<%BANNER%>







PAGE 1

. %  r —•• W y LE MATIN Crme donne un teint de lys Elfe tient la poudre Assure vna czrnation exquise La Crim TF.1NDELYS. fine onctueuse, neutre, est incapable d'ofTcn :r en rien "la peau, qu'elle aJoucit, as%  :. et Manchit sans la lu!ir ; '~ i' i IVxci-s ou jamais la fain kii e l'ariuince aux extraits (le |a Crme TEIXDKI.YS est |)!.s parfait de la crftiie I '.eue;sen emploi vite le hle, les tarhes d^ rousseur et les irritations (laes 1a poussire ARYS 2, Hue d: '.y Paix, 3 Ptisserie Franaise Richard Peters RUE 01 L'EGALITE Mil tSrc.alit^s d* bor bon fuis YULAU VENf* Cartpp. rhonx la crme PtS CtUOdt 10U8 le UiltlL N.B — Bffowr les imitation?,m-f becs sont pont eu ven tt porte incii uom eu giande lettre. Pas de Buccuisaie. Compagnie Srierai Transatlantique Le paquebot • Caravelle, parti oe Bordeaux le 28 Novembre est atten au vers le 1 couiaut. Il reparura te mme jour pour Sautiego de eu ba. La suue de l'itinraire Mil uxee a l'arriv* uu paquebot Port au Pnuce.7 dcembre 1921 L Agent E. HOBKLlN v I PARIS V ••-< F •ftalMriaJ et (irand. MUR VAILLANT HOUKT \g**to gnraux rourUaiu: 1720,Rue du bfuii de l'Eui LJ Crmi TthZtty:, ;ic. parjimft. consc-'r ta frc.c finir d.1J t w m a MK tmtttitlt, c//f — .mm ^^^^tf^sfi^^a^i ; ,.~ -r-'** -.n-' — ; New xi fut conduit .l'hpital de ok. MADRIDLa tribu des Uled Setut Pf> des plus^belliqueusea du Maroc • fait sa soumission l'Kspagne D'autres tribus ont aussi demande a se soumettre.La question du racnatl des prisonniers espagnols oceupe l'attention de la presse espagnole La plupait des Journaux craignent M l'argent employ pour lo nclia ne serve l'acquisition de nouvelles armes pour prolonger la gue re o tre l'Espagne PARIS— Le snat a vol uu ordre du jour ue co.itunce au gouverm meut par gttl voix contra VI. Le temps" dit que le Gouverne ment traucais a tepondu a la derrire note du Gouvernement anglais su sujet au trar. d'Angora avec les kemalistes. lttK.LI.NL e gouvernement dment la uouvelle de la Jecouverte !" *-* &M 11 U C* %  •• c comp tait donner "La Renaiss; DIMANCHE TOM MIX dans : Une Chevauche Diibjl que ET Chtim nt Le Film que nous avons vu essayer Lundi Dernier. Le Film qui doi f i.ue tentation et laisser sa place marque u'uue pierre blanch?,.. Lu Film qui d.s sa premire sci e t'Oiia prtnd danaoiH L pice du cleb'e autour Thomas lice par • Mouat flim, iiteur de tForfaiture d )iit l'exclusiv l a donne par L. Aubert. Qjelques sroes prineip&Us : La fte que comptait donner "La Renaissance,. le sjaiedi ;o du courant Parisiana es: rewOJ, au mardi ij. Cette mesure est prise poar u^ pis contr.iri.r l.i tte or;!mise au profit de 1 Crche. Le programme reste tonjours le mente. Sur dinstantes demandes venues des villes da Dpartement de l'Attibeoite les acteurs de 'ta Kenaissance" donneront une r.prseniation tua traie du beau drame de M. Coicou "LEmpereur Dcualinea" Lei populations des tilles voisines ne perdront pas la honne occasion d aller eatjndre les ultn tueui acieuis de la Renais-ance. The East Abialic a Ci) i^tii. Seivic6 rmensuel The s t b *Vu£inua ^eia ici vers le 15 cornant acceptant du trot pour tous les ports euiopens. Pour pius amples informations, s adiesse i Ageut L. PKthlZvlrtNN-AGGliRHOLM ElueliOB \l< oim que Les lections pour la grande matrise de l'ordre maonnique en Hati auront lieu le Dimanche 11. du couraut a litures prcises du matin au local du Temple "La Vrit. U'apu-s nos renseignements c es : notre ami C L. Ven* qu" sera du. 'j | Mes8e Bi%^on Dimanche il y t>ura messe Bi/.oton— L a Royal Mail Steam Puekm company Le sleatiier Catalm actuelle a "nt au C^p Haititui sera a Fortau Prince, jeudi maliu \5A-> cou iaut, pour repartir dans la Mirer II chargera dirccttuittii pour tous les ports d Lurope. Porl au Prince, le ail VIII investigation on p ne:i qui puisse tre armes de guerre ue res e loue allemand. tranlnn en 1 '^Admiration ipoUoce et cruelle eu terri luu Butor(JuardahUa, lieulenan! dvou de ire allemand. v JU Wersel. Sparation subite du K*M.l^n\fMn}* !" l Pre ppel commander l arme reximprau.ce Zita d Autriche deal „ ie ^ a env n r la rPg i0n voi8 „ n> H y aura messe de premire Communion. Di mancrM k Delma s Beaucoup d'entants s'approchLtont de U bainie Table— heure de la crmo nie 7 lires. d l'exiinpraii iau.onaat.on de v f">r en Suiaje miif eQ ftf||| f Sjll ue de BSa condition de repait.r ds que lArch. M cj Dv< ,8tation I H oiqu* duc aoo dis aura t opr ei sera umm deB NoUb!e Rvolution fcors de aauger. __ Hsitta^ce de labb.ye 1 Fuie BLRLLN. Le r.ouveroement Aile a< B4fctrlls „ ,,,,,^,1,, d^ son maud u uu muratoriu pli que au por.aut le cooti e li lancier du pays par les allis qui a'atucheraieui rorganiser u s fiuaucea AtiemaDde*. Penuani a deru .e sam^ine de n .uibra lapapieimonnaie du ROJveiut^em a augnicn de *,4 Dtui'.uuiir \ wx nn. %  ;iRC£S te MANUEL la f*bnroi di % it'H? et TRT ilLUST^ lirMMJ ftitr-i Mr Joseph Lauoue Noue couLeie Joseph Lauout %  e*t leurdu journal • LeCuuinei Ha.ueu # qu coutiuue aea pub icauoi.a aoaa la seule directiou dj M. joiiuoia U s. Bureau de 1 Agent Gnra Port au Prince If 6 Diccmbie 19*1 BULLETItf NJ 120 Les Crurg urs sont pris de of que s ( s Panama est a ports eur-pens sur la den and tme i ce burea. v.e v.peur partira di ect-'tncr.tpour N w Yo k dans Papi--midi du m mt i0UI O B. THOMPSON. Agent Goial &ngemlpo;t au H :ccr le 7 dcembre I92t • Li P LLEV4ENT?, Agent Gnral AVIS L\ maison MOSE .SAlEH.au rue des Froats Foita a l'avantage d'aviser sa nomhreuse '.en 't qu'elle a reu par U deruiers Steamers, les hi* r ebandises suivantes 8 Mariage Va I Ktf'ae du Sacre-i œuer de Toi uu sera buile jeudi M Dcembte f! ueuraaslu matin, le maiiage dt Melie Camille Rousseau a>ec Mr Dtmosihue LamoiheNous preseutooa LOS meilleur. VOUV de boiiheui aux tuiurt rpoua, FORTE BAISSE pe Geo'ge te suprieur G. Voile cou eur suprieur 1 7/ C r oa de ^Ole 3 S:ige bleu marin sup 25 Diap noir pr ostumes hom 24 Diagonal bleu manu 25 K>k. jaune 2 chapeau paille pour homme 8 < s . 9 haoeaux paille pour hom Chapeau paille ae i Panamas Cravates Noeuds cravate pince Chemises coul sup heu '. h.u set e Suprieures a m Beach Kaki blanc 10 iS a ija 10 5 10 "j 7 H.—I utauw Et divers autres articles tels que chapeaux noirs eteoulear, paille P? E 5 dames, eut mt-• hlle.te< & giroanets flanelles conte ionnes pour, difnw et pour homme, et par aunes, bas de soie, mousseline et coton, cnattliette Isoie et coton* I if A 4^ /^1 -> *%w*.i ^v^//\|unelle pour homme, Loioi Pompia,.bre'le. pour h)jame et b "'.^ *1 l 1 \ ^ I ill H 11 li 11 |I| 7 H taux LO-spuar homme ttenfant,Repi blanc rtnoir pour ceiota:e,D : 9-Jil I • m.. *w7 ***'• ** %  %  %  ^ %  • ^ lis uisse pour jopo.ie' p our rob^ indienn?trarj-is grande largear etc [ Lsa clientle qu'elle met son sucre en vente Ncrologie l son dpt en ville, 5 jr*jc&^^4 0l | a rs0 f l esac de 100 magasina de I. I.B-go Le MIN Deluy fltiavait conquis la sympa he at pro IL lem ni g . i s au m ye" de ce'te pOttc--' PRIX G3 pour la capitale 5\j pour la province Egale.ne t en s'ock : Murine tir n.ili ie ei tan^iie poar lietii de loues les nuladi^e des y eux — Raclaiui deh v red I iemaude adresse au Dr GEOG. 60LO.U4iN .3 ir-ai-* 19 9i p •



PAGE 1

QoJQzime anne No 4246 Port au Prince, Hati Vadredi 9 Dcembre K>2. DIRECTEUR P/IOPRITAIRE Oment-MAGLOIRS NOMER:, 'jlQriwniMi Noire chec en Hati Les hommes jugent les choses d'aprs la conformation de leur cerveau et ils se les imaginent plutt qu'ils ne les comprennent. SPINOZA PAR U Stett M C CliCt PJ a des officiers M, en tou'es matires, fiscale, m ire, po'itique et diplomatique II pli jne responsabilit i dierminon stultin-ni pour avoir mir d''.ablir un fonctionnaire ayaa les pouvoirs ncessaiiei, mais ir avoir manqu ae jeter Us b* js'une pal tque capab'e de cor. pe a L pr.'3eivation de la vie hule et assurer l'eiistence d'une civi e par le dveloppement m il du commerce et de l'ag-icu ^d 1 te. N. us y sommes,et dans mou jug t nous devony rester vingt an Nous dtvous b eu nom meitr llesp ii que, disciditsaujourdhui noie cbec et pour avoir mande prvoyance dans le goavem. tt de 1 le, et profitant de l'amrr IkoD que nous cftre l'.htc arglr s latiledcveloppem ut des institutions politiques de 1 Egypte, nous avon[i trouver la f ai mule d'une politique entendue, sous une nouvelle ImicistiatioDL'Ile est trs riche.Tandis qu'Hai i [•(tablie l rott (dense), la popu M est clairseme dans beaucoup i parties de SantoDomingo. Nous lierons laborer un plan en vue de %  ter tnteiindpendance conomique. [Des mesures ncessaiies do.vent tre [tfws en vue de ptotger les proprie liet du sol. Ce n'est pas assez de construire des routes. Nous d. [wu ltur montrer les moyens d,'ame ter les lecoltes. Le travail adm Inble qui, A mon sens, a t secom |Hi dans le domaine de l'enseign [Oent pour les entants dominicains, |)it tre tendu Hati, de telle sor Nfoe dans l'un et l'autre pays, une |_rptJatioa lett'e puisse s'lveir remplacer la gnration illtre [telle Les conseillers amiicains qui peu tre ncessaires pour dir-g'i irtnablement les seivices public, |*i bien que tous les foctt^puaires | amricains envoys dans les deus |£p, do vent |tre choisis parmi des I {jymes dont les dispositions et les *BI sont de travailler au dveloppe %  eut du pays.de son gouvernement, a par dessua tout, de la civilisation %  p euple, dont la trs grand majo l ont du sang af iain dans les ""•es et dont, eu ce qui concerne Hticulirement Hati, la plus gran P>itie ont africains pur sang dominicains et Hatiens consti **i>t ensemble un peuple gnreux •lois, hospitalier ; telle est. do %  J ,rs > l'-mpressicn qu'ils m'ont lais "cLe paysan hatien jouit, parmi %  •Mgits des Indes Occidentales. fi ce t.es env.able rputation com 5 travailleur. r { c lit sont pauvrts et une pallie d'en ern tre eux, on peut le dire en toute v nt-4, sont plus prs de la barbirique d : la civilisation. Il y a certa ns parties dans l'intrieur d'Ho o, il y a de cela peu d'annes* o: pouvait voir hommes et femme ton noi leur traviiiAussi bien, en ce temps-li, des bandits aussi puissants que des barons vivaien %  ans des torteiess*s sur les bords do mioicains de la frontire. Il y avait l prtres et prtresses vaudou,— papa loi et maman loi, — de retrai tes pjur crmonies v.uJou qu'il tait permis au voyageur curieux dt visiter, des ttes vaudou et des sacn lices vaudou, — sorte d'orgies vau JOU dont quelques-unes, j'en ai bieo peur, se terminaient dans des exc de cannibalisme. 11 y a l un champ d'action, pas seulement pour le gouveinemtut Nous avons envoy des mission n aies en Atiique et en Asie Notre por te paroles s est donn lui-mine ma a d*t d*assumti pour le peuple arnri caiu une partie du fardeau du gou.ernemem dans la Vall.* Siar, a'Ufi I P. ur ta Crche Non* rappelons que c&st demain • CinA-Varits u'i'unn Un.i la gran de fta au p-ofir du luvn <'e h rA"h a Que le publia srilA en foule a dM r aire et en mmejernnn non mboer vtir et nonijiir no* tout ;Ra qu'a recueillis avec dovoi nt la louable enlr$p:iad dm groupe d bai'ieop Le programma de 1 t'A o pls'ra tous Qu'on en jug* : Mite Fernande *'Aubigny jouera dans t^nan-Marie ainsi que MM Etienne diouranJ e" Maurice Latidun; il v atre une *llo fti'ion de Seymonr Priai"', un d 10 d violoncel'e Taldv et Veillant • feront entendre dans Titint* et Toton Oi anra l'occasion d applaudir M ne LnHIe \ngel, lo f*;nme da Mini^tr' de France qui rhintera di d'iici'i its cliansonp. A|ou!ona 0" I'O-CIWR t" sera dir*g^ par le raui r..Joui 1 BHo. A demain soir, Cin-Variai l Nouvelles Etrangres Par Cable Indiffrence Honorable 1 irlandaise DUBLIN 7—La nouvelle de lac j cerd ang o irlandais qutvquemeitint le coib e aui aspirations de 1 Irlin de a ie reue ici avec une ind.ttre-i ce extraordinaire, il n y a pas eu de in. n f station de joie d'aucune espce. Les observateur? politiques attri buent celle absence de joie patriotique i l'imptvu de la nouvelle e p u eue au t it que l'absence de ra1 .1 n;on officielle (ait douter au pea pie qu'il a obtenu la libert dsire ? %  isonne n'attendait ce rsultat Cl< la rupture des ngociations avait tait CtOtra SU peuple que les hostilits eu H ueiaunt 1 idti..i ment. Une p ocUmalion T 11 El h rparations PARIS 7 — Le correspondant de 1 Aisouated i'ress d t qu il est proba b e qu'un dlai de ; ans sera accord l'Mlemagne pour tes patesneo's 4 effectuer au compte des rparations. ( es dlgus de la Concussion tu dient cette question et on coit que e rsultat de leurs ngociations sera de donner 1 Allemagne un dlai de n ois ans Les dlgues franais u'op posrent un moratonum dclarant que ce mot est uae offease pour le p uple franais puisqu'il signifuit la suspension complte des paiements. D'norme* orogs ont t faits ces our> d -i n ier pour harmoniser les il suivit les cou* de l'cole primaire et dt* l'cole d'agriculture et apprit h iyi'Ognphie.J\ir':tiii3' 1 j,ii fui editenr "4oci da St-Cloud Uaiiv lourni 1 Pregg Ii a appar enu au 65a e> ii'i %  qu'une part de responsabilit dans le Cocgrs et n'a/ait occupe auc on gouvernement de Da; a g et, sous fonction publique avant eo-i ie-Mon. forme dt mandats, dans celui de .vliopotamie et de Syrie. L, notre poite, nous avons une tche pressante pour l'i fort mission nire le plus dvou, dispos sup pler les agnis officiels dans ce qui p ut tre lait et assuier la prsence a Sinto-Domingo et Hati de criti ques intelligents et sans peur pour tout ce qui peut avoir t mal fa t .ats ces pays. Ou a besoin l de marchands, de 'allis tlg aph ques, de service de i-nspo.t rgulier. Du entreprises iives devraient marcher de (ronl itff une c occupation claire et LUS une administration renouvele Nous sommes h n du service que ous avons rendu Cuba. U y a un plus grand service i rendre, et une bonaante rco.te i mo s.onner, en riait, et i Santo Domingo. P. S. — Nous ferons 'suivre de main 1 article de M. McCoimick de ia lpiique du journal The Nation. M. Knu r on at rlu auuuix nt : jsepiiaae congre 1. liuolution au Guutmat GU\TEM\U 7 -IJie rvolution a :Ui au Guitmah renversant le gouvernement de He b Ta remplac pr un gouvernement proviso re fo: m par. les gnraux Luna et Oiilla m di, LOJIS Adam et lui tient une piomenade s-ons se soat piodaites dais la apien auto et, en compagnie daul:.-* t .le pD-tugaislundi dans la soire amis se rendirent au caf d: Jeanne perdant que la police arr.ait p'.u Sterlin o ils fiient force libatio sitars individus surpris au momen • Excits par l'alcool,les joyeux no qu'ils distribuaient d-s pamph et; se (ton payrent prs de la Madeleine dineux. ou il* crirent : Vive la L b rte 1. UtThiUrepouyotiii avec !. Uae iDtCrp lUtiOrt A bas Kak jaune I Vivre ou ruour nr • Ces cris se rptrent a la Kue des Csars o l Morint Joy etc. Tous les libr* expriment l'ur satiaiiciion pour les termes dma lesquels sont conus les doc>i m mis de paix Le peuple continue \ manifester son indiffrence parce lue l'aord 11 a pas encore t rsti li par I %  Daily Ireton. DUDL1N— On a notifia au peuple rUudais que si le cabinet dj Daily Ireann rut fi) le trait de paix toutes les troupes anglaise* seront retires du farci oire >i l'irl ni. Les documenta 80 it tudis Dtf le parlemeot le l'Ululer. Dds cunt j rencea ont eu l eu la suite desque les on a annon c i dpart de Mr Craig po.ir Lon dres sans indiquer la rsolut 'la. di es confrence J. PARIS Les routires fraoaiMi •tront fermes aux importations epagnolei partir U lamedi iua^u* ca q 1 un Mcoord dlhitif intervK+rnw au sujet du modui vuoudi entre U Krance et l Espagne. WASHINGTON Dea Mfjrtra. mes reus de Mexico auaoncent que l'ex prsidjn' du Gua'mala Kstrade Garrera a t rais en lijrte par le nouveau Gouvernement et q ie fou les Guatmaliens eaila par le i. jverue.uent d> Harieix ont t rtppt. l* dm leur pays. WASHINGTON ~ L gouverne ment Japoiais a accept diioiiivo aurnnee ,m *""; ae ,t sur les supplications du chautl.ur t renvoye usqu i la tin de la conj'> p nt ••' propositions en vua de fjr 8 m m2he' Cin v' ndirent et rentr eot chez eux t r-nce sut la limitation des rmar It quadruple enteott aou, en.-. dimtnerie a unt^va conceine la plaqu< menu dant M ae le tran de cordialit re atit.tr a La RafMe ,. ^ipMj fWjajj ^ ^^ P^q^ ment,. ^umm s.u tatou.d... le P.ci Onde mande TtSAliJfSS^^hBS ^OiirS auto confie a la rparation Mr Lon Menoa depuis p > A acheter des Biiques lfrtwlaires mois. lustin Errilc et d autres passagers 2 de la Grand de l'auto sont entendus par l'autorit militaire par certaines. S'adresser au No 19 N R uc PARIS 8 Sterling 53,97 Dollars 1.1,18 1 a 2 NEW YORK. Franc 12 07 S'eilii.g 410 38. li ]ne BRIDGfcPORT— Le soua m ma S48 a coul Nnpurd'lioi dans la Laie restant )2 h -orta imme r g avant de pouv jir faire fonctionner lu, valves d eciappement pour remonter lu ^utface Tout l miptgt a deri aipuv 0


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05544
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, December 09, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05544

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
QoJQzime anne No 4246
Port au Prince, Hati
Vadredi 9 Dcembre K>2.
DIRECTEUR P/IOPRITaIRE
Oment-MAGLOIRS
nomer:, 'jlQriwniMi
Noire chec en Hati
Les hommes jugent les
choses d'aprs la confor-
mation de leur cerveau
et ils se les imaginent
plutt qu'ils ne les com-
prennent.
SPINOZA
PAR
U Stett M C CliCt
Pj a des officiers i-Domingo qui ocl manquera
devoirs par incomptence ou
! manque d'exprience, et j'ai bien
ir qu'il c'en liste d'autres avan
de leurs pouvoirs. Tomefoi
blinde faue, ce m quoi la culpi
T e*< rte'Ie de la pat da becr
lede la Marine et de celle du Prrf
rot des Etats-Uni, c'est d'avoi'
Ifu, l'un et l'entre, d investi
^fonctionnaire responsable uniqu
(s chaque pay, de l'au'oiii n-
jaiire pour parler au non t'es Eut>-
M, en tou'es matires, fiscale, m
ire, po'itique et diplomatique II
pli jne responsabilit i diermi-
non stultin-ni pour avoir mir
d''.ablir un fonctionnaire ayaa
les pouvoirs ncessaiiei, mais
ir avoir manqu ae jeter Us b*
js'une pal tque capab'e de cor.
pe a L pr.'3eivation de la vie hu-
le et assurer l'eiistence d'une
civi e par le dveloppement m
il du commerce et de l'ag-icu
^d 1 te.
N. us y sommes,et dans mou jug
t nous devon- y rester vingt an
Nous dtvous b eu nom meitr
llesp ii que, disciditsaujourdhui
noie cbec et pour avoir man-
de prvoyance dans le goavem.
tt de 1 le, et profitant de l'amrr
IkoD que nous cftre l'.htc arglr s
latiledcveloppem ut des institutions
politiques de 1 Egypte, nous avon-
[i trouver la f ai mule d'une politique
entendue, sous une nouvelle
ImicistiatioD-
L'Ile est trs riche.Tandis qu'Hai i
[(tablie l rott (dense), la popu
M est clairseme dans beaucoup
i parties de Santo- Domingo. Nous
lierons laborer un plan en vue de
ter tnteiindpendance conomique.
[Des mesures ncessaiies do.vent tre
[tfws en vue de ptotger les proprie
liet du sol. Ce n'est pas assez de
construire des routes. Nous d.
[wu ltur montrer les moyens d,'ame
ter les lecoltes. Le travail adm
Inble qui, A mon sens, a t secom
|Hi dans le domaine de l'enseign
[Oent pour les entants dominicains,
|)it tre tendu Hati, de telle sor
Nfoe dans l'un et l'autre pays, une
|_rptJatioa lett'e puisse s'lve-
ir remplacer la gnration illtre
[telle
Les conseillers amiicains qui peu
tre ncessaires pour dir-g'i
irtnablement les seivices public,
|*i bien que tous les foctt^puaires
| amricains envoys dans les deus
|p, do vent |tre choisis parmi des
I {jymes dont les dispositions et les
*bi sont de travailler au dveloppe
eut du pays.de son gouvernement,
a par dessua tout, de la civilisation
peuple, dont la trs grand majo
l ont du sang af iain dans les
""es et dont, eu ce qui concerne
Hticulirement Hati, la plus gran
* P>itie ont africains pur sang
dominicains et Hatiens consti
**i>t ensemble un peuple gnreux
lois, hospitalier ; telle est. do
J,rs> l'-mpressicn qu'ils m'ont lais
"c- Le paysan hatien jouit, parmi
Mgits des Indes Occidentales.
*fice t.es env.able rputation com
5 travailleur.
-------r {c
lit sont pauvrts et une pallie d'en ern
tre eux, on peut le dire en toute v
nt-4, sont plus prs de la barbiri-
que d : la civilisation. Il y a certa
ns parties dans l'intrieur d'Ho
o, il y a de cela peu d'annes* o:
pouvait voir hommes et femme
ton noi leur traviii- Aussi bien,
en ce temps-li, des bandits aussi
puissants que des barons vivaien
ans des torteiess*s sur les bords do
mioicains de la frontire. Il y avait
l prtres et prtresses vaudou,
papa loi et maman loi, de retrai
tes pjur crmonies v.uJou qu'il
tait permis au voyageur curieux dt
visiter, des ttes vaudou et des sacn
lices vaudou, sorte d'orgies vau
jou dont quelques-unes, j'en ai bieo
peur, se terminaient dans des exc
de cannibalisme.
11 y a l un champ d'action, pas
seulement pour le gouveinemtut
Nous avons envoy des mission n ai-
es en Atiique et en Asie Notre por
te paroles s est donn lui-mine ma a
d*t d*assumti pour le peuple arnri
caiu une partie du fardeau du gou-
.ernemem dans la Vall.* Siar, a'Ufi
I P. ur ta Crche
Non* rappelons que c&st demain
CinA-Varits u'i'unn Un.i la gran
de fta au p-ofir du luvn <'e h
",rA"ha. Que le publia srilA en foule
a dMraire et en mmejernnn non
mboer vtir et nonijiir no* tout
;Ra qu'a recueillis avec dovoi
nt la louable enlr$p:iad dm
groupe d bai'ieop
Le programma de 1 t'A o pls'ra
tous Qu'on en jug* : Mite Fernande
*'Aubigny jouera dans t^nan-Marie
ainsi que MM Etienne diouranJ e"
Maurice Latidun; il v atre une *llo
fti'ion de Seymonr Priai"', un d 10
d violoncel'e Taldv et Veillant
feront entendre dans Titint* et Toton
Oi anra l'occasion d applaudir M ne
LnHIe \ngel, lo f*;nme da Mini^tr'
de France qui rhintera di d'iici'i
its cliansonp. A|ou!ona 0" I'o-cIwr
t" sera dir*g^ par le raui r..- Joui 1
BHo.
A demain soir, Cin-Variai
l
Nouvelles Etrangres
Par Cable
Indiffrence

Honorable
1
irlandaise
DUBLIN 7La nouvelle de lac j
cerd ang o irlandais qutvquemeitint
le coib e aui aspirations de 1 Irlin
de a ie reue ici avec une ind.ttre-i
ce extraordinaire, il n y a pas eu de
in. n f station de joie d'aucune esp-
ce.
Les observateur? politiques attri
buent celle absence de joie patrioti-
que i l'imptvu de la nouvelle e
p u eue au t it que l'absence de ra-
1 .1 n;on officielle (ait douter au pea
pie qu'il a obtenu la libert dsire
?, isonne n'attendait ce rsultat Cl<
la rupture des ngociations avait tait
CtOtra SU peuple que les hostilits
eu h ueiaunt 1 idti..i ment.
Une p ocUmalion
T
11
El
h rparations
PARIS 7 Le correspondant de
1 Aisouated i'ress d t qu il est proba
b e qu'un dlai de ; ans sera accord
l'Mlemagne pour tes patesneo's 4
effectuer au compte des rparations.
( es dlgus de la Concussion tu
dient cette question et on coit que
e rsultat de leurs ngociations sera
de donner 1 Allemagne un dlai de
n ois ans Les dlgues franais u'op
posrent un moratonum dclarant
que ce mot est uae offease pour le
p uple franais puisqu'il signifuit la
suspension complte des paiements.
D'norme* orogs ont t faits ces
our> d -inier. pour harmoniser les
il suivit les cou*- de l'cole primaire
et dt* l'cole d'agriculture et apprit h
iyi'Ognphie.J\ir':tiii3'1j,ii fui editenr
"4oci da St-Cloud Uaiiv lourni1
Pregg Ii a appar enu au 65a e> ii'i
qu'une part de responsabilit dans le Cocgrs et n'a/ait occupe auc on
gouvernement de Da; a g et, sous fonction publique avant eo-i ie-Mon.
forme dt mandats, dans celui de
.vliopotamie et de Syrie.
L, notre poite, nous avons une
tche pressante pour l'i fort mission
nire le plus dvou, dispos sup
pler les agnis officiels dans ce qui
p ut tre lait et assuier la prsence
a Sinto-Domingo et Hati de criti
ques intelligents et sans peur pour
tout ce qui peut avoir t mal fa t
.ats ces pays.
Ou a besoin l de marchands, de
'allis tlg aph ques, de service de
i-nspo.t rgulier. Du entreprises
iives devraient marcher de (ronl
itff une c occupation claire et
lus une administration renouvele
Nous sommes h n du service que
ous avons rendu Cuba. U y a un
plus grand service i rendre, et une
bonaante rco.te i mo s.onner, en
riait, et i Santo Domingo.
P. S. Nous ferons 'suivre de
main 1 article de M. McCoimick de
ia lpiique du journal The Nation.
M. Knuron at rlu auuuix nt :
jsepiiaae congre 1.
liuolution au
Guutmat
GU\TEM\U 7 -IJie rvolution
a :Ui au Guitmah renversant le
gouvernement de He b Ta remplac
pr un gouvernement proviso re fo:
m par. les gnraux Luna et Oiilla
m .ours de I attaque inattendue il y a
ru quelques moits et ;oo blesss.
mtu la lanak h
-----i----- France, Aonleterre,
ser et d excuter plus
engagements.
lorgi
facilement ses
No're confi e Le Courrier du Soir
ayant annonc que des indiv dus :
iiouvant dans une auto portant la
marque Tr P No 9, parcouraient la
lie en criant: A bas .'Occupation !
V.vie libre ou mourir/., etc., nous
avons voulu tirer cette b satire au
.lair. De l'enqute laquelle no as
J pou, Italie*
WASHINGTON 7- Les llgram
n-es de Lon'dres affirment que les
1 onvena^ons au suj:t de la c-fa'ion
d une quadrup'o entente qui subsli
iu te. mines. Un accord comp'et serai
Un vnement
artistique
Oimtnche, \l du courant, a Uin-
Vaiita sa droulera la pice d'Hen
1 y Bernatein c La Rafale a en 5 par
lies. La mise eu stae est de J. Bi
ickcelli.Les acteurs aot Joflre. Jean
uM. Grou, Janvier et Miss Faony
vVard.
Les dcora sont superbes- Noua
avons pu voir des photographies
Explo&ionz
Lisbonne
LISBONNE 7 P usieurs exslo
nous sommes livrs, 11 rsuite qi: sur le point de ie fiire.
. information de no re coufire est
absolum nt exacte Vo ci daus qu.liei
i 10. stances s passa ie fut ;
Ridmil Alexandre, demeurant me
des osars, No 224 est cbaufcur mi
canicieo. Lundi ?piMn>di, Lojis
Adam et lui tient une piomenade s-ons se soat piodaites dais la api-
en auto et, en compagnie daul:.-* t .le pD-tugais- lundi dans la soire
amis se rendirent au caf d: Jeanne perdant que la police arr.ait p'.u
Sterlin o ils fiient force libatio sitars individus surpris au momen
Excits par l'alcool,les joyeux no qu'ils distribuaient d-s pamph et; se
(ton payrent prs de la Madeleine dineux.
ou il* crirent : Vive la L b rte 1.
UtThiUrepouyotiii avec !. Uae iDtCrp lUtiOrt
A bas Kak jaune I Vivre ou ruou- r
nr Ces cris se rptrent a la Kue
des Csars o l Vive Bleu et Ronge I...
bert !... Eftrays par
put enteud.c
.. Vive ia Li
leur
qui tmoignent dis oins apportes a cjcnCe, les teunes gens finirent par
-~**l pice-
smsteur
le M. Sambat
PARIS M Micel S mbat avait
avs Mr B ai I qui' l*iata oelltrtil
1 ,Qs mt'dlsortei dclarations militures
le Washin^o 1 Comme l?s autres in
la repre^ntaioujle cette pice- '$e rendre aux raisons dts plus sages ierp-Uation^. celle de Mr Simbat a
Tout Port-au-Prince
filma rares
cioyoi 1 nous
riis peur aaaiaier
PARIS S M. Julio Harrera frri
Li 1 rsidant dchu du Guatemala
1 t-j un entretion avec I ainbasia-
ieur du Gjatmaia en France. Il
ui a demtnd d'intervenir en faveur
lu ton frO.'j dont la vie est en dan
i 1re des affaires trangre* demau-
ii r l'intervontion du ministre par
1 ioteirndiaire du reprientant de It
Frnn:e au Gaaimala.
UL'B JN. L Amnistie dcrte par
i roi dAugieteire a amen Dublin
le nombreux interns politiques de
tMmainhaij Arborbill caini> Morint
Joy etc. Tous les libr* expriment
l'ur satiaiiciion pour les termes
dma lesquels sont conus les doc>i
m mis de paix Le peuple continue
\ manifester son indiffrence parce
lue l'aord 11 a pas encore t rsti
li par I Daily Ireton.
DUDL1N On a notifia au peuple
rUudais que si le cabinet dj Daily
Ireann rut fi) le trait de paix toutes
les troupes anglaise* seront retires
du farci oire >i l'irl ni. Les docu-
menta 80 it tudis Dtf le parlemeot
le l'Ululer. Dds cuntjrencea ont eu
l eu la suite desque les on a annon
c i dpart de Mr Craig po.ir Lon
dres sans indiquer la rsolut 'la.
di es confrence j.
PARIS Les routires fraoaiMi
tront fermes aux importations e-
pagnolei partir U lamedi iua^u*
ca q 1 un Mcoord dlhitif intervK+rnw
au sujet du modui vuoudi entre U
Krance et l Espagne.
WASHINGTON Dea Mfjrtra.
mes reus de Mexico auaoncent que
l'ex prsidjn' du Gua'mala Kstrade
Garrera a t rais en lijrte par le
nouveau Gouvernement et q ie fou
les Guatmaliens eaila par le i. j-
verue.uent d> Harieix ont t rtppt.
l* dm leur pays.
WASHINGTON ~ L gouverne
ment Japoiais a accept diioiiivo
aurnnee ,m*""; ae ,t sur les supplications du chautl.ur t renvoye usqu i la tin de la conj'>pnt ' propositions en vua de fjr
8m!m2he' Cin v' ndirent et rentr eot chez eux t r-nce sut la limitation des rm- ar It quadruple enteott aou, en.-.
, dimtnerie a unt^va conceine la plaqu< menu dant Mae le tran de cordialit re
atit.tr a La RafMe ,. ^ipMj fWjajj ^ ^^ P^q^ ment,. ^umm s.u tatou.d... le P.ci
Onde mande TtSAliJfSS^^hBS ^OiirS
auto confie a la rparation
Mr Lon Menoa depuis p >
A acheter des Biiques lfrtwlaires mois.
lustin Errilc et d autres passagers
2 de la Grand de l'auto sont entendus par l'autori-
t militaire
par certaines.
S'adresser au No 19
NRuc
PARIS 8 Sterling 53,97
Dollars 1.1,18 1 a2
NEW YORK. Franc 12 07
S'eilii.g 410 38.
li ]ne
BRIDGfcPORT Le soua m ma
S48 a coul Nnpurd'lioi dans la Laie
restant )2 h -orta immerg avant de
pouv jir faire fonctionner lu, valves
d eciappement pour remonter lu
^utface Tout l miptgt a deri aipuv
0


.
r
W
y
LE MATIN
Crme
donne un teint de lys
Elfe
tient la poudre
Assure vna
czrnation exquise
La Crim TF.1NDELYS. fine
onctueuse, neutre, est incapable
d'ofTcn :r en rien "la peau, qu'elle
aJoucit, as- :. et Manchit sans la
lu!ir;'~ i' i IVxci-s ou jamais la fain
kii e l'ariuince aux extraits (le
, |a Crme TEIXDKI.YS est
|)!.s parfait de la crftiie
I '.eue;- sen emploi vite le
hle, les tarhes d^ rousseur et les
irritations (laes 1a poussire
ARYS
2, Hue d: '.y Paix, 3
Ptisserie Franaise
Richard Peters
RUE 01 L'EGALITE Mil
tSrc.alit^s d* bor bon fuis
YULAU VENf*
Cartpp. rhonx la crme
* PtS CtUOdt 10U8 le UiltlL
N.B Bffowr les imitation?,m-f
becs sont pont eu ven tt porte incii
uom eu giande lettre.
Pas de Buccuisaie.
Compagnie Srierai
Transatlantique
Le paquebot Caravelle, parti oe
Bordeaux le 28 Novembre est atten
au vers le 1 couiaut. Il reparura
te mme jour pour Sautiego de eu
ba. La suue de l'itinraire Mil uxee
a l'arriv* uu paquebot
Port au Pnuce.7 dcembre 1921
L Agent E. HOBKLlN
v I
PARIS
V -< F ftalMriaJ et (irand. Mur
VAILLANT HOUKT \g**to gnraux rourUaiu: 1720,Rue du bfuii de l'Eui
Lj Crmi TthZtty:, ;ic. parjimft.
consc-'r ta frc.c finir d.- 1j twmaMK tmtttitlt, c//f
.mm
^^^^tf^sfi^^a^i
;,.~ -r--
'** -.n-'


;
New
xi fut conduit .l'hpital de
ok.
MADRID- La tribu des Uled Setut
Pf> des plus^belliqueusea du Maroc
fait sa soumission l'Kspagne
D'autres tribus ont aussi demande a
se soumettre.La question du racnatl
des prisonniers espagnols oceupe '
l'attention de la presse espagnole
La plupait des Journaux craignent
m l'argent employ pour lo nclia
ne serve l'acquisition de nouvelles
armes pour prolonger la gue re o
tre l'Espagne
PARIS Le snat a vol uu ordre
du jour ue co.itunce au gouverm
meut par gttl voix contra VI.
Le temps" dit que le Gouverne
ment traucais a tepondu a la der-
rire note du Gouvernement anglais
su sujet au trar. d'Angora avec les
kemalistes.
lttK.LI.N-Le gouvernement d-
ment la uouvelle de la Jecouverte
*-* &M 11 U C* c comptait donner "La Renaiss;
DIMANCHE
TOM MIX dans :
Une
Chevauche Diibjl que
ET
Chtim nt
Le Film que nous avons vu essa-
yer Lundi Dernier. Le Film qui doif.
i.ue tentation et laisser sa place
marque u'uue pierre blanch?,..
Lu Film qui d.s sa premire sc-
i e t'Oiia prtnd danaoiH L pice du
cleb'e autour Thomas lice par
Mouat flim, iiteur de tForfaiture
d )iit l'exclusiv l a donne par
L. Aubert.
Qjelques sroes prineip&Us :
La fte que comptait donner "La Renaissance,.
le sjaiedi ;o du courant Parisiana es: rewOJ,
au mardi ij. Cette mesure est prise poar u^
pis contr.iri.r l.i tte or;!mise au profit de 1
Crche. Le programme reste tonjours le mente.
Sur dinstantes demandes venues des villes da
Dpartement de l'Attibeoite les acteurs de 'ta
Kenaissance" donneront une r.prseniation tua
traie du beau drame de M. Coicou "LEmpereur
Dcualinea"
Lei populations des tilles voisines ne perdront
pas la honne occasion d aller eatjndre les ultn
tueui acieuis de la Renais-ance.
The East Abialic
a Ci) i^tii.
Seivic6 rmensuel
The stb *Vuinua ^eia ici vers le
15 cornant acceptant du trot pour
tous les ports euiopens.
Pour pius amples informations,
s adiesse i Ageut
L. PKthlZvlrtNN-AGGliRHOLM
ElueliOB \l< oim que
Les lections pour la grande matrise de l'ordre
maonnique en Hati auront lieu le Dimanche
11. du couraut a litures prcises du matin au
local du Temple "La Vrit.
U'apu-s nos renseignements c es: notre ami C
L. Ven* qu" sera du. 'j
| Mes8e Bi%^on
Dimanche il y t>ura messe Bi/.oton La
Royal Mail Steam
Puekm company
Le sleatiier Catalm actuelle
a "nt au C^p Haititui sera a Fort-
au Prince, jeudi maliu \5A-> cou
iaut, pour repartir dans la Mirer
II chargera dirccttuittii pour
tous les ports d Lurope.
Porl au Prince, le a Hobe.tsDUnON Co
Ageals tiQraut
tE!?!UMUl l :;. 1 a* LU
PACTIU.BS
uont lndt/spcrialileu
i tTJIFAfiT f: r pat pssr rirah
bVlEHUMI '|ni wi treii'Jre l'air,
i6tL;.:.l.:LS PERSONNES iul
IMMI btl oiyupaliCDS
pour PRSERVER
LISES CRGAHES RESPIRATOIRES
ou pour SOIGNER
I s 'W/'in. ?s, Maux de Gorge,
Laryinit*.'.,Bronchites Grippe,
1 uiiuenzfi, Asthme,
l: v'iysme, etuj, etc.
.....rT&Ydomnii
.fi- que
PASTBLLE8
ml
V:.ralTABI.ES
v 'i-i-c-.t
= .-j .-' 1 r(C^
tant le i.oiu
: MDAi--
Changement fNN
Favprita Bar
108.RUE DANTFS DEST0UCE3
Ancienne Miison Flambeit
Consommations de premier
choix- Service soign
h
*""*?----- ii a 1- ttr..ivorl JJeiqUBS Siene* pnueipi^S : i Dimanche il v aura messe i. Bi/.oton- li-
ment la uouvelie de ta irecouvene l Hetour de Batrice, douce en- eertaiooie commecera sitt ranlvee du premier
dans une usine de bpandau wjj;f0t leve au couvent de la 'M et tuin. .
a-auer pouvant Kcilenoeot tre cou, ,e el|e. r 90(, rra 4 /) ,/, f/s
rus en canons aprs une con)pte F4^lz f JJ r9Mu ^
festiuatijo on peut sllirraer que AH,irntinn .n..A*il
VIII
investigation on p
ne:i qui puisse tre
armes de guerre ue res e
loue allemand.
tranlnn en 1 '^Admiration ipoUoce et cruelle
eu terri
luu Butor-
(JuardahUa, lieulenan! dvou de
ire allemand. v ju Wersel. Sparation subite du
K*M.l^n\fMn}*l Pre ppel commander l arme
, reximprau.ce Zita d Autriche dealie^a env,n.r la rPg.i0n voi8n>
H y aura messe de premire Communion. Di
mancrM k Delmas. Beaucoup d'entants s'appro-
chLtont de U bainie Table heure de la crmo
nie 7 lires.
d l'exiinpraii _
iau.onaat.on de vf">r en Suiaje miif eQ ftf||| f Sjllue de BSa.
condition de repait.r ds que lArch.Mcj Dv<,8tation I H oiqu*
duc aoo dis aura t opr ei sera umm deB NoUb!e Rvolution !
fcors de aauger. __ Hsitta^ce de labb.ye 1 Fuie
BLRLLN. Le r.ouveroement Aile a< B4fctrlls. ,,,,,^,1,, d^ son
maud u
uu muratoriu
pli que au------
por.aut le cooti e li lancier du pays
par les allis qui a'atucheraieui
rorganiser u s fiuaucea AtiemaDde*.
Penuani a deru .e sam^ine de n ,
.uibra lapapiei- monnaie du roj-
veiut^em a augnicn de *,4 liOLd ue uiaki ce qui porte le total
uu cuculaio- loS milliaids di
mai k .
,akau*r- ,, a^n. au- Roautsii.ce delabb.ye 1 Fuie
N. Le Gouvernement_AU 4a iatrict A ,aie,bHr,l^ d^ son
insistera paa "J"" pre S isr.fl e de RAatric Si Ven
itonum de crainte fttoa tp ; v w f vmZli \ _
u Reisch des r.esurea corn- llliUllit(n,,
liument
!: tire : l.DO gde, Bicoi 2 des.
K3E1[jX feLAMBlLS v
pooi DisTiiAF.R a atonrai
Les t*'JX-UC-VIC,
RHUMS, ALCOOLS, etc.
OEROY FILS AN
76. rui du fettie, 76
PARIS
!/::Tj' PPATISUF \> Dtui'.uuiir \ wx nn-
.;iRCS te MANUEL la f*bnroi di
% it'H? et TRT ilLUST^ lirMMJ ftitr-i
Mr Joseph Lauoue
Noue couLeie Joseph Lauout
e*t leurdu journal LeCuuinei
Ha.ueu # qu coutiuue aea pub ica-
uoi.a aoaa la seule directiou dj M.
joiiuoia U s.
Bureau de 1 Agent Gnra
Port au Prince If 6 Diccmbie 19*1
BULLETItf Nj 120
Les Crurg urs sont pris de of
qu- e s(s Panama est a Peu au Ptin:e de Cri tobil, LU'di
man le 12 D:mbr- 1921.
Les parai d'nribirqu^ment seront
duvtfs pou li fret a destination de
Niw-York t de> ports eur-pens sur
la den and tme i ce burea.
v.e v.peur partira di ect-'tncr.tpour
N w Yo k dans Papi--midi du m
mt i0UI' O B. THOMPSON.
Agent Goial
&ngeml De la Maternit dt Paris
Consultations 1 A i heures
Bjis Ve.ua Avjuie V.im nay
tort'Kju Serv.ct)
L# steCraer G est Palla se.- la Capitale aiinedi 10 da coivant
Iaihhi ta le mimai ur poarMW o'k via les pons au Nord.
es"3,. J,aqu.au.iroi pr,li er d. cetl, o ca,,,n sont nvi's d,
passer a I0,aca de4, ag nt Gi al ou de plus emple* retueignement. leu.
seront <1otn n>-
po;t au h :ccr le 7 dcembre I92t ___
' Li P LLEV4ENT?, Agent Gnral
AVIS
L\ maison MOSE.SAlEH.au rue des Froats Foita a l'avantage d'aviser
sa nomhreuse '.en 't qu'elle a reu par U deruiers Steamers, les hi*r-
ebandises suivantes
8
Mariage
Va I Ktf'ae du Sacre-i uer de Toi
uu sera buile jeudi M Dcembte
f! ueuraaslu matin, le maiiage dt
Melie Camille Rousseau a>ec Mr Dt-
mosihue Lamoihe-
Nous preseutooa los meilleur.
vouv de boiiheui aux tuiurt rpoua,
FORTE BAISSE
pe Geo'ge te suprieur G.
Voile cou eur suprieur 1 7/
Croa de ^Ole 3
S:ige bleu marin sup 25
Diap noir pr ostumes hom 24
Diagonal bleu manu 25
K>k. jaune 2
chapeau paille pour homme 8
< s . 9
haoeaux paille pour hom
Chapeau paille ae i
Panamas
, Cravates
Noeuds cravate pince
Chemises coul sup heu ,
'. h.u set e Suprieures
a m Beach
Kaki blanc
10
iS
a
ija
10
5
10
"j 7 H.I utauw
Et divers autres articles tels que chapeaux noirs eteoulear, paille P?E5
dames, eutmt- hlle.te< & giroanets flanelles conte ionnes pour, difnw
et pour homme, et par aunes, bas de soie, mousseline et coton, cnattliette
Isoie et coton* .
Iif a 4^ /^1 -> *%w*.i ^v^//\|unelle pour homme, Loioi Pompia,.bre'le. pour h)jame et b"'.^
*1 l 1 \ ^ I ill H 11 li 11 |I|7H taux LO-spuar homme ttenfant,Repi blanc rtnoir pour ceiota:e,D:9--
Jil I m.. *w7 ***' ** ^'^ li-suisse pour jopo.ie'pour rob^ indienn?trarj-is grande largear etc
[ Lsa clientle qu'elle
met son sucre en vente
Ncrologie l son dpt en ville, 5
jr*jc&^^40l|ars0flesac de 100
magasina de I. I.B-go Le min
Deluy fltiavait conquis la sympa he
fait grande .a dl.caie se.v.ab. P ||\ f^S.
^t dcd, presque subitemrnt.
Les funrailles auront litn cet PoN-'IU P* W^, O
^S^S^^^\ Smjar Selling Ageney
Dcembre 1921
rfamiUf-
*
Le Docteur &eo.C. SOLOMSi Opt
RUE ROUX OU BON ME B01
S'erxpresw d iuformer sa bienvcillan'e clien 'e et le p b'c Jj^
iaot de, recevoir un uouv.l envoi de Columbian Hea'i g .-jjjf
cavtepoudi aob pique souve aine ^our le t-ai emenl radie i ^
bleMurea ie ou es sortes de 11. m u-' et des ni naux- es ^r"P.
ie la peau s >at pro il lem ni g . i s au m ye" de ce'te pOttc--'
PRIX G- 3 pour la capitale
5\j pour la province
Egale.ne t en s'ock : Murine tir n.ili ie ei tan^iie poar
lietii de loues les nuladi^e des yeux Raclaiui dehv-red
I iemaude adresse au Dr GEO- G. 60LO.U4iN
.3 ir-ai-*
19 9ip


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM