<%BANNER%>







PAGE 1

I Varits Le MEnCKKDI B Coupable Les tracas d un mari indit Entre G. 1 A 16 Cl C'est avec uni grande raison que notre confrre le Couiner Hiiiiei , dans son dition du 16 de ce mois, a |attii iMtention rai un certain point de vue expos par notre con licre Le Nouvelliste , d'apis le quel le gouvernement actuel, M tant que parti politique, aurait le droit, et mne le devoir, de prendre pat aux prochaines iecuors lgislatives, si elles devaient aveir lieu, dans le bude fjcili er l'accs du pouvoir a telle fac ion politique pouvant garantir %  contnuation de sa politique, Autrement dit, te terait empcher le pays, au mo.iieut o l'chant du gouvernement actutl arrive ; chance, de d.laur sans piessioi de quel t vont ts sympathies. C'est a une telle politique gOttvei nementile que ie pays a d le cou| d'tt t de 187; couire Ja repisent. tiun nationale qui a rendu possible l'atnement de Djmingue; et au>s les tviements d. 187? qui ont a tiu.i galement L lgislature qui vt ri a il d'e ie lue et aisui l'avneaneni de Salomon Ouacd donc Il>OQ dei Vo ments airi\era*t--!'ei convaincre If gouvernement hi.li.ii que une tO'J son mandat arnv \ a i.nauce. Jt d-jf purement et simplement vider ies i.eux, ians s'occuper de sa succe* s 00. U gouvernement pat pohtiqtx, — ce n'est autre ihosequun no seus: c'est l'anarchie et labsence ce trouve ne ment 1 i %  La Rsolution suivante a il par une forte manmlc a la seainc du I i Septembre du nier. Rsolution .Nous souasigna, rtfun : s ce jour d'tiui !3 beptembiH 198, nu local du 'Bloc Natioual" No 2130, 'fur gain, avons pris apra avoir mre ment dlibr la rsolution tuivant Atiendu que, pour >e conformer IQ ter*u du la Loi, le Bloc National daci une leti-e en dato du i(> |ui: 1 i eu donner connaissance de M fondation au Gouvernement Constitutionnel du Pays, A tendu qu en rponaa an Me c a ge m date du 19 juillet dernier du &eC Uire dlvat de lluto.ieur Parisiana Uue manifesta ion Dominicaine Dajabon Un de nosconbres a signa' der niremect qu'u' %  • manifes Stion pa triotique a eu lieu tcut prs Je no i frontires, a Dajaboo. Nous puisorr dans les informa ions de la presse < ominicuinc les renseignements rai vants, au suj t de cette manifesta ion. E le a eu pour but de pro'ester contre le plan de dsoccupal 01 du P.sident Hardicg. Dans celte commune de 10,500 !• .b tants, plus de'tenus par M Ihot, M M-rg N.e et M h R chel Devins. Hier u lie B o n! i3l su incir.ier I-i r tle ave:u 3 y — Mois leur envoyoai nos P'.us Ch^j Atiendu que, par sa lettre eu dntf du 11 Aot do l coul au No tifi Itio C. S., le Secrtaire dEiat d^ l'Intrieur li une rponse evasiv.;, qui oe ten a rien moine qu' pu 0 lyser l'accord d'une œuvre d'une porte si Nationale, parce que, eod tonne aux uspuations gnrait! d 1 Pays; Attendu que, le Bloc Nition 1 %  voulu ^ar lous ies moyens posa.'blrf observer les formes envers les au o ntes proposes la gatde du pays et prouver en mme tempe ion grand respect des lois : Attendu qu'aprs avoir usa de toutee IH3 voies de conciliation paci uque envei's le Gouvernement, celui .1 refaee catgoriqaemeot no lui donner l'autoiisatiou desc cons'ituei quoi qu'il se soit conform aux dei d6rata du l'article "iJ du Code l'e nal 1 lui ces cause et mot. H le iilec Net'.onal a pris la rsolution do te constituer tout en observant Idsobli gat'on.s imposes toute Association qui 11e trouble par I ordre public. Pour Copie conforme. 1 e Secrtaire Uueral liliiistiaii REGULUS,Avocat pocrite du monde. O.i i ii/ aie q ne d M rioes pis• moin a vei ;i it de O 1. nzminthe, eureir : de regarder grands tfi t Buadrea re pectu-. u m-nt L'annonre des lection--ommu•Jes rommei %  .1 produira de e d li es en t isa u le .*-a!ut mi'iiaite Le jour : 1 L > du a ces: )• t qu'il t ut esp4 rei que les oilins ( entendez l.s HUIIM, ) s;;o 1 Stimuls par cette a'.tituie, eu piotesiant i leur tour contre les o.cu, • Is d'Ha ti. pression de flic. tuions. St I laques louis d$fij a eu de b-n b ex lans e'ti pel ave -o^tl'motioi roli jours de joie exquise et de tesj i-ifiiif qu'il "ut supr; de| 0 i1 idole en il dut abraioaa. ins durant. Ou lques miauttil •]'.-,)ij ;andd '1 RUT pie Is d>noanl chique dimanch -ndiences i la < h b 11 rjouisr er eJe coulentUueCft ert d^ ces petites ftes, qu' Ion' onjj 8 Mr kl,m) ." 1 1 H-stin inspin b'i r un peu leurs nnuvaiies rfle |^ r A •• Pl JP ez d Curaw jbuen p ; :ti.io, U.i bji p| Ui candidat ptrmi %  f, o n dev 'nt r er dan 1 ? qui ce'tp Noue confrre dominicain ne se j u te c Mt \ f ,f ou |o e pas que, avec ncl rgime .:, 1 toopnra d 1 ce r lom • B zi'e et :oo,ration, la sttuatioa est !o l't'e la mme fron'ire. Les iorces amrieaifiei devant se retirer de Santo Douiiihjo eu Fvrier procliaiu des deux ctis de l | i.,\ •,. %  : | -,• (Ldernier) • eissact V 'e 1 p.nde rput • CesM ^ : rs o ; n de s occuper <"t leurs ?ft irfs pe •. %  =< l t i la 't d une % %  i H-, p rai t la campai"*. andaot aux tm'heunux h>bi tan'? de se g ouper autour d' ux L*Aff tire cliie tir* Trsors < Ainsi le ftait supposer l'entrefilet suivant extrait de notre confiie de mtnicain La lnlotmacion . qui m l^nir l'inforraationdul.istinD ano*: c Depuis ce matin ( \j ?ct ) ]. bruit court avec persiatin^e et que 3 ue apparence de vent que le bngi ier Gnral Lee, chef des rotcea d'u> cupation militaire, a fait uae convt cation de tous les olic ers militaire* amucains tt leur a communiqu dcision piist par le Socitaire de 1 Marine des btatl Unis de itliier Ici tioupes d o. > up.it. 0:1 d-n.s lecourai l du piochmi mois de lvrier, o 11 pirerait le dlai de huit mois a\ pa il proclaira.iun du contie amir.l Kobinson, le 14 Juin dernier. %  Nous r.. .1.1.01.:. nos lecteurs IQ durant de IJ. va.eur de cette luineui jhi vivants et des plaa agrbb. car itf aeoe d exprience qu con naissent la vanit des choses, ne cause', IIH* pour ne nao dira, (joui qu'il t, soit, eeel l une jolie initia tive et dans do lie p'Ouvsra-t'elle que pour tre vieille daiuo -, O' n en est pas inous fdiuiue nims L'Art de F'irter — Art qui offre qu. 1 "e resHoiubl i'.ice avec c lui de l'escuiiie. Ou se bat avec des flso re.o .u.j'.M-ii.'tc-i et pourtant il arrive que le coop porte et lut mil' V loa. parlent d 1 ''Oenrttiajpa 11 dit que na touiittissiu^e n est pas essentielle a I U-'catiou dee li liesJe me range i lavis Je Knelon. D'aboni, parce que ce gttind liora.ne pense ean>' netj'--icsui!i',t.' rce qu* n'attendantpoia qnoa iMreaaeiKoejeu pft'kiuer. %  MYKTJS La soire pour J^cdio C'est derrain, i Cin Varits, qu aura lieu la soire organisru profit de Candio ; no ,re spirituel chan Leur ev humonste. bi dernire ciaiioa : Situation a. luillc est tout simplement dsopilan te; en mme temps qu'elle est un t oieau ventabie.et d gat: de la ramp.. de la situation actuelle du pays. Ailez voir tt encourager Cind 0 demain soir; il nous rseive, a par 1 te pio ft uu.ri.c.'Je vives surprises: et ce sera tout protit BMMIX tous. Entre gnrale U e gourde. Une eoolreace au club Syrien L'minent bomrr.es de lettres sy rien, Mr 11. Kabsz dont nous anno 1 ;ions l'arrive jeudi dernier a donn amedi soir une confrence au Clu'u Syrien de l'Avenue de Turgeau. t L'humanit sur la scne de 1 H toire, tel est le su|et trit par le Conthencier qi a SOCCewiveoe dvelopp les points suivant: Prio de p.his'orique, priode sauvage,— pnode de c vi is tion, d; plus de lumire. Une assistt-. %  nomb euse se p:esait dans les s., ons du Club t-t une ovation a t lie i M Kb /. qui Dart pio'jiblemeat suj uid'hui pou San'o Domingr. La semaine denire cous annon cio.i5 que par un, nouvel aui, |nge L:s:ouiliir avait d.ss.ri cotnnl ement de 1 instruction >1 l'ciaire dite des Tisors. Le mag s tut ictiress lect.iia p^r une kl. H qui tut publie i: mms. O, notre lolormation tait s b Candio. Anna Knol, Jeanne Cmdio hrent rnjn're, ••ore. de b'auccuo de vie. K4ro' fut une Mme Cand, rep-och^s et A i1 S !^:t :nel 'o n d : g-e a'; [m ioa. Erat Ncc' a t un bon Cmdioetl K 1 nl uisdavr bl.-R ymuUJ — Qails reoivent d; notre 1 tout un buqu t de .npiaa| Installation naocro style, 'gince, coquet.erie, hyg ie. rien ne m n que pour faire .. Puai Miiiii bui^u de l'agent gnral Port au Prince le [|j < 'i mb e 1021 BULLETIN Mo 9^ Ch 1 g un sont pris dt n t rj pour leur p Jtmt'i ier b cais e communale s'occupait ton jou'^ [ rierj que p -.r.dre r ( r u te DOl lp ssu't mme les revenue de la Conmune durant tons leurs g s tioas Ils dis pai ini .V %  • %  i tnr pais 'e (onctioa et que ce jour-li pour consolider leur gloire ils te ont le toir d-? U ville. po:'..:r.t le seigreur Auguste ou lo.rrii Paul nr'g'nsire de Mipau ^n ru. ieusemeni, car son acte de nais sance n'a jamais t prsent, mal ^r 'a persistance de ses intimes qui, par curiii cherchaient %  pui Ion [te m pi soi V rai nom, ) jans u-e dodine, es:or de s s I ries on macbioateurs Augu.te ou o c eph Paul ue sait pas que le gau l rs toujours deb ut ft %  ecr' H.1 Intci 'e de De; voi iej ft Mjjo'cgaeil ra r divers compl^lrenl h proej m 1 de cet e fte d'art, vra'rfgl raire s'il en fut dont 'e jonveilit te a a lo qiti'sg vdns Ut ce ceux qui eurent le b)nl assister. Ici ton es n )? f v 'i:it.itio Destin d'avoir "i M bin ad comd e a rote milieu Nos haitons q il la hss publier! car c'est une r assrz 10 ie b qui de lo-.g'emps enco'e dlices des ama"eur<: -le tHl'eJ __ B R 1CANT [ Squestres ii|ii li'( AVIS IMPORTANT) Afin d acclrer la prpara p-es d--s Mti'ons sae| convient de fh 1 pour chaqi son une date laquelle lu tim des cances sera arrt.*. E coTsqu;n;e,!a v iMcal crances c er > p.-r pour : Aug Abrmls, W. Br ( Bock; Beber&Co FbcieCeJi) .libre. mei t H.1 Intrieur, le Prfet, qu: le M L ?I.ON est alte-i u Commissaire du Gpnvein:ment Port au Pna:e de Cru oU Cana K.rpes qui donnaient des kstruc /.K.e, le Lundi 26 Sepiemb : onj r ,i,, ivfm n 1 ,, ,.. „ • ., Les permis dembi.; %  :,. 1 i M Gbnel roit meftre If. — 1 ^al'at rw Il ttio de N w fairp dep'op-i.'t' qui^e It'gil.-tnent j 1 et eea ptrM ns ^ur la de \hjame Vv Brunis A gi-tin Ma'g lesact s sou m mi" aux au o i ls compf'te teVptemb •• rqr di-e.l • ment de plevi Vo1 / e : 1 si '0 :n -s de '... 1 lises 2 passager %  ? le 1 %tti de Ut're? et r :r-1 dans l' n I '.1 >a poar Grisob I, /. d M. () %  H IIU..1 • .\ 1 g r.t O^ofton, Lu:a^ &. CE, M & Co ( Pou au PiiDce, UMJ S:-Viatc, Peut Ckdve, Miragoisej !,jeudi 29 Septembre.^ I S-huti H T.scher.u Votf sfdi 4 Octobre. Por. au-Pr.nce.'e'.epei! Us Squestres UquiMW O. SCAKPA, AD ^ (ib' (\ Ils l'ob e ' i d, pjne %  .v %  { Me avait 4e ren'-efini ici b'en. Et voi'A qu'au p'is grand tlonoement du pob'ic ers mTies g-rc, gins so-g ri qu'ils ont t rvoqu; du conseil commaral par dpche ministrielle se posent en o candida'sl L-uil '/**' u '• tv "Z. Asidei nop de mauvaise \ s ortes de m l ? u rS (5io , la caisse commnoa'e n e P our MM* 1 16 a .. prouver que ces .( HltUC^ "* Messieurs cberh^v encore un moj n, pre nir e quitt* ^mmZvZ punir* M et w Pour mlomobkKjm vaptM %  %  <;' Z^ZT^^% %  t : du Salon d %  co fjare de foee San Mi las, Grand Rie, tend savons des gentlemen,hommes du monde, de taus ceux enfin qji tiennent i soigner leurs p-rsvj it i co-stvtr II b aut de leU'J irai's. Si vous ne con 1 i ipts ce chir rnint sa' pour les g %  s ie._P u. u et bureiiut.— Pr lu ra un fritable ;oTson p-ur UN PATBIG n A qui le trousseau .' Jn trounseeu de mdecin Ion c lo-t est nrgani:| L' N ; • U %  u S I • jles p.us d. c;le, ?.!.-y. pr^. '.; ;clamer. : e bruit i 1 1 Lkel ci le*. yotanic: rp en mtbien p g e da rteoi tr b er un eurs pertes com ton cir ce -Jinmun?. Prixdfianttoataconj | A. WUaffW Geo. JHJJ Ezsluiics, i u %tf Uae du Alaib 0 de



PAGE 1

Pharmacie Centrale Lr, de icule fracheur. Excution pr, •„ ,., ,„• ordonnances %  Spcialits p ourvtes < maladw! s Insurance 1 YfH L'Htel Mueci SAINT MARC mpenai Li any oi Canada \Mucexroni a Mu %  Vifl '/'' CEtat'Ut sert" ni / --'/ ,/.. ,, / %  v, <• v-. wttvxneurco+*crv •/-'// %  de lgers versements annuel vous I.OUVP? .„,,, . nSsftr, '' s '" /" nouvelle iirec ion %  < Wlmuvrial I ite assurant !" '*n**\w*rt toutes Us amliorations jmptiiui i§v mssuranee Company •w bl %  > % %  %  > %  >> %  s o/ Canada \ r *"'" %  %  %  Toutes sores davantage: paiement dadiviu i J3 \* ainl 'M<*> Je5 S p A /./ -rtsirojsbus, ob'en.i^n aun emprun s'levim ZS! T ~n .'" ^•' %  t a ^ ---~*isr^i| 1 IlBli:(' Ri Pour p/us amples renseignements, aires ez-wm Brandi <# Co Reprsentants pour Bsiti %  — %  % % %  %  I %  IBM mmW.4 Socit Commerciale Hfafe Transatlantique J. DjA t DE H, Reprsentant le phi-ird annoncer a si ch ntle qovih vi 1,1^,,; r r ~ eamenXeoiuiiuo du 17 de. ce moisi s article, suivais • Hoi-rus Bic e • P. sPiiap en l|i bouteille, V,n de Ma-agi' (d> >i -# doui blj.ir) ,,in (W yuan i F.vkink) en e uch.. i d3 1 | i rP tes hollandais Ciment en baril, bougies, aspirine „ i u b e8 C.]Q L'Organisation De La Firestone Est Saine, Solide Et Universelle • tablissement industriel est comme arbre: il prospra, non seulement i puissance de ses racines, mais aussi rar la vitalit de M ; branches. n Pli tone dispose detouteaces %  ' ; ince. Fermement enracines dans la grande m::ison-mre—ses branches B'tet,dent su loin, verdoytyit"s et vivaces. Dans le monda entier les Pneus M l —to — ont c : s infioenca sur le-: 1 : i'" !l >et i o lei | u roulent lt 'band d Qooc.'ila ont • ; pria .1 avoir i ofl mec d ai la marqoa 1 tone. Va masi devri* • t %  •: que •orr vortard i i mania da pneus de cette marque: elle vous garantit la confort, la scurit et Le Maximum de Kilomtres par Franc L. Preetzman Aggerholm Port-au-Prince PNEUS Le fionoral Acent prvemilet bcal des nfeclions des voies nidaires bucnxon rapide en quelques jous En veiiie dans toutes les phirmaciev. Theaoglo-arjaericao Pharmaceutical Corp. Dpt chez Victor Gentil Agent Gnral pour Haiti 17.'51. Hue du Magasin de l'Elat On DOOS informa q,, n 1rs dune r • v %  I •. sefhaie de-tve fi oit lorteroeot ecdommag l< toute d'Aquin mx Cajres. Ceit ainsi q dts su'o 1 qm devateat voyager des ( pyea ponr Pon au Grince non t pas u t ctoe l<-ur tr?J2t. (th .s //.? 1 1 Rgie franc lise Se (erlali su ieur.papitr bleu Kilog 'ides U* Paquet Gdes O t 7 laoa caporal or hnair* papuu , ,,./ /, -, A ) d ld ,Hp cesser nos a W4vKilos80tO i^ no, a h eu , u iar DU l\ : ;< ,; au-di isus90iU l*o ^g>r dts enverj nou.ai P&r'-viPrince, h \2 sept 1921 ?" Ie ,9 moin gpr. v/o > • i ur WAUY BOUEZ est chiru" <\* U p'ocuratioa fe 01'S sei a tirts garahment Tnalcoaquei Port au Prince, le s Sf-mbre iaj] VINCfiN'I G MXKHLOUF Annexe des Gaves de Bordeaux Eu Venic t anaux JSickl Clia?Hejrj8TARK K'je du Quai, U face u.la b^re. %  • A LU U Kit Vaste trr 11. :u Champ de MitV attenant i i'Htel B-lievue, po.va t servir de land pour jeux sports, etc S'adrener i l'Htel B llavae. uERElX,Propia nar Colon Heurte frais J Clnrculere d^ la Maison fraaaiai Perce val Lgumes Et un grand assonimc-ntde provisions fnickea. The ben Miller's Tonic Win P •' %  '• %  • t -, ... ; ;3^ 'OP'CS aA8TRO-INT8STINALE.. .•.11 .• | Iode, H OCRTJ> -.--. %  <• %  %  %  lofi -* %  ".-'— — ; trouver 1 I : s: ; ; PTIQOE 1 al Cuivra i t:11 IMMMfaL 1 ii: jciiir OL INTERNE \ •' r. y Est la fontaine de la j^uneRso Toute les personnes dbiles devraient acheter une bouteille. fCcatMlti le tonique reconstituant qui co e le meilleur march Allez aujourd'hui mme la Pharmacie Ontrale $ Hati car la quantit reue est tis minimeBen miller's Tonic wiue Fontain cl youth appiy 10 Piiarmicie L^atrald i'iili PaYi au Prince ^ %  'J!?--! %  '-. > ' I %  • I • I ^aai • ?1 ~i S T S m "t •a al %  — Monsieur LIOIVEL BRMUV6HAN AUX CAYhS, Hati Reprsentaul d'une grande fabrique de moulins canne,Distillerie et autres machines {[de Glasgow, dont la renomme est faite depuis longtemps, Ojlrftet services ton* ceux qui dtrent avoir ,, Installation d Sucrerie. Diitillerie,et c ConSttomn d> paiement trt avantageuses. Longs irrnus contre bon te* garanties. dialogues et renseignement seront eivogi BUrdemaitte.



PAGE 1

MA UN ARYS 3, rue de la Paix, S PARIS Un jour vie^ilra, A.nbre vermeil i'ur-Trot PREMIER OUI En /tentant les yrus, .-Jm.'ov vermeil Grand iiuron !..•. %  % %  Parlf.-lui le moi, Hose sans fin, L'Anneau titrrviilleux L'Anour JIIIH U Curur r.. r • 4 'EXTRAITS : Œillet, Rose, Mimosa, Violette, Cyclamen, ./11..1/UI1, Lilus, Muguet, Iris, Hliotrope, Chyjtrt. • Produits Ttin-ielyt l'.oduits Itcntlelys Parfum enWrant 'harimicie F. Sjoun ./-; Rws Roui ti du Centre -2 MKD : '' : KX'/OSIIUN 1)£ Bi'.UXEmj| Droju rus. S %  • %  %  < <i-"qae& e'. h-mna'xmUm, l'i<> lui!s frai aii el amricain*. I pralion V <.!•* mpo d-s mdicamtn>. u w>s sfyri i |M |, es S\,fc\n\\ <• •• Sim n 'os mqu^ SIMPLE r ER| IC.DUYDRAGYIUE Srum il J Uouxuu, rem, h n i s p ChitltitU. de Herriei • i Kodiu. Il a ion ours * stock Vf.g Sut P ii:< i i: M— BiLixjHde "ENSYLVANIB, {)• s. taire du PREYENTYL li prsentant des Laboratoires itfft/AZ, Cacao reters EXVKN'rEQlliZ Vcor Mangont-s S moi VieuxXopal L. hiM ggerholm, Au nt qnral pou:.[JaiU — Port au PrincelUJEDUiJlJAI Toute* PwfumtHt et Grands Mapnsim ^ffiss^aBtt-aiiallleiilioii V/ fia*. iV //o./.'-i. /// nfs inravx pou; Uaiu :i xi Co onnes B&lus iades jardimraa et blocs en ci a. en t arm A parUr t/*> ret' dat on tiou VtlS au i\ll \7 'l t,rU6 l/l/WiifplUrt de, ( i'Ua\ et s article c -de/sus dnomment dernier cri dfiant toute concurrence. Pour tes commande', on peu aussi s\ :i!i(k$er au bureau du bourses. journalirand Koei de Fraisa 1 P. P. PATR1Z, propritaire Oflrf. loue, les jour, un menu npci I q M sera affich i m maii > e qui porter*, pirt ti -lis goalioa des plats, le ?i< chacun d'eux. De cette faon !•>; clients pou root v*nir djeunai au GR\ HOTEL DE rR VNCE o le. prix seroot la po le de loules s .!• I .VI) eviix qui dsirent d IY t a l i o n s srieuses Confiez ro eo.nni'xmlvs aux maions tuivanleti E \ v i NSON & S< > S S, Savons j. W. KA.HNER Jr, Sucrr, Kiz, BplCCI I E'IN & KINK.l'i'. "i %  • > 11) 1 r: l'Il u IHHO'Uti oins W. LOWENSTEIN & SONS, Titrai en gnral Ti'lL (JUAKKH OATS CO, h'nur.e > t i-m-imli de cii^ej WE>TI N T0B\CCO(.o. J'alno enfajiillM i'.i S' n 1 dis maisons de conjiince rt tl>. premire r.km LEO \ 'L UUUA VI), .\gen' poir liai Le menti complet avec \in ioujours un dollar, Panama Ralroad DEMANDEZ Service de fret et de passagers New-York Hati Porl-cu-Prince, te 1er Septembre M20 %  ... Prtant eyptMlit ons directs p:i 3 l'Ai g[elerre et l'Europe et vice-verf. Connexi m de a p Do jork. 1 plu raide et le p us direct sonice de et potrlEurore. Adresse 5. a,er£0, l V 0c,,nal Preu lu A K e!:i, -i. Slata Street, Ntw\oik frly.rre payabl • deatinalicn* 1 exception Uu Miel. J.*l semaioedeKew York dire*rnenl peur Port an Prioceet un aulre par loiti nos ilgenth da. is les principaux por s ,1 Eiopi et d'ingleierre : unyteterre, Ecetste t>t P tance ; MM. GAV. Sheldtn $ Co, 17, James SlreeL Lio rpool, Enylnd U>jttfifci§tte, Danemark : MM. a.EBenaix A< o. i, ail U ad>; Coiteah^ae (seue Italie : M M Henri Lae tf lieriei, Piazxa S. Waa^ i^ tfUi Italie Cliri&ttaniu Norvge : inkrnaMatuil > z >< ( luionytels!iit, ChriMUmim. llmbou.j Ait mtjgtn: B.Fcvemaiifi. Hambourg, uolhtnbouty Sie: AodiU Bœpre, Gothenbourg Ukfi^c4eHDamsiiatttNewYo.ketHi f ta vu,* des rrarataeeti au. latmit^, zi&** m os,,abic a t si u v oic i ^ s ^ i 53 ;.aut^s les coBBaittemcots couvrit dit pour N.w Yo k tvec op iooi le i,,.,: n „' „;. r rt le llivie. Bord.au, ou AnVtll SIOLI tint Uf.'HI0.-OU law 0. B. THOMPSON. *rLESS& §J "/fis # # f Ja*. f, | 1 1 1 c "•' ~"*-W\T-T m . r.-Le chocolat en poudl ou I" Cocoa de ^elm<:& Fin Highezt Pur il y Absolument pur el d'un tpot '.tes ayrabl: %  c isi le incilleurf /.'/< vente dan-, toutes les bonnes pharmacies ei maisons de MH u i H 1 •Crars-; LUIS & FINK 1 Tous pi oduit pharmaceutiques et articles vendables dans u .e phavm SPECIALITES :L}sul dOsinleclan*, sa ou Lyoi, ^Iiavisag Lysol, t'tbecco : dtmliluce iucomparcul* l '^ loieaemoiue, buiuIaioQ, t-xu-au. lliocolat eu poudre de L A: F. c'esi exqun Pojd e Talcum L li f ; C'est l\x-rme sup a ho i march ec etc. Demandez le, prix courant L.SOL : le in: il CL r el le plus couon.-ique dt-s ^Jsinte.laoa La desiuteclant employ daus mus Us giands Lp'** LAE pe'iia cuillere de Lys.-l Mans unu V Aie d'eau o'onue la toiution \ io DEUX ^ 0 |o "JiiOisI .'lo.o (Lue piiiij reprs3Lle environ la contenance de deux verre naires ) Le i.ysol s'e npleie pirliculiremjut dins les cis d : A mente. Tubcrcalose, liitediou, MorsuresJde chiens, PiqriJ rarea d'iuiacl


PAGE 1

Quii.ziatf am.e M) ii$o DIRECTEUR PKOPKJEAlhi Clment MAGLOIRK MJMEF.'> '£0 CHNT1HFS Porl k >. P n'o, fiait] %  •.-. • ;75?v Quotidien Lundi 19 Septembre 1921 f I Ce n est pas un droit, c'est au devoir, troite obligation de quiconque a une pense,,de'ta produire et mettre jour pour le bien commun. P. L. COURRIER REDACTION; Rue Amricaine No, IdOb I, II ogique et Loyaut onslitulion ( l ois ration en Poli Gompaiy Inc j EN PASSANT New-Yak lez pjo •.;,• la peiu <\. \Ot!S •ure 'nus o lil / ;'<)!.• VOS un I pilla il luirni H durable. Si oia r oul >z f uterw U MU} w M la S o,ie .1 i ces chats nre< p o laot I ngtempt e nployez a i rque ON H'/AM Fabiique sp talement pour le; lunes ri i higii hle, pstu des chauss ires con'rj l'hurnidil • • PREMIRE PARTIE Logique el Loyaut i Le8Janvier l!)21 lo Pr-iden Dar jMesaieors Ourles Zamor, Carstact |we fer t ce qui atut au co:o-jViei-x. Tbos A. Vdroenay, et le ("V oai x* le c MaUQ et le tCoorri* r Hatien, et la nouvelle let ro du Prs deut qualilitout cet ensemble *d*gents dnrgtreux do 1 anarchie l< B <' %  %  I I 1641 (1 Elle pfo • ge cln leur, Elle en re'iea leur sfeupkssa e' C rasera I ..„• brillant. ktmmvm *** W J liM c es: lam ,l,3ure de G'e#. Jeansme et J;. loues flent exclu if pour Hati -D-puis quelque ttraps, cer iMjouinaix; eocuinpen une un mit* qui leur es jusqu'ici asurre.'Et il f joute : lient le Gouvernemer.t et les Nouvelles i 8 de la Gendaimpi e se font —Je rno retourne encore PAR Moideo uroDiearJealps nias* e rno re!0,5 n encore une EUal K. ?n nLRo ^ vere vous et vous demande ou iciPuapR et jettent l'inquitude 1M familles... *Q6f-i,j'> in'ndre8se voua qui charg do maintenir la oaix ei Bfcuiil p. iiliqufs PI vous demande fttntirc r<; ( ./,.< /.%  niesur.s qui s'im tn lu aramslance. En dehors cih prsente, !. • %  Wiemeni tien' voue dispod'autua ect t\ si vous le iug z ceuaiie il m v jovrs plua lard. ta 24 du • rno 1 o Janvier, lPrsident >< 'ii au P. vident lu ia, H rd : g un u WMge fti..U on lit de*eietMer la reepwabihrd; b ^[e'd^N'^o^T^'!' 1 !" ^ l I a la Kr ?' Je i n "^' ont dclar qu'ils m., re-prettdre eu passant %  as m ,n 1. d. eu so du appVt'd forTlifdl^'' f' 6 ^ mst.u.ti us la Gendarmerie, o, d, Conseil. M. OioJw.JoItt. 3 Tehe hi. lj *" '•% n '' ces8, "" fl8 oux faire ee^ereoiK-mmeceeeceadelee F< s'avaq i. ,., Ki? Lrt. Se n/r ??"'' a fd,re au re tie< qoetldieee dor4 lei journaux dondroi>a demiror-t^ er c ,t ^ Si • e0t ,B ,peClCh d9 • de ru h" a qui Tr^ RoZ Z^llVS !% ^ Ml.ftction rt.rnifl leur un-, vj i H! 5* W deS **•*"* **•**• Pour le coup. ?e dit-on, il ri v a ers 1 Tcl.ecosavsquie 1 m s ;!0 nnera t en rai oa de r'y tromper : les dvux druatchea, M -keoaay, d •,go< de la pollcer 0 • duccoti % • Mr Hithenau in iig*e leor contradiction, restent eiprin en un expos le g'-and! rin|,i re df ,a iecor)s(rjct '' 1 au su d. bout puisque, U'UDH part, elle d ur de PO I pay^ de venir au se qoi concerne le colonel Ku^sell r-st c ; d Wjfcliu ton pour ui.e prompte ri une*)' du *-'.efcidfiit Hardi ^ aa i asag do 34 Janvier, u i tioi s expirjuer aujourd'hui lepei lexiti po.itlq ee de ce deruier... de cou de d mt de i M. Cependant, la logique el la .uyju lionde r /. e -* < u v niant pas encore perdfe mua annoncera uar !^llra dioita dai s a affaire, on H Reirai' J, B lr0ll ;,r 9 dOicupa i"-. dans ho frva'le, cous iu.e' M'up'e M .a ion Militaire, **> "i e-l:i <;. iiL'f %  Ssi'.:-, d'-'-|. I pin, ri .. 8t '' l" ions i e l u 'iee. Mr B-ich lue un nouveau prsident du conmann, e Norvge, a t eiu qoatri seil. ocejoge s un le-, ri' h cour de. jusP\RIS r*. n. AI A L J ^ Uce.fcl Vaokrn*b^ck.praidan! de v ,, J Lo d ^ k> d; * %  le ublo, inaiata hmpori c f \ anao 1 Qw fl ae e ^o.se.l Gu iiiorak oo : Ntirj |ri vor unc "o'wn alarmant l'a le prjimu u lu d ies rpubliques am proreai ca, !l e '" franais tt expriirun i Colomb ,| v )' Hernck, aoibissadeur des EUts lgramme a] Unis, ses remerciements affectueux i • linc es lo:.:asoi de sa p.?en ,!t '' eiUpioM.c J mapguration du mooum otd to '. J i II f d Ri __.— .-. .__ ^ , . 114 V/l| W ci : Sel i le deux dmaiob j irenf; rge ' a G que u boci e da ., cy. Li molioa pr e l'ambxssadeur u ta' cependant eucore possible que N.tio.ia qui tait d >poe^ l'a r-, i %  vHil^rl'nT./n S ,T'''""' JC U hco tudeto. ne sot qj appareil deroiVe a recevoir led-n ; n !.,! "J r J n l P u.niiiiruin^ 1 as uiaice de sa r l ,LHUv : cl Gn teadaaua n tyapt au i : .e Piaidr nt, comme : o %  cou* de le aup oaer pus IMT, admini trative-* ,,, ne qui concerne la J -a fcfuioH pua iqjts du %  ClOytM'8 |a I>H pu:i iqj s droite reconnue a Gonatl utl0;i fa'/A %  ,* *" 4,M sa '>vlions prvues ^Jtslatiun iidane. •CODh dOUI '1 i i II l de il): u p-tio.i qi.equg-ete ptwu.f de I olice. earis reclHin r p;e. is meut la loi martiale ei ae couaqueuces. u le UU Mai, le colonel Hute tl mu sou Ordie du jour e: sa PiocUmation remet ant en vigu ur et on foiiCiouiK ment la Loi Uardalo el lei Coure pi\Oaies; et, pour viter siUH dou!! iout tudei-toiidu en c* q i pouvait conce ner lea ve frsidont. ve. eud i m ncaue-. aujourd'hui la adu it-i i i : t radi tance il change. Lprobi n • • t il reno prea i la i iol : ol i eu raiio i .1 %  11 i latiui la i %  et par consquent affaiblie de la ilo livie. U .e b se ma II • peu, vie lue croit qu'une de oauda du Prou aurait p eeq .e c*rtainemem empoi % %  : i • vji de i tesi inble* dr Murrutis.digu de la Colom bie, da',4 l c i urne m imbre dt con %  itioo dans IH U tldieud entre le Chili ec la Bolivie, a dclin son I acceptation, la Bolivie tant tenue r. prooi le granule pour ses bienvcili .!. encouragement*, elle souhaite la bienvenue au gnral Peishing tl exp.ima l'espoir qu'il hoiorera la Lorraine lors de sa visite en France. PARIS i6— La commillion iotei diooalt de secours i la Russie a !ar se_ solidariser compltement M Nouleni qui av-it traoamia "'unani Prick U UJt L Art de Flner Modesle sur oui iu'res pointa, j prtendD r qoer cet art dna tout ee qu'il corn. porta de Parfaite fantaisie m mp d^r-e ljritiinemrnt contre la sche < inil on qu'en donnent les faiseuia ae dicilonnairee: perdre son lemoi. Vieux | lulosophes. grincheux, ml laraauj ne connurent i a mable mosaroiie, dnombrez les rois et |>a lieux,dissque/ les dialectes, du la acieoee soyez les aptrea aven. H et iJdt'lea mais ae vous mlez pas de "oiia apprendre f ner. Parce que,voyez-vous faneurn'eyeu ?e de la rue fc.t vole, qu-oa par; vers MI A tout-s vullea, parce qu'il n'y plua ni limites ai venta eontraire*; mail seulement, au gouvernail, le caprice de I imagmaiiou lgre. On ra, on va... Ie 9 pa 8 ici. le COMr lilleura. le yeux partout, cueillant k ebaqueregard lee plaiain de la rua des eut ntsqu jouent.. un rayon lu cooehant sur tel cou pittorea" que... un beau dtail darchitecturi' o H! h.e,-tout cela c'est un peu ,ia m> par... || y auj8 , HS ^ lurea. o fleuni la Mm rob i ., red.jvi.Mit femmeOu se sent f,aicM comms une p'ante v 1VHCe dans l-om oie claire du crpoacole Lent chemin du retoer.niieritj du JfKatdj regarder la iio agrable Je la v e. qui donc, vou* ayant eut lie, ose au encore vois abaiaspr au rargi 0 d,goe dut-m,., perdu f L, Ar.de Plaire. -An ielijimt.it ii-.uium esenque nous connais aux lovieti ui texte arr 1 mde par la commiiiion M: lgu de U croix rouge, a rltablee lo aotiona dn le (aH te devoir de 1M lui envoyer obe tra grande rserve diplomtil QOtfl lle Mvl-AJoret Manseu queo oommunicebOQ. que. Le reaiplaQaot de Mi Mai ratia j considrant une eequta pi^laoie iu E', le 37 Mal, le Prs'dr-nt Darl;u'at pas encore ds-gn. jdiipensable i l'orqaaiaatioo de at• ti --ifdii t on |] gtpn'e q-ii guuuave lui rpond comme rail ll'f 1 ''" ,; >> d.MiBrcliee. il ,7 ,u Ip< 'S r • ou ml\ d •" %  •!! aaur 8 1 '* 8U co 'or>.'l Huasell; tant la **I-OI .' eri '"' daroandant une ma pleine ei eu ire approbation ec |-, B c .' : 'P^ e Cei x quil dnon je desip qu'elle sorte .-oc plein et de i.jilin [ % % % %  < quo le revend sur f -• J'rfi eu, aujourd lui, DiCaliou de voie l'rocl luation por .i'! du ia 6-Suivrai .unedj-b on en Russie. La commiwioo a L l Voa" an dei4 i l'unanimit Je faire appel a Mai coicmu noicequla auite d'une etifevue avec le ebaucelier Wirih lea :epr 101. Elle a Battant! den graudoa banques tt do ttats disposs s'associer i r c-.niie evi x quil dnon je dsire qu'elle sorte oc %  aaf -. P' 8 " l e la Ici entier *:.; %  ••' i "! p 0Lr prvtal* ; Wit qQell l u ea manifeelationa ^^^ilib d'intiraid •a S lif.rence el Bibliographie : 1 s de 'u-nen'a que le g uveiueineni des Eta s Unia livre ctuelleni mi la iHb'i it W sln gton, eont 1a effet ; Co; r • r.?. at.i. %  mais! Dm* le courant do la mme se m i :. h rf-po : %  • u IVcsidot 11 r , Nirs'Jf -u 1eux mo B %  n.| !li ' ttit Publie daua lea jourunux 0 ,> c on i ou.* puisons les lemi ni* Sa „J yo,la que i. l.narch de Portao-Pmce; et chacm, aa ce c t art CIP. fujinia 4. c o,o:iei Rus^tll e.t ie-j U-cmreb ausaaitifa pautaa. se diSaJ ,,J dtqunt natemant, aaiu que, c-n dfloi ive, c'tait une Ainsi Unit noirBhanftra N* i ar 8 '' dlmlyonaebiei) paleei bieu peufo-me. Logique t Loyaut, i le sui e de sar C€ % %  e.a l O cupatiou Dame/ Mettez-vous vous-mme tlo e expos paaitra PU pror-h-in s %  ''•o a lfcutio:i co acntjla piace du Preeident %  •mn.-aiu! rumro. %  ous es l'oeuvre humaifle dont elle assume la che. NEW-YORK I7-Ster!ing P auc 14 c6 •ooe hla.. b,aucyu^n7oiu. qui le prcdeut l aat difdaiJa a aujuS, ol!ceMeaqui Poa r. c 1 tu don d" 1. uature c.emeu.e aot bien haenee*. te .rendait toute iraTaiMew a I atu-i.iure, avec plus ou ruoiua d'inteiligenee et de aocca l'eut dire, apta tou-, se tarait klpluarace-aibleainouai "ueiuoa rn^ua de fa W oa. Oapiatou o TS P'^Pw-.rtremerqneaqliVt moiu, dplaiaant de plaire mi i JjaJMtF VOtae ce. aUernabves ooeraoule frauehiae qui w j£ !" modejo. du maquillage du i in , •Haquillagedu v.sag-. uaqui || „ e L I esprit, il .a mWt paifois qu' nrca a j;;': p i ; ua e : i,aee • !" "!.,.:. J -.. t r^ l P Jr, l'ioi on ..-nes M la prem t Hem •. t mieux d'tre comme toile... wvm pujiq 101 on r -i contre padola douze jolies fon,m, .peivulea, au eouiire pareil, \ t QLi B i9!£ loaloinbfjIda la m r-? Ce a^ra 1 oi et de pi.i A vendre t w .— -•• %  vuiuiiie roue... ~ I. /'W V-ieillir-T,.'.,,,,^. j-roa diifliia .gicral, leaf 6 r.>rn#i Matriaux (le loule premire qualit; proveimut d'une dmo lition. S'adresser rue du CJuai, Nf?!7 py mo treoi infrtaorea etc' A dor usiKe pour eues epour lea autres A Ctncagj vient de SH f a ^ ,. "• clob, u clubdea eheveox bi.oJe. Commileditlepio^agatro, de C pttai .brarraafl BOuelle,eao'ub sera peut .trel'uu dea plu* pui.aeta, det % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05480
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, September 19, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05480

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quii.ziatf am.e M) ii$o
DIRECTEUR PKOPKJEAlhi
Clment MAGLOIRK
MJMEF.'> '0 CHNT1HFS
Porl k>. P n'o, fiait]
.-. ;75?v
Quotidien
Lundi 19 Septembre 1921
f
I
Ce n est pas un droit,
c'est au devoir, troite
obligation de quiconque
a une pense,,de'ta pro-
duire et mettre jour
pour le bien commun.
P. L. COURRIER
REDACTION; Rue Amricaine No, IdOb
I,
II
ogique et Loyaut
onslitulion ( l ois
ration en

Poli Gompaiy Inc j
EN PASSANT
New-Yak
lez pjo .;, la peiu <\.
\Ot!S
ure
'nus o lil / ;'<)!.
VOS
un I pilla il luirni H
durable.
Si oiaroul >z f uterw U mu} w m la So,i-
e .1 i ces chats nre< p o laot I ngtempt
e nployez a i rque ON H'/AM
. Fabiique sp talement pour le; lunes ri
i higii hle,
pstu des chauss ires con'rj l'hurnidil

PREMIRE PARTIE
Logique el Loyaut i
Le8Janvier l!)21 lo Pr-iden Dar jMesaieors Ourles Zamor, Carstact
|we fer t ce qui atut au co:o-jViei-x. Tbos A. Vdroenay, et le
("V oai x* le c MaUQ et le tCoorri* r
Hatien, et la nouvelle let ro du
Prs deut qualili- tout cet ensemble
*d*gents dnrgtreux do 1 anarchie
l< B <'. I I 1641 (1
Elle pfo ge
cln leur,
Elle en re'iea leur sfeupkssa e' c rasera I .. brillant.
ktmmvm *** W J" liM' c'es: lam-,l,3ure de
G'e#. Jeansme
et J;.
loues
-
flent exclu if pour Hati
-D-puis quelque ttraps, cer
iMjouinaix; eocuinpen une un
mit* qui leur es jusqu'ici asurre.'Et il f joute :
lient le Gouvernemer.t et les
Nouvelles
i
8 de la Gendaimpi e se font
Je rno retourne encore
PAR
Moideo uroDiearJealps nias* e rno re!0,5"n encore une
EUal K. ?n nLRo ^ vere vous et vous demande ou
iciPuapR et jettent l'inquitude
1m familles...
*Q6f-i,j'> in'ndre8se voua qui
charg do maintenir la oaix ei
Bfcuiil p. iiliqufs pi vous demande
fttntirc r<;(./,.< /.-. niesur.s qui s'im
tn lu aramslance.
En dehors ci- h prsente, !.
Wiemeni tien' voue dispo-
d'autua ect t\ si vous le iug z
ceuaiie
il
m
v jovrs plua lard. ta 24 du
rno1- o Janvier, l- Prsident
>< 'ii au P. vident lu
ia, H rd : g un u WMge
fti..U
on lit
de*eietMer la reepwabihrd; b ^[e'd^N'^o^T^'!' 1 ^ lI.a la Kr?'Je in"^' ont dclar qu'ils
m., re-prettdre eu passant as m,n 1. d. eu so du appVt'd forTlifdl^'' f'6^
mst.u.ti us la Gendarmerie, o, d, Conseil. M. OioJw.JoItt. 3 Tehe hi. lj *" '% n''ces8,""fl8 oux
faire ee^ereoiK-mmeceeeceadelee f< s'avaq i. ,., Ki? Lrt. Se n/r ??"'' a fd,re au re tie<
qoetldieee dor4 lei journaux don- droi>a de- miror-t^ er c ,t ^ Si
' e0t ,B ,peClCh d9 de ru h" a qui Tr^ RoZ Z^llVS !% ^
Ml.ftction rt.rnifl leur un-, vj i H! 5* W deS ***"* ****
Pour le coup. ?e dit-on, il ri v a ers 1 Tcl.ecosavsquie "1-m's';!0nnera t en rai oa de
r'y tromper : les dvux druatchea, M -keoaay, d ,go< de la pollcer0" duccoti ? Mr Hithenau
in iig*e leor contradiction, restent eiprin en un expos le g'-and!'rin|,i're df ,a iecor)s(rjct''1. au su
d. bout puisque, u'udh part, elle d ur de po i pay^ de venir au se
qoi concerne le colonel Ku^sell r-st c ; d mouvele, oi pour employer le posi'ui d Lord Ceci, relative la
pubixi des dlib(*ratio .3 de^ actes
P drvit.rur.e iella failli e de
meii.-f.ine en lleri, j- n'ai
'ouic.Mon-i.ur le Pr-ideol,
'^OMi de i, refendre. votr
J-nef il a-i a :e. tion h quos
l*nn-, q'i, jour le Oonver
it roi , m V ""'"*' ^urs Jiuita dans r
ft iuri,t. dana lea poitte en .c.rodi c
laugsg- du Depai e-uent d la M -
rine, ritre; et que, d'autre part,
on preaaait lu Miuiatre d Hati t>
Wjfcliu ton pour ui.e prompte r-
i une*)' du *-'.efcidfiit Hardi ^ aa
i asag do 34 Janvier, u i tioi s ex-
pirjuer aujourd'hui le- pei lexiti po.itlq ee
de ce deruier... de cou de
d mt de i m.
Cependant, la logique el la .uyju lionde r /. e -* <
u v niant pas encore perdfe mua annoncera uar
!^llra dioita dai s a affaire, on
H
Reirai' J,B lr0ll;,r9 dOicupa
i"-. dans ho frva'le, cous iu.e-
' M'up'e M.a ion Militaire,
**> "i e-l:i <;. iiL'fSsi'.:-, d'-'-|.
I pin, ri
..8t'' l" ions
i e lu'i oJfur/".Ver ic< cil,jen* lunlu,is
li.!?1 de!l^'iibu-io..B du ko.i
'fiii en
,et hs ponrparkn de Wiesbiden.
U le dpche de Munich anaoncr
que 'a chambre b^viroise est convd
, que? pour le ai Sntemb e alii d
do'Conaeii, a tadep>ee. Mr B-ich lue un nouveau prsident du con-
mann, e Norvge, a t eiu qoatri seil.
ocejoge s un le-, ri' h cour de. jus- p\ris r*. n. ai a l j ^
Uce.fcl Vaokrn*b^ck.praidan! de -v ,, J Lo d^k> ,d; *
le ublo, inaiata hmpori c f\ anao1Qw flae e ^o.se.l Gu
iiiorak oo : Ntirj |ri vor unc "o'wn alarmant l'a
le prji- mu! u lu d ies rpubliques am
proreai "ca,!le '" franais tt expriirun i
Colomb ,| v)' Hernck, aoibissadeur des EUts
lgramme a] Unis, ses remerciements affectueux
i linc es lo:.:asoi de sa p.?en
,!t '' eiUpioM.c j mapguration du mooum otd
to
'. j i II f d Ri
-----------------__. .-. .__--------^ , 114 V/l| W
ci : Sel i le deux dmaiob j irenf; rge ' a G que u boci e da .- ,
cy. Li molioa pr e l'ambxssadeur
u ta' cependant eucore possible que N.tio.ia qui tait d >poe^ l'a r-, i vHil^rl'nT./n S,T'''""'JC,U
hco tudeto. ne sot qj appareil deroiVe a recevoir le- d-n;-n !.,! "J rJ n l P
u.niiiiruin^ 1 as uiaice de sa
,rl",LHUv:clGn teadaaua
n tyapt au
i : .e Piaidr nt, comme : o
cou* de le aup oaer pus Imt,
admini trative-*
,,, ne qui concerne la
, J-a fcfuioH pua iqjts du
ClOytM'8
|a
i>h pu:i iqj s
droite reconnue
a Gonatl utl0;i
fa'/A ',* *"4,M sa'>vlions prvues
^Jtslatiun iidane.
CODh
dOUI '1 i i II l de il): u
p-tio.i qi.equ- g-ete ptwu.f de
I olice. earis reclHin r p;e. is meut la
loi martiale ei ae couaqueuces.
u le UU Mai, le colonel Hute tl
mu sou Ordie du jour e: sa Pio-
cUmation remet ant en vigu ur et
on foiiCiouiK ment la Loi Uardalo
el lei Coure pi\Oaies; et, pour
viter siUH dou!! iout tudei-toiidu
en c* q i pouvait conce ner lea ve
frsidont. '
ve. eud i m ncaue-. aujourd'hui la adu
it- -i i i : t radi tance il change. L-
probi n t il reno prea i la i iol :
ol i eu raiio i .1 11 i latiui la i
et par consquent affaiblie de la ilo
livie. U .e b se ma II peu,
vie lue croit qu'une de oauda du
Prou aurait p eeq .e c*rtainemem
empoi : i vji de i tesi inble*
dr Murrutis.digu de la Colom
bie, da',4 l c i urne m imbre dt
con
itioo dans Ih U tldieud entre le
Chili ec la Bolivie, a dclin son
I acceptation, la Bolivie tant tenue r.
pro-
oi le granule pour ses bienvcil-
i .!. encouragement*, elle souhaite
la bienvenue au gnral Peishing tl
exp.ima l'espoir qu'il hoiorera la
Lorraine lors de sa visite en France.
PARIS i6 La commillion iotei
diooalt de secours i la Russie a
!ar se_ solidariser compltement
M Nouleni qui av-it traoamia
"'unani
Prick
U UJt
L Art de Flner Modesle sur
oui iu'res pointa, j prtend- Dr
qoer cet art dna tout ee qu'il corn.
porta de Parfaite fantaisie m mp
d^r-e ljritiinemrnt contre la sche
< inil on qu'en donnent les faiseuia
ae dicilonnairee: perdre son lemoi.
Vieux | lulosophes. grincheux, ml
laraauj ne connurent i a mable mo-
saroiie, dnombrez les rois et |>a
lieux,dissque/ les dialectes, du la
acieoee soyez les aptrea aven.h et
iJdt'lea mais ae vous mlez pas de
"oiia apprendre f ner.
Parce que,voyez-vous faneurn'e l'oint syuouyuH de pareaaeux. Je
uer.se mme que les dsmu/rt'a
ignorent la vr.isl.le flaneria et qi!e
que c'en aux travailleurs, aux t-
vaillQuaes, qu'est rserve sa biec-
^aisante douceur. Savoir faner !
Sfcooei l son rve et s'offrir, ae
lut ce que dix rainures, une prora-
jade au polit p9a 8ur le cheraia
clair ou s veille la journe.' La lu"
m pie toute neuve uefait qu'effleu-
rer es choaea, on peu- encore igno
er le souo. de la veille et sourire
la fia.eue vie matinale dont la gait
oui au long du jour loigne l'ennui.
Mois c'est surtout la tacha du ce
lour accomplie que faner devient
un besoin et un JneLf.it. Le le,mpa.
tout coup, t. es Je bien tre prerque voluptueux
e retrouver PU, libre.la vie j >yeu?e
de la rue fc.t vole, qu-oa par; vers
mi A tout-s vullea, parce qu'il n'y
plua ni limites ai venta eontraire*;
mail seulement, au gouvernail, le
caprice de I imagmaiiou lgre. On
ra, on va... Ie9 pa8 ici. le COMr lil-
leura. le yeux partout, cueillant k
ebaqueregard lee plaiain de la rua
des eut.ntsqu jouent.. un rayon
lu cooehant sur tel cou pittorea"
que... un beau dtail darchitecturi'
o H! h.e,-tout cela c'est un peu ,ia
m> par... || y auj8, ,HS ^ ,
lurea. o fleuni la Mm rob i .,
red.jvi.Mit femme- Ou se sent f,aicM
comms une p'ante v1VHCe dans l-om
oie claire du crpoacole
Lent chemin du retoer.niieritj du
JfKatdj regarder la iio agrable
Je la v e. qui donc, vou* ayant eut
lie, ose au encore vois abaiaspr au
rargi0d,goe dut-m,., perdu f '
L, Ar.de Plaire. -An
ielijimt.it ii-.uium
esen-
que nous connais
aux lovieti ui texte arr 1
mde par la commiiiion M:
lgu de U croix rouge, a
rltablee lo aotiona dn .....
le (aH te devoir de 1m lui envoyer obe tra grande rserve diplomtilQOtfl lle Mvl-AJoret Manseu qu-
eo oommunicebOQ. que. Le reaiplaQaot de Mi Mai ratia j considrant une eequta pi^laoie iu
E', le 37 Mal, le Prs'dr-nt Darl;- u'at pas encore ds-gn. jdiipensable i l'orqaaiaatioo de at
ti --ifdii t on |] gtpn'e q-ii guuuave lui rpond comme rail
ll'f1''" ,; >> d.MiBrcliee. il
,7 ,uIp<-'S r ou
ml\d " !!
aaur8*1'* 8U. co'or>.'l Huasell; tant la _
**i-oi .' eri '"' daroandant une ma pleine ei eu ire approbation ec
|-,Bc.':'P^e Cei x quil dnon je desip qu'elle sorte .-oc plein et
de i.jilin
[<, quo le
revend sur
f - J'rfi eu, aujourd lui,
DiCaliou de voie l'rocl luation por
.i'! du ia
6-Suivrai.unedj-b on en Russie. La commiwioo a
L l Voa" an dei4 i l'unanimit Je faire appel a
Mai
coicmu noicequla auite d'une etifevue
avec le ebaucelier Wirih lea :epr
101. Elle a Battant! den graudoa banques tt do
ttats
disposs
s'associer i
r' c-.niie evi x quil dnon je dsire qu'elle sorte oc
aaf--. P'8 " le la Ici entier
*:.;' i "! p0Lr prvtal* ;
Wit qQellluea manifeelationa
^^^ilib d'intiraid
a
S
lif.rence el Bibliographie : 1 s de
'u-nen'a que le g uveiueineni des
Eta s Unia livre ctuelleni mi la
iHb'i it W sln gton, eont 1a
. effet
; Co; r r.?. at.i. mais!
Dm* le courant do la mme se
m i :. h rf-po : u IVcsidot 11 r ,
Nirs'Jf -u '1eux mo'B n.| !li' ttit Publie daua lea jourunux *0,> c on i ou.* puisons les lemi ni*
Sa J yo,la que i. l.narch de Portao-Pmce; et chacm, aa ce c t art cip. fujinia
4. co,o:iei Rus^tll e.t ie-j U-cmre-bausaaitifa pautaa. se di-
SaJ ,,,Jdtqunt natemant, aaiu que, c-n dfloi ive, c'tait une Ainsi Unit noir- Bhanftra -
N* iar' 8 '' dlm- lyonaebiei) paleei bieu peufo-me. Logique t Loyaut, i le sui e de
sarC *! e.a l O cupatiou Dame/ Mettez-vous vous-mme tlo.e expos paaitra pu pror-h-in
s- ''o a lfcutio:i co acntjla piace du Preeident mn.-aiu! rumro.
ous es
l'oeuvre humaifle dont elle assume
la che.
NEW-YORK I7-Ster!ing
P auc 14 c6
ooe hla.. b,aucyu^n7oiu. qui le
prcdeut l aat difdaiJa a aujuS, "
ol!ceMeaqui Poa r. c 1 tu don d" 1.
uature c.emeu.e aot bien ha-
enee*. te .rendait toute iraTaiMew
a I atu-i.iure, avec plus ou ruoiua
d'inteiligenee et de aocca
l'eut dire, apta tou-, se tarait
klpluarace-aibleainouai "ueiuoa
rn^ua de faWoa. Oapiatou oTS
P'^Pw-.rtremerqneaqliVt
moiu, dplaiaant de plaire mi i
JjaJMtF VOtae ce. aUernabves
ooeraoule frauehiae qui wj
modejo. du maquillage du iin ,
Haquillagedu v.sag-. ,uaqui|| e L
I esprit, il .amWt paifois qu' nrca
aj;;':pi;ua'-e:,i,aee' *
"!.,.:.J,.-..tr^lPJr,l'ioi on ..-n-
es
M
la prem
t Hem . t mieux d'tre
comme toile...
-------wvm pujiq 101 on r -i
contre padola douze jolies fon,m,
.peivulea, au eouiire pareil, \t QLi
Bi9! loaloinbfjIda la m
r-- ? Ce a^ra 1
oi et de pi.i -
A vendre
t w. .- - vuiuiiie roue...
~ I. /'W V-ieillir-T,.'.,,,,^.
j-roa diifliia .gicral, leaf6r.>rn#i
Matriaux (le loule premire
qualit; proveimut d'une dmo
lition.
S'adresser rue du CJuai, Nf?!7
py mo treoi infrtaorea etc' A dor
usiKe pour eues e- pour lea autres
A Ctncagj vient de sh fa^ ,. "
clob, u clubdea eheveox bi.oJe.
Commileditlepio^agatro, deCpttai
.brarraafl BOuelle,eao'ub sera peut
.trel'uu dea plu* pui.aeta, det


I
Varits Le
MEnCKKDI
B
Coupable
Les tracas d un mari
indit
Entre
G. 1
A
16 Cl

C'est avec uni grande raison que
notre confrre le Couiner Hiiiiei ,
dans son dition du 16 de ce mois,
a |attii iMtention rai un certain
point de vue expos par notre con
licre Le Nouvelliste , d'apis le
quel le gouvernement actuel, M tant
que parti politique, aurait le droit, et
mne le devoir, de prendre pat aux
prochaines iecuors lgislatives, si
elles devaient aveir lieu, dans le bu-
de fjcili er l'accs du pouvoir a telle
fac ion politique pouvant garantir .
contnuation de sa politique,
Autrement dit, te terait empcher
le pays, au mo.iieut o l'chant
du gouvernement actutl arrive ;
chance, de d.laur sans piessioi
de quel t vont ts sympathies.
C'est a une telle politique gOttvei
nementile que ie pays a d le cou|
d'tt t de 187; couire Ja repisent.
tiun nationale qui a rendu possible
l'atnement de Djmingue; et au>s
les tviements d. 187? qui ont a
tiu.i galement L lgislature qui vt
ri a il d'e ie lue et aisui l'avneaneni
de Salomon
Ouacd donc Il>OQ dei Vo
ments airi\era*t--!'ei convaincre If
gouvernement hi.li.ii que-, une tO'J
son mandat arnv \ a i.nauce. Jt d-jf
purement et simplement vider ies
i.eux, ians s'occuper de sa succe*
s 00.
U gouvernement pat pohtiqtx,
ce n'est autre ihosequun no
seus: c'est l'anarchie et labsence ce
trouve ne ment
1
i
La Rsolution suivante a il
par une forte manmlc a la seainc du I i
Septembre du nier.
Rsolution
.Nous souasigna, rtfun:s ce jour
d'tiui !3 beptembiH 198, nu local
du 'Bloc Natioual" No 2130, 'fur
gain, avons pris apra avoir mre
ment dlibr la rsolution tuivant
Atiendu que, pour >e conformer
iq ter*u du la Loi, le Bloc National
daci une leti-e en dato du i(> |ui:
1 i eu donner connaissance
de M fondation au Gouvernement
Constitutionnel du Pays,
A tendu qu en rponaa an Meca
ge m date du 19 juillet dernier du
&eC Uire dlvat de lluto.ieur
Parisiana
Uue manifesta ion
Dominicaine Dajabon
Un de nosconbres a signa' der
niremect qu'u' manifes Stion pa
triotique a eu lieu tcut prs Je noi
frontires, a Dajaboo. Nous puisorr
dans les informa ions de la presse
< ominicuinc les renseignements rai
vants, au suj t de cette manifesta
ion.
E le a eu pour but de pro'ester
contre le plan de dsoccupal 01 du
P.sident Hardicg. Dans celte com-
mune de 10,500 ! .b tants, plus de'tenus par M Ihot, M M-rg
N.e et M h R chel Devins.
Hier 1 1 rissi tin :e as* z n nb Me
<':ait donn rendez-vous i Parisia
na pour admirer le b*iu film tir
1e la pice amoiveuse de H de
Cierc et mise en s:cne pi" M. V10
et
" Papillons 1 fait !?s dlices des
am tears tant pu l'arangement
l'inierprtaUon que par 'e dcor des
-rnes Le; prneipaux ''es tuen'
ipoin. Mme
trois mille y ont pris part h y a eu
ll de plus de $ob.mn res sous U
direc cn.de pluieurs g oupes de
|eunr-s 11,les tt d ISSOCi l ans.
Dans un i : idr',a t pro
mene l'effigie du Prstdeat H:nr<
qu z y Car va j al et s.s ministres Et
Uioc National s'est eropreas de loi un antre cadre contenait celle du
expdier, selon sa demuudo les cinq 1 Prsident Wil*J avec tt! inscrip
copies de ses statuts rclimei' tion en ; ug'ais : Le plus grand h/
C fi'-n et t op b au our qu o )
ne le r donne pis I
Iriser!iondemaniee :
Petit Th atre
Sous e iatron:g a, u
Knoi;uoe grande soir- ,
etd'artaecnerte ea t, ,
ij Septc-rr.bre cour2D? n!
rence prononce eu U cjro
par Mr Knol, ex Fra(es,
torre deD;^pemeQt ,eco; 1
. Toussaint LouV:.iu,e a"11
historiens ut tout le succ aj
ble. < La Lumie du Sjii
pice en 1 ace en vers repr
dans la sci e tut de fois i,J.
leureusemect app!au1ie. ^.
f'.-r.ne K noldi-^Lauri'nr,iJ]
rt kno! 1rs >u lie Bon!i3l
su incir.ier I-i r tle ave:u3y
Mois leur envoyoai
nos P'.us Ch^j
Atiendu que, par sa lettre eu dntf
du 11 Aot do l coul au No tifi
Itio C. S., le Secrtaire dEiat d^
l'Intrieur li une rponse evasiv.;,
qui oe ten a rien moine qu' pu 0
lyser l'accord d'une uvre d'une
porte si Nationale, parce que, eod
tonne aux uspuations gnrait! d 1
Pays;
Attendu que, le Bloc Nition 1
voulu ^ar lous ies moyens posa.'blrf
observer les formes envers les au o
ntes proposes la gatde du pays
et prouver en mme tempe ion grand
respect des lois :
Attendu qu'aprs avoir usa de
toutee Ih3 voies de conciliation paci
uque envei's le Gouvernement, celui
.1 refaee catgoriqaemeot no lui
donner l'autoiisatiou desc cons'ituei
quoi qu'il se soit conform aux dei
d6rata du l'article "iJ du Code l'e
nal 1
lui ces cause et mot.h le iilec
Net'.onal a pris la rsolution do te
constituer tout en observant Idsobli
gat'on.s imposes toute Association
qui 11e trouble par I ordre public.
Pour Copie conforme.
1 e Secrtaire Uueral
liliiistiaii REGULUS,Avocat
pocrite du monde.
O.i i ii/ aie q ne d M rioes pis-
moin a vei ;i it de O 1.
nzminthe, eureir : de regarder grands tfi t Buadrea
re pectu-.u-. m-nt
L'annonre des lection- --ommu-
Jes rommei .1 produira de
e d li es en t isa u
le .*-a!ut mi'iiaite
Le jour : 1 L > du a
ces: ) t qu'il t ut esp4 rei que les oi-
lins ( entendez l.s HuIim, ) s;;o 1
Stimuls par cette a'.tituie, eu pio-
tesiant i leur tour contre les o.cu-
, Is d'Ha ti.
pression de
flic. tuions.
St I laques louis d$fij
a eu de b-n b ex lans e'ti
pel ave -o^t- l'motioi roli
jours de joie exquise et de tesj
i-ifiiif qu'il "ut supr; de|
-0i1 idole en il dut abraioaa.
ins durant. Ou lques miauttil
]'.-,)ij ;andd '1 rut pie Is d>noanl
chique dimanch -ndiences i la
, < h b 11 rjouis-rereJe coulent- UueCft
ert d^ ces petites ftes, qu' Ion' onjj8 Mr kl,m)."11 H-stin inspin
b'i r un peu leurs nnuvaiies rfle |^r A PlJPez d Curaw
jbuen p;:ti.io, U.i bji p|
Ui candidat ptrmi f,o
n dev 'ntrer dan1?
" qui
ce'tp
Noue confrre dominicain ne se ju,te c.Mt \f ,f ou |o
e pas que, avec ncl rgime .:<- s'n\ paD] ,..>, 1 toopnra d
1 ce r lom B zi'e et
:oo,ration, la sttuatioa est !o
l't'e la mme
fron'ire.

Les iorces amrieaifiei
devant se retirer de
Santo Douiiihjo eu
Fvrier procliaiu
des deux ctis de l | i.,- \ ,. : | -, (L- dernier)
eissact V 'e 1 p.nde rput
CesM ^: rs o;n de s occuper
<"t leurs ?ft irfs pe . =<
.....l t i la 't d une '
i H-, p rai t la campai"*.
andaot aux tm'heunux h>bi
tan'? de se g ouper autour d' ux
L*Aff tire cliie tir*
Trsors
<
Ainsi le ftait supposer l'entrefilet
suivant extrait de notre confiie de
mtnicain La lnlotmacion . qui m
l^nir l'inforraationdul.istinD ano*:
c Depuis ce matin ( \j ?ct ) ].
bruit court avec persiatin^e et que
3ue apparence de vent que le bngi
ier Gnral Lee, chef des rotcea d'u>
cupation militaire, a fait uae convt
cation de tous les olic ers militaire*
amucains tt leur a communiqu
dcision piist par le Socitaire de 1
Marine des btatl Unis de itliier Ici
tioupes d o. > up.it.0:1 d-n.s lecourai l
du piochmi mois de lvrier, o 11
pirerait le dlai de huit mois a\ pa
il proclaira.iun du contie amir.l
Kobinson, le 14 Juin dernier.
Nous r.. .1.1.01.:. nos lecteurs iq
durant de Ij. va.eur de cette luineui
jhi vivants et des plaa agrbb.
car itf aeoe d exprience qu con
naissent la vanit des choses, ne
cause', iih* pour ne nao dira, (joui
qu'il t, soit, eeel l une jolie initia
tive et dans do lie p'Ouvsra-t'elle
que pour tre vieille daiuo -, O'
n en est pas inous fdiuiue nims
L'Art de F'irter Art qui offre
qu- 1 "e resHoiubl i'.ice avec c lui de
l'escuiiie. Ou se bat avec des flso
re.o .u.j'.M-ii.'tc-i et pourtant il arrive
que le coop porte et lut mil' V
loa. parlent d 1 ''Oenrttiajpa11, dit que
na touiittissiu^e n est pas essentielle
a I U-'catiou dee li lies- Je me range
i lavis Je Knelon. D'aboni, parce
que ce gttind liora.ne pense ean>'
netj'--icsui!i',t.',rce qu peu fpg*ifies vivre, j'a oonverl
que nos ti >* n'attendantpoia qnoa
iMreaaeiKoe >jeu pft'kiuer.
MYKTJS
La soire pour J^cdio
C'est derrain, i Cin Varits,
qu aura lieu la soire organis- ru
profit de Candio;no-,re spirituel chan
Leur ev humonste.
bi dernire ciaiioa : Situation a.
luillc est tout simplement dsopilan
te; en mme temps qu'elle est un t
oieau ventabie.et d gat: de la ramp..
de la situation actuelle du pays.
Ailez voir tt encourager Cind 0
demain soir; il nous rseive, a par1,
te pioftuu.ri.c.'Je vives surprises: et
ce sera tout protit bmmix tous.
Entre gnrale U e gourde.
Une eoolreace au club
Syrien
L'minent bomrr.es de lettres sy
rien, Mr 11. Kabsz dont nous anno 1
;ions l'arrive jeudi dernier a donn
amedi soir une confrence au Clu'u
Syrien de l'Avenue de Turgeau.
t L'humanit sur la scne de 1 H
toire, tel est le su|et trit par le
Conthencier qi a SOCCewiveoe
dvelopp les points suivant- : Prio
de p.his'orique, priode sauvage,
pnode de c vi is tion, d; plus de
lumire.
Une assistt-. nomb euse se p:e-
sait dans les s., ons du Club t-t une
ovation a t lie i M Kb /. qui
Dart pio'jiblemeat suj uid'hui pou-
San'o Domingr.
La semaine denire cous annon
cio.i5 que par un, nouvel aui,
|nge L:s:ouiliir avait d.ss.ri
cotnnl ement de 1 instruction >1
l'ciaire dite des Tisors. Le mag s
tut ictiress lect.iia p^r une kl.h
qui tut publie i: mms.
O, notre lolormation tait s b
eue le desaaieisseme*nt ordloi
e non seule ni ;iii pruu
pal d'eecroqoeric su Trsor, mai
encore l'ensemble des fatls accssoim ou
connexes compr.s dan le pquisi ;. .
eti.1
C'est donc le juge \c'cq'j
gc'.uijlierpen! int
procder eu tout ge qui tou h- .
l'Allure de? Tisors.
1 buen
"ensuite interprte ave; un
marquab'e.
[.es actrices Hil-e Protte,
i h'r>- Candio. Anna Knol,
Jeanne Cmdio hrent rnjn're,
ore. de b'auccuo de vie.
K4ro' fut une Mme Cand,
rep-och^s et A i-1 S !^:t :nel
'o n d:g-e a'; [m ioa. Erat
Ncc' a t un bon Cmdioetl
K1nl uisdavr bl.-R ymuUJ
Qails reoivent d; notre1
tout un buqu t de .npiaa|
Installation naocro style, 'gin-
ce, coquet.erie, hyg ie. rien ne m n
que pour faire
..
Puai Miiiii
bui^u de l'agent gnral
Port au Prince le [|j < 'i mb e 1021
BULLETIN Mo 9^
Ch 1 g un sont pris dt n t rj
pour leur p Jtmt'i ier b
cais e communale s'occupait ton
jou'^ [ rierj que
p -.r.- drer. ( r u te DOl
lp ssu't mme les revenue de la
Con- mune durant tons leurs g s
tioas
Ils dis pai ini .V i tnr pais
frag'if* uu e seigneur, Aog
ou Irsf-rh Paul atra 1 honruur de
dire .i haut* vola que Is autorit*
'p1; gva**nt |p(sdern''em^n' ^um#J
ils giaient la Commission Commu
na'e, mais qu ave: le; moyens pcu
niaires ils anivro-t enecre a cite
d'ic>'e (onctioa et que ce jour-li
pour consolider leur gloire ils te
ont le toir d-? U ville. po:'..:r.t le
seigreur Auguste ou lo.rrii Paul
nr'g'nsire de Mipau ^n ru.
ieusemeni, car son acte de nais
sance n'a jamais t prsent, mal
^r 'a persistance de ses intimes
qui, par curiii cherchaient
'pui Ion [te m pi soi Vrai nom, )
jans u-e dodine, es:or de s s I
ries on macbioateurs Augu.te ou
oceph Paul ue sait pas que le gau
l rs toujours deb ut ft
ecr'
H.- 1 Intci 'e
de
De; voi iej ft Mjjo'cgaeil
rar divers compl^lrenl h proej
m1 de cet e fte d'art, vra'rfgl
raire s'il en fut dont 'e jonveilit
te a a lo qiti'sg vdns Ut
ce ceux qui eurent le b)nl
assister.
Ici ton es n-)? fv'i:it.itio
Destin d'avoir "i m bin ad
comd e a rote milieu Nos
haitons q il la hss publier!
car c'est une r assrz 10 ie b
qui de lo-.g'emps enco'e
dlices des ama"eur<: -le tHl'eJ
__ ______BR1CANT[
Squestres
ii|ii li'(
AVIS IMPORTANT)
Afin d acclrer la prpara
p-es d--s Mti'ons sae|
convient de fh 1 pour chaqi
son une date laquelle lu
tim des cances sera arrt.*.
E-" coTsqu;n;e,!a v iMcal
crances cer > p.-r pour :
Aug Abrmls, W. Br(
Bock; Beber&Co FbcieCeJi)
.libre.
mei t H.- 1 Intrieur, le Prfet,
qu: le m L ?I.ON est alte-i u Commissaire du Gpnvein:ment
Port au Pna:e de Cru oU Cana K.rpes qui donnaient des kstruc
/.K.e, le Lundi 26 Sepiemb : onj r,i,,ivfm n. 1 ,, ,.. .,
Les permis dembi.; :,. 1 i m Gbnel roit meftre If. 1 ^al'at
rw Il ttio de N w fairp dep'op-i.'t'. qui^e It'gil.-tnent
j 1 et eea ptrM ns ^ur la de \hjame Vv Brunis A gi-tin
Ma'g lesact s sou m mi" aux au o i
ls compf'te teV d pi t j.i: les Q tri d^rcs voulant
prouver au pub c lent su; iorit,
e jeudi 8 Se t
U-ine a G a:e,lnrgertj
ire dEa' au Dparte ( C yes, Aqnin ) G. K:tl
K h:i & SVeirenhora le
"eptembre.
Lun u Edw. Lu1?.. Majch
& Co ( l mie. Caves, I
le jendi aa Septembre
d-msnde laite
Ce vapenr i
)o k direct
a ce ^
aikse
t. d
i' u
N
s 1 ai t,
du
me ne jour.
O.B.THOM SON [ont foul aux pieds Im ordres i
******** Ipasss tt refus ed de remettre la
PANAMA R4ILRO D bTrtMSHIP chtive proprit a ce malheureux
UNE
Bureau de ''" tt Cy^nerai
Port an P inc 1* \X S'oi 192 r
13ULIET1N Noilt)
Le se (i-;< (;. V\T, lTHVI r
. t n lu i Porl au P.ifce, le Me di
sj ., >ptemb rqr di-e.l
ment de plevi Vo-1 / e :
1 si '0 :n -s de '... 1 lises
2 passager?
le 1 %tti de Ut're?
et r :r-1 dans l' n I '.1
>a poar Grisob I, /. d
m.
() H IIU..1 .\
1 g r.t
O^ofton, Lu:a^ &. Ce,M
& Co ( Pou au PiiDce, UMJ
S:-Viatc, Peut Ckdve, Miragoisej
!,- jeudi 29 Septembre.^ I
S-huti H T.scher.u Votf
sfdi 4 Octobre.
Por. au-Pr.nce.'e'.epei!
Us Squestres UquiMW
O. SCAKPA,
aD ^
(ib' (\ Ils l'ob e ' i d,
pjne .v '{ Me avait 4e
ren'-e- fini ici b'en. Et voi'A
qu'au p'is grand tlonoement du
pob'ic ers mTies g-rc, gins so-g ri
qu'ils ont t rvoqu; du conseil
commaral par dpche ministrielle
se posent en o candida'sl L-uil '/**' u'tv"Z. Asidei
nop de mauvaise\sortes de ml?urS
(5io , la caisse commnoa'e n e' Pour mm*1'16 a ..
. prouver que ces .( HltUC- ^ "*
Messieurs cberh^v encore un moj n, pre.nire quitt*
^mmZvZ punir*
M et w
Pour mlomobkKjm
vaptM
<;' Z^ZT^^%
t:
du Salon d co fjare
de foee San Mi las, Grand Rie,
tend savons des gentlemen,hommes
du monde, de taus ceux enfin qji
tiennent i soigner leurs p-rsvj
it i co-stvtr II b aut de leU'J
irai's.
Si vous ne con 1 i ipts ce chir
rnint sa'
pour les g s ie.- _p u. u et bureiiut. Pr lu ra un fritable ;oTson p-ur
Un Patbig
n
A qui le trousseau .'
Jn trounseeu de mdecin
Ion c lo-t est nrgani:| L'
n ; U u S I
jles p.us d. c;le, ?.!.-- y. pr^. '.; ;clamer.
: .
e bruit i 1 1 Lkel
ci le*.
yotani- c: rp en mtbien
p g e da
rteoi
tr b er un
eurs pertes com
ton cir ce
-Jinmun?.
Prixdfianttoatacon- j|
A. W- UaffW
Geo. JHJJ
Ezsluiic- s,iu%tf
Uae du Alaib0 de

- -


Pharmacie Centrale
Lr, de icule fracheur. Excution pr, ,., , .
ordonnances Spcialits pourvtes < maladw!
s Insurance
1 YfH
L'Htel Mueci
SAINT MARC
mpenai Li
any oi Canada
\Mucexroni a, Mu Vifl
'/'' CEtat'Ut sert" ni / --'/ ,/.. ,, ,
/v, < v-. wttvxneurco+*crv /-'/- /
_ de lgers versements annuel vous i.ouvp? .,,, nSsftr,''s '" /" nouvelle iirec ion <
Wlmuvrial I ite assurant, '*n**\w*rt toutes Us amliorations
jmptiiui iv mssuranee Company wbl > '>>> s
o/ Canada \r!*"'"
Toutes sores davantage: paiement dadiviu iJ3 \*ainl'M<*> Je5 S p A /./
-rtsirojsbus, ob'en.i^n aun emprun s'levim ZS! T ~n-----.'"
^'ta^*---~*isr^i|1IlBli:(' ,
Ri
Pour p/us amples renseignements, aires ez-wm
Brandi <# Co
Reprsentants pour Bsiti
----- ------------ I ! IBMmmW.4
Socit Commerciale Hfafe
Transatlantique
J. DjA t DE H, Reprsentant
le phi-ird annoncer a si ch ntle qovih vi 1,1^,,- ;r r~.
eamenXeoiuiiuo du 17 de. ce moisi s article, suivais
Hoi-rus Bic e P. sPiiap en l|i bouteille, V,n de Ma-agi' (d> >i
-# doui blj.ir) ,,in (W yuan i F.vkink) en e uch.. i d3 1 | irP
tes hollandais Ciment en baril, bougies, aspirine iube8 '
C.]Q
L'Organisation De La Firestone
Est Saine, Solide Et Universelle
tablissement industriel est comme
arbre: il prospra, non seulement
i puissance de ses racines, mais aussi
rar la vitalit de m ; branches.
n Pli. tone dispose detouteaces
'; ince. Fermement enra-
cines dans la grande m::ison-mreses
branches B'tet,dent su loin, verdoytyit"s
et vivaces.
Dans le monda entier les Pneus Mlto
ont c': s infioenca sur le-:
1 : i'"!l >et i o lei | u roulent
" 'lt'- band d Qooc.'ila ont
; pria .1 avoir i ofl mec d ai la marqoa
1 tone. Va masi devri* t : que
orr vortard i i mania da pneus de cette
marque: elle vous garantit la confort, la
scurit et
Le Maximum de Kilomtres par Franc
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-Prince
PNEUS
Le fionoral
Acent prvemilet bcal des nfeclions des voies nidaires
bucnxon rapide en quelques jous
En veiiie dans toutes les phirmaciev.
Theaoglo-arjaericao Pharmaceutical Corp.
Dpt chez
. Victor Gentil
Agent Gnral pour Haiti
17.'51. Hue du Magasin de l'Elat
On DOOS informa q,,n 1rs dune
r v I . sefhaie de-tve fi
oit lorteroeot ecdommag l< toute
d'Aquin mx Cajres. Ceit ainsi q
dts su'o1! qm devateat voyager des
( pyea ponr Pon au Grince non t pas
! u t ctoe l<-ur tr?J2t.
(th .s //.? 11 Rgie
franc lise
Se (erlali su ieur.papitr bleu
Kilog 'ides U*
' Paquet Gdes Ot7 ___
laoa caporal or hnair* papuu
, ,,./ /, -, A) d ld* ,Hp cesser nos a
W4vKilos80tO i^ no, a h,eu., ,u iar
DU l\:;< ,; au-di isus90iU l*o ^g>r dts enverj nou.ai
P&r'-viPrince, h \2 sept 1921 ?" Ie ,9 moi L Agent bpctal, S 110BELIN <--t ivii erom as< gii devant ls
i l hinaoa.
0
Hier fa Ville de PoTt au Prioce
es reM r.:ns viande ft le mme
sort no'; et encore rt- erv rour
aujourd'l u Ce qui ta'.t quitte joui'
de g've.
m b sF!
Poi
au '""r;nc;
!e l Sept. 1921
L soussign porte la my
naissance du publie en fftlr. 1
et d 1 Commerce en particulie ,
que devant pirii-- nour l'Rtr>n
gpr. v/o > i ur WAUY BOUEZ
est chiru" <\* U p'ocuratioa fe
01'S sei a tirts garahment
Tnalcoaquei
Port au Prince, le s Sf-mbre iaj]
VINCfiN'I G MXKHLOUF
Annexe des
Gaves de Bordeaux

Eu Venic
t anaux JSickl
Clia?Hejrj8TARK
K'je du Quai, u face u.- la b^re.

.

A LU U Kit
Vaste trr 11. :u Champ de MitV
attenant i i'Htel B-lievue, po.va t
servir de land pour jeux sports, etc
S'adrener i l'Htel B llavae.
uERElX,Propi Atten lu mercr.'di parle*>a nar Colon
Heurte frais j
Clnrculere d^ la Maison fraaaiai Perce val
Lgumes
Et un grand assonimc-ntde provisions fnickea.
The ben Miller's Tonic Win

P
'' t -, ...
; ;3^
'OP'CS aA8TRO-INT8STINALE..
..11 .-
|
, Iode,
H OCRTJ>



'

-.--.<





lofi
-*".-'
'
; trouver 1
I
: '
......

s:

;
; PTIQOE
1 al Cuivra
i t:- 11 IMMMfaL
' 1 ii: jciiir
OL INTERNE
\ ' r.
y
Est la fontaine de la j^uneRso Toute les personnes dbiles
devraient acheter une bouteille.
fCcatMlti le tonique reconstituant qui co e le meilleur march
Allez aujourd'hui mme la
Pharmacie Ontrale $ Hati
car la quantit reue est tis minime-
Ben miller's Tonic wiue
Fontain cl youth appiy 10
Piiarmicie L^atrald i'iili
PaYi au Prince
^'J!?--!
'-.
.

> I

I
I .
^aai




?1
~i S
T S
m "t
a
al




_______________

Monsieur LIOIVEL BRMUV6HAN
AUX CAYhS, Hati
Reprsentaul d'une grande fabri-
que de moulins canne,Distillerie
et autres machines {[de Glasgow,
dont la renomme est faite depuis
longtemps,
Ojlrftet services ton* ceux qui dtrent avoir ,,
Installation d Sucrerie. Diitillerie,etc. ConSttomn d>
paiement trt avantageuses. Longs irrnus contre bon te*
garanties. *
dialogues et renseignement seront eivogi BUrdemaitte.


MA UN
ARYS
3, rue de la Paix, S
PARIS
Un jour vie^ilra, A.nbre vermeil
i'ur-Trot
* PREMIER OUI
En /tentant les yrus, .-Jm.'ov vermeil
Grand iiuron !...
Parlf.-lui le moi, Hose sans fin,
L'Anneau titrrviilleux
L'Anour Jiiih U Curur
r..r -
4 '-
EXTRAITS :
illet, Rose, Mimosa, Violette, Cycla-
men, ./11..1/UI1, Lilus, Muguet, Iris,
Hliotrope, Chyjtrt.
Produits Ttin-ielyt
l'.oduits Itcntlelys
Parfum
enWrant
'harimicie F. Sjoun
./-; Rws Roui ti du Centre
-2 MKD -: '' : KX'/OSIIUN 1) Bi'.UXEmj|
Droju rus. S < <i-"qae& e'. h-mna'xmUm,
l'i<> lui!s frai aii el amricain*.
I pralion V <.!* mpo d-s mdicamtn>.uw>s sfyri
i |M |, es S\,fc\n\\ < Si- m n 'os mqu^ Simple r'ER|
Ic.duydragyiue Srum il J Uouxuu, rem, h n isp
ChitltitU. de Herriei i Kodiu. Il a ion ours * stock Vf.g
Sut p ii:< i i: m- BiLixjHde "ensylvanib,
{) s.taire du Preyentyl
li prsentant des Laboratoires itfft/AZ,
Cacao reters
EXVKN'rEQlliZ Vcor Mangont-s S moi VieuxXopal
L. hiM ggerholm,
Au nt qnral pou:.- [JaiU Port au Prince-
lUJEDUiJlJAI
Toute* PwfumtHt et Grands Mapnsim
* ^ffiss^aBtt-aiia-
llleiilioii _
V/ fia*. iV //o./.'-i.
/// nfs inravx pou; Uaiu
:i
xi
Co onnes B&lus iades jardi-
mraa et blocs en ci a. en t
arm
A parUr t/*> ret' dat on tiou
VtlS au i\ll \7 'l t,rU6 l/l/WiifplUrt
de, ( i'Ua\ et s article c -de/sus
dnomment dernier cri dfiant
toute concurrence.
Pour tes commande', on peu
aussi s\:i!i(k$er au bureau du bourses.
journal-

irand Koei de Fraisa1
P. P. PATR1Z, propritaire
Oflrf. loue, les jour, un menu npci I q m sera affich i m
maii > e qui porter*, pirt ti -lis goalioa des plats, le ?i<
chacun d'eux.
De cette faon !>; clients pou root v*nir djeunai au GR\
HOTEL DE rR VNCE o le. prix seroot la po le de loules
! s
.!
I
.VI)
eviix qui dsirent d
iytalions srieuses
Confiez ro eo.nni'xmlvs aux
maions tuivanleti
E \ v i NSON & S< > S S, Savons
j. W. KA.HNER Jr, Sucrr, Kiz, BplCCI
I E'IN & KINK.l'i'. "i > 11) 1 r: l'Il u IHHO'Uti oins
W. LOWENSTEIN & SONS, Titrai en gnral
Ti'lL (JUAKKh OATS CO, h'nur.e > t i-m-imli de cii^ej
WE>TI N T0B\CCO(.o. J'alno enfajiillM
i'.i S' n1 dis maisons de conjiince rt tl>. premire r.km
LEO \ 'L UUUA VI), .\gen' poir liai
Le menti complet avec \in ioujours un dollar,
Panama Ralroad
DEMANDEZ

Service de fret et de passagers
New-York Hati
Porl-cu-Prince, te 1er Septembre M20
...
Prtant eyptMlit ons directs p:i3 l'Ai g[elerre et l'Europe et vice-verf. Connexi m de
a p Do jork. 1 plu raide et le p us direct sonice de et potrlEurore. Adresse
5. ,a,er0,lV 0c,,nal Preu lu AKe!:i, -i. Slata Street, Ntw\oik frly.- rre payabl
deatinalicn* 1 exception Uu Miel.
J.*l semaioedeKew York dire*rnenl peur Port an Prioceet un aulre par
loiti nos ilgenth da.is les principaux por s ,1 Eiopi et d'ingleierre :
unyteterre, Ecetste t>t P tance ;
MM. GAV. Sheldtn $ Co, 17, James SlreeL Lio r-
pool, Enylnd
U>jttfifcitte, Danemark :
MM. a.EBenaix A- < o. i, ail Uad>; Coiteah^ae
(seue Italie :
M M Henri Lae tf lieriei, Piazxa S. Waa^
i^ tfUi Italie
Cliri&ttaniu Norvge :
inkrnaMatuil >z><(luionytels!iit, ChriMUmim.
llmbou.j Ait mtjgtn: B.Fcvemaiifi. Hambourg,
uolhtnbouty Sie:
AodiU Bpre, Gothenbourg
Ukfi^c4eHDamsiiatttNewYo.ketHif ta vu,* des rrarataeeti au. latmit^,
zi&**m"os,,abic'atsiuvoici-^s-^*! i 53 ;.aut^s
les coBBaittemcots couvrit dit pour N.w Yo k tvec op iooi le i,,.,:n' ;. r rt .
le llivie. Bord.au, ou AnVtll siolI tint Uf.'HI0.-OU law
0. B. THOMPSON. *rLESS&
J "/fis # # f Ja*. f, | 1
11 c
"' ~"*-w\t-t m . r.--
Le chocolat en poudl
ou I"
Cocoa de ^elm<:& Fin
Highezt Pur il y
Absolument pur el d'un tpot '.tes ayrabl: ' c isi le incilleurf
/.'/< vente dan-, toutes les bonnes pharmacies ei maisons de MH
u
i

H
1
Crars-;
LUIS & FINK 1
Tous pi oduit pharmaceutiques et !
articles vendables dans u .e phavm
SPECIALITES :L}sul dOsinleclan*, sa ou Lyoi, ^Iiavisag
Lysol, t'tbecco : dtmliluce iucomparcul* l'^
loieaemoiue, buiuIaioQ, t-xu-au.
lliocolat eu poudre de L A: F. c'esi exqun
Pojd e Talcum L li f ; C'est l\x-rme sup
a ho i march ec etc.
Demandez le, prix courant
L.SOL : le in: il cl r el le plus couon.-ique dt-s ^Jsinte.laoa
La desiuteclant employ daus mus Us giands Lp'**
LAE pe'iia cuillere de Lys.-l Mans unu VAie d'eau o'onue
la toiution \ io
DEUX ^0|o
"JiiOisI .'lo.o
(Lue piiiij reprs3Lle environ la contenance de deux verre
naires )
Le i.ysol s'e npleie pirliculiremjut dins les cis d: A
mente. Tubcrcalose, liitediou, MorsuresJde chiens, PiqriJ
rarea d'iuiacl lia e. pi ur I bjtpue personnelle' la toiletie, le bain. Daos
lues des m Udes. b chambra d Itaiu, le wa'er closet,
Avant el aprs Ij balayage Pour cicauissr les blessures de
-Ms tenu piopics, i
Dans l s accouchements el les lamps ^pidmies le ^W
plus que dans lo is autres' cas
y*zt< uju i s uue solution deLysoidaosc
(hnibre de voire apparie ul
C baqm 'Ijion tunlicnl un prOiftCtU*
Lehn # Fink Inc. Lon H.l
MIT YORK Agent pour. H**

V E K M 0 U TU GIN Z A i\ 0
A.d?. MATTE1S ,,a\
tjent gnral pour '', '


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM