<%BANNER%>







PAGE 1

it MA ri a Manifestations \Le voyage de mt -amricaines M. Briiad ^. I A bord ds cLt-yeUf) le pr-U • do co.iseil est 'eau constamment pu Me Willifai R' fS fcj. au coaraat des affaire* inteOne dclaration de Mr Briand Ffts urnes iSfiiX %  BUENOS-AIRES beilsoa, consul gnral des t. iatj ieur?s frac lises et de toutes DterriswJ par -LEi-'Hio eva 'n einbiru ein sot po r l* •" fc \{Jam M: Bnacd a fit 1 deeiaratio i ;•— -,..Suivants : ave: M M CJiUboratou, s Lais, lent un lettre de mnaees. nouvelles mondiales important*! M 0 us fetona di bia travail J ?uii crite en mauvais espagnol le P^ v *jBrtind s'entretint avec L-s membre* conteni et | ai bo i eipJir.je vana naot qu'il senit mis mort si les de la dlgation, aes correspond* ts V.atrng o>, en He:viCo coiiiuan des journaux et passaars qui loi et j'a tends de prcieux raal a.a ue passagers de bre de i;; so gauon ou co uixu. \\i '.'| bTKiTrope. L'ancienne coedh n „ri^irli,'< Aiilrp l-i'poiiatiqae atmait n'entourai d ruurpanerh cuire u J^^t^teodaitfaireieboobeGrande Bret iyne ei!^*ip n,x, r ^ l 1 L ^L'! le Soviets serait mis mort si les italiens Zacco et Vsoz.'tu taient exe tuts au Massachuase tj.L'amb.s*ade amricaine et le consulat sont gtrds par des atectives. LISBONNEUce grande explo sioo au consulat des E ats-Unii s'es* produite ; il n'y a pas eu de victime. Uo papier pies de la grenade dit qu'il -s'agit d'une piotrst'tion contre la condamnation de Sacco et Vacsttti. Le Tine et le* eue nrm re daisau nomMotslIIgsnC'S et dis b3 .nevolont. prem re Classe .u nom W 4 na ,, jeunu, emocmeiaj a, 3 ,t membres de a d Me %  ft^***^ io. ns r. Pt ji %  non i :onepwdu,t des |0r| de3 mt £ oiM njjveitea d-nu U O i .-dit o i cet:e me boie a ab >u.i T o i souvent on peui sans grand ne I)IM instituer une antre mtnode. LONDRES i-Oiannoncede b o^ Ave; H prsident Harding il vau ,ne iource que la drande Bretagne rj mieux de buTa rue ba re il faut tra Iklm<>llH dC /iO/lpondia a la note bolchvisie offrant; v nilar, autrefois on divi-ait poui /ilf/fr.fit'i rgner.Non, au contraire.noua nous • itbrceroni de runir toutes les bon ns volonts pour faire li P*u. grie s JUS certaines coudiuons de payer I ici dettes de la Russie jusqu'en 1914. {Cette uoie fera remaquer que le. I soviets ne mentionnent que les det PARIS— Les journaux dt Prague,,, ,, npenales qu ae coostituen se font l'cho que le duc d Aoste| q u unc p4il|e dc u j. tle toUle de u posait sa candidature an nne de liuws uu 6 .uv...., *.>,.,...- les Halsbourgs.de Lc 01Dl( j 5 vue b.itinnique est que-natte et beaucoup de tombe; oat t Fvrier 1920, en U| j Uei ions C crel t s et de secours repeintes et couvertes de fl:u s. ce pour la boue dj vent rester spa qui a produit uu beau coup a oeil. jes Dans led, tonal ti uuciei le aTi La f.CS.. co ame nous le dein bassadeuis a dcid de faire des d marches Budapest pour rclamer la dchance de tous ji demande en Avril 1921. Elle a galement envoy une no e aux capitales de la petite entente pou* leur annoncer la dci non prcdente et leur conseille' de laisse! aux allis le .oin d'assurer la pan en Euiope Centrale sur la b s; des traits BUDAPEST 1Le comle d'Apport) ', un des partisans de Chties dans les dernires tentatives, a t aui^ris visiter Its anciens souve-' raios l'abbaye T.hmy. Charles et Tex-impratrice seront remis demain entre ies*mains de la mission interallie. 10U) il ccnirence de gcl des soviet Bruxelles que le^oir.Notie ocropo e ava t reu pou a mat interprtes II* circonstance une toilette cooveoa m an ifie les coidtoai des soldions avait assai le tiaaspo t des la tCCO inaissaoce d;s dei passagers pa: uu train qai deservai: u ligaeda Cimsttira loa es ies mi heures mes qua viets pool tes coin ne une nasOlIsStstOhl de pu re au^gance ou de derj e ressour Cl d'une usurpation mouunle Tes Cours NEW YORK Franc 1353 Sterling 3.U13 Paris *— Sterling Si 43 Dollar i} ss i/a dcNcrologie Docteur fuies Fleur y —D;i hier l'Age de 4 i ans. Les fuueui.les auront lieu cet apis-midi. Condolances aux tam les prou I ves. -Qwi il comparut vant U Ju*:::. ^erl.. n Jn baptise deelara qu'.l n'avait pas OU le sac quer leBureau Je la Policeest d) c.nj. mn quatre (ois pour vol Une c.nq u ne confam%  uuo.i, I" v en de % %  F"* llSTa Bwiae Joseph Pitrrt ucblcnt, la il Mr, dsos la toi ie, -U tranauilits pu I K. AllK-llJc. —iirael Nu^:^ J avoir voulu lier des rcl..Itioatiatuoei avos M.iui: Fawu !*cwl- uns loncoa 1 eaietu eneow!..i rire avec emq joiirdi.'. d imende. -Tosi oormaii dans le iranqwile %tuim du Bel-Air auand desbruiu rveil erem ks hibitanu uecootcci. L*ut-urjde c tapant opeanc AjMaJoa salomon Mtarieu \i .'... %  et An ii,m ( %  uemer ont eu auaainn. •> I imend. -lo.n Basile soolag au luarclu-.le I* Wtnirafe, la'iiamd Mtis rtilaice ..c queques sourdes JUII reoasta a un JJ s compres, letruc est Jeeojv.rt et Uuzile, rcidiviste, coodamn i trois roots de pnvon. -Une Histoire de savon amne une querelle en tre Dvicoke frmneois et Nerviua Pranau.—M dernier est cOfldam %  1 amende. -Cido gourdes d'amende pour le nomme luiisse du li t'apaqui u i j-s oDsOTv ks rglements au Service aa/iitaire, en taisant oreuie* sa -jar jue de via ide sans les prcautto i iCHntnands —L'affaire Je ia nucinne dont noas parlions l'au .re JOUI a t rgle e.ure les in.uc. : Jusliu br Louis et Lon Usit. -Lx plongeur qui exposait ses charmes ;t Jecia re U trUblUl oanl ne se croyait pas dans I Obll gatiou d'atooret aucune leutUe de v,gie.— A uen de. -Llles sont dcide lient .indsirable! les nom nies lpiionise iVierre et Anna Monchery qui pjiunt nuisance tous les gens du lieu ailicliaul des ncanrs les plus corrompues.-au Uepot —N ayant rien a dme.er avec personue, Clara MonoerouSM a t cepeo/Urt l'oui^ de tentauve a'assasswst, suivie de vol de la pin de Anaie v'ailesse et Ciceroa Alexis.La Justice tulorme, —Au Ucpo. les no.urne l'ncrantenc rlorestan, Jlara l'ierre Charles et Lucis nnera it qui ramai secs ivres mories dclarent u avoir pis de domi eue, et sont prvenues de vagb j..Jages. -.v;ec desaccoduetneuts carAOusaui le vrai cas de oaruane et de sauvagerie et J.uitan; ues mots contraires aux bannes mœars, les oommei Ai iiancine Pierre, Louis liudovia Lebrun, UesOUa in Baptiste. Kudovia Louis, etc. ont t .uietees penJaut quelle> taisaient leurs prires a fupa Uud. —ians domicile, sans profession IJ^i J l'aul et Oannelie Verdieu, prolerant Jes mois obscnes saut arrts sua, 1. (Ktveauoa de vagabondage r ,, u %  %  % %  -,2rj rn Tr, 19 U pur I-V-H rxiy in on „ A Remde respirable. ^J-5 /Qv M SO'JLAGEMENT GURIS0M par lot eiunCTTES R7QDIO ou la POUDRE bW %  IW (< irtuttntd <$HtHtplf •I*"" duMontttntlr. a tr. l 801 IE GROS : 20. ru St-Uar, Parla EXCELLENTE OCiiOiX m No partes pas Saas |PumiEs?ALi| Mais exiges Ifa fa VSSITAaiLBS vendues seulement EN BOITES PORTANT LC NOM La Fout due L?conii On nous n'ie i' d guider le bissement de la pe i e foruine,! Fon aine Leon te. 'I >; tu:, que distance de la TS F-De] "a position c: te f ntnoe -M dura mens s services au habd de S Martin et d-. Carad-mc N a.i> *oum.t.oas U rcqu:e t de droit. 4 vendre ne aulo camion b QRD, nani largement 12 vassagers S'adresser au No H18 ro Marchand -'', La Maison Vincent GEEIDY Voulant raliser une valeur de.;. Offre tous ses clienl uu colossal rabais, malgr la hausse, ils peuvent {visiter lj magasin o le meilleur accueil leur est rserv. Pour s'en convaincre, voir les prix ci-dessous. Crpe d Chine l'aunes Gdes 8 6o •• Meteor 10 Georgette 8 Satin libertydouble largblanc 15 laienetpour jupe l'auoe ao Soie lavable de toutes nuat.ee 3 5 Suisse 6 la pice de S aun. 10 Bas fil couieur pourdamtsladz2 s Bas ul noir *' 3 J Bas coton de toutes nuances;' 14 Chaussettes fil pr homme ao Chausstt e coion la dousaina 10 Bitiste cambrai blan: double lg. 1 75 ; pour bommei Crpon blanc pour ling dl lg 1 7 j | Che.nises Ma Irai co il su t pr Orgaudi de toute nuance* ul lg 1 )ojChemisjs blan:his mod;aTier : c Soicre laie 3 i Crpon dc soie uni la pice G. a fo DourUla.genr | ndienne apgl. bleue Drap l.ger pr jupe double laig-5 00 jodieune Gainer oire 1 Tanche a ^ph.rs asst. de 1 7 g b 7 ;o : Rideaux tulle pr jalousie blanc ifl* ladouzde pure 180 Ponge u glaise 2 Btoftes La FaHtttc pr j.t lobes a 50 Voile dl laine Voit* funaises nuance fonce Reps m ir pour jupts tl robe Etara.ne bfaifchs l'vune Voile UtJ coui. de toutes nuan e^ double U>g, Voite uni blanche doub'e laig Denteit Vtiencienne traraise de ie pice de 10 aunes Bande ti. j.tediux b ode a 30 a so 2 1 as / so couleur Voile cossais asst coul Voile b sue caueaui coul Voile imprime asst cou eut Voile des grarads amages Vont i bains de tu al sup. Voie Nouvaute de louies coul laititminen b'eu pou blanc 1 o.r Dt.bementlort sup dl lg bine 1 so Calicot spcial pou chemises dames li p :e Cal:ot Mada r )olame la p ;e Calicot de Fami'te la pice Chiussettcs coton la douz t la douz une Casimir Ug?r lavable dl larg 7 sa Serge noir tl b.eu m itio %  07s Flanelles bku matiu db.e ia:g raoo 1 25 Draps non oiioueur s 2; I 50 manne uou Sapeneur 27 (0 1 50 Srfee bleu mulu mpexi ui as I yj .\ yj;. uou 1 5> pour homme 10 Chemises blanchis mode franc i<> Faux colstO'le(Marq Arow)dz 20 C.avate longue de s) e 2 50 c rongue soie reps 4 oo '-ravale longue en puu 'e soi 4 a pournœiij ^jeute) 2 S'J Diagonale noir s ip. 27 5 > [Vca'e Ray coal pr them hjm 2 /. • h rj ai g tu cou' < 1 vLi.as COal pf cn.m bon a • 01g* ci>u! piur tli m tiomne 2 lo ie I j 1 • pou. ehr n ho 1 2 OoTb audoaWe fil lape itui jn u V 1 ,M ;0 '! r hj,: a '-' s 2) a 7 2 1 so DJ k veri rsteio l I Kluki vt r m r eiis< 10 1 jo NtAfOUh 1 o r pour deuil liLgtne b ai c vS.tu ci k bhi.c double urg. Simi'y b'anc gtu lai g 2 IVllAltl VU tu i tuas J"* r" %  • •" "K %  2 co Khakjaune veilttg 1.1.C.V.I1.. | 'D;;n.s;e o .1 bo 11 Ripe IUJ 1 JO'L lUUaion b.avup } l 't %  g aattlii 1 ;o 1 73 1 3 D il. b .•. ,_ molwee Knak. buoi. uo 1 !i |. rieoi ^ linct.e 1 o r il o J! sup Lbiuisc Zr, tu la codlci*i it p 1 3 Urete ie p >ur hoœm > 2 i jJDamaas b aac pr n*ps sup 1 au 6 ;o[ 6 so 6 00 2 ;o a 50 Co r 1 '. pju. m ; D IM Coto 1 pi mar'as o ivrnu e.. .;. 1 l| b'an : de Ut i u eu ci 2 50 2 > 00 20 Rideaux pottiercr ne et blanc la dz de paire Servie t* de toilette blanc chap g-rviette de bain blanc Grosses a dents Q o-;s i dents 'eigies corne 1 peigne' r'eigce* corne • Kubtn L.be;tyetT*fietasde toates nuance N=> 1 i|i li pii:e ho 2 N ; N \\ 9 ia 22 (.J 7 • I 12 j A i 120 Raban ponp^ 00 • l ^'oublie* pas que la mai on est l'agent duCorzet Bon Ton. Boyal Wo>crier, et Adjuslo Coi sel il que L en a toujni-A u,i gtani amortii**** Vente en yroa *4 en dtail \



PAGE 1

UffAGIE [H. £••"•" ' : PARIS | MARCH 1>3 MONOa jUs des Pr ni • 3 Marques' i : re fracheur 1SE ;;LI: (a AI.IT!': : [LA MEILLEURE > *• •>SfON KPKCIAIJ ||R LES COLONIES u. m lUxmiSTERIE SPCIAL!'.! %  [ttfalse;; ( '. P.tran; h'P3 !Dr Ql'INlNK i'URS I produit* eu flacon, )u. curnjuiiiH <. < achte. TONS IIYI-O!I:HMH.II .:[JAGtS, CK1NTURES. [BAS A VAltlCl'ZS IflUEILS HYGINIQUES pour tous usages [ILS ORTHOPDIQUES fmgurs In /Hiderm iqaes MES DE POCHE, DE VOYAGt ffRES PHARMACEUTIQUES l Usines, Communes, etc. \fnjctH de i''octurc8 \tm renseignement* LIT isinandi' mlresso IRMCIE PRINCIPALE 49, RUE RfiUHM IICULEVARj rtASTOPOL PARIS tSON TINIQUE W!c SUCCURSALE iFir.ncc ni > !'Ktran ilNovtmb;e 1921,i io briil itra piocde la venu •flesniarchindises suivantes: [}9 Marque l^yai Barque 0 piaioiy IU 10I n iai q Ue A *" No 1 Jet: 350 grammes pour u (otesde U lires Plil l: pices accessoires pour fc b, f"Hj, c6a i caisse acceiso res de phaimacn loiel No 1 — 1 lut anti-h) jWiler prosfu.^Dg compiut u r. ia 4 f c. t tdecat. ffcwe, le 4 Novembre 192, Monbrun hl IE, fccantcur public. contre la 1 8TIPATION Prenez les I{MPRIMS |^ *• Snlat-Antoia [}T LE MEILLEUR Lyo PURGATIFS BeautFraicbeur-Fraesse m Antoine Tentai Voolez.vous - lgants avec peu d'argent.' Accourez chez ANTOINE TA LA MAS. Voua trouver, z un stock d'article m JUSSfS^S^^ V." nombn ?" clien,l Poar la un d'aoV. arriva de IW)u' An^oin* Talami M?r 0 i? m ** b ** r mei,leor Compte que chez pA?nSt8Cœur,a lameDl8b,e situation conomique d u paye, vend !nSsttSi^SSK2 88 1 C0 P ,en,a "^e gagner trs peu pour plaire tou* et mettre ses clients a 1 aiee. quelle que soit leur bourse. Accourez vite chez Antoine Talamas Vouie.z l'ous avoir A **UUJ et \olis C4>rstls.~remarqiibles par l>Z A courez chez Antoine Talamas, rasmmmt 5 10 5 10 5 00 700 Soie l'tvabie diverse couleurs Aune Gourdes Satin L>berty toutes couleurs Tuesor de eoie Jolienue de ^oie Uous&eline de soie J^ Charmeuse de soie Jackoarda de soie l'opin e ae eoie i; 1 galioe c!icia Oiiman de soie Voile de laine • Oigaodies Swlaa Salir elle l'eus Tussor de soie barre qi.Hii suprieure 1 | • s Georgeite coul.varies 10 CO Cre)pe de Chine 10 10 Ctpe de Chibe barres 1-' 00 .'laft'ias r:oir bup12 OU Ghantong (Tusor pour hora.) 12 50 Oigaudies biodes Suisde double largeur KaEity Denifette( Tricotine de soie ; i.< •> enUM* H) W lute concurrmce La Maison eut pourvu auiourd hui du plus beau s\ock, On trouvera tousaulres articles de choiv, des vrix dfiant Ruban satin No 2 Flanelle iaiue pure grande larg. 0 00 Flanelle lame pure grar.de rluKl.e lame sap Flanelle Hiosteiine Btuostta Simili double largeur CusiL.elte nuire sup. l'almbeacb Bup. nu.ncea 7 OU 10 10% 2 50 2 50 4 3 4 7 9 12 10 ta 40 00 80 100 Ruban Pompadour l'aune grande largeur Souliers blaocn dcouvert pour Ijbs Souliers noirs et jaunes dcouverts pour hommes Souliers noirs et j mes montants Souliers dcouverts pr dame* TapiB cir aune Pice 3 00 4 5 6 8 10 12 14 10 17 18 02 2 5o I 7 •Q 3o 25 3 AfliuMo, Venez voir lesCORSllSBon ton, Royal, Worcestero Pharmacie Centrale CHLOr.OfiC, DBILITI ff <"fPh.irniMl.' Foreign Services Le s|s t Gtest Falla > venant de N w York via tcus les ports du nord est attendu 1 Poil au Prince veis le 5 Novembre du ceuram et laus/ra le mme jou pour N w York via les ports du Sud ei Kir g : ioo. les permis d'err.barquemeuls seront dlivrs par cet office pour le f et destination de New York et des poils fiaropteoi via Ktw Yoi E. F CLEMENTS Agent-Gener*! l 0j 8l9CMti DESomuns t'Hmorr4tJ>!n „ , Bnnrttur du 8nd. prraorlt par t'lit rjdloal. suprieur A la v/rnoda oruu • %  nui ferrugineux. Admis iltm i: HDitmu* tli T'mwim ______ *<* %  G""" DESOHIIM8, . n„. p.ul %  .udry. PARU ., P.,.,„,.o, f*+ rSjjROlDES fa u •* 0o,r, Plte pnr I* | ISWTL D OCTE,, R ZYLOR r Ato>"awfl/rf M 0 JH 0m "" HtULTiT TIMBRES POSTE POUR COLLECTll J f_g___m !es Timbr < • d'Hati p t quantitf aCllcIc meure chantillons avec prix par 100 THODORE CHAMPION, 13, rue i mvwLm Une Dcouverte merveilleuse Une cordonnerie dans un tube! Economie considrable Rparfz vous-mme gaus outil, ni cuir ni colh, vos chausfurea en cuir et en cou chonc, valises porte-raonnaie. siges en cuir, toiles < ires. caporea de voitures et Chambres a air avec la LlQUlDilliR qui for me en dix rtautes un cuir oonaistant imeer inrble su e„ ,ra f .ie6i rai.tsnt que le cu.r riaturel ge-ez 6 P c'esi i,nposa:bl B H Eabayeatoua ju C* produit de> Isitoa'lou fiataisrard tes aer vi:e, irapprriables et est ind.speUb'e ds B |Ttol les n t uagea. % B hn venu* chez CASVERi. Aux Cent Mille Articles Prix 2 Gourdes *Uk



PAGE 1

IG MATIN 17n mj dV maladie abrge Votr-y Via d'un* anne. Le CLOUOL permet d'viter les maladies en augmentant la force de rsistance de l'organisme puisement nerveux ConTslescence Neurasthnie Ples couleurs Surmenage Ls eore d GLOBOL augmente ls> force ner% use et rend sux nerf nfaunia toute leur nerfie, leur soupleese et leur vigueur. C m'tt pm MW %  ( ** h liritabU tHOn^mtmr e-iu ce ptUt /7ere et GLOBOL fOPINION MEDICALE J puis affirmer ue le GoMol abrge notablement la convsjetcnct. et wla s'expliqua isonieot. Mais, J mie fa%  \>n gnerai on peut dire qu'il r.-pivenie W gpeculqup r>ar fxoenene'de toute maladie de langueur. C'est un tonique de premier ordre qui, contrairement aux exeilanU habituels, manifeste une action rellement util* et persistante. Il abrge la convaleaoenae et augmente, pour ainsi dire, la force de vivre, dont tout le secret raide, noua l'avons vu, dani le soutien des conditions essentielle* de rsistance. C'est pourquoi nous Dr* crivon* les cures de Otosol a la pinpart de nos malade, cette mdleeilon ne rencontrant -aucune eontre-lndlesUun et permettant une lutle efficace contre la dchance liemstognlque. D'tienne CnuctANU. Ancien Interne a Pars Kl.blChtelain, t, ma de Vilaneieanea, Paria, et • toute pherrsaeies lui liant c\llouel Agents gnraux pour Hati \TZi), Hue du Magasin de l'Etat |LEHX & FINK1M Tous p admis pharmaceutique*.^ article vendables dans une phoij' SPECIALITES L\soi des nfecan\ sa on Lytol, Shav Lywl, Ffbecco: deniif ice incomrarci)b l.>e ne n.oiu Emulsion, Extrait, Chocolat en poudre de L k F. c'et exquin 1oud eTalcum L &• F; C'est l\x ri boo march e c etc. Demandez le piix courant L.YSOL : le meilleur et le plus couon ique des itiufeeti I 9 dsinfectant employ dai s tous Us g aodi b-, biYE petite eu Itre d LJSDI dans une pin'e d'eau dosjj ta souri'n l'io DEUX 2 o|o 1R01S 3o t o (Une pinti reprsente enron la onteoance de dew m naires) Le / ysol s'e r;/loe pat euhrem nt dans Us c sdr. menls, Tuberc lo*e, Jnleclion, Morsms de chens, Piqrtt 1 ^"res d'insectes. Eruptions de la p<-au. Blessur s. Plaitif •l!e, prurl hy?;i e personnelle la t i'et e, le bun. DamL biesdes nuNdts, la chambr* d Dain • wa er closet, t*] Avant flapi';* le balayage Four cicat iser les blessure deij l Us tenir propres. 1 Dar.s I s accouchements e les tamps d'pidmies le L^totj plus que dans tous autres cas Ayez ti u jours une so!ulion deLysoi dann (h uibre ped tons directes p"ur ,'irgleienf et l'Europe et nice-ver?a. Connexions le bateaux New York. I e i lu rapide et le nlts direct service He et pour 1 Eurore. Adress ^.E. Paterson, GcreSal Fiei h' Agent, 24, Stal* blieet, NiwYcik tt\Bfret payable dftrlinaticn l'exception du Miel Un dpart par semainede New York di'ectement pour Port PU Prince et un pu f re par mo'S pour tous le pors d'Hai i. — Seulement passage de premire classe — Les suivants ont nos Agent* dans les prii c paux por s d'Europe et d'.' u K ltferre : \ iwgleterre. Ecoute *l brame MM. G.W. Shelden t o, 17, James Street Livcr pool, Englnd | Copenhague, Danemark : SI AI. A.Eendix $f Co, SI, alUgade, Copenhague (M e ues Italie i MAI Henri Coe 4' Clerici, Paxa S MUt;> 15 Cnes Italie Christiania Norvge : \International Spediiionsselskap, < hristiani'i. \ Hambourg Allemagne: H. \Vogemann, Hambourg OoUunbourg Sude : AodUh Express, Gothenbourg LC .eivice Us Panama Lioe o lie Ntw Yoik et Haiu, en vue des lira gements qui se sont faits era d'une utmti (onsidib!e, il tst U voie la plus rapide par kquelle vos maich^ndtses psda iheures a s i-pour toues les recherches et analyses prj 'armo:iCi ci joint! saut pour le Wri^eriuaii et 1< constante Ure qui ne seron* r s;ufs que 'e rnarr i c\* chaque semaine. S'adr.'ssei' .a Pharmacia pour les renselgieaierlsAnalyses du inf s ei tSufiittiqtie, Inaction de Wassermann Kcioii de Tr boulet, Eipmeu du sang e' du pus E amci d s matires lca'ea, Examen ue crarh^ / lbumino r Coos ante Ure>i Recherche de Suircchtes el de Gonocoques, cfc*v| Grand Htel de VINS provenant directement de BaMJ Bordeaux. ROUGE Gourdes 5 œ le gajlon BLANC ti0u ,e ^VK.I.U.K VI V S en bout illes des miihurs crus e. des bH^ renomms. Lique ra Frana-ses t Viu s J'Espi^e. on^< Vins mous-enx d^ m illeures n.^rqu^s tf—sfi 1 M n?ier PATRIZt, revenu dernirement d^ "J m*riel tout . u f pour son B el, Prsent sa no.nreu c|.entle que d s prix auci/ux seront ab'.n partir u bre po ir les Pensions demi et PensiorLes clients sont pris de voir le propritaire lai me 8>ERV1CE la CARTE de 8 heures du malin o *^ Prix trs modrs. J VINlGRE DE Vil aa^onfi pur Gourdes IfiOW ^ Bire danoise New Carlsbj i a meilleure Bire vendue dd march: a J Demandez votre fourni* !" les restaurants et les cafs J leure qudit pour votre a+QW • trente en gros chez L P reetzmaan Aggerholm, %  Portau Piinre t m & A. £ %  A :



PAGE 1

wimaaoDe No 42{ f Rrt tuPnaoe, Baiti Vendredi 4 Noyerabre \Qfft WMCTlUA.PiOPRLTAlHE ament-MAGLOIRE UENUMERU 20 CENTIMES t s Quotidien REDACTION. Rae Amricaine No. IXft Goiiservons une foi inbranlable en cette inviaeible^puisstnce del jus tice, une entire confiance en (amorce inpuisable de l'esprance: que nos actes seient conformes notro conviction. Myron HBRR1CK En passant...!!,!! d'oeil sur uu t' de, notre mentalit Notre confrre le Courrier Hai [dent de la R*publiqu se trouve va i, prenan occasion de la demie cante, c'est uje vritab'e ch-sse aux piuriedcM. Staio Vjncenl.— candidats qui souvre. Non pas que Nous lisons dans Paris ; le • Matin de ici mne,— pour expnmn l opinion sur M Dams Beilegar kle dit en ces termes ; ceux-ci manquent,— la France est si riche en hommes politiques et de circonstance, —mais ils se droOaaad. par exemple, il (MVmbent.C'estM Bourgeois aim:nt mieux |) nous pare de la violenedis-;se dvouer au mouvement pc-fiite • et dlicate qu'est M. Dante **-*• —*a • r Jrjarde et semble considrer corn I ue prparation srieuse aux hau lise:tions diplomtiques les rsu II nas originalit, sacs profoapr, uus connaissances spciales, ll'mciea Grand-Matre de IVni|t hatienne, en compilateur di(t appliqu, faisait pour la d'Edmond Laforest des nou trangres colliges a et l lies journaux d: France, vident I il exigre I. Dants Bellegarde a gard une %  de discrte et efface, tant qu'il lien besoin pour le succs de ses i d'avenir; mais, ds qu'il s'est Hr comme arriv, il 'est bien dpch de dteindre son jing et'suggestions in dmasquer anogam et uiepn dont il tient a peu prs la tte ; c'est M Millerand dclarant tre plus utile la direction du Cabinet ; c'est m me M. Clemenceau qui se fait prier avant de se dcider. Et le reste i l'avenant, {'allais oublier M. Poincar prtextant, 52 ans, n'avoir pas as sez d'ge pour accepter la premire magistrature de son pays Ea Hati, c'est le cas de dire que c'est exactement le contraire. On n'a pas le temps de chercher ni de dni cher les candidats ; ils se montrent, ils se dclarent, ils font leur propre aitc'e, ils tombent eux mmes les concurrent*, ils sont prts aux compromis; ils n'en attendent pas l'offre, ils prennent les devants et font des Quand aurons nous Paris le ttl bhone automatique} Par ces temps de raret, de dat et de .. ngligence de la main d'eeuvre, il n'est peut tre pas d'm vention appele a un plus brillam avenir que le tlphone automatique qui, par la manœuvre d'un cadran numros, actionn par l'abonn lui mme, envoie au bureau central des impulsions lectriques qui, mcani quement,fonl la slection demande. < Environ 50,000 de ces appareils ont dj t installs par l'indust'ie amricaine £3 Europe mme, les viles de D-sJe, Leipz g, Munich, Leeds, Nice, Angers, et Marseille, en so^t munies. t Q j'and donc aurons nous Pa ris cet appareil qui fonctionne mer Nouvelles Etrangres Les tllatsVnis et l'Allemagne La commis-ion amricaine charge par la chambre de coram;rce deEtats-Unis d'tudier les coadition[conomiques de 1 ancien continent dclare qu'une politique d'isolement ides Etats Unis est imposs b'e et d clare inadmissible que l'Allemagne payant une petite pirtie des frais de guerre :happe aux consquences de son agression alors que la grosse par tie crase les peuples attaqus Elle de mande le maintien de l'arme amri *aine sur le Rhin et la lalisation d'un nlan interalli assurant le main tien de la paix. La COT mission des rparations ac corda un dlai de quinz: jours l'Allemagne pour le premier versement du secoad milliard de marks or chance du quinze Novembre envers ses copains d'hier, qu 1 retiennent pas. •Depuis, il ne manque pas une wioa d? s'affirmer II parle, il par (I Bonne plume, cnes Esprit ju "MU, en dehors de la mgaloma imbale qui semble maintenant le APojocat.prenant prteate de tes 52 ans pour se drober, nous pouvons abondamment opposer nombre de'candidats dmontrant, leur tatcivil en mains.qu'ils ent depuis long temps la majoiit de la chose, ou qu'ils viennent juste de lavoir. Ce n'e.-t pas tout. Poincar, qui •r, politicien adroit se pous s est ainsi Uu prier pour accepter la lias scrupules exagrs, i hai prsidence et pour y rester jusqu' Mf,- mais le contre pied d un puisement de son mandat, n'a rien ""nate.iu sens europen du mot. eu de plus press que de s'vader de nllg de 1 instinct g.fteur est ce mandat pour teprendre partout icontre-indication universellement ailleurs ses positions de lutte et de aise la pratique de la dip.oma et rabatUje des raisons qu'il avait %  '- *• e & avant pour refuser tait, en "•os laissons a ceux qui peuvent til:i,qu ap es 7 anuesde prsidence, Neoonsitre les hauts et les b s de!il *uiit \a aof tt que l'habi ude des 'Bellegarde la tche de se pronon'anciens ^.ndi d Etat tant de ne rien twr la ressemblance de ce tableau taire au to : tir de leur prsidence, il ••rituellement esquisi i 1 Ansao-jesnmait qu'a cet Age il serait trop N jeuue pour piead e sa retraite Du [Ce que nous voulons, a cetie ocnuis, il le prouve bien I •o, faire ressonir notre tour,' El Hau.aucontiaire quiy estveut IU faon presque constante avec y rester, perptuellement, sans intfl •elle nos dirigeant, et ceux qui rupiiou, ternellement, confonab.eNat l'tre, prennent, a la riel 1 mcn;. Ici, c'est le contraire du rai4e, peut re-le coatre pied de sonnement de Poincar qui p ( vaut ii ... -_.. 1 1 1 : i.i ,. ,u —. : : . veilleusement et qui vitera toute ta Le gouvernement allemand ayant r tigue aux demoiselles, devenues inn clam ce dlai dclarant qu'un verse tues,et toute irritation aux abonns? ment le quinze Novembre nuirait se Voil un progrs qui serait au rieusemect aux ngociations qu'i trement utile que les i.heux comp est en train de mener pou: un grand leurs dont on nous menace. Malheu emprunt industriel Le gouvernement reusemen;, l'administration est beau allemand assura que l'emprunt i coup plus propice aux appareils nou grande chance de succs et aidera veaux quand il s'agit de faire payer (abonni que quand il s'agit de lui donner les communications. Do il rsu.te que Poitau Prince est la veille d'tre en prog es sur taris, puisque nous avons, parait il, le tlphone automatique, — sinon en foucuoo, au moins en installa tion ^t se pratique a I rang.r. 1 Alas 1 vous n es pas saris avoii parqu qu', eu Fiance, chaque 1 que la haute fouet on de prsiEt v. ili com ne quoi nous ue res semb.ous pas aux autres pays, pat' culirement a ceux qui marchent d: l'avant, les milieux Amricains Upovernemett haiMen vient de *Moe la fte amricaine du 11 %  we sera observe ofbcielle[• %  Hati. En ralit, c'rst une ^rnoraion commune i tous %  tBiloLf < * Dt 00US sommes eDlre tf. ')• car c'est l'anniversaire -' %  naistice. 'ttvernement amricain, — et { %  c qui augmente pour les p. u 0' la majest de cette com •^ t t.oj, — en a pris occasion pour raliser les honneurs dis au soldat inconnu amricain do t le corps sera arriv aux Euts (Jais cette semaine, et sera expos au Capito'e jusque la date du n. Une information de Washington nous donne, ce M jet, les dtails suivants^ < On possde maintenant des dails sur la manire dont 1 Amrique clbrera le 11 novembre lanniver saire de 1 armistice. c A midi, ce jour.', 1rs millions d hommes et de lemmes qui peu pleut les Etats Unis cesseront le tra vail pendant deux minutes c Au petit jour, lontrs les garni sons amricaines aux Etat^-Unis, aus si bien que dans les colonies amri caines et 1 tranger, clbreront la journe du n novembre par dts sal ves qui ne cesseront qu' linstin: prcis o le corps du Soldat inconnu Peupie d'Hati Le n Novembre prochain marque raie com 1 encemem du ^.ne Ap & ti de la plus grands Sj-i' de entaisaoce du monde, la Croix rou 4'<, doat nous taisous paitie, ay;m un Cnapitre Haiiien d'un: activ.t lemaquttb e.bieo qu'il sou n dhier Au cou.s du mois dernier, uous avoas soigae, i Pou au Prince, plus t qaauute cas par jour de dtieren ICJ .o.ies de m* aJ.D, mais 11 nous taut ue i'aigeot, et ce, u'uoe tou u g nte, pour ouvrir un Dispcnsaue G a uit dans d autres villes le cette H: que nous habitons. Nous savons qu'aux poques de d tresse, ou d'pidmie, d'inondation ou d'incendie, nous pouvons comp ter sut la Mre de toute Lbtrtt pour nou aller, et doue, o'oub.itz pas, quand le jour sera veuu, de donner et ae donoer tout ce dont vous pour rez disposer. Continuez le bon Travail S mez la nouvelle et ue dormez pas. en tous lieux, (Allemagne verser le prochain mil i.ard de marks payable le premier f vrier. WASHINGTON — Le Prsident Hirdmg aurait, au cours d'une conttreuce avec Mr Porter prsident de la commission des affaires trangres de la chambre, manifest son opposition 1 l'adoption de toute rsolu tion prvoyant le retrait immdiat des troupes amricaines de la Rhna nie. La Question Irlandaise LONDRES—Le gouvernement ob tint de la chambe des Communes mandat de continuer les ngociation* irlandaises. L'oyd George remporta un grand succs oratoire. La motion unioniste, critiquant le gouvernement pour avoir entam des ngo CiatioiS, fut rejete par 459 voix contre 4). LONRE8u confrence irlan daise coatioue avec les 4 dlgus 11 n'et pas question pour le mo-nent de convoquer un: contirence plai re. Dms les milieux sinn feiners on ne s'attend pas une rupture imm diate et il n'est pas question que les dlgas quittent Londres cette se maine. D;ux conseils de cabinet furent tenus hier. Il y a t probable ment question des affaires irlandaises et des arrangements concernant i'absence du premier minis're s'il loi est possible de s'embarqu-i sur 1Aquitania sera descendu dans 'a tombe qui lu. lloiniiKKle aUX est destine au cimetire d Arlma Z. ton. *i morts amricains c La dpouihe mortelle du guer] rier inconnu sera transporte de 1 PARIS 1—A 1 occasion de la Tous France en Amrique bord du'saint de nombreux membres de la O y-npn . qui est attendu i New colonie amricains e sont Yo.k le 7 novembre | a u Clmet e de pi tl? l ?S!? SP S Capiiwnis c.me le.es o reposent des so tolc jusqu' TArm-tice Day. dais amricains. reudus et aux diff PAR CABLE La Convention de Kansas City et les ovations faites Foch et Per m shing par la Lgion Amncaine KANSAS CITYL'American Lgion a reu ses com nandants d; 'emps de guerre mirchil Foch et gnral Pershing zv:c les hoaoeur; di aux digie? hroi du armes vie toneuteiD."! millien ds dlgus ei visiteurs ont doan aux granis cbtts militaires un accueil tumultueux qui a dmontr l'affectation dt soliat ec peuple amricain pour l:s deux chefs. L'apparition des deux grands chefs a t le signal d'un enthousiasme indescriptible. Us se sont tenus l'un i c de l'autre, au centre de la plateforme de la lie de la coaveotion.ils ont t acclams pendant } minutes; Le gnral Pershing en souriant a tau tigne A la toule de s'asseoirLes acCarnations n'en devinrent que plus bruyantes Le marchal est test debout et a salu la Ijule plusieurs reprises. Le gnral hcqnes, de Beigi aue, le gai /ohn L jeune, comman dant l'infanterie de marine amricai ne et le gnral Diax et sa suite ont t aussi acclams avec enthousiasme quand ils sont entrs dans la Mlle, Les dmonstratioos en l'honneur de Foch et Pershi jg ont t presque continuelles. Aprs que le marchal *ut termin son discours l'auditoire fit silence pour couter la Marseillai t. L'assemble tait debout. Qjand 'hymne national fut termine les d gus et les spectaieurs mjat ent sur les chaises pour faire tntendr; de nouvelles acclamations. Le commandant Emety prsenta Pershing i la Convention. Dani son dis:ours le gnral se tournant vers le marchal dclara que les a met avaient combattu pendant p e t te a ans indpendamment et av C l'arran gement temporaire de se soutenir mu uellement 1 n'y avait p*sdi di rection suprme assurant l'unit et la coordination des ifj ts. Aux j'jurs sa nbres du printemps de IJI8 la n cessit noustjra la %  *> %  et Fo h fut choisi l'unanimit comne'le commandant en chef des allis Ce grand soldat inspira immdialem*at toutes les troupes allies p 4r la'd monstration de ses qualits de chef Le monde connaii bien l'histoire des succs allis sous sa coaduite et au cune parole que je pourrais ajouter %  i augmenterait la gloire qu'il s'est ac qnise. Apri ces paroles Pershing salua le gnral Jacques, l'aimai Beattv faisant allusion a leurs faits d'armes puis parla de la lgion. Le marchal pronona ensuite un discours qui fut prcd sur la demande de Pershing de trois hourras pousss avec ardeur innarrable.Aprs les disconrs la Convention s'ajourna ce matin Dour permettre aux dlgus d assis ter i 1 inauguration du monument c.mmmorat.t et la grande parade de la lgion qui fut condduite par Fo.h, |acque.s Di.z, B;atty et p er fhing et qui est considre comme e plus grand dfil d'homoes des ktat-tf ms depuis la grande revue des armes victorieuses de l'Union i Washington.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05515
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, November 04, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05515

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
wimaaoDe No 42{f
Rrt tuPnaoe, Baiti
Vendredi 4 Noyerabre \Qfft
WMCTlUA.PiOPRLTAlHE
ament-MAGLOIRE
UENUMERU 20 CENTIMES
t
s
Quotidien
REDACTION. Rae Amricaine No. IXft
Goiiservons une foi in-
branlable en cette invia-
eible^puisstnce del jus
tice, une entire confiance
en (amorce inpuisable de
l'esprance: que nos ac-
tes seient conformes
notro conviction.
Myron HBRR1CK
En passant...!!,!!
d'oeil sur uu t' de, notre mentalit
Notre confrre le Courrier Hai [dent de la R*publiqu se trouve va
i, prenan occasion de la demie cante, c'est uje vritab'e ch-sse aux
piuriedcM. Staio Vjncenl. candidats qui souvre. Non pas que
Nous lisons dans
Paris ;
le Matin de
ici mne, pour expnmn
l opinion sur M Dams Beilegar
kle dit en ces termes ;
ceux-ci manquent, la France est si
riche en hommes politiques et de
----- circonstance, mais ils se dro-
Oaaad. par exemple, il (MVm- bent.C'estM Bourgeois aim:nt mieux
|) nous pare de la violenedis-;se dvouer au mouvement pc-fiite
et dlicate qu'est M. Dante **-**a-------- -r
Jrjarde et semble considrer corn
I ue prparation srieuse aux hau
lise:tions diplomtiques les rsu
II nas originalit, sacs profoa-
pr, uus connaissances spciales,
ll'mciea Grand-Matre de IVni-
|t hatienne, en compilateur di-
(t appliqu, faisait pour la
d'Edmond Laforest des nou
_ trangres colliges a et l
lies journaux d: France, vident
I il exigre !
I. Dants Bellegarde a gard une
de discrte et efface, tant qu'il
lien besoin pour le succs de ses
i d'avenir; mais, ds qu'il s'est
Hr comme arriv, il 'est bien _____
dpch de dteindre son jing et'suggestions
in dmasquer anogam et uiepn
dont il tient a peu prs la tte ; c'est
M Millerand dclarant tre plus utile
la direction du Cabinet ; c'est m
me M. Clemenceau qui se fait prier
avant de se dcider. Et le reste i l'a-
venant, {'allais oublier M. Poincar
prtextant, 52 ans, n'avoir pas as
sez d'ge pour accepter la premire
magistrature de son pays !
Ea Hati, c'est le cas de dire que
c'est exactement le contraire. On n'a
pas le temps de chercher ni de dni
cher les candidats ; ils se montrent,
ils se dclarent, ils font leur propre
aitc'e, ils tombent eux mmes les
concurrent*, ils sont prts aux com-
promis; ils n'en attendent pas l'offre,
ils prennent les devants et font des
Quand aurons nous Paris le ttl
bhone automatique}
Par ces temps de raret, de da-
t et de .. ngligence de la main
d'eeuvre, il n'est peut tre pas d'm
vention appele a un plus brillam
avenir que le tlphone automatique
qui, par la manuvre d'un cadran
numros, actionn par l'abonn lui
mme, envoie au bureau central des
impulsions lectriques qui, mcani
quement,fonl la slection demande.
< Environ 50,000 de ces appareils
ont dj t installs par l'indust'ie
amricaine 3 Europe mme, les
viles de D-sJe, Leipz g, Munich,
Leeds, Nice, Angers, et Marseille, en
so^t munies.
t Q j'and donc aurons nous Pa
ris cet appareil qui fonctionne mer
Nouvelles Etrangres
Les tllatsVnis
et l'Allemagne
La commis-ion amricaine charge
par la chambre de coram;rce de-
Etats-Unis d'tudier les coadition-
[conomiques de 1 ancien continent
dclare qu'une politique d'isolement
ides Etats Unis est imposs b'e et d
clare inadmissible que l'Allemagne
payant une petite pirtie des frais de
guerre :happe aux consquences de
son agression alors que la grosse par
tie crase les peuples attaqus Elle de
mande le maintien de l'arme amri
*aine sur le Rhin et la lalisation
d'un nlan interalli assurant le main
tien de la paix.
La cotmission des rparations ac
corda un dlai de quinz: jours
l'Allemagne pour le premier verse-
ment du secoad milliard de marks
or chance du quinze Novembre
envers ses copains d'hier, qu
1 retiennent pas.
Depuis, il ne manque pas une
wioa d? s'affirmer II parle, il par
(I Bonne plume, cnes Esprit ju
"mu, en dehors de la mgaloma
imbale qui semble maintenant le
APojocat.prenant prteate de tes
52 ans pour se drober, nous pou-
vons abondamment opposer nombre
de'candidats dmontrant, leur tat-
civil en mains.qu'ils ent depuis long
temps la majoiit de la chose, ou
qu'ils viennent juste de lavoir.
Ce n'e.-t pas tout. Poincar, qui
r, politicien adroit se pous s est ainsi Uu prier pour accepter la
lias scrupules exagrs, i hai prsidence et pour y rester jusqu'
Mf,- mais le contre pied d un puisement de son mandat, n'a rien
""nate.iu sens europen du mot. eu de plus press que de s'vader de
nllg de 1 instinct g.fteur est ce mandat pour teprendre partout
icontre-indication universellement ailleurs ses positions de lutte et de
aise la pratique de la dip.oma et rabat- Uje des raisons qu'il avait
'- * e& avant pour refuser tait, en
"os laissons a ceux qui peuvent til:i,qu ap es 7 anuesde prsidence,
Neoonsitre les hauts et les b s de!il *uiit \a aof tt que l'habi ude des
'Bellegarde la tche de se pronon'anciens ^.ndi d Etat tant de ne rien
twr la ressemblance de ce tableau taire au to: tir de leur prsidence, il
rituellement esquisi i 1 Ansao-jesnmait qu'a cet Age il serait trop
N jeuue pour piead e sa retraite Du
[Ce que nous voulons, a cetie oc- nuis, il le prouve bien I
o, faire ressonir notre tour,' El Hau.aucontiaire quiy estveut
IU faon presque constante avec y rester, perptuellement, sans intfl
elle nos dirigeant, et ceux qui rupiiou, ternellement, confonab.e-
Nat l'tre, prennent, a la riel 1 mcn;. Ici, c'est le contraire du rai-
4e, peut re-- le coatre pied de sonnement de Poincar qui p ( vaut
ii ... -_.._____111_____: i.i ,. ,u .________:____:.. _
veilleusement et qui vitera toute ta Le gouvernement allemand ayant r
tigue aux demoiselles, devenues inn clam ce dlai dclarant qu'un verse
tues,et toute irritation aux abonns? ment le quinze Novembre nuirait se
Voil un progrs qui serait au rieusemect aux ngociations qu'i
trement utile que les i.heux comp est en train de mener pou: un grand
leurs dont on nous menace. Malheu emprunt industriel Le gouvernement
reusemen;, l'administration est beau allemand assura que l'emprunt i
coup plus propice aux appareils nou grande chance de succs et aidera
veaux quand il s'agit de faire payer
(abonni que quand il s'agit de lui
donner les communications.
Do il rsu.te que Poitau Prince
est la veille d'tre en prog es sur
taris, puisque nous avons, parait il,
le tlphone automatique, sinon
en foucuoo, au moins en installa
tion
^t se pratique a I rang.r.
1 Alas1, vous n es pas saris avoii
parqu qu', eu Fiance, chaque
1 que la haute fouet on de prsi-
Et v. ili com ne quoi nous ue res
semb.ous pas aux autres pays, pat'
culirement a ceux qui marchent d:
l'avant,
* les milieux
Amricains
Upovernemett haiMen vient de
*Moe la fte amricaine du 11
'we sera observe ofbcielle-
[ Hati. En ralit, c'rst une
^rnoraion commune i tous
tBiloLf <*Dt 00US sommes eDlre
tf. ') car c'est l'anniversaire
-'naistice.
'ttvernement amricain, et
{ c* qui augmente pour les
p. u0' la majest de cette com
^ t t.oj, en a pris occasion
pour raliser les honneurs dis au
soldat inconnu amricain do t le
corps sera arriv aux Euts (Jais cette
semaine, et sera expos au Capito'e
jusque la date du n.
Une information de Washington
nous donne, ce M jet, les dtails
suivants^
< On possde maintenant des d-
ails sur la manire dont 1 Amrique
clbrera le 11 novembre lanniver
saire de 1 armistice.
c A midi, ce jour.', 1rs millions
d hommes et de lemmes qui peu
pleut les Etats Unis cesseront le tra
vail pendant deux minutes
c Au petit jour, lontrs les garni
sons amricaines aux Etat^-Unis, aus
si bien que dans les colonies amri
caines et 1 tranger, clbreront la
journe du n novembre par dts sal
ves qui ne cesseront qu' linstin:
prcis o le corps du Soldat inconnu
Peupie d'Hati
Le n Novembre prochain marque
raie com 1 encemem du ^.ne Ap
&ti de la plus grands Sj-i' de
entaisaoce du monde, la Croix rou
4'<, doat nous taisous paitie, ay;m
un Cnapitre Haiiien d'un: activ.t
lemaquttb e.bieo qu'il sou n dhier
Au cou.s du mois dernier, uous
avoas soigae, i Pou au Prince, plus
t qaauute cas par jour de dtieren
icj .o.ies de m* aJ.D, mais 11 nous
taut ue i'aigeot, et ce, u'uoe tou
u g nte, pour ouvrir un Dispcnsaue
G a uit dans d autres villes le cette
H: que nous habitons.
Nous savons qu'aux poques de d
tresse, ou d'pidmie, d'inondation
ou d'incendie, nous pouvons comp
ter sut la Mre de toute Lbtrtt pour
nou aller, et doue, o'oub.itz pas,
quand le jour sera veuu, de donner
et ae donoer tout ce dont vous pour
rez disposer.
Continuez le bon Travail
S mez la nouvelle
et ue dormez pas.
en tous lieux,
(Allemagne verser le prochain mil
i.ard de marks payable le premier f
vrier.
WASHINGTON Le Prsident
Hirdmg aurait, au cours d'une con-
ttreuce avec Mr Porter prsident de
la commission des affaires trang-
res de la chambre, manifest son op-
position 1 l'adoption de toute rsolu
tion prvoyant le retrait immdiat
des troupes amricaines de la Rhna
nie.
La Question
Irlandaise
LONDRESLe gouvernement ob
tint de la chambe des Communes
mandat de continuer les ngociation*
irlandaises. L'oyd George remporta
un grand succs oratoire. La motion
unioniste, critiquant le gouverne-
ment pour avoir entam des ngo
CiatioiS, fut rejete par 459 voix
contre 4).
LONRE8- u confrence irlan
daise coatioue avec les 4 dlgus 11
n'et pas question pour le mo-nent
de convoquer un: contirence plai
re. Dms les milieux sinn feiners on
ne s'attend pas une rupture imm
diate et il n'est pas question que les
dlgas quittent Londres cette se
maine. D;ux conseils de cabinet fu-
rent tenus hier. Il y a t probable
ment question des affaires irlandai-
ses et des arrangements concernant
i'absence du premier minis're s'il loi
est possible de s'embarqu-i sur 1A-
quitania
sera descendu dans 'a tombe qui lu. lloiniiKKle aUX
est destine au cimetire d Arlma Z. .
ton. *i morts amricains
c La dpouihe mortelle du guer]
rier inconnu sera transporte de 1 PARIS 1A 1 occasion de la Tous
France en Amrique bord du'saint de nombreux membres de la
O y-npn . qui est attendu i New colonie amricains e sont
Yo.k le 7 novembre |au Clmet e de pi
tl?l?S!?SPS Capiiwnis c.me le.es o reposent des so
tolc jusqu' TArm-tice Day. dais amricains.
reudus
et aux diff
PAR CABLE
La Convention de
Kansas City et les
ovations faites
Foch et Perm
shing par la L-
gion Amncaine
KANSAS CITY- L'American L-
gion a reu ses com nandants d;
'emps de guerre mirchil Foch et
gnral Pershing zv:c les hoaoeur;
di aux digie? hroi du armes vie
toneuteiD."! millien ds dlgus ei
visiteurs ont doan aux granis cbtts
militaires un accueil tumultueux qui
a dmontr l'affectation dt soliat ec
peuple amricain pour l:s deux chefs.
L'apparition des deux grands chefs a
t le signal d'un enthousiasme in-
descriptible. Us se sont tenus l'un i
c de l'autre, au centre de la plate-
forme de la lie de la coaveotion.ils
ont t acclams pendant } minutes;
Le gnral Pershing en souriant a tau
tigne A la toule de s'asseoir- Les ac-
Carnations n'en devinrent que plus
bruyantes Le marchal est test de-
bout et a salu la Ijule plusieurs
reprises. Le gnral hcqnes, de Beigi
aue, le gai /ohn L jeune, comman
dant l'infanterie de marine amricai
ne et le gnral Diax et sa suite ont
t aussi acclams avec enthousiasme
quand ils sont entrs dans la Mlle,
Les dmonstratioos en l'honneur
de Foch et Pershi jg ont t presque
continuelles. Aprs que le marchal
*ut termin son discours l'auditoire
fit silence pour couter la Marseillai
t. L'assemble tait debout. Qjand
'hymne national fut termine les d
gus et les spectaieurs mjat ent
sur les chaises pour faire tntendr; de
nouvelles acclamations.
Le commandant Emety prsenta
Pershing i la Convention. Dani son
dis:ours le gnral se tournant vers
le marchal dclara que les a met
avaient combattu pendant p et te a
ans indpendamment et avC l'arran
gement temporaire de se soutenir
mu uellement 1 n'y avait p*sdi di
rection suprme assurant l'unit et la
coordination des ifj ts. Aux j'jurs
sa nbres du printemps de iji8 la n
cessit noustjra la *> et Fo h
fut choisi l'unanimit comne'le
commandant en chef des allis Ce
grand soldat inspira immdialem*at
toutes les troupes allies p4r la'd
monstration de ses qualits de chef
Le monde connaii bien l'histoire des
succs allis sous sa coaduite et au
cune parole que je pourrais ajouter
i augmenterait la gloire qu'il s'est ac
qnise.
Apri ces paroles Pershing salua
le gnral Jacques, l'aimai Beattv
faisant allusion a leurs faits d'armes
puis parla de la lgion. Le marchal
pronona ensuite un discours qui
fut prcd sur la demande de Per-
shing de trois hourras pousss avec
ardeur innarrable.Aprs les disconrs
la Convention s'ajourna ce matin
Dour permettre aux dlgus d assis
ter i 1 inauguration du monument
c.mmmorat.t et la grande parade
de la lgion qui fut condduite par
Fo.h, |acque.s Di.z, B;atty et per
fhing et qui est considre comme
e plus grand dfil d'homoes des
ktat-tf ms depuis la grande revue des
armes victorieuses de l'Union i
Washington. -


it ma ri a
Manifestations \Le voyage de
mt -amricaines M. Briiad
______^. .---------- I A bord ds cLt-yeUf) le pr-U
do co.iseil est 'eau constamment pu
Me Willifai R' fS fcj. au coaraat des affaire* inte-
One dclaration
de Mr Briand
Ffts urnes
iSfiiX
BUENOS-AIRES
beilsoa, consul gnral
des t. iatj ,ieur?s frac lises et de toutes
DterriswJ par -LEi-'Hio eva
'n einbiru ein sot po r l* " fc"
\{Jam M: Bnacd a fit 1 deeiaratio i
; -,..- Suivants : ave: M M CJiUboratou, s
Lais, lent un lettre de mnaees. nouvelles mondiales important*! M 0us fetona di bia travail J ?uii
crite en mauvais espagnol le P^v*jBrtind s'entretint avec L-s membre* conteni et | ai bo i eipJir.je vana
naot qu'il senit mis mort si les de la dlgation, aes correspond*-ts V.atrng o>, en He:viCo coiiiuan
des journaux et passaars qui loi et j'a tends de prcieux raal a.a ue
passagers de
bre de i;; so
gauon ou co
uixu. \\i'.'| bTKiTrope. L'ancienne coedh
, nri^irli,'< Aiilrp l-i'poiiatiqae atmait n'entourai d
ruurpanerh cuire u J^^t^teodaitfaireieboobe-
Grande Bret iyne ei!^*ip,n,x,r^,l1.,L ^L'!
le Soviets
serait mis mort si les
italiens Zacco et Vsoz.'tu taient exe
tuts au Massachuase tj.L'amb.s*ade
amricaine et le consulat sont gtrds
par des atectives.
LISBONNE- Uce grande explo
sioo au consulat des E ats-Unii s'es*
produite ; il n'y a pas eu de victime.
Uo papier pies de la grenade dit qu'il
-s'agit d'une piotrst'tion contre la
condamnation de Sacco et Vacsttti.
Le Tine et le* eue
nrm re dais- au nomMotslIIgsnC'S et dis b3 .ne- volont.
prem re Classe .u nom .W4na,, jeunu, emocmeiaj a,
3 ,t membres de a d Me ft^***^ io. ns r.Ptji non i
:onepwdu,t des |0r| de3 mtoiM njjveitea d-nu U
O i .-dit o i cet:e me boie a ab >u.i
T o i souvent on peui sans grand ne
i)im instituer une antre mtnode.
LONDRES i-Oiannoncedebo^ Ave; h prsident Harding il vau
,ne iource que la drande Bretagne rj mieux de buTa rue ba re il faut tra
Iklm<>llH dC /iO/l- pondia a la note bolchvisie offrant;vnilar, autrefois on divi-ait poui
/ilf/fr.fit'i rgner.Non, au contraire.noua nous
itbrceroni de runir toutes les bon
ns volonts pour faire li P*u.
grie
s jus certaines coudiuons de payer
I ici dettes de la Russie jusqu'en 1914.
{Cette uoie fera remaquer que le.
I soviets ne mentionnent que les det
PARIS Les journaux dt Prague,,, ,,npenales qu, ae coostituen
se font l'cho que le duc d Aoste|qu.unc p4il|e dc u j.tle toUle de u
posait sa candidature an nne de l Hongrie. Les ngociations seraient in veaulL d6uils sur le cari^re gnral
gages entre Rome et Budapest Dans
Pend*nfc
iie
u (.ui i.w.....v. .- l des soviet a mai inieipreiees ,1- uua>iuws uu6 .uv...., *.>,.,...-
les Halsbourgs.de Lc 01Dl(j5 vue b.itinnique est que-natte et beaucoup de tombe; oat t
Fvrier 1920, en U| jUei,ions C crelts et de secours repeintes et couvertes de fl:u s. ce
pour la boue dj vent rester spa qui a produit uu beau coup a oeil.
jes Dans led,tonal ti uuciei le aTi La f.CS.. co ame nous le dein
bassadeuis a dcid de faire des d
marches Budapest pour rclamer la
dchance de tous
ji demande en
Avril 1921. Elle a galement envoy
une no e aux capitales de la petite
entente pou* leur annoncer la dci
non prcdente et leur conseille' de
laisse! aux allis le .oin d'assurer la
pan en Euiope Centrale sur la b s;
des traits ,
BUDAPEST 1- Le comle d'Ap-
port) ', un des partisans de Chties
dans les dernires tentatives, a t
aui^ris visiter Its anciens souve-'
raios l'abbaye T.hmy. Charles et
Tex-impratrice seront remis demain
entre ies*mains de la mission inter-
allie. '
10U)
il ccnirence de
gcl des soviet
Bruxelles que le^oir.Notie ocropo e ava t reu pou
a mat interprtes II* circonstance une toilette cooveoa
m an
ifie les coidtoai des soldions avait assai le tiaaspo t des
la tCCO inaissaoce d;s dei passagers pa: uu train qai deservai:
u ligaeda Cimsttira loa es ies
mi heures-
mes qua
viets pool
tes coin ne une nasOlIsStstOhl de pu
re au^gance ou de derj e ressour
Cl d'une usurpation mouunle____
Tes Cours
NEW YORK Franc 1353
Sterling 3.U13
Paris * Sterling Si 43
Dollar i} ss i/a
dc-
Ncrologie
Docteur fuies Fleur y D;i hier
l'Age de 4 i ans.
Les fuueui.les auront lieu cet
apis-midi.
Condolances aux tam les prou
I ves.
-Qwi il comparut vant U Ju*:::. ^erl.. n
Jn baptise deelara qu'.l n'avait pas OU le sac
quer le- Bureau Je la Police- est d) c.nj. mn
quatre (ois pour vol Une c.nq u ne confam-
uuo.i, I" v'en de F"*
llSTa Bwiae Joseph Pitrrt ucblcnt,
la il Mr, dsos la toi ie, -U tranauilits pu
. I K. AllK-llJc. .
iirael Nu^:^ J avoir voulu lier des rcl..-
Itioatiatuoei avos M.iui: Fawu !*cwl- uns
loncoa 1 eaietu eneow!..- i rire avec emq
joiirdi.'. d imende. ,
-Tosi oormaii dans le iranqwile %tuim du
Bel-Air auand desbruiu rveil erem ks hibitanu
uecootcci. L*ut-urjde c tapant opeanc
AjMaJoa salomon Mtarieu \i .'... et An ii,- m
(uemer ont eu auaainn. > I imend.
-lo.n Basile soolag au luarclu-.le I* Wtn-
irafe, la'iiamd Mtis rtilaice ..c queques sourdes
juiI reoasta a un Jj s compres, letruc est
Jeeojv.rt et Uuzile, rcidiviste, coodamn i trois
roots de pnvon.
-Une Histoire de savon amne une querelle en
tre Dvicoke frmneois et Nerviua Pranau.M
dernier est cOfldam ' 1 amende.
-Cido gourdes d'amende pour le nomme luiisse
du li t'apaqui u i j-s oDsOTv ks rglements
au Service aa/iitaire, en taisant oreuie* sa -jar
jue de via ide sans les prcautto i iCHntnands
L'affaire Je ia nucinne dont noas parlions l'au
.re JOUI a t rgle e.ure les in.uc. : Jusliu br
Louis et Lon Usit.
-Lx plongeur qui exposait ses charmes ;t Jecia
re U trUblUl oanl ne se croyait pas dans I Obll
gatiou d'atooret aucune leutUe de v,gie. A uen
de.
-Llles sont dcide lient .indsirable! les nom
nies lpiionise iVierre et Anna Monchery qui
pjiunt nuisance tous les gens du lieu ailicliaul
des ncanrs les plus corrompues.-au Uepot
N ayant rien a dme.er avec personue, Clara
MonoerouSM a t cepeo/Urt l'oui^ de tentauve
a'assasswst, suivie de vol de la pin de Anaie
v'ailesse et Ciceroa Alexis.- La Justice tulorme,
Au Ucpo. les no.urne l'ncrantenc rlorestan,
Jlara l'ierre Charles et Lucis nnera it qui ramai
secs ivres mories dclarent u avoir pis de domi
eue, et sont prvenues de vagb j..Jages.
-.v;ec desaccoduetneuts carAOusaui le vrai cas
de oaruane et de sauvagerie et J.uitan; ues mots
contraires aux bannes mars, les oommei Ai
iiancine Pierre, Louis liudovia Lebrun, UesOUa
in Baptiste. Kudovia Louis, etc. ont t .uietees
penJaut quelle> taisaient leurs prires a fupa
Uud.
ians domicile, sans profession IJ^i J l'aul et
Oannelie Verdieu, prolerant Jes mois obscnes
saut arrts sua, 1. (Ktveauoa de vagabondage

* r
......,, ,u '-,2rj
'
rnTr, 19
U
pur i-v-h rxiy in.onA,
Remde respirable.
^j-5
/Qv M
SO'JLAGEMENT GURIS0M
par lot eiunCTTES R7QDIO
ou la POUDRE bW IW
( a tr. l 801 IE GROS : 20. ru St-Uar, Parla
EXCELLENTE OCiiOiX
m
No partes pas Saas
|PumiEs?ALi|
Mais exiges Ifa fa
VSSITAaiLBS
vendues seulement
EN BOITES
PORTANT
LC NOM
La Fout due L?conii
On nous n'ie i' d guider le
bissement de la pe i e foruine,!
Fon-aine Leon te. 'I >; tu:,
que distance de la T- S F-De]
"a position c: te f ntnoe -m
dura mens s services au habd
de S Martin et d-. Carad-mc
N a.i> *oum.t.oas U rcqu:e t
de droit.
4 vendre
ne aulo camion b QRD,
nani largement 12 vassagers
S'adresser au No H18 ro
Marchand
-'',
La Maison Vincent GEEIDY
Voulant raliser une valeur de.;. Offre tous ses clienl
uu colossal rabais, malgr la hausse, ils peuvent {visiter lj
magasin o le meilleur accueil leur est rserv.
Pour s'en convaincre, voir les prix ci-dessous.
Crpe d Chine l'aunes Gdes 8 6o
Meteor 10
" Georgette 8
Satin libertydouble largblanc 15
" laienetpour jupe l'auoe ao
Soie lavable de toutes nuat.ee 3 5
Suisse 6 la pice de S aun. 10
Bas fil couieur pourdamtsladz2s
Bas ul noir *' 3J
Bas coton de toutes nuances;' 14
Chaussettes fil pr homme ao
Chausstt e coion la dousaina 10
Bitiste cambrai blan: double lg. 1 75 ; pour bommei
Crpon blanc pour ling dl lg 1 7 j | Che.nises Ma Irai co il su t pr
Orgaudi de toute nuance* ul lg 1 )ojChemisjs blan:his mod;aTier:c
Soicre laie 3 i Crpon dc soie uni la pice G. a fo
DourU- la.genr | ndienne apgl. bleue
Drap l.ger pr jupe double laig-5 00 jodieune Gainer
oire 1 Tanche a ^ph.rs asst. de 1
7 g
b 7 ;o
: Rideaux tulle pr jalousie blanc ifl*
ladouzde pure
180
Ponge u glaise 2
Btoftes La FaHtttc pr j.t lobes a 50
Voile dl laine
Voit* funaises nuance fonce
Reps m ir pour jupts tl robe
Etara.ne bfaifchs l'vune
Voile UtJ coui. de toutes nuan
e^ double U>g,
Voite uni blanche doub'e laig
Denteit Vtiencienne traraise
de ie pice de 10 aunes
Bande ti. j.tediux b ode
a 30
a so
2
1 as
/ so
couleur
Voile cossais asst coul
Voile b sue caueaui coul
Voile imprime asst cou eut
Voile des grarads amages
Vont i bains de tu al sup.
Voie Nouvaute de louies coul
laititminen b'eu pou blanc
1 o.r
Dt.bementlort sup dl lg bine 1 so
Calicot spcial pou chemises
dames li p :e
Cal:ot Madar)olame la p ;e
Calicot de Fami'te la pice
Chiussettcs coton la douz
t la douz une
Casimir Ug?r lavable dl larg 7 sa
Serge noir tl b.eu m itio '
07s Flanelles bku matiu db.e ia:g raoo
1 25 Draps non oiioueur s 2;
I 50 manne uou Sapeneur 27 (0
1 50 Srfee bleu mulu mpexi ui as
I yj .\ y- j;. uou
1 5>
pour homme 10
Chemises blanchis mode franc i<>
Faux colstO'le(Marq Arow)dz 20
C.avate longue de s)-e 2 50
c rongue soie reps 4 oo
'-ravale longue en puu 'e soi 4
a pourniij ^jeute) 2 S'J
Diagonale noir s ip. 27 5 >
[Vca'e Ray coal pr them hjm 2
/. h rj ai g tu cou' < 1
vLi.as COal pf cn.m bon a
01g* ci>u! piur tli m tiomne 2
lo ie I j 1 pou. ehr n ho 1 2
OoTb audoaWe fil lape itui jn ,uV1,M ';0'!r hj,: a'-'s
2)
a
7
2 !
1 so Dj k veri rsteio l I
Kluki vt r m r eiis<
10
1 jo NtAfOUh 1 o r pour deuil
" liLgtne b ai c
vS.tu ci k bhi.c double urg.
Simi'y b'anc gtu lai g
2 IVllAltl VU tu i tuas J"* ........ r" " "K
2 co Khak- jaune veilttg 1.1.C.V.I1.. | 'D;;n.s;e o .1 bo 11 Ripe iuj
1 jo'L lUUaion b.avup } l 't * !g aattlii
1 ;o
1 73
1 3 '
D il. b .. ,_ molwee
Knak. buoi. uo 1 !i |. rieoi
^ linct.e 1 o r il o j! sup
Lbiuisc Zr, tu la codlci*i it p
1
3 Urete ie p >ur hom > 2
i jJDamaas b aac pr n*ps sup 1 au 6 ;o[
6 so
6 00
2 ;o
a 50 Co r 1 '. pju. m ; 2 > D IM Coto 1 pi mar'as
o ivrnu e.. .;. 1 l| b'an :
de Ut i u eu ci

2 50
2 > 00
20
Rideaux pottiercr ne et blanc
la dz de paire '
Servie t* de toilette blanc chap
g-rviette de bain blanc
Grosses a dents
Q o-;s i dents
'eigies corne 1 peigne'
r'eigce* corne .
Kubtn L.be;tyetT*fietasde
toates nuance
N=> 1 i|i li pii:e
ho 2
N ;
N \\
9
ia
22
(.j
7',
I
12 j
A
i
120 Raban ponp^
00
l
^'oublie* pas que la mai on est l'agent duCorzet
Bon Ton. Boyal Wo>crier, et Adjuslo Coi sel il que L en a toujni-A u,i gtani amortii****
Vente en yroa *4 en dtail \


UffAGIE
[h. "" ' :
PARIS
| MARCH 1>3 MONOa
jUs des Pr ni 3 Marques'
i : re fracheur
1sE;;LI: (a AI.IT!': :
[la meilleure >
* >-
SfON KPKCIAIj
||R LES COLONIES
u. m lUxmiSTERIE
SPCIAL!'.!
[ttfalse;; ( '. P.tran; h'P3
!Dr Ql'INlNK i'URS
Iproduit* eu flacon,
)u. curnjuiiiH <. < achte.
tons iiyi-o!i:hmh.ii .:-
[JAGtS, CK1NTURES.
[BAS A VAltlCl'ZS
IflUEILS HYGINIQUES
pour tous usages
[ILS ORTHOPDIQUES
fmgurs In /Hiderm iqaes
MES DE POCHE, DE VOYAGt
ffRES PHARMACEUTIQUES
l Usines, Communes, etc.
\fnjctH de i''octurc8
\tm renseignement*
Lit isinandi' mlresso
IRMCIE PRINCIPALE
49, RUE RfiUHM
IICULEVARj rtASTOPOL
PARIS
tSON TINIQUE
W!c SUCCURSALE
iFir.ncc ni > !'Ktran -^..- rupuTiN
este Eue m
d'ordre de Monsieur L
(r,Coiiector oi customs.selor
1 et 135 de la loi de Dou>
ilNovtmb;e 1921,i io br-
iil itra piocde la venu
flesniarchindises suivantes:
[}9 Marque l^yai Barque 0
" piaioiy IU. 10I niaiqUe A.
*" No 1
Jet: 350 grammes pour u
(otesde U lires
Plil
l: pices accessoires pourfcb,
f"Hj, c6a i caisse acceiso
res de phaimacn
loiel No 1 1 lut anti-h)
jWiler prosfu.^Dg compiut u
r. ia4
f c. t
tdecat.
ffcwe, le 4 Novembre 192,
Monbrun hl IE,
fccantcur public.
contre
la 1
8TIPATION
Prenez les
i{mprims
|^ * Snlat-Antoia
[}T LE MEILLEUR
Lyo PURGATIFS
Beaut- Fraicbeur-Fraesse m Antoine Tentai
Voolez.vous - lgants avec peu d'argent.'
Accourez chez ANTOINE TA LA MAS. Voua trouver, z un stock d'article
m JUSSfS^S^^ V." nombn?" clien,l* Poar la un d'aoV. arriva de IW)u- '
An^oin* Talami M?r0i?m **b**r mei,leor Compte que chez
pA?nS- t8Cur,a lameDl8b,e situation conomique'du paye, vend
!nSsttSi^SSK2 88 1C0P,en,a"^e gagner trs peu pour plaire tou*
et mettre ses clients a 1 aiee. quelle que soit leur bourse.
Accourez vite chez
Antoine Talamas
Vouie.z l'ous avoir A **uuj et \olis C4>rstls.~remarqiibles par l>Z
A courez chez Antoine Talamas, rasmmmt
5 10
5 10
5 00
700
Soie l'tvabie diverse
couleurs Aune Gourdes
Satin L>berty toutes couleurs
Tuesor de eoie
Jolienue de ^oie
Uous&eline de soie
J^ Charmeuse de soie
Jackoarda de soie
l'opin e ae eoie
i; 1 galioe c!- icia
Oiiman de soie
Voile de laine
Oigaodies Swlaa
Salir elle l'eus
Tussor de soie barre
qi.Hii suprieure .....
1 | s Georgeite coul.varies 10 CO
Cre)pe de Chine 10 10
Ctpe de Chibe barres 1-' 00
.'laft'ias r:oir bup- 12 OU
Ghantong (Tusor pour hora.) 12 50
Oigaudies biodes Suisde
double largeur
KaEity Denifette( Tricotine
de soie ;
Voile barreB de soie
Crpou de soie
uit'i ou de Eoie fleurs
JDRAPERIH
Chchemir noir & blanc Aune G.2 50
Loue blanche pour ju^pea 2 50
Gdburuine blanc 2 5u
Hepe couleur 2 50
Palm betsch pour jupes 2 5t
Voue couleur unie 2 tO
Voile blanc 1 50
Crpou double largeur 1 75
Voue couleur (leurs 1
Voile 1 une piur cfcorppe 2 50
Voile i Vogue a bcucies coul., 2 5u
Voile Elizabeib a carreaux coul.|2
Voile barbare barres couleur 2
Ivanes 10 rn
Alpga roir 12 50
Ta imir sup. HO 00
Serge bleu 30 00
ICHAPEAUX
5C0
5 00
b uo
5 10
500
r,uo ,
5(0 Chapeaux ibine tour hommes
5 001 pour crders
5(0; tour enfants
5 00 ( bspesux de f-titre sup.
10
H
5
18
12|t0
12 50
12 50
3 00
3 00
300
Voile orne grand ru muge
Voile blatc a carreaux coul.
Voile a jours couleur
MouBSiiine baues de soie
luUienuo frangaise barres
l-u. luduu
1 .t- blanc
Calicot M.uapoian grande lai g. 1 50
NaLsutk biauc
Toile pour inuitlas aune
Couitil lit poui tnaielas
Tuile a diap ts/4
Toile drap i*,4
Toile dn p *U| i
Nausouk roce
u;^.i.i.i-a amer
K ki biauc bup
K Dnli DllC
Duck biauc sup
brin Tussur
Grise coulear
Nappe couleur eupr
Toile blaLche pour chemise
hommes
Flanelle melleton
Flanelle laine ei coton
Flanelle laine pure
2
200
2 00
2 50
150
2
2
1 75
4
4 5j
5 uo
550
175
2
2 50
200
200
S?lO
2 00
1 25
7 10
2 Ot
2 50
3
00
de paille pr bom. 5
feutre tia t-np. 25
de puille s'T* 9
de paille mo le 7
Mouchoir de poche pour
homme sup- Douz. 10
Costume de bain pour
hommes chaq 25 00
Coutume de bain pour femmes 25
Kpi de bain pour dames i 00
chemises hotr-mes sup. 10
Cemise* hommes ; 7 m
" < en crpe de Criioe 40 00
Serviet'es de toilette chaque \ Ou
Serviet e de toile! te eup. 2 90
Serviette de bain 3 00
Chemisettes a hommes sup- 4
japonaise 4 50
uoion suit (combina'aon BVC 7 50
Caleon longe et court tricot; 5uO
sonia de ban ( balh rob 88 00
Sweater d- son 00 00
Taies d'or illerc 4
Houppe S poudrer en velours 1
Houppe plumeau 1 10
Houppe plumeau moyen 1 50
M grand 2
" tra grand 2 5)
Casquette pour hommes 0 00
Poure glace avec houpae 1 00
CliauBsetteH S horn ordinaires dz5
" Moyenne qualit 8
*' ' Mercerizt8 lu fO
Chaussettes hommes sup. 12 CO
Chaut-setteB soie couleur c ha. 4 00
Bas noir et blanc douz 15 00
Bas merceriss couleur sup dz 20
itesfsimili soie 22 00
Bas de soie chaque 5
Uas.de soie sup 7 50
Bas de soie' extra sup 10
Poudre Florarnye et pompait 3 50
Poudre flores de tokio Boi.e 2
Poudre veloute de Lys 2
Lotions Pompeia Azuia etc fisc 8
Bretelles Guyo Ponce et Mais 2
RUBaNS
1 it'111 rue h > i.<
> enUM* H) W lute concurrmce
La Maison eut pourvu auiourd hui du plus beau s\ock,
On trouvera tousaulres articles de choiv, des vrix dfiant
Ruban satin No 2
Flanelle iaiue pure grande larg. 0 00
Flanelle lame pure grar.de
rluKl.e lame sap
Flanelle Hiosteiine
Btuostta
Simili double largeur
CusiL.elte nuire sup.
l'almbeacb Bup. nu.ncea
7 OU
10
10%
2 50
2 50
4
3
4
7
9
12
10
ta
40
00
80
100
Ruban Pompadour l'aune
grande largeur
Souliers blaocn dcouvert
pour Ijbs
Souliers noirs et jaunes
dcouverts pour hommes
Souliers noirs et j mes
montants
Souliers dcouverts pr dame*
TapiB cir aune
Pice 3 00
4
5
6
8
10
12
14
10
17
18
02
2 5o
I
7
Q
3o
25
3
AfliuMo,
Venez voir lesCORSllS- Bon ton, Royal, Worcestero
Pharmacie Centrale
CHLOr.OfiC, DBILITI
ff
<"f- Ph.irniMl.'
Foreign Services
Le s|s t Gtest Falla > venant de N w York via tcus les ports du nord
est attendu 1 Poil au Prince veis le 5 Novembre du ceuram et laus/ra le
mme jou pour N w York via les ports du Sud ei Kir g:ioo.
les permis d'err.barquemeuls seront dlivrs par cet office pour le f et
destination de New York et des poils fiaropteoi via Ktw Yoi
E. F CLEMENTS Agent-Gener*!
l0j
8l9CMti
DESomuns
t'Hmorr4tJ>!n
Bnnrttur du 8nd. prraorlt par t'lit rjdloal. *
suprieur A la v/rnoda oruu nui ferrugineux. Admis iltm i: HDitmu* tli T'mwim
______ *<*' G""" DESOHIIM8, . n. p.ul .udry. PARU ., P.,.,,.o, f*+
rSjjROlDES
fa u * 0o,r,Plte pnr I* |___
iSWTLd.octe,,R zylor
rAto>"awfl/rf
M 0JH0m "" HtULTiT
TIMBRES POSTE POUR COLLECTll
Jf_g___m !es Timbr<, d'Hati pt- quantitf
aCllcIc meure chantillons avec prix par 100
THODORE CHAMPION, 13, rue
i mvwLm
Une Dcouverte merveilleuse
Une cordonnerie dans un tube!
Economie considrable
Rparfz vous-mme gaus outil, ni cuir ni colh,
vos chausfurea en cuir et en cou chonc, valises
porte-raonnaie. siges en cuir, toiles < ires. caporea
de voitures et Chambres a air avec la
LlQUlDilliR
qui for me en dix rtautes un cuir oonaistant imeer
inrble su e ,raf.ie6i rai.tsnt que le cu.r riaturel
ge-ez6 P c'esi i,nposa:blBH Eabayeatoua ju
C* produit de> Isitoa'lou fiatais- rard tes aer
vi:e, irapprriables et est ind.speUb'e dsB|Ttol
les n t uagea. % B
hn venu* chez CASVERi.
Aux Cent Mille Articles
Prix 2 Gourdes
*Uk


IG MATIN

17n mj dV maladie abrge
Votr-y Via d'un* anne. Le
CLOUOL permet d'viter
les maladies en augmen-
tant la force de rsistance
de l'organisme
puisement nerveux
ConTslescence
Neurasthnie
Ples couleurs
Surmenage
Ls eore d GLOBOL
augmente ls> force ner-
?use et rend sux nerf
nfaunia toute leur ner-
fie, leur soupleese et leur
vigueur.
C m'tt pm mW ( ** h liritabU tHOn^mtmr
e-iu ce ptUt /7ere et GLOBOL
fOPINION MEDICALE .
J puis affirmer ue le Go-
Mol abrge notablement la
convsjetcnct. et wla s'expli-
qua isonieot. Mais, J mie fa-
\>n gnerai on peut dire qu'il
r.-pivenie W gpeculqup r>ar
fxoenene'de toute maladie de
langueur. C'est un tonique de
premier ordre qui, contraire-
ment aux exeilanU habituels,
manifeste une action relle-
ment util* et persistante. Il
abrge la convaleaoenae et
augmente, pour ainsi dire, la
force de vivre, dont tout le
secret raide, noua l'avons
vu, dani le soutien des con-
ditions essentielle* de rsis-
tance.
C'est pourquoi nous Dr*
crivon* les cures de Otosol
a la pinpart de nos malade,
cette mdleeilon ne rencon-
trant -aucune eontre-lndles-
Uun et permettant une lutle
efficace contre la dchance
liemstognlque.
D'tienne CnuctANU.
Ancien Interne a Pars
Kl.bl- Chtelain, t, ma de
Vilaneieanea, Paria, et toute
pherrsaeies
lui liant c\- llouel
Agents gnraux pour Hati
\TZi), Hue du Magasin de l'Etat
|LEHX & FINK1M
Tous p admis pharmaceutique*.^
article vendables dans une phoij'
SPECIALITES L\soi des nfecan\ sa on Lytol, Shav
Lywl, Ffbecco: deniif ice incomrarci)b
l.>e ne n.oiu Emulsion, Extrait,
Chocolat en poudre de L k F. c'et exquin
1- oud eTalcum L & F; C'est l\x ri
boo march e c etc.
Demandez le piix courant
L.YSOL : le meilleur et le plus couon ique des itiufeeti
I 9 dsinfectant employ dai s tous Us g aodi b-,
biYE petite eu Itre d LjsdI dans une pin'e d'eau dosjj
ta souri'n l'io
DEUX 2 o|o
1R01S 3oto
(Une pinti reprsente enron la onteoance de dew m
naires)
Le / ysol s'e r;/loe pat euhrem nt dans Us c sdr.
menls, Tuberc lo*e, Jnleclion, Morsms de chens, Piqrtt1
^"res d'insectes. Eruptions de la p<-au. Blessur s. Plaitif
l!e, prurl hy?;i e personnelle la t i'et e, le bun. DamL
biesdes nuNdts, la chambr* d Dain wa er closet, t*]
Avant flapi';* le balayage Four cicat iser les blessure deij
l Us tenir propres. 1
Dar.s I s accouchements e les tamps d'pidmies le L^totj
plus que dans tous autres cas
Ayez ti u jours une so!ulion deLysoi dann
(h uibre f haque lacon contient un prospectus
Lehn Sf Fink Inc. Lon H. Th
h L W YORK Agtnt pour Hm A
Priire offerte aux acheteurs
1 i oePfliCcopsr Mie te civolii
la grande demande de Chocolat en Poudre "Highesl Purity" de
t nnn ei Hnk. prouve que le peuple a su apprner ta bonne quah'
dfiant toute concurrenes-
L u achetant la boite de chocolat en poudre highest Purity du
Lehn ii tink reclamez un tube Dentifrice Ptbecco ( le meillieur m
ifrice y 1
Le Chocolat est eu vente chez : A. Boite. Simon Vieux, Parmacie
Centrale, Parmacie t. ^iourn etc. itc,ek-
Dpt chez Lon 1t. THEBA UD_
La Gaiet
Grand htel Ueslauvani
P,ue Amricaine i\o 1540. en/ ace
de la Ligne Panama.
1\ble d'Hte, *vec Vin Or P. i.ro
Djeucei du matin o.y
Soupir ''05c
Djruner a la caite
Vous seitz satisfaits,si vous vtn'r
oous visiter vous trouverez en outre
les meilleures bos ors de la ville
FRtX MODERES
Mme CLEOPHAi Stf 1ERRK
Prt piieiMirp.
1
1 t
Panama Hailroad Slcamstip Lie. !
Service de fret el de passagers
New-York
Hati
Port eu-Prince, le 1er Septembre 1920
Prerant e>ped tons directes p"ur ,'irgleienf et l'Europe et nice-ver?a. Connexions le
bateaux New York. I e i lu rapide et le nlts direct service He et pour 1 Eurore. Adress
^.E. Paterson, GcreSal Fiei h' Agent, 24, Stal* blieet, NiwYcik tt\B- fret payable
dftrlinaticn l'exception du Miel
Un dpart par semainede New York di'ectement pour Port pu Prince et un pufre par
mo'S pour tous le pors d'Hai i. Seulement passage de premire classe Les suivants
ont nos Agent* dans les prii c paux por s d'Europe et d'.' uKltferre : \
iwgleterre. Ecoute *l brame -
MM. G.W. Shelden t o, 17, James Street Livcr
pool, Englnd |
Copenhague, Danemark :
SI AI. A.Eendix $f Co, SI, alUgade, Copenhague
(meues Italie i
MAI Henri Coe 4' Clerici, Paxa S MUt;>
15 Cnes Italie
Christiania Norvge :
\International Spediiionsselskap, < hristiani'i.
\ Hambourg Allemagne: H.\Vogemann, Hambourg
OoUunbourg Sude :
AodUh Express, Gothenbourg
lc .eivice Us Panama Lioe o lie Ntw Yoik et Haiu, en vue des lira gements qui se sont faits
era d'une utmti (onsidib!e, il tst U voie la plus rapide par kquelle vos maich^ndtses p [tre expdies
les cotnaissemcLts ccuvr.Lt f:tt pour N\w-York avec op ionj de livraison ioil Icndrre
le Havre, Boidtaux eu An p rs feront livr
o. b. TH0iMPSON/^r;;i
Pharmacie F. Sjouj
Donne f vis sa clientle aux mdecins et au pub'icl
transtorm son LsboratoiM d Urolog e eu ua Labjri
BioK il e appliqu sous la Direc ion du
DrBicot et t. Sjourn
Le Labora'o re es ouvert tous les jou'S de 7 h>sda
iheures a s i-- pour toues les recherches et analyses prj
'armo:iCi ci joint! saut pour le
Wri^eriuaii et 1< constante Ure
qui ne seron* r s;ufs que 'e rnarr i c\* chaque semaine.
S'adr.'ssei' .a Pharmacia pour les renselgieaierls-
Analyses du inf s ei tSufiittiqtie,
Inaction de Wassermann
Kcioii de Tr boulet,
Eipmeu du sang e' du pus
E amci d s matires lca'ea,
Examen ue crarh^
/ lbumino r
Coos ante Ure>i
Recherche de Suircchtes el de Gonocoques, cfc*v|
Grand Htel de
VINS provenant directement de BaMJ
Bordeaux.
ROUGE Gourdes 5 le gajlon
BLANC ti0u ,e ^Vk.i.u.k
VIVS en bout illes des miihurs crus e. des bH^
renomms. Lique ra Frana-ses t Vius J'Espi^e. on^<
Vins mous-enx d^ m illeures n.^rqu^s tfsfi1"
M n?ier PATRIZt, revenu dernirement d^ "J
m*riel tout .uf pour son B el, Prsent sa no.nreu
c|.entle que d s prix auci/ux seront ab'.n partir u
bre po ir les Pensions demi et Pensior-
Les clients sont pris de voir le propritaire lai me
8>ERV1CE la CARTE de 8 heures du malin o *^
Prix trs modrs. J
VINlGRE DE Vil aa^onfi pur Gourdes IfiOW ^
Bire danoise
New Carlsbj
i a meilleure Bire vendue dd
march: aJ
Demandez votre fourni*
les restaurants et les cafs J
leure qudit pour votre a+QW
trente en gros chez .
L P reetzmaan Aggerholm,
Portau Piinre
tm& A.


- A



:


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM