<%BANNER%>







PAGE 1

Il MATIN Ecole des Science Appliques La deuxime session au concours d'adiiissio es lixe au' mardi \ •jpcobre. Ce rtgihlre d'inscrip'ion es ouvert au sige, de L Etablissement tous les jours de 9 heures'i .nici. 5 LADIHiXTIyN PHAR PRINCIPALE H. CAUCNE <9, 33-30 Z Huile et tiraiss i r\ A r-*• -. i 3 %  %  %  : Pour automobiles; pour toute '.' i:r y /•" %  a "1 U BRUNUm ITE, GATARRHES. Si vous commencez par L'EMULSON DE SCOTT srement vous n'aurez besoin de recourir a aucun autre mdicament. Tandis que si vous commencez par un autre mdicament C est plus que probable qu'il faudra recounr L'EMULSON DE SCOTT RA ; FOUR LT-C C0LGW68 _... ._.. __... sortes de violeurs haute tension \ ri pour machine vapeur. Huile et Gaisse l .. i %  ,. w D; %  ' III-.lt U EIUE IJe premire qualit, de rajjin •, i.,.i ment la plus pure Trente antu v de pratiqu et 'expi ience de laboratoire. PrixdeiUnt toute concurrence W* Itarris Cil Co. Geo. Jeausue Exclusive selltng Agtni Hue du Magasin do lEtat No 1907 Parisiaita Comptoir franco Mli a. -: — Sz CJ .co o ai O. L. G ? a. Z œ "5 -o -r OJ *-S £g?5a u. 7£ -S u. 4 .> ta jg a, . X ce i. a ^— & %  ai — %  a, — — „. ?i -a. <_^.2 a c **; w£s •H -u C < — b. 5 *** r, ai IL M c eu 0) — a* -, r i o •& S 2 S •= * %  £ j o S £ < CTS3 se %  • ~5; 5> .2 S B Sa^^*'* Tt •> .S %  < if— •* — 1.1^ M-a*wi = a -, oc •* t '.= w • : a= s s r -* a.~ ^ — s 4! • ^ -S g 55 *u~S eu s*> i %  *.r u Jj u. 00 u 9 U > •a %  o g w %  e o?^ r ~ U Q0 in — s: t." T.; 1 %  ': %  /> %  *' %  ;, %  bANl KS, (.! i • A:. [. %  •; ... ES DIM NU1E \\. i FaiiiLtn d K LU. On %  % %  de l'Alaska l.i' pi es i crvflledi t-matique in i A* fel 11 i l Bitit-a La fi':ie des 8 71/5 ans i Cment \ otel S| h pili 06 ; nausante ien louer i i 11 ni d< i OckOD, elly Hoissie. iMiie 0. I 13 Icon S I7S0, /iuc dtf Magasin de U'al — Port an Princt Grande baisse de prix P*ur une quinzaine seulement du au l Octobre. • *. • i • %  : i % %  Varits DIMANCHE Le picBremne toit de I o rdintire. tlowf a pair Contqaa LE i! BS mailie H i la i i ll i o de P. Hervii u avi c Emo y 1 yi n tt Ktaut Formes de chapeaux en sol Articles franais de qual suprieure C/ t*:/'C (ie C/itne Crj c (leorgette Zphyrs lndithnes Mouchoirs Voiles Nansouks couleur Maillots pour tnfants Rubans lissu ponge (h mises pour hommes Coui ons divers cet LtlWfi-ftrt La Pharmacie W. Bw m El '.: %  %  6. 1 le Mis ni hiein Pour Quarante Cenlmit U gourda rolciprrt, Cigarettes algriennes, pa queis de tien'e ci'gari Chfz B U N. SADA ^ Co (Ivis x u r 1 : ( o 1 ,':i;e :ousii t I c : i vis : u co;; rct tt-i tfi ttki q ;.' afp.iititniiia que il Vhonneur d'annoncer son tienne clientle quelle a repruf brication de Kola Champuine mme endroit A Place de la Paix VU4E . rar,o'a n\ . \\ .ii t u r ceatracter ancooea i b i %  a ics ou auires. FCfuRV FQI 1RE ,4 ne ).H lire dislraUvmeiit l.a Maison V. CRE1DY M la preniia faire la la D i dfr Dior t. Uirpelpz voua eu?:'? La II VUSSki a'aoDOoca forœidab'Pi mii la Muiai n V. CRIOY, vou BDI HIH ajir^Bbl'' 'i sa 11 lle fhentle, i> l-i dia l jours IVJI.I da fui rj 1 i niouveoitTit VBD*Z MI pnliei. La itork est entiremont reuoove • i nou etlrg marchandises beiaics et admises \>bv M Creidy de retoui de ion voyage Crna nteieor i tcute nuauce L.ipo oi:tt A LUI, .; V n : au Champ de Mar?, I Ht : Bel tvur, }o va t oui \to%, : porta t!c,. S ad cei i l'Htel lie '..vue. Cacao Peters ENVEITECBEU Victor Mai^pns, S mon Vieux.Lopai L Frct2mnn Aggerholm, atrU gnral pour llaiU — Port-au PrinceSatin libarty blano Sttin BatTooet rour japa l>'; c Soifi^s i(^ta di ou.es nubin Crpon de eoie du tOtttAB Doancc CrepoQ Ce toio Heurs Btoli'l ncuv*'BUi€8 pour JllJP seiv noir, b aac it crama ponr jop Cabartineblanc peur j ip VU metia b'.auc Voila de oot' i LOilaa el oouveaolla ItaiiiK. iD l'y al calicot griapde lu g sl) .. | U> I I II' IHI'tH H II lAi.'f CutoubUiiC nom linuene Giaaida vbimi* ne toile biantliu peur robe* l '..trne d> toute* prtes Z*| hir PU i-ili (onienr Nasapi u non io| i uajor lemi d ui! m ir '.' |ig\;i a i iiiP kl | plient' rjtovaea h dente sui ruirca l'.uh fil pour dam H llfls ro!on pou tin 1 i Calicot aoprieur i %  iurjKor ii lger i %  i d'bommaa /., oir Dr... blanc Kaki t. i Kaki ytrl Dck vert Caaii io r^iro Ciftl de vai • toile peur dicn.ir.es d h rnmes Cali < i i rit or Grand aa oi 'i".< ; t de cbe^iiea c uli nr i ni i" mm %  • Cbai aaetti a pr bommai t; isuaaea cot< ,; i oor bommea l.'ne •. ; : i do do ciavrt'. Jarr i lies Urati Pi II a %  ui 4i li or PV ; r i COI : rr Da i Rata" pr p*vi • l malpJaa coal. Btti i ll< fe!-•! bain lm s de lis binant h ?l a ciulet i ai Cri'p | i iid ni'S%/r&ia/vaJaj p 0l!l • i de la Pamnu r '•: %  %  }_ %  f % % % % % %  <*> 1 %  i. x -re la vessie 1 CttiritM *WL ~^ m (ira> d assortiment d Bubon i ,oi;>tit i [leurs, 1$ "-<—— K ; leitart Plritl vkirmlcix. i % %  fti loltnt p un i [ait Mllt %  ..•user, tulaal q i i i ... n % %  i % %  %  uur l Mini .1 \y it d'jouUir iiiiplfinieiit I vn\i txull ft" u i:*' ruillatif


PAGE 1

acos iVo 4185 Port auiK^o, HaH Samedi 24 Septembre 192! OlPfcCTKUH-FHOPRIElAlR Qment-MAGLOIRE jjNUMER'r 20 CINT1HBS Quotidien Un livre;] uuiqug qu'on 1U fct qu'un relit, qu'o rumine et digre, dveloppe souvttat mieux. qu'une teste lecture indigeste. MICHELET REDACTION; Ras Amricaine No, ta* KCmde Solution de la Question Nouvelles Etrangres *+££* PAR CABU de l'opinion de ceux qui lut seu'e 1 Assemble Na comptente pour proc*'prochame lection prsidait prsidentiel!* qoe de laisser le pays -e dbattre dans une situation don*. te dernier mot devrait revenir des circonstances, que nous ne pouvons Il y a l'opinion, tout uusrj oas prvoir, Bail qui seraient car.aineiient indpendantes de notre volon' et situes une hauteur >ien au dessus de notreConstitu:ion, c'eut dire des institutions nationales? Aidai envisage, la question, telle lu'eilo rsulteiait de la comptence ubsidaire accepte du Cooseil d'e. at, se rduirait, pour l'influence e a corruption que le gouvernement, ior.t mane le Conseil dUcat; poai rail tenter d'exercer sur Messieurs les Conseillers dEtat, la question se rduirait, diaons-nou, un question de tait et de cirooeatancea Uue fois pass le second lund d'Avril, date partir de taquell i article 42 de la Coustitudon dclare ouverte la peimanencede I Asse.i o'.e Nationale en vue de i'lectio prsidentielle, serait il acceptt) e que le Pr aident a la Rpublique a mit mudifl -r le personnel d onsiil d'Etat, rvoquant ceux sui la bienveillance deaquel* il ne croi rait pas pouvoir compter, at nom niant de nouveaux personnages vous sa solde et son caprice? Et cela au moment mme o le chances des candidats la prsiden ce seraient en traiu d'tre suppute', i; tut t vraiment trop grossie. roin.ua manœuvre, et uoua auriou boute d'insister sur ce point. Daus ces conditions, de quoi pou ruit disposer autrement le gouvernt ment pour influencer I lection, dont il ne pourrai tout auasi bet disposer auprs de Chambres lues? |i promesses? D'argent? D'intim letton?... Nous rentrons ainsi daut le* moyens ordinaires. Et, pour notre part, vu le discrCooseil d'Ktit ayant eu a '' %  >'• 'I -" %  lJ, s maintenant, s'attache lw deux dernires "attnbui a u gouveuiemeut naturellement e %  iosi, en fait, compteucj, i J 4l)a 1* perspective de sa Un pro titre, pour exercer la uro' 'clft Jiue, vu les p. estons et I excita Wt reconnatre que iarg: ll0n lgi-itne de leapnt public dans laque valeur, mme aux un mum.'tit ole sort du pays aerau 'Dpartement d'tat dea en question, vu laut d'autres iotn 1 qui. — s'il a tuis roji l 8 ut 8 et tant d'autres manœuvres qu •"croire la dclaration dul viendraient contrebalancer celles du Q8ell.qj 8 le Conseil d'Etat U ouveru8U,eQt — noua trouvone te lie fuie des actes lgiste mraire de croire que celui ci aurai facilement beau jeu pour couper e traocbr dans las choses du pays comme il n a jamais cess une mi uute do le faire dans le cota du triste mandat qui ai rive bientt chance ibie, de ceux qui, tout au fond que lAsserubl • le est essentiellement qua or ce haut devoir, croieu ml quesubtidtaiieiuent e cas o il ny aurait pas dilgislative s, le Conseil d Eli par la Cons ituti.a mme dt erlsbaence des Chambres ilemeat comptent, en vert dlgation, pour lire 1 it de la Rpublique. (comptence du Conseil d Eta i question trs controverse il ne l'admettent pas arguen MI de 1 article D des dispos l&usitoiies de U Cous'.i-utio Ifue le Conseil d Etat < exero. rpavou lgislatif jusqu 1 )Q du Corps lgislatif, eu le aller ce sut i6saUitbu loi tftect a l'Assemble fc'aiqoi admtttent la corapten Itoaieil d Jv.iu ou ce qui cou [ IM attributions dvolues pai iioiion a l'Assetnb.e Natio "soc des reisoua tlion ide ce mme texte, et in .au surplus, les fait accoin t la validit ni jamais t Ko effet I article M de la DU uumre comme SJI butions de l'Assemble NaPrsidant de la recevoir le Bet 'Dlire le xqoeet da ostitutioonel; to dclarer U guerre sur le [M Pouvoir Excutif; • approuver ou de reje; i i de pan t autres traites Mon internationales-* 3*ar ailleurs, fait uue d'wmelle, en son temps, au IJOuverneiuent hatien, pour Pr le Couseil u'Etat la ] %  db guerre l'Allemagne souvenus sont liiles!> faut le dire, daus le cas JJdeot de la Rpublique, Tu Jt* lft -"oustitution, n '•• d4Cr.t m.n. o dcret %  fies primaires au 10 "Jan pour couveq ter ne serait-ce pas un grand de permettre au •tat de combler la vacance et tour de r'e. I Esprons donc; et au lieu de jetei la mancea aprs la cogne, tachoo* le t amasser la cogne pour esaayei de la rajuster au manche. Lea em bches et les surprises de la pohti que aot fai es pour tout le monde 'osa Line te*v .. -JMBIA litk? p cur Ce P rl lc I0 ^21 . e ,era dsormais un ffod rgulier Nous sol! 1res de Messiems les im laissera la i ou 'Ce* MtRCAiLE o HATI Clyde Steamnhip Company FOREIGN SERVICES Le steamer Lak* Br'O a laiss New Yotk le 23 du courant directe ment pour Port au Pnoce ou il est attendu vers le 2$ de ce mois. Il la'l sera le mme pur pour Kingston et les ports de la Colombie. Pnr au Prince, le 24 Sept 1921 E. F. CLEMENTS Agent gnral PAJQI 22— Mr Venizelo?, venant de Londres, est arriv aujourd'hui Paris.D'acr le c Petit Parisien > il aurait dclar qu'il tait convaincu de la ncessit de poursuivre terrnernenl une politique pour contraindre l'Allemagne i excuter ses oblij?alions.L'ex-prsident de la rpublique dsire le maintien d'une troite eatente fianco btitannique mail il e; time que les droits de la France do vent tie respects. t Le Matin annonce que le pro chain conseil des ministres arrtera %  'a composition dinitive de !a d ;alion franc ise de Washington Ls ojrna! croit savoir que Mr Briand 'nvisage la collaboration de Mr Lou htwj Le comit confdral national a %  f aux travaux de sauvetage; deux sol IXCt^UCiC dats furent grivement blesss Le g 9n nous prie de rc'amer de qui nral Dgoutte 'est rendu sur les'de droit le dplacement du tour tau lieux de la catastrophe il a fait venir nrateur plac pioximit du Cal e personnel sanitaire de l'aime du vaire et situ i l'ang'e des Rues du et la fume qui en sort pntre i l intrieur des nuisons du voisimge et auftoque les propritaires. Rhin et a organis un service de sou Peuple et |ustin Lhiissoo. pes populaires pour les familles si Ce four est compltement dlabr nistres. Le haut commissariat fran "' '* '— l fais a remis une somme de 75.000 marks au syndicat ouvrier. PARIS 12— Une dpche de Ge nve annonce que l'assemble a d mis la Socit des Nations, l'Est ho nie, la Letkome et la Lithuaoie. La Pologne, la loumanie et la Sert e se sont abstenus en ce qui concerne 'a Lithuanie.L'assemble a discut la tn de h ^ Daise ^ Nj'is avons reu |i visite de \1M G orgei Charton et Maxime Gui p, en mission de propagande fran UM a tr^v-.s If Mond'.de.egus efciellement par le Ministre des Allai •es h raogres et [e Ministre de i | Qi hrucioa pudique de France. C*s leus artistes uui sont potes. : Qm •csileurs et chao-oifiien rfs i,r JO d tant iaterpr eroJl cojr le pab c ie Port-au l'in-, outre oeuvres personnelle', lea du .soi, J, a grands M ;res ai les tefraioi frac is d'autrefois M\ Chu o.i-t Gui.io. qu. so.l Membres de la Sociai de. Aukuts et Compositeurs Je Franco ont nn rpertoire d;s pi a; nchii. Voici ca qui :nl de uad'eui'. Mr birajad Peaiar, Mmbre ils llastttat : Avant guerre Maxime Gui ton avui ac;epi la innsioi d; porter oos b:aux refrain; de Fftncj aux quatre coins du mon 1 Le catic y m? dchJ l, il est accouru rejoindre ti uons au mcanisme annal organis par nos lois de nuances un ys;m: jusqu'ici inconnu et que ?,-ut siuic traiuire l'expression: batUre la campsgne. ABBOciations d'ouvriers Demain dimanche, 9 l\i du matin aura lieu chez Sir MCarlos E. CoBfOfe dlgu Extraordinaire anifTtMMi*" se rendre m *i df |n Fratermtt < ouvrir, nation fl ^ u m ^ \^^ e t ; e j! question de transit. Mr Blancc l'Uruguay estime oins taug bls rsultats qui auraient pu tre < nus parles solutions adoptes %  ... confrence de Barcelone. Ii flicite l'Espagne de l'organisation de la con ^ mvilaiums ont t adretttt mo l *; ro-ivaot lui remettre d'en trenc! et Mr Hanotaux qui l'a ff******** **** dotatil ggJy*>PM P 1 efficace la l : •


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05485
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, September 24, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05485

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
acos iVo 4185
Port auiK^o, HaH

Samedi 24 Septembre 192!
OlPfcCTKUH-FHOPRIElAlR .
Qment-MAGLOIRE
jjNUMER'r 20 CINT1HBS
Quotidien
Un livre;] uuiqug qu'on
1U fct qu'un relit, qu'o
rumine et digre, dve-
loppe souvttat mieux.
qu'une teste lecture in-
digeste.
MICHELET
REDACTION; Ras Amricaine No, ta*
KCmde Solution de la Question Nouvelles Etrangres *+*
PAR CABU
de l'opinion de ceux qui
lut
seu'e 1 Assemble Na
comptente pour proc*'-
prochame lection prsidait
prsidentiel!* qoe de laisser le pays
-e dbattre dans une situation don*.
te dernier mot devrait revenir des
circonstances, que nous ne pouvons
Il y a l'opinion, tout uusrj oas prvoir, Bail qui seraient car-
.aineiient indpendantes de notre
volon' et situes une hauteur
>ien au dessus de notreConstitu:ion,
c'eut dire des institutions natio-
nales?
Aidai envisage, la question, telle
lu'eilo rsulteiait de la comptence
ubsidaire accepte du Cooseil d'e.
at, se rduirait, pour l'influence e
a corruption que le gouvernement,
ior.t mane le Conseil dUcat; poai
rail tenter d'exercer sur Messieurs
les Conseillers dEtat, la question
se rduirait, diaons-nou, un
question de tait et de cirooeatancea
Uue fois pass le second lund
d'Avril, date partir de taquell
i article 42 de la Coustitudon dclare
ouverte la peimanencede I Asse.i
o'.e Nationale en vue de i'lectio
prsidentielle, serait il acceptt) e
que le Pr aident a la Rpublique
a mit mudifl -r le personnel d
onsiil d'Etat, rvoquant ceux sui
la bienveillance deaquel* il ne croi
rait pas pouvoir compter, at nom
niant de nouveaux personnages
vous sa solde et son caprice?
Et cela au moment mme o le
chances des candidats la prsiden
ce seraient en traiu d'tre suppute',
i; tut t vraiment trop grossie.
roin.ua manuvre, et uoua auriou
boute d'insister sur ce point.
Daus ces conditions, de quoi pou
ruit disposer autrement le gouvernt
ment pour influencer I lection,
dont il ne pourrai tout auasi bet
disposer auprs de Chambres lues?
|i promesses? D'argent? D'intim
letton?... Nous rentrons ainsi daut
le* moyens ordinaires.
Et, pour notre part, vu le discr-
Cooseil d'Ktit ayant eu a ''>' 'I -" lJ,'s maintenant, s'attache
lw deux dernires"attnbuiau gouveuiemeut naturellement e
iosi, en fait, compteucj, i J'4l)a 1* perspective de sa Un pro
titre, pour exercer la uro' 'clftJiue, vu les p.estons et I excita
Wt reconnatre que iarg: ll0n lgi-itne de leapnt public dans
laque valeur, mme aux un mum.'tit ole sort du pays aerau
'Dpartement d'tat dea en question, vu laut d'autres iotn
1 qui. s'il a tuis rojil8ut'8 et tant d'autres manuvres qu
"croire la dclaration dul viendraient contrebalancer celles du
Q8ell.qj8 le Conseil d'Etat Uouveru8U,eQt noua trouvone te
lie fuie des actes lgiste mraire de croire que celui ci aurai
facilement beau jeu pour couper e
traocbr dans las choses du pays
comme il n a jamais cess une mi
uute do le faire dans le cota du
triste mandat qui ai rive bientt
chance
ibie, de ceux qui, tout
au fond que lAsserubl
le est essentiellement qua
or ce haut devoir, croieu
ml que- subtidtaiieiuent e
cas o il ny aurait pas d-
ilgislative s, le Conseil d Eli
par la Cons ituti.a mme dt
erlsbaence des Chambres
ilemeat comptent, en vert
dlgation, pour lire 1
it de la Rpublique.
(comptence du Conseil d Eta
i question trs controverse
il ne l'admettent pas arguen
mi de 1 article D des dispos
l&usitoiies de U Cous'.i-utio
Ifue le Conseil d Etat < exero.
rpavou lgislatif jusqu 1
)Q du Corps lgislatif, eu
le aller ce sut i6saUitbu loi
tftect a l'Assemble fc'a-
iqoi admtttent la corapten
Itoaieil d Jv.iu ou ce qui cou
[Im attributions dvolues pai
iioiion a l'Assetnb.e Natio
"soc des reisoua tlion
ide ce mme texte, et in
.au surplus, les fait accoin
t la validit ni jamais t
" Ko effet I article M de la
du uumre comme sji
butions de l'Assemble Na-
Prsidant de la
recevoir le Bet
'Dlire le
xqoeet da
ostitutioonel;
to dclarer U guerre sur le
[M Pouvoir Excutif;
approuver ou de reje; i
i de pan t autres traites
Mon internationales-*
3*ar ailleurs, fait uue d-
'wmelle, en son temps, au
IJOuverneiuent hatien, pour
* Pr le Couseil u'Etat la
] db guerre l'Allemagne
souvenus sont liiles-
!> faut le dire, daus le cas
JJdeot de la Rpublique,
Tu Jt* lft -"oustitution, n
' d4Cr.t m.n. o_________
dcret
fies primaires au 10 "Jan
pour couveq ter
ne serait-ce pas un
grand de permettre au
tat de combler la vacance et tour de r'e.
I Esprons donc; et au lieu de jetei
la mancea aprs la cogne, tachoo*
le t amasser la cogne pour esaayei
de la rajuster au manche. Lea em
bches et les surprises de la pohti
que aot fai es pour tout le monde
'osa Line
te*v
.. -JMBIA
litk?pcur Ce Prl lc I0
^21 .e' ,era dsormais un
ffod rgulier Nous sol!'
1res de Messiems les im
laissera la i ou
'Ce*
MtRCAiLE o Hati
Clyde Steamnhip
Company
FOREIGN SERVICES
Le steamer Lak* Br'O a laiss
New Yotk le 23 du courant directe
ment pour Port au Pnoce ou il est
attendu vers le 2$ de ce mois. Il la'l
sera le mme pur pour Kingston
et les ports de la Colombie.
Pnr au Prince, le 24 Sept 1921
E. F. CLEMENTS Agent gnral
Pajqi 22 Mr Venizelo?, venant
de Londres, est arriv aujourd'hui
Paris.D'acr le c Petit Parisien > il
aurait dclar qu'il tait convaincu
de la ncessit de poursuivre terrne-
rnenl une politique pour contraindre
l'Allemagne i excuter ses oblij?a-
lions.L'ex-prsident de la rpublique
dsire le maintien d'une troite ea-
tente fianco btitannique mail il e;
time que les droits de la France do
vent tie respects.
t Le Matin annonce que le pro
chain conseil des ministres arrtera
'a composition dinitive de !a d
;alion franc ise de Washington Ls
ojrna! croit savoir que Mr Briand
'nvisage la collaboration de Mr Lou
htwj
Le comit confdral national a
.ve de la CGT Avant le vajte les
najoritaires ont dclar qu'ils nevou
lent i aucun pr x continuer a colla
b vf r avec les extrmistes. La liste
maioritaire toute entire a t rlue
aucun entremise ne ttit plus parti
de la commission.
ae dpche de Bordeaux signale
.'ocrasion de la fe du ceot:-
ire de U_ p-.oclamat-ou de l'mie-
de flicite galement l'Espa ;oe e'
expose les rsultat? de la conlrencf
soumis aujourd'hui l'assemble et
ralisant une certaine unification des
transports du monde entier.
Apr"s l'adoption de diverses iso
iutions Mr Karnebec!< a fait parvenir
Cfs flicitations i Madrid.
WASHINGTON Le L'rsiden
Harding a nomm Green ministre
en Suisse et Prince professeur de l'U
iversit de Columbij, ministre en
Danemark.
PARIS Les efforts de Mr Briand
DOOI faire cesser la grve textile de
Itubaix, Tourcoing ont chou Les
pttrons refusent l'arbitrage le mini*
tre des travaux publias prfrant de
traiter directement avec les grvistes
qui avaient accept le projet du Vr
aident du '.'euseil gnral.
d EN EVE-Le Pape adressa an
nreideet Karnebaek. la aociet '1e*
Nations, un appel eu faveur des vie
tiraea de la famille eo Russie. Le Pr
sident annona que la cour de juati-
ee internationale est prte fonction
ut L'assemble accepta l'unans
mit un i rsolution invitaut la cou.
sert A tuaiater %apr da conteil bu."
ni rue sur la ncejiit do prendre
dea mesures pour la rvisijo du
irait* de Svres elln de donner aux
. -^.-,- a.: \g r *i nain un otsvres em ae aonner aux
,Dn? i ,XTevr C00SUl mt* reniena un foyer national iodpen
caio a oft rt un banquet assis- dant et une adminiaratioa uto
tuent le prfet,le maire.de nombreu nome.
es notabi.its du monde maritime I La nouvellea hostilits qui oit
ora nercial et industriel ainsi que clat entrai l'Albanie. Ih Yougoslavie
es consuls trangers. De nombreux rPr't l'assemble, lea naembrea ont
oasts ont t changs soulignant ,,1Q ention d ' aouineitre le confli
es cordiales relationsjranco mexicai *u! i" _ possible.
ns. |
LIlLE 22 Eo
raison de l'accep
que possible.
LONDRES Le conseil des am-
bassadeura n'a pas encore en/oy
u gouvernement hongrois lultima
1 1.1, 1. au fcuuoi ueiuorn. Huti^roia ranima
tatioi par les patrons de 1 ide dune lum relatif l'vacuation Burgenland
ntrevue avec les comits des u
riers le comit de la grve gnrale
ar solidarit, a invit les corpora
tion;, autre que celles des textiles,
ie reprendre le travail demain.
Paris 22 Les dpches de M.
/ence disent que l'explosiea s'est pro
luite au cours d'expriences ei vue
ie la compression d'rn nouveau gaz
insuffisamment connu.
maia lea termes en araient arrts
et donneraient U Hongrie 10 l
jour aora lesquels lea allis em-
ployaient veutuellement de me
sures rigoureuses.
BUDAPEST L'agence hongrois*
dment lea bruits autrichiens que
Knsdricli aurait proclam la rpubli
ifM daus la Hongrie Occidentale.
VARSOVIE Lea auggeaiioa am
ricames peur le programma de la
Les dlgus du haut commisse confrence sont publies aoiourd nui
rtat fraoais se sont m s ea contact voici le texte oldciel ; 1 La limita
vec le bourgmestre, les services mjuiiou da* armements navals <^m
licaux franais et allemands colla comprendra lea discussions sut van
borent Les autorits allemandes ont '<** la rglementation pour le
pri le gnral Dgoutte de trans cn role daa nouveaux engins de
mettre au gouvernement de la Repu *uerre limentaiion des armv
ique franaise l'exprience de leur K!''"^ vEX'J* question du
connaissance pour l'aide prompte SS?3SAl ^2?*" "
'.t etficace des franais aprs lexplo _______________
sion. Les troupes franaises assurent '-!-------"^"shs------ ^-' -'
l'ordre et participrent activement > f
aux travaux de sauvetage; deux sol IXCt^UCiC
dats furent grivement blesss Le g 9n nous prie de rc'amer de qui
nral Dgoutte 'est rendu sur les'de droit le dplacement du tour tau
lieux de la catastrophe il a fait venir nrateur plac pioximit du Cal -
e personnel sanitaire de l'aime du vaire et situ i l'ang'e des Rues du

et la fume qui en sort pntre i
l intrieur des nuisons du voisimge
et auftoque les propritaires.
Rhin et a organis un service de sou Peuple et |ustin Lhiissoo.
pes populaires pour les familles si Ce four est compltement dlabr
nistres. Le haut commissariat fran "' '* 'l'
fais a remis une somme de 75.000
marks au syndicat ouvrier.
PARIS 12 Une dpche de Ge
nve annonce que l'assemble a d
mis la Socit des Nations, l'Est ho
nie, la Letkome et la Lithuaoie. La
Pologne, la loumanie et la Sert e
se sont abstenus en ce qui concerne
'a Lithuanie.L'assemble a discut la
tn de h
^ Daise
^ Nj'is avons reu |i visite de \1M
G orgei Charton et Maxime Gui -
p, en mission de propagande fran
um a tr^v-.s If Mond'.de.egus ef-
ciellement par le Ministre des Allai
es h raogres et [e Ministre de i |Qi
hrucioa pudique de France. C*s
leus artistes uui sont potes. :Qm.
csileurs et chao-oifiien rfs i,rJOd
tant iaterpr eroJl cojr le pab c
ie Port-au l'in-, outre oeu-
vres personnelle', lea du .soi, J,a
grands M ;res ai les tefraioi frac is
d'autrefois M\ Chu o.i-t Gui.io.
qu. so.l Membres de la Sociai de.
Aukuts et Compositeurs Je Franco
ont nn rpertoire d;s pi a; nchii.
Voici ca qui :nl de uad'eui'. Mr
birajad Peaiar, Mmbre ils llastt-
tat : Avant guerre Maxime Gui -
ton avui ac;epi la innsioi d; por-
ter oos b:aux refrain; de Fftncj aux
quatre coins du mon 1 Le catic y -
m? dchJ l, il est accouru rejoindre
son devoir t
Le biillant, personnel et m;on-
par..b e art.st.-, d.t de lu : M Miarf
leit sous le charge ui public vri
tableruent lectns4l
L-.no is u: pouvons m eux termi
1er ceile not- dj bieoveaui qu'en
rpitai.aujwb1..: I.-; paroles Uu ce
Ib.-e chansonnier : Nesj-;e u.,
peu de la France, qji vient vous
trouver, essayant d,: vous ch trmer
et de vous /aire oublier penJaut
quelques instaot; les vicissitude- de
la vi f .
Et ie Budget j
prochain exercice?
Nous ne devons pas perdre de vue
^ue la Rpubliq-i- cm. p.-tir du 50
le ce mots, sans buj^e', et parcoo-
icqaent sans crdit pou. l.-s dpeases
u prochain exercice. Dus ces con-
ditions, lord^unauviemerit. et i plus
forte raison, L- pan m n: des dpen-
ses, ne pourro. I ivq r lieu.
Oj se dit que. pruo.b'ement, il
en .e dans les in entions du gouver-
ne nent d'uset, eocoie une fois, du
dro.t qu; doini h Constitution d*
proroger, pour le p:o:hi.n exerciceJ
ie bjjq-i de lexeicue piss.
D'accord; mafi quand on pense
que ce budgit lui-mme de l'exerci-
ce pas n'titt que I; budget prc-
dent prorog, ou estea droit de se
ic.nauder si h Couititution accorde
aius. le droit de protoger un budget
prorog, ou de proroger une seconde
tow un budget dj prorog ?
Voile un cas o prorogi:ioQ prend
le sens d: --abj.--,et o. en matire
de mouvements de trsorerie, nous
sub>ti uons au mcanisme annal or-
ganis par nos lois de nuances un
ys;m: jusqu'ici inconnu et que
?,-ut siuic traiuire l'expression: bat-
Ure la campsgne.
ABBOciations d'ouvriers
Demain dimanche, 9 l\i du ma-
tin aura lieu chez Sir M- Carlos
E. CoBfOfe dlgu Extraordinaire anifTtMMi*" se rendre m *i
df |n Fratermtt < ouvrir, nation ,fl ^u m ^ \^^ e't ;e j!
question de transit. Mr Blancc
l'Uruguay estime oins taug bls
rsultats qui auraient pu tre < '
nus parles solutions adoptes ...
confrence de Barcelone. Ii flicite
l'Espagne de l'organisation de la con ^ mvilaiums ont t adretttt mo 'l*; ro-ivaot lui remettre d'en
trenc! et Mr Hanotaux qui l'a ff************** dotatil ggJy*>PM P1" efficace la
l :


Il MATIN
Ecole des
Science Appliques
La deuxime session au con-
cours d'adiiissio es lixe au'
mardi \ jpcobre.
Ce rtgihlre d'inscrip'ion es
ouvert au sige, de L Etablisse-
ment tous les jours de 9 heures'i
.nici. 5
LADIHiXTIyN
PHAR
PRINCIPALE
H. CAUCNE
<9,
33-30 Z
Huile et tiraiss
i
r\ a r- -* -. i
'
3
:
Pour automobiles; pour toute
'.' i:r
y '
/"a "1
U BRUNUm
ITE, GATARRHES.
Si vous commencez par
L'EMULSON DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament. Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament C est
plus que probable qu'il faudra recounr
L'EMULSON DE SCOTT
RA ;
FOUR LT-C C0LGW68
_ _... ----._..--------_, -__...
sortes de violeurs haute tension \
ri pour machine vapeur.
. Huile et Gaisse
l .. i ,. w d; ' III-.ltU EIUE
IJe premire qualit, de rajjin , i.,.i
ment la plus pure Trente antu v
de pratiqu et 'expi ience de la-
boratoire.
PrixdeiUnt toute concurrence
W* Itarris Cil Co.
Geo. Jeausue
Exclusive selltng Agtni
Hue du Magasin do lEtat No 1907


Parisiaita Comptoir franco Mli

a. -:
_
Sz
CJ .co
o ai
O. L.
G ? a.
" Z
"5 -o -r
OJ
*-s
g?5a
u.
7 -S
- u. 4 .> ta jg a, . X
ce i. a^ &* ai
a, . ?i -a.
<_^- .2 a c **; ws -
h -u C < b.- 5
*** r,
ai il M
c eu
0) a* -,
ri o &
S 2 S = *
j o S <
CTS3
se ~5;
5> .2 S B Sa^^*'*
Tt > .S < i- f- * 1.1^
M-a*wi-----=* a -,
- oc - t '-
.= w : a= s s r -*
a.- ~ ^ s4! ^
-S g55* *- u~S
eu s*> i '*- .r u Jj u.
00
u
9
U >
a
o
g w e o?-
^ r ~
U Q0 in
s:
t."
T.;
1
- ':/>. *'
- ;,
bANl KS, (.! i
a:. [.;
...
ES
DIM NU1E
\\. i FaiiiLtn d k
LU. On de l'Alaska
l.i' pi es i crvflledi t-matique
in i A* fel
11 i l Bitit-a
La fi':ie des
8 71/5 ans
i Cment \ otel
S| h pili 06 ; nausante
ien louer
i i 11 ni d< i OckOD, elly Hoissie.
iMiie 0. I
13 Icon S
I7S0, /iuc dtf Magasin de U'al Port an Princt
Grande baisse de prix
P*ur une quinzaine seulement du
au l Octobre.

*.


i
.....
: i
Varits
DIMANCHE
Le picBremne toit de Iordintire.
tlowf a pair
Contqaa
Le i! bs mailie
H i la i i ll i o de P. Her-
vii u avi c Emo y 1 yi n tt Ktaut
Formes de chapeaux en sol
Articles franais de qual suprieure
C/ t*:/'C (ie C/itne
Crj c (leorgette
Zphyrs
lndithnes
Mouchoirs
Voiles
Nansouks couleur
Maillots pour tnfants
Rubans
lissu ponge
(h mises pour hommes
Coui ons divers
cet
LtlWfi-ftrt La Pharmacie W. Bw
m

El '.: 6. 1
le

Mis ni hiein
Pour Quarante Cenlmit U gourda
rolciprrt, Cigarettes algriennes, pa
queis de tien'e ci'gari
Chfz B U N. SADA ^ Co
(Ivis
x
u r 1: ( o 1 ,':i;e :ousii
t I c : i vis : u co;; rct tt-i
tfi ttki q ;.' afp.iititniiia que il
Vhonneur d'annoncer son
tienne clientle quelle a repruf
brication de Kola Champuine
mme endroit A
Place de la Paix

VU4E .
' rar,o'a n\ . \\
.ii tur ceatracter ancooea
i b i ' a ics ou auires.
FCfuRV FQI 1RE
,4 ne ).h lire dislraUvmeiit
l.a Maison V. CRE1DY M la preniia faire la la D i dfr
Dior t. Uirpelpz voua eu?:'?
La II VUSSki a'aoDOoca foridab'Pi mii la Muiai n V. CRIOY, vou bdI
Hih ajir^Bbl'' 'i sa 11 lle fhentle, i> l-i dia l jours ivji.I da fui rj 1 i
niouveoitTit Vbd*Z mi pnliei.
La itork est entiremont reuoove i nou etlrg marchandises beiaics
et admises \>bv M- Creidy de retoui de ion voyage
Crna nteieor i tcute nuauce
L.ipo Crpa G>oi:- tt
A LUI, .;
V n : au Champ de Mar?,
I Ht : Bel tvur, }o va t
oui \to%, : porta t!c,.
S ad cei i l'Htel lie '..vue.
Cacao Peters
ENVEITECBEU Victor Mai^pns, S mon Vieux.Lopai
L Frct2mnn Aggerholm,
atrU gnral pour llaiU Port-au Prince-
Satin libarty blano
Sttin BatTooet rour japa l>'; c
Soifi^s i(^ta di ou.es nubin
Crpon de eoie du tOtttAB Doancc
CrepoQ Ce toio Heurs
Btoli'l ncuv*'BUi8 pour JllJP
seiv noir, b aac it crama ponr jop
Cabartineblanc peur j ip
VU metia b'.auc
Voila de oot' i LOilaa el oouveaolla
ItaiiiK. iD l'y al calicot griapde lu g
.sl),.. | U> I I II' IHI'tH H II lAi.'f
CutoubUiiC nom linuene
Giaaida vbimi* ne toile biantliu
peur robe*
l '..trne d> toute* prtes
Z*| hir pu i-ili (onienr
Nasapi u non io| i uajor
lemi d ui! m ir
'.' |ig\;i a i iiiP kl | plient'
rjtovaea h dente sui ruirca
l'.uh fil pour dam h
llfls ro!on pou tin1 i
Calicot aoprieur i iurjKor
ii lger i i d'bommaa
/., oir
Dr... blanc '
Kaki t. i
Kaki ytrl
Dck vert
Caaii io r^iro
Ciftl de vai toile peur dic-
n.ir.es d h rnmes
Cali < i i rit or
Grand aa oi 'i".< ; t de cbe^iiea
c uli nr i ni i" mm
Cbai aaetti a pr bommai
t; isuaaea cot< ,; i oor bommea
l.'ne . ; :ido do ciavrt'.
Jarr i lies
Urati Pi II a ui 4i li or
PV ; r i COI :' rr
Da i Rata" pr p*vi l malpJaa coal.
Btti i ll< fe- !-! bain
lm s de lis binant h ?l a
ciulet i ai
Cri'p | i ii- d ni'-
S%/r&ia/vaJaj
p0l!l i de la Pamnu
r ':}_ - f "
<*>
1
- ' i.
x
-re la vessie
1 CttiritM
*WL
~^ m

(ira> d assortiment d Bubon i ,oi;>tit i [leurs,
1$ La Main a rpr OQ fa" eUt$ rnoraut n ii
si apprci il i/i i a .
Vente eu on s ( Vi- (^
Dpchf*vo'.\ lni la tlavs
N'oubliez pas d'ajouter le comprim de GYRALDOSE
L'OPINION MEDK
f i
6Un: d
: I ."\ i bauil
U lr. ~. Litre i C* n
1 r la rrl..> "-< K ;
' leitart Plritl vkirmlcix.
i fti loltnt p un i '
[ait Mllt
..user, tulaal q i
i i ... n
i
uur l Mini .1 \y
it d'jouUir iiiiplfinieiit I vn\i txull......

ft"
u
i:*'
.


ruillatif ^yen(s ginraux pour Bti*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM