<%BANNER%>







PAGE 1

lE MA TIN Varils VENDREDI KeprJenlauone populaire! :eut.raee, Les Mystres Ecole Militaire J ({ %  publique. lia doivent re gs de 19 ans. Lei uniformes sont K. ki et blinc. Dans l'uniforme K k les gradei seuls enstrfut tour it* diffrencier Corn Mise scne de barjncelli. Entre 2 Gourdes Depuis le 1er Octobre 1IA1.1I a t •tabli aux Caserue Djrtig*tn*ve une ., l Ecole militaire qui a pour but de ^Iformer les futurs oticiers de la Gendarmerie d'Hati. Ils doiveut tre au uorabre de u Jpour les deux annes d'tudes ei d'i ACUJ* xOPft ••upsrtenir diffrentes villes de la La ll'ilale 1 D'airis la ce b"* pce de B-inikein | yxr A x A T?. r mi i^rt^ioei oliiciera eues G. d H. som pla Faoy Wa'd. |etu D-Jt, Corn lettre M t(|I co „ eldeB cUeail .e B Uan i'ui.i'.oriue blanc de pa ineuts rouge sont place BOX collets Hiix mauclies et da.-.s leb litiisa atB cistumes de d'jluuaos. A la plate des kpis, ils portent des ca>ques jaune ei Diane avec leb ii.sigutb oluaeliea le la Gendarme rie. ,. L'Ecola e*t diiige par le lieutenant D. l\ Uu.de, Ci. oH. iostruc u.Btructeur ous la survwillance ei criiu e des Major Seldeu B. Kenne dv, Loina.aiidant de troupes de la Gendarmerie de l'ort au PrinceLes jeunes geus suivauia y ont t admis : Arned Bouclureau, Ludovic Au giistin. Philippe Chain, Marcel Alva uz. Ga.ton St Victor, Gui Rouzier de l'oit BU f rince. Franck Lavaud Gustave Laraque Je Jeremie, Jour daM Huiler du Gap Hatien, Lue La 'M !.S, passera Celle pir ia rae Amricaine ? Faisant droit aux nombreuses dolances delta Ville qui se plaignait de voir les trains de la F. C. S. traverser la Rue Hpublicaine contrariant la circulation et incommodant les passants, le De partement des Travaux jiubhcs tudie un projet qui aura pense-' il, l'approbation gnrale. 11 s'agit de faire passer II voie f'.rre par la rue du Quai, la rue Amricaine tour se relier Jean Ciseaux. De cette faon la Grand Rue sera dbarrasse, mais au dtriment de la Rue Am ticaine qui est devenue depuis quelque ternp une lus passantes de la N i des ru:s des Cette solution, meilleures. a notie avis. Ile. n'est pis des SI Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est L'EMULSION DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le • faux estimulant de l'alcohol. la Muin H aller uu cap nmiieu, MK l'Union sont en dsacOriol Oe Fort de Pas, Flix Thomas Le 12e doit tre d.s Cayes et est et route autorits de coid sur le nombre des hommes qui ont rpondu I ordre de grw, mais 1 lve jusqu'ici a eu peu d'eflet sur les ooiatious normales des usine* deaibalipge PARISDes projets sont en con%  Ideretion par le-* reprsenta s de? rpai allons de France et d Angleterre savoir si l'Allemagne peut avoir uii dlai de :i ans dans *es paiement* a comptant diniemuita. a autorits des deux nations, d.-oj ont convenu qu il don tre ac cord T Allemagne un soutfle de "uENOS AIRES Les forces do Gouvernement ont triomph des ba;idits qui terroriseient Santa-Gro/., en captu.ant 500 et tuant nombre d'autos aussi bien qu en capturant :JIJO clieveaux, beaucoup de muni lions et de butin. • LONDRESLioyle Geo ge a abandonn s s intentions d aller s %  Wellington pour h Coofrtocs m l'Armement a .:ause de la runiou piochai-:do Parlement pour agir au'-l'accord irlandais. LONUaiS -L Evening Standard. dit que .'accord irlandais prevon l'iritude un Hat libre, le retrait de toute les forces militaires d'inande et la sauvegarde qui assurera de* coditions pac.lique*; il est dit qule consen ement de l U'ster n 6bt pa^ reu pour rendre iflNbf eccord eui la uuestioo d obtfttaoce. que la for me des mots a t t ouve qui donnera satisfaction au gouvernement et aux sinn l'-ii re WASHINGTON Ut propart lions des uilh pour larme* St U Menue prvoyant d-s tonds pou lanne h cale commenant au 1er Jn.lHaaeio.it ejouiuet jusqu' ce oae la Gonf rence an pass 2ueaiion t Martial, lit un brillant sermon de circonstance, roulant sur 1 ducation des jeunes tilles. Lundi matin, a eu lieu, dans la chapelle de Ste RotC de Lima une messe funbre pour le rpo de l'rae des socitaires anciennes lves de I ta Minenant dcdees dan> le cours de l'anne. L'Association des Ancienues lvts de Ste Rose de Lima, qui est a base de mutualit et qui date dj de quelques annes, fait sans grand bruit œuvre unie et de bienfaisance. Nous lui taisons nos meilleurs vceux de pu grand succs. Manaye Un la Basilique Notre Dame sera clbr le sa medi : 1 Dcembre a 7 heures du matin le maria ^ de Mlle |an* Gren.n avec Mr Vrdric Oolc. Meilleurs comp iments. La Ccmnvss'ori. de Maissade s'es* rrndur au Cap o elle est arrive avant hier, i midi Dars la soire, brillante rception au Club. Hiei, 1a Commission s'est rendue a Ouaoarninthe Le soir, elle tait de re our PU Cap d'o elle partait pour la Rpublique Dominicaine parvsie de mer. Dr Ernest Grueniny et Miss Fo ey ""Des bruiti tendancieux ayant t Si vous avez besoin d'er.richer et purifier votre si-g. p-nrz VIK I rpandus que le Dr Gruening et Miss KOLA. Fait avec le noix du Ka'a pulvcisFoley avaient t expulss parles au J£c| veille thPZ torits amricaines d'ici, nous avons t aux renseignements et nous pou root atrmer que ces bruits sont ab solument (aux. Le rdacteur de Ibe Nation et la journaliste amricaine sont partis, miisdeleui propre mouvem:jt, samedi d roier. Nous croyons que l'Union Patrioque a d certainement tre au courant de leur dpart, les deux amis d riaiu n'ayant pu paitir sans prendre cong d'elle. Fcruiturts de Coosuiat L* Conadlat dm Cuba des Gonaivat doot l et it il isncierlaissait besucoup dsirer a ', noua appr^od-on, ternie la semaine deruire Les frais den retien aytnt de beaucoup dpas se les recettet et l-immigration ne marchant pas, on a t oblige de recourir cet"mesure, l'ai contre, nous apprend-on toujours, il est question da placer un Consulat aux Cayes, centre d immigration assez important aprs port-au-prince et qui PS' appel rendre d immenses tarv cet & la villa des Ctyet. Lope Riviera, B. NSida et Co, M'cius Bernard, Bat Ph lade'nhia, Cale Internationa 1 D w Drop Ion, Cal R cration, A S a. Peu' Gov-, P. Bfdgmta Jimie, O. Ben Airak Co, G 11 id D our, VFouch Port de Pali Il leur i inrjt la reconnaissance des Religieuses et les petites pauvres qui seront les vrais bnficiaires de celte tte de c liante. vente i^can EauMorale Facl.iige] 9 D::embre 1921 En vertu d'ordre de Moaiear L Celte eta naio rale naturelle t an effet tonique & nisenrttsar tari van^l, S^'iT. 0, n Cu f m L ^"T. .railames,' domicile et comme b*it;>0 d-etetiqua. tlljj TOjTvSVf s? 0 '\? prescrite par detm.ll.er, de mleoins Cette eau est rose en ta** 1 oceae vtnireJ. 9 Uicemare ijai ( itn td£ | lU0Q ni i0 astratioa ) aot le contrla rigoureux du Get%( a 10 heures du matin la vente nJD t. l'encan conformment aux art. suiD'une influence gurisstnte et prvsntire contre LA GOUTTE D1ATHKSE ARTHRITIQUE DIABUTK MALADIES DES ORGANES DIGESTIRS MALADIE DES KEINS, DE LA ttSlE & DES T01ES UlUNallI JF wr .OE..ellement a dlivr un massa Je S le Session lume du Conijr^ auiourd'ui, en prsence tues visiteurs de la Confrence de rArmemen-, il a discut les cood. lions mondiales, a lecommtnde des sroiets pour surmonter les troubes ioUrieure aussi bieu que la nces ait d'une plus g ande marine uai ebande et uns loi proebame sur les "SoVlA--• Des retatlous diplomati OMsj eulirree etstre le Bulgarie et le Etats-Unis ont t repuses aujou. WASHINGTONLes nous de ll.ooo boinmea placards par leU nartaroent comme dserteurs ont ; imprims dans les records du Cou oMDHfS-Ls Pari ment a asDvoque ao 14 Dcembre pour qu^ Dpart des y Chansonniers Avant hier sont paitis pour les ayes MM. Guitton et Chirton. les leui aimable; potes chansonniers \\ii DOUS ont charms pendant quelques semaines. Du s-ayes, ils se ren iiont i Cuba. Nous avons dj tout dit de ces eux sympathiques franc us. Ajoutons qu ils ont pris cong de leurs mis oaitiens, enchints de 1 accueil \\x\ leur a t tait et se proposent ,a joui de revenir parmi nous. Nous leur souha.tons toujours du -uccei dans toutes les villes o se :eia apprcier leut beau talent. vants de la de Doua ie. Art. 124 t/m 2 sacs de coton t/fcA:t 101 No 281 1 caisse de coutellerie SB Pairma:ie Centrale d'Hati 1 caisse Poudre insecticide EM V G M Nv/4 4 barils de harengs Doret No 1 fut eft'1 hydro (Vrater prooog compouod) Monib-un EUE, Eacanteur public JBiV VEUTE C CHEZ F. Madseo Bureau da l'Agent Gnral Fort au Pnn:e le 6 Dcembre 1921 BULLETIN No 120 Les Chargeais sont pris d: noter que le sis t Panants %  est a*teniu Pou au Prince de Cri tobil. Lundi matin le 12 Dcembre 1921. La Maison Evaristo Alvarez Nouvellement tablie tur cette place, offre tous ceux l* JJjLiJJ encore visit ta M Jsoo de Comm 3rce, un aasortiment de pn-~ Ptt et comestiblfN des plus complet. T*ls que : Fr 9*!*i. 1 **M? ^H 9!*?^ S5 /<*?? 4M bureau§**3



PAGE 1

LEIMATIN %  p&gol-n r£qiic antseptque uriruvire vite localement les 1%k M miction toute t'OPIi'OllBIClLE L Pageo! a sur 1rs balsamique, c: 1 santalol a par ItCUlMr iir.e sup* rtortu mirqiii Ator* que ceux cl ne sauraient tre que des adjurant* qui ne ^cuiraient aucunemeDt avoir la prtention de supprimer :*s lavages et les iniertlons urttrales pour IM hommes le Pageol administr seul eonst'tue 'ni seul une mdlaatloD complet • la pa (olisatlon • 0* MuLDlS. le la f a.Tiit i •^ttrtnt de Mnntpeltlrr. laurat %  • rcnler*l Kll 11 1 | -!• |I| %  H l C.haUtain 2, rue de Valencienne, l'an* A VAMIAN1NE Nouveau produit tciertiBqiie Avarie. Mirkdha GYRALD pour les soins intimes de la h.rnmc %  ,.3 trr-v Teiqnez vous mmes vos toffes avec La kabiline Pro htil ,U teindre 'rplov *n France depuis de nombrruge *nn*m. l).nlH)n sur < mi excellent rsultats qu'ils a toujours don •es. BO|PS wer l.eatorce la couleur des toffes passes par I action du Soleil. „.E?,v fnl8 chez Si non V EU Aux Cent Mille \rlicles. Vfred VIEUX *>tc. VAILLANT & HOUET,/7-2o Rue du Magasin de 1-Etat.ii9nfs Gnraux pour Hati N'oubliex pas d'ajouUr U comprim de GYRALDOSE L-OPWION MEDICAL! • l.a OyraldoM deainlerle comme aueua antre pro 1n'.t ne pourrait le taira tant donne l'nergie du thymol ; et elle le tait aana danger, n'tant mu Vnent toxique. Kilo dterre en outre, lee miuTtseuaea iutA.it .MA r!l -y %  %  (<>ute putrfaction, comae pourrait le taire une epone a'iml>ib.WW -U .M .. :,. Etabli*" Clialelain. :,r. 'aiaacieitaei. Pn • l l glunuri. Vaillant $ houei Bire allemande Munich n>nu par le if. "AMOR" un bon s'ock faon Pilsner et Lager. L. PreetzmanQ Aggerhol, Port-au Prince A§enti gnraux pour Hati 1721, Rue du Magasin de FElat H FORTE BAISSE H M O /^| _ ,_ __ _ Viennent iartiver : 1 .S.to. annonce,.^.w^.œ Librairie du Malin sa clientle qu'elle et son sucre en vente son dpt en ville, 5 kilarsorlesac de 100 ires. Port-nu Prince, 5 Dcembre 1921 Sugar Selling Agency H.SILVERA Grand rabais de fin d'anne maison H S1LVERA prie sa bienvillan'e clientle et le Pobli nril de venir marchsndei les rrsjtchandises ci dessous avant dalle de bine uni b'anc bro.h blar.c "our chemise i horr ne pour rob; pour costumes i hommes il b'anc tl b'anc suprieur anglaise coton b'anc sup draps amricain 84 Ang'aia 914 10 l4 J Tasser ^Unc suprieur %  s* noir aine blanc %  al noir suprieur soir suprieur "nr anglais nouveauts We noir tbku marin pour hommes Mousseline Swisse anglaise Molleton blanc et couleur Vulle pour voiles Calicot de famille Ca'icoi pour jupons Kaki jaune Arg'ai est'a sup To le s draps pur il anglais anglais Baptiste; fine pur fil pour chr mises Sa'inette blanche et couleur fleurs et unie. Serge rour jupes noir et bleu marin Madras pour chemises hommes Cipe arglais Bas merceriss sup couleur et noiis Les Cotes de facques Tour m b 0 chpar Ara oie Francr. C ux de adis, par Gwaud M>ng ; n L Entremetteuse par Lo 1 D udet. Th are, dO:t*ve Mit beau. 1 La Neige OUJ les pas, par Heniy Bordeaux. | Fgures frartises tt ltiaires, pu Edmond Pi'OQ Deadumce, pcmes de Pierre B; notChar sons d 1 m passai, t, psi Eoi e Faguet.' Etr, Etc. %  r i i r 1 1 1 % %  r %  1 %  1 a> Changmeot d'adresse Favorita Bar 1C8.RIJE DANTFS DE5TOUOE3 Ancienne Maison Flaœbeit Consommations de premier n oix Serrice soign Compagnie Gnral Transatlantique Le paquebot Caravelle parti de Bordeaux le 28 Novernb'H at tvten du vers le 18 courai t 11 repartira le mme jour pour Sautiegodp eu ba. La suite de l'ilineraire sera lixe a l'arrive du peqopbot Port au Prince 7 dcen b e 1921 L Agents. ROJiLlN The East Anutv; Co td. Se.vic6 m; nsuel Tbe lia Virginu teia ici vtr* le 15 cotant acceptant du fret pjur tous les perts europens. Pour plus amples irformations, s'adresser i I Agent L. PRtETZMANN-AGGERHOLM Gasoline & Krosine Nous venons d'introduire eu Haiti, U marque c SHELL > si connue et apprcie dans le monde entier. Ceux qui en oot *')i fa t .tstal vous diront que la G zoline c SHELL s', spcialement tecommandable pour son rendement avaatag-ux et qu'elle n encrasse nas le moteur g-:e a son rafdoement parfai*. lis vous engag-ron i n'user qae la k os-ne SHELL*, suprieure aux autres par non degr Mo % elle donne en consquence une flamme p'us viveet biiile sans fume Il y a donc conomie et avantage i n'acheter que la marque t SHELL . Pour les prix, adressez vous Robert s Duttou & C Dr Justin Dominique H !• %  I acuit de Vdeciae di^aris lnc : en ass'slaiie .'es prolesseurs Denikeel Deu'climanQ de Harn bo;rg Office : Avenue (rpoire S2S H ures d^ Consulta ions :79 heures du matin S 5 aprs mvU Consultations gratuites pour les .indigents le jeudi de 4 ,') heures de l'aprx midi. Comptoir Vaillant & Bouet i720Rii3du Magasin stel'Btai.Purl-au-Pririco Franco Hatien ARTICLES DE PARIS POUR HOilMES UAMES ET ENFANTS Damasse blanc pour nappe >bes Broderie aog'aise pour robes fimpierment de soie blanc et coul Toile a matelas Tapis cir Bretelles pour enfants JjWac de" t7ut8 JW les""qualits ralmbeacn pour robes el pour costu •Ittc i carreaux et i barre* * fS d'enfants 'ni blauc et couleur T4te Indien de couleur pour piiamas ^ oa'eur *t chemises hommes [Pharmacie Centrale 'nuits de oue /ratenem. Excution compte et mgne ordonnances. Sfcwlitis ptmr toutes Us maladie* On demande A acheter usa Machine Singer ( 4wi til.jiadwsttr ao iirtai 11 Wsal. Le Purgatif Idal a. c'est la Pilule du D'Dehaut 147, Rue du Faubourg fSlsMSMSJ Prit Fac-lif i\ pwn dV i Ne iiu<.'s>itiinl BOCUD pr^purailt, elle ne provoque iam.iis de dfouL Siipprlni-tut In SI elle ne dcl llt pa le maad;. || N'oxlKin,'. 1"" *'• K> a J fhaubrr, elle a* came aaeen* perte de temps. pin BBlfi o qw '"tiI' %  -i'iilialrea, elle est, par cn-i'qiient. moln ciere. DOSE •• ,r -'i\E, a a a tiwie* LAXATitt, 1 ytlul*. -*^ — ' n a ^ m Voiles uris et fantaisie Zohyrs Indiennes Nansouki Organdys Piqus-Reps Mousstlnes Suisse Ratines Cipes de Chine Crpes Georgette c f-anton c Mariette Toile de soie Tussor imorims pong-sSoies lavables Gilet'le flanelle pour dames Formis chapeau Chspux de dmes firt s e, No rs et D.uil Core s Robrs rooffcticinnes Cein'i res pour Dames TulU* 9 _, ^ fde laine pour jupes R^ps pour Cein'ures Jour Echelle Ruban-* Dfnt^Hea frou Trou. Eniredeux Voilette. Echarpes Lmc B>p ,: e Tean Biri Chausrttes Chemise Faux Co's Crsvates Calf;ons rt Orra ; se?e. G'tetsHt flanelle lirrtllfs Teintures ro'ir hommes Drill ;ouli "rpa pour Deui' Tranes orarger pour maries Counr^ orang' j>i.r marie Voiles pour maries Eventai's Articles pour od^anx Ccs'ome* pont ia'onne's G r ani assor'imert de'haussures rour Dames et Fnf.in's Chapeanx fP'?r Homme e* E.tfant*. Tous articles de qualit* sup fivre d8 Prix trs tiehi'ta.



PAGE 1

Le nns *u*rie ^f^iGrand Hlel cl Richard Peler e "s RUE DEM/EGALITE 1494 Spcialits de bon lions lus vui-AU VEN r. Cartes, choux le oreioo Ptes cnau. s tous les ma ins N.B — Ht Itser les mutations,m a f bacs sont peint eu veii i pi r.e mon nom en mode lettre. 1 Pas de succursale. Sag< De la Maternit Je Pans Consultations 1 3 heures Boia Veroa Avenue V im ney FONTAINE fLUGEL" J A EAU DE SEiLTS FLLIGE L g U.'. ,: LONDRES. N_ O allemande A"acheter des B iqccs rfractaires par centaines S'adresser su No 19 2 Je la Gran^ Rue. France fINS provenant drect A NC 1 (i O re g-lJou VINSenbjut illesd s in i I uia euaei des Chiteauf Ira rluft renomms. Lque, rs Frana ses •.t Vin d'Espa ne. Champagnes et Vins mous.-eux des meilleures 11 1 ;M-S M..n?ie, r l'ATKIZI, revenu dmii vineot de fiance avec un ma'tiel tout'.i ut pom sou ll el, t iei t sa uoxbreuse ei cl-oisie clientle que iies prix spciaux seroul 'ablia panir du 1er Novem ^jepour les f'eusioiis demi et Pension. Iss rlienissont pris de voir le propritaire lui irtne. BERVltfc U CAhTE de ( s heures du matin 8 h*-es du soir Prix trs modre, VIN1IGRE DE SUgaranb pur 'lourd* l,£0 l a bouteille Folfen Shoc Poliah Goupa-iy.hc New-York Si VOLS votiez prolger'la psau de vos ChailSSUrt s. Si'ous oalezavoir uu rrillanl luis*n t durabl Si '"oui v ou' • %  / r.orfiT v er la coul mt t la souplesse do ces chaosauxes p ridait longtemps, mployez a n i rque \t(JiNUC/AM. Tabiique specialeuieut poui le; dames iftesgeo l'men dabigh life, Elie protge le peau des (htufrirea cn're l'humidit et U clnlerr. Elle en letieleur .souplesse al cnae e leur bril'ant. Demandez la ma que MONOGR w\, c'eai la m niJaura. de loj'es les marques, Geo. Jeansme AVIS L:maisoa l/OlSESUEH^uraedta FioauFo.ta "ava.il ••< booibreuy c iroii'e qu t; e a ri ;;...i its derniers S^, 8 v ebandues kUivantes : ..ije George L sup .i.t-r G. 8 paietox piitie oo ur \ iqm /otle kouleu iQ^eiltui i 7> jC.j.-peau pallie ,e J.c o.i tic :C e apam.s L V u.c r o .i dr :c e } i Se lue b.cu ni .un sup 25 JD ap DOU pr o>tumes hom 24 Disgoiai b tu nui n 25 jK k' jiooe 2 Chapesu psiile peur hor.rue 8 c < %  9 .. • u :: s ravales NoeaJs cravate a pinre Lfecoif-s roui supbou Chansset e Suprieurea '^m Bea-h K^ki blanc II 11 a Ml 10 J 10 E dives autres articles tels que chapeaux nairs et couleur, paiiu damer, e' tirt fillette; & g ro irets latulles confec lonoes' pour ^ et pour homme et par aunes, b.r de O e, mouisehue et cotoa, caio$J? soie et coton• !" lariell'epour hoirni-, F.o ioi Potioiii, bretelle poar ho-nme ., K fiux to's ro ir h jmmeet eofi t, Rcpi bU'i: .t no r pour ceiatu-v 5 lie suisse ( 01 r jop. o et pobr ot^ 10J ean. trac s grande largej'i'ne coi SiOLOlOi Oi acteur ^ fiiifi /torjx 00 HOMME toi S'err presse d inf >rmer sa bienvei'l IQ e cli ;n le el le public-qui vi.nt de. recevoir un e c de boie l'opune ou sou btngalmc ue soie Oiionian Ue toia Voila de liiue Cigundits Suiaaa batiutlit b l curs TotOOf de soici a b*ue qualit suprieure Cipea GuiH'iif coal.vaiitl Ci^e u Cbma 10 4 3 10 i5 00 1 Voile Elizabeth carreaux oul. 2 Voile baibsre barrea couleur 1 Voile orn grand ramage Voile blanc i carreaux coul. Voue iours couleor Mou*B'lin barre de rote ledienBe franaise barres Tte Indien Tte blanc Calicot Madapolam iande larg 1 JO Calieot do famille J" ordinaire 0 ^ de Cbli e bur. % %  Tuffetas toir bon Cbantong(Tu88cr pour hom.) Orgaudies biodaaf buisae 2 I double laigeur 2 00 Francy Denifttte( Tiicoiine 2 001 de soie j 2 F.antle laine p 'e grandi' larg. 0 00 2 50 Fiant Ile laine pure giaLie 7 UO 2 50 rlbtitlle laue su > 8^0 F.autlle uiousteline in ou 2 00 Nappe COoieuf eup 7 5 I iio'jiboiis de j.oibe pr hem 5 OU. de soie sup 5 UU; sup ( lnu.ue 5 U'! Couvert 1 r dlit aup couleur 5 uu| vaiipis ih que 5 OtCoatunie de b i-i pour 5 oui humiuts ebaq ."> uu'cos ome c. 1 hum pom teuimea 25 5oo| •• •' • i Luis 10 00 5 OU: K^pi dt bain pour daims 5 LU! beiviet es ou il) Il a 1 h'que 5 tojtteivu t e de tolU ito op. 5 00[Serviette de Laiu %  L In mistties u ht m ru s sup. 7 00; et mises bi mine 10 Ou] *' en cipe do Ciine 10 (,uUhemi8t iiun.mts.sup. 8 j japoi a .-. t s 12 jChem i-eites sup 12 juDion suit (combina s. n BVD 0 -loua ou o-. g ai coart tricot mmi Uoi ii de biii ( bath 10b 12 00 Sweater d soie Taies u'oiullers LO 2 0'J 2 50 J OU 1> to T u^ 40 00 10 4 4 7 50 5 ou 30 01 50 00 4 de paille mo le $ de Itine sup. 9 Canot era pour datues 12 laquelle puur hommes 0 00 l'ouure a glace aveu houppe 1 00 l'oudie Sautai 2 5u t F u an.il & l'ompt'ia boie H D c F.uies oe Tuk 0 f c V.. louie de Lys 2 Ho-ppe a pouJrer eu velours 1 Houppe a plumeau 1 -0 liuuppa plumeau moyen 1 50 graud 2 Lotio: s l'ompeiii Az ;rea etc t.acoit ILman satin No 2, chaque 1 3 4 7 y 2 50 l N 2 I Roaelta Trioolata do soie Voile barrep de soie Cr^pun de suie Crpon de H %  fleots Fiai.ede iiioilmoi. Placelle uiue et eoton Flaotlle !.::.€ p::c 19 50 CHAPEAUX 19 50 K.\iiie extia sup 300 Gh peaai laine coor bnmm 3 • peur cadets 8 50 1 em < 11 .i.ts 2 501 cha| as x de ftutre sup. %  '! u | 4 00' %  a a. .-ii„ nf lioin. 95 10 8 5 L" 10 2 40 60 80 100 Ruban Pompa -onr i a:;.in Cl'Doaset.io ... 2 5i Pice '-i U 4 0 8 lu 12 14 10 17 18 20 B.;s de soie 7 liis de soie sup Bretelles Guyot, Police et Mars Tapis cir aune Souliers blarjca dcouverts pour Bebes pour Hommes mootanta Filletes paire * • DemoiselUa Dames Hommes 7 25 ai 15 17 25 35 Oa trouvera galemen des . luulbtie.B en cuir de P. or 4 A* 10 corsets Cb miBta hommea blanches* a plia unis Gourdes taux cola des 3pour gourdes 5 Extiait Milkido liistletae Eau de Cologne '•g uoo m 3 Feu t'e Q ioine 1 lllti Q.di ine • aie Dc-n ifiioa ,1 .. de cailla 1" OU. 01 Jli i\ its /... ,: veui i,i .lit s Meiceriz4i8 le COI Cbauaaettea 4 hommea ena 12 u l'oudie I or d coiy h'u-settep • Hiie couleur cha lias noir et blanc douz 90 00 i a 8 mercei es uou.eur bup dz 20 3 \Bes simili soie; 4oO 15 00 '.Compact Bouge 'JL Oui JOUJ0UXBNIAHCH!: ^



PAGE 1

puime anne A'o 4245 Port D [ J ruice, ILuU Jeudis Dcembre ty\ WRfiCTBUR PROPRITAIRE Oment-MAGLOIRB NUMER'J 20 CENTIMES II est dur d'chouer, mais il est piro^de n'avoir pas essay de russir. Thodore ROOSEVELT '\ DACTION; Roe Amricaine No, ,135o L'Enqute de la Commission Snatoriale D u 3 m nce du 2 Dcembre (t) n ^rZ^uf '^ aru,M letnoin 24 jjuii. Tons les m tins lavocat Quand vous tes sorti d n P'J?*"' M J"!"pnroi avions vu un mdecin i! **£E. ? ai 5??., i* tmoin Dillon Victor prte serment bible Miragcne depuis jy ans tat Avez vo'-s t r,r 4 et d Ico prison Miragcne ? |fotn l'ai deux proprits, une lia section rurale de Mirsgodae [lutre dans la 4 • sect on des des .Ngres.|e fais 6 mois chane sur ch que pioprtft. t qu icmprunr. Avant de i; loi pr • Ini ai dit d'atendie que le erre lut refait un peu, vu qu'il ve voyager. Il m'invita 1 rentier pour une question, qui. di Lm intressair.Arrive au buieau il me fit comprendre que du mal de lui. Il me fit con l juge de paix qni ne pouvait sur son s flaire. Le lieutenant rBJ t imyf et p fl w b. *Comment avez vous t prison ? .jfnw |'ai t menotte et penM-rag' ne ? le tmotn Le D D|ean qui m'a donn un certificat. l'avocat A t il eu vou > so'gner. le D. Dejn. le tmoin Non, il m'a donn un certificat. avait p''n 'u ? // tmotn Le capitaine Cameroh Snateur Est il bai ien ou ani. cam ? le tmoin V est Hatien. La session est c'ose. Le chairmm, snateur Pome:eTf, prononce alors le discour, suivant ; La Comit et trs touch H enten 1 t par le litutennnt L avocat Angell dclare qutly a eu dre certains cas de tortures in fl gs a i m'avait demand mon che "* af fi davtt constatant I emprisonnement ides pionniers, pour quelque cause du tmoin. q UC ce so j t Le Comit est autoris itaire des enqutes et i en fait rp Snateur Pomerene Pour quelle rai j p0It au snat des Htst -Uoif. Q ieison vous at-ou pendu 7 jques-uns de cs fuis cous soot parle tmoin font mon cheval ? venus. Oo en fera plus ample enqu Snateur Qu est ce que a veut di-' i e 'b tmoin Parceque j'ai refus de! le v ; -ux dire au Peuple dHaiti que prter mon cheval au lieutenant5 D i le Gouvernement des Liais Unis, 1? Jackson \ a l ,on "me, ni sa marine, ne per Saoiir.^Qiul est son prnom ? œeJrpot que des prisonnieis soient U lnwin le ne puis le dire.1 torturs. Il peut sd faire que ces faits Snateur O lsidait-il ? : se soient produits. Nous ne faisons U tmoiu A Miragcne. F" d ? logement, m.is nous allons Suattur Combien de fois l'aviez-, eQ, l utei *ur ce faits pour que ju h: gt3'3 (Murmures dans l assistance) I veux que 'e pe'iole hii'ien sa1 lie que c'est ce q-ie ncu voulons ht*. Ce Cotii' et ses aii^s appr cifrrj t la grande cour oi>ie qui leur a Hi montre non seulement pu le gouverna nient d'H iti. mais par U j peurtle d'Haiti au si bits. Si 1-' p'iple d'Hati ds're envoy* tout? sntre communication sous fo mdaltarit ou depotonau :Jom t\ qu'elle *oit envoye l'ho nor be Medill Me Cor.m.k, Pr.idet du Comit WVhingtou. Ce dis:ours du S 4 ;ia*eur P omerene fnt salu par d'ei hjjsustei bravos Pus, bio nomkve d'inlvidus d1 assistaKf .hi.ig.cnt de cordiaIe^ poignes de m 11s ave: Ut honora b'es Sjateurs. Noire rdic tur exprima au sna tenr Jones le regret que ses devo rs p-(j(.'ssio un,. au M itin l'avaien en pch d clairer sa relig'oi sur un tm qui veaait de se drouler i laudien dl Le sn ituir [oie; dc'ara 1 notre collaorateur q ae r.en n'tait perdu qu'il pouvait lui transm.'itre un me moraodum i cet gard i Wash ng ton, mmorandum suas fonM d'atta dav.t par devant le notaite Suirad Villard. Le snateur Me Cimick, abien i ces deruiies sance: du Cornue fait eu faire des enqutes person nelles sur certains poiaU non rvls. Noire chec en Hati 'M fifre, la revu amricaine Nation , — bien connue au laai en Hati, — avait publi, |(a livraison du 1er dcembre '~ H y a une anne, — l article 1 ey tnateur Me Cormick, qui [•*•*, dan le temps mmt, /ail "*^ i no Itcteur En raison de U que lui redonnent l'enqute et la pttence du snateur k la tite du Comit Una 1 nous te reproduisons en entier f ** lecteur. li^candale hatien, — tel est le de cette exquise hypocrisie 1 paiticulirement caracttis stration actuelle (1), ainsi 1 incapacit ostensible dont •irque la conduite du Dparte lQ e la Marine au cours des que [minires annes. Nous avons Jo par u force des armes les d'Hati et de Sanlo Domh "ocs pourrions dire que noa J cs conquis, -• n'tait cette *Utce qu ils sont rests indr ll **WriOD u jr*i4co< Wiboo. pendants en droit sinon en fait, et qu'ils n ont pas oppos de rsistance effective et urne aux forces o eu pan ics de la Marine amricaine. Il n'y avait pas de rasoo pour les Hatiens de rsister Ils avaient trop sou lier t de la part des factions natio aales se faisant la guerre pour s'em parer du Gouvernement pour qu'ils apprhendassent aucun mauvais gou vernement del pan dune puissance trangre, ils et lient d'ailleurs sans pouvoir de rsister, en leur supposant i intention de le (aire, car ils ne bont seulement que deux ou deux millions et demi, — paysans africains d'origine, qui se sont arrangs pour vivre et se multiplier en dpit de l'tat d'anarchie dans lequel leur pays tta.t tomb. Je ut puis pas me rappeler le non bre de brgandages,— improprement appels rvolutions, — pr lesquels e pouvoir prsidentiel haiiien a pu se transmet re successivement ; mais je peux tappeler avec une vive justesse la remarque de Fuin.ss, le coui ptent et laieiligeot homme de cou leur amricain qui a reprsent une fois les Etats-Unis corn mMinistre rsident Port-au-Prince : savoir que le Gouvernement des Haitiens. depuis le commencement de leur in dpendance, n'a pas t de mal en pis, mais de pis en plus que pis. Dans l'intrieur des deux pays, il n y avait pas de routes, pas de police ef fective. — en ralit, pas de gouverncnvnt. D'aptes l'opinion d'hommes plus expriments et mieux informs qu* moi, l'Ile est la plus riche des An tilles : elle peut rivaliser avec Cuba et contre la personne de Officiers, tt des poursuites seront entreprises si le cas le requiert. La politique, ou le dfaut de po r que de l'Adminis tration ac'uelle: du Dpartement de la Marine, tu condamn dj. Noas avons su,i le -nntiole d Ha ti et de Santo-Domingo et leur admi nistration. A Santo-Domingo, il n'y a mme pas un Pisident domm :ain. Les lgislatures constitution nelles des deux pays ne (onedonneut pas. mme par fi:tion, alors qu'. est permis l'Assemb e gyptienn de foaclionuer sous l'Occupation au 0 Dcembre WASHINGTONUne dngation emphatique que le Japon ne joue pas un jeu facile la Confrence de l'Armement a <* donne par l'ami 'al baron Kato arasant coiump chef e la d'gatton japooaiae et qui • ditqun lea djlam aont d(n m la itua lion du cble de Tokio, et de vVailuogton, comme rien ne pourrait erre dcid* sans une pleins connaissance et considration du gouvernement japonais. W\SIIINGT§Nl'hilio Tyan ae cre-air* gnral de la dlgation chi noiHH et ininialre a Cuba a donn an amaaioo de U dlga ion; il proies te contre les rajitau ngatif* ou.e nus concernant les deunudea de la ;iime et expliqua que cette action prenante seulemeni aes vues per -onoelles. WASHINGTONLe Praident Po vell de Jl'Em-jrgency Fleetcarpora tion a exprim I opinion que aix croi *eurs cuitasas en construction pour rait tre convertis en bteaux paa agers raoidea et sais avec une vi UMe de 23 niti ta. PlilLADELHHlELa lit* des noua orovtfoaut ae la collision daa raina entre ehiladjlphie et Readiog nier a' ve 2,{ avc autant do Meads et quelques uns l'identification impossible cause des corps carboniss dans les cara eu bois qui b iilaieot. La plupart des Victimes liabuait Newton et .Sou'h Hsmnton. K LONDRESIl eit annonc qu'un rtrrdMg^maui inespr pour le rgi muni de la question irlaudaiae a t obtenu entre legjuvdrn;ment et lea Slnn feinura et sera soumis m ai menant I L'Iater. L^a termes ne ont ps rsoaus publics mais revotent quelque formais concernant la quea .ion d oboiaiHjCd a n couronne, cela a t dcouvert apis qu'il fut annonc qu'o avait coinpiis que lea ugociatione avait : rompues. CHICAe-Les patrons et les %  %  % %  pour la production sucrite, avec'glaise. Nous cous sommes empart. Porlo -Rico pour le caf, et pour ie j de l'administration des deux pays-, cacao avec n'importe quelle pays du rua s, en reiou', noas n'avons et..i monde. aucune auto it respons^bh, — res Ma propre opinion en ce qui con f poosab'e en droit, respooiabc sa cerne notre devoir ei HtitietSm to-Damingo, et aussi notre chec dans l'accomplissement de ce de voir, difire sans doute de celle de l'Editeur de Ibe Union Le peuple | dominicain et le peuple hatien peu vent tirer un bnfice inestimable d'une Occupation amricaine largement conue et dveloppe dans un esprit de gn euse sy.npith-e entait — soit aux yeux des peuples d.* l'Ile, soit devant l'opiaioa pubiqu.1 des Etats Unis Un gauv .<. M nent ne reposant que sur des aao ni les, tel que celai qui jxiste a SI.M Domingo ou en Hati, an gouvernnent qai ne se soutient j.ue par les c 'Utradicuons mmes J: NI situation, un gouvernemjut qui alarme la souverainet prsente des' la population de l'Ile. C'est notre de c -devant repub iques* a'ors q ae lui voir de dvelopper sa capacit politi, mme fui obstac e i sa [(alli : un que tt a'augmenter le b.ea--re co tel goaverae.nsnt devrait tre servi nomique dans son sein j par des hommei apt:s ai exprimen Ce n'est pas ie moment de juger 1 ta et avoir pOS! boasso!-* un.point l'avre des Marinns Corps eu Haiti. |que administrative et coao uique Une enqute sera faite l'gard des bien dfiais, accusations produites coo.rcc:Corps El Hai i.nous evons un Ministre pl nipotentiaire, M. Bailly Blanchard.et un Conseiler financier, M, M: Ilh-en ny, tous deux de la Louisiane -o s deux d un commerce a^'.ible socu lement et personnellement ; m lis je ne suis pas inform quel point us sont autrement qual'h's pour rem plir les de/oirs de leorf chtrgjs. U y i, d'autre part, et indpendant d'eux, e Commandant des Muines. Or, qui est, en ralit, responsa b e en Haiti, — comme Gronir l'a n't eu Egypte, ou cnnme Wool et Tait I uni t i Cuba et aux Philip pines, ou romme I yautey La-l au Maroc ; Oai, i Sia o Djmingo, est responsib c d une po 1 iqne fi.-cale qu un moment o le taux d'int rt est de huit pour ee-it.a mt mieux anticiper ie paiement de i. dette ua Lon Ue que Je diminuer I: t triton Je l'imp: et p!n ".ialenitnt le tarif daminienn Qai, en Hiiii, doit tre puni pour avoir autoris U corv.-, — et par consquent sve m:at ira M paisqu'i s'ag t d'une er reur de jug'mtnt ciiminelle dans s s c0T3equen.es } Un est responsable pour la ncessite qui se tait sentir 'lune politique agricole pli, corn prbenstbls Japs cs soi disant r*M biiqaej, — poat avau msnqae de prenitc les mtantss ncssta*r %  > pour amliorer le stock de btail vivant de i'fle. ou p)ur augmenter le cbep te: ou u 41 juiiie dA.im.jx de Irait ?


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05543
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, December 08, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05543

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
puime anne A'o 4245
Port d [Jruice, ILuU
Jeudis Dcembre ty\
WRfiCTBUR PROPRITAIRE
Oment-MAGLOIRB
NUMER'J 20 CENTIMES
II est dur d'chouer, mais
il est piro^de n'avoir pas
essay de russir.
Thodore ROOSEVELT
'\
DACTION; Roe Amricaine No, ,135o
L'Enqute de la Commission SnatorialeD- u3m
nce du 2 Dcembre (t)n^rZ^uf'^aru,M-
! letnoin 24 jjuii. Tons les m tins
lavocat Quand vous tes sorti dn P'J?*"' M J"!"-
pnroi avions vu un mdecin i! **E. ?ai 5??.,
i* tmoin Dillon Victor
prte serment
bible Miragcne depuis jy ans
tat Avez vo'-s t r,r 4 et d
Ico prison Miragcne ?
|fotn l'ai deux proprits, une
lia section rurale de Mirsgodae
[lutre dans la 4 sect on des
des .Ngres.|e fais 6 mois cha-
ne sur ch que pioprtft.
t
qu
icmprunr. Avant de i; loi pr
Ini ai dit d'atendie que le erre
lut refait un peu, vu qu'il ve
voyager. Il m'invita 1 rentier
pour une question, qui. di
Lm intressair.Arrive au buieau
, il me fit comprendre que
du mal de lui. Il me fit con
l juge de paix qni ne pouvait
sur son s flaire. Le lieutenant
rBJtimyf et! pflwb. *-
Comment avez vous t
prison ?
.jfnw |'ai t menotte et pen-
M-rag' ne ?
le tmotn Le D D|ean qui m'a
donn un certificat.
l'avocat A t il eu vou > so'gner.
le D. Dejn.
le tmoin Non, il m'a donn un
certificat.
avait p''n 'u ?
// tmotn Le capitaine Cameroh ,
Snateur Est il bai ien ou ani.
cam ?
le tmoin V est Hatien.
La session est c'ose. Le chairmm,
snateur Pome:eTf, prononce alors
le discour, suivant ;
La Comit et trs touch H enten
1 t par le litutennnt L avocat Angell dclare qutly a eu dre certains cas de tortures in fl gs a
i m'avait demand mon che "* affidavtt constatant I emprisonnement ides pionniers, pour quelque cause
du tmoin. qUC ce sojt. Le Comit est autoris *
itaire des enqutes et i en fait rp
Snateur Pomerene Pour quelle rai j p0It au snat des Htst -Uoif. Q iei-
son vous at-ou pendu 7 jques-uns de cs fuis cous soot par-
le tmoin font mon cheval ? venus. Oo en fera plus ample enqu
Snateur Qu est ce que a veut di-'ie. -
'b tmoin Parceque j'ai refus de! le v;-ux dire au Peuple dHaiti que
prter mon cheval au lieutenant5 Di le Gouvernement des Liais Unis,
1?
Jackson \al ,on "me, ni sa marine, ne per
Saoiir.^Qiul est son prnom ? eJrpot que des prisonnieis soient
U lnwin le ne puis le dire.1 torturs. Il peut sd faire que ces faits
Snateur O lsidait-il ? : se soient produits. Nous ne faisons
U tmoiu A Miragcne. F" d? logement, m.is nous allons
Suattur Combien de fois l'aviez-,eQ,lutei *ur ce faits pour que ju vous vu avant cette axtaire. Etait ce ce s?" (f,te to.otes les Patt,es ,Qt
Comment avez vous : un amr.cain, un blanc ? resscs J1 Peul w fa,re iue qlques
le tmoin Oui unes Je C(S accusations rclanem
wum Par les barreaux de ter ***** Jones Qu'est ce qu'il vou Plnnde PJeuvf 1uc ce 1oi a l d,t
prison. lait fane du cheval ? .'Cl'11 feut se f4aire V" "ux jul SOi
mat Qui vous a pendu? U tmoin |e ne sais pas.il prit mon fccuses i0ient admls \ se d,e,ndre-
tmoin Le lieutenant lui mme.Utvai pour le service de laGeniar|e JP*"?* pCUple H,M"
i Par o avez vous t pen merie. CnjjJ et le peuple Ju Etati
Snateur Quel rapport y a-t-il en.1"011. desrcQt le bieQ dHuu et ""
ire voue pendaison et votre chaval ?i P
le tmoin Parceque )'ai itus de lui Nous allons en d'autres po'.nts
J connu mon cheval, il m'a pendu dHaiu; Ces enqutes cont nueion1
iumoin Par les poignets.
Umtre les cicatrices des bkssures
ifoinets.
quandmme etinousnfsoTimesoas;
ici, ceux qui ont d:s plain'es !or-'
mairr peuvent les ursenHv au ~"'oI
nel RussM qai les nverra i W>
h: gt3'3 (Murmures dans l assistance)
I veux que 'e pe'iole hii'ien sa-
1 lie que c'est ce q-ie ncu voulons
ht*. Ce Cotii' et ses aii^s appr
cifrrjt la grande cour oi>ie qui leur a
Hi montre non seulement pu le
gouverna nient d'H iti. mais par U
j peurtle d'Haiti au si bits.
Si 1-' p'iple d'Hati ds're envoy*
tout? sntre communication sous fo
m- daltarit ou depotonau
:Jom t\ qu'elle *oit envoye l'ho
nor be Medill Me Cor.m.k, Pr.i-
de- t du Comit WVhingtou.
Ce dis:ours du S4;ia*eurPomerene
fnt salu par d'ei hjjsustei bravos
Pus, bio nomkve d'inlvidus d-
1 assistaKf .hi.ig.cnt de cordiaIe^
poignes de m 11s ave: Ut honora
b'es Sjateurs.
Noire rdic tur exprima au sna
tenr Jones le regret que ses devo rs
p-(j(.'ssio un,. au M itin l'avaien en
pch d clairer sa relig'oi sur un tm
qui veaait de se drouler i laudien
dl
Le sn ituir [oie; dc'ara 1 notre
collaorateur q ae r.en n'tait perdu
qu'il pouvait lui transm.'itre un me
moraodum i cet gard i Wash ng
ton, mmorandum suas fonM d'atta
dav.t par devant le notaite Suirad
Villard.
Le snateur Me Cimick, abien
i ces deruiies sance: du Cornue
fait eu faire des enqutes person
nelles sur certains poiaU non rvls.
Noire chec en Hati
'M fifre, la revu amricaine
- Nation , bien connue au
laai en Hati, avait publi,
|(a livraison du 1er dcembre
'~ H y a une anne, l article
1 ey tnateur Me Cormick, qui
[**, dan le temps mmt, /ail
"*^ i no Itcteur En raison de
U que lui redonnent l'enqute
et la pttence du snateur
k la tite du Comit Una
1 nous te reproduisons en entier
f** lecteur.
li^candale hatien, tel est le
de cette exquise hypocrisie
1 paiticulirement caracttis
stration actuelle (1), ainsi
1 incapacit ostensible dont
irque la conduite du Dparte
lQe la Marine au cours des que
[minires annes. Nous avons
Jo par u force des armes les
d'Hati et de Sanlo Domh
"ocs pourrions dire que noa
Jcs conquis, - n'tait cette
*Utce qu ils sont rests ind-
rll**WriOD u jr*i4co< Wiboo.
pendants en droit sinon en fait, et
qu'ils n ont pas oppos de rsistance
effective et urne aux forces o eu pan
ics de la Marine amricaine.
Il n'y avait pas de rasoo pour les
Hatiens de rsister Ils avaient trop
sou lier t de la part des factions natio
aales se faisant la guerre pour s'em
parer du Gouvernement pour qu'ils
apprhendassent aucun mauvais gou
vernement del pan dune puissance
trangre, ils et lient d'ailleurs sans
pouvoir de rsister, en leur suppo-
sant i intention de le (aire, car ils ne
bont seulement que deux ou deux
millions et demi, paysans afri-
cains d'origine, qui se sont arrangs
pour vivre et se multiplier en dpit
de l'tat d'anarchie dans lequel leur
pays tta.t tomb.
Je ut puis pas me rappeler le non
bre de brgandages, improprement
appels rvolutions, pr lesquels
e pouvoir prsidentiel haiiien a pu
se transmet re successivement ; mais
je peux tappeler avec une vive jus-
tesse la remarque de Fuin.ss, le coui
ptent et laieiligeot homme de cou
leur amricain qui a reprsent une
fois les Etats-Unis corn m- Ministre
rsident Port-au-Prince : savoir
que le Gouvernement des Haitiens.
depuis le commencement de leur in
dpendance, n'a pas t de mal en
pis, mais de pis en plus que pis.
Dans l'intrieur des deux pays, il n y
avait pas de routes, pas de police ef
fective. en ralit, pas de gouver-
ncnvnt.
D'aptes l'opinion d'hommes plus
expriments et mieux informs qu*
moi, l'Ile est la plus riche des An
tilles : elle peut rivaliser avec Cuba
et contre la personne de Officiers,
tt des poursuites seront entreprises
si le cas le requiert. La politique, ou
le dfaut de po r que de l'Adminis
tration ac'uell- e: du Dpartement
de la Marine, tu condamn dj.
Noas avons su,i le -nntiole d Ha
ti et de Santo-Domingo et leur admi
nistration. A Santo-Domingo, il n'y
a mme pas un Pisident domm
:ain. Les lgislatures constitution
nelles des deux pays ne (onedonneut
pas. mme par fi:tion, alors qu'.
est permis l'Assemb e gyptienn
de foaclionuer sous l'Occupation au
0 Dcembre
WASHINGTON- Une dngation
emphatique que le Japon ne joue
pas un jeu facile la Confrence de
l'Armement a <* donne par l'ami
'al baron Kato arasant coiump chef
e la d'gatton japooaiae et qui
ditqun lea djlam aont d(n m la itua
lion du cble de Tokio, et de vVai-
luogton, comme rien ne pourrait erre
dcid* sans une pleins connaissance
et considration du gouvernement
japonais.
W\SIIINGTN- l'hilio Tyan ae
cre-air* gnral de la dlgation chi
noiHH et ininialre a Cuba a donn an
amaaioo de U dlga ion; il proies
te contre les rajitau ngatif* ou.e
nus concernant les deunudea de la
;iime et expliqua que cette action
prenante seulemeni aes vues per
-onoelles.
WASHINGTON- Le Praident Po
vell de Jl'Em-jrgency Fleetcarpora
tion a exprim I opinion que aix croi
*eurs cuitasas en construction pour
rait tre convertis en bteaux paa
agers raoidea et sais avec une vi
UMe de 23 niti ta.
PlilLADELHHlE- La lit* des
noua orovtfoaut ae la collision daa
raina entre ehiladjlphie et Readiog
nier a' ve 2,{ avc autant do Mea-
ds et quelques uns l'identifica-
tion impossible cause des corps
carboniss dans les cara eu bois qui
b iilaieot. La plupart des Victimes
liabuait Newton et .Sou'h Hsmn-
ton. K
LONDRES- Il eit annonc qu'un
rtrrdMg^maui inespr pour le rgi
muni de la question irlaudaiae a t
obtenu entre legjuvdrn;ment et lea
Slnn feinura et sera soumis m ai me-
nant I L'Iater. L^a termes ne ont
ps rsoaus publics mais revotent
quelque formais concernant la quea
.ion d oboiaiHjCd a n couronne, cela
a t dcouvert apis qu'il fut an-
nonc qu'o avait coinpiis que lea
ugociatione avait : rompues.
CHICAe-Les patrons et les
'
pour la production sucrite, avec'glaise. Nous cous sommes empart.
Porlo -Rico pour le caf, et pour ie j de l'administration des deux pays-,
cacao avec n'importe quelle pays du rua s, en reiou', noas n'avons et..i
monde. aucune auto it respons^bh, res
Ma propre opinion en ce qui conf poosab'e en droit, respooiabc sa
cerne notre devoir ei HtitietSm
to-Damingo, et aussi notre chec
dans l'accomplissement de ce de
voir, difire sans doute de celle de
l'Editeur de Ibe Union Le peuple
| dominicain et le peuple hatien peu
vent tirer un bnfice inestimable
d'une Occupation amricaine large-
ment conue et dveloppe dans un
esprit de gn euse sy.npith-e en-
tait soit aux yeux des peuples d.*
l'Ile, soit devant l'opiaioa pubiqu.1
des Etats Unis
Un gauv .<. m nent ne reposant que
sur des aao ni les, tel que celai qui '
jxiste a Si.m Domingo ou en Hati, '
an gouvern- nent qai ne se soutient
j.ue par les c 'Utradicuons mmes J:
ni situation, un gouvernemjut qui '
alarme la souverainet prsente des'
la population de l'Ile. C'est notre de c -devant repub iques* a'ors q ae lui
voir de dvelopper sa capacit politi, mme fui obstac e i sa [(alli : un
que tt a'augmenter le b.ea--re co tel goaverae.nsnt devrait tre servi
nomique dans son sein j par des hommei apt:s ai exprimen
Ce n'est pas ie moment de juger1 ta et avoir pOS! boasso!-* un.- point
l'avre des Marinns Corps eu Haiti. |que administrative et coao.uique
Une enqute sera faite l'gard des bien dfiais,
accusations produites coo.rcc:Corps El Hai i.nous evons un Ministre pl
nipotentiaire, M. Bailly Blanchard.et
un Conseiler financier, M, M: Ilh-en
ny, tous deux de la Louisiane -o s
deux d un commerce a^'.ible socu
lement et personnellement ; m lis je
ne suis pas inform quel point us
sont autrement qual'h's pour rem
plir les de/oirs de leorf chtrgjs. U y
i, d'autre part, et indpendant d'eux,
e Commandant des Muines.
Or, qui est, en ralit, responsa
b e en Haiti, comme Gronir l'a
n't eu Egypte, ou cnnme Wool et
Tait I uni t i Cuba et aux Philip
pines, ou romme I yautey La-l au
Maroc ; Oai, i Sia o Djmingo, est
responsib c d une po 1 iqne fi.-cale
qu un moment o le taux d'int
rt est de huit pour ee-it.a mt mieux
anticiper ie paiement de i. dette ua
Lon Ue que Je diminuer I: t triton
Je l'imp: et p!n ".ialenitnt le
tarif daminienn Qai, en Hiiii,
doit tre puni pour avoir autoris U
corv.-, et par consquent sve
m:at ira m paisqu'i s'ag t d'une er
reur de jug'mtnt ciiminelle dans s s
c0T3equen.es} Un est responsable
pour la ncessite qui se tait sentir
'lune politique agricole pli, corn
prbenstbls Japs cs soi disant r*M
biiqaej, poat avau msnqae de
prenitc les mtantss ncssta*r > pour
amliorer le stock de btail vivant
de i'fle. ou p)ur augmenter le cbep
te: ou u 41 juiiie dA.im.jx de
Irait ?


lE MA TIN
Varils
VENDREDI
KeprJenlauone populaire!
:eut.raee,
Les Mystres
Ecole Militaire
j
({publique.
lia doivent re gs de 19
ans.
Lei uniformes sont K. ki et blinc.
Dans l'uniforme K k les gradei
seuls enstrfut tour it* diffrencier
Corn
Mise scne de barjncelli.
Entre 2 Gourdes
Depuis le 1er Octobre 1IA1.1I a t
tabli aux Caserue Djrtig*tn*ve une
., l Ecole militaire qui a pour but de
^Iformer les futurs oticiers de la Gen-
darmerie d'Hati.
Ils doiveut tre au uorabre de u
Jpour les deux annes d'tudes ei
d'i ACUJ* xOPft upsrtenir diffrentes villes de la
La ll'ilale 1
D'airis la ce b"* pce de B-inikein |
yxr a x AT?. r mi i^rt^ioei oliiciera eues G. d H. som pla
Faoy Wa'd. |etu D-Jt, Corn lettre M t(|I coel- deB cUeail.eB.
Uan i'ui.i'.oriue blanc de pa
ineuts rouge sont place BOX collets
Hiix mauclies et da.-.s leb litiisa atB
cistumes de d'jluuaos.
A la plate des kpis, ils portent
des ca>ques jaune ei Diane avec leb
ii.sigutb oluaeliea le la Gendarme
rie. ,.
L'Ecola e*t diiige par le lieute-
nant D. l\ Uu.de, Ci. oH. iostruc
u.Btructeur ous la survwillance ei
criiu e des Major Seldeu B. Kenne
dv, Loina.aiidant de troupes de la
Gendarmerie de l'ort au Prince-
Les jeunes geus suivauia y ont t
admis :
Arned Bouclureau, Ludovic Au
giistin. Philippe Chain, Marcel Alva
uz. Ga.ton St Victor, Gui Rouzier
de l'oit bu f rince. Franck Lavaud
Gustave Laraque Je Jeremie, Jour
daM Huiler du Gap Hatien, Lue
La 'M!.S, passera
Celle pir ia rae
Amricaine ?
" Faisant droit aux nombreuses dolances delta
Ville qui se plaignait de voir les trains de la F.
C. S. traverser la Rue Hpublicaine contrariant
la circulation et incommodant les passants, le De
partement des Travaux jiubhcs tudie un projet
qui aura pense-' il, l'approbation gnrale.
11 s'agit de faire passer II voie f'.rre par la
rue du Quai, la rue Amricaine tour se relier
Jean Ciseaux. De cette faon la Grand Rue sera
dbarrasse, mais au dtriment de la Rue Am
ticaine qui est devenue depuis quelque ternp une
lus passantes de la N i
des ru:s des
Cette solution,
meilleures.
a notie avis.
Ile.
n'est pis des
SI
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
c'est ce que font beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
faux estimulant de l'alcohol.

la
Muin H aller uu cap nmiieu, mk
l'Union sont en dsac- Oriol Oe Fort de Pas, Flix Thomas
Le 12e doit tre d.s Cayes et est et
route
autorits de
coid sur le nombre des hommes qui
ont rpondu I ordre de grw, mais
1 lve jusqu'ici a eu peu d'eflet sur
les ooiatious normales des usine*
deaibalipge ___
PARIS- Des projets sont en con-
Ideretion par le-* reprsenta s de?
rpai allons de France et d Angleter-
re savoir si l'Allemagne peut avoir
uii dlai de :i ans dans *es paiement*
a comptant diniemuita.
, a autorits des deux nations,
d.-oj ont convenu qu il don tre ac
cord T Allemagne un soutfle de
"uENOS AIRES Les forces do
Gouvernement ont triomph des
ba;idits qui terroriseient Santa-Gro/.,
en captu.ant 500 et tuant nombre
d'autos aussi bien qu en capturant
:jijo clieveaux, beaucoup de muni
lions et de butin.
LONDRES- Lioyle Geo ge a
abandonn s s intentions d aller s
Wellington pour h Coofrtocs m
l'Armement a .:ause de la runiou
piochai-:- do Parlement pour agir
au'-l'accord irlandais.
LONUaiS -L Evening Standard.
dit que .'accord irlandais prevon
l'iritude un Hat libre, le retrait de
toute les forces militaires d'inande
et la sauvegarde qui assurera de*
coditions pac.lique*; il est dit qu-
le consen ement de l U'ster n 6bt pa^
reu pour rendre iflNbf eccord eui
la uuestioo d obtfttaoce. que la for
me des mots a t t ouve qui don-
nera satisfaction au gouvernement
et aux sinn l'-ii re
WASHINGTON Ut propart
lions des uilh pour larme* St U
Menue prvoyant d-s tonds pou
lanne h cale commenant au 1er
Jn.lHaaeio.it ejouiuet jusqu' ce
oae la Gonf rence an pass
2ueaiion stiou* du hauman Hooyer-
SmUiJaGAM.KNGLAND-Lelord
chancelier a touonte que le rsultat
Se uccoid irtflait e n ce que
daoma.s. .Irlande, Etat hbre.t
aurait la mme position que le Una-
" Australie, is Nouvelle Pianos
et lAlnque du Sud-
WASHINGTON- Ln mettage de
ROM" du que le Pape txprimt uue
rinee satisfaction en apprenant
accord irlandais obtenu.
LONDKES- Une dpche de Do
o*n .-que i Empereur Guillaume a
r,6 le fsoport duant qu'il voudrai:
m%Z8itoM~ Le Prtidant
Asile Communal
Nous avons tu le plaisir te visi.er les travau
dt- construciijii de l'Hospice Communal qui mar-
chent activement. C'es. un dilice de ioo pieds
dt faade sur 70 de profondeur environ. La pro
pnet est trs . 1 -te et permettra l'iastallation de
to.it ce ijuc rcclament les conditions modernes
d'uygne.
L inauguration de l'Hospice aura lieu probable
ment a ..1 tin de l'anne et k public pourra se
rendre compte comme nous, de ce qu .1 a fallu
d eilor.s et de bonne volont pour arriver a rali-
ser cette ceuvre d'une s. incontestable utilit.
RECLAME
Arrive d'Uiglelerre
ET tUt VESlTE POUR B 1IHE
LES ETRKMSES,
Vin kola Kola Wiue
Tonique et Fortifiant.
Pour Us ANEMIES pour Isa MREs des Et/BANIS.
pour le DBILES
1 $te Rose de Liai a
Lalue
L'Association amicale des Ancienues Elves de
bte Rose de Lima a tenu dituruche l'tablisse
ment des bieuts de Lalue sa runion annlle'
Cette runion eut heu l'issue de la gran4'raeuc
qui Eut dite spcialement pour 1 Association, et
ou le pre Lauore, Suprieur de i>t Martial, lit
un brillant sermon de circonstance, roulant sur
1 ducation des jeunes tilles.
Lundi matin, a eu lieu, dans la chapelle de Ste
RotC de Lima une messe funbre pour le rpo
de l'rae des socitaires anciennes lves de I ta
Minenant dcdees dan> le cours de l'anne.
L'Association des Ancienues lvts de Ste Rose
de Lima, qui est a base de mutualit et qui date
dj de quelques annes, fait sans grand bruit
uvre unie et de bienfaisance. Nous lui taisons
nos meilleurs vceux de pu grand succs.
Manaye
Un la Basilique Notre Dame sera clbr le sa
medi : 1 Dcembre a 7 heures du matin le maria
^ de Mlle |an* Gren.n avec Mr Vrdric Oolc.
Meilleurs comp iments.
La Ccmnvss'ori. de Maissade s'es*
rrndur au Cap o elle est arrive
avant hier, i midi
Dars la soire, brillante rception
au Club.
Hiei, 1a Commission s'est rendue
a Ouaoarninthe Le soir, elle tait de
re our pu Cap d'o elle partait pour
la Rpublique Dominicaine parvsie
de mer.
Dr Ernest Grueniny
et Miss Fo ey
""Des bruiti tendancieux ayant t Si vous avez besoin d'er.richer et purifier votre si-g. p-nrz VIK I
rpandus que le Dr Gruening et Miss KOLA. Fait avec le noix du Ka'a pulvcis-
Foley avaient t expulss parles au Jc| veille thPZ
torits amricaines d'ici, nous avons
t aux renseignements et nous pou
root atrmer que ces bruits sont ab
solument (aux.
Le rdacteur de Ibe Nation et la
journaliste amricaine sont partis,
miisdeleui propre mouvem:jt, sa-
medi d roier.
Nous croyons que l'Union Patrio-
que a d certainement tre au cou-
rant de leur dpart, les deux amis
d riaiu n'ayant pu paitir sans pren-
dre cong d'elle.
Fcruiturts de Coosuiat
L* Conadlat dm Cuba des Gonaivat
doot l et it il isncierlaissait besucoup
dsirer a ', noua appr^od-on,
ternie la semaine deruire Les frais
den retien aytnt de beaucoup dpas
se les recettet et l-immigration ne
marchant pas, on a t oblige de re-
courir cet"- mesure, l'ai contre,
nous apprend-on toujours, il est
question da placer un Consulat aux
Cayes, centre d immigration assez
important aprs port-au-prince et
qui PS' appel rendre d immenses
tarv cet & la villa des Ctyet.
Lope Riviera, B. N- Sida et Co, M'cius Bernard, Bat Ph lade'nhia,
Cale Internationa1, D w Drop Ion, Cal R cration, A S a.
Peu' Gov-, P. Bfdgmta Jimie, O. Ben Airak Co,
G 11 id D our, V- Fouch Port de Pa Vve G Holanivayes, Paul Laro^e,Louis li.lot S Mite.
Mt'opoiila VIS A VIS HOTEL DE FRAN.H
Fortiyu drv,ct3

Le steamer c G;est Faits sera a la Ctpitale samedi 10 da ctirtat
laisbera le mme jour pour INew Yoik via les porte du Nord.
Les chargeurs qui voudront profiter de cette occasion sont invits di
pssser a l'Office de 1 agent Goal ou da plus tapies renseignement! lei
seront donns*
port au prince, le 7 dcembre isat
E F CLEMENTS, Aient Gnral
liemerciement*
Les Sawrs de l'cole Elie Dubois expriroent
leur protonde reconnaissance 1 tous ceux qui oat
coninbni au succs de la fte de dimanche dernier
biles remercient tout particulirement les Dames
Pationnesses qui se sont dvoues sans calculer
leur peine, ni leur temps ; les gnreux sous
cripteurs des listes en circulation ; les amis qui
ont mis au service de I ocuvrej leur tnlluence et
leur prcisas concours ; les bienfaiteurs dont
les dons en nature ont puissamment aid a tour
mr les comptoirs.
Un merci spcial aussi a Mr le Colonel Bliot
et aux musiciens du l'alais, ainsi qu'a la Fanfare
de 'Institution St Louis de Oomague qui ont
donn a la journe U noie joyeuse et entranante.
Leur dvouement ne scia pas out>li Il leur
i inrjt la reconnaissance des Religieuses et les
petites pauvres qui seront les vrais bnficiaires
de celte tte de c liante.
vente i^can EauMorale Facl.iige]
9 D::embre 1921
En vertu d'ordre de Moaiear L Celte eta naio*rale naturelle t an effet tonique & nisenrttsar tari
van^l, S^'iT. 0,nCuf m L ^"T. .railames,' domicile et comme b*it;>0 d-etetiqua. tlljj
TOjTvSVf s?0'\? prescrite par detm.ll.er, de mleoins Cette eau est rose en ta**
1 oceae vtnireJ. 9 Uicemare ijai ( itn, td|lU0Q ni i0astratioa ) aot le contrla rigoureux du Get%(
a 10 heures du matin la vente nJDt.
l'encan conformment aux art. sui- D'une influence gurisstnte et prvsntire contre
LA GOUTTE
D1ATHKSE ARTHRITIQUE
DIABUTK _
MALADIES DES ORGANES DIGESTIRS
MALADIE DES KEINS, DE LA ttSlE
& DES T01ES UlUNallI
JF
wr.OE..ellement a dlivr un massa
Je S le Session lume du Conijr^
auiourd'ui, en prsence
tues visiteurs de la Confrence de
rArmemen-, il a discut les cood.
lions mondiales, a lecommtnde des
sroiets pour surmonter les troubes
ioUrieure aussi bieu que la nces
ait d'une plus g ande marine uai
ebande et uns loi proebame sur les
"SoVlA-- Des retatlous diplomati
OMsj eulirree etstre le Bulgarie et le
Etats-Unis ont t repuses aujou.
WASHINGTON- Les nous de
ll.ooo boinmea placards par leU
nartaroent comme dserteurs ont ;
imprims dans les records du Cou
oMDHfS-Ls Pari ment a
asDvoque ao 14 Dcembre pour qu^
Dpart des
y Chansonniers
Avant hier sont paitis pour les
ayes MM. Guitton et Chirton. les
leui aimable; potes chansonniers
\\ii dous ont charms pendant quel-
ques semaines. Du s-ayes, ils se ren
iiont i Cuba.
Nous avons dj tout dit de ces
eux sympathiques franc us. Ajou-
tons qu ils ont pris cong de leurs
mis oaitiens, enchints de 1 accueil
\\x\ leur a t tait et se proposent
,a joui de revenir parmi nous.
Nous leur souha.tons toujours du
-uccei dans toutes les villes o se
:eia apprcier leut beau talent.
vants de la de Doua ie.
Art. 124
t/m 2 sacs de coton
t/fc-
A:t 101
No 281 1 caisse de coutellerie
SB
Pairma:ie Centrale d'Hati
1 caisse Poudre insecticide
EM
V G M Nv/4 4 barils de harengs
Doret No 1 fut eft'1 hydro (Vrater
prooog compouod)
Monib-un EUE,
Eacanteur public
JBiV VEUTE
C
CHEZ
F. Madseo
Bureau da l'Agent Gnral
Fort au Pnn:e le 6 Dcembre 1921
BULLETIN No 120
Les Chargeais sont pris d: noter
que le sis t Panants est a*teniu
Pou au Prince de Cri tobil. Lundi
matin le 12 Dcembre 1921.
La Maison
Evaristo Alvarez
Nouvellement tablie tur cette place, offre tous ceux l* JJjLiJJ
encore visit ta M Jsoo de Comm 3rce, un aasortiment de pn-~
Ptt
et comestiblfN des plus complet.
T*ls que : F oignons,
Co-tone, beurre fbslooer,
vert
bol
fianailles
Nous avons reu la carte de 6 in
illes de M lie Nimk t'iard ave,
Summer Gaillard.
m\ iksaion fut exclusivement dvoua
Ju rugirent du l'accord irUnd-^ Itatina w%p A..L,
Les permis d'embarqu-nnent seront ctljti mac-ron', mangoe G'eb-et Co'tone, beurre f0*10?,-1-!^
dlivrs pour le fret destination de u'Eepsgne pour tabla, boile ce etion,Morue, Mess Pork.sa osn ^
New-Yo.ket des ports europens sur .nl. Beeof l, en bailla ft demi b.ri^,allomettes pasee-pano
la d-mande faite ce bureau B'caibonate de soude, Sachets vides, G'ott, Stvon Copco ei *k
,. j- ." toutes bot es.
Ce vapfur partira directement pour <
N,w Yo k dans l'aprwniJi du m. Cornm9 Bosmod *, on trouver, un stock trs aMOrti e JaniJJJJ
i o B THOMPSON de roamlen,r UQttbonne clieo.ler la Miisoa a des il *? vuq
i >r 9*!*i. 1 **M? ^H 9!*?^ S5 /<*?? 4M bureau**3


LEIMATIN
p&gol-n
rqiic antseptque uriruvire
vite
localement
les
1%k M miction
toute _
t'OPIi'OllBIClLE
L Pageo! a sur
1rs balsamique, c:
1 santalol a par
ItCUlMr iir.e sup*
rtortu mirqiii
Ator* que ceux cl
ne sauraient tre
que des adjurant*
qui ne ^cuiraient
aucunemeDt avoir
la prtention de
supprimer :*s lava-
ges et les iniertlons
urttrales pour Im
hommes le Pageol
administr seul
eonst'tue 'ni seul
une mdlaatloD
complet la pa
(olisatlon
0* MuLDlS.
le la f a.Tiit i ^ttrtnt
de Mnntpeltlrr.
laurat rcnler*l
Kll 11 1 | -! |I| ! H l
C.haUtain 2, rue de
Valencienne, l'an*
- A
VAMIAN1NE
Nouveau produit
tciertiBqiie
Avarie. Mirkdha
GYRALD
pour les soins intimes de la h.rnmc
,.3trr-v
Teiqnez vous mmes vos toffes avec
La kabiline
Pro htil ,U teindre 'rplov *n France depuis de nombrruge *n-
n*m. l).nlH)n sur < mi excellent rsultats qu'ils a toujours don
es.
Bo|ps wer l.eatorce la couleur des toffes passes par
I action du Soleil.
.E?,vfnl8 chez Si'non V'EU* Aux Cent Mille \rlicles. Vfred
VIEUX *>tc.
VAILLANT & HOUET,/7-2o Rue du Magasin
de 1-Etat.ii9nfs Gnraux pour Hati
N'oubliex pas d'ajouUr U comprim de GYRALDOSE
L-OPWION MEDICAL!
l.a OyraldoM deainlerle comme aueua antre pro 1n'.t ne pourrait le taira
tant donne l'nergie du thymol ; et elle le tait aana danger, n'tant mu
Vnent toxique. Kilo dterre en outre, lee miuTtseuaea iutA.it .ma r!l -y
(<>ute putrfaction, comae pourrait le taire une epone a'iml>ib. do tous les produit* de scrtion, grico l'alumine sultate. I.a prji^ralmn
des aoltitiona nceaaairea pour lea aolns de la fctileUe I .oue fat Jp plus
Alto, attendu qu'il e'agil d'ajouter aimpleatent a 1 eau bouillir le* quanti
a indiquee pour avoir an litre de liquide tout prt pour rtaJMUon.
IV Canai "
' e* le FtuUtd* m>ww -u .m .. :,.
Etabli*" Clialelain. :,r. 'aiaacieitaei. Pn ll" glunuri.
Vaillant $ houei
Bire allemande
Munich
n>nu par le if. "AMOR" un bon s'ock faon Pilsner et Lager.
L. PreetzmanQ Aggerhol,
Port-au Prince
Aenti gnraux pour Hati
1721, Rue du Magasin de FElat
H
FORTE BAISSE
H M O /^| ____,_ __ Viennent iartiver :
_ 1 .S.to. annonce,.^.w^.
Librairie du Malin
sa clientle qu'elle
et son sucre en vente
son dpt en ville, 5
kilarsorlesac de 100
ires.
Port-nu Prince, 5 Dcembre 1921
Sugar Selling Agency
H.SILVERA
Grand rabais
de fin d'anne
maison H S1LVERA prie sa bienvillan'e clientle et le Pobli
nril de venir marchsndei les rrsjtchandises ci dessous avant dalle
de bine uni b'anc
bro.h blar.c
"our chemise i horr ne
* pour rob;
pour costumes i hommes
il b'anc
tl b'anc suprieur anglaise
coton b'anc sup
* draps amricain 84
Ang'aia 914
" 10l4
J Tasser
^Unc suprieur
s* noir
aine blanc
al noir suprieur
soir suprieur
"nr anglais nouveauts
We noir
tbku marin pour hommes
Mousseline Swisse anglaise
Molleton blanc et couleur
Vulle pour voiles
Calicot de famille
Ca'icoi pour jupons
Kaki jaune Arg'ai est'a sup
To le s draps pur il anglais
anglais Baptiste; fine pur fil pour chr mises
Sa'inette blanche et couleur fleurs
et unie.
Serge rour jupes noir et bleu marin
Madras pour chemises hommes
Cipe arglais
Bas merceriss sup couleur et noiis
Les Cotes de facques Tour m b 0
ch- par Ara oie Francr.
C ux de adis, par Gwaud M>ng;n
L Entremetteuse par Lo 1 D udet.
Th are, dO:t*ve Mit beau. 1
La Neige ouj les pas, par Heniy
Bordeaux.
| Fgures frartises tt ltiaires, pu
Edmond Pi'OQ
Deadumce, pcmes de Pierre B;
not-
Char sons d 1 m passai, t, psi Eoi e
Faguet.'
Etr, Etc.
r ii r 1 1 1 r 1 1 a>
Changmeot d'adresse
Favorita Bar
1C8.RIJE DANTFS DE5TOUOE3
Ancienne Maison Flabeit
Consommations de premier
noix Serrice soign
Compagnie Gnral
Transatlantique
Le paquebot Caravelle parti de
Bordeaux le 28 Novernb'H at tvten
du vers le 18 courai t 11 repartira
le mme jour pour Sautiegodp eu
ba. La suite de l'ilineraire sera lixe
a l'arrive du peqopbot
Port au Prince 7 dcen b e 1921
L Agents. ROJiLlN
The East Anutv;
Co td.
Se.vic6 m; nsuel
Tbe lia Virginu teia ici vtr* le
15 cotant acceptant du fret pjur
tous les perts europens.
Pour plus amples irformations,
s'adresser i I Agent
L. PRtETZMANN-AGGERHOLM
Gasoline & Krosine
Nous venons d'introduire eu Haiti, U marque c SHELL > si connue et
apprcie dans le monde entier.
Ceux qui en oot *')i fa t .tstal vous diront que la G zoline c SHELL
s', spcialement tecommandable pour son rendement avaatag-ux et qu'elle
n encrasse nas le moteur g-:e a son rafdoement parfai*.
lis vous engag-ron i n'user qae la k os-ne SHELL*, suprieure aux
autres par non degr Mo-% elle donne en consquence une flamme p'us
vive- et biiile sans fume
Il y a donc conomie et avantage i n'acheter que la marque t SHELL .
Pour les prix, adressez
vous
Roberts Duttou & C
Dr Justin Dominique
H ! I acuit de Vdeciae di^aris
lnc:en ass'slaiie .'es prolesseurs Denikeel Deu'climanQ de Harn
bo;rg
Office : Avenue (rpoire S2S
H ures d^ Consulta ions :79 heures du matin
S 5 aprs mvU
Consultations gratuites pour les .indigents le jeudi de 4 ,') heures
de l'aprx midi.
Comptoir
Vaillant & Bouet
i720Rii3du Magasin stel'Btai.Purl-au-Pririco
Franco Hatien
ARTICLES DE PARIS POUR HOilMES
UAMES ET ENFANTS
Damasse blanc pour nappe
>bes
Broderie aog'aise pour robes
fimpierment de soie blanc et coul
Toile a matelas
Tapis cir
Bretelles pour enfants
JjWac de" t7ut8JWles""qualits ralmbeacn pour robes el pour costu
Ittc i carreaux et i barre* *fS d'enfants
'ni blauc et couleur T4te Indien de couleur pour piiamas
^ oa'eur *t chemises hommes
[Pharmacie Centrale
'nuits de oue /ratenem. Excution compte et mgne
ordonnances. Sfcwlitis ptmr toutes Us maladie*
On demande
A acheter usa Machine Singer ( 4wi
til.jiadwsttr ao iirtai 11 Wsal.
Le Purgatif Idal
a. c'est la
Pilule du D'Dehaut
147, Rue du Faubourg fSlsMSMSJ Prit
Fac-lif i\ pwndVi
Ne iiu<.'s>itiinl BOCUD pr^purailt,
elle ne provoque iam.iis de dfouL
Siipprlni-tut In SI
elle ne dcl llt pa le maad;.
|| N'oxlKin,'. 1"" *' 'K>* a J fhaubrr,
elle a* came aaeen* perte de temps.
pin BBlfi o qw '"ti- I'* -i'iilialrea,
elle est, par cn-i'qiient. moln ciere.
DOSE ,r-'i\E, a a a tiwie*
LAXATitt, 1 ytlul*.
-*^ ' na^m
Voiles uris et fantaisie
Zohyrs
Indiennes
Nansouki
Organdys
Piqus-Reps
Mousstlnes Suisse
Ratines
Cipes de Chine
Crpes Georgette
c f-anton
c Mariette
Toile de soie
Tussor imorims
pong-s- Soies lavables
Gilet- 'le flanelle pour dames
Formis chapeau
Chsp- ux de dmes
firt s e, No rs et D.uil
Core s
Robrs rooffcticinnes
Cein'i res pour Dames
TulU*
9_,^f- de laine pour jupes
R^ps pour Cein'ures
Jour Echelle Ruban-*
Dfnt^Hea frou Trou. Eniredeux
Voilette. Echarpes
Lmc B>p,:e
Tean Biri
Chausrttes
Chemise
Faux Co's
Crsvates
Calf;ons rt Orra;se?e.
G'tetsHt flanelle
lirrtllfs
Teintures ro'ir hommes
Drill ;oul Fiane||e l'aune
Rideaux
"ouvertures de Ht
Toil i drap
Nappes et Serviette*
Nappage couleur
Mruchors
Toile mce'as
Toi'e orch>i
"rpa pour Deui'
Tranes orarger pour maries
Counr^ orang' j>i.r marie
Voiles pour maries
Eventai's
Articles pour od^anx
Ccs'ome* pont ia'onne's
Grani assor'imert de'haussures
rour Dames et Fnf.in's
Chapeanx fP'?r Homme e* E.tfant*.
Tous articles de qualit* sup fivre
d8 Prix trs tiehi'ta.


Le nns
*u*rie ^f^iGrand Hlel cl
Richard Peler
e
"s
RUE DEM/EGALITE 1494
Spcialits de bon lions lus
vui-AU VEN r.
Cartes, choux le oreioo
Ptes cnau. s tous les ma ins
N.B Ht Itser les mutations,maf
bacs sont peint eu veii i pi r.e mon
nom en mode lettre.
1 Pas de succursale.
Sag<
De la Maternit Je Pans
Consultations 1 3 heures
Boia Veroa Avenue V im ney
FONTAINE fLUGEL"
J A EAU DE SEiLTS ,
FLLIGEL gU.'.,: Londres. N_
O allemande
A"acheter des B iqccs rfractaires
par centaines
S'adresser su No 19 2 Je la Gran^
Rue.
France
fINS provenant drect Hofieaux.
ROiJCEa Gourdes 00 1- p. I d
rit>A.NC 1 (i O re g-lJou
VINSenbjut illesd s in i I uia euaei des Chiteauf Ira rluft
renomms. Lque, rs Frana ses .t Vin d'Espa ne. Champagnes et
Vins mous.-eux des meilleures 11 1 ;m-s
M..n?ie-,r l'ATKIZI, revenu dmii vineot de fiance avec un
ma'tiel tout'.i ut pom sou ll el, t iei t sa uoxbreuse ei cl-oisie
clientle que iies prix spciaux seroul 'ablia panir du 1er Novem
^jepour les f'eusioiis demi et Pension.
Iss rlienissont pris de voir le propritaire lui irtne.
BERVltfc U CAhTE de (s heures du matin 8 h*-es du soir
Prix trs modre,
VIN1IGRE DE SUgaranb pur 'lourd* l,0 la bouteille
Folfen Shoc Poliah Goupa-iy.hc
New-York
Si vols votiez prolger'la psau de vos
ChailSSUrt s.
Si'ous oalezavoir uu rrillanl luis*n t
durabl .
Si '"oui vou'/. r.orfiTver la coul mt t la sou-
plesse do ces chaosauxes p ridait longtemps,
mployez a n i rque \t(JiNUC/AM.
Tabiique specialeuieut poui le;
dames iftesgeo l'men dabigh life,
Elie protge le peau des (htufrirea cn're l'humidit et U
clnlerr.
Elle en letieleur .souplesse al cnae e leur bril'ant.
Demandez la ma que MONOGR w\, c'eai la m niJaura. de loj'es
les marques,
Geo. Jeansme
AVIS
L:maisoa l/OlSESUEH^uraedta FioauFo.ta "ava.il
< booibreuy c iroii'e qu t; e a ri ;;...i its derniers S- ^, 8 'v'
ebandues kUivantes :
..ije George L sup .i.t-r G. 8 paietox piitie oour \iqm
/otle kouleu iQ^eiltui i 7> jC.j.-peau pallie ,e
J.c o.i tic :C e apam.s
L
V
u.cro.i dr :c e }
i Se lue b.cu ni .un sup 25
JD ap dou pr o>tumes hom 24
, Disgoiai b tu nui n 25
jK k' jiooe 2
Chapesu psiile-peur hor.rue 8
c <. 9
.. u :: s
ravales
NoeaJs cravate a pinre
Lfecoif-s roui supbou
Chansset e Suprieurea
'^m Bea-h
K^ki blanc

II
11
a
Ml
10
J
10
E dives autres articles tels que chapeaux nairs et couleur, paiiu
damer, e' tirt fillette; & g ro irets latulles confec lonoes' pour ^
et pour homme et par aunes, b.r de o e, mouisehue et cotoa, caio$J?
soie et coton '
lariell'epour hoirni-, F.o ioi Potioiii, bretelle poar ho-nme ., K .
fiux to's ro ir h jmmeet eofi t, Rcpi bU'i: .t no r pour ceiatu-v 5
lie suisse ( 01 r jop. o et pobr ot^ 10J ean. trac s grande largej'i'ne
coi SiOLOlOi Oi
acteur ^
fiiifi /torjx 00 HOMME toi
S'err presse d inf >rmer sa bienvei'l iq e cli ;n le el le public-qui
vi.nt de. recevoir un e c il pot'dre aniisep que souveraine; pou.* le t ai em nt radiedd]
b essures ne toues soi te* dil bom *e ei ties animaux. Les motion
*e la p au s:at | ro ii.teuiani guries au moyeu de ce'l9 poudre,
PIUX G- i pour la capitnie
' O pour la province
L'ujde.ne l en siock : Murine ttrmuliie Pt Kananepour lilrsil
ment de loues les unihdi-s des veux. Rclama delivrjs si
demande at.resse ri Dr GEO C. SOl.OMQX
l'ittiin u mil fa Mt
Antoine TaLanu
1
1

.
.
I)nii8 l'tat actuel du Pays, le$ famille otvent chercher faire le plus d'conomie pon*
ble car repondre seulement aux beorns tes plu* urgente, ne se \ait pas sans qu'on o
nhlia de s imposer de rudes sacrifice?.
Eh bien f La Maison Antoine Tulamas offre toute son aide en ta circonstance.
Klie aarantU, la solidit, la finesse et le bon march.
Ftte maison a acquis le plus grand renom dans U commerce, grae la confine qu
toujours inspire. ses client*, Varna biV el la u util esse qu'elle a toujours su ob*e\
JPourdonner une satisfaction gnrale,la maison vent d'ajouter son bmu STO'JK, les art
des suivants, rcemment arrivs.
elle
erver
eue toiie aup.ieu.eauLe 4 ,tfans 10 10 Simili doib'e laig ur
12 1 Tuile blBi ihe pour iliemise
UU 00 bouillies
30 UO Soie lavt b:e toulturs varies
Cafcii -
l'aimbeaib up.i*uaiicea
vaiiets
Alp l oir
tafci'inr sop.
Strge l''tu llluI'in
Kaki bWuO tup
Kaki tsunu
Urill blsnc
Uuck blanc sup
jjnll Tusaor
Cacbmtie noir et blatc
Toile blancbe pour juppea
Gabaruiue blanc
liabaidine blauc cerreaux aup J
' couleor unies ^
2
'l
2
a On
-1 ou
S 50
2 50
S 50
coulei
Keps couleur
Pat beach pour jupci
Grise aouleur
Voile couleur unie
Voile blac
Crpon double largeur
Voile couleur tWure
Voile noire pour ci:erpe
VoMe la Vogue bcu'ea coul.
1 rJ
2 50
1 25
175
U*
1
1
2 50
Bi|n Literty
Tuskor ue 1 oie
JoilaoLi de toifl
Mousseline Ue suit)
{ h in.ni:< o soie
Ji kudi>c de boie
l'opune ou sou
btngalmc ue soie
Oiionian Ue toia
Voila de liiue
Cigundits Suiaaa
batiutlit b l curs
TotOOf de soici a b*ue
qualit suprieure
Cipea GuiH'iif coal.vaiitl
Ci^e u Cbma
10
4
3
10
i5 00
1
Voile Elizabeth carreaux oul. 2
Voile baibsre barrea couleur 1
Voile orn grand ramage
Voile blanc i carreaux coul.
Voue iours couleor
Mou*B'lin barre de rote
ledienBe franaise barres
Tte Indien
Tte blanc
Calicot Madapolam iande larg 1 jO
Calieot do famille J"
* ordinaire 0 ^
de Cbli e bur. .
Tuffetas toir bon
Cbantong(Tu88cr pour hom.)
Orgaudies biodaaf buisae
2 I double laigeur
2 00 Francy Denifttte( Tiicoiine
2 001 de soie j
2 F.antle laine p 'e grandi' larg. 0 00
2 50 Fiant Ile laine pure giaLie 7 UO
2 50 rlbtitlle laue su > 8^0
F.autlle uiousteline in ou
2 00 Nappe COoieuf eup 7
5 I iio'jiboiis de j.oibe pr hem
5 OU. de soie sup
5 UU; sup ( lnu.ue
5 U'! Couvert 1 r dlit aup couleur
5 uu| vaiipis ih que
5 OtCoatunie de b i-i pour
5 oui humiuts ebaq
."> uu'cos ome c. 1 hum pom teuimea 25
5oo| ' i Luis 10 00
5 OU: K^pi dt bain pour daims
5 LU! beiviet es ou il) Il a 1 h'que
5 tojtteivu t e de tolU ito op.
5 00[Serviette de Laiu
l In mistties u ht m ru s sup.
7 00; et mises bi mine
10 Ou] *' en cipe do Ciine
10 (,uUhemi8t iiun.mts.sup.
8 j japoi a .-. t s
12 jChemi-eites sup
12 juDion suit (combina s. n BVD
,0 -loua ou o-. g ai coart tricot
mmiUoi ii de biii ( bath 10b
12 00
Sweater d soie
Taies u'oiullers
LO
2 0'J
2 50
J OU
1> to
T u^
40 00
10
4
4
7 50
5 ou
30 01
50 00
4
de paille mo le $
de Itine sup. 9
Canot era pour datues 12
laquelle puur hommes 0 00
l'ouure a glace aveu houppe 1 00
l'oudie Sautai 2 5u
t F u an.il & l'ompt'ia boie H D
c F.uies oe Tuk 0 f
c V.. louie de Lys 2
Ho-ppe a pouJrer eu velours 1
Houppe a plumeau 1 -0
liuuppa plumeau moyen 1 50
" graud 2
Lotio: s l'ompeiii Az ;rea etc
. t.acoit
ILman satin No 2,
chaque
1
3
4
7
y
2 50
l N
2
I
Roaelta Trioolata do soie
Voile barrep de soie
Cr^pun de suie
Crpon de h fleots
Fiai.ede iiioilmoi.
Placelle uiue et eoton
Flaotlle !.::. p::c
19 50 CHAPEAUX
19 50 K.\iiie extia sup
300 Gh peaai laine coor bnmm
3,!" peur cadets
8 50 1 em < 11 .i.ts
2 501 cha| as x de ftutre sup.
'! u|
4 00' aa. .-ii nf lioin.
95
10
8
5
L"
10
2
40
60
80
100
Ruban Pompa -onr
* i a:;.in
Cl'Doaset.io ...
2 5i
Pice '-i U
4
0
8
lu
12
14
10
17
18
20
B.;s de soie
7
liis de soie sup
Bretelles Guyot, Police et Mars
Tapis cir aune
Souliers blarjca dcouverts
pour Bebes
pour Hommes
mootanta
Filletes paire *
DemoiselUa
Dames
Hommes
7
25
ai
15
17
25
35
Oa trouvera galemen des .
luulbtie.B en cuir de P. or 4 A*
10
corsets
Cb miBta hommea blanches*
a plia unis Gourdes
taux cola des 3pour gourdes 5
Extiait Milkido
liistletae
Eau de Cologne
'g
uoo
m
3
Feu t'e Q ioine
1 lllti Q.di ine
aie Dc-n ifiioa
,1 ..
de cailla 1"
OU. 01 Jli i\ its /...
,: veui i,i .lit s
Meiceriz4i8 le COI
Cbauaaettea 4 hommea ena 12 u l'oudie I or d coiy
h'u-settep Hiie couleur cha
lias noir et blanc douz
90 00 ia*8 mercei es uou.eur bup dz 20
3 \Bes simili soie;
4oO
15 00
'.Compact Bouge
'JL Oui
JOUJ0UXBNIAHCH!:
^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM