<%BANNER%>







PAGE 1

LS ivr i La reprsentation du Baiser de VAieul Les examens d'Jctobre Les examens pour le concours .^ wwvv „ "i;id'admission l'Ecole des Science? reilVOyee a tnarat (Appliques ont pris a hiar ma'in Suri* da.*r,dede la pressente' Ont't admis i suivre |*,coir ami Pierre Brviik dcid da reo £ la Premire anne V4'< R u.ui voyer, mardi de la semaine proMax Auguste.Shre'C'ian H '|nan chain* la t epreeoteton du Baiser Hyppolitcv— Lon Jou du e de l'Aieul. Bi.ite aui lettres Port au Prince, :o Octobre 1920 Mon cher Magloire, le me dsole toujours des coquilles le me dsole bien plus des errata ||ac ko disait, dans nn de ses spirituels propos, que l'on peut se passer e j Salnave des coquilles et des errata, puisque ( jme Anne l'on n'crit pas pour des... imbciles. Bien que je ne me sois jamais eo tl de relever les coquilles glissee^ dans mes articles, lorsqu'elles consu tuent surtout des fautes de gramma* re, un subjonctif pour un condition nel par exemple; Ren Anbry poui Pierre Aubry, s'il s'agit d'une simple erreur ce nom; je vous prierais bieu de relevtr la petitt coquille suivant! contenue dans la fin de mon anicu let a K ger 1 Maire. l'ai eut le Summum des joies in limes qui assuient au crpuscule de sa vie une pa x oaituble. Ft le typo, qui s'est beuit . une rribante eenture que le mienne, a iri< : U Commun des joies vifiuies N'eilce pas que cela ioinae uce grot iUsuidue ? Veuillez publier, rn msniie d'erratum, cette longue lettre tour la rectification d un mot. bun \ re Dr F. LAJSEGUE Tipnrhnauer, porteurs du Cer fi il de 61 d'tudes secondai'es cla**qu 1re et ane pa lies ave: la in'nt.o : S.iences ont t admis sios tutnen* —C'est ce matin que le rsu tit des examens de la Session Extraordinaire l'Fcole de Droits t afti.h. Ont t admis 1 re Aane : Honort, W. Wilson, G. Olivier, Nilan, E. Svre. Rousseau, |o-Louis. ame Anne ; U. Duvivier fis, R. L'EMULSION de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens tous les lments ncessaires j pour donner la sant et la force j Prennez'la pour vous convaincre. la [teoi Francjust a l'ASiie Fripa La France, a dit quelqu'un, a le Monopole de la Bienfaisance I Nos talentueux Chansonniers vont bien le prouver en offrant OUS le H.ul f'aironage du Minisire de Fran ce. une mire au preflt de 1 Œuvre. Cars la vaste salle de l Asile frar is. Nous etoyens savoir que ce sera leur soiie d adieu. Djl le Conseil d'Admit i tr.tion se dmne pour en assurer le suc ces. Fte du caur tt de la Pense (tan pi* , Nous renseignerons nos lecteurs. Parisiana GRAND GALA. CE SOIR DELA Ckiison Fraiaisi Avec MM. Georee CHARTON Louissaiot, N. Ri gand et Birsainthe. Nos compliments. AlENllOXl La (jaiet Grand htel Restaurai! Rue Amricaine No 15*0. en face de la Ligne Panama. EUbltseeraent de Monte fraiclifur. Ouverture samedi 8 Octobre 1921 Soin, Promptitude, Cuitme soigne PRIX MODERE Mme CLEOPHAi S-PIERRE Propritaire. contre CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, 119, Ru* Saint-Antoine P AHI8 C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS I^ORO"A TT-SR. I IV CE Alfx.PETRU3, Pharmacie ALBKRTINI Pharmacie Ou DJuatin VI ARD er rnr,r* t** bt"'"' 4 f hrmac/a-. Avis aux spoi'tsinon Viennent d'arriver chez A. Victor Gentil 1731. Rue du Magasin de l'EU Union Suits, B.l'.B' Ctlf cors ccur's Service rgulier Pa*s.g rs etkt entre ports batiens et Sautiayo de i ulia Aiui par le iteamer friflESIs Itinraire Port au Prince,* Gonaives Santiago de Cuba Aux ciyes. Jremie, Miragoane Attendu Voit au Prince, le •.'"> Octobre Inscrirez vous d'avauce chez HoberU, Dut ton $ Co Agents ijntraux Malgr la hausse ] BAISSE au Comptoir franco-baitiei V ILLANT & IIOUET Du 3 au 15 Octobre, seulement sur (es articles suivants: Crpe de Chine Crve fiorgette Zphyrs Indiennes Mouchoirs Voiles fimmukt couleur Maillots pour infants Rubans 1 issu ponge (.hmises pour hommes Cotons divers Solde de formes de c/iapeauj Occasions exceptionnelle Pneus et Chambres ait F 1 R E S T 0 N et Maxmi'GITTON dau leur rper luire le plu vari, le plu riche. Un film en couleur eu 3 partie : Le tdtrceur ensuite lee numro* le* plua dive^J IS Rue de Universit, Vans SOMMAIRE Db LA LIVRAIS* Du i<) Sptembre 1921 L'Appel ae broutePremire partie, Edouard Esuuci. Au pays de i'e:ab'.e.lournal de Mission riaeaisa au Canada, Mar: cnal fayolle. Sur l'Espace et le Temps selon Einstein. Charles Nordmann Les Plagiai de Stecdhal, Pau Hi L drame irlandais -• 1 Les orig ensuite lea nnroeroi iei p.u. u. -,, ^ 7-," ial8 > 1 Pau i Dub enir'BUire*.Ci7.ooa. gf^ooe. A Lopg ne ( ifU'*? >• L ,T, , "i, i-haiopa. IteileiioadP. Le Pendj.! | e-B Oc La 1-oa.aiue. V U vie. Omuc. CeM voua, UBele mrf, i„ se t Ja CO n\ci.ioo.Andte HiUay |ouu|Uoi, Du i Verra, La Ceinture. linuioviRation au pian par Mi Oitiion. La outre MM. Charton ft Guit ou promet etit de chuter ton tel k* ihanaona dj entendu* un on pourra leur demandor. UauwlH. MMlea tliaoaooniera ae aorpi-MBiont r'reuiz voa tarlea au magasin E l EatVt Ai Co, en l'tude de Mo a tiiuid et Paiiuiai.B. Latie geoerald O %  J'Iacea leaerveia tbklcouj 5 lilMANCHK Un gentil prcgfrnm.'voua c l^erv^ gStiSntttte Cne campa^e de propagande ti lemaode. • La tio^te Noire Nor ben Sevestre, Un mlait du dboiseminl, 1 au De.'combes Dante i Rav noe, Louis C '.et. Revue Musca'e le voyfg^ d Chaudlootaine. Cm. le Be aigae. Chronique de a Q-uz-ice Histoire politique. R ymond Poincai de 1 A^m e fii w. PRIX DE L ABONNEMENT Un n Six moi Trois moi* |.ari5eie "• 4' 2 lr > On trouvera parir daujourdhul a s Pneus* U.Me4i F RESTOW de louies le.-, ditneo ors 30 x ii. 30 \ V il! elc. e'c Wii' par le steamer tAlli.r.jt Piix excessiveuient redu.ts. L. Preetzmnn Agent gnral oour liqi'i — 1 ^ =^ ji.T^ Energique antiseptique afin* A rAinetaiii Say^vtte de Dillie Hliode.1,1 paiti Le Bonheur Drara> de jalouaie t-ver* la c*lb r italienne Lioda fini, 4 parti* a i'oiiio fraauiaa M ,f 44 Ir 2 3 lr liiranga 9 lt 4? ft 4 'r S Le* abonnement panent du ter et dui \ J chaque mois. liU du Numio 4 fr.fO— ttranger ; tlMB. IComiquc hilarant Lutr4f 8. 1 HEMORRODES Oucrioo certaine • complte par la P W^S l> iU 0 -?£r Tl .^?U Y a U0R mn %^ 0 W&unnt^nr L,I,MN tmnt u. m Oartiua n i, KLL.UJ .m.) N'oubliez pa d'ajouter le comprime de GYRALDOSE L'OPINION MEDICAL* • t.* Gyratou iMiotrel mmioe aucun autre produit nn pnnrrait \? t.urt tant donn-V IMiorgie du tbymol e'. alla le (ait naos rtan.;or. n'tant aul ti-niant UIMIIUP. Kilo delerja. en outn". lea rauqueuae mtant qu'ollf arr. !•• toute putrtlai ti'-n. comme'poarralt le lajre une Aponu. Inblbinl tlaean ni de loua lea produit da aeerllaa, iirate l'alumine aullatil.a prepara"-des aolntiona neces'iaire pour le aolna da U toilette i lUwe e-1 oe ] facile r.tirndu uu'll a'ae,it d'ai^uter aimplement k l'eau bouttlie lea quanti Ha ladluiiec-a pour arolr un litre da liquide tout prt pour l'inleciion. • t> Caaac, > U la Parv't, et KI..I.—. -u :,' % %  %  -, lUt.iia" n-.sleUip. {.r. lanela pritnlant le* mmtt garantie* $eienhflqise$fluerit vite et radicalement Supprime les douleurs le la miction Evite toute implication 11 u , m bal", tlcullcr "J rlurtU *** AU" "fi, n . qut ** qn' "• eon'" ...t.* F.ti'", Cbatal'" &* Vaillant Hotret Agents gnraux nour Hati p x 17^0, Rue du Magasin de fh'at Port rnr



PAGE 1

jgiiZiuie anu iVo 4 If? Port a-i Pince Hu?i DliliiCTEUR-PKOPRJin AIR K Clment MAGL0I]E arucmnii 20 CENTIMES 9?medi t fr'+n 192\ Quotidien 11 y a certains trts dont nous attendons qu'il, fcoitnt morts pour eu ni prendre qu'ils peu* *iuiaitut. Etienne REY REDACTION; ae Amricaine No; t*b ^Dii projet d'migration en Hnili Varits liens < r ulenr des Etat-Unis sous Bover w Ml'ANCIlE Patrie Im MMsm [Union Patriotique (Suite) 28 Stpiembre ; II / Grand drame en ti par'laa en con 1 1 un a CES yo en v;m tout ce lear. d'ars U clbre pice de V. ^e la lettre du Prsident ileUVtnul.n !" SlS! 8 d ai t ,|or9 [ s r dou av ^ Kr-aw. Daejardiot, CaBovlr U Pr6S1 v tQu"onct parveoq trire sdop ooyer M* dans cet Etal et dans quelque 11 * m hian 4.J..A | 8 l!l "s. nom tendu qu'a diminuer le' Ul 11U1U MUU l' tes .Dien prti san nombre de ces malheureux et laui . x .* ? nr 'H ,0U ^ 8 ,e8 d,ffi er ,M '"oyenH de om OM a leur !le p,80de : Le8 P rte8 de % %  * qoo un don a attendre a ealstsoce, eaoe leur procurer aucun AUUi t qiiil put se laite couter,: IoiibSiiat Lo'averture prseata ton ott-;u-Prince, 8 Gctob.e 1921 lrre Paul Louverture au 1 tospatMoN * ^ et plaant sa main sur le coussin oi'i M oaaei ,e D Iecl eur du Matin • taient les clefs de la ville de Siatol w Domingo il leur dclara qu'il donne .. Moas,eur 'e D.recteur, .rait sus habtaats de cite ville une toujours titre de renegn • pruve de sa b.enveiihnee dans la] m en,s nous "•M prions de donner peisor.ne du nuveau gouverneur d < n ub! .' C| t au tlgramme suivant du Saato-Damingo qu'il avait chois' :] "* %  ** %  ! du Comit du Cap arriv •r en ikerchant loi met iMeraotH de la manier. ^Socit de Colonisation l'erifond8 pour effectuer ce* imects Oaoc des donation; rw, il faut que les donateur own norma commun il employs pour tourner ai. s donataires; .ls s'enquerlS.' je ',ce ra "dement **m uu gouvtruem.mt, dt • eic, que les pereo %  [ %  couleur doivent voir e G. 1 avamege rel pour'ce qui eat de 1 Entre leur condition civil* ou m oral 4. 0ge Ces homme* bienveillan s chat [ Client donc uu asile pour leb ir:for tuni e faut8 de l'Afrique dans quel que nuiie pya. et ii* croient qua ai le Kouvai-ement d'Haili vejt su rap-j proiberde %  eaiimont avec eux, 0:1 pourrait faite encoie beaucoup pour! ces dis de 1 Afrique,ei que de grsoda avauiag-is ieriot assurs, par ce! moveo pour H-ici dans l'avenir. PARIS— Une dp-he de Melilla tJespt, iioiioratdd Monsieur, annonce que les Epagnols reprirent que la prsente rencontrera cet ae son fire Paul LouveNurr, qu'on U1 e $• n'avait jamais connu vindicatif. D'un! Avcc raes meilleurs remercie Les Espagnols reprennent Totfeas ve an Maroc Mt80t.nea de couleur elle lioiveu tre fixes aur ce •OUI esprer; elles ont, vous %  l eur eiiuga. leuia h^bi vw tt celle* de 1 duc, I œeoqu.z paa de rbcbn ueia. guoiqut! leur tat aoi %  lameutabiei, encore ellea •wiemeni ignoranie, sans •Jwucioi.; elles un ot.i Ja de moiH. tt cependant ^ %  ontpaam,* putrea de ae hur ti.uatiou pout %  • n aorlir; il faut qu'on • laapect de quelques 'pour quelles ae dcident .^••uriat. H 1 a beaucoup de blanc, %  weot tout dsespr* du w sert de cette portion L; !" bb[ 8 qm gmiaeut de 11S U qul *ient avec : %  "'• qui pourrait leur u> iii:urecend.tion; mu gude. que l'opinion pu rwi1'.eheuiunt accabls, qu il W- dt lelever eu ce pay Rli'rV" y faife j ' i,r tr,;ei pur uessu* tout.puissj la courouue dgone tre votre a,a. nage dans le b ulaut royaume d'enii..ui. aoua lea nchds ailes de Celui {de qui donne la vie aux aauveuis det %  a ions, lesquels,comme vou.-. obis aeut avec plaisir a st.s ^ioueux corn mabdemenial c Avec le plus grand respect, je m> Hiu'cus. lalsaiil dm MC X poui vo'.re piosp:i> an, 1 que pour celle de voire gouveitietueui, uu ami aident de ei.fiii:* opprims de l'A Lcwriog D DBWE1 fttveiles Etrangres Sinistre de mer LISBONNE-t Qt l e nav ire 1 missie Shik eton arr va hier ^vec -des avaries subie dans une tempte. PAR CABLE feparatiom ab Indes sont en > voie 1 fiduciaire ^ nmt o en A llemagne leae 7 U ne d^-h-de B-r fc b l 8'o.scs somm-s se-j. "KpoMiion du ff-uvei X aQd par la n PARIS 5 — Plusieurs jouiuaux ieproduisent i informt on o il est dit 40 au cours de 1 1 visite qu il fit hier a Mi BnanJ 'arubissdeur d'Alienia gne auiait demand la leve des s^n.lions ni iitaiits. Uae dp.he de Mayeace dit que le commissaire allemand dans les •erritoirts ihoaos, a adresse Mliiutd, hiut commissaire en Rhtna ..ie, une ititre o il exprime la vive reconnaissance des gouvernemec's ailemauds, bavarois et des au or,ts du Palatiual pour l'attitude et le de vouement des autorits franaises lors de la caUstrpphs dOppau. Le commissaire ailemaud ejoatfl que personnellement il est t'es sensible aux marquas d syrapath.c de Mr Beraid. \Tamponnement de trains igen AeiEN UJ timpoopment s'est produit en gare d'Age n on signa 1 ? ,decx aors et trois b.'esss. ( | Ouri l'autre, il partira pour son peste de l'Eglise de Port-an Prince, aprs la crmonie* laquelle vous allez assister. La rception prit fin. Les Espi gaols, les Fianais et leurs tamilles furen. invits a un banquet pour la soire. Toussaint et son frire Paul s: retirrent sur le perron. Js voudrais, dit Paul, que tout autre que moi ft nomm gou verneur de Santo D.jmingo. Com ment voulez vous quun pauvre p cheur no r, tel que mil, puisse entre P'endre ce lle difficile ? Toussaint rpondit son frte: --t Vous tariez maintenant cornai; ua blanc. Le3 blancs disaient aussi de moi : Comment pourrait ua pau vre postillon noir gouverne' une co, lonte ?— Vous ferez comme moi, vous prouverez que les noirs sont aptes gouverner. — Mais le ciel vous a cr peur gouverner, et non moi. $ — Qui pouvait le penser, alors que l'tais postillon et esclave. Quant a vous, Paul,je ne sais pas encore au juste ce que vous pouvez faire, ni vous non plus. Je vous mets l'preuve; j admets que vous n'tes pas celui ( q ue je devais choisir. I — Alors, cherchez un autre, dit Paul, — Il n'y a pas d'autre. Henri Christophe doit continuer la lutte contre Rigaud; lacques iessalines pourrait tre choisi; mais *e ne puis le nommer gouverneur d'une ville habite ea majorit par des blaocs: sa hune passioane serait plus intense au pouvoir, il rendrait ses admi ustrs misrables. Ils aeat maintenant sous ma protection, je dois leur donner un gouverneur qui ae peut les hiir; il c'est pourquoi je yoas at (h)tai, Vous seiez indulgent envers eux; vois auiez des conseillers h biles sur plue pour vous guider. Je serai, moi-mme, toujours vo rediipoiitioacoelentielieinent. •—le ferai doacpoar le mieux; e je partirai demain.—rpondit l'aui dfin -ivement II ajouta : il y a ce peadant quelque chose que je MM fane, que Henri at lacques, et mme vous ne pouvez faire. |e puis parlei Palpasse! —Vous avtz donc dcouvert une de vos qua'ifications, moj che i aui; Vous eu dcouvrirez sans doute d'au trs plus tari,— conut Toussaint en serrant la main de Paul. ,( A Suivrt ) I. R. CHENET mats, L'Administrateur-dlgu, (S : gn) Georges SYLVAIN. Pour copie conforme : Le Secrtaire particulier, Hermann CHANCY. < Cas • Thoby, P. Pce Imoosaote manifestation diman :he* Sylvain nnlade mut auditoi rejdont Vincent achve conqute Ovations missionnaires Union p 41 tnot'que. Souscriptions circulent "avec entrais. Enthousiasme cos t : nue VILHARDGUIN. S9cit fnteroalionale de Confrences d'Hati L'Association a enregistr, avec un S c t0 M Ch, nt l ac P^'io, p r piElL Mr Uc,le A eI Mi i r'flaipotent.aire et envoy ExtraorJinaire d. France Port au-Prince, au dkontr m mbre *""* ***** Mme Lucie 4g|| a t nomme membre et conseillre d honneur — 0* deux distingus persoon ges ont galement reu leurs insigie*. '" e .t u -e sol.de marque deocoarag-meut paur I oeuvre soi est hooor^.cer jours c. et I envoi d une correspondance soigne de i pusimrs crivians d'out-e mer.-Mm; Hoec Do sinvi!!,,M^ e Chez Benoit Couba Drages lipuenrs chocolat amendes fines Pralines la vanille c rose Vienuenf d'arriver Cment M.goire M, le L-jc-le ro Phte. Messi-urs Thim.s LechiudJ Gaor fM Honort. Davallier Dav,. V Edgrd Fanfan. Cim-" Lib.,s.re' FJ.e Augustin, Mme E"ie Augn.f.n MelleClestineAugastin.lesrt.sfc.; JnB, pllslee i F ilMi ** cidi de f tue paSIi.r | e „s,. a „ el rapport u n ar {i „ c i!lire EJ Ie Andr i la Sance Mmorabe du Novremb.e ie aj r5 ,raint he prll] rJii Mat raarch: d€ ,a ^ctiVe Confrences. UB Nous rappdoue au public que la ^ %  •m'estat.on littraire.?, brillant ktl.queorparel'Aaeoci. oa,-pour le 21 Octobre prochain,^.,. msent dans des conditions dlites et merveilleuses. ^WSSBSJ Des familles vraiment ditU^et nos villes voisines se propose ni d y assister.Le, filiale. Jrffi! gent r:en pour assuret a l'AssoSaion tout le concourt a.el,. m „| e — par son vo'utoen et sa belle e t nomme. Des dtcj!* seront ampiamen' doan s;r le programme mag

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05497
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, October 08, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05497

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
jgiiZiuie anu iVo 4 If?
Port a-i Pince Hu?i
DliliiCTEUR-PKOPRJin AIR k
Clment MAGL0I]E
arucmnii 20 centimes
9?medi t fr'+n 192\
Quotidien
11 y a certains trts dont
nous attendons qu'il,
fcoitnt morts pour eu ni
prendre qu'ils peu* *i-
uiaitut.
Etienne REY
REDACTION; ae Amricaine No; t*b
^Dii projet d'migration en Hnili Varits
liens < r ulenr des Etat-Unis sous Bover
-_____ w
Ml'ANCIlE
Patrie
ImMMsm [Union Patriotique
(Suite) 28 Stpiembre ;
II
. / Grand drame en ti par'laa en con
1 1 un a ces yo en v;m tout ce lear. d'ars U clbre pice de V.
^e la lettre du Prsident ileUVtnul.n SlS!8 d'ait,|or9[ s*r,dou av^ Kr-aw. Daejardiot, Ca-
Bovlr U Pr6S1 vtQu"onct parveoq trire sdop
ooyer' M* dans cet Etal et dans quelque
11 * m hian 4.j..a |8l!l"s. nom tendu qu'a diminuer le' Ul 11U1U MUU l'
tes .Dien prti san nombre de ces malheureux et laui . x .* .
?,nr- 'h ,0U^8 ,e8 d,ffi er ,M '"oyenH de om om a leur !le p,80de : Le8 Prte8 de *
qoo un don a attendre a ealstsoce, eaoe leur procurer aucun
AUUi t qiiil put se laite couter,:
IoiibSiiat Lo'averture prseata ton ott-;u-Prince, 8 Gctob.e 1921
lrre Paul Louverture au 1 tospatMoN * ^
et plaant sa main sur le coussin oi'iMoaaei" ,e D'Iecleur du Matin
taient les clefs de la ville de Siatol w
Domingo il leur dclara qu'il donne .. Moas,eur 'e D.recteur,
.rait sus habtaats de cite ville une toujours titre de renegn
pruve de sa b.enveiihnee dans la]men,s nous "M prions de donner
' peisor.ne du nuveau gouverneur d Saato-Damingo qu'il avait chois' :] "***! du Comit du Cap arriv
r en ikerchant loi met
iMeraotH de la manier.
^Socit de Colonisation l'eri-
fond8 pour effectuer ce*
imects Oaoc des donation;
rw, il faut que les donateur
own norma commun il
employs pour tourner ai.
s donataires; .ls s'enquer-
lS.','je'-,ce ra"dement
**m uu gouvtruem.mt, dt
, eic, que les pereo -
[ couleur doivent voir e
G. 1
avamege rel pour'ce qui eat de1 Entre
leur condition civil* ou m oral 4. 0ge
* Ces homme* bienveillan s chat [ _______
Client donc uu asile pour leb ir:for
tuni e faut8 de l'Afrique dans quel
que nuiie pya. et ii* croient qua ai
le Kouvai-ement d'Haili vejt su rap-j
proiberde eaiimont avec eux, 0:1 !
pourrait faite encoie beaucoup pour!
ces dis de 1 Afrique,ei que de grsoda
avauiag-is ieriot assurs, par ce!
moveo pour H-ici dans l'avenir. PARIS Une dp-he de Melilla
tJespt, iioiioratdd Monsieur, annonce que les Epagnols reprirent
que la prsente rencontrera cet ae
son fire Paul LouveNurr, qu'on U1 'e $
n'avait jamais connu vindicatif. D'un! Avcc raes meilleurs remercie
Les Espagnols repren-
nent Totfeas ve
an Maroc
Mt80t.nea de couleur elle
lioiveu tre fixes aur ce
Oui esprer; elles ont, vous
"leur eiiuga. leuia h^bi
vw tt celle* de 1 duc,
I eoqu.z paa de rbcbn
ueia. guoiqut! leur tat aoi
lameutabiei, encore ellea
wiemeni ignoranie, sans
Jwucioi.; elles un ot.i
Ja de moiH. tt cependant
^ontpaam,* putrea de
ae hur ti.uatiou pout
n aorlir; il faut qu'on
laapect de quelques
'pour quelles ae dcident
.^uriat.
H1 a beaucoup de blanc,
weot tout dsespr* du
w sert de cette portion
l; bb[-8- qm gmiaeut de
11S U qul *ient avec
:"' qui pourrait leur u>
iii:urecend.tion; mu
gude. que l'opinion pu
rwi1'.eheuiunt accabls, qu il
. W- dt lelever eu ce pay
Rli'rV"- y faife j'i,r tr, "elfensive hier miti'n et s'empare
rent d'Atlat^n. Alca=*ra et de plu-
sieurs douas. Leur avana continue.
Prochaine coif-
rene Rome
TIENNE Le gouvrrrement de Bu
et d'utilit pubhquvoua tre accr ^IV aCC?Ie ^J^^f*" <*< la
dee par le i' e ua loul*. les g ;es, COn,erPncf '* rmbiMadeurs pour II
et quand celte vie n terdliaera, jrea,,,c" *iW dur'e confrence
puisse vo re mmone tre couver e :' l
de la mme glone qua celle donj|?ats-
nous huuoious le 10m dn pre de
cuejj favorable que vous aimez
donner aux chose d'une haute Im-
portance : une re onse sera le motif
d Que parLiie gratitude.
jepieuda la libell de vous en-
voyer uu rapport qui \eus d.n..e.a
quelques intonnationa sjt les pro-
jet et lea oprations de la boci'..
c Futase une longue vie d'honueur
de rgler la questioi de? comi
notre puy>;ei pur uessu* tout.puissj
la courouue d- gone tre votre a,a.
nage dans le b ulaut royaume d'en-
ii..ui. aoua lea nchds ailes de Celui {de
qui donne la vie aux aauveuis det
a ions, lesquels,comme vou.-. obis
aeut avec plaisir a st.s ^ioueux corn
mabdemenial
c Avec le plus grand respect, je
m> Hiu'cus. lalsaiil dm mc x poui
vo'.re piosp:i> an, 1 que pour celle
de voire gouveitietueui, uu ami ai-
dent de ei.fiii:* opprims de l'A
Lcwriog D DBWE1
fttveiles Etrangres
Sinistre de mer
LISBONNE-- t Qt le navire
1 missie Shik eton arr va hier
^vec -des avaries subie dans une
tempte.
PAR CABLE
feparatiom ab
Indes sont en
> voie
1 fiduciaire
^nmto en A llemagne
leae 7Une d^-h-de B-r
fcbl 8'o.scs somm-s se-
-j. "KpoMiion du ff-uvei
XaQd par la "''niapde pour le sa*?-!
';ot des rparations. La!
jnja une commission
In !Vec e Ruvernem;n
^ Prcgr:mme P.rmi le
^ u* ommissicn or. s-
Cf .SliDn,s- HuR"-
IkfL J 'semble nat 0
R Arecteur de la Ger
^Umpary. Simons. m
l.jV* "a trange es
" Reichbauk accuse
^J5,0 dans la circula
SiotilV0tV00'000"afkl
" 304,3000,000
arbitrage de cou lesta
lions franco hongroises
Ln ancien prsident du Mexique
prside
ROME Mr Libirr, ancien pr
sijent arovi:o:re da Mexique,actellc
ment a Rome, accepta la prsiience
du tribunal d'arbitrage pour tout:'
les questions jurid quts ".. dsaccord
entre la Fr?nce M la Hongrie a pro
pos du trait de Triacon.
Ct'fure li Socit des Nations
PARIS 6 U e drch de Genve
dit que da an discours de clture
Mr Ktratbe'k.prsident del socit
des naiions. a rsum I oeuvre ac-
complie par l'assembler, il a dit : Ce
qui impo te plus que let rtolU'a
obtenus c'est cet espii: qui fortifie
encore la foi grandissime que nous
avons dans l'avenir de la soc .
Le procs des
meurtriers du
comte Tizza
BUDAPEST Les meurtriers du corn
U T zzi o.t ti co dimaes : K:ii
raot, GaertOT a 14 ans de ieciu-
s an, Badisiy Teoye, V gi out t
tefBitus
lieiatinxs franco'
al ein tu I >n
PARIS 5 Plusieurs jouiuaux ie-
produisent i informt on o il est dit
40 au cours de 11 visite qu il fit hier
a Mi BnanJ 'arubissdeur d'Alienia
gne auiait demand la leve des
s^n.lions ni iitaiits.
Uae dp.he de Mayeace dit que
le commissaire allemand dans les
erritoirts ihoaos, a adresse M-
liiutd, hiut commissaire en Rhtna
..ie, une ititre o il exprime la vive
reconnaissance des gouvernemec's
ailemauds, bavarois et des au or,ts
du Palatiual pour l'attitude et le de
vouement des autorits franaises
lors de la caUstrpphs dOppau. Le
commissaire ailemaud ejoatfl que
personnellement il est t'es sensible
aux marquas d syrapath.c de Mr
Beraid.
\Tamponnement de
trains igen
AeiEN Uj timpoopment s'est
produit en gare d'Age n on signa1?
,decx aors et trois b.'esss.
(|Ouri l'autre, il partira pour son
! peste de l'Eglise de Port-an Prince,
aprs la crmonie* laquelle vous
allez assister.
La rception prit fin. Les Espi
gaols, les Fianais et leurs tamilles
furen. invits a un banquet pour la
soire.
Toussaint et son frire Paul s:
retirrent sur le perron.
Js voudrais, dit Paul, que tout
autre que moi ft nomm gou
verneur de Santo D.jmingo. Com
ment voulez vous quun pauvre p
cheur no r, tel que mil, puisse entre
P'endre ce lle difficile ?
Toussaint rpondit son frte:
--t Vous tariez maintenant cornai;
ua blanc. Le3 blancs disaient aussi
de moi : Comment pourrait ua pau
vre postillon noir gouverne' une co,
lonte ? Vous ferez comme moi,
vous prouverez que les noirs sont
aptes gouverner.
Mais le ciel vous a cr peur
gouverner, et non moi. $
Qui pouvait le penser, alors
que l'tais postillon et esclave. Quant
a vous, Paul,je ne sais pas encore au
juste ce que vous pouvez faire, ni vous
non plus. Je vous mets l'preuve;
j admets que vous n'tes pas celui
(que je devais choisir.
I Alors, cherchez un autre, dit
Paul, Il n'y a pas d'autre. Henri
Christophe doit continuer la lutte
contre Rigaud; lacques iessalines
pourrait tre choisi; mais *e ne puis
le nommer gouverneur d'une ville
habite ea majorit par des blaocs:
sa hune passioane serait plus in-
tense au pouvoir, il rendrait ses ad-
mi ustrs misrables. Ils aeat main-
tenant sous ma protection, je dois
leur donner un gouverneur qui ae
peut les hiir; il c'est pourquoi je
yoas at (h)tai, Vous seiez indulgent
envers eux; vois auiez des conseil-
lers h biles sur plue pour vous gui-
der. Je serai, moi-mme, toujours
vo rediipoiitioacoelentielieinent.
le ferai doacpoar le mieux; e
je partirai demain.rpondit l'aui
dfin -ivement II ajouta : il y a ce
peadant quelque chose que je mm
fane, que Henri at lacques, et mme
vous ne pouvez faire. |e puis parlei
Palpasse!
Vous avtz donc dcouvert une
de vos qua'ifications, moj che i aui;
Vous eu dcouvrirez sans doute d'au
trs plus tari, conut Toussaint
en serrant la main de Paul.
,( A Suivrt )
I. R. CHENET
mats,
L'Administrateur-dlgu,
(S:gn) Georges SYLVAIN.
Pour copie conforme :
Le Secrtaire particulier,
Hermann CHANCY.
< Cas
Thoby, P. Pce
Imoosaote manifestation diman
" :he* Sylvain nnlade mut auditoi
" rejdont Vincent achve conqute
" Ovations missionnaires Union p
41 tnot'que. Souscriptions circulent
"avec entrais. Enthousiasme cos
' t:nue "
VILHARDGUIN.
S9cit fnteroalionale
de Confrences
d'Hati
L'Association a enregistr, avec un
S c t0MCh,,nt' ,l'acP^'io, pr
piElL Mr Uc,le AeI- Miir'-
flaipotent.aire et envoy ExtraorJi-
naire d. France Port au-Prince, au
dkontrmmbre *""* *****
Mme Lucie 4g|| a t nomme
membre et conseillre d honneur 0*
deux distingus persoon ges ont ga-
lement reu leurs insigie*. '"e.t u-e
sol.de marque deocoarag-meut paur
I oeuvre soi est hooor^.cer jours c.
et I envoi d une correspondance soi-
gne dei pusimrs crivians d'out-e
mer.-Mm; Hoec Do sinvi!!,,M^e
Chez
Benoit Couba
Drages lipuenrs
' chocolat
amendes fines
Pralines la vanille
c rose
Vienuenf d'arriver
Cment M.goire M, le L-jc-le ro-
Phte. Messi-urs Thim.s LechiudJ
GaorfM Honort. Davallier Dav,.V
Edgrd Fanfan. Cim-" Lib.,s.re'
FJ.e Augustin, Mme E"ie Augn.f.n
MelleClestineAugastin.lesrt.sfc.;
JnB,pllsleeiF ilMi **
cidi de f tue paSIi.r |e s,. ,ael
rapport u nar {i c.i!lire EJ Ie'
Andr i la Sance Mmorabe du ,
Novremb.e ieaj, r5,raint he prll]
rJiiMat raarch: d ,a^ctiVe
Confrences. UB"
Nous rappdoue au public que la
^m'estat.on littraire.?, bril-
lant ktl.queorparel'Aaeoci. oa,--
pour le 21 Octobre prochain,^.,.
msent dans des conditions dlites
et merveilleuses. ^wssbsj
Des familles vraiment ditU^et
nos villes voisines se propose ni
d y assister.- Le, filiale. Jrffi!
gent r:en pour assuret a l'AssoSa-
ion tout le concourt a.el,. m|e,
par son vo'utoen et sa belle ,et
nomme.
Des dtcj!* seront ampiamen' doa-
n s;r le programme mag adopt par le Consei! d'Admistr,. oa
de 'a la Socit.
En avant pour le progrs lit
- -



^


ls ivr i
La reprsentation
du Baiser de VAieul
Les examens d'Jctobre

Les examens pour le concours
.^wwvv. "i;id'admission l'Ecole des Science?
reilVOyee a tnarat(Appliques ont pris a hiar ma'in
Suri* da.*r,dede la pressente' Ont't admis i suivre |*,coir
ami Pierre Brviik dcid da reo la Premire anne V4'< R u.ui
voyer, mardi de la semaine pro- Max Auguste.Shre'C'ian H '|nan
chain* la t epreeoteton du Baiser Hyppolitcv Lon Jou du e
de l'Aieul.
Bi.ite
aui
lettres
Port au Prince,
:o Octobre 1920
Mon cher Magloire,
le me dsole toujours des coquilles
le me dsole bien plus des errata ||ac
ko disait, dans nn de ses spirituels
propos, que l'on peut se passer e j Salnave
des coquilles et des errata, puisque( jme Anne
l'on n'crit pas pour des... imbciles.
Bien que je ne me sois jamais eo
tl de relever les coquilles glissee^
dans mes articles, lorsqu'elles consu
tuent surtout des fautes de gramma*
re, un subjonctif pour un condition
nel par exemple; Ren Anbry poui
Pierre Aubry, s'il s'agit d'une simple
erreur ce nom; je vous prierais bieu
de relevtr la petitt coquille suivant!
contenue dans la fin de mon anicu
let a K ger 1 Maire.
l'ai eut le Summum des joies in
limes qui assuient au crpuscule de
sa vie une pa x oaituble.
Ft le typo, qui s'est beuit . une
rribante eenture que le mienne, a
iri< : U Commun des joies vifiuies
N'eilce pas que cela ioinae uce
grot iUsuidue ? Veuillez publier,
rn msniie d'erratum, cette longue
lettre tour la rectification d un mot.
bun \ re
Dr F. LAJSEGUE
Tipnrhnauer, porteurs du Cer fi il
de 61 d'tudes secondai'es cla**qu,
1re et ane pa lies ave: la in'nt.o :
S.iences ont t admis sios tutnen*
C'est ce matin que le rsu tit des
examens de la Session Extraordinaire
l'Fcole de Droits t afti.h.
Ont t admis 1 re Aane :
Honort, W. Wilson, G. Olivier,
Nilan, E. Svre. Rousseau, |o-Louis.
ame Anne ; U. Duvivier fis, R.
L'EMULSION de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
, tous les lments ncessaires
j pour donner la sant et la force
j Prennez'la pour vous convaincre.
la [teoi Francjust
a l'ASiie Fripa
La France, a dit quelqu'un, a le
Monopole de la Bienfaisance I
Nos talentueux Chansonniers vont
bien le prouver en offrant ous le
H.ul f'aironage du Minisire de Fran
ce. une mire au preflt de 1 uvre.
Cars la vaste salle de l Asile frar is.
Nous etoyens savoir que ce sera
leur soiie d adieu.
Djl le Conseil d'Admit i tr.tion
se dmne pour en assurer le suc
ces.
Fte du caur tt de la Pense (tan
pi* ,
Nous renseignerons nos lecteurs.
Parisiana
GRAND GALA.
CE SOIR
DELA
Ckiison Fraiaisi
Avec MM. Georee CHARTON
Louissaiot, N. Ri
gand et Birsainthe.
Nos compliments.
AlENllOXl
La (jaiet
Grand htel Restaurai!
Rue Amricaine No 15*0. en face
de la Ligne Panama.
EUbltseeraent de Monte fraiclifur.
Ouverture samedi 8 Octobre 1921
Soin, Promptitude,
Cuitme soigne
PRIX MODERE
Mme CLEOPHAi S-PIERRE
Propritaire.
contre
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
119, Ru* Saint-Antoine
PAHI8
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
I^ORO"- ATT-SR.I IV CE
Alfx.PETRU3, Pharmacie ALBKRTINI
Pharmacie Ou D- Juatin VIARD
er rnr,r* t** bt"'"'4 f hrmac/a-.
Avis aux spoi'tsinon
Viennent d'arriver chez
A. Victor Gentil
1731. Rue du Magasin de l'EU
Union Suits, B.l'.B'
Ctlf cors ccur's
Service rgulier
Pa*s.g rs etkt entre ports batiens
et Sautiayo de i ulia
Aiui par le iteamer friflESIs
Itinraire
Port au Prince,* Gonaives Santiago de Cuba
Aux ciyes. Jremie, Miragoane
Attendu Voit au Prince, le .'"> Octobre
Inscrirez vous d'avauce chez
HoberU, Dut ton $ Co
Agents ijntraux
Malgr la hausse ]
BAISSE au
Comptoir franco-baitiei
V ILLANT & IIOUET
Du 3 au 15 Octobre, seulement
sur (es articles suivants:
Crpe de Chine
Crve fiorgette
Zphyrs
Indiennes
Mouchoirs
Voiles
fimmukt couleur
Maillots pour infants
Rubans
1 issu ponge
(.hmises pour hommes
Cotons divers
Solde de formes de c/iapeauj
Occasions exceptionnelle
Pneus et Chambres ait
F 1 R E S T 0 N

et
Maxmi'GITTON dau leur rper
luire le plu vari, le plu riche.
Un film en couleur eu 3 partie :
Le tdtrceur
ensuite lee numro* le* plua dive^J
IS Rue de Universit, Vans
SOMMAIRE Db LA LIVRAIS*
Du i<) Sptembre 1921
L'Appel ae broute- Premire
partie, Edouard Esuuci.
Au pays de i'e:ab'.e.- lournal de
Mission riaeaisa au Canada, Mar:
cnal fayolle.
Sur l'Espace et le Temps selon
Einstein. Charles Nordmann
Les Plagiai de Stecdhal, Pau Hi
L drame irlandais - 1 Les orig -
ensuite lea nnroeroi iei p.u. u.-,, ^ 7-,"ial8 > 1 Paui Dub ,
enir'BUire*.Ci7.ooa. gf^ooe. A Lopg ne ( ifU'*? > L ,T, , "i,
i-haiopa. IteileiioadP. Le Pendj.! |e-B Oc La 1-oa.aiue. V U vie.
Omuc. CeM voua, UBele mrf, ise ,t Ja COn\ci.ioo.Andte HiUay
|ouu|Uoi, Du i Verra, La Ceinture.
linuioviRation au pian par Mi
Oitiion. La outre MM. Charton ft
Guit ou promet etit de chuter ton
tel k* ihanaona dj entendu*
un on pourra leur demandor.
UauwlH. MM- lea tliaoaooniera
ae aorpi-MBiont
r'reuiz voa tarlea au magasin E l
EatVt Ai Co, en l'tude de Mo a
tiiuid et Paiiuiai.B.
Latie geoerald O
J'Iacea leaerveia tbklcouj 5
lilMANCHK
Un gentil prcgfrnm.'voua c l^erv^ gStiSntttte
Cne campa^e de propagande ti
lemaode. La tio^te Noire Nor
ben Sevestre,
Un mlait du dboiseminl, 1 au
De.'combes
Dante i Rav noe, Louis C '.et.
Revue Musca'e le voyfg^ d
Chaudlootaine. Cm. le Be aigae.
Chronique de a Q-uz-ice His-
toire politique. R ymond Poincai
de 1 A^m e fii w.
PRIX DE L ABONNEMENT
Un n Six moi Trois moi*
|.ari5eie " 4'* 2 lr >
On trouvera parir daujourdhul a s Pneus* U.Me4i
F RESTOW de louies le.-, ditneo ors
30 x ii. 30 \ V il! elc. e'c
Wii' par le steamer tAlli.r.jt
Piix excessiveuient redu.ts.
L. Preetzmnn
Agent gnral oour liqi'i 1
^ =^ ji.T^ !
Energique antiseptique afin*
A rAinetaiii
Say^vtte de Dillie Hliode.1,1 paiti
Le Bonheur
Drara> de jalouaie t-ver* la c*lbr
italienne Lioda fini, 4 parti* a
i'oiiio fraauiaa M ,f 44 Ir 23 lr
liiranga 9 lt 4? ft 4 'r S
Le* abonnement panent du ter et du- i \ J
chaque mois.
liU du Numio 4 fr.fO ttranger ; tlMB.
IComiquc hilarant
Lutr4f 8. 1
HEMORRODES
Oucrioo certaine complte par la _
PW^Sl>iU0-?rTl.^?UYaU0R
mn%^0W&unnt^nr
l,i,mn tmnt u. m Oartiuani, kll.uj .m.)
N'oubliez pa d'ajouter le comprime de GYRALDOSE
L'OPINION MEDICAL*
t.* Gyratou iMiotrel mmioe aucun autre produit nn pnnrrait \? t.urt
tant donn-V IMiorgie du tbymol e'. alla le (ait naos rtan.;or. n'tant aul
ti-niant Uimiiup. Kilo delerja. en outn". lea rauqueuae mtant qu'ollf arr. !
toute putrtlai ti'-n. comme'poarralt le lajre une Aponu.- Inblbinl tlaean ni
de loua lea produit da aeerllaa, iirate l'alumine aullati- l.a prepara"--
des aolntiona neces'iaire pour le aolna da U toilette i lUwe e-1 oe ]
facile r.tirndu uu'll a'ae,it d'ai^uter aimplement k l'eau bouttlie lea quanti
Ha ladluiiec-a pour arolr un litre da liquide tout prt pour l'inleciion.
t> Caaac,
> U la Parv't, et ki..i.. -u :,' -, -
lUt.iia" n-.sleUip. {.r. lanela Ifr pQTf
dan le La
boraloirtn r
riaeooiftt >
pritnlant le*
mmtt garantie*
$eienhflqise$-
fluerit vite
et radicalement
Supprime les
douleurs le la miction
Evite toute _
implication
11
u ,
m bal",
tlcullcr "J
rlurtU ***
AU" "fi,
n. .
qut **
qn' "
eon'"
...t.*

F.ti'",
Cbatal'" ,
&*
Vaillant Hotret
Agents gnraux nour Hati p-x
17^0, Rue du Magasin de fh'at Port rnr


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM