<%BANNER%>







PAGE 1

LU HAT1K Le soldat inconnu amricain Par sans fil 9 Novembre WASHINGTON — Le Scrtai!* Deoby, l'amiral Hoootz, le major 0*ii*rl LejADoe taient an dock de la Marine quand l'u'vrap'a n'y marra et rt'inu'nt 'i rae le corps du aoldat inconnu. 21 coupa de canon ont t4 tirs dea que le bateau fui t*'itre. I.- ca-ps a t amen au O pitole pour 're tlApoa aur un caia Hlque o reposrent lea corps de Lincoln. Gadield tt Me Kinley. Le Praident et d'autres autorisa am ricainea et trangres dposeront p'us tard des couronnes aur le cercueil. Des i^rdes de tous aervice %  ont en attention ju a c,u' ce que le corpa laisse vendredi ponr Aling on Parisiana DIMANCHE Actualits indi es Les Jumeaux Saynette irdne de Bellie Rh'-de? i.r forfaiture C e fi'm dont il n'ait plus nceai:e d>n parler. Erire g. i Gdes 50 Balcon 2 L'a Et l'amour vint 1 Une rptition i laquelle il rous a t permis dassister fait augurer que le drame pyrhoiog q ie de Mme noue Oesroy obtiendta beaucoup de succs le ao Njveœb; pro hain a Pans ana. Un interprte que" nous avons discretemeo interrog nous 1 rv que Mn.e Annie L)es;oy est une jeune hatienne de talent qui a fait de brillantes tudes ch 1 les Sceuis de Ste Rose de Limi. A Dimanche donc en foule pour applaudir la jeune femme qui va enri chir le ihf^tre hauieu aune pice nouvelle (oit intressante. Arrive du Mgr Pic non ~l'ar le Marcone entr hier, non 8 eat levenu M grandeur Monaeigneu r Pjchon, do s n voyage diEurope. Noua n'avons pas encore eu le plaisir da lui prsenter noa homma utp; mais nous esprons que le pre lat, qui a toujours honor notre maison de sa haute amiti, a d re venir de son voyage en OBI fait et il de sant et les maint, pli inea de pro jjeta d'ave* ir, pour le bien et la proa prit de sa Jaridictiou niscopale Noua envoyons notre cordiale et respectueuse bienvenue ce grand uni du P.ays. — l'ar le mme bateau sont ren trs les pres suivants qui taient en cong : Louis Sidanrr, Constant Sinss, Joacirm Guillaa, leao Mehaalt, Jean Perliouet. Avec I arrive de ces prtres on s'attend quelques promottioas dana certaines paro sses. ET La je le de ce soir Parisiana Les mtmbres de l'Amicale du Se minaue ont mis tout en oeuvre pou ii plus 1 ai raite russite de la tte d te ioir. Ceui qui ont assist la it i t.tion du Lulherdc Crmone de Cop pei et des LonsolaUurs Scribe, pice? uieipi us avec matrise par des a> teuis de glands talents, prtenden que la tte de ce soir sera l'une de: tneilituits de cette anne. Les cartes sont presque toutes enleves.Les retardataires feraient biei de voir Mr Eugne Paul, Trsorier pour uriter leuis places. ticole Spciale de Stnographie et de Dactylographie Le Jury charg d'examiner quelques uns des lves les plus avances de cet important tablissement est ainsi t'orrai : M. M. Daniel Brun et Clment Fothei InsUtitfurt Benoit Couba, Commerant Andr Deniz, Employ buprteur a la coin pagnie d'clairage lectrique Edouard Jones, Pasteur de l'Egise Episcopale Georges Stioes, Comptable en chef la douane Les examens auront lieu au local de l'Ecole le Samedi 10 du courant a a hres. 30 prcises de l'aprs midi et seront prsids par le Sous Inspecteur F. Duviclla. Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais w c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est L'EMULSION DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le faux eatimulant de PalcohoL Petit* Neu ells Etranger < Kov. — Suivant une dpche de Genve la Socit des Nations examinera i Paris le 18 Novembre, la situation cre par le conflit Serbo-albinai. — On mande do Washington que M Hnand raai la protestation britannique reutiveal a:cord franco turc II piopo.e une rponse nerg'que expiquant maintenant l'accord. — On annonce de Washington que le cercueil du soldat inconnu a t plac au Opitole. Au w tt le Prsident H..ding quitta la Maison Blanche pour aller y depe-cr une couronne. — Un sans l'n nnonce que le Colonel C. O Sherill Aide auxHnrita de la Maison Blanc e ei pendant la guerre Chet de l'Etat Major de la 77* division a t dcor de la mdaille pour services distingue par le Prsident Harding. — Le Snat amricain a adopt le bill rendant effectif la loi ptovisoire sur le taril jusqua ce qu une loi per nancnte soit vote : ce qu'on n'es pre pas avant fvrier. —Par sans lil de Washington, il est' annonc que l'amiral Ba>o, chef de la dlgation japon naise a la Confrence de 1 armement a dclar a une rception 0 ierte par les journalistes que le Japon eit prt rduire son programme naval en tant que la sret des Nations soit assure. — Le maire H vlan de New York a t rlu la majorit d: 417.986 voix — Des amricains venant en Russie se trouvent millionnaires en roubles, parerque Cent dollars valent maintenant plusieurs millions de roubles. — Le T. S. P. annonce qne le Marchal loch est l'hte de l'Oliio — Le T. S. F. informe que le trait de paix entre l'Autriche et les Etats Unis est devenu effectif hier avec I tduugc de ratifications par les gouvernements. — On annonce que les Croiseurs japonnais Edzumo Yalcumo portant 600 cadets de marine se sont dirigs vers les Adores aprs uue visite New York — Le T. S. F. dit que le bill introduit la chambre pour la rorganisation -Ju gouvernement philippin prvoit 38 ojo de rduction sur les salaires des amantes, except les juges. Le gouvernement a dclar les conditions financires srieuses — De Paris on annonce que le Conseil alli des Ambassadeurs a approuv I action de la Hongrie chassant Ir dynastie des Hapsbourg. Arrive Par le Steamer Macorij. de 1s C G. T sont entrs hier matin, venant de Bordeaux, les passagers suivants : Mr Aristide Briand Eugne Kobehn, Hlix Armand, Etllx Chriez, Mr et Mme Flix Ceico'i avec deux entants |n et Jacques Coicou; Mlle leanne Gabr.elle ; Dr Ch Morpeau ; Jh Baron Mgr Iules Pichon ; Albert Liclar ; Franois C.reech ; Franois Kieo.del ; )ean Roger ; Alice & Franois Herv ; Thophile Corno ; Victorine Ren Tavc ra ; Mlle Christnne Gietjens Dacine Vallon 1 Mil Roy Mme Constance Boy ; Cleste Dsert Mmes Antonita Vaval ; et Hannibal price Mlle Germaine frice ; Mlle Adelina Moravia ; Clara Vi tal ; Napoloni Martin ; John Turian ; Justin Poitevien ; jacque? ranorazi ; M Vilius Gervais Hector Masson ; Mlle Rene Cayron ; Ih Kalaph Antoine Bervin Mr M M ne Frd. Me ouffie. Naza & Bachel Moussi ; |h Tayah ; Michel, Marie, Oia & Alberte Iaham ; Ibrahim, Milade, Rgina, Hahle, Vitoria, Farid Mourra M. S.pkJii Aiexis Nous avons itvu avec b'aucoup te plaisir notre ami Sphen A'exis, D te t 81 de • l'Art bonite , levenu tes Gonaives pu voie te.restre bier soir. Nous croyons que pendant son se jour ICI le ch.rrnmt conteur qu'est 4Wiia se fera entendre a Primavera ou i Baga'eMe. i La grve ROME 10Les tni fiacres ne cicul?nt pa< ; la] da matin n'ort pas pari : tou les magasins sont oui services des postes, tlgti rhones sont rgu'iets, D_ cheminots se sont dclarsi grv*. D'S trams pour Ni. et Florence sont partis dans I ne. LIGNE PANAMA Le tis nan 1 de Ovtibal 2 E cfl s La F.lUUt pr j.t robes 2 50 Voil de laine 2 50 Voile francai'es n an ce fonce 2 so Rps ncii pour jupes t robe 2 Han ine blanche l-.une V01U U i <" r ul.de toutes nuan cesdcub'e la-g VoiU uri blanche double latg Dent. Ile Valencienne franaise de a pc:e de 10 aunes 10 Bande 111 u wedt ci b oc! e 1 as 1 }0 Suisse 6 i la pice de >v .un. 10 Bas fil couleur pourdamesladza; Bu fil noir Bas co on de 'oues nuances Chaussettes fil pr homme Chaussette coton la dousaine Crpon de soie uni la pice G. Ciepoo de soie i fleurs c Voile i fleurs Diab'emeot foit Satineite couleur asst Indienne angl. bleue Indienne Garner Zphirs asst de couleur Voile cossais asst coul Voile blanc carreaux coul Voile imprim asst couleur Voile d-s grands rarmges 1 Voile barres de coul sup. Vci'r Nouvaut de toutes cou! Ca ntnniien bleu poi blanc loir 'Nac50tk cor pour deuil I liogeiie blanc Nandou k blanc double larg. S:mi y b anc g'tnd larg M 20 10 2 3 1 1 1 / o 1 1 1 1 1 1 I 2 2 2 1 1 1 1 Batiste cambrai.bl i nc doub'e Ig. 1 75 1 Crpon blanc pour liog dl Ig 1 7s, Organdi de ;outes nuances dl Ig 1 30 Diablement fort sup dl Ig blanc 1 30 Ca icot spcial pour chemises dames la pice Calicot Madapolame la pice Calicot de Fami'le la pice Chaussettes coton la douz c la douiaine Casimir lger lavable dl larp, Serge noir tl bleu marin 73 Flanelles bleu marin dbe larg 25 Draps noir suntieur 50 Graniie noir Suprieur 50 Srge bleu m mu suprieur 50! Aipaga noir as ai 25 5 8 7 50 21 12 00 a; 27 30 as 8 pour hommes 7 50 Cbera ses Ma iras coil sup pr h* 7 /o Chemises blanches mode americ pour homme 10 Chemises blanches mode franc 10 Faux cols toile ( Marq Arow)dz 20 Cravate loogee de soie 2 50 'ongue so e reps 4 00 Cravate longue en peau de soie 4 pour DOS jds (petite) 250 D agoiale noir sup. 27 30 P-rc le Ray coul pr (hem hom 2 /%  r.h r aog'au coul tel Madia< coui pr chem hou 2 Ponge coul pour ch-m homme 2 lolie to U pour chem hom % larren-es pour hommes 1 50, Dock blanc double fil supe i ur 2 50 Bretelle pour hommes 50 Da k vert M< rcer se 2 50 Damass blanc pr naps sup Tau 6 Kh k> vrt mr eris 2 50 DJ mass coul pour nape sup Kh kjaune vert et gri (Cavalier i ', frao dbl Ig matelas j Coutil fi 1 pour matelas 2 50 D mass cotoi pr maelas 2 jo louveitures de lits b'.mc 3 de lit' cou eur enaque So S^ Drill U non blanc up D ill blanc molone Khaki b'ancdbe fil suprieur 75 Casioette 1 oir et coul sup 50 Cbeaiise Zphirs couleur sup ;o 6 2 a 20 S OO 5 00 Rideaux tulle pi ] ojsie blanc 100 U doux de p Rideaux pottiercrtne et b 1^ de paire Serviette de tnitot*"*' serviette de bain w tac B'osses dents Broises dents Peignes corne i peiga r Peigr es corne _i.i Ruban LibettyefJMikS to ites nuance N 1 i|a la pice N a N ; N s 9 12 22 o 80 120 120 x;o Ruban po*^ 0 1 J IS'oubliez pas que la maison est l'agent du Corset ton Ton. Royal Woreeater, et Adjusto Corset *t que le en a toujours un grand a$ortb Vente en gros et en dtail



PAGE 1

LE MATIN BeautFraicbeur-Finesse chez Antoine Talamas c,, u > su Lrcua ans que itou port-aa Prince le R P.St Clair L modeste, aa haute science au) MT dei chefs esUœs de familit Ziarviteuta apprcie de l'Etat. Si! a t aa aeci ode pa rie, soi diction o durant 3o ans; i piait sQS Q>eaare. uJlSt Clair naqail Layenne l< HfMObre '853. Jeun*> prtre; il iPor -ao-Ptince eo 1877.A ceiw M le Sminaire organisant ai JQIIU trs abondant, le Pore fi L|(re de dvouement. et teint bronz le signalait cem %  iBCODg^iire.li. s yeux lumioeu> worire jeune, I ensemble de at rtimpreinta dune bont et ui fi isi viable, telle tait la marqcfpetive de aa physionomie. Mr. tour proteaaaar et prt aicip ine, il resta la haute il lche. C bef de l'Orchestre J ipiDiire, dans toutes lea grand gaaitaocea religieuses et patro H, il n'hsitait pioiuire sala a qui cette poque rivelia ftar arec la Musique du Pala; mi, eo retour, ses petite muai ,oi l'ont aim beaucoup. Ceti ivqae de sympathie ae manifesta IlSte-CcileApie la remisa dt ajeoaU, la grande satisfaction o M 'uu, il obtenait de toua leurs la remise dea penaum m (rais, lea bacs de tablettes, • nfriaudiaes de la vieille Sarvih t vite puise, et le dimaoch ant le Pre runissait ses osu• diDS quelque site fiais et om L, il prsentait un menu et •ur place et rendu plus appe ot encore, par la gai dont st> l'asssiaoBoer Auhur Coupe at te frre .eopold que les potacue alawiODuaient Ut t. tel itmedis, en de petite entuatos trs gota, le Pre moralisai! ta lve i. Daua un langage snnpu familier il leur signalait un de viter, une vertu pratiquer thme favori tait: c Cultivez lt le, l'honneur, la loyaut, Aimez votre pat ie, ne %  MaknjamaiB.Beaucoup se prtent lsa, voler l'argent de l'Etat, n'est ID peb. C'est un crime, m. t kl tnftn's, car s'est l'ai ent d< collectivit oie Ion dtourne, in loi ; iue voua serez des ci o K l, b'coitez poin ceux qai vous __ But quon amve plus vite par l' lasœe, hntr'.la calomnie,la luae tu flatterie, ne lea imitez poiat. Ha MtitODt peut tre plus vite que VOUB, %  sh leur d.iice ne tiendra pas et ailleurs, vous arez ichabiles i tooiiioirs comme eux. ali suite d'une attaque d'appeatals, le Pre St-Clair, rendit son ta i Dieu le 1 Novembre 19otf Tootu les autorits de la ville, tou les les claeees de le Socii, se trou ifciiDt confondues dans la foule im %  •oie et lecueillie auprs de ss d potilli. L'office acbev et l'absoute donne [V atgr l'Archtvque, on prit le cbe taoda cimetire. Les restes forent %  lai psr ls psrole mue de Mi forges Sylvain. La Musique du P M loi fit son sdieu sux accents d. % %  rieillaise, uoiasant sinsi tout tattgrsts le souvenir de la France. %  Mao renom de laquelle il aveit travaill trente et un ans en H.l i. CoDstsnlin DUMERV F r EAUX GAZEU5ES n N U H Ij— %  vT —-——;. Voulez.von tn lgants avec peu d'argent; Accourez ebrz ANTOINE TA I AMAS Voua trouverz n toc& o'aitich s de premier rho x d'unebent t d'une fioease ran -•' si ta ai IUI* que la maison PV ait rserve SH nombreuse clientle > • ur a fin d anne Et toujours aotirieuee d'tr? utile aes cliente, la rus s, i lomet ''e tn dre aux plus ban prix rosvN'es. Nulle part on ne i eut <>ouver a acheter meUlecrprmi ' qim chczl Amoine Talsma* M r la neosae qui se tait sentir < IHCJ •• IJJI ' oai on, prenant cœur U lamentable situation conomique du paja, vt-no *vec conscience, en se contentant de gagner trs peu pour plaire tou t mettre ses clients i 1 siae, quelle queoit leur bourse. Accourez vite chez ntoinn T:i't:ma* i c i'.ez vous av-i' r'?, humtc M ju/-> co\ %tti, remarquables par tel*** I fine i • et leur so'-i M Accourez chez Antoine Talama*, rum:vrn l artiv-i Us iVw-i "/. Suie i'avbble diverses couleur Auue Gourdea 5 (0 Sadn Liberty toutes couleura 5 00 Tubkor oe toie b 00 Julienne de oie 5 II Mousseline de aoie 5 00 Chttueuse de soie 5 00 ackuaiOe de soie 5 00 t'jpiuie oe sots 5 00 ber galine de soie 500 U toiuao de toie 5 00 Voue de laine 5 10 Oigaudies Swiss 510 btin elle fleurs 5 00 l'ut soi de soie & barre qualit suprieure 7 00 .lpes Georgeite coul.varies 10 CO Crpe de Chine 10 00 tipe de Chine barres 12 00 Taffetas noir Sup\'i 00 uantong (,1'uasur pour hora.) 12 50 jighudie biodea Suisse double laigeur 12 00 Ifancy Denieette ( Tiicotine de soie ) 12 50 -uzette Tiicolate de soie 12 50 Voile barres de soie 3 00 ^repon de sdie J 00 cipon de eoie^ fleurs 3 00 vaiies 10 Cil Alpaga noir 12 TtO Caaimir arp. W 00 Serge bleu 30 00 ICHAPEAUX 10 8 a Chapeaux iaine pour hommes • c pour cadets t pour enfants Chapeaux de feutre aup. 15 de i a l' pr nom. 5 feutre trs snp. ;25 de pail'e sup. 9 de paille mo le 7J Mouchoir de poche ( our homme supDouz. 1Q Costume de bain pour hommes chaq. 25 00 Costume de bain pour temmes 25 * "erfaotslOOO 400 10 700 40 00 200 Kpi de bain pour dames uheraiEta hommf 8 sup. Cemiaes & hommes 44 ' en crpe de Cbine Serviettes de toilele chaque. Serviet e de toilette eup. Serviette de bain Chemisettes bomrces aup] japonaise union ault (combina'son BVC Caleon longe et court tricot f sortis de bain ( batirirob C.chemir noir & blanc Auue G.2 50 Sweater dtoit La Maison est pourvu auiounhui du plus beau siock, On trouvera tousauires articles de choix, des prix dfiant toute concurrence, Venez voir les CORSilS Bon ton, Royat, Morutier e > Toile blanche pour juppes Gabardine blanc Repa couleur Palm beach pour jupec Voile couleur unie Voile blanc Crpon double largeur Voi'e couleur & fleurs Voile noire pour charppe Y une la, Vugue a beuclea coul. Voile Elizabech carreaux cou!. 2 Voile baibare barres couleur 2 2 50 2 50 2 50 2 50 2t)0 1 50 1 75 1 Voile orn grand rsmage Voile blatc A-carreaux coul. Voile jours Couleur Mouaetiioe h barres de soie ludienae franaise barres Tte Indien Tte blanc Taies d'oreillers Houppe poudrer en|velcurs Houppe a plumeau Houppe A plumeau moyen 44 grand " trs grand Casquette pour hommes 1 Poudre glace avec houbpe 1 ; .' Chauasettes hora ordinaires dz5 i .JU. I ti Moyenne qualit 8 4 4 Mercerizts 10 CO Chauasettes A hommes sup. 12 00 ohauasettes soie couleur cha. 4 00 Bas noir et blanc* douz 15 00 Bas mercerize couleur eup dz 20 |M Xdiusto, 4 4 50 7 50 500 30 00 00 00 4 1 1 to < 1 50 2 250 000 00 %  %  „ _. ' %  n 2 2 00 2 OC „2 50 ;150 2 1 Calicot Madapolan grande larg. 2 50 Nsnsook blanc Toile pour matelas aune Courtil l pour ma.elaa Toile A drap h/4 Toile A drap 9 t 4 Toile A drap 40(4 Nausouk roae Oigandiea amer K ki blanc aup Kaki jaune DriU blanc Dock blanc aup Un Tuasor Grise couleur NoLpe couleur iupr Toile blsr cbe pour chemise hommes Flanelle melleton Flacelle laine et coton Flanelle laine pure Flanelle taine pure grande larg 0 00 Flanelle laine pure grande flanelle laine sap Flanelle mouaeeline Satinette Simili double largeur Caaiidr ic cataloguas iliuafra a UJCELat 0K L T D Green Lane LONDRES. N.I6. ANCIXTER.T* oontre [CON8TIPATION prenez lea COMPRIMS SUISSES • DELORT, Pharmacien. Ruban satin No 2 c 3 4 7 9 12 16 22 40 00 20b 80 2 50 100 3 Ruban Pompadour l'aune v lM ** grande hrgeur Souliers blanc dcouverts 7 00 pour Bbs 8 tO Souliers noirs et jaunes 10 001 dcouverts pour hommes 2 50 Souliers noirs et junes 2 50 j inontanta 4 Souliers dcouverts pr dames Tapis cir 'aune. ---^—~ — -- —^=^—= Pice 3 00 4 i 5 6 8 10 12 14 10 17 18 02 2 5o 3 16 3o 25 3 Fulton Shoe Polis!. Company lue Save/vous que !a forte majoriu'dcs maladies des femmes n'entp-nr pas dans !e doir.a'r.e do la chirurgie. Cet i veut dire qu'elles ne sont pas SSOSaS par des tumeurs, Bjroe* seurs ou dplacement des organes. Savez vous qua les malaises cdin.iires et la pliin.-.rt :!u temps fort simples ont des aympUAMB trs si.nil,ii---.s i ceux de cas demandant un opration. Savez vous galement que heauoup >ie femir.'"-. et c'. jeunes fi'les souffrent futilement de ces malaises? r*. plus elles risquent leur santi? SU laissant ces battlspuitatM continuer et ^'aggraver. Si le mal est pris a temps, c'est a dire ju B ; 1.; premiers symptmes bien des maladu st'iieuse! p:?'.—r H tre vites. Dans des c.is dedouftwrfl priodlqua, r ": I irritabilit,tat nerveux,la Composition Vgtale es i E. Pinkham devrait tre pris sans dt 5 !; OJ :iC ..: .. est prpar avec soins et dans do.-, (ondition:; l.-gibniquea idales Ht est entirement tir d'herbes mdiciumloa. El r. ; rentre aucun narcotique ou drogge atu; J. un.ipi.-iii. -• C peut tre pris en toute sret. a rourquol no fins cbbayer eu WSVmmnn> Composition Vegp. [i ::•' d r % \VCA '.H.lr..i.t'. e Lyda uroiA c.niKMtn MC ^ICINK CO. I---M •-, a -/ %  ?^^^A New York Si vous voulez prolger la peau de vos chaussures, „ h Si O US'OJUZ avoir uo brillant lui*nt et durable. Si v ous v oulf z conserver la couleur et la sourh&ede ces chans>ure pendant longtemps, MONOC/UM. En vente ches Franck J Martin Rue du Magasin de l'E'at en face de la Glacire l)r Juslin Dmiuiq DrJa Facult de Mdecine de ; ans ( u C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS ^ORT-AU-PRII n-B ^••PTTTXUB; r..-m Al.'"--TtW ' %  rmcla d.!) %  Ju'in VIA*" employez a ro^^que __ Ifabiique spcialement pour les Auc'en assistai des pioiess-.urs Demkeet Deutclunauu. Je lia dames .l.ts geinbmen du bigh lile, b Elle protge le peau des ihjuwires con're Ihum.d.ie et U Olice : Avenue Gigoiie b^8 Elleen-re'ien leur saupl^ss' •' c >n*ere Tj-ir b-ilhnt H't>rrs d* Cobsultaiions .7 9 heures du matin Demandez la marq leflrlONOGK \M. c'es la ni illin de^ :uu\s :i ~> c Oprii milles marques, Geo. Jeansem aia Consultation* gialuiles pou* •* ihdigents le jeudi de 4 5 hmr> s de l aprs midi 'N



PAGE 1

LE MATIN Gurit le rhumatisme •; .... II i 41 as* Goutte Rhumatismes CraVelle A riirioSclcrose S igreurs L'URODOVAL •st au rhumatisme ce que la quinine •st la fivre, la Vamianine & l'avarie. r'..lilt- %  \ 'j. Tfa B. F. Goodrich Rubbfer Company *MBN. Ohio, . U. A. V. ; • % %  't h : Pharmacie F. Sjou Donnft vis si clientle, aux mc< ri os et au pub'ic, transform *n Liboratoir* dUrologe eu un Lab>ra Biolofj e sp >luju sou l Dirfc i n du Dr Ricot et P. Sjourn LP> La' oa'o r* es ouveil tous le* pu* de 7 h s du ma heur** •* s i pour mue' ls r. cherc M s ei ana yse* prwf 1 l'a io c c< joint 1 s ut pour la \\ MI -uniiu et 1< consulte UreSerflj qui ni seront r< e, irs que -e rn*di d %  chique semai n*. 5'adr4 sser emectr An ihin /'urines +0* as nqu Il action de Wassermann ft iieioadeTrbjueN J£i4m*n du s ng du pus Eiamei d s mxiir** tca es, Examen e craehtt *'bu iro f!i Conswi'eUr^S'i RtcherJ. dt S irxhlez el dt CkrMqu'i, *" ** r PNEUS ?f restons De Tissu Ordinaire Et De Tis8u-Dt>Cordei I E kilomtre roui revient au W 8 " *f* I quand vous roule* iur pitr '^^L X^J Ceux que la raaiaon o*r ostK a—P.TC sentent m cor dav.,nt: -.H-JI 4 *r •" ^^



PAGE 1

L^aAmainndo AVO'4213 Port tu Pfiuce, Bait Samedi 12. |No*emhie 192! Qment-MAGLOIRE tfNUMERO 20 CENTIMES Quotidien La vrit est en marche et rien jie, peut l'arrter. Pour les peuples comme pour les individus, leur salut est dans la Justice et dans ta Vrit. Emile ZOLA REDACTION; Ro 4mArietniN->, i.r>b Dft lil la).SON A ll frtlia Rduction ventaLes'ections mua cmm r NO venons P iut> avec les I/V ait* I UIOUU Ct lit IU1IC ^II^ j l !" \ v v i cre,lles P lus 'des ouvert que U elle des charges \ P !• %  * w York bouche; nous coutons piuVq Jot le thme dune Confrence soyons des mlancoliques dont l'tat iMerD.eremeLt la Sorboone n est que de l'exagration, le p. M ag' [^Toulouse, ps,dnt de la au chronicit de"modification, or K d 'Hygine Mentale. Il y dve dinairement temporaires do psvehis ,ees aperus curieux et peucoa me normal.Qui de nous n'est, cer — le rapports trotu et les s ; taines heures, triste et dsempar ? i qui existent entre des tais r ,„, .... Lest le sexe aimable oui foarn t C*fJ C *ll< IU l*JUC d M>w i > k %  -*tA r*4ln oirin ono v.iix ** Majori 4 L* cit dette PARIS — Dans son rappor', la crate ooM. M Hier a ad s'a 1 a •comme normaux et c poser l'adoption par le Couseil suprme dtio programma qui, sac* chiffrer les rductions des dp a nee8, Mmmeiatoiie.il montr oe Ie p,us gra od nomore ^e cas de ce: e &*£• lft diminuer le charge* I n'ai trs souvent eu'un lpSyc hos f d <>oHa bouderie est la torJfJ^ 0 ?* 16 •" n icv0|uanl la H ym iiotii wi^Hunicme la olus attnue cration don comit r*rren'ant toment, une dviation passa?" attnue. les diverses armes Elle constat k UUt normal, donc pailaite, ^oriqoon nous dit de quelqu'un que la plupart des commission civi fflisvemcnt lie l'tat normal, donc parlai I itdtessable et curable i il le tait remarquer "l'tat de l'esprit est en somme un 4c l'quilibre qui s'tab'i %  tau cours de la vie et qu 1 les fonctions suprieure* r it acquises, est constamment merci d'une perturbatioa un peu r, et verre d'alcool, une perte une passion amoureuse, me dt lm situation eono nique dt t'Allemagne ti avec ralit c qu'il est devenu tes termine-oot prochainement I ion PARISb aivant Lbcho d. ?arii, ,o:1 . n lre premire pense est de travaux et prconise d. suggrer nu M.MiHerand a eu h er avec pluue< b' s p-r l'A h r.euies ont le envisages pour CJ magne t nn minimum CornpaUDlj raot la France co urs une faillite avec les besoins indispeosables. alIcmande.L-s ijpinaux manifestent une iaquitud: au suju de l'attitude Dclamations ht*;* du Rich qui eocourug-la chute du . ma k Ils ccnst.tent que le gouverne lanniqUeS SUT lU m ne allemand a encouragla fuite i Rtt l it mu tiintut> '* l anger de la fortune industr elle ei suuaiion turque rdami daigeaced „ mPSUreS nef LONDRES 9Lambassade d Anf^J^^l^Jl l f l8ai i i Vam*"em a ies P ecler sei eog>g'.meots. le considrer comme dfinilivemei r'idu pour la socit C'est un xium mort Ce jugement constitue, paraitlif une y510s.se erreur.Le docteur Ion cuse couapprend qu'un lme t commun des maladies meotales.c'ct leur intermittence. U est des sujets dont la vie est un cycle, une courb.' alternante d'excitations et de dpres rllifeoce humaine est une cho sions •• c,te ,e cas d'un dentiste imparfaite, c'est la fonction 4' P cnda ^t l't, soignait avec arique la moins perfectionne, M nous ne parlerons. Nous avons des opinions exprimer, des suggestion i faire.Nous arrangerons nos propre affiiresetee que n JUS demanderons, ce sera la libert morale.l'ai la ferm :onvi:tioa qu'un accord interviea4n dans lequel sera mainvenue la souve • r^inet de ehliae nation et seront %  nnagJ les intrts de tous. Le Dlgu Britan nique li Cou. mission dis H pu rations critique les arrangements t'inco-illemind i le ma.cual Kocli lue fHote oflhiel ne du mme Lester la ville ds U'ie veland, les habit mtj voulurent riva User daiu l'accueil svec les autres villes. La marechi' recai lo gouver neur, le commandant o'Onio les a i urita de la ville, tous accoioaan rent Foch l'universit Œ Keseive. ou se forma le parade %  un escadron de cavalerie de la eardu nationale leur servait d escorte lui jugement. Urance en vjnantf > l u lujmi:o '" H laCon/rjnce de Washington WASHINGTON Mr Biiand reut coitc.pjadiu.s amricains et dis r.„.-._-. i 4 r ** piiutic uus \*-c "nu. twaim': — — %  -~^-, w ^ —...<....„ vu BDIOU a escorte : Usa K?. ^?' •r eVe ** rttltCltUrn ,>0 in *t*nt on accord de la TurqoLdE* fa d n><*thh>* rti> //tL £a,lli ri denfants avec des drapeaux , 8 cu,ru.. cette (onction ?"• P"œute anx premiers froids, rope et de l'Aog'-terre a t f-briaue VMWeti Utf lJfraoais et amri alua taient rkm/". eeDt nous tommes si fiers M coocbai et rien ne pouvait le de tontes pice Une note d l'agence H m i si ongtemps i se sbli-, JJ 1 1 •.* %  l et <>e n inaction. Il Havas tau observer que ceitaus j JU il ? N si-il pas la merc hivernait comme une marmotte. nanx tiaog rs ont pf lejdu que i ar le mouvement passionu%  Pour tablir encore nn rappro.be rangement intervenu entre Mo s >-ur ItCannihiie it les potes euxment entre la folie et les tats psy!'•-•** UJUI..O.I et le goaveruc' %  Ht noie que l'amour ou m .no ogiques, n y a-t-il pas une ceriai ^eo^ d Aogora euit un acte nouveau (e sk ymp.thie sont suscep ne lessemb.aoce entre ce que nous pteinemeni inconnu du goovexacCAU i M JJ.", ** u "* !" E^lzLSl ilriosforrner en nn objet ai apptloM la dmence et ccitaines for aieat britannique, quand, en ralit, reace A 11 J? f".. J12S! Iivtdu le moins sduisant, rw de sniute. De part et d'autre, 'g't de l'accord que possde dep "" !" ^ i s comme tontes 1rs autres me atfaiblissement de la mmoipou te quatre aviii U governemint f. ?, i'J 0 ,?" . ^ jfreace d,s:ule K manifeste paitois par rr, mmes erreurs de jugements, m -oglats et que Me Fraok.in Bouillon auels roi l" :JLilfi2 L'a • us lgers. Tous les jours me indifireace et mme go.sme a ut.fie Angora avec de, mod.ca SS^^^S^JSSSSXZ > en "non er, nous condobeu s.les grand, dlirant, .,2posent -ton, ins.gmhantes. S^lu^£SS^£j£i .ouques Nous le. qn.li*j££*^ . chroni D aotre part qaaod Ies allis 0l 85**? ^WS^S. i&M iE cela uull q COnV ,.. e .i b l ,,,. a S U|tt j t l Mr ^ {fflffjasBBrja -' d> "que lioire arme a t fortement 'meatnire par lace nd folie coafi.me / Ua ual(e J( ^ compreo;lnt b:i vrit, dans le mme cerveau, nouvel accord es. une pur on voisinent et remuent mine, les ho tint.", sur les lioit'res (l po-i io i et ne croit pas qu'un sujet; nen indqaau progtamin: puisse lobe pa lois tour de idle rduite el est en duenon. Nous PAR CABLE iHtv divers aire de olution allemande ,J* L 1 Wnwaprls el la •aBe.iii, publient un on* [ prolAtaiiat c^brer %  "uns manire y andiose •Jrs de la rvolutionLe ,JdoCona il Saxon aordoo• rwoiier les dites publier. 'oiucUon uilirede \ l'Allemagne e dpche dEssen Llyol George provoque un ru ion de la Socit les N tons PARlL' — M Lloyd George a tltraph a 3nve pour provoquer in runion immdmle du Conseil rie de la Socit des Nations en raison de la situation en A banienar l'avance cen tnuella d^s forces Yoigoslaves en A b nie e< voie de nouvelle r allons lexrme au prjudice^'.IrVrob^Mon^vU vfsdu trait a publi. MDM Les frootirea da ri% ŒJ i,bmtf^irTeiu"7ul^ ban e, -le p otoc le de Ff nce ll acae de ^u.-o Pe NSU*I*; U .; H ( 1 U trait en 'wur de u rmo rrance n mme ue itu.ope Nsu* ,." . naV 'veur am | a Frai VMIIMP — mM lu ir.i. somtne8eQ prsence de l'burope deISooojssi2.J'! 8Utrei %  '*•• VttUlSe, e t U MCUa aorganise et l'Allemagne dsarms. J CDrtnials^^J!N! ^* do * en ce qui concerne l'artillerie et les |mtt p.w e eant le pset) et c J.itiuue rail l'i vasionM. Mil'eraud Paris PARIS — Le Prsident de la llopu l4ue es rentre Paris La ouige Par sass fi! cid galement d'inviter l'Autriche ricre c'est la Pologne S; celte barrire Uaw*L£! .H, LTUK 1 postaux et --• %  ••-%  "--"'%  • i—— !i ; *%  %  %  %  n.' ojt de fdire ces. Contre les vols attii -de nrenare 061 ratifia pomptement le protocole de tombe, nous aunoos deux ou lu ouBdolavie 8h v/_„.. B.I. r. r !" -;.c.--,^ A :' .. :i __. _.__ ,, Dli^uf es 8 la piodurtion houillre est tombe ce te nuit dans la lgion aueint Ttflooo tpnnei Pirisienne. V-mse b.le a prs connaissance dune ruption, et il faut que nous lettre du gouvernement hoogro s q a, d.s tnce.sutsant:, pour fair. seogage a suivie la d^ioioo de la toute ventualit alfsetant le moa ^s anaogera^nts ont f*1 ontrence inte/disaol la restauration de. Je SscrUl^ Deoby npri .'ae Cabinet et discui les^vol..' L e o a py en;ssr loi vols et le. aEe5a?/E ous ayons!vers le pays. Arme de re'Jlvsis , r faire face ear a t ordona.derer ^r tuer H.lbiu'g et veut senteadre L s Et.t U.iis comprendront la n fi; tion de ce devoir La France [ e t CUlal des postes ceutralee a .... A i. . . 'SUHbSnrlti On a-r.,,..„ „;..-. __ aes avre icagianaci puissances rtpresen M 6 n n: non ne ce devoir .——.. post6s ce tes U cont.en e avant de rsoo v.ent l la coilrcn.e ne demandan i |, D f ,u du br vce, ainsi que rois tr la uuestioo de uiection d'un sou mn, sans atn.re .eoste, au su.tt deliS a d8 New ^ o rk co !" r l** ce Wlle pourrait ob;enir pour elle! doKr. U VOi rMl d< le 2 millions de


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05521
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, November 12, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05521

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
L^aAmainndo aVo'4213
Port tu Pfiuce, Bait .
Samedi 12. |No*emhie 192!
Qment-MAGLOIRE
tfNUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
La vrit est en marche
et rien jie, peut l'arrter.
Pour les peuples comme
pour les individus, leur
salut est dans la Justice
et dans ta Vrit.
Emile ZOLA
REDACTION; Ro 4mArietniN->, i.r>b
Dft lil la).SON A ll frtlia Rduction venta- Les'ections mua c- mmr no venons Piut> avec les
I/V ait* I UIOUU Ct lit IU1IC ^ii^ j l \ v v i cre,lles Plus 'des ouvert que U
elle des charges \ P ! * w York bouche; nous coutons piuVq
Jot le thme dune Confrence soyons des mlancoliques dont l'tat
iMerD.eremeLt la Sorboone n est que de l'exagration, le p.Mag'
[^Toulouse, ps,dnt de la au chronicit de"modification, or
Kd'Hygine Mentale. Il y dve dinairement temporaires do psvehis
,ees aperus curieux et peucoa me normal.Qui de nous n'est, cer
le rapports trotu et les s;- taines heures, triste et dsempar ?
i qui existent entre des tais r,, ....
Lest le sexe aimable oui foarn t
C*fJ C *ll< IU l*JUC d M>w i > k -*tA r*4ln oirin
ono v.iix ** Majori 4 L* cit dette
PARIS Dans son rappor', la crate commission d'examen d" frais d*oc toire avec lui.
cupation des armes dcM* d > oo-
M. M Hier a ad s'a1 a -
comme normaux et c
poser l'adoption par le Couseil su-
prme dtio programma qui, sac*
chiffrer les rductions des dpanee8,
Mmmeiatoiie.il montr oe Ie p,us gra.od nomore ^e cas de ce: e &* lft diminuer le charge*
I n'ai trs souvent eu'un l- pSyc,hosf d<>oHa bouderie est la tor- JfJ^0?*16 " nicv0|uanl la
h ym iiotii wi^Hunic- me la olus attnue cration don comit r*rren'ant
toment, une dviation passa- ?" attnue. les diverses armes Elle constat
k UUt normal, donc pailaite- ^oriqoon nous dit de quelqu'un que la plupart des commission civi
fflisvemcnt
lie l'tat normal, donc parlai
I itdtessable et curable
i il le tait remarquer "l'tat
de l'esprit est en somme un
4c l'quilibre qui s'tab'i
tau cours de la vie et qu ,
1 les fonctions suprieure* r
_ it acquises, est constamment
merci d'une perturbatioa un peu
r, et verre d'alcool, une perte
une passion amoureuse,
me dt lm situation
eono nique dt
t'Allemagne
ti avec ralit c qu'il est devenu tes termine-oot prochainement I ion Paris-baivant Lbcho d. ?arii,
,o:1 . nlre premire pense est de travaux et prconise d. suggrer nu M.MiHerand a eu h er avec plu conseil supr un de demander I* membres du gouvernement une im
Jinute Comms-MOi m ers lie di i portiuh co ifrence au cours d: la
dier les maures de rductioi de q telle de< mes ares extrmement se
dpenses remb >ue< b' s p-r l'A h r.euies ont le envisages pour cj
magne t nn minimum CornpaUDlj raot la France co urs une faillite
avec les besoins indispeosables. alIcmande.L-s ijpinaux manifestent
une iaquitud: au suju de l'attitude
Dclamations ht*;* du Rich qui eocourug-la chute du
- ma k Ils ccnst.tent que le gouverne
lanniqUeS SUT lU m ne allemand a encouragla fuite i
Rttlit mu tiintut> '*langer de la fortune industr elle ei
suuaiion turque rdami daigeaced mPSUreSnef
LONDRES 9- Lambassade d An- f^J^^l^Jl l fl8aii
i Vam*"em a iesPecler sei eog>g'.meots.
le considrer comme dfinilivemei
r'idu pour la socit C'est un xium
mort Ce jugement constitue, parait-
lif une y510s.se erreur.Le docteur Ion
cuse cou- apprend qu'un lme t
commun des maladies meotales.c'ct
leur intermittence. U est des sujets
dont la vie est un cycle, une courb.'
alternante d'excitations et de dpres
rllifeoce humaine est une cho sions c,te ,e cas d'un dentiste
imparfaite, c'est la fonction 4' Pcnda^t l't, soignait avec ar-
ique la moins perfectionne, agile. Ne sombre telle pas cscrime. de l'quitation. du cano a
"ot'diennement dans cette 8e PP0^1 des modifications
i dix heures que repr- inciame des armes
sommeil avec ses rves del d.c* bicyclettes. Ds la
au gleterre a communiqu i l'ageoc:
de chasse et Havas noe note dclarant que u tex a# D:^j ^..
ippantion de te publi dans CltUme. SOm ^ranl nn .vnrW <4 ti Tiirani i AU. *,i. .1 :____.AI.. _> M
nous ne parlerons. Nous avons des
opinions exprimer, des suggestion i
faire.Nous arrangerons nos propre
affiiresetee que n jus demanderons,
ce sera la libert morale.l'ai la ferm
:onvi:tioa qu'un accord interviea4n
dans lequel sera mainvenue la souve
r^inet de ehliae nation et seront
nnagJ les intrts de tous.
Le Dlgu Britan
nique li Cou.
mission dis H pu
rations critique
les arrangements
t'inco-illemind i
le ma.cual Kocli lue fHote oflhiel
ne du mme Lester la ville ds U'ie
veland, les habit mtj voulurent riva
User daiu l'accueil svec les autres
villes. La marechi' recai lo gouver
neur, le commandant o'Onio les a i
urita de la ville, tous accoioaan
rent Foch l'universit
Keseive. ou se forma le parade un
escadron de cavalerie de la eardu
nationale leur servait d escorte lui
! jugement.
Urance en vjnantf>lu lujmi:o'"H-
laCon/rjnce de
Washington
WASHINGTON Mr Biiand reut
coitc.pjadiu.s amricains et dis
r..-._-. i 4 r----------- ** piiutic uus \*-c "nu. twaim':---------------------- -~^-,w ^ ...<.... .vu, bdiou a escorte : Usa
K?. ^?' reVe**rttltCltUrn!,>0,in *t*nt on accord de la TurqoL- dE* fa d n><*thh>* rti> //tLa,lliri denfants avec des drapeaux
,8cu,ru.. cette (onction ?" P"ute anx premiers froids, rope et de l'Aog'-terre a t f-briaue VMWeti Utf lJfraoais et amri alua taient rkm/".
eeDt nous tommes si fiers M coocbai et rien ne pouvait le de tontes pice Une note d l'agence
H m i si ongtemps i se sbli-, JJ1*1 .* "l et <>e n inaction. Il Havas tau observer que ceitaus j ju
il ? N si-il pas la merc hivernait comme une marmotte. nanx tiaog rs ont pf lejdu que i ar
le mouvement passionu- Pour tablir encore nn rappro.be rangement intervenu entre Mo s >-ur
ItCannihiie it les potes eux- ment entre la folie et les tats psy- !'-** Ujui..o.i et le goaveruc-
'Ht noie que l'amour ou m .no ogiques, n y a-t-il pas une ceriai ^eo^ d Aogora euit un acte nouveau (e
sk ymp.thie sont suscep ne lessemb.aoce entre ce que nous pteinemeni inconnu du goovexac- CAU iM JJ.", **u"*"E^lzLSl
ilriosforrner en nn objet ai apptloM la dmence et ccitaines for aieat britannique, quand, en ralit, reace A 11J? f".. J12S!
Iivtdu le moins sduisant, rw de sniute. De part et d'autre, 'g't de l'accord que possde de- p"" ^ i s
comme tontes 1rs autres me atfaiblissement de la mmoi- pou te quatre aviii U governemint f. ?, i'J0,?" . ^jfreace d,s:ule
K manifeste paitois par rr, mmes erreurs de jugements, m -oglats et que Me Fraok.in Bouillon auels *roil":JLilfi2 L'a
us lgers. Tous les jours me indifireace et mme go.sme a ut.fie Angora avec de, mod.ca SS^^^S^JSSSSXZ
> en "non er, nous condo- beu s.les grand, dlirant, .,2posent -ton, ins.gmhantes. S^lu^SS^ji
.ouques Nous le. qn.li- *j*^ . chroni D aotre part, qaaod Ies allis 0l 85**? ^WS^S.
i&M iE cela uull q COnV iwiique. tou.ine cela arr.\e ,, fin n.,.^..^,. ;----;.t-----_ aU oo.,v.m.m^n. alinr, ,- ,^. pas au deli des limites que j'ai iodi
un
:rne
HP:
A midi il prit la parole authtreu
gouvjrneur et l'ancien seoruire
la guerre Baker reni aussi des u,e-
coura. Un diojr fut ensuite offert au
marchal par la chambre de cornai?
ce. Dans son spech, n au Voum
lceptioa me fait comprendra ,,ud
I si accompli en France ce que vous
vouliez que j'accomplisse. L ,nar*
chai exprima les uameaaenti.nants
iliippouroaieou Uaker.d tiLiFrac
uauina toch marcti*. do FraVci
noua le nommons marchal de ooa
coeurs apra le dinar, le marclia
ut conduit l'universit on
le diplme de docteur en droit
Le aoir, un dner ou de noabreni
ducoura tureot prononce.ciotuia la
'la lirni:e oappauit l'ioco
tU rct s d l'o e ne
* l'oppos de ceux que lent
cfbrale cxubian e ma-
tait quand mme fa:t pas-
' *'{ r i supueuii. ous
louvelles Etrangres
La receptioade Foch
dans l'Etat de
Glevtlaad.
ONDRES Document offld
HSttSttTSZ LFranc7chercne-u-,^e1?7t LSSS
s .ur * ,AU. 6 mine, les hOvtUttls sur les I,o itres ,s gouvernements reprsea m.s.ion des rparat-ons. wirirnaS
scENTu i~ -g*->,..e.ibl,,,. aSU|ttj,tl. Mr^{fflffjasBBrja
------------------' d> "que lioire arme a t fortement 'meatnire par lace nd
folie coafi.me / Ua ual(e J(, ^ compreo;lnt
b:i vrit, dans le mme cerveau, nouvel accord es. une pur
on voisinent et remuent
mine, les ho tint.", sur les lioit'res (l
po-i io i et ne croit pas qu'un sujet;
nen indqaau progtamin: puisse
lobe
pa lois tour de idle
rduite el est en
duenon. Nous
Par cable
iHtv
divers aire de
olution
allemande
,J* L1 Wnwaprls el la
aBe.iii, publient un on*
[ prolAtaiiat c^brer
"uns manire y andiose
Jrs de la rvolution- Le
,JdoCona il Saxon aordoo
rwoiier les dites publier.
'oiucUon
! uilirede \
l'Allemagne
' e dpche dEssen
Llyol George provo-
que un ru ion de la
Socit les N tons
PARlL' M Lloyd George a tl-
traph a 3nve pour provoquer
in runion immdmle du Conseil rie
de la Socit des Nations en raison
de la situation en A banienar l'avance
cen tnuella d^s forces Yoigoslaves
en A b nie e<
voie de nouvelle r
allons lexrme
au prjudice^'.IrVrob^Mon^vU
vfsdu trait a publi. Mdm
Les frootirea da ri% Ji,bmtf^irTeiu"7ul^
ban e, -le p otoc le de Ff*nce ll acae de ^u.-oPe nsu*i*;u.;,h(1u trait en 'wur de u rmo
rrance n mme ue itu.ope Nsu* ,." . naV 'veur am |a Frai
VmiiMP mM lu ir.i. somtne8eQ prsence de l'burope deISooojssi2.J'! 8Utrei '*
VttUlSe,-----et U MCUa aorganise et l'Allemagne dsarms. J CDrtnials^^J!N!,^* do*
en ce qui concerne l'artillerie et les |mtt p.we e mes portative!, mais, avec soixante
mil.ions d habitants et une putssan
ce industrielle lui permettant de
crer d.s armes et du matriel ave.
PARISLa Confrence des am- une grande rapiJh. Nou3 sommes
Uo hongroise
Devant le Confrence des Am
bassadeurs
bassadeurs asign unedesion fixant en prsence de deux voicais.Au deli
les frontires de l'Albanie. Notifiza de l'Ai errngae est la Kassie Soviti
lion sera faite i l'Albanie, la Grce que en pleine iuptiou volcanique
et i la Socit ds nations. Elle a d LA lemagne g ode. La seule bar
-*, rp.rationsa^,rrmesBntreai
sires pour assurer q,ae B? iR
allis reoivent c3 qu, |eu- m d
de IaI emagae. la protestt o.a a t!
ransuues Mr Briiad
mesures au cas ou lu Yougoalavie si.
refuserait *ll-ciuer les engagemeois
pria no sig >ant le pset) et c J.itiuue
rail l'i vasion-
M. Mil'eraud Paris
PARIS Le Prsident de la llopu
l4ue es rentre Paris La ouige
Par sass fi!
cid galement d'inviter l'Autriche ricre c'est la Pologne S; celte barrire Uaw*L!.h,LTuk1 postaux et
----"--"'-..... i- - !- i ; *-'' ' n.' ojt de fdire ces.
Contre les vols
attii -de nrenare 061 ratifia pomptement le protocole de tombe, nous aunoos deux
ou lu ouBdolavie 8h v/_.. b.i- r. r-;.c.--,^____a____:' .. :i __. _.__
,, Dli^uf es
8 la piodurtion houillre est tombe ce te nuit dans la lgion
aueint Ttflooo tpnnei Pirisienne.
V-mse b.le a prs connaissance dune ruption, et il faut que nous
lettre du gouvernement hoogro s q a, d.s tnce.sutsant:, pour fair.
seogage a suivie la d^ioioo de la toute ventualit alfsetant le moa ^s anaogera^nts ont f*1 .
ontrence inte/disaol la restauration de. Je SscrUl^ Deoby npri .'ae
Cabinet et discui les^vol..'Le o
a py en;ssr loi vols et le. aEe5a?/E
ous ayons!vers le pays. Arme de re'Jlvsis ,
r faire face ear a t ordona.derer ^r tuer
H.lbiu'g et veut senteadre L s Et.t U.iis comprendront
la
n fi; tion de ce devoir La France [etCUlal- des postes ceutralee a
.... a i. ___... 'SUHbSnrlti On a-r.,,.. ;..-. __
aes
avre icagianaci puissances rtpresen M6n n: non ne ce devoir ... post6s ce
tes U cont.en e avant de rsoo v.ent l la coilrcn.e ne demandan i,|,*Df,u du brvce, ainsi que rois
tr la uuestioo de uiection d'un sou mn, sans atn.re .eoste, au su.tt deliS a d8 New ^ork' co** r
l** ce Wlle pourrait ob;enir pour elle! doKr.U VOi rMl" d<
le 2 millions de
.


LU HAT1K
Le soldat inconnu
amricain
Par sans fil
9 Novembre
WASHINGTON Le Scrtai!*
Deoby, l'amiral Hoootz, le major
0*ii*rl LejADoe taient an dock de
la Marine quand l'u'vrap'a n'y mar-
ra et rt'inu'nt 'i rae le corps du
aoldat inconnu. 21 coupa de canon
ont t4 tirs dea que le bateau fui
t*'itre. I.- ca-ps a t amen au O
pitole pour 're tlApoa aur un caia
Hlque o reposrent lea corps de
Lincoln. Gadield tt Me Kinley. Le
Praident et d'autres autorisa am
ricainea et trangres dposeront
p'us tard des couronnes aur le cer-
cueil. Des i^rdes de tous aervice
ont en attention juac,u' ce que le
corpa laisse vendredi ponr Aling on
Parisiana
DIMANCHE
Actualits indi es
Les Jumeaux
Saynette irdne de Bellie Rh'-de?
i.r
forfaiture
C e fi'm dont il n'ait plus nce-
ai:e d>n parler.
Erire g. i Gdes 50
Balcon 2
L'a
Et l'amour vint !
1 Une rptition i laquelle il rous
a t permis dassister fait augurer
que le drame pyrhoiog q ie de Mme
noue Oesroy obtiendta beaucoup de
succs le ao Njveb; pro hain a
Pans ana. Un interprte que" nous
avons discretemeo interrog nous 1
rv que Mn.e Annie L)es;oy est
une jeune hatienne de talent qui a
fait de brillantes tudes ch 1 les
Sceuis de Ste Rose de Limi.
A Dimanche donc en foule pour ap-
plaudir la jeune femme qui va enri
chir le ihf^tre hauieu aune pice
nouvelle (oit intressante.
Arrive du Mgr Pic non
~l'ar le Marcone entr hier, non8
eat levenu M grandeur Monaeigneur
Pjchon, do s n voyage diEurope.
Noua n'avons pas encore eu le
plaisir da lui prsenter noa homma
utp; mais nous esprons que le pre
lat, qui a toujours honor notre
maison de sa haute amiti, a d re
venir de son voyage en obi fait et il
' de sant et les maint, pli inea de pro
jjeta d'ave* ir, pour le bien et la proa
prit de sa Jaridictiou niscopale
Noua envoyons notre cordiale et
respectueuse bienvenue ce grand
uni du P.ays.
l'ar le mme bateau sont ren
trs les pres suivants qui taient en
cong :
Louis Sidanrr, Constant Sinss,
Joacirm Guillaa, leao Mehaalt, Jean
Perliouet.
Avec I arrive de ces prtres on
s'attend quelques promottioas dana
certaines paro sses.
ET
La je le de ce soir
Parisiana
Les mtmbres de l'Amicale du Se
minaue ont mis tout en oeuvre pou
ii plus 1 ai raite russite de la tte d
te ioir. Ceui qui ont assist la it
i t.tion du Lulherdc Crmone de Cop
pei et des LonsolaUurs Scribe, pice?
uieipi us avec matrise par des a>
teuis de glands talents, prtenden
que la tte de ce soir sera l'une de:
tneilituits de cette anne.
Les cartes sont presque toutes en-
leves.Les retardataires feraient biei
de voir Mr Eugne Paul, Trsorier
pour uriter leuis places.
ticole Spciale de
Stnographie et de
Dactylographie
Le Jury charg d'examiner quelques uns des
lves les plus avances de cet important tablisse-
ment est ainsi t'orrai :
M. M. Daniel Brun et Clment Fothei Ins-
Utitfurt
Benoit Couba, Commerant
Andr Deniz, Employ buprteur a la coin
pagnie d'clairage lectrique
Edouard Jones, Pasteur de l'Egise Episcopale
Georges Stioes, Comptable en chef la
douane
Les examens auront lieu au local de l'Ecole le
Samedi 10 du courant a a hres. 30 prcises de
l'aprs midi et seront prsids par le Sous Inspec-
teur F. Duviclla.
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
w c'est ce que font beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
faux eatimulant de PalcohoL
Petit* Neu ells
Etranger
< Kov.
Suivant une dpche de Genve la Socit
des Nations examinera i Paris le 18 Novembre,
la situation cre par le conflit Serbo-albinai.
On mande do Washington que M Hnand
raai la protestation britannique reutiveal a:cord
franco turc II piopo.e une rponse nerg'que
expiquant maintenant l'accord.
On annonce de Washington que le cercueil
du soldat inconnu a t plac au Opitole. Au w
tt le Prsident H..ding quitta la Maison Blanche
pour aller y depe-cr une couronne.
Un sans l'n nnonce que le Colonel C. O
Sherill Aide auxHnrita de la Maison Blanc e ei
pendant la guerre Chet de l'Etat Major de la
77* division a t dcor de la mdaille pour
services distingue par le Prsident Harding.
Le Snat amricain a adopt le bill rendant
effectif la loi ptovisoire sur le taril jusqua ce
qu une loi per nancnte soit vote : ce qu'on n'es
pre pas avant fvrier.
Par sans lil de Washington, il est' annonc
que l'amiral Ba>o, chef de la dlgation japon
naise a la Confrence de 1 armement a dclar
a une rception 0 ierte par les journalistes que le
Japon eit prt rduire son programme naval
en tant que la sret des Nations soit assure.
Le maire H vlan de New York a t rlu
la majorit d: 417.986 voix
Des amricains venant en Russie se trouvent
millionnaires en roubles, parerque Cent dollars
valent maintenant plusieurs millions de roubles.
Le T. S. P. annonce qne le Marchal
loch est l'hte de l'Oliio
Le T. S. F. informe que le trait de paix
entre l'Autriche et les Etats Unis est devenu
effectif hier avec I tduugc de ratifications par les
gouvernements.
On annonce que les Croiseurs japonnais
Edzumo Yalcumo portant 600 cadets de marine
se sont dirigs vers les Adores aprs uue visite
New York
Le T. S. F. dit que le bill introduit la
chambre pour la rorganisation -Ju gouvernement
philippin prvoit 38 ojo de rduction sur les salaires
des amantes, except les juges. Le gouverne-
ment a dclar les conditions financires srieuses
De Paris on annonce que le Conseil alli
des Ambassadeurs a approuv I action de la
Hongrie chassant Ir dynastie des Hapsbourg.
Arrive
Par le Steamer Macorij. de 1s C G. T ,
sont entrs hier matin, venant de Bordeaux, les
passagers suivants :
Mr Aristide Briand Eugne Kobehn, Hlix
Armand, Etllx Chriez, Mr et Mme Flix Ceico'i
avec deux entants |n et Jacques Coicou; Mlle
leanne Gabr.elle ; Dr Ch Morpeau ; Jh Baron Mgr
Iules Pichon ; Albert Liclar ; Franois C.reech ;
Franois Kieo.del ; )ean Roger ; Alice & Franois
Herv ; Thophile Corno ; Victorine Ren Tavc
ra ; Mlle Christnne Gietjens Dacine Vallon 1
Mil Roy Mme Constance Boy ; Cleste Dsert
Mmes Antonita Vaval ; et Hannibal price Mlle
Germaine frice ; Mlle Adelina Moravia ; Clara Vi
tal ; Napoloni Martin ; John Turian ; Justin
Poitevien ; jacque? ranorazi ; M Vilius Gervais
Hector Masson ; Mlle Rene Cayron ; Ih Kalaph
Antoine Bervin Mr M M ne Frd. Me ouffie.
Naza & Bachel Moussi ; |h Tayah ; Michel,
Marie, Oia & Alberte Iaham ; Ibrahim, Milade,
Rgina, Hahle, Vitoria, Farid Mourra
M. S.pkJii Aiexis
Nous avons itvu avec b'aucoup
te plaisir notre ami Sphen A'exis,
D te t 81 de l'Art bonite , levenu
tes Gonaives pu voie te.restre bier
soir.
Nous croyons que pendant son se
jour ici le ch.rrnmt conteur qu'est
4Wiia se fera entendre a Primavera
ou i Baga'eMe.
i La grve
ROME 10- Les tni
fiacres ne cicul?nt pa< ; la]
da matin n'ort pas pari :
tou les magasins sont oui
services des postes, tlgti
rhones sont rgu'iets, D- _
cheminots se sont dclarsi
grv*. D'S trams pour Ni.
et Florence sont partis dans I
ne.
Ligne Panama Le tis
nan1 de Ovtibal curant en route d''iej
NwYok. Le a( Alh
N w Yo k le 16 da cou ul|
mert pour Pott an Priuct
I IGNE HOLI ANDAl' H U I
Frdric hendrtek est paru
York hier u du cil pour
hatiens Le sis Agamemmi
d Amsterdam le 3 du crt'U]
irrivera de New York le 14 {
i lu Lonecience
Cette cordomeite situe i c du
Ernest Camille s- recom nande par
tes travaux qui sortent de c t atelier
Les chaussure* sont t *b iques i
u\ modes rtt% M ^mericaiae
VENtZ VOIR !
l ASTHI
S'JL/QEMtMT-
pir II ClOAPtTTU I
eu la pouom
ftfrovrwltfi ' m WolC
y IIB0ll(-0M:1
d' *' 91-* fHtfly
Les membres des deux &
naissance" sont convoqus il
pour dimanche 1; du courant 11
da matin au lacal de la Socit.
U "
EXCELLENTE 0CC4S10l\
La Ma Vincent CREM
M
uo
Dli
lia
Te

Voulant raliser une valeur de... Offre tous ses cliel:
' I DO
un colossal rabais, malgr la hausse, ils peuvent visite
magasin o le meilleur accueil leur est rserv.
Pour s'en convaincre, voir les prix ci-dessous. ,
Crpe de Ch -e l'aunes Gdes 8 60
'Mel'cr 10
m r-orgrtte 8
Satin liberiy double I rg.blanc 13
Brenttprrr jure l'acre 20
Soie lavab'f de 'outes nuance 3 soi
Soierie lgie ) io
Lain3ge nouveaut pr jupe d.l.j
Lairge plirs a
Setge blanc.Crme tt 1 or pr j- a ;o
Girbidine bl-rc pr upe dl fil 250
Doub'e largeur
Drap 'ger or j pc doible latg S 00
Toile blacche * 2
Ponge ar glaise > 2
E cfl s La F.lUUt pr j.t robes 2 50
Voil de laine 2 50
Voile francai'es n an ce fonce 2 so
Rps ncii pour jupes t robe 2
Han ine blanche l-.une
V01U Ui<"rul.de toutes nuan
cesdcub'e la-g
VoiU uri blanche double latg
Dent. Ile Valencienne franaise
de a pc:e de 10 aunes 10
Bande 111 u wedt ci b oc! e

1 as
1 }0
Suisse 6 i la pice de >v .un. 10
Bas fil couleur pourdamesladza;
Bu fil noir
Bas co on de 'oues nuances
Chaussettes fil pr homme
Chaussette coton la dousaine
Crpon de soie uni la pice G.
Ciepoo de soie i fleurs c
Voile i fleurs
Diab'emeot foit "
Satineite couleur asst "
Indienne angl. bleue
Indienne Garner
Zphirs asst de couleur
Voile cossais asst coul
Voile blanc carreaux coul
Voile imprim asst couleur
Voile d-s grands rarmges
1 Voile barres de coul sup.
' Vci'r Nouvaut de toutes cou!
Ca ntnniien bleu poi blanc
loir
'Nac50tk cor pour deuil
I" liogeiie blanc
Nandou k blanc double larg.
S:mi y b anc g'tnd larg
M
20
10
2
3
1
1
1
/
o
1
1
1
1
1
1
I 2
2
2
1
1
1
1

Batiste cambrai.blinc doub'e Ig. 1 75 1
Crpon blanc pour liog dl Ig 1 7s,
Organdi de ;outes nuances dl Ig 1 30
Diablement fort sup dl Ig blanc 1 30
Ca icot spcial pour chemises
dames la pice
Calicot Madapolame la pice
Calicot de Fami'le la pice
Chaussettes coton la douz
c la douiaine
Casimir lger lavable dl larp,
Serge noir tl bleu marin "
73 Flanelles bleu marin dbe larg
25 Draps noir suntieur
50 Graniie noir Suprieur
50 Srge bleu m mu suprieur
50! Aipaga noir
as
ai
25
5
8
7 50
21
12 00
a;
27 30
as
8
pour hommes 7 50
Cbera ses Ma iras coil sup pr h* 7 /o
Chemises blanches mode americ
pour homme 10
Chemises blanches mode franc 10
Faux cols toile ( Marq Arow)dz 20
Cravate loogee de soie 2 50
'ongue so e reps 4 00
Cravate longue en peau de soie 4
pour dos jds (petite) 250
D agoiale noir sup. 27 30
P-rc le Ray coul pr (hem hom 2
/-r.h r aog'au coul tel
Madia< coui pr chem hou 2
Ponge coul pour ch-m homme 2
lolie to U pour chem hom %
larren-es pour hommes 1
50, Dock blanc double fil supe i ur 2 50 Bretelle pour hommes
50 Da k vert M< rcer se 2 50 Damass blanc pr naps sup Tau 6
Kh k> vrt mr eris 2 50 Djmass coul pour nape sup-
Kh k- jaune vert et gri (Cavalier i ', frao dbl Ig matelas
j Coutil fi1 pour matelas
2 50 D mass cotoi pr maelas
2 jo louveitures de lits b'.mc
3 de lit' cou eur enaque
So
S^
Drill U non blanc up
D ill blanc molone
Khaki b'ancdbe fil suprieur
75 Casioette 1 oir et coul sup
50 Cbeaiise Zphirs couleur sup
;o
6
2
a
20
S
OO
5
00
Rideaux tulle pi ] ojsie blanc 100
U doux de p
Rideaux pottiercrtne et b
1^ de paire
Serviette de tnitot*"*'
serviette de bain w tac
B'osses dents
Broises dents
Peignes corne i peigar
Peigr es corne _i.i
Ruban LibettyefJMikS
to ites nuance
N 1 i|a la pice
N a
N ;
N s
9
12
22
o .
80
120
120
x;o
Ruban po*^0*1'
J IS'oubliez pas que la maison est l'agent du Corset
ton Ton. Royal Woreeater, et Adjusto Corset *t que le en a toujours un grand a$ortb
Vente en gros et en dtail


LE MATIN
Beaut- Fraicbeur-Finesse chez Antoine Talamas
c,, u > su Lrcua ans que itou
port-aa Prince le R P.St Clair
L modeste, aa haute science au)
mt dei chefs esUs de familit
Ziarviteuta apprcie de l'Etat.
Si! a t aa aeci ode pa rie, soi
diction o durant 3o ans; i
piait 'sQS Q>eaare.
uJlSt Clair naqail Layenne l<
HfMObre '853. Jeun*> prtre; il
iPor -ao-Ptince eo 1877.A ceiw
m le Sminaire organisant ai
jqiiU trs abondant, le Pore fi
L|(re de dvouement.
et teint bronz le signalait cem
iBCODg^iire.li. s yeux lumioeu>
worire jeune, I ensemble de at
rtimpreinta dune bont et ui
fi isi viable, telle tait la marqc-
fpetive de aa physionomie.
Mr. tour proteaaaar et prt
aicip ine, il resta la haute
il lche. C bef de l'Orchestre J
ipiDiire, dans toutes lea grand
gaaitaocea religieuses et patro
H, il n'hsitait pioiuire sala -
a qui cette poque rivelia
ftar arec la Musique du Pala;
mi, eo retour, ses petite muai
,oi l'ont aim beaucoup. Ceti
ivqae de sympathie ae manifesta
IlSte-Ccile- Apie la remisa dt
ajeoaU, la grande satisfaction o
M 'uu, il obtenait de toua le-
urs la remise dea penaum
m (rais, lea bacs de tablettes,
nfriaudiaes de la vieille Sarvih
t vite puise, et le dimaoch
ant le Pre runissait ses osu-
diDS quelque site fiais et om
. L, il prsentait un menu et
ur place et rendu plus appe
ot encore, par la gai dont st>
l'asssiaoBoer Auhur Coupe
at te frre .eopold que les potacue
alawiODuaient Ut t.
tel itmedis, en de petite entu-
atos trs gota, le Pre moralisai!
ta lve i. Daua un langage snnpu
familier il leur signalait un de
viter, une vertu pratiquer
thme favori tait: c Cultivez lt
le, l'honneur, la loyaut,
Aimez votre pat ie, ne
MaknjamaiB.Beaucoup se prtent
lsa, voler l'argent de l'Etat, n'est
ID peb. C'est un crime, m. t
kl tnftn's, car s'est l'ai ent d<
collectivit oie Ion dtourne,
in loi ; iue voua serez des ci o
Kl, b'coitez poin ceux qai vous
__ But quon amve plus vite par l'
lase, hntr'.la calomnie,la luae
tu flatterie, ne lea imitez poiat. Ha
MtitODt peut tre plus vite que voub,
sh leur d.iice ne tiendra pas et
ailleurs, vous arez ichabiles i
tooiiioirs comme eux.
ali suite d'une attaque d'appe-
atals, le Pre St-Clair, rendit son
ta i Dieu le 1 Novembre 19otf
Tootu les autorits de la ville, tou
les les claeees de le Socii, se trou
ifciiDt confondues dans la foule im
oie et lecueillie auprs de ss d
potilli.
L'office acbev et l'absoute donne
[V atgr l'Archtvque, on prit le cbe
taoda cimetire. Les restes forent
lai psr ls psrole mue de Mi
forges Sylvain. La Musique du P
M loi fit son sdieu sux accents d.
* rieillaise, uoiasant sinsi tout
tattgrsts le souvenir de la France.
Mao renom de laquelle il aveit
travaill trente et un ans en H.l i.
CoDstsnlin DUMERV
F r EAUX GAZEU5ES nN UH
Ij- v-------t-- ;.
Voulez.von tn lgants avec peu d'argent;
Accourez ebrz ANTOINE TA I AMAS Voua trouver- z n toc& o'aitich s
de premier rho x d'une- bent t d'une fioease ran -' si ta ai iui*
que la maison pv ait rserve sh nombreuse clientle > ur a fin d anne
Et toujours aotirieuee d'tr? utile aes cliente, la rus s, i lomet ''e tn -
dre aux plus ban prix rosvN'es.
Nulle part on ne i eut <>ouver a acheter meUlecr- prmi ' qim chczl
Amoine Talsma* M r la neosae qui se tait sentir < Ihcj ijji ' oai
on, prenant cur U lamentable situation conomique du paja, vt-no
*vec conscience, en se contentant de gagner trs peu pour plaire tou
t mettre ses clients i 1 siae, quelle qu- eoit leur bourse.
Accourez vite chez ntoinn T:i't:ma*
i c i'.ez vous av-i' r'?, humtc M ju/-> co\ %tti, remarquables par tel***
Ifinei et leur so'-i M Accourez chez Antoine Talama*, rum:vrnl
artiv-i Us iVw-i "/.
Suie i'avbble diverses
couleur Auue Gourdea 5 (0
Sadn Liberty toutes couleura 5 00
Tubkor oe toie b 00
Julienne de oie 5 II
Mousseline de aoie 5 00
Chttueuse de soie 5 00
ackuaiOe de soie 5 00
t'jpiuie oe sots 5 00
ber galine de soie 500
U toiuao de toie 5 00
Voue de laine 5 10
Oigaudies Swiss 510
btin elle fleurs 5 00
l'ut soi de soie & barre
qualit suprieure 7 00
.lpes Georgeite coul.varies 10 CO
Crpe de Chine 10 00
tipe de Chine barres 12 00
Taffetas noir Sup- \'i 00
uantong (,1'uasur pour hora.) 12 50
jighudie biodea Suisse
double laigeur 12 00
Ifancy Denieette ( Tiicotine
de soie ) 12 50
-uzette Tiicolate de soie 12 50
Voile barres de soie 3 00
^repon de sdie J 00
cipon de eoie^ fleurs 3 00
vaiies 10 Cil
Alpaga noir 12 TtO
Caaimir arp. W 00
Serge bleu 30 00
ICHAPEAUX
10
8
a
Chapeaux iaine pour hommes
c pour cadets
t pour enfants
Chapeaux de feutre aup. 15
de i a l' pr nom. 5
' feutre trs snp. ;25
de pail'e sup. 9
de paille mo le 7J
Mouchoir de poche ( our
homme sup- Douz. 1Q
Costume de bain pour
hommes chaq. 25 00
Costume de bain pour temmes 25
* "erfaotslOOO
400
10
700
40 00
200
Kpi de bain pour dames
uheraiEta hommf 8 sup.
Cemiaes & hommes
44 ' en crpe de Cbine
Serviettes de toilele chaque.
Serviet e de toilette eup.
Serviette de bain
Chemisettes bomrces aup]
' japonaise
union ault (combina'son BVC
Caleon longe et court tricot
, f, sortis de bain ( batirirob
C.chemir noir & blanc Auue G.2 50 Sweater d- toit

!
La Maison est pourvu auiounhui du plus beau siock,
On trouvera tousauires articles de choix, des prix dfiant
toute concurrence,
Venez voir les CORSilS Bon ton, Royat, Morutier e
>
Toile blanche pour juppes
Gabardine blanc
Repa couleur
Palm beach pour jupec
Voile couleur unie
Voile blanc
Crpon double largeur
Voi'e couleur & fleurs
Voile noire pour charppe
Y une la, Vugue a beuclea coul.
Voile Elizabech carreaux cou!. 2
Voile baibare barres couleur 2
2 50
2 50
2 50
2 50
2t)0
1 50
1 75
1
Voile orn grand rsmage
Voile blatc A-carreaux coul.
Voile jours Couleur
Mouaetiioe h barres de soie
ludienae franaise barres
Tte Indien
Tte blanc
Taies d'oreillers
Houppe poudrer en|velcurs
Houppe a plumeau
Houppe A plumeau moyen
44 grand
" trs grand
Casquette pour hommes
1 Poudre glace avec houbpe 1
; .' Chauasettes hora ordinaires dz5
i .ju. i ti Moyenne qualit 8
'4 4* Mercerizts 10 CO
Chauasettes A hommes sup. 12 00
ohauasettes soie couleur cha. 4 00
Bas noir et blanc* douz 15 00
Bas mercerize couleur eup dz 20
|M Xdiusto,
4
4 50
7 50
500
30 00
00 00
4
1
1 to
< 1 50
2
250
000
00
_. ' ___ n
2
2 00
2 OC
2 50
;150
2
1
Calicot Madapolan grande larg. 2 50
Nsnsook blanc
Toile pour matelas aune
Courtil l pour ma.elaa
Toile A drap h/4
Toile A drap 9t4
Toile A drap 40(4
Nausouk roae
Oigandiea amer
K ki blanc aup
Kaki jaune
DriU blanc
Dock blanc aup
Un Tuasor
Grise couleur
NoLpe couleur iupr
Toile blsr cbe pour chemise
hommes
Flanelle melleton
Flacelle laine et coton
Flanelle laine pure
Flanelle taine pure grande larg 0 00
Flanelle laine pure grande
flanelle laine sap
Flanelle mouaeeline
Satinette
Simili double largeur
Caaii falmbeath aup. nuance
2
175
4
450
500
550
175
2
250
200
200
2 00
200
125
700
Bas aimili soie fMsV 22 00
Basgde soie chaque; 5
Bss de soie sup 7 50
Bas de soie extra sup 10
Poudre Floramye et pompia 3 50
Poudre flores de tokio Boite 2
Pondre veloute de Lys 2
Lotions Pompia Azure etc fisc 3
Bretelles Guyot, Police et Mars 2
RUBaNS
.
mr>dr ic cataloguas iliuafra a
UJCELat 0-KLT-D. Green Lane
Londres. N.I6. Ancixter.t*
oontre
[CON8TIPATION
prenez lea
COMPRIMS
SUISSES
DELORT, Pharmacien.
Ruban satin No 2
c 3
4
7
9
12
16
22 '
40
00
20b 80
2 50 100
3 Ruban Pompadour l'aune
v lM ** grande hrgeur
Souliers blanc dcouverts
7 00 pour Bbs
8 tO Souliers noirs et jaunes
10 001 dcouverts pour hommes
2 50 Souliers noirs et junes
2 50 j inontanta
4 Souliers dcouverts pr dames
Tapis cir 'aune.
---^~ -- ^=^=
Pice 3 00
4 i
5
6
8
10
12
14
10
17
18
02
2 5o
3
16
3o
25
3
Fulton Shoe Polis!. Company lue
Save/vous que !a forte majoriu'dcs maladies des femmes
n'entp-nr pas dans !e doir.a'r.e do la chirurgie. Cet i veut
dire qu'elles ne sont pas SSOSaS par des tumeurs, Bjroe*
seurs ou dplacement des organes.
Savez vous qua les malaises cdin.iires et la pliin.-.rt :!u
temps fort simples ont des aympUAMB trs si.nil,ii---.s i
ceux de cas demandant un opration.
Savez vous galement que heauoup >ie femir.'"-. et c'.
jeunes fi'les souffrent futilement de ces malaises? r*.
plus elles risquent leur santi? SU laissant ces battlspuitatM
continuer et ^'aggraver.
Si le mal est pris a temps, c'est a dire ju B ; 1.;
premiers symptmes bien des maladu st'iieuse! p:?'.r H
tre vites. Dans des c.is dedouftwrfl priodlqua, r ": I
irritabilit,tat nerveux,la Composition Vgtale es i
E. Pinkham devrait tre pris sans dt5!; Oj :iC ..: .. ,
est prpar avec soins et dans do.-, (ondition:; l.-gibniquea
idales Ht est entirement tir d'herbes mdiciumloa. El r. ;
rentre aucun narcotique ou drogge atu; j. un.ipi.-iii. - C
peut tre pris en toute sret.
a
rourquol no fins cbbayer eu WSVmmnn>
Composition Vegp. [i::'
d
r
% \VCa '.H.lr..i.t'.
e Lyda
uroiA c.niKMtn mc ^iCink co. i---m -, a
-/
?^^^A
New York
Si vous voulez prolger la peau de vos
chaussures, h
Si'ous'ojUz avoir uo brillant lui*nt et
durable.
Si vous voulf z conserver la couleur et la sou-
rh&ede ces chans>ure pendant longtemps,
MONOC/UM.
En vente ches
Franck J Martin
Rue du Magasin de l'E'at en face de la Glacire
l)r Juslin Dmiuiq
DrJa Facult de Mdecine de ; ans
(
u
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
^ORT-AU-PRII n-B
^PTTTXUB; r- ..-m Al.'"---TtW
' rmcla d.- !) Ju'in VIA*"-
employez a ro^^que --------
__ Ifabiique spcialement pour les Auc'en assistai des pioiess-.urs Demkeet Deutclunauu. Je lia
dames .l.ts geinbmen du bigh lile, b
Elle protge le peau des ihjuwires con're Ihum.d.ie et U Olice : Avenue Gigoiie b^8
Elleen-re'ien leur saupl^ss' ' c >n*ere Tj-ir b-ilhnt H't>rrs d* Cobsultaiions .7 9 heures du matin
Demandez la marq leflrlONOGK \M. c'es la ni illin de^ :uu\s :i ~> c Oprii mil-
les marques,
Geo. Jeansem
aia
Consultation* gialuiles pou* * ihdigents le jeudi de 4 5 hmr> s
de l aprs midi
- 'N-


LE MATIN
Gurit le rhumatisme
; ....
II..... i 41
as*
Goutte
Rhumatismes
CraVelle
A riirioSclcrose
S igreurs
L'URODOVAL
st au rhumatisme
ce que la quinine
st la fivre, la
Vamianine &
l'avarie.
r'..lilt- ilelniii, .'. 11..-
' slencienni s
l'un g| i |. .
pilsl lllltl
Buvez La Frontenac
Et satisfaites l'envie que vous avez deJboire
une vraie bire.
De la force d'avant-guerre et d'une saveur
dlicieuse, un verre mousseux de cette bire
vritable tanchera votre soif.
i
Les BIRES FRONtENAC ETIQUETTE
ROUGE ET TIQUETTE BLEUE sont
servies dans tous les htels et restaurants. Elles
se vendent en caisse chez votre fournisseur.

- f-.~ -
FRONTENAC
BREWERIES, LTD.

L'URODOM AL ntttoi*le relu 1: <
le foie et les rtlculttoaa 13 a
plit les artres et vfi
aarsBEsL \ mbbm
Vaillant 4 L'ovet
IV.0, / < ( A'/ flwtii de l'Elat
B^i
"f
Invariabilit
Le parcours qu'atteint invariable-
ment tout pneu Goodrich, est tou-
jours considrable.
Chaque pneu, avant de sortir de
la maison Goodrich, doit satisfaire
j certaines exigences prcises.
Ces exigences ont trait la per-
lection du modle, la slection
rigoureuse des matriaux de premier
* choix et l'irrprochabilit de la
main-d'uvre.
On peut tre sr que le prochain
pneu (joodrich que l'on emploiera,
fournira exactement la mme bon
! service que l'on a obtenu du pr-
" cdent.
? Les pneus Goodrich sont dignes
tic confiance.
*
~Vvi>
'\
'j. Tfa B. F. Goodrich
Rubbfer Company
*Mbn. Ohio, . U. A.
V.
' ;

't

.
h :
Pharmacie F. Sjou
Donnft vis si clientle, aux mc< ri os et au pub'ic, .
transform *n Liboratoir* dUrologe eu un Lab>ra
Biolofj e sp >luju sou l Dirfc i n du
Dr Ricot et P. Sjourn
Lp> La' oa'o r* es ouveil tous le* pu* de 7 h s du ma
heur** * s i pour mue' ls r. cherc m s ei ana yse* prwf1
l'a io c c< joint1 s ut pour la
\\ mi -uniiu et 1< consulte UreSerflj
qui ni seront r< e, irs que -e rn*di d chique semai n*.
5'adr4 sser emectr
An ihin /'urines +0* as nqu ,
Il action de Wassermann
ft iieioadeTrbjueN
Ji4m*n du s ng du pus
* Eiamei d s mxiir** tca es,
Examen e craehtt
*'bu iro f!i
Conswi'eUr^S'i
RtcherJ. dt S irxhlez el dt CkrMqu'i, *" **
r
PNEUS
?f restons
De Tissu Ordinaire
Et De Tis8u-Dt>Cordei
I E kilomtre roui revient au W8" *f*
I quand vous roule* iur pitr '^^l
X^J Ceux que la raaiaon o*r ostK aP.TC
sentent m cor dav.,nt: P-'SB.
Oans lei pneus de tiaiu ordinaire, I paroi*MF "
Il y a davantage de caoutchouc MM M ff^ -
do tutu. i.a coussinet plat pais, et m f"
Font davantage renforce.
Pneus
.

Le Pneua Pireatone ttsu- cette lasticit et cette vifueur qui pwj*T
rosse conomie dan la contommsJMOf. V\k^
lai que vous dairie* de* pneu* "2
cordes ou des pneus tissu ordinaire, *m7T^
qne vont votes ceciIn marque qui pr^,,
Le Maximum de Kijbmtrei
par Franc
La roauim Kirestone a pour refis ^SSLji
00 cti Ktislaction par le nombre deL*7**t3Z
! ..- i i.-vrent tes pneu. Autrement dtt, JJ"*--!
M^.Uuistsa prti^reut payer un tont f*J^ *^
pour obtenir un bise plus ros reaoeiaw-
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
T
>-.H--
JI 4 *r "
^^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM