<%BANNER%>







PAGE 1

u -r Avis aux amateur s Ainsi m portant A partir du li Odol vli! public trouvera au Grand Dpt, g'.tu A i encoignure des rues de Fronts est ainsi torme": Forts et du Centre do rhum ex ra n r Sans Rival et des orix difireriis datant de i ans, de .] ans.de ' H. L*\eaturr. Conseiller Commune ans et rt reues'ous les jours, excepta les D manches t les jours l-i? de S heures du ma'in a tioi: b uns de l'aprs-midiMembre c Communal, Membre — La Circonscription de Port au Prince est divise en Six Sections de Vote. Ces Sections comporteront autant de Bu reaux qu'il y aura de lois 800 Elec teurs inscrits pour chacune des dites Sections. Article 5. — La Premire Section 'e Vote de la Circonscription Com muoale de Port au Prince s 'end IBI les t ades Nord de l'Aveam ionn Hrowfl, ci-devant Lalue et d ta Rue Dants Uestouche c ci-devan. Rue du Fou ; de la Croix Sainl Aimand jusqu' la Rue Geffrard ct Elt, et de la rue Gellraid jus ju'au Bel-Air, comprenant tous les quartiers intermdiaires. l.a deuxime; Sec ion de vote s'e tend i partir du ct Ouest de la :i end des faades Ouest de la Rut Jouibe et de la Rue Dants DlStOO .hes aboutissant au littoral, d'une pan tt de l'ancre au Nord de la Ville uiqu'au Fort Dimanche, compre iant tous les quartiers ntermdiai res, les Sections Rurales de l'ont ReogCi, 1er et 2me Varrcux, ;me ;t 4cme Dellevue. LA CjUA'iKii.ME SSCTIOM M VTB est li mite a pai tir de r'endio.t situe .•n face de la Croix Saint Amand par les faades Sud de l'Avenue lohn dtowa et la Rue Dants Destouches jusqu' la Rue Geffrard inclusivement tl comprenant Tutgeau, Bois Veina, Petit Pour, Champ ae Mars, ect Est de l'avenue Magloire An broise, les quartiers de l'Exposition ci de Peu de Chose. LA CiNQUiii.Mi; SECTION DE V011 est limite partir de laue Gellraru l Ouest, y compiis la Place du l'anlhcou et uu menu tte Uuestdt I a venue Magtoue Ambioisr; par la uade bud de la me D*Lts D.tstou hefl jusqu' la rue Killick faade list compitnant tous les qu.rtiers 11 errxduires. le bouig Salomoo, la Cioix des Mar yrs, le Cimetire ei .es environs tt Bolosae. LA SIXIME I.CIION UE VOTE est nmiide paitir au cot Outst de la rue Kiliitk pour la continuauon de la faade Sud de la rue Dants Desicucbes et par la ligne du poitai! Logsne jus.qu ^u littoral, comprenant tous les quaitieas intermdiaires et toutes Ici sections ruralesde la Commune Je Pou ;u Prince situes au Sud ae la Ville : Morne l'Hpital Mainssant, 13 zotoo, i'.aton Dufi;:C Thor. Moine Chaudele i^oiail Thor, uvitt Froide,Morne i Brtteau.Grai. de K vire Coupeau, Ttlttf, Procy. -va!, Bouvier, bti y, lionga et t u j^a. AKT6 —Les locaux d.s bureaux de \oe s:iont uliiieure m eut dsigns. A K I 7—La liite des lecteurs, ou virte le Premiel Octobre prochain scia close le ji Dcembiu 1921 cinq heures du iOir. Aar. h'— Le prsent Arrt apis ppiobatioo du Secrtaire d'Etat dt: Intiieur, a ra impnm. publi tt excut la diligence du Magistrat Ccmmunal de Port au Prince. Fait en sance du Conseil commu oal le 28 Stpteir.br Mil N'eut Cent Vingt et Un an i;8me de Flndpen dan ce Le IdPistrat, Dr ANNOUAL Shemtob il Co Cbalom et Fila Biy'o Frres SsTomon Abitbel Seiil Sitteo Naec Mansonr Clire-m v Dweck Bile Bozilo laac l'igio AHjert Clireera Moue Danna Yfmtcb Chreem Cli tya Michania Rnifreie mente Madame Vve Lh. Paiisot, Mr et MmeAlh-ir Pa'iaot, Mr ot Mme II. l'ariso', Mellei Claire, llenc'-e et Ma ria Parisot 11 toun l( s nntreH nirpntu remercier t les s mis f-l particulire uifni Messifur !* %  pliarmiciens qui leur ont prt leu'S concour* l'oc cassion de In perle doulrinreuRfl qu'ils vien-em d'tfproQver en U per once d(< leur rpgrrttrt Lhnsson Parisot Ils les prient de croire leur re connaissance. Loterie de P an un: uonnt mavot u mm/ste GRO>lOT-> 1 toutes %  a0o odeUsJ roup d u net initier* et vue sur* ^ • 1 ")^ur o-ii P b ria J ia "' -v^\ h, o u c r i i fraireswr Mr Plu >r n l lmCarlos E Castillo. ,,u rrimerte du Afatio. j R^BJBSIFO 1 Pneus et uwires a air FIKSTON On trouvera par'ir d'aujounl Imi d s Pneus et Chamh..FRESTOWJi de toutes les diiuens ons 30x3. 1013 l|t ? e 'c. etc arriv par le steamer Atli-ioci >. P ix excessivement rduits. L. Preelz Agent gnral pour liaiti — Porl-au Priuce Ecole tf8 Setenr^es appliques La deuiime session du con court d'adooissioB eM fixe au m irdi 4 Oc obre. Le rgis ro d'inscrio'ion ea 1 ouvert au eiae ds l'tablisifment tous les jours de 'J heures .iiici. UDIRjiCTIuN • j i /*-'* !/"'"!• f'<*>• anft, M. <->i i-au r riuc& ^oiuptoirfri^liui 1710, Hue du Magasin de l L'ai — Port au Prima. GraDd6)aissfi de prix Pour une quinzaine seulement S au 15 Octobre, Formes de chapeaux en t Articles franais de quali superi O i sa'nr3-v, O-'r br 1, 1931. th? • 11 ul?te of ibe United States rf Vmeries will charge if; location 10 No 191 ; H je du Qoi. For this rea011 \hi Co-milite will b; clos'd on saturdjv i" ord R'ie du Ouai. A cause de ce charg ment le Consolt l*ra ferm ime^i pro chain pour tre pil servir MM les comme'ants <\MS son nouveau local, lundi le 3 O.lob e, 192'. RoiiPRT DUOLBY LOKOVBAl Ameri.'ai Vice Consul in Charg' Uilllfffii Horatius Lavenlu 0 L Dufort. G. H E'ntst C. Eug<: 'e DpardJ L The Vp To Date Tir Repair S hop En /ace de la Sli't'pn de U Coni lagnie d* Pompiers 1366, Grand'Rue Le Purgatif Ide c'est la Puule du D r Dehaut 147, Pi'o du Faubourg Enint-Denit Part ; I ptff l pttparattf, de dgoftt %  %  :.' %  %  . %  %  %  1 %  1 '. 11 on. o. n. lacob.DrPPautl Antoine, Antoine Innocent.! I t mu cWr / H (t Mbbtauvi Le Secrtaire a litat le l Intrieur, B. DART GLENAVL • : %  • -ivc. ;n URUIM soi p-'rieure Cr.pe de Chine Crpi (seorgute Zphyrs InUiih'ues Mouchoirs Voiles h amouks couleur Maillot* pour enfants Rubans 1 tSi>u pong t hemises poui hommes Courons divers Beau ueW m %  *U*J ti^ >': ,; •' bJ) Impalpable,adhrente.d'un parfum dlicat, conserve la fracheur de la jeunesse, embellit, efface les rides donne un teint de ly f I •.,'!• i. .biaiii-'w. %  %  1 ..-i,.: ... 1 %  •' %  : %  •' ', '. r (KM I-MI... Pol eu tube .i ,'s Eau 1• %  I jv ,• %  %  Jani (lotitet icioirt Aucun mm tciurc retnUou: %  <'••' ARYS 3.r: Vaillant $ Houet Agents gvivaux pour Hati r



PAGE 1

flem e anne No 4*0 |Pt au Pri/ioa. Hati (Jment-MAGLOIRE HNUMIB3 ^OCENTIHES Quotidien VenWrH HO Septembre 1921 0 n'arrt pas un mouvement populaire avec(quelques docteurs; la foret mme n'y russit pas toujours.Mats ceux qui,ayant le pouvoir, le mettent au service d'une tradition puise, n'ont jamais le sentiment exact des forces qu ils combattent ni des forces qu'ils emploient.Leur illusion est la cause de leur chute. Le Pre DIDUN RDUCTION; Roe A-ricaine No, Itt Choses de France l Nouvelles Etrangres PAR CARI F i Vienne i connaisse? auna doo'o lin ; 11 est rwlain i ue cette constatation' PARS 28— A l'occasion dn 'i aasumni Ht position. Le secrtaire perl de I Acadmie fronai ->, par • lettre adresse au Prsi t eut du •il franais, a attir son aten EUot feur ce terrain, nous ne pou ur cette situation, et c'est en. v oua noua empcher de mettre, en cette lettre que M. itrian igran.le partie, l'chec de letton fran aiaen vue d'une plus grand-* expansion sur lb compte de la dsiu voltura avec laquelle les Franais, mme les spcialistes, traitent les ques.iona extrieures. ilniUiro qui oot %  fermitiOQ ; les dclarations sui une grande vatiui Lors des ngocia ions du Trait'' fwxivec I A IU) n ignft. l'Acadmie m avait, le \!i Avril 1' IV.'. ODToea analogue lor lnitia'iv • M. Uvisse Le dlgus de I • au Conseil suprme n avaipnt •appuyer sur l autorit de votre 1 lire compagnie, puisuue c'est a • denances du l(i Janvier 101!) il conseil avait dcid, sut in non de la dlga ion britat 1,aprs de louguas discussions 1 langue anglaise fut admis* a langue officielle de la cont I M mme titre que le franais. A l'heure actuelle, la question donc plus entire : il ne a'&gi loa seulement de maintenir, bien de reprendre une tradidiplonn'ique que les quali es Nltieineni reconnues de i-t franaise suffisent justifier. Itishing on. Ida arguments lovuques "ans en 1910 en r de 1 admise on de la lang'ie egali e piendroot d'autan de force que le prsident Wil aptes avoir reconnu la posi ion que de la langue franaise e: Q nommage sa prcisiou et Mbtilit, avait pu, cette po•aoi tre contredit, revendipour la laogue anglaise le dru i Pw'ppei ilalangue diplomatique Pacifique * k Prsident du Conseil de a doit sa lettre sur cette a-su La gouvernement franais •wrait, en aucun cas prendre inoeconfreuce o le franais wrait pas admis comme langue le > rvo. charge d tlUre; du M xi que. a donn un grand di 1er auquel assistnent les ministre* lu commerce, de l'intrieur et de i hygine sor aie, r| le cb't du cabinet de M | Briand ainsi que | a s dinlom u?s de 1 Amriquelatine etde hautes person "alits tranaises et trangres. Mr! Nervo. dans un discou'S,montra quej le Mexique luttait pour la |Mb*r. ia ti>rale et le progis moral du peu pi?, ne reniait auruie dette lgitimai et demeurait hounle et solvabl< l'iccaeil tait a la mission et au Monl Tomba qu il faut voir l'exptession des sentiment du peu pie italien enversses glorieux dfenseurs. Le bruit court i Genv Ainsi nous avons sou* tes v.ux .. i. %  • JVJ .sous la direction d un gauve nemenl dont la diploma'ie fan:he et loyile une lettre d'un Oflice colonial nan tais • rcemment fond dans la Loire Infrieure, o Hati ei: purement ai siniplemert considre comme co lomu irancaise. LUIfice colonial pro jette la cration d'un grand journm et sullici e, en cette tin. le concouis de la presse coloniale franais*. Noua dtachons le pasaage suivant ue la lettre-circulaire adressa au -'Matin" : e t Vous voyez d ici, cher Monsieur, les nombreux aervices de toutes sor tes qu un journal de ce geme, bien conduit, peut et doit rendre en mme lempa, la Mre-Patrie, et chaque colonie eu particulier. Ma;-, pour cela, il est Indispensable que je sois aid et soutenu mme par les c doniaux. puisque je preuda leur cause en munis et dfends leurs intrts; et II est ndisp'insHl)'" aussi qne le directeur du i mimai de cha que Colonie qui je m adrtsse ( le -4 mots sont soungus dana la lettre iniue) patno.iqi meut et loyale ueot, m accorde son concours im mdiat, et m expdie gra is sou jour uai, a chaque dpart ue courrier, atiu que je puisse moutrer, preuves eu induis, que je suis rellement en i apports cousu;, ts avec toutes les colonies franaise de l'univers. ..Dans le Cas poar uue raison ou pour uue unir • il ne vous serait pas possible, cher Monsieur, de r ( u.iait a mon appel, je vous serais us uc juii. issai.t da vouloir bien transmettre ma requ'e au directeur d'un autre journal de la Colonie, sus Uj>i depuis 1019, la laogue an I eepiinie u'u-ceptei ma proposition. ^partage avec la laogue fran I "•position diploma-ique que 1 Y a-'-il quelque can/rcre de la Lu dernire s, seule, oceute du Wiae dispose a accue liir ce patrioti M siclep. Si noua compre-'que apptl de la Mre l'atne? i bien la ppnse de M Briand • *8ui anglaise a conquis, depuis, • image qu il ne saurait plus tre Nous aimons beaucoup la F sauce "ion de lui enlever. certes; inaia cet amour ne saurai) lequesiioo, pour labrance ac nous aveugler juaqu-au point de Œent.cons-iate faire de • efforts nous empcher da contater que, M: oit ^ue la langue arglaise n'arrive mme apra la guerre, ses victoires, 'jouir de la position de landans la langue comme dans l'expan diplomatique, en excluant la aion, sont loin de valoir celles des WfricaUe. -Anglo Stxona0*ine Glace Convocation ^Actionnaires de l'Usine Glace iu. la L l riDce 80nt tonvoqns Jjwnible Gnrais au Cabinet I • forgea Sylvain, aveca con *• w ociet e ,ui, d> ,7 -%  T^Donr heures de l'spis %  ii7,f Pendre toutes mesures "•ntrtdeladi.e Socit. 10 Prince, le 28 Septembre 1921 ,J V c Ve fb. Carlstroera Thns PaHfct Mme Vve L + *H> Abrwdti.j Staude, Hrit. A 'œe Vve Ls. Annoual, Par cble Ua inceodie a clat i y heuies 56 CC matin 4 l'tage t prieur da nou veau magasin du Printemps i l'an gle de la Rue Coumartin et du bon' vatd Hiussman, il serait du i un court circuit. Le b'iment a t rapi dment envahi par les flammes; i 9 heures la faade *'est ifloodre.lu' qu' pisent on ne signale aucune victime. a conqui* la coqfiaaci et l'est ne. I a ajout que !e gouvernement co >.so lid.iit son p'estig^ en sp.uvgtrdant la dgnit et la souverainet nitonales, dans la justice et le droit. li opposa les richesses fabuleuses du Mexique i sa dette, relativement rduite, et terminant en dc'arant que la nat'on mexicane est dispose i i a tisfaire toutes les obligeons inter nationales mais qu'elle ;it fortement dcide n'abdiquer aucun droit Mr Do', ministre du com tierce, *oondit eu formant des voeux pou* I* ptosprjtdu Mexique. Des proje: lions cinmatograph ques montrant les beauts et les richesses du Mexi que suivirent la rception. Sur la propos''ion de Mr Briand, Mr Nervo a t dcor de la lgion d'honneur. Les memb es de la co'onie franaise du M x que. actuellement i Paris, lui en cttnt 1 insigne en tmoignage de sympathie. L* confrence des ambissadeurs a dcid dans la matine de oe rien ob jeeter 1 la conclus on d'un accord austro hongrois si l'Autriche accepte sous la rserve de l'vacuation com p'le des comitats dans le dlai fix dans la dernire no:e de la cunfcten ce. Une dpche de Vienne dit que le gouverne nent hongrois, cdant i 1 ultimatum de l'entmt?, aurait dc • d vacuer les comitats occiden taux. On mande du Bou-gel que Char lot Chapelain est parti en avion i; 13 h 50 a deatioitiao de l'Ang'eterre. : Mi Briand a info me le Dr M>yer. mbassideur d'AI emagne, que les ,inc*ions conom : ques seront leves !e ; J septembre 11 a annonc au con seil des ministres que I Allemagne avait accept les conditions stipule^ dans 1 accord intervenu entre les al lis au sujet de ltab'issement d'un contrle de la froa'ireihnane aprs la leve des sanctions conomiques. Le Populo Romano de Rome annonce que le gouvernement italien prsentera officiellement ses reg'ets au gouvernement fr?nais au sujet des incidents de Venise. La mission FayoHe est rentre a ?ari?. Le dput Curti qui l'accompi gnait dclara dans une interview qu'il dplorait les incidents de Yen se et de Milan. L'importance ne doit oas tre exagre, ce fut l'oeuvre d'un petit noyau avec lequel il serait injuste de solidariser la grande tmjo tit du peuple italien aimant et ad mirant la France Le dput aUr:bu> :es incidents 1 une propagande qu exploite hibilement les moindr-s^er reurs et incident;. Il montra la n ceesit ds ragir contre elle et d cla rer le peuple cur les virittMei senti nents de la France 1 g4'd de l Ita mais 11 hut l'accueillir avec r;erves, que '.e Conseil de la Socit des Mitions de cidera;'. parti^er la Silsie suivant un trac se rrpprochait de la lign^ Sfozi. La Bolivie n'tant pis satisfaite d-e sfs prcdentes n<^go:iations avec le Chili, ne peut accepter de ngici.i tions directes qui sous l'gide de la Socit des N'ations. Le Chili dclare qu'il s'opposera toujouis l'inscription l'ordre du jour de la Socit des Niticns de la demande de la Bo ivie. L". Prsident Van Krnebeek et M Balfour esprent que les ngocia lions directes s'entameront sans succs, mais la dlgation de la Bolivie a ddale aux reprsentants de li presse qu'elle formulera bientt une nouvelle demande. NEW-YORK —Sterling j 715S Dollars 14.16 PARIS 28 — M. Briaoijaurait d cid s'embarquer avec la dlgation franaise le 1er Novembre au liv.-e, sur le piquebot Lafayette 11 pioaoacera le 9 Octobre a S>Nazaire un discours programme. L'ambassadeur d'Italie, Boain Longart, exprima hier .1 M. Briand le. regrets de l'Italie au sujet des rcents incidents de Venise. M. Brian i a dit 1 l'ambasseur que le gouvernement et le peuple frenais ne s'taient pas mpris sur la manifestation qu'ils ne considraient pas comme l'exprs sio.i de sentimtnt rel du peuple nalien. les lus i.its de quelques in dividus. LONDRES La rponse de V*.lera .de toute n.cit et li est hors de doute que l.-s co itnbuaoles ea firent profit — L est a esprer que le ie:en>ement soit fait

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05490
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, September 30, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05490

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
fleme anne No 4*0
|Pt au Pri/ioa. Hati
(Jment-MAGLOIRE
HNUMIB3 ^OCENTIHES
Quotidien
VenWrH HO Septembre 1921
0 n'arrt pas un mouvement populaire
avec(quelques docteurs; la foret mme n'y
russit pas toujours.Mats ceux qui,ayant le
pouvoir, le mettent au service d'une tradi-
tion puise, n'ont jamais le sentiment exact
des forces qu ils combattent ni des forces
qu'ils emploient.Leur illusion est la cause de
leur chute.
Le Pre DIDUN
RDUCTION; Roe A-ricaine No, Itt
Choses de France l Nouvelles Etrangres
------------- PAR CARI F
i Vienne
i connaisse? auna doo'o lin ; 11 est rwlain i ue cette constatation' Pars 28 A l'occasion dn Cr autour de la que ion st pnible nour le patriot s [InociR, admis autrefoi sans ai. car el'n eit l'aveu indirect de Mr Hervo. chirq d'sfliire* du M
00 comme langue diplme la \-V\* grande ex| ansiou de 1 argio
et rduit aujouidhui dJf>'i aasumni
Ht position. Le secrtaire perl
de I Acadmie fronai ->, par
lettre adresse au Prsi t eut du
il franais, a attir son aten EUot feur ce terrain, nous ne pou
ur cette situation, et c'est en.voua noua empcher de mettre, en
cette lettre que M. itrian igran.le partie, l'chec de letton fran
aiaen vue d'une plus grand-* ex-
pansion sur lb compte de la dsiu
voltura avec laquelle les Franais,
mme les spcialistes, traitent les
ques.iona extrieures.
ilniUiro
qui oot
fermitiOQ ;
les dclarations sui
une grande vatiui
Lors des ngocia ions du Trait''
fwxivec IAIU) n ignft. l'Acadmie
m avait, le \!i Avril 1'IV.'.
ODToea analogue lor lnitia'iv
M. Uvisse Le dlgus de I
au Conseil suprme n avaipnt
appuyer sur l autorit de votre1
lire compagnie, puisuue c'est a
denances du l(i Janvier 101!)
il conseil avait dcid, sut in
non de la dlga ion britat -
1,aprs de louguas discussions
1 langue anglaise fut admis*
a langue officielle de la cont
IM mme titre que le franais.
A l'heure actuelle, la question
donc plus entire : il ne a'&gi
loa seulement de maintenir,
bien de reprendre une tradi-
diplonn'ique que les quali es
Nltieineni reconnues de i-t
franaise suffisent justifier.
Itishing on. Ida arguments
lovuques "ans en 1910 en
r de 1 admise on de la lang'ie
egali e piendroot d'autan
de force que le prsident Wil
aptes avoir reconnu la posi ion
que de la langue franaise e:
Q nommage sa prcisiou et
Mbtilit, avait pu, cette po-
aoi tre contredit, revendi-
pour la laogue anglaise le dru i
Pw'ppei ilalangue diplomatique
Pacifique *
* k Prsident du Conseil de
a doit sa lettre sur cette a-su
La gouvernement franais
wrait, en aucun cas prendre
inoeconfreuce o le franais
wrait pas admis comme langue
le >
rvo. charge d tlUre; du M xi
que. a donn un grand di 1er auquel
assistnent les ministre* lu commer-
ce, de l'intrieur et de i hygine sor
aie, r| le cb't du cabinet de M |
Briand ainsi que |as dinlom u?s de
1 Amriquelatine etde hautes person
"alits tranaises et trangres. Mr!
Nervo. dans un discou'S,montra quej
le Mexique luttait pour la |Mb*r. ia
ti>rale et le progis moral du peu !
pi?, ne reniait auruie dette lgitimai
et demeurait hounle et solvabl<
l'iccaeil tait a la mission
et au Monl Tomba qu il faut voir
l'exptession des sentiment du peu
pie italien enversses glorieux dfen-
seurs.
Le bruit court i Genv
Ainsi nous avons sou* tes v.ux .. i.
JVJ .sous la direction d un gauve nemenl
dont la diploma'ie fan:he et loyile
une lettre d'un Oflice colonial nan
tais rcemment fond dans la Loire
Infrieure, o Hati ei: purement ai
siniplemert considre comme co
lomu irancaise. LUIfice colonial pro
jette la cration d'un grand journm
et sullici e, en cette tin. le concouis
de la presse coloniale franais*.
Noua dtachons le pasaage suivant
ue la lettre-circulaire adressa au
-'Matin" : e
t Vous voyez d ici, cher Monsieur,
les nombreux aervices de toutes sor
tes qu un journal de ce geme, bien
conduit, peut et doit rendre en
mme lempa, la Mre-Patrie, et
chaque colonie eu particulier. Ma;-,
pour cela, il est Indispensable que
je sois aid et soutenu mme par les
c doniaux. puisque je preuda leur
cause en munis et dfends leurs in-
trts; et II est ndisp'insHl)'" aussi
qne le directeur du i mimai de cha
que Colonie qui je m adrtsse ( le -4
mots sont soungus dana la lettre
iniue) patno.iqi meut et loyale
ueot, m accorde son concours im
mdiat, et m expdie gra is sou jour
uai, a chaque dpart ue courrier,
atiu que je puisse moutrer, preuves
eu induis, que je suis rellement en
i apports cousu;,ts avec toutes les
colonies franaise de l'univers.
" ..Dans le Cas poar uue raison
ou pour uue unir il ne vous serait
pas possible, cher Monsieur, de r
( u.iait a mon appel, je vous serais
us uc juii. issai.t da vouloir bien
transmettre ma requ'e au directeur
d'un autre journal de la Colonie, sus
Uj>i depuis 1019, la laogue an I eepiinie u'u-ceptei ma proposition. '
^partage avec la laogue fran I
"position diploma-ique que1 Y a-'-il quelque can/rcre de la Lu
dernire s, seule, oceute du Wiae dispose a accue liir ce patrioti
M siclep. Si noua compre-'que apptl de la Mre l'atne?
i bien la ppnse de m Briand
*8ui anglaise a conquis, depuis,
image qu il ne saurait plus tre Nous aimons beaucoup la F sauce
"ion de lui enlever. certes; inaia cet amour ne saurai)
lequesiioo, pour labrance ac nous aveugler juaqu-au point de
ent.cons-iate faire de efforts nous empcher da contater que,
M:
oit
^ue la langue arglaise n'arrive mme apra la guerre, ses victoires,
'jouir de la position de lan- dans la langue comme dans l'expan
diplomatique, en excluant la aion, sont loin de valoir celles des
WfricaUe. -Anglo Stxona-
0*ine Glace
Convocation
^Actionnaires de l'Usine Glace
iu.laLl'riDce 80nt tonvoqns
Jjwnible Gnrais au Cabinet
I forgea Sylvain, aveca con
* w !ociet-,e ,ui,d> ,7 --
T^Donr heures de l'spis
ii7,f Pendre toutes mesures
"ntrtdeladi.e Socit.
10 Prince, le 28 Septembre 1921
,JVcVe fb. Carlstroera Thns Pa-
Hfct Mme Vve L
+ *H> Abrwdti.j
Staude,
Hrit. A
'e Vve Ls. Annoual,
Par cble
Ua inceodie a clat i y heuies 56
CC matin 4 l'tage t prieur da nou
veau magasin du Printemps i l'an
gle de la Rue Coumartin et du bon'
vatd Hiussman, il serait du i un
court circuit. Le b'iment a t rapi
dment envahi par les flammes; i
9 heures la faade *'est ifloodre.lu'
qu' pisent on ne signale aucune
victime.
a conqui* la coqfiaaci et l'est ne. I
a ajout que !e gouvernement co >.so
lid.iit son p'estig^ en sp.uvgtrdant !
la dgnit et la souverainet nitona-
les, dans la justice et le droit. li op-
posa les richesses fabuleuses du Me-
xique i sa dette, relativement rdui-
te, et terminant en dc'arant que la
nat'on mexicane est dispose i ia
tisfaire toutes les obligeons inter
nationales mais qu'elle ;it fortement
dcide n'abdiquer aucun droit
Mr Do', ministre du com tierce, *-
oondit eu formant des voeux pou*
I* ptosprjtdu Mexique. Des proje:
lions cinmatograph ques montrant
les beauts et les richesses du Mexi
que suivirent la rception. Sur la
propos''ion de Mr Briand, Mr Nervo
a t dcor de la lgion d'honneur.
Les memb es de la co'onie franaise
du M x que. actuellement i Paris,
lui en cttnt 1 insigne en tmoignage
de sympathie.
L* confrence des ambissadeurs a
dcid dans la matine de oe rien ob
jeeter 1 la conclus on d'un accord
austro hongrois si l'Autriche accepte
sous la rserve de l'vacuation com
p'le des comitats dans le dlai fix
dans la dernire no:e de la cunfcten
ce.
Une dpche de Vienne dit que le
gouverne nent hongrois, cdant i
1 ultimatum de l'entmt?, aurait dc
d vacuer les comitats occiden
taux.
On mande du Bou-gel que Char
lot Chapelain est parti en avion i;
13 h 50 a deatioitiao de l'Ang'eterre. :
Mi Briand a info me le Dr M>yer.
mbassideur d'AI emagne, que les
,inc*ions conom:ques seront leves
!e ; j septembre 11 a annonc au con
seil des ministres que I Allemagne
avait accept les conditions stipule^
dans 1 accord intervenu entre les al
lis au sujet de ltab'issement d'un
contrle de la froa'ireihnane aprs
la leve des sanctions conomiques.
Le Populo Romano de Rome
annonce que le gouvernement italien
prsentera officiellement ses reg'ets
au gouvernement fr?nais au sujet
des incidents de Venise.
La mission FayoHe est rentre a
?ari?. Le dput Curti qui l'accompi
gnait dclara dans une interview
qu'il dplorait les incidents de Yen
se et de Milan. L'importance ne doit
oas tre exagre, ce fut l'oeuvre
d'un petit noyau avec lequel il serait
injuste de solidariser la grande tmjo
tit du peuple italien aimant et ad
mirant la France Le dput aUr:bu>
:es incidents 1 une propagande qu
exploite hibilement les moindr-s^er
reurs et incident;. Il montra la n
ceesit ds ragir contre elle et d cla
rer le peuple cur les virittMei senti
nents de la France 1 g4'd de l Ita
mais 11
hut l'accueillir avec r;erves, que '.e
Conseil de la Socit des Mitions de
cidera;'. parti^er la Silsie suivant
un trac se rrpprochait de la lign^
Sfozi.
La Bolivie n'tant pis satisfaite d-e
sfs prcdentes n<^go:iations avec le
Chili, ne peut accepter de ngici.i
tions directes qui sous l'gide de la
Socit des N'ations. Le Chili dclare
qu'il s'opposera toujouis l'inscrip-
tion l'ordre du jour de la Socit
des Niticns de la demande de la Bo
ivie. L". Prsident Van Krnebeek et
M Balfour esprent que les ngocia
lions directes s'entameront sans suc-
cs, mais la dlgation de la Bolivie
a ddale aux reprsentants de li
presse qu'elle formulera bientt une
nouvelle demande.
NEW-YORK Sterling j 715S
Dollars 14.16
PARIS 28 M. Briaoijaurait d
cid s'embarquer avec la dlgation
franaise le 1er Novembre au liv.-e,
sur le piquebot Lafayette 11 pioaoa-
cera le 9 Octobre a S>Nazaire un
discours programme.
L'ambassadeur d'Italie, Boain Lon-
gart, exprima hier .1 M. Briand le.
regrets de l'Italie au sujet des rcents
incidents de Venise. M. Brian i a dit
1 l'ambasseur que le gouvernement
et le peuple frenais ne s'taient pas
mpris sur la manifestation qu'ils
ne considraient pas comme l'exprs
sio.i de sentimtnt rel du peuple
nalien. les lus i.its de quelques in
dividus.
LONDRES La rponse de V*.lera
croit qu'une invitation a .n laite aui
chefs dea Sinn teiuera d'assister
une confrence Londres vers le
milieu d'Octobre.
DUUL'N. Vaiera reut hier la d-
putation de Belfast disant reprseu
ter cent mille citoyens qui sont dci
ds refuser de reconnatre la div:
sion du parlement
Le dernier parti ao ialiate indpen
d nt, a orent un projet de loi
dont le b it est la suppress;on do
tous U.- vestiges monarchiques en
Allemagne-
WASHINGTON premire ru
nion dj la consultation dea i dl-
gus antricaitiG, la confrence de
la limitation des armements, aura
lieu la qemaine prochaine
TUKIO- On anno-jce ofliciellenent
la dsignation du prince lyesaltj
Tokugawa. prsident de la chimbrj
de9 pairs, du vice amiral Tomisaba
ro. Ksto. ministre de la marine, e'
Ibaror. K jur Sbideiiafa.aTibasiadeur
soi Eta s Un s co nme dlgues la
confrence de Washington.
DAYTON (Oiiio)Le lieutenant
M i 'i I a batte le record du mon
de d l'attitude atteignant avec son
biplan Lepere, i-1 employ pat
jSchroeder en 1920, treiz: mule six
cents mtres.
SAN FRANCISCO. ArbucMe dit
Faty, acteur du cinma,dans l appar
temeot duquel mourut l'actricn Bap
p*^ anr^ une fte, dclar coupable
d homicide et premdrahor, a t
remis en libert prov soire sous une
caution dn cinq mille dollar*.
LONDRES. Le Foreign Oflice n
nonce que le prince de Grades a ar-
cept l'invitation de 1 empereur du
lapon pour visiter le Japon ea avr
prochaio.
Section HaitUnne. Dispensaire ho \'t
Nous avons sous les yeux la sta-
tistique des travaux accomplir par
le D.sp*nsaire de la seclion de la
Croix-Rouge Hatienne, plac sous
l'intelligente direction du Dr Mau
rice M hait.
Cette statistique monte, pour le
mois de juin, 200 consultations,
22i ordonnances, 8) pansements,
20 | injections hypodermiques et 11
opiations de petite chirurgie.
l'our le mois de juillet, 17-,
consultations, 222 ordonnances, 144
injections hypodermiques et panse
menls.
Et enfin, pour la premire quin
zaine du mu:s d'aot, 1 \o coasulfa
'ions, ij| ordonnances et 217 injec
tions hypodermiques.
On sait que ce dispensaire est de
cration trs rcente et qu'il n'est
pis encore compltement pourvu
de tous les moyens d: traitement
acessaires.
Les rsultats obtenus jusqu'ici mil
gr sa pnurie de moyens, permet
lent donc d'augurer pour lui un ave
nir prospre.
Une Nurs.- galue, d'gue p r
le Dpartement pour I instruction des
Narteedt lUpiul-Goiral, assis e
le Dr ffthart dais ses traitements.
1/3 m ticii J boxe
est renvoy
Nous sommes pris dannouctr
que le ma:ch de boie qui devait
avoir lieo demain 1er () tobre i Ci-
n-Varits a da tre renvoy i cau;
d'un aecideni survenu i l'un dts
partenaires.
La date de la p-o haine rencontre
sera ultrieurement fixe.
ILr liStMl' Ml
Hydraulique
Le travail dejreceucemenl entrepris
parle Srvice Hydraulique pour la
lpartitMO plus padabe d^- t'ean i
Port-au-Prince a p is linle travail
a >.de toute n.cit et li est hors
de doute que l.-s co itnbuaoles ea
firent profit L est a esprer que le
ie:en>ement soit fait Ville afii que la aus-i le rparti .ion
d'eiu so t tute n.-oport o.inrllement
pour vit-r )e nnnqae d eau don u
popu ato.i a sojll.-rt ces t-mp* .l-r
mers.
Le Mo u u-. mini ti 3
; Toussaint Louvertord
^Les Membres de la Presse et les
Associations Littraires et Sportive?
sont convoques demaia aprs-midi
i 5 heures prcises dans les salon i
du Collge Louverture aux fiis d*
j prendre certaines dcisions au sujet
du buste de Toussaint Louverture
Nous avons vu une photograpou*
d'uae partie du monunvnt envoye
de Fran e par Mr N. ChuioJ q'1
comp'e le remettre au Comi en
Dcembre pro:hiin.
Marne
Fi l'EgliM paroissiali" de Coraif
a t b*ni le mardi 20 SeptemUt le
marug: de Melle Anita Caz- a/ec
Mr Frdric Nicolas.
Meilleurs compliments.
. .



u -r
Avis aux amateur
s
Ainsi m portant
A partir du li Odol v- li! public
trouvera au Grand Dpt, g'.tu A
i encoignure des rues de Fronts est ainsi torme":
Forts et du Centre do rhum ex ra nr
Sans Rival et des orix difireriis
datant de i ans, de .] ans.de ' H. L*\eaturr. Conseiller Commune
ans et de H. BorJay, mdaill l'E\po A. Innccent
siiion Univfrselle lBelgique)en IViUpour son rhum
Le citoyen qui voudra se faire ios,
crire devra se prsenter en personne
et recevra la carte indique pu Far
ticleao de laLoiEk; oiale du i Ao;' A canes des ftes jmvp* nm
1919. j f)Hf voi ii i "ni' lood
Ait. . La Cotnmuaiofl d'insjmtrdi l < I Octi bi -t mercredi 1 I
cription indique pif la sus-dite LoiOetotre 1921, 1 s'en
1 pr^saufit d'inforro^r ip puhHc t 1-^
Annouai, M.gistirt Com nuna,J,''"'",f *, en "!"lic ,lu'r ('"p }' n,"
PrsidotlIDa*-0''' roroerce seront t#r
mets pondent ces jours ci-dessas
dsigns
Il Si'vprn
4 louer
t'a: boni,r ptairoi d Rofosie
B
et sss divers autres produits, ei
l'Exposition de Milan (Italie) en
1020 pour son Kola-champagne-
L'Etablissement fend gale-
ment des vins de Bordeaux rou
ges et blairs de premires mar
ques, ainsi que du sucie granul
ei turbin, de la bonne bire da-
noise et hollandaise- de l-alcool ;i
y5o et diverses au'ics bossons,
en gros et en dtail.
Tout le menue sera i i es satis-
lau en acht'aul. le lihuin cSans
Rival*'
Contre l'incendie
Lundi 8 Octobre i heureB d<
l'api es midi uura lieu au Champ di
Mai a buub la direction di Pire Chiei
Ford, une exprience organise pai
1a Gendarmerie d'iiaiii pour 1 m
connaitie ia mthode la plus rnodei
nu d'teiodre l'incendie par le tyi
t"iiio deFoamiie Fuefo&niProcets.
l.a question de pro ectiou contre
l'incendie eUut de grande impor-
tance il eat a bouhaiter que chacui.
te lasse uu devoir de ae reudre u ;n,
tu pat soi mme dea rsultats du
nouveau systme.
Aiticie 4.
Communale
^.
Insertion tmand*
Convocation
^MM is Loeatlllcn Communaux
-,oi;l convoqus ctl apis-midi, a 4
heures, a illtel Communal, aux
tins de statuer sur les suggestions
que le Dpartement de 1 Intrieur i
prsentes concernant le budget Corr,
n.unai de 1 Exercice 1921-1922.
Four viter que ne se tenouvellt
ce que les journaux out rappou, lt
M;i,".tiai se voit oblig de dclaiei
ce qui suit a savoir qu ayant Ut /<
lice des sances, il ne lolieia aucuL
trouble, aucun colloque, ni qu'il son
(il aucune personuain, ni allusioi
dsagtable a l'eudioitdes personne:
trangres ou non a la sance et qu.
lristraitla politique (Aiticie 34 de I*
loi organique ).
Porwu Prince, le jo Sept. 1921
,Dr ANNOUAL
PorauPrinct
_-------- - ? - ^m-------
Arrt
Le Conseil l'omn.iir !
Vu les srticles r j et r^ de la I o
Electorale du 4 Aot 1919 ;
Va la Circulaire de ia Secrtain -
lie d'Elst de 1 Intrieur tn date du 9
Septembre 1921 ,
Considrant qu'il entre dans le;
attributions du Conseil Commuoal
d'ublir la liste gnrale des lec
teuts de la Commune de Poit-au-
Prirce qui doivent contribuer frr
mer la Circonsciiptijn (ommuna'e
en vue de la prochaine tenue de l'As
semb'e Primaire du dix Jar.viti
1922. appele i lue le Consul Con
munal de la Capitale ,
A arrt et arrte ce qui suit '.
Article 1er Les citoyens jouis
sant or la capacit lectorale sont le
vits venir se dire inscrire i 1?
Maison Communale, i partir du
Piemier Octobre prochain, aux R
gistres qui seront ouverts i cet r il t
pour chacune des Secticns d* vote
de la Commune de Po t au Pi n e.
Article 2 Les irscriptions se
n>rt reues'ous les jours, excepta
les D manches t les jours l-i? de
S heures du ma'in a tioi: b uns de
l'aprs-midi-
Membre
c Communal,
Membre
La Circonscription
de Port au Prince est
divise en Six Sections de Vote. Ces
Sections comporteront autant de Bu
reaux qu'il y aura de lois 800 Elec
teurs inscrits pour chacune des dites
Sections.
Article 5. La Premire Section
'e Vote de la Circonscription Com
muoale de Port au Prince s 'end
IBI les t ades Nord de l'Aveam
ionn Hrowfl, ci-devant Lalue et d
ta Rue Dants Uestouchec, ci-devan.
Rue du Fou ; de la Croix Sainl
Aimand jusqu' la Rue Geffrard
ct Elt, et de la rue Gellraid jus
ju'au Bel-Air, comprenant tous les
quartiers intermdiaires.
l.a deuxime; Sec ion de vote s'e
tend i partir du ct Ouest de la
: a Rue Damfl Destouches jusqu' la
i iu deia de l'Eglise Saint loseph.coai
pienaut tous les quartiers interme
iiairei.
La Troisime Section de Vole s>i
end des faades Ouest de la Rut
Jouibe et de la Rue Dants DlStOO
.hes aboutissant au littoral, d'une
pan tt de l'ancre au Nord de la Ville
uiqu'au Fort Dimanche, compre
iant tous les quartiers ntermdiai
res, les Sections Rurales de l'ont
ReogCi, 1er et 2me Varrcux, ;me
;t 4cme Dellevue.
La CjUA'iKii.ME SSCTIOM M VTB
est li mite a pai tir de r'endio.t situe
.n face de la Croix Saint Amand
par les faades Sud de l'Avenue lohn
dtowa et la Rue Dants Destouches
jusqu' la Rue Geffrard inclusive-
ment tl comprenant Tutgeau, Bois
Veina, Petit Pour, Champ ae Mars,
ect Est de l'avenue Magloire An
broise, les quartiers de l'Exposition
ci de Peu de Chose.
La CiNQUiii.Mi; SECTION de V011
est limite partir de laue Gellraru
l Ouest, y compiis la Place du
l'anlhcou et uu menu tte Uuestdt
Iavenue Magtoue Ambioisr; par la
uade bud de la me D*Lts D.tstou
hefl jusqu' la rue Killick faade
list compitnant tous les qu.rtiers 11
errxduires. le bouig Salomoo, la
Cioix des Mar yrs, le Cimetire ei
.es environs tt Bolosae.
La Sixime i.ciion ue Vote est
nmiide paitir au cot Outst de la
rue Kiliitk pour la continuauon de
la faade Sud de la rue Dants Des-
icucbes et par la ligne du poitai!
Logsne jus.qu ^u littoral, compre-
nant tous les quaitieas intermdiai-
res et toutes Ici sections ruralesde la
Commune Je Pou ;u Prince situes
au Sud ae la Ville : Morne l'Hpital
Mainssant, 13 zotoo, i'.aton Dufi;:C
Thor. Moine Chaudele i^oiail Thor,
uvitt Froide,Morne i Brtteau.Grai.
de K vire Coupeau, Ttlttf, Procy.
-va!, Bouvier, bti y, lionga et t
u j^a.
Akt6Les locaux d.s bureaux de
\oe s:iont uliiieuremeut dsigns.
Aki 7La liite des lecteurs, ou
virte le Premiel Octobre prochain
scia close le ji Dcembiu 1921
cinq heures du iOir.
Aar. h' Le prsent Arrt apis
ppiobatioo du Secrtaire d'Etat dt:
Intiieur, a ra impnm. publi tt
excut la diligence du Magistrat
Ccmmunal de Port au Prince.
Fait en sance du Conseil commu
oal le 28 Stpteir.br Mil N'eut Cent
Vingt et Un an i;8me de Flndpen
dan ce
Le IdPistrat,
Dr ANNOUAL
Shemtob il Co
Cbalom et Fila
Biy'o Frres
SsTomon Abitbel
Seiil Sitteo
Naec Mansonr
Clire-m v Dweck
Bile Bozilo
laac l'igio
AHjert Clireera
Moue Danna
Yfmtcb Chreem
Cli tya Michania
Rnifreie mente
Madame Vve Lh. Paiisot, Mr et
MmeAlh-ir Pa'iaot, Mr ot Mme II.
l'ariso', Mellei Claire, llenc'-e et Ma
ria Parisot 11 toun l( s nntreH nirpntu
remercier t les s mis f-l particulire
uifni Messifur !* pliarmiciens qui
leur ont prt leu'S concour* l'oc
cassion de In perle doulrinreuRfl
qu'ils vien-em d'tfproQver en U per
once d(< leur rpgrrttrt
Lhnsson Parisot
Ils les prient de croire leur re
connaissance.
Loterie de Pan.
un: uonnt mavot u mm/ste GRO>lOT-> 1
toutes " a0oodeUsJ
roup d u net initier* et vue sur* ^ 1")^u- ro-iiPbriaJ
ia'"' !--v- ^\h,oucri,i
fraireswr Mr Plu >r n l lm- Carlos E Castillo. ,,u"
rrimerte du Afatio. j R^BjbsiFo1
Pneus et uwires a air
FIKSTON
On trouvera par'ir d'aujounl Imi d s Pneus et Chamh..-
FRESTOWJi de toutes les diiuens ons
30x3. 1013 l|t?e'c. etc
arriv par le steamer Atli-ioci >.
P ix excessivement rduits.
L. Preelz
Agent gnral pour liaiti Porl-au Priuce
Ecole tf8
Setenr^es appliques
La deuiime session du con
court d'adooissioB eM fixe au
m irdi 4 Oc obre.
Le rgis ro d'inscrio'ion ea1
ouvert au eiae ds l'tablisif-
ment tous les jours de 'J heures
.iiici.
UDIRjiCTIuN
ji/*-'* !/"'"! f'<*> anft, m. <->i i-au r riuc&
^oiuptoirfri^liui
1710, Hue du Magasin de l L'ai Port au Prima.
GraDd6)aissfi de prix
Pour une quinzaine seulement
S au 15 Octobre,
Formes de chapeaux en t
Articles franais de quali superi
O i sa'nr3-v, O-'r br 1, 1931. th?
11 ul?te of ibe United States rf
Vmeries will charge if; location 10
No 191 ; H je du Qoi. For this rea-
011 \hi Co-milite will b; clos'd
on saturdjv i" ord ervicea il; new 'f cation on mon-
day, October j 1921-
ROBtRT
American
hud: EY
V
Les Conseillers
Ed. Biussan, S Dominique Ch.
Duplessy, Ed. Painson, S A. Soray
LONGYEAU
C Consul in Charge.
in
Samedi, ie tpt O 'obre le Consu
lit des Etats Unis d'ATriq'ie chu
s^ra son local au Nj iq;> R'ie du
Ouai. A cause de ce charg ment le
Consolt l*ra ferm ime^i pro
chain pour tre pil servir MM
les comme'ants <\ms son nouveau
local, lundi le 3 O.lob e, 192'.
RoiiPRT DUOLBY LOKOVBAl
Ameri.'ai Vice Consul in Charg'
Uilllfffii
Horatius Lavenlu 0
L Dufort. G. H
E'ntst C.
Eug<:
'e DpardJ L
The Vp To Date
Tir Repair S hop
En /ace de la Sli't'pn de U Coni
lagnie d* Pompiers
1366, Grand'Rue
Le Purgatif Ide
c'est la
Puule du Dr Dehaut
147, Pi'o du Faubourg Enint-Denit Part
; I ptff
l pttparattf,
de dgoftt

:.'-.. . 1 1 '. 11
on. o. n. lacob.DrPPautl
Antoine, Antoine Innocent.! I ,t, mu cWr
/ h (t Mbbtauvi
Le Secrtaire a litat le l Intrieur,
B. DART GLENAVL

: -ivc. ;n uRuIm
soi
p-'rieure
Cr.pe de Chine
Crpi (seorgute
Zphyrs
InUiih'ues
Mouchoirs
Voiles
h amouks couleur
Maillot* pour enfants
Rubans
1 tSi>u pong
t hemises poui hommes
Courons divers
Beau
ueW
m
*U*J
ti^ >': ,; ' bJ)
Impalpable,adhrente.d'un parfum
dlicat, conserve la fracheur de la
jeunesse, embellit, efface les rides
donne un teint de lyf
I .,'! i. .biaiii-'w. . 1 ..-i,.: ... 1 ' : ' ',
. '. r (KM I-mi...
Pol eu tube .i ,'s -
Eau 1 "
I jv ,
Jani (lotitet icioirt
Aucun mm tciurc retnUou:-<''
ARYS 3.r:
Vaillant $ Houet
Agents gvivaux pour Hati
r


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM