<%BANNER%>







PAGE 1

L I MATIN 17 # S. Navy Press JSews 18 Novembre Ittl WASHINGTONIl u'y a paa eu de runion aujourd iiui la cont reace dei dlgus t, armement la requte dea japonais demandait le tempe de couaideier lea piopoaitiODB de la Ch ne concernant lu l g'ement dea queatioua dztimt nient. Lea Japonais annoncent lai ce ptation dea propoaitiooa chinoise comme baaede discussion et pieae. leront leur point de vue samedi i comit naval tiavaillaut sut le* pu LOaitiooa de limilatiou. Le point pin i pal rendu public tbt la d.itemuc. daoa l'opioiOQ eutre Attricain* e anglaia roncei uant lea aoua (nantis, ua anglaia dsirant une forte redu. non daoa le touosge, les umncaiiit ii autant que le maximum sou leit nuLe Coiii't a auaai eu eu :ouaid< laiiou lea propositions japonaise pour que le loousge gniui aoit lt gt rement p QB grand que eelui propo k par Hogbea. WASHINGTON — Le Shippin, Board a annonce que dornavant 1 strict commercial rg meut de uavi gutiao eu vue o Uua oce a la coi cunence trangre. EL PASO-La migrttiQ de 'Joooc meuooniaies du Canada au Menqut • commenc eu dcembre et a amt 2 ans H se plaignent d injustes trait meut suhiB au Canada pendant 1. graude guerre, cauae de leur cru yance la non rautaoce GLNEVELe gouvernement ho gioifl enverra une miaaion aux Etatt Uuis pour connecter un emprunt Le comte Szecbecy, ancien mai de Cli-dya Vaudeibm, est chef de u rniBtioo, NErU'OKT. Le conlre amiral Simt qui a tt malade pendant plusieur aemainea. Ce pleuraie,a t capabU de sortir. BERLIN. H eet rapport que 1 it amrtCiioo t Ukrainieune a'etenJ a Eief-La Pedolie est occupe par de. inauigi qui ont dsarme 44 diviaiom rouges. NEW YOK.K. Le marchal Focb est encore l'haie aujourd'hui de New York, avant aa tourne dana 1 oueat BOMBAY. Dea trouble ont cla t dana le quartier des ladignea pti. dant la rception du prince de Bai lea caoaa par dea eana travail qui ont saccag et brl les tramways Bas pierres ont t lances anx Et rorjeus.Plusieurs hommes de polie* ont t tue'an arrtant les emeu tiers qai ont souffert d'accident W1UCES, AKK. 8 membrea de i famille R. I. Weent ont t iut dans l'effondrement de leui mauon pendant on violent oiege. LONDRUS. Lea ordres de TAmi rente annulaut U cunatruc :on Jnavires de gurie oui caus de u cousu rnaiion, au loug rie la uydt eu dejail n y avait pa* beaucoup dt Ci avait. WASHINGTON Le chaiiman II. gnta a demande a la couieiei.ee di l'ara>fmei t de seiumr euuoiaimu aesaion luudi quand le premier Bt, a id exprima Ue vues hacaiaes aui m dettauiHineut WASHIivGON Le contre atnue Audit wa comir. andaiH I arsenal uni > lune de Noi 'oik a t dsign tout repieeeriscr ie t-ecitaiie de la UIBII Oclaraiions de jtfgg% *? MP ririflllil Uoeiaipo'fcacte runion feu lien,. dUUdllu •fil sVI lUsiU samedi io heures du matin au P lais National. — Y menaient rart .1 n ..< : B iCable WASHINGTON 18 — Mr Briard <• f a anjourd hoi lea correspondant >ee journaux amricaine et a dcla r que sana l'arme frai aiae la guerre aurait clat en Europe trois m quatre fois depuis la signator<> c ie larmetice. Le Prsident d con-i?? IT , x ,. %  eii donna anx journalistea des expl I 1 Union patriotiqueLe Dr Giueeing cations sur le diacoura qu'il doit pro," 81 11 1 galement 1 entrevue. 1 noncer lundi devant la confrence v 9 rV ssalt de fixer les points de nounie en sance plnire Je *m%n'desidtrata nationaux, sur lesquels on Une .npo-ticte runion feu lieu, samedi io heures du matin au P ais National. — Y prenaient rart Mr le Pisideut de I. Rpublq e -< fon cabinet (noms le Se r a re o'Etit des Travaux I ublics, en iour ne ) l'ancien Prsident Lgil me. MM. Aug Bon a m y, Prsident du Tribunal de Cassa-ion, Aug Mon tar, Pisideot du Tribunal de ire Instance.et MM Morpean PThoby Vincent, D. Jeaonot, dlgu par ne, dana le lancemeut de Viigmia Newp.jii News WASHINGTON Le Bnit adopte le b il fouinliMai du vin i i de M birr fioui uecgea ujtdicmaux La in.MUie et.1 iHt tiisiiitei aui au Prsident, LO OnXS i Aini.aiit a annonc qu'il a orJbl>ti* 1M ceHHH'ion do tout tiMVuii d H n" i l-.i,,-nu-, du type Supri hood, l'OtcwlOO dt.-* .contrats de* quer.'. ha coton" y 111 e H de coustiut liKu de 1 teau i ot lirent de ne plua'engagei n i e Brsjlrgnp, ni lea Ktat Utne, m le Japon, i i la France mi des desseins d'imprialistes sur a Ciiiue. Je bnjd tue que nous pou uns e'ab ir une ei.'ente sur la quta ion o Emeute Orient de leon que i* (.'une ait oc* iudprndance poli // n'arriv* vas une uU necation o la Vawon Antoi i ne. f* e *' une. surprise 51 nombre*** rKettle, ^ M C **l ainsi que nnr U dernier b'"tu. elle, vient de r les $ hi. Je fap'Ci rnidi, J^US u ravine *•. l'avenue John ttrow a la Wau.cut de | ciablijMjiuent dei Surs. 11 y avait tans u voiiuie les irois demoiselles BliarJ, ac>.oui iagn.es Ue leur Irre. Une de ces demoiselle* a eu le bras lgrement demie. Onu trouvent nu*si ie superbes mallettes en cuir de P., /tl eitmt suprieures de P. or 4 M. m Mesdames, Messieurs, Ne i 'ez ni-is vos vieilles fermes de chapeaux m vos vieux chapeaux de paih>, car en trente minu* te vous pouvez les remettre neuf grce la CO^ORITE liqui lu qui se vend avec un pinceau dans outes les nharmacies et dans lou.es les bonnes maisons (seizi nuance diiren'es') DJ'pt ohez A. Victor Gentil agent gnral vour tiaiti ITM.Iiuedu Magasin de l'El.t CAkfENTER-MORTON CO. K.l.b!tn4a n IMO *...*. M...., I. I A, •i r rivets Le Sji Gorgas. de la Irg ,c Panaua, est en |r l|icr matin a St Mure o il a Uecurou ses passagers, parmi lesquels Mr StptUB Ai cher et on iils Pierre Archer. Les| LAKEFAR15T0N venan directement de N w Yok *era W ver novernb'e mais n a pu Isiie plus; Le prsident du conseil quitt i9 Wastungio'i iptrcredi so>r e 1 pense touclur jettdi Ntw Vo k ou de nombreuse lceptio-s eurom lieu en son honneur, il iteevra le Jipi ne de l'ucivere t de Colombie et BriBisttra I mdjuer su Lotu C' n b Ace dner il tjtpgaeia proba h'eu., n le I '; M 1 tniim.fe dea raui iis de .. fo.f^uut-e. Ur Utilb lui rco:fra fiir'(*ccc co œ.ie inopt que Ur JJ isnd. Giuma des alauts Le soir, inauguration du Cinma des Galants. Grande reprsentation, programn.c choisi, chan sons de Caodio, mu..^ue,— Consommaiions a pris rduits isntr Cinquante centimes Un meurt 1er arrte Vendredi, i midi, sur mandat du juge d'instruc liou (icauvoir, a fie incarcre Mr M. Kiess qui ( dcinierement, i U 1MSCO tua d'un coup de i revolver un uvri.r qui pretend-cu, avait t sur f ris en tlagrand dlit de vol au rjudice de la ompsgnie Pharmacie F. Sjoun Donne svis sa clientle, aux miVcins et au pub'ic q\ transform son Labjraloird'Urologie en un Laborat Uioloye appliqu sous la Direction du DrRieot et B. Sjourn Le La r, o<-aioT8 es ouvert tous les jours de 7 hresdu nnliH heures du s>ir pour tou'e les recherches et analyses prvuif I annonce ci jointe, Siut pour le Wass^rmann et 1J constante UreScrt qui DM seront reues que le mirdi de chaque semaine, b adresser ia Phirmacie pour les renseignement' Analyses d'urines et 5ue gaslriqua, H4aciion de Wassermann HteiioQ de Tn boulet, Eiamen du sang et du pus Ctamen des matires fcales, Examen ue crachat Albumino ractionj Constante Uf"Sci Recherche de S t irochles tt de Gonocoques, ele, etc. oh demande Grand Htel de Frani B i qt e s rctra t ns AINS provenant directement deB^rsir,P A acheter des o?r certaioei. 1, Sadreer au Ko 19 a Je la Gnnd "O'MeaUX. Kue Remerciements M Mil -ut t.fle^^e I 6 en Par le "Macecis" non est revenue de J.. Madone Calma Desctt, las* terume de la Uatei "^ n mi^ de Paris. Madame Dsert aprs de brillantes tudes, est venue mettre son etpiience au service de ses compati iotes. Nous lui souhaitons beaucoup de succs dans la piaquc de sa protewiw HOUfiE Gourdes 5 00 le gallon vi BLANC 1 c 6 00 le gallon MAS en bouteilles des meilleurs crus et des Chai^ut m 1 nomms. Liqueurs Franaises et Vin s d'Espagne. Champ* Vins mouseu* d*s meilleures n.arqurs. Mniicieur PATRIZI, revenu dernirement de France m*'riel tout n*uf pour son Hte', 'rcent sa no nbreuse \ •2 Novembre dernier de clientle que des prix sici ux seront ablis partir du * 'Pression del^epo-irtos Posions demi et PensionL p srlients sont ptis de voir le propritaire lui rnrM L Association Anoicle du Fetit Seminai-'e Col re Saint Maitiel Prie 1* s Dsmrs rntrooeaeei de as %  'et' an 1


PAGE 1

La Primavera U gentil cerele fmioin Primavera lotfeit wmrdi toir. dans IPC sa | 0 c Kotortabies tt somptueux de AU ti jlsieSimon Vieox, i Lalue, un th fcBttct qui a eu un graod succ psadsia. Nous prsentons nos vives flicita pots cette association dist ngur ii, cenroe idal et comme procjioos qu'il a rapport.. _. u „ Soccf, triomphe pour Primavers aaedi SOT, a* son th darsaot, de.' ; bres lia chf z Air et Mme Simor Viox D k. h;c, rien ne manquai'. ;£srsun: iie •jsif,sp!endidf •lus btle probable mer I de la 5:1 H Dura jusqu'i prs de ; heure fjuin.— Imiresion d'une fte ; |wioid tieugaliue de soie Oiiomao de soie Voue de !ine OigauditsbwisH bhiinette a f cUra Tuasorde soie barre qu.11 e suprieure /"miles A'pajra noir Casimir aop. Serge bleu CHAPEAUX urepts ue.rg f ite coui.vaiies loto! homme supAVIS iMirinistration Gnrale des rote< se lait e miiuoM, au public et a. commerce te mee d chaage des Cohs-rosuux de 1 a s iJMOH vient dire repris entre l'Adm nis ir M T ,5all r" undcs et '"onice Haiiim. ntS^'T a l,cu cu,ei ,es ,roii Ien i " %  n"* t aI 'fe 'Royal Nethcrlands Wesl ailW irmee par lt> Bureau de fort au mkmtj?/ ilien - u galant u M prpaies i recevoir par voie direct! 1> povenance allemande. I-JS'V 9 f 00 es envo,s dc • toi i 1 change sont nies omise nil, *r*Meni du cot de l'aiTaanchiseniein Crpe u e Chine u, ,,. CiepedeClnce b9trei 12 Ou liafMiai ooir buo\% fa uhantorjg(lud8ur pour boro ) 12 "'j Jigaudies biodees buia d e double laigeur |2fj(J pancy Denisttte( T.icotioe de soie ,,, >uzeUe Tiijolate.de soie Voile .bairce de'hoie >rei un de boie .lepun de toie fleurs 5f0 5 CO b uo 50U JOU 5 00 Gnipeaux aine rourjioromes 10 %  * 00 pour cadeta H Su0 ^u pour rnfanta ."> g 00 Chapeax de feutre aop. 1:> 5 tO %  de raille pr boni. r> 5 10, feutre trs snp. 2: 5 00 de paille snp. U I de paille mo'le 7 7 0o Mouchoir de poche pour Douz 10 10 ro 19 50 : ge e' court tricot eoriie de bam ( bath rob Sweater d foin Taies d'oreillers Houppe a poudrer en velours Houppe A plumeau Uouppe plumeau moyen V'd V ." trs grand Casquette pour hommes Pouare nln C avec houppe Chamelles A homordinaues d5 " Moyenne qualit 8 '• aaerceiizts in ro Chaussettes homme* sup. 12 10 Jln^9-ties •• soie couleur cha 4 00 Bas noir et blanc douz J5 fo B*s mercenza couleur sup|dzT20 Hs simili 101e 22 00 Bas de soie cbsqoej 5 Bas de soie sup 7 50 fias de soie extra sup 10 Poudre Floraroye et pompia 3 50 Poudre flores de tokio Boite 2 Poudre veloute de Lys 2 Lotions Pompela Azura etc fisc .'* Bretelles Guyot, Police et Msrs 2 RUBANS U Maison est pourvu aujourd'hui du plus beau sud, On trou era lovsaulres articles de rhui.c, ifta ; u dfiant toute concurrence. Venez voir les CORStilS -] Z?O/J tonMBaual, U e AnwUo, w orrester i 1 '0 1 50 2 i 2 5 0 00 1 00 Bubao satin No 2 3 4 7 P 12 16 2 40 60 80 100 Buban Pompadour Flanelle Jaice puie grande lare 6 iDo 1," rande largeur Flanelle laine pure nrandV B 7 m Soa,,e fiana dcouver.s Pice 3 O 6 8 10 12 14 16 17 18 02 (l'aune 2 5o •• %  •que de la Ooinzaine Hir j l, Be R, ymond Poincart •hernie fraoaise. M* DE L'APONNEMENT j^ Un an Su HO ii Traii mois "2S ** "' 4I k 2 ,r P *Uei lb 44 } fr i2r 9* fr 47 lr 24 li $0 ••£" '* r,ent -u lcr et du is de *' Ntu ro 4 rr.50— Etranger 4 fr. Flanelle laine pure grande Flanelle laine aup Flanelle mousseline Satinette Simili double largeur Casmette noire sup. Palmbeach sup. nuances 2 50 250 4 3 7 9 IfStm i>oar Bbs 0 tu Souliera noirs et jaunes 1 u dcouverts pour hommes •S juhers noirs et jaunes montants 3o Souliers dcouverts pr dames 25 Tapia cir 'aune co WODL poissant antiseptlqud L sr w al Cuirra 1 La joie tTtrc mbro. Plusieurs foyers, une fuis anus eni.i:rs, non* nii:inter.antt : r.-iycpar la prsence d'enfar.ts sains et heureujc La Composition Vgtale de L\ -.lia E.Pinkham a rtabli les mres, une fuis de plus ru .ninlcs et en bonne sant. La lettre suivante crite par une jeune femme, prouve la valeur de 1 1 Cornposition Vegtalede I.vd u I". Pinkham, dans c!c tels cas. lest:, F/cl Monte. Havnna. Cuba.— J'ai employ avec exoeOenta rsultats, votre Composition Vgtal* de Lydia I!. Plnkbam, le niddicament qv.e vou recommandez pour les malsdisa des femmes. Apres trois avortemrnts j'ai pu donnor naiasance in enfant. Je ne puis trouver de mota pour VOOt exprimer ma reconnaissance. Je recomnianJe votic mdicament toutes celles qui souffrent, comme tant loir .lut Si Vma desirez publier cette li ire, je vrus donna pernii. ion de la faire."—IsAnF.r. TofUtM VIOLAT, Madrid I, letra C, Jsus del Monte, H vnm. Cuba. Cttc lct:rc Irvrult tiiRtger d .utni femnitt


PAGE 1

LEMATIN Un teint de lys ^A^ HtlHDf ;• ,-*> -. ._.-• CMJ/9i to Fracheur de !o Jeunesse. Cffo* ""fin-if!. H >l ou lub* (.>•*• Pmi d t-rrur.ii-i %  • t blM.u llr rlmr rot i jliirfl, r ,•• |M>U' tifur*. • ihcl dur. • i ... foncn ._ • .•!i li UiJ %  ) . tto U .Orly. .. .* I l..i TVmdrly-... • Savon Icibiiei;'.. radiltou.; ICMIMI • • rt rt .r; nit 4i.iui. f i 01 conlir % % % %  ... ittemr lu f.'Mti ni i1f.~ i •• il.i ("arnrl de . m.r du U" n<>'inu:idon. > Etv.bt J l i t f/a : A RY 3 i i de u Pai* (V Tout Pi 'i. . -if c. i.i„..;• A:.> % % %  I t 1 I IM SS&Z& Vaillant $• Ht met Agents gntaux pour Hati 1720, fine (/M A/ cyasin (te i'Etai U vr./ AT "M (A %  ./W I M rJLJ JL*/~\ BIERE La BIRE FRONTENAC est de la bire dont la force est celle d'avantguerre. Rgalez-vous en achetant la FRONTENAC TIQUETTE BLEUE: "Spciale", l'aristocrate de toutes les bires, ayant un lger got de vin, et la FRONTENAC TIQUETTE ROUGE: Bire de famille, dlicieuse. Servie dans tous les recteunate et cafSs. Demandez-la. FRONTENAC BREWERIES, U !" Montral -;--=-= *-=rr ont maintenant voire dposition un stock assorti de J, r liasse et qu'ils sont placs pour excuter dans d'excellent* JT, toute commande, d'armes de chasse que vous voudrez leur coW nr t .v i:i*^ r > %  ^ :'. ST* ffl



PAGE 1

hgiozim anne NQ 4230 Port ta Pnnot, B*iu —,— %  %  tvrli SI 'Novei* r Tuillei. omparution e t le mme que dan tidapler le Code Je Procdure] a procdure odioaire: mais ne faut i l organisation judiciaire noiril pas entendre encore, a'aprs le nou ; introduire d'autres dispositions] vel article 88 que la signification res Rformes anx donnes de la science) ptd\vt des couclusions, avant l'a a Jiecice, est devenue aussi une 'or n iit obligatoire pour les plaideurs, _. formilit sanctionne par le dit articivile, comble en quelque cle fc'7 qui dispose qu'aprs la soin ton des lacunes qui s'taient maiion d'audience c aucunes conclu dans les formes procduri JSIODS ne pourront tre signifies, M |"f*is 1 rforme judiciaire. Est tort moins lues au tribunal le jour de La cause Haiienoo elle le!lr p (s DOS as Mtns Mr Ciarles de Mn Retard intempestif' LP circonstances prsente? r laj orsence actuelle de tant de h KHAN personnalits amricaine qni c;or lent notre paya le jr intrt et leur Mon cher Ditecteur, le viens de lire dans le 1 Mitin du recourant, avec le plus A cause du dAej d'un homme de peine, .Lliacm Valcin. aurvenu dans le tram d* ce rn a "? ra P a S^ vigueur, 'u Malin, qu'il u'est pas ncm !" ? f mV •** %  am M , le faire con altreCe* I gnes ont t moderne cUrmre loi qui a modifi Ibftd en comble notre Code de Mdire qu'elle n'en comporte au .. T_ ,, .v.ayww .„ l'audi 10a de l'atfaire.Ei les plaideurs ?—Nous ne !e croyons pas et sont bien obligs de s'y conformer, '•es plus impoitmtes que nous 1 Pourtant nous pourrions croire que, ipn relever ju' q u'ici,c'est lacon'ces principes s'ils doivent tre de riI fin* Lr 1 . Y %  t I t (. 11 : c Ant ^<*a illianr an rr*i i . ._... que les lgislateurs ont faite, gueur, |(near sans dout* Jj u AJi %  %  *" bref d en raatre ordinaire, sont tentes peu aois la publication du vlmoire de I Union patriotique et u milieu de l'motion mme cause par cette publication : • La revue The Nation est nne revue hebdomaJaire librale, extrmement rpandue parmi l'lite Inteltctuelle i Etaa-fJni8 et la pins rpandue dea revues amricaines •'eiianger. Elle a plus de VJ mille abjnna et une vante au numro qui, jd'croia, dpasse ce chiffre, ce lui est norme pour une revue. U n'y a pas un kiosque & New orkqui ne ltale en premire place. A la l'ablic Library, au Dpartement d.-3 Cutrent l'eriodicmU, elle a V partm iea dix ou douza revues amri oaioea qui sont a porte lecteur, qu'il n a pas besoin mander. Elle est rdig? par _, Garrison Villard, qui, dana la pressj ro... Le 31, l\miral Ciperton en ,, l ia . voya CP radiogramme au S.-crtiirc meme d v "us cordiaux, ce d'htat de la Marine • pom ^ ue a ^ rs l'instauration du A 1 r eouvernem^nf ^„l ;i .„•_ gouvernement actuel, il m a tou Aucun de facto gou/ern.ment r,„ r 7I,A a u U /' n-exisfe I Port-au-Princ. Toutes L > Jfr* 5 du serrer i le* nnrtinnc o rt .,.rn ma „l-! ae cet OfCier J'II m' les fonctions gouvernmenta'es s'exercent actuellement oar ui Go mit de citoyens agissan virtuelle ment ??r/ ma direction. 2j %  ^oo Cacos ont denanl l' t lection de Bobo comme Prsident, et le Congrs terroris par celle c pure demande tait sur le point d'y accder, mais s'est contenu sur ma requte. Dans I mon ne q'ii m'appelait c son candidat *, faisant ainsi allusioi aux ouvertures instantes, mais impossible a'o-s, qu'il m'avait faites pour II Prsidence de la Rpublique le doteur Bobo ayant refus cet honneur' comme le dit l'amiral Saperton. Le comit, je le rpte. nes'esMt mais trouv plac SOU la Ji recl 0 o de lamiral Caperton, aux boos sou venus de qui je fais un appel loyal n'o pro •intrt de l'histsire et pour ffSS! V !" U appel lo Mit pas tent de prendre &%£ e J te J_ reuve .W ous marionnettes la mmh m PA' W ons *." ordre, est uue m. %  vil oui w, KIHHI, eu IU-.CIC uiuiuairc, sol uarnson viuard, qui, dana la uressj.^ui'laume Sam, je dclare que c •, de laprocdujdune application impossible, en ma|politique amricaine, eat une percomit, jusqu'au jour o il a conv dlai, avec la pto tire sommaire, tant donn que ce jeor.naht de tout premier ordre. Les 1 nu aux forces amricaines de dcide qui daungue une kffaire sommaire i a nicleade2AAalwi l --etc eat ce qui qu'il avaij cess d'exister, n*a iamai • inti>iahU m\ .l'une affaire Ordinaire r>si li u;> allinue de Jour eii-iour son irnnnr. „.. A .— :. J.. : ..• ttrdtnaire qui d suog m l'intrt des justiciables et d'une affaire ordinaire, c •. •t de la Justice, nous allons ta pie sio la sup| a lu,me de J ur enjour son impordans cet article,de dissiper cette jmire exige eu raison de l'activit *K>0I esprant que nos Conseil | que doit prendie la marche du pro i£'it, toujouis mes prr le souci j ces par rapport i son carac're soin Mioier notre systme de proc maire Un se demande donc pour doot l'utilit publique ne leur q uelle raison un plaideur doit-il se %  chapp, se hl eront de faire) c entormer i 1 article 87 s il a une at %  maire dans l'occurrence. ) fane jomrcaire a faire juger ? tfvrai que dans les affaires 1 Ce qu'il y aurait cloue a faire dans *r comme dns les atfairts or ( o s cas peur lendre conformes i la Ijl est permis d'assigner a bref praque, Isa textes que nous veuou cela ne lient qu' lurgence ti doamiuer, ce serait de suppum:i keni an caractre de la cm..de l'article 86 la dein re phrase sui ^ne. Nous avons tous appris, vante: Les dispositions du picsent ai 'igle gnrale, lorsque, dans icle sont applicables aux af'.ii e •"tacs l'autre cas, l'ass'gna ion :.ommaires,aux affaires commerciales *e bref dlai, il n'y a au:u et aux affaires i bref dlai, vu qui mme des dlais que la tY.' 1 8006 et 80Q %  uiorii,— sont unique ment bases aur dea faits, des documenta, et le plus souvent-ds euqu tfaS. < Au moyen de sa section interna tionate. elle a entrepria une vritable ducaton du public amricain abso lument ignorant des questions extneurea— a Nuis aommea ualhea,, l l i U U1 , reusement un peuple local, me disait jco re sous | deruirement un monsieur dj Wall Street. Et dana un article aur le Mexique de The Sortit American Uevieiv ( livraisea de juiu 1921 ) que je viens de parcourir, l'auteur coiumen ce par crire ceci, (qui est d'ailleurs ;>ne observation banale aux Eainis ) :, U is sa/c to tay nul une que ce conve er __is eu i recevoir des instructions ou de. ordres de l'amiral Caperton de qui il ne relevait point Je dois cependant U vrit de proclamer que pour maintenir la •ranquiiht etla scurit publiques — dj tablies, dit l'amiral quand il dbarqua ici —, et pour arriver a la pacification des rgions du Nord en les armes, le capitaine publier au t Moniteur . dai premiers jours de son installation. La deuxime assertion de l'amiral i savoir que le Congre,-. lis j e u r "".allait nommer ;e De Bobo, „£ 'a scurit qu'il jugea JfVg offrir n-a retenu mon attention ou pour bxer ce point vrai et 3U2 ^"' cC Hn'ajama,sTn qa ; t " ordonn d-inquiter personne encore moins les msmW< .i. MkUjttL Le gMSStffft Rpublique, alors prsident du S"V h \ l m ^ C ; M ^ rd 'P^identde a Chambre des dputs avec qui l'eus i confrer au cours des v "' men-s, de l'poque, sont plu ; personne qual.hes pour alfirai,t s'h ""* eu l'impression que U personnelle des membre. acte de sa coostituilon.etc. de revenir l'ancien texte de l'article j-— : -'""• T" ZS Hr mmm wu,UJOlJl IfNk. *, P U, l;.icl. M 40. d. c. p.c.v U mt. a.od,a UffJ^&ZSXS de procdure civile modifi, lient on suivante : %  oe dans une affaire i bref! Art. ^unification respective des cWseroai 1 •/ / audience, est dtvvjnue P lalit substantielle, puisqu'i 1 fine qne ses prescriptions ni 'ormaliies. Jfjhcaeles aux affaires hrt\ |mieu>. le Beach invitait assez souvent l corn ou moi des confrences tenues i la Lgation amricaine, o il avait avec nous des changes de vues. Au cours de cette collaboration force avec le capitaine Beach, le co!" — Amencan'out of /Rfa^te.*. a rai n J">*" manqu de se rallier *** C???/'? *" membre^ 'co and the mextean peoole (i). ^ ss,st du capitaine Vau Orden, of • nacCe ncier d'un agrable commerce, fer; •onnellement, j'ai toujours rencon i Lt Comit rvolutionnaire a tr de leur pari la plus parfaite conr-.'"'*** prononcer la dissolution d toisie et surtout le souci de respec^ nambre .rclame par tout le Dav 1er ce qui avait t agr enire nous. M a,s d QS ' circoastinces o 1-a Mes rapports avec le capitaine Beach*** trou vait au moment o ur n „ * nesoie grave, qui ne i.JL c 11 ordonne ? est-ce alol-a que ?£ gts fut frapp deierredr? o. peut ae donner libre carrire. Art. 402. Les affaires sommaires tEt.qu'ila'BgisaeduMexique.lerir. .vioot jugtts l'audience, aprs 1 ex unde.de l'Allemagne,de I Egypte de piratiou du dlai d'ajournement, sur lia Huaaie,de Santo Domingo, dHaiti un simple acte, sans autres procdures etc-,7/ie.V(ifio,procdepareaqutes' Et tout sera pour %  '"" "-"<"— ' • j* 1 ** gnification pialab e de *OBS, dans une affaire i bref tau le caiac re de l'urge.iJ clrit avec laquelle, m*J">ce, on a toujours consi — *Jca'"** m j"W trop accessibles aux m- ,e : t ions aci es. d-*tr* c z ..7. era:> Eue envoie aur place des rdacteurs, r Bl ,n,> ,,u pour tudier les conditions de cee pays humaine Ctstdanacet esprit quelle a publi) .11 y*a comme cala de par i, llr , -" 1 La Gaiet B l2ilta^r ; G raaliftial tteataavat'SSa HVoir Boitaid—Procdue ci \1\UA Xinrtrain.\" I54U. en \ac, j" u < /aiU mn 1— -1.;... a u,.' 1. /. r.-^^„ a~—m d huma pour les affaire* i bref Jj* maintenant pour les al/ai•atr/j.— L e dispositions

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05528
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, November 21, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05528

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
hgiozim anne Nq 4230
Port ta Pnnot, B*iu
,
tvrli SI 'Novei* r fHliOTBUR. PflOFRITAIRE
flment-MAGLOIRE
-\
NUMIR'J l() CENTIMES
Quotidien
Lou par ceux-ci, blm
par ceux-l, me moquant
des sots, bravant les m-
chants, je me presse de
rire de ktut.., de peur
d'tre oblig d'en pleurer.
BEAUMARCHAIS
KEDACTION; Rot Amricains No, l.ff*
Code de Procdure croie
nouvelle organisation judiciai- l'article 402 do mme Code,piac*ao
crant les Cours d'Appel et ex Titre des Mit res Sommaires pre
lt la piace des tribunaun.-rit que celles-ci seront juges I
ceux de premire instance.; audience sur un simple acte, aprs
;kirstme du luge unique, de- ( les dlais de 1article 87.
IHHi entraner des changement*, Les affaires dites sommaires par
ili cetre transfoimation. "leur caractre, sont toujours disp?n
ocessit de ces changements ;ses du fou- de rle, c'est--dire qu.
'il sentir notamment dans les^iles doivent tre juges, d qu'elles
de procder tant devant les, '.ont prtes.a l'audience pour laquelle
loxde premire instance que j assignation est donne, ou bien i
il les Cours d'Appel. Le besoin;celle o les parties ou l'une d'elles,
justice exacte et rgulire aise prsentent pour conclure. Dut la
foli le Conseil dfctat i voter procdure en matire sommaire, c*
Ion qui sont venues, ainsi que'qui ne fait ombre d'un doute pou-
me clart, le considrant uni personne, c'est que le dlai de I
de la loi des 22 et 2<> Tuillei. omparution e t le mme que dan
tidapler le Code Je Procdure] a procdure odioaire: mais ne faut
i l organisation judiciaire noiril pas entendre encore, a'aprs le nou
* ; introduire d'autres dispositions] vel article 88 que la signification res
Rformes anx donnes de la science) ptd\vt des couclusions, avant l'a a
Jiecice, est devenue aussi une 'or n -
iit obligatoire pour les plaideurs,
------ _. formilit sanctionne par le dit arti-
civile, comble en quelque cle fc'7 qui dispose qu'aprs la soin
ton des lacunes qui s'taient maiion d'audience c aucunes conclu
dans les formes procduri Jsiods ne pourront tre signifies, m
|"f*is 1 rforme judiciaire. Est tort moins lues au tribunal le jour de
La cause Haiienoo elle le!lrp (s
dos as Mtns Mr Ciarles de Mn
Retard intempestif'
Lp circonstances prsente? r laj
orsence actuelle de tant de h khan
personnalits amricaine qni c;or
lent notre paya le jr intrt et leur
Mon cher Ditecteur,
le viens de lire dans le 1 Mitin
du recourant, avec le plus
A cause du dAej d'un homme de
peine, .Lliacm Valcin. aurvenu dans
le tram d* ce rn a eu une heure de retard dana l'ai;
nvae de : train Port-au-Princ-.
Quand on considre combien ce
retard n du erre Drjodiciable an
public, Ion se demande vtairaent m
aranl rVonapajgnie rflchit anx torta co.,
sidrablea qu'elleoccaaionne par de
ympathie.danatea conjonctures dou- tonneraent ce qui suit, dais U rela X h!?E elleccaaionne Darde
oureueea qu'il traverae, donnent de ion faite par l'amiral J.ptrtog de r^auaea n.r lEI BSW!11
jutrt et de l'actualit aux Hgue. vant la Commission snatoriale des S&'SJ^SSS; **
eue anne, et qui mane lu0 a-u" T S V P > a"?raPaS^ vigueur,
'u Malin, qu'il u'est pas ncm ? fmV' ** am' M ,
le faire con altre- Ce* I gnes ont t
moderne
cUrmre loi qui a modifi
Ibftd en comble notre Code de
Mdire
qu'elle n'en comporte au
.. t_ ,, .v.ayww . l'audi 10a de l'atfaire.Ei les plaideurs
?Nous ne !e croyons pas et sont bien obligs de s'y conformer,
'es plus impoitmtes que nous 1 Pourtant nous pourrions croire que,
ipn relever ju'qu'ici,c'est lacon'ces principes s'ils doivent tre de ri-
I fin* Lr 1 .y t I t (. 11 : c Ant ^<*a illianr an rr*i i - . ._...
que les lgislateurs ont faite, gueur,
|(near sans dout* Jj* u-----AJi" **"-
bref d
en raatre ordinaire, sont
tentes peu aois la publication du
vlmoire de I Union patriotique et
u milieu de l'motion mme cause
par cette publication :
La revue The Nation est nne re-
vue hebdomaJaire librale, extr-
mement rpandue parmi l'lite Intel-
tctuelle i Etaa-fJni8 et la pins
rpandue dea revues amricaines
'eiianger. Elle a plus de VJ mille
abjnna et une vante au numro
qui, jd'croia, dpasse ce chiffre, ce
lui est norme pour une revue.
U n'y a pas un kiosque & New
orkqui ne ltale en premire place.
A la l'ablic Library, au Dpartement
d.-3 Cutrent l'eriodicmU, elle aV par-
tm iea dix ou douza revues amri
oaioea qui sont a porte
lecteur, qu'il n a pas besoin
mander.
Elle est rdig? par _,
Garrison Villard, qui, dana la pressj
ro... Le 31, l\miral Ciperton en ,,lia .
voya cp radiogramme au S.-crtiirc meme dv"us cordiaux, ce
d'htat de la Marine pom ^ue- a^rs l'instauration du
_ a_____ 1 r eouvernem^nf ^l ;i ._ .
gouvernement actuel, il
m a tou
Aucun de facto gou/ern.ment r,r7I,A a u U/'
n-exisfe I Port-au-Princ. Toutes L > Jfr*5" du serrer i
le* nnrtinnc ort.,.rnmal-! ae cet OfCier J'II m'
les fonctions gouvernmenta'es
s'exercent actuellement oar ui Go
mit de citoyens agissan virtuelle
ment ??r/ ma direction.
2j ^oo Cacos ont denanl l'
t lection de Bobo comme Prsident,
et le Congrs terroris par celle
c pure demande tait sur le point
d'y accder, mais s'est contenu sur
ma requte.
Dans I
mon ne
q'ii m'appelait c son
candidat *, faisant ainsi allusioi aux
ouvertures instantes, mais impossi-
ble a'o-s, qu'il m'avait faites pour II
Prsidence de la Rpublique le do-
teur Bobo ayant refus cet honneur'
comme le dit l'amiral Saperton. '
Le comit, je le rpte. nes'esMt
mais trouv plac sou la Jirecl,0o
de lamiral Caperton, aux boos sou
venus de qui je fais un appel loyal
n'o
pro
intrt de l'histsire et pour ffSS! V U appel lo
Mit pas tent de prendre &%"eJteJ_reuve .W ous
marionnettes la mmhm PA'W ons *." ordre, est uue
m.
vil oui w, kihhi, eu iu-.cic uiuiuairc, sol uarnson viuard, qui, dana la uressj.^ui'laume Sam, je dclare que c
, de laprocdujdune application impossible, en ma|politique amricaine, eat une per- comit, jusqu'au jour o il a conv
dlai, avec la pto tire sommaire, tant donn que ce jeor.naht de tout premier ordre. Les1 nu aux forces amricaines de dcide
qui daungue une kffaire sommaire ianicleade2AAalwil--etc eat ce qui qu'il avaij cess d'exister, n*a iamai
inti>iahU m\ .l'une affaire Ordinaire r>si li u;> allinue de Jour eii-iour son irnnnr. .. a .__:. j.. :____.. '
ttrdtnaire qui d suog
m l'intrt des justiciables et d'une affaire ordinaire, c .
t de la Justice, nous allons ta pie sio
la sup|alu,me de Jur enjour son impor-
dans cet article,de dissiper cette jmire exige eu raison de l'activit
*k>0i esprant que nos Conseil | que doit prendie la marche du pro
i'it, toujouis mes prr le souci j ces par rapport i son carac're soin
Mioier notre systme de proc maire Un se demande donc pour
doot l'utilit publique ne leur'quelle raison un plaideur doit-il se
chapp, se hl eront de faire)centormer i 1 article 87 s il a une at
maire dans l'occurrence. ) fane jomrcaire a faire juger ?
tfvrai que dans les affaires1 Ce qu'il y aurait cloue a faire dans
*r comme dns les atfairts or(os cas peur lendre conformes i la
Ijl est permis d'assigner a bref praque, Isa textes que nous veuou
cela ne lient qu' lurgence ti doamiuer, ce serait de suppum:i
keni an caractre de la cm..- de l'article 86 la dein re phrase sui
^ne. Nous avons tous appris, vante: Les dispositions du picsent ai
'igle gnrale, lorsque, dans icle sont applicables aux af'.ii e
"tacs l'autre cas, l'ass'gna ion :.ommaires,aux affaires commerciales
*e bref dlai, il n'y a au:u et aux affaires i bref dlai, vu qui
mme des dlais que la tY.'18006 et 80Q uiorii, sont unique
! ment bases aur dea faits,
. des docu-
menta, et le plus souvent-ds euqu
tfaS.
< Au moyen de sa section interna
tionate. elle a entrepria une vritable
ducaton du public amricain abso
lument ignorant des questions ext-
neurea a Nuis aommea ualhea- ,,lliUU1, ,
reusement un peuple local, me disait jcore sous |
deruirement un monsieur dj Wall
Street. Et dana un article aur le
Mexique de The Sortit American Ue-
vieiv ( livraisea de juiu 1921 ) que je
viens de parcourir, l'auteur coiumen
ce par crire ceci, (qui est d'ailleurs
;>ne observation banale aux Eai-
nis ) :, U is sa/c to tay nul une
que ce
conve
er
, __is
eu i recevoir des instructions ou
de. ordres de l'amiral Caperton de
qui il ne relevait point
Je dois cependant U vrit de
proclamer que pour maintenir la
ranquiiht etla scurit publiques
dj tablies, dit l'amiral quand il
dbarqua ici , et pour arriver a la
pacification des rgions du Nord en
les armes, le capitaine
publier au t Moniteur . dai
premiers jours de son installation.
La deuxime assertion de l'amiral
i savoir que le Congre,-. lis je ur
"".allait nommer ;e De Bobo,
'a scurit qu'il jugea JfVg
offrir n-a retenu mon attention ou
pour bxer ce point vrai et 3U2
^"'cCHn'ajama,sTnqa;
t " ordonn d-inquiter personne
encore moins les msmW< .i. ,
MkUjttL Le gMSStffft
Rpublique, alors prsident du S-
"Vh\lm^C;M^rd'P^identde
a Chambre des dputs avec qui
l'eus i confrer au cours des v "'
men-s, de l'poque, sont plu;"
personne qual.hes pour alfirai,t s'h
""* eu l'impression que U
personnelle des membre.
acte de sa coostituilon.etc. de revenir l'ancien texte de l'article j-: -'"" T" ZSHr*mmm wu,UJOlJl
IfNk. *,PU, l;.icl. M 40. d. c. p.c.v U mt. a.od,a UffJ^&ZSXS
de procdure civile modifi, lient on suivante :
oe dans une affaire i bref! Art.
^unification respective des cWseroai
1 / / audience, est dtvvjnue
Plalit substantielle, puisqu'i1___
fine qne ses prescriptions ni 'ormaliies.
Jfjhcaeles aux affaires hrt\ |mieu>.
le
Beach invitait assez souvent l corn
ou moi des confrences tenues
i la Lgation amricaine, o il avait
avec nous des changes de vues.
Au cours de cette collaboration
force avec le capitaine Beach, le co-
Amencan'out of /Rfa^te.*. arai* n J">*" manqu de se rallier *** C???/'? *" membre^
'co and the mextean peoole (i). ^ss,st du capitaine Vau Orden, of nacCe-
ncier d'un agrable commerce, fer;
onnellement, j'ai toujours rencon i Lt Comit rvolutionnaire a
tr de leur pari la plus parfaite conr-.'"'*** prononcer la dissolution d
toisie et surtout le souci de respec- ^nambre.rclame par tout le Dav
1er ce qui avait t agr enire nous.Ma,s d*QS ' circoastinces o 1-a
Mes rapports avec le capitaine Beach*** trouvait au moment o ur n '
__________________________* nesoie grave, qui ne i.JL "c
11 ordonne ? est-ce alol-a que ?
gts fut frapp deierredr? o.
peut ae donner libre carrire.
Art. 402. Les affaires sommaires tEt.qu'ila'BgisaeduMexique.lerir.
.vioot jugtts l'audience, aprs 1 ex unde.de l'Allemagne,de I Egypte de
piratiou du dlai d'ajournement, sur lia Huaaie,de Santo Domingo, dHaiti
un simple acte, sans autres procdures etc-,7/ie.V(ifio,procdepareaqutes'
Et tout sera pour ''"" "-"<"......'
j*1** gnification pialab e de
*obs, dans une affaire i bref
tau le caiac re de l'urge.i-
J clrit avec laquelle, m-
*J">ce, on a toujours consi
*Jca' ^*-Ui\, doivent tre juges a
^o elles sont appeles et
(rmie. Novembre 1921
Rogei HILAlRIi
uge au Tribunal de 1re iastance
se hatienne en main, parce qu'-............. , .-. ,
patime que c'eat une cauae juate et. avait pas lieu pour ces Si*" y
numaine... ivtlakUt IT p f? >"** m
. j"W trop accessibles aux m-
,e:tions aci es. d-*tr* c____z..7. era:>
Eue envoie aur place des rdacteurs,rBl,n,> ,,u
pour tudier les conditions de cee pays humaine
Ctstdanacet esprit quelle a publi) .11 y*a comme cala de par i, llr -" 1
La Gaiet
B l2ilta^r;Graaliftial tteataavat'SSa
HVoir BoitaidProcdue ci \1\ua Xinrtrain- .\" I54U. en \ac, j" u<
/aiU mn. 1 -1.;... a u,.' 1. /. r.-^^ a~m d huma
pour les affaire* i bref
Jj* maintenant pour les al/ai-
atr/j. Le, dispositions "'cle 88. d'aprs la modifica
"* comporte, sont aussi ap-
ox matires sommaires et
ts
de la Ligne Panama.
T.blea hte, avec Vin Or P. 1,00
Dej"unirJu nattin 0,50
Sou ter 0,50
D jener i la carte
Mme CLKOPfUi S-riERI!':
Propritaire.
-^--Jaacrent i la dfenae dea faibles et;^iccaPI^- Us n-avaient qU-4 ,,,,.
ou n eat pas un rdacteur de Ihe dea opprime de partout. .Biaucoup d,e S vint enlan le ,ou?o m,.
Nui.on. Maia, quand cela arait. Q d'aotrea revuea. entre autres I. ran lant un terme a U scandalei.
V\VSmS!!Su 'e Pg,HefnecatloliqaoAeri.lleS 'ce del 28, Ug.Su5!TS^JK
Tlu"v2 io^rV 'feincr- ror^" da VU* irlandaia, "sez pes sur le peVpfe hTiuS -"
2/ieAa/ion.idigetadmiuiatre etc. nous ont oonaacr dea articles dcret gouvernemental 11 U
par des blarce, proprit dea blanr 1 conaolanta . piI une imori uiISS! iff******
"intreaaea la queatioo aoire aux temps an'inin 3T??5,ll"a
3-Unia parce quelle eat dans Le redact ur en chef de U revue neaie le,,, S- }asUce im,a
tme dea puncipea de jnatioe et The Nation, et un rdacteur de la tiens 'SSL n .COuuail des mo
._anit quelle dfend et pour vue A merica, sont maternent dana 1" ? plus ,ort. pear 1*
esquels elle lutte. Eiie a pria la caa 'e pays eu ce moment pour auivre justement mrites.
;1- dveloppement de la qneationl le saisis cette occasion Mi,,.
i *ggg^.M-.ywM ^c"*OQ Idemander, mon chS SirSir!
1. a II en bon de dire qu'il n'y
ri un sur cinq cent qui ait '..
! de la vrit en ce qui concerne le Mexique et le
peuple Mexicain.
mi pour leur renouveler nos hommaga'o ,i Z' k cJ.er, u""teBr. d'
Pi- "iVSlS ** q'* "' F"y qui iSno!,8"*" mM b,en cord,1, *'utions.
aussi Hai'i de sa visite et de son Charles de DELVA
( 18 Novembre ieax
.1 fi -
:
u.


LI MATIN
17# S. Navy Press
JSews
18 Novembre Ittl
WASHINGTON- Il u'y a paa eu
de runion aujourd iiui la cont
reace dei dlgus t, armement-
la requte dea japonais demandait
le tempe de couaideier lea piopoai-
tiODB de la Ch ne concernant lu l
g'ement dea queatioua dztimt
nient. Lea Japonais annoncent lai
ce ptation dea propoaitiooa chinoise
comme baaede discussion et pieae.
leront leur point de vue samedi i
comit naval tiavaillaut sut le* pu
LOaitiooa de limilatiou. Le point pin
i pal rendu public tbt la d.itemuc.
daoa l'opioiOQ eutre Attricain* e
anglaia roncei uant lea aoua (nantis,
ua anglaia dsirant une forte redu.
non daoa le touosge, les umncaiiit
ii autant que le maximum sou leit
nu- Le Coiii't a auaai eu eu :ouaid<
laiiou lea propositions japonaise
pour que le loousge gniui aoit lt gt
rement p qb grand que eelui propo
k par Hogbea.
WASHINGTON Le Shippin,
Board a annonce que dornavant 1
strict commercial rg meut de uavi
gutiao eu vue o Uua oce a la coi
cunence trangre.
EL PASO-La migrttiQ de 'Joooc
meuooniaies du Canada au Menqut
commenc eu dcembre et a amt
2 ans H se plaignent d injustes trait
meut suhiB au Canada pendant 1.
graude guerre, cauae de leur cru
yance la non rautaoce
GLNEVE- Le gouvernement ho
gioifl enverra une miaaion aux Etatt
Uuis pour connecter un emprunt
Le comte Szecbecy, ancien mai
de Cli-dya Vaudeibm, est chef de u
rniBtioo,
NErU'OKT. Le conlre amiral Simt
qui a tt malade pendant plusieur
aemainea. Ce pleuraie,a t capabU
de sortir.
BERLIN. H eet rapport que 1 it
amrtCiioo t Ukrainieune a'etenJ a
Eief-La Pedolie est occupe par de.
inauigi qui ont dsarme 44 diviaiom
rouges.
NEW YOK.K. Le marchal Focb
est encore l'haie aujourd'hui de New
York, avant aa tourne dana 1 oueat
BOMBAY. Dea trouble ont cla t
dana le quartier des ladignea pti.
dant la rception du prince de Bai
lea caoaa par dea eana travail qui
ont saccag et brl les tramways
Bas pierres ont t lances anx Et
rorjeus.Plusieurs hommes de polie*
ont t tue'an arrtant les emeu
tiers qai ont souffert d'accident
W1UCES, AKK. 8 membrea de i
famille R. I. Weent ont t iut
dans l'effondrement de leui mauon
pendant on violent oiege.
LONDRUS. Lea ordres de TAmi
rente annulaut U cunatruc :on J-
navires de gurie oui caus de u
cousu rnaiion, au loug rie la uydt
eu dejail n y avait pa* beaucoup dt
Ci avait.
WASHINGTON Le chaiiman II.
gnta a demande a la couieiei.ee di
l'ara>fmei t de seiumr euuoiaimu
aesaion luudi quand le premier Bt,
a id exprima Ue vues hacaiaes aui
m dettauiHineut
WASHIivGON Le contre atnue
Audit wa comir. andaiH I arsenal uni >
lune de Noi-'oik a t dsign tout
repieeeriscr ie t-ecitaiie de la uibii
Oclaraiions de jtfgg% *?
MP ririflllil Uoeiaipo'fcacte runion feu lien,. dUUdllu
fil sVI lUsiU samedi io heures du matin au P
lais National. Y menaient rart .1 n ..<____:__________________B___
iCable
WASHINGTON 18 Mr Briard <
f a anjourd hoi lea correspondant
>ee journaux amricaine et a dcla
r que sana l'arme frai aiae la
guerre aurait clat en Europe trois
m quatre fois depuis la signator<> c
ie larmetice. Le Prsident d con-i??IT ,x ,.
eii donna anx journalistea des expl I1 Union patriotique- Le Dr Giueeing
cations sur le diacoura qu'il doit pro,"81*11'1 galement 1 entrevue. 1
noncer lundi devant la confrence v'9rVssalt de fixer les points de no-
unie en sance plnire Je *m%n'desidtrata nationaux, sur lesquels on
Une .npo-ticte runion feu lieu,
samedi io heures du matin au P
ais National. Y prenaient rart .
Mr le Pisideut de I. Rpublq e -<
fon cabinet (noms le Se r a re
o'Etit des Travaux I ublics, en iour
ne ) l'ancien Prsident Lgil me.
MM. Aug Bon a m y, Prsident du
Tribunal de Cassa-ion, Aug Mon
tar, Pisideot du Tribunal de ire
Instance.et MM Morpean P- Thoby
Vincent, D. Jeaonot, dlgu par
ne, dana le lancemeut de Viigmia
Newp.jii News
WASHINGTON Le Bnit *
adopte le b il fouinliMai du vin i i
de M birr fioui uecgea ujtdicmaux
La in.MUie et.1 iHt tiisiiitei aui au
Prsident,
LO OnXS i Aini.aiit a annonc
qu'il a orJbl>ti* 1M ceHHH'ion do tout
tiMVuii d h n" i l-.i,,-nu-, du type Supri
hood, l'OtcwlOO dt.-* .contrats de*
quer.'. ha coton" y 111 e h de coustiut
liKu de 1 teau i ot lirent de ne plu-
a'engagei dana dea coustiuc lone navales, et.
attendant de ni uveat x crdiee.
ferai au peuple amricain de ae
petite pour trois quart d'heure 'a
olare du peuple franaia et j expoae
rai la siiua'.ion europenne tomme
ioi s la voyons et comme noua le
tenions.
La France ne veut pas plus que
'nus une grande arme mais coin
ne nous sommet isols cous devons
^irantir nous mme^notre scurit
La France ne demande pas de g
-anties elle.ne veut rien. S'il etai
jocsible que la Grande Bretagne le-
ta s Unis et 1 Italie cous disent .
Si vous tes attaqus noua arons
tvec voua il serait alors possible de
dsarmer maia ai voua dites simple
meut : N'ayez pas peur, tranquillisez
vous personne ne va vous attaquei
cela o'eat pas suffisant. Il j a uot
arme Rasse qui compte un million
et demi d'hommes poavezvoue nous
dire tous, que la Russie ne vous
attaquera pas La Polone est la aeult
barrire de ce cot et si la France
u avait pas eu une forte arme l'ai
ae dernire cette barrire serai
tombe les tioupes soviets seraient
entres en Ailemigne et il y aurait
eu 1 anarchie dana 1 Kurope Cen
traie.
Noua devons avoir une arme
pour nous garantir noua mmes et
noua maintenir. La France doit ae
dtendre aur trois mers nous avoM
des possessions loignes de no t.
pays. M. Balfour n'a rien dit au su-
jet du maintien de communicatioi
qui ne puisse s'appliquer nous. La
France a abandonn son program
me de constructions navales de 1912
quand la guerre clata et presque
tons les navirea lgers dtiut s pet
dant la guerre n'ont paa t rempla
ces. La force actuelle de la marine
franaise doit ne pas tre coosidre
ti on veut dte'iinnei celle qi'or.
m i.t lui recounnitie veniue'leu.et)t
Je suis fch de paitir root t ua le
if .-.iiit-nt du conseil au momeut u !
en. 8unt de la coi freccf j'ai quitt J
a France eu pleine cebhiun parle
nenttiire. Plusieurs questions impur
Htite et dlicates paiticulirerae .t
le buiget sont retardes par mon
iUB'-m e 11 je n si paa le druit de rea
' er ici plus lougtciQpa. C pendant
I ai voulu vfnir et suis heureux d'
re venu : Je crois qle le principe
lun i-giijiut d a quisio. s u fc.x
Mme O ieut n a u limi adon iim
vale seront ddhies au morne t de
uun deoait
Ni la Gi>nie Brsjlrgnp, ni lea
Ktat Utne, m le Japon, i i la France
mi des desseins d'imprialistes sur
a Ciiiue. Je bnjd tue que nous pou
uns e'ab ir une ei.'ente sur la quta
ion o Emeute Orient de leon que
i* (.'une ait oc* iudprndance poli
// n'arriv* vas une uU necation o la Vawon Antoi i
ne. f*e*' une. surprise 51 nombre*** rKettle, ^ M
C **l ainsi que nnr U dernier b'"tu. elle, vient de r dates de toites *oris, qualits luprimn* : u1r|
Sandales rour hthh Gourdes /? flf)
t Garonnetg 1950
hWeitgi 15
( 1 Demoiselles 17 50
( Dames Sf\
r Hommes 25
peut considrer que l'accord est (ait
entre les Hainens Un compte-ren-
du de cette entrevue sera commuai
que la presse-
Union Patriotique
Projet de Programme
de la manifestation de ta population
de Port au l'nnce i arrive de*
Heu.bres de la Commission d enqute
snatorirle, le Novembre 1921.
Ds que le bateau qui amne le-j
botes de la vil e et Iturs invits aura
t signal dans la rade, de tous les
Quartiers de la ville, la population
bommes, (en mes, enfants, se porte
ra eu Bord de mer, les pitons avec
leurs bannires t{ les pancartes o
-eront inscrits leurs souhaits de bien
venue et leurs desidtlata patriotiques
Au (ur et mesure que les grou-
pements ou les dlgations se pr-
senteront les Commissaire? d hon-
neur leur assgneront leurs places
respectives, i partir du rond-point
qui fait face au Bureau du l'o-1
Au dbarquement dea membres
de la Commission snatoriale, ils se
ront reus i la birrre de la Place
qui conduit i la jete du port, et in-
vits a prendre sige aux places qui
leur auront t rservs- Les ma
oifestants dfileront en ordre devant
eux, bannires et pancartes dp'o
yes.sans discours ni vivats, puis,
picds dn Drapeau National, s
rendront processionnellemeot au
Champ de Mary, par les rues du
Quai' des Miracles, GefVard et la
?'lace du Parthon.
En arrivant sur la Met* de Mars, chaque groupe dfilera de
vant la Statue de Disait es. ii-
clmera dev:nt el'e sts pancartes #t|
baini'es et pierdra targ. dans l'or
de ju'sss gn-rorl les Commis-aites
d'honneur Q iand tous les marifrs
ladia seront ,eums, les pancartes se
1011 dpo * aux pieds du Libra
tenr. et U 'oue se dispersera.
a ce ddaii de Vo UlY*
j,c buis No i)ft a vi'rj hier, vcr> les $ hi.
Je fap'Ci rnidi, j^us u ravine *. l'avenue John
ttrow a la Wau.cut de | ciablijMjiuent dei Surs.
11 y avait tans u voiiuie les irois demoiselles
BliarJ, ac>.oui iagn.es Ue leur Irre. Une de ces
demoiselle* a eu le bras lgrement demie.
Onu trouvent nu*si ie superbes mallettes en cuir de P.,
/tl eitmt suprieures de P. or 4 M. m
Mesdames, Messieurs,
Ne i 'ez ni-is vos vieilles fermes de chapeaux m
vos vieux chapeaux de paih>, car en trente minu*
te vous pouvez les remettre neuf grce la
CO^ORITE liqui lu qui se vend avec un pinceau
dans outes les nharmacies et dans lou.es les bonnes
maisons (seizi nuance diiren'es')
DJ'pt ohez
A. Victor Gentil
agent gnral vour tiaiti
-
ITM.Iiuedu
Magasin de l'El.t
CAkfENTER-MORTON CO.
K.l.b!tn4a n IMO
*...*. M...., I. I A,
i r rivets
Le Sji Gorgas. de la Irg ,c Panaua, est en
|r l|icr matin a St Mure o il a Uecurou ses
passagers, parmi lesquels Mr StptUB Ai cher et
on iils Pierre Archer.
Les| LAKEFAR15T0N venan
directement de N w Yok *era W
ver mm- jour pour les ports de la C"
lonabie.
Ce bateau devant arriver New
York vers le 9 Dremb'^, les rlnr
Mot* gui voudronl prr'er de rft#
vcc. ce d: l'Apen Gnral o de plusam
r'es renseignemen s leur seio*t four
il.
u|M et une int.gnie tenuoriale. Au
uj t des dettes de guene Monsieur
Hriand dit qt e les Jcites ne font p*
ur le prograniUM de la confrence
et i.ous ne deuian^eiunB pas qu e 1 s
soifiii discutes. Nous les paierons.
Pendant l'abneuce do Prsident du
conseil Mr Viviani sera le chef de la
dleyaiMI.
Lt coaipsguip GnrsIelranBatlea
tique a retard le dpart du Fans du
23 au > novernb'e mais n a pu Isiie
plus; Le prsident du conseil quitt
i9 Wastungio'i iptrcredi so>r e1
pense touclur jettdi Ntw Vo k ou
de nombreuse lceptio-s eurom
lieu en son honneur, il iteevra le
Jipi ne de l'ucivere t de Colombie
et BriBisttra I m- djuer su Lotu
C'nb Ace dner il tjtpgaeia proba
h'eu., n' le I '; m1 tniim.fe dea raui
iis de .. fo.f^uut-e. Ur Utilb lui
rco:fra fiir'(*ccc co .ie inopt
que Ur JJ isnd.
Giuma des alauts
Le soir, inauguration du Cinma des Galants.
Grande reprsentation, programn.c choisi, chan
sons de Caodio, mu..^ue, Consommaiions a
pris rduits
isntr Cinquante centimes
Un meurt 1er arrte
Vendredi, i midi, sur mandat du juge d'instruc
liou (icauvoir, a fie incarcre Mr M. Kiess qui (
dcinierement, i U 1MSCO tua d'un coup de i
revolver un uvri.r qui pretend-cu, avait t sur '
fris en tlagrand dlit de vol au rjudice de la
ompsgnie
Pharmacie F. Sjoun
Donne svis sa clientle, aux miVcins et au pub'ic q\
transform son Labjraloir- d'Urologie en un Laborat '
Uioloye appliqu sous la Direction du
DrRieot et B. Sjourn
Le Lar,o<-aioT8 es ouvert tous les jours de 7 hresdu nnliH
heures du s>ir pour tou'e les recherches et analyses prvuif
I annonce ci jointe, Siut pour le
Wass^rmann et 1j constante UreScrt
qui dm seront reues que le mirdi de chaque semaine,
b adresser ia Phirmacie pour les renseignement'
Analyses d'urines et 5ue gaslriqua,
H4aciion de Wassermann
HteiioQ de Tn boulet,
Eiamen du sang et du pus
Ctamen des matires fcales,
Examen ue crachat
Albumino ractionj
Constante Uf"Sci
Recherche de St irochles tt de Gonocoques, ele, etc.
oh demande Grand Htel de Frani
biqtes rctratns AINS provenant directement deB^rsir,P
A acheter des
o?r certaioei. 1, .
Sadreer au Ko 19 a Je la Gnnd "O'MeaUX.
Kue
Remerciements
M Mil -ut
t.fle^^e
I 6
en
Par le "Macecis" non est revenue de j..
Madone Calma Desctt, las* terume de la Uatei "^ n
mi^ de Paris.
Madame Dsert aprs de brillantes tudes, est
venue mettre son etpiience au service de ses
compati iotes.
Nous lui souhaitons beaucoup de succs dans
la piaquc de sa protewiw
HOUfiE Gourdes 5 00 le gallon
, vi BLANC 1 c 6 00 le gallon
. MAS en bouteilles des meilleurs crus et des Chai^ut m
1 nomms. Liqueurs Franaises et Vins d'Espagne. Champ*
Vins mouseu* d*s meilleures n.arqurs.
Mniicieur PATRIZI, revenu dernirement de France
m*'riel tout n*uf pour son Hte', 'rcent sa no nbreuse\
2 Novembre dernier de clientle que des prix sici ux seront ablis partir du *
'Pression del^epo-irtos Posions demi et Pension-
Lpsrlients sont ptis de voir le propritaire lui rnrM .
L Association Anoicle du
Fetit Seminai-'e Col re
Saint Maitiel
Prie 1* s Dsmrs rntrooeaeei de as
'et' an 1
sn Mai vive Kuii'ud pour le con
' ous t mi'rrj*\ bienveillant et effl
cce, quel ea ont bien voula.i cetiu
nouvelle ce ien, apporter i sou
aivra.
!<,
SERVICE la CARTE de S heures du ma'.m
,.,,, m ^ Prix trs modrs.
VINIIGRE DE VIN garanti pur Gourd* iJM i*
bom^
tuf*
r^


La Primavera
Ugentil cerele fmioin Primavera
lotfeit wmrdi toir. dans Ipc sa|0,c
Kotortabies tt somptueux de AU ti
jlsieSimon Vieox, i Lalue, un th
fcBttct qui a eu un graod succ
psadsia.
Nous prsentons nos vives flicita
pots cette association dist ngur
ii, cenroe idal et comme proc-
jioos qu'il a rapport.. _. ,u,
Soccf, triomphe pour Primavers
aaedi sot, a* son th darsaot, de.'
; bres lia chf z Air et Mme Simor
Viox D nilUoses. Aspect ferique. Alles et
ados clairs a lorn.Petites tabler
tfislcmeot grimes ( flturs, gateaui,
mWwicbs et punch;) parpills dam
Sie la cour.
Siivce parfait tenu par les mem
| Bnie de Prinuvera, aides d
til.cs fillettes. La Prsidente.Mel'
laile M.tbor, clrgante, aimable
Di'x ouhesires aiimectaient i.
I Entrain souteru. Elg.-nce, c>
k. h;c, rien ne manquai'.
;srsun: iie jsif,sp!endidf
lus btle probable mer I de la 5:1
H Dura jusqu'i prs de ; heure
fjuin. Imiresion d'une fte ;
|wi fclCD.
' Flicitt icr, s irr m:vera,ainsi qu i
et Aime Simon Vieui dont l'ift
het l'amabilit nont pas peu co
ita au succs de la ;le.
Le? MATIN
1T
Beaut- Fraicbeor-FiDesse m Antoine Talaaa
de premier choix d.EJ^^Ad^ trouver' B0*** d'article
gu la maison pvh. raaw' .H niQne fine?ie r?'--f ** ' "-r-i-.
E tooiours Mocieoea iKK !..! '.nfDbrea cliente tour a tin d'son'e
"-oine TalnL' uS l^t US i mei!,tur ** .
S
Vouiez vomir,,', beaux jolis corsets renia, quuOles par le
fZZ J\" % '* AmmrK ******* TaW.ua, rZwrnA
Soie Payable diverses
Surin iC,?Ul?Uf8 Aune Gourdes
batm Liberty toutes couleurs
lusfcor ae toie
Johenne de soie
Mousseline de soi*
Charmeuse de soie
ukuardedeeoie
Popiiue oe t>oid
tieugaliue de soie
Oiiomao de soie
Voue de !ine
OigauditsbwisH
bhiinette a f cUra
Tuasorde soie barre
qu.11 e suprieure
/"miles
A'pajra noir
Casimir aop.
Serge bleu
CHAPEAUX
urepts ue.rgfite coui.vaiies loto! homme sup-
AVIS
iMirinistration Gnrale des rote< se lait e
miiuoM, au public et a. commerce te
mee d chaage des Cohs-rosuux de 1 a s
iJMOH vient dire repris entre l'Adm nis
irMT,5allr"undcs et '"onice Haiiim.
ntS^'Ta l,cucu,ei ,es ,roii Ieni"
n"*taI'fe 'Royal Nethcrlands Wesl
ailW irmee par lt> Bureau de fort au
mkmtj?/ "ilien- u galant u
M prpaies i recevoir par voie direct! 1>
povenance allemande.
I-JS'V9" f00',es envo,s dc
toi i 1 change sont nies omise nil,
*r*Meni du cot de l'aiTaanchiseniein
Crpe ue Chine u, ,,.
CiepedeClnce b9trei 12 Ou
liafMiai ooir buo- \% fa
uhantorjg(lud8ur pour boro ) 12 "'j
Jigaudies biodees buiade
double laigeur |2fj(J
pancy Denisttte( T.icotioe
de soie ,,,
>uzeUe Tiijolate.de soie
Voile .bairce de'hoie
>rei un de boie
.lepun de toie fleurs
5f0
5 CO
b uo
50U
JOU
5 00 Gnipeaux !aine rourjioromes 10
* 00 pour cadeta H
Su0 ^u pour rnfanta .">
g 00 Chapeax de feutre aop. 1:>
5 tO de raille pr boni. r>
5 10, feutre trs snp. 2:
5 00 de paille snp. U
I de paille mo'le 7
7 0o Mouchoir de poche pour
Douz 10
10 ro
19 50
: 30 00
Costume de brin pour
h. mues chaq. i.". 00
Coati,me d bftin pour teinues 35
etfdota 10 00
DKArER!/-:
Jachemir ooir & blanc A-toe G.2 50
f* 1rs colis pesant
D Do
jusqu' 1000
S 000
grs or P.
O. $ CM
f Prince, le 18 Novembre 19*/
toile blanctie poui Iappas
urabauine blanc
Heps couleur
l'am btacfa pour jupet
Voiie couleur uuie
Voile blarc
Jrpon double laigpu-
Vo-'e couleur H-ura
Voile noire poiri:arppe
voi.e h. Voguo a OLuc.es coul.
V01 e Luzibe.h a carreaux i-oul.W
Voile baibare S barres couleur S
250
2 OU
2 50
25C
2 10
1 5u
1 75
1
5*50
- 50
4C0
40
700
'0 00
S 00
2 50
.100
4 !
4 50
7 5J
5uol
;io ty 1
iiHU
4
Revue
IV /is< ?aWMAE DE LA LIVRAISON
DU 1er NOVEMBRE iyai
L'Appel de la Route. Quatiime
ji Idruard Esiauni.
ateard Rostand et la Provence,
"tliperi.
JMla Confrence de Washirg-
Ulae phase nouvelle del lutte
["e Pacifique. Ren Pinon.
\*M Marine Fraraise et le dsar-
JW, Ken La Bruyre.
JPwssions et Fantaisies, Grard
oaville.
Jj|uun Tbieny d'api es sa corres
}.- H A. Augustir-Thieny
^ooisaint au Mont Athos, Jean
Centenaire romantigue Oo
"lBaore,Edmond Pi'on.
2Lntraiie L jeunesse de
des Raux, Andr Bwu-
--------------- to 4.1
voile orne grand rtmage
Voile Llauc a carreaux coul
voue joura couleur
Mousbbiiue a bures de eoie
lumen ne fianais* a barrts
Tte Indien
'l't blanc
.2
2 00
2 0C
2 50
.150
i
UdiCOi M.dapolan grande larg. 2 50
Nansouk blanc
Toile pour maielaseune
Couitii 1)1 pour uua eiin
Toile drap s/4
Toile drap y,4
Toile drap 40,4
NausoLk rose
Uig-ndiea amer
Ki Ici blanc sup
kski jaune
l'un blanc
Duck blanc sup
Onu Tussor
Grise couleur
Nappe couleur mpr
Toile blat cte pour chemise
hommes
Flanelle melleton
Flanelle laine et coton
Flanelle laine pure
2
1 75
4
4 5j
500
550
1 75
2
2 50
200
2 00
200
200
1 25
7 OU
2 OU
25 0
3
4 00
h^pi de bin pour dames
hf mises hommes sup.
Cemisea hommes
' ' en crpe de Chine
Serviet'8de loilet e ( h que
Servi* t e de toilette sup.
Serviette de baio
Chemisettes a lu mrues sup.J
' japonaise S
union soit (combina son ItVC
Calrou lo> ge e' court tricot
eoriie de bam ( bath rob
Sweater d foin
Taies d'oreillers
Houppe a poudrer en velours
Houppe A plumeau
Uouppe plumeau moyen
" V'd
V ." trs grand
Casquette pour hommes
Pouare nlnC avec houppe
Chamelles A homordinaues d5
" Moyenne qualit 8
" ' aaerceiizts in ro
Chaussettes homme* sup. 12 10
Jln^9-ties soie couleur cha 4 00
Bas noir et blanc douz j5 fo
B*s mercenza couleur sup|dzT20
Hs simili 101e 22 00
Bas de soie cbsqoej 5
Bas de soie sup 7 50
fias de soie extra sup 10
Poudre Floraroye et pompia 3 50
Poudre flores de tokio Boite 2
Poudre veloute de Lys 2
Lotions Pompela Azura etc fisc .'*
Bretelles Guyot, Police et Msrs 2
RUBaNS
U Maison est pourvu aujourd'hui du plus beau sud,
On trou era lovsaulres articles de rhui.c, ifta ; u dfiant
toute concurrence.
Venez voir les CORStilS -] z?o/j tonMBaual, U
e AnwUo, w
orrester
i
1 '0
1 50
2 i
2 5
0 00
1 00
Bubao satin No 2
3
4
7
P
12
16
2
40
60
80
100
Buban Pompadour
Flanelle Jaice puie grande lare 6 iDo 1," rande largeur
Flanelle laine pure nrandV B 7 m Soa,,e" fiana dcouver.s
Pice 3 O
6
8
10
12
14
16
17
18
02
(l'aune 2 5o
que de la Ooinzaine Hir
jl,.Be* R,ymond Poincart
hernie fraoaise.
M* DE L'APONNEMENT
j^ Un an Su HOii Traii mois
"2S ** "' 4I k 2' ,r P
*Uei lb 44 ,} fr
i2r___9* fr 47 lr 24 li $0
" '*r,ent -u lcr et du is de
*' Nturo 4 rr.50 Etranger 4 fr.
Flanelle laine pure grande
Flanelle laine aup
Flanelle mousseline
Satinette
Simili double largeur
Casmette noire sup.
Palmbeach sup. nuances
2 50
250
4
3
7
9
IfStm i>oar Bbs
0 tu Souliera noirs et jaunes
1 u dcouverts pour hommes
S juhers noirs et jaunes
. montants 3o
Souliers dcouverts pr dames 25
Tapia cir 'aune co
WODL
poissant antiseptlqud
, Lsrw al Cuirra -1
La joie
tTtrc mbro.
Plusieurs foyers,
une fuis anus en-
i.i:rs, non* nii:in-
ter.antt: r.-iyc- par
la prsence d'en-
far.ts sains et
heureujc La
Composition
Vgtale de
L\ -.lia E.Pinkham
a rtabli les mres,
une fuis de plus
ru .ninlcs et en
bonne sant.
La lettre suivante
crite par une jeune
femme, prouve la
valeur de 11 Corn-
position Vegtalede
I.vd u I". Pinkham,
dans c!c tels cas.
lest:, F/cl Monte. Havnna. Cuba. J'ai employ avec
exoeOenta rsultats, votre Composition Vgtal* de Lydia
I!. Plnkbam, le niddicament qv.e vou recommandez pour
les malsdisa des femmes. Apres trois avortemrnts j'ai
pu donnor naiasance in enfant. Je ne puis trouver de
mota pour VOOt exprimer ma reconnaissance. Je recom-
nianJe votic mdicament toutes celles qui souffrent,
comme tant loir .lut Si Vma desirez publier cette
li ire, je vrus donna pernii. ion de la faire."IsAnF.r.
TofUtM VIOLAT, Madrid I, letra C, Jsus del Monte,
H vnm. Cuba.
Cttc lct:rc Irvrult tiiRtger d .utni femnitt Composition \fegeta
de Lydia E. Rnkkam
UOK I.MIIUH MIOICIM CO. lvik.hu).
En vente efcesj*^
Frapck J. Martin
Rue fi Magasin de l'Etat en (ace de 1a Glacire

J
SSW^aTrll|
MtrijM fcpMjnnes
Irand. oallKr.o an*
ayar tmmm ! #.
k u v"T7*' atj o U miHm "ma
annexe des Caves
de Bordeaux
vDEREIX9proorjia Attendu par Steamer* avance*du 23
courant un grand arrivage de p-'ovi*
sions frachi89
If h Ure8. tha% CUlerP fmtirni*, ff annale Me manque* pas de lire les ? /ri. U re^,t rea? LUiene franais*1 .truite verrez notre lise de prix avec une fatal eofidrabl* vue dune
assortis.Beurre frais,fromane (amen rf^elt(JlUidattoni
hert,Gruyre fras. Htquefoi t tte de ^^^h^9^^/f^^^j^M^ emotc^m
mare. L^re, : vlril eZ^,leur\ 906^^^^^

Maison DACCARKTT
Pour voire intrt
'


LEMATIN
Un teint de lys ^A^
HtlHDf
; ,-*> -.
._.- *

CMJ/9i
to Fracheur
de !o Jeunesse.
Cffo* ""fin-if!. '
H >l ou lub* (.>* .
Pmi d t-r- rur.ii-i
t blM.u llr rlmr
rot i jliirfl, r ,
|m>u' tifur*.
ihcl dur. i ...
foncn......_
.!i li UiJ -).. '
tto U .Orly. .. .* I
l..i TVmdrly-... ,
Savon Icibiiei;'..
radiltou.; ICMIMI
rt rt .r; nit
4i.iui. f i 01 conlir !... ittemrlu
f.'Mti ni i1f.~ i il.i ("arnrl
de . m.r du U" n<>'inu:idon.
>
Etv.btJli
t f/a : *
A RY 3
- i i de u Pai* (V
Tout Pi 'i. . -if
c. i.i..; a:.> !
I
t
1
I
IM
SS&Z&

Vaillant $ Ht met
Agents gntaux pour Hati
1720, fine (/m A/ cyasin (te i'Etai
U vr./
AT
"M
(a ./W
IM
rJLJ
jL*/~\
BIERE
La BIRE FRONTENAC est de la
bire dont la force est celle d'avant-
guerre.
Rgalez-vous en achetant la FRONTE-
NAC TIQUETTE BLEUE: "Spci-
ale", l'aristocrate de toutes les bires,
ayant un lger got de vin, et la FRON-
TENAC TIQUETTE ROUGE: Bire
de famille, dlicieuse.
Servie dans tous les recteunate et cafSs.
Demandez-la.
FRONTENAC
BREWERIES, U.
Montral *
-;--=-= *-=rr .
I. "
fl
Panama Railrcad Stcamship Lk
Service de fret el de passagers
I\ew-Yi,rk Hati
Port-au-Prince, te 1er Septembre 1920
Pre- ant expdiions directe? p^ur l'anglelene el l'Europe et vice-ve .a. Conrexion le
b'eaux New York. Le plu' rapide et le d'vs direct service de et pom 1 'irof Adresse
A.E. Pa'erfon. General Frei h' Agent, 24, State Street, New York Cl ty Fiel payable
destination l'exception du" Miel
Un dpart par semaiuerie New York directement pour Port en Prince et un ainre par j
mois pour loi s le* poris d'IJai i. Seulement passage de premire classe. Lai suive ts
font i os *4&ents dans les principaux pors d Europe et d'^ ugleferre :
anyleterre. Ecosse p France J
MM. G.W. Shelden ef Co, 17, James Street. Liv pool, Enylnd
Copenhague, Danemark .
MM. A.E,Bend1x St Co, 21, allcgade, Copenhague
Gnes Italie :
M M Henri Coe & Clerici, Piazzii S. Mattco.
15 Cnes Italie
Christiania Norvge :
Intel national Spedilionsselskap, Christiania.
Hvmboury Allemagne: H. Voyemann, Hambourg
(iot)unbout-y Sude :
| hodish Express, oothenboury
l f fetvice de Panama Une mire New-York et Haiti, en vue des am^eoie-iis qui e sont fuir?
} :ca d une utilit considrable, et est la vore la plus rapide par laquelle vos match indises psuver
\ cl.e expdies
I les oenais^tneut* couvrant fret pour New Yo'k avec op'ion de livraison soitLond't'
le l-'.'.vre. Bordeaui ou Auveis seront livr
0. B. THOMPSON,*"i33&.
Dr Jiislin Dominique
De la Facult de Mdecioe de Paris
ancien ass'stinf des profess3urs Den ke et Deu'chmann de l
bourg
Office : Aveiue Grgoire 828
Heures da Consultations : 7 dP heures du malin
3 5 aprs midi
Consultations gratuites pour les indigents le jeudi de h' o hm
de l aprs midi. ._____________________,
Avis Commercial
Assurances Commission Reprsentathoi
Messieurs Brandi $ Co et Raoul J
net ont le plaisir d'annoncer qu'ils 01
fond une association dont Ici raiti
sociale sera
BtUNDT ET JUNET
Port-au-Prince le 14 Novembre IV
i__________^_^_^_^^_ ______________^ '
Bire allemande
Munich
fttru par U s]) "AliOR' un bon s'ock faon PiUntr tl U)
L. Preetzmann Aggerholo,
Port-au-Prince
1
Comptoir FRANCO-
Rue du Magasin de lEtat 720
Port au Prince '
(hasseurs.
Messieurs Vaillant et Houet on. Chonneur de vous am*?>
ont maintenant voire dposition un stock assorti de J,
r liasse et qu'ils sont placs pour excuter dans d'excellent* Jt,
toute commande, d'armes de chasse que vous voudrez leur coW
nr t .-
v i:i*^- r >* ^ :'. ST*
ffl


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM