.-int MUM pUparaSB, |
elle ne pruvoque jamais Je d(ut.
Suppriiii.inr i;i i|i,-,., I
aile ne dbilite ||j n- malade.
N>xl-a..! pai Se i |.o I ,, .hanibro,
elle ne cause aucuni; parti j lPmpi.
Piu1' .:iv. ejm i u !>* ^imiairos.
elle ot, par $ofc:i{u.u, v>mi vSort.
DOSE : Hmo&Uv, 3 3 pituiai
LAXATltC, I p,iui
Voiles uoi| tt fantaisie
Zphyrs
ludienii. s
Nansouks
Qrgandya
PiqusReps
Mousselines Suisse
Ratines
Ctpes de Chioe
Cipes Georg-tte
Lanton
Mariette
Toile de soie
TossOf imonras
Porges- Sies lavables
Cilets de Lndle pour dames
V'orr. -.< chapeaux
Char' ux de d n e
farl s e, Noirs et Deuil,
Co- s
Rcb n contV^j.pre*
f'fiv. ,t% pour D?mrs
filles
ger^,' de laine pour )upes
Rer s 1 our Ceintures
Jour fifbei'e ^ubsns
Deatriies >"ou Trou. lu'sflecs
Voi'fttes, Ech t<
Lf.o. B'pi.ste
Iran- Uut
Chaussettes
Chemises
Faux Gr>
Cravates .
ra,,C,?S ft CktBtoeUts
i'lttsde flanelle
Bretelles
Ceintures pour hommes
onlf couleur
Flanelle l'a une
R'deaux
rouveituresdeIit
Toil i drap
Nappe et Servirf(f,
Nappage couleur
Mcuchoirs
Toile matelas
Toile i torchon
Crpe pour D^uif
Tisiofl ora^^er pour maries
Couroprs orang.rpoDrrrar.ee
VoIm wvr maries
cventails
* ;V,ir,PS P0,'r cadeaux
rontDa^,^^
hareauxpour lte^ss et Bofsnt,.
Tou* articles de qu -dite* uprteu*
des


lfc M/VTW
Le 10 Janvier prochain, aux Electioas municipales, vom

donnerez la Ville de JPovt-au-Prince, une adminislratioi
srieuse, comptente et digne d'oae Capitale, e votai
pour
EDMOND MANGONES
1er Conseiller,
Eugne Jeanly
Alton Nelson
Edmond Millet
.
intoine Innocent
Joseph Pereira
Rodolphe Barau
Einmanuel Domingue
Lon Laleau !
Antoine Rimpel
Lyuce Denis

Bcllegarde F< ureau
Rderer Levque
Andr Vieux
Maurice Buleau
d
i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM