<%BANNER%>







PAGE 1

LE nATIN uvu uuuiiUi'uiui'i u ••" COgH I P ^ PilBtlMlfn l ^ eu Drop Inn LDu UllQl! uUlilllilI U Madame. PtrUt vit ni 4 ouvrir un 'foijuit tablieeemeat au ftol'l't de I" Uaiilx.' iHulouckt %  Ihw Drop "t lie ml la .1 en fini in l'on de tr moderne o Ion trouvera de Maxime Ci Ion et Gf orge, CI. >r""^T^J ^'/T '"" ' ion dominm ce >o.r l heures, une r 'f,J P grande m e, oo*tr u> la chanson, Co,ut t ucl ux un c Cave Ue nerdeaui • que De _^_ _.. reii • yrfti-ftitiique propritaire vieiit daiuqager pou: la cir.oiist.n VA^rnlnniA ce.— L e damfcV { %  Ciorijas de la Panama Lire A louer Grandi halle Pire prool No 101(1, Hue du Majasin de ILtal, lecemment occupe par La Nationale. b'adresser Mr Henri Star h. Hue du Qum, en lare de la Gare, Grand reut la porte Le retardatiitr:* de lundi .ir qui, le possdent, doivent le changer. contre U nouvelles: au le col du cet] iUhaobbg. Hue Lamarre dethtl 13 et de -Jh d bh chez Mr Joseph 8a f lomon hue Qffrar ae Hh rnrai p vt U d'^ig at'o i cl -s p'Us, le prit 3 chacun d'eux. De celle f-e 11 IM clients DOUoit tm\r djeuner au GR\| HOTEL DE FRANCE o le prix srjnt U po le de toutes bourses Le menu complet aven vin toujours un dollar, Pneu 3 1 1 u dr Au lieu d'entieienir cette tulloCM tt atmosphre de meosenge les cai dida>s devraient eux tssi tormti contre l'lecteur une coalition U n ne s'appliquent ils a citr autaui d'eux un viiUb'e cou ant d'op nions favorable?, sappioptier d c sincres et incoxiup b es iV mpj ihies — UtW ?\o* giaids-tlmne devraient point undie &c. loi 1er de corvi:i:oc5. r — Comme il or to'l c uni.nurr ce j u d. c force • AiBri de que tl ments, ••*• i,n %  '*' to ,rulX ie: i Conseils IfcWM f — 97 0,0 de ctui qui peuvent eue des tlecteuis con vaincus tt mconuptibUs i ignorent. Peu tiant en taisant cunnttre les noms des membres de leurs conseils ils venaient se g-ouper autour deux les amis de ces deeniers IU autatem pour leur cause l'opinion loyale dt ceux qui iusqu'l cette heure hsi unt ou se dsintressent des let Car en tomme les vritkbles im ts d'Henry ou d'Edmond sont ih que Iscques ou Pierre leur apporter t une caite si. au fond il est md t) Tent • ceux ci que ce soit A Ed-nonJ ou i Henry que soit coi be de.11.in la gaide des intrts de ia collecti vite ? C:'.te f.-on de comprendre le sys lme lectoral et de sacrifier coup de hlche le suflisge universel peutre le plus court moyen mais il n'est pas le plus sr. US^a, GyURAIB, La maison garantit, comme toujou s, Il trtUlOUf pilx poss b!e sa n0 N n uiie part C 00 0^peut trouver des art. !•' d u..o t^llo bJ.ut meilleur lomours dc ia mmt qi 9 H i compte que ch% Anloire Ta amaa. Acco'jr z y vite. a air E S T 0 N On trou era par ir d'ujotinl hul d s Pneus tt Oliambftti FRESTO vi dI6'ie§ hs diraensors 3X3. 30 \ o 1 1 5? ele e'c ; rii' par le steamer AlliiDi;a IVii exceftsiveinent rdaUs. Assur ptr le steamvr fthlMESI'* L. FreetzH ggerholrn, — PortauPiiriC Pharmacie W Buc^ PORT AU 'RINCE Flae j de 'a Pais Ayant texu • fait tommande de produite Pharmaceutiques tt de ts. j'ai l honneur % % %  1 vet.tt Je tous preduds et spcialits fbarmac* tant m %>os i,n en d oil et pour l exe u ion de toutes communies pour nu\ de la Province. Le Srvut "'' u'iinnitc'.cl k K / • "h TI?'S'" ' W DICU l l,>i>iiui l '* > fraiil^iT o.veitJio aiui.li 8 Octobre MAI. 3oin, Promputude, Cuisine soigne FRIX MODERE MunCLEOPllVi S PIERRE Propritaire. %  4 Pti Source : Pour gurir ou viter • MIORAINCS COMtTIfATION CONOCaTIONS-CTOUROItSCMCNTS EMBARMAS OASTBIOUE IL SUFFIT de prendre . l'wii do vos ropi.13 tout U Onu |9ut srultnirnt une FM3 fin D Dhaut 147.rue du Faub St-Dtr.ii. Pria Mais il faut exiger MIN qui ont tout (it blanche et ur ch.-.cu-r datiuellti 1*^ moti OEHAUT A PARIS ••nt tr* MSSBBMBS lmrliB*t H nol-1 'm'^k 7 a*£k de Je*anes L'OPINION MEDICALE : r Partout o U peut etUter.tae^' ne taurait tenir contre cet en f 7 ^f lolvant et mobilitateur queti Celux-ti le chaste de partout. (U 'J,Zg t vu la m-* des paroi digesttvet g* comme des tuniques vascu^ires ^ qu'il incruste; du derme, qu d !" r£] des alvoles pulmonaire* et des e ^ veux, qu'il imprgne... D'o Ijmj^^ plicit d'effets bienfaisants ^ u "J rt *_ de l'organisme qui. lui seul. "•""" ^'tl tite tant d'indications thimpen^^.et pu autrefois le diieuter, cesi i semble plus possible, notre r>^ mconnattre et d'en contester jy BSTfOOS ^U Facult d Ut**" 0 EubliaMiMBltChaUlain.Vbii, "*•* < £% I l'.in et toutci ohurmacica. — ,>si J diamut IMXP r* ' 5 >' !" i ^ v r ui*8l3 Ot)6sf, Calcu!Mx. Rhumatisants, (i(i\itU'ux. Mifralneux, F.rzmateux, et vous. \e% Dyspeptiques. vIoSOMS innonibral!!"* do l'arklp uriqu<>. STUMB rourage : rt'RODONAL dLaout l' avide urique comme l'eau chaud.n %  Jeter donc au loin cannes et bquille M redressez-vous et fflOM aux b-aux jour (Je la j.unet.. ni ce iui pont IVU'. >r voira J^g^st, Devant l'Urodonal. le salicylate. le colchique, les Jodurc. q-j; Taisaient payer si cher un soulagement mon %  % -n droute. Grce l'Urodonal. l'obi devient svilte, i impotent prend got la vie, la mondaine. " lo san^. retrouve et conserve k Jama.s la fracheur et le velouW de son teinL ^^^*g VaMmt $ Houet Agents gnraux pour Huiti



PAGE 1

|H jnfl No 4XJ7 0.;TTM R PROPRITAIRE rjn^rf MAGLOTRF nMvn: '^f) CENTIMES ^^on au Prtiwe/Hiuti Quotidien Jeudi IO*OctebM li J Nous faisons le bien sans tre srs qu'en le faisant nous ne sommes pas dupes ; et .saunons-nous de souree certaine que nous le sommes, nous terions le bien tout de mme. Ernest RENAN RSDACTION; Ras Amricaine No, IdDs Parole s util es... {Nouvelles Etrangres e a f M Tin 4 ( Suit* & Fin) H, avec Leconte, ou se reLe nouveau GouverHi'iDDODce comme une ad mi I p rogressiste. Di le dbut. de 1 Humanit toute en'ire. Co f utUQ8 Prparation insoupon ne i la diplomatie qu'il devait abor der plus tard avec autant d'entrain le.dune faon clatante eu, W* ce Ministre de l'Instruction "Att.Deux altistes hatiens jP bl| que o il a montr, d'ailleurs, (jftde la sollicitude offi an wea'itoia trs sur, ns os par ravoir contribu, disait le T' uaia ( I ue ,je '"'ssaieut nullement loPisidentd: la Rpub iL' ? ; p v v P lr c o,nme dirait le b0D bon renom et a la g'oiie! p 0eUf Ver,a,0P Toute cjtte taoeeac ei tout ce reposer... tdo pays . rtlemen', en a s temps pro j imu mouvement intellect Il y avait certainement, dans ce Edmond Lafo-est prend ?rt?.T 0t in J' ,|l Cluelde,W1I ly1 ^ dontjn v.en< de faire passer devant PAR CABLE Les interpellations Sur* la frontire la Chambre fran mexicaine aise PARIS 18Ds la rentre, la chambre aborde la d scussioa des in terpellations sur la poli ique extrieure sur U de-nand %  de Mr Brian i. Mr Margaine, dpu de la Mime, re greite que la dcisifn de G:nve laissa l'Allemagne une influence considrable en Haut; Si'sie et approuve Mr Bnaod d'allei Washing ton. Mr Moutet. sociali.te, montre t'intit du monde eatier a secourir la RataJf et legrctte que ia politique ail empch* le S \N ANTONIO TEX VSO i ap prend que irq lartier-gnril de Fort Sim Hihousioa avait donn d.*s or dres pour qu'on rechercbl pirmi les commandants mOittirtS du 5 corps d'arme des so dits sachant conduire trains ou entretenu les voies ferres e% Etats-Unis ne ptrlicip iront pas la co \f *ence montaire d un De 01|J 'Mmrson.le p'us i'fnq'l ". d'aflirmer la persooo-lit de notre L4:e*. comme s il sti* petite dmociatie,d'largir le champ ptar se • ojs'rsire aux rode aa vision et d'accoitm son champ %  ) l)u':impo i me et i si u d action. '') "!', ptL-e violet: d'.iC'est pour y aider, dans lame Mftible au milieu de ce lou u r e de meB moyens, que j'ai rpoj ioes rouses mon e> du ce 80 r l'aimable insisiance de M collaborateur Dan es BelM. Pierrf Brville. en apportant kier dt.~A M t.. J. i rt-; " et a ,(i jeunesse littiaire dont il TLIK A 1 L A 8t un des plus brillants reprsan 'lourd hui Ambassadeur de Ul| i8 „„ lm de3 e cotnbution de y, tient la rubrqur, 1 1 C0DBe ,| t de souvenirs... *l troflensive rubrique de pttttaog eSans se lasser. *>omiicuitux et cel e apph %  Ha qu'il appoite en tou JM 'mi equoiidienoement. wurs p'utindiHreot^; .•* sopveat confuses, qni Jnt de 1 E'.aogir,— clarifie **'os dip onutiqucs dts O, J et d, s Extimes O Ienl, myvements de lEmpe *'yii:e des imprialUmts Yltirmen'-Et tandis qu "•P'Os arr.oureux des grands IMci eucuyeusfs et inii1 h'soires local.s, se p om |( 'l'oses Rus'ts aux Egyptes tv ,ll ap, 01 p, u el t j„ n ^ Or d 'ivoiiec il accomplit ^ ce volontaire, les prodro rrible confligration qui g'trserde grands Empires S* secouer les bndeaiots Le rrsiden' H •;\1ing jrefUM d'*n voyer des d lg is iii c >i)t' r j noe conit intcnationa. de fonciionner. Mr Briaad repique f/rV'S que des garanties sont ncessaires afii que les secours nsoient pas d iw* iff bU '' a 0ljl ^ U a noM. fo^aMJuaii de Lindn rrance nonbl.e pas les tni.lie.s de .unie par les buiq-uers migia.s p mrl Russes tomb pour la cause comtudier les emoru.us.deifs, erodils, mu.-.e Mr Moutet b ne l'attitude du changea internationaux jd J j jett; sur un; page souvememioi des Soviet* et deman La conlrence Mt prtM e gnIcha di tutre hiiOin une grande -i de que le gouvernement soutienne vernemant ne pool pas ds'gier dss|chv! qui la micule le suis tri in les vues de M. Nausen. rvpresentintR. Le praid^ot Uird Of qjwt.le mdeminie aveanx.it* Mr Lon D.udei, dput royaliste, dans un cablog a ,n ue adre* au ll(f dwtio8J g01l ". J 1 "; critique ia po ilique d: rapprocha,01 Gaorge expnai 1 e 4 .).igtt, le* Z ^ d , mornes et ac ment avec fA'.ipniacn^ >i >• i A I. reprsentants ang'au et aurinoaim,!. ,. y c u njJtoM et acci uooressloi de ZZunl la confrence colprec^nt avec bl fi" mt A !" U P'* 1 rentable K liLtV S1DCt,oris „ les autres nafo'-.s pour rduire IM|AW et do U les autres n'ont d Kipo.idantS une intetoelUtioanr ( ..j A.. __ ; ; ir au, nu. n ,,.r ,.*;.,..-. J_. J__-._ Chaos k:t]ral Riei n'a pu moit.er meji que la pnod-. lectorale ouverte le 1er Oc tobre combien l'igtoranci. 1 oisivcie et la mi re p-uv.-at briser U force morale d'un Peuple E'. il sera bien difftnia ceux qni se seront servi d; ces tro.s ltnnts de dsagiguioo paar s'lever aux toi.ti03> Dub iques d; se sentir l'a i lo i; qa'il faut poar apporter quel }u: cho.e au b en re giiral. Lr :h 'U'gieu q ai s arme d un iqttril m'n: roail et b.ch i te peut por ter sur li plaie qu'une mua trenb'ante. El se servant d'uae inagi gte igiorant et aftime les caati dats comnttent uue fiait pejt-lLc irroarab.e. Nul, aalqa'artx qa il sot. at peut prdire aeUt ftee revura l^ dernier acie des lection conmuna lei, sur quel doOOSinant s'a:h/era h condie. Mus le pre.nier acte encore blaa di oi-Jf-e m qu; pjur trafiquer des droits 'eur K/poadantAuneinte.peli.tionpr radeaux des ar oemencorsant une politique autre que ,, u1 nt ls ciuses de uerre. jqJ< leur accorde U Loi. ta ces i pratique pour -m;ncr l Al e Le cablog-amme da prsident Harjtemps derniers on a eu toutes les ex travaglaces pour crier qu'on n'avait < plus besoin d'aide et de protection! aurait e. faite er comnun si 1 Aile que anglais exprimait s m appnicta que | e re r. Jar aux i Jst i tt OM nafI magne n'avait pas accep l'ultimation sur la mdaille d'honneur ami tum. Ii expliqua que le gouverne ricaine au soldit injoanu ang'ais. ment revint a lex'cuioi du trait m u Ce soir Varits ;r se l'Aeul de Pierre Brville Uly Taldy Ku.ie Q 2. Loge 3 VbNDRFDI Les Mij**r*>s de MewYork 13e, Ue et 15e pisodes fotre G. 1 Les Cours PARIS 18 S erling i 70 Dollar 13,90 NEW YORK 18. Franc 13,92 Sterling 3,91 de Veisailles la politique des toita't n'ayant pas abouti Poui M B.iaad, la pos tiju de la France es loin de tic .ftaiblie, la mobilisa ou de la classe 19 a combl une lacune, main tenant la Fiance a toute sa fo ce. La Confrence de Washington WASHINGTON — Le secrtaire Hughes convoqua rour vendredi la dlga ion amiicaine la confrence. OJ tait remuquer que b en que la date du n Novembre ait t fix par > Hard.ngpour prem.erm.etini-.lesdi^' 1 K?? M 4 P ut l| ** ta -fx „. ,. f, h,s uc dcouvrir le ou es voeu s qu 'Si respe •gus lveront la sance par reipect i ui 0 nt enlev pendant la nuit derLa Maison L, PreetzmannAggerholm Offre une prime d-i Cent Gourdes pour le soldat tncoinu amricain qui ser? i. hum ce jour au cimttre d Arlington. Le trait de fmim nt*e les EtatsUnis $1 Allemajni est ratifi. nire les articles H'ii-^-it-* : 1 pee serge noir 80 yd :> P. 1 pee Dnll li anglais tkJ yJs a P.l.'ii l pee ihii.i fantaisie de oie. bu les bleues, environ 10 gr. Fil Ford gUcnoir No 4g ( eoVuoD Ji g r Fil Ford l|Gsui bois. Diverses parfatneiiea GeH Frres Prire (Tapprhender ceux qu< pourraient offrir ces article i et dformer iuj.iidiatement oa la i'olice. qui eu a av.s, ou moi. L Proozmann ACGEKHOLM Rue du g rat "• PIE T! P l'I't J WASHINGTON. Le snat adopta 11 rane av-c i Allemagne avec les rserves que les Eat> Unie ne seront pas reprsen.s la commission allie des rparations ou autres com missions international s sans le co seotement du snat. Le tr it de paix avec I A'Iemagne a 6 ratifi par le suat por W> voU OOntm if\ et celui avec l'Autriche Ipai 60 conlie 17, !.• mo ion prsen lie pr le suateur King proposant % %  '" s < • r i -v S >. 25 U onai -jet, la i tve prop-i S m P *&*• ,iC I m '' 8n o ses par le ei a eur M kellar, du u DMO'Oi Mncoris. PoO-TC M:\a Tennessee.stipulant q e l'A' emagn guez, Guadeloupe e' IliftiQique. devrai rpcooasi re sa responsabilit Port au Pri+re U 15 Octobre 199\ pour la guerre. £ ItOBEU V. Igeit uales tant lasapriiressource El cependant la libert du vo e q jon a ces j)ur5-:i pleine et eaire n'a pu tve.ller en personne l'exi-te coas eitnec dl ses devoirs civiqaes. E l'Institutioi nationile que, ou QOtie discipline et notre hjnntet ous pourrions lever hiut audes >us de la ra e, i l'abri des Met is sures, par une corrup ion dont l'hja toire des Communes h eureusemert •e mon're aucun exemple, nou.u n-ttons la disposition de n im porte qui, dojnera le plus gro^ mot :iu de pun Aujourd'hui les !rd eu: o it ii m autour des Candi datsnoeltgis formtdab.e. Plus de oyaut, pius d'opiaioa couvain-ue" plus de sincrit de uatimeots, p| P J t de la parole donne. Par outragrmant sonocnl, la b taille d s sous. I ai en-eodu beaucoup dire que partout les lections ne tiennen: qu' une question d'argent. Ceux qui le lisent ne cherchent qu'un p.rexte pour eux mmes. Croieot-iU donc sincrement que parce queToi paie 'i ca-tsd un citoyen oo a pour cela an lecteur qui viendra le io lan ritf prochain dposer $ 0Q bulletin ians lurne. faaiais. !.„ rhos iont|unaist ainsi. — Et la prea ve cest qu aujourd'hui, malg- les .oaimes dpeoes. personne n'est *vec personae, et le candidat tour 101e dans un cercle vicieux. O i se Uhat gnralement dans le p'us m sincre tohu-bohu. L-s illjtaetl d'argent sont parfois formidab.es mats ell-s sont soavent bien l.ag.le^ S. les c-loyens candi aas croient que c Ue situatioi la mentab'e oHe quelque chance i lear triomphe, u se trompent. Lorsquoi cre ou er.treiient de teU mouve ments dsordoons dans un groupement d'hommes, lorsqVon brise la force dame des gens au lieu de la vi v.hiTtcla me:tte son service, oi) ' ^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05505
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, October 20, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05505

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
|H jnfl No 4XJ7
0.;ttmr propritaire
rjn^rf MAGLOTRF
nMvn: '^f) centimes
^^on au Prtiwe/Hiuti
Quotidien
Jeudi IO*OctebM-li
J Nous faisons le bien sans
tre srs qu'en le faisant
nous ne sommes pas du-
pes ; et .saunons-nous de
souree certaine que nous
le sommes, nous terions
le bien tout de mme. '
Ernest RENAN
RSDACTION; Ras Amricaine No, IdDs
Paroles utiles... {Nouvelles Etrangres
e a f M Tin
4( Suit* & Fin)
H, avec Leconte, ou se re-
Le nouveau Gouver-
Hi'iDDODce comme une ad mi
Iprogressiste. Di le dbut.
de 1 Humanit toute en'ire.
,Co,f,utUQ8 Prparation insoupon
ne i la diplomatie qu'il devait abor
------- der plus tard avec autant d'entrain
le.dune faon clatante eu,W* ce Ministre de l'Instruction
"Att.Deux altistes hatiens jPbl|que o il a montr, d'ailleurs,
(jftde la sollicitude offi an wea'itoia trs sur, ns os par
ravoir contribu, disait le T- 'uaia (Iue ,je '"'ssaieut nullement
loPisidentd: la Rpub i- L'?; pvvPlr'co,nme dirait le b0D
bon renom et a la g'oiie!p0eUf Ver,a,0P'
Toute cjtte taoeeac ei tout ce reposer...
tdo pays .
rtlemen', en a s temps pro j
imu mouvement intellect
Il y avait certainement, dans ce
Edmond Lafo-est prend ?rt?.T0t inJ',|l"Cluelde,W1I-ly1^
. dontjn v.en< de faire passer devant
PAR CABLE
Les interpellations Sur* la frontire
la Chambre fran mexicaine
aise
PARIS 18- Ds la rentre, la
chambre aborde la d scussioa des in
terpellations sur la poli ique ext-
rieure sur U de-nand de Mr Brian i.
Mr Margaine, dpu de la Mime, re
greite que la dcisifn de G:nve
laissa l'Allemagne une influence
considrable en Haut; Si'sie et ap-
prouve Mr Bnaod d'allei Washing
ton. Mr Moutet. sociali.te, montre
t'intit du monde eatier a secourir
la RataJf et legrctte que ia politique
ail empch* le
S \N ANTONIO TEX VS- O i ap
prend que ir- q lartier-gnril de Fort
Sim Hihousioa avait donn d.*s or
dres pour qu'on rechercbl pirmi les
commandants mOittirtS du 5 corps
d'arme des so dits sachant conduire
trains ou entretenu les voies ferres
e% Etats-Unis ne
ptrlicip iront pas
la co \f *ence
montaire d mit h Revue. Haii lit* f IV?1 s de f*'re P"88er devailt
Srie ou7 b t t il vJl l, chef* de flle' de trs be"e* Pro-
lmnwi in A V" quL hlaa se m'rent bien
'elque temps et lui donne t aux cendres de Lecoute et se vo
oowl.e en groupant au-our latrent dans I explosion du Palais
ni croyait re U c m? National.
i hatiens PraJel expese. /,
articles brillants le mouve-! Aprs la pins triste et la plus hu-
ides hatiennes par des raillante priode de notre Histoire,
Mirantes de leur exprs- I au cours de la grande preuve
_|w Laforest lui mme nationale qui ne nous a grandis, ni
ries faits du jour et en *"08 propres yeux, ni aux yeux de
|Wte ou phifosprrque ou l Etranger, voir-, que nous assistuos
politique il v a des ?r.e r"" de reVtfil de lint-llectna
Jser mrivaudeox de Da- h hj,enn- G e" trs beau
&. a., a mouvement qu se dessine, et la
il. des pomes miroitants picfl qui Va Jre jooe tout TsTsar
i lointaines et archaques. et dnt j ruVjc ise d'avoir trop
4iut'es cieux tt d'au res retard le plaisi que vous en atten-
r E z r Villaire continue dez en ma que, comme vous
t'oodests posies d'une le conbiaeiez, uuo fort heureuse
*ii profonde,on y trou tape.
-^ i autre, des aitides dt Le pote Pierre Brville soutient
M.thon d'Abel L'eer-des une thse intressau'e. savoir que
de Fernand H.bbert' et de leB n8t,nct8 hrditaires sont com
Duvsl i ,j m,im. me de9 serpents tapis au fond de
E Ul mo'-mraJe-- ltro L ducation arrive les assou
de me comprendie dans pir) a ,eB endormir, maia pas les
magnifique, mais je suis tuer. Cette thse est le contre-pied
me soumettre aux ex'gen- de celle que M Eugne Brieox, dve
j'ni historiquej ai moi- loppe dans t?a pice L Evasion. Ici,
la charge crasante de la suc- au eoutraire, ou s'vade de toutes
Me Loais Borno i la ebroei 'es h;d tn morales par l'ducation
^Hqne de .a Revue de Louis Ue8t' comme vous le voyez, une dis-
^i1 pote, diplomate iu-is-e, eussion d'une porte philosophique
' mis-trat Ministre d h;er el S()C,ale t[8 leve.
!t*i in ,, lWn'V 7 te mouvement in ellecuel qui se
i rep us encore Mioivrede de88iue t :re ,l ulile s-uq8lgm.
' Hors, dans le coin le p us ue ne voIo,lte do vivre> un De*01|J
'Mmrson.le p'us i'fnq'l ". d'aflirmer la persooo-lit de notre
L4:e*. comme s il sti* petite dmociatie,d'largir le champ
! ptar se ojs'rsire aux ro- de aa vision et d'accoitm son champ
') l)u':- impo i me et i si u d action.
'') "!', ptL-e violet: d'.i- C'est pour y aider, dans lame
Mftible au milieu de ce lou ure de meB moyens, que j'ai rpoj
ioes rouses mon e> du ce 80'r l'aimable insisiance de
M collaborateur Dan es Bel- M. Pierrf Brville. en apportant
kier dt.~A m t.. j. i rt-; " et a ,(i jeunesse littiaire dont il
TLik a1 L a 8t un des plus brillants reprsan
'lourd hui Ambassadeur de Ul|.i8 lm,de3 e cotnbution de
y, tient la rubrqur, 11 C0DBe,| t de souvenirs...
*l troflensive rubrique de .
pttttaog eSans se lasser.
*>omiicuitux et cel e apph
Ha qu'il appoite en tou
jm 'mi equoiidienoement.
wurs p'ut- indiHreot^;
.* sopveat confuses, qni
Jnt de 1 E'.aogir, clarifie
**'os dip onutiqucs dts O-
, J et d, s Extimes O Ienl,
myvements de lEmpe
*'yii:e des imprialUmts
Yltirmen'-Et tandis qu
"P'Os arr.oureux des grands
IMci eucuyeusfs et inii-
1 h'soires local.s, se p om
|( 'l'oses Rus'ts aux Egyptes
tv,ll ap, 01, p, u el,t jn,
^Ord'ivoiiec il accomplit
^ce volontaire, les prodro
rrible confligration qui
g'trserde grands Empires
S* secouer les bndeaiots
Le rrsiden' H ;\1ing jrefUM d'*n
voyer des d lg is iii c >i)t',rjnoe
conit intcnationa.
de fonciionner. Mr Briaad repique f/rV'S
que des garanties sont ncessaires
afii que les secours n- soient pas d
iw* iff bU' '' a0ljl^U'a noM. fo^aMJuaii de Lindn
rrance nonbl.e pas les tni.lie.s de .unie par les buiq-uers migia.s p mrl
Russes tomb pour la cause com- tudier les emoru.us.deifs, erodils,
mu.-.e Mr Moutet b ne l'attitude du changea internationaux jdJj jett; sur un; page
souvememioi des Soviet* et deman La conlrence Mt prtM e gnIcha di tutre hiiOin une grande -i
de que le gouvernement soutienne vernemant ne pool pas ds'gier dss|chv! qui la micule le suis tri in
les vues de M. Nausen. rvpresentintR. Le praid^ot Uird Of qjwt.le m- deminie ave- anx.it*
Mr Lon D.udei, dput royaliste, dans un cablog a,n ue adre* au ll(f, dwtio8J g01l ". J1";
critique ia po ilique d: rapprocha- ,01 Gaorge expnai 1 e4.).i- gtt, le* Z ^ d , mornes et ac
ment avec fA'.ipniacn^ >i > i a i. reprsentants ang'au et aurinoaim,!. ,. y !c u, njJtoM et acci
uooressloi de ZZunl la confrence colprec^nt avec bl' fi"mt .A U P'* 1 rentable
K liLtV S1DCt,oris les autres nafo'-.s pour rduire Im|Aw et do U les autres n'ont d
Kipo.idantS une intetoelUtioanr ( ..j.....- a.. _____._____ __ *; ,; ir au, nu. n ,,.r ,.*;.,..-. j_. j__-._
Chaos k:t]ral
Riei n'a pu moit.er meji que la
pnod-. lectorale ouverte le 1er Oc
tobre combien l'igtoranci. 1 oisivcie
et la mi re p-uv.-at briser U force
morale d'un Peuple
E'. il sera bien difftnia ceux qni
se seront servi d; ces tro.s ltnnts
de dsagiguioo paar s'lever aux
toi.ti03> Dub iques d; se sentir l'a i
lo i; qa'il faut poar apporter quel
}u: cho.e au b en re giiral. Lr
:h 'U'gieu q ai s arme d un iqttril
m'n: roail et b.ch i te peut por
ter sur li plaie qu'une mua tren-
b'ante. El se servant d'uae inagi
gte igiorant et aftime les caati
dats comnttent uue fiait pejt-lLc
irroarab.e.
Nul, aalqa'artx qa il sot. at
peut prdire aeUt ftee revura l^
dernier acie des lection conmuna
lei, sur quel doOOSinant s'a:h/era
h condie. Mus le pre.nier acte
encore blaa
di oi-Jf-e m qu; pjur trafiquer des droits
'eur
K/poadantAuneinte.peli.tionpr radeaux des ar oemen-.....
corsant une politique autre que ,,u1nt ls ciuses de uerre. jqJ< leur accorde U Loi. ta ces
i pratique pour -m;ncr l Al e Le cablog-amme da prsident Harjtemps derniers on a eu toutes les ex
travaglaces pour crier qu'on n'avait
, < plus besoin d'aide et de protection!
aurait e. faite er comnun si 1 Aile que anglais exprimait s m appnicta que |e rer.Jar aux iJst ittOM nafI*
magne n'avait pas accep l'ultima- tion sur la mdaille d'honneur ami
tum. Ii expliqua que le gouverne ricaine au soldit injoanu ang'ais.
ment revint a lex'cuioi du trait
m
u
Ce soir
Varits
;r se l'Aeul
de Pierre Brville
Uly Taldy
Ku.ie Q 2.
Loge 3
VbNDRFDI
Les Mij**r*>s
de MewYork
13e, Ue et 15e pisodes
fotre G. 1
Les Cours
PARIS 18 S erling i 70
Dollar 13,90
NEW YORK 18. Franc 13,92
Sterling 3,91
de Veisailles la politique des toita't
n'ayant pas abouti Poui M B.iaad,
la pos tiju de la France es loin de
tic .ftaiblie, la mobilisa ou de la
classe 19 a combl une lacune, main
tenant la Fiance a toute sa fo ce.
La Confrence
de Washington
WASHINGTON Le secrtaire
Hughes convoqua rour vendredi la
dlga ion amiicaine la confrence.
Oj tait remuquer que b en que la
date du n Novembre ait t fix par >
Hard.ngpour prem.erm.etini-.lesdi^'1 K??M 4 Put, l|**ta-fx
. . ,. f, h,s uc dcouvrir le ou es voeu s qu 'Si respe
gus lveront la sance par reipect iui 0nt enlev pendant la nuit der-
La Maison
L, Preetzmann-
Aggerholm
Offre une prime d-i Cent Gourdes
pour le soldat tncoinu amricain
qui ser? i. hum ce jour au cimttre
d Arlington.
Le trait de fmim
nt*e les Etats-
Unis $1 Allemajni
est ratifi.
nire les articles H'ii-^-it-* :
1 pee serge noir 80 yd :> P.
1 pee Dnll li anglais tkJ yJs a P.l.'ii
l pee ihii.i fantaisie de oie. bu
les bleues, environ 10 gr. Fil Ford
gUcnoir No 4g( eoVuoD Ji gr- Fil
Ford l|Gsui bois.
Diverses parfatneiiea GeH Frres
Prire (Tapprhender ceux qu<
pourraient offrir ces article i et d-
former iuj.iidiatement oa la i'olice.
qui eu a av.s, ou moi.
L Proozmann ACGEKHOLM
Rue du g rat
" PIE
T!

P
l'I't
J
Washington. Le snat adopta 11
rane av-c i Allemagne avec les r-
serves que les Eat> Unie ne seront
pas reprsen.s la commission
allie des rparations ou autres com
missions international s sans le co
seotement du snat.
Le tr it de paix avec I A'Iemagne
a 6 ratifi par le suat por W> voU
OOntm if\ et celui avec l'Autriche
Ipai 60 conlie 17, !. mo ion prsen
lie pr le suateur King proposant '" s < r i -v S >. de snbeMiuer au 'raite acuel celui attend i le 21 courait' el rftunrtira
de Ve,saille avec 19 .^rvas du nrnb.bienien. ,e mne jourrour
r fui. fut lei^te pu .i9 voix con ie ium r. ^ f [>
25 U onai -jet, la i......tve prop-i S m P' *&* ,iCIm'' 8n o
ses par le ei a eur M kellar, du u DMO'Oi Mncoris. PoO-TC M:\a
Tennessee.stipulant q e l'A' emagn guez, Guadeloupe e' IliftiQique.
devrai rpcooasi re sa responsabilit Port au Pri+re U 15 Octobre 199\
pour la guerre. ItOBEU V. Igeit
uales tant lasaprii- ressource El
cependant la libert du vo e q jon a
ces j)ur5-:i pleine et eaire n'a pu
tve.ller en personne l'exi-te coas
eitnec dl ses devoirs civiqaes.
E l'Institutioi nationile que, ou
QOtie discipline et notre hjnntet
ous pourrions lever hiut audes
>us de la ra e, i l'abri des Met is
sures, par une corrup ion dont l'hja
toire des Communes h eureusemert
e mon're aucun exemple, nou.- u
n-ttons la disposition de n im
porte qui, dojnera le plus gro^ mot
:iu de pun Aujourd'hui les !rd
eu: o it ii m autour des Candi
datsnoeltgis formtdab.e. Plus de
oyaut, pius d'opiaioa couvain-ue"
plus de sincrit de uatimeots, p|PJ
t de la parole donne. Par
outragrmant sonocnl, la b taille
d s sous.
I ai en-eodu beaucoup dire que
partout les lections ne tiennen: qu'
une question d'argent. Ceux qui le
lisent ne cherchent qu'un p.rexte
pour eux mmes. Croieot-iU donc
sincrement que parce queToi paie
'i ca-tsd un citoyen oo a pour cela
an lecteur qui viendra le io lan
ritf prochain dposer $0Q bulletin
ians lurne. faaiais. !. rhos
iont|unaist ainsi. Et la prea
ve cest qu aujourd'hui, malg- les
.oaimes dpeoes. personne n'est
*vec personae, et le candidat tour
101e dans un cercle vicieux. O i se
Uhat gnralement dans le p'us m
sincre tohu-bohu.
L-s illjtaetl d'argent sont parfois
formidab.es mats ell-s sont soavent
bien l.ag.le^ S. les c-loyens candi
aas croient que c Ue situatioi la
mentab'e oHe quelque chance i lear
triomphe, u se trompent. Lorsquoi
cre ou er.treiient de teU mouve
ments dsordoons dans un groupe-
ment d'hommes, lorsqVon brise la
force dame des gens au lieu de la vi
v.hiTtcla me:tte son service, oi)
' '
^


LE nATIN
uvu uuuiiUi'uiui'i u "
COgH

IP^ PilBtlMlfn l ^eu' Drop Inn
LDu UllQl! uUlilllilI U Madame. PtrUt vit ni 4 ouvrir un
'foijuit tablieeemeat au ftol'l't de I"
Uaiilx.' iHulouckt ' Ihw Drop
"t lie ml la .1 en fini in l'on de tr
moderne o Ion trouvera de
Maxime Ci Ion et Gf orge, CI. >r- ""^T^J ^'/T '"" '
ion dominm ce >o.r l heures, une *r'f,J P
grande m e, oo*tr u> la chanson, Co,ut'tucl ux
un c Cave Ue nerdeaui que De ___^_ _.. _______
reii yrfti-ftitiique propritaire
vieiit daiuqager pou: la cir.oiist.n VA^rnlnniA
ce.Le damfcV lourrout fPPjrtf.fr co,,,rae cp- AaYei tfm tawMCmilli I #u
vient ce ieKal illieire, mus-cal et u dml Pantagrulique. (ttcii d , dt Ut anH UfS /mm4.
MbMiuI p?.lecteurs, vous mtl[i,H i;nl J /wu a^,u /((<,r J (,
prcipiter chez DTeiI jour retenir neild-unc IJrande a,fhimce
vos places Hela. selon la location, AoMS ;oug /(,s Camille Je
be.ucoup.d-8tL.eies, mais peu d lus f ,.J mg((m ,l0, ,,/w/,a^ Hf8
U
Funrailles
Lfs funrailles de Mm HenrvKeele.
Redonne le Samedi B <;. h'uxime reprsentation rfel Enpereui port Co Inc.ancien agent consulat!e
des buts Un s I Saint Marc,
tjeebalinee,
tje cartel font en
midi, ch
Mnneru Dijoie, aux bureaux de |a lcve du corps se f,rorU ia gr8o
l'Essor, du Mitiu I du Nouvelliste. dc sae de jAg lc Fianiis Q-v on
.,,..,,.... ..... auron
vente depuis ce \lta demain vendredi i 8 heures pr
.- Mme hmne Philippe el cls,es du matin. Li bndiction e
CROYEZ-LE,
POUR LES
ENFANTS,
n'y a rien de tel comme
L'EMULSION DE SCOTT
le COURRER HAIT EN a
iransfi ses bureaux au No 1323 d-
la Hue de la Runioi tout p - dr
1 attlierduiculpleur Normil Charles
fort au Prince, le t8 Octobre /921.
.lui '(.If
M
air
e ne ser<< vendue
g un bel de Parisiana el celles de l
au
s.e itndra au Bureau du Port. Le
aaunei uc 1 ansiana ei crues ut- 1 ,. .
Ln.erereor^ntanoniu seront pointas sera expdi a ,ord du >{*
Ciorijas de la Panama Lire
A louer
Grandi halle Pire prool No
101(1, Hue du Majasin de ILtal,
lecemment occupe par La Na-
tionale.
b'adresser Mr Henri Star h.
Hue du Qum, en lare de la Gare,
Grand
reut la porte
Le retardatiitr:* de lundi .ir qui,
le possdent, doivent le changer.
contre U nouvelles: au le col du cet]
iUhaobbg. Hue Lamarre dethtl
13 et de -Jh d bh chez Mr Joseph 8af
lomon hue Qffrar ae Hh Commune Mr /litre/ Birar s enoccupel
d i)h l/i au bureau ae tlgraphes1 iP dieur ANTOINE TALAMAS, tout rcemment arriv de New-York, a
terrestre, Mr VUeijrain de Ih d Oh; |e plaisir d'annoncer A sa nombreu-e 'lien le, qu il a apport un 1 ooveau
tt Mr Ch istian Coicou au yre/fe au 8 ock, de tome tintase et de toute I chur, coraraa on le verra par les
inbunal de piouere I-tstance de ijli articles suivants
Nouveauts cliez Antoine Talama
s
1 heure.
Mdriaye
r
/./i la liasili-fui! Notre Dame a te
(m m uvant tuerie mariage de MU
tjtinula i.n'tutif avec Mr Edgar d La
lureU. Le inarii ont t conduit
,i l'autel par Mme Octave IHeeainthe
,t Mt si pli en Archer.
Meilleur compliments
Socit de
* Confrences
Le grand bal amical de la Sootit
Internationale de ^Confrences aura
lieu iimanche 23 Octobre la \ Ma
liactiUr eise l angle du chemin de
Lalueetde l AvenueJLavaud, occupe
par Mr E. Paulin ancien pruient
de Snat ^______________
enlve i soi-n me jon atout le plus
iiisistible Les plus g ao^es rran
sentes de leurs auteurs t de leui
entants ont t les tvolu toi
Voile de laine
Peplin de suie cooleuis uan es
Ci^ie le Chine euptneui
Clpe de LiiiiiW a barres
Cipe George
Sjie lavable, nuances varies
Ottoman couleur
Soierie Jackard
Taffetae noir
Chantoog pour coatomes hc .,mea
Tuasor de toie
Urganoie couleur brodes
Organdie unie, nuencea varies
.s.vattr de soie couleur
Cabardiue blanc pour jupes
Tte Indien
Crpon de oie couleur
Voile couleur barres de soie
Voile couleur unie
Toile disp 9A
Voile jourt couleur
Monssehhe barrrs touleur
Voile blancli b varies pour jupes
Nansot k blaoc
Percale
Flanelle quali es varies
tndiennp barres
Oni toitor
SaMnette tleurs
lydienne couleur
Toile matelas
Duck blanc
Palmbeaih, nuances varies
Chemines liommef, toutes qualits
Chemisettes a hi-mmes
Setviettes de bai.i
Bas de se h
Bas mercerizs
Buco'oo
Chauasettes de eoie
Cbauseettes mercerizes
chaussettes coton
Chapeaux de laine hommes
Chapeaux de pailla homme
Cravaes nuoncts variea
Brdellee qna'i's supiieures
lloppi ea 100'ei dirr.P' s ons
Son'icia pi h^mtw .qial. e v ri^et
Tapis ci es
?i n|n s ou' bi'b'
l.o on l"ive'. Amour, Colijste
K dautics ar.iclet de choix
------------------------------------*r v |
lel de France
M TR1ZI, propritaire
Oftre. tous ljs jour<, un menu rchl q ;i seeailfich t.m|J
malins f qrnra- i p vt U d'^ig at'o i cl -s p'Us, le prit3
chacun d'eux.
De celle f-e 11 Im clients dou- oit tm\r djeuner au GR\|
HOTEL DE FRANCE o le prix srjnt U po le de toutes
bourses
Le menu complet aven vin toujours un dollar,
Pneu
3
1
1
u
dr
Au lieu d'entieienir cette tulloCM
tt atmosphre de meosenge les cai
dida>s devraient eux tssi tormti
contre l'lecteur une coalition U n
ne s'appliquent ils a citr autaui
d'eux un viiUb'e cou ant d'op
nions favorable?, sappioptier dc
sincres et incoxiup b es iVmpj
ihies UtW ?\o* giaids-tlm-
ne devraient point undie &c. loi
1er de corvi:i:oc5. r Comme il
or to'l c uni.nurr ce j u d. ,
c force AiBri de que tl
ments, * i,n" '*' to ,rulX ie: i
Conseils IfcWM f 97 0,0 de ctui
qui peuvent eue des tlecteuis con
vaincus tt mconuptibUs i ignorent.
Peu tiant en taisant cunnttre les
noms des membres de leurs conseils
ils venaient se g-ouper autour deux
les amis de ces deeniers IU autatem
pour leur cause l'opinion loyale dt
ceux qui iusqu'l cette heure hsi
unt ou se dsintressent des let
Car en tomme les vritkbles im
ts d'Henry ou d'Edmond sont ih
que Iscques ou Pierre leur apporter t
une caite si. au fond il est md t)
Tent ceux ci que ce soit A Ed-nonJ
ou i Henry que soit coi be de.11.in
la gaide des intrts de ia collecti
vite ? ,
' C:'.te f.-on de comprendre le sys
lme lectoral et de sacrifier coup
de hlche le suflisge universel peu-
tre le plus court moyen mais il
n'est pas le plus sr.
US^a, GyURAIB,
La maison garantit, comme toujou s, Il trtUlOUf pilx poss b!e sa
n0Nnuiie,partC 00 0^peut trouver des art. !' d u..o t^llo bJ.ut meilleur lomours dc ia mmt qi 9H i
compte que ch% Anloire Ta amaa.
Acco'jr z y vite.
a air
E S T 0 N
On trou era par ir d'- ujotinl hul d s Pneus tt Oliambftti
FRESTO vi d- I6'ie hs diraensors
3X3. 30 \ o 115? ele e'c
; rii' par le steamer AlliiDi;a
IVii exceftsiveinent rdaUs.
Assur ptr le steamvr fthlMESI'*
L. FreetzH ggerholrn,
PortauPiiriC
Pharmacie W Buc^
PORT AU 'RINCE
Flaej de 'a Pais
Ayant texu fait tommande de produite Pharmaceutiques tt de
ts. j'ai l honneur , un e en ni.u ./ U CapUU et de la Province que le service de la Pban
de nouiraii orgaaist < mme pur le pass
.\,r,j nom tenons la dispos lion de nos clnls pour l excution pre
iuii rV des or 'onn i*> 1 vet.tt Je tous preduds et spcialits fbarmac*
tant m %>os i,n en d oil et pour l exe u ion de toutes communies pour nu\
de la Province.
Le Srvut "'' u'iinnitc'.cl k K / "h ti?'S'" '
W
DICU
l l,>i>iiui A BATI ION l
* La Gaiet
Inranii htel U^slaiii-aDt!
due AmriroinSo 1540. en lace-;
del Ligne l'unanta.
K hUsseoeot J,t> ,l'*> fraiil^iT
o.veitJio aiui.li 8 Octobre MAI.
3oin, Promputude,
Cuisine soigne
FRIX MODERE
MunCLEOPllVi S PIERRE
Propritaire.
4Pti
Source
: Pour gurir ou viter *
MIORAINCS COMtTIfATION
CONOCaTIONS-CTOUROItSCMCNTS
EMBARMAS OASTBIOUE
IL SUFFIT de prendre
. l'wii do vos ropi.13
tout U Onu |9ut srultnirnt
une FM3 fin D Dhaut
147.rue du Faub St-Dtr.ii. Pria
Mais il faut exiger MIN
qui ont tout (it blanche
et ur ch.-.cu-r datiuellti 1*^ moti
OEHAUT A PARIS
nt tr* MSSBBMBS lmrliB*t H nol-
-1 'm'^k 7
a*k
de Je*anes
L'OPINION MEDICALE : r
. Partout o U peut etUter.tae^'
ne taurait tenir contre cet enf7^f
lolvant et mobilitateur queti
Celux-ti le chaste de partout. (U'J,Zgt
vu la m-* des paroi digesttvet g*
comme des tuniques vascu^ires ^
qu'il incruste; du derme, qu d r]
des alvoles pulmonaire* et des e ^
veux, qu'il imprgne... D'o Ijmj^^
plicit d'effets bienfaisants ^u"Jrt*_
de l'organisme qui. lui seul. """" ^'tl
tite tant d'indications thimpen^^.et
pu autrefois le diieuter, cesi i -
semble plus possible, notre r>^
mconnattre et d'en contester
jy BSTfOOS
^U Facult d Ut**"0
EubliaMiMBltChaUlain.Vbii, "** < -%- I
l'.in et toutci ohurmacica. ,>si,'J
diamut I- mxp r* '5>'i^vrui*8l3
Ot)6sf, Calcu!Mx. Rhumatisants,
(i(i\itU'ux. Mifralneux, F.rzmateux,
et vous. \e% Dyspeptiques. vIoSOMS
innonibral!!"* do l'arklp uriqu<>.
STUMB rourage : rt'RODONAL dLaout l'avide urique comme l'eau chaud.- n -
Jeter donc au loin cannes et bquille M redressez-vous et fflOM aux b-aux jour (Je la j.une pourras m.^nie iwer et abuser de IV.tnontation carn.'. .n::.e il>- t..ni ce iui pont IVU'. >r voira J^g^st,'
Devant l'Urodonal. le salicylate. le colchique, les Jodurc. q-j; Taisaient payer si cher un soulagement mon %
-n droute. Grce l'Urodonal. l'obi devient svilte, i impotent prend got la vie, la mondaine. "
lo san^. retrouve et conserve k Jama.s la fracheur et le velouW de son teinL ^^^*g
VaMmt $ Houet
Agents gnraux pour Huiti


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM